07/04/2017. Plan. Approche psychocorporelle en psychogériatrie. 1. Spécificités de la psychomotricité en psychogériatrie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "07/04/2017. Plan. Approche psychocorporelle en psychogériatrie. 1. Spécificités de la psychomotricité en psychogériatrie"

Transcription

1 Approche psychocorporelle en psychogériatrie Amélie Truptil Psychomotricienne à l Hôpital Bretonneau Plan 1. Spécificités de la psychomotricité en psychogériatrie 2. Le corps du malade d Alzheimer 3. La mémoire procédurale 4. La sensibilité à l environnement sensoriel 5. Utiliser l approche corporelle dans les soins pour agir sur les SPCD 1. Spécificités de la psychomotricité en psychogériatrie Définition: thérapie à médiation corporelle fondée sur l accompagnement du patient à travers les liens qu il tisse entre la perception de son corps et sa vie psychique Principales indications: anxiété, agitation verbale et physique, apathie, agressivité Fonctions psychomotrices: schéma corporel, image du corps, organisation spatiale et temporelle, régulation tonique, praxies, coordination/dissociation, motricité fine 1

2 Spécificité du psychomotricien Son corps est son premier outil de travail L observation du patient lui sert à mieux comprendre sa façon de communiquer non verbalement et ses émotions Chercher à établir un dialogue non verbale pour faciliter l échange avec le patient Bilan 3 questions fondamentales: -Comment le patient perçoit-il son corps? -Comment communique-t-il? -Comment perçoit-il et agit-il sur son environnement? 2. Le corps du malade d Alzheimer Troubles du schéma corporel: ex. autoportraits William Utermohlen Troubles de l enveloppe corporelle: ex. du «Moi-Peau» d Anzieu 2

3 Schéma corporel «Le concept de schéma corporel se construit autour de notre système neurologique, des sensations physiologiques et de l intégrité physique de notre corps, identique pour chaque être humain»*. Il correspond à la capacité à situer son corps dans l espace, à localiser une douleur, à sentir sa posture, son équilibre, à ressentir la globalité de son corps. Il est à différencier de l image du corps *Jaques Choque Trouble du schéma corporel -lien avec l atteinte neurologique -asomatognosie : trouble de la reconnaissance des différentes parties du corps -trouble de la conscience de son corps Auto portraits d Utermohlen

4

5 Enveloppe corporelle Le malade d Alzheimer ne perçoit plus son corps comme une «enveloppe contenante» Il peut avoir la sensation d un corps morcelé Il est important de le rassurer par rapport à ces perceptions en faisant attention à la façon dont on le soutien, dont on le touche et aux mots que l on emploie. 5

6 3. La mémoire procédurale C est la mémoire des faits anciens, du savoir faire Elle reste longtemps source de réassurance, d apprentissage Elle est présente dans beaucoup d activités de la vie quotidienne Son utilisation produit un sentiment de familiarité qui apaise L amorçage peut être une aide pour activer cette mémoire Choix du médiateur thérapeutique Le psychomotricien va chercher un médiateur qui sollicite la mémoire procédurale du patient pour agir sur le trouble du comportement Son rôle va aussi consister à transmettre certains outils à l équipe soignante pour les temps du quotidien 4. La sensibilité à l environnement sensoriel La luminosité Le bruit La température 6

7 Sensorialité en psychomotricité Quel est le sens préférentiel du patient? Quelle médiation thérapeutique peut mettre en jeu ce sens? Quelles sont les précautions ou les conseils que l on peut donné aux équipes soignantes pour mieux adapter l environnement sensoriel au patient? 5. Utiliser l approche corporelle dans les soins pour agir sur les SPCD Le psychomotricien utilise l approche corporelle pour améliorer la communication avec la personne, pour l apaiser et pour l aider à mieux percevoir son corps. Le psychomotricien guide l équipe soignante dans l approche corporelle en transmettant des techniques expérimentées lors de séances. Son regard spécifique peut aider les soignants à modifier certaines postures professionnelles, notamment en situation de refus de soins. L importance du toucher thérapeutique Un renforcement du schéma corporel chez ces patients qui perdent la conscience de leur corps Un moment privilégié favorisant la relation Un moyen d apaiser le patient présentant des troubles psycho comportementaux Une valorisation des capacités du patient en utilisant la communication non verbale, mode de communication plus accessible que la parole 7

8 Exemple des bains thérapeutiques Choix de la médiation aquatique Objectifs psychomoteurs La salle de bains, un espace thérapeutique Les temps du bain Pourquoi choisir l eau comme médiation thérapeutique en UHR? Problématiques psychomotrices les plus rencontrées: -trouble du schéma corporel -anxiété, agitation -trouble de l image du corps Objectifs des bains en psychogériatrie Objectif antalgique et anxiolytique Stimulation sensori-motrice Travail du schéma corporel Stimulation de la mémoire procédurale Temps favorisant les échanges verbaux et non verbaux Plaisir du patient à recevoir un soin relaxant 8

9 La salle de bains Importance de la modulation sensorielle de l environnement: son, lumière, odeur, température Un lieu contenant et démédicalisé le plus possible 9

10 Les temps du bain Avant le bain: l importance de la préparation de la salle Pendant le bain: stimuler l autonomie, favoriser la détente Après le bain: travail sur l enveloppement et l image du corps 10

11 Avant le bain: importance de la préparation Proposition au patient Evaluation des bienfaits recherchés Liens avec habitudes de vie antérieures Réflexion par rapport à la nudité ou non Offrir un cadre thérapeutique sécurisant Adaptation de l environnement Pendant le bain Quel séquençage entre douche et/ ou bain Quel positionnement thérapeutique, quelle distance? Importance de la ritualisation Après le bain Quel transfert? Quel séchage? Quelle installation post bain? La verbalisation 11

12 Quelle indication pour quel patient? Le bilan psychomoteur est une lecture psychomotrice des besoins du patient La réponse n est pas simple et automatique Anxiété n est pas égale à bain thérapeutique La médiation thérapeutique n est pas un objectif mais un médiateur 12

Marion CHAUVIN : CHV, addictologie, 10% Sandrine LOPET-LE PRIELLEC : CHV, gériatrie, 50% Anne-Gaëlle PRIOU : Clinique générale, SS-Med, 20 %

Marion CHAUVIN : CHV, addictologie, 10% Sandrine LOPET-LE PRIELLEC : CHV, gériatrie, 50% Anne-Gaëlle PRIOU : Clinique générale, SS-Med, 20 % J ai rendez-vous avec la cyclomotricienne? La motocultrice? Ah non, la PSY-CHO-MO-TRI-CIENNE! Journée du CEOR 2009 Les nouveaux métiers en SSR Intervenantes et type de SSR Marion CHAUVIN : CHV, addictologie,

Plus en détail

Troubles des apprentissages scolaires et psychomotricité. Diane Pierdon, Merryl Coudray, Solène Lesauvage, psychomotriciennes au CMPRE Bois Larris

Troubles des apprentissages scolaires et psychomotricité. Diane Pierdon, Merryl Coudray, Solène Lesauvage, psychomotriciennes au CMPRE Bois Larris Troubles des apprentissages scolaires et psychomotricité Diane Pierdon, Merryl Coudray, Solène Lesauvage, psychomotriciennes au CMPRE Bois Larris 1 Qu est ce que la psychomotricité? «C'est bouger dans

Plus en détail

LA PSYCHOMOTRICITE AU SERVICE DE L ADOLESCENT OBESE

LA PSYCHOMOTRICITE AU SERVICE DE L ADOLESCENT OBESE LA PSYCHOMOTRICITE AU SERVICE DE L ADOLESCENT OBESE Françoise de PALMA Kristina RIVIERE Psychomotriciennes D.E. Centre Thérapeutique Pédiatrique Croix Rouge Française Margency - 95 Mots clés Adolescence

Plus en détail

Quand l approche de la mort fait souffrir

Quand l approche de la mort fait souffrir Journée du CEOR Démarche palliative en SSR Mardi 17 Juin 2008 Quand l approche de la mort fait souffrir Intérêt de la relaxation en soins palliatifs Noémie Rouge, Psychomotricienne La vie est agréable.

Plus en détail

LA PSYCHOMOTRICITE AUPRES DES ENFANTS PRESENTANT DES TROUBLES DES APPRENTISSAGES, LES ENFANTS «DYS»

LA PSYCHOMOTRICITE AUPRES DES ENFANTS PRESENTANT DES TROUBLES DES APPRENTISSAGES, LES ENFANTS «DYS» LA PSYCHOMOTRICITE AUPRES DES ENFANTS PRESENTANT DES TROUBLES DES APPRENTISSAGES, LES ENFANTS «DYS» Virginie LE HELLEY, Psychomotricienne D.E., AMIFORM, Nice, le vendredi 13 mai 2011 QUELQUES DATES Le

Plus en détail

L Art-thérapie. Maison Médicale Jean XXIII. u n e p r i s e e n s o i n a l t e r n a t i v e à l a d o u l e u r

L Art-thérapie. Maison Médicale Jean XXIII. u n e p r i s e e n s o i n a l t e r n a t i v e à l a d o u l e u r L Art-thérapie Maison Médicale Jean XXIII u n e p r i s e e n s o i n a l t e r n a t i v e à l a d o u l e u r Définition et originalité de l Art-thérapie Exploitation du potentiel artistique dans une

Plus en détail

Mise en place de l Espace du corps à Dessine-moi un mouton 14/11/2014

Mise en place de l Espace du corps à Dessine-moi un mouton 14/11/2014 Mise en place de l Espace du corps à Dessine-moi un mouton 14/11/2014 Corps et maladie chronique 2 Maladie chronique selon l OMS : «maladie ou affection de longue durée, qui évolue avec le temps et souvent

Plus en détail

La psychomotricité, définition. La psychomotricité, en tant qu'acte de soin, s'adresse au sujet dans son organisation

La psychomotricité, définition. La psychomotricité, en tant qu'acte de soin, s'adresse au sujet dans son organisation La psychomotricité, définition La psychomotricité, en tant qu'acte de soin, s'adresse au sujet dans son organisation psychomotrice : celleci détermine la qualité de sa repose sur la synergie de quatre

Plus en détail

Formation parents INTEGRATION SENSORIELLE ET MOTRICITE POUR ENFANTS TED ET AUTISTES.

Formation parents INTEGRATION SENSORIELLE ET MOTRICITE POUR ENFANTS TED ET AUTISTES. Formation parents INTEGRATION SENSORIELLE ET MOTRICITE POUR ENFANTS TED ET AUTISTES. Olivier Gorgy Psychomotricien, docteur ès Sciences, formateur et conférencier 48, rue Breteuil 13006 Marseille 04.91.57.06.63

Plus en détail

Manuel Cerioli psychomotricien

Manuel Cerioli psychomotricien Manuel Cerioli psychomotricien Activités de réhabilitation et Techniques de soins psychomoteurs En UHR Manuel Cerioli Psychomotricien AFEPP - FFP Activités de réhabilitation et techniques de soins Manuel

Plus en détail

Formation. Communication avec la personne âgée présentant des troubles du psychisme ou du comportement. Conçue et animée par: Psychologue-Clinicienne

Formation. Communication avec la personne âgée présentant des troubles du psychisme ou du comportement. Conçue et animée par: Psychologue-Clinicienne Formation Communication avec la personne âgée présentant des troubles du psychisme ou du comportement Programme DPC Conçue et animée par: Psychologue-Clinicienne C.L.E.F : Centre de Liaison, d Étude et

Plus en détail

Pratiques psychomotrices : conscience corporelle

Pratiques psychomotrices : conscience corporelle Université Pierre et Marie Curie Pratiques psychomotrices : conscience corporelle Psychomotricité première année 2006-2007 Agnès Servant-Laval Mise à jour : 5 avril 2007 2/7 Pratiques psychomotrices :

Plus en détail

L observation psychomotrice

L observation psychomotrice L observation psychomotrice Auprès de jeunes enfants au sein du bilan pluridisciplinaire du CEDA Psychomotricienne au CEDA Différentes modalités d interventions au CEDA Bilan CEDA classique pour enfants

Plus en détail

Association Française Des Psychomotriciens Libéraux

Association Française Des Psychomotriciens Libéraux Association Française Des Psychomotriciens Libéraux La Psychomotricité POURQUOI? COMMENT? POUR QUI? PAR QUI? LA PSYCHOMOTRICITE? «Mieux dans son corps, mieux dans sa tête» Par l intermédiaire du corps,

Plus en détail

L Art-thérapie. Céline MONNET Art-thérapeute Maison Médicale Jean XXIII. U n e p r i s e e n s o i n a l t e r n a t i v e à l a d o u l e u r

L Art-thérapie. Céline MONNET Art-thérapeute Maison Médicale Jean XXIII. U n e p r i s e e n s o i n a l t e r n a t i v e à l a d o u l e u r L Art-thérapie Céline MONNET Art-thérapeute Maison Médicale Jean XXIII U n e p r i s e e n s o i n a l t e r n a t i v e à l a d o u l e u r Définition et originalité de l Art-thérapie Exploitation du

Plus en détail

Intérêt des Art-thérapies pour les patients à profil complexe en Hôpital de jour SSR

Intérêt des Art-thérapies pour les patients à profil complexe en Hôpital de jour SSR Intérêt des Art-thérapies pour les patients à profil complexe en Hôpital de jour SSR Élisabeth Damoiseau ( Musicothérapeute) Dr Florence Bonté ( Gériatre) Hôpital de Jour Psychogériatrique Centre Paris

Plus en détail

QUI FAIT QUOI? PSYCHO PSYCHOMOT ANIMATEUR. CRESPIN Cécile

QUI FAIT QUOI? PSYCHO PSYCHOMOT ANIMATEUR. CRESPIN Cécile QUI FAIT QUOI? KINE ERGO ANIMATEUR PSYCHOMOT PSYCHO CRESPIN Cécile DEFINITIONS LE KINESITHERAPEUTE LE KINESITHERAPEUTE -réalise de façon manuelle ou instrumentale des actes à des fins de réeducation. -but:

Plus en détail

L art thérapie. Adaptée à la personne âgée et atteinte de la maladie d Alzheimer. EHPAD du Groupe Languedoc Mutualité

L art thérapie. Adaptée à la personne âgée et atteinte de la maladie d Alzheimer. EHPAD du Groupe Languedoc Mutualité L art thérapie Adaptée à la personne âgée et atteinte de la maladie d Alzheimer. EHPAD du Groupe Languedoc Mutualité Prise en charge non médicamenteuse développée au sein des EHPAD de Languedoc Mutualité

Plus en détail

Pratiques psychomotrices : conscience corporelle. Respiration et mouvement

Pratiques psychomotrices : conscience corporelle. Respiration et mouvement Université Pierre et Marie Curie Pratiques psychomotrices : conscience corporelle. Respiration et mouvement Psychomotricité troisième année 2003-2004 Agnès Servant-Laval Mise à jour : 28 novembre 2003

Plus en détail

Le schéma corporel : perspective neuro-développementale

Le schéma corporel : perspective neuro-développementale Grandir pour être soi Alimentation, Mouvement et Image corporelle Sierre, 5 octobre 2016 : perspective neuro-développementale Chantal Junker-Tschopp Professeure, Filière Psychomotricité Grandir c est soi

Plus en détail

Hospitalisation en Gérontopsychiatrie ou en Psychogériatrie. Docteur Amel Benzitoun Claire Lecornu, neuropsychologue

Hospitalisation en Gérontopsychiatrie ou en Psychogériatrie. Docteur Amel Benzitoun Claire Lecornu, neuropsychologue Hospitalisation en Gérontopsychiatrie ou en Psychogériatrie Docteur Amel Benzitoun Claire Lecornu, neuropsychologue Définitions La géronto-psychiatrie : La psychiatrie du sujet âgé Psycho-gériatrie Ambiguïté

Plus en détail

Information PACES 20 Septembre Les métiers en lien avec le choix Psychomotricien. Madame AMORETTI

Information PACES 20 Septembre Les métiers en lien avec le choix Psychomotricien. Madame AMORETTI Information PACES 20 Septembre 2012 Les métiers en lien avec le choix Psychomotricien Madame AMORETTI 1 2 Auxiliaires médicaux, au même titre que nos collègues infirmières, kinésithérapeutes...le travail

Plus en détail

Anaïs Magadoux. La psychomotricité De la motricité à la sensorialité

Anaïs Magadoux. La psychomotricité De la motricité à la sensorialité Anaïs Magadoux La psychomotricité De la motricité à la sensorialité Qui suis-je? Psychomotricienne diplômée sur Paris Master diapason : fonctionnements et disfonctionnements langagiers. Diverses formations

Plus en détail

Nos formations dédiées aux secteurs Sanitaire, Social, Médico-Social, Associatif

Nos formations dédiées aux secteurs Sanitaire, Social, Médico-Social, Associatif Nos formations dédiées aux secteurs Sanitaire, Social, Médico-Social, Associatif adaptables au dispositif DPC (conformément aux orientations nationales) La liste des formations énumérées ci-après est indicative

Plus en détail

Elle a aussi fait prendre conscience des relations entre le geste et l affectivité.

Elle a aussi fait prendre conscience des relations entre le geste et l affectivité. La psychomotricité 1 Historique C est une notion élaborée étudiée depuis une centaine d année à peine. La psychomotricité s adresse à l enfant dans sa globalité et une éducation psychomotrice aura toujours

Plus en détail

L intensité du stimulus douloureux est-il le seul paramètre influençant l intensité de la douleur

L intensité du stimulus douloureux est-il le seul paramètre influençant l intensité de la douleur L intensité du stimulus douloureux est-il le seul paramètre influençant l intensité de la douleur ressentie par le patient? Delphine CAYZAC Psychologue Réseau Enfant-Do, Hôpital des Enfants de Toulouse

Plus en détail

Projet associatif de l association Ré-Créa Zen

Projet associatif de l association Ré-Créa Zen Projet associatif de l association Ré-Créa Zen 1 1. Qui sommes-nous? L association Ré-Créa Zen est une association Loi 1901, créée le 16 septembre 2015. Elle a pour but de développer des activités liées

Plus en détail

Université Pierre et Marie Curie. TD Vivre l eau. Psychomotricité troisième année Catherine Potel Baranes, psychomotricienne

Université Pierre et Marie Curie. TD Vivre l eau. Psychomotricité troisième année Catherine Potel Baranes, psychomotricienne Université Pierre et Marie Curie TD Vivre l eau Psychomotricité troisième année 2006-2007 Catherine Potel Baranes, psychomotricienne Mise à jour : 4 avril 2007 2/5 TD Vivre l eau - Catherine Potel Baranes

Plus en détail

Prendre soin par le toucher et le massage

Prendre soin par le toucher et le massage Formation Prendre soin par le toucher et le massage Programme DPC n 47341500063 Ibis Paris Porte de Versailles 15 avenue Jean Jaurès - 92130 Issy les Moulineaux 1 Objectifs L objectif général pour le soignant

Plus en détail

Pourquoi l Art-thérapie a-t elle un intérêt particulier dans. les TCA et autres addictions?

Pourquoi l Art-thérapie a-t elle un intérêt particulier dans. les TCA et autres addictions? Pourquoi l Art-thérapie a-t elle un intérêt particulier dans les TCA et autres addictions? Les patients ayant des troubles du comportement alimentaire ou toutes autres addictions ont souvent un niveau

Plus en détail

La psychomotricité fondement. de tout apprentissage.

La psychomotricité fondement. de tout apprentissage. La psychomotricité fondement de tout apprentissage. Un peu d histoire Le concept de psychomotricité est un des concepts les plus récents dans l approche de la sphère éducative. Si des personnes comme De

Plus en détail

ASSISTANT DE SOINS EN GERONTOLOGIE. MODULE I : DF1 (35 h)

ASSISTANT DE SOINS EN GERONTOLOGIE. MODULE I : DF1 (35 h) INFOR SANTE ASSISTANT DE SOINS EN GERONTOLOGIE CENTRE MODULE I : DF1 (35 h) Concourir à l élaboration et à la mise en œuvre du projet individualisé dans le respect de la personne - Repérer les besoins

Plus en détail

GERARD HERMANT, Directeur de l ISRP

GERARD HERMANT, Directeur de l ISRP GERARD HERMANT, Directeur de l ISRP Actualité professionnelle Franck PITTERI psychomotricien Réingénierie de la formation Programme de recherche auprès des aidants de patients atteints de la maladie d

Plus en détail

Maladie d Alzheimer et apparentées : Troubles du comportement, prise en charge non médicamenteuse. Dr Gérard BOEUF Gériatre

Maladie d Alzheimer et apparentées : Troubles du comportement, prise en charge non médicamenteuse. Dr Gérard BOEUF Gériatre Maladie d Alzheimer et apparentées : Troubles du comportement, prise en charge non médicamenteuse Dr Gérard BOEUF Gériatre Qu est-ce qu une démence? Définition du syndrome démentiel (DSM IV) : «Trouble

Plus en détail

LE SCHÉMA CORPOREL. Rigal Robert

LE SCHÉMA CORPOREL. Rigal Robert LE SCHÉMA CORPOREL Rigal Robert LE SCHÉMA CORPOREL Conscience totale ou modèle interne que nous avons de notre corps ou de ses parties dans l'espace, en mouvement ou au repos. Elle se construit par l expérience,

Plus en détail

DOULEUR ET HYPNOSE. Nathalie BOURDIN IADE Référente Douleur Hôpital LOUIS MOURIER APHP

DOULEUR ET HYPNOSE. Nathalie BOURDIN IADE Référente Douleur Hôpital LOUIS MOURIER APHP DOULEUR ET HYPNOSE Nathalie BOURDIN IADE Référente Douleur Hôpital LOUIS MOURIER APHP nord 92 11/02/2016 1 Comment définir l hypnose? L hypnose peut être définie comme un état modifié de conscience (EMC).

Plus en détail

APS Adaptées. Perle BOUGE CTS HANDISPORT PERLE BOUGE CTS HANDISPORT

APS Adaptées. Perle BOUGE CTS HANDISPORT PERLE BOUGE CTS HANDISPORT APS Adaptées Perle BOUGE 1 Pourquoi faire pratiquer? diversité des APS proposées lutter contre la sédentarité développer l autonomie développer capacités motrices et cardiovasculaires agir sur des paramètres

Plus en détail

La Démence de Type Alzheimer. Aspects cliniques. Description selon le DSM IV. Aspects cliniques. Aspects cliniques

La Démence de Type Alzheimer. Aspects cliniques. Description selon le DSM IV. Aspects cliniques. Aspects cliniques Présentation d'un protocole de rééducation de l'équilibre auprès des personnes âgées et de son adaptation avec des patients atteints de Démence de Type Alzheimer Mathilde Lucas Sabrina Guitard La Démence

Plus en détail

Prendre soin par le toucher et le massage

Prendre soin par le toucher et le massage Formation Programme DPC n 47341700017 Ibis Paris Porte de Versailles 15 avenue Jean Jaurès - 92130 Issy les Moulineaux 1 Objectifs L objectif général pour le soignant est de comprendre l intérêt et les

Plus en détail

Laisser être? Laisser faire? Enfant Roi? Enfant victime? Enfant sujet? Désir, besoin, manque, frustration Je, tu, nous: rival - partenaire?

Laisser être? Laisser faire? Enfant Roi? Enfant victime? Enfant sujet? Désir, besoin, manque, frustration Je, tu, nous: rival - partenaire? La loi: contenant structurant de l être OU La psychomotricité au cœur de l émotion culturelle Exposé de Yernaux Jean-Pierre Journée d étude du CESA 15/03/2005 La Loi se vit souvent dans un espace situé

Plus en détail

SOPHROLOGIE et DOULEUR : une rencontre existentielle

SOPHROLOGIE et DOULEUR : une rencontre existentielle SOPHROLOGIE et DOULEUR : une rencontre existentielle Dominique Raetz, Sophrologue Caycédienne-IDE, Master spécialiste, Bourg en Bresse Les Rencontre de l Adapei du Rhône «Moi aussi j ai le droit d avoir

Plus en détail

Contenus de la séquence d accompagnement pédagogique

Contenus de la séquence d accompagnement pédagogique NOM DE L ORGANISME : IGL Intitulé de la formation : S occuper d enfants en situation de handicap Réf. MIEH Equipe pédagogique : Educatrice spécialisée et psychomotricienne exerçant à domicile auprès d

Plus en détail

Communication Relation Interaction

Communication Relation Interaction Médecin Assistante Sociale Infirmier Aide Soignant Psychologue Communication Relation Interaction Ergothérapeute Orthophoniste Kinésithérapeute Psychomotricienne Prises en charge : Individuelles Sur les

Plus en détail

«Quand les mots me manquent»

«Quand les mots me manquent» «Quand les mots me manquent» Exposition collective - Centre Speranza Albert II 1 er au 4 avril - Maison de l Amérique Latine de Monaco Quand les barrières et les contraintes s envolent, quand l émotion

Plus en détail

Institut du Clown Relationnel et de la Clown-Thérapie (ICRCT)

Institut du Clown Relationnel et de la Clown-Thérapie (ICRCT) Le Clown Relationnel Communication et soins relationnels avec des personnes âgées très dépendantes Institut du Clown Relationnel et de la Clown-Thérapie (ICRCT) Origine du Clown Relationnel 1978 : Christian

Plus en détail

GERONTOLOGIE HANDICAP

GERONTOLOGIE HANDICAP anaphores EFFICACITE PROFESSIONNELLE DOULEUR PATIENT COHESION EDUCATION THERAPEUTIQUE STRESS GERONTOLOGIE VIEILLISSEMENT PSYCHIATRIE A P P R O C H E S C O R P O R E L L E S COMMUNICATION GPEC CONFLIT RELATION

Plus en détail

Les 3 objectifs de la prise en charge de la personne dépressive

Les 3 objectifs de la prise en charge de la personne dépressive 1 Généralités Les 3 objectifs de la prise en charge de la personne dépressive Amélioration des symptômes et de la qualité de vie Restauration fonctionnelle Prévention des rechutes et des récidives La prise

Plus en détail

Intitulé. Public. Pré-Requis. Objectifs

Intitulé. Public. Pré-Requis. Objectifs Intitulé CONNAISSANCE DES PUBLICS DEPENDANTS Public Tout salarié souhaitant se spécialiser dans la connaissance des publics dépendants. Pré-Requis Avoir un niveau V ou infra V. Exercer une activité professionnelle

Plus en détail

Apports de l expression corporelle et de l art-thérapie pour les patients atteints de maladies chroniques

Apports de l expression corporelle et de l art-thérapie pour les patients atteints de maladies chroniques Apports de l expression corporelle et de l art-thérapie pour les patients atteints de maladies chroniques Prof. Alain Golay, C.Anzules,S Muller Hôpitaux Universitaires de Genève Alain.Golay@hcuge.ch www.hug-ge.ch/setmc

Plus en détail

Goûts et couleurs S alimenter pour goûter la vie

Goûts et couleurs S alimenter pour goûter la vie Colloque Form ortho Goûts et couleurs S alimenter pour goûter la vie, orthophoniste Une action de soins rééducatifs pour des adultes avec autisme et déficience intellectuelle en FAM Projet de travail élaboré

Plus en détail

La place du corps dans la société occidentale contemporaine Le corps mis sur un piédestal : de nouvelles données... 45

La place du corps dans la société occidentale contemporaine Le corps mis sur un piédestal : de nouvelles données... 45 Table des matières AVANT-PROPOS.............................................................. 7 INTRODUCTION............................................................... 10 I. Le corps métaphore du monde

Plus en détail

La tenue d un agenda en hôpital de jour

La tenue d un agenda en hôpital de jour les hôpitaux de jour dans les filières de soin : un dispositif en marche La tenue d un agenda en hôpital de jour Mme C. TERRAT CHU St-Étienne 25èmes Journées Annuelles de Formation de l APHJPA Nîmes 16

Plus en détail

Identification des troubles du comportement. La maladie d alzheimer ou apparentée

Identification des troubles du comportement. La maladie d alzheimer ou apparentée Identification des troubles du comportement. La maladie d alzheimer ou apparentée Journée CNSA du 11 juin 2012 MOBIQUAL Dr TROADEC - CH de saint Brieuc Les troubles du comportement font partie de la maladie

Plus en détail

Centre ambulatoire Nantais de Gérontologie clinique HDJ -SSR. Hôpital Bellier- Janvier 2013 équipe des professionnels HDJ SSR

Centre ambulatoire Nantais de Gérontologie clinique HDJ -SSR. Hôpital Bellier- Janvier 2013 équipe des professionnels HDJ SSR Centre ambulatoire Nantais de Gérontologie clinique HDJ -SSR Hôpital Bellier- Janvier 2013 équipe des professionnels HDJ SSR LE SECTEUR HDJ-SSR Alternative à l hospitalisation complète Une prise en charge

Plus en détail

Repérage et évaluation de la douleur chez la personne autiste adulte à la Clinique des Campilles

Repérage et évaluation de la douleur chez la personne autiste adulte à la Clinique des Campilles Repérage et évaluation de la douleur chez la personne autiste adulte à la Clinique des Campilles Journée de sensibilisation à l autisme Le 2 avril 2010 CH THUIR C Palix, G Szembel, H Guérin, JM Cabaup,

Plus en détail

Comment décrypter et partager, en l absence de communication orale, ce que nous dit la personne accueillie en MAS ou FAM?

Comment décrypter et partager, en l absence de communication orale, ce que nous dit la personne accueillie en MAS ou FAM? Atelier 1 Comment décrypter et partager, en l absence de communication orale, ce que nous dit la personne accueillie en MAS ou FAM? Des professionnels experts en communication en MAS/FAM? 11 octobre 2007

Plus en détail

1/ Qu est-ce que la baby-gym?

1/ Qu est-ce que la baby-gym? Stage FFG Petite enfance 2003 Exposé psychomotricité Alexandra Duterte, psychomotricienne 1/ Qu est-ce que la baby-gym? On appelle baby gym l éducation corporelle et artistique de l enfant de 2 à 6 ans.

Plus en détail

Augmenter le champ des possibles pour que chacun trouve sa place et s y sente bien

Augmenter le champ des possibles pour que chacun trouve sa place et s y sente bien Augmenter le champ des possibles pour que chacun trouve sa place et s y sente bien Coaching individuel pour les adolescents visant l épanouissement personnel, l utilisation de ses aptitudes cognitives,

Plus en détail

La maladie d alzheimer: Difficultés pour les proches et les soignants Par Lambeau Jean-luc du GHdc

La maladie d alzheimer: Difficultés pour les proches et les soignants Par Lambeau Jean-luc du GHdc La maladie d alzheimer: Difficultés pour les proches et les soignants Par Lambeau Jean-luc du GHdc La maladie d alzheimer 1 personne sur 4 après 80 ans Altération de la mémoire Perturbations émotionnelles

Plus en détail

APPORT DE LA PSYCHO-SOCIO-ESTHETIQUE DANS L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AUTISTES VIEILLISSANTES. Et si le «superflu» était nécessaire?

APPORT DE LA PSYCHO-SOCIO-ESTHETIQUE DANS L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AUTISTES VIEILLISSANTES. Et si le «superflu» était nécessaire? APPORT DE LA PSYCHO-SOCIO-ESTHETIQUE DANS L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AUTISTES VIEILLISSANTES Et si le «superflu» était nécessaire? Qu est ce que la psycho-socio-esthétique? Soin relationnel : Restauration

Plus en détail

«Troubles du comportement, conduites alimentaires, suicidaires» Dr E.Ponavoy Service de psychiatrie CHU Dijon

«Troubles du comportement, conduites alimentaires, suicidaires» Dr E.Ponavoy Service de psychiatrie CHU Dijon «Troubles du comportement, conduites alimentaires, suicidaires» Dr E.Ponavoy Service de psychiatrie CHU Dijon Conduites suicidaires Troubles du comportement alimentaire Troubles du comportement au cours

Plus en détail

ENJEUX, POSTURES ET MEDIATION DE L AVS F. FONDEVILLE CRFMS ERASME

ENJEUX, POSTURES ET MEDIATION DE L AVS F. FONDEVILLE CRFMS ERASME ENJEUX, POSTURES ET MEDIATION DE L AVS F. FONDEVILLE CRFMS ERASME 1 LA FONCTION D AVS Différentes dimension de la fonction : affective de réassurance, technique d assistance, sociale de médiation (PUIG,

Plus en détail

FENTAC. Formation en thérapie avec le cheval FÉDÉRATION N ATIONALE DE T HÉRAPIES A VEC LE C HEVAL FRAIS PÉDAGOGIQUES PROGRAMME

FENTAC. Formation en thérapie avec le cheval FÉDÉRATION N ATIONALE DE T HÉRAPIES A VEC LE C HEVAL FRAIS PÉDAGOGIQUES PROGRAMME Formation en thérapie avec le cheval FENTAC FÉDÉRATION N ATIONALE DE T HÉRAPIES A VEC LE C HEVAL FÉDÉRATION NATIONALE DE THÉRAPIES AVEC LE CHEVAL Association loi 1901 sans but lucratif SIÈGE SOCIAL ET

Plus en détail

PLAN DEFINITION DESCRIPTION CLINIQUE ETIOLOGIES EVALUATION PRISE EN CHARGE CONCLUSION

PLAN DEFINITION DESCRIPTION CLINIQUE ETIOLOGIES EVALUATION PRISE EN CHARGE CONCLUSION SYMPTOMES PSYCHOCOMPORTEM EN--TAUX DANS LA DEMENCE Docteur DA SILVA Sofia Service médecine interne- gériatrie CHAMPMAILLOT CHU DIJON PLAN DEFINITION DESCRIPTION CLINIQUE ETIOLOGIES EVALUATION PRISE EN

Plus en détail

Université Pierre et Marie Curie. La psychomotricité. Psychomotricité deuxième année Suzanne Robert-Ouvray

Université Pierre et Marie Curie. La psychomotricité. Psychomotricité deuxième année Suzanne Robert-Ouvray Université Pierre et Marie Curie La psychomotricité Psychomotricité deuxième année 2006-2007 Suzanne Robert-Ouvray Mise à jour : 21 mars 2007 2/11 La psychomotricité - Suzanne Robert-Ouvray 2006-2007 1

Plus en détail

F 2 : Le développement sensori-moteur et ses troubles

F 2 : Le développement sensori-moteur et ses troubles Psychologie du développement F 2 : Le développement sensori-moteur et ses troubles CM : B. Le Driant (Responsable de l U.E) TD : L. Ayssi, P. Coche, C. Henny-James, B. Le Driant, A. Vallée. Le développement

Plus en détail

BESOIN FONDAMENTAL DORMIR, SE REPOSER

BESOIN FONDAMENTAL DORMIR, SE REPOSER PROMOTION AIDE-SOIGNANTE Année 2014-2015 Module 1 : Accompagnement de la personne dans les gestes de la vie quotidienne BESOIN FONDAMENTAL DORMIR, SE REPOSER Définition : Dormir et se reposer est une nécessité

Plus en détail

A la rencontre du tout petit

A la rencontre du tout petit A la rencontre du tout petit 05.10.2016 Véronique Matz Quelvennec 1 A la rencontre du tout petit Sensibilisation aux pensées et aux pratiques psychomotrices dans leur double appartenance au psychique et

Plus en détail

La psychomotricité dans l enseignement ordinaire et dans la pédagogie spécialisée

La psychomotricité dans l enseignement ordinaire et dans la pédagogie spécialisée La psychomotricité dans l enseignement ordinaire et dans la pédagogie spécialisée adopté par le Comité Central lors de sa séance du 14 juin 2013 Préambule Le présent document a été conçu par Psychomotricité

Plus en détail

SYNDROME DE GLISSEMENT DU SUJET ÂGÉ EQUIVALENT DEPRESSIF?

SYNDROME DE GLISSEMENT DU SUJET ÂGÉ EQUIVALENT DEPRESSIF? SYNDROME DE GLISSEMENT DU SUJET ÂGÉ EQUIVALENT DEPRESSIF? Jeudi 18 mai 2017 **-** COMPAS Dr Hélène de BRUCQ - Psychiatre du sujet âgé CONCEPT PUREMENT FRANCAIS DU SUJET AGE VOIR TRES AGE DEFINITION Prévalence

Plus en détail

La médiation animale auprès des enfants et adolescents polyhandicapés p à Coste Rousse

La médiation animale auprès des enfants et adolescents polyhandicapés p à Coste Rousse La médiation animale auprès des enfants et adolescents polyhandicapés p à Coste Rousse Médiation animale et la maladie d Alzheimer : bénéfices sur l apathie des malades en institution La médiation animale

Plus en détail

CHEVAL EMOI LES FORMATIONS

CHEVAL EMOI LES FORMATIONS CHEVAL EMOI LES FORMATIONS 2013-2014 1. L accompagnement dans la prise en charge en atelier à visée thérapeutique avec le cheval (cursus de deux semaines : sensibilisation et approfondissement). 2. L accompagnement

Plus en détail

FORMATION CONTINUE UNIVERSITAIRE ANNEE UNIVERSITAIRE

FORMATION CONTINUE UNIVERSITAIRE ANNEE UNIVERSITAIRE FORMATION CONTINUE UNIVERSITAIRE CLINIQUE PSYCHOMOTRICE : DE LA PRATIQUE A LA FORMATION ANNEE UNIVERSITAIRE 2004-2005 Directeur de l enseignement : Professeur Jean-Philippe RAYNAUD, Service Universitaire

Plus en détail

Services et Prestations

Services et Prestations Services et Prestations LIEU DE VIE Le lieu d hébergement est divisé en 3 unités de vie autonome. Chacune de ces unités a son propre projet de service et une équipe de professionnels référente. Les résidants

Plus en détail

PSYCHOMOTRICITÉ ET MALADIE D ALZHEIMER

PSYCHOMOTRICITÉ ET MALADIE D ALZHEIMER PSYCHOMOTRICITÉ ET MALADIE D ALZHEIMER D e l é v a l u a t i o n à l a p r i s e e n c h a r g e Elodie Martin Formatrice Institut de Psychomotricité de Toulouse Psychomotricienne en Equipe Spécialisée

Plus en détail

Jessica Bouak Psychologue EHPAD Saint-Michel, Evreux

Jessica Bouak Psychologue EHPAD Saint-Michel, Evreux FORUM QUALITE ET EFFICIENCE DES SOINS EN EHPAD, ETABLISSEMENTS DE SANTE, ET A DOMICILE Jeudi 24 Mai 2012 Jessica Bouak Psychologue EHPAD Saint-Michel, Evreux Les interventions non médicamenteuses sont

Plus en détail

PSYCHOMOTRICIEN. 1 Objectifs/Résultats attendus

PSYCHOMOTRICIEN. 1 Objectifs/Résultats attendus Famille de métier : Soins Statut (métier/emploi type) : Si emploi type, fiche métier source : PSYCHOMOTRICIEN 1 Objectifs/Résultats attendus Viser à l harmonie des fonctions psychiques et motrices Etablir

Plus en détail

Compte rendu Psychomotricité

Compte rendu Psychomotricité Compte rendu Psychomotricité (du 2/11/14 au 13/12/14) Les objectifs initiaux: - Comprendre le fonctionnement du système de santé péruvien; - Echanger sur les différentes méthodes et approches thérapeutiques:

Plus en détail

La psychomotricité. Bien plus que du mouvement. psychomotorik schweiz psychomotricité suisse psicomotricità svizzera

La psychomotricité. Bien plus que du mouvement. psychomotorik schweiz psychomotricité suisse psicomotricità svizzera Verband der Psychomotoriktherapeutinnen und -therapeuten Association des thérapeutes en psychomotricité Associazione dei terapeuti della psicomotricità psychomotorik schweiz psychomotricité suisse psicomotricità

Plus en détail

Clinique Psychologique de la maladie d Alzheimer

Clinique Psychologique de la maladie d Alzheimer Clinique Psychologique de la maladie d Alzheimer Il s agit d aborder les aspects spécifiques de la relation aux malades atteints de la maladie d Alzheimer. Il s agit d une formation courte (une journée),

Plus en détail

Christine RICARD, Médecin anesthésiste Charlotte BEVIS, Puéricultrice. Audrey MASTRAS Puéricultrice

Christine RICARD, Médecin anesthésiste Charlotte BEVIS, Puéricultrice. Audrey MASTRAS Puéricultrice Christine RICARD, Médecin anesthésiste Charlotte BEVIS, Puéricultrice Centre d Analgésie et de soins palliatifs de l enfant Audrey MASTRAS Puéricultrice Service d hémodialyse pédiatrique CHRU, Montpellier.

Plus en détail

Utilisation de l hypnose dans la prise en charge d un patient douloureux

Utilisation de l hypnose dans la prise en charge d un patient douloureux Utilisation de l hypnose dans la prise en charge d un patient douloureux Claire COSSET CHU Nantes Journée IRD PL B 30/01/2009 4 axes Plan d amélioration de la prise en charge de la douleur 2006-2010 Amélioration

Plus en détail

Programme de formation

Programme de formation Centre de formation et d'application de la sophrologie au coaching et à la psychothérapie analytique Programme de formation Cycle de base : initiation et perfectionnement Cycle supérieur : les deux modules

Plus en détail

Introduction 1 - Hypnose Médicale Ericksonienne: 2 Applications pratiques en Anesthésie:

Introduction 1 - Hypnose Médicale Ericksonienne: 2 Applications pratiques en Anesthésie: Dr Fort D. Introduction 1 - Hypnose Médicale Ericksonienne: Définitions Apport des neurosciences Déroulement d une séance d hypnose 2 Applications pratiques en Anesthésie: La conversation hypnotique L

Plus en détail

Table des matières. I - Un corps psychique

Table des matières. I - Un corps psychique Table des matières Avant-propos à la nouvelle édition... 9 Préface, Daniel Marcelli... 13 Prélude... 15 Introduction... 17 L adolescence... 19 Le corps... 19 Retour sur mon parcours professionnel Entretien

Plus en détail

Formation PROFESIONNELLE

Formation PROFESIONNELLE Arc en Ciel en Soit Arts, Créativités et Sens. Formation PROFESIONNELLE Intervenant Socio-Educatifs spécialisé à la relation d aide à l enfant. Accompagner les enfants et les adolescents vers une revalorisation.

Plus en détail

L art-thérapie Dans un service d onco-pédiatrie. Marine MANGENOT

L art-thérapie Dans un service d onco-pédiatrie. Marine MANGENOT L art-thérapie Dans un service d onco-pédiatrie Marine MANGENOT L art-thérapie dans un service d onco-pédiatrie I. L art-thérapie en onco-pédiatrie II. L art-thérapie en soins palliatifs III. Vignettes

Plus en détail

LE CENTRE HOSPITALIER DE VICHY RECRUTE 1 PSYCHOMOTRICIEN(NE) EN GERIATRIE POLE READAPTATION & GERIATRIE. Pièce jointe : Fiche de Poste

LE CENTRE HOSPITALIER DE VICHY RECRUTE 1 PSYCHOMOTRICIEN(NE) EN GERIATRIE POLE READAPTATION & GERIATRIE. Pièce jointe : Fiche de Poste LE CENTRE HOSPITALIER DE VICHY RECRUTE 1 PSYCHOMOTRICIEN(NE) EN GERIATRIE POLE READAPTATION & GERIATRIE Pièce jointe : Fiche de Poste Renseignements à : Monsieur Gilles FOURNIER Cadre de Supérieur de Santé

Plus en détail

Informations de l'unité d'enseignement

Informations de l'unité d'enseignement Année Académique 2016-2017 (Version définitive du : 13 Septembre 2016 ) Informations de l'unité d'enseignement Implantation Institut Libre Marie Haps Cursus de Bachelier - Assistant en psychologie option

Plus en détail

COMPRENDRE ET LUTTER CONTRE LA DOULEUR DE CEUX QUI NE PEUVENT L EXPRIMER LES MAUX SANS LES MOTS

COMPRENDRE ET LUTTER CONTRE LA DOULEUR DE CEUX QUI NE PEUVENT L EXPRIMER LES MAUX SANS LES MOTS COMPRENDRE ET LUTTER CONTRE LA DOULEUR DE CEUX QUI NE PEUVENT L EXPRIMER LES MAUX SANS LES MOTS LES PERSONNES QUI NE PEUVENT EXPRIMER LEUR DOULEUR? Personnes IMC, handicapés physiques ou mentales. Pathologies

Plus en détail

Brigitte MICHEL, PLP STMS et cadre de santé, LP Beau de Rochas DIGNE - Académie d'aix-marseille - Avril 2012

Brigitte MICHEL, PLP STMS et cadre de santé, LP Beau de Rochas DIGNE - Académie d'aix-marseille - Avril 2012 GUIDE D ELABORATION DE LA DEMARCHE DE SOINS ANALYSE DE SITUATION / PLANIFICATION DES ACTIONS / EVALUATION A l oral, ces 3 étapes se présentent sous la forme d un tableau : Besoins Observations / description

Plus en détail

DÉFICITS COGNITIFS ET SOINS INFIRMIERS

DÉFICITS COGNITIFS ET SOINS INFIRMIERS DÉFICITS COGNITIFS ET SOINS INFIRMIERS 2 1 Fonction cognitive & vieillissement normal Fonction cognitive & vieillissement pathologique Démences Delirium Approche de base Interventions spécifiques Symptômes

Plus en détail

GRILLE D INFORMATION ET D OBSERVATION

GRILLE D INFORMATION ET D OBSERVATION GRILLE D INFORMATION ET D OBSERVATION Nom :... Prénom :..Date de naissance : / /.. LA SCOLARITE Année(s) Scolarité dans un établissement scolaire ou supérieur Quotité* Niveau suivi Scolarité dans un établissement

Plus en détail

Son rôle dans les troubles des apprentissages et / ou du développement. Diaporama réalisé par Sophie Saltarelli, membre de l ERR 21 de PLURADYS

Son rôle dans les troubles des apprentissages et / ou du développement. Diaporama réalisé par Sophie Saltarelli, membre de l ERR 21 de PLURADYS Son rôle dans les troubles des apprentissages et / ou du développement Les domaines de compétence Prévention Diagnostic Rééducation De la communication, verbale et non verbale Des retards ou troubles de

Plus en détail

Difficultés scolaires des enfants présentant des troubles de la conduite et du comportement ou des handicaps psychiques et les enfants avec TDA/H

Difficultés scolaires des enfants présentant des troubles de la conduite et du comportement ou des handicaps psychiques et les enfants avec TDA/H Difficultés scolaires des enfants présentant des troubles de la conduite et du comportement ou des handicaps psychiques et les enfants avec TDA/H Inspection de l Éducation nationale de Calais ASH Description

Plus en détail

Quels soins pour l enfant autiste et sa famille? Alliance thérapeutique et parcours individualisé

Quels soins pour l enfant autiste et sa famille? Alliance thérapeutique et parcours individualisé Quels soins pour l enfant autiste et sa famille? Alliance thérapeutique et parcours individualisé Mme Mounier Virginie - Cadre de santé Mme Jalu charlotte - Infirmière L autisme dans l histoire 1943: première

Plus en détail

Les troubles du comportement sont souvent accompagnés de troubles associés.

Les troubles du comportement sont souvent accompagnés de troubles associés. Les troubles du comportement sont souvent accompagnés de troubles associés. Ce sont ces troubles qui sont les premiers repérés. Leur degré d intensité doit interpeler voire inquiéter l équipe éducative

Plus en détail

LES OLYMPIADES pour personnes âgées

LES OLYMPIADES pour personnes âgées LES OLYMPIADES pour personnes âgées Katelle BARTEAU Ergothérapeute - MRS Agnès DETEIX Cadre de formation - ITSRA Séverine GIOGHI Animatrice - MRS Elisabeth GREGOIRE Cadre de Santé - MRS Catherine ROBIN

Plus en détail