RAPPORT D ACTIVITES 2010

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT D ACTIVITES 2010"

Transcription

1 RAPPORT D ACTIVITES 2010 Fondation CPA Fondation CPA Rue Ed-Bille 14 CH 3960 Sierre CCP ENSEIGNANTES DE KINSHASA

2 En Afrique Commencer à mettre en œuvre les pistes de développement dégagées du rapport d évaluation Moser (2009) Organiser une formation continue pour les formateurs (éviter la répétition de schémas appris) Repréciser le rôle et les responsabilités de chacun- e dans le cadre de la formation, en particulier le rôle des Suisses durant les stages Assurer la relève des équipes de responsables Encourager les Ministères de l Education Nationale à solliciter d autres aides financières (Ex. Unicef) pour former officiellement les personnels de l enseignement dans les stages CPA Demander aux partenaires africains CPA de chercher d autres appuis financiers auprès d ONG présentes dans leur pays En Suisse Insister, en Suisse ainsi que dans les pays d intervention, sur l importance d une Education de qualité, en mettant l accent sur l éducation de base, comme vecteur d un développement durable. Développer des stratégies visant à sensibiliser la population suisse à l importance de l éducation et à influencer les politiques publiques en Suisse ainsi qu indirectement celles dans les pays d intervention de ses membres. Pour le Conseil de Fondation Marie- Claire Tabin, présidente Sierre, le 5 octobre

3 Pistes de développement pour 2011 Avec la DDC Pérenniser le soutien financier en adaptant les projets, budgets et rapports aux normes officielles Devenir membre de ZEWO Au Conseil de Fondation Poursuivre le développement institutionnel Poursuivre le développement de la nouvelle ligne graphique CPA (différents documents, papeterie, site, objets de communication, ) Rechercher des fonds auprès de bailleurs privés Coopérer avec le SER selon les nouvelles modalités de collaboration (établir la convention) Mettre en œuvre les pistes de développement dégagées du rapport d évaluation Moser ( ) Conceptualiser une présentation de l activité CPA dans les différentes HEP (cours sur l interculturalité) Réfléchir à un concept de stage dans les pays d action de CPA pour Etudiant- e- s HEP intéressés, en collaboration avec les différentes HEP romandes Réfléchir sur la manière d aborder la CIIP afin d obtenir des congés de formation pour enseignant- e- s désireux d expérimenter la coopération pédagogique en Afrique hors vacances d été Assurer la relève des équipes de coopérant- e- s TABLES DES MATIÈRES INTRODUCTION DES ACTIVITÉS INSCRITES DANS UNE PERSPECTIVE DE DÉVELOPPEMENT 1. RENFORCEMENT DU STATUT DE CPA a. Clarifier les relations DDC- CPA b. Adhérer à ZEWO 2. RENFORCEMENT ADMINISTRATIF 3. RENFORCEMENT EN COMMUNICATION a. Définir une ligne graphique pour CPA b. Réaliser un petit film de promotion CPA c. Organiser une Journée de Restitution d. Faire paraitre des textes de promotion dans l Educateur e.maintenir un site web attractif 4. RENFORCEMENT DES RÉSEAUX 5. RENFORCEMENT DE L AUTONOMIE FINANCIÈRE 6. RENFORCEMENT DE LA DÉFINITION DES OBJECTIFS STRATÉGIQUES 7. RENFORCEMENT DE L ÉVALUATION DES ACTIVITÉS DE CPA 8. RENFORCEMENT DE LA VISIBILITÉ 9. RENFORCEMENT DES COMPÉTENCES DES LEADERS 10. RENFORCEMENT DES COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES DES FORMATEURS D ENSEIGNANTS (EN AFRIQUE ET EN SUISSE) a. Elaborer un Référentiel de compétences CPA, adapté aux publics africains b. Organiser le séminaire de préparation des stages et de formation des coopérants suisses c. Augmenter le nombre d acteurs de la formation d. La Fondation espagnole Albihar 11. RENFORCEMENT DE L ORGANISATION DES STAGES D ÉTÉ PISTES DE DÉVELOPPEMENT POUR

4 d. La Fondation espagnole Albihar Suite à la rencontre avec deux responsables de cette fondation, lors du séminaire de préparation des stages en 2009, le CF CPA a accepté de s engager dans le projet «Bilanga ya Mataya» avec la Fondation espagnole Albihar. Pour rappel, cette Fondation a construit des écoles au Congo RDC, mais ne dispose pas d enseignants formés pour s occuper des enfants. Elle a donc fait appel à CPA pour former ses enseignants. La collaboration a démarré en 2010 à Kinshasa et se poursuivra en , en accueillant des enseignants issus aussi bien du privé que du public. La Fondation Albihar assure une partie du financement de ce projet et CPA se charge de la direction pédagogique. 11. Renforcement de l organisation des stages d été Réalisation des stages de formation sur le terrain Pour une lecture plus détaillée des activités des stages, se référer aux rapports d activités de chaque stage 2010, en annexe. o Au Mali (formation avec Helvetas et 2ème partie de l évaluation Moser) Daniel et Anne- Séline Moser o Au Togo (Reprise des stages très appréciée après un arrêt d une année) Alain Bonvin Alain Raval o A Kinshasa, Congo (avec la participation de stagiaires inscrits et financés par Albihar) (1ère participation et visites de son excellence l ambassadeur de Suisse au stage CPA) Suzanne Pettinato- Mimi Steffen - John Christin A Kikwit, Congo (pas d organisation d un nouveau stage, mais un grand travail de suivi par la Compeda) 2 15

5 10. Renforcement des compétences professionnelles des formateurs d enseignants (en Afrique et en Suisse) a. Elaborer un Référentiel de compétences CPA, adapté aux publics africains S appuyant sur le modèle romand de référence de compétences de formation, le CF a produit son propre Référentiel, rendant ainsi visibles les axes de la formation proposée ainsi que les objectifs visés. Ce document est soumis à une phase de validation et d évaluation par les partenaires africains de CPA. Des amendements sont possibles à la fin des stages b. Organiser le séminaire de préparation des stages et de formation des coopérants suisses Chaque année a lieu le week- end de préparation des stages d été, au mois de mai, en Suisse. Ce temps est consacré à l organisation pratique des stages, aux formalités administratives et à la finalisation des contenus de stages. Il est également l occasion de créer une culture commune autour de la coopération et d offrir une formation spécifique aux coopérants suisses. Cette dernière varie en fonction des objectifs prioritaires. c. Augmenter le nombre d acteurs de la formation Mimi Steffen CPA a répondu à une demande de Madame Mimi Steffen, formatrice à la HEP Lucerne, de pouvoir intégrer l équipe de stage de Kinshasa. Cette personne se forme dans le domaine de la coopération et dans ce cadre- là, un stage pratique est exigé : une année de bilan et de restructuration Introduction CPA est une histoire d hommes et de femmes qui s engagent pour la formation d enseignants en Afrique, sans compter ni leur temps, ni leur énergie. Durant l année 2010, le Conseil de Fondation (CF) a siégé à 10 reprises et fourni de nombreuses heures de travail en-dehors des séances. Que chacune, chacun soit ici remercié. Liste des membres du CF 2010 Tabin Marie- Claire présidente Marty Joseline vice- présidente Uldry Aurélie membre Schöb Suzanne membre Raval Alain membre Bonvin Alain membre Moser Daniel membre Milani Daniel membre Trésorier Christin John Des activités inscrites dans une perspective de développement institutionnel Depuis quelque temps déjà, la Direction du Développement et de la Coopération (DDC) avait encouragé CPA à orienter son action vers plus de professionnalisme. Le statut de bénévoles des membres du CF ainsi que le peu de moyens financiers à disposition pour le travail administratif ont toujours représenté et représentent encore un frein à cette exigence. Les nombreuses tâches incombant aux membres du CF dépassent de 3

6 loin les disponibilités d une personne bénévole. Toutefois, une analyse institutionnelle, initiée en 2007 déjà, a permis au CF de clarifier les pistes de travail, de se positionner et de confirmer son intention de poursuivre son action de coopération, malgré les difficultés rencontrées. De grands axes d amélioration se sont profilés suite à cette réflexion : 1. Renforcement du statut de CPA 2. Renforcement administratif 3. Renforcement en communication 4. Renforcement des réseaux 5. Renforcement de l autonomie financière 6. Renforcement de la définition des objectifs stratégiques 7. Renforcement de l évaluation des activités de CPA 8. Renforcement de la visibilité et de la légitimité de la formation CPA 9. Renforcement des compétences des leaders (en Afrique et en Suisse) 10. Renforcement des compétences professionnelles des formateurs d enseignants (en Afrique et en Suisse) 11. Renforcement de l organisation des stages d été Les onze chapitres ci- dessus représentent les grandes lignes tracées pour guider le travail du CF. Chaque axe a été naturellement décliné en objectifs prioritaires pour les années à venir. Ceux réalisés en 2010 sont résumés dans les lignes qui suivent marque le démarrage d un long processus de régulation et d évolution pour CPA. En 2011, le CF produira un document écrit dans lequel seront consignés les objectifs stratégiques de son travail en général. 7. Renforcement de l évaluation des activités de CPA Evaluer la formation CPA sur le terrain Daniel Moser et sa fille Anne- Seline ont réalisé la deuxième partie de l évaluation du travail de formation réalisé dans les stages d été CPA, au Mali en 2009 et Si l évaluation a eu lieu au Mali, les résultats pourront être utiles pour l ensemble des trois pays couverts par CPA (Togo- Congo RDC). Ce document permettra au CF de tirer un bilan de son action de formation sur le terrain et d en dégager quelques pistes d amélioration. 8. Renforcement de la visibilité Non abordé en Renforcement des compétences des leaders Non abordé en

7 5. Renforcement de l autonomie financière Dans le domaine des finances : Tout au long de l année, le CF a pu Trouver les fonds nécessaires pour assurer le bon déroulement des stages d été, malgré le non financement par la DDC en raison du dépassement des délais fixés pour les demandes Mobiliser les responsables de Helvetas pour que cette ONG revienne sur sa décision brutale et inattendue de ne plus entrer en matière sur le cofinancement des stages au Mali en 2010 Solliciter et obtenir une aide financière auprès de la Fondation RR pour le suivi de Kikwit Obtenir gratuitement 4 ordinateurs portables de la part de l Etat du Valais pour utilisation par nos partenaires en Afrique. Le collaborateur technique de la HEP- VS qui a favorisé cette démarche a pris garde d installer des logiciels gratuits du domaine public Mettre à jour le fichier des donateurs Rencontrer le Secrétaire Général du SER pour traiter des nouvelles modalités de financement de CPA par les enseignants romands (nouvelle philosophie qui met en évidence le soutien de CPA par le SER, offre une campagne de recherche de fonds via un encart annuel dans l Educateur, contribue à une plus grande visibilité de CPA, ). Les résultats du nouveau fonctionnement seront à évaluer sur les deux ou trois prochaines années. 6. Renforcement de la définition des objectifs stratégiques En 2010, un effort particulier a été produit lors de la rédaction des projets biennaux de formation, en termes de définition des objectifs. 12 Objectifs prioritaires : réalisations Renforcement du statut de CPA a. Clarifier les relations DDC- CPA Quel statut pour CPA dans le paysage DDC? Pour la DDC, CPA est une très petite ONG qui aurait pu s affilier à la Fédération valaisanne «Valais Solidaire» et à laquelle elle aurait pu présenter ses projets de coopération. Cette perspective «cantonale» était en contradiction avec l axe romand sur lequel s appuie CPA. En effet, par le biais de leur syndicat, les enseignants romands soutiennent financièrement les projets de formation en Afrique. Il était donc difficilement imaginable de rallier la Fondation sous une seule étiquette cantonale. Grâce à une intervention ciblée et pertinente, les membres du CF et le président du SER, Georges Pasquier, ont su plaider la cause de CPA auprès de Monsieur Konrad Specker, chef de la division Education, lors d une rencontre à la DDC. L argumentaire avancé a réussi à convaincre le directeur de la plus- value du travail de coopération de CPA. 5

8 Des adaptations formelles obligatoires Suite à ce renouvellement de confiance, la présidente CPA Marie- Claire Tabin et le trésorier CPA John Christin ont rencontré une première fois à Aigle les nouvelles personnes répondantes pour CPA, Madame Dimka Stantchev et Monsieur Frédéric Noirjean, afin d établir un bilan et d ouvrir les voies d une collaboration forte et fructueuse. Un deuxième rendez- vous a eu lieu le 29 octobre 2010 à Berne. Entre ces deux dates, John Christin a été particulièrement mis à contribution pour adapter les budgets et les comptes CPA aux normes financières RPC21. Le CF, lui, a consacré du temps à la rédaction des projets biennaux En décembre 2010, les dits projets ont été acceptés par la DDC et une part de leur financement assurée. Le CF s est réjoui de ce succès. CPA peut poursuivre sa collaboration avec la DDC dans le cadre de la Division des partenariats institutionnels. b. Adhérer à ZEWO Afin de conserver le statut d ONG reconnue par la DDC, CPA doit adhérer à ZEWO. La Fondation a donc ouvert la procédure d adhésion. La démarche devrait aboutir en Renforcement des réseaux Participation aux activités du RECI1 (séminaires, évaluation des activités, ) Présentation de la Fondation CPA à la Semaine de la Francophonie dans le chalet de la CIIP, du SER et de la FAPERT Intégration de la brochure du RECI dans le même chalet de présentation Réception de Nestor Gaba en Suisse, répondant local pour CPA au Togo (visites de classes romandes - rencontre avec le CF) Réception d Anne- Marie Kuyitila en Suisse, répondante locale pour CPA à Kikwit Congo RDC, au cours de l été 2010 : visites de classes - rencontre avec le CF. De plus, lors de son séjour en Suisse, Anne- Marie a eu l occasion de visiter l école de couture à Sierre. Les dossiers pédagogiques reçus et les échanges qu elle a pu avoir avec les étudiantes et les responsables de l école lui permettent d enrichir la formation de couture qu elle dispense à Kikwit aux jeunes filles abandonnées par leurs familles. 2. Renforcement administratif Sur le plan administratif et fonctionnel : Tout au long de l année, le CF a pu Accueillir deux nouveaux membres (Daniel Milani et Suzanne Schoeb) en remplacement de Claire- Madeleine Ney, Juliane Corboz et Dennis Roshier Accueillir le nouveau trésorier, John Christin, en remplacement de Dennis Roshier 6 1 RECI : réseau suisse d ONG s occupant de Coopération en Education sur le plan international 11

9 Compter sur les services de son webmaster, Guillaume Milani Bénéficier des services de traduction (allemand- français) de Sophie Providoli, pour l évaluation Moser (Mali 2009) Poursuivre la restructuration du travail du CF, en fonction des pistes définies lors de l analyse institutionnelle Définir les objectifs opérationnels prioritaires pour Engager une personne astreinte au service civil pour l aider dans M. Alexandre Augsburger l archivage des documents et de l iconographie CPA : Monsieur Alexandre Augsburger Prendre connaissance de l ouvrage «Outils de gestion pour projets de coopération au développement» édité par les Fédérations cantonales de coopération et s en inspirer pour organiser son travail Rédiger les rapports d activité des stages 2010 en cohérence avec les projets présentés Attribuer le mandat de «Consultante en Coopération pédagogique» dans le projet de partenariat avec la Fondation espagnole Albihar, «Bilanga ya Mateya2», à Juliane Corboz. d. Faire paraitre des textes de promotion dans l Educateur Dans la Revue du SER «l Educateur» Dans le Rapport d Activités du SER e. Maintenir un site web attractif Une adaptation de la ligne graphique du site est prévue pour Terre fertile pour la culture, l éducation 7

10 3. Renforcement en communication b. Réaliser un petit film de promotion CPA a. Définir une ligne graphique professionnelle pour CPA Grâce au travail et aux compétences de la personne engagée via le service civil, Alexandre Augsburger, CPA a pu produire un DVD de promotion. Celui-ci servira à faire connaître la Fondation dans les HEP, auprès des enseignants romands lors de leurs AD cantonales ou celle du SER. Cet outil de communication servira également lors de manifestations publiques internes et externes à CPA et pour la recherche de fonds. Le CF a fait appel à une graphiste professionnelle pour réaliser la nouvelle ligne graphique CPA. De nouveaux flyer ont été réalisés pour présenter la Fondation. La ligne choisie figurera sur tous les documents ainsi que sur le site. Cette démarche permet à CPA de rendre ses activités plus lisibles et plus compréhensibles par les publics externes. Elle facilitera également la recherche de fonds. c. Organiser une Journée de Restitution du travail des stages d été 2010 Chaque année a lieu la Journée de Restitution du travail des stages d été. En 2010, c est la HEP- VS qui a accueilli les invités toute la journée du samedi 20 novembre. Pour 2011, l organisation subira des modifications afin de bien distinguer la partie publique de la rencontre de celle réservée aux membres du CF. Un document écrit informe de la réflexion qui a conduit le CF à changer ses habitudes. 8 9

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

Atelier de formation en «Genre»

Atelier de formation en «Genre» RESEAU OUEST ET CENTRE AFRICAIN DE RECHERCHE EN EDUCATION (ROCARE), SECRETARIAT EXECUTIF Atelier de formation en «Genre» Termes de Référence Programme des subventions pour la recherche en éducation Octobre

Plus en détail

La Gestion de projet. Pour aller plus loin, la Gestion des Risques. Système de Pilotage Programme d Urgence

La Gestion de projet. Pour aller plus loin, la Gestion des Risques. Système de Pilotage Programme d Urgence Système de Pilotage Programme d Urgence Actualités Rôle du PMO Gestion de projet Prince2 Gestion Risques La suite Actualités Le rôle du PMO Dans le cadre du plan d actions défini lors de la présentation

Plus en détail

Termes de Référence. Dans le cadre du mandat général, le Consultant devra réaliser les tâches qui suivent :

Termes de Référence. Dans le cadre du mandat général, le Consultant devra réaliser les tâches qui suivent : Termes de Référence La République Démocratique Congo (RDC) est engagée dans un processus de préparation au futur dispositif international de Réduction des Emissions liées à la Déforestation et à la Dégradation

Plus en détail

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES.

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. I. Stages de M1. A. Calendrier et description. Le stage se décompose en deux parties,

Plus en détail

Évaluation du Plan stratégique de développement

Évaluation du Plan stratégique de développement C.A. 08.11.26.10 Évaluation du Plan stratégique de développement Devis d évaluation Document soumis au comité d évaluation lors de la deuxième rencontre le 7 novembre 2008 Table des matières 1. Introduction...2

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016

APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016 APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016 Principes de fonctionnement du DLA -Mai 2014- PROCEDURE DE GESTION DES PRESTATAIRES 1 Contexte

Plus en détail

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des dispositions de Bale II et Bale III dans l UMOA. Lieu : Salle

Plus en détail

du point de vue organisationnel

du point de vue organisationnel La mise en œuvre du Records Management au sein de l Administration l valaisanne du point de vue organisationnel Association des archivistes suisses Journée professionnelle 2010 Un travail préalable d organisation

Plus en détail

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes :

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes : Le questionnaire ci dessous a pour objectif de faire le point sur le RESSOL, sur notre dernière action à savoir le mois de l Economie Sociale et Solidaire et sur nos pistes d évolution. Ce questionnaire

Plus en détail

Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle

Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle 1 Contexte La Fédération pour la diversité culturelle regroupe 43 coalitions nationales, dont près du deux tiers se trouvent dans des pays

Plus en détail

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +.

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +. CIRCULAIRE Agirc 2011-04- DAS Objet : Nouveau partenariat Apec - Agirc Madame, Monsieur le directeur, Depuis 2003, le partenariat Apec - Agirc avait pour objet la mise en place de sessions d accompagnement

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET AUPRES DES CHEFS DE FILE DE GROUPE THEMATIQUE FONDS D APPUI AUX INITIATIVES TRANSNATIONALES FAIT

APPEL A MANIFESTATION D INTERET AUPRES DES CHEFS DE FILE DE GROUPE THEMATIQUE FONDS D APPUI AUX INITIATIVES TRANSNATIONALES FAIT PROGRAMME DE DEVELOPPENT DES RESEAUX POUR L EDUCATION EN AFRIQUE DE L OUEST COMITE NATIONAL DE DEVELOPPEMENT DES RESEAUX POUR L EDUCATION EN AFRIQUE DE L OUEST CNDREAO SENEGAL APPEL A MANIFESTATION D INTERET

Plus en détail

L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR

L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR «Rien ne sert de bien sélectionner, il faut aussi savoir intégrer à point!» Si un recrutement réussi dépend avant toute chose d une solide procédure de sélection,

Plus en détail

- permettre le maintien et le développement des liens d amitié et de solidarité entre les étudiants et les diplômés des différentes promotions ;

- permettre le maintien et le développement des liens d amitié et de solidarité entre les étudiants et les diplômés des différentes promotions ; Projet de fusion des associations fondatrices de fbs Alumni I - Objectif du projet de fusion Le Conseil d administration a validé lors du CA du 12 juin 2013 la décision de procéder à la fusion/absorption

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

Master 2 T2M. Instructions pour la rédaction des notes d entreprise

Master 2 T2M. Instructions pour la rédaction des notes d entreprise Master 2 T2M Instructions pour la rédaction des notes d entreprise I Dispositions générales Selon le pays où vous êtes en stage, un enseignant de la langue concernée sera chargé de suivre votre stage et

Plus en détail

dans un règlement édicté par le Conseil de domaine.

dans un règlement édicté par le Conseil de domaine. Règlement provisoire relatif à la mission Recherche appliquée et Développement dans le domaine Musique et Arts de la scène de la HES-SO Version du 4 novembre 2014 Le Rectorat de la Haute école spécialisée

Plus en détail

Article 2 : Engagements réciproques Les États partenaires s engagent à 1) ENCOURAGER LE PLURILINGUISME AU SEIN DE LEUR FONCTION PUBLIQUE

Article 2 : Engagements réciproques Les États partenaires s engagent à 1) ENCOURAGER LE PLURILINGUISME AU SEIN DE LEUR FONCTION PUBLIQUE MÉMORANDUM DE PARTENARIAT RELATIF À L INITIATIVE FRANCOPHONE NATIONALE (2015-2018) DANS LE CADRE DU PROGRAMME «LE FRANÇAIS DANS LES RELATIONS INTERNATIONALES» L Organisation internationale de la Francophonie

Plus en détail

Guide d utilisation du. - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock. Support entretien professionnel

Guide d utilisation du. - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock. Support entretien professionnel Guide d utilisation du - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock Support entretien professionnel L entretien professionnel, une occasion pour l entreprise et le salarié de porter un regard sur

Plus en détail

Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel

Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel Démarche de valorisation du stage dans l élaboration du projet de l étudiant Définition : C est une démarche complémentaire du suivi de stage existant

Plus en détail

Session. L élaboration de la vision, de la mission. et du plan d action. Guide du participant. La Fédération provinciale des

Session. L élaboration de la vision, de la mission. et du plan d action. Guide du participant. La Fédération provinciale des Session L élaboration de la vision, de la mission et du plan d action Guide du participant Préparé par La Fédération provinciale des comités de parents du Manitoba Saint-Boniface Septembre 1996 Avant propos

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016 Projet LA DESCRIPTION DU PROJET Jeunes sur la piste du patrimoine mondial consiste à jumeler des écoles situées dans les

Plus en détail

pour réussir Conseils vos projets de de dématérialisation de documents et processus Démarrez

pour réussir Conseils vos projets de de dématérialisation de documents et processus Démarrez pour réussir vos projets de de dématérialisation de documents et processus Conseils Démarrez 10 conseils pour réussir son projet 2 1. Faire une étude d opportunité 2. Définir le cadre de son projet 3.

Plus en détail

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 POLITIQUE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 PRÉAMBULE En raison de son caractère public et de sa mission, la Commission

Plus en détail

Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Pédagogie spécialisée. Votre formation en enseignement spécialisé

Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Pédagogie spécialisée. Votre formation en enseignement spécialisé Haute école pédagogique du canton de Vaud Filière Pédagogie spécialisée Votre formation en enseignement spécialisé La HEP Vaud vous prépare au Master of Arts et Diplôme dans le domaine de la pédagogie

Plus en détail

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1)

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) LIENS FONCTIONNELS : - Direction Outremer (DIROM) -

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES EN SANTE EN RDC; Chemin parcouru et perspectives. Par Tchelu M. Et Ngumbu M.

DEVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES EN SANTE EN RDC; Chemin parcouru et perspectives. Par Tchelu M. Et Ngumbu M. DEVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES EN SANTE EN RDC; Chemin parcouru et perspectives. Par Tchelu M. Et Ngumbu M. Plan de présentation Contexte Objectifs Plan de développement d des RHS Étapes du processus

Plus en détail

AMELIORER L ACCUEIL ET L INTEGRATION DES SALARIES

AMELIORER L ACCUEIL ET L INTEGRATION DES SALARIES 1 AMELIORER L ACCUEIL ET L INTEGRATION DES SALARIES L intégration d un nouveau salarié fait référence à deux étapes : Dans les premiers jours : l accueil du salarié dans la structure Accueil physique,

Plus en détail

DEMOKRATIE DEMOCRATIE DEMOCRAZIA. «Un projet visant à renforcer l éducation à la citoyenneté et la participation

DEMOKRATIE DEMOCRATIE DEMOCRAZIA. «Un projet visant à renforcer l éducation à la citoyenneté et la participation DEMOKRATIE «Un projet visant à renforcer l éducation à la citoyenneté et la participation civique en Suisse» Un projet visant à renforcer la démocratie La Suisse est fière de sa longue tradition civique,

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS DE LA CAMPAGNE «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 Réalisé par le Service Prévention Santé de

Plus en détail

La Fréquentation du CDI

La Fréquentation du CDI La Fréquentation du CDI Nous n avons pas renouvelé le questionnaire d analyse de la fréquentation que nous avions réalisé l année dernière car cela représente un très lourd travail de dépouillement (rappelons

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

Management de projet

Management de projet Management de projet Programme de stage Le métier de Chef de Projet 2 Objectifs 2 Démarche 3 Contenu du programme 4 Modalités d intervention 5 Quelques références 6 www.laurentderauglaudre.com 1/6 370

Plus en détail

APPEL à CANDIDATURE. POUR LA GESTION ET LA MISE EN ŒUVRE DU «STAGE COLLECTIF OBLIGATOIRE de 21 heures»

APPEL à CANDIDATURE. POUR LA GESTION ET LA MISE EN ŒUVRE DU «STAGE COLLECTIF OBLIGATOIRE de 21 heures» Direction Départementale des Territoires de l'aisne En application du décret du relatif à la mise en œuvre du plan de professionnalisation personnalisé prévus par les articles R 3434 et R 3435 du code

Plus en détail

«INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE DE PHARMACIE EXPERIMENTALE POUR AMELIORER LA QUALITE DE LA FORMATION PROFESSIONNALISANTE»

«INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE DE PHARMACIE EXPERIMENTALE POUR AMELIORER LA QUALITE DE LA FORMATION PROFESSIONNALISANTE» REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Université de Monastir Faculté de pharmacie de Monastir «INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE

Plus en détail

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance P RO - enfance Plateforme Romande pour l accueil de l enfance Rapport de la phase d analyse 1. Résumé Le présent document contient la description du déroulement et des résultats de la phase d analyse des

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT APPUI CONSEIL «GESTION DES AGES» dans le cadre du Contrat de génération Le présent

Plus en détail

La santé, un facteur d insertion

La santé, un facteur d insertion La santé, un facteur d insertion Anne Danibert - Chef de projets prévention et promotion de la santé Mutuelle Atlantique Une orientation politique de la Mutuelle En 1996, la mutuelle inscrit comme orientation

Plus en détail

La certification IFS 1. Conditions à remplir pour la candidature à la certification IFS 1.

La certification IFS 1. Conditions à remplir pour la candidature à la certification IFS 1. La certification IFS Center for Self Leadership offre la possibilité d obtenir une certification de façon à reconnaître officiellement ceux qui ont démontré leurs qualifications ainsi que d établir les

Plus en détail

Convention. entre. la Fédération Française et la Fédération Française

Convention. entre. la Fédération Française et la Fédération Française Convention entre la Fédération Française et la Fédération Française de Football du Sport Adapté (FFF) (FFSA) Saint-Denis, le 17 avril 2002 Convention entre la Fédération Française de Football et la Fédération

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES

PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES Centre de Recherche-action pour l Environnement et le Développement Intégré CREDI PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES BP : 80450 Lomé TOGO Tél. /Fax (228) 22.25.37.60 Email : credi@laposte.tg Site web:

Plus en détail

STAGE AUX ARCHIVES HISTORIQUES DE PATEK PHILIPPE SA

STAGE AUX ARCHIVES HISTORIQUES DE PATEK PHILIPPE SA STAGE AUX ARCHIVES HISTORIQUES DE PATEK PHILIPPE SA Partie A Mathieu Lourdin Responsable du stage : Mme Flavia Ramelli Cours : stage professionnel Professeure : Mme Ariane Rezzonico Août-octobre 2014 1

Plus en détail

Partage des connaissances

Partage des connaissances Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.4 Directive Partage des connaissances Approbation de : Alain Le Roy, SGA aux opérations de

Plus en détail

Guide du/de la candidat/e pour l élaboration du dossier ciblé

Guide du/de la candidat/e pour l élaboration du dossier ciblé Guide du/de la candidat/e pour l élaboration du dossier ciblé en vue de l obtention du titre de "Conseiller ère diplômé e en orientation professionnelle, universitaire et de carrière" par la validation

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis Page 7002-1 1.0 Préambule En 2008, le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport adoptait son Plan d action pour l amélioration du français à l enseignement primaire et à l enseignement secondaire.

Plus en détail

SECRETAIRE DE CENTRE MEDICO-SOCIAL

SECRETAIRE DE CENTRE MEDICO-SOCIAL Direction des Ressources humaines SECRETAIRE MEDICO-SOCIALE H SECRETAIRE DE CENTRE MEDICO-SOCIAL POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Solidarités Service : Direction des

Plus en détail

Évaluation des apprentissages en formation professionnelle

Évaluation des apprentissages en formation professionnelle Évaluation des apprentissages en formation professionnelle L évaluation des apprentissages fait partie intégrante de l enseignement. L APEQ vous propose ici un document qui devrait vous permettre de clarifier

Plus en détail

POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES Présentée au conseil d administration le 29 novembre 2007 PRODUCTION Monsieur Stanley Smith Service des ressources humaines AUTRES COLLABORATEURS Comité de

Plus en détail

[LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES]

[LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES] 2015 [LES FORMATIONS PROFESSIONNELLES] Programme de formations du 2ème semestre 2015 pour les acteurs de l Economie Sociale et Solidaire [SOMMAIRE] LA CO-OPERATIVE... 3 Nos formations professionnelles

Plus en détail

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Cégep de Sept-Îles POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Service émetteur : Direction des communications Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 7 mars 2006 Dernière révision :

Plus en détail

Esarc - Pôle formations à distance

Esarc - Pôle formations à distance MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES - BAC+5 - MRH Le Master Européen est un diplôme Bac+5, délivré par la FEDE (Fédération Européenne des Écoles). La FEDE est une association à but non

Plus en détail

Guide d auto-évaluation

Guide d auto-évaluation REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE ----------- Autorité nationale d Assurance Qualité de l Enseignement supérieur ANAQ-Sup Guide d auto-évaluation

Plus en détail

Convention entre la Fondation pour l animation socioculturelle lausannoise et l Association

Convention entre la Fondation pour l animation socioculturelle lausannoise et l Association Préambule Convention entre la Fondation pour l animation socioculturelle lausannoise et l Association Conformément aux termes de la Charte Lausannoise de l animation, la Ville de Lausanne donne mandat

Plus en détail

Règlement 2013 «ados en action» 11 17 ans

Règlement 2013 «ados en action» 11 17 ans Règlement 2013 «ados en action» 11 17 ans Préambule «ados en action» est un dispositif initié par le STAJ en partenariat étroit avec la CAF de Valenciennes. Il a pour objectif de : - Favoriser l autonomisation

Plus en détail

Appel à manifestations d intérêt

Appel à manifestations d intérêt Appel à manifestations d intérêt pour des projets d organisation à l international de manifestations de promotion de l écosystème de start-up français. Programme d investissements d avenir Action French

Plus en détail

LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE

LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE LABELLISATION DES PROJETS DE PORTEE REGIONALE OU NATIONALE NOM DE LA STRUCTURE : Fondation d entreprise Bouygues Telecom ADRESSE : 82, rue H. Farman 92130 Issy-les-Moulineaux TITRE DE L EVENEMENT : Les

Plus en détail

L ISO 9001 à nouveau en chantier!

L ISO 9001 à nouveau en chantier! L ISO 9001 à nouveau en chantier! SÉMINAIRE SNV Nouvelle structure, nouvelles exigences et impacts importants sur votre système de management de la qualité DATE Jeudi 3 Décembre 2015 de 09 h 00 à 16 h

Plus en détail

«Portfolio de compétences»

«Portfolio de compétences» A C P F ( A s s o c i a t i o n C o r é e n n e d e s P r o f e s s e u r s d e F r a n ç a i s ) P r o j e t p é d a g o g i q u e - A n n é e 2 0 1 3 «Portfolio de compétences» Responsabilités : Responsables

Plus en détail

INSTITUT DE PROTECTION CONTRE LES INCENDIES DU QUÉBEC (IPIQ) PLAN DE RÉUSSITE

INSTITUT DE PROTECTION CONTRE LES INCENDIES DU QUÉBEC (IPIQ) PLAN DE RÉUSSITE INSTITUT DE PROTECTION CONTRE LES INCENDIES DU QUÉBEC (IPIQ) PLAN DE RÉUSSITE Christianne Gendron, conseillère pédagogique Rémi Arsenault directeur adjoint 12 février 2001 ÉTAT DE LA SITUATION DESCRIPTION

Plus en détail

Initiative Return to care Cahier des charges et profil d un(e) coopérant(e)s pour lancer la réforme du programme Katana, Sud-Kivu

Initiative Return to care Cahier des charges et profil d un(e) coopérant(e)s pour lancer la réforme du programme Katana, Sud-Kivu Initiative Return to care Cahier des charges et profil d un(e) coopérant(e)s pour lancer la réforme du programme Katana, Sud-Kivu 20 juin 2008 Introduction Return to care (RTC) est une initiative spécifique

Plus en détail

CONVENTION DE BENEVOLAT

CONVENTION DE BENEVOLAT Accompagnement Scolaire en Provence CONVENTION DE BENEVOLAT modèle approuvé par le bureau le Entre : L Association «Accompagnement Scolaire en Provence» (ASCO Provence) dont le siège est situé 168 bd Rabatau

Plus en détail

MATRICE DES PRINCIPALES ACTIONS DU CADRE STRATEGIQUE 2014-2018 DE L APF

MATRICE DES PRINCIPALES ACTIONS DU CADRE STRATEGIQUE 2014-2018 DE L APF MATRICE DES PRINCIPALES ACTIONS DU CADRE STRATEGIQUE 2014-2018 DE L APF A l initiative du Secrétaire général parlementaire, M. Pascal Terrasse et sur proposition du, au terme d une consultation ayant associé

Plus en détail

PROJET D APPUI A LA SOCIETE CIVILE ET A LA RECONCILIATION NATIONALE

PROJET D APPUI A LA SOCIETE CIVILE ET A LA RECONCILIATION NATIONALE RÉPUBLIQUE TOGOLAISE MINISTÈRE AUPRES DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHARGE DE LA PLANIFICATION DU DEVELOPPEMENT ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE UNION EUROPÉENNE FONDS EUROPÉEN DE DÉVELOPPEMENT PROJET

Plus en détail

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires)

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) Mission Jeunesse FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) La Ville d Angers effectue un travail d aide aux projets des jeunes par l intermédiaire de la mission jeunesse. Cette mission

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

Formation complémentaire à la pédagogie professionnelle destinée aux personnes autorisées à enseigner au Gymnase Selon l art. 46, al.3, let.

Formation complémentaire à la pédagogie professionnelle destinée aux personnes autorisées à enseigner au Gymnase Selon l art. 46, al.3, let. Formation complémentaire à la pédagogie professionnelle destinée aux personnes autorisées à enseigner au Gymnase Selon l art. 46, al.3, let. b, OFPr Filière d études Certificat complémentaire pour la maturité

Plus en détail

Projet de planification nationale en matière de diversité biologique en Tunisie

Projet de planification nationale en matière de diversité biologique en Tunisie Projet de planification nationale en matière de diversité biologique en Tunisie Cofinancé par le PNUD/FEM n 00083689 Termes de référence Recrutement d un consultant national Assistance pour l actualisation

Plus en détail

LE DISPOSITIF FÉDÉRAL DE FORMATION ou DFF

LE DISPOSITIF FÉDÉRAL DE FORMATION ou DFF LE DISPOSITIF FÉDÉRAL DE FORMATION ou DFF La formation constitue un outil au service du projet politique décliné au niveau local. Elle contribue au rayonnement de l USEP au sein des départements et des

Plus en détail

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations www.univ-bpclermont.fr 1 Charte de l évaluation des formations L évaluation des formations inscrit l Université Blaise

Plus en détail

Séminaire Intersession du Groupe Francophone Jeudi 28 mai 2015, Hôtel Royal, Genève

Séminaire Intersession du Groupe Francophone Jeudi 28 mai 2015, Hôtel Royal, Genève COMPTE-RENDU Séminaire Intersession du Groupe Francophone Jeudi 28 mai 2015, Hôtel Royal, Genève SYNTHÈSE GÉNÉRALE En vue de préparer sa participation à la 29 e session du Conseil des droits de l Homme

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UNE STRUCTURE DE FORMATION

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UNE STRUCTURE DE FORMATION «LA MAÎTRISE DES DEPENSES ENERGETIQUES DANS L INDUSTRIE ET LE RÔLE DU RESPONSABLE ENERGIE» TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UNE STRUCTURE DE FORMATION L Institut de l énergie et de l environnement

Plus en détail

Guide pour aider à l évaluation des actions de formation

Guide pour aider à l évaluation des actions de formation Guide pour aider à l évaluation des actions de formation Pourquoi évaluer? L évaluation constitue la dernière étape du service d ingénierie que le conseiller de l AGEFOS PME Bretagne peut apporter à l

Plus en détail

Très fraternellement Corinne DESSIGNY Responsable Formation 06.81.19.90.93 corinnedessigny0009@orange.fr formation@cgtoise.com

Très fraternellement Corinne DESSIGNY Responsable Formation 06.81.19.90.93 corinnedessigny0009@orange.fr formation@cgtoise.com L essentiel Sommaire : Bulletin d information de l Union Départementale de la CGT Oise n 67 du0 décembre 0 Page : Edito Page et : Plan de Formation UD et UL Page à 7 : Descriptifs des Formations Page 8:

Plus en détail

Charte du Bénévolat dans votre association (règles du jeu collectives) Convention d engagement réciproque (règles du jeu individuelles)

Charte du Bénévolat dans votre association (règles du jeu collectives) Convention d engagement réciproque (règles du jeu individuelles) France Bénévolat a mis au point deux documents type qui peuvent servir de base à la clarification des règles du jeu entre bénévoles et associations et permettre ainsi le développement de bonnes pratiques.

Plus en détail

CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010

CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010 CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010 Objet : Recrutement d un chargé de mission chargé de la formation interne au sein de l Administration générale des Personnels de l Enseignement Réseaux : tous réseaux Niveaux

Plus en détail

Politique de communication de l A.R.F.P.

Politique de communication de l A.R.F.P. 27 septembre 2001 AL/GC Politique de communication de l A.R.F.P. 1. Ses raisons d être La communication est un des moyens qui contribue à la réalisation de notre projet associatif. Celui-ci affirme dans

Plus en détail

BANQUE DE CANDIDATURES

BANQUE DE CANDIDATURES BANQUE DE CANDIDATURES POSTES À LA DIRECTION D ÉTABLISSEMENT (liste d admissibilité) 2010-2011-C-01 (Secteur jeune) ou 2010-2011-C-02 (Secteur adulte) La Commission scolaire De La Jonquière étudiera, au

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Sécurité informatique de l Université d'artois Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

La formation professionnelle tout au long de la vie (FPTLV)

La formation professionnelle tout au long de la vie (FPTLV) La formation professionnelle tout au long de la vie (FPTLV) Accompagnement à la mise en œuvre de la formation tout au long de la vie "Deux scénarios pour la mise en place du plan de formation et du DIF

Plus en détail

Code d éthique. Créé le 9 mai 2007. Comité : Aline Couture, intervenante sociale Yolaine Simoneau, présidente Denis Pelletier, administrateur

Code d éthique. Créé le 9 mai 2007. Comité : Aline Couture, intervenante sociale Yolaine Simoneau, présidente Denis Pelletier, administrateur Code d éthique Créé le 9 mai 2007 Comité : Aline Couture, intervenante sociale Yolaine Simoneau, présidente Denis Pelletier, administrateur TABLE DES MATIÈRES 1. Avant-propos Mission du CPCQ Philosophie

Plus en détail

GESTION DU PLAN D INTERVENTION

GESTION DU PLAN D INTERVENTION GESTION DU PLAN D INTERVENTION 1. ENCADREMENTS LÉGAUX ET CADRES DE RÉFÉRENCE - Loi sur l instruction publique (LIP) - Une école adaptée à tous ses élèves : Politique de l adaptation scolaire (MELS) - Organisation

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BENIN 1

REPUBLIQUE DU BENIN 1 1 REPUBLIQUE DU BENIN 2 Les axes de développement du système éducatif énoncés depuis les états généraux de l Education former des adultes performants dotés d'esprit d'initiative, ayant le goût de la recherche,

Plus en détail

Construire une équipe éditoriale pour les médias sociaux

Construire une équipe éditoriale pour les médias sociaux Construire une équipe éditoriale pour les médias sociaux Partie 1: Trouver les bonnes personnes Julie Geller, Vice-président, Marketing @juliegeller, La curation de contenu qui consiste en la recherche,

Plus en détail

D après l évaluation externe finale du projet, les principales leçons à tirer pour les projets d appui aux AMP sont :

D après l évaluation externe finale du projet, les principales leçons à tirer pour les projets d appui aux AMP sont : 6. Les leçons apprises au cours du projet D après l évaluation externe finale du projet, les principales leçons à tirer pour les projets d appui aux AMP sont : 1. Une quinzaine d années d appui à un processus

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UN PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN STATISTIQUE

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UN PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN STATISTIQUE TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UN PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN STATISTIQUE 1 CONTEXTE ET JUSTIFICATION Compte tenu de l évolution rapide des techniques dans tous les domaines,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Enseignement de la langue des signes française en milieu scolaire de l Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis

Plus en détail

Termes de références de la Formation PAQ-CG N 01/2012

Termes de références de la Formation PAQ-CG N 01/2012 MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Programme d'appui à la Qualité - Capacité de Gestion (PAQ-CG) Intitulé du Projet: '' Programme d'harmonisation de l'administration,

Plus en détail

C. DAVID, C. PAITRAULT, B. LEVOIVENEL, R.E NOTO L'Analyse de la Pratique 1

C. DAVID, C. PAITRAULT, B. LEVOIVENEL, R.E NOTO L'Analyse de la Pratique 1 de la Pratique 1 1. Objectifs Sensibiliser l étudiant à l intérêt et aux objectifs de l APP Structurer la rédaction de l APP : pertinence du choix de la situation et de sa description, pertinence du questionnement

Plus en détail

3 ème plan autisme : Point d étape, un an après son annonce

3 ème plan autisme : Point d étape, un an après son annonce 3 ème plan autisme : Point d étape, un an après son annonce «Le 3 ème plan autisme vise à répondre à la faiblesse criante de la prise en charge de l autisme en France tout en laissant le choix aux familles

Plus en détail

Un événement organisé par. Quand la Relation Client ouvre ses portes. La participation des entreprises

Un événement organisé par. Quand la Relation Client ouvre ses portes. La participation des entreprises Un événement organisé par Quand la Relation Client ouvre ses portes La participation des entreprises Introduction Ce document s adresse aux Centres de Relation Client de quelque nature qu ils soient et

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Dakar : L activité autogérée de E-CHANGER a été un succès

Dakar : L activité autogérée de E-CHANGER a été un succès Dakar : L activité autogérée de E-CHANGER a été un succès C est sur le thème de la coopération solidaire et des apprentissages réciproques entre les acteurs sociaux du Sud et du Nord que s est déroulée

Plus en détail

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Référencement des prestataires Mode d emploi»

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Référencement des prestataires Mode d emploi» DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT «Référencement des prestataires Mode d emploi» Vous envisagez de participer au Dispositif Local d Accompagnement (DLA) en Région Champagne- Ardenne, sur des missions d

Plus en détail

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD 1 MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE SECRETRARIAT PERMANENT DU CONSEIL NATIONAL POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

Plus en détail

Actions en Régions de Coopération Universitaire et Scientifique Programme ARCUS : 7 ème appel à projets 2012-2013

Actions en Régions de Coopération Universitaire et Scientifique Programme ARCUS : 7 ème appel à projets 2012-2013 Actions en Régions de Coopération Universitaire et Scientifique Programme ARCUS : 7 ème appel à projets 2012-2013 Le Ministère des Affaires Étrangères (MAE), en partenariat avec les Régions de France et

Plus en détail

Ministère du Logement

Ministère du Logement Ministère du Logement Audit organisationnel et fonctionnel de l établissement public «Fonds pour le développement du logement et de l habitat» Résumé exécutif Strictement confidentiel Table des matières

Plus en détail

L ÉCOLE DOCUMENTAIRE / L USS AS

L ÉCOLE DOCUMENTAIRE / L USS AS L ÉCOLE DOCUMENTAIRE / L USS AS LES FONDAMENTAUX DE LA PRODUCTION DE FILMS DOCUMENTAIRES Du 7 novembre au 23 décembre Date limite des dépôts de dossier 30 septembre 2011 Du désir qui commande l écriture

Plus en détail