Traitement des cancers du sein groupe qualité pharmacien

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Traitement des cancers du sein groupe qualité pharmacien"

Transcription

1 Traitement des cancers du sein groupe qualité pharmacien Docteur Elisabeth Luporsi Centre Alexis Vautrin 29 mai 2007

2 Traitement locorégional premier des cancers invasifs localisés : indications et limites du traitement conservateur OBJECTIFS : Réaliser une exérèse en berges saines avec un résultat esthétique satisfaisant et associer une irradiation

3 Recommandations pour le bilan 1) Bilan local pré-thérapeutique mammographie complète et échographie bilatérales biopsies percutanées à visée diagnostique l IRM n est pas recommandée, sauf cas particuliers à discuter en RCP (certains CLI, maladie de Paget du mamelon, adénopathie axillaire métastatique apparemment isolée )

4 Recommandations pour le bilan 2) Bilan d extensiond pré-op opératoire : pas d indication d pour les patientes asymptomatiques post-op opératoire : - non recommandé pour les pt1n0 - recommandé si pn2 - à discuter en RCP pour les cas intermédiaires avec indication de chimiothérapie

5 Recommandations pour la réalisation de la chirurgie conservatrice repérage préopératoire des lésions infra-cliniques exérèse glandulaire du tissu sous-cutané jusqu au pectoral, avec une zone de tissu sain latéral de 1cm autour de la lésion (macroscopique ou radiologique) Radio per-opératoire de la pièce pour lésions non palpables orientation de la pièce opératoire par le chirurgien selon un protocole pré-établi établi (chirurgien-pathologiste) repérage du lit opératoire par des clips comblement du défect glandulaire

6 Recommandations pour la réalisation de la radiothérapie irradiation du volume mammaire 2 2 faisceaux opposés tangentiels par séance décubitus dorsal dose totale de 50 Gy en 5 semaines fractionnement quotidien : 1.8 à 2,25 Gy cas particuliers: adaptation du positionnement et du fractionnement si surimpression nécessaire : 10 à 16 Gy sur le lit tumoral

7 indications et limites du traitement conservateur phase préopératoire ne sont pas des contre-indications - la taille tumorale jusqu à 5 cm, si le volume du sein le permet - la topographie lésionnelle l (centrale) - le type histopathologique (lobulaire) est une contre-indication : tumeurs multiples inaccessibles à une exérèse monobloc indications à discuter au cas par cas : - patiente avec mutation génétique g (cf( groupe à risque) - technique oncoplastique pour traitement conservateur - faisabilité de l irradiationl

8 Indications et limites du traitement conservateur phase post-opératoire opératoire état microscopique des berges L exérèse allant de la sous peau au pectoral, seules les berges latérales sont considérées pour le contingent invasif et le contingent intracanalaire associé: - on ne peut actuellement définir une marge optimale - si berges envahies reprise chirurgicale La présence de carcinome lobulaire in situ non pleiomorphe au contact des berges n est pas une indication de reprise opératoire En cas de reprise opératoire, la technique est fonction des possibilités sibilités de deuxième chirurgie conservatrice et peut faire appel aux techniques oncoplastiques

9 Indications et limites de l irradiation après chirurgie Sont recommandées - l irradiation de toute la glande mammaire - la surimpression du lit tumoral En cas de comorbidité importante, ou pour les patientes âgées à faible risque de RL (pt1n0 RH+), l abstention d irradiation sera discutée par le radiothérapeute

10 Recommandations pour l information des patientes On doit exposer à la patiente : Le risque plus élevé de récidive locale en cas de traitement conservateur par rapport à une mastectomie L équivalence des deux traitements en terme de survie globale et de risque de métastase

11 Les traitements adjuvants

12 A qui proposer un traitement adjuvant? Le concept précédent en 2005: Le traitement adjuvant était indiqué en fonction du pronostic de la maladie. Le concept actuel: Le traitement adjuvant est indiqué selon le bénéfice individuel attendu pondéré par la toxicité.

13 Application à la chimiothérapie En 2005 Nous avions choisi de poser l indication de la chimiothérapie adjuvante si le risque de décès en rapport avec l évolution du cancer du sein dans les 10 ans était 10 %. En 2007 Nous choisissons de poser l indication de la chimiothérapie en tenant compte des facteurs prédictifs de réponse, du bénéfice escompté et de la toxicité du traitement.

14 Application à l hormonothérapie En 2005 Nous avions choisi de poser l indication de l hormonothérapie adjuvante si la tumeur était hormonosensible (RO ou RP positif). En 2007 Nous choisissons de poser l indication de l hormonothérapie en tenant compte des facteurs prédictifs de réponse, du bénéfice escompté et de la toxicité du traitement.

15 Plan Facteurs prédictifs de réponse aux traitements adjuvants Définition des populations à traiter Bénéfices escomptés des traitements adjuvants Toxicité des traitements adjuvants Traitements adjuvants recommandés

16 Facteurs prédictifs - Hormonothérapie HT au moins un des 2 récepteurs positif ( 10%) TAM Oncotype restreint aux N - IA versus TAM Aucun

17 Facteurs prédictifs - Chimiothérapie Anthra vs rien Index mitotique élevé Anthra vs CT sans anthra HER2 surexprimé ou amplifié Topoisomérase IIα amplifié Anthra + taxanes vs Anthra sans taxane KI67 élevé (docétaxel( docétaxel)

18 Facteurs prédictifs - Herceptin HER 2 surexprimé HER2 amplifié

19 Groupes définis selon les facteurs prédictifs RH et HER2 HER2 + HER2 - RH + 10 % des ptes 60 % des ptes RH - 10 % des ptes 20 % des ptes

20 Bénéfice escompté Le bénéfice escompté grâce au traitement adjuvant est idéalement basé sur la survie sans événement est basé en pratique sur la survie sans rechute à 10 ans calculé par AdjuvantOnline

21 Toxicités Toxicités graves Evénements cardio-vasculaires Leucémies secondaires et syndromes myélodysplasiques Dégradation de la qualité de vie immédiate à moyen et long terme» Troubles ostéo-articulaires» Fonctions cognitives» Sexualité

22 Bénéfices escomptés sur la survie sans rechute Nous recommandons la CT si Le bénéfice absolu apporté par la CT est 5 % Nous recommandons l HT si Le bénéfice absolu apporté par l HT est 2 %

23 Hormonothérapie Tumeurs RH +, quelque soit HER2 Patiente non ménopausée TAM TAM + analogue LHRH analogue LHRH +/- TAM après CT Patiente ménopausée Tout schéma comportant un IA Les AMM diffèrent selon les IA Prolongation au delà de 5 ans de TAM par IA pour les N+ Le TAM 5 ans reste une option pour les patientes à très bon pronostic

24 Chimiothérapie Tumeurs HER2 -,, quelque soient les RH Schéma avec anthracyclines et taxanes 6 6 TAC 3 3 FEC TXT 4 4 AC + 12 TXL hebdo 4 4 AC + 4 TXT Schéma avec anthracyclines sans taxane 6 6 FEC 100 ou 4 AC Schéma avec taxanes sans anthracyclines 4 4 TC

25 Chimiothérapie Tumeurs HER2 +, quelque soient les RH Chimiothérapie Schéma avec anthra et taxanes en privilégiant un schéma séquentiel» 3 FEC TXT» 4 AC + 12 TXL hebdo» 4 AC + 4 TXT» 6 TAC reste une option Herceptin Débuté après les anthra,, pendant 1 an

26 Modalités et application de la décision RCP Recueil des facteurs prédictifs de réponse Calcul du risque de rechute sur AdjuvantOnLine Calcul du bénéfice absolu du traitement adjuvant Évaluation du risque toxique lié au traitement et aux co-morbidités Proposition thérapeutique Consultation d annonce Décision partagée

27 Les traitements ciblés

28 DETERMINATION DES CIBLES POUR UNE APPLICATION THERAPEUTIQUE

29 Glossaire Cible : biomarqueur cellulaire contre lequel on peut développer des médicaments Cibles listées : RH, HER2, Topo2A, P53, c-myc,, PTEN, VEGF, HER1 (EGFR), tubuline, pher2, mtor,, Cox2, tau. Cibles retenues : RH, HER2 «A suivre» : Topo2A

30 Détermination des récepteurs hormonaux SCORE Seul le marquage nucléaire est à considérer Seuil de positivité recommandé en France > 10% Expression : en % de cellules marquées et intensité. Préciser le caractère homogène ou non du marquage. Techniques par PCR ou Western Blot non validées à ce jour en pratique clinique

31 Impact de la détermination des RH SITUATION ADJUVANTE TAM : patientes non ménopausées ou aménorrhée spontanée depuis moins de 1 an IA : patientes ménopausées spontanément depuis 1 an IA : Aménorrhée chimio-induite induite depuis 2 ans SITUATION NEO ADJUVANTE On recommande le dosage des RH sur la tumeur primitive et sur le reliquat tumoral SITUATION METASTATIQUE La réévaluation des RH doit être envisagée (selon l accessibilité des sites métastatiques et le caractère peu invasif des techniques de prélèvement : aspiration à l aiguille fine, microbiopsie) ) en cas d indication potentielle d une hormonothérapie surtout pour les tumeurs primitives initialement RH négatif

32 Détermination de HER2 CRITERES DE POSITIVITE Seuil de positivité (>30%) (recommandation ASCO, CAP 2006) Intensité de marquage IHC : 3+ (marquage intense et complet >30%) 2+ (marquage d intensité moyenne et complet > 30%) 1+ (marquage incomplet) FISH/CISH : comptage d au moins 40 cellules» Amplification FISH monosonde > 6 copies FISH double sonde HER2/CHR17 > 2.2 CISH nombre de copies de HER2 > 6» Cas ambigus FISH monosonde compris entre 4 et 6 copies FISH double sonde HER2/CHR17 compris entre 1.8 et 2.2 CISH nombre de copies de HER2 compris entre 4 et 6 copies

33 Détermination de HER2 SITUATION METASTATIQUE La réévaluation de HER2 doit être envisagée (selon l accessibilité des sites métastatiques et le caractère peu invasif des techniques de prélèvement : aspiration à l aiguille fine, microbiopsie)

34 Impact de la détermination de HER2 Une thérapeutique anti HER2 est recommandée pour les tumeurs HER2 positif IHC-3+ et/ou FISH+/CISH+ IHC-2+ et FISH+/CISH+ Situation adjuvante Si indication thérapeutique de chimiothérapie, trastuzumab en association avec chimiothérapie. Durée totale du trastuzumab 1 an*. Situation néo adjuvante Si indication de chimiothérapie néoadjuvante,, pour obtenir une réponse clinique et histologique optimales, trastuzumab en association avec chimiothérapie. *Inclusion dans les essais portant sur la durée d administration du trastuzumab

35 Impact de la détermination de HER2 SITUATION MÉTASTATIQUE Le choix entre chimiothérapie et hormonothérapie se fait selon les l critères classiques. L association avec la thérapeutique anti-her2 provient du statut HER2 positif Première ligne métastatique» Association trastuzumab à chimiothérapie Deuxième ligne métastatique» Maintien d une thérapeutique anti HER2 Association lapatinib à Capecitabine Association trastuzumab à une deuxième ligne de chimiothérapie En cas de choix d une hormonothérapie» Association trastuzumab à anastrozole

36 Recommandations sur les critères de validation des nouveaux marqueurs Adoption consensuelle d une méthodologie standardisée d évaluation des nouveaux marqueurs L utilisation clinique sera basée sur le niveau de preuve et l utilité clinique

37 Les cancers métastatiques

38 Remarques préliminaires Le cancer du sein métastatique Devient une «maladie chronique» lié aux nombreux agents thérapeutiques disponibles La finalité de la prise en charge d une patiente présentant un cancer du sein métastatique : Améliorer la survie en préservant la qualité de vie

39 Les facteurs pronostiques Peu d études, anciennes et descriptives

40 Facteurs pronostiques retenus Cliniques Patiente» PS TTT antérieur» CT adjuvante» Durée de l intervalle libre sans Métastase Métastase» Nombre de sites» Localisation viscérale Biologique Tumeur» RH Patiente» LDH

41 Facteurs prédictifs de réponse Hormonothérapie Trastuzumab Statut RE et/ou RP positifs en IHC Statut HER2+

42 Les différentes situations cliniques Pas de facteurs de mauvais pronostic : indication d hormonothérapie première Facteurs de mauvais pronostic : indication de chimiothérapie première Pas de donnée contredisant ces résultats pour les patientes HER2 (+)

43 Femme non ménopausée Différentes situations rencontrées 1. Castration 2. Patiente naïve de TAM 3. Patiente avec TAM en adjuvant

44 Femmes non ménopausm nopausées Castration CASTRATION = Traitement Historique Type de Suppression de la Fonction Ovarienne pas de différence entre Chirurgie ou Agoniste LHRH

45 Femme non ménopausée naïve de TAM TAM + castration > castration seule TAM non inférieur à la castration TAM vs TAM + castration Pas de données Recommandation : TAM + castration

46 Femme non ménopausée TAM en adjuvant Pas de standard Recommandation : - Suppression ovarienne plus ou moins IA

47 Femme ménopausée Différentes situations rencontrées 1. Patiente naïve d IA ou TAM en adjuvant 2. Patiente avec TAM en adjuvant 3. Patiente avec IA en adjuvant

48 Femme ménopausée naïve d IA en adjuvant ou TAM en adjuvant Standard inhibiteurs de l aromatase de 3ème génération Option Fulvestrant

49 Femme ménopausée avec IA non stéroïdiens Pas de standard en adjuvant Options Fulvestrant Exemestane Tamoxifène

50 Hormonothérapie pour patientes RH+ et HER2+ Pas de standard Options : Anastrozole + trastuzumab Hormonothérapie seule

51 Qui doit bénéficier d un traitement par trastuzumab? Standard : Chimiothérapie + trastuzumab Durée du traitement du d trastuzumab (phase de consolidation) Jusqu à progression

52 Existe-t-il il une corrélation dose-réponse et un schéma d administration optimale (1s vs 3s)? Standard : hebdomadaire (AMM) Option : Toutes les 3 semaines

53 Schémas d associations avec la chimiothérapie? Recommandation : pas d association aux anthracyclines (cardiotoxicité) Schémas reconnus Docétaxel /3 semaines Paclitaxel-Carboplatine 3 semaines Paclitaxel-Carboplatine hebdomadaire

54 Patientes HER2(-) selon chimiothérapie adjuvante Différentes situations cliniques métastatiques d emblée ou sans anthracyclines adjuvantes prétraitées par anthracyclines sans taxane prétraitées par anthracyclines et taxanes Questions posées Monothérapie ou association? Schéma d administration d séquentiel ou concomitant? Durée de traitement

55 Patientes HER2(-) Mono versus polychimiothérapie Pas de standard Options : Polychimiothérapie Mono chimiothérapie séquentielle programmée Mono chimiothérapie séquentielle à progression Pas d indication de chimiothérapie intensive

56 Patientes Her2(-) durée de la chimiothérapie Pas de standard Options : Chimiothérapie continue jusqu à progression Arrêt de la chimiothérapie après obtention d un bénéfice clinique optimal (4 à 6 mois minimum)

57 Patientes her2(-) métastatiques d emblée ou sans anthracyclines adjuvantes Pas de standard Si choix de monothérapie Anthracycline ou Taxane Séquentiel programmé ou à progression Anthracycline suivi de Taxane Si choix d association Anthracycline + Taxane 5FU + Anthracyclines + Cyclophosphamide

58 Patientes HER2(-) prétraitées par anthracylines sans taxane Standard : Taxane Si choix de Mono chimiothérapie Docetaxel toutes les 3 semaines Paclitaxel heddomadaire Si choix d associations Docetaxel Gemcitabine Paclitaxel- Gemcitabine Docétaxel Capécitabine Thérapies ciblées Paclitaxel Bevacizumab non recommandé (études supplémentaires requises)

59 Pas de standard Patientes HER2(-) anthracylines et taxane en adjuvant Options : Si association Gemcitabine + Vinorelbine (phase III) Capecitabine + Vinorelbine Thérapies ciblées Paclitaxel Bevacizumab non recommandé (études supplémentaires requises) Si monothérapie Capecitabine Gemcitabine Reprise taxane ou anthracyclines selon l intervalle l libre

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Janvier 2013

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Janvier 2013 Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Janvier 2013 Introduction Les grandes lignes des recommandations ABC 1 et les «ESMO Clinical Practice Guidelines for diagnosis, treatment

Plus en détail

Les conférences de consensus: comparaison, synthèse. Saint-Gallen Nice-Saint-Paul NCCN

Les conférences de consensus: comparaison, synthèse. Saint-Gallen Nice-Saint-Paul NCCN Les conférences de consensus: comparaison, synthèse Saint-Gallen Nice-Saint-Paul NCCN C Cuvier, Journées de sénologie interactive 2011 Nice-Saint-Paul; 4 ème édition Saint-Gallen; 12 ème conférence NCCN

Plus en détail

Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Adjuvant Groupe Sein OncoLR, Janvier 2013

Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Adjuvant Groupe Sein OncoLR, Janvier 2013 Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Adjuvant Groupe Sein OncoLR, Janvier 2013 Coordonnateurs : William Jacot, Marian Gutowski, Gilles Romieu, André Mathieu Synthèse Calcul du risque de récidive

Plus en détail

Le parcours sein DR VÉRONIQUE LORGIS DR ISABELLE DESMOULINS

Le parcours sein DR VÉRONIQUE LORGIS DR ISABELLE DESMOULINS Le parcours sein DR VÉRONIQUE LORGIS DR ISABELLE DESMOULINS La première consultation Patiente adressée par le médecin traitant Par le radiologue Venue d elle-même Adressée par un service Par le chirurgien

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du sein non métastatiques

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du sein non métastatiques Recommandations régionales Prise en charge des cancers du sein non métastatiques - juin 2005 - CARCINOMES INTRA-CANALAIRES Diagnostic Dépistage (le plus souvent examen clinique normal ; parfois tumeur,

Plus en détail

Cancers du sein Version / 2005

Cancers du sein Version / 2005 Cancers du sein I-Cancer du sein non métastatique non inflammatoire I.1-Introduction La stratégie de traitement habituellement choisie à l Institut Paoli Calmettes est une stratégie adjuvante. Le traitement

Plus en détail

Arbre 1 Diagnostic d un CCIS infraclinique

Arbre 1 Diagnostic d un CCIS infraclinique Arbre 1 Diagnostic d un CCIS infraclinique Anomalie infraclinique à la mammographie Mammographie de bonne qualité? Nouvelle mammographie s Incidences complémentaires Agrandissements si micro-calcifications

Plus en détail

Cancer du sein: soins 2015

Cancer du sein: soins 2015 Cancer du sein: soins 2015 Nouveautés thérapeutiques en pathologie mammaire métastatique Pr. Lionel D Hondt (M.D., Ph.D.) Chef du Service d Oncologie CHU UCL Dinant-Godinne CHU Charleroi, 02 octobre 2015

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS SEIN. Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010

RÉFÉRENTIELS SEIN. Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010 RÉFÉRENTIELS SEIN Centre des Maladies du Sein FAMA Hôpital Saint-Louis 4/2010 1 A- Cancers infiltrants 2 Traitements loco-régionaux 3 Traitements loco-régionaux T > 4 cm non inflammatoire N0/N1 et 1 des

Plus en détail

Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012. TP n 6. Pathologie mammaire. Dystrophie et Cancer du sein

Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012. TP n 6. Pathologie mammaire. Dystrophie et Cancer du sein Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012 TP n 6 Pathologie mammaire Dystrophie et Cancer du sein Lames virtuelles TP 6 Mastose Carcinome mammaire HES 1 Carcinome mammaire HES 2 Carcinome mammaire

Plus en détail

Standards dans la Prise en Charge du Cancer du Sein. William Jacot CRLC Val d Aurelle Montpellier

Standards dans la Prise en Charge du Cancer du Sein. William Jacot CRLC Val d Aurelle Montpellier Standards dans la Prise en Charge du Cancer du Sein William Jacot CRLC Val d Aurelle Montpellier Le cancer du sein en France 49.814 nouveaux cas en 2005 11.441 décès en 2006 Létalité ± 20 % Guérin et al.,

Plus en détail

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN Calformed, 09/02/2007, Dr J.M Loez, Calais INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN I - RAPPEL DE LA CLASSIFICATION CLINIQUE DES CANCERS DU SEIN A - TUMEUR PRIMITIVE Tx non déterminé To pas de

Plus en détail

Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire

Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire Ramona ITTI, physicienne médicale Service de Cancérologie - Radiothérapie hôpital St. Louis Les Matinées de l Innovation, 27 septembre 2013

Plus en détail

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015 Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Septembre 2015 Introduction Les grandes lignes des recommandations ABC 2, ASCO, ESMO et NCCN, serviront de cadre général aux recommandations

Plus en détail

Référentiel régional Prise en charge des cancers du sein non métastatiques Version 3 Mise à jour septembre 2010

Référentiel régional Prise en charge des cancers du sein non métastatiques Version 3 Mise à jour septembre 2010 Référentiel régional Prise en charge des cancers du sein non métastatiques Version 3 Mise à jour Sommaire Contexte 5 Epidémiologie... 5 Objectifs... 5 Champ d application... 5 Utilisateurs cibles... 5

Plus en détail

CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE : QUELS TRAITEMENTS? A.BARKAT Clin gyn obs. CHU Constantine 7ème Congrès de la SAERM ALGER 14-15/03/09

CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE : QUELS TRAITEMENTS? A.BARKAT Clin gyn obs. CHU Constantine 7ème Congrès de la SAERM ALGER 14-15/03/09 CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE : QUELS TRAITEMENTS? A.BARKAT Clin gyn obs. CHU Constantine 7ème Congrès de la SAERM ALGER 14-15/03/09 INTRODUCTION 1 er cancer féminin avec l age age moyen: 48 ans expérience

Plus en détail

Référentiel du cancer du sein

Référentiel du cancer du sein Référentiel du cancer du sein Référentiel du cancer du sein... 1 Introduction... 3 I. BILAN... 4 A. BILAN LOCAL... 4 1. Examen clinique... 4 2. Mammographie... 5 3. Echographie... 5 4. Prélèvements percutanés...

Plus en détail

CANCERS DU SEIN. Dr PERNAUT, Dr DUQUESNOY 21 Janvier 2015 EPU-B

CANCERS DU SEIN. Dr PERNAUT, Dr DUQUESNOY 21 Janvier 2015 EPU-B CANCERS DU SEIN Dr PERNAUT, Dr DUQUESNOY 21 Janvier 2015 EPU-B Dépistage 1 Patiente de 43 ans Pas d ATCD familiaux ni personnels 3 enfants, allaitement maternel Contraception par stérilet au Levonorgestrel

Plus en détail

Cancer du sein chez les femmes âgées. Docteur André MATHIEU Réseau Onco-LR

Cancer du sein chez les femmes âgées. Docteur André MATHIEU Réseau Onco-LR Cancer du sein chez les femmes âgées Docteur André MATHIEU Réseau Onco-LR NARBONNE Données du problème Le cancer du sein chez la femme agée est un problème de santé publique 50 % des cancers à un stade

Plus en détail

CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN

CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN CHIRURGIE DANS LES CANCERS DU SEIN FORMATION IDE ONCOLOGIE-HÉMATOLOGIE «Connaissance de la maladie cancéreuse» T. de Lapparent, unité de pathologie mammaire, CHBM PLAN Définitions Place de la chirurgie

Plus en détail

Protocoles dans le cancer du sein CancerEst. Joseph Gligorov Stéphane Provent

Protocoles dans le cancer du sein CancerEst. Joseph Gligorov Stéphane Provent Protocoles dans le cancer du sein CancerEst Joseph Gligorov Stéphane Provent Organisation de la recherche en oncologie mammaire à CancerEst Les acteurs Services Médicaux d Oncologie Médicale Tenon, St

Plus en détail

Traitement cancer du sein invasif H Marret -JLansac Département de Gynécologie Obstétrique CHU Bretonneau Tours France Le cancer du sein en France 37000 nouveaux cas en 1998 11000 décès dont 4000 < 65

Plus en détail

Élaboré dans le cadre de la

Élaboré dans le cadre de la Traitements et soins Cancer du sein C O L L E C T I O N Recommandations Outil d aide à la décision Consensus d experts à partir de recommandations internationales Focus sur les indications de la radiothérapie

Plus en détail

Les petites tumeurs infiltrantes ( 10mm) : prescrire ou non un traitement systémique? Dominique Mille Médipôle de Savoie 07/10/2014

Les petites tumeurs infiltrantes ( 10mm) : prescrire ou non un traitement systémique? Dominique Mille Médipôle de Savoie 07/10/2014 Les petites tumeurs infiltrantes ( 10mm) : prescrire ou non un traitement systémique? Dominique Mille Médipôle de Savoie 07/10/2014 Un peu de considération historique On a commencé, et c est dommage, à

Plus en détail

CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013

CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013 CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013 Christelle Lévy Centre François Baclesse Ce qui est en train de changer nos pratiques, nouvelles AMM Cancers du sein métastatique RH+ HER2 neg en cas de progression

Plus en détail

Comment je traite un cancer infiltrant du sein?

Comment je traite un cancer infiltrant du sein? Comment je traite un cancer infiltrant du sein? Pr Carole Mathelin Unité de sénologie, hôpital de Hautepierre CHRU Strasbourg Strasbourg le 15 Novembre 2014 Qu est ce qu un cancer infiltrant? Canaux galactophores

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 avril 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 avril 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 29 avril 2009 NAVELBINE 20 mg, capsule molle plaquette(s) thermoformée(s) PVC-aluminium PVDC de 1 capsule(s) : 365 948-4 NAVELBINE 30 mg, capsule molle plaquette(s) thermoformée(s)

Plus en détail

Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées

Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées Stéphane Vignot Service d Oncologie - Radiothérapie Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière Charles Foix- Paris Importance de la prise en charge pluridisciplinaire

Plus en détail

CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES

CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES CANCER DU SEIN CHEZ LES FEMMES ÂGÉES PARTICULARITÉS ÉPIDÉMIOLOGIQUES 40 000 nouveaux cas/an en France, 11 000 décès 45% des femmes atteintes ont plus de 65 ans La fréquence s accroît avec l âge, aux USA:

Plus en détail

Les essais cliniques en sénologie - Oncologie Médicale -

Les essais cliniques en sénologie - Oncologie Médicale - Les essais cliniques en sénologie - Oncologie Médicale - Institut Claudius Regaud Les essais en cours Essais en adjuvant ICR, étude PHACS Essais ennéoadjuvant étude HORGEN (HT) Essais en métastatique tumeurs

Plus en détail

Cancer du sein in situ

Cancer du sein in situ traitements et soins octobre 2009 recommandations professionnelles Cancer du sein COLLECTION recommandations & référentiels Recommandations de prise en charge spécialisée Carcinome canalaire et carcinome

Plus en détail

Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein

Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein MC Mathieu 26 octobre 2012 Classification classique Type de carcinome infiltrant : classification OMS avec 18 types

Plus en détail

Stratégies thérapeutiques

Stratégies thérapeutiques Chapitre 2 Stratégies thérapeutiques Moyens thérapeutiques Les options sont à discuter en RCP en présence : - d un Anatomopathologiste - d un Chirurgien gynécologique +/- gynécologue médical - d un Radiothérapeute

Plus en détail

Référentiel locorégional et métastatique des

Référentiel locorégional et métastatique des Référentiel locorégional et métastatique des Cancers du sein Juin 2010 Pr David AZRIA Dr Pierre BERTRAND Dr Stéphanie CATALA Dr CHATEAU Dr Henri COLLET Dr Pierre Emmanuel COLOMBO Dr Jacques CRETIN Dr Catherine

Plus en détail

Cancer du sein in situ

Cancer du sein in situ traitements et soins octobre 2009 recommandations professionnelles Cancer du sein COLLECTION recommandations & référentiels Recommandations de prise en charge spécialisée Carcinome canalaire et carcinome

Plus en détail

RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN

RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN INTRODUCTION RECOMMANDATIONS INCA NOV 2008 Schéma standard: o 50 Gy en 25 fractions sur 33 jours

Plus en détail

PHARE : Protocole d Herceptin Adjuvante. l Exposition

PHARE : Protocole d Herceptin Adjuvante. l Exposition PHARE : Protocole d Herceptin Adjuvante Réduisant l Exposition PHARE : rationnel Quatre grands essais ont montré que 1 an d Herceptin réduit le risque de rechute ou de décès par deux HERA : HR = 0.54 NSABP

Plus en détail

Référentiel de bon usage - cancers du sein

Référentiel de bon usage - cancers du sein Commission OMéDIT de Basse-Normandie "cancérologie" Référentiel de bon usage - cancers du sein juil.-12 Protocoles de chimiothérapie en adjuvant Intitulé du protocole schéma thérapeutique Stade Schéma

Plus en détail

Traitement chirurgical et radiothérapique. du cancer du sein en un jour. Véronique Vaini-Cowen et Didier Cowen

Traitement chirurgical et radiothérapique. du cancer du sein en un jour. Véronique Vaini-Cowen et Didier Cowen Traitement chirurgical et radiothérapique du cancer du sein en un jour Véronique Vaini-Cowen et Didier Cowen Place de la radiothérapie dans le cancer du sein - Après chirurgie conservatrice pour un cancer

Plus en détail

Place de l IRM dans le diagnostic du cancer du sein

Place de l IRM dans le diagnostic du cancer du sein Place de l IRM dans le diagnostic du cancer du sein Docteur Maryannick Bryselbout, Hôpital d Aix en Provence Docteur Olivier Marpeau, Clinique de l Étoile Cancer le plus fréquent de la femme En France,

Plus en détail

Thésaurus régional harmonisé des protocoles de chimiothérapie SEIN

Thésaurus régional harmonisé des protocoles de chimiothérapie SEIN Thésaurus régional harmonisé des protocoles de chimiothérapie SEIN Ce référentiel a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire de professionnels regroupant le Réseau Onco-normand (RON) et

Plus en détail

Chimiothérapie et cancer du sein

Chimiothérapie et cancer du sein Chimiothérapie et cancer du sein comprendre et faire comprendre... Pr Jean-Emmanuel Kurtz Département d hématologie et d oncologie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Les traitements utilisés dans le

Plus en détail

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE

INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE DIAGNOSTIC DES RECIDIVES LOCOREGIONALES GENERALITES VIVIANE FEILLEL INSTITUT CLAUDIUS REGAUD TOULOUSE OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE Evaluation des séquelles post-thérapeutiques Diagnostic précoce des récidives

Plus en détail

Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires.

Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires. Le carcinome mammaire chez l'homme est exceptionnel, représentant environ 1 % de l'ensemble des cancers mammaires. Environ 300 hommes par an sont diagnostiqués comme ayant un cancer du sein. L'âge moyen

Plus en détail

Référentiel de Prise en Charge du

Référentiel de Prise en Charge du Référentiel de Prise en Charge du Cancer du Sein Adjuvant Groupe Sein OncoLR, Juin 2009 Coordonnateurs : Gilles Romieu, André Mathieu, Comité de Rédaction :Marian Gutowski, William Jacot Comité d experts

Plus en détail

Traitement chirurgical des cancers du sein. Jean-Christophe MACHIAVELLO Centre Antoine Lacassagne

Traitement chirurgical des cancers du sein. Jean-Christophe MACHIAVELLO Centre Antoine Lacassagne Traitement chirurgical des cancers du sein Jean-Christophe MACHIAVELLO Centre Antoine Lacassagne 2008 1 I- GENERALITES Fréquence : 1 femme sur 11 En France 33 000 nouveaux cas par an Le cancer le plus

Plus en détail

L examen clinique doit permettre de recueillir un certain nombre d informations.

L examen clinique doit permettre de recueillir un certain nombre d informations. Chapitre 1 Bilans Généralités Examen clinique L examen clinique doit permettre de recueillir un certain nombre d informations. Le compte-rendu doit comporter : - âge de la patiente, le statut ménopausique

Plus en détail

Les cancers du sein. Pr Jean-Louis Merlin. Centre Alexis Vautrin Unité de Biologie des Tumeurs EA4421 SiGReTO Nancy Université

Les cancers du sein. Pr Jean-Louis Merlin. Centre Alexis Vautrin Unité de Biologie des Tumeurs EA4421 SiGReTO Nancy Université Les cancers du sein Pr Jean-Louis Merlin Centre Alexis Vautrin Unité de Biologie des Tumeurs EA4421 SiGReTO Nancy Université jl.merlin@nancy.fnclcc.fr www.alexisvautrin.fr ÉPIDÉMIOLOGIE 1ère cause de décès

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 25 mai 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 25 mai 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 25 mai 2011 AVASTIN 25 mg/ml Boîte de 1 flacon de 4 ml (CIP : 566 200-7) Boîte de 1 flacon de 16 ml (CIP : 566 201-3) Laboratoires ROCHE Bevacizumab Liste I Réserve hospitalière

Plus en détail

Adapter la chimiothe rapie au stade et aux comorbidite s? Audrey MAILLIEZ

Adapter la chimiothe rapie au stade et aux comorbidite s? Audrey MAILLIEZ Adapter la chimiothe rapie au stade et aux comorbidite s? Audrey MAILLIEZ Aucun Conflit d intérêts Référentiels Critères oncologiques de choix des traitements p significatif traitement / protocole établi

Plus en détail

CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE. 19 mars 2010 D. GEDOUIN CENTRE EUGENE MARQUIS RENNES

CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE. 19 mars 2010 D. GEDOUIN CENTRE EUGENE MARQUIS RENNES CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE 19 mars 2010 D. GEDOUIN CANCER DU SEIN DE LA FEMME AGEE Quelques chiffres Ses particularités Les traitements du cancer du sein : Rappel Les problèmes chez la femme âgée

Plus en détail

Surveillance. Éléments de la surveillance. Principe : alternance. Examen d imagerie. Examen clinique. Le suivi post thérapeutique en ville

Surveillance. Éléments de la surveillance. Principe : alternance. Examen d imagerie. Examen clinique. Le suivi post thérapeutique en ville Le suivi post thérapeutique en ville Surveillance Docteur Elisabeth LUPORSI Centre Alexis Vautrin-CHU 25 mai 2012 Strasbourg CNGOF Quelle indications? Quel rythme? Que surveiller? Quand changer l hormonothérapie?

Plus en détail

1. Cancérogénèse et anatomopathologie. 1.1. Cancérogénèse. 1.2. Anatomie-Pathologique

1. Cancérogénèse et anatomopathologie. 1.1. Cancérogénèse. 1.2. Anatomie-Pathologique Diagnostiquer une tumeur du sein : argumenter l'attitude thérapeutique et justifier le suivi du patient Professeur X Pivot, Professeur M Marty, Docteur M Espié CHU de Besançon, Hôpital Saint Louis-Paris

Plus en détail

Cancer du sein Quelques chiffres

Cancer du sein Quelques chiffres Radiothérapie dans le cancer du sein en Oncogériatrie Laurent Quéro Service de Cancérologie - Radiothérapie Hôpital Saint Louis, Paris Cancer du sein Quelques chiffres Premier cancer en terme d incidence

Plus en détail

Evaluation de la qualité du contenu De la RCP Enquête du réseau ONCOPIC et du Registre du Cancer de la Somme

Evaluation de la qualité du contenu De la RCP Enquête du réseau ONCOPIC et du Registre du Cancer de la Somme Evaluation de la qualité du contenu De la RCP Enquête du réseau ONCOPIC du Registre du Cancer de la Somme Etat des lieux en 2003 Enquête de la CNAM QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE RCP «théorique» (Enquête

Plus en détail

Hormonothérapie des cancers du sein. Prise en charge pratique basée sur l efficacité attendue et les effets secondaires. (M.NAMER)

Hormonothérapie des cancers du sein. Prise en charge pratique basée sur l efficacité attendue et les effets secondaires. (M.NAMER) Hormonothérapie des cancers du sein. Prise en charge pratique basée sur l efficacité attendue et les effets secondaires. (M.NAMER) L hormonothérapie est un des 2 traitements systémiques des cancers du

Plus en détail

LE CANCER DU SEIN INFILTRANT LA THERAPEUTIQUE

LE CANCER DU SEIN INFILTRANT LA THERAPEUTIQUE LE CANCER DU SEIN INFILTRANT LA THERAPEUTIQUE 1. BILAN... 2 2. METHODES THERAPEUTIQUES... 2 2.1. CHIRURGIE... 2 2.2. ANATOMOPATHOLOGIE... 4 2.3. RADIOTHERAPIE... 7 2.4. CHIMIOTHERAPIE... 8 2.5. HORMONOTHERAPIE...

Plus en détail

Traitement du carcinome intracanalaire du sein

Traitement du carcinome intracanalaire du sein Traitement du carcinome intracanalaire du sein Eric SEBBAN 241 rue du faubourg St Honoré, Paris INTRODUCTION 20% des tumeurs mammaires malignes appartiennent à la famille du carcinome intra canalaire et

Plus en détail

Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher

Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher Traitement du cancer du sein: aspect chirurgical Louise Provencher Centre des maladies du sein Deschênes-Fabia Plan Buts de la chirurgie Chirurgie au sein: Y-a-t-il toujours un choix? Reconstruction simultanée?

Plus en détail

Prise en charge multimodale du cancer du sein modèle du traitement ciblé

Prise en charge multimodale du cancer du sein modèle du traitement ciblé Prise en charge multimodale du cancer du sein modèle du traitement ciblé M. Berlière Clinique du Sein Centre du Cancer Cliniques Universitaires St Luc Quand la cible n est pas seulement la tumeur mais

Plus en détail

Chirurgie du sein. Dr Gay Centre Hospitalier Belfort-Montbéliard Formation infirmière en Oncologie-Hématologie 28 janvier 2010

Chirurgie du sein. Dr Gay Centre Hospitalier Belfort-Montbéliard Formation infirmière en Oncologie-Hématologie 28 janvier 2010 Chirurgie du sein Dr Gay Centre Hospitalier Belfort-Montbéliard Formation infirmière en Oncologie-Hématologie 28 janvier 2010 Différentes chirurgies du sein Chirurgie conservatrice Chirurgie radicale Chirurgie

Plus en détail

Les traitements des cancers du sein - Chimiothérapie

Les traitements des cancers du sein - Chimiothérapie Coalition européenne contre le cancer du sein Document extrait du site Version imprimable Les traitements des cancers du sein - Chimiothérapie Oeuvre collective de la FNCLCC Extrait de Comprendre le cancer

Plus en détail

Réseau Onco Poitou-Charentes Mise à jour du référentiel régional des tumeurs de l endomètre (Décembre 2013) ******* ******* Sous la conduite de :

Réseau Onco Poitou-Charentes Mise à jour du référentiel régional des tumeurs de l endomètre (Décembre 2013) ******* ******* Sous la conduite de : 1 Les référentiels de bonnes pratiques cliniques des tumeurs de l endomètre. Version 2013 Sous la conduite de : Cédric NADEAU Service de Gynécologie - Obstétrique - CHU de Poitiers & Yannick THIROUARD

Plus en détail

FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN

FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN FACTEURS PRONOSTIQUES DU CANCER DU SEIN DESC de chirurgie viscérale Poitiers 2004 Katy WELSCHBILLIG CHU d Angers Intérêt d identifier les facteurs pronostiques Définition des populations à haut risque

Plus en détail

Traitement chirurgical et néo-adjuvant des cancers du sein. Le cancer mammaire. Atelier 5. Bases des traitements chirurgicaux de la tumeur mammaire

Traitement chirurgical et néo-adjuvant des cancers du sein. Le cancer mammaire. Atelier 5. Bases des traitements chirurgicaux de la tumeur mammaire Traitement chirurgical et néo-adjuvant des cancers du sein Le cancer mammaire Atelier 5 Pr Carole Mathelin, Pr Bellocq Jean Pierre CHRU Strasbourg Bases des traitements chirurgicaux de la tumeur mammaire

Plus en détail

Enseignement de la sénologie. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis

Enseignement de la sénologie. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Enseignement de la sénologie M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital Saint Louis Un constat En France pendant les études médicales environ 3 heures sont consacrées au cancer du sein et quasiment aucune

Plus en détail

- Effets secondaires des traitements - Métastases - Second cancer après cancer du sein - Qualité de vie BENEFICES ET MODALITES DE SURVEILLANCE

- Effets secondaires des traitements - Métastases - Second cancer après cancer du sein - Qualité de vie BENEFICES ET MODALITES DE SURVEILLANCE SURVEILLANCE DU CANCER DU SEIN TRAITE ( VIVIANE FEILLEL) SURVEILLANCE LOCOREGIONALE - Séquelles post-thérapeutiques - Récidive homolatérale - Cancer du sein controlatéral SURVEILLANCE GENERALE - Effets

Plus en détail

Item 309 (ex item 159) Tumeurs du sein Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 309 (ex item 159) Tumeurs du sein Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 309 (ex item 159) Tumeurs du sein Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 1.1. Rappel d anatomie... 3 1.2. Rappel histologique... 3 2. Fréquence, épidémiologie...

Plus en détail

Place du pathologiste dans la prise en charge des cancers

Place du pathologiste dans la prise en charge des cancers Place du pathologiste dans la prise en charge des cancers DU oncogériatrie 1er février 2010 Dr Delphine Loussouarn, Anatomie Pathologique, CHU Nantes Le rôle du pathologiste en cancérologie est de donner

Plus en détail

CANCER DE PROSTATE DISSEMINE ou METASTATIQUE. Référentiel RCP ONCO-UROLOGIE DE BASSE-NORMANDIE

CANCER DE PROSTATE DISSEMINE ou METASTATIQUE. Référentiel RCP ONCO-UROLOGIE DE BASSE-NORMANDIE CANCER DE PROSTATE DISSEMINE ou METASTATIQUE Référentiel RCP ONCO-UROLOGIE DE BASSE-NORMANDIE La mise à jour à jour a été effectuée à partir des recommandations 2010 en onco-urologie (AFU, EAU, ESMO, INCA),

Plus en détail

Dernières recommandations sur la prise en charge des cancers du sein

Dernières recommandations sur la prise en charge des cancers du sein Infiltrant multifocal Dernières Dr Perrine CAPMAS Infiltrant multifocal Toutes les décisions sont prises lors de réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) réunissant: Chirurgien Radiothérapeute

Plus en détail

Cancer du Sein CIM 10: C 50 Code ANAM : J 040

Cancer du Sein CIM 10: C 50 Code ANAM : J 040 المغربية المملكة الصحة وزارة RRooyyaauumee dduu Maarroocc Mi iinni iisst tèèrree ddee llaa l SSaannt téé Recommandations de Bonnes Pratiques Médicales Affection Longue Durée ALD 39 (Selon l Arrêté Ministériel)

Plus en détail

METASTASES CEREBRALES «CHMIOTHERAPIE» Prise en charge multimodale, -Traitements locaux -Traitements par «chimiothérapie» : vers une part croissante

METASTASES CEREBRALES «CHMIOTHERAPIE» Prise en charge multimodale, -Traitements locaux -Traitements par «chimiothérapie» : vers une part croissante METASTASES CEREBRALES «CHMIOTHERAPIE» Prise en charge multimodale, -Traitements locaux -Traitements par «chimiothérapie» : vers une part croissante «Chimiotherapie» = chimiothérapies (cytotoxiques) et

Plus en détail

Mme R est une patiente de 52 ans.

Mme R est une patiente de 52 ans. CAS CLINIQUE N 3 Mme R est une patiente de 52 ans. Atcd chir: Hystérectomie totale Atcd med:hta 3 enfants, ménopausée à 48 ans, sans THS Palpation par son médecin traitant d une induration QSI sein droit

Plus en détail

Traitement chirurgical du cancer du sein. Dr C. Nadeau, Service de Gynécologie CHU de Poitiers

Traitement chirurgical du cancer du sein. Dr C. Nadeau, Service de Gynécologie CHU de Poitiers Traitement chirurgical du cancer du sein Dr C. Nadeau, Service de Gynécologie CHU de Poitiers Principes de traitement des cancers Quand possible chirurgie d exérèse première Radicale Conservatrice Thérapeutique

Plus en détail

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE 6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Niort, le 20 mars 2014 8 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Actualités en ANATOMOPATHOLOGIE Audelaure JUNCA (Poitiers) Actualités en ANATOMOPATHOLOGIE

Plus en détail

Cancer du sein métastatique triple négatif

Cancer du sein métastatique triple négatif Cancer du sein métastatique triple négatif Cancer du sein métastatique triplenégatif Mme I., 32 ans, mariée, 1 enfant de 6 mois Nationalité italienne ATCD personnels: aucun ATCD familiaux: aucun Facteur

Plus en détail

CANCER DU SEIN. Matthieu MULLER

CANCER DU SEIN. Matthieu MULLER CANCER DU SEIN Matthieu MULLER le 20/12/2012 EPIDEMIOLOGIE Epidémiologie Incidence Mortalité Sein 49814 / 53000 11201 / 11500 Colon Rectum 17500 / 19000 7964 / 8300 Poumon 6714 / 12000 5674 / 8100 Endomètre

Plus en détail

Traitement locorégional du cancer du sein métastatique d'emblée: cas cliniques

Traitement locorégional du cancer du sein métastatique d'emblée: cas cliniques Traitement locorégional du cancer du sein métastatique d'emblée: cas cliniques Hélène Charitansky 1, Alain Fourquet 2 1 Service de chirurgie sénologique, Institut Universitaire du Cancer Toulouse Oncopole

Plus en détail

STRATEGIE THERAPEUTIQUE DEVANT UNE OU DES METASTASES CEREBRALES QUE RETENIR EN PRATIQUE?

STRATEGIE THERAPEUTIQUE DEVANT UNE OU DES METASTASES CEREBRALES QUE RETENIR EN PRATIQUE? STRATEGIE THERAPEUTIQUE DEVANT UNE OU DES METASTASES CEREBRALES QUE RETENIR EN PRATIQUE? Benouaich-Amiel A. Institut Claudius Regaud Toulouse EPIDEMIOLOGIE Fréquent 8 à 10 % des cancers 100 170 000 nvx

Plus en détail

Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique

Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique Guide de bonnes pratiques en chirurgie sénologique Pierre Lèguevaque CHU Rangueil Toulouse Intérêt de la démarche qualité: L amélioration de la qualité des pratiques professionnelles est devenue nécessaire

Plus en détail

CANCER DU SEIN : UN GUIDE POUR LES PATIENTES

CANCER DU SEIN : UN GUIDE POUR LES PATIENTES CANCER DU SEIN : UN GUIDE POUR LES PATIENTES INFORMATION BASÉE SUR LES RECOMMANDATIONS DE L ESMO Ce guide pour les patientes a été préparé par Reliable Cancer Therapies (RCT) comme un service aux patientes,

Plus en détail

REFERENTIEL REGIONAL CANCER DU SEIN

REFERENTIEL REGIONAL CANCER DU SEIN INFILTRANT DIAGNOSTIC (mise à jour juin 2004) Examen clinique : Imagerie Médicale : Biologie : Autres : - Mammographie bilatérale - Echographie mammaire - +/- IRM à évaluer - Radiographie pulmonaire -

Plus en détail

Référentiel régional. Christelle LEVY. CAEN, 4 Novembre 2014

Référentiel régional. Christelle LEVY. CAEN, 4 Novembre 2014 Référentiel régional cancer du sein Christelle LEVY CAEN, 4 Novembre 2014 A quoi peuvent servir les référentiels? Définir le traitement optimal pour chaque patiente Homogénéiser les prises en charge sur

Plus en détail

Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier

Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier Imagerie mammaire: et après le cancer? S.Dechoux, A. Morel, I.Thomassin-Naggara, J.Chopier Les problématiques rencontrées Détection de reliquat tumoral Detection récidive Patiente asymptomatique Patiente

Plus en détail

RÔLE DU CENTRE DU SEIN EN SUISSE EN 2015

RÔLE DU CENTRE DU SEIN EN SUISSE EN 2015 RÔLE DU CENTRE DU SEIN EN SUISSE EN 2015 Formation continue pour pharmaciens Bourguillon, le 09 juin 2015 Prof. David Stucki Spécialiste FMH en gynécologie/obstétrique Spéc. en gynécologie opératoire Spéc.

Plus en détail

CONCEPT DU GANGLION SENTINELLE

CONCEPT DU GANGLION SENTINELLE 1 CONCEPT DU GANGLION SENTINELLE En 1994, GIULIANO (Annal of Surgery) applique le concept du ganglion sentinelle dans la prise en charge chirurgicale du cancer du sein. Les bénéfices attendus sont : -

Plus en détail

Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2

Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2 Recommandations de prise en charge mammaire des femmes porteuses d une mutation BRCA1 ou BRCA2 AUTOEXAMEN MAMMAIRE non préconisé si demande de la patiente : se rapprocher du gynécologue pour apprentissage

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 juillet 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 juillet 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 20 juillet 2011 HALAVEN 0,44 mg/ml, solution injectable B/1 flacon de 5 ml contenant 2 ml de solution (CIP 4183523) B/6 flacons de 5 ml contenant 2 ml de solution (CIP

Plus en détail

Qu est-ce que le cancer du sein?

Qu est-ce que le cancer du sein? Cancer du sein Qu est-ce que le cancer du sein? Laissez-nous vous expliquer. www.fondsanticancer.org www.esmo.org ESMO/FAC Patient Guide Series basés sur les recommandations de pratique clinique de ESMO

Plus en détail

Radiothérapie adjuvante des CCIS

Radiothérapie adjuvante des CCIS Radiothérapie adjuvante des CCIS standard, abstention, ou surimpression? Pr David AZRIA Pôle de Radiothérapie Oncologique INSERM U896 UM1 Montpellier Retour vers le futur. CCIS peut légitimement être traité

Plus en détail

ÉTUDE PRÉVALENCE HER HER2

ÉTUDE PRÉVALENCE HER HER2 PrevHER HER2 ÉTUDE PRÉVALENCE ÉVALUATION DE LA PRÉVALENCE DE HER2 DANS LE CANCER DU SEIN EN SITUATION ADJUVANTE OBJECTIF DE L ENQUÊTE Evaluer le pourcentage de patientes présentant un cancer du sein en

Plus en détail

CAS CLINIQUE 2. 2013 (juin) : patiente toujours en cours de traitement par Létrozole

CAS CLINIQUE 2. 2013 (juin) : patiente toujours en cours de traitement par Létrozole 2008 (décembre) : Patiente de 60 ans Tumorectomie plus curage CAS CLINIQUE 2 carcinome canalaire infiltrant de 2.5 cm, grade 2 RH+ (RO + 100% +++, Allred 8, RP + 80 % ++ Allred 7) Her2-, KI 67 à 18 %,

Plus en détail

Formes histologiques des cancers du sein

Formes histologiques des cancers du sein Formes histologiques des cancers du sein DESC Régional Rennes 24/01/2013 Giretti Giovanni Tours Plan Introduction Histologie du tissu mammaire Carcinome in situ (intra-canalaire et intra-lobulaire) Carcinomes

Plus en détail

ONCOLOGIE - HEMATOLOGIE LE CANCER DU SEIN

ONCOLOGIE - HEMATOLOGIE LE CANCER DU SEIN ONCOLOGIE - HEMATOLOGIE LE CANCER DU SEIN Cancer le plus fréquent chez la femme. Incidence : 25 000 nouveaux cas par an en France. L'incidence augmente en parallèle avec le recul de la mortalité. I - FACTEURS

Plus en détail

Chimiothérapie première des cancers du sein et expérience de l hôpital Saint Louis

Chimiothérapie première des cancers du sein et expérience de l hôpital Saint Louis Chimiothérapie première des cancers du sein et expérience de l hôpital Saint Louis M. Espié, J Lehman Che, A de Roquancourt, C. Cuvier, E. Bourstyn, L. Cahen-Doidy, C. de Bazelaire,M. Maylin, M. Marty,

Plus en détail

Détermination du statut de HER2 dans les cancers du sein : qu avons-nous appris en 10 ans?

Détermination du statut de HER2 dans les cancers du sein : qu avons-nous appris en 10 ans? Détermination du statut de HER2 dans les cancers du sein : qu avons-nous appris en 1 ans? Anne Vincent-Salomon Département de Biologie des Tumeurs et INSERM U83 Institut Curie Paris 1 PLAN Qu est-ce qu

Plus en détail

Chaque année, près de 49 000 cas de cancers du sein sont détectés et 11 900 femmes

Chaque année, près de 49 000 cas de cancers du sein sont détectés et 11 900 femmes AIDE À LA PRATIQUE Cancer du sein Quelles modalités de dépistage, pour quelles femmes? Chaque année, près de 49 000 cas de cancers du sein sont détectés et 11 900 femmes décèdent des suites de cette maladie.

Plus en détail

Le cancer du sein localisé L Zelek & J Gligorov, pour l Intergroupe Sein Francilien

Le cancer du sein localisé L Zelek & J Gligorov, pour l Intergroupe Sein Francilien Le cancer du sein localisé L Zelek & J Gligorov, pour l Intergroupe Sein Francilien L incidence annuelle du cancer du sein est estimé à 110.3 / 100000 dans l Union Européenne en 2006 (1). Elle augmente

Plus en détail

Cas clinique Sein N 1 M. ESPIE

Cas clinique Sein N 1 M. ESPIE Cas clinique Sein N 1 M. ESPIE Cas clinique Patiente âgée de 46 ans Antécédents familiaux: Mère décédée d un cancer du sein à l âge de 41 ans (2 ans post-diagnostic) Grand-mère: cancer du sein à 45 ans,

Plus en détail