Cancer du rein métastatique Nouvelles approches thérapeutiques. Sophie Abadie-Lacourtoisie 20 mai 2006

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cancer du rein métastatique Nouvelles approches thérapeutiques. Sophie Abadie-Lacourtoisie 20 mai 2006"

Transcription

1 Cancer du rein métastatique Nouvelles approches thérapeutiques Sophie Abadie-Lacourtoisie 20 mai 2006

2 Cancer du rein à cellules claires métastatique (CRM) Plus de 30 % des CR deviendront métastatiques Évolution très variable : 50 % des patients vivent moins d un an 10% sont en vie au-delà de 5 ans Survie médiane ~ 10 mois Désespoir de l oncologue jusqu en 2005! Révolution majeure : thérapies ciblées antiangiogéniques +++

3 Chimiothérapie: constat d échec CRM particulièrement chimio-résistant Étude sur 4000 patients : 6 % RO Inefficacité des poly-chimiothérapies et des nouvelles molécules Une exception: tumeur des tubes collecteurs de Bellini 1 % des tumeurs du rein Agressives, pronostic redoutable, immunorésistantes Phase II sel de platine + gemcitabine: 5/20 patients en RO Culine et al asco 2005

4 Chimiothérapie et CRM Vinblastine 296 pts 9 % CCNU/BCNU 90 pts 7% 5FU 56 pts 12 % Hydroxyurée 144 pts 5 % Taxanes 47 pts 5 % Anti-topo I 27 pts 0 % Cyclophosphamide 132 pts 9 % Méthotrexate 5 pts 0 % Ifofsamide 15 pts 0% Thiotepa 22 pts 7 % Adriamycine 3 7pts 0% Actinomycine 37 pts 3 % Cisplatine 60 pts 0% Vindésine 24 pts 0% Bléomycine 20 pts 0 % Mitoxantrone 78 pts 0% Oxaliplatine 14 pts 0 %

5 Immunothérapie par cytokines Traitement de référence IL2 et IFN : 10 à 15 % de RO Seul IFN améliore la survie Mais phase III vs placebo bénéfice de 3 à 7 mois! IL2 + IFN :taux de RO supérieur sans bénéfice sur la survie (étude CRECY) IL2: 3 à 8 % de réponse complète chez des patients hautement sélectionnés IL2 IV > SC mais toxicité +++ Aucune association thérapeutique n améliore les résultats

6 Facteurs pronostiques de réponse ou d échec à l immunothérapie: Étude CRECY : N=782 patients IFN+IL2 vs IL2 ou IFN Un seul site métastatique et bon état général: probabilité de réponse à une association de cytokines de 27 % Métastases hépatiques Neutrophiles Intervalle tumeur-métastases Nombres de sites métastatiques Au moins 3 de ces critères: 80 % de risque de progression sous traitement et survie < 6 mois

7 3 sous-groupes pronostiques Bon pronostic Un seul site métastatique 20% des patients Probabilité de réponse aux cytokines: 37% Mediane de survie: 25 mois Pronostic intermediaire autres patients: 55% des patients Probabilité de réponse: 5-25% Probabilité d échec: 25-70% Mediane de survie: 13 mois Mauvais pronostic Patients avec au moins: > 2sites métastatiques: metastases hépatiques intervalle diagnostictraitement < 1 an augmentation des neutrophiles 25 % des patients Probabilité de progression sous cytokines: >70% Mediane de survie: 5.5 mois

8 Programme PERCY Bon pronostic PERCY Duo i.v. IL2 + IFN vs. s.c. IL2 + IFN Pronostic intermédiaire PERCY Quattro acetate de medroxyprogesterone (MPA) vs. vs. vs. IFN s.c. IL2 s.c. IL2 + IFN Mauvais pronostic Patients non candidats au traitement par cytokines

9 Survie globale en fonction du bras de randomisation MPA Median 14.9 mois [ ] 0.8 IFN Median 15.2 mois [ ] 0.7 IL2 Median 15.3 mois [ ] % Survival IFN + IL2 Median 16.8 mois [ ] Months from Moisrandomization Toxicité supérieure et altération de la qualité de vie +++

10 L angiogénèse: une cible thérapeutique majeure Gène VHL : suppresseur de tumeur impliqué dans le syndrome de Von Hippel Lindau --> régulation cycle cellulaire et Angiogénèse +++ Double inactivation pour 80 % des cancers du rein sporadiques Tumeurs hypervascularisées Angiogénèse essentielle pour la croissance T Rôle de VEGF +++ Cibles thérapeutique: Voie HIF

11 Fonction normale et aberrante de la proteine Von Hippel-Lindau (VHL) : Rini, B. I. et al. J Clin Oncol; 23:

12 Mécanisme d action de VEGFR Rini, B. I. et al. J Clin Oncol; 23:

13 Mecanisme d action des thérapeutiques dirigées contre la fonction du Vascular endothélial Growth Factor (VEGF) Rini, B. I. et al. J Clin Oncol; 23:

14 Bevacizumab (Avastin) AC monoclonal recombinant humanisé anti VEGF bloque la fixation de VEGF sur son Récepteur reconnaît toutes les isoformes de VEGF effets antiangiogénique par: perfusion tumorale densité de la micro vascularisation pression interstitielle production de cellules endothéliales 2 Phase I encourageantes : 2 RO et 5 stabilisations / 8 CRM

15 Cancer Rénal Métastatique : essai NCI Phase II Randomisée RCC métastatique Bevacizumab 3 mg/kg/2s (n=37) Bevacizumab 10 mg/kg/2s (n=39) PD PD Critères de jugement principal : RR & TTP Placebo (n=40) PD Pouvaient recevoir Avastin après progression Stratification selon traitement antérieur par IL-2 Analyses intermédiaires prédéfinies Yang J, et al. N Engl J Med 2003;349:

16 Avastin : essai NCI Réponses objectives n CR PR RR Placebo % Haute-Dose * 10% Faible-Dose % *Durées de 39+, 25+, 8+, 6 mois Yang et al. N Engl J Med 2003;349:427-34

17 AVASTIN essai NCI Etude stoppée lors de l analyse intermédiaire à 110 patients (différence entre 2 bras) TTP : médiane =4,8 mois/2,5 mois (p<0,001) Tolérance : pas de grade IV HTA - Protéinurie p<0,001 Yang J, et al. N Engl J Med 2003;349:

18 Avastin : essai NCI Yang J, et al. N Engl J Med 2003;349:

19 Bevacizumab (Avastin) Avastin actif en 2 ligne développement en association prometteur +++ autre thérapie ciblée ou Immunothérapie car faible taux de RO Études en cours en première ligne : 2 phases III 700 et 638 patients objectif primaire = survie IFN + avastin vs IFN alpha IFN +avastin vs IFN + Placebo résultats attendus pour 2006

20 Cibles thérapeutiques dans les cancers du rein

21 Bevacizumab + erlotinib Inhibition de VEGF et EGF EGFR est sur-exprimé dans 80 à 90 % des CR inhibiteur de EGFR: activité dans le CR phase II n= 63 patients (43 prétraités par Immunothérapie ) Bévacizumab 10 mg/kg /15j iv + erlotinib 150mg po 25 % RO et 61 % Stabilisations Survie Sans progression à 1 an : 45 % Survie Globale à 1 an : 76 % toxicité : cutanée, digestive,hta, protéinurie» Spigel et al asco 2005» Hainsworth et al JCO 2005

22 Avant traitement Aprés 6 mois de traitement

23 Avant traitement Aprés 14 mois de traitement

24 Avant traitement Aprés 4 mois de traitement

25 Sorafenib BAY Inhibiteur multikinase oral deux types d activités anti tumorale RAF Antiangiogénique VEGFR 2 et PDGFR ß premiers signes d activité CRM en phase I (n=11) phase II CRM (n=202) vs placebo : 70 % patients sans progression à 12 semaines amélioration SSP significative 15 % RO Toxicité modérée (dermato,diarrhée, HTA)

26 Sorafenib BAY Proportion de patients sans progression 1,00 0,75 0,50 0,25 Sorafenib (n=32) Placebo (n=33) Censurés Survie sans progression depuis la randomisation: Placebo = 6 semaines Sorafenib = 24 semaines p = 0, Période de 12 semaines Jours depuis la randomisation Ratain MJ et al. ASCO 2005, Orlando, FL Escudier B et al. présentation orale, ECCO 13, Nov 3, 2005

27 Etude TARGETS Eligibility criteria Histologically/cytologically confirmed, unresectable and/ or metastatic disease (1:1) Clear-cell histology Measurable disease Failed one prior systemic therapy in last 8 months ECOG PS 0 or 1 Randomization n~903 Stratification Motzer criteria Sorafenib 400 mg bid Placebo Major endpoints Survival (alpha=0.04) PFS (alpha=0.01) Good organ function No brain metastasis Country Poor risk Motzer group excluded Escudier B et al. Oral presentation, ECCO 13, Nov 3, 2005

28 TARGETs Proportion de patients sans progression 1,00 0,75 0,50 0,25 Survie sans Progression SSP médiane Sorafenib = 5,5 mois Placebo = 2,8 mois Hazard ratio = 0,51 Sorafenib Placebo Censurés 0 résultats sur 769 patients Temps depuis la randomisation (mois) Escudier B et al. présentation orale, ECCO 13, Nov 3, 2005

29 TARGETS : SSP par sous-groupes Sorafenib benefit Placebo benefit Age <65 years Age 65 years Low Motzer score Intermediate Motzer score No prior IL-2/Interferon Prior IL-2/Interferon No metastasis in lung at baseline Metastasis in lung at baseline No metastasis in liver at baseline Metastasis in liver at baseline Time from diagnosis <1.5 year Time from diagnosis >1.5 year Hazard ratio Escudier B et al. Oral presentation, ECCO 13, Nov 3, 2005

30 TARGETS: Réponses Objectives Best Response (RECIST) Sorafenib (n=451)* Placebo (n=452)* Complete Response 1 (<1%) 0 (0%) Partial Response 43 (10%) 8 (2%) Stable Disease 333 (74%) 239 (53%) Progressive Disease 56 (12%) 167 (37%) Missing 18 (4%) 38 (8%) *Patients randomized at least 6 weeks before data cut-off of May 31, 2005 Escudier B et al. Oral presentation, ECCO 13, Nov 3, 2005

31 TARGETS June 21, 2005 October 17, 2005 Escudier B et al. Oral presentation, ECCO 13, Nov 3, 2005

32 TARGETs Analyse intermédiaire de la survie globale 1,00 Survie globale Bénéfice dans tous les sous groupes Amélioration SG de 39 % 0,75 0,50 Survie globale médiane 0,25 Sorafenib Placebo Censurés Placebo = 14,7 mois Sorafenib = Non atteinte 0 0 Hazard ratio = 0, p = 0,018** Temps depuis la randomisation (mois) *Résultats préliminaires d une analyse intermédiaire prévue dans le protocole (220 évènts) Escudier B et al. présentation orale, ECCO 13, Nov 3, 2005 **significativité à p<0.0005

33 TARGETs : Effets indésirables Syndrome main-pied +++ HTA +++ Escudier B et al. Oral presentation, ECCO 13, Nov 3, 2005

34 Projets Sorafenib Phase III randomisée première ligne: 160 patients Sorafenib 400 mg x 2/j vs IFN 9 Mui x3 / sem Résultats attendus mi-2006 Association avec Avastin Efficacité / aux autres antiangiogéniques?

35 SU Sunitinib Inhibiteur oral multi-cible des récepteurs tyrosines kinases de VEGF, PDGF ß Phase I : 3 RO /4 patients 2 Phases II 2 ligne CRM en échec immunothérapie 50 mg / j per os 4 / 6 semaines RECIST Essai 1 Essai 2 Patients n = 63 n = 106 RO RC RP 25(40%) 0 25(40%) 41(39%) 1(1%) 40(38%) Stabilisation 18(28%) 25(23%) Progression 16(25%) 33(31%) Non évaluable 4(6%) 7(7%)

36

37

38 SU Sunitinib Toxicités: asthénie, diarrhée, cutanée et hématologique Réduction de doses chez 35 % et 23 % des patient Efficacité quelque soit le groupe pronostique +++ Phase III première ligne CRM n = 690 Sutent vs IFN résultats en attente

39 AG très prometteur +++ Autre inhibiteur multicible de TK oral affinité +++ contre Récepteurs PDGF ß et VEGF 1 phase II CRM en échec immunothérapie 52 patients 5 mg x 2/j per os en continu 46 % RO 40 % stabilisations toxicités: diarrhées, asthénie, HTA, protéinurie médiane de temps jusqu à progression non atteinte après 12 et 18 mois de suivi!» Rini et al asco 2005

40 Futur proche Évaluation des thérapeutiques ciblées en situation adjuvante (haut risque de rechute) et néo adjuvante pour les tumeurs localement avancées (sunitinib) Efficacité sur les autres histologies: sunitinib et cancer papillaire

41 Pour le Néphrologue... Protéinurie potentiellement corrélée à l HTA : majorité de grade I, rares syndromes néphrotiques Arrêt des traitements si grade 3-4 Mécanisme de l HTA et de la protéinurie inconnu Hypothèse: modification de la perméabilité glomérulaire liée aux péricytes Altération du tamisage moléculaire glomérulaire sans altération de la fonction rénale

42 Conclusion (1) Évolution spectaculaire dans la prise en charge du CRM+++ ATU de cohorte après échec immunothérapie pour : SUTENT (malate de sunitinib) NEXAVAR (sorafenib) Déclin de l immunothérapie? NON!!! à réserver aux patients de bon pronostic Les critères pronostiques s appliquent-ils toujours à ces nouvelles drogues?

43 Conclusion (2) Critères d efficacité optimaux: RO, SSR,SG? Nouveaux marqueurs d efficacité? Durée des traitements chez les patients répondeurs ou stabilisés? Associations et stratégies des thérapies ciblées entre elles? Résistance croisée entre ces drogues? développement des molécules anti HIF

Les thérapies ciblées antiangiogéniques. Dr Mathieu Laramas Pôle de cancérologie CHU Grenoble mlaramas@chu-grenoble.fr

Les thérapies ciblées antiangiogéniques. Dr Mathieu Laramas Pôle de cancérologie CHU Grenoble mlaramas@chu-grenoble.fr Les thérapies ciblées antiangiogéniques en cancérologie Dr Mathieu Laramas Pôle de cancérologie CHU Grenoble mlaramas@chu-grenoble.fr Objectifs pédagogiques Donner une définition des thérapies ciblées

Plus en détail

Cas clinique 2. Florence JOLY, Caen François IBORRA, Montpellier

Cas clinique 2. Florence JOLY, Caen François IBORRA, Montpellier Cas clinique 2 Florence JOLY, Caen François IBORRA, Montpellier Cas clinique Patient de 60 ans, ATCD: HTA, IDM en 2007, hypercholestérolémie Juin 2008: Toux, dyspnée (sous 02) et anorexie progressive Bilan

Plus en détail

Angiogénèse et cancers gynécologique

Angiogénèse et cancers gynécologique Angiogénèse et cancers gynécologique Dr Thibault de La Motte Rouge Compréhension de la biologie tumorale : les années 2000 Perte de l apoptose Auto-suffisance en signal de croissance Insensibilité aux

Plus en détail

Thérapies ciblées et sujets âgés

Thérapies ciblées et sujets âgés Thérapies ciblées et sujets âgés Dr Marie-Paule Sablin Service inter-hospitalier Beaujon-Bichat de cancérologie Le plan Que sont les thérapies ciblées? Leurs indications En pratique chez les sujets agés

Plus en détail

Les incontournables 2014 en cancérologie Pneumologie Les thérapies ciblées dans le cadre de l AMM en octobre 2014

Les incontournables 2014 en cancérologie Pneumologie Les thérapies ciblées dans le cadre de l AMM en octobre 2014 Les incontournables 2014 en cancérologie Pneumologie Les thérapies ciblées dans le cadre de l AMM en octobre 2014 Anne-Claire TOFFART EGFR mutés Gefitinib 250 mg x 1/J Cp 250 mg Erlotinib 150 mg x 1/J

Plus en détail

Les Thérapies ciblées Dix ans après... Evaluation médicale

Les Thérapies ciblées Dix ans après... Evaluation médicale Les Thérapies ciblées Dix ans après... Evaluation médicale Dominique JAUBERT Oncologie-Hématologie Clinique Tivoli BORDEAUX Réseau de cancérologie d Aquitaine La recherche de nouvelles molécules anticancéreuses

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 23 mai 2007

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 23 mai 2007 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 23 mai 2007 SUTENT 12,5 mg, gélule Flacon de 30 (CIP: 376 265-0) SUTENT 25 mg, gélule Flacon de 30 (CIP: 376 266-7) SUTENT 50 mg, gélule Flacon de 30 (CIP: 376 267-3)

Plus en détail

Carcinome rénal et nouvelles thérapies Association canadienne du cancer du rein. Denis Soulières, MD, MSc Hématologue et oncologue médical CHUM

Carcinome rénal et nouvelles thérapies Association canadienne du cancer du rein. Denis Soulières, MD, MSc Hématologue et oncologue médical CHUM Carcinome rénal et nouvelles thérapies Association canadienne du cancer du rein Denis Soulières, MD, MSc Hématologue et oncologue médical CHUM Objectifs: Données préalables Retour rapide sur les cytokines

Plus en détail

Cancers des voies urinaires

Cancers des voies urinaires Cancers des voies urinaires P O U R L ' A S S O C I A T I O N M O N T É R É G I E N N E E N S O I N S P A L L I A T I F S P A R A N N I E L E S S A R D U R O L O G U E C S S S R Y 1 ER D É C E M B R E

Plus en détail

ASCO-GU 2012. Le paysage thérapeutique dans le cancer de la prostate résistant à la castration (CPRC) en 2012 29/10/12 1

ASCO-GU 2012. Le paysage thérapeutique dans le cancer de la prostate résistant à la castration (CPRC) en 2012 29/10/12 1 ASCO-GU 2012 Le paysage thérapeutique dans le cancer de la prostate résistant à la castration (CPRC) en 2012 29/10/12 1 Nouveaux agents et nouvelles cibles Signalisation androgénique Cellule tumorale Autres

Plus en détail

CANCERS UROLOGIQUES. H.DJEDI Alger le 13-06-2014

CANCERS UROLOGIQUES. H.DJEDI Alger le 13-06-2014 CANCERS UROLOGIQUES H.DJEDI Alger le 13-06-2014 Cancer de la prostate Enfin une plénière! 790 patients inclus (2006-2012) Stratification Volume de la maladie Important versus faible Âge > 70 versus < 70

Plus en détail

Adénocarcinome gastrique avancé, Quelle prise en charge en 2013?

Adénocarcinome gastrique avancé, Quelle prise en charge en 2013? Adénocarcinome gastrique avancé, Quelle prise en charge en 2013? Dr Thomas Walter Hôpital E. Herriot, Lyon 13 décembre 2013 Jean-Louis Legoux et les auteurs du chapître Estomac du TNCD Survie globale des

Plus en détail

Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales. Henri Roché, Institut Claudius Regaud

Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales. Henri Roché, Institut Claudius Regaud Epidémiologie et stratégie de prise en charge des métastases cérébrales Henri Roché, Institut Claudius Regaud Toulouse, 9 février 2012 Histoire naturelle Les cancers en cause Les éléments de stratégie

Plus en détail

Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées

Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées Cancer du sein et Thérapies Moléculaires Ciblées Stéphane Vignot Service d Oncologie - Radiothérapie Groupe Hospitalier Pitié Salpêtrière Charles Foix- Paris Importance de la prise en charge pluridisciplinaire

Plus en détail

Thérapeutiques ciblées en cancérologie: du criblage à la prescription. Christine Rebischung, oncologie médicale

Thérapeutiques ciblées en cancérologie: du criblage à la prescription. Christine Rebischung, oncologie médicale Thérapeutiques ciblées en cancérologie: du criblage à la prescription Christine Rebischung, oncologie médicale Mécanisme d action de la chimiothérapie -Action sur les mécanismes de division de la cellule

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 4 novembre 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 4 novembre 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 4 novembre 2009 IRESSA 250 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 (CIP 395 950-7) ASTRAZENECA géfitinib Liste I Médicament soumis à prescription hospitalière. Prescription

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 avril 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 29 avril 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 29 avril 2009 NAVELBINE 20 mg, capsule molle plaquette(s) thermoformée(s) PVC-aluminium PVDC de 1 capsule(s) : 365 948-4 NAVELBINE 30 mg, capsule molle plaquette(s) thermoformée(s)

Plus en détail

Julie Vanbockstael, interne à Caen Pr Florence Joly, Caen

Julie Vanbockstael, interne à Caen Pr Florence Joly, Caen Julie Vanbockstael, interne à Caen Pr Florence Joly, Caen Epidémiologie K prostate: qqs données sur le cancer de la prostate au stade métastatique Indication de la chimiothérapie Cytotoxiques : Mitoxantrone

Plus en détail

CANCERS TETE ET COU ASCO 2012 W.GAIS CAC BATNA

CANCERS TETE ET COU ASCO 2012 W.GAIS CAC BATNA CANCERS TETE ET COU ASCO 2012 W.GAIS CAC BATNA I CANCERS ORL: PLAN A/CANCERS ORL LOCALEMENT AVANCÉS ET CHIMIOTHÉRAPIE D INDUCTION A1 Etude DECIDER. A2 Etude PARADIGM. B/ L apport des anti EGFR à la radio

Plus en détail

Cancer du sein: soins 2015

Cancer du sein: soins 2015 Cancer du sein: soins 2015 Nouveautés thérapeutiques en pathologie mammaire métastatique Pr. Lionel D Hondt (M.D., Ph.D.) Chef du Service d Oncologie CHU UCL Dinant-Godinne CHU Charleroi, 02 octobre 2015

Plus en détail

Cancer du rein à un stade avancé options thérapeutiques actuelles

Cancer du rein à un stade avancé options thérapeutiques actuelles Cancer du rein à un stade avancé options thérapeutiques actuelles Sacha I. Rothschild, Frank Stenner Universitätsspital Basel, Medizinische Onkologie, Basel Quintessence P Le cancer du rein est la tumeur

Plus en détail

Des doses de pazopanib allant jusqu à 2000 mg ont été évaluées dans les études cliniques sans toxicité dose limitante.

Des doses de pazopanib allant jusqu à 2000 mg ont été évaluées dans les études cliniques sans toxicité dose limitante. 4.9 Surdosage Des doses de pazopanib allant jusqu à 2000 mg ont été évaluées dans les études cliniques sans toxicité dose limitante. Il n existe pas d antidote spécifique à un surdosage par pazopanib,

Plus en détail

Thérapies moléculaires ciblées en Oncologie en 2015

Thérapies moléculaires ciblées en Oncologie en 2015 Thérapies moléculaires ciblées en Oncologie en 2015 Dr Pierre COMBE, Oncologie médicale HEGP pierre.combe@egp.aphp.fr Introduction: Thérapie moléculaire ciblée Activité sur un mécanisme oncogénique Identification

Plus en détail

Stratégies de maintenance dans le CBNPC en 2013. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse

Stratégies de maintenance dans le CBNPC en 2013. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse Stratégies de maintenance dans le CBNPC en 2013 Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse 6 décembre 2013 Traitement du CBNPC Evolution du traitement des CBNPC métastatiques

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 25 mai 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 25 mai 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 25 mai 2011 AVASTIN 25 mg/ml Boîte de 1 flacon de 4 ml (CIP : 566 200-7) Boîte de 1 flacon de 16 ml (CIP : 566 201-3) Laboratoires ROCHE Bevacizumab Liste I Réserve hospitalière

Plus en détail

Chimiothérapie et cancer du sein

Chimiothérapie et cancer du sein Chimiothérapie et cancer du sein comprendre et faire comprendre... Pr Jean-Emmanuel Kurtz Département d hématologie et d oncologie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Les traitements utilisés dans le

Plus en détail

CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013

CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013 CANCER DU SEIN: ACTUALITÉS 2012-2013 Christelle Lévy Centre François Baclesse Ce qui est en train de changer nos pratiques, nouvelles AMM Cancers du sein métastatique RH+ HER2 neg en cas de progression

Plus en détail

ACETATE D ABIRATERONE: QUELS FACTEURS PRONOSTIQUES ET PREDICTIFS UTILISABLES EN PRATIQUE CLINIQUE?

ACETATE D ABIRATERONE: QUELS FACTEURS PRONOSTIQUES ET PREDICTIFS UTILISABLES EN PRATIQUE CLINIQUE? ACETATE D ABIRATERONE: QUELS FACTEURS PRONOSTIQUES ET PREDICTIFS UTILISABLES EN PRATIQUE CLINIQUE? D après la communication orale de Yu Y. (Discussion) Prognosis and Prediction of Outcomes in Castration-Resistant

Plus en détail

Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste. Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon

Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste. Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon Validation clinique des marqueurs prédictifs le point de vue du méthodologiste Michel Cucherat UMR CNRS 5558 - Lyon Marqueur prédictif - Définition Un marqueur prédictif est un marqueur qui prédit le bénéfice

Plus en détail

Essai PENELOPE- Pertuzumab in Platinum-resitant low HER3mRNA epithelial ovarian cancer

Essai PENELOPE- Pertuzumab in Platinum-resitant low HER3mRNA epithelial ovarian cancer Essai PENELOPE- Pertuzumab in Platinum-resitant low HER3mRNA epithelial ovarian cancer AGO-OVAR 2.20/ ENGOT ov 14 Essai international en partenariat réseau européen ENGOT et Roche PENELOPE. AGO-OVAR 2.20

Plus en détail

Référentiel de bon usage - cancers du sein

Référentiel de bon usage - cancers du sein Commission OMéDIT de Basse-Normandie "cancérologie" Référentiel de bon usage - cancers du sein juil.-12 Protocoles de chimiothérapie en adjuvant Intitulé du protocole schéma thérapeutique Stade Schéma

Plus en détail

Cancer de la prostate Nouvelles stratégies médicamenteuses. Werner HILGERS Oncologie médical Institut Sainte Catherine AVIGNON

Cancer de la prostate Nouvelles stratégies médicamenteuses. Werner HILGERS Oncologie médical Institut Sainte Catherine AVIGNON Cancer de la prostate Nouvelles stratégies médicamenteuses Werner HILGERS Oncologie médical Institut Sainte Catherine AVIGNON Cancer de la prostate métastatique 24 novembre 2012 Actualités, innovations

Plus en détail

Évaluation de la prise en charge du cancer du rein métastatique à l ère des thérapies ciblées. Étude clinique rétrospective sur six ans

Évaluation de la prise en charge du cancer du rein métastatique à l ère des thérapies ciblées. Étude clinique rétrospective sur six ans Progrès en urologie (2013) 23, 184 194 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com ARTICLE ORIGINAL Évaluation de la prise en charge du cancer du rein métastatique à l ère des thérapies ciblées. Étude

Plus en détail

CAS CLINIQUE 2. 2013 (juin) : patiente toujours en cours de traitement par Létrozole

CAS CLINIQUE 2. 2013 (juin) : patiente toujours en cours de traitement par Létrozole 2008 (décembre) : Patiente de 60 ans Tumorectomie plus curage CAS CLINIQUE 2 carcinome canalaire infiltrant de 2.5 cm, grade 2 RH+ (RO + 100% +++, Allred 8, RP + 80 % ++ Allred 7) Her2-, KI 67 à 18 %,

Plus en détail

Traitement de maintenance dans les CBNPC avancés. Maurice Pérol Centre Léon Bérard Lyon

Traitement de maintenance dans les CBNPC avancés. Maurice Pérol Centre Léon Bérard Lyon Traitement de maintenance dans les CBNPC avancés Maurice Pérol Centre Léon Bérard Lyon Conflits d'intérêts Symposiums, advisory boards : Lilly, Roche, Boehringer- Ingelheim, Astra-Zeneca, GSK, Pfizer Crédits

Plus en détail

Standards dans la Prise en Charge du Cancer du Sein. William Jacot CRLC Val d Aurelle Montpellier

Standards dans la Prise en Charge du Cancer du Sein. William Jacot CRLC Val d Aurelle Montpellier Standards dans la Prise en Charge du Cancer du Sein William Jacot CRLC Val d Aurelle Montpellier Le cancer du sein en France 49.814 nouveaux cas en 2005 11.441 décès en 2006 Létalité ± 20 % Guérin et al.,

Plus en détail

Pemetrexed, pionnier de la chimiothérapie histoguidée. Dr Olivier CASTELNAU Institut Arnault TZANCK ST Laurent du Var

Pemetrexed, pionnier de la chimiothérapie histoguidée. Dr Olivier CASTELNAU Institut Arnault TZANCK ST Laurent du Var Pemetrexed, pionnier de la chimiothérapie histoguidée Dr Olivier CASTELNAU Institut Arnault TZANCK ST Laurent du Var SFPO Octobre 2009 EPIDEMIOLOGIE Incidence : 1.35 M par an dans le monde (12,4%) 28 000

Plus en détail

Compte Rendu ASCO 2012 Tumeurs urologiques 14/06/2012. H.MAHFOUF Service Oncologie Médicale Universitaire de Rouiba SOMUR

Compte Rendu ASCO 2012 Tumeurs urologiques 14/06/2012. H.MAHFOUF Service Oncologie Médicale Universitaire de Rouiba SOMUR Compte Rendu ASCO 2012 Tumeurs urologiques 14/06/2012 H.MAHFOUF Service Oncologie Médicale Universitaire de Rouiba SOMUR Registre des tumeurs d Alger 2007 Incidences Brutes Incidences standardisées Poumon

Plus en détail

Essais précoces non comparatifs : principes et calcul du nombre de sujets nécessaire

Essais précoces non comparatifs : principes et calcul du nombre de sujets nécessaire Essais précoces non comparatifs : principes et calcul du nombre de sujets nécessaire Sylvie CHABAUD Direction de la Recherche Clinique et de l Innovation : Centre Léon Bérard - Lyon Unité de Biostatistique

Plus en détail

Traitement médical du cancer de l endomètre

Traitement médical du cancer de l endomètre Traitement médical du cancer de l endomètre La biologie moléculaire met le pied dans la porte! r Jean-Emmanuel Kurtz & Dr Isabelle Ray-Coquard Hôpitaux Universitaires de Strasbourg & Centre Léon Bérard

Plus en détail

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Janvier 2013

Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Janvier 2013 Référentiel cancers du sein localement avancé et métastatique - Janvier 2013 Introduction Les grandes lignes des recommandations ABC 1 et les «ESMO Clinical Practice Guidelines for diagnosis, treatment

Plus en détail

Les chimiothérapies du cancer colorectal :

Les chimiothérapies du cancer colorectal : Les chimiothérapies du cancer colorectal : Facteurs prédictifs d efficacité des thérapies ciblées Pr Thierry CONROY Centre Alexis Vautrin et CHU de Nancy La voie d EGFR EGF TGFα ligands EGF-r surexprimé

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 juillet 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 20 juillet 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 20 juillet 2011 HALAVEN 0,44 mg/ml, solution injectable B/1 flacon de 5 ml contenant 2 ml de solution (CIP 4183523) B/6 flacons de 5 ml contenant 2 ml de solution (CIP

Plus en détail

Thérapies ciblées en oncologie

Thérapies ciblées en oncologie Thérapies ciblées en oncologie Quelle place dans l arsenal thérapeutique en 2015? Angers, 5 mars 2015, Journées FMC Médecine Générale De la biologie à la thérapie Comprendre pour traiter Hanahan, Cell,

Plus en détail

MASTER 2 : Pharmacologie Clinique et Développement Thérapeutique. Evaluation de nouvelles drogues Critères de jugement clinique

MASTER 2 : Pharmacologie Clinique et Développement Thérapeutique. Evaluation de nouvelles drogues Critères de jugement clinique MASTER 2 : Pharmacologie Clinique et Développement Thérapeutique Evaluation de nouvelles drogues Critères de jugement clinique Jean-Marie BOHER, PhD, Institut Paoli-Calmettes, Marseille Novembre 2011 Typologie

Plus en détail

Guide d utilisation du bévacizumab (Avastin ) pour le traitement du cancer colorectal métastatique

Guide d utilisation du bévacizumab (Avastin ) pour le traitement du cancer colorectal métastatique Guide d utilisation du bévacizumab (Avastin ) pour le traitement du cancer colorectal métastatique Comité de l évolution des pratiques en oncologie (CÉPO) Janvier 2006 Ce guide constitue un outil d aide

Plus en détail

Caractériser les anomalies de la voie Her2 aiderait-il à mieux traiter? Fabrice Andre Gustave Roussy

Caractériser les anomalies de la voie Her2 aiderait-il à mieux traiter? Fabrice Andre Gustave Roussy Caractériser les anomalies de la voie Her2 aiderait-il à mieux traiter? Fabrice Andre Gustave Roussy Cancers du sein avec amplification ERBB2 10-15% breast cancer Amplification Expression Her2: discovered

Plus en détail

Les Thérapies Ciblées les plus utilisées dans les Traitements Anti-Cancéreux. Dr William Jacot, Oncologue Médical

Les Thérapies Ciblées les plus utilisées dans les Traitements Anti-Cancéreux. Dr William Jacot, Oncologue Médical Les Thérapies Ciblées les plus utilisées dans les Traitements Anti-Cancéreux Dr William Jacot, Oncologue Médical Thérapies Ciblées Définition Anomalies moléculaires spécifiques des cellules tumorales Molécules

Plus en détail

Les nouvelles thérapies étaient les stars de cet ASCO 2007,

Les nouvelles thérapies étaient les stars de cet ASCO 2007, Mélanome métastatique New drugs Metastatic melanoma M. Saghatchian d Assignies* Les nouvelles thérapies étaient les stars de cet ASCO 2007, et l on voit enfin aboutir sur le plan clinique cette stratégie

Plus en détail

H. Mahfouf, K.Bouzid Service Oncologie Médicale E.H.S Centre Pierre & Marie CURIE Alger

H. Mahfouf, K.Bouzid Service Oncologie Médicale E.H.S Centre Pierre & Marie CURIE Alger Adénocarcinomes gastriques métastatiques : quelle chimiothérapie pour quel bénéfice et quelles biothérapies pour quelles indications en 2010? H. Mahfouf, K.Bouzid Service Oncologie Médicale E.H.S Centre

Plus en détail

Applications pratiques des analyses moléculaires à partir de tissus en oncologie : le point de vue du clinicien

Applications pratiques des analyses moléculaires à partir de tissus en oncologie : le point de vue du clinicien Applications pratiques des analyses moléculaires à partir de tissus en oncologie : le point de vue du clinicien BOUSQUET Guilhem Paris, 7 décembre 2011 Analyses moléculaires Diagnostic Facteurs pronostiques

Plus en détail

Cancer colo-rectal : situation belge

Cancer colo-rectal : situation belge Cancer colo-rectal : situation belge J.-L. Van Laethem, MD, PhD Unité d'oncologie digestive Département médico-chirurgical de Gastro-entérologie Pas de conflit d intérêt déclaré Cancer du colon 7000 nouveaux

Plus en détail

LA PROLIFÉRATION CELLULAIRE. Pr J-L. MERLIN

LA PROLIFÉRATION CELLULAIRE. Pr J-L. MERLIN ASECTS MOLÉCULAIRES DE LA ROLIFÉRATION CELLULAIRE r J-L. MERLIN ASECTS MOLECULAIRES DE LA ROLIFERATION «Vers de nouvelles cibles thérapeutiques» r. Jean-Louis Merlin Faculté de harmacie, Université Henri

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 10 novembre 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 10 novembre 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 10 novembre 2004 GEMZAR 200 mg, lyophilisat pour usage parentéral (IV) Flacon de 10 ml GEMZAR 1000 mg, lyophilisat pour usage parentéral

Plus en détail

Les cancers gynécologiques

Les cancers gynécologiques Les cancers gynécologiques Post- Chicago 2014 Hôtel Sofitel,Alger le 13 Juin 2014 H.A.DIB Oncologue médical CAC de Sé7f Cancer de l ovaire: Thérapies ciblées # 5500 Liu et al Essai randomisé de phase II

Plus en détail

Cancer du sein HER2+! De la Résistance à la Sédimentation!

Cancer du sein HER2+! De la Résistance à la Sédimentation! Cancer du sein HER2+! De la Résistance à la Sédimentation! Pr. Mario Campone Institut de Cancérologie de l ouest Faculté de Médecine d Angers Centre de Recherche en Cancérologie Nantes-Angers-UMR/INSERM

Plus en détail

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse

ALK et cancers broncho-pulmonaires. Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse ALK et cancers broncho-pulmonaires Laurence Bigay-Gamé Unité d oncologie thoracique Hôpital Larrey, Toulouse Toulouse, le 19 Février 2013 Adénocarcinomes : Lung Cancer Mutation Consortium Identification

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 octobre 2011. 20 juillet 2011

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 octobre 2011. 20 juillet 2011 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 19 octobre 2011 20 juillet 2011 L avis adopté par la Commission de la Transparence le 20 juillet 2011 a fait l objet d une audition le 19 octobre 2011 JEVTANA 60 mg,

Plus en détail

Traitements de Première Ligne du Sujet Agé

Traitements de Première Ligne du Sujet Agé Congrès SFH 2013 Sessions Jeunes - Myélome Multiple - Traitements de Première Ligne du Sujet Agé Alexandre Morel Interne Hématologie Paris Introduction Melphalan + Prednisone : gold standard pendant 40

Plus en détail

Avis 3 avril 2013. Laboratoire PFIZER. crizotinib. L01XE16 (Inhibiteurs de la tyrosine kinase) Inscription. Motif de l examen

Avis 3 avril 2013. Laboratoire PFIZER. crizotinib. L01XE16 (Inhibiteurs de la tyrosine kinase) Inscription. Motif de l examen COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 3 avril 2013 XALKORI 200 mg, gélule Boîte de 60 gélules (CIP : 34009 267 625 6 8) Flacon de 60 gélules (CIP : 34009 267 626 2 9) XALKORI 250 mg, gélule Boîte de 60 gélules

Plus en détail

Médicaments prescrits en Oncologie Cas cliniques et QCM

Médicaments prescrits en Oncologie Cas cliniques et QCM Médicaments prescrits en Oncologie Cas cliniques et QCM Dr Florence BANNIE, Pharmacien Dr Laure Kaluzinski, Oncologue Centre Hospitalier Public du Cotentin ARKM 17éme Rencontre Médicale 29 novembre 2014,

Plus en détail

Utilisation des anticorps monoclonaux de la classe des anti EGFR pour le traitement de troisième intention ou plus du cancer colorectal métastatique

Utilisation des anticorps monoclonaux de la classe des anti EGFR pour le traitement de troisième intention ou plus du cancer colorectal métastatique Utilisation des anticorps monoclonaux de la classe des anti EGFR pour le traitement de troisième intention ou plus du cancer colorectal métastatique Comité de l évolution des pratiques en oncologie (CEPO)

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, le 28 septembre 2014

Communiqué de presse. Bâle, le 28 septembre 2014 Communiqué de presse Bâle, le 28 septembre 2014 Un protocole à base de Perjeta, médicament de Roche, a prolongé de 15,7 mois la vie de patients atteints d un type de cancer du sein métastatique agressif,

Plus en détail

Effets secondaires de la

Effets secondaires de la Effets secondaires de la chimiothérapie Emmanuel BLOT Centre Saint-Yves & CH Bretagne Atlantique décembre 2010 Evidences Hématologiques Digestifs Cutanés Neurosensitifs Métaboliques Toxicités particulières

Plus en détail

Traitement du carcinome rénal métastatique

Traitement du carcinome rénal métastatique Progrès en urologie (2011) 21, 233 244 ARTICLE DE REVUE Traitement du carcinome rénal métastatique Treatment of metastatic renal cell carcinoma R. Thuret a,b, C. Maurin c,,m.sun a, P. Perrotte a, P.I.

Plus en détail

PAOLA-1. Cancer de l ovaire 1 ère ligne-maintenance

PAOLA-1. Cancer de l ovaire 1 ère ligne-maintenance PAOLA- Cancer de l ovaire ère ligne-maintenance Etude randomisée de phase III, en double aveugle, comparant olaparib vs placebo chez des patientes atteintes de cancer séreux ou endométrioïde de haut grade

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DE LA CAPÉCITABINE DANS LE TRAITEMENT DU CANCER DU SEIN AVANCÉ OU MÉTASTATIQUE

GUIDE D UTILISATION DE LA CAPÉCITABINE DANS LE TRAITEMENT DU CANCER DU SEIN AVANCÉ OU MÉTASTATIQUE Guide d utilisation de la capécitabine dans le traitement du cancer du sein avancé ou métastatique Comité de l évolution des pratiques en oncologie (CEPO) Juin 2005 Tables des matières 1. INTRODUCTION...

Plus en détail

EXERCICE N 10 : Modifier le protocole d'un essai pour mieux réussir ; mais réussir quoi?

EXERCICE N 10 : Modifier le protocole d'un essai pour mieux réussir ; mais réussir quoi? EXERCICE N 10 : Modifier le protocole d'un essai pour mieux réussir ; mais réussir quoi? Le bévacizumab (Avastin ) est un anticorps monoclonal qui a fait l objet d une autorisation supplémentaire pour

Plus en détail

RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN

RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN RADIOTHÉRAPIE DES CANCERS DU SEIN: VERS UNE INDIVIDUALISATION BASÉE SUR LE PHÉNOTYPE TUMORAL? Anthony TURPIN INTRODUCTION RECOMMANDATIONS INCA NOV 2008 Schéma standard: o 50 Gy en 25 fractions sur 33 jours

Plus en détail

QUELLES INNOVATIONS THERAPEUTIQUES EN ONCOGERIATRIE?

QUELLES INNOVATIONS THERAPEUTIQUES EN ONCOGERIATRIE? QUELLES INNOVATIONS THERAPEUTIQUES EN ONCOGERIATRIE? XXXVIIIÈME SESSION DE TRAVAIL DE L ORPHEM 22 23 MARS 2012 ANCELLE FLORENCE PEYRON PHARMACIEN HÔPITAL NORD PLAN CONTEXTE DE L ONCOGERIATRIE EPIDEMIOLOGIE

Plus en détail

TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS (RHUMATISMES INFLAMMATOIRES) Christian ROUX Université René Descartes Hôpital Cochin PARIS

TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS (RHUMATISMES INFLAMMATOIRES) Christian ROUX Université René Descartes Hôpital Cochin PARIS TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS (RHUMATISMES INFLAMMATOIRES) Christian ROUX Université René Descartes Hôpital Cochin PARIS POLYARTHRITE RHUMATOIDE Traitements classiques Antimalariques Sels d or D-Penicillamine

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 19 février 2014 GIOTRIF 50 mg, comprimé pelliculé B/28 (CIP : 34009 275 659 3 9) GIOTRIF 40 mg, comprimé pelliculé B/28 (CIP : 34009 275 658 7 8) GIOTRIF 30 mg, comprimé

Plus en détail

ESSAIS EXPLORATOIRES (PHASE 0-2) H.MRABTI, H.ERRIHANI Service d oncologie médicale Institut national d oncologie Rabat

ESSAIS EXPLORATOIRES (PHASE 0-2) H.MRABTI, H.ERRIHANI Service d oncologie médicale Institut national d oncologie Rabat ESSAIS EXPLORATOIRES (PHASE 0-2) H.MRABTI, H.ERRIHANI Service d oncologie médicale Institut national d oncologie Rabat Etapes de développement d un médicament en oncologie Essais pré-cliniques (activité,

Plus en détail

Lymphome à cellules du manteau : quel traitement de première ligne? Corinne Haioun Hôpital Henri Mondor Créteil, France GELA

Lymphome à cellules du manteau : quel traitement de première ligne? Corinne Haioun Hôpital Henri Mondor Créteil, France GELA Lymphome à cellules du manteau : quel traitement de première ligne? Corinne Haioun Hôpital Henri Mondor Créteil, France GELA Problématiques Quelle est la place du Rituximab? Quels arguments pour une intensification

Plus en détail

Chirurgie palliative des cancers du sein

Chirurgie palliative des cancers du sein Chirurgie palliative des cancers du sein Dr MARTIN-FRANCOISE Sandrine Centre François Baclesse CAEN 1 / xx Cancers du sein métastatiques Cancer du sein d emblée métastatique : 1 à 2% Puis cancer devenant

Plus en détail

Traitements neoadjuvants des cancers du sein surexprimant HER2. Sylvie Giacchetti Centre des maladies du sein Hôpital saint Louis

Traitements neoadjuvants des cancers du sein surexprimant HER2. Sylvie Giacchetti Centre des maladies du sein Hôpital saint Louis Traitements neoadjuvants des cancers du sein surexprimant HER2 Sylvie Giacchetti Centre des maladies du sein Hôpital saint Louis HER2 n a pas de ligand spécifique mais joue le rôle d un corécepteur pour

Plus en détail

Actualités en Onco-Hématologie : nouveaux anticorps IV

Actualités en Onco-Hématologie : nouveaux anticorps IV Actualités en Onco-Hématologie : nouveaux anticorps IV - Nivolumab OPDIVO - Pembrolizumab KEYTRUDA - Trastuzumab-emtansine TDM-1 KADCYLA - Obinutuzumab GA101 GAZYVARO - Marie-Noëlle Paludetto - Interne

Plus en détail

Thésaurus régional harmonisé des protocoles de chimiothérapie SEIN

Thésaurus régional harmonisé des protocoles de chimiothérapie SEIN Thésaurus régional harmonisé des protocoles de chimiothérapie SEIN Ce référentiel a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire de professionnels regroupant le Réseau Onco-normand (RON) et

Plus en détail

Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques?

Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques? Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques? L Fournier, D Balvay, CA Cuénod Service de radiologie, Hôpital Européen Georges Pompidou Laboratoire de Recherche en Imagerie, Equipe

Plus en détail

Pr Bernard Combe. Immuno-Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie CHU de Montpellier

Pr Bernard Combe. Immuno-Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie CHU de Montpellier Journal de L ANDAR (Association Nationale de Défense contre l Arthrite Rhumatoîde) octobre2008 Le Mabthéra dans la polyarthrite rhumatoïde Pr Bernard Combe Immuno-Rhumatologie, Hôpital Lapeyronie CHU de

Plus en détail

FOM 2013 Lille 22 mars Radiothérapie et inhibiteurs de l EGFR

FOM 2013 Lille 22 mars Radiothérapie et inhibiteurs de l EGFR FOM 213 Lille 22 mars Radiothérapie et inhibiteurs de l EGFR Jean Louis Lefebvre Centre Oscar Lambret Lille, France Liens d intérêts Membre d advisory boards et conférencier Sanofi-Aventis (jusqu en 21)

Plus en détail

Cancers du sein Version / 2005

Cancers du sein Version / 2005 Cancers du sein I-Cancer du sein non métastatique non inflammatoire I.1-Introduction La stratégie de traitement habituellement choisie à l Institut Paoli Calmettes est une stratégie adjuvante. Le traitement

Plus en détail

Les biomarqueurs comme tests d éligibilité aux thérapies ciblées

Les biomarqueurs comme tests d éligibilité aux thérapies ciblées Les biomarqueurs comme tests d éligibilité aux thérapies ciblées Christophe Le Tourneau, MD, PhD Institut Curie Département d Oncologie Médicale Unité d Investigation Clinique INSERM U900 Académie Nationale

Plus en détail

Nouveaux antiangiogéniques : état de la recherche

Nouveaux antiangiogéniques : état de la recherche Cancéro dig. Vol. 2 N 3-2010 - 199-204 199 10.4267/2042/34592 DOSSIER THÉMATIQUE : ANTIANGIOGÉNIQUES ET CANCER COLORECTAL MÉTASTATIQUE Nouveaux antiangiogéniques : état de la recherche Update on novel

Plus en détail

Facteurs prédictifs de réponse à la radiothérapie

Facteurs prédictifs de réponse à la radiothérapie Facteurs prédictifs de réponse à la radiothérapie Romuald LE SCODAN Oncologie-Radiothérapie Centre Hospitalier Privé St-Grégoire Actualités et controverses, 11 Mai 2012 Irradiation adjuvante des cancers

Plus en détail

49 ème congrès annuel de la Société Américaine d Oncologie Clinique, Chicago, 2013. Rédigé par le Dr Guillaume PLOUSSARD, Hôpital Saint-Louis, Paris

49 ème congrès annuel de la Société Américaine d Oncologie Clinique, Chicago, 2013. Rédigé par le Dr Guillaume PLOUSSARD, Hôpital Saint-Louis, Paris RÉARRANGEMENTS ERG ET RÉSULTATS CLINIQUES CHEZ DES PATIENTS TRAITES PAR ACÉTATE D ABIRATÉRONE: RÉSULTATS DE L ÉTUDE COU-AA- 302 DANS LE CANCER DE LA PROSTATE MÉTASTATIQUE RESISTANT A LA CASTRATION NON

Plus en détail

Rétrospective 2012: résultats majeurs présentés dans le cancer du sein HER2+ et impact sur les stratégies thérapeutiques En situation adjuvante

Rétrospective 2012: résultats majeurs présentés dans le cancer du sein HER2+ et impact sur les stratégies thérapeutiques En situation adjuvante Rétrospective 2012: résultats majeurs présentés dans le cancer du sein HER2+ et impact sur les stratégies thérapeutiques En situation adjuvante Jean-Yves Pierga Département d Oncologie médicale Quelles

Plus en détail

Gestion des toxicités rénales des thérapies ciblées. Dr. Vincent Launay-Vacher, PharmD Service ICAR - SiteGPR GH Pitié-Salpêtrière Paris

Gestion des toxicités rénales des thérapies ciblées. Dr. Vincent Launay-Vacher, PharmD Service ICAR - SiteGPR GH Pitié-Salpêtrière Paris Gestion des toxicités rénales des thérapies ciblées Dr. Vincent Launay-Vacher, PharmD Service ICAR - SiteGPR GH Pitié-Salpêtrière Paris Liens d intérêt 5 dernières années Industrie : Bayer-Schering, Boehringer-Ingelheim,

Plus en détail

Essais en Oncologie Digestive. Estomac-Stade «opérable» néo-adjuvant

Essais en Oncologie Digestive. Estomac-Stade «opérable» néo-adjuvant Essais en Oncologie Digestive Estomac-Stade «opérable» néo-adjuvant ADCI : FFCD 1103 Estomac résécable M0, à cellules indépendantes (ADCI) Phase II / III Intérêt de la chimio péri-op pour les cancers gastriques

Plus en détail

Protocoles dans le cancer du sein CancerEst. Joseph Gligorov Stéphane Provent

Protocoles dans le cancer du sein CancerEst. Joseph Gligorov Stéphane Provent Protocoles dans le cancer du sein CancerEst Joseph Gligorov Stéphane Provent Organisation de la recherche en oncologie mammaire à CancerEst Les acteurs Services Médicaux d Oncologie Médicale Tenon, St

Plus en détail

Cancer du sein inflammatoire: chimiothérapie dose dense et thérapeu4ques ciblées. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital St Louis APHP Paris

Cancer du sein inflammatoire: chimiothérapie dose dense et thérapeu4ques ciblées. M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital St Louis APHP Paris Cancer du sein inflammatoire: chimiothérapie dose dense et thérapeu4ques ciblées M. Espié Centre des maladies du sein Hôpital St Louis APHP Paris CSI: Données USA Survie moins bonne (médiane = 2,9 ans)

Plus en détail

Chimiothérapie première des cancers du sein et expérience de l hôpital Saint Louis

Chimiothérapie première des cancers du sein et expérience de l hôpital Saint Louis Chimiothérapie première des cancers du sein et expérience de l hôpital Saint Louis M. Espié, J Lehman Che, A de Roquancourt, C. Cuvier, E. Bourstyn, L. Cahen-Doidy, C. de Bazelaire,M. Maylin, M. Marty,

Plus en détail

Plan du cours 29/03/2013. Schéma général transduction signal. Introduction Le cancer est une pathologie cellulaire

Plan du cours 29/03/2013. Schéma général transduction signal. Introduction Le cancer est une pathologie cellulaire UE09s Méthodes d étude et analyse du génome Applications des techniques du génie génétique à la thérapie des maladies acquises Exemples en cancérologie Thérapie ciblée Théranostique Plan du cours Introduction

Plus en détail

Place de la chirurgie à l heure des thérapies ciblées. The role of surgery in the era of targeted therapy. * Non ouvert en France.

Place de la chirurgie à l heure des thérapies ciblées. The role of surgery in the era of targeted therapy. * Non ouvert en France. dossier thématique Place de la chirurgie à l heure des thérapies ciblées The role of surgery in the era of targeted therapy P. Bigot*, J.C. Bernhard** Points forts» En association avec l immunothérapie,

Plus en détail

Agnès Lavaud Thomas Hassiba OUBRAHAM Violaine Caillaux Service du Pr Souied Staff 15 Octobre 2014

Agnès Lavaud Thomas Hassiba OUBRAHAM Violaine Caillaux Service du Pr Souied Staff 15 Octobre 2014 Agnès Lavaud Thomas Hassiba OUBRAHAM Violaine Caillaux Service du Pr Souied Staff 15 Octobre 2014 Objectif DMLA sujet bien connu du service Euretina community: recommandations claires sur les pratiques

Plus en détail

Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012. TP n 6. Pathologie mammaire. Dystrophie et Cancer du sein

Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012. TP n 6. Pathologie mammaire. Dystrophie et Cancer du sein Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012 TP n 6 Pathologie mammaire Dystrophie et Cancer du sein Lames virtuelles TP 6 Mastose Carcinome mammaire HES 1 Carcinome mammaire HES 2 Carcinome mammaire

Plus en détail

Thérapeutiques ciblées dans les lymphomes. Mardi 27 Septembre 2005 Serge Bologna

Thérapeutiques ciblées dans les lymphomes. Mardi 27 Septembre 2005 Serge Bologna Thérapeutiques ciblées dans les lymphomes Mardi 27 Septembre 2005 Serge Bologna Rituximab A tout seigneur, tout honneur Que de chemin depuis 10 ans Ac anti-cd 20 développé initialement en monothérapie

Plus en détail

Nous présentons ici le quatrième rapport du Réseau

Nous présentons ici le quatrième rapport du Réseau DÉCLARATION CONSENSUELLE Prise en charge du cancer du rein de stade avancé : Mise à jour 2013 des lignes directrices consensuelles du Forum canadien sur le cancer du rein Forum canadien sur le cancer du

Plus en détail

Les essais cliniques en sénologie - Oncologie Médicale -

Les essais cliniques en sénologie - Oncologie Médicale - Les essais cliniques en sénologie - Oncologie Médicale - Institut Claudius Regaud Les essais en cours Essais en adjuvant ICR, étude PHACS Essais ennéoadjuvant étude HORGEN (HT) Essais en métastatique tumeurs

Plus en détail

Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein

Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein Apport des nouvelles classes moléculaires dans la prise en charge.des cancers du sein MC Mathieu 26 octobre 2012 Classification classique Type de carcinome infiltrant : classification OMS avec 18 types

Plus en détail