AMÉNAGER UN TERRITOIRE DURABLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AMÉNAGER UN TERRITOIRE DURABLE"

Transcription

1

2 2010 AMÉNAGER UN TERRITOIRE DURABLE En 2009, notre agglomération a subi les effets de la crise financière puis économique. La structure des entreprises de notre territoire et la solidité du triptyque collectivités entreprises salariés ont permis de préserver la dynamique de Laval Agglomération. En 2010, Laval Agglomération a réaffirmé sa volonté d être l opérateur du développement de son territoire. Avec une priorité claire: défendre et développer l emploi. L emploi, en agissant pour l économie locale. L emploi, en accompagnant nos entreprises déjà présentes et en créant les conditions d accueil pour de nouvelles. L emploi en facilitant les projets des acteurs de notre territoire, au service des habitants de l agglomération. Cette volonté et cette dynamique, nous l avons mise en œuvre malgré la réforme territoriale qui a fragilisé les perspectives d avenir de notre collectivité Nous avons fait le choix de faire face, en préservant notre capacité à investir et en étant très rigoureux sur les dépenses de fonctionnement. Parce que ces investissements sont les emplois, le développement économique et la compétitivité de demain. Les choix et les arbitrages rendus nécessaires sont guidés par un seul principe : construire une qualité globale de territoire. Guillaume Garot Président de Laval Agglomération

3 SOMMAIRE e e p.5 p.9 p.19 Budget Économie Grands Emploi projets e Innovation p.23 p.33 p.39 Développement Cohésion Tourisme durable sociale Sport Culture p.49 Laval Agglomération Rapport d Activité 2010 de Laval Agglomération Sous la direction de : Anne Nicolas Création & Conception : Studio Version 2 Rédaction : Jacques Bonnet Impression : Imprim Services Crédit photos : Fotolia, Laval Agglomération, Méduane Habitat, Le Logis Familial Mayennais, Stade Lavallois.

4 Budget Ressources financières Moteur de l économie et de l attractivité Prenant acte des décisions gouvernementales en matière de fiscalité locale, le budget de Laval Agglomération, tout en poursuivant le rééquilibrage entamé en 2009 pour retrouver une meilleure capacité d autofinancement, se pose en moteur de l économie locale et de l attractivité de l agglomération. Une volonté affichée clairement par le choix d investir plus de 30 millions au service de l économie et de l emploi. 5

5 e Budget - Ressources financières BUDGET 2010 : PRIORITÉ À L EMPLOI ET A LA QUALITÉ GLOBALE DU TERRITOIRE z la préparation du passage au Très Haut Débit, La modification profonde de la nature des recettes fiscales, en premier lieu par l application de la réforme de la taxe professionnelle, déconnecte la fiscalité des entreprises de notre développement réel (la compensation relais versée par l Etat en 2010 est simplement équivalente au montant de la TP 2009). Malgré cela, les élus de l agglomération ont fait le choix de poursuivre une politique d investissements ambitieuse, moteur de l économie locale, d accompagner les entreprises et de faciliter leurs projets, de placer l emploi au cœur de leurs priorités. «Cette dynamique, nous la poursuivons malgré la réforme territoriale, affirme Guillaume Garot, président de Laval Agglomération. Elle nous place dans une situation difficile jusqu en Nous devrons donc, davantage encore, être très rigoureux sur les dépenses de fonctionnement.» Les 36 millions d investissements inscrits au budget primitif, voté à l unanimité le 22 mars dernier, sont financés par nos recettes propres, les subventions et l emprunt (22,8 ME). Le budget total de Laval Agglomération se répartit entre son budget principal et six budgets annexes : Terrains, Bâtiments, Gestion des déchets, Transports, Parc de développement économique Laval - Mayenne, Cité de la réalité virtuelle. Le budget consolidé (ensemble de ces budgets votés pour 2010) s équilibre à E, soit E en fonctionnement et E pour l investissement. Parmi les actions majeures au service de l emploi et de ce que le président Guillaume Garot a appelé «la qualité globale du territoire», on note : z l accent sur les services à la population avec le nouveau réseau des TUL et les investissements préparant la nouvelle collecte des déchets, z l investissement très fort dans la formation, l enseignement supérieur, la recherche, z les espaces économiques avec le parc de développement économique multimodal, les zones d activités des Grands Prés et de la Gaufrie. Les 2/3 du budget de Laval Agglomération financent le fonctionnement et le déploiement des services relevant de sa compétence : collecte des déchets, TUL, équipements (piscine, théâtre, office de tourisme, musée des sciences, bois de l Huisserie ). Les charges de fonctionnement incluent les dotations de solidarité et les attributions de compensation versées aux communes membres (18,9 ME), ainsi que la dotation «incendie et secours» SDIS (3 ME). 6

6 e Budget - Ressources financières PARMI LES GRANDS INVESTISSEMENTS 2010 (inscrits au budget primitif) Transports publics Dans le cadre de la mise en place du nouveau réseau TUL : Achat de bus : E 100 Véloci Tul et leurs stations : E Développement économique Aménagement des parcs d activités : dont Les Grands Prés ( E) et la Gaufrie ( E) Fonds d Investissement Prioritaire pour l Économie et l Emploi : E Parkings relais et stations sécurisées pour les vélos privés : E Habitat Programme de Rénovation urbaine des quartiers des Pommeraies et des Fourches : E Aménagement d un terrain pour les gens du voyage à la Gaufrie : E Fonds de portage foncier pour les communes : E Innovation Très Haut Débit pour l agglomération : E Hôtel technologique des Pommeraies et Halle technologique : E Bâtiments d enseignement supérieur : E Laval Mayenne Technopole : E Aménagement du territoire Liaison entre la RN157 et le boulevard Louis Armand : E Participation à l aménagement de la RD 771 : E Réfections de voirie : E Loisirs, sport, tourisme Fonds d aide aux investissements touristiques : E Construction des terrains de football aux Gandonnières : E 7

7 e Budget - Ressources financières Epargne Nette Epargne de Gestion RESSOURCES FINANCIÈRES : UNE STRATÉGIE PAYANTE Constitution de l épargne sur le budget principal hors provisions La baisse des dépenses de fonctionnement (-40 E par habitant de 2009 à 2010) et la progression des dépenses d investissement (+82 E par habitant) caractérisent le budget réalisé en Soumise à la réforme de la taxe professionnelle, la croissance des recettes fiscales n a été que de 1,1%. Avec des dotations en baisse de 2,2%, la croissance réelle des produits courants s est révélée quasi nulle. Pour autant, et pour la première fois depuis 2005, l effet de ciseau entre dépenses et recettes a été inversé, les recettes croissant plus vite que les dépenses. Après la phase nécessaire d apurement des comptes qui avait marquée l exercice 2009, la volonté affichée de maîtriser les dépenses et de préserver la capacité d investissement a porté ses fruits. D une année à l autre, le redressement de l épargne est manifeste dans le budget principal. Epargne Brute Epargne Courante Pour y parvenir, l effort réalisé pour contenir les charges de fonctionnement a été déterminant. Les charges globales ont diminué de 3,6%, traduisant des réalités diverses : hausse des charges à caractère général (liées à l action même de Laval Agglomération), réduction sensible des charges d intervention (-17%)... Il faut aussi noter les efforts réalisés au quotidien par les services : - 25% pour les fournitures de bureau et d entretien, - 10% pour les frais de télécommunications par exemple. Malgré certains reports de subventions d investissement, le compte administratif 2010 présente un taux d exécution satisfaisant, de l ordre de 90%. L investissement progresse sensiblement L investissement a progressé de près de 40% entre 2009 et 2010, conformément au cap fixé par le Conseil communautaire. Même si tout n est pas réalisé, les projets sont lancés. Cette hausse des dépenses avec un moindre recours à l emprunt compte tenu de l effort d autofinancement a permis la réalisation d équipements communautaires pour plus de 8 ME. L investissement des budgets annexes progresse également très fortement et atteint 15 ME (contre 8,9 ME en 2009). La dette reste stable La part d encours portée par le budget principal reste stable à 45% de la dette consolidée. Sa progression est stabilisée du fait de la progression des épargnes. Les ratios financiers s améliorent, notamment le délai minimal de désendettement. La dette, dont le taux d intérêt moyen est de 3,43%, et la durée moyenne de 9,5 ans, est désormais essentiellement constituée par des prêts à taux fixes, la part des taux variables ayant été sensiblement réduite. L encours de la dette par habitant a légèrement diminué (- 21 E). SUR 100 E DÉPENSÉS EN 2010 (dépenses de fonctionnement et d investissement confondues) : 23 financent le réseau de transport urbain et les aménagements des voiries communautaires. 10 servent à collecter et traiter les déchets. 5 sont investis en faveur de l habitat. 7 ont servi au fonctionnement de la structure (dont la masse salariale). 31 sont reversés aux communes (attribution de compensations, de dotations de solidarité communautaire, de fonds de concours). 12 soutiennent le développement économique et l emploi. 9 financent les actions en faveur de la culture, du sport, du tourisme. 3 vont à l innovation et à l enseignement supérieur. 8

8 Economie, emploi, innovation, enseignement supérieur Se préparer à l accueil de nouveaux projets La priorité à l emploi donnée par Laval Agglomération s est traduite en 2010 notamment par les interventions du Fonds d initiative à l économie et à l emploi (FIPEE) et par des investissements lourds (8,7 ME) sur les zones d activités des Grands Prés et de la Gaufrie dont les travaux d aménagement ont été en grande partie réalisés sur l année Les premières réservations et l augmentation du flux de projets d investissements émanant de grosses entreprises industrielles lavalloises, sont autant de raisons d optimisme. Laval Développement, l agence de développement économique de Laval Agglomération, accompagne les acteurs économiques dans leurs projets. 9

9 Mis en ligne à la mi octobre 2010, le nouveau site Internet (avec application flashcode) de Laval Développement se veut un outil tourné vers les entreprises et les porteurs de projets. La rubrique foncière apporte une vision rapide et illustrée des zones d activités et des espaces viabilisés et libres. Une version du site en langue anglaise est consultable. Un compte Twitter est dédié à l actualité de l économie lavalloise : laval_economie e Economie, emploi, innovation... DES RÉSERVES FONCIÈRES IMPORTANTES L agglomération lavalloise dispose d une offre foncière variée qui lui permet de répondre aux différents critères rentrant en ligne de compte dans le choix d un terrain. Près de 6 ha de foncier économique, représentant 19 cessions sur 11 zones, ont été commercialisés en 2010, un chiffre sensiblement inférieur à celui de 2009 (11 ha). En valeur, les recettes ont été quasi identiques, en raison de l application de la nouvelle grille tarifaire à compter du 1 er janvier. Les demandes d information ont été plus nombreuses au second semestre, mais avec des délais de décision toujours très longs. Fin 2010, le stock de foncier économique s établit à 140 ha viabilisés et disponibles (sur un global de 800 ha de parcelles aménagées) équitablement répartis sur le territoire (hors périmètre du futur Parc de développement économique Laval Mayenne). 10 Une zone artisanale à Montigné-le-Brillant Fin 2010 enfin, Laval Agglomération décidait d aménager une zone d activités communautaire, à vocation artisanale, en 2 e couronne de l agglomération. Elle aura une surface commercialisable de 3,6 ha. Un 3 e site pour Sogeval Après ceux de Laval, dédiés à la production, et de Changé, (recherche et développement), c est à Louverné que Sogeval, leader européen de la pharmacie vétérinaire, vient d ouvrir son 3 e site, dans un bâtiment appartenant précédemment à Laval Agglo. 45 embauches seront nécessaires au bon fonctionnement de cette nouvelle unité (investissement 13 ME) d où sortiront 110 millions de comprimés chaque année, conditionnés dans 5 millions de blisters. Les plus gros investissements ont concerné le traitement de l air (renouvelé jusqu à 15 fois par heure) et la mise sous blister. Le site de Laval est désormais dédié aux médicaments liquides.

10 e Economie, emploi, innovation... DEUX NOUVELLES ZONES AMÉNAGÉES 2010 a été marquée par la réalisation des travaux d aménagement de deux nouvelles zones majeures sur l agglomération : z au sud, la ZA de La Gaufrie (15 ha commercialisables), sur la RD 771, axe Laval-Nantes en direction du futur aéroport de Notre-Damedes-Landes, z au nord, la ZA des Grands Prés (58 ha dont 44 ha commercialisables) comprend un secteur tertiaire en bordure de rocade, face au parc technopolitain (lire plus loin) et une zone à vocation industrielle et logistique, près de l échangeur de l A81. Portant sur un montant d investissement global de 8,7 ME, l aménagement de ces zones doit répondre aux besoins des entreprises désireuses de se développer ou de s implanter dans la première couronne de l agglomération. La réservation des terrains, amorcée dès le début de l année connaît un succès certain puisqu à fin décembre respectivement 13 % et 27 % des surfaces font déjà l objet d une option. qualité, prix...). En 2010, des tensions entre l offre et la demande sont apparues notamment sur les bâtiments d activités de petite et moyenne dimension (quelques centaines de m 2 ). Ce constat va amener Laval Développement et ses partenaires à élaborer une stratégie pour répondre aux besoins immobiliers des TPE (industrie et artisanat). Appel à projet pour un parc tertiaire Après la réussite du parc Technopolis dix ans déjà où plus de m 2 ont trouvé preneurs, Laval Agglomération doit anticiper les besoins de développement de l économie tertiaire. Elle a donc pris la décision de lui réserver 5,6 ha sur la zone des Grands Prés. Cet espace tertiaire (environ 10% de la zone d activités) situé en entrée de zone, côté rocade, offre une continuité géographique avec le parc Technopolis. Il fait l objet d un appel à projets auprès des promoteurs et aménageurs. Les objectifs : conception homogène et globale d un programme à vocation tertiaire et de services, concept architectural et environnemental en correspondance avec la position stratégique de cet îlot en entrée de zone, création d un minimum de m 2 de SHON. BESOINS IMMOBILIERS : UNE RÉFLEXION A CONDUIRE Sur le plan immobilier, les disponibilités, tous types confondus, sont relativement faibles, et toujours adaptées aux besoins très ciblés des utilisateurs (situation, type de local, surface, 11

11 e Economie, emploi, innovation... FONDS D INITIATIVE PRIORITAIRE A L ECONOMIE ET A L EMPLOI : 5 PROJETS ACCOMPAGNES Le Fonds d initiative prioritaire à l économie et à l emploi (FIPPEE), lancé en 2009 par Guillaume Garot, président de Laval Agglomération, est un dispositif d aide aux projets des entreprises de l agglomération lavalloise. En 2010, le FIPEE a financé cinq projets pour un montant de E. z MULTITUDE TECHNOLOGIES : aide à l achat d un terrain pour l implantation de l entreprise sur l ancien site de SPID 53 avec un nouveau projet industriel autour de l étude, la conception et la réalisation de pièces plastiques et composites par injection et compression. Le projet a permis de maintenir 37 emplois de l ex-spid 53 et devrait voir la création de 30 autres dans les trois ans, dont 10, effectifs à la fin 2010 ( E). z FROMAGERIE BIO DU MAINE : aide à l investissement productif ( E). Cette entreprise a créé un fromage au lait cru et à pâte pressée à partir du lait bio produit par une trentaine d exploitations en Mayenne. Elle a construit à Entrammes un bâtiment et un outil de production à forte identité environnementale. z CIGMA (Centre inter-générationnel multi-accueil) : aide à l emploi ( E) pour ce projet particulièrement original qui regroupe sur un même site, un nouvel EPHAD (maison de retraite), pour un accueil temporaire ou définitif y compris de patients alzheimer et une crèche inter-entreprises de 50 berceaux. Cet équipement intègre toitures végétalisées, panneaux solaires, géothermie complète... z FAIRE AUTREMENT : aide à la R&D ( E) pour le développement d un nouveau concept de toilettes sèches où l eau est remplacée par de la sciure, et la cuvette conçue pour faciliter le compostage des déchets organiques. Un produit qui peut équiper cabines de chantier, mobil-home, camping-car, chantiers offshore, camps de réfugiés z INDUCT MOBILITE : aide à la R&D ( E, dont E d avance remboursable), pour contribuer à la mise au point de véhicules électriques urbains, individuels ou collectifs, qui seront assemblés dans une nouvelle usine lavalloise où la production doit démarrer en MAYENNE INITIATIVE : 41 PROJETS SOUTENUS Jeunes entrepreneurs Un club départemental des jeunes entreprises, destiné notamment aux artisans et des commerçants, a été créé en 2010, pour rompre l isolement des jeunes chefs d entreprise. Une première rencontre a été organisée avec Laval Développement et «Entreprendre en Mayenne», le 15 novembre 2010, pour les jeunes entrepreneurs du territoire de Laval Agglomération. A la fin de l année 2010, 20 entreprises locales étaient inscrites au club. Le dispositif Mayenne Initiative attribue aux créateurs et repreneurs d entreprises, après étude des dossiers, des prêts d honneur à 0 %, d un montant pouvant aller de à E, en complément d un concours bancaire classique. Laval Agglomération est l un des partenaires de ce fonds aujourd hui autoalimenté par les remboursements de prêts des premiers créateurs aidés. Laval Développement assure le pilotage du comité local de prêt pour les entreprises domiciliées sur son territoire qui représentent environ le quart des projets présentés en Mayenne. En 2010, 39 entreprises (contre 47 en 2009) ont obtenu un prêt, d un montant moyen de E. Le dispositif aura ainsi favorisé la création de 72 emplois directs sur le territoire, et permis de mobiliser environ 2 ME de concours bancaires. 12

12 LES RENCONTRES «LAVAL AUTOMOBILE» Le territoire de Laval Agglomération compte plus d une vingtaine d entreprises du secteur automobile, totalisant près de emplois. Pour conforter ce secteur alors confronté aux premiers développements de la crise économique et appelé à connaître des mutations technologiques (matériaux, énergie), pour en faire réellement une filière reconnue, Laval Agglomération a lancé en 2009 un premier rendez-vous de l automobile. Laval Développement, en partenariat avec le CEMCAT, l ESTACA et le pôle de compétitivité id4car, a pris le relais dans l organisation de ces Rencontres, dont la seconde édition a eu lieu le 23 septembre. Devant une centaine de représentants de la filière automobile régionale, les experts ont débattu de l avenir de l automobile. Ont été notamment abordées les thématiques suivantes : la recomposition des chaînes de valeur dans la filière automobile ; nouvelles motorisations, nouvelles conceptions : quelles opportunités pour la filière automobile ; la nécessité de l allègement des véhicules ; des véhicules plus légers pour moins consommer ; les nouvelles «règles du jeu» avec l arrivée du véhicule électrique et le rôle central des fabricants de batterie... Ces mutations sont autant d opportunités pour les acteurs lavallois de la filière. Ils ont des atouts industriels et technologiques réels pour apporter au marché des solutions innovantes, avec le soutien des établissements locaux d enseignement supérieur et de recherche. En 2011, la 3 e édition des Rencontres Laval Automobile aura pour thème l écoconception dans l automobile. DEUX DISPOSITIFS D AIDE D ÉTAT EN MARGE DU DÉPART DU 42 e RT Pour accompagner la fermeture de sites militaires comme celui du 42 e RT à Laval programmé pour juin 2011, l Etat a mis en œuvre de mesures favorisant les projets d entreprises dans les Zones de restructuration de la défense (ZRD). Depuis janvier 2010 et jusqu a fin décembre 2012, le territoire de Laval Agglomération bénéficie de ce dispositif. Les entreprises nouvelles ou transférées peuvent bénéficier d exonérations de charges fiscales ou sociales. La ZRD de Laval bénéficie également d un Contrat de redynamisation de site de défense (CRSD), auquel l État participe à hauteur de 6 ME, pour des projets de revitalisation du tissu économique, au travers du Fonds pour les restructurations de la défense (FRED). Laval Développement peut aider les entreprises à élaborer leur dossier. Laval Développement sur les salons professionnels La communication, la promotion du territoire, de ses atouts économiques et de ses entreprises accompagnent l action économique de Laval Agglomération et de Laval Développement. En 2010, Laval Développement a été présent sur plusieurs salons, dont deux en partenariat avec Mayenne Expansion : le SITL (salon des solutions logistiques) ainsi que le Sandwich & Snack Show (marché du snacking) & de la consommation nomade). Laval Développement était également au Salon des Entrepreneurs aux côtés de Laval Mayenne Technopole et de Mayenne Expansion, ainsi que l élément fédérateur d une première présence lavalloise au salon de l innovation Research (lire dans les pages «Innovation»). Coodémarrage.53 La coopérative d activités et d emplois Coodémarrage.53 est une entreprise collective qui accueille et héberge des porteurs de projets désireux de lancer leur activité économique dans un cadre «protégé». 4 2 nouveaux créateurs (25 hommes, 17 femmes) ont été hébergés en Face aux problèmes d emploi des plus de 50 ans, Coodémarrage.53 a engagé, fin 2010, une action d accompagnement pour aider les demandeurs d emploi de cette tranche d âge, à se maintenir en activité avec un statut d entrepreneur salarié. Laval Agglomération contribue à hauteur de E au budget de Coodémarrage

13 e Economie, emploi, innovation... Innovation, recherche CRÉATION D UN FONDS DE SOUTIEN «RÉALITÉ VIRTUELLE ET HANDICAP» Parmi les initiatives prises en 2010 pour soutenir les entreprises lavalloises qui développent des applications de Réalité Virtuelle, Laval Agglomération a créé un Fonds de soutien à la R&D en «Réalité Virtuelle et Handicap», doté de E. Au terme d un appel à projets et après audition devant un comité de sélection, 4 projets ont été retenus : z Le projet VAV (Vision Augmentée par Visée) porté par la Sarl JOODAN-ID : un système de géolocalisation utilisant le mobilier urbain pour faciliter les déplacements. Subvention de E. z Le projet APTICAP porté par le laboratoire lavallois «Presence & Innovation» d Arts et Métiers ParisTech à Laval : pour orienter efficacement un travailleur handicapé en fonction de ses préférences et aptitudes. Subvention de E. z Le projet SOUVENIRS 3D porté par l entreprise SOVAME (site Internet MEMOREE) : un outil de restitution en 3D des souvenirs d une personne ou d un groupe. Subvention de E. z Le projet POULIE RV porté par l entreprise HAPTION : pour étudier la pertinence économique d un mode de rééducation facilitée et plus ludique. Subvention de E. 14 RÉALITÉ VIRTUELLE : DE NOUVELLES AVANCÉES POUR CLARTE CLARTE, plateforme régionale d innovation réalité virtuelle, s inscrit dans un environnement technologique local particulièrement riche. Près d une dizaine d entreprises de Laval Mayenne Technopole (elles emploient plus de 40 personnes) travaillent sur des applications utilisant la réalité virtuelle : conception 3D de contenus interactifs, fabrication d interfaces haptiques, réalité augmentée... A proximité, l ESIEA dispose d un laboratoire en réalité virtuelle et d une spécialisation. A l ingénierium, le laboratoire Arts et Métiers Paris Tech réunit 20 chercheurs et 25 étudiants en master 1 et 2 de réalité virtuelle, l École supérieure de création interactive et numérique (ESCIN) compte 60 étudiants en infographie 3D. Avec le soutien de Laval Agglomération, du Département et de la Région, CLARTE, positionnée comme la tête de pont de l expertise de la réalité virtuelle dans le Grand Ouest, permet l appropriation de ces technologies par les industriels. La réalité virtuelle, en permettant de maîtriser les coûts et de réduire les délais de mise en marché, constitue un puissant levier de compétitivité et d innovation. Après la Virtual Collaboration Room, créée en 2009, CLARTE renforce à nouveau ses équipements en 2010, mettant au point la nouvelle version de sa salle immersive, le SAS3+ : un outil unique en France qui fait du site lavallois la première plateforme technique française. Cet équipement, cofinancé par Laval Agglo, la Région et l État est un outil au service de l industrie, l aéronautique, du bâtiment, de la médecine auquel font déjà appel Saint-Gobain, AIRBUS, STX, INERGY, la DCNS, Gruau

14 LAVAL VIRTUAL, 12 e ÉDITION VIRTUAL HANDITOOL Près d une trentaine de projets innovants étaient présentés au salon Laval Virtual (avril) dont Laval Agglomération est le premier partenaire financier. La majorité d entre eux était issue du concours mondial «ReVolution» qui sélectionne les meilleures applications de réalité virtuelle, 3D en temps réel, réalité augmentée. Pendant trois jours, professionnels (industriels, chefs d entreprise, chercheurs et étudiants) de 40 nationalités ont découvert les dernières innovations et tendances technologiques, assisté aux conférences scientifiques, à la remise «Laval Virtual Awards»... Comme chaque année, Laval Virtual s est ensuite ouvert au grand public, le temps d un week-end, accueillant de nouveau plus de visiteurs. Lors de Laval Virtual, Laval Agglomération présentait VIRTUAL HANDI-TOOL, une animation développée par Didhaptic, entreprise de Laval Mayenne Technopole, avec le concours d un médecin psychiatre du centre hospitalier de Laval. VIRTUAL HANDITOOL a vocation à devenir un précieux outil dans la prise en charge thérapeutique des phobies du vertige (pathologies qui touchent près de 10% de la population et génèrent deux millions de consultations par an) ou dans la formation à certains métiers (rénovation d ouvrages d art en altitude...). LAVAL MAYENNE TECHNOPOLE : EXTENSION DE LA PÉPINIÈRE Créée en 1996 par Laval Agglomération, le Département de la Mayenne et la Chambre de Commerce et d Industrie de la Mayenne, avec le soutien de la Région des Pays de la Loire, Laval Mayenne Technopole, à la fois pépinière et incubateur d entreprises innovantes, est un outil de développement économique travaillant en osmose avec Laval Développement, le Comité d Expansion Économique de la Mayenne, ainsi que les antennes des organismes acteurs du développement technologique. Laval Mayenne Technopole promeut le développement économique par l innovation, renforçant l image technologique de la Mayenne et de Laval Agglomération. En 2010, malgré un contexte économique tendu, Laval Mayenne Technopole, dont le plan stratégique de développement est à mi-parcours, a réalisé l ensemble de ses objectifs. Créations d entreprises innovantes : 337 rendez-vous d accompagnement (+3%), 28 projets accompagnés. Concours Idénergie (lire plus loin) : 47 emplois créés par les entreprises lauréates. Recherche et innovation dans les entreprises : 95 entreprises rencontrées (+30%), 34 entreprises accompagnées lors de 407 rendez-vous d accompagnement. Le nombre d emplois «technopolitains» a progressé de 8%. On compte 105 emplois à la Maison de la Technopole, 33 à l ingénierium et 463 (+8%) sur l ensemble du parc «technopolitain». Pour accompagner ce développement créateur d activités et d emplois de haut niveau, Laval Agglomération a pris la décision de réhabiliter l ancienne halle technologique de la Technopole. 690 m 2 de bureaux et salles de réunions viendront augmenter la capacité d hébergement de cette pépinière d entreprise innovantes. Crédit : Régis Hervagault 15

15 e Economie, emploi, innovation... MAYENNE INNOVATION : 5 PROJETS ACCOMPAGNÉS La dispositif Mayenne Innovation a pour mission de renforcer la structure financière des entreprises innovantes, en facilitant l accès aux financements de «haut de bilan». Cela se traduit par l octroi de prêts à taux zéro d un montant maximum de E, sans caution ni garantie. Le fonds, doté d 1 ME depuis son lancement, est abondé par Laval Agglomération, le Conseil général de la Mayenne et la Caisse des Dépôts et Consignations. L agence Laval Développement participe au comité de prêt. En 2010, 5 projets en ont bénéficié, pour un montant global de E : z RED MOTION : matériel sportif innovant ( E). z ODAXOS : cette jeune société développe un logiciel de visualisation 3D de l occlusion dentaire ( E). z ECODISPO (INDUCT MOBILITE) : projet de véhicules électriques urbains ( E). z SAVEUR D ÉQUATEUR : valorisation de la banane plantain ( E). z FAIRE AUTREMENT : mise au point d un nouveau concept de toilettes sèches ( E). Les lauréats du concours Idénergie En mars, 6 porteurs de projets ont été sélectionnés pour être accompagnés pendant 8 mois dans la création de leur entreprise innovante. Originaires de divers horizons, ces créateurs ont été admis dans l incubateur de la Technopole et la création de leur entreprise doit se faire à Laval. Lauréat du prix 2010 ( E), Michel Séné (WT-One) a conçu une éolienne qui convertit l intégralité de l énergie captée en énergie mécanique. Le prix Crédit Mutuel ( E) est allé à Nicolas Rolland (Visuel Mouvement) qui conçoit des accessoires de prises de vues de qualité professionnelle et financièrement accessibles. Un salon des carrières de la recherche Le salon Research, organisé par l APEC, se présente comme le «Salon Européen des Carrières de la Recherche». Le 19 novembre 2010, aux côtés d une soixantaine de structures de recherche européennes, une délégation lavalloise, mobilisée par Laval Développement, a pu mettre en avant ses projets d innovation et de recherche, ainsi que ses opportunités de recrutement. Outre Laval Développement, le stand lavallois réunissait : Arts et Métiers Paris Tech - Laboratoire Presence & Innovation, le CEMCAT (Centre d études pour les matériaux composites avancés sur les transports), la plateforme d innovation de réalité virtuelle CLARTE - Laval, les écoles d ingénieurs ESIEA Ouest et ESTACA Campus Ouest et l IUT de Laval. 16

16 Enseignement supérieur LAVAL AGGLOMÉRATION «DÉCROCHE» L ÉCOLE RÉGIONALE DES KINÉS En concurrence avec Le Mans, Angers, Les Sables d Olonne et Nantes, Laval a été choisie en mars 2010 par la Région pour accueillir le nouvel institut de formation en masso-kinésithérapie des Pays de la Loire. Parmi les arguments payants de la candidature lavalloise : la qualité des équipements du centre hospitalier en matière de médecine du sport et les possibilités offertes par le centre de réalité virtuelle dans la formation de ces étudiants. L IFMK, dont l ouverture est prévue dès 2011 avec 30 étudiants en première année, voisinera avec la Cité de la réalité virtuelle sur le site du 42 e RT. L EFFORT CONSTANT DE LAVAL AGGLOMÉRATION En 2010, Laval Agglomération a versé 3,8 millions d euros à l enseignement supérieur et la recherche. Un investissement qui permet de développer une offre d enseignement supérieur diversifiée, reconnue et accessible. Droit, informatique, nouvelles technologies, biologie, sciences humaines, commerce, finances, gestion filières agricoles, formation des enseignants 20 établissements proposent des cursus d enseignement supérieur sur Laval Agglomération. L Agglomération met tout en œuvre pour encourager l implantation de nouveaux cursus, en cohérence avec le tissu économique et les pôles de compétence. Au-delà, elle participe financièrement à la construction des équipements nécessaires (restaurant universitaire, cession de terrains pour la construction d hébergements ) et veille à offrir aux étudiants les meilleures conditions matérielles : extension des horaires des TUL vers le campus en soirée, mise à disposition d un local associatif, ouverture d une bibliothèque, animations Chaque année Laval Agglomération et le Conseil général subventionnent le Guide de l étudiant lavallois édité par Ouest-France. A la rentrée universitaire 2010, les effectifs des étudiants lavallois s élèvent à et poursuivent leur progression lente mais régulière (+2,8 % entre 2008 et 2010). Ils se répartissent comme suit : z Formation niveau 3 (bac+2) : 56 % z Formation niveau 2 (bac+3/+4) : 17 % z Formation niveau 1 (bac+5 et au-delà) : 27 % Laval Agglomération concentre 91 % des étudiants mayennais. Les trois établissements les plus importants au regard des effectifs sont l IUT (655 étudiants), l ESTACA Campus Ouest (515 étudiants) et le Lycée Haute Follis avec 528 étudiants. Un accueil au pied des remparts Pour la première fois en 2010, lors de la rentrée universitaire début octobre, un accueil convivial, avec toutes les informations utiles, était proposé aux étudiants, au pied des remparts. Un événement organisé par le Centre Information Jeunesse avec le soutien de la Ville de Laval et de Laval Agglomération. 17

17 e Economie, emploi, innovation... IUT, DES LOCAUX POUR LE DÉPARTEMENT INFORMATIQUE Chaque année, près de 450 candidats postulent pour le DUT informatique qui ne peut accueillir que 28 étudiants dans ses locaux actuels. Comme les autres départements de l IUT, il aura son propre bâtiment et pourra accueillir 56 étudiants à la rentrée 2012, 84 à terme. Le bâtiment disposera notamment de 10 salles de cours, travaux dirigés ou pratiques. Cet investissement de E sera co-financé par l État, la Région, le Conseil général et Laval Agglo ( E). L EXTENSION DU RU À L ÉTUDE Depuis son ouverture en septembre 2003, le restaurant universitaire du campus lavallois est fréquenté par 600 étudiants (jusqu à 750 certains jours), en 3 services. Le nombre d étudiants étant encore appelé à grandir, une étude est en cours pour porter la capacité du RU de 200 à 400 couverts. Les travaux estimés à 1,3 million d euros seront financés par l État, le Conseil régional, le Conseil général et Laval Agglomération (15%). Livraison attendue pour la rentrée FORUM DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DES MÉTIERS La 9 e édition de cette manifestation due à l initiative de Laval Agglomération s est tenue les 5 et 6 février au Parc des expositions de Saint- Berthevin avec plus de 90 exposants. Parmi les 21 espaces métiers, quelques nouveautés comme le pôle des métiers du sport et de l animation. Autres nouveautés, des animations proposées dans le cadre du Pôle d excellence, des conférences inédites sur les métiers et les formations, l exposition «Femmes et Sciences 53» et, à l initiative de l UIMM, la visite des entreprises proches du site du forum, comme Gruau, Thalès, SPPP... (800 participants). Le forum a attiré environ visiteurs, dont une majorité de lycéens (46%). 18

18 Les grands projets Pour toujours plus d attractivité Un concessionnaire choisi pour équiper l ensemble de l agglomération en très haut débit, un syndicat mixte créé pour construire le parc de développement économique Laval-Mayenne, un nouveau contrat passé avec la Région pour financer nos projets d équipements dans une perspective durable, des orientations qui prennent corps pour l avenir du site du 42 e RT préoccupation de tous les instants à un an du départ de l armée la participation aux études sur le financement de la «Virgule de Sablé» : en 2010, les grands projets qui rendront le territoire plus dynamique et plus attractif ont avancé. 19

19 Les grands projets UN NOUVEAU CONTRAT PASSÉ AVEC LA RÉGION Pour conduire ses projets les plus importants, Laval Agglomération sollicite des partenariats et des aides financières auprès de l Europe, de l Etat, de la Région. Le nouveau Contrat régional d Agglomération (CRA) signé avec la Région, pour la période , s inscrit dans cette perspective, en contribuant au financement de la politique de développement du territoire. Le CRA soutien financièrement des projets qui donnent sens et cohérence au territoire, le structurent. Sur trois ans, ce contrat signé début 2010 va accompagner les projets de Laval Agglomération à hauteur de 5,57 ME. Les projets soutenus : z l attractivité : la relocalisation du Stade Lavallois aux Gandonnières, l aménagement des abords de la Mayenne, z l économie et l emploi : la mise aux normes de la plateforme aéroportuaire d Entrammes, z l environnement et les énergies : la sensibilisation aux performances énergétiques, z les transports : l acquisition de Vélitul, la création de parking-relais, Le CRA soutient également les solidarités humaines et territoriales (lire en rubrique Cohésion sociale), ainsi que la mise en place et le fonctionnement du Conseil de développement (lire en rubrique Laval Agglo). SITE DU 42 e RT : UN AVENIR À DESSINER Le 30 juin 2011, les derniers militaires quitteront le quartier du 42 e RT, un régiment qui induisait un millier d emplois civils et militaires. En septembre 2011, arriveront les premiers étudiants, notamment ceux de l Institut de formation des masseurs-kinésithérapeutes (IFMK). Ce passage de témoin symbolique traduit l action engagée par les collectivités locales et le comité de réflexion stratégique créé en 2008 pour étudier les hypothèses de reconversion du site militaire et, pour faire de ce coup frappant l économie de l agglomération, une formidable opportunité de développement. Le pilotage de l opération a été confié à la Ville de Laval qui signera le contrat de redynamisation avec l État. Laval Agglomération interviendra sur des actions relevant de sa compétence. Ce seront des actions phares de la reconversion du site qui feront son attractivité : La Cité de la Réalité Virtuelle regroupant tous les acteurs lavallois de la Réalité Virtuelle et constituant un laboratoire permanent des innovations du virtuel pour conforter la place de Laval comme capitale des réalités virtuelle et augmentée. La Cité accueillera chaque année le salon Laval Virtual et d autres manifestations d envergure, Un pôle de formation sanitaire et sociale autour de l Institut de formation des masseurs-kinésithérapeutes (IFMK), des formations d aides soignants et d infirmiers, de l Institut Formation Santé de l Ouest et du Centre de formation et de recherche à la relation d aide et de soins. Une Plateforme Emploi qui pourrait regrouper le Pôle Emploi, la Mission locale et le PLIE pour faciliter les démarches des demandeurs d emploi. L hôtel communautaire de Laval Agglomération s installera dans les bâtiments du 42 e RT pour mettre fin à l actuel éparpillement de ses services. 20

20 L AGGLOMÉRATION 100% A TRÈS HAUT DÉBIT Le 25 octobre, le Conseil communautaire a confié, à France Télécom Orange, la délégation de service public pour le Très Haut Débit. Une décision qui fait de Laval un territoire leader en France pour le numérique. Le Très Haut Débit (THD), c est la possibilité de télécharger sur internet en quelques secondes ce qui demande de très longues minutes, avec une connexion de type ADSL. Cette technologie sera déployée progressivement sur le territoire de l agglomération à partir de Après de longs mois de négociations avec tous les candidats, les élus communautaires ont unanimement confié à France Télécom Orange la mission de mettre en oeuvre ce chantier (une DSP de 25 ans). L opérateur s engage à connecter, via la fibre optique, 100 % des foyers et des entreprises de l agglomération dans un délai maximum de 7 ans. Ce choix de Laval Agglomération va être un facteur d attractivité considérable pour le territoire, aussi bien pour les entreprises qui auront la capacité d organiser des visioconférences, d envoyer ou de recevoir des fichiers lourds (catalogues, plans, images médicales ) que pour les particuliers qui, dans toutes les communes, pourront s abonner à une offre triple play (internet, télévision haute définition et téléphone). Pas de fracture numérique dans l agglomération Les étapes : dès 2011, l ensemble de l agglomération, sans exception, disposera de l ADSL, soit une connexion de 2 mégabits par seconde. Puis dans un délai de 18 mois, les zones d activités économiques, ainsi que les mairies, seront connectées en THD. Ensuite, tous les foyers seront progressivement raccordés jusqu en «Il n y aura donc pas de fracture numérique dans l agglo, explique Guillaume Garot, président de Laval Agglomération. C est un point sur lequel nous avons très nettement axé la négociation car nous voulions que ce soit un vrai projet de cohésion pour l agglomération.» PARC DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE : UN SYNDICAT MIXTE Ce projet très important (147 ha à Argentré) a vocation à accueillir des entreprises créatrices d emplois et de richesses. Sa situation, en bordure de l A 81, est un facteur d attractivité important pour l agglomération et la Mayenne. Cofinanceurs à part égale (avec le soutien de l Europe, de l Etat et de la Région), Laval Agglomération et le Département de la Mayenne ont constitué, le 28 octobre, le syndicat mixte chargé de la conduite de ce projet. Il est présidé par un représentant de Laval Agglomération, Christian Briand, maire de l Huisserie, et constitué d élus des deux collectivités. Il dispose d un budget autonome. En 2010, les acquisitions financières se sont poursuivies. Des solutions ont été trouvées pour la relocalisation des trois exploitations agricoles situées dans l emprise du parc. L une d elles est déjà réinstallée. Dans le même temps, s est élaboré le protocole d accord avec le groupe logistique Deret qui juge la situation géographique de Laval Agglomération particulièrement intéressante et a fait part, dès l origine du projet, de son intention d acquérir 60 ha. Parallèlement, les solutions d accès sont étudiées : z accès routiers avec l étude rendue par Cofiroute sur la faisabilité d un échangeur supplémentaire sur l A 81. Une liaison routière est envisagée parallèlement entre Louverné et le parc, z accès ferroviaire avec l étude d un raccordement à hauteur de l ancienne gare de La Chapelle-Anthenaise. Laval Agglomération souhaite que le futur parc de développement économique soit exemplaire sur le plan environnemental : choix pertinents préservant les ressources, la faune et la flore ; intégration des bâtiments dans le paysage... Une étude hydrogéologique a abouti à la protection de la zone de captage d eau potable de Montroux. Mayenne Nature Environnement (MNE) a réalisé une étude spécifique sur la faune et la flore. 21

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE

VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE VILLE DE BORDEAUX REALISATION DU NOUVEAU STADE PROTOCOLE D ACCORD ENTRE : La Ville de Bordeaux, représentée par Monsieur Alain Juppé, maire, Ci-après désignée: «la Ville» ET : La Communauté urbaine de

Plus en détail

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00

Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Dossier de presse Technopole de Bourges : Construction d un Centre d Affaires Vendredi 4 février 2011 15H00 Contacts presse : Laurent DEULIN : 02 48 48 58 10 06 63 95 00 23 l.deulin@agglo-bourgesplus.fr

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois Objectifs à atteindre à long terme (jusqu à 2017) - Assurer une couverture haut débit pour l ensemble des zones d activités retenues dans le cadre du schéma des ZAE - Augmenter le nombre de bénéficiaires

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

SOUTENIR LA COHESION SOCIALE ET LES SOLIDARITES TERRITORIALES

SOUTENIR LA COHESION SOCIALE ET LES SOLIDARITES TERRITORIALES SOUTENIR LA COHESION SOCIALE ET LES SOLIDARITES TERRITORIALES Les inégalités sociales, creusées par les impacts de la crise économique, accentuent les écarts entre les territoires et compliquent le rôle

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans 9 villes Est Ensemble, une ambition métropolitaine La Communauté d agglomération Est Ensemble a été créée le 1 er janvier 2010. Située aux portes de Paris, elle regroupe 9 villes de Seine-Saint-Denis Bagnolet,

Plus en détail

Laon le jeudi 1 er octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT

Laon le jeudi 1 er octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT Laon le jeudi 1 er octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE DEPLOIEMENT DU TRES HAUT DEBIT COMMUNIQUE DE PRESSE Laon, le jeudi 1 er octobre 2015 AISNE : UNE ETAPE MAJEURE POUR LE

Plus en détail

Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny

Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny Phase 2 Perspectives de développement Proposition de stratégie de mise en

Plus en détail

L Envol La destination shopping et détente de Montélimar

L Envol La destination shopping et détente de Montélimar L Envol La destination shopping et détente de Montélimar Dossier de presse 15 octobre 2013 www.groupe-sodec.com Contact presse : Jeanne BAZARD jeanne.bazard@groupe-sodec.com 01 58 05 15 59-06 82 43 45

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» I.Contexte : Convaincue de l intérêt stratégique de l innovation pour le renforcement de la compétitivité des entreprises, la a lancé un appel

Plus en détail

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Eco-quartier des Bergères - Cahier des Charges de la consultation d acquéreurs ILOT

Plus en détail

FILIÈRE DE FORMATION BANQUE- ASSURANCES

FILIÈRE DE FORMATION BANQUE- ASSURANCES Universitaire Professionnel FILIÈRE DE FORMATION BANQUE- ASSURANCES LICENCE PROFESSIONNELLE CHARGÉ DE CLIENTÈLE DE PARTICULIERS D.U. CHARGÉ DE CLIENTÈLE DE PROFESSIONNELS EN BANQUE UCO Laval Campus EC

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Janvier 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

La nature, excellence et base économique de l agglomération

La nature, excellence et base économique de l agglomération 3491-INTERIEUR_ANGERS_thème 25/09/03 12:27 Page 14 Thème 1 La nature, excellence et base économique Thème 1 Le Projet d agglomération 2015 Angers, laboratoire de l économie du futur Les performances économiques

Plus en détail

Le nouveau réseau de transport public de La Roche-sur-Yon Agglomération

Le nouveau réseau de transport public de La Roche-sur-Yon Agglomération La Roche-sur-Yon, le 23 août 2010 DOSSIER DE PRESSE Le nouveau réseau de transport public de La Roche-sur-Yon Agglomération En présence de Pierre REGNAULT, Maire de La Roche-sur-Yon et Président de La

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

Les temps forts de l année 2000. Les grandes masses budgétaires 1995-2000. Les résultats de la politique financière. La dette régionale et le bilan

Les temps forts de l année 2000. Les grandes masses budgétaires 1995-2000. Les résultats de la politique financière. La dette régionale et le bilan S O M M A I R E Les temps forts de l année 2000 Les grandes masses budgétaires 1995-2000 L équilibre financier 2000 et les dépenses par secteurs d intervention Les résultats de la politique financière

Plus en détail

La SEM Régionale des Pays de la Loire, outil essentiel contre la crise

La SEM Régionale des Pays de la Loire, outil essentiel contre la crise La SEM Régionale des, outil essentiel contre la crise Dossier de presse Conférence de presse La Roche-sur-Yon, 8 juin 2009 Sommaire : Communiqué de synthèse En annexe : - Fiches SEM - Note de conjoncture

Plus en détail

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique." Programme. Michel Petiot.

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique. Programme. Michel Petiot. Canton Meudon - Chaville élections départementales Denis Cécile Maréchal Ardans-Vilain Alice Carton Michel Petiot Programme "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique."

Plus en détail

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique Point d étape Une feuille de route initiale Un enjeu économique : - créer un centre d affaires européen (tertiaire supérieur) - faire un effet levier

Plus en détail

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr PROLONGEMENT DE LA LIGNE T2 JUSQU A EUREXPO Dossier de presse /p.1 Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr Roland Sabbagh T. 04 72 84 58 63 sabbagh@sytral.fr Sommaire

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne I. Introduction PRO VELO Région Lausanne, en tant qu association forte de plus de 1 200 membres

Plus en détail

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Depuis 2012, un ensemble d actions est engagé au service du renforcement

Plus en détail

Emmanuel MACRON, ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique

Emmanuel MACRON, ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique 3 Éditorial «Le numérique est aujourd hui dans tous les usages : les transports, les entreprises, les loisirs, les objets connectés, l accès à l information, les smartphones, etc. Mais il n est pas dans

Plus en détail

L appui de la collectivité à la revitalisation économique du site de Belle-Beille. Les missions de l agence Angers Loire Développement

L appui de la collectivité à la revitalisation économique du site de Belle-Beille. Les missions de l agence Angers Loire Développement Sommaire L appui de la collectivité à la revitalisation économique du site de Belle-Beille La Zone Franche Urbaine de Belle-Beille Parc d activités ZFU - Plan de commercialisation - Chiffres clés Animation

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein

Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein Service Communication Samedi 24 novembre 2012 ! AGIR EN FAVEUR DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE L action en faveur du développement économique

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES Communauté de Communes de la Lomagne Gersoise CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES 1 Février 2012 PRESENTATION MAITRE D OUVRAGE ET CONTEXTE Présentation Communauté de

Plus en détail

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement

Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Innover pour un tourisme durable en Picardie Appel à projets 2012 Règlement Préambule A l horizon 2015, la Région Picardie souhaite dynamiser son offre touristique pour permettre aux acteurs régionaux

Plus en détail

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR 3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR LA MAÎTRISE DES DÉPLACEMENTS. Pour assurer un aménagement et un développement durable, la Ville de Boulogne- Billancourt souhaite mener

Plus en détail

Le Val d Orge au Stand D02 - Hall Passy Construisons la plus grande réserve foncière d Ile-de-France Contact presse : Charlotte Limare

Le Val d Orge au Stand D02 - Hall Passy Construisons la plus grande réserve foncière d Ile-de-France Contact presse : Charlotte Limare Le Val d Orge au Stand D02 - Hall Passy Construisons la plus grande réserve foncière d Ile-de-France Dossier de presse SIMI du 4 au 6 décembre 2013 Contact presse : Charlotte Limare Tél. : 01 69 72 17

Plus en détail

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013 Débat d orientations budgétaires 2014 Conseil municipal du 4 novembre 2013 1 1. Un contexte économique toujours aussi tendu 2 Les éléments de contexte 2014 : année électorale Des inconnues avec les réformes

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Forum de l emploi solidaire -

DOSSIER DE PRESSE Forum de l emploi solidaire - DOSSIER DE PRESSE Relations Presse : Abrasive Karine Michaud Tel : 04 26 00 25 16 E-mail : contact@abrasive.fr Communiqué de presse 17 octobre 2014 Forum de l emploi solidaire : une journée pour découvrir

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles

PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles I- LE PARC DES EXPOSITIONS AUJOURD HUI Bien positionné sur les classements internationaux, Paris est une destination phare du tourisme d affaires au niveau

Plus en détail

Dossier de presse. 1) Adoption du Compte administratif 2013

Dossier de presse. 1) Adoption du Compte administratif 2013 Dossier de presse Séance plénière, le vendredi 11 avril 2014 1) Adoption du Compte administratif 2013 2) Vote du taux de foncier bâti 2014 Vendredi 11 avril 2014, à 15h30, les élus départementaux sont

Plus en détail

Lundi 5 Juillet 2010 à 19 heures

Lundi 5 Juillet 2010 à 19 heures LAVAL, le 28/06/10 Nos Réf. : AD/SM Madame, Monsieur, Le Bureau Communautaire se réunira à l'hôtel de Ville de LAVAL, Salle du Conseil Municipal, Lundi 5 Juillet 2010 à 19 heures ORDRE DU JOUR (voir au

Plus en détail

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012 Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres 18 septembre 2012 Sommaire Communiqué de synthèse P. 1 Le projet de regroupement des fonctions support : un projet stratégique P.

Plus en détail

Prospective financière Saint-Etienne Métropole 2011 2014. Dossier de presse Conseil de Communauté Jeudi 24 juin 2010

Prospective financière Saint-Etienne Métropole 2011 2014. Dossier de presse Conseil de Communauté Jeudi 24 juin 2010 Prospective financière Saint-Etienne Métropole 2011 2014 Dossier de presse Conseil de Communauté Jeudi 24 juin 2010 COMPTE ADMINISTRATIF 2009 Des résultas de gestion satisfaisants mais une marge de manœuvre

Plus en détail

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques

Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Les dispositifs d aides du Conseil général aux hébergements touristiques Juin 2014 Édito Adopté en séance plénière de janvier 2014 suite à une large concertation avec les acteurs privés et publics de

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

COMMUNE DE SALINS-LES-BAINS

COMMUNE DE SALINS-LES-BAINS COMMUNE DE SALINS-LES-BAINS Principaux enseignements de l audit financier réalisé en octobre 2014 26 JANVIER 2015 4 rue Galilée 75782 PARIS cedex 16 Tél. : 01 43 06 08 10 Web : www.cabinetmichelklopfer.fr

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le Département Cantal : Votre nouveau bureau

DOSSIER DE PRESSE. Le Département Cantal : Votre nouveau bureau DOSSIER DE PRESSE Le Département Cantal : Votre nouveau bureau Sommaire Contexte de notre action : CyberCantal Télécentres p. 4 Qu'est ce qu'un télécentre? p. 7 Les objectifs pour le Département du Cantal

Plus en détail

Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi. Unique et inédit!

Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi. Unique et inédit! Conférence de presse du 30 novembre 2011 Session budgétaire de la Région Auvergne* Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi Unique et inédit! L Auvergne : 1 ère Région de France à lancer une

Plus en détail

COMPTE RENDU DE CONSEIL COMMUNAUTAIRE

COMPTE RENDU DE CONSEIL COMMUNAUTAIRE COMPTE RENDU DE CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 20 mars 2012 Principales décisions du Président et du Bureau Décisions prises dans le cadre des délégations attribuées par le Conseil de communauté. Conventions

Plus en détail

Circulation Sécurité Mobilité douce Stationnement

Circulation Sécurité Mobilité douce Stationnement COMPTE RENDU DE L ATELIER DE CONCERTATION: TRANSPORT ET DEPLACEMENTS 15 JUIN 2010 Circulation Sécurité Mobilité douce Stationnement Agenda 21 de la ville de Poussan Zammit Sarah, chargée de mission Tél.

Plus en détail

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS Version du 01/10/ à 16:07:40 PROGRAMME 866 : PRÊTS AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

Plus en détail

Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture

Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture Communiqué de presse Rennes, le 18 avril 2014 Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture En 2013, la Banque Populaire de l Ouest a injecté 1,5 milliard de nouveaux financements dans

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 - Introduction - Tableaux de synthèse - Synthèse des grands équilibres du Budget Primitif 2015 1 INTRODUCTION Le Budget Primitif 2014,

Plus en détail

Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Edition 2010. «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!»

Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Edition 2010. «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!» Edition 2010 «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!» Après trois premières éditions qui ont rassemblé plus de 25 000 rhônalpins, la Région Rhône-Alpes lance, en partenariat

Plus en détail

La Région des Pays de la Loire se dote d un fonds souverain régional pour le financement des PME

La Région des Pays de la Loire se dote d un fonds souverain régional pour le financement des PME La Région des Pays de la Loire se dote d un fonds souverain régional pour le financement des PME DOSSIER DE PRESSE Communiqué de presse.................................. p.2 et 3 Bilan des P2RI en Pays

Plus en détail

pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux

pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux Préserver la biodiversité dans la commune La commune dispose-t-elle d'un inventaire du patrimoine écologique local? Quelle part de budget

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL PARC D ENTREPRISES LA RADIO DREUX

LIVRET D ACCUEIL PARC D ENTREPRISES LA RADIO DREUX LIVRET D ACCUEIL PARC D ENTREPRISES LA RADIO DREUX Livret d accueil du Parc d entreprises La Radio Ce livret d accueil a pour but de vous présenter l organisation du Parc d entreprises La Radio. Notre

Plus en détail

Dans des locaux fonctionnels, entièrement pensés pour optimiser le développement d'une activité

Dans des locaux fonctionnels, entièrement pensés pour optimiser le développement d'une activité Immobilier d'entreprises généraliste, l'hôtel-pépinière D'ENTREPRISES DE LUMUNOC'H propose à la location des bureaux et des ateliers, destinés aux professionnels. Dans des locaux fonctionnels, entièrement

Plus en détail

Centre d excellence Numérique en territoire rural

Centre d excellence Numérique en territoire rural «S adapter au numérique est une obligation mais aussi une opportunité pour la France, tant au niveau économique que social» Philippe Lemoine, président du Forum Action Modernités et Président de la FING

Plus en détail

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret UNE VOIRIE POUR TOUS Se déplacer autrement dans les petites et moyennes agglomérations 15 novembre 2011 CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

15 hectares pour accueillir votre entreprise, et des partenaires pour vous accompagner. Parc d activités de Courbouton

15 hectares pour accueillir votre entreprise, et des partenaires pour vous accompagner. Parc d activités de Courbouton 15 hectares pour accueillir votre entreprise, et des partenaires pour vous accompagner Parc d activités de Courbouton Parc d activités de Courbouton 15 hectares à 35 minutes de Rennes, à partir de 8 /m

Plus en détail

COMMUNAUTE DU PAYS D E V E N D O M E. Orientations budgétaires 2010

COMMUNAUTE DU PAYS D E V E N D O M E. Orientations budgétaires 2010 COMMUNAUTE DU PAYS D E V E N D O M E Orientations budgétaires 2010 Conseil Communautaire du 1 ER Mars 2010 3 - FINANCES Débat d orientations budgétaires 2010 Notre communauté, créée il y a maintenant plus

Plus en détail

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 1. La ville centre de Colmar 2. Les villes couronnes 3. Les pôles pluri-communaux 4. Les pôles secondaires 5. Les villages 6. En zone

Plus en détail

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers

PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers PREPARER SA VISITE AUX «COULISSES DU BATIMENT» Livret destiné aux collégiens et lycéens visitant les chantiers et ateliers Rendez-vous le 11 octobre 2012 pour visiter le chantier GROUPE SCOLAIRE ILOT DE

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR COMMUNIQUE DE PRESSE - Mercredi 1 er octobre 2014 OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR Présidée depuis mars 2014 par Jean- Michel LAVEDRINE,

Plus en détail

Les aides régionales pour les ENTREPRISES

Les aides régionales pour les ENTREPRISES Les aides régionales pour les ENTREPRISES Regroupement Développement Financement Immobilier Embauche Conseil Difficulté Export Reprise Cession Création Accompagner l entreprise dans les différentes phases

Plus en détail

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. 02 23 62 22 34 Vendredi 6 mars 2015 Conseil municipal Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Sommaire > Communiqué

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER)

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER) Page 1 Axe Référence Domaine Service instructeur Dates agréments CLS 2 La compétitivité de l économie : développer l économie réunionnaise dans l environnement international REGION Direction des Affaires

Plus en détail

Non aux violentes hausses d impôts à Grenoble et à la Métro. Priorité au social et à la solidarité

Non aux violentes hausses d impôts à Grenoble et à la Métro. Priorité au social et à la solidarité www.ades-grenoble.org www.lesverts38.org www.alternatifs.org/38 Conférence de presse du mercredi 10 décembre 2008 Non aux violentes hausses d impôts à Grenoble et à la Métro. Priorité au social et à la

Plus en détail

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS ATELIER N 1 «STRATÉGIE TERRITORIALE ET AMÉNAGEMENT» Animateur des ateliers thématiques

Plus en détail

PLAN D ACTIONS TRANSPORTS EN COMMUN

PLAN D ACTIONS TRANSPORTS EN COMMUN DOSSIER DE PRESSE Vendredi 9 novembre 2012 FERMETURE DU PONT MATHILDE PLAN D ACTIONS TRANSPORTS EN COMMUN Suite à l important accident sur le pont Mathilde, qui a entraîné sa fermeture, la circulation

Plus en détail

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers De l aménagement urbain au développement économique La SEMAEST, Société d économie mixte de la Ville de Paris, spécialisée dans La SEMAEST, Société d économie

Plus en détail

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE Bobigny Mardi 1 er mars 2011 1 SOMMAIRE INTRODUCTION. p. 3 1. L EMPLOI DES JEUNES.. p. 4 Développer l alternance Financer l augmentation

Plus en détail

Les bons critères pour choisir son lieu d implantation. Animé par :

Les bons critères pour choisir son lieu d implantation. Animé par : Les bons critères pour choisir son lieu d implantation Animé par : Laurent LETHOREY Agnès CAVART Pierre-Yves LE BRUN Laurent GAUDICHEAU Les critères de choix : Le couple projet/lieu d implantation 1. La

Plus en détail

Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES

Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Éditorial Le budget primitif 2014 s inscrit dans un contexte économique et social encore difficile. Aussi, avec

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

L ÉCO-QUARTER DES BORDS DE SEINE S OUVRE SUR LA VILLE ET LE FLEUVE

L ÉCO-QUARTER DES BORDS DE SEINE S OUVRE SUR LA VILLE ET LE FLEUVE RENOUVELLEMENT URBAIN ECO-QUARTIER - MIXITE SOCIALE CONSTRUCTION - DOSSIER DE PRESSE Paris, le 4 septembre 2013 L ÉCO-QUARTER DES BORDS DE SEINE S OUVRE SUR LA VILLE ET LE FLEUVE SAMEDI 14 SEPTEMBRE 2013

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS DOSSIER DE PRESSE Vendredi 24 juillet 2015 Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS Le Grand Narbonne a fait du développement économique et de l emploi la priorité N 1 de ses

Plus en détail

Un Territoire de Projets

Un Territoire de Projets Un Territoire de Projets La Vallée de la Drôme, une base préservée entre RHÔNE et ALPES, à la transition du VERCORS et de la PROVENCE, avec comme élément naturel fédérateur la rivière DRÔME. Une vallée

Plus en détail

Office Avenue. Montrouge Hauts de Seine (92) Espaces Business Montrouge. A partir de 97.251 HT. Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT

Office Avenue. Montrouge Hauts de Seine (92) Espaces Business Montrouge. A partir de 97.251 HT. Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT Office Avenue Montouge (92) office-avenue.fr Office Avenue office-avenue.fr Espaces Business Montrouge A partir de 97.251 HT Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT Montrouge Hauts de Seine

Plus en détail

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES

APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES APPEL A PROJETS Bâtiments économes de qualité environnementale en MIDI-PYRENEES Cahier des charges 2015 et 2016 Contexte Pour répondre aux enjeux énergétiques et environnementaux du secteur du bâtiment,

Plus en détail

1. Vue d ensemble des budgets I 3 I

1. Vue d ensemble des budgets I 3 I Sommaire 1. Vue d ensemble des budgets 2. Contexte des finances locales en 2014 3. Section de fonctionnement 4. Section d investissement 5. Synthèse et conclusion I 2 I 1. Vue d ensemble des budgets I

Plus en détail

PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE

PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE PARC DES EXPOSITIONS DE LA BEAUJOIRE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC Pour l'exploitation du Parc des expositions de la Beaujoire RAPPORT DE PRESENTATION DES CARACTERISTIQUES DU SERVICE DELEGUE 1 er juin 2010

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR DES IMPLANTATIONS PORTUAIRES ET ACTIVITÉS DE LOISIRS DU CANAL DE L OURCQ

SCHÉMA DIRECTEUR DES IMPLANTATIONS PORTUAIRES ET ACTIVITÉS DE LOISIRS DU CANAL DE L OURCQ SCHÉMA DIRECTEUR DES IMPLANTATIONS PORTUAIRES ET ACTIVITÉS DE LOISIRS DU CANAL DE L OURCQ 1 OBJET DU SCHÉMA DIRECTEUR Une démarche partenariale du Département de la Seine-Saint-Denis, avec les collectivités

Plus en détail

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006

Eléments. de diagnostic territorial. en Midi-Pyrénées. Zone d emploi. Toulouse. Décembre 2006 Eléments de diagnostic territorial en Zone d emploi Décembre 2006 Contrat de plan Etat-Région 2000-2006 Eléments de diagnostic territorial : zone d emploi de La zone d emploi de TOULOUSE La zone d emploi

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 FEVRIER 2012

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 FEVRIER 2012 SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 FEVRIER 2012 Pour 2012, 4 axes majeurs Pour soutenir la consommation des ménages, Ne pas augmenter les impôts locaux. Pour soutenir I activité économique, Investir

Plus en détail

Projet COMELEC. Implantation d une représentation France et d une unité d assemblage de véhicules électriques. - PROPOSITIONS DE SITES

Projet COMELEC. Implantation d une représentation France et d une unité d assemblage de véhicules électriques. - PROPOSITIONS DE SITES Projet COMELEC Implantation d une représentation France et d une unité d assemblage de véhicules électriques. - PROPOSITIONS DE SITES VOTRE PROJET Créée en 1999, votre entreprise conçoit et assemble des

Plus en détail

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER LA PROTECTION sociale de vos salariés SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle EOVI MUTUELLE, UN EXPERT DE CONFIANCE Des chiffres et des Hommes

Plus en détail

Place à. l innovation. sociale

Place à. l innovation. sociale Place à l innovation sociale Bilan d activité Alter Incub 2012 » Les 4 ans d Alter Incub Le 26 janvier 2012, Alter Incub a fêté ses 4 ans d existence aux côtés des porteurs de projets et des partenaires

Plus en détail