Sommaire. Chapitre 1. Chapitre 3. Chapitre 2. Chapitre 4. Charges permanentes et d exploitation- Données de base

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sommaire. Chapitre 1. Chapitre 3. Chapitre 2. Chapitre 4. Charges permanentes et d exploitation- Données de base"

Transcription

1 Sommaire 5. Attaque par alternance gel et dégel Classes particulières d exposition Exigences minimales pour les bétons Ouvrages courants et caractéristiques principales du BPE Bon de livraison de BPE et ses indications Bétons particuliers pour la mise en œuvre Coulage d une dalle sur terre-plein avec un béton autonivelant Chapitre 1 Charges permanentes et d exploitation- Données de base 1. Notions d états limites Types d actions et mode de transmission Bases de calcul des charges permanentes Charges d exploitation des bâtiments d habitation Visualisation des charges permanentes et d exploitation Application : descente de charges pour un mur de façade Cas d une façade de pavillon avec larges baies Exemple de pavillon à plusieurs niveaux Charges concentrées sur éléments porteurs en béton armé Chapitre 3 Aciers en barres et en treillis soudés 1. Éléments porteurs en béton armé et caractères mécaniques des aciers Caractéristiques des aciers en barres pour le béton armé Armatures préfabriquées par travaux courants Fiche technique : armatures des chaînages Caractéristiques des armatures des treillis soudés standards Dispositions des panneaux de treillis soudés et des barres HA Utilisations des treillis soudés Cas d un plancher avec poutrelles et entrevous Emplois des barres HA et des treillis soudés dans les dalles Chapitre 2 Ciments courants et bétons de structure 1. Ciments courants et leur désignation Appellations et caractéristiques des ciments Les bétons de structure Carbonatation des bétons et corrosion des aciers Chapitre 4 Béton armé : principes et applications 1. Principe n 1 : utiliser le béton en compression et l acier en traction Principe n 2 : assurer la liaison béton-acier Principe n 3 : appliquer les règles de mise en œuvre V

2 4. Application des principes aux poteaux en béton armé Dispositions constructives des poteaux et colonnes Fiche technique : armatures des poteaux et semelles isolées Poteaux ancrés sur semelles isolées et sur semelles continues Poteaux soumis à la compression et à la flexion Ancrage et liaison des poteaux en pied et en tête Application des principes aux poutres en béton armé Moment de flexion en une section de poutre Diagrammes de déformations et contraintes en flexion simple Armatures principales dans les zones tendues Effet produit dans les sections par l effort tranchant Fissuration d effort tranchant Espacements des cadres et étriers et dispositions constructives minimales Indications de la notice de calcul et plan d armatures de la poutre Formulaire de poutres rectilignes simples Exemple d utilisation du formulaire Application pour un pavillon à combles aménagés Choix des armatures de poutres en composants industrialisés Détails de réalisation des poutres de longueur réglable Procédés de mise en œuvre des poutres préfabriquées ou coulées sur place Fondations de maison par puits et longrines préfabriquées Chapitre 6 Plans d exécution : semelles et chaînages de pavillon 1. Données du chantier pour la structure du rez-de-chaussée Conception du système porteur du plancher et de l étage partiel Clauses techniques de mise en œuvre sur chantier Murs de façade porteurs et ouvrages associés en béton armé Armatures des fondations par semelles Liaisons d angles des semelles et attentes de poteaux Chaînages et stabilité des constructions Armatures des chaînages horizontaux et verticaux Chapitre 5 Armatures et dispositions constructives des ouvrages en béton armé 1. Principaux ouvrages porteurs d une construction Mise en œuvre des armatures sur chantier Solutions constructives de structure porteuse en béton armé Fiche technique : choix d une armature de poutre Chapitre 7 Dimensions et armatures de semelles continues et isolées 1. Semelles de fondation des maisons individuelles Sols et conditions de réalisation des fondations Choix des dimensions des semelles rigides Dalle en béton armé portée par les murs ou les longrines VI

3 5. Évaluation simplifiée de l effort de traction sur les aciers Exemples de détermination d armatures pour semelles continues Fiche technique : armatures préfabriquées de semelles continues Béton comprimé et aciers tendus d une semelle filante rigide Application de la formule des bielles à une semelle continue sous mur Intégration de l effort de traction (N s ) Applications de la méthode des bielles aux semelles isolées sous poteaux Détermination d une semelle isolée sous poteau porteur de plancher Exemple de solution d armatures de pavillon Dessins d exécution des semelles Pavillon avec étage en partie médiane Charges exercées sur les semelles continues par les planchers Exemples de structures avec semelles filantes Inventaire de charges et cas rencontrés Types de semelles filantes sous mur Chapitre 8 Réalisation des fondations par semelles et plots intermédiaires 1. Notions sur les fondations de pavillon Semelles filantes pour sols homogènes peu compressibles Prescriptions communes aux semelles filantes plates ou renforcées Technique de construction d un plancher bas sur terre-plein Prescriptions d armatures des dallages de maison individuelle Fondations par semelles et réalisation du dallage sur terre-plein Circuit de mise à la terre en maison individuelle Fondations par semelles et par plots d un plain-pied avec garage Armatures préfabriquées par travaux courants Chapitre 9 Fondations et armatures de maison sur vide sanitaire 1. Le vide sanitaire en maison individuelle Conception du système porteur en VS Solutions pour plancher d habitation sur vide sanitaire Fondations et armatures d une maison de plain-pied sur vide sanitaire Technique de construction Plan des fondations avec repérage des semelles et des chaînages Haut de vide sanitaire : plancher à poutrelles et réseau d évacuation Réseau d eaux vannes et usées Prescriptions de mise en œuvre de canalisations d évacuation en PVC Accessoires de raccordement en PVC : culottes, embranchements, tés et coudes Chapitre 10 Fondations par longrines appuyées sur des puits ou des plots 1. Domaine d utilisation Principales caractéristiques des longrines Principe de construction et cas de fondations Tâches de mise en œuvre sur le terrain à bâtir VII

4 5. Exemple d implantation et de détermination des massifs de fondation Plan de repérage de fondation par puits et massifs d un pavillon à étage Plan d armatures des longrines en béton armé Cas d une maison à combles aménagés Techniques de construction d un plancher bas Fiche technique : plancher avec entrevous de bois moulé et traité pour vide sanitaire Terrassement des puits et des plots Chapitre 11 Projet de construction, sondages et fondations 1. Plan du terrain et emprise du pavillon Élévation des façades Plan d exécution du rez-de-chaussée et coupe transversale Implantation des sondages Essais de reconnaissance du sol Interprétation des essais et choix des fondations Semelle filante avec soubassement de type rigide Plan de repérage des armatures des fondations du pavillon Préconisations d armatures préfabriquées pour semelles filantes Chapitre 12 Assainissement des soubassements et des fondations 1. Réseau de drainage Descriptif d un drainage de mur de sous-sol Conception de la partie enterrée des murs de soubassement Drainage et protection du mur Types de membranes de protection avec excroissances Prescriptions de mise en œuvre Soubassement de terre-plein ou de vide sanitaire Fiche technique : enduit bitumineux d imperméabilisation Étude de cas de pavillon en équerre avec sous-sol Extrait du descriptif : assainissement des murs enterrés Configuration des abords de la maison Traitement des murs enterrés extérieurs suivant les locaux Réseaux de drainage vertical de mur et horizontal sous dallage Procédé de drainage sous dallage avec nappes à excroissances Fiche technique pour locaux non habitables de catégorie Chapitre 13 Sols de fondation, charges et pressions- Risques de tassements et désordres 1. Références aux documents officiels Semelles filantes rigides et charges non uniformes Nature du sol de fondation et pression admise Caractéristiques fondamentales des sols Paramètres et facteurs de capacité portante d un sol Détermination de la cohésion et de l angle de frottement interne VIII

5 7. Transmission des charges au sol Pressions sur le sol en fonction de la charge centrée ou excentrée Principales causes des tassements et visualisation des désordres Principes de stabilité des constructions Mécanisme du tassement de fondation sur sol sensible Schémas d illustration de désordres par tassement de sol Cas de fondations avec plots, puits et longrines Murs de façade ou de refend et risques de tassement Index IX

Plans et perspectives

Plans et perspectives Plans et perspectives plain-pied & étage Henri RENAUD Groupe Eyrolles, 2005, ISBN 2-212-11630-6 Sommaire 3. Agencement des locaux : surfaces habitables et annexes... 27 N 4: Maison avec terrasse sous arcades

Plus en détail

choix du terrain d exécution Construire sa maison aux plans Henri RENAUD NOUVELLE ÉDITION Chambre 1 Terrasse Bains Séjour-Salon Loisirs Hall Garage

choix du terrain d exécution Construire sa maison aux plans Henri RENAUD NOUVELLE ÉDITION Chambre 1 Terrasse Bains Séjour-Salon Loisirs Hall Garage Du choix du terrain aux plans Construire sa maison d exécution Henri RENAUD Loisirs Garage Terrasse Cuisine Séjour-Salon Hall wc 7 6 5 1 2 3 4 Chambre 1 Bains Chambre 2 Porche d'entrée NOUVELLE ÉDITION

Plus en détail

Maisons sur vide sanitaire

Maisons sur vide sanitaire Maisons sur vide sanitaire Henri Renaud Groupe Eyrolles 2008, ISBN : 978-2-212-12195-7 Sommaire Chapitre 2 Procédés de construction d un vide sanitaire 1. Vide sanitaire traditionnel réalisé avec des murs

Plus en détail

Introduction au béton armé selon l Eurocode 2

Introduction au béton armé selon l Eurocode 2 Jean-Louis Granju Introduction au béton armé selon l Eurocode 2 Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : 978-2-12-465375-1 ISBN Eyrolles : 978-2-212-13528-2 Table des matières Avant-propos... 1 Remerciements...

Plus en détail

ZONES SISMIQUES

ZONES SISMIQUES ZONES SISMIQUES 1.1 1.5 > ZONES Le décret du 14 mai 1991 définit 5 zones de sismicité croissante : Zone 0 : sismicité négligeable mais non nulle Zone Ia : sismicité très faible mais non négligeable Zone

Plus en détail

Construction de maisons individuelles

Construction de maisons individuelles Henri Renaud Construction de maisons individuelles Gros œuvre et second œuvre Groupe Eyrolles, 2002 ISBN : 2-212-11005-7 Sommaire Chapitre 1 Avant-projet de construction... 5 1.1. Documents de l avant-projet...

Plus en détail

Le plus : cette solution présente l avantage de pouvoir se mettre en œuvre sans engin de levage.

Le plus : cette solution présente l avantage de pouvoir se mettre en œuvre sans engin de levage. LE VIDE SANITAIRE 2.2 2 principes de construction sont régulièrement mis en œuvre : Vide sanitaire traditionnel Le plus : cette solution présente l avantage de pouvoir se mettre en œuvre sans engin de

Plus en détail

Du choix du terrain aux plans d'exécution

Du choix du terrain aux plans d'exécution Du choix du terrain aux plans d'exécution Henri RENAUD Groupe Eyrolles, 2003 ISBN : 2-212-11174-6 6. DESCRIPTIF DES OUVRAGES 1. Terrassement et gros œuvre Décaissement terre ordinaire sur 0,20 m de profondeur

Plus en détail

POUTRE PSS LEADER. GÉnÉrIQUe. Données de base descriptif. manutention. domaines d emploi

POUTRE PSS LEADER. GÉnÉrIQUe. Données de base descriptif. manutention. domaines d emploi POUTRE PSS LEADER GÉnÉrIQUe Données de base descriptif Poutre en béton précontraint par armatures adhérentes Section 20 x 20 cm Poids 100 kg/ml Produit de stock Disponible de 1,50 m à 6,20 m de 10 en 10

Plus en détail

INBTP_TECHNOBAT LECON_005 TECHNOBAT LECON_005

INBTP_TECHNOBAT LECON_005 TECHNOBAT LECON_005 INBTP_TECHNOBAT LECON_005 GROS ŒUVRE : INFRASTRUCTURE Fondations Murs de soubassement Murs de soutènements INBTP_TECHNOBAT LECON_005 www.inbtpmanlio.altervista.org TECHNOBAT LECON_003 ? inbtpmanlio@gmail.com

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE SESSION. Brevet d Etudes Professionnelles. REALISATIONS du GROS ŒUVRE. EPREUVE EP. 1 Préparation Durée : 3 h 00 Coefficient : 4

DOSSIER TECHNIQUE SESSION. Brevet d Etudes Professionnelles. REALISATIONS du GROS ŒUVRE. EPREUVE EP. 1 Préparation Durée : 3 h 00 Coefficient : 4 SESSION Brevet d Etudes Professionnelles REALISATIONS du GROS ŒUVRE EPREUVE EP. 1 Préparation Durée : 3 h 00 Coefficient : 4 DOSSIER TECHNIQUE Le dossier de cette épreuve est composé : - Du dossier technique

Plus en détail

Pratique du BAEL 91. Cours avec exercices corrigés. Groupe Eyrolles, 2002 ISBN : QUATRIÈME ÉDITION 2002

Pratique du BAEL 91. Cours avec exercices corrigés. Groupe Eyrolles, 2002 ISBN : QUATRIÈME ÉDITION 2002 Pratique du BAEL 91 Cours avec exercices corrigés Jean Perchat Jean Roux QUATRIÈME ÉDITION 2002 ISBN : 2-212-11049-9 SOMMAIRE CHAPITRE 1 : RAPPELS DE RÉSISTANCE DES MATÉRIAUX... 1 I. RAPPELS DE COURS...

Plus en détail

Maîtrise de l eurocode 2

Maîtrise de l eurocode 2 Maîtrise de l eurocode 2 Jean Roux AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009. ISBN AFNOR : 978-2-12-273212-0 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12160-5 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... 1 1. Présentation des eurocodes et

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre du masque. ferraillage

Cliquez pour modifier le style du titre du masque. ferraillage Cliquez pour modifier le style du titre du masque Cliquez pour Contrôle modifier d exécution les styles du texte du masque Rappels de Béton Armé et principes de Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième

Plus en détail

Les parois horizontales-les planchers

Les parois horizontales-les planchers Les parois horizontales-les planchers SOMMAIRE 1- Terminologie.... 2 2- Fonctions des parois horizontales.... 3 Armatures des planchers B.A.... 4 3- Représentation graphique : plans de coffrages des planchers

Plus en détail

Pratique de l eurocode 2

Pratique de l eurocode 2 Pratique de l eurocode 2 Jean Roux AFNOR et Groupe Eyrolles, 2009. ISBN AFNOR : 978-2-12-273211-3 ISBN Eyrolles : 978-2-212-12044-8 Table des matières Avant-propos... 1 1. Présentation des eurocodes et

Plus en détail

D.P.G.F LOT 01 - GROS ŒUVRE / VRD

D.P.G.F LOT 01 - GROS ŒUVRE / VRD AFFAIRE 14.07 MAITRE D OUVRAGE HABITELEM 5 allée Catherine de Bourbon - 64 075 PAU Tél : 05.59.80.02.03 - Mail : construction@habitelem.fr LES COTEAUX D'ARROUGÉ Construction de 4 villas en accession sociale

Plus en détail

A. DESCRIPTION 1. Généralités Classe du système

A. DESCRIPTION 1. Généralités Classe du système INTRODUCTION Les Hourdis CONCERTO METAL (CMH) en polystyrène expansé d une densité de 20 à 25 kg/m³, renforcé par des inserts en acier galvanisé de 1,25 mm offre les avantages suivants : Isolation thermique

Plus en détail

Risque sismique. Les bonnes pratiques

Risque sismique. Les bonnes pratiques Risque sismique Les bonnes pratiques Spécialiste du domaine 1 Association Française du Génie Parasismique L AFPS organise des journées techniques ouvertes au plus large public L AFPS publie des guides,

Plus en détail

Le béton armé Principe et généralités

Le béton armé Principe et généralités Le béton armé Principe et généralités Le béton armé est un matériau très utilisé dans les constructions du BTP (bâtiments, routes, ouvrages d arts ). Son succès repose d une part sur ses qualités de résistance,

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 2 : MAÇONNERIE DE PETITS ÉLÉMENTS Chapitre 1 : Domaine d application

SOMMAIRE PARTIE 2 : MAÇONNERIE DE PETITS ÉLÉMENTS Chapitre 1 : Domaine d application 5 SOMMAIRE PARTIE 1 : FONDATIONS SUPERFICIELLES ET DALLAGES. 7 Chapitre 1 : Domaine d application............................9 Chapitre 2 : Fondations...................................... 11 1. Sols de

Plus en détail

La représentation graphique

La représentation graphique La représentation graphique 1 - Les plans de fondations 2 - Les plans de coffrage Nota: Les plans d armatures seront traités dans le module structure 1) Les plans de fondations 1) Généralités Les dessins

Plus en détail

TECHNOLOGIE LES PANNEAUX DE FACADE PREFABRIQUES (DTU 22.1)

TECHNOLOGIE LES PANNEAUX DE FACADE PREFABRIQUES (DTU 22.1) PAGE 1 LOCALISATION DE L ETUDE : Les murs de façade peuvent être réalisés en maçonnerie, en béton armé ou en éléments préfabriqués. La terminologie associée est la suivante : I INTRODUCTION : D une manière

Plus en détail

Florent IMBERTY Razel

Florent IMBERTY Razel Florent IMBERTY Razel 1 / 20 Sommaire Les types de dalles couverts par les Eurocodes Matériaux, durabilité, enrobages Les paramètres essentiels du calcul Maîtrise de la fissuration Résistance en fatigue

Plus en détail

Construction de 2 pavillons & 2 garages locatifs Allée des Fleurs à DAMPARIS (39 500)

Construction de 2 pavillons & 2 garages locatifs Allée des Fleurs à DAMPARIS (39 500) Construction de 2 pavillons & 2 garages locatifs Allée des Fleurs à DAMPARIS (39 500) Composition du dossier : 01 Plan de masse 02 Plan du rez-de-chaussée des 2 logements. 03 Plan de l étage des 2 logements.

Plus en détail

GUIDE BUREAUX D études STRUCTURE

GUIDE BUREAUX D études STRUCTURE GUIDE BUREAUX D études STRUCTURE Au cœur du logement collectif La prédalle à correction de ponts thermiques intégrée simplifiez la rt 0 ThermoPrédalle BA, la prédalle en béton armé à correcteurs de ponts

Plus en détail

Fondations superficielles. Dallages Conception, calcul et exécution. Travaux de cuvelage. Cloisons en maçonnerie de petits éléments

Fondations superficielles. Dallages Conception, calcul et exécution. Travaux de cuvelage. Cloisons en maçonnerie de petits éléments Liste des DTU Documents techniques unifiés DTU 13 - Fondations DTU 13.11 DTU 13.12 DTU 13.2 DTU 13.3 DTU 14 - Cuvelage DTU 14.1 DTU 20 - Maçonnerie DTU 20.1 Fondations superficielles Règles pour le calcul

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE. Au cœur du logement collectif. Simplifiez l Isolation Thermique par l Intérieur

GUIDE TECHNIQUE. Au cœur du logement collectif. Simplifiez l Isolation Thermique par l Intérieur GUIDE TECHNIQUE Au cœur du logement collectif Simplifiez l Isolation Thermique par l Intérieur La prédalle en béton armé à correction de ponts thermiques intégrée Sommaire n Description n Disposition 6

Plus en détail

Schöck Rutherma type V

Schöck Rutherma type V Schöck Rutherma type Contenu Page Exemples de disposition des éléments/coupes 122 Tableau de dimensionnement/ues en plan 123 Exemples d application 124 Acier de recouvrement/remarques 125 Espacement des

Plus en détail

Les fondations superficielles semelles

Les fondations superficielles semelles Les fondations superficielles - Semelles Chapitre 5 Les fondations superficielles semelles - Introduction 2- Forces ou actions 3- Sollicitations de calcul 4- Pré dimensionnement des semelles 4-. Hypothèses

Plus en détail

sommaire

sommaire sommaire Armature standard 2-3 Chevêtre variable CVD 4 Chevêtre variable CVDM 5 Poutres plates 6-7 Poutre HR 8-9 Poutre HR variable 10-11 Armature bâtiment 12-13 Armature sur plan 14- www.dmasite.com Armature

Plus en détail

EXEMPLE

EXEMPLE CONSTRCTION D'N RESTARANT - 97400 SAINT DENIS GROS - OEVRE 02.2 02.2.1 02.2.1.1 TRAVAX PREPARATOIRES Installation de chantier Installation et aménagement du chantier. 02.2.1.1 1 Installation de chantier

Plus en détail

«L application des nouvelles règles parasismiques dans la construction neuve (après le 1er mai 2011)»

«L application des nouvelles règles parasismiques dans la construction neuve (après le 1er mai 2011)» «L application des nouvelles règles parasismiques dans la construction neuve (après le 1er mai 2011)» Retours d expérience des Contrôles du respect des Règles de Construction Rubrique «Parasismique» Chambéry

Plus en détail

Schöck Isokorb modèle K-Eck

Schöck Isokorb modèle K-Eck Schöck Isokorb modèle Schöck Isokorb modèle Selon la norme SIA 262 Contenu Page Calepinage des éléments/remarques 126 Tableaux de dimensionnement 127 Disposition des armatures Schöck Isokorb modèle -CV35

Plus en détail

TECHNICIEN DU BÂTIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS ŒUVRE

TECHNICIEN DU BÂTIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS ŒUVRE CONSIGNES AU CANDIDATS NOTA Les DR seront regroupés et agrafés dans une «copie d examen» servant de chemise globale Vous rendrez obligatoirement tous les DR, même si vous n avez pas traité toutes les questions

Plus en détail

Croisement entre l aléa effondrement localisé minier et l aléa retrait gonflement des argiles Aléas Aléa effondrement localisé minier Aléa retrait et gonflement des argiles Aléas effondrement localisé

Plus en détail

CCTP GENIE CIVIL CENTRE DE RECHERCHE METAFENSCH UCKANGE

CCTP GENIE CIVIL CENTRE DE RECHERCHE METAFENSCH UCKANGE 1 CCTP GENIE CIVIL CENTRE DE RECHERCHE METAFENSCH UCKANGE Révision 0 du 16 septembre 2015 2 1- Contexte du projet METAFENSCH est un nouveau centre de recherche qui va s implanter dans un ancien bâtiment

Plus en détail

CARNET DE CHANTIER. Pour plus de renseignements, consultez notre bureau d études au

CARNET DE CHANTIER. Pour plus de renseignements, consultez notre bureau d études au Chaque année, plusieurs millions de mètres de poutrelles FIMUREX sont posés en France. Si la poutrelle treillis a fait ses preuves, la réussite d un chantier passe cependant par le respect des règles de

Plus en détail

SOMMAIRE SOMMAIRE 1 1

SOMMAIRE SOMMAIRE 1 1 SOMMAIRE 1 1 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION...5 1.1 Objet...5 1.2 Domaine d application...5 1.3 Contenu et utilisation...9 1.4 Conception de la fondation, vérification du sol et résistance des fixations dans

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE. SESSION 2013 Certificat d Aptitude Professionnelle PLATRIER PLAQUISTE. Ce document est remis dans sa totalité en fin d épreuve.

DOSSIER TECHNIQUE. SESSION 2013 Certificat d Aptitude Professionnelle PLATRIER PLAQUISTE. Ce document est remis dans sa totalité en fin d épreuve. SESSION 2013 Certificat d Aptitude Professionnelle PLATRIER PLAQUISTE DOSSIER TECHNIQUE Contenu du dossier Page de garde... DT 1 Façades et pignons Surfaces habitables... DT 2 Plan de masse - Descriptif...

Plus en détail

CONSTRUIRE. Poteau poutre p.41. Ossature à panneaux p.42. Liaisons avec la structure. Jonction avec la toiture p.51. p.43.

CONSTRUIRE. Poteau poutre p.41. Ossature à panneaux p.42. Liaisons avec la structure. Jonction avec la toiture p.51. p.43. CONSTRUIRE Poteau poutre p.41 Liaisons avec la structure p.43 Jonction avec la toiture p.51 Capillarité p.43 Ouvertures -avec pré-cadres p.44 - sans pré-cadres p.47 Fondations p.42 Seuils p.50 Ossature

Plus en détail

Epreuve TECHNOLOGIQUE

Epreuve TECHNOLOGIQUE ACADEMIES DE CRETEIL - PARIS -VERSAILLES EPREUVE EPI B.E.P. C. B. G. 0 (Construction Bâtiment Gros-Oeuvre) Partie A DOM. CBAB EPI CAP (Construction C.BJ4.B Béton Armé Bâtiment) Epreuve TECHNOLOGIQUE ACADÉMIES

Plus en détail

D.P.G.F. Construction de 16 maisons individuelles en location. Rue Verhaeren Dunkerque. Lot n 1 GROS-OEUVRE. Dossier Date 11/10/2013

D.P.G.F. Construction de 16 maisons individuelles en location. Rue Verhaeren Dunkerque. Lot n 1 GROS-OEUVRE. Dossier Date 11/10/2013 Construction de 16 maisons individuelles en location Rue Verhaeren 59240 Dunkerque MAITRE D'OUVRAGE : LE COTTAGE SOCIAL DES FLANDRES 2 Rue Louis Burnod 59379 Dunkerque Cedex 1 Tél : 03 28 29 12 91 Fax

Plus en détail

CAHIER TECHNIQUE EQUATIO CHAUFFANT

CAHIER TECHNIQUE EQUATIO CHAUFFANT CAHIER TECHNIQUE EQUATIO CHAUFFANT Au coeur de la maison individuelle Le plancher chauffant intégré APPLICATIONS PLANCHER Plancher Chauffant sur vide-sanitaire Descriptif Plancher constitué de : n Poutrelles

Plus en détail

POUTRE PM5 POUTRE PM5. GÉNÉRIQUE Données de base descriptif. pratique Mise en œuvre. Domaines d emploi. Maniabilité. Facilité. Technicité.

POUTRE PM5 POUTRE PM5. GÉNÉRIQUE Données de base descriptif. pratique Mise en œuvre. Domaines d emploi. Maniabilité. Facilité. Technicité. POUTRE PM5 GÉNÉRIQUE Données de base descriptif Mise en œuvre Poutre PM5 - Produit Préfabriqué - béton BAP type C50/60 Longueurs de 2,40 à 5 m au pas de 10 cm Dimensions : 1 (l) x (ép) Poids : 19 kg/ml

Plus en détail

ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS

ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES SPÉCIALITÉ : GÉNIE CIVIL SESSION 2012 ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS DURÉE : 6 HEURES COEFFICIENT : 8 Ce sujet comprend : - Un Dossier

Plus en détail

ATELIER TUFF FLORAC

ATELIER TUFF FLORAC DEPARTEMENT DE LA LOZERE COMMUNE DE FLORAC ATELIER TUFF 48 400 FLORAC Architecte: Vincent VANEL 13, quartier la croisette 48 400 FLORAC tel. 04 66 65 32 26 Fax. 04 66 31 44 74 E-mail : vincent.vanel@vanel-architecte.fr

Plus en détail

Cours de Structures en béton Prof. André Oribasi

Cours de Structures en béton Prof. André Oribasi Cours de Structures en béton Chapitre 1 CONSTRUIRE EN BETON Section 1.3 Les bases du dimensionnement 1.3.1 Le concept général 1.3.2 Les conventions et les unités de calcul 1.3.3 La définition des situations

Plus en détail

Les outils du maçon. La taloche pour poser le mortier. L auge et la truelle pour prendre le mortier

Les outils du maçon. La taloche pour poser le mortier. L auge et la truelle pour prendre le mortier Les outils du maçon Document ressource L auge et la truelle pour prendre le mortier La taloche pour poser le mortier Le niveau pour vérifier si la surface est horizontale ou verticale Le fil à plomb pour

Plus en détail

CHAPITRE 2 : FONDATIONS

CHAPITRE 2 : FONDATIONS 1 CHAPITRE 2 : FONDATIONS Plan du chapitre 1. ROLES DES FONDATIONS 2. FONCTIONNEMENT DES FONDATIONS 3. TYPES DE FONDATIONS 4. FONDATIONS SUPERFICIELLES (isolés et continues) 5. RADIERS 6. FONDATIONS PROFONDES

Plus en détail

Règles particulières aux constructions en bois

Règles particulières aux constructions en bois Eurocode 8 EN1998-1 Chapitre 8 Règles particulières aux constructions en bois Le bois Un bon matériau de structure pour construire en zone sismique léger => forces sismiques faibles bonne résistance en

Plus en détail

Les fondations superficielles

Les fondations superficielles Les fondations superficielles A. EXPERIENCE On applique une force sur l'élément L'élément s'enfonce On place un élément plus large au contact du sable L'élément ne s'enfonce plus Sable représentant un

Plus en détail

Principes Généraux de Construction 1 TECHNOLOGIE DU BATIMENT - GROS OEUVRE LES RADIERS

Principes Généraux de Construction 1 TECHNOLOGIE DU BATIMENT - GROS OEUVRE LES RADIERS Principes Généraux de Construction 1 TECHNOLOGIE DU BATIMENT - GROS OEUVRE LES RADIERS Le radier est une semelle générale étendue à toute la surface du bâtiment en contact avec le sol. Elle comporte parfois

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE Version 2.0 1/8 Semestre 1 Construction, généralités 80 périodes selon OrFo 1.2.1 AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE Classeur CREME Bases C3 2 Compétences et attributions C2 3 1.2.1 PLANIFICATION Classeur CREME

Plus en détail

Brevet de technicien supérieur Bâtiment

Brevet de technicien supérieur Bâtiment Brevet de technicien supérieur Bâtiment Session 2008 Épreuve U4 : ETUDE DES CONSTRUCTIONS Sous - Epreuve : U. 41 ELABORATION D UNE NOTE DE CALCUL DE STRUCTURES Durée : 4 h Coefficient : 2 Documents du

Plus en détail

Fondations & soubassements

Fondations & soubassements Fondations & soubassements Henri RENAUD Deuxième édition 2010 Groupe Eyrolles, 2002, 2010 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12786-7 S o m m a i r e F o n d a t i o n s p a r s e m e l l e s...

Plus en détail

Consommation Qualité Facilité Ductilité

Consommation Qualité Facilité Ductilité S0 Consommation Qualité Facilité Ductilité S0 CHRYSO Fibre CHRYSO Fibre S0, Macro-fibre structurale CHRYSO Fibre S0 a été développée pour répondre à des besoins de plus en plus présents en termes de sécurité

Plus en détail

Introduction aux technologies de construction & à l architecture

Introduction aux technologies de construction & à l architecture Introduction aux technologies de construction & à l architecture Suzel Balez (& Vincent Rigassi) MOBAT 2007-2008 1 Systèmes constructifs: Principes & objectif Un bâtiment est un produit généralement unique

Plus en détail

Plancher chauffant/rafraîchissant intégré dans la dalle de compression

Plancher chauffant/rafraîchissant intégré dans la dalle de compression Seacwatt-Clima : Vides sanitaires et Hauts de sous-sol Seacbois-Clima : Etages Tuyau multicouche aluminium Plancher chauffant/rafraîchissant intégré dans la dalle de compression ISOLATION OPTIMALE : Grâce

Plus en détail

Description détaillée

Description détaillée KNAUF PÉRIBOARD Isolation des soubassements Isolation des murs de soubassement Isolation des par l'extérieur des murs de soubassement Panneau composite constitué d un isolant en polystyrène expansé Knauf

Plus en détail

Guide du propriétaire pour la demande d un permis de construire un rajout à une habitation

Guide du propriétaire pour la demande d un permis de construire un rajout à une habitation Guide du propriétaire pour la demande d un permis de construire un rajout à une habitation Le présent guide fournit aux propriétaires la liste des exigences requises pour présenter une demande de permis

Plus en détail

Pour réaliser les 3810m² de plancher, votre entreprise a demandé des prix à différents fournisseurs (voir Annexe 2)

Pour réaliser les 3810m² de plancher, votre entreprise a demandé des prix à différents fournisseurs (voir Annexe 2) Chapitre 3 Etude comparative de plancher TD n 6 1 Présentation Votre entreprise vient de recevoir un Dossier de Consultation des Entreprises (DCE) concernant la réalisation de l extension d un bâtiment

Plus en détail

LES BANCHES. Les banches sont des éléments verticaux souvent métalliques servant de moules aux voiles. Elles ont la hauteur du mur à réaliser.

LES BANCHES. Les banches sont des éléments verticaux souvent métalliques servant de moules aux voiles. Elles ont la hauteur du mur à réaliser. LES BANCHES Les banches sont des éléments verticaux souvent métalliques servant de moules aux voiles. Elles ont la hauteur du mur à réaliser. I. Les banches classiques A B C D E F G H I J K Banches OUTINORD

Plus en détail

Armatec Armatures anti-poinçonnement. Avis Technique CSTB

Armatec Armatures anti-poinçonnement. Avis Technique CSTB Armatec Armatures anti-poinçonnement Avis Technique CSTB Armatec Armatures anti-poinçonnement Dalles planes Les dalles planes présentent l avantage d un espace libre autour des colonnes, sans retombées

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU PAYS DE FORCALQUIER MONTAGNE DE LURE

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU PAYS DE FORCALQUIER MONTAGNE DE LURE COMMUNAUTE DE COMMUNE DU PAYS DE FORCALQUIER MONTAGNE DE LURE Le Grand Carré - 13, Bd des Martyrs - 04 301 FORCALQUIER CONSTRUCTION D UN BÂTIMENT D ACCUEIL MONTAGNE DE LURE CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

DPGF LOT 20 GROS OEUVRE

DPGF LOT 20 GROS OEUVRE INSTALLATION DE CHANTIER Amenée du matériel, installation ens. 1,00 Etat des lieux ens. 1,00 Bungalow sanitaires U 1,00 Bungalow vestiaire U 1,00 Bungalow salle de réunion U 1,00 Branchement eau U 1,00

Plus en détail

LES ÉTAGES > CHOISIR UNE STRUCTURE PORTEUSE > DISPOSER DE LIBERTÉ POUR L AMÉNAGEMENT ACTUEL ET/OU FUTUR > QUELLES CHARGES S APPLIQUENT À LA STRUCTURE?

LES ÉTAGES > CHOISIR UNE STRUCTURE PORTEUSE > DISPOSER DE LIBERTÉ POUR L AMÉNAGEMENT ACTUEL ET/OU FUTUR > QUELLES CHARGES S APPLIQUENT À LA STRUCTURE? LES ÉTAGES 2.2 > CHOISIR UNE STRUCTURE PORTEUSE Le choix s effectue en fonction des critères suivants : > Garanties souhaitées > Aménagement de l espace > Objectif d isolation thermique > Charges appliquées

Plus en détail

Schöck Rutherma type K

Schöck Rutherma type K Schöck Rutherma type Schöck Rutherma type Contenu Page Exemples de disposition des éléments/coupes 42 Vues en plan 43 Versions du produit/désignations 44 Description de l élément 45 Tableaux de dimensionnement/valeur

Plus en détail

Schöck Rutherma Descriptif type (CCTP) Schöck Rutherma en isolation par l extérieur

Schöck Rutherma Descriptif type (CCTP) Schöck Rutherma en isolation par l extérieur Descriptif type (CCTP) Schöck Rutherma en isolation par l extérieur Traitement des ponts thermiques en isolation par l extérieur Fourniture et pose de rupteurs de ponts thermiques linéiques de type Schöck

Plus en détail

Les fondations superficielles

Les fondations superficielles Les fondations superficielles SOMMIRE 1- Définition d une fondation superficielle.... a) Les semelles isolées.... b) Les semelles filantes.... c) Profondeur hors gel des semelles de fondation.... - Dimensionnement

Plus en détail

Cabinet d Études et de Réalisation d Ouvrages et Travaux de Génie Civil

Cabinet d Études et de Réalisation d Ouvrages et Travaux de Génie Civil Cabinet d Études et de Réalisation d Ouvrages et Travaux de Génie Civil Génie civil - Aménagements urbains - Hydraulique - Topographie Construction Métallique 01 BP 149_ Bobo-Dioulasso 01 Fax: 50 38 68

Plus en détail

LES MURS ET LES CLOISONS 1- FONCTIONS DES MURS : ETUDE DES SOLS - UTILITE

LES MURS ET LES CLOISONS 1- FONCTIONS DES MURS : ETUDE DES SOLS - UTILITE Terrassement Ensemble des ouvrages destinés à modifier, provisoirement ou définitivement, les formes naturelles d'un terrain, en vue de la réalisation de travaux. Cette modification du sol est réalisée

Plus en détail

CALCUL DES VOILES définition géométrique

CALCUL DES VOILES définition géométrique CALCUL DES VOILES définition géométrique Notation EC2 pour les voiles (Figure 12.1 12.6.1) l w < 3b l w < 3 b ou b > 4h w h w b > 4h w Méthodologie de calcul d un voile a. Cas des voiles en compression

Plus en détail

1 ) Fonctions des fondations :

1 ) Fonctions des fondations : On appelle fondation, la partie d'un ouvrage reposant sur un terrain d'assise auquel sont transmises toutes les charges permanentes et variables supportées par cet ouvrage. 1 ) Fonctions des fondations

Plus en détail

Suite focus sur le calcul détaillé d'un ancrage courbe à l'eurocode 2

Suite focus sur le calcul détaillé d'un ancrage courbe à l'eurocode 2 Suite focus sur le calcul détaillé d'un ancrage courbe à l'eurocode 2 I. Théorie 1. Contrainte limite d'adhérence Pour qu'un élément béton armé puisse fonctionner, il faut que tous les efforts repris par

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION...5

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION...5 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET...3 2. DOMAINE D APPLICATION...5 3. PRÉSENTATION SUCCINCTE SUR LA CONCEPTION ET LE CALCUL DES POUTRES MIXTES...7 3.1 Généralités sur les planchers...7 3.2 Rappels sur les actions

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION... 5

SOMMAIRE 1. OBJET DOMAINE D APPLICATION... 5 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET... 3 2. DOMAINE D APPLICATION... 5 3. PROGRAMME DE CALCUL DE SECTIONS QUELCONQUES EN BÉTON ARMÉ EN FLEXION SIMPLE OU COMPOSÉE EN ÉTAT-LIMITE ULTIME... 7 3.1 Actions et combinaisons

Plus en détail

Les prédalles sont des plaques en béton précontraint par armatures adhérentes. Associées au béton coulé en œuvre, elles sont à la fois :

Les prédalles sont des plaques en béton précontraint par armatures adhérentes. Associées au béton coulé en œuvre, elles sont à la fois : Présentation Les prédalles sont des plaques en béton précontraint par armatures adhérentes. Associées au béton coulé en œuvre, elles sont à la fois : Coffrage du plancher, Constituant du plancher fini,

Plus en détail

BÂTIMENT RÉSIDENTIEL/SCOLAIRE/INDUSTRIEL/COMMERCIAL

BÂTIMENT RÉSIDENTIEL/SCOLAIRE/INDUSTRIEL/COMMERCIAL BÂTIMENT RÉSIDENTIEL/SCOLAIRE/INDUSTRIEL/COMMERCIAL DESSINS DÉTAILLÉS 27 COLONNE EN B. PRÉFAB. AVEC ASSEMBLAGE DE PLAQUE INCORPORÉE À SA BASE DALLE SUR SOL MUR CORNIERE AVEC COUPLAGE DE BARRES DBA INCORPORÉS

Plus en détail

Sommaire. Textes de références...3

Sommaire. Textes de références...3 Sécurité des bâtiments : le radon dans les bâtiments Sommaire 1 Sommaire Textes de références...3 Le radon dans les bâtiments...9 1. Généralités...9 2. Mécanismes d entrée...11 2.1 Transport convectif...11

Plus en détail

COMMUNE DE LA ROCHEFOUCAULD Place Emile Roux LA ROCHEFOUCAULD

COMMUNE DE LA ROCHEFOUCAULD Place Emile Roux LA ROCHEFOUCAULD MAITRISE D OUVRAGE COMMUNE DE LA ROCHEFOUCAULD Place Emile Roux 16110 LA ROCHEFOUCAULD CONSTRUCTION D UN TENNIS COUVERT, D UN CLUB HOUSE, ET DE DEUX TERRAINS DE PLEIN AIR «POLE SPORTIF DE BEL AIR» LA ROCHEFOUCAULD

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE SOMMAIRE

NOTE TECHNIQUE SOMMAIRE «AQUATERRA» Rue Terra - ZAC de Beau Soleil 44118 LA CHEVROLIERE Opération de 9 logements collectifs et 9 individuels NOTE TECHNIQUE SOMMAIRE Etablie en application de l article R. 261-25 du Code de la

Plus en détail

Rupteurs. La référence RT 2012 LA PLUS ÉCONOMIQUE DU MARCHÉ. Gain 38% Gain 52%

Rupteurs. La référence RT 2012 LA PLUS ÉCONOMIQUE DU MARCHÉ. Gain 38% Gain 52% Rupteurs La référence RT 2012 LA PLUS ÉCONOMIQUE DU MARCHÉ LOGEMENTS COLLECTIFS Ψ 9 = 0,37 W/m.K Gain 38% MAISONS INDIVIDUELLES Ψ 9 = 0,29 W/m.K Gain 52% Évite la pose des rupteurs thermiques Exigence

Plus en détail

Plan de Prévention des Risques Naturels (PPR)

Plan de Prévention des Risques Naturels (PPR) DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES Du VAL-D'OISE Plan de Prévention des Risques Naturels (PPR) Glissement de terrain Retrait-gonflement des sols argileux Version pour avis des personnes et organismes

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCE. ATTENTION : Ce dossier ressource est utilisé aux épreuves EP1-A et EP2. Il doit être rendu avec le sujet à chaque fin d épreuve.

DOSSIER RESSOURCE. ATTENTION : Ce dossier ressource est utilisé aux épreuves EP1-A et EP2. Il doit être rendu avec le sujet à chaque fin d épreuve. DOSSIER RESSOURCE Composition du dossier : -Dossier de plans : pages 2 à 6 -Extrait du descriptif : page 7 -Documentation technique : pages 8 à 15 N du candidat : ATTENTION : Ce dossier ressource est utilisé

Plus en détail

Type de baie ml 0.60 ml 35 Léopard ml 0.90 ml 35 Léopard ml 1.00 ml 35 Léopard ml 1.20 m 35 Léopard

Type de baie ml 0.60 ml 35 Léopard ml 0.90 ml 35 Léopard ml 1.00 ml 35 Léopard ml 1.20 m 35 Léopard Appuis de fenêtre Eléments en béton gris moulés, pose en seuil ou en appui possible. Ouverture Poids unitaire Appui de baie AP 35 AP 27 0. 52 ml 0.40 ml 24 kg 21 kg 0. 62 ml 0.50 ml 29 kg 25 kg 0. 72 ml

Plus en détail

Exercice n 19 : Poutres Gerber, poutres continues, poutre-cloisons et dalles

Exercice n 19 : Poutres Gerber, poutres continues, poutre-cloisons et dalles Page 1 sur 26 Exercice n 19 : Poutres Gerber, poutres continues, poutre-cloisons et dalles [Sergio Torres] Sergio Antonio Torres Escobar logout cours myfolder aide -> exercices -> table des matières ->

Plus en détail

CORRIGE SESSION. Brevet d Etudes Professionnelles REALISATIONS DU GROS ŒUVRE EPREUVE EP. 1. Préparation. Durée : 3 h 00 Coefficient : 4

CORRIGE SESSION. Brevet d Etudes Professionnelles REALISATIONS DU GROS ŒUVRE EPREUVE EP. 1. Préparation. Durée : 3 h 00 Coefficient : 4 SESSION Brevet d Etudes Professionnelles REALISATIONS DU GROS ŒUVRE EPREUVE EP. 1 Préparation Durée : 3 h 00 Coefficient : 4 CORRIGE BAREME RECAPITULATIF Questions Folios Thèmes Notes C 1 / 8 Page de garde

Plus en détail

Dalles alvéolées Mise en oeuvre

Dalles alvéolées Mise en oeuvre Fiche de sécurité E4 F 08 91 Tour Amboise 204, rond-point du Pont-de-Sèvres 92516 BOULOGNE-BILLANCOURT CEDEX Tél. : 01 46 09 26 91 Tél. : 08 25 03 50 50 Fax : 01 46 09 27 40 Dalles alvéolées Mise en oeuvre

Plus en détail

8.1 Le béton armé. Pourquoi armer le béton? Principes de calcul du béton armé

8.1 Le béton armé. Pourquoi armer le béton? Principes de calcul du béton armé 8.1 Le béton armé Pourquoi armer le béton? Dans la plupart des éléments d une construction, se développe un ensemble de contraintes résultant des diverses actions auxquelles ils sont soumis. La résistance

Plus en détail

: EXTENSION DU POLE DE SANTE DES 2 VALLEES Lieu dit "Campagne d'en bas" SEIX

: EXTENSION DU POLE DE SANTE DES 2 VALLEES Lieu dit Campagne d'en bas SEIX Maître de l ouvrage : COMMUNAUTE DES COMMUNES DU CANTON D OUST 5 Chemin Trésors 09140 SEIX Maîtrise d œuvre :. Architectes : ANEL ARCHITECTES S.A.S 19 chemin de Pujole - 09200 SAINT-GIRONS. Bureau d études

Plus en détail

Leçon 3 - Stabilité horizontale

Leçon 3 - Stabilité horizontale Leçon 3 - Stabilité horizontale 3.1 Introduction La leçon 2 a mis l accent sur la nécessité de concevoir les constructions préfabriquées sur base d une philosophie propre. La principale différence avec

Plus en détail

Schöck Isokorb type KS

Schöck Isokorb type KS Schöck Isokorb type 20 1VV 1 Schöck Isokorb type Contenu Page Situations de liaison 230-231 Dimensions 232-233 Tableaux de dimensionnement 23 Remarques/Contre-flèche/Tolérances de montage 235 Exemple de

Plus en détail

PONTS EN ACIER. Traité de Génie Civil. Conception et dimensionnement. Volume 12. des ponts métalliques et mixtes acier-béton

PONTS EN ACIER. Traité de Génie Civil. Conception et dimensionnement. Volume 12. des ponts métalliques et mixtes acier-béton Traité de Génie Civil de l'ecole polytechnique fédérale de Lausanne publié sous la direction de René Walther et Manfred A. Hirt Volume 12 PONTS EN ACIER Conception et dimensionnement des ponts métalliques

Plus en détail

ETAI.VI.S. Quand étayer un Vide Sanitaire devient aussi simple qu un tour. Système Breveté

ETAI.VI.S. Quand étayer un Vide Sanitaire devient aussi simple qu un tour. Système Breveté ETAI.VI.S. Quand étayer un Vide Sanitaire devient aussi simple qu un tour de vis Système Breveté Présentation Le système d Etaiement ETAI.VI.S. est un système Breveté qui permet d étayer les planchers

Plus en détail

Guide du propriétaire pour la demande d un permis de construire un bâtiment accessoire

Guide du propriétaire pour la demande d un permis de construire un bâtiment accessoire Guide du propriétaire pour la demande d un permis de construire un bâtiment accessoire Le présent guide fournit aux propriétaires la liste des exigences requises pour présenter une demande de permis de

Plus en détail

Comparaison Types de connexion Béton armé armé Poteau Dimensions [cm] 70 / / / / 120 Poutre Dimensions [cm] Clou HILTI X-DSH32 P1

Comparaison Types de connexion Béton armé armé Poteau Dimensions [cm] 70 / / / / 120 Poutre Dimensions [cm] Clou HILTI X-DSH32 P1 Stabilité Complémentarité acier / béton Introduction à la construction mixte dans les bâtiments Efficacité Efficacité : Acier résistant en traction / béton en compression Le béton peut réduire le danger

Plus en détail

DESSIN TECHNIQUE DE BATIMENT DESSINS DE COFFRAGE S T I 2 D

DESSIN TECHNIQUE DE BATIMENT DESSINS DE COFFRAGE S T I 2 D DESSIN TECHNIQUE DE BATIMENT DESSINS DE COFFRAGE S T I 2 D STI2D Sommaire Sommaire DESSINS DE COFFRAGE... 2 I - PLAN DE COFFRAGE... 2 1 / Définition... 2 1-1 / Principe d obtention d un plan de coffrage...

Plus en détail

Les dallages sur terre-plein

Les dallages sur terre-plein Les dallages sur terre-plein SOMMAIRE 1- Constitution d un dallage.... 2 a) La forme.... 2 b) Le corps du dallage.... 2 c) Le revêtement de finition.... 3 2- Les joints de dallage.... 3 a) Les joints de

Plus en détail