La vente en gros et ses particularités. Introduction au cours de Commercialisation de la mode au gros MV

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La vente en gros et ses particularités. Introduction au cours de Commercialisation de la mode au gros 571-342-MV"

Transcription

1 La vente en gros et ses particularités Introduction au cours de Commercialisation de la mode au gros MV

2 Table des sujets présentés! P.3- Particularités de chaque marché! P.4- Types de marchés! P.5- Stratégie pour rejoindre la clientèle visée! P Les acheteurs en gros et les types de commerces! P Le style-out! P Comparaison du processus de vente au gros et au détail! P.20- Types d intervenants en gros! P Localisation des intervenants en gros! P.23- Le marché total! P.24- La part de marché! P.25- Estimation d un marché potentiel! P.26- Médiagraphie 2

3 Particularités de chaque marché Each market has distinctive features! Au gros! Wholesale! Vente de grosses quantités à un petit nombre de clients! Large quantities sold to a small amount of customers! Au détail! Retail! Vente de petites quantités à un grand nombre de clients! Small quantities sold to a large amount of customers 3

4 Types de marchés! Au gros! Marché de la distribution ;! Achat pour en faire la revente! Et de la production ; fabrication de quantités importantes pour servir le marché de la distribution! Au détail! Marché de la consommation! Achat par le consommateur final 4

5 Stratégie pour rejoindre la clientèle visée! Au gros PPDC! Le détaillant! Visé par le marketing mix! Prix: escomptes, marges! Produit: qualité, programme privé! Communication: marque forte,! équipe de vente active! Distribution:accessibilité ou exclusivité! Au détail PASCCAL! Le consommateur final! Visé par les 7 variables du détaillant! Prix : une gamme de prix correspondant au marché visé! Assortiment harmonieux / équilibré! S.A.C. adéquat (retours)! C.C.M. pub. promo! C.C.P. vendeurs à l écoute! Aménagement: décor,ambiance! Localisation points de vente 5

6 Les acheteurs en gros et les types de commerces! Grosses chaînes; bureau d achat qui centralise les opérations; normes à respecter (Sears) ! Bureau d achats = achats à un seul endroit pour tous les magasins de la chaîne= uniformité! Moyennes chaînes; bureau d achat centralise les opérations; latitude des gérants pour certains achats (Colori) moins de 50! Boutiques indépendantes; acheteurs se déplacent ou reçoivent en magasin (1-3 boutiques) 6

7 Types de commerces Quantités achetées et conditions de paiement! Boutiques indépendantes; acheteurs se déplacent ou reçoivent en magasin! Paiement jours! Escomptes minimes (si paiement c.o.d 2-5%)! Cash on delivery = paiement sur livraison! Possibilité de consignation pour tester les produits! ($20-$30 coût) $47.50-$50 prix de gros $100 détail! Distribution sélective ou exclusive! La commission du représentant = 10-12% 7

8 Types de commerces Quantités achetées et conditions de paiement Moyennes chaînes:4 à 50 magasins Bureau d achat centralisé Paiement jours ou 90 jours Escomptes selon quantités achetées ($20 coût) $40-$50 prix de gros Peuvent imposer leurs conditions $100 détail! Distribution intensive /exclusive! Programmes privés! Nom du commerce sur l étiquette! La commission du représentant = 5-8% 8

9 Aperçu des quantités que pourrait acheter Simons n.b le bureau d achat achète pour toute la chaîne! 9 magasins qui vendent des quantités importantes. q.2 b! Jeans bleu: = 5 tailles 6/ magasin/taille = 30/magasin! 9 magasins X 30 unités = 270 unités! Idem jeans noir = 540 unités 9

10 Achats de Simons! Quantités totales 540 unités! Prix de détail suggéré $100! Coût en gros (1/2) $ 50! Bonne quantité = escomptes! 20% d escompte = marge de 60%! $50-20% = $50 x.20 = $10 d escompte = $40 prix que Simons désire payer.! Avec un détail suggéré de $100 prix coûtant de $40 Simons dégage une marge de $60 (60%) 10

11 Quantités achetées et conditions de paiement! Grosses chaînes:ex: magasins! Bureau d achat: centralise les opérations; normes à respecter par le vendeur au niveau de l étiquetage; de la répartition par magasin, des cintres expédition aux divisions! Paiement: jours! Escomptes: IMPOSÉES par la chaîne! volume 20 % distribution 5% entrepôt 5%! ($20coût $30)- $40 prix de gros $100 détail! Distribution intensive/ exclusive programmes privés! La commission du représentant = 1-5% 11

12 Le style-out Processus de sélection des chaînes! Le style-out est la période d achat durant laquelle l acheteur (moyennes et grosses chaînes)! Rassemble toutes les marchandises présélectionnées auprès des fournisseurs pour les évaluer, les comparer et sélectionner celles qui répondent le mieux à ses besoins.! Il a l avantage d être seul avec les produits donc ne subit pas l influence du représentant 12

13 Le style-out Processus de sélection des chaînes! Le représentant doit être au courant des dates de style-out de ses clients pour :! a) Prendre un rendez-vous avec l acheteur avant le style out et! b) Présenter ses produits pour qu ils soient présélectionnés! c) S assurer qu il a des échantillons disponibles à prêter à l acheteur pour son style-out! d) Connaître les compétiteurs avec lesquels il va être comparé 13

14 Processus de vente au gros et au détail! Au gros! Préparation à la vente: connaissance du produit, marché! Rencontres de clients suite à une prise de rendez-vous! Au détail! Préparation à la vente: connaissance du produit, marché! Accueil des clients en magasin! Planification de l horaire, selon un agenda! Achalandage dépend de la température 14

15 Comparaison processus de vente au gros et au détail! Au gros! Rendez-vous! Identification des besoins avant le contact avec le client:! Consultation de son dossier, observation de son commerce.! Au détail! Identification des besoins lors du contact avec le client 15

16 Comparaison processus de vente au gros et au détail! Au gros! Présentation du produit CAB préparée à l avance; arguments qui vont convaincre ce client! Bonne connaissance du produit, du marché, des concurrents! Au détail! Présentation du produit CAB sur-le-champ! Bonne connaissance du produit, du marché, des concurrents 16

17 Comparaison du processus de vente au gros et au détail! Au gros! Argumentation, Préparée à l avance,! Négociation: prix, quantités, livraisons,exclusivité! Parfois: plusieurs rencontres! Au détail! Argumentation! Sur-le-champ adaptée au client! Négociation + rare 17

18 Comparaison du processus de vente au gros et au détail! Au gros! Réponse aux objections: formules polies, négociation,! Trouver un terrain d entente car PETIT nombre de clients! Au détail! Réponse aux objections: formules polies, conviction! Grand nombre de clients, un de perdu. 18

19 Comparaison du processus de vente au gros et au détail! Au gros! Conclusion: demander au client d acheter! Lors du style-out, impossible de conclure la vente!!! Suivi: essentiel pour vendre à nouveau! Visite en magasin, appel! Au détail! Conclusion: demander au client d acheter! Si libre-service, pas de conclusion! Suivi: merci! Vous reviendrez 19

20 Types d intervenants en gros! Fabricant importateur; distribution de masse! Marques connues et soutenues par un programme marketing / possibilité de programmes privés! Vendeurs maison qui travaillent pour le fabricant! Agence de vente; représente plusieurs lignes qui se complètent: elle est payée à la commission! Grossiste; achète et revend plusieurs lignes! La concurrence est vive entre les agences, les grossistes, les fabricants qui visent un même marché. 20

21 Localisation des intervenants en gros Le fabricant diffuse ses propres marques Bureau chef WINNIPEG s occupe de la fabrication, de l image Peter Nygard TanJay/åliå/Bianca/Collections/Signature/Distribution Peter Nygard bureau des ventes MONTRÉAL s occupe des ventes 980 St. Antoine Street W Suite Montréal, QC H3C 1A8 21

22 Localisation des intervenants en gros Les agences, les grossistes représentent plusieurs marques et s occupent uniquement des ventes! Regroupées pour mieux servir le marché ciblé! Agence André Dallaire, Uranium! Le CIMM regroupe agences et grossistes Jodabe, Wanda, Mod Atout! 5524 St-Patrick! 5524 St-Patrick! 555 Chabanel 22

23 Le marché total! Le marché actuel: l ensemble des clients qui connaissent la gamme de produits et qui l achètent déjà! Le marché potentiel: l ensemble des clients qui sont susceptibles d acheter la gamme de produits! Le marché total regroupe le marché actuel et le marché potentiel 23

24 La part de marché! Les ventes potentielles sont la part de marché escomptée; ce que le fournisseur pense obtenir multiplié par le potentiel des ventes de l industrie 24

25 Estimation d un marché potentiel de détaillants indépendants travaillant avec une marge de 50% Villes: Alma Jonquière Chicoutimi St-Félicien Roberval Détaillants pour hommes ( après prospection) Potentiel de vente par détaillant ,00 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ Potentiel du marché (nombre boutiques x ventes potentielles) ,00 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ ,00 $ Part de marché estimée 30% ,00 $ ,00 $ ,00 $ 5 700,00 $ ,00 $ Chiffre d'affaires estimé (part de marché estimée x 50 % de marge bénéficiaire) ,00 $ ,00 $ ,00 $ 2 850,00 $ 6 600,00 $ Marché potentiel global ,00 $ Les Éditions de la Chenelière inc. total des 5 marchés Communication et représentation commerciale, 2e édition 25

26 Médiagraphie! Notes de cours Stratégie de commercialisation! Notes de cours Commerce de détail et opérations! ROCK Gilbert et COUTURIER Gérard consultant; TURGEON Vincent (2007). Communication et représentation commerciale, 3 ième édition Montréal, Chenelière/McGraw-Hill 26

La mise en place d une force de vente. Leçon 7 Commercialisation de la mode au gros. 571-342-MV

La mise en place d une force de vente. Leçon 7 Commercialisation de la mode au gros. 571-342-MV La mise en place d une force de vente Leçon 7 Commercialisation de la mode au gros. 571-342-MV 1 Tableau des sujets P.3-8- P.9- P.10- P.11- P.12- P.13- P.14- P.15- P.16- Estimation du marché potentiel

Plus en détail

Marchandisage: aménagement d un commerce. Chapitre 1. L apparition du marketing de détaillant et du marchandisage

Marchandisage: aménagement d un commerce. Chapitre 1. L apparition du marketing de détaillant et du marchandisage Marchandisage: aménagement d un commerce Chapitre 1 L apparition du marketing de détaillant et du marchandisage Les diverses approches Les diverses approches de conception et de développement des produits

Plus en détail

ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE. Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial Comparaison de plusieurs politiques commerciales

ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE. Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial Comparaison de plusieurs politiques commerciales ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE La notion de prix de vente Les objectifs financiers Les objectifs commerciaux Les remises et rabais Exercice et corrigé Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial

Plus en détail

Les variables contrôlables et l environnement l marketing

Les variables contrôlables et l environnement l marketing Les variables contrôlables et l environnement l du marketing Denis Pettigrew Normand Turgeon Chapitre 2 Réalisé par Gilbert Rock et adapté par Guy Grégoire Sommaire Le marketing mix Le produit Le prix

Plus en détail

CHAPITRE 3.6 SOURCES ET VOIES D ACHAT. Objectif : Vous connaîtrez les diverses sources d achat.

CHAPITRE 3.6 SOURCES ET VOIES D ACHAT. Objectif : Vous connaîtrez les diverses sources d achat. CHAPITRE 3.6 SOURCES ET VOIES D ACHAT Objectif : Vous connaîtrez les diverses sources d achat. CAS PRATIQUE : Vous êtes responsable d une boutique de textile mode. Vous devez vous approvisionner en textile

Plus en détail

INPACQ L accès à la grande distribution. Jean-Claude Dufour, Ph.D Université Laval

INPACQ L accès à la grande distribution. Jean-Claude Dufour, Ph.D Université Laval INPACQ L accès à la grande distribution Jean-Claude Dufour, Ph.D Université Laval Trois façons d entrer dans la grande distribution 1) Proposition et négociation directes par le fournisseur auprès du grossiste

Plus en détail

LES intermédiaires du commerce international

LES intermédiaires du commerce international LES intermédiaires du commerce international Les intermédiaires du commerce sont souvent qualifiés de "commerciaux «. Ils ne vendent pas pour leur compte. Ils agissent dans l'intérêt soit des vendeurs

Plus en détail

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection La prospection est une activité indispensable pour développer le nombre de clients, mais aussi pour contrecarrer la perte de clients actuels. Elle coûte

Plus en détail

IUT Info-Com 2 ème année LE MARKETING DIRECT. Sandrine Michel. Formation 2012. sandrine.michel@gmail.com

IUT Info-Com 2 ème année LE MARKETING DIRECT. Sandrine Michel. Formation 2012. sandrine.michel@gmail.com Sandrine Michel 1 LE MARKETING DIRECT Formation 2012 sandrine.michel@gmail.com Objectifs : Comprendre ce qu est le marketing direct Comprendre comment il s inscrit dans le secteur de la communication Connaître

Plus en détail

Corrigé à l usage exclusif des experts

Corrigé à l usage exclusif des experts Procédure de qualification Gestionnaire du commerce de détail CFC CONNAISSANCE DU COMMERCE DE DÉTAIL Conseil à la clientèle Série 2, 2012 Corrigé à l usage exclusif des experts Durée de l'épreuve : Moyens

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES (Arrêté du 11 juillet 2000) CHAMP D ACTIVITÉ 1.1. DÉFINITION Employé polyvalent, Ie titulaire du BEP Vente - action marchande peut intervenir dans toutes

Plus en détail

Corrigé à l usage exclusif des experts

Corrigé à l usage exclusif des experts Procédure de qualification Gestionnaire du commerce de détail CFC CONNAISSANCE DU COMMERCE DE DÉTAIL Gestion des marchandises Série 2, 2012 Corrigé à l usage exclusif des experts Durée de l'épreuve : Moyens

Plus en détail

Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits

Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits Les différentes stratégies pour vendre en ligne Les plateformes e-commerce Le site marchand Le blog boutique Les spécificités du ecommerce sur

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING 1. La notion de marché 2. La définition du Marketing et du Marketing - Mix 3. Les fonctions de l entreprise 4. La stratégie push ( fonction de production ) 5. La stratégie

Plus en détail

BRANCHE & ENTREPRISE

BRANCHE & ENTREPRISE BRANCHE & ENTREPRISE 1 Le commerce, une partie de l économie Agriculture et Industrie forestière Production industrielle Approvisionnement en énergie et en eau, assainissement et élimination des déchets

Plus en détail

20 ans d expertise dans le domaine de la Direction du Développement Marketing & Commercial d entreprises en France et à l étranger

20 ans d expertise dans le domaine de la Direction du Développement Marketing & Commercial d entreprises en France et à l étranger 1 Michel Amossé 20 ans d expertise dans le domaine de la Direction du Développement Marketing & Commercial d entreprises en France et à l étranger Directeur Commercial & Marketing, de sociétés implantées

Plus en détail

CAP Employé de Vente Spécialisé Option B Produits d équipement courant

CAP Employé de Vente Spécialisé Option B Produits d équipement courant CAP Employé de Vente Spécialisé Option B Produits d équipement courant Objectif de la formation L'employé titulaire du Certificat d Aptitudes Professionnelles Employé de Vente Spécialisé (option B) réceptionne

Plus en détail

A. Objectifs de la formation Fournir aux étudiants l ensemble des connaissances leur permettant de: Maîtriser les outils permettant de connaître son

A. Objectifs de la formation Fournir aux étudiants l ensemble des connaissances leur permettant de: Maîtriser les outils permettant de connaître son A. de la formation Fournir aux étudiants l ensemble des connaissances leur permettant de: Maîtriser les outils permettant de connaître son marché Mettre en œuvre et contrôler les activités commerciales

Plus en détail

Sofiane Messalta Maitre Assistant (Université Sétif 1) Farid Alleg Consultant ( Pro-Think Consulting)

Sofiane Messalta Maitre Assistant (Université Sétif 1) Farid Alleg Consultant ( Pro-Think Consulting) الشراكة المؤسسة الا نتاجیة وقطاع التوزیع الواسع( بین التجزي ة) تجارة Partenariat Producteur Grande Distribution Sofiane Messalta Maitre Assistant (Université Sétif 1) Farid Alleg Consultant ( Pro-Think

Plus en détail

MARKETING. Denis Pettigrew D. Se. gestion Professeur titulaire de marketing Université du Québec à Trois-Rivières

MARKETING. Denis Pettigrew D. Se. gestion Professeur titulaire de marketing Université du Québec à Trois-Rivières MARKETING 6 e édition Denis Pettigrew D. Se. gestion Professeur titulaire de marketing Université du Québec à Trois-Rivières Normand Turgeon Ph. D. (Marketing) Professeur titulaire Service de l'enseignement

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

Marketing - Relation commerciale - Communication Exemples de formation

Marketing - Relation commerciale - Communication Exemples de formation Marketing - Relation commerciale - Communication Exemples de formation Marketing - Le marketing dans la stratégie d'entreprise - Bâtir son plan d'action marketing Vente - Techniques de vente en face à

Plus en détail

Tous les termes de cette définition doivent être parfaitement définis pour la qualité des résultats de cette étude permanente.

Tous les termes de cette définition doivent être parfaitement définis pour la qualité des résultats de cette étude permanente. LES PANELS DE DISTRIBUTEURS. Le fonctionnement et l utilisation des données. Définition Un panel est une étude permanente de recueil d informations (achat, vente, lecture, TV, radio etc.) auprès d un échantillon

Plus en détail

CATALOGUE 2014. Faire grandir les compétences

CATALOGUE 2014. Faire grandir les compétences CATALOGUE 2014 FORMATION Faire grandir les compétences TCO 205 Rue des MOLLIERES 69270 FONTAINES ST MARTIN SARL au capital de 23 000 RC LYON 388 279 929 TVA intracommunautaire FR 70 388 279 929 MODULES

Plus en détail

Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 4: Analyse stratégique - suite

Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 4: Analyse stratégique - suite Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 4: Analyse stratégique - suite Introduction Objectif de la séance Présenter un deuxième modèle d aide à l analyse stratégique Appliquer ce modèle Plan

Plus en détail

CONSÉQUENCES LOGISTIQUES DU MARKETING ÉLECTRONIQUE.

CONSÉQUENCES LOGISTIQUES DU MARKETING ÉLECTRONIQUE. CONSÉQUENCES LOGISTIQUES DU MARKETING ÉLECTRONIQUE. Jacques Picard School of Business Administration, Netanya Academic College École des Sciences de la Gestion, Université du Québec à Montréal I Introduction.

Plus en détail

Gestion des unités de transformation : réalisation de l activité

Gestion des unités de transformation : réalisation de l activité Gestion des unités de transformation : réalisation de l activité Guide des apprenants 1 Ce module a été conçu avec l appui financier de la Commission de l Union Européenne Guide des aprenants sur la gestion

Plus en détail

La vente, le marketing et l entreprise

La vente, le marketing et l entreprise La vente, le marketing et l entreprise Chapitre 1 On peut donner une première impulsion aux affaires; après, elles vous entraînent. Napoléon 1 er, cité par Las Cases dans le Mémorial de Sainte-Hélène Communication

Plus en détail

Les circuits courts. Sont-il durables?

Les circuits courts. Sont-il durables? Les circuits courts Sont-il durables? Petit rappel instructif Par définition officielle, un circuit court est une modalité de vente qui comporte au maximum UN intermédiaire entre le producteur et le consommateur

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE PRODUIT

FICHE TECHNIQUE PRODUIT FICHE TECHNIQUE PRODUIT 1 FICHE TECHNIQUE PRODUIT DEFINITION Fiche descriptive qui présente avec précision un produit à vendre ou à acheter. Elle reprend les caractéristiques du produit dans le but d informer

Plus en détail

Introduction générale

Introduction générale Introduction générale La vente est devenue actuellement une activité très importante, c est même la force motrice de toute entreprise. Ainsi, une bonne stratégie marketing doit avoir comme vocation : vendre

Plus en détail

Nom : Prénom : No de candidat : Date d'examen :...

Nom : Prénom : No de candidat : Date d'examen :... Procédure de qualification Gestionnaire du commerce de détail CFC CONNAISSANCE DU COMMERCE DE DÉTAIL Gestion des marchandises Série 1A, 2013 Nom : Prénom : No de candidat : Date d'examen :............

Plus en détail

Nom : Prénom : No de candidat : Date d'examen :...

Nom : Prénom : No de candidat : Date d'examen :... Procédure de qualification Gestionnaire du commerce de détail CFC CONNAISSANCE DU COMMERCE DE DÉTAIL Gestion des marchandises Série 1B, 2013 Nom : Prénom : No de candidat : Date d'examen :............

Plus en détail

MARKETING # BASES. Séquence 5. Licence 3 Eco-Gestion

MARKETING # BASES. Séquence 5. Licence 3 Eco-Gestion MARKETING # BASES Séquence 5 Licence 3 Eco-Gestion 11/11/2014 gilles.catuli@u-pem.fr MARKETING. # BASES. L3 1 MIT M5C SÉQUENCE 5 : GERER LA RELATION CLIENT. DISTRIBUER ET VENDRE Stratégies push et pull

Plus en détail

BTS/CGO P7 ANALYSES GESTION Année 2010-2011

BTS/CGO P7 ANALYSES GESTION Année 2010-2011 BTS/CGO P7 ANALYSES GESTION Année 2010-2011 TS1 CGO-2 heures Devoir N 4 28 mars 2011 Aucun document autorisé Calculatrice autorisée L'entreprise CARTEX, fabrique et commercialise des emballages en carton

Plus en détail

Métro Cash and Carry France

Métro Cash and Carry France Métro Cash and Carry France Présentation de l unité commerciale Les quatre enseignes du groupe Métro Grossiste alimentaire CA 2010: 33 milliards d euros CA Metro Groupe: 68 milliards d euros Commerce électronique

Plus en détail

Le système d information marketing

Le système d information marketing Le système d information marketing Denis Pettigrew Normand Turgeon Gilbert Rock 2001 Chapitre 4 Adapté par Guy Grégoire - Automne 2002l Sommaire Les composantes du SIM (système d information d marketing)

Plus en détail

Journée d étude ADL Comment réaliser une étude de marché 7 juin 2010

Journée d étude ADL Comment réaliser une étude de marché 7 juin 2010 Journée d étude ADL Comment réaliser une étude de marché 7 juin 2010 PLAN 1. Définition du marketing 2. L étude de marché 1. Marketing: définition C est quoi les 5 P en marketing?. LES 5 P Produit: ai-je

Plus en détail

SOMMAIRE. Distribu(on 2

SOMMAIRE. Distribu(on 2 SOMMAIRE 1. ETUDE DE MARCHE 2. MARKETING 3. PDCC (Schéma marketing) 4. LES 4 P (Outils marketing) 5. MARKETING MIX 6. RP (Relations publiques) 7. PUBLICITE & PROMOTION Distribu(on 2 Distribution Par distribution,

Plus en détail

Chapitre 21 Les objectifs de la distribution et le rôle du réseau I. Les finalités de la distribution

Chapitre 21 Les objectifs de la distribution et le rôle du réseau I. Les finalités de la distribution I. Les finalités de la distribution 1. La maîtrise des flux La mise à disposition des produits au consommateur final est réalisée par un enchaînement d opérations qui se matérialisent par des flux. Schématiquement,

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3. Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16

SOMMAIRE. Présentation 3. Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16 Présentation 3 Chapitre 1 Le concept de marketing 15 1 Définitions 15 Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16 2 Principaux outils du marketing 16 3 Les critiques envers

Plus en détail

Les domaines d application du marketing. Marketing des achats. Marketing industriel

Les domaines d application du marketing. Marketing des achats. Marketing industriel Les domaines d application du marketing Marketing des achats Marketing industriel Ecole Doctorale-Université Pascal Paoli - 1 - Sommaire Introduction I. Analogies entre achat et marketing II. La démarche

Plus en détail

Planification d une collection printemps été

Planification d une collection printemps été Planification d une collection printemps été COMPÉTENCES ET SAVOIRS : Compétences 3.1-Planifier les lancements et les approvisionnements en fabrication pour un site localisé ou externalisé Prise de commandes

Plus en détail

Phase 3 : Les solutions adéquates à votre démarche entrepreneuriale

Phase 3 : Les solutions adéquates à votre démarche entrepreneuriale Phase 3 : Les solutions adéquates à votre démarche entrepreneuriale Une fois que vous avez défini les besoins de votre clientèle, il faut que vous sachiez répondre aux solutions convaincantes en adéquation

Plus en détail

Techniques des prévisions de ventes

Techniques des prévisions de ventes Techniques des prévisions de ventes Introduction Les techniques des prévisions de ventes servent à : Anticiper, à éviter les risques et à maitriser au mieux l avenir dans un contexte concurrentiel. PLAN

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Compétences et savoir-faire Savoirs associés

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Compétences et savoir-faire Savoirs associés ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Compétences et savoir-faire Savoirs associés UNITÉS CONSTITUTIVES DU RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION CAP Employé de vente spécialisé

Plus en détail

Définition: La politique de distribution consiste à choisir le réseau, les partenaires qui seront chargés de distribuer le produit sur le marché.

Définition: La politique de distribution consiste à choisir le réseau, les partenaires qui seront chargés de distribuer le produit sur le marché. Définition: La politique de distribution consiste à choisir le réseau, les partenaires qui seront chargés de distribuer le produit sur le marché. Les étapes de la commercialisation Les opérations d acheminement

Plus en détail

STRATEGIES MARKETING. Licence 3 2010-2011. S8 et 9 : politique de distribution

STRATEGIES MARKETING. Licence 3 2010-2011. S8 et 9 : politique de distribution STRATEGIES MARKETING Licence 3 2010-2011 S8 et 9 : politique de distribution Professeur : Alain Debenedetti Alain.debenedetti@univ-mlv.fr Introduction L importance de la distribution Pour le fabricant

Plus en détail

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité distributeur des solutions FICHE TECHNIQUE Module : Gestion des achats Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et

Plus en détail

5 La comptabilisation des opérations

5 La comptabilisation des opérations 5 La comptabilisation des opérations d une entreprise commerciale Sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension Une vue d ensemble des états financiers

Plus en détail

Le consommateur devient un Promo sapiens : une plus grande conscience des prix lorsqu il y a beaucoup de promotions sur le point de vente

Le consommateur devient un Promo sapiens : une plus grande conscience des prix lorsqu il y a beaucoup de promotions sur le point de vente Le consommateur devient un Promo sapiens : une plus grande conscience des prix lorsqu il y a beaucoup de promotions sur le point de vente La communication en magasin purement tournée vers la promotion

Plus en détail

51 Idées pour créer son entreprise

51 Idées pour créer son entreprise Écrit et réalisé par William Le Rolland 51 Idées pour créer son entreprise Première impression : janvier 2011 Dernière édition le : 7 mars 2013 Ce même livre a été créé pour le format ebook et livre papier

Plus en détail

Module 5 - Transparents

Module 5 - Transparents Module 5 - Transparents Qu est-ce que le marketing? Les cinq principes de base du marketing 87 Activités de marketing (PRIX) 89 Concept de marketing 90 Le marketing mix (quatre principes). 91 Marketing

Plus en détail

Étape 1: Le portrait du commerce de détail

Étape 1: Le portrait du commerce de détail Étape 1: Le portrait du commerce de détail Introduction au commerce de détail Commerce de détail et opérations 571-242-MV Cahier 1 préparé par: Monique Vaillancourt 1 TABLE DES MATIÈRES 1-Évolution des

Plus en détail

Livret 11. Département Tertiaire. Mise à jour février 2008. Choisir mes fournisseurs Page 1 / 9

Livret 11. Département Tertiaire. Mise à jour février 2008. Choisir mes fournisseurs Page 1 / 9 Élaborer mon étude de marché Livret 11 Choisir mes fournisseurs Mise à jour février 2008 Département Tertiaire Choisir mes fournisseurs Page 1 / 9 Avertissement au lecteur Le présent fascicule fait l'objet

Plus en détail

LA FORMULE POUR UN DÉVELOPPEMENT RÉUSSI DE VOTRE MARQUE AU CANADA APPROCHE & VISION GLOBALE «ONE STOP SHOP» mrconsulting-group.com

LA FORMULE POUR UN DÉVELOPPEMENT RÉUSSI DE VOTRE MARQUE AU CANADA APPROCHE & VISION GLOBALE «ONE STOP SHOP» mrconsulting-group.com «Une marque, avec son charisme, sa personnalité, son histoire, s apparente à un individu. Tout comme un individu, la marque ou le produit doit pouvoir «immigrer» dans de bonnes conditions pour s épanouir

Plus en détail

«Souvent imité, jamais égalé»

«Souvent imité, jamais égalé» «Souvent imité, jamais égalé» DOSSIER DE PRESSE Franchise Pizza Manhattan Devenez franchisé du 1 er concept de pizzas À déguster sur place ou emporter!!! 1 - PRÉSENTATION Pizza Manhattan est un jeune réseau

Plus en détail

Structure commerciale idéale en fonction de votre réalité et de vos objectifs d affaires

Structure commerciale idéale en fonction de votre réalité et de vos objectifs d affaires Structure commerciale idéale en fonction de votre réalité et de vos objectifs d affaires Présenté par Monsieur Georges Poulin, Associé Altitude Conseil 17 février 2016 1 L objectif Permettre aux participants,

Plus en détail

Gestion des marchandises

Gestion des marchandises CONNAISSANCE DU COMMERCE DE DÉTAIL Gestion des marchandises Examens 2009 GESTIONNAIRES DU COMMERCE DE DÉTAIL Série 1A Nom :... Prénom :... No :... Experts :...... Durée de l'épreuve : Moyen auxiliaire

Plus en détail

A FORMULE POUR N DÉVELOPPEMENT ÉUSSI DE VOTRE ARQUE AU CANADA PRÉSENTÉ PAR:

A FORMULE POUR N DÉVELOPPEMENT ÉUSSI DE VOTRE ARQUE AU CANADA PRÉSENTÉ PAR: A FORMULE POUR N DÉVELOPPEMENT ÉUSSI DE VOTRE ARQUE AU CANADA PRÉSENTÉ PAR: PLATE-FORME D'AFFAIRES ET D OPÉRATIONS UNIQUE COMPLÈTEMENT INTÉGRÉE POUR LA MISE EN MARCHÉ ET LE DÉVELOPPEMENT STRATÉGIQUE DES

Plus en détail

Gestion des stocks. Rendu le : 31 Mars 2006

Gestion des stocks. Rendu le : 31 Mars 2006 Gestion des stocks Rendu le : 31 Mars 2006 Docteur Ordinateur 6 rue Corot 75016 Paris T 0142731150 F 01 42 88 47 30 contact@docteurordinateur.com Http://www.docteurordinateur.com Sommaire Introduction

Plus en détail

SYSTEME DE GESTION D ARTICLES WINCWS

SYSTEME DE GESTION D ARTICLES WINCWS II/200f A BIZERBA SYSTEME DE GESTION D ARTICLES WINCWS A CONTROLE CONVIVIAL DE VOTRE FLUX DE MARCHANDISES, DE LA RECEPTION A L EXPEDITION, EN PASSANT PAR LA LIQUIDATION DES STOCKS. A QUELLES SONT LES PERFORMANCES

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS 2014

CATALOGUE FORMATIONS 2014 CATALOGUE FORMATIONS 2014 Notre savoir-faire : - Analyse de marché et plan d actions - Clients mystères - Audit force de vente - Veille concurrentielle - Formation, accompagnement commercial - Préparation

Plus en détail

Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire. Animé par : Oliver THONNEL

Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire. Animé par : Oliver THONNEL Conquérir et fidéliser ses clients pour booster son chiffre d affaire Animé par : Oliver THONNEL SE POSITIONNER SUR SON MARCHÉ Le CLIENT - la CIBLE Comprendre Des BESOINS Des ATTENTES Répondent-ils au

Plus en détail

Chapitre 5 : La politique de distribution

Chapitre 5 : La politique de distribution Chapitre 5 : La politique de distribution (Extraits du support des cours de MM. Berset et Di Meo) 1. Notion de distribution Ensemble des opérations qui permettent d acheminer un produit du lieu de production

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service R0Z-Caissiers, employés de libre service Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 207 000 personnes occupent un emploi de caissier et 103 000 sont employés de libre-service. Alors que les premiers

Plus en détail

GESTION D UN MAGASIN

GESTION D UN MAGASIN de la formation GESTION D UN MAGASIN Optimiser la performance commerciale du point de vente Connaître les principaux facteurs de performances commerciales Mesurer l impact de la fréquentation sur les résultats

Plus en détail

Recruter et animer un réseau d agents commerciaux dans l Union Européenne Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département

Recruter et animer un réseau d agents commerciaux dans l Union Européenne Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Recruter et animer un réseau d agents commerciaux dans l Union Européenne Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Développement International de la Chambre de Commerce et d Industrie

Plus en détail

Promotions économiques régionales

Promotions économiques régionales Le fil rouge pour la commercialisation d un produit Lausanne Région Association de la Région Cossonay - Aubonne - Morges Association de la Région du Gros-de-Vaud INTRODUCTION Cette brochure est éditée

Plus en détail

En résumé COMMISSIONS ET FRAIS DE COURTAGE (LOI SUR LES DOUANES, ARTICLE 48)

En résumé COMMISSIONS ET FRAIS DE COURTAGE (LOI SUR LES DOUANES, ARTICLE 48) Ottawa, le 13 juin 2008 MÉMORANDUM D13-4-12 En résumé COMMISSIONS ET FRAIS DE COURTAGE (LOI SUR LES DOUANES, ARTICLE 48) 1. Le présent mémorandum fournit des renseignements en ce qui concerne le traitement

Plus en détail

IDENTIFICATION DE L ÉTABLISSEMENT DE FORMATION

IDENTIFICATION DE L ÉTABLISSEMENT DE FORMATION IDENTIFICATION DE L ÉTABLISSEMENT DE FORMATION Nom : Lycée Sainte Croix Saint Euverte Adresse : 28 rue de l elon 45000 ORLEANS Téléphone : 02 38 52 27 00 Fax : Responsable des stages : Mme POISSON Téléphone

Plus en détail

Formation «Gestion d une boutique de site culturel et touristique» Paris, 24 & 25 mars 2015

Formation «Gestion d une boutique de site culturel et touristique» Paris, 24 & 25 mars 2015 Formation «Gestion d une boutique de site culturel et touristique» Paris, 24 & 25 mars 2015 Présentation générale de la formation Créer une boutique dans un site culturel ou touristique conduit tout d

Plus en détail

PRIX DE VENTE DU FABRICANT AUX GRANDES CHAÎNES

PRIX DE VENTE DU FABRICANT AUX GRANDES CHAÎNES PRIX DE VENTE DU FABRICANT AUX GRANDES CHAÎNES Direction du développement des entreprises Cet outil de gestion est une initiative conjointe de la Direction du commerce, des services et de la construction

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section G Division 45

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section G Division 45 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section G Division 45 Section G : COMMERCE ; RÉPARATION D AUTOMOBILES ET DE MOTOCYCLES Cette section comprend

Plus en détail

La segmentation et le ciblage : principaux piliers de la stratégie Marketing de l entreprise Par M.B

La segmentation et le ciblage : principaux piliers de la stratégie Marketing de l entreprise Par M.B La segmentation et le ciblage : principaux piliers de la stratégie Marketing de l entreprise Par M.B Pour bien servir son marché, une entreprise doit mettre en œuvre une démarche en trois temps : segmentation,

Plus en détail

1. La prise en compte des coûts

1. La prise en compte des coûts Terminale STG Mercatique Chapitre 3 : Construire l'offre Séquence 4. La fixation du prix - Les facteurs explicatifs d'un prix Le prix est une variable mercatique déterminante. Il est la base des revenus

Plus en détail

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012)

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012) PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE www.ffps.fr 2013 (données 2012) 1 SOMMAIRE Données économiques La Parfumerie Sélective p 3 Le marché de la Parfumerie Sélective p 3 L organisation du marché p 5

Plus en détail

Module 5. Marketing et commerce. Examen final. Modules 5 à 9. Module 4. Modules 1 à 3. Origine technique. Origine commerciale.

Module 5. Marketing et commerce. Examen final. Modules 5 à 9. Module 4. Modules 1 à 3. Origine technique. Origine commerciale. Module 5 Marketing et commerce Examen final UPSA/AGVS - LA VOITURE, NOTRE PASSION. 7009.F / 11/2005 Travail de Projet Modules 5 à 9 Module 4 Modules 1 à 3 Origine technique Origine commerciale Module 5

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 1 : Présentation de votre projet 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet

Plus en détail

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité Gestion commerciale La rentabilité d une entreprise passe par l augmentation du chiffre d affaires et la maîtrise des coûts de gestion. Avec Sage 100 Gestion Commerciale, vous contrôlez votre activité

Plus en détail

glossaire Appellation commerciale Voir nom de marque.

glossaire Appellation commerciale Voir nom de marque. glossaire Accessibilité financière Le coût d un traitement par rapport au revenu de la population. dans cette enquête, le salaire journalier minimum d un employé non-qualifié du secteur public est comparé

Plus en détail

Décision n 13-DCC-177 du 5 décembre 2013 relative à la prise du contrôle exclusif de la société Lafuma par Calida France

Décision n 13-DCC-177 du 5 décembre 2013 relative à la prise du contrôle exclusif de la société Lafuma par Calida France RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 13-DCC-177 du 5 décembre 2013 relative à la prise du contrôle exclusif de la société Lafuma par Calida France L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de notification

Plus en détail

communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association

communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association ,, Véritable partenaire du commerce de proximité, nous vous accompagnons

Plus en détail

formation des prix I - Etude d une situation : II - Formation des prix :

formation des prix I - Etude d une situation : II - Formation des prix : formation des prix I - Etude d une situation : - Retrouver et souligner dans le texte les nouveaux termes. - Mettre sous forme d expressions mathématiques les indications du texte. Un commerçant achète

Plus en détail

DIAGNOSTIC EXPORT. Mode d emploi. 17 février 2011

DIAGNOSTIC EXPORT. Mode d emploi. 17 février 2011 DIAGNOSTIC EXPORT Mode d emploi 17 février 2011 I.Introduction 1. 1. Les avantages de l export 2. 2. Les défis de l export 3. 3. Qu est ce qu un «Diagnostic Export»? II. Analyse de l entreprise 1. 1. Une

Plus en détail

JLD Consulting STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE

JLD Consulting STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE FORMATION EN ACHATS STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE , cabinet conseil spécialisé en stratégie, organisation d entreprise vous assiste dans vos choix stratégiques et vous accompagne dans

Plus en détail

(b) les effets sur la concurrence intermarques, notamment au niveau d un concessionnaire multimarque;

(b) les effets sur la concurrence intermarques, notamment au niveau d un concessionnaire multimarque; Description des tâches à réaliser pour l'étude de l'impact, sur toutes les parties intéressées, des futurs scénarios législatifs possibles en matière de distribution de véhicules automobiles 1. PROBLEMES

Plus en détail

Mayinlay Jewellery Holdings (Hong Kong) Co., Ltd

Mayinlay Jewellery Holdings (Hong Kong) Co., Ltd Mayinlay Jewellery Holdings (Hong Kong) Co., Ltd Agenda I. Le marché II. La société Mayinlay III. Les perspectives de développement IV. Les données financières V. Conclusion 2 1. LE MARCHÉ 3 La très forte

Plus en détail

Processus décisionnel d achat

Processus décisionnel d achat décisionnel d achat Que se passe-t-il dans la tête du prospect entre le moment où l envie prend naissance et sa décision d acheter. Bien cerner ce processus, permet de mettre en œuvre les outils de communication

Plus en détail

UE Marketing Opérationnel

UE Marketing Opérationnel UE Marketing Opérationnel La politique de distribution La Stratégie de Distribution Séance 3 I Les circuits de distribution 1.1 Les fonctions de la distribution 1.2 La longueur des circuits 1.3 La rémunération

Plus en détail

Création du modèle Tanga en 1979, 9 collections par an. - Cahque produit Aubade est crée, recherché et fabriqué sur le sol francais

Création du modèle Tanga en 1979, 9 collections par an. - Cahque produit Aubade est crée, recherché et fabriqué sur le sol francais I) Diagnostic Stratégique a) Diagnostic Interne Diagnostique interne : Les Points forts : Politique innovatrice : 1 er a osé les couleurs, le concept des parrures coordonées, Création du modèle Tanga en

Plus en détail

Vente. Formations 2009. www.ifpa-formation.com. Développement personnel. Ressources humaines. Management. Bureautique. Santé social.

Vente. Formations 2009. www.ifpa-formation.com. Développement personnel. Ressources humaines. Management. Bureautique. Santé social. Développement personnel Ressources humaines Management Bureautique Formations 2009 Vente Santé social Hygiène Linguistique professionnelle Langues vivantes étrangères Tél. : 03 85 42 44 98 www.ifpa-formation.com

Plus en détail

COMMERCIAL PUBLICITÉ

COMMERCIAL PUBLICITÉ Activités commerciales publicitaires COMMERCIAL PUBLICITÉ Le ou la commercial(e) Publicité a pour fonction essentielle de prospecter et rencontrer les annonceurs, les agences média et les agences de publicité,

Plus en détail

BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE. Gestion et relation clientèle U41

BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE. Gestion et relation clientèle U41 BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE Gestion et relation clientèle U41 SESSION 2012 Durée : 3h30 Coefficient : 4 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices programmables,

Plus en détail

LA MISE EN MARCHÉ. LOUIS FLEURENT Février 2015

LA MISE EN MARCHÉ. LOUIS FLEURENT Février 2015 LA MISE EN MARCHÉ LOUIS FLEURENT Février 2015 INTRODUCTION Les raisons de la fondation de la Fromagerie l Ancêtre inc. (volonté des actionnaires) : Transformer la production des 10 fermes laitières des

Plus en détail

MISES EN OEUVRE ET BAREME. Question no 1.1 c3 Dégager des points forts et des points faibles pour la localisation d un point de vente

MISES EN OEUVRE ET BAREME. Question no 1.1 c3 Dégager des points forts et des points faibles pour la localisation d un point de vente CAPACITES MISES EN OEUVRE ET BAREME PREMIERE PARTIE Question no 1.1 c3 Dégager des points forts et des points faibles pour la localisation d un point de vente 22 points 6 points Question no 1.2.1 Question

Plus en détail

Evaluation du projet Innovant

Evaluation du projet Innovant Evaluation du projet Innovant Etat d avancement Evaluation de la technologie Evaluation du marché Analyse maturation Régis Ferron, Responsable Marketing, Maturation, Développement d affaires Institut de

Plus en détail

1 RESPONSABLE ADJOINT DE POINT DE VENTE

1 RESPONSABLE ADJOINT DE POINT DE VENTE 1 RESPONSABLE ADJOINT DE POINT DE VENTE Dynamique et sérieux, vous maîtrisez les techniques de ventes. Sous l autorité du responsable du point de vente, vous appliquez les consignes d exploitation définie

Plus en détail

Paris, 7 & 8 septembre 2015

Paris, 7 & 8 septembre 2015 Formation Marketing et merchandising d'une boutique de site culturel ou touristique Paris, 7 & 8 septembre 2015 Présentation générale de la formation Valoriser une boutique de site culturel et créer une

Plus en détail