Nous sommes là pour vous.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nous sommes là pour vous."

Transcription

1 UN PROGRAMME DE BIEN-ÊTRE SUR LE LIEU DE TRAVAIL QUI AGIT SUR LE DIABÈTE Par Janice Bartos, B.S.N, R.N., consultante clinicienne Que peut faire un employeur pour lutter contre le diabète? L'espoir est permis. L'étude décrite dans cette publication illustre la réussite d'un programme de bien-être qui a eu un impact positif sur les deux précurseurs principaux du diabète : l'obésité et le syndrome métabolique. INTRODUCTION Nous sommes là pour vous. Chacun sait qu'une épidémie d'obésité se répand de plus en plus vite aux États- Unis. Cette expansion considérable de l'obésité s'accompagne de l'augmentation de l'incidence du diabète. L'obésité et le diabète vont main dans la main. Si l'on examine les tendances aux États- Unis, le taux d'obésité a augmenté de 127% (jusqu'à 2008). Le nombre total de cas de diabète diagnostiqués a augmenté de 115% (par rapport à 1996). Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) a estimé à 174 milliards de dollars US le coût annuel du diabète aux États- Unis pour l'année Le CDC estime également que les dépenses médicales moyennes (ajustées selon l'âge et le sexe) d'une personne atteinte de diabète sont supérieures de 230% à celles d'une personne sans diabète. Selon les statistiques de United Healthcare, les dépenses annuelles moyennes couvertes pour un employé diabétique sont de 1308% supérieures à celles d'un employé en bonne santé ( $US contre $US, respectivement). Ces chiffres n'incluent pas le coût indirect du diabète, lié à l'absentéisme et à la réduction ou la perte de productivité. L'obésité n'est pas le seul précurseur du diabète. Selon un article publié en 2008 dans Diabetes Care, la revue officielle de l'association américaine du diabète, le syndrome métabolique est un facteur de prédiction important du diabète. 1 Le «syndrome métabolique» est un groupe de facteurs de risque qui augmente les probabilités de développer du diabète ou des troubles cardiaques, de subir un accident cardiaque ou d'être touché par bien d'autres maladies. Le schéma ci- dessous illustre les cinq facteurs de risque regroupés sous l'appellation de Syndrome métabolique. PICTURE : Metabolic syndrome risk factors Fasting blood glucose Facteurs de risque du syndrome métabolique Glucose à jeun : 100 mg/dl ou plus

2 HDL (good) cholesterol Triglycerides Waist circumference Blood pressure HDL («bon» cholestérol) : moins de 40 mg/dl chez les hommes, moins de 50 chez les femmes Triglycérides : 150 mg/dl ou plus Tour de taille : 100 cm ou plus chez les hommes, 87 cm ou plus chez les femmes Tension : 130/85 ou plus Parmi les risques qui composent le syndrome métabolique, le taux de sucre à jeun est considéré comme le facteur de prédiction le plus important du risque de diabète. Le diabète est un problème médical qui se caractérise par un excès de sucre dans le sang. L'insuline, hormone secrétée par le pancréas, doit retirer le glucose de la circulation sanguine et le transporter vers les cellules du corps qui en ont besoin pour produire de l'énergie et assurer leur fonctionnement normal. Les personnes atteintes de diabète ne produisent pas assez d'insuline ou ne parviennent pas à utiliser l'insuline qu'elles produisent. Des études passées ont permis de découvrir que les personnes atteintes du syndrome métabolique ont quatre fois plus de risques de développer un diabète de type 2 (non insulino- dépendant). L'article «Syndrome métabolique, précurseur de maladies cardiovasculaires et du diabète sucré de type 2», publié dans Circulation, le journal officiel de l'association américaine du coeur, explique que le syndrome métabolique est associé à un risque accru de diabète de type 2 et de maladies cardiovasculaires chez les hommes comme chez les femmes, et qu'il est responsable d'environ la moitié des nouveaux cas de diabète de type 2. 2

3 APPROCHE DE L'ÉTUDE Les analyses biométriques relatives aux cinq facteurs de risque du syndrome métabolique ont été effectuées avant et après un programme de bien- être impliquant participants adultes, employés auprès de 37 entreprises différentes réparties sur tout le territoire américain. Certaines entreprises ont tenu compte de la participation des conjoints des employés. Les dimensions et les secteurs industriels étaient très variés. Les employeurs étaient notamment des universités et des commissions scolaires, des sociétés dans le domaine de l'énergie et des technologies, des municipalités, des groupes hospitaliers et des compagnies d'assurance, des sociétés de transport et de vente de détail, entre autres. Parmi les participants, (soit 55%) étaient atteint de syndrome métabolique, c'est à dire qu'ils présentaient au moins trois des cinq facteurs de risque. Le programme de bien- être était un programme de lutte contre le syndrome métabolique basé sur le comportement et visant à la fois les comportements alimentaires et la perte de poids. Les participants étaient répartis dans les cohortes suivantes d'après les résultats des analyses biométriques avant programme : Glucose à jeun de type pré- diabète, ou «glucose à jeun anormal» Glucose à jeun de type pré- diabète et syndrome métabolique Glucose à jeun de type diabète Glucose à jeun de type diabète et syndrome métabolique Les participants présentant un taux de sucre à jeun de type pré- diabétique sont exposés à un risque relativement élevé de développement de diabète et de maladies cardiovasculaires. L'Association américaine du diabète indique qu'une prise en charge nutritionnelle entraînant une perte de poids de 5 à 10% peut prévenir ou retarder le développement du diabète chez les individus en pré- diabète, et peut également avoir un impact sur le développement des maladies cardiovasculaires. 3 Au total, ce sont participants qui ont commencé le programme de bien- être avec un taux de sucre à jeun de 100 ou plus. Un taux de sucre compris entre 100 et 125 est considéré comme pré- diabétique participants ont ainsi commencé le programme avec un taux de glucose pré- diabétique. Au- delà de 126, le taux de sucre indique un diabète. Sur les participants, 308 présentaient un taux de sucre de type diabétique. RÉSULTATS Le tableau ci- dessous illustre les très bons résultats du programme de bien- être pour les groupes pré- diabétiques et diabétiques :

4 Mesure Pré-diabète (glucose à jeun : ) Diabète (glucose à jeun : 126 et plus) Nombre au départ % Amélioration du glucose à jeun 79% 82% % Retour à la normale 51% 17% % Retour sous 126 N/A 51% % avec SyndMet avant 83% 88% % avec SyndMet après 46% 71% Poids moyen avant 99,7 103,6 Poids moyen après 94,5 98,9 Perte de poids moyenne 5,3 4,8 Perte de poids moyenne (%) 5,3% 4,6% Amélioration des taux de glucose à jeun au bout de 10 semaines Pour les participants, le programme de bien- être de dix semaines a entraîné non seulement une perte de poids significative et une réduction sensible du syndrome métabolique et de ses facteurs de risque, mais également une amélioration significative sur le plan du diabète et des risques de développer cette maladie. Le nombre de personnes présentant un taux de sucre normal a augmenté. Le nombre de personnes présentant un taux de sucre pré- diabétique a diminué. Le nombre de personnes présentant un taux de sucre diabétique a diminué.

5 Les participants présentant des taux de sucre de type pré-diabète et diabète ont vu reculer leur syndrome métabolique et ses facteurs de risque Sur les participants qui ont commencé le programme avec un taux de sucre à jeun de type pré- diabète, 948 étaient touchés par le syndrome métabolique. Seuls 53% des participants qui ont commencé le programme avec un syndrome métabolique en étaient toujours atteint lors des analyses de fin de programme. Le pourcentage de participants présentant les cinq facteurs de risque du syndrome métabolique avait diminué à la fin du programme. Fait notable, c'est sur le glucose à jeun que le programme a eu le plus grand impact, en réduisant le nombre de personnes ayant un taux de sucre pré- diabétique de 51%. Dans le groupe pré- diabétique touché par le syndrome métabolique, le retour à un glucose normal a également été de 51%. Sur les 308 participants qui présentaient un taux de sucre de type diabétique au début du programme, 271 étaient atteints du syndrome métabolique. L'incidence du syndrome métabolique dans ce groupe a été réduite de 24% lors des analyses conduites au terme du programme de 10 semaines. Il s'agit d'une amélioration significative qui illustre l'importance d'une intervention avant l'installation de la maladie chronique ou du problème de santé. Sur les 308 participants, le pourcentage présentant à la fois un glucose diabétique et les cinq facteurs de risque du syndrome métabolique avait diminué à la fin du programme. Globalement, 81% des participants ont constaté une amélioration de leur taux de sucre. Plus de la moitié ont réduit leur glucose de plus de 15% et 17% des participants sont revenus à un taux de sucre normal. La proportion de participants ayant constaté une amélioration au niveau des cinq facteurs de risque dépassait largement la moitié, à l'exception de l'amélioration du HDL («bon» cholestérol) qui a concerné 50% de l'échantillon. Le tableau ci- dessous illustre l'amélioration considérable observée pour les 308 participants qui ont entamé le programme avec un glucose de type diabétique. GRAPHIC : Percentage of participants with improvement Percentage of participants Elevated Waist Circumference Elevated Triglycerides Reduced HDL Elevated blood pressure Elevated fasting glucose Total Pourcentage de participants ayant connu une amélioration Pourcentage de participants Tour de taille important Triglycérides élevés HDL («bon» cholestérol) élevé Tension élevée Glucose à jeun élevé Total CONCLUSIONS Un programme de bien- être de 10 semaines visant à lutter contre le syndrome métabolique a réduit le risque de développement de diabète et d'autres maladies en réduisant le syndrome métabolique et ses facteurs de risque, dont le taux de glucose à jeun.

6 Le programme de bien- être a réduit le risque de maladie chez les personnes qui ont entamé le programme avec des taux de sucre de type pré- diabétique ou diabétique. Une perte de poids significative a été obtenue ; cela a non seulement un impact sur le diabète mais aussi sur les dépenses d'assurance médicale, les dépenses en congés maladie et les coûts liés aux interruptions de travail. RÉFÉRENCES 1. Metabolic Syndrome and Incident Diabetes: Current State of the EvidenceFord E S, Li C, Sattar N. Diabetes Care 2008: vol 31; pages Metabolic Syndrome as a Precursor of Cardiovascular Disease and Type 2 Diabetes MellitusWilson P, D Agostino R, Parise H, Sullivan L, Meigs J Circulation 2005: vol 112; pages Diagnosis and Classification of Diabetes Mellitus. The American Diabetes Association. doi: /dc09- S062 Diabetes Care January 2009 vol. 32 no. Supplement 1 S62- S67

7 À PROPOS DE L'AUTEUR Janice Bartos soutient les initiatives de bien- être et gère les projets liés au bien- être pour Trajectory Health, LLC. Depuis le premier jour de sa carrière d'infirmière, il y a plus de 30 ans, Janice Bartos travaille avec des personnes atteintes de maladies cardiovasculaires et de diabète pour les aider à réduire les facteurs de risque liés à ces maladies. Elle remplit toujours cette mission aujourd'hui dans son rôle de consultante clinicienne. Avant de rejoindre Trajectory Health, LLC, elle a été infirmière en soins intensifs, infirmière- chef, formatrice pour le développement du personnel, formatrice de personnel infirmier et éducatrice auprès des consommateurs. Janice Bartos a également été coordinatrice d'étude clinique au University Hospitals Case Medical Center de Cleveland dans l'ohio, avant de partir pour Dallas au Texas en novembre Sa riche expérience lui a permis d'exceller dans l'évaluation et la mise en oeuvre de différents programmes cliniques liés au diabète, à l'arrêt du tabac, à la santé cardiovasculaire, à la gestion du poids et à la gestion du stress. Janice Bartos, B.S.N, R.N. Consultante clinicienne Trajectory Health, LLC REMERCIEMENTS Nous tenons à remercier tout spécialement Laura Hirschy, notre analyste financière et spécialiste en gestion de données, pour ses recherches et sa collaboration à la rédaction de ce document. Ce bulletin d'informations adopte le point de vue des bienfaits pour les employés et ne reflète pas nécessairement les lois en vigueur dans certains états. Les lecteurs sont encouragés à demander un avis juridique ou les conseils d'un expert avant de prendre toute mesure sur la base des informations contenues dans ce bulletin.

Le diabète : une véritable épidémie

Le diabète : une véritable épidémie Le diabète : une véritable épidémie Le diabète frappe 150 millions de gens dans le monde. Deux millions sont canadiens. Ils seront deux fois plus nombreux dans 20 ans. Ceux qui en souffrent voient leur

Plus en détail

Oui à la diète! Non au diabète!

Oui à la diète! Non au diabète! Oui à la diète! Non au diabète! Introduction Le diabète sucré est une maladie définie par la tendance à avoir trop de sucre dans le sang. La mesure de ce taux de sucre s'appelle la glycémie. Le diabète

Plus en détail

Le projet de loi sur l équité salariale : Inévitable et essentiel

Le projet de loi sur l équité salariale : Inévitable et essentiel Le projet de loi sur l équité salariale : Inévitable et essentiel Document préparé par Janelle LeBlanc, Étudiante en 5 ième année en travail social à l Université de Moncton Stagiaire à la Coalition pour

Plus en détail

Qu'est-ce que le diabète?

Qu'est-ce que le diabète? Qu'est-ce que le diabète? Le diabète est une maladie qui touche de plus en plus de citoyens gaspésiens, québécois et canadiens. La prévalence de cette maladie sur la population mondiale atteint actuellement

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

Conseil économique et social. Document établi par le Bureau central de statistique d Israël

Conseil économique et social. Document établi par le Bureau central de statistique d Israël Nations Unies Conseil économique et social ECE/CES/GE.2/214/3 Distr. générale 12 février 214 Français Original: russe Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européens Groupe d

Plus en détail

La périménopause, une période à risque pour développer le diabète? Remi Rabasa-Lhoret, M. D., Ph. D.

La périménopause, une période à risque pour développer le diabète? Remi Rabasa-Lhoret, M. D., Ph. D. La périménopause, une période à risque pour développer le diabète? Remi Rabasa-Lhoret, M. D., Ph. D. Endocrinologue et directeur de l unité de recherche sur les maladies métaboliques et directeur de la

Plus en détail

SOMMAIRE. I Préambule. II Les missions de l association la Maison du Diabétique

SOMMAIRE. I Préambule. II Les missions de l association la Maison du Diabétique Association Loi 1901, reconnue d intérêt général par arrêté CM n 1230/30 août 2007 SOMMAIRE I Préambule II Les missions de l association la Maison du Diabétique III Manifestation du 20 novembre 2011 1

Plus en détail

Diabète sucré. Document de travail à l intention du. Tribunal d appel de la sécurité professionnelle et de l assurance contre les accidents du travail

Diabète sucré. Document de travail à l intention du. Tribunal d appel de la sécurité professionnelle et de l assurance contre les accidents du travail Document de travail à l intention du Tribunal d appel de la sécurité professionnelle et de l assurance contre les accidents du travail Mars 2003 préparé par : le D r Nicholas Forbath Médecine interne Addenda

Plus en détail

Programme contre le diabète. Aidez vos employés à prendre leur santé en main

Programme contre le diabète. Aidez vos employés à prendre leur santé en main Aidez vos employés à prendre leur santé en main Programme contre le diabète CibleSANTÉ Financière Sun Life Si la tendance se maintient, un Canadien sur trois sera diabétique ou prédiabétique d ici 2020

Plus en détail

Dépistage des facteurs de risque modifiables chez les adultes atteints d hypertension (Ensemble d indicateurs : Dispensateurs de soins de santé

Dépistage des facteurs de risque modifiables chez les adultes atteints d hypertension (Ensemble d indicateurs : Dispensateurs de soins de santé (Ensemble d indicateurs : Dispensateurs de soins de santé primaires) Définition Pourcentage des patients âgés de 18 ans et plus qui sont atteints d hypertension et qui ont subi tous les tests suivants

Plus en détail

Baromètre de la protection sociale Vague 3

Baromètre de la protection sociale Vague 3 pour Baromètre de la protection sociale Vague 3-2 ème conférence nationale de la protection sociale - Contacts : Frédéric Dabi Directeur Général Adjoint de l Ifop 10 avril 2013 Note méthodologique Etude

Plus en détail

1.3. Les principes de base en assurance invalidité

1.3. Les principes de base en assurance invalidité Chapitre 1 Mise en contexte de l assurance invalidité 17 1.3. Les principes de base en assurance invalidité Afin d'être en mesure de bien comprendre les notions relatives à l'assurance invalidité, il convient

Plus en détail

ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS DOUANIERS ET LE COMMERCE

ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS DOUANIERS ET LE COMMERCE ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS DOUANIERS ET LE COMMERCE RESTRICTED Spec(81)23 1 mai 1981 QUESTIONS ADMINISTRATIVES ET FINANCIERES Rémunération du personnel des services généraux et autres dépenses de personnel

Plus en détail

UNE RÉALISATION DE L OBSERVATOIRE DE LA SANTÉ DE LA PROVINCE DE LUXEMBOURG À L INITIATIVE DU DÉPUTÉ PROVINCIAL EN CHARGE DU PÔLE SOCIAL ET SANTÉ

UNE RÉALISATION DE L OBSERVATOIRE DE LA SANTÉ DE LA PROVINCE DE LUXEMBOURG À L INITIATIVE DU DÉPUTÉ PROVINCIAL EN CHARGE DU PÔLE SOCIAL ET SANTÉ C A H I E R S A N T É N 3 UNE RÉALISATION DE L OBSERVATOIRE DE LA SANTÉ DE LA PROVINCE DE LUXEMBOURG À L INITIATIVE DU DÉPUTÉ PROVINCIAL EN CHARGE DU PÔLE SOCIAL ET SANTÉ Préface Le diabète est en augmentation

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS. Que veut dire «étalement»? Que veut dire «valeur au rôle»? Que veut dire «valeur uniformisée»? Que veut dire «valeur ajustée»?

FOIRE AUX QUESTIONS. Que veut dire «étalement»? Que veut dire «valeur au rôle»? Que veut dire «valeur uniformisée»? Que veut dire «valeur ajustée»? Que veut dire «étalement»? FOIRE AUX QUESTIONS Lorsque l augmentation de la valeur foncière de la propriété depuis la dernière mise à jour du rôle peut être répartie sur plus d une année, on dit qu elle

Plus en détail

La santé des Canadiens

La santé des Canadiens La santé des Canadiens La santé d une personne est influencée par toute une série de facteurs, allant de sa composition génétique, à ses conditions de vie et de travail, et à la qualité et la disponibilité

Plus en détail

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients Équipe de la Recherche et de l analyse économique de BDC Juillet 213 DANS CE RAPPORT Le présent rapport est fondé sur une analyse statistique réalisée par Statistique Canada visant à évaluer l incidence

Plus en détail

Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose

Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose Professeur François SCHIELE Université de FRANCHE COMTE Service de Cardiologie 25000 BESANCON Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose L athérosclérose, les facteurs de risque, la prévention primaire

Plus en détail

LES SERVICES DE CRÉDIT ET D ÉPARGNE SONT-ILS EFFICACES CONTRE LA FAIM ET LA MALNUTRITION? REVUE BIBLIOGRAPHIQUE ET ANALYSE

LES SERVICES DE CRÉDIT ET D ÉPARGNE SONT-ILS EFFICACES CONTRE LA FAIM ET LA MALNUTRITION? REVUE BIBLIOGRAPHIQUE ET ANALYSE LES SERVICES DE CRÉDIT ET D ÉPARGNE SONT-ILS EFFICACES CONTRE LA FAIM ET LA MALNUTRITION? REVUE BIBLIOGRAPHIQUE ET ANALYSE Barbara MkNelly et Christopher Dunford Février 1996 Freedom from Hunger Article

Plus en détail

DEFICIENCES METABOLIQUES ET TROUBLES DE L ALIMENTATION. OBESITE DIABETE I et II

DEFICIENCES METABOLIQUES ET TROUBLES DE L ALIMENTATION. OBESITE DIABETE I et II DEFICIENCES METABOLIQUES ET TROUBLES DE L ALIMENTATION OBESITE DIABETE I et II 1 OBESITE 2 OBESITES DE GRADE III ou MORBIDE, espérance de vie limitée 3 INTRODUCTION 4 1. ELEMENTS DE PHYSIOLOGIE L adipocyte

Plus en détail

FOCUS «Les aînés et le CPAS»

FOCUS «Les aînés et le CPAS» FOCUS «Les aînés et le CPAS» Numéro 11 Mai 2015 1. Introduction En Belgique, 15,1% de la population vit sous le seuil de pauvreté. Ce pourcentage est encore plus important parmi les aînés : 18,4% des personnes

Plus en détail

Le stress au travail chez les prestateurs de soins de santé par Kathryn Wilkins

Le stress au travail chez les prestateurs de soins de santé par Kathryn Wilkins Le stress au travail chez les prestateurs de soins de santé 35 Le stress au travail chez les prestateurs de soins de santé par Kathryn Wilkins Mots-clés : santé au travail, charge de travail, professions

Plus en détail

Constat sur la mobilité des personnes dans la grande région de Montréal : Faits saillants révélés par l'enquête Origine-Destination 2008

Constat sur la mobilité des personnes dans la grande région de Montréal : Faits saillants révélés par l'enquête Origine-Destination 2008 Constat sur la mobilité des personnes dans la grande région de Montréal : Faits saillants révélés par l'enquête Origine-Destination 2008 Hubert Verreault, Agence métropolitaine de transport Daniel Bergeron,

Plus en détail

Prévenir... le risque cardiovasculaire

Prévenir... le risque cardiovasculaire Prévenir... le risque cardiovasculaire 10 Les facteurs de risque favorisant les maladies cardiovasculaires Les facteurs que l on ne choisit pas... L âge : le vieillissement contribue à augmenter le risque

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

Diabète, surcharge pondérale, hypertension artérielle et cholestérol

Diabète, surcharge pondérale, hypertension artérielle et cholestérol Santé et comportements dans la population saint-martinoise en 2013 Etude CONSANT Diabète, surcharge pondérale, hypertension artérielle et cholestérol Diabète Recherche de sucre dans le sang Huit individus

Plus en détail

LISTE DES INDICATEURS DE LAEKEN

LISTE DES INDICATEURS DE LAEKEN ANNEXE LISTE DES INDICATEURS DE LAEKEN Dans le cadre de son mandat pour 2001, le Comité de protection social (CPS) a présenté un rapport recommandant une série initiale de dix indicateurs primaires et

Plus en détail

Risque cardiovasculaire sous contrôle

Risque cardiovasculaire sous contrôle beawolf Risque cardiovasculaire sous contrôle Tous concernés! De quoi s'agit-il? Les accidents cardiovasculaires sont dus, le plus souvent, à la formation d un caillot venant boucher une artère du cœur

Plus en détail

Hausse immédiate du taux : pourquoi il est grand temps de hausser la taxe d accise sur le tabac

Hausse immédiate du taux : pourquoi il est grand temps de hausser la taxe d accise sur le tabac Hausse immédiate du taux : pourquoi il est grand temps de hausser la taxe d accise sur le tabac Association médicale canadienne Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des banques et du commerce

Plus en détail

Matières grasses, aliments à base de soja et santé cardiaque Faire le point sur les données scientifiques

Matières grasses, aliments à base de soja et santé cardiaque Faire le point sur les données scientifiques Matières grasses, aliments à base de soja et santé cardiaque Faire le point sur les données scientifiques Position officielle du comité consultatif scientifique d ENSA Introduction Depuis de nombreuses

Plus en détail

RELATION ENTRE LE NON HDL CAROTIDIENNE CHEZ LE DIABETIQUE DE

RELATION ENTRE LE NON HDL CAROTIDIENNE CHEZ LE DIABETIQUE DE CONGRES FRANCO-MAGHREBIN DE MEDECINE INTERNE 17 Mars Gammarth 2011 RELATION ENTRE LE NON HDL CHOLESTEROL ET ATHEROSCLEROSE CAROTIDIENNE CHEZ LE DIABETIQUE DE TYPE 2 Ben Ahmed I, Ben Dahmen F, Bouzaidi

Plus en détail

LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL

LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL Novembre 2006 Collecte, analyse des données et rédaction Nicaise Dovonou, agent de recherche en santé au travail, Direction de santé publique, Agence de la santé et des

Plus en détail

Santé en entreprise : une approche intégrée «Collaboration tripartite»

Santé en entreprise : une approche intégrée «Collaboration tripartite» Santé en entreprise : une approche intégrée «Collaboration tripartite» Zurich, le 26 août 2015 Valentin Hasler Promotion Santé Suisse valentin.hasler@promotionsante.ch Antoine Bonvin Office fédéral santé

Plus en détail

ÉVOLUTION FUTURE DE LA SANTÉ ET DES BESOINS EN ASSURANCE SOINS DE LONGUE DURÉE DES AÎNÉS AU QUÉBEC

ÉVOLUTION FUTURE DE LA SANTÉ ET DES BESOINS EN ASSURANCE SOINS DE LONGUE DURÉE DES AÎNÉS AU QUÉBEC ÉVOLUTION FUTURE DE LA SANTÉ ET DES BESOINS EN ASSURANCE SOINS DE LONGUE DURÉE DES AÎNÉS AU QUÉBEC Pierre-Carl Michaud, ESG UQAM, CIRPÉE, CIRANO et Chaire de recherche Industrielle Alliance sur les enjeux

Plus en détail

Un cardiologue vous parle

Un cardiologue vous parle Un cardiologue vous parle Martine Montigny, MD, M.Sc. Toutes les images de cette présentation ont été extraites sur Google et appartiennent à leur auteur Histoire vécue Monsieur Denis Faillant a 69 ans.

Plus en détail

Évolution de l'inflation par classe de revenu

Évolution de l'inflation par classe de revenu Bijlage/Annexe 4 DÉPARTEMENT DES ÉTUDES Évolution de l'inflation par classe de revenu. Introduction Dans le contexte des récentes fortes variations des prix des matières premières et de leurs impacts sur

Plus en détail

Une vision d avenir. Il était deux petits navires. Mise en contexte. Rapport Perrault. Forum des générations (2004) En bref...

Une vision d avenir. Il était deux petits navires. Mise en contexte. Rapport Perrault. Forum des générations (2004) En bref... Une vision d avenir Il était deux petits navires Alain Poirier, directeur national de santé publique et sous-ministre adjoint février 200 En bref... Mise en contexte Une mise en contexte Quelques données

Plus en détail

La taxe fédérale sur les produits et services (TPS)

La taxe fédérale sur les produits et services (TPS) Raj K. Chawla La taxe fédérale sur les produits et services (TPS) est entrée en vigueur en 1991. Contrairement à la taxe sur les ventes des fabricants qu elle a remplacée, laquelle était perçue seulement

Plus en détail

Pertinence et non-pertinence de la susceptibilité génétique pour l établissement de normes dans le cadre du contrôle des risques.

Pertinence et non-pertinence de la susceptibilité génétique pour l établissement de normes dans le cadre du contrôle des risques. Pertinence et non-pertinence de la susceptibilité génétique pour l établissement de normes dans le cadre du contrôle des risques. Rapport synthétique de la recherche PS/17 ( 1 ) K. Van Damme (coordinateur),

Plus en détail

LES MALADIES CARDIOMÉTABOLIQUES CHEZ LES SURVIVANTS DE LA LEUCÉMIE LYMPHOBLASTIQUE AIGUË PÉDIATRIQUE

LES MALADIES CARDIOMÉTABOLIQUES CHEZ LES SURVIVANTS DE LA LEUCÉMIE LYMPHOBLASTIQUE AIGUË PÉDIATRIQUE LES MALADIES CARDIOMÉTABOLIQUES CHEZ LES SURVIVANTS DE LA LEUCÉMIE LYMPHOBLASTIQUE AIGUË PÉDIATRIQUE ValérieMarcil, Ph.D., Dt.P. Colloque du mercredi 19 novembre 2014 GUÉRIR D UN CANCER PÉDIATRIQUE: QUELLE

Plus en détail

L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie. DANIEL RIGAUD CHU de Dijon

L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie. DANIEL RIGAUD CHU de Dijon L obésité et le diabète de type 2 en France : un défi pour la prochaine décennie DANIEL RIGAUD CHU de Dijon 46 Obésité : définition L obésité est définie comme un excès de masse grasse associée à un surcroît

Plus en détail

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE Introduction générale : L Homme, pour vivre, a besoin de se nourrir. La nutrition fait appel à différentes fonctions que sont l alimentation, la respiration

Plus en détail

Depuis l'ère industrielle, l'augmentation des maladies auto-immunes et maladies chroniques est en augmentation (1). De plus, le

Depuis l'ère industrielle, l'augmentation des maladies auto-immunes et maladies chroniques est en augmentation (1). De plus, le Depuis l'ère industrielle, l'augmentation des maladies auto-immunes et maladies chroniques est en augmentation (1). De plus, le rythme de vie et les habitudes alimventaires actuelles sont propices à l'apparition

Plus en détail

Conseil Consultatif Régional pour les Eaux Occidentales Septentrionales

Conseil Consultatif Régional pour les Eaux Occidentales Septentrionales Conseil Consultatif Régional pour les Eaux Occidentales Septentrionales AVIS en appui de la position de l Association Européenne des Organisations de Producteurs de Pêche (AEOP/EAPO) relatif aux mesures

Plus en détail

DÉFINITIONS - REPÈRES Un vocabulaire commun indispensable

DÉFINITIONS - REPÈRES Un vocabulaire commun indispensable DÉFINITIONS - REPÈRES Un vocabulaire commun indispensable Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) est l instance de référence en matière de nutrition.

Plus en détail

Tabagisme et syndrome métabolique

Tabagisme et syndrome métabolique Tabagisme et syndrome métabolique 6 ième Congrès de la SFT 9 nov. 2012 Ivan Berlin Département de Pharmacologie, Hôpital Pitié- Salpêtrière-Faculté de médicine, Université P.& M. Curie - INSERM U894, Paris,

Plus en détail

ICC 110 5. 28 février 2013 Original: français. Conseil international du Café 110 e Session 4 8 Mars 2013 Londres, Royaume Uni

ICC 110 5. 28 février 2013 Original: français. Conseil international du Café 110 e Session 4 8 Mars 2013 Londres, Royaume Uni ICC 110 5 28 février 2013 Original: français F Conseil international du Café 110 e Session 4 8 Mars 2013 Londres, Royaume Uni Les échanges mondiaux du café soluble Contexte Conformément aux objectifs de

Plus en détail

SURVEILLANCE DE LA MALADIE DE L YME. Région Limousin. Bulletin d'information n 1 Période de surveillance du 1 er avril au 30 septembre 2004

SURVEILLANCE DE LA MALADIE DE L YME. Région Limousin. Bulletin d'information n 1 Période de surveillance du 1 er avril au 30 septembre 2004 SURVEILLANCE DE LA MALADIE DE L YME Région Limousin Bulletin d'information n Période de surveillance du er avril au 30 septembre 004 avril à septembre 004 L'équipe de la Cire Centre-Ouest vous remercie

Plus en détail

Actif au RSI et retraité au Régime général - évolution de cette situation de cumul entre 2008 et 2010

Actif au RSI et retraité au Régime général - évolution de cette situation de cumul entre 2008 et 2010 Actif au RSI et retraité au - évolution de cette situation de cumul entre 2008 et 2010 Une étude menée en collaboration avec la CNAV C. Bac (Cnav) C. Gaudemer (RSI) Au cours de leur carrière, la plupart

Plus en détail

Atelier sur les rôles de l infirmière œuvrant auprès d une clientèle diabétique. Sylvie Gaudreau, inf. M.Sc. Présentation à l UQAT

Atelier sur les rôles de l infirmière œuvrant auprès d une clientèle diabétique. Sylvie Gaudreau, inf. M.Sc. Présentation à l UQAT Atelier sur les rôles de l infirmière œuvrant auprès d une clientèle diabétique Sylvie Gaudreau, inf. M.Sc. Présentation à l UQAT 23 octobre 2013 Présentation de la conférencière invitée Sylvie Gaudreau

Plus en détail

Site Web sur la PSS (régions et établissements) : indicateurs

Site Web sur la PSS (régions et établissements) : indicateurs Mai 2014 Site Web sur la PSS (régions et établissements) : indicateurs Comme nous l avons annoncé dans notre bulletin du 15 avril, l ICIS prévoit lancer son nouveau site Web interactif sur les données

Plus en détail

Un partenariat pour prévenir le diabète : courez et passez le relais!

Un partenariat pour prévenir le diabète : courez et passez le relais! Un partenariat pour prévenir le diabète : courez et passez le relais! A l origine, une même vision Entreprise de santé danoise, leader mondial du diabète, Novo Nordisk a pour objectif de vaincre, un jour,

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 Vivre avec un diabète de type 2 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce guide, La

Plus en détail

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est

Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est Bienvenue. J ai le grand plaisir aujourd hui d approfondir un sujet que nous avons commencé à explorer l année dernière. L an passé, Manuvie s est penchée ce que nous pourrions faire pour aider nos clients

Plus en détail

Pr A. Avignon Maladies Métaboliques CHU Montpellier. Obésités

Pr A. Avignon Maladies Métaboliques CHU Montpellier. Obésités Pr A. Avignon Maladies Métaboliques CHU Montpellier Obésités Qu est-ce que Manger? Nécessité Plaisir Gastronomie Interdits Santé Diététique SURCHARGE ALIMENTAIRE ALIMENTAIRE M. cardiovasculaires T malignes

Plus en détail

COMMENTAIRE IL NE FAUT PAS SE FIER AU TAUX DE CHÔMAGE POUR ÉVALUER L ÉTAT DU MARCHÉ DE L EMPLOI. Services économiques TD

COMMENTAIRE IL NE FAUT PAS SE FIER AU TAUX DE CHÔMAGE POUR ÉVALUER L ÉTAT DU MARCHÉ DE L EMPLOI. Services économiques TD COMMENTAIRE Services économiques TD IL NE FAUT PAS SE FIER AU TAUX DE CHÔMAGE POUR ÉVALUER L ÉTAT DU MARCHÉ DE L EMPLOI Points saillants Au cours de la dernière année, le taux de chômage au Canada est

Plus en détail

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014. Sommaire

Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014. Sommaire Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014 Ce mémoire est présenté par : Association canadienne des hygiénistes dentaires (ACHD) Sommaire La santé buccodentaire

Plus en détail

L impact causal de la survenue du cancer sur le parcours professionnel : l apport des données administratives

L impact causal de la survenue du cancer sur le parcours professionnel : l apport des données administratives 35 ièmes Journées des Économistes de la Santé Français, 5 et 6 décembre 2013, Créteil L impact causal de la survenue du cancer sur le parcours professionnel : l apport des données administratives T. Barnay

Plus en détail

Etude clinique pilote. du taux de cholestérol

Etude clinique pilote. du taux de cholestérol Etude clinique pilote sur la diminution naturelle du taux de cholestérol Documentation sur les applications réussies des recommandations du Dr Rath pour une meilleure Santé cellulaire Editeur: MR Publishing

Plus en détail

Travail sur le fichier. des adhérents de l'abf. Qui êtes-vous? par Delphine ANTOINE

Travail sur le fichier. des adhérents de l'abf. Qui êtes-vous? par Delphine ANTOINE Qui êtes-vous? Chaque année l'a.b.f. enregistre un nombre important de nouvelles adhésions. Mais au lieu d'augmenter les effectifs, ces nouveaux membres ne viennent guère que compléter les vides laissés

Plus en détail

Projet de mesure d indicateurs de qualité à. du groupe de médecine de famille (GMF) Montmagny. Jean-François Rancourt md 27 novembre 2012 2011 JASP

Projet de mesure d indicateurs de qualité à. du groupe de médecine de famille (GMF) Montmagny. Jean-François Rancourt md 27 novembre 2012 2011 JASP Projet de mesure d indicateurs de qualité à partir d un dossier médical électronique (DME) du groupe de médecine de famille (GMF) Montmagny Jean-François Rancourt md 27 novembre 2012 2011 JASP Début connaissance

Plus en détail

Fréquence, modalités, et déterminants de l éducation nutritionnelle en médecine générale : l étude Nutrimège

Fréquence, modalités, et déterminants de l éducation nutritionnelle en médecine générale : l étude Nutrimège Fréquence, modalités, et déterminants de l éducation nutritionnelle en médecine générale : l étude Nutrimège Dr Annabelle COVI-CROCHET Département de médecine générale Faculté de médecine de Créteil Introduction

Plus en détail

Impact métabolique des acides gras _. Importance du degré d insaturation

Impact métabolique des acides gras _. Importance du degré d insaturation Impact métabolique des acides gras _ Importance du degré d insaturation Dominique Hermier Unité 914, Paris Physiologie de la nutrition et du comportement alimentaire Plan Les familles d acides gras Acides

Plus en détail

Rapport annuel 2014-2015 de la médecin-hygiéniste en chef Loi sur la réglementation de l usage du tabac

Rapport annuel 2014-2015 de la médecin-hygiéniste en chef Loi sur la réglementation de l usage du tabac Rapport annuel 2014-2015 de la médecin-hygiéniste en chef Loi sur la réglementation de l usage du tabac Table des matières INTRODUCTION... 2 RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX SUR LA LOI SUR LA RÉGLEMENTATION DE

Plus en détail

Avis importants sur la portée des données

Avis importants sur la portée des données Avis importants sur la portée des données L ICIS saisit les données administratives, cliniques et démographiques sur les avortements provoqués effectués dans les unités de soins de courte durée et de chirurgie

Plus en détail

Prévalence Incidence. Dr. Xavier Lainé. Maladie 1

Prévalence Incidence. Dr. Xavier Lainé. Maladie 1 Prévalence Incidence Dr. Xavier Lainé Maladie 1 A quoi ça sert?? Prévalence Connaître l importance de l affection a un instant donné Incidence Projection estimée de l importance de l affection sur l avenir

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador 2014 Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour la province de Terre-Neuve-et-Labrador,

Plus en détail

dans le présent contexte que l activité physique et la nutrition.

dans le présent contexte que l activité physique et la nutrition. Contrat de santé sous forme de calendrier : un outil pour les professionnels de la santé Fiche No 48 pour intervenir avec les personnes âgées Haber D., and Looney C. (2000) Health Contract Calendars: A

Plus en détail

Le diabète et ses complications

Le diabète et ses complications Le diabète et ses complications Toujours plus de diabétiques De quoi s agit-il? On est diabétique lorsqu on a trop de sucre dans le sang. Normalement, notre taux de sucre dans le sang (glycémie) à jeûn

Plus en détail

Enquête d opinion en matière de santé auprès des professionnels de santé des Pays de Loire. Avril 2011

Enquête d opinion en matière de santé auprès des professionnels de santé des Pays de Loire. Avril 2011 Enquête d opinion en matière de santé auprès des professionnels de santé des Pays de Loire Avril 2011 Méthodologie L'étude s est déroulée par Internet du 24 février au 25 mars 2011. 1 691 professionnels

Plus en détail

Le rôle du réseau DIANEFRA dans la prévention du diabète de type 2. Docteur Michaël NEMORIN

Le rôle du réseau DIANEFRA dans la prévention du diabète de type 2. Docteur Michaël NEMORIN Journée de lancement du Centre Intégré Nord Francilien de Prise en charge de l Obésité de Le rôle du réseau DIANEFRA dans la prévention du diabète de type 2 Docteur Michaël NEMORIN DIANEFRA Président de

Plus en détail

Section 2 : Formulaires pour les entretiens, les prélèvements sanguins et la saisie des données Présentation générale

Section 2 : Formulaires pour les entretiens, les prélèvements sanguins et la saisie des données Présentation générale Section 2 : Formulaires pour les entretiens, les prélèvements sanguins et la saisie des données Présentation générale Introduction Cette section contient des modèles de documents qui peuvent être utilisés

Plus en détail

Réforme de l aide juridique

Réforme de l aide juridique Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées du Québec 8059, boulevard Saint-Michel Montréal (Québec), H1Z 3C9 Téléphone : (514) 729-6666 Télécopieur : (514) 729-6746 www.cam.org/fafmrq

Plus en détail

Chapitre II La régulation de la glycémie

Chapitre II La régulation de la glycémie Chapitre II La régulation de la glycémie Glycémie : concentration de glucose dans le sang valeur proche de 1g/L Hypoglycémie : perte de connaissance, troubles de la vue, voire coma. Hyperglycémie chronique

Plus en détail

DONNÉES PROBANTES CONCERNANT LES PRATIQUES EXEMPLAIRES EN MATIÈRE DE GESTION DE L INVALIDITÉ Sommaire

DONNÉES PROBANTES CONCERNANT LES PRATIQUES EXEMPLAIRES EN MATIÈRE DE GESTION DE L INVALIDITÉ Sommaire DONNÉES PROBANTES CONCERNANT LES PRATIQUES EXEMPLAIRES EN MATIÈRE DE GESTION DE L INVALIDITÉ Sommaire Citation: Thompson JM, MacLean MB. Données probantes concernant les pratiques exemplaires en matière

Plus en détail

L INFORMATION INFIRMIÈRE ET LA GESTION DU SAVOIR

L INFORMATION INFIRMIÈRE ET LA GESTION DU SAVOIR Énoncé de position L INFORMATION INFIRMIÈRE ET LA GESTION DU SAVOIR POSITION DE L AIIC L AIIC est d avis que la gestion de l information et la technologie des communications font partie intégrante de la

Plus en détail

Réalisé avec la collaboration du Dr Colas. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés.

Réalisé avec la collaboration du Dr Colas. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. Pour vous, jour après jour. - FRDBT00584 - Septembre 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS EUROPE Tout savoir sur son HbA1c Réalisé avec la collaboration du

Plus en détail

www.medecinechinoise.org

www.medecinechinoise.org L'observation clinique du diabète traité par soit la puncture, soit la moxibustion, soit la puncture associée à la moxibustion d un seul point d acupuncture Auteurs : LIAO Hui SO, XI Ping, CHEN Qiang,

Plus en détail

Comment prendre en compte les inégalités sociales de santé?

Comment prendre en compte les inégalités sociales de santé? Comment prendre en compte les inégalités sociales de santé? Thierry Lang Thierry Lang Inserm UPS UMR 1027 La consommation de tabac est un déterminant majeur de la mortalité en France 60,000 décès par an

Plus en détail

Les personnes handicapées ont les mêmes droits

Les personnes handicapées ont les mêmes droits Les personnes handicapées ont les mêmes droits La stratégie européenne 2010-2020 en faveur des personnes handicapées Commission européenne Égalité des droits, égalité des chances La valeur ajoutée européenne

Plus en détail

La dette des particuliers

La dette des particuliers L EMPLOI ET LE REVENU EN La dette des particuliers Si l économie et la population des États-Unis sont presque dix fois supérieures à celles du, les deux pays comportent plusieurs similitudes. Les deux

Plus en détail

véhicules de 3,5 % et une augmentation de 1 % du nombre de véhicules assurés. La Régie a trouvé ces hypothèses raisonnables.

véhicules de 3,5 % et une augmentation de 1 % du nombre de véhicules assurés. La Régie a trouvé ces hypothèses raisonnables. Sommaire Le 18 juin 2003, la Société d'assurance publique du Manitoba («la SAPM») a déposé auprès de la Régie des services publics («la Régie») une demande d'approbation des primes d'assurance-automobile

Plus en détail

DURISGuillaume@Fotolia.com. P A R T I E 1 Biologie appliquée

DURISGuillaume@Fotolia.com. P A R T I E 1 Biologie appliquée DURISGuillaume@Fotolia.com 1 P A R T I E 1 Biologie appliquée Glycémie TD 1 OBJECTIFS 1 Définitions Définir la glycémie et la glycosurie. Indiquer les variations de la glycémie au cours de la journée

Plus en détail

Aperçu de la délivrance des permis aux foyers de soins de longue durée

Aperçu de la délivrance des permis aux foyers de soins de longue durée Aperçu de la délivrance des permis aux foyers de soins de longue durée Préparé pour les séances de formation du ministère, des exploitants des FSLD et des RLISS Mars-avril 2015 Objectifs Donner un aperçu

Plus en détail

Prévenir... l alcoolisme

Prévenir... l alcoolisme Prévenir... l alcoolisme 8 Avec l alcool, faites-vous bon ménage ou mauvais usage? Vous faites bon ménage, si vous usez sans abuser (1) Consommateur ponctuel, vous ne buvez pas plus de 4 verres par occasion.

Plus en détail

Prévention des problèmes de santé et de sécurité attribuables au bruit dans les scieries

Prévention des problèmes de santé et de sécurité attribuables au bruit dans les scieries Prévention des problèmes de santé et de sécurité attribuables au bruit dans les scieries Vers un plan d action concertée Groupe de travail sur le programme d intervention sur le bruit dans les scieries

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE AUX ÉTATS-UNIS SERVICE ÉCONOMIQUE REGIONAL DE WASHINGTON

AMBASSADE DE FRANCE AUX ÉTATS-UNIS SERVICE ÉCONOMIQUE REGIONAL DE WASHINGTON Washington, le 5 février 2014 Objet : Mise en application de la loi de modernisation de sécurité sanitaire des aliments (FSMA - Food Safety Modernization Act) Détermination des aliments considérés à haut

Plus en détail

Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme

Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme Partie II : Maintien de l intégrité de l organisme Chapitre I : Mécanismes de l'homéostasie Introduction : exemple de la régulation de la glycémie Chez un sujet en bonne santé, la glycémie est d environ

Plus en détail

Jeunes âgés de 15 à 29 ans

Jeunes âgés de 15 à 29 ans P a g e 1 PROFIL DE SEGMENT DE CLIENTÈLE Jeunes âgés de 15 à 29 ans Ontario Avril 2014 P a g e 2 TABLE DES MATIÈRES ACRONYMES... 3 LISTE DES ILLUSTRATIONS... 3 LISTE DES TABLEAUX... 3 À PROPOS DU PROFIL

Plus en détail

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques Résultats de l étude ntred 2007 EÉCHANTILLON NATIONAL TÉMOIN REPRÉSENTATIF DES PERSONNES DIABÉTIQUES Le diabète est une maladie chronique de plus en plus fréquente, qui touche en France plus de 2 millions

Plus en détail

Thème I Qu est-ce que le droit?

Thème I Qu est-ce que le droit? Objectifs du chapitre : - Identifier les sources de droit - Comprendre la hiérarchie des sources de droit Découverte 1 : les sources communautaires du droit Les femmes paieront bientôt leur assurance auto

Plus en détail

4.04 Division des politiques et des services de protection du consommateur

4.04 Division des politiques et des services de protection du consommateur Chapitre 4 Section Ministère des Services aux consommateurs et aux entreprises 4.04 Division des politiques et des services de protection du consommateur (Suivi des vérifications de l optimisation des

Plus en détail

Diabète sucré. du chien et du chat

Diabète sucré. du chien et du chat Diabète sucré du chien et du chat Diabète sucré du chien et du chat Le diabète sucré est une maladie bien connue chez l homme. Ce que l on ne sait pas toujours c est qu elle peut toucher également nos

Plus en détail

LA SANTÉ FINANCIÈRE DE VOTRE ENTREPRISE EST INTIMEMENT LIÉE À LA SANTÉ DE VOS EMPLOYÉS

LA SANTÉ FINANCIÈRE DE VOTRE ENTREPRISE EST INTIMEMENT LIÉE À LA SANTÉ DE VOS EMPLOYÉS LA SANTÉ FINANCIÈRE DE VOTRE ENTREPRISE EST INTIMEMENT LIÉE À LA SANTÉ DE VOS EMPLOYÉS Il peut paraître à première vue difficile de quantifier les retours sur investissements d un programme de santé en

Plus en détail

SOFMER Toulouse 18-20 octobre 2012. Les bienfaits de la marche sur la santé. Jehan Lecocq

SOFMER Toulouse 18-20 octobre 2012. Les bienfaits de la marche sur la santé. Jehan Lecocq SOFMER Toulouse 18-20 octobre 2012 Les bienfaits de la marche sur la santé. Jehan Lecocq SANTÉ "La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une

Plus en détail

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2)

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2) Les informations présentées dans ce document ont été regroupées par Paul Martel, coordonnateur régional dans le cadre du Plan d action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées

Plus en détail

Baisse de la part de marché de la bière

Baisse de la part de marché de la bière Contrôle et vente des boissons alcoolisées, pour l'exercice se terminant le 31 mars 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 4 mai 2015 Au cours de l'exercice se terminant le 31

Plus en détail

PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE

PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE SERVICE D'ENDOCRINOLOGIE-NUTRITION DIABETOLOGIE ET MEDECINE INTERNE Unité d'education du Diabète Unité de soins : 03.82.55.89.35 Secrétariat : 03.82.55.89.22 FAX : 03.82.55.89.18 PETIT LEXIQUE DU DIABETIQUE

Plus en détail