MÉTALLURGIE ET TRAVAIL DES MÉTAUX RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS,

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MÉTALLURGIE ET TRAVAIL DES MÉTAUX RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS,"

Transcription

1 MÉTALLURGIE ET TRAVAIL DES MÉTAUX RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, les choix gagnants

2 MÉTALLURGIE ET TRAVAIL DES MÉTAUX PRÉVENIR ET VALORISER LES DÉCHETS UNE STRATÉGIE TRIPLEMENT RENTABLE La prévention des déchets permet de concilier bénéfices économiques et protection de l environnement. Tout déchet a effectivement un coût direct (gestion interne et externe, manutention, enlèvement ) et indirect (production, pollution ). Si produire moins de déchets permet de réaliser de réelles économies, comme le prouvent les témoignages des pionniers de la prévention, l impact écologique s en trouve logiquement allégé! Néanmoins, cela peut s avérer difficile voire impossible et nécessite alors de réfléchir à la valorisation de ces déchets en recourant à des filières de récupération et de traitement qui permettent de réelles économies de matière première. Enfin, la prévention et la valorisation relève d une politique de gestion globale qui constitue un projet fédérateur au sein de l entreprise et contribue à améliorer son image, mais aussi, selon les contextes, sa propreté, tout en réduisant parfois également certains risques pour les personnels. S engager dans une stratégie de gestion des déchets associant prévention et valorisation est à la portée de tous. Voici donc quelques pistes pour vous permettre de construire un plan d actions, adapté à votre activité et votre mode de fonctionnement. PRINCIPAUX REPÈRES Quelques chiffres clés en France CA annuel de 376 milliards d euros Environ salariés Environ entreprises 92 % des entreprises ont moins de 20 salariés (Source : kompass) Activités concernées L industrie de la métallurgie et du travail des métaux comprend les sous activités 24 et 25 selon la codification APE (2008).

3 Enjeux prioritaires : réduction des déchets dangereux et de la consommation de matières premières Le secteur de la métallurgie et du travail des métaux génère annuellement près de 3,1 millions de tonnes de déchets composés de 77 % de DIND (Déchets Industriels Non Dangereux) et 23 % de DID (Déchets Industriels Dangereux) 1. La réduction à la source des DID, notamment en substituant aux produits nocifs des produits non dangereux, est d autant plus d actualité qu une nouvelle réglementation liée à l utilisation de produits chimiques (REACH) a été mise en place. De plus, la diminution des consommations de matières premières s impose, notamment en raison de l envolée de leur coût. Les fonderies métaux produisent principalement les déchets suivants : scories, laitiers, poussières, fines, sables et crasses. Dans les autres secteurs, la part des métaux dans le gisement global des déchets est supérieure à 30 %. 1 Source : Enquête 2005 ADEME sur les déchets d entreprises des Établissements industriels et commerciaux de 10 salariés et plus. Mesures réglementaires, les notions à connaître Déchets et filières adaptées Vous êtes responsable de l élimination de vos déchets dans des filières adaptées. Depuis juillet 2002, il est interdit d enfouir des déchets valorisables. En cas de gestion non-conforme, la responsabilité civile et pénale du producteur peut être engagée. De plus, si votre entreprise est une ICPE (Installations Classées pour la Protection de l Environnement, soumise à déclaration ou autorisation), elle doit se conformer aux exigences des arrêtés spécifiques à votre activité. Attention aux déchets dangereux N oubliez pas que les déchets dangereux doivent être éliminés dans des installations spécifiques. Vous devez donc vous assurer que le prestataire élimine vos déchets de manière conforme. Demandez un Bordereau de Suivi de Déchets Dangereux (BSDD) que le prestataire est obligé de fournir et que vous devez conserver 5 ans. Ce BSDD assure la traçabilité complète de votre déchet, de sa production jusqu à son traitement final. Les déchets d emballage Vous devez valoriser vos déchets d emballages «carton», «bois», «plastique» et «métal». Références réglementaires Articles L et suivants du Code de l environnement Articles L 121-2, L et L du Code pénal Articles R à R du Code de l environnement COMPOSITION DES DÉCHETS ISSUS DES 19 ENTREPRISES DE LA MÉTALLURGIE PARTICIPANT À L OPÉRATION «OBJECTIFS DÉCHETS - 10 %» EN 2006 Remarques Si la part des métaux (21 %) est faible, ceci s explique par la forte présence d entreprises de fonderie.

4 RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, les gestes gagna Déchets dangereux Supprimer ou réduire l utilisation des produits nocifs Une entreprise de décolletage a remplacé totalement l utilisation du trichloréthylène par une lessive aqueuse non polluante, adaptée aux huiles entières. Un fabricant de ressorts d embrayage a remplacé ses solvants de dégraissage par des fontaines biologiques ; cela a permis de réduire de près d une tonne par an la production de déchets dangereux. Une entreprise recycle ses poussières de fusion en métal par «briquetage» (agglomération des poussières avec un liant), procédé qui permet de recycler 285 tonnes de poussières en moins d un an. Modifier son process En modifiant son procédé de lavage des essieux, une entreprise de réparation et de maintenance de matériels ferroviaires roulants a remplacé l utilisation de White Spirit par un nettoyage à l eau en haute pression. Elle a investi dans un nouveau séparateur à graisses. Remplacer les absorbants jetables par des absorbants réutilisables Une entreprise de marquage métallique, de tôlerie, a remplacé l utilisation de papiers absorbants par les chiffons réutilisables ; les chiffons souillés sont récupérés et nettoyés par un prestataire extérieur Régénérer vos solvants et vos huiles usagées Une entreprise de transformation des métaux a supprimé totalement l utilisation du trichloréthylène et mis en place un circuit de régénération du nouveau solvant en partenariat avec le fournisseur. Une entreprise de fabrication de profils de structure a investi dans un distillateur pour réutiliser les huiles usagées hydrauliques. Elles sont ainsi régénérées en interne. Les quantités à éliminer ont été divisées par 3. Collecter sélectivement vos déchets dangereux diffus Les huiles minérales issues des machines, les chiffons souillés issus du nettoyage des pièces, les filtres souillés issus des aspirations. Actions facilement accessibles (ou premières étapes) Actions nécessitant un investissement en temps ou argent supplémentaire Actions à investir sur du long terme pour des raisons soit financières soit innovantes

5 MÉTALLURGIE ET TRAVAIL DES MÉTAUX nts PISTES D ACTIONS Déchets métalliques Optimiser votre process Grâce à la modification de ses logiciels de découpe, un fabricant de radiateurs a réduit de 20 % la surface tronçonnée et de 5 % les chutes de tubes. Résultats : la production de déchets de métaux/radiateur est passée de 2,49 kg à 2,37 kg. En combinant des pièces pour plusieurs produits sur une même feuille métallique, une entreprise a réduit ses chutes de découpe. Une entreprise a diminué ses déchets métalliques en supprimant une étape de finition superflue. Décrire les modes opératoires et définir les actions correctives en cas de problème pour limiter les pertes. Réutiliser les emballages en interne Optimiser la maintenance grâce à un plan de prévention dédié Éviter les pannes, suivre et contrôler la production de chutes afin d alerter en cas de production trop importante. Un fabricant de ressorts d embrayages a formé ses opérateurs sur chaîne pour améliorer les réglages des machines et limiter les rebuts. Le suivi de l évolution des quantités de rebuts permet de constater une baisse importante des chutes d acier, à activité constante. Réutiliser les chutes ou les produits non-conformes dans la production Les chutes métalliques d une entreprise de transformation des métaux sont utilisées pour la découpe de plus petites pièces. Un fabricant de radiateurs remet les produits non conformes dans le circuit de production. Nous avions des pratiques en matière de gestion des déchets qui nécessitaient d être révisées et adaptées à l environnement moderne dans lequel nous nous trouvons. Ce projet est une réussite sur ce point. Vincent DI CERBO, coordinateur ESS PECHINEY AVIATUBE, 284 salariés Réduire les déchets dangereux et s adapter à l environnement moderne 2 actions fortes ont été menées : la réduction des quantités de déchets et celle de leur nocivité. Nous avons supprimé le trichloréthylène, remplacé par une lessive aqueuse, soit une diminution annuelle de 100 tonnes des déchets de trichloréthylène et de 15 tonnes de déchets chlorés. Nous avons investi dans un distillateur permettant de réutiliser les huiles minérales hydrauliques en interne ; les quantités d huiles à évacuer DIVISION PAR 3 DU TONNAGE DE DÉCHETS sont divisées par 3. En conclusion, en 3 ans, le tonnage de déchets non valorisés a été divisé par 3, passant de 300 tonnes en 2003 à 110 en 2006, et le coût externe de gestion des déchets a été divisé par 2, passant de 200 / t en 2003 à 88 / t en 2006.

6 Rechercher des filières de valorisation pour l ensemble des chutes de fabrication Négocier des recettes Une entreprise de fabrication de postes «haute tension» a mis en place le tri de ses câbles en cuivre (gisement : 600 kg/an) et de ses câbles d aluminium (gisement : kg/an). Caractériser les déchets afin de rechercher de nouvelles filières de valorisation Dans une fonderie, la caractérisation des déchets selon les normes existantes a mis en évidence le fait que les sables brûlés sont proches des caractéristiques de déchets inertes. Ils répondent aux critères d acceptation de filières de valorisation. Une entreprise de production d alliages d aluminium, au lieu d envoyer ses poussières de filtration en centre de stockage de déchets ultimes de classe 1, a trouvé une filière de valorisation allemande. Cela lui a permis de faire des économies sur le traitement des déchets. Emballages Limiter les volumes d emballages à l expédition des produits finis et favoriser les emballages recyclables. Réutiliser les emballages en interne Grâce à un broyeur à carton, un fabricant de pièces de frottement réutilise ses emballages «carton» et ceux des entreprises voisines en éléments de calage pour l expédition de ses produits. Un fabricant de poulies pour véhicules a négocié l utilisation d emballages «navette» avec ses fournisseurs. Résultat : suppression de l utilisation de 52 palettes/semaine et de 0,5 t de carton/mois. Questionner les fournisseurs pour la reprise de vos emballages (big-bags, palettes...) Une entreprise de transformation des métaux a développé la rotation des emballages «carton» avec ses fournisseurs (- 45 % d emballages). Optimiser le conditionnement Demande aux fournisseurs d éviter les emballages inutiles. S organiser pour favoriser les livraisons en vrac ou en contenant plus volumineux. Trier les déchets d emballages par catégorie. Faire appel à un prestataire privé pour les envoyer vers une filière de recyclage Alors qu il recevait ses matières premières en big-bags et sur palettes, un fabricant de lingots de laiton, en partenariat avec son fournisseur, a supprimé les palettes. Gestion collective des déchets Contacter vos syndicats professionnels ou vos chambres consulaires ou le gestionnaire de votre zone d activité afin d étudier ou de rejoindre une gestion collective de déchets spécifiques Pour valoriser vos déchets en optimisant les coûts, vous pouvez vous grouper avec d autres entreprises (proche localement ou du même secteur) produisant des déchets similaires et ayant la volonté de s associer pour retenir un prestataire commun pour optimiser la valorisation du déchet. Des fonderies se sont regroupées afin d atteindre un volume de sables suffisants pour intéresser un centre de valorisation.

7 IMPLIQUER LE PERSONNEL ET METTRE EN PLACE DE NOUVEAUX OUTILS Nous avons modifié nos logiciels de découpe : en changeant nos plans de découpe et les types de métaux utilisés, nous avons réduit, au poste de la tronçonneuse, de 20 % la surface tronçonnée et de 5 % les chutes de tubes pour la scie. Nous avons MOINS DE CHUTES, MOINS DE REBUTS optimisé le système de bouchonnage des radiateurs. Ces changements techniques ont été accompagnés par une sensibilisation du personnel et une discussion avec nos fournisseurs. Nous avons réfléchi pour réintroduire les radiateurs non conformes dans le circuit afin de supprimer les rebuts. Nous avons travaillé également sur la valorisation des petits métaux lourds. Ces actions ont été fortement accompagnées par le directeur de l entreprise. L objectif à atteindre est un facteur de motivation qui nécessite la mise en place d outils nécessaires au suivi. Le coût de cette opération s évalue en temps passé par le responsable environnement et par l équipe conception à la recherche de solutions, à la communication auprès des salariés, aux réunions d organisation et au suivi des actions mises en place. Il y a une réelle importance de l organisation, du suivi, de la communication (formation, affiches ), de l implication de la direction et de personnes volontaires dans les groupes, de la disponibilité et de la motivation du responsable environnement. Vanessa GLASSON, responsable sécurité environnement FINIMETAL, 198 salariés, Fabrication de radiateurs en acier et électriques Organisation, suivi et communication dans l entreprise des actions mises en œuvre Sensibiliser le personnel Sensibiliser à la gestion des déchets et aux nouvelles pratiques pour accompagner la démarche environnementale et le changement de comportement. Créer des outils pour une organisation pratique et optimisée L adoption d un code couleur par bac pour chaque catégorie de déchets évite les erreurs de tri. Pour vérifier et constater les efforts mis en place, un établissement compile sur un tableau les indicateurs de suivi (exemple : nombre de bacs enlevés ou tonnage collecté par catégorie de déchets) et communique en réunion de personnel les résultats en soulignant les bonnes pratiques et celles où des progrès peuvent être encore attendus. Grâce à l installation d une presse à carton, une entreprise évite les rotations trop fréquentes et optimise la place disponible. Contractualiser avec des prestataires «déchets» proposant des filières de valorisation Rédiger un cahier des charges précis pour l enlèvement et l élimination des déchets et consulter les prestataires locaux. Pérenniser les actions grâce à un plan d actions Il permet de s assurer de l appropriation de la démarche par l ensemble du personnel (sensibilisation, communication, formation), et d évaluer l application des bonnes pratiques (suivi d indicateurs économiques, environnementaux via des tableaux de bord, suivi des prestataires, bilan annuel ). Intégration de l environnement dans votre organisation Intégrer des critères environnementaux dans le choix des prestataires et des fournisseurs Acheter des matières premières ayant moins d impact sur l environnement en privilégiant les produits éco-labellisés de type NF environnement. Valoriser les actions auprès des clients et faire de son engagement un argument commercial Certifications ISO , labels, chartes environnementales, affichage environnemental produit

8 Où trouver des solutions? Selon vos problématiques et vos besoins, il est possible de solliciter des conseils ou de trouver des solutions auprès de différents interlocuteurs. Solutions techniques UIMM - Union des industries et métiers de la métallurgie CETIM - Centre Technique des industries mécaniques CTDEC - Centre Technique de l industrie du décolletage CTIF - Centre Technique des industries de la fonderie FEDEM Fédération des entreprises des métaux non ferreux FIM - Fédération des industries mécaniques ADEME- Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Énergie - Guide ADEME Entreprises : comment bien gérer vos déchets? - Clic ADEME entreprises : Outil d aide à la communication sur le tri des déchets - Guide des déchets de l activité Tertiaire et des bureaux Synthèse et bilan de l opération «objectif - 10 %» Centre National d Innovation pour le Développement Durable et l Environnement dans les petites entreprises Conseils d un chargé de mission «environnement» Chambres consulaires Chambres de Commerce et d Industrie Chambres de Métiers et de l Artisanat Fédérations professionnelles Recherche de prestataires spécialisés FEDEREC : Fédération des entreprises du recyclage FNADE : Fédération nationale des activités de dépollution et de l environnement (pour la région Rhône-Alpes) Réglementation Ministère de l Écologie, de l Environnement, du Développement Durable et de l Aménagement du Territoire : L ADEME remercie le réseau objectif environnement en Rhône-Alpes et les centres techniques pour leur participation à la construction de cette fiche. imprimé sur papier écolabellisé 100 % recyclé avec des encres végétales chez un imprimeur imprim vert - crédits photographiques : Roman Milert - Fotolia.com

PLASTURGIE RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS,

PLASTURGIE RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, PLASTURGIE RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, les choix gagnants PLASTURGIE PRÉVENIR ET VALORISER LES DÉCHETS UNE STRATÉGIE TRIPLEMENT RENTABLE La prévention des déchets permet de concilier bénéfices économiques

Plus en détail

RÉPARATION AUTOMOBILE ET TRANSPORT RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS,

RÉPARATION AUTOMOBILE ET TRANSPORT RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, RÉPARATION AUTOMOBILE ET TRANSPORT RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, les choix gagnants RÉPARATION AUTOMOBILE ET TRANSPORT PRÉVENIR ET VALORISER LES DÉCHETS UNE STRATÉGIE TRIPLEMENT RENTABLE La prévention

Plus en détail

INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS,

INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, les choix gagnants INDUSTRIES AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES PRÉVENIR ET VALORISER LES DÉCHETS UNE STRATÉGIE TRIPLEMENT RENTABLE

Plus en détail

des activités du tertiaire

des activités du tertiaire GUIDE de gestion des déchets des activités du tertiaire PRÉVENIR ET VALORISER LES DÉCHETS : une stratégie triplement rentable Tout déchet a un coût direct (manutention, enlèvement ) et indirect (production,

Plus en détail

Fiche Bilan Final PLASTYL. Reportage photo sur l'entreprise : pages 5 & 6. Année 1 Année 2 Année 3 Variation. Taux de 100% 0,08

Fiche Bilan Final PLASTYL. Reportage photo sur l'entreprise : pages 5 & 6. Année 1 Année 2 Année 3 Variation. Taux de 100% 0,08 PLASTYL ILE-DE-FRANCE (78) Activité : Industrie du caoutchouc et des plastiques (Fabrication de films et feuilles en polystyrène) Effectif 2006 : 17 Chiffres d affaires 2006 : 5 000 K Euros Principales

Plus en détail

Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques

Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques Gestion des déchets de chantier, Les bonnes pratiques Conférences thématiques 17 et 18 novembre 2014 1 Mot d introduction 2 Cadrage général de la gestion des déchets de chantiers, responsabilités des différents

Plus en détail

Réduction des déchets

Réduction des déchets Réduction des déchets ADEME Direction régionale des Pays de la Loire Nantes Philippe VINCENT philippe.vincent@ademe.fr Niveaux d intervention Actions AMONT Limiter les quantités reçues Limiter les masses

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS UN CHANTIER D AVENIR Direction Départementale de l Equipement de la Sarthe Décembre 2002 DÉCHETS DU BTP : DE NOUVEAUX COMPORTEMENTS A ADOPTER Le

Plus en détail

Objectif : Améliorer quotidiennement le comportement environnemental de Depac.

Objectif : Améliorer quotidiennement le comportement environnemental de Depac. Objectif : Améliorer quotidiennement le comportement environnemental de Depac. Mise en ligne sur : www.depac.fr Descriptif : La Politique responsable de la société DEPAC est organisée autour de 4 axes

Plus en détail

Fiche Bilan Final PURE IMPRESSION. Reportage photo sur l'entreprise : pages 5 & 6. Année 1 Année 2 Année 3 Variation 1,49

Fiche Bilan Final PURE IMPRESSION. Reportage photo sur l'entreprise : pages 5 & 6. Année 1 Année 2 Année 3 Variation 1,49 PURE IMPRESSION LANGUEDOC-ROUSSILLON (34) Activité : Industrie du papier et du carton, édition et imprimerie (Pré-presse, édition professionnelle, impression numérique) Effectif 2006 : 50 Chiffres d affaires

Plus en détail

SOCIETE SAMSIC ECO CONCEPTION D UN SERVICE DE NETTOYAGE INDUSTRIEL BILAN APPEL A PROJET RECHERCHE EN ECO CONCEPTION 2008.

SOCIETE SAMSIC ECO CONCEPTION D UN SERVICE DE NETTOYAGE INDUSTRIEL BILAN APPEL A PROJET RECHERCHE EN ECO CONCEPTION 2008. BILAN APPEL A PROJET RECHERCHE EN ECO CONCEPTION 2008 SOCIETE SAMSIC ECO CONCEPTION D UN SERVICE DE NETTOYAGE INDUSTRIEL Pourquoi agir Pour les acheteurs publics et privés, les attentes en matière d hygiène

Plus en détail

Fiche Bilan Final SATA. Reportage photo sur l'entreprise : pages 5 & 6. Année 1 Année 2 Année 3 Variation 19,80

Fiche Bilan Final SATA. Reportage photo sur l'entreprise : pages 5 & 6. Année 1 Année 2 Année 3 Variation 19,80 SATA ALSACE (67) Activité : Métallurgie et travail des métaux (Fabrication de ressorts d'embrayages pour l'automobile) Effectif 2006 : 94 Chiffres d affaires 2006 : 10 331 K Euros Principales certifications

Plus en détail

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Charte environnement Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Située à coté d un site naturel sensible, avec le recyclage au cœur de l histoire et de l activité

Plus en détail

Gael GRAVEZ. Accompagnement et Formation. Gestion et Optimisation des Flux de Déchets.

Gael GRAVEZ. Accompagnement et Formation. Gestion et Optimisation des Flux de Déchets. Accompagnement et Formation Gestion et Optimisation des Flux de Déchets. Mode Opératoire I. Réalisation de l Audit interne. II. Elaboration du Projet d Optimisation. III. Mise en place et Suivi du Plan

Plus en détail

Déchets dangereux dans l entreprise

Déchets dangereux dans l entreprise Déchets dangereux dans l entreprise Pe! é t i r u c é s z e s n Déchets dangereux Les déchets dangereux sont présents dans toutes les activités industrielles! Chaque année, les entreprises industrielles,

Plus en détail

AUTO- DIAGNOSTIC. Pour juger vous-même... Fiche n 1. ECO-Guide MÉTIERS DE L IMPRIMERIE

AUTO- DIAGNOSTIC. Pour juger vous-même... Fiche n 1. ECO-Guide MÉTIERS DE L IMPRIMERIE Fiche n 1 ECO-Guide MÉTIERS DE L IMPRIMERIE AUTO- DIAGNOSTIC Pour juger vous-même... Avant de lire cet Eco-guide, évaluez la situation de votre entreprise en matière de prise en compte de l environnement.

Plus en détail

Mise en œuvre et suivi de l ISO 14001 sur l établissement COGEMA Cadarache

Mise en œuvre et suivi de l ISO 14001 sur l établissement COGEMA Cadarache COGEMA Mise en œuvre et suivi de l ISO 14001 sur l établissement COGEMA Cadarache Roger FANTON Chef des services QSSE Directeur Adjoint Journées SFRP, les 17 et 18 novembre 2005 COGEMA L'énergie, cœur

Plus en détail

Gestion des déchets dangereux dans les entreprises

Gestion des déchets dangereux dans les entreprises Actualités Gestion des déchets dangereux dans les entreprises Avril 2012 - Fiche n 1 Rédigée par Margot Liatard CCIR Champagne-Ardenne Qu est ce qu un déchet dangereux? Les déchets dangereux sont des déchets

Plus en détail

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 L entreprise Professionnel dans la collecte, le traitement et la valorisation de déchets industriels depuis plus de 80 ans

Plus en détail

Réunion d information sur les déchets Pompes SALMSON

Réunion d information sur les déchets Pompes SALMSON Réunion d information sur les déchets Pompes SALMSON Sommaire Présentation de la société Pompes SALMSON Salmson et l Environnement Salmson et la gestion des déchets Organisation Répartition des déchets

Plus en détail

Charte qualité concernant la gestion des déchets de chantier du Lot 05/07/12

Charte qualité concernant la gestion des déchets de chantier du Lot 05/07/12 Charte Qualité Gestion des déchets de chantier du Lot Entre les représentants des organismes signataires de cette charte, il a été convenu et arrêté ce qui suit: Article 1 : Objectifs du partenariat :

Plus en détail

CHARVET et l Environnement

CHARVET et l Environnement CHARVET et l Environnement L entreprise Charvet est située au bord du lac de Paladru, à deux pas du massif de la Chartreuse. Dans un territoire protégé, au milieu d une commune rurale, Charvet a depuis

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition de l emploi Le titulaire de la spécialité gestion des pollutions et protection de l environnement de baccalauréat professionnel est un professionnel

Plus en détail

CHARTE CHANTIER PROPRE

CHARTE CHANTIER PROPRE CHARTE CHANTIER PROPRE Annexe 1 du CCAP CONSTRUCTION D'UN IMMEUBLE DE 25 LOGEMENTS Rue Sylvain Girerd 42160 BONSON N 2016*0107*01 Avril 2016 1 Sommaire Article 1 : DEFINITION DES OBJECTIFS... 3 Article

Plus en détail

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles G. Filières de valorisation et de traitement Tt détenteur de déchet est responsable du déchet jusqu à son élimination finale Ts rejets dans l eau, dépôts sauvages et brûlages sont rigreusement interdits.

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION SPÉCIALISÉ DANS LE RECYCLAGE AUTOMOBILE LE GUIDE FORMATION DÉPOLLUTION, DÉMONTAGE ET RECYCLAGE AUTOMOBILE

CENTRE DE FORMATION SPÉCIALISÉ DANS LE RECYCLAGE AUTOMOBILE LE GUIDE FORMATION DÉPOLLUTION, DÉMONTAGE ET RECYCLAGE AUTOMOBILE CENTRE DE FORMATION SPÉCIALISÉ DANS LE RECYCLAGE AUTOMOBILE LE GUIDE FORMATION DÉPOLLUTION, DÉMONTAGE ET RECYCLAGE AUTOMOBILE UN ATOUT POUR VOTRE PERFORMANCE ÉDITION 2014 Re-source Engineering Solutions

Plus en détail

l impression éco-responsable

l impression éco-responsable l impression éco-responsable OTT Imprimeurs a confirmé en novembre 2010 son engagement dans le développement durable par la Certification ISO 14001 et devient ainsi un imprimeur de référence quant aux

Plus en détail

Industries graphiques et environnement La marque Imprim Vert

Industries graphiques et environnement La marque Imprim Vert Industries graphiques et environnement La marque Imprim Vert «Effluents non domestiques» Mardi 12 juillet 2011 àl ASCOMADE Julien RAVEREAU Ingénieur Environnement / Sécurité 01.44.08.64.41 julien.ravereau@com

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action Le Développement Durable chez Europe Services Propreté De la parole à l action Le mot des Présidents EUROPE SERVICES GROUPE, acteur de référence dans les services liés à l environnement, a engagé ses trois

Plus en détail

Le plan régional de prévention des déchets et les déchets des activités de bureaux

Le plan régional de prévention des déchets et les déchets des activités de bureaux Le plan régional de prévention des déchets et les déchets des activités de bureaux Anne Sophie de Kerangal Responsable du Service prévention et gestion des déchets Région Ile-de-France Jeudi 7 Avril 2011

Plus en détail

UWE 13 décembre 2013. De la problématique des déchets vers un processus de gestion intégré

UWE 13 décembre 2013. De la problématique des déchets vers un processus de gestion intégré UWE 13 décembre 2013 De la problématique des déchets vers un processus de gestion intégré BAILLIEN Jean-Marc Direction Industrielle CMI GROUPE Introduction : CMI CMI trouve son origine au 19 ème siècle.

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main Le développement durable au cœur de la stratégie d Assa Abloy 2 de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

LE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL

LE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL Fiche n 10 ECO-Guide MÉTIERS DE L IMPRIMERIE LE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL Pour faire de l environnement une seconde nature Dans cette fiche sont présentés les objectifs du management environnemental ainsi

Plus en détail

Gestion des déchets. Rapport de stage «Master II Gestion de l environnement Université Bordeaux4 June SOLNICA Année 2010-2011. Mardi 11 Octobre 2011

Gestion des déchets. Rapport de stage «Master II Gestion de l environnement Université Bordeaux4 June SOLNICA Année 2010-2011. Mardi 11 Octobre 2011 Gestion des déchets Rapport de stage «Master II Gestion de l environnement Université Bordeaux4 June SOLNICA Année 2010-2011 1 Mardi 11 Octobre 2011 Pourquoi gérer ces déchets? Objectif : - Réduire les

Plus en détail

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :...

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :... Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Chantier :......... Trame du SOSED Bâtiment Schéma d Organisation et de Suivi de l Évacuation des Déchets 1) Objet du SOSED Le SOSED (Schéma d Organisation

Plus en détail

Le Recyclage du POLYETHYLENE BASSE DENSITE en France

Le Recyclage du POLYETHYLENE BASSE DENSITE en France Le Recyclage du POLYETHYLENE BASSE DENSITE en France SOPAVE Société Anonyme créée en 1986 Filiale du groupe belge UMICORE Deux métiers complémentaires : RECYCLAGEdes films en polyéthylène ET TRANSFORMATION

Plus en détail

DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination

DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination DECHETS DE CHANTIER DU BTP : Nomenclature et Elimination INERTES Les déchets actuellement considérés comme inertes en France et stockés comme tels sont des déchets suivants : Filières d élimination ou

Plus en détail

Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux. Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux?

Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux. Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux? Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux? Qu est-ce qu un Tout le monde produit des déchets dangereux via ses activités quotidiennes

Plus en détail

LA GESTION DES DECHETS

LA GESTION DES DECHETS LA GESTION DES DECHETS AML BATIMENT Ensemble contribuons à protéger l environnement AML Bâtiment Page 1 LA GESTION DES DECHETS SUR LES CHANTIERS AML BATIMENT AML Bâtiment Page 2 SOMMAIRE POURQUOI CONNAITRE

Plus en détail

Entreprises, quelques pistes pour réduire vos émissions de gaz à effet de serre

Entreprises, quelques pistes pour réduire vos émissions de gaz à effet de serre Bilan 2008-2012 de l opération collective régionale > Entreprises, quelques pistes pour réduire vos émissions de gaz à effet de serre Projet cofinancé par l Union européenne avec le Fond européen de développement

Plus en détail

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Annexe 8. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax )

SOSED Bâtiment. Schéma. d Organisation. et de Suivi de. l Évacuation des. Déchets. Annexe 8. Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Raison sociale ) Adresse ) de l entreprise Tel/Fax ) Annexe 8 Chantier :......... Trame du SOSED Bâtiment Schéma d Organisation et de Suivi de l Évacuation des Déchets 1) Objet du SOSED Le SOSED (Schéma

Plus en détail

COLLECTE DES PAPIERS DE BUREAU

COLLECTE DES PAPIERS DE BUREAU COLLECTE DES PAPIERS DE BUREAU Un partenaire SOLIDAIRE Régie de quartier RESPIRE, créée en 1993 Membre du CNLRQ Nous employons 45 personnes en moyenne dont 30 personnes en insertion Un engagement DURABLE

Plus en détail

Présentation de l usine de La Loyère

Présentation de l usine de La Loyère Présentation de l usine de La Loyère Présentation du groupe Paprec Group, dont le siège historique est situé à La Courneuve (93), a été fondé en 1994 et est toujours dirigé par Jean-Luc Petithuguenin.

Plus en détail

Que faire de vos déchets professionnels?

Que faire de vos déchets professionnels? Guide pratique Que faire de vos déchets professionnels? En tant que professionnel, vous produisez des déchets dans le cadre de votre activité et vous souhaitez connaître les modalités de leur élimination.

Plus en détail

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée Pour la réduction dans vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles sont organisées chaque année en.

Plus en détail

Fiche Bilan Final TECHNE. Reportage photo sur l'entreprise : pages 5 & 6. Année 1 Année 2 Année 3 Variation

Fiche Bilan Final TECHNE. Reportage photo sur l'entreprise : pages 5 & 6. Année 1 Année 2 Année 3 Variation TECHNE RHONE-ALPES (69) Activité : Industrie du caoutchouc et des plastiques (Fabrication et négoce de pièces plastiques et métalliques) Effectif 2006 : 100 Chiffres d affaires 2006 : 17 960 K Euros Principales

Plus en détail

Des solutions économiques et innovantes pour vos déchets

Des solutions économiques et innovantes pour vos déchets Des solutions économiques et innovantes pour vos déchets rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. e n v i r o n n e m e n t IKOS Environnement, faire du déchet d aujourd hui l énergie et la

Plus en détail

Formations en. éco-conception Catalogue 2014

Formations en. éco-conception Catalogue 2014 Formations en Catalogue formations éco-conception 2013 éco-conception Catalogue 2014 1 Présentation d ENVOLEA ENVOLEA est une société de conseil industriel, d études et de formation en écoconception et

Plus en détail

Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements

Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion des déchets Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles

Plus en détail

Écoconception d une PLV Fiche pratique

Écoconception d une PLV Fiche pratique Lorsqu une Mise en place PLV d un outil est de veille conçue, basé sur des les mots différents clés à sélectionner acteurs Eco-conception du : circuit doivent prendre en compte Rédaction plusieurs de recommandations

Plus en détail

RÉGÉNÉRER LA MINE URBAINE

RÉGÉNÉRER LA MINE URBAINE RÉGÉNÉRER LA MINE URBAINE Présentation du site d Escaudœuvres 20, rue des Prés - BP 2F 59 161 Escaudœuvres Sommaire 1. Le groupe Recylex 2. L activité Plomb 3. Le site d Escaudœuvres 4. L environnement

Plus en détail

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats

Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats Seul le prononcé fait foi Intervention de M. Marc René BAYLE, préfet du Cantal inauguration de la station de traitement des Lixiviats porté par la communauté de communes du pays de Saint- Flour, le 6 juin

Plus en détail

FAVI Le Laiton Injecté

FAVI Le Laiton Injecté FAVI Le Laiton Injecté SOMMAIRE Lettre d adhésion et de soutien Présentation de l entreprise Politique QSE-DD de l entreprise Principes illustrés & Actions menées Lettre d adhésion et de soutien Présentation

Plus en détail

ESII. Une entreprise éco-citoyenne

ESII. Une entreprise éco-citoyenne ESII Une entreprise éco-citoyenne ESII s inscrit dans une politique de développement durable garantissant la mise en œuvre de pratiques sans danger pour l environnement ainsi que le respect des normes

Plus en détail

Présentation du site Valréna

Présentation du site Valréna SITOM SUD GARD Présentation du site Valréna Présentation du SITOM Sud Gard Créé en 1997 et comptant actuellement 81 communes, le syndicat prend en charge le traitement et la valorisation des déchets ménagers.

Plus en détail

La gestion des d chets de lõexploitation foresti re

La gestion des d chets de lõexploitation foresti re La gestion des d chets de lõexploitation foresti re Avril 2011 I Fiche technique n 3 L exploitation forestière comme toute activité génère des déchets. Selon leur type et leur quantité, ils présentent

Plus en détail

Valorisation métallurgique des boues d usinage - Projet VALBOM

Valorisation métallurgique des boues d usinage - Projet VALBOM Page 1 Valorisation métallurgique des boues d usinage - Projet Congrès «Ecotechnologies pour le futur» Atelier Le Recyclage en faveur de l éco conception des produits de demain Lille - Jérôme RIBEYRON

Plus en détail

Organisation d événements écoresponsables. Aide mémoire

Organisation d événements écoresponsables. Aide mémoire Organisation d événements écoresponsables Aide mémoire Organisation d événements écoresponsables Pour ne rien oublier : CHOIX DU LIEU MODES DE TRANSPORTS COMMUNICATION RESTAURATION COLLECTE DES DECHETS

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 615 Mars 2015 Bilan 2012 de la production de déchets en France OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT Conformément à la règlementation européenne, la

Plus en détail

ENGAGEMENT ENVIRONNEMENTAL DE l ENSAT. Vers la certification ISO 14001

ENGAGEMENT ENVIRONNEMENTAL DE l ENSAT. Vers la certification ISO 14001 ENGAGEMENT ENVIRONNEMENTAL DE l ENSAT Vers la certification ISO 14001 20 NOVEMBRE 2013 Démarche ISO 14001 à l ENSAT Qu est ce que l ISO 14001? La norme iso14001 concerne le management environnemental.

Plus en détail

Monaco s engage contre la déforestation

Monaco s engage contre la déforestation Compte rendu des deux réunions sur l élaboration de la Charte sur le Bois en Principauté Contexte des réunions Deux réunions de travail ont été organisées le jeudi 1 er juin et le mercredi 6 juin 2011

Plus en détail

GLOBAL COMPACT - BONNE PRATIQUE

GLOBAL COMPACT - BONNE PRATIQUE GLOBAL COMPACT - BONNE PRATIQUE SA LOIRE ETUDE Parc d Activités de Stelytec 42400 SAINT-CHAMOND Tél : +0033477293029 Fax : +0033477293028 Mail : loire-etude@loire-etude.com Croire en une démarche de développement

Plus en détail

ENJEUX ECONOMIQUES & ENVIRONNEMENTAUX

ENJEUX ECONOMIQUES & ENVIRONNEMENTAUX RENCONTRES AUTOUR D UN CAHIER DES CHARGES ECOLOGIQUE Les consommables d impression ENJEUX ECONOMIQUES & ENVIRONNEMENTAUX Cartouches d encre et toner Terminologie & cartouches OEM Compatibles Revalorisées

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Nettoyage Cette fiche concerne les activités de nettoyage industriel, de nettoyage de bureau et le lavage des vitres. L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus des activités de nettoyage

Plus en détail

LE DEVENIR DES DECHETS EN FRANCHE-COMTE. Les différents déchets

LE DEVENIR DES DECHETS EN FRANCHE-COMTE. Les différents déchets LE DEVENIR DES DECHETS EN FRANCHE-COMTE Les différents déchets Est considéré comme un déchet : «tout résidu d un processus de production, de transformation ou d utilisation, toute substance, matériau,

Plus en détail

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action

L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Page 2 L économie circulaire en pratique dans la Mécanique - L éco-conception comme levier d action Lionel MELETON Pôle PID Cetim L économie circulaire en quelques mots Page 3 Pour mémoire, l économie

Plus en détail

d i s p o n i b i l i t é r é a c t i v i t é CALESTREME C.S. I N G é N I E R I E E N P R é V E N T I O N

d i s p o n i b i l i t é r é a c t i v i t é CALESTREME C.S. I N G é N I E R I E E N P R é V E N T I O N p r o x i m i t é d i s p o n i b i l i t é r é a c t i v i t é hseq sps audit - Conseil formation CALESTREME C.S. I N G é N I E R I E E N P R é V E N T I O N Le management des risques professionnels HYGIÈNE

Plus en détail

LOCATION DE BENNES COLLECTE, RECYCLAGE TRI, VALORISATION TRANSPORT

LOCATION DE BENNES COLLECTE, RECYCLAGE TRI, VALORISATION TRANSPORT RECYCLEUR DES DECHETS DU BTP ET D INDUSTRIE LOCATION DE BENNES COLLECTE, RECYCLAGE TRI, VALORISATION TRANSPORT NOS ATOUTS RÉACTIVITÉ Vos devis sont traités dans la journée. Vos demandes de mises à disposition

Plus en détail

2008-2010. S engager vers une démarche ISO 14 001. Maîtriser ses risques au travail. Bénéficier d un réseau régional environnement et sécurité

2008-2010. S engager vers une démarche ISO 14 001. Maîtriser ses risques au travail. Bénéficier d un réseau régional environnement et sécurité 008-010 S engager vers une démarche ISO 14 001 Maîtriser ses risques au travail Bénéficier d un réseau régional environnement et sécurité Un accompagnement pour vous et votre entreprise Une équipe dynamique

Plus en détail

Les déchets d entreprises: cadre législatif et gestion durable Nivelles Industrie - 15 avril 2008

Les déchets d entreprises: cadre législatif et gestion durable Nivelles Industrie - 15 avril 2008 Les déchets d entreprises: cadre législatif et gestion durable Nivelles Industrie - 15 avril 2008 Olivier CAPPELLIN Cellule des Conseillers en Environnement Chemin du Stockoy 3 B-1300 WAVRE Tél: 010/47.19.43

Plus en détail

Certification Environnementale «ISO 14001» Retour d expérience sur l activité de maintenance et d exploitation de parc éolien.

Certification Environnementale «ISO 14001» Retour d expérience sur l activité de maintenance et d exploitation de parc éolien. Certification Environnementale «ISO 14001» sur l activité de maintenance et d exploitation de parc éolien. Sommaire I - La Norme ISO 14001 : grands principes II - Présentation de la société III - Les résultats

Plus en détail

Projet Aquitaine. Développement de la filière du recyclage des déchets de plâtre

Projet Aquitaine. Développement de la filière du recyclage des déchets de plâtre Projet Aquitaine Développement de la filière du recyclage des déchets de plâtre Sommaire LE PROJET AQUITAINE Le plâtre et l industrie du plâtre La filière du recyclage et ses acteurs Le projet Les attentes

Plus en détail

Le Responsible Care, une démarche accessible aux PME - PMI: Les 9 principes du Responsible Care illustrés par des actions simples et efficaces

Le Responsible Care, une démarche accessible aux PME - PMI: Les 9 principes du Responsible Care illustrés par des actions simples et efficaces Le Responsible Care, une démarche accessible aux PME - PMI: Les 9 principes du Responsible Care illustrés par des actions simples et efficaces 1 Origine du Responsible Care Démarche volontaire de l'industrie

Plus en détail

Sommaire. Les fondamentaux de l éco-conception des emballages. L accompagnement proposé par Adelphe

Sommaire. Les fondamentaux de l éco-conception des emballages. L accompagnement proposé par Adelphe Sommaire Le dispositif Point Vert et vous Les fondamentaux de l éco-conception des emballages L accompagnement proposé par Adelphe Les pistes d actions et les expériences des entreprises Sommaire Le dispositif

Plus en détail

Intégrer la supply chain et la RSE dans le cycle de vie des produits le cas des DEEE 17/06/2015

Intégrer la supply chain et la RSE dans le cycle de vie des produits le cas des DEEE 17/06/2015 Intégrer la supply chain et la RSE dans le cycle de vie des produits le cas des DEEE Introduction / présentation Impact de la réglementation Influence de la technique sur la logistique Mobiliser l ensemble

Plus en détail

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme?

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme? Cap France et le label Chouette Nature Le label, une solution au développement durable du tourisme? Historique de Cap France En 1949, naît la Fédération des Maisons Familiales regroupant des structures

Plus en détail

Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance.

Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance. Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance. I-] Contexte général. Le contexte réglementaire français en matière d élimination des

Plus en détail

L ENVIRONNEMENT DANS L ARTISANAT

L ENVIRONNEMENT DANS L ARTISANAT L ENVIRONNEMENT DANS L ARTISANAT PEINTURE / REVETEMENT COMMENT ELIMINER VOS DECHETS? Le Code de l Environnement stipule que tout producteur ou détenteur de déchets est responsable de l élimination de ses

Plus en détail

L ENVIRONNEMENT DANS L ARTISANAT

L ENVIRONNEMENT DANS L ARTISANAT L ENVIRONNEMENT DANS L ARTISANAT ISOLATION THERMIQUE ET ACOUSTIQUE COMMENT ELIMINER VOS DECHETS? Le Code de l Environnement stipule que tout producteur ou détenteur de déchets est responsable de l élimination

Plus en détail

LES EMBALLAGES ÉVALUATION DES IMPLICATIONS POUR LES SALONS DE COIFFURE OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR 1,6 1,6 2,1 1,4 1,3 1,1

LES EMBALLAGES ÉVALUATION DES IMPLICATIONS POUR LES SALONS DE COIFFURE OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR 1,6 1,6 2,1 1,4 1,3 1,1 Les déchets FICHE N 1 LES EMBALLAGES ÉVALUATION DES IMPLICATIONS POUR LES SALONS DE COIFFURE CRITÈRES PRÉVENTION DES RISQUES ÉCONOMIQUE OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR CONTENTIEUX (PÉNAL, CIVIL) MOYENS À DÉPLOYER

Plus en détail

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes Les déchets actuellement considérés comme inertes en France et stockés comme tels sont des déchets suivants : (1) Stockage en classe III, recyclage, 17 01 01 Béton (armé ou non) 17 01 02 Briques (1) Stockage

Plus en détail

Pré Charte d engagements du / /..

Pré Charte d engagements du / /.. Pré Charte d engagements du / /.. Manifestation. Lieu :.. Date.. Type d événement :.. Contact :.. Résumez en quelques lignes les raisons pour lesquelles vous sollicitez un soutien du Parc pour l organisation

Plus en détail

Ce que disent les Instructions officielles.

Ce que disent les Instructions officielles. Ce que disent les Instructions officielles. Extraits du programme de 3 e de technologie Dans la logique de la technologie, les différentes activités sont mises en relation avec les réalités industrielles

Plus en détail

La gestion des déchets de. chantier Dossier n 4 EDD1

La gestion des déchets de. chantier Dossier n 4 EDD1 La gestion des déchets de Fiche Ressource n 1 chantier Dossier n 4 EDD1 La gestion des déchets de chantier : La gestion des déchets de chantier des travaux publics est un enjeu primordial pour les générations

Plus en détail

MANUEL SMI (QUALITE, SECURITE, ENVIRONNEMENT) Politique QSE

MANUEL SMI (QUALITE, SECURITE, ENVIRONNEMENT) Politique QSE Page 1 sur 10 Politique QSE Plaçant le respect du client, de la sécurité et de l environnement au cœur de ses préoccupations, la Régie Départementales des Transports des l Ain (RDTA) a volontairement entrepris,

Plus en détail

d Achat Responsable www.itsgroup.com

d Achat Responsable www.itsgroup.com Charte d Achat Responsable www.itsgroup.com Mot du Président Directeur Général du groupe N otre groupe a su mettre au profit de son organisation les bienfaits d une gouvernance d entreprise sociale et

Plus en détail

NF ENVIRONNEMENT : Une démarche volontaire

NF ENVIRONNEMENT : Une démarche volontaire NF ENVIRONNEMENT : Une démarche volontaire (certification NF Environnement obtenue par Vinco auprès du F C BA * le 18 mars 2009) * Le F C B A est l Institut Technologique Forêt Cellulose Bois - Construction

Plus en détail

Témoignages des entreprises du PACTE

Témoignages des entreprises du PACTE Témoignages des entreprises du PACTE BOUTINEAU SAS (Chauffage Froid Ventilation Photovoltaïque Electricité) à Migné-Auxances. Eric d ILLE, dirigeant : «L accompagnement proposé a permis de poser le problème

Plus en détail

LES FRANCAIS ET LE RECYCLAGE DES PILES ET PETITES BATTERIES

LES FRANCAIS ET LE RECYCLAGE DES PILES ET PETITES BATTERIES SYNTHÈSE DE L ÉTUDE FILIÈRE 2014 LES FRANCAIS ET LE RECYCLAGE DES PILES ET PETITES BATTERIES Comprendre, évaluer, agir QUI EST COREPILE? Créé en 2003, COREPILE est un éco-organisme sous agrément d État

Plus en détail

CENTRE NATIONAL DES TECHNOLOGIES DE PRODUCTION PLUS PROPRE

CENTRE NATIONAL DES TECHNOLOGIES DE PRODUCTION PLUS PROPRE République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Aménagement du Territoire de l Environnement et du Tourisme CENTRE NATIONAL DES TECHNOLOGIES DE PRODUCTION PLUS PROPRE (C.N.T.P.P) Présentée

Plus en détail

Editorial. S informer, c est déjà agir, et agir quotidiennement de façon responsable, c est envisager sereinement l avenir. Jean-Paul POURQUIER

Editorial. S informer, c est déjà agir, et agir quotidiennement de façon responsable, c est envisager sereinement l avenir. Jean-Paul POURQUIER Editorial La préservation de l environnement ne constitue pas un objectif lointain et abstrait. C est la somme de menues actions quotidiennes qui permettra de relever cet enjeu majeur pour la sauvegarde

Plus en détail

FICHE ACTION n 07. Atlantic Agencement

FICHE ACTION n 07. Atlantic Agencement FICHE ACTION n 07 Atlantic Agencement ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Installation d un système d aspiration de poussières de bois dans l atelier, Protection santé, sécurité et conditions de travail ACTIONS

Plus en détail

GESTION DES DECHETS. Des déchets d activités aux déchets ménagers

GESTION DES DECHETS. Des déchets d activités aux déchets ménagers GESTION DES DECHETS Des déchets d activités aux déchets ménagers Un déchet Qu est-ce que c est? Tout résidu d un processus de production, de transformation ou d utilisation; toute substance, matériau,

Plus en détail

Comité de pilotage. Contrat d Objectif Territorial

Comité de pilotage. Contrat d Objectif Territorial Syndicat Mixte d Etudes pour l Elimination des Déchets Comité de pilotage Contrat d Objectif Territorial 23 juin 2010- Le Faou Ordre du jour Introduction Présentation des missions en cours Bilan quantitatif

Plus en détail

SCHEMA D'ORGANISATION DE LA GESTION ET DE L'ELIMINATION DES DECHETS DE CONSTRUCTION (SOGED)

SCHEMA D'ORGANISATION DE LA GESTION ET DE L'ELIMINATION DES DECHETS DE CONSTRUCTION (SOGED) GUIDE METHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE SCHEMA D'ORGANISATION DE LA GESTION ET DE L'ELIMINATION DES DECHETS DE CONSTRUCTION (SOGED) 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 CONTEXTE... 3 FORMATION ET SENSIBILISATION

Plus en détail

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile.

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. Les spécificités de la profession & de son environnement Les Distributeurs-Grossistes

Plus en détail