Développement de procédés de recyclage du phosphore sous une forme valorisable en agriculture. Les enjeux du recyclage à partir d effluents chargés

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Développement de procédés de recyclage du phosphore sous une forme valorisable en agriculture. Les enjeux du recyclage à partir d effluents chargés"

Transcription

1 Développement de procédés de recyclage du phosphore sous une forme valorisable en agriculture Les enjeux du recyclage à partir d effluents chargés

2 Contexte et objectif Recycler le P comme engrais phosphaté 2

3 Caractéristiques des effluents 70 Effluent brut 70 Effluent traité g/l fromagerie lisier eau usée g/l MES DCO total DCO soluble 0 MES DCO total DCO soluble fromagerie 2500 mg/l lisier eau usée mg/l P-PO4 Ptotal N-NH4 NTK Ca total Mg total P-PO4 Ptotal N-NH4 NTK Ca total Mg total

4 Deux procédés originaux Du fait de la nature particulaire du P minéral dans les lisiers (Cemagref-Evalor-Odipure) De la volonté de traiter simultanément azote et phosphore dans un réacteur compact (LISBP-Valbio) Des préoccupations communes Simplicité de mise en œuvre et rusticité (PME ou élevage) Produits recyclables en agriculture Struvite (Mg + NH 4 + PO 4 + 6H 2 O) + phosphate calcique (?) 4

5 Cristallisation du P dans ces milieux chargés? Naissance de Phosph OR Procédé 1 Tâches 3, 4 et 5 P minéral particulaire (effluent d élevage, digestats, boues..) Procédé 2 P minéral dissous (eaux usées digestats ) acidification boues nitrification séparation dénitrification liquide liquide cristallisation liquide filtration Tâche 1 Questionnement commun : Nature des phosphates? Taille? Conditions optimales? Adéquation procédé/milieu? Modélisation? granulation décantation Solide à forte teneur en P minéral Tâche 6 Biodisponibilité du P//efficacité agronomique? Tâche 7 Impact économique et environnemental? 5 liquide Tâche 2

6 Partenariat et financement 4 laboratoires de recherche publics 4 PME Financement Coût total 2 mio ANR : 1,1 mio 6

7 Procédé de recyclage du Phosphore en continu à partir du lisier de porc traité Marie-Line Daumer Anne-Cécile Santellani 7

8 Les étapes du procédé 8

9 Acidification Acide formique (HCOOH) Choix des conditions opératoires Aucun ion indésirable supplémentaire Coût Séparation de phase Décantation Équipement très rustique Séparation solide liquide : 50% (en laboratoire) Table d égouttage Séparation solide liquide : 80% (en laboratoire) Moins rustique Polymère 9

10 Choix des conditions opératoires Cristallisation MgO (sous-produit industriel) Augmente le ph et apporte du magnésium simultanément Bon marché Compatible avec une utilisation à la ferme Peu soluble ( particules dans le produit final) Réacteur Filtration et conditionnement en sacs très rustique conditionnés par la taille des particules 10

11 Cristallisation Réacteur MgO Liquide issu de la séparation Filtrationconditionnement 11

12 Plan de screening des paramètres influents Facteurs Temps de séjour du liquide (débit de la pompe d alimentation) heures Temps de séjour du solide (intervalle entre 2 soutirages) 4-72 heures Agitation rpm Température 5-25 C ph (quantité de MgO) 7,5-9,5 Réponses Qualité de la surverse P total, P dissous, DCO, N-NH 4+, Ca 2+, Mg 2+, ph Qualité et quantité du solide P, Mg, Ca, taille des cristaux 12

13 Principaux effets- ph et agitation Surverse P total particules P totala (mg/l) ph 7,5 ph 9,5 nb/l 1,00E+11 1,00E+10 1,00E+09 1,00E+08 1,00E+07 1,00E+06 ph 7,5 ph 9,5 Décantat soutiré nb/l 13 1,00E+12 1,00E+11 1,00E+10 1,00E+09 1,00E+08 1,00E+07 1,00E+06 ph 7,5 ph 9,5 nb particules nb cristaux nb cristaux>100 Difficultés pour stabiliser le système àph 7,5 liées au mode de régulation et à la vitesse de dissolution de la magnésie L agitation rapide maintient les particules en suspension dans la zone intermédiaire (moins de particules dans la suspension)

14 Suivi en conditions intermédiaires stabilisées (en cours) Conditions Température : 20 C Agitation: 200t/min ph de consigne Caractéristiques du surnageant acidifié P-PO 4 3- Mg 2+ Ca 2+ N-NH + Cl - 4 K + Na mM 27mM 36mM 17mM Rapport N/P = 0,57 14

15 Evolution des concentrations dans la surverse mg/l ph P-PO4 NH4+-CI Mg2+ Ca2+ ph réacteur temps (heures) Abattement du P dissous: 99% Mesure du P total en cours Dont 25% sous forme de struvite (d après abattement en N-NH 4+ ) Abattement du Ca : 50% Formation probable de phosphate calcique 15

16 Répartition du volume des particules par taille Entre 75 et 90% du volume est sous forme de particules de longueur > 100 µm 16

17 Méthodes statistiques d analyse morphometrique des particules (en cours de développement) batonnets amas Diverses (MO, CaP ) Premiers résultats: 34 6% de la surface occupée par les particules est sous forme d amas et de bâtonnets forte variabilité surtout quand peu de très gros cristaux 17

18 Conclusions Le procédé permet de réduire la concentration du surnageant de lisier traité acidifié de 99%. La majorité des particules formées est de taille suffisante pour être captée par le sac filtrant Le produit solide est un mélange de struvite et de calcium phosphate 18

19 Perspectives De nouvelles conditions vont être testées pour augmenter la proportion de struvite dans le produit Température Concentration initiale en ammonium L efficacité du phosphore du produit va être testée Un pilote industriel va être construit en 2012 et installé Sur une station de traitement de lisier (bio et/ou méthanisation) Sur une station de traitement d effluent d IAA (abattoir ou laiterie) L évaluation économique et environnementale s appuiera sur les données d exploitation du pilote industriel 19

Nouveau procédé de recyclage du Phosphore issu des effluents concentrés

Nouveau procédé de recyclage du Phosphore issu des effluents concentrés Nouveau procédé de recyclage du Phosphore issu des effluents concentrés Séminaire Phoph Or, Rennes 23 janvier 2014 Christophe Mêlé, Direction Technique Hervé Paillard, Direction Technique Stéphane Deleris,

Plus en détail

Développement d un procédé de précipitation des phosphates sous forme de STRUVITE

Développement d un procédé de précipitation des phosphates sous forme de STRUVITE Développement d un procédé de précipitation des phosphates sous forme de STRUVITE Naskeo Environnement Créé en 2005 25 employés 3 sites 2 Naskeo: une entreprise innovante Le Laboratoire de Biotechnologie

Plus en détail

Présentation Commerciale

Présentation Commerciale Présentation Commerciale Biogaskontor Plan de la présentation 1 Les technologies Naskeo 2 L offre commerciale 2 La société Naskeo Environnement en chiffres Société anonyme Capital de 63 000 Fonds propres

Plus en détail

Immobilisation du phosphore dans un procédé de granulation aérobie. Angéla MANAS, Mathieu SPERANDIO, Sandra RODIERE

Immobilisation du phosphore dans un procédé de granulation aérobie. Angéla MANAS, Mathieu SPERANDIO, Sandra RODIERE Immobilisation du phosphore dans un procédé de granulation aérobie Angéla MANAS, Mathieu SPERANDIO, Sandra RODIERE La valorisation des effluents agro-alimentaires! La méthanisation permet de valoriser

Plus en détail

La valorisation du digestat

La valorisation du digestat La valorisation du digestat EREP SA Chemin du Coteau 28 CH - 1123 Aclens Tél. : +41 21 869 98 87 Fax : +41 21 869 01 70 Courriel : info@erep.ch www.erep.ch Le traitement et la gestion du digestat 1. Propriétés

Plus en détail

Recyclage et valorisation du phosphore des effluents : des solutions face à l épuisement des ressources naturelles Toulouse France 23 Novembre 2011

Recyclage et valorisation du phosphore des effluents : des solutions face à l épuisement des ressources naturelles Toulouse France 23 Novembre 2011 Recyclageetvalorisationduphosphoredeseffluents:dessolutionsfaceà l épuisementdesressourcesnaturelles ToulouseFrance 23Novembre2011 Résumé Le séminaire phosphore a été organisée dans le contexte du programme

Plus en détail

Présentation société NASKEO Environnement 11/09/2013. Strictement confidentiel

Présentation société NASKEO Environnement 11/09/2013. Strictement confidentiel Présentation société NASKEO Environnement 11/09/2013 Sommaire du document 1. Naskeo en quelques chiffres 2. Les prestations proposées par Naskeo 3. Références Naskeo et projets en cours 4. Activités Narbonne

Plus en détail

Eau et agriculture : «Gestion des effluents fermiers : présent, avenir»

Eau et agriculture : «Gestion des effluents fermiers : présent, avenir» Eau et agriculture : «Gestion des effluents fermiers : présent, avenir» La gestion future : dispositifs en expérimentation Plateforme technologique PFT GH 2 0 4 ème Semaine de l eau - Journée Technique

Plus en détail

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Votre correspondant : Romain CRESSON INRA Transfert Environnement Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Tel: +33 (0)4 68 46 64 32 Fax: +33 (0)4 68 42 51

Plus en détail

A l'origine, une source unique

A l'origine, une source unique A l'origine, une source unique PeKacid 0-60-20 est une nouvelle source innovante de P205 pour les sols calcaires et les eaux dures Acide phosphorique solide en sacs Produit cristallisé acidifiant PH 2.2

Plus en détail

Fraise Suivi de 3 sites pilotes pour le recyclage des solutions nutritives 2015

Fraise Suivi de 3 sites pilotes pour le recyclage des solutions nutritives 2015 Fraise Suivi de 3 sites pilotes pour le recyclage des solutions nutritives 2015 Daniel IZARD, Chambre d Agriculture de Vaucluse (84) Catherine TAUSSIG, APREL. Essai rattaché à l action n 04.2015.07 : Fraise,

Plus en détail

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Votre correspondant : Romain CRESSON INRA Transfert Environnement Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Tel: +33 (0)4 68 46 64 32 Fax: +33 (0)4 68 42 51

Plus en détail

2/ Donner les différents traitements pour rendre l eau potable et définir le rôle de chacune des étapes.

2/ Donner les différents traitements pour rendre l eau potable et définir le rôle de chacune des étapes. II/ Traitement des eaux (CDI) 1/ Le traitement des eaux à Aix pour les rendre potables Activité TD 1/ Indiquer une station de traitement des eaux de la ville d Aix. http://www.mairie-aixenprovence.fr/article.php3?id_article=60

Plus en détail

10 en agronomie. Domaine. Les engrais minéraux. Livret d autoformation ~ corrigés. technologique et professionnel

10 en agronomie. Domaine. Les engrais minéraux. Livret d autoformation ~ corrigés. technologique et professionnel 10 en agronomie Les engrais minéraux Livret d autoformation ~ corrigés 8 Domaine technologique et professionnel Collection dirigée par Madeleine ASDRUBAL Ingénieur d agronomie ENESAD Département des Sciences

Plus en détail

Unité de stripping d ammoniac à partir de digestat Valorisation en solution fertilisante

Unité de stripping d ammoniac à partir de digestat Valorisation en solution fertilisante XVIII èmes Rencontres Professionnelles Colmar, 15 décembre 2011 «Engrais minéraux issus de l organique : intérêts et limites» Unité de stripping d ammoniac à partir de digestat Valorisation en solution

Plus en détail

TRAITEMENT DES LIXIVIATS PAR UN COUPLAGE DE PROCEDES

TRAITEMENT DES LIXIVIATS PAR UN COUPLAGE DE PROCEDES TRAITEMENT DES LIXIVIATS PAR UN COUPLAGE DE PROCEDES 1. Contexte de l étude + Objectifs 2. Caractérisation des lixiviats 3. Performances du couplage de procédés 4. Conclusion générale Étude menée au STRI/LHC

Plus en détail

Réussir un projet biogaz :

Réussir un projet biogaz : Réussir un : Les points clés à prendre en compte Fabien Dauriac Siège Social 20, Place du Foirail 65917 TARBES Cedex 9 Tél : 05 62 34 66 74 Fax : 05 62 93 59 95 Email : accueil@hautes-pyrenees pyrenees.chambagri.fr

Plus en détail

RAPPORT PRELIMINAIRE D ETUDE sur la lagune de Baraqueville (Aveyron) Rédigé par Olivier Marvallin

RAPPORT PRELIMINAIRE D ETUDE sur la lagune de Baraqueville (Aveyron) Rédigé par Olivier Marvallin Société Aquapure Pradines 12160 BARAQUEVILLE RAPPORT PRELIMINAIRE D ETUDE sur la lagune de Baraqueville (Aveyron) Rédigé par Olivier Marvallin Réhabilitation d une lagune naturelle. Fax : 0033.387.88.18.59

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION Coagulation Floculation - Décantation 07-1055A

MANUEL D UTILISATION Coagulation Floculation - Décantation 07-1055A Concepteur de solutions et de services pour la recherche et le développement COAGULATION FLOCULATION - DECANTATION MANUEL D UTILISATION Coagulation Floculation - Décantation 07-1055A BP46 Route d Heyrieux

Plus en détail

eau service Le calcaire Les cahiers vers une solution de décarbonatation collective p. 2 Le calcaire : une fatalité? la situation et les enjeux

eau service Le calcaire Les cahiers vers une solution de décarbonatation collective p. 2 Le calcaire : une fatalité? la situation et les enjeux Les cahiers supplément technique du magazine eau service N 7 / Novembre 2010 eau service Le calcaire vers une solution de décarbonatation collective p. 2 Le calcaire : une fatalité? la situation et les

Plus en détail

à votre exploitation, pour le dimensionner et vous accompagner dans la démarche. s impose afin d adapter le système retenu

à votre exploitation, pour le dimensionner et vous accompagner dans la démarche. s impose afin d adapter le système retenu Dans tous les cas, une étude préalable s impose afin d adapter le système retenu à votre exploitation, pour le dimensionner et vous accompagner dans la démarche. FICHE N 1 Pour les effluents avec une réelle

Plus en détail

Les possibilités d installation d un système de séparation de phases en porcherie. Vincent Mouchette EMD Automatisation

Les possibilités d installation d un système de séparation de phases en porcherie. Vincent Mouchette EMD Automatisation Les possibilités d installation d un système de séparation de phases en porcherie Vincent Mouchette EMD Automatisation - Signification de «séparation» - 2 types de situations : Bâtiments existants Nouveaux

Plus en détail

AFM Recyclage Cheviré (44) Station de traitement des eaux pluviales D.O.E

AFM Recyclage Cheviré (44) Station de traitement des eaux pluviales D.O.E AFM Recyclage Cheviré (44) Station de traitement des eaux pluviales Version du 22/04/2009 SOMMAIRE I OBJET ET DONNEES DE BASE... 3 A. OBJET... 3 B. DONNEES DE BASES... 3 II DESCRIPTIF... 6 Saint Dizier

Plus en détail

Les techniques alternatives dans la gestion des eaux pluviales. Jean Yves VIAU Directeur Opérationnel

Les techniques alternatives dans la gestion des eaux pluviales. Jean Yves VIAU Directeur Opérationnel Les techniques alternatives dans la gestion des eaux pluviales Jean Yves VIAU Directeur Opérationnel Plan de présentation Présentation Saint Dizier environnement Les techniques alternatives La maîtrise

Plus en détail

Analyseurs d'eau en continu Catalogue condensé

Analyseurs d'eau en continu Catalogue condensé Analyseurs d'eau en continu Catalogue condensé Tableau de choix d analyseurs Domaines d application Paramètres mesurés en continu Hydrocarbures HC DCO Nitrates NO 3 Ions Ammonium NH 4 + Température C ph

Plus en détail

Traitement des micropolluants: aspects technique

Traitement des micropolluants: aspects technique Traitement des micropolluants: aspects technique Mise en œuvre des filières de traitement des micropolluants Didier Rubin Les filières de traitement Filières principales en eaux usées communales Ozonation

Plus en détail

La fosse septique : Performances, entretien et utilisation

La fosse septique : Performances, entretien et utilisation La fosse septique : Performances, entretien et utilisation Schéma d un ANC Eaux usées Fosse septique Epandage Ou Lit filtrant drainé Infiltration ou rejet 5,2 millions de fosses septiques en France Ce

Plus en détail

Comprendre la formation et la fertilité des sols

Comprendre la formation et la fertilité des sols Comprendre la formation et la fertilité des sols Un sol est constitué d'éléments minéraux et de matières organiques. Il prend naissance à partir de la roche puis évolue sous l'action du climat et de la

Plus en détail

Etude de faisabilité d une filière de recyclage des couches usagées: co-digestion de la fraction organique biodégradable

Etude de faisabilité d une filière de recyclage des couches usagées: co-digestion de la fraction organique biodégradable Etude de faisabilité d une filière de recyclage des couches usagées: co-digestion de la fraction organique biodégradable M. ROUEZ*, M. LEMUNIER*, Y. LESSARD*, A. SIMAO, L. GALTIER *Suez Environnement CIRSEE

Plus en détail

1.0 SYSTÈME BIONEST MD. 1.1 Description et fonctionnement du système

1.0 SYSTÈME BIONEST MD. 1.1 Description et fonctionnement du système 1.0 SYSTÈME BIONEST MD 1.1 Description et fonctionnement du système Le système de traitement BIONEST utilise un procédé biologique au moyen d'une culture microbienne fixée sur un support synthétique appelé

Plus en détail

Dépollution des eaux pluviales des routes et parkings : Problématique et solution

Dépollution des eaux pluviales des routes et parkings : Problématique et solution Dépollution des eaux pluviales des routes et parkings : Problématique et solution POLLUTEC Lyon, le 1 er décembre 2010 Plan de la présentation Présentation du syndicat ISGH Pollution des eaux pluviales

Plus en détail

TRAITEMENT BIOLOGIQUE

TRAITEMENT BIOLOGIQUE Référent : Service SEET Direction DPED ADEME (Angers) TRAITEMENT BIOLOGIQUE Juillet 2014 Les polluants concernés par la technique de traitement biologique sont les composés odorants et les Composés Organiques

Plus en détail

TRAITEMENT DE POTABILISATION DES EAUX DE SURFACE ELIMINATION DES IONS AMMONIUM

TRAITEMENT DE POTABILISATION DES EAUX DE SURFACE ELIMINATION DES IONS AMMONIUM TRAITEMENT DE POTABILISATION DES EAUX DE SURFACE ELIMINATION DES IONS AMMONIUM Conf2006/65 1 FORMES DE L AZOTE Minéral Organique Soluble Volatil Etat d oxydation : - 3 à + 5 Conf2006/65 2 L AZOTE MINERAL

Plus en détail

Substitution des sels d aluminium par des sels de fer

Substitution des sels d aluminium par des sels de fer Substitution des sels d aluminium par des sels de fer Retours d expériences sur plusieurs usines d eau potable Cédric HELMER, CIRSEE Pôle Eau Potable 00/00/00 Presentation title 1 Situation actuelle Risque

Plus en détail

SEMAINE DE L EAU. Matinée des techniciens. 12 février 2008. Les effluents vinicoles Règlementation et procédés de traitement Perspectives pour le Tarn

SEMAINE DE L EAU. Matinée des techniciens. 12 février 2008. Les effluents vinicoles Règlementation et procédés de traitement Perspectives pour le Tarn SEMAINE DE L EAU Matinée des techniciens 12 février 2008 Les effluents vinicoles Règlementation et procédés de traitement Perspectives pour le Tarn Marie-Anouk Bourchenin Clément Psaïla SEMAINE DE L'EAU

Plus en détail

Carbone. Carbone. Paramètres : Carbone

Carbone. Carbone. Paramètres : Carbone Carbone Carbone Carbone En dehors des nombreux procédés qui ont déjà largement progressé en matière d élimination de l azote et des phosphates, la fonction principale d une station d épuration réside dans

Plus en détail

La réalisation d essais en réacteur pilote en vue d une demande d homologation de digestat

La réalisation d essais en réacteur pilote en vue d une demande d homologation de digestat La réalisation d essais en réacteur pilote en vue d une demande d homologation de digestat M CORDELIER, JF. LASCOURREGES, C. PEYRELASSE, C.LAGNET, P.POUECH 4 ième Journées Industrielles Méthanisation 4

Plus en détail

LA MICRO-STATION NOUVEAU! SENSATIONNEL!!! MICRO-STATION SSB AQUATO STABI-KOM. Traitement biologique des. eaux usées pour le neuf et.

LA MICRO-STATION NOUVEAU! SENSATIONNEL!!! MICRO-STATION SSB AQUATO STABI-KOM. Traitement biologique des. eaux usées pour le neuf et. LA MICRO-STATION NOUVEAU! SENSATIONNEL!!! Traitement biologique des eaux usées pour le neuf et la réhabilitation MICRO-STATION SSB AQUATO STABI-KOM AQUATO STABI-KOM LA NOUVELLE GÉNÉRATION DE MICRO-STATION!

Plus en détail

https://phosphor.cemagref.fr

https://phosphor.cemagref.fr https://phosphor.cemagref.fr Précipitation du phosphore : Problèmes et enjeux Enjeux de la modélisation de la précipitation! Prédire la précipitation spontanée et incontrôlée dans les filières précipitation

Plus en détail

La boîte à outils des serriculteurs

La boîte à outils des serriculteurs Produit par le Syndicat des producteurs en serre du Québec Vol. 1 nº 5c Système de recyclage des eaux de lessivage Aspect rééquilibrage des solutions nutritives Modèle pour entreprises de production de

Plus en détail

La valorisation agronomique et énergétique de matières organiques par la méthanisation à la ferme

La valorisation agronomique et énergétique de matières organiques par la méthanisation à la ferme La valorisation agronomique et énergétique de matières organiques par la méthanisation à la ferme Un partenariat à développer entre les agriculteurs et les municipalités Plan de présentation Introduction

Plus en détail

EAU PRO. Expertise - Conception - Réalisation. Traitement des lixiviats de Plateformes de compostage. Environnement. Agro-alimentaire.

EAU PRO. Expertise - Conception - Réalisation. Traitement des lixiviats de Plateformes de compostage. Environnement. Agro-alimentaire. EAU PRO Notre métier : gestion, traitement et réutilisation de vos effluents Expertise - Conception - Réalisation Environnement Agro-alimentaire Industries Traitement des lixiviats de Plateformes de compostage

Plus en détail

Optimisation de la montée en charge des méthaniseurs à boues granulaires

Optimisation de la montée en charge des méthaniseurs à boues granulaires Optimisation de la montée en charge des méthaniseurs à boues granulaires ARNAUD Thierry(1), PELLET Stéphane(1), FOLLUT Marie-Laure (2) (1)Veolia Eau, Direction Technique & Synergies, 1 Rue Battista Pirelli,

Plus en détail

solutions globales de traitement des eaux usées Quelques références

solutions globales de traitement des eaux usées Quelques références solutions globales de traitement des eaux usées Quelques références Société des EAUX DE VOLVIC (63) job N 5-01-16 job N 5-08-11 Procédé biologique BOMS Biomass On Mobile Support* Type d ef nt : les eaux

Plus en détail

Le ph, c est c compliqué! Gilbert Bilodeau, agr., M.Sc.

Le ph, c est c compliqué! Gilbert Bilodeau, agr., M.Sc. Le ph, c est c pas compliqué! Gilbert Bilodeau, agr., M.Sc. Conseiller en serriculture Des réponses r aux questions C est quoi et pourquoi c est c important? Conséquences d un d débalancementd? Comment

Plus en détail

Présenté par J-L. Böhm Equipe de Recherche en Physico-Chimie et Biotechnologies (ERPCB) EA 3914

Présenté par J-L. Böhm Equipe de Recherche en Physico-Chimie et Biotechnologies (ERPCB) EA 3914 BIORÉACTEUR A MEMBRANE ASSOCIANT UN LIT FIXÉ ANAÉROBIE ET UNE UNITÉ D ULTRAFILTRATION Études de laboratoire financées par Ademe et Région Basse-Normandie Étude sur pilote industriel financée par Oseo ANVAR

Plus en détail

Contexte : Objectif : Expérimentation :

Contexte : Objectif : Expérimentation : Estimation de la valeur fertilisante de digestats issus de la biométhanisation. Résultat de 3 années d expérimentation en culture de maïs (2009 à 2011). (JFr. Oost 1, Marc De Toffoli 2 ) 1 Centre pilote

Plus en détail

Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote

Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote BOUTHIER Alain 1, TROCHARD Robert 2, PARNAUDEAU Virginie 3, NICOLARDOT

Plus en détail

Méthanisation des boues de stations : Règle de l art et état des lieux sur les bassins Rhône-Méditerranée et Corse

Méthanisation des boues de stations : Règle de l art et état des lieux sur les bassins Rhône-Méditerranée et Corse Méthanisation des boues de stations : Règle de l art et état des lieux sur les bassins Rhône-Méditerranée et Corse Agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse Sommaire A. Introduction... 4 B. Contexte et

Plus en détail

Pour bien accomplir l analyse expérimentale des quatre plantes citées plus haut, nous avons utilisé le matériel suivant :

Pour bien accomplir l analyse expérimentale des quatre plantes citées plus haut, nous avons utilisé le matériel suivant : 4.1. Introduction Ce chapitre a pour objectif de montrer la procédure expérimentale adoptée, afin d évaluer le pouvoir épurateur de quatre plantes macrophytes, à savoir : Phragmites communis, Bambusa sp,

Plus en détail

E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE

E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE E-II-6V1 : DÉTERMINATION DE L AZOTE NITREUX PAR ANALYSE EN FLUX ET DETECTION SPECTROMETRIQUE 1. Objet La présente méthode de référence spécifie une méthode de détermination de l azote nitreux dans l eau

Plus en détail

Etude lixiviats AEAG (enquête pour l'étude des rejets) Questionnaire ISDND (installation de stockage de déchets non dangereux)

Etude lixiviats AEAG (enquête pour l'étude des rejets) Questionnaire ISDND (installation de stockage de déchets non dangereux) Etude lixiviats AEAG (enquête pour l'étude des rejets) Questionnaire ISDND (installation de stockage de déchets non dangereux) Ce document a été établi à l attention des exploitants faisant l objet de

Plus en détail

CM2E 2014. Colloque Martinique Energie Environnement. Production d électricité renouvelable : La méthanisation comme agent de régulation

CM2E 2014. Colloque Martinique Energie Environnement. Production d électricité renouvelable : La méthanisation comme agent de régulation CM2E 2014 Colloque Martinique Energie Environnement Production d électricité renouvelable : La méthanisation comme agent de régulation M. Torrijos, Laboratoire de Biotechnologie de l Environnement, INRA-LBE,

Plus en détail

Novochem Additifs d Engrais

Novochem Additifs d Engrais Novochem Additifs d Engrais L art Du Process Chimique Les engrais sont sensibles au mottage, à l absorption d humidité ou/et à la formation de poussière et peuvent causer la corrosion. Depuis plusieurs

Plus en détail

COMMENT CHOISIR SES ENGRAIS EN PRODUCTION D ANNUELLES JULIE MONETTE, AGR. PLANTPRODUCTS

COMMENT CHOISIR SES ENGRAIS EN PRODUCTION D ANNUELLES JULIE MONETTE, AGR. PLANTPRODUCTS COMMENT CHOISIR SES ENGRAIS EN PRODUCTION D ANNUELLES JULIE MONETTE, AGR. PLANTPRODUCTS PRINCIPAUX OBJECTIFS DANS LE CHOIX DES ENGRAIS Maintient du ph du substrat Apport adéquat d éléments Ajuster selon

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Journées thématiques du Réseau National Biofilms, 14-15 Juin 2006, Orléans Etude de la formation du biofilm lors du démarrage de procédés intensifs de méthanisation R. Cresson, R. Escudié, H. Carrère,

Plus en détail

QUALITÉ DE L EAU DANS LES INSTALLATIONS TECHNIQUES DU BÂTIMENT

QUALITÉ DE L EAU DANS LES INSTALLATIONS TECHNIQUES DU BÂTIMENT Remplissage des eaux de chauffage et traitement d'eau QUALITÉ DE L EAU DANS LES INSTALLATIONS TECHNIQUES DU BÂTIMENT SA Route du Madelain 6 1753 Matran Association des techniciens en chauffage, climatisation

Plus en détail

Exemple du SATESE MAGE 42

Exemple du SATESE MAGE 42 LE LAGUNAGE Exemple du SATESE MAGE 42 Rapide état des lieux Perspectives d association avec le procédé Filtre Planté de roseaux LAGUNAGES DU DEPARTEMENT DE LA LOIRE Conception et dimensionnement Principaux

Plus en détail

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Les solutions techniques Principes et critères de choix Par Sébastien LIBOZ - Hydrogéologue Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Plus en détail

Et je dois gérer les eaux blanches du bloc traite les eaux vertes de quai de traite. Yves LEFRILEUX Institut de l Elevage

Et je dois gérer les eaux blanches du bloc traite les eaux vertes de quai de traite. Yves LEFRILEUX Institut de l Elevage Je suis Eleveur Laitier Les solutions techniques pour gérer les effluents d élevage et de fromagerie Jacques CAPDEVILLE Yves LEFRILEUX Institut de l Elevage Et je dois gérer les eaux blanches du bloc traite

Plus en détail

Une technologie parfaitement maîtrisée

Une technologie parfaitement maîtrisée Une technologie parfaitement maîtrisée Le procédé Prolix est l aboutissement d un retour d expérience de 10 ans sur le traitement des lixiviats de décharge. La synergie de l ensemble des procédés unitaires

Plus en détail

ESSAIS PILOTES POUR LE TRAITEMENT DES SURVERSES UNITAIRES

ESSAIS PILOTES POUR LE TRAITEMENT DES SURVERSES UNITAIRES ESSAIS PILOTES POUR LE TRAITEMENT DES SURVERSES UNITAIRES PREAMBULE : CONTEXTE & OBJECTIF -Territoire CAD -Problématique générale/objectif PARTIE 1 : ETUDE PREALABLE -Méthodologie et mesurage -Résultats

Plus en détail

G.o.E. Klosterstraße 38 B - 4780 ST. VITH Tél. : 080/22 78 96 Fax : 080/22 90 96 Le chaulage des prairies permanentes

G.o.E. Klosterstraße 38 B - 4780 ST. VITH Tél. : 080/22 78 96 Fax : 080/22 90 96 Le chaulage des prairies permanentes Agrarzentrum für Versuche und Ausbildung in Ostbelgien G.o.E. Klosterstraße 38 B - 4780 ST. VITH Tél. : 080/22 78 96 Fax : 080/22 90 96 Le chaulage des prairies permanentes Introduction. En période de

Plus en détail

ATELIER MEDITERRANEEN SUR LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE RECYCLAGE DES EAUX NON CONVENTIONNELLES DANS LES CULTURES PROTEGEES

ATELIER MEDITERRANEEN SUR LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE RECYCLAGE DES EAUX NON CONVENTIONNELLES DANS LES CULTURES PROTEGEES ATELIER MEDITERRANEEN SUR LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE RECYCLAGE DES EAUX NON CONVENTIONNELLES DANS LES CULTURES PROTEGEES AGADIR DU 28 AVRIL AU 01 MAI 2008 TRAITEMENT DES EAUX USEES ET POSSIBILITES DE

Plus en détail

La méthanisation SOLAGRO

La méthanisation SOLAGRO La méthanisation Octobre 2011 SOLAGRO Christian COUTURIER Tél : 05 67 69 69 69 Association loi 1901 200 adhérents, 24 salariés Biomasse : biogaz, bois énergie, biocarburants, paille Maîtrise de l énergie,

Plus en détail

Oxydation HydroThermale avec Valorisation énergétique

Oxydation HydroThermale avec Valorisation énergétique Oxydation en voie humide W e t A i r O x i d a t i o n Oxydation HydroThermale avec Valorisation énergétique Mots clés : oxydation hydrothermale, catalyse, déchets, valorisation énergétique, acide acétique,

Plus en détail

Conférence sur la gestion de l état organique des sols cultivés

Conférence sur la gestion de l état organique des sols cultivés Conférence sur la gestion de l état organique des sols cultivés Claire BODELE SATEGE Nord - Pas de Calais Types de produits utilisés et distribués en région Nord-Pas de Calais et comportement agronomique

Plus en détail

Énergies. MELDOM Energies PRESENTATION

Énergies. MELDOM Energies PRESENTATION MELDOM Energies PRESENTATION MELDOM Energies 211 rue de la Convention 75015 Paris Tel : 0175512007 Fax : 0148421088 RCS 508 117 181 Paris Siret : 50811718100018 TVA intracommunautaire : FR47508117181 Site:www.meldom-energies.com

Plus en détail

La méthanisation: Technique de valorisation des déchets organiques. Florence MORIN ADEME Franche-Comté

La méthanisation: Technique de valorisation des déchets organiques. Florence MORIN ADEME Franche-Comté La méthanisation: Technique de valorisation des déchets organiques Florence MORIN ADEME Franche-Comté 20 novembre 2015 Fonctionnement d une unité de méthanisation Quelles solutions de valorisation des

Plus en détail

Inertys Pressurage sous gaz inerte. UFOE Provence 12 mars 2009 Page 1

Inertys Pressurage sous gaz inerte. UFOE Provence 12 mars 2009 Page 1 Inertys Pressurage sous gaz inerte UFOE Provence 12 mars 2009 Page 1 Gestion de l oxygène Les travaux scientifique ont mis en évidence l importance de la maîtrise de l oxygène dans l élaboration d un vin

Plus en détail

Etude et modélisation des processus biologiques au cours du traitement du lisier de porcs en vue d une optimisation et d une fiabilisation du procédé

Etude et modélisation des processus biologiques au cours du traitement du lisier de porcs en vue d une optimisation et d une fiabilisation du procédé 2004. Journées Recherche Porcine, 36, 83-90. Etude et modélisation des processus biologiques au cours du traitement du lisier de porcs en vue d une optimisation et d une fiabilisation du procédé Hélène

Plus en détail

Bande enherbée étroite et travail réduit de sol pour contrôler la pollution diffuse en milieu agricole

Bande enherbée étroite et travail réduit de sol pour contrôler la pollution diffuse en milieu agricole COLLOQUE EN AGROENVIRONNEMENT «Des outils d intervention à notre échelle» Le 24 février 2005, Drummondville Bande enherbée étroite et travail réduit de sol pour contrôler la pollution diffuse en milieu

Plus en détail

Principaux résultats

Principaux résultats L environnement, une opportunité Etat, perspectives et enjeux du marché des engrais Principaux résultats Lundi 28 juin 2010 Pierre Cazeneuve, Directeur GCL DD p.cazeneuve@gcl.tm.fr CONTEXTE GENERAL DE

Plus en détail

Tamisage et fitration Membranaires. Tamisage

Tamisage et fitration Membranaires. Tamisage Tamisage et fitration Membranaires Tamisage Par: Ahmed RASSAM Societé Huber Technology Tamisage: Séparation Solde/Liquide Avantages: Élimination des particules solides Section du Tamis Tamis fin Réduction

Plus en détail

1.2. REALISATION DES OPERATIONS DE PRELEVEMENTS ET D ANALYSES

1.2. REALISATION DES OPERATIONS DE PRELEVEMENTS ET D ANALYSES AVANT-PROPOS Le présent document a été réalisé par ASCONIT Consultants, pour le compte du Conseil Général de Haute-Savoie (CG74) dans le cadre du programme 2007-2008 du suivi de la qualité des eaux des

Plus en détail

CARACTERISATION DU DIGESTAT : RESULTATS D ESSAIS PLEIN CHAMPS. Expo Biogaz 20 février 2013

CARACTERISATION DU DIGESTAT : RESULTATS D ESSAIS PLEIN CHAMPS. Expo Biogaz 20 février 2013 CARACTERISATION DU DIGESTAT : RESULTATS D ESSAIS PLEIN CHAMPS Expo Biogaz 20 février 2013 1 SOMMAIRE 1/ Methaneo, qui sommes-nous? 2/ La Méthanisation collective, territoriale et agricole 3/ Contexte des

Plus en détail

SEPTIQUES Deuxième campagne expérimentale

SEPTIQUES Deuxième campagne expérimentale 317.E Juin 2014 NORMALISATION - CERTIFICATION - MANAGEMENT DE LA QUALITÉ Évaluation de la performance épuratoire des FOSSES SEPTIQUES Deuxième campagne expérimentale Lionel Monfront - Kévin Diochin RAPPORT

Plus en détail

COMMENT LES EAUX USEES SONT-ELLES TRAITEES DANS UN ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF?

COMMENT LES EAUX USEES SONT-ELLES TRAITEES DANS UN ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF? COMMENT LES EAUX USEES SONT-ELLES TRAITEES DANS UN ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF? I LA POLLUTION QUE NOUS PRODUISONS ET SON IMPACT SUR LE MILIEU NATUREL Pollution = Introduction d éléments extérieurs non

Plus en détail

LE LAVAGE DES SOLS ET SEDIMENTS POLLUES

LE LAVAGE DES SOLS ET SEDIMENTS POLLUES LE LAVAGE DES SOLS ET SEDIMENTS POLLUES Une alternative de gestion pour optimiser les chantiers Solutions environnementales clé en main pour une valorisation active de sites VALGO - Copyright 2009 SOMMAIRE

Plus en détail

ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION A LA FERME

ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION A LA FERME Schéma guide pour établir un cahier des charges d étude ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION A LA FERME DENOMINATION DE L'OPERATION Précisez Objet - Lieu Maître d ouvrage : Personne à contacter

Plus en détail

Projet ANR BioEnergies 2010 DIVA Programme de recherche industrielle de 48 mois Débuté en décembre 2010

Projet ANR BioEnergies 2010 DIVA Programme de recherche industrielle de 48 mois Débuté en décembre 2010 Projet ANR BioEnergies 2010 DIVA Programme de recherche industrielle de 48 mois Débuté en décembre 2010 Pour mieux affirmer ses missions, le Cemagref devient Irstea www.irstea.fr 1 Présentation Diva AILE

Plus en détail

ESSAIS INTERLABORATOIRES SOLS ET INTRANTS

ESSAIS INTERLABORATOIRES SOLS ET INTRANTS ESSAIS INTERLABORATOIRES SOLS ET INTRANTS A15 Analyses de terres 15a Sols frais 24 Matières fertilisantes minérales A38a Boues, Sédiments, Sols Physico chimie A38b Boues, Sédiments, Sols Micropolluants

Plus en détail

Evaluation des émissions de Gaz à Effet de Serre des filières de traitement et de valorisation des boues issues du traitement des eaux usées

Evaluation des émissions de Gaz à Effet de Serre des filières de traitement et de valorisation des boues issues du traitement des eaux usées Evaluation des émissions de Gaz à Effet de Serre des filières de traitement et de valorisation des boues issues du traitement des eaux usées Février 2011 REVERDY Anne-Laure, PRADEL Marilys Cemagref Centre

Plus en détail

Les différentes classes de boues

Les différentes classes de boues Chapitre 13: Traitement des boues Les procédés de traitement biologique ou physico-chimique entraînent la production de boues boues= effluents liquides fortement chargés en matières solides (avec des concentrations

Plus en détail

Assainissement Non Collectif

Assainissement Non Collectif séminaire assainissement des eaux usées domestiques Assainissement Non Collectif Jacques LESAVRE lesavre.jacques@aesn..fr L assainissement non collectif (ANC): pourquoi? Directive européenne (91/271) du

Plus en détail

De la goutte au poudre de la suspension aux granules. Traitement innovateur des liquides dans les sécheurs en lit fluidisé

De la goutte au poudre de la suspension aux granules. Traitement innovateur des liquides dans les sécheurs en lit fluidisé De la goutte au poudre de la suspension aux granules Traitement innovateur des liquides dans les sécheurs en lit fluidisé Transformez vos suspensions et pâtes sortie d air Ce sont les techniques de séchage

Plus en détail

Test en Cuve LCK 555 DBO 5 /DBO [n]

Test en Cuve LCK 555 DBO 5 /DBO [n] ATTENTION NOUVEAU! La date d édition actuelle se trouve dans le mode opératoire ou l évaluation. Veuillez vous reporter au chapitre Remarque (voir plus bas). Test en Cuve Principe Détermination de la demande

Plus en détail

RAPPORT FINAL. Octobre 2010. N/Réf. : R99-07-01 (60ET) Révision : 00

RAPPORT FINAL. Octobre 2010. N/Réf. : R99-07-01 (60ET) Révision : 00 Guide des technologies de traitement de lisier de porcs RAPPORT FINAL N/Réf. : R99-07-01 (60ET) Révision : 00 Guide des technologies de traitement de lisier de porcs N/Réf. : R99-07-01 (60ET) BPR INC.

Plus en détail

Analyses de sol et interprétation 4des résultats

Analyses de sol et interprétation 4des résultats Analyses de sol et interprétation 4des résultats 4 Analyses de sol et interprétation des résultats Pour optimiser la fumure, il faut prendre en considération, en plus du besoin des plantes, différentes

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL INDUSTRIES DE PROCÉDÉS ÉPREUVE E2 : ÉPREUVE TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL INDUSTRIES DE PROCÉDÉS ÉPREUVE E2 : ÉPREUVE TECHNOLOGIQUE SESSION 2013 ÉPREUVE E2 : ÉPREUVE TECHNOLOGIQUE Sous épreuve A2 : ÉTUDE ET CONDUITE DES OPÉRATIONS UNITAIRES DOSSIER RESSOURCES Le dossier se compose de 8 pages, numérotées de 1/8 à 8/8. Dès que le dossier

Plus en détail

L épuration par boues activées. Journée technique Clermont Ferrand - 8 juin 2010 -

L épuration par boues activées. Journée technique Clermont Ferrand - 8 juin 2010 - L épuration par boues activées Journée technique Clermont Ferrand - 8 juin 2010 - L étude technico-économique SCOT Réflexion intercommunale SAGE SDAGE DCE PLU - Carte communale Programme de mesures Projet

Plus en détail

Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires?

Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires? Grandes cultures Engrais liquides ou granulaires? Louis Robert, agronome, M. Sc. Conseiller régional en grandes cultures Même s ils ne sont pas nouveaux sur le marché, les engrais de démarrage liquides

Plus en détail

Essai comparatif S.E.P. Elevage porcin. 1- Présentation générale

Essai comparatif S.E.P. Elevage porcin. 1- Présentation générale ELEVAGE PORCIN Essai comparatif S.E.P. Elevage porcin 1-1 ) Introduction : 1- Présentation générale Le souhait de Vitaleco, importateur Plocher en Espagne, est de développer son activité sur la péninsule

Plus en détail

Fertilisation localisée liquide Starter. À base de P2O5 AG START. Pour activer et stimuler le développement racinaire

Fertilisation localisée liquide Starter. À base de P2O5 AG START. Pour activer et stimuler le développement racinaire Fertilisation localisée liquide Starter À base de P2O5 AG START Pour activer et stimuler le développement racinaire AG START : 3 formules AG START est une gamme d engrais liquides pour des applications

Plus en détail

Migration des substances

Migration des substances CHAPITRE 14 Migration des substances 14.1 INTRODUCTION L application d engrais minéraux ou organiques apportent des quantités d azote qui se transforment en nitrates. Ces nitrates sont prélevés par les

Plus en détail

On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette.

On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette. CONTROLE D'UNE EAU On cherche à contrôler une eau minérale afin de vérifier qu'elle correspond bien aux informations figurant sur l'étiquette. Données : couleur des complexes : Ca-NET : rouge ; Mg-NET

Plus en détail

Les méthodes de séparation basées sur l extraction

Les méthodes de séparation basées sur l extraction Les méthodes de séparation basées sur l extraction L extraction liquide - liquide C est l extraction d un soluté S d un solvant A par un solvant B non miscible au premier. Deux paramètres sont importants

Plus en détail

Analyse HPLC-ESI-MS/MS du glyphosate et de l AMPA dans les eaux de surface (phase dissoute)

Analyse HPLC-ESI-MS/MS du glyphosate et de l AMPA dans les eaux de surface (phase dissoute) Analyse HPLC-ESI-MS/MS du glyphosate et de l AMPA dans les eaux de surface (phase dissoute) Références de la méthode La méthode qui suit est dérivée de la publication suivante Development of purification

Plus en détail

L État veut donner un nouvel élan aux énergies renouvelables et vient de lancer le Plan

L État veut donner un nouvel élan aux énergies renouvelables et vient de lancer le Plan PRÉFET DE L ORNE L ORNE La méthanisation à la ferme Editorial L État veut donner un nouvel élan aux énergies renouvelables et vient de lancer le Plan Énergie Méthanisation Autonomie Azote (EMAA) qui développe

Plus en détail