Analyse du fonctionnement hydraulique du réseau d assainissement départemental Pluie du 19 juin 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse du fonctionnement hydraulique du réseau d assainissement départemental ------------- Pluie du 19 juin 2013"

Transcription

1 CG93 DEA - Analyse du fonctionnement hydraulique du réseau d assainissement départemental Pluie du 19 juin 2013 Janvier 2014

2 1 SOMMAIRE I. La pluie du 19 juin II. Résumé du fonctionnement du réseau le 19 juin II.1 Les grands collecteurs II.2 Le bassin de la Plaine II.3 Le bassin versant unitaire, la Vieille Mer et sa dérivation II.4 Le bassin versant SPVE II.5 Le bassin versant Libération Saint-Denis II.6 Le bassin versant Morée-Sausset II.7 Le bassin versant de Coubron II.8 Le bassin versant de Neuilly-Plaisance / Rosny-sous-Bois II.9 Le bassin versant du ru Saint-Baudile II.10 Le bassin versant du Canal du Chesnay II.11 Le bassin versant Marne Rive Gauche II.12 Le bassin versant Bagnolet- Montreuil III. Les grands collecteurs III.1 Le collecteur du Nord III.2 Le collecteur Pantin La Briche (PLB) IV. Le bassin de la Plaine IV.1 Le remplissage du bassin IV.2 Alimentation du bassin de la Plaine depuis le collecteur du Nord IV.3 Alimentation du bassin de la Plaine depuis le collecteur 230/130 longeant le canal Saint-Denis IV.4 Alimentation du bassin de la Plaine par le Saint-Denis La Courneuve IV.5 Alimentation du bassin de la Plaine par le doublement du Pantin La Briche (DPLB) IV.6 Récapitulatif de l alimentation du bassin de la Plaine V. Le bassin versant unitaire V.1 Le bassin versant Clichy-Livry- pavillons V.2 Le Moleret et les antennes Pasteur et Jouhaux V.3 Le délestage Bourget V.4 Les bassins de la Molette V.5 La Vieille Mer et sa dérivation V.6 Le bassin versant Bobigny-Pantin VI. Le bassin versant Séparatif Seine VII. Bassins versants Saint-Denis Libération Ile-Saint-Denis VII.1 Bassin versant Saint-Denis Libération VII.2 Île Saint-Denis VIII. Bassin versant Morée Sausset VIII.1 La Morée avant sa jonction avec le Sausset VIII.2 Le Sausset avant sa jonction avec la Morée VIII.3 La Morée après sa jonction avec le Sausset IX. Bassin versant de Coubron X. Bassin versant de la rue du Canal à Neuilly-Plaisance CG93-DEA Bilan de fonctionnement hydraulique - Pluie du 19 juin 2013

3 2 XI. Bassin versant du ru Saint-Baudile XI.1 Place de la Gare au Raincy XI.2 Villemomble, de la rue Outrebon à la prise d eau du bassin Carnot XI.3 Le bassin Carnot à Villemomble (CT) XI.4 Le ru Saint-Baudile XI.5 Amont de l ouvrage XI et collecteur de Neuilly-Gagny XI.6 Synthèse sur le bassin versant du ru Saint-Baudile XII. Bassin versant du canal du Chesnay XII.1 Le bassin de Beauregard à Chelles (BD) XII.2 Les points de mesure 179 et 180 à l aval du bassin de Beauregard XII.3 Aval du canal du Chesnay XIII. Bassin versant Marne Rive Gauche XIV. Bassin versant «unitaire Paris» XIV.1 Le bassin Eglise de Bagnolet (EB) XIV.2 Le point 174 à Bagnolet XIV.3 Le bassin Guernica à Montreuil (GA) XIV.4 Les points 123 et 124 à Montreuil XIV.5 La station Croix de Chavaux à Montreuil (CX) XIV.6 Les points 185, 186 et 177 à Montreuil XIV.7 Les points 172, 173 et 176 à Montreuil CG93-DEA Bilan de fonctionnement hydraulique - Pluie du 19 juin 2013

4 3 I. La pluie du 19 juin 2013 Le bulletin de Météo France émis le 19/06/2013 à 16h30 heure locale (HL) évoquait un épisode orageux gagnant l Ile de France par le Sud à partir de 17h30, apportant des pluies intenses parfois même de la grêle et avec une forte activité électrique ainsi que de violentes rafales de vent jusqu à 100 km/h. Cet épisode faisait suite aux pluies du matin. Un deuxième bulletin de Météo France a été émis le 19/06/2013 à 18h58 HL confirmant la fin du premier épisode et l arrivée d une quelques cellules orageuses disparates, bien moins actives que l épisode précédent. En effet, à partir de 17h25 HL, le 19/06/2013, un front d une intensité très modérée (<20 mm/h) a atteint la Seine-Saint-Denis au niveau des communes de Noisy-le-Grand, Pantin, Saint-Denis et Montreuil suivant un axe Noisy-le-Grand / Aulnay-sous-Bois. A partir de 17h40 HL, Le front s est propagé sur l'ensemble des communes de la Seine- Saint-Denis selon le même axe avec des intensités jusqu à 30 mm/h. Puis, de 17h45 à 18h05, un noyau d une intensité exceptionnelle a touché l intégralité des communes de la Seine-Saint-Denis. Les communes les plus touchées ont été Neuilly sur Marne (264 mm/h sur 5 minutes), Aulnay-sous-Bois (235mm/h sur 5 minutes), Neuilly- Plaisance (233 mm/h sur 5 minutes), Villepinte (avec 223,2 mm/h sur 5 minutes), Les périodes de retour associées pour ces communes sur un pas de temps de 5 minutes sont supérieures à 50 ans. Par ailleurs, des cellules orageuses isolées ont touché Noisy-le-Grand, Villemomble, Bondy, les Pavillons-sous-Bois, Le Raincy, Gagny et Rosny-sous-Bois. L épisode orageux s est ensuite évacué par le Nord-Ouest du Département suivant un axe Noisy-le-Grand / Dugny. A 18h25 HL, le front a définitivement quitté la Seine-Saint-Denis par le Val d Oise. Aussitôt, un deuxième front d une faible intensité (<10 mm/h) a pénétré le département par la commune de Neuilly-Plaisance pour se propager sur l ensemble des communes à l est de La Courneuve. A 18h50, ce front a été rejoint par un deuxième d une même intensité plutôt axé Montfermeil / Aulnay-sous-Bois arrosant tout le département. Ce front s est ensuite décalé vers le Val d Oise pour le quitter vers 19h50. Ensuite, à partir de 20h05 HL, un quatrième front d une intensité inférieure à 20 mm/h a frôlé le département séquano-dyonisien en touchant les communes de Noisy-le-Grand, Neuilly- Plaisance, Gagny, Montfermeil, Clichy-sous-Bois, Coubron, Vaujours, Livry-Gargan, Sevran, Villepinte et Tremblay-en-France. Ce front ayant évacué la Seine-Saint-Denis vers 20h45. Enfin, l épisode orageux a laissé place à un ciel de traîne, arrosant de manière très disparate et de manière très négligeable quelques communes jusqu à 21h18 HL. Au total, l événement pluvieux aura duré 3h51 avec une lame d eau moyenne sur le département de 29,9 mm. Les communes les plus touchées en cumul ont été Neuilly Plaisance (65,6 mm sur le pluviomètre NP), Aulnay-sous-Bois (65,4 mm sur GP), Neuilly-sur- Marne (61,4 mm sur NM), Noisy-le-Grand (46,2 mm sur NC), Villepinte (48,8 mm sur PM) et Bondy (41,4 mm sur RL). CG93-DEA Bilan de fonctionnement hydraulique - Pluie du 19 juin 2013

5 4 La quasi-totalité du cumul est tombée en une demi-heure ce qui fait de l événement un événement exceptionnel. Sur un pas de temps de 30 minutes, les périodes de retour associées à l évènement sont de : - au-delà de 50 ans pour les communes d Aulnay-sous-Bois, Bondy, Neuilly-Plaisance, Neuilly-sur-Marne, Noisy-le-Grand et Villepinte, - de 10 à 20 ans pour la commune de Livry-Gargan, - de 5 à 10 ans pour les communes de Gagny, Le Blanc-Mesnil et Rosny-sous-Bois, - de 2 à 5 ans pour les communes de Clichy-sous-Bois, Drancy, Epinay-sur-Seine, Montreuil, Pantin, Saint-Denis et Saint-Ouen, - moins de 2ans pour les autres communes du département. Plus généralement, les périodes de retour sont données sur des périodes d une heure afin de permettre des comparaisons avec d autres évènements : - au-delà de 50 ans pour les communes d Aulnay-sous-Bois, Neuilly Plaisance, Neuilly-sur- Marne, Noisy-le-Grand ; - de 20 à 50 ans sur un pas de temps de 60 minutes sur la commune de Villepinte ; - de 10 à 20 ans sur un pas de temps de 60 minutes pour la commune de Bondy ; - de 5 à 10 ans sur un pas de temps de 60 minutes pour les communes de Livry-Gargan et Rosny-sous-Bois ; - de 2 à 5 ans sur un pas de temps de 60 minutes pour les communes de Epinay-sur-Seine, Clichy-sous-Bois, Drancy, Blanc-Mesnil, Montreuil, Pantin, Saint-Denis et Saint-Ouen ; - moins de 2ans pour les autres communes du département. Il est à noter que sur plusieurs postes pluviométriques, pour plusieurs pas de temps, la fréquence décennale a été dépassée. La répartition spatiale pluviométrique sur le département de la Seine Saint-Denis, est très hétérogène en raison des diverses cellules orageuses localisées avec une lame d'eau moyenne sur le département de 29,9 mm (Séparatif Seine : 21,8 mm ; Morée-Sausset : 29,7 mm ; Marne : 34,6 mm ; Unitaire Central : 30,7 mm). CG93-DEA Bilan de fonctionnement hydraulique - Pluie du 19 juin 2013

6 CG93-DEA Bilan de fonctionnement hydraulique - Pluie du 19 juin

7 6 Tableau récapitulatif des hauteurs d eau mesurées sur les pluviomètres départementaux CG93-DEA Bilan de fonctionnement hydraulique - Pluie du 19 juin 2013

8 7 Tableau récapitulatif des intensités maximales sur les pluviomètres départementaux CG93-DEA Bilan de fonctionnement hydraulique - Pluie du 19 juin 2013

9 8 Tableau récapitulatif des périodes de retour sur les pluviomètres départementaux Le tableau ci-dessous présente une estimation des périodes de retour basée sur l analyse de la pluviométrie relevée sur les postes de Seine-Saint-Denis : Les périodes de retour ont également été estimées sur la base des courbes de Grisollet établies sur les relevés de Paris Montsouris: CG93-DEA Bilan de fonctionnement hydraulique - Pluie du 19 juin 2013

10 9 Les périodes de retour estimées sont du même ordre, et dans les deux cas il y a une tendance à la surestimation pour les longues durées (3 heures et plus). Les images radar de la pluie du 19 juin ne permettent pas une bonne représentation de l évènement. Les lames d eau fournies par Météo France sont calibrées sur la base des enregistrements relevés sur les postes pluviométriques du Département. La calibration est faite par pas de temps de 5 minutes, et le facteur de calibration est un facteur moyen à l échelle de la Seine-Saint-Denis. Pour cette pluie, cette méthode de calcul tend à surestimer la pluie sur l ouest du département, et à la sous-estimer à l est. Les cellules très actives qui ont touché le centre du département faisaient probablement un masque partiel entre le radar situé à Trappes et la moitié est de la Seine-Saint-Denis. Les images radar mettent néanmoins en évidence le caractère exceptionnel de la pluie du 19 juin, y compris sur les communes non équipées d un poste pluviométrique au sol. Malgré la réserve formulée ci-dessus, les principales données issues des images radar sont présentées ci-dessous. A l échelle du territoire départemental, sur la lame d eau moyenne, un dépassement du seuil décennal est signalé sur une durée de 60 minutes. Ce seuil décennal est également dépassé à l échelle communale sur 28 communes pour des pas de temps de 30 minutes à 90 minutes, à savoir : Aubervilliers, Aulnay-sous-Bois, Bagnolet, Bobigny, Bondy, Drancy, Dugny, Epinay-sur-Seine, l Île Saint-Denis, La Courneuve, Le Blanc-Mesnil, Le Bourget, Le Pré Saint-Gervais, Le Raincy, Les Lilas, Les Pavillons-sous-Bois, Montreuil, Neuilly-Plaisance, Noisy-le-Sec, Pantin, Romainville, Rosnysous-Bois, Saint-Denis, Saint-Ouen, Pierrefitte, Stains, Villemomble, Villetaneuse. L orage du 19 juin 2013 a été tout à fait exceptionnel, et aucun phénomène équivalent en intensité et en surface touchée n a été constaté depuis le milieu des années soixante-dix, date du début d enregistrement des données pluviométriques par le service départemental d assainissement. La violence des intensités sur des pas de temps courts (5 à 10 minutes) a provoqué des ruissellements très importants, la saturation des engouffrements et l inondation des locaux enterrés, souvent par les descentes de garage, notamment sur les zones amont des bassins versants. Il est possible que certains pluviomètres aient été saturés : quatre d entre eux ont enregistrés des intensités supérieures à 200 mm/h pendant 5 minutes. CG93-DEA Bilan de fonctionnement hydraulique - Pluie du 19 juin 2013

11 10 L importance de la pluie sur une durée plus longue, notamment une heure, et sur une grande surface, a entraîné des apports exceptionnels vers les grands collecteurs et les bassins d orage départementaux. Plusieurs ont été remplis au-delà de leur niveau normal, dimensionné pour une occurrence décennale, et ceci bien avant la période la plus critique de la crue. La saturation des ouvrages d assainissement a entrainé des inondations par débordement des réseaux sur les zones aval des bassins versants et le long des thalwegs qui correspondent au réseau hydrographique naturel. L arrêté du 10 septembre 2013 porte reconnaissance de l état de catastrophe naturelle pour 14 communes de Seine-Saint-Denis : Aulnay-sous-Bois, le Blanc-Mesnil, Bondy, Drancy, Gagny, Livry-Gargan, Neuilly-Plaisance, Neuilly-sur-Marne, Noisy-le-Grand, les Pavillonssous-Bois, le Raincy, Rosny-sous-Bois, Sevran et Villemomble. La demande de reconnaissance de la commune de Clichy-sous-Bois a été rejetée. La Commune a contesté cette décision par recours gracieux auprès du Ministère de l intérieur. Un courrier du Département au Préfet de Seine-Saint-Denis a été envoyé pour appuyer cette démarche de la Commune. II. Résumé du fonctionnement du réseau le 19 juin 2013 II.1 Les grands collecteurs A Saint-Denis, le collecteur du Nord n est pas en charge au droit de la prise d eau du bassin de la Plaine : un débit maximum de 15,9 m 3 /s a été mesuré en amont du délestage vers le bassin de la Plaine. Plus de la moitié des apports amont du collecteur du Nord ont été dirigés vers le bassin de la Plaine soit près de m 3. A l aval de la prise d eau vers le bassin, l influence de la vanne régulant le débit vers l aval est la cause de la mise en charge du collecteur du Nord. Au niveau des stations Ambroize Croizat et Eluard Suger, le collecteur du Nord n est pas en charge m 3 (5,2 m 3 /s) et m 3 (1,9 m 3 /s) ont respectivement été déversés en Seine à Ambroize Croizat et Eluard Suger. Au niveau de la station Foch, les collecteurs D11 et DD11 ont acheminé m 3 (5,8 m 3 /s) et m 3 (3,9 m 3 /s) vers les bassins de la Briche. Le collecteur du Pantin La Briche (PLB) traverse la zone unitaire de la Seine Saint-Denis, de la porte de Pantin aux bassins de la Briche à Epinay-sur-Seine. Sous la RN2, le PLB a fonctionné en charge pendant près d une heure. La cote du seuil d alimentation du DPLB au niveau de la station Réchossière a été dépassée pendant 4 heures : pendant cette durée, le PLB a donc alimenté le bassin de la Plaine. Le PLB a été suffisamment en charge pour se délester vers l émissaire Nord Est via l intercepteur Nord Est : un débit de 16 m 3 /s a été mesurée au niveau de la station Fort d Aubervilliers : ce débit a plafonné et plus de 16 m 3 /s ont alimenté l Emissaire Nord Est. Au niveau de la station Anatole France, le collecteur du PLB est en charge. Un débit maximum de 15,2 m 3 /s a été mesuré : près de m 3 ont transité dans le PLB entre le 19/06 18h et le 20/06 6h. Le PLB a été en charge au niveau des trois stations Kruger, Convention et Politzer. Au niveau de la station Fort de la Briche, près de m 3 ont transité dans le PLB entre le 19/06 18h et le 20/06 6h avec un débit maximum de 22 m 3 /s. Le débit maximum du déversement en Seine en amont des bassins de la Briche est de 15,3 m 3 /s. CG93-DEA Bilan de fonctionnement hydraulique - Pluie du 19 juin 2013

12 11 II.2 Le bassin de la Plaine Avant la pluie orageuse du 19 juin au soir, le bassin de la Plaine n était pas totalement vide : la vidange des bassins B1 et de la bâche d arrivée était en cours. Les bassins B2, B3 et B4 étaient vides. Le bassin a, de nouveau, été alimenté le 20 juin vers 6h puis vers 12h : c est ce dernier évènement qui a engendré le plus fort remplissage du bassin. Pendant l épisode orageux du 19 juin au soir, le débit de fuite calculé sur les vannes VS1- VS2 est proche de 20 m 3 /s alors que le débit mesuré dans le SDLC en aval du bassin est plutôt de l ordre de 13 m 3 /s. Sur la base des mesures dans le SDLC, près de m 3 sont sortis du bassin entre 18h45 le 19/06 et 6h le 20/06. Les mesures de turbidité ne sont pas exploitables (encrassement de la sonde). Si l on prend les concentrations en MES et DCO calculés lors de la campagne de mesure de 2010 (170 mg/l), une charge de kg de DCO et de kg de MES a été envoyée en Seine. Si les effluents n avaient pas transité par le bassin, cette charge aurait été proche de kg de DCO et kg de MES. L alimentation du bassin de la Plaine s est faite : - par le collecteur du Nord entre 18h et 21h : un volume de m 3 avec un débit maximum de 11,4 m 3 /s a été envoyé vers le bassin, - par le collecteur 230/130 de surface (collecteur qui longe le canal Saint-Denis) entre 18h05 et 19h35 : un volume de m 3 avec un débit maximum de 2,2 m 3 /s a rejoint le bassin, - par le Saint-Denis-La-Courneuve : Le SDLC a été alimenté par les collecteurs de surface de Drancy (amorçage des siphons à Salengro), par le collecteur Délestage Bourget (amorçage du siphon Pierre Timbault), par les collecteurs de surface de Bobigny (amorçage des siphons Jean Jaurès et Place de la Libération) et par les collecteurs de surface de Saint-Denis (rue Danielle Casanova ). Au niveau de la station Convention, le PLB a alimenté le SDLC entre 18h15 et 19h10 puis c est le SDLC qui a alimenté le PLB entre 19h10 et 19h35. Un volume de m 3 avec un débit maximum de 11,4 m 3 /s a rejoint le bassin, - par le Doublement du Pantin-La-Briche. Le DPLB a permis d acheminer m 3 avec un débit maximum de 12 m 3 /s vers le bassin de la Plaine. Ce volume provient de la station Réchossière qui a permis le délestage du PLB pendant plus de 4 heures à partir de 18h. Les apports du DPLB, du SDLC et du Collecteur du Nord sont du même ordre pour cette pluie. II.3 Le bassin versant unitaire, la Vieille Mer et sa dérivation En amont du bassin versant unitaire, les bassins Monthyon, Place de la Résistance et Maurice Audin étaient vides avant le début de la pluie. Le bassin de la Poudrerie était en cours de vidange : seuls 2% de la capacité de stockage du bassin de la Poudrerie n était pas disponible le 19 juin au soir. Les mesures confirment que la pluie a été moins intense sur l est de Clichy-sous-Bois et les communes de Vaujours et Tremblay. Les volumes stockés dans les bassins Maurice Audin (7 000 m 3 ) et de la Poudrerie ( m 3 ) n ont rien d exceptionnel. La zone inondable du bassin de la Poudrerie n a pas été alimentée. Au droit des bassins Maurice Audin et Poudrerie, les collecteurs n étaient pas en charge. Il n y a pas eu de surverse vers le canal de l Ourcq, ni au droit du bassin de la Poudrerie, ni en amont sur la commune de Tremblay. A Livry-Gargan, les collecteurs ont présenté des mises en charge importantes pendant plus d une heure. Des débordements ont été constatés au niveau des points bas connus (allée Danton, Boulevard Jean Moulin ) mais aussi en des points moins sensibles aux inondations. Au niveau de la station Turgot, la ligne d eau est restée à 20 cm sous la cote du terrain naturel. CG93-DEA Bilan de fonctionnement hydraulique - Pluie du 19 juin 2013

13 12 A noter que le collecteur communal de l allée Chuna Bajstock a débordé en amont de l étang Verchin. Malheureusement les mesures installées sur le Rouailler ont du être retirées pour la réhabilitation du collecteur : il n est donc pas possible de dire si le Rouailler a débordé en amont de l étang Verchin. Le lac de Sévigné a permis de stocker près de m 3. En amont de son rejet au canal de l Ourcq, le Rouailler est en charge pendant 25 minutes sans toutefois déborder. Un volume de m 3 a rejoint le canal de l Ourcq avec un débit maximum supérieur à 1,8 m 3 /s. A Pavillons-sous-Bois, les collecteurs sont en charge sauf en aval immédiat du bassin Place de la Résistance. Le bassin Place de la Résistance a été rempli jusqu à la cote du déversoir de sécurité. La ligne d eau entre le bassin et la RN3 dépasse en plusieurs points la cote du terrain naturel et il est fort probable que les points bas dans les quartiers Jean Moulin et Arthur Guérin aient été inondés. Compte-tenu de la régulation de débit opérée par le bassin de la Place de la Résistance, cette forte mise en charge au niveau du point 28 est probablement due à l influence aval du réseau sous la RN3. Le bassin Monthyon a permis de stocker m 3 (75% de sa capacité) soit un peu plus que le volume décennal calculé avec la pluie de projet. Il a maintenu la ligne d eau avenue de Rome et de Monthyon en dessous de la cote du terrain naturel Le collecteur du Moleret a présenté de nombreuses mises en charge sur tout son parcours au sud de la RN3. La cote du terrain naturel a été dépassée au niveau de plusieurs points de mesure à Rosny (point 169) et à Bondy (au droit du bassin René Char, avenue de Villemomble et avenue Henri Barbusse). De nombreuses inondations ont été constatées le long de ce collecteur sur les communes de Rosny (boulevard Gabriel Péri, avenue du Général de Gaulle, allée des Papillons, rue Conrad Adenauer, quartier de Rosny Bois Perrier ) et de Bondy (allée de la Concorde, avenue de Villemomble ). Les cotes mesurées dans le Moleret sont nettement supérieures à celles des points bas qui sont raccordés au Moleret, notamment (points bas de Rosny, point bas de l allée de la Concorde à Bondy ). Le volume stocké dans le bassin René Char a été de l ordre de m 3 : la cote NPHE décennale a été dépassée de 3 mètres. Il y a eu mise en charge de la dalle de couverture de l ouvrage. La crue a été si importante que le NPHE du bassin René Char a été atteint à 18h20 alors que la crue n avait pas encore atteint son maximum. Ce dernier arrivera près de 25 minutes plus tard. Au nord de la RN3, le Moleret a été délesté vers le collecteur Bondy Blanc-Mesnil par les siphons Verdun et Pasteur pendant près de 3 heures. Malgré ce délestage, la cote maximum dans le Moleret, au droit du siphon Verdun est restée à seulement 13 centimètres sous la cote du terrain naturel. Le bassin Mare Rossignol a été alimenté par le réseau de surface mais également par le collecteur du Bondy Blanc-Mesnil. Il a stocké m 3. A l aval du bassin Mare Rossignol, toujours sur la Commune de Bondy, la cote mesurée dans le collecteur de surface au droit de la station Max Dormoy est restée à près d un mètre sous la cote du terrain naturel : le délestage vers le BBM a permis d éviter des débordements en ce point. Le 19 juin au soir, le débit maximum mesuré dans le BBM est de 7,5 m 3 /s. Le volume qui a transité dans le BBM est de m 3 entre 17h45 et 23h puis de m 3 entre 23h et 1h. Ce dernier volume correspond à la vidange du bassin Mare Rossignol. Les antennes Pasteur et Jouhaux ont respectivement été délestées par les bassins de Groslay et de Montillet qui étaient tous deux vides avant la pluie du 19 juin au soir. Le 1 er a stocké m 3 (83 % de sa capacité), le second m 3 (97% de sa capacité). Au droit de ces 2 bassins, les antennes Pasteur et Jouhaux n ont pas présenté de mises en charge. De même, l antenne Jouhaux n était pas en charge au niveau du square Stalingrad à Blanc- CG93-DEA Bilan de fonctionnement hydraulique - Pluie du 19 juin 2013

14 13 Mesnil (point 137). Au niveau de la station Henri Barbusse, le délestage vers le BBM a permis de maintenir les lignes d eau sous la cote du terrain naturel. La chaine des bassins de rétention et de délestage vers le collecteur BBM ont permis de bien maîtriser la ligne d eau entre la RN 3 et la station Henri Barbusse. Cela n a pas été le cas sur l amont où le seul bassin René Char n a pu éviter les mises en charge jusqu à la surface. Des débordements ont été signalés rue du 11 novembre à Drancy en aval de la vanne Salomon. Au niveau de la station Délestage Bourget, le collecteur unitaire de l Antenne du Bourget a alimenté le bassin de la Molette pendant près de 4 heures à partir de 18h. Le bassin de la Molette était vide avant la pluie. Il a permis de stocker m 3 dont m 3 dans le bassin en eau. Près de m 3 ont transité par le bassin et donc subi une décantation. Le débit traversier a été envoyé vers le collecteur du Garges Epinay et il est possible qu une légère surverse ait eu lieu vers le collecteur de la Vieille Mer par déversement sur le vanne VG. En entrée de Saint-Denis, m 3 (1,4 m 3 /s) transitent dans la Vieille-Mer. Le volume envoyé en Seine par la Dérivation Vieille Mer est de m 3 avec un débit maximum de 9 m 3 /s. Sur ce volume, m 3 (3 m 3 /s) proviennent du délestage de la rigole d assainissement. La charge rejetée en Seine par la Dérivation Vieille Mer ( kg de MES et autant de DCO) est caractéristique d un rejet unitaire. Sur Bobigny, la crue n est pas exceptionnelle. Les cotes maximales mesurées dans les collecteurs de surface ne sont pas très différentes de celles mesurées pendant la pluie du matin du 19 juin. Les collecteurs unitaires de surface ne sont pas en charge au niveau des stations Jean Jaurès et Place Libération. Le siphon Jaurès s est amorcé le 19 juin au soir et a permis l alimentation du SDLC pendant 30 minutes. Au niveau de la station Place Libération, la cote mesurée dans le SDLC indique 3 élévations du niveau d eau le 19 juin matin, le 19 juin soir et le 20 juin midi. Les mesures existantes ne permettent pas de dire si ces élévations correspondent à un amorçage du siphon, à l influence aval liée au délestage du siphon Jaurès ou l influence aval lié au délestage au niveau du maillage République Déviation. La crue n a pas été exceptionnelle dans les collecteurs unitaires qui jouxtent le bassin Cheval Noir : les collecteurs ne sont pas en charge. L alimentation du bassin s est fait uniquement par la prise d eau de la route de Noisy. L élément notable est plutôt la succession de 3 alimentations du bassin Cheval Noir : le 19/06 matin, le 19/06 soir et le 20/06 midi. Avant chaque alimentation, le bassin était vide. Sur la commune du Pré Saint-Gervais, le collecteur de la rue Lamartine a fonctionné en charge pendant une dizaine de minute mais la ligne d eau maximale est restée sous la cote du terrain naturel m 3 ont été acheminés par ce collecteur vers Paris avec un débit maximum de 2,7 m 3 /s. II.4 Le bassin versant SPVE Cette partie du Département a été la moins touchée du Département par la pluie du 19 juin. Les apports du Val d Oise mesurés en limite des communes de Garges/Pierrefitte/Stains (point CX) sont limités (débit maximum de 2 m 3 /s) : le collecteur n est pas en charge. A Stains, le bassin du Trou du Diable a stocké m 3. Il a été alimenté avec un débit maximum de 2,5 m 3 /s. CG93-DEA Bilan de fonctionnement hydraulique - Pluie du 19 juin 2013

15 14 Les rejets en Seine ont été de : m 3 (7,8 m 3 /s maximum) pour le collecteur Pierrefitte Villetaneuse. Les charges rejetées en Seine sont respectivement de 3,5 et 3,2 tonnes pour les MES et DCO m 3 (16,5 m 3 /s maximum) pour le collecteur du ru d Arra. Les charges rejetées en Seine sont respectivement de 7,9 et 7,9 tonnes pour les MES et DCO. II.5 Le bassin versant Libération Saint-Denis Ce bassin versant a été beaucoup moins touché par la pluie que l Est du Département. La crue n y présente pas de caractère exceptionnel. Sur ce versant, les données sur les volumes et charges rejetées en Seine sont les suivantes : Station Charge en Charge en Volume MES DCO [MES] moy [DCO] moy AP m kg 1452 kg 106 mg/l 262 mg/l LI m kg 305 kg 136 mg/l 167 mg/l PP m kg kg 384 mg/l 584 mg/l QM m kg kg 661 mg/l 975 mg/l QS 594 m kg 132 kg 180 mg/l 222 mg/l La station Place Poulmarch (PP) se démarque très nettement des autres stations par le volume et les charges rejetés. Par contre, en terme de concentration, la station Quai Marine (QM) est celle pour laquelle les concentrations moyennes ont été les plus fortes. Ces différences avaient déjà été observées sur d autres pluies. II.6 Le bassin versant Morée-Sausset Avant la pluie orageuse du 19 juin au soir, les bassins Gérard Philipe, Pont-Yblon et des Brouillards étaient vides. Les autres bassins étaient en cours de vidange suite à l alimentation survenue le matin même. Le volume stocké dans les bassins était inférieur à 5% de la capacité totale de stockage pour les bassins du Loup, Bataille et Citroën, compris entre 5 et 10% pour les bassins Ouest Blanc-Mesnil et Petit Marais. Le volume restant dans les bassins Mare aux Poutres et Approfondissement Blanc-Mesnil représentait respectivement 20 et 30 % de la capacité totale de stockage de ces bassins. Les mesures indiquent que la pluie a été moins intense sur les communes de Tremblay et à l est des communes de Sevran et Villepinte : les collecteurs ne sont pas en charge au droit des bassins Mare aux Poutres et du Loup, et dans le Sausset en amont du bassin Bataille. Les 2 bassins Mare aux Poutres et du Loup ont été remplis à 50% de leur capacité, et pourtant la vanne V1 à l aval du bassin Mare aux Poutres est restée fermée une bonne partie de la pluie, afin de forcer le remplissage du bassin et protéger l aval. Le collecteur de la Morée a été totalement saturé notamment à l ouest de Sevran et sur Aulnay-sous-Bois. Les mises en charge ont été rapides et ont perduré pendant près de 2 heures. La cote du terrain naturel a été dépassée ou approchée (moins de 10 cm) au niveau de plusieurs points de mesure, en limite des communes de Sevran et Aulnay, au droit du bassin Gérard Philipe et de la station Jules Princet. Des débordements ont également été mesurés dans le doublement de la Morée en amont des bassins Blanc-Mesnil. Le bassin Gérard Philipe a été totalement rempli en moins de 30 minutes, alors que la décrue n était pas amorcée dans les collecteurs. Le collecteur du Sausset a présenté de nombreuses mises en charge pendant près de 2 heures. A noter la situation particulièrement critique au droit du bassin Petit Marais : les collecteurs ont fonctionné en charge pendant près de 9h et le bassin a été totalement et très rapidement rempli. A l aval, les zones inondables du bassin Bataille n ont pas été alimentées, la cote dans le Sausset étant restée à 10 cm sous la cote du déversoir d alimentation. L absence de mesure ne permet pas de connaître le niveau de saturation du Sausset au CG93-DEA Bilan de fonctionnement hydraulique - Pluie du 19 juin 2013

16 15 niveau du bassin de Savigny, ni le volume stocké dans le bassin. En amont de la station de Balagny, le Sausset est resté en charge pendant près de 2 heures sans que la cote du terrain naturel ne soit atteinte (Point 161). Au niveau de la station Balagny, le niveau d eau dans le réseau EU est resté très élevé pendant près de 4 heures : les stations de pompage ont fonctionné au maximum de leurs capacités et ont permis de délester les eaux usées vers le collecteur EP de la Morée. Ce dernier a fonctionné en charge pendant 4 heures, soit pendant la durée du délestage de l EU vers l EP. A l aval, les bassins Citroën, Approfondissement Blanc-Mesnil, Blanc-Mesnil et Pont Yblon ont tous été remplis au-delà de leur capacité décennale. La cote mesurée dans la Morée et son doublement au droit des bassins Blanc-Mesnil est restée supérieure à 40 ngf, cote d alimentation du bassin jusqu à 4 heures du matin le 20 juin. Cette cote a de nouveau été dépassée le 20 juin après chacune des averses. Ces pluies successives n ont pas permis une décrue «rapide» de la Morée et la chaine de bassins Morée Sausset a pu être vidangée totalement que 48 heures après la pluie. Le bassin Blanc-Mesnil ne permet pas en l état de pouvoir accélérer les vidanges, le débit sortant du bassin étant limité lorsque la cote dans le bassin descend sous la cote 40 ngf. Au niveau de la station Pompage Dugny, le débit maximum mesuré dans le collecteur de la Vieille Mer est de 24 m 3 /s alors que dans le même temps 13 m 3 /s provenaient de la Morée. Le débit dans la Vieille Mer est resté supérieur à 20 m 3 /s pendant 6 heures. En entrée du CTR à Dugny, le débit maximum n a pas été mesuré (défaut de la mesure) mais il est supérieur à 25 m 3 /s. Le fonctionnement des siphons et le délestage vers le bassin des Brouillards a permis de ne pas mettre en charge les collecteurs au niveau de cette station. De nombreuses inondations ont été signalées sur le bassin versant Morée-Sausset. II.7 Le bassin versant de Coubron Sur ce bassin versant, la pluie n a pas été exceptionnelle (cumul de l ordre de 20 mm avec intensité maximale sur 5 minutes inférieure à 80 mm/h). La vanne V1 qui permet de forcer le remplissage du bassin de Coubron a été fermée pendant toute la durée de la pluie. Les collecteurs n ont pas fonctionné en charge au niveau des 2 prises d eau du bassin. Le bassin a stocké m 3 soit 44% de sa capacité totale. Le volume envoyé vers le Département de la Seine et Marne par le collecteur du ru de Chantereine EP est de m 3 (hors vidange du bassin) avec un débit maximum de 0,9 m 3 /s. La consigne de débit vers la Seine et Marne (< 1 m 3 /s) a été respectée. II.8 Le bassin versant de Neuilly-Plaisance / Rosny-sous-Bois Sur ce bassin versant, la pluie a été exceptionnelle et de nombreuses inondations ont été constatées en amont comme en aval des bassins de rétention. L évènement a présenté une période de retour supérieur à 50 ans sur l ensemble des pas de temps compris entre 5 et 360 minutes. En limite des communes de Rosny-sous-Bois et Fontenay-sous-Bois, le point 178 permet de confirmer les importantes mises en charge du collecteur du Bois Galon, mise en charge qui influence directement les écoulements des collecteurs au niveau du point bas de la rue Lavoisier à Rosny. Le point bas de la rue Lavoisier est inondé par le ruissellement de surface CG93-DEA Bilan de fonctionnement hydraulique - Pluie du 19 juin 2013

17 16 le long de l avenue Victor Hugo, par les insuffisances du collecteur de l avenue Victor Hugo mais aussi par influence du collecteur de l avenue Jean Jaurès. Au niveau du chemin de Fontenay à Neuilly-Plaisance (point 184), le collecteur est en charge et présente des débordements pendant 20 minutes. Les apports provenant du collecteur du Bois Galon sont de m 3 avec un débit maximum de 2,6 m 3 /s. Avenue Danielle Casanova, les mesures n indiquent pas de débordements de collecteur au droit du bassin Casanova. Le bassin a stocké m 3 soit 100% de sa capacité. Le déversoir de sécurité du bassin a été alimenté dès le début de son alimentation et a fonctionné pendant plus de 50 minutes. En aval du bassin, avenue Danielle Casanova, le collecteur EP a débordé, le collecteur 600 EU également. Plus en aval, rue Roosevelt, les mesures indiquent également un débordement du collecteur départemental. Il n est pas possible de réaliser un bilan des rejets vers la Marne, la station Rue du Canal était en cours de réhabilitation et donc non disponible. Le bassin communal Lamarque a été rempli au-delà de sa capacité décennale : il n a toutefois pas empêché les débordements au droit de sa prise d eau. II.9 Le bassin versant du ru Saint-Baudile Au Raincy, place de la Gare, les mesures indiquent un temps de réponse très rapide des 2 collecteurs instrumentés : ces 2 collecteurs ont débordé pendant près de 15 minutes alors même que 900 mètres plus en aval, au droit de la prise d eau du bassin Carnot, le collecteur départemental n était pas en charge. A Villemomble, plusieurs points de mesure permettent d observer le fonctionnement des réseaux entre le rue d Outrebon et la prise d eau du bassin Carnot avenue du Général de Gaulle. Les données du point 192 de la rue Montel sont indisponibles. Les données des points 190 et 191 permettent de confirmer que les diverses restrictions de section ont aggravé la situation : les niveaux d eau étaient nettement supérieurs à la cote basse de ces restrictions. Au niveau du point 190, situé à l amont, la hauteur d eau était de 3,12 mètres. Elle était de 2,38 mètres à l aval, au niveau du point 191. Les formes des courbes de hauteur sont très différentes. Le point 190 à l amont enregistre un pic de crue, alors que le point 191 à l aval enregistre une crue écrêtée. Plus en aval, au niveau de la prise d eau vers le bassin Carnot à l angle de l avenue du Général de Gaulle et de la rue Alexandre, le collecteur était en limite de mise en charge au plus fort de la crue. Le volume stocké dans le bassin Carnot est d environ m 3. L alimentation du bassin par la prise d eau n 1 de l avenue du Général de Gaulle a duré de 17h40 à 20h20. Au niveau de la prise d eau n 2 de la rue de la Montagne Savart, elle a été plus brève de 17h40 à 19h00. L alimentation du bassin n a pas été forcée. Plus à l aval, sur la commune de Neuilly-sur-Marne, la pluie du 19 juin 2013 a entrainé la saturation des réseaux départementaux en plusieurs points. Les débits de pointe rejetés en Marne sont de quasiment 20 m 3 /s par le ru Saint-Baudile et 7,6 m 3 /s par le Neuilly-Gagny. Le volume collecté pour cette pluie sur le bassin versant est de l ordre de m 3, dont la destination a été la suivante : m 3 rejetés en Marne par le ru Saint-Baudile, m 3 rejetés en Marne par le Neuilly-Gagny, et environ m 3 acheminés par l ouvrage XI vers le carrefour de la Maltournée à Neuilly-Plaisance. CG93-DEA Bilan de fonctionnement hydraulique - Pluie du 19 juin 2013

18 17 II.10 Le bassin versant du Canal du Chesnay La vidange du bassin de Beauregard a été interrompue au début de la pluie orageuse du 19 juin au soir : le bassin n était pas totalement vide. La vanne V1 qui permet de forcer le remplissage du bassin a été fermée pendant toute la durée de la pluie. Le bassin a stocké m 3 soit 43% de sa capacité totale. Le bassin B2 a été alimenté. Le débit d alimentation maximum du bassin est de 4 m 3 /s. L alimentation du bassin s est faite préférentiellement par la prise d eau équipée d une vanne. La prise d eau située en amont, rue de la Fontaine Jean Valjean, a été alimentée pendant seulement 10 minutes : le collecteur à décharger était en charge mais sa ligne d eau à 4 mètres sous la cote du terrain naturel. En limite des communes de Chelles et Gagny, les collecteurs EP et EU n étaient pas en charge (point 179 et 180). Au niveau de la station de Gournay, les rejets en Marne ont été de m 3 avec un débit maximum de 4 m 3 /s. Ce rejet a engendré un déversement de 7,5 tonnes de MES et de 6,7 tonnes de DCO. Le volume rejeté à Gournay provient pour moitié des apports du canal du Chesnay et pour moitié des apports de la rue de Valencienne à Gagny et du collecteur de la rivière des Dames en provenance du département de la Seine et Marne. II.11 Le bassin versant Marne Rive Gauche Voici le bilan des rejets en Marne pour ce bassin versant : Station Charge en Charge en Volume MES DCO [MES] moy [DCO] moy GG m kg kg 84 mg/l 601 mg/l CU m kg kg 124 mg/l 83 mg/l MU m kg kg 129 mg/l 85 mg/l II.12 Le bassin versant Bagnolet- Montreuil Sur Bagnolet, les mesures n indiquent pas de mise en charge des collecteurs unitaires de surface et le bassin Eglise de Bagnolet a stocké m 3 soit 50% de sa capacité totale. Le collecteur 1800 en sortie du bassin de Bagnolet est en charge pendant 15 minutes. Sur Montreuil, l alimentation du bassin Guernica ( m 3 50% de sa capacité) n a pas été forcée. Les collecteurs unitaires ne sont pas en charge au droit des 3 prises d eau du bassin. L alimentation du bassin s est faite par la prise d eau de la rue Victor Hugo et peut être par la prise d eau de l avenue du Président Wilson (mesures indisponibles). Des inondations se sont produites sur Montreuil, avec en particulier un très important écoulement de surface rue de Romainville en amont du bassin Guernica. Au niveau de la Croix de Chavaux, les collecteurs unitaires de la rue de Paris ne sont pas en charge. Le collecteur du Bois de Vincennes a été alimenté pendant 45 minutes. Les volumes / débits de pointe envoyés vers la Commune de Vincennes sont : - Rue de Vincennes (point 185) : 2 m 3 /s m 3 - Avenue du Président Wilson (point 186) : 6,6 m 3 /s m 3 - Avenue de Jeanne d Arc (point 177) : mesures indisponibles Les volumes / débits de pointe envoyés vers le réseau parisien sont : - Avenue Jean Jaurès à Bagnolet (Point 174) : 8 m 3 /s m 3 - Rue Etienne Marcel (Point 173) : 1 m 3 /s m 3 - Rue de Paris (point 176) : 2,94 m 3 /s m 3 - Rue de Paris (point 172) : 0,61 m 3 /s m 3. CG93-DEA Bilan de fonctionnement hydraulique - Pluie du 19 juin 2013

19 CG93-DEA Bilan de fonctionnement hydraulique - Pluie du 19 juin

20 19 III. Les grands collecteurs III.1 Le collecteur du Nord Le collecteur du Nord (CDN) collecte les effluents d un petit quart nord-est de Paris. Il entre en Seine-Saint-Denis au niveau de la porte de la Chapelle après avoir été délesté vers l émissaire Nord-Est, puis traverse la Plaine Saint-Denis. Il est délesté vers le bassin de la Plaine (station AN), reçoit les apports de deux collecteurs latéraux au canal, puis est à nouveau délesté vers la Seine (station AZ) juste avant de passer sous le canal Saint- Denis. Au niveau de la station Eluard Suger (ES), il reçoit les apports des collecteurs départementaux dits Carnot et Verdein et se scinde en deux branches parallèles, le D11 et le DD11, qui toutes deux rejoignent les bassins de dessablement de La Briche. Le DD11 est délesté en Seine juste à l aval de la station ES. Le point 136 de mesure de hauteur à l entrée du département n est toujours pas en service (chantier du tramway). Le niveau d eau dans le collecteur n est donc pas connu. Plus à l aval, au niveau de la station AN où se trouve le déversoir vers le bassin de La Plaine, le collecteur n a pas présenté de mise en charge au niveau de la sonde YAM_CDN_AN (cote maximale mesurée de 31,79 ngf). Le collecteur était en charge pendant 20 minutes en YAV_CDN_AN (cote maximale de 31,91 ngf) par influence aval de la vanne régulant le débit vers l aval pour forcer l alimentation du bassin de la Plaine. Le collecteur est ici un ovoïde 380/300 à banquettes. CG93-DEA Bilan de fonctionnement hydraulique - Pluie du 19 juin 2013

21 20 Le débit maximum mesuré en amont de la prise d eau du bassin de la Plaine est de 15,9 m 3 /s. Sur la base de cette mesure, entre le 19 juin 17h30 et le 20 juin 4h, c est m 3 qui ont transité dans le collecteur du Nord. Dans le même temps, m 3 continuaient dans le collecteur du Nord, en aval de la prise d eau vers le bassin, avec un débit maximum de 4,5 m 3 /s. Sur la base de ces mesures, les valeurs pour le délestage vers le bassin de La Plaine sont respectivement de 11,44 m 3 /s et m 3. La moitié des apports amont du collecteur du Nord a donc été dirigée vers le bassin de la Plaine au lieu d être rejetée directement en Seine. Le collecteur du Nord passe ensuite par la station Ambroise Croizat où il est délesté en Seine. CG93-DEA Bilan de fonctionnement hydraulique - Pluie du 19 juin 2013

22 21 Les mesures de hauteur et débit déversé sont les suivantes : Le 19 juin au soir, la hauteur dans le collecteur du Nord a augmenté entrainant le début du déversement. La hauteur continuant d augmenter, la vanne seuil est passée de la position I2 à 27,32 ngf à I1 à 26,67 ngf pour favoriser le délestage en Seine. La vanne est restée en position I1 pendant 1h10, de 18h45 à 19h55 puis de nouveau au moment de la pluie du 20 juin de 12h45 à 14h40. Le déversement en Seine a débuté 1 heure avant le passage de la vanne en position I1 et s est arrêté 85 minutes après le retour de la vanne en position I2. Il aura duré près de 3h35. Le volume déversé en Seine au niveau d Ambroise Croizat a été de m 3 avec un débit de pointe de 5,2 m 3 /s. La cote maximum atteinte dans le CDN à l amont du déversoir aura été de 27,97 ngf, soit une hauteur de 2,2 mètres. L ovoïde 390/300 n était donc pas en charge au droit du déversoir. Après retour aux conditions de temps sec, le lendemain matin (20 juin), le niveau d eau dans le CDN augmente à nouveau à 2 reprises : une première fois légèrement vers 6h puis une seconde fois de façon plus importante vers 12h. Ces 2 épisodes pluvieux ont de nouveau entrainé des déversements en Seine, d abord entre 7h45 et 9h (580 m 3 avec un débit maximum de 0,2 m 3 /s puis entre 12h10 et 15h45 ( m 3 avec un débit maximum de 5,05 m 3 /s). La cote maximum atteinte dans le CDN à l amont du déversoir le 20 juin aura été de 27,94 : l ovoïde 390/300 n était donc pas en charge au droit du déversoir. La station de mesures située à l aval est Eluard Suger (ES). Le collecteur du Nord reçoit les apports de trois collecteurs départementaux, un ovoïde 185/100 drainant un bassin versant de petite taille (secteur Brise Echalas), le Carnot et le Verdein ce dernier drainant un vaste bassin versant et se dédouble en deux ouvrages : le D11 et le DD11. Un déversoir en Seine est implanté en tête du DD11. CG93-DEA Bilan de fonctionnement hydraulique - Pluie du 19 juin 2013

23 22 Les apports du collecteur du Nord et du Verdein sont plutôt dirigés vers le D11 par le barrage à poutrelles situé entre l arrivée du CDN et le Verdein et par la continuité de la banquette entre le Verdein et le Carnot. Toutefois, par forte pluie, des échanges se produisent au dessus de ces seuils et de ceux situés de part et d autre de la chambre à sable. Les mesures de hauteur en amont des vannes V1, V2 et V3 (YAM_V1, YAM_V2 et YAM_V3) et dans le collecteur 3000 Délestage du DD11 ne sont pas disponibles pour cette pluie. La mesure de turbidité est également indisponible. Le 19 juin, la cote maximum mesurée en YCO_DD11 est de 26,72 ngf, soit 22 cm sous la cote de la voute du collecteur : le collecteur n est pas en charge. Par contre, il y a effectivement des échanges entre collecteurs par dessus les différents barrages des liaisons internes à la station. La cote du seuil qui permet un déversement vers la Seine a été dépassée entre 18h10 et 20h30 : il y a eu un rejet en Seine depuis le collecteur du DD11 pendant près de 2h20. Les intervalles et cote de déversement ne sont pas tout à fait cohérents : il est possible que la cote de déversement soit un peu différente de celle indiquée dans la fiche de fonctionnement. Les mesures sont cohérentes entre elles. Le débit déversé vers la Seine est un débit calculé à partir de la hauteur à l amont du déversoir en YCO_DD11_ES. Le débit maximum calculé est de 1,9 m 3 /s pour un volume déversé en Seine de m 3. Le lendemain, un déversement en Seine a également eu lieu le midi : m 3 ont rejoint la Seine avec un débit maximum de 1,1 m 3 /s. CG93-DEA Bilan de fonctionnement hydraulique - Pluie du 19 juin 2013

24 23 La station Foch (FO) se trouve sur les D11 et DD11 entre la station Eluard Suger et les bassins de La Briche. Elle est équipée de mesures hauteur/débit. Les hauteurs mesurées dans le D11 et dans le DD11 sont proches : l influence aval des bassins de La Briche se fait ressentir dans les 2 collecteurs. Le débit est plus important dans le D11 que dans le DD11 pour les 3 pointes visibles sur le graphique. Les caractéristiques de la crue du 19 juin au soir à la station FO sont les suivantes : D11 DD11 Hmax 2,06 m. 1,88 m. Qmax 5,8 m 3 /s 3,9 m 3 /s Volume (17h-6h) m m 3 Les mesures de vitesse VCO_2D11 et VCO_2DD11 ont décroché à plusieurs reprises sur la période. Notamment, la mesure VCO_2DD11 n a pas fonctionné du tout du 19 juin 17h45 au 20 juin 23h55. Le graphique de la page précédente permet de voir l importance des volumes acheminés vers les bassins de la Briche en raison de la succession de plusieurs épisodes pluvieux les 19 et 20 juin. En termes de débits maximum mesurés, les épisodes du 19 juin au soir et du 20 juin midi sont comparables. Un volume plus important a été envoyé à la Briche pour l épisode du 20 juin. Le profil en long du collecteur du Nord entre la porte de la Chapelle et la station Foch a été tracé en y reportant les lignes d eau estimées à partir des cotes maximum mesurées pour différentes pluies, et notamment celle du 19 juin Le 19 juin 2013, les données aux point 136 et Eluard Suger sont indisponibles. CG93-DEA Bilan de fonctionnement hydraulique - Pluie du 19 juin 2013

25 24 Les lignes d eau tracées pour les pluies de 94 et95 laissent penser que l on débite plus après la mise en service du bassin de la Plaine qu avant. Ceci n est pas vrai mais seulement du à l absence de mesure en AN avant 1998 ce qui induit une ligne d eau approximative pour 94 et 95 et certainement sous estimée au droit de l actuel bassin. CG93-DEA Bilan de fonctionnement hydraulique - Pluie du 19 juin 2013

26 25 III.2 Le collecteur Pantin La Briche (PLB) Le Pantin La Briche (PLB) traverse la zone unitaire de la Seine-Saint-Denis, de la porte de Pantin aux bassins de La Briche à Epinay-sur-Seine. En configuration normale, le PLB est une tête au niveau de la porte de Pantin. Il reçoit ensuite de nombreux apports tout le long de son parcours. Sur la partie amont, le point 09 permet de mesurer la hauteur dans le tronçon où le PLB est sous l ex RN2. A ce niveau, le PLB est en charge entre 19h10 et 21h55. La cote maximale mesurée est de 33,56 ngf. Le PLB a également présenté des mises en charge le 19/06 matin et le 20/06 midi mais elles ont été moins durables. A la station Réchossière (RH - délestage vers le bassin de La Plaine), le collecteur du PLB est délesté, par temps de pluie, vers le bassin du Stade de France via le Doublement du Pantin La Briche (DPLB). La cote maximale mesurée dans le PLB est de 33,33 ngf soit près de 3 mètres au dessus de la cote du déversoir d alimentation vers le DPLB indiquée dans le fiche de fonctionnement du bassin et sur le synoptique ci contre. En fait, des poutrelles sont manquantes sur le déversoir et la cote réelle de déversement est plutôt de l ordre de 30 ngf. Il y a eu alimentation du bassin de la Plaine pendant plus de 4 heures à partir de 18h. Le PLB a fonctionné en charge le 19 juin entre 18h10 et 19h. CG93-DEA Bilan de fonctionnement hydraulique - Pluie du 19 juin 2013

REPARTITION DES VILLES COUVERTES PAR LES DIVERSES ASSOCIATIONS D AIDE A DOMICILE

REPARTITION DES VILLES COUVERTES PAR LES DIVERSES ASSOCIATIONS D AIDE A DOMICILE REPARTITION DES VILLES COUVERTES PAR LES DIVERSES ASSOCIATIONS D AIDE A DOMICILE FA : 01.48.50.33.99 AUBERVILLIERS AULNAY SOUS BOIS BAGNOLET (Mme MAUFFREY) LE BLANC-MESNIL BOBIGNY BONDY LE BOURGET Département

Plus en détail

N agrément Nom de l'établissement Adresse de l'établissement Commune N téléphone

N agrément Nom de l'établissement Adresse de l'établissement Commune N téléphone 08/12/2015 Auto-écoles conventionnées "Permis de conduire à 1 euro par jour" en Seine-Saint-Denis 1 N agrément Nom de l'établissement Adresse de l'établissement Commune N téléphone E 02 093 3006 0 CFR

Plus en détail

Liste des bibliothèques «Les cités-jardins de la banlieue du nord-est parisien»

Liste des bibliothèques «Les cités-jardins de la banlieue du nord-est parisien» Liste des bibliothèques «Les cités-jardins de la banlieue du nord-est parisien» AUBERVILLIERS BIBLIOTHEQUE SAINT-JOHN-PERSE, 6 rue Edouard Poisson Tél. 01 48 34 11 72 Mardi, Jeudi : 14h-18h (jeunesse :

Plus en détail

LA GESTION EN TEMPS REEL DU RESEAU D ASSAINISSEMENT POUR LUTTER CONTRE LES INONDATIONS EN SEINE-SAINT-DENIS

LA GESTION EN TEMPS REEL DU RESEAU D ASSAINISSEMENT POUR LUTTER CONTRE LES INONDATIONS EN SEINE-SAINT-DENIS LA GESTION EN TEMPS REEL DU RESEAU D ASSAINISSEMENT POUR LUTTER CONTRE LES INONDATIONS EN SEINE-SAINT-DENIS Olivier Browne To cite this version: Olivier Browne. LA GESTION EN TEMPS REEL DU RESEAU D ASSAINISSEMENT

Plus en détail

6.2.1- Annexes Sanitaires

6.2.1- Annexes Sanitaires 6 - Annexes 6.2.1- Annexes Sanitaires POS approuvé le : 16 février 1981 POS révisé, approuvé le : 18 décembre 2001 Vu pour être annexé à la délibération en date du : POS mis en révision le : 19 mars 2009

Plus en détail

BROCHURE SIMPLIFIÉE DES ACCIDENTS CORPORELS DE LA CIRCULATION ROUTIÈRE

BROCHURE SIMPLIFIÉE DES ACCIDENTS CORPORELS DE LA CIRCULATION ROUTIÈRE > Retour accueil BROCHURE SIMPLIFIÉE DES ACCIDENTS CORPORELS DE LA CIRCULATION ROUTIÈRE SEINE-SAINT-DENIS - 2006 Bilan et évolution de l accidentologie Répartition des accidents selon le type de conflit

Plus en détail

Liste des équipements sportifs concernés par le plan quinquennal de rattrapage 2011-2015

Liste des équipements sportifs concernés par le plan quinquennal de rattrapage 2011-2015 Liste des équipements sportifs concernés par le plan quinquennal de rattrapage 2011-2015 Identification du maître d'ouvrage Aubervilliers Aubervilliers Aulnay-sous-Bois Aulnay-sous-Bois Bobigny Bondy Bondy

Plus en détail

TAUX DE TVA REDUIT POUR LES TRAVAUX REALISES DANS LES LOGEMENTS

TAUX DE TVA REDUIT POUR LES TRAVAUX REALISES DANS LES LOGEMENTS TAUX DE TVA REDUIT POUR LES TRAVAUX REALISES DANS LES LOGEMENTS Mai 2007 I PRESENTATION L'article 279-0 bis du CGI soumet au taux réduit de la TVA les travaux d'amélioration, de transformation, d'aménagement

Plus en détail

Données statistiques relatives à l'emploi sur les communes de Seine-Saint-Denis. 4ème trimestre 2013

Données statistiques relatives à l'emploi sur les communes de Seine-Saint-Denis. 4ème trimestre 2013 Données statistiques relatives à l'emploi sur les communes de Seine-Saint-Denis 4ème trimestre 2013 UT 93 de la Direccte d'île-de-france Service Statistiques - Synthèses / LA 30 avril 2014 Sommaire Données

Plus en détail

Données statistiques relatives à l'emploi sur les communes de Seine-Saint-Denis. 3ème trimestre 2013

Données statistiques relatives à l'emploi sur les communes de Seine-Saint-Denis. 3ème trimestre 2013 Données statistiques relatives à l'emploi sur les communes de Seine-Saint-Denis 3ème trimestre 2013 UT 93 de la Direccte d'île-de-france Service Statistiques - Synthèses / LA 06 janvier 2014 Sommaire Données

Plus en détail

LA GESTION DES EVENEMENTS PLUVIEUX

LA GESTION DES EVENEMENTS PLUVIEUX SMART WATER NETWORKS LA GESTION DES EVENEMENTS PLUVIEUX Les défis posés au gestionnaire du système d assainissement La sécurité des biens et des personnes Anticiper et limiter les risques de débordements

Plus en détail

Registres paroissiaux et État civil 1522-1937. Sous-séries 1 E, 9 J, 1 Mi EC, 5 Mi

Registres paroissiaux et État civil 1522-1937. Sous-séries 1 E, 9 J, 1 Mi EC, 5 Mi Archives départementales de la Seine-Saint-Denis Registres paroissiaux et État civil 1522-1937 Sous-séries 1 E, 9 J, 1 i EC, 5 i Répertoire provisoire réalisé par Olivier Ravinet Bobigny Conseil général

Plus en détail

Horaires des écoles publiques de la Seine-Saint-Denis pour l année scolaire 2015/2016

Horaires des écoles publiques de la Seine-Saint-Denis pour l année scolaire 2015/2016 Horaires des écoles publiques de la Seine-Saint-Denis pour l année scolaire 2015/2016 Horaires validés suite à la consultation du CDEN du 10 avril 2015 8 rue Claude Bernard - 93008 Bobigny cedex 01 43

Plus en détail

PLU 6ANNEXES 6.2 ANNEXES SANITAIRES. PLU arrêté le: 9 février 2012. Vu pour être annexé à la délibération du 9 février 2012

PLU 6ANNEXES 6.2 ANNEXES SANITAIRES. PLU arrêté le: 9 février 2012. Vu pour être annexé à la délibération du 9 février 2012 PLU arrêté le: 9 février 2012 Vu pour être annexé à la délibération du 9 février 2012 6ANNEXES 6.2 ANNEXES SANITAIRES PLU V i l l e d e N o i s y - l e - S e c P l a n L o c a l d U r b a n i s m e DÉPARTEMENT

Plus en détail

Groupe de travail AUTOSURVEILLANCE DES RESEAUX. Retour d expérience. Le Traitement des données, de l acquisition à leur traitement.

Groupe de travail AUTOSURVEILLANCE DES RESEAUX. Retour d expérience. Le Traitement des données, de l acquisition à leur traitement. Groupe de travail AUTOSURVEILLANCE DES RESEAUX Retour d expérience Le Traitement des données, de l acquisition à leur traitement. PLAN 1. Introduction. 2. Instrumentation d un point de mesure. 3. Conversion

Plus en détail

Sommaire. Pôle Ressources Dernière mise à jour le : 19/02/2015

Sommaire. Pôle Ressources Dernière mise à jour le : 19/02/2015 LISTE DES ÉTABLISSEMENTS & DES SERVICES MEDICO-SOCIAUX EN SEINE SAINT-DENIS Sommaire Lieux de Vie & Services Établissements SAS page 02 Foyers occupationnels & foyers de vie page 03 FAM page 05 MAS page

Plus en détail

DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE)

DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE) DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT DE LA CHARENTE SERVICE DE L URBANISME ET DE L HABITAT DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE)

Plus en détail

Étude hydraulique du bassin-versant du vieux-port à Marseille

Étude hydraulique du bassin-versant du vieux-port à Marseille Étude hydraulique du bassin-versant du vieux-port à Marseille Rédaction: F. Pons Présentation: P. Ledoux Programme LCPC 11M081 Programme ANR RIVES Programme CETMEF Données: Ville de Marseille Centre d'études

Plus en détail

Le système de gestion hydraulique automatisée de la Bièvre en temps réel : Un site d application Idéal pour le projet

Le système de gestion hydraulique automatisée de la Bièvre en temps réel : Un site d application Idéal pour le projet Le système de gestion hydraulique automatisée de la Bièvre en temps réel : Un site d application Idéal pour le projet SIAVB - Syndicat Intercommunal d Assainissement de la Vallée de la Bièvre VEOLIA EAU

Plus en détail

PLU Les Loges-en-Josas

PLU Les Loges-en-Josas DEPARTEMENT DES YVELINES PLU Les Loges-en-Josas Dossier approuvé par délibération du Conseil Municipal du 16.12.2009 Mairie des Loges-en-Josas 2 Grande Rue 78350 LES LOGES-EN-JOSAS Tél. : 01.39.07.16.70

Plus en détail

LE PROGRAMME DÉPARTEMENTAL DE PRÉVENTION BUCCO-DENTAIRE À DESTINATION DES PROFESSIONNELS

LE PROGRAMME DÉPARTEMENTAL DE PRÉVENTION BUCCO-DENTAIRE À DESTINATION DES PROFESSIONNELS LE PROGRAMME DÉPARTEMENTAL DE PRÉVENTION BUCCO-DENTAIRE À DESTINATION DES PROFESSIONNELS Édito Depuis trente ans, le Conseil général a fait de la santé bucco-dentaire une de ses priorités en matière de

Plus en détail

Restitution des résultats de l étude diagnostic sur les déchets organiques

Restitution des résultats de l étude diagnostic sur les déchets organiques Restitution des résultats de l étude diagnostic sur les déchets organiques Sommaire Quelques définitions La démarche du SYCTOM les objectifs Le contenu de l étude Bilan sur la cible déchets des ménages

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme. Eaubonne. 6.a. Annexes sanitaires - Notice. Département du Val d Oise

Plan Local d Urbanisme. Eaubonne. 6.a. Annexes sanitaires - Notice. Département du Val d Oise Département du Val d Oise Eaubonne Plan Local d Urbanisme 6.a. Annexes sanitaires - Notice Vu pour être annexé à notre délibération du 2 avril 2013 approuvant le P.L.U. Le Maire Normes concernant la

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Raccordement au Doubs du ruisseau Fontaine-Argent. le 29 octobre 2014. Contacts :

DOSSIER DE PRESSE. Raccordement au Doubs du ruisseau Fontaine-Argent. le 29 octobre 2014. Contacts : DOSSIER DE PRESSE Raccordement au Doubs du ruisseau Fontaine-Argent le 29 octobre 2014 Contacts : Ville de Besançon Direction eau-assainissement 03 81 61 52 01 Direction Grands Travaux 03 81 61 51 24 Contact

Plus en détail

Immobilier de bureaux en Plaine de France

Immobilier de bureaux en Plaine de France Immobilier de bureaux en Plaine de France Des dynamiques géographiques distinctes : La Plaine Saint Denis le Pole de Roissy Charles de Gaulle Le Cœur de la Plaine Rappelons que Paris et la petite couronne

Plus en détail

Territoire de l étude

Territoire de l étude Note de présentation - Novembre 2011 Etat d avancement de l étude Fonctionnement hydraulique du complexe «Etangs Palavasiens Etang d Ingril Etang de l Or» en période de crue et de tempête marine Contexte

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 8 P-2-01 N 44 du 2 MARS 2001 8 F.I. / 2 P INSTRUCTION DU 20 FEVRIER 2001 TAXE ANNUELLE SUR LES LOCAUX A USAGE DE BUREAUX, LES LOCAUX COMMERCIAUX

Plus en détail

ETUDES DES BESOINS EN OFFRE DE SERVICES

ETUDES DES BESOINS EN OFFRE DE SERVICES Conseil général de la Seine-Saint-Denis ETUDES DES BESOINS EN OFFRE DE SERVICES DES PERSONNES EN PERTE D AUTONOMIE DE PLUS DE 60 ANS SUR 3 BASSINS GÉRONTOLOGIQUES Rapport d étude Bassin Sud Ouest 1 Sommaire

Plus en détail

COMMUNE D AUMETZ 6 Place de l hôtel de ville BP18 57 710 AUMETZ Tél. : 03 82 91 90 63 Fax : 03 82 91 99 91 N AFFAIRE : 15084A B A MODIFICATION

COMMUNE D AUMETZ 6 Place de l hôtel de ville BP18 57 710 AUMETZ Tél. : 03 82 91 90 63 Fax : 03 82 91 99 91 N AFFAIRE : 15084A B A MODIFICATION COMMUNE D AUMETZ 6 Place de l hôtel de ville BP18 57 710 AUMETZ Tél. : 03 82 91 90 63 Fax : 03 82 91 99 91 COMMUNE D AUMETZ rues d Ottange, de l Eglise, des Prés, Saint-Martin et place de l Hôtel de Ville

Plus en détail

LIN ville légère, pôles intenses Lieux d un nouveau regard sur la résilience

LIN ville légère, pôles intenses Lieux d un nouveau regard sur la résilience ville légère, pôles intenses Lieux d un nouveau regard sur la résilience Présentation équipe LIN, séminaire AIGP 07/05/2015 I Dense/léger Interdépendance II Arc Paysager support d une démarche résiliente

Plus en détail

Migrations Professionnelles en Plaine de France : les Navettes Domicile Travail. Analyse de l Exploitation Complémentaire du Recensement de 2006

Migrations Professionnelles en Plaine de France : les Navettes Domicile Travail. Analyse de l Exploitation Complémentaire du Recensement de 2006 Migrations Professionnelles en Plaine de France : les Navettes Domicile Travail Analyse de l Exploitation Complémentaire du Recensement de 2006 Novembre 2009 Sommaire 1. Introduction : les caractéristiques

Plus en détail

Conception et gestion des bassins tampons Ville de Saint Malo

Conception et gestion des bassins tampons Ville de Saint Malo Conception et gestion des bassins tampons Ville de Saint Malo Sommaire : A. Présentation générale des enjeux liés à l assainissement B. Les outils pour la conception et la gestion des bassins tampons à

Plus en détail

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années.

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. 1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. La figure ci-dessous présente la moyenne sur la France des températures minimales et maximales de l'été (période du 1 er juin

Plus en détail

ENFANT EN DANGER QUE FAIRE? repérer / analyser / transmettre

ENFANT EN DANGER QUE FAIRE? repérer / analyser / transmettre ENFANT EN DANGER QUE FAIRE? repérer / analyser / transmettre 1 «Dans toutes les décisions qui concernent les enfants, qu'elles soient le fait des institutions publiques ou privées de protection sociale,

Plus en détail

Liste des points d accès gratuits à Internet pour les étudiants à Paris et en Seine-Saint-Denis

Liste des points d accès gratuits à Internet pour les étudiants à Paris et en Seine-Saint-Denis Liste des points d accès gratuits à Internet pour les étudiants à Paris et en Seine-Saint-Denis L objectif de ce document est de fournir aux étudiants une liste de lieux à Paris et en Seine- Saint-Denis

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT QUENTIN SUR ISERE. Schéma directeur et zonage d assainissement pluvial

COMMUNE DE SAINT QUENTIN SUR ISERE. Schéma directeur et zonage d assainissement pluvial PROGEO ENVIRONNEMENT Ingénieurs Conseils COMMUNE DE SAINT QUENTIN SUR ISERE Schéma directeur et zonage d assainissement pluvial Dossier d enquête publique (PROCÉDURE : ARTICLE R123-1 ET S. DU CODE DE L

Plus en détail

VILLE DE NICOLET REFOULEMENTS DES 5 ET 11 AOÛT 2011: SECTEUR DE LA RUE PIERRE-LAVIOLETTE NOTE TECHNIQUE. N/Réf. : 16229. 8 mai 2013 Révision 1

VILLE DE NICOLET REFOULEMENTS DES 5 ET 11 AOÛT 2011: SECTEUR DE LA RUE PIERRE-LAVIOLETTE NOTE TECHNIQUE. N/Réf. : 16229. 8 mai 2013 Révision 1 VILLE DE NICOLET REFOULEMENTS DES 5 ET 11 AOÛT 2011: SECTEUR DE LA RUE PIERRE-LAVIOLETTE NOTE TECHNIQUE N/Réf. : 16229 8 mai 2013 Révision 1 Page : 1 TABLE DES MATIÈRES 1. MISE EN SITUATION... 1 2. ANALYSE

Plus en détail

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION Opérations de superficie supérieure ou égale à 1 ha et opérations de superficie inférieure à 1 ha mais comprenant au moins 3 lots Dossiers

Plus en détail

6.2 DISCUSSION. 6.2.1 Gains à Montereau

6.2 DISCUSSION. 6.2.1 Gains à Montereau Bassée Phase 2.3 : Etude de gestion de l aménagement Bassée V7 juin 2011 119 Bassée Phase 2.3 : Etude de gestion de l aménagement Bassée V7 juin 2011 120 Bassée Phase 2.3 : Etude de gestion de l aménagement

Plus en détail

TARIF DE VENTE DE L'EAU ET DES REDEVANCES ANNEXES 1ER TRIMESTRE 2012

TARIF DE VENTE DE L'EAU ET DES REDEVANCES ANNEXES 1ER TRIMESTRE 2012 Syndicat des Eaux d'ile de France TARIF DE VENTE DE L'EAU ET DES REDEVANCES ANNEXES AU 1ER TRIMESTRE 2012 Tableau du prix de l'eau au mètre cube et des redevances annexes par commune sur la base d'une

Plus en détail

16- L EAU. Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 231

16- L EAU. Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 231 16- L EAU Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 231 16.1 LE RESEAU HYDROGRAPHIQUE La commune est située en bordure de Seine dans sa limite nord. Le risque d inondation existe sur

Plus en détail

Les structures Emploi du département

Les structures Emploi du département Les structures Emploi du département Les Agences Locales Pour l Emploi : ANPE AUBERVILLIERS 81 avenue Victor Hugo 93300 Aubervilliers 01 48 34 92 24 ANPE AULNAY- SOUS-BOIS 19/21 RUE Jacques Duclos 93604

Plus en détail

07/12/2015 Auto-écoles conventionnées "Permis de conduire à 1 euro par jour" en Seine-Saint-Denis 1

07/12/2015 Auto-écoles conventionnées Permis de conduire à 1 euro par jour en Seine-Saint-Denis 1 07/12/2015 Auto-écoles conventionnées "Permis de conduire à 1 euro par jour" en Seine-Saint-Denis 1 N agrément Nom de l'établissement Adresse de l'établissement Commune N téléphone E 02 093 3006 0 CFR

Plus en détail

VILLE DE CHAMBERY SERVICE URBANISME-IMMOBILIER-FONCIER P L U. lan ocal rbanisme ANNEXE COLLECTE ET TRAITEMENT DES EAUX USEES ET PLUVIALES PLU 1.5.

VILLE DE CHAMBERY SERVICE URBANISME-IMMOBILIER-FONCIER P L U. lan ocal rbanisme ANNEXE COLLECTE ET TRAITEMENT DES EAUX USEES ET PLUVIALES PLU 1.5. VILLE DE CHAMBERY SERVICE URBANISME-IMMOBILIER-FONCIER d P L U lan ocal rbanisme ANNEXE COLLECTE ET TRAITEMENT DES EAUX USEES ET PLUVIALES P.L.U. APPROUVE D.C.M. 19 juillet 2004 Modification n 1 D.C.M.

Plus en détail

Forum radar hydrométéorologique 2011

Forum radar hydrométéorologique 2011 Forum radar hydrométéorologique 2011 Système d aide à la décision pour la gestion des réseaux d assainissement 24 novembre 2011 Contexte : le ruissellement urbain Les fonctions du système d assainissement

Plus en détail

«LA VILLE ET SON ASSAINISSEMENT»

«LA VILLE ET SON ASSAINISSEMENT» L ingénierie de l assainissement Principes, méthodes et outils pour une meilleure intégration dans le cycle de l eau Maîtrise d ouvrage : Direction de l eau (MEDD) Juin 2003 Valise pédagogique CERTU 2006

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION DU BRUIT DANS L ENVIRONNEMENT DES RUES DéPARTEMENTALES

PLAN DE PRÉVENTION DU BRUIT DANS L ENVIRONNEMENT DES RUES DéPARTEMENTALES PLAN DE PRÉVENTION DU BRUIT DANS L ENVIRONNEMENT DES RUES DéPARTEMENTALES adopté le 11 octobre 2012 sommaire Cadre réglementaire 4 Synthèse des principaux résultats de la carte de bruit 5 I - II - III

Plus en détail

JOURNÉES EAU ET ENVIRONNEMENT

JOURNÉES EAU ET ENVIRONNEMENT Eléments de réflexion sur les outils de calcul utilisés en hydrologie urbaine et leur variables d entrées Rémi WAGNER Page 2/X CONTEXTE Recours recommandé à l utilisation des modèles COMMENT EVITER? Rémi

Plus en détail

Promenade de l Aqueduc de la

Promenade de l Aqueduc de la Promenade de l Aqueduc de la Dhuis Un ouvrage construit sous Napoléon III une promenade aménagée pour les piétons et les cyclistes Une liaison verte intégrée au réseau francilien de circulations douces

Plus en détail

Déterminer l intensité des orages en vue de leur classification et de leur étude climatologique

Déterminer l intensité des orages en vue de leur classification et de leur étude climatologique Déterminer l intensité des orages en vue de leur classification et de leur étude climatologique Explications sur la nouvelle échelle d intensité des orages en usage au sein de KERAUNOS depuis janvier 2013

Plus en détail

Agence de Nîmes. Mairie. www.urbanis.fr. Conseil en habitat, urbanisme et réhabilitations

Agence de Nîmes. Mairie. www.urbanis.fr. Conseil en habitat, urbanisme et réhabilitations VENDARGUES 1 èè r ee rrév isi ion i valanl tt élabol rra tt ion i du PLU 6..7 Schéma diirectteur dʼʼassaiiniissementt plluviiall centtre viilllle Procédure Prescription Arrêt du projet Approbation Elaboration

Plus en détail

Audience solennelle de rentrée du Tribunal de Commerce de Bobigny

Audience solennelle de rentrée du Tribunal de Commerce de Bobigny Audience solennelle de rentrée du Tribunal de Commerce de Bobigny 2013 Jeudi 17 janvier 2013 TRIBUNAL DE COMMERCE DE BOBIGNY OBSERVATOIRE STATISTIQUE* SES ACTIVITES La juridiction exerce trois activités

Plus en détail

La toiture végétalisée: Une réponse adaptée au projet de zonage pluvial de Paris

La toiture végétalisée: Une réponse adaptée au projet de zonage pluvial de Paris La toiture végétalisée: Une réponse adaptée au projet de zonage pluvial de Paris 20 novembre 2012 L assainissement par temps sec Station d épuration Seine Le réseau et les stations d épuration sont correctement

Plus en détail

Plan de Prévention du Risque Inondation de la vallée de l Ornel

Plan de Prévention du Risque Inondation de la vallée de l Ornel PRÉFECTURES DE LA HAUTE-MARNE ET DE LA MEUSE Plan de Prévention du Risque Inondation de la vallée de l Ornel Communes de Saint-Dizier, Bettancourt-la-Ferrée, Chancenay (52), Sommelonne, Baudonvilliers

Plus en détail

LA COUVERTURE VÉGÉTALE DU CŒUR DE L AGGLOMÉRATION DE PARIS

LA COUVERTURE VÉGÉTALE DU CŒUR DE L AGGLOMÉRATION DE PARIS LA COUVERTURE VÉGÉTALE DU CŒUR DE L AGGLOMÉRATION DE PARIS Une approche par la télédétection de précision par Marie-Thérèse Besse et Paul Rouet Atelier parisien d urbanisme Banque de données urbaines 9,

Plus en détail

Bulletin mensuel des lacs-réservoirs durant le mois de mars 2015

Bulletin mensuel des lacs-réservoirs durant le mois de mars 2015 Direction de la Bassée et de l Hydrologie Email : hydrologie@seinegrandslacs.fr Bulletin mensuel des lacs-réservoirs durant le mois de mars 2015 Au 1er mars, les quatre lacs totalisaient un volume de 586.2

Plus en détail

documents fondamentaux

documents fondamentaux Groupe CACRPG communiste, alternative citoyenne, républicain et parti de gauche documents fondamentaux pour information, réflexion et propositions relatives au plan des transports collectifs en Île-de-France

Plus en détail

Enfance & Adolescence Établissements

Enfance & Adolescence Établissements LISTE DES ÉTABLISSEMENTS & DES SERVICES MEDICO-SOCIAUX EN SEINE SAINT-DENIS Sommaire Enfance & Adolescence Établissements IME : Définition page 2 page 3 page 4 IME 24 Simple (Neuropsy) ITEP IEM 24 Bis

Plus en détail

HIPPODROME DE LONGCHAMP / PARIS DOSSIER LOI SUR L EAU / JUILLET 2013 ANNEXE 2

HIPPODROME DE LONGCHAMP / PARIS DOSSIER LOI SUR L EAU / JUILLET 2013 ANNEXE 2 HIPPODROME DE LONGCHAMP / PARIS DOSSIER LOI SUR L EAU / JUILLET 2013 ANNEXE 2 HIPPODROME DE LONGCHAMP PERMIS DE CONSTRUIRE NOTICE TECHNIQUE INFILTRATION DES EAUX DE DRAINAGE JUILLET 2013 SOMMAIRE 1 OBJET

Plus en détail

VILLE DE NEUILLY-SUR- MARNE. Plan Local d'urbanisme 5. Annexes

VILLE DE NEUILLY-SUR- MARNE. Plan Local d'urbanisme 5. Annexes VILLE DE NEUILLY-SUR- MARNE Plan Local d'urbanisme 5. Annexes 5.2. Schémas des réseaux d eau et d assainissement et des systèmes d élimination des déchets. PROJET ARRETE PAR DELIBERATION DU 30 MAI 2013.

Plus en détail

1. Présentation générale : les inondations à Nîmes. 2. Le Programme CADEREAU. 3. Le système d alerte ESPADA. 4. ESPADA en pleine modernisation

1. Présentation générale : les inondations à Nîmes. 2. Le Programme CADEREAU. 3. Le système d alerte ESPADA. 4. ESPADA en pleine modernisation 1. Présentation générale : les inondations à Nîmes 2. Le Programme CADEREAU 3. Le système d alerte ESPADA 4. ESPADA en pleine modernisation 1. Présentation générale Les inondations à Nîmes Un réseau hydrographique

Plus en détail

COMMUNE DE VELET. Dotée d un P.P.R.I (Plan de Prévention des Risques) Plan Communal de Sauvegarde Identification du Risque.

COMMUNE DE VELET. Dotée d un P.P.R.I (Plan de Prévention des Risques) Plan Communal de Sauvegarde Identification du Risque. COMMUNE DE VELET Dotée d un P.P.R.I (Plan de Prévention des Risques) Plan Communal de Sauvegarde Identification du Risque (le D I C R I M) Document d information communal sur les Risques Majeurs Sommaire

Plus en détail

NOTES TECHNIQUES EXPLICATIVES PIECE N 5.2.5

NOTES TECHNIQUES EXPLICATIVES PIECE N 5.2.5 COMMUNE DE L HOUMEAU PLAN LOCAL D'URBANISME Modification évolution réglementaire PROJET APPROUVE LE 29 Janvier 2010 ANNEXES NOTES TECHNIQUES EXPLICATIVES PIECE N 5.2.5 COMMUNE DE L HOUMEAU PLAN LOCAL D'URBANISME

Plus en détail

LES MOUVEMENTS DU RM : CREATION-TRANSMISSION-REPRISE

LES MOUVEMENTS DU RM : CREATION-TRANSMISSION-REPRISE Chambre Métiers et l Artisanat la Seine-Saint-Denis N 3 er semestre 2 4 45 3 25 2 5 5 CRÉATION AUTO EN RADIATION janvier février mars avril 4 % 35 % 3 % 25 % 2 % 5 % % 4% 5 % % LES ECHOS DE L ECO La note

Plus en détail

BEAUCHAMP PLAN LOCAL D URBANISME. 6 a. Commune de. APPROBATION Vu pour être annexé à la délibération en date du : NOTICE SANITAIRE URBA-SERVICES

BEAUCHAMP PLAN LOCAL D URBANISME. 6 a. Commune de. APPROBATION Vu pour être annexé à la délibération en date du : NOTICE SANITAIRE URBA-SERVICES URBA-SERVICES CABINET DE CONSEILS EN URBANISME 83, rue de Tilloy, BP 401-60004 BEAUVAIS CEDEX Téléphone : 03.44.45.17.57 Fax : 03.44.45.04.25 Commune de BEAUCHAMP PLAN LOCAL D URBANISME APPROBATION Vu

Plus en détail

GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT : GUIDE A L ATTENTION DU SERVICE URBANISME

GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT : GUIDE A L ATTENTION DU SERVICE URBANISME COMMUNE D AVEIZIEUX GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT : GUIDE A L ATTENTION DU SERVICE URBANISME Annexe 5 du rapport de diagnostic et de zonage pluvial Affaire A-11.143 Janvier

Plus en détail

Mire L A N C Y 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0

Mire L A N C Y 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 Mire L A N C Y 1 2 3 4 5 6 7 8 9 0 Message de bienvenue par M.Lorenzini Conseiller administratif Présentation du concept d assainissement Par M. Dubois service des travaux et de l urbanisme Par M. Martin

Plus en détail

En suivant la Seine des peintres et des bateliers à pied ou en vélo

En suivant la Seine des peintres et des bateliers à pied ou en vélo En suivant la Seine des peintres et des bateliers à pied ou en vélo 2 ème partie : de Gennevilliers au bassin de la Villette Présenté par : la fédération régionale Ile de France des Amis de la nature AUT

Plus en détail

ARCHIVES DE L ASSOCIATION FRANCE-RDA, COMITE DE SEINE-SAINT-DENIS 1959-1991 38 J 1-97

ARCHIVES DE L ASSOCIATION FRANCE-RDA, COMITE DE SEINE-SAINT-DENIS 1959-1991 38 J 1-97 ARCHIVES DE L ASSOCIATION FRANCE-RDA, COMITE DE SEINE-SAINT-DENIS 1959-1991 38 J 1-97 Répertoire établi par Françoise BOULEAU-KOCA, dactylographié par Nadine SAINT-JUST, sous la responsabilité d Agnès

Plus en détail

06.07.07. ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1

06.07.07. ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1 06.07.07 ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1 PREAMBULE Conformément au 3 ème paragraphe de l article L123-1 (Loi Urbanisme et Habitat du 2 juillet 2003), des orientations

Plus en détail

Gestion des eaux de pluie et de ruissellement. Réflexions et Actions menées sur le Territoire du Grand Toulouse.

Gestion des eaux de pluie et de ruissellement. Réflexions et Actions menées sur le Territoire du Grand Toulouse. Gestion des eaux de pluie et de ruissellement Réflexions et Actions menées sur le Territoire du Grand Toulouse. 22/04/2009 Introduction des techniques alternatives dans la réflexion du Grand Toulouse Pourquoi

Plus en détail

Seine-Saint-Denis AUBERVILLIERS LOGEMENT FOYER SALVADOR ALLENDE EHPA CCAS 25-27 RUE DES CITES 93300 AUBERVILLIERS P X 39 X

Seine-Saint-Denis AUBERVILLIERS LOGEMENT FOYER SALVADOR ALLENDE EHPA CCAS 25-27 RUE DES CITES 93300 AUBERVILLIERS P X 39 X AUBERVILLIERS LOGEMENT FOYER SALVADOR ALLENDE 25-27 RUE DES CITES 93300 AUBERVILLIERS P X 39 X Tél. 01 48 33 74 62 www.aubervilliers.fr AUBERVILLIERS D CENTRE DE GERONTOLOGIE C. MAZIER 4 RUE HEMET 93300

Plus en détail

Crédit Agricole Immobilier

Crédit Agricole Immobilier Commercialisation Identité visuelle et stratégie de communication pour le quartier de l Etoile (Villiers-sur-Marne). Construit dans un environnement fortement concurrentiel, le quartier de l Etoile devait

Plus en détail

ASA DU CEOU SITE DE COMBE DE PARIS - VAILLAC Note concernant la procédure de première mise en eau

ASA DU CEOU SITE DE COMBE DE PARIS - VAILLAC Note concernant la procédure de première mise en eau ASA DU CEOU SITE DE COMBE DE PARIS - VAILLAC Note concernant la procédure de première mise en eau La première mise en eau d'un barrage est une opération délicate et doit être conduite par le maître d ouvrage,

Plus en détail

Création de lotissements à usage d habitation

Création de lotissements à usage d habitation Création de lotissements à usage d habitation Constitution des dossiers de déclaration au titre des articles L 214.1 à L 214.3 du code de l'environnement (anciennement loi sur l eau) A compter du 01/10/2006

Plus en détail

Fiche HYDRAULIQUE. Pourquoi un caniveau. Pour évacuer rapidement l eau de pluie

Fiche HYDRAULIQUE. Pourquoi un caniveau. Pour évacuer rapidement l eau de pluie Fiche HYDRAULIQUE Pourquoi un caniveau Pour évacuer rapidement l eau de pluie Lors de la réalisation de grands espaces imperméabilisés, les maîtres d œuvre sont confrontés aux problèmes de l évacuation

Plus en détail

Avenue Castelnau. Avenue Henri Barbusse

Avenue Castelnau. Avenue Henri Barbusse Drancy Drancy Le charme d une petite ville aux portes de Paris R é s i d e n c e Plein entre Au cœur de la Seine-Saint-Denis, Drancy profite Avenue Castelnau Rue Sadi Carnot Parc de Ladoucette Rue Anatole

Plus en détail

Interactions en crue. entre drainage souterrain. et assainissement agricole

Interactions en crue. entre drainage souterrain. et assainissement agricole Interactions en crue entre drainage souterrain et assainissement agricole Yves NÉDÉLEC 0 Plan de l'exposé I. : Drainage intensif et crues de petits bassins versants II. des mesures de terrain du fossé

Plus en détail

CIRCULER EN TOUTE SÉCURITÉ. Taxis parisiens : tarifs, réglementation et droits des usagers. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Égalité Fraternité

CIRCULER EN TOUTE SÉCURITÉ. Taxis parisiens : tarifs, réglementation et droits des usagers. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Égalité Fraternité CIRCULER EN TOUTE SÉCURITÉ Taxis parisiens : tarifs, réglementation et droits des usagers RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Égalité Fraternité Tout taxi parisien doit comporter plusieurs équipements 1 3 1 2

Plus en détail

Guide pratique pour la création d un mode d accueil individuel innovant

Guide pratique pour la création d un mode d accueil individuel innovant Guide pratique pour la création d un mode d accueil individuel innovant 1 2 Ce guide a pour objectif d informer et de soutenir les porteurs de projet dans leurs multiples démarches liées à la création

Plus en détail

R 2013 Propositions académiques Perspectives Rentrée 2014 et Rentrée 2013 ultérieures Pas de modification

R 2013 Propositions académiques Perspectives Rentrée 2014 et Rentrée 2013 ultérieures Pas de modification Seine-Saint-Denis Centre Nord N RNE Etablissement Commune 0930834B LYC VOILLAUME AULNAY SOUS BOIS Seine-Saint-Denis Centre Nord BTS CGO : construire un partenariat pour l'accueil des bacheliers professionnels

Plus en détail

n de l affaire : BOUP.13.0047 Intitulé de l affaire :

n de l affaire : BOUP.13.0047 Intitulé de l affaire : Agence Rhône-Alpes Méditerranée Client : SETUREC Site de production rue des Cuirassiers JOSEPH DROUHIN, BEAUNE (21) n de l affaire : BOUP.13.0047 Intitulé de l affaire : Assistance dans le cadre de la

Plus en détail

Principe de la variation de portée d une grue portuaire

Principe de la variation de portée d une grue portuaire 30t La variation de l angle -α- formé par la flèche et l horizontale engendre la variation de portée du crochet de levage. L angle -α- varie de 20 à 80 soit environ 60. La flèche de 30tonnes est mue au

Plus en détail

LISTE DES OPERATEURS FUNERAIRES EN SEINE-SAINT-DENIS

LISTE DES OPERATEURS FUNERAIRES EN SEINE-SAINT-DENIS PREFECTURE Mise à jour : 02/07/2013 DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DES COLLECTIVITES LOCALES BUREAU DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE, DES AFFAIRES INTERMINIST2RIELLES ET DU GRAND PARIS Tél. : 01 41 60

Plus en détail

5.4.1. ANNEXES SANITAIRES - NOTICE

5.4.1. ANNEXES SANITAIRES - NOTICE 5.4.1. ANNEXES SANITAIRES - NOTICE La présente note a pour but de décrire et justifier les dispositions générales à adopter en matière d assainissement eaux usées - eaux pluviales, d eau potable et d ordures

Plus en détail

Utilisation concomitante des données pluviométriques et radar

Utilisation concomitante des données pluviométriques et radar Utilisation concomitante des données pluviométriques et radar Procédé de fusion des deux sources indépendantes de données Diminution des incertitudes sur les mesures de pluie Réduction du coût des campagnes

Plus en détail

D onnées topographiques. Les profils en long. Les profils des grandes forces hydrauliques

D onnées topographiques. Les profils en long. Les profils des grandes forces hydrauliques D onnées topographiques L identifier, voire quantifier les processus d incision ou d exhaussement. Malheureusement, les données topographiques anciennes sont moins fréquentes, moins homogènes à l échelle

Plus en détail

ANNEXE du PLU. Gestion de l eau ASSAINISSEMENT

ANNEXE du PLU. Gestion de l eau ASSAINISSEMENT ANNEXE du PLU Gestion de l eau ASSAINISSEMENT 1. CONTEXTE La prise en compte de la loi sur l eau n 92-3 du 3 janvier 1992, modifiée en 1995, imposait d assurer la cohérence des démarches eau et urbanisme

Plus en détail

RETOURS D EXPÉRIENCES ET RENCONTRÉS EN MATIÈRE DE GESTION DES EAUX PLUVIALES. Ir. Anne CLERIN -AIVE - Chef de Projets

RETOURS D EXPÉRIENCES ET RENCONTRÉS EN MATIÈRE DE GESTION DES EAUX PLUVIALES. Ir. Anne CLERIN -AIVE - Chef de Projets RETOURS D EXPÉRIENCES ET PROBLÈMES RENCONTRÉS EN MATIÈRE DE GESTION DES EAUX PLUVIALES Ir. Anne CLERIN Chef de Projets -AIVE - LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LE CONTEXTE DE L ASSAINISSEMENT DES EAUX

Plus en détail

RISQUES MAJEURS. www.vivre-a-niort.com. Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT. Toutes les informations sur

RISQUES MAJEURS. www.vivre-a-niort.com. Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT. Toutes les informations sur LES RISQUES MAJEURS Notice d information sur la prévention des risques majeurs À NIORT Toutes les informations sur Définition des Risques majeurs Quels risques à Niort? Le territoire de la commune se trouve

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES

SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES 1. PRINCIPES. Bien que la gestion des eaux pluviales urbaines soit un service publique à la charge des communes, il semble indispensable d imposer aux aménageurs, qui

Plus en détail

Barrage de Villerest Bilan de l exploitation (mois de juillet 2012 au mois d août 2013)

Barrage de Villerest Bilan de l exploitation (mois de juillet 2012 au mois d août 2013) Barrage de Villerest Bilan de l exploitation (mois de juillet 2012 au mois d août 2013) Exploitation en 2012-2013 BRLE intervient pour le compte d EP LOIRE dans le cadre d un contrat de service. Le marché

Plus en détail

La pluie du 19 juin 2013 en Seine-Saint-Denis Données issues du réseau pluviométrique départemental et des images radar

La pluie du 19 juin 2013 en Seine-Saint-Denis Données issues du réseau pluviométrique départemental et des images radar La pluie du 19 juin 2013 en Seine-Saint-Denis Données issues du réseau pluviométrique départemental et des images radar Vingt-sept postes pluviométriques gérés par la Direction de l'eau et de l'assainissement

Plus en détail

LES OUVRAGES. Les principaux ouvrages associés aux étangs. * Digue. * Vanne / pelle : * Déversoir. * Moine. * Évacuateur eau fond.

LES OUVRAGES. Les principaux ouvrages associés aux étangs. * Digue. * Vanne / pelle : * Déversoir. * Moine. * Évacuateur eau fond. LES OUVRAGES Les principaux ouvrages associés aux étangs * Digue * Vanne / pelle : * Déversoir * Moine * Évacuateur eau fond * Pêcherie * Ouvrage rétention sédiments * Grilles 1 La digue = élément majeur

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION Coagulation Floculation - Décantation 07-1055A

MANUEL D UTILISATION Coagulation Floculation - Décantation 07-1055A Concepteur de solutions et de services pour la recherche et le développement COAGULATION FLOCULATION - DECANTATION MANUEL D UTILISATION Coagulation Floculation - Décantation 07-1055A BP46 Route d Heyrieux

Plus en détail

Au 31 décembre 2009, 296 000

Au 31 décembre 2009, 296 000 10 Approche territoriale Différents profils de familles pauvres selon le nombre d enfants et l activité des parents En IledeFrance, un enfant de moins de 18 ans sur cinq vit en situation de pauvreté. Un

Plus en détail

Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques

Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques REGLEMENT D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ANNEXE PLANCHES DESCRIPTIVES Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques PLANCHES DESCRIPTIVES Etanchéité des installations ; protection

Plus en détail

Débitmètres électromagnétiques sur réseau gravitaire

Débitmètres électromagnétiques sur réseau gravitaire Débitmètres électromagnétiques sur réseau gravitaire Retour d expérience de Cholet 1 Chronologie de mise en œuvre Journées techniques 1998-2000 : Étude spécifique du fonctionnement des réseaux d assainissement

Plus en détail

Assainissement du Plateau de Lancy Avenue du Petit-Lancy

Assainissement du Plateau de Lancy Avenue du Petit-Lancy Assainissement du Plateau de Lancy Avenue du Petit-Lancy Séance d information 10 mars 2014 2 Message de bienvenue par M. Renevey, Conseiller administratif Présentation du futur concept d assainissement

Plus en détail