PR PRÉ ÉSENT SENTA ATION TION EPF IF

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PR PRÉ ÉSENT SENTA ATION TION EPF IF"

Transcription

1 PRÉSENTATION EPF IF PRÉSENTATION

2 LE MOT DU PRÉSIDENT Je suis particulièrement heureux de la réédition de cette brochure qui présente les orientations et les modalités d intervention de l Établissement Public Foncier d Ile-de-France. L Établissement a une mission claire : mobiliser du foncier en faveur du logement et de l emploi. Pour les élus bâtisseurs, l EPF Ile-de-France constitue la solution foncière pour construire les logements dont les franciliens ont besoin et favoriser l implantation des activités économiques indispensables au développement de nos territoires. Face à l envolée des prix du foncier, à la complexité technique et juridique des projets, l Établissement dispose du savoir-faire et de la capacité financière indispensable pour agir et vous accompagner. Les maires bâtisseurs ont besoin d aide. L EPF Ile-de-France facilite et accélère la mobilisation du foncier et vous apporte un soutien financier essentiel. 158 villes et intercommunalités sont déjà partenaires de l EPF Ile-de-France. Hicham Affane, Président EPF Ile-de-France

3 LE MOT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL L EPF Ile-de-France est avant tout un outil technique et financier qui produit du foncier «prêt à l emploi» à la demande des élus bâtisseurs, pour le logement et pour l activité économique. Le soutien au logement est le premier objectif de l Établissement puisqu il y consacre près des deux tiers de ses interventions. Il s agit de répondre à l urgence des besoins par une offre diversifiée : le logement locatif social pour un peu plus du tiers, mais aussi l accession à la propriété, et toutes les autres catégories de logement. L activité économique est notre deuxième priorité. Outil d action foncière dont les collectivités avaient besoin, l EPF Ile-de-France permet de faire évoluer les zones d activités et de mixer habitat et économie dans les nouveaux quartiers. Sur chaque site d intervention, il est un moteur de l aménagement durable : mixité sociale, diversité de la ville, qualité environnementale, usage économe du foncier. Gilles Bouvelot, Directeur Général EPF Ile-de-France

4 QUI SOMMES-NOUS? L Etablissement Public Foncier Ile-de-France est un établissement public de l État à caractère Industriel et Commercial créé fin 2006 à la demande du Conseil Régional d Ile-de-France et des Conseils Généraux de Paris, de la Seine-et-Marne, de l Essonne, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne qui constituent son territoire de pleine compétence. Il est présidé par Hicham Affane, un élu de la Région Ile-de-France. Son Conseil d Administration et son bureau regroupent des élus du Conseil Régional, des Conseils Généraux, des intercommunalités, des communes, des trois chambres consulaires, du Conseil Economique Social et Environnemental Régional d Ile-de-France et des représentants de l Etat. Son financement est assuré par la Taxe Spéciale d Equipement (TSE). L EPF IF est un outil opérationnel qui a vocation à produire du foncier et faciliter son aménagement pour le compte des collectivités. Il intervient en amont, en veille ou en maîtrise foncière, sur tout type de territoires et à toute échelle de temps, pour préparer les projets urbains qui structureront l Ile-de- France de demain. L établissement Public Foncier Ile-de-France accompagne les maires bâtisseurs jusqu à la réalisation, par l aménageur ou les opérateurs qu ils choisissent, de leurs projets de développement économique ou de construction de logements. Il achète et il porte des terrains pour le compte des collectivités et les requalifie (démolition, dépollution, remembrement ) avant revente à prix de revient. Ce prix comprend notamment : le montant de l acquisition, les frais de gestion (sécurisation et gardiennage) et les frais de requalification (démolition, dépollution). Il accélère donc la mise à disposition du foncier en régulant son coût. L EPF Ile-de-France ne tire aucune rémunération de ses interventions. Les deux priorités de l Etablissement sont le logement et le développement économique. L EPF IF s engage dans des opérations foncières qui comportent une proportion minimale de logements locatifs sociaux : 30% dans le cas général, et 50 % si la commune comporte moins de 20 % de logements sociaux. À compter de 2016, le territoire de compétence de l Etablissement Public Foncier Ile-de-France sera élargi aux départements des Yvelines, des Hauts-de-Seine et du Val d Oise. 4

5 NOS RESSOURCES Le financement de l EPF IF, repose sur différents types de ressources : La Taxe Spéciale d Équipement : La TSE est une taxe spécifique qui dote les Établissement Publics Fonciers d une ressource propre. Cette taxe est perçue en même temps que les quatre taxes directes locales (taxes foncières sur les propriétés bâties et non bâties, taxe d habitation et Contribution Foncière des Entreprises). Son montant est fixé chaque année par le Conseil d Administration de l Établissement Public dans la limite d un plafond fixé à 20 euros par habitant, en référence au poids de population du territoire de compétence. Le produit des cessions : il s agit du produit de la vente des terrains et immeubles acquis par l EPF IF à la demande des collectivités. Ces biens sont vendus aux collectivités ou aux mandataires qu elles ont désignés à la fin du portage foncier. Le «prélèvement SRU» : Depuis la loi du 18 janvier 2013 dite «Loi Duflot», le «Prélèvement SRU» revient aux EPF d Etat. Pour rappel, il est notamment versé par les communes qui ne répondent pas aux objectifs de 25 % de logements locatifs sociaux (cf. article L302-7 du code de la construction et de l habitation). L emprunt Les recettes locatives NOS DÉPENSES L action foncière constitue l essentiel des charges de l Etablissement. Elle est répartie en deux postes : - Les dépenses d acquisition des biens immobiliers - Les coûts de portage : Ils sont constitués des frais que l EPF IF engage en tant que propriétaire Les travaux de remise en état : L EPF IF requalifie ses sites. Précédés d études environnementales approfondies, les travaux de requalification comprennent notamment démolition, dépollution et traitement des déchets. 5

6 L EPF IF POUR TOUS, TOUT TEMPS, TOUT TERRAIN. Petites et grandes communes Seule ou en intercommunalité Quelle que soit la taille du projet Pour acquérir et porter tout type de bien sur tout type de terrains Pendant le temps nécessaire à la réalisation du projet UNE ACTION, DES ATOUTS POUR LES COLLECTIVITÉS Un facteur d équilibre pour la ville : mixité sociale et répartition habitat/emploi Un accélérateur de projets : les terrains sont portés le temps de l élaboration du projet puis cédés, l EPF IF n a pas vocation à les stocker Une gestion dynamique du foncier : politique d occupation temporaire de tous les biens, locaux d activités en particulier dans le cadre de conventions d occupation précaire. Une utilisation d intérêt général : mise à disposition de son patrimoine de logements au profit d association. Une logique non-spéculative : la revente des terrains acquis est réalisée, au coût de fabrication sans frais financiers et sans rémunération de l EPF IF, aux opérateurs ou aux aménageurs désignés par la ville Un objectif de qualité : une utilisation économe du foncier, une anticipation des risques naturels ou technologiques Des modes d intervention adaptés aux situations et enjeux des territoires : la convention d intervention foncière et le protocole partenarial Un partenaire exigeant en matière de développement durable E M L L EPF ILE-DE-FRANCE EST UN DES MAILLONS DE LA CHAINE DE FABRICATION DE L IMMOBILIER ET DE LA VILLE Depuis ,7 6 milliard d euros d engagements pluriannuels 159 collectivités partenaires 5 départements de pleine compétence

7 EPF IF MODE D EMPLOI LES CINQ ÉTAPES CLÉS

8 1 LA CONVENTION D INTERVENTION FONCIÈRE L EPF IF intervient à la demande des communes ou intercommunalités sous forme de convention élaborée sur-mesure selon le contexte foncier et urbain, et le degré de maturité du projet. La durée du portage peut varier, au minimum de 24 mois, elle est en moyenne de 5 ans. La convention prévoit les modes et modalités d intervention. L Établissement s engage sur un périmètre et une durée d intervention, sur une enveloppe financière dédiée à la convention, sur un niveau de service qu il apporte à la collectivité (études foncières, réalisation de travaux, etc ). Le portage est gratuit, l EPF ne répercutant ni frais financiers ni honoraires internes, dès lors que les termes de la convention sont respectés. Les partenaires commune, intercommunalité, EPA s engagent sur des éléments de programme à réaliser sur les fonciers traités par l EPF Ile-de-France (mixité sociale, densité, développement durable). Ils s engagent également à élaborer ou valider un projet urbain ou un projet immobilier correspondant à ce programme, dans un délai compatible avec la durée de portage contractuelle. Ils garantissent le rachat in fine des fonciers dégagés par l EPF IF, soit par eux-mêmes, soit par des opérateurs ou aménageurs désignés par eux. L'EPF Ile-de-France, lorsqu il cède ses fonciers, en fixe le prix, et les opérateurs sont consultés sur des critères de qualité uniquement : qualité sociale, qualité environnementale, qualité architecturale. C est de cette manière que peut être atteint l objectif d une ville équilibrée, diversifiée, ouverte à tous les ménages et à tous les usages. Un comité de pilotage conjoint assure le suivi de la mise en œuvre des conventions. 8

9 2 L ACTION FONCIÈRE L EPF Ile-de-France négocie et achète les biens inscrits dans les périmètres conventionnels, en collaboration étroite avec les collectivités. Pour ce faire, il bénéficie, dans la majorité des cas, d une délégation du droit de préemption de la part de la collectivité signataire de la convention. Les deux grandes catégories d action foncière sont : La maitrise foncière, qui consiste à acquérir la totalité d un site (de quelques milliers de m² à quelques hectares) en vue d une opération d aménagement identifiée. C est un maillon d un dispositif nécessitant en amont la définition d un projet foncier et en aval une perspective opérationnelle. La veille foncière, sur des périmètres en général plus vastes (quelques dizaines d hectares). Il s agit là de saisir des opportunités pour des opérations ponctuelles. Seuls les secteurs les plus propices à la mutation AXE RN3 - Zone de maîtrise foncière 9

10 NOTRE MÉTHODE Vous nous sollicitez pour du conseil, une urgence foncière, une réflexion de plus long terme. L EPF IF dresse l état des lieux foncier (études techniques, environnementales, juridiques, financières) et propose aux collectivités une convention d intervention foncière ou un protocole partenarial. Nous élaborons des conventions adaptées aux situations et enjeux des territoires : nature, durée, périmètre, montant. Nous identifions les objectifs en termes de projets, de programmes, nous prenons ensemble des engagements et arrêtons les modalités de rachat ou revente. La convention est validée par le Bureau de l EPF IF et par le conseil municipal et/ou communautaire. L EPF IF prend contact avec les propriétaires et les informe de son intention d acquérir le bien. Enfin il négocie et achète (après consultation des Domaines pour estimer la valeur du bien) en concertation avec la collectivité. Il peut utiliser, pour maitriser les terrains, des outils habituels que lui délèguent les collectivités. Il réalise cependant l essentiel de ses acquisitions à l amiable, par négociation directe. Un comité de pilotage présidé par le Maire ou le Président de l intercommunalité est mis en place, il suit l avancée du projet, des acquisitions jusqu à leur cession. ATHIS-MONS P p p b c P s L d Un programme de 194 logements sociaux, comprenant 139 logements en accession sociale à la propriété et 55 logements locatifs sociaux ainsi que m² de locaux d activités. Maître d ouvrage : Expansiel Promotion, Valophis Habitat 10

11 3 LA GESTION DES BIENS Pendant le temps de portage des biens, l EPF Ile-de-France assure la gestion de son foncier grâce à une politique d occupation temporaire de tous ses biens, locaux d activités en particulier, quand leur état le permet, dans le cadre notamment de conventions d occupation précaire ou de baux commerciaux. L Etablissement peut également accorder des différés de jouissance des immeubles, après consultation de la commune. Il perçoit la totalité des revenus s y rapportant et assume les charges de gestions des biens. Pour les logements et notamment les pavillons dont il assure le portage, l EPF IF propose la mise à disposition à des associations œuvrant pour l hébergement et le relogement. La gestion des biens comprend : Les assurances (assurance du bien, déclaration de sinistre, modification ou résiliation) La gestion locative (souscription des contrats, émission des quittances, perception des loyers, gestion des occupations illégales) La gestion des flux : eau, gaz, électricité L entretien du bien (entretien courant et travaux) Le gardiennage et la sécurisation du site La prise en charge des taxes foncières PANTIN Un ensemble de 3 bâtiments, de 6 appartements mis à disposition en 2012 à l association Le Refuge pour l hébergement de 14 personnes. 11

12 4 LES TRAVAUX L Établissement assure la démolition et la dépollution des sols qu il porte pour leur redonner un usage urbain. Il veille au traitement des déchets et à l élimination des matières dangereuses. Il s agit là d une mission de renouvellement urbain de secteurs délaissés, dégradés ou sous-utilisés, dans une optique de «construction de la ville sur la ville». L EPF Ile-de-France revend le bien acquis directement à la collectivité ou à toute autre personne désignée officiellement par elle (opérateur ou aménageur). L Établissement cède le foncier acquis au prix de «revient» qui comprend notamment : Le coût d acquisition Le coût de transformation Le coût de gestion (impôts fonciers, travaux de sécurisation, charge d entretien et de gardiennage ) En déduisant : Les recettes locatives Le prix de vente n est donc pas un critère de sélection. Le choix porte uniquement sur des critères qualitatifs. De cette manière, la création de valeur liée au projet se traduit par une création de valeur urbaine (au sens ville durable) et non par un accroissement de la rente foncière. 5 LA CESSION 12

13 NOISY-LE-SEC chantier de démolition et de dépollution par biodégradation en biotertre. AULNAY-SOUS-BOIS m² d activités répartis sur trois bâtiments; Maître d ouvrage : Spirit. e 13

14 NOS INTERVENTIONS LA CARTE DES CONVENTIONS (1 er janvier 2014) COMMUNES SIGNATAIRES 75 - PARIS 1 - Paris 77 - SEINE-ET-MARNE 2- Boissise-le-Roi 3- Bourron-Marlotte * 4- Brou-sur-Chantereine 5- Carnetin 6- Cesson 7- Champs-sur-Marne 8- Château-Landon 9- Chelles 10- Claye-Souilly 11- Combs-la-Ville 12- Courtry 13 - Dammarie-les-Lys 14- Dampmart 15- Esmans 16- La Ferté-sous-Jouarre 17- Lagny-sur-Marne 18- Liverdy-en-Brie 19- Livry-sur-Seine 20- Mitry-Mory 21- Montereau-Fault-Yonne 22- Montry 23- Nangis 24- Pomponne 25- Pontault-Combault 26- Réau 27- Roissy-en-Brie 28- Rubelles 29- Saint-Fargeau-Ponthierry 30- Savigny-le-Temple 31- Servon 32- Thorigny-sur-Marne 33- Torcy 34- Trilport 35- Vaires-sur-Marne 36- Varennes-sur-Seine 37- Veneux-les-Sablons 38- Vernou-la-Celle-sur-Seine 39- Villeparisis 91 - ESSONNE 40- Arpajon 41- Athis-Mons 42- Boissy-sous-Saint-Yon 43- Bondoufle 44- Boussy-Saint-Antoine 45- Brétigny-sur-Orge* 46- Breuillet 47- Brunoy 48- Champlan 49- Chilly-Mazarin 50- Crosne 51- Dourdan* 52- Epinay-sous-Sénart 53- Evry 54- Gif-sur-Yvette 55- Gometz-le-Chatel 56- Grigny 57- Igny 58- Juvisy-sur-Orge 59- La Norville 60- La Ville-du-Bois 61- Le Plessis-Pâté 62- Les Granges-le-Roi 63- Les Molières 64- Linas 65- Lisses 66- Longpont-sur-Orge 67- Marcoussis 68- Massy 69- Milly-la-Forêt* 70- Montgeron 71- Morangis 72- Morsang-sur-Orge 73- Ollainville 74- Orsay 75- Palaiseau 76- Paray-Vieille-Poste 77- Pussay 78- Ris-Orangis 79- Saclay 80- Saint-Michel-sur-Orge 81- Saintry-sur-Seine 82- Saulx-les-Chartreux 83- Savigny-sur-Orge 84- Soisy-sur-Ecole 85- Soisy-sur-Seine 86- Varennes-Jarcy 87- Villemoisson-sur-Orge 88- Yerres 93 -SEINE-SAINT-DENIS 89- Aubervilliers 90- Aulnay-sous-Bois 91- Bagnolet 92- Bobigny 93- Bondy 94- Coubron 95- Drancy 96- Dugny 97- Epinay-sur-Seine 98- La Courneuve 99- Le Blanc-Mesnil 100- Le Bourget 101- Le Pré-Saint-Gervais 102- Les Lilas 103- L Ile-Saint-Denis 104- Montreuil 105- Neuilly-Plaisance 106- Noisy-le-Grand 107- Noisy-le-Sec 108- Pantin 109- Pierrefitte-sur-Seine 110- Romainville 111- Rosny-sous-Bois 112- Saint-Denis 113- Saint-Ouen 114- Sevran 115- Stains 116- Vaujours 117- Villepinte 94 -VAL-DE-MARNE 118- Alfortville 119- Arcueil 120- Boissy-Saint-Léger 121- Champigny-sur-Marne 122- Charenton-le-Pont 123- Chevilly-Larue 124- Choisy-le-Roi 125- Créteil 126- Fontenay-sous-Bois 127- Ivry-sur-Seine 128- Le Kremlin-Bicêtre 129- Le Perreux-sur-Marne 130- Limeil-Brévannes 131- Mandres-les-Roses 132- Orly 133- Thiais 134- Villecresnes 135- Villejuif 136- Villeneuve-Saint-Georges 137- Vincennes 138- Vitry-sur-Seine INTERCOMMUNALITÉS SIGNATAIRES 77 - SEINE-ET-MARNE CA La Brie Francilienne CA Marne et Chantereine CA Marne et Gondoire CA Melun Val-de-Seine CC des Deux Fleuves CC La Brie Nangissienne CA Marne la Vallée Val Maubuée 91 - ESSONNE CA Evry Centre-Essonne CA Les Portes de l Essonne CA Plateau de Saclay CA Val d Orge CA Val d Yerres CA Arpajonnais CC Dourdannais en Hurepoix CA Europ Essonne CA Val de Bièvre CA Les Lacs de l Essonne 93 - SEINE-SAINT-DENIS CA Plaine Commune CA Est Ensemble 94 - VAL-DE-MARNE CA Plaine Centrale du Val-de-Marne CC Plateau Briard EPA SIGNATAIRES 77/91 EPA SENART 78/91 EPA PARIS-SACLAY 94 EPA Orly Rungis Seine Amont

15 km 8 Sources : Données conventions : EPFIF Fond de plan : IAU ÎdF

16 4-14 rue Ferrus Paris T : F : Directions opérationnelles : / Direction du développement : Direction de la communication :

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 8 P-2-01 N 44 du 2 MARS 2001 8 F.I. / 2 P INSTRUCTION DU 20 FEVRIER 2001 TAXE ANNUELLE SUR LES LOCAUX A USAGE DE BUREAUX, LES LOCAUX COMMERCIAUX

Plus en détail

Friches industrielles, obsolescence : enjeux et opportunité

Friches industrielles, obsolescence : enjeux et opportunité Friches industrielles, obsolescence : enjeux et opportunité Etablissement Public Foncier, acteur du développement économique C C I E S S O N N E E v r y j e u d i 2 7 n o v e m b r e 2 0 1 4 1 L Etablissement

Plus en détail

Sommaire. Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3. Les instances de Foncière Commune.4

Sommaire. Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3. Les instances de Foncière Commune.4 Dossier de presse Sommaire La communauté d agglomération Plaine Commune, terrain d enjeux pour les acquéreurs publics et privés.2 Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3 Les

Plus en détail

Les STATUTS du SIPPEREC ÉDITION NOVEMBRE 2012

Les STATUTS du SIPPEREC ÉDITION NOVEMBRE 2012 ÉNERGIES // TÉLÉCOMMUNICATIONS Les STATUTS du SIPPEREC ÉDITION NOVEMBRE 2012 Les statuts du SIPPEREC 2 Préambule 4 ARTICLE 1 : Composition et dénomination 6 Attributions 6 ARTICLE 2 : Compétences 6 ARTICLE

Plus en détail

rapport annuel 60 % 50 % 40 % 30 % 20 % 10 % 0 % > 5 ans 3-5 ans < 3 ans 1 000 800 600 400 200 0 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 action foncière action foncière cumulée 12 000 10 000 8

Plus en détail

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS ACTIVITÉ DE L EPF LR AU 31 JUILLET 2013 Tout axe du PPI confondu L EPF LR INTERVIENT SUR LES TERRAINS EN AMONT DE L AMÉNAGEMENT L EPF LR acquiert

Plus en détail

L OUTIL, UNE NECESSITE PARTAGEE

L OUTIL, UNE NECESSITE PARTAGEE L OUTIL, UNE NECESSITE PARTAGEE Contexte : la Haute-Savoie, un département très attractif Économie créatrice d emploi Proximité du bassin genevois Qualité du cadre de vie Accroissement démographique soutenu

Plus en détail

Fiches pôles d emploi

Fiches pôles d emploi Fiches pôles d emploi DÉCEMBRE 2014 1 Quartier Central des Affaires, 8 e, 9 e 2 4 e, 10 e, 11 e 3 5 e, 6 e, 7 e 4 Gare de Lyon-Bercy 5 13 e 6 Montparnasse 7 La Défense 8 Bobigny, Noisy-le-Sec 9 Bondy 10

Plus en détail

PUBLICATION D UN NOUVEAU ZONAGE AMBULATOIRE. mars 2015

PUBLICATION D UN NOUVEAU ZONAGE AMBULATOIRE. mars 2015 PUBLICATION D UN NOUVEAU ZONAGE AMBULATOIRE mars 2015 Mars 2015 0 Publication d un nouveau zonage ambulatoire La région Ile-de-France, forte de ses 11,8 millions d habitants, se caractérise par une évolution

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH

CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH ENTRE LES SOUSSIGNES La Communauté de l Agglomération Havraise (CODAH), 19 rue Georges Braque

Plus en détail

REPARTITION DES VILLES COUVERTES PAR LES DIVERSES ASSOCIATIONS D AIDE A DOMICILE

REPARTITION DES VILLES COUVERTES PAR LES DIVERSES ASSOCIATIONS D AIDE A DOMICILE REPARTITION DES VILLES COUVERTES PAR LES DIVERSES ASSOCIATIONS D AIDE A DOMICILE FA : 01.48.50.33.99 AUBERVILLIERS AULNAY SOUS BOIS BAGNOLET (Mme MAUFFREY) LE BLANC-MESNIL BOBIGNY BONDY LE BOURGET Département

Plus en détail

TROISIEME PARTIE : CADRE ET MODALITES D INTERVENTION

TROISIEME PARTIE : CADRE ET MODALITES D INTERVENTION TROISIEME PARTIE : CADRE ET MODALITES D INTERVENTION A. LE CADRE REGLEMENTAIRE B. LA NATURE DES INTERVENTIONS LES TROIS PHASES D UNE POLITIQUE FONCIERE LES TROIS TYPES D INTERVENTION C. UN PARTENARIAT

Plus en détail

Rencontre Conjoncture ORF

Rencontre Conjoncture ORF Rencontre Conjoncture ORF Maître Jérôme CAURO, Chambre des Notaires Paris Ile-de-France Juin 2013 SOMMAIRE 1- Point conjoncture Logement Ile-de-France 2- Le foncier en Ile-de-France LOGEMENTS : VOLUME

Plus en détail

RESEAU DES ACTEURS DE L HABITAT L LORRAINS

RESEAU DES ACTEURS DE L HABITAT L LORRAINS RESEAU DES ACTEURS DE L HABITAT L LORRAINS Présentation de la Convention cadre proposée e aux EPCI et de l él étude de stratégie foncière 1 CONVENTION CADRE OBJECTIFS 2 OBJECTIFS 5 enjeux Impulser une

Plus en détail

Concertation du 11 février au 30 mars 2013. Réunion territoriale 18 février 2013 Neuilly-sur-Marne

Concertation du 11 février au 30 mars 2013. Réunion territoriale 18 février 2013 Neuilly-sur-Marne Concertation du 11 février au 30 mars 2013 Réunion territoriale 18 février 2013 Neuilly-sur-Marne 1 Jacques MAHÉAS Maire de Neuilly-sur-Marne 2 Michel GAILLARD Garant de la concertation 3 Pourquoi une

Plus en détail

Fiche 1 Densification pavillonnaire & Etablissements publics fonciers

Fiche 1 Densification pavillonnaire & Etablissements publics fonciers Direction Territoriale Normandie Centre Septembre 2014 Action Bimby 3.2 : Intégration de la démarche aux outils fonciers et procédures d aménagement Fiche 1 Densification pavillonnaire & Etablissements

Plus en détail

CLUB NOTARIAL IMMOBILIER. Année 2012 : Quel bilan pour l immobilier résidentiel et d entreprise en Ile-de-France? 28 février 2013

CLUB NOTARIAL IMMOBILIER. Année 2012 : Quel bilan pour l immobilier résidentiel et d entreprise en Ile-de-France? 28 février 2013 CLUB NOTARIAL IMMOBILIER Année 2012 : Quel bilan pour l immobilier résidentiel et d entreprise en Ile-de-France? 28 février 2013 Ouverture des travaux Christian BÉNASSE Président de la Chambre des Notaires

Plus en détail

APPEL À CANDIDATURES 2016 POUR LA CREATION D UN RESEAU DE SANTE TRI-THEMATIQUE SUR LE NORD DE L ESSONNE

APPEL À CANDIDATURES 2016 POUR LA CREATION D UN RESEAU DE SANTE TRI-THEMATIQUE SUR LE NORD DE L ESSONNE APPEL À CANDIDATURES 2016 POUR LA CREATION D UN RESEAU DE SANTE TRI-THEMATIQUE SUR LE NORD DE L ESSONNE Page 1 sur 6 1. Objet de l appel à candidatures et nature de l intervention envisagée 1.1. Objet

Plus en détail

POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier

POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier BREST 28 et 29 NOVEMBRE 2013 POUR UN RENOUVEAU DU PARC IMMOBILIER DES ANNEES 50-70 De la requalification classique au portage immobilier Présentation de la SPLA SOREQA SPLA à vocation métropolitaine crée

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE EN ILE DE FRANCE. 4 trimestre 2011. 23 février 2012

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE EN ILE DE FRANCE. 4 trimestre 2011. 23 février 2012 CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE EN ILE DE FRANCE 4 trimestre 2011 23 février 2012 Ouverture des travaux Christian LEFEBVRE Président de la Chambre des Notaires de Paris Introduction Thierry DELESALLE

Plus en détail

PROJET. Entre : Ci-après désigné «L EPF» ou «L EPF du Val d Oise» d une part,

PROJET. Entre : Ci-après désigné «L EPF» ou «L EPF du Val d Oise» d une part, PROJET CONVENTION D ORIENTATIONS GENERALES RELATIVE A L ARTICULATION ENTRE LE STIF ET L EPF DU VAL D OISE EN MATIERE D ECHANGE D INFORMATION ET D ACTIONS FONCIERES Entre : L Etablissement Public Foncier

Plus en détail

2007-2014. Aux côtés des élus bâtisseurs. L EPF ILE-DE-FRANCE EN OPéRATIONS

2007-2014. Aux côtés des élus bâtisseurs. L EPF ILE-DE-FRANCE EN OPéRATIONS 2007-2014 Aux côtés des élus bâtisseurs L EPF ILE-DE-FRANCE EN OPéRATIONS SOMMAIRE 75 -PARIS 18 e - Boulevard Ornano page 4 13 e - Rue de la Glacière page 5 9 e - Rue de Londres page 6 77 - Seine-et-marne

Plus en détail

Stratégie foncière autour des quartiers de gares : outils de contrôle, de maîtrise, d encadrement des mutations

Stratégie foncière autour des quartiers de gares : outils de contrôle, de maîtrise, d encadrement des mutations Stratégie foncière autour des quartiers de gares : outils de contrôle, de maîtrise, d encadrement des mutations Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie Diversités des outils et

Plus en détail

CONVENTION D ORIENTATIONS GENERALES RELATIVE A L ARTICULATION ENTRE LE STIF ET L EPFY EN MATIERE D ECHANGE D INFORMATION ET D ACTIONS FONCIERES

CONVENTION D ORIENTATIONS GENERALES RELATIVE A L ARTICULATION ENTRE LE STIF ET L EPFY EN MATIERE D ECHANGE D INFORMATION ET D ACTIONS FONCIERES Accusé de réception en préfecture 075-287500078-20120711-2012-0220-DE Date de télétransmission : 13/07/2012 Date de réception préfecture : 13/07/2012 CONVENTION D ORIENTATIONS GENERALES RELATIVE A L ARTICULATION

Plus en détail

L EPF NORMANDIE. re Industriel et Commercial. Cet EPF d Etat d

L EPF NORMANDIE. re Industriel et Commercial. Cet EPF d Etat d L EPF NORMANDIE L Etablissement public foncier de Normandie est Etablissement Public à Caractère re Industriel et Commercial. Cet EPF d Etat d a été crée e en 1968. Il exerce ses missions dans le cadre

Plus en détail

Séance du Conseil Municipal du 27/06/2013

Séance du Conseil Municipal du 27/06/2013 Direction Générale Développement / Direction du Développement urbain Question n 182 Direction de l'urbanisme REF : DU2013027 Signataire : SM/NL Séance du Conseil Municipal du 27/06/2013 RAPPORTEUR : Jean-Yves

Plus en détail

QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS

QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS Etablissement public foncier de Languedoc-Roussillon créé par décret n 2008 670 du 2 juillet 2008 1 QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS A. LES RECETTES LES HYPOTHESES SUR LE NIVEAU DES RECETTES

Plus en détail

Recensement de la population

Recensement de la population Recensement de la population s légales en vigueur à compter du 1 er janvier 2014 Arrondissements - cantons - communes 91 ESSONNE Recensement de la population s légales en vigueur à compter du 1 er janvier

Plus en détail

LES LOGEMENTS DE FONCTION

LES LOGEMENTS DE FONCTION Lettre d information financière n 3 - AVRIL 2000 LES LOGEMENTS DE FONCTION SOMMAIRE 1 - CONCESSIONS DE LOGEMENT 1.1 Nature des concessions 1.1 Dérogation à l'obligation de loger 1.2 Régime juridique 1.3

Plus en détail

Au 31 décembre 2009, 296 000

Au 31 décembre 2009, 296 000 10 Approche territoriale Différents profils de familles pauvres selon le nombre d enfants et l activité des parents En IledeFrance, un enfant de moins de 18 ans sur cinq vit en situation de pauvreté. Un

Plus en détail

2007-2014. Aux côtés des élus bâtisseurs. L EPF ILE-DE-FRANCE EN OPéRATIONS

2007-2014. Aux côtés des élus bâtisseurs. L EPF ILE-DE-FRANCE EN OPéRATIONS 2007-2014 Aux côtés des élus bâtisseurs L EPF ILE-DE-FRANCE EN OPéRATIONS Depuis 2007, l EPF Ile-de-France a mené plus de 240 opérations, nous en avons sélectionner quelques-unes qui sont représentatives

Plus en détail

Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne. La note de conjoncture nº 25 octobre 2014

Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne. La note de conjoncture nº 25 octobre 2014 Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne La note de conjoncture nº 25 octobre 2014 Sommaire page 5 Editorial page 6 1. Les transactions immobilières dans le marché de l ancien

Plus en détail

IL EST EXPOSE CE QUI SUIT :

IL EST EXPOSE CE QUI SUIT : CONVENTION POUR PORTAGE FONCIER ENTRE : L Etablissement Public Foncier du Bas-Rhin (SIRET 507 679 033 00013), Représenté par son Directeur, M. Benoît GAUGLER, dûment habilité à cet effet par délibération

Plus en détail

rapport annuel @ EPF_IDF www.epfif.fr - www.grandepf.fr - www.7ansepfif.fr Document informatif et non contractuel

rapport annuel @ EPF_IDF www.epfif.fr - www.grandepf.fr - www.7ansepfif.fr Document informatif et non contractuel rapport annuel rapport annuel www.epfif.fr - www.grandepf.fr - www.7ansepfif.fr @ EPF_IDF Document informatif et non contractuel Sommaire Profil 6 Notre méthode 7 Message du Président 8 Message du Directeur

Plus en détail

TARIF DE VENTE DE L'EAU ET DES REDEVANCES ANNEXES 1ER TRIMESTRE 2012

TARIF DE VENTE DE L'EAU ET DES REDEVANCES ANNEXES 1ER TRIMESTRE 2012 Syndicat des Eaux d'ile de France TARIF DE VENTE DE L'EAU ET DES REDEVANCES ANNEXES AU 1ER TRIMESTRE 2012 Tableau du prix de l'eau au mètre cube et des redevances annexes par commune sur la base d'une

Plus en détail

de formation des prix

de formation des prix Le mécanisme m de formation des prix 1 URBANiS 24 janvier 2011 DEUX MARCHES FONCIERS URBAINS Zone AU «stricte» le droit des sols n est pas défini, il est négocié Zone AU indicée et zone U le droit des

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional MARS 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france CESSION DE TERRAINS SUR LES PERIMETRES REGIONAUX

Plus en détail

Il a été convenu une convention opérationnelle d intervention foncière. Préambule

Il a été convenu une convention opérationnelle d intervention foncière. Préambule CONVENTION D INTERVENTION ET DE PORTAGE FONCIER Commune de Opération Axe : Durée : ans - Remboursement : Convention pré-opérationnelle de maîtrise foncière Dossier ENTRE : ET : L Etablissement Public Foncier

Plus en détail

TRAVAILLER HABITER. à Plaine Commune

TRAVAILLER HABITER. à Plaine Commune TRAVAILLER HABITER à Plaine Commune En travaillant sur le territoire de Plaine Commune, vous pouvez bénéficier d une grande diversité de produits immobiliers pour la location et l achat d un logement neuf

Plus en détail

des territoires et de leurs habitants

des territoires et de leurs habitants des territoires et de leurs habitants 42 500 logements familiaux 11 200 logements résidences services 131 136 personnes logées OSICA, Entreprise Sociale pour l Habitat, filiale du groupe SNI, le pôle d

Plus en détail

Les outils de l EPFIF en faveur de la Biodiversité

Les outils de l EPFIF en faveur de la Biodiversité Les outils de l EPFIF en faveur de la Biodiversité Quel foncier pour la biodiversité? 9 octobre 2014 Judith Cubertafond / Nina Fernandez 1 UN METIER : OPERATEUR FONCIER Créé en 2007 Pour le compte des

Plus en détail

Groupement. électroniques. de commandes. communications. pour les services de

Groupement. électroniques. de commandes. communications. pour les services de Groupement pour les services de électroniques Présentation Avec la création de nouveaux services aux usagers et une offre technologique de plus en plus riche et complexe, les budgets télécom de votre collectivité

Plus en détail

LE GRAND PARIS ET SES FUTURES GARES : OÙ EN EST LE MARCHÉ DU LOGEMENT NEUF AU 1 er TRIMESTRE 2015?

LE GRAND PARIS ET SES FUTURES GARES : OÙ EN EST LE MARCHÉ DU LOGEMENT NEUF AU 1 er TRIMESTRE 2015? LE GRAND PARIS ET SES FUTURES GARES : OÙ EN EST LE MARCHÉ DU LOGEMENT NEUF AU 1 er TRIMESTRE 2015? Dans la continuité de sa note de conjoncture sur le logement neuf en Ile-de-France, l ADIL 75 vous présente

Plus en détail

Atelier Lion associés. Quartier de Maison Blanche : un parc habité

Atelier Lion associés. Quartier de Maison Blanche : un parc habité Atelier Lion associés Quartier de Maison Blanche : un parc habité Novembre 2014 2 Signé le 4 novembre 2014 entre la ville de Neuilly-sur-Marne et l AFTRP, le traité de concession DE la ZAC de Maison Blanche

Plus en détail

PLH Diagnostic spécifique CDT. Paris Saclay Territoire Sud

PLH Diagnostic spécifique CDT. Paris Saclay Territoire Sud PLH Diagnostic spécifique CDT Paris Saclay Territoire Sud Projet de Contrat de Développement Territorial validé en Comité de pilotage du 10 juillet 2015 1 Afin d élaborer une stratégie propre à son territoire

Plus en détail

Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche!

Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche! Communiqué de synthèse Paris, jeudi 26 mai 2011 Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche! Maurice Leroy, ministre de la ville, chargé du Grand Paris,

Plus en détail

Les EPFL sont des établissements publics dont la mission est d assister les collectivités

Les EPFL sont des établissements publics dont la mission est d assister les collectivités Fiche B2 juin 2013 CETE Nord Picardie Connaître les acteurs du foncier Les établissements publics fonciers locaux (EPFL) Laurent Mignaux/METL-MEDDE Les EPFL sont des établissements publics dont la mission

Plus en détail

Établissement Public Foncier de l'ain Dossier de présentation

Établissement Public Foncier de l'ain Dossier de présentation Établissement Public Foncier de l'ain Dossier de présentation 26 bis, avenue Alsace Lorraine 01000 Bourg-en-Bresse tél. 04 74 32 69 05 fax 04 74 32 69 43 epf01@epf01.fr www.epf01.fr Présentation L Établissement

Plus en détail

Le Grand Paris du logement et de l aménagement

Le Grand Paris du logement et de l aménagement Le Grand Paris du logement et de l aménagement octobre 2014 Contact presse Service de presse du ministère du Logement, de l Égalité des territoires et de la Ruralité 72, rue de Varenne, 75007 Paris - 01

Plus en détail

ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER

ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER Smaf PROGRAMME FONCIER 13 2009-20 -2013 QUINQUENN UENNAL SOMMAIRE 1. L Etablissement 2. Documents de planification 3. Outils fonciers 4. Bilan du programme 2004-2008 5. Programmation

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Vilogia fait l acquisition de 632 logements. à Montigny-lès-Cormeilles dans le Val d Oise (95)

COMMUNIQUE DE PRESSE. Vilogia fait l acquisition de 632 logements. à Montigny-lès-Cormeilles dans le Val d Oise (95) COMMUNIQUE DE PRESSE Vilogia fait l acquisition de 632 logements à Montigny-lès-Cormeilles dans le Val d Oise (95) Contact presse : Nicolas Peeters 01.72.75.49.75 nicolas.peeters@vilogia.fr www.vilogia.fr

Plus en détail

LE PLU et l article 55 de la loi SRU

LE PLU et l article 55 de la loi SRU LE PLU et l article 55 de la loi SRU Contexte réglementaire Inventaires et bilans communaux Perspectives 1- Contexte réglementaire : les clés pour bien comprendre Naissance de la loi SRU du 13 décembre

Plus en détail

Avenant àla Convention avec l Etat

Avenant àla Convention avec l Etat Avenant àla Convention avec l Etat 14 septembre 2010 1 20 années d un partenariat sans précédent : 1987 à aujourd hui Une Convention signée le 24 mars 1987 entre TWDC, l Etat français, la Région Ile de

Plus en détail

Enquête sur les projets de logements des collectivités adhérentes de Paris Métropole

Enquête sur les projets de logements des collectivités adhérentes de Paris Métropole Enquête sur les projets de logements des collectivités adhérentes de Paris Métropole P. Guignard/La Documentation Française/IAU îdf Région Île-de-France Principaux résultats et commentaires JUILLET 2012

Plus en détail

POLITIQUE DU LOGEMENT SOCIAL ET ABORDABLE. Convention d objectifs 2012-2014

POLITIQUE DU LOGEMENT SOCIAL ET ABORDABLE. Convention d objectifs 2012-2014 POLITIQUE DU LOGEMENT SOCIAL ET ABORDABLE Convention d objectifs 2012-2014 Entre, d une part La communauté urbaine de Nantes, Nantes Métropole, représentée par son président, Monsieur Gilles Retière, Dénommée

Plus en détail

Les outils fonciers en faveur du logement

Les outils fonciers en faveur du logement Les outils fonciers en faveur du logement Retour d'expérience d'un groupe de travail, assemblée des communautés de France, ministère en charge du logement Journée technique sur les politiques foncières

Plus en détail

Produire de l électricité photovoltaïque sur les bâtiments publics / Solutions proposées par le SIPPEREC 24/06/09 EFE

Produire de l électricité photovoltaïque sur les bâtiments publics / Solutions proposées par le SIPPEREC 24/06/09 EFE Produire de l électricité photovoltaïque sur les bâtiments publics / Solutions proposées par le SIPPEREC 24/06/09 EFE Erwan Cornen 080609 Les Pavillons-sous-bois 1 Le SIPPEREC en quelques dates 1924 :

Plus en détail

Icade et Architecture Studio réaliseront le projet immobilier autour. Établissement recevant du public (ERP) ou assimilé

Icade et Architecture Studio réaliseront le projet immobilier autour. Établissement recevant du public (ERP) ou assimilé 3. > Immobilier 4. > Icade et Architecture Studio réaliseront le projet immobilier autour de la gare Issy RER du Grand Paris Express Immobilier Politique des transports Icade et Architecture Studio réaliseront

Plus en détail

ELABORATION DU PROJET Définition d un bilan d aménagement optimisé Décembre 2010

ELABORATION DU PROJET Définition d un bilan d aménagement optimisé Décembre 2010 CHANQUEYRAS, UNE AMBITION DE QUARTIER DURABLE ELABORATION DU PROJET Définition d un bilan d aménagement optimisé Décembre 2010 1 Sommaire 1/ LE BILAN GLOBAL D AMENAGEMENT 2 / PROGRAMMATION PRODUITS LOGEMENTS

Plus en détail

Recensement de la population

Recensement de la population Recensement de la population s légales en vigueur à compter du 1 er janvier 2016 Arrondissements - cantons - communes 94 VAL-DE-MARNE Recensement de la population s légales en vigueur à compter du 1 er

Plus en détail

Le STIF renforce 42 lignes de bus en Île-de-France

Le STIF renforce 42 lignes de bus en Île-de-France Communiqué de presse Conseil du 5 octobre 2011 Le STIF renforce 42 lignes de bus en Île-de-France Le Conseil du STIF a voté le renfort de quarante-deux lignes de bus. 14 lignes sont concernées en Seine-et-Marne,

Plus en détail

Vilogia fait de Bègles la base de son développement en Aquitaine

Vilogia fait de Bègles la base de son développement en Aquitaine DOSSIER DE PRESSE Janvier 2014 Vilogia fait de Bègles la base de son développement en Aquitaine Contact Presse Vilogia Scholastie d Herlincourt, Responsable Editions et Relations Presse 03.59.35.50.30

Plus en détail

Rapport pour le conseil régional SEPTEMBRE 2010

Rapport pour le conseil régional SEPTEMBRE 2010 Rapport pour le conseil régional SEPTEMBRE 2010 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france ACTION REGIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE / MODIFICATION DU DISPOSITIF D

Plus en détail

Cerema, jeudi 26 mars 2015

Cerema, jeudi 26 mars 2015 Stratégie et mobilisation des outils de politiques foncières pour la production de logement Cerema, jeudi 26 mars 2015 Des outils pour peser sur les charges foncières Direction Habitat et Dynamique Urbaine

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L HABITAT COLLECTIF

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L HABITAT COLLECTIF OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L HABITAT COLLECTIF LES APPARTEMENTS NEUFS AU 2nd SEMESTRE LES CHIFFRES-CLES EN ILE-DE-FRANCE Mises en vente évo./an* Ventes évo./an* Stock fin pério évo./an* 75 243-61% 361

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

N 2. Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales 82, bd des Batignolles - 75017 Paris - FRANCE Tél. : +33 (0)1 53 42 35 35 / Fax : +33 (0)1 42 94 06 78 Web : www.carrenoir.com N 2 Favoriser des partenariats concrets entre gares et collectivités locales

Plus en détail

GARE AÉROPORT D ORLY. VILLE DE PARAY-VIEILLE-POSTE Réunion publique d information 22 septembre 2014

GARE AÉROPORT D ORLY. VILLE DE PARAY-VIEILLE-POSTE Réunion publique d information 22 septembre 2014 GARE AÉROPORT D ORLY VILLE DE PARAY-VIEILLE-POSTE Réunion publique d information 22 septembre 2014 1 Alain Védère Maire de Paray-Vieille-Poste 2 Le dialogue et l échange : une contribution importante au

Plus en détail

CONVENTION OPERATIONNELLE D ANTICIPATION FONCIERE SUR LES COMMUNES DES ARCS-SUR-ARGENS ET LE MUY AVENANT N 1 ENTRE

CONVENTION OPERATIONNELLE D ANTICIPATION FONCIERE SUR LES COMMUNES DES ARCS-SUR-ARGENS ET LE MUY AVENANT N 1 ENTRE Les Arcs sur Argens CONVENTION OPERATIONNELLE D ANTICIPATION FONCIERE SUR LES COMMUNES DES ARCS-SUR-ARGENS ET LE MUY AVENANT N 1 ENTRE La Communauté d Agglomération Dracénoise, représentée par Monsieur

Plus en détail

La mesure de la charge foncière : sur le «Foncier Complexe» t Claude Taffin

La mesure de la charge foncière : sur le «Foncier Complexe» t Claude Taffin La mesure de la charge foncière : l étude de DINAMIC sur le «Foncier Complexe» t Claude Taffin Colloque DINAMIC, 5 décembre 2012 L'étude de DINAMIC sur le foncier en milieu urbain L objectif : mesurer

Plus en détail

Christine Janodet. Maire d Orly

Christine Janodet. Maire d Orly GARE AÉROPORT D ORLY VILLE D ORLY Réunion publique d information 24 juin 2014 1 Christine Janodet Maire d Orly 2 Le dialogue et l échange : une contribution importante au projet 7 réunions publiques/un

Plus en détail

Les dispositifs régionaux mobilisables pour la mise en œuvre des Contrats de ville

Les dispositifs régionaux mobilisables pour la mise en œuvre des Contrats de ville Les dispositifs régionaux mobilisables pour la mise en œuvre des Contrats de ville Le soutien à l immobilier d entreprises Cycle «Habitat, cadre de vie et gestion urbaine» 24 novembre 2015 La Région et

Plus en détail

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2009 MISSION VILLE ET LOGEMENT

MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2009 MISSION VILLE ET LOGEMENT MINISTERE DU LOGEMENT ET LA VILLE PROJET DE LOI DE FINANCES INITIALE POUR 2009 MISSION VILLE ET LOGEMENT PROGRAMME «DEVELOPPEMENT ET AMELIORATION DE L OFFRE DE LOGEMENT» QUESTION N DL 38 Libellé de la

Plus en détail

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers De l aménagement urbain au développement économique La SEMAEST, Société d économie mixte de la Ville de Paris, spécialisée dans La SEMAEST, Société d économie

Plus en détail

Essonne Aménagement CONSTRUISONS ENSEMBLE L ESSONNE DE DEMAIN

Essonne Aménagement CONSTRUISONS ENSEMBLE L ESSONNE DE DEMAIN Essonne Aménagement CONSTRUISONS ENSEMBLE L ESSONNE DE DEMAIN «VOUS AVEZ L AMBITION, NOUS AVONS LES OUTILS» «Née de la volonté du Conseil Départemental de l Essonne de doter son territoire d un outil opérationnel

Plus en détail

LE PROGRAMME DÉPARTEMENTAL DE PRÉVENTION BUCCO-DENTAIRE À DESTINATION DES PROFESSIONNELS

LE PROGRAMME DÉPARTEMENTAL DE PRÉVENTION BUCCO-DENTAIRE À DESTINATION DES PROFESSIONNELS LE PROGRAMME DÉPARTEMENTAL DE PRÉVENTION BUCCO-DENTAIRE À DESTINATION DES PROFESSIONNELS Édito Depuis trente ans, le Conseil général a fait de la santé bucco-dentaire une de ses priorités en matière de

Plus en détail

Décision du Directeur Général n 2011/29 Décision de préemption

Décision du Directeur Général n 2011/29 Décision de préemption ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE BRETAGNE Décision du Directeur Général n 2011/29 Décision de préemption LE DIRECTEUR GENERAL DE L ETABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE BRETAGNE Vu le Code de l Urbanisme et notamment

Plus en détail

La politique foncière au service du logement social. La politique foncière au service du logement social Intervention du 26 mai 2010

La politique foncière au service du logement social. La politique foncière au service du logement social Intervention du 26 mai 2010 La politique foncière au service du logement social Intervention du 26 mai 2010 23/04/2009 La communauté Urbaine de Lyon a voté en décembre 2006 son 2 ième Programme Local de l Habitat 2007 / 2012 Rappel

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

La Sablière. bien vivre la ville. Agence de Paris ICF. Le patrimoine

La Sablière. bien vivre la ville. Agence de Paris ICF. Le patrimoine re 75 ille Agence de Paris 75 77 78 91 92 93 94 95 ICF La Sablière 83-85, boulevard Vincent Auriol 75013 Paris Tél. : 01 56 77 12 60 Fax : 01 56 77 12 61 Paris (15 e ) 55 logements PLS, deux commerces

Plus en détail

CONVENTION D INTERVENTION FONCIERE. Commune d Orsay

CONVENTION D INTERVENTION FONCIERE. Commune d Orsay CONVENTION D INTERVENTION FONCIERE Commune d Orsay Sites en centre-ville et pointe du secteur des Huit Arpents Veille observatoire Convention pré-opérationnelle de maîtrise foncière et de veille observatoire

Plus en détail

FÉDÉRATION NATIONALE DE L IMMOBILIER

FÉDÉRATION NATIONALE DE L IMMOBILIER FÉDÉRATION NATIONALE DE L IMMOBILIER 11 Septembre 2014 Plafonnement des honoraires de location : La mesure entre en vigueur lundi 15 septembre 2014 Les honoraires perçus auprès des locataires par les agents

Plus en détail

Le Gic s engage pour le logement

Le Gic s engage pour le logement Le Gic s engage pour le logement Qui sommes nous? Le Gic, Comité Interprofessionnel du Logement : fait partie des 21 CIL d Action Logement est une association Loi 1901 créée en 1955 à l initiative de la

Plus en détail

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse INSEE Aquitaine 33 rue de Saget 33 076 Bordeaux Cedex www.insee.fr Contact : Michèle CHARPENTIER Tél. : 05 57 95 03 89 Mail : michele.charpentier@insee.fr

Plus en détail

PROGRAMME PLURIANNUEL D INTERVENTIONS 2007-2013

PROGRAMME PLURIANNUEL D INTERVENTIONS 2007-2013 PROGRAMME PLURIANNUEL D INTERVENTIONS 2007-2013 Document mis à jour par le Conseil d administration du 12 décembre 2012 1 2 SOMMAIRE INTRODUCTION... 4 CHAPITRE I... 7 LES PROBLEMATIQUES DE L AMENAGEMENT

Plus en détail

BROCHURE SIMPLIFIÉE DES ACCIDENTS CORPORELS DE LA CIRCULATION ROUTIÈRE

BROCHURE SIMPLIFIÉE DES ACCIDENTS CORPORELS DE LA CIRCULATION ROUTIÈRE > Retour accueil BROCHURE SIMPLIFIÉE DES ACCIDENTS CORPORELS DE LA CIRCULATION ROUTIÈRE SEINE-SAINT-DENIS - 2006 Bilan et évolution de l accidentologie Répartition des accidents selon le type de conflit

Plus en détail

CHARGE DE PROJETS IMMOBILIERS «INFRASTRUCTURES-RESEAU DE TRANSPORT PUBLIC» POSTE A POURVOIR : DIRECTION DES AFFAIRES DOMANIALES ET JURIDIQUES

CHARGE DE PROJETS IMMOBILIERS «INFRASTRUCTURES-RESEAU DE TRANSPORT PUBLIC» POSTE A POURVOIR : DIRECTION DES AFFAIRES DOMANIALES ET JURIDIQUES PPRS/SEC//BR/CM/SDS/DADJ/N 12-12 Christine MERMET 01 93 43 89 46 POSTE A POURVOIR : CHARGE DE PROJETS IMMOBILIERS «INFRASTRUCTURES-RESEAU DE TRANSPORT PUBLIC» DIRECTION ET SERVICE : DIRECTION DES AFFAIRES

Plus en détail

Trappes en Yvelines Le Domaine de Wallon 120 logements en accession sociale à la propriété en zone ANRU

Trappes en Yvelines Le Domaine de Wallon 120 logements en accession sociale à la propriété en zone ANRU Trappes en Yvelines Le Domaine de Wallon 120 logements en accession sociale à la propriété en zone ANRU Page 1 1 Le Groupe Valophis est composé de :. Valophis Habitat,office public de l habitat du Val

Plus en détail

ILS SONT AUX CÔTÉS DE L E2C DU VAL-DE-MARNE

ILS SONT AUX CÔTÉS DE L E2C DU VAL-DE-MARNE ILS SONT AUX CÔTÉS DE L E2C DU VAL-DE-MARNE ÉTAT PRÉFECTURE DU VAL-DE-MARNE Contribue, à travers les fonds de la DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du

Plus en détail

Collectivité Nom du guichet Adresse

Collectivité Nom du guichet Adresse Liste des services d'enregistrement - Essonne Feuille1 Angerville Arpajon Athis-Mons Auvernaux Avrainville Ballainvilliers Ballancourt-sur-Essonne Bièvres Boissy-sous-Saint-Yon Bondoufle Bouray-sur-Juine

Plus en détail

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 Les enjeux de l accession sociale PREAMBULE DANS LE CADRE DES ORIENTATIONS DEFINIES PAR LE PROTOCOLE D ACCORD D NATIONAL INTERPROFESSIONNEL ET

Plus en détail

Les contreparties. Un élément concret de mixité s intégrant dans la cohérence du projet urbain et social local.

Les contreparties. Un élément concret de mixité s intégrant dans la cohérence du projet urbain et social local. Avril 2005 Les contreparties Un élément concret de mixité s intégrant dans la cohérence du projet urbain et social local. L implication du 1% Logement dans le renouvellement urbain ne se limite pas au

Plus en détail

contrats de développement territorial (CDT) projet de territoire de long terme

contrats de développement territorial (CDT) projet de territoire de long terme 2 3 Situé dans la vallée de la Seine, à moins de trois kilomètres au sud de Paris, desservi aujourd hui par les RER C et D, l autoroute A 86 et demain par le réseau du Grand Paris Express, le territoire

Plus en détail

TAUX DE TVA REDUIT POUR LES TRAVAUX REALISES DANS LES LOGEMENTS

TAUX DE TVA REDUIT POUR LES TRAVAUX REALISES DANS LES LOGEMENTS TAUX DE TVA REDUIT POUR LES TRAVAUX REALISES DANS LES LOGEMENTS Mai 2007 I PRESENTATION L'article 279-0 bis du CGI soumet au taux réduit de la TVA les travaux d'amélioration, de transformation, d'aménagement

Plus en détail

Mobilisation du foncier Titrepublic en faveur du logement

Mobilisation du foncier Titrepublic en faveur du logement Mobilisation du foncier Titrepublic en faveur du logement Nouvelles modalités Premier bilan Séminaire Des directeurs de Coopératives HLM 31 janvier 2014 Ministère de l'écologie, du Développement durable

Plus en détail

Allocation Personnalisée

Allocation Personnalisée Plus de renseignements Par téléphone : 01 43 99 83 83 de 9 h 30 à 12 h 30 Par courrier électronique : pour l APA à domicile : dspaph-apa@valdemarne.fr pour l APA en établissement : dspaph-apae-hpa@valdemarne.fr

Plus en détail

Établissement Public Foncier d'ile-de-france

Établissement Public Foncier d'ile-de-france Établissement Public Foncier d'ile-de-france Entretien du 22 janvier 2013 avec Julien Place, administrateur SIG Mail : jplace@epfif.fr Tél: 01 40 78 91 36 Organisme d accueil Présentation L Établissement

Plus en détail

LE STADE DE LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DE RUGBY À THIAIS-ORLY

LE STADE DE LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DE RUGBY À THIAIS-ORLY LE STADE DE LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DE RUGBY À THIAIS-ORLY Le stade de la Fédération Française de Rugby à Thiais-Orly, Val-de-Marne 3 Une porte nationale et internationale pour le rugby Une qualité de

Plus en détail

CONVENTION PACTE LOGEMENT IVL

CONVENTION PACTE LOGEMENT IVL CONVENTION PACTE LOGEMENT IVL Entre l Etat du Grand-Duché de Luxembourg, représenté par son ministre ayant le Logement dans ses attributions, Monsieur Fernand BODEN, et son ministre ayant l Intérieur dans

Plus en détail

Les Franciliens et le logement dans leur région

Les Franciliens et le logement dans leur région Les Franciliens et le logement dans leur région Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle au Département Politique Opinion

Plus en détail