Ascento news. AG Employee Benefits. N 8 Décembre P4 Clause d attribution totale de survie : le fisc s en

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ascento news. AG Employee Benefits. N 8 Décembre 2011. P4 Clause d attribution totale de survie : le fisc s en"

Transcription

1 AG Employee Benefits Ascento news N 8 Décembre 2011 Le sénateur Guy Swennen a récemment déposé un projet de loi susceptible, comme l expliquait un quotidien, «de résoudre une grande partie des problèmes liés aux assurances vie et survenant au moment de la succession». suite page 2 P3 P1 Clause bénéficiaire : un homme (une femme) averti(e) en vaut deux P4 Clause d attribution totale de survie : le fisc s en mêle P6 La marotte d Henri Lamoline est bien sympathique 1/8

2 AG Employee Benefits Quelles sont les implications de ce projet de loi? Conséquences des clauses bénéficiaires «les héritiers légaux» et «la succession» Ce projet de loi aura comme conséquence que la clause bénéficiaire intitulée les héritiers légaux sera assimilée à celle intitulée la succession. Et ceci parce que la clause bénéficiaire les héritiers légaux suscite parfois des discussions lors du versement du capital en cas de décès. Pour être clair, précisons d abord ce que l on entend par «bénéficiaire» et «clause bénéficiaire». En qualité de preneur d assurance, vous avez le droit, lors de la conclusion d une assurance vie, de désigner un bénéficiaire. En d autres termes, vous déterminez qui recevra les fonds de votre assurance vie à votre décès. Ce bénéficiaire est repris dans la clause bénéficiaire qui fait partie des conditions particulières de votre contrat d assurance. Dans cette clause, vous pouvez aussi désigner un 2 e ou un 3 e bénéficiaire, au cas où le premier bénéficiaire viendrait à décéder avant vous. Par exemple «le conjoint du preneur d assurance, à défaut les enfants du preneur d assurance, à défaut la succession du preneur d assurance». Le choix de la formulation de la clause bénéficiaire peut avoir des conséquences non négligeables. En cas de clause bénéficiaire les héritiers légaux le capital assuré sera versé uniquement aux personnes qui sont vos héritiers selon la loi. Elles recevront toutes une part égale. Si vous avez opté pour la clause bénéficiaire «la succession», le capital assuré de votre assurance vie sera versé selon les règles légales applicables en la matière (et qui sont également applicables à vos autres biens). Dans ce cas, le capital décès est repris dans la succession et est soumis au droit successoral, le cas échéant corrigé par un testament. Si vous avez rédigé un testament, la répartition du capital décès dépendra également des personnes auxquelles vous donnez droit à une part de votre héritage dans ce document. Vous avez non seulement le droit de désigner un bénéficiaire, mais aussi de changer de bénéficiaire en cours de contrat. 2/8

3 Deux exemples illustrant la différence de concept entre «les héritiers légaux» et «la succession» Exemple 1 : vous avez rédigé un testament Par contre, s il a choisi la clause «les héritiers légaux», Anne recevra une partie du capital de l assurance vie à son décès car elle fait partie, aux yeux de loi, des héritiers de Pierre, au même titre que les enfants. Anne et les enfants recevront donc chacun 1/3 du capital assuré. Vous avez pour seule héritière une nièce que vous ne voyez plus depuis des années. Par contre, votre voisine vous épaule depuis longtemps déjà. Vous souhaitez que le montant de votre assurance vie, à savoir EUR, lui revienne à votre décès. Vous avez donc fait établir un testament auprès d un notaire. Dans ce cadre, vous léguez tous vos avoirs à votre voisine. En d autres termes, cette dernière devient votre héritière testamentaire. Contrat de cohabitation légale Le partenaire cohabitant légal avec lequel un contrat de cohabitation légale a été conclu bénéficie depuis la modification du code civil en 2007 d un droit successoral restreint. Il/elle jouira de l usufruit de la maison familiale et du mobilier présent. Dès lors, le partenaire cohabitant légal est héritier selon la loi. Si vous avez opté pour la clause «la succession» dans votre contrat d assurance vie, votre voisine recevra les EUR de votre assurance vie. Et votre nièce ne recevra rien. Par contre, si vous avez choisi la clause bénéficiaire «les héritiers légaux», votre nièce recevra les EUR de l assurance vie parce qu elle est votre héritière légale. Votre voisine, par contre, ne recevra rien, et ce malgré l existence d un testament. Exemple 2 : Pierre et Anne sont cohabitants légaux Pierre et Anne sont cohabitants légaux et ont deux enfants. Pierre a conclu une assurance vie mais n a pas rédigé de testament. Conclusion Ce projet de loi vise à faire respecter la volonté du testateur dans le cadre d une assurance vie. Plus particulièrement lorsque le bénéficiaire est désigné par la clause «les héritiers légaux». À l avenir, celle-ci serait assimilée à la clause bénéficiaire «la succession». Si vous désirez vérifier qui est le bénéficiaire de votre contrat, il vous suffit de consulter vos conditions particulières. Vous pouvez également vous rendre sur le site internet sécurisé d AG Ascento. Si Pierre a opté pour la clause «la succession» et qu il vient à décéder, Anne ne recevra rien. Les enfants, quant à eux, recevront chacun la moitié du capital assuré. 3/8

4 Vers un enterrement de première classe Dans notre précédente édition (également disponible en format PDF sur le notaire Eric Spruyt s est intéressé à la clause d attribution totale de survie qui permet aux personnes mariées sous le régime de la communauté des biens, à la suite d un décès, d allouer l ensemble de la communauté matrimoniale au conjoint survivant. Eric Spruyt concluait opportunément son article en se demandant si le fisc continuerait à tolérer une exonération totale d impôts dans tous les cas. Récemment, le fisc a décidé qu il faudrait tout de même verser des droits de succession si le contrat de mariage comportait une clause d attribution totale de survie. Qu en est-il exactement? Et quelles sont les solutions alternatives? Si vous êtes marié sous le régime de la communauté des biens, et que vous décédez alors que vous avez des enfants, votre partenaire conservera la moitié de la communauté matrimoniale (dont il est propriétaire). En principe, pour l autre moitié, il ne bénéficiera que de l usufruit et devra s acquitter de droits de succession. Si vous souhaitez que le partenaire survivant reçoive plus (par ex. l ensemble de la communauté matrimoniale en pleine propriété), il faut ajouter au contrat de mariage une clause «au dernier vivant les biens», voire et c est préférable une clause d option. Le partenaire survivant devra alors payer des droits de succession sur la partie excédentaire qu il aura reçue. Une petite faille dans la législation fiscale Toutefois, lorsque l on sait avec certitude quel partenaire décèdera le premier par exemple parce que l un d eux est en phase terminale, il était jusqu à présent possible de contourner les droits de succession en ajoutant une clause d attribution totale de survie au contrat de mariage. La particularité de cette clause est que l intégralité de la communauté matrimoniale est confiée en pleine propriété à un partenaire bien défini et désigné au moyen de son nom et de son prénom dans le contrat, à savoir le partenaire en bonne santé. Ceci peut paraître étonnant mais, dans ce cas, le partenaire survivant ne devait pas s acquitter de droits de succession sur les biens de la communauté qui lui étaient laissés. Le résultat est donc identique à celui d une clause d option, mais à des conditions bien plus avantageuses. Le fisc acceptait également qu aucun droit de succession ne soit versé dans ce cas, car cette clause profitait d une petite faille dans la législation fiscale. Par ailleurs, il existait plusieurs décisions administratives publiques dans lesquelles était confirmée formellement l exemption d impôts de la clause d attribution totale de survie. Fin décembre 2010, ce fut au tour de la Cour de cassation d apporter de bonnes nouvelles. En effet, elle avait conclu 4/8 1/8

5 pour la clause d attribution totale de survie? que les droits de succession n étaient pas dus non plus lorsque le partenaire malade plaçait d abord ses biens propres dans la communauté matrimoniale avant d attribuer cette communauté matrimoniale élargie au partenaire sain. Fin de la récréation! Cette succession de bonnes nouvelles a été stoppée net cet été. En effet, l administration fiscale a soudainement changé d avis et a décidé malgré tout de lever des droits de succession sur les clauses d attribution totale de survie (décision fiscale du 15 juillet 2011). Cette décision a pris tout le monde de court. En outre, il est rapidement apparu que le fisc était bien sérieux et des instructions internes avaient été données afin que les successions survenues avant le 15 juillet 2011 et comportant une clause d attribution totale de survie soient également imposées. Et ce pour les deux années précédentes. Toutefois, selon les dernières rumeurs, le fisc serait revenu sur ce dernier point et aurait décidé de ne pas rouvrir les anciens dossiers. Par contre, il compterait imposer les nouveaux héritages à partir du 28 juillet Aucune décision formelle n a jusqu à présent été communiquée à ce sujet. Une donation «last minute» entre époux? Les contribuables mariés dont l un des deux est gravement malade devront désormais faire un choix, de préférence après concertation avec leur conseiller. Soit ils ajoutent une clause d attribution totale de survie et tentent de faire valoir leurs droits devant un tribunal. Certains bons arguments portent à croire qu on leur donnera vraisemblablement raison, mais rien n est acquis pour autant. Soit ils optent pour des techniques alternatives. Ainsi, pour les biens mobiliers (espèces, titres, etc.), il est possible de se décider pour une donation «last minute» entre époux (un procédé un peu plus onéreux, à 3 %), une technique absolument sûre en matière de planning de succession, mais il convient de rappeler qu elle n est applicable qu aux biens «propres» et non aux biens repris dans la communauté. Pour les biens immobiliers, par contre, les possibilités sont plus limitées. La clause d option reste une possibilité attrayante, mais elle ne vous exonère pas intégralement des droits de succession. Dans le cadre de cette clause d option, le montant effectif de la facture de la succession dépendra du choix final formulé par le survivant. Rien n est sûr à 100 % Si vous ajoutez à l avenir une clause d attribution totale de survie à votre contrat de mariage, le fisc vous imposera à coup sûr des droits de succession. Si vous n êtes pas d accord avec cette décision, vous devrez vous tourner vers un tribunal pour faire valoir vos droits. De nombreux avocats et consultants fiscaux s attendent d ailleurs à ce que la jurisprudence ne fasse qu une bouchée de ce nouveau point de vue de l administration fiscale, notamment au vu de l arrêt de la Cour de cassation de décembre Toutefois, rien n est sûr à 100 %. Eric Spruyt, notaire-associé Notaires Berquin, professeur à la K.U. Leuven et à la Hogeschool-Universiteit Brussel (HUB). 5/8 1/8

6 Henri Lamoline «Mes masques africains sont mes amis!» Né à Marches en Famenne, Henri Lamoline est ingénieur électricien et a réalisé l essentiel de sa carrière au sein de la société Tractebel. Ensuite détaché auprès de TUC RAIL, il a participé à plusieurs projets de génie civil dont le Thalys et l EUROSTAR. Encore aujourd hui à plus de 65 ans, il collabore comme contractuel à la concrétisation du RER bruxellois. D où vous est venue cette passion pour les masques africains? Je suis attiré - pour ne pas dire fasciné - par ces objets depuis ma plus tendre enfance et je n ai depuis lors jamais cessé d en collectionner. C est une vocation devenue une vraie passion et qui ne se dément pas depuis près d un demi-siècle! Combien de pièces possédez-vous? Environ 330! Elles proviennent des pays d Afrique centrale, de l Est et de l Ouest. Essentiellement des pays suivants : Congo, Kenya, Tanzanie, Gabon, Nigéria, Guinée, Côte d Ivoire sans oublier, plus vers le sud, la Namibie et le pays des Zoulous, grands producteurs de masques. Pas uniquement des masques? Non, je possède des statues, des fétiches pas mal de reliquaires qui abritent les ossements des ancêtres, des cimiers (que l on place au-dessus de la tête). Je possède aussi des lances (de chasse, de guerre et de prestige), des épées courtes, des faucilles, des poignards. Également des couteaux, bijoux, monnaies, sceptres de dignitaires, boucliers et divers instruments de musique. Où les découvrez-vous? Je les acquiers au fur et à mesure de mes pérégrinations, de mes visites au Vieux Marché à Bruxelles, dans des brocantes (notamment celle de Temploux), chez des antiquaires et dans des foires spécialisées. J en achète également sur Internet. N allez pas croire que chaque année je voyage en Afrique pour y faire mon marché. La plupart de mes pièces ont été acquises en Belgique. De plus, chaque été, est organisée la Bruneaf, la Brussels Non European Art Fair, l une des plus importantes manifestations d arts non-européens qui se tient au Sablon et où je rencontre nombre de galeristes spécialisés et de marchands d art en provenance des quatre coins du monde.

7 AG Employee Benefits Vous restaurez vous-même les pièces? La première étape consiste à comparer l objet acheté avec les photos référencées dans des livres spécialisés. On découvre alors l histoire de sa trouvaille, on peut la dater et déterminer l ethnie dont elle est originaire. S il s agit d armes, bien souvent, les années les ont recouvertes d une rouille tenace ou d autres matières parfois inattendues. Comme ces objets possèdent une charge religieuse, leurs propriétaires les faisaient «vivre» en les recouvrant de sang, de lait caillé ou de boue. Pour les masques en bois, recouverts de coquillages et de raphia, la restauration est parfois plus délicate de par la fragilité des matériaux et des attaques d insectes ou de vers. Comment authentifier les pièces collectionnées? Dans ce domaine comme dans d autres, les faux foisonnent. Les faussaires reproduisent à neuf une pièce ancienne, d autres utilisent de vieux supports, comme du bois de pirogue. Sans pour autant que ces faux soient fabriqués en Afrique! Heureusement, les photos permettent d identifier l objet sans trop de marge d erreur. Bien souvent, on repère certains détails dans la décoration ou dans la forme, des détails significatifs de l appartenance à un pays, une région, une tribu ou même un dignitaire. De multiples indices, comme l usure, la patine et bien évidemment le style, sont autant de preuves de l authenticité de l objet. Mais l expérience reste toujours le meilleur atout pour éviter de mauvaises surprises. Où se nichent les plus belles pièces d art africain? En général dans les musées! En particulier, au musée d art africain de Tervuren. Et dans d autres comme le musée de l Homme et celui du Quai Branly à Paris. Le British Museum et celui de New York sont réputés, eux aussi. En Belgique, il existe encore de petits musées qui valent le détour : ceux de Namur, de Louvain-la-Neuve ou encore de Binche. Faut-il avoir le portefeuille bien garni? Plus la pièce est ancienne et rare, plus elle a de valeur. Mais cela ne signifie pas que toutes les pièces soient hors de prix! On peut se constituer une intéressante collection avec des pièces à 10 euros. J en possède d ailleurs plusieurs que j ai acquises sur un coup de cœur. Certaines pièces remarquables, notamment des masques, sont de véritables chefs-d oeuvre qui se négocient aux alentours de euros! Et la plus belle pièce de votre collection...? Difficile à dire, je les aime toutes. Peut-être ce masque en bois enduit de kaolin et de petits morceaux brillants de mica dont le regard interpellant provient d une asymétrie des yeux en forme d amande. Ou encore ce bracelet en argent de belle dimension aux bords coupants et recouverts d une gaine de cuir amovible : un ornement pour la vie de tous les jours et une arme pour défendre le troupeau....et celle dont vous rêvez? Il s agit d un couteau discoïde, autrement dit un couteau rond, qui servait d ornement aux danseurs, assez rare et de ce fait d une certaine valeur. Quelle satisfaction retirez-vous de cette activité? Le plaisir de trouver des pièces d une grande qualité esthétique. En effet, qu elles soient rituelles ou domestiques, les plus belles pièces allient la forme et l ornement. La forme obéit toujours aux exigences pratiques et l ornement témoigne d une capacité de création artistique et d une vision de la société. C est peut-être ce mélange subtil entre le côté utile et le côté esthétique qui est l aspect le plus intéressant de ce hobby. Vos projets? Une collection évolue sans cesse. Je continue mes recherches et je fabrique aussi des présentoirs pour mettre mes pièces en valeur. Comme rien ne se fait sous la contrainte, tout s organise en harmonie. Quand je disposerai de plus de temps, je rédigerai pour chaque objet une carte d identité. Je continuerai aussi à prodiguer des conseils aux personnes qui souhaitent démarrer une collection. Et si un fétiche ensorcelé vous jetait un sort maléfique? Je ne suis pas superstitieux! Mes masques sont mes amis et je m en occupe en leur donnant la place qui leur revient. Ce sont de véritables compagnons de vie et après plusieurs années, je découvre encore certains détails qui me stupéfient. 7/8

8 Astuce Internet Vous pouvez à tout moment modifier le(s) bénéficiaire(s) de votre contrat ou la répartition éventuelle entre les bénéficiaires. À cette fin, un écrit daté et signé doit nous être envoyé en mentionnant le(s) nouveau(x) bénéficiaire(s) et/ou la nouvelle répartition à appliquer. Vous pouvez également utiliser le formulaire mis à votre disposition sur notre site section «retraité ou prépensionné» et rubrique «formulaires». Voici le plus court chemin pour atteindre ce document. 1 Sur la page d accueil, cliquez sur «Formulaires». 2 Ensuite, cliquez sur Désignation/Modification de bénéficiaires. AG Employee Benefits. Trust in Expertise. Rédacteur en chef Alexandre Homez Ont collaboré à ce numéro Karel Coudré, Dries De Dauw, Anne Marie Dujardeyn, Eliane Van den Stock, Sara Van de Vijver Traduction Anne-Marie Lafullarde & C Photos Claudio Centonze 3 Une fenêtre de chargement de formulaires apparaît. Cliquez sur «Save to disk» puis sur «Open» et le formulaire Désignation / Modification de bénéficiaire(s) apparaît. Layout Nazo Sislian Prepress Sophie Vilain Imprimerie Van Gansen & C Courrier des lecteurs Tél AG Insurance sa RPM Bruxelles TVA BE Bd. E. Jacqmain 53, B-1000 Bruxelles AG Employee Benefits : Bd. du Jardin Botanique 20, B-1000 Bruxelles Tél. +32(0) Fax +32(0) Ascento news est imprimé sur un papier issu de forêts bien gérées. Éditeur responsable : Jean-Michel Kupper Bd. Emile Jacqmain 53, B-1000 Bruxelles 8/8

Ascento news. AG Ascento : des solutions, un service depuis 10 ans déjà!

Ascento news. AG Ascento : des solutions, un service depuis 10 ans déjà! AG Employee Benefits Ascento news N 12 8 Novembre/Decmbre Septembre 2013 2011 AG Ascento : des solutions, un service depuis 10 ans déjà! Souffler nos dix bougies, une belle occasion de se remémorer notre

Plus en détail

Ascento news. Don d un bien immobilier (2 e partie) Quelle approche adopter?

Ascento news. Don d un bien immobilier (2 e partie) Quelle approche adopter? AG Employee Benefits Ascento news N 6 Décembre 2010 Don d un bien immobilier (2 e partie) Quelle approche adopter? Dans notre édition de juin, (également disponible sur notre site internet www.agemployeebenefits.be),

Plus en détail

Les cohabitants et l immobilier

Les cohabitants et l immobilier Les cohabitants et l immobilier 3Des cohabitants non mariés achetant ensemble un terrain à bâtir ou une habitation acquièrent ce bien en copropriété. Cela veut dire que le terrain ou l habitation appartient

Plus en détail

PRESENCE D UN CONJOINT LES REGIMES MATRIMONIAUX

PRESENCE D UN CONJOINT LES REGIMES MATRIMONIAUX PRESENCE D UN CONJOINT LES REGIMES MATRIMONIAUX A. LES DIFFERENTS REGIMES MATRIMONIAUX La présence d un conjoint peut modifier de façon radicale la préparation de la transmission d un patrimoine. Cette

Plus en détail

Site «héritiers légaux»

Site «héritiers légaux» Site «héritiers légaux» Clause bénéficiaire Lorsque vous souscrivez une assurance-vie, le contrat doit indiquer un ou plusieurs bénéficiaires. Par cette désignation, en tant que preneur d assurance, vous

Plus en détail

TRANSMISSION ET ASSURANCE-VIE

TRANSMISSION ET ASSURANCE-VIE TRANSMISSION ET ASSURANCE-VIE Charles SANSON Conseiller en gestion de patrimoine 17 MAI 2014 SOMMAIRE La transmission du patrimoine L assurance-vie Questions / Réponses 2014 P.2 LA TRANSMISSION DU PATRIMOINE

Plus en détail

L ACCEPTATION DE LA CLAUSE BENEFICIAIRE

L ACCEPTATION DE LA CLAUSE BENEFICIAIRE L ACCEPTATION DE LA CLAUSE BENEFICIAIRE Les bénéficiaires acceptants : Un contrat d assurance vie est une stipulation faite à autrui. Au décès de l assuré, le bénéficiaire profite de cette stipulation:

Plus en détail

La manière la plus simple de constituer une belle pension complémentaire!

La manière la plus simple de constituer une belle pension complémentaire! Le contrat INAMI pour kinésithérapeutes et pharmaciens La manière la plus simple de constituer une belle pension complémentaire! 2 Le contrat INAMI pour kinésithérapeutes et pharmaciens La manière la plus

Plus en détail

Avant-propos... 1. 2. Quels sont les principaux régimes matrimoniaux existants en Belgique?... 4

Avant-propos... 1. 2. Quels sont les principaux régimes matrimoniaux existants en Belgique?... 4 Table des matières Avant-propos... 1 Partie 1 - Le régime matrimonial 1. Pourquoi, dans le cadre d une succession (et d une planification successorale), l analyse du régime matrimonial a-t-elle une importance

Plus en détail

FAIRE UN DON OU UN LEGS en faveur de l ASBL Crédal

FAIRE UN DON OU UN LEGS en faveur de l ASBL Crédal FAIRE UN DON OU UN LEGS en faveur de l ASBL Crédal Faire un don Que vous soyez une personne physique ou une société, faire don d une somme d argent à l ASBL Crédal vous permet de déduire cette somme de

Plus en détail

LA VIE A DEUX L ACHAT A DEUX

LA VIE A DEUX L ACHAT A DEUX Avec la collaboration du Cridon Nord-Est LA VIE A DEUX L ACHAT A DEUX La vie commune est de l essence de tout couple. Si le logement commun peut évidemment être loué, il est le plus souvent acheté par

Plus en détail

Transmettre son patrimoine :

Transmettre son patrimoine : Transmettre son patrimoine : quelques repères pour y voir plus clair Paris, Espace Actionnaires 11/12/2014 l Webconférence En cas de difficultés techniques, n hésitez pas à joindre l un des 2 numéros suivants:

Plus en détail

Louer devient encore plus intéressant avec le. Pack Bailleur. Une tranquillité absolue pour votre bien immobilier!

Louer devient encore plus intéressant avec le. Pack Bailleur. Une tranquillité absolue pour votre bien immobilier! Louer devient encore plus intéressant avec le Pack Bailleur Une tranquillité absolue pour votre bien immobilier! Félicitations! En mettant votre bien en location, vous assurez vos arrières et vos fins

Plus en détail

Etablir la dévolution successorale

Etablir la dévolution successorale Le recours à un notaire n est pas obligatoire mais il est souvent recommandé. Le recours devient obligatoire dans le cas d une donation, du partage d'une succession dont dépendent des immeubles, de l existence

Plus en détail

LES DROITS DE SUCCESSION

LES DROITS DE SUCCESSION LES DROITS DE SUCCESSION 1 Comment établir la base imposable et calculer les droits André CULOT PREMIÈRE ÉTAPE 2 La dévolution légale ou testamentaire 1 LA LIQUIDATION DE LA COMMUNAUTÉ Composition du patrimoine

Plus en détail

Décès et héritage. 114 Agir à temps

Décès et héritage. 114 Agir à temps Décès et héritage 114 Agir à temps Vous êtes-vous déjà demandé ce qu il adviendra de vos biens quand vous ne serez plus là? Souhaitez-vous assurer une vie sans soucis financiers à votre conjoint ou à une

Plus en détail

DOSSIER PERSONNEL DE PLANIFICATION SUCCESSORALE

DOSSIER PERSONNEL DE PLANIFICATION SUCCESSORALE Université d Ottawa University of Ottawa DOSSIER PERSONNEL DE PLANIFICATION SUCCESSORALE UN HÉRITAGE POUR L AVENIR Donner à une université, c est laisser un héritage aux générations futures. C est permettre

Plus en détail

Top Rendement Invest Avancez en toute sécurité! Un rendement moyen de 3,51 % au cours des 8 dernières années 1

Top Rendement Invest Avancez en toute sécurité! Un rendement moyen de 3,51 % au cours des 8 dernières années 1 Un rendement moyen de 3,51 % au cours des 8 dernières années 1 Top Rendement Invest Avancez en toute sécurité! Le Top Rendement Invest est une assurance-vie individuelle (branche 21) d AG Insurance. Consultez

Plus en détail

Organisation successorale internationale: analyse de droit international privé. Conseil de l Union européenne Comité du personnel 20 juin 2013

Organisation successorale internationale: analyse de droit international privé. Conseil de l Union européenne Comité du personnel 20 juin 2013 Organisation successorale internationale: analyse de droit international privé Conseil de l Union européenne Comité du personnel 20 juin 2013 Plan de l exposé Introduction Les conséquences civiles Les

Plus en détail

Avec la collaboration du Cridon Nord-Est LA DONATION-PARTAGE

Avec la collaboration du Cridon Nord-Est LA DONATION-PARTAGE Avec la collaboration du Cridon Nord-Est LA DONATION-PARTAGE La donation-partage est une variété particulière de donation qui permet au donateur, dans un même acte, de donner ses biens et d en faire un

Plus en détail

Réduction de l impôt à payer au décès

Réduction de l impôt à payer au décès SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE TRANSFERT DU PATRIMOINE STRATÉGIE N o 9 Réduction de l impôt à payer au décès Personne ne se réjouit à l idée de mourir et personne ne veut payer

Plus en détail

LA PROTECTION DU CONJOINT

LA PROTECTION DU CONJOINT LA PROTECTION DU CONJOINT TROIS AXES DE PROTECTION La prévoyance Pension(s) de réversion des différents régimes Assurance décès Les droits successoraux ou matrimoniaux La place du conjoint dans la succession

Plus en détail

La clause bénéficiaire démembrée

La clause bénéficiaire démembrée La clause bénéficiaire démembrée 1 Sommaire Chapitre 1 : Le démembrement du droit de propriété : Généralités Chapitre 2 : Le principe du démembrement de la clause bénéficiaire d un contrat d assurance-vie

Plus en détail

Planifier sans donner

Planifier sans donner Planifier sans donner Martin VANDEN EYNDE Legal Counsel Wealth Analysis & Planning Mons, le 27 avril 2013 Planifier sans donner Delphine Lequeux Legal Counsel Wealth Analysis & Planning Liège, le 20 avril

Plus en détail

Résumé de la réforme des pensions février 2012

Résumé de la réforme des pensions février 2012 NOTE AU BUREAU DU PARTI 27 février 2012 Résumé de la réforme des pensions février 2012 Ce résumé ne concerne que les pensions du secteur privé. Un autre document suivra lorsque la réforme des pensions

Plus en détail

Ageas Sérénité Patrimoine. L avenir de ceux que vous aimez est assuré

Ageas Sérénité Patrimoine. L avenir de ceux que vous aimez est assuré Ageas Sérénité Patrimoine L avenir de ceux que vous aimez est assuré Cumulez les avantages tout en protégeant votre famille Vous souhaitez : Transmettre votre patrimoine dans de bonnes conditions quel(s)

Plus en détail

> Bien comprendre La rédaction de la clause bénéficiaire. Sommaire

> Bien comprendre La rédaction de la clause bénéficiaire. Sommaire > Bien comprendre La rédaction de la clause bénéficiaire Sommaire Assurance vie et clause bénéficiaire : de quoi s agit-il? p. 3 Quand et comment désigner un bénéficiaire? p. 4 Changer de bénéficiaire

Plus en détail

Depuis le 22 Août 2007 : un nouveau visage pour les droits de donation et de succession en France

Depuis le 22 Août 2007 : un nouveau visage pour les droits de donation et de succession en France Depuis le 22 Août 2007 : un nouveau visage pour les droits de donation et de succession en France Même en tant que résident belge, vous êtes concernés par cette réforme si vous possédez des biens immobiliers

Plus en détail

Habiter. Devenir propriétaire d un logement neuf à un prix avantageux

Habiter. Devenir propriétaire d un logement neuf à un prix avantageux Habiter Bruxelles Devenir propriétaire d un logement neuf à un prix avantageux DE L INSCRIPTION À L ACQUISITION D UN LOGEMENT SDRB. QUI PEUT ACHETER UN LOGEMENT SDRB? QUELLES SONT LES OBLIGATIONS LIÉES

Plus en détail

succession Préparer sa

succession Préparer sa u Nous sommes tous concernés par les sucessions : lorsque nous héritons, lorsque nous léguons. Pour éviter d éventuels conflits, mieux vaut s y préparer! Préparer sa succession SOMMAIRE PAGES Préparer

Plus en détail

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux Personnes et familles Vie familiale / vie à deux les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux www.notaires.paris-idf.fr Vie familiale, vie à deux LES CONTRATS DE MARIAGE ET LES RÉGIMES MATRIMONIAUX

Plus en détail

Propriété réputée des actions d une société par les fiduciaires et les bénéficiaires d une fiducie

Propriété réputée des actions d une société par les fiduciaires et les bénéficiaires d une fiducie Dossier Propriété réputée des actions d une société par les fiduciaires et les bénéficiaires d une fiducie Alexandra Fortin, avocate, LL.M. fisc. L utilisation des fiducies comporte plusieurs avantages

Plus en détail

Attention, lors de la rédaction, aux vices de forme et de fonds : n hésitez pas à demander conseil auprès de votre notaire, avant de vous lancer.

Attention, lors de la rédaction, aux vices de forme et de fonds : n hésitez pas à demander conseil auprès de votre notaire, avant de vous lancer. LUNDI Quelles sont les différentes formes de testament? Tout d abord, Le testament olographe Il doit être entièrement écrit de la main du testateur, daté et signé. Il ne peut être ni dactylographié, ni

Plus en détail

LEGS DONATIONS ASSURANCES-VIE. Transmettez-lui ce que vous avez de plus cher : la liberté

LEGS DONATIONS ASSURANCES-VIE. Transmettez-lui ce que vous avez de plus cher : la liberté LEGS DONATIONS ASSURANCES-VIE Transmettez-lui ce que vous avez de plus cher : la liberté transmettez leur la liberté! Si, comme nous, vous pensez que la plus belle des valeurs est la liberté, vous pouvez,

Plus en détail

La transmission de patrimoine au Grand-Duché de Luxembourg

La transmission de patrimoine au Grand-Duché de Luxembourg _ FR PLANIFICATION SUCCESSORALE La transmission de patrimoine au Grand-Duché de Luxembourg La planification successorale La planification successorale au Grand-Duché de Luxembourg Planification successorale

Plus en détail

ASSURANCE DE GROUPE. Brochure employé. Pension@work. Mon job, mon assurance de groupe, mon avenir!

ASSURANCE DE GROUPE. Brochure employé. Pension@work. Mon job, mon assurance de groupe, mon avenir! ASSURANCE DE GROUPE Brochure employé Pension@work Mon job, mon assurance de groupe, mon avenir! 2 Félicitations! Votre employeur a souscrit pour vous une assurance de groupe Pension@work. Un moyen performant

Plus en détail

Pensions de réversion de la retraite complémentaire. n o 8

Pensions de réversion de la retraite complémentaire. n o 8 GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO PENSIONS DE RÉVERSION DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 8 JUIN 2015 Pensions de réversion de la retraite complémentaire Sommaire La retraite,

Plus en détail

Régimes matrimoniaux. Faut-il faire un contrat de mariage?

Régimes matrimoniaux. Faut-il faire un contrat de mariage? Régimes matrimoniaux Faut-il faire un contrat de mariage? 2 Dès le mariage, les époux sont soumis à un régime matrimonial, c'est-à-dire à un ensemble de règles fixant leurs droits et leurs devoirs. S ils

Plus en détail

Update@Work Février 2014 Numéro 2 10 ème année

Update@Work Février 2014 Numéro 2 10 ème année Update@Work Février 2014 Numéro 2 10 ème année Versement des prestations décès assurées : succession ou héritiers légaux? Conséquences pour le 2e pilier. La loi du 13/01/2012 1 (aussi connue sous le nom

Plus en détail

Questionnaire sur le profil d investisseur. Nom du client : Nom du conseiller : Date : Objectif financier : 4728-00F-JUIN15

Questionnaire sur le profil d investisseur. Nom du client : Nom du conseiller : Date : Objectif financier : 4728-00F-JUIN15 Questionnaire sur le profil d investisseur Nom du client : Nom du conseiller : Date : Objectif financier : 4728-00F-JUIN15 Questionnaire 1. Quand aurez-vous besoin de toucher à ce portefeuille de placement,

Plus en détail

DROITS D AUTEUR. Préparer sa succession

DROITS D AUTEUR. Préparer sa succession DROITS D AUTEUR Préparer sa succession Tout savoir, tout prévoir Une succession en matière de droits d auteur comporte de nombreuses spécificités. Deux régimes s appliquent : d une part, le droit successoral

Plus en détail

JE SUIS UNE FEMME, JE VIS EN COUPLE ET JE VEUX ME SÉPARER OU DIVORCER

JE SUIS UNE FEMME, JE VIS EN COUPLE ET JE VEUX ME SÉPARER OU DIVORCER JE SUIS UNE FEMME, JE VIS EN COUPLE ET JE VEUX ME SÉPARER OU DIVORCER QUE DOIS-JE FAIRE? Que dois-je faire? Que dois-je savoir avant de prendre ma décision? Quelles sont les démarches légales et de régularisation?

Plus en détail

Initiative parlementaire Droit de succession du conjoint survivant. Précision

Initiative parlementaire Droit de succession du conjoint survivant. Précision ad 97.457 Initiative parlementaire Droit de succession du conjoint survivant. Précision Rapport du 22 janvier 2001 de la Commission des affaires juridiques du Conseil national Avis du Conseil fédéral du

Plus en détail

exclusif Droits d enregistrement

exclusif Droits d enregistrement Imposition de la seconde résidence 4 Vous rêvez d un chalet dans les Ardennes où vous passeriez les vacances d été, entouré de vos enfants? Ou vous envisagez l acquisition d un petit appartement à la Côte

Plus en détail

7. Comment éviter que votre patrimoine ne revienne à votre belle-famille?

7. Comment éviter que votre patrimoine ne revienne à votre belle-famille? 7. Comment éviter que votre patrimoine ne revienne à votre belle-famille? 7.1. De quoi s agit-il? Si vous organisez un planning patrimonial et successoral, vous essayerez sans doute que votre patrimoine

Plus en détail

Junior Invest Plan ÉPARGNER ET PLACER. Pour que les «débuts» de votre enfant ou petit-enfant soient un rêve

Junior Invest Plan ÉPARGNER ET PLACER. Pour que les «débuts» de votre enfant ou petit-enfant soient un rêve Junior Invest Plan ÉPARGNER ET PLACER Pour que les «débuts» de votre enfant ou petit-enfant soient un rêve Junior Invest Plan Le futur de votre enfant ou petit-enfant Épargner en toute liberté pour vos

Plus en détail

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes.

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. 12 Pension alimentaire pour conjoint FR 012 LE DROIT DE LA FAMILLE ET LES FEMMES EN ONTARIO Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. Renseignez-vous sur vos droits. Pension alimentaire pour

Plus en détail

Les notaires vous informent ET APRES MOI? Instructions à mes proches

Les notaires vous informent ET APRES MOI? Instructions à mes proches Les notaires vous informent ET APRES MOI? Instructions à mes proches Nous vous invitons à compléter ce fascicule afin de faciliter l organisation de vos funérailles, la rédaction de la déclaration de succession

Plus en détail

L ACQUISITION IMMOBILIÈRE EN COUPLE

L ACQUISITION IMMOBILIÈRE EN COUPLE L ACQUISITION IMMOBILIÈRE EN COUPLE Présentation du 18 avril 2015 Plan de l exposé Introduction Acquisition par des concubins Situation de base Forme juridique? Investissements respectifs et conséquences

Plus en détail

Faire modifier la domiciliation de prélèvements et de virements

Faire modifier la domiciliation de prélèvements et de virements Banque Finances et patrimoine 169 Faire modifier la domiciliation de prélèvements et de virements Vous avez changé de banque ou d agence et votre numéro de compte a été modifié. Vous devez informer les

Plus en détail

Une succession franco-allemande 29 avril 2009

Une succession franco-allemande 29 avril 2009 Une succession franco-allemande 29 avril 2009 Petra Kuhn, Avocat à la Cour, Diplom-Rechtspflegerin (FH) WEISSBERG GAETJENS ZIEGENFEUTER & ASSOCIES 7, Rue de Bonnel, 69003 Lyon Loi applicable En Allemagne:

Plus en détail

Sécurité de la branche 21

Sécurité de la branche 21 Sécurité de la branche 21 AG Safe+ est une assurance-vie de la branche 21 d AG Insurance, ce qui signifie que votre argent est géré de façon particulièrement prudente et qu il est solidement protégé. Chaque

Plus en détail

Bulletin d'informations N 7 bis Janvier 2010

Bulletin d'informations N 7 bis Janvier 2010 Bulletin d'informations N 7 bis Janvier 2010 AMICALE DES ANCIENS C.A.M. 64 Cher Adhérent, Soucieux d aider tous nos adhérents, notre Amicale vous propose un dossier d aide pour accomplir les formalités

Plus en détail

Les régimes matrimoniaux et la. protection financière du Conjoint

Les régimes matrimoniaux et la. protection financière du Conjoint Les régimes matrimoniaux et la protection financière du Conjoint Le jeudi 28 novembre 2013 de 18h30 à 20h30, au Château de Brindos, 1 Allée du château à Anglet Pascal SOULAINE, spécialiste de la protection

Plus en détail

Décès. Calendrier des démarches

Décès. Calendrier des démarches Pour faciliter vos démarches, dans cette période difficile, nous avons recensé quatre étapes essentielles à suivre : le calendrier des démarches, l organisation des funérailles, les demandes spécifiques

Plus en détail

INFORMATIONS RELATIVES A LA GESTION D UN DOSSIER DE SUCCESSION ET QUELQUES NOTIONS DE BASE.

INFORMATIONS RELATIVES A LA GESTION D UN DOSSIER DE SUCCESSION ET QUELQUES NOTIONS DE BASE. ETUDE DU NOTAIRE BERNARD LEMAIGRE Rue des Preys, 28 6061 MONTIGNIES-SUR-SAMBRE Tel : 071/32.09.94 ou 071/32.88.14 Fax : 071/32.15.68 Email : bernard.lemaigre@notaire.be INFORMATIONS RELATIVES A LA GESTION

Plus en détail

Top Rendement Invest 1

Top Rendement Invest 1 Fiche info-financière Assurance-vie pour une combinaison des branches 21 et 23 Top Rendement Invest 1 Type d assurance-vie Assurance-vie individuelle avec taux d intérêt garanti (branche 21). En ce qui

Plus en détail

«Comment et pourquoi. avec l assurance vie?»

«Comment et pourquoi. avec l assurance vie?» «Comment et pourquoi diversifier son patrimoine avec l assurance vie?» Car dans «ASSURANCE VIE», il y a le mot «PLACEMENT» «Pourquoi vous intéresser dès aujourd hui à ce mode de placement?» Parce que :

Plus en détail

1. Aspect civil II. Célibataire, marié ou cohabitant (légal ou non), les droits et les obligations ne sont pas les mêmes.

1. Aspect civil II. Célibataire, marié ou cohabitant (légal ou non), les droits et les obligations ne sont pas les mêmes. 1. Aspect civil 1.1. Introduction Lorsque quelqu un achète un immeuble, une des premières questions posées par son conseiller (notaire, banquier, ) sera : Quel est votre état civil?, Êtes-vous célibataire

Plus en détail

Plan de pension pour les ouvriers du secteur briquetier

Plan de pension pour les ouvriers du secteur briquetier Plan de pension pour les ouvriers du secteur briquetier www.federale.be www.brique.be Préface Fin 2011, un plan de pension sectoriel a été instauré pour les ouvriers du secteur briquetier. Avec ce plan

Plus en détail

Ascento news. Don d un bien immobilier : quelle approche adopter? Fortis holding devient Ageas. AG Employee Benefits.

Ascento news. Don d un bien immobilier : quelle approche adopter? Fortis holding devient Ageas. AG Employee Benefits. AG Employee Benefits Ascento news N 5 bis Juin 2010 Don d un bien immobilier : quelle approche adopter? Fortis holding devient Ageas Fortis holding est l organisation faîtière réunissant les activités

Plus en détail

Vous avez besoin d argent?

Vous avez besoin d argent? Vous avez besoin d argent? Voici un système qui vous permet d acquérir un revenu récurrent d environ 1500 euros sans trop d effort! Laissez- moi compléter votre lignée pour vous! Du bureau de Joseph Edward

Plus en détail

SPF Sécurité Sociale DG Indépendants

SPF Sécurité Sociale DG Indépendants SPF Sécurité Sociale DG Indépendants NOTE CONCERNANT LE NOUVEAU STATUT DES CONJOINTS AIDANTS Depuis le 1er juillet 2005 les conjoints aidants doivent s'affilier au statut social complet (maxi-statut).

Plus en détail

Stratégies philanthropiques : donnez efficacement grâce à votre société de portefeuille

Stratégies philanthropiques : donnez efficacement grâce à votre société de portefeuille Stratégies philanthropiques : donnez efficacement grâce à votre société de portefeuille Les Canadiens sont des gens généreux. Chaque année, ils sont des milliers à soutenir les causes qui leur tiennent

Plus en détail

Capital garanti à vie * Et demain, pourrez-vous protéger vos proches? Allianz Continuité

Capital garanti à vie * Et demain, pourrez-vous protéger vos proches? Allianz Continuité Et demain, pourrez-vous protéger vos proches? Capital garanti à vie * Allianz Continuité La garantie décès qui prend le relais de vos assurances professionnelles pour sécuriser l avenir de ceux que vous

Plus en détail

«Succession, comment ça marche?»

«Succession, comment ça marche?» «Succession, comment ça marche?» JARVILLE Jeudi 19 mars 2015 Serge CONSTANT Notaire à NANCY Président de la Chambre des Notaires PLAN I. Comment est composée la succession? Cela dépend de la situation

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 3 octobre 2013 N de pourvoi: 12-24957 ECLI:FR:CCASS:2013:C201507 Non publié au bulletin Rejet Mme Flise (président), président SCP Didier et Pinet,

Plus en détail

Régime d accession à la propriété (RAP)

Régime d accession à la propriété (RAP) Régime d accession à la propriété (RAP) Introduction Les fonds retirés d un REER sont habituellement imposables l année du retrait. Toutefois, dans le cadre de certains programmes, le retrait n entraîne

Plus en détail

EIP RendementSûr Investissez dans un plan de pension qui révèle votre vrai tempérament

EIP RendementSûr Investissez dans un plan de pension qui révèle votre vrai tempérament EIP RendementSûr Investissez dans un plan de pension qui révèle votre vrai tempérament Diriger une entreprise ne s improvise pas. Seul pour vous occuper de tout, ou à la tête d une société déjà bien rodée

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE L ACHAT IMMOBILIER OU DE LA VENTE IMMOBILIERE

GUIDE PRATIQUE DE L ACHAT IMMOBILIER OU DE LA VENTE IMMOBILIERE GUIDE PRATIQUE DE L ACHAT IMMOBILIER OU DE LA VENTE IMMOBILIERE Acheter un bien immobilier est une opération juridique sensible. Quelles précautions prendre? Rencontrez votre notaire en amont de votre

Plus en détail

L assurance vie est-elle toujours un outil privilégié pour préparer sa succession?

L assurance vie est-elle toujours un outil privilégié pour préparer sa succession? L assurance vie est-elle toujours un outil privilégié pour préparer sa succession? 1 SOMMAIRE Les nouveautés successorales de la loi TEPA 2007 Allégement des droits de mutation à titre gratuit Assurance

Plus en détail

Allianz Intergénérations

Allianz Intergénérations Allianz Intergénérations Profitez des mesures en faveur des donations et offrez à vos petits-enfants le capital qui les aidera à bien démarrer dans la vie. Pour de plus amples renseignements, votre Conseiller

Plus en détail

1. Donation B. 1.1.1. Introduction

1. Donation B. 1.1.1. Introduction 1. Donation 1.1. Aspect civil 1.1.1. Introduction On parle souvent de planification successorale sous un angle purement fiscal et des avantages financiers qui en découlent. Certes ils peuvent parfois être

Plus en détail

Pégase 3 Déblocage de la participation et de l intéressement. Dernière révision le 18/01/2006. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.

Pégase 3 Déblocage de la participation et de l intéressement. Dernière révision le 18/01/2006. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas. Pégase 3 Déblocage de la participation et de l intéressement Dernière révision le 18/01/2006 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Prime exceptionnelle sur l intéressement 2004...3 Deux

Plus en détail

table des matières Préface Les testaments Les formes Le regard du Juge La rédaction du testament éléments pratiques

table des matières Préface Les testaments Les formes Le regard du Juge La rédaction du testament éléments pratiques Table des matières Préface 5 Les testaments Les formes Le regard du Juge 7 Philippe De Page I. Introduction 8 II. Le testament authentique 9 III. Le testament olographe 11 IV. Le testament international

Plus en détail

Faites le bon choix pour votre épargne

Faites le bon choix pour votre épargne Investir en 2013 Faites le bon choix pour votre épargne Dans quels produits avez-vous déjà investi? Compte d épargne % Bon de caisse Bon d état Compte à terme Obligations Branche 21 % Actions Fonds Titres

Plus en détail

Assurance-vie. Mort de la réponse ministérielle Bacquet Faut-il s en réjouir? Newsletter n 16-340 du 14 janvier 2016.

Assurance-vie. Mort de la réponse ministérielle Bacquet Faut-il s en réjouir? Newsletter n 16-340 du 14 janvier 2016. Assurance-vie Mort de la réponse ministérielle Bacquet Faut-il s en réjouir? Newsletter n 16-340 du 14 janvier 2016 Jacques DUHEM Stéphane PILLEYRE Pascal JULIEN ST AMAND Cette newsletter constitue un

Plus en détail

Le droit de la famille en C.-B.

Le droit de la famille en C.-B. Le droit de la famille en C.-B. Outil de consultation rapide (Family Law in BC Quick Reference Tool) Je ne vis plus avec mon conjoint de fait J étais marié et je suis maintenant séparé Je ne vis pas avec

Plus en détail

La société civile de droit commun et la planification successorale

La société civile de droit commun et la planification successorale La société civile de droit commun et la planification successorale PRIVATE BANKING WWW.INGPRIVATEBANKING.BE La société civile de droit commun et la planification successorale La société civile de droit

Plus en détail

Personnes et familles. Transmettre. www.notaires.paris-idf.fr

Personnes et familles. Transmettre. www.notaires.paris-idf.fr Personnes et familles Transmettre La rédaction d un testament permet d organiser sa succession en décidant soi-même qui va hériter et de quoi. Il est ainsi possible d attribuer un bien particulier à une

Plus en détail

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe L assurance de Groupe Un must, aussi pour les PME 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe Les pensions complémentaires ont le vent en poupe La pension légale d un travailleur salarié belge

Plus en détail

Un patrimoine unique au monde à transmettre aux générations futures

Un patrimoine unique au monde à transmettre aux générations futures Un patrimoine unique au monde à transmettre aux générations futures Héritages & legs Grâce à vos dernières volontés, vous permettez que notre engagement en faveur de la conservation de la flotte Belle

Plus en détail

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points. n o 9. Majorations pour enfants et retraite complémentaire

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points. n o 9. Majorations pour enfants et retraite complémentaire Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points Guide salariés n o 9 avril 2014 Majorations pour enfants et retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés...

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE

INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE DIRECTION DES SERVICES ADMINISTRATIFS SERVICE POPULATION ET CITOYENNETE SECTEUR ETAT CIVIL INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE Annexe du décret n 2002 1556 du 23 décembre 2002 Ce document est destiné

Plus en détail

N 50729#02. L invention. REPèREs. de salarié. Tout ce qu il faut savoir pour déclarer une invention de salarié

N 50729#02. L invention. REPèREs. de salarié. Tout ce qu il faut savoir pour déclarer une invention de salarié N 50729#02 L invention de salarié REPèREs Tout ce qu il faut savoir pour déclarer une invention de salarié titre chapitre L invention de salarié Tout ce qu il faut savoir pour déclarer une invention de

Plus en détail

DOSSIER SUCCESSORAL (simulation)

DOSSIER SUCCESSORAL (simulation) DOSSIER SUCCESSORAL (simulation) Sommaire Introduction Situation matrimoniale - héritiers Votre patrimoine Fiscalité successorale en l'absence de dispositions de dernières volontés Fiscalité successorale

Plus en détail

SIMPLIFIE ET PACIFIE LA PROCÉDURE. À TOUTES LES ÉTAPES DE LA PROCÉDURE ET SUR TOUTES LES QUESTIONS LIÉES À LA LIQUIDATION DU RÉGIME

SIMPLIFIE ET PACIFIE LA PROCÉDURE. À TOUTES LES ÉTAPES DE LA PROCÉDURE ET SUR TOUTES LES QUESTIONS LIÉES À LA LIQUIDATION DU RÉGIME Le Divorce LA LOI DU 26 MAI 2004 RÉFORMANT LE DIVORCE EST ENTRÉE EN VIGUEUR LE 1 ER JANVIER 2005. CETTE LOI SIMPLIFIE ET PACIFIE LA PROCÉDURE. ELLE RENFORCE LE RÔLE DU NOTAIRE. CE DERNIER PEUT INTERVENIR

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 8. Pensions de réversion de la retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 8. Pensions de réversion de la retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS Guide salariés n o 8 Pensions de réversion de la retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés... 4 Points

Plus en détail

PLAN D URGENCE POUR VOTRE ENTREPRISE

PLAN D URGENCE POUR VOTRE ENTREPRISE PLAN D URGENCE POUR VOTRE ENTREPRISE Grâce à un plan d urgence, ou plan de continuité, tout le monde saura ce qu il doit faire si jamais il vous arrive malheur. Ce plan indique à votre liquidateur et(ou)

Plus en détail

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Auteur : Jamie Golombek Juin 2015 Il semble que de plus en plus de Canadiens font l achat de propriétés de vacances aux États-Unis.

Plus en détail

Réaliser des achats en ligne

Réaliser des achats en ligne 2 décembre 2013 p 1 Réaliser des achats en ligne La période de Noël approche. Vous avez peut-être envie d effectuer des achats sur internet, mais vous n osez pas, de peur qu on vous vole vos informations

Plus en détail

2 ans : c est la durée de mariage à partir de laquelle vous pouvez modifier ou changer votre régime matrimonial

2 ans : c est la durée de mariage à partir de laquelle vous pouvez modifier ou changer votre régime matrimonial de Jean-Paul BARBET, Directeur du Marché des Entreprises Bien préparer son projet de cession-transmission Quel régime matrimonial choisir? 2 ans : c est la durée de mariage à partir de laquelle vous pouvez

Plus en détail

La Lettre Tecnic Patrimoine n 4 Le 01 septembre 2008

La Lettre Tecnic Patrimoine n 4 Le 01 septembre 2008 La Lettre Tecnic Patrimoine n 4 Le 01 septembre 2008 www.tecnicpatrimoine.com De l optimisation de la clause bénéficiaire démembrée dans le cadre d un contrat d assurance-vie La clause bénéficiaire démembrée

Plus en détail

Vous avez perdu quelqu un de proche. Quelles démarches entreprendre?

Vous avez perdu quelqu un de proche. Quelles démarches entreprendre? Vous avez perdu quelqu un de proche. Quelles démarches entreprendre? Vous venez de perdre quelqu un de proche. Toutes nos condoléances. Il s agit d une période difficile durant laquelle de nombreuses

Plus en détail

Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions

Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions ASSURANCE COLLECTIVE Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions Pour une vue détaillée de l outil, consultez l aide-mémoire qui est accessible à partir de la section «Liens utiles» du simulateur.

Plus en détail

NÉCESSAIREMENT RECEVOIR UNE PART MINIMALE DE EST AINSI DES DESCENDANTS ET PARFOIS DU CONJOINT DÉCÉDÉE EST TRANSMIS À SES HÉRITIERS SELON UN ORDRE

NÉCESSAIREMENT RECEVOIR UNE PART MINIMALE DE EST AINSI DES DESCENDANTS ET PARFOIS DU CONJOINT DÉCÉDÉE EST TRANSMIS À SES HÉRITIERS SELON UN ORDRE Le testament FAIRE UN TESTAMENT LA RÉDACTION D UN TESTAMENT PERMET D ORGANISER SA SUCCESSION EN DÉCIDANT SOI-MÊME QUI VA HÉRITER ET DE QUOI. IL EST AINSI POSSIBLE D ATTRIBUER UN BIEN PARTICULIER À UNE

Plus en détail

Conditions générales. Business Invest Plan Business Invest Plan Dual. de AG Insurance sa

Conditions générales. Business Invest Plan Business Invest Plan Dual. de AG Insurance sa Conditions générales Business Invest Plan Business Invest Plan Dual de AG Insurance sa 1/9 Conditions générales Business Invest Plan Business Invest Plan Dual Avant-propos Le Business Invest Plan (Dual)

Plus en détail

Le testament. du sujet qui vous intéresse. Pour de plus amples informations, consultez votre notaire.

Le testament. du sujet qui vous intéresse. Pour de plus amples informations, consultez votre notaire. Les renseignements contenus dans la présente notice ont pour but d attirer votre attention sur les points les plus importants Le testament du sujet qui vous intéresse. Pour de plus amples informations,

Plus en détail

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez PRÉVOYANCE Suralia Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez Suralia pour protéger votre famille et votre patrimoine Pour vous, il n y a rien de plus important que votre famille. Vous souhaitez

Plus en détail

ING PERSONAL BANKING UNE APPROCHE GLOBALE ET PERSONNALISÉE DE VOTRE PATRIMOINE FINANCIER

ING PERSONAL BANKING UNE APPROCHE GLOBALE ET PERSONNALISÉE DE VOTRE PATRIMOINE FINANCIER ING PERSONAL BANKING UNE APPROCHE GLOBALE ET PERSONNALISÉE DE VOTRE PATRIMOINE FINANCIER www.ing.be 1 2 CONSEIL EN MATIÈRE DE GESTION DE PORTEFEUILLE 6 OBJECTIFS, RISQUES ET HORIZON DE PLACEMENT VOTRE

Plus en détail