Rapport d activités 2010 L'esprit partenaire

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport d activités 2010 L'esprit partenaire"

Transcription

1 L'esprit partenaire Rapport d activités 2010

2 DCI : L esprit partenaire Jean-Louis Rotrubin Président J'ai le plaisir de vous présenter le rapport d activités de DCI pour l'année 2010, à mi-parcours du plan stratégique adopté en 2008, il y a deux ans et demi : «Ambition 2012 : devenir l'opérateur de référence du transfert du savoir-faire militaire en France et à l étranger». L'année 2010 a été marquée par de nombreuses turbulences : incertitudes politiques, importants déséquilibres économiques, avec disparités de croissance entre l'europe et les régions de nos pays clients, volatilité du marché des changes. Dans ce contexte instable, l'activité de DCI est restée soutenue : le chiffre d'affaires ressort à 146 M, en légère hausse par rapport à l'année dernière. Il est vrai qu il reste inférieur à notre prévision du budget initial, mais essentiellement compte tenu du décalage de la réception de prestations industrielles ayant affecté un important contrat en cours de réalisation. En dépit d'une maîtrise de ses frais généraux, l'effort commercial réalisé par l'entreprise, qui a émis 261 offres en 2010, a fortement pesé sur ses marges. Le contrat porté par notre filiale Hélidax se déroule, pour sa part, de manière optimale. La flotte des 36 hélicoptères est désormais réceptionnée. Cette flotte a été livrée en avance de phase, permettant une montée en régime anticipée de l'activité de cette filiale, avec un chiffre d'affaires de 8 M en 2010, qui devrait dépasser 20 M en Pour 2011, dans une conjoncture économique qui reste perturbée et difficile à évaluer, à laquelle s ajoutent désormais des incertitudes politiques régionales, le chiffre d'affaires devrait poursuivre sa croissance. Il pourrait atteindre 175 M (+ 17 %), mais cet objectif reste conditionné par le maintien d une stabilité politique dans les pays du Golfe, joint à la signature d'importants contrats qui demeurent en cours de finalisation. Le business Plan présenté au conseil d'administration du 15 décembre 2010 anticipe toujours, sous certaines conditions, conformément à notre plan stratégique, un chiffre d'affaires de 200 M en À nous de concrétiser toutes les opportunités, pour ancrer le développement de DCI dans l esprit partenaire qui caractérise l entreprise. Très sincèrement. Jean-Louis Rotrubin Président

3 Sommaire Présentation Chiffres clés Comité exécutif - Organisation Conseil d administration Chiffres clés Comité exécutif Organisation Conseil d Administration Organisation et fonctionnement Présentation des branches Faits marquants Fonctionnement et démarche de progrès Ressources Humaines et dialogue social Activités Accompagnement opérationnel à la vente d équipements de défense et de sécurité Formation, conseil et assistance Assistance à maîtrise d ouvrage Le marché français Participations de DCI PRÉSENTATION Développement et perspectives Développement et Perspectives Implantations permanentes en France Implantations à l étranger

4 PRÉSENTATION Chiffres Clés 2010 Comité exécutif 617 Effectif moyen Groupe DCI & DCI SA Activité DCI OPÉRATIONNEL Groupe DCI M M M Chiffre d affaires Segmentation 58% Prises de commandes Formation, Conseil et Assistance Carnet de commandes en fin d année Zone Géographique 65% Moyen Orient Janvier 2011, de gauche à droite, Xavier de Zuchowicz François Dupont Jean-Baptiste Pinton Jean-Louis Rotrubin Philippe Juliot Jean-Marc Denuel Jean-Louis Rotrubin Président-directeur Général DCI Jean-Baptiste Pinton Directeur Général Adjoint Xavier de Zuchowicz Directeur de la branche DCI-COFRAS François Dupont Directeur de la branche DCI-NAVFCO Jean-Marc Denuel Directeur de la branche DCI-AIRCO 23% Assistance à maîtrise d'ouvrage 15% Union européenne Philippe Juliot Directeur de la branche DCI-DESCO 2% Accompagnement opérationnel à la vente d équipements 11% Asie 17% Le marché français 9% Autres COFRAS NAVFCO AIRCO DESCO Organisation 4 5

5 PRÉSENTATION Conseil d administration * PRÉSIDENT DU CONSEIL Jean-Louis Rotrubin Président-directeur Général DCI ADMINISTRATEURS REPRÉSENTANT L ÉTAT Yann Boaretto Inspecteur Général des Finances Inspection Générale des Finances Amiral Philippe Combes Sous-chef d État-major Relations Internationales État-major des Armées - Ministère de la Défense Jacques-Emmanuel de Lajugie Adjoint au Délégué Général pour l Armement Directeur du Développement International Direction Générale de l Armement Ministère de la Défense Mathieu Kahn (remplace Lucie Muniesa - CA du 18 mars 2010) Chargé d affaires Aéronautique et Défense Agence des participations de l État Ministère de l économie, de l industrie et de l emploi ICA Denis Roger Sous-directeur de la stratégie industrielle et de l intelligence économique Direction de la stratégie - DGA/DS/S2IE Direction Générale de l Armement Ministère de la Défense Christophe Viprey Service des relations bilatérales et de l internationalisation des entreprises Chef du bureau Affaires aéronautiques, militaires et navales Direction Générale du Trésor et de la Politique Économique Ministère de l économie, de l industrie et de l emploi AUTRES ADMINISTRATEURS Denis Brébant Directeur Financier SOFEMA EUROTRADIA INTERNATIONAL Représentée par Philippe Esper Président-directeur Général SOFEMA Représentée par Guillaume Giscard d Estaing Président-directeur Général Guy Rupied Délégué Général GIFAS SOFRESA Représentée par Daniel Thuillier Directeur Général Adjoint/Technique COMMISSAIRES DU GOUVERNEMENT Clara Carriot Contrôleur Général Économique et Financier Ministère de l économie, de l industrie et de l emploi Arnault Chereil de la Rivière (remplace Thierry Perrin - CA du 18 mars 2010) Contrôleur des Armées, Commissaire du Gouvernement auprès de DCI - Ministère de la Défense CENSEURS EXTERNES Direction Générale de la Gendarmerie Nationale représentée par le Général Jean-Pierre Moulinié Directeur adjoint de la coopération Internationale Ministère de l intérieur (remplace François-Xavier Bourges - CA du 21 octobre 2010) État-major de l Armée de l Air représenté par le Général Jean-Luc Crochard Délégué aux relations extérieures - Ministère de la Défense (remplace Bruno Clermont - CA du 21 octobre 2010) État-major de l Armée de Terre représenté par le Général Jean-Fred Berger Officier général chargé des relations internationales et du soutien aux exportations (OGRI) Ministère de la Défense (remplace Christian Lepinette - CA du 21 octobre 2010) État-major de la Marine représenté par l Amiral Georges Bosselut Chargé des relations internationales Ministère de la Défense (remplace Stéphane Verwaerde - CA du 21 octobre 2010) CENSEURS INTERNES Xavier de Zuchowicz Directeur de la branche DCI-COFRAS François Dupont Directeur de la branche DCI-NAVFCO Jean-Marc Denuel (remplace Xavier Delcourt - CA du 21 octobre 2010) Directeur de la branche DCI-AIRCO Philippe Juliot Directeur de la branche DCI-DESCO COMMISSAIRES AUX COMPTES Société Pricewaterhouse Coopers Audit Société Ernst & Young et Autres * au 1/01/2011 Présentation des branches DCI Fonctionnement et démarche de progrès Faits marquants 2010 Ressources Humaines et dialogue social ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT 6 7

6 ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT Partager notre expertise navale Branche navale de DCI, NAVFCO transfère le savoir-faire de la Marine nationale, en matière de formation, d entraînement et d assistance technico-opérationnelle. Renforcer vos capacités de sécurité et de défense terrestres et aéroterrestres Branche terrestre et gendarmerie de DCI, COFRAS apporte son expertise opérationnelle, en proposant aux forces armées amies, tant en France que sur leur territoire, des formations, des entraînements et une assistance technique dans les domaines terrestres et aéroterrestres. Présentation des branches DCI UN SAvOIR-FAIRE RECONNU AU SERvICE D UN POSITIONNEMENT UNIqUE + de 100 PAYS CLIENTS EXPATRIÉS PRÉSENTS DANS UNE DIZAINE DE PAYS 5 ANTENNES PERMANENTES ÀL ÉTRANGER Arabie Saoudite EAU Koweït Qatar Malaisie DCI est une société créée il y a 39 ans pour accompagner la vente d équipements militaires à des pays étrangers, en fournissant des formations opérationnelles issues du savoir-faire des armées françaises. DCI intervient aujourd hui, à travers ses quatre branches opérationnelles, COFRAS, NAVFCO, AIRCO, DESCO au profit de nombreux pays étrangers en fournissant des formations, du conseil et de l assistance sur tout le spectre de la défense et de la sécurité. DCI et ses filiales sont aussi depuis 10 ans des partenaires des armées françaises dans le cadre de contrats d externalisation. Sécuriser votre programme Transférer l expertise aéronautique Branche aéronautique de DCI, AIRCO met à la disposition des forces aériennes amies le savoir-faire de l Armée de l air française. Ses experts, avec l appui de l armée de l air et/ou en coopération avec les grands industriels de l aéronautique, fournissent l assistance, le conseil et la formation adaptés au besoin exprimé. Branche armement de DCI, DESCO intervient sur l ensemble des systèmes de défense et de sécurité. Ses experts exercent une fonction de conseil et de contrôle en matière d exécution des programmes d armement et de sécurité dans le respect des standards définis par la Direction Générale de l Armement (DGA). 8 9

7 ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT Faits marquants 2010 L année 2010 aura vu DCI achever un contrat de formation dans le domaine naval. Simultanément, de nouveaux projets à l international mobilisent les forces vives de l entreprise fut aussi une année riche en participations aux salons, particulièrement sur le territoire français. Contrat rempli pour la formation des sous-mariniers malaisiens C est dans le cadre pittoresque du Fort de l Eguillette, près de Toulon, que DCI-NAVFCO a organisé une cérémonie à l occasion du départ du sous-marin malaisien «Tun Razak». L ensemble de l équipage du bâtiment était présent. Cette cérémonie symbolisait la fin du cursus de formation des sous-mariniers malaisiens. Pendant 4 ans, DCI-NAVFCO a été chargée de mener à bien la formation des futurs équipages et d accompagner ainsi ce pays d Asie du sud-est dans la constitution de sa première force sous-marine. Le «Tun Razak» est le deuxième sous-marin de l histoire de la Malaisie, embarquant un équipage d une trentaine de sous-mariniers. Mise à l eau du 1 er patrouilleur P37 de la marine koweïtienne. DESCO, la branche armement de DCI, a procédé avec succès à la mise à l eau du premier patrouilleur P37 de la marine koweïtienne dans le cadre du programme «Technical and Logistic Support Program» (TLSP). Cette opération s est effectuée dans le cadre du contrat signé en 2008 entre DCI-DESCO, agissant en tant que représentant de l État français, et le ministère de la défense Koweïtien, pour la rénovation des 8 patrouilleurs P37 de type Garoh qui s achèvera en Agissant en qualité de maître d œuvre, DCI-DESCO a su répondre aux exigences de la marine koweïtienne en fédérant un groupement d industriels de la maintenance navale. La cérémonie organisée à Dax marque une étape importante pour la jeune société Hélidax, créée par DCI et INAER, et l École d Application de l Aviation Légère de l Armée de terre (EA-ALAT). 17 hélicoptères EC120 en configuration «Nouvel Hélicoptère Ecole» ont été remis à la toute première promotion d élèves pilotes qui incarnent l avenir de l EA-ALAT. Ces appareils remplaceront les Gazelle jusqu alors utilisées. Cette célébration concrétise les 2 années qui viennent de s écouler depuis la mise en vigueur du premier partenariat public-privé (PPP) lancé par le ministère de la Défense. Rappelons que ce contrat porte sur la fourniture d heures de vol d hélicoptères pendant 22 ans au profit de l EA-ALAT. Une nouvelle ère s ouvre pour Hélidax Un pays du Golfe a sollicité les Armées françaises pour l accompagner afin de concevoir, construire et conduire un centre d entraînement sur le modèle de celui de Sissonne en France. Ce pays a demandé à DCI une proposition d assistance afin de mener à bien la conception et la construction de leur centre. DCI a mis en place une équipe pour le lancement des phases de conception et de construction. La cohérence du centre, la doctrine et les infrastructures seront à la charge de DCI-COFRAS tandis que DCI-DESCO s occupera de l instrumentation-simulation. DCI se lance dans un projet de centre d entraînement Eurosatory : un bilan très positif pour DCI Rendez-vous incontournable pour les acteurs de la défense terrestre, aéroterrestre et de la sécurité, l édition 2010 du salon Eurosatory a accueilli plus de visiteurs, fréquentation en hausse de 10 % par rapport à DCI a su en tirer profit pour présenter ses savoir-faire et compétences. Sur un stand de 270m² présentant l un des EC 120 d Hélidax, facilement reconnaissable à sa livrée rouge et blanche, les équipes de DCI ont reçu une trentaine de délégations étrangères. Les délégations africaines ont été particulièrement nombreuses à se rendre sur le stand, confirmant l intérêt du continent africain pour les solutions proposées par DCI. DCI renforce son image sur EURONAVAL Euronaval a été l occasion pour DCI de présenter ses activités dans les domaines de l accompagnement opérationnel à la vente d équipements, de formation, d entraînement, d assistance et de conseil auprès des marines. Plus d une trentaine de délégations étrangères ont visité le stand de DCI, inspiré des fonds marins. Le caisson hyperbare type marine et le mannequin plongeur exposés sur le stand ont fait forte impression. Parmi les délégations étrangères, il convient de remarquer la forte implication des pays du Moyen- Orient et de l Asie, ainsi que la progression des contacts noués avec les pays d Amérique du Sud. La nouvelle promotion 2010 des officiers koweïtiens a reçu les honneurs de la Marine nationale dans le cadre majestueux de l École Navale de Lanvéoc-Poulmic, située dans la rade brestoise. Il s agit d élèves de 3 ème année qui suivent la formation de l École navale. Agissant sous la tutelle de la Marine nationale, DCI-NAVFCO pilote la formation en 4 ans d élèves étrangers non francophones. DCI-NAVFCO : les nouveaux officiers koweïtiens à l honneur L armée de l air française a décerné le brevet de pilote de chasse à 4 élèves pilotes officiers de l armée de l air qatarienne. Depuis 2008, DCI-AIRCO a été choisie par la Qatari Emiri Air Force (QEAF) pour former ses futurs pilotes de chasse dans l Armée de l air. Les 4 stagiaires ont suivi toutes étapes de la formation d un pilote de chasse. Après 6 mois de formation théorique, ils ont effectué l étape «pilotage de base» sur TB10 à Salon de Provence. L étape suivante «pilote de chasse de base» à Cognac leur a permis de voler sur GROB 120 et EPSILON. Enfin, la dernière étape de la formation, celle de «pilote de chasse avancé» s est achevée à Tours sur Alphajet. Macaronage des élèves officiers de l armée de l air du Qatar 10 11

8 ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT Le plan stratégique de l entreprise en régime de croisière Le plan stratégique contient 21 engagements, dont 8 font l objet d'une action continue. À fin 2010, l' ensemble des engagements pris par DCI est respecté, en particulier l'objectif central d'augmentation du chiffre d'affaires pour le porter à 189 M en 2012, contre 112 M en Le business plan, présenté au conseil d administration du 16 décembre 2010, prévoit ainsi, sous certaines conditions, un chiffre d'affaires de 190 M en Parmi les autres actions initiées dans le cadre du plan stratégique et réalisées en 2010, plusieurs thèmes méritent d être détaillés : de cet outil de pilotage des ressources humaines dans DCI. (cf. chapitre Ressources humaines et dialogue social). 3 Le rôle de coordination de la direction du marketing, du développement et des relations extérieures s'est renforcé. On peut noter en particulier l'organisation tous les deux mois de réunions de reporting développement, l'établissement d'une cartographie de nos partenariats, la tenue de comités périodiques avec nos principaux partenaires ou la sortie de la deuxième version du catalogue de nos 200 formations standard. De la même manière, la base CERES, qui recense l'ensemble de nos prospects et offres commerciales, identifie désormais 34 pays au titre d'actions de prospection en cours et à venir, pour un montant cumulé de prospects et d'offres de près de 5 Mds. Fonctionnement et démarche de progrès 21 ENGAGEMENTS, 8 EN ACTIONS CONTINUES, AUGMENTATION DU CHIFFRE D AFFAIRES OBJECTIF : 189 M 42 ACTIONS RÉALISÉES DONT 11 SONT EN COURS ONT ÉTÉ RESPECTÉS EN 2012 DE FINALISATION La poursuite d'une démarche de progrès En 2010, comme les années précédentes, l entreprise s'est efforcée d'accompagner le déploiement de son plan stratégique, par un enrichissement et une optimisation de ses modes opératoires. Pour ce faire, un plan d'action annuel de la direction générale est décliné, avec l'objectif prioritaire de mieux articuler stratégie, pilotage et fonctionnement de l entreprise, dans le respect de ses valeurs (Éthique, Écoute, Engagement, Exigence) explicitées en Éthique Écoute Engagement Exigence 1 La montée en puissance du rôle de nos cinq antennes à l'étranger se poursuit. Celles-ci disposent désormais d'une lettre d'objectifs annuelle et leurs relations avec le siège, tant fonctionnelles qu opérationnelles, ont été formalisées dans le cadre d'un reporting mensuel. Qui plus est, les deux plus grosses antennes, celles de l Arabie Saoudite et des Émirats arabes unis, ont fait l'objet d une préparation en vue de leur certification à la norme ISO 9001 (version 2008), à l'occasion du renouvellement de la certification de DCI qui interviendra en juillet La signature d'un accord d'entreprise sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) est intervenue le 2 décembre Cela permettra d'accompagner le déploiement 4 DCI maintient sa veille sur les changements décidés dans le cadre de l'europe de la défense. En 2010, elle a participé au programme «instrument de stabilité» de la Commission européenne dans le cadre de deux consortiums, respectivement avec CIVI.POL conseil et FCI. De la même manière, DCI vient de remporter, contre huit autres compétiteurs, le récent appel d'offres de l'agence européenne de défense (AED) relatif à l'établissement d'un curriculum européen pour la formation initiale des pilotes d'hélicoptères

9 ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT Le plan d'action 2010 de la direction générale : «poursuivre l'intégration de l'entreprise» Le comité exécutif a approuvé le 20 janvier 2010 un plan d'action composé de cinq objectifs centraux déclinés en 30 mesures, 14 autres complémentaires ayant été introduites en cours d'année : déployer le contrôle interne, renforcer le pilotage des ressources humaines, préparer la création d'une direction des systèmes d'information, poursuivre l'intégration de l'entreprise, maintenir des chantiers d'optimisation. À l'issue de l'année 2010, 42 actions ont été réalisées, dont 11 sont en cours de finalisation. Parmi ces mesures, on peut détailler en particulier : 1 La mise en place d'un système de contrôle interne. Après l'adoption au COMEX du 7 octobre 2009, d'un plan de déploiement du contrôle interne au sein de l'entreprise, et sa mise en œuvre sur l année 2010, un audit extérieur a été réalisé en décembre 2010, un an après, pour évaluer la qualité du dispositif institué. Les résultats de cet audit conduisent à considérer que l'entreprise a : adopté une ambition pragmatique autour d'un système de management intégré, complétant le système de management de la qualité par des actions de maîtrise des risques ; fourni un effort soutenu, notamment en formant les acteurs concernés et en organisant des séances d'information au profit de l'ensemble des salariés, mis en place une couverture effective des 15 risques prioritaires, comme cela était prévu dans le plan de déploiement, l'ensemble des points sensibles ayant été pris en charge. La cartographie des risques identifiés tout comme l efficacité des mesures déployées feront désormais l objet d une évaluation annuelle couplée à la revue de direction du Système de Management de la Qualité (SMQ), certifié ISO 9001(version 2008). 2 Une dynamisation de la gestion des ressources humaines de l'entreprise. L année 2010 a permis la signature de 5 importants accords avec les organisations syndicales représentatives, notamment en matière de durée et d'aménagement du temps de travail, de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences ou en matière salariale (cf. chapitre : Ressources humaines et dialogue social). 3 La création, effective au 1 er janvier 2011, d'une Direction des Systèmes d'information (DSI). Cette création, qui prend acte de l'importance des outils informatiques dans le fonctionnement et même dans la stratégie de l'entreprise, découle de l'approbation par DCI d'un schéma directeur informatique en La création de cette direction s'appuie également sur : le rapatriement dans cette structure de toutes les compétences informatiques de l'entreprise, y compris sur les progiciels de gestion, l'extranet et les communications, la volonté d'étendre la compétence de cette direction aux liaisons avec nos antennes à l'étranger, la décision de lancer des projets informatiques structurants pour l'entreprise, que cela concerne la gestion de ses prospects, de son référentiel ou de certains de ses modes opératoires

10 ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT Un accord sur la durée et l aménagement du temps de travail signé le 15 septembre 2010 permettant aux sociétés de l UES DCI de se positionner sur de nouvelles activités en diversifiant les modes d organisation du travail. Un accord sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences signé le 2 décembre 2010, mettant en place une politique des ressources humaines visant à réduire les écarts entre les besoins et les ressources de l'entreprise, en termes d'emplois et de compétences. Cet accord renforce la cohérence des politiques et pratiques par le développement d une approche commune des ressources humaines au sein de l entreprise. Enfin, l accord sur l'optimisation du dispositif d'accompagnement social des fins de contrat à durée indéterminée de chantier, signé le 17 janvier 2005, est 1 - le recrutement et la mobilité interne, 2 - la formation et le développement des compétences, 3 - la capitalisation et le transfert des savoirs et des savoir-faire. Valorisant la gestion des ressources humaines de DCI, la GPEC permet de mieux répondre aux attentes et aux besoins de ses clients. 1 Le recrutement et la mobilité interne En cohérence avec son développement, DCI procède à des recrutements importants pour faire face aux fluctuations d'activité qui affectent significativement le volume des effectifs. En 2010, DCI a ainsi recruté 119 personnes en France et 152 personnes à l'étranger en grande majorité sur deux centres. Ressources Humaines et dialogue social RÉPARTITION DES EFFECTIFS PAR QUALIFICATION MILITAIRES DÉTACHÉS 106 CDI 324 CDD ET ALTERNANCE 109 CONTRATS DE CHANTIER 25 CONTRATS D EMPLOYÉS LOCAUX 53 TOTAL 617 En France, 83% de cadres, 5% d agents de maîtrise et 12% d employés ; À l étranger, 94% de cadres, 4% d agents de maîtrise et 2% d employés. Turn over sur effectif permanent en 2010 : 3,83% Taux de recrutement sur effectif permanent en 2010 : 7,71% DCI a investi en ,33% de sa masse salariale en dépenses de formation (hors frais d hébergement, de repas et de transport). Dans une entreprise qui offre des prestations de savoir-faire, les ressources humaines constituent la principale richesse, et sa pérennité repose sur le maintien d'un haut niveau de compétences pour ses 617 collaborateurs : 376 salariés en France et 241 à l'étranger Animée de cette conviction, DCI a poursuivi en 2010 un dialogue social actif de qualité, permettant de renforcer sa politique des ressources humaines en déployant la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC), tout en maintenant une démarche participative de communication interne. Poursuivre un dialogue social actif de qualité S appuyant depuis de nombreuses années sur un dialogue social constructif, DCI a conclu en 2010, cinq accords collectifs avec l'ensemble des organisations syndicales représentatives, dont : Une convention d Unité Économique et Sociale (UES) instituant une représentation du personnel commune aux sociétés DCI, DCI-SA et BCF, signée le 7 juillet 2010, appelée l UES DCI. Un accord sur l exercice du droit syndical dans l UES DCI signé le 7 juillet toujours applicable. Il permet d'adapter les ressources humaines aux réalités économiques et à l'évolution du carnet de commandes de DCI. Déployer la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) Le déploiement de la GPEC a été initié dès le début de l année La GPEC traduit la stratégie de l entreprise et l évolution de son environnement, notamment par la gestion des écarts entre les ressources humaines existantes et les besoins à moyen terme, à travers trois dimensions essentielles : DCI recrute des collaborateurs ayant mené une première carrière dans les armées. Chefs de projet, ingénieurs ou techniciens, ces collaborateurs permettent à DCI de bénéficier d'une expertise de haut niveau, dans la conduite de contrats destinés à l export et aux formations en direct avec les armées étrangères amies. DCI bénéficie également, essentiellement à l'étranger, des compétences du personnel des armées, notamment du personnel d active détaché, pour mener à bien et mettre en œuvre les contrats de l entreprise. DCI a par ailleurs la volonté d accompagner la mobilité interne qui peut ouvrir des opportunités de carrière aux salariés

11 ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT 2 La formation et le développement des compétences DCI affiche une politique volontariste en matière de formation professionnelle continue. Cette politique se traduit par une participation financière de l'employeur plus élevée que l'obligation légale. Les formations dispensées au personnel regroupent des formations métier et transverses destinées à maintenir le haut niveau de compétences des femmes et des hommes de DCI. 3 La capitalisation et le transfert des savoirs et des savoir-faire. C est également pour maintenir ce niveau de compétences que DCI a pour ambition de développer une culture d entreprise fondée sur la capitalisation et le transfert des savoirs et savoir-faire clés des salariés dans ses différents domaines d expertise. Communiquer sur un mode participatif DCI a poursuivi sa démarche participative de communication interne, dont l objectif est d associer les salariés à la marche de l entreprise. Le séminaire 2010 a permis d associer des salariés à la réflexion sur le fonctionnement de DCI. Le plan de communication interne permet également d informer l ensemble des salariés de l entreprise, en particulier sous forme : de réunions d information générales semestrielles, ou spécifiques plusieurs fois par an, d un site intranet dynamique, d un journal interne trimestriel rédigé par un comité de rédaction composé de salariés des différentes directions de l entreprise. Accompagnement opérationnel à la vente d équipements Formation, conseil, assistance Assistance à maîtrise d ouvrage Le marché français Participations et filiales ACTIvITÉS 18 19

12 ACTIvITÉS La vente d un équipement de défense ou de sécurité s accompagne nécessairement d une action de formation à l emploi, au fonctionnement voire à la maintenance de l équipement. Cette valeur ajoutée humaine est le métier historique de DCI. Elle permet à la France de ne pas vendre seulement un équipement, mais également une capacité opérationnelle. Le contrat SOUMALAIS, relatif à la formation des équipages sous-marins malaisiens, constitue un exemple significatif de notre capacité à accompagner, à travers une offre de formation de qualité, la vente d un matériel français, en l occurrence un sous-marin Scorpène. Après quatre années passées à Brest, la formation des premiers sous-mariniers s est achevée en juillet En près de quatre ans et en complément de la formation en école à Brest, le sous-marin Ouessant aura effectué de la force sous-marine malaisienne s est faite sur une courte période (4 années) et justifie la fierté légitime de DCI d y avoir contribué avec le soutien de la Marine nationale. En Arabie Saoudite, DCI est en charge de la formation Pantarab. Il s agit de la formation des équipages à l emploi des hélicoptères PANTHER N3 dans les missions maritimes SAR (Search And Rescue). Ce programme a débuté en novembre 2010 et couvre l ensemble des aspects théoriques et pratiques de la formation, allant de la familiarisation sur l appareil à la qualification des équipages à des missions SAR de nuit. La formation des quarante-deux stagiaires (dixhuit pilotes, douze treuillistes et douze plongeurs), s étale sur une période de vingt-cinq mois, divisée en trois cours successifs d environ huit mois. Au terme de chaque cours, les équipages formés seront qualifiés SAR tous temps, jour et nuit. Accompagnement opérationnel à la vente d équipements de défense et de sécurité La répartition de l activité de DCI entre ses segments a évolué dans le temps. Historiquement, DCI se positionnait sur le premier segment, notamment dans le cadre de la vente des chars AMX30 ou encore des frégates SAWARI I et II. Depuis quelques années, DCI diversifie son action pour s assurer un socle pérenne d activités au-delà des grands programmes à l export. À l étranger, l activité de DCI s appuie sur sa filiale à 100%, DCI Service et Assistance. L activité de DCI est appréhendée aujourd hui à travers quatre segments : L Accompagnement opérationnel à la vente d équipements de défense et de sécurité La formation, le conseil et l assistance L assistance à maîtrise d ouvrage Le marché français plus de 9100 heures de plongée, 42 sorties en mer et embarqué 150 élèves. Deux équipages complets de sous-marin Scorpène ont été formés, permettant aussi de constituer un équipage de réserve et un embryon d état-major. Fidèle à sa réputation en termes de qualité d accueil de ses stagiaires, DCI a également assuré le soutien quotidien des sous-mariniers malaisiens et de leurs familles pendant leur séjour en France. En avril 2010, l équipage du second sous-marin Scorpène, le «Tun Razak», a effectué le transit du bâtiment et a rejoint la Malaisie en juillet 2010, avec à son bord quelques conseillers de DCI. Le transit des sous-marins de France vers la Malaisie, effectué en toute autonomie et sans difficulté, démontre l excellence de la formation effectuée par les instructeurs de DCI-NAVFCO. La création Enfin, à l issue de cette phase, les quatre pilotes saoudiens les plus expérimentés recevront une formation d instructeurs et de conduite des vols techniques

13 ACTIvITÉS CENOE : Le Cours de l Ecole Navale pour Officiers Etrangers (CENOE) a pour objectif de délivrer aux élèves officiers étrangers un enseignement militaire, maritime et scientifique leur permettant d assurer les fonctions d officier chef du quart passerelle ou d officier chef de quart énergie, ainsi que les fonctions de chef de service de petits bâtiments. Cet apprentissage d une durée de 4 années, comporte une filière «pont» et une filière «énergie». Le cours du CENOE se déroule à Cherbourg au sein de l Ecole des Fourriers pour l apprentissage de la langue française et la formation militaire et maritime la première année, suivi de deux années à l Ecole Navale pour la formation scientifique, technique, maritime et militaire. Elle se termine par une année d école de spécialité, soit au Centre d Instruction Naval de Saint Mandrier, soit à l Ecole des Fusiliers à Lorient. Le cours est délivré en langue française. Le cursus de formation de cadets saoudiens à l ESM de Saint Cyr en liaison avec les écoles de Coëtquidan. DCI encadre ces cadets saoudiens pour les accompagner tout au long de leur scolarité. Une nouvelle formule sur 7 ans a été conçue pour les nouvelles promotions. Elle inclut l apprentissage du français, la mise à niveau des candidats pour le concours et la scolarité à Coëtquidan. Dans le domaine aéronautique, DCI-AIRCO a vu se concrétiser en 2010, ses premiers travaux sur les formations académiques. Ainsi, dans le cadre du partenariat conclu entre DCI, l'université de Méditerranée et l'ecole de l'air, les quatre premiers pilotes de chasse du Qatar formés dans l'armée de l'air française, ont obtenu aussi une licence professionnelle aéronautique. Cette démarche diplômante devrait être généralisée à l'ensemble des formations dispensées au sein de l'ecole de l'air, au travers d'une Convention cadre Formation, Conseil et Assistance DCI, Formations académiques Depuis 1982, DCI a formé 979 officiers étrangers dans ses centres de formation, justifiant son savoir-faire dans la formation des élites militaires étrangères. DCI ET LA FORMATION D ÉLÈVES ÉTRANGERS INGÉNIEURS FORMÉS 244 INGÉNIEURS EN FORMATION 76 OFFICIERS FORMÉS 558 OFFICIERS EN FORMATION 86 OFFICIERS/SOUS OFFICIERS SERVICE DE SANTÉ 15 Au-delà de son offre commerciale en accompagnement des grands contrats à l export, DCI propose également, aux pays amis, des formations de défense et de sécurité, indépendamment de la vente d équipements. Cela se traduit aussi bien par des formations académiques que par des formations techniques ou opérationnelles. La formation académique : un pôle important de l activité de DCI Dans le domaine naval, DCI-NAVFCO, développe cette activité autour de trois types de formation : SAGEMA : Les élèves, futurs officiers ingénieurs pour la Marine d Arabie Saoudite, suivent la formation baptisée SAGEMA (Saudi Grandes Ecoles Marine), d une durée de sept années en France, qui se décompose en trois phases : Phase 1 : Apprentissage du français et mise à niveau scientifique à l Ecole des Fourriers de Cherbourg, durée 2 ans ; Phase 2 : Formation technique à l IUT de Brest. Phase préparatoire à l entrée en école d ingénieurs, durée 2 ans ; Phase 3 : Formation d ingénieurs à l ENSTA Bretagne, à l ENSICA de Toulouse ou à l Ecole Navale, à l Ecole polytechnique, durée 3 ans. À l issue de ces quatre années de formation, les élèves reçoivent un diplôme académique sanctionnant une formation supérieure et des diplômes professionnels. MASTERS : DCI-NAVFCO propose également en France, aux officiers formés, des formations complémentaires de haut niveau, du type Masters Logistique et Scientifique. Dans le domaine terrestre, DCI organise des formations académiques de haut niveau telles que : des sessions de longue durée pour l apprentissage du français d officiers émiriens en préparation de stages suivis dans les écoles de la SDEF (Sous-direction de l Emploi et de la Formation). tripartite. Ainsi, dès 2011, DCI-AIRCO sera en mesure de proposer une offre complète de formations académiques, du DU (diplôme universitaire) jusqu'au Master. Cette capacité pourra être exploitée pour satisfaire le besoin exprimé par des armées étrangères amies, de création de capacités de formation. En matière de conduite de programme, DESCO, branche armement de DCI, a réalisé deux sessions «Management des programmes d armement» au ministère de la défense taïwanais et à Cherbourg pour l équipe émirienne du projet Baynunah

14 ACTIvITÉS Formation, conseil, assistance : autres activités Avec l Arabie Saoudite Dans le domaine naval, la marine saoudienne a sollicité DCI pour une formation dans le domaine de la sécurité incendie. Cette demande concerne tous les équipages et le personnel à terre de la flotte de l Ouest (Jeddah). Un plan a été mis en place pour répondre à cette demande. Il s appuie sur une série de stages de 15 jours pour le personnel embarqué ou de quatre semaines pour les brigades de sécurité. 636 stagiaires seront ainsi successivement formés à Toulon et à Brest sur une période de 102 semaines. La formation pratique est principalement réalisée au Centre de Formation et d Entraînement à la Sécurité (CFPES) de Toulon. Les stagiaires saoudiens s entraînent dans les mêmes conditions que les marins français à lutter contre les incendies et les voies d eau ou à l évacuation de blessés. Le CFPES de Toulon rend cette formation particulièrement réaliste grâce à l utilisation de gazole. Dans le domaine aéronautique, le contrat de formation des équipages de l armée de l air d Arabie Saoudite aux opérations de recherche et sauvetage de combat, se poursuit jusqu en décembre 2011 et devrait être renouvelé. Par ailleurs, un expert a été mis en place auprès des forces royales de défense aérienne (RSADF) dans le cadre d un contrat de consultance qui devrait se poursuivre jusqu en Avec le Brésil L assistance technique apportée par DCI-AIRCO se poursuit avec un spécialiste destiné à assister l armée de l air brésilienne dans la mise en œuvre du banc d essais des moteurs des Mirage Avec les Émirats Arabes Unis Le renouvellement de l assistance technique liée à la mise en œuvre des Mirage permet de poursuivre nos opérations jusqu en 2012, au moins. Le contrat FATEAU a été renouvelé à la demande du client. Il s agit d assistance à l emploi et à la maintenance du char Leclerc. DCI agit également aux EAU, en qualité de sous traitant de la société CEFA, pour un contrat d assistance qui concerne des Engins de Franchissement de l Avant. Le contrat s est poursuivi avec succès cette année et des discussions sont en cours pour sa reconduction au-delà de Avec un pays du Golfe Un projet de centre d entraînement a été initialisé avec le soutien du ministère français de la Défense, DCI étant proposée comme opérateur. Fin 2010, un contrat a été signé pour les phases conception et construction du centre. À l issue, DCI proposera ses services pour la phase de conduite et de gestion du nouveau centre. Avec l Union européenne Dans le cadre de l instrument de stabilité, outil de financement européen des projets visant à lutter contre les nouvelles menaces régionales et transrégionales, la Commission européenne a établi un contrat-cadre pour un programme de «Soutien aux experts». DCI-NAVFCO et CIVI.POL ont été sélectionnés pour mener une étude complète dans le domaine de la sécurité maritime dans le Golfe de Guinée. DCI a dédié une équipe d experts pour mener cette étude et conduire une série d entretiens avec les principaux acteurs locaux. Cette étude a permis d évaluer les besoins et les moyens nécessaires pour lutter contre les trafics illicites et la piraterie dans cette zone. DCI est prête, dans un futur proche, à élargir son champ d action au profit de l Union européenne. Avec l Irak DCI-COFRAS a conduit en sous-traitance d Eurocopter la formation opérationnelle de 8 pilotes et 12 mécaniciens sur Gazelle, dans le cadre de la vente d EC635. Avec le Koweït DCI assure depuis vingt ans la maintenance opérationnelle des hélicoptères d origine française du Koweït. Au total, 27 appareils sont concernés (15 Gazelle, 7 Puma et 5 Super Puma). Avec la Malaisie Au profit de la Malaysian Maritime Enforcement Agency (MMEA), la formation des équipages d hélicoptères SA 365 s est poursuivie en Elle prépare aux missions de «recherche et sauvetage en mer» (SAR), à l action de l État en mer, ainsi qu aux opérations d appontage

15 ACTIvITÉS Après 3 années de formation au vol tactique sur les hélicoptères A109 LOH de la Royal Malaysian Army Aviation conduites avec succès, un nouveau contrat de 3 ans prolonge cette action depuis janvier Avec le Qatar Pour les grandes visites (GV) des Gazelle du Qatar, DCI mène le projet au sein même de la QEAF (Qatar Emiri Air Force) avec une équipe de 14 personnes. Celle-ci dispose de tous les moyens logistiques nécessaires (infrastructure, outillages, documentation, ateliers spécialisés, etc.) et des pièces de rechange pour effectuer la prestation dans les meilleures conditions. Chaque GV est effectuée en 5 mois, toutes spécialités confondues. La formation au vol tactique des équipages qataris sur Gazelle est assurée par un moniteur pilote français mis en place par DCI. La formation de pilotes de chasse de l armée de l air du Qatar (QEAF) se poursuit au sein des écoles de l armée de l air française. Les quatre premiers cadets ont reçu leur brevet de pilote le 14 octobre dernier, accompagné de leur diplôme universitaire de Bachelor. Une nouvelle promotion de quatre pilotes est arrivée fin 2010 sur la base aérienne de Salon-de-Provence. Au niveau naval, la marine qatarienne a réaffirmé sa confiance en DCI en s engageant en 2010 sur un cours de niveau avancé portant sur l'utilisation du système de combat «TACTICOS» de ses patrouilleurs de type Barzan. Avec Singapour Les formations de Navigateurs Officiers Systèmes d Armes (NOSA) au profit de l armée de l air de Singapour se poursuivent, la dixième promotion ayant débuté sa formation en Avec la Turquie Dans le cadre du programme MELTEM, la Turquie a entrepris la transformation de neuf CASA 235 de transport en avions de patrouille maritime. L état-major turc a fait appel à la France, dont le savoir-faire est bien connu des pays de l OTAN, pour former six coordinateurs tactiques à la conduite d opérations aériennes au-dessus de la mer. Autres formations DCI dispense une formation de plongeurs pour les marines koweïtiennes, ainsi que slovènes et qatariennes. Cette formation, validée par la marine française, a permis aux stagiaires de s initier à différentes techniques sous-marines : plongée au narguilé, expertise photo vidéo, techniques de découpage et de soudure, mise en œuvre du matériel de récupération, déroctage, expertise et relevage d épave, élinguage, relevage et déplacement de charges lourdes. Depuis sa création en 2004, l école de plongée militaire de DCI-NAVFCO de Toulon a délivré plus de 140 diplômes. directement grâce à la capacité de DCI-AIRCO à former des spécialistes en guerre électronique, en imagerie ou en sécurité aérienne. Ainsi, l Institut Français de Sécurité Aérienne a reçu 310 stagiaires en DCI a également dispensé des formations commandos à des officiers koweïtiens et qatariens. Dans le domaine aéronautique, de nombreux cours et stages ont eu lieu, au profit d armées de l air amies ou d industriels français, soit en coopération avec l armée de l air : cours techniques avions, missiles, simulateurs, cours sur les opérations aériennes, soit 26 27

16 ACTIvITÉS maintenance d hélicoptères, flotte d avions légers, centres de formation. Ces projets sont bâtis en collaboration avec les autres branches de DCI. Dans le segment systèmes essais, le contrat pour les essais du système naval anti-aérien britannique PAAMS, signé en juillet 2007, a été prolongé en 2010 avec un tir de qualification supplémentaire au mois de juin. La collaboration de DCI-DESCO avec les centres d essais de la direction technique de la DGA, illustrée notamment par PAAMS, se poursuit en recherchant une synergie des forces commerciales. Le contrat de conseil, portant sur l assistance pour l acquisition d un centre «C4I», signé en mai 2008 avec le sultanat de Bruneï, se déroule à la satisfaction du client. Ce contrat a été prolongé jusqu à la période de garantie. L année 2010 a été riche en actions de développement commercial. Ces efforts, s appuyant sur une offre technique élargie, permettront de poursuivre le développement de DCI-DESCO dans la dynamique impulsée par le contrat «TLSP». Assistance à maîtrise d ouvrage Le marché français DCI est depuis des années un acteur de l externalisation de l activité de défense et de sécurité des armées étrangères amies qui font appel aux compétences de DCI pour se former, puis entretenir leur matériel. DCI met également à disposition cette compétence au profit du ministère français de la Défense. L activité d'assistance à maîtrise d'ouvrage est assumée par DCI-DESCO, spécialisée dans la sécurisation des programmes d armement. L année 2010 s est distinguée par les événements suivants : L activité du département naval de DCI-Desco a été marquée par la poursuite du contrat «TLSP», consistant en la remise en condition opérationnelle de huit patrouilleurs classe Garoh de la marine du Koweit. Le client koweïtien a commandé des travaux supplémentaires en avril 2010, ce qui a entraîné un allongement de la durée des chantiers des deux premiers bateaux et une diminution corrélative du chiffre d affaires du budget 2010, reporté en 2011/2012. Les décisions concernant les offres faites en 2008 dans le domaine naval en commun avec DCI-NAVFCO, fourniture clés en mains d un institut naval à la marine du Koweït et d une école navale au Qatar, ne sont pas encore concrétisées. DCI-DESCO s est également positionnée sur l accompagnement étatique des contrats de sous-marins. Cet effort commercial pourrait porter ses fruits en Dans le domaine aéronautique, l activité des bureaux de contrôle s est poursuivie pour le Mirage F1 Maroc, les avions patrouilleurs MELTEM turcs et Mirage 2000 grecs. Le contrat Mirage F1 Maroc est arrivé à son terme fin Le développement de l activité aéronautique est lié à la conclusion espérée de grands contrats. Dans l attente, le département aéronautique de DCI-DESCO a réorienté son effort vers les externalisations des ministères de la défense français et étrangers : DCI a remporté au début de l année 2008, en s associant à la société INAER à travers la création de la société Hélidax, le premier partenariat public-privé (PPP) lancé par le ministère de la Défense. Celui-ci porte sur la fourniture d heures de vol d hélicoptères, pendant 22 ans, au profit de l École d Application de l Aviation Légère de l Armée de terre (EA-ALAT) à Dax. Pour ce contrat, l année 2010 a été marquée par la livraison de trente nouveaux hélicoptères école (NHE), portant leur mise à disposition de l école à 33 appareils. Il s agit d hélicoptères EC120 Colibri disposant des nouvelles technologies, permettant de réduire les coûts de l ordre de 30 % en matière de carburant, mais aussi en terme de maintenance et de bruit. Par ailleurs, avec INAER dans le cadre d un partenariat, DCI est associée à un nouveau contrat d externalisation portant sur le maintien en condition opérationnelle des hélicoptères EC 145 de la sécurité civile et de la gendarmerie nationale. Ce contrat concerne 51 hélicoptères stationnés sur tout le territoire français (métropole et outre-mer). Depuis novembre 2010, DCI-NAVFCO est engagée au côté de DCNS pour la mise en action du projet IAM 51 (IPER d Adaptation au Missile «M51»). Ce nouveau contrat consiste en une participation à l équipage de conduite du sous-marin pendant les travaux

17 ACTIvITÉS Toujours dans le même domaine, et pour la septième année, DCI-NAVFCO fournit des membres d équipages pendant les phases d entretien des sous-marins nucléaires d attaques de la Marine nationale à Toulon. En 2010, DCI a pris en charge la mise en œuvre et la coordination des essais d un navire démonstrateur baptisé «STERENN DU» (Étoile noire en breton) avec un équipage de DCI-NAVFCO. Ce drone de surface est un catamaran de 17 mètres de long. Cet engin, théoriquement sans pilote, testera deux types de matériels : un sonar remorqué conçu par Thalès pour la détection et la classification de mines, ainsi qu un petit drone sous-marin développé par la société ECA. L implantation militaire française aux Émirats Arabes Unis DCI a réalisé en 2010, la troisième tranche du soutien des militaires français affectés aux Émirats Arabes Unis avec leurs familles, dans le cadre de l implantation permanente des forces françaises dans ce pays. L année 2010 a aussi été consacrée à la mise sur pied du «plan de progrès» GOLFEAU destiné à pérenniser et optimiser leur soutien. DCI partenaire de l AED Sur appel d offres, l Agence européenne de défense (AED) a confié à DCI une étude sur la faisabilité d une standardisation de la formation hélicoptère dans différents centres régionaux européens. Cette étude va durer 9 mois. DCI a constitué une équipe d experts qui va interroger plusieurs pays appartenant à l Union européenne. Ce nouveau contrat est le résultat du savoirfaire opérationnel de DCI dans le domaine «hélicoptères» qui représente 20% de son chiffre d affaires. Hélidax : un succès concrétisé Concernant la fourniture d heures de vol sur hélicoptère EC120 de la société Hélidax, la Cour des comptes a publié un rapport favorable mettant en avant la satisfaction des utilisateurs et la qualité du travail accompli. Hélidax a réalisé un chiffre d affaires de huit millions d euros en 2010 et table sur quinze millions pour cette année sera l année de la confirmation, avec 35 appareils disponibles qui font d Hélidax un exemple pour d autres externalisations à l échelle nationale. Participations et filiales DCI dispose d un portefeuille de participations de 48 M (exprimé en valeur d acquisition), réalisé : directement par la société Défense Conseil International dans le prolongement de son activité opérationnelle ; par l intermédiaire de sa filiale détenue à 100%, Brienne Conseil et Finance, pour les investissements en capital risque. Participations portées par le pôle opérationnel La majorité de ces prises de participation a été acquise avant L objectif était de développer des synergies avec les activités opérationnelles. Le choix avait été fait de rester dans le cadre d'une participation minoritaire. En 2008, DCI est entrée au capital des sociétés Hélidax et Cathy Lease. ABAK SYSTEMS Cette société de conseil, créée en 1988, est spécialisée dans les services informatiques, les simulations, l infographie et les études de systèmes. Elle a noué dès l origine un partenariat avec DCI-AIRCO, notamment dans le domaine de la guerre électronique (réalisation d un logiciel de simulation, préparation de cours). DCI y détient actuellement une participation de 19%. CIVI.POL Conseil Cette société a été créée en Elle a pour objet la promotion à l étranger de la compétence et du savoirfaire du ministère de l intérieur, dans les métiers d audit, de conseil, d assistance technique et de formation. Depuis 2005, DCI détient 13,8% de cette société, pour développer un partenariat dans le domaine de la sécurité

18 ACTIvITÉS HELIDAX et CATHY LEASE DCI a participé à la création de ces deux sociétés à la suite de l obtention du contrat de partenariat portant sur la fourniture d heures de vol au profit de l EA-ALAT de Dax pour une durée de 22 ans avec une flotte de 36 aéronefs. Hélidax est la société qui porte le projet commun de DCI et de INAER Hélicoptères France, actionnaires chacune à 50%. Cathy Lease est la société destinée à financer la flotte d hélicoptères au travers d un crédit-bail. DCI et INAER Hélicoptères France détiennent chacune 5% de cette société. HELISIM Cette société par actions simplifiées a été créée en 1999 en partenariat avec Eurocopter (45%) et Thalès (45%). DCI a choisi en 2001 de participer à hauteur de 10% sous forme de certificats d investissements. HELISIM a pour objet la réalisation et la commercialisation de prestations de formation sur simulateurs de vol d hélicoptères de la gamme Eurocopter dans un centre de formation certifié FTO (Flight Training Organisation), implanté dans la zone aéroportuaire de Marignane. PENTASTAR Pentastar est une société holding créée en 1989 pour constituer, en partenariat avec une société britannique du groupe COBHAM, une société (AVDEF) de prestations d opérateur aérien au profit des services étatiques en matière de remorquage de cibles, calibration, formation à la guerre électronique et vols commerciaux. Pentastar détient 55% d AVDEF. En 2001, DCI et EADS acquièrent Pentastar à hauteur de respectivement 20% et 80% dans la perspective de développer les services aux armées et se positionner sur le marché des externalisations. SOFINFRA Cette société a été créée en 1988 par SOFRESA pour la réalisation des programmes d infrastructures dans le cadre des grands contrats signés avec l Arabie Saoudite. DCI est actionnaire à hauteur de 15% depuis la création, aux côtés d'eads et MBDA pour 15% respectivement, SOFRESA étant majoritaire à 55%. Participations portées par Brienne Conseil et Finances Détenue en totalité par DCI, Brienne Conseil et Finances a été dédiée, à partir de 1993, au portage des investissements financiers de DCI, avec : Des participations de l ordre de 5% dans SOFEMA et SOFRESA, sociétés elles-mêmes actionnaires de DCI depuis la reconfiguration du capital de DCI et l entrée de l État au capital de cette dernière en En 2008, elle a participé à la création d ODAS à hauteur de 3%. La création en 1993 de la Financière de Brienne SAS, à l origine Société Financière d Innovation, afin de participer au soutien des petites industries du secteur de la Défense. Le fait marquant de l année 2010 est la fin du processus de transformation des titres de la Financière de Brienne SAS en parts de FCPR à deux compartiments. Le montant global des souscriptions réalisé par Brienne Conseil et Finance s élève à fin 2010 à 22 M au travers de huit fonds différents. Budget 2011 et business plan Plan d action 2011 DÉvELOPPEMENT ET PERSPECTIvES

19 DÉvELOPPEMENT PERSPECTIvE 2011 Budget 2011 et business plan Le budget 2011 prévoit une hausse du chiffre d'affaires. Ce dernier pourrait s'élever à 175 M, en hausse de 17%, notamment grâce à la montée en puissance des prestations relatives aux externalisations du ministère de la défense. Il convient de noter que la part du chiffre d'affaires relative à l'accompagnement opérationnel à la vente de grands contrats d'exportation demeure marginale, puisqu'elle restera inférieure à 5% du chiffre d'affaires. Le business plan prévoit sur la période une augmentation significative du chiffre d'affaires prévisionnel de l'entreprise. Ce dernier dépasserait ainsi 200 M en 2014 sous l'effet conjugué : d une légère augmentation des prestations d'accompagnement opérationnel à la vente des grands contrats ; déployer un système de management intégré, en articulant le contrôle interne et le système de management de la qualité, en étendant la certification ISO 9001 (version 2008) à nos implantations à Riyad et à Abu Dhabi et en enrichissant les processus de pilotage de l entreprise ; poursuivre la réalisation du schéma directeur informatique, notamment par la réalisation des projets réseaux et techniques, la rénovation de notre site internet, ainsi que le déploiement d une politique de sécurité des systèmes d information, sans oublier l instauration de liaisons entre le siège et les antennes ; valoriser la gestion des ressources humaines, grâce au déploiement progressif de la GPEC, d un référentiel en matière de ressources humaines à l international et à la signature d accords avec les partenaires sociaux, que cela concerne les régimes de Développement et Perspectives 2011 BUDGET 2011 EN HAUSSE DE 17% POUR 2010 SOIT 175 M BUSINESS PLAN OBJECTIF CA EN M BUSINESS PLAN SUCCESSIFS DE L ENTREPRISE PLAN STRATÉGIQUE 2008/2012 BUSINESS PLAN 2010/2014 BUSINESS PLAN 2009/2013 CA JUSQUE 2010 PUIS BP 2011/2015 Contexte Le début de l'année 2011 fait l objet de fortes turbulences. Les prévisions économiques sont caractérisées par l incertitude, avec des différentiels de croissance entre zones économiques, et une volatilité du marché des changes, tandis que l environnement politique devient porteur d'instabilité susceptible d affecter la péninsule arabique. Les risques d'annulation ou de décalage de prises de commandes sont possibles. Ils impacteraient significativement le résultat global de l'entreprise. Dans ce paysage confus où la pression concurrentielle anglo-saxonne s'intensifie d'une part, les comportements d'achat des pays clients se durcissent d'autre part, d'importants contrats sont en cours de finalisation. Leur signature permettrait à l'entreprise de franchir un nouveau cap dans la croissance de son activité. Simultanément en France, DCI, qui a répondu à plusieurs appels d'offres du ministère de la défense, paraît bien placée sur certains dossiers. Les résultats devraient être annoncés d'ici la fin de l'année Là aussi en cas de succès, la résilience de l'entreprise s'en trouverait renforcée constitue donc, à bien des égards, une année décisive. d une augmentation pérenne mais modérée de notre activité principale de formation de conseil et d'assistance, couplée à une baisse du poids relatif de l'assistance à maîtrise d'ouvrage ; d un quasi-doublement en valeur absolue du chiffre d'affaires relatif aux externalisations françaises. Plan d action 2011 : «finaliser le pilotage de l entreprise» Le comité exécutif a approuvé le 12 janvier 2011 un plan d'action de 34 mesures intitulé «finaliser le pilotage de l'entreprise». Ce plan décline cinq objectifs prioritaires : prévoyance ou de santé, l égalité salariale hommes/ femmes ou la pénibilité au travail ; réfléchir sur notre activité d'entreprise, en amorçant un bilan prévisionnel du plan stratégique, y compris dans ses enjeux européens, en réfléchissant sur la configuration juridique du groupe ou en finalisant l optimisation de nos participations opérationnelles ; maintenir des chantiers d'optimisation, en particulier par la montée en puissance du déploiement de l audit achats ou la mise à jour d une politique des prix

20 Koweït Bahrein Arabie Saoudite Émirats Arabes Unis Bruneï Brésil Qatar Malaisie Paris Cherbourg Brest Reims Nancy Lorient Coëtquidan Cazaux Bordeaux Dax Orange Marignane Le Luc Toulon 36

DCI : l'esprit partenaire

DCI : l'esprit partenaire DCI : l'esprit partenaire Je suis heureux de vous présenter le rapport d'activités de DCI pour l'année 2009. Celui-ci confirme les hypothèses volontaristes retenues par notre plan stratégique : «Ambition

Plus en détail

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009

Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Classification et accords de salaires pour les salariés des entreprises du paysage CCN du 10 octobre 2008 étendue le 25 mars 2009 Les entreprises du paysage de la CNATP ont 6 mois après la date d extension

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le Exco. Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable. Sommaire Préambule 11 Présentation du réseau EXCO et de KRESTON INTERNATIONAL LTD 22 Présentation

Plus en détail

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet Campus TKPF Centre de compétences Synthèse du projet 1 UN ESPACE D INFORMATION, D ORIENTATION, D ACCOMPAGNEMENT & DE VALORISATION DE SON PARCOURS PROFESSIONNEL UNE INGENIERIE INTEGREE DU SYSTEME FORMATION

Plus en détail

Jardins carrés et Culture d Entreprise

Jardins carrés et Culture d Entreprise Jardins carrés et Culture d Entreprise Un concept innovant pour développer l efficacité collective Le concept Les jardins carrés sont une méthode de jardinage élaborée dans les années 1980 par l américain

Plus en détail

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit Choisissez la filière de l excellence Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit L expertise comptable : un large éventail de possibilités La profession libérale L expertise comptable

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

Associer nos savoir-faire

Associer nos savoir-faire MAC-ERCI International, cabinet spécialisé en recrutement, évaluation et gestion des compétences, a été créé début 2007. En croissance depuis notre création, nous n avons de cesse de nous remettre en question

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 3. DEFINITION DES EMPLOIS COMMERCIAUX TYPES

1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 3. DEFINITION DES EMPLOIS COMMERCIAUX TYPES Secrétaire commerciale Module 1 : Fiches de commerce Chapitre 2 : Les métiers commerciaux Plan du Chapitre 2 : Les métiers commerciaux 1. LA STRUCTURE DE LA FONCTION COMMERCIALE 2. ANALYSE D'UNE OFFRE

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

1. Processus management et stratégie. Retour

1. Processus management et stratégie. Retour Retour Les principales fonctions du Siège social sont définies suivant un ensemble de processus dont la responsabilité est assurée par le Directeur Général de l Association. La mise en œuvre des activités

Plus en détail

Banque Accord redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA

Banque Accord redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA À propos de Banque Accord : Filiale financière du groupe Auchan Seule banque française détenue à 100% par un distributeur 3 activités

Plus en détail

Description Master General Management

Description Master General Management Description Master General Management L intérêt de ce master, qui s appuie sur un partenariat entre d un côté l école d ingénieur Polytech Annecy Chambéry et de l autre l Institut de Management de l Université

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES

TERMES DE REFERENCES TERMES DE REFERENCES Composante 3 / TUNISIE ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DES JEUNES DEMANDEURS D EMPLOIS DIPLOMES DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ACTION DE FORMATION Contribution à la réalisation d un outil intitulé

Plus en détail

La triple certification QSE à l ENSCBP-IPB : des outils pour mieux travailler. Jean-Marc HEINTZ

La triple certification QSE à l ENSCBP-IPB : des outils pour mieux travailler. Jean-Marc HEINTZ La triple certification QSE à l ENSCBP-IPB : des outils pour mieux travailler Jean-Marc HEINTZ 0 Présentation de l ENSCBP l enjeu de la qualité La qualité, les certifications QSE des outils pour travailler

Plus en détail

DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL CONSULTING

DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL CONSULTING Consulting DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL CONSULTING Un véritable expert pour réussir votre développement international Développement International Consulting / SAS / Siège :70, rue LAURISTON, 75116 PARIS

Plus en détail

Propreté & Services Associés - Logistique & Manutention - Assistance Aéroportuaire Ingénierie & Maintenance Nucléaire - Décontamination,

Propreté & Services Associés - Logistique & Manutention - Assistance Aéroportuaire Ingénierie & Maintenance Nucléaire - Décontamination, Propreté & Services Associés - Logistique & Manutention - Assistance Aéroportuaire Ingénierie & Maintenance Nucléaire - Décontamination, Démantèlement Nucléaire Gestion des Déchets - Sécurité Humaine &

Plus en détail

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC)

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) Le contexte Dans le BTP, la valeur ajoutée est principalement générée par la main d œuvre. Dans le cadre d un projet de Gestion Prévisionnelle

Plus en détail

L Apprentissage à Sciences Po

L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po g Une filière en développement Depuis 2006, Sciences Po développe activement ses formations en apprentissage. Sept masters proposent aujourd

Plus en détail

Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle

Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle République Tunisienne Ministère de la Formation Professionnelle et de l Emploi Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle MISSIONS Crée en 1999 par le Ministère de la formation Professionnelle et

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance.

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Département XXX Note à l attention du président du Conseil Général

Plus en détail

La GPEC : Une opportunité en temps de crise

La GPEC : Une opportunité en temps de crise La GPEC : Une opportunité en temps de crise Présentation issue de l atelier Campus merlane du 28/03/2013 Petit historique Un effet de mode Une connotation PSE Une volonté d exhaustivité des outils Un exercice

Plus en détail

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution Les secteurs qui recrutent Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution On trouve des diplômés des écoles de commerce dans tous les secteurs d activité. C est l avantage qu offrent

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 10 du 21 février 2014. PARTIE PERMANENTE Délégation générale de l'armement (DGA) Texte 2

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 10 du 21 février 2014. PARTIE PERMANENTE Délégation générale de l'armement (DGA) Texte 2 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 10 du 21 février 2014 PARTIE PERMANENTE Délégation générale de l'armement (DGA) Texte 2 INSTRUCTION N 41/DEF/DGA/SMQ/SQ relative aux missions et à l'organisation

Plus en détail

Aéronautique. Industrie - Maintenance - Engineering

Aéronautique. Industrie - Maintenance - Engineering Aéronautique Industrie - Maintenance - Engineering Un acteur de référence sur le marché de l externalisation aéronautique 10 ans d expertise aéronautique 15 implantations en Europe 1 filiale en Espagne

Plus en détail

Système de Management par la Qualité

Système de Management par la Qualité Système de Management par la Qualité Rapport Technique Référence Rédigé par MAN-01 Jérémie Dhennin Nombre de pages 9 Le 23 juillet 2015 Diffusion non restreinte ELEMCA SAS / RCS Toulouse 790 447 866 425,

Plus en détail

Rapport de transparence. Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR

Rapport de transparence. Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR Rapport de transparence Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR Table des matières Préambule... 1 Présentation de Kreston International LTD... 2 Structure juridique et principaux chiffres...

Plus en détail

Mon Master à l ESTIM

Mon Master à l ESTIM Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique L Ecole Supérieure des Technologies d Informatique et de Management Mon Master à l ESTIM Livret des études «A l ESTIM Business School

Plus en détail

Le ministre auprès de la ministre de l écologie, du développement durable, des transports et du logement, chargé des transports,

Le ministre auprès de la ministre de l écologie, du développement durable, des transports et du logement, chargé des transports, Arrêté du 21 juillet 2011 relatif à l obtention d un titre de conduite des bateaux de plaisance à moteur par équivalence avec un titre ou une qualification professionnelle Le ministre auprès de la ministre

Plus en détail

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

SURVEILLANCE. SÛRETé AéROPORTUAIRE

SURVEILLANCE. SÛRETé AéROPORTUAIRE SURVEILLANCE SÛRETé AéROPORTUAIRE Ingénierie sûreté TechnologieS télésurveillance sécurité mobile formations services 1 er groupe français indépendant de sécurité privée Une grande entreprise familiale

Plus en détail

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil :

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : Journée de l Ingénieur Tunisien Tunis, 30 octobre 2010

Plus en détail

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Manuel Qualité de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Finalité et gestion du manuel qualité Déclaration de politique qualité Organisation et responsabilités

Plus en détail

Signature de convention AREVA - OPPBTP

Signature de convention AREVA - OPPBTP DOSSIER DE PRESSE - 26 avril 2010 Signature de convention AREVA - OPPBTP CONTACT PRESSE José NOYA tel : 04 75 50 72 08 port : 06 71 08 11 54 jose.noya@areva.com 26 avril 2010 AREVA et l OPPBTP s associent

Plus en détail

du Commercial Profil d activités

du Commercial Profil d activités Activités des salariés permanents des agences d intérim Profil d activités du Commercial Activités type Développer et suivre le chiffre d affaire et la rentabilité du portefeuille confié par des actions

Plus en détail

Formation Continue Les cycles de compétences. Présentation générale

Formation Continue Les cycles de compétences. Présentation générale Formation Continue Les cycles de compétences Présentation générale Les cycles de compétences : Introduction Les cycles proposés Dans le but de développer et de promouvoir de façon systématique un certain

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2006 MNE POUR DISCUSSION ET ORIENTATION. Initiative focale sur la responsabilité sociale des entreprises (RSE)

Conseil d administration Genève, mars 2006 MNE POUR DISCUSSION ET ORIENTATION. Initiative focale sur la responsabilité sociale des entreprises (RSE) BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.295/MNE/2/1 295 e session Conseil d administration Genève, mars 2006 Sous-commission sur les entreprises multinationales MNE POUR DISCUSSION ET ORIENTATION DEUXIÈME QUESTION

Plus en détail

L expression de la qualité. groupe

L expression de la qualité. groupe L expression de la qualité groupe Le groupe BTL 2 L expression de la qualité Le groupe Business & Technical Languages est un acteur majeur de la formation linguistique auprès des entreprises. Cours en

Plus en détail

JOURNÉE PORTES OUVERTES

JOURNÉE PORTES OUVERTES JOURNÉE PORTES OUVERTES Approfondir l utilisation d outils RH vers une gestion dynamique et prospective des RH 7 octobre 2014 Mission Conseils et Organisation RH Face aux contraintes d activités, l évolution

Plus en détail

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME PACK ON DEMAND Solution SaaS pour PME 1 Yourcegid RH Pack On Demand : Solution de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, dédiée aux PME, en mode SaaS. Un grand souffle sur les ressources humaines

Plus en détail

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1)

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) LIENS FONCTIONNELS : - Direction Outremer (DIROM) -

Plus en détail

Marché pour une prestation d audit de certification ISO 9001 du service de formation continue de l ENGEES. Cahier des Charges

Marché pour une prestation d audit de certification ISO 9001 du service de formation continue de l ENGEES. Cahier des Charges Marché pour une prestation d audit de certification ISO 9001 du service de formation continue de l ENGEES Cahier des Charges Date de publication : 2 mai 2011 1. Présentation de l ENGEES : L Ecole Nationale

Plus en détail

Le service des essences des armées (Lettre du Président du 17 février 2005)

Le service des essences des armées (Lettre du Président du 17 février 2005) Le service des essences des armées (Lettre du Président du 17 février 2005) Le service des essences des armées (SEA) est un service interarmées relevant du Chef d Etat Major des armées et doté d un compte

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES

TERMES DE REFERENCES TERMES DE REFERENCES FORMATION ET ASSISTANCE A LA MISE EN PLACE D UN SYSTEME DE NEGOCIATION ET D ALLOCATION DES BUDGETS PAR OBJECTIFS, CONTRACTUALISATION ET SUIVI I. CONTEXTE ET JUSTIFICATIONS 1) Cadre

Plus en détail

Développement des Individus, des Compétences et des Motivations. ECOLE DE CONSULTANT-FORMATEUR «Une passion partagée»

Développement des Individus, des Compétences et des Motivations. ECOLE DE CONSULTANT-FORMATEUR «Une passion partagée» Développement des Individus, des Compétences et des Motivations ECOLE DE CONSULTANT-FORMATEUR «Une passion partagée» 1 UNE ECOLE DE CONSULTANT-FORMATEUR POURQUOI? La complexité de notre environnement incite

Plus en détail

Programme des experts associés des Nations Unies

Programme des experts associés des Nations Unies Programme des experts associés des Nations Unies Descriptif de poste Expert associé INT-150-13-P099-01-V I. Généralités Titre : Expert associé en ressources humaines Secteur d affectation : Service du

Plus en détail

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

BACHELOR EUROPéEN. en MARKETING & promotion des ventes

BACHELOR EUROPéEN. en MARKETING & promotion des ventes Ecofac Business School ECOLE SUPÉRIEURE DE COMMERCE ET DE MANAGEMENT 1ère année BACHELOR EUROPéEN en MARKETING & La 1ère année de Bachelor Européen en Marketing et Promotion des Ventes s organise autour

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

EFFORT DE FORMATION DE SONELGAZ

EFFORT DE FORMATION DE SONELGAZ 1 ère CONFÉRENCE FORMATION DU SECTEUR DE L ENERGIE ET DES MINES Alger, 12-14 Décembre 2004 EFFORT DE FORMATION DE SONELGAZ Rétrospective, Analyse et Perspectives Mme BERKANE Leila SONELGAZ Sommaire de

Plus en détail

M A N U E L Q U A L I T É

M A N U E L Q U A L I T É M A N U E L Q U A L I T É 1. CONTEXTE 1.1. Présentation de la Fondation Agropolis Fondation est une Fondation de coopération scientifique créée en février 2007. La Fondation dispose de dotations apportées

Plus en détail

Notre but? vous faire atteindre le votre. www.capitalconsulting.ma

Notre but? vous faire atteindre le votre. www.capitalconsulting.ma Notre but? vous faire atteindre le votre www.capitalconsulting.ma Nous accompagnons votre succès Anticiper le changement, s adapter aux évolutions de l environnement économique et social, créer des opportunités

Plus en détail

CONSEIL RH ET INGENIERIE DE FORMATION

CONSEIL RH ET INGENIERIE DE FORMATION 2012 CONSEIL RH ET INGENIERIE DE FORMATION A propos d Emerging 2 Des passerelles entre l enseignement et l entrée dans l entreprise Emerging, société de conseil RH et d ingénierie en formation est spécialisée

Plus en détail

COMMENT ELABORER VOTRE PLAN DE FORMATION

COMMENT ELABORER VOTRE PLAN DE FORMATION COMMENT ELABORER VOTRE PLAN DE FORMATION SOMMAIRE 1 DEFINITION, CONTENU ET MODALITES DE FINANCEMENT... 2 1.1 DEFINITION... 2 1.2 CONTENU... 2 1.3 MODALITES DE FINANCEMENT... 3 2 LA MISE EN PLACE D UN PLAN

Plus en détail

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010 Livre Blanc Optimiser la gestion et le pilotage des opérations Août 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com Web : http://www.nqicorp.com

Plus en détail

ALLOCUTION DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DES TRAVAUX DU RENDEZ- VOUS DE CASABLANCA DE L

ALLOCUTION DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DES TRAVAUX DU RENDEZ- VOUS DE CASABLANCA DE L ALLOCUTION DE MONSIEUR MOHAMMED BOUSSAID MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES A L OUVERTURE DES TRAVAUX DU RENDEZ- VOUS DE CASABLANCA DE L ASSURANCE CASABLANCA, Mercredi 15 avril 2015 Messieurs les Présidents,

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen

BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen Contenu de la formation Présentation générale Au Centre de Formation des Monts du Lyonnais, le BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel

Plus en détail

Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin

Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin Samedi 23 Novembre 2013 Introduction : le commerce en quelques chiffres 590 000 entreprises Commerce de gros Commerce de détail

Plus en détail

Convention de partenariat

Convention de partenariat Convention de partenariat Entre La Caisse Interfédérale de Crédit Mutuel Et L Académie de Rennes EXPOSÉ DES MOTIFS Considérant, d une part que le Crédit Mutuel de Bretagne : Représente 4 établissements

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS Novembre 11 Plus de la moitié des cadres en poste envisage une mobilité professionnelle dans un avenir proche, que ce soit un changement de poste dans

Plus en détail

REFERENTIEL D AGREMENT DES CENTRES DE FORMATION

REFERENTIEL D AGREMENT DES CENTRES DE FORMATION REFERENTIEL D AGREMENT DES CENTRES DE FORMATION DPMC- ADM- SPO Page - 1-16/07/2009 Généralités Le DPMC est l organisme désigné par la CPNE, en charge du contrôle des compétences pour la délivrance du CQP

Plus en détail

Les fondamentaux des Ressources Humaines

Les fondamentaux des Ressources Humaines Les fondamentaux des Ressources Humaines Référence GRH-01 JOUR 1 Les grands principes de la fonction RH Acquérir une vision globale de la gestion des ressources humaines dans l'entreprise. Maîtriser les

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI autorisant l approbation de l accord entre le Gouvernement de la République française, le Conseil fédéral suisse et l Organisation européenne

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

PROJET DE MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE QUALITE A LA DU CONSEIL DU CAFE CACAO TERMES DE REFERENCE DECEMBRE 2015

PROJET DE MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE QUALITE A LA DU CONSEIL DU CAFE CACAO TERMES DE REFERENCE DECEMBRE 2015 DIRECTION GENERALE ADJOINTE CHARGEE DES OPERATIONS COMMERCIALES ------------- DIRECTION DES EXPORTATIONS ------------- PROJET DE MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE QUALITE A LA DIRECTION DES EXPORTATIONS DU

Plus en détail

Ressources humaines. Joëlle Imbert. Les tableaux de bord RH. Construire, mettre en œuvre et évaluer le système de pilotage

Ressources humaines. Joëlle Imbert. Les tableaux de bord RH. Construire, mettre en œuvre et évaluer le système de pilotage Ressources humaines Joëlle Imbert Les tableaux de bord RH Construire, mettre en œuvre et évaluer le système de pilotage 6 Les indicateurs de performance des processus Généralisés à la fin des années 1980

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

Manuel qualité. Société AMO GOURDEL l usinage numérique Mécanique générale de précision

Manuel qualité. Société AMO GOURDEL l usinage numérique Mécanique générale de précision Manuel qualité Société AMO GOURDEL l usinage numérique Mécanique générale de précision Création : Oct. 2012 Atelier Mécanique de l Ouest GOURDEL Z.A La verdure 85170 Belleville sur Vie Tél : 02 51 41 08

Plus en détail

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT DU TUTEUR

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT DU TUTEUR LIVRET D ACCOMPAGNEMENT DU TUTEUR Nom de l étudiant(e) : Structure d accueil : Nom du tuteur : STAGE BTS AM Lycée Marie Curie 70 avenue de Paris 78000 VERSAILLES 01 39 24 69 24 www.lyc-curie-versailles.ac-versailles.fr

Plus en détail

www.bluestone.fr 55, rue du Faubourg Montmartre 75009 Paris +33 (0)1 53 35 02 10 contact@bluestone.fr

www.bluestone.fr 55, rue du Faubourg Montmartre 75009 Paris +33 (0)1 53 35 02 10 contact@bluestone.fr www.bluestone.fr 55, rue du Faubourg Montmartre 75009 Paris +33 (0)1 53 35 02 10 contact@bluestone.fr Une équipe de 120 Data Scientists, dont les compétences couvrent l intégralité du spectre d intervention

Plus en détail

Agenda annuel des informations / consultations du CE

Agenda annuel des informations / consultations du CE La question du DRH Agenda annuel des informations / consultations du CE Un certain nombre d informations et/ou consultations annuelles ou trimestrielles obligatoires doivent être mises en œuvre par l employeur,

Plus en détail

APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE PROJETS ELIGIBLES AU FONDS POUR L'INNOVATION SOCIALE EN RHONE-ALPES (FISO RA) CAHIER DES CHARGES

APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE PROJETS ELIGIBLES AU FONDS POUR L'INNOVATION SOCIALE EN RHONE-ALPES (FISO RA) CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE PROJETS ELIGIBLES AU FONDS POUR L'INNOVATION SOCIALE EN RHONE-ALPES (FISO RA) CAHIER DES CHARGES Investissements d avenir Action : «Rhône-Alpes FISO Programme d investissements

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

I Actions menées par la CRMA LR au titre du développement économique : DévEco Conseil

I Actions menées par la CRMA LR au titre du développement économique : DévEco Conseil Le rapport du Conseil régional a pour objet de présenter le programme d actions 2015 en faveur des entreprises artisanales, mené par : - la CRMA LR (Chambre régionale de Métiers et de l'artisanat) et développé

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

Club FACE Sénior FACE Lille métropole

Club FACE Sénior FACE Lille métropole Club FACE Sénior FACE Lille métropole 17 mai 2013 Objectifs : Présenter FACE Lille métropole Présenter le Club FACE Sénior, ses objectifs, ses valeurs ajoutées, les engagements demandés et les résultats

Plus en détail

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO 130 C est le nombre d apprentis à Sciences Po en 2014. Sciences Po souhaite atteindre le nombre de 150 apprentis par an, soit 10 % d une promotion. l apprentissage à Sciences

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience

La Validation des Acquis de l Expérience La Validation des Acquis de l Expérience Attention : Ces deux dispositifs s adressent uniquement aux salarié(e)s et aux bénévoles du réseau des MJC de Midi Pyrénées. L Institut de Formation à l Animation

Plus en détail

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production Garantir un haut niveau de production 1 - Ingénieur industrialisation 2 - Ingénieur maintenance 3 - Ingénieur méthodes 4 - Ingénieur production 5 - Ingénieur qualité projet 6 - Ingénieur résident qualité

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES CADRES DE L ADMINISTRATION DANS LE DOMAINE DE LA LOGISTIQUE

TERMES DE REFERENCE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES CADRES DE L ADMINISTRATION DANS LE DOMAINE DE LA LOGISTIQUE REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DU TRANSPORT *** DIRECTION GENERALE DE LA LOGISTIQUE ET DU TRANSPORT MULTIMODAL TERMES DE REFERENCE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES CADRES DE L ADMINISTRATION DANS LE DOMAINE

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

L Accompagnement Durable

L Accompagnement Durable L Accompagnement Durable Notre objectif: contribuer à la performance de l entreprise créatrice de valeur 1 Sept 2012 L Accompagnement Durable Notre Offre Le coaching systémique global d une organisation

Plus en détail

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002)

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) L'approche processus D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Diaporama : Marie-Hélène Gentil (Maître de Conférences,

Plus en détail

Le défi du renforcement des compétences 2. Un partenariat avec l OFPPT 3. Une formation intensive assurée par des professionnels 4

Le défi du renforcement des compétences 2. Un partenariat avec l OFPPT 3. Une formation intensive assurée par des professionnels 4 RAPPEL DU CONTEXTE 2 Le défi du renforcement des compétences 2 Un partenariat avec l OFPPT 3 Une meilleure adéquation entre la formation et les besoins de l entreprise 3 UN PLAN DE FORMATION ADAPTE 4 Une

Plus en détail

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE 1 L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE Métiers opérationnels et fonctionnels Définition d une structure 2 «la structure de l organisation est la somme totale des moyens employés pour diviser le travail

Plus en détail

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions.

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. Paris, le 4 Février 2013 La Caisse d Epargne dispose depuis plus de vingt

Plus en détail

ECOLE DES MANAGERS. Professionnaliser et Accompagner l évolution des métiers des Managers de La Poste Courrier

ECOLE DES MANAGERS. Professionnaliser et Accompagner l évolution des métiers des Managers de La Poste Courrier ECOLE DES MANAGERS Professionnaliser et Accompagner l évolution des métiers des Managers de La Poste Courrier 1 Principes directeurs de l Ecole des Managers L Ecole des Managers soutient et accompagne

Plus en détail

FICHE 13 RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

FICHE 13 RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) FICHE 13 RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Ingénieur diplômé de l'ecole Centrale de Lille (ECLille) Autorité responsable de la certification (cadre 2) Ecole Centrale

Plus en détail

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS becret OGER INTERNATIONAL [Sélectionnez la date] Service Ressources Humaines OGER INTERNATIONAL Avril 2012 PREAMBULE Constatant que le taux d emploi des 55-64

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Faire certifier ses compétences par un diplôme? C est possible, par la validation des acquis de l'expérience (VAE)! Du CAP au doctorat, tous les diplômes sont concernés! La VAE, un

Plus en détail