APPROCHE DU MARCHE DES EMIRATS-ARABES ARABES-UNIS. Avril 2009 Service du commerce extérieur

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "APPROCHE DU MARCHE DES EMIRATS-ARABES ARABES-UNIS. Avril 2009 Service du commerce extérieur"

Transcription

1 APPROCHE DU MARCHE DES EMIRATS-ARABES ARABES-UNIS Avril 2009 Service du commerce extérieur

2 SOMMAIRE 1 Présentation générale des EAU 2 Le marché et ses consommateurs 3 Accès au marché 4 Propriété intellectuelle 5 Promotion et Publicité 6 - Circuits de distribution 7 Les relations d affaires Les relations d affaires * Conseils * Salons professionnels * Sites internet utiles

3

4 1 PRÉSENTATION GÉNÉRALE

5 Fédération de 7 États du Moyen-Orient situés sur le Golfe Persique et le Golfe d'oman : Abu Dhabi, Dubaï, Sharjah, Umm Al Quwain, Ajman, Ras-A-Khaimah et Fujairah. Capitale : Abu Dhabi Langue officielle : arabe Monnaie : le Dirham (AED) qui conserve depuis novembre 1997 une parité fixe avec l USD, 1 USD = 3,6725 AED. 100 XPF = 4,20 AED Chef de l État : le Président Sheikh Khalifa Bin Zayed Al Nayhan (émir d Abu Dhabi), élu pour une durée de 5 ans par le Conseil des Emirs. Géographie : kms des frontières sont côtières, le reste est limitrophe de l Arabie Saoudite et d Oman. -> Abu Dhabi occupe 73 % de la superficie du pays pour 1,6 Mio d habitants. -> Dubaï est le 2nd Emirat par sa surface et 1,4 Moi d habitants.

6 Population * 5 Mios d habitants * Elle est très hétérogène * Elle est composée à 80 % d expatriés : Asiatiques et Indo-pakistanais (60 %), Arabes tiers (15 %) et Occidentaux (5 %). Les Émiriens représentent les 20 % restants * Grandes disparités au sein de la population, surtout entre les émiratis et les immigrés * Population jeune : pratiquement 30 % a moins de 14 ans * La population masculine est largement prédominante (67,6 %) en raison du nombre important d ouvriers venant d Inde et de quelques autres pays asiatiques

7 Le marché est fortement segmenté, on distingue : La segmentation par revenu : - 4ème PIB par habitant au niveau mondial - Pouvoir d achat - Fortes disparités au sein de la population : 20% de la population (les émiriens) = 80% des achats en valeur La segmentation par nationalité : - Les expatriés (5% occidentaux, 15% arabes tiers, 60% asiatiques et indo-pakistanais) = consommation marginale - Les émiriens = clients aisés, demandeurs de produits de luxe et consomment beaucoup de parfums (importés ou de fabrication locale)

8 Economie *Abu Dhabi et Dubaï = 2 principaux pôles économiques * PIB / hab. : US$ - 4ème PIB / hab au niveau mondial * Taux de croissance du PIB très élevé depuis 1999 ( + 7%), mais baisse à partir de 2009 avec la diminution des prix du pétrole et de la crise internationale * Balance commerciale = largement excédentaire, liée à l industrie du pétrole et du gaz naturel qui représentent un tiers du PIB. Principaux secteurs d'activit Principaux secteurs d'activité: - L'agriculture contribue à moins de 3% du PIB. - L'exploitation de matières premières représente environ 33% du PIB. -Les activités manufacturières ont connu une croissance sans précédent surtout le traitement des métaux, les meubles, la préparation industrielle d'aliments et les bijoux. -Le secteur tertiaire contribue, quant à lui, à moins de la moitié du PIB.

9 Les EAU ont joué la carte de la mondialisation et connaissent un développement exceptionnel. L économie prospère est dopée par les revenus des industries du pétrole et du gaz, en particulier à Abu Dhabi. La crise mondiale => stabilisation de la croissance Dubaï : 80 % du total des échanges des EAU -> principal point d entrée des importations du pays -> plateforme commerciale de réexportation vers les pays du Golfe, l Iran, l Inde, l Irak, le Pakistan, la Russie, l Europe de l Est y compris pour les produits de luxe -> Environ 70 % des produits importés sont réexportés. -> Economie tournée vers le commerce, tourisme, services et NTIC -> Son succès touristique ainsi que d autres facteurs lui donne le surnom de Singapour ou Hong-Kong du Moyen-Orient.

10 Evolution de Dubaï en 15 ans «Vous avez une idéologie? Rentrez chez votre mère! Vous avez des compétences, de l expérience, des capitaux à investir? Soyez le bienvenu!» = slogan de Dubaï Dubaï a catégoriquement refusé toutes les idéologisations. Et a ainsi, attiré les richesses intellectuelles et matérielles du monde entier et les entrepreneurs y sont venus pour trouver la liberté d entreprendre.

11 Exportations polynésiennes vers les EAU Variation 08/ Articles de bijouterie ou de joaillerie en métaux précieux ,00% Perles de culture brutes, keshi 0,00% Demi-perles de culture brutes, mabe 0,00% Perles de culture brutes (autres) ,00% Perles de culture travaillées (autres) 0,00% Ouvrages en perles fines ou de culture ,00% Robes de matières textiles, pour femmes o ,00% 49 Produits de l'édition, de la presse ou des autr ,00% Vanille ,00% Autres ,00% TO TAL ,95% Total hors perles, dérivés et ouv. Perles ,86%

12 2 LE MARCHE ET SES CONSOMMATEURS

13 -Le marché émirien demeure très sensible aux nouveautés. - Le retour à la nature et aux produits naturels commencent à se faire sentir depuis quelques temps aux Emirats. -Les produits originaux à forte valeur ajoutée caractérisent la demande locale actuelle. - Afin de répondre aux besoins du marché, les importateurs locaux se sont orientés vers des «produits niches de luxe» qui sont destinés à la frange aisée de la population toujours à la recherche de nouvelles créations et de nouveaux concepts.

14 - Dubaï = marché mature et occidentalisé = clientèle très cosmopolite = est une cité incontournable en termes de potentiel et d affichage = vitrine et le marché test de la zone du Moyen-Orient. = «Paradis du shopping» = plateforme régionale pour la logistique et le marketing. - Abu Dhabi = marché émergent pour le luxe basé sur la clientèle locale = comme Dubaï, Abu Dhabi mise sur le développement touristique - 90 % du PIB des EAU sont réalisés par Dubaï et d Abu Dhabi. - EAU = 60 % des dépenses liées au luxe dans les pays du Golfe = 3 % du marché mondial du luxe ( Moyen-Orient = 5 % )

15 Des consommateurs cosmopolites - Diversité des habitants => consommateur type difficile à définir mais il est «connaisseur» et apprécie les pièces uniques => Proposez une offre importante en matière de coloris, de tailles et de modèles pour être en adéquation avec les goûts de tous % de la population est émirienne => débouché pour les produits de luxe - Touristes en provenance de la région du Golfe, d Asie, d Europe de l Est, de Russie, d Inde = 6 millions / an - Shopping = activité principale des femmes âgées de 25 à 50 ans => des heures d essayage dans les boutiques - Une soif de la nouveauté parfois difficile à gérer : les clients veulent les dernières collections et ne comprennent pas que les produits ne varient pas d une semaine sur l autre

16 Le marché des produits de luxe aux Emirats Arabes Unis

17 EAU = millionnaires en USD, soit 1 Émirien sur 57 Au niveau de la clientèle des produits de luxe on peut distinguer : -les Émiriens (d origine arabe ou iranienne) ; -les Saoudiens ; -les autres Arabes expatriés (ex : Jordaniens, Libanais, Syriens) ; -les Indiens (grosses fortunes locales après les locaux) ; -les Occidentaux (Anglais, Sud-Africains, Russes, Allemands, Français, Italiens ) ; -les Asiatiques. La clientèle est internationale à Dubaï, et régionale à Abu Dhabi Les EAU abritent une population hétérogène qui n a pas les mêmes perceptions et attentes vis-à-vis des produits de luxe.

18 - Consommateurs = + en + sophistiqués et connaissent les marques de luxe et y sont d ailleurs de + en + sensibles. -Ils recherchent en permanence les nouveautés. - Voyageant fréquemment, ils sont ouverts sur l Occident et influencés par les médias. - De + en + de jeunes ont accès aux produits de luxe grâce à un fort pouvoir d achat. - Les clients sont généralement plus fidèles à une boutique qu à une marque.

19 Saisonnalité des ventes Période estivale, juin à septembre, les EAU sont désertés en raison des fortes chaleurs => ajustement des horaires des boutiques mais baisse des ventes Les mariages, qui ont lieu en juin = occasions d offrir des cadeaux Même si le pays est musulman, Noël est devenu une fête commerciale et représente un fort pic de ventes. La Saint-Valentin tend à être de plus en plus présente. Les derniers jours de Ramadan enregistrent de bonnes ventes en particulier dans le secteur de l habillement. La meilleure période pour vendre des produits de luxe est : - octobre à décembre, avec l arrivée des touristes russes - mars / avril grâce à la Pâques russe, aux vacances scolaires et au climat agréable.

20 Focus sur la Bijouterie - Importations d or et de bijoux-joaillerie transitent par Dubaï = le plus gros consommateur d or au monde per capita et le 2nd plus grand réexportateur de lingots bijouteries et fabricants de bijoux à Dubaï = la plus importante concentration d or au monde - Présence de nombreux joailliers internationaux = boutiques - Diversité de la demande locale => éventail très large de produits aussi bien en termes de style (local, indien, européen) que de prix. Exemple: le 22 carats est acheté par les indiens, le 21 et le 22 carats par les Émiriens et les autres Arabes. Le 18 carats, il est plus apprécié des Européens (résidents et touristes). - Meilleures ventes = les parures de bijoux (mariages), et les gros pendentifs (les arborer sur les abayas ou pour masquer le cou). - Recherche d articles de plus en plus colorés - Si les locaux aiment les bagues et les boucles d oreilles, ce n est pas le cas des Russes.

21 Historiquement, les perles de culture font partie du patrimoine et du savoir-faire de Dubaï mais ne sont pas perçues à leur juste valeur par manque de connaissance. Les clients pensent qu elles sont en plastique. Pour faciliter leurs ventes, les fabricants les associent à des diamants dans leurs créations. => Important travail de sensibilisation à faire Forte réactivité des bijoutiers locaux dans les créations ou les modifications de bijoux sur mesure. Bijouterie fantaisie = marché de niche ( prisée des jeunes) Les bijoux pour enfants se développent (ex : marque Kidou )

22 Focus COSMETIQUES - Parfumerie/cosmétique = principal bien de consommation -Le pouvoir d achat et les habitudes de consommations locales => nombreuses marques présentes et luttent pour garder leurs parts de marché. -Le budget mensuel des Émiriennes pour l achat de produits de beauté est estimé à environ 900 USD : 600 USD pour les cosmétiques (maquillage et produits de soin) & 300 USD pour les parfums. - Marché très sensible aux nouveautés et aux packaging. - Consommateurs ont de + en + recours aux produits «naturels». Le «retour à la nature» est à la mode, et le nombre de spas s accroît.

23 Focus COSMETIQUES -suite -La France = parfums/cosmétiques (soit 55% PDM) - Les locaux ont une relation avec le parfum très importante => forte consommation de parfums importés ou de fabrication locale (à base de oudh : morceau de bois parfumé importé d Asie). - Offre importante visant les résidents & les non résidents, avec des senteurs plus ou moins fortes. -La distribution de parfums/cosmétiques aux EAU s effectue à travers plusieurs réseaux : les magasins spécialisés, les salons de beauté, les «spas», les pharmacies, les grandes surfaces, les souks et les boutiques hors taxe des aéroports des Emirats qui réalisent également un chiffre d affaires non négligeable pour les produits haut et moyen de gamme. => Le parfum fait partie intégrante de la culture locale.

24 Développement des spas - Masseuses = Thaïlandaises avec mini 5 ans d expérience - 60 % des clients sont des hommes : Britanniques, Russes et Allemands, surtout en décembre/janvier à 30 % des clients sont des locaux. - Tarif : 595 AED (110 EUR) = 90 mn - D ici 2015, Dubaï = meilleures destinations Spas du monde, avec 200 hôtels équipés des meilleurs spas disponibles - US$ 74 milliards = somme dépensée pour les produits et soins d hygiène, santé et de beauté par la région de Dubaï = > création «Dubaï Healthcare City» = large aire de soins dédiés à la santé, dont 50% = «Quartier Bien-être».

25 3 RÉGLEMENTATION Accès au marché

26 TAXATION Les EAU font partie de l OMC et du Conseil de Coopération du Golfe Taux général de 5 % sur la valeur CAF de la marchandise Autres taxes : sur les services hôteliers et de restauration : 10% à Dubaï sur les boissons alcoolisées : 30% à Dubaï & 5% à Abu Dhabi Taxe hôtelière de 10% sur la vente d alcool à Dubaï RÉGIME D IMPORTATION Toute marchandise doit être importée aux Emirats Arabes Unis par l intermédiaire d un importateur, obligatoirement une personne physique ou morale émirienne, détenteur d une licence de trading.

27 Les documents requis sont : - facture commerciale en anglais, en 4 exemplaires avec S.H., les rabais sur le prix facturé, le poids net et brut, la quantité et le numéro du produit, le prix unitaire et le prix total ; - certificat d'origine approuvé par la CCI compétente ; - la liste de colisage (pas obligatoire mais elle facilite le dédouanement); -le titre de transport ; -le certificat (phyto)sanitaire ou pour les produits transformés une attestation pour l'exportation affirmant que le produit est bon pour la consommation humaine visé par la direction du département national concerné;

28 Les documents requis -suite - un certificat halal pour les ingrédients carnés; - un certificat de non-irradiation pour certains produits (facultatif pour l Europe) Ces documents d'expédition doivent être visés par l'ambassade des émirats se trouvant dans le pays et par l'organisme national compétent en matière de commerce. Les principaux moyens de transport - Transport maritime est le 1er moyen de transport grâce aux 15 ports des EAU ( trafic = 3 milliards de containers / an ). - Fret par avion ou voie terrestre est moins important &ferroutage est inexistant

29 Réglementation «produit» La majorité des produits est libre à l importation. Les barrières non-tarifaires - Interdit d'importer des aliments irradiés - Importations d'alcool et de porc sont strictement contingentées - Produit «bœuf» - «volaille» doit avoir un certificat sanitaire du pays d'origine Accessoires de mode en textile et en cuir, lunettes de soleil, bijoux fantaisie : la mention du pays d origine est obligatoire

30 Bijouterie fine Tarification douanière : - droits de douane : 5% sur produits de luxe (taux commun aux pays du CCG) - assiette douanière : valeur CAF du produit - payable au comptant ( traite à 30 jrs pour importations régulières ) - durée du dédouanement à Dubaï : 24 à 48h (voie maritime et aérienne) Type d exportation : - admission temporaire autorisée sous caution (durée 6 mois renouvelable une fois) - groupage autorisé Spécificités : -Entrée sans droit de douane pour importation de bijoux demander autorisation et disposition par le directeur des douanes et l agent local

31 AGROALIMENTAIRE : Le dossier accompagnant la marchandise doit comprendre : - le connaissement ou LTA - la facture commerciale - la liste de colisage - le certificat phytosanitaire - un certificat d origine (EUR1 ) - le formulaire de déclaration (dédouanement) => Travailler avec un transitaire, ou un importateur (représentant) => Si nouvel aliment, bloqué jours sous-douane Mentions obligatoires sur les étiquettes : nom de la marque, nom du fabricant, ingrédients, poids, dates de production et d'expiration (mois et année), conditions de stockage, instruction d'usage, précaution d'utilisation, code bar, illustrations conformes aux moeurs du pays. Un taux unique de 5% a été instauré depuis le 01/01/2003, mais les produits exemptés sont nombreux. Il s'agit notamment de tous les produits alimentaires non transformés et des produits transitant par les zones franches et réexportés. Sauf, pour les boissons alcoolisées = 50% de DD

32 PARFUMS ET COSMETIQUES Les parfums et cosmétiques sont libres à l importation sauf les cosmétiques ou produits capillaires ayant une indication médicale et entrant dans la catégorie des «medicated cosmetics», nécessitant un enregistrement auprès du Drug Control Department du Ministère de la Santé selon le «Guideline for the registration of general sale pharmaceutical products and related companies» L importateur doit déposer un dossier auprès de la «Clinic and Community Health Section» de la Municipalité de Dubaï (voir «Cosmetic Guideline 07») Lors de l Importation, l le l dossier accompagnant la marchandise doit comprendre : - un formulaire «Product Labelling For Cosmetics» dûment complété et disponible auprès de la Municipalité - un certificat de santé (Health Certificate) - un certificat de vente libre (Free Sale Certificate) - un rapport d'analyse du pays d'origine ou Européen (Test Reports) Tous ces documents doivent être légalisés par les autorités des pays concernés.

33 Normes : Les EAU sont intégrés dans le système international de standardisation (ISO). Dans le cadre de l'union douanière entre les pays membres du conseil du Golfe, il y a une tentative d'harmonisation des exigences en matière de standards. Les moyens de paiements Tous les moyens de paiement modernes sont disponibles aux EAU mais : -> Evitez le chèque, la lettre de change, le billet à ordre, l encaissement documentaire. -> Préférez la lettre de crédit, le crédit documentaire irrévocable, le virement (swift) ou le chèque de banque. Possibilité d ouvrir un compte bancaire aux EAU sans être résident mais opérations limitées aux retraits et transferts, sans chéquier, ni carte.

34 4 - PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE- INTELLECTUELLE

35 La protection des marques commerciales est organisée aux EAU mais pour en bénéficier, la marque doit y être enregistrée via le Ministère de l Economie. La demande d enregistrement d une marque commerciale présentée par : - le propriétaire de la marque s il est résident aux EAU - ou par un cabinet d avocats autorisé à exercer dans le pays ( délais = 6 mois ). Le dépôt de marque = 10 ans avec possibilité de renouvellement Coûts : Inscription au Ministère = 6000 AED + frais d annonce officielle = 1000 AED, hors frais d avocat. Les EAU appliquent le système international de classification de la Convention de Paris et l enregistrement d une marque peut être effectué pour plusieurs catégories de produits. Chaque demande présentée à la «trademark section» comprend : - certificat d enregistrement au registre du commerce de la société PF en PF - certificat de dépôt de la marque dans son pays d origine ou ailleurs (INPI)

36 La contrefaçon Les EAU et surtout Dubaï sont un lieu de transit important de produits contrefaits, en provenance notamment de Chine et du Proche-Orient (Liban et Syrie). La plupart des secteurs des biens de consommation sont touchés. La lutte contre la contrefaçon enregistre des progrès limités car les procédures sont complexes : -> Les démarches administratives et la compétence juridictionnelle varient d un Emirat à l autre. -> L autorité compétente est celle du lieu de l infraction. Or les petits Emirats du Nord n ont ni les moyens, ni la volonté de lutter contre la contrefaçon. -> Enfin, les droits d enregistrement des marques restent parmi les plus chers au monde, dissuadant les sociétés de se protéger (marques-produits). A Abu Dhabi, les produits contrefaits sont visibles à Hamdan Centre et à Dubaï dans le quartier de Karama et au Souk Nais.

37 5 - PROMOTION & PUBLICITE

38 Pour vendre des produits de luxe, il faut intégrer la codification et la hiérarchisation de la culture. En communication, les EAU sont ouverts même si la censure existe. Important impact de la télévision sur la population. Pas de site Internet féminin pertinent véhiculant l image des marques de luxe Développement du réseau des panneaux d affichage Magazines en arabe, anglais ou russe sont de bons supports de communication Le bouche à oreille reste très important. Lors des relations publiques et des événements en général, il est difficile d attirer les locaux. Mais la présence d un cheikh, influence l attitude des acheteurs. Pour être en adéquation avec la culture locale, il est intéressant d organiser des événements spécifiquement dédiés aux femmes.

39 Aux EAU, le secteur de la communication est détenu par les Libanais. Préconisations marketing : Pour réussir aux EAU, les marques doivent avoir une stratégie efficace. Le marché étant de + en + concurrentiel, les marques doivent être visibles et se distinguer de celles des concurrents. => importants investissements, de nombreuses marques choisissent de s implanter dans tous les nouveaux grands centres commerciaux. «Dubai Shopping Festival» : chaque année, un mois de soldes en janvier. Événement incontournable qui attire 4 millions de visiteurs. Les marques de luxe ne font pas de remises mais elles bénéficient du passage généré par l événement et organisent des actions commerciales (défilés, cocktails ) pour communiquer et attirer la clientèle.

40 6 - CIRCUITS D IMPORTATION

41 -Toute activité commerciale aux EAU, nécessite impérativement de s appuyer sur un sponsor, même si son rôle peut être limité. - Recourir à l un des grands acteurs du luxe est primordial pour toute nouvelle marque => meilleure visibilité. Groupe CHALHOUB = leader incontesté du luxe aux EAU. - Tous les acteurs souhaitent élargir leurs portefeuilles de marques (Chalhoub, Al Tayer, Al Fahim Enterprises, Bin Hendi)

42 Canal de distribution Fournisseur polynésien «Importateur émiratis» ou «Sponsor» ayant Licence de Trading Ex : Chaloub, Al Tayer ( luxe ) Agent commercial par émirat Grossistes/Distributeurs Ex : Grande surface Détaillant Ex : magasins spécialisés, franchises,

43 Distribuer un produit Nombreuses méthodes de vente aux EAU : La vente directe est très peu répandue La commercialisation de ses produits par l'intermédiaire d'un agent commercial local est courant mais il est recommandé de choisir des distributeurs ou agents commerciaux différents dans chaque émirat. L import-export de produits agroalimentaires sont confiées aux 5-6 sociétés spécialisées dans ce domaine. Et les gros distributeurs alimentaires importent directement et deviennent distributeur-grossiste pour d'autres structures plus modestes. Dubaï est utilisé comme hub régional par les sociétés pour y stocker leurs marchandises avant de les réexporter vers d'autres marchés (Inde ou Iran). L'usage de la franchise a connu une expansion formidable. => Obligation d avoir un partenaire local pour exercer des activités aux Emirats Arabes Unis.

44 Le marché distribution est répartis entre : 1 - les supermarchés concentrent 49,2% des ventes 2 - la vente de gros réalise 28,3% des parts de marché 3 - les centres commerciaux avec 6% 4 - les foires et salons avec 1,5% 5 - les magasins spécialisés avec 0,2%. Les investisseurs étrangers n ont pas le droit de détenir plus de 49 % du capital d une entreprise locale (sauf cas particulier des zones franches). Un sponsor Un sponsor = un Émirien ou une société de droit local qui prête son nom à un investisseur étranger lui permettant de s implanter aux EAU et d y conduire ses activités. Le sponsor a un rôle plus ou moins actif, il perçoit soit un pourcentage du CA, soit une rémunération au forfait. Pour les marques, le recours à un sponsor ne permet pas la maîtrise totale de leur distribution puisqu elles ne peuvent pas posséder leurs propres boutiques.

45 Les réseaux r de distribution 1 - Les importateurs/distributeurs représentent de nombreuses marques et certains possèdent des structures de vente au détail (magasins spécialisés, boutiques) 2 - Les boutiques spécialisées, franchises 3 - Les magasins multi-produits et multi-marques, épicerie, pharmacie 4 - Les grandes surfaces qui vendent des produits de «mass market» 5 - Les Duty-Free qui ont fait la renommée de Dubaï (3ème plus grand duty-free au monde en chiffre d affaires) 6 - Les souks : circuit traditionnel pour les produits bas de gamme

46 Distribution de parfums et de produits cosmétiques aux EAU s effectue à travers plusieurs réseaux : les magasins spécialisés, les pharmacies, les salons de beauté, les «spas», les grandes surfaces, les Duty Free et les souks. Distribution de la Bijouterie-Joaillerie : - magasin spécialisé de marque, en franchise ou en propre (bijoux haut de gamme) - magasin multi-produits et multi-marques (bijoux de fantaisie) - duty free des aéroports (zone franche hors taxe) - hypermarchés (bijoux bas de gamme) - souks ( bijoux bas de gamme )

47 Les marges * On estime les marges à l importation à 50% (y compris les droits de douane de 5%). * Les marges de distribution tournent autour de 42% à 50%. * Le prix détaillant, à l exception des marques internationales, est toujours fixé par le distributeur.

48 Les «ventes palais» Les Émirs et leurs familles font appel aux maisons de luxe. Ils ne se déplacent pas en boutique mais demandent plutôt aux marques de proposer une sélection d articles, livrés au palais pour choisir confortablement. Ces familles sont très exigeantes et recherchent l unicité notamment en faisant réaliser des articles sur mesure. Les ventes palais sont non négligeables, le plus dur étant de trouver une technique pour pénétrer ce milieu. Le relationnel est primordial.

49 Implantation commerciale Les principales formes d implantation pour une société étrangère sont : 1 Constituer un BUREAU DE REPRESENTATION Avantages : éviter à l investisseur étranger le déboursement de frais importants (sans capital social) mais nécessité de choisir un Service Agent Local (Sponsor); le Sponsor ne peut intervenir dans le management et les affaires du bureau, il ne supporte d ailleurs aucune responsabilité dans ce sens. Les activités d un bureau de représentations sont : - la promotion commerciale des produits/services de la société mère étrangère, - la conduite d opérations marketing et publicitaires - le suivi des commandes L inconvénient de cette option est que le bureau de représentation ne peut entreprendre aucun acte commercial, ni facturer les clients directement ou encaisser des factures. C est le rôle de la société mère. Ce n est qu une ramification et ne constitue pas une entité juridique distincte.

50 2 Constituer une société commerciale «LLC» Limited Liability Company Possibilité d entreprendre toutes les opérations commerciales aux EAU mais obligation d avoir un partenaire local qui doit détenir 51% du capital social ( AED à Dubaï et AED pour les autres émirats ). => Un projet de loi est en cours pour augmenter la participation financière de la société étrangère dans le capital social afin de permettre à la société étrangère s implantant d être majoritaire. 3- Zone franche Cette forme d implantation n a d intérêt que pour les sociétés déjà bien implantées aux EAU et si celle-ci souhaite se développer sur la région. La société étrangère implantée en zone franche pourra vendre ses produits à tous les autres pays limitrophes et au-delà mais pas directement aux Emirats.

51 Pourquoi choisir les Emirats Arabes Unis Les points forts 1 - L'absence de fiscalité directe sur les sociétés ( mis à part pour le secteur pétrolier, bancaire et les assurances) et sur les personnes 2 - l'absence de contrôle de changes ou de toute contrainte en matière de rapatriement des capitaux 3 - un secteur bancaire solide et rentable et des règlements favorables aux investissements étrangers Les points faibles Il existe des freins juridiques à l'investissement étranger. - l'interdiction (hors zone franche) de détenir plus de 49% du capital d'une entreprise locale pour un investisseur étranger constitue une entrave importante. - l'obligation de recourir à un agent de service local pour les succursales et les bureaux de représentation des sociétés étrangères représente une limite. Voir fiche «1001 raisons de s implanter à Dubaï»

52 7 LA BONNE PRATIQUE DES RELATIONS D AFFAIRES

53 Définir une approche commerciale : - Exportation directe de vos produits auprès de vos clients - Exportation à travers un distributeur ou agent commercial - Implantation commerciale : Zone franche où implantation locale (bureau de représentation ou société commerciale) Faire une première approche du marché en : Se renseignant sur les potentialités et limites du Marché Enquêtant sur les concurrents locaux et mondiaux Vérifiant l adéquation de ses produits au marché local, régional Prennant garde aux spécificités réglementaires du pays Evaluant et ciblant les Ressources humaines dédiées au projet -> Arabe langue officielle, anglais langue des affaires -> Adaptabilité à un environnement multiculturel (170 nationalités aux EAU)

54 Conseils sur la négociation commerciale aux EAU Les émiriens sont très tolérants envers les occidentaux. Montrez que leurs us & coutumes vous intéressent, sera porteur Inspirées par les coutumes orientales, les relations d affaires s uniformisent et s internationalisent. Les émiriens sont très peu présents dans le secteur privé, vos interlocuteurs seront généralement d origine étrangère (Indiens, Libanais, Syriens ). La plupart des entretiens se font en anglais. Soyez très ponctuel, ne soyez pas pressé. Comprendre l état d esprit de votre interlocuteur : respect, confiance Comprendre les codes de négociation : Ex : marchandage, facture proforma

55 Adopter les rituels : Respect est le mot clé pour les Arabes -Être ponctuels, réactifs mais patients - Passer du temps en discussion, échanger des politesses est très important et sera toujours très apprécié - Accepter l invitation à visiter les différents établissements de votre hôte. - Parler de vous-même, de votre famille, de votre pays, des affaires en général avant d aborder l objet de votre visite. - Discuter de politique ou de religion est autorisé, mais PAS de critiques. - Si vous êtes invité pour un déjeuner ou un dîner, il est de coutume de laisser votre hôte arabe régler la note. Il sera très apprécié que vous fassiez la même chose quand vous le recevrez en France.

56 Adopter les rituels suite - Si vous apportez un cadeau, normalement, il n est pas ouvert quand vous l offrez. - Attention à vos gestes : -> Montrer un comportement affectif en public ne se fait pas. On doit se conduire de façon réservée -> Serrer la main, embrasser sur les joues une femme Arabe peut être considéré comme une injure pour son mari ou sa famille -> Complimenter votre hôte ou associé sur la beauté de sa femme, soeur ou fille n est PAS un compliment - Prendre en compte les : week-end décalés, Ramadan, Saison. Dans le monde arabe, il n existe pas de séparation entre VOUS en tant que personne et l entreprise que vous représentez.

Créer une société aux Emirats Arabes

Créer une société aux Emirats Arabes Créer une société aux Emirats Arabes Qui sommes-nous? 4 Notre équipe est composée de professionnels du droit et de la comptabilité qui sont à votre service pour assurer le succès de vos activités professionnelles

Plus en détail

EMIRATS ARABES UNIS- DUBAÏ / ABU DHABI

EMIRATS ARABES UNIS- DUBAÏ / ABU DHABI MISSION D AFFAIRES PRET A PORTER DECORATION- AMEUBLEMENT ACCESSOIRES - TEXTILE TECHNIQUE - DUBAÏ / ABU DHABI Du 27/02/2012 au 29/02/2012 OBJECTIFS DE LA MISSION Découvrir et cerner le fonctionnement du

Plus en détail

BACHELOR COMMERCE ET MARKETING

BACHELOR COMMERCE ET MARKETING BACHELOR COMMERCE ET MARKETING Institut Supérieur JUVENTHERA Esthétique Parfumerie Hygiène Diététique Produits de luxe 254 rue du Faubourg Saint Martin 75010 PARIS Tél. 01.53.32.85.70 Fax 01.42.09.65.85

Plus en détail

APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL

APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL international business experts APPROCHE AU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL À L INTERNATIONAL OUTILS ET CLÉS DE SUCCÈS Par Jalal Benbrahim, MD - Wink Consulting OBJECTIF DU SÉMINAIRE Partager les éléments à prendre

Plus en détail

MISSION D AFFAIRES PACA EN RUSSIE

MISSION D AFFAIRES PACA EN RUSSIE vous proposent, dans le cadre du programme consulaire régional, une : MISSION D AFFAIRES PACA EN RUSSIE du 23 au 29 Juin 2013 Prospections personnalisées à Moscou et/ou Saint-Pétersbourg Secteurs : agroalimentaire

Plus en détail

Comprendre la Malaisie 13. Données et tendances de l économie... 30

Comprendre la Malaisie 13. Données et tendances de l économie... 30 Sommaire Préface......................................................................... 7 Comprendre la Malaisie 13 Repères essentiels....................................................... 15 Chiffres

Plus en détail

CONFERENCE & INCENTIVE TRAVEL Château des Creissauds - 13400 AUBAGNE Tél : 04 91 87 73 40

CONFERENCE & INCENTIVE TRAVEL Château des Creissauds - 13400 AUBAGNE Tél : 04 91 87 73 40 ABU DHABI DUBAI DESTINATION POLE POSITION Du 10 au 16 novembre 2010 (7 jours / 5 nuits) Gagnez vos places au Grand prix F1 d Abu Dhabi CONFERENCE & INCENTIVE TRAVEL Château des Creissauds - 13400 AUBAGNE

Plus en détail

BIENVENUE AU PARADIS DES ENTREPRENEURS

BIENVENUE AU PARADIS DES ENTREPRENEURS BIENVENUE AU PARADIS DES ENTREPRENEURS Les Emirats bénéficient d'une des économies les plus dynamiques au monde. Réputé pour sa beauté naturelle et son "art de vivre", Dubaï a également acquis la réputation

Plus en détail

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation Thésaurus de l offre de formation Champs sémantiques Listes annexes Des types de certifications/diplômes/titres Des pays Des logiciels Des publics Des mots-outils Correspondances Formacode Formacode Présentation

Plus en détail

CREATION D ENTREPRISE DUBAÏ

CREATION D ENTREPRISE DUBAÏ CREATION D ENTREPRISE DUBAÏ 2 Création d entreprise à Dubai Ce document est principalement destiné à tous les futurs créateurs de sociétés à Dubaï. Il vous donnera les premiers élé-ments utiles à l implantation

Plus en détail

WWW.FRANCE-EXPATRIES.COM

WWW.FRANCE-EXPATRIES.COM Dossier spécial Mars 2008 WWW.FRANCE-EXPATRIES.COM Les français dans le monde Bilan 2007 Le nombre de ressortissants français à l étranger n a cessé d augmenter ces dernières années. En moyenne une hausse

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

Guinée. Régime des relations financières relatives aux transactions entre la République de Guinée et l étranger

Guinée. Régime des relations financières relatives aux transactions entre la République de Guinée et l étranger Régime des relations financières relatives aux transactions entre la République de et l étranger Instruction de la Banque de n 112/DGAEM/RCH/00 Chapitre 1 - Objet Art.1.- La présente Instruction a pour

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

AMELIORER SON IMPACT COMMERCIAL En France et à l International

AMELIORER SON IMPACT COMMERCIAL En France et à l International AMELIORER SON IMPACT COMMERCIAL En France et à l International Date de création : 2006 Une équipe e et multiculturelle de trois personnes ; 35 ans d expérience export opérationnelle Plus de 130 sociétés

Plus en détail

LEGENDE. Douane / Frontière. Usines Transport terrestre. Transport maritime. Container / Stationnement. Aéroport

LEGENDE. Douane / Frontière. Usines Transport terrestre. Transport maritime. Container / Stationnement. Aéroport LES INCOTERMS 2000 Chargement / Déchargement Transport aérien LEGENDE Douane / Frontière Usines Transport terrestre Container / Stationnement Transport maritime Aéroport Frais de transport Frais de transport

Plus en détail

MEDIA KIT - CHINESE EDITION. CHINOIS Edition annuelle

MEDIA KIT - CHINESE EDITION. CHINOIS Edition annuelle MEDIA KIT - CHINESE EDITION CHINOIS Edition annuelle EDITION ANNUELLE Juin 2012 à Mai 2013 L association et est un gage de sérieux pour co-éditer avec succès le magazine officiel d UnionPay France, destiné

Plus en détail

La marque : clé du succès de la stratégie commerciale dans un marché global

La marque : clé du succès de la stratégie commerciale dans un marché global La marque : clé du succès de la stratégie commerciale dans un marché global Historique Les marques existent depuis les premiers échanges commerciaux et servaient essentiellement à authentifier l origine

Plus en détail

OPÉRATIONS HÔTELIÈRES

OPÉRATIONS HÔTELIÈRES OPÉRATIONS HÔTELIÈRES GESTION DES COÛTS & MARGES DE PROFITS FASCICULE 2 Gestions Hôtelières AJC inc Jo-Anne Sauvé-Taylor & André J. Côté, cha Novembre 2013 DÉFINITION DE LA GESTION DES COÛTS La gestion

Plus en détail

«Ensemble Osons l International»

«Ensemble Osons l International» MISSION DE PROSPECTION ALGERIE, ALGER DU 29 SEPTEMBRE AU 2 OCTOBRE 2014 «Ensemble Osons l International» 1 P a g e [ ALGERIE ] Chiffres clés Capitale : Alger Taux de croissance : 3,2% en 2014 (prévision)

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1123829L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1123829L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et européennes PROJET DE LOI autorisant l approbation de l avenant à la convention entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement

Plus en détail

Groupe Alain Guiboud

Groupe Alain Guiboud Groupe Alain Guiboud A chacun ses objectifs, A chacun son opportunité. Frédéric M, Leader depuis 25 ans en vente directe dans le secteur des Produits de Beauté Naturels, du bien-être, des Parfums et des

Plus en détail

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale République des Seychelles Situation générale 1. Géographie La Républiques des Seychelles est un archipel composé de 115 îles, situé au nord-est de Madagascar. L île la plus importante est l île de Mahé.

Plus en détail

:Réalisé par BELHASSAN Selma

:Réalisé par BELHASSAN Selma :Réalisé par BELHASSAN Selma Introduction Le Plan Première partie: Présentation de l entreprise 1) Bref aperçu 2) Historique 3) Répartition géographique 4) Le développement durable Deuxième partie: L étude

Plus en détail

Quelle relation entre transferts et développement?

Quelle relation entre transferts et développement? MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION Quelle relation entre transferts et développement? Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières 15 décembre 2006 Plan 1. Introduction.

Plus en détail

LA BOITE A OUTILS DE L EXPORT OU COMMENT ABORDER L EXPORT CONDITIONS

LA BOITE A OUTILS DE L EXPORT OU COMMENT ABORDER L EXPORT CONDITIONS LA BOITE A OUTILS DE L EXPORT OU COMMENT ABORDER L EXPORT DANS LES MEILLEURES CONDITIONS POURQUOI EXPORTER? Trouver de nouveaux débouchés après avoir maîtrisé le marché national Accélérer la croissance

Plus en détail

Emirat Arabes Unis. 7 émirats : Abu Dhabi, Dubai, Sharjah, Umm Al Quaywayn, Fujayrah, Ras Al Khaimah, Ajman

Emirat Arabes Unis. 7 émirats : Abu Dhabi, Dubai, Sharjah, Umm Al Quaywayn, Fujayrah, Ras Al Khaimah, Ajman Emirat Arabes Unis Capitale Abu Dhabi Villes Principales 7 émirats : Abu Dhabi, Dubai, Sharjah, Umm Al Quaywayn, Fujayrah, Ras Al Khaimah, Ajman Superficie 83 600 km² Climat subtropical et aride Décalage

Plus en détail

Q&A Novembre 2012. A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif?

Q&A Novembre 2012. A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif? Q&A Novembre 2012 A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif? D. La location meublée est elle légale? A. Le marché de la location

Plus en détail

Wealth & Tax Planning Private Company

Wealth & Tax Planning Private Company Wealth & Tax Planning Private Company Parties dans une Private Company Structure simplifiée Mandant = Actionnaire Procure des recommandations Conseil d administration Les actions peuvent être détenues

Plus en détail

Fiche n 1 : Quelques conseils avant le départ

Fiche n 1 : Quelques conseils avant le départ Fiche n 1 : Quelques conseils avant le départ Les conditions de sécurité à l étranger sont très variables d un pays à l autre et peuvent être très éloignées de celles rencontrées en France. Il est donc

Plus en détail

Solution Progiciel de Gestion Intégrée

Solution Progiciel de Gestion Intégrée Solution Progiciel de Gestion Intégrée INTEGRATED DIGITAL SYSTEMS 2014 Notre savoir-faire en développement des solutions de PGI remonte en 1991. La Gamme de Logiciels Financiers LIBRA a été implémentée

Plus en détail

Chap 8 : L agencement de l unité commerciale I. L organisation de l espace de vente dans une grande surface

Chap 8 : L agencement de l unité commerciale I. L organisation de l espace de vente dans une grande surface Chap 8 : L agencement de l unité commerciale I. L organisation de l espace de vente dans une grande surface A. L organisation de la circulation dans le magasin B. L implantation des rayons 1. Les contraintes

Plus en détail

LE COMMERCE EXTERIEUR EN LORRAINE

LE COMMERCE EXTERIEUR EN LORRAINE LE COMMERCE EXTERIEUR EN LORRAINE 10 ème région exportatrice 3 ème rang national pour son solde commercial export positif Environ 3000 entreprises exportatrices Marchés principaux: Allemagne, Espagne,

Plus en détail

«Ensemble Osons l International

«Ensemble Osons l International COREE DU SUD/JAPON Mission de prospection Du 7 au 14 JUIN 2014 DOSSIER D INSCRIPTION «Ensemble Osons l International» 1 P a g e [ COREE DU SUD ] Chiffres clés Capitale : Séoul Taux de croissance : 2% en

Plus en détail

L Inde, un marché prometteur

L Inde, un marché prometteur Présentation Inde Cahors - 21 Juin 2012 L Inde, un marché prometteur Mme. Laura Prasad Secrétaire Général IFCCI Agenda 1. Présentation macro-économique de l Inde 2. Pratique des affaires en Inde 3. Opération

Plus en détail

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale Chypre Géographie Situation générale Chypre est appelée officiellement la République de Chypre et est un pays insulaire eurasien situé au milieu de la mer Méditerranée orientale. Chypre se trouve au sud

Plus en détail

DOSSIER DE PARTENARIAT

DOSSIER DE PARTENARIAT DOSSIER DE PARTENARIAT 6ème Édition 20 & 21 octobre 2011 Bordeaux Palais de la Bourse Relations avec les partenaires Nathalie Coiquaud / Frédérique Roux Tel : 05 57 19 19 57 - mail : infos@empreintes.com

Plus en détail

ASSURANCE PROSPECTION - GLOSSAIRE DES DÉPENSES

ASSURANCE PROSPECTION - GLOSSAIRE DES DÉPENSES Direction des garanties publiques ASSURANCE PROSPECTION - GLOSSAIRE DES DÉPENSES Sont garanties en assurance prospection les dépenses nouvelles, non récurrentes, par opposition aux dépenses engagées régulièrement

Plus en détail

Sommaire. La Bulgarie, contexte général... 19. Monter un commerce...37. Remerciements...5 Synthèse...7 Information pratique... 11

Sommaire. La Bulgarie, contexte général... 19. Monter un commerce...37. Remerciements...5 Synthèse...7 Information pratique... 11 Sommaire Remerciements............................................................................................5 Synthèse........................................................................................................7

Plus en détail

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise

Etude de marché. Idée de depart. Etude de l environnement et des offres existantes. Clients. actuels. Choix de la cible précise Etude de marché Selon l Agence Pour la Création d Entreprise (APCE), 70% des cas de défaillance ont pour origine la mauvaise qualité des études de marché, que celles-ci soient mal réalisées ou de manière

Plus en détail

LA CONTREFAÇON NOTIONS ESSENTIELLES

LA CONTREFAÇON NOTIONS ESSENTIELLES LA CONTREFAÇON NOTIONS ESSENTIELLES. Définition... 2. Qu'est-ce que la contrefaçon?... 2. Un fléau mondial... 2. Ses dangers... 3. Comment la déceler?... 4. Lutter contre la contrefaçon... 4. Qui est en

Plus en détail

MES BESOINS ET MES VALEURS

MES BESOINS ET MES VALEURS MES BESOINS ET MES VALEURS Besoins : C est ce qu il faut pour me sentir bien avec moi-même. Exemples : - Pour me sentir bien, j ai besoin d être assuré d une grande sécurité d emploi. - Pour me sentir

Plus en détail

MISSION DE PROSPECTION COMMERCIALE SECTEURS SANTE ET COSMETIQUES (TECHNOLOGIES MEDICALES, NUTRITION, TIC SANTE, COSMETIQUES) TUNISIE (TUNIS)

MISSION DE PROSPECTION COMMERCIALE SECTEURS SANTE ET COSMETIQUES (TECHNOLOGIES MEDICALES, NUTRITION, TIC SANTE, COSMETIQUES) TUNISIE (TUNIS) SECTEURS SANTE ET COSMETIQUES (TECHNOLOGIES MEDICALES, NUTRITION, TIC SANTE, COSMETIQUES) Du 7 au 8 octobre 2013 Le secteur de la santé a toujours occupé une place privilégiée dans la politique économique

Plus en détail

Formations & F. ilières. du Luxe, de la Beauté et du Bien-être

Formations & F. ilières. du Luxe, de la Beauté et du Bien-être Formations & F ilières du Luxe, de la Beauté et du Bien-être I ntroduction L industrie française du luxe occupe une place de choix dans l économie mondiale. C est pourquoi le parcours LB&B (Management

Plus en détail

Mix Distribution : où vendre ses produits?

Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous droits de reproduction réservés 1 mondirecteurmarketing N attendez pas d être grand pour croître! Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous

Plus en détail

Septembre 2010 - N 87 L édition 2010 du Game Fair en Loir-et-Cher Profil des visiteurs et impact économique. Enquête réalisée du 18 au 20 juin 2010

Septembre 2010 - N 87 L édition 2010 du Game Fair en Loir-et-Cher Profil des visiteurs et impact économique. Enquête réalisée du 18 au 20 juin 2010 Septembre 10 - N 87 L édition 10 du Game Fair en Loir-et-Cher Profil des visiteurs et impact économique Enquête réalisée du 18 au juin 10 Depuis 1987, le Game Fair a élu domicile dans le cadre prestigieux

Plus en détail

81% des consommateurs CONNAISSENT LA

81% des consommateurs CONNAISSENT LA 81% des consommateurs CONNAISSENT LA MARQUE des objets publicitaires qu ils ont conservés et plus de 79% aimeraient en RECEVOIR DAVANTAGE Pas un Objet Pub! Une pub TV finit souvent ZAPPEE POURQUOI COMMUNIQUER

Plus en détail

Préparer une mission de prospection. Service du Commerce Extérieur Mardi 31 mai 2011

Préparer une mission de prospection. Service du Commerce Extérieur Mardi 31 mai 2011 Préparer une mission de prospection Service du Commerce Extérieur Mardi 31 mai 2011 Le voyage professionnel est considéré aujourd'hui comme l'un des outils les plus efficaces de la prospection export.

Plus en détail

Mission de prospection multisectorielle JAPON

Mission de prospection multisectorielle JAPON en partenariat avec organise une : Mission de prospection multisectorielle Du lundi 27 au vendredi 31 octobre 2014 A Tokyo et Kobe JAPON [Tapez un texte] 3 ème PIB mondial en 2014 Zoom sur le Japon Superficie

Plus en détail

BILAN ECONOMIQUE 19 FEVRIER 2013

BILAN ECONOMIQUE 19 FEVRIER 2013 BILAN ECONOMIQUE 19 FEVRIER 2013 Jean-Pierre MOCHO, Président de la FFPAPF François-Marie GRAU, Secrétaire Général de la FFPAPF Actualités de la Fédération Française du Prêt à Porter Féminin Du 26 février

Plus en détail

A cet égard, ImportExport.fr se positionne comme le facilitateur du commerce international!

A cet égard, ImportExport.fr se positionne comme le facilitateur du commerce international! Offre de lancement : Edition 2015 2015 Réussir à l import ou à l export, c est avant tout une affaire de réseaux et de partenaires capables de répondre rapidement et efficacement aux besoins divers des

Plus en détail

Plan de commercialisation

Plan de commercialisation Plan de commercialisation Plan de commercialisation Organigramme VAliDATiON Du POSiTiONNEMENT ET DE la MiSSiON STrATÉGiES MArKETiNG MESSAGE PuBliciTÉ relations PuBliQuES PrOMOTiONS radio AcTiViTÉS SOciAlES

Plus en détail

Livre Blanc Virtua 2012

Livre Blanc Virtua 2012 Livre Blanc Virtua 2012 LES SECRETS D UNE CAMPAGNE DIGITALE DE NOËL RÉUSSIE Suivez-nous sur Twitter Virtua 021 544 28 00 info@virtua.ch Stratégies et créations digitales 2 Table des matières Préparez votre

Plus en détail

Communiqué de presse gratuit : écrire, publier et diffuser gratuitement son communiqué de presse.

Communiqué de presse gratuit : écrire, publier et diffuser gratuitement son communiqué de presse. Page 1 sur 6 Accueil À propos Contact 1. Ecrire un communiqué de presse 2. Publier un communiqué de presse Tapez un mot et appuyez sur Entrée Recevoir les CP par RSS Recevoir les CP par email Recevoir

Plus en détail

STATISTIQUE DU COMMERCE E X T E R I E U R STATISTIQUES DU COMM- MERCE EXTERIEUR

STATISTIQUE DU COMMERCE E X T E R I E U R STATISTIQUES DU COMM- MERCE EXTERIEUR STATISTIQUE DU COMM- DU COMMERCE MERCE EXTERIEUR E X T E R I E U R Statistique du Commerce Extérieur S E R I E Statistiques du commerce extérieur I - Introduction Les statistiques des échanges commerciaux

Plus en détail

Investissement direct (WOFE) 1

Investissement direct (WOFE) 1 Investissement direct (WOFE) 1 2 Pourquoi créer une WFOE en Chine? Les sociétés commerciales à capitaux étrangers ont la capacité de s'engager dans les activités suivantes: L'achat en Chine pour l'export

Plus en détail

FORUM KREYOL FASHION DAYS 2015

FORUM KREYOL FASHION DAYS 2015 FORUM KREYOL FASHION DAYS 2015 PROGRAMME MARDI 2 JUIN INAUGURATION OFFICIELLE Pavillon de la Ville de Pointe-à-Pitre Vernissage de l exposition internationale de photographies KFD 2015 MERCREDI 3 JUIN

Plus en détail

Seule adresse Le Service Information et Etudes Economiques de la CCD

Seule adresse Le Service Information et Etudes Economiques de la CCD une Seule adresse Le Service Information et Etudes Economiques de la CCD BP 84 - Tél : 21 35 10 70 Fax : 21 35 00 96 - E-mail : ccd@intnet.dj - d'une opportunité à saisir, - d un partenariat à nouer, -

Plus en détail

JE VEUX COMMERCIALISER MON PROJET OU MON PRODUIT : TRAVAILLER AVEC LES PROFESSIONNELS DU VOYAGE

JE VEUX COMMERCIALISER MON PROJET OU MON PRODUIT : TRAVAILLER AVEC LES PROFESSIONNELS DU VOYAGE JE VENDS MON PRODUIT JE VEUX COMMERCIALISER MON PROJET OU MON PRODUIT : TRAVAILLER AVEC LES PROFESSIONNELS DU VOYAGE Les professionnels du voyage : qui sont-ils? Où les rencontrer? Comment les fidéliser?

Plus en détail

B.T.S. N.R.C. SESSION 2006 Management et gestion d'activités commerciales. Proposition de Corrigé "JAMPI" Dossier 1 L entreprise et son marché

B.T.S. N.R.C. SESSION 2006 Management et gestion d'activités commerciales. Proposition de Corrigé JAMPI Dossier 1 L entreprise et son marché B.T.S. N.R.C. SESSION 2006 Management et gestion d'activités commerciales Proposition de Corrigé "JAMPI" Dossier 1 L entreprise et son marché Première partie : Analyse du marché à partir des annexes 1

Plus en détail

CANNES TOURISME 2014 OPERATION CONQUETE

CANNES TOURISME 2014 OPERATION CONQUETE CANNES TOURISME 2014 OPERATION CONQUETE SITUATION TOURISME 2013 Situation du tourisme en Europe Visiteurs internationaux : + 5%(essentiellement en provenance, d Europe, Asie-Pacifique et Moyen-Orient)

Plus en détail

Table des matières. Introduction... 1

Table des matières. Introduction... 1 Table des matières Introduction... 1 Sommaire... 4 Introduction... 5 1.1 Intermédiaires impliqués dans la transaction internationale... 5 1.1.1 Fournisseurs en matières... 5 1.1.2 Courtiers en douane...

Plus en détail

TP 3 : LA SELECTION DES MARCHES ETRANGERS ET LES MODES DE DISTRIBUTION A L ETRANGER

TP 3 : LA SELECTION DES MARCHES ETRANGERS ET LES MODES DE DISTRIBUTION A L ETRANGER GACO S TP : LA SELECTION DES MARCHES ETRANGERS ET LES MODES DE DISTRIBUTION A L ETRANGER Cas n : SELECTION DES MARCHES CIBLES : AQUALUX / Pour appréhender ces marchés, les critères généraux et spécifiques

Plus en détail

Pays arabes du Moyen-Orient

Pays arabes du Moyen-Orient Le Marché Moyen Oriental Il s'agit d'un marché spécifique au sein de la zone Proche et Moyen Orient, qui exclut l'iran et Israël. Il inclut des pays arabes au potentiel très différent selon leur niveau

Plus en détail

Wealth & Tax Planning Private Insurance

Wealth & Tax Planning Private Insurance Wealth & Tax Planning Private Insurance Parties dans une Private Insurance Structure simplifiée Mandant = Preneur d assurance Contrat d assurance Transfert des actifs Police d assurance Compagnie d assurance

Plus en détail

Dossier de presse Les entreprises artisanales exportent!

Dossier de presse Les entreprises artisanales exportent! Dossier de presse Les entreprises artisanales exportent! Contact presse Assemblée permanente des chambres de métiers et de l artisanat (APCMA) Elisabeth de Dieuleveult 01 44 43 10 96 et 06 61 25 98 00

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES GUIDE DES MAROCAINS RESIDANT A L'ETRANGER EN MATIERE DE CHANGE. Juillet 2012 www.oc.gov.ma

ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES GUIDE DES MAROCAINS RESIDANT A L'ETRANGER EN MATIERE DE CHANGE. Juillet 2012 www.oc.gov.ma ROYAUME DU MAROC OFFICE DES CHANGES GUIDE DES MAROCAINS RESIDANT A L'ETRANGER EN MATIERE DE CHANGE Juillet 2012 www.oc.gov.ma S O M M A I R E INTRODUCTION ---------------------------------------------------------------3

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Ouverture d'un point de vente L étude de la zone de chalandise.

Ouverture d'un point de vente L étude de la zone de chalandise. Ouverture d'un point de vente L étude de la zone de chalandise. La zone de chalandise : une zone géographique de captation La zone de chalandise, ou zone d attraction, est le territoire géographique dans

Plus en détail

Cours de Marketing. Focaliser l attention sur les besoins du client. Consumer marketing Business to business (B2B)

Cours de Marketing. Focaliser l attention sur les besoins du client. Consumer marketing Business to business (B2B) Cours de Marketing -> L étude du marché, stratégies pour l entrée du produit sur le marché, pour balancer la demande et l offre, étude qualitative (ex : interroger un public ciblé) et quantitative (calculer

Plus en détail

Le quartier des affaires à Chicago

Le quartier des affaires à Chicago Programme de géographie (partie III) : La puissance des États-Unis (Introduction : l organisation du territoire américain) Le quartier des affaires à Chicago Thématique : Arts, espace, temps. Objectifs

Plus en détail

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services Chap 6 : L ouverture des économies L ouverture des économies a permis une forte progression des échanges internationaux, notamment depuis la Seconde Guerre mondiale, même si tous les pays et les secteurs

Plus en détail

LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT

LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT LES MOYENS DE PAIEMENT GESTION DU RISQUE CREDIT Les éléments ci-après sont d ordre général. Ils doivent être adaptés en fonction des produits et de leurs contraintes propres. JAY C.I. PARTENAIRE - 06.09.02.03.44

Plus en détail

M09/3/BUSMT/SP2/FRE/TZ0/XX. COMMERCE ET Gestion Niveau MOYEN. Vendredi 22 mai 2009 (matin) 1 heure 45 minutes

M09/3/BUSMT/SP2/FRE/TZ0/XX. COMMERCE ET Gestion Niveau MOYEN. Vendredi 22 mai 2009 (matin) 1 heure 45 minutes 22095026 COMMERCE ET Gestion Niveau MOYEN ÉPREUVE 2 Vendredi 22 mai 2009 (matin) 1 heure 45 minutes Instructions destinées aux candidats N ouvrez pas cette épreuve avant d'y être autorisé(e). Section A

Plus en détail

Programme de certification sans gluten

Programme de certification sans gluten Allergen Control Group Inc. L Allergen Control Group Inc. (ACG) est représenté par une équipe d experts de l industrie alimentaire, qui connaissent et comprennent comment gérer les risques lors de la fabrication,

Plus en détail

Web-to-Store 12 septembre 2013

Web-to-Store 12 septembre 2013 Contacts BVA Marie Laurence GUENA marie-laurence.guena@bva.fr +33 1 71 16 89 70 CONTEXTE ET METHODOLOGIE Objectifs Le concept s inscrit comme une tendance forte des 10 prochaines années, mais reste à définir.

Plus en détail

Épreuve composée. II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à la présentation.

Épreuve composée. II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à la présentation. Épreuve composée Cette épreuve comprend trois parties. 1. Pour la partie 1 (Mobilisation des connaissances), il est demandé au candidat de répondre aux questions en faisant appel à ses connaissances personnelles

Plus en détail

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Matérialiser votre concept CONSTRUCTION DE L IMAGE ET DE LA COMMUNICATION Traduire votre concept en véritable projet d entreprise >> Confirmer votre offre

Plus en détail

LE TOURISME À PARIS, ENJEUX ET DÉFIS

LE TOURISME À PARIS, ENJEUX ET DÉFIS LE TOURISME À PARIS, ENJEUX ET DÉFIS Intervenant Paul ROLL Directeur Général de l Office du Tourisme et des Congrès de Paris Président du conseil de l IREST MASTER 1 DATT - IREST UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON-SORBONNE

Plus en détail

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT 1 RAPPORT DU CONSEIL D ORIENTATION POUR L EMPLOI 8 AVRIL 2014 L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT LES «FORMES D EMPLOI : DES REALITES TRES DIVERSES ET EN PLEINE EVOLUTION, QUI DESSINENT

Plus en détail

L équipe expansion mondiale BDC Une valeur ajoutée pour les PME canadiennes

L équipe expansion mondiale BDC Une valeur ajoutée pour les PME canadiennes L équipe expansion mondiale BDC Une valeur ajoutée pour les PME canadiennes Équipe expansion Mondiale de BDC Mission L équipe de l expansion mondiale apporte son soutien aux PME canadiennes qui étendent

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco UNIVERSITE PIERRE MENDES FRANCE Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco Du 2 mai au 8 juillet. 2 P a g e a) Vie pratique : Logement : A San Francisco, je logeais dans une résidence

Plus en détail

Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord

Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord Mise à jour - Janvier 2015 Giorgia Albertin Représentante Résidente pour la Tunisie Fonds Monétaire International Plan de l exposé

Plus en détail

Route d Illins 38200 Luzinay Vienne 04.74.57.05.01 06.89.23.26.82. La communication : un outil de vente ouvert à tous

Route d Illins 38200 Luzinay Vienne 04.74.57.05.01 06.89.23.26.82. La communication : un outil de vente ouvert à tous Route d Illins 38200 Luzinay Vienne 04.74.57.05.01 06.89.23.26.82 La communication : un outil de vente ouvert à tous jeudi 6 mars 2008 Go Between - Christian Fabre Plan de la présentation Pourquoi communiquer?

Plus en détail

Un service sans égal, partout dans le monde, 24 h/24

Un service sans égal, partout dans le monde, 24 h/24 Un service sans égal, partout dans le monde, 24 h/24 Bienvenue chez American Express: découvrez vos privilèges. Vous êtes à présent Membre American Express. De ce fait, vous bénéficiez non seulement de

Plus en détail

RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE

RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE RECOMMANDATION DU CONSEIL SUR LES BONNES PRATIQUES POUR AMELIORER LA SENSIBILISATION AUX RISQUES ET L'EDUCATION SUR LES QUESTIONS D'ASSURANCE RECOMMANDATION DU CONSEIL Ces Bonnes Pratiques ont été approuvées

Plus en détail

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT CONTEXTE GÉNÉRAL L amélioration de la compétitivité logistique des flux import-export, en termes de développement

Plus en détail

Préparer son séjour 1/2

Préparer son séjour 1/2 Préparer votre voyage d affaires Se rendre au Maroc Préparer son séjour 1/2 Formalités d entrée Pour les ressortissants français, le passeport en cours de validité et valable au moins 3 mois à compter

Plus en détail

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre CCI International Centre NUMÉRO 08 LE CAHIER SPÉCIAL DE L OBSERVATOIRE DES ENTREPRISES À L INTERNATIONAL 2015 Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives Une publication

Plus en détail

Dubai. Experts en création de sociétés et optimisation fiscale internationale depuis 1991 AMEDIA PARTNERS DUBAI 1

Dubai. Experts en création de sociétés et optimisation fiscale internationale depuis 1991 AMEDIA PARTNERS DUBAI 1 Experts en création de sociétés et optimisation fiscale internationale depuis 1991 Dubai www.amedia- offshore.com www.fiduciaire- suisse.com Amedia Partners, tous droits de reproductions réservés. Dernières

Plus en détail

Questions fréquentes. Le charme de l'ancien âge et la commodité du nouvel âge

Questions fréquentes. Le charme de l'ancien âge et la commodité du nouvel âge Questions fréquentes Le charme de l'ancien âge et la commodité du nouvel âge Combien une franchise de me coûterait? Le coût initial de la mise en place serait d'environ 8 millions Dirham - Émirats Arabes

Plus en détail

EXTRAIT DU CAHIER DE CHARGES

EXTRAIT DU CAHIER DE CHARGES EXTRAIT DU CAHIER DE CHARGES MODELE ECONOMIQUE RESPONSABILITES ACTIONS COMMERCIALES PREVISIONS D'EXPLOITATION PAR POSITION FORMULAIRE DE CONFIRMATION DE CANDIDATURE LE PROGRAMME Un réseau de plateformes

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DE LA DECLARATION S.I.G.A.D

MANUEL D UTILISATION DE LA DECLARATION S.I.G.A.D MANUEL D UTILISATION DE LA DECLARATION S.I.G.A.D Système d Information et de Gestion Automatisée des Douanes 1 INTRODUCTION MASQUE PRINCIPAL SAISIE DECLARATION - Année agrément - Numéro agrément - Nom

Plus en détail

L Essentiel des techniques du commerce international

L Essentiel des techniques du commerce international Désiré Loth L Essentiel des techniques du commerce international Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook

Plus en détail

PRESCRIPTIONS IMPORTATION EN SUISSE DE VÉHICULES À MOTEUR ROUTIERS ET REMORQUES PRIVÉS

PRESCRIPTIONS IMPORTATION EN SUISSE DE VÉHICULES À MOTEUR ROUTIERS ET REMORQUES PRIVÉS PRESCRIPTIONS IMPORTATION EN SUISSE DE VÉHICULES À MOTEUR ROUTIERS ET REMORQUES PRIVÉS 1. Obligation d annoncer à la douane Celui qui importe en Suisse un véhicule non dédouané doit l annoncer spontanément

Plus en détail

Performance 2010. Eléments clés de l étude

Performance 2010. Eléments clés de l étude Advisory, le conseil durable Consulting / Operations Performance 2010 Eléments clés de l étude Ces entreprises qui réalisent deux fois plus de croissance. Une enquête sur les fonctions ventes et marketing.

Plus en détail

Exporter où et comment? : Vous accompagner à l international jeudi 24 septembre 2015 Les activités de Business France Export : Le développement international des entreprises Invest : La prospection et

Plus en détail

FEDERATION DE RUSSIE Certification GOST R INTRODUCTION OBJECTIFS PRINCIPAUX DE LA CERTIFICATION GOST R CERTIFCAT DE CONFORMITE GOST R

FEDERATION DE RUSSIE Certification GOST R INTRODUCTION OBJECTIFS PRINCIPAUX DE LA CERTIFICATION GOST R CERTIFCAT DE CONFORMITE GOST R INTRODUCTION La certification GOST R a été instaurée par le gouvernement russe en 1993 avec l objectif principal d assurer la sécurité et de protéger la santé et l environnement de la population russe.

Plus en détail

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente Chapitre 3 Lancement et développement de la jeune entreprise Une fois, l étude de marché réalisée, le créateur doit maintenant l explorer, c'est-à-dire en tirer les éléments qui serviront à la rédaction

Plus en détail