APPROCHE DU MARCHE DES EMIRATS-ARABES ARABES-UNIS. Avril 2009 Service du commerce extérieur

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "APPROCHE DU MARCHE DES EMIRATS-ARABES ARABES-UNIS. Avril 2009 Service du commerce extérieur"

Transcription

1 APPROCHE DU MARCHE DES EMIRATS-ARABES ARABES-UNIS Avril 2009 Service du commerce extérieur

2 SOMMAIRE 1 Présentation générale des EAU 2 Le marché et ses consommateurs 3 Accès au marché 4 Propriété intellectuelle 5 Promotion et Publicité 6 - Circuits de distribution 7 Les relations d affaires Les relations d affaires * Conseils * Salons professionnels * Sites internet utiles

3

4 1 PRÉSENTATION GÉNÉRALE

5 Fédération de 7 États du Moyen-Orient situés sur le Golfe Persique et le Golfe d'oman : Abu Dhabi, Dubaï, Sharjah, Umm Al Quwain, Ajman, Ras-A-Khaimah et Fujairah. Capitale : Abu Dhabi Langue officielle : arabe Monnaie : le Dirham (AED) qui conserve depuis novembre 1997 une parité fixe avec l USD, 1 USD = 3,6725 AED. 100 XPF = 4,20 AED Chef de l État : le Président Sheikh Khalifa Bin Zayed Al Nayhan (émir d Abu Dhabi), élu pour une durée de 5 ans par le Conseil des Emirs. Géographie : kms des frontières sont côtières, le reste est limitrophe de l Arabie Saoudite et d Oman. -> Abu Dhabi occupe 73 % de la superficie du pays pour 1,6 Mio d habitants. -> Dubaï est le 2nd Emirat par sa surface et 1,4 Moi d habitants.

6 Population * 5 Mios d habitants * Elle est très hétérogène * Elle est composée à 80 % d expatriés : Asiatiques et Indo-pakistanais (60 %), Arabes tiers (15 %) et Occidentaux (5 %). Les Émiriens représentent les 20 % restants * Grandes disparités au sein de la population, surtout entre les émiratis et les immigrés * Population jeune : pratiquement 30 % a moins de 14 ans * La population masculine est largement prédominante (67,6 %) en raison du nombre important d ouvriers venant d Inde et de quelques autres pays asiatiques

7 Le marché est fortement segmenté, on distingue : La segmentation par revenu : - 4ème PIB par habitant au niveau mondial - Pouvoir d achat - Fortes disparités au sein de la population : 20% de la population (les émiriens) = 80% des achats en valeur La segmentation par nationalité : - Les expatriés (5% occidentaux, 15% arabes tiers, 60% asiatiques et indo-pakistanais) = consommation marginale - Les émiriens = clients aisés, demandeurs de produits de luxe et consomment beaucoup de parfums (importés ou de fabrication locale)

8 Economie *Abu Dhabi et Dubaï = 2 principaux pôles économiques * PIB / hab. : US$ - 4ème PIB / hab au niveau mondial * Taux de croissance du PIB très élevé depuis 1999 ( + 7%), mais baisse à partir de 2009 avec la diminution des prix du pétrole et de la crise internationale * Balance commerciale = largement excédentaire, liée à l industrie du pétrole et du gaz naturel qui représentent un tiers du PIB. Principaux secteurs d'activit Principaux secteurs d'activité: - L'agriculture contribue à moins de 3% du PIB. - L'exploitation de matières premières représente environ 33% du PIB. -Les activités manufacturières ont connu une croissance sans précédent surtout le traitement des métaux, les meubles, la préparation industrielle d'aliments et les bijoux. -Le secteur tertiaire contribue, quant à lui, à moins de la moitié du PIB.

9 Les EAU ont joué la carte de la mondialisation et connaissent un développement exceptionnel. L économie prospère est dopée par les revenus des industries du pétrole et du gaz, en particulier à Abu Dhabi. La crise mondiale => stabilisation de la croissance Dubaï : 80 % du total des échanges des EAU -> principal point d entrée des importations du pays -> plateforme commerciale de réexportation vers les pays du Golfe, l Iran, l Inde, l Irak, le Pakistan, la Russie, l Europe de l Est y compris pour les produits de luxe -> Environ 70 % des produits importés sont réexportés. -> Economie tournée vers le commerce, tourisme, services et NTIC -> Son succès touristique ainsi que d autres facteurs lui donne le surnom de Singapour ou Hong-Kong du Moyen-Orient.

10 Evolution de Dubaï en 15 ans «Vous avez une idéologie? Rentrez chez votre mère! Vous avez des compétences, de l expérience, des capitaux à investir? Soyez le bienvenu!» = slogan de Dubaï Dubaï a catégoriquement refusé toutes les idéologisations. Et a ainsi, attiré les richesses intellectuelles et matérielles du monde entier et les entrepreneurs y sont venus pour trouver la liberté d entreprendre.

11 Exportations polynésiennes vers les EAU Variation 08/ Articles de bijouterie ou de joaillerie en métaux précieux ,00% Perles de culture brutes, keshi 0,00% Demi-perles de culture brutes, mabe 0,00% Perles de culture brutes (autres) ,00% Perles de culture travaillées (autres) 0,00% Ouvrages en perles fines ou de culture ,00% Robes de matières textiles, pour femmes o ,00% 49 Produits de l'édition, de la presse ou des autr ,00% Vanille ,00% Autres ,00% TO TAL ,95% Total hors perles, dérivés et ouv. Perles ,86%

12 2 LE MARCHE ET SES CONSOMMATEURS

13 -Le marché émirien demeure très sensible aux nouveautés. - Le retour à la nature et aux produits naturels commencent à se faire sentir depuis quelques temps aux Emirats. -Les produits originaux à forte valeur ajoutée caractérisent la demande locale actuelle. - Afin de répondre aux besoins du marché, les importateurs locaux se sont orientés vers des «produits niches de luxe» qui sont destinés à la frange aisée de la population toujours à la recherche de nouvelles créations et de nouveaux concepts.

14 - Dubaï = marché mature et occidentalisé = clientèle très cosmopolite = est une cité incontournable en termes de potentiel et d affichage = vitrine et le marché test de la zone du Moyen-Orient. = «Paradis du shopping» = plateforme régionale pour la logistique et le marketing. - Abu Dhabi = marché émergent pour le luxe basé sur la clientèle locale = comme Dubaï, Abu Dhabi mise sur le développement touristique - 90 % du PIB des EAU sont réalisés par Dubaï et d Abu Dhabi. - EAU = 60 % des dépenses liées au luxe dans les pays du Golfe = 3 % du marché mondial du luxe ( Moyen-Orient = 5 % )

15 Des consommateurs cosmopolites - Diversité des habitants => consommateur type difficile à définir mais il est «connaisseur» et apprécie les pièces uniques => Proposez une offre importante en matière de coloris, de tailles et de modèles pour être en adéquation avec les goûts de tous % de la population est émirienne => débouché pour les produits de luxe - Touristes en provenance de la région du Golfe, d Asie, d Europe de l Est, de Russie, d Inde = 6 millions / an - Shopping = activité principale des femmes âgées de 25 à 50 ans => des heures d essayage dans les boutiques - Une soif de la nouveauté parfois difficile à gérer : les clients veulent les dernières collections et ne comprennent pas que les produits ne varient pas d une semaine sur l autre

16 Le marché des produits de luxe aux Emirats Arabes Unis

17 EAU = millionnaires en USD, soit 1 Émirien sur 57 Au niveau de la clientèle des produits de luxe on peut distinguer : -les Émiriens (d origine arabe ou iranienne) ; -les Saoudiens ; -les autres Arabes expatriés (ex : Jordaniens, Libanais, Syriens) ; -les Indiens (grosses fortunes locales après les locaux) ; -les Occidentaux (Anglais, Sud-Africains, Russes, Allemands, Français, Italiens ) ; -les Asiatiques. La clientèle est internationale à Dubaï, et régionale à Abu Dhabi Les EAU abritent une population hétérogène qui n a pas les mêmes perceptions et attentes vis-à-vis des produits de luxe.

18 - Consommateurs = + en + sophistiqués et connaissent les marques de luxe et y sont d ailleurs de + en + sensibles. -Ils recherchent en permanence les nouveautés. - Voyageant fréquemment, ils sont ouverts sur l Occident et influencés par les médias. - De + en + de jeunes ont accès aux produits de luxe grâce à un fort pouvoir d achat. - Les clients sont généralement plus fidèles à une boutique qu à une marque.

19 Saisonnalité des ventes Période estivale, juin à septembre, les EAU sont désertés en raison des fortes chaleurs => ajustement des horaires des boutiques mais baisse des ventes Les mariages, qui ont lieu en juin = occasions d offrir des cadeaux Même si le pays est musulman, Noël est devenu une fête commerciale et représente un fort pic de ventes. La Saint-Valentin tend à être de plus en plus présente. Les derniers jours de Ramadan enregistrent de bonnes ventes en particulier dans le secteur de l habillement. La meilleure période pour vendre des produits de luxe est : - octobre à décembre, avec l arrivée des touristes russes - mars / avril grâce à la Pâques russe, aux vacances scolaires et au climat agréable.

20 Focus sur la Bijouterie - Importations d or et de bijoux-joaillerie transitent par Dubaï = le plus gros consommateur d or au monde per capita et le 2nd plus grand réexportateur de lingots bijouteries et fabricants de bijoux à Dubaï = la plus importante concentration d or au monde - Présence de nombreux joailliers internationaux = boutiques - Diversité de la demande locale => éventail très large de produits aussi bien en termes de style (local, indien, européen) que de prix. Exemple: le 22 carats est acheté par les indiens, le 21 et le 22 carats par les Émiriens et les autres Arabes. Le 18 carats, il est plus apprécié des Européens (résidents et touristes). - Meilleures ventes = les parures de bijoux (mariages), et les gros pendentifs (les arborer sur les abayas ou pour masquer le cou). - Recherche d articles de plus en plus colorés - Si les locaux aiment les bagues et les boucles d oreilles, ce n est pas le cas des Russes.

21 Historiquement, les perles de culture font partie du patrimoine et du savoir-faire de Dubaï mais ne sont pas perçues à leur juste valeur par manque de connaissance. Les clients pensent qu elles sont en plastique. Pour faciliter leurs ventes, les fabricants les associent à des diamants dans leurs créations. => Important travail de sensibilisation à faire Forte réactivité des bijoutiers locaux dans les créations ou les modifications de bijoux sur mesure. Bijouterie fantaisie = marché de niche ( prisée des jeunes) Les bijoux pour enfants se développent (ex : marque Kidou )

22 Focus COSMETIQUES - Parfumerie/cosmétique = principal bien de consommation -Le pouvoir d achat et les habitudes de consommations locales => nombreuses marques présentes et luttent pour garder leurs parts de marché. -Le budget mensuel des Émiriennes pour l achat de produits de beauté est estimé à environ 900 USD : 600 USD pour les cosmétiques (maquillage et produits de soin) & 300 USD pour les parfums. - Marché très sensible aux nouveautés et aux packaging. - Consommateurs ont de + en + recours aux produits «naturels». Le «retour à la nature» est à la mode, et le nombre de spas s accroît.

23 Focus COSMETIQUES -suite -La France = parfums/cosmétiques (soit 55% PDM) - Les locaux ont une relation avec le parfum très importante => forte consommation de parfums importés ou de fabrication locale (à base de oudh : morceau de bois parfumé importé d Asie). - Offre importante visant les résidents & les non résidents, avec des senteurs plus ou moins fortes. -La distribution de parfums/cosmétiques aux EAU s effectue à travers plusieurs réseaux : les magasins spécialisés, les salons de beauté, les «spas», les pharmacies, les grandes surfaces, les souks et les boutiques hors taxe des aéroports des Emirats qui réalisent également un chiffre d affaires non négligeable pour les produits haut et moyen de gamme. => Le parfum fait partie intégrante de la culture locale.

24 Développement des spas - Masseuses = Thaïlandaises avec mini 5 ans d expérience - 60 % des clients sont des hommes : Britanniques, Russes et Allemands, surtout en décembre/janvier à 30 % des clients sont des locaux. - Tarif : 595 AED (110 EUR) = 90 mn - D ici 2015, Dubaï = meilleures destinations Spas du monde, avec 200 hôtels équipés des meilleurs spas disponibles - US$ 74 milliards = somme dépensée pour les produits et soins d hygiène, santé et de beauté par la région de Dubaï = > création «Dubaï Healthcare City» = large aire de soins dédiés à la santé, dont 50% = «Quartier Bien-être».

25 3 RÉGLEMENTATION Accès au marché

26 TAXATION Les EAU font partie de l OMC et du Conseil de Coopération du Golfe Taux général de 5 % sur la valeur CAF de la marchandise Autres taxes : sur les services hôteliers et de restauration : 10% à Dubaï sur les boissons alcoolisées : 30% à Dubaï & 5% à Abu Dhabi Taxe hôtelière de 10% sur la vente d alcool à Dubaï RÉGIME D IMPORTATION Toute marchandise doit être importée aux Emirats Arabes Unis par l intermédiaire d un importateur, obligatoirement une personne physique ou morale émirienne, détenteur d une licence de trading.

27 Les documents requis sont : - facture commerciale en anglais, en 4 exemplaires avec S.H., les rabais sur le prix facturé, le poids net et brut, la quantité et le numéro du produit, le prix unitaire et le prix total ; - certificat d'origine approuvé par la CCI compétente ; - la liste de colisage (pas obligatoire mais elle facilite le dédouanement); -le titre de transport ; -le certificat (phyto)sanitaire ou pour les produits transformés une attestation pour l'exportation affirmant que le produit est bon pour la consommation humaine visé par la direction du département national concerné;

28 Les documents requis -suite - un certificat halal pour les ingrédients carnés; - un certificat de non-irradiation pour certains produits (facultatif pour l Europe) Ces documents d'expédition doivent être visés par l'ambassade des émirats se trouvant dans le pays et par l'organisme national compétent en matière de commerce. Les principaux moyens de transport - Transport maritime est le 1er moyen de transport grâce aux 15 ports des EAU ( trafic = 3 milliards de containers / an ). - Fret par avion ou voie terrestre est moins important &ferroutage est inexistant

29 Réglementation «produit» La majorité des produits est libre à l importation. Les barrières non-tarifaires - Interdit d'importer des aliments irradiés - Importations d'alcool et de porc sont strictement contingentées - Produit «bœuf» - «volaille» doit avoir un certificat sanitaire du pays d'origine Accessoires de mode en textile et en cuir, lunettes de soleil, bijoux fantaisie : la mention du pays d origine est obligatoire

30 Bijouterie fine Tarification douanière : - droits de douane : 5% sur produits de luxe (taux commun aux pays du CCG) - assiette douanière : valeur CAF du produit - payable au comptant ( traite à 30 jrs pour importations régulières ) - durée du dédouanement à Dubaï : 24 à 48h (voie maritime et aérienne) Type d exportation : - admission temporaire autorisée sous caution (durée 6 mois renouvelable une fois) - groupage autorisé Spécificités : -Entrée sans droit de douane pour importation de bijoux demander autorisation et disposition par le directeur des douanes et l agent local

31 AGROALIMENTAIRE : Le dossier accompagnant la marchandise doit comprendre : - le connaissement ou LTA - la facture commerciale - la liste de colisage - le certificat phytosanitaire - un certificat d origine (EUR1 ) - le formulaire de déclaration (dédouanement) => Travailler avec un transitaire, ou un importateur (représentant) => Si nouvel aliment, bloqué jours sous-douane Mentions obligatoires sur les étiquettes : nom de la marque, nom du fabricant, ingrédients, poids, dates de production et d'expiration (mois et année), conditions de stockage, instruction d'usage, précaution d'utilisation, code bar, illustrations conformes aux moeurs du pays. Un taux unique de 5% a été instauré depuis le 01/01/2003, mais les produits exemptés sont nombreux. Il s'agit notamment de tous les produits alimentaires non transformés et des produits transitant par les zones franches et réexportés. Sauf, pour les boissons alcoolisées = 50% de DD

32 PARFUMS ET COSMETIQUES Les parfums et cosmétiques sont libres à l importation sauf les cosmétiques ou produits capillaires ayant une indication médicale et entrant dans la catégorie des «medicated cosmetics», nécessitant un enregistrement auprès du Drug Control Department du Ministère de la Santé selon le «Guideline for the registration of general sale pharmaceutical products and related companies» L importateur doit déposer un dossier auprès de la «Clinic and Community Health Section» de la Municipalité de Dubaï (voir «Cosmetic Guideline 07») Lors de l Importation, l le l dossier accompagnant la marchandise doit comprendre : - un formulaire «Product Labelling For Cosmetics» dûment complété et disponible auprès de la Municipalité - un certificat de santé (Health Certificate) - un certificat de vente libre (Free Sale Certificate) - un rapport d'analyse du pays d'origine ou Européen (Test Reports) Tous ces documents doivent être légalisés par les autorités des pays concernés.

33 Normes : Les EAU sont intégrés dans le système international de standardisation (ISO). Dans le cadre de l'union douanière entre les pays membres du conseil du Golfe, il y a une tentative d'harmonisation des exigences en matière de standards. Les moyens de paiements Tous les moyens de paiement modernes sont disponibles aux EAU mais : -> Evitez le chèque, la lettre de change, le billet à ordre, l encaissement documentaire. -> Préférez la lettre de crédit, le crédit documentaire irrévocable, le virement (swift) ou le chèque de banque. Possibilité d ouvrir un compte bancaire aux EAU sans être résident mais opérations limitées aux retraits et transferts, sans chéquier, ni carte.

34 4 - PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE- INTELLECTUELLE

35 La protection des marques commerciales est organisée aux EAU mais pour en bénéficier, la marque doit y être enregistrée via le Ministère de l Economie. La demande d enregistrement d une marque commerciale présentée par : - le propriétaire de la marque s il est résident aux EAU - ou par un cabinet d avocats autorisé à exercer dans le pays ( délais = 6 mois ). Le dépôt de marque = 10 ans avec possibilité de renouvellement Coûts : Inscription au Ministère = 6000 AED + frais d annonce officielle = 1000 AED, hors frais d avocat. Les EAU appliquent le système international de classification de la Convention de Paris et l enregistrement d une marque peut être effectué pour plusieurs catégories de produits. Chaque demande présentée à la «trademark section» comprend : - certificat d enregistrement au registre du commerce de la société PF en PF - certificat de dépôt de la marque dans son pays d origine ou ailleurs (INPI)

36 La contrefaçon Les EAU et surtout Dubaï sont un lieu de transit important de produits contrefaits, en provenance notamment de Chine et du Proche-Orient (Liban et Syrie). La plupart des secteurs des biens de consommation sont touchés. La lutte contre la contrefaçon enregistre des progrès limités car les procédures sont complexes : -> Les démarches administratives et la compétence juridictionnelle varient d un Emirat à l autre. -> L autorité compétente est celle du lieu de l infraction. Or les petits Emirats du Nord n ont ni les moyens, ni la volonté de lutter contre la contrefaçon. -> Enfin, les droits d enregistrement des marques restent parmi les plus chers au monde, dissuadant les sociétés de se protéger (marques-produits). A Abu Dhabi, les produits contrefaits sont visibles à Hamdan Centre et à Dubaï dans le quartier de Karama et au Souk Nais.

37 5 - PROMOTION & PUBLICITE

38 Pour vendre des produits de luxe, il faut intégrer la codification et la hiérarchisation de la culture. En communication, les EAU sont ouverts même si la censure existe. Important impact de la télévision sur la population. Pas de site Internet féminin pertinent véhiculant l image des marques de luxe Développement du réseau des panneaux d affichage Magazines en arabe, anglais ou russe sont de bons supports de communication Le bouche à oreille reste très important. Lors des relations publiques et des événements en général, il est difficile d attirer les locaux. Mais la présence d un cheikh, influence l attitude des acheteurs. Pour être en adéquation avec la culture locale, il est intéressant d organiser des événements spécifiquement dédiés aux femmes.

39 Aux EAU, le secteur de la communication est détenu par les Libanais. Préconisations marketing : Pour réussir aux EAU, les marques doivent avoir une stratégie efficace. Le marché étant de + en + concurrentiel, les marques doivent être visibles et se distinguer de celles des concurrents. => importants investissements, de nombreuses marques choisissent de s implanter dans tous les nouveaux grands centres commerciaux. «Dubai Shopping Festival» : chaque année, un mois de soldes en janvier. Événement incontournable qui attire 4 millions de visiteurs. Les marques de luxe ne font pas de remises mais elles bénéficient du passage généré par l événement et organisent des actions commerciales (défilés, cocktails ) pour communiquer et attirer la clientèle.

40 6 - CIRCUITS D IMPORTATION

41 -Toute activité commerciale aux EAU, nécessite impérativement de s appuyer sur un sponsor, même si son rôle peut être limité. - Recourir à l un des grands acteurs du luxe est primordial pour toute nouvelle marque => meilleure visibilité. Groupe CHALHOUB = leader incontesté du luxe aux EAU. - Tous les acteurs souhaitent élargir leurs portefeuilles de marques (Chalhoub, Al Tayer, Al Fahim Enterprises, Bin Hendi)

42 Canal de distribution Fournisseur polynésien «Importateur émiratis» ou «Sponsor» ayant Licence de Trading Ex : Chaloub, Al Tayer ( luxe ) Agent commercial par émirat Grossistes/Distributeurs Ex : Grande surface Détaillant Ex : magasins spécialisés, franchises,

43 Distribuer un produit Nombreuses méthodes de vente aux EAU : La vente directe est très peu répandue La commercialisation de ses produits par l'intermédiaire d'un agent commercial local est courant mais il est recommandé de choisir des distributeurs ou agents commerciaux différents dans chaque émirat. L import-export de produits agroalimentaires sont confiées aux 5-6 sociétés spécialisées dans ce domaine. Et les gros distributeurs alimentaires importent directement et deviennent distributeur-grossiste pour d'autres structures plus modestes. Dubaï est utilisé comme hub régional par les sociétés pour y stocker leurs marchandises avant de les réexporter vers d'autres marchés (Inde ou Iran). L'usage de la franchise a connu une expansion formidable. => Obligation d avoir un partenaire local pour exercer des activités aux Emirats Arabes Unis.

44 Le marché distribution est répartis entre : 1 - les supermarchés concentrent 49,2% des ventes 2 - la vente de gros réalise 28,3% des parts de marché 3 - les centres commerciaux avec 6% 4 - les foires et salons avec 1,5% 5 - les magasins spécialisés avec 0,2%. Les investisseurs étrangers n ont pas le droit de détenir plus de 49 % du capital d une entreprise locale (sauf cas particulier des zones franches). Un sponsor Un sponsor = un Émirien ou une société de droit local qui prête son nom à un investisseur étranger lui permettant de s implanter aux EAU et d y conduire ses activités. Le sponsor a un rôle plus ou moins actif, il perçoit soit un pourcentage du CA, soit une rémunération au forfait. Pour les marques, le recours à un sponsor ne permet pas la maîtrise totale de leur distribution puisqu elles ne peuvent pas posséder leurs propres boutiques.

45 Les réseaux r de distribution 1 - Les importateurs/distributeurs représentent de nombreuses marques et certains possèdent des structures de vente au détail (magasins spécialisés, boutiques) 2 - Les boutiques spécialisées, franchises 3 - Les magasins multi-produits et multi-marques, épicerie, pharmacie 4 - Les grandes surfaces qui vendent des produits de «mass market» 5 - Les Duty-Free qui ont fait la renommée de Dubaï (3ème plus grand duty-free au monde en chiffre d affaires) 6 - Les souks : circuit traditionnel pour les produits bas de gamme

46 Distribution de parfums et de produits cosmétiques aux EAU s effectue à travers plusieurs réseaux : les magasins spécialisés, les pharmacies, les salons de beauté, les «spas», les grandes surfaces, les Duty Free et les souks. Distribution de la Bijouterie-Joaillerie : - magasin spécialisé de marque, en franchise ou en propre (bijoux haut de gamme) - magasin multi-produits et multi-marques (bijoux de fantaisie) - duty free des aéroports (zone franche hors taxe) - hypermarchés (bijoux bas de gamme) - souks ( bijoux bas de gamme )

47 Les marges * On estime les marges à l importation à 50% (y compris les droits de douane de 5%). * Les marges de distribution tournent autour de 42% à 50%. * Le prix détaillant, à l exception des marques internationales, est toujours fixé par le distributeur.

48 Les «ventes palais» Les Émirs et leurs familles font appel aux maisons de luxe. Ils ne se déplacent pas en boutique mais demandent plutôt aux marques de proposer une sélection d articles, livrés au palais pour choisir confortablement. Ces familles sont très exigeantes et recherchent l unicité notamment en faisant réaliser des articles sur mesure. Les ventes palais sont non négligeables, le plus dur étant de trouver une technique pour pénétrer ce milieu. Le relationnel est primordial.

49 Implantation commerciale Les principales formes d implantation pour une société étrangère sont : 1 Constituer un BUREAU DE REPRESENTATION Avantages : éviter à l investisseur étranger le déboursement de frais importants (sans capital social) mais nécessité de choisir un Service Agent Local (Sponsor); le Sponsor ne peut intervenir dans le management et les affaires du bureau, il ne supporte d ailleurs aucune responsabilité dans ce sens. Les activités d un bureau de représentations sont : - la promotion commerciale des produits/services de la société mère étrangère, - la conduite d opérations marketing et publicitaires - le suivi des commandes L inconvénient de cette option est que le bureau de représentation ne peut entreprendre aucun acte commercial, ni facturer les clients directement ou encaisser des factures. C est le rôle de la société mère. Ce n est qu une ramification et ne constitue pas une entité juridique distincte.

50 2 Constituer une société commerciale «LLC» Limited Liability Company Possibilité d entreprendre toutes les opérations commerciales aux EAU mais obligation d avoir un partenaire local qui doit détenir 51% du capital social ( AED à Dubaï et AED pour les autres émirats ). => Un projet de loi est en cours pour augmenter la participation financière de la société étrangère dans le capital social afin de permettre à la société étrangère s implantant d être majoritaire. 3- Zone franche Cette forme d implantation n a d intérêt que pour les sociétés déjà bien implantées aux EAU et si celle-ci souhaite se développer sur la région. La société étrangère implantée en zone franche pourra vendre ses produits à tous les autres pays limitrophes et au-delà mais pas directement aux Emirats.

51 Pourquoi choisir les Emirats Arabes Unis Les points forts 1 - L'absence de fiscalité directe sur les sociétés ( mis à part pour le secteur pétrolier, bancaire et les assurances) et sur les personnes 2 - l'absence de contrôle de changes ou de toute contrainte en matière de rapatriement des capitaux 3 - un secteur bancaire solide et rentable et des règlements favorables aux investissements étrangers Les points faibles Il existe des freins juridiques à l'investissement étranger. - l'interdiction (hors zone franche) de détenir plus de 49% du capital d'une entreprise locale pour un investisseur étranger constitue une entrave importante. - l'obligation de recourir à un agent de service local pour les succursales et les bureaux de représentation des sociétés étrangères représente une limite. Voir fiche «1001 raisons de s implanter à Dubaï»

52 7 LA BONNE PRATIQUE DES RELATIONS D AFFAIRES

53 Définir une approche commerciale : - Exportation directe de vos produits auprès de vos clients - Exportation à travers un distributeur ou agent commercial - Implantation commerciale : Zone franche où implantation locale (bureau de représentation ou société commerciale) Faire une première approche du marché en : Se renseignant sur les potentialités et limites du Marché Enquêtant sur les concurrents locaux et mondiaux Vérifiant l adéquation de ses produits au marché local, régional Prennant garde aux spécificités réglementaires du pays Evaluant et ciblant les Ressources humaines dédiées au projet -> Arabe langue officielle, anglais langue des affaires -> Adaptabilité à un environnement multiculturel (170 nationalités aux EAU)

54 Conseils sur la négociation commerciale aux EAU Les émiriens sont très tolérants envers les occidentaux. Montrez que leurs us & coutumes vous intéressent, sera porteur Inspirées par les coutumes orientales, les relations d affaires s uniformisent et s internationalisent. Les émiriens sont très peu présents dans le secteur privé, vos interlocuteurs seront généralement d origine étrangère (Indiens, Libanais, Syriens ). La plupart des entretiens se font en anglais. Soyez très ponctuel, ne soyez pas pressé. Comprendre l état d esprit de votre interlocuteur : respect, confiance Comprendre les codes de négociation : Ex : marchandage, facture proforma

55 Adopter les rituels : Respect est le mot clé pour les Arabes -Être ponctuels, réactifs mais patients - Passer du temps en discussion, échanger des politesses est très important et sera toujours très apprécié - Accepter l invitation à visiter les différents établissements de votre hôte. - Parler de vous-même, de votre famille, de votre pays, des affaires en général avant d aborder l objet de votre visite. - Discuter de politique ou de religion est autorisé, mais PAS de critiques. - Si vous êtes invité pour un déjeuner ou un dîner, il est de coutume de laisser votre hôte arabe régler la note. Il sera très apprécié que vous fassiez la même chose quand vous le recevrez en France.

56 Adopter les rituels suite - Si vous apportez un cadeau, normalement, il n est pas ouvert quand vous l offrez. - Attention à vos gestes : -> Montrer un comportement affectif en public ne se fait pas. On doit se conduire de façon réservée -> Serrer la main, embrasser sur les joues une femme Arabe peut être considéré comme une injure pour son mari ou sa famille -> Complimenter votre hôte ou associé sur la beauté de sa femme, soeur ou fille n est PAS un compliment - Prendre en compte les : week-end décalés, Ramadan, Saison. Dans le monde arabe, il n existe pas de séparation entre VOUS en tant que personne et l entreprise que vous représentez.

Le marché des cosmétiques aux Émirats-arabes. arabes-unis

Le marché des cosmétiques aux Émirats-arabes. arabes-unis Le marché des cosmétiques aux Émirats-arabes arabes-unis Service du commerce extérieur 2010 ANALYSE DU MARCHE Parfumerie/cosmétique = principal bien de consommation Le pouvoir d achat et les habitudes

Plus en détail

Global Standards, Local Values, Outstanding Performance. Présenté par: Jalal JIHAZI

Global Standards, Local Values, Outstanding Performance. Présenté par: Jalal JIHAZI Global Standards, Local Values, Outstanding Performance Présenté par: Jalal JIHAZI AGENDA Présentation des Emirats Arabes Unis (E.A.U). L économie des Emirats. Présentation des secteurs d activités. Opportunités

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

Le marché du luxe en Russie SOMMAIRE AVERTISSEMENT... 3 SYNTHESE... 9 1. PRESENTATION DE LA FEDERATION DE RUSSIE... 17

Le marché du luxe en Russie SOMMAIRE AVERTISSEMENT... 3 SYNTHESE... 9 1. PRESENTATION DE LA FEDERATION DE RUSSIE... 17 5 Le marché du luxe en Russie SOMMAIRE AVERTISSEMENT... 3 SYNTHESE... 9 1. PRESENTATION DE LA FEDERATION DE RUSSIE... 17 2. LE MARCHE DES PRODUITS DE LUXE... 21 2.1 Contexte du marché du luxe... 21 2.2

Plus en détail

Comprendre le Maroc 13

Comprendre le Maroc 13 Préface.......................................................................... 5 Comprendre le Maroc 13 Repères essentiels........................................................ 15 Territoire et ressources....................................................

Plus en détail

TP 3 : LA SELECTION DES MARCHES ETRANGERS ET LES MODES DE DISTRIBUTION A L ETRANGER

TP 3 : LA SELECTION DES MARCHES ETRANGERS ET LES MODES DE DISTRIBUTION A L ETRANGER GACO S TP : LA SELECTION DES MARCHES ETRANGERS ET LES MODES DE DISTRIBUTION A L ETRANGER Cas n : SELECTION DES MARCHES CIBLES : AQUALUX / Pour appréhender ces marchés, les critères généraux et spécifiques

Plus en détail

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création.

CRÉATION PARIS CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE PARIS La lettre d information des métiers de l artisanat parisien de création. Christian LE LANN, Président de la Chambre de métiers et de l artisanat de Paris, les membres élus, Fabrice JUGNET, Secrétaire général, directeur des services et l ensemble du personnel vous souhaitent

Plus en détail

Le marché du luxe aux Emirats Arabes Unis SOMMAIRE AVERTISSEMENT... 3 SYNTHESE... 9 1. PRESENTATION DES EMIRATS ARABES UNIS... 17

Le marché du luxe aux Emirats Arabes Unis SOMMAIRE AVERTISSEMENT... 3 SYNTHESE... 9 1. PRESENTATION DES EMIRATS ARABES UNIS... 17 5 Le marché du luxe aux Emirats Arabes Unis SOMMAIRE AVERTISSEMENT... 3 SYNTHESE... 9 1. PRESENTATION DES EMIRATS ARABES UNIS... 17 2. LE MARCHE DES PRODUITS DE LUXE... 21 2.1 Contexte du marché du luxe...

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

Comprendre Macao 13. Données et tendances de l économie... 27

Comprendre Macao 13. Données et tendances de l économie... 27 Sommaire Préface.......................................................................... 5 Remerciements.............................................................. 7 Comprendre Macao 13 Repères essentiels........................................................

Plus en détail

Environnement des affaires et fiscalité aux EAU. Virginie Deutsch Conseil juridique (Abu Dhabi Dubaï) Colloque Classe Export Paris 20 Octobre 2015

Environnement des affaires et fiscalité aux EAU. Virginie Deutsch Conseil juridique (Abu Dhabi Dubaï) Colloque Classe Export Paris 20 Octobre 2015 Environnement des affaires et fiscalité aux EAU Virginie Deutsch Conseil juridique (Abu Dhabi Dubaï) Colloque Classe Export Paris 20 Octobre 2015 1/ Communautés et territoires juridiques Dubaï : Au centre

Plus en détail

DIAGNOSTIC EXPORT. Mode d emploi. 17 février 2011

DIAGNOSTIC EXPORT. Mode d emploi. 17 février 2011 DIAGNOSTIC EXPORT Mode d emploi 17 février 2011 I.Introduction 1. 1. Les avantages de l export 2. 2. Les défis de l export 3. 3. Qu est ce qu un «Diagnostic Export»? II. Analyse de l entreprise 1. 1. Une

Plus en détail

L export, c est pour tous : les outils pour conquérir de nouveaux marchés. Mondial Spa 16 Mars 2014

L export, c est pour tous : les outils pour conquérir de nouveaux marchés. Mondial Spa 16 Mars 2014 L export, c est pour tous : les outils pour conquérir de nouveaux marchés Mondial Spa 16 Mars 2014 Plan de la présentation L Accompagnement UBIFRANCE La boîte à outils de l export Les grandes tendances

Plus en détail

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être Le concept Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être 1 Séduction, Evasion et Performance sont réunis dans un cadre haut de gamme pour accueillir aussi bien les femmes

Plus en détail

Création du modèle Tanga en 1979, 9 collections par an. - Cahque produit Aubade est crée, recherché et fabriqué sur le sol francais

Création du modèle Tanga en 1979, 9 collections par an. - Cahque produit Aubade est crée, recherché et fabriqué sur le sol francais I) Diagnostic Stratégique a) Diagnostic Interne Diagnostique interne : Les Points forts : Politique innovatrice : 1 er a osé les couleurs, le concept des parrures coordonées, Création du modèle Tanga en

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION DES PROJETS AU COMITE DE SELECTION

DOSSIER DE PRESENTATION DES PROJETS AU COMITE DE SELECTION DOSSIER DE PRESENTATION DES PROJETS AU COMITE DE SELECTION I. PRESENTATION DU OU DES PORTEURS DE PROJET ETAT CIVIL Nom : Prénom...:. Adresse :. Code postal :. Date de naissance : Nationalité : Commune

Plus en détail

RENCONTRES ACHETEURS Mission Luxe Liban Beyrouth 21 22 février 2012

RENCONTRES ACHETEURS Mission Luxe Liban Beyrouth 21 22 février 2012 RENCONTRES ACHETEURS Mission Luxe Liban Beyrouth 21 22 février 2012 Après le succès rencontré par l opération Luxe en 2011, la Mission Economique de Beyrouth Ubifrance, vous propose de découvrir ou redécouvrir

Plus en détail

Comprendre l Ouzbékistan 15

Comprendre l Ouzbékistan 15 Préface.......................................................................... 7 Comprendre l Ouzbékistan 15 Repères essentiels........................................................ 17 Chiffres clés

Plus en détail

Cosmétiques? Société Française des Antioxydants. Comment Lancer et Développer une Gamme de Produits. Nouveau Programme de Formation

Cosmétiques? Société Française des Antioxydants. Comment Lancer et Développer une Gamme de Produits. Nouveau Programme de Formation Société Française des Antioxydants Comment Lancer et Développer une Gamme de Produits Cosmétiques? Nouveau Programme de Formation Jeudi 12 Mars 2015, Paris www.sfa-site.com 2 eme Formation Comment Lancer

Plus en détail

Créer une société aux Emirats Arabes

Créer une société aux Emirats Arabes Créer une société aux Emirats Arabes Qui sommes-nous? 4 Notre équipe est composée de professionnels du droit et de la comptabilité qui sont à votre service pour assurer le succès de vos activités professionnelles

Plus en détail

VOTRE RÉSEAU INTERNATIONAL

VOTRE RÉSEAU INTERNATIONAL VOTRE RÉSEAU INTERNATIONAL Simay SOYLU Directrice du bureau d Istanbul BIENVENUE DANS VOS BUREAUX D AFFAIRE EN TURQUIE Sommaire Sommaire 1 - ERAI partenaire d EXPANSION QUÉBEC... 3 2 Présentation ERAI

Plus en détail

Introduction Exporter est un enjeu majeur pour l entreprise 3. 2. Des raisons stratégiques poussant à l internationalisation...4

Introduction Exporter est un enjeu majeur pour l entreprise 3. 2. Des raisons stratégiques poussant à l internationalisation...4 Table des matières Introduction Exporter est un enjeu majeur pour l entreprise 3 1. Des raisons environnementales poussant à l internationalisation des activités...3 2. Des raisons stratégiques poussant

Plus en détail

La Réunion au World Future Energy Summit 2016

La Réunion au World Future Energy Summit 2016 La Réunion au World Future Energy Summit 2016 Le sommet mondial des energies renouvelables Du 18 au 21 Janvier 2016 Abu Dhabi - Emirats Arabes Unis Rencontre mondiale des énergies de demain, le World Future

Plus en détail

Le niveau de vie des chinois ne cesse d augmenter. La classe moyenne compte aujourd hui entre 300 à 400 millions de consommateurs.

Le niveau de vie des chinois ne cesse d augmenter. La classe moyenne compte aujourd hui entre 300 à 400 millions de consommateurs. Le niveau de vie des chinois ne cesse d augmenter. La classe moyenne compte aujourd hui entre 300 à 400 millions de consommateurs. Bien manger est une des priorités des ménages chinois. Pour chaque catégorie

Plus en détail

Carte Visa Affaires RBC Banque Royale. Un outil plus performant pour faire des affaires

Carte Visa Affaires RBC Banque Royale. Un outil plus performant pour faire des affaires Carte Visa Affaires RBC Banque Royale Un outil plus performant pour faire des affaires Une gestion des dépenses simplifiée Nous sommes heureux de vous présenter la carte Visa Affaires RBC Banque Royale

Plus en détail

IMPORTEURS - EXPORTATEURS

IMPORTEURS - EXPORTATEURS Août 2013 IMPORTEURS - EXPORTATEURS Service Etudes CCI Indre Importateurs - Exportateurs Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE Page LES OPERATEURS DU COMMERCE INTERNATIONAL

Plus en détail

LES DEGUSTATIONS PROFESSIONNELLES SOPEXA

LES DEGUSTATIONS PROFESSIONNELLES SOPEXA DOSSIER DE PRESENTATION The French Wines Trade Show SAO PAULO ET BELO HORIZONTE DU 2 AU 4 OCTOBRE 2012 VOUS CHERCHEZ DE NOUVEAUX DEBOUCHES AU BRESIL? LES DEGUSTATIONS PROFESSIONNELLES SOPEXA C est quoi?

Plus en détail

Programme détaillé BTS COMMERCE INTERNATIONAL. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS COMMERCE INTERNATIONAL. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT Programme détaillé Objectifs de la formation Les métiers Le Technicien supérieur en Commerce international à référentiel commun européen contribue au développement international durable de l entreprise

Plus en détail

ENQUETE : COMMERÇANTS ET FRAIS BANCAIRES

ENQUETE : COMMERÇANTS ET FRAIS BANCAIRES ENQUETE : COMMERÇANTS ET FRAIS BANCAIRES Introduction Qu est ce qu une Commission Interbancaire de Paiement (CIP)? Lorsqu une transaction est réglée par carte bancaire de paiement, la banque du consommateur

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

DOSSIER DE PARTENARIAT

DOSSIER DE PARTENARIAT DOSSIER DE PARTENARIAT 6ème Édition 20 & 21 octobre 2011 Bordeaux Palais de la Bourse Relations avec les partenaires Nathalie Coiquaud / Frédérique Roux Tel : 05 57 19 19 57 - mail : infos@empreintes.com

Plus en détail

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 PRESENTATION Le groupe ALTIOS International Une société leader dans le conseil et le développement opérationnel

Plus en détail

Partie I L Allemagne

Partie I L Allemagne Partie I L Allemagne Avant-propos L Allemagne est le premier partenaire économique de la France, le plus grand marché de consommateurs en Europe et, selon la banque mondiale, c est le pays qui est actuellement

Plus en détail

dossier de franchise

dossier de franchise dossier de franchise CigaMania.com - Spécialiste de la cigarette électronique CigaMania.com est une boutique de vente en ligne de cigarettes électroniques destinée à un large public de vapoteurs. Grâce

Plus en détail

Dossier d inscription Collectif Franche-Comté

Dossier d inscription Collectif Franche-Comté SALON FOOD AND HOTEL ASIA 2016 Du 12 au 15 avril - Singapour Dossier d inscription Collectif Franche-Comté SALON PROFESSIONNEL INTERNATIONAL DE LA RESTAURATION ET DE L HOTELLERIE BULLETIN D INSCRIPTION

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

LE MARCHE CHINOIS LA BOURGOGNE : 2 ÈME DESTINATION FRANÇAISE POUR LA CLIENTÈLE CHINOISE

LE MARCHE CHINOIS LA BOURGOGNE : 2 ÈME DESTINATION FRANÇAISE POUR LA CLIENTÈLE CHINOISE LE MARCHE CHINOIS LA BOURGOGNE : 2 ÈME DESTINATION FRANÇAISE POUR LA CLIENTÈLE CHINOISE Sommaire L ESSENTIEL CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES DES VOYAGES COMPORTEMENT DE LA CLIENTÈLE CHINOISE EN BOURGOGNE STYLE

Plus en détail

Generali Espace Lux. Au service de la structuration de votre patrimoine

Generali Espace Lux. Au service de la structuration de votre patrimoine Generali Espace Lux Au service de la structuration de votre patrimoine Vous recherchez des solutions pour optimiser la structuration de votre patrimoine ou vous accompagner dans votre mobilité? Generali

Plus en détail

Foire aux questions (FAQ)

Foire aux questions (FAQ) Règlement (CE) n 924/2009 concernant les paiements transfrontaliers dans la Communauté (Règlement concernant l égalité des frais pour les paiements nationaux et transfrontaliers) Foire aux questions (FAQ)

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION DOSSIER D INSCRIPTION SRI LANKA, Colombo Mission de prospection DU 30 MARS AU 3 AVRIL 2015 [ Contact ] CGPME Rhône-Apes 55 rue Sergent Michel Berthet 69009 LYON Tel : 04 72 53 74 74 Sandy Argoud 06 04

Plus en détail

Phase 3 : Les solutions adéquates à votre démarche entrepreneuriale

Phase 3 : Les solutions adéquates à votre démarche entrepreneuriale Phase 3 : Les solutions adéquates à votre démarche entrepreneuriale Une fois que vous avez défini les besoins de votre clientèle, il faut que vous sachiez répondre aux solutions convaincantes en adéquation

Plus en détail

Compétences à la carte, en fonction de l activité et de l organisation de l entreprise :

Compétences à la carte, en fonction de l activité et de l organisation de l entreprise : FICHE MÉTIER CHEF D ENTERPRISE Il définit et pilote l activité de l entreprise sur le plan technique, économique, commercial et financier. Il manage le personnel de l entreprise. En fonction de la taille

Plus en détail

Bijouterie 2012-2013

Bijouterie 2012-2013 Bijouterie 2012-2013 Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession 6 1. Définition...6 2. Accès à la profession...6 3. Typologie des intervenants...7 Analyse économique 9 1. Principales données économiques

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS H O R L O G E R I E - B I J O U T E R I E - J O A I L L E R I E F É V R I E R 2 0 1 4

CHIFFRES CLÉS H O R L O G E R I E - B I J O U T E R I E - J O A I L L E R I E F É V R I E R 2 0 1 4 CHIFFRES CLÉS H O R L O G E R I E - B I J O U T E R I E - J O A I L L E R I E DOSSIER DE PRESSE F É V R I E R 2 0 1 4 Reproduction interdite à des fins commerciales sauf accord exprès du Comité Francéclat.

Plus en détail

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR Date Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcomconseil.com SOMMAIRE SOMMAIRE...2 LE PORTEUR...4 L IDEE DE DEPART...5 L ETUDE DE MARCHE...6 Le marché et son environnement...6

Plus en détail

Cosmétiques? Programme et Compte-Rendu. Comment Lancer et Développer une Gamme de. 2 ème Formation Interactive et Personnalisée

Cosmétiques? Programme et Compte-Rendu. Comment Lancer et Développer une Gamme de. 2 ème Formation Interactive et Personnalisée Société Française des Antioxydants 2 ème Formation Interactive et Personnalisée Comment Lancer et Développer une Gamme de Cosmétiques? Mercredi 20 Novembre 2013, Paris Programme et Compte-Rendu 1 ère Formation

Plus en détail

Sommaire. 03 Introduction. 03 Quelles sont les Entreprises ciblées? 03 Quel est le champ d application du programme?

Sommaire. 03 Introduction. 03 Quelles sont les Entreprises ciblées? 03 Quel est le champ d application du programme? 1 Sommaire 03 Introduction 03 Quelles sont les Entreprises ciblées? 03 Quel est le champ d application du programme? 04 Quelles sont les actions éligibles? 04 Quelles sont les modalités de financement

Plus en détail

comptabilité Toute notre gratitude à Myriam Hamadi Gérante de L INSTITUT ESPACE BEAUTÉ 13, rue Saint Hippolyte 25200 Montbéliard

comptabilité Toute notre gratitude à Myriam Hamadi Gérante de L INSTITUT ESPACE BEAUTÉ 13, rue Saint Hippolyte 25200 Montbéliard BREVET PROFESSIONNEL ESTHÉTIQUE PARFUMERIE BEAUTÉ comptabilité D UN INSTITUT DE BEAUTÉ Didier Meyer - Enseignant en comptabilité gestion - CFA municipal Belfort (90) Hervé Meyer - Enseignant en comptabilité

Plus en détail

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité distributeur des solutions FICHE TECHNIQUE Module : Gestion des achats Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition Le titulaire de la mention complémentaire Organisateur de réceptions

Plus en détail

Développez votre business en Chine

Développez votre business en Chine Développez votre business en Chine Mission Export Produits agroalimentaires Champagne Biens de consommation Shanghai et province du Sichuan Du 10 au 17 novembre 2015 La Chine : 1 er marché mondial des

Plus en détail

Fiche Pratique. Agents Distributeurs. Différences, avantages, et inconvénients. Dominique Tai, Browne Jacobson LLP

Fiche Pratique. Agents Distributeurs. Différences, avantages, et inconvénients. Dominique Tai, Browne Jacobson LLP Fiche Pratique Agents Distributeurs Différences, avantages, et inconvénients Dominique Tai, Dominique Tai est Chargée de Clientèle Française et dirige le groupe français du cabinet d avocats. Dominique

Plus en détail

MOOBLES Groupe CIOA - Le Nobel Avenue de l Université 83 160 La Valette-du-Var (France) Tel : 04 94 14 12 40 Fax : 04 94 14 12 41

MOOBLES Groupe CIOA - Le Nobel Avenue de l Université 83 160 La Valette-du-Var (France) Tel : 04 94 14 12 40 Fax : 04 94 14 12 41 Notre objectif : Diminuer vos prix d achats Accédez au commerce international et devenez plus compétitifs Comment? L'analyse du marché du meuble en 2007 montre que les grandes enseignes se partagent le

Plus en détail

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection La prospection est une activité indispensable pour développer le nombre de clients, mais aussi pour contrecarrer la perte de clients actuels. Elle coûte

Plus en détail

1 Portage Salarial p 3. 2 Procédure p 4. 3 Contrat de travail p 5. 4 Complémentaire santé individuelle p 5. 5 Frais professionnels p 5.

1 Portage Salarial p 3. 2 Procédure p 4. 3 Contrat de travail p 5. 4 Complémentaire santé individuelle p 5. 5 Frais professionnels p 5. 1 Portage Salarial p 3 2 Procédure p 4 3 Contrat de travail p 5 4 Complémentaire santé individuelle p 5 5 Frais professionnels p 5 6 Extranet p 6 7 Responsabilité civile professionnelle p 6 8 Garantie

Plus en détail

Le marché touristique et clientèles d Asie du Sud-Est Vannes, 1 octobre 2015

Le marché touristique et clientèles d Asie du Sud-Est Vannes, 1 octobre 2015 Le marché touristique et clientèles d Asie du Sud-Est Vannes, 1 octobre 2015 1. ASEAN: Une zone en puissance 2 En terme de PIB par habitant, la Thaïlande et la Malaisie surpassent déjà la Chine PIB PAR

Plus en détail

FrankiNorte Bordeaux Salon Atlantique Français de la Franchise & Affaires

FrankiNorte Bordeaux Salon Atlantique Français de la Franchise & Affaires FrankiNorte Bordeaux Salon Atlantique Français de la Franchise & Affaires FrankiNorte Bordeaux FRANKINORTE présente avec son partenaire français FRANCE CONSULTING et en collaboration avec la Chambre de

Plus en détail

VOTRE MANDAT DE GESTION

VOTRE MANDAT DE GESTION VOTRE MANDAT DE GESTION PRÉSENTATION DU MANDAT DE GESTION La souscription au capital d une PME offre 2 avantages fiscaux : / Une réduction d ISF à hauteur de 50% dans la limite de 45 000 Le souscripteur

Plus en détail

LE CARNET ATA Le passeport pour vos marchandises

LE CARNET ATA Le passeport pour vos marchandises LE CARNET ATA Le passeport pour vos marchandises Demandes via www.eata.be Fédération des Chambres de Commerce belges Avenue Louise 500 1050 Bruxelles Tél.: 02/209.05.50 Fax: 02/209.05.68 E mail: info@belgianchambers.be

Plus en détail

Dispositifs Médicaux. Programme et Compte-Rendu. 1 ère Formation Interactive et Personnalisée. Comment Lancer et Développer une Gamme de

Dispositifs Médicaux. Programme et Compte-Rendu. 1 ère Formation Interactive et Personnalisée. Comment Lancer et Développer une Gamme de Société Française des Antioxydants 1 ère Formation Interactive et Personnalisée Comment Lancer et Développer une Gamme de Dispositifs Médicaux Jeudi 28 Novembre 2013, Paris Mercredi 4 Décembre 2013, Paris

Plus en détail

Dopez votre développement par l'international!

Dopez votre développement par l'international! Dopez votre développement par l'international! 2 avril 2015 Franck CHAULVET 1 Qui suis-je? Background Méthodologie suivie pendant cette session Situations concrètes opérationnelles 2 Objectifs de cette

Plus en détail

INTERWINE. Pavillon France. 15-17 novembre 2015

INTERWINE. Pavillon France. 15-17 novembre 2015 W W W. C C I F C. O R G J O B. C C I F C. O R G INTERWINE 15 e édition China International Wine & Spirits Exhibition (Canton) Import and Export Canton Fair Complex Pavillon France CHAMBRE DE COMMERCE ET

Plus en détail

Programme détaillé BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES. Objectifs de la formation. Les métiers. Durée des études DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES. Objectifs de la formation. Les métiers. Durée des études DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le BTS Management des unités commerciales a pour perspective de vous permettre de prendre la responsabilité de tout ou partie d une unité commerciale. Une unité commerciale est

Plus en détail

Salon de partenariat Tuniso Camerounais - Sénégalais

Salon de partenariat Tuniso Camerounais - Sénégalais Le Réseau des Experts Consultants Africains pour le Développement Economique Organise La première édition du Salon de partenariat Tuniso Camerounais - Sénégalais 27 30 septembre 2015 à Dakar (SENEGAL)

Plus en détail

Module 5 - Transparents

Module 5 - Transparents Module 5 - Transparents Qu est-ce que le marketing? Les cinq principes de base du marketing 87 Activités de marketing (PRIX) 89 Concept de marketing 90 Le marketing mix (quatre principes). 91 Marketing

Plus en détail

CONSITUTION D UNE SOCIETE AU CAMBODGE

CONSITUTION D UNE SOCIETE AU CAMBODGE CONSITUTION D UNE SOCIETE AU CAMBODGE 1 REGIME JURIDIQUE Le régime juridique des sociétés au Cambodge résulte d une circulaire du Ministère du Commerce. Différents types de sociétés Le droit des sociétés

Plus en détail

Performance Compte Étranger

Performance Compte Étranger Performance Compte Étranger Développement à l'international V L accompagnement personnalisé pour l ouverture d un compte bancaire à l étranger www.entreprises.societegenerale.fr Performance Compte Étranger

Plus en détail

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation Thésaurus de l offre de formation Champs sémantiques Listes annexes Des types de certifications/diplômes/titres Des pays Des logiciels Des publics Des mots-outils Correspondances Formacode Formacode Présentation

Plus en détail

Corrigé - Les Laboratoires Cattier

Corrigé - Les Laboratoires Cattier CIE4DME Session 2009 Brevet de Technicien Supérieur COMMERCE INTERNATIONAL à référentiel commun européen U41 Analyse diagnostique des marchés étrangers Corrigé - Les Laboratoires Cattier PARTIE I : L ÉTUDE

Plus en détail

LES PARTICULARITÉS DE LA COOPÉRATIVE DE SOLIDARITÉ

LES PARTICULARITÉS DE LA COOPÉRATIVE DE SOLIDARITÉ Vous envisagez de vous lancer en affaires sous la formule «Coopérative»? Une coopérative est une personne morale regroupant des personnes ou sociétés qui ont des besoins économiques, sociaux ou culturels

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT Valorisez vos produits agroalimentaires avec la marque collective «So Goût» portée par le Réseau Gesat 1 Sommaire Pourquoi avoir créé la marque «So Goût»? Quels sont les

Plus en détail

Aide au développement sur le Marché Américain CHAMBRE DE METIERS DES HAUTS DE SEINE / ALTIOS INTERNATIONAL

Aide au développement sur le Marché Américain CHAMBRE DE METIERS DES HAUTS DE SEINE / ALTIOS INTERNATIONAL Aide au développement sur le Marché Américain CHAMBRE DE METIERS DES HAUTS DE SEINE / ALTIOS INTERNATIONAL Comment assurer le développement de vos activités aux Etats-Unis? Vous pouvez développer vos activités

Plus en détail

Un seul compte pour votre retraite. M a n u v i e u n

Un seul compte pour votre retraite. M a n u v i e u n Un seul compte pour votre retraite M a n u v i e u n Avant de prendre leur retraite, la plupart des Canadiens prennent les mesures qui s imposent pour se garantir un revenu mensuel stable. Ils peuvent

Plus en détail

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Prospective des dispositifs médicauxm : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Dominique Carlac h - Directrice Générale D&C LYON 19 Bd Deruelle 69 003 Lyon Tél :

Plus en détail

Bienvenue chez Banque Nationale Réseau des correspondants

Bienvenue chez Banque Nationale Réseau des correspondants Bienvenue chez Banque Nationale Réseau des correspondants Pour atteindre vos objectifs financiers, vous devez pouvoir compter sur un partenaire fiable pour la gestion de votre patrimoine. Et, à ce titre,

Plus en détail

Comment s associer avec un partenaire du Sud

Comment s associer avec un partenaire du Sud Comment s associer avec un partenaire du Sud FCM 15/11/12 1 DLO / POLE COMEX Les Etapes du Processus La Relation Commerciale Comment vais-je m implanter? Croissance organique/interne Croissance externe

Plus en détail

Une image cohérente avec sa production

Une image cohérente avec sa production Une image cohérente avec sa production Une image de marque peut être définie comme une représentation que se donne une entreprise vis-à-vis du public, de ses produits et de ses marques commerciales. Il

Plus en détail

SOMMAIRE 1 INTRODUCTION : LE MARCHE MONDIAL DES PRODUITS DE BEAUTE...11

SOMMAIRE 1 INTRODUCTION : LE MARCHE MONDIAL DES PRODUITS DE BEAUTE...11 Page 7 SOMMAIRE 1 INTRODUCTION : LE MARCHE MONDIAL DES PRODUITS DE BEAUTE...11 1.1 UN MARCHÉ EN CROISSANCE FORTE ET REGULIÈRE, TIRÉ PAR LES PAYS ÉMERGENTS. 11 1.2 LES PRINCIPALES TENDANCES DU MARCHÉ...

Plus en détail

CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION»

CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION» CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION» SESSION 2002 EPREUVE PORTANT SUR LES TECHNIQUES DE GESTION ET COMPORTANT DES ASPECTS PEDAGOGIQUES DOMAINE : économie et gestion commerciale Durée

Plus en détail

Réunion d information séjour aux Etats-Unis Visa Assurance. Centre des Amériques

Réunion d information séjour aux Etats-Unis Visa Assurance. Centre des Amériques Réunion d information séjour aux Etats-Unis Visa Assurance Centre des Amériques Les types de visa Deux types de Visa: J1(échange/stage) et F1(étudiant) À chacun des visas correspond un formulaire: DS-2019/DS-7002

Plus en détail

Russie Visa Touristique

Russie Visa Touristique Cher voyageur, Merci d avoir fait appel à Visa First pour obtenir votre visa. Voici votre Pack de demande de visa qui contient : Les informations sur les documents que vous devez fournir pour obtenir votre

Plus en détail

Le financement de l ESS par la BPI en France

Le financement de l ESS par la BPI en France 1 Le financement de l ESS par la BPI en France Encourager un moteur du développement urbain local Cette fiche utile se propose de revenir sur l importance de l Economie Sociale et Solidaire pour les territoires

Plus en détail

Solutions de développement export

Solutions de développement export Solutions de développement export UN DIRECTEUR EXPORT, UN PARTENAIRE EN CHINE Contexte: Face à un contexte conjoncturel morose dans le marché vini-viticole français, une pression constante des négociants

Plus en détail

HRS a présenté une étude complète sur l hôtellerie et le tourisme d affaires à l occasion du salon IFTM Top Resa!

HRS a présenté une étude complète sur l hôtellerie et le tourisme d affaires à l occasion du salon IFTM Top Resa! COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 27 septembre 2013 HRS a présenté une étude complète sur l hôtellerie et le tourisme d affaires à l occasion du salon IFTM Top Resa! HRS, leader mondial de la réservation

Plus en détail

ENTREPRISES D APPUI AUX

ENTREPRISES D APPUI AUX D APPUI AUX ENTREPRISES La Chambre de Commerce et d'industrie Franco- Australienne (FACCI) propose des solutions et services d appui sur mesure afin d accompagner efficacement les PME dans leur projet

Plus en détail

la THAILANDE Visa Touriste et Affaire

la THAILANDE Visa Touriste et Affaire Cher voyageur, Merci d avoir fait appel à Visa First pour obtenir votre visa. Voici votre Pack de demande de visa qui contient : Les informations sur les documents que vous devez fournir pour obtenir votre

Plus en détail

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Attaché commercial commercial marketing www.cpnef.

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Attaché commercial commercial marketing www.cpnef. production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Attaché commercial commercial marketing www.cpnef.info CQP validé par la CPNE de la branche «Production d eaux embouteillées,

Plus en détail

04/05/2014. L étude de marché

04/05/2014. L étude de marché L étude de marché Définition l étude de marché est un travail de collecte et d analyse d informations ayant pour but d identifier les caractéristiques d un marché. (Environnement, offre, demande, ) Son

Plus en détail

D O S S I E R D E P R E S S E

D O S S I E R D E P R E S S E D O S S I E R D E P R E S S E Masculin.com, le site de l homme nouveau Masculin.com est un e-magazine gratuit consacré aux hommes. Nous déclinons le concept très porteur des journaux féminins, en créant

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

CMC MARKETS UK PLC CMC MARKETS CANADA INC. Document d information sur la relation. Decembre 2014

CMC MARKETS UK PLC CMC MARKETS CANADA INC. Document d information sur la relation. Decembre 2014 CMC MARKETS UK PLC et CMC MARKETS CANADA INC. Document d information sur la relation Decembre 2014 Société immatriculée en Angleterre sous le numéro 02448409 Société autorisée et réglementée par la Financial

Plus en détail

MARQUE PARC NATUREL REGIONAL

MARQUE PARC NATUREL REGIONAL MARQUE PARC NATUREL REGIONAL La présente fiche traite du cas concret du PNR du Morvan. C est un exemple méthodologique transférable à d autres territoires pour l éligibilité du processus de marquage «Parc

Plus en détail

CRÉDIT PROSPECTION INTERNATIONAL. Le financement de votre prospection à l international

CRÉDIT PROSPECTION INTERNATIONAL. Le financement de votre prospection à l international ENTREPRISES COMMERCE INTERNATIONAL CRÉDIT PROSPECTION INTERNATIONAL Le financement de votre prospection à l international CRÉDIT PROSPECTION INTERNATIONAL UNE ENTREPRISE, POUR DÉVELOPPER SON ACTIVITÉ À

Plus en détail

Programme détaillé BTS NEGOCIATION ET RELATION CLIENT. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS NEGOCIATION ET RELATION CLIENT. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur de Négociation et Relation Client est un diplôme national de l enseignement supérieur qui s inscrit dans un contexte de mutation des métiers

Plus en détail

Étude du portefeuille de crédit des

Étude du portefeuille de crédit des Étude du portefeuille de crédit des caisses du réseau ANACAPH PROJET : «RENFORCEMENT DU RESEAU DE L ANACAPH DANS L ACCOMPAGNEMENT DU CREDIT ORIENTE VERS LES MPE» Mai 2009 Dorlus Jackson MBA, Comptable

Plus en détail

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone.

Plan d affaires. Nom de l'entreprise. Nom du promoteur. par. Fait en collaboration avec le. Adresse complète. No de téléphone. Nom de l'entreprise par Nom du promoteur Fait en collaboration avec le Adresse complète No de téléphone No de télécopie Courriel Site Internet Date SOMMAIRE EXÉCUTIF Description de l entreprise (ou du

Plus en détail

communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association

communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association communication Votre vitrine web avec Axofi Communication Présentation de votre vitrine web accèssible sur le site de l association ,, Véritable partenaire du commerce de proximité, nous vous accompagnons

Plus en détail

Recruter et animer un réseau d agents commerciaux dans l Union Européenne Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département

Recruter et animer un réseau d agents commerciaux dans l Union Européenne Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Recruter et animer un réseau d agents commerciaux dans l Union Européenne Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Développement International de la Chambre de Commerce et d Industrie

Plus en détail

LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS

LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS LA CATÉGORIE DE SOCIÉTÉ DESJARDINS LAISSEZ VOTRE VIE GUIDER VOS CHOIX, PAS L IMPÔT Parce que la vie vous réserve encore bien des surprises, votre situation personnelle sera appelée à changer au fil du

Plus en détail

Réunion d information séjour aux Etats-Unis Visa Assurance. Centre des Amériques

Réunion d information séjour aux Etats-Unis Visa Assurance. Centre des Amériques Réunion d information séjour aux Etats-Unis Visa Assurance Centre des Amériques Les types de visa Deux types de Visa: J1(échange/stage) et F1(étudiant) À chacun des visas correspond un formulaire: DS-2019/DS-7002

Plus en détail