Techniques nouvelles de diagnostic et de traitement des alarmes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Techniques nouvelles de diagnostic et de traitement des alarmes"

Transcription

1 TRAITEMENT DES ALARMES en commande des procédés Problématiques et enjeux de la gestion des alarmes Une approche du standard ANSI/ISA-18.2 Conférencier : Nicolas LE NY ISA France past president et president EVERDYN Standards Certification Education & Training Auteur de la présentation : Michel CHANDEVAU Senior Member ISA, ISA France Leader Techniques nouvelles de diagnostic et de traitement des alarmes Publishing Conferences & Exhibits Techniques nouvelles de diagnostic et de traitement des alarmes Paris 21 Juin 2011 Marseille 19 mai 2011

2 La conduite automatique des procédés: maîtrise de la performance des systèmes de commande et des systèmes d alarmes des unités Unité de raffinage Une salle de contrôle

3 Problématiques de la gestion des alarmes en commande des procédés The iceberg of alarm management (B. Hollifield /PAS ) ( Doc ISA Books) Gestion des alarmes: réflexions d experts «Alarm management is a long journey. not a destination!!» Todd Stauffer Exida/ISA 18 Committee «Alarm management :STOP DESIGNING FOR FAILURE» E.Habibi& B.Hollifield/ ISA /Intech Nov «Our plant operators need HELP» Dr J. Alford /PhD Intech/ISA/2009

4 Nécessité d un système d alarmes et d un standard d alarmes en commande des procédés industriels Importance des enjeux : techniques, économiques (pertes financières), environnementaux et sécuritaires (accidents/pertes humaines ), l opérateur étant l intervenant ultime et déterminant. Utilisation d une automatisation intégrée des procédés (SNCC, SCADA, PLC, PC Industriels) aux fonctionnalités multiples: régulation, optimisation, supervision:surveillance avec gestion des alarmes (SNCC/SIS ) (Alarmes procédé/alarmes Sécurité) Flexibilité des systèmes de commande et d alarmes : facilite la multiplication des alarmes (Configuration /programmation aisée) et aussi la multiplication des problèmes! La solution : Adopter une méthodologie avec des «critères» de rationalisation (via un standard d alarmes) par rapport aux «besoins» (Analyse procédé/hazop/lopa) et spécifications des alarmes requises (ASRS). Evaluer ce qui peut être fait et ce qui doit être fait sur les alarmes

5 Accidents catastrophes / explosions en raffinerie (Milford Haven (UK)- Texas City(USA)- Buncefield (UK) Conséquences d une conduite d unités défectueuse (sûreté) 42% des accidents ont pour origine le Facteur Humain (NIST*) La mauvaise exploitation des systèmes d alarmes est une cause principale mais les erreurs de conception et de réalisation peuvent les favoriser ( Excès d Alarmes interfaces HIM mal définis )

6 Enjeux financiers : pertes financières aux USA (doc ASM)

7 Systèmes de contrôle commande et systèmes d alarmes : architecture des systèmes

8 Objectifs d un système de commande et d alarmes en conduite des procédés ASSURER LA MAÎTRISE DYNAMIQUE DES PROCEDES Comment? Utilisation des fonctionnalités des systèmes de commande et d alarmes (SNCC, SCADA, PLCs, PC industriels) hiérarchisées et parfaitement adaptées : REGULATION des variables soumises à consignes (régulation PID classique, régulation avancée à base de modèles (algorithmes de commande prédictive) (Cas de commandes multi entrées multi sorties / MIMO), OPTIMISATION des objectifs de production (qualité, rendement, énergie ) avec prise en compte des contraintes (critères spécifiques), SUPERVISION du procédé, SURVEILLANCE (monitoring) des variables contrôlées, observées (indicateurs de performance ) dans les limites attribuées (avec signaux d Alerte / Alarmes) en cas de dérives, dépassement des seuils, vitesse d évolution excessive, dysfonctionnements/ anomalies, incidents liés au matériel ou au procédé (outils d analyse statistique / Six Sigma..) affectant la production ou la sécurité. AIDE à la DECISION (pour les opérateurs)/diagnostics (à partir de modèles / études R. ISERMAN / PATTON, méthodes internes ou externes de diagnostics (détection de défauts, FDI (Fault Détection & Isolation ).) ou autres stratégies (estimateurs, SPC, MSPC,réseaux neuronaux, logique floue, concept de platitude). Analyse d alarmes (DMAIC -ECW ). Aide à la maintenance.

9 Objectifs des alarmes en commande de procédés : Alerter, informer, guider Les systèmes d alarmes constituent, avec la «réponse» des opérateurs, une 1 ère barrière de prévention /protection pour maintenir en sécurité une unité ou un procédé. Un système d alarmes «bien conçu» (Interface HIM /DCS performant) avec filtrage dynamique (alarmes intelligentes, conditionnelles ) évitant les alarmes de nuisance (phénomènes d avalanche) associé à l action «avisée» et «responsable» de/ des opérateurs permettra : De maintenir le procédé (l unité) dans une zone d opération «sûre». De corriger des situations pouvant devenir potentiellement dangereuses. D identifier les écarts par rapport aux conditions d opération désirée (consignes), limites /seuils pouvant conduire à une situation à risques (critique),à l arrêt des unités de production ou à une dégradation de la qualité des produits (perte financière.) D appréhender plus facilement des conditions de «procédés complexes» pouvant conduire à des situations dangereuses (amélioration du facteur de risques ( RRF) : Diagnostics /aides à l opération/décision)

10 Zones de fonctionnement du procédé en boucle fermée (régulation) ou boucle ouverte (action manuelle ) D après Bill Hollifield / ISA Member /PAS (Ref «Alarm Management for Process Control»)

11 Barrières de protection (Prévention-Protection) Réduction des risques (Analyses LOPA / SIL ) Les alarmes en prévention En commande de procédés Réduction des risques concept ALARP & facteur RRF Doc ISA /T.Stauffer

12 Principes fondamentaux des alarmes Les préceptes Chaque alarme doit ALERTER, INFORMER, GUIDER l opérateur. Toute alarme doit être utile et édifiante pour l opérateur(priorités indiquées). Chaque alarme doit obtenir une réponse spécifique (aucun doute ne doit exister sur la (les) causes /éléments initiateurs. Le temps de traitement des alarmes doit être «réaliste» pour que l opérateur puisse apporter en toute circonstance la meilleure réponse possible (Influence du facteur humain (PFD ) et du temps de réponse). Nota: Pour une maitrise optimale du procédé le traitement des alarmes doit être géré par l opération (Concept OOAM /Operations owned alarm management) ISA/ Intech Sept 2008 «Sergeant at Alarm». «Humans :The Last Interlock» (By Dick Hill (ARC / 2009) «Human factors & Alarm Management in Control Room» (Dr Craig Harvey Université de Louisiane - USA).»

13 Modes de traitement des alarmes (rôle de l opérateur dans la gestion d alarmes) Actions du système (régulation) et action manuelle de l opérateur Traitement d alarmes (3 phases) (détection,diagnostic, application solution) Doc B.Hollifield/PAS

14 Temps de réponse de l opérateur (influence facteur Humain/ PFD ) Temps de réponse de l opérateur et temps réponse procédé Temps de réponse aux alarmes (Standard ANSI/ISA 18-2 )

15 Finalité d un standard d alarmes Le standard ISA-18.2 Assurer un fonctionnement optimal des Alarmes (sans nuisances) Permettre une évaluation quantitative de leur performance. Un standard d alarmes permet de définir, à travers une méthodologie, des objectifs à atteindre, des moyens à mettre en œuvre pour les réaliser, comment les appliquer et comment vérifier qu ils sont performants. Les 3 phases : Analyse, réalisation, vérification sont inclus dans un modèle de «cycle de vie» s appliquant aux systèmes de sécurité (SIS) en sécurité fonctionnelle et aux systèmes d alarmes. Il implique un certain formalisme (normalisation) utilisant des critères axés sur la performance (mesurée/estimée ) se traduisant, dans le cadre d un standard d alarmes, par: Une philosophie «explicite» sur les alarmes et sur les modalités d applications. Une rationalisation sur la mise en œuvre des alarmes selon une méthodologie stricte, avec prise en compte d indicateurs clés (KPI)(Taux moyen d alarmes, pourcentage du temps en «overload», pourcentage d alarmes HS, de nuisances...) L application d un tel standard axé sur la performance constitue un apport significatif à la sûreté de fonctionnement des procédés pilotés (Réduction des fausses alarmes, filtrage, suppression de phénomènes d avalanche) facilitant et sécurisant ainsi la tâche de conduite des opérateurs.

16 Guides et recommandations en matière d alarmes (Best practices ) Doc : TIPS Users/ Conference Houston 2008

17 Guides, recommandations, standards : ce que les documents doivent traiter Qu est ce qu une alarme (définitions ) Etablissement d une rationalisation Priorités des alarmes Masquage des alarmes et règles de suppression Exigences du pilotage du système d alarmes Gestion des modifications Exigences en matière d Audit: Voir : Abnormal Situation Management Consortium) EEMUA (Engineering Equipments Material Users) HSE (Health Safety Executive)

18 Performance des systèmes d alarmes (comparatif Guide EEMUA & Eléments Industriels) Comparatif Quantitatif des alarmes INTECH/Sep 2005 Keeping peace /R. Tanner Temps de réponse limites selon criticité des alarmes Doc ISA / Todd Stauffer

19 Gestion des alarmes par l opérateur Les limites du possible? Quantification/limites des alarmes Evolution des alarmes Doc Intech (Sept 2009) (Doc B. Hollifield (PAS) / 2010)

20 Le modèle de cycle de vie des alarmes Doc NOVA Chemicals /Honeywell Rapport TD0009

21 Le standard ANSI/ISA Historique 1955 : création d un comité ISA (Instrument alarm interlocks) 1965 : ISA RP 18-1 Spécifications & guides pour annonciateurs d alarmes 1979 : Standard ISA Annunciator Sequences and Specifications (Révisé en 2004) 2003 : Lancement des travaux sur le standard ISA-18.2 développé au sein du comité ISA SP18 (devenu ISA 18) (Management of alarm systems in the Process Industries ) 2009 (17 avril ) : Standard ISA18-2 adopté par le comité ISA (23 Juin) : Approbation par l ANSI du Standard ANSI/ISA18.2 qui devient l ANSI/ISA Nota: le comité ISA18 comprend 7 groupes de travail (WG)

22 Le comité ISA18 : les sept groupe de travail Le 1er groupe est chargé de la révision du standard ISA18.1 Les 6 autres groupes (WG) élaborent des rapports techniques (TR) dans les domaines d alarmes suivants: WG1 ( Alarm Philosophy) WG2 ( Alarm Identification & rationalisation ) WG 3 ( Basic alarm system ) WG4 (Enhanced/Advanced alarm methods ) WG5 ( Monitoring, assessment & audit ) WG 6 ( Alarm design for batch & discrete process )

23 Le standard ANSI/ISA-18.2 : à qui est destiné le standard? Le standard ANSI/ISA est destiné aux personnes et aux organisations qui : Fabriquent et mettent en œuvre des systèmes d alarmes embarqués. Développent ou implémentent des logiciels associés Conçoivent ou installent des systèmes d alarmes Exploitent ou maintiennent des systèmes d alarmes Effectuent des audits ou évaluent la performance des systèmes d alarmes.

24 Le standard ANSI/ ISA-18.2 Caractéristiques du Standard Le Standard ANSI/ISA-18.2 comprend 2 parties : Une Introduction au standard (Clauses 1 à 5 ) Une partie principale (Clauses 6 à 18) présentant les exigences normatives ou des recommandations. Le Standard ANSI/ISA-18.2 fournit un cadre normatif pour la conception, l implémentation, le suivi du fonctionnement du système d alarmes, la finalité étant de s assurer de sa performance ( indicateurs KPI). Il s appuie sur une philosophie qui explicite les objectifs et les moyens pour les atteindre, avec des définitions (terminologie) relatives aux alarmes.

25 Caractéristiques du standard ISA-18.2 (suite) Il constitue un guide permettant d éviter, de prévenir et d éliminer les problèmes les plus courants rencontrés dans la gestion des alarmes. Il fournit une méthodologie pour mesurer, analyser, et évaluer les performances d un système d alarmes (Rapports techniques/tr). Il est organisé autour d un modèle de cycle de vie de la gestion des alarmes, similaire dans son principe au modèle du cycle de vie du standard ANSI/ISA-84 / IEC relatif à la sécurité fonctionnelle ( Safety Instrumented Systems/SIS ) (Approche holistique)

26 Modèle du cycle de vie d un système de gestion des alarmes - Organisation fonctionnelle

27 Le standard ANSI/ISA-18.2 Etude des différentes étapes du cycle de vie Le cycle de vie comprend 10 étapes : à chaque étape codes correspondent des exigences et des recommandations. 1- Philosophie : définitions des alarmes (terminologie) (Rôle, responsabilités, priorités, supervision, évolution et tests ) 2- Identification: détermination des alarmes nécessaires (*). 3- Rationalisation: vérification que les alarmes identifiées (2) répondent bien à la philosophie (1) ( relation avec SIL/ISA-84). 4 - Conception détaillée : création d alarmes ( de base, avancées; conception HIM selon l étape 3 ( relation spécifique SIL/ ISA 84 ). 5- Mise en œuvre : construction,essai, formation et mise en service opérationnelle du systèmes d alarmes. 6- Exploitation : dès que le système est opérationnel. (*) : Voir analyse de risques/hazop/lop /liens avec modèle cycle de vie du standard ISA-84 /(SIS)

28 Etapes du cycle de vie des alarmes Standard ANSI/ ISA 18-2 (suite ) 7- Maintenance: opération nécessaire au maintien des conditions opérationnelles du système d alarmes. 8- Supervision et évaluation: études et analyses pour vérifier que le systèmes d alarmes répond bien aux objectifs fixés. 9- Gestion des modifications (MOC): gestion de l évolution du système d alarmes. 10- Audit : contrôle périodique du système d alarmes afin de s assurer qu il est toujours opérationnel. Nota: les étapes s enchainent, chaque fin d étape constitue l entrée de l étape suivante.

29 Liens entre Standards IEC 61511/ANSI/ISA-84 et ANSI/ISA-18.2 Les standards sur la sécurité fonctionnelle (IEC 61508/EC ANSI/ ISA-84 ) et le standard d alarmes ISA-18.2 utilisent le concept de modèle de cycle de vie pour la conception, la mise en œuvre, l évaluation et la modification d Alarmes(MOC) tout particulièrement pour les alarmes de sécurité (Automates de sécurité : SIS), Les modèles de cycle de vie doivent être rapprochés et cohérents, les sorties de l un (SIS) étant les entrées de l autre (Systèmes d Alarmes). Les alarmes de sécurité sont traitées par les SIS et non par le système de commande (alarmes procédé) Rappel : Les alarmes constituent une 1 ère barrière de prévention/protection dans un concept SIL (Safety Integrated Level) (étude préliminaire des risques: Méthodes HAZOP, LOPA,PHA ) Les alarmes doivent être établies à partir des PID des unités (Process Instrumentation Diagrams) et des ASRS (Alarm Safety Requirement Spécifications) et du document MAD (Master Alarm Database )

30 Rapprochement entre les cycles de vie des standard ISA-84 (IEC 61511) et ISA-18.2

31 Apport du standard ANSI/ ISA-18.2 au traitement des Alarmes Types d Alarmes concernées Alarmes de nuisances Alarmes répétitives (Chattering & fleeting alarms) Alarmes persistantes (standing/stale alarms) Alarmes sans réponse Alarmes avec une mauvaise priorité Alarmes redondantes Alarmes de type flooding (avalanche d alarmes) Nota: Se référer au white paper «Application du Standard ISA 18-2 au Système Delta V Emerson»

32 Indicateurs de performance (KPI) Comparatif Metrics EEMUA/ISA-18.2 Standard ANSI/ ISA-18.2 Guide EEMUA 191

33 Traitement des alarmes par l opérateur et états des alarmes selon Standard ANSI/18-2 Diagramme de transitions ( Etat des alarmes: Normal, Ack, Unack Indication des seuils d alarmes selon les priorités du procédé Doc (ISA 18-2 )

34 Etats des alarmes selon leur priorité représentation sur Console Ecran Présentation des alarmes sur Console écran Indication des états des alarmes selon Standard ANSI/ISA 18-2

35 Le standard ANSI/ISA-18.2 Une démarche assurance qualité L utilisation du standard d alarmes ANSI/ ISA-18.2 reposant sur un modèle cycle de vie des alarmes s inscrit dans une démarche Assurance Qualité (ISO 9001). Les guides (EEMUA...) établis dans une perspective de performance (production / sécurité ), ont introduit des éléments de mesures ( metrics / benchmarks ) quantifiant la performance de la gestion d alarmes (indicateurs KPI ciblés) influençant directement la conduite des procédés (établissement de critères/limites :taux moyen, maxi d alarmes /h/op, etc. Le standard ISA 18-2 a repris dans les grandes lignes certains Indicateurs du Guide EEMUA 191. «On ne peut évaluer et améliorer la performance que si on peut la mesurer» «If you cannot measure it, you cannot improve it» (Lord Kelvin)

36 Apport du Standard ANSI/ISA-18.2 à la conduite des procédés Un système d alarmes performant permet: Un contrôle du procédé (régulation), au plus près des points de consignes (optimisation ). Une réduction des arrêts d unités imprévues (déclenchements/trips) en assurant une sûreté optimale du fonctionnement des unités. Une mauvaise gestion d alarmes affecte la performance des opérateurs, leur rend la tâche de conduite plus difficile au niveau de la détection, du diagnostic et de la réponse qu ils pourraient apporter (temps de réponse allongés, risques de confusion et d erreurs)(influence du PFD de l opérateur selon conditions) L application du standard ISA 18-2 permet d éliminer et de prévenir des problèmes d alarmes. Il est probable qu il soit adopté comme une norme du standard IEC (comme l ISA 84 /IEC61508 et IEC 61511)

37 Guides/recommandations (Best Practices ) et Standard ISA-18.2 (différences conceptuelles) Guides (Best Practices) OSHA (USA) ASM Consortium HSE(UK EEMUA 191 NAMUR. Strictes formulations de recommandations sur ce qu il convient de faire pour obtenir une gestion d alarmes performante Standard ANSI/ISA-18.2 Le standard ISA-18.2 offre des solutions «explicites»: exigences & recommandations pour éliminer les alarmes à problèmes indique comment réaliser une gestion performante à partir du modèle du cycle de vie des alarmes. Est cohérent avec le modèle de sécurité fonctionnelle (SIS)

38 Systèmes d alarmes et standard ISA-18.2 Conclusions La performance en matière d alarmes et de systèmes d alarmes est une longue «quête» toujours perfectible (retours d expériences ) (symbolique de l iceberg ) Les progrès technologiques sont indispensables à l optimisation des systèmes de commande et d alarmes (aspect matériel, logiciel, HMI inclus) (amélioration de l exploitation des unités de production : Rentabilité/sécurité /aides aux Diagnostics) L impact du facteur humain (rôle «clé» de l opérateur dans la conduite des procédés ), restera toujours «essentiel», mettant en exergue l importance : de la Formation des opérateurs du respect des Procédures de l application stricte des règles issues des Guides et Standard ISA 18.2 des vérifications sur la bonne adéquation entre ce qui a été réalisé et ce qui était prévu ( PID/ SIF )au niveau des alarmes de sécurité et des alarmes de procédé ( relations BCPS/DCS/ SIS via les documents ASRS & du MAD Master Alarm Database ). Tout programme renforçant ces actions ne peut qu améliorer la sûreté de fonctionnement des Installations (Réduction de manière significative des risques de dysfonctionnements et d erreurs humaines) et accroitre les gains de productivité. «Poor performance costs money in lost production & plant damage & weakens a very important line of defense against hazards to people» (ML Bansby & J.Jenkinson )» Merci de votre attention

Les standards et la prise en compte des COTS : comment se concilient l utilisation des COTS et les normes actuelles?

Les standards et la prise en compte des COTS : comment se concilient l utilisation des COTS et les normes actuelles? Les standards et la prise en compte des COTS : comment se concilient l utilisation des COTS et les normes actuelles? L I S EDF Electricité de France technicatome THOMSON-CSF Marie-Hélène Durand Aerospatiable

Plus en détail

Sûreté de fonctionnement. Cyber-sécurité et sécurité informatique Similitudes d approche avec la sécurité fonctionnelle

Sûreté de fonctionnement. Cyber-sécurité et sécurité informatique Similitudes d approche avec la sécurité fonctionnelle Sûreté de fonctionnement Cyber-sécurité et sécurité informatique Similitudes d approche avec la sécurité fonctionnelle Sommaire Evolution des réseaux industriels et conséquences Modèle de prévention selon

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

1.1. Qu est ce qu un audit?... 17

1.1. Qu est ce qu un audit?... 17 Table des matières chapitre 1 Le concept d audit 17 1.1. Qu est ce qu un audit?... 17 1.1.1. Principe général... 17 1.1.2. Historique... 19 1.1.3. Définitions des termes particuliers utilisés en audit...

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

SENSIBILISATION A LA SECURITE MACHINES

SENSIBILISATION A LA SECURITE MACHINES SENSIBILISATION A LA SECURITE MACHINES NOUVELLE DIRECTIVE et NOUVELLES NORMES EUROPEENNES Applicables fin 2009. Guide d interprétation et d application (produits celduc relais) celduc 2009 1 DIRECTIVES

Plus en détail

LES SOLUTIONS MEGA POUR LA GOUVERNANCE, RISQUES ET CONFORMITÉ (GRC)

LES SOLUTIONS MEGA POUR LA GOUVERNANCE, RISQUES ET CONFORMITÉ (GRC) LES SOLUTIONS MEGA POUR LA GOUVERNANCE, RISQUES ET CONFORMITÉ (GRC) Donnez à votre comité de direction une visibilité à 360, en temps réel, du cadre de Gouvernance d Entreprise REGULATORY COMPLIANCE Rc

Plus en détail

Programme de formation " ITIL Foundation "

Programme de formation  ITIL Foundation Programme de formation " ITIL Foundation " CONTEXTE Les «Référentiels» font partie des nombreux instruments de gestion et de pilotage qui doivent se trouver dans la «boite à outils» d une DSI ; ils ont

Plus en détail

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires)

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires) PROBLEMATIQUE - L APPROCHE JADE Telecom L exploitation de réseaux de télécommunications implique pour les entreprises la prise en compte de différents points importants : La mise en place de personnel

Plus en détail

INTRODUCTION AU MANAGEMENT QUALITE

INTRODUCTION AU MANAGEMENT QUALITE INTRODUCTION AU MANAGEMENT QUALITE 1 Sommaire 1 Historique, 2 Établissement des normes, 3 Qu est ce que les normes ISO 9000? 4 Objectifs de la norme ISO 9000, 5 Situation d utilisation de la norme, 6 Schéma

Plus en détail

Projet Industriel Identification des contraintes DO 178C en implémentant l approche «Model Based Testing» avec l aide de l outil MaTeLo

Projet Industriel Identification des contraintes DO 178C en implémentant l approche «Model Based Testing» avec l aide de l outil MaTeLo Projet Industriel Identification des contraintes DO 178C en implémentant l approche «Model Based Testing» avec l aide de l outil MaTeLo Encadrement : Mihaela BARREAU Anthony FAUCOGNEY René Christian TUYISHIME

Plus en détail

Yphise optimise en Coût Valeur Risque l informatique d entreprise

Yphise optimise en Coût Valeur Risque l informatique d entreprise Gérer le risque opérationnel ORM - Operational Risk Management Juin 2008 Xavier Flez yphise@yphise.com Propriété Yphise GM Gouvernance PR Projets IS Systèmes d Information SO Service Management 1 Le risque

Plus en détail

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS Une collaboration entre homme et machine LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS 2 A PROPOS Les hommes

Plus en détail

Comment assurer la conformité des systèmes informatiques avec les référentiels et normes en vigueur

Comment assurer la conformité des systèmes informatiques avec les référentiels et normes en vigueur Comment assurer la conformité des systèmes informatiques avec les référentiels et normes en vigueur Quels outils mettre en œuvre pour garantir une sécurité informatique maximale et conforme aux exigences

Plus en détail

L intégration des Facteurs Humains dans la conception des systèmes à risques

L intégration des Facteurs Humains dans la conception des systèmes à risques L intégration des Facteurs Humains dans la conception des systèmes à risques H. GUILLERMAIN Sûreté de fonctionnement des systèmes informatiques complexes ouverts CNRS - Réseau Thématique Pluridisciplinaire

Plus en détail

Mise en place d un Système de Management Environnemental sur la base de la Norme ISO 14001. SARRAMAGNAN Viviane

Mise en place d un Système de Management Environnemental sur la base de la Norme ISO 14001. SARRAMAGNAN Viviane Mise en place d un Système de Management Environnemental sur la base de la Norme ISO 14001 SARRAMAGNAN Viviane Master II Économie et Gestion de l Environnement Année universitaire 2008/2009 Sommaire Présentation

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

RENCONTRE DE L UNIVERSITÉ LEAN 6 SIGMA DU 3 AVRIL 2014. http://www.universite-lean6sigma.com

RENCONTRE DE L UNIVERSITÉ LEAN 6 SIGMA DU 3 AVRIL 2014. http://www.universite-lean6sigma.com RENCONTRE DE L UNIVERSITÉ LEAN 6 SIGMA DU 3 AVRIL 2014 http://www.universite-lean6sigma.com 1 L OBJET DE L UNIVERSITÉ : Promouvoir les démarches d amélioration des performances Lean et Six Sigma, Valider

Plus en détail

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref Services professionnels CONSEIL STRATÉGIQUE En bref La bonne information, au bon moment, au bon endroit par l arrimage des technologies appropriées et des meilleures pratiques. Des solutions modernes adaptées

Plus en détail

SNCC SCADA MES Vecteurs d intégration

SNCC SCADA MES Vecteurs d intégration SNCC SCADA MES Vecteurs d intégration Paris, le 6 juin 2013 Improving your execution systems Parcours Personnel 30 années d expérience en informatique industrielle ABSY (1983-1988 : constructeur SNCC)

Plus en détail

P s a sep e o p r o t S e S r e vi v ce c s Fabrice Dubost

P s a sep e o p r o t S e S r e vi v ce c s Fabrice Dubost Passeport Services Fabrice Dubost 2.6 Gestion des Mises en Production ITIL, Soutien des services Entreprise, Clients et Utilisateurs Outil de Supervision Dysfonctionnements Questions / Renseignements Incidents

Plus en détail

HACCP Évolutions réglementaires et normatives

HACCP Évolutions réglementaires et normatives MADRPM / CEPR Rabat 30 octobre 2007 HACCP Évolutions réglementaires et normatives Une logique de maîtrise But : maîtrise de la sécurité sanitaire des aliments Système HACCP : «Analyse des dangers, points

Plus en détail

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010 Livre Blanc Optimiser la gestion et le pilotage des opérations Août 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com Web : http://www.nqicorp.com

Plus en détail

Méthodes de réduction de la charge cognitive des opérateurs

Méthodes de réduction de la charge cognitive des opérateurs Méthodes de réduction de la charge cognitive des opérateurs Eric POUPRY Directeur Marchés, Wonderware France Laurent BOURROUILHOU Directeur, UReason France 2011 Wonderware France. All Rights Reserved.

Plus en détail

Formations Management

Formations Management Formations Management MANAGEMENT ET COMMUNICATION Ecole du Management : Cycle Animateur d équipe Ecole du Management : Cycle Maîtrise Ecole du Management : Cycle Coordinateur Technique Animateur (trice)

Plus en détail

Technologie de sécurité. La haute fiabilité des technologies SNCC de Yokogawa

Technologie de sécurité. La haute fiabilité des technologies SNCC de Yokogawa Technologie de sécurité La haute fiabilité des technologies SNCC de Yokogawa Les systèmes CENTUM CS et CENTUM CS3000 sont sur le marché depuis plus de 10 ans et sont utilisés avec succès sur de nombreuses

Plus en détail

Qualité-Sécurité-Environnement

Qualité-Sécurité-Environnement AUDITEUR INTERNE QUALITE INTRODUCTION ET RAPPELS L AUDIT - Qualité, assurance qualité, management qualité - Norme ISO 9001 v2008 - Norme ISO 19011 relatives à l audit des systèmes qualité - Définition,

Plus en détail

Management de la qualité Audit qualité interne Norme iso 9000 9001 Construction d une démarche qualité par l analyse de processus

Management de la qualité Audit qualité interne Norme iso 9000 9001 Construction d une démarche qualité par l analyse de processus C A T A L O G U E F O R M A T I O N S 2014 Management de la qualité Audit qualité interne Norme iso 9000 9001 Construction d une démarche qualité par l analyse de processus Méthodes prévention AMDEC (Analyse

Plus en détail

ITIL et SLAs La qualité de service nous concerne tous!

ITIL et SLAs La qualité de service nous concerne tous! + Le 9 Avril 2013 ITIL et SLAs La qualité de service nous concerne tous! + Introduction Intervenants Yannick Goubet: Responsable Commercial GSX Solutions Yann Baudic: Technical Account Manager GSX Solutions

Plus en détail

Le management environnemental

Le management environnemental Le management environnemental L application de la norme Iso14001 USTV Cambrai, année 2008-09 Management environnemental Iso 14001 n 1 Le management environnemental La norme Iso 14001 Ce qu elle est / n

Plus en détail

Démarche d amélioration par l automatisation : le chemin le plus court pour des processus productifs, conformes et constants

Démarche d amélioration par l automatisation : le chemin le plus court pour des processus productifs, conformes et constants Démarche d amélioration par l automatisation : le chemin le plus court pour des processus productifs, conformes et constants Déjeuner conférence 12 Mai 2011 Bienvenue Alpha Diallo 514.712.9025 alpha@tmqgroup.com

Plus en détail

Contrôlez et améliorez vos performances Solutions Software GEA. engineering for a better world. GEA Food Solutions

Contrôlez et améliorez vos performances Solutions Software GEA. engineering for a better world. GEA Food Solutions Contrôlez et améliorez vos performances Solutions Software GEA engineering for a better world GEA Food Solutions Mesurer, ça compte! Plus vous en savez sur les mesures de vos paramètres de process, plus

Plus en détail

LEAN SIX SIGMA Au service de l excellence opérationnelle

LEAN SIX SIGMA Au service de l excellence opérationnelle LEAN SIX SIGMA Au service de l excellence opérationnelle enjeux Comment accroître la qualité de vos services tout en maîtrisant vos coûts? Equinox Consulting vous accompagne aussi bien dans la définition

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité CQP Inter-branches Technicien de la Qualité Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification OBSERVATOIRE DES INDUSTRIES CHIMIQUES Désignation du métier ou des composantes du métier

Plus en détail

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001 SARL Capital de 24 000 Siret 350 521 316 00025 NAF 741G créée en 1989 1bis rue Marcel PAUL - 91742 MASSY Cedex Adresse postale : 6 rue SORET 91600 Savigny sur Orge Tél : 33 (0)1 69 44 20 33 Fax : 33 (0)826

Plus en détail

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001-

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Forum QHSE - QUALITE Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Laurent GUINAUDY OC2 Consultants Atelier ISO 9001 1 Présentation du Cabinet OC2 Consultants Cabinet créé en 1996 Zone d

Plus en détail

Chef de projet ou expert systèmes informatiques, réseaux et télécommunications

Chef de projet ou expert systèmes informatiques, réseaux et télécommunications Chef de projet ou expert systèmes informatiques, réseaux et télécommunications E1C23 Systèmes informatiques, réseaux et télécommunications - IR Le chef de projet ou l expert systèmes informatiques, réseaux

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification OBSERVATOIRE DES INDUSTRIES CHIMIQUES Désignation du métier ou des composantes

Plus en détail

HSE MONITOR GESTION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT. 8 modules de management intégrés. www.red-on-line.net

HSE MONITOR GESTION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT. 8 modules de management intégrés. www.red-on-line.net HSE MONITOR GESTION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT 8 modules de management intégrés www.red-on-line.net www.red-on-line.net HSE MONITOR GESTION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT 1. 2. 3. 1. 4. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 5. 1.

Plus en détail

L ecoute, Le service, l echange,

L ecoute, Le service, l echange, L ecoute, Le service, l accompagnement, L assistance, l echange, la formation, le partenariat Acquérir nos solutions, ce n est pas seulement obtenir un outil informatique, c est également accéder à de

Plus en détail

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc L intégration de la gestion des identités et des accès avec l authentification unique Objectif : Renforcer la politique de sécurité et améliorer la productivité

Plus en détail

CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement

CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement Salariés ou futurs salariés des entreprises qui auront pour missions d animer et/ou participer à la mise en œuvre de la politique prévention, sécurité,

Plus en détail

Mise en œuvre du Global Process Control pour la surveillance et le diagnostic de process automobiles

Mise en œuvre du Global Process Control pour la surveillance et le diagnostic de process automobiles En coopération avec Mise en œuvre du Global Process Control pour la surveillance et le diagnostic de process automobiles Standards Certification Education & Training Publishing Conferences & Exhibits D.

Plus en détail

GIND5439 Systèmes Intelligents. Septembre 2004

GIND5439 Systèmes Intelligents. Septembre 2004 GIND5439 Systèmes Intelligents Septembre 2004 Contenu du cours Introduction aux systèmes experts Intelligence artificielle Représentation des connaissances Acquisition de connaissances Systèmes à base

Plus en détail

«Appropriation de la norme EN9100 par les entreprises et pistes d amélioration»

«Appropriation de la norme EN9100 par les entreprises et pistes d amélioration» Conférence sur la certification EN 9100 «Appropriation de la norme EN9100 par les entreprises et pistes d amélioration» 16/12/2014 Christelle REBILLET Chef de Produit - AFNOR Certification Programme Contexte

Plus en détail

PLAN CONDUITE DE PROJET

PLAN CONDUITE DE PROJET PLAN CONDUITE DE PROJET Ce guide complète le cours, il donne une marche à suivre qui peut être adaptée si vous choisissez une méthode particulière ETUDE PREALABLE ANALYSE FONCTIONNELLE ANALYSE DETAILLEE

Plus en détail

Les normes de sécurité informatique

Les normes de sécurité informatique Les normes de sécurité informatique BS 7799 / ISO 17799, ISO 27002, ISO 27001, BS 7799-2 Présenté par Dr. Ala Eddine Barouni Plan Sécurité des informations, normes BS 7799, ISO 17799, ISO 27001 Normes

Plus en détail

PHARMACIM. www.courbon.fr

PHARMACIM. www.courbon.fr PHARMACIM www.courbon.fr PHARMACIM Une conformité 21 CFR Part 11 21 CFR part 11 Développé selon les GAMP, PHARMA- CIM est aussi conforme aux exigences réglementaires de la FDA, concernant le traitement

Plus en détail

IBM Tivoli Monitoring

IBM Tivoli Monitoring Surveiller et gérer les ressources vitales et les mesures sur diverses plates-formes à partir d une seule console IBM Tivoli Monitoring Points forts Surveille de manière proactive Aide à réduire les coûts

Plus en détail

Management qualité Réflexions et Prescriptions essentielles (Extraits VAE Alain THEBAULT 2013)

Management qualité Réflexions et Prescriptions essentielles (Extraits VAE Alain THEBAULT 2013) Management qualité Réflexions et Prescriptions essentielles (Extraits VAE Alain THEBAULT 2013) 1 Le Système qualité La cartographie des processus, qui se situe entre le manuel qualité et les procédures

Plus en détail

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET 109 Gestion de projet METHODOLOGIE ET PROJET Durée 3 jours Conduite de projet COND-PRO s Intégrer les conditions de réussite d une démarche de management par projet. Impliquer

Plus en détail

ORACLE PRIMAVERA PORTFOLIO MANAGEMENT

ORACLE PRIMAVERA PORTFOLIO MANAGEMENT ORACLE PRIMAVERA PORTFOLIO MANAGEMENT FONCTIONNALITÉS GESTION DE PORTEFEUILLE Stratégie d approche permettant de sélectionner les investissements les plus rentables et de créer de la valeur Paramètres

Plus en détail

Expert en Acoustique et en Vibration

Expert en Acoustique et en Vibration Expert en Acoustique et en Vibration L entreprise , filiale AREVA Energie nucléaire Energies renouvelables Des solutions pour produire de l électricité sans CO2 47,817 personnes 20 pays Présence industrielle

Plus en détail

ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations

ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations Auteur: Fabian PIAU, Master 2 MIAGE, Nantes La Gestion des Configurations est un processus issu d ITIL version 2 qui aide au soutien du service («Service

Plus en détail

Programme MOUSSANADA Axe : Organisation Action d Accompagnement à la certification ISO 14001 TERMES DE RÉFÉRENCE

Programme MOUSSANADA Axe : Organisation Action d Accompagnement à la certification ISO 14001 TERMES DE RÉFÉRENCE Programme MOUSSANADA Axe : Organisation Action d Accompagnement à la certification ISO 14001 TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTATS... 2 INDICATEURS D IMPACT... 2 PRE-REQUIS... 2 ACTIVITES ET LIVRABLES...

Plus en détail

Référentiel professionnel CQPI Technicien de Maintenance Industrielle

Référentiel professionnel CQPI Technicien de Maintenance Industrielle Référentiel professionnel CQPI Technicien de Maintenance Industrielle Dans le respect des procédures, des règles d hygiène et de sécurité, afin de satisfaire les clients ou fournisseurs internes/externes

Plus en détail

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002)

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) L'approche processus D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Diaporama : Marie-Hélène Gentil (Maître de Conférences,

Plus en détail

Architecte d infrastructures informatiques

Architecte d infrastructures informatiques Architecte d infrastructures informatiques E1C23 Infrastructures informatiques - IR L architecte d infrastructures informatiques pilote la conception, le déploiement et la mise en oeuvre d'architectures

Plus en détail

Gestion des projets moteurs. p. 105 à 109

Gestion des projets moteurs. p. 105 à 109 ff p. 105 à 109 Découverte Gérer un développement GMP avec un partenaire chinois 2 Jours MOT / SINGMP MOT / SINGMP-E Préparer les ingénieurs et managers français à mieux travailler avec des interlocuteurs

Plus en détail

Instrumentation. Régulation

Instrumentation. Régulation 220 MATÉRIELS MATÉRIAUX CORROSION INSPECTION ANALYSES PRODUITS MOUVEMENTS STOCKAGE PROCÉDÉS GÉNIE CHIMIQUE RAFFINAGE GAZ PÉTROCHIMIE CHIMIE Instrumentation ÉNERGIE MATÉRIEL THERMIQUE MACHINES TOURNANTES

Plus en détail

Révision des normes de la sécurité fonctionnelle IEC 61508-61511

Révision des normes de la sécurité fonctionnelle IEC 61508-61511 Révision des normes de la sécurité fonctionnelle IEC 61508-61511 Les évolutions Fondamentales Jean-Michel DRANGUET INERIS Evolution des normes CEI 61588 et CEI 61511 Révision de la norme IEC 61508 Evolution

Plus en détail

Les obligations règlementaires en matière d environnement pour les PME / PMI

Les obligations règlementaires en matière d environnement pour les PME / PMI Pôle PME - Zones d activités Réunion d information Les obligations règlementaires en matière d environnement pour les PME / PMI Jeudi 12 mai 2011 En partenariat avec Avec le soutien DIAGNOSTIC ENVIRONNEMENT

Plus en détail

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM LIVRE BLANC L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM Une situation optimale pour la force de vente et pour le marketing LIVRE BLANC OPTIMISATION DU MARKETING 2 A PROPOS Au cours des dernières années,

Plus en détail

Conduite de projets informatiques. Rappel. Plan de la dernière partie. Principes généraux et techniques. Eric Bourreau

Conduite de projets informatiques. Rappel. Plan de la dernière partie. Principes généraux et techniques. Eric Bourreau Conduite de projets informatiques Principes généraux et techniques Eric Bourreau 1 Rappel Définition et terminologie Le découpage d un projet L estimation des charges Les techniques de planification L

Plus en détail

Migration d un logiciel de gestion

Migration d un logiciel de gestion Auteur : David PERRET Publication : 01/11/2015 Toute société utilisatrice de logiciel de gestion est inéluctablement confrontée à des migrations de données. Ces migrations représentent des risques et un

Plus en détail

Système de gestion des risques associés aux matières dangereuses dans les procédés industriels

Système de gestion des risques associés aux matières dangereuses dans les procédés industriels Système de gestion des risques associés aux matières dangereuses dans les procédés industriels CRAIM présentation du 24 novembre 2014 Par: Bertin Ouellet, ing. Ingénieur principal des procédés pour Nemaska

Plus en détail

L audit qualité interne

L audit qualité interne e-book : L Audit Qualité Interne - XL Formation - 2014 L audit qualité interne Les séries de Normes internationales ISO 9000 mettent l'accent sur l'importance de l audit interne comme outil de management

Plus en détail

IRIS International Railway Industry Standard

IRIS International Railway Industry Standard Français Addendum 19 Juin 2008 IRIS International Railway Industry Standard Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1. Introduction... 13 1.1. Objectif... 13 1.2. Rappel... 15 1.3. Synthèse... 16 1.4. Bibliographie...

Table des matières. Chapitre 1. Introduction... 13 1.1. Objectif... 13 1.2. Rappel... 15 1.3. Synthèse... 16 1.4. Bibliographie... Table des matières Chapitre 1. Introduction... 13 1.1. Objectif... 13 1.2. Rappel... 15 1.3. Synthèse... 16 1.4. Bibliographie... 17 Chapitre 2. Du système au logiciel... 19 2.1. Introduction... 19 2.2.

Plus en détail

LES ENJEUX DE LAFOODDÉFENSE POUR LESPME AGRO-ALIMENTAIRE JOURNÉE THÉMATIQUE DU 8 NOVEMBRE 2012. 8 Novembre 2012 1

LES ENJEUX DE LAFOODDÉFENSE POUR LESPME AGRO-ALIMENTAIRE JOURNÉE THÉMATIQUE DU 8 NOVEMBRE 2012. 8 Novembre 2012 1 LES ENJEUX DE LAFOODDÉFENSE POUR LESPME AGRO-ALIMENTAIRE JOURNÉE THÉMATIQUE DU 8 NOVEMBRE 2012 8 Novembre 2012 1 Programme 1/ Les points clé à prendre en compte pour une PME agroalimentaire (14h15 14h45)

Plus en détail

CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

«Quick-Check Asset Management»

«Quick-Check Asset Management» 1 «Quick-Check Asset Management» Audit sur le positionnement des gestionnaires de réseau de distribution en matière de gestion d actifs Septembre 2012 D un régime actuel «Cost +» La plupart des GRD se

Plus en détail

C2O, une plate-forme de gestion et d automatisation de process

C2O, une plate-forme de gestion et d automatisation de process C2O, une plate-forme de gestion et d automatisation de process AVANTAGE PRODUCTION Siège social : 15 rue ampère - 60800 Crépy en Valois Tel: + 33 (0)1 76 77 26 00 - info@avantageproduction.com SARL au

Plus en détail

Adoptez une approche moderne pour renforcer l intégrité en termes de sécurité tout en améliorant la disponibilité des procédés.

Adoptez une approche moderne pour renforcer l intégrité en termes de sécurité tout en améliorant la disponibilité des procédés. Adoptez une approche moderne pour renforcer l intégrité en termes de sécurité tout en améliorant la disponibilité des procédés. Système de sécurité des procédés DeltaV SIS Qu il soit autonome ou intégré,

Plus en détail

Capacité étendue d utilisation en réseau

Capacité étendue d utilisation en réseau Fiche technique n VIBOFF_1A_f Emonitor Odyssey introduit une nouvelle conception de la maintenance conditionnelle (prédictive) en automatisant les opérations de routine afin d améliorer les vitesses de

Plus en détail

QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT

QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT Normes iso 9001-V 2008 Réaliser des audits qualité internes Sauveteurs Secouristes du Travail SST Recyclage SST CHSCT de 300 salariés Renouvellement CHSCT en intra

Plus en détail

Démarche qualité. Responsabilité individuelle

Démarche qualité. Responsabilité individuelle Démarche qualité Réussite collective Basée sur la Responsabilité individuelle Les prophètes Taylor (1919) L inspection doit garantir la conformité 2 Les prophètes W. A. Shewhart (1931) Le contrôle statistique

Plus en détail

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation Livre blanc Le pragmatisme de votre système d information Rédacteur : Marc LORSCHEIDER / Expert ITIL Mise à jour : 05/06/2013 ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques Pourquoi

Plus en détail

Méthode Agile de 3 ème génération. 2008 J-P Vickoff

Méthode Agile de 3 ème génération. 2008 J-P Vickoff PUMA Essentiel Méthode Agile de 3 ème génération 1 Structure de la présentation PUMA Essentiel méthode Agile de 3 ème génération Quelques principes Agiles Principales pratique Agile de pilotage Structure

Plus en détail

L évolution des systèmes de management

L évolution des systèmes de management 1 L évolution des systèmes de management 1.1 L évolution du marché De nouvelles donnes du marché sont apparues depuis la publication de la version 1994 des normes de la série ISO 9000. Les versions 2008

Plus en détail

Journée nationale de sensibilisation à la prévention des risques

Journée nationale de sensibilisation à la prévention des risques Journée nationale de sensibilisation à la prévention des risques Présentation: Expérience de la CJO en matière de gestion des risques 17 mars 2015 Présentée par Autor : Noureddine / Author Data / Date

Plus en détail

L OFFRE DE FORMATION

L OFFRE DE FORMATION SE FORMER AUX PROCESSUS AUJOURD'HUI? L OFFRE DE FORMATION Club des Pilotes de Processus - 2012 www.pilotesde.org 166, Bd du Montparnasse, F-75014 PARIS - contact@pilotesde.org Originalité de l offre de

Plus en détail

MFQ Midi-Pyr Manager durablement la performance par la qualité 19 avril 2011

MFQ Midi-Pyr Manager durablement la performance par la qualité 19 avril 2011 MFQ Midi-Pyr Pyrénées Manager durablement la performance par la qualité 19 avril 2011 Présent senté par Denis VILLEVALOIS APOGÉE Partenaires Résidence l Aventin - 28 allées Charles de Fitte - 31300 TOULOUSE

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Réagir à la dégradation de la qualité des données... 3 Alertes en temps réel... 3 Bilan quotidien... 4 Tableau de contrôle hebdomadaire...

Réagir à la dégradation de la qualité des données... 3 Alertes en temps réel... 3 Bilan quotidien... 4 Tableau de contrôle hebdomadaire... Table des matières Introduction... Les obstacles à l analyse web... Le marquage... Le manque de données... Les limites des outils de mesure d audience... Pour une méthode du Web Analytics... La méthodologie

Plus en détail

Séminaire Business Process Management. Lausanne le 9 mai 2007

Séminaire Business Process Management. Lausanne le 9 mai 2007 Séminaire Business Process Management Lausanne le 9 mai 2007 Agenda Introduction au BPM Une solution modulaire et innovante pour la gestion des processus et des workflow Une application MES (Manufacturing

Plus en détail

Gestion des projets moteurs

Gestion des projets moteurs Gestion des projets moteurs p. 107 à 111 Gestion des projets moteurs MOT / SINGMP MOT / SINGMP-E Gérer un développement GMP avec un partenaire chinois 2 Jours Niveau : Découverte Préparer les ingénieurs

Plus en détail

INFORMATIQUE - PROJET DE DEVELOPPEMENT INTERNET/INTRANET

INFORMATIQUE - PROJET DE DEVELOPPEMENT INTERNET/INTRANET MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE

Plus en détail

eframe pour optimiser les reportings métiers et réglementaires

eframe pour optimiser les reportings métiers et réglementaires eframe pour optimiser les reportings métiers et réglementaires TIME WINDOW DRIVEN REPORTING POUR DES ANALYSES ET DES RAPPORTS COMPLETS ET EXACTS, À TEMPS TOUT LE TEMPS www.secondfloor.com eframe pour optimiser

Plus en détail

présente Sa nouvelle identité visuelle

présente Sa nouvelle identité visuelle présente Sa nouvelle identité visuelle Nouvelle identité visuelle Un nouveau logo pour symboliser l adéquation de l offre aux besoins des DSI et annoncer la suite logicielle Visual IT Operations : Visual

Plus en détail

Pilot4IT Monitoring : Mesurez la qualité et la performance perçue de vos applications.

Pilot4IT Monitoring : Mesurez la qualité et la performance perçue de vos applications. Pilot4IT Monitoring : Mesurez la qualité et la performance perçue de vos applications. La supervision est la «surveillance du bon fonctionnement d un système ou d une activité». Elle permet de surveiller,

Plus en détail

REFERENTIEL RESPONSABLE QUALITE

REFERENTIEL RESPONSABLE QUALITE REFERENTIEL RESPONSABLE QUALITE Référentiel métier RESPONSABLE QUALITE 1. Intitulé métier & autres appellations Responsable Qualité 2. Définition et description synthétique du métier Responsable décrit

Plus en détail

Titre de la présentation. Le management par le risque informatique. 24 mai 2011 Jean-Louis Bleicher

Titre de la présentation. Le management par le risque informatique. 24 mai 2011 Jean-Louis Bleicher Titre de la présentation Le management par le risque informatique 24 mai 2011 Jean-Louis Bleicher Quelques données Le chiffre d affaires annuel de la cybercriminalité serait environ deux fois supérieur

Plus en détail

REseau qualité Enseignement supérieur et Recherche L APPROCHE PROCESSUS. Réunion du 00/00/2011 1

REseau qualité Enseignement supérieur et Recherche L APPROCHE PROCESSUS. Réunion du 00/00/2011 1 L APPROCHE PROCESSUS Réunion du 00/00/2011 1 MISSION QUALITE ET METHODE L APPROCHE PROCESSUS Xavier Darrieutort-Approche_PS-Janv_2012 L APPROCHE PROCESSUS 1. SOMMAIRE Définition d un PROCESSUS Caractérisation

Plus en détail

L IHS, UN RISQUE OU UNE SECURITE POUR L EMPLOYEUR?

L IHS, UN RISQUE OU UNE SECURITE POUR L EMPLOYEUR? 1 FORMATION DES INSPECTEURS HYGIENE SECURITE OCTOBRE 2008 L IHS, UN RISQUE OU UNE SECURITE POUR L EMPLOYEUR? Dominique VACHER 2 Enjeux du domaine Santé Sécurité Social et Environnemental : pas de Développement

Plus en détail

Certification de produits

Certification de produits Certification de produits Eric ROUAIX Bureau Veritas Sommaire Introduction à Bureau Veritas Définition et principes de lévaluation de conformité Les enjeux de la certification Quid de la certification

Plus en détail

Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs

Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs LabVIEW et l automatisation de mesures de circuits intégrés RF pour applications automobiles Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs Page 1 Plan de la présentation Introduction Circuits intégrés RF

Plus en détail

Comité du programme et budget

Comité du programme et budget F WO/PBC/24/12 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 10 JUILLET 2015 Comité du programme et budget Vingt-quatrième session Genève, 14 18 septembre 2015 RAPPORT FINAL SUR LE PROJET RELATIF AU RENFORCEMENT DES NORMES

Plus en détail