APPEL D OFFRES NATIONAL

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "APPEL D OFFRES NATIONAL"

Transcription

1 REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE L EQUIPEMENT RURAL DIRECTION DES BASSINS DE RETENTION ET LACS ARTIFICIELS PROJET DE BASSINS DE RETENTION ET DE VALORISATION DE FORAGES (BARVAFOR) APPEL D OFFRES NATIONAL N 001/2013/TRAVAUX/BARVAFOR POUR LA REALISATION D OUVRAGES DE RETENUE D EAU ET DE DIGUES ANTI-SEL DANS LES REGIONS DE FATICK ET DE KAOLACK AUTORITE CONTRACTANTE : MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE L EQUIPEMENT RURAL/ BARVAFOR Financement : Royaume de Belgique Convention Spécifique du 26/11/2010 Novembre 2013

2

3 Table des matières PREMIÈRE PARTIE - Procédures d appel d offres... 5 Section I. Instructions aux candidats A. Généralités B. Contenu du Dossier d appel d offres C. Préparation des offres D. Remise des Offres et Ouverture des plis E. Évaluation et comparaison des offres F. Attribution du Marché Section II. Données particulières de l appel d offres A. Introduction B. Dossier d appel d offres C. Préparation des offres D. Remise des offres et ouverture des plis E. Évaluation et comparaison des offres Annexe A. Critères de qualification Section III. Formulaires de soumission Lettre de soumission de l offre Formulaires de Bordereau des prix et Détail quantitatif et estimatif Personnel affecté aux Travaux Matériel affecté aux Travaux Organisation des travaux sur site Méthode de réalisation Programme/Calendrier de Mobilisation Programme/Calendrier de Construction Autres Formulaires de qualification Formulaire ELI Formulaire ELI Formulaire FIN Formulaire FIN Formulaire FIN Formulaire FIN Formulaire EXP Formulaire EXP 3.2 a) Formulaire EXP 3.2 a) (suite) Formulaire EXP 3.2 b) Formulaire EXP 3.2 b) (cont.) Matériel Formulaire MAT Personnel Formulaire PER Formulaire PER Formulaire MTC... 67

4 iv Marchés/Travaux en cours Modèle de garantie de soumission (délivrée par un organisme financier) Modèle de garantie de soumission (délivrée par un organisme financier)... Erreur! Signet non défini. Modèle d engagement à respecter la Charte de transparence et d Ethique en matière de Marchés publics DEUXIÈME PARTIE - Spécification des Travaux Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans Chapitre I Généralités Chapitre II - PROVENANCE -QUALITE ET PREPARATION DES TRAVAUX Chapitre III MODE D EXECUTION DES TRAVAUX CHAPITE IV : CLAUSES ENVIRONNEMENTALES ET SOCIALES POUR LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION ET DE CONSOLIDATION Plans TROISIÈME PARTIE - MARCHE Section V. Cahier des Clauses administratives générales Table des Matières A. Généralités B. Prix et règlement des comptes C. Délais D. Réalisation des ouvrages F. Résiliation du Marché - Interruption des Travaux G. Mesures coercitives - Règlement des différends et des litiges - Entrée en vigueur Critères d origine Section VI. Cahier des Clauses administratives particulières Cahier des Clauses administratives particulières Section VII. Formulaires du Marché Modèle d Acte d engagement Modèle de garantie de bonne exécution (garantie délivrée par un organisme financier) Modèle de garantie de bonne exécution (garantie délivrée par un organisme financier) Modèle de garantie de remboursement d avance (garantie délivrée par un organisme financier)

5 Section VII. Formulaires du Marché 5 PREMIÈRE PARTIE PROCEDURES D APPEL D OFFRES

6

7 Avis d Appel d offres National (AA0) MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE L EQUIPEMENT RURAL PROJET BARVAFOR N : 001/2013/TRAVAUX/ BARVAFOR 1. Cet Avis d appel d offres national fait suite à l Avis Général de Passation des Marchés paru dans le Journal «Le Soleil» du Mardi 12 Février Le Projet BARVAFOR a obtenu de la Direction Générale de la Coopération au Développement du Gouvernement du Royaume de Belgique des fonds, afin de financer la mise en œuvre du projet de Bassins de Rétention et de Valorisation de Forages dans les régions de Diourbel, Thiès, Kaolack, Kaffrine et Fatick, et à l intention d utiliser une partie de ces ressources pour la realisation de digues de retenue des eaux et digues anti-sel pour lequel le present appel d offres N 001/2013/travaux/ BARVAFOR est lancé. 3. Le projet BARVAFOR sollicite des offres sous plis fermés de la part de candidats éligibles et répondant aux qualifications requises pour réaliser les travaux de construction de digues et d ouvrages hydro-agricoles dans les régions de Kaolack et de Fatick. Les prestations sont réparties en quatre (04) lots distincts : Lot 1 : Une (01) digue en terre, deux (02) ouvrages régulateurs et la refection de deversoirs existants dans le site de Baboulaye, dans la CR de Djilass, région de Fatick ; Lot 2 : deux (02) digues de retenue, deux (02) ouvrages régulateurs et l amélioration d un (01) radier dans le site de Keur Aïp Ka, CR de Keur Samba Guèye dans la région de Fatick : Lot 3 : deux (02) digues de retenue avec deux (02) ouvrages en bec de canard dans le site de Keur Andallah, CR de Keur Saloum Diané dans la région de Fatick ; Lot 4 : une (01) digue de retenue et un (01) ouvrage en bec de canard dans le site de Kaymor, CR de Kaymor dans la région de Kaolack. Les lots sont indépendants. Une entreprise ou groupement d entreprises peut soumissionner pour un ou plusieurs lots. Toutefois, les délais de réalisation ne sont pas cumulatifs. Une réunion préparatoire se tiendra à Kaolack le 03 Décembre 2013 à 9h. Une visite des sites est prévue. 4. La passation du Marché sera conduite par Appel d offres ouvert tel que défini dans le Code des Marchés publics, et ouvert à tous les candidats éligibles. 5. Les candidats intéressés peuvent obtenir des informations auprès du projet BARVAFOR représenté par Aly Sané NIANG responsable national : et prendre connaissance des documents d Appel d offres à l adresse mentionnée ci-après : Mbour 3 (Thiès-Sénégal), BP : 266, Mbour 3 Thiès, Tel : , Fax :

8 8 Section I. Instructions aux candidats entre 08 heures et 17 heures.. 6. Les exigences en matière de qualification sont : a) Le soumissionnaire devra fournir les états financiers certifiés des trois dernières années b) Avoir une capacité financière d au moins quarante deux millions ( ) de FCFA pour le lot1, soixante neuf millions ( ) pour le lot2, quatre vingt millions ( ) pour le lot 3 et cent trente millions ( ) pour le lot 4 c) Avoir réalisé au moins deux (02) marchés de travaux similaires dans les cinq (05) dernières années. Voir le document d Appel d offres pour les informations détaillées 7. Les candidats intéressés peuvent obtenir un dossier d Appel d offres complet au secrétariat du BARVAFOR à l adresse mentionnée ci-après : Mbour 3, n 266, BP :1414 Thiès RP, Thiès, Sénégal, Tel : , Fax : contre un paiement non remboursable de FCFA. La méthode de paiement sera en espèces contre reçu de paiement. 8. Les offres devront être soumises à l adresse ci-après : bureau du courrier de la Direction des Bassins de Rétention et des Lacs Artificiels (DBRLA), route des Pères Maristes, Hann - Dakar au plus tard le 02 Janvier 2014 à 10 heures. Les offres remises en retard ne seront pas acceptées. Les offres seront ouvertes en présence des représentants des candidats présents à l adresse ci-après : salle de conférence du PAPIL sise à la Direction des Bassins de Rétention et des Lacs Artificiels (DBRLA), route des Pères Maristes, Hann Dakar, le 02 Janvier 2014 à 10 heures. Les offres doivent comprendre une garantie de soumission, d un montant de : fcfa pour le lot 1, fcfa pour le lot 2, fcfa pour le lot 3 et fcfa pour le lot 4. Les offres devront demeurer valides pendant une durée de 120 jours à compter de la date limite de soumission. Le Responsable National

9 Section I. Instructions aux candidats 9 Section I. Instructions aux candidats Table des articles A. Généralités Objet du Marché Origine des fonds Sanction des fautes commises par les candidats ou titulaires de marchés publics Conditions à remplir pour prendre part aux marchés Qualification des candidats B. Contenu du Dossier d appel d offres Sections du Dossier d Appel d Offres Éclaircissements apportés au Dossier d Appel d Offres, visite du site et réunion préparatoire Modifications apportées au Dossier d Appel d Offres C. Préparation des offres Frais de soumission Langue de l offre Documents constitutifs de l offre Lettre de soumission de l offre et bordereaux des prix Variantes Prix de l offre et rabais Monnaie de l offre Documents attestant que le candidat est admis à concourir Documents constituant la proposition technique Documents attestant des qualifications du candidat Période de validité des offres Garantie de soumission Forme et signature de l offre D. Remise des Offres et Ouverture des plis Cachetage et marquage des offres Date et heure limite de remise des offres Offres hors délai Retrait, substitution et modification des offres Ouverture des plis E. Évaluation et comparaison des offres Confidentialité Éclaircissements concernant les Offres Conformité des offres Non-conformité, erreurs et omissions Examen préliminaire des offres Évaluation des Offres Marge de préférence Comparaison des offres Qualification du Candidat Droit de l Autorité contractante d accepter l une quelconque des offres et de rejeter une ou toutes les offres 28 F. Attribution du Marché Critères d attribution Notification de l attribution du Marché Signature du Marché Garantie de bonne exécution Information des candidats Recours 30

10 10 Section I. Instructions aux candidats Section I. Instructions aux candidats A. Généralités Objet du Marché 1.1 A l appui de l avis d appel d offres indiqué dans les Données particulières de l appel d offres (DPAO), l Autorité contractante, tel qu indiqué dans les DPAO, publie le présent Dossier d appel d offres en vue de la réalisation des travaux spécifiés à la Section IV, Cahier des Clauses techniques et plans. Le nom, le numéro d identification et le nombre de lots faisant l objet de l appel d offres (AO) figurent dans les DPAO. 1.2 Tout au long du présent Dossier d appel d offres : a) Le terme «par écrit» signifie communiqué sous forme écrite avec accusé de réception ; b) Si le contexte l exige, le singulier désigne le pluriel, et vice versa ; et c) Le terme «jour» désigne un jour calendaire; sauf indication contraire, les délais sont exprimés en jours francs, à savoir en nombre de jours entiers, sans inclure dans le délai le jour de son point de départ, ni le dernier jour. 2. Origine des fonds 3. Sanction des fautes commises par les candidats ou titulaires de marchés publics 2.1 L origine des fonds budgétisés pour le financement du Marché faisant l objet du présent appel d offres est indiquée dans les DPAO. 3.1 La République du Sénégal exige des candidats, et des titulaires de ses marchés publics, qu ils respectent les règles d éthique professionnelle les plus strictes durant la passation et l exécution de ces marchés. Les candidats doivent fournir une déclaration attestant qu ils ont pris connaissance des dispositions de la charte de transparence et d éthique en matière de marchés publics adoptée par décret et qu ils s engagent à les respecter. Des sanctions peuvent être prononcées par le Comité de Règlement des Différends de l Organe chargé de la Régulation des Marchés publics à l'égard des candidats et titulaires de marchés en cas de constatation de violations des règles de passation des marchés publics commises par les intéressés. Est passible de telles sanctions le candidat ou titulaire qui : a) a octroyé ou promis d'octroyer à toute personne intervenant à quelque titre que ce soit dans la procédure de passation du marché un avantage indu, pécuniaire ou autre, directement ou par des

11 Section I. Instructions aux candidats 11 intermédiaires, en vue d'obtenir le marché ; b) a participé à des pratiques de collusion entre candidats afin d établir les prix des offres à des niveaux artificiels et non concurrentiels, privant l autorité contractante des avantages d une concurrence libre et ouverte ; c) a influé sur le mode de passation du marché ou sur la définition des prestations de façon à bénéficier d'un avantage indu ; d) a fourni délibérément dans son offre des informations ou des déclarations fausses ou mensongères, susceptibles d'influer sur le résultat de la procédure de passation; e) a établi des demandes de paiement ne correspondant pas aux prestations effectivement fournies. 3.2 Les violations commises sont constatées par le Comité de Règlement des Différends qui diligente toutes enquêtes nécessaires et saisit toutes autorités compétentes. Sans préjudice de poursuites pénales et d'actions en réparation du préjudice subi par l'autorité contractante les sanctions suivantes peuvent être prononcées, et, selon le cas, de façon cumulative : a) confiscation des garanties constituées par le contrevenant dans le cadre des procédures de passation de marchés auxquelles il a participé ; b) exclusion du droit à concourir pour l'obtention de marchés publics, délégations de service public et contrats de partenariat pour une durée déterminée en fonction de la gravité de la faute commise. Ces sanctions peuvent être étendues à toute entreprise qui possède la majorité du capital de l entreprise contrevenante, ou dont l entreprise contrevenante possède la majorité du capital, en cas de collusion établie par le Comité de Règlement des Différends. Lorsque les violations commises sont établies après l'attribution d'un marché, la sanction prononcée peut être assortie de la résiliation du contrat en cours ou de la substitution d'une autre entreprise aux risques et périls du contrevenant sanctionné. Le contrevenant dispose d'un recours devant les tribunaux à compétence administrative à l'encontre des décisions du Comité de Règlement des Différends. Ce recours n'est pas suspensif. 4. Conditions à remplir pour prendre part aux marchés 4.1 Si le présent appel d offres a été précédé d une pré qualification, tel que renseigné dans les DPAO, seules les candidats qui se sont vus notifier qu ils étaient pré qualifiés sont autorisés à soumissionner ; dans le cas contraire, les candidats doivent remplir les conditions de qualification en application de la Clause 5 ci-après. Les candidats

12 12 Section I. Instructions aux candidats peuvent être des personnes physiques, des personnes morales ou toute combinaison entre elles avec une volonté formelle de conclure un accord ou ayant conclu un accord de groupement. En cas de groupement, sauf spécification contraire dans les DPAO, toutes les parties membres sont solidairement responsables. Les candidats doivent fournir tout document que l Autorité contractante peut raisonnablement exiger, établissant à la satisfaction de l Autorité contractante qu ils continuent d être admis à concourir. 4.2 Ne sont pas admises à concourir: a) les personnes physiques en état de faillite personnelle ; b) les personnes morales admises au régime de la liquidation des biens; c) les personnes physiques ou morales en état de redressement judiciaire sauf si elles justifient avoir été autorisées en justice à poursuivre leurs activités ; d) les personnes physiques ou morales frappées d'une mesure temporaire ou définitive d interdiction d obtenir des commandes publiques résultant d'une décision du Comité de Règlement des Différends, d'une décision de justice ou d'une disposition législative; e) les personnes physiques candidates et les dirigeants de personnes morales candidates ayant fait l'objet d'une condamnation pour une infraction pénale liée à leurs activités professionnelles ou consistant en des déclarations fausses ou fallacieuses quant aux qualifications exigées d'eux pour l'exécution du marché ; dans le cas d'une personne morale, les sanctions ci-dessus s'appliquent à ses principaux dirigeants; f) les personnes qui, au 31 décembre de l'année précédant celle au cours de laquelle a eu lieu le lancement de la consultation, n'ont pas souscrit les déclarations leur incombant en matière fiscale et sociale, ou n'ont pas effectué le paiement des impôts, taxes et cotisations exigibles à cette date. Les dispositions ci-dessus sont également applicables aux membres de groupement et aux sous-traitants. 4.3 Un candidat ne peut se trouver en situation de conflit d intérêt. Tout candidat se trouvant dans une situation de conflit d intérêt sera disqualifié. Un candidat (y compris tous les membres d un groupement d entreprises et tous les sous-traitants du candidat) sera considéré comme étant en situation de conflit d intérêt s il : a) est associé ou a été associé dans le passé, à une entreprise (ou à une filiale de cette entreprise) qui a fourni des services de consultant pour la conception, la préparation des prescriptions techniques et autres documents utilisés dans le cadre des marchés passés au titre

13 Section I. Instructions aux candidats 13 du présent appel d offres ; ou b) présente plus d une offre dans le cadre du présent appel d offres, à l exception des offres variantes autorisées selon la clause 13 des IC, le cas échéant ; cependant, ceci ne fait pas obstacle à la participation de sous-traitants dans plus d une offre. Un candidat qui présente plusieurs offres ou qui participe à plusieurs offres (à l exception des variantes présentées en vertu de la Clause 13 des IC ) provoquera la disqualification de toutes les offres auxquelles il aura participé ; ou c) S il est affilié à une firme ou entité que l Autorité contractante a recruté, ou envisage de recruter, pour participer au contrôle de travaux dans le cadre du Marché. 5. Qualification des candidats 5.1 Les candidats doivent remplir les conditions de qualification, en termes de moyens matériels, humains et financiers, ou d expérience acquise dans la réalisation d activités analogues à celle faisant l objet du marché, tel que renseigné dans les DPAO. B. Contenu du Dossier d appel d offres 6. Sections du Dossier d Appel d Offres 6.1 Le Dossier d Appel d Offres comprend toutes les Sections dont la liste figure ci-après. Il doit être interprété à la lumière de tout additif éventuellement émis conformément à la clause 8 des IC. PREMIÈRE PARTIE : Procédures d appel d offres Section 0. Avis d appel d offres Section I. Instructions aux candidats (IC) Section II. Données particulières de l appel d offres (DPAO) Section III. Formulaires de soumission DEUXIÈME PARTIE : Spécification des travaux Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans TROISIÈME PARTIE : Marché Section V. Cahier des Clauses administratives générales (CCAG) Section VI. Cahier des Clauses administratives particulières (CCAP) Section VII. Formulaires du Marché

14 14 Section I. Instructions aux candidats 6.2 Le candidat doit avoir obtenu le Dossier d appel d offres, y compris tout additif, de l Autorité contractante ou d un agent autorisé par elle, conformément aux dispositions de l Avis d appel d offres. 6.3 Le Candidat doit examiner l ensemble des instructions, formulaires, conditions et spécifications figurant dans le Dossier d appel d offres. Il lui appartient de fournir tous les renseignements et documents demandés dans le Dossier d appel d offres. Toute carence à cet égard peut entraîner le rejet de son offre. 7. Éclaircissements apportés au Dossier d Appel d Offres, visite du site et réunion préparatoire 7.1 Un candidat éventuel désirant des éclaircissements sur les documents contactera l Autorité contractante, par écrit, à l adresse de l Autorité contractante indiquée dans les DPAO ou soumettre ses requêtes durant la réunion préparatoire éventuellement prévue selon les dispositions de la clause 7.4 des IC. L Autorité contractante répondra par écrit, au plus tard quatre (4) jours ouvrables avant la date limite de dépôt des offres, à toute demande d éclaircissements reçue au plus tard six (6) jours ouvrables avant la date limite de dépôt des offres. Il adressera une copie de sa réponse (indiquant la question posée mais sans mention de l origine) à tous les candidats éventuels qui auront obtenu le Dossier d appel d offres conformément aux dispositions de la clause 6.2 des IC. Au cas où l Autorité contractante jugerait nécessaire de modifier le Dossier d appel d offres suite aux éclaircissements demandés, il le fera conformément à la procédure stipulée aux clauses 8 et 23.2 des IC. 7.2 Il est conseillé au Candidat de visiter et d inspecter le site des travaux et ses environs et d obtenir par lui-même, et sous sa propre responsabilité, tous les renseignements qui peuvent être nécessaires pour la préparation de l offre et la signature d un marché pour l exécution des Travaux. Les coûts liés à la visite du site sont à la seule charge du Candidat. 7.3 L Autorité contractante autorisera le Candidat et ses employés ou agents à pénétrer dans ses locaux et sur ses terrains aux fins de ladite visite, mais seulement à la condition expresse que le Candidat, ses employés et agents dégagent l Autorité contractante, ses employés et agents, de toute responsabilité pouvant en résulter et les indemnisent si nécessaire, et qu ils demeurent responsables des accidents mortels ou corporels, des pertes ou dommages matériels, coûts et frais encourus du fait de cette visite. 7.4 Lorsque requis par les DPAO, le représentant que le Candidat aura désigné est invité à assister à une réunion préparatoire qui se tiendra aux lieux et date indiqués aux DPAO. L objet de la réunion est de clarifier tout point et répondre aux questions qui pourraient être soulevées à ce stade.

15 Section I. Instructions aux candidats Il est demandé au Candidat, autant que possible, de soumettre toute question par écrit, de façon qu elle parvienne à l Autorité contractante au moins une semaine avant la réunion préparatoire. 7.6 Le compte-rendu de la réunion, incluant le texte des questions posées et des réponses données, y compris les réponses préparées après la réunion, sera transmis sans délai à tous ceux qui ont obtenu le dossier d appel d offres en conformité avec les dispositions de la clause 6.3 des IC. Toute modification des documents d appel d offres qui pourrait s avérer nécessaire à l issue de la réunion préparatoire sera faite par l Autorité contractante en publiant un additif conformément aux dispositions de la clause 8 des IC, et non par le biais du compte-rendu de la réunion préparatoire. 7.7 Le fait qu un candidat n assiste pas à la réunion préparatoire à l établissement des offres, ne constituera pas un motif de disqualification. 8. Modifications apportées au Dossier d Appel d Offres 8.1 L Autorité contractante peut, à tout moment, avant la date limite de remise des offres, modifier le Dossier d appel d offres en publiant un additif. 8.2 Tout additif publié sera considéré comme faisant partie intégrante du Dossier d appel d offres et sera communiqué par écrit à tous ceux qui ont obtenu le Dossier d appel d offres de l Autorité contractante en conformité avec les dispositions de la clause 6.3 des IC. 8.3 Afin de laisser aux candidats éventuels un délai raisonnable pour prendre en compte l additif dans la préparation de leurs offres, l Autorité contractante peut, à sa discrétion, reporter la date limite de remise des offres conformément à la clause 23.2 des IC. C. Préparation des offers 9. Frais de soumission 10. Langue de l offre 9.1 Le candidat supportera tous les frais afférents à la préparation et à la présentation de son offre, et l Autorité contractante n est en aucun cas responsable de ces frais ni tenu de les régler, quels que soient le déroulement et l issue de la procédure d appel d offres L offre, ainsi que toute la correspondance et tous les documents concernant la soumission, échangés entre le Candidat et l Autorité contractante seront rédigés dans la langue française. Les documents complémentaires et les imprimés fournis par le Candidat dans le cadre de la soumission peuvent être rédigés dans une autre langue à condition d être accompagnés d une traduction des passages

16 16 Section I. Instructions aux candidats pertinents dans la langue française qui fera foi. 11. Documents constitutifs de l offre 11.1 L offre comprendra les documents suivants : a) La lettre de soumission de l offre b) le bordereau des prix unitaires et le détail quantitatif et estimatif, remplis conformément aux dispositions des articles 12 et 14 des IC ; c) la garantie de soumission établie conformément aux dispositions de la clause 20 des IC ; d) des variantes, si leur présentation est autorisée, conformément aux dispositions de la clause 13 des IC ; e) la confirmation écrite habilitant le signataire de l offre à engager le Candidat, conformément aux dispositions de la clause 21.2 des IC ; f) les documents attestant, conformément aux dispositions des la clause 16 des IC, que le Candidat est admis à concourir, incluant le Formulaire de Renseignements sur le Candidat, et le cas échéant, les Formulaires de Renseignements sur les membres du groupement; g) un engagement du Candidat attestant qu il a pris connaissance et s engage à respecter les dispositions de la Charte de Transparence et d Ethique en matière de marchés publics, en remplissant le formulaire fourni à la Section III, Formulaires de soumission ; h) des pièces attestant, conformément aux dispositions de la clause 18 des IC que le Candidat possède les qualifications exigées pour exécuter le Marché si son offre est retenue ; i) la proposition technique, conformément aux dispositions de la clause 17 des IC ; j) des attestations justifiant qu il a satisfait à ses obligations à l égard de la Caisse de Sécurité sociale, de l Institut de Prévoyance Retraite du Sénégal (IPRES), des services chargés des recouvrements fiscaux et de l inspection du Travail et l attestation de qualification et de classement prévu par le décret relatif à la qualification et la classification des entreprises, entrepreneurs et artisans de bâtiments et de travaux publics; cette disposition ne s applique qu aux candidats sénégalais ou ayant un établissement d activité au Sénégal ; et

17 Section I. Instructions aux candidats 17 k) tout autre document stipulé dans les DPAO En sus des documents requis à la clause 11.1 des IC, l offre présentée par un groupement d entreprise devra inclure soit une copie de l accord de groupement liant tous les membres du groupement, ou une lettre d intention de constituer le groupement en cas d attribution du marché, signée par tous les membres et accompagnée du projet d accord de groupement. 12. Lettre de soumission de l offre et bordereaux des prix 12.1 Le Candidat soumettra son offre en remplissant le formulaire fourni à la Section III, Formulaires de soumission. Le formulaire de soumission de l offre doit être utilisé tel quel et toute réserve ou divergence majeure entraînera le rejet de l offre. Toutes les rubriques doivent être remplies de manière à fournir les renseignements demandés Le Candidat présentera le bordereau des prix unitaires et le détail quantitatif et estimatif à l aide des formulaires figurant à la Section III, Formulaires de soumission. 13. Variantes 13.1 Sauf indication contraire dans les DPAO, les variantes ne seront pas prises en compte Lorsque les travaux peuvent être exécutés dans des délais d exécution variables, les DPAO préciseront ces délais, et indiqueront la méthode retenue pour l évaluation du délai d achèvement proposé par le Candidat à l intérieur des délais spécifiés. Les offres proposant des délais au-delà de ceux spécifiés seront considérées comme non conformes Excepté dans le cas mentionné à la clause 13.4 ci-dessous, les candidats souhaitant offrir des variantes techniques de moindre coût doivent d abord chiffrer la solution de base de l Autorité contractante telle que décrite dans le Dossier d appel d offres, et fournir en outre tous les renseignements dont l Autorité contractante a besoin pour procéder à l évaluation complète de la variante proposée, y compris les plans, notes de calcul, spécifications techniques, sous détails de prix et méthodes de construction proposées, et tous autres détails utiles. Le cas échéant, seules les variantes techniques du Candidat ayant offert l offre conforme à la solution de base évaluée la moins disante seront examinées Quand les candidats sont autorisés, dans les DPAO, à soumettre directement des variantes techniques pour certaines parties des travaux, ces parties de travaux doivent être décrites dans les Cahier des Clauses techniques.

18 18 Section I. Instructions aux candidats 14. Prix de l offre et rabais 14.1 Les prix et rabais indiqués par le Candidat dans le formulaire de soumission, le bordereau des prix unitaires et le détail quantitatif et estimatif seront conformes aux stipulations ci-après Le Candidat remplira les prix unitaires et totaux de tous les postes du Bordereau de prix et du Détail quantitatif et estimatif. Les postes pour lesquels le Candidat n a pas indiqué de prix unitaires ne feront l objet d aucun paiement par le Maître d Ouvrage après exécution et seront supposés couverts par d autres prix du Détail quantitatif et estimatif Le prix à indiquer sur le formulaire d offre, conformément aux dispositions de la clause 14.1 des IC, sera le prix total de l Offre, hors tout rabais éventuel Le Candidat indiquera tout rabais inconditionnel ou conditionnel et la méthode d application dudit rabais sur le formulaire d offre conformément aux dispositions de la clause 14.1 des IC À moins qu il n en soit stipulé autrement dans les DPAO et le CCAP, les prix indiqués par le Candidat seront révisés durant l exécution du Marché, conformément aux dispositions de l Article 11.4 du CCAG. Le montant d'un marché à prix fermes, c est-à-dire non révisables, est actualisable pour tenir compte des variations de coûts entre la date limite initiale de validité des offres et la date du début de l exécution du marché, en appliquant au montant d'origine de l'offre la formule d'actualisation stipulée par le CCAP 14.6 Si la clause 1.1 indique que l appel d offres est lancé pour un groupe de marchés (lots), les Candidats désirant offrir une réduction de prix en cas d attribution de plus d un marché spécifieront les réductions applicables à chaque groupe de lots ou à chaque marché du groupe de lots. Les réductions de prix ou rabais accordés seront proposés conformément à la clause 14.4 des IC, à la condition toutefois que les offres pour tous les lots soient soumises et ouvertes en même temps Tous les droits, impôts et taxes payables par l Entrepreneur au titre du Marché, ou à tout autre titre, vingt-huit (28) jours avant la date limite de dépôt des offres seront réputés inclus dans les prix et dans le montant total de l offre présentée par le Candidat. 15. Monnaie de l offre 15.1 Les prix seront indiqués en FCFA, sauf stipulation contraire figurant dans les DPAO 15.2 Le Candidat retenu pourra être tenu de soumettre une décomposition des prix forfaitaires ou, le cas échéant un sous-détail

19 Section I. Instructions aux candidats 19 des prix unitaires conformément à l Article 4.2 du CCAG. 16. Documents attestant que le candidat est admis à concourir 17. Documents constituant la proposition technique 18. Documents attestant des qualifications du candidat 19. Période de validité des offres 16.1 Pour établir qu il est admis à concourir en application des dispositions de la clause 4 des IC, le Candidat devra remplir la lettre de soumission de l offre (Section III, Formulaires types de soumission de l offre) Le Candidat devra fournir une Proposition technique incluant un programme des travaux et les méthodes d exécution prévues, la liste du matériel, du personnel, le calendrier d exécution et tous autres renseignements demandés à la Section III- Proposition technique. La Proposition technique devra inclure tous les détails nécessaires pour établir que l offre du Candidat est conforme aux exigences des spécifications et du calendrier d exécution des travaux Pour établir qu il possède les qualifications exigées à la clause 5 des IC pour exécuter le Marché, le Candidat fournira les pièces justificatives demandées dans les formulaires figurant à la Section III, Formulaires de soumission Les offres demeureront valables pendant la période spécifiée dans les DPAO après la date limite de soumission fixée par l Autorité contractante. Une offre valable pour une période plus courte sera considérée comme non conforme et rejetée par l Autorité contractante Exceptionnellement, avant l expiration de la période de validité des offres, l Autorité contractante peut demander aux candidats de proroger la durée de validité de leur offre. La demande et les réponses seront formulées par écrit. Si une garantie de soumission est exigée en application de la clause 20 des IC, sa validité sera prolongée pour une durée correspondante. Un candidat peut refuser de proroger la validité de son offre sans perdre sa garantie. Un candidat qui consent à cette prorogation ne se verra pas demander de modifier son offre, ni ne sera autorisé à le faire, sous réserve des dispositions de la clause 14.5 des IC. 20. Garantie de soumission 20.1 Sauf stipulation contraire dans les DPAO, le Candidat fournira une garantie de soumission qui fera partie intégrante de son offre, comme spécifié dans les DPAO La garantie de soumission devra : a) au choix du Candidat, être sous l une des formes ci- après: (i) une lettre de crédit irrévocable, ou (ii) une garantie bancaire provenant d une institution bancaire agréée par le Ministère des Finances, ou (iii) une garantie émise par une institution habilitée à émettre des garanties

20 20 Section I. Instructions aux candidats agréée par le Ministère des Finances, ou (iv) un chèque de banque; b) provenir d une institution de bonne réputation au choix du Candidat. Si l institution d émission de la garantie est étrangère, elle devra avoir une institution financière correspondante située au Sénégal permettant d appeler la garantie ; c) être conforme au formulaire de garantie de soumission figurant à la Section III; d) être payable immédiatement, sur demande écrite formulée par l Autorité contractante dans le cas où les conditions énumérées à la clause 20.5 des IC sont invoquées ; e) être soumise sous la forme d un document original ; une copie ne sera pas admise; f) demeurer valide pendant trente jours (30) après l expiration de la durée de validité de l offre, y compris si la durée de validité de l offre est prorogée selon les dispositions de la clause 19.2 des IC Toute offre non accompagnée d une garantie de soumission, selon les dispositions de la clause 20.1 des IC, sera écartée par l Autorité contractante comme étant non conforme Les garanties de soumission des candidats non retenus leur seront restituées le plus rapidement possible après que l Autorité contractante aura pris la décision d attribution du marché et au plus tard 60 jours aprés la date de publication de l avis d attribution provisoire du marché La garantie de soumission peut être saisie: a) si le Candidat retire son offre pendant le délai de validité qu il aura spécifié dans la lettre de soumission de son offre, sous réserve des dispositions de la clause 19.2 des IC ; ou b) s agissant du Candidat retenu, si ce dernier : i) n accepte pas les corrections apportées à son offre pendant l évaluation et la comparaison des offres ; ii) manque à son obligation de signer le Marché en application de la clause 39 des IC ; iii) manque à son obligation de fournir la garantie de bonne exécution en application de la clause 40 des IC ;

21 Section I. Instructions aux candidats La garantie de soumission d un groupement d entreprises doit désigner comme soumissionnaire le groupement qui a soumis l offre. Si un groupement n a pas été formellement constitué lors du dépôt de l offre, la garantie de soumission d un groupement d entreprises doit désigner comme soumissionnaire tous les membres du futur groupement La garantie de soumission du candidat retenu lui sera restituée dans les meilleurs délais après la signature du Marché, et contre remise de la garantie de bonne exécution requise. 21. Forme et signature de l offre 21.1 Le Candidat préparera un original des documents constitutifs de l offre tels que décrits à la clause 11 des IC, en indiquant clairement la mention «ORIGINAL». Une offre variante, lorsque permise en application de la clause 13 des IC portera clairement la mention «VARIANTE». Par ailleurs, le Candidat soumettra le nombre de copies de l offre indiqué dans les DPAO, en mentionnant clairement sur ces exemplaires «COPIE». En cas de différences entre les copies et l original, l original fera foi L original et toutes copies de l offre seront dactylographiés ou écrits à l encre indélébile ; ils seront signés par une personne dûment habilitée à signer au nom du candidat. Cette habilitation consistera en une confirmation écrite, qui sera jointe au Formulaire de renseignements sur le Candidat qui fait partie de la Section III. Le nom et le titre de chaque personne signataire de l habilitation devront être dactylographiés ou imprimés sous la signature. Une même personne ne peut représenter plus d'un candidat pour un même marché. Toutes les pages de l offre, à l exception des publications non modifiées telles que le catalogue de fabricant d équipements ou de matériaux, seront paraphées par la personne signataire de l offre Tout ajout entre les lignes, rature ou surcharge, pour être valable, devra être signé ou paraphé par la personne signataire. D. Remise des Offres et Ouverture des plis 22. Cachetage et marquage des offres 22.1 Les offres peuvent toujours être soumises par courrier ou déposées en personne. Le Candidat placera l original de son offre et toutes les copies, y compris les variantes éventuellement autorisées en application de la clause 13 des IC, dans des enveloppes séparées et cachetées, portant la mention «ORIGINAL», «VARIANTE» ou «COPIE», selon le cas. Toutes ces enveloppes seront elles-mêmes placées dans une même enveloppe extérieure cachetée.

22 22 Section I. Instructions aux candidats 22.2 Les enveloppes intérieure et extérieure doivent: (a) (b) (c) être adressées à l Autorité contractante conformément à la clause 22.1 des IC ; comporter l identification de l appel d offres indiquée à la clause 1.1 des IC, et toute autre identification indiquée dans les DPAO ; comporter la mention de ne pas les ouvrir avant la date et l heure fixées pour l ouverture des plis en application de la clause 26.1 des IC. L enveloppe intérieure comportera en outre comporter le nom et l adresse du Candidat Si les enveloppes ne sont pas cachetées et marquées comme stipulé, l Autorité contractante ne sera nullement responsable si l offre est égarée ou ouverte prématurément. 23. Date et heure limite de remise des offres 23.1 Les offres doivent être reçues par l Autorité contractante à l adresse indiquée dans les DPAO et au plus tard à la date et à l heure spécifiées dans lesdites DPAO L Autorité contractante peut, s il le juge bon, reporter la date limite de remise des offres en modifiant le Dossier d appel d offres en application de la clause 8 des IC, auquel cas, tous les droits et obligations de l Autorité contractante et des Candidats régis par la date limite antérieure seront régis par la nouvelle date limite. 24. Offres hors délai 25. Retrait, substitution et modification des offres 24.1 L Autorité contractante n acceptera aucune offre arrivée après l expiration du délai de remise des offres, conformément à la clause 23 des IC. Toute offre reçue par l Autorité contractante après la date et l heure limites de dépôt des offres sera déclarée hors délai, écartée et renvoyée au Candidat sans avoir été ouverte Un candidat peut retirer, remplacer, ou modifier son offre après l avoir déposée, par voie de notification écrite conformément à la clause 22 des IC, dûment signée par un représentant habilité, assortie d une copie de l habilitation (pouvoir) en application de la clause 21.2 des IC (sauf pour ce qui est des notifications de retrait pour lesquelles des copies ne sont pas nécessaires). La modification ou l offre de remplacement correspondante doit être jointe à la notification écrite. Toutes les notifications doivent être : a) délivrées en application des articles 21 et 22 des IC (sauf pour ce qui est des notifications de retrait qui ne nécessitent pas de copies). Par ailleurs, les enveloppes doivent porter clairement, selon le cas, la mention «RETRAIT», «OFFRE DE

23 Section I. Instructions aux candidats 23 REMPLACEMENT» ou «MODIFICATION» ; et b) reçues par l Autorité contractante avant la date et l heure limites de remise des offres conformément à la clause 23 des IC Les offres dont les candidats demandent le retrait en application de la clause 25.1 leur seront renvoyées sans avoir être ouvertes Aucune offre ne peut être retirée, remplacée ou modifiée entre la date et l heure limites de dépôt des offres et la date d expiration de la validité spécifiée par le Candidat sur le formulaire d offre, ou d expiration de toute période de prorogation. 26. Ouverture des plis 26.1 La Commission des Marchés de l Autorité contractante procédera à l ouverture des plis en public à la date, à l heure et à l adresse indiquées dans les DPAO. Il sera demandé aux représentants des candidats présents de signer un registre attestant de leur présence Dans un premier temps, les enveloppes marquées «RETRAIT» seront ouvertes et leur contenu annoncé à haute voix, tandis que l enveloppe contenant l offre correspondante sera renvoyée au Candidat sans avoir été ouverte. Le retrait d une offre ne sera autorisé que si la notification correspondante contient une habilitation valide du signataire à demander le retrait et si cette notification est lue à haute voix. Ensuite, les enveloppes marquées «OFFRE DE REMPLACEMENT» seront ouvertes et annoncées à haute voix et la nouvelle offre correspondante substituée à la précédente, qui sera renvoyée au Candidat concerné sans avoir été ouverte. Le remplacement d offre ne sera autorisé que si la notification correspondante contient une habilitation valide du signataire à demander le remplacement et est lue à haute voix. Enfin, les enveloppes marquées «MODIFICATION» seront ouvertes et leur contenu lu à haute voix avec l offre correspondante. La modification d offre ne sera autorisée que si la notification correspondante contient une habilitation valide du signataire à demander la modification et est lue à haute voix. Seules les offres qui ont été ouvertes et annoncées à haute voix lors de l ouverture des plis seront ensuite considérées Toutes les autres enveloppes seront ouvertes l une après l autre et le nom du candidat annoncé à haute voix, ainsi que la mention éventuelle d une modification, le prix de l offre, y compris tout rabais et toute variante le cas échéant, l existence d une garantie de soumission si elle est exigée, et tout autre détail que la Commission des Marchés peut juger utile de mentionner. Seuls les rabais et variantes de l offre annoncés à haute voix lors de l ouverture des plis seront soumis à évaluation. Aucune offre ne sera écartée à

24 24 Section I. Instructions aux candidats l ouverture des plis, exceptées les offres hors délai en application de la clause Toutes les pages du Formulaire d offre, du Bordereau de prix et du Détail quantitatif et estimatif seront visées par les membres de la Commission des Marchés présents à la cérémonie d ouverture Dès la fin des opérations d'ouverture des plis, la Commission des Marchés établira un procès-verbal de la séance d ouverture des plis, consignant les informations lues à haute voix. Un exemplaire du procès-verbal sera distribué à tous les candidats ayant soumis une offre dans les délais. E. Évaluation et comparaison des offers 27. Confidentialité 27.1 Aucune information relative à l examen, à l évaluation, à la comparaison des offres, à la vérification de la qualification des candidats et à la recommandation d attribution du Marché ne sera fournie aux candidats ni à toute autre personne non concernée par ladite procédure tant que l attribution du Marché n aura pas été rendue publique Toute tentative faite par un candidat pour influencer l Autorité contractante et/ou la commission d évaluation des offres durant l examen, l évaluation, la comparaison des offres et la vérification de la capacité des candidats ou la prise de décision d attribution peut entraîner le rejet de son offre Nonobstant les dispositions de la clause 27.2, entre le moment où les plis seront ouverts et celui où le Marché sera attribué, si un candidat souhaite entrer en contact avec l Autorité contractante pour des motifs ayant trait à son offre, il devra le faire uniquement par écrit. 28. Éclaircissements concernant les Offres 28.1 Pour faciliter l examen, l évaluation, la comparaison des offres et la vérification des qualifications des candidats, l Autorité contractante a toute latitude pour demander à un candidat des éclaircissements sur son offre. Aucun éclaircissement apporté par un candidat autrement qu en réponse à une demande de l Autorité contractante ne sera pris en compte. La demande d éclaircissement de l Autorité contractante, et la réponse apportée, seront formulées par écrit. Aucune modification de prix, ni aucun changement substantiel de l offre ne seront demandés, offerts ou autorisés, si ce n est pour confirmer la correction des erreurs arithmétiques découvertes par l Autorité contractante lors de l évaluation des offres en application de la clause 30 des IC. 29. Conformité 29.1 L Autorité contractante établira la conformité de l offre sur la base

25 Section I. Instructions aux candidats 25 des offres de son seul contenu Une offre conforme pour l essentiel est une offre conforme à toutes les stipulations, spécifications et conditions du Dossier d appel d offres, sans divergence, réserve ou omission substantielles. Les divergences ou omission substantielles sont celles qui: a) si elles étaient acceptées, i) limiteraient de manière substantielle la portée, la qualité ou les performances des travaux spécifiés dans le Marché ; ou ii) limiteraient, d une manière substantielle et non conforme au Dossier d appel d offres, les droits du Maître d Ouvrage ou les obligations du Candidat au titre du Marché ; ou b) dont l acceptation serait préjudiciable aux autres Candidats ayant présenté des offres conformes Le Maître d ouvrage examinera les aspects techniques de l offre en application de la clause 17 des IC, notamment pour s assurer que toutes les exigences de la Section IV (Cahier des Clauses techniques et plans) ont été satisfaites sans divergence ou réserve substantielle L Autorité contractante écartera toute offre qui n est pas conforme pour l essentiel au Dossier d Appel d Offres et le Candidat ne pourra pas, par la suite, la rendre conforme en apportant des corrections à la divergence, réserve ou omission substantielle constatée. 30. Nonconformité, erreurs et omissions 30.1 Si une offre est conforme pour l essentiel, l Autorité contractante peut tolérer toute non-conformité ou omission qui ne constitue pas une divergence, réserve ou omission substantielle par rapport aux conditions de l appel d offres Si une offre est conforme pour l essentiel, l Autorité contractante peut demander au Candidat de présenter, dans un délai raisonnable, les informations ou la documentation nécessaire pour remédier à la non-conformité ou aux omissions non essentielles constatées dans l offre en rapport avec la documentation demandée. Pareille omission ne peut, en aucun cas, être liée à un élément quelconque du prix de l offre. Le Candidat qui ne ferait pas droit à cette demande peut voir son offre écartée Si une offre est conforme, l Autorité contractante rectifiera les erreurs arithmétiques sur la base suivante :

26 26 Section I. Instructions aux candidats a) S il y a contradiction entre le prix unitaire et le prix total obtenu en multipliant le prix unitaire par la quantité correspondante, le prix unitaire fera foi et le prix total sera corrigé, à moins que, de l avis de l Autorité contractante, la virgule des décimales du prix unitaire soit manifestement mal placée, auquel cas le prix total indiqué prévaudra et le prix unitaire sera corrigé; b) Si le total obtenu par addition ou soustraction des sous totaux n est pas exact, les sous totaux feront foi et le total sera corrigé; et c) S il y a contradiction entre le prix indiqué en lettres et en chiffres, le montant en lettres fera foi, à moins que ce montant ne soit entaché d une erreur arithmétique, auquel cas le montant en chiffres prévaudra sous réserve des alinéas a) et b) ci-dessus Si le Candidat ayant présenté l offre évaluée la moins- disante n accepte pas les corrections apportées, son offre sera écartée et sa garantie de soumission pourra être saisie. 31. Examen préliminaire des offres 31.1 L Autorité contractante examinera les offres pour s assurer que tous les documents et la documentation technique demandés à la clause 11 des IC ont bien été fournis et sont tous complets L Autorité contractante confirmera que les documents et renseignements ci-après sont inclus dans l offre. Au cas où l un quelconque de ces documents ou renseignements manquerait, l offre sera rejetée : 1. le formulaire de soumission de l offre, conformément à la clause 12.1 des IC. b) le Bordereau des prix et le Détail quantitatif, conformément à la clause 12.2 des IC. c) le pouvoir habilitant le signataire à engager le Candidat, conformément à la clause 21.2 des IC; et d) la garantie de soumission conformément à la clause 20 des IC. 32. Évaluation des Offres 32.1 L Autorité contractante évaluera chacune des offres dont elle aura établi, à ce stade de l évaluation, qu elle était conforme Pour évaluer une offre, l Autorité contractante n utilisera que les critères et méthodes définis dans la présente clause à l exclusion de tous autres critères et méthodes Pour évaluer une offre, l Autorité contractante prendra en compte

27 Section I. Instructions aux candidats 27 les éléments ci-après : a) le prix de l offre, en excluant les sommes provisionnelles et, le cas échéant, les provisions pour imprévus figurant dans le Détail quantitatif et estimatif récapitulatif, mais en ajoutant le montant des travaux en régie, lorsqu ils sont chiffrés de façon compétitive; b) les ajustements apportés au prix pour rectifier les erreurs arithmétiques en application de la clause 30.3: c) les ajustements du prix imputables aux rabais offerts en application de la clause 14.4; d) les ajustements calculés de façon appropriée, sur des bases techniques ou financières, résultant de toute autre modification, divergence ou réserve quantifiable; e) les ajustements résultant de l utilisation des facteurs d évaluation additionnels indiqués aux DPAO, le cas échéant L effet estimé des formules de révision des prix ou d actualisation, figurant dans les CCAG et CCAP, appliquées durant la période d exécution du Marché, ne sera pas pris en considération lors de l évaluation des offres Si cela est prévu dans les DPAO, le Dossier d Appel d Offres peut autoriser les candidats à indiquer séparément leurs prix pour chaque lot, et permettre à l Autorité contractante d attribuer des marchés par lots à plus d un candidat. La méthode d évaluation pour déterminer la combinaison d offres la moins-disante, compte tenu de tous rabais offerts dans le Formulaire d offre, sera précisée aux DPAO, le cas échéant Si l offre évaluée la moins disante est fortement déséquilibrée par rapport à l estimation de l Autorité contractante de l échéancier de paiement des travaux à exécuter, l Autorité contractante peut demander au Candidat de fournir le sous détail de prix pour tout élément du Détail quantitatif et estimatif, aux fins de prouver que ces prix sont compatibles avec les méthodes de construction et le calendrier proposé. Après avoir examiné le sous détail de prix, l Autorité contractante peut demander que le montant de la garantie de bonne exécution soit porté, aux frais de l attributaire du Marché, à un niveau suffisant pour protéger l Autorité contractante contre toute perte financière au cas où l attributaire viendrait à manquer à ses obligations au titre du Marché. 33. Marge de préférence 33.1 Sauf stipulation contraire dans les DPAO, aucune marge de

28 28 Section I. Instructions aux candidats préférence ne sera accordée. 34. Comparaison des offres 35. Qualification du Candidat 34.1 L Autorité contractante comparera toutes les offres substantiellement conformes pour déterminer l offre évaluée la moins-disante, en application de la clause 32.3 des IC L Autorité contractante s assurera que le Candidat ayant soumis l offre évaluée la moins-disante et substantiellement conforme aux dispositions du dossier d appel d offres, possède bien les qualifications requises pour exécuter le Marché de façon satisfaisante. L Autorité contractante se réserve le droit d accepter des déviations mineures par rapport aux exigences de qualification si elles n affectent pas matériellement la capacité d un Candidat à exécuter le marché Cette détermination sera fondée sur l examen des pièces attestant les qualifications du candidat et soumises par lui en application de la clause 18.1 des IC, sur les éclaircissements apportés en application de la clause 28 des IC, le cas échéant, et la Proposition technique du candidat L attribution du Marché au Candidat est subordonnée à la vérification que le candidat satisfait aux critères de qualification. Dans le cas contraire, l offre sera rejetée et l Autorité contractante procédera à l examen de la seconde offre évaluée la moins-disante afin d établir de la même manière si le Candidat est qualifié pour exécuter le Marché. 36. Droit de l Autorité contractante d accepter l une quelconque des offres et de rejeter une ou toutes les offres 36.1 L Autorité contractante se réserve le droit d accepter ou d écarter toute offre, et d annuler la procédure d appel d offres et d écarter toutes les offres à tout moment avant l attribution du Marché, sans encourir de ce fait une responsabilité quelconque vis-à-vis des candidats L Autorité contractante informera, par écrit, les candidats qui en font la demande écrite, des motifs qui l'ont conduit à ne pas attribuer ou notifier le marché ou à recommencer la procédure, dans un délai de cinq (5) jours ouvrables à compter de la réception de la demande.

29 Section I. Instructions aux candidats 29 F. Attribution du Marché 37. Critères d attribution 38. Signature du Marché 37.1 L Autorité contractante attribuera le Marché au Candidat dont l offre aura été évaluée la moins-disante et jugée substantiellement conforme au Dossier d appel d offres, à condition que le Candidat soit en outre jugé qualifié pour exécuter le Marché de façon satisfaisante L Autorité contractante enverra au Candidat retenu le Formulaire de Marché et le Cahier des clauses administratives particulières (CCAP) Dans les quatorze (14) jours suivant la réception du Formulaire de Marché le Candidat retenu le signera, le datera et le renverra à l Autorité contractante. 39. Notification de l attribution du Marché 39.1 Dans les meilleurs délais après son approbation par l autorité compétente, le marché est notifié par l'autorité contractante à l'attributaire du marché avant expiration du délai de validité des offres. La notification consiste en une remise au titulaire contre récépissé ou en un envoi par lettre recommandée avec accusé de réception ou par tout moyen permettant de donner date certaine à cet envoi. La date de notification est celle du récépissé ou de l'avis de réception Sauf dispositions contraires dans le marché, la date de notification constitue le point de départ des délais contractuels d'exécution du marché. Le marché ne produit d'effet à l'égard de l'attributaire qu'à compter de la date de sa notification. 40. Garantie de bonne exécution 40.1 Dans les quatorze (14) jours suivant la réception de la notification par l Autorité contractante de l attribution du Marché, le Candidat retenu fournira la garantie de bonne exécution, conformément au CCAG en utilisant le Formulaire de garantie de bonne exécution figurant à la Section VII Le défaut de fourniture par le Candidat retenu, de la garantie de bonne exécution susmentionnée ou le fait qu il ne signe pas l Acte d Engagement, constitueront des motifs suffisants d annulation de l attribution du Marché et de saisie de la garantie de soumission, auquel cas l Autorité contractante pourra attribuer le Marché au Candidat dont l offre est jugée substantiellement conforme au Dossier d Appel d Offres et évaluée la deuxième moins-disante, et qui possède les qualifications exigées pour exécuter le Marché. 41. Information des candidats 41.1 Dès qu'elle a approuvé la proposition d'attribution, l Autorité contractante avise immédiatement les autres candidats du rejet de

30 30 Section I. Instructions aux candidats leurs offres et publie un avis d attribution Cet avis contiendra au minimum: (i) l identification de l appel d offres et de chaque lot, le cas échéant ; (ii) le nom du Candidat dont l offre a été retenue, et (iii) le montant du marché attribué Tout Candidat ayant présenté une offre infructueuse pourra demander par écrit à l Autorité contractante une explication quant aux motifs pour lesquels son offre n a pas été retenue. L Autorité contractante répondra par écrit au Candidat dans un délai de cinq (5) jours ouvrables à compter de la réception de sa demande Dans les quinze (15) jours suivant la notification du marché, l autorité contractante publie un avis d attribution définitive. Cet avis contient les mêmes mentions indiquées à l article 41.2 cidessus. 42. Recours 42.1 Tout candidat est habilité à saisir l Autorité contractante d un recours gracieux par une notification écrite indiquant les références de la procédure de passation du marché et exposant les motifs de sa réclamation par lettre recommandée avec demande d'avis de réception ou déposée contre récépissé. Ce recours peut porter sur la décision d attribuer ou de ne pas attribuer le marché, les conditions de publication des avis, les règles relatives à la participation des candidats et aux capacités et garanties exigées, le mode de passation et la procédure de sélection retenue, la conformité des documents d appel d offres à la réglementation, les spécifications techniques retenues, et les critères d évaluation. Il doit invoquer une infraction caractérisée de la réglementation des marchés publics. Il doit être exercé dans un délai de cinq (5) jours ouvrables à compter de la publication de l avis d attribution provisoire du marché, de l avis d appel d offres ou de la communication du dossier d appel d offres La personne responsable du marché est tenue de répondre à cette réclamation dans un délai de cinq (5) jours ouvrables au-delà duquel le défaut de réponse sera constitutif d un rejet implicite du recours gracieux En l absence de suite favorable de son recours gracieux le requérant dispose de trois (3) jours ouvrables à compter de la réception de la réponse de l'autorité contractante ou de l'expiration du délai de cinq (5) jours mentionné ci-dessus pour présenter un recours au Comité de Règlement des Différends placé auprès de l'organe chargé de la Régulation des Marchés publics.

31 Section II. Données particulières de l appel d offres A. Introduction IC 1.1 IC 1.1 IC 1.1 Référence de l avis d appel d offres N 001/2013/ travaux/ Barvafor Nom de l Autorité contractante: MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE L EQUIPEMENT RURAL/ BARVAFOR Nombre et identification des lots faisant l objet du présent appel d offres : 1. Lot 1 : Une (01) digue en terre, deux (02) ouvrages régulateurs et la refection de deversoirs existants dans le site de Baboulaye, dans la CR de Djilass, région de Fatick ; 2. Lot 2 : deux (02) digues de retenue, deux (02) ouvrages régulateurs et l amélioration d un (01) radier dans le site de Keur Aïp Ka, CR de Keur Samba Guèye dans la région de Fatick : 3. Lot 3 : deux (02) digues de retenue avec deux (02) ouvrages en bec de canard dans le site de Keur Andallah, CR de Keur Saloum Diané dans la région de Fatick ; 4. Lot 4 : une (01) digue de retenue et un (01) ouvrage en bec de canard dans le site de Kaymor, CR de Kaymor dans la région de Kaolack. IC 2.1 IC 4.1 IC 5.1 Source de financement du Marché : Direction Générale de la Coopération au Développement du Gouvernement du Royaume de Belgique L appel d offres n a pas été précédé d une pré-qualification. Voir Annexe A B. Dossier d appel d offres IC 7.1 Afin d obtenir des clarifications uniquement, l adresse de l Autorité contractante est la suivante : Adresse : Villa n 266, Mbour 3, Thiès / SENEGAL La personne responsable du marché est Monsieur Aly Sané NIANG Responsable National du projet BARVAFOR. Toutes demandes de renseignements complémentaires doivent être adressées à la personne responsable du marché au plus tard dix (10) jours avant la date limite de dépôt des offres. Les réponses seront renvoyées au plus tard cinq

32 32 (05) jours avant la date limite de dépôt des offres. Boite postale : 1414 Thies RP Numéro de téléphone : Numéro de télécopie : Adresse électronique : IC 7.4 Une réunion préparatoire se tiendra au lieu et date ci-après : Lieu : Dans les locaux du projet BARVAFOR à Kaolack, immeuble Serigne Bassirou Mbacké en face de la CBAO, Léona Kaolack Tel : Date : le 03 Décembre 2013 à 9 h. Une visite des sites sera organisée par l Autorité contractante. C. Préparation des offers IC 11.1 (k) Le Candidat devra joindre à son offre les autres documents suivants : 1. Son plan de charge pour la période prévue pour les travaux 2. L attestation de paiement de la redevance de régulation des marchés au titre de l année precedente IC 13.1 IC 13.2 IC 13.4 IC 14.5 IC 19.1 IC 20.1 Les variantes ne sont pas autorisées. Sans objet. Sans objet. Les prix proposés par le Candidats seront fermes et non révisables. La période de validité de l offre sera de 120 jours. Une garantie de soumission est exigée. IC 20.2 Le montant de la garantie de soumission est : fcfa pour le lot 1, fcfa pour le lot 2, fcfa pour le lot 3 et fcfa pour le lot 4 et sont valables 28 jours à compter de l expiration de la durée de validité des offres et devront être émise par une banque ou un organisme financier agréer par le Ministère de l Economie et des Finances. IC 21.1 Outre l original de l offre, le nombre de copies demandé est de : trois (03)

33 33 D. Remise des offres et ouverture des plis IC 22.2 (b) Les enveloppes intérieure et extérieure devront comporter les autres identifications suivantes : A) Une première enveloppe qui contiendra la raison sociale de l entrepreneur et portera la mention OFFRE TECHNIQUE avec : - Les pièces administratives (CSS, IT, IPRES, QUITUS FISCAL) - La (les) caution (s) bancaire (s) ; - La liste détaillée de son personnel qualifié avec toutes les références et CV ; - La liste détaillée de ses moyens matériels ; - Le calendrier prévisionnel des travaux ; - La méthodologie d exécution des travaux ; - Les attestations de services faits dans le domaine des travaux de réalisation de digues de retenue des eaux et digues anti-sel signés par l autorité compétente. B) Une seconde enveloppe portant extérieurement la raison sociale de l entrepreneur, son siège sociale, son adresse et son numéro de téléphone avec la mention «OFFRE FINANCIERE» et contiendra : - La soumission ; - Le bordereau des prix unitaires rempli ; - Le devis estimatif rempli ; C) Une troisième enveloppe contenant les enveloppes A, B et qui portera extérieurement la mention : APPEL D OFFRES N 001 / 2013 / TRAVAUX / BARVAFOR REALISATION DE DIGUES DE RETENUE DES EAUX ET DIGUES ANTI-SEL A KAOLACK ET FATICK (Préciser le lot et mentionner la date de publication de l Appel d Offres) et (A n ouvrir qu en séance d ouverture) IC 23.1 Aux fins de remise des offres, uniquement, l adresse de l Autorité contractante est la suivante : Monsieur Aly Sané Niang responsable national du BARVAFOR, Direction des Bassins de Rétention et des Lacs Artificiels (DBRLA), route des Pères Maristes, Hann - Dakar Les dates et heures limites de remise des offres sont les suivantes : Date : Le 02 Janvier 2014 Heure : 10 heures IC 26.1 L ouverture des plis aura lieu à l adresse suivante : Adresse: salle de réunion du PAPIL, Direction des Bassins de Rétention et

34 34 des Lacs Artificiels (DBRLA), route des Pères Maristes, Hann - Dakar Date : le 02 Janvier 2014 Heure : 10 heures E. Évaluation et comparaison des offres IC e) IC 32.5 IC 33.1 IC 33.1 Variantes de délai d exécution : sans objet. Variantes techniques : sans objet. Les Travaux comprennent plusieurs lots pouvant faire l objet de marchés séparés attribués à des soumissionnaires distincts. Conformément aux dispositions de l Article 32.5 des IC, l Autorité contractante évaluera et comparera les offres sur la base de l attribution d une combinaison de marchés à un ou plus d un soumissionnaire, afin l objectif de minimiser le coût total pour l Autorité contractante, en tenant compte des rabais consentis dans leurs offres par les soumissionnaires en cas d attribution de plusieurs lots. Si un soumissionnaire a présenté des offres conformes pour plus d un lot, correspondant à la combinaison évaluée la plus économique pour l Autorité contractante, l évaluation tiendra également compte de la capacité du soumissionnaire à satisfaire aux exigences spécifiées dans le DAO concernant : l expérience La situation financière La capacité de financement Le matériel à mobiliser, et Le personnel à affecter Conformément aus dispositions de l article 50 du Code des Marchés Publics, la préférence sera accordée aux offres en provenance des groupements d ouvriers, aux coopératives ouvrières de production, aux groupements et coopératives d artisans, aux coopératives d artistes et aux artisans individuels suivis par les chambres consulaires. Sans Objet

35 35 Annexe A. Critères de qualification La présente section contient tous les facteurs, méthodes et critères que l Autorité contractante utilisera pour s assurer qu un candidat possède les qualifications requises. Le Candidat fournira tous les renseignements demandés dans les formulaires joints à la Section III, Formulaires de soumission. Nu mér o Critères de Qualification Spécifications de conformité Documentation Objet Critère Entité unique Groupement d entreprises Toutes Parties Combinées Chaque Partie Une Partie au moins Spécifications de soumission 1. Critères de provenance 1.1 Admissibilité Conforme à la Sous-Clause 4.1 des IC. Doit satisfaire au critère GE existant ou prévu doit satisfaire au critére Doit satisfaire au critére Sans objet Formulaires ELI 1.1 et 1.2, avec pièces jointes 1.2 Non admis à participer 1.3 Conflit d intérêts Ne pas être frappé par une mesure d interdiction, tel que décrit dans la clause 4.2 des IC. Pas de conflit d intérêts selon la clause 4.3 des IC. Doit satisfaire au critére Doit satisfaire au critére GE existant doit satisfaire au critére GE existant ou prévu doit satisfaire au critére Doit satisfaire au critére Doit satisfaire au critére Sans objet Sans objet Formulaire d offre Formulaire d offre 2. Situation financière 2.1 Situation financière Soumission des états financiers certifiés ou, si cela n est pas requis par la réglementation du pays du candidat, autres états financiers acceptables par l Autorité contractante pour les 3 dernières années démontrant la solidité actuelle de la position financière du candidat et sa profitabilité à long terme Doit satisfaire au critére Sans objet Doit satisfaire au critére Sans objet Formulaire FIN avec pièces jointes 2.2 Chiffre d affaires annuel moyen des activités de construction Avoir un minimum de chiffres d affaires annuel moyen des activités de construction de cent millions de francs ( F) pour le lot 1, cent soixante cinq millions de francs ( FCFA) pour le lot 2, deux cent millions de francs Doit satisfaire au critére Doivent satisfaire au critère Doit satisfaire à trente pour cent (30%) de la spécification Doit satisfaire à soixante pourcent (60%) de la spécification Formulaire FIN - 2.2

36 36 Nu mér o Critères de Qualification Spécifications de conformité Documentation Objet Critère Entité unique ( FCFA) pour le lot 3 et trois cents millions de francs ( FCFA) pour le lot 4 qui correspond au total des paiements mandatés reçus pour les marchés en cours ou achevés au cours des trois(03) dernières années Groupement d entreprises Toutes Parties Combinées Chaque Partie Une Partie au moins Spécifications de soumission 2.3 Capacité de financement Accès à des financements tels que des avoirs liquides, lignes de crédit, autres que l avance de démarrage éventuelle, à hauteur de: quarante deux millions de francs FCFA) pour le lot 1, soixante neuf millions ( FCFA) pour le lot 2, quatre vingt millions de francs ( FCFA) pour le lot 3 et cent trente millions de francs ( FCFA) pour le lot 4 Doit satisfaire au critère Doivent satisfaire au critère Sans objet Sans objet Formulaires FIN et FIN 2.4 (i) besoins en financement du marché: et (ii) besoins en financement pour ce marché et les autres engagements en cours du Candidat. 3. Expérience 3.1 Expérience générale de construction Expérience de marchés de travaux à titre d entrepreneur au cours des trois (03) dernières années qui précèdent la date limite de dépôt des soumissions. Doit satisfaire au critére Sans objet Doit satisfaire au critére Sans objet Formulaire EXP a) Expérience spécifique de Avoir effectivement exécuté en tant qu entrepreneur, ou sous-traitant dans au moins Doit satisfaire au critére Doivent satisfaire au critére Sans objet Doit satisfaire au critére Formulaire EXP 3.2 a)

37 37 Nu mér o Critères de Qualification Spécifications de conformité Documentation Objet Critère Entité unique construction Avoir effectivement exécuté en tant qu entrepreneur, ou sous-traitant dans au moins deux (02) marchés au cours des cinq (05) dernières années avec une valeur minimum de soixante millions de francs ( FCFA) pour le lot 1, quatre vingt dix millions de francs ( FCFA) pour le lot 2, cent dix millions de francs ( FCFA) pour le lot 3 et cent soixante millions de francs ( FCFA) pour le lot 4, qui ont été exécutés de manière satisfaisante et terminés, pour l essentiel, et qui sont similaires aux travaux proposés. La similitude portera sur la taille physique, la complexité, les méthodes/technologies ou autres caractéristiques telles que décrites dans la Section IV, Etendue des Travaux. Groupement d entreprises Toutes Parties Combinées Chaque Partie Une Partie au moins pour un marché Spécifications de soumission 3.2 (b) b) Pour les marchés référenciés ci-dessus ou pour d autres marchés exécutés pendant la période stipulée au paragraphe 3.2 a) cidessus, une expérience minimale de construction dans les principales activités suivantes : Doit satisfaire aux spécifications Doivent satisfaire au critére Sans objet Doit satisfaire au critére Formulaire EXP- 3.2 (b)

38

39 4. Personnel requis par lot Le Candidat doit établir qu il dispose du personnel pour les positions-clés suivantes: Numéro Nombre Position Expérience globale en travaux (années) 1 1 Directeur des travaux : ingénieur du Genie rural, hydraulicien ou équivalent 2 1 Conducteur des travaux, technicien du Genie rural, hydraulicien ou équivalent 10 ans Expérience dans des travaux similaires (années) Avoir une expérience de trois (3) projets similaires durant les dix (10) dernières années dont deux (2) en tant que Directeur des travaux 10 ans Avoir une expérience de (3) projets similaires durant les dix (10) dernières années dont deux (2) en tant que Conducteur des travaux 3 1 Géomètre-Topographe 5 ans Avoir une expérience de (3) projets similaires durant les cinq (5) dernières années dont deux (2) en tant que Géomètre-topographe 4 1 Géothechnicien 5 ans Avoir une expérience de (3) projets similaires durant les cinq (05) dernières années dont deux (2) en tant que Géotechnicien Le Candidat doit fournir les détails concernant le personnel proposé et son expérience en utilisant les formulaires PER 1 et PER 2 de la Section III, Formulaires de soumission. 5. Matériel requis par lot Le Candidat doit établir qu il a les matériels suivants: Numéro Type et caractéristiques du matériel Nombre minimum requis 1 Niveleuse 14 G CATER ou équivalent 01 2 Bulldozer D8 ou équivalent 01 3 Chargeur 950 CATER ou équivalent 01 4 Compacteur (pied de mouton) 01 5 Porte char 01 6 Camionnette de chantier 01 7 Bétonnière (500 l) 01 8 Pervibrateur 01 9 Camion benne 16m 3 et 20m Camion citerne 10 m Motopompe de plus de 100m 3 /heure Equipement topographique Lot de petit matériel de terrassement Rétropelle (tractopelle) 320 CATER ou 01

40 40 Section III. Formulaires de soumission Poclain ou équivalent Le Candidat doit fournir les détails concernant le matériel proposé en utilisant le formulaire MAT de la Section III, Formulaires de soumission.

41 Section III. Formulaires de soumission 41 Section III. Formulaires de soumission Liste des formulaires Lettre de soumission de l offre Formulaires de Bordereau des prix et Détail quantitatif et estimatif Formulaires de Proposition technique... Erreur! Signet non défini. Formulaires de qualification Modèle de garantie de soumission (garantie bancaire ou cautionnement émis par une compagnie d assurance) Modèle d engagement à respecter la Charte de Transparence et d Ethique en matière de Marchés publics... 70

42 42 Section III. Formulaires de soumission Lettre de soumission de l offre [Le Candidat remplit la lettre ci-dessous conformément aux instructions entre crochets. Le format de la lettre ne doit pas être modifié. Toute réserve ou déviation majeure, par rapport à ce format, pourra entraîner le rejet de l offre] Date: [insérer la date (jour, mois, année) de remise de l offre] AAO Numéro: [insérer le nom de l avis d Appel d Appel d Offres] Variante Numéro : [insérer le numéro d identification si cette offre est proposée pour une variante] À : [insérer le nom complet de l Autorité contractante] Nous, les soussignés attestons que : a) Nous avons examiné le Dossier d appel d offres, y compris l additif/ les additifs Numéro : [insérer les numéros et date d émission de chacun des additifs]; et n avons aucune réserve à leur égard ; b) Nous nous engageons à exécuter et achever conformément au Dossier d Appel d Offres et aux Cahier des Clauses techniques et plans, les Travaux ci-après : [insérer une brève description des travaux] dans le délai d exécution de [insérer le délai conformément au dossier d appel d offres]; c) Le prix total de notre offre, hors rabais offerts à l alinéa (d) ci-après est de : [insérer le prix total de l offre en lettres et en chiffres] FCFA; d) Les rabais offerts et les modalités d application desdits rabais sont les suivants : Rabais : Si notre offre est retenue, les rabais ci-après seront accordés. [Détailler tous les rabais offerts et les postes du détail quantitatif et estimatif auquel ils s appliquent] ; Modalités d application des rabais : Les rabais seront accordés comme suit : [Spécifier précisément les modalités] ; e) Notre offre demeurera valide pendant la période requise à la clause 19.1 des Instructions aux Candidats à compter de la date limite fixée pour la remise des offres à la clause 23.1 des Instructions aux Candidats ; cette offre continuera de nous engager et pourra être acceptée à tout moment avant l expiration de cette période ; f) Si notre offre est acceptée, nous nous engageons à fournir une garantie de bonne exécution du Marché conformément à la clause 40 des Instructions aux candidats et à l article du CCAG; g) Notre candidature, ainsi que tous sous-traitants ou fournisseurs intervenant en rapport avec une quelconque partie du Marché, ne tombent pas sous les conditions d exclusion des clauses 3.2 et 4.2 des Instructions aux Candidats.

43 Section III. Formulaires de soumission 43 h) Nous ne nous trouvons pas dans une situation de conflit d intérêt définie à la clause 4.3 des Instructions aux Candidats. i) Nous ne participons pas, en qualité de candidats ou sous traitant, à plus d une offre dans le cadre du présent appel d offres conformément à la clause 4.3 b) des Instructions aux candidats, autre que des offres «variantes» présentées conformément à la clause 13 des Instructions aux candidats; j) Nous nous engageons à ne pas octroyer ou promettre d'octroyer à toute personne intervenant à quelque titre que ce soit dans la procédure de passation du marché un avantage indu, pécuniaire ou autre, directement ou par des intermédiaires, en vue d'obtenir le marché, et en général à respecter les dispositions de la charte de transparence et d'éthique en matière de marchés publics adoptée par le décret n du 22 juin 2005, comme en atteste le formulaire d engagement ci-joint, signé par nos soins. k) Il est entendu que la présente offre, et votre acceptation écrite de ladite offre figurant dans la notification d attribution du Marché que vous nous adresserez tiendra lieu de contrat entre nous, jusqu à ce qu un marché formel soit établi et signé. l) Il est entendu par nous que vous n êtes pas tenus d accepter l offre évaluée la moins- disante, ni l une quelconque des offres que vous pouvez recevoir. Nom [insérer le nom complet de la personne signataire de l offre] En tant que [indiquer la capacité du signataire] Signature [insérer la signature] Ayant pouvoir à signer l offre pour et au nom de [insérer le nom complet du Candidat] En date du jour de [Insérer la date de signature] Annexe:

44 44 Section III. Formulaires de soumission Annexe à la soumission - Sous-traitants [à remplir, le cas échéant, par le Candidat]

45 Section III. Formulaires de soumission 45 Formulaires de Bordereau des prix et Détail quantitatif et estimatif A. Préambule Modèle de Bordereau des prix et Détail quantitatif et estimatif 1. Le Bordereau des prix doit être pris en compte par le Candidat conjointement avec les Instructions aux candidats, les Cahiers des Clauses administratives générales et particulières, les Cahier des Clauses techniques et les plans. 2. Les quantités spécifiées dans le Détail quantitatif et estimatif sont des quantités estimées et provisoires. Elles fourniront une base commune pour l évaluation des offres et l attribution du marché. La base des règlements sera les quantités réelles de travaux commandés et exécutés, telles qu elles seront mesurées par l Entrepreneur et vérifiées par le Maître d Oeuvre, et valorisées aux taux et prix spécifiés au Bordereau des prix chiffré présenté par l Entrepreneur dans son offre. Dans les cas où cette valorisation n est pas applicable, ou dans tout autre cas, le règlement se fera aux taux et prix que le Maître d Oeuvre pourra fixer dans le cadre des termes du Marché. 3. Sauf dispositions contraires spécifiées dans le Marché, les prix fournis par l Entrepreneur dans le Bordereau des prix chiffré inclus dans son offre devront comprendre toutes les installations de construction, la main-d oeuvre, la supervision, les matériaux, le montage, l entretien, les assurances, les frais généraux et profits, les impôts, droits et taxes, ainsi que la couverture des risques généraux, des engagements et autres obligations spécifiées explicitement ou implicitement dans le Marché. 4. Un prix devra être indiqué pour chaque poste dans le Détail quantitatif et estimatif chiffré, que les quantités soient spécifiées ou non. Le coût des postes pour lesquels l Entrepreneur n a pas indiqué de prix sera considéré comme couvert par d autres prix indiqués dans le Détail quantitatif et estimatif chiffré. 5. Le coût complet en accord avec les dispositions du Marché sera inclus dans les postes spécifiés dans le Bordereau des prix et le Détail quantitatif et estimatif chiffrés. Lorsqu un poste n est pas spécifié, le coût correspondant sera considéré comme distribué parmi les prix mentionnés pour des postes correspondants des travaux. 6. Les indications générales et les descriptions des travaux et matériaux ne sont pas nécessairement reprises ou résumées dans le Bordereau des prix et le Détail quantitatif et estimatif inclus dans le Dossier d Appel d offres. Les références explicites ou implicites aux sections appropriées du Dossier doivent être considérées avant de chiffrer les prix pour chaque poste du Bordereau des prix et du Détail quantitatif et estimatif chiffrés soumis dans l offre. 7. Durant l évaluation des offres, les erreurs arithmétiques éventuelles relevées dans le Bordereau des prix et le Détail quantitatif et estimatif seront corrigées suivant les dispositions de la clause 31 des Instructions aux candidats. 8. La méthode de constatation des prestations exécutées en vue des règlements devra être en accord avec :

46 46 Section III. Formulaires de soumission [Insérer une description détaillée de la ou des méthodes qui seront appliquées. La méthode doit être décrite avec précision dans ce préambule, en indiquant par exemple les tolérances admises.] B. Tableaux du Bordereau des prix et Détail quantitatif et estimatif B.1 Tableau de Bordereau des prix unitaires des lots LOT 1 : Site de BABOULAYE Désignation amenée/repli matériel Débroussaillage m² Unité FF Décapage m 3 Fouille m 3 béton de propreté m 3 béton armé 350 m 3 remblai en argile m 3 remblai en latérite m 3 perré sec m² perré maçonné m² planche bois rouge 1T, largeur 22cm, longueur 1,70m U Enrochement m 3 Total Prix unitaire en chiffres Prix Unitaire en lettres LOT 2: Site de Keur Ayib KA Designation Unité amenée/replimatériel FF Débroussaillage m² Décapage m 3 Fouille m 3 béton de propreté m 3 bétonarmé 350 m 3 remblai en argile m 3 Prix unitaire en chiffres Prix Unitaire en lettres

47 Section III. Formulaires de soumission 47 remblai en latérite m 3 perré sec m² Perrémaçonné m² planche bois rouge 1T, largeur 22cm, longueur 1,70m U Enrochement m 3 garde - fou ( en PVC 90 de longueur 1.5m rempli de béton) peint en rouge et blanc U creusementpistelatéritique Deviation Total LOT 3 : Site de Keur ANDALLAH FF FF Désignation amenée/repli matériel Débroussaillage m² Unité FF Décapage m 3 Fouille m 3 béton de propreté m 3 béton armé 350 m 3 remblai en argile m 3 remblai en latérite m 3 perré sec m² perré maçonné m² planche bois rouge 1T, largeur 22cm, longueur 1,70m garde - fou ( en PVC 90 de longueur 1.5m rempli de béton) peint en rouge et blanc Enrochement m 3 Total U U Prix unitaire en chiffres Prix Unitaire en lettres LOT 4: Site de KAYEMOR Désignation Unité Prix unitaire en chiffres Prix Unitaire en lettres

48 48 Section III. Formulaires de soumission amenée/replimatériel Débroussaillage m² Décapage m 3 Fouille m 3 béton de propreté m 3 Béton armé 350 m 3 remblai en argile m 3 remblai en latérite (50cm épaisseur) m 3 perré sec m² Perré maçonné m² vannes de 2,20 de largeur et 3m de hauteur en bois rouge de 8cm d'épaisseur avec encadrement cornière de 50 disposant d'un portique de 3,5m de hauteur en IPN 80 et d'un palan U Enrochement m 3 garde - fou (en PVC 90 de longueur 1.5m rempli de béton) peint en rouge et blanc U Total FF

49 Section III. Formulaires de soumission 49 B.2 DETAIL QUANTITATIF ET ESTIMATIF LOT 1: SITE DE BABOULAYE Désignation Unité Quantité amenée/repli matériel FF 01 Débroussaillage m² 0 Décapage m Fouille m 3 20 béton de propreté m 3 10 béton armé 350 m 3 30 remblai en argile m remblai en latérite m perré sec m² 200 perré maçonné m² 200 planche bois rouge 1T, largeur 22cm, longueur 1,70m U 20 Enrochement m Total Prix unitaire Montant LOT 2: SITE DE KEUR AYIB KA Designation Unité Quantité amenée/replimatériel FF 01 Débroussaillage m² 0 Décapage m Fouille m béton de propreté m bétonarmé 350 m remblai en argile m remblai en latérite m perré sec m² 1000 Perrémaçonné m² 750 planche bois rouge 1T, largeur 22cm, longueur U 80 Prix unitaire Montant

50 50 Section III. Formulaires de soumission 1,70m Enrochement m garde - fou ( en PVC 90 de longueur 1.5m rempli de béton) peint en rouge et blanc U 48 creusementpistelatéritique Deviation Total FF FF LOT 3: SITE DE KEUR ANDALLAH Désignation Unité Quantité amenée/repli matériel FF 01 Débroussaillage m² 0 Décapage m Fouille m béton de propreté m béton armé 350 m remblai en argile m remblai en latérite m perré sec m² 1000 perré maçonné m² 1000 planche bois rouge 1T, largeur 22cm, longueur 1,70m U 150 garde - fou ( en PVC 90 de longueur 1.5m rempli de béton) peint en rouge et blanc U 48 Enrochement m Total Prix unitaire Montant LOT 4: SITE DE KAYEMOR Désignation Unité Quantité amenée/replimatériel FF 01 Débroussaillage m² 0 Prix unitaire Montant

51 Section III. Formulaires de soumission 51 Décapage m Fouille m béton de propreté m 3 70 Béton armé 350 m remblai en argile m remblai en latérite (50cm épaisseur) m perré sec m² 1200 Perré maçonné m² 1200 vannes de 2,20 de largeur et 3m de hauteur en bois rouge de 8cm d'épaisseur avec encadrement cornière de 50 disposant d'un portique de 3,5m de hauteur en IPN 80 et d'un palan U 3 Enrochement m garde - fou (en PVC 90 de longueur 1.5m rempli de béton) peint en rouge et blanc U 24 Total

52 52 Section III. Formulaires de soumission Formulaires de Proposition technique Personnel affecté aux Travaux Matériel affecté aux Travaux Organisation des travaux sur site Méthode de réalisation Programme/Calendrier de Mobilisation Programme/Calendrier de Construction Autres

53 Section III. Formulaires de soumission 53 Formulaires de qualification Formulaire ELI 1.1 Formulaire de renseignements sur le Candidat [Le Candidat remplit le tableau ci-dessous conformément aux instructions entre crochets. Le tableau ne doit pas être modifié. Aucune substitution ne sera admise.] 1. Nom du Candidat : [insérer le nom du Candidat] Date: [insérer la date (jour, mois, année) de remise de l offre] AAO Numéro: [insérer le nom de l Avis d Appel d Offres] 2. En cas de groupement, noms de tous les membres : [insérer le nom de chaque membre du groupement] 3.a Pays où le Candidat est, ou sera légalement enregistré: [insérer le nom du pays d enregistrement] 3. b NINEA (Numéro d Identification nationale des Entreprises et Associations) pour les candidats sénégalais : [insérer le numéro] 4. Année d enregistrement du Candidat: [insérer l année d enregistrement] 5. Adresse officielle du Candidat dans le pays d enregistrement: [insérer l adresse légale du Candidat dans le pays d enregistrement] 6. Renseignement sur le représentant dûment habilité du Candidat: Nom: [insérer le nom du représentant du Candidat] Adresse: [insérer l adresse du représentant du Candidat] Téléphone/Fac-similé: [insérer le numéro de téléphone/fac-similé du représentant du Candidat] Adresse électronique: [insérer l adresse électronique du représentant du Candidat] 7. Ci-joint copie des originaux des documents ci-après: [cocher la (les) case(s) correspondant aux documents originaux joints] Document d enregistrement, d inscription ou de constitution de la firme nommée en 1 cidessus, en conformité avec la clause 4.1 des IC En cas de groupement, lettre d intention de constituer un groupement, ou accord de groupement, en conformité avec la clause 4.1 des IC.

54 54 Section III. Formulaires de soumission Formulaire ELI 1.2 Formulaire de renseignements sur les membres de groupement [ le Candidat remplit le tableau ci-dessous conformément aux instructions entre crochets. Le tableau ne doit pas être modifié. Aucune substitution ne sera admise.] 1. Nom du Candidat : [insérer le nom du Candidat] Date: [insérer la date (jour, mois, année) de remise de l offre] AAO Numéro: [insérer le nom de l Avis d Appel d Offres] 2. Nom du membre du groupement : [insérer le nom du membre du groupement] 3.a Pays où le membre du groupement est, ou sera légalement enregistré: [insérer le nom du pays d enregistrement du membre du groupement] 3.b NINEA (Numéro d Identification nationale des Entreprises et Associations) pour les candidats sénégalais : [insérer le numéro] 4. Année d enregistrement du membre du groupement: [insérer l année d enregistrement du membre du groupement] 5. Adresse officielle du membre du groupement dans le pays d enregistrement: [insérer l adresse légale du membre du groupement dans le pays d enregistrement] 6. Renseignement sur le représentant dûment habilité du membre du groupement: Nom: [insérer le nom du représentant du membre du groupement] Adresse: [insérer l adresse du représentant du membre du groupement] Téléphone/Fac-similé: [insérer le numéro de téléphone/fac-similé du représentant du membre du groupement] Adresse électronique: [insérer l adresse électronique du représentant du membre du groupement] 7. Ci-joint copie des originaux des documents ci-après: [cocher la (les) case(s) correspondant aux documents originaux joints] Document d enregistrement, d inscription ou de constitution de la firme nommée en 2 ci-dessus, en conformité avec la clause 4.1 des IC

55 Section III. Formulaires de soumission 55 Formulaire FIN 2.1 Situation financière Nom du candidat : Date : Nom de la partie au GE : Numéro AAO: A compléter par le candidat et, dans le cas d un GE, par chaque partie. Données financières en équivalent FCFA Antécédents pour les ( ) dernières années (équivalent milliers de FCFA) Année 1 Année 2 Année 3 Année Année n Information du bilan Total actif (TA) Total passif (TP) Patrimoine net (PN) Disponibilités (D) Engagements (E) Information des comptes de résultats Recettes totales (RT) Bénéfices avant impôts (BAI) On trouvera ci-après les copies des états financiers certifiés (y compris toutes les notes y afférents, et comptes de résultats) pour les années spécifiées ci-dessus et qui satisfont aux conditions suivantes : a) Ils doivent refléter la situation financière du candidat ou de la Partie au GE, et non pas celle de la maison-mère ou de filiales b) Les états financiers passés doivent être vérifiés par un expert-comptable agréé c) Les états financiers doivent être complets et inclure toutes les notes qui leur ont été ajoutées d) Les états financiers doivent correspondre aux périodes comptables déjà terminées et vérifiées (les états financiers de périodes partielles ne seront ni demandés ni acceptés)

56 56 Section III. Formulaires de soumission Formulaire FIN 2.2 Chiffre d affaires annuel moyen des activités de construction Nom du candidat : Date: Nom de la partie au GE : Numéro AAO: Données sur le chiffre d affaires annuel (construction uniquement) Année Montant et monnaie Equivalent FCFA *Chiffre d affaires moyen des activités de construction *Le chiffre d affaires annuel moyen des activités de construction est calculé en divisant le total des paiements ordonnancés pour les travaux en cours par le nombre d années spécifié.

57 Section III. Formulaires de soumission 57 Formulaire FIN 2.3 Capacité de financement Indiquer les sources de financement (liquidités, actifs réels non grevés, lignes de crédit et autres moyens financiers nécessaires pour les besoins de trésorerie liés aux travaux afférents au(x) marché(s) considéré(s), nets des engagements pris par le Candidat au titre d autres marchés comme requis. Source de financement 1. Montant (FCFA équivalents)

58 58 Section III. Formulaires de soumission Formulaire FIN 2.4 ATTESTATION DE CAPACITE FINANCIERE V/Référence N/Référence Nous soussignés, Banque, Société Anonyme au capital de (monnaie), dont le siège social se trouve à, représentée par M, Directeur en vertu des pouvoirs dont il est investi. Certifions par la présente que l'entreprise xxxx est titulaire d'un compte No. dans nos livres. L'Entreprise dispose à notre connaissance des moyens financiers nécessaires à la réalisation du marché pour lequel elle présente une offre. Fait pour servir et valoir ce que de droit. le (date en toutes lettres) Signature Cachet

59 Section III. Formulaires de soumission 59 Formulaire EXP 3.1 Expérience générale de construction Nom du candidat : Date: Nom de la partie au GE : Numéro AAO: Mois/ année de départ* Mois/ année final(e) Identification du marché Nom du marché : Brève description des Travaux réalisés par le candidat : Nom du Maître d Ouvrage : Adresse : Nom du marché : Brève description des Travaux réalisés par le candidat : Nom du Maître d Ouvrage : Adresse : Nom du marché : Brève description des Travaux réalisés par le candidat : Nom du Maître d Ouvrage : Adresse : Nom du marché : Brève description des Travaux réalisés par le candidat : Nom du Maître d Ouvrage : Adresse : Nom du marché : Brève description des Travaux réalisés par le candidat : Nom du Maître d Ouvrage : Adresse : Nom du marché : Brève description des Travaux réalisés par le candidat : Nom du Maître d Ouvrage : Adresse : Rôle du candidat *Inscrire l année civile en commençant par la plus ancienne.

60 60 Section III. Formulaires de soumission Formulaire EXP 3.2 a) Expérience spécifique de construction Nom du candidat : Nom de la partie au GE : Date: Numéro AAO : Numéro de marché similaire : Identification du marché Date d attribution Date d achèvement Information Rôle dans le marché Entrepreneur Ensemblier Sous-traitant Montant total du marché FCFA Dans le cas d une partie à un GE ou d un sous-traitant, préciser la participation au % FCFA montant total du marché Nom du Maître d Ouvrage : Adresse : Numéro de téléphone/télécopie : Adresse électronique :

61 Section III. Formulaires de soumission 61 Formulaire EXP 3.2 a) (suite) Expérience spécifique de construction (suite) Nom du candidat : Nom de la partie au GE : Numéro du marché similaire : Description de la similitude conformément au Sous-critére 3.2 a): Montant Information Taille physique Complexité Méthodes/Technologie Autres caractéristiques

62 62 Section III. Formulaires de soumission Formulaire EXP 3.2 b) Expérience spécifique de construction dans les principales activités Nom du candidat : Date: Nom de la partie au GE : Numéro AAO: Information Identification du marché Date d attribution Date d achèvement Rôle dans le marché Montant total du marché Dans le cas d une partie au GE ou d un sous-traitant, préciser la participation au montant total du marché Nom du Maître d Ouvrage : Adresse : Numéro de téléphone/télécopie : Adresse électronique : Entrepreneur Ensemblier Sous-traitant FCFA % FCFA

63 Section III. Formulaires de soumission 63 Formulaire EXP 3.2 b) (cont.) Expérience spécifique de construction dans les activités principales (suite) Nom du candidat : Nom de la partie au GE : Description des principales activités conformément au Sous-critére 3.2 (b): Information

64 64 Section III. Formulaires de soumission Matériel Formulaire MAT Le Candidat doit fournir les détails concernant le matériel proposé afin d établir qu il a la possibilité de mobiliser le matériel clé dont la liste figure dans les critères de qualification. Un formulaire distinct sera préparé pour chaque pièce de matériel figurant sur la liste, ou pour du matériel de remplacement proposé par le Candidat. Pièce de matériel Renseignement sur le matériel Position courante Nom du fabricant Capacité Localisation présente Détails sur les engagements courants Modèle et puissance Année de fabrication Provenance Indiquer la provenance du matériel en possession en location en location vente fabriqué spécialement Les renseignements suivants seront omis pour le matériel en possession du Candidat. Propriétaire Nom du Propriétaire Adresse du Propriétaire Accords Téléphone Télécopie Nom et titre de la personne à contacter Télex Détails de la location / location-vente / accord de fabrication

65 Section III. Formulaires de soumission 65 Personnel Formulaire PER -1 Personnel proposé Le Candidat doit fournir les noms de personnels ayant les qualifications requises exigées. Les renseignements concernant leur expérience devront être indiqués dans le Formulaire ci-dessous à remplir pour chaque candidat. 1. Désignation du poste Nom 2. Désignation du poste Nom 3. Désignation du poste Nom 4. Désignation du poste Nom

66 66 Section III. Formulaires de soumission Formulaire PER-2 Curriculum vitae du Personnel proposé Nom du Candidat Poste Renseignements personnels Nom Qualifications professionnelles Date de naissance Employeur actuel Nom de l employeur Adresse de l employeur Téléphone Télécopie Contact (responsable / chargé du personnel) Emploi tenu Nombre d années avec le présent employeur Résumer l expérience professionnelle des 20 dernières années en ordre chronologique inverse. Indiquer l expérience technique et de gestionnaire pertinente pour le projet. De À Société / Projet / Position / expérience technique et de gestionnaire pertinente

67 Section III. Formulaires de soumission 67 Formulaire MTC Marchés/Travaux en cours Les Candidats et chaque partenaire de groupements doivent fournir les renseignements concernant leurs engagements courants pour tous les marches attribués, ou pour lesquels ils ont reçu une notification d attribution, etc., ou pour les marchés en voie d achèvement, mais pour lesquels un certificat de réception provisoire sans réserve n a pas été émis par le Maître d Ouvrage. 1. Intitulé du marché Maître d Ouvrage, contact adresse/tél/télécopi e Valeur des travaux restant à exécuter (FCFA équivalents) Date d achèvement prévue Montant moyen mensuel facture au cours des 6 derniers mois (FCFA/mois) etc.

68 68 Section III. Formulaires de soumission Modèle de garantie de soumission (délivrée par un organisme financier) [L organisme financier ou le garant remplit ce modèle de garantie de soumission comformément aux indications entre crochets] [insérer le nom de la banque ou compagnie d assurance, et l adresse de l agence émettrice] Bénéficiaire : [insérer nom et adresse de l Autorité contractante] Date : [insérer date] Garantie de soumission numéro : [insérer numéro de garantie] Nous avons été informés que [insérer nom du Candidat] (ci-après dénommé «le Candidat») a répondu à votre appel d offres numéro [insérer numéro de l avis d appel d offres] pour la réalisation des Travaux de [insérer description des travaux] et vous a soumis son offre en date du [insérer date du dépôt de l offre] (ci-après dénommée «l Offre»). En vertu des dispositions du dossier d Appel d offres, l Offre doit être accompagnée d une garantie de soumission. A la demande du Candidat, nous [insérer nom de la banque ou compagnie d assurance] nous engageons par la présente, sans réserve et irrévocablement, à vous payer, toutes sommes d argent que vous pourriez réclamer dans la limite de [insérer le montant en en chiffres et en lettres]. Votre demande en paiement doit être accompagnée d une déclaration attestant que le Candidat n'a pas exécuté une des obligations auxquelles il est tenu en vertu de l Offre ou a fait l'objet de sanction pour faute commise dans le cadre de la procédure de passation du marché conformément à l'article 147 du Code des Marchés publics, à savoir : a) s il retire l Offre pendant la période de validité qu il a spécifiée dans la lettre de soumission de l offre; ou b) s étant vu notifier l acceptation de l Offre par l Autorité contractante pendant la période de validité telle qu indiquée dans la lettre de soumission de l offre ou prorogée par l Autorité contractante avant l expiration de cette période: 1. s il n accepte pas les modifications de son offre suite à la correction des erreurs de calcul; ou 2. s il ne signe pas le Marché ; ou 3. s il ne fournit pas la garantie de bonne exécution du Marché, s il est tenu de le faire ainsi qu il est prévu dans les Instructions aux candidats ; ou

69 Section III. Formulaires de soumission 69 c) s'il a fait l'objet d'une sanction du Comité de Règlement des Différends de l'autorité de Régulation des Marchés publics (ARMP) ou d'une juridiction administrative compétente, conduisant à la saisie des garanties qu'il a constituées dans le cadre de la passation du marché, conformément aux articles 147 et 148 du decret N du 27 juillet 2011 portant Code des Marchés publics.. La présente garantie expire (a) si le marché est octroyé au Candidat, lorsque nous recevrons une copie du Marché signé et de la garantie de bonne exécution émise en votre nom, selon les instructions du Candidat ; ou (b) si le Marché n est pas octroyé au Candidat, à la première des dates suivantes : (i) lorsque nous recevrons copie de votre notification au Candidat du nom du candidat retenu, ou (ii) vingt huit (28) jours après l expiration de l Offre. Toute demande de paiement au titre de la présente garantie doit être reçue à cette date au plus tard. La présente garantie est régie par les Règles uniformes de la Chambre de Commerce Internationale (CCI) relatives aux garanties sur demande, Publication CCI no : 458. Nom : [nom complet de la personne signataire] Titre [capacité juridique de la personne signataire] Cette garantie est délivrée en vertu de l agrément n.du Ministère de l Economie et des Finances qui expire au Signé [signature de la personne dont le nom et le titre figurent ci-dessus]

70 70 Section III. Formulaires de soumission Modèle d engagement à respecter la Charte de transparence et d Ethique en matière de Marchés publics A : [nom et adresse de l Autorité Contractante] Madame/Monsieur, Après avoir examiné, en vue de la soumission de notre proposition pour [insérer ici l objet de la consultation ou du marché], nous, soussignés, avons bien pris connaissance des dispositions de la Charte de transparence et d éthique en matière de marchés publics approuvée par décret n du 22 juin 2005 et nous engageons à respecter toutes les dispositions de ce texte nous concernant, pendant la procédure de passation du marché et, si notre soumission est acceptée, pendant son exécution. Nous savons, qu à titre de sanction, nous pouvons être écartés temporairement ou définitivement du champ des marchés publics, conformément à la réglementation, s il est établi que nous nous sommes livrés à une ou plusieurs des pratiques, ci-après, dans le cadre de la passation et de l exécution du marché : activités corruptrices à l égard des agents publics en charge de la passation du marché ; manœuvres frauduleuses en vue de l obtention du marché ; ententes illégales ; renoncement injustifié à l exécution du marché si notre soumission est acceptée ; et, défaillance par rapport aux engagements que nous aurons souscrit. Nous savons aussi que ces sanctions administratives sont sans préjudice des sanctions pénales prévues par les lois et règlements en vigueur. Veuillez agréer, Madame/Monsieur, l assurance de notre considération distinguée. Fait le 20 Signature en qualité de dûment autorisé à signer le Candidat pour et au nom de [nom du Candidat ou du groupement d entreprises suivi de conjointement et solidairement ]

71 DEUXIÈME PARTIE - Spécification des Travaux

72 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans Chapitre I Généralités TABLE DE MATIERES Chapitre II - PROVENANCE -QUALITE ET PREPARATION DES TRAVAUX 2.1. Provenance des matériaux en général 2.2. Matériaux pour remblais 2.3. Matériaux pour bétons armés et mortiers 2.4. Matériaux pour maçonnerie Chapitre III MODE D EXECUTION DES TRAVAUX 3.1 Généralités 3.2. Excavations et terrassement 3.3 Béton et maçonneries CHAPITE IV : CLAUSES ENVIRONNEMENTALES ET SOCIALES POUR LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION ET DE CONSOLIDATION

73 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans Objet de l appel d offres Chapitre I Généralités Le présent appel d offres concerne l exécution des travaux de construction d ouvrages hydro agricoles dans les CR dekeur S. Guèye, Keur S. Diané et la commune de Dioffior dans la région de Faick dans les bas fonds debaboulaye, K.A.ka et Andallah et dans la CR de Kaymor dans la région de Kaolack dans le bas fond de Kaymor Consistance des travaux Les travaux à effectuer comprennent : Pour le lot 1: Site Baboulaye Il s agit de reconstruire la digue anti sel existante et les ouvrages de vidange. Les caractéristiques de la digue sont les suivantes Digue anti sel : longueur : 810m côte : 2.75m hauteur maximale : 1.05m largeur en crête : 3m talus : 2/1 (H/V) avec un déversoir de o longueur : 8m o Côte : 2.25m o Côte radier : 1.60m o Hauteur : 0.65m o 03 Passes de 1.5m de largeur chacune et 0.65m de hauteur Superficie concernée : 118ha Volume d eau stockée : m 3 débit d évacuation : 2.7m 3 /s réfection de l évacuateur existant par : o la construction d un bassin de dissipation o la construction de 02 poteaux de 1m x 0.3m x 0.5m o la mise en place de vannes en planche de bois rouge 1T la construction d un ouvrage évacuateur identique à celui réalisé au niveau de la digue anti sel afin de mieux réguler l eau Pour le lot 2: Site de KeurAïp Ka Les travaux comprennent la construction de 02 ouvrages en amont du radier sur la piste Keur Samba Guèye KeurAïp Ka et la réhabilitation du radier au niveau de la piste.

74 74 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans La première digue en amont à 900m de la piste latéritique Longueur : 200m Côte maximale : 30.4m Côte minimale : 27.8m Hauteur maximale : 2.6m Largeur en crête : 5m Talus : 2/1 Longueur déversoir : 46m Côte déversoir : 30m Hauteur déversoir : 2.2m Superficie concernée : 63 ha Volume d eau stockable : Type de déversoir : Creager 02 passes de 1,5m de large chacune Bassin de dissipation de 5,5m de large et 0,3m de profondeur Bèche amont d une profondeur de 2,5m et d une épaisseur de 0,3m Longueur des ailes : 5m chacune Le second ouvrage se trouve à 2 200m de la piste latéritique avec comme. longueur totale : 150m côte maximale : 32.2m côte minimale : 30.8m hauteur maximale : 1.4m largeur de crête : 5m Talus : 2/1 02 passes de 1.5m de large Superficie concernée : 20 ha Volume d eau stockable : m 3 Débit : 3.2m 3 /s Lame déversante : 0.5m Longueur déversoir : 36m Côte déversoir : 31.8m Hauteur déversoir : 1m Type d ouvrage : bec de canard Pont de 02 travées de 2,5m de largeur chacune Bassin de dissipation d une largeur de 2,5m et d une profondeur de 0,2m Profondeur de la bêche amont de 1,5m et épaisseur de 0,3m

75 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans 75 La réhabilitation du radier par un ouvrage en bec de canard Creusement d une brèche de 5m de large sur la piste Construction d un pont d une hauteur de 2m, de 2,5m de large et de 6m de long Construction d un muret sur le parement amont d une hauteur moyenne de 1m et d une profondeur de fondation de 0,6m en moyenne, d une épaisseur de 0,3m Construction d un déversoir de 15m de long, 1,5m de hauteur moyenne et 0,4m d épaisseur Réfection des perrés maçonnés Renforcement du tablier Bouchage des PVC en place Enrochement aval Pour le lot 3: Site de KeurAndallah Il s agit de construire une digue de retenue et de franchissement en aval au niveau de la piste qui mène à Keur Samba Guèye et une seconde digue de retenue au niveau de BambadallahThiakho. Ces deux digues seront aussi des ouvrages de franchissement qui doivent permettre de faciliter la traversée du bas fond en hivernage. Les ouvrages à construire seront donc des «bec de canard». Ces deux digues vont permettre de développer la riziculture, le maraîchage de contre saison et de désenclaver les villages en hivernage. La première digue en aval au niveau de la piste qui relie KeurAndallah à Keur Samba Guèye. Longueur : 160m Côte de la digue : 17.2m Côte minimale : 13.8m Hauteur maximale de la digue : 3.4m Largeur en crête de la digue : 5m Talus : 2/1 Déversoir d une longueur de 47,5m Côte déversoir : 16.7m Hauteur déversoir : 2.90m Bassin de dissipation d une largeur de 6m et d une profondeur de 0,3m Profondeur de la bêche amont : 3m Type d ouvrage : bec de canard Nombre de passe d une largeur de 1,5m : 3 Superficie concernée : 71.5ha Volume d eau stockable : m 3 La seconde digue à 3,6km en amont de la première. Longueur : 200m Côte maximale : 23.5m Côte minimale : 21.2m

76 76 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans Hauteur maximale : 2.3m Côte déversoir : 23m Hauteur déversoir : 2m Lame déversante : 0.3m Longueur déversoir : 46m Bassin de dissipation d une largeur de 5m et d une profondeur de 0,3m Profondeur de la bêche amont : 3m Type d ouvrage : bec de canard Nombre de passe d une largeur de 1,5m : 3 Superficie concernée : 26ha Volume d eau stockable : m Pour le lot 4: Site de Kaymor L ouvrage à construire est situé sur la piste Kaymor Passy Kaymor Keur samba Dié. Cet ouvrage permettra de réguler l eau sur une superficie de plus de plus de 120ha pour la riziculture et le maraîchage. Il sera en plus un ouvrage qui permettra le désenclavement de 09 villages en hivernage. Ses caractéristiques sont les suivantes : Longueur de la digue : 400m Côte maximale : 22.5m Côte minimale : 18m Hauteur maximale de la digue : 4.5m Talus :1/3 (V/H) Côte déversoir : 21m Hauteur déversoir : 3m Lame déversante : 0.75m Longueur déversoir Creager: 46m Profondeur de la bêche amont : 4m Bassin de dissipation d une largeur de 10m et d une profondeur de 0,4m Type d ouvrage : bec de canard Nombre de passe au niveau du déversoir d une largeur de 2m : 3 Pont d une hauteur de 4.5m disposant de 4 travées d une largeur de 2.5m chacune Superficie concernée : 90ha Volume d eau stockable : m 3

77 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans 77 Chapitre II - PROVENANCE -QUALITE ET PREPARATION DES TRAVAUX 2.1. Provenance des matériaux en général. Les matériaux nécessaires à la construction de toutes les parties d ouvrages ne pourront être utilisés qu après agrément de l ingénieur. Tous les matériaux et fournitures utilisés pour les travaux seront neufs sans traces d usure, de première qualité et de la meilleure fabrication. A aucun titre, des matériaux ou fournitures de qualité inférieure ne pourront être acceptés dans les travaux. Tous les travaux de façonnage et d assemblage relatifs aux fournitures devront être exécutés suivant les meilleures règles de l art. L entrepreneur sera tenu de fournir à ses fournisseurs ou ses sous-traitants toutes les spécifications et informations nécessaires pour que les matériaux ou les fournitures qui seront livrés sur le chantier pour être incorporés aux travaux définitifs soient conformes aux normes de qualités exigées. L entrepreneur fera son affaire, à ses frais, de toute redevance nécessaire pour obtenir lesautorisations d exploitation, d achat ou d importation qui s avéreraient nécessaires. L entrepreneur est réputé fournisseur exclusif de tous les matériaux entrant dans la construction des ouvrages. L ingénieur pourra interdire l emploi de matériaux jugés par lui inadéquats au moment de la livraison, même si l origine en a été ou agréée par lui, sans que l entrepreneur puisse en faire un motif de réclamation. A signaler que les agrégats pour béton pourront provenir des carrières et que les matériaux pour remblais auront pour origine des emprunts qui seront situés à proximité des travaux. Dans tous les cas, les agrégats ou matériaux devront être agrées par le maître de l œuvre, l entrepreneur devra à cet effet, organiser des décharges pour pouvoir y mettre en dépôt séparément les matériaux ou agrégats jugés convenables. L entrepreneur sera tenu d avoir reconnu les lieux et d avoir procédé à toutes les analyses nécessaires à la détermination des caractéristiques des matériaux employés pour la réalisation du projet. L ingénieur se réserve le droit d exercer son contrôle dans les carrières, magasins et chantiers de l entrepreneur et ceux de ses sous-traitants tant sur la préparation que sur la mise en œuvre des matériaux, matières et produits entrant dans la composition des ouvrages. Les contrôles ne diminuent en rien la responsabilité de l Entrepreneur quant à la bonne qualité des matériaux, matières et produits mis en œuvre. L entrepreneur devra avant le commencement des travaux fournir un dossier géotechnique indiquant toutes les carrières disponibles, leurs caractéristiques, leur puissance etc. Il pourra

78 78 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans s inspirer du dossier dans l étude pour guider ses recherches. Toutefois il devra vérifier toutes lesinformations fournies dans le dossier et inclure d autres carrières qu il aura découvertes. Ce dossier sera soumis à l ingénieur de contrôle au plus tard un mois après notification du marché. Cette prestation est réputée incluse dans les prix unitaires de l entrepreneur Matériaux pour remblais Provenance et transport Les matériaux pour remblais des digues et/ou de la piste proviendront soit de zones d emprunt identifiées ou d une zone d emprunt plus proches préalablement agréé par le maître d œuvre ou son représentant. Ils devront être exempts de tous débris végétaux Objectifs géotechniques à rechercher Tous les matériaux destinés à être remis en remblais devront répondre aux caractéristiques du ci-dessous. Par ailleurs, l entrepreneur doit faire une reconnaissance systématique des matériaux. Les analyses d identification au laboratoire seront effectuées et les résultats présentés soumis au maître d ouvrage ou à son représentant Reconnaissance des zones d emprunt Préalablement à l ouverture du chantier de terrassement, l entreprise sera tenue de procéder à une nouvelle série d investigations de façon à déterminer la puissance des chambres d emprunt, les caractéristiques géotechniques des matériaux, les teneurs en eau de mise en œuvre. Le choix définitif des matériaux sera donc subordonné aux résultats de séries complémentaires d essais quidevront satisfaire aux normes prévues et être agrées par le maître d œuvre ou son représentant. Il sera procédé au prélèvement d échantillons qui seront soumis aux analyses et aux essais demécanique des sols suivants : Identifications des sols suivants : Limites d Atterberg ; Granulométries ; Sédimentométries ; Essais Proctor ; Essais triaxiaux ; Essais oédométriques. Le nombre des prélèvements sera déterminé par l ingénieur en fonction de l importance des travaux à effectuer. A la suite des essais, l Ingénieur notifiera les caractéristiques des matériaux à utiliser dans leszones d emprunt et les caractéristiques à obtenir pour les remblais.

79 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans 79 Aucun remblai ne sera exécuté sans l accord préalable du maître d ouvrage ou de son représentant Matériaux pour pistes, plates-formes et remblais de fouilles d ouvrages. Les matériaux pour exécution des remblais de piste, plates-formes d ouvrages et remblais de fouilles d ouvrages présenteront les caractéristiques suivantes : une granulométrie pour m3 une teneur en eau pour m3 une mesure des limites d Atterberg pour m3 un essai de perméabilité tous les m Matériaux pour bétons armés et mortiers Ciments a) Les ciments utilisés seront en principe de la classe portland artificiel 210/325 ou d unequalité au moins équivalente ; b) L entrepreneur emploiera des magasiniers compétents qui tiendront un cahier des arrivés de sorties du ciment. Une copie de ces cahiers devra être remise à l Ingénieur chaque semaine ; c) L entrepreneur fournira pour chaque livraison un certificat du fabricant. Des essais pourront être exécutés, à la demande de l Ingénieur, sur des échantillons pris à l usine avant chargement ou après l arrivée du ciment sur le chantier. Ces essais pourront être exigés pour chaque livraison ; d) Le ciment sera stocké dans les locaux ventilés ou protégés du soleil et de l humidité ; e) Ces locaux seront de dimension suffisante pour que le ciment entreposé suffise à la marche du chantier pendant ou moins un mois. Chaque livraison du ciment sera entreposée séparément dans les locaux immédiatement à son arrivée sur le site et comportera de façon claire l indication de la date effective d arrivée. Les ciments seront utilisés suivant leur ordre chronologique d arrivée. Tout ciment contenu dans des sacs endommagés, ou ayant fait prise même partiellement ou éventré, ou ayant plus de cinq mois de stockage ne pourra en aucun cas être utilisé et devra obligatoirement être détruit ou transporté en dehors des limites du chantier. Dans l éventualité de plusieurs catégories de ciment sur le site, chaque catégorie sera stockée dans un local séparé de façon à éviter tout risque de mélange hors de l utilisation.

80 80 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans L Ingénieur pourra à tout moment prélever des échantillons de ciment pour faire procéder à des essais à la charge de l entreprise Eaux a) Les eaux employées pour le gâchage et cure des bétons et mortiers proviendront des forages proches des sites ou de toute autre source agrées par l Ingénieur ; b) Pour chaque source, l Entrepreneur fera effectuer préalablement à toute utilisation uneanalyse par un laboratoire agrée. Les analyses pourront être demandées ultérieurement par l Ingénieur en cas de variation présumée de la qualité des eaux. Les eaux devront satisfaire aux conditions suivantes : matières solides et sels en suspension inférieurs à 2 gr par litre, sels dissous inférieurs à 6 gr par litre, bicarbonate alcalin (en COH) inférieur à 400 mg par litre, sulfate en (SO 4 ) inférieur à 400 mg par litre, matières organiques inférieures à 1 gr par litre, ph compris entre 6 et Granulats L ingénieur aura sept jours à compter de la réception des analyses pour approuver ou refuser les carrières et emprunts proposées par l entrepreneur. Les stocks de granulats seront abrités du soleil et arrosés, si nécessaires pour assurer une température du béton inférieure à 30 c. Tous les agrégats seront entreposés de façon à éviter toute possibilité de contamination par le sol ou par d autres matières étrangères, et chaque type de granulométrie d agrégats sera entreposé séparé des autres au moyen de cloisons formants séparations, le tout dans des conditions propres à recueillir l approbation de l Ingénieur. La capacité du Stockage ne doit pas être inférieure à la capacité permettant d une semaine de travaux de bétonnage à la cadence maximale du chantier Sables - Granulométrie Le sable doit avoir le fuseau granulométrie suivant (pourcentage en poids passant) : Tamis % Passant N 200,080 mm 0-2 N 230,160 mm 2-10 N 260,315 mm N 290,625 mm N 321,250 mm N 352,500 mm N 385,000 mm Module de finesse 2 à 3.

81 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans 81 Propreté Les sables doivent être exempts de fines argileuses et satisfaire à l essai dit d équivalents de sables = Es. Les sables devront avoir un équivalent de sable «à piston» compris entre 40 et 80. Gravillons La latérite à pisolithes pourra être utilisée pour constituer les gravillons et graviers nécessaires au béton. Les granulats seront lavés et, si nécessaire, tamisés de manière à constituer les trois catégories de granulats suivantes : Le diamètre maximal des gravillons destinés à la confection de béton armé est fixé à 25 mm. C est-à-dire que le refus doit être nul (à la tolérance près) sur la passoire de 25 mm (module 44). Il peut atteindre 40 mm (AFNOR 46) pour les granulats destinés à la confection du béton de propreté et des bétons ordinaires non armés. Le poids de granulats passant à travers le tamis à maille de 4 mm (module 37) doit être inférieur à dix pour cent (10%). La proportion maximale en poids de granulats passant au lavage au tamis à maille de 2 mm (module 34) est fixée à deux pour cent (2%). L utilisation du tout-venant est autorisée mais l Entrepreneur devra proposer une formulation adéquate Aciers pour bétons Les aciers d armature utilisés seront des aciers TOR ou acier doux à limite d élasticité garantie (norme NF A ). Ils devront présenter les caractéristiques minimales suivantes : Désignation Limite élastique Résistance de rupture Allongement de rupture (KG/mm2 (KG/mm2 KG/mm2) Acier TOR Les aciers Fe 24 ne pourront être utilisés que pour armatures secondaires ne contribuent pas directement à la résistance mécanique des sections. Les fils de ligature seront en fils de fer souples Matériaux pour revêtement de protection pour béton cyclopéen et perrés maçonnés.

82 82 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans Des blocs rocheux provenant des carrières et dont la plus petite dimension est supérieure à 10 cm, pourront servir à la confection des revêtements de protection et de béton cyclopéen (gros béton). Ils devront présenter une forme aussi proche que possible de la forme cubique, les formes en plaquettes et aiguilles étant exclues. Leur grande dimension ne doit pas excéder le double de leur plus petite dimension. Les perrés maçonnés seront hourdés de béton ordinaire dosé à 250 kg/m3. Le gros béton sera dosé à 300 kg ciment/m3 de béton Matériaux pour joints L étanchéité des joints de dilation et de construction sera faite avec un mastic qui aura une adhérence parfaite au béton et qui doit stable sur un joint vertical à des températures pouvant atteindre 80. En outre, le matériau doit présenter une plasticité permanente. L entreprise présentera lors de la soumission les caractéristiques des matériels et produits et indiquera la méthode d exécution des joints qu elle compte utiliser. L utilisation du Fribral ou tout autre produit similaire comme fond de joint, est recommandée Matériaux pour maçonnerie Les matériaux pour maçonnerie tels qu agglomérés de ciment devront répondre aux normes en vigueur. L entreprise devra éventuellement faire agréer le fabriquant auprès de l Ingénieur. L Ingénieur pourra faire procéder à tout essai de contrôle de résistance qu il jugera nécessaire, à la charge de l Entrepreneur.

83 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans 83 Chapitre III MODE D EXECUTION DES TRAVAUX 3.1. Généralités Dispositions générales L Entrepreneur adjudicataire devra examiner avec le plus grand soin les documents contenus dans le dossier d appel d offres. Il est tenu de signaler par écrit, à l Ingénieur, toutes erreurs, omissions ou imprécisions contenues dans lesdits documents. L Entrepreneur disposera à cet effet d un délai de quinze jours calendaires à dater de la date de remise des dossiers. Passé ce délai aucune réclamation ne sera plus admise et l Entrepreneur palliera, à ses frais conformément aux indications de l Ingénieur, les erreurs ou imprécisions éventuelles contenues dans les documents et non signalées dans le délai imparti. L Entrepreneur sera tenu d établir à ses frais et soumettre à l Ingénieur les dossiers d exécution de chaque ouvrage au plus tard quinze jours avant la date prévue pour le début de l exécution de ces ouvrages. Les dossiers lui seront retournés, revêtus du visé de l Ingénieur et accompagnés, s il y a lieu, de ses observations dans un délai de cinq jours calendaires, comptés à partir de la date de réception. Aucun commencement d exécution ne pourra avoir lieu sans que l accord de l Ingénieur soit notifié à l Entrepreneur. Celui-ci ne pouvant prétendre de ce fait à aucune prolongation de délai ni à aucune indemnité. La présentation des dossiers d exécution devra être accompagnée de toutes pièces justificatives et descriptives, en particuliers : Notes de calcul Résultats d essais préalables L Entrepreneur est censé avoir parfaitement assimilé la conception d ensemble du projet ainsi que la conception particulière de chaque ouvrage. L approbation des dossiers d exécution par l Ingénieur ne dégage pas l entrepreneur des obligations prévues pour les ouvrages selon les résultats des opérations topographiques de terrain. Il demeure donc que, dans les limites des périmètres définis au dessin, l Entrepreneur doit réaliser tous les types d ouvrages sans aucune majoration des prix unitaires autres que celles expressément prévues au bordereau des prix. Tous les frais correspondant aux dispositions prévues à l article ci-dessus sont à la charge de l Entrepreneur Emplacement mis à la disposition de l Entrepreneur.

84 84 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans Le maître d ouvrage mettra gratuitement à la disposition de l Entrepreneur tous les terrains correspondant aux emprises des ouvrages définitifs, l objet du contrat, ainsi que ceux nécessaires aux installations de chantier. Ces emplacements seront définis en situation et en importance en raccord avec l Ingénieur durant le premier mois qui suivra la notification du marché. L Entrepreneur aura la faculté de se procurer à ses frais, risques et périls et avec l agrément du maître de l ouvrage, tous les terrains supplémentaires et droits de passage dont il estimerait avoir besoin ultérieurement Laboratoire du chantier et installations L Entrepreneur adjudicataire devra, avant le commencement de l exécution des travaux de terrassement et de génie civil, équiper les installations de surveillance et un laboratoire de chantier permettant d effectuer les essais courants suivants concernant les sols : limite d Atterberg ; analyses granulométriques ; densités apparente ; perméabilité. L Entrepreneur pourra aussi équiper, le laboratoire pour les essais de béton ou faire réaliser ces essais dans un laboratoire agréé par le maître d œuvre. L Entrepreneur mettra à la disposition pendant toute la durée du chantier, un laborantin qualifié avec son équipe capable d exécuter les essais courants de béton et de sols. L Entrepreneur assurera également la fabrication et /ou le prélèvement et le transport des échantillons au laboratoire. Le local qui abritera le laboratoire sera à la charge de l Entrepreneur, qui veillera à son alimentation en eau et en électricité et à son entretien, gardiennage, entretien et emplacement éventuel de tout l équipement et l ameublement. Le laboratoire pourra être utilisé tant par l Ingénieur que par l Entrepreneur pour tous les essais concernant des travaux prévus au contrat. Il n est pas spécifiquement prévu la construction d un bâtiment pour le laboratoire et les installations à mettre à la disposition du contrôle. Toutefois si l Entrepreneur construit un bâtiment en matériaux définitifs, il doit le remettre à la collectivité en parfait état Matériel de chantier Tout le matériel de chantier nécessaire à la bonne exécution des travaux et au bon fonctionnement des installations générales sera fourni par l Entrepreneur. Ce matériel sera conduit, entretenu et maintenu en état de marche par l Entrepreneur qui assurera également la

85 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans 85 fourniture des matériels consommables et des pièces de rechange et d entretien nécessaire à son fonctionnement pendant toute la durée du chantier. La liste du matériel, jointe de l Entrepreneur, ne sera pas considérée comme limitative et l Entrepreneur, ne pourra élever aucune réclamation, ni prétendre à une prolongation des délais contractuels, si, au cours des travaux, il est amené à modifier ou à compléter son matériel pourremplir ses obligations. Un état du matériel, présent sur le chantier, qu il s agisse de matériel fourni par l entrepreneur ou mis sa disposition par le maître de l ouvrage, sera tenu à jour par l entrepreneur. Le matériel, les installations provisoires et les matériaux approvisionnés sur le chantier seront considérés comme destinés exclusivement aux travaux. L Entrepreneur n aura pas le droit de les retirer (à l exception des déplacements, intérieurs du chantier) sans l assentiment écrit de l Ingénieur. Ce dernier ne pourra, cependant, sans motif capable refuser son autorisation Implantation du projet Les plans d implantation des principaux ouvrages seront fournis à l Entrepreneur des notifications du marché. L Entrepreneur devra s assurer de la bonne conservation des bornes existantes à partir desquelles, il aura à effectuer l implantation des ouvrages. Les bornes sont rattachées altimétriquement au nivellement général du Sénégal et sont placées en coordonnées planimétriques ou à défaut à un repère fictif. Il devra donner son accord sur ces éléments ou présenter ses observations dans un délai de quinze (15) jours calendaires à compter de la date du délai contractuel. Les corrections éventuelles seront effectuées contradictoirement entre l Ingénieur et l entrepreneur dans les plus brefs délais (sept (7) jours calendaires) et feront l objet d un procèsverbal. Ces piquets seront maçonnés suivant les instructions données par l Ingénieur et rattachés, à des bornes situées hors de l emprise des ouvrages de façon qu il puisse être rétablis en cas de destruction. Un procès-verbal contradictoire sera dressé pour constater ces opérations rattachement. L entrepreneur devra veiller à la conservation des repères, des bornes d implantation et des piquets et les rétablir à ses frais, en cas de besoin. En cas d erreurs d implantation ou nivellement, commises par l Entrepreneur, celui-ci sera tenu d exécuter, à ses frais, et quelle que soit leur importance ; les travaux nécessaires au rétablissement des ouvrages dans la position prévue. Les vérifications effectuées par l Ingénieur ne diminueront en rien la responsabilité de l Entrepreneur relativement à l exactitude des implantations.

86 86 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans Protection contre les submersions et les inondations au cours des travaux. Au cours de l exécution des travaux, l Entrepreneur sera tenu de prémunir les ouvrages contre les dommages pouvant provenir de précipitation, d écoulements superficiels, de rupture d ouvrages, de protection ou de tout événement de même nature. Tout dommage aux ouvrages, ou retard dans leur exécution résultant d événement de cette nature, devra être réparé ou corrigé par l entrepreneur et ne pourra en aucun cas faire l objet d une demande de paiement supplémentaire ou de prolongation des délais d exécution. Les dépenses qui résulteront des travaux effectués ou des dispositions prises par l Entrepreneur au titre de la protection contre les submersions et les inondations au cours des travaux seront réputées couvertes par les prix unitaires de travaux Excavations et terrassement Généralités Les travaux d excavation et de terrassement, qui seront effectués dans le cadre du contrat ou dont l exécution sera demandée par l Ingénieur au cours des travaux, devront être exécutés conformément aux spécifications indiquées ci-dessous. Sauf le cas où l Ingénieur les aurait modifiées par écrit pour l exécution de certaines parties des travaux, ces spécifications demeureront applicables Débroussaillage Les plans topographiques à l échelle du 1/1.000 à établir par l Entrepreneur lui permettront d établir les limites de débroussaillement sur les surfaces destinées aux emprises des digues et des pistes. Les travaux comprendront l arrachage, le dessouchage et le déracinement des arbres, le transport des détritus végétaux hors périmètres ou dans les zones non aménagées, le rebouchage des trous Décapage et préparation du terrain d assise des remblais Dans l emprise des remblais compactés, la surface du sol sera décapée sur une profondeur de 10 cm pour les pistes et les diguettes afin d extraire toutes les souches, racines et matières végétales et toutes les matières jugées nuisibles par l Ingénieur. Les produits de décapage ne pourront en aucun cas servir à la confection de remblais compactés. Ils devront être à la demande de l Ingénieur : Soit régalés à une distance inférieure à 100 m de la bordure extérieure de la zone décapée ; Soit mis en dépôt à l extérieur de l emprise en vue d être ultérieurement utilisé pour combler les dépressions.

87 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans 87 Après décapage, la surface destinée à recevoir les remblais sera scarifiée sur une profondeur d au moins 10 cm. Cette scarification sera effectuée de telle sorte que les mottes de terre soient émiettées. Si nécessaire, le sol sera humidifié avant de procéder au compactage suivant les spécifications indiquées à l article ci-après Excavation Terrassement en déblai Aucune distinction ne sera faite en vue des paiements à l entrepreneur en ce qui concerne la classe et la nature des matériaux d excavation. Toutes les excavations seront exécutées aux largeurs, longueurs, profondeurs et profils qui figurent sur les plans d exécution ou qui seront ordonnés par écrit par l Ingénieur. Au cours de l exécution des travaux, l Ingénieur pourra ordonner des modifications sur les dimensions ou les profils des excavations qui figurent aux plans d exécution. L Entrepreneur sera tenu d exécuter les travaux prescrits suivant les nouvelles dimensions ou les nouveaux profils conformément aux instructions de l Ingénieur. Lorsque les excavations ne seront pas couverts par des structures ou des ouvrages, elles seront exécutées auxdimensions finales requises et toutes les précautions seront prises pour préserver les conditions de stabilité en dessous et au-delà des limites de l excavation exécutée à ses frais et à la convenance de l Ingénieur lors de l achèvement des travaux. Au cas où les hors profils existeraient, l Ingénieur précisera comment il convient de remédier à cette situation aux frais et sous la responsabilité de l Entrepreneur Extraction en chambre d emprunts. Les remblais seront réalisés en priorité avec les déblais des ouvrages s il s avèrera nécessaire d utiliser en complément des terres en provenances des zones d emprunt, celles-ci seront choisies en accord avec l Ingénieur et doivent satisfaire aux conditions de l article ci avant : Soit dans les zones non aménagées Soit en bordure ou sur les tracés des fossés et canaux de colature Les profondeurs des chambres d emprunt seront limitées de façon à ne pas atteindre l horizon sableux sous-jacent éventuel dont la profondeur sera indiquée par l Ingénieur. Des prélèvements superficiels, en bordure des emprises des remblais projetés, pourront être autorisés par l ingénieur si les quantités de matériaux prélevés sont faibles et leur qualité compatible avec les spécifications de l article Tolérances d exécution Excepté les cas spécifiés par l Ingénieur ou indiqués sur les dessins d exécution, les tolérances, dans l exécution des digues, seront les suivantes : La surface du profil en long réalisée après compactage et pose des revêtements de protection ne devra pas être inférieure à la surface du profil en long théorique.

88 88 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans L épaisseur totale des remblais compactés ne devra pas être inférieure à celle indiquée sur les plans d exécution ; Fondations des ouvrages Le fond et les pentes des talus des excavations où l on doit asseoir les ouvrages en béton seront exécutés aux dimensions requises par les plans d exécution. Les terres des fondations seront humidifiées (lorsqu elles sont desséchées) et compactées afin d obtenir une fondation sur un support de bonne fermeté. Dans le cas où le terrain de fondation serait utilisé par l entrepreneur, celui-ci sera tenu de procéder à ses frais à sa consolidation par compactage ou de remplacer la couche meuble par un béton de propreté ou un matériau filtrant suivant les directives de l Ingénieur. Les profils d excavation indiqués sur les dessins d exécution ne tiennent pas compte de l espace nécessaire au placement et à l étaiement des coffrages des bétons. Le coût des excavations supplémentaires et des remblais correspondant à l espace nécessaire au déplacement et à l étaiement des coffrages sera réputé compris dans les prix unitaires de l entrepreneur. Aucun bétonnage en fond de fouille ne sera entrepris avant l accord de l ingénieur. En tout point d une excavation où les terrains rencontrés sont considérés par l Ingénieur comme inacceptable pour le coulage ou la pose d éléments Matériaux provenant des excavations Chaque fois que ça sera possible et avec l approbation de l Ingénieur, l Entrepreneur utilisa, pour l exécution des remblais, les matériaux provenant des excavations. Si l on ne trouvait pas dans les excavations les quantités de matériaux de qualité requise pour exécuter les remblaiements des fouilles d ouvrages et les remblais en terre au-dessus du terrain naturel, ou tout autre ouvrage en terre défini par les plans d exécution ou demandé par l ingénieur, les matériaux nécessaires seront extraits de zones d emprunt proposées par l Entrepreneur et acceptées par l Ingénieur. Les matériaux contenant des souches ; racines des matières végétales et tout autre détruits sont à rejeter. Ils seront mis ainsi que les matériaux qui ne seraient pas utilisés dans les travaux, en dépôt en des zones désignées par l Ingénieur au cours des travaux. Dans toutes les zones de dépôt, les matériaux sont régalés suivant les profils, suffisamment réguliers, conformément aux indications des plans d exécution ou aux directives de l ingénieur Compactage Les remblais désignés comme remblais compactés sur les plans d exécution seront compactés suivant les profils, niveaux et pentes indiqués sur les plans ou spécifiés par l ingénieur.

89 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans 89 La teneur en eau des matériaux avant et durant le compactage devra être uniforme à travers toute la couche du matériau. Le matériau sera compacté à une humidité comprise entre la limite de retrait et 85% de la teneur en eau à l optimum Proctor modifié ; pour les matériaux d indice de plasticité < 20, la teneur en eau au compactage pourra être celle de l OPM. Quand les matériaux seront trop secs, l entrepreneur sera tenu d arroser chaque couche et d homogénéiser l humidité par hersage ou autre méthode appropriée. Sur demande de l ingénieur et pour certains remblais, les matériaux trop humides seront hersés pour permettre leur séchage. Avant compactage, toutes les mottes seront brisées et toutes matières végétales enlevées, le compactage se fera par couches successives horizontales sur toute la largeur du terrassement ycompris la sur largeur nécessaire pour permettre le profilage du remblai à sa forme finale. L épaisseur des couches, mesurée après compactage, pourra varier, en fonction des matériaux, du matériel utilisé et des résultats obtenus au compactage. La compacité devra être en tous points du remblai au moins égale 95% du Proctor modifié. Pour les parties de remblais adjacents des ouvrages, y compris les buses et les canalisations, lorsqu on ne pourra pas obtenir le même degré de compactage adéquat. L épaisseur des couches compactées et la teneur en eau des matériaux adjacents aux ouvrages seront conformes aux conditions spécifiées ci-dessus, de plus, on apportera un soin particulier pour assurer le contact correct du matériau avec le remblai compacté adjacent Caractéristiques requises Des essais préliminaires destinés à déterminer les qualités physiques et mécaniques des matériaux à mettre en œuvre dans les remblais compactés seront effectués sur les terrains extraits des fouilles des zones d emprunt, suivant les directives de l Ingénieur. Ces essais comporteront en principe pour chaque nature de terrain rencontré : La détermination des limites d Atterberg ; La détermination des caractéristiques granulométries et sédimentométriques du matériau ; Des essais Proctor modifiés (et éventuellement des essais à l oedomètre) ; Des essais de compactage sur planche d essai (pour la plate-forme et les pistes d accès) ayant pour objet de déterminer ; L épaisseur maximale des couches élémentaires après compactage (cette épaisseur sera de l ordre de quinze à trente centimètres) ; La teneur en eau optimale de compactage ;

90 90 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans Les caractéristiques utiles et minimales des engins de compactage, le nombre de passages et la vitesse maximale. Ces essais serviront de bases de référence qui pourraient être utilisées en première approche pourle contrôle du matériau, au cours et après sa mise en œuvre. Le contrôle du compactage sera effectué par l Ingénieur au cours de l exécution et après achèvement des travaux de compactage. Si les essais de contrôle donnent un résultat inférieur aux normes imposées, l Entrepreneur sera tenu de reprendre à ses frais le compactage jusqu à obtenir les valeurs minimales. L Entrepreneur aurait à sa charge la démolition et la reconstruction de la section défectueuse. Tous les essais de sol mentionnés seront effectués soit dans le laboratoire de chantier, soit dans un laboratoire agréé par l Ingénieur. Les essais de contrôle seront exécutés sur demande de l Ingénieur ou de l entrepreneur agrée par l Ingénieur quand des anomalies seront relevés lors de la réception des couches et compactages, soit qu il y ait un changement dans la nature des matériaux d emprunt, soit pour toute autre raison Remblai compacté à proximité des ouvrages de Génie Civil Le remblaiement et le compactage seront effectués manuellement (à la dame) ou à l aide de petit compacteur. L ensemble des dispositions générales sont les mêmes que pour les travaux de terrassement. 3.3 Béton et maçonneries Coffrages Les coffrages devront présenter une rigidité suffisante et être maintenus en place, de telle sorte qu ils ne subissent aucune déformation ou déplacement durant les opérations de la mise en place, de pervibration et de durcissement du béton. Dans le cas d utilisation de coffrages bois, les planches utilisées ne pourront avoir moins de 2,5 centimètres d épaisseur. A moins que l on utilise du contreplaqué de revêtement, elles seront obligatoirement rabotées pour les parements vus et pour d autres parties des ouvrages, si l Ingénieur le demande. Tous les joints de raccordement entre les panneaux de coffrage devront être horizontaux ou verticaux, sauf spécifications contraires de l Ingénieur. Les joints de coffrage seront conçus de manière à être étanchés pour éviter toute perte de laitance ou mortier durant la pervibration. Sur les parements vus, l emploi des fils torsadés pour fixation des coffrages est interdit. Avant l emploi, les coffrages seront nettoyés et débarrassés de toutes traces de laitance, puis recevront une application d une huile d un type approuvé par l Ingénieur, pour éviter toute

91 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans 91 adhérence avec le béton. Toutes les précautions seront prises durant la mise en place des coffrages pour ne pas déplacer les ferraillages. Si l ingénieur demande que, dans certaines zones, il soit fait usage de coffrages d arrêt, l Entrepreneur prendra toute dispositions pour qu au décoffrage les surfaces présentent un aspect rugueux et qu elles soient débarrassées de laitance, la mosaïque du béton étant apparente. Dans le cas où l Ingénieur jugerait la surface de reprise inapte à recevoir du nouveau béton, il exigera un repiquage soigné de la partie incriminée, sans que pour autant l Entrepreneur puisse élever des réclamations. Les procédés de coffrages seront ceux proposés par l Entrepreneur dans son offre et acceptés par l administration. Toutes les parties d ouvrages suspendues devront obligatoirement être coffrées au moyen de coffrages métalliques étayés par des tubes ou des cintres métalliques. Les coffrages métalliques seront débarrassés de toutes souillures et seront graissées, avant chaque emploi, avec un lubrifiant non teinté. Dans tous les cas, les coffrages seront d une qualité et d un fini en accord avec les prescriptions de l Ingénieur. Il est précisé que, sauf indications contraires des dessins général après décoffrage. Aucun décoffrage ne pourra avoir lieu avant que le béton ait atteint une résistance suffisante. Dans tous les cas, l autorisation de décoffrage devra être donnée par l Ingénieur au vu des résultats du laboratoire ou, à défaut, des règles techniques en vigueur. Cette autorisation ne dégagera en rien l entrepreneur de ses responsabilités concernant la stabilité et la tenue des ouvrages Dosage des bétons en ciment Les différents bétons utilisés sur le chantier auront les dosages théoriques suivants : Béton de propreté dosé à 200 kg de ciment CPA 325 m 3 ; Béton ordinaire pour jointement de perrés maçonnés dosé à 250 kg de ciment CPA 325 par 325 m 3 ; Béton ordinaire ou légèrement armé dosé de 300 kg de ciment CPA 325 par m 3 ; Béton armé dosé à 350 kg de ciment CPA 325 par m 3 ; Béton cyclopéen (gros béton) dont la composition est 0,667 m 3 de béton ordinaire dosé à 300 kg de ciment CPA 325 et 0,55 m 3 de blocage. Le dosage des différentes classes de béton pourra être modifié dans son intervalle de plus ou moins dix (10 kilogrammes) suivant les prescriptions des plans d exécution ou sur instructions de l ingénieur.

92 92 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans Composition des bétons La composition granulométrique des bétons des différentes classes, ainsi que le dosage en eau, seront fixés par l ingénieur en fonction du résultat des essais de laboratoire. Ces essais seront effectués dans le laboratoire du chantier ou dans un laboratoire agréé parl ingénieur, à partir des agrégats, du ciment et de l eau que l entrepreneur compte effectivement utiliser sur le chantier. Ils seront menés conformément aux spécifications de l article ci-dessous. Tous les frais entraînés par ces essais seront à la charge de l Entrepreneur qui sera réputé en avoir tenu compte dans l établissement de ses prix Résistance des bétons Les bétons devront présenter les résistances moyennes suivantes : Tableau N 6 : Résistances moyennes des bétons Bétons dosés à Compression en kg/cm 2 à 28 jours 250 kg/m kg/ m kg/m Les essais de compression seront effectués avec les moules cylindriques de 16. Les essaisnormaux se feront à 28 jours. Le nombre d éprouvettes sera fixé par ordre de service dans chaque cas particulier et ne sera pas inférieur à 3 pour chaque corps d ouvrage ou pour : 50 m 3 de béton 150 ; 250 et cyclopéen 20 m 3 de béton 300 et 350. Si les essais effectués sur les éprouvettes montrent une résistance inférieure à celle définie cidessus, la partie correspondante de l ouvrage construite avec un tel béton fera objet de contrôles spéciaux ou sera démolie à la demande de l Ingénieur. Tous les frais des essais seront compris dans les prix unitaires Mise en route des installations de fabrication des agrégats et des bétons. Dès que les installations de fabrication des agrégats seront en état de fonctionner, l Entrepreneurprocédera à leur réglage de façon à satisfaire aux courbes granulométriques demandées par l Ingénieur. L entrepreneur procédera aux modifications qui pourraient s avérer nécessaires par rapport aux granulométries initialement proposées. Ces modifications seront en accord avec les résultats du laboratoire.

93 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans 93 L Entrepreneur ne pourra élever aucune réclamation relative aux ajustements ou modifications que pourrait ordonner l Ingénieur par rapport aux granulométries initiales. Dès que les granulométries seront agréées par l Ingénieur, l Entrepreneur entreprendra les réglages des installations de fabrication des bétons, vérifications des bascules, des gabarits, brouettes etc. Les temps de malaxages devront être suffisants pour permettre un bon enrobage du béton et, dans tous les cas, seront fixés par l Ingénieur sur proposition de l Entrepreneur Fabrication des bétons et des mortiers bétons Bétons Tous les bétons seront fabriqués mécaniquement. Les appareils de dosage seront en principe du type pondéral. Le dosage volumétrique pourra aussi être utilisé notamment pour fabrication des cuvelages des puits en quantité limité et soumis dans tous les cas à l accord de l Ingénieur. La tolérance sur les pesées est de 3% du poids théorique de chaque catégorie d agrégats et de + 2% sur le poids total des agrégats nécessaires à la fabrication d un mètre cube de béton. Le ciment et l eau seront introduits dans les bétonnières par pesées avec une précision de 2% en poids respectivement. Les bétonnières devront être munies d un système de compactage de gâchage agréé par l ingénieur et également d un appareil permettant l adjonction d un adjuvant dans le béton. Avant la mise en marche des installations et chaque fois qu il désirera au cours des travaux l Ingénieur fera procéder à la vérification des organes de pesée. La quantité d eau ajoutée au béton pourra varier suivant les instructions de l Ingénieur, de même la composition de la granulométrie totale du béton. L Entrepreneur s engage à exécuter sans réclamation toutes modifications dans la composition du béton que l ingénieur pourrait prescrire. De même, l Entrepreneur est réputé avoir inclus dans ces prix unitaires le coût des essais de mise au point des bétons, avant de passer à la fabrication industrielle. Le béton à obtenir doit avoir une consistance en rapport avec l usage auquel il est destiné. Il est interdit d ajouter de l eau au béton après malaxage. Les bétons trop humides ou qui n auraient pas la consistance voulue seront envoyés à la décharge. L entrepreneur utilisera sur le chantier un appareil type Speedy ou balance Ohaus pour mesurer l humidité des sables.

94 94 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans Si l ingénieur l ordonne, un adjuvant pourra être incorporé au béton. Cet adjuvant sera désigné par l ingénieur et fourni par l Entrepreneur. La responsable de la fabrication du béton devra être un homme expérimenté, capable d apprécier les qualités d un béton Mortiers Tous les mortiers seront exécutés mécaniquement. Les sables utilisés pour la fabrication des mortiers seront en principe de la granulométrie 0,1-3 mm. Les mortiers pour hourdage des maçonneries, etc. seront dosés à 400 kg de ciment par mètre cube de mortier. Les mortiers pour reprise etc. seront à 500 kg de ciment par mètre cube de mortier. L utilisation de mortier sur le béton frais est interdite. La consistance des mortiers sera en rapport avec leur destination et sera fixée dans chaque cas par l ingénieur. Tout mortier sur lequel on constatera un début de prise sera rejeté Mise en place des bétons et des armatures Bétons de première phase La surface de fondation des bétons sera soigneusement nettoyée et au besoin réglé et compactée. La mise en place devant s effectuer à sec, l Entrepreneur prendra toutes précautions et mesures pour dévier et drainer les venues d eau éventuelles, quelle que soit l origine. Quand la surface de fondation sera considérée comme prête par l Ingénieur, il délivrera le permis de bétonnage, sans lequel aucun béton ni pourra être mis en place. On placera d abord une couche de béton de propreté, dosé à 200 kg de ciment par mètre cube de béton, sur une épaisseur moyenne de cinq centimètres. Puis après vérification et approbation par l ingénieur des coffrages et, dans le cas du béton armé, des armatures, la mise en place du béton constituant l ouvrage pourra être entreprise. Le béton sera mis en place aussitôt que possible après sa fabrication. Tout béton desséché ou ayant commencé sa prise sera rebutée et transportée en dehors des limites du chantier. Tous les frais correspondants seront à la charge de l Entrepreneur. Le béton sera mis en place par les couches successives coulées de façon continue. L Ingénieur fixera dans chaque cas l épaisseur de ces couches et, s il y a lieu, la forme etl emplacement des surfaces de reprise. Dans le cas de reprise sur un béton ayant déjà fait prise, totalement et partiellement, ce béton sera traité et au besoin répliqué de façon à éliminer la couche superficielle de laitance et faire apparaître la mosaïque du béton. Le béton sera ensuite abondamment arrosé jusqu à ce que l humidification ait bien pénétré, puis il recevra une couche de mortier de ciment dosé à 500 kg, d une épaisseur moyenne de 3 cm. Le bétonnage pourra alors être repris.

95 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans 95 Toutes les dispositions nécessaires seront prises par l Entrepreneur pour éviter la ségrégation du béton, tant pendant le transport que pendant la mise en place. Quel que soit le moyen employé, le béton ne devra jamais tomber d une hauteur supérieure à 2 m. si la hauteur devait être plus grande, il sera aménagé des paliers intermédiaires, la différence de hauteur entre deux paliers consécutifs n excédant jamais deux mètres et le béton étant remanié à la main sur chaque palier. Le béton sera soigneusement pervibré dès sa mise en place, l eau de ressuyage sera enlevée au fur et à mesure. La fréquence et le type des pervibrateurs entraîneront l arrêt immédiat du bétonnage en cours qui sera ultérieurement traité comme une reprise, les coffragesd arrêt éventuels étant à la charge de l Entrepreneur. Dans les parties minces où les coffrages doivent être spécialement étudiés pour résister aux vibrations, des pervibrateurs et des vibrateurs de coffrage pourront être utilisés, après approbation de l ingénieur. La fréquence des vibrations sera au moins de 6000 par minute et l énergie sera suffisante pour provoquer la plasticité et la compactage complet du béton, sans ségrégation Températures limites des bétons La température du béton et sa mise en place ne devra être supérieure à 35 Celsius pour les bétons dosés à 300 kg/m 3 et 30 Celsius pour les bétons dosés à 350 kg/m3. si la température ambiante est telle que ces valeurs risquent d être dépassées, l Entrepreneur devra soit arrêter le bétonnage soit prendre à ses frais toutes les précautions utiles pour que la température du béton à sa mise en place soit toujours comprise entre les limites précisées ci-dessus. Dans tous les cas les points de stockage des agrégats devront être efficacement protégés du soleil ainsi que le système d amenée d eau aux bétonnières. L ingénieur pourra ordonner l interruption du bétonnage pendant les heures chaudes de la journée. L entrepreneur ne pourra demander à ce titre ni l indemnité, ni prolongation du délai Mise en place des armatures La distance horizontale entre deux barres contiguës d une nappe sera au moins égale au 6/5 de la dimension maximale des granulats utilisés. A moins qu elles ne soient superposées au contact et considérées comme telles dans les calculs, deux barres d une même file devront réserver entre elles une distance libre verticale au moins égale aux trois quarts du diamètre nominal de la plus grosse de ces barres, sans que cette distance puisse être inférieure à la moitié du diamètre maximum des granulats utilisés. Si aucune indication n est portée aux dessins d exécution, la distance libre entre toute génératrice extérieure d une armature quelconque et la paroi de coffrage la plus voisine au moins égale à trois centimètres.

96 96 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans En outre, les armatures principales seront protégées par une épaisseur du béton au moins égale au diamètre nominal des armatures, si ce diamètre est au moins égal à 40 mm, à 3 cm si le diamètre des armatures est inférieur à 40 mm. Il ne pourra être bétonné aucune partie d ouvrage en béton armé, sans que l Ingénieur en ait approuvé le ferraillage après achèvement complet. Les écartements prescrits ci-dessus seront obtenus par la mise en place de cales en béton dans lesquelles auront été incorporés des fils de ligatures destinés à leur fixation. Ces cales devront être préparées au moins sept jours avant leur emploi. Les trous des cales après décoffrages, seront bouchés avec un mortier au ciment expansif. Les zones de recouvrement et les longueurs de recouvrement d armatures seront celles agréées par l Ingénieur. Pour les parties d ouvrages exécutés en béton armé préfabriqué, sans que les Ingénieurs l aient exigé, la fourniture et la mise en place des armatures complémentaires éventuellement nécessaires qui pourraient être exigés par l Ingénieur seront à la charge de l Entrepreneur Cure des bétons L entrepreneur sera tenu d observer les règles suivantes : Il est interdit de faire supporter des charges au béton frais. Tous les déplacements de coffrages, etc. devront faire l objet d un accord de l Ingénieurs ; La cure des bétons sera assurée par humidification suivant un procédé approuvé par l Ingénieur. Elle devra permettre aux bétons d effectuer leur prise et leur durcissement dans des conditions normales. Elle sera poursuivre les quinze (15) jours qui suivront la mise en place des bétons ; Le produit de cure devra être agrée par l ingénieur Tolérance de cotes des bétons des ouvrages Les tolérances maximales acceptées pour les ouvrages en béton seront les suivantes : en nivellement Pour les radiers : plus ou moins 0,5 cm Pour les dessus des ouvrages : plus ou moins 0,5 cm en implantations pour les ouvrages plus ou moins 3 cm

97 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans 97 en épaisseur Les épaisseurs de béton ne seront pas inférieures aux épaisseurs théoriques. Ces tolérances seront déterminées par rapport aux cotes théoriques des dessins d exécution. La tolérance maximale pour les irrégularités dans les parements vus après décoffrage, provenant du décalage des coffrages, est de 3 mm. L Ingénieur pourra exiger que l Entrepreneur mette en chanfrein, à ses frais, les arrête saillantes. Dans le cas où l une ou plusieurs des tolérances fixées ci-dessus seraient dépassées, l ingénieur pourra, pour les ouvrages ou parties d ouvrages correspondants : Soit faire effectuer des réparations, par l Entrepreneur et à ses frais et suivant les normes fixées par l ingénieur. ; Soit appliquer un rabais qui ne sera jamais inférieur à 5% du prix du règlement de l ouvrage ou de la partie d ouvrage incriminé Nettoyage des parements et ragréages Aussitôt après le décoffrage, les parements des ouvrages seront nettoyés et les bavures de mortier enlevées. Tous les défauts constatés au moment du coffrage devront être signalés à l Ingénieur dans les 24 heures. Aucun ragréage ne sera toléré avant que l Ingénieur n en ait donné l ordre. Les ragréages ordonnés seront exécutés par l entrepreneur, immédiatement et à ses frais. Tous les mortiers utilisés pour les ragréages ou les remplissages des trous dans les bétons, comporteront un additif destiné à éviter tout retrait du mortier qui devra être soumis à l agrément de l Ingénieur. Celui-ci pourra, quand il le jugera nécessaire, imposer l emploi de la résine Epoxy. A titre de contrôle, il sera pris attachement contradictoirement des nids de cailloux ou autres défauts ayant fait l objet de ragréage. En fin des travaux, tous les parements nus devront être livrés propres, lisses et exempts de toute souillure. La méthode à utiliser sera celle proposée par l entrepreneur dans son offre et acceptée par l administration Dessin d exécution, notes de calcul et dossier de recollement L entrepreneur remettra, en quatre exemplaires, à l ingénieur, au moins un mois avant le début d exécution de chaque ouvrage, les dessins d exécution avec plan de ferraillage et notes de calcul correspondant. Dans un délai de dix jours, l ingénieur renverra à l entrepreneur un exemplaire de ces documents approuvés, sous réserves de modifications éventuelles, revêtu de la mention «Bon pour exécution».

98 98 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans Lorsque, la dernière réception provisoire partielle des ouvrages aura été prononcée, l entrepreneur devra fournir (5) exemplaires dont un en contre-calque d un dossier de récolement de l ensemble des plans des ouvrages tels qu ils ont été exécutés et réceptionnés. Les frais correspondants à l établissement de ces documents sont compris dans les prix du bordereau Eléments préfabriqués éventuels en béton Les éléments préfabriqués en béton devront être utilisés bruts de décoffrage, sans raccord visible, parfaitement calibrés Perrés Les moellons utilisés pour la confection des perrés en pierre saine, dure non friable. Ils devront présenter une forme aussi proche que possible de la forme cubique. Leur plus grande dimension ne doit pas excéder le double de leur plus petite dimension. Dans les perrés non maçonnés, les moellons sont posés et ajustés sur des surfaces préalablement pilonnées. Pour les perrés maçonnés, après pilonnage des surfaces à revêtir, on mettra en place un lit de pose en béton dosé à 250 kg de ciment dans lequel on posera et ajustera les moellons. Les joints entre moellons seront garnis au béton. En aucun cas, la dimension des moellons perpendiculaires à la surface de pose ne sera inférieure à 15 cm, tandis que l épaisseur totale du perré avoisine 30 cm. On choisit pour les couronnements, les pierres les mieux formées ; elles sont débruties et posées de manière à présenter une face dans le plan de couronnement. Lorsque les perrés doivent être construits sur des talus de remblais, les surfaces à recouvrir sont d abord pilonnées. Les perrés sont ensuite élevés par bande de 2 m de hauteur au plus. Il faut attendre que la bande inférieure ait opéré son tassement avant d entreprendre celle que l on doit placer au-dessus. L origine et les caractéristiques des moellons seront soumises à l agrément de l Ingénieur. Parpaings ou blocs agglomérés Le type et le mode de fabrication seront soumis à l agrément de l Ingénieur. Joint de construction, de dilatation et de retrait Ils doivent assurer le retrait du béton sans dommage pour les ouvrages. L enduit bitumineux des joints de retrait sera appliqué à chaud, en deux couches après nettoyage soigné des surfaces à enduire. L épaisseur de ces joints sera de 10 mm.

99 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans 99 Les joints de dilatation devront rester ouverts après retrait afin de permettre la dilatation du béton et éventuellement les mouvements différentiels des éléments voisins, sans entraîner d efforts non prévus dans les calculs des ouvrages. Les joints de construction seront espacés de 3 mètres environ et l espacement entre les joints de dilatation sera de 9 mètres ; ils joueront également le rôle de joint de retrait. Un joint sur trois sera donc traité comme joint de dilatation en installant une plaque comme fond de joint en béton dosé à 400 kg/m3 d une largeur de 100 mm et d une épaisseur de 100 mm. La mise en œuvre de ces joints fera l objet d attention toute particulière. L attributaire se devra de faire agréer par l ingénieur la méthode de mise en œuvre qu il aura choisi Règles générales Les pierres et moellons sont arrosés à grande eau de manière à être humides au moment de l emploi. Quand on applique une maçonnerie nouvelle sur une maçonnerie ancienne, les surfaces de jonction de celle-ci seront nettoyées, arrosées et au béton, lavées. Le mortier doit toujours être déposé dans des auges ou sur des aires en bois, métalliques ou en matière plastique et non à même les maçonneries. Ces auges ou aires seront abritées par temps pluvieux ou très chaud. Il est interdit de ramollir le mortier en y ajoutant de l eau. Aucun élément préfabriqué ne devra être employé de 15 jours après sa fabrication.

100 100 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans CHAPITE IV : CLAUSES ENVIRONNEMENTALES ET SOCIALES POUR LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION ET DE CONSOLIDATION 4.1. Aspects environnementaux dans les soumissions Le soumissionnaire devra proposer dans sa soumission, une note de méthodologique décrivant la manière dont il compte s y prendre pour intégrer et mettre en œuvre les mesures et recommandations environnementales. Cette note comprendra au moins : (i) un plan de réalisation des activités ; (ii) les mesures qui seront prises afin de protéger l environnement ; (iii) les mesures de remise en état et de repli Obligations générales L entreprise devra respecter et appliquer les lois et règlements sur l environnement existants et en vigueur dans le pays. Dans l organisation journalière de son chantier, il doit prendre toutes les mesures appropriées en vue de minimiser les atteintes à l environnement, en appliquant les prescriptions du contrat et veille à ce que son personnel, les personnes à charge de celui-ci et ses employés locaux, les respectent et les appliquent également Programme d exécution Dans un délai de trente jours à compter de la notification de l'attribution du marché, l entrepreneur devra établir et soumettre à l'approbation du Projet Barvafor un Programme définitif de gestion environnementale et sociale détaillé, comportant les indications suivantes : l'organigramme du personnel dirigeant avec identification claire de la (des) personne(s) responsable(s) de la gestion environnementale du chantier. un plan de gestion environnementale du chantier comportant notamment : un dispositif de gestion des déchets de chantier (type de déchets prévus, mode de collecte, mode et lieu de stockage, mode et lieu d'élimination, etc.) ; le mode et source d'approvisionnement en eau du chantier ; les mesures d hygiène et de sécurité, y compris le règlement interne de chantier ; les mesures prévues pour éviter et lutter contre les pollutions et les accidents tels que pollutions du sol, des nappes et des eaux de surface, incendies et feux de brousse, accidents de la route ; mesures de remise en état des lieux ; un plan d'abattage et l'utilisation prévue des arbres abattus la localisation des terrains qui seront utilisés (base vie, etc.) et plans d implantation avec les différents équipements. Tous les aménagements envisagés, même de courte durée, doivent être indiqués sur ces plans, accompagnés des dates de mise en place, démontage ou déplacement des installations.

101 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans 101 Mensuellement Un point sur le niveau de sécurité sur le chantier et les mesures mises en oeuvre pour maintenir celui-ci à un niveau élevé Choix du site d'installation de chantier Les campements et les aires d entretien et d entreposage du matériel utilisés pendant les travaux devront être aménagés à une distance minimale de 100 m des points d eau existants (puits d eau potable, ruisseaux permanents et intermittents, etc.) et des habitations. Localiser préférablement les aires d entreposage à proximité d anciens bancs d emprunt (gîtes de latérite) où l environnement est déjà perturbé ou à proximité des gîtes identifiés pour le projet. Préalablement à l'occupation des sites par ses installations, l'entrepreneur peut demander l'établissement préalable d'un état des lieux. Ce constat est alors établi contradictoirement par le Projet Barvafor, en présence de l'entrepreneur. En l'absence de ce constat, les lieux et les installations diverses qu'ils peuvent contenir sont réputés étant "en bon état initial" et aucune contestation n'est plus admise à l'expiration du délai d'occupation s'il est demandé des réparations à l'entrepreneur lors de la restitution des sites. A la fin des travaux, l entrepreneur devra remettre en état l ensemble des aires utilisées, notamment l enlèvement des matériaux restants, l évacuation des déchets, l égalisation et le nivellement des chantiers, le démontage et l évacuation des installations Lois et règlement Permis L entreprise est tenue de connaître et de se conformer aux lois et règlements nationaux concernant la protection de l environnement et des ressources naturelles. Avant de commencer les travaux, elle devra se procurer toutes les autorisations nécessaires (eaux et forêts, mines, hydrauliques, etc.) Réunion de démarrage des travaux Lors de la visite des lieux avec l entreprise chargée de réaliser les travaux, le Projet Barvafor et son Environnementaliste, les représentants de la Direction de l Environnement et des Services forestiers devront aussi être présents. L Entreprise devra informer les autorités et les populations sur la consistance des travaux qui seront réalisés et ce sera le lieu de recueillir les éventuelles observations de leur part. Les informations sur les travaux devront préciser leurs itinéraires et les emplacements susceptibles d être affectés par les travaux et leur durée. Des précisions seront données aux populations sur la sensibilisation et les modalités de dédommagement, et le cas échéant aucun travail ne pourra démarrer avant le paiement des indemnités d expropriation Règlement intérieur, Un règlement interne du chantier doit mentionner, entre autres :

102 102 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans - le rappel sommaire des bonnes pratiques et comportements sur le chantier (ce qu il faut faire et ce qu il ne faut pas faire sur le chantier en matière de protection de l environnement, les règles d hygiène et de gestion des déchets, les mesures de sécurités et de protection, les dispositions en cas d urgence, etc.) ; - interdiction de consommer l alcool pendant les heures de travail, prohibition de la chasse et la consommation de la viande de chasse, l utilisation du bois de chauffe, etc. ; - le danger des MST et du SIDA, le respect des us et coutumes ; - les règles de sécurité (vitesse des véhicules limitée à 40 km/h en agglomération) ; Des séances d information et de sensibilisation sont à tenir régulièrement et le règlement est à afficher visiblement dans les diverses installations Hygiène des installations et de la base vie Les aires de bureaux et de logement doivent être pourvues d installations sanitaires (latrines, fosses septiques, puits perdus, lavabos et douches) en fonction du nombre des ouvriers. Des réservoirs d eau devront être installés en quantité et qualité suffisantes et adéquates aux besoins Gestion des hydrocarbures, Afin de récupérer de manière sécuritaire les huiles usées lors des opérations d entretien des équipements et du matériel roulant, préparer et soumettre pour approbation avant le début des travaux les plans des installations requises pour contenir les déversements d huiles usées sur le chantier, en conformité avec la réglementation applicable. Suite à l approbation des plans, aménager une plate-forme constituée d une dalle en béton dans chacune des aires d entretien de matériel proposées à proximité des lieux de travaux. Les huiles usées sont à stocker dans des fûts à entreposer dans un lieu sécurisé en attendant sa récupération pour autres utilisations. Les filtres à huile et batteries usées sont à stocker dans des contenants étanches et à diriger soit vers des entreprises de valorisation, soit vers la décharge autorisée. L entrepreneur devra éviter tout déversement ou rejet d eaux usées, hydrocarbures, et polluants de toute nature sur les sols, dans les eaux superficielles ou souterraines Ouverture et exploitation de carrières et emprunt (carrières temporaires, permanentes, etc.) L exploitation des carrières est réglementée par le code minier. L entrepreneur devra demander les autorisations prévues par le code minier et prendra à sa charge tous les frais y afférents, y compris les taxes d exploitation et les frais de dédommagements éventuels aux propriétaires. Localiser les bancs d emprunt (gîtes de latérite) le plus près possible des travaux afin de minimiser les distances de transport des matériaux meubles. Conserver une distance minimale de 100 mètres entre les gîtes identifiés et les aires d habitation humaine ou d exploitation agricole. Localiser les voies d accès aux gîtes en concertation avec les Autorités locales concernées de façon à ce qu elles puissent être utilisées par les populations après les travaux. Éviter dans la

103 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans 103 mesure du possible de circuler avec du matériel lourd hors des voies d accès afin de minimiser la compaction des sols Remise en état des bancs d emprunt (gîtes de latérite) Dès l ouverture du gîte, prévoir un espace adéquat pour entreposer les matériaux de décapage du site de manière à ce qu il soit facile de les remettre en place une fois que les réserves auront été épuisées. Séparer si possible les couches superficielles du sol (humifères) des matériaux sousjacents. À la fin de l exploitation du site, remettre les lieux en état en nivelant le site et de manière à limiter l érosion. Dans le cas où le gîte serait gardé ouvert pour l entretien de la piste, en contrôler l accès par une barrière. Lorsque possible, favoriser l ouverture d un plus grand nombre de petits gîtes, puisque ces derniers seront plus faciles à réhabiliter Protection du couvert forestier Avant le lancement des travaux, établir une provision budgétaire dotée d un montant suffisant pour couvrir les besoins de reboisement compensatoire en bordure des tronçons de pistes concernés. En début de chantier, effectuer un relevé contradictoire de la strate arborescente située dans les limites de l emprise à une distance de 10 à 20 mètres de part et d autre de l axe de la piste, en vue d identifier et évaluer les rangées d arbres et les individus matures d intérêt qui ne devraient pas être coupés dans le cadre du projet. Les instances responsables représentées dans ce relevé contradictoire devraient inclure le Barvafor et son Environnementaliste, les représentants de la Direction de l Environnement et des Eaux et Forêts. Limiter le plus possible le déboisement aux emprises des pistes en conservant la strate arbustive qui ne gêne pas les travaux et qui offre une bonne protection contre les pluies violentes. Éviter le déboisement avec les béliers mécaniques Reboisement en bordure des emprises Au terme des travaux, effectuer des travaux de reboisement compensatoire des arbres abattus avec des espèces d intérêt dans les sections de pistes de desserte dépourvues de rangées d arbres. La sélection des ces espèces devra être effectuée en collaboration avec les Autorités locales concernées et les représentants de la Direction de l Environnement et des Eaux et Forêts. Les arbres devront être plantés aux emplacements définis par le Barvafor en rapport avec ses partenaires, selon un ratio de dix (10) arbres plantés pour un (1) arbre coupé. Informer les Autorités locales concernées à l égard de l importance de protéger et d entretenir les plantations d arbres effectuées et les inviter à sensibiliser les populations locales en conséquence Protection des réservoirs réservés à des fins pastorales et agricoles Les prélèvements d eau à usage non domestique dans les réservoirs réservés à des fins pastorales et agricoles devront être soumis à déclaration ou à autorisation auprès des Autorités compétentes. En conformité avec les dispositions applicables, s assurer du respect du débit sanitaire des réservoirs utilisés, en ajustant la programmation des travaux aux débits disponibles dans les réservoirs. S il s avère impossible de respecter les débits réservés dans les réservoirs, trouver une autre méthode d approvisionnement en eau qui soit acceptable au point de vue de l environnement.

104 104 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans Protection des puits d alimentation en eau potable villageois Avant le lancement des travaux, établir une prévision budgétaire dotée d un montant suffisant pour couvrir les besoins d identification, d évaluation et de suivi des puits d alimentation en eau potable villageois. En début de chantier, effectuer un relevé contradictoire des puits d alimentation en eau potable situés à 50 mètres ou moins des limites d emprises de pistes, en vue d identifier et d évaluer les puits potentiellement affectés par les travaux. Les instances responsables représentées dans ce relevé contradictoire devraient inclure le représentant de la Direction de l Environnement. Mettre en place un programme d information auprès des populations concernées. Éviter d effectuer des travaux à une distance de moins de 50 mètres de ces puits pendant les heures d utilisation par les populations locales. Au terme des travaux, un rapport de suivi de l état de ces puits devrait être produit Transport et dépôt de matériaux d'apport et de matériel L'entrepreneur devra s assurer d utiliser des équipements lourds et camions en bon état d usage afin de minimiser les émissions de gaz d échappement et de bruit au cours des travaux. Les bennes des camions devront être munies de bâches afin de limiter les fuites de poussières. Mettre en place un programme d information auprès des populations concernées Gestion de la circulation des véhicules de chantier Tenir les autorités locales informées à l égard des risques associés à la circulation des véhicules de chantier et les inviter à sensibiliser les populations à cet égard. Sensibiliser les opérateurs de matériel ou d équipement, les camionneurs et les autres travailleurs du chantier à l égard des risques et dérangements que soulève leur présence sur les tronçons de pistes concernés et les informer de l importance de respecter les coutumes locales (fétiches, lieux sacrés et interdits). Clôturer et interdire l accès aux aires de travaux situés près des villages, et particulièrement aux enfants afin de minimiser les risques d accidents. Contourner dans la mesure du possible les bourgades et les marchés environnants. Éviter de circuler dans les villages avec des véhicules de chantier en dehors des périodes normales de travail et au cours des périodes de fort achalandage (jours de marché, etc.). Durant les travaux, déverser régulièrement de l eau comme abat poussière sur les sections de pistes situées à moins de 100 mètres des habitations humaines Protection des sites sacrés, funéraires ou d intérêt culturel ou archéologique Avant de débuter les travaux de réalisation des pistes, procéder à un inventaire détaillé des emprises avec les Autorités administratives et traditionnelles villageoises concernées en vue d identifier l ensemble des sites sacrés, funéraires ou d intérêt culturel ou archéologique connus. Lorsque requis, déplacer l axe de la piste dans l emprise pour éviter les sites identifiés Repli de chantier A la fin des travaux, l entrepreneur réalisera tous les travaux nécessaires à la remise en état des lieux. L entrepreneur devra replier tout son matériel, engins et matériaux. Il ne pourra

105 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans 105 abandonner aucun équipement ni matériaux sur le site, ni dans les environs. Après le repli du matériel, un procès verbal constatant la remise en état du site devra être dressé Notification Toute infraction aux prescriptions dûment notifiées à l entreprise par le projet doit être redressée. La reprise des travaux ou les travaux supplémentaires découlant du non respect des clauses environnementales est à la charge de l entrepreneur Suspension Le non respect des clauses environnementales et sociales est un motif de résiliation du contrat Réception partielle -Réception définitive des travaux En vertu des dispositions contractuelles des travaux, le non respect des présentes clauses dans le cadre de l exécution du projet expose le contrevenant au refus de signer le Procès-verbal de réception provisoire ou définitive des travaux, par la Commission de réception, avec blocage de la retenue de garantie de bonne fin.

106 106 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans Plans

107 Section IV. Cahier des Clauses techniques et plans 107 Plans Table des matières 1. Profil des sites 2. Dessin en 3D des ouvrages de Baboulaye et d un Bec de canard type 3. Coupe digue 4. coupe déversoir type Creager

108 3. Profil des sites 1.1. Profils en travers des ouvrages de Baboulaye

DOSSIER D APPEL D OFFRES OUVERT. APPEL D OFFRES OUVERT POUR l ACQUISITION DE MATERIEL INFORMATIQUE DESTINE AU PAODES N : F_PAODES_508

DOSSIER D APPEL D OFFRES OUVERT. APPEL D OFFRES OUVERT POUR l ACQUISITION DE MATERIEL INFORMATIQUE DESTINE AU PAODES N : F_PAODES_508 R E P U B L I Q U E D U S E N E G A L M i n i s t è r e d e l a S a n t é e t d e l A c t i o n S o c i a l e / D i r e c t i o n d e l a S a n t é / P r o j e t d A p p u i à l O f f r e e t à l a D e

Plus en détail

pour la couverture des risques liés à l activité

pour la couverture des risques liés à l activité DOSSIER D APPEL D OFFRES NATIONAL OUVERT émis le :.. pour la couverture des risques liés à l activité Appel d Offres N : S_SAF_017 «AON PNA ASSURANCES /AN/2013» Autorité contractante : RÉPUBLIQUE DU SÉNÉGAL

Plus en détail

Passation des Marchés de DE SERVICES

Passation des Marchés de DE SERVICES R E P U BL IQ U E D U S E N E G A L D O S S I E R T Y P E D A P P E L D O F F R E S Passation des Marchés de DE SERVICES Janvier 2012 iii Préface Ce dossier d appel d offres type pour la passation des

Plus en détail

TRAVAUX DE RENOVATION DE SIX (06) VILLAS DUPLEX DE LA BAD (ABIDJAN COCODY)

TRAVAUX DE RENOVATION DE SIX (06) VILLAS DUPLEX DE LA BAD (ABIDJAN COCODY) BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT DEPARTEMENT DES SERVICES GENERAUX ET DES ACHATS DIVISION DES ACHATS INSTITUTIONNELS D O S S I E R D A P P E L D O F F R E S O U V E R T TRAVAUX DE RENOVATION DE SIX (06)

Plus en détail

Travaux de réhabilitation des Régions Médicales de Kaolack et Fatick

Travaux de réhabilitation des Régions Médicales de Kaolack et Fatick REPUBLIQUE DU SENEGAL Région de Dakar Ministère de la Santé et de l Action Sociale DOSSIER DE DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS ET DE PRIX A COMPETITION OUVERTE Travaux de réhabilitation des Régions Médicales

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Acquisition de matériel informatique, pédagogique et d'appui à l'apprentissage Au profit de

CAHIER DES CHARGES. Acquisition de matériel informatique, pédagogique et d'appui à l'apprentissage Au profit de REPUBLIQUE TUNISIENNE ------*------ MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION ------*------- UNIVERSITE DE JENDOUBA

Plus en détail

la fourniture de Mobiliers et de matériels de bureau à l Université Gaston Berger de Saint-Louis

la fourniture de Mobiliers et de matériels de bureau à l Université Gaston Berger de Saint-Louis i D O S S I E R D A P P E L D O F F R E S émis le: pour la fourniture de Mobiliers et de matériels de bureau à l Université Gaston Berger de Saint-Louis Appel d Offres No: 003/UGB/2011 Autorité contractante:

Plus en détail

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE. Ministère de l Emploi de la Formation Professionnelle et des Technologies de l Information et de la Communication

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE. Ministère de l Emploi de la Formation Professionnelle et des Technologies de l Information et de la Communication 1 REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur- Fraternité Justice Ministère de l Emploi de la Formation Professionnelle et des Technologies de l Information et de la Communication DOSSIER D APPEL D OFFRES

Plus en détail

Sur offres de prix N 06FCUH2C/2014

Sur offres de prix N 06FCUH2C/2014 ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE LA FORMATION DES CADRES *** UNIVERSITE HASSAN II DE CASABLANCA Présidence Sur offres de prix N 06FCUH2C/2014 OBJET

Plus en détail

REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail Liberté Patrie. Dossier d Appel d Offres Emis le : 15 novembre 2011 POUR LA

REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail Liberté Patrie. Dossier d Appel d Offres Emis le : 15 novembre 2011 POUR LA i REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail Liberté Patrie Dossier d Appel d Offres Emis le : 15 novembre 2011 POUR LA FOURNITURE DE MATÉRIEL RÉSEAU ET OUTILLAGE Appel d Offres International N 002/2011/TGT/DG/PRMP/DML

Plus en détail

ACHAT DE MATERIEL INFORMATIQUE

ACHAT DE MATERIEL INFORMATIQUE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE LA FORMATION DES CADRES UNIVERSITÉ HASSAN I er - SETTAT PRÉSIDENCE APPEL D'OFFRES OUVERT SUR OFFRE DE PRIX (SEANCE PUBLIQUE) Appel

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR APPEL D OFFRES NATIONAL : ACQUISITION DE FOURNITURES

CAHIER DES CHARGES POUR APPEL D OFFRES NATIONAL : ACQUISITION DE FOURNITURES REPUBLIQUE TUNISIENNE ------*------ MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ------*------- UNIVERSITE TUNIS EL MANAR Institut Supérieur des Technologies Médicales de Tunis

Plus en détail

APPEL A LA CONCURRENCE (SEANCE PUBLIQUE) 01F/2015

APPEL A LA CONCURRENCE (SEANCE PUBLIQUE) 01F/2015 MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE LA FORMATION DES CADRES ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE HASSAN II DE CASABLANCA FACULTE DES LETTRES ET DES SCIENCES HUMAINES MOHAMMEDIA APPEL A LA CONCURRENCE

Plus en détail

APPEL D'OFFRES OUVERT SUR OFFRE DE PRIX (SEANCE PUBLIQUE) Appel d offres n 07/Pr/2013 DU : 30/05/2013

APPEL D'OFFRES OUVERT SUR OFFRE DE PRIX (SEANCE PUBLIQUE) Appel d offres n 07/Pr/2013 DU : 30/05/2013 MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE LA FORMATION DES CADRES, ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITÉ HASSAN I er - SETTAT PRÉSIDENCE APPEL D'OFFRES OUVERT SUR OFFRE DE PRIX (SEANCE PUBLIQUE) Appel

Plus en détail

DOSSIER STANDARD D APPEL D OFFRES

DOSSIER STANDARD D APPEL D OFFRES BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT FONDS AFRICAIN DE DEVELOPPEMENT DOSSIER STANDARD D APPEL D OFFRES Unité de contrôle des acquisitions des biens JUILLET 2000 et services, et des prestations de consultants

Plus en détail

I/Règlement de Consultation

I/Règlement de Consultation Appel d offres ouvert N 02/2013/D.A.L ENTRETIEN ET NETTOYAGE INTERNE ET EXTERNE, GLOBAL ET PERIODIQUE DU SIEGE DE LA CAISSE MAROCAINE DES RETRAITES (CMR) REGLEMENT DE CONSULTATION Janvier 2013 1 I/Règlement

Plus en détail

Appel d Offres national

Appel d Offres national PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE AGENCE GABONAISE D ETUDE ET D OBSERVATIONS SPATIALES. Appel d Offres national N 01 / CC/ AGEOS/PR /12 TRAVAUX DE CONSTRUCTION DU CENTRE DE COMPETENCE A NKOK Octobre 2012 1 Préface

Plus en détail

Passation des marchés de fournitures

Passation des marchés de fournitures DOSSIER TYPE D APPEL D OFFRES Passation des marchés de fournitures Banque mondiale Mai 2004 Mise à jour Mai 2005 Révisions Mai 2005 (i) Instructions aux soumissionnaires (IS) 14.2 : mise à jour destinée

Plus en détail

ACHAT DE MOBILIER DE BUREAU

ACHAT DE MOBILIER DE BUREAU MINISTERE DE LA SANTE CENTRE HOSPITALIER HASSAN II. DIVISION DES AFFAIRES FINANCIERES SERVICE DES MARCHES REGLEMENT DE CONSULTATION APPEL D OFFRES OUVERT SUR OFFRES DES PRIX N 38/14 DU 19/11/2014 ACHAT

Plus en détail

la fourniture et la livraison sur site de divers mobiliers de bureau pour les PMO de la composante 2 du PGDI répartis en deux lots :

la fourniture et la livraison sur site de divers mobiliers de bureau pour les PMO de la composante 2 du PGDI répartis en deux lots : REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Fitiavana - Tanindrazana - Fandrosoana ---------- GOUVERNEMENT ---------- Programme de Réformes pour l Efficacité de l Administration (P.R.E.A.) ---------- DEUXIEME PROJET D APPUI

Plus en détail

N 03/2014/MFPMA REGLEMENT DE CONSULTATION RESERVE AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

N 03/2014/MFPMA REGLEMENT DE CONSULTATION RESERVE AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES APPEL D'OFFRES OUVERT SUR OFFRE DE PRIX N 03/2014/MFPMA REGLEMENT DE CONSULTATION RESERVE AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES L ACQUISITION DE PAPETERIE ET FOURNITURES DE BUREAU POUR LE COMPTE DU MINISTERE

Plus en détail

LE COMITE DE REGLEMENT DES DIFFERENDS STATUANT EN COMMISSION LITIGES,

LE COMITE DE REGLEMENT DES DIFFERENDS STATUANT EN COMMISSION LITIGES, DECISION N 220/11/ARMP/CRD DU 02 NOVEMBRE 2011 DU COMITE DE REGLEMENT DES DIFFERENDS STATUANT EN COMMISSION LITIGES SUR LE RECOURS DE STAR AUTO SERVICES SA RELATIF AU MARCHE D ACQUISITION DE TROIS (3)

Plus en détail

ACHAT DE FOURNITURES DE BUREAU

ACHAT DE FOURNITURES DE BUREAU MINISTERE DE LA SANTE CENTRE HOSPITALIER HASSAN II. DIVISION DES AFFAIRES FINANCIERES SERVICE DES MARCHES REGLEMENT DE CONSULTATION APPEL D OFFRES OUVERT SUR OFFRES DES PRIX N 17/15 DU 30/06/2015 ACHAT

Plus en détail

DOSSIER D APPEL D OFFRES OUVERT AVEC PUBLICATION NATIONALE, N DNCMP/ 337 /F/2013

DOSSIER D APPEL D OFFRES OUVERT AVEC PUBLICATION NATIONALE, N DNCMP/ 337 /F/2013 1 REPUBLIQUE DU BURUNDI COMMUNE DE MURWI DOSSIER D APPEL D OFFRES OUVERT AVEC PUBLICATION NATIONALE, N DNCMP/ 337 /F/2013 POUR LA FOURNITURE ET INSTALLATION DU MATERIEL ELECTRIQUE DU CENTRE MURWI FINANCEMENT

Plus en détail

DOSSIER D APPEL D OFFRES

DOSSIER D APPEL D OFFRES DOSSIER D APPEL D OFFRES AMENAGEMENT DE CINQ GUICHETS UNIQUES PROVINCIAUX (GUP) DANS CINQ PROVINCES PILOTES : BURURI, GITEGA, MUYINGA, MWARO & NGOZI & AMENAGEMENT DE BUREAUX AU MINISTERE DE LA FONCTION

Plus en détail

Passation des Marchés de Travaux

Passation des Marchés de Travaux Dossiers types d Appel d offres Passation des Marchés de Travaux Droit Civil Banque mondiale Mars 2007 iii Préface Le présent Dossier Type d Appel d Offres (DTAO) pour la passation des marchés de travaux

Plus en détail

MARQUAGE ROUTIER TRAVAUX DE SIGNALISATION HORIZONTALE

MARQUAGE ROUTIER TRAVAUX DE SIGNALISATION HORIZONTALE MARQUAGE ROUTIER TRAVAUX DE SIGNALISATION HORIZONTALE REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C) R.C. Page 1 sur 7 Article 1 : Objet de la consultation Le présent marché porte sur les travaux à réaliser dans le cadre

Plus en détail

Banque Africaine de Développement

Banque Africaine de Développement Banque Africaine de Développement DEMANDE DE PROPOSITIONS: LOCATION D UN ENTREPOT, GESTION DE L ENTREPOT ET MISE A DISPOSITION DE MAIN D'ŒUVRE, ET SERVICES DE DEMENAGEMENT POUR LE COMPTE DE LA BANQUE AFRICAINE

Plus en détail

FOURNITURE DE GAZ POUR BÂTIMENTS MUNICIPAUX DE CYSOING

FOURNITURE DE GAZ POUR BÂTIMENTS MUNICIPAUX DE CYSOING Ville de Cysoing Hôtel de Ville 2, place de la République BP 67 59830 CYSOING Tél : 03.20.79.44.70. Fax : 03.20.79.57.59. N Cys FOURNITURE DE GAZ POUR BÂTIMENTS MUNICIPAUX DE CYSOING Règlement de la Consultation

Plus en détail

VERIFICATION MAINTENANCE ET RENOUVELLEMENT DES SYSTEMES DE DETECTION INTRUSION ET TELESURVEILLANCE DES BATIMENTS COMMUNAUX

VERIFICATION MAINTENANCE ET RENOUVELLEMENT DES SYSTEMES DE DETECTION INTRUSION ET TELESURVEILLANCE DES BATIMENTS COMMUNAUX MAIRIE DE REPUBLIQUE FRANCAISE BP 9 33611 CESTAS CEDEX www.mairie-cestas.fr Tel : 05 56 78 13 00 Fax : 05 57 83 59 64 VERIFICATION MAINTENANCE ET RENOUVELLEMENT DES SYSTEMES DE DETECTION INTRUSION ET TELESURVEILLANCE

Plus en détail

ENTRETIEN DES ESPACES VERTS QUARTIER DU LEVANT 2015 2016 (RENOUVELABLE 2 FOIS)

ENTRETIEN DES ESPACES VERTS QUARTIER DU LEVANT 2015 2016 (RENOUVELABLE 2 FOIS) Document 1 Ville des ANDELYS ENTRETIEN DES ESPACES VERTS QUARTIER DU LEVANT 2015 2016 (RENOUVELABLE 2 FOIS) REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.) - Marché en procédure Adaptée - Date de remise des offres

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DE L INTERIEUR PROVINCE DE CIBITOKE COMMUNE DE MUGINA

REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DE L INTERIEUR PROVINCE DE CIBITOKE COMMUNE DE MUGINA REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DE L INTERIEUR PROVINCE DE CIBITOKE COMMUNE DE MUGINA DOSSIER D APPEL D OFFRES OUVERT LOCAL AVEC PUBLICATION NATIONALE N DNCMP/ 107/ T/2013 POUR LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION

Plus en détail

Les prestations objet du présent appel d offres seront exécutées en deux lots séparés.

Les prestations objet du présent appel d offres seront exécutées en deux lots séparés. Appel d offres ouvert N 7/2013/ D.A.L Réalisation des prestations de formation en langues française et anglaise pour le compte du personnel de la Caisse Marocaine des Retraites (2 lots) Lot n 1 : Formation

Plus en détail

Université Paris8 Vincennes-Saint-Denis Service Technique Immobilier 2, rue de la Liberté 93526 SAINT-DENIS cedex

Université Paris8 Vincennes-Saint-Denis Service Technique Immobilier 2, rue de la Liberté 93526 SAINT-DENIS cedex Université Paris8 Vincennes-Saint-Denis Service Technique Immobilier 2, rue de la Liberté 93526 SAINT-DENIS cedex MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon la procédure adaptée en application de l article 28

Plus en détail

TRANSPORT EN AMBULANCE SECTEUR UZES Dossier S 33-2009

TRANSPORT EN AMBULANCE SECTEUR UZES Dossier S 33-2009 CENTRE HOSPITALIER LE MAS CAREIRON B. P. 56 30701 UZES cédex --------------------- REGLEMENT DE CONSULTATION TRANSPORT EN AMBULANCE SECTEUR UZES Dossier S 33-2009 Date limite de remise des offres : VENDREDI

Plus en détail

Passation des Marchés de Travaux

Passation des Marchés de Travaux D o s s i e r t y p e d A p p e l d o f f r e s Passation des Marchés de Travaux Droit Civil Banque mondiale August 2012 iii Révision de Juin 2012 La révision de juin 2012 incorpore les modifications reflétant

Plus en détail

PROCÉDURE ADAPTÉE REGLEMENT DE LA CONSULTATION

PROCÉDURE ADAPTÉE REGLEMENT DE LA CONSULTATION PROCÉDURE ADAPTÉE REGLEMENT DE LA CONSULTATION OBJET DE L OPERATION 88, VOSGES, Bussang Théâtre du Peuple Aménagement des loges et des bureaux de l'aile Nord Lot n 3 : Plomberie - sanitaires MAITRE D OUVRAGE

Plus en détail

Dossiers types d Appel d offres. Passation des Marchés de Travaux

Dossiers types d Appel d offres. Passation des Marchés de Travaux Dossiers types d Appel d offres Passation des Marchés de Travaux Droit Civil Banque mondiale Septembre 1996 iii Préface Ce Dossier type d'appel d'offres (DTAO) a été préparé par la Banque mondiale (1)

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION. MARCHE n 16.001

REGLEMENT DE LA CONSULTATION. MARCHE n 16.001 Ecole Nationale Supérieure d Informatique pour l Idustrie et l Entreprise 1, square de la résistance 91025 EVRY CEDEX REGLEMENT DE LA CONSULTATION MARCHE n 16.001 Fourniture et installation d un contrôleur

Plus en détail

- S O M M A I R E - ARTICLE 1 OBJET DE LA CONSULTATION... 3 ARTICLE 2 CONDITIONS DE LA CONSULTATION... 3

- S O M M A I R E - ARTICLE 1 OBJET DE LA CONSULTATION... 3 ARTICLE 2 CONDITIONS DE LA CONSULTATION... 3 REGLEMENT DE CONSULTATION (R. C.) MAITRE DE L OUVRAGE : OBJET DE LA CONSULTATION : COMMUNE DE KOENIGSMACKER Aménagement du parking de la Magnascole (écoles élémentaire et primaire) et du futur multi-accueil

Plus en détail

TRAVAUX DE REFECTION DE COUVERTURES, DE FAUX PLAFOND ET D ISOLATION THERMIQUE

TRAVAUX DE REFECTION DE COUVERTURES, DE FAUX PLAFOND ET D ISOLATION THERMIQUE Marchés Publics de Travaux Mairie de Caderousse service des marchés TRAVAUX DE REFECTION DE COUVERTURES, DE FAUX PLAFOND ET D ISOLATION THERMIQUE Règlement de la consultation (RC) Date limite de réception

Plus en détail

ADB/ICB/CGSP/2013/0096

ADB/ICB/CGSP/2013/0096 BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT FONDS AFRICAIN DE DÉVELOPPEMENT DOSSIER D APPEL D OFFRES (DAO) FOURNITURE, EXPLOITATION ET ENTRETIEN COMPLET DES EQUIPEMENTS DE REPRODUCTION ET DE FAÇONNAGE DES CENTRES

Plus en détail

Dossier d Appel d Offres pour la Fourniture de matériels de construction du 3 e hangar de la Prison de Gisenyi

Dossier d Appel d Offres pour la Fourniture de matériels de construction du 3 e hangar de la Prison de Gisenyi SERVICE CORRECTIONNEL DU RWANDA BUREAU DU COMMISSAIRE GENERAL Dossier d Appel d Offres pour la Fourniture de matériels de construction du 3 e hangar de la Prison de Gisenyi Titre du Marché: Fourniture

Plus en détail

Rédaction du Journal du Parc naturel régional Livradois-Forez Mission d appui à la conception et à la réalisation

Rédaction du Journal du Parc naturel régional Livradois-Forez Mission d appui à la conception et à la réalisation Rédaction du Journal du Parc naturel régional Livradois-Forez Mission d appui à la conception et à la réalisation MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS) CAHIER DES CLAUSES

Plus en détail

DOSSIER D APPEL D OFFRES N DNCMP/109/F/2011 POUR LA FOURNITURE DE SIX (6) CAMIONNETTES DOUBLE CABINE 4X4 ET DE DEUX (2) JEEPS 4X4

DOSSIER D APPEL D OFFRES N DNCMP/109/F/2011 POUR LA FOURNITURE DE SIX (6) CAMIONNETTES DOUBLE CABINE 4X4 ET DE DEUX (2) JEEPS 4X4 REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE L ELEVAGE PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT DES FILIERES (PRODEFI) DON FIDA N DSF 8059-BI DOSSIER D APPEL D OFFRES N DNCMP/109/F/2011 POUR LA FOURNITURE

Plus en détail

Etude stratégique et opérationnelle en faveur du commerce et de l artisanat en Livradois-Forez

Etude stratégique et opérationnelle en faveur du commerce et de l artisanat en Livradois-Forez Etude stratégique et opérationnelle en faveur du commerce et de l artisanat en Livradois-Forez MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS) CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

Plus en détail

Communauté de Communes de la Vallée de Munster. Vérification périodique des équipements et des installations

Communauté de Communes de la Vallée de Munster. Vérification périodique des équipements et des installations Communauté de Communes de la Vallée de Munster Vérification périodique des équipements et des installations Cahier des clauses administratives particulières 9 rue Sébastopol 68140 MUNSTER Tél. 03 89 77

Plus en détail

Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire

Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire Article 1 : Objet Les présentes conditions générales de vente ont pour objet de définir les conditions de mise à disposition par Free au profit d un annonceur

Plus en détail

Marché à procédure adaptée (MAPA)

Marché à procédure adaptée (MAPA) Pièce n 1 N d identification du marché : 2010-008 REGLEMENT DE CONSULTATION Marché à procédure adaptée (MAPA) Objet du marché : Location d un véhicule de service Ce document comprend 8 pages. Date et heure

Plus en détail

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE Identification de l'organisme qui passe le marché : Commune d'orsay Pouvoir adjudicateur : M. le Maire d'orsay Adresse : 2 place du général Leclerc - 91 400 ORSAY Objet

Plus en détail

TRAVAUX DE RECHERCHE ET DE REPARATION DE FUITES SUR LE RESEAU DE DISTRIBUTION D'EAU POTABLE DU GRAND AGADIR

TRAVAUX DE RECHERCHE ET DE REPARATION DE FUITES SUR LE RESEAU DE DISTRIBUTION D'EAU POTABLE DU GRAND AGADIR REGIE AUTONOME MULTI - SERVICES D AGADIR APPEL D OFFRES N 07/2011 TRAVAUX DE RECHERCHE ET DE REPARATION DE FUITES SUR LE RESEAU DE DISTRIBUTION D'EAU POTABLE DU GRAND AGADIR TITRE I - REGLEMENT DE L APPEL

Plus en détail

Sur offres de prix N 03 FCUH2C/2015

Sur offres de prix N 03 FCUH2C/2015 ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE LA FORMATION DES CADRES *** UNIVERSITE HASSAN II DE CASABLANCA Présidence Sur offres de prix N 03 FCUH2C/2015 OBJET

Plus en détail

LE COMITE DE REGLEMENT DES DIFFERENDS STATUANT EN COMMISSION LITIGES,

LE COMITE DE REGLEMENT DES DIFFERENDS STATUANT EN COMMISSION LITIGES, DECISION N 159/11/ARMP/CRD DU 18 AOUT 2011 DU COMITE DE REGLEMENT DES DIFFERENDS STATUANT EN COMMISSION LITIGES SUR LE RECOURS DE MEUBLES DE CARTHAGE CONTESTANT LE REJET DE SON OFFRE PRODUIT DANS LE CADRE

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION LOCATION ET MAINTENANCE D UNE MACHINE A AFFRANCHIR ET D UNE MACHINE A METTRE SOUS PLI POUR LE SERVICE DU COURRIER

REGLEMENT DE CONSULTATION LOCATION ET MAINTENANCE D UNE MACHINE A AFFRANCHIR ET D UNE MACHINE A METTRE SOUS PLI POUR LE SERVICE DU COURRIER MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES VILLE DE CENON 1 Avenue CARNOT 33151 CENON CEDEX REGLEMENT DE CONSULTATION LOCATION ET MAINTENANCE D UNE MACHINE A AFFRANCHIR ET D UNE MACHINE A METTRE

Plus en détail

ACTE D ENGAGEMENT. OBJET DU MARCHE : Marché de travaux destinés à la mise en place d une exposition 14/18 au musée de l air et de l espace.

ACTE D ENGAGEMENT. OBJET DU MARCHE : Marché de travaux destinés à la mise en place d une exposition 14/18 au musée de l air et de l espace. ACTE D ENGAGEMENT OBJET DU MARCHE : Marché de travaux destinés à la mise en place d une exposition 14/18 au musée de l air et de l espace. Pouvoir adjudicateur : Musée de l air et de l Espace Adresse :

Plus en détail

Cahier des charges relatif à la réalisation de travaux d impression au profit de la Faculté des Sciences Humaines et Sociales

Cahier des charges relatif à la réalisation de travaux d impression au profit de la Faculté des Sciences Humaines et Sociales République algérienne démocratique et populaire Ministère de l enseignement Supérieur Et de la Recherche Scientifique Université Mouloud MAMMERI de Tizi-Ouzou Faculté des Sciences Humaines et Sociales

Plus en détail

FOURNITURE DE REPAS POUR LE SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE MUNICIPALE

FOURNITURE DE REPAS POUR LE SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE MUNICIPALE GROUPEMENT DE COMMUNES FERRIÈRE-SUR-BEAULIEU ET BEAULIEU-LÈS-LOCHES FOURNITURE DE REPAS POUR LE SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE MUNICIPALE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES RÉGLEMENT DE CONSULTATION

Plus en détail

Vérification et maintenance des systèmes de sécurité des ERP de la Ville de Suippes. Règlement de consultation R.C.

Vérification et maintenance des systèmes de sécurité des ERP de la Ville de Suippes. Règlement de consultation R.C. 06-2014 Vérification et maintenance des systèmes de sécurité des ERP de la Ville de Suippes Règlement de consultation R.C. La procédure de consultation utilisée est le MAPA, en application de l article

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX MISE EN SECURITE INCENDIE DU BATIMENT DES ARCHIVES HISTORIQUES DE LA VNF A TOULOUSE (31) REGLEMENT DE LA CONSULTATION

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX MISE EN SECURITE INCENDIE DU BATIMENT DES ARCHIVES HISTORIQUES DE LA VNF A TOULOUSE (31) REGLEMENT DE LA CONSULTATION VOIES NAVIGABLES DE FRANCE (VNF) DIRECTION INTERREGIONALE DU SUD-OUEST SECRETARIAT GENERAL CANAL DES DEUX MERS 2, Port St Etienne BP 7204 31 073 TOULOUSE Cedex 7 MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX MISE EN SECURITE

Plus en détail

Format d Évaluation et Dossier Type. Évaluation des Propositions de Première Étape

Format d Évaluation et Dossier Type. Évaluation des Propositions de Première Étape Format d Évaluation et Dossier Type Évaluation des Propositions de Première Étape Édition d Essai Septembre 2011 PRÉFACE Le présent Format d'évaluation et le dossier type ont été préparés par la Banque

Plus en détail

DONNEES PARTICULIERES DE L APPEL D OFFRES

DONNEES PARTICULIERES DE L APPEL D OFFRES DONNEES PARTICULIERES DE L APPEL D OFFRES Les dispositions ci-après complètent ou, le cas échéant, modifient les dispositions des Instructions aux soumissionnaires. En cas de divergence, les données particulières

Plus en détail

REALISATION DES PRESTATIONS DE MAINTENANCE DU RESEAU INFORMATIQUE ET TELEPHONIQUE DE LA CAISSE MAROCAINE DES RETRAITES

REALISATION DES PRESTATIONS DE MAINTENANCE DU RESEAU INFORMATIQUE ET TELEPHONIQUE DE LA CAISSE MAROCAINE DES RETRAITES APPEL D OFFRES OUVERT N 8/2013/DAL REALISATION DES PRESTATIONS DE MAINTENANCE DU RESEAU INFORMATIQUE ET TELEPHONIQUE DE LA CAISSE MAROCAINE DES RETRAITES REGLEMENT DE CONSULTATION Avril 2013 1 I/REGLEMENT

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION

REGLEMENT DE CONSULTATION L ONDE Régie Personnalisée pour la Gestion de l Espace Culturel de Vélizy-Villacoublay Marché public n 22 : maintenance et entretien des t rois ascenseurs et du monte-charge de l Onde Régie personnalisée

Plus en détail

Commune de Salles Remise en état du logement de l école Acte d Engagement MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX ACTE D ENGAGEMENT

Commune de Salles Remise en état du logement de l école Acte d Engagement MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX ACTE D ENGAGEMENT MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX ACTE D ENGAGEMENT Commune de SALLES Personne Responsable du Marché représentant le pouvoir adjudicateur (PRM) : Monsieur le Maire de Salles Personne habilitée à donner les renseignements

Plus en détail

ECOLE DE GOUVERNANCE ET D ECONOMIE DE RABAT APPEL D OFFRES RESTREINT SUR OFFRES DE PRIX ACQUISITION DU MATERIEL INFORMATIQUE

ECOLE DE GOUVERNANCE ET D ECONOMIE DE RABAT APPEL D OFFRES RESTREINT SUR OFFRES DE PRIX ACQUISITION DU MATERIEL INFORMATIQUE ECOLE DE GOUVERNANCE ET D ECONOMIE DE RABAT APPEL D OFFRES RESTREINT SUR OFFRES DE PRIX N 01/EGE/2013-2014 DU 03 DECEMBRE 2013 ACQUISITION DU MATERIEL INFORMATIQUE AU PROFIT DE L ECOLE DE GOUVERNANCE ET

Plus en détail

DOSSIER D APPEL D OFFRES OUVERT NATIONAL N DNCMP/318 /F/2012 ET CTB-BDI/524 POUR

DOSSIER D APPEL D OFFRES OUVERT NATIONAL N DNCMP/318 /F/2012 ET CTB-BDI/524 POUR AGENCE BELGE DE DEVELOPPEMENT Programme d Appui Institutionnel au Secteur de la Santé (PAISS) CODE NAVISION : BDI 09 058 11 Avenue Pierre NGENDANDUMWE Téléphone 22 27 75 48 République du Burundi Ministère

Plus en détail

Modalités de présentation des offres. Pour la Vente d un terrain domanial possédé par de l Ambassade de France en Géorgie

Modalités de présentation des offres. Pour la Vente d un terrain domanial possédé par de l Ambassade de France en Géorgie Ambassade de France en Géorgie [Lundi 10 août 2015] Modalités de présentation des offres Pour la Vente d un terrain domanial possédé par de l Ambassade de France en Géorgie 1. L Adresse et le Nom de l

Plus en détail

Couverture des locaux administratifs de la CAISSE MAROCAINE DES RETRAITES par une Assurance Multirisques REGLEMENT DE CONSULTATION

Couverture des locaux administratifs de la CAISSE MAROCAINE DES RETRAITES par une Assurance Multirisques REGLEMENT DE CONSULTATION Appel d offres ouvert N 09/2013/DAL Couverture des locaux administratifs de la CAISSE MAROCAINE DES RETRAITES par une Assurance Multirisques REGLEMENT DE CONSULTATION Avril 2013 I. Règlement de Consultation

Plus en détail

ASSURANCE des RISQUES STATUTAIRES DU PERSONNEL

ASSURANCE des RISQUES STATUTAIRES DU PERSONNEL ASSURANCE des RISQUES STATUTAIRES DU PERSONNEL MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS) CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES VALANT REGLEMENT DE LA CONSULTATION Pour

Plus en détail

MARCHE DE LOCATION DE VEHICULES POUR LES SERVICES MUNICIPAUX DE LA VILLE DES ANDELYS

MARCHE DE LOCATION DE VEHICULES POUR LES SERVICES MUNICIPAUX DE LA VILLE DES ANDELYS Document 1 MARCHE DE LOCATION DE VEHICULES POUR LES SERVICES MUNICIPAUX DE LA VILLE DES ANDELYS 2014 2019 Marché en Procédure Adaptée REGLEMENT DE CONSULTATION (RC) Date limite de remise des offres : Vendredi

Plus en détail

Opéra de Dijon. Cahier des clauses administratives particulières Marché TECH20151 Acquisition de matériaux de construction bois et sidérurgiques

Opéra de Dijon. Cahier des clauses administratives particulières Marché TECH20151 Acquisition de matériaux de construction bois et sidérurgiques Opéra de Dijon Cahier des clauses administratives particulières Marché TECH20151 Acquisition de matériaux de construction bois et sidérurgiques 1 4 Article 1 Objet et décomposition du marché 4 Article

Plus en détail

MANIFESTATION D INTERET N 003/ARMP/2015

MANIFESTATION D INTERET N 003/ARMP/2015 REPUBLIQUE DU NIGER ----------------------------------- Fraternité Travail Progrès MANIFESTATION D INTERET N 003/ARMP/2015 POUR LA REALISATION DE L AUDIT DES MARCHES PUBLICS ET DES DELEGATIONS DE SERVICE

Plus en détail

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE. Objet du marché : Surveillance et entretien des fontaines, bouches et poteaux d incendie.

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE. Objet du marché : Surveillance et entretien des fontaines, bouches et poteaux d incendie. AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE Identification de l'organisme qui passe le marché : Commune d'orsay Pouvoir adjudicateur : M. le Maire d'orsay Adresse : 2 place du général Leclerc - 91 400 ORSAY Objet

Plus en détail

Avis de consultation N : 84 /UMMTO/FDSP/2011 (Relance) Chapitre : 22/12- Article 07

Avis de consultation N : 84 /UMMTO/FDSP/2011 (Relance) Chapitre : 22/12- Article 07 République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement Supérieur et de la recherche Scientifique Université Mouloud MAMMERI de Tizi-Ouzou Faculté de Droit et des Sciences Politiques

Plus en détail

Services Techniques MARCHE DE TRAVAUX DE REFECTION DU CARRELAGE DE LA PISCINE MUNICIPALE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.

Services Techniques MARCHE DE TRAVAUX DE REFECTION DU CARRELAGE DE LA PISCINE MUNICIPALE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A. COMMUNE DE Services Techniques MARCHE DE TRAVAUX DE REFECTION DU CARRELAGE DE LA PISCINE MUNICIPALE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P) Marché passé selon la procédure : En application

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C) MAIRIE DE FENOUILLET Département de la Haute Garonne FOURNITURES DE NETTOYAGE ET D ENTRETIEN

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C) MAIRIE DE FENOUILLET Département de la Haute Garonne FOURNITURES DE NETTOYAGE ET D ENTRETIEN MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C) Maître de l ouvrage : MAIRIE DE FENOUILLET Département de la Haute Garonne Objet du marché : FOURNITURES DE NETTOYAGE ET D ENTRETIEN Date

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION REGLEMENT DE LA CONSULTATION Objet de la consultation : Achat d une embarcation et de matériel nautique DATE et HEURE LIMITES DE REMISE DES OFFRES : Le 15 mars 2013 à 12h00 1 Article 1 Pouvoir adjudicateur

Plus en détail

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE Identification de l'organisme qui passe le marché : Commune d'orsay Pouvoir adjudicateur : M. le Maire d'orsay Adresse : 2 place du général Leclerc - 91 400 ORSAY Objet

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DE L'AGRICULTURE ET DE L'ELEVAGE

REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DE L'AGRICULTURE ET DE L'ELEVAGE REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DE L'AGRICULTURE ET DE L'ELEVAGE DOSSIER D APPEL D OFFRES OUVERT NATIONAL CTB-BDI/720 TRAVAUX DE REHABILITATION DES INFRASTRUCTURES DES CENTRES SEMENCIERS DE MIRUDI RELANCE

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION

REGLEMENT DE CONSULTATION MINISTERE DE LA SANTE CENTRE HOSPITALIER HASSAN II. DIVISION DES AFFAIRES FINANCIERES SERVICE DES MARCHES APPEL D OFFRES OUVERT SUR OFFRES DES PRIX N 23/14 du 09/07/2014 REGLEMENT DE CONSULTATION ACHAT

Plus en détail

MARCHE PUBLIC 2015 008. Règlement de consultation (RC) Fourniture et livraison de consommables électriques

MARCHE PUBLIC 2015 008. Règlement de consultation (RC) Fourniture et livraison de consommables électriques MARCHE PUBLIC 2015 008 Règlement de consultation (RC) Fourniture et livraison de consommables électriques Procédure adaptée Art.28 du code des Marchés Publics Marché à bons de commande Art.77 du code des

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION APPEL D OFFRES OUVERT SUR OFFRES DE PRIX N 3/2014 RELATIF AUX:

REGLEMENT DE LA CONSULTATION APPEL D OFFRES OUVERT SUR OFFRES DE PRIX N 3/2014 RELATIF AUX: ROYAUME DU MAROC Ministère de l Urbanisme et de l Aménagement du Territoire Ecole Nationale d Architecture REGLEMENT DE LA CONSULTATION APPEL D OFFRES OUVERT SUR OFFRES DE PRIX N 3/2014 RELATIF AUX: L

Plus en détail

Règlement de consultation Marché à procédure adaptée de fournitures et services informatiques de l'office de Tourisme de Metz Cathédrale

Règlement de consultation Marché à procédure adaptée de fournitures et services informatiques de l'office de Tourisme de Metz Cathédrale Règlement de consultation Marché à procédure adaptée de fournitures et services informatiques de l'office de Tourisme de Metz Cathédrale Metz, le 02.06.2015 SOMMAIRE 1 Contexte 2 Objet du marché 2.1 Procédure

Plus en détail

Commune de CALVISSON (Gard)

Commune de CALVISSON (Gard) Commune de CALVISSON (Gard) REGLEMENT DE LA CONSULTATION Avec possibilité de négociation Contrats d'assurance pour la commune de Calvisson Date et heure limite de réception des offres : 20 août 2015 à

Plus en détail

Institut Universitaire de Formation des Maîtres

Institut Universitaire de Formation des Maîtres Institut Universitaire de Formation des Maîtres Route du Phare BP 678 97262 Fort-de-France MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET DE SERVICE REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C.) établi en application

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) PROCEDURE ADAPTEE. Maître de l'ouvrage : COMMUNE DE NEUVIC SUR L ISLE

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) PROCEDURE ADAPTEE. Maître de l'ouvrage : COMMUNE DE NEUVIC SUR L ISLE MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) PROCEDURE ADAPTEE Maître de l'ouvrage : COMMUNE DE NEUVIC SUR L ISLE 8, Avenue Général de Gaulle 24190 NEUVIC SUR L ISLE Objet de l appel d offre

Plus en détail

Passation des Marchés de Petites Fournitures ou Services. Appel d Offres

Passation des Marchés de Petites Fournitures ou Services. Appel d Offres MINISTERE DES FINANCES REPUBLIQUE DU BURUNDI ----------------------- ----------------------- DOSSIER TYPE D APPEL D OFFRES Passation des Marchés de Petites Fournitures ou Services Appel d Offres PAR DEMANDE

Plus en détail

35, rue du Docteur Léger 80230 Saint-Valery sur Somme. Marché public Procédure adaptée Article 28 du Code des marchés publics

35, rue du Docteur Léger 80230 Saint-Valery sur Somme. Marché public Procédure adaptée Article 28 du Code des marchés publics Création d une application Smartphones «rallye vélo» valorisant les prestataires touristiques du territoire de la Communauté de Communes Baie de Somme Sud Identifiant : Communauté de Communes de la Baie

Plus en détail

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE Identification de l'organisme qui passe le marché : Commune d'orsay Pouvoir adjudicateur : M. le Maire d'orsay Adresse : 2 place du général Leclerc - 91 400 ORSAY Objet

Plus en détail

Règlement de la Consultation R.C.

Règlement de la Consultation R.C. MAHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Règlement de la Consultation Ville de Fenouillet Service des Marchés Publics. Place Alexandre Olives BP 95110 31151 FENOUILLET CEDEX TEL 05.62.75.89.75

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION

REGLEMENT DE CONSULTATION MINISTERE DE LA SANTE CENTRE HOSPITALIER HASSAN II. DIVISION DES AFFAIRES FINANCIERES SERVICE DES MARCHES APPEL D OFFRES OUVERT SUR OFFRES DES PRIX N 09/13 du 24/04/2013 REGLEMENT DE CONSULTATION ACHAT

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES. VILLE DE CAUDEBEC EN CAUX Avenue Winston Churchill 76490 CAUDEBEC EN CAUX

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES. VILLE DE CAUDEBEC EN CAUX Avenue Winston Churchill 76490 CAUDEBEC EN CAUX MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES REGLEMENT DE LA CONSULTATION 1- Objet de la consultation 1-1- Objet du marché 1-2- Etendue de la consultation 2- Conditions de la consultation 2-1-

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC Ministère de l Habitat, de l Urbanisme et de la Politique de la Ville. Agence Urbaine d Al Hoceima REGLEMENT DE CONSULTATION

ROYAUME DU MAROC Ministère de l Habitat, de l Urbanisme et de la Politique de la Ville. Agence Urbaine d Al Hoceima REGLEMENT DE CONSULTATION ROYAUME DU MAROC Ministère de l Habitat, de l Urbanisme et de la Politique de la Ville Agence Urbaine d Al Hoceima REGLEMENT DE CONSULTATION Appel d Offres Ouvert N 02/ 2012 (Lots séparés) Relatif à la

Plus en détail

MARCHE DE TELEPHONIE Convergence Voix - Données

MARCHE DE TELEPHONIE Convergence Voix - Données COMMUNE DE VENDENHEIM MARCHE DE TELEPHONIE Convergence Voix - Données CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES () Maître d Ouvrage 12, rue Jean Holweg 67550 VENDENHEIM Tél : 03.88.69.40.20 Fax

Plus en détail

AMENAGEMENT DE VOIRIE RUE CREUSE

AMENAGEMENT DE VOIRIE RUE CREUSE Maîtrise d ouvrage VILLE DE SENNELY - 45 2 rue de la Rigolerie 45240 SENNELY Mode de dévolution : Appel d offres ouvert en application des articles 33, 57 et 59 du Code des Marchés Publics AMENAGEMENT

Plus en détail

MODELE D ACTE D ENGAGEMENT A ETABLIR SUR PAPIER A ENTETE DE L ENTREPRISE POUR L OPERATION

MODELE D ACTE D ENGAGEMENT A ETABLIR SUR PAPIER A ENTETE DE L ENTREPRISE POUR L OPERATION POUR GROUPEMENT D ENTREPRISE MODELE D ACTE D ENGAGEMENT A ETABLIR SUR PAPIER A ENTETE DE L ENTREPRISE POUR L OPERATION Extension et remise en conformité de la salle polyvalente de la Commune de Thézy-Glimont.

Plus en détail

CONVENTION DE PRESTATIONS

CONVENTION DE PRESTATIONS ACCOMPAGNEMENT A LA REORGANISATION DU SERVICE GESTION RECOUVREMENT CONTENTIEUX ET DU SERVICE COMPTABILITE CONVENTION DE PRESTATIONS Page n 1/5 CONTRACTANTS Entre d'une part, CILGERE - Association régie

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION MARCHE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES Marché en procédure adaptée passé en application Des articles 28-I-2 ème alinéa et 40-II du Code des Marchés Publics Décret du 7 janvier 2004 REGLEMENT DE LA CONSULTATION

Plus en détail

Section 8 : contrat de services professionnels

Section 8 : contrat de services professionnels Section 8 : contrat de services professionnels LE PRESENT DOCUMENT CONSTITUE LE MODELE DE CONTRAT DU PNUD FOURNI AU SOUMISSIONNAIRE POUR INFORMATION. LE RESPECT DE L ENSEMBLE DE SES CONDITIONS EST OBLIGATOIRE.

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU TELEPAIEMENT DES IMPOTS, DROITS, TAXES, CONTRIBUTIONS ET REDEVANCES. Il a été convenu ce qui suit :

CONVENTION RELATIVE AU TELEPAIEMENT DES IMPOTS, DROITS, TAXES, CONTRIBUTIONS ET REDEVANCES. Il a été convenu ce qui suit : CONVENTION RELATIVE AU TELEPAIEMENT DES IMPOTS, DROITS, TAXES, CONTRIBUTIONS ET REDEVANCES Entre : L Etat du Sénégal représenté par le Directeur général des Impôts et des Domaines, d une part ; «BANQUE»,

Plus en détail