Editorial. La newsletter de la Fédération Française des Métiers de l'assistanat et du Secrétariat. de la Présidente. N 14 - Septembre 2008

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Editorial. La newsletter de la Fédération Française des Métiers de l'assistanat et du Secrétariat. de la Présidente. N 14 - Septembre 2008"

Transcription

1 La newsletter de la Fédération Française des Métiers de l'assistanat et du Secrétariat N 14 - Septembre 2008 Editorial de la Présidente Il n est jamais trop tard pour bien faire! Nous avons tous entendu cette phrase et nous l avons peut-être même prononcée nous-mêmes un jour! Alors, en cette rentrée 2008/2009 propice pour prendre de bonnes résolutions (je me mets au sport, je commence un régime, je me couche plus tôt le soir, ), pourquoi ne pas ajouter : j apporte ma modeste contribution pour que la profession que j exerce, le métier qui me donne une place dans la vie économique et sociale, soit mieux représenté au niveau national. Le secrétariat et l assistanat ont toujours été le «parent pauvre» parmi les organisations professionnelles. La plupart des autres métiers de l'entreprise sont beaucoup mieux organisés et fédérés depuis longtemps en France : les DRH, les contrôleurs de gestion, les dirigeants commerciaux, les acheteurs, les logisticiens, les informaticiens, les qualititiens, etc. Longtemps la raison invoquée à ce manque de visibilité pour le secrétariat/assistanat reprenait le fait qu il s agissait d une fonction «transversale» dans les entreprises et, qu à ce titre, il était difficile de la caractériser, de la nomenclaturer, de la structurer, Aujourd hui, ce métier, ou plutôt ces métiers de l Assistanat et du Secrétariat font l'objet d'un travail de fond par le Ministère de l Education Nationale avec la refonte des diplômes concernés, du Ministère du Travail avec le réexamen des certifications et, plus généralement, de la plupart des entreprises avec la redéfinition des fonctions et des grilles de compétences. Voilà bien la preuve que notre filière métier est prise en compte dans le monde de la formation autant que dans celui du travail. Alors les associations professionnelles régionales prennent tout leur sens, elles, qui depuis des années, regroupent les secrétaires et les assistant(e)s des différentes entreprises pour leur donner un espace d échange, d informations et de formations. Pourtant, cet échelon régional ne suffit pas à lui seul. Les actions des associations régionales ne peuvent prendre tout leur sens qu au sein d une vraie Fédération professionnelle reconnue et légitime. La FFMAS est la représentation nationale d une filière métier, l interlocuteur unique d une profession vis-à-vis des instances nationales. La FFMAS a la vocation de rendre VI- SIBLES les initiatives régionales et de démontrer que notre filière métier entend bien être considérée comme toutes les autres filières métier. Alors vous, secrétaires et assistant(e)s de tous horizons et de tous niveaux, vous Présidentes d associations régionales, considérez que tous ces changements qui affectent et affecteront votre métier se feront avec votre contribution. Claudine SAINT-ROCH Présidente de la FFMAS Conception et réalisation - Yolande LAFFONT

2 sommaire Evènements métiers Première rencontre nationale de la FFMAS... 3 Le planning des rencontres 2008/ Synergie Enseignement/Vie professionnelle Nouveaux programmes du BTS "Assistant de Manager"... 4 Les Professeurs parlent des Associations... 5 Zoom sur les Associations Régionales... 6 Le billet de Josette Des droits, certes, mais aussi des devoirs pour tout le monde!... 7 Qualifications - Formation - Carrière - Emploi - VAE Rénovation de la certification professionnelle AFPA... 8 La réforme de la formation professionnelle... 8 Télétravail, "Vous êtes télé... quoi?"... 9 D'un métier... à un autre Outils - Méthodes - Point métier Les outils de PAO Protections des données personnelles Gardons le contact Rendez-vous à ne pas manquer Paris - 4 octobre Premières rencontres nationales de la FFMAS Toulouse - 17 octobre Congrès des Adjoints de Direction Marseille - 22 & 23 octobre Salon "Séminaires Business" Paris - 20 novembre ème Forum National du Secrétariat 21 & 22 novembre AGO de la FFMAS Lyon - 4 décembre Salon professionnel Assist Expo «Un grand merci à Yolande Laffont, rencontrée sur le stand d Assist Expo 2008 à Paris, pour avoir spontanément accepté de prendre en charge la conception de la Newsletter de la FFMAS. Grâce à sa collaboration active, nous avons le plaisir de vous proposer un nouveau look pour ce document et nous espérons qu il vous plaira. Yolande, 13 ans d'expérience en tant qu'assistante de Direction, possédant également de nombreuses compétences en PAO, est actuellement en recherche d'un poste d'assistante de Direction sur la région Ile de France» Fédération Française des Métiers de l Assistanat et du Secrétariat - Site internet : Newsletter n 14 - Septembre

3 évènements métier Première rencontre nationale de la FFMAS A l heure où toutes les professions s organisent en réseau et développent des pôles de compétences métier, la FFMAS vous convie à une rencontre pour se préparer à demain Secrétaires hier, Assistant(e)s aujourd hui, Assistant(e)s de Manager demain Notre devenir est entre nos mains Vous souhaitez découvrir la Fédération qui vous représente et ses avancées pour positionner le métier auprès des instances nationales et grands Ministères ; Vous avez envie de valoriser votre métier, dynamiser votre réseau, ouvrir vos horizons ; Vous vous intéressez aux relations Ecoles Entreprises, souhaitez devenir membre de jury ou témoigner auprès des étudiants sur vos activités ; Vous êtes localisé(e)s en région parisienne et avez envie de rejoindre ou de participer à la création d un réseau professionnel en Ile de France ; Ou tout simplement vous accorder un temps de RESSOURCEMENT avec des collègues de toutes régions... alors venez nombreuses à notre rencontre nationale de la FFMAS. Samedi 4 octobre 2008 de 9h30 à 17h00 Hôtel Novotel Paris Gare de Lyon AU PROGRAMME DE CETTE RENCONTRE Point métier et nouveaux BTS : Présentation du BTS Assistant Manager et projet EURO AST, référentiel européen. Brig igit itte e DORIATH, Inspectrice Générale de l Education Nationale, Pilote de la rénovation du nouveau BTS nous honore de sa présence. La dynamique des réseaux : Le rôle de la FFMAS Oser se mettre en scène pour diri- ger son avenir : Conférence de Joset osette e DUBOST, Experte métier, Consultante formatrice. Atelier inter-associations : La parole aux Présidentes * Le déjeuner sera pris en commun 2 rue Hector Malot Paris- Tél : Gare Austerlitz Gare de Lyon Station métro Gare de Lyon lignes 1, 14, RER D, RER A Planning des rencontres FFMAS Date Manifestations Lieu Organisateur 21 & 22/11/08 AGO A définir FFMAS Associations régionales affiliées FFMAS Date Manifestations Lieu Organisateur 14/10/08 Conférence «Gérer son temps et ses priorités» Toulouse Association Secretop 16/10/08 Conférence «La crise financière actuelle» Grenoble Association C A.Dir Dauphiné Savoie 31/10/08 Conférence «Le Melting Pot» (Technique de prise de notes) Kourou Association Objectif Pro 18/11/08 Soirée Compétences et Facettes métier ouverte aux écoles Toulouse Association Secretop 18/11/08/ Conférence «Le travail n'est pas la santé» Grenoble Association C A.Dir Dauphiné Savoie automne Soirée Métier Nice Association Synapse Côte d Azur 15 & 16/05/09 Les 15 ans de Secretop Toulouse Association «Secretop» Autres organismes Date Manifestations Lieu Organisateur 17/10/08 Congrès des Adjoints de Direction Toulouse Prometis 22 & 23/10/08 Salon Séminaires Business Events Méditerranée Marseille Events SAS 20/11/08 21ème Forum du Secrétariat Paris Etex - Groupe RH&M 4/12/08 Assist Expo Lyon Lyon Prometis 6 & 7/12/08 Journées pédagogiques de l APCEG Montpellier APCEG 29 & 30/01/09 Salon Séminaires Business Events Rhône-Alpes Lyon Events SAS 11 & 12/06/09 Assist Expo Paris Paris Prometis Fédération Française des Métiers de l Assistanat et du Secrétariat - Site internet : Newsletter n 14 - Septembre

4 synergie enseignement / vie professionnelle Nouveaux programmes du BTS Assistant de Manager La FFMAS a participé activement à la rénovation de deux diplômes de l Education Nationale : le BTS TS Assis sistant t de Manager et Assis sistant t de Ges estio ion n PME E PMI. C est un premier pas et notre mission n est pas terminée. En acceptant, chacun(e) à votre niveau, de développer la relation «Ecole-Entreprise» et les interfaces avec le monde éducatif que la Fédération va vous proposer, vous oeuvrerez pour la valorisation du métier, objectif majeur de votre Fédération et vous préparerez la relève! Par exemple, nous s pou ouvons s intervenir r auprès des enseig seignants s des sect ctio ions s BTS TS Assis sistant t de Manager pour enrichir leurs contenus pédagogiques par nos témoignages, l apport de cas professionnels, l accueil d étudiants en interviews et stages, des participations à la certification de la Renseignement auprès de Monique JANY formation (jurys, soutenances de projets ). Une pédagogie largement tournée vers le métier associant les professionnels Le nouveau BTS «Assistant de Manager» rénové introduit des pratiques pédagogiques et d évaluation innovantes destinées à former les étudiants au plus près du métier. Certaines d entre elles ouvrent une place importante aux professionnels. Quelles sont-elles? Des cas professionnels Les étudiants sont préparés aux réalités du terrain, dès le début de la formation, par une immersion dans des contextes professionnels riches simulant l entreprise. Ils s y trouvent en situation d assistant appelé à seconder un manager, à résoudre des problèmes qui se posent dans le département de travail, à suivre des décisions. Ces cas professionnels intègrent l ensemble des enseignements professionnels et sont co-animés par deux enseignants aux apports complémentaires. Ils permettent la mise en place d une pédagogie active, les professeurs étant en situation de guidage des étudiants tout au long de leur progression dans la réalisation du cas. En effet, leur rôle est alors d aider, d accompagner les étudiants dans leur questionnement et leur démarche. Les contacts avec le milieu de travail réel sont alors d une grande richesse pour les étudiants qui peuvent ainsi puiser, sur le terrain, des conseils et des démarches réellement professionnels. Mais ils le sont aussi pour les enseignants qui ont besoin de trouver, dans la réalité de l entreprise, des contextes et des situations de travail crédibles pour construire des cas professionnels étoffés et correspondant aux réalités du métier. Les ateliers-métier Les ateliers-métier sont un espace pédagogique particulièrement innovant qui associe quatre enseignants intervenant sur un même horaire : le professeur de communication et relations professionnelles, les deux enseignants de langues, le professeur de culture générale et expression. Cette intervention conjointe et complémentaire de l enseignement général et professionnel, autour de la communication, est une nouveauté importante et très enrichissante. Les ateliers métier supposent de mettre en place des modalités de travail orientées vers l individualisation ou de petits groupes d étudiants, et d ancrer largement la formation dans des contextes réels de travail. Cinq thèmes sont abordés au cours des deux années de formation : l accueil et l information, les conflits, les différences culturelles, la négociation ainsi que les techniques de recherche d emploi. Les professeurs intervenants ont recours à l analyse de documents vidéo, de jeux de rôles, de récits de travail, etc. Le témoignage de professionnels peut constituer une matière très intéressante à exploiter. Deux épreu euves es d exa exame men qui tirent leur matière des stages La nouvelle épreuve E4 appelée «Communication professionnelle en français et langue étrangère» témoigne de l importance accordée à la fois à la communication et aux langues dans ce nouveau référentiel. Elle invite les candidats à décrire et analyser des situations de communication observées ou vécues en entreprise, lors des stages. Ensuite, l épreuve se poursuit par un jeu de rôles simulant une situation caractéristique du métier, inspirée par celle que le candidat a relatée mais rendue légèrement plus complexe. L épreuve E6, elle, demande aux candidats de faire part de la conduite d une action professionnelle, le plus souvent réelle et donc réalisée lors du stage. C est dire toute l importance d un tutorat de qualité pour les stagiaires en entreprise qui auront besoin de pouvoir observer et exercer des compétences professionnelles et être guidés dans leur mise en œuvre par des assistants expérimentés. Le CCF : des professionnels dans s les jurys Le CCF (contrôle en cours de formation) est introduit dans ce BTS. Il ne concerne que les candidats des établissements publics et privés sous contrat, ainsi que des CFA et des GRETA habilités. Il s agit, pour deux épreuves professionnelles (E4 et E6), de substituer à l épreuve ponctuelle des épreuves effectuées pendant la formation. Les jurys de CCF associent les professeurs de l étudiant à un professionnel (manager ou assistant) : Obligatoirement pour l épreuve E6 «Action professionnelle», De manière facultative pour l épreuve E4 «Communication professionnelle en français et langue étrangère». Ces quatre nouveautés permettent de prendre la mesure de la place accordée aux professionnels dans la formation et l évaluation des nouveaux BTS «Assistant de Manager». Cela rend nécessaire une forte coopération entre eux et les enseignants des disciplines professionnelles. Un article de Maguy PEREA Professeur au Lycée de Montgeron (91) Membre du groupe de travail "rénovation BTS Assistant de Manager" - Formatrice Académique Fédération Française des Métiers de l Assistanat et du Secrétariat - Site internet : Newsletter n 14 - Septembre

5 Les professeurs parlent des Associations UN PARTENARIAT INSTALLÉ DEPUIS 15 ANS... Ma collaboration avec la dynamique association toulousaine SECRÉTOP, a été une source d enrichissements réciproques. Le vécu des assistantes, la qualité des interventions mensuelles (le travail en équipe, la confiance en soi, les réseaux ) ont évidemment influencé le contenu de mon enseignement. Cependant, je tiens à mettre en lumière l impact du partenariat auprès des étudiants en BTS AD. Depuis plus de dix ans, des adhérentes ont accepté de venir dans les classes pour donner leur vision de professionnelles sur des sujets variés préparés avec une équipe d étudiants : le savoir-vivre professionnel, la recherche d emploi, la simulation d entretien, les facettes du métier Chaque fois, le savoir-faire et le dynamisme des intervenantes ont suscité des questionnements pertinents et les adhérentes, ravies d avoir réussi à «transmettre le flambeau», ne demandaient qu à revenir! Ces échanges fructueux ne peuvent que contribuer à renforcer l image positive du métier.... QUI PREND TOUT SON SENS AVEC LA MISE EN PLACE DES DIPLÔMES RÉNOVÉS... Pour moi, l association SECRETOP est devenue un lien incontournable avec la profession. Mon enseignement, grâce aux exemples vécus que j y recueille, gagne en crédibilité auprès de mes étudiants. L association nous offre aussi l opportunité de rencontrer des professionnels, de bénéficier de leurs conseils, d assister à des conférences sur des thèmes directement liés au métier. Dans le cadre du nouveau BTS Assistant de manager, et de la mise en place des Ateliers Métier, je sais pouvoir compter sur le soutien des adhérent(e)s de SECRETOP : propositions de situations professionnelles vécues, interventions dans des jeux de rôle, témoignages, participation aux jurys d évaluation. Monique MALGOUYRES Professeur au lycée Ozenne à Toulouse (33) Lydie STIRIER Enseignante à l Issec Pigier à Toulouse (33) Maîté LESPERANCE Professeur au lycée Ozenne à Toulouse (33) UN PONT S'EST CONSTRUIT ENTRE LE MONDE ÉDUCATIF ET LES PROFESSIONNELS Théoriser ne suffit pas. Les études de cas «pochettes» se rapprochent du terrain certes, mais pour comprendre la réalité professionnelle et ainsi, devenir «pro», rien ne vaut le terrain, nous le savons tous. J enseigne depuis 20 ans dans des sections tertiaires et à l international (BTS Assistant trilingue et FCIL import/export). J ai toujours privilégié la complémentarité éducation nationale/entreprise : interventions en cours de professionnels, visites d entreprises, interviews... Travailler avec le CLASS est devenu une évidence lors de la création du BTS Assistant de Manager, car les contenus de cette formation ne peuvent se concrétiser sans ce partenariat, sans oublier l étape évaluation. Former les futur(e)s assistant(e)s à l aide de la méthode des cas mène l équipe pédagogique à s ouvrir encore davantage vers le milieu professionnel. Le partenariat lycée Juliette Récamier/CLASS, mais aussi FFMAS et EUMA repose entièrement là-dessus. C est pour cela que je parle de pont.». SECRÉTOP TOULOUSE, UNE CONVENTION AVEC L'ACADÉ- MIE EN 2009 Le premier contact des enseignants de mon établissement avec l association SECRETOP à l occasion de la soirée fête des secrétaires 2007, fut un véritable électrochoc. Des assistantes percutantes de professionnalisme : organisation parfaite, intervenants choisis avec soin, animation dynamique ; l image que nous avions des assistantes a vraiment pris un coup de jeune et une toute autre dimension. Elles n ont cessé depuis de nous étonner et nous ont permis de nous enrichir à leur contact. A chaque participation de notre établissement aux conférences, de l invitation qui arrive dans nos boîtes électroniques au compte-rendu de soirée, elles nous confrontent aux méthodes et outils professionnels actuels et performants essentiels pour la formation continue des enseignants. Leurs soirées "témoignages métiers" : quelles diversités de situations professionnelles présentées! Quelle passion pour leur métier! Quels modèles pour nos étudiants! Complément essentiel à leur formation, ils réalisent ainsi la dimension qu ils peuvent donner à leur carrière. Sans parler des soirées ludiques pimentées à souhait et pleines d originalité. J y puise moi-même des idées pour les manifestations de notre établissement. Nous sommes heureux que pour tous ces motifs et bien d autres que je ne peux citer ici, la collaboration déjà existante avec les enseignants et étudiants de l Académie soit prochainement formalisée dans une convention de partenariat entre le Rectorat de l Académie de Toulouse et l association SECRETOP. Souhaitons-nous une longue route ensemble dans l intérêt des étudiants, professionnels de demain. Un article Dominique MONLAUR Chef de Travaux au Lycée de Tarbes (65) Si vous avez envie de témoigner sur vos pratiques ou enrichir les contenus de formation par l apport de cas réels et situations professionnelles prenez contact avec Monique pour une mise en relation : Un article d'annie GONOD Professeur au Lycée Juliette Récamier à Lyon (69) Propos recueillis par Monique JANY Vice-Présidente de la FFMAS Fédération Française des Métiers de l Assistanat et du Secrétariat - Site internet : Newsletter n 14 - Septembre

6 zoom sur les associations régionales Class Lyon, du changement à cette rentrée des class! C est avec une grande équipe de dix membres au conseil d administration et de nouveaux projets que C.L.AS.S. va poursuivre le fabuleux travail accompli précédemment et entamer avec enthousiasme sa cinquième année. C es est t bie ien connu, l unio ion fait la force! C est pourquoi le nouveau bureau compte sept personnes : une présidente, deux vice-présidentes, Valérie ORDONNEAU et Mireille ANTOINE, une secrétaire, Annabel HAMON, accompagnées de deux vice-secrétaires, Carla DOMINGUE, Eliane FIQUET, et enfin une trésorière, Marjolaine BREME. Trois autres membres complètent le conseil d administration : Maria BASSI, Saliha TAHIR et Marie-Christine DI MURRO. D autres personnes qui n ont pas souhaité rejoindre le conseil s activent également ardemment : Valérie GOBET, notre incroyable gestionnaire de fichiers et d envois en nombre, Sylvie AZOULAY, notre rédactrice en chef de la newsletter et Didier CHAPUIS, notre ingénieux webmestre. Et bien sûr des adhérent(e)s qui n hésitent pas à donner la main sur des opérations ponctuelles (témoignages, tenue de stand ). Qu elles/ils en soient tous ici même remerciés! La création de commissions spécifiques Lors de notre première réunion, nous avons pris le temps de créer des commissions selon les affinités de chacune, avec l objectif de satisfaire nos adhérents dans les actions menées, par le développement autonome des commissions et l épanouissement de tous. * Maria, Saliha et Annabel se partagent la commission «Conférences et lieux de séminaires» * Saliha supervise la commission «Salons» * Marie-Christine est responsable de la commission «Relations écoles ateliers de formation» * Valérie et Marjolaine vont dynamiser la commission «Emploi» * Mireille et moi-même allons piloter la commission «Relations interassociations» * Mireille accepte aussi de faire vivre la commission «Culture et Loisirs» * Carla et Eliane viennent en appui à Sylvie AZOULAY pour la gestion de la newsletter. Cela fait pas mal de contacts à retenir, me direz-vous, mais il nous a paru essentiel de pouvoir passer le relais de temps à autre, sous forme de roulement, pour prendre le temps de souffler. A propos os de "sou souffle ffler", en juin Il nous faudra mettre 5 bougies sur le gâteau d anniversaire du Cercle Lyonnais des Assistantes et Secrétaires. A cette occasion, nous aimerions lui offrir un «Relooking», alors nous réfléchissons à impliquer quelques adhérents dans la réalisation d un nouveau logo, par exemple dans le cadre d un atelier d émulsion créative ou dans la création d une nouvelle page d accueil de notre site, ou Parlons-en de notre site! Beaucoup vont nous envier notre ingénieux trombinoscope interactif. Eh oui! Chaque adhérent(e) peut dès à présent modifier à loisir sa fiche, consulter les fiches et les compétences du réseau, mettre un nom sur un visage ou des fois l inverse Bon, allez, ne soyez pas trop jaloux, nous sommes prêteurs, il est d ailleurs prévu que les webmestres des associations membres de la FFMAS mettent prochainement en commun leurs compétences. Alors, elle est pas belle, la vie! Que l informatique est un monde merveilleux quand on sait le dompter et qu il fonctionne!!! Des projets multiples vont voir le jour... Pour n en citer que quelques uns et vous laisser le plaisir de découvrir les autres au fil de l eau : * Maintenir le niveau de qualité et la fréquence de nos conférences, * Dynamiser la commission «Emploi» en accentuant le lien avec les partenaires de ce secteur, * Développer les relations avec les écoles, l Académie, l AFPA et relayer activement dans notre région, cette synergie nationale ancrée par la FFMAS avec l Education Nationale et le Ministère de l Emploi à l occasion de la réforme des BTS Assistant de Manager, PME PMI et des titres professionnels AFPA, * Développer le réseau nationalau salon Assist Expo Lyon le 4 décembre Un petit clin d œil à nos partenaires hôteliers et d autres professions, sans qui tous ces projets seraient moins aisés à mettre en œuvre. J ai été personnellement enchantée, lors de la soirée métier et rencontre interassociations à Toulouse en avril dernier, de faire connaissance avec les fondatrices de la FFMAS, des personnes avec de si belles énergies, et j ai senti la force de cet élan fédérateur qui monte en puissance. J ai vraiment pris conscience de la nécessité incontournable de conforter le positionnement du CLASS dans ce réseau national inter-associations, seul moyen de donner une visibilité nationale à nos actions régionales et de participer à la stratégie de valorisation de notre métier. Cet enthousiasme pour organiser la profession n a fait qu accentuer cette passion qui m anime depuis 20 ans et mon engagement. Bien qu ayant toujours été active dans le milieu associatif, je ne m étais cependant jamais retrouvée au poste de pilotage. Alors, Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs, si vous voulez bien attacher vos ceintures, nous sommes partis pour faire un beau voyage! Un article de Fabienne CHAPUIS Présidente de l'association CLASS LYON (69) Fédération Française des Métiers de l Assistanat et du Secrétariat - Site internet : Newsletter n 14 - Septembre

7 le billet de josette "Des droits, certes, mais des obligations pour tout le monde!" «Mon manager a parfois des exigences ahurissantes! Il veut par exemple voyager dans le sens de la marche du train». Je dois avouer que les propos de cette secrétaire m ont un peu interloquée. Ce manager a quand même le droit de choisir d être en confort maximal pour ses nombreux déplacements. De plus m est revenue en mémoire cette citation de Friedrich Nietzsche «Nos devoirs - ce sont les droits que les autres ont sur nous». C est là que je me suis dit qu il serait peutêtre astucieux, en cette rentrée, de rappeler les droits et les devoirs de chacun. Droits du manager Le manager possède un droit de décision. Ses choix, certes, peuvent être négociés, mais la décision finale lui appartient. Critiquer ses décisions n est en rien constructif. Il est donc préférable de donner son avis avant et se taire après! Il a un droit d autorité. Il manage, il dirige et son autorité n est pas à remettre en question. Son droit de regard est permanent. Il peut demander à chaque personne de son équipe de tout voir et de tout contrôler à tout instant. Enfin il a un droit d erreur. C est un être humain et il peut se tromper. Devoirs du manager Son premier devoir est la compétence. Il n y a rien de plus terrible pour un subordonné que de travailler pour un manager incompétent et savoir que l on peut aisément effectuer ce qu il fait. Cette compétence doit se situer à tous les niveaux : technique, relationnel, organisationnel, managérial Devoir de motivation. A cet égard il se doit d être motivé pour pouvoir motiver ses troupes. Le devoir de compréhension fait partie du paysage. Par exemple il doit comprendre que son/sa plus proche collaborateur(trice) c est-à-dire vous, n est pas rémunéré(e) pour tout savoir! Devoir de respect. Cela tombe sous le sens mais cela va mieux en le disant. Droits du (de la) secrétaire/ assistant(e) Prenez bien note que vous avez un droit d expression. Dire calmement ce que l on pense porte toujours ses fruits. Pensez à utiliser le «je» plutôt que le «vous». Le droit de reconnaissance existe pour toute personne mais n oubliez jamais cependant que pour être reconnu(e) il faut d abord vous faire reconnaître. Faites preuve de professionnalisme à chaque instant. Faites acter votre droit d auteur. J'oubliais... Vous aussi avez un droit d erreur. L important est de l admettre et de ne jamais refaire la même. Devoirs du (de la) secrétaire/ assistant(e) Arrivez chaque matin heureux(se), et décidé(e) à donner le meilleur de vousmême. C est le devoir de motivation. Soyez «pro» jusqu au bout des ongles. C est le devoir de compétence et c est ce que votre manager attend quotidiennement de vous. Votre métier consiste à taire le secret d où son intitulé secrétaire. Le devoir de réserve arrive donc au tout premier plan de vos qualités. Pour le devoir de respect respectez les autres mais sachez également vous faire respecter. Josette DUBOST Experte métier FFMAS Nul ne possède d autre droit que celui de toujours faire son devoir. Auguste Comte Tout est dit! Fédération Française des Métiers de l Assistanat et du Secrétariat - Site internet : Newsletter n 14 - Septembre

8 qualifications - formation - carriere - emploi - vae Rénovation de la certification professionnelle AFPA PARTICIPATION DE LA FFMAS À LA RÉNOVATION DE LA CERTIFICATION PROFESSIONNELLE «La FFMAS a été sollicitée par la Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle afin d apporter son expertise sur la rénovation de la filière administrative et de gestion qui couvre plusieurs titres professionnels délivrés par le ministère chargé de l emploi. Ainsi, quatre titres professionnels de niveau IV ont donné lieu à des arrêtés publiés au Journal Officiel en 2008 : TP comptable assistant(e), TP secrétaire assistant(e), TP secrétaire assistant(e) immobilier et TP secrétaire assistant(e) médico social. Le travail, auquel la FFMAS est toujours associée, se poursuit actuellement sur les certifications du Ministère de l Emploi de niveau III.» Plusieurs expertes métier de la Fédération sont régulièrement sollicitées pour participer aux Commissions Consultatives où elles apportent leur regard de professionnelles, dans les domaines de l assistanat spécialisé commercial et marketing, ressources humaines, assistanat de direction bilingue... Les échos qui nous parviennent de nos interlocuteurs au Ministère de l Emploi sont extrêmement positifs et renforcent notre confiance en l avenir de la FFMAS. Après une première collaboration réussie avec le Ministère de l Education Nationale, qui se poursuit par une mobilisation du réseau des associations membres auprès des Académies en région, la FFMAS vient de démontrer une nouvelle fois sa capacité à mobiliser des personnes ressources de haute valeur professionnelle sur les grands chantiers nationaux. Tous nos remerciements à : Marie-France CHIFFAUDEL - assistante projet Christelle PORQUEZ - assistante marketing et communication Virginia RANDADO - assistante de direction - Nicole BELLURIER - assistante de direction et ressources humaines Une presentation de ces expertes métier qui se sont dévouées pour prêter main forte au développement de leur Fédération, et un reportage sur cette expérience enrichissante vous sera proposée dans une prochaine Newsletter, lorsque les titres de niveau 3 seront parus au Journal Officiel. Un article de Monique JANY Vice-Présidente de la FFMAS La réforme de la formation professionnelle POLITIQUE EMPLOI FORMATION - BREVES DU 24 JUILLET 2008 La réforme de la formation professionnelle est sur les rails. Christine Lagarde et Laurent Wauquiez ont présenté le 23 juillet une communication relative à la réforme de la formation professionnelle en Conseil des ministres. La phase préparatoire de la réforme s est achevée par la remise des conclusions... du groupe de travail..., qui réunissait des représentants des régions, de l État et des partenaires sociaux. Sur la base de ces travaux, le Gouvernement a préparé à l intention des partenaires sociaux, conformément à la loi relative au dialogue social, un document d orientation détaillant les quatre axes de la réforme sur lesquels la négociation interprofessionnelle pourra s engager. 1er axe : améliorer le lien entre formation et emploi La formation doit s inscrire dans un parcours personnel et professionnel d accès à l emploi, de maintien dans l emploi, d évolution ou de retour à l emploi. Cela suppose notamment de faciliter par la formation les transitions professionnelles, que ce soit lors de l entrée sur le marché du travail ou en cas de recherche d un nouvel emploi. Les partenaires sociaux devront négocier sur ce point les conditions d une affectation plus efficace des fonds de la formation professionnelle, dans le prolongement de l article 15 de l accord sur la modernisation du marché du travail du 11 janvier dernier. 2ème axe : construire un système plus juste Il permettra de réduire les inégalités d accès à la formation au profit des salariés des petites et moyennes entreprises, des salariés peu qualifiés et des jeunes sortis sans qualification du système scolaire. Ceci suppose notamment une meilleure orientation des fonds de la formation professionnelle vers les petites et moyennes entreprises, un développement des formations en alternance pour les jeunes et les seniors et une politique plus active en matière de remise à niveau dans les savoirs de base. 3ème axe : rendre le système de la formation professionnelle plus efficace Par une amélioration de la qualité des formations et une meilleure coordination des acteurs. L État, les régions et les partenaires sociaux doivent mieux articuler leur action. Par ailleurs, une réforme du réseau des organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) est nécessaire pour favoriser la transparence et la gestion efficace des fonds de la formation professionnelle. Fédération Française des Métiers de l Assistanat et du Secrétariat - Site internet : Newsletter n 14 - Septembre

9 La réforme de la formation professionnelle (suite) 4ème axe : rendre l individu acteur de son parcours professionnel. Cela implique, d une part, de mieux informer, orienter et accompagner les personnes et, d autre part, de développer les outils individualisés comme le congé individuel de formation, le droit individuel à la formation ou la validation des acquis de l expérience. Il s agit de mettre les salariés et les de- mandeurs d emploi au coeur du système au lieu de leur faire subir sa complexité. Parallèlement à la négociation interprofessionnelle, trois groupes de travail seront constitués à la rentrée. Ils seront chargés de proposer, d ici à la fin de l année, des améliorations concrètes concernant l orientation professionnelle en lien avec la formation scolaire et universitaire, la validation desacquis de l expérience et la qualité de l offre de formation. Pour en savoir plus de-la-formation-Le.html. Article recueilli par Monique JANY Télétravail, vous êtes télé... quoi? Combien de fois ai-je entendu cette réflexion alors même que je m évertuais à présenter mon activité de télésecrétaire à un prospect! Pourtant, non Monsieur, je ne travaille pas à la télé, et non Madame, je ne vous téléphone pas à l heure du repas pour vous vendre un «truc» quelconque! Mon métier à moi, c est «Télése secrétaire», même si, pour simplifier, je me présente désormais comme «secrétaire indépendante». Il est vrai que tous ces mots (télévision, télévente, télétravail, télésecrétaire ) ont la même racine et qu à l oral, l attention se focalise surtout sur le préfixe «télé». Et le fait que les mots «télésecrétariat» et «télésecrétaire» ne figurent pas encore dans le dictionnaire n arrange rien Me mettre à mon compte, me prouver enfin que je vaux davantage que mon dernier salaire si ce rêve est devenu réalité, c est grâce aux NTIC (Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication) et notamment à l Internet haut débit, qui ont donné un véritable coup de fouet à ce concept fort séduisant qu est le Télét élétravail il indé ndépend ndant. t. Cette nouvelle forme d organisation du travail administratif a malgré tout de réelles difficultés à percer en France, alors que nos voisins Allemands et Danois ont très rapidement reconnu ses attraits. J ai pu me rendre compte du chemin qu il nous reste à parcourir lors de mes contacts au «Salon des Entrepreneurs» et à «Assist Expo» à Paris, au printemps Une réflexion m a particulièrement marquée parce qu elle revenait souvent chez les décideurs sceptiques : «Des télésecrétaires? Ah oui, ces nanas obligées de se mettre à leur compte parce que personne ne veut les embaucher!» (phrase édulcorée pour ne pas choquer). Alors que les médias (journaux télévisés, radios nationales, etc.) daignent enfin se pencher sur sa version salariée, il est aujourd hui plus qu urgent de populariser le télétravail sous toutes ses formes, de promouvoir la création de structures professionnelles spécifiques, et d intervenir à la source, auprès des établissements scolaires et des organismes de formation continue, afin de permettre aux Télétravailleurs de demain de relever le défi. Comme l écrit si bien Christian Le Guillochet : «Il faut créer l action, parce que l action crée le mouvement et que le mouvement entraîne les individus». C est pourquoi j ai accepté, après plusieurs mois de réflexion, de prendre les rênes de la Commission «Télét élétravail il» de la a FFMAS afin de : définir exactement la notion de «télétravail» et déterminer ses répercussions immédiates et futures sur les métiers de l assistanat et du secrétariat ; convaincre les décideurs que le télétravail augmente la productivité, la compétitivité et l efficacité grâce à l utilisation des NTIC ; agir pour le développement durable puisque le télétravail, sous toutes ses formes, contribue à réduire les embouteillages et la pollution de l air, entraîne une diminution des besoins d infrastructure routière et participe ainsi à l aménagement du territoire ; en collaboration avec le G.R.A.P.P.P.P.E.E.* (Groupement Réactif d Assistanat Polyvalent Pour l Entreprise, association loi 1901), élaborer un label de qualité pour certifier les compétences professionnelles des télésecrétaires indépendantes qui l obtiendront ; toujours avec l aide du G.R.A.P.P.E., rédiger une charte de qualité du télétravail indépendant avec notamment un engagement de confidentialité pour répondre à une crainte exprimée par nombre de prospects ; promouvoir le télésecrétariat grâce notamment à mon expérience personnelle de secrétaire devenue indépendante après trente ans d expérience dans le salariat. Le G.R.A.P.P.E s engage également à mes cotés pour toutes les actions d information et de «promotion» de nos métiers ; et pour finir par un clin d œil, convaincre les futures télésecrétaires indépendantes que leur atout premier reste la parfaite maîtrise du français et de la syntaxe au risque de réentendre que «l orthographe parfaite est la seule science des imbéciles» Mais une commis issio sion, c est avant tout une équipe! Alors n hésitez pas à me rejoindre, que vous exerciez votre activité de télésecrétaire en portage salarial, en couveuse, comme salarié(e) externalisé(e), en complément d un emploi salarié, ou en toute indépendance, comme moi! J attends avec impatience vos témoignages, réflexions et propositions d actions à mener ensemble au sein de la Commission Télétravail Alors, à vos s! Un article de Martine GEBHARDT Responsable Commission Télétravail * G.R.A.P.P.E., association affiliée à la FFMAS Fédération Française des Métiers de l Assistanat et du Secrétariat - Site internet : Newsletter n 14 - Septembre

10 D'un métier... à un autre Pourquoi prendre la plume aujourd hui pour témoigner d une certaine expérience?! Tout simplement pour rendre à l Assistanat ce qui est à l Assistanat, comme dirait César! Plusieursannées, j ai eu ce métier dans la peau... et aujourd hui, je me suis orientée vers une fonction plus autonome*. Avec le recul, je pensais qu on serait loin du cliché vieillot de la Secrétaire soumise et exploitée! et en fait, même si quelques victoires ont été gagnées... haut la main! Il reste à vaincre la guerre! Pourquoi l Assistante reste-t-elle si souvent dans l ombre? De la Secrétaire administrative au bras droit du directeur, ce rôle est un mélange de confiance, disponibilité, régularité, polyvalence, concentration, compétence avec une énorme qualité de SERVICE à la personne! Mais elle reste la plupart du temps le copilote aux côtés du pilote! Pourtant souvent on lui demande d être au four et au moulin! De pouvoir se concentrer sur un dossier urgent, en répondant aux demandeurs occasionnels d un côté et au client par téléphone de l autre avec le sourire, sans laisser paraître aucun changement d humeur, aucun souci ; en respectant les règles et les délais ; en restant le moteur de l équipe ou l intermédiaire privilégiée et en documentant les uns et les autres sur leurs questions quotidiennes! Rien que cela? parfois bien au-delà! Pou ourquoi aime-t e-t-o -on ce e métie ier r alors s? Au début, je suis arrivée à l assistanat par hasard car la passion des langues vivantes, la communication, le contact clients et mon sens aigu du service aux autres étaient les ingrédients que je pouvais y retrouver! Jeune, disponible et dynamique, même les montagnes ne me faisaient pas peur! J ai eu la chance de travailler pour des petites sociétés comme pour des grands noms, pour ne pas les citer : Coca- Cola, Tintin, Sega, Accor,... Et oui, ce diplôme d Assistante de direction et la pratique de 5 langues étaient «la clé» pour côtoyer des dirigeants de qualité et exercer les métiers les plus divers. C est très motivant d être au coeur des affaires, au centre des informations primordiales pour la survie de la société, de faire partie de l équipe dirigeante, de tout voir, tout toucher, tout maîtriser avec des responsabilités plus ou moins importantes selon les cas! Passer de la vente de séminaires à la fabrication de produits dérivés, de la gestion du personnel à l organisation d événements sensationnels, du suivi de comptes d exploitation à la participation aux «team building» les plus motivants! A 25 ans, vous n auriez pas apprécié vous? Mais tout ce qui brille n est pas or! Pour autant de merveilleux moments partagés, autant de déceptions! En passant les années, en changeant de sociétés, en sautant les frontières, on se rend compte que le métier est parfois bien différent d un manager à l autre! Fonction parfois valorisée mais souvent mal utilisée! Il faut pouvoir accepter de rester au service des autres sans pouvoir s organiser à sa guise, de jongler avec les mains et les pieds pour satisfaire aux demandes des uns et des autres, de garder son calme face aux agressions de collègues sous pression, de conserver cette constance tout au long du temps! Etre là, au bon moment, au bon endroit, à chaque fois qu on vous le demande... au risque de se louper et de passer à côté de l essentiel! Sans attendre ni merci, ni valorisation, ni reconnaissance! Ce cas existe aussi! Alors une assistante de qualité? Ce n est pas donné à tout le monde. Mais un manager de qualité! ça ne l est pas non plus! Seule la complicité qui existe entre eux apportera satisfaction. Le manager qui respectera, comprendra, épaulera et valorisera... sera comblé en qualité de travail, motivation et «dépassement de soi»! Les autres devront se contenter d exécution et ne devront s étonner du service qui leur sera rendu! A posteriori, je pense que le duo, le binôme de choc dont on a tous et toutes rêvé un jour, est un des secrets du succès du métier! Et puis, pourquoi quitter ce métier? Ne pas être faite pour cela ou ne pas être à sa place! Avoir besoin ou envie d autre chose! Avoir pris un autre chemin et ne plus vouloir y revenir! L expérience rassemblée au fil du temps m a permis de faire un choix et aussi de mieux cerner mes envies pour le futur! On a beau l exprimer sans être entendue mais concrètement, c est un besoin d autonomie ; une envie de partager un défi AVEC une équipe et non plus POUR elle ; pouvoir gérer son temps et ses tâches ; pouvoir exister et respirer différemment et fonctionner selon son propre rythme et sa personnalité... des choses simples mais différentes! Et puis, il y a un temps pour tout! Assister est un rôle bien particulier, difficile, épuisant et mal connu. Aujourd hui, parfois je fais appel à l une ou l autre Assistante car je n utilise plus les mêmes outils! et là, je me rends compte des qualités qu il faut pour exercer correctement ce métier, et qu on y vient peut-être par hasard mais qu on n y reste pas par hasard! Gardez votre énergie, vos compétences et vos qualités personnelles car il en faut pour assurer cette valeur ajoutée que vous apportez au quotidien dans les équipes de tout niveau! Et surtout continuez à sensibiliser votre hiérarchie de l importance de travailler ensemble et d avancer ensemble vers des objectifs communs! J ai toujours eu beaucoup de respect pour ce métier que j ai pu apprécier ou détester de près... et je continue à penser que c es est t une bie ien bel elle le et difficile, mais réelle vocation! * A ce jour, j occupe une fonction au département Recherche et Développement (BD Medical-Pharmaceutical Systems), plus précisément je coordonne les informations et l enregistrement de projets dans une base de données ; en rédige et en retire les statistiques nécessaires à l évaluation de performance. C est un processus mondial, en évolution continue, qui implique une formation des nouveaux arrivants et une mise à jour régulière des utilisateurs Concentration, autonomie, rigueur, compétences et partage. Un article de Karin POUTOT Coordinateur PIR (Project Information & Registration) - R&D Product Engineering Fédération Française des Métiers de l Assistanat et du Secrétariat - Site internet : Newsletter n 14 - Septembre

11 outils - méthodes - point metier Les outils PAO - Publication Assistée par Ordinateur PAO,, comme ment t l'info formatiq ique a révolutionné l'imprimerie Avec l'apparition du numérique et des nouvelles technologies il y a une vingtaine d'années, l'édition a subi des bouleversements importants : utilisation de la PAO pour la conception des documents, édition internet ou supports CD, DVD... pour la production. Aujourd hui tout travail d impression commence presque obligatoirement par la Publication Assistée par Ordinateur ; une conséquence logique de la montée en puissance de cette informatisation. Burea eautiq ique? PAO? Aujourd'hui il faut reconnaître qu'il est fait, bien souvent, une utilisation à contre-emploi du traitement de texte (utilisé comme logiciel de PAO) et du logiciel de PAO (utilisé comme traitement de texte). N'oublions pas que les traitements de texte sont classés comme "applications bureautiques" (comme les tableurs, les bases de données,...) et que les logiciels de PAO font partie de la catégorie des "logiciels de mise en page" et s'apparentent au monde de l'édition professionnelle. Ils n'ont donc pas la même finalité. Quels sont t les outils de la a PAO? Nous ne parlerons ici que des logiciels leader sur le marché et utilisés dans le monde professionnel. La PAO, ce n'est pas UN logiciel, mais toute une station de travail : micro-ordinateur, scanneur, imprimante performante et divers logiciels qui gravitent autour du noyau central qu'est le logiciel de mise en page. * logiciels de mise en page : Quark Xpress, In Design, Pagemaker, Publisher, Scribus,... * logiciels dédiés au graphisme : Photoshop, PaintShop pour la retouche et la manipulation d'images, Illustrator, Freehand pour le dessin vectoriel,... * logiciels de saisie des données : tous les logiciels "bureautique" tels que Word, Notepad, Excel, Accès,... * matériel d'ac acquisit isitio ion d'images associé éventuellement à un logiciel de reconnaissance de caractères (OCR) * pour l'impression une imprimante performante qui permettra d'effectuer le tirage en faible quantité, ou un copieur couleur pour des volumes plus importants. Pour de gros volumes il sera nécessaire de faire appel à une impression offset chez un imprimeur. Et gardons toujours en mémoire que la conception graphique a pour but de rendre le message clair et efficace. Cela implique qu'en plus de la maîtrise informatique, il est nécessaire d'avoir des connaissances des règles typographiques, des principes de mise en page, des codes couleurs,... "En conclusion : comme dans toute activité nécessitant l'utilisation d'outils, il vaut mieux utiliser des outils "dé dédiés iés" que de vouloir tout faire avec un seul, mais cela suppose effectivement de maîtriser chacun d'eux". L'As Assis sistant( t(e) de Direct ctio ion et la PAO L'information et la communication sont au coeur du métier de l'assistant(e) de Direction : restituer, retranscrire et transmettre une information structurée de manière efficace. Le contenu est tout aussi important que la présentation! Rapports, mémos, brochures, dossiers documentaires, revues de presses, fiches produits, invitations, kits d'information, etc... ce sont autant de documents qui reflète l'image de votre Société mais aussi votre professionnalisme. Pour ma part, Assistante de Direction depuis plus de 13 ans, j'ai toujours eu autant de plaisir à assumer mes fonctions d'assistanat que d'avoir à m'attacher (parfois même à pinailler) à la présentation d'un document. Cet aspect de "la PAO et les métiers de l'assistanat" pourra faire l'objet d'un article dans une prochaine newsletter. En attendant, si ce sujet vous intéresse ou si vous avez des questions n'hésitez pas à m'envoyer un mail. Un article de Yolande LAFFONT Assistante de Direction "Commission Newsletter FFMAS" Quelques exemples de conception de documents en PAO réalisés durant mes fonctions d'assistante de Direction (invitations, fiches produits, plaquettes, mailings, programmes formation...) Fédération Française des Métiers de l Assistanat et du Secrétariat - Site internet : Newsletter n 14 - Septembre

12 La protection des données personnelles La loi «Informatique et Libertés» du 6 janvier 1978, modifiée par la loi du 6 août 2004, encadre la mise en œuvre des fichiers ou des traitements de données à caractère personnel, qu ils soient automatisés (informatiques) ou manuels. Elle définit également les principes à respecter lors de la collecte, du traitement et de la conservation de ces données, et octroie un certain nombre de droits aux personnes dont les données ont été recueillies. Le respect des règles de protection des données à caractère personnel est un facteur de transparence et de confiance à l égard des clients et des fournisseurs, mais également à l égard des salariés, des membres d associations, etc. Il est aussi un gage de sécurité juridique pour les personnes chargées de la mise en œuvre de ces traitements de données à caractère personnel. Tous les jours, nous communiquons des données en téléphonant via nos mobiles, en effectuant un achat avec une carte de crédit, en consultant internet, Ces informations qui nous concernent sont appelées «données à caractère personnel» et ne peuvent être utilisées qu avec notre consentement. Cette communication a pour objectif d aider à comprendre les droits que toute personne détient sur l utilisation de ses données personnelles, et par voie de conséquence de rappeler les obligations des personnes ou organismes qui mettent en place des traitements incluant ce type de données. 7 principes sont à respecter lors de la a constit itutio ion d un trai- tement de «données à caractère personnel» Le principe de finalité Les données à caractère personnel ne peuvent être recueillies et traitées que pour un usage clairement déterminé et légitime. Le principe de proportionnalité Le traitement de données personnelles envisagé ne doit pas conduire à apporter aux droits et libertés des personnes des restrictions qui ne seraient pas proportionnées au but recherché. Le principe de pertinence des données Les données personnelles doivent être adéquates, pertinentes et non excessives au regard des objectifs poursuivis. La sécurité des données doit être assurée Le responsable du traitement est astreint à une obligation de sécurité : il doit définir les mesures nécessaires pour garantir la confidentialité des données Le principe de transparence Lorsque des données sont recueillies, les personnes concernées doivent être clairement informées des objectifs poursuivis, du caractère obligatoire ou facultatif de leurs réponses, des destinataires des données et des modalités d exercice de leurs droits «informatique et libertés». Le e res espect des droit its s d ac accès, de rect ctific ificatio ion et d opposit ositio ion Toute personne peut demander au détenteur d un fichier de lui communiquer En pratique, quelles sont nos obligations lorsque nous souhaitons mettre en place un traitement incluant des données rela- tives à des personnes (clients, fournisseurs, employés, etc.)? Préciser la finalité du fichier : un fichier doit avoir un objectif précis et les données exploitées doivent être en rapport avec cet objectif. Déclarer ce traitement à la CNIL chaque fois que nécessaire. toutes les informations la concernant contenues dans ce fichier. Elle a également le droit de faire rectifier ou supprimer les informations erronées, ou de s opposer, pour des motifs légitimes, à ce que des données à caractère personnel la concernant soient enregistrées dans un fichier informatique ou cédées à des tiers. Les données à caractère personnel Toute information relative à une personne physique identifiée, ou qui peut être identifiée par référence à un numéro d identification (par exemple le numéro de sécurité sociale) ou à un ou plusieurs éléments qui lui sont propres (par exemple les initiales du nom et du prénom avec recoupement d informations de type : date de naissance, commune de résidence, ). Un article de Claudine SAINT-ROCH Présidente de la FFMAS Organiser la collecte des données en toute transparence en informant la personne concernée de l identité du responsable du fichier, de l objectif de la collecte et en lui rappelant ses droits d accès, de rectification et d opposition, ainsi que les modalités d exercice de ces droits. Assurer r la a sécu curit ité é et la a confide fidentia ialit ité é des info formatio ions afin qu elles ne soient pas déformées ou communiquées à des tiers non autorisés. S assurer r du conse senteme ment t du destinataire avant tout envoi de message publicitaire et l informer qu il peut demander, à tout moment et gratuitement, que l envoi de ces messages cesse. S org rganise iser r pou our r répondr ndre e dans s les meilleu leurs délais aux demandes d accès, de rectification ou opposition des personnes, et mettre régulièrement à jour les fichiers. Précise ciser r la a durée e de conse servatio ion des donné nées personnelles collectées et s assurer de leur suppression une fois ce délai passé. Net ettoye yer r pério iodiq ique ueme ment t les bases contenant des données personnelles afin de s assurer que toute information obsolète soit bien éliminée. Fédération Française des Métiers de l Assistanat et du Secrétariat - Site internet : Newsletter n 14 - Septembre

13 gardons le contact SIÈGE SOCIAL DE LA FFMAS Présidente Claudine SAINT-ROCH 84 Route des Celliers VIF Tél : Site web : Les associations affiliées à la FFMAS C'A.D.DIR DAUPHINE SAVO VOIE à GRENOBLE Présidente : Claudine SAINT-ROCH 84, route des Celliers VIF Tél. : Mail : Site web : SECRETOP à TOULOUSE Présidente : Monique JANY Hôtel Mercure Saint George Rue St Jerôme TOULOUSE Tél. : Mail : Site web : NORMANDIE ASSISTANTES S & SEC ECRETAIRES à ALENCON Présidente : Lucette LE BOURDAIS 52, Boulevard du 1er Rgt des Chasseurs - BP ALENCON Tél. : Mail : Site web : CASL à METZ Présidente : Catherine GÉRÔME Novotel Club SecrétairesAssistantes Lorraines Centre Saint-Jacques Metz Tél. : OBJECTIF PRO à KOUROU Présidente : Colette CIBRELUS 7 rue Maurice Ravel Kourou - Guyane Tél : CLUB PRIVILEG EGE E DU GABON à LIBREVILLE Présidente : Marie-Yvonne OKOME ESSONE Hôtel Méridien Ré-Ndama - BP 4064 Libreville - GABON Tél. : ou SYNAPSE COTE D'AZUR à NICE Présidente : Christelle HENRY Espace Associations Nice Garibaldi 12 ter place Garibaldi Nice Tél. : Mail : Site web : CLASS S à LYON Présidente : Fabienne CHAPUIS 11 avenue Lacassagne LYON Tél. : Mail : Site web : FADIESE E à ORLEANS Présidente : Marie DUPLAY c/o Marie DUPLAY - Lieudit Les Hautes Bruyères route de Saint Martin BOUZY LA FORET Tél. : Mail : G.R.A.P.P.P.P.E.E.. à OISSERY Présidente et Chargée de communication : Laurence COUTURIER 2 rue Jean des Barres OISSERY Tél Mail : Site web : la FFMAS initie et encourage la création d'associations professionnelles affiliées à la FFMAS dans les régions qui n'en sont pas pourvues... en cours de mise en place : RÉGION PARISIENNE - LIMOUSIN - LANDES PYRÉNÉES ATLANTIQUES Fédération Française des Métiers de l Assistanat et du Secrétariat - Site internet : Newsletter n 14 - Septembre

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR A PROPOS DE LA FORMATION DES AGENTS TERRITORIAUX o Les enjeux du système de formation. o Que peut apporter la formation à votre vie professionnelle? o Les formations que vous

Plus en détail

Dossier de Presse DOSSIER DE PRESSE

Dossier de Presse DOSSIER DE PRESSE Dossier de Presse DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE LE PORTAGE SALARIAL...3 Rappel des principes du portage...3 Une reconnaissance dans le droit du travail français....4 Historique, un secteur jeune qui se structure....4

Plus en détail

ENTRETIEN AVEC JUSTINE ET DAMIEN

ENTRETIEN AVEC JUSTINE ET DAMIEN ENTRETIEN AVEC JUSTINE ET DAMIEN Damien et Justine, étudiants en Master IIA (promotion 2011) nous livrent ci-dessous leurs points de vue respectifs sur la formation et plus particulièrement sur le TP-Projet,

Plus en détail

Formations Management

Formations Management Formations Management MANAGEMENT ET COMMUNICATION Ecole du Management : Cycle Animateur d équipe Ecole du Management : Cycle Maîtrise Ecole du Management : Cycle Coordinateur Technique Animateur (trice)

Plus en détail

2. Les droits des salariés en matière de données personnelles

2. Les droits des salariés en matière de données personnelles QUESTIONS/ REPONSES PROTECTION DES DONNEES PERSONNELLES Ce FAQ contient les trois parties suivantes : La première partie traite des notions générales en matière de protection des données personnelles,

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT DU TUTEUR

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT DU TUTEUR LIVRET D ACCOMPAGNEMENT DU TUTEUR Nom de l étudiant(e) : Structure d accueil : Nom du tuteur : STAGE BTS AM Lycée Marie Curie 70 avenue de Paris 78000 VERSAILLES 01 39 24 69 24 www.lyc-curie-versailles.ac-versailles.fr

Plus en détail

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est Convention de Partenariat entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : L Etat, représenté par le Recteur de l'académie d'aix-marseille, Jean-Paul DE

Plus en détail

«Stage découverte» Une semaine en entreprise Le livret Bienvenue chez XXXX

«Stage découverte» Une semaine en entreprise Le livret Bienvenue chez XXXX «Stage découverte» Une semaine en entreprise Le livret Bienvenue chez XXXX Le stagiaire : Le maître de stage : Le correspondant Ressources Humaines : Dates du stage : Inclure ici le logo de Sommaire -

Plus en détail

Programme de formation «CAP RSEA»

Programme de formation «CAP RSEA» Programme de formation «CAP RSEA» Amélioration et mesure de la performance économique, sociale, sociétale et environnementale des Entreprises Adaptées Contexte La RSE se définit comme la responsabilité

Plus en détail

MESSAGES TYPES POUR UNE PRISE DE CONTACT

MESSAGES TYPES POUR UNE PRISE DE CONTACT MESSAGES TYPES POUR UNE PRISE DE CONTACT 1. Les principes à retenir Personnalisez vos messages La solidarité au sein des réseaux est étonnante, mais les membres sont des gens occupés. Personnalisation,

Plus en détail

Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets?

Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets? LES ENTRETIENS EXCLUSIFS Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets? Entretien avec Mehdi Salmouni-Zerhouni, Conseil

Plus en détail

14 Adopter une attitude professionnelle

14 Adopter une attitude professionnelle 14 Adopter une attitude professionnelle Pour mener à bien votre projet et instaurer des relations constructives le groupe doit adopter une attitude professionnelle et se montrer : 1. Mobilisé tous les

Plus en détail

Dossier de Parrainage

Dossier de Parrainage Dossier de Parrainage Professionnel! Vous rêvez d être autonome sans les risques de l indépendant? Optez dès à présent pour le portage salarial Qu est-ce que le portage salarial? Le portage salarial Les

Plus en détail

PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT

PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT PROGRAMME DES ÉPREUVES EXAMEN BTS NOTARIAT www.imnrennes.fr ÉPREUVE E1 - CULTURE GÉNÉRALE ET EXPRESSION Coefficient 3 L objectif visé est de vérifier l aptitude des candidats à communiquer avec efficacité

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contacts Presse Pierre de LA CROIX delacroix@abcportage.fr 01 43 80 50 05 Caroline PORTIER cportier@abcportage.

DOSSIER DE PRESSE. Contacts Presse Pierre de LA CROIX delacroix@abcportage.fr 01 43 80 50 05 Caroline PORTIER cportier@abcportage. DOSSIER DE PRESSE Contacts Presse Pierre de LA CROIX delacroix@abcportage.fr 01 43 80 50 05 Caroline PORTIER cportier@abcportage.fr 01 43 80 93 62 SOMMAIRE PORTAGE SALARIAL.... 3 Rappel des principes du

Plus en détail

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir contacté Activ Expertise Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir Vous allez comprendre à la lecture des pages suivantes pourquoi le métier formidable de diagnostiqueur immobilier

Plus en détail

Guide pour aider à l évaluation des actions de formation

Guide pour aider à l évaluation des actions de formation Guide pour aider à l évaluation des actions de formation Pourquoi évaluer? L évaluation constitue la dernière étape du service d ingénierie que le conseiller de l AGEFOS PME Bretagne peut apporter à l

Plus en détail

Collège Jean MONNET. 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr. Le STAGE en 3ème

Collège Jean MONNET. 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr. Le STAGE en 3ème Collège Jean MONNET 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr Le STAGE en 3ème Livret à destination des élèves Quel stage puis je faire? J hésite : vente,

Plus en détail

Responsable de la formation continue

Responsable de la formation continue Responsable de la formation continue J1E26 Formation continue orientation et insertion professionnelle - IR Le responsable de la formation continue propose, définit, met en oeuvre et évalue la politique

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation GRETA M2S Métiers de la Santé et du Social Le salarié et ses droits à la formation Le DIF Droit individuel à la formation ))) Qu est-ce que c est? Le DIF permet au salarié de négocier avec son employeur,

Plus en détail

Préface. de Xavier QUÉRAT-HÉMENT

Préface. de Xavier QUÉRAT-HÉMENT Préface de Xavier QUÉRAT-HÉMENT La réussite de toute entreprise, comme le savent les opérationnels au contact de clients de plus en plus exigeants et soumis à une règlementation qui s étoffe régulièrement,

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Ministère de l éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative

Ministère de l éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative Ministère de l éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative Secrétariat général Direction générale des ressources humaines Sous-direction du recrutement CONCOURS INTERNE COMMUN POUR LE

Plus en détail

Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon

Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon Le nouveau a été mis en place en septembre 2012 pour remplacer les BTS : AGTL (Animation et gestion du tourisme local) et VPT

Plus en détail

Demain s écrit aujourd hui

Demain s écrit aujourd hui exigence INSTITUT RÉGIONAL D ÉTUDES DE TECHNIQUES APPLIQUÉES implication résultats Demain s écrit aujourd hui www.irta.fr Pour un jeune, choisir IRTA c est adopter un état d esprit responsable et s impliquer

Plus en détail

I. La compétence professionnelle au cœur des situations professionnelles. a. Définition de la compétence professionnelle

I. La compétence professionnelle au cœur des situations professionnelles. a. Définition de la compétence professionnelle Développer des compétences professionnelles du BTS Assistant de Manager en séance d Activités Professionnelles de Synthèse (APS) Par Elodie SERGENT (relecture Maguy Perea) Le BTS assistant de manager forme

Plus en détail

Catalogue de formations. Leadership & développement durable

Catalogue de formations. Leadership & développement durable Catalogue de formations Leadership & développement durable Table des matières La formatrice 3 L Art de prendre de bonnes décisions 4 Mieux communiquer pour mieux collaborer 5 Développer sa capacité d influence

Plus en détail

L importance du volet comptable de la loi organique

L importance du volet comptable de la loi organique Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire Journée d études des trésoriers-payeurs-généraux, relative à la nouvelle fonction comptable - 3 octobre 2003 - Mesdames et

Plus en détail

Enfin une alternative à l alternance, Enfin une expérience professionnelle concrète tout en poursuivant ses études,

Enfin une alternative à l alternance, Enfin une expérience professionnelle concrète tout en poursuivant ses études, Communiqué de presse Enfin une alternative à l alternance, Enfin une expérience professionnelle concrète tout en poursuivant ses études, Enfin une école où l on peut s inscrire tout au long de l année

Plus en détail

L INTELLIGENCE RELATIONNELLE

L INTELLIGENCE RELATIONNELLE L INTELLIGENCE RELATIONNELLE Une clé fondamentale du succès en entreprise. A travers des parcours de formation adaptés, nous donnons à vos collaborateurs les moyens de participer activement et sereinement

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

La réforme de la formation professionnelle pour les élus d entreprise. Les salariés au cœur de leur parcours de formation

La réforme de la formation professionnelle pour les élus d entreprise. Les salariés au cœur de leur parcours de formation La réforme de la formation professionnelle pour les élus d entreprise Les salariés au cœur de leur parcours de formation Loi du 5 mars 2014 27 mars 2015 L esprit de la réforme : une obligation de former

Plus en détail

GUIDE POUR L ENTRETIEN

GUIDE POUR L ENTRETIEN GUIDE POUR L ENTRETIEN PROFESSIONNEL 1 Ce guide s inscrit dans le cadre du décret du 17 septembre 2007 : il vise à faciliter la réalisation de l entretien professionnel, à la fois pour les agents et pour

Plus en détail

Le Syndicat National de la Banque et du crédit. en partenariat avec le. l expérience (VAE) Pour qui? Quand? Quelles démarches?

Le Syndicat National de la Banque et du crédit. en partenariat avec le. l expérience (VAE) Pour qui? Quand? Quelles démarches? Le Syndicat National de la Banque et du crédit en partenariat avec le des acquis Vdealidation l expérience (VAE) Pour qui? Quand? Quelles démarches? Sommaire Sommaire Qu est-ce que la VAE? Qu est-ce que

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

Octobre 2013. Contact Inergie. Luc Vidal Directeur général lvidal@inergie.com 01 41 09 05 45

Octobre 2013. Contact Inergie. Luc Vidal Directeur général lvidal@inergie.com 01 41 09 05 45 Baromètre Afci ANDRH Inergie 2013 sur la Communication Managériale 4 ème édition «L implication des managers dans une communication de proximité avec leurs équipes» Octobre 2013 Contact Inergie Toute publication

Plus en détail

Acheter des actions de formation

Acheter des actions de formation L achat, quel enjeu? Acheter une action, c est acheter une prestation de services intellectuels qui nécessite un certain formalisme pour optimiser l achat au regard des enjeux. C est pourquoi, en complément

Plus en détail

20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe

20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe Amélioration de la performance des hommes et des organisations par le management et la motivation 4.0 20 questions de manager-coach pour révéler le meilleur de votre équipe «Faire grandir mon équipe ou

Plus en détail

DYNAMISONS LA MOBILITE AU SEIN DU GROUPE LABEL VIE!

DYNAMISONS LA MOBILITE AU SEIN DU GROUPE LABEL VIE! DYNAMISONS LA MOBILITE AU SEIN DU GROUPE LABEL VIE! La Mobilité participe à notre cohésion Rachid HADNI Chacun sait l importance que j accorde à la dimension humaine de notre entreprise. Sa taille, l ampleur

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT Convention de partenariat entre l académie d Aix-Marseille et ICIMODE Prides de la filière textile habillement CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés l Etat représenté par Jean-Paul de Gaudemar,

Plus en détail

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch Le projet QualiCarte a été initié par la Conférence suisse de la formation professionnelle en collaboration avec des organisations suisses du monde du travail, et plus particulièrement l Union suisse des

Plus en détail

Axe 1 Réussir la phase de conception des RSE

Axe 1 Réussir la phase de conception des RSE 60 PROPOSITIONS POUR DEVELOPPER DES USAGES INNOVANTS DES RESEAUX SOCIAUX D ENTREPRISE DANS LES ADMINISTRATIONS Piloté par le secrétariat général pour la modernisation de l action publique (SGMAP) et la

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU 25/11/2014 RÉNOVATION DU BTS COMPTABILITÉ GESTION DES ORGANISATIONS

COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU 25/11/2014 RÉNOVATION DU BTS COMPTABILITÉ GESTION DES ORGANISATIONS COMPTE RENDU DE LA RÉUNION DU 25/11/2014 RÉNOVATION DU BTS COMPTABILITÉ GESTION DES ORGANISATIONS Ce document n a aucune valeur réglementaire et ne se substitue pas aux textes officiels INTRODUCTION La

Plus en détail

Recommandations pour MS event!

Recommandations pour MS event! Recommandations pour MS event! I) BILAN ET DIAGNOSTIC A- BILAN MS com!, agence de communication spécialisée dans l édition et la communication globale, souhaite mettre en place une stratégie de communication

Plus en détail

NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT. Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi.

NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT. Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi. NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi. I Contexte général de l action Ceux-ci sont confrontés à une grande difficulté

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement Révisions ISO ISO 9001 Livre blanc Comprendre les changements Aborder le changement ISO 9001 en bref Comment fonctionne ISO 9001? ISO 9001 peut s appliquer à tous les types et tailles d organisations et

Plus en détail

Les guides. pratiques de l OPCA PL L ENTRETIEN PROFESSIONNEL SALARIÉ. Salarié. Employeur. Dialoguer sur un projet professionnel

Les guides. pratiques de l OPCA PL L ENTRETIEN PROFESSIONNEL SALARIÉ. Salarié. Employeur. Dialoguer sur un projet professionnel Les guides pratiques de l OPCA PL L ENTRETIEN PROFESSIONNEL SALARIÉ Salarié Employeur Dialoguer sur un projet professionnel L OPCA PL est l Organisme Paritaire Collecteur Agréé (OPCA) des Professions Libérales.

Plus en détail

Séminaire des cadres de l administration centrale. Université René- Descartes lundi 3 juin 2013

Séminaire des cadres de l administration centrale. Université René- Descartes lundi 3 juin 2013 Séminaire des cadres de l administration centrale Université René- Descartes lundi 3 juin 2013 Allocution de Manuel VALLS, ministre de l Intérieur Monsieur le Secrétaire Général, Messieurs les Directeurs

Plus en détail

Vente. Formations 2009. www.ifpa-formation.com. Développement personnel. Ressources humaines. Management. Bureautique. Santé social.

Vente. Formations 2009. www.ifpa-formation.com. Développement personnel. Ressources humaines. Management. Bureautique. Santé social. Développement personnel Ressources humaines Management Bureautique Formations 2009 Vente Santé social Hygiène Linguistique professionnelle Langues vivantes étrangères Tél. : 03 85 42 44 98 www.ifpa-formation.com

Plus en détail

Le dispositif d évaluation dans la fonction publique

Le dispositif d évaluation dans la fonction publique Le dispositif d évaluation dans la fonction publique page 1 PLAN Présentation du dispositif d évaluation Enjeux de l évaluation en matière de management et de GRH page 2 L entretien professionnel en pratique

Plus en détail

MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 -

MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 - MARKETING DE LA FORMATION Les nouvelles donnes - NOTE DE REFLEXION JUIN 2013 - Avec un chiffre d affaires total de 3.5 Milliards d euros par an, la formation professionnelle est un secteur apparemment

Plus en détail

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici.

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici. Introduction Cet ouvrage a été conçu à partir de sollicitations exprimées par des managers de terrain soucieux de donner une dimension plus opérationnelle à leur management au quotidien. Il rassemble des

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

KIT FORMATION FACTURATION RAPIDE

KIT FORMATION FACTURATION RAPIDE M O D E D E M P L O I KIT FORMATION FACTURATION RAPIDE Communaute des experts en gestion Par RCA sommaire ASPECTS CONTRACTUELS : EXPLOITATION DU... page 1 INTRODUCTION : L EDITION DE FACTURES N EST PAS

Plus en détail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail Services à la personne Agir pour améliorer les conditions de travail Expériences d entreprises de moins de 20 salariés Propositions d axes de travail Des problématiques des Des petites entités souvent

Plus en détail

LE PORTAGE SIMPLEMENT

LE PORTAGE SIMPLEMENT LE PORTAGE SIMPLEMENT L équipe de CAREER BOOSTER apporte une démarche personnalisée et éthique à l égard des clients, collaborateurs et des partenaires qui la rejoignent. SUCCESS PORTAGE Résidence Gambetta

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

AgriTic : une formation au Web 2.0 pour les agriculteurs de La Réunion

AgriTic : une formation au Web 2.0 pour les agriculteurs de La Réunion La fiche descriptive d un processus d innovation AgriTic : une formation au Web 2.0 pour les agriculteurs de La Réunion Le projet L origine et description de votre projet Les mots clés de votre action

Plus en détail

COMMUNICATION P R É A L A B L E À L A M I S E E N P L A C E D UNE ÉVÉNEMENTIELS-INFOGRAPHIE

COMMUNICATION P R É A L A B L E À L A M I S E E N P L A C E D UNE ÉVÉNEMENTIELS-INFOGRAPHIE Fonction de service émergente NUEL PROFESSIONNEL (dont la mutualisation entre CPIE ou structures locales pourrait être pertinente) COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELS-INFOGRAPHIE P R É A L A B L E À L A M I S

Plus en détail

Programme des experts associés des Nations Unies

Programme des experts associés des Nations Unies Programme des experts associés des Nations Unies Descriptif de poste Expert associé INT-150-13-P099-01-V I. Généralités Titre : Expert associé en ressources humaines Secteur d affectation : Service du

Plus en détail

Formation d ingénieurs de CPE Lyon en alternance

Formation d ingénieurs de CPE Lyon en alternance Formation d ingénieurs de CPE Lyon en alternance Spécialité Informatique et Réseaux de Communication En partenariat avec l Institut des Techniques d Ingénieur de l Industrie de Lyon Que vous apportera

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Paris, le lundi 15 juin 2015 Seul le prononcé fait foi DISCOURS de Sylvia PINEL Installation du Conseil supérieur de la

Plus en détail

LA CARPA, UN LABEL DE QUALITE POUR LES FONDS MANIES PAR LES AVOCATS

LA CARPA, UN LABEL DE QUALITE POUR LES FONDS MANIES PAR LES AVOCATS LA CARPA, UN LABEL DE QUALITE POUR LES FONDS MANIES PAR LES AVOCATS REUNION AVEC LES BATONNIERS ETRANGERS Rentrée du barreau de Paris 4 décembre 2008 INTERVENTION DE MONSIEUR LE BATONNIER ALAIN MARTER

Plus en détail

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel 1 G MADELIN 25 Mai 05 Présentation des PARTENARIATS possibles entre L Education Nationale et le Monde Professionnel Les grands débats autour de l école et de la formation professionnelle. La récente loi

Plus en détail

Site Web : www.adiaconseil.fr

Site Web : www.adiaconseil.fr NOS PRESTATIONS ECOLES FACILITER LE MOUVEMENT DES COMPETENCES 11 rue de la République 69001 LYON Tél : 04.72.98.04.20 Site Web : www.adiaconseil.fr DE L EXPERIENCE A L EXPERTISE Plus de 50 Grandes Ecoles,

Plus en détail

LIVRET DE STAGE. (Séquence d observation en milieu professionnel) Du 18 novembre au 22 novembre 2013 COLLÈGE NICOLAS COPERNIC MONTMAGNY

LIVRET DE STAGE. (Séquence d observation en milieu professionnel) Du 18 novembre au 22 novembre 2013 COLLÈGE NICOLAS COPERNIC MONTMAGNY COLLÈGE NICOLAS COPERNIC Collège Nicolas Copernic 8, ruelle Marianne 95360 Montmagny : 01 39 83 46 17 : 01 39 8424 30 Site : www.clg-copernicmontmagny.ac-versailles.fr/ MONTMAGNY LIVRET DE STAGE Ce livret

Plus en détail

ACADEMIE DE NICE MODELE DE CONVENTION DE PARTENARIAT. Le «Lycée des Métiers» du. L entreprise

ACADEMIE DE NICE MODELE DE CONVENTION DE PARTENARIAT. Le «Lycée des Métiers» du. L entreprise ACADEMIE DE NICE MODELE DE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE Le «Lycée des Métiers» du.. Et L entreprise. Page 1/6 CONVENTION DE PARTENARIAT VU le code de l éducation, et notamment ses articles D. 335-1

Plus en détail

Formation d ingénieurs en alternance préparant au titre. Physique Electronique de Lyon, CPE Lyon spécialité Informatique et Réseaux de Communication,

Formation d ingénieurs en alternance préparant au titre. Physique Electronique de Lyon, CPE Lyon spécialité Informatique et Réseaux de Communication, Formation d ingénieurs en alternance préparant au titre d Ingénieur diplômé de l Ecole Supérieure de Chimie Physique Electronique de Lyon, CPE Lyon spécialité Informatique et Réseaux de Communication,

Plus en détail

Après le collège. Terminale. Terminale générale. Terminale professionnelle. technologique. 2 ème année de. 1 ère générale.

Après le collège. Terminale. Terminale générale. Terminale professionnelle. technologique. 2 ème année de. 1 ère générale. Le Baccalauréat Professionnel Gestion-Administration au Lycée Professionnel Camille Claudel à Caen Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale 1 ère générale Baccalauréat général

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS) Intitulé (cadre 1) Licence droit, économie, gestion, mention Licence d Administration Publique Autorité responsable de la certification

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche NOR :ESRS0906085A ARRÊTÉ du 8 avril 2009 modifiant l arrêté du 31 juillet 1996 modifié portant définition et fixant les conditions

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

Jeudi 16 juin 2011 à partir de 10h00 CESCOM Metz-Technopôle. Business Forum 2011. www.business-forum.fr. Entreprise. Compétitivité

Jeudi 16 juin 2011 à partir de 10h00 CESCOM Metz-Technopôle. Business Forum 2011. www.business-forum.fr. Entreprise. Compétitivité Jeudi 16 juin 2011 à partir de 10h00 CESCOM Metz-Technopôle Business Forum 2011 www.business-forum.fr Entreprise & Compétitivité Après le succès de sa première édition en 2010, le Centre d Affaires CESCOM

Plus en détail

Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche de stage en entreprise. étude et la formation prépar

Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche de stage en entreprise. étude et la formation prépar En région Rhône-Alpes, les établissements préparant au BTS GPN rythment leur formation par des périodes de stages. Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche

Plus en détail

Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais

Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais Introduction Ce document est un complément au Code d Éthique et de Conduite Professionnelle

Plus en détail

Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014. Stage de formation au recrutement et au placement de personnel

Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014. Stage de formation au recrutement et au placement de personnel IPAG Business School Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014 LALLEMAND Thibault Groupe : 2S81 Stage de formation au recrutement et au placement de personnel Adecco

Plus en détail

PLAN D AMELIORATION DE LA QUALITE DES PARCOURS DE FORMATION 2013 / 2015

PLAN D AMELIORATION DE LA QUALITE DES PARCOURS DE FORMATION 2013 / 2015 PLAN D AMELIORATION DE LA QUALITE DES PARCOURS DE FORMATION / 2015 Dans un contexte où la sécurisation des parcours professionnels est devenue une priorité absolue, la qualité de la formation apparaît

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les Soussignés : L ACADÉMIE DE RENNES Rectorat 96, rue d Antrain 35705 RENNES représentée par Monsieur Jean-Baptiste CARPENTIER, Recteur, d une part ; et L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES

Plus en détail

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES

TABLE RONDE AUEG du 6 FEVRIER 2014 - Vieillissement et Habitat - Comprendre, décider, changer INTERVENTION CARSAT RHONE-ALPES Sous-Direction de l Action Sociale Le 30 janvier 2014 Département PREVENTION, PREPARATION A LA RETRAITE, ETUDES ET PROSPECTIVE MPP/NC G:\DAR\SDAS_DBVRP\3_Etudes_Prospectives\Etudes\Charge_Etude\TABLE RONDE

Plus en détail

FORMATION CONTINUE 2015-2016. Accélérateur de compétences commerciales

FORMATION CONTINUE 2015-2016. Accélérateur de compétences commerciales FORMATION CONTINUE 2015-2016 Accélérateur de compétences commerciales LA VENTE AU COEUR DE NOS FORMATIONS Sup de V, l école supérieure de vente de la CCI Paris Ile-de-France, est une école d excellence

Plus en détail

INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID

INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID INTERVIEW : RENCONTRE AVEC SOLID Eskimon 29 octobre 2015 Table des matières 1 Introduction 5 3 1 Introduction Figure 1.1 Solid Salut Solid! Il parait que tu exerces dans un domaine finalement peu connu,

Plus en détail

Ecole régionale. de la 2 e chance Midi-Pyrénées. Enquête de satisfaction des élèves. Résultats 2008 UNION EUROPÉENNE

Ecole régionale. de la 2 e chance Midi-Pyrénées. Enquête de satisfaction des élèves. Résultats 2008 UNION EUROPÉENNE PREFECTURE DE LA REGION MIDI-PYRENEES Profils & Parcours Ecole régionale de la 2 e chance Midi-Pyrénées Enquête de satisfaction des élèves Résultats 2008 Mars 2009 UNION EUROPÉENNE Sommaire 1 - Champ

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

Veille sociale au 12 septembre 2014

Veille sociale au 12 septembre 2014 ( Veille sociale au 12 septembre 2014 La veille sociale présentée dans cette revue actualise la veille présentée le mois dernier. Les sujets qui n ont pas évolué ne sont pas repris. ( I ) Projets sociaux

Plus en détail

Le questionnement pertinent La méthode du Triangle de la découverte

Le questionnement pertinent La méthode du Triangle de la découverte Le questionnement pertinent La méthode du Triangle de la découverte Maitriser le questionnement à 360 Etre pertinent dans ses questions est au moins aussi important que de savoir maîtriser sa présentation

Plus en détail

SEMINAIRE «Réussir la modernisation de la fonction publique»

SEMINAIRE «Réussir la modernisation de la fonction publique» SEMINAIRE «Réussir la modernisation de la fonction publique» CLÔTURE DES TRAVAUX PAR MADAME CYNTHIA LIGEARD PRESIDENTE DU GOUVERNEMENT DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 6 novembre 2014 1 Mesdames, Messieurs les

Plus en détail

PRESENTATION DES ORIENTATIONS DU PROJET PEDAGOGIQUE

PRESENTATION DES ORIENTATIONS DU PROJET PEDAGOGIQUE PRESENTATION DES ORIENTATIONS DU PROJET PEDAGOGIQUE LA FORMATION DES EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS A L I.F.R.A.S.S. La formation des Educateurs de Jeunes Enfants est réalisée conformément à l arrêté du

Plus en détail

Entretien professionnel Guide pratique. Salariés. + métiers de l événement. + études + conseil. ingénierie + numérique

Entretien professionnel Guide pratique. Salariés. + métiers de l événement. + études + conseil. ingénierie + numérique Entretien professionnel Guide pratique Salariés ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement www.fafiec.fr 2/12

Plus en détail

L Ecole Supérieure de l Alternance

L Ecole Supérieure de l Alternance «Votre Partenaire Formation» Vous accompagne vers un diplôme 1 GROUPE, 3 SITES www.atlantique-formation.fr POITIERS - LA ROCHELLE - LA ROCHE-SUR-YON SITE POITIERS : 13, allée des Anciennes Serres - 86280

Plus en détail

PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL

PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL Actualisation 07/2009 PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL Partie 1 : LE CADRE GENERAL I. OBJECTIFS DE L INSTITUTION DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE Participer à l effort

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

(auto) évaluer son projet et pourquoi pas vous?

(auto) évaluer son projet et pourquoi pas vous? (auto) évaluer son projet et pourquoi pas vous? Guide de sensibilisation à l usage de tous les acteurs de nos quartiers d été 1/8 «S auto-évaluer une démarche commune» Acteurs de Nos Quartiers d Eté...

Plus en détail

Politique de communication de l A.R.F.P.

Politique de communication de l A.R.F.P. 27 septembre 2001 AL/GC Politique de communication de l A.R.F.P. 1. Ses raisons d être La communication est un des moyens qui contribue à la réalisation de notre projet associatif. Celui-ci affirme dans

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 20 20 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du././20.. au././20.. Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom et adresse

Plus en détail