Page 1 Rentabilité financière d un projet : éléments de calcul des coûts d investissement et de revient

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Page 1 Rentabilité financière d un projet : éléments de calcul des coûts d investissement et de revient"

Transcription

1 Page 1 Rentabilité financière d un projet : éléments de calcul des coûts d investissement et de revient

2 Place de l analyse financière dans la phase d avant-projet : Étape de validation / décision Analyse des besoins Besoins à traiter, identifiés Analyse des opportunités Page 2 Scénario 1 Scénario 2 Scénario i Eude de préfaisabilité Scénario x Données Eude de d ingénierie simplifiée CdC(F) Eude d avantprojet simplifiée Eude de faisabilité simplifiée Grandes options technicoéconomiques Données Eude d ingénierie détaillée Dossier technique détaillé (plan, fiches techniques..) APS (Avant projet simplifié) Eude d avantprojet détaillée APD (Avant projet détaillé) Eude de faisabilité détaillée Aspects commerciaux techniques financiers organisationnels règlementaires risques

3 Page 3 Les étapes de l analyse financière Coûts d investissement Coûts de fonctionnement Prévisions de vente Calcul des coûts du projet Calcul des recettes générées par le projet Elaboration du plan de financement Bilan d exploitation prévisionnelle Analyse de la rentabilité financière

4 Page 4 Les différents coûts d un projet industriel Coûts Coût des investissements initiaux Coût de fonctionnement ou de production Coût de revient

5 Page 5 Coûts répercutés au client en fonction du type de livrable fourni Coût initial facturé au client Coût d usage facturé par la suite au client Projet «ouvrage unique» (livrable unique, considéré pour lui-même) Ex. : unité de méthanisation Coût de revient (conception + réalisation) de l ouvrage réalisé Coût entretien (intervention pour suivi ou maintenance) ou mise à niveau Projet «produit manufacturé» (livrable : produit en séries) Ex. : emballages fromage Coût de conception du prototype Coût de production des unités livrées Coût non facturé au client mais à la charge de celui-ci Coût de fonctionnement Coût des prestations / équipements annexes nécessités par l utilisation et le stockage sur site des produits livrés

6 Page 6 Du coût au prix de vente : marge sur coût partiel ou sur coût total Prix de vente Coût direct ou coût marginal (imputable directement au produit) Frais de personnels (pour conception et pour utilisation) Dépenses de fonctionnement Dépenses d investissement Coût indirect (non imputable directement au produit) Frais de structure Prix de vente - Coût de revient partiel Marge sur coût partiel Prix de vente - Coût de revient total Marge sur coût total

7 Prix fixe ou prix réactualisable Page 7 Prix Prix fixe Prix variable réactualisable par formule Formule de réactualisation du prix indice a indice b P P0 x y ka % kb% k indice a0 indice b0 avec : x y 1 et k % k %... k % 1 où : a b n c % indice c indice c... k indice n % indice n P : prix de la prestation après révision P 0 : prix initial de la prestaion, à la date du devis x : partie non révisable du prix (x peut = 0 si l intégralité d prix est susceptible d être réajusté) y : partie révisable du prix k i % : coefficient de pondération pour la prise en compte du facteur de révision i indice i o : indice de prix du facteur i, à la date du devis indice i : indice de prix du facteur i, à la date de la révision (en général ramenée à la date moins 3 mois) Exemple d indices pris en compte : indice des prix tous travaux de Génie Civil, indice des prix du bâtiment, indice du prix des matériaux, indice du prix du pétrole ou de l électricité, indice de prix à la consommation, indices PSD (produits et services divers), indice des salaires Valeurs des indices régulièrement mis à jour disponibles dans annuaires professionnels : Ex. : 0 n 0

8 Page 8 Investissements initiaux : ordre d idée du coût d une analyse de coûts (d après Pikulik et Diaz, 1977) Type d estimation Marge d erreur Coût du calcul (en $) Simple ordre de grandeur ± 30 % Pré-étude ± 30 % Estimation préliminaire ± 20 % Estimation définitive ± 10 % Calculs de détail ± 5 % (données pour un projet d investissement < 2 millions $)

9 Page 9 Charges directes/indirectes, variables/fixes Charges variables ou coûts opérationnels (directement proportionnels à l activité ou aux quantités produites) Ex. : coût matières premières Charges fixes ou de structure (indépendants de l activité ou des quantités produites) Ex. : achat ou loyers locaux Charges directes (directement imputables à la production d un bien ou service) Ex. : dépenses énergétiques sur ligne Charges opérationnelles Ex. : consommation énergétique sur ligne Charges fixes spécifiques Ex. : équipements électriques sur ligne, consommation hors lignes (bureaux) Charges indirectes ou frais généraux (non directement imputables à la production d un bien ou service ; calculés en quote-part des charges communes p/r quantités produites) Ex. : coût photocopies Charges variables non spécifiques Ex. : coût photocopies (papier, toner) Charges de structures Ex. : coût achat et entretien photocopieuse ou frais administratifs (contrat location) Dans la pratique : coûts directs et variables sont souvent confondus, de même que coûts indirects et coûts fixes les coûts variables sont rarement exclusivement proportionnels au volume de production (ex. prix de gros) la distinction entre coûts directs et coûts indirects n est pas toujours nette

10 Décomposition du coût global de construction au cours du cycle de vie : coûts directs, coûts indirects coûts fixes, coûts variables coûts uniques, coûts répétitifs (d après ISO et Colombard et Catarina, 2004) Page 10 Acquisition Grosses réparations Gros entretien Réhabilitation Aménagement Déconstruction Coûts indirects Externalités Coût analytique et réactualisé (Coûts induits ex. : impact environnemental) Taxes et assurances Exploitation Services communs Maintenance courante

11 Principe de calcul d un coût d investissement (d après azaquar.com) Coût d investissement = montant global nécessaire pour réaliser le projet = investissement physique + besoin en fond de roulement Montant nécessaire pour l acquisition : des immobilisations incorporelles* (frais d'établissement, de recherche, brevets, droit au bail, fonds commercial...) = actifs intangibles des immobilisations corporelles* (terrains, constructions, installations techniques, matériel et outillage industriel, matériel de bureau, de transport...) = actifs tangibles *immobilisations : cf. p. 34 Dépenses qu il faut engager pour assurer le démarrage et le fonctionnement de l activité de production de l entreprise (achat matière première, frais du personnel, eau, carburant, etc.) pendant une période donnée ; celle-ci correspond à la durée nécessaire pour que l entreprise puisse commencer à encaisser ses ventes (ou prestations) Élaboration d un plan de financement apports personnels (fonds propres) prêts bancaires autres sources de financement (primes, aides, etc.)

12 Décomposition du coût d investissement (Zugarramurdi et Parrin, FAO, 1999 ) Coûts d investissement Capitaux fixes ou actifs immobilisés Fonds de roulement Coûts directs (1) Etude d'avant-projet et coûts d'analyses (2) Principaux équipements (3) Coûts de montage et d'installation (4) Réseaux et conduites (5) Equipements et instruments de contrôle (6) Installation électrique (7) Bâtiments (y compris les annexes) (8) Services auxiliaires (9) Terrain et aménagements (10) Frais de démarrage (11) Intérêts pendant la période de construction Coûts indirects (12) Ingénierie et direction (13) Frais liés à la construction (14) Honoraires d'entrepreneurs (15) Imprévus (16) Stock de matière première (17) Produits en cours de fabrication (18) Produits semi-finis ou en attente de résultats de contrôle (19) Produits finis (20) Stocks de pièces de rechange et matériaux de fabrication (21) Trésorerie (22) Factures à recouvrer ou crédits acheteurs (23) Crédit fournisseurs

13 Décomposition des charges d investissement (d après IFP, 2001) Investissements totaux sur site vierge (grass-roots investments) Investissements totaux ou capital d exploitation (operating capital) Capital amortissable CA (depreciable capital) Capital fixe CF (fixed capital) Charges initiales I 6 (initial loads) Intérêts intercalaires I 7 (interests on construction loan) Investissements relatifs aux unités (unit investments) Frais d études et d ingénierie I 3 (engineering fees) Stocks de pièces de rechange I 4 (spare parts) Frais de contracteurs I 5 (contractor s ou licensor s fees) Page 13 Investissements en limites des unités de production I 1 (battery limits investments ou on site ou on plot) Services généraux et stockages I 2 (off sites ou off plot) Frais de démarrage I 8 (start up costs) Matières premières (raw materials) Frais d achat du terrain (land costs) Fonds de roulement FR (working capital) En-cours (intermediates) Stocks produits finis (Finished products inventories) Stocks pièces de rechanges, emballages + - Actif à court terme (current assets) -stocks - comptes créditeurs Dépenses de viabilisation du site (yard improvements) Frais pour arrêt inopiné Couverture factures en attente de paiement Passif à court terme (current liabilities) -comptes débiteurs

14 FR I 8 I 7 I 6 Décomposition des charges d investissement (d après IFP, 2001) Fonds de roulement (working captal) (En général FR = 30 % des ventes annuelles ou 15 % de I 1 ) Frais de démarrage (start up costs) Intérêts intercalaires (interests on construction loans) Charges initiales (initial loads) Page 14 I 5 I 4 I 3 I 2 I 1 Frais de contracteurs (contractor s ou licensor s fees) Stocks de pièces de rechange (spare parts) Ingénierie (engineering fees) Services généraux et stockages (off sites ou off plots) Investissements en limite des unités de production (battery limits investments) Investissements unités (unit investments) Capital fixe CF (fixed capital) Capital amortissable CA (depreciable capital)

15 Page 15 Components ot the total depreciable capital cost (capital amortissable) (d après Silla, 2003)

16 Page 16 Du prix FOB au prix monté Investissements en limites des unités de production I 1 = achat des équipements + préparation + installation + imprévus Coût équipements FOB (Free On Board) + coût livraison (= 5 à 10 % prix FOB) Équipements et leur installation Tuyauterie, instrumentation et systèmes de contrôle Bâtiments et infrastructure Installations auxiliaires (par exemple utilités) Travaux de génie civil

17 Structure moyenne des coûts montés d installation (d après IFP, 2001) Page 17 Coûts 30 Imprévus 350 % Frais exceptionnels, révisions de prix Modifications de dernière minute 80 Frais indirects de chantier 70 Montage Matériels de levage Bâtiments provisoires Taxes, assurances, charges diverses de chantier Transport des équipements jusqu au site Génie civil : préparation du site, fondations Mise en place équipements Raccordements, branchements Voirie 100 % 70 Matériel secondaire Bâtiments et structure, isolation, peinture Electricité Instrumentation et contrôle 100 Matériel principal Équipements de production et de stockage (prix FOB + coût acheminement)

18 Les principaux contrats de transport Incoterms 2010 (International Commercial Terms) EXW : EX Works (... named place) - en usine (... lieu convenu) FCA : Free CArier (... named place) - franco transporteur (... lieu convenu) FOB : Free On Board (... named port of shipment) - franco a bord (... port d'embarquement convenu) FAS : Free Alongside Ship (... named port of shipment) - franco le long du navire (... port d'embarquement convenu) CFR : Cost and FReight (... named port of destination) - coût et fret (... port de destination convenu) CIF : Cost, Insurance, Freight (... named port of destination) - coût, assurance et fret (... port de destination convenu) CPT : Cariage Paid To (... named place of destination) - port payé jusqu'à (... lieu de destination convenu) CIP : Cariage and Insurance Paid To (... named place of destination) - port, assurance payés jusqu'à (... lieu de destination convenu) DDP : Delivered Duty Paid (... named place of destination) - rendu droits acquittés (... lieu de destination convenu) DAP : Delivered At Place (... named place of destination) -rendu au lieu de destination (... lieu de destination convenu) DAT : Delivered At Terminal (... named place) - rendu au terminal (... lieu convenu )

19 Calcul des coûts par la méthode des facteurs multiplicatifs Méthode globale (facteur fixe de Lang) Page 19 C f = f L C e où : C f : dépense de capital fixe f L : facteur de Lang C e : coût total de fourniture des principaux équipements Types de procédés Procédés traitant des solides Procédés traitant des liquides Procédés mixtes solidesliquides Valeur de f L 3,1 4,7 3,6

20 Calcul des coûts par la méthode des facteurs multiplicatifs Méthode détaillée (facteurs variables) Page 20 C f = f T Σ C e,i où f T = Σ f j Tableau de décomposition de f T (d après IFP, 2001 et Smith, 2005) i j Capital fixe Coûts directs Equipement principal livré sur place Montage équipement principal Instrumentation et contrôles Tuyauterie Installation électrique Bâtiments Préparation site Services généraux fourniture utilités Achat terrain (si nécessaire) Sous-total Valeurs f j selon type de procédés Solides Liquides Mixtes 1 0,45 0,09 0,16 0,1 0,25 0,13 0,4 0,06 2,64 1 0,47 0,18 0,66 0,11 0,18 0,1 0,7 0,06 3,46 1 0,39 0,13 0,31 0,1 0,29 0,1 0,55 0,06 2,93 Coûts indirects Ingénierie et supervision Frais de construction Frais d entrepreneur Imprévus 0,4 0,45 0,09 0,41 Sous-total 1,35 Total 4,28 Fonds de roulement 15 % de capital fixe 0,64 Investissement total : f T 4,92

21 Eléments de calcul du coût individuel d un équipement (d après Smith, 2005) Page 21 C e, Q C B Facteur correctif de taille Permet de calculer le coût C e,q de l équipement étudié (fonctionnant avec une capacité Q) en l extrapolant à partir du coût C B d une version de base de cet équipement (fonctionnant avec une capacité Q B ) Q B et M : voir tableau page suivante Q Q B M f m f Facteur correctif de matériau T f P Facteur correctif de pression Facteur correctif de température

22 Page 22 Calcul du facteur correctif de taille (d après Smith, 2005)

23 Approche générale de décomposition d un prix de vente Page 23 Exemple : coûts de distribution

24 Page 24 Components ot the total production cost (coûts opératoires) (d après Silla, 2003) Fonds de roulement

25 Charges de la comptabilité générale Charges non incorporables Charges incorporables Charges supplétives Méthode de calcul analytique des coûts de revient (d après Jacquot et Milkoff, 2007) Achat de matières et équipements Charges directes Charges indirectes Pour chaque produit Répartition Coûts d achat Coûts de production Coûts de revient - + IP matières / équipements SI Entrées IP produits SI Entrées Sorties SF Sorties SF Chiffre d affaires Page 25 Résultats de la comptabilité générale Vérification concordance Résultats analytiques IP : inventaire permanent ; SI : stock initial ; SF : stock final Charges incorporables : toute charge qui se rapporte aux conditions normales d exploitation Charges non incorporables : charges exceptionnelles n intervenant pas dans le calcul des coûts (ex. dotations prévisionnelles ou antérieures) Charges supplétives : charges fictives que l entreprise aurait dû intégrer si les conditions d exploitation avaient été différentes (ex. rémunération de l exploitant en SARL ou de sa famille, rémunération théorique des capitaux propres) Chiffre d'affaires : total des ventes de biens et de services réalisées par une entreprise sur un exercice D. Bounie, comptable Polytech'Lille, IAAL - L usine agro-alimentaire

26 - Etudes de conception - Bâtiments et infrastructure - Equipements - Stock initial Coût investissement initial Coûts directs financement - Matières premières - Variation stocks et encours - Packaging - Utilités de production - Sous-traitance - Main d œuvre - Impôt sur bénéfice - Fonds propres - Subventions / dons - Emprunts - Eau et autres fluides - Energie : fuel, gaz, électricité Page 26 Coût de revient Coûts de production Coûts indirects - Locations - Assurances - Documentation - Fournitures diverses - Activités connexes communes (HQSE, R&D, marketing, ) - Conseil juridique et consultances - Communication (tél, courriers, ) - Publicité - Transport et déplacements - Maintenance bâtiments - Maintenance équipements - Divers, dont dépréciation - Eau et autres fluides -Energie - Fournitures administratives et pour maintenance - Consommables Amortissements Coûts financiers Remboursements + intérêts emprunts Coûts de distribution Coûts externalités Taxes diverses, hors impôt sur bénéfices Pénalités nuisances Décomposition analytique selon la méthode des coûts complets

27 Page 27 Ordre de grandeur de différents coûts (d après Silla, 2003)

28 Page 28 Base de calcul du coût de différentes utilités (d après Silla, 2003) 1 gal = 3, m 3 1 lb = 0,453 Kg 1 ft 3 = 2, m 3 F = (( 9 x C ) / 5 ) + 32

29 Main-d œuvre : démarche de calcul du nombre d heures de production (pour procédés chimiques) (d après Cevidalli et Zaidman, 1980) Page 29 L K N où : L : nombre d heures pour fabriquer un kg de produit 1 n p m b K : facteur de productivité du procédé N : nombre d opérations unitaires (hors pompage, échange de chaleur, séparation gravitaire et stockage) p : taux d augmentation annuelle de productivité n : nombre d années depuis 1952, année de référence m : capacité de production (kg/h) b : facteur dépendant de la capacité de production Type de procédé < 5670 kg/h b Facteur capacitédépendant > 5670 kg/h K Facteur de productivité procédé b = 0,76 b = 0,84 Batch 0, 76 0,84 0,401 0,536 Continu (normalement automatisé 0, ,296 0,396 Continu (fortement automatisé) 0,76 0,84 0,174 0,233

30 Page 30 Approximation du coût de maintenance (d après Silla, 2003) Coût annuel de maintenance = 3 à 6 % (4,35 %) du coût du capital fixe (correspond à un coût affecté à 60 % pour la main d œuvre et 40 % pour les pièces)

31 Page 31 Autres méthodes de calcul de coûts analytiques Direct costing (coût variable) Imputation rationnelle Méthode GP Méthode des coûts standards Méthode ABC

32 Frais généraux et de siège (overheads) Taxes et assurances (taxes and insurances) Entretien Frais financiers (interests) Provision pour amortissements (depreciation) Charges fixes (fixed charges ou fixed costs) Page 32 Décomposition du coût de production selon les charges fixes et variables (d après IFP) Main d œuvre (labor) Frais divers Utilités (utilities) (vapeur, électricité, combustible, eau de refroidissement, de procédé, air comprimé, gaz neutres ) Matières premières Réactifs consommables Charge variables ou proportionnelles (variable charges ou variable costs) Frais opératoires

33 Exemple de structure des coûts et importance du poste achats (http://c.mainardi.free.fr) Les achats représentent le plus souvent plus de 50 % du chiffre d affaire Réduire le coût des achats, c est augmenter d autant la marge de l entreprise 100 % 90 % 80 % 70 % 60 % 50 % 40 % 30 % 20 % 10 % 0 % + 50 % + 0 % - 10 % - 10 % Marge brute Frais de structure, impôts et autres charges Achats de biens et services généraux Achats de production Structure des coûts avant intervention du service achats Structure des coûts avec 10 % d économie sur les achats

34 Page 34 Evolution des coûts en fonction de l activité Coût Phase de rendement croissant Phase de rendement décroissant Coût total de production Frais variables Frais fixes Quantité produite

35 Page 35 Bilan d exploitation prévisionnelle : calcul du cash-flow (flux de trésorerie) Cash-flow = (Recettes) (Dépenses) (Bénéfices) + (Amortissements) (Résultat d exploitation) (Impôts et taxes) (Chiffre d affaire) (Achats) (Charges de personnel) (Charges d exploitation) (Frais financiers) (Amortissements) Total des ventes annuelles Matières premières et intrants Salaires Autres charges (fluides, maintenance, frais de gestion, assurances) Remboursement crédits Dépréciation d une immobilisation due à l usure ou au temps (cf. infra)

36 Page 36 Durées d amortissement de différents types d investissement Immobilisation incorporelle (Intangible fixed asset) : actif non monétaire sans substance physique : frais d'établissement, frais de recherche et de développement immobilisés, concessions, brevets et droits similaires, fonds commerciaux et droits au bail, marques et parts de marché, logiciels Immobilisation corporelle (Tangible fixed asset) : actif physique d'utilisation durable : terrains, constructions, immobilisations techniques, matériels et outillages industriels Durée usuelle d amortissement d un bien d investissement 1an Exemples Petit logiciel Frais d entrée et licences de redevance (set-up fees) 3 ans Ordinateur, logiciels plus importants 5 ans Matériel et outillage Matériel de bureau, mobilier Véhicule Immobilisations incorporelles : frais de R&D, brevet, licence 10 ans Equipement lourd Installations générales, agencements et aménagements des constructions, installations techniques 20 à 50 ans Bâtiments lourds, aménagements de terrain Taux d amortissement = 100 / durée (ex. pour 5 ans, taux = 20%)

37 Page 37 Bilan d exploitation prévisionnelle : calcul du seuil de rentabilité Modèle CVB (Coût/Volume/bénéfice) Rentabilité (CA charges) = Cash-flow (flux de trésorerie) Revenus ou Coûts Chiffre d affaire Coûts Charges variables Charges fixes Bénéfices Pertes Point mort ou Seuil de rentabilité (Break-even point) Durée (ou volume d activité)

38 Page 38 Evolution du modèle CVB au démarrage et en fonctionnement (d après Helmus, 2008)

39 Page 39 Evolution des revenus en fonction du phasage du projet (d après Smith, 2005) Revenus cumulés (cumulative cash-flow) Infléchissement dû à surenchérissement coûts de production (maintenance), diminution prix de vente, perte de marché, H Arrêt définitif Courbe à taux d actualisation = 0 G Courbe à taux d actualisation = t 0 A Conception Achat bâtiments et équipements B F Point mort ou Seuil de rentabilité (Break-even point) Durée C D E Achats pour démarrage Démarrage usine Production en conditions nominales

40 Page 40 Analyse de la rentabilité financière : divers critères de rentabilité économique (1/2) Délai de récupération (ou temps de retour) : (Payback time) Durée jusqu au seuil de rentabilité = date à partir de laquelle le cash-flow cumulé est égal à l investissement initial AF Le projet le plus rentable est celui dont le délai de récupération est le plus faible Retour sur investissement (Return on investment ROI) Ratio du gain annuel moyen pendant la durée productive du projet sur l investissement initial total KH KD 100 LD par an ROI % Plus le ROI d un projet est élevé, plus ce projet est rentable Taux de rotation du capital (Turnover ratio) Montant des ventes par rapport au capital investi (capitaux propres + endettements) Plus le taux de rotation du capital d un projet est élevé plus ce projet est rentable Sensibilité par rapport au chiffre d affaire (SCT%) SCT% = (Chiffre d affaire Charges totales) x 100 / (Chiffre d affaire) Indique le % de baisse du chiffre d affaire que peut subir le projet avant que celuici ne soit déficitaire

41 Page 41 Analyse de la rentabilité financière : divers critères de rentabilité économique (2/2) Valeurs actuelles nettes ou Valeur actualisée nette (VAN) (Net present value - NPV) Somme des flux économiques (cash flow) actualisés = différence entre le coût initial de l'investissement, et la valeur actuelle des flux de trésorerie dégagés par cet investissement. Flux de trésorerie représentant l enrichissement supplémentaire d un investissement par rapport au minimum exigé par les apporteurs de capitaux - CF flux de trésorerie : EBE (Excédent brut d exploitation) corrigé de la variation du BFR (besoins en fonds de roulement) d'exploitation et de l'impôt d'exploitation - t : taux d'actualisation ou le coût moyen pondéré du capital - p : numéro de l'annuité, - N : nombre total d'annuités, - I : capital investi, - VR : valeur résiduelle un projet est accepté si sa VAN est > O, ou > à celle d un autre projet Taux de rentabilité interne (TRI) : mesure le taux de rendement que le projet apporte à l entreprise (Internal rate of return ou Discounted cash flow rate of return - DCFROR) Taux d'actualisation qui annule la VAN un projet est accepté si son TRI est supérieur au taux d intérêt appliqué par les banques

42 Page 42 VAN Projet A Projet B Taux d amortissement TRI A TRI B Le projet B est le plus rentable

43 Calcul du coût global actualisé (Colombard et Catarina, 2004) Page 43

44 Le bilan financier de l entreprise (http://c.mainardi.free.fr/finance.htm) Actif/Emplois (Assets) Immobilisations (Fixed assets) Incorporelles Corporelles Financières Stocks/Inventaires (Stocks) Marchandises Matières En-cours Produits finis Comptes Clients/Créances clients (Debtors) Disponibilité (Cash) Banque Caisse Passif/Ressources (Liabilities) Capitaux Propres/Fonds propres (Equity) Capital social Réserves Résultat de l exercice Emprunts bancaires Autres Endettements (Financial debts) Dettes financières (c/c, etc.) Personnel Organismes sociaux Comptes Fournisseurs (Creditors) Avances/Acomptes clients (Advances) Besoins en Fonds de Roulement (BFR) = Stocks + Comptes clients Comptes fournisseurs Règle comptable : Actif = Passif

45 Le compte de résultat d une entreprise (http://c.mainardi.free.fr/finance.htm) Correspond au bilan des entrées et sorties d'argent de l entreprise sur une certaine période EBIT(DA): Earnings before interest, taxes, (depreciation, and amortization)

46 Incitateurs financiers utilisés pour évaluer la bonne santé d une entreprise (http://c.mainardi.free.fr/finance.htm) 1.Capitaux propres / Total Bilan : montre l autonomie financière de l entreprise 2.Dettes financières / Capitaux propres : permet d évaluer la capacité d endettement supplémentaire 3.Croissance du CA : en général, la croissance positive est un bon signe mais si trop importante, alors BFR tend à croitre aussi (plus d encours, comptes clients à la hausse ) risque de mettre la société en péril de dépôt de bilan 4.CA / nombre d employées : rendement apparent de la main d œuvre 5.EBE (EBITDA) : capacité de l entreprise à générer de l argent grâce à son activité 6.Endettement / EBE 7.Frais financiers / EBE (les frais financiers sont les coûts des emprunts de l entreprise) 8.Frais financiers / CA 9.BFR : besoins de l entreprise en marchandises, encours et crédit client pour fonctionner 10.BFR * 365 / CA 11.Capacité d autofinancement (CAF) = résultat net + dotations aux amortissements et provisions (Charges non décaissables) (Les indicateurs sont en général calculés en notant la performance de l entreprise par rapport à celles ayant la même activité)

47 Page 47 Bibliographie : ouvrages D. H. Allen. «Economic evaluation of projects: a guide». ICE, 2001 D. Barbusiaux «Décision d'investissement et calcul économique dans l'entreprise» Editions Technip, 1990 D. Babusiaux et A. Pierru. «Décision d'investissement et création de valeur - Exercices, problèmes et études de cas» Editions Technip, 2003 S. Bellut «Estimer les coûts d un projet industriel» AFITEP, AFNOR 1995 A. Chauvel, G Fournier, C. Raimbault. «Manuel d'évaluation économique des procédés». IFP, Editions Technip, 2001 J.R. Couper. «Process Engineering Economics». Marcel Dekker, 2003 J.R. Couper, D. W. Hertrz and L. Smith. «Process Economics», in «Perry s Chemical Engineering Handbook», Ch. 9, McGraw Hill, 8th Edition, 2007 T. Jacquot et R. Milkoff. «Comptabilité de Gestion Analyse et Maîtrise des Coûts». Pearson Education, 2007 F. P. Helmus. «Process plant Design». Wiley-VCH, 2008 R. Houdayer «Évaluation Financière des projets - Ingénierie de projets et décision d investissement» Economica, 1999 F.O. Meye «Evaluation de la rentabilité des projets d investissement» L Harmattan, 2007 T. Nguyen-Huu. «Prix de revient et gestion», Techniques de l Ingénieur, A4570, 1998 S. Parienté «Analyse financière et évaluation d'entreprise» Pearson Education France, 2009 W.R. Park, D.E. Jackson. «Cost Engineering Analysis : A Guide to Economic Evaluation of Engineering Projects». Wiley, 1984 M. Peters, K. Timmerhaus, R. West. «Plant Design and Economics for Chemical Engineers». Mc Graw Hill, 2002 H. Silla. «Chemical Process Engineering Design and Economics». Marcel Dekker, CRC Press, 2003 R. Smith. «Chemical Process Design and Integration», Wiley, 2005, Chap. 2 «Process Economics» G. Towler and R K Sinnott. «Chemical Engineering Design: Principles, Practice and Economics of Plant and Process Design», Butterworth-Heinemann, 2007 Guidelines for the Economic Analysis of Projects. Asian Development Bank, 2010 Lexique en-ligne de termes économiques :

48 Page 48 Bibliographie : outils Généralités : calculs comptables Calculs comptables sous Excel : MBA's Guide to Microsoft Excel Chapter 1: Introduction Chapter 2: A Quick Primer on Using Excel Chapter 3: A Quick Primer on Charting Chapter 4: Statistical Analysis using Excel Chapter 5: Financial Calculations using Excel Chapter 6: Excel-based Business Modeling Chapter 7: Sharing Excel Workbooks Chapter 8: PivotTables and PivotCharts Chapter 9: Small Business Financial Manager Chapter 10: Building a Business Planning Workbook Chapter 11: Building a Profit Volume and Break-even Analysis Workbook Chapter 12: Forecasting Sales and Cost of Sales Chapter 13: Building a Capital Budgeting Workbook Chapter 14: Building Amortization Schedules Chapter 15: Building Asset Depreciation Schedules Starter Workbooks zip file Fichier Excel de calcul prévisionnel de coût Fichier Excel d analyse coût/volume/bénéfice et de calcul du seuil de rentabilité Benefits Management Tools : Calculs appliqués aux procédés Fichier Excel d analyse de coûts industriels, tiré du livre «Plant Design and Economics for Chemical Engineers de M. Peters, K. Timmerhaus, R. West «Cost estimator» pour le calcul du coût des équipements (également tiré du livre précédent) Equipment sizing calculators, component properties calculators, mixture properties calculators. Processglob Outils de management de projet Project Management Toolkit Tools :http://www.mimesolutions.com/pages/pm%20toolkit%20tools.htm Real Project Planning Tools :http://www.mimesolutions.com/pages/pdp%20tools.htm

Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan

Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière Plan Le bilan - présentation et signification des postes Structure en grandes masses - Le BFR Les ratios de structure

Plus en détail

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes?

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Yves MARTIN-CHAVE Conseil financier ymc@innovatech.fr 06 27 28 53 34 innovatech-conseil.com Innovatech Conseil Les documents

Plus en détail

Recueil de formules. Franck Nicolas

Recueil de formules. Franck Nicolas Recueil de formules Nous avons répertorié dans cette section, les différentes formules expliquées tout au long de cet ouvrage, afin de vous permettre de trouver rapidement l opération que vous souhaitez

Plus en détail

DOSSIER DE GESTION. Sommaire

DOSSIER DE GESTION. Sommaire 102 Allée de Barcelone 31000 TOULOUSE Forme juridique : ENTREPRISE INDIVIDUELLE Régime fiscal : R. Simplifié Date exercice : 01/07/2012 au 30/06/2013-12 DOSSIER DE GESTION Sommaire Présentation de l'exploitation

Plus en détail

Table des matières. Introduction... 1

Table des matières. Introduction... 1 Table des matières Introduction... 1 Sommaire... 4 Introduction... 5 1.1 Intermédiaires impliqués dans la transaction internationale... 5 1.1.1 Fournisseurs en matières... 5 1.1.2 Courtiers en douane...

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

Exercices & cours de Gestion en vidéo - BTS MUC. Liste des formules. (Consultez également «Liste des tableaux»)

Exercices & cours de Gestion en vidéo - BTS MUC. Liste des formules. (Consultez également «Liste des tableaux») Liste des formules (Consultez également «Liste des tableaux») Table des matières LES CALCULS COMMERCIAUX... 4 Le coefficient multiplicateur... 4 Montant de TVA... 4 TVA collectée... 4 TVA déductible...

Plus en détail

METHODES D EVALUATION

METHODES D EVALUATION METHODES D EVALUATION C.R.A. PANSARD & ASSOCIES Présentation du 27 septembre 2004 G. Lévy 1 METHODES D EVALUATION SOMMAIRE 1 Définition et approche de la «valeur» 2 - Les principales méthodes d évaluation

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

Pilotage Financier de de l entreprise

Pilotage Financier de de l entreprise 3 ième séance GFN GFN 106 106 Pilotage Financier de de l entreprise Compte de résultat, formation du profit et SIG Enseignant : Yosra BEJAR Maître de Conférences : TELECOM & Management SudParis Chercheur

Plus en détail

Exercices. financière. d analyse. 5 e édition 2010-2011. avec corrigés détaillés. Béatrice et Francis Grandguillot

Exercices. financière. d analyse. 5 e édition 2010-2011. avec corrigés détaillés. Béatrice et Francis Grandguillot Exercices d analyse financière avec corrigés détaillés Béatrice et Francis Grandguillot 5 e édition 2010-2011 Béatrice et Francis GRANDGUILLOT sont professeurs de comptabilité-gestion et de fiscalité dans

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S)

DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S) DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S) Entreprise/Projet Nom CA Année 1 CA Année 2 CA Année 3 Effectif Année 1 Effectif Année 2 Effectif Année 3 Secteur d activité

Plus en détail

LES ETAPES DE LA CREATION

LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION DE VOTRE ENTREPRISE L ELABORATION DU PROJET p. 13 A/ L étude commerciale p. 13 B/ L étude financière p. 18 C/ L étude juridique p. 27 LES FORMALITES

Plus en détail

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion btsag.com 1/15 26/09/2011 Pérennisation de l entreprise Auteur : C. Terrier; mailto:webmaster@btsag.com ; http://www.btsag.com Utilisation: Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique

Plus en détail

L INVESTISSEMENT. 1-Les différents types d investissements. On distingue 4 types d investissements :

L INVESTISSEMENT. 1-Les différents types d investissements. On distingue 4 types d investissements : L INVESTISSEMENT L investissement est le placement de sommes importantes par rapport à l activité courante d exploitation, dans un but d en retirer des bénéfices ou des économies. L investissement se distingue

Plus en détail

DEFINTIONS ET FORMULES

DEFINTIONS ET FORMULES DEFINTIONS ET FORMULES Comptabilité financière (I) BILAN COMPTABLE : Photographie à un moment t de la situation financière. tableau à 2 colonnes : Actif (emploi des ressources disponibles) et Passif (ressources,

Plus en détail

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé Loi1901.com présente : Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes

Plus en détail

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005 International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts 2 février 2005 QUE SONT LES IFRS? Les IFRS ont été élaborées par l International Accounting Standards Board (IASB) en vue de

Plus en détail

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL Il donne une vision plus économique, il présente la manière dont les emplois sont financés par les ressources. Il permet de mieux comprendre le fonctionnement de

Plus en détail

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable;

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable; Le plan financier (Pacioli N 87) 1. Le Tableau de financement Le tableau de financement est un outil conçu spécialement pour assurer l équilibre "besoins-ressources" de l entreprise pour une politique

Plus en détail

Titre du Projet. Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires

Titre du Projet. Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires Titre du Projet Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires 2 Concours 2009 2010 des meilleurs plans d affaires Exemple

Plus en détail

Plan comptable marocain www.lacompta.org

Plan comptable marocain www.lacompta.org Plan comptable marocain www.lacompta.org Comptabilité pour étudiants et professionnels Raccourcies : cliquez sur un compte pour afficher ses sous comptes CLASSE 1 : COMPTES DE FINANCEMENT PERMANENT 11

Plus en détail

Société Française des Evaluateurs

Société Française des Evaluateurs Strictement confidentiel Société Française des Evaluateurs L évaluation dans le secteur bancaire : particularités, limites et changements post-crise 2008. PwC Valuation & Business Modelling Juin 2015 Projet

Plus en détail

PORT REFORM TOOLKIT. Banque Mondiale MANUEL D UTILISATION DU MODELE FINANCIER. Concession d un terminal à conteneurs avec adossement

PORT REFORM TOOLKIT. Banque Mondiale MANUEL D UTILISATION DU MODELE FINANCIER. Concession d un terminal à conteneurs avec adossement Banque Mondiale MANUEL D UTILISATION DU MODELE FINANCIER Concession d un terminal à conteneurs avec adossement 1/ CONSEILS PREALABLES A L UTILISATION DU MODELE Logiciel requis : Excel 2000 pour PC Données

Plus en détail

Définitions des principaux concepts

Définitions des principaux concepts Définitions des principaux concepts Achats de marchandises : achats de marchandises destinées à être revendues en l état. Achats de matières premières : achats de produits incorporés aux constructions.

Plus en détail

Plan comptable des associations et fondations

Plan comptable des associations et fondations Plan comptable des associations et fondations Classe 1 - Comptes de capitaux Classe 2 Comptes d immobilisations Classe 3 Comptes de stocks Classe 4 Comptes de tiers Classe 5 Comptes financiers Classe 6

Plus en détail

I. PROGRAMME 1 ère PARTIE : LES TRAVAUX DE FIN D EXERCICE (*).

I. PROGRAMME 1 ère PARTIE : LES TRAVAUX DE FIN D EXERCICE (*). الامتحان الموحد الوطني لنيل شهادة البكالوريا الا طار المرجعي لمادة: المحاسبة والرياضيات المالية- 2010 - شعبة العلوم الاقتصادية والتدبير: مسلك علوم التدبير المحاسباتي Filière : sciences de gestion comptable

Plus en détail

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»!

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! 1 Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! La démarche rationnelle qui vise à élaborer un projet de création ou de reprise d entreprise doit se traduire

Plus en détail

Les Nouveaux INCOTERMS 2010. et le Crédit Documentaire CLIENT LOGO. Export & Trade Finance .2011

Les Nouveaux INCOTERMS 2010. et le Crédit Documentaire CLIENT LOGO. Export & Trade Finance .2011 Les Nouveaux Export & Trade Finance INCOTERMS 2010 et le Crédit Documentaire.2011 CLIENT LOGO 1 Objet et limites des Incoterms Les Incoterms visent seulement les droits et obligations des parties à un

Plus en détail

Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013

Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013 Dossier prévisionnel Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013 Société TEST 24 cours de la brocante BP 45 44100 NANTES Tel : 0240256767 Fax : 0240789029 Email : infos@test-sa.fr Monsieur

Plus en détail

- 01 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE ECONOMIQUE

- 01 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE ECONOMIQUE - 01 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE ECONOMIQUE Objectif(s) : o Choix des investissements et rentabilité économique : Capacité d'autofinancement prévisionnelle ; Flux nets de trésorerie ; Evaluations.

Plus en détail

Guide d élaboration du business plan

Guide d élaboration du business plan Guide d élaboration du business plan Vous avez un projet d'entreprise innovante, Sherpa Finance, structure du Groupe SAHAM, dédiée à l'accompagnement des porteurs de projet et à la promotion de la création

Plus en détail

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900 -10 Fonds associatifs et réserves Poste Fonds associatifs sans droit de reprise 102000 Poste Valeur du patrimoine intégré 102100 Poste Fonds statutaires (à déclarer en fonction des statuts) 102200 Poste

Plus en détail

BUSINESS PLAN BANQUE ET CAISSE D'EPARGNE DE L'ETAT LUXEMBOURG

BUSINESS PLAN BANQUE ET CAISSE D'EPARGNE DE L'ETAT LUXEMBOURG BUSINESS PLAN BANQUE ET CAISSE D'EPARGNE DE L'ETAT LUXEMBOURG SOMMAIRE 1. L'ENTREPRISE 2. DESCRIPTION DU PROJET 3. DIAGNOSTIC DE L'ENTREPRISE 4. PLAN DE FINANCEMENT 5. PLAN D'EXPLOITATION PREVISIONNEL

Plus en détail

FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS

FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS S.A.R.L DANLE TP Bill NEEDMONEY 22 Rue de la Chaussée 49000 ANGERS Tél : 02 40 456 789 Fax : 02 23 234 432 E-mail : contact@danle-tp.fr Cabinet Expert Atlantique

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PERIODE DU 1 ER AVRIL AU 31 DECEMBRE 2004-1 - COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ Période du 1 er avril au 31 décembre 2004 2003 2003 Exercice clos le Notes Pro forma 31 mars 2004

Plus en détail

Projet de création / reprise d entreprises

Projet de création / reprise d entreprises Projet de création / reprise d entreprises Repère méthodologique pour élaborer votre plan d affaires Cet outil est destiné à vous aider dans l élaboration de votre plan d affaires. Il est scindé en 2 parties

Plus en détail

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT UFR SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES COURS DE GESTION ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 INTERVENANT : Isabelle Kei Boguinard THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT SENS ET PORTEE DE L ETUDE

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------- Le Conseil des Ministres PLAN COMPTABLE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES T - UEMOA - I - PRESENTATION DU PLAN COMPTABLE I.1 - Les classes

Plus en détail

Révision thèmes de Licence 3 - Questions à Choix Multiples

Révision thèmes de Licence 3 - Questions à Choix Multiples Révision thèmes de Licence 3 - Questions à Choix Multiples Jean-Christophe Scilien Manel Benzerafa - Alilat Durée : 1h30 Plusieurs réponses correctes possibles Les réponses incorrectes seront sanctionnées

Plus en détail

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE 1 LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10. Capitaux propres 106. Réserves 107. Capital 108. Compte de l'exploitant

Plus en détail

CRÉER SON ENTREPRISE AVEC L UMM

CRÉER SON ENTREPRISE AVEC L UMM CRÉER SON ENTREPRISE AVEC L UMM PLAN DE FINANCEMENT ET D AFFECTATION Le schéma de réponse ci-après vous permettra de préciser dans la première partie, la nature et le montant de vos investissements. Dans

Plus en détail

AMENAGEMENT DE CELLULES COMMERCIALES SUR L ILOT DE LA POSTE APPEL A PROJET DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER A DEPOSER AU PLUS TARD :

AMENAGEMENT DE CELLULES COMMERCIALES SUR L ILOT DE LA POSTE APPEL A PROJET DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER A DEPOSER AU PLUS TARD : Commune de la PLAINE SUR MER AMENAGEMENT DE CELLULES COMMERCIALES SUR L ILOT DE LA POSTE APPEL A PROJET DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER A DEPOSER AU PLUS TARD : Vendredi 14 septembre avant 12h00 par voie

Plus en détail

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013

PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 PLAN DE FORMATION COMPTABLE NOVEMBRE 2013 I L ENTREPRISE ET LA FAMILLE La famille est une entreprise La famille dépend de l entreprise La famille et l entreprise se gèrent de la même manière mais indépendamment

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE HOTEL D ENTREPRISE

DOSSIER DE CANDIDATURE HOTEL D ENTREPRISE DOSSIER DE CANDIDATURE HOTEL D ENTREPRISE 1 Le dossier de candidature proposé par l Ecopôle Périgord Aquitaine ne constitue pas un cadre rigide et doit bien entendu être adapté au projet de votre entreprise.

Plus en détail

Théorie Financière 3. Tableau de financement et planning financier

Théorie Financière 3. Tableau de financement et planning financier Théorie Financière 3. Tableau de financement et planning financier Objectifs de la session 1. Montrer comment les informations comptables permettent de déterminer les cash flows 2. Comprendre le concept

Plus en détail

Annexe A de la norme 110

Annexe A de la norme 110 Annexe A de la norme 110 RAPPORTS D ÉVALUATION PRÉPARÉS AUX FINS DES TEXTES LÉGAUX OU RÉGLEMENTAIRES OU DES INSTRUCTIONS GÉNÉRALES CONCERNANT LES VALEURS MOBILIÈRES Introduction 1. L'annexe A a pour objet

Plus en détail

Prix Julie Mas DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DE LA CREATRICE. Entreprise / Projet

Prix Julie Mas DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DE LA CREATRICE. Entreprise / Projet DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DE LA CREATRICE Entreprise / Projet Nom CA Année 1 CA Année 2 CA Année 3 Effectif Année 1 Effectif Année 2 Effectif Année 3 Secteur d activité

Plus en détail

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion

L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion L analyse de la trésorerie : Thèmes de réflexion 1. Rappel : la trésorerie dans l analyse fonctionnelle Au 31/12/N, la SA Unibois présente les comptes synthétiques suivants : Bilan au 31 décembre N (en

Plus en détail

DEMANDE D INTERVENTION DE LA SNCI EN FAVEUR D UN PROJET DE CREATION / REPRISE D UNE ENTREPRISE

DEMANDE D INTERVENTION DE LA SNCI EN FAVEUR D UN PROJET DE CREATION / REPRISE D UNE ENTREPRISE DEMANDE D INTERVENTION DE LA SNCI EN FAVEUR D UN PROJET DE CREATION / REPRISE D UNE ENTREPRISE 1 INFORMATIONS RELATIVES A L ENTREPRISE REQUERANTE IDENTIFICATION DE L ENTREPRISE Raison sociale Adresse Activité

Plus en détail

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT 3 PLACE ARNOLD BILAN ET COMPTE DE RESULTAT - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat C.D. 63 B.P. 4 67116 STRASBOURG-REICHSTETT 03 88

Plus en détail

ANALYSE FINANCIÈRE ET COMPTABILITÉ DE GESTION DUT - GEA

ANALYSE FINANCIÈRE ET COMPTABILITÉ DE GESTION DUT - GEA ANALYSE FINANCIÈRE ET COMPTABILITÉ DE GESTION DUT - GEA Sommaire Partie 1 : Analyse des documents de synthèse Cours 1 - Soldes Intermédiaires de Gestion... 3 Cas 1-1 : Marie (SIG sans retraitement)...

Plus en détail

INCOTERMS 2010 MULTIMODAUX. EXW (insérer le lieu de livraison convenu) Incoterms 2010

INCOTERMS 2010 MULTIMODAUX. EXW (insérer le lieu de livraison convenu) Incoterms 2010 EXW (insérer le lieu de livraison convenu) Incoterms 2010 EXW La responsabilité unique du vendeur est de mettre la marchandise à la disposition de l'acheteur dans ses locaux. L'acheteur supporte tous les

Plus en détail

Chapitre 6 - Comment analyser des projets d investissement. Plan

Chapitre 6 - Comment analyser des projets d investissement. Plan Chapitre 6 - Comment analyser des projets d investissement Plan Maximisation et création de valeur Le concept de Valeur Actuelle Nette Les différents types d investissements Les critères du choix d investissement

Plus en détail

Et si l on revenait aux fondamentaux? Réunion APAI du 10/02/2014 Rappel du rôle de la Bourse Quand investir en actions? Quel montant de son

Et si l on revenait aux fondamentaux? Réunion APAI du 10/02/2014 Rappel du rôle de la Bourse Quand investir en actions? Quel montant de son Et si l on revenait aux fondamentaux? Réunion APAI du 10/02/2014 Rappel du rôle de la Bourse Quand investir en actions? Quel montant de son patrimoine y investir? Choisir les types de support adaptés à

Plus en détail

PLAN COMPTABLE MAROCAIN

PLAN COMPTABLE MAROCAIN sommaire PLAN COMPTABLE MAROCAIN Mohammed ABOUTAHIR Professeur de l'enset de Mohammedia Classe 1 : Comptes de financement permanent Classe 2 : Comptes d'actif immobilisé Classe 3 : Comptes d'actif circulant

Plus en détail

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier.

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier. Dossier Financier Ce dossier complète notre dossier économique en apportant un éclairage financier sur notre projet. Il s appuie sur l organisation que nous avons mise en place et sur l expérience de démarrage

Plus en détail

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78)

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) 1 ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) Le Président du gouvernement de la Polynésie française, Sur le rapport

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT

DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT Nom Prénom : Activité : Ecrivez dans les cases grises DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT LA DEMANDE Prêt NACRE : Quel Montant? Quelle durée? Affectation? Prêt d honneur : Quel Montant? Quelle durée? Quel

Plus en détail

PLAN COMPTABLE NORMALISE

PLAN COMPTABLE NORMALISE PLAN COMPTABLE NORMALISE Classe 1 : COMPTES DE CAPITAUX, DE PROVISIONS ET DE DETTES FINANCIERES 10 Capital ou dotation des succursales et comptes de l exploitant 101 Capital souscrit (Sociétés de capitaux

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux adps 18 bis rue de bruxelles 75009 paris Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Etats Financiers Bilan Actif adps Edition du 17/03/15 RUBRIQUES BRUT Amortissements Net (N) Net (N-1) 31/12/2014

Plus en détail

Réalisations 2004 et perspectives 2005 Passage aux nouvelles normes IFRS

Réalisations 2004 et perspectives 2005 Passage aux nouvelles normes IFRS COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 2 février 2005 Réalisations 2004 et perspectives 2005 Passage aux nouvelles normes IFRS Sans attendre la publication de ses comptes 2004 qui seront arrêtés par le Conseil

Plus en détail

guide du créateur d entreprise 23

guide du créateur d entreprise 23 03 Rédiger un business plan guide du créateur d entreprise 23 1. Un mot sur le business-plan (plan d affaires) Pour commencer L élaboration d un business plan constitue la préparation idéale pour les négociations

Plus en détail

COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013

COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013 185 T AVENUE DE FABRON CZ MR GAUTHIER BERNARD COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013 - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat Le

Plus en détail

Fiche. Le diagnostic financier. 1 Introduction. 2 Le contexte du diagnostic. A Les objectifs du diagnostic financier. B Les préalables du diagnostic

Fiche. Le diagnostic financier. 1 Introduction. 2 Le contexte du diagnostic. A Les objectifs du diagnostic financier. B Les préalables du diagnostic Le diagnostic financier Fiche 1 1 Introduction Le diagnostic financier permet d évaluer le potentiel de l entité. Il peut se faire en différentes occasions (achat d entreprise, placements, demande d emprunt,

Plus en détail

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Sommaire PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Thème 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise 15 1 Bilan de départ simplifié 15 2 Bilans successifs et détermination

Plus en détail

Cultivez vos états financiers Récoltez un trésor d informationd

Cultivez vos états financiers Récoltez un trésor d informationd Cultivez vos états financiers Récoltez un trésor d informationd présenté par: Claude St-Louis SCF de l UPA du Centre-du-Québec Gatineau, le 29 janvier 2011 Quelles sont les interrogations des dirigeants?

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES INCOTERMS

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES INCOTERMS LES INCOTERMS Avertissement! Cet article fait référence aux incoterms, version 2000. Voir : les innovations de la version 2010 des incoterms sur Logistiqueconseil.org Les INCOTERMS (International Commercial

Plus en détail

Examen décembre 1994

Examen décembre 1994 Examen décembre 1994 QUESTION REDIGEE Temps conseillé: 2 heure 30 minutes noté sur 100 points ENONCE: FRANCOTRANS SA, entreprise de transport public de marchandises, ayant l usage de 15 ensembles identiques

Plus en détail

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013 GROUPE Comptes consolidés Au 31décembre 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE

Plus en détail

Valoriser dans une optique de développement: réussir une levée de fonds

Valoriser dans une optique de développement: réussir une levée de fonds ENTREPRISE ET PATRIMOINE RDV TransmiCCIon 23 mai 2013 Valoriser dans une optique de développement: réussir une levée de fonds Conseil en fusions-acquisitions et ingénierie financière Intégrité indépendance

Plus en détail

Analyse nancière : quelques ratios

Analyse nancière : quelques ratios Analyse nancière : quelques ratios Eric Vansteenberghe 18 février 2014 Une application aux achats dans le secteur spatial Table des matières 1 Introduction 2 2 La solvabilité de l'entreprise 2 2.1 Ratio

Plus en détail

Actif (Asset) Bien de valeur d une entreprise, d un ménage ou d un particulier. Ce qui appartient à une entreprise après le paiement des dettes.

Actif (Asset) Bien de valeur d une entreprise, d un ménage ou d un particulier. Ce qui appartient à une entreprise après le paiement des dettes. A Actif (Asset) Bien de valeur d une entreprise, d un ménage ou d un particulier. Ce qui appartient à une entreprise après le paiement des dettes. Actif à court terme (Current assets) Ressources précieuses

Plus en détail

R E PA R E R V O T R E B U S I N E S S P L A N

R E PA R E R V O T R E B U S I N E S S P L A N Professionnels P R E PA R E R VOT R E B U S I N E S S P L A N Mon business plan Le «Business plan» ou «Plan d'affaires» est l instrument indispensable pour formaliser votre projet d entreprise. C est le

Plus en détail

INCOTERMS 2010 13.08.2014. Transports internationaux: CE QUE LES INCOTERMS DÉTERMINENT? QUAND LES INCOTERMS SONT-ILS VALABLES?

INCOTERMS 2010 13.08.2014. Transports internationaux: CE QUE LES INCOTERMS DÉTERMINENT? QUAND LES INCOTERMS SONT-ILS VALABLES? Transports internationaux: P.O. box 69 / Chemin des Pommerats 5 CH-2926 Boncourt / Switzerland Tel: 0324951616 / Fax: 0324951615 www.bluesped.ch confirmation@bluesped.ch INCOTERMS 2010 BUT DU COURS Apprendre

Plus en détail

Résultats annuels 2013 en forte croissance

Résultats annuels 2013 en forte croissance Communiqué de presse - Clichy, 25 mars 2014, 18h Résultats annuels 2013 en forte croissance Chiffre d affaires en hausse de 5,3% à 420,7 M Résultat opérationnel en hausse de 31,7% à 43,4 M Résultat net

Plus en détail

Plan d'édition ADGV UNION EXERCICE 2010 - BILAN ACTIF

Plan d'édition ADGV UNION EXERCICE 2010 - BILAN ACTIF Plan d'édition ADGV UNION EXERCICE 2010 - BILAN ACTIF IMMOB. INCORPORELLES 0.00 Concessions, Brevets et Droits Similaires 5 352.10 20532000 LOGICIELS 5 352.10 Amortissements et Provisions Concessions,

Plus en détail

Mon projet d entreprise. Mon Business Plan. Nom du créateur, repreneur : ...

Mon projet d entreprise. Mon Business Plan. Nom du créateur, repreneur : ... Mon Business Plan Nature de votre projet : création / reprise Nom du créateur, repreneur :... Mon projet d entreprise Le Crédit Agricole vous accompagne tout au long de votre projet et vous aide à réaliser

Plus en détail

ANNEXE C. ÉLÉMENTS D'ANALYSE FINANCIÈRE

ANNEXE C. ÉLÉMENTS D'ANALYSE FINANCIÈRE Annexe C. Éléments d'analyse financière 143 ANNEXE C. ÉLÉMENTS D'ANALYSE FINANCIÈRE Résumé Cette annexe présente quelques éléments comptables qui peuvent servir à l'analyse financière des entreprises.

Plus en détail

CANEVAS DE DEMANDE DE CREDIT D INVESTISSEMENT

CANEVAS DE DEMANDE DE CREDIT D INVESTISSEMENT CANEVAS DE DEMANDE DE CREDIT D INVESTISSEMENT canevas crédit d'investissement PAGE 1/14 CANEVAS CREDIT D INVESTISSEMENT I. RENSEIGNEMENTS SUR LE PROMOTEUR 1. IDENTITE DU PROMOTEUR Nom et prénom N CIN Date

Plus en détail

- 08 - PREVISION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT - PRINCIPES

- 08 - PREVISION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT - PRINCIPES - 08 - PREVISION DU BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT - PRINCIPES Objectif(s) : o o Pré-requis : o Modalités : Relation Besoin en Fonds de Roulement (B.F.R.) et Chiffre d'affaires (C.A.), Eléments variables

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE INNATE PHARMA ANNONCE SES RESULTATS POUR 2006 : FORTE CROISSANCE DE L ACTIVITE DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT (+75%), ET NOTAMMENT DE LA CLINIQUE Marseille, le 20 mars 2007 Innate Pharma SA (la «Société»),

Plus en détail

2014 CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10 : FONDS ASSOCIATIFS ET RESERVES

2014 CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10 : FONDS ASSOCIATIFS ET RESERVES Liste des comptes du plan de référence spécifique à Eglise Evangélique Luthérienne de France (Inspection de Paris) pour l'année 2014 CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10 : FONDS ASSOCIATIFS ET RESERVES 1021

Plus en détail

Catherine Tremblay, CA, EEE, ASA Richard M. Wise, FCA, FEEE, FASA, CA EJC, Arb.A

Catherine Tremblay, CA, EEE, ASA Richard M. Wise, FCA, FEEE, FASA, CA EJC, Arb.A L INSTITUT CANADIEN NOTIONS DE MBA POUR AVOCATS Québec NOTIONS DE MBA POUR AVOCATS par Richard M. Wise, FCA, FEEE, FASA, CA EJC, Arb.A Wise, Blackman SENCRL Évaluateurs d entreprises/juricomptables Montréal

Plus en détail

DOSSIER GUIDE DE CREATION ET REPRISE D'ENTREPRISE

DOSSIER GUIDE DE CREATION ET REPRISE D'ENTREPRISE DOSSIER GUIDE DE CREATION ET REPRISE D'ENTREPRISE SOMMAIRE I. PRÉSENTATION DU PORTEUR DE PROJET. PAGE 3 I.1- Présentation générale I.2- Situation familiale I.3- Scolarité et formation professionnelle II.

Plus en détail

Identifiant unique : N CIN Etablissement universitaire Gouvernorat Délégation

Identifiant unique : N CIN Etablissement universitaire Gouvernorat Délégation Identifiant unique : N CIN Etablissement universitaire Gouvernorat Délégation M O N E N T R E P R I S E P L A N D A F FA I R E S P R O M O T E U R S T R U C T U R E D A P P U I D A T E : M O I S / A N

Plus en détail

A Toute Vitesse (FR0010050773 MLATV) FAIR VALUE : 12

A Toute Vitesse (FR0010050773 MLATV) FAIR VALUE : 12 Guy Cohen guy@nexfinance.fr www.nexresearch.fr 30 août 2006 A Toute Vitesse (FR0010050773 MLATV) FAIR VALUE : 12 Données boursières Compte de résultat, M 2005 2006 e 2007 e 2008e Dern. Cours 7,70 Chiffre

Plus en détail

Théorie Financière 2014-2015

Théorie Financière 2014-2015 Théorie Financière 2014-2015 1. Introduction Professeur Kim Oosterlinck E-mail: koosterl@ulb.ac.be Organisation du cours (1/4) Cours = Théorie (24h) + TPs (12h) + ouvrages de référence Cours en français

Plus en détail

La valeur présente (ou actuelle) d une annuité, si elle est constante, est donc aussi calculable par cette fonction : VA = A [(1-1/(1+k) T )/k]

La valeur présente (ou actuelle) d une annuité, si elle est constante, est donc aussi calculable par cette fonction : VA = A [(1-1/(1+k) T )/k] Evaluation de la rentabilité d un projet d investissement La décision d investir dans un quelconque projet se base principalement sur l évaluation de son intérêt économique et par conséquent, du calcul

Plus en détail

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie 1 Plan (Chapitre 13 de l ouvrage de référence) Introduction Le tableau des flux de trésorerie : principes généraux Méthodologie

Plus en détail

COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain

COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain 13 ROUTE DE SEILLON 01000 BOURG EN BRESSE Bilan Association Présenté en Euros Période du 01/09/2013 au 31/08/2014 édité le 27/10/2014 COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation

Plus en détail

1. Fonds propres, provisions et impôts différés, dettes à plus d un an

1. Fonds propres, provisions et impôts différés, dettes à plus d un an Plan Comptable Minimum Normalisé (PCMN) des services résidentiels, d accueil de jour et de placement familial pour personnes handicapées Mise à jour au 01.01.2002 1. Fonds propres, provisions et impôts

Plus en détail

LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES

LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES I. Les achats d immobilisations Les immobilisations sont des biens matériels et immatériels qui sont achetés par l entreprise afin de servir de façon durable à son exploitation

Plus en détail

PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS Nomenclature des comptes

PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS Nomenclature des comptes PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS Nomenclature des comptes Ce Plan Comptable des Associations est extrait du Plan Comptable Général 1999 et il intègre les nouveaux comptes issus de l'arrêté du 8avril 1999

Plus en détail

Plan de financement Seuil de rentabilité. MAJ 7 février 2014

Plan de financement Seuil de rentabilité. MAJ 7 février 2014 Plan de financement Seuil de rentabilité 1 MAJ 7 février 2014 L ordre des experts comptables Ordre des Experts-Comptables d Aquitaine : 28 rue Ferrère BP 81 33025 Bordeaux Cedex Notre métier : Accompagner

Plus en détail

Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme

Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme Commission Consultative Spéciale Alimentation CCE 2005-822 JPT/NB 12 septembre 2005 Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme Le présent document

Plus en détail

1 re partie. Introduction et définitions

1 re partie. Introduction et définitions 1 re partie Introduction et définitions 7 Fiche 1 : Définition et objectifs de la comptabilité analytique Définition de la comptabilité analytique La comptabilité analytique est un outil d aide à la prise

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION Année 2016 Associations culturelles. Mairie de Saint-Julien-en-Genevois. Fiche d identité de l association

DEMANDE DE SUBVENTION Année 2016 Associations culturelles. Mairie de Saint-Julien-en-Genevois. Fiche d identité de l association DEMANDE DE SUBVENTION Année 2016 Associations culturelles Mairie de Saint-Julien-en-Genevois Nom et coordonnées de l association Fiche d identité de l association Nom de l'association Objet Adresse de

Plus en détail

COMMERCE INTERNATIONAL. LES INCOTERMS 2010 DE LA CCI (synthèse)

COMMERCE INTERNATIONAL. LES INCOTERMS 2010 DE LA CCI (synthèse) 1) Introduction COMMERCE INTERNATIONAL LES INCOTERMS 2010 DE LA CCI (synthèse) Les Incoterms (contraction des mots anglais INternational COmmercial TERMS) sont des termes normalisés qui ont pour but de

Plus en détail