Page 1 Rentabilité financière d un projet : éléments de calcul des coûts d investissement et de revient

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Page 1 Rentabilité financière d un projet : éléments de calcul des coûts d investissement et de revient"

Transcription

1 Page 1 Rentabilité financière d un projet : éléments de calcul des coûts d investissement et de revient

2 Place de l analyse financière dans la phase d avant-projet : Étape de validation / décision Analyse des besoins Besoins à traiter, identifiés Analyse des opportunités Page 2 Scénario 1 Scénario 2 Scénario i Eude de préfaisabilité Scénario x Données Eude de d ingénierie simplifiée CdC(F) Eude d avantprojet simplifiée Eude de faisabilité simplifiée Grandes options technicoéconomiques Données Eude d ingénierie détaillée Dossier technique détaillé (plan, fiches techniques..) APS (Avant projet simplifié) Eude d avantprojet détaillée APD (Avant projet détaillé) Eude de faisabilité détaillée Aspects commerciaux techniques financiers organisationnels règlementaires risques

3 Page 3 Les étapes de l analyse financière Coûts d investissement Coûts de fonctionnement Prévisions de vente Calcul des coûts du projet Calcul des recettes générées par le projet Elaboration du plan de financement Bilan d exploitation prévisionnelle Analyse de la rentabilité financière

4 Page 4 Les différents coûts d un projet industriel Coûts Coût des investissements initiaux Coût de fonctionnement ou de production Coût de revient

5 Page 5 Coûts répercutés au client en fonction du type de livrable fourni Coût initial facturé au client Coût d usage facturé par la suite au client Projet «ouvrage unique» (livrable unique, considéré pour lui-même) Ex. : unité de méthanisation Coût de revient (conception + réalisation) de l ouvrage réalisé Coût entretien (intervention pour suivi ou maintenance) ou mise à niveau Projet «produit manufacturé» (livrable : produit en séries) Ex. : emballages fromage Coût de conception du prototype Coût de production des unités livrées Coût non facturé au client mais à la charge de celui-ci Coût de fonctionnement Coût des prestations / équipements annexes nécessités par l utilisation et le stockage sur site des produits livrés

6 Page 6 Du coût au prix de vente : marge sur coût partiel ou sur coût total Prix de vente Coût direct ou coût marginal (imputable directement au produit) Frais de personnels (pour conception et pour utilisation) Dépenses de fonctionnement Dépenses d investissement Coût indirect (non imputable directement au produit) Frais de structure Prix de vente - Coût de revient partiel Marge sur coût partiel Prix de vente - Coût de revient total Marge sur coût total

7 Prix fixe ou prix réactualisable Page 7 Prix Prix fixe Prix variable réactualisable par formule Formule de réactualisation du prix indice a indice b P P0 x y ka % kb% k indice a0 indice b0 avec : x y 1 et k % k %... k % 1 où : a b n c % indice c indice c... k indice n % indice n P : prix de la prestation après révision P 0 : prix initial de la prestaion, à la date du devis x : partie non révisable du prix (x peut = 0 si l intégralité d prix est susceptible d être réajusté) y : partie révisable du prix k i % : coefficient de pondération pour la prise en compte du facteur de révision i indice i o : indice de prix du facteur i, à la date du devis indice i : indice de prix du facteur i, à la date de la révision (en général ramenée à la date moins 3 mois) Exemple d indices pris en compte : indice des prix tous travaux de Génie Civil, indice des prix du bâtiment, indice du prix des matériaux, indice du prix du pétrole ou de l électricité, indice de prix à la consommation, indices PSD (produits et services divers), indice des salaires Valeurs des indices régulièrement mis à jour disponibles dans annuaires professionnels : Ex. : 0 n 0

8 Page 8 Investissements initiaux : ordre d idée du coût d une analyse de coûts (d après Pikulik et Diaz, 1977) Type d estimation Marge d erreur Coût du calcul (en $) Simple ordre de grandeur ± 30 % Pré-étude ± 30 % Estimation préliminaire ± 20 % Estimation définitive ± 10 % Calculs de détail ± 5 % (données pour un projet d investissement < 2 millions $)

9 Page 9 Charges directes/indirectes, variables/fixes Charges variables ou coûts opérationnels (directement proportionnels à l activité ou aux quantités produites) Ex. : coût matières premières Charges fixes ou de structure (indépendants de l activité ou des quantités produites) Ex. : achat ou loyers locaux Charges directes (directement imputables à la production d un bien ou service) Ex. : dépenses énergétiques sur ligne Charges opérationnelles Ex. : consommation énergétique sur ligne Charges fixes spécifiques Ex. : équipements électriques sur ligne, consommation hors lignes (bureaux) Charges indirectes ou frais généraux (non directement imputables à la production d un bien ou service ; calculés en quote-part des charges communes p/r quantités produites) Ex. : coût photocopies Charges variables non spécifiques Ex. : coût photocopies (papier, toner) Charges de structures Ex. : coût achat et entretien photocopieuse ou frais administratifs (contrat location) Dans la pratique : coûts directs et variables sont souvent confondus, de même que coûts indirects et coûts fixes les coûts variables sont rarement exclusivement proportionnels au volume de production (ex. prix de gros) la distinction entre coûts directs et coûts indirects n est pas toujours nette

10 Décomposition du coût global de construction au cours du cycle de vie : coûts directs, coûts indirects coûts fixes, coûts variables coûts uniques, coûts répétitifs (d après ISO et Colombard et Catarina, 2004) Page 10 Acquisition Grosses réparations Gros entretien Réhabilitation Aménagement Déconstruction Coûts indirects Externalités Coût analytique et réactualisé (Coûts induits ex. : impact environnemental) Taxes et assurances Exploitation Services communs Maintenance courante

11 Principe de calcul d un coût d investissement (d après azaquar.com) Coût d investissement = montant global nécessaire pour réaliser le projet = investissement physique + besoin en fond de roulement Montant nécessaire pour l acquisition : des immobilisations incorporelles* (frais d'établissement, de recherche, brevets, droit au bail, fonds commercial...) = actifs intangibles des immobilisations corporelles* (terrains, constructions, installations techniques, matériel et outillage industriel, matériel de bureau, de transport...) = actifs tangibles *immobilisations : cf. p. 34 Dépenses qu il faut engager pour assurer le démarrage et le fonctionnement de l activité de production de l entreprise (achat matière première, frais du personnel, eau, carburant, etc.) pendant une période donnée ; celle-ci correspond à la durée nécessaire pour que l entreprise puisse commencer à encaisser ses ventes (ou prestations) Élaboration d un plan de financement apports personnels (fonds propres) prêts bancaires autres sources de financement (primes, aides, etc.)

12 Décomposition du coût d investissement (Zugarramurdi et Parrin, FAO, 1999 ) Coûts d investissement Capitaux fixes ou actifs immobilisés Fonds de roulement Coûts directs (1) Etude d'avant-projet et coûts d'analyses (2) Principaux équipements (3) Coûts de montage et d'installation (4) Réseaux et conduites (5) Equipements et instruments de contrôle (6) Installation électrique (7) Bâtiments (y compris les annexes) (8) Services auxiliaires (9) Terrain et aménagements (10) Frais de démarrage (11) Intérêts pendant la période de construction Coûts indirects (12) Ingénierie et direction (13) Frais liés à la construction (14) Honoraires d'entrepreneurs (15) Imprévus (16) Stock de matière première (17) Produits en cours de fabrication (18) Produits semi-finis ou en attente de résultats de contrôle (19) Produits finis (20) Stocks de pièces de rechange et matériaux de fabrication (21) Trésorerie (22) Factures à recouvrer ou crédits acheteurs (23) Crédit fournisseurs

13 Décomposition des charges d investissement (d après IFP, 2001) Investissements totaux sur site vierge (grass-roots investments) Investissements totaux ou capital d exploitation (operating capital) Capital amortissable CA (depreciable capital) Capital fixe CF (fixed capital) Charges initiales I 6 (initial loads) Intérêts intercalaires I 7 (interests on construction loan) Investissements relatifs aux unités (unit investments) Frais d études et d ingénierie I 3 (engineering fees) Stocks de pièces de rechange I 4 (spare parts) Frais de contracteurs I 5 (contractor s ou licensor s fees) Page 13 Investissements en limites des unités de production I 1 (battery limits investments ou on site ou on plot) Services généraux et stockages I 2 (off sites ou off plot) Frais de démarrage I 8 (start up costs) Matières premières (raw materials) Frais d achat du terrain (land costs) Fonds de roulement FR (working capital) En-cours (intermediates) Stocks produits finis (Finished products inventories) Stocks pièces de rechanges, emballages + - Actif à court terme (current assets) -stocks - comptes créditeurs Dépenses de viabilisation du site (yard improvements) Frais pour arrêt inopiné Couverture factures en attente de paiement Passif à court terme (current liabilities) -comptes débiteurs

14 FR I 8 I 7 I 6 Décomposition des charges d investissement (d après IFP, 2001) Fonds de roulement (working captal) (En général FR = 30 % des ventes annuelles ou 15 % de I 1 ) Frais de démarrage (start up costs) Intérêts intercalaires (interests on construction loans) Charges initiales (initial loads) Page 14 I 5 I 4 I 3 I 2 I 1 Frais de contracteurs (contractor s ou licensor s fees) Stocks de pièces de rechange (spare parts) Ingénierie (engineering fees) Services généraux et stockages (off sites ou off plots) Investissements en limite des unités de production (battery limits investments) Investissements unités (unit investments) Capital fixe CF (fixed capital) Capital amortissable CA (depreciable capital)

15 Page 15 Components ot the total depreciable capital cost (capital amortissable) (d après Silla, 2003)

16 Page 16 Du prix FOB au prix monté Investissements en limites des unités de production I 1 = achat des équipements + préparation + installation + imprévus Coût équipements FOB (Free On Board) + coût livraison (= 5 à 10 % prix FOB) Équipements et leur installation Tuyauterie, instrumentation et systèmes de contrôle Bâtiments et infrastructure Installations auxiliaires (par exemple utilités) Travaux de génie civil

17 Structure moyenne des coûts montés d installation (d après IFP, 2001) Page 17 Coûts 30 Imprévus 350 % Frais exceptionnels, révisions de prix Modifications de dernière minute 80 Frais indirects de chantier 70 Montage Matériels de levage Bâtiments provisoires Taxes, assurances, charges diverses de chantier Transport des équipements jusqu au site Génie civil : préparation du site, fondations Mise en place équipements Raccordements, branchements Voirie 100 % 70 Matériel secondaire Bâtiments et structure, isolation, peinture Electricité Instrumentation et contrôle 100 Matériel principal Équipements de production et de stockage (prix FOB + coût acheminement)

18 Les principaux contrats de transport Incoterms 2010 (International Commercial Terms) EXW : EX Works (... named place) - en usine (... lieu convenu) FCA : Free CArier (... named place) - franco transporteur (... lieu convenu) FOB : Free On Board (... named port of shipment) - franco a bord (... port d'embarquement convenu) FAS : Free Alongside Ship (... named port of shipment) - franco le long du navire (... port d'embarquement convenu) CFR : Cost and FReight (... named port of destination) - coût et fret (... port de destination convenu) CIF : Cost, Insurance, Freight (... named port of destination) - coût, assurance et fret (... port de destination convenu) CPT : Cariage Paid To (... named place of destination) - port payé jusqu'à (... lieu de destination convenu) CIP : Cariage and Insurance Paid To (... named place of destination) - port, assurance payés jusqu'à (... lieu de destination convenu) DDP : Delivered Duty Paid (... named place of destination) - rendu droits acquittés (... lieu de destination convenu) DAP : Delivered At Place (... named place of destination) -rendu au lieu de destination (... lieu de destination convenu) DAT : Delivered At Terminal (... named place) - rendu au terminal (... lieu convenu )

19 Calcul des coûts par la méthode des facteurs multiplicatifs Méthode globale (facteur fixe de Lang) Page 19 C f = f L C e où : C f : dépense de capital fixe f L : facteur de Lang C e : coût total de fourniture des principaux équipements Types de procédés Procédés traitant des solides Procédés traitant des liquides Procédés mixtes solidesliquides Valeur de f L 3,1 4,7 3,6

20 Calcul des coûts par la méthode des facteurs multiplicatifs Méthode détaillée (facteurs variables) Page 20 C f = f T Σ C e,i où f T = Σ f j Tableau de décomposition de f T (d après IFP, 2001 et Smith, 2005) i j Capital fixe Coûts directs Equipement principal livré sur place Montage équipement principal Instrumentation et contrôles Tuyauterie Installation électrique Bâtiments Préparation site Services généraux fourniture utilités Achat terrain (si nécessaire) Sous-total Valeurs f j selon type de procédés Solides Liquides Mixtes 1 0,45 0,09 0,16 0,1 0,25 0,13 0,4 0,06 2,64 1 0,47 0,18 0,66 0,11 0,18 0,1 0,7 0,06 3,46 1 0,39 0,13 0,31 0,1 0,29 0,1 0,55 0,06 2,93 Coûts indirects Ingénierie et supervision Frais de construction Frais d entrepreneur Imprévus 0,4 0,45 0,09 0,41 Sous-total 1,35 Total 4,28 Fonds de roulement 15 % de capital fixe 0,64 Investissement total : f T 4,92

21 Eléments de calcul du coût individuel d un équipement (d après Smith, 2005) Page 21 C e, Q C B Facteur correctif de taille Permet de calculer le coût C e,q de l équipement étudié (fonctionnant avec une capacité Q) en l extrapolant à partir du coût C B d une version de base de cet équipement (fonctionnant avec une capacité Q B ) Q B et M : voir tableau page suivante Q Q B M f m f Facteur correctif de matériau T f P Facteur correctif de pression Facteur correctif de température

22 Page 22 Calcul du facteur correctif de taille (d après Smith, 2005)

23 Approche générale de décomposition d un prix de vente Page 23 Exemple : coûts de distribution

24 Page 24 Components ot the total production cost (coûts opératoires) (d après Silla, 2003) Fonds de roulement

25 Charges de la comptabilité générale Charges non incorporables Charges incorporables Charges supplétives Méthode de calcul analytique des coûts de revient (d après Jacquot et Milkoff, 2007) Achat de matières et équipements Charges directes Charges indirectes Pour chaque produit Répartition Coûts d achat Coûts de production Coûts de revient - + IP matières / équipements SI Entrées IP produits SI Entrées Sorties SF Sorties SF Chiffre d affaires Page 25 Résultats de la comptabilité générale Vérification concordance Résultats analytiques IP : inventaire permanent ; SI : stock initial ; SF : stock final Charges incorporables : toute charge qui se rapporte aux conditions normales d exploitation Charges non incorporables : charges exceptionnelles n intervenant pas dans le calcul des coûts (ex. dotations prévisionnelles ou antérieures) Charges supplétives : charges fictives que l entreprise aurait dû intégrer si les conditions d exploitation avaient été différentes (ex. rémunération de l exploitant en SARL ou de sa famille, rémunération théorique des capitaux propres) Chiffre d'affaires : total des ventes de biens et de services réalisées par une entreprise sur un exercice D. Bounie, comptable Polytech'Lille, IAAL - L usine agro-alimentaire

26 - Etudes de conception - Bâtiments et infrastructure - Equipements - Stock initial Coût investissement initial Coûts directs financement - Matières premières - Variation stocks et encours - Packaging - Utilités de production - Sous-traitance - Main d œuvre - Impôt sur bénéfice - Fonds propres - Subventions / dons - Emprunts - Eau et autres fluides - Energie : fuel, gaz, électricité Page 26 Coût de revient Coûts de production Coûts indirects - Locations - Assurances - Documentation - Fournitures diverses - Activités connexes communes (HQSE, R&D, marketing, ) - Conseil juridique et consultances - Communication (tél, courriers, ) - Publicité - Transport et déplacements - Maintenance bâtiments - Maintenance équipements - Divers, dont dépréciation - Eau et autres fluides -Energie - Fournitures administratives et pour maintenance - Consommables Amortissements Coûts financiers Remboursements + intérêts emprunts Coûts de distribution Coûts externalités Taxes diverses, hors impôt sur bénéfices Pénalités nuisances Décomposition analytique selon la méthode des coûts complets

27 Page 27 Ordre de grandeur de différents coûts (d après Silla, 2003)

28 Page 28 Base de calcul du coût de différentes utilités (d après Silla, 2003) 1 gal = 3, m 3 1 lb = 0,453 Kg 1 ft 3 = 2, m 3 F = (( 9 x C ) / 5 ) + 32

29 Main-d œuvre : démarche de calcul du nombre d heures de production (pour procédés chimiques) (d après Cevidalli et Zaidman, 1980) Page 29 L K N où : L : nombre d heures pour fabriquer un kg de produit 1 n p m b K : facteur de productivité du procédé N : nombre d opérations unitaires (hors pompage, échange de chaleur, séparation gravitaire et stockage) p : taux d augmentation annuelle de productivité n : nombre d années depuis 1952, année de référence m : capacité de production (kg/h) b : facteur dépendant de la capacité de production Type de procédé < 5670 kg/h b Facteur capacitédépendant > 5670 kg/h K Facteur de productivité procédé b = 0,76 b = 0,84 Batch 0, 76 0,84 0,401 0,536 Continu (normalement automatisé 0, ,296 0,396 Continu (fortement automatisé) 0,76 0,84 0,174 0,233

30 Page 30 Approximation du coût de maintenance (d après Silla, 2003) Coût annuel de maintenance = 3 à 6 % (4,35 %) du coût du capital fixe (correspond à un coût affecté à 60 % pour la main d œuvre et 40 % pour les pièces)

31 Page 31 Autres méthodes de calcul de coûts analytiques Direct costing (coût variable) Imputation rationnelle Méthode GP Méthode des coûts standards Méthode ABC

32 Frais généraux et de siège (overheads) Taxes et assurances (taxes and insurances) Entretien Frais financiers (interests) Provision pour amortissements (depreciation) Charges fixes (fixed charges ou fixed costs) Page 32 Décomposition du coût de production selon les charges fixes et variables (d après IFP) Main d œuvre (labor) Frais divers Utilités (utilities) (vapeur, électricité, combustible, eau de refroidissement, de procédé, air comprimé, gaz neutres ) Matières premières Réactifs consommables Charge variables ou proportionnelles (variable charges ou variable costs) Frais opératoires

33 Exemple de structure des coûts et importance du poste achats (http://c.mainardi.free.fr) Les achats représentent le plus souvent plus de 50 % du chiffre d affaire Réduire le coût des achats, c est augmenter d autant la marge de l entreprise 100 % 90 % 80 % 70 % 60 % 50 % 40 % 30 % 20 % 10 % 0 % + 50 % + 0 % - 10 % - 10 % Marge brute Frais de structure, impôts et autres charges Achats de biens et services généraux Achats de production Structure des coûts avant intervention du service achats Structure des coûts avec 10 % d économie sur les achats

34 Page 34 Evolution des coûts en fonction de l activité Coût Phase de rendement croissant Phase de rendement décroissant Coût total de production Frais variables Frais fixes Quantité produite

35 Page 35 Bilan d exploitation prévisionnelle : calcul du cash-flow (flux de trésorerie) Cash-flow = (Recettes) (Dépenses) (Bénéfices) + (Amortissements) (Résultat d exploitation) (Impôts et taxes) (Chiffre d affaire) (Achats) (Charges de personnel) (Charges d exploitation) (Frais financiers) (Amortissements) Total des ventes annuelles Matières premières et intrants Salaires Autres charges (fluides, maintenance, frais de gestion, assurances) Remboursement crédits Dépréciation d une immobilisation due à l usure ou au temps (cf. infra)

36 Page 36 Durées d amortissement de différents types d investissement Immobilisation incorporelle (Intangible fixed asset) : actif non monétaire sans substance physique : frais d'établissement, frais de recherche et de développement immobilisés, concessions, brevets et droits similaires, fonds commerciaux et droits au bail, marques et parts de marché, logiciels Immobilisation corporelle (Tangible fixed asset) : actif physique d'utilisation durable : terrains, constructions, immobilisations techniques, matériels et outillages industriels Durée usuelle d amortissement d un bien d investissement 1an Exemples Petit logiciel Frais d entrée et licences de redevance (set-up fees) 3 ans Ordinateur, logiciels plus importants 5 ans Matériel et outillage Matériel de bureau, mobilier Véhicule Immobilisations incorporelles : frais de R&D, brevet, licence 10 ans Equipement lourd Installations générales, agencements et aménagements des constructions, installations techniques 20 à 50 ans Bâtiments lourds, aménagements de terrain Taux d amortissement = 100 / durée (ex. pour 5 ans, taux = 20%)

37 Page 37 Bilan d exploitation prévisionnelle : calcul du seuil de rentabilité Modèle CVB (Coût/Volume/bénéfice) Rentabilité (CA charges) = Cash-flow (flux de trésorerie) Revenus ou Coûts Chiffre d affaire Coûts Charges variables Charges fixes Bénéfices Pertes Point mort ou Seuil de rentabilité (Break-even point) Durée (ou volume d activité)

38 Page 38 Evolution du modèle CVB au démarrage et en fonctionnement (d après Helmus, 2008)

39 Page 39 Evolution des revenus en fonction du phasage du projet (d après Smith, 2005) Revenus cumulés (cumulative cash-flow) Infléchissement dû à surenchérissement coûts de production (maintenance), diminution prix de vente, perte de marché, H Arrêt définitif Courbe à taux d actualisation = 0 G Courbe à taux d actualisation = t 0 A Conception Achat bâtiments et équipements B F Point mort ou Seuil de rentabilité (Break-even point) Durée C D E Achats pour démarrage Démarrage usine Production en conditions nominales

40 Page 40 Analyse de la rentabilité financière : divers critères de rentabilité économique (1/2) Délai de récupération (ou temps de retour) : (Payback time) Durée jusqu au seuil de rentabilité = date à partir de laquelle le cash-flow cumulé est égal à l investissement initial AF Le projet le plus rentable est celui dont le délai de récupération est le plus faible Retour sur investissement (Return on investment ROI) Ratio du gain annuel moyen pendant la durée productive du projet sur l investissement initial total KH KD 100 LD par an ROI % Plus le ROI d un projet est élevé, plus ce projet est rentable Taux de rotation du capital (Turnover ratio) Montant des ventes par rapport au capital investi (capitaux propres + endettements) Plus le taux de rotation du capital d un projet est élevé plus ce projet est rentable Sensibilité par rapport au chiffre d affaire (SCT%) SCT% = (Chiffre d affaire Charges totales) x 100 / (Chiffre d affaire) Indique le % de baisse du chiffre d affaire que peut subir le projet avant que celuici ne soit déficitaire

41 Page 41 Analyse de la rentabilité financière : divers critères de rentabilité économique (2/2) Valeurs actuelles nettes ou Valeur actualisée nette (VAN) (Net present value - NPV) Somme des flux économiques (cash flow) actualisés = différence entre le coût initial de l'investissement, et la valeur actuelle des flux de trésorerie dégagés par cet investissement. Flux de trésorerie représentant l enrichissement supplémentaire d un investissement par rapport au minimum exigé par les apporteurs de capitaux - CF flux de trésorerie : EBE (Excédent brut d exploitation) corrigé de la variation du BFR (besoins en fonds de roulement) d'exploitation et de l'impôt d'exploitation - t : taux d'actualisation ou le coût moyen pondéré du capital - p : numéro de l'annuité, - N : nombre total d'annuités, - I : capital investi, - VR : valeur résiduelle un projet est accepté si sa VAN est > O, ou > à celle d un autre projet Taux de rentabilité interne (TRI) : mesure le taux de rendement que le projet apporte à l entreprise (Internal rate of return ou Discounted cash flow rate of return - DCFROR) Taux d'actualisation qui annule la VAN un projet est accepté si son TRI est supérieur au taux d intérêt appliqué par les banques

42 Page 42 VAN Projet A Projet B Taux d amortissement TRI A TRI B Le projet B est le plus rentable

43 Calcul du coût global actualisé (Colombard et Catarina, 2004) Page 43

44 Le bilan financier de l entreprise (http://c.mainardi.free.fr/finance.htm) Actif/Emplois (Assets) Immobilisations (Fixed assets) Incorporelles Corporelles Financières Stocks/Inventaires (Stocks) Marchandises Matières En-cours Produits finis Comptes Clients/Créances clients (Debtors) Disponibilité (Cash) Banque Caisse Passif/Ressources (Liabilities) Capitaux Propres/Fonds propres (Equity) Capital social Réserves Résultat de l exercice Emprunts bancaires Autres Endettements (Financial debts) Dettes financières (c/c, etc.) Personnel Organismes sociaux Comptes Fournisseurs (Creditors) Avances/Acomptes clients (Advances) Besoins en Fonds de Roulement (BFR) = Stocks + Comptes clients Comptes fournisseurs Règle comptable : Actif = Passif

45 Le compte de résultat d une entreprise (http://c.mainardi.free.fr/finance.htm) Correspond au bilan des entrées et sorties d'argent de l entreprise sur une certaine période EBIT(DA): Earnings before interest, taxes, (depreciation, and amortization)

46 Incitateurs financiers utilisés pour évaluer la bonne santé d une entreprise (http://c.mainardi.free.fr/finance.htm) 1.Capitaux propres / Total Bilan : montre l autonomie financière de l entreprise 2.Dettes financières / Capitaux propres : permet d évaluer la capacité d endettement supplémentaire 3.Croissance du CA : en général, la croissance positive est un bon signe mais si trop importante, alors BFR tend à croitre aussi (plus d encours, comptes clients à la hausse ) risque de mettre la société en péril de dépôt de bilan 4.CA / nombre d employées : rendement apparent de la main d œuvre 5.EBE (EBITDA) : capacité de l entreprise à générer de l argent grâce à son activité 6.Endettement / EBE 7.Frais financiers / EBE (les frais financiers sont les coûts des emprunts de l entreprise) 8.Frais financiers / CA 9.BFR : besoins de l entreprise en marchandises, encours et crédit client pour fonctionner 10.BFR * 365 / CA 11.Capacité d autofinancement (CAF) = résultat net + dotations aux amortissements et provisions (Charges non décaissables) (Les indicateurs sont en général calculés en notant la performance de l entreprise par rapport à celles ayant la même activité)

47 Page 47 Bibliographie : ouvrages D. H. Allen. «Economic evaluation of projects: a guide». ICE, 2001 D. Barbusiaux «Décision d'investissement et calcul économique dans l'entreprise» Editions Technip, 1990 D. Babusiaux et A. Pierru. «Décision d'investissement et création de valeur - Exercices, problèmes et études de cas» Editions Technip, 2003 S. Bellut «Estimer les coûts d un projet industriel» AFITEP, AFNOR 1995 A. Chauvel, G Fournier, C. Raimbault. «Manuel d'évaluation économique des procédés». IFP, Editions Technip, 2001 J.R. Couper. «Process Engineering Economics». Marcel Dekker, 2003 J.R. Couper, D. W. Hertrz and L. Smith. «Process Economics», in «Perry s Chemical Engineering Handbook», Ch. 9, McGraw Hill, 8th Edition, 2007 T. Jacquot et R. Milkoff. «Comptabilité de Gestion Analyse et Maîtrise des Coûts». Pearson Education, 2007 F. P. Helmus. «Process plant Design». Wiley-VCH, 2008 R. Houdayer «Évaluation Financière des projets - Ingénierie de projets et décision d investissement» Economica, 1999 F.O. Meye «Evaluation de la rentabilité des projets d investissement» L Harmattan, 2007 T. Nguyen-Huu. «Prix de revient et gestion», Techniques de l Ingénieur, A4570, 1998 S. Parienté «Analyse financière et évaluation d'entreprise» Pearson Education France, 2009 W.R. Park, D.E. Jackson. «Cost Engineering Analysis : A Guide to Economic Evaluation of Engineering Projects». Wiley, 1984 M. Peters, K. Timmerhaus, R. West. «Plant Design and Economics for Chemical Engineers». Mc Graw Hill, 2002 H. Silla. «Chemical Process Engineering Design and Economics». Marcel Dekker, CRC Press, 2003 R. Smith. «Chemical Process Design and Integration», Wiley, 2005, Chap. 2 «Process Economics» G. Towler and R K Sinnott. «Chemical Engineering Design: Principles, Practice and Economics of Plant and Process Design», Butterworth-Heinemann, 2007 Guidelines for the Economic Analysis of Projects. Asian Development Bank, 2010 Lexique en-ligne de termes économiques :

48 Page 48 Bibliographie : outils Généralités : calculs comptables Calculs comptables sous Excel : MBA's Guide to Microsoft Excel Chapter 1: Introduction Chapter 2: A Quick Primer on Using Excel Chapter 3: A Quick Primer on Charting Chapter 4: Statistical Analysis using Excel Chapter 5: Financial Calculations using Excel Chapter 6: Excel-based Business Modeling Chapter 7: Sharing Excel Workbooks Chapter 8: PivotTables and PivotCharts Chapter 9: Small Business Financial Manager Chapter 10: Building a Business Planning Workbook Chapter 11: Building a Profit Volume and Break-even Analysis Workbook Chapter 12: Forecasting Sales and Cost of Sales Chapter 13: Building a Capital Budgeting Workbook Chapter 14: Building Amortization Schedules Chapter 15: Building Asset Depreciation Schedules Starter Workbooks zip file Fichier Excel de calcul prévisionnel de coût Fichier Excel d analyse coût/volume/bénéfice et de calcul du seuil de rentabilité Benefits Management Tools : Calculs appliqués aux procédés Fichier Excel d analyse de coûts industriels, tiré du livre «Plant Design and Economics for Chemical Engineers de M. Peters, K. Timmerhaus, R. West «Cost estimator» pour le calcul du coût des équipements (également tiré du livre précédent) Equipment sizing calculators, component properties calculators, mixture properties calculators. Processglob Outils de management de projet Project Management Toolkit Tools :http://www.mimesolutions.com/pages/pm%20toolkit%20tools.htm Real Project Planning Tools :http://www.mimesolutions.com/pages/pdp%20tools.htm

Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan

Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière Plan Le bilan - présentation et signification des postes Structure en grandes masses - Le BFR Les ratios de structure

Plus en détail

Chapitre 3 - L interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan

Chapitre 3 - L interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan Chapitre 3 - L interprétation des documents financiers et la planification financière Plan Le bilan - présentation et signification des postes Structure en grandes masses - Le BFR Les ratios de structure

Plus en détail

PLAN DE FINANCEMENT. ECART = Total Ressources - Total Besoins 0 0 0 0 TOTAL DES RESSOURCES 0 0 0 0 CAF

PLAN DE FINANCEMENT. ECART = Total Ressources - Total Besoins 0 0 0 0 TOTAL DES RESSOURCES 0 0 0 0 CAF PLAN DE FINANCEMENT BESOINS (durables) DEBUT ACTIVITE 1ère ANNEE 2ème ANNEE 3ème ANNEE IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'immatriculation Frais honoraires Brevets Licences Logiciels Droit au Bail Achat

Plus en détail

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes?

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Yves MARTIN-CHAVE Conseil financier ymc@innovatech.fr 06 27 28 53 34 innovatech-conseil.com Innovatech Conseil Les documents

Plus en détail

Recueil de formules. Franck Nicolas

Recueil de formules. Franck Nicolas Recueil de formules Nous avons répertorié dans cette section, les différentes formules expliquées tout au long de cet ouvrage, afin de vous permettre de trouver rapidement l opération que vous souhaitez

Plus en détail

REALISER L ETUDE FINANCIERE

REALISER L ETUDE FINANCIERE REALISER L ETUDE FINANCIERE Cette étape va vous permettre de mesurer la viabilité de votre projet, ainsi que sa pérennité sur le long terme. Le plan de financement vous aidera à déterminer les ressources

Plus en détail

Méthode d évaluation d une entreprise STRATEGGYZ

Méthode d évaluation d une entreprise STRATEGGYZ Méthode d évaluation d une entreprise STRATEGGYZ A quoi sert ce document? Vous faire connaitre une partie de l ensemble des méthodes d évaluation d une entreprise Ne pas faire l apologie d une et une seule

Plus en détail

Lexique des Incoterms

Lexique des Incoterms Lexique des Incoterms EXW A l usine ( lieu convenu) FCA Franco Transporteur ( lieu convenu) FAS Franco le Long du Navire ( port d embarquement convenu) FOB Franco Bord ( port d embarquement convenu) CFR

Plus en détail

ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS. «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...»

ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS. «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...» ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...» DE QUOI S AGIT AGIT-IL IL? Prévoir les investissements et anticiper les mouvements d argent pour les premières

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

Stage de Préparation à l Installation 11. Comptabilité et Gestion de l entreprise

Stage de Préparation à l Installation 11. Comptabilité et Gestion de l entreprise Stage de Préparation à l Installation 11. Comptabilité et Gestion de l entreprise 11.1. Notions de comptabilité 11.2. Analyse financière (bilan et comptes de résultat) 11.3. Plan de financement 11.4. Budget

Plus en détail

VENTES A L EXPORT : LES INCOTERMS Mars 2015. Audit Expertise comptable Conseil

VENTES A L EXPORT : LES INCOTERMS Mars 2015. Audit Expertise comptable Conseil VENTES A L EXPORT : LES INCOTERMS Mars 2015 LES INCOTERMS - Sommaire 2 SOMMAIRE Pages PRESENTATION DES DIFFERENTS INCOTERMS EXISTANTS 3 à 5 IMPACTS SUR LA COMPTABILISATION DE LA VENTE 6 à 7 IMPACTS SUR

Plus en détail

UE6 Finance d entreprise

UE6 Finance d entreprise 1210006 SESSION 2012 UE6 Finance d entreprise Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Aucun Matériel autorisé : Une calculatrice de poche à fonctionnement autonome sans imprimante

Plus en détail

B I L A N EXERCICE 2004. Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10 Immobilisations corporelles

B I L A N EXERCICE 2004. Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10 Immobilisations corporelles B I L A N A C T I F EXERCICE 2004 EXERCICE 2003 BRUT Amortissements NET NET et provisions (à déduire) ACTIF IMMOBILISE Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10

Plus en détail

- 06 - De la capacité d autofinancement à l autofinancement

- 06 - De la capacité d autofinancement à l autofinancement - 06 - De la capacité d autofinancement à l autofinancement Objectif(s) : o Capacité d'autofinancement et autofinancement. Pré-requis : o Connaissance de l'ebe et de la Valeur Ajoutée. Modalités : o Principes.

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

DOSSIER DE GESTION. Sommaire

DOSSIER DE GESTION. Sommaire 102 Allée de Barcelone 31000 TOULOUSE Forme juridique : ENTREPRISE INDIVIDUELLE Régime fiscal : R. Simplifié Date exercice : 01/07/2012 au 30/06/2013-12 DOSSIER DE GESTION Sommaire Présentation de l'exploitation

Plus en détail

SESSION 2010. UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1

SESSION 2010. UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 1010006 DCG SESSION 2010 Document autorisé : Aucun document autorisé. UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Matériel autorisé : Une calculatrice de poche à fonctionnement

Plus en détail

METHODES D EVALUATION

METHODES D EVALUATION METHODES D EVALUATION C.R.A. PANSARD & ASSOCIES Présentation du 27 septembre 2004 G. Lévy 1 METHODES D EVALUATION SOMMAIRE 1 Définition et approche de la «valeur» 2 - Les principales méthodes d évaluation

Plus en détail

Table des matières. Introduction... 1

Table des matières. Introduction... 1 Table des matières Introduction... 1 Sommaire... 4 Introduction... 5 1.1 Intermédiaires impliqués dans la transaction internationale... 5 1.1.1 Fournisseurs en matières... 5 1.1.2 Courtiers en douane...

Plus en détail

Gestion financière des entreprises

Gestion financière des entreprises Gestion financière des entreprises OBJECTIFS PEDAGOGIQUES : 1 - Permettre d'appréhender les états financiers produits par la comptabilité comme des outils retraçant tant l'activité de gestion que la situation

Plus en détail

Étude Prévisionnelle

Étude Prévisionnelle Étude Prévisionnelle sur 3 exercices du 07/2008 au 06/2011 Café Monsieur DUPOND - 63000 CLERMONT-FERRAND Page 1/14 Sommaire Investissements...3 Financements des investissements...3 Remboursements des emprunts...4

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

Exercices & cours de Gestion en vidéo - BTS MUC. Liste des formules. (Consultez également «Liste des tableaux»)

Exercices & cours de Gestion en vidéo - BTS MUC. Liste des formules. (Consultez également «Liste des tableaux») Liste des formules (Consultez également «Liste des tableaux») Table des matières LES CALCULS COMMERCIAUX... 4 Le coefficient multiplicateur... 4 Montant de TVA... 4 TVA collectée... 4 TVA déductible...

Plus en détail

Business Plan. Ex : «Montpellier Business Plan»

Business Plan. Ex : «Montpellier Business Plan» Business Plan Ex : «Montpellier Business Plan» 1 Objectifs Créer, Reprendre, Prendre une participation (active/passive), Suivre une entreprise Recherche de fonds : Prêts bancaires Partenariats financiers

Plus en détail

Annexe : Comptes ouverts ou créés dans le projet de plan comptable particulier de l'unedic

Annexe : Comptes ouverts ou créés dans le projet de plan comptable particulier de l'unedic AVIS DE CONFORMITÉ N 95-01 RELATIF AU PLAN COMPTABLE PARTICULIER DE L'UNEDIC Annexe : Comptes ouverts ou créés dans le projet de plan comptable particulier de l'unedic Remarques: Dans la première colonne

Plus en détail

CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE

CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE La comptabilité financière d une entreprise s organise de la façon suivante : PIECES JUSTIFICATIVES Factures, pièce de caisse, livre de paye,

Plus en détail

CONFIDENTIEL PROJET : NOM CREATEUR / REPRENEUR : RAISON SOCIALE : Adresse : Téléphone : Fax : E-mail : N PASSEPORT ENTREPRENDRE :

CONFIDENTIEL PROJET : NOM CREATEUR / REPRENEUR : RAISON SOCIALE : Adresse : Téléphone : Fax : E-mail : N PASSEPORT ENTREPRENDRE : CONFIDENTIEL PROJET : Création Reprise NOM CREATEUR / REPRENEUR : RAISON SOCIALE : Adresse : CP : Ville : Téléphone : Fax : E-mail : N PASSEPORT ENTREPRENDRE : Nom du technicien consulaire : SOUTIENS SOLLICITES

Plus en détail

Examen de maturité 2007 OS Economie et Droit (durée : 4 h)

Examen de maturité 2007 OS Economie et Droit (durée : 4 h) Examen de maturité 2007 OS Economie et Droit (durée : 4 h) Matériel autorisé : code des obligations du Lycée cantonal, calculatrice non programmable Table des matières : Partie 1 Organisation et Gestion

Plus en détail

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER 1. Compléter le tableau de financement 2011 Affectation du bénéfice 2010 : Bénéfice 2010 359 286 Affectation en

Plus en détail

Maîtriser vos coûts pour mieux calculer vos prix

Maîtriser vos coûts pour mieux calculer vos prix Maîtriser vos coûts pour mieux calculer vos prix Centre de Gestion Agréé de la Martinique Séminaire du 22 juin 2010 Intervenante : Marie CONSTANT 1 ère partie Calculer son Coût de revient Plan Pourquoi

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU PROJET

PRESENTATION GENERALE DU PROJET PRESENTATION GENERALE DU PROJET Le Chef d entreprise L entreprise Nom : Adresse commerciale : Prénom : Activité : Adresse : Forme juridique : Tél : Fax : Date de création : Chiffre d affaires : AN 1 :

Plus en détail

9900 - SKI CLUB FRASNE DRUGEON BILAN PASSIF. Du 01/07/2011 au 31/07/2012

9900 - SKI CLUB FRASNE DRUGEON BILAN PASSIF. Du 01/07/2011 au 31/07/2012 19/10/2012 9900 - SKI CLUB FRASNE DRUGEON BILAN ACTIF ACTIF Capital souscrit non appelé ACTIF IMMOBILISÉ Immobilisations incorporelles Frais d'établissement Frais de développement Concessions, brevets

Plus en détail

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL Il donne une vision plus économique, il présente la manière dont les emplois sont financés par les ressources. Il permet de mieux comprendre le fonctionnement de

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail

DOSSIER PRÉVISIONNEL. S.A.R.L Arrosage Pro SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018

DOSSIER PRÉVISIONNEL. S.A.R.L Arrosage Pro SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018 DOSSIER PRÉVISIONNEL SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018 S.A.R.L Arrosage Pro Chemin du petit doigt BP 321 44000 NANTES Tél : 02 40 01 01 01 Fax : 02 40 01 01 02 E-mail : contact@arrosage-pro.fr Cabinet

Plus en détail

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2008

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2008 4 rue Paul Cabet COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2008 Page - Bilan actif-passif 1 et 2 - Compte de résultat 3 et 4 - Détail bilan 5 et 6 - Détail Compte de résultat 7 et 8 - Annexe 9 à 12 Page : 1 BILAN

Plus en détail

12, rue de la Montagne-Sainte-Geneviève

12, rue de la Montagne-Sainte-Geneviève GROUPE CESAM 12, rue de la Montagne-Sainte-Geneviève 75005 PARIS COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2011 SOMMAIRE 1) BILAN CONSOLIDE ACTIF 3 2) BILAN CONSOLIDE PASSIF 4 3) COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE 5

Plus en détail

ANNEXE 1 PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL (simplifié)

ANNEXE 1 PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL (simplifié) ANNEXE 1 PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL (simplifié) CLASSE 1: COMPTES DE CAPITAUX 10 Capitaux propres 101 Capital souscrit 106 Réserves 1061 Réserve légale 1063 Réserves statutaires 1069 Autres réserves 11 Résultat

Plus en détail

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE RATIOS DE STRUCTURE = Ratios qui mettent en rapport les éléments stables du bilan et dont l évolution traduit les mutations

Plus en détail

4- ÉVALUATION D'ENTREPRISES NON ENDETTÉES

4- ÉVALUATION D'ENTREPRISES NON ENDETTÉES 4- ÉVALUATION D'ENTREPRISES NON ENDETTÉES Principe de création de valeur (règle de la VAN) évaluer les cash-flows futurs évaluation d'une action : cash-flow = dividende modèle d'actualisation des dividendes

Plus en détail

Les Incoterms 2010. Les Incoterms permettent ainsi de répondre à des questions pratiques importantes :

Les Incoterms 2010. Les Incoterms permettent ainsi de répondre à des questions pratiques importantes : Les Incoterms 2010 Les termes commerciaux couramment utilisés pour fixer les modalités de livraison dans le cadre d une vente internationale peuvent revêtir des significations différentes selon le droit

Plus en détail

SESSION 2012 UE 6 - FINANCE D'ENTREPRISE

SESSION 2012 UE 6 - FINANCE D'ENTREPRISE SESSION 2012 UE 6 - FINANCE D'ENTREPRISE Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 1 Comptazine Reproduction Interdite 2012 UE6 Finance d Entreprise 1/11 SESSION 2012 UE 6 FINANCE D ENTREPRISE Durée

Plus en détail

NOTES ANNEXES AUX COMPTES CONSOLIDES

NOTES ANNEXES AUX COMPTES CONSOLIDES NOTES ANNEXES AUX COMPTES CONSOLIDES Préambule I. Faits marquants Page 6 II. Principes comptables, méthodes d'évaluation et modalités de consolidation II.1. Principes et conventions générales Page 6 II.2.

Plus en détail

PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS DETAILLE

PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS DETAILLE PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS DETAILLE (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes annuels des associations

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE06 FINANCE D ENTREPRISE - session 2013 Proposition de CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER - 11 points 1. Complétez le

Plus en détail

S.A.S. FRANCE IX Services Comptes Annuels au30/06/2014. Sommaire. Attestation 1 BILAN & COMPTE DE RESULTAT 2

S.A.S. FRANCE IX Services Comptes Annuels au30/06/2014. Sommaire. Attestation 1 BILAN & COMPTE DE RESULTAT 2 Tel: 01.55.12.07.00 Comptes Annuels au30/06/2014 Sommaire Page : Som INFORMATIONS Pages Attestation 1 BILAN & COMPTE DE RESULTAT 2 Bilan Actif 3 Bilan Passif 4 Compte de Résultat 1/2 5 Compte de Résultat

Plus en détail

DEFINTIONS ET FORMULES

DEFINTIONS ET FORMULES DEFINTIONS ET FORMULES Comptabilité financière (I) BILAN COMPTABLE : Photographie à un moment t de la situation financière. tableau à 2 colonnes : Actif (emploi des ressources disponibles) et Passif (ressources,

Plus en détail

Compte d exploitation

Compte d exploitation Compte d exploitation Classe 6 : Comptes de charges 60 Achats 606120 Energie ; électricité. 606130 Chauffage. 606220 Produits d entretien 606281 Petit Equipement 606400 Fournitures de bureau 61 Services

Plus en détail

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé Loi1901.com présente : Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes

Plus en détail

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable;

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable; Le plan financier (Pacioli N 87) 1. Le Tableau de financement Le tableau de financement est un outil conçu spécialement pour assurer l équilibre "besoins-ressources" de l entreprise pour une politique

Plus en détail

PLAN DE FINANCEMENT 5/ SOLDE CUMULE 0 22 773 25 694 31 054. Hors Taxes BESOINS Démarrage Fin 1ère Année Fin 2ème Année Fin 3ème Année

PLAN DE FINANCEMENT 5/ SOLDE CUMULE 0 22 773 25 694 31 054. Hors Taxes BESOINS Démarrage Fin 1ère Année Fin 2ème Année Fin 3ème Année PLAN DE FINANCEMENT Hors Taxes BESOINS Démarrage Fin 1ère Année Fin 2ème Année Fin 3ème Année Immobilisations incorporelles (HT) Frais d'établissement (enregistrement société, R et D ) 75 Frais d'actes

Plus en détail

Le Business Plan : le Dossier Financier

Le Business Plan : le Dossier Financier 1 Le Business Plan : le Dossier Financier Le Business Plan (BP) est un document de marketing et de communication : c'est-à-dire votre meilleur outil de vente. A ce titre, il s adresse aux partenaires.

Plus en détail

COMPTES ANNUELS 2012 DE L'OP3FT

COMPTES ANNUELS 2012 DE L'OP3FT COMPTES ANNUELS 2012 DE L'OP3FT Publié par l OP3FT, l organisation à but non lucratif dont l objet est de détenir, promouvoir, protéger et faire progresser la technologie Frogans sous la forme d un standard

Plus en détail

Titre du Projet. Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires

Titre du Projet. Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires Titre du Projet Nom(s) et Prénom(s) Adresses(s) du Promoteur(s) Nombre du Projet : Université : Date de réalisation : Exemple de Plan d Affaires 2 Concours 2009 2010 des meilleurs plans d affaires Exemple

Plus en détail

Etude de rentabilité de l enseigne DEMO

Etude de rentabilité de l enseigne DEMO Etude de rentabilité de l enseigne DEMO Toutes les données de cette étude sont issues des bilans et comptes de résultat publiés par les sociétés*. Chaque société est identifiée par son n de département

Plus en détail

COMPTES ANNUELS ASSOC. CULTURE EVEIL ST AUBIN CESAM 37 ROUTE DU TRONQUET ESPACE VILLEPREUX 33160 SAINT AUBIN DE MEDOC

COMPTES ANNUELS ASSOC. CULTURE EVEIL ST AUBIN CESAM 37 ROUTE DU TRONQUET ESPACE VILLEPREUX 33160 SAINT AUBIN DE MEDOC COMPTES ANNUELS Exercice du 01/09/2014 au 31/08/2015 ASSOC. CULTURE EVEIL ST AUBIN CESAM 37 ROUTE DU TRONQUET ESPACE VILLEPREUX 33160 SAINT AUBIN DE MEDOC 1 Attestation (sans observations) 2 Bilan Actif

Plus en détail

PLAN COMPTABLE DES PLATEFORMES FRANCE INITIATIVE

PLAN COMPTABLE DES PLATEFORMES FRANCE INITIATIVE PLAN COMPTABLE DES PLATEFORMES FRANCE INITIATIVE Remarque Le plan de comptes défini ci-dessous comporte : Une liste simplifiée des comptes du système de base (se référer au plan comptable pour les comptes

Plus en détail

La création d entreprise «Le plan de financement de la jeune entreprise» Marc Thill BDO. 12 février 2011. BDO Page 2

La création d entreprise «Le plan de financement de la jeune entreprise» Marc Thill BDO. 12 février 2011. BDO Page 2 Séminaire La création d entreprise «Le plan de financement de la jeune entreprise» Marc Thill 12 février 2011 Page 2 1 Le plan de financement initial Page 3 Le plan de financement dans votre Business Plan

Plus en détail

Prévisionnel de Création d'activité de Janvier 2011 à Décembre 2013

Prévisionnel de Création d'activité de Janvier 2011 à Décembre 2013 Dossier prévisionnel Prévisionnel de Création d'activité de Janvier 2011 à Décembre 2013 Entreprise TEST 24 cours de la brocante 97200 Fort de France Tel : Fax : Email : infos@test-eurl.fr Monsieur Louis

Plus en détail

Tél : 02 98 46 24 14 www.bg-finistere.com

Tél : 02 98 46 24 14 www.bg-finistere.com GUIDE DE CREATION & REPRISE D ENTREPRISE BGE FINISTERE Brest Quimper Immeuble Kermeur Hôtel des entreprises 280 rue E. Hemingway 4 rue Kerogan 29200 Brest 29000 Quimper Mon identité Tél : 02 98 46 24 14

Plus en détail

Professionnels. MON business plan

Professionnels. MON business plan Professionnels MON business plan SOMMAIRE 1. MON PROJET...5 Présentation synthétique de mon projet Mes compétences Mes motivations Ma situation familiale et patrimoniale Mes associés 2. MON MARCHÉ...9

Plus en détail

BILAN ( ACTIF ) NOM OU RAISON SOCIALE : DISTRISOFT

BILAN ( ACTIF ) NOM OU RAISON SOCIALE : DISTRISOFT BILAN ( ACTIF ) ACTIF EXERCICE EXERCICE Brut Amortissements Net PRECEDENT et Provisions Net IMMOBILISATION EN NON VALEUR (a) 113 109,00 47 643,60 65 465,40 88 087,22 Frais préliminaires 113 109,00 47 643,60

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S)

DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S) DOSSIER DE CANDIDATURE PARTIE A : PRESENTATION DU PROJET ET DU(ES) CREATEUR(S) Entreprise/Projet Nom CA Année 1 CA Année 2 CA Année 3 Effectif Année 1 Effectif Année 2 Effectif Année 3 Secteur d activité

Plus en détail

Nom de l Association : Direction Sports et Nautisme. ANNEXE de l IMPRIME n 1 DOCUMENTS FINANCIERS ET COMPTABLES

Nom de l Association : Direction Sports et Nautisme. ANNEXE de l IMPRIME n 1 DOCUMENTS FINANCIERS ET COMPTABLES Nom de l Association : Ville de Brest Direction Sports et Nautisme ANNEXE de l IMPRIME n 1 DOCUMENTS FINANCIERS ET COMPTABLES Vous trouverez à compléter : Un Compte de résultat et budget prévisionnel Un

Plus en détail

Pilotage Financier de de l entreprise

Pilotage Financier de de l entreprise 3 ième séance GFN GFN 106 106 Pilotage Financier de de l entreprise Compte de résultat, formation du profit et SIG Enseignant : Yosra BEJAR Maître de Conférences : TELECOM & Management SudParis Chercheur

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE6 FINANCE D ENTREPRISE - session 214 Proposition de CORRIGÉ 214 dcg-lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER - 1 points 1.

Plus en détail

LES ETAPES DE LA CREATION

LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION DE VOTRE ENTREPRISE L ELABORATION DU PROJET p. 13 A/ L étude commerciale p. 13 B/ L étude financière p. 18 C/ L étude juridique p. 27 LES FORMALITES

Plus en détail

LES OBJECTIFS DU CAS TOUTOPTION Compta II: Tout option actualité comptable

LES OBJECTIFS DU CAS TOUTOPTION Compta II: Tout option actualité comptable LES OBJECTIFS DU CAS TOUTOPTION Compta II: Tout option actualité comptable La comptabilité est subjective. notions de comptabilité créative ou d'optimisation comptable. Arbitrage entre options / entre

Plus en détail

- 07 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DE LA CENTRALE DE BILANS DE LA BANQUE DE FRANCE (C.B.B.F.)

- 07 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DE LA CENTRALE DE BILANS DE LA BANQUE DE FRANCE (C.B.B.F.) - 07 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DE LA CENTRALE DE BILANS DE LA BANQUE DE FRANCE (C.B.B.F.) Objectif(s) : o Evaluation de la variation de trésorerie : activité, investissement, financement,

Plus en détail

L Ordre des Experts Comptables Agréés au Liban - Comptabilité de Gestion Examen Décembre 2014

L Ordre des Experts Comptables Agréés au Liban - Comptabilité de Gestion Examen Décembre 2014 QUESTIONS A CHOIX MULTIPLES (45%) Choisir une seule bonne réponse 1. Les informations suivantes ont été tirées des registres comptables de la société XYZ pour l exercice financier se terminant le 31 décembre

Plus en détail

OpenStreetMap France

OpenStreetMap France OpenStreetMap France Rapport financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2013 au 31/12/2013 Nous vous présentons ci-après le dossier financier qui se décompose ainsi : Le bilan financier Le compte

Plus en détail

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application avec corrigés Robert OBERT Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Robert OBERT Dunod,

Plus en détail

DOSSIER DE SYNTHESE DU PORTEUR DE PROJET

DOSSIER DE SYNTHESE DU PORTEUR DE PROJET Vous avez un projet de création ou de reprise d'entreprise, il est important de : - le formaliser, - de le rédiger et - de bien respecter les différentes étapes. DOSSIER DE SYNTHESE DU PORTEUR DE PROJET

Plus en détail

L INVESTISSEMENT. 1-Les différents types d investissements. On distingue 4 types d investissements :

L INVESTISSEMENT. 1-Les différents types d investissements. On distingue 4 types d investissements : L INVESTISSEMENT L investissement est le placement de sommes importantes par rapport à l activité courante d exploitation, dans un but d en retirer des bénéfices ou des économies. L investissement se distingue

Plus en détail

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005 International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts 2 février 2005 QUE SONT LES IFRS? Les IFRS ont été élaborées par l International Accounting Standards Board (IASB) en vue de

Plus en détail

LES INCOTERMS VERSION 2010 MISE EN APPLICATION JANVIER 2011. JAY CI PARTENAIRE - 06.09.02.03.44 - Contact@jay-ci-partenaire.fr

LES INCOTERMS VERSION 2010 MISE EN APPLICATION JANVIER 2011. JAY CI PARTENAIRE - 06.09.02.03.44 - Contact@jay-ci-partenaire.fr LES INCOTERMS VERSION 2010 MISE EN APPLICATION JANVIER 2011 1 PRESENTATION DES INCOTERMS o Définition o Objectifs o Cadre des Incoterms o Implication des Incoterms o Pourquoi les Incoterms 2010 o Les Incoterms

Plus en détail

COURS À CONSULTER : 2. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES ÉTATS FINANCIERS. Soit une société dans la balance d ouverture au 01/01/20n est la suivante :

COURS À CONSULTER : 2. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES ÉTATS FINANCIERS. Soit une société dans la balance d ouverture au 01/01/20n est la suivante : PRÉSENTATION DU TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE COURS À CONSULTER : 2. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES ÉTATS FINANCIERS NORME À CONSULTER : IAS 01 PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME À CONSULTER : IAS

Plus en détail

Sommaire. Introduction 3. Aller toujours plus loin 21

Sommaire. Introduction 3. Aller toujours plus loin 21 Vos ratios en poche Sommaire Introduction 3 Les bases pour comprendre les ratios 4 Les ratios de rentabilité 8 Les ratios de valeur ajoutée 11 Les ratios de liquidité 14 Les ratios de solvabilité 17 Aller

Plus en détail

ADASP 78. 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES

ADASP 78. 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES Comptes annuels au 31/12/2014 Sommaire Documents liminaires Attestation Documents de synthèse Bilan Compte de résultat Annexe DESIGNATION Principes, règles et méthodes

Plus en détail

Compte de résultat de l exercice N en CHARGES TOTAL PRODUITS TOTAL

Compte de résultat de l exercice N en CHARGES TOTAL PRODUITS TOTAL L entreprise PODENSAC ( SARL au capital de 13 000 ), fabriquant de produits exotiques, est actuellement en pleine croissance. Elle vient de réaliser de nouveaux investissements qui lui permettront d augmenter

Plus en détail

- 03 - Analyse du tableau de résultat Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG)

- 03 - Analyse du tableau de résultat Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG) - 03 - Analyse du tableau de résultat Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG) Objectif(s) : o Méthode d'évaluation des Soldes Intermédiaires de Gestion, o Interprétation des Soldes Intermédiaires de

Plus en détail

Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE DES ENTREPRISES

Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE DES ENTREPRISES R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E CONCOURS D'ADMINISTRATEUR DU SÉNAT 2012 DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA FORMATION Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE

Plus en détail

Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013

Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013 Dossier prévisionnel Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013 Société TEST 24 cours de la brocante BP 45 44100 NANTES Tel : 0240256767 Fax : 0240789029 Email : infos@test-sa.fr Monsieur

Plus en détail

ÉPREUVE À OPTION : OPTION GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE

ÉPREUVE À OPTION : OPTION GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E CONCOURS D'ADMINISTRATEUR-ADJOINT 2010-2011 DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA FORMATION Épreuve d'admissibilité 3 février 2011 ÉPREUVE À OPTION : OPTION GESTION

Plus en détail

AVICOM. 1, rue Miollis 75015 PARIS. Etats financiers au 20/09/2014. Dernier exercice de 9 mois et 20 jours

AVICOM. 1, rue Miollis 75015 PARIS. Etats financiers au 20/09/2014. Dernier exercice de 9 mois et 20 jours AVICOM 1, rue Miollis 75015 PARIS Etats financiers au 20/09/2014 Dernier exercice de 9 mois et 20 jours Etats financiers 20 septembre 2014 Page 1 sur 9 Sommaire 1) Bilan 4 2) Compte de résultat 6 3) Annexes

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE PEPINIERE D ENTREPRISE

DOSSIER DE CANDIDATURE PEPINIERE D ENTREPRISE DOSSIER DE CANDIDATURE PEPINIERE D ENTREPRISE 1 Au cours des étapes de construction de votre projet, vous avez retenu un certain nombre d options économiques et financières. Il convient de matérialiser

Plus en détail

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion btsag.com 1/15 26/09/2011 Pérennisation de l entreprise Auteur : C. Terrier; mailto:webmaster@btsag.com ; http://www.btsag.com Utilisation: Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique

Plus en détail

De : Les comptables. I- Le taux de rentabilité interne

De : Les comptables. I- Le taux de rentabilité interne De : Les comptables A : La direction de Moréa Annexe : Le compte de résultat prévisionnel du projet Date : 21/09/2009 Objet : L impact des résultats financiers RAPPORT Nous avons réalisé un compte de résultat

Plus en détail

I. PROGRAMME 1 ère PARTIE : LES TRAVAUX DE FIN D EXERCICE (*).

I. PROGRAMME 1 ère PARTIE : LES TRAVAUX DE FIN D EXERCICE (*). الامتحان الموحد الوطني لنيل شهادة البكالوريا الا طار المرجعي لمادة: المحاسبة والرياضيات المالية- 2010 - شعبة العلوم الاقتصادية والتدبير: مسلك علوم التدبير المحاسباتي Filière : sciences de gestion comptable

Plus en détail

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»!

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! 1 Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! La démarche rationnelle qui vise à élaborer un projet de création ou de reprise d entreprise doit se traduire

Plus en détail

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT UFR SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES COURS DE GESTION ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 INTERVENANT : Isabelle Kei Boguinard THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT SENS ET PORTEE DE L ETUDE

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES CONFIDENTIEL DE (nom de l entreprise) (date)

PLAN D AFFAIRES CONFIDENTIEL DE (nom de l entreprise) (date) PLAN D AFFAIRES CONFIDENTIEL DE (nom de l entreprise) (date) Ce plan d affaires contient des renseignements confidentiels et exclusifs et ne peut être copié ou diffusé sans l autorisation écrite de Monsieur

Plus en détail

Semestre : 4 Module : Techniques de Gestion III Elément : Introduction en Analyse Financière Enseignant : Mme Fatima Zahra ALAMI

Semestre : 4 Module : Techniques de Gestion III Elément : Introduction en Analyse Financière Enseignant : Mme Fatima Zahra ALAMI Semestre : 4 Module : Techniques de Gestion III Elément : Enseignant : Mme Fatima Zahra ALAMI Eléments du cours INTRODUCTION ANALYSE DE L EXPLOITATION ÉTUDE DU BILAN Numérisation & Conception Mr Mohamed-Fadil

Plus en détail

Exercices. financière. d analyse. 5 e édition 2010-2011. avec corrigés détaillés. Béatrice et Francis Grandguillot

Exercices. financière. d analyse. 5 e édition 2010-2011. avec corrigés détaillés. Béatrice et Francis Grandguillot Exercices d analyse financière avec corrigés détaillés Béatrice et Francis Grandguillot 5 e édition 2010-2011 Béatrice et Francis GRANDGUILLOT sont professeurs de comptabilité-gestion et de fiscalité dans

Plus en détail

CANDELA Discothèque. Prévisionnel pour la période de janvier 2011 à décembre 2013

CANDELA Discothèque. Prévisionnel pour la période de janvier 2011 à décembre 2013 CANDELA Discothèque Prévisionnel pour la période de janvier 2011 à décembre 2013 CANDELA 3, rue de jannetières 28300 Chaphol Eurl au capital de 15 000 euros RCS en cours AVERTISSEMENT Nous présentons dans

Plus en détail

CREATION D ENTREPRISE. Séminaire dirigé par M. Jean-Baptiste BESSON

CREATION D ENTREPRISE. Séminaire dirigé par M. Jean-Baptiste BESSON CREATION D ENTREPRISE Séminaire dirigé par M. Jean-Baptiste BESSON PLAN DU COURS Partie 1 : Qu est-ce qu un entrepreneur? Qu est-ce qu entreprendre? Partie 2 : L'idée Partie 3 : Le projet personnel Partie

Plus en détail