les services de renseignement évolution et actions et de sécurité en syrie roger tebib

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "les services de renseignement évolution et actions et de sécurité en syrie roger tebib"

Transcription

1 roger tebib Professeur des Universités (sociologie). Il est auditeur à l Institut des Hautes Études de Défense Nationale, président de la section Champagne-Ardenne du Haut Comité Français pour la Défense civile. Il a obtenu pour ses travaux les prix de la Société des Arts et Lettres de France, de l Académie de droit de Toulouse et du Conseil Général de la Haute Marne. les services de renseignement et de sécurité en syrie évolution et actions Dans leur formation, les services de renseignement et de sécurité syriens ont été fortement influencés par des États comme la France, l ex-république démocratique allemande et la Russie. Ils sont intégrés dans une structure militaire, effectuent des contrôles politiques très importants dans le pays et interviennent régulièrement dans la région, en fonction des politiques souvent différentes du gouvernement. France, the ex DRG ( Democratic Republic of Germany) and Russia had considerable infl uence on the formation of the Syrian Intelligence and Security Services These are integrated into a military structure, carry out very important political controls in the country and execute regular missions in the region according to the government s often changing policies. lorsque cet état quitta la république arabe unie (R.A.U.) le 28 septembre 1961, le premier souci des nouveaux dirigeants fut la sécurité intérieure. Ils se trouvaient, en effet, confrontés à de nouveaux ennemis, certains infiltrés profondément dans le pays. Il était donc urgent pour le gouvernement d organiser sérieusement les services de renseignement. 165

2 Les services de renseignement et de sécurité en Syrie Géostratégiques n 37 3 e trimestre 2012 Les influences Les Syriens se servent beaucoup des expériences étrangères. 1. À l origine et même après le mandat français, leurs services de renseignement militaire étaient calqués sur notre ancien Deuxième Bureau et les renseignements généraux sur nos structures civiles. 2. Pendant des dizaines d années, des hauts fonctionnaires de police de l ex- République démocratique allemande sont venus en mission à Damas pour aider les services syriens. 3. Même collaboration avec la Russie depuis 1966, lorsque celui qui deviendra le président Assad rencontra Andropov, chef du K.G.B. La Syrie fut ainsi le premier État arabe à s aligner sur les positions de Moscou. Elle a des relations très importantes, en particulier dans le domaine de l électronique, avec le FAPSI (Federal noe Agentstio Pravitel stennoi Sovyasi i Informatsii), qui met à sa disposition du personnel spécialisé. Organisation Comme on pouvait s y attendre, les services de sécurité ont été intégrés dans une structure militaire avec un réseau de renseignement très étoffé. Le décret n 67 du 24 mars 1965 les définit comme «des effectifs d appoint opérant dans le cadre des forces armées, subordonnés au ministère de l Intérieur et remplissant les tâches et les missions qui leur sont imposées conformément aux lois et aux règlements en vigueur». On distingue : I. Les renseignements militaires Ils sont dirigés par un officier général et ne font, en réalité, que reprendre les missions de l ancien Deuxième Bureau militaire, créé en 1958 dans le cadre de la République arabe unie. Ils regroupent trois services : 1. Les renseignements militaires généraux (Al.Mukhabarat Al-Askariyya) ; installés à Damas, ils entretiennent une antenne importante au Liban, malgré les relations parfois difficiles avec ce pays. 2. Les renseignements des forces aériennes (Al.Mukhabarat el-kuwwa el- Jaouiyya) dont les fonctions sont très larges, avec des opérations spéciales à l étran- 166

3 Géostratégiques n 37 3 e trimestre 2012 Incertitudes syriennes ger et la liaison avec des mouvements terroristes au Moyen-Orient, notamment le groupe Abou-Nidal. 3. Le Bureau de la sécurité nationale qui s occupe uniquement de la sécurité militaire. II. Les renseignements stratégiques non militaires Depuis les années 90, leurs structures sont régulièrement modifiées selon les recherches à effectuer à l intérieur et à l extérieur du pays. Leurs sections sont, en gros, les suivantes : 1. La Direction des renseignements généraux (Idarat Al.Mukhabarat al-amma) qui, bien que service civil, est dirigée par des militaires. Elle est chargée de la surveillance des partis (dont le Baas), des ouvriers, des étudiants, des professeurs, de la presse dont elle effectue la censure. 2. La Direction de la sécurité politique (Idarat Al-Amma al-siyassi) avec trois sections : - l une pour les affaires arabes ; - l autre pour les réfugiés, spécialement palestiniens ; - la troisième pour la répression des menées sionistes. III. Tous ces services sont dirigés par des militaires, parents du président de la République. Celui-ci est à la tête du Conseil de sécurité présidentiel dont dépend la Commission présidentielle du renseignement, qui contrôle les activités En effet, les luttes d influence sont habituelles et cachent parfois des délits graves. La tâche de la Direction des renseignements généraux est ainsi définie : «Contrôler l information ayant rapport à la sécurité politique de l État à partir des investigations qu elle réalise et des renseignements qu elle reçoit de ses sections centrales et régionales, et soumettre les propositions nécessaires au commandant des forces de sécurité interne, afin d assurer la sauvegarde de la sécurité politique intérieure.» IV. Le renseignement électronique La Syrie a une importante base dans ce domaine, mise au point avec l aide de la Russie, qui l a toujours contrôlée. 167

4 Les services de renseignement et de sécurité en Syrie Géostratégiques n 37 3 e trimestre 2012 Il existe, au moins, 17 stations d écoute électronique dont quelques-unes au Liban : - En Syrie : Alep, Lattquié, Jdeyda, Damas, Mont Hermon, Gabagkib, Al- Harrab, Tal-Al-Jabieh, Da ra, Al-Nabk, Abu-Kamal, Ein-Sofar, Ajel. - Au Liban : Tripoli, Benhamdun, Damour, Djaba-al-Baruk. Il est évident que ce système change et les renseignements sont parfois difficiles à obtenir. La sécurité intérieure Il existe un système élaboré de surveillance de la population, avec un nombre impressionnant de services : - brigades de lutte (saraya as-sira) - sécurité politique (al-amn as-siyassi) - forces spéciales (quwwat khassa) - sécurité intérieure (amn ad-dakhiliyya) Sans oublier la Jama at al- Mourtada, milice privée de Jamil, le frère du président. Par le biais de cette «nébuleuse sécuritaire», tous les secteurs de la société sont contrôlés : les facultés, les syndicats, les organisations de jeunes, les camps palestiniens Chaque personnalité du régime a aussi son propre système de renseignement, qui entre parfois en conflit avec un autre, avec des affrontements. Des rapports d Amnesty international (n 97 et 97) nous donnent des informations sur la répression étatique contre certains partis ou mouvements sociaux. L opposition clandestine syrienne On peut classer en quatre ensembles ces groupes dont le nom change d ailleurs souvent qui sont ainsi pourchassés. 1. Les formations de gauche, plus ou moins laïques Le Front national progressiste (al-jabha-al-taqaddoumiyya al- wataniyya), créé en 1972, regroupait sept partis (plus de 60 % aux côtés du parti communiste). En 1986, il a éclaté en deux branches qui comptent maintenant cinq partis : - les Unions socialistes 168

5 Géostratégiques n 37 3 e trimestre 2012 Incertitudes syriennes - le Mouvement démocratique arabe - l Union socialiste arabe, d obédience nassérienne - le Parti démocratique arabe - un groupe crypto-ba thiste 2. Les mouvements de sensibilité communiste - le Parti communiste - le Parti de l union communiste - l Union de lutte communiste - le Parti révolutionnaire des travailleurs Ils sont tous interdits. 3. Les mouvements nationalistes panarabes Ils sont rivaux du Ba th «officiel». - l Organisation populaire nassérienne - le rassemblement national syrien - l Union socialiste arabe - le Parti Ba th arabe socialiste, pro-irakien 4. Les groupes intégristes importants dépendant des Frères musulmans - Al talia al Muqatila (l Avant-garde combattante) - Ikhan al Muslimun (Frères musulmans), branche principale installée en Syrie en Hizb al Bauth al Dimoqrati al Ishtiraki al Arabi (Parti Baas arabe démocratique et socialiste, PBADS) - Lifan al Difaa an al Hurriyab al Dimoqratya wa Huquq AL Insan fi Suriya (Comité de défense des libertés démocratiques et des droits de l homme en Syrie) - Certains sont aussi en Jordanie et d autres ont créé à Paris, en 1990, un Front de salut national syrien regroupant des membres du Baas pro-irakien et des Égyptiens. - Muslim students association, formée de Frères musulmans syriens, était financée par l Arabie saoudite et installée aux États-Unis. Depuis 1980, les groupes terroristes ont pratiquement été liquidés en Syrie mais les agents de renseignement continuent à s occuper de ces groupes dont certains sont en exil. 169

6 Les services de renseignement et de sécurité en Syrie Géostratégiques n 37 3 e trimestre 2012 La sécurité extérieure et les interventions des services syriens Quelques exemples peuvent être donnés dans ce domaine. 1. Les services syriens ont essayé plusieurs fois, sans succès, de renverser le roi Hussein de Jordanie. Ils ont lutté également contre l Irak, qui accueille les opposants au régime syrien. Ils ont aussi aidé Al-Saïqa (La Foudre), groupe terroriste palestinien et pro-syrien installé en secret à Damas. 2. Il existe des relations très importantes entre les services de sécurité syriens et l Organisation de libération de la Palestine (O.L.P.) avec son service de renseignement Ras-el-Amman. 3. Malgré leurs relations parfois difficiles, on constate une coopération entre les services syriens et ceux du Liban où, depuis des décennies, se développent des milices rivales. On a cité le fait que la Syrie entretient des stations d écoute au Liban ainsi qu une antenne importante dirigée par le brigadier-général Ghazi Kanaan, oncle du président Hafez El-Assad. 4. La Syrie a une importante base de renseignement électronique contre Israël, qui a été largement exploitée par l ex-urss. 5. Les services de renseignement syriens (dont celui des Forces aériennes)assurent la liaison avec les mouvements terroristes du Moyen-Orient, notamment le groupe Abou-Nidal ; mais leur rôle est peu clair, malgré des structures importantes. 6. Ils surveillent également les groupes Al-Qods de l Irak, qui opèrent aussi en Syrie où ils ont assuré, depuis des années, la formation des activistes du mouvement extrémiste kurde P.K.K. Quelques lectures BAUD J., Encyclopédie du renseignement et des services secrets, Lavauzelle, 1998 CAROZ Y., Moukhabarat ; Les services secrets arabes, Fides, Montréal, 1978 COURBAGE Y. et alii, La Syrie au présent, Sindbad, Actes Sud, 2007 DROZ-VINCENT P. Moyen-Orient, pouvoirs autoritaires, sociétés bloquées, P.U.F., 2004 PIERRET T., Baas et islam en Syrie, P.U.F., 2011 TEBIB R., Les services de renseignement dans le monde islamique, L AEncre, 2001 Revue L Histoire n 375, mai

10 Février 2015. Moyen-Orient: les alliances en temps de troubles

10 Février 2015. Moyen-Orient: les alliances en temps de troubles ARI ARI 7/2015 10 Février 2015 Moyen-Orient: les alliances en temps de troubles Haizam Amirah-Fernández Analyste principal sur la Méditerranée et le monde arabe au Real Instituto Elcano à Madrid @HaizamAmirah.

Plus en détail

Intelligence and Terrorism Information Center at the Israel Intelligence Heritage & Commemoration Center (IICC)

Intelligence and Terrorism Information Center at the Israel Intelligence Heritage & Commemoration Center (IICC) 18 novembre 2008 Intelligence and Terrorism Information Center at the Israel Intelligence Heritage & Commemoration Center (IICC) Al-Quds, la seconde chaîne de télévision par satellite du Hamas, a commencé

Plus en détail

17 avril 1946 Proclamation d'indépendance de la Syrie. 17 avril 1946

17 avril 1946 Proclamation d'indépendance de la Syrie. 17 avril 1946 Cinq ans après avoir obtenu son indépendance des Forces françaises libres, en 1941, la Syrie se soustrait de la tutelle française. Ses dirigeants proclament l'indépendance le 17 avril 1946 alors que les

Plus en détail

.LE PROCHE ET LE MOYEN-ORIENT, FOYER DE CONFLITS DEPUIS.

.LE PROCHE ET LE MOYEN-ORIENT, FOYER DE CONFLITS DEPUIS. .LE PROCHE ET LE MOYEN-ORIENT, FOYER DE CONFLITS DEPUIS. Introduction Š Proche-Orient et Moyen-Orient, de quoi parle-t-on? Le Proche-Orient et le Moyen-Orient sont complexes et difficiles à définir. Ils

Plus en détail

Le printemps syrien : enjeux et perspectives

Le printemps syrien : enjeux et perspectives po Mohammed Fadhel TROUDI Docteur en Droit international, Enseignant-chercheur associé à l Académie de Géopolitique de Paris. Directeur du Pôle Méditerranée (MENA) de l Observatoire de la Mer noire, du

Plus en détail

I la question d'israël. 1 les origines et le conflit iraélo-arabe

I la question d'israël. 1 les origines et le conflit iraélo-arabe I la question d'israël 1 les origines et le conflit iraélo-arabe Le sionisme apparaît à la fin du XIXe siècle, à l'époque des nationalismes. Pour cette idéologie, les juifs doivent retourner sur la terre

Plus en détail

SOMMET DE L'OTAN. Newport, Pays-de-Galles, 4-5 sept 2014. Institut Open Diplomacy 79 avenue de la République, 75011 Paris open-diplomacy.

SOMMET DE L'OTAN. Newport, Pays-de-Galles, 4-5 sept 2014. Institut Open Diplomacy 79 avenue de la République, 75011 Paris open-diplomacy. SOMMET DE L'OTAN Newport, Pays-de-Galles, 4-5 sept 2014 COMPTE RENDU Délégation Youth Diplomacy Programme cadre : Politiques de défense et de sécurité Délégués : Jean-Florian Ciavaldini, Mehdi Lebeaupin

Plus en détail

Chapitre 6 Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale

Chapitre 6 Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN IMPRESSION DU 16 février 2015 Chapitre 6 Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale Table des matières 1 Le

Plus en détail

Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale

Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale Term L, histoire-géographie LMA, 2012-2013 Thème 3 Puissances et tensions dans le monde de la fin de la Première Guerre mondiale à nos jours Question 2 Un foyer de conflits Cours Le Proche et le Moyen-Orient,

Plus en détail

FEU SUR LES MESSAGERS

FEU SUR LES MESSAGERS FEU SUR LES MESSAGERS LES JOURNALISTES PRIS POUR CIBLE PAR TOUTES LES PARTIES EN SYRIE EXTRAITS 2 Feu sur les messagers Les journalistes pris pour cibles par toutes les parties en Syrie 1. INTRODUCTION

Plus en détail

Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1

Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1 Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1 L essentiel de la carte comprend des états membres de la ligue arabe. Au nord, se trouvent des états non membres, en allant d ouest en est: la Turquie, l Iran et

Plus en détail

Centre d information sur les renseignements et le terrorisme au Centre d études spéciales

Centre d information sur les renseignements et le terrorisme au Centre d études spéciales 5 novembre 2008 Centre d information sur les renseignements et le terrorisme au Centre d études spéciales Escalade dans la bande de Gaza : pour éviter l enlèvement de soldats, Tsahal est engagé dans des

Plus en détail

L infrastructure Internet du Jihad Islamique Palestinien et ses webhosts Internet (Décembre 2005 1 )

L infrastructure Internet du Jihad Islamique Palestinien et ses webhosts Internet (Décembre 2005 1 ) 28 décembre 2005 Institut du Renseignement Centre d Etudes du Terrorisme L infrastructure Internet du Jihad Islamique Palestinien et ses webhosts Internet (Décembre 2005 1 ) Bannière de QudsWay, le principal

Plus en détail

«Les Arabes sont musulmans, les musulmans sont arabes.»

«Les Arabes sont musulmans, les musulmans sont arabes.» «Les Arabes sont musulmans, les musulmans sont arabes.» Les Turcs, les Persans et autres Arabes musulmans (...) Extrait de lettre de lecteur au journal Le Monde À cette idée reçue, il faut opposer d emblée

Plus en détail

Leçon n 11 : «Géopolitique du monde actuel»

Leçon n 11 : «Géopolitique du monde actuel» Leçon n 11 : «Géopolitique du monde actuel» Introduction : Au début des années 90, la Guerre Froide se termine avec l éclatement de l URSS. Un monde unipolaire, dominé par les États-Unis, accouche d un

Plus en détail

Thème 2: Grandes puissances et conflits dans le monde depuis 1945

Thème 2: Grandes puissances et conflits dans le monde depuis 1945 Thème 2: Grandes puissances et conflits dans le monde depuis 1945 Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale M.Brossaud & M.Gross AEFE Asie Pacifique

Plus en détail

Le monde a besoin de paix en Palestine

Le monde a besoin de paix en Palestine ANALYSE 2007 Le monde a besoin de paix en Palestine Publié avec le soutien du service de l éducation permanente de la Communauté française Pax Christi Wallonie-Bruxelles Le monde a besoin de paix en Palestine

Plus en détail

COLLOQUE INTERNATIONAL LES ETATS-UNIS ET LE MONDE ARABE

COLLOQUE INTERNATIONAL LES ETATS-UNIS ET LE MONDE ARABE Le 1 er juin 2011 COLLOQUE INTERNATIONAL LES ETATS-UNIS ET LE MONDE ARABE Compte-rendu du séminaire qui s est tenu à l Ifri le 23 mai 2011, organisé par le programme Maghreb/Moyen-Orient. L objectif premier

Plus en détail

La Constitution et l exercice des pouvoirs

La Constitution et l exercice des pouvoirs Thème La Constitution et l exercice des pouvoirs Instituée par le général de Gaulle en 958, et toujours en vigueur aujourd hui grâce à la souplesse des institutions qui ont su s adapter au fil du temps,

Plus en détail

11 janvier 2003. DÉCRET-LOI n 003-2003 portant création et organisation de l Agence nationale de renseignements.

11 janvier 2003. DÉCRET-LOI n 003-2003 portant création et organisation de l Agence nationale de renseignements. 11 janvier 2003. DÉCRET-LOI n 003-2003 portant création et organisation de l Agence nationale de renseignements. TITRE Ier DE LA CRÉATION ET DE LA MISSION Art. 1er. Il est créé un service public doté de

Plus en détail

Article. «Arafat : le passé, le présent et les options futures» Marie-Joëlle Zahar. Études internationales, vol. 34, n 4, 2003, p. 631-638.

Article. «Arafat : le passé, le présent et les options futures» Marie-Joëlle Zahar. Études internationales, vol. 34, n 4, 2003, p. 631-638. Article «Arafat : le passé, le présent et les options futures» Marie-Joëlle Zahar Études internationales, vol. 34, n 4, 2003, p. 631-638. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : URI:

Plus en détail

Loi institutant un Médiateur de la République du Sénégal

Loi institutant un Médiateur de la République du Sénégal Loi institutant un Médiateur de la République du Sénégal Loi n 91-14 du 11 février 1991 Article Premier Il est institué un Médiateur de la République, autorité indépendante qui reçoit, dans les conditions

Plus en détail

ENTRETIEN AVEC BOB RUGURIKA

ENTRETIEN AVEC BOB RUGURIKA !! BURUNDI ENTRETIEN AVEC BOB RUGURIKA Bob Rugurika est le directeur de la Radio Publique Africaine (RPA), la radio indépendante la plus populaire au Burundi. Lors de son passage à Genève en ce mois de

Plus en détail

Mondialisation culturelle. dans le Golfe Persique

Mondialisation culturelle. dans le Golfe Persique Mondialisation culturelle dans le Golfe Persique Depuis environ une décennie, certains États du Golfe se préparent à l après pétrole en diversifiant leur économie. Après la finance, le commerce et le tourisme,

Plus en détail

CRM 3705-2015 Police et contrôle social

CRM 3705-2015 Police et contrôle social Département de criminologie Department of Criminology 120 Université, FSS14002 / 120 University, FSS14002, Ottawa, ON K1N 6N5 CRM 3705-2015 Police et contrôle social Session HIVER 2015 Lundi : 13h à 14h30

Plus en détail

JORDANIE. Personnes relevant de la compétence du HCR

JORDANIE. Personnes relevant de la compétence du HCR RAPPORT GLOBAL 2012 JORDANIE Présence du HCR en 2012 Nombre de bureaux 1 Effectifs totaux 222 Internationaux 23 Nationaux 77 JEA 3 VNU 7 Autres 112 Faits marquants Aperçu L environnement de protection

Plus en détail

Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre Mondiale

Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre Mondiale Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre Mondiale Manuels de référence pour les documents : -Terminale L-ES. HATIER 2012. Bourel et Chevallier - Terminale

Plus en détail

Au milieu de l année 2012, un journaliste français venait trouver l auteur de ces lignes

Au milieu de l année 2012, un journaliste français venait trouver l auteur de ces lignes La Russie au Moyen-Orient : une bataille de principes? 330 Au milieu de l année 2012, un journaliste français venait trouver l auteur de ces lignes pour évoquer la position russe sur le conflit syrien.

Plus en détail

Développement des compétences humaines de la Cour des comptes en République Démocratique du Congo

Développement des compétences humaines de la Cour des comptes en République Démocratique du Congo Développement des compétences humaines de la Cour des comptes en République Démocratique du Congo I. OBJECTIFS POURSUIVIS DANS LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES HUMAINES. Dans la réalisation de leur noble

Plus en détail

mission Le conflit des «gars de Lapalme»,

mission Le conflit des «gars de Lapalme», composition Le conflit des «gars de Lapalme», à l origine du CIMM Le 1 er mai 1970, la CSN, la CEQ et la FTQ organisaient, à Montréal, une manifestation en appui aux travailleurs et à la travailleuse de

Plus en détail

23. La situation au Moyen-Orient

23. La situation au Moyen-Orient Répertoire de la pratique du Conseil de sécurité par le Conseil de sécurité au titre du point intitulé «La situation entre l Iraq et le Koweït». Toutefois, les actions des forces de la coalition, par leur

Plus en détail

Accès des gouvernements aux données du secteur privé

Accès des gouvernements aux données du secteur privé Accès des gouvernements aux données du secteur privé Jérusalem, le 28 octobre 2010 (32 e conférence internationale des commissaires à la protection des données et de la vie privée) Giovanni Buttarelli

Plus en détail

Programme CNRS-ERC- IREMAM- CERI. When Authoritarianism Fails in the Arab World (WAFAW) APPEL A CANDIDATURES

Programme CNRS-ERC- IREMAM- CERI. When Authoritarianism Fails in the Arab World (WAFAW) APPEL A CANDIDATURES Programme CNRS-ERC- IREMAM- CERI When Authoritarianism Fails in the Arab World (WAFAW) APPEL A CANDIDATURES Chercheurs doctorants et post-doctorants en sciences politiques/relations internationales/économie

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

LA TURQUIE VUE DU MONDE ARABE : ENTRE ATTRACTION ET MEFIANCE

LA TURQUIE VUE DU MONDE ARABE : ENTRE ATTRACTION ET MEFIANCE OBSERVATOIRE DE LA TURQUIE ET DE SON ENVIRONNEMENT GÉOPOLITIQUE LA TURQUIE VUE DU MONDE ARABE : ENTRE ATTRACTION ET MEFIANCE 20 NOVEMBRE 2012, PARIS AUTOUR DE HICHAM MOURAD Rédacteur en chef d'al-ahram

Plus en détail

Jan Fermon, avocat au barreau de Bruxelles

Jan Fermon, avocat au barreau de Bruxelles Le règlement concernant l'adoption de mesures restrictives spécifiques à l'encontre de certaines personnes et entités dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Jan Fermon, avocat au barreau de Bruxelles

Plus en détail

Question 2 Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale

Question 2 Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale Terminales ES-L /Histoire Regards historiques sur le monde actuel Thème 3 - Puissances et tensions dans le monde de la fin de la Première Guerre mondiale à nos jours Question 2 Le Proche et le Moyen-Orient,

Plus en détail

Les sites Internet du Jihad Islamique Palestinien et leurs webhosts (Mise à jour du 22 mai 2006) 1

Les sites Internet du Jihad Islamique Palestinien et leurs webhosts (Mise à jour du 22 mai 2006) 1 24 mai 2006 Institut du Renseignement Centre d Etudes du Terrorisme Les sites Internet du Jihad Islamique Palestinien et leurs webhosts (Mise à jour du 22 mai 2006) 1 Photo du terroriste suicide auteur

Plus en détail

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE 1/ en 1804 2/ le second empire 3/JULES FERRY 4/régime de Vichy : 1940/1944 La collaboration caractérise ce régime. Par exemple, la milice française

Plus en détail

La Syrie, quel enjeu pour la Russie au Moyen-Orient?

La Syrie, quel enjeu pour la Russie au Moyen-Orient? DOSSIER La Syrie, quel enjeu pour la Russie au Moyen-Orient? Par Frédéric Pichon Frédéric Pichon, docteur en histoire contemporaine et diplômé d arabe, est membre de l équipe Monde arabe et Méditerranée

Plus en détail

Chap 3 : Les autres régimes : fonctionnaires et indépendants. A. Les conditions d accès à la fonction publique

Chap 3 : Les autres régimes : fonctionnaires et indépendants. A. Les conditions d accès à la fonction publique Chap 3 : Les autres régimes : fonctionnaires et indépendants En France, l Administration emploie plus de cinq millions de personnes, réparties dans les trois grandes fonctions publiques : la fonction publique

Plus en détail

*Ce Master peut donner accès au Doctorat en Études Internationales pour la Paix, les Confits, et le Développement. Il a été honoré de la mention de

*Ce Master peut donner accès au Doctorat en Études Internationales pour la Paix, les Confits, et le Développement. Il a été honoré de la mention de *Ce Master peut donner accès au Doctorat en Études Internationales pour la Paix, les Confits, et le Développement. Il a été honoré de la mention de qualité et d excellence Par le Ministère de l Éducation

Plus en détail

DECRET N 2014-288. fixant les attributions du Ministre de la Défense Nationale ainsi que l organisation générale de son Ministère.

DECRET N 2014-288. fixant les attributions du Ministre de la Défense Nationale ainsi que l organisation générale de son Ministère. MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ------------- DECRET N 2014-288 fixant les attributions du Ministre de la Défense Nationale ainsi que l organisation générale de son Ministère. LE PREMIER MINISTRE, CHEF

Plus en détail

Centre d etudes. strategiques de l Afrique. E t a b l i r d e s p a r t e n a r i a t s p o u r l a v e n i r d e l A f r i q u e

Centre d etudes. strategiques de l Afrique. E t a b l i r d e s p a r t e n a r i a t s p o u r l a v e n i r d e l A f r i q u e Centre d etudes strategiques de l Afrique E t a b l i r d e s p a r t e n a r i a t s p o u r l a v e n i r d e l A f r i q u e Séminaire pour hauts responsables - Lisbonne, Portugal Le premier événement

Plus en détail

04/02/2014. Candidatures au Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix. Objet : Madame, Monsieur,

04/02/2014. Candidatures au Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix. Objet : Madame, Monsieur, 04/02/2014 Réf. : CL/4044 Obj : Candidatures au Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix Madame, Monsieur, J'ai le plaisir d'inviter votre gouvernement à présenter des candidatures au Prix

Plus en détail

Belgique et migration. L Office des Étrangers

Belgique et migration. L Office des Étrangers FR Belgique et migration L Office des Étrangers Table des matières Avant-propos 1 Mission et valeurs 2 Structure et organisation 3 Compétences 4 Accès et séjour 4 Asile 6 Retour 7 Litiges et recours 8

Plus en détail

1 MILLION DE BLESSÉS. Et combien de vies à reconstruire? Frederik Buyckx / Handicap International

1 MILLION DE BLESSÉS. Et combien de vies à reconstruire? Frederik Buyckx / Handicap International 1 MILLION DE BLESSÉS Et combien de vies à reconstruire? Frederik Buyckx / Handicap International mars 2015 Frederik Buyckx / Handicap International SOMMAIRE p3/ Des générations de personnes mutilées p4/

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013 PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Rabat Jeudi 4 avril 2013 LE PRESIDENT : «Ce voyage et cette visite arrivent au terme de tous leurs moments

Plus en détail

Accord de Paix et de Réconciliation Nationale

Accord de Paix et de Réconciliation Nationale Accord de Paix et de Réconciliation Nationale Djibouti, 26 décembre 1994 PRÉAMBULE Le gouvernement de la République de Djibouti et le Front pour la Restauration de l'unité et de la Démocratie (FRUD) appelés

Plus en détail

IV - Domaine social 1 - Accords de circulation et de réadmission des personnes

IV - Domaine social 1 - Accords de circulation et de réadmission des personnes IV - Domaine social 1 - Accords de circulation et de réadmission des personnes 20 septembre 1955-17 janvier 1956 : Échange de notes constituant accord au sujet de la gratuité des visas accordés aux personnels

Plus en détail

LA SCENE MEDIATIQUE AU MOYEN-ORIENT

LA SCENE MEDIATIQUE AU MOYEN-ORIENT LA SCENE MEDIATIQUE AU MOYEN-ORIENT A LA LUMIERE DU PRINTEMPS ARABE Paloma Haschke* Le rôle «révolutionnaire» joué par les médias sociaux dans les événements du Printemps arabe semble évident. Ce phénomène

Plus en détail

1958-1962, une nouvelle république

1958-1962, une nouvelle république Première S, histoire LMA, 2011-2012 Thème 5 Les Français et la République Question 1 La République, trois républiques Cours 3 1958-1962, une nouvelle république I La fin de la IV e République et l adoption

Plus en détail

Jean-Claude Lapointe, B.A., LL.B., M.A.P.

Jean-Claude Lapointe, B.A., LL.B., M.A.P. Jean-Claude Lapointe, B.A., LL.B., M.A.P. Juriste chercheur en Droit, Études internationales & Web Science jc.lapointe@live.ca Languages Français Anglais (Bilingue ou langue natale) (Capacité professionnelle

Plus en détail

Le Moyen-Orient et le pétrole. pp32-39

Le Moyen-Orient et le pétrole. pp32-39 Le Moyen-Orient et le pétrole. pp32-39 Sujet 2 : Introduction : Définir l espace géographique qui constitue le M-O est une difficulté car cette notion ne recoupe pas les mêmes espaces lorsque l on utilise

Plus en détail

SOUMISSION DE PREOCCUPATIONS A L EXPERT INDEPENDANT SUR LA SITUATION DES DROITS DE L HOMME EN COTE D IVOIRE

SOUMISSION DE PREOCCUPATIONS A L EXPERT INDEPENDANT SUR LA SITUATION DES DROITS DE L HOMME EN COTE D IVOIRE SITUATION DES DROITS DE L HOMME EN COTE D IVOIRE SOUMISSION DE PREOCCUPATIONS A L EXPERT INDEPENDANT SUR LA SITUATION DES DROITS DE L HOMME EN COTE D IVOIRE MONSIEUR DOUDOU DIENE 22 FEVRIER 2014 A L OPERATION

Plus en détail

L Europe en marche vers la défense antimissiles?

L Europe en marche vers la défense antimissiles? L Europe en marche vers la défense antimissiles? Bruno Gruselle Chargé de recherche (24 novembre 2005) L existence d une menace balistique fait l objet d un consensus entre les pays européens. Les deux

Plus en détail

Les relations commerciales entre les pays méditerranéens

Les relations commerciales entre les pays méditerranéens Les relations commerciales entre les pays méditerranéens Giorgia Giovannetti Directrice du volet «Développement» du Programme de gouvernance mondiale Centre d études Robert Schuman Institut universitaire

Plus en détail

Situation sanitaire dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est

Situation sanitaire dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est SOIXANTE-HUITIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A68/INF./4 Point 20 de l ordre du jour provisoire 15 mai 2015 Situation sanitaire dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est Le Directeur

Plus en détail

Azzouz Kerdoun. Inventaire des institutions nationales et internationales opérant dans le domaine des migrations internationales en Algérie

Azzouz Kerdoun. Inventaire des institutions nationales et internationales opérant dans le domaine des migrations internationales en Algérie Institut universitaire européen Commission européenne EuropeAid Cooperation Office Financé par la Commission européenne - Programme MEDA Projet de coopération sur les questions liées à l intégration sociale

Plus en détail

L'outil militaire. A quoi çà sert? Comment çà marche? Qui fait quoi?

L'outil militaire. A quoi çà sert? Comment çà marche? Qui fait quoi? L'outil militaire A quoi çà sert? Comment çà marche? Qui fait quoi? Un manuel de l outil militaire? La mésange qui explique à l oursin comment le lézard doit se servir de sa clé USB. Les conflits après

Plus en détail

Une solution. d assurance pour. les dommages causés. par le terrorisme

Une solution. d assurance pour. les dommages causés. par le terrorisme Une solution d assurance pour les dommages causés par le terrorisme Loi du 1 er avril 2007 relative à l assurance contre les dommages causés par le terrorisme Approche - Solution englobant les diverses

Plus en détail

L Université résistante au défilé du 14 juillet

L Université résistante au défilé du 14 juillet L Université résistante au défilé du 14 juillet Le 14 juillet prochain, Alain Beretz, président de l Université de Strasbourg assistera au défilé du 14 juillet dans la tribune Brest proche de la tribune

Plus en détail

LA RECONNAISSANCE DES RÉFUGIÉS JUIFS DU MOYEN-ORIENT ET DE L AFRIQUE DU NORD

LA RECONNAISSANCE DES RÉFUGIÉS JUIFS DU MOYEN-ORIENT ET DE L AFRIQUE DU NORD LA RECONNAISSANCE DES RÉFUGIÉS JUIFS DU MOYEN-ORIENT ET DE L AFRIQUE DU NORD Rapport du Comité permanent des affaires étrangères et du développement international Le président Dean Allison NOVEMBRE 2013

Plus en détail

L IRAK, ENJEU ET VICTIME DES GRANDES MANŒUVRES DE L IMPÉRIALISME

L IRAK, ENJEU ET VICTIME DES GRANDES MANŒUVRES DE L IMPÉRIALISME ISSN 0764-1656 EXPOSÉS DU CERCLE LÉON TROTSKY L IRAK, ENJEU ET VICTIME DES GRANDES MANŒUVRES DE L IMPÉRIALISME 8 NOVEMBRE 2002 N 91 L Irak, enjeu et victime des grandes manœuvres de l impérialisme Exposé

Plus en détail

LE MYSTÈRE DE LA VISITE EN ISRAËL DU PRÉSIDENT OBAMA

LE MYSTÈRE DE LA VISITE EN ISRAËL DU PRÉSIDENT OBAMA Publié le 10 mai, 2013 par Sentinelle LE MYSTÈRE DE LA VISITE EN ISRAËL DU PRÉSIDENT OBAMA Par Gerald Flurry Mai/juin 2013 Lors de la récente visite historique du président, beaucoup de personnes ont été

Plus en détail

I. Une région marquée par de grands enjeux. A. Un espace géostratégique emblématique. 1) Un Carrefour géostratégique

I. Une région marquée par de grands enjeux. A. Un espace géostratégique emblématique. 1) Un Carrefour géostratégique L ensemble de la définition doit être explicitée avec le PAO créé à cet effet La question de la définition du Moyen-Orient : Au début du XX ème siècle, le schéma est cohérent : il existe un Proche, un

Plus en détail

Fiche de travail n 1 : la mise en place des régimes totalitaires (corrigé)

Fiche de travail n 1 : la mise en place des régimes totalitaires (corrigé) Fiche de travail n 1 : la mise en place des régimes totalitaires (corrigé) Activité n 1 : compléter la chronologie en s appuyant sur les extraits de K7 vidéo Le MONDE L URSS L Italie L Allemagne 1914 Début

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 Entrée en vigueur : L Accord est entré en vigueur le 30 janvier 1945. Situation : 130 parties. Cette liste

Plus en détail

Loi fédérale sur les prestations de sécurité privées fournies à l étranger

Loi fédérale sur les prestations de sécurité privées fournies à l étranger Loi fédérale sur les prestations de sécurité privées fournies à l étranger (LPSP) du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 54, al. 1, 95, al. 1, et 173, al. 2, de la Constitution

Plus en détail

PUBLICATIONS Salto Youth EuroMed

PUBLICATIONS Salto Youth EuroMed PUBLICATIONS Salto Youth EuroMed Collection Guides Pratiques (EN,FR,AR) Les Guides pratiques ont pour but de donner des conseils, de l information ainsi que des astuces à destination des pofessionnels

Plus en détail

Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications

Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications Bureau du commissaire du Centre de la sécurité des télécommunications 2009-2010 Rapport sur les plans et les priorités L honorable Peter Gordon MacKay, C.P., député Ministre de la Défense nationale TABLE

Plus en détail

COUR NATIONALE DU DROIT D ASILE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N 10011107 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Choplin Président de section

COUR NATIONALE DU DROIT D ASILE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N 10011107 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Choplin Président de section COUR NATIONALE DU DROIT D ASILE N 10011107 M. M. Choplin Président de section Audience du 24 novembre 2010 Lecture du 15 décembre 2010 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS La Cour nationale du

Plus en détail

TERMES DE RÉFÉRENCE Jeune Expert Associé. Groupe de la protection

TERMES DE RÉFÉRENCE Jeune Expert Associé. Groupe de la protection TERMES DE RÉFÉRENCE Jeune Expert Associé INFORMATIONS GÉNÉRALES Termes de référence créés/mis à jour le 13 janvier 2015 Titre Secteur Lieu d affectation (ville, pays) Durée de l affectation Juriste associé

Plus en détail

BOURSE DE MASTER Bureau Moyen-Orient AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE

BOURSE DE MASTER Bureau Moyen-Orient AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE BOURSE DE MASTER Bureau Moyen-Orient AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE 2012-2013 RÈGLEMENT Appel à candidatures ouvert du 10 janvier au 23 mars 2012 (18h, heure de Beyrouth) 1. OBJECTIFS Le Bureau

Plus en détail

BILAN ANNUEL 2014. Assemblée générale de l association Syrie MDL 05/02/2015

BILAN ANNUEL 2014. Assemblée générale de l association Syrie MDL 05/02/2015 1 BILAN ANNUEL 2014 Assemblée générale de l association Syrie MDL Rapport moral, rapport des activités et bilan financier de l année 2014 05/02/2015 Rapport moral 2014 2 En 2014, malgré un contexte politique

Plus en détail

Présentation de la leçon

Présentation de la leçon Branche : Eveil historique Sujet : Histoire de l écriture Situation de la leçon dans le programme : 734 p.143, 750 p.145 Compétences : 734 : Analyser de nombreux documents historiques ou autres et s entraîner

Plus en détail

Master. Intégra on et Muta ons en Méditerranée et au Moyen Orient. Spécialisé Diplôme IEPG valant grade de master

Master. Intégra on et Muta ons en Méditerranée et au Moyen Orient. Spécialisé Diplôme IEPG valant grade de master Master Spécialisé Diplôme IEPG valant grade de master Intégra on et Muta ons en Méditerranée et au Moyen Orient > Responsable du Master MMO : Jean Marcou, Professeur à l IEPG Contact : jean.marcou@sciencespo-grenoble.fr

Plus en détail

CHARTE ANTI-PLAGIAT. Sciences Po 1. DEFINITIONS D ORDRE GENERAL... 2 2. RESPONSABILITES... 2 3. URKUND... 2 4. SANCTIONS... 3

CHARTE ANTI-PLAGIAT. Sciences Po 1. DEFINITIONS D ORDRE GENERAL... 2 2. RESPONSABILITES... 2 3. URKUND... 2 4. SANCTIONS... 3 CHARTE ANTI-PLAGIAT Sciences Po 1. DEFINITIONS D ORDRE GENERAL... 2 2. RESPONSABILITES... 2 3. URKUND... 2 4. SANCTIONS... 3 5. ANNEXE : PRINCIPES TECHNIQUES DE REDACTION ET DE RECOURS AUX SOURCES... 3

Plus en détail

LE LIEN ARMEE NATION. Réflexions et production du Trinôme de Créteil. Michel Gauvin, délégué de l association Paris Ile-de-France des Auditeurs

LE LIEN ARMEE NATION. Réflexions et production du Trinôme de Créteil. Michel Gauvin, délégué de l association Paris Ile-de-France des Auditeurs LE LIEN ARMEE NATION Réflexions et production du Trinôme de Créteil Michel Gauvin, délégué de l association Paris Ile-de-France des Auditeurs de l IHEDN Le trinôme de Créteil : un pilote Journées de formation

Plus en détail

Principes d action de la Délégation des Commissions de gestion

Principes d action de la Délégation des Commissions de gestion Principes d action de la Délégation des Commissions de gestion Adoptés par la Délégation des Commissions de gestion le 16 novembre 2005, soumis pour information aux Commissions de gestion le 20 janvier

Plus en détail

La fraude fiscale : Une procédure pénale dérogatoire au droit commun. Par Roman Pinösch Avocat au barreau de Paris

La fraude fiscale : Une procédure pénale dérogatoire au droit commun. Par Roman Pinösch Avocat au barreau de Paris La fraude fiscale : Une procédure pénale dérogatoire au droit commun Par Roman Pinösch Avocat au barreau de Paris La volonté affichée au printemps 2013 par le Président de la République d intensifier la

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LA REFORME DES RETRAITES DANS LA FONCTION PUBLIQUE

TOUT SAVOIR SUR LA REFORME DES RETRAITES DANS LA FONCTION PUBLIQUE TOUT SAVOIR SUR LA REFORME DES RETRAITES DANS LA FONCTION PUBLIQUE Réussissons une réforme juste SOMMAIRE I. CE QUI NE CHANGE PAS, CE QUI CHANGE 3 II. QUESTIONS/RÉPONSES 7 1 - J APPARTIENS À UN CORPS DE

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DE CONCOURS ET DE VACANCE D EMPLOIS MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE Avis relatif au calendrier prévisionnel complémentaire des recrutements pour 2006 (fonction publique de

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1133932L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1133932L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et européennes PROJET DE LOI autorisant l approbation de la convention d entraide judiciaire en matière pénale entre le Gouvernement de la République

Plus en détail

Communiqué de presse. Les Voies de la Liberté. Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc

Communiqué de presse. Les Voies de la Liberté. Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc Exposition temporaire 2015 Mémorial National de la Prison de Montluc Les Voies de la Liberté Du 15 septembre 2015 au 28 mai 2016 Communiqué de presse Mémorial de la Shoah, CDLV82017 Le Mémorial En 2009,

Plus en détail

L AMERIQUE DE BARACK OBAMA A L AUNE DE LA MULTIPOLARITE

L AMERIQUE DE BARACK OBAMA A L AUNE DE LA MULTIPOLARITE L AMERIQUE DE BARACK OBAMA A L AUNE DE LA MULTIPOLARITE Alexandra de Hoop Scheffer De son discours d investiture du 20 janvier 2009 à l esquisse d une «diplomatie des sommets», de Londres à Ankara (31

Plus en détail

Le rôle de la Turquie dans la nouvelle architecture économique du Moyen-Orient

Le rôle de la Turquie dans la nouvelle architecture économique du Moyen-Orient Économie et territoire Relations commerciales Le rôle de la Turquie dans la nouvelle architecture économique du Moyen-Orient Javier Albarracín Responsable du développement socio-économique Institut européen

Plus en détail

Les délégations trouveront ci-joint les conclusions adoptées par le Conseil européen lors de la réunion visée en objet.

Les délégations trouveront ci-joint les conclusions adoptées par le Conseil européen lors de la réunion visée en objet. Conseil européen Bruxelles, le 30 août 2014 (OR. en) EUCO 163/14 CO EUR 11 CONCL 4 NOTE DE TRANSMISSION Origine: Secrétariat général du Conseil Destinataire: délégations Objet: Réunion extraordinaire du

Plus en détail

De l Etat français à la IVème République (1940-1946)

De l Etat français à la IVème République (1940-1946) De l Etat français à la IVème République (1940-1946) Introduction : Présentation de la défaite : -En juin 1940, la chute de la IIIème République (1875-1940) accompagne la déroute militaire. -Le 10 juillet

Plus en détail

Division Espace et Programmes Interarméeses. État tat-major des armées

Division Espace et Programmes Interarméeses. État tat-major des armées Division Espace et Programmes Interarméeses LE MINDEF en quelques mots 295 000 personnes, militaires et civils. 7000 personnes engagées en opérations extérieures, 80% au sein d une coalition internationale

Plus en détail

Cadre juridique de la Protection des Données à caractère Personnel

Cadre juridique de la Protection des Données à caractère Personnel Cadre juridique de la Protection des Données à caractère Personnel Souad El Kohen-Sbata Membre de la CNDP de développement -CGEM- Cadre Juridique de la protection des données personnelles au Maroc: Plan

Plus en détail

Les campagnes syndicales mondiales en ligne: les dix prochaines années

Les campagnes syndicales mondiales en ligne: les dix prochaines années Les campagnes syndicales mondiales en ligne: les dix prochaines années Eric Lee En novembre 2011, les militaires au pouvoir aux Fidji ont jeté en prison deux des plus importants dirigeants syndicaux du

Plus en détail

DON ET GREFFE D ORGANES EN TUNISIE. Dr Mylène Ben Hamida Centre National pour la Promotion de la Transplantation d Organes

DON ET GREFFE D ORGANES EN TUNISIE. Dr Mylène Ben Hamida Centre National pour la Promotion de la Transplantation d Organes DON ET GREFFE D ORGANES EN TUNISIE Dr Mylène Ben Hamida Centre National pour la Promotion de la Transplantation d Organes Les besoins sont importants Insuffisance Organique Terminale en Tunisie Rein :

Plus en détail

Terrorisme nucléaire. Michel WAUTELET Université de Mons 6 août 2011

Terrorisme nucléaire. Michel WAUTELET Université de Mons 6 août 2011 Terrorisme nucléaire Michel WAUTELET Université de Mons 6 août 2011 Terrorisme nucléaire Menace ou risque? - Avril 2010, Washington: Barack Obama réunit un sommet de 47 pays sur le sujet - Terrorisme?

Plus en détail

BOURSES DE RECHERCHE DOCTORALE ET DE POST-DOCTORAT «EUGEN IONESCU»

BOURSES DE RECHERCHE DOCTORALE ET DE POST-DOCTORAT «EUGEN IONESCU» BOURSES DE RECHERCHE DOCTORALE ET DE POST-DOCTORAT «EUGEN IONESCU» 2011-2012 DOCUMENT DE PRÉSENTATION Appel international à candidatures ouvert du 28 juin (1 er août en ligne) au 28 octobre 2011 (minuit,

Plus en détail

152.1. Loi fédérale sur l archivage. (LAr) Dispositions générales. du 26 juin 1998 (Etat le 1 er août 2008)

152.1. Loi fédérale sur l archivage. (LAr) Dispositions générales. du 26 juin 1998 (Etat le 1 er août 2008) Loi fédérale sur l archivage (LAr) 152.1 du 26 juin 1998 (Etat le 1 er août 2008) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 85, ch. 1, de la constitution 1, vu le message du Conseil fédéral

Plus en détail