Les outils indispensables à la mise en place d un SME

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les outils indispensables à la mise en place d un SME"

Transcription

1 Les outils indispensables à la mise en place d un SME

2 Conscientes de l'importance croissante de l'environnement dans leur stratégie de développement, les entreprises, en particulier les PME, sont de plus en plus nombreuses à en faire l'une des principales composantes de leur management. Ainsi se développe progressivement le management environnemental, pivot de la démarche de développement durable. La mise en place d un Système de Management Environnemental (SME) constitue un moyen de gestion interne à l'entreprise, fondé sur le principe de l'amélioration continue. Cette démarche s appuie souvent sur la norme ISO dont le but est de développer une politique et des objectifs prenant en compte les exigences législatives et les informations relatives aux impacts environnementaux significatifs. Afin d accompagner 10 entreprises lorraines à la mise en place d un SME, la CCI de Région Lorraine a animé une opération collective financée dans le cadre du REEL (Réseau Environnement Entreprises Lorraines) par l ADEME, l AERM, la Région Lorraine et le FEDER. A l issu de cette action et des nombreux échanges qu elle a engendré, la CCIRL a souhaité mettre à disposition de toutes les entreprises lorraines une boite à outils permettant d initier un SME. Ce guide mis au point avec l aide d experts (PrévIso et Apave) présente des outils, le plus souvent mis au point par les entreprises ayant participé à l opération collective : 3E INTERNATIONAL ABCDE ASTEELFLASH COFELY GARNIER THIEBAUT INTERPANE OBERFLEX RENZ STOCOMEST UNITED SPRINGS

3 La boite à outil SME proposée par la CCIRL s appuie sur la norme internationale ISO Se basant sur la roue de Deming (illustration du principe de l'amélioration continue), la présente boite à outils déroule les chapitres de la norme selon la méthode PDCA : Plan (planifier), Do (mettre en œuvre), Check (prouver et contrôler), Act (corriger et réagir). Ainsi, chaque chapitre (ou regroupement de chapitres) fait l objet : d une fiche méthodologique précisant : les objectifs du (ou des) chapitre(s), la méthode à appliquer pour répondre aux exigences du (ou des) chapitre(s), les outils sur lesquels il est possible de se baser, les résultats à atteindre (le mot PROCEDURE apparaît à chaque fois que l ISO exige l intégration d une description relative à l activité concernée ou au processus dans le SME). d un (ou plusieurs) exemple(s) d outil(s) concret(s) et essentiels(s) à la mise en place d un SME qui, une fois adapté, peut être utilisé. Un encadré «À SAVOIR!» apporte un commentaire de nos experts sur quelques points particuliers du (des) chapitre(s) traité(s). Enfin, une rubrique apporte des conseils pour aller au-delà des exigences du référentiel dans le cadre d un système de management intégré Qualité/Sécurité/Environnement.

4 LA ROUE DE DEMING APPLIQUÉE À LA NORME ISO Exigences générales 4.2 Politique environnementale 4.6 Revue de direction Aspects environnementaux Exigences légales et autres exigences Objectifs, cibles et programme(s) Act 4.6 Plan 4.3 Amélioration continue Surveillance et mesurage Evaluation de la conformité Non-conformité, action corrective et action préventive Maîtrise des enregistrements Audit interne Check 4.5 Do Ressources, rôles, responsabilités et autorité Compétence, formation et sensibilisation Communication Documentation Maîtrise de la documentation Maîtrise opérationnelle Préparation aux situations d urgence

5 Plan Objectifs Méthode indicative Définir l étendue (appelé champ de certification) souhaitée pour le système de management : activités et sites concernés Décrire votre champ de certification dans le système Outils proposés «Pour aller plus loin» : Cartographie des processus (cf page 36) Résultats à atteindre Champ de certification clairement défini La mise en place d un SME est un réel projet d entreprise, qui doit être soutenu par la Direction et s inscrire dans un programme avec des moyens et échéances définis. Si le champ de certification comporte des activités de conception, celles-ci doivent être également prises en compte dans l application de la norme. Dans le cadre d un Système de Management Intégré (SMI) Qualité/Sécurité/Environnement : définir la place de l environnement dans la cartographie de vos processus décider éventuellement de rédiger un manuel intégré (le manuel environnement n est pas obligatoire)

6 Plan Objectifs Méthode indicative Outils proposés - Résultats à atteindre Etablir la politique environnementale Politique établie par la Direction, cohérente avec les activités, diffusée et communiquée en interne et pour toute personne/société intervenant sur vos site Politique validée et diffusée Modalités de diffusion définies Comment diffuser la politique? En interne : affichage, commentaire au personnel par les responsables hiérarchiques, mise à disposition sur un intranet, insertion dans le livret d accueil, En externe : affichage dans les lieux d accueil, mention dans les documents échangés avec les prestataires et entreprises extérieures (plan de prévention, réponses aux appel d offres ) mise à disposition des administrations Dans le cadre d un système de management intégré Qualité/Sécurité/Environnement : Véritable charte / feuille de route de l entreprise, la politique peut être commune qualité / sécurité/ environnement.

7 Plan Objectifs Méthode indicative Outils proposés Résultats à atteindre Identifier les aspects (= interactions des activités avec l environnement) et leurs impacts (= conséquences ou risques environnementaux) Définir les aspects significatifs (ceux qui sont à l origine des plus grandes influences possibles sur l environnement) Identifier les activités (fiches descriptives, plans des activités, des réseaux) Identifier les aspects en relation avec les activités Identifier les impacts pour chaque aspect, dans les différents situations de fonctionnement : Normal, dégradée (ou anormale), accidentelle. Hiérarchiser les impacts (méthode de cotation) pour identifier les impacts significatifs et ainsi remonter aux aspects significatifs. Fiche entrées/sorties Tableau d analyse environnementale = liste des aspects et impacts Exemple de critères et méthode de hiérarchisation Aspects Environnementaux Significatifs (AES) identifiés Méthode pour identifier les AES définie et reproductibles (PROCEDURE) La méthode d identification et hiérarchisation des AES peut être similaire à celle utilisée dans votre Document Unique d Evaluation des Risques Santé Sécurité. Si votre cotation comprend une note «maîtrise», cette note et ses commentaires devront être en cohérence avec le chapitre Les entreprises ICPE à Autorisation trouveront des éléments d identification des aspects et impacts environnementaux dans leur étude d impact.

8 OUTIL N 1 : BILAN DES ENTRÉE ET SORTIES Cet outil vous est proposé par l entreprise United Springs adaptation d un outil du PEE 2000 de l ADEME Entrées De l activité : XXXX Sorties Matières premières et produits intermédiaires : -fûts -Produits chimiques -. Eau (consommation) : -Eau m3 Energie : -KW, carburant Recyclage au niveau de l activité : Recyclage hors activité : xx= en situation d urgence Etapes : Activité : -Approvisionnement -Stockage -Fabrication -Contrôle - Equipements : -équipements contrôle -machines -. Situation dangereuse / incident / incendie / explosion / déversement accidentel / intrusion / malveillance: -Déversements produits chimiques - Incendie recensement des accidents déjà survenus Moyens de maîtrise : -Extincteurs -Absorbants -Bac de rétention -Mode op - Vers l activité : XXX Produits, co-produits : Rejets liquides (nettoyage, ): -Eaux d extinction d incendie -eaux usées sanitaires -eaux usées industrielles Rejets atmosphériques / Air : -rejets COV -Fumée incendie -poussières -CO2 Déchets : -Matières emballages -Bidons et/ou fûts souillés -Chiffons souillés -Bombes aérosols Bruit : Bruits émergeants Paysage : -Propreté de la zone Sols : -Déversements accidentels (produits chimiques).

9 Risque potentiel Risque résiduel AES Min 20 Remarques OUTIL N 2 : TABLEAU D ANALYSE ENVIRONNEMENTALE Maîtrise Aspects = élément des activités, produits ou services susceptible d'interactions avec l environnement Fonctionnement Thème Impact = toute modification de l'environnement, négative ou bénéfique, résultant totalement ou partiellement des aspects environnementaux Technique Organisation Compétence Comportement Actions à entreprendre Approvisionnement en matières premières (produits chimiques,.) Conditionnements et emballages des MP Stockage des MP Incendie Accidentel fabrication, production Consommation d'énergie (électricité chauffage, fonctionnement appareils) emissions de poussières Rejets d'eaux usées Utilisation de produits chimiques Incendie Normal Déchets Production de déchets / / / / 30 30,0 AES Normal Normal Sol Pollution des sols / / Eau Pollution eau Extincteur poudre / Air Pollution atmosphérique / / Déchets Production de déchets / / Energie Air Epuisement des ressources Pollution atmosphérique Formation manipulations d'extincteurs Formation manipulations d'extincteurs Formation manipulations d'extincteurs Formation manipulations d'extincteurs / 10 6,7 / 10 3,3 / 10 6,7 / 20 13,3 / / / / 30 30,0 AES / / / Bonnes pratiques 10 6,7 Hotte d'aspiration / Sensibilisation du personnel Bonnes pratiques 50 11,1 Normal Eau Pollution eau / / / / 10 10,0 Normal Accidentel Déversement produits chimiques Accidentel Air Pollution atmosphérique Produits dangereux Pollution Hotte d'aspiration avec filtre charbon Hotte d'aspiration avec filtre charbon / Sensibilisation du personnel / 50 16,7 / / / 30 20,0 Déchets Production de déchets / / / / 30 30,0 AES Sol Pollution des sols / / Eau Pollution eau / / Air Pollution atmosphérique / / Déchets Production de déchets / / Formation manipulations d'extincteurs Formation manipulations d'extincteurs Formation manipulations d'extincteurs Formation manipulations d'extincteurs / 10 6,7 / 10 6,7 / 10 6,7 / 30 20,0 Sol Pollution des sols / / / / 10 10,0 Eau Pollution eau / / / / 10 10,0 Air Pollution atmosphérique / / / / 10 10,0 Production de déchets Produits dangereux dangereux / / / / 10 10,0 Risque de probabilité mineure Mise en place de bennes de tri appropriées Mise en place de bennes de tri appropriées Mise en place de bennes de tri appropriées

10 OUTIL N 3 : EXEMPLES DE CRITÈRES DE COTATION Les déchets Nocivité Quantité < 10% quantité totale < 20% quantité totale < 30% quantité totale Déchets inertes Déchets banals Déchets dangereux > 30% quantité totale Exemples maîtrise Technique Organisation Compétence Comportement Mise à disposition de bennes, fûts pour trier MOP Signalétique en place Personne qui gère les déchets Choix des filières appropriées Formation du personnel Sensibilisation du personnel Respect des pratiques de tri Consommation eau Quantité Nocivité X m3 X m3 X m3 X m3 Eau du réseau Eau de la nappe phréatique avec autorisation Eau de la nappe phréatique sans autorisation Exemples maîtrise Technique Organisation Compétence Comportement Moyens de mesure présents (compteurs) Moyens techniques pour économiser l eau Suivi des consommations Maintenance (fuites) Si pompage nappe, suivi des dépassements Sensibilisation du personnel Bonnes pratiques (économie, réaction en cas de fuites) Consommation eau Nocivité Quantité < 10% quantité totale < 20% quantité totale < 30% quantité totale Energie renouvelable (solaire, électricité) Energie fossile (gaz, GPL) Energie fossile (essence, fuel, gasoil) > 30% quantité totale Exemples maîtrise Technique Organisation Compétence Comportement Moyens de mesure présents (compteurs) Moyens techniques pour optimiser les consommations, le process Suivi des consommations Maintenance MOP Formation du personnel Sensibilisation du personnel Diffusion des MOP Bonnes pratiques (économie, réaction en cas de fuites) Connaissance et application des MOP Consommation énergie Nocivité Quantité < 10% quantit é totale < 20% quantité totale < 30% quantité totale Produits non dangereux Produits C,F, Xi, Xn, N Produits toxiques, CMR > 30% quantit é totale Exemples maîtrise Technique Organisation Compétence Comportement Présence de rétention Mode de stockage Optimisation des quantités livrées et stockées MOP Formation du personnel Sensibilisation du personnel Diffusion des MOP Bonnes pratiques Connaissance et application des MOP Produits dangereux (mode normal ou transitoire) Nocivité Quantité < 10% quantité totale < 20% quantité totale < 30% quantité totale Produits non dangereux Produits C,F, Xi, Xn, N Produits toxiques, CMR > 30% quantité totale Exemples maîtrise Technique Organisation Compétence Comportement Présence de rétention Mode de stockage Optimisation des quantités livrées et stockées MOP Formation du personnel Sensibilisation du personnel Diffusion des MOP Bonnes pratiques Connaissance et application des MOP

11 Plan Objectifs Méthode indicative Outils proposés Résultats à atteindre Identifier la réglementation applicable aux activités et installations. Identifier les autres exigences non réglementaires applicables Connaître le niveau de conformité Identifier les exigences réglementaires et autres applicables Evaluer le niveau de conformité Assurer une veille périodique des évolutions des réglementations et exigences Tableau d analyse des exigences réglementaires et autres exigences Exigences applicables et niveaux de conformité connus Méthode pour identifier les exigences définie et reproductible (PROCEDURE) Si Installation Classée pour la Protection de l Environnement (ICPE) : réaliser un audit régulier de conformité à l arrêté préfectoral des activités à Autorisation, et aux textes de référence (Arrêtés Types) pour les activités à Déclaration ou Enregistrement Dans le cadre d un système de management intégré Qualité/Sécurité/Environnement : La méthode peut prévoir de façon commune la prise en compte des exigences santé sécurité et qualité pour ce qui concerne les exigences applicables aux produits/services/métier.

12 OUTIL N 4 : TABLEAU D ANALYSE DES EXIGENCES RÉGLEMENTAIRES Cet outil vous est proposé par l entreprise ABCDE INVENTAIRE DES TEXTES APPLICABLES ETUDE DE CONFORMITE REGLEMENTAIRE POUR LES ACTIVITES Applicable Caractéristiques du texte Conformité aux sites Plan d'action Type Ref Date Date MàJ Abrogé Thème Description Site 1 Site 2 Site 3 Date analyse Fréqu. Prochaine Site site 1 révision révision 2 Site 3 Commentaires Ref Code Environt R à R CHAUDIERE Les chaudières alimentées par des combustibles gazeux, liquides ou solides dont la puissance nominale est supérieure ou égale à 4 kw et inférieure ou égale à 400 kw font l'objet d'un entretien annuel. L'entretien des chaudières collectives est effectué à l'initiative du propriétaire ou du syndicat des copropriétaires de l'immeuble. non oui non déc an déc.-12 / oui / Code Environt Code Environt R à R R511-9 à R /10/ /04/2010 CLIMATISA Une inspection des systèmes de climatisation est TION effectuée à l'initiative du propriétaire ou du syndicat de copropriété de l'immeuble... ICPE Nomenclature des ICPE en annexe de cet article oui oui non déc an déc.-12 oui oui / oui non non déc an déc.-12 oui / / pas d'entretien annuel. Vérifier si clim concernées (volume de fluide) Arrété TMD Autres exigences Autres exigences Autres exigences Autres exigences Autres exigences Autres exigences Autres exigences Autres exigences Autres exigences Autres exigences Autres exigences 29/05/ /08/2011 PRODUIT Transport matières dangereuses par voie terrestre CHIMIQUE ET BIOCIDE PRODUIT Exigences environnementales relatives au produit ( PEFC, FSC, ECOLABEL,..) TOUS ISO 14001/ Réglement EMAS : exigence décidée par le Groupe EAU Convention de deversement dans le domaine public EAU EAU Voies Navigables : convention d'occupation du domaine public Contrat / Accord avec Agence de l'eau RISQUES Assurance : contrat incendie RISQUES Assurance : contrat responsabilité environnementale (risques pollution liés aux activités) CODE DE LA respect dans les activités de transport et de ROUTE déplacement IMPLANTAT Exigences locales avec Mairie, Communauté de ION LOCALE Communes, Règlement de zone, Voisinage PLU plan d'occupation des sols (POS) ou Plan Local d'urbanisme (PLU) BAIL responsabilité syndic non non oui déc an déc.-12 / / / non non oui 1 an non non oui non non oui non non oui oui oui oui 1 an oui non oui 1 an oui oui oui 1 an oui non oui 1 an oui non oui 1 an non oui non 1 an

13 Plan Objectifs Méthode indicative Outils proposés Résultats à atteindre Définir les objectifs et cibles environnementaux Rédiger un plan d action pour le SME, cohérent avec la politique et les AES. Exploiter la politique, les résultats de l identification des AES et de l analyse de conformité aux exigences pour définir les objectifs, cibles et plan d action du SME = actions, responsabilités, délais, moyens. Trame d un Programme de Management Environnemental Plan d action, objectifs et cibles (adaptés aux activités et moyens disponibles) mis en œuvre et tenus à jour. Dans le cadre d un système de management intégré Qualité/Sécurité/Environnement : Le Programme de Management Environnemental est un des thèmes du plan global stratégique / de management.

14 OUTIL N 5 : EXEMPLE D UN PROGRAMME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL Cet outil vous est proposé par l entreprise Garnier Thiebaut date de mise à jour : 21/02/ 2012 Objectif thème CIBLES Mesure indicateur Source Action Moyen (comment,budget, Resp Délai ) : RESSOURCES commentair e /avancement Déchet Réduire les déchets d'emballage evolution tonnage carton matière première ou produits négoce intégrer les critères d'emballage dans les specifications d'achat. personnel compétant / risques( situations d'urgence) et AES nbre de personne formée AC formation fiche reflexes / organisation d'urgence présentation des fiches reflexes - tests ( réalisation du planning ) Sensibilisation personnel mettre en œuvre les actions simples, et ou pas chères AC : Direction ou amélioration continue Limitation consommation electricité Climatisation : optimisation du fonctionnement sensibilition personnel de bureau : afin d'éteindre systèmatiquement les lumières, les ordinateurs.

15 Do Objectifs Méthode indicative Outils proposés Résultats à atteindre Définir le «qui fait quoi» et l adéquation des moyens pour le bon fonctionnement du SME Description de l organisation, des responsabilités et autorités pour l environnement (organigramme, fiches de fonction, tableaux de compétences/polyvalence) Ressources techniques, humaines, financières cohérentes avec les besoins pour le SME Fiche de fonction «Pour aller plus loin» : Exemple de processus environnement (cf page 37) Organisation définie et connue Précision de la personne représentante de la Direction et garante du bon fonctionnement du SME Moyens disponibles pour le bon fonctionnement du SME Dans une fiche de fonction, définir les responsabilités et les principales tâches Elles décrivent les fonctions globales de chaque métier, et intègrent les spécificités environnementales (l environnement n est pas traité dans un document «à part») Dans le cadre d un système de management intégré Qualité/Sécurité/Environnement : La cartographie décrivant l entreprise et ses processus peut prévoir un processus environnement ou sécurité-environnement

16 OUTIL N 6 : EXEMPLE DE FICHE DE FONCTION Cet outil vous est proposé par l entreprise Stocomest LIBELLE ENVIRONNEMENT CONTEXTE COMMENTAIRES DETAILLES FINALITE DU POSTE/ MISSION TOUS PERIMETRES Le responsable assurance qualité et environnement a pour mission la mise en application du SMQE ainsi que son amélioration en conformité avec les normes ISO 9001 et ISO et les réalités de notre entreprise. Activité d audits internes tous champs tous périmètres ; QUALITE ENVIRONNEMENT QUALITE - Responsable de la bonne application du SMQE au sein de l entreprise -Communique les mises à jour du SMQE ; -Décide des mesures à prendre vis-à-vis des équipes pour la garantir la meilleure compréhension, application du système et de la qualité en général (explications à donner, préparation des audits interne ou organisme de certification, etc.) -Surveille l'adéquation entre les documents qualité et la réalité terrain ; propose les éventuelles modifications à apporter en cas de décalage constaté. - Responsable de prendre les mesures nécessaires pour atteindre les objectifs fixés dans la politique : obj. Stratégiques déclinés en obj. Opérationnels. - responsable de la préparation de la revue de direction annuelle - responsable des réunions de suivi intermédiaires - responsable de la veille normative ISO 9001 et responsable des relations avec les parties prenantes (fournisseurs ) concernées - responsable de l organisation des audits (internes et externes) - responsable de l amélioration continue du système - responsable de l enquête auprès de nos clients - responsable des analyses annuelles et intermédiaires de nos problèmes (non conformités, réclamations, écarts) - responsable de la formation au SMQE auprès de nos employés - Responsable de la détermination des procédures et processus à établir et tenir à jour ENVIRONNEMENT - responsable de proposer une politique complète pour l amélioration des performances en environnement : investissement, modification des procédés, formation du personnel - responsable de la proposition des priorités et des budgets nécessaires à cette politique - responsable de la mise en place (analyse environnementale du site, programmation d actions) puis du suivi du système management environnemental (ISO 14001) - responsable de l application, sur le terrain, de la politique qu il a définie. - responsable des actions d information, de formation et de conseil concernant son domaine de compétences. - responsable des résultats (analyses) des procédés de traitement mis en place au sein de l entreprise (recyclage des déchets). - responsable de la veille réglementaire - responsable des bonnes relations avec tous les services administratifs chargés de l environnement, les partenaires sociaux mais aussi parfois des associations locales ou des élus. - responsable de l application des règles de traitement des déchets. - responsable de l application des règles liées aux fiches de données de sécurité. - responsable de l application des autres règles SECURITE SECURITE - Responsable du bon état des locaux et état des outils de sécurité des locaux (alarmes, climatisations, chaudière, extincteurs, contrôles externes ). SOUS AUTORITE DE TOUT CONTEXTE Direction générale AUTORITE SUR TECHNIQUE DIRECTION COMMERCIAL RESSOURCES H. Tout service sauf direction technique et développement Direction administrative et financière Tout service commercial Direction ressources humaines

17 Do Objectifs Méthode indicative Outils proposés Résultats à atteindre Définir les compétences nécessaires à la bonne maîtrise des tâches associées aux AES Identifier les besoins en formation environnement Sensibiliser le personnel pour qu il soit conscient de l importance de ses tâches et des conséquences potentielles des écarts pour l environnement Identifier les tâches concernées par les AES Identifier les compétences nécessaires à la maîtrise de ces tâches Comparer les compétences nécessaires avec celles disponibles pour établir un plan de formation Définir et mettre en œuvre un programme de sensibilisation du personnel (réunions d information, réunions d atelier, ) Tableau de compétences Plan de formation/sensibilisation AES maitrisés par des personnes compétentes et conscientes de l impact de leurs tâches sur l environnement (PROCEDURE) Plan de formation environnement établi et suivi Les tableaux de compétence prévoient les compétences nécessaires dans de multiples domaines, l environnement n est pas traité «à part» Un titulaire et un remplaçant en cas d absence peuvent être nommés pour les tâches pour lesquelles une continuité est nécessaire.

18 OUTIL N 7 : TABLEAU DE COMPÉTENCES Responsables / Directeur d' Agence : Responsable de l'action (personne pas systématiquement impliquée dans la réalisation de l'action mais qui est garant de la bonne exécution de l'action) : Participe à l action RTA RDE REE Technicien Exigences Président Filiale Région Définit et révise la politique environnementale Révise l analyse environnementale y compris l'identification et la cotation des aspects environnementaux Détermine la significativité des aspects et impacts environnementaux Analyse et suit les exigences légales et autres applicables au site Fixe et révise les objectifs et cibles environnementaux Etablit le Plan d'actions Environnement Approuve le Plan d'actions Environnement Définit les rôles, responsabilités et autorités vis-à-vis du SME Identifie les besoins en formation environnementale pour le personnel du site Valide les besoins en formation et sensibilisation du personnel du site Réalise la sensibilisation du personnel et sous traitant Assure la communication interne environnementale Assure la communication externe environnementale Etablit et met à jour le manuel environnement Assure la gestion et la révision des documents spécifiques au site concernant le SME Identifie, gère et simule les situations d urgence Suivi métrologique des appareils de mesure Enregistre les opérations de surveillance et de mesurage Evaluer la conformité aux exigences légales et autres Identifie et fait remonter les non conformités Pilote la gestion des non conformités Cet outil vous est proposé par l entreprise Cofely Elalore le programme d'audit interne du SME Suit et anime le bon déroulement des audits internes du SME Suit l avancement du Plan d'actions Environnement Met à jour les tableaux de bord des indicateurs environnement Communique à la direction les éléments nécessaires pour évaluer l efficacité du système En appui avevc les RH Voir documentation spécifique au site Resp. Environnement Coordinateur Environnement site Assurer la Communication Externe Environnementale avec : Responsables / Exigences Directeur d' Agence RTA RDE REE Technicien Resp. Environnement Région Coordinateur Environnement site la DREAL: Arrêté Prefectoral / DAE / / Evolution du site/ réponse suite à visite d'inspection la DREAL: Rapport de visite / Plainte du voisinnage/mise en Demeure la DREAL: Transmission des VLE du site / Bilan annuel la Préfecture Organisme de Contôle Extérieur la Mairie / Communauté d'agglomération / Client Association de protection de l'environnement Population locale / Voisinnage Groupe La Presse avec l'appui du Siège Régional Assureurs avec l'appui du Siège Régional Les demandes sont toujours considérées comme pertinentes et donnent systématiquement lieu à une réponse de la part du responsable hiérarchique concerné.

19 OUTIL N 8 : EXEMPLE DE PLAN DE FORMATION/SENSIBILISATION PLAN ANNUEL DE FORMATION Cet outil est issu du travail de groupe de l opération SME Types de formation Fiche de fonction : prise en compte aspects environnementaux significatifs liés au poste Sous traitants /démarche Iso prise en comte des aspects environnementaux significatifs dans les activités des prestataires et sous traitants Durée Personnes concernées Nouveaux employés Prestataires et sous traitants en relation avec les AES Formateur Coûts Dates prévue Date réalisé Bilans / Commentaire Auditeur environnement SST initial SST recyclage Extincteurs manipulation (ESI = Equipiers de première intervention ) Auditeurs SST SST Tout le personnel ou équipe dédiée ESI Equipiers de Seconde Intervention (ESI) = pompiers usine Pompiers usine Guides et Serres Files d évacuation Guides et Serres Files Conduite des engins de manutention à conducteurs portés Cariste Conduite des Ponts roulants, élinguage Consuide de nacelles élévatrices de personnel Pontiers Conducteur de Nacelles Personne compétence Rayonnements Ionisants PCR Gestion des déchets (général + selon déchets et procédés spéciaux de l entreprise ) Gestionnaire déchets Gestion des produits chimiques /FDS REACH et CLP Gestionnaire produits chimiques Chargement déchargement produits chimiques (TMD) Personnel logistique Conseiller à la sécurité TMD Appareils à pression/chaufferie Machines / procédés spéciaux Exploitation Station d Epuration des Eaux Usées Intervention sur la Tour Aéroréfrigérante (TAR) CTSMD Personnels concernés Intervention sur Amiante Intervention sur Explosifs Organisation et rédaction des plans de prévention Chargés d affaires Organisation et rédaction des protocoles de chargement déchargement Personnel logistique PROGRAMME D ACTION DE SENSIBILISATION INTERNE Types de formation Durée Personnes concernées Formateur Coûts Dates prévue Date réalisé Bilans / Commentaire Sensibilisation politique / AES/ généralités Amélioration continue implication dans la remontée d information sur les dysfonctionnements et suggestions d amélioration Déchets : réduction à la source et tri Produits chimiques : utilisation, stockage Conduite à tenir en cas de situation d urgence : intervention et évacuation e Relation entreprises extérieures

20 Do Objectifs Méthode indicative Outils proposés Résultats à atteindre Etablir et faire vivre la communication interne et externe En interne : Mettre en place une méthode de communication environnementale interne : journal interne, affichages, livret d accueil, consignes environnement, Organiser des réunions d équipe En externe : Traiter les demandes des parties intéressées (voisins, administrations, associations, assureurs, clients, groupe, ) et y répondre Décider par écrit si l on communique en externe sur les performances environnementales (AES, et niveau de maîtrise, indicateurs, ) Livret d accueil Lettre d information interne Communication interne et externe maîtrisée et efficace (PROCEDURE) Outils de communication à jour Acteurs mobilisés Demandes externes prises en compte La communication interne ne se résume pas aux indicateurs et résultats environnementaux (quantités de déchets, consommations de fluides et énergies, non conformités environnementales). Elle prévoit également le partage des bonnes pratiques, les informations sur les actions réalisées : formations, nouvelles installations. La communication externe en cas de crise ou situation d urgence peut être organisée dans ce chapitre : médias, autorités, administrations

21 OUTIL N 9 : LIVRET D ACCUEIL Cet outil vous est proposé par les entreprises Renz et Oberflex Exemple d un sommaire de Livret d Accueil Exemple de la page gestion des déchets SOMMAIRE Introduction 1 Généralités 1.1 Adresse 1.2 A qui vous adresser 1.3 Présentation générale 1.4 Règlements 2 Renseignements pratiques 2.1 Plan d accès 2.2 Plan du site 2.3 Organigramme 2.4 Horaires de travail 2.5 Présentation des services 3 Votre travail en sécurité : Consignes de sécurité générales 3.1 incendie / accident / évacuation 3.2 Circulation 3.3 Déclaration d accident 3.4 Accidents spécifiques 4 Poste de travail 5 Spécificités de l intérim 5.1 Examens médicaux spécifiques 5.2 Formation renforcée 5.3 Equipements spécifiques fournis 5.4 Danger 6 Votre travail dans le respect de l environnement 6.1 Consignes environnementales 6.2 Gestion des déchets 6.3 Bonnes pratiques des gestion de l'énergie et des fluides

22 OUTIL N 10 : EXEMPLE D UNE LETTRE D INFORMATION INTERNE Cet outil vous est proposé par l entreprise 3E International

23 Plan Objectifs Méthode indicative Outils proposés Résultats à atteindre La documentation du SME est disponible, à jour. Les enregistrements environnement sont disponibles et archivés Définir quels sont les documents constituant le SME Mettre en place une gestion des documents et enregistrements Ecrire la méthode de gestion des éléments du SME où une procédure est demandée (mention = PROCEDURE) Définir la méthode d archivage, conservation, destruction des enregistrements Définir la méthode de sauvegarde des données informatiques Liste des enregistrements spécifiques environnement à prévoir dans le SME Documents disponibles à jour Enregistrements archivés Données informatiques archivées Méthode de gestion documentaire définie (PROCEDURE) Bien que non exigé, un manuel environnement peut être rédigé pour décrire le SME et citer ses principales procédures Dans le cadre d un système de management intégré Qualité/Sécurité/Environnement, les procédures sont communes.

24 OUTIL N 11 : LISTE DES PRINCIPAUX ENREGISTREMENTS REQUIS PAR L ISO Exemples d enregistrements réglementaires Dossiers de déclaration ou Dossiers de demande d'autorisation d'exploiter, Récépissés de déclaration ou Arrêté préfectoral d'autorisation d'exploiter, Arrêté ministériel de prescriptions générales Tant que l'installation est exploitée Installations Classées / Exploitation Déchets Air Rapports de surveillance, Rapports communiqués à l'inspection des IC, Agréments des organismes de contrôle Bilan de fonctionnement Registre et déclaration annuelle des émissions polluantes et des déchets Déclaration d'accident ou de pollution accidentelle Fiches de données de sécurité des produits dangereux Registre entrée/sortie des produits dangereux indiquant la nature et la quantité, Documents justificatifs de l'élimination des Déchets Dangereux (DOUBLE AVEC CI- DESSOUS NON???) Récépissé de déclaration en Préfecture pour les transporteurs de déchets Bordereaux de Suivi de Déchets Dangereux, Registre des déchets Déclaration annuelle Agrément pour les opérations de regroupement, collecte et transport d'huiles usagées Agrément pour l'élimination d'huiles usagées Fiche d'entretien pour les équipements frigorifiques et climatiques comportant certains fluides frigorigènes Qualification ou certification des entreprises effectuant l'entretien des équipements frigorifiques et climatiques comportant certains fluides frigorigènes Livret de chaufferie pour chaudières de puissance comprise entre 400 kw et 20 MW Tant que l'installation est exploitée Tant que l'installation est exploitée A définir A définir A définir A définir 3 ans A définir 3 ans (transporteurs, éliminateurs) / 5 ans (producteurs) A définir A définir A définir A définir A définir A définir Principaux enregistrements cités dans l ISO : les enregistrements des réclamations, les enregistrements relatifs à la formation, les enregistrements de surveillance des procédés, les enregistrements de contrôle, d'entretien et d'étalonnage, les enregistrements pertinents sur les sous-traitants et fournisseurs, les rapports d'incidents, les enregistrements relatifs aux tests de préparation aux situations d'urgence, les résultats d'audits, les résultats des revues de direction, la décision de communication externe, les enregistrements des exigences légales applicables, les enregistrements des aspects environnementaux significatifs, les enregistrements des réunions environnementales, l'information sur la performance environnementale, les enregistrements sur la conformité réglementaire, et la communication avec les parties intéressées. Accréditation pour les organismes de contrôle sur chaudières de puissance comprise entre 400 kw et 20 MW A définir Eau Autorisation de rejet de la part de l'exploitant des réseaux, dès lors qu'il y a déversement d'effluents autres que sanitaires dans un réseau d'assainissement collectif (peut prendre la forme d'une convention de rejets) A définir

25 Do Objectifs Méthode indicative Outils proposés Résultats à atteindre Identifier et planifier les opérations (tâches, procédés, interventions de prestataires) sensibles pour l environnement (en cohérence avec les AES) Se donner les moyens pour que ces opérations soient maîtrisées Instructions, consignes,. pour maîtriser ces opérations Lien si nécessaire avec les compétences et besoins en formation ( 4.4.2) ou contrôles ( 4.5.1) Mise en place de méthodes pour organiser la maîtrise de ces opérations quand elles concernent ou sont réalisées par des intervenants extérieurs (consignes pour les sous traitants, cahiers des charges, complément environnement dans les plans de préventions, ) Lorsque la maîtrise des AES repose sur des fournitures, définitions de prescriptions d achats. Liste des domaines de risques à maîtriser Opérations liées aux AES maîtrisées PROCEDURE là où elles apparaissent nécessaires pour garantir la maitrise des opérations Veiller à se doter de documents ou outils réellement opérationnels, ne pas se contenter de documents uniquement «système» Lorsque des fiches de poste / instructions de travail sont existantes, elles devraient être complétées avec les consignes environnement qui ne doivent pas être traitées «à part» Penser au management visuel : Exemple : consignes de tri des déchets avec photos de ce qui est acceptable dans chaque contenant,

26 OUTIL N 12 : DOMAINES DE RISQUES À MAÎTRISER Environnement Eau Air Déchets Sol Énergie Bruit dans l environnement Vibrations Transports Pollution lumineuse Impact visuel. Communs Sécurité / Environnement Produits chimiques Incendie - Explosion Risque biologiques Risques liés aux rayonnement / radioprotection Machines et équipements de travail Électricité

27 Do Objectifs Méthode indicative Outils proposés Résultats à atteindre Identifier quelles sont les situations d urgence potentielles Etre capable d y répondre pour minimiser les impacts environnementaux de telles situations Définir les scénarios réalistes de situations d urgence Définir et prévoir les réponses/l organisation adaptées Se doter des moyens pour y répondre Réaliser des tests et tirer les enseignements pour adapter l organisation Consigne Situations d urgence potentielles identifiées. Organisation prête et testée pour y répondre (PROCEDURE) Les entreprises soumises à Plan d Opération Interne (POI) sont déjà concernées par ces exigences Les entreprises ICPE à Autorisation trouveront des scénarios et moyens de réponse dans leur étude de dangers Des contacts avec les Services Départementaux d Incendie et de Secours permettent à ceux-ci de mieux connaître l entreprise et d organiser des exercices communs Penser à identifier les membres de votre personnel impliqués comme pompier volontaire à l extérieur, ils peuvent être de bons supports pour la prise en compte de ces exigences en interne. Pour les entreprises non ICPE, prendre au minimum en compte les situations potentielles d incendie et de déversement accidentel lors de la manipulation ou du dépotage de produits dangereux.

28 OUTIL N 13 : EXEMPLE DE CONSIGNES ENVIRONNEMENT Cet outil vous est proposé par l entreprise Oberflex

29 Check Objectifs Méthode indicative Outils proposés Résultats à atteindre Mettre sous surveillance les opérations lorsque cela permet la bonne maîtrise des AES Mettre en place les contrôles et mesurages pour surveiller le bon fonctionnement des opérations et du SME, Mesurer périodiquement les performances environnementales Maîtriser les appareils de mesure environnement et assurer la fiabilité des résultats qu ils indiquent Définir les opérations liées aux AES qu il est possible et utile de surveiller et mettre en place la surveillance (méthodologie, fréquence, ) : appareillage de surveillance ou mesure, check list avec surveillance périodique, Définir les indicateurs pertinents de mesure de la performance environnemental et en organiser un suivi régulier Définir les installations soumises à contrôles périodiques réglementaire et planifier et suivre ces contrôles. Organiser l exploitation des rapports de contrôle et le traitement des écarts constatés Identifier les appareils de mesure environnement et les intégrer dans un suivi métrologique ; fiche de vie, étalonnage, Exemple d indicateurs et de tableaux de suivi Tableau des contrôles périodiques complémentaires Surveillance périodique des installations et des éléments du SME Contrôles périodiques planifiés et compte rendus exploités (PROCEDURE) Indicateurs régulièrement suivis Gérer et planifier communément les contrôles périodiques environnement et santé-sécurité Intégrer dans ce paragraphe les exigences de surveillance et mesurage issus de l analyse des exigences légales et autres ( 4.3.2)

PRINCIPES ET ENJEUX DU MANAGEMENT INTEGRE QSE

PRINCIPES ET ENJEUX DU MANAGEMENT INTEGRE QSE PRINCIPES ET ENJEUX DU MANAGEMENT INTEGRE QSE Convergences et spécificités des référentiels ISO 9001 / 14001 / OHSAS 18001 Vianney BOCK 14, rue Cassini 06300 NICE Phone : +33 4 93 56 46 92 Mobile : +33

Plus en détail

Emis le : 5/08/2011 Mis à jour : 10/2014

Emis le : 5/08/2011 Mis à jour : 10/2014 Emetteur : CRMA Limousin Page 1 sur 6 1. Quelle réglementation s applique à mon entreprise? Emis le : 5/08/2011 Toute entreprise artisanale ou industrielle est soumise au règlement sanitaire départemental.

Plus en détail

Intitulé du stage. Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011

Intitulé du stage. Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011 Intitulé du stage Dates Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011 Recherche et réduction des rejets de Substances Dangereuses dans l'eau Mardi 20 septembre 2011 Mardi

Plus en détail

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel N 38 Développement durable n 2 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 19/02/2013 ISSN 1769-4000 CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L

Plus en détail

Qualité Sécurité Environnement

Qualité Sécurité Environnement Qualité Sécurité Environnement FORMATION AUDIT CONSEIL EXPERTISE >> Catalogue 2014 Nos innovations: e-learning, évaluation des compétences personnalisation Formation Hygiène Alimentaire ISO 9001 : 2008...

Plus en détail

chantier & environnement Guide pratique DÉMARCHE ISO 14001

chantier & environnement Guide pratique DÉMARCHE ISO 14001 chantier & environnement Guide pratique DÉMARCHE ISO 14001 Introduction Les principales nuisances susceptibles d être rencontrées sur un chantier proviennent de la gestion des déchets, du bruit et des

Plus en détail

Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement. Un atout pour l entreprise

Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement. Un atout pour l entreprise CCI Moselle, le16 avril 2013 Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement Un atout pour l entreprise Intervention de Olivier Rousseaux, Auditeur QSE, Expert en organisation et management

Plus en détail

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace

8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace Aller plus loin 8) Certification ISO 14 001 : une démarche utile et efficace 8) Certification ISO 14 001 8 La norme ISO 14001 et la certification Cette norme internationale vise à établir dans l organisme

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

SYSTÈME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL

SYSTÈME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL 15 e École d été en évaluation environnementale Évaluation de la durabilité du développement urbain et industriel : outils d analyse de l empreinte écologique et des impacts sociaux et sanitaires Douala,Hôtel

Plus en détail

Réussir la Démarche de Management

Réussir la Démarche de Management Formation à la norme ISO 9001, V 2008 Formateur Dr Mohammed Yousfi Formateur Auditeur Consultant QSE Réussir la Démarche de Management Réussir le Projet ISO 9001, Version 2008 1 Programme Introduction

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 1

Tremplins de la Qualité. Tome 1 Tome 1 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANT-PROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

Système Management Environnemental

Système Management Environnemental Système Management Environnemental Laboratoire de Touraine Laboratoire de Touraine Laboratoire de Touraine - Bassin Eaux Pluviales Environnemental Politique Qualité Sécurité Environnement Sommaire Norme

Plus en détail

F ORMULAIRE DE D EMANDE D'AUTORISATION F_33

F ORMULAIRE DE D EMANDE D'AUTORISATION F_33 PAE 1/15 Règlement grand-ducal du 16 juillet 1999 portant nomenclature et classification des établissements classés; Annexe Nomenclature des établissements classés : N 33 Ateliers et garages de réparation

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité : Version septembre 2011 Chaufferie bois Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Direction Régionale Ile de France Page 1/8 SOMMAIRE A.- OBJECTIFS

Plus en détail

JECO journée des éco-entreprises. Présentation de l événement

JECO journée des éco-entreprises. Présentation de l événement JECO journée des éco-entreprises Présentation de l événement Atelier Valoriser sa démarche environnementale UN LEVIER DE CROISSANCE POUR L ENTREPRISE Objectifs Faire un panorama des différents référentiels

Plus en détail

RAPPORT DE LA PRESIDENTE DU CONSEIL DE SURVEILLANCE A L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ANNUELLE DU 15 JUIN

RAPPORT DE LA PRESIDENTE DU CONSEIL DE SURVEILLANCE A L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ANNUELLE DU 15 JUIN " PRECIA " Société Anonyme à Directoire et à Conseil de Surveillance Au capital de 2 200 000 Siège social à VEYRAS - 07000 PRIVAS R.C.S. AUBENAS B. 386.620.165 (1966 B 16) RAPPORT DE LA PRESIDENTE DU CONSEIL

Plus en détail

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée Dalkia, le leader européen des services énergétiques Dalkia filiale de EDF et de Veolia Environnement, place les enjeux environnementaux au cœur

Plus en détail

Fiche conseil n 16 Audit

Fiche conseil n 16 Audit AUDIT 1. Ce qu exigent les référentiels Environnement ISO 14001 4.5.5 : Audit interne EMAS Article 3 : Participation à l'emas, 2.b Annexe I.-A.5.4 : Audit du système de management environnemental SST OHSAS

Plus en détail

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles H. Bonnes pratiques environnementales 1. Déchets La gestion des déchets est régie par : des grands principes définissant, par exemple, les responsabilités du producteur ou détenteur de déchets ou la prise

Plus en détail

PROLOGIS France V. Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Saint-Gilles (30)

PROLOGIS France V. Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Saint-Gilles (30) Projet de bâtiment logistique sis ZAC du Mitra commune de Partie II RESUME NON TECHNIQUE ETUDE D IMPACT FEVRIER 2014 RAPPORT CON/13/084/CD/V2 SOMMAIRE I PRESENTATION DU PROJET ET DE SON ENVIRONNEMENT...

Plus en détail

DOMAINE D'ACTIVITE 1 : ORGANISATION DES ARRIVAGES, DES RECEPTIONS ET DES EXPEDITIONS DES MATERIELS ET DES INGREDIENTS

DOMAINE D'ACTIVITE 1 : ORGANISATION DES ARRIVAGES, DES RECEPTIONS ET DES EXPEDITIONS DES MATERIELS ET DES INGREDIENTS REFERENTIEL D ACTIVITES FICHE 6 INGENIERIE : REFERENTIEL D ACTIVITES ET REFERENTIEL DE CERTIFICATION REFERENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES COMPETENCES ASSOCIEES AUX ACTIVITES ET TACHES COMPETENCES

Plus en détail

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES Il décline les activités/compétences qui peuvent être partagées par d autres métiers et d autres familles

Plus en détail

Employé Logistique Qualifié niveau 2

Employé Logistique Qualifié niveau 2 LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL Employé Logistique Qualifié niveau 2 EVALUATION GDI DU SALARIE Employé Logistique Qualifié niveau 2 NOM : PRENOM : Période d'activité : Matricule : Date de l'entretien

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 2

Tremplins de la Qualité. Tome 2 Tome 2 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANTPROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

Livret d accueil. Notice - modèle type de livret d accueil Conseils pour assurer une intégration réussie. Livret d accueil.

Livret d accueil. Notice - modèle type de livret d accueil Conseils pour assurer une intégration réussie. Livret d accueil. 1 Notice - modèle type de livret d accueil Conseils pour assurer une intégration réussie Janvier 2014 2 NOTICE L intégration d un jeune embauché dans une entreprise et au sein d une équipe de travail est

Plus en détail

Mécanique automobile. Les déchets. Déchets banals (DIB) Déchets dangereux (DIS)

Mécanique automobile. Les déchets. Déchets banals (DIB) Déchets dangereux (DIS) Si vous réalisez également des activités de démontage des voitures ou des travaux sur la carrosserie, reportez-vous également aux fiches correspondantes. 1 Les déchets Les déchets issus de votre activité

Plus en détail

Audit interne. Audit interne

Audit interne. Audit interne Définition de l'audit interne L'Audit Interne est une activité indépendante et objective qui donne à une organisation une assurance sur le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte ses conseils

Plus en détail

MANUEL Q S E. Mise à jour : Mai 2014. Qualité - Sécurité - Environnement

MANUEL Q S E. Mise à jour : Mai 2014. Qualité - Sécurité - Environnement MANUEL Q S E Mise à jour : Mai 2014 Qualité - Sécurité - Environnement Editorial BÂTIMENTS - Privé - Public - Industriel La société RIVASI BTP est implantée dans la Drôme et les Bouches-du-Rhône. Elle

Plus en détail

Le Responsible Care, une démarche accessible aux PME - PMI: Les 9 principes du Responsible Care illustrés par des actions simples et efficaces

Le Responsible Care, une démarche accessible aux PME - PMI: Les 9 principes du Responsible Care illustrés par des actions simples et efficaces Le Responsible Care, une démarche accessible aux PME - PMI: Les 9 principes du Responsible Care illustrés par des actions simples et efficaces 1 Origine du Responsible Care Démarche volontaire de l'industrie

Plus en détail

Audit, Conseil et Assistance

Audit, Conseil et Assistance Audit, Conseil et Assistance Experto Risk vous apporte son expertise pour vous accompagner dans le domaine de la sécurité Vous vous interrogez sur vos obligations en matière de sécurité. Vous souhaitez

Plus en détail

Carrefour ARRAS. Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier

Carrefour ARRAS. Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier Carrefour ARRAS Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier Page / 4 Site : Carrefour ARRAS Expertise Identité complète Responsable : M. Bidon Paul rue des Sachets 600 ARRAS Date d'audit : 06/05/00 Consultant

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

Chapitre 13. Plan de gestion environnementale et sociale

Chapitre 13. Plan de gestion environnementale et sociale Chapitre 13 Plan de gestion environnementale et sociale Table des matières Table des matières... 13-i 13 Plan de gestion environnementale et sociale... 13-1 13.1 Cadre d élaboration du plan de gestion...

Plus en détail

Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011

Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011 Bilan annuel 2011 Etienne Lacroix Tous Artifices S.A. Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011 Page 1 SOMMAIRE Actions réalisées pour la prévention des risques Compte-rendu des

Plus en détail

RÉSUMÉ NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS VEOLIA PROPRETE NORD NORMANDIE NOGENT-SUR-OISE. Fait à Bihorel, le 03 Octobre 2012 KALIÈS KAR 11.25.

RÉSUMÉ NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS VEOLIA PROPRETE NORD NORMANDIE NOGENT-SUR-OISE. Fait à Bihorel, le 03 Octobre 2012 KALIÈS KAR 11.25. RÉSUMÉ NON TECHNIQUE DE L ETUDE DE DANGERS VEOLIA PROPRETE NORD NORMANDIE NOGENT-SUR-OISE Fait à Bihorel, le 03 Octobre 2012 KALIÈS KAR 11.25. V2 La société VEOLIA PROPRETE NORD NORMANDIE (VPNN) est autorisée

Plus en détail

Mémoire technique Aide à la rédaction

Mémoire technique Aide à la rédaction Mémoire technique Aide à la rédaction Pour apprécier la valeur technique de l offre, le maître d ouvrage peut exiger des candidats la fourniture d un mémoire technique. Deux cas de figure s offrent alors

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES : ENLEVEMENT ET ELIMINATION DE DECHETS INDUSTRIELS SPECIAUX SUR LE SITE DE L INRA DE JOUY-EN-JOSAS ET DOMAINES RATTACHES

CAHIER DES CHARGES : ENLEVEMENT ET ELIMINATION DE DECHETS INDUSTRIELS SPECIAUX SUR LE SITE DE L INRA DE JOUY-EN-JOSAS ET DOMAINES RATTACHES CAHIER DES CHARGES : ENLEVEMENT ET ELIMINATION DE DECHETS INDUSTRIELS SPECIAUX SUR LE SITE DE L INRA DE JOUY-EN-JOSAS ET DOMAINES RATTACHES DECEMBRE 2006 1. OBJET DE LA PRESTATION L activité du centre

Plus en détail

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer E. BRAJEUL D. LESOURD, A. GRISEY (Ctifl) T. BEAUSSE (Gaz de France) Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1

Plus en détail

Quels sont les leviers efficaces pour réduire le risque d incendie, limiter ses conséquences et optimiser la tarification assurance?

Quels sont les leviers efficaces pour réduire le risque d incendie, limiter ses conséquences et optimiser la tarification assurance? Quels sont les leviers efficaces pour réduire le risque d incendie, limiter ses conséquences et optimiser la tarification assurance? En matière d'incendie, les moyens de prévention réelle et de protection

Plus en détail

Mise en place d un Système de Management Environnemental sur la base de la Norme ISO 14001. SARRAMAGNAN Viviane

Mise en place d un Système de Management Environnemental sur la base de la Norme ISO 14001. SARRAMAGNAN Viviane Mise en place d un Système de Management Environnemental sur la base de la Norme ISO 14001 SARRAMAGNAN Viviane Master II Économie et Gestion de l Environnement Année universitaire 2008/2009 Sommaire Présentation

Plus en détail

Ce document est la propriété de la MAP. Il ne peut être utilisé, reproduit ou communiqué sans son autorisation. MECANIQUE AERONAUTIQUE PYRENEENNE

Ce document est la propriété de la MAP. Il ne peut être utilisé, reproduit ou communiqué sans son autorisation. MECANIQUE AERONAUTIQUE PYRENEENNE MANUEL MANAGEMENT QUALITE Révision janvier 2010 Ce document est la propriété de la MAP. Il ne peut être utilisé, reproduit ou communiqué sans son autorisation. MECANIQUE AERONAUTIQUE PYRENEENNE Place d

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

Déchets dangereux dans l entreprise

Déchets dangereux dans l entreprise Déchets dangereux dans l entreprise Pe! é t i r u c é s z e s n Déchets dangereux Les déchets dangereux sont présents dans toutes les activités industrielles! Chaque année, les entreprises industrielles,

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre?

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Réunion CCI Franche-Comté - Besançon 13 mai 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Paule.nusa @afnor.org Nour.diab@afnor.org

Plus en détail

PREAMBULE. Baccalauréat professionnel spécialité Environnement nucléaire 5

PREAMBULE. Baccalauréat professionnel spécialité Environnement nucléaire 5 PREAMBULE Le candidat au baccalauréat professionnel environnement nucléaire doit préalablement à son entrée en formation être informé des conditions suivantes : 1)Afin d éviter le risque d exclusion pour

Plus en détail

L inspection des installations classées

L inspection des installations classées L inspection des installations classées Une mission de police environnementale auprès des établissements industriels et agricoles Ministère de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

DES I NSTALLATIONS C LASSÉES POUR LA P R O TECTION DE

DES I NSTALLATIONS C LASSÉES POUR LA P R O TECTION DE 12 13 I NSTALLATIONS C LASSÉES POUR LA P ROTECTION DE L ENVIRONNEMENT (ICPE) 1.RÉGLEMENTATION 2.OBJECTIFS 3.LES PRINCIPES 3.1. LES ACTEURS 3.2. DÉCLARATION 3.2.1.PROCÉDURE 3.2.2.CONTENU DU DOSSIER 3.3.

Plus en détail

H1302 - Management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels

H1302 - Management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels Appellations Adjoint / Adjointe au responsable environnement-hygiène-sécurité en industrie Ingénieur / Ingénieure en traitement des déchets industriels Chargé / Chargée de l'hygiène et de la sécurité du

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 1 er avril 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-013170 Hôpital Avicenne 125, rue de Stalingrad 93000 BOBIGNY Objet : Inspection sur le thème de la radioprotection

Plus en détail

MANUEL DE MANAGEMENT QUALITE SECURITE - ENVIRONNEMENT

MANUEL DE MANAGEMENT QUALITE SECURITE - ENVIRONNEMENT MANUEL DE MANAGEMENT QUALITE SECURITE - ENVIRONNEMENT Indice : F Date : 05/02/2014 Siège : Z.I 13 Rue de la Résistance BP -61620-14406 BAYEUX cedex Tel. : 02 31 51 40 00 Atelier de montage/ajustage : Z.I

Plus en détail

Prévention des intoxications Entretien des chaudières

Prévention des intoxications Entretien des chaudières Journée Information «Monoxyde de Carbone» 18 juin 2012 Clermont-Ferrand Prévention des intoxications Entretien des chaudières Textes réglementaires et pratiques des professionnels Ministère de l'écologie,

Plus en détail

MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES

MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES ACTION COLLECTIVE REGIONAL DE PROMOTION DU MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES CAHIER DES CHARGES DE LA CONSULTATION Avec le soutien de : Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Rhône-Alpes 75

Plus en détail

REGLEMENTATION ENVIRONNEMENTALE APPLICABLE DANS LES GARAGES ET CARROSSERIES AUTOMOBILE

REGLEMENTATION ENVIRONNEMENTALE APPLICABLE DANS LES GARAGES ET CARROSSERIES AUTOMOBILE SERVICE ENVIRONNEMENT - NOTE DE VEILLE REGLEMENTAIRE N 1 2009 REGLEMENTATION ENVIRONNEMENTALE APPLICABLE DANS LES GARAGES ET CARROSSERIES AUTOMOBILE Rédacteur : A.CHEVILLARD Date : 22/04/09 1) Nomenclature

Plus en détail

ESII. Une entreprise éco-citoyenne

ESII. Une entreprise éco-citoyenne ESII Une entreprise éco-citoyenne ESII s inscrit dans une politique de développement durable garantissant la mise en œuvre de pratiques sans danger pour l environnement ainsi que le respect des normes

Plus en détail

la climatisation automobile

la climatisation automobile Un équipement en question : la climatisation automobile LES TRANSPORTS la climatisation en question La climatisation automobile, grand luxe il y a encore peu de temps, devient presque banale pour tous

Plus en détail

Recueil des règles de conservation des documents des établissements universitaires québécois 04 RESSOURCES MOBILIÈRES ET IMMOBILIÈRES

Recueil des règles de conservation des documents des établissements universitaires québécois 04 RESSOURCES MOBILIÈRES ET IMMOBILIÈRES 04 RESSOURCES MOBILIÈRES ET IMMOBILIÈRES 04.01 Gestion des ressources immobilières - Fichier informatique Fichier contenant des données utilisées pour contrôler l'inventaire et la gestion des immeubles,

Plus en détail

Rapport d'audit étape 2

Rapport d'audit étape 2 Rapport d'audit étape 2 Numéro d'affaire: Nom de l'organisme : CMA 76 Type d'audit : audit de renouvellement Remarques sur l'audit Normes de référence : Autres documents ISO 9001 : 2008 Documents du système

Plus en détail

SERVICES TECHNIQUES CENTRE HOSPITALIER. d AURILLAC. 1er congrès de l AFGRIS

SERVICES TECHNIQUES CENTRE HOSPITALIER. d AURILLAC. 1er congrès de l AFGRIS SERVICES TECHNIQUES CENTRE HOSPITALIER henri MONDOR d AURILLAC 1er congrès de l AFGRIS METHODE D ANALYSE ET DE PREVENTION DES RISQUES ET CERTIFICATION ISO 9002 Un couple pertinent pour les services techniques

Plus en détail

Métallerie / Serrurerie

Métallerie / Serrurerie Votre activité peut être liée à celles de traitement de surface/polissage et de décapage. Si vous êtes dans ce cas, reportezvous aux fiches correspondantes. 1 Les déchets Les déchets issus de votre activité

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT. Site manager

RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT. Site manager RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT > TRAVAUX DATE DE MODIFICATION : 27/04/2015 FAMILLE : Mise en œuvre / Réalisation APPELLATIONS

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS ENQUÊTE SUR LA PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Cette étude a été réalisée auprès de six entreprises de transport urbain de voyageurs, sur le territoire de la CINOR, sur la base des déclarations des

Plus en détail

HSE MONITOR GESTION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT. 8 modules de management intégrés. www.red-on-line.net

HSE MONITOR GESTION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT. 8 modules de management intégrés. www.red-on-line.net HSE MONITOR GESTION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT 8 modules de management intégrés www.red-on-line.net www.red-on-line.net HSE MONITOR GESTION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT 1. 2. 3. 1. 4. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 5. 1.

Plus en détail

Notre système de management. Qualité et Environnement

Notre système de management. Qualité et Environnement Notre système de management Ce document est destiné à nos clients, partenaires et collaborateurs et a pour volonté de décrire simplement nos activités et notre système de management Qualité et Environnement

Plus en détail

FNSA 91, avenue de la République 75011 PARIS

FNSA 91, avenue de la République 75011 PARIS Dossier de candidature QUALITASS FNSA 91, avenue de la République 75011 PARIS Documents à fournir Option 1 : Pièces à fournir (obligatoire dans le cadre d une première demande) Ou Option 2 : Engagement

Plus en détail

Qu est ce que le plan d organisation de la réponse de sécurité civile (ORSEC)?

Qu est ce que le plan d organisation de la réponse de sécurité civile (ORSEC)? Les plans de secours sont organisés et mis en oeuvre par une direction unique, le directeur des opérations de secours (DOS) qui est le préfet du département concerné. Qu est ce que le plan d organisation

Plus en détail

Calendrier Prévisionnel des Formations Inter-Entreprises 2015 Agence de BORDEAUX (Saint Aubin) (dernière mise à jour : 31/08/15)

Calendrier Prévisionnel des Formations Inter-Entreprises 2015 Agence de BORDEAUX (Saint Aubin) (dernière mise à jour : 31/08/15) Préparations à l'habilitation électrique Electricien B1 B2 B1V B2V BT BR Initial Electricien B1 B2 B1V B2V BT BR Recyclage (1,5 jours) Non électricien exécutant B0 H0 Initial / Recyclage Non électricien

Plus en détail

Partager l expérience de l ASECNA dans la mise en œuvre du SMS et du SMQ :

Partager l expérience de l ASECNA dans la mise en œuvre du SMS et du SMQ : Objet de la présentation Partager l expérience de l ASECNA dans la mise en œuvre du SMS et du SMQ : Défis rencontrés Avantages acquis Contenu de la présentation Qu est ce que l ASECNA? Planification de

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition de l emploi Le titulaire de la spécialité gestion des pollutions et protection de l environnement de baccalauréat professionnel est un professionnel

Plus en détail

Système de management H.A.C.C.P.

Système de management H.A.C.C.P. NM 08.0.002 Norme Marocaine 2003 Système de management H.A.C.C.P. Exigences Norme Marocaine homologuée par arrêté du Ministre de l'industrie, du Commerce et des Télécommunications N 386-03 du 21 Février

Plus en détail

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME QUALITE ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001.

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME QUALITE ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001. MISE EN PLACE D'UN SYSTEME QUALITE ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001. Public : Objectif : Direction Membres du comité de direction - Responsable de service Responsables qualité Ensemble du personnel

Plus en détail

FICHE DE FONCTION RESPONSABLE DE SITE

FICHE DE FONCTION RESPONSABLE DE SITE RESPONSBLE DE SITE FOR.RH.003 Créé le :01.02.2010 Page 1 sur 1 * Met en œuvre la politique commerciale, les démarches qualité - sécurité - environnement, l'activité de production, financière et humaine,

Plus en détail

Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout!

Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout! Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout! «Nous n héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l empruntons à nos enfants» Antoine de Saint-Exupéry

Plus en détail

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS

RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS a RESUME NON TECHNIQUE DE L'ETUDE DES DANGERS Synthèse de l'inventaire des accidents pour le secteur d'activité de la société MARIE DIDIER AUTOMOBILES Il ressort de l inventaire des accidents technologiques

Plus en détail

MANUEL QUALITE. Laboratoire de Biologie Médicale QUALI-BIO UNILABS

MANUEL QUALITE. Laboratoire de Biologie Médicale QUALI-BIO UNILABS MANUEL QUALITE Laboratoire de Biologie Médicale QUALI-BIO - Page 1 sur 12 Sommaire a) Introduction. b) Description du laboratoire. c) Qualification et formation du personnel. d) Assurance Qualité. e) Maîtrise

Plus en détail

1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU. THEMATIQUE 4: Epuration

1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU. THEMATIQUE 4: Epuration 1 ère ORIENTATION GESTION DE L EAU THEMATIQUE 4: Epuration Fiche action n 1.4.1 RECUPERATION DE CHALEUR DANS LES EAUX USEES 1. OBJECTIFS STRATEGIQUES La dépendance de notre alimentation énergétique vis-à-vis

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main Le développement durable au cœur de la stratégie d Assa Abloy 2 de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1.

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1. Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1 Juin 2015 NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE P. 2 sur 8 SOMMAIRE 1 Hygiène...

Plus en détail

ENGAGEMENTS ISO 14001 ET GESTION DES DECHETS. L exemple de l agence 13/84. Service Hygiène et Sécurité Agence 13/84

ENGAGEMENTS ISO 14001 ET GESTION DES DECHETS. L exemple de l agence 13/84. Service Hygiène et Sécurité Agence 13/84 ENGAGEMENTS ISO 14001 ET GESTION DES DECHETS L exemple de l agence 13/84 Service Hygiène et Sécurité Agence 13/84 Présentation Rappel de l engagement ISO 14001 de l ONF Quelques généralités sur la gestion

Plus en détail

Stockage des Marchandises Dangereuses 1 Jour Transport Route 2 jours

Stockage des Marchandises Dangereuses 1 Jour Transport Route 2 jours Stockage des Marchandises Dangereuses 1 Jour Transport Route 2 jours Objectif Être capable : - d'appliquer la réglementation relative au transport des marchandises dangereuses et au stockage. - de rechercher

Plus en détail

Mél : Nom de l ACMO : Mél ACMO :

Mél : Nom de l ACMO : Mél ACMO : Etat des lieux en hygiène et sécurité dans un établissement scolaire Rectorat Inspection en Hygiène et sécurité Dossier suivi par M. Gilbert ROUSSEAU Téléphone 05 57 57 39 82 Fax 05 57 57 87 40 Mél: Gilbert.rousseau@acbordeaux.fr

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE -

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - Définition des enjeux - Disposer à la fin des grosses opérations de construction en cours (Tranche 1 et 2 du Plan Directeur MCO-Plateau Technique/Pôle

Plus en détail

Bâtir un système intégré

Bâtir un système intégré Florence GILLET-GOINARD Bâtir un système intégré Qualité/Sécurité/Environnement De la qualité au QSE Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3651-8 CHAPITRE 1 Un système intégré, quels enjeux? 1. QU EST-CE

Plus en détail

Mise en œuvre et suivi de l ISO 14001 sur l établissement COGEMA Cadarache

Mise en œuvre et suivi de l ISO 14001 sur l établissement COGEMA Cadarache COGEMA Mise en œuvre et suivi de l ISO 14001 sur l établissement COGEMA Cadarache Roger FANTON Chef des services QSSE Directeur Adjoint Journées SFRP, les 17 et 18 novembre 2005 COGEMA L'énergie, cœur

Plus en détail

RÈGLES DE CERTIFICATION D ENTREPRISE

RÈGLES DE CERTIFICATION D ENTREPRISE RÈGLES DE CERTIFICATION D ENTREPRISE Fabrication et transformation de matériaux et d emballages destinés au contact des aliments : respect des règles d hygiène (méthode HACCP) Réf. Rédacteur LNE PP/GLB

Plus en détail

SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS

SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS CAHIER DES CHARGES RELATIF A UN AUDIT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DE L'INSTITUT FRANÇAIS DE MECANIQUE AVANCEE Date limite d envoi de l'offre : 30 avril

Plus en détail

Certification OHSAS 18001 Santé et sécurité au travail : exemple d'application dans une AASQA (AIRFOBEP)

Certification OHSAS 18001 Santé et sécurité au travail : exemple d'application dans une AASQA (AIRFOBEP) Certification OHSAS 18001 Santé et sécurité au travail : exemple d'application dans une AASQA (AIRFOBEP) BouAlem MESBAH - AIRFOBEP? 3 Questions avant de commencer Du document unique au SMS Du SMS à l OHSAS

Plus en détail

POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST)

POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST) POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST) Etapes Actions Pilote de l action Description et type de documents 1 Définition d une politique Santé Sécurité au Travail Top Management + externe

Plus en détail

Protocole de sécurité chargement déchargement

Protocole de sécurité chargement déchargement Protocole de sécurité chargement déchargement Note pratique de prévention N.P.P.-01/2007 CRAM Centre Ouest Caisse Régionale d Assurance Maladie Centre Ouest 37 avenue du Président René Coty - 87048 LIMOGES

Plus en détail

LES CABINES DE PEINTURE : RÉGLEMENTATION

LES CABINES DE PEINTURE : RÉGLEMENTATION LES CABINES DE PEINTURE : RÉGLEMENTATION Dernière révision du document : juillet 2012 RÉFÉRENCES RÉGLEMENTAIRES Arrêté du Gouvernement wallon du 25 septembre 2008 déterminant les conditions sectorielles

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 21 septembre 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-035472 Hôpital Robert Debré 48 boulevard Sérurier 75019 PARIS Objet : Inspection sur le thème de la radioprotection

Plus en détail

DIAGNOSTICS : LES PRINCIPAUX TEXTES APPLICABLES

DIAGNOSTICS : LES PRINCIPAUX TEXTES APPLICABLES Fiche pratique DIAGNOSTICS : LES PRINCIPAUX TEXTES APPLICABLES DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE - ordonnance n 2005-655 du 8 juin 2005 : mise en place du dossier de diagnostic technique - décret n 2006-1114

Plus en détail

Rapport d'audit interne du processus RESSOURCES MATERIELLES NANCY

Rapport d'audit interne du processus RESSOURCES MATERIELLES NANCY Rapport d'audit interne du processus RESSOURCES MATERIELLES Date de l'audit : 23/03/2010 - Processus audité(s) : Système management qualité Site audité : Nancy Référentiel(s) : ISO 9001 : 2008 Équipe d'audit

Plus en détail

REF01 Référentiel de labellisation des laboratoires de recherche_v3

REF01 Référentiel de labellisation des laboratoires de recherche_v3 Introduction Le présent référentiel de labellisation est destiné aux laboratoires qui souhaitent mettre en place un dispositif de maîtrise de la qualité des mesures. La norme ISO 9001 contient essentiellement

Plus en détail

Retour d expérience sur l implémentation et la certification ISO27001 de «EPPM»

Retour d expérience sur l implémentation et la certification ISO27001 de «EPPM» Retour d expérience sur l implémentation et la certification ISO27001 de «EPPM» -Imed Yazidi- LSTI certified ISO 27001 Lead Implementer 14/02/2013 ENGINEERING PROCUREMENT & PROJECT MANAGEMENT s.a Présentation

Plus en détail

Master. Ingénierie du Développement Durable Spécialité Sûreté des Procédés Industriels, Environnement et Qualité. Page

Master. Ingénierie du Développement Durable Spécialité Sûreté des Procédés Industriels, Environnement et Qualité. Page Master Ingénierie du Développement Durable Spécialité Sûreté des Procédés Industriels, Environnement et Qualité Page Unités d enseignement Master 1 Semestre 1 Page 2 7AA1 Anglais Remise à niveau et perfectionnement

Plus en détail

Partie IV. Identifier les carences informationnelles d'une PME / PMI

Partie IV. Identifier les carences informationnelles d'une PME / PMI Partie IV. Identifier les carences informationnelles d'une PME / PMI 222 Partie IV. Identifier les carences informationnelles d'une PME / PMI Chapitre A. Représentation de l'utilisation de l'information

Plus en détail

Manuel Qualité. Réf. : MAQ Page : 1 / 15 Version : 2 Date de révision : 04/04/2012

Manuel Qualité. Réf. : MAQ Page : 1 / 15 Version : 2 Date de révision : 04/04/2012 Page : 1 / 15 Rue Mabîme 77 4432 ALLEUR Belgique Tél. : +32 (0) 4 247 32 24 Fax : +32 (0) 4 427 18 82 e-mail : info@ansolive.com Site internet : www.ansolive.com Ce document est la propriété exclusive

Plus en détail

H1303 - Intervention technique en Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriel

H1303 - Intervention technique en Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriel H1303 - Intervention techniue en Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriel Appellations Animateur / Animatrice en déchets en industrie Technicien / Technicienne en environnement, sécurité et conditions

Plus en détail