White paper. e-commerce transfrontalier : repenser les réseaux de distribution.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "White paper. e-commerce transfrontalier : repenser les réseaux de distribution. www.landmarkglobal.com"

Transcription

1 White paper e-commerce transfrontalier : repenser les réseaux de distribution

2 White Paper. e-commerce transfrontalier : repenser les réseaux de distribution. 2 Sommaire L e-commerce transfrontalier est en hausse 3 Évolution du réseau de distribution 4 Obstacles limitant l e-commerce transfrontalier 5 Une logistique des retours complexe 5 Paiements en ligne 6 Fermeture des frontières 6 Prix : systèmes de TVA et taxes à l importation 6 Éliminer les inefficacités de la chaîne d approvisionnement 8 Un changement inévitable 9 Sources 10

3 White Paper. e-commerce transfrontalier : repenser les réseaux de distribution. 3 L e-commerce transfrontalier est en hausse Actuellement, près de 2,7 milliards de personnes (39 % de la population mondiale totale) ont accès à Internet 1. Les achats effectués en ligne par ces 2,7 milliards d individus augmentent chaque année. Le Conseil central de l accise et des douanes (CCEL) prévoit que l e-commerce intérieur et domestique génèrera cette année 1,4 billion de dollars de recettes dans le monde. L e-commerce transfrontalier interviendra pour une grande part dans ce montant. Rien qu en 2012, les recettes mondiales provenant de l e-commerce transfrontalier s élevaient à 300 milliards de dollars 2. Et ce chiffre devrait doubler d ici Les États-Unis, le Royaume-Uni, l Allemagne, l Australie, le Brésil et la Chine sont actuellement les six marchés les plus importants pour ce qui est des achats en ligne. Vers quels pays étrangers les clients de ces marchés se tournent-ils pour acheter en ligne? Les États-Unis sont le pays qui rencontre le plus de succès dans l achat d articles en ligne (45 %), suivis par le Royaume-Uni (37 %), la Chine (26 %), Hong Kong (25 %), le Canada (18 %), l Australie (16 %) et l Allemagne (14 %). Les recettes engrangées par l e-commerce transfrontalier uniquement dans ces marchés devraient atteindre environ 307 milliards de dollars en 2018, trois fois plus que le montant global réalisé au sein de ces mêmes marchés en Le cabinet international de conseil Boston Consulting Group prévoit que le marché asiatique représentera près de 40 % des recettes engrangées par l e-commerce transfrontalier d ici 2025, ce qui ferait de l Asie l épicentre mondial de l e-commerce 4. La croissance soutenue de l e-commerce transfrontalier crée des opportunités sans précédent pour les détaillants en ligne. Toutefois, un réseau de distribution efficace et flexible est nécessaire pour récolter tous les fruits de cette croissance. À l avenir, les e-commerçants les plus florissants seront ceux qui auront été capables d optimiser leurs réseaux de distribution et d éviter les écueils de l e-commerce transfrontalier % des acheteurs en ligne transfrontalier achètent aux États-Unis, ce qui fait des USA le pays le plus prisé pour l achat d articles en ligne 14% 16% 18% 25% 26% 37% 45% Allemagne Australie Canada Hong Kong Chine Royaume-Uni USA

4 White Paper. e-commerce transfrontalier : repenser les réseaux de distribution. 4 À l avenir, les e-commerçants les plus florissants seront ceux qui auront été capables d optimiser leurs réseaux de distribution et d éviter les écueils de l e-commerce transfrontalier. Évolution du réseau de distribution La logistique du commerce de détail a rapidement évolué au cours des quarante dernières années. Dans les années 1970, la plupart des détaillants en ligne stockaient directement leurs marchandises auprès de fournisseurs ou de grossistes. Dans les années 1980, les détaillants en ligne commencèrent à centraliser leurs stocks dans des centres de distribution. Dans les années 1990, la politique mondiale d approvisionnement modifia la donne en permettant aux e-commerçants de mettre en place des centres d importation afin de traiter les marchandises importées et de les distribuer. L essor de l e-commerce débuta dans les années 2000, lorsque seuls les détaillants en ligne basés sur Internet apparaissaient sur le marché, entraînant la mise en place de réseaux de distribution spécialisés dans le traitement électronique des commandes 6. Le traitement électronique des commandes nécessite de repenser les réseaux de distribution traditionnels. Les modèles de conception des réseaux traditionnels sont devenus en grande partie insuffisants en raison des variables entrant en jeu dans la logistique liée à Internet, telles que le nombre de points de livraison et de retrait. Cela rend cette logistique extrêmement différente d une logistique classique. Il est important pour les détaillants en ligne de déterminer le meilleur emplacement pour leurs Centres de Traitement Électronique des Commandes (CTEC), ainsi que le nombre de CTEC dont ils souhaitent disposer. La surface de stockage requise, le nombre de commandes et les profils et adresses des consommateurs sont, à cet égard, des éléments d appréciation importants. D autres facteurs entrent également en ligne de compte. C est le cas notamment de la disponibilité des articles, de l accessibilité et des délais de livraison 7. Le traitement électronique des commandes nécessite de repenser les réseaux de distribution traditionnels. L e-commerce stimule également la demande pour certains types d infrastructures : très grands centres de traitement électronique des commandes, centres de tri des colis (plateformes), centres locaux de distribution des colis pour les chaînes d approvisionnement du dernier kilomètre, dépôts

5 White Paper. e-commerce transfrontalier : repenser les réseaux de distribution. 5 logistiques urbains, centres de retours et centres de traitement électronique pour les achats alimentaires en ligne. De plus, l entreprise Jones Lang LaSalle (JLL) s attend à une fusion de ces centres de traitement électronique des commandes avec la logistique urbaine, étant donné que la plupart des consommateurs en ligne vivent en ville. Grâce à l e-commerce transfrontalier, les détaillants en ligne risquent fort d accroître considérablement leur chiffre d affaires en exploitant de nouveaux marchés. Mais l accès à de nouveaux marchés s accompagne de nombreux obstacles, et c est là que le traitement électronique des commandes internationales constitue souvent un défi. Malheureusement, il n existe pas de modèle parfait pouvant être appliqué par chaque organisation. Certains détaillants en ligne choisissent de développer un réseau mondial avec des centres locaux de distribution, tandis que d autres préfèrent collaborer avec des tiers 8, ou travailler avec des opérateurs logistiques qui n offrent pas seulement la livraison, mais fournissent également des solutions en matière de traitement des commandes (par exemple Landmark Global). L importance et la complexité de la logistique des retours ne peuvent être sous-estimées. Les données provenant de Kurt Salmon, une société de conseil en gestion, indiquent que les consommateurs en ligne renvoient entre 20 % et 30 % des vêtements et autres articles «non durables» achetés en ligne et un peu moins de 10 % des biens «durables», tels que les jouets et les produits à usage domestique 9. Obstacles limitant l e-commerce transfrontalier Alors que la croissance de l e-commerce transfrontalier devrait atteindre 75 % d ici 2020, seul un détaillant en ligne sur quatre basés en Europe vend ses marchandises à l étranger. Cela est dû aux barrières qui continuent de dissuader les e-commerçants de vendre à l international 10. Une logistique des retours complexe Pas moins de 47 % des e-commerçants européens affirment être découragés par les différentes législations relatives aux retours des produits. 44 % d entre eux citent la complexité du traitement des retours de commandes issues de l e-commerce transfrontalier comme l un des freins à leur développement 11. L Europe dispose d une législation qui garantit un délai de rétractation de 14 jours durant lequel les consommateurs peuvent décider d annuler leurs achats en ligne 12. Un rapide coup d œil en ligne permet de se rendre compte que les transactions internationales en ligne sont toujours gérées différemment d un e-commerçant à l autre. Pour le consommateur, la seule solution consiste à lire attentivement la politique de retour. Avec certains détaillants en ligne, les commandes issues de l e-commerce transfrontalier peuvent être retournées gratuitement, tandis que d autres exigent que l acheteur paie les frais d expédition ainsi que Des initiatives sont déjà en place afin de rendre la politique des retours internationaux plus transparente.

6 White Paper. e-commerce transfrontalier : repenser les réseaux de distribution. 6 Afin de rendre les achats en ligne plus attrayants aux yeux des consommateurs dans les marchés cibles, les détaillants en ligne doivent bien connaître les préférences locales en matière de paiement. les taxes et frais de douane en cas de retour d articles. Un grand nombre de détaillants décident également si un produit peut être retourné ou pas en fonction de la catégorie de ce dernier. Des initiatives sont déjà en place afin de rendre la politique des retours internationaux plus transparente. En 2010, l International Post Corporation (IPC), un réseau mondial de 24 opérateurs postaux, a mis en place le projet «Easy Return Solution» («Solution de Retour Facile») afin de rendre les retours transfrontaliers tout aussi abordables et simples que les retours nationaux, en utilisant notamment une étiquette «port payé» et un service de suivi et de traçage 13. versements, au lieu de régler le montant total en une fois) plutôt que de payer leurs commandes en ligne en utilisant une carte de crédit traditionnelle 15. À l instar des portefeuilles électroniques et des méthodes de paiement par mobile, les modes de paiement disponibles sont de plus en plus variés. Les détaillants en ligne doivent également faire face au défi lié à la gestion des différentes méthodes de paiement, qui peuvent grandement varier d une région à une autre. Autre facteur susceptible d avoir un impact direct sur les bénéfices d un détaillant en ligne et influencer ses décisions en matière de traitement des commandes : les coûts de conversion des prix en monnaies locales. Paiements en ligne Afin de rendre les achats en ligne plus attrayants aux yeux des consommateurs dans les marchés cibles, les détaillants en ligne doivent bien connaître les préférences locales en matière de paiement. Les cartes de crédit peuvent être la règle dans certains pays, mais être une option complètement inhabituelle 14 dans d autres. En Russie, il est encore très fréquent de payer en espèces à la réception des articles, tandis que ce mode de paiement est pratiquement obsolète dans les économies occidentales. Les Brésiliens préfèrent effectuer leurs achats au moyen de versements sans intérêts (les consommateurs en ligne empruntent au détaillant en ligne et remboursent ce dernier en effectuant des La réduction des barrières liées aux chaînes d approvisionnement entre les pays, telles que les formalités douanières, ferait augmenter l e-commerce transfrontalier de 60 % à 80 %. Fermeture des frontières S il existe des avantages indéniables liés à l achat de produits à l étranger, les consommateurs sont

7 White Paper. e-commerce transfrontalier : repenser les réseaux de distribution. 7 prêts à patienter plus longtemps pour recevoir leurs commandes 17. Tout comme pour les achats nationaux en ligne, le client s attend à une livraison plus rapide et précise dans un délai plus fiable. C est pour cette raison que des contrôles douaniers imprévisibles peuvent être une épine dans le pied de nombreux détaillants en ligne 18. Le Forum économique mondial estime que la réduction des barrières liées aux chaînes d approvisionnement entre les pays, telles que les formalités douanières, ferait augmenter l e-commerce transfrontalier de 60 % à 80 % 19. Les consommateurs en ligne souhaitent également obtenir des informations sur le statut de leur procédure de livraison. Actuellement, de nombreux détaillants en ligne ne fournissent pas assez d informations aux consommateurs en ligne en ce qui concerne la procédure de livraison globale pour les achats transfrontaliers. Au cours des dernières années, on a beaucoup investi dans les solutions de suivi et de traçage. L Internet des objets ouvre également de nouvelles possibilités. Prix : systèmes de TVA et taxes à l importation L absence d un système de TVA unique à l échelle européenne constitue l un des plus grands obstacles pour l e-commerce transfrontalier au sein de l Europe. Toutefois, la complexité des différents systèmes de TVA et taxes à l importation du monde entier ralentit la croissance de l e-commerce. Il est souvent difficile pour les clients d estimer le coût final du produit lorsqu ils effectuent un achat transfrontalier en ligne 20. Petit à petit, on voit des exemples de détaillants en ligne qui s évertuent à rendre les prix aussi transparents que possible aux yeux des consommateurs. Ceci est profitable aussi bien au commerçant qu au consommateur. Le détaillant en ligne verra moins de clients abandonner le processus d achat avant la fin 21. Afin de rendre les prix transparents, les détaillants en ligne travaillent souvent de pair avec des tiers afin de garantir à leurs clients un prix de revient effectif : les frais d expédition totaux, comprenant la livraison, les taxes et les frais de douane. Atlas, une solution prête à l emploi de la société Landmark Global, est un exemple d un tel outil en matière de prix de revient effectif. L application Atlas, qui est adaptée aux besoins des clients, intègre plus de 40 devises et 150 méthodes de paiement de façon transparente. Présenter la bonne devise avec les méthodes de paiement les plus utilisées au niveau local et calculer les droits de douane et d accises est automatiquement réalisé en fonction du lieu où a été passée la commande, qui est identifié grâce à l adresse IP du client. Afin de rendre les prix transparents, les détaillants en ligne travaillent souvent de pair avec des tiers afin de garantir à leurs clients un prix de revient effectif : les frais d expédition totaux, comprenant la livraison, les taxes et les frais de douane.

8 White Paper. e-commerce transfrontalier : repenser les réseaux de distribution. 8 Éliminer les inefficacités de la chaîne d approvisionnement Les consommateurs en ligne deviennent plus exigeants et ne sont pas si découragés que ça par les limites géographiques. Ils ne se soucient que d une seule chose : recevoir leurs produits. Les attentes de ces consommateurs influencent les opérations de la chaîne d approvisionnement de manière significative, en mettant, par exemple, davantage l accent sur l approvisionnement de proximité et les solutions de transport omnicanal et plus rapides 22. La tendance à un monde de l e-commerce n étant pas limité par des frontières physiques garantira l optimisation des itinéraires spécifiques en vue de répondre aux attentes du consommateur en ligne. De nos jours, par exemple, si un consommateur australien achète des articles auprès d un détaillant en ligne basé au Royaume-Uni, les produits seront d abord envoyés de la Chine au Royaume-Uni avant d atterrir finalement en Australie. Ces itinéraires inutiles et coûteux disparaîtront à l avenir 23. La complexité croissante à laquelle est soumis le commerce mondial signifie que les décisions en matière de distribution doivent être plus stratégiques et efficaces. Dans certains pays, tels que le Brésil, les frais liés à la réexportation de marchandises entrées dans le pays peuvent être considérables. Dans de tels cas, la redistribution des marchandises vers d autres pays ne constitue plus une option. Des partenariats avec des opérateurs logistiques possédant des connaissances en la matière peuvent se révéler particulièrement profitables 24. Pour les détaillants en ligne, cela se résume à trouver un juste équilibre entre les frais et les délais de livraison. C est là que les réseaux de distribution efficaces deviennent indispensables. Par exemple, pour un consommateur qui privilégie une livraison rapide avant tout, la flexibilité du réseau de distribution est le facteur le plus important. Les grandes entreprises adoptent souvent une approche plus segmentée avec des entrepôts centralisés pour les produits à faible rotation et un modèle de distribution plus local pour les produits à forte rotation 25. Plusieurs parties travaillent de concert pour répondre aux différentes exigences du consommateur dans l écosystème de l e-commerce transfrontalier. Il existe des intégrateurs qui fournissent un service intégral, mais s associer à des opérateurs postaux peut également créer des débouchés, en permettant aux détaillants en ligne de tirer profit de leurs réseaux porte-à-porte bien développés. Les consommateurs en ligne deviennent plus exigeants et ne sont pas si découragés que ça par les limites géographiques. Ils ne se soucient que d une seule chose : recevoir leurs produits.

9 White Paper. e-commerce transfrontalier : repenser les réseaux de distribution. 9 Un changement inévitable L e-commerce transfrontalier poursuivra sa croissance dans les années à venir, en raison de la suppression progressive des barrières liées à l entrée sur le marché et de la croissance rapide de l e-commerce en général. Plus les modèles logistiques d e-commerce continuent à se développer, plus nous verrons de changements dans les réseaux de distribution physique. L une des tendances qui gagnent actuellement du terrain est celle qui voit les détaillants en ligne commencer à posséder leurs propres magasins physiques et à livrer directement les consommateurs en ligne à partir de ces magasins plutôt qu à partir d entrepôts nationaux ou de centres régionaux de distribution 27. Si les obstacles qui freinent l e-commerce transfrontalier peuvent être supprimés, le consommateur n accordera plus d importance au fait de savoir si ses achats proviennent de son propre marché ou de l étranger. Une occasion en or pour les détaillants en ligne de repenser leurs modèles commerciaux. Plutôt que d organiser leurs activités par région, ils pourraient par exemple organiser leurs opérations en fonction des exigences de leurs clients, des produits vendus et des services fournis, sans tenir spécialement compte du lieu 28. Au bout du compte, les détaillants en ligne ne pourront pas ignorer ces chiffres : le commerce de détail transfrontalier devrait connaître une croissance au moins deux fois plus rapide que celle du commerce de détail national. Pour avoir sa part du gâteau, il est essentiel de disposer d un réseau de distribution efficace et flexible. Les collaborations à long terme avec des partenaires dans le domaine de la distribution sont susceptibles d ajouter une grande valeur à la réalisation de cet objectif. Les détaillants en ligne qui parviennent à franchir les obstacles entravant le commerce de détail transfrontalier ont l avantage au sein du marché mondial 29. Si les obstacles qui freinent l e-commerce transfrontalier peuvent être supprimés, le consommateur n accordera plus d importance au fait de savoir si ses achats proviennent de son propre marché ou de l étranger.

10 White Paper. e-commerce transfrontalier : repenser les réseaux de distribution. 10 Sources 1 E-commerce boom triggers transformation in retail logistics, JLL, novembre international-expansion, cbec 3 Modern Spice Routes, The Cultural Impact and Economic Opportunity of Cross-Border Shopping, PayPal, Cross-border e-commerce makes the world flatter, The Boston Consulting Group, septembre th Annual Third-Party Logistics Study, Capgemini Consulting, E-commerce boom triggers transformation in retail logistics, JLL, novembre E-commerce boom triggers transformation in retail logistics, JLL, novembre https://www.internetretailer.com/2013/05/29/ reducing-rate-returns 10 Retailers attitudes to cross-border trade and consumer protection report, European Commission, European Cross-border E-commerce, The Challenge to Achieving Profitable Growth, Accenture, shopping-abroad/returning-unwanted-goods/ index_nl.htm 13 tips-handling-international-returns#sthash. ufw40nxz.dpuf 14 novembre avoid-hitting-the-bric-wall-local-payments-key-toentering-emerging-markets 16 novembre E-commerce and delivery, EU, Copenhagen Economics, juillet Cross-border e-commerce makes the world flatter, The Boston Consulting Group, septembre Cross-border E-commerce Trade-Engine for Growth, GEA, novembre Position Paper Cross Border e-logistics, Ecommerce Europe 21 Offer your customers what they want, when they want it, bpost International, Adapting your supply chain for the future now, Inbound Logistics, novembre Cross-border e-commerce makes the world flatter, The Boston Consulting Group, septembre th Annual Third-Party Logistics Study, Capgemini Consulting, Re-engineering the supply chain for the omnichannel of tomorrow, EY, février Cross-border e-commerce makes the world flatter, The Boston Consulting Group, septembre E-commerce boom triggers transformation in retail logistics, JLL, novembre Cross-border e-commerce makes the world flatter, The Boston Consulting Group, septembre novembre 2014

11

Country factsheet - Janvier 2014 Le Royaume-Uni

Country factsheet - Janvier 2014 Le Royaume-Uni Country factsheet - Janvier 2014 Le Royaume-Uni Les revenus engendrés par l e-commerce représentent 109 milliards d euros. Les superlatifs servant à qualifier l e-commerce du Royaume-Uni ne manquent pas

Plus en détail

Point de vue sur le secteur canadien de la vente au détail

Point de vue sur le secteur canadien de la vente au détail sur le secteur canadien de la vente au détail Août 2014 Le commerce électronique : des occasions de croissance dans un environnement changeant Le modèle de vente au détail traditionnel évolue rapidement

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Country factsheet - Décembre 2013. L Allemagne

Country factsheet - Décembre 2013. L Allemagne Country factsheet - Décembre 2013 L Allemagne En 2017 53% du PIB allemand sera généré par l e-commerce Avec sa population de 41 millions de cyberacheteurs l Allemagne constitue le plus grand marché e-commerce

Plus en détail

Country factsheet - Octobre 2013. Les États-Unis

Country factsheet - Octobre 2013. Les États-Unis Country factsheet - Octobre 2013 Les États-Unis Les États-Unis sont depuis toujours le pays numéro un sur le marché de l e-commerce. À la fin de l année 2013, ils devraient afficher un revenu de 193,3

Plus en détail

Country factsheet - Mars 2015. Japon

Country factsheet - Mars 2015. Japon Country factsheet - Mars 2015 Japon Le pays du Soleil-Levant a une économie en ligne des plus attractives et sa maturité ne fait qu accentuer cette attractivité. Les quelques chiffres clés suivants permettent

Plus en détail

Country factsheet - Juin 2014 Singapour

Country factsheet - Juin 2014 Singapour Country factsheet - Juin 2014 Singapour Sa superficie s étend sur quelques 700 km² et sa population ne dépasse que de peu les 5 millions d habitants, mais du point de vue de la compétitivité et de la modernité,

Plus en détail

Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne. Résumé

Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne. Résumé Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne Résumé 1 Rapport 2012 de l Observatoire de la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne Au cours de la dernière décennie,

Plus en détail

FedEx Ship Manager. Guide de l utilisateur. Solutions de surface FedEx International DirectDistribution. FedEx Transborder Distribution

FedEx Ship Manager. Guide de l utilisateur. Solutions de surface FedEx International DirectDistribution. FedEx Transborder Distribution FedEx Ship Manager MC FedEx Transborder Distribution MD Solutions de surface FedEx International DirectDistribution MD Guide de l utilisateur Table des matières FedEx Transborder Distribution MD Solutions

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT CHIFFRE D AFFAIRES PREMIER TRIMESTRE 2015 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT Forte croissance du chiffre d affaires Communication

Plus en détail

ACQUISITIONS EN CHINE : ACHAT D ACTIFS OU PRISE DE PARTICIPATION?

ACQUISITIONS EN CHINE : ACHAT D ACTIFS OU PRISE DE PARTICIPATION? Le marché chinois des fusions-acquisitions offre chaque année davantage d opportunités aux investisseurs étrangers: en 2010, le montant de transactions impliquant des entreprises étrangères s élevait à

Plus en détail

La plateforme Cloud Supply Chain. Présentation de GT Nexus

La plateforme Cloud Supply Chain. Présentation de GT Nexus La plateforme Cloud Supply Chain Présentation de GT Nexus Une idée simple mais très efficace Les entreprises gagnantes fonctionneront en réseau A l avenir, les entreprises les plus performantes n opèreront

Plus en détail

Country factsheet - Juillet 2014 Canada

Country factsheet - Juillet 2014 Canada Country factsheet - Juillet 2014 Canada Sur la ligne de départ de l e-commerce, le Canada part favori avec, sur papier, des arguments de taille : 23,6 millions d internautes un taux de pénétration d internet

Plus en détail

Klako Group. Intégration, Comptabilité et Conseils fiscaux. Optimisation d Achat et Contrôle de Qualité

Klako Group. Intégration, Comptabilité et Conseils fiscaux. Optimisation d Achat et Contrôle de Qualité Klako Group Intégration, Comptabilité et Conseils fiscaux Optimisation d Achat et Contrôle de Qualité Beijing Hong Kong Shanghai Shenzhen Visitez notre site web à http://www.klakogroup.com Notre société

Plus en détail

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD 1. Balance des paiements 1.1. Bases comptable ˆ Transactions internationales entre résident et non-résident

Plus en détail

UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE. Continuer

UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE. Continuer UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE Continuer Contents Sommaire Comprendre COMPRENDRE VOS BESOINS Comprendre Après avoir progressé en moyenne de 25% par an au cours de la dernière

Plus en détail

UPS est inégalée. Découvrez TOUT ce que nous pouvons faire pour vous.

UPS est inégalée. Découvrez TOUT ce que nous pouvons faire pour vous. est inégalée. Découvrez TOUT ce que nous pouvons faire pour vous. Misez sur et bénéficiez d un avantage concurrentiel Le monde des affaires évolue à un rythme effréné. C est pourquoi vous devez pouvoir

Plus en détail

Déploiement d une e-logistique à l international

Déploiement d une e-logistique à l international Déploiement d une e-logistique à l international Présentation Régime Dukan: multi-canal, multi-pays Une lutte permanente contre le surpoids et l obésité Une méthode, Un programme de coaching, Des produits

Plus en détail

http://www.silicon.fr/stockage donnees personnelles russie priorite dsi 124232.html, 18/08/2015

http://www.silicon.fr/stockage donnees personnelles russie priorite dsi 124232.html, 18/08/2015 DONNÉES PERSONNELLES : LA RUSSIE DURCIT SA RÉGLEMENTATION, LES DSI SUR LE PONT, http://www.silicon.fr/stockage donnees personnelles russie priorite dsi 124232.html, 18/08/2015 LES ENTREPRISES FRANÇAISES

Plus en détail

LIVRE BLANC. Percer sur le marché du e-commerce en Asie: Opportunités et Défis. Nos recommandations. Présent et Futur du e-commerce

LIVRE BLANC. Percer sur le marché du e-commerce en Asie: Opportunités et Défis. Nos recommandations. Présent et Futur du e-commerce LIVRE BLANC Percer sur le marché en Asie: Opportunités et Défis. Chine : le marché le plus difficile de l Asie 1 Le marché en Asie-Pacifique devrait atteindre un volume de plus de 525,2 milliards de dollars

Plus en détail

Commerce illicite du tabac : Ayda A. Yurekli, PhD

Commerce illicite du tabac : Ayda A. Yurekli, PhD Plan Les incitations financières et le rôle des droits d accise Section B Les causes du commerce illicite Les réactions du Gouvernement face à la contrebande Les autres facteurs qui contribuent à la contrebande

Plus en détail

Pour toute question relative à une annulation ou un échange, vous pouvez contacter notre service client à la librairie au 05 56 04 68 00.

Pour toute question relative à une annulation ou un échange, vous pouvez contacter notre service client à la librairie au 05 56 04 68 00. Conditions générales de vente Art 1 : Champ d application Les présentes conditions générales de vente s appliquent à toutes les commandes reçues par librairiegeorges.com et sont valables au moment où la

Plus en détail

Finance internationale : 04 Analyse d un cas concret : EADS Romain BAYLE Page n 2 / 10

Finance internationale : 04 Analyse d un cas concret : EADS Romain BAYLE Page n 2 / 10 FIN-INTER-05 ANALYSE D UN CAS CONCRET : EADS Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 8 heures. Objectifs : o Utiliser les acquis des cours précédents sur un cas concret. Pré requis

Plus en détail

S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight»

S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight» Siège mondial : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 États-Unis P.508.935.4400 F.508.988.7881 www.idc-ri.com S e r v i r l e s clients actuels de maniè r e e f f ic a ce grâce a u «Co n s u m er Insight»

Plus en détail

L entrepôt sous douane La Procédure de Domiciliation Unique (PDU)

L entrepôt sous douane La Procédure de Domiciliation Unique (PDU) L entrepôt sous douane La Procédure de Domiciliation Unique (PDU) Audit l Conseil l Contentieux l Opérateur Economique Agréé l Dédouanement l Régimes douaniers l Accises l Exportateur Agréé l Entrepôt

Plus en détail

L e-commerce en Allemagne

L e-commerce en Allemagne L e-commerce en Allemagne Atouts et opportunités pour les entreprises françaises Boulogne Billancourt / 15.03.2012 L e-commerce en Allemagne - Sommaire Sommaire L Allemagne en chiffres Les habitudes de

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

Traitement de Visa Débit

Traitement de Visa Débit Traitement de Visa Débit Information à l intention des marchands sur le traitement des transactions du commerce électronique et des commandes par téléphone Table des matières À propos de ce guide 3 Procédures

Plus en détail

UN RÉSEAU D EXPERTS SERVICES D INFOGÉRANCE DE RISQUE. CyberSource Managed Risk Services. * la puissance du paiement DISPONIBLES UNE INTERFACE UNIQUE

UN RÉSEAU D EXPERTS SERVICES D INFOGÉRANCE DE RISQUE. CyberSource Managed Risk Services. * la puissance du paiement DISPONIBLES UNE INTERFACE UNIQUE Managed Risk Services 2 SERVICES DISPONIBLES UNE INTERFACE UNIQUE UN RÉSEAU D EXPERTS SERVICES D INFOGÉRANCE DE RISQUE * * la puissance du paiement Managed Risk Services 3 DE NOMBREUSES ENTREPRISES PERFORMANTES

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER LA RENTABILITÉ DE VOTRE ENTREPÔT. Logiciel de gestion d entrepôts

COMMENT AMÉLIORER LA RENTABILITÉ DE VOTRE ENTREPÔT. Logiciel de gestion d entrepôts COMMENT AMÉLIORER LA RENTABILITÉ ENTREPÔT DE VOTRE Logiciel de gestion d entrepôts Les caractéristiques essentielles de votre entrepôt : Productivité Efficacité des mouvements Stock optimisé Exploitation

Plus en détail

LES NOUVEAUX MODES DE DISTRIBUTION EN CHINE :

LES NOUVEAUX MODES DE DISTRIBUTION EN CHINE : LES NOUVEAUX MODES DE DISTRIBUTION EN CHINE : LA VENTE EN LIGNE Raphaël Chantelot, Avocat associé, Responsable China Desk à Paris Ran HU Avocat PRC, Juriste China Desk à Paris AFCDE 26 Juin 2012 136 avenue

Plus en détail

Poussées par la croissance

Poussées par la croissance Le Cross-Canal, une étape de la transformation des modèles logistiques L ouverture d un site web pour les enseignes traditionnelles tout comme celle de magasins pour certains «Pure Players» sont les signes

Plus en détail

Option de souscription en dollars américains

Option de souscription en dollars américains Option de souscription en dollars américains Qu il s agisse de fonds d actions canadiennes, américaines ou étrangères, de fonds de titres à revenu ou de fonds équilibrés, Fonds communs Manuvie est heureuse

Plus en détail

Country factsheet - Mai 2015. Pologne

Country factsheet - Mai 2015. Pologne Country factsheet - Mai 2015 Pologne Située au cœur de l Europe centrale, la Pologne semble commencer à connaître une certaine prospérité économique qui a déjà commencé à bénéficier au développement de

Plus en détail

L assurance crédit et le financement des exportations. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier

L assurance crédit et le financement des exportations. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier L assurance crédit et le financement des exportations 2 Section 1. Les modalités de paiement des exportations : le crédit documentaire Section 2. Les crédits à court terme et le financement des exportations

Plus en détail

Comment un ERP intuitif stimule la productivité, améliore le retour sur investissement et renforce la collaboration

Comment un ERP intuitif stimule la productivité, améliore le retour sur investissement et renforce la collaboration Comment un ERP intuitif stimule la productivité, améliore le retour sur investissement et renforce la collaboration 1 Sage ERP X3 - Intuitivité Sommaire 1. Introduction 3 2. ERP classiques : des fonctionnalités

Plus en détail

Livre Blanc Oracle Mars 2009. Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels

Livre Blanc Oracle Mars 2009. Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels Livre Blanc Oracle Mars 2009 Rationaliser, Automatiser et Accélérer vos Projets Industriels Introduction Pour relancer l économie, le gouvernement des États-Unis, l Union Européenne et la Chine ont développé

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE?

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? Françoise Lemoine & Deniz Ünal CEPII Quel impact de l expansion chinoise sur l économie mondiale? Rencontres économiques, 18 septembre

Plus en détail

la voie bilatérale reste la meilleure option

la voie bilatérale reste la meilleure option WWW.ELECTIONS.CH FICHE THEMATIQUE : SUISSE-UE la voie bilatérale reste la meilleure option L UE est un des principaux partenaires commerciaux de la Suisse. A l inverse, la Suisse est le deuxième partenaire

Plus en détail

Equipements multimédias et réseaux sociaux les tendances clés à travers le monde

Equipements multimédias et réseaux sociaux les tendances clés à travers le monde Powering Informed Decisions Equipements multimédias et réseaux sociaux les tendances clés à travers le monde En 2015 l écosystème du digital continue d évoluer rapidement. Mais les annonceurs comprennent-ils

Plus en détail

Manuel de référence Options sur devises

Manuel de référence Options sur devises Manuel de référence Options sur devises Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX TMX Select Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique de Montréal Titres à

Plus en détail

Chaîne logistique & TIC

Chaîne logistique & TIC Chaîne logistique & TIC (from commerce to e-commerce to c-commerce). 1 2 3 4 Les Les méthodologies méthodologies m ECR ECR Mise Mise en en œuvre œuvre d une d une d chaîne chaîne logistique intégrée. grée.

Plus en détail

NOUS VOUS AIDONS À NE PAS PERDRE LE CONTACT. VOTRE PARTENAIRE TOUT PRÈS DE CHEZ VOUS.

NOUS VOUS AIDONS À NE PAS PERDRE LE CONTACT. VOTRE PARTENAIRE TOUT PRÈS DE CHEZ VOUS. SERVICES VOIX EASY PHONE NOUS VOUS AIDONS À NE PAS PERDRE LE CONTACT. VOTRE PARTENAIRE TOUT PRÈS DE CHEZ VOUS. Pour vous aussi, le téléphone de votre lieu de travail fait sans doute partie des moyens de

Plus en détail

FOOD REEFER* sdv.com. Logistique. Imagination. *Produits Alimentaires sous température dirigée.

FOOD REEFER* sdv.com. Logistique. Imagination. *Produits Alimentaires sous température dirigée. FOOD REEFER* sdv.com Logistique. Imagination. *Produits Alimentaires sous température dirigée. SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans

Plus en détail

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino Septembre 2012 / TBI&LMO / BPE 2ENT18 Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino 40 000 34 361 NAF rév.2, 2008 : Chiffres clés 2011 47.11CDEF 47.91B 30 000 20 000 20 390 22

Plus en détail

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont :

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont : I) La chaine logistique internationale. A. Le concept de logistique. Chapitre 2 : La logistique. Les activités de logistique et de transport permettent de gérer l ensemble des flux de matières et de produits,

Plus en détail

I / Un marché planétaire de la devise

I / Un marché planétaire de la devise I / Un marché planétaire de la devise Le marché des changes est le plus important des marchés. Pour beaucoup, il apparaît également comme le plus parfait des marchés, sur lequel l information circule vite

Plus en détail

WP Promotion No. 8/06

WP Promotion No. 8/06 WP Promotion No. 8/06 International Coffee Organization Organización Internacional del Café Organização Internacional do Café Organisation Internationale du Café 22 septembre 2006 Original : portugais

Plus en détail

Des solutions logistiques globales adaptées à vos besoins.

Des solutions logistiques globales adaptées à vos besoins. Des solutions logistiques globales adaptées à vos besoins. sieber@sky ea sieber@rail the way of logistics Sieber votre partenaire en solutions logistiques globales. Les solutions logistiques modernes signifient

Plus en détail

Rid the World of Project Failure

Rid the World of Project Failure La Gestion de Portefeuilles de Projets d Entreprise : Une Visibilité Parfaite, Un Net Avantage Concurrentiel Rid the World of Project Failure Collaboration. Compliance. Control. Qu est-ce que la gestion

Plus en détail

Hardis Group Jeudi 28 mai 2015

Hardis Group Jeudi 28 mai 2015 Hardis Group Jeudi 28 mai 2015 L univers d HARDIS GROUP ACTEUR DE L IT, DEPUIS 30 ANS AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION ET DE LA PERFORMANCE DES ENTREPRISES_ CHIFFRES CLEFS 670 collaborateurs 5 agences en

Plus en détail

Voulez-vous donner à vos clients la meilleure expérience possible en agence?

Voulez-vous donner à vos clients la meilleure expérience possible en agence? Voulez-vous donner à vos clients la meilleure expérience possible en agence? SOLUTIONS D AGENCE NCR Pour une expérience d agence financière plus moderne, intelligente et efficace. Experience a new world

Plus en détail

Gestion du risque de change

Gestion du risque de change LIVRE BLANC Gestion du risque de change Le dollar canadien a fait la manchette à maintes reprises au cours des dernières années. Sa valeur a fluctué de manière importante et soudaine à de nombreuses occasions,

Plus en détail

Conditions Générales de ventes www.funsportscycles.com

Conditions Générales de ventes www.funsportscycles.com Conditions Générales de ventes www.funsportscycles.com Les présentes conditions de vente régissent les ventes de la société Fun Sports Cycles sur son site Internet www.funsportscycles.com. Ces conditions

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

Situation et perspectives du transport routier de marchandises et de la logistique en Allemagne

Situation et perspectives du transport routier de marchandises et de la logistique en Allemagne Transport routier international dans la région euro-méditerranéenne Situation et perspectives du transport routier de marchandises et de la logistique en Allemagne Bonn, 28 mars 2006 Deutscher Speditions-

Plus en détail

Les bases de l informatique en nuage : revaloriser les technologies de l information

Les bases de l informatique en nuage : revaloriser les technologies de l information Les bases de l informatique en nuage : revaloriser les technologies de l information 2 mai 2011 2 Les bases de l informatique en nuage : revaloriser les technologies de l information Introduction Sur un

Plus en détail

M06/3/BUSMT/HP2/FRE/TZ0/XX+ COMMERCE ET Gestion. Mercredi 17 mai 2006 (matin) 2 heures 30 minutes

M06/3/BUSMT/HP2/FRE/TZ0/XX+ COMMERCE ET Gestion. Mercredi 17 mai 2006 (matin) 2 heures 30 minutes IB DIPLOMA PROGRAMME PROGRAMME DU DIPLÔME DU BI PROGRAMA DEL DIPLOMA DEL BI COMMERCE ET Gestion Niveau supérieur ÉPREUVE 2 22065024 Mercredi 17 mai 2006 (matin) 2 heures 30 minutes Instructions destinées

Plus en détail

Sage ENTREPÔTS. La solution progicielle de gestion de vos flux d entreposage. «S engager auprès de vous pour fiabiliser votre quotidien»

Sage ENTREPÔTS. La solution progicielle de gestion de vos flux d entreposage. «S engager auprès de vous pour fiabiliser votre quotidien» Sage ENTREPÔTS La solution progicielle de gestion de vos flux d entreposage «S engager auprès de vous pour fiabiliser votre quotidien» Entrez dans le monde de Sage Un éditeur leader spécialiste de votre

Plus en détail

Ariane Rolland arrollan@cisco.com Tel : 01 58 04 64 04

Ariane Rolland arrollan@cisco.com Tel : 01 58 04 64 04 Cisco France Ariane Rolland arrollan@cisco.com Tel : 01 58 04 64 04 Hill & Knowlton Agnès Gicquel agnes.gicquel@hillandknowlton.com Nathalie Ayache nathalie.ayache@hillandknowlton.com Tel : 01 41 05 44

Plus en détail

E-commerce B2B Comment l exploiter avec Magento Enterprise Edition?

E-commerce B2B Comment l exploiter avec Magento Enterprise Edition? Webinar Magento Mardi 4 décembre 2012, 9h30-10h30 E-commerce B2B Comment l exploiter avec Magento Enterprise Edition? Le webinar va bientôt commencer E-commerce B2B Comment l exploiter avec Magento Enterprise

Plus en détail

La Poste votre partenaire en matière d e-commerce

La Poste votre partenaire en matière d e-commerce La Poste votre partenaire en matière d e-commerce De plus en plus de personnes commandent leurs achats en ligne. C est pourquoi la Poste vous soutient tout au long de la chaîne de valeur du commerce électronique.

Plus en détail

Présentation. Une autre idée

Présentation. Une autre idée Présentation 2011 Une autre idée DU CADEAU Informations Générales CECOP SA FICHE TECHNIQUE 2 Nom : CECOP SA Capital : 1.000.000 Création : Novembre 1981 Siège : 24 rue Thomas Edison 92230 Gennevilliers

Plus en détail

consommateur canadien est en train d émerger Un nouveau profil de

consommateur canadien est en train d émerger Un nouveau profil de Un nouveau profil de consommateur canadien est en train d émerger Sondage 2013 sur le magasinage des Fêtes Table des matières Un nouveau profil de consommateur canadien est en train d émerger...1 Perspectives

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE FOREX?

QU EST-CE QUE LE FOREX? Chapitre 1 QU EST-CE QUE LE FOREX? 1. INTRODUCTION Forex est la contraction de foreign exchange qui signifie «marché des changes». C est le plus grand marché du monde. Le volume journalier moyen des transactions

Plus en détail

MÉMORANDUM D17-1-22. En résumé. Ottawa, le 6 juillet 2007

MÉMORANDUM D17-1-22. En résumé. Ottawa, le 6 juillet 2007 Ottawa, le 6 juillet 2007 MÉMORANDUM D17-1-22 En résumé DÉCLARATION EN DÉTAIL DE LA TAXE DE VENTE HARMONISÉE, DE LA TAXE DE VENTE PROVINCIALE, DE LA TAXE PROVINCIALE SUR LE TABAC ET DE LA MAJORATION OU

Plus en détail

Témoignage Mosa-Import

Témoignage Mosa-Import Témoignage 17 juin 2010 Agenda Présentation : Le métier et domaine d activités Les besoins détectés La mise en place Conclusion 2 Agenda Présentation : Le métier et domaine d activités Les besoins détectés

Plus en détail

Consommateurs connectés La distribution à l ère digitale

Consommateurs connectés La distribution à l ère digitale Business Strategy Consommateurs connectés La distribution à l ère digitale 4e étude mondiale sur les web-acheteurs Agenda Page 1 Le digital au cœur du parcours d achat 1 2 Dynamisme du commerce en ligne

Plus en détail

numérique Votre rendez-vous mensuel Ergonomie et optimisation du taux de conversion du site internet (partie 2/2) Le tunnel d achat

numérique Votre rendez-vous mensuel Ergonomie et optimisation du taux de conversion du site internet (partie 2/2) Le tunnel d achat Performance numérique Votre rendez-vous mensuel Ergonomie et optimisation du taux de conversion du site internet (partie 2/2) Sur Internet, l ergonomie est un savant mélange de deux notions : «l utilité»

Plus en détail

Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie

Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie Aperçu du rôle que tient EDC dans le succès canadien à Hong Kong et en Chine élargie Exportation et développement Canada Juin 2012 Quelques mots sur EDC Organisme de crédit à l exportation du Canada créé

Plus en détail

Achats de prestations logistiques : les bonnes pratiques

Achats de prestations logistiques : les bonnes pratiques Salon Logistics 360 2011 Parc Exposition La Beaujoire Nantes Achats de prestations logistiques : les bonnes pratiques par Philippe de COUESBOUC, cabinet conseil Creach Partenaire, administrateur CDAF (Compagnie

Plus en détail

Comment adresser le consommateur digital français?

Comment adresser le consommateur digital français? Comment adresser le consommateur digital français? Content Introduction Les 6 segments d acheteurs digitaux Les comportements clés des consommateurs français Recommandations pour les distributeurs Conclusion

Plus en détail

Argumentaire pour la facilitation des échanges dans la pratique. Andrew Grainger

Argumentaire pour la facilitation des échanges dans la pratique. Andrew Grainger Argumentaire pour la facilitation des échanges dans la pratique Andrew Grainger Nottingham University Business School andrew.grainger@nottingham.ac.uk Page: 1 Incitants politiques génériques 1. Modernisation

Plus en détail

Succès commercial avec la Russie Les 10 Principes de Base

Succès commercial avec la Russie Les 10 Principes de Base Succès commercial avec la Russie Les 10 Principes de Base Les 10 Principes de Base Introduction Tout d abord, une bonne nouvelle: vendre en Russie n exige en général pas plus de préparation ni d informations

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 PRESENTATION Le groupe ALTIOS International Une société leader dans le conseil et le développement opérationnel

Plus en détail

La solution e-commerce

La solution e-commerce Payment Services La solution e-commerce Votre clé du succès dans le commerce en ligne 2 Le bon choix pour vos paiements en ligne et omni-canal Omni-canal est la combinaison de différents canaux de vente

Plus en détail

Présentation de la lutte contre la corruption. Un guide de formation pour les entreprises qui font affaire avec Abbott

Présentation de la lutte contre la corruption. Un guide de formation pour les entreprises qui font affaire avec Abbott Présentation de la lutte contre la corruption Un guide de formation pour les entreprises qui font affaire avec Objet s attache à mener ses activités de façon éthique et en conformité avec la Loi et la

Plus en détail

14-18 La grande e-guerre. L e-commerce belge peut-il contrer la concurrence étrangère?

14-18 La grande e-guerre. L e-commerce belge peut-il contrer la concurrence étrangère? 14-18 La grande e-guerre L e-commerce belge peut-il contrer la concurrence étrangère? 14-18: la grande e-guerre Les webshops belges souffrent d un lourd handicap concurrentiel par rapport aux acteurs étrangers

Plus en détail

16 conseils afin de constituer une expérience de commerce en ligne réussie

16 conseils afin de constituer une expérience de commerce en ligne réussie LIVRE BLANC 16 conseils afin de constituer une expérience de commerce en ligne réussie Comment faire face aux challenges prévisibles et inattendus INTRODUCTION Cette année c est la bonne! Votre entreprise

Plus en détail

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI

COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI COMITÉ DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA : ÉTUDE SUR LE CENTRE CANADIEN D ÉCHANGE DU RENMINBI Introduction Mémoire de la City of London Corporation Présenté par le bureau du développement

Plus en détail

La dématérialisation révolutionne la gestion du courrier

La dématérialisation révolutionne la gestion du courrier Communiqué de Presse Innovation Solutions Courriers La dématérialisation révolutionne la gestion du courrier DHL Global Mail : une offre complète de dématérialisation pour économiser du temps, de l argent

Plus en détail

Survol des tendances de l industrie Aliments, boissons et agroalimentaire Canada

Survol des tendances de l industrie Aliments, boissons et agroalimentaire Canada Exportations (milliers de dollars canadiens) Survol des tendances de l industrie Aliments, boissons et agroalimentaire Canada Principaux événements En 2014, les produits de la viande ainsi que le sucre

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

Pas d installations ou d équipement particuliers.

Pas d installations ou d équipement particuliers. COURS MAM1010 : Niveau : Préalable : Description : Paramètres : MARKÉTING ET GESTION Débutant Aucun L élève acquiert des notions de base en gestion et en markéting et donne des indications sur les meilleures

Plus en détail

Les entreprises déploient des applications de processus intelligents pour attirer de nouveaux clients

Les entreprises déploient des applications de processus intelligents pour attirer de nouveaux clients Technology Adoption Profile personnalisé pour Kofax Les entreprises déploient des applications de processus intelligents pour attirer de nouveaux clients Résumé Depuis toujours, les entreprises investissent

Plus en détail

Comprendre la Malaisie 13. Données et tendances de l économie... 30

Comprendre la Malaisie 13. Données et tendances de l économie... 30 Sommaire Préface......................................................................... 7 Comprendre la Malaisie 13 Repères essentiels....................................................... 15 Chiffres

Plus en détail

L Hon. Martin Cauchon, C.P. LL.M. Groupe relations avec la Chine Heenan Blaikie Québec 1 juin 2012

L Hon. Martin Cauchon, C.P. LL.M. Groupe relations avec la Chine Heenan Blaikie Québec 1 juin 2012 Hong Kong Une passerelle vers le marché chinois Présentation, petit-déjeuner conférence HKCBA, Québec International, EDC, Export Québec, HKTDC et HKETO L Hon. Martin Cauchon, C.P. LL.M. Groupe relations

Plus en détail

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada EN COLLABORATION AVEC : Sondage 2013 des canaux de revente de Direction

Plus en détail

Les pièges de la TVA intracommunautaire

Les pièges de la TVA intracommunautaire Les pièges de la TVA intracommunautaire Ordre des Experts-comptables Paris Ile de France Commission Europe 28 novembre 2006 Olivier BOURDEAU Avocat à la Cour Hervé KRUGER Expert-comptable PRESENTATION

Plus en détail

L évolution du marché des prêts consortiaux en Amérique du Nord

L évolution du marché des prêts consortiaux en Amérique du Nord L évolution du marché des prêts consortiaux en Amérique du Nord Jim Armstrong L e crédit consortial, qui se situe à la confluence des services bancaires commerciaux et des services bancaires d investissement,

Plus en détail

L ultra mutualisation : un potentiel de gains majeur pour une nouvelle vision des flux de distribution

L ultra mutualisation : un potentiel de gains majeur pour une nouvelle vision des flux de distribution L ultra mutualisation : un potentiel de gains majeur pour une nouvelle vision des flux de distribution 20% d économie sur les coûts logistiques et 25% de réduction des émissions de CO 2, voilà ce que promet

Plus en détail

Répercussions sur l emploi de l activité de l habitation et du crédit hypothécaire

Répercussions sur l emploi de l activité de l habitation et du crédit hypothécaire Répercussions sur l emploi de l activité de l habitation et du crédit hypothécaire Préparé pour : Association canadienne des conseillers hypothécaires accrédités Par : Will Dunning économiste en chef de

Plus en détail

GMC Inspire HybridMail

GMC Inspire HybridMail GMC Inspire HybridMail Gérez vos courriers d un simple clic depuis le bureau Réalisez immédiatement 60 % d économies 2 3 Supprimez les coûts cachés Alors que la plupart des entreprises doivent faire face

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS?

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? RÉSUMÉ DU RAPPORT Le Forum des politiques publiques est un organisme indépendant, sans but lucratif, qui s efforce de promouvoir l excellence

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul Le nombre de dépôts de demandes en matière de propriété intellectuelle a poursuivi sur sa lancée d avant la crise, celui des dépôts de demandes de brevet augmentant à son rythme le plus fort en près de

Plus en détail