master Objectif Université d Auvergne - Université Blaise Pascal Rentrée 2014 AUVERGNE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "master Objectif Université d Auvergne - Université Blaise Pascal Rentrée 2014 AUVERGNE"

Transcription

1 entrée 2014 Objectf master Unversté d Auvergne - Unversté Blase ascal Certans masters sont cohabltés avec d autres établssements d ensegnement supéreur mnstère de l éducaton natonale, de l ensegnement supéreur et de la recherche

2 Septembre 2013 Faclter votre ve d étudant mnstère de l Éducaton natonale l mnstère de l Ensegnement supéreur et de la echerche en téléchargement sur onsep.fr/clermont

3 édto Ce gude répertore les masters proposés dans les établssements d ensegnement supéreur de l académe de Clermont-Ferrand : unverstés, ESé (école supéreure du professorat et de l éducaton), écoles d ngéneurs, école d archtecture. l Les formatons sont présentées par ordre alphabétque à l ntéreur d un domane. Les leux de formaton sont ndqués sous chaque master. l L nttulé se compose des éléments suvants : domane, menton, spécalté. Certans masters comportent en outre des parcours. l Les cohabltatons concernant les établssements supéreurs de l académe de Clermont-Ferrand sont mentonnées. Les nformatons mentonnées sont celles qu sont connues lors de la date d édton (avrl 2014). our plus de précsons, consultez les stes des unverstés et des dfférents établssements. Nous remercons les unverstés clermontoses et tout partculèrement leurs Servces de l étudant pour leur collaboraton à l élaboraton de ce gude. Objectf master I entrée 2014 I 1

4 Jun 2013 Des méters en émergence Mnstère de l éducaton natonale - Mnstère de l Ensegnement supéreur et de la echerche 2 I Objectf master I entrée 2014

5 Sommare Mnstère de l Éducaton natonale, de l Ensegnement supéreur et de la echerche Document édté par : Onsep Auvergne 20 boulevard Arstde Brand Chamalères Tél Fax Mél Ste : onsep.fr/clermont Drecteur de la publcaton : George Asseraf Drecteur délégué : Gérard oux édactrce en chef : Josette Txer édacton : Anne-Hélène Cornec, Sabne Egron Concepton graphque et mse en page : Mare-Jo Thomas hoto de couverture : Jérôme allé/onsep electure : Auréle Charmy Date d édton : avrl 2014 eproducton, même partelle, nterdte sans accord préalable de l Onsep. Découvrez et commandez en un clc nos publcatons 4 Schéma des études LMD : lcence, master, doctorat 5 Le master 6 Unversté d Auvergne 6 Lste des masters 8 Domane Drot, économe, geston 18 Domane Scences humanes et socales 19 Domane Scences, technologes, santé 22 Domanes Scences humanes et socales / Scences, technologes, santé 25 Unversté Blase ascal 25 Lste des masters 29 Domane Arts, lettres, langues 34 Domane Scences humanes et socales 41 Domane Scences, technologes, santé 52 Domanes Scences humanes et socales / Scences, technologes, santé 55 Méters de l ensegnement, de l éducaton et de la formaton 61 Autres établssements 61 Lste des établssements de formaton (ENSACF, ENSCCF, ESEAC, IEQT, IFMA, ISFEC Auvergne, VetAgro Sup) 67 Carnet d adresses 68 Après le master Objectf master I entrée 2014 I 3

6 Schéma des études LMD : lcence, master, doctorat Nombre d années d études 8 Cursus et dplômes Doctorat D3 7 D2 6 D1 S 5 M2 S 4 M1 3 2 Lcence L3 L2 C Alan otgnon/onsep 1 L1 S Légende Dplôme ou dplôme d état Accès sélectf (dosser, entreten...) Bac En prncpe, accès de drot avec une lcence compatble 4 I Objectf master I entrée 2014

7 Le master : appellaton, grade et nveau Le terme master ne désgne pas seulement un dplôme. C est auss l un des quatre grades de l ensegnement supéreur reconnus à l échelle européenne (les tros autres grades étant le baccalauréat, la lcence et le doctorat). Le grade de master est accordé automatquement aux Dplômes natonaux de master délvrés par les unverstés et aux Ttres d ngéneur dplômé valdés par la CTI (Commsson des ttres d ngéneurs). Ce grade peut être attaché à l obtenton d un autre dplôme ou ttre de nveau équvalent (bac+5), après accord du mnstère de l éducaton natonale, de l Ensegnement supéreur et de la echerche. Sont concernés, par exemple, les cursus de certanes écoles de commerce, des écoles d archtecture, des écoles d art qu délvrent le DNSE (Dplôme natonal supéreur d expresson plastque), certanes formatons du domane de la santé. Ans les confusons sont possbles : une école peut dénommer son dplôme master ou mastère, sans que celuc donne drot au grade de master, tout en précsant que cette formaton est reconnue ou certfée par l état au nveau master. S le dplôme est nscrt au NC (épertore natonal des certfcatons professonnelles), cette nscrpton est en effet accompagnée d une ndcaton de nveau. Le nveau I (bac+5), notamment, correspond au nveau des compétences attendues d un dplômé de master. our autant, la formaton ne donne pas le grade de master. Cela sgnfe qu l ne permet pas de poursuvre des études en doctorat. Objectfs L offre de formaton au nveau master répond, selon le dplôme préparé, aux objectfs suvants : - préparer à la recherche, - proposer un parcours menant à une nserton professonnelle de haut nveau. Il exste 3 types de master : - le master professonnel a pour objectf l nserton dans un secteur d actvté précs, - le master recherche prépare à la poursute d études en doctorat (nveau bac+8), - le master ndfférencé à la fos professonnel et recherche. Le master permet également de se présenter aux concours de la foncton publque, notamment ceux de l ensegnement. La formaton Le master se prépare en 2 ans (4 semestres), après une lcence. Le cursus permet de valder 120 crédts ECTS*. C est un dplôme de nveau I (bac+5). l est généralement organsé en année M1 (master 1 re année) et M2 (master 2 e année). La formaton comprend des ensegnements théorques, méthodologques et applqués et, le plus souvent, un ou pluseurs stages. Elle comporte également une ntaton à la recherche et, notamment, la rédacton d un mémore ou d autres travaux d études personnels. Accès En prncpe, l accès en M1 est de drot avec une lcence compatble. L admsson en M2 est sélectve. Elle se fat en général sur dosser et entreten. Leux de formaton La préparaton des masters est en général assurée dans les unverstés. Certans dplômes peuvent se préparer dans d autres établssements : écoles de commerce, écoles d ngéneurs Cependant seules les unverstés sont habltées à délvrer le master. Les formatons sont dans ce cas cohabltées. * ECTS (European credt transfer system) : ce sont des crédts captalsables et transférables. Chaque semestre d études est affecté de 30 crédts ou ECTS communs à de nombreux pays européens : en lcence, 6 semestres valdés sot au total 180 crédts ; en master 4 semestres valdés sot 120 crédts. L ensemble du cursus menant au master représente donc au total 300 crédts. Objectf master I entrée 2014 I 5

8 Unversté d Auvergne Lste des masters Domane Drot, économe, geston 8 Admnstraton spécalté Mondes contemporans : carrères publques 8 Admnstraton spécalté Sécurté publque 8 Analyse économque et développement nternatonal spécalté Analyse de projets de développement 9 Analyse économque et développement nternatonal spécalté Développement durable dans les pays en développement et en transton 9 Analyse économque et développement nternatonal spécalté économe de la Chne, pays émergents et mondalsaton 9 Analyse économque et développement nternatonal spécalté économe de la santé et développement nternatonal 10 Analyse économque et développement nternatonal spécalté économe du développement 10 Analyse économque et développement nternatonal spécalté Fnances publques dans les pays en développement et en transton 10 Analyse économque et développement nternatonal spécalté Geston de la poltque économque 11 Analyse économque et développement nternatonal spécalté Maîtrse d ouvrage publque et prvée 11 Comptablté-fnance spécalté Comptablté, contrôle, audt 11 Comptablté-fnance spécalté Geston de patrmone 12 Comptablté-fnance spécalté Marchés fnancers 12 Drot prvé spécalté Drot cvl et notaral 12 Drot prvé spécalté Drot de l admnstraton et de la justce 13 Drot prvé spécalté Drot de l entreprse 13 Drot prvé spécalté Drot socal 13 Drot publc spécalté Carrères nternatonales 14 Drot publc spécalté Drot de l admnstraton et de la justce 14 Drot publc spécalté Drot du secteur santare et socal 14 Drot publc spécalté Drot, économe et geston des collectvtés terrtorales 15 Logstque et dstrbuton spécalté Logstque 15 Logstque et dstrbuton spécalté Management de la dstrbuton et relaton de servce 15 Management spécalté Admnstraton des entreprses 16 Management spécalté Geston des ressources humanes 16 Management spécalté lotage des organsatons 16 Marketng spécalté Carrères commercales de la banque et de l assurance 17 Marketng spécalté Management des actvtés culturelles et audovsuelles 17 Marketng spécalté Marketng et communcaton commercale 6 pro recherche I Objectf master I entrée 2014 ndfférencé

9 Unversté d Auvergne Domane Scences humanes et socales 18 Développement des terrtores et nouvelles ruraltés spécalté Terrtores, acteurs, modélsaton 18 Terrtores et cultures spécalté Mondes contemporans Domane Scences, technologes, santé 19 Génétque et physologe, bonformatque spécalté Génétque et physologe recherche 19 Nutrton, santé, alments spécalté Développement de produts pharmaceutques et nutrtonnels 19 Nutrton, santé, alments spécalté Entreprses de produts almentares du terror 20 Nutrton, santé, alments spécalté Nutrton humane et santé 20 Nutrton, santé, alments spécalté Scences des alments 20 Scences du médcament 21 Technologes bomédcales spécalté Dagnostc bomédcal 21 Technologes bomédcales spécalté Technologe pour la médecne Domane Scences humanes et socales / Scences, technologes, santé 22 éducaton et santé publque spécalté éducaton à la santé des enfants, adolescents et jeunes adultes 22 éducaton et santé publque spécalté éducaton thérapeutque du patent 22 éducaton et santé publque spécalté évaluaton en santé 23 éducaton et santé publque spécalté Scences du rsque en santé + d nfo unversté d Auvergne : pro recherche ndfférencé Objectf master I entrée 2014 I 7

10 Domane Drot, économe, geston Alan otgnon/onsep SIA gendarmere/onsep Brgtte Glles de la Londe/Onsep Admnstraton spécalté Mondes contemporans : carrères publques Admnstraton spécalté Sécurté publque Analyse économque et développement nternatonal spécalté Analyse de projets de développement ermettre aux étudants de préparer les concours admnstratfs et les concours d entrée dans les écoles de journalsme. Grâce à un nveau élevé de culture générale, ce master favorse leur nserton dans le secteur tertare. La formaton est résolument nterdscplnare. Il s agt, sur un plan ntellectuel, d assocer et de fare daloguer dfférentes dscplnes : hstore, géographe, socologe, phlosophe, scence poltque, relatons nternatonales, drot, économe Carrères de la foncton publque, journalsme école de drot Ms en place en partenarat avec la Gendarmere et la olce natonales, ce master permet d acquérr une connassance des servces, des technques, des problématques natonales et nternatonales de la sécurté publque. Les ensegnements, assurés par des professonnels de haut nveau, donnent aux étudants une vson réalste des dfférents méters de la sécurté publque. La formaton consttue une préparaton rremplaçable aux concours concernant ces professons. Carrères dans la olce (offcer, attaché, commssare), la Gendarmere (offcer, sous-offcer), les Armées, la sécurté cvle, le secteur prvé de la sécurté. école de drot Former des professonnels capables d applquer les nstruments modernes d analyse économque aux problèmes de développement et de maîtrser les nouvelles méthodes d analyse et de geston de projet. Les pays concernés dovent aujourd hu chosr et évaluer leurs projets d nvestssement et leurs opératons de développement dans le cadre de réformes générales de poltque économque, de stratéges sectorelles... Emplos dans des organsmes tels que le mnstère des Affares étrangères, l Agence françase de développement, les socétés d étude, les banques et entreprses à vocaton nternatonale, la Banque mondale, le Fonds monétare nternatonal Les ressortssants des pays en développement peuvent auss accéder aux hautes fonctons de l admnstraton, ans qu à des fonctons dans les unverstés et les centres de recherche de leur pays. école d économe pro recherche 8 I Objectf master I entrée 2014 ndfférencé

11 Domane Drot, économe, geston Vrgne Klecka Ncolas/Onsep Brgtte Glles de la Londe/Onsep Chrstophe Calas/Onsep Analyse économque et développement nternatonal spécalté Développement durable dans les pays en développement et en transton Analyse économque et développement nternatonal spécalté économe de la Chne, pays émergents et mondalsaton Ce master ne sera pas ouvert à la rentré 2014 Analyse économque et développement nternatonal spécalté économe de la santé et développement nternatonal Cette spécalté porte sur les enjeux envronnementaux et les questons relatves à la geston des ressources naturelles, crucales dans un objectf de développement durable. Elle vse auss à trater d autres aspects du développement durable comme les questons socales et nsttutonnelles. Le programme met en relaton l analyse économque et les mplcatons poltques avec les problèmes spécfques et pratques du développement durable. économste dans les nsttutons nternatonales et les agences natonales de coopératon, Consultant, Chargé d études économques ou de communcaton, Chargé d affares, Chargé de msson, esponsable en développement durable, esponsable de projet de développement école d économe Unque en France, ce master forme des experts de l économe chnose, capables de trater auss ben des questons macroéconomques que des problèmes de fnance, de commerce nternatonal ou des stratéges des frmes multnatonales. Cela mplque la maîtrse des méthodes quanttatves avancées et leur applcaton à l analyse de la conjoncture chnose, à l étude des marchés ou des flères dans ce pays. Ces économstes dovent avor une bonne connassance de l anglas et du chnos. ostes de macro économstes (Chargé d études, Conseller économque, consultant, Analyste de rsques ) ; postes orentés vers des projets de développement (esponsable d ONG, évaluateur de projet, Chargé de msson dans une agence de coopératon). école d économe ermettre aux étudants de stuer l ensemble des problèmes de l économe de la santé dans le cadre de l économe publque, des poltques économques et socales. Grâce à l acquston de compétences transversales, les dplômés sont capables de contrbuer à des prses de décsons argumentées, technquement effcentes, socalement acceptables et économquement fasables. Consultant dans des structures françases de l ade au développement, des socétés d études, des nsttutons nternatonales (OMS, UNICEF, Banque mondale, Commsson européenne ), des ONG spécalsées dans le secteur humantare Les ressortssants des pays en développement et en transton pourront accéder à des débouchés dentques. La formaton vse auss à apporter une réponse de qualté aux besons des admnstratons et structures de santé de ces pays. école d économe pro recherche ndfférencé Objectf master I entrée 2014 I 9

12 Domane Drot, économe, geston Brgtte Glles de la Londe/Onsep Chrstophe Calas/Onsep Béatrce Faveur/Onsep Analyse économque et développement nternatonal spécalté économe du développement (accrédté magstère) Analyse économque et développement nternatonal spécalté Fnances publques dans les pays en développement et en transton Analyse économque et développement nternatonal spécalté Geston de la poltque économque Unquement M2, en formaton contnue réparaton à la recherche, qu vse à répondre au manque de personnels de haute qualfcaton pour l analyse du développement économque, tant au plan macroéconomque qu au nveau des flères et des projets de développement. Le cursus donne à des jeunes économstes ou des cadres ayant une expérence professonnelle, une formaton poussée à l analyse des condtons et des poltques de développement, tant dans leurs aspects nternes qu nternatonaux, et ce sur des bases conceptuelles et théorques soldes. Ensegnant-chercheur, Chercheur ou économste spécalsé dans des socétés d études, des organsmes publcs de recherche et d ensegnement supéreur, des nsttutons économques nternatonales économques, l admnstraton françase de la coopératon, des banques ou des entreprses ayant des actvtés nternatonales école d économe La formaton aborde l ensemble des aspects de la poltque des fnances publques : défnton du rôle de l état, geston macroéconomque des équlbres budgétares dans un contexte de forte nstablté, poltque fscale et douanère, poltque de dépenses publques Les dplômés sont capables de : - réalser des études d mpact économque, socal et budgétare de réformes de fnances publques, - concevor des stratéges et réformes globales de fnances publques. Emplos au sen d organsatons publques ou prvées mplquées dans la concepton des stratéges de fnances publques, notamment : mnstères de l économe et des fnances, agences de développement, banques centrales, nsttutons régonales ou nternatonales, cabnets prvés d expertse, entreprses ayant des stratéges de localsaton d actvtés dans les pays en développement et en transton école d économe Formaton d économstes capables de concevor et d exécuter les poltques économques pour les pays en développement ou en transton. Le master concerne dfférents publcs en cours d actvté : économstes, fonctonnares, consellers technques, chargés d étude dans les prncpaux mnstères au centre de la mse en œuvre de la poltque économque, cadres des banques centrales et des cours des comptes école d économe pro recherche 10 I Objectf master I entrée 2014 ndfférencé

13 Domane Drot, économe, geston Onsep Alan otgnon/onsep Brgtte Glles de la Londe/Onsep Analyse économque et développement nternatonal spécalté Maîtrse d ouvrage publque et prvée Unquement M2, en formaton contnue Comptablté-fnance spécalté Comptablté, contrôle, audt Unquement en apprentssage Comptablté-fnance spécalté Geston de patrmone enforcer les bases conceptuelles et opératonnelles ndspensables à la prse de décson de type maîtrse d ouvrage pour des cadres des secteurs publc et prvé ntervenant dans les pays en voe de développement. Ce master s adresse à des professonnels justfant d une expérence d au mons tros ans à un poste de cadre, consultant, pratcen du développement au sen de mnstères technques, de collectvtés locales, d entreprses, d nsttutons fnancères, d ONG dans un pays partenare de l AFD (Agence françase de développement). école d économe Ce master donne l équvalent de 5 untés d ensegnement sur 7 du Dplôme supéreur de comptablté et de geston (DSCG). Il consttue une étape vers l expertse comptable. Audteur nterne, Expert-comptable stagare, esponsable du contrôle de geston, esponsable de système d nformaton, Gestonnare de trésorere. Après pluseurs années d expérence professonnelle : Expert-comptable, Commssare aux comptes, Drecteur admnstratf et fnancer. Ces emplos se stuent dans les entreprses, les cabnets d audt et d expertse comptable, les banques, les collectvtés terrtorales école unverstare de management Former des cadres de haut nveau maîtrsant les connassances économques, jurdques, fscales et fnancères nécessares pour exercer le méter de conseller patrmonal : fonctonnement des marchés de captaux, geston ndvduelle et collectve de l épargne, geston cvle du patrmone, geston fscale du patrmone, des successons, de la transmsson d entreprses, concepton et mse en œuvre de stratéges patrmonales. Conseller en geston de patrmone, Conseller en développement de patrmone, Conseller en patrmone fnancer, Chargé d affares patrmonales, Gestonnare de patrmone, Conseller en geston prvée... Les emplos se stuent dans les établssements bancares et d assurance, les études notarales, les cabnets de consel patrmonal ndépendants ou d expertse comptable. école unverstare de management pro recherche ndfférencé Objectf master I entrée 2014 I 11

14 Domane Drot, économe, geston Brgtte Glles de la Londe/Onsep Jean-erre Vernette/Onsep Vrgne Klecka NcolasOnsep Comptablté-fnance spécalté Marchés fnancers Drot prvé spécalté Drot cvl et notaral 2 parcours : Drot cvl / Drot notaral Drot prvé spécalté Drot de l admnstraton et de la justce Former des professonnels capables d ntervenr sur les marchés fnancers, de gérer des portefeulles de ttres fnancers et de travaller dans les méters du contrôle des rsques et de l analyse de la performance. Ils maîtrsent : - la connassance des ttres et des marchés fnancers : modes de cotaton, méthodes d évaluaton, analyse des rsques... - les outls de la fnance de marché : mathématques fnancères, statstques, économétre - le processus d allocatons d actfs, la geston actf passf, la geston acton, la geston oblgatare, la geston structurée et la geston alternatve... Méters de la salle de marchés (front offce), méters de la geston de portefeulle collectve ou prvée et méters des fonctons d appu (contrôle des rsques, attrbuton de performance ). Exemples : Trader, Saler (vendeur), Broker (courter), Gérant sous mandat (geston prvée), Analyste fnancer (sell sde ou buy sde), Trésorer, Contrôleur des rsques. La quas-totalté des dplômés travallent dans les grandes places fnancères européennes : ars, Londres et le Luxembourg. école unverstare de management Le parcours Drot cvl permet aux étudants de maîtrser les prncpes fondamentaux du drot prvé, notamment du drot cvl et du rasonnement jurdque. Ils peuvent ans s adapter à tout type de poste ou de foncton à vocaton jurdque. rolongé par un doctorat, ce master peut auss ouvrr la voe de la recherche et des carrères unverstares. Le parcours Drot notaral est une formaton à vocaton plus spécalsée. Il s adresse à des étudants qu souhatent embrasser une carrère dans les méters du notarat. Jurste en cabnet, en entreprse ou dans dfférents organsmes. école de drot à travers une formaton polyvalente (drot prvé, drot publc, culture générale), ce master permet de préparer les concours d accès aux méters de la haute admnstraton et de la justce. Il prépare également à l examen des écoles d avocats et d hussers de justce. Les étudants peuvent chosr un module débouchant sur le Dplôme d unversté de drot amércan, qu permet de se présenter à l examen du Barreau aux états-uns (Bar exam). - Concours de la foncton publque : école natonale d admnstraton (ENA), Commssare de polce, Drecteur d établssements péntentares, Greffer en chef, Offcer de gendarmere, Admnstrateur des collectvtés terrtorales - Méters de la justce : Avocat, Magstrat, Greffer, Husser de justce école de drot pro recherche 12 I Objectf master I entrée 2014 ndfférencé

15 Domane Drot, économe, geston Vrgne Klecka Ncolas/Onsep Jérôme allé/onsep Brgtte Glles de la Londe/Onsep Drot prvé spécalté Drot de l entreprse 2 parcours : Drot et fscalté de l entreprse / Drot des affares et drot de la banque Drot prvé spécalté Drot socal 3 parcours : Drot du traval / Drot de la protecton socale / Drot et geston des ressources humanes Drot publc spécalté Carrères nternatonales 2 parcours : Analyse et prospectve nternatonales / Drots fondamentaux, européens et comparés Assurer une formaton présentant les prncpales branches du drot des affares applcables aux dfférents acteurs de la ve des entreprses. Le dplômé comprend des problématques jurdques complexes, assure une velle jurdque, prend en compte les évolutons jurdques lées à l actualté, analyse des documents, rédge des textes jurdques Jurste et fscalste d entreprse, Avocat, Jurste d entreprse en drot des affares, Jurste d organsmes professonnels, Conseller jurdque dans les organsmes fnancers commercalsant des produts pour les entreprses, Jurste de banque, Jurste en cabnet d avocats spécalsé en fnance école de drot Acquston de connassances et de compétences permettant une nserton professonnelle ou une orentaton vers la recherche. Les sémnares en drot du traval, drot de la sécurté socale et geston des ressources humanes, sont assurés prncpalement par des professonnels. Jurste d entreprse, Jurste dans des cabnets d avocats spécalsés en drot socal, dans les organsatons et nsttutons de prévoyance, les établssements publcs, les organsmes professonnels ou organsatons syndcales, édacteur dans les revues et publcatons spécalsées en drot socal, esponsable ou drecteur des ressources humanes école de drot Former des professonnels opératonnels pour un premer emplo dans les domanes porteurs du marché : thnk tanks ou actvtés de recherche à l étranger, organsatons nternatonales (notamment jurdques), ONG Le cursus favorse une approche transversale et plurdscplnare, artculée prncpalement autour de la scence poltque, du drot et d une démarche socologque des relatons nternatonales. Carrères de la foncton publque natonale lée à l actvté nternatonale (dplomate, geston des réfugés et de la crculaton des ndvdus, méters de la défense ), organsatons nternatonales, thnk tanks, entreprses, ONG école de drot pro recherche ndfférencé Objectf master I entrée 2014 I 13

16 Domane Drot, économe, geston Brgtte Glles de la Londe/Onsep Laurence rat/onsep Brgtte Glles de la Londe/Onsep Drot publc spécalté Drot de l admnstraton et de la justce à travers une formaton polyvalente (drot prvé, drot publc, culture générale), ce master permet de préparer les concours d accès aux méters de la haute admnstraton et de la justce. Il prépare également à l examen des écoles d avocats et d hussers de justce. Les étudants peuvent chosr un module débouchant sur le Dplôme d unversté de drot amércan, qu permet de se présenter à l examen du Barreau aux états-uns (Bar exam). - Concours de la foncton publque : école natonale d admnstraton (ENA), Commssare de polce, Drecteur d établssements péntentares, Greffer en chef, Offcer de gendarmere, Admnstrateur des collectvtés terrtorales - Méters de la justce : Avocat, Magstrat, Greffer, Husser de justce école de drot Drot publc spécalté Drot du secteur santare et socal 2 parcours : Admnstraton des établssements de santé / Admnstraton du secteur socal Acquston d une culture et de capactés de problématsaton en drot et scences humanes et socales applquées au secteur santare et socal. Ce master forme à l encadrement et à l anmaton dans les structures, prvées ou publques, du secteur santare et socal. Drecteur d établssement santare et socal, Attaché d admnstraton hosptalère, Inspecteur de l admnstraton santare et socale, esponsable d unté d nterventon socale, Drecteur d établssement ou de servce d nterventon socale, d hôptal ou de mason de retrate, esponsable de servce socal école de drot Drot publc spécalté Drot, économe et geston des collectvtés terrtorales 3 parcours : Admnstraton et poltques terrtorales / Drot du patrmone hstorque, culturel et naturel / économe et ngénere du toursme Former aux méters de la geston des collectvtés locales sous tous ses aspects : jurdque, économque, fnancer, admnstratf. Les dplômés sont capables de mener une réflexon sur les enjeux du pouvor local : défnton des terrtores pertnents, promoton du développement durable, geston optmale des ressources locales, valorsaton du patrmone terrtoral et culturel Emplos dans les collectvtés terrtorales et leurs groupements, Avocat spécalsé en drot publc, méters de la geston et du consel en protecton et valorsaton du patrmone école de drot pro recherche 14 I Objectf master I entrée 2014 ndfférencé

17 Domane Drot, économe, geston Lucas Schfres/Onsep Dder Gauducheau/Onsep Vrgne Klecka Ncolas/Onsep Logstque et dstrbuton spécalté Logstque 2 parcours : Ingénere logstque / Management logstque Apprentssage possble en M2 Logstque et dstrbuton spécalté Management de la dstrbuton et relaton de servce Management spécalté Admnstraton des entreprses Unquement M2 Former des cadres ayant la compétence de coordonner les opératons relatves à l approvsonnement, la producton, la geston d entrepôt, le transport et la dstrbuton des composants et produts fns à travers la chaîne logstque, dans un contexte local, natonal vore nternatonal. Tout en prenant en compte les enjeux et les contrantes de la logstque ntégrée, dans le respect des contrantes fnancères, l objectf est de satsfare le clent et d amélorer la rentablté de l entreprse. Consultant fonctonnel logstque, Consultant fonctonnel contrôle de geston et geston fnancère, Consultant progcel de geston ntégrée, Consultant supply chan, esponsable geston de producton, esponsable logstque, Chef de projet système d nformaton, Contrôleur de geston école unverstare de management Former des professonnels de haut nveau spécalsés dans la geston et le développement d actvtés commercales en France ou dans d autres pays. Ces responsables sont capables d occuper des méters dans le domane du management et de les fare évoluer. Chef de projet, esponsable logstque école unverstare de management Offrr une formaton généralste dont l objectf est d apporter une double compétence centrée sur le management. Ce master est ouvert à des non gestonnares pour leur permettre d ntégrer une dmenson geston dans les emplos et les actvtés qu seront les leurs. Il accuelle également des professonnels qu souhatent consolder leur formaton pour évoluer vers des responsabltés élarges ntégrant les mpératfs actuels du management de l entreprse. Emplos au sen des entreprses prvées et/ou des organsatons publques pour exercer des fonctons de décson, d organsaton ou de contrôle. Celles-c se stuent auss ben au nveau des drectons fonctonnelles d une entreprse (marketng, producton, ressources humanes, fnances...) que de la drecton générale. école unverstare de management pro recherche ndfférencé Objectf master I entrée 2014 I 15

18 Domane Drot, économe, geston Vrgne Klecka Ncolas/Onsep Brgtte Glles de la Londe/Onsep Brgtte Glles de la Londe/Onsep Management spécalté Geston des ressources humanes Acquston de compétences en contrôle de geston, fscalté, geston des ressources humanes, drot communautare, geston de paye, état et geston publque, drot du traval, drot de la sécurté socale, recrutement, formaton, conflts de négocaton, geston de carrère, coachng Drecteur/responsable des ressources humanes, Gestonnare ME, esponsable du recrutement, esponsable de formaton, esponsable paye, Chargé des carrères et du développement des personnes... école unverstare de management Management spécalté lotage des organsatons 4 parcours : Créaton et reprse d entreprse / Management de projet et nnovaton / Management des ME-MI / Management des organsatons publques Apprentssage possble en M2 Ce master a pour objectf d amener les étudants à appréhender la complexté managérale à l ade d une approche processuelle et transversale de l organsaton. Il dot auss permettre à ceux qu en ont la capacté et la volonté de s nscrre dans une démarche de spécalsaton par la recherche. Drecteur ou drecteur-adjont de ME-MI, Drecteur d une agence bancare, esponsable admnstratf d une structure prvée ou publque, Consultant en geston et organsaton, esponsable d un servce de ressources humanes, esponsable marketng, esponsable commercal, esponsable communcaton, esponsable développement produt, esponsable développement d un réseau de franchse, Chargé de msson nnovaton école unverstare de management Marketng spécalté Carrères commercales de la banque et de l assurance Développer chez les dplômés une double compétence en les dotant de qualtés technques et commercales. Conseller clentèle professonnel, Chargé d affares ou de clentèle des professonnels (artsans, commerçants, professons lbérales), Chargé d affares entreprses, esponsable de bureau, Conseller en assurance. à moyen terme, des évolutons sont possbles sur des postes de management (drecteur d agence) ou de formaton (anmateur commercal). école unverstare de management pro recherche 16 I Objectf master I entrée 2014 ndfférencé

19 Domane Drot, économe, geston Dder Gauducheau/Onsep Brgtte Glles de la Londe/Onsep Marketng spécalté Management des actvtés culturelles et audovsuelles 2 parcours : roductons audovsuelles / roductons de spectacles et management d artstes Marketng spécalté Marketng et communcaton commercale Former des experts capables de gérer tous les aspects d un projet culturel ou d une producton audovsuelle ou multméda, depus la recherche de fnancement, la maîtrse du cadre jurdque, l organsaton de la producton, jusqu à là mse en place des outls de communcaton. ostes de managers dans le spectacle vvant, les ndustres culturelles et audovsuelles, l évènementel culturel : Chargé de producton et de dffuson, Chargé de relatons avec les publcs et les médas, esponsable logstque et ngénere culturelle, esponsable communcaton/promoton, esponsable marketng de produts culturels, Drecteur d un servce culturel dans une collectvté locale école unverstare de management Les étudants acquèrent les bases du marketng stratégque et opératonnel, apprennent à mettre en place un plan de communcaton, les actons qu en découlent et leur suv. Ils maîtrsent les technques de la communcaton nterne et externe, les dfférents supports medas (presse, rado, web...) et hors meda (événementel...). Ils savent concevor des supports publctares smples (AO). Chargé de communcaton en agence de publcté, en entreprse ou dans dfférents organsmes, esponsable communcaton en entreprse, Chargé d étude spécalsé en communcaton, Chef de produt, esponsable marketng dans les pettes entreprses et organsatons école unverstare de management + d nfo unversté d Auvergne : pro recherche ndfférencé Objectf master I entrée 2014 I 17

20 Domane Scences humanes et socales Laurence rat/onsep Vrgne Klecka Ncolas/Onsep Développement des terrtores et nouvelles ruraltés spécalté Terrtores, acteurs, modélsaton Terrtores et cultures spécalté Mondes contemporans Développer la compréhenson du fonctonnement et des dynamques des terrtores ruraux et des vlles pettes et moyennes. Ce domane s est largement dversfé tant au nveau des méters que des thématques de recherche, ce qu mplque un beson accru en compétences plurdscplnares. Anmateur, Agent de développement, Chef de projet, Chargé d étude, Expert, Ensegnant-chercheur, Chercheur. école unverstare de management Cohabltaton avec l unversté Blase ascal et VetAgro Sup Donner une culture générale approfonde aux étudants qu souhatent s orenter vers les méters de l admnstraton publque et du journalsme. La formaton est centrée sur les éléments suvants : - maîtrse des fondements du drot publc, admnstratf et européen, - acquston d une culture générale sur l actualté et le monde contemporan, - maîtrse des exercces demandés lors des dfférents concours (note de synthèse, dssertaton, épreuves orales). Concours de l admnstraton publque terrtorale et d état, méters du journalsme et de la communcaton école de drot Cohabltaton avec l unversté Blase ascal + d nfo unversté d Auvergne : pro recherche 18 I Objectf master I entrée 2014 ndfférencé

Driss HARRIZI. MOTS CLES : contrôle de gestion - système d'éducation et de formation système d information - établissement public.

Driss HARRIZI. MOTS CLES : contrôle de gestion - système d'éducation et de formation système d information - établissement public. Ver sunenouvel l ecul t ur emanagér al e:mét hodol og e dem seenpl aced unsyst èmedecont r ôl edegest on dansunét abl ssementpubl c Casd uneacadém er ég onal ed éducat onetde f or mat on. Aut eur s:dr

Plus en détail

Pourquoi LICIEL? Avec LICIEL passez à la vitesse supérieure EPROUVE TECHNICITE CONNECTE STABILITE SUIVIE COMMUNAUTE

Pourquoi LICIEL? Avec LICIEL passez à la vitesse supérieure EPROUVE TECHNICITE CONNECTE STABILITE SUIVIE COMMUNAUTE L og c el s de D agnos t c s I mmob l er s Cont ac t eznous 32BddeS t r as bougcs3010875468 Par scedex10tel. 0253354064Fax0278084116 ma l : s er v c e. c l ent @l c el. f r Pourquo LICIEL? Implanté sur

Plus en détail

Parlons. retraite. au service du «bien vieillir» L Assurance retraite. en chiffres* 639 192 retraités payés pour un montant de 4,2 milliards d euros

Parlons. retraite. au service du «bien vieillir» L Assurance retraite. en chiffres* 639 192 retraités payés pour un montant de 4,2 milliards d euros Édton Pays de la Lore Parlons La lettre aux retratés du régme général de la Sécurté socale 2012 retrate L Assurance retrate en chffres* 12,88 mllons de retratés 17,58 mllons de cotsants 346 000 bénéfcares

Plus en détail

Dirigeant de SAS : Laisser le choix du statut social

Dirigeant de SAS : Laisser le choix du statut social Drgeant de SAS : Lasser le chox du statut socal Résumé de notre proposton : Ouvrr le chox du statut socal du drgeant de SAS avec 2 solutons possbles : apprécer la stuaton socale des drgeants de SAS comme

Plus en détail

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes EH SmartVew Servces en lgne Euler Hermes Identfez vos rsques et vos opportuntés Plotez votre assurance-crédt www.eulerhermes.be Les avantages d EH SmartVew L expertse Euler Hermes présentée de manère clare

Plus en détail

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations Contrats prévoyance des TNS : Clarfer les règles pour sécurser les prestatons Résumé de notre proposton : A - Amélorer l nformaton des souscrpteurs B Prévor plus de souplesse dans l apprécaton des revenus

Plus en détail

Le Prêt Efficience Fioul

Le Prêt Efficience Fioul Le Prêt Effcence Foul EMPRUNTEUR M. Mme CO-EMPRUNTEUR M. Mlle Mme Mlle (CONJOINT, PACSÉ, CONCUBIN ) Départ. de nass. Nature de la pèce d dentté : Natonalté : CNI Passeport Ttre de séjour N : Salaré Stuaton

Plus en détail

Créer ou reprendre une entreprise, Guide de la création et de la reprise d entreprise 1er semestre 2009

Créer ou reprendre une entreprise, Guide de la création et de la reprise d entreprise 1er semestre 2009 Créer ou reprendre une entreprse, Ou, mas comment? Gude de la créaton 1 er semestre 2009 et de la reprse d entreprse Futurs entrepreneurs, venez nous rencontrer! Chambre de Commerce et d Industre de Rennes

Plus en détail

être étudiant à Annecy et son agglomération

être étudiant à Annecy et son agglomération être étudant à Annecy et son agglomératon 2013 2014 Le Logement nter génératonnel soldare est une forme de logement alternatve. Une personne retratée vous met à dsposton une chambre et l accès à sa cusne

Plus en détail

Editions ENI. Project 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait

Editions ENI. Project 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait Edtons ENI Project 2010 Collecton Référence Bureautque Extrat Défnton des tâches Défnton des tâches Project 2010 Sasr les tâches d'un projet Les tâches représentent le traval à accomplr pour attendre l'objectf

Plus en détail

Faire des régimes TNS les laboratoires de la protection sociale de demain appelle des évolutions à deux niveaux :

Faire des régimes TNS les laboratoires de la protection sociale de demain appelle des évolutions à deux niveaux : Réformer en profondeur la protecton socale des TNS pour la rendre plus effcace Résumé de notre proposton : Fare des régmes TNS les laboratores de la protecton socale de deman appelle des évolutons à deux

Plus en détail

être étudiant à Annecy et son agglomération

être étudiant à Annecy et son agglomération être étudant à Annecy et son agglomératon 2014 2015 photo extrate de l exposton «1 tot 2 gnénératons, d un regard à l autre...» Le Logement nter génératonnel soldare est une forme de logement alternatve.

Plus en détail

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks Plan Geston des stocks Abdellah El Fallah Ensa de Tétouan 2011 Les opératons de gestons des stocks Les coûts assocés à la geston des stocks Le rôle des stocks Modèle de la quantté économque Geston calendare

Plus en détail

Table des Matières RÉSUMÉ ANALYTIQUE... 1 I. CONTEXTE... 2 1. La dette publique du Gouvernement... 2 2. Contexte institutionnel de gestion de la

Table des Matières RÉSUMÉ ANALYTIQUE... 1 I. CONTEXTE... 2 1. La dette publique du Gouvernement... 2 2. Contexte institutionnel de gestion de la Out ld éval uat on del aper f or manceen mat èr e degest on del adet t e (empa) Maur t an a Mar s2011 LeeMPA estunemét hodol og epouréval uerl aper f or manceenmat èr edegest on del adet t eàt r aver sunensembl

Plus en détail

Les jeunes économistes

Les jeunes économistes Chaptre1 : les ntérêts smples 1. défnton et calcul pratque : Défnton : Dans le cas de l ntérêt smple, le captal reste nvarable pendant toute la durée du prêt. L emprunteur dot verser, à la fn de chaque

Plus en détail

Des solutions globales fi ables et innovantes. www.calyon.com

Des solutions globales fi ables et innovantes. www.calyon.com Des solutons globales f ables et nnovantes www.calyon.com OPTIM Internet: un outl smple et performant Suv de vos comptes Tratement de vos opératons bancares Accès à un servce de reportng complet Une nterface

Plus en détail

RÉSUMÉ ANALYTIQUE... 1

RÉSUMÉ ANALYTIQUE... 1 Out ld éval uat on del aper f or manceen mat èr e degest on del adet t e (DeMPA) Républ quedu Sénégal Ma2010 LeDeMPA estunemét hodol og epouréval uerl aper f or manceenmat èr edegest on del adet t eàt

Plus en détail

TABLE DES MATIERES CONTROLE D INTEGRITE AU SEIN DE LA RECHERCHE LOCALE DE LA POLICE LOCALE DE BRUXELLES-CAPITALE/IXELLES (DEUXIEME DISTRICT) 1

TABLE DES MATIERES CONTROLE D INTEGRITE AU SEIN DE LA RECHERCHE LOCALE DE LA POLICE LOCALE DE BRUXELLES-CAPITALE/IXELLES (DEUXIEME DISTRICT) 1 TABLE DES MATIERES CONTROLE D INTEGRITE AU SEIN DE LA RECHERCHE LOCALE DE LA POLICE LOCALE DE BRUXELLES-CAPITALE/IXELLES (DEUXIEME DISTRICT) 1 1. PROBLEMATIQUE 1 2. MISSION 1 3. ACTES D ENQUETE 2 4. ANALYSE

Plus en détail

Impôt sur la fortune et investissement dans les PME Professeur Didier MAILLARD

Impôt sur la fortune et investissement dans les PME Professeur Didier MAILLARD Conservatore atonal des Arts et Méters Chare de BAQUE Document de recherche n 9 Impôt sur la fortune et nvestssement dans les PME Professeur Dder MAILLARD Avertssement ovembre 2007 La chare de Banque du

Plus en détail

INTERNET. Initiation à

INTERNET. Initiation à Intaton à INTERNET Surfez sur Internet Envoyez des messages Téléchargez Dscutez avec Skype Découvrez Facebook Regardez des vdéos Protégez votre ordnateur Myram GRIS Table des matères Internet Introducton

Plus en détail

LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régime») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF

LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régime») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF 1 LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régme») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF AVIS AUX RETRAITÉS ET AUX PARTICIPANTS AVEC DROITS ACQUIS DIFFÉRÉS Expédteurs

Plus en détail

abitat Zoom sur... www.habitat-nord79.fr L habitat adapté...page 2 Parthenay, Saint-Paul : 3 associations,1 quartier...page 8 N 10 - Avril 2013

abitat Zoom sur... www.habitat-nord79.fr L habitat adapté...page 2 Parthenay, Saint-Paul : 3 associations,1 quartier...page 8 N 10 - Avril 2013 abtat L e m a g a z n e d e s l o c a t a r e s d H a b t a t N o r d D e u x - S è v r e s N 10 - Avrl 2013 Zoom sur... L habtat adapté...page 2 Parthenay, Sant-Paul : 3 assocatons,1 quarter...page 8

Plus en détail

CREATION DE VALEUR EN ASSURANCE NON VIE : COMMENT FRANCHIR UNE NOUVELLE ETAPE?

CREATION DE VALEUR EN ASSURANCE NON VIE : COMMENT FRANCHIR UNE NOUVELLE ETAPE? CREATION DE VALEUR EN ASSURANCE NON VIE : COMMENT FRANCHIR UNE NOUVELLE ETAPE? Boulanger Frédérc Avanssur, Groupe AXA 163-167, Avenue Georges Clémenceau 92742 Nanterre Cedex France Tel: +33 1 46 14 43

Plus en détail

Précision de rigueur

Précision de rigueur 08_ AJUSTEUR Matheu Mossec, en tran de monter une structure chez ASTF à Mérgnac Esprt carré J a découvert le méter et trouvé ma vocaton. À 36 ans, Matheu a eu un premer méter mécancen mas avec une partcularté

Plus en détail

Prise en compte des politiques de transport dans le choix des fournisseurs

Prise en compte des politiques de transport dans le choix des fournisseurs INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE GRENOBLE N attrbué par la bblothèque THÈSE Pour obtenr le grade de DOCTEUR DE L I.N.P.G. Spécalté : Géne Industrel Préparée au Laboratore d Automatque de Grenoble Dans

Plus en détail

Une offre pléthorique de formations diplômantes adaptées aux CGPI

Une offre pléthorique de formations diplômantes adaptées aux CGPI Page 1/5 PROFESSON Compétences Une offre pléthorque de formatons dplômantes adaptées aux CGP Afn de parfare ou de valder leurs compétences, les consels en geston de patrmone ndépendants ont à leur dsposton

Plus en détail

I. Présentation générale des méthodes d estimation des projets de type «unité industrielle»

I. Présentation générale des méthodes d estimation des projets de type «unité industrielle» Evaluaton des projets et estmaton des coûts Le budget d un projet est un élément mportant dans l étude d un projet pusque les résultats économques auront un mpact sur la réalsaton ou non et sur la concepton

Plus en détail

EURIsCO. Cahiers de recherche. Cahier n 2008-05. L épargne des ménages au Maroc : Une analyse macroéconomique et microéconomique.

EURIsCO. Cahiers de recherche. Cahier n 2008-05. L épargne des ménages au Maroc : Une analyse macroéconomique et microéconomique. Cahers de recherche EURIsCO Caher n 2008-05 L épargne des ménages au Maroc : Une analyse macroéconomque et mcroéconomque Rapport d étude Najat El Mekkaou de Fretas (coordnateur) Eursco Unversté Pars Dauphne

Plus en détail

STRATEGIE NATIONALE DES BANQUES CEREALIERES DU NIGER

STRATEGIE NATIONALE DES BANQUES CEREALIERES DU NIGER REPUBLIQUE DU NIGER MINISTERE DE L'AGRICULTURE ET DE L'ELEVAGE B-P, 12091 NIAMEY NIGER Té1 : 7320-58 Drecton de Promoton des Organsatons Rurales et de la Geston de l'espace Rural (DPOR/GER) NIAMEY Té1

Plus en détail

Interface OneNote 2013

Interface OneNote 2013 Interface OneNote 2013 Interface OneNote 2013 Offce 2013 - Fonctons avancées Lancer OneNote 2013 À partr de l'nterface Wndows 8, utlsez une des méthodes suvantes : - Clquez sur la vgnette OneNote 2013

Plus en détail

MÉTHODES DE SONDAGES UTILISÉES DANS LES PROGRAMMES D ÉVALUATIONS DES ÉLÈVES

MÉTHODES DE SONDAGES UTILISÉES DANS LES PROGRAMMES D ÉVALUATIONS DES ÉLÈVES MÉTHODES DE SONDAGES UTILISÉES DANS LES PROGRAMMES D ÉVALUATIONS DES ÉLÈVES Émle Garca, Maron Le Cam et Therry Rocher MENESR-DEPP, bureau de l évaluaton des élèves Cet artcle porte sur les méthodes de

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL L ASSURANCE AUTOMOBILE AU QUÉBEC : UNE PRIME SELON LE COÛT SOCIAL MARGINAL MÉMOIRE PRÉSENTÉ COMME EXIGENCE PARTIELLE

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL L ASSURANCE AUTOMOBILE AU QUÉBEC : UNE PRIME SELON LE COÛT SOCIAL MARGINAL MÉMOIRE PRÉSENTÉ COMME EXIGENCE PARTIELLE UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL L ASSURANCE AUTOMOBILE AU QUÉBEC : UNE PRIME SELON LE COÛT SOCIAL MARGINAL MÉMOIRE PRÉSENTÉ COMME EXIGENCE PARTIELLE DE LA MAÎTRISE EN ÉCONOMIQUE PAR ERIC LÉVESQUE JANVIER

Plus en détail

Professionnel de santé équipé de Médiclick!

Professionnel de santé équipé de Médiclick! Professonnel de santé équpé de Médclck! Dosser Médcal Partagé en Aqutane Ce gude vous présente les prncpales fonctonnaltés réservées aux professonnels de santé membres du réseau AquDMP. Sommare Connexon

Plus en détail

Assurance maladie et aléa de moralité ex-ante : L incidence de l hétérogénéité de la perte sanitaire

Assurance maladie et aléa de moralité ex-ante : L incidence de l hétérogénéité de la perte sanitaire Assurance malade et aléa de moralté ex-ante : L ncdence de l hétérogénété de la perte santare Davd Alary 1 et Franck Ben 2 Cet artcle examne l ncdence de l hétérogénété de la perte santare sur les contrats

Plus en détail

CATALOGUE EXCLUSIF TOUCH MEDIA CATALOGUE DE SITES FORMATS GLOSSAIRE. Notre sélection de supports en représentation exclusive au Maroc

CATALOGUE EXCLUSIF TOUCH MEDIA CATALOGUE DE SITES FORMATS GLOSSAIRE. Notre sélection de supports en représentation exclusive au Maroc CATALOGUE EXCLUSIF Notre sélecton de supports en représentaton exclusve au Maroc CATALOGUE DE SITES FORMATS A PROPOS DE NOUS Make ordnary, Extraordnary Phlosophe Équpe Réactvté est la rége publctare web

Plus en détail

Pour avoir les idées plus claires...

Pour avoir les idées plus claires... ARNET PRATIQUE Pour avor les dées plus clares...... lorsque vous développez un projet d ntérêt général. Outl produt avec le souten du rédt Mutuel accuel SOMMaRe «Je ne connas pas d entrepreneur qu n at

Plus en détail

GUIDE D ÉLABORATION D UN PLAN D INTERVENTION POUR LE RENOUVELLEMENT DES CONDUITES D EAU POTABLE, D ÉGOUTS ET DES CHAUSSÉES

GUIDE D ÉLABORATION D UN PLAN D INTERVENTION POUR LE RENOUVELLEMENT DES CONDUITES D EAU POTABLE, D ÉGOUTS ET DES CHAUSSÉES GUIDE D ÉLABORATION D UN PLAN D INTERVENTION POUR LE RENOUVELLEMENT DES CONDUITES D EAU POTABLE, D ÉGOUTS ET DES CHAUSSÉES Gude destné au mleu muncpal québécos NOVEMBRE 2013 Coordnaton : Martn Cormer,

Plus en détail

Les prix quotidiens de clôture des échanges de quotas EUA et de crédits CER sont fournis par ICE Futures Europe

Les prix quotidiens de clôture des échanges de quotas EUA et de crédits CER sont fournis par ICE Futures Europe Méthodologe CDC Clmat Recherche puble chaque mos, en collaboraton avec Clmpact Metnext, Tendances Carbone, le bulletn mensuel d nformaton sur le marché européen du carbone (EU ETS). L obectf de cette publcaton

Plus en détail

SYNTH~SE. Rapport -1 -

SYNTH~SE. Rapport -1 - SYNTH~SE. La msson de l'inspecton Générale des Fnances a procédé à ('aname écoqomjgue du fonctonnement de 37 professjons et actyltés ré&j.ementées. Elles ont été sélectonnées sur la base de leur pods dans

Plus en détail

VIELLE Marc. CEA-IDEI Janvier 1998. 1 La nomenclature retenue 3. 2 Vue d ensemble du modèle 4

VIELLE Marc. CEA-IDEI Janvier 1998. 1 La nomenclature retenue 3. 2 Vue d ensemble du modèle 4 GEMINI-E3 XL France Un outl destné à l étude des mpacts ndustrels de poltques énergétques et envronnementales VIELLE Marc CEA-IDEI Janver 1998 I LA STRUCTURE DU MODELE GEMINI-E3 XL FRANCE 3 1 La nomenclature

Plus en détail

Remboursement d un emprunt par annuités constantes

Remboursement d un emprunt par annuités constantes Sére STG Journées de formaton Janver 2006 Remboursement d un emprunt par annutés constantes Le prncpe Utlsaton du tableur Un emprunteur s adresse à un prêteur pour obtenr une somme d argent (la dette)

Plus en détail

Et pour vos clients, bénéficiez de services

Et pour vos clients, bénéficiez de services P R O D U I T t s vous travallez aujourd hu avec les outls de deman? a eston lectron ue de ocuments s erts om ta les F I C H our les calement con ue les + produts our num rser rodure classer arta er rechercher

Plus en détail

Contact SCD Nancy 1 : theses.sciences@scd.uhp-nancy.fr

Contact SCD Nancy 1 : theses.sciences@scd.uhp-nancy.fr AVERTISSEMENT Ce document est le frut d'un long traval approuvé par le jury de soutenance et ms à dsposton de l'ensemble de la communauté unverstare élarge. Il est soums à la proprété ntellectuelle de

Plus en détail

L enseignement virtuel dans une économie émergente : perception des étudiants et perspectives d avenir

L enseignement virtuel dans une économie émergente : perception des étudiants et perspectives d avenir L ensegnement vrtuel dans une économe émergente : percepton des étudants et perspectves d avenr Hatem Dellag Laboratore d Econome et de Fnances applquées Faculté des scences économques et de geston de

Plus en détail

DES EFFETS PERVERS DU MORCELLEMENT DES STOCKS

DES EFFETS PERVERS DU MORCELLEMENT DES STOCKS DES EFFETS PERVERS DU MORCELLEMENT DES STOCKS Le cabnet Enetek nous démontre les mpacts négatfs de la multplcaton des stocks qu au leu d amélorer le taux de servce en se rapprochant du clent, le dégradent

Plus en détail

ErP : éco-conception et étiquetage énergétique. Les solutions Vaillant. Pour dépasser la performance. La satisfaction de faire le bon choix.

ErP : éco-conception et étiquetage énergétique. Les solutions Vaillant. Pour dépasser la performance. La satisfaction de faire le bon choix. ErP : éco-concepton et étquetage énergétque Les solutons Vallant Pour dépasser la performance La satsfacton de fare le bon chox. ErP : éco-concepton et étquetage énergétque Eco-concepton et Etquetage

Plus en détail

santé Les arrêts de travail des séniors en emploi

santé Les arrêts de travail des séniors en emploi soldarté et DOSSIERS Les arrêts de traval des sénors en emplo N 2 2007 Les sénors en emplo se dstnguent-ls de leurs cadets en termes de recours aux arrêts de traval? Les sénors ne déclarent pas plus d

Plus en détail

Système solaire combiné Estimation des besoins énergétiques

Système solaire combiné Estimation des besoins énergétiques Revue des Energes Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (007) 109 114 Système solare combné Estmaton des besons énergétques R. Kharch 1, B. Benyoucef et M. Belhamel 1 1 Centre de Développement des Energes Renouvelables

Plus en détail

G estionnaire d espaces

G estionnaire d espaces MANUTENTION MISE À HAUTEUR & POSITIONNEMENT ACCÈS SÉCURISÉ SERVICES G estonnare d espaces Produt Franças PRODUIT EXCLU SMAI MOTORISATION ÉLECTRIQUE ÉCO RESPONSABLE ÉCO SOLUTIONS www.sma.fr - contact@sma.fr

Plus en détail

BTS GPN 2EME ANNEE-MATHEMATIQUES-MATHS FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES

BTS GPN 2EME ANNEE-MATHEMATIQUES-MATHS FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES I. Concepts généraux. Le référentel précse : Cette parte du module M4 «Acquérr des outls mathématques de base nécessares à l'analyse de données économques» est en relaton avec

Plus en détail

LeanConcept. La solution déploiement du Lean Manufacturing. Stockage Logistique Ergonomie Environnement Aménagement Services

LeanConcept. La solution déploiement du Lean Manufacturing. Stockage Logistique Ergonomie Environnement Aménagement Services Stockage Logstque Ergonome Envronnement Aménagement Servces La soluton déploement du Lean Manufacturng SIRE 4808480004 - NAF 4669C - VA ntracommunautare FR 9480848 www.sma.fr - contact@sma.fr - Fax 05

Plus en détail

22 environnement technico-professionnel

22 environnement technico-professionnel 22 envronnement technco-professonnel CYRIL SABATIÉ Drecteur du servce jurdque FNAIM Ouverture du ma IMMOBILIER, OÙ 1 Artcle paru également dans la Revue des Loyers, jullet à septembre 2007, n 879, p. 314

Plus en détail

CABINETS DE CONSEIL EN SCM Zoom sur les spécialistes

CABINETS DE CONSEIL EN SCM Zoom sur les spécialistes SULY CHA MAGAZE 95 RUE DE LA BOETE 758 ARS - 6 77 23 48 34 OJD : 1132 Surface approx (cm²) : 438 OUR VOS AELS DJSJ age 1/1 CABETS DE COSEL E SCM Zoom sur les spécalstes 1 cabnets de consel ont accepté

Plus en détail

En vue de l'obtention du. Présentée et soutenue par Meva DODO Le 06 novembre 2008

En vue de l'obtention du. Présentée et soutenue par Meva DODO Le 06 novembre 2008 THÈSE En vue de l'obtenton du DOCTORAT DE L UNIVERSITÉ DE TOULOUSE Délvré par l'unversté Toulouse III - Paul Sabater Spécalté : Informatque Présentée et soutenue par Meva DODO Le 06 novembre 2008 Ttre

Plus en détail

N 1. Avec la Smerep, simplifiez-vous la vie! Sécu étudiante i Centre 617. Complémentaires i santé. Pack Smerep. en Ile-de-France 2007/2008

N 1. Avec la Smerep, simplifiez-vous la vie! Sécu étudiante i Centre 617. Complémentaires i santé. Pack Smerep. en Ile-de-France 2007/2008 N 1 en Ile-de-France Sécu étudante Centre 617 Complémentares santé Pack Smerep Avec la Smerep, smplfez-vous la ve! 2007/2008 Ce document est édté et dffusé dans le cadre de la conventon passée entre l

Plus en détail

Integral T 3 Compact. raccordé aux installations Integral 5. Notice d utilisation

Integral T 3 Compact. raccordé aux installations Integral 5. Notice d utilisation Integral T 3 Compact raccordé aux nstallatons Integral 5 Notce d utlsaton Remarques mportantes Remarques mportantes A quelle nstallaton pouvez-vous connecter votre téléphone Ce téléphone est conçu unquement

Plus en détail

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria.

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria. 1 CAS nédt d applcaton sur les normes IAS/IFRS Coût amort sur oblgatons à taux varable ou révsable La socété Plumera présente ses comptes annuels dans le référentel IFRS. Elle détent dans son portefeulle

Plus en détail

Terminal numérique TM 13 raccordé aux installations Integral 33

Terminal numérique TM 13 raccordé aux installations Integral 33 Termnal numérque TM 13 raccordé aux nstallatons Integral 33 Notce d utlsaton Vous garderez une longueur d avance. Famlarsez--vous avec votre téléphone Remarques mportantes Chaptres à lre en prorté -- Vue

Plus en détail

1.0 Probabilité vs statistique...1. 1.1 Expérience aléatoire et espace échantillonnal...1. 1.2 Événement...2

1.0 Probabilité vs statistique...1. 1.1 Expérience aléatoire et espace échantillonnal...1. 1.2 Événement...2 - robabltés - haptre : Introducton à la théore des probabltés.0 robablté vs statstque.... Expérence aléatore et espace échantllonnal.... Événement.... xomes défnton de probablté..... Quelques théorèmes

Plus en détail

Afflux de capitaux, taux de change réel et développement financier : évidence empirique pour les pays du Maghreb

Afflux de capitaux, taux de change réel et développement financier : évidence empirique pour les pays du Maghreb Global Journal of Management and Busness Research Volume Issue Verson.0 November 20 Type: Double Blnd Peer Revewed Internatonal Research Journal Publsher: Global Journals Inc. (USA) Onlne ISSN: 2249-4588

Plus en détail

STATISTIQUE AVEC EXCEL

STATISTIQUE AVEC EXCEL STATISTIQUE AVEC EXCEL Excel offre d nnombrables possbltés de recuellr des données statstques, de les classer, de les analyser et de les représenter graphquement. Ce sont prncpalement les tros éléments

Plus en détail

Étudiants à l université: Une bulle d air pour les Facultés de médecine

Étudiants à l université: Une bulle d air pour les Facultés de médecine N 327 1 er novembre 2010 RUBRIQUE QSous- Rubrque LaQunzane Bmensuel de la communauté unverstare de l'ucl www.uclouvan.be/laqunzane Étudants à l unversté: Gel des drots d nscrpton jusqu en 2014-2015, gratuté

Plus en détail

Mots-clés : Système multicapteurs, Réseau local, Réseaux de neurones, Supervision, Domotique. xigences système d'une nouvelle

Mots-clés : Système multicapteurs, Réseau local, Réseaux de neurones, Supervision, Domotique. xigences système d'une nouvelle Mots-clés : xgences système d'une nouvelle fonctonnalté dans l'habtat ndvduel : cas de la survellance Système multcapteurs, Réseau local, Réseaux de neurones, Supervson, Domotque. des personnes âgées et

Plus en détail

P R I S E E N M A I N R A P I D E O L I V E 4 H D

P R I S E E N M A I N R A P I D E O L I V E 4 H D P R I S E E N M A I N R A P I D E O L I V E 4 H D Sommare 1 2 2.1 2.2 2.3 3 3.1 3.2 3.3 4 4.1 4.2 4.3 4.4 4.5 4.6 5 6 7 7.1 7.2 7.3 8 8.1 8.2 8.3 8.4 8.5 8.6 Contenu du carton... 4 Paramétrage... 4 Connexon

Plus en détail

Pour plus d'informations, veuillez nous contacter au 04.75.05.52.62. ou à contact@arclim.fr.

Pour plus d'informations, veuillez nous contacter au 04.75.05.52.62. ou à contact@arclim.fr. Régulaton Sondes & Capteurs Détente frgo électronque Supervson & GTC Humdfcaton & Déshu. Vannes & Servomoteurs Comptage eau, elec., énerge Ancens artcles Cette documentaton provent du ste www.arclm.eu

Plus en détail

TD 1. Statistiques à une variable.

TD 1. Statistiques à une variable. Danel Abécasss. Année unverstare 2010/2011 Prépa-L1 TD de bostatstques. Exercce 1. On consdère la sére suvante : TD 1. Statstques à une varable. 1. Calculer la moyenne et l écart type. 2. Calculer la médane

Plus en détail

Paquets. Paquets nationaux 1. Paquets internationaux 11

Paquets. Paquets nationaux 1. Paquets internationaux 11 Paquets Paquets natonaux 1 Paquets nternatonaux 11 Paquets natonaux Servces & optons 1 Créaton 3 1. Dmensons, pods & épasseurs 3 2. Présentaton des paquets 4 2.1. Face avant du paquet 4 2.2. Comment obtenr

Plus en détail

Be inspired. Numéro Vert. Via Caracciolo 20 20155 Milano tel. +39 02 365 22 990 fax +39 02 365 22 991

Be inspired. Numéro Vert. Via Caracciolo 20 20155 Milano tel. +39 02 365 22 990 fax +39 02 365 22 991 Ggaset SX353 / französsch / A31008-X353-P100-1-7719 / cover_0_hedelberg.fm / 03.12.2003 s Be nspred www.onedrect.fr www.onedrect.es www.onedrect.t www.onedrect.pt 0 800 72 4000 902 30 32 32 02 365 22 990

Plus en détail

Fiche n 7 : Vérification du débit et de la vitesse par la méthode de traçage

Fiche n 7 : Vérification du débit et de la vitesse par la méthode de traçage Fche n 7 : Vérfcaton du débt et de la vtesse par la méthode de traçage 1. PRINCIPE La méthode de traçage permet de calculer le débt d un écoulement ndépendamment des mesurages de hauteur et de vtesse.

Plus en détail

Avez-vous vous aperçu cette drôle de trogne? Entre nature et histoire autour de Mondoubleau

Avez-vous vous aperçu cette drôle de trogne? Entre nature et histoire autour de Mondoubleau Avez-vous vous aperçu cette drôle de trogne? Entre nature et hstore autour de Mondoubleau Thème de la cache : NATURE ET CULTURE Départ : Parkng Campng des Prés Barrés à Mondoubleau Dffculté : MOYENNE Dstance

Plus en détail

Méthodologie version 1, juillet 2006

Méthodologie version 1, juillet 2006 Méthodologe verson, ullet 2006 Tendances Carbone résente chaque mos sx groues d ndcateurs :. Synthèse du mos 2. Clmat 3. Actvté économque. Energe 5. Envronnement nsttutonnel 6. Tableau de bord Ce document

Plus en détail

- Acquisition de signaux en sismologie large bande. - Acquisition de signaux lents, magnétisme, MT.

- Acquisition de signaux en sismologie large bande. - Acquisition de signaux lents, magnétisme, MT. 87 DUCAPTEURAUXEANQUESDEDONNEES. TECHNQUES D'NSTRUMENTATON EN GEOPEY8QUE. J:M. CANTN Unversté Lous Pasteur (Strasbourg 1) nsttut de Physque du Globe de Strasbourg Ecole et Observatore de Physque du Globe.

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DE L ÉVOLUTION DES EFFECTIFS D ÉLÈVES DE L ENSEIGNEMENT PRIMAIRE PUBLIC À UN NIVEAU LOCAL. Choisir une commune

TABLEAU DE BORD DE L ÉVOLUTION DES EFFECTIFS D ÉLÈVES DE L ENSEIGNEMENT PRIMAIRE PUBLIC À UN NIVEAU LOCAL. Choisir une commune Servce de la recherche en éducaton / DIP, Genève - Prévsons localsées d effectfs de l ensegnement prmare TABLEAU DE BORD DE L ÉVOLUTION DES EFFECTIFS D ÉLÈVES DE L ENSEIGNEMENT PRIMAIRE PUBLIC À UN NIVEAU

Plus en détail

MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES

MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Un Peuple - Un But Une Fo MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION DE LA PREVISION ET DES ETUDES ECONOMIQUES Document de traval N 03 GESTION DU RISQUE DE CREDIT ET FINANCEMENT DES ECONOMIES DE

Plus en détail

Chapitre 3 : Incertitudes CHAPITRE 3 INCERTITUDES. Lignes directrices 2006 du GIEC pour les inventaires nationaux de gaz à effet de serre 3.

Chapitre 3 : Incertitudes CHAPITRE 3 INCERTITUDES. Lignes directrices 2006 du GIEC pour les inventaires nationaux de gaz à effet de serre 3. Chaptre 3 : Incerttudes CHAPITRE 3 INCERTITUDES Lgnes drectrces 2006 du GIEC pour les nventares natonaux de gaz à effet de serre 3.1 Volume 1 : Orentatons générales et établssement des rapports Auteurs

Plus en détail

COMPARAISON DE MÉTHODES POUR LA CORRECTION

COMPARAISON DE MÉTHODES POUR LA CORRECTION COMPARAISON DE MÉTHODES POUR LA CORRECTION DE LA NON-RÉPONSE TOTALE : MÉTHODE DES SCORES ET SEGMENTATION Émle Dequdt, Benoît Busson 2 & Ncolas Sgler 3 Insee, Drecton régonale des Pays de la Lore, Servce

Plus en détail

Une analyse économique et expérimentale de la fraude à l assurance et de l audit

Une analyse économique et expérimentale de la fraude à l assurance et de l audit Une analyse économque et expérmentale de la fraude à l assurance et de l audt Sameh Borg To cte ths verson: Sameh Borg. Une analyse économque et expérmentale de la fraude à l assurance et de l audt. Economes

Plus en détail

Montage émetteur commun

Montage émetteur commun tour au menu ontage émetteur commun Polarsaton d un transstor. ôle de la polarsaton La polarsaton a pour rôle de placer le pont de fonctonnement du transstor dans une zone où ses caractérstques sont lnéares.

Plus en détail

Mesure avec une règle

Mesure avec une règle Mesure avec une règle par Matheu ROUAUD Professeur de Scences Physques en prépa, Dplômé en Physque Théorque. Lycée Alan-Fourner 8000 Bourges ecrre@ncerttudes.fr RÉSUMÉ La mesure d'une grandeur par un système

Plus en détail

Exercices d Électrocinétique

Exercices d Électrocinétique ercces d Électrocnétque Intensté et densté de courant -1.1 Vtesse des porteurs de charges : On dssout une masse m = 20g de chlorure de sodum NaCl dans un bac électrolytque de longueur l = 20cm et de secton

Plus en détail

La Quantification du Risque Opérationnel des Institutions Bancaires

La Quantification du Risque Opérationnel des Institutions Bancaires HEC Montréal Afflée à l Unversté de Montréal La Quantfcaton du Rsque Opératonnel des Insttutons Bancares par Hela Dahen Département Fnance Thèse présentée à la Faculté des études supéreures en vue d obtenton

Plus en détail

LA SURVIE DES ENTREPRISES DÉPEND-ELLE DU TERRITOIRE D'IMPLANTATION?

LA SURVIE DES ENTREPRISES DÉPEND-ELLE DU TERRITOIRE D'IMPLANTATION? LA SURVIE DES ENTREPRISES DÉPEND-ELLE DU TERRITOIRE D'IMPLANTATION? Anne PERRAUD (CRÉDOC) Phlppe MOATI (CRÉDOC Unversté Pars) Nadège COUVERT (ENSAE) INTRODUCTION Au cours des dernères années, de nombreux

Plus en détail

Captez les profits de la publicité sur mobile avec ces 2 valeurs. Évaluez votre couverture contre le risque dollar. Les Lettons élisent l austérité

Captez les profits de la publicité sur mobile avec ces 2 valeurs. Évaluez votre couverture contre le risque dollar. Les Lettons élisent l austérité DU 11 AU 17 NOVEMBRE 2010 NO 106 l 3 www.moneyweek.fr Captez les profts de la publcté sur moble avec ces 2 valeurs Évaluez votre couverture contre le rsque dollar Les Lettons élsent l austérté Hértage

Plus en détail

Étranglement du crédit, prêts bancaires et politique monétaire : un modèle d intermédiation financière à projets hétérogènes

Étranglement du crédit, prêts bancaires et politique monétaire : un modèle d intermédiation financière à projets hétérogènes Étranglement du crédt, prêts bancares et poltque monétare : un modèle d ntermédaton fnancère à projets hétérogènes Mngwe Yuan et Chrstan Zmmermann Introducton et objet de l étude Par étranglement du crédt

Plus en détail

1. Les enjeux de la prévision du risque de défaut de paiement

1. Les enjeux de la prévision du risque de défaut de paiement Scorng sur données d entreprses : nstrument de dagnostc ndvduel et outl d analyse de portefeulle d une clentèle Mrelle Bardos Ancen chef de servce de l Observatore des entreprses de la Banque de France

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE THÉORIE DE L INFORMATION POUR LES COMMUNICATIONS.

ÉLÉMENTS DE THÉORIE DE L INFORMATION POUR LES COMMUNICATIONS. ÉLÉMETS DE THÉORIE DE L IFORMATIO POUR LES COMMUICATIOS. L a théore de l nformaton est une dscplne qu s appue non seulement sur les (télé-) communcatons, mas auss sur l nformatque, la statstque, la physque

Plus en détail

Page 5 TABLE DES MATIÈRES

Page 5 TABLE DES MATIÈRES Page 5 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I LES POURCENTAGES 1. LES OBJECTIFS 12 2. LES DÉFINITIONS 14 1. La varaton absolue d'une grandeur 2. La varaton moyenne d'une grandeur (par unté de temps) 3. Le coeffcent

Plus en détail

THESE. Khalid LEKOUCH

THESE. Khalid LEKOUCH N d ordre : /2012 THESE Présentée à la FACULTE DES SCIENCES D AGADIR En vue de l obtenton du GRADE DE DOCTEUR EN PHYSIQUE (Spécalté : Energétque, Thermque et Métrologe) Par Khald LEKOUCH MODELISATION ET

Plus en détail

Les déterminants de la détention et de l usage de la carte de débit : une analyse empirique sur données individuelles françaises

Les déterminants de la détention et de l usage de la carte de débit : une analyse empirique sur données individuelles françaises Les détermnants de la détenton et de l usage de la carte de débt : une analyse emprque sur données ndvduelles françases Davd Boune Marc Bourreau Abel Franços Jun 2006 Département Scences Economques et

Plus en détail

ACTE DE PRÊT HYPOTHÉCAIRE

ACTE DE PRÊT HYPOTHÉCAIRE - 1 - ACTE DE PRÊT HYPOTHÉCAIRE 5453F QC FR-2010/01 Taux fxe Le. Devant M e, notare soussgné pour la provnce de Québec, exerçant à. ONT COMPARU : ET : (C-après parfos appelé dans le présent Acte l «emprunteur»

Plus en détail

IDEI Report # 18. Transport. December 2010. Elasticités de la demande de transport ferroviaire: définitions et mesures

IDEI Report # 18. Transport. December 2010. Elasticités de la demande de transport ferroviaire: définitions et mesures IDEI Report # 18 Transport December 2010 Elastctés de la demande de transport ferrovare: défntons et mesures Elastctés de la demande de transport ferrovare : Défntons et mesures Marc Ivald Toulouse School

Plus en détail

Chapitre IV : Inductance propre, inductance mutuelle. Energie électromagnétique

Chapitre IV : Inductance propre, inductance mutuelle. Energie électromagnétique Spécale PSI - Cours "Electromagnétsme" 1 Inducton électromagnétque Chaptre IV : Inductance propre, nductance mutuelle. Energe électromagnétque Objectfs: Coecents d nductance propre L et mutuelle M Blan

Plus en détail

Qualité de service 7. Ordonnanceurs de paquets. Contexte. Intégration de services. Plan. Multiplexage. FIFO/DropTail. Priorités

Qualité de service 7. Ordonnanceurs de paquets. Contexte. Intégration de services. Plan. Multiplexage. FIFO/DropTail. Priorités NE52 éseaux avancés Qualté de servce hrstophe Deleuze ESISA/INPG LIS 7 déc 24/3 jan 25 ontexte commutaton de crcuts partage statque solaton complète ex : vox gaspllage de la bande passante commutaton de

Plus en détail

Les déterminants de la détention et de l usage de la carte de débit : une analyse empirique sur données individuelles françaises

Les déterminants de la détention et de l usage de la carte de débit : une analyse empirique sur données individuelles françaises Les détermnants de la détenton et de l usage de la carte de débt : une analyse emprque sur données ndvduelles françases Davd Boune a, Marc Bourreau a,b et Abel Franços a,c a Télécom ParsTech, Département

Plus en détail

Protection. la PROTECTION EN SAVOIR PLUS SUR. Les services. Dossier Métier. La Réglementation. - Mettre à disposition gratuitement et personnellement

Protection. la PROTECTION EN SAVOIR PLUS SUR. Les services. Dossier Métier. La Réglementation. - Mettre à disposition gratuitement et personnellement Dosser Méter Protecton EN SAVOIR PLUS SUR la PROTECTION Les servces Etude de poste Nos équpes de spécalstes Protecton peuvent étuder les rsques sur chaque poste de traval et préconser les équpements les

Plus en détail

L ABC du traitement cognitivo-comportemental de l insomnie primaire

L ABC du traitement cognitivo-comportemental de l insomnie primaire F É D É R A T I O N D E S M É D E C I N S O M N I P R A T I C I E N S D U Q U É B E C L ABC du tratement cogntvo-comportemental de l nsomne prmare par Anne Vallères, Bernard Guay et Charles Morn M me Tousgnant

Plus en détail

En vue de l'obtention du. Présentée et soutenue par Elayeb Bilel Le 26 juin 2009

En vue de l'obtention du. Présentée et soutenue par Elayeb Bilel Le 26 juin 2009 THÈSE En vue de l'obtenton du DOCTORAT DE L UNIVERSITÉ DE TOULOUSE Délvré par Insttut Natonal Polytechnque de Toulouse (INPT) Dscplne ou spécalté : Informatque Présentée et soutenue par Elayeb Blel Le

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE. Approcher la frontière d'une sous-partie de l'espace ainsi que la distance à cette frontière. Sujet : Master II : SIAD

RAPPORT DE STAGE. Approcher la frontière d'une sous-partie de l'espace ainsi que la distance à cette frontière. Sujet : Master II : SIAD UFR SCIENCES ET TECHNOLOGIES DEPARTEMENT DE MATHEMATIQUES ET INFORMATIQUE 63 177 AUBIERE CEDEX Année 2008-2009 Master II : SIAD RAPPORT DE STAGE Sujet : Approcher la frontère d'une sous-parte de l'espace

Plus en détail

Attention! Danger de blessure par injection de produit! Les groupes Airless produisent des pressions de projection extrêmement élevées

Attention! Danger de blessure par injection de produit! Les groupes Airless produisent des pressions de projection extrêmement élevées Attenton! Danger de blessure par njecton de produt! Les groupes Arless produsent des pressons de projecton extrêmement élevées Ne jamas exposer les dogts, les mans ou d'autres partes du corps au jet! Ne

Plus en détail

Version provisoire Ne pas citer sans l accord des auteurs

Version provisoire Ne pas citer sans l accord des auteurs Verson provsore Ne pas cter sans l accord des auteurs Les détermnants du beson d ade non satsfat des personnes âgées vvant à domcle : un modèle probt bvaré avec sélecton d échantllon Bérengère Davn 1,2,

Plus en détail