Heures Noires. IDF Croissant Ouest T DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Heures Noires. IDF Croissant Ouest T1 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts"

Transcription

1 DTZ Research PROPERTY TIMES Heures Noires IDF Croissant Ouest T Avril 215 Sommaire Contexte économique 2 Croissant Ouest 3 Boucle Sud 5 Boucle Nord 7 Neuilly-Levallois 9 Péri Défense 11 Définitions 13 Le marché de bureaux du Croissant Ouest avait vu son volume de commercialisation se réduire de 6% en 214 pour avoisiner 556 m². Il n a pas su redressé la barre au cours du 1 er trimestre 215, son activité enregistrant à nouveau une baisse. La demande placée dans la Croissant Ouest se porte donc à 67 4 m² depuis le début de l année, en recul de 44% en un an. L ensemble des sous-marchés ont subi cette baisse mais dans des proportions très différentes. Ainsi, les marchés de la Boucle Sud (-51% en un an), la Boucle Nord (-92% en un an) et Neuilly Levallois (-39% en un an) ont connu un recul à deux chiffres, celui de la Péri Défense a été beaucoup mieux résisté sur la période étudiée (-7%). Le loyer prime est resté stable d une année à l autre se positionnant à 58 /m²/an à la fin du 1 er trimestre 215. Le loyer moyen de première main est, quant à lui, reparti à la hausse (+37% en un an), se positionnant à 395 /m²/an, tandis que la valeur locative de seconde main est restée stable à 29 /m²/an. L offre immédiate de bureaux dans le Croissant Ouest a très peu évolué entre les premiers trimestres 214 et 215 (-2% en un an) et avoisine 1 million de m². Ce niveau reste le plus élevé enregistré en Ile de France pour un taux de vacance de à 13%. Face à l importance de l offre immédiate, le volume des livraisons du Croissant Ouest s était réduit de 2% entre 213 et 214, avec m² livrés l an dernier. L année 215 devrait, quant à elle, être beaucoup plus dynamique en termes de livraisons avec un peu plus de 242 m² attendus d ici à la fin de l année dont m² encore disponibles. Auteur Nora Jacintho Chargée d études +33 () Contacts Delphine Mahé Responsables des Etudes France +33 () Graphique 1 Demande placée et offre immédiate dans le Croissant Ouest, en milliers de m² Magali Marton Head of EMEA Research +33 () Boucle Sud Boucle Nord Neuilly-Levallois Péri Défense Offre immédiate Source: DTZ Research à partir des données Immostat Property Times 1

2 IDF Croissant Ouest T1 215 Contexte économique Vers des lendemains meilleurs? L économie mondiale continue d afficher une tendance positive même si l heure est au ralentissement en Chine et que des voix s élèvent pour alerter sur la stagnation de l économie américaine dans les prochains trimestres. En Europe, les signes d une reprise se dessinent mais comme toujours ils sont plus ou moins intenses selon les pays considérés : fort dynamisme de l activité au Royaume-Uni, en Allemagne et en Europe Centrale et de l Est. En France, les derniers chiffres du PIB ont montré un nouveau recul au 4 ème trimestre sans cependant entamer la confiance dans un retour de cet indicateur autour de,3% et,4% au 1 er semestre 215. L INSEE vient d ailleurs de réaffirmer sa prévision de croissance de 1,1% pour l ensemble de l année 215 (graphique 2). Des ménages plus optimistes que les entreprises En mars 215, la confiance des ménages s est améliorée pour le deuxième mois consécutif pour atteindre un score de 93, son plus haut niveau depuis novembre 21 (graphique 3). Dans le même temps, le climat des affaires s est amélioré en France avec un indicateur synthétique passé de 94 à 96, après trois mois de stabilité. Selon les secteurs d activité la confiance des chefs d entreprise est variable : elle gagne un point dans les services et trois dans le commerce. Les industriels sont en plus pessimistes avec un recul d un point en un mois. Nouvelle hausse du chômage Après avoir atteint un point haut à 3,5 millions de demandeurs d emploi, la courbe du chômage s est inversée mais pour un mois seulement. Aux bons chiffres de janvier ont succédé d autres moins enthousiasmants. En un an, le nombre de demandeurs d emplois a augmenté de 4,4% pour atteindre 3,494 millions de demandeurs d emplois (graphique 4). Depuis 3 mois, la progression de ce chiffre est de l ordre de,7% par mois, avec des perspectives très faibles de voir cette courbe s inverser à court terme. Les différentes mesures politiques prises par le gouvernement pour soutenir l emploi - CICE et Pacte de responsabilité devraient produire leurs effets haussiers sur l emploi marchand au cours du premier semestre 215. La traduction immobilière de l ensemble de ces données macro-économiques tient à une demande exprimée plutôt en phase de contraction. Si les grands projets immobiliers restent d actualité, les PME et PMI restent, quant à elles, très prudentes quant à l initiation de nouveaux déménagements. Il faudra sans nul doute attendre la concrétisation des espoirs d une reprise économique avant de revenir à des niveaux de demandes exprimées satisfaisants. Graphique 2 Croissance du PIB en France, % 1,5 1,,5, -,5-1, -1,5-2, Source: INSEE Graphique 3 Enquêtes de conjoncture, indices Climat des affaires Moral des ménages Source: INSEE Graphique 4 Demandeurs d emploi en France, en milliers, catégorie A Source: INSEE Property Times 2

3 IDF Croissant Ouest T1 215 Croissant Ouest Demande Placée : un marché qui fait grise mine L année 215 démarre sur une note bien décevante pour le marché des bureaux francilien qui enregistre un recul de 27% de son activité d une année à l autre. La faible performance du Croissant Ouest aura sans aucun doute contribué à la baisse francilienne. En effet, avec une demande placée qui dépasse péniblement 67 m² pour le 1 er trimestre 215, le Croissant Ouest signe sa plus mauvaise performance pour un 1 er trimestre depuis le début des années 2 (graphique 5). Aucun des segments de surface n a été épargné par cette baisse de l activité transactionnelle, mais l impact est d intensité variable selon les segments de surfaces considérés (tableau 1). En effet, les petites et grandes surfaces ont vu leur volume se réduire de 31% et 39% en un an, alors que la contraction a été bien plus marquée pour les surfaces intermédiaires (-62% sur la même période). Les grandes surfaces restent le principal pilier de l activité du Croissant Ouest en ce début d année, avec un volume de commercialisation qui avoisine 29 m² quand la moyenne enregistrée depuis 24 sur ce marché à cette période de l année s établit à 61 5 m². Cette moindre performance s explique en grande partie par le recentrage des opérations d envergure vers le marché parisien. L ensemble des sous-marchés du Croissant Ouest s est contracté au cours du 1 er trimestre 215 enregistrant des baisses s échelonnant entre 7% en Péri Défense et 92% en Boucle Nord. Loyers : stables pour le «prime», à la hausse pour la première et seconde main Le loyer prime s est stabilisé pour se positionner à 58 /m²/an fin mars 215 (graphique 6). Cette valeur correspond aux produits les plus qualitatifs de Neuilly-sur-Seine ; ailleurs les loyers prime oscillent entre 37 et 42 /m²/an. Le loyer moyen de première main s est, quant à lui, apprécié d une année à l autre (+37%), se positionnant à 395 /m²/an à la fin du 1 er trimestre 215. Cette hausse des valeurs locatives est essentiellement liée à un déplacement des transactions vers les secteurs les plus chers comme la Boucle Sud (graphique 6). Graphique 5 Evolution de la demande placée dans le Croissant Ouest, en milliers de m² Boucle Sud Neuilly-Levallois Offre immédiate Tableau 1 Demande placée par tranche de surface au cours du 1 er trimestre 215 Tranche de surface En m² Part Evol. sur un an Moins de 1 m² % -31% De 1 à 5 m² % -62% Plus de 5 m² % -39% Surface totale % -44% Graphique 6 Boucle Nord Péri Défense Evolution des valeurs locatives dans le croissant Ouest, /m²/an La valeur locative moyenne de seconde main a suivi une dynamique similaire à celle de la première main. En hausse de 7% par rapport à fin 214, elle atteint le même niveau qu en mars 214 soit 29 /m²/an (graphique 6). Loyer prime Loyer moyen 2nde main Loyer moyen 1ère main Property Times 3

4 IDF Croissant Ouest T1 215 Offre immédiate : l offre reste relativement stable d une année à l autre Après avoir diminué de 6% entre 213 et 214, l offre immédiate de bureaux dans le Croissant Ouest s est à nouveau orientée à la hausse au cours des trois derniers mois finissant sa course à 1 41 m² fin mars 215 (graphique 7). Cette stabilité cache cependant de nombreuses disparités. Ainsi, la Boucle Sud, la Boucle Nord, et Neuilly-Levallois ont vu leurs disponibilités immédiates s apprécier respectivement de 3%,5% et 3% en un an, alors que la Péri Défense fait figure d exception avec une offre de bureaux immédiatement disponibles en recul de 13% en un an. Les taux de vacance au 1 er trimestre 215 sont compris entre 11% sur le secteur Neuilly-Levallois et 15,4% en Boucle Nord (graphique 8). Les surfaces supérieures à 5 m² constituent toujours l essentiel des disponibilités (473 8 m²) malgré un recul de 6% d une année à l autre. Les petites surfaces ont suivi la même dynamique (-11% en un an) pour représenter un peu plus de 174 m² de bureaux vacants à la fin du 1 er trimestre 215. Seules les surfaces intermédiaires se sont alourdies (+8% en un an) pour représenter 38% du stock global fin mars 215. Environ 159 m² toujours disponibles dans les livraisons de 215 Près de 197 m² de bureaux ont été livrés en 214 dans le Croissant Ouest, dont 91 9 m² disponibles à leur livraison. Le niveau de livraison devrait être encore plus élevé cette année avec plus de m² de bureaux actuellement en chantier dont m² sont disponibles à la commercialisation (graphique 9). Cette offre neuve se situe pour l essentiel en Péri Défense (69 2 m²) et en Boucle Sud (65 2 m²). Pour 216, le potentiel de livraison se porte à l heure actuelle à m² dont environ 342 m² sont encore disponibles. Sur cette projection de livraisons, seuls 12 m² de bureaux sont actuellement en chantier, dont 9% sont d ores et déjà précommercialisés. Les opérateurs sont donc clairement dans une phase attentiste quant à l initiation de nouveaux projets d immeubles de bureaux sur ce secteur. Graphique 7 Evolution de l'offre immédiate dans le Croissant Ouest, en milliers de m² Graphique 8 Evolution des taux de vacance dans le Croissant Ouest 2% 15% 1% 5% % Graphique 9 Boucle Sud Boucle Nord Neuilly-Levallois Péri Défense Boucle Sud Neuilly-Levallois Ile-de-France Boucle Nord Péri Défense Livraisons d'immeubles de plus de 5 m² dans le Croissant Ouest, en milliers de m² Source: DTZ Research Livrés En chantier Permis obtenus Property Times 4

5 IDF Croissant Ouest T1 215 Boucle Sud Demande placée : très mauvais démarrage La baisse observée en Boucle Sud en 214 s est confirmée au cours du 1 er trimestre 215. En effet, ce marché connait sa plus mauvaise performance trimestrielle depuis 21 avec seulement 18 m² placés depuis le début de l année, soit une baisse de 51% en un an (graphique 1). A l instar de nombreux marchés franciliens, le marché des bureaux de la Boucle Sud a été très fortement pénalisé par l absence totale de grands mouvements au cours des trois derniers mois. En effet, la Boucle Sud souffre depuis l an dernier d un déplacement de la demande des grandes entreprises qui privilégient désormais la Capitale dans leur choix de localisation, privant ainsi la Boucle sud d un des principaux moteurs de son activité. La baisse observée en Boucle Sud depuis le début de l année s explique également par le net ralentissement des surfaces inférieures à 5 m² (tableau 2). Avec 11 6 m² et 6 4 m² commercialisés, les petites (moins de 1 m²) et moyennes surfaces (comprises entre 1 et 5 m²) ont vu leur activité se réduire respectivement de 8% et 47% en un an. Il convient de noter que si le volume placé ce trimestre sur le segment des petites surfaces reste en parfaite cohérence avec la moyenne décennale enregistrée pour un 1 er trimestre (11 1 m²), il se situe bien en dessous pour le surfaces intermédiaires (13 5 m²). Moteur historique de l activité en Boucle Sud, la commune de Boulogne-Billancourt a largement confirmé son leadership en ce début d année, concentrant à elle seule plus de la moitié du marché soit près de 1 m². Loyers : baisse du «prime» et de la seconde main Alors que la valeur prime en Boucle Sud s était établie à 43 /m²/an fin 214, suite à la prise à bail de SOLOCAL sur «City Lights», elle a subi une légère correction en ce début d année. En effet, l importance des disponibilités de 1 ère main ainsi que la contraction du volume de demande placée ont exercé une pression à la baisse sur le prime qui s établit à 42 /m²/an à la fin du 1 er trimestre 215. Le loyer moyen de première main est, quant à lui, orienté à la hausse (+32% en un an) pour atteindre 395 /m²/an au 1 er trimestre 215. Il convient toutefois d être prudent quant à cette valeur, basée sur un nombre très restreint de transactions alors que les mesures d accompagnement restent élevées sur ce secteur. Graphique 1 Evolution de la demande placée en Boucle Sud, en milliers de m² Tableau 2 Demande placée par tranche de surface en Boucle Sud au cours du 1 er trimestre 215 Tranche de surface En m² Part Evol. sur un an Moins de 1 m² % -8% De 1 à 5 m² % -47% Plus de 5 m² % -1% Surface totale 18 1% -51% Graphique 11 Evolution des valeurs locatives en Boucle Sud, /m²/an T1 T2 T3 T4 Loyer prime Loyer moyen 2nde main Loyer moyen 1ère main En baisse de 6% en un an, la valeur locative moyenne sur des immeubles anciens ou rénovés s est positionnée à 29 /m²/an au 1 er trimestre 215, contre 31 /m²/an un an plus tôt (graphique 11). Property Times 5

6 IDF Croissant Ouest T1 215 Offre immédiate en légère hausse en ce début d année Après le pic de 213, le stock de bureaux immédiatement disponibles en Boucle Sud s était réduit de 5% en 214 (graphique 12). Les années se suivant mais ne se ressemblant pas, les disponibilités sont à nouveau reparties à la hausse (+3%) au cours des douze derniers pour représenter 274 m² fin mars 215. Toutefois, cette hausse s explique essentiellement par des libérations de surfaces au cours des derniers mois et n a pas été induite par l ensemble des segments de marché. En effet les surfaces intermédiaires, largement majoritaires (4% du stock vacant), ont vu leurs disponibilités augmenter de 18% en un an pour avoisiner 11 m². Les petites et grandes surfaces ont suivi la dynamique inverse (-4% en an chacun) représentant respectivement 64 5 m² et 99 7 m² sur la période étudiée. Si la Boucle Sud reste un marché globalement sur offreur, cette situation est d autant plus marquée sur le segment des surfaces moyennes : 19 9 m² disponibles mais seulement 52 6 m² placés en moyenne par an sur ce segment depuis 24. Le taux de vacance en Boucle Sud, positionné à 11,1% au 1 er trimestre 215 compte parmi les plus faibles du Croissant Ouest (13% en moyenne) (graphique 13) m² de bureaux neufs attendus en Boucle Sud en 215, principalement à Issy-les-Moulineaux Un peu moins de 5 m² avaient été livrés l an dernier en Boucle Sud. Par comparaison, l année 215 devrait être beaucoup dynamique avec m² en cours de construction et livrable cette année, dont un peu plus de 65 m² de bureaux encore disponibles. Parmi ces projets citons le «Lemnys» d AG2R et ses 42 m² de bureaux restructurés encore commercialisables à Issy-les-Moulineaux ou encore l ilot A4 Est du projet «In Situ» de NEXITY offrant plus de 12 m² de surfaces disponibles à Boulogne- Billancourt (graphique 14). L offre neuve pourrait marquer une légère pause en termes de livraisons en 216 avec seulement trois projets qui pourraient voir le jour (un peu de plus de 56 m² de bureaux). On citera l immeuble «Quai Ouest» (15 7 m²) d EMERIGE situé à Boulogne-Billancourt et livrable fin 216. Viendront ensuite les réalisations de projets d envergure à Issy-les-Moulineaux en 217 et 218. Graphique 12 Evolution de l offre immédiate en Boucle Sud, en milliers de m² Graphique 13 Evolution du taux de vacance 16% 14% 12% 1% 8% 6% 4% 2% Graphique 14 Moins de 1 m² De 1 à 5 m² Plus de 5 m² Boucle Sud Croissant Ouest Ile-de-France Disponibilités de première main (de plus de 5 m²) certaines et probables en Boucle Sud, en milliers de m² T2-T Boulogne-Billancourt Meudon Saint-Cloud Issy-les-Moulineaux Sèvres Source: DTZ Research Property Times 6

7 IDF Croissant Ouest T1 215 Boucle Nord Demande placée : Avis de tempête Après une année 214 en demi teinte avec un peu plus de 71 3 m² été placés contre 14 6 m² un an plus tôt, le marché de bureaux de la Boucle Nord démarre l année 215 sur sa plus mauvaise performance trimestrielle depuis 21. Le volume de transaction enregistré sur ce marché atteint péniblement 2 m² en ce début d année quand 29 6 m² y sont transactés chaque année depuis 24 (graphique 15). Cette mauvaise performance s explique par l absence totale de transaction supérieure à 1 m². Ainsi, seules les petites surfaces, en recul de 66% en un an, ont fait le marché en Boucle Nord au cours des trois derniers mois (tableau 3). Le stock de bureaux immédiatement disponible étant majoritairement constitué de surfaces anciennes et rénovées (6% des disponibilités totales), l ensemble des transactions enregistrées depuis le début de l année en Boucle Nord l ont été, sans surprise, sur ce type de surface. Les communes de Clichy et d Asnières-sur-Seine ont été les plus dynamiques en ce début d année concentrant plus des deux tiers du volume placé au cours du 1 er trimestre 215. Loyers prime et seconde main stables Faute de nouvelle référence, le loyer prime en Boucle Nord se maintient à 37 /m²/an à la fin du 1 er trimestre 215 (graphique 16). Faute de transaction de première main ce trimestre, aucun loyer moyen n a pu être révisé. Rappelons qu à la fin du 4 ème trimestre 214, il s était fixé à 29 /m²/an. Suivant la même tendance que le prime, la valeur locative de seconde main s est, quant à elle, maintenu pour se fixer à 2 /m²/an fin mars 215. Graphique 15 Evolution de la demande placée en Boucle Nord, en milliers de m² Tableau 3 Demande placée par tranche de surface en Boucle Nord au cours du 1 er trimestre 215 Tranche de surface En m² Part Evol. sur un an Moins de 1 m² 2 1% -66% De 1 à 5 m² Plus de 5 m² Surface totale 2 1% -92% Source: Immostat, DTZ Research Graphique 16 T1 T2 T3 T4 Evolution des valeurs locatives en Boucle Nord, /m²/an Loyer prime Loyer moyen 1ère main Loyer moyen 2nde main Property Times 7

8 IDF Croissant Ouest T1 215 Une offre immédiate à nouveau à la hausse Les signes d encouragement pour le marché de bureaux de la Boucle Nord ne seront pas non plus à trouver du coté de l offre. Après avoir atteint un nouveau pic en 213, le stock des bureaux immédiatement disponibles est à nouveau reparti à la hausse (+5%) au cours des douze derniers mois battant ainsi un nouveau record. Dès lors, 287 m² de bureaux étaient immédiatement disponibles sur ce marché à la fin du 1 er trimestre 215. Il en découle un taux de vacance de 15,4% qui n est autre que le plus élevé du Croissant Ouest (graphiques 17 et 18). La hausse des disponibilités n a cependant concerné que les que les surfaces intermédiaires (+5% en un an) et d envergure (+13% en un an) qui se sont établies respectivement à 81 9 m² et m². Principal moteur de l activité depuis le début de l année, les petites surfaces ont naturellement vu leur stock s orienter à la baisse pour représenter un peu plus de 25 m² fin mars 215. Un peu moins des 2/3 de l offre immédiatement disponible en Boucle Nord est composée de surfaces de seconde main et se situe principalement sur les communes de Colombes, Clichy et Gennevilliers. Ces villes regroupent, à elles seules, près de trois quarts du stock global. Les livraisons marquent le pas en 215 Prenant toute la mesure de l inadéquation grandissante entre l offre et la demande, les opérateurs ont nettement limité les lancements en blanc au cours des dernières années. Cette situation devrait se poursuivre au cours des prochains mois. A la suite à la livraison du «Noblet» (12 m² de bureaux restructurés et totalement disponibles) à Colombes au cours du 1 er trimestre 215, seul un immeuble à Villeneuve la Garenne (5 2 m²) devrait venir alimenter le marché d ici la fin de l année. L année 216 pourrait marquer le grand retour des offres neuves. Le potentiel de livraisons se porte, pour l heure, à un peu plus de 124 m², dont 89 m² encore disponibles. Le planning de livraison de ces projets, en attente de lancement de chantier, est cependant susceptible d évoluer en fonction de la conjoncture de marché. Graphique 17 Evolution l offre immédiate en Boucle Nord, en milliers de m² Graphique 18 Taux de vacance 18% 16% 14% 12% 1% 8% 6% 4% 2% % Graphique 19 Moins de 1 m² De 1 à 5 m² Plus de 5 m² Boucle Nord Croissant Ouest Ile-de-France Disponibilités de première main (de plus de 5 m²) certaines et probables en Boucle Nord, en milliers de m² T2-T Asnières-sur-Seine Clichy Gennevilliers Villeneuve la Garenne Source: DTZ Research Bois-Colombes Colombes La Garenne Colombes Property Times 8

9 IDF Croissant Ouest T1 215 Neuilly-Levallois Demande placée : un début d année très timide Après une année 214 exceptionnelle où près de 193 m² avaient été placés, le marché de bureaux de Neuilly-Levallois commence l année 215 plutôt timidement. Avec un peu plus de 13 m² transactés au cours du 1 er trimestre, soit une baisse de 39% en un an, ce secteur enregistre ainsi une performance bien en dessous de sa moyenne décennale (22 9 m²) (graphique 2). Ce résultat s explique en grande partie par le moindre dynamisme des petites et moyennes surfaces qui ont vu leur volume se contracter respectivement de 54 et 74% d une année sur l autre. Elles concentrent donc respectivement 3 et 25% du marché sur la période étudiée (tableau 4). En ce début d année, les marchés de bureaux de Neuilly- Levallois et de Péri Défense ont été les seuls marchés du Croissant Ouest à être le terrain de jeu privilégié des grands utilisateurs. A Neuilly-Levallois une seule transaction de ce type a été enregistrée au cours des trois derniers mois. Il s agit de la prise à bail de 6 m² par ORANGINA SCHWEPPES FRANCE dans l immeuble «New time» situé à Neuilly-sur-Seine. Ce mouvement a représenté, à lui seul près de la moitié du volume commercialisé sur le secteur au cours du 1 er trimestre 215. Les utilisateurs ont une nouvelle fois privilégié les surfaces de seconde main, la grande majorité des opérations enregistrées sur la période concernant ce type de surfaces. Alors que l activité transactionnelle s était majoritairement concentrée à Levallois-Perret en 214, un peu moins des trois quart des opérations enregistrées, entre janvier et mars 215, sur ce marché l ont été à Neuilly-sur-Seine. Stabilité du prime et hausse du loyer de seconde main Le loyer prime du secteur Neuilly-Levallois s est maintenu à 58 /m²/an à la fin du 1 er trimestre 215 (graphique 21). Faute de référence, aucun loyer moyen de première main n a pu être établi. Rappelons qu à la fin du 4 ème trimestre 214, il s élevait à 46 /m²/an. Graphique 2 Evolution de la demande placée à Neuilly-Levallois, en milliers de m² Tableau 4 Demande placée par tranche de surface à Neuilly- Levallois au cours du 1 er trimestre 215 Tranche de surface En m² Part Evol. sur un an Moins de 1 m² 4 1 3% -54% De 1 à 5 m² % -74% Plus de 5 m² 6 45% +1% Surface totale % -39% Graphique 21 Evolution des valeurs locatives à Neuilly-Levallois, /m²/an T1 T2 T3 T4 Le loyer moyen de seconde main a, quant à lui, progressé de 11% d une année à l autre se positionnant à 41 /m²/an fin mars 215 (graphique 21). Loyer prime Loyer moyen 2nde main Loyer moyen 1ère main Property Times 9

10 IDF Croissant Ouest T1 215 Offre immédiate en hausse très légère d une année à l autre L offre de bureaux immédiatement disponibles avait augmenté de 7% entre 213 et 214 sur le secteur de Neuilly-Levallois. Elle s est à nouveau orientée à la hausse au cours des douze derniers mois mais beaucoup plus modérément (+3%) finissant sa course à 155 m² à la fin 1 er trimestre 215 (graphique 22). Cette hausse du stock vacant masque des évolutions contrastées entre les différents segments de surface. Les disponibilités ont nettement augmenté sur le segment des petites (+11%) et moyennes surfaces (+14%) suite à de nombreuses libérations. A l inverse le stock vacant des grandes surfaces s est réduit de 14% sur la même période. A la fin de la période étudiée, 5 offres de bureaux restructurés étaient ainsi disponibles sur ce segment de surfaces pour un total de 46 5 m² (graphique 22). Parmi ces projets citons l immeuble «Alegria» (13 2 m²) à Neuilly-sur-Seine et le «Carré Champerret» (14 5 m²) situé à Levallois-Perret. Positionné à 11% fin mars 215, le taux de vacance de Neuilly-Levallois est le plus faible du Croissant Ouest mais reste bien au dessous de la moyenne francilienne (7,6%) (graphique 23). Graphique 22 Evolution l offre immédiate à Neuilly-Levallois, en milliers de m² Graphique 23 Evolution du taux de vacance 15% Moins de 1 m² De 1 à 5 m² Plus de 5 m² Un peu plus de 7 3 m² de bureaux neufs pourraient venir alimenter en 215 Après une année 214 particulièrement dynamique où près de 63 m² de bureaux neufs ou restructurés avaient été livrés sur le marché de Neuilly-Levallois, un net ralentissement devrait s opérer en 215. En effet, 35 m² de bureaux neufs situés uniquement sur la commune de Levallois-Perret pourraient être achevés d ici à la fin de l année dont 7 3 m² sont encore disponibles (graphique 24). 1% 5% % Neuilly-Levallois Croissant Ouest Ile-de-France En 216, trois projets, totalisant plus de 33 m² et situés majoritairement à Levallois-Perret (8% de l offre attendue) pourraient venir alimenter au cours des neuf prochains mois à l instar de l «Ecowest» et ses 12 m² encore disponibles à Levallois-Perret ou encore le projet «Think» de ZUBLIN IMMOBILIER à Neuilly-sur-Seine. Graphique 24 Disponibilités de première main (de plus de 5 m²) certaines et probables à Neuilly-Levallois, en milliers de m² T2-T Levallois-Perret Neuilly-sur-Seine Source: DTZ Research Property Times 1

11 IDF Croissant Ouest T1 215 Péri Défense Demande placée : un début d année en demi-teinte Alors que l ensemble des marchés du Croissant Ouest se sont orientés à la baisse d une année à l autre (-44% en moyenne), la Péri Défense est néanmoins le marché qui a le mieux résisté. En effet, 34 m² y ont été commercialisés depuis janvier 215 soit une baisse de 7% en un an (graphique 25). Ce léger recul est la conséquence directe du moindre dynamisme des surfaces inférieures à 5 m². En effet, avec 6 7 m² et 5 1 ² commercialisés depuis le début de l année, les petites et moyennes surfaces ont vu leur activité se réduire respectivement de 13% et 34% d une année à l autre. Principal moteur de l activité depuis le début de l année, les grandes transactions ont, quant à elles, progressé de 5% en un an et ont représenté 65% de la demande globale via deux transactions (tableau 5). Parmi elles figurent la prise à bail de 15 m² par PEUGEOT PSA dans l immeuble «Les Fontaines» à Rueil-Malmaison. Les surfaces de bureaux de première main avaient représenté 28% de la demande placée en 214, elles ont vu leur poids augmenter au cours des trois derniers mois pour atteindre 45% du volume global. Maintien du prime, baisse de la seconde main Faute de nouvelle référence, le loyer prime du secteur Péri Défense reste positionné, au 1 er trimestre 215, à 39 /m²/an (graphique 26). Faute de référence, aucun loyer moyen de première main n a pu être établi. Rappelons qu à la fin du 4 ème trimestre 214, il s élevait à 3 /m²/an (graphique 26). En baisse de 11% par rapport à l an dernier, le loyer moyen de seconde main s est établi, à 24 /m²/an fin mars 215 (graphique 26) contre 27 /m²/an à la fin du 1 er trimestre 214. Graphique 25 Evolution de la demande placée en Péri Défense, en milliers de m² Tableau 5 Demande placée par tranche de surface en Péri Défense au cours du 1 er trimestre 215 Tranche de surface En m² Part Evol. sur un an Moins de 1 m² 6 7 2% -13% De 1 à 5 m² % -34% Plus de 5 m² % 5% Surface totale 34 1% -7% Graphique 26 Evolution des valeurs locatives en Péri Défense, /m²/an T1 T2 T3 T4 15 Loyer prime Loyer moyen 2nde main Loyer moyen 1ère main Property Times 11

12 IDF Croissant Ouest T1 215 Offre immédiate : la baisse se poursuit La Péri Défense aura été le seul marché du Croissant Ouest à avoir vu son offre immédiate se réduire au cours des trois derniers mois. En effet, le stock de bureaux vacants en Péri Défense a poursuivi la baisse amorcée en 214 pour s établir à 325 m² fin mars 215 (-13% en un an) (graphique 27). Le taux de vacance s est, quant à lui, positionné à 14,4% à la fin du 1 er trimestre 215 contre 16,9% un an plus tôt (graphique 28). Malgré ce recul, le marché de la Péri Défense reste en situation de suroffre au regard du niveau annuel moyen de commercialisation (178 m²) observé sur ce marché entre 24 et 214. Cette situation cache cependant quelques disparités. L offre immédiate de bureaux en petite surface est en adéquation avec la demande, tandis que le déséquilibre s opère essentiellement pour les surfaces intermédiaires, avec un peu moins de 128 m² disponibles pour une consommation annuelle moyenne de 5 7 m². Trois quarts des disponibilités immédiates de bureaux en Péri Défense consistent en des surfaces anciennes et se composent à plus de 45% de grands gabarits. Trois offres actuellement disponibles à l instar de l immeuble «Axe Seine» (18 1 m²) à Nanterre, proposent aujourd hui plus de 1 m² de bureaux. Le stock vacant de surfaces intermédiaires (comprises entre 1 et 5 m²) est resté relativement stable d une année à l autre (-1%); il représente 4% des disponibilités à la fin du 1 er trimestre 215. Reprise des livraisons en 215 en attendant un pic en 216 Après le ralentissement de 214 où un peu moins de 48 m² avaient été achevés en Péri Défense, les livraisons devraient se montrer beaucoup plus dynamiques en 215 avec environ 17 1 m² attendus dont encore 69 2 m² encore disponibles. Ces projets se situent essentiellement sur les communes de Nanterre et Rueil-Malmaison (87% de l offre neuve attendue) (graphique 29). Citons les 33 1 m² de l opération «Green Office Spring Origin» développés par BOUYGUES IMMOBILIER à Nanterre et l immeuble «Le Newton», 17 8 m² restructurés à Rueil-Malmaison. L offre neuve pourrait atteindre un de ses plus hauts niveaux en 216 (163 m²) et devrait concerner essentiellement la commune de Nanterre. Toutefois, il convient d être prudent sur ce chiffre, puisqu aucun des projets identifiés n est actuellement en chantier. Graphique 27 Evolution l offre immédiate en Péri Défense, en milliers de m² Graphique 28 Evolution du taux de vacance 2% 15% 1% 5% % Graphique 29 Moins de 1 m² De 1 à 5 m² Plus de 5 m² Disponibilités de première main (de plus de 5 m²) certaines et probables en Péri Défense, en milliers de m² Péri Défense Croissant Ouest Ile-de-France 5 T2-T Courbevoie Nanterre Puteaux Rueil-Malmaison Suresnes Source: DTZ Research Property Times 12

13 IDF Croissant Ouest T1 215 Définitions Demande placée : Ensemble des transactions, à la location ou à la vente, réalisées par des utilisateurs finaux, y compris les précommercialisations, les clés en main et les opérations pour compte-propre, sous réserve de la levée des conditions suspensives. Offre immédiate : Ensemble des surfaces vacantes proposées à la commercialisation à un instant T. Sont exclus les recherches de successeur et les congés de bail jusqu'à la sortie effective du locataire. Loyer moyen de 1ère main : Exprimé en euro HT-HC par m² et par an. Le loyer moyen correspond à la moyenne des loyers, pondérée par la surface totale des transactions de première main (surfaces neuves ou restructurées). Loyer moyen de 2nde main : Exprimé en euro HT-HC par m² et par an. Le loyer moyen correspond à la moyenne des loyers, pondérée par la surface totale des transactions de seconde main (hors surfaces neuves ou restructurées). Loyer prime : Le loyer prime correspond à la moyenne des valeurs de transaction les plus élevées observées sur des immeubles neufs ou restructurés, très bien localisés et loués avec une durée d engagement ferme longue. Production neuve de bureaux : Ensemble des surfaces neuves à construire et en chantier avec ou sans autorisations (PC et agréments) et non encore livrées. Production neuve certaine de bureaux : Ensemble des opérations mises en chantier à un instant T et non encore livrées. Production neuve probable de bureaux : Ensemble des opérations non encore mises en chantier à un instant T et ayant obtenu un agrément et/ou un permis de construire. Production neuve potentielle de bureaux : Ensemble des projets identifiés n'ayant pas encore obtenu d'agrément et/ou de permis de construire. Property Times 13

14 EMEA John Forrester Chief Executive +44 () France Antoine Derville Président +33 () Heading Name Title +44 () Heading Name Title +44 () Agency Marc-Henri Bladier Directeur Général +33 () Investissement Nils Vinck Directeur +33 () Valuation Jean-Philippe Carmarans PDG +33 () Asset Management Alban Liss Président +33 () Conseil Jean-Louis Guilhamat Directeur Corporate Solutions +33 () Disclaimer Il ne saurait être initié de transaction, basée sur le présent document, sans l appui d un avis professionnel spécifique et de qualité. Bien que les données aient été vérifiées de façon rigoureuse, la responsabilité de DTZ ne saurait être engagée en aucune manière en cas d erreur ou inexactitude figurant dans le présent document. Toute référence, reproduction ou diffusion, totale ou partielle, du présent document et des informations qui y figurent, est interdite sans accord préalable exprès de DTZ. En tout état de cause, toute référence, reproduction ou diffusion devra en mentionner la source. DTZ 215 Accédez à l ensemble des publications de DTZ sur notre site internet : Global Headquarters 77 West Wacker Drive 18th Floor Chicago, IL 661 USA phone fax DTZ France 8 rue de l Hôtel de Ville Neuilly-sur-Seine Cedex France phone +33 () fax +33 ()

Effet «La Marseillaise»

Effet «La Marseillaise» DTZ Research PROPERTY TIMES Effet «La Marseillaise» Marseille Bureaux T4 214 1 Février 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Le marché marseillais

Plus en détail

Quand le QCA va. DTZ Research PROPERTY TIMES. Paris QCA T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Quand le QCA va. DTZ Research PROPERTY TIMES. Paris QCA T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Quand le QCA va Paris QCA T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Auteur Pierre d Alençon Chargé d Etudes

Plus en détail

Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant

Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant 21 24 212 Un début d année encourageant 11 Avril 212 Sommaire Executive summary 1 Contexte économique 2-3 Demande placée et valeurs locatives 4 Carte et principales transactions 5 Offre 6 Définitions 7

Plus en détail

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013.

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions 7 Janvier 2014 Données Ile-de-France T4 2013 : Demande placée : 1 844 500 m² Loyer moyen de première main : 443 Loyer moyen de seconde

Plus en détail

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre

Le marché des bureaux 3ème trimestre 2008 Octobre 2008. Nanterre Le marché des bureaux 3ème trimestre 28 Octobre 28 1 Nanterre Chiffres clés Le marché de Péri-Défense au 3ème trimestre 28 : Nanterre - Un niveau de demande placée boosté par une transaction clé en main

Plus en détail

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions Fort recul des grandes transactions 5 juillet 2012 Contents Executive summary 1 Carte de synthèse 2 Demande placée et taux de rotation 3 Offre immédiate et taux de vacance 4 Loyers moyens 5 Définitions

Plus en détail

DTZ Research. Property Times Ile-de-France Croissant Ouest T4 2013 L exception dans un marché dépressif. 15 janvier 2014. Sommaire. Auteur.

DTZ Research. Property Times Ile-de-France Croissant Ouest T4 2013 L exception dans un marché dépressif. 15 janvier 2014. Sommaire. Auteur. Property Times Ile-de-France Croissant Ouest T4 213 L exception dans un marché dépressif 15 janvier 214 Sommaire Contexte économique 2 Croissant Ouest 3 Boucle Sud 5 Boucle Nord 7 Neuilly-Levallois 9 Péri

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

#Club Pierre. Marché des bureaux en Ile-de-France. 9 Juillet 2015 DTZ Research

#Club Pierre. Marché des bureaux en Ile-de-France. 9 Juillet 2015 DTZ Research #Club Pierre Marché des bureaux en Ile-de-France 9 Juillet 2015 DTZ Research Un 2 ème trimestre meilleur que le 1 er.. Demande placée de bureaux en Ile-de-France, en milliers de m² 3 000 2 500 2 000 1

Plus en détail

Contre vents et marées

Contre vents et marées DTZ Research PROPERTY TIMES Contre vents et marées Paris T1 215 2 Avril 215 Sommaire Contexte économique 2 Synthèse Paris 3 Paris QCA 4 Paris Nord-Est 6 Paris Sud 8 Définitions 1 Le marché des bureaux

Plus en détail

Démarrage en trombe. DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE. France T1 2015. Sommaire. Auteur

Démarrage en trombe. DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE. France T1 2015. Sommaire. Auteur DTZ Research INVESTMENT MARKET UPDATE Démarrage en trombe France T1 27 Avril Sommaire Le marché de l investissement démarre l année en trombe, avec près de 5,6 milliards d euros enregistrés au cours du

Plus en détail

DTZ Research. Property Times La Défense T4 2013 Triste record pour l offre. 9 Janvier 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

DTZ Research. Property Times La Défense T4 2013 Triste record pour l offre. 9 Janvier 2014. Sommaire. Auteur. Contacts Property Times La Défense T4 2013 Triste record pour l offre immédiate 9 Janvier 2014 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée et valeurs locatives 3 Offre 4 Définitions 5 Auteur Nora Jacintho Chargée

Plus en détail

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX PERSPECTIVES CONJONCTURE ÉCONOMIQUE LE MARCHÉ DES BUREAUX EN ILE-DE-FRANCE 1 er Semestre 212 PERSPECTIVES Un contexte de marché favorable aux utilisateurs La crise financière

Plus en détail

DTZ Research. Property Times Ventes de bureaux en Ile-de-France 2013 Les acquisitions se recentrent sur la capitale Hh. 30 Janvier 2014.

DTZ Research. Property Times Ventes de bureaux en Ile-de-France 2013 Les acquisitions se recentrent sur la capitale Hh. 30 Janvier 2014. Property Times Ventes de bureaux en Ile-de-France 213 Les acquisitions se recentrent sur la capitale Hh 3 Janvier 214 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs à l acquisition 5 Offre et

Plus en détail

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Étude réalisée en partenariat avec Immobilier tertiaire et performance environnementale Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Synthèse Décembre 2013 Ce document synthétise les principaux

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 68 avenue des Guilleraies 92000 NANTERRE Téléphone : 01 55 17 00 00 Fax : 09 81 70 68 48 Mail : contact@street-office.fr DECEMBRE 2013

Plus en détail

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique Trimestriel 27 Janvier 214 nº2 Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 213 Tendances > Progressif redémarrage de l activité attendue au 4 e trimestre 213, mais l évolution du PIB devrait rester

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

esynthèse Études & Recherche Le marché des bureaux en Ile-de-France Août 2007 Forte augmentation de l'offre neuve

esynthèse Études & Recherche Le marché des bureaux en Ile-de-France Août 2007 Forte augmentation de l'offre neuve esynthèse Le marché des bureaux en Ile-de-France Août 27 Forte augmentation de l'offre neuve Études & Recherche Les commercialisations de bureaux en Ile-de-France se maintiennent à un très bon niveau en

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 1 er trimestre 213 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

DTZ Research. Property Times Région Lyonnaise T2 2014 Les très grands mouvements manquent à l appel. 28 Juillet 2014. Sommaire. Auteurs.

DTZ Research. Property Times Région Lyonnaise T2 2014 Les très grands mouvements manquent à l appel. 28 Juillet 2014. Sommaire. Auteurs. Property Times Région Lyonnaise T2 214 Les très grands mouvements manquent à l appel 28 Juillet 214 Sommaire Contexte économique 2 Bureaux 3 Locaux d activité 7 Logistique 1 Investissement 1 Définitions

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier 213 : UN BON DEUXIÈME SEMESTRE EN PERSPECTIVE 3 e trimestre 214 Direction des Études Point de conjoncture bureaux Marché locatif Île-de-France COUP DE FREIN

Plus en détail

Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013

Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Les faits marquants de l année 2013 Offre de bureaux disponibles : 1. Le choix de bureaux ne cesse de s accroître L offre a augmenté de 9% en

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 2 e trimestre 2013 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif L INÉVITABLE REPLI D ACTIVITÉ

Plus en détail

125 700 m² LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE. Demande placée. Taille des transactions 2010 2011 2012 2013 3T2014 2010 2011 2012 2013 3T2014

125 700 m² LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE. Demande placée. Taille des transactions 2010 2011 2012 2013 3T2014 2010 2011 2012 2013 3T2014 LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE Demande placée 125 700 m² +41% : confirme son retour en grâce sur le marché locatif, en dépit d un 3 ème trimestre 2014 beaucoup moins flamboyant que le précédent,

Plus en détail

Les grandes transactions de bureaux en Ile-de-France

Les grandes transactions de bureaux en Ile-de-France Les grandes transactions de bureaux en Ile-de-France ilan 00 Janvier 009 Prochaine édition : Juillet 009 Valeurs locatives moyennes hautes Le secteur financier : champion de la consommation tertiaire Le

Plus en détail

Marché immobilier en Ile-de-France

Marché immobilier en Ile-de-France Marché immobilier en Ile-de-France Contexte des marchés locatifs et de l investissement Virginie Houzé Directeur Etudes et Recherche France 18 juin 2015 Paris? Liquidité & Risque Liquidité & risque 10

Plus en détail

L immobilier au service de l épargne

L immobilier au service de l épargne Corporate au service de l épargne La performance durable au service de l épargne 14 15 Dans un marché de l immobilier d entreprise particulièrement concurrentiel, la construction d un patrimoine de qualité

Plus en détail

Commerces de proximité Quelles politiques architecturales, urbaines et économiques des collectivités locales et opérateurs pour optimiser le commerce

Commerces de proximité Quelles politiques architecturales, urbaines et économiques des collectivités locales et opérateurs pour optimiser le commerce Commerces de proximité Quelles politiques architecturales, urbaines et économiques des collectivités locales et opérateurs pour optimiser le commerce de proximité Carole Delaporte et Christine Tarquis

Plus en détail

LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON

LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON Un vent d optimisme nouveau commence à souffler sur le marché francilien de la location de bureaux. Le volume des transactions s est

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier 2013 : UN BON DEUXIÈME SEMESTRE EN PERSPECTIVE 2 e trimestre 2014 Direction des Études Point de conjoncture bureaux Marché locatif Île-de-France UN MARCHÉ

Plus en détail

Le marché locatif de bureaux en région lyonnaise

Le marché locatif de bureaux en région lyonnaise Le marché locatif de bureaux en région lyonnaise 1 er trimestre 2015 Etude réalisée sur la base des chiffres CECIM, intégrant les transactions directes Sommaire Contexte économique L essentiel du marché

Plus en détail

French Lease Events Etude sur le comportement des locataires de bureaux en France

French Lease Events Etude sur le comportement des locataires de bureaux en France French Lease Events Etude sur le comportement des locataires de bureaux en France Immobilier Janvier 2011 Préambule Les échéances triennales et l expiration du bail commercial constituent des fenêtres

Plus en détail

Property Market Trends FRANCE MARS - 2014

Property Market Trends FRANCE MARS - 2014 Property Market Trends FRANCE MARS - 214 SOMMAIRE INTRODUCTION 4 Principales tendances 5 Tableau récapitulatif LE MARCHÉ LOCATIF DES BUREAUX EN ÎLE-DE-FRANCE 8 Les secteurs de marché 1 Une demande en

Plus en détail

Perspectives Entreprises Ile-de-France

Perspectives Entreprises Ile-de-France Perspectives Entreprises Ile-de-France On Point I3 ème trimestre 2014 I 1 I 2 En direct du marché Les «grands classiques» ont la cote Depuis le début de l année on remarque que les entreprises démontrent

Plus en détail

Panorama bureaux Lyon. On Point 1 er trimestre 2014

Panorama bureaux Lyon. On Point 1 er trimestre 2014 Panorama bureaux Lyon On Point 1 er trimestre 2014 L immobilier tertiaire a souffert du manque de grandes demandes L agglomération a bénéficié d une éclaircie économique confirmée par l INSEE. L environnement

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 3 e trimestre 2013 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif FORTE DÉCÉLÉRATION SUR LES GRANDES

Plus en détail

Panorama bureaux Ile-de-France

Panorama bureaux Ile-de-France Panorama bureaux Ile-de-France I 1 On Point I 3 ème trimestre 2014 I 2 Le fait marquant Demande placée, le QCA a le vent en poupe depuis le début de l année Alors que la demande placée totale acte une

Plus en détail

L année immobilière 2014

L année immobilière 2014 www. creditfoncier. com L année immobilière 2014 vue par le Crédit Foncier MARS 2015 synthèse Lors de sa traditionnelle conférence annuelle Les Marchés Immobiliers le 5 février 2015, le Crédit Foncier

Plus en détail

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance

CONJONCT URE. +1 point. Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance CONJONCT URE estre NOTE DE conjoncture TRIMESTRIELLE de L APEC N Intentions de recrutements de cadres : entre prudence et reprise de confiance Les recruteurs font toujours preuve de prudence dans leurs

Plus en détail

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS

LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS 200 OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE LE MARCHÉ DES BUREAUX DE L'AGGLOMÉRATION DE TOURS en compte propre au sein de l'agglomération de Tours Sommaire & Chiffres clés Editorial 200 : Une année de

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

FONDS DE PLACEMENTS IMMOBILIERS SUISSES

FONDS DE PLACEMENTS IMMOBILIERS SUISSES FONDS DE PLACEMENTS IMMOBILIERS SUISSES Octobre 2011 Gabriela TURCATTI Jordi GUILLO SOMMAIRE IMMOBILIER SUISSE 3 CATÉGORIES L immobilier résidentiel 4 L immobilier commercial 5 L immobilier de bureau 5

Plus en détail

Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise

Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise Bureaux Le marché des bureaux dans l agglomération rennaise Cet observatoire dresse un bilan rapide de l année écoulée et permet de mettre en évidence les tendances de l année 2015. L offre neuve est désormais

Plus en détail

Le scandale de l immobilier d entreprise dans un contexte de crise du logement

Le scandale de l immobilier d entreprise dans un contexte de crise du logement Le scandale de l immobilier d entreprise dans un contexte de crise du logement Décembre 2012 Introduction Alors que, consciente des problèmes graves de logement et d hébergement auquel est confronté notre

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2013 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Performances contrastées entre les marchés locatif et d investissement

Performances contrastées entre les marchés locatif et d investissement . Panorama bureaux Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Performances contrastées entre les marchés locatif et d investissement Pénalisé par l environnement économique, fiscal et règlementaire, le marché

Plus en détail

LE MARCHÉ DE L INVESTISSEMENT EN FRANCE

LE MARCHÉ DE L INVESTISSEMENT EN FRANCE CB RICHARD ELLIS Market View Conjoncture immobilière ILE-DE-FRANCE / FRANCE 3 ème trimestre 2010 TENDANCES Investissements France entière Engagements Taux «prime» bureaux Bureaux Ile-de-France Demande

Plus en détail

LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES SAINSARD EXPERTS

LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES SAINSARD EXPERTS LES VALEURS LOCATIVES COMMERCIALES 14 NOVEMBRE 2012 1 ère PARTIE LES LOYERS DES COMMERCES 1 UN CONTEXTE ECONOMIQUE INCERTAIN Situation économique difficile depuis de 2eme semestre 2008. Stagnation de la

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 211 15 1 5-5 -1-15 -2 - -3-35 21 22 23 24 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE La transformation de bureaux en logements : un premier bilan PAR BRIGITTE JOUSSELLIN 1 Entre 1994 et 1998, plus de 500 000 m 2 de surfaces d activités ont été transformées en logements, permettant de résorber

Plus en détail

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation ATELIER PARISIEN D URBANISME Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation AVRIL 2015 Directrice de la publication : Dominique Alba Étude réalisée par : François Mohrt Sous la direction

Plus en détail

L offre en immobilier d entreprise en Seine-et-Marne. SIMI Décembre 2012 présenté par

L offre en immobilier d entreprise en Seine-et-Marne. SIMI Décembre 2012 présenté par L offre en immobilier d entreprise en Seine-et-Marne SIMI Décembre 2012 présenté par Méthodologie Le département a été divisé en 7 grands territoires - le territoire de Marne la Vallée a été élargi et

Plus en détail

L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise

L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise ÉTUDE EN BREF Octobre 2011 L immobilier de bureaux en Europe 2010 : une parenthèse dans la crise Pour les investisseurs, l Europe de l immobilier de bureaux n est pas celle qui est délimitée par les accords

Plus en détail

Le marché immobilier en France

Le marché immobilier en France Le marché immobilier en France Immobilier d entreprise, logement, immobilier de loisirs Notaires de Paris www.paris.notaires.fr Juin 2013 1 L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS 2 L immobilier

Plus en détail

Le financement des professionnels de l immobilier par les banques françaises en 2013 n 34 septembre 2014

Le financement des professionnels de l immobilier par les banques françaises en 2013 n 34 septembre 2014 n 34 septembre 2014 Le financement des professionnels de l immobilier par les banques françaises en 2013 SOMMAIRE 1 LES MARCHÉS DES PROFESSIONNELS DE L IMMOBILIER EN 2013 5 1.1 Le marché de l'immobilier

Plus en détail

le bilan de l immobilier d entreprise année 2013

le bilan de l immobilier d entreprise année 2013 le bilan de l immobilier d entreprise année 2013 Le marché de l immobilier d entreprise sur le territoire de Plaine Commune en 2013 Le territoire de Plaine Commune s agrandit au 1 er janvier 2013 pour

Plus en détail

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES

BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1 er et 2 ème trimestres 2010 Note semestrielle N 1 BAROMETRE DE CONJONCTURE DE L HEBERGEMENT D ENTREPRISES 1. CHIFFRE D AFFAIRES TOTAL DES CENTRES D AFFAIRES Chiffre d affaires total / surface totale

Plus en détail

L ARTISANAT dans les Hauts-de-Seine

L ARTISANAT dans les Hauts-de-Seine L ARTISANAT dans les Hauts-de-Seine Statistiques Baromètre 2012 Réalisés par Avec le soutien financier de Président de la CMA92 Daniel GOUPILLAT Présent dans les secteurs de l Alimentation, du Bâtiment,

Plus en détail

FLASH ÉCO 94 NUMÉRO SPÉCIAL - CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE 2014 : UNE ANNÉE DE RETOUR A LA NORMALE MAIS UN MARCHÉ QUI RESTE ENCORE FRAGILE

FLASH ÉCO 94 NUMÉRO SPÉCIAL - CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE 2014 : UNE ANNÉE DE RETOUR A LA NORMALE MAIS UN MARCHÉ QUI RESTE ENCORE FRAGILE FLASH ÉCO 94 N 40 MAI 205 La newsletter économique et territoriale du Val-de-Marne NUMÉRO SPÉCIAL - CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE 204 : UNE ANNÉE DE RETOUR A LA NORMALE MAIS UN MARCHÉ QUI RESTE ENCORE

Plus en détail

L ARTISANAT dans les Hauts-de-Seine

L ARTISANAT dans les Hauts-de-Seine L ARTISANAT dans les Hauts-de-Seine Statistiques Baromètre 2013 Réalisés par Avec le soutien financier de Président de la CMA92 Daniel GOUPILLAT 1 000 entreprises artisanales supplémentaires dans les Hauts-de-Seine!

Plus en détail

DTZ Research. Investment Market Update France T3 2014 Le marché garde le cap malgré un été calme. 21 Octobre 2014. Sommaire. Auteur.

DTZ Research. Investment Market Update France T3 2014 Le marché garde le cap malgré un été calme. 21 Octobre 2014. Sommaire. Auteur. Investment Market Update France T3 Le marché garde le cap malgré un été calme 21 Octobre Sommaire Contexte économique 2 Le marché en France 3 Les investisseurs 6 Transactions significatives 8 Définitions

Plus en détail

Carré Vélizy, Vélizy-Villacoublay (78)

Carré Vélizy, Vélizy-Villacoublay (78) Carré Vélizy, Vélizy-Villacoublay (78) Dossier de presse 1 er décembre 2009 Jacques BLANCHARD, MRM Président Directeur Général Olivier LEMAISTRE, CB Richard Ellis Investors Responsable du portefeuille

Plus en détail

UN 1 ER SEMESTRE EN DEMI-TEINTE

UN 1 ER SEMESTRE EN DEMI-TEINTE 2015 UN 1 ER SEMESTRE EN DEMI-TEINTE Activité : reprise modérée Emploi : contraction des effectifs Contrairement à leurs prévisions de novembre dernier, les PME de la région anticipent un développement

Plus en détail

Édito FRANCE NOTE DE CONJONCTURE. 1er trimestre 2012 FRANCE. www.colliers-keops.fr

Édito FRANCE NOTE DE CONJONCTURE. 1er trimestre 2012 FRANCE. www.colliers-keops.fr 1er trimestre 2012 FRANCE FRANCE NOTE DE CONJONCTURE Édito Depuis plusieurs mois, le secteur de l immobilier d entreprise subit une double pression. D un côté, le scénario d une croissance molle s impose

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

note de conjoncture immobilier d entreprise Bilan du 1 er semestre 2013

note de conjoncture immobilier d entreprise Bilan du 1 er semestre 2013 Juillet 13 note de conjoncture immobilier d entreprise Bilan du 1 er semestre 13 Chiffres-clés 1 er semestre 13 Investissement France Engagements Bureaux Île-de-France Offres 5 3 m² Placement 833 m² Locaux

Plus en détail

Cinq ans après le début de la crise financière, l économie

Cinq ans après le début de la crise financière, l économie 52 5 L immobilier d entreprise allemand et les investisseurs Par Marcus Cieleback, directeur de recherche, PATRIZIA Immobilien AG. 5.1/ SITUATION GÉNÉRALE Cinq ans après le début de la crise financière,

Plus en détail

Evolution des risques sur les crédits à l habitat

Evolution des risques sur les crédits à l habitat Evolution des risques sur les crédits à l habitat n 5 février 2012 1/17 SOMMAIRE 1. PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES DE LA PRODUCTION... 4 2. ANALYSE DÉTAILLÉE DES INDICATEURS DE RISQUE... 8 2.1 Montant moyen

Plus en détail

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale Date de diffusion : 26 janvier 2015 N 422 CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Dans une démarche d accompagnement auprès de vos clients, plusieurs communications

Plus en détail

DTZ Research. DTZ Insight France : Coût des bureaux - 2012 Attractivité des marchés régionaux. 18 Décembre 2012. Sommaire. Auteur.

DTZ Research. DTZ Insight France : Coût des bureaux - 2012 Attractivité des marchés régionaux. 18 Décembre 2012. Sommaire. Auteur. DTZ Insight France : Coût des bureaux - 2012 Attractivité des marchés régionaux 18 Décembre 2012 Sommaire Coûts d occupation globaux 2 Coûts au poste de travail 3 Loyers de bureaux 4 Charges des immeubles

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2014 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

ANNEXES DU OSSIER DE PRESSE

ANNEXES DU OSSIER DE PRESSE ANNEXES DU OSSIER DE PRESSE Marseille : une porte d'entrée euroméditerranéenne! Les bureaux à Aix/Marseille Focus sur les bureaux à Marseille Données BNP Paribas Real Estate Property Times : Marseille

Plus en détail

Rivoli Avenir Patrimoine

Rivoli Avenir Patrimoine Amundi Immobilier Bulletin d information N 2014-04 Valable du : 1 er janvier 2015 au 31 mars 2015 Période analysée : 1 er octobre 2014 au 31 décembre 2014 Distribution des revenus Dividende annuel 2014

Plus en détail

Point marché de l immobilier d entreprise

Point marché de l immobilier d entreprise Point marché de l immobilier d entreprise 9 octobre 2014 Espace la Cartoucherie Le Moniteur Bilan du 3 ème trimestre 2014 Le marché de bureaux au 3 ème trimestre 2014 3 385 m² loués par Cegedim sur Green

Plus en détail

Locaux d'activités et entrepôts. Stock. Locaux d'activités Entrepôts Ensemble. L'offre par secteur géographique. Ventilation des biens

Locaux d'activités et entrepôts. Stock. Locaux d'activités Entrepôts Ensemble. L'offre par secteur géographique. Ventilation des biens Observatoire Seine Aval Economie Bonnières-sur-Seine Mantes-la-Jolie Les Mureaux Conflans-Sainte-Honorine L'immobilier d'entreprise en Seine Aval Poissy n 2 Après une année en demi-teinte, le contexte

Plus en détail

L instabilité politique en Ukraine et en Grèce sont aussi des éléments qui peuvent continuer à perturber les marchés.

L instabilité politique en Ukraine et en Grèce sont aussi des éléments qui peuvent continuer à perturber les marchés. L année 2014 s achève, pour l indice boursier français, au niveau où elle a commencé, le CAC 40 a perdu - 0,5% sur l année, l indice européen (l Eurostoxx 50) a lui gagné + 2,82%, alors que l indice américain

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

Bulletin trimestriel de conjoncture n 59

Bulletin trimestriel de conjoncture n 59 Bulletin trimestriel de conjoncture n 59 2 ème trimestre 2013 Repli accentué au 2 ème trimestre (-2%) du volume de travaux d entretienrénovation de logements Cette baisse d activité correspond à une baisse

Plus en détail

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 2014

Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 2014 Les crédits nouveaux à l habitat des ménages : les tendances à mi 214 Gwenaëlle FEGAR Direction des Statistiques monétaires et financières Service d Analyse des financements nationaux Après une forte progression

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014 n 26 mai 2014 Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 Sommaire 1.INTRODUCTION 4 2.LE MARCHÉ DE L ASSURANCE VIE INDIVIDUELLE 6 2.1.La bancassurance

Plus en détail

PROPERTY REPORT PRINCIPAUX MARCHÉS DE BUREAUX EN EUROPE DE L OUEST 2012 T3

PROPERTY REPORT PRINCIPAUX MARCHÉS DE BUREAUX EN EUROPE DE L OUEST 2012 T3 PROPERTY REPORT PRINCIPAUX MARCHÉS DE BUREAUX EN EUROPE DE L OUEST PROPERTY REPORT - PRINCIPAUX MARCHÉS DE BUREAUX EN EUROPE DE L OUEST - OCTOBRE 212 2 CONTACTS INTERNATIONAL INVESTMENT GROUP Peter Rösler

Plus en détail

Marché de l immobilier de bureau de Cologne Février 2013

Marché de l immobilier de bureau de Cologne Février 2013 Marché de l immobilier de bureau de Cologne Chiffre d affaires de surfaces immobilières élevé en 2012 - Optimisme croissant pour 2013 En dépit d une année marquée par la crise financière et la crise de

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour l année 2014 Janvier 2014 1/12 Situation financière de l Assurance chômage pour l année 2014 14 janvier 2014 Cette note présente la prévision de la situation

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail

LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES

LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine. La durée de placement

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE

NOTE DE CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE NOTE DE CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE BILAN DU 1 ER SEMESTRE 214 BILAN ET PERSPECTIVES POINTS POSITIFS Des mesures prises par la BCE le 5 juin qui devraient redonner un peu de souffle à l économie

Plus en détail

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015 Conseil Economique, Social & Environnemental Régional Point d actualité Séance plénière 2 février 2015 Rapporteur général : Jean-Jacques FRANCOIS, au nom du Comité de Conjoncture CONTEXTE GÉNÉRAL A la

Plus en détail

FRANCE Immobilier résidentiel Évolutions récentes et perspectives 2015-2016

FRANCE Immobilier résidentiel Évolutions récentes et perspectives 2015-2016 Trimestriel n /231 17 juillet 2 FRANCE Immobilier résidentiel Évolutions récentes et perspectives 2-216 Reprise ou stabilisation? Des signaux de reprise du marché sont apparus ces derniers mois. Il ne

Plus en détail

LES BUREAUX EN ÎLE-DE-FRANCE

LES BUREAUX EN ÎLE-DE-FRANCE LES BUREAUX EN ÎLE-DE-FRANCE The Paris Region Office Market 2008 Investissements BUREAUX Régions Commerces Activités/Logistique N 1 mondial du conseil en immobilier d entreprise Agence Conseil en implantation

Plus en détail

Analyse du marché de l investissement des commerces en France. commerces. 3 ème trimestre 2012

Analyse du marché de l investissement des commerces en France. commerces. 3 ème trimestre 2012 Analyse du marché de l investissement des commerces en France commerces 3 ème trimestre 2012 L essentiel du marché 1 Ce qu il faut retenir Après un début d année relativement calme, le marché de l investissement

Plus en détail

Comparaison des enjeux énergétiques de la France et de l Allemagne

Comparaison des enjeux énergétiques de la France et de l Allemagne Comparaison des enjeux énergétiques de la France et de l Allemagne Dans la perspective de la première conférence franco-allemande sur l énergie qui se tiendra le 2 juillet prochain à Paris 1, il paraît

Plus en détail

Edissimmo. La lettre. SCPI Classique Diversifiée à Capital Variable. Éditorial. Distribution des revenus. Chiffres clés N 53 - JANVIER 2015

Edissimmo. La lettre. SCPI Classique Diversifiée à Capital Variable. Éditorial. Distribution des revenus. Chiffres clés N 53 - JANVIER 2015 20 La lettre Edissimmo SCPI Classique Diversifiée à Capital Variable Bulletin d information du 4 e trimestre 2014 - Valable du 1 er janvier 2015 au 31 mars 2015 Période analysée : du 1 er octobre 2014

Plus en détail

Perspectives Entreprises Ile-de-France

Perspectives Entreprises Ile-de-France Perspectives Entreprises Ile-de-France On Point I2 ème trimestre 2015 Source : Antonio Gaudencio I 1 I 2 En direct du marché Bureaux, le marché reste plus que jamais favorable aux entreprises La relative

Plus en détail

Un bon début d année. 6 mai 2014. Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité. Solides performances opérationnelles

Un bon début d année. 6 mai 2014. Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité. Solides performances opérationnelles Chiffre d affaires 3M 2014 Le Patio, Le Patio, Lyon Lyon - - Villeurbanne CB 21, La Défense Un bon début d année 6 mai 2014 Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité 7 000 m² loués à La Défense

Plus en détail

Activité du 1 er trimestre 2014 : chiffre d affaires en hausse de 15%

Activité du 1 er trimestre 2014 : chiffre d affaires en hausse de 15% Communiqué de presse Paris, le 29 avril 2014 Activité du 1 er trimestre 2014 : chiffre d affaires en hausse de 15% Hausse des revenus locatifs de la Foncière de 41,7 % à périmètre courant (- 0,8 % à périmètre

Plus en détail

Dares Analyses. Emploi, chômage, population active : bilan de l année 2012

Dares Analyses. Emploi, chômage, population active : bilan de l année 2012 Dares Analyses juin 2013 N 037 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi, chômage, population active : bilan de l année Avec la contraction de l

Plus en détail

Implantation économique, foncier et immobilier d entreprise

Implantation économique, foncier et immobilier d entreprise Septembre 2014 Implantation économique, foncier et immobilier d entreprise Quelles sont les attentes des entreprises en Loire-Atlantique? Afin de mieux cerner globalement la demande des entreprises de

Plus en détail