La Défense, ou l histoire d un axe

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Défense, ou l histoire d un axe"

Transcription

1 1 La Défense Courbevoie, Puteaux, Nanterre Laurent Blossier, epad-epgd «Quand on avait vingt ans, autour de 1925, on a entendu parler des gratte-ciel. Pour nous, ils symbolisaient cette prospérité fabuleuse de l Amérique. On les a découverts avec amusement dans les films. Ils étaient l architecture du futur, exactement comme le cinéma était l art du futur et comme le jazz était la musique du futur.» Jean-Paul Sartre, New York, La Défense, ou l histoire d un axe La volonté d aménager un axe du Louvre à la porte Maillot apparaît dès le XVII ème siècle. Le pont en pierre de Neuilly, construit en 1772, est orienté dans l axe de la perspective des Champs-Elysées qui avait été tracée par Le Nôtre en Ce sont les débuts de ce qu on appellera plus tard «l axe historique». En 1912, la voie reliant le pont à la place de l Étoile, dite voie impériale sous Napoléon, est rebaptisée du nom républicain de voie triomphale. En 1931, un concours est lancé par la ville de Paris pour son aménagement et son embellissement. L architecte André Granet, mais d autres aussi, proposent d y aménager une avenue de tours. L esprit de La Défense est déjà présent. Pourtant, en 1950, la Défense n est encore qu un terrain de pavillons vétustes et d industries en ruine, abandonnées en prévision de l aménagement de Paris. Le ministre de la Reconstruction de l époque, Claudius-Petit, engage pour les premières études d aménagement trois architectes Grands Prix de Rome : Robert Camelot, Bernard Zehrfuss et Jean de Mailly. Les premières esquisses voient le jour, ordonnant la ville nouvelle de part et d autre de cet inéluctable axe. Un an plus tard, le département de la Seine accepte que le quartier soit choisi comme centre d affaires. En 1958, l Établissement Public d Aménagement de la Défense (epad)est créé. Il doit inventer ce nouveau quartier, financer les infrastructures, acquérir les terrains, exproprier et reloger. C est un véritable tournant pour le site, dont les limites sont désormais dessinées. Il s agit d une tranche de territoire prise dans la boucle de la Seine à l ouest de Paris, couvrant 750 hectares pris sur les communes de Courbevoie, Puteaux et Nanterre. Ce pan de territoire est découpé en quatre zones aménageables (le quartier d affaires, le quartier du parc, les quartiers d opérations de relogement et les logements antérieurs). Le quartier d affaires est celui que nous connaissons aujourd hui sous le nom de «La Défense», il s étend, au débouché du pont de Neuilly, sur un territoire en forme de poire d une superficie de 190 hectares. Dès les années 1960, fait jour le premier plan d aménagement d ensemble de La Défense. Établi par les architectes Auzelle, Herbe, Camelot, de Mailly et Zehrfuss, ce premier plan-masse comporte trois ordres de bâtiments : des tours de bureaux de dimensions identiques (42 m x 24 m et 100 m de haut) ; des immeubles d habitation formant de grandes cours

2 2 Quelques hauteurs de La Défense : Grande Arche (1989) : 110m Tour Nexity (1966, réhabilitée en 2003) : 109m Tour Ève (1975) : 109m Tour First (1974, rénovée en 2012) : 159m, puis 225m Tour Areva (1974) : 184m Tour Cœur Défense (2001) : 15 m Tour EDF (2001) : 165m Tour Granite (2008) : 183m Future tour Phare : 300m Future tour Signal : 301m Quelques hauteurs de Paris : Notre-Dame ( ) : 69m Arc de Triomphe de l Étoile (1836) : 49,54m Tour Eiffel (1889) : 320m Tour Montparnasse (1973) : 209m Le cnit, vers 1960 epad-epgd carrées (dits «immeubles à patio»), des équipements dans des volumes bas. L autoroute, les voies de desserte, les parcs de stationnement sont rejetés en périphérie, ou sous la fameuse «dalle» de La Défense. Cette volonté novatrice de créer un urbanisme sur dalle, prisée à l époque parce qu elle permet la séparation des circulations des piétons (en surface) et des automobiles (en dessous), est largement influencée par Le Corbusier qui en avait déjà proposé le principe lors d un concours pour l aménagement de la porte Maillot en quartier d affaires en Plateau artificiel légèrement incliné vers la Seine, la dalle, qu on appelle aussi «parvis» ou «esplanade de La Défense» a une superficie de 40 hectares. L epad, incapable pour des raisons juridiques de vendre des terrains dont les sous-sols sont bâtis, vend dès lors des «volumes d air» à construire. Il faudra attendre 1969 pour voir naître le deuxième plan-masse. L objectif est de doubler le programme de bureaux (passant de m 2 à m 2 ) afin d assurer l équilibre financier de l opération. Il s agit aussi de réaliser des tours plus importantes et de mieux répondre ainsi à la demande des grandes sociétés. Les logements passent au second plan. À partir de 1972, on convoque l art dont on veut faire, à La Défense comme dans d autres villes nouvelles, un élément de composition indispensable à la fabrication même de la ville, et à son âme. Le quartier doit d ailleurs son nom à une statue de Louis Ernest Barrias, toujours visible sur le site, érigée en 1883 en hommage aux défenseurs de Paris lors de la guerre de 1870 contre la Prusse. L art à La Défense est, le plus souvent, un art monumental qui, à l échelle du quartier, répond aux hautes architectures. Vers un prolongement de l axe au-delà de La Défense Créé en 2000, l Établissement Public d Aménagement Seine Arche (epasa) est chargé d aménager la partie de Nanterre située derrière la Grande Arche de La Défense. L idée proposée dès lors est de poursuivre l axe historique. Dix-sept jardins sont imaginés pour se succéder en pente douce des pieds de l Arche à la Seine sur 3,5 km. Ces «terrasses de Nanterre», proposées par l agence d architectes et d urbanistes TGT (Treuttel-Garcias-Treuttel), lauréates du concours d aménagement, constituent l élément fondateur du projet Seine Arche. Le périmètre de 320 hectares et la situation géographique emblématique entre La Défense et la Seine, font de l opération, l un des projets phares sur le plan national. C est autour de cette grande perspective paysagère que se construisent de nouveaux logements, des bureaux, et de nouvelles liaisons vers les quartiers, l université, la préfecture et l ancien centre. L ensemble a pris place sur d anciennes infrastructures routières qui cisaillaient la ville en différentes géographies étanches. Le plan de réaménagement cherche, au contraire, à renouer des liens entre les quartiers pour une meilleure urbanité de la ville et enterre ainsi les infrastructures gigantesques. Le projet prévoit précisément la construction de logements ( habitants) - dont 35 à 40% de logements sociaux - et emplois. Les premiers immeubles de bureaux ouvrent en 2006 près du RER Nanterre-Préfecture en même temps que, à l autre extrémité de la composition, sur les bords de la Seine, le parc du chemin de l île. La fin du chantier des «Jardins de l Arche», correspondant à la

3 3 Le grand stabile rouge de Calder Guignard, epad-epgd première phase du projet des Terrasses, est prévu pour À partir du 1er janvier 2010, l EPASA fusionnera officiellement avec l EPAD, dont les compétences concernent le territoire de La Défense. Cette institution sera dès lors l Établissement public d aménagement de la Défense Seine-Arche (EPADSA). Cette fusion s inscrit dans le projet du Grand Paris. Des évolutions urbanistiques sont donc encore à venir. Le cnit en 1958, puis l immeuble Esso en 1965 sont pionniers sur le site de La Défense. Projets novateurs, ils marquent tous deux les prémices d une recherche de plus en plus fine et remarquable en matière de techniques de constructions. Mais, aujourd hui, le symbole de La Défense dans le monde n est plus le cnit, ni la tour esso (détruite en 1993); c est la Grande Arche. En effet, dès le mois d avril 1983 «le Cube» est à l unanimité considéré par le jury du concours pour l aménagement de la Tête Défense comme le projet le plus novateur et le plus juste. Le lauréat est un danois alors inconnu : Johan Otto von Spreckelsen. Elle compte parmi les monuments les plus visités de France. La Défense, une architecture exposée au monde Mais au-delà de ces grands repères architecturaux, dès la fin des années 1960, ce sont les tours qui frappent les esprits. On les distingue par génération en fonction de leurs évolutions architecturales. Chaque génération doit être plus innovante, plus technique, plus monumentale pour faire rayonner la puissance économique de la France dans le monde. La première génération naît en 1965 avec la tour Nobel. C est la première tour de La Défense. À l époque, toutes doivent s en tenir à des gabarits identiques : une base de 42 m sur 24 m, une hauteur de 100 m et une surface de m 2. Mais dès les années 1970, une seconde génération fait son apparition. Les tours sont plus larges et plus hautes (200 m). Elles sont conçues autour d un «noyau technique» en béton contenant les ascenseurs et les réseaux. Elles disposent de grands «plateaux paysagers» avec air conditionné et lumière artificielle étudiée, très en vogue outre-atlantique (ex. : tour Areva, Skidmore et associés arch., 1974). En 1977, l entrepreneur Christian Pellerin saisit les besoins nouveaux de la société et propose aux entreprises des immeubles à bureaux individuels, fenêtres qui s ouvrent, coûts de gestion moins élevés. Ce sont les tours de troisième génération. Après la polémique médiatique occasionnée par les hauteurs des tours de 2ème génération, l objectif est aussi de rendre les tours «invisibles» ; c est l époque des tours aux façades de verre réfléchissant (ex. : tour Total, architectes Saubot et Jullien, 1985). La quatrième génération voit le jour au cours des années On recherche alors l originalité des formes et la flexibilité des structures pour libérer les possibilités d aménagement intérieur. La tour Société Générale, construite en 1995 par les architectes Andrault et Parat, en est un exemple parlant : composée de deux bâtiments jumeaux aux angles biseautés à leur sommet, la position des couloirs intérieurs peut être modulée. La dernière génération en date est celle des années Elle donne naissance à des tours aux formes plus arrondies et plus élancées, voire... à une tour couchée (la future salle des marchés La Défense en quelques chiffres : 3 millions de m 2 de bureaux entreprises salariés logements habitants chambres d hôtel m 2 de commerces (dont m 2 au centre commercial des 4 Temps) 31 Ha de dalles et cheminements piétons (esplanade : 22 Ha) 11 Ha d espaces verts 20 bassins 50 escaliers mécaniques 50 cafés et restaurants 60 sculptures d art contemporain Densité brute du quartier d affaires (estimation): > jour : salariés/ha, > nuit : 26 habitants/ha Densité Hauts-de-Seine : hab./km2 (81 hab/ha) Densité Île-de-France : 927 hab/km2 (9 hab/ha)

4 4 La Défense Le rond-point de La Défense à Puteaux (vers 1900?) epad-epgd de la Société générale conçue par Ateliers 234, prévue pour 2012). La période se caractérise aussi par des travaux de réhabilitation, restructuration, voire transfiguration de tours à peine vieille de 40 ans. Ce travail sur le passé est révélateur de l imaginaire avant-gardiste qui, toujours, règne à La Défense. La tour First, dont le chantier de transformation est en cours (Kohn Pedersen Fox Architects), en est sans doute un des meilleurs exemples. En 2012, elle qui sera dès lors l une des plus haute d Europe, aura totalement changé d apparence. Des évolutions encore à venir En janvier 2009, une nouvelle gouvernance se met en place, aux côtés de l epad, est créé l epgd, établissement public de gestion chargé de gérer et d animer le quartier d affaires. On cherche toujours à se surpasser à La Défense. L epad et l epasa ont souhaité dès 2007 réaliser une étude sur le projet urbain «de la Seine à la Seine» concernant - encore - ce fameux territoire allant en droite ligne du pont de Neuilly jusqu à la Seine à Nanterre. L agence d architecture et d urbanisme Dusapin-Leclercq a été mandatée en 2009 pour établir un plan directeur donnant les orientations urbanistiques, pour les 20 ans à venir, de ce territoire sur lequel devrait prévaloir - plus qu avant - le souci de mélanger activités, logements et bureaux. Mais, le site verra aussi prochainement la naissance d une nouvelle génération de tours. Prévues pour 2015, elles devront être plus hautes, plus impressionnantes pour convaincre - toujours! - de la puissance économique de la France. L objectif principal est d atteindre une très haute qualité environnementale. Les futures tours Signal et Morphosis sont les parangons des prouesses techniques et écologiques à venir Chronologie. Les prémices Début XVII ème siècle : prémices d un projet de relation directe du Louvre à Saint-Germain-en-Laye à 1672 : Louis XIV, sur propsoition de Colbert, demande à Le Nôtre de dessiner les jardins des Tuileries et le «Grand Cours» (futurs Champs-Élysées) : ouverture d un concours d architecture pour l aménagement de l esplanade du Pont-Tournant (future place de la Concorde). Gabriel, directeur de l Académie, en qualité de Premier architecte du Roi, est chargé d établir un projet empruntant les meilleures idées émises par les concurrents : inauguration du pont en pierre de Neuilly : ouverture à la circulation d une voie reliant le pont de Neuilly à la place de la Demi-Lune (futur rond-point de La Défense) : pose, place de l Étoile, de la première pierre de l arc de Triomphe : érection de l Obélisque de Louxor place de la Concorde : transformation de la place de la Concorde et des Champs-Élysées par l architecte Hittorf : inauguration, place de la Demi-Lune, de la statue de La Défense : pétition, signée de Maupassant et Dumas fils, condamnant la construction de la Tour Eiffel, «vertigineusement ridicule» : le projet napoléonien de voie impériale (reliant l Étoile au pont de Neuilly) est repris sous le nom républicain de voie triomphale : concours Rosenthal pour l aménagement de la porte Maillot en quartier d affaires : concours d idées lancé par la ville de Paris, sous la direction de l urbaniste Henri Prost, pour l aménagement et l embellissement de la voie triomphale : le plan Prost, premier véritable plan d organisation et d urbanisme de la région parisienne, confirme le prolongement de la voie triomphale jusqu au cœur de la forêt de Saint-Germain : désignation de Robert Camelot, Bernard Zehrfuss et Jean De Mailly pour imaginer La Défense : début des achats de terrains dans le périmètre de La Défense : volonté novatrice de créer un urbanisme sur dalle.

5 5 La Défense vue depuis la tour Eiffel Laurent Blossier, epad-epgd Chronologie. La naissance de l epad, un tournant pour La Défense 1958 : création de l Établissement public pour l aménagement de La Défense (epad). Inauguration du cnit : adoption du 1 er plan d aménagement du quartier (ou 1 er «plan masse») : l immeuble Esso, pionnier sur le site, marque les esprits. 1 ère génération de tours inaugurée avec la tour Nobel : construction d équipements techniques (voiries, parkings et réseaux) sur six niveaux en dessous de l esplanade de La Défense : création du 2 ème plan-masse. 2 ème génération de tours : arrivée du rer à La Défense : hostilité médiatique générale à l égard des tours, visibles depuis l Arc de Triomphe. «L Oiseau mécanique» inaugure une série de commandes d art : 1 er choc pétrolier, gel de tous les grands projets : le Président de la République interdit la construction de tours dans Paris : plan de relance pour La Défense. 3 ème génération de tours 1979 : 2 ème choc pétrolier : inauguration du centre commercial des 4 Temps : choix définitif du projet Tête Défense : la Grande Arche de l architecte Johan Otto von Spreckelsen : prolongement de la ligne 1 du métro vers La Défense : bicentenaire de la Révolution française. Inauguration de la pyramide du Louvre et de la Grande Arche. Années 1990 : période des tours de 4 ème génération : poursuite du grand axe au-delà de l Arche annoncée par le gouvernement :La Défense fait face à une nouvelle crise importante. Les constructions s essoufflent : relance marquante. Tours de 5 ème génération. Rénovation des tours de premières générations. 07/2006 : adoption du Plan de renouveau de La Défense : les architectes-urbanistes Dusapin-Leclercq sont mandatés pour établir un plan d orientation urbaine pour les 20 prochaines années : une nouvelle génération de tours est attendue. Chronologie. De la Défense à la Seine 2000 : création de l Établissement public d Aménagement Seine Arche (epasa) qui, en opérant sur le territoire compris entre La Défense et la Seine à Nanterre, prolongera l axe historique des Tuileries : création du périmètre de l opération Seine-Arche, classée opération d intérêt national : l équipe d architectes-urbanistes Treuttel-Garcias-Treuttel (TGT) est nommée lauréate du concours d aménagement d ensemble du périmètre avec le projet des «Terrasses de Nanterre» : adoption du Plan local d urbanisme de la commune de Nanterre intégrant le projet des Terrasses : livraison des premiers immeubles le long des Terrasses 14, 15, 16 (quartier du RER Nanterre Préfecture) : livraison des premières Terrasses, numérotées 14 à : fusion de l établissement public Seine-Arche avec l EPAD pour devenir Établissement public d aménagement de la Défense Seine-Arche (epadsa) : achèvement du chantier des «Jardins de l Arche» (1er périmètre de construction incluant les Terrasses 12 à 17). Portrait. Camelot, Zehrfuss & De Mailly Suite à leur participation au concours pour le réaménagement de la porte Maillot (1926), Bernard Zehrfuss ( ), Robert Camelot ( ) et Jean De Mailly sont chargés en août 1950 par le ministère de la Reconstruction et de l Urbanisme de concevoir un plan d aménagement du secteur de La Défense. La collaboration entre ces trois architectes titulaires du Grand Prix de Rome sera intimement liée à l élaboration du nouveau quartier de La Défense. Concepteurs en 1958 du cnit, leur plan d aménagement est finalement accepté en 1964 par l epad, créé entre temps par l État en Individuellement ou associés à d autres, ils participent par la suite à l émergence de quelques bâtiments dans le quartier comme la tour Nobel (ou Nexity) de De Mailly et Depussé, ou la résidence Lorraine de Camelot et Finelli

6 6 actuel propriétaire, confie au cabinet Cuno Brullmann et Jean-Luc Crochon + associés un nouveau et vaste projet de réorganisation (nouvelle liaison RER, création de patios sur parvis, restructuration des salles de congrès et d exposition, des bureaux et commerces). (Photo page 2) La Grande Arche Johan Otto Von Spreckelsen / epad-epgd Architectures de La Défense Le cnit, 1958 (Centre des nouvelles industries et technologies, ancien Centre national des industries et techniques) «La fabuleuse aventure avait commencé par une technique inimaginable, celle de franchir la plus grande portée mondiale d une voûte.» Bernard Zehrfuss in Vie d architecte, tapuscrit autobiographique. Premier bâtiment construit sur le site de La Défense, le cnit, créé par le président du syndicat des constructeurs français de machines-outils Emmanuel Pouvreau, était destiné à exposer les innovations de l industrie française. Il a été conçu par les architectes Robert Camelot, Jean de Mailly et Bernard Zehrfuss (plus tard auteurs du premier plan d aménagement de La Défense. Voir «Portrait») et par l ingénieur Nicolas Esquillan. Cette voûte en béton de cinquante mètres de haut a une portée de 220 mètres. Elle repose en trois points seulement, sur les angles d un triangle équilatéral de 218 mètres de côté. Elle pourrait recouvrir la place de la Concorde à Paris. Les façades légères en panneaux de verre mobiles sont imaginées par Jean Prouvé. La construction de cette voûte autoportante commencée en mai 1956 dure dix-sept mois, elle est inaugurée par Charles-de-Gaulle le 12 septembre Elle constitue une telle prouesse technique et constructive, elle dégage une telle force expressive, qu André Malraux la qualifiera de «cathédrale des temps modernes». Depuis, à deux reprises, le cnit a fait l objet de rénovations importantes. En 1989, sous la direction de l architecte Michel Andrault, puis en 2008, cinquante ans après sa construction, où Unibail-Rodamco, son La Grande Arche, 1989 Inaugurée le 14 Juillet 1989, jour du bicentenaire de la Révolution française, la Grande Arche fait partie des «grands travaux» qui avaient été voulus par le président Mitterrand après son élection. Elle est née d un concours international lancé en 1982 en vue de l implantation à la Tête Défense, dans l axe du Louvre, de la Concorde et de l Arc de triomphe, d un monument supposé alors abriter le carrefour de la communication. 424 architectes du monde entier avaient répondu parmi lesquels, inconnu, le danois Johan Otto Von Spreckelsen qui, avec ce cube évidé dont la clarté et la force symbolique avaient séduit l homme d État, est lauréat de la compétition. Légèrement désaxé par rapport à l axe historique, le cube répond symétriquement au décalage de la cour carrée du Louvre, point de départ de cette voie reliant le Louvre (résidence des rois de France avant Versailles) jusqu au château de Saint-Germain-en-Laye. Il disait de son projet : «C est un arc de triomphe moderne, à la gloire de l humanité. C est un symbole de l espoir que, dans le futur, les hommes pourront se rencontrer librement». Il conduira le projet en association avec l architecte des aéroports de Paris, Paul Andreu. La Grande Arche, qui compte 35 étages, repose sur 12 piliers s enfonçant jusqu à 30 mètres dans le sol qui supportent les tonnes du bâtiment. Avec des arêtes de 112 mètres, c est une mégastructure de béton conçue de telle sorte que les forces auxquelles elle est soumise (son propre poids, le vent, etc) se répartissent dans toutes les directions ; tel un dé, la Grande Arche pourrait reposer sur n importe laquelle de ses faces. Les poutres en béton précontraint de 70 m qui supportent le toit (dont la superficie est d un hectare) ont été coulées à 110m de haut, avec une précision de l ordre du millimètre. Leur fabrication a nécessité l invention d un béton spécialement résistant à base de fumée de silice. Malgré le décès de l architecte en 1987 et la complexité du chantier (le sous-sol de l Arche est encombré de routes et de voies ferrées ; la bâtir est un défi technique), sa construction n a duré que quatre ans. Elle abrite aujourd hui le ministère de l écologie, de l énergie, du développement durable et de l aménagement du territoire et des entreprises privées ( m 2 de bureaux) et leurs employés. Son toit accueille des expositions, un restaurant, un musée de l informatique et, depuis la terrasse, libère un panorama sur la ville de Paris et l axe historique fondateur. Identique vue de l ouest comme de l est, la Grande Arche a pesé lourd dans la décision prise au tournant des années 2000 de poursuivre l aménagement de cet axe inéluctable, à Nanterre, jusqu à la Seine. Déjà, en 1983, Spreckelsen écrivait de manière prémonitoire dans la présentation de son projet : «C est un cube ouvert, une fenêtre sur le monde, comme un point d orgue provisoire sur l avenue, avec un regard sur l avenir.»

7 7 Future tour First (tour uap après rénovation) Kohn Pedersen Fox architects / epad-epgd Tour edf Philippe Guignard, epad-epgd La tour First (ancienne tour UAP), 1974 & 2011 La tour First (ancienne tour UAP, dite aussi CB31) a été réalisée en 1974 par l architecte Pierre Dufau et ses associés Jean-Pierre Dacbert et Michel Stenzel pour le compte de l UAP qui avait décidé d y rassembler les salariés des trois compagnies d assurance dont la fusion venait de donner naissance au groupe. Haute de 159 m, elle a en plan la forme d une étoile à trois branches. Symbolisant le rassemblement des trois compagnies, le dispositif en étoile permettait aussi aux architectes de faire pénétrer la lumière profondément à l intérieur de la tour. Depuis décembre 2006, elle fait l objet d une rénovation très lourde conçue par l agence britanique Kohn Pedersen Fox Architects avec le cabinet d ingénierie RFR et les architectes Saubot Rouit et associés. Leur projet, s il conserve le plan en étoile, transfigure littéralement l édifice dont la surélévation de l une des branches et l affaissement des deux autres permettront d élancer cette ancienne tour tripode en lui imprimant une forme torsadée dont la flèche culminera à 225m. First deviendra alors (pour un temps) la tour la plus haute du quartier de La Défense, et l une des premières tours françaises de haute qualité environnementale. Cette mue spectaculaire a exigé de l entreprise la mise au point de méthodes de construction tout à fait inédites tel un coffrage suspendu à quatre treuils permettant par exemple la réalisation, exécutée de haut en bas, de l élargissement de la tour (+1,50m gagné par plateau sur toute la périphérie de l édifice, permettant de créer m 2 de plancher supplémentaires). Les travaux de curage (consistant à vider le bâtiment de tout élément non structurel), achevés en 2007, ont précédé la dépose des façades puis le remaniement de la structure de l édifice (restructuration du noyau central destinée à renforcer le contreventement de la tour et destruction partielle des structures horizontales). Avec m 2 de bureaux (contre m 2 avant), l hélicoïde, qui aura fait basculer la tour originelle dans la génération des tours du plan de renouveau de 2006, viendra modifier le skyline de La Défense en 2011 La tour EDF, 2001 Après avoir marqué le paysage parisien de la pyramide de verre du Louvre, l architecte sinoaméricain Ieoh Ming Peï pose en 2001 son empreinte sur le quartier de La Défense (un quartier sur lequel déjà, en 1972, il s était penché une première fois en répondant à une consultation pour l aménagement de la Tête Défense avec deux volumes symétriques reliés par une parabole formant porte ouverte sur le ciel). Réalisée en collaboration avec l agence Cobb Freed et Partners, cette tour de bureaux, en plan, a la forme d une lentille. Elle mesure 165 mètres de haut (40 niveaux au-dessus de l esplanade + 5 niveaux en infrastructure) et développe une surface totale de m 2. Plus 3000 employés y travaillent. La forme étirée de son plan, dont la longueur moyenne est de 70 mètres et la largeur maximale de 32 mètres, permet un éclairage optimum des intérieurs, loin de l éclairage en «deuxième jour», voire entièrement artificiel des tours des générations précédentes. Implantée en premier plan sur l esplanade, face aux tours de Cœur Défense construites à la même période, elle se distin-

8 8 Futures tour Phare (à gauche Morphosis, Thom Mayne / epad-epgd) et Tour Signal (à droite Ateliers Jean Nouvel / epad-epgd) gue par une extrusion conique qui, sur les 26 premiers étages, vient creuser la façade et marquer l accès principal du bâtiment. La tour est ainsi plus longue à son sommet qu à sa base Cette fente élégante a la même hauteur que le cœur évidé de la Grande Arche. À ses pieds, l entrée de la tour est surmontée d un auvent circulaire de 24 mètres de diamètre La tour Phare La tour Phare, qui devrait atteindre les 300 mètres de haut (quand la hauteur moyenne sur le quartier s établit entre 150 et 200 m) fait partie, avec les tours Generali (Valode et Pistre arch.), Signal ( Jean Nouvel arch.) et Hermitage (Norman Foster arch.), des quatre plus grandes tours appelées à concrétiser le plan de renouveau du quartier de La Défense acté en Un renouveau guidé par le diagnostic d obsolescence des tours des années 1970, destiné à améliorer les conditions de vie dans le quartier mais aussi, dans la compétition à laquelle se livrent les métropoles du monde, destiné à rattraper le retard cumulé par Paris sur sa concurrente directe, Londres, en matière d offre de bureaux haut de gamme. Organisé par Unibail, le concours international d architectes pour une tour de bureaux monumentale située entre le cnit et la Grande Arche, la tour Phare, avait suscité de nombreuses réponses. Dix équipes de renom international avaient été retenues pour la phase finale du concours dont l agence Morphosis, de l américain Thom Mayne, était déclarée lauréate en novembre Sa tour, dont la livraison a été retardée en raison de la crise actuelle, était initialement prévue pour Elle sera dotée de deux escalators monumentaux qui permettront d ac- céder directement à 30 mètres de haut. Spectaculaire, elle est composée de deux bâtiments enlacés dont les lignes courbes lui donnent une silhouette organique et fluide. Énergétiquement performante, sa structure métallique est habillée, au nord, d une simple peau de verre pour favoriser la pénétration de la lumière naturelle et, sur les autres orientations, d une double peau filtrante et protectrice. Des éoliennes installées en toiture alimenteront le bâtiment en air frais pendant cinq mois de l année La tour Signal L architecte Jean Nouvel, à qui Paris doit notamment le musée du quai Branly, lauréat du Pritzker Price en 2008, a remporté la même année le concours international pour la réalisation de la tour Signal (symbole majeur du plan de renouveau du quartier acté en 2006). Mixité des fonctions et haute qualité environnementale étaient les deux exigences principales du maître d ouvrage de ce nouvel igh*, l epad. Située au sud-ouest de la Grande Arche, haute de 301 mètres, elle devrait développer une surface de m 2. Sa géométrie est élémentaire : un rectangle, qui s élève régulièrement, divisé en quatre blocs superposés. Chaque bloc est creusé d une gigantesque loggia intérieure haute de 12 étages, ouvrant la vue sur l extérieur. Chacune, assimilée par l architecte à une place publique suspendue, affleure en façade avec sa propre couleur. La tour Signal (initialement prévue pour 2015) sera un des premiers exemples de tour mixte réalisée en France avec quatre programmes principaux : des commerces, des bureaux, un hôtel et des logements de très haut standing

9 9 Vue aérienne sur les tours Areva (noire, à gauche) et Cœur-Défense (blanche, au centre) - Tour Nexity rte Philippe Guignard, epad-epgd Tour Ève Luc Bœgly, caue92 Autres architectures remarquables La tour Nexity RTE (ancienne tour Nobel), 1ère tour de La Défense, 1965 Issue de la première génération de tours, ce gratte-ciel aux angles arrondis est une commande de la Centrale de Dynamite aux architectes Jean De Mailly et Jacques Depussé. Livrée en 1966, la construction de la structure de cette tour de 32 étages ne dure que 13 mois. Son ossature métallique s appuie sur un noyau central en béton qui abrite les circulations verticales (ascenseurs et escaliers). La façade est conçue par l architecte Jean Prouvé. La tour a été réhabilitée par les architectes Valode et Pistre en 2003 Tour Areva (ancienne tour Fiat) Issue de la deuxième génération de tours, la Tour Areva, d abord baptisée Tour Fiat du nom de son maître d ouvrage est construite en Conçue par les architectes américains de l agence Skidmore et associés et par Roger Saubot et François Jullien, elle se Centre commercial Les 4 temps Unibail / epad-epgd distingue par son volume simple, un gigantesque parallélépipède, et sa couleur noire (elle est couverte de granit et équipée de fenêtres sombres). Du haut de ses 184 mètres, elle a été, pendant les onze ans qui ont suivi sa construction, la plus haute tour de La Défense (la seconde tour de France) Immeuble d habitation de 1ère génération, type immeuble à patio Les immeubles de logements construits dans la première période du quartier devaient respecter une forme imposée par le plan d aménagement acté en De forme carrée, ils sont organisés autour d un patiojardin. Ils ne devaient pas dépasser la dizaine d étages, et devaient être bâtis devant les tours afin de bénéficier du soleil. La résidence Bœldieu (1966), conçue par les architectes Gilbert et Rabaud, et la résidence Lorraine (1969), réalisée par Bernard Camelot, sont les premiers immeubles de ce genre La tour Ève Construite en 1974 par les architectes Hourlier et Gury, c est la seule tour du quartier à accueillir à la fois des bureaux (sur neuf étages) et des logements. C est aussi l une des deux seules tours d habitation de La Défense, l autre est celle appelée «Défense 2000». Haute de 109 mètres, elle compte 37 étages septembre 2009 Maison d église Notre-Dame de Pentecôte Philippe Guignard, epad-epgd Les 4 temps Ouvert en 1981, le centre commercial des quatre temps était alors le plus grand complexe commercial européen. Il a été conçu par les architectes Lagneau, Weill et Dimitrijevic. Son ouverture a équipé La Défense d un pôle d animation commerciale à son échelle. Long de 450 mètres et d une surface de m 2, ce centre étagé sur trois niveaux héberge 240 commerces autour de rues et de places marchandes qui bénéficient de la lumière naturelle, une innovation dans l architecture des centres commerciaux d alors. De 2002 à 2008, il a fait l objet d une rénovation conduite par Antony Belluschi et l agence OWP&P architectes, et absorbé quelques bâtiments voisins pour agrandir sa surface, notamment la géode de l ancienne cité de l automobile qui a été transformée en un multiplex cinématographique La maison d église Notre-Dame de Pentecôte Située sur l esplanade, entre la coque blanche du cnit et la tour noire d Areva, Notre-Dame-de-Pentecôte est tapie, compacte, derrière un fronton de verre opalescent de 35 mètres de haut. C est un parallélépipède de verre et de béton posé sur pilotis en surplomb des voies rapides. Conçue par l architecte Franck Hammoutène, elle a ouvert ses portes en Sa première pierre, posée en 1998, la seule, est visible à côté du baptistère

10 10 Les personnages de Miro Guignard, epad-epgd Cœur Défense Conçu par Jean-Paul Viguier et livré en 2001, Cœur Défense est implanté sur le site de l ancien siège Esso. Elle est caractéristique des tours de cinquième génération, aux formes arrondies. C est non pas une tour mais une composition formant un «H» dont les deux branches externes, reliées entre elles au centre, sont formées de deux tours décalées. À leurs pieds : trois bâtiments plus bas (de 8 étages). Hautes de 154 mètres au-dessus du parvis, les tours comptent chacune 40 niveaux. Le site compte au total m 2 de planchers construits. (Photo page 9) L art à La Défense Pour aménager les espaces publics de La Défense, dès l origine, l epad (Établissement public pour l aménagement de la région de La Défense) a compté sur des urbanistes, des ingénieurs, des paysagistes mais aussi sur des artistes. Témoin d une volonté essentielle, l établissement public avait fait le pari de trois des plus ambitieuses commandes de son histoire (voir ci-contre) lors de la difficile période du premier choc pétrolier. Constitué progressivement depuis 1972 avec l installation inaugurale de «l oiseau mécanique» du grec Philolaos (au pied de l immeuble Vision), le parvis est devenu un musée en plein air. Les plus grands noms de l art contemporain des années 1960 à 1990, tout comme les espoirs en vue, ont apporté leur contribution à l aménagement du quartier des affaires dont les sculptures, statues, peintures, fresques, fontaines et vitraux sont absolument constitutifs. On compte parmi les réalisations les plus connues la fontaine Agam, les personnages de Miro, le Stabile de Calder, le pouce de César ou le bassin de Takis. D autres, comme Moretti, ou l architecte Édouard François, ont réalisé d authentiques œuvres sur les hautes cheminées d aération des sous-sols. Plus de 70 œuvres, souvent monumentales, réalisées à l échelle du quartier, ont été installées grâce à cette politique ambitieuse et volontariste de l epad qui, dans l art d inventer la ville nouvelle, a réservé une place privilégiée à l art contemporain Le Stabile de Calder Installée en 1976, suite à la politique d intégration d œuvres d art mise en place par l EPAD, «l araignée rouge» devient l une des œuvres d arts les plus remarquables du quartier de La Défense. Alexander Calder, à la fois sculpteur et peintre, avait lui-même choisi l emplacement de sa sculpture en acier. Pesant près de 75 tonnes, elle constitue, désormais, un hommage à son réalisateur décédé l année de sa création. (Photo page 3) Les personnages de Miro Ce duo de personnages de 12 mètres de haut, mi-fantastiques mi familiers, de couleurs vives, marque l entrée du centre commercial des 4 temps. Ces sculptures en résine de polyester ont été restaurées en Elles font face, tout en rondeur, aux arêtes des gratteciels. Créés et installés en 1976, les deux géants débonnaires semblent jaillis d une légende mythologique La fontaine Agam Installée en 1977, située au centre de l esplanade, cette fontaine monumentale a été d emblée voulue spectaculaire, à la dimension du quartier. C est un parfait exemple d art cinétique où formes et couleurs donnent l illusion du mouvement même lorsque la fontaine est inactive

11 Lexique Architecte «L architecte est celui qui, maître en l art de bâtir, conçoit et anime les lieux où passe et séjourne l homme.». Cette définition, acceptée par l Union internationale des architectes en 1947 à Amsterdam, est toujours d actualité. La définition du Petit Robert nous indique que le mot architecte vient du grec arkhi, élément (qui exprime le premier rang) et tektôn, ouvrier : «personne diplômée, capable de tracer le plan d un édifice et d en diriger l exécution». Immeuble de Grande Hauteur (IGH) Les immeubles sont répartis en familles d après la façon dont est assurée la sécurité de leurs occupants. Au-delà de 50m de haut pour les immeubles à usage d habitation (18 étages), et au-delà de 28 mètres pour tous les autres immeubles, il s agit d IGH, aux normes plus drastiques. Livraison Action de remettre au maître d ouvrage le bâtiment à son achèvement. Maître d œuvre Personne ayant la responsabilité de la réalisation d un bâtiment. Ce poste est souvent occupé par un architecte. Maître d ouvrage Personne physique ou morale qui décide de faire construire l ouvrage. Plan Dessin usuel d architecture. Représentation graphique en projection horizontale des différentes parties d un édifice ou d une ville. Un plan peut-être réalisé à différentes échelles, présentant plus ou moins de détails. Plan-masse Vue du dessus d un édifice ou d un quartier, faisant apparaître l organisation d ensemble. Bibliographie générale Histoire et histoires, EPAD, octobre Le guide Architecture, EPAD, s.d. Le guide œuvres d art, EPAD, s.d.. Esplanade, le magazine de la nouvelle Défense. Georges Weill (Dir.), La Perspective de La Défense dans l art et l histoire, Archives Départementales de Hauts-de-Seine, La Défense, L esprit et le temps, Le Cherche Midi, Jacques Bosser, La tour signal, Un nouveau défi pour La Défense, éditions de La Martinière, Michel Moritz (Coord.), 423 et 1 projets pour la Tête Défense, éditions Électa Moniteur, Michel Moritz, Gueorgui Pinkhassov, Une promenade à La Défense, éditions J.C. Lattès, Jean-Claude Béhar (Dir.), La Défense, l avant garde en miroirs, autrement, Seloua Luste Boulbina, Grands travaux à Paris, éditions La dispute, Virginie Lefebvre, Paris-Ville Moderne Maine-Montparnasse et La Défense , éditions Norma, Paris-La défense métropole européenne des affaires, éditions Le Moniteur, Paul Andreu et Hubert Tonka, Une architecture de Johan Otto Von Spreckelsen, éditions Demi-Cercle, Gérard de Senneville, La Défense: Expression des arts urbains du XX e siècle, Albin Michel, Desmoulins Christine, Bernard Zerhfuss, éditions Infolio, Marquès Ruth, Gauthiez Bernard, Archéologie d un projet urbain : La Défense ou l histoire d un espace moderne, Paris: ENPC, Films de fiction et documentaires (sélection) Le signe du Lion (1959), d Éric Rohmer. Playtime (1966), de Jacques Tati. Buffet froid, 1979, de Bertrand Tavernier avec Gérard Depardieu, Bernard Blier, Jean Carmet. Un Indien dans la Ville, 1994, de Hervé Palud. L ivresse du Pouvoir, 2006, Claude Chabrol. C est pas sorcier, La grande arche de la Défense, de Christophe Renon. France Télévision distribution, Plus de films sur : Webographie Site de l Epad et l Epgd : Le toit de la Grande Arche : Site des établissement publics d aménagement de La Défense et Seine Arche : Liste des bâtiments de La Défense : La tour Signal : Sites sur les tours de Paris : - & quelques architectes : Ateliers 234 : Dusapin et Leclercq : Kohn Pedersen Fox Architects : Morphosis, Thom Mayne : Jean Nouvel : Ieoh Ming Peï : Valode et Pistre : TGT, Treuttel, Garcias, Treuttel : Jean-Paul Viguier : 11

12 Perspective sur l axe historique & LaDéfense depuis l Arc de Triomphe. Photo Laurent Blossier epad-epgd La Défense Document pédagogique de synthèse sur l histoire, l invention progressive et la fabrication du quartier de La Défense > art, architecture et urbanisme. Un document conçu grâce au soutien et à la complicité de l Établissement public de gestion de La Défense (epgd) et du Toit de la Grande Arche, réalisé par le Conseil d architecture, d urbanisme et de l environnement des Hauts-de-Seine (caue 92), sous la direction de Laure Waast, avec la collaboration rédactionnelle de Jaouida Zehou, Agathe Sananes et Élina Rassay. [septembre 2009] CAUE92 >>>>>>>

PARIS. Ville Lumière

PARIS. Ville Lumière PARIS Ville Lumière Paris 1. Paris est la capitale de la France et se trouve dans la région appelée Ile-de-France. 2. Paris est traversée par la Seine qui sépare la Rive Droite de la Rive Gauche. 3. Aujourd

Plus en détail

LA DEFENSE / SEINE ARCHE OIN LA DEFENSE

LA DEFENSE / SEINE ARCHE OIN LA DEFENSE LA DEFENSE / SEINE ARCHE Le périmètre d intervention de l EPAD créé en 1958, est devenu périmètre d Opération d Intérêt National en 1983. Celui-ci a été scindé en deux le 19 décembre 2000 entre d une part

Plus en détail

Les enjeux du projet Cœur de Quartier sont :

Les enjeux du projet Cœur de Quartier sont : Communiqué de presse 23 avril 2014 Établissement public d aménagement de La Défense Seine Arche 55 Place Nelson Mandela 92024 Nanterre Cedex L Etablissement Public d Aménagement de La Défense Seine Arche

Plus en détail

La pyramide du Louvre

La pyramide du Louvre Arts, créations, cultures Arts, espace, temps Arts, états et pouvoirs Arts, mythes et religion Arts, techniques, expression Arts, rupture, continuité Leoh Ming PEI De l Antiquité au XI s Du XI s à la fin

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode Lire une architecture. I. Présenter le bâtiment, le monument à identifier. Classe : 4ème

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode Lire une architecture. I. Présenter le bâtiment, le monument à identifier. Classe : 4ème HISTOIRE DES ARTS Classe : 4ème Période historique : XIXème siècle Moment choisi : Premier Empire Thématique : Mécénat Arts, Etats, pouvoir Sujet : Comment ce monument célèbre t -il la Révolution et l

Plus en détail

Immeuble Basalte PARIS LA DÉFENSE. Visite de chantier le 28 janvier 2010

Immeuble Basalte PARIS LA DÉFENSE. Visite de chantier le 28 janvier 2010 Immeuble Basalte PARIS LA DÉFENSE Visite de chantier le 28 janvier 2010 Un immeuble aux dimensions hors normes situé en bordure du quartier de La Défense qui regroupera des activités spécifiques de la

Plus en détail

Sommaire. . Origine de la commande et du commanditaire. Etude du site et de l environnement. Architectes. I/ Le projet, analyse historique

Sommaire. . Origine de la commande et du commanditaire. Etude du site et de l environnement. Architectes. I/ Le projet, analyse historique Le Centre Pompidou Sommaire I/ Le projet, analyse historique. Origine de la commande et du commanditaire. Etude du site et de l environnement. Architectes II/ Analyse architecturale III/ Interprétation

Plus en détail

RECULER L A7 POUR RÉAMÉNAGER LE QUARTIER SAINT-CHARLES / PORTE D AIX

RECULER L A7 POUR RÉAMÉNAGER LE QUARTIER SAINT-CHARLES / PORTE D AIX Dossier de presse - juin 2009 RECULER L A7 POUR RÉAMÉNAGER LE QUARTIER SAINT-CHARLES / PORTE D AIX Les phases de travaux 2009/2013 Contact : Anthony Abihssira anthony.abihssira@euromediterranee.fr Tél.

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

Villeneuve-la-Garenne, à 4 km de Paris

Villeneuve-la-Garenne, à 4 km de Paris CAMPUS GALLIENI HAUTS-DE-SEINE Villeneuve-la-Garenne, à 4 km de Paris RÉSIDENCE POUR ÉTUDIANTS LOI SCELLIER PARIS - ILE DE FRANCE 1 ère région économique française Située au carrefour des échanges européens

Plus en détail

Votre nouvelle résidence à Pontault-Combault

Votre nouvelle résidence à Pontault-Combault Votre nouvelle résidence à Pontault-Combault Une adresse privilégiée, aux portes de Paris BBC POUR RÉDUIRE VOTRE CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE La Seine-et-Marne, le poumon vert de l Ile-de-France Forêts, surfaces

Plus en détail

S1Le bassin parisien + les Parisii Fiche : carte du bassin parisien : placer les 6 villes principales, les fleuves

S1Le bassin parisien + les Parisii Fiche : carte du bassin parisien : placer les 6 villes principales, les fleuves C est Pas Sorcier Aux origines de Paris S1Le bassin parisien + les Parisii Fiche : carte du bassin parisien : placer les 6 villes principales, les fleuves Le bassin parisien Les Hommes se sont installés

Plus en détail

UNIVERSITES DE PARIS Paris 4 : Centre Clignancourt Paris 7 : constructions sur le site de Paris Rive Gauche Paris 6 : campus de Jussieu INALCO IPGP

UNIVERSITES DE PARIS Paris 4 : Centre Clignancourt Paris 7 : constructions sur le site de Paris Rive Gauche Paris 6 : campus de Jussieu INALCO IPGP UNIVERSITES DE PARIS Paris 4 : Centre Clignancourt Paris 7 : constructions sur le site de Paris Rive Gauche Paris 6 : campus de Jussieu INALCO IPGP Etudiants 300000 Enseignants et chercheurs 95000 Personnels

Plus en détail

L'architecture classique du château de Vincennes

L'architecture classique du château de Vincennes OUTIL D EXPLOITATION 1. LES ARCS DE TRIOMPHE Attique Entablement Colonne Arcades Piliers Arc de triomphe de Constantin, Rome, 385 Arc de Titus, Rome, 81 Tour du Bois, Vincennes 1755 Portique le Vau, Vincennes,

Plus en détail

Résidence étudiante MAGELLAN. Paris la Défense Colombes Éco- quartier de la Marine

Résidence étudiante MAGELLAN. Paris la Défense Colombes Éco- quartier de la Marine Résidence étudiante MAGELLAN Paris la Défense Colombes Éco- quartier de la Marine SITUATION DE LA RÉSIDENCE Au pied du tramway relié directement à la Défense, proche des grands pôles universitaires, à

Plus en détail

NOUVELLE VISION NOUVELLE STRATÉGIE NOUVELLES OPPORTUNITÉS

NOUVELLE VISION NOUVELLE STRATÉGIE NOUVELLES OPPORTUNITÉS NOUVELLE VISION NOUVELLE STRATÉGIE NOUVELLES OPPORTUNITÉS PARIS LA DÉFENSE, DURABLEMENT ATTRACTIF VERS UN ESPACE DURABLEMENT ATTRACTIF Paris La Défense est aujourd hui le plus grand pôle tertiaire d Europe.

Plus en détail

PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles

PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles PARC DES EXPOSITIONS de la Porte de Versailles I- LE PARC DES EXPOSITIONS AUJOURD HUI Bien positionné sur les classements internationaux, Paris est une destination phare du tourisme d affaires au niveau

Plus en détail

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON 1 OPERATION DE RESTRUCTURATION DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE (ORAC) Depuis le 22 novembre 2010, une opération

Plus en détail

Tony GARNIER. Son projet de «Cité industrielle» révolutionne l urbanisme et l architecture

Tony GARNIER. Son projet de «Cité industrielle» révolutionne l urbanisme et l architecture Architecte urbaniste, ce Lyonnais visionnaire conçoit, dès 1917, les bases de l urbanisme actuel et à ce titre, influence durablement l architecture contemporaine. Tony GARNIER Né le 13 août 1869 à 10

Plus en détail

L ART DE L ESPACE = LA CITE RADIEUSE DE MARSEILLE PAR LE CORBUSIER

L ART DE L ESPACE = LA CITE RADIEUSE DE MARSEILLE PAR LE CORBUSIER L ART DE L ESPACE = LA CITE RADIEUSE DE MARSEILLE PAR LE CORBUSIER La cité radieuse est haute de 17 étages et regroupe 337 appartements (137x 56 x 24m). Le toit comporte une école maternelle, une piste

Plus en détail

LA ZAC de Bonne à Grenoble Collection images. Photographies: Eric Bernath / Cahier n 1

LA ZAC de Bonne à Grenoble Collection images. Photographies: Eric Bernath / Cahier n 1 LA ZAC de Bonne à Grenoble Collection images Photographies: Eric Bernath / Cahier n 1 Collection images - La ZAC de Bonne à Grenoble - Eric Bernath Juin 2011 Ministère de l'ecologie, du Développement Durable,

Plus en détail

Définitions DÉFINITIONS

Définitions DÉFINITIONS DÉFINITIONS Accès et voie nouvelle : L accès est constitué par la limite entre le terrain et la voie qui le dessert. La voie nouvelle est une emprise publique ou privée qui permet de desservir plusieurs

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

Contre-projet de l Association CGL, des immeubles Fraternité et Egalité : Ouverture du «Jardin Fraternité» sur le quartier du Croissant

Contre-projet de l Association CGL, des immeubles Fraternité et Egalité : Ouverture du «Jardin Fraternité» sur le quartier du Croissant Contre-projet de l Association CGL, des immeubles Fraternité et Egalité : Ouverture du «Jardin Fraternité» sur le quartier du Croissant Laîné Christian-Paul Dépôt INPI du 26 juillet 2006 La ville de Nanterre

Plus en détail

14 Bergère. Elévation de la façade rue Bergère

14 Bergère. Elévation de la façade rue Bergère Paris L immeuble du 14, rue Bergère offre un remarquable exemple d architecture bancaire. Construit pour le Comptoir national d escompte de Paris (CNEP), ancêtre direct de BNP Paribas, il en est resté

Plus en détail

Communiqué de presse. Ivry Confluences : les permis de construire des 103 000 m² de bureaux dévoilés. Vincennes, le 3 avril 2013

Communiqué de presse. Ivry Confluences : les permis de construire des 103 000 m² de bureaux dévoilés. Vincennes, le 3 avril 2013 Communiqué de presse Vincennes, le 3 avril 2013 Ivry Confluences : les permis de construire des 103 000 m² de bureaux dévoilés En décembre dernier, Bouygues Immobilier, le groupe Brémond, Crédit Agricole

Plus en détail

Minimiser les points d appui / maximiser la lumière Immeuble de bureaux - ZAC Rive Gauche Austerlitz, Paris 13 ème

Minimiser les points d appui / maximiser la lumière Immeuble de bureaux - ZAC Rive Gauche Austerlitz, Paris 13 ème Minimiser les points d appui / maximiser la lumière Immeuble de bureaux - ZAC Rive Gauche Austerlitz, Paris 13 ème Immeuble de bureaux, ZAC Paris Rive Gauche Austerlitz PLANCHE I. Minimiser les points

Plus en détail

PREMIUM. En plein coeur du centre historique de Nantes. NANTES Carré Vert. Photos non-contractuelles

PREMIUM. En plein coeur du centre historique de Nantes. NANTES Carré Vert. Photos non-contractuelles G A M M E PREMIUM En plein coeur du centre historique de Nantes NANTES Carré Vert Photos non-contractuelles DÉFICIT FONCIER Déduire le montant des travaux réalisés sur l ensemble des revenus fonciers positifs,

Plus en détail

Direction Marketing et Communication REVUE DE PRESSE

Direction Marketing et Communication REVUE DE PRESSE Direction Marketing et Communication REVUE DE PRESSE 16-05-2013 14 Architecture Le beau geste citoyen de la Société Générale Société Générale rénove l une de ses agences historiques à Casablanca. Ce chantier

Plus en détail

Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation

Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation Le Musée d Archéologie nationale - Domaine national de Saint-Germain-en-Laye offre la possibilité de louer certaines salles pour toute manifestation publique ou associative, à l exclusion des activités

Plus en détail

Promenade architecturale du quartier de La DEFENSE

Promenade architecturale du quartier de La DEFENSE La Défense se trouve sur la «voie royale» qui mène du palais des Tuileries au château de St Germain en Laye à l ouest de Paris. Autrefois appelée butte chante coq, on en trouve trace dans un texte de l

Plus en détail

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS

PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION. Monument Historique. Place de la République 72000 LE MANS PROJET DE RESTAURATION DE L ANCIEN COUVENT DE LA VISITATION Monument Historique Place de la République 72000 LE MANS 01 PRÉSENTATION DE LA VILLE Le Mans Paris Rennes Nantes Le Mans À seulement 50 minutes

Plus en détail

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Dossier de presse Le 5 avril 2012 CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Le Conseil général des Hauts-de-Seine et la Ville de Saint-Cloud présentent le projet de valorisation du site Dossier de presse Contacts presse

Plus en détail

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse INSEE Aquitaine 33 rue de Saget 33 076 Bordeaux Cedex www.insee.fr Contact : Michèle CHARPENTIER Tél. : 05 57 95 03 89 Mail : michele.charpentier@insee.fr

Plus en détail

Eco-quartier de Louvres & Puiseux-en-France. Cultivez la ville

Eco-quartier de Louvres & Puiseux-en-France. Cultivez la ville Eco-quartier de Louvres & Puiseux-en-France Cultivez la ville «Un site prioritaire pour le logement en Île-de-France» Discours de Manuel Valls, Premier Ministre octobre 204 Un Eco-quartier exemplaire Un

Plus en détail

Le Monfort. un héritage

Le Monfort. un héritage Le Monfort un héritage Jusqu à la fin du 18ème siècle, le paysage du hameau de Vaugirard était verdoyant et la culture du grand vignoble de Périchot occupait la majeure partie des habitants des environs.

Plus en détail

La VitraHaus Jacques Herzog & Pierre de Meuron, 2010

La VitraHaus Jacques Herzog & Pierre de Meuron, 2010 La VitraHaus Jacques Herzog & Pierre de Meuron, 2010 En 2004, Vitra lance une collection Home, qui se compose aussi bien de classiques du design, de rééditions que de produits de créateurs contemporains.

Plus en détail

projet de modernisation porte de versailles phase 1 du chantier 2015-2017

projet de modernisation porte de versailles phase 1 du chantier 2015-2017 projet de modernisation p a r i s e x p o porte de versailles phase 1 du chantier 2015-2017 un projet du groupe viparis Filiale de la Chambre de Commerce et d Industrie de Paris Ile-de-France et du groupe

Plus en détail

LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE DEMAIN

LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE DEMAIN CONSTRUCTION RENOVATION EQUIPEMENTS PUBLICS ARCHITECTURE - SECURITE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 14 février 2010 LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE

Plus en détail

STIF Concertation prolongement ligne 1 75443 PARIS CEDEX 9. Madame, Monsieur,

STIF Concertation prolongement ligne 1 75443 PARIS CEDEX 9. Madame, Monsieur, STIF Concertation prolongement ligne 1 75443 PARIS CEDEX 9 2015-006/GD/GL/CL Créteil, le 8 janvier 2015 Département Projets de territoire et collectivités Affaire suivie par Catherine LAINE et Raphaël

Plus en détail

Lancement évènementiel des travaux de modernisation de l hôpital Edouard Herriot

Lancement évènementiel des travaux de modernisation de l hôpital Edouard Herriot DOSSIER DE PRESSE Lancement évènementiel des travaux de modernisation de l hôpital Edouard Herriot 1. Demain, un hôpital restructuré pour mieux accueillir et mieux soigner 2. 2014 2018 : réorganiser le

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Commune du Blanc-Mesnil Plan Local d Urbanisme Pièce n 3 : Orientations d Aménagement et de Programmation (OAP) Vu pour être annexé à la Délibération du Conseil Municipal du 16 juillet 2015 arrêtant le

Plus en détail

20 ANS DE L INSTITUT FRANÇAIS DE LA MODE REMISE DES DIPLOMES PAR FRANÇOIS LOOS L IFM A 20 ANS

20 ANS DE L INSTITUT FRANÇAIS DE LA MODE REMISE DES DIPLOMES PAR FRANÇOIS LOOS L IFM A 20 ANS L IFM A 20 ANS Depuis sa naissance en 1986, l INSTITUT FRANÇAIS DE LA MODE a formé près de 1 000 étudiants aux métiers de la création, de la mode et du design. Vingt ans plus tard, témoignant du lien toujours

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS LIEU : SURFACE D INTERVENTION: COÛT : LIVRAISON : ARCHITECTES : ARCHITECTES ASSOCIES : B.E.T. : MAÎTRE DE L OUVRAGE : MISSION : TOURS 3 000 m² (SHON) 3 845 000

Plus en détail

Les critères d'évaluation

Les critères d'évaluation ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement FICHE N 2 : Construction de logements en dépassement de la hauteur autorisée au PLU LES DEROGATIONS AU DOCUMENT

Plus en détail

montagedoc 19/10/05 16:33 Page 1

montagedoc 19/10/05 16:33 Page 1 montagedoc 19/10/05 16:33 Page 1 montagedoc 19/10/05 16:33 Page 2 Au pied des Buttes-Chaumont, Sur les Hauts de Belleville, à la conquête de votre espace. Passage de l'atlas - Paris XIX ème montagedoc

Plus en détail

Le Centre POMPIDOU (1977) Richard ROGERS (1933) Renzo PIANO (1937)

Le Centre POMPIDOU (1977) Richard ROGERS (1933) Renzo PIANO (1937) Le Centre POMPIDOU (1977) Richard ROGERS (1933) Renzo PIANO (1937) IDENTIFIER C est une architecture. Sa fonction est d être un centre culturel, musée d art moderne et contemporain. Son nom est «Centre

Plus en détail

Compétence 3 du socle commun de connaissances et de compétences : les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

Compétence 3 du socle commun de connaissances et de compétences : les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique Fiche 6 : approche scientifique et technique, du projet à la réalisation par le plan Compétence 3 du socle commun de connaissances et de compétences : les principaux éléments de mathématiques et la culture

Plus en détail

Fiche 12 Un urbanisme plus écologique

Fiche 12 Un urbanisme plus écologique Fiche 12 Un urbanisme plus écologique Changer l aménagement de nos villes est une des solutions pour mieux se déplacer : avec des moyens de transport émettant moins de gaz à effet de serre, mais aussi

Plus en détail

ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement. FICHE N 3 : Construction en surélévation

ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement. FICHE N 3 : Construction en surélévation ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement FICHE N 3 : Construction en surélévation LES DEROGATIONS AU DOCUMENT D URBANISME Pour permettre la surélévation

Plus en détail

A La Garenne-Colombes (92), le jardin de La Défense

A La Garenne-Colombes (92), le jardin de La Défense INVESTISSEMENT EN NUE-PROPRIETE IMMOBILIER ANCIEN Le Parc Médéric A La Garenne-Colombes (92), le jardin de La Défense La Garenne-Colombes, une ville au charme protégé La Garenne-Colombes est une ville

Plus en détail

GROUPE DAYAN. 433 Chabanel Ouest, Bureau 300 Montréal (Québec) H2N 2J4

GROUPE DAYAN. 433 Chabanel Ouest, Bureau 300 Montréal (Québec) H2N 2J4 433 CHABANEL GROUPE DAYAN Depuis 1986, le Groupe Dayan est un pionnier dans la mise en valeur du patrimoine immobilier de Montréal. La vision de son président, Georges Dayan, consiste à optimiser la valeur

Plus en détail

LOCAL À LOUER. «ZAC SEGUIN RIVES DE SEINE» RESTAURATION Quartier du Trapèze BOULOGNE BILLANCOURT Ilot D3 Lots 37 C-D-E

LOCAL À LOUER. «ZAC SEGUIN RIVES DE SEINE» RESTAURATION Quartier du Trapèze BOULOGNE BILLANCOURT Ilot D3 Lots 37 C-D-E LOCAL À LOUER «RESTAURATION Quartier du Trapèze BOULOGNE BILLANCOURT Ilot D3 Lots 37 C-D-E 152, bd Haussmann 75008 Paris Tél. : 01 53 53 23 23 Fax : 01 53 53 23 29 Email : contact@devim-commercialisation.fr

Plus en détail

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92)

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92) à Bois-Colombes (92) Opération certifiée phase 1 à 4 du SMO Marie Catherine BARIGAULT : Directrice des Services Techniques, Ville de Bois Colombes Skander MEZGAR : Responsable Technique, Montage & Aménagement

Plus en détail

REGLEMENT MUNICIPAL DE PUBLICITE PREENSEIGNES ET ENSEIGNES ANNEXES

REGLEMENT MUNICIPAL DE PUBLICITE PREENSEIGNES ET ENSEIGNES ANNEXES REGLEMENT MUNICIPAL DE PUBLICITE PREENSEIGNES ET ENSEIGNES ANNEXES MAIRIE DE NICE DIRECTION ADJOINTE DE LA REGLEMENTATION DES ESPACES 1 SOMMAIRE REPRESENTATION SCHEMATIQUE DES PRESCRIPTIONS RELATIVES A

Plus en détail

PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE. Guide pratique du particulier

PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE. Guide pratique du particulier PERMIS DE CONSTRUIRE ET DECLARATION PREALABLE Guide pratique du particulier Envie de vous lancer dans un projet de construction neuve? Envie d aménager vos locaux ou de modifier votre façade? Vous êtes

Plus en détail

François Bausch. Ministre du Développement durable. et des Infrastructures

François Bausch. Ministre du Développement durable. et des Infrastructures 1 2 3 Préface Depuis des décennies, le secteur des professions de santé est en plein essor et le nombre d élèves qui s intéressent à une formation dans ce domaine en évolution permanente. Ainsi, un agrandissement

Plus en détail

Réunion publique du 14 Juin 2011. Équo-quartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées

Réunion publique du 14 Juin 2011. Équo-quartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées Réunion publique du 14 Juin 2011 Équoquartier de la Remise présentation des rendus de l appel à idées Les temps du projet de la Remise CONCERTATION pendant toute la phase d élaboration du projet Les temps

Plus en détail

URBAN À 10 KM DE PARIS LA DÉFENSE DANS UN PARC D ACTIVITÉS DE 3 HECTARES. 15 000 m² DE LOCAUX DIVISIBLES

URBAN À 10 KM DE PARIS LA DÉFENSE DANS UN PARC D ACTIVITÉS DE 3 HECTARES. 15 000 m² DE LOCAUX DIVISIBLES URBAN C O R M E I L L E S - E N - PA R I S I S ( 9 5 ) À 10 KM DE PARIS LA DÉFENSE DANS UN PARC D ACTIVITÉS DE 3 HECTARES 15 000 m² DE LOCAUX DIVISIBLES Situé en plein cœur du nouveau quartier des Bois

Plus en détail

Dossier d autorisation du droit des sols

Dossier d autorisation du droit des sols Dossier d autorisation du droit des sols» Permis de Construire» Permis de Démolir» Déclaration Préalable L imprimé CERFA Il existe plusieurs imprimés CERFA selon le type de demande d autorisation : Édito

Plus en détail

VILLE DE MOUDON. Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC. Mars 1973

VILLE DE MOUDON. Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC. Mars 1973 VILLE DE MOUDON Règlement du Plan d Extension du Centre RPEC Mars 1973 1 Règlement du plan d extension du centre CHAPITRE PREMIER Dispositions générales et police des constructions Article premier Le plan

Plus en détail

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE Photo aérienne Ville d Annecy prise de vue : mai 2008 1 LE SECTEUR GALERIES LAFAYETTE LOCALISATION GÉOGRAPHIQUE DU SECTEUR

Plus en détail

PREMIERE PRISE EN MAIN DU LOGICIEL

PREMIERE PRISE EN MAIN DU LOGICIEL PREMIERE PRISE EN MAIN DU LOGICIEL 1/ Lancer le logiciel «Google SketchUp» 1.1 Ouvrir le logiciel Cliquer sur «Démarrer» puis sur «Techno» puis sur «Google SketchUp8». 2/ Paramétrer le logiciel «Google

Plus en détail

La mutualisation du stationnement

La mutualisation du stationnement La mutualisation du stationnement Eric GANTELET, Président SARECO SARECO est un bureau d études spécialisé sur les questions de stationnement qui conseille les collectivités territoriales depuis la définition

Plus en détail

IV. LA GESTION DU CHANTIER ET LA MAÎTRISE

IV. LA GESTION DU CHANTIER ET LA MAÎTRISE Projet de dénivellation et de couverture de la RN13 à Neuilly-sur-Seine IV. LA GESTION DU CHANTIER ET LA MAÎTRISE DES NUISANCES PENDANT LES TRAVAUX. La période des travaux nécessitera une réorganisation

Plus en détail

BAIOPOLIS ILÔT BELFORT

BAIOPOLIS ILÔT BELFORT Direction de la communication Tél. : 05 59 46 60 40 Courriel : communication@bayonne.fr Le 9 février 2012 DOSSIER DE PRESSE BAIOPOLIS ILÔT BELFORT Pose de la première pierre La Ville de Bayonne pose le

Plus en détail

CHAPITRE 6 : ANALYSE DES EFFETS CUMULES DU PROJET AVEC D AUTRES PROJETS CONNUS

CHAPITRE 6 : ANALYSE DES EFFETS CUMULES DU PROJET AVEC D AUTRES PROJETS CONNUS CHAPITRE 6 : ANALYSE DES EFFETS CUMULES DU PROJET AVEC D AUTRES PROJETS CONNUS Page 365 Page 366 SOMMAIRE DU CHAPITRE 6 : 1. Introduction... 368 2. Projets connus dans l aire d étude... 368 2.1. Réaménagement

Plus en détail

À L OCCASION DU SIMI 2014, SOPIC PRÉSENTE DIGITAL, SON NOUVEAU PROGRAMME DE BUREAUX À MONTREUIL

À L OCCASION DU SIMI 2014, SOPIC PRÉSENTE DIGITAL, SON NOUVEAU PROGRAMME DE BUREAUX À MONTREUIL SPÉCIAL SIMI STAND E71 NIVEAU 2 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 2 décembre 2014 À L OCCASION DU SIMI 2014, SOPIC PRÉSENTE DIGITAL, SON NOUVEAU PROGRAMME DE BUREAUX À MONTREUIL 6 000 m 2 de bureaux dans

Plus en détail

LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE

LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE Espace Education Art et Culture, 19, rue du Cambout, 57000 METZ, P.W. 2011 03 87 36 01 88 www.espace-eac.fr contact@espace-eac.fr LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE Inaugurée en 1908, œuvre de l architecte

Plus en détail

Européennes DU. Journées. Patrimoine. Hôtel du Préfet PRÉFET DE LA MANCHE

Européennes DU. Journées. Patrimoine. Hôtel du Préfet PRÉFET DE LA MANCHE Journées Européennes DU Patrimoine Hôtel du Préfet PRÉFET DE LA MANCHE Chaque année, depuis maintenant 30 ans, les Journées Européennes du Patrimoine permettent à chacun d entre nous d en découvrir les

Plus en détail

ATELIER THEMATIQUE N 2 Concertation préalable. 9 Juin 2015. Restructuration du Mont D Est. Noisy-le-Grand

ATELIER THEMATIQUE N 2 Concertation préalable. 9 Juin 2015. Restructuration du Mont D Est. Noisy-le-Grand Restructuration du Mont D Est ATELIER THEMATIQUE N 2 Concertation préalable Formes urbaines et Programmation Qualité de vie et développement durable 9 Juin 2015 Noisy-le-Grand Aménagement Restructuration

Plus en détail

Communiqué de Presse 1 Juillet 2010

Communiqué de Presse 1 Juillet 2010 Communiqué de Presse 1 Juillet 2010 A.S.T Groupe développe la maison ossature bois Natilia en promotion immobilière www.maison-natilia.fr Contact Presse: Laure GONTARD communication@ast-groupe.fr 04 72

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS LOCALISATION :

HISTOIRE DES ARTS LOCALISATION : HISTOIRE DES ARTS LA PYRAMIDE DU LOUVRE ARCHITECTURE LOCALISATION : Place du palais royal Aile nord côté rue de Rivoli Arc de triomphe du carrousel Pavillon de l horloge La pyramide du Louvre au centre

Plus en détail

CONCEPTEUR DE COMMERCES INNOVANTS

CONCEPTEUR DE COMMERCES INNOVANTS CONCEPTEUR DE COMMERCES INNOVANTS Investisseur, promoteur, gestionnaire, CODEVEST intègre l ensemble des compétences nécessaires à la réalisation d espaces commerciaux et de loisirs novateurs, de la recherche

Plus en détail

Atelier 3 Vers le programme. Notions et définitions Présentation des terrains

Atelier 3 Vers le programme. Notions et définitions Présentation des terrains Atelier 3 Vers le programme Notions et définitions Présentation des terrains Atelier 3 - Ordre du jour Programmation (19h) Notions et définitions (19h15) Echanges avec la salle (19h45) Présentation des

Plus en détail

47. MIRADOR 40 29 15 N - 03 39 16 W MVRDV - Madrid - Espagne 2005

47. MIRADOR 40 29 15 N - 03 39 16 W MVRDV - Madrid - Espagne 2005 47. MIRADOR 40 29 15 N - 03 39 16 W MVRDV - Madrid - Espagne 2005 0 25 50 150 LE TOTEM DU QUARTIER A une demi-heure du centre ville de Madrid, le quartier de Sanchinarro est sorti de terre en 2000 et est

Plus en détail

Petit lycée, actuellement immeuble à logements et salles de classe

Petit lycée, actuellement immeuble à logements et salles de classe Petit lycée, actuellement immeuble à logements et salles de classe 8 rue Pierre-Veyrat Chambéry Dossier IA73003805 réalisé en 2014 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77340 Pontault-Combault

Plus en détail

Pépinière artistique et urbaine

Pépinière artistique et urbaine Pépinière artistique et urbaine Appel à projets Année 2015 Mise à disposition d espaces de travail Locaux et services Accompagnement Structuration et développement Mise en réseau professionnel Réponse

Plus en détail

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS RESTAURANT SCOLAIRE ET HALL DE SPORTS CONFERENCE DE PRESSE 20 mai

Plus en détail

SCHOTT et l architecture

SCHOTT et l architecture SCHOTT et l architecture Verres antireflets SCHOTT Des solutions inédites en verre pour l architecture et le design Verres de décoration Eclairage par fibres optiques SCHOTT, groupe technologique international,

Plus en détail

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme

Bien implanter. sa maison. Fiche-conseil I Urbanisme Maison individuelle - Sarthe Philippe Rousseau, architecte Fiche-conseil I Urbanisme Bien implanter sa maison Décider de construire une maison nécessite de réfléchir à son implantation. En effet, toute

Plus en détail

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013 Lauréat du DUA février 2011 Z.A.C Cœur de Ville Créer un centre-ville pour tous Horizon > 2013 Périmètre de la ZAC Cœur de Ville 2 Rappel des objectifs de la ZAC CŒUR DE VILLE Renforcer le Cœur de Ville

Plus en détail

ZAC Paris Rive Gauche 13 ème

ZAC Paris Rive Gauche 13 ème ZAC Paris Rive Gauche 13 ème Aménageur : SEMAPA Superficie : 136 ha Le site et son contexte Au milieu du XIXe siècle, des infrastructures vouées à l approvisionnement de la ville de Paris vont s établir

Plus en détail

CITÉ INTERNATIONALE / MAISON DE L INTERNATIONAL

CITÉ INTERNATIONALE / MAISON DE L INTERNATIONAL 25 juin 2013 - Brest CITÉ INTERNATIONALE / MAISON DE L INTERNATIONAL Au cœur de Brest, sur le nouveau quartier emblématique des Capucins en cours de création, un équipement de 3700m² tourné vers l international

Plus en détail

RENNES SAINTE-THÉRÈSE. Image non contractuelle

RENNES SAINTE-THÉRÈSE. Image non contractuelle RENNES SAINTE-THÉRÈSE Image non contractuelle Avec sa ligne élancée et ses matériaux harmonieux, Le Grand Angle montre la direction du nouveau centre-ville! Image non contractuelle Une résidence au cœur

Plus en détail

OKKO HOTELS. Vue 3D du futur hôtel OKKO Cannes Croisette

OKKO HOTELS. Vue 3D du futur hôtel OKKO Cannes Croisette Communiqué de presse AVRIL 2015 OKKO HOTELS 4* et 3 nouvelles ouvertures prévues en 2016 La nouvelle chaîne 4* française OKKO HOTELS continue de s agrandir et annonce trois nouvelles ouvertures en 2016

Plus en détail

ACQUISITIONS 2015. Sommaire. IVRY SUR SEINE (94) Le Flavia PARIS (75017) Brunel PARIS (75009) rue de Calais. 10 juillet 2015 Acquisitions 2015 PF1

ACQUISITIONS 2015. Sommaire. IVRY SUR SEINE (94) Le Flavia PARIS (75017) Brunel PARIS (75009) rue de Calais. 10 juillet 2015 Acquisitions 2015 PF1 2015 Acquisitions Sommaire IVRY SUR SEINE (94) Le Flavia PARIS (75017) Brunel PARIS (75009) rue de Calais IVRY SUR SEINE (94) Le Flavia Date d acquisition : 27 janvier 2015 Chiffres clés - Prix d acquisition

Plus en détail

Visite RICS «32 Blanche» Paris 9e

Visite RICS «32 Blanche» Paris 9e Visite RICS «32 Blanche» Paris 9e Mardi 28 février 2012 en compagnie de CALQ Architecture, maître d oeuvre d exécution Restructuration lourde d un ensemble immobilier «32 BLANCHE» Paris 9e Description

Plus en détail

Residhome Asnières Park. Asnières-sur-Seine (92)

Residhome Asnières Park. Asnières-sur-Seine (92) Residhome Asnières Park Asnières-sur-Seine (92) ASNIÈRES-SUR-SEINE, À QUELQUES MINUTES DU CENTRE DE PARIS Entre Paris et La Défense, à proximité des Bords de Seine, Asnières-sur-Seine bénéficie d une situation

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

Visite de chantier du nouveau bâtiment de l Administration de la nature et des forêts à Diekirch. Projets pilotes à énergie positive

Visite de chantier du nouveau bâtiment de l Administration de la nature et des forêts à Diekirch. Projets pilotes à énergie positive Visite de chantier du nouveau bâtiment de l Administration de la nature et des forêts à Diekirch Projets pilotes à énergie positive Dossier de presse 26 août 2014 Le nouveau bâtiment administratif pour

Plus en détail

Erdréa. Nantes - Erdre-Porterie

Erdréa. Nantes - Erdre-Porterie Erdréa Nantes - Erdre-Porterie Un nouveau quartier au bord de l Erdre Une certaine douceur de vivre Nantes, en liaison directe avec les rives du site classé de l Erdre, l éco-quartier Erdre-Porterie, au

Plus en détail

UNE ARENA POUR LES HAUTS-DE-SEINE ATELIERS OUEST PARISIEN 29 JANVIER 2010

UNE ARENA POUR LES HAUTS-DE-SEINE ATELIERS OUEST PARISIEN 29 JANVIER 2010 UNE ARENA POUR LES HAUTS-DE-SEINE ATELIERS OUEST PARISIEN 29 JANVIER 2010 01 Naissance d Arena 92 Une Volonté Un Site Un Territoire Un Projet Un Besoin 01 - NAISSANCE D ARENA 92 L ouverture sur de nouvelles

Plus en détail

Immeuble ; hôtel Le Garage

Immeuble ; hôtel Le Garage Immeuble ; hôtel Le Garage 67, 65, 69 avenue Maréchal-de-Saxe 2, 6 rue Le Royer rue Vendôme 27, 29 rue de Bonnel Lyon 3e Dossier IA69006073 réalisé en 2004 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes,

Plus en détail

HALL LOGISTIQUE POUR LA CASERNE GRAND-DUC JEAN AU HERRENBERG DIEKIRCH

HALL LOGISTIQUE POUR LA CASERNE GRAND-DUC JEAN AU HERRENBERG DIEKIRCH HALL LOGISTIQUE POUR LA CASERNE GRAND-DUC JEAN AU HERRENBERG DIEKIRCH 2 3 4 5 Préface La construction de la caserne au «Herrenberg» fut achevée en 1955. La configuration des bâtiments était principalement

Plus en détail

Références : Loi n 79-1150 du 29 décembre 1979 modifiée par la loi n 95-101 du 2 février 1996 (article 53).

Références : Loi n 79-1150 du 29 décembre 1979 modifiée par la loi n 95-101 du 2 février 1996 (article 53). Objet : Publicité, enseignes et pré-enseignes. Références : Loi n 79-1150 du 29 décembre 1979 modifiée par la loi n 95-101 du 2 février 1996 (article 53). Le décret n 96-946 du 24 octobre 1996 pris en

Plus en détail

UNE OPÉRATION LOUÉE EN TOTALITÉ AU GROUPE FRANCE TÉLÉCOM ORANGE

UNE OPÉRATION LOUÉE EN TOTALITÉ AU GROUPE FRANCE TÉLÉCOM ORANGE UN CAMPUS DE NOUVELLE GÉNÉRATION Un ensemble immobilier tertiaire de 71 600 m 2, sur 3 hectares, à moins de 3 km de Paris Huit immeubles de bureaux avec services organisés en 3 groupes autour d un parc

Plus en détail

LA REQUALIFICATION DE LA RÉSIDENCE EUCLIDE A TOURCOING INTERVENANTS

LA REQUALIFICATION DE LA RÉSIDENCE EUCLIDE A TOURCOING INTERVENANTS LA REQUALIFICATION DE LA RÉSIDENCE EUCLIDE A TOURCOING INTERVENANTS Maître d ouvrage : Vilogia - Assistance à maîtrise d ouvrage : Itaq Equipe de conception-réalisation - Architecte : Atelier Charles Renard

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DU PASSAGE PANAMA

DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DU PASSAGE PANAMA DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DU PASSAGE PANAMA 17 SEPTEMBRE 2015 La Confluence est un quartier emblématique de Lyon et de sa Métropole. L ambition du projet Lyon Confluence consiste à prolonger le centre

Plus en détail