Le système de régulation du marché laitier au Canada

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le système de régulation du marché laitier au Canada"

Transcription

1 Le système de régulation du marché laitier au Canada Séminaire agricole La PAC { l horizon 2020, Bruxelles, 31 mars et 1 er avril

2 Plan de la présentation 1. La production laitière chez nous 2. Pourquoi la mise en marché collective et la gestion de l offre? 3. Comment ça fonctionne? 4. Quels sont les résultats? 5. Conclusion 2

3 Portrait de la production Canada Québec Fermes laitières Production (litres) 8,3 milliards 2,9 milliards Troupeau moyen 74 vaches 56 vaches Production par ferme (litres) Recettes totales à la 5 2 ferme (milliards de $) 3

4 4

5 Quel rapport de force pour les agriculteurs? Au Canada producteurs et trois transformateurs, Saputo, Parmalat et Agropur achètent 70 % du lait Au Québec, producteurs et les trois même transformateurs achètent 82 % du lait Quatre grands distributeurs contrôlent le marché du détail Quelle est la situation ailleurs dans le monde? 5

6 janv./90 juil./90 janv./91 juil./91 janv./92 juil./92 janv./93 juil./93 janv./94 juil./94 janv./95 juil./95 janv./96 juil./96 janv./97 juil./97 janv./98 juil./98 janv./99 juil./99 janv./00 juil./00 janv./01 juil./01 janv./02 juil./02 janv./03 juil./03 janv./04 juil./04 janv./05 juil./05 janv./06 juil./06 janv./07 juil./07 janv./08 juil./08 janv./09 juil./09 janv./10 juil./10 Prix instables à la ferme et à la hausse au détail Comparaison des indices du prix au détail des produits 190,0 170,0 Indice des prix au détail des produits laitiers États-Unis 150,0 Indice du prix aux producteurs États-Unis 130,0 110,0 90,0 70,0 50,0 (1) Indices calculées sur le prix de référence Minnesota/Wisconsin avant mai 1995, sur le Basic Formula Price (BFP) de mai 1995 à décembre 2000 et sur le prix de la classe III (fromages) à partir de janvier Source: Bureau of Labor Statistics (BSL) et United States Department of Agricultue (USDA). 6

7 Une histoire d organisation Années 50 : une commission d enquête est chargée d étudier les conditions de mise en marché des produits agricoles Dans son rapport, la Commission déclare : «l agriculture devient une affaire payante après que les produits n appartiennent plus aux producteurs.» Il y a déséquilibre des forces entre les producteurs et les acheteurs. 7

8 Recommandation de la Commission Il faut que le gouvernement légifère pour assurer un meilleur rapport de forces et une mise en marché juste et ordonnée. 8

9 9

10 Une histoire d organisation 1956 : le gouvernement québécois adopte la Loi sur la mise en marché des produits agricoles, alimentaires et de la pêche Un référendum majoritaire permet aux producteurs d adopter un plan conjoint pour commercialiser le produit de leur ferme Tous les acheteurs doivent négocier avec l office qui représente les producteurs Une Régie des marchés agricoles arbitre les différends producteurs / transformateurs 10

11 La gestion de l offre Depuis 1971, une entente fédérale-provinciale permet d ajuster l offre à la demande GOUVERNEMENT PRODUCTEURS Limiter les importations Établir un prix du lait basé sur les coûts de production Planifier la production pour satisfaire les besoins du marché Disposer des surplus à leurs frais 11

12 Plan conjoint (1980) des producteurs de lait du Québec La Fédération des producteurs de lait du Québec négocie les Conventions de mise en marché avec les représentants des acheteurs : FPLQ Agropur (coops) Conseil des industriels laitiers du Québec (entreprises privées) Un seul agent de vente (FPLQ) qui négocie les prix, les règles d approvisionnement, de qualité, de facturation des usines et de paiement aux producteurs 12

13 Mutualisation des coûts de transport et des revenus de vente du lait Partage entre les producteurs des revenus de toutes les ventes aux usines Deux paiement par mois Paiement sur la base des kilos de composants du lait livrés par le producteur à l intérieur de son quota La Fédération négocie une convention de transport avec les transporteur de lait Le coût du transport est à la charge des producteurs et est mutualisé Peu importe le volume ou la distance, même tarif moyen pour tous 13

14 Prix moyen aux producteurs 2010 (Pas de paiements gouvernementaux, couplés ou découplés, ni sur le lait ni sur les animaux de réforme) Prix moyen brut : Frais de mise en marché: Plan conjoint Publicité et recherche Transport Prix moyen net : 71,43 $ / hl 52 c / l 0.44 $ / hl 0.03 c / l 1.26 $ / hl 0.9 c / l 2.56 $ / hl 1.9 c / l 67,17 $ / hl 49.9 c / l 14

15

16 janv./07 mars/07 mai/07 juil./07 sept./07 nov./07 janv./08 mars/08 mai/08 juil./08 sept./08 nov./08 janv./09 mars/09 mai/09 juil./09 sept./09 nov./09 janv./10 mars/10 mai/10 juil./10 sept./10 nov./10 janv./11 Stabilité des prix 185 Indice mensuel du prix du lait, US Canada EU

17 ,0 Impact de la déréglementation du prix du lait de consommation en Australie en ,0 120,0 100,0 80,0 60,0 40,0 20,0 0,0 Indice prix du lait au détail Indice prix du lait à la ferme

18 Indice de la diminution du nombre de fermes laitières =

19 janv./90 juil./90 janv./91 juil./91 janv./92 juil./92 janv./93 juil./93 janv./94 juil./94 janv./95 juil./95 janv./96 juil./96 janv./97 juil./97 janv./98 juil./98 janv./99 juil./99 janv./00 juil./00 janv./01 juil./01 janv./02 juil./02 janv./03 juil./03 janv./04 juil./04 janv./05 juil./05 janv./06 juil./06 janv./07 juil./07 janv./08 juil./08 janv./09 juil./09 janv./10 juil./10 Des prix à la production et au détail plus stables Comparaison des indices du prix au détail des produits 190,0 170,0 150,0 130,0 110,0 90,0 70,0 Indice des prix au détail des produits laitiers Canada Indice du prix cible Canada 50,0 Sources: Commission canadienne du lait pour le prix cible et Statistique Canada pour l'indice du prix à la consommation des produits laitiers. 19

20

21 Une politique légitime et durable Réponse logique à la concentration des marchés, à la volatilité des prix et au déséquilibre des forces Moyen efficient d assurer un prix équitable aux producteurs M A I S nécessite un cadre réglementaire approprié et un contrôle efficace des importations les producteurs doivent être solidaires et disciplinés 21

22 Les défis de la Gestion de l offre Économiques et politiques Croissance du marché limitée Pressions des partisans du libéralisme Maintenir l appui politique Technologiques Ingrédients laitiers Sociétal Produits santé; santé des animaux; environnement Commerciaux Droits tarifaires et accès au marché 22

23 Tirer les leçons des crises Les leaders ne tirent pas les leçons des crises agricoles, alimentaires, économiques et environnementales Leurs solutions: plus d ouverture des marchés et de libéralisme économique L agriculture et l alimentation sont trop vitales pour être confiées aux seules forces du marché et au commerce 23

24 Faire reconnaître l exception agricole et le droit à la souveraineté alimentaire L objectif n est pas de diminuer l importance du commerce Avoir des règles véritablement équitables pour le commerce Laisser de la marge aux pays pour exercer leur souveraineté alimentaire 24

25 Merci 25

35 % 1 % 3,25 % Fiers de nos réalisations collectives 15 % 2 % 10 % La gestion de l'offre et la mise en marché collective du lait

35 % 1 % 3,25 % Fiers de nos réalisations collectives 15 % 2 % 10 % La gestion de l'offre et la mise en marché collective du lait 35 % 3,25 % 1 % Fiers de nos réalisations collectives 15 % 2 % 10 % La gestion de l'offre et la mise en marché collective du lait Les énoncés de vision de l avenir * Le secteur laitier québécois et la

Plus en détail

LA GESTION DE L OFFRE ET LA MISE EN MARCHÉ COLLECTIVE DU LAIT

LA GESTION DE L OFFRE ET LA MISE EN MARCHÉ COLLECTIVE DU LAIT LA GESTION DE L OFFRE ET LA MISE EN MARCHÉ COLLECTIVE DU LAIT LES ÉNONCÉS DE VISION DE L AVENIR* LE SECTEUR LAITIER QUÉBÉCOIS ET LA MISE EN MARCHÉ DU LAIT EN 2017 1. En 2017, le secteur laitier appuiera

Plus en détail

Réplique au rapport du Conference Board sur la gestion de l offre

Réplique au rapport du Conference Board sur la gestion de l offre Réplique au rapport du Conference Board sur la gestion de l offre Toute la thèse du Conference Board repose sur la croyance idéologique qu un secteur agricole déréglementé, soumis aux forces «libres» du

Plus en détail

Les motifs initiaux des ententes nationales Pool P5

Les motifs initiaux des ententes nationales Pool P5 Des réalisations et des défis pour assurer le futur Les ententes nationales en production laitière Geneviève Rainville, ill agr. Fédération des producteurs de lait du Québec Présentation Les motifs initiaux

Plus en détail

LA FILIERE LAIT AU CANADA

LA FILIERE LAIT AU CANADA LA FILIERE LAIT AU CANADA Un modèle de régulation exportable? Philippe CHOTTEAU GEB-Dpt Economie FranceAgriMer le 10 juin 2010 Le Canada: 18 x la France, 50% de sa population Nom de la manifestation 2

Plus en détail

17 mars 2015 Paris. Plan de présentation. Les Milk Marketing Orders Paiement du lait selon l utilisation

17 mars 2015 Paris. Plan de présentation. Les Milk Marketing Orders Paiement du lait selon l utilisation Où en est la régulation du secteur laitier (USA, Canada, NZ) Séminaire de politique agricole 17 mars 2015 Paris SFER Daniel-M. Gouin, Titulaire Chaire d analyse de la politique agricole Chercheur invité,

Plus en détail

Nouveau portrait de l agriculture québécoise?

Nouveau portrait de l agriculture québécoise? Nouveau portrait de l agriculture québécoise? Colloque Établissement et retrait de l agriculture Comment s établir autrement Jean Philippe Perrier Traget Laval Université laval Drummondville 8 mai 2013

Plus en détail

Le secteur des fromages au Québec. Activité ASDEQ-ASQ 12 février 2015 Gilles Proulx

Le secteur des fromages au Québec. Activité ASDEQ-ASQ 12 février 2015 Gilles Proulx + Le secteur des fromages au Québec Activité ASDEQ-ASQ 12 février 2015 Gilles Proulx + Programme n L actualité : les contingents d importation n Taille du marché canadien n Segments du marché n Structure

Plus en détail

Initiatives d'éleveurs laitiers bio dans un secteur en pleine mutation. Les 7 et 8 sept de 10h à 11h, salle de conférence 4

Initiatives d'éleveurs laitiers bio dans un secteur en pleine mutation. Les 7 et 8 sept de 10h à 11h, salle de conférence 4 Initiatives d'éleveurs laitiers bio dans un secteur en pleine mutation Les 7 et 8 sept de 10h à 11h, salle de conférence 4 Initiatives d'éleveurs laitiers bio dans un secteur en pleine mutation Interventions

Plus en détail

Rencontre SENAT 31 Mai 2011

Rencontre SENAT 31 Mai 2011 Rencontre SENAT 31 Mai 2011 QUI NOUS SOMMES 1 ER RESEAU ASSOCIATIF DE CONSEIL ET D EXPERTISE COMPTABLE NOTRE METIER SPECIALISTE DU CONSEIL PLURIDISCIPLINAIRE AU CHEF D ENTREPRISE OU SOMMES-NOUS? 700 AGENCES

Plus en détail

Commerce électronique et impact économique

Commerce électronique et impact économique Commerce électronique et impact économique 11 juin 2015 En collaboration avec : Croissance des ventes au détail La valeur des ventes au détail 2013 (en milliards) 2014 (en milliards) Total des ventes au

Plus en détail

ORDRE DE LA CHAMBRE RENVOYANT LE PREMIER RAPPORT DU COMITÉ : AECG ET SES EFFETS SUR LE SECTEUR AGRICOLE CANADIEN

ORDRE DE LA CHAMBRE RENVOYANT LE PREMIER RAPPORT DU COMITÉ : AECG ET SES EFFETS SUR LE SECTEUR AGRICOLE CANADIEN ORDRE DE LA CHAMBRE RENVOYANT LE PREMIER RAPPORT DU COMITÉ : AECG ET SES EFFETS SUR LE SECTEUR AGRICOLE CANADIEN PRÉSENTATION AU COMITÉ PERMANENT DE L AGRICULTURE ET DE L AGROALIMENTAIRE DE LA CHAMBRE

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA DÉCISION

SOMMAIRE DE LA DÉCISION Communiqué La Régie de l'énergie rend sa décision relative à la demande de modifier les tarifs de distribution d Hydro-Québec, en appliquant une hausse tarifaire de2,9 % pour l ensemble des tarifs et de

Plus en détail

Agriculture biologique. Christophe MANSON, Mission Economique de Bucarest

Agriculture biologique. Christophe MANSON, Mission Economique de Bucarest Agriculture biologique en Bulgarie et Roumanie Christophe MANSON, 1 2 3 4 5 6 SOMMAIRE Réglementation Production Consommation Commerce extérieur Politique du Gouvernement Conclusions Bulgarie Réglementation

Plus en détail

Comprendre l expérience néozélandaise : leçons à tirer pour la production laitière de demain.

Comprendre l expérience néozélandaise : leçons à tirer pour la production laitière de demain. Comprendre l expérience néozélandaise : leçons à tirer pour la production laitière de demain. Professeur Hugh Campbell Université d Otago, Nouvelle-Zélande La politique agricole avant la Deuxième guerre

Plus en détail

La crise mondiale des revenus agricoles

La crise mondiale des revenus agricoles Le marché a perdu la clé des champs André D Beaudoin Secrétaire Général UPA DI La crise mondiale des revenus agricoles Forum Souveraineté alimentaire Niamey/ novembre 2006 Depuis plus de quatre décennies:

Plus en détail

CADRE D INTERPRÉTATION

CADRE D INTERPRÉTATION GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Cadre d interprétation Indicateurs

Plus en détail

GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE. Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015

GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE. Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Cadre d interprétation Indicateurs

Plus en détail

Forum du lait 2013 Ouverture sectorielle du marché, du point de vue de l industrie laitière

Forum du lait 2013 Ouverture sectorielle du marché, du point de vue de l industrie laitière Forum du lait 2013 Ouverture sectorielle du marché, du point de vue de l industrie laitière Tier & Technik St. Gall, 22 février 2013 Dr. Markus Bild Willimann Président VMI Agenda Contexte Analyse SWOT

Plus en détail

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015 L Agroindicateur Septembre 2015 Revenu d un milliard : un nouveau seuil? La conjoncture 2015 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer autour d

Plus en détail

ANCQ inc. Association des négociants en céréales du Québec inc.

ANCQ inc. Association des négociants en céréales du Québec inc. Mémoire ANCQ inc. Association des négociants en céréales du Québec inc. Présenté à La Commission sur l avenir de l agriculture et de l agroalimentaire québécois Saint-Hyacinthe, le 21 juin 2007 Table des

Plus en détail

Atelier 5 : Structuration de la filière et stratégie collective

Atelier 5 : Structuration de la filière et stratégie collective Atelier 5 : Structuration de la filière et stratégie collective Soutenir l émergence de stratégies collectives nationales et internationales de filières, et de projets collaboratifs, notamment par le dialogue

Plus en détail

Tendances et perspectives du marché de la viande ovine dans le monde et au Québec

Tendances et perspectives du marché de la viande ovine dans le monde et au Québec Tendances et perspectives du marché de la viande ovine dans le monde et au Québec Présentée par : Amina Baba-Khelil, M.Sc., agr, chargée de projet, FPAMQ 21 Février 2013 Production ovine En ouvelle-zélande

Plus en détail

Lucien Bourgeois PAC 2014-2020 : Nouvelles décisions et erspectives

Lucien Bourgeois PAC 2014-2020 : Nouvelles décisions et erspectives Lucien Bourgeois PAC 2014-2020 : Nouvelles décisions et erspectives 1 Message essentiel La PAC a été une nouvelle fois confortée en 2013 et elle donne une visibilité jusqu en 2020 Elle est devenue un élément

Plus en détail

Enjeux et réalités au Québec. Juillet 2008

Enjeux et réalités au Québec. Juillet 2008 Comprendre le système agroalimentaire: Enjeux et réalités au Québec Juillet 2008 Alimentation et agriculture au Québec: Enjeux 2007 Au Québec, comme partout en Occident, la dynamique actuelle de notre

Plus en détail

Information aux médias

Information aux médias Information aux médias Le défi Après une décennie de Stephen Harper, les fermes familiales sont au bord du gouffre. / Sous les conservateurs, la dette des fermes a battu de nouveaux records chaque année,

Plus en détail

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Crise économique mondiale et impacts réels sur les entreprises manufacturières québécoises et canadiennes EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Agenda I Crises et conséquences

Plus en détail

EXPOSÉ DE POSITION SUR LES SURPLUS STRUCTURELS DU SECTEUR LAITIER, UNE NOUVELLE VISION VERS UN MARCHÉ VALORISÉ

EXPOSÉ DE POSITION SUR LES SURPLUS STRUCTURELS DU SECTEUR LAITIER, UNE NOUVELLE VISION VERS UN MARCHÉ VALORISÉ EXPOSÉ DE POSITION SUR LES SURPLUS STRUCTURELS DU SECTEUR LAITIER, UNE NOUVELLE VISION VERS UN MARCHÉ VALORISÉ PRÉPARÉ PAR : RICARDO VARGAS Étudiant à la maîtrise en Économie rurale Université Laval INTRODUCTION

Plus en détail

Pour nourrir le monde. D abord. nourrir. notre monde

Pour nourrir le monde. D abord. nourrir. notre monde Pour nourrir le monde D abord nourrir notre monde 2 Pour nourrir le monde D abord nourrir notre monde C est d abord en investissant dans le développement de leur secteur agricole que la plupart des grands

Plus en détail

Ici et ailleurs. La production laitière. Sujets abordés. Différence entre les fermes laitières d ici et ailleurs dans le monde

Ici et ailleurs. La production laitière. Sujets abordés. Différence entre les fermes laitières d ici et ailleurs dans le monde Sylvain Boyer, T.P. Directeur principal, service des ruminants La Coop fédérée La production laitière Ici et ailleurs Sujets abordés Différence entre les fermes laitières d ici et ailleurs dans le monde

Plus en détail

Références CER France Chèvres laitières 2012 Réalisées par Charline Lochou en BTS ASCE au Lycée agricole de Coulounieix-Chamiers

Références CER France Chèvres laitières 2012 Réalisées par Charline Lochou en BTS ASCE au Lycée agricole de Coulounieix-Chamiers Références CER France Chèvres laitières 2012 Réalisées par Charline Lochou en BTS ASCE au Lycée agricole de Coulounieix-Chamiers EXPLOITATIONS CLASSES PAR ORDRE DE CHARGEMENT CROISSANT S.A.U. 37.50 50.80

Plus en détail

La gestion de l offre dans le secteur laitier, un mode de régulation toujours pertinent SOMMAIRE. Daniel-Mercier GOUIN

La gestion de l offre dans le secteur laitier, un mode de régulation toujours pertinent SOMMAIRE. Daniel-Mercier GOUIN Groupe de recherche en économie et politique agricoles, Département d économie agroalimentaire et des sciences de la consommation, Université Laval SOMMAIRE PRÉAMBULE Daniel-Mercier Gouin est directeur

Plus en détail

Tendances de l insolvabilité au Canada

Tendances de l insolvabilité au Canada Tendances de l insolvabilité au Canada Ginette Trahan Directeur général, Services des relations externes Bureau du surintendant des faillites Le 16 novembre 2011 Association canadienne de la gestion de

Plus en détail

Plan de la présentation. La situation financière gagnante d un transfert réussi. Situation - contexte des transferts actuels

Plan de la présentation. La situation financière gagnante d un transfert réussi. Situation - contexte des transferts actuels Plan de la présentation La situation financière gagnante d un transfert réussi Situation financière gagnante : d un point de vue gestion Agr., conseillers en gestion Lanaudière H-2014 Roger Asmar Chantale

Plus en détail

La couverture des risques agricoles

La couverture des risques agricoles PACIFICA - ASSURANCES DOMMAGES La couverture des risques agricoles Patrick Degiovanni Directeur Général Adjoint Page 1 Marrakech, Jeudi 28 octobre 2010 Sommaire Le contexte Les risques du métier en Agriculture

Plus en détail

Mémoire présenté à la Commission sur l avenir de l agriculture et de l agroalimentaire québécois

Mémoire présenté à la Commission sur l avenir de l agriculture et de l agroalimentaire québécois Mémoire présenté à la Commission sur l avenir de l agriculture et de l agroalimentaire québécois Biosécurité et traçabilité : une longueur d avance à préserver dans le secteur des œufs de consommation

Plus en détail

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16 9. Revue des Marchés Charles Gagné 2015-04-16 Les faits saillants 1. Inventaires de porcs aux É.-U. ( Hogs & Pigs) Croissance de 2 % du troupeau reproducteur 2. Baisse des exportations américaines Valeur

Plus en détail

Rapport d évaluation périodique

Rapport d évaluation périodique Évaluation périodique des interventions du SYNDICAT DES PRODUCTEURS DE CHÈVRES DU QUÉBEC dans la mise en marché 25 janvier 2007 201, boul. Crémazie Est, 5 e étage Montréal (Québec) H2M 1L3 Téléphone :

Plus en détail

Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières. Janvier 2013

Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières. Janvier 2013 Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières Janvier 2013 Contexte et objectif Contexte Les industries agroalimentaires sont un secteur essentiel

Plus en détail

Sortie du creux conjoncturel avec un PIB potentiel plus faible qu attendu :

Sortie du creux conjoncturel avec un PIB potentiel plus faible qu attendu : Sortie du creux conjoncturel avec un PIB potentiel plus faible qu attendu : un contexte difficile pour faire face au choc du vieillissement de la population 39 e Congrès de l ASDEQ Ottawa 15 mai 2014 François

Plus en détail

La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises?

La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises? La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises? L industrie du transport aérien est connue pour la volatilité du prix des billets. Ce phénomène peut rendre

Plus en détail

Quelles perspectives pour la production laitière en France et dans l UE? Vincent Chatellier INRA-LERECO, Nantes

Quelles perspectives pour la production laitière en France et dans l UE? Vincent Chatellier INRA-LERECO, Nantes Quelles perspectives pour la production laitière en France et dans l UE? Vincent Chatellier INRA-LERECO, Nantes Image Le cours mondial du beurre et de la poudre de lait Les facteurs explicatifs de la

Plus en détail

MANGER BIO LIMOUSIN. Du bio et local en restauration collective

MANGER BIO LIMOUSIN. Du bio et local en restauration collective MANGER BIO LIMOUSIN Du bio et local en restauration collective Manger Bio Limousin : historique En 2001 : opérations ponctuelles de repas bio organisés par Gablim, à la demande d établissements scolaires

Plus en détail

L Australie et la crise agricole

L Australie et la crise agricole L Australie et la crise agricole Agriculture en Australie Agriculture en France 20% 8% céréales élevage à viande/laitier 23% culture et élevage 48% autre 17% 36% Sources : Bureau australien des Statistiques

Plus en détail

Photo couverture Sheila Sundborg; design Caroline Pelletier

Photo couverture Sheila Sundborg; design Caroline Pelletier Photo couverture Sheila Sundborg; design Caroline Pelletier Photo Mathieu Larose Economic Analysis of Dairy Breeds Elliott Currie, Associate Professor, Department of Business; Jeff James, MSc. Candidate,

Plus en détail

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Présenté par Daniel Denis Associé, SECOR 4 décembre 2009 Une croissance mondiale forte Au cours de la dernière décennie Évolution du PIB mondial Croissance

Plus en détail

Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec

Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec Section Revenu à la retraite et fiscalité Avril 2004 Note : Le présent document est tiré du Portrait de l établissement et du retrait

Plus en détail

«Les marchés s des biocarburants» Quels impacts sur les marchés des matières premières agricoles? Quelles perspectives pour demain? VALBIOM : 3 éme Table Ronde Hélène MORIN 1 Plan de l interventionl Production

Plus en détail

Spécificités (bio) suisses. Jacques-Pascal Cusin Séminaire Agence Bio SIA 2008 PARIS

Spécificités (bio) suisses. Jacques-Pascal Cusin Séminaire Agence Bio SIA 2008 PARIS Spécificités (bio) suisses Jacques-Pascal Cusin Séminaire Agence Bio SIA 2008 PARIS Sommaire 1. Panorama agricole 2. Dates bio clé 3. Evolution 4. Segmentation marché 5. IRAB/FIBL 6. Bio Suisse a. Prérogatives

Plus en détail

La croissance du Québec : ce que nous avons accompli et ce qu il nous reste à faire (en 20 minutes)

La croissance du Québec : ce que nous avons accompli et ce qu il nous reste à faire (en 20 minutes) La croissance du Québec : ce que nous avons accompli et ce qu il nous reste à faire (en 20 minutes) Conférence présentée à la 2 e Journée d études sur la qualité de l emploi ISQ/INRS-UCS Montréal, 23 avril

Plus en détail

Les questions qui font peur. Les solutions pour agir durablement. Jacques Loyat

Les questions qui font peur. Les solutions pour agir durablement. Jacques Loyat ,/f wí (t ICQ Agricultures du monde Les questions qui font peur Les solutions pour agir durablement Jacques Loyat L I gjwjjmimiii III Sommaire INTRODUCTION 1. LA QUESTION ACRICOLE AUJOURD'HUI i Agricultures

Plus en détail

L entreprenariat collectif : une force à ne pas négliger

L entreprenariat collectif : une force à ne pas négliger L entreprenariat collectif : une force à ne pas négliger André Leclerc Chaire des caisses populaires acadiennes en gestion des coopératives Université de Moncton Campus d Edmundston et Faculté d Administration

Plus en détail

Comité Lait de vache. Situation des marchés. 11 juin 2015 FranceAgriMer - Montreuil

Comité Lait de vache. Situation des marchés. 11 juin 2015 FranceAgriMer - Montreuil Comité Lait de vache Situation des marchés 11 juin 2015 FranceAgriMer - Montreuil Lait biologique Une collecte toujours dynamique malgré des prix payés au producteur en repli 2 La collecte de lait bio

Plus en détail

Le secteur laitier en Irlande vers une expansion durable et profitable C. LASCURETTES. Executive Secretary National Dairy and Liquid Milk Committees

Le secteur laitier en Irlande vers une expansion durable et profitable C. LASCURETTES. Executive Secretary National Dairy and Liquid Milk Committees Le secteur laitier en Irlande vers une expansion durable et profitable C. LASCURETTES Executive Secretary National Dairy and Liquid Milk Committees Irish Farmers Association catherinelascurettes@ifa ifa.ieie

Plus en détail

PORTRAIT DE L INDUSTRIE ACÉRICOLE

PORTRAIT DE L INDUSTRIE ACÉRICOLE PORTRAIT DE L INDUSTRIE ACÉRICOLE PLAN DE LA PRÉSENTATION 1. L impact économique acéricole en 2013 2. Mise en marché ordonnée 3. Évolution du prix du sirop d érable 4. L évolution de la demande et des

Plus en détail

LE SYSTÈME CANADIEN PEUT-IL ÊTRE UN MODÈLE POUR LA MÉDIATION?

LE SYSTÈME CANADIEN PEUT-IL ÊTRE UN MODÈLE POUR LA MÉDIATION? LE SYSTÈME CANADIEN PEUT-IL ÊTRE UN MODÈLE POUR LA MÉDIATION? Professeur Jean-François Roberge Ph.D. Directeur des programmes de PRD Faculté de droit Université de Sherbrooke (Québec, Canada) Tous droits

Plus en détail

Evolution récente de l agriculture des DOM et des aides publiques dont elle bénéficie : comparaison avec la métropole 1

Evolution récente de l agriculture des DOM et des aides publiques dont elle bénéficie : comparaison avec la métropole 1 Evolution récente de l agriculture des DOM et des aides publiques dont elle bénéficie : comparaison avec la métropole 1 Jean-François BASCHET, Ministère de l agriculture et de la pêche, Direction des affaires

Plus en détail

PROFIL DE LA PROVINCE

PROFIL DE LA PROVINCE PROFIL DE LA PROVINCE Économie de l Ontario en 2013 Produit intérieur brut (PIB) : 695,7 milliards de dollars PIB par habitant : 51 300 $ Population : 13,6 millions d habitants Exportations et importations

Plus en détail

Le service de gestion des risques de marché

Le service de gestion des risques de marché Le service de gestion des risques de marché Philippe Gougeon, M.Sc. Économie Économiste, FPPQ LES PERSPECTIVES 2013 DU CRAAQ 16 avril 2013 PLAN DE PRÉSENTATION 1. Préambule et historique Le risque Marchés

Plus en détail

L ALÉNA APRÈS HUIT ANS

L ALÉNA APRÈS HUIT ANS L ALÉNA APRÈS HUIT ANS DES ASSISES POUR LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE L ALÉNA APRÈS HUIT ANS Des Assises Pour La Croissance Économique L ENGAGEMENT ENVERS L ALÉNA En dépit du ralentissement qu a connu l économie

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

La problématique liée à la cueillette et à la livraison du lait au Québec Annie-Claude Houle

La problématique liée à la cueillette et à la livraison du lait au Québec Annie-Claude Houle La problématique liée à la cueillette et à la livraison du lait au Québec Annie-Claude Houle annie-claude.houle.2@courrier.uqam.ca Déroulement de la présentation Introduction : Présentation de la FPLQ

Plus en détail

Séminaire José Rey 4 JUILLET 2011

Séminaire José Rey 4 JUILLET 2011 Séminaire José Rey 4 JUILLET 2011 La stagnation des rendements et de la productivité des inputs variables dans les grandes cultures en France entre 1980 et 2008 Comparaison avec les Etats-Unis L hypothèse

Plus en détail

TRANSFORMATION ALIMENTAIRE QUÉBEC

TRANSFORMATION ALIMENTAIRE QUÉBEC PROFIL SECTORIEL Fabrication des aliments pour animaux TRANSFORMATION ALIMENTAIRE QUÉBEC un réseau à la portée des entreprises Avril 2009 Profil sectoriel Fabrication des aliments pour animaux Faits saillants

Plus en détail

Synthèse - Examen des résultats commerciaux et du libre-échange du Canada 2006-2015

Synthèse - Examen des résultats commerciaux et du libre-échange du Canada 2006-2015 L honorable Céline Hervieux-Payette, c.p. Sénateur Synthèse - Examen des résultats commerciaux et du libre-échange du Canada 2006-2015 Nécessité d'une action nationale Préparé par : David E. Hamilton 9/15/2015

Plus en détail

Service de fourniture de gaz naturel Service de gaz de compression

Service de fourniture de gaz naturel Service de gaz de compression Les services de fourniture et de gaz de compression de gaz naturel et de gaz de compression EN BREF Service de fourniture de gaz naturel Le service de fourniture de gaz naturel correspond à la fourniture

Plus en détail

France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois *

France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois * France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois * Dans 50 ans, le secteur agricole restera stratégique même dans nos pays développés et il faudra toujours autant de

Plus en détail

Proposition de résolution pour assurer la survie et la continuité d une production laitière durable et de qualité en Belgique

Proposition de résolution pour assurer la survie et la continuité d une production laitière durable et de qualité en Belgique Proposition de résolution pour assurer la survie et la continuité d une production laitière durable et de qualité en Belgique Thérèse Snoy Georges Gilkinet Groupe Ecolo-Groen! www.ecolo.be Le 28 mai 2009..

Plus en détail

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre COMMISSION DE LA CEDEAO Note méthodologique Task Force «Instrument de financement des intrants» Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plus en détail

ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS DOUANIERS ET LE COMMERCE

ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS DOUANIERS ET LE COMMERCE ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS DOUANIERS ET LE COMMERCE RESTRICTED L/1949/Add.l4 2 avril 1963 Distribution limitée Original : anglais ENTREPRISES COMMERCIALES D'ETAT Notifications présentées conformément

Plus en détail

Guide d information pour transformateurs secondaires

Guide d information pour transformateurs secondaires Guide d information pour transformateurs secondaires Programme de permis des classes spéciales de lait DM 88619 v10, octobre 2012 Commission canadienne du lait 1 TABLE DES MATIÈRES page Aperçu du Programme...3

Plus en détail

Le prix d un litre de lait, du producteur au consommateur

Le prix d un litre de lait, du producteur au consommateur Chaque seconde, ce sont 320 baguettes de pain qui sont consommées et produites en France, soit 10 milliards par an. Chaque Français consomme 160 gr. de pain par jour. A savoir que sur 32 ans, de 1975 à

Plus en détail

Cumul annuel mobile Fromages (1) 3,8% 0,8% 0,9% Décembre 2013 Cumul 2013. Lait de consommation -2,9% 0,1% 2,5% Ultra-frais -0,9% -2,0% -1,3%

Cumul annuel mobile Fromages (1) 3,8% 0,8% 0,9% Décembre 2013 Cumul 2013. Lait de consommation -2,9% 0,1% 2,5% Ultra-frais -0,9% -2,0% -1,3% France 2014 n 08 Tableau de bord hebdomadaire Collecte brute Collecte de la semaine 07 Collecte hebdomadaire des dernières campagnes Du 10 au 16 février 2014 évol. % n-1 6,2 % évol. % s-1 0,2 % évol. %

Plus en détail

Demande de renseignements no1 du GRAME à Société en commandite Gaz Métro

Demande de renseignements no1 du GRAME à Société en commandite Gaz Métro Page 1 de 7 Demande de renseignements no1 du GRAME à Gaz Métro - Demande d'approbation du plan d'approvisionnement et de modification des Conditions de service et Tarif de à compter du 1er octobre 2014,

Plus en détail

CONSOMMATION ETAT DE LA BRANCHE 2006

CONSOMMATION ETAT DE LA BRANCHE 2006 CONSOMMATION ETAT DE LA BRANCHE 2006 I. La consommation en Suisse en 2006 1) Contribution accrue de la consommation privée des ménages à la croissance économique Le produit intérieur brut (PIB) 2006 s

Plus en détail

Intégration et contractualisation en agriculture au Québec. Consultation 2013 7-9 et 17 octobre Fédération de l UPA de la Montérégie

Intégration et contractualisation en agriculture au Québec. Consultation 2013 7-9 et 17 octobre Fédération de l UPA de la Montérégie Intégration et contractualisation en agriculture au Québec Consultation 2013 7-9 et 17 octobre Fédération de l UPA de la Montérégie Déroulement de la rencontre Ouverture Première partie : La démarche de

Plus en détail

Hausse du prix des hydrocarbures

Hausse du prix des hydrocarbures ISSN 1715-2682 Volume 1, numéro 2 17 août 2005 Hausse du prix des hydrocarbures Impact sur les équilibres financiers du Québec Sommaire 1. L augmentation du prix de l essence à la pompe depuis 1999 s explique

Plus en détail

Accords de libre-échange

Accords de libre-échange Accords de libre-échange (UE / Canada, UE / Etats-Unis, UE / Mercosur) Quels que soient les enjeux commerciaux au niveau mondial, peut-on raisonnablement détruire la filière viande bovine française et

Plus en détail

ABATTAGE ET COMMERCIALISATION DU BŒUF AU QUÉBEC. Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 5 mars 2014

ABATTAGE ET COMMERCIALISATION DU BŒUF AU QUÉBEC. Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 5 mars 2014 ABATTAGE ET COMMERCIALISATION DU BŒUF AU QUÉBEC Direction : Développement des secteurs agroalimentaires Par : Hervé Herry Date : le 5 mars 2014 1 LES ABATTOIRS DE BOVINS AU QUÉBEC Sous inspection fédérale:

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER LE RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA ET LE RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC

COMMENT AMÉLIORER LE RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA ET LE RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC COMMENT AMÉLIORER LE RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA ET LE RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC Présentation de Ruth Rose Département de sciences économiques Université du Québec à Montréal Colloque: Observatoire de

Plus en détail

SOLUTION INTÉGRÉE TARIFS DM, D3 ET D1

SOLUTION INTÉGRÉE TARIFS DM, D3 ET D1 RÉPONSE DE GAZ MÉTRO À UNE DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS Origine : Demande de renseignements n o 1 en date du 14 juin 2010 Demandeur : Fédération canadienne de l entreprise indépendante SOLUTION INTÉGRÉE TARIFS

Plus en détail

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières»

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières» Position commune France Brésil «volatilité des prix et sécurité alimentaire» Le Brésil et la France considèrent que pour diminuer la volatilité des prix et améliorer la sécurité alimentaire, les actions

Plus en détail

Crise, austérité, compétitivité : Et le travail dans tout ça?

Crise, austérité, compétitivité : Et le travail dans tout ça? Crise, austérité, compétitivité : Et le travail dans tout ça? Jacques Perrat Emmanuelle Puissant Meeting CGT, 9 septembre 2013, Lyon 1 Quel est le problème : La rémunération du travail ou le coût du capital?

Plus en détail

Les coopératives préparent la nouvelle donne laitière. Point presse du 18 avril 2012

Les coopératives préparent la nouvelle donne laitière. Point presse du 18 avril 2012 Les coopératives préparent la nouvelle donne laitière. Point presse du 18 avril 2012 1 Coopératives laitières. Qui? Quoi? Où? 45.000 associés coopérateurs pour 79.000 exploitations laitières Plus de 50%

Plus en détail

AAF Sections Economie & Politique Sciences humaines & Sociales

AAF Sections Economie & Politique Sciences humaines & Sociales AAF Sections Economie & Politique Sciences humaines & Sociales 18 mars 2015 Pierre Pagesse Président de momagri 1 Le constat momagri : l'exploitation agricole est au cœur de la mondialisation Constat historique

Plus en détail

Impact du cybercommerce sur les biens immobiliers commerciaux

Impact du cybercommerce sur les biens immobiliers commerciaux Impact du cybercommerce sur les biens immobiliers commerciaux Jacques Nantel CONGRÈS 2015 Et le dernier en date En pratique, ces fermetures ont comme impact de diminuer le nombre de pieds carrés consacrés

Plus en détail

L agriculture canadienne et les négociations du commerce international. Symposium sur les perspectives de l industrie laitière

L agriculture canadienne et les négociations du commerce international. Symposium sur les perspectives de l industrie laitière L agriculture canadienne et les négociations du commerce international Symposium sur les perspectives de l industrie laitière 16 mai 2013 Plan Le secteur agricole canadien et le commerce international

Plus en détail

ANALYSE DES FORCES ET FAIBLESSES DES

ANALYSE DES FORCES ET FAIBLESSES DES FILIÈRE LAIT LOCAL DES CEINTURES PÉRIURBAINES DANS LA RÉGION DE KOLDA HAUTE CASAMANCE ANALYSE DES FORCES ET FAIBLESSES DES MINI-LAITERIES ET DE LEUR IMPACT ÉCONOMIQUE, SOCIAL ET TECHNIQUE PLAN Filière

Plus en détail

Germain Belzile. Institut économique de Montréal

Germain Belzile. Institut économique de Montréal La situation économique Germain Belzile Directeur de la recherche Institut économique de Montréal L ÉTAT LÉTAT DE LA SITUATION 2 1.5 1 0.5 0 0.5 0 1 1.5 2 La croissance Canada USA Canada U.S. 2001 2001

Plus en détail

Pourquoi est-ce un bon choix?

Pourquoi est-ce un bon choix? Pourquoi est-ce un bon choix? CPAQ Aliments du Québec Présentation de l organisme et structure administrative Court historique La mission Les mandats Les marques Fonctionnement pour devenir membre (le

Plus en détail

L assurance chiffre d affaires et les aides contracycliques dans le nouveau farm bill (2014-2018)

L assurance chiffre d affaires et les aides contracycliques dans le nouveau farm bill (2014-2018) L assurance chiffre d affaires et les aides contracycliques dans le nouveau farm bill (2014-2018) Académie d agriculture de France 8 octobre 2014 La politique agricole et alimentaire américaine : quels

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la réforme de la PAC après 2013 sans avoir jamais osé le demander. Sophie Thoyer Pauline Lecole

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la réforme de la PAC après 2013 sans avoir jamais osé le demander. Sophie Thoyer Pauline Lecole Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la réforme de la PAC après 2013 sans avoir jamais osé le demander Sophie Thoyer Pauline Lecole 1 Situation La PAC Qui négocient actuelle PLAN La PAC d aujourd

Plus en détail

Perspectives économiques de la construction et de la rénovation en Amérique du Nord

Perspectives économiques de la construction et de la rénovation en Amérique du Nord Perspectives économiques de la construction et de la rénovation en Amérique du Nord Valorisation du bois Chaudière-Appalaches 11 février 215 Michel Vincent Ing.f., économiste Directeur services économiques

Plus en détail

Formulaire de demande pour transformateur secondaire

Formulaire de demande pour transformateur secondaire Formulaire de demande pour transformateur secondaire Comment remplir le Formulaire de demande pour transformateurs secondaires: Le demandeur devra se servir de l'information mentionnée ci-bas au moment

Plus en détail

Dynamique de la sous-filière d approvisionnement de N Djamena en lait «frais» Koussou M.O, LRVZ (N Djamena, Tchad)

Dynamique de la sous-filière d approvisionnement de N Djamena en lait «frais» Koussou M.O, LRVZ (N Djamena, Tchad) Dynamique de la sous-filière d approvisionnement de N Djamena en lait «frais» Koussou M.O, LRVZ (N Djamena, Tchad) La filière laitière de N Djamena se décompose en trois (3) sous-filières Les trois circuits

Plus en détail

Vue d ensemble du système agricole et agroalimentaire canadien

Vue d ensemble du système agricole et agroalimentaire canadien Vue d ensemble du système agricole et agroalimentaire canadien Chargées de projet Kathleen Kittson/Grace Chung/Julie Smith Équipe de projet Les membres de la Section de l analyse de l industrie agroalimentaire

Plus en détail

Rapport de réunion Richmond 10 juin 2002

Rapport de réunion Richmond 10 juin 2002 1. Sommaire statistique Rapport de réunion Richmond 10 juin 2002 1.1 Vue d ensemble Nombre de groupes Participants par catégorie 34 Producteurs 4 5 Transformateurs 1 Distributeur Nombre de participants

Plus en détail

Présentation du Réseau des nouvelles des marchés.

Présentation du Réseau des nouvelles des marchés. Présentation du Réseau des nouvelles des marchés. Conseil Spécialisé Fruits et Légumes Jeudi 5 juillet 2012 Palais des Papes Avignon Présentation du Réseau des nouvelles des marchés 1. Les dispositifs

Plus en détail

Les produits de l érable aux États-Unis. Réalisé par : Daniel Richard, agroéconomiste

Les produits de l érable aux États-Unis. Réalisé par : Daniel Richard, agroéconomiste Les produits de l érable aux États-Unis Réalisé par : Daniel Richard, agroéconomiste Avril 2008 LES PRODUITS DE L ÉRABLE AUX ÉTATS-UNIS Réalisation Daniel Richard, agroéconomiste Ministère de l Agriculture,

Plus en détail

L ACCORD ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL GLOBAL ENTRE LE CANADA ET L UNION EUROPÉENNE ET SES INCIDENCES SUR LE SECTEUR AGRICOLE DU CANADA

L ACCORD ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL GLOBAL ENTRE LE CANADA ET L UNION EUROPÉENNE ET SES INCIDENCES SUR LE SECTEUR AGRICOLE DU CANADA L ACCORD ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL GLOBAL ENTRE LE CANADA ET L UNION EUROPÉENNE ET SES INCIDENCES SUR LE SECTEUR AGRICOLE DU CANADA PRÉSENTATION AU COMITÉ PERMANENT DE L AGRICULTURE ET DE L AGROALIMENTAIRE

Plus en détail