Par sa rapidité de diffusion, la technologie numérique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Par sa rapidité de diffusion, la technologie numérique"

Transcription

1 Page 1/9 Le Web de demain Bien utiliser P ing professionnel LE WEB DE DEMAIN LA MUTATION NUMÉRIQUE Par sa rapidité de diffusion, la technologie numérique a fait basculer en moins de 15 ans les sociétés développées vers l'économie numérique. Cette évolution devrait encore s'accélérer avec la convergence multimédia des univers issus des télécommunications, de l'audiovisuel et de l'informatique. Une mutation de fond qui suppose un véritable changement de modèle économique. Même si actuellement 20% de la population mondiale a accès à l'internet, il est nécessaire de prévoir de nouveaux investissements dans les infrastructures pour connecter les milliards d'utilisateurs potentiels à venir. A l'échelle de l'entreprise, il est encore paradoxal de constater combien les moyens utilisés sont en retard face aux habitudes des jeunes diplômés formant la digital génération rompus aux usages du Web 2.0. C'est la raison pour laquelle de plus en plus de firmes ont pris conscience de cette évolution des mentalités et des comportements en adaptant leurs méthodes de management et en intégrant de nouveaux outils collaboratifs via l'internet. Avec la diffusion élargie des moyens de communication en temps réel, la mutation numérique provoque 3 conséquences technologiques «pénétrantes» au sein de toutes les organisations privées et publiques : 1. La «convergence» technique dans les terminaux ou sur des réseaux uniques à très haut débit 2. La «dématérialisation» d'un certain nombre d'activités et de supports 3. Un changement de modèle économique, ou une adaptation forcée, affectant l'ensemble des industries de la culture et de la connaissance. LES 4 ÉVOLUTIONS TECHNIQUES DE BASE La mutation numérique est favorisée par la rencontre créative et synergique entre les télécommunications et l'informatique à travers l'internet via Le progrès de la micro-électronique et la miniaturisation permettant ['intégration des composants dans des circuits intégrés toujours plus puissants et moins chers La généralisation de l'internet et du protocole IP faisant évoluer toutes les télécommunications vers une nouvelle géneration de réseaux appelée NON Le développement de la fibre optique et des satellites comme moyens de transmission à très haut débit et de très grande qualite Le développement des radio-communications via des générations successives de teléphonie mobile cellulaire etduwi-fi L'INTERNET «TECHNIQUE» SOUS HÉGÉMONIE AMÉRICAINE Actuellement encore, les «vieux garçons» formés par de grandes entreprises américaines (AT&T, Verizon, Sprint, Level) sont propriétaires de la plupart des grandes infrastructures téléphoniques et techniques dans le monde (bandes passantes, câbles sous-marins, satellites ) profitant ainsi d'une situation de quasi monopole sur les principales autoroutes de l'information Ils imposent depuis de nombreuses années aux principaux fournisseurs d'accès (providers) leurs prix et leurs règles en matière de transmission et de développement de l'internet faisant des Etats-Unis, l'épicentre mondial des réseaux et des liaisons structurantes. Cette cartographie du réseau mondial est le fruit d'un espace aménage par les lois du marché et le paradigme du libéralisme mondial qui se situe bien loin de la philosophie du Web 2 O et du partage des ressources «peer to peer» (d'égal à égal) Dans le cadre de cette hégémonie technique, l'internet est devenu un bien largement prive sous tutelle d'oligopoles américains La résultante économique est que plus les fournisseurs d'accès sont éloignés des principales autoroutes de l'information (dorsales), plus ils doivent payer pour satisfaire leurs clients internautes

2 Page 2/9 en aval de la chaîne de l'information Le différentiel est même exorbitant si l'on songe que le prix de revient d'un appel au niveau des «vieux garçons» est estime a 0, dollar (infrastructures et maintenance comprises) alors que le forfait mensuel moyen de facturation pour l'internaute tourne autour de 20 a 30 en France ' FIL HISTORIQUE DU WEB 1967 Lancement du projet Arpanet par les militaires 1994 Apparition des premiers blogs 1995 Premieres offres d'abonnement à l'internet en France 1998 Naissance de Google, le moteur de recherche americain 1999 Début de I ADSL, apparition du terme Web 2 O 2002 Invention du concept de free box couplant tel TV et Internet 2004 Creation du reseau social Facebook pour les étudiants de Harvard 2005 Creation de YouTube avec partage des videos 2006 Ouverture de Facebook a tous les internautes 2007 Lancement de Street View 2008 Internet mobile en 3G Milliard d internautes dans le monde, 33 mil lions en France TOUT POUR CONSERVER LE CONTRÔLE Depuis les débuts d'internet, l'hégémonie américaine est quasiment absolue en matière de trafic des flux d'information, relayée sur biens d autres plans (services, logiciels, moteur de recherche ) par des multinationales comme Google, Microsoft ou Yahoo Pourtant, de nou veaux acteurs pointent le bout de leur fibre en différentes parties du monde souhaitant profiter de l'augmentation régulière du trafic et de I essence même du reseau qui est d'être «décentralise» par nature Des lors, les informations qui transitaient systématiquement par les Etats Unis passent de plus en plus par des noeuds situes hors du territoire americain (Europe, Pacifique, Asie) faisant que le contrôle mondial de l'internet, prévu par des accords secrets entre la NSA (National Security Agency) et les principales compagnies de telecommum cations américaines, devient un revers stratégique pour le pays En reaction a ces tendances locales, les multinationales américaines multiplient leurs participations sur les marches régionaux (offre de services, structures fixes, equipements), voire même dessinent des projets planétaires de domination comme c'est le cas de Google et de Microsoft QUI ASSURE LA GOUVERNANCE DINTERNET? Jusqu'en 1998, le reseau Internet était supervise pratiquement par un seul homme nomme Jon Postel, professeur d'informatique a luniversite Southern California aux Etats-Unis Celui-ci a fait partie de la poignee d ingénieurs ayant mis au point Internet dans les annees 60 Ainsi durant les 30 annees qui ont suivi, ce dernier a assure la gestion du reseau pour le compte de l'agence de projets de recherche avancée du departement de la Defense américaine De nombreux choix techniques ont ete décides par lui notamment dans les suffixes et des codes-pays (ex uk) C'est en 1998 que I ICANN agissant dans le cadre d un statut prive a but non lucratif a ete adopte sous les bons offices de I administration Clinton afin de superviser sur le sol americain le systeme des noms de domaine dans un cadre ouvertement liberal Pourtant des 2003 la situation s'est exacerbée face a l'importance strategique, politique, economique et sociale du developpement de l'internet, en faisant monter au créneau de nombreux pays qui ne supportaient pas la mam mise du gouvernement americain derrière I ICANN sur la gestion de noms de domaines qui leur étaient affectes En novembre 2004, I Onu a alors prévu de reorganiser la gouvernance dinternet de maniere indépendante maîs depuis, Washington s'y est refuse en indiquant qu il continuerait de superviser I ICANN Pour lheure, aucun gouvernement etranger n'a eu les moyens de s y opposer UN WEB 2.0 DÉJÀ DANS LE QUOTIDIEN C'est ainsi que l'on nomme la deuxieme génération du Web, celle du «moi je», dans laquelle les internautes ne consomment plus passivement de l'information sur des sites réalises par des spécialistes Apres l'internet directif des annees 90, le Web 2 O a favorise un media plus ouvert et interactif permettant de mettre en reseau des groupes d'individus reunis par des centres d intérêts communs Le Web 2 O traduit ainsi une evolution forte au profil des internautes (surtout les jeunes) lesquels souhaitent dorénavant s'impliquer dans les contenus en les sélectionnant, en les échangeant et/ou en se transformant en créateurs de contenus de nature à alimenter les reseaux tout en profitant de téléchargements plus rapides et interactifs De manière concrète, le Web 2 O c'est l'exemple même de Wikipedia (edition collective), detwitter (microblogging ne en 2006 permettant de signaler ce que l'on est en train de faire en direct et en quèlques mots) ou encore de MySpace ne en 2003, Facebook en 2004 ou YouTube apparu en 2005 Le Web 2 O consacre surtout des reseaux dans lesquels les membres se retrouvent autour de centres

3 Page 3/9 d'intérêts communs avec des «amis» dont le nombre est généralement proportionnel à la popularité du site Selon une étude Ifop, 20% des internautes utilisent un reseau social alors que les jeunes de 15 à 24 ans sont 88% à les utiliser Lessor du Web 2 O est, parallèlement, devenu synonyme de contenus gratuits avec des coûts de développement très bas et des dépenses de marketing en nette diminution pour les start-up du numerique Du coup, un grand nombre de sites Internet se créent chaque annee à un rythme endiablé sachant qu'aucun autre secteur ne peut afficher de telles performances LES PRINCIPAUX DOMAINES DU WÊB 2.0 Blogs Sites communautaires Moteur de recherche Reseaux sociaux Services financiers Guides d'achat Télephonie Immobilier Sites d'information Partage de contenus Musique en ligne Plates-formes d'experts Marches de niche dans l'e-commerce LA PERSPECTIVE PROCHAINE DU WEB 3.0 Malgré son immense intérêt, le Web 2 O risque de se faire phagocyter peu à peu par la prochaine revolution en marche recouvrant ce que les experts appellent l'internet des objets ou encore l'internet du futur voire abusivement le Web 3 O Pour Peter Norvig, gourou de la R&D chez Google, «Ce sera le premier outil de l'histoire de l'humanité qui matérialisera une intelligence collective» Le principe de cette nouvelle évolution du Web est que dorénavant les informations ne sont plus envoyées uniquement par les individus entre eux maîs aussi par des milliards d'objets ou de sites de toute nature (réfrigérateur, voiture, téléphone, automates, bases de données ) en se retrouvant simultanément et de manière traitée sur le réseau Les technologies sont déjà prêtes et font appel aux bases surpuissantes du data mining en liaison avec la RFID (Identification par radiofréquences) et la NFC (Communication en champ proche) lesquelles utilisent des puces capables de transmettre l'information sans contact et par ondes radio En l'occurrence, ce sont les outils de la telephonie mobile (iphone, PDA, mobile dedie, Wi-Fi ) qui vont servir de transmetteurs «intelligents» en remplaçant, par exemple, les cartes de credit comme moyen de paiement ou encore, en lisant directement sur les emballages des produits des informations détaillées maîs non visibles sur le packaging Avec le développement du Web 3 O, il sera également possible de suivre géographiquement la position du consommateur dans le magasin tout en lui apportant, en temps réel, les infos utiles et personnalisées nécessaires à sa decision d'achat UNE NOUVELLE POUSSÉE TECHNOLOGIQUE II est vrai que sans précaution et système de securité ad hoc, le risque est grand avec l'arrivée des applications du Web 3 O que celui-ci n'entraîne dans son sillage des systèmes masques de surveillance directement implantes dans les puces et servant de mouchards à distance Ce qui est sûr, c'est que les grandes marques rêvent ouvertement d'utiliser ces nouvelles applications en vue de construire des offres totalement personnalisées en fonction du profil de chaque client Plus les bases de données seront alimentées par les faits et gestes des consommateurs dans l'ensemble du spectre de leur vie quotidienne et de leurs achats, plus l'offre sera hyper ciblée par conséquent difficile à repousser offre promotionnelle sur-mesure, information préventive sur la sante du sujet, impact de consommation personnelle sur le developpement durable Entre l'hypothèse et la réalité, la poussée technologique est bien réelle et préfigure de nombreux développements dans les années à venir avec le concours actif de l'internet WEB ET INFORMATION 3 chercheurs (Marty, Rebillard et Smyrnaios) ont teste la théorie de la «longue traîne» selon laquelle les produits qui n'ont qu'un faible volume de vente peuvent représenter finalement sur le web une part importante de la demande. En matière d'offre de contenus, et après avoir examine plus de 80 sites francophones d'information pendant I mois, ces derniers ont relevé plusieurs constats qui tendent à prouver qu'il n'existe pas vraiment de pluralisme de l'information sur le Net contrairement aux apparences Selon eux, la creativite de la presse sur le Net reste très contrainte par les faibles moyens financiers dont disposent les sites ce qui conduit globalement à Une extrême concentration d'articles sur un très petit nombre de sujets 10% des sujets concentrent 71% des articles Une forte dispersion des articles restant (29%) sur une grande quantité de thèmes isolés Les sujets les plus populaires offrent une très faible variété de traitement avec, en plus, une forte concentration de phrases stéréotypées Les redondances d'articles et de sujets culminent sur les portails généralistes qui privilégient presque toujours la «activité à l'actualité plutôt que la creativité et l'analyse

4 Page 4/9 Une autre étude menée par ces chercheurs, en collaboration avec Béatrice Damian-Gaillard, souligne également les conditions spécifiques de production de l'information en ligne et leurs conséquences éditonales, avec 2 évidences Les sites liés à des journaux papier s'obligent à un traitement exhaustif de l'actualité, les obligeant pour cela à un retraitement permanent des informations existantes (redondance des thèmes, étroitesse du spectre éditonal) Les purs players de l'internet, c'est-à-dire ceux uniquement présents sur le Web, se positionnent volontiers en dehors de l'agenda médiatique lié à l'actualité avec une capacite de production d'articles aux angles bien plus originaux maîs aussi d'une manière plus discontinue. WEB ET RECHERCHE Selon Antoine Blanchard, diplôme en sociologie des sciences et cofondateur du site des sciences, les nouvelles applications du web apportent «Un autre visage dè la science faite de controverses, d'incertitudes, de résultats partiels, de théorie en élaboration» Lom des messages polices et académiques, «Le web montre une science en tram de se faire, lom de l'image mythique d'une science productrice de ventes absolues et cette image est profitable a tous» II poursuit en indiquant <\\ï«une diffusion plus ouverte et transparente feront une meilleure science» Alors que la science nourrit la decision politique et influence les cultures, les chercheurs disposent d'un media formidable pour faire connaître leurs travaux au plus grand nombre et ce, le plus rapidement possible, grâce à l'usage des blogs, journaux en ligne et autres reseaux sociaux En fait avec l'usage du Web, les chercheurs rattrapent le train mondialisé de l'information qu'ils ont eux-mêmes contribue à lancer il y a plus de 30 ans C'est en effet aux Etats-Unis en 1970, grâce à des travaux de recherche fondamentale en faveur des communications militaires, que l'arpanet (Advanced Research Projects Agency Nerwork), ancêtre de l'internet, a éte inventé C'est également le physicien britannique Tim Berners-Lee qui a inventé en 1991, au Ccm de Genève, le langage universel html permettant d'écrire les pages web Même les 2 fondateurs de Google, Larry Page et Sergey Brin, étaient des étudiants en thèse dans un laboratoire de recherche à Stanford, au moment du lancement de leur moteur de recherche Pourtant bizarrement d'après une étude de l'imst (Institut de l'information scientifique et technique), 90% des chercheurs en 2008 n'avaient jamais rien publie sur un blog alors que, paradoxalement, 85% d'entre eux déclarent avoir éte impliqués dans des actions de vulgarisation ou de communication LE SPECTRE DE L'EXAFLOOD En 2007, la sonnette d'alarme a été tirée par Brett Swanson du thmk tank Discovery Instituts, sur le futur déluge de donnees, notamment video, que «Les reseaux actuels sont lom d'être prèts a gerer» sur les bandes passantes II a qualifié ce phénomène du terme d'exaflood compose deflood (déluge dans le sens catastrophe maîs aussi abondance) et d'exaoctets qui signifie un milliard de gigaoctets ou lû 18 octets. A l'époque, le cabinet d'analyse Nemertes a renchéri en indiquant que des «2010 la demande des utilisateurs pourrait excéder la capacité de l'internet» Le risque évoqué porte sur une convergence massive des nouvelles technologies (partage de videos, visioconférence, téléchargement de films, jeux en ligne, télevision, IP, telephone avec appareil photo, imagerie médicale ) venant «gonfler les affluents qui se jettent dans l'exaflood» Selon les chiffres de MINTS, le trafic mondial oseille entre 5 et 8 exabytes par mois (1000') ou 60 et 100 exabytes par an D'après Brett Swanson, rien que le trafic annuel en Amerique pourrait excéder d'ici 2015 le zettabytes (I 000 exabytes ou I DOO 7 ) Ce problème de surcharge jugée imminente pourrait alors devenir une gêne pour les consommateurs (rupture de liaison, saturation momentanée du réseau), un frein pour l'innovation et une baisse de competitivité notamment pour l'économie américaine Pour John Chambers, directeur général de Cisco, l'augmentation du trafic sur l'internet a été évaluée à % par an et à % pour les prochaines annees Pour de nombreux spécialistes, le plus gros problème n'est pas dans la dorsale du réseau (grandes infrastructures a priori bien adaptées) maîs plutôt dans les liaisons du «dernier kilomètre» et de la boucle locale entre le domicile ou le bureau et le commutateur central II existerait également un autre risque s'opposant carrément à l'exaflood qui est directement lié à l'essoufflement du trafic sur l'internet par manque d'innovations ma eures stimulantes et/ou d'envie des internautes par un exces de réglementations draconiennes asséchant peu à peu l'usage du Web

5 Page 5/9 BIEN UTILISER L' ING UN MÉDIA GENIAL DE CONTACT Selon Monika Jouan, responsable du pôle BtoC d BBC «On assiste de plus en plus a une desaffection pour le mailing traditionnel papier au profit des solutions électroniques Les consommateurs achètent déplus en plus via le Net et sont donc plus facilement sensibilises aux operations de mailing Celles ci font désormais partie de la strategie de communication de lentreprise Leurs pnnci faux avantages des coûts dexploitation réduits, la pas sibille de cibler les messages et den mesurer les retombées avec plus de finesse et de rapidité» II est vrai que pour la transmission d'un message, I achat d un produit ou une invitation lancée pour visiter un site, I remplace avantageusement la prospection par courrier ou l'appel téléphonique en étant quasiment gratuit (hors achat ou location de fichiers) et hyper rapide dans sa diffusion En cela, le recours aux campagnes d e mailing peut être considère comme une veritable avancée economique et sociale dans le cadre de la liberte de communication De plus par son format standardise, sa rapidité d en vol, sa facilite de lecture, son zero papier et la grande liberte qui existe pour le destinataire a le conserver, ne pas repondre ou le «jeter» sans etat d âme, I est un vecteur d'information sans pareil Ces qualités pour l'utilisateur sont toutefois proportionnelles à ses mam venients du point de vue de I internaute, lorsque les s reçus tendent à saturer les messageries electrom ques comme autant de prospectus virtuels non souhai tes, envahissants et chronophages On estime ainsi en France, qu un internaute reçoit en moyenne 250 s professionnels et personnels par semaine LES OBJECTIFS DE L' Selon le SNCD (Syndicat national de la communica non directe), I usage de l'e-maihng doit repondre a 3 objectifs précis être ouvert par l'internaute, être ch que, générer une action II est également clair qu'en terme de performance, la campagne d'e-maihng ne remplacera jamais la presence physique d'un commer cial ou la prise de contact par telephone Celle ci doit rester complementaire et surtout beaucoup moins ambitieuse de ce point de vue la Plusieurs objectifs dci vent être pris en compte des le depart lors d une campagne d' s Objectif n l : Respecter l'internaute en évitant de le bombarder d offres non désirées en recherchant, au contraire, la plus grande efficacité du message Objectif n 2 : Bien identifier les enjeux de la cam pagne d e mailing S agit il de creer du trafic sur le site Internet ou sur un lieu de vente ' de vendre a dis tance ' d'acquérir de nouveaux clients ' de fidéliser les clients existants ) de travailler I image de la marque ' de faire decouvrir de nouveaux produits ' Objectif n 3 : Favoriser obligatoirement la répétition des envois (frequence du message) et I affinage permanent des cibles dans une campagne programmée de 3 a 10 envois Objectif n 4 : Retirer immédiatement et impitoyable ment les adresses incorrectes (invalide, boite de desti nation pleine ) tout en permettant au destinataire de se desabonner facilement L'objectif est d'obtenir la visibilité la plus juste possible sur les performances réelles de la campagne Objectif n 5 : Privilégier le texte au visuel sachant que nombre d editeurs de logiciels de messagerie ont intègre, dans leurs versions standards, des systemes de blocage d' s contenant des visuels afin de pro leger contre les messageries d'images malveillantes 30% des internautes ne visualisent pas d ailleurs les images contenues dans un mail ORGANISER UNE OPÉRATION D' ING Le problème actuel des s commerciaux concerne leur delivrabihte qui est rendue fortement astringente par la prolifération des mauvaises conduites (messages trompeurs, harcèlement electronique) associées aux problèmes de piratage ou d infection (virus, cheval de troie, phishmg ) Pour reussir une campagne d' s il est donc nécessaire, des I amont, de mettre en place un veritable dispositif digne du marketing direct repo sant sur un certain nombre d etapes I. Collecte de données II est possible de mixer sa propre base d adresses clients et celles issues d un fichier en location A l'idéal, la premiere etape consiste a adresser un courrier electrom que a I ensemble de ses contacts en vue de recueillir un maximum de remontées dites qualifiées comprenant plusieurs informations sur le profil du prospect et ses habitudes dachat Cette etape suppose de proposer au prospect de remplir un formulaire en ligne (assez

6 court), de s'abonner à fifie newsletter ou de s'inscrire à un evenement I obligeant a remplir une premiere grille d'informations en mesurant ainsi son taux d intérêt a la marque Pour motiver l'internaute, ll est d usage de proposer une operation de loterie, un cadeau, un jeu gagnant COMMENT SE CONSTITUER UN FICHIER PROPRE? Pour favoriser de bonnes conditions d'e-prospection il est nécessaire de se constituer sa propre base de pros pects à partir d'un mix résultant des actions suivantes Fichier client Fichier prospect Adresses d amis, contacts occasionnels, relations diverses Cartes de visites glanées lors de salons professionnels Inscriptions a I occasion d un jeu-concours Inscriptions a la newsletter Inscriptions a I occasion du téléchargement gratuit d un document quelconque Usage de contacts au sein d'un reseau social précis Listes ciblées et nominatives obtenues dans les annuaires prof Echange de fichiers avec une entreprise partenaire Location d'un fichier cible auprès d'un loueur professionnel 2. Plan de campagne II esr conseille de prendre la parole régulièrement au début d'une campagne Pour cela, il est nécessaire de relancer le message 3 jours apres le premier envoi en espaçant ensuite les suivants (5 a 10 jours) Cest vraiment au bout d'un mois que l'on peut effectuer un premier bilan permettant d identifier les contacts utiles La vie d un mail est particulière avec un taux de survi vance estime a seulement 24 heures sachant qu'un mail non ouvert tombe tres vite en obsolescence S il est plus volatil que le courrier papier, il est également plus reactif sachant qu'en général le taux de conversion se produit dans un délai moyen d'une semaine 3. Optimiser son operation Pour cela il esr nécessaire de mettre en pratique quel ques regles simples Affiner le contenu du message en le faisanr tenir uniquement dans la fenêtre de la page s'affichant a I ecran La plupart des internautes n'utilisent même qu'une fenêtre de previsualisation pour afficher leur mail dont la taille ne dépasse pas souvent la moitié verticale de I ecran Inutile de perdre son temps avec les contacts qui ne remontent pas en se concentrant principalement sur ceux qui repondent Eviter d'adresser des mails en BtoB le lundi (reunion nite) et le vendredi (RTT) Ruser un peu en signant, par exemple, d'un prénom feminin fictif pour un envoi a des contacts masculins ou, en faisant croire comme les banques que le mail provient de la petite agence locale alots qu il emane du centre de traitement national LES S NOTIONS PRINCIPALES DE L' Opt-m et Dpt out La LCEN (Loi pour la confiance dans l'économie numerique) impose un mécanisme de consentement explicite et préalable (cpt m) des person nes devant recevoir des prospections électroniques par mail Toutefois ce principe est assorti d une derogation importante permettant d envoyer des e mails commerciaux sous reserve de permettre au destinataire de s'opposer a tout moment a la reception de tels messages (opt-out) En d autres termes ll est permis de prospecter une premiere fois maîs de ne plus le faire ensuite si I internaute dit stop se desabonne ou se desinscrit a la newsletter Spam. anonyme, indésirable et envoyé en masse Si la Cnil caractérise le spam comme «L'envoi massif et parfois répète de courrier electronique non sotlicite, le plus souvent a caractère commercial a des personnes avec lesquelles I expéditeur n a jamais eu de contact et dont il a capte / adresse electronique dans les espaces publics de l'internet» il ne doit pas etre confondu avec les propositions commerciales et professionnelles «propres», ci blees ou bien identifiées même non autorisées a priori Plus couramment un mail peut être considère comme mail légitime ou un spam selon que I internaute a choisi de le recevoir une seconde fois ou pas en le filtrant ou non avec I usage d un antispam et/ou en utilisant ou non son droit de désabonnement Taux de elies Rapport entre le nombre de elies obtenus sur le site a ta suite de la campagne d s Cet in dicateur souvent inférieur a 7% mesure I efficacité des messages par rapport a la visite dj site En general le taux de retour baisse de 10 a 20% entre la première et la seconde vague Taux d ouverture Rapport entre le nombre d adresses contactées par et le nombre d internautes qui ont ouvert ou lu le message Le taux d ouverture voisine souvent avec les 12 a 15%, soit une perte considérable liee notamment aux antispams, mesures de securite internes a lentreprise usage immédiat de la fonction «supprimer» en fonction du libelle du message maîs aussi, adresses non viables desabonnements, saturation des boîtes mail Taux de transformation Appelé également taux de conversion, il correspond a la transformation d une campagne d' s par rapport a son objectif commercial (achat visite) Les chiffres les plus optimistes I estiment a 3% (contre 2% pour le support papier traditionnel) maîs la réalité tend plus pour un rapport de I sur I 000, voire 1 sur 10 DOO mails envoyés, compte tenu du faible taux d'ouverture LE COÛT D'UNE OPÉRATION En matiere d'opération d'e mailing de prospection, appelée aussi de recrutement la location a usage unique d un fichier externe en 82B est de l'ordre de 0,15 a 0,50 l'adresse soit entre 150 et 500 le mille pour un maximum de 5 criteres renseignes En cas de «repasse» de l'opération dans le même mois les prestataires appliquent en general un tarif dégressif de I ordre de 50% Le coût de la seconde peut tomber jusqu a 150 le mille En fait, il est nécessaire de tabler sur un minimum de 2 ou 3 vagues pour commencer a obtenir des resultats probants en permettant d'activer des contacts qui n'avaient pas encore cliqué durant la première vague Page 6/9

7 Page 7/9 CNIL OU PAS? Il faut distinguer les règles s'appliquant au Btoc et qui sont très rigides de celles s'appliquant au BtoB dans les contacts dits génériques et non ciblés. Dans les faits juridiques, l'usage de l'adresse électronique reste légalement soumise aux dispositions de la loi informatique et liberté du 6 janvier 1978 dès lors q'il s'agit de données nominatives explicites portant sur des personnes physiques (nom, adresse, fonction...) reprises au sein d'un fichier (Excel par exemple). Ainsi en matière d' ing utilisé dans le BtoC, l'usage d'adresses électroniques est soumis de plein droit aux dispositions précises de la Cnil (www.cnil.fr) en matière d'optin et d'opt-out si celui-ci s'accompagne d'informations nominatives détaillées. Par contre, l' ing en tant que libre moyen d'expression et de communication (à l'instar des supports papier) n'est pas subordonné aux dispositions de la Cnil s'il ne s'agit que de recourir à des adresses électroniques utilisées en direction des entreprises contact, commercial...) de manière «aveugle», sans référence à des mentions nominatives précises et n'impliquant pas le traitement d'un fichier de données personnelles. Il est clair que la notion de spam n'est pas toujours évidente à constater de la part de ['internaute sauf si l'opérateur fait preuve d'incognito, de harcèlement électronique ou de mensonge caractérisé dans son message. Pour éviter d'être traité en spam, il est recommandé de miser absolument sur la transparence et la loyauté entre tous les acteurs de l' ing. 4. Anticiper les refus II faut construire son message afin que celui-ci soit compréhensible facilement et rapidement en considérant toujours le visuel comme secondaire. Pour cela, il existe une astuce qui consiste à remonter la partie la plus importante du texte en haut du message compte tenu de l'étroitesse de la fenêtre de prévisualisation. Il est également recommandé de tester préalablement son message dans les environnements les plus utilisés afin d'en valider la qualité de réception notamment avec Outlook Express 2003 et Depuis l'arrivée d'outlook 2007 il est même fortement déconseillé d'insérer des formulaires au sein de l' car ceux-ci sont automatiquement bloqués par la messagerie. COMMENT ÉVITER LA PRÉSOMPTION DE SPAMMEUR Lorsque l'on envoie un volume important d'adresses incorrectes (erreur de saisie des mentions DNS (nom de domaine après l'arobase) et SMTP (libellé compris avant l'arobase), invalidité de l'adresse, retour pour cause de boîte de destination pleine...), le risque est grand de voir ensuite les fournisseurs d'accès vous «blacklister» et compromettre ainsi les adresses valides comme autant de spams potentiels. Pour éviter la présomption de spam, l'outil de routage doit intégrer les normes d'authentification attestant dè votre identité auprès du serveur de la messagerie du destinataire. Il faut donc préalablement : Disposer d'une clé ou code (DKIM) disponible gratuitement auprès de Google ou Yahoo et permettant au destinataire de vérifier que le nom de domaine mentionné est bien le vôtre. Rédiger un objet très accrocheur et clair. Plus l'objet est court (35 caractères au maximum) meilleur devient le taux d'ouverture. Privilégier l'envoi au nom d'un commercial plutôt qu'au nom de la société. Eviter d'écrire des mots entiers en majuscules. Ne pas employer des mots surgalvaudés utilisés en général par les spammeurs comme : «Gagner», «Jeu-concours», «Gratuit», «Cadeau»... S'interdire de trop utiliser certaines formes de ponctuation comme les points de suspension (...) ou le point d'exclamation (!), ainsi que les caractères spéciaux (mettre, par exemple, euro en toute lettre au lieu de ). 5. Contrôler les retours de campagne C'est souvent la tâche la plus fastidieuse mais aussi la plus nécessaire pour qualifier son fichier. De mauvais retours ne signifient pas que les produits ou services proposés n'intéressent pas fondamentalement les internautes mais que seulement le couple présentation du message/intérêt dè l'internaute à un moment t n'a créé aucun déclic chez lui durant les quèlques secondes d'apparition. Cela peut être dû à des priorités chez celui-ci ou à un stress par rapport à son travail immédiat de nature à relativiser les messages ou propositions reçues. Cela peut également concerner un manque d'attrait du message par la perte du visuel, l'écrasement du texte... et/ou l'existence, entre temps, de nombreux blocages techniques. Il est absolument nécessaire d'analyser les mails de retour en terme d'intérêt ou de désintérêt sachant que, souvent, des clients fidèles demandent à se désabonner par simple réflexe de purge, sans avoir vraiment visité le site ou le détail de l'offre, ni compris qui leur adressait vraiment le message. Enfin, la comparaison entre les taux d'ouverture et les taux de clic ou taux de transformation permet de jauger les performances de la campagne et les modifications à entreprendre ensuite.

8 Page 8/9 LES FICHIERS POUR PROSPECTER EN BtoB Busineo : Site de partage de coordonnées entte professionnels Cartegie : Offre multicanal en BIB : Base mulncanal pour contacter les professions libérales Groupmail - Infarta : Pour obtenir, à faible coût, un gestionnaire d'envois groupes et des modèles de newsletter Sarbacane : Outil marketing complet apportant une réelle solution pour l' mg France Prospect : à 4 millions d'adresses dans les TPE et PME PMI G2PIus Diffusion : Utilise le Bodacc et surveille 10 DOO entreprises et PME-PMI Fichier Kolbert : Fournit 1,36 millions d'entreprises saines financièrement Inmac Wstore : 200 DOO clients et prospects dans le materiel informatique aux entreprises EFE SA : 120 DOO mails de consommateurs de formation professionnelle EDGb2b : 15 DOO entreprises utilisant l'internet dans leurs recherches professionnelles Oreiva BtoB : Pour contacter les dirigeants et managers des gtands comptes Reed Exposition : 1,2 millions de contacts issus des grands comptes et des visiteurs de salons professionnels IT Pro : experts et décisionnaires informatiques Data Value : Ciblage sur les responsables de flottes d'entreprise SOS Fichier : entreprises dont le CA est superieur à 60M et l'effectif sup a 300 sal Euclead Elit : Top 2000 des entreprises Principale sources utilisées Action Commerçait alternative; Economique Capital [.Entreprise Problème! economiques Sciences Et Avenir Dossier consultatif gratuitement en PDF sur les sites www loitrruildtsprofeuionralifr el www calteos com

9 Page 9/9 L' ING, UN CANAL DE COMMUNICATION INCONTOURNABLE EN TEMPS DE CRISE L' marketing est aujourd'hui un des canaux les plus puissants de communication online, et le web marketing devrait considérablement croître en L' mg séduit de plus en plus de sociétés de tous types et devient incontournable dans la strategie marketing des entreprises II intervient dans la prospection, la collecte d'adresses, la conquête et la fidéhsation Pour élaborer une stratégie d' mg, il convient de bien connaître sa cible pour lui adresser le bon message au bon moment Maîs au-delà du simple routage, le suivi de campagne se révèle indispensable statistiques et analyses sont des outils précieux pour mesurer l'impact de ses campagnes. L'emaihngest un mediasouple, rapide (quèlques minutes suffisent), efficace tout en étant peu coûteux En outre, la personnalisation qu'offre l' mg permet de tisser une relation «one to one» avec Ie consommateur Ce dernier étant de plus en plus sollicité, il convient de respecter certaines bonnes pratiques en la matière L' marketing est puissant mais aussi complexe. Celui-ci doit être géré de façon rigoureuse pour aboutir à des résultats satisfaisants. Le succès n'est assuré que si un savant mélange de techniques est respecté. La limite de vie de l' est le temps limité accordé à la lecture. Pour une campagne ing réussie, il faut suivre plusieurs conseils pendant et après l'envoi Soigner la création et le message la conception de l' doit être claire, attractive et représentative de l'offre Des règles techniques doivent être suivies pour assurer la lecture du message. L'objet du message est très important car celui-ci déclenche l'ouverture du mail Savoir toucher son client au bon moment pour une cible B to B, il est déconseille d'envoyer une campagne le mercredi, jour traditionnel des enfants Les profils B to C, quant à eux, sont les plus complexes et demandent une segmentation fine et une bonne connaissance de sa base de données Prendre le temps d'analyser ses campagnes permet de comprendre et d'assimiler les bonnes pratiques de l' marketing. Objectif: Atteindre 100% de délivrabilité Les fournisseurs d'accès Internet étant de plus en plus stricts contre le spam, les marketeurs doivent travailler sur la délivrabilité de l' mg Avoir une base de données de qualité Rédiger un sujet d' concis certaines règles basiques existent comme d'éviter les sigles, les majuscules, les mots considérés comme spamwords Faciliter la gestion des abonnements et contenir un lien de désinscnption dans l' mg est une obligation légale Reussir une campagne d' mg est un savant dosage entre délivrabilité et respect des fondamentaux du marketing permettant la transformation des ventes Notons aussi que l' ing est le reflet de l'image d'une entreprise II faut donc veiller à sa qualité et bannir les envois non ou mal ciblés (Spam ) Une campagne mal réalisée nuit à la crédibilité de l'entreprise Frédéric Buron, PDG d' strategie www. strategie. com

2Les clés pour réussir

2Les clés pour réussir 2Les clés pour réussir vos campagnes e-mailing Téléchargez également les autres guides de la collection Les Clés pour réussir sur : www.microsoft.com/france/entrepreneur Microsoft France - SAS au capital

Plus en détail

Quels sont les points clés pour réussir ses campagnes e-mailing? 22 avril 2010

Quels sont les points clés pour réussir ses campagnes e-mailing? 22 avril 2010 Quels sont les points clés pour réussir ses campagnes e-mailing?.. 22 avril 2010 Un objectif Développer la compétitivité des entreprises par un meilleur usage des Technologies de l information et de la

Plus en détail

«Mieux communiquer. avec internet» Rentrée 2010. Intervenants. Jeudi 16 septembre 2010

«Mieux communiquer. avec internet» Rentrée 2010. Intervenants. Jeudi 16 septembre 2010 Jeudi 16 septembre 2010 Rentrée 2010 «Mieux communiquer avec internet» Intervenants Olivier Cartieri, Animateur, Conseil Technologies de l Information et de la Communication Maître Frédéric Bourguet, Cabinet

Plus en détail

Tout savoir pour optimiser votre campagne d'e-mailing B to B

Tout savoir pour optimiser votre campagne d'e-mailing B to B Tout savoir pour optimiser votre campagne d'e-mailing B to B Sommaire Comment créer votre propre base d'e-mails B to B?... 2 Comment développer votre base de données existante?... 3 Comment sélectionner

Plus en détail

" Internet : Comment communiquer? Visibilité, Promotion, Communication... " Intervenants. Mercredi 16 juin 2010

 Internet : Comment communiquer? Visibilité, Promotion, Communication...  Intervenants. Mercredi 16 juin 2010 Mercredi 16 juin 2010 " Internet : Comment communiquer? Intervenants Visibilité, Promotion, Communication... " Olivier Cartieri, Animateur, Conseil Technologies de l Information et de la Communication

Plus en détail

Communiquer avec l'emailing: comment préparer une campagne de communication efficace?

Communiquer avec l'emailing: comment préparer une campagne de communication efficace? Communiquer avec l'emailing: comment préparer une campagne de communication efficace? Les campagnes emailing en quelques chiffres? Usage pour les particuliers (email attitude BTC SNCD) Les consultations

Plus en détail

TECH TE MARKETING Rapidité Eff Ef ic i a c c a i c t i é t Puissance 1

TECH TE MARKETING Rapidité Eff Ef ic i a c c a i c t i é t Puissance 1 TECH MARKETING Rapidité Efficacité Puissance 1 Concevoir un e mailing efficace Qui a déjà tenté l expérience? 2 Historique de le l e mailing Reprise du mailing (substitution de la boîte physique) Apparition

Plus en détail

E-mailing Fidélisation, acquisition : réussir ses campagnes marketing

E-mailing Fidélisation, acquisition : réussir ses campagnes marketing Histoire et état des lieux A. Un peu d'histoire 11 1. Le marketing direct 11 2. L'e-mail 13 3. L'e-mailing 14 a. Les premières années 14 b. La quantité aux dépens de la qualité 15 c. L'âge de raison 16

Plus en détail

XIII. Préface. Introduction 1. de marketing direct

XIII. Préface. Introduction 1. de marketing direct Préface XIII Introduction 1 PREMIÈRE PARTIE - Intégrer l'e-mail dans votre stratégie de marketing direct CHAPITRE 1 Pourquoi faire de l'e-mail marketing? 7 Le marché de l'e-mail marketing en France et

Plus en détail

é n e r g i e c r é a t i v e Solution E-mailing Renforcez le pouvoir de communication de votre entreprise

é n e r g i e c r é a t i v e Solution E-mailing Renforcez le pouvoir de communication de votre entreprise é n e r g i e c r é a t i v e Solution E-mailing de votre entreprise Présentation Rapports et analyses ven MON 14 Planification de campagne Automatisation de campagnes Gestion de liste et segmentation

Plus en détail

Email marketing BUROSCOPE TIW

Email marketing BUROSCOPE TIW Email marketing BUROSCOPE TIW Environnement et défis à relever Contexte de l'email marketing aujourd'hui Supports de consultation multiples Logiciels, Webmails, Terminaux et applications mobiles Accroissement

Plus en détail

SOLUTIONS INTERNET KIOSQUES INTERACTIFS

SOLUTIONS INTERNET KIOSQUES INTERACTIFS Ciblez vos messages et optimisez vos compagnes d Emailing avec un historique des diffusions, un espace archive,la création de modèles (gabarits standards) dans un environnement simplifié. Azimut Communication,

Plus en détail

Comment fidéliser ses visiteurs avec un auto-répondeur!

Comment fidéliser ses visiteurs avec un auto-répondeur! Comment fidéliser ses visiteurs avec un auto-répondeur! Author : soufiane Bonjour, Savez-vous que d'après des études, 50 % de personnes visitant un site web ne reviendront jamais et que si vous les laissez

Plus en détail

Atteindre les boîtes de réception : les 10 meilleures astuces pour maximiser la délivrabilité de vos e-mails

Atteindre les boîtes de réception : les 10 meilleures astuces pour maximiser la délivrabilité de vos e-mails Atteindre les boîtes de réception : les 10 meilleures astuces pour maximiser la délivrabilité de vos e-mails Présentation On estime que 70 %* des e-mails sont des spams, parmi lesquels on trouve des messages

Plus en détail

Le 19 octobre 2010 CROSS-CANAL. Comment mettre en place une véritable stratégie cross-canal? Gaëlle Duvet

Le 19 octobre 2010 CROSS-CANAL. Comment mettre en place une véritable stratégie cross-canal? Gaëlle Duvet Le 19 octobre 2010 CROSS-CANAL Comment mettre en place une véritable stratégie cross-canal? PRESENTATION Néomarketing est une Agence Conseil de Marketing Relationnel. Depuis 2002, nous accompagnons nos

Plus en détail

Mail Tracking V3.0.4 Logiciel de traçabilité de messages électroniques et de suivi comportemental à usage multiple

Mail Tracking V3.0.4 Logiciel de traçabilité de messages électroniques et de suivi comportemental à usage multiple Page 1 Mail Tracking V3.0.4 Logiciel de traçabilité de messages électroniques et de suivi comportemental à usage multiple Mail Tracking est destiné à faire le suivi minutieux et la traçabilité de vos correspondances

Plus en détail

Interopérabilité avec outils de mass mailing (mailchimp, sarbacane (upe13), mandrill, zemail (medef 93 94))

Interopérabilité avec outils de mass mailing (mailchimp, sarbacane (upe13), mandrill, zemail (medef 93 94)) 1 Elaborer une stratégie de communication c est : mettre en place des plans d actions de communication qui permettront à l organisation d harmoniser sa communication en s inscrivant dans une communication

Plus en détail

DÉCOUVRIR INTERNET DOCUMENTS PÉDAGOGIQUES. version 0.1 - janvier 2016 - Copyright Net-C

DÉCOUVRIR INTERNET DOCUMENTS PÉDAGOGIQUES. version 0.1 - janvier 2016 - Copyright Net-C DÉCOUVRIR INTERNET DOCUMENTS PÉDAGOGIQUES version 0.1 - janvier 2016 - Copyright Net-C QUI SOMMES-NOUS? Net-C est un service de messagerie Internet depuis 1998, permettant de communiquer entre adresses

Plus en détail

Ateliers Multimédia de la Ville de Dieppe. Découverte de l'informatique

Ateliers Multimédia de la Ville de Dieppe. Découverte de l'informatique Ateliers Multimédia de la Ville de Dieppe Découverte de l'informatique Fiche La messagerie électronique - 1 L'email et la boite mail Email et virus 1 LA BOITE MAIL Nous appelons «Boite mail» le site gérant

Plus en détail

E-mail ou SPAM? Livre Blanc n 1 Novembre 2005

E-mail ou SPAM? Livre Blanc n 1 Novembre 2005 Livre Blanc n 1 Novembre 2005 E-mail ou SPAM? De quelle manière les entreprises peuvent-elles continuer à utiliser efficacement les pratiques légales de l'e-mail marketing dans un contexte de lutte contre

Plus en détail

Les règles d or de l emailingpour fidéliser vos clients dans le secteur du tourisme

Les règles d or de l emailingpour fidéliser vos clients dans le secteur du tourisme Les règles d or de l emailingpour fidéliser vos clients dans le secteur du tourisme 1 Plan Utilisation d une plateforme d envoi Créer un message L email Marketing Comment utiliser l email Marketing 2 L

Plus en détail

matthieumarce.com - Fiches pratiques - Emailing Emailing

matthieumarce.com - Fiches pratiques - Emailing Emailing Emailing Cette fiche pratique tente de répondre aux questions suivantes : - Qu est-ce qu un emailing? - Comment réaliser une campagne emailing auprès de mes contacts? - Comment fidéliser mes clients? L

Plus en détail

Perception des e-mails : l avis des marketeurs

Perception des e-mails : l avis des marketeurs MARKETING DIRECT ELECTRONIQUE Perception des e-mails : l avis des marketeurs Novembre 2007 Faits et Chiffres Ouverture des messages 90% des messages ouverts le sont dans les 72h ouvrées (et jusqu à 50%

Plus en détail

A. Introduction. B. Un petit rappel législatif

A. Introduction. B. Un petit rappel législatif Chapitre 3 : La base de contacts 71 A. Introduction Chapitre 3 : La base de contacts E-mailing Comme nous l'avons déjà évoqué, la réussite ou non d'une campagne e-mail se fonde sur deux éléments clés :

Plus en détail

>> Comment conquérir de nouveaux clients grâce à Internet?

>> Comment conquérir de nouveaux clients grâce à Internet? Intégrer le webmarketing dans sa stratégie de développement touristique Pourquoi se lancer dans le webmarketing? Pour répondre à un consommateur qui utilise désormais Internet pour préparer, organiser

Plus en détail

En partenariat avec. et sa solution e-mailing

En partenariat avec. et sa solution e-mailing En partenariat avec et sa solution e-mailing A quoi sert une campagne e-mailing? A quoi sert un e-mailing? Faites la distinction entre la communication de masse et la communication ciblée Notoriété Communication

Plus en détail

Atelier Webmarketing. Les outils à votre disposition pour faire parler de vous sur internet. Présentation des outils de promotion d'un site internet

Atelier Webmarketing. Les outils à votre disposition pour faire parler de vous sur internet. Présentation des outils de promotion d'un site internet Atelier Webmarketing Les outils à votre disposition pour faire parler de vous sur internet Présentation des outils de promotion d'un site internet Sommaire 1/ Les liens sponsorisés/ Liens commerciaux/

Plus en détail

La Renaissance de L emailing à la Performance

La Renaissance de L emailing à la Performance La Renaissance de L emailing à la Performance Eviter l essouflement en revenant aux bonnes pratiques marketing Par Mario Roche, Sales Manager Acxiom France Better connections. Better results. Livre Blanc

Plus en détail

Le Spam sonne-t-il le glas du marketing relationnel?

Le Spam sonne-t-il le glas du marketing relationnel? Le Spam sonne-t-il le glas du marketing relationnel? «Emailing,done right can be a solution to direct marketing. Done wrong, it can be ruinous!» Rick Bruner,IMT Strategy 1 From B2C Email Marketing In Europe:

Plus en détail

Dans une stratégie de fidélisation, l emailing comprend notamment l envoi d emails d informations, d offres spéciales et de newsletters.

Dans une stratégie de fidélisation, l emailing comprend notamment l envoi d emails d informations, d offres spéciales et de newsletters. L email, vers une communication électronique. Que ce soit à la maison ou au travail, presque tous les internautes utilisent l email pour communiquer. Aujourd hui encore, l email reste le seul moyen de

Plus en détail

Internet - Liste de diffusion A quoi sert une liste de diffusion

Internet - Liste de diffusion A quoi sert une liste de diffusion Internet - Liste de diffusion A quoi sert une liste de diffusion Le service de liste de diffusion d'algo DATA répond aux objectifs suivants: Actualisation mai 2008 Communication à des centaines (des milliers)

Plus en détail

RELATION CLIENT, E-MAILING,

RELATION CLIENT, E-MAILING, RELATION CLIENT, E-MAILING, PROSPECTION, SITE WEB... : COMMENT NE PAS ALLER TROP LOIN? La loi Informatique & Libertés : contraintes et opportunités pour les entreprises 8 novembre 2012 FILS CONDUCTEURS!

Plus en détail

COMMENT ENVOYER UN EMAILING?

COMMENT ENVOYER UN EMAILING? L e-mailing est l équivalent électronique du marketing direct, consistant à prospecter et/ou fidéliser ses clients, via l émission groupée et automatique de courriels (emails). L e-mailing montre un peu

Plus en détail

14.832.004 PROFILS B-TO-C EXCLUSIFS

14.832.004 PROFILS B-TO-C EXCLUSIFS SOMMAIRE 14.832.004 profils b2c exclusifs... 3 Pas de succès sans segmentation pertinente... 4 Exemples de campagne... 5 Traçabilité et reporting des campagnes email... 6 Un cas de campagne... 6 Gestion

Plus en détail

L emailing Comprendre les enjeux de l email marketing

L emailing Comprendre les enjeux de l email marketing L emailing Comprendre les enjeux de l email marketing Levier n 1 d une communication numérique 83% des entreprises utilisant l email marketing affirment que son ROI est supérieur aux autres formes de marketing.

Plus en détail

Fiche technique Mailpro

Fiche technique Mailpro Fiche technique Mailpro 1 Mailpro... 2 2 Version gratuite... 2 3 Procédure d utilisation... 2 4 Fonctionnalités... 2 5 Fiche technique détaillée... 5 6 Questions fréquemment posées... 8 1 Mailpro Mailpro

Plus en détail

Découverte de l internet

Découverte de l internet Découverte de l internet Internet, pour quoi faire? Internet est un réseau mondial permettant de connecter les ordinateurs entre eux, un peu comme le réseau téléphonique qui relie les téléphones. D'ailleurs

Plus en détail

L USAGE DES NEWSLETTERS BtoB. Enquête exclusive Niouzeo Septembre 2011

L USAGE DES NEWSLETTERS BtoB. Enquête exclusive Niouzeo Septembre 2011 L USAGE DES NEWSLETTERS BtoB Enquête exclusive Niouzeo Septembre 2011 L usage des newsletters dans les entreprises BtoB Introduction : Notre étude : Le terme «Newsletter» s est banalisé. Beaucoup d entreprises

Plus en détail

I -L expertise de WSI -WeSimplifyInternet. 5 grands domaines d expertise 9/14/2013

I -L expertise de WSI -WeSimplifyInternet. 5 grands domaines d expertise 9/14/2013 I -L expertise de WSI -WeSimplifyInternet Conférence Réussir ses campagnes E-Mailing Présenté par Christine QUINT Digiting WSI Le 13 septembre 2013 Christine QUINT 1 WSI estle leader mondialdu conseilen

Plus en détail

Performance Lead acquisition Bases optin Optin partenaires Jeux Concours Co-registration Marketing Viral Newsletters «Rationalisez vos coûts marketing et contrôlez votre ROI» Août 2010 1 SOMMAIRE Performance

Plus en détail

LES APPLICATIONS DU BIG DATA DANS LE MARKETING RELATIONNEL : RETARGETING ET REMARKETING MULTICANAL, DISPLAY CIBLÉ, DMP

LES APPLICATIONS DU BIG DATA DANS LE MARKETING RELATIONNEL : RETARGETING ET REMARKETING MULTICANAL, DISPLAY CIBLÉ, DMP LES APPLICATIONS DU BIG DATA DANS LE MARKETING RELATIONNEL : RETARGETING ET REMARKETING MULTICANAL, DISPLAY CIBLÉ, DMP 2 ENJEUX MEDIAPOST COMMUNICATION ÊTRE LE LEADER DE L INTELLIGENCE CLIENT À TRAVERS

Plus en détail

Je communique par email

Je communique par email Je communique par email Support de formation des Médiathèques du Pays de Romans Site Internet : Twitter : MediaTechRomans Table des matières Mes cordonnées électroniques...3 Les emails...3 Comment ça marche...3

Plus en détail

Introduction au. webmarketing. Raphaël Richard 00 33 662 55 00 10 00 33 148 24 35 80 raphael.richard@neodia.com. webmarketing

Introduction au. webmarketing. Raphaël Richard 00 33 662 55 00 10 00 33 148 24 35 80 raphael.richard@neodia.com. webmarketing 1 Introduction au Raphaël Richard 00 33 662 55 00 10 00 33 148 24 35 80 raphael.richard@neodia.com 2 A propos de CVFM et de Neodia Métier: faire venir des clients sur les sites vitrine, catalogue ou ecommerce

Plus en détail

Maîtrise e-marketing- UV34

Maîtrise e-marketing- UV34 L E-MAIL MARKETING SOMMAIRE I/ Etat des lieux II/Quels sont les enjeux pour l entreprise? III/ Cas d entreprise Constantin Magali Labarthe Eve Gellé Fabien IV/ Faire ou faire faire sa campagne? Maîtrise

Plus en détail

Ateliers de formation Internet. L emailing

Ateliers de formation Internet. L emailing Ateliers de formation Internet L emailing Créer du trafic : Exploiter l emailing Objectif de ce module : délivrer les fondamentaux de l emailing, proposer des solutions d exploitation adaptées au budget

Plus en détail

OFFRE DE SERVICES. MultiMediaCom Cabinet Conseil en Webmarketing POUR LA CONCEPTION ET DIFFUSION DE VOS CAMPAGNES E-MAILING ET VOS NEWSLETTERS

OFFRE DE SERVICES. MultiMediaCom Cabinet Conseil en Webmarketing POUR LA CONCEPTION ET DIFFUSION DE VOS CAMPAGNES E-MAILING ET VOS NEWSLETTERS OFFRE DE SERVICES POUR LA CONCEPTION ET DIFFUSION DE VOS CAMPAGNES E-MAILING ET VOS NEWSLETTERS Touchez Une Large Cible Facilement Créez et gérez automatiquement vos listes de contacts Relancez Vos Prospects

Plus en détail

PETIT MEMENTO D INTERNET

PETIT MEMENTO D INTERNET PETIT MEMENTO D INTERNET 2 SOMMAIRE 1 PRÉSENTATION D INTERNET...3 1.1 AUX ORIGINES DU RÉSEAU MONDIAL... 3 1.2 COMMENT ÇA MARCHE?... 4 1.3 COMMENT ÊTRE RELIÉ À INTERNET?... 4 1.3.1 Les "gratuit-gratuits"...erreur!

Plus en détail

Atelier du 25 juin 2012. «Les bonnes pratiques dans l e-mailing» Club

Atelier du 25 juin 2012. «Les bonnes pratiques dans l e-mailing» Club Atelier du 25 juin 2012 «Les bonnes pratiques dans l e-mailing» Agenda de l atelier Introduction et rappel des bonnes pratiques Exemple et retour d expérience Maison Tasset Partage d expérience entre les

Plus en détail

10 conseils pour optimiser vos campagnes e-mail marketing et réussir dans l'e-commerce. Le livre blanc de l'emailing

10 conseils pour optimiser vos campagnes e-mail marketing et réussir dans l'e-commerce. Le livre blanc de l'emailing 10 conseils pour optimiser vos campagnes e-mail marketing et réussir dans l'e-commerce Le livre blanc de l'emailing Chères lectrices, chers lecteurs, la compétition est rude dans un monde globalisé et

Plus en détail

customer B-to-C business

customer B-to-C business customer B-to-C business SOMMAIRE: 4.6 M françaises et 280.000 belges profils B2C «Travel exclusifs»... 3 Pas de succès sans segmentation pertinente... 4 Exemples de campagnes... 5 Traçabilité et reporting

Plus en détail

Baromètre 2011 de l'e-marketing

Baromètre 2011 de l'e-marketing Baromètre 2011 de l'e-marketing Présentation du 30 mars 2011 MD Expo / UDA Baromètre de l e-marketing 2011 page 1 Sommaire 1. Méthodologie et structure de l échantillon 2. Résultats L acculturation des

Plus en détail

Prospecte z, c o m m u n i q u e z e t gérez vo t r e a c t i v i té e n to u te m o b i l i té. Rejoignez le mouvement!

Prospecte z, c o m m u n i q u e z e t gérez vo t r e a c t i v i té e n to u te m o b i l i té. Rejoignez le mouvement! Prospecte z, c o m m u n i q u e z e t gérez vo t r e a c t i v i té e n to u te m o b i l i té Rejoignez le mouvement! P4 P5 P6 P8 P10 P12 P14 P16 P18 P20 P22 P24 P26 P28 P30 Qui sommes-nous? Nos Métiers

Plus en détail

News - Letter, comment ça marche? Agen, 03 décembre 2009. D'après un powerpoint du Pôle Normand des Echanges Electroniques. avec sa newsletter

News - Letter, comment ça marche? Agen, 03 décembre 2009. D'après un powerpoint du Pôle Normand des Echanges Electroniques. avec sa newsletter D'après un powerpoint du Pôle Normand des Echanges Electroniques Savoir fidéliser avec sa newsletter Plan» Quelques chiffres» Les usages de l email lemail marketing» Fichiers d adresses» Techniques rédactionnelles»

Plus en détail

Les outils de gestion de campagne d email marketing

Les outils de gestion de campagne d email marketing Les outils de gestion de campagne d email marketing Benchmark et analyse Synthèse et méthodologie Étude 2006 Sommaire Synthèse de l étude 1 Mesure de la disponibilité des équipements techniques des ASP...2

Plus en détail

A T E L I E R N U M E R I Q U E. Marketing Outbound / Emailing, Newsletters. #ateliersnumeriquescourbevoie

A T E L I E R N U M E R I Q U E. Marketing Outbound / Emailing, Newsletters. #ateliersnumeriquescourbevoie A T E L I E R N U M E R I Q U E Marketing Outbound / Emailing, Newsletters #ateliersnumeriquescourbevoie Atelier numérique du 9 avril 2015 Intervenants Olivier CARTIERI, Animateur Conseil TIC, Guillaume

Plus en détail

Baromètre UDA/OpinionWay 2010 de l'e-marketing

Baromètre UDA/OpinionWay 2010 de l'e-marketing Baromètre UDA/OpinionWay 2010 de l'e-marketing Présentation du 31 mars 2010 Baromètre UDA / OpinionWay 2010 de l e-marketing page 1 Sommaire 1. Méthodologie et structure de l échantillon 2. Résultats Expertise

Plus en détail

Toutefois, elles éprouvent de réelles difficultés à mettre en place. les résultats ne sont pas mesurés systématiquement.

Toutefois, elles éprouvent de réelles difficultés à mettre en place. les résultats ne sont pas mesurés systématiquement. Les entreprises sont conscientes de l intérêt du canal web pour leurs campagnes marketing. Elles l utilisent pour différents types d opérations et prévoient de poursuivre leurs investissements sur le marketing

Plus en détail

PRODUITS COMMUNICATION

PRODUITS COMMUNICATION PRODUITS DE COMMUNICATION SUR EMPLOI LR SARL ADCI - La Cardonille C 4032 bd Paul Valéry 34070 - Montpellier RCS Montpellier : 435.113.360 Tél : 04.67.60.46.43 Fax : 04.99.06.92.47 Emploi LR : Audience

Plus en détail

10. Envoyer, recevoir des mails

10. Envoyer, recevoir des mails 10. Envoyer, recevoir des mails Passons maintenant à la pratique! Nous allons voir comment envoyer votre premier mail à vos contacts et en recevoir. 1. Présentation d'une messagerie de mail 1.1 vue d'ensemble

Plus en détail

Fiche de l'awt La newsletter ou lettre d'information

Fiche de l'awt La newsletter ou lettre d'information Fiche de l'awt La newsletter ou lettre d'information La newsletter (ou lettre d'information) est sans conteste l'un des outils de promotion de sites web les plus en vue. Encore faut-il en faire le meilleur

Plus en détail

Être visible sur internet - Améliorez votre référencement

Être visible sur internet - Améliorez votre référencement EN MAÎTRISANT INTERNET, APPORTEZ UN NOUVEL ÉLAN À VOTRE ACTIVITÉ Publigo PUBLIGO Agence de communication Agence spécialisée dans le conseil en communication pour les professionnels et grands comptes (web,

Plus en détail

L'ensemble de ces activités Internet sont gérées par l'eurl OPALENEWS.COM, 58 bd Jacquard 62100 CALAIS

L'ensemble de ces activités Internet sont gérées par l'eurl OPALENEWS.COM, 58 bd Jacquard 62100 CALAIS OPALENEWS.COM 58 Boulevard Jacquard 62100 CALAIS Le Groupe Cotéo rassemble à ce jour Une web agency (lancée en avril 2000) offrant de nombreuses prestations : Création sur mesure de site Internet, Intranet,

Plus en détail

UNE DÉLIVRABILITÉ ÉCLATANTE EN 90 JOURS!

UNE DÉLIVRABILITÉ ÉCLATANTE EN 90 JOURS! UNE DÉLIVRABILITÉ ÉCLATANTE EN 90 JOURS! Introduction Bienvenue sur Cybermailing! Votre compte Cybermailing avec adresse IP dédiée vous permet un contrôle total sur la délivrabilité de vos emails, c est-à-dire

Plus en détail

E-mailing Fidélisation, Acquisition : réussir ses campagnes marketing

E-mailing Fidélisation, Acquisition : réussir ses campagnes marketing E-mailing Fidélisation, Acquisition : réussir ses campagnes marketing L'e-mail est aujourd'hui un outil de communication sur le web incontournable. Malgré la concurrence des nouveaux médias, comme les

Plus en détail

Comment bien développer d. idées, astuces et solutions. FÉDÉRATION DES AUTO-ENTREPRENEURS - contact@fedae.fr - www.federation-auto-entrepreneur.

Comment bien développer d. idées, astuces et solutions. FÉDÉRATION DES AUTO-ENTREPRENEURS - contact@fedae.fr - www.federation-auto-entrepreneur. Comment bien développer d son activité en auto-entrepreneur : idées, astuces et solutions. FÉDÉRATION DES AUTO-ENTREPRENEURS - contact@fedae.fr - www.federation-auto-entrepreneur.fr 1 1- Le marketing ou

Plus en détail

DOCUMENT COMMERCIAL DU SERVICE POWER EMAILING

DOCUMENT COMMERCIAL DU SERVICE POWER EMAILING DOCUMENT COMMERCIAL DU SERVICE POWER EMAILING Tél : + 216 73 82 09 62 / Fax : + 216 73 82 05 60- Email : commercial@web-2-com.net - http://www.web-2-com.net 1 Pionniers du webmarketing : WEB 2 COM est

Plus en détail

I. Présentation du secteur

I. Présentation du secteur Introduction Internet représente l avenir de la publicité. Pourquoi? Parce que ce média n est qu une immense plateforme de publicité. Rien n est laissé au hasard. - Yahoo met un film sur sa page d accueil.

Plus en détail

Livre Blanc Virtua 2012

Livre Blanc Virtua 2012 Livre Blanc Virtua 2012 LES SECRETS D UNE CAMPAGNE DIGITALE DE NOËL RÉUSSIE Suivez-nous sur Twitter Virtua 021 544 28 00 info@virtua.ch Stratégies et créations digitales 2 Table des matières Préparez votre

Plus en détail

CHARTE DE L E-MAILING. Code relatif à l utilisation de coordonnées électroniques à des fins de prospection directe

CHARTE DE L E-MAILING. Code relatif à l utilisation de coordonnées électroniques à des fins de prospection directe Déclaré conforme à la loi Informatique et Libertés par la CNIL, le 30 mars 2005, suivant procédure prévue par l article 11-3 de la loi du 6 janvier 1978. CHARTE DE L E-MAILING Code relatif à l utilisation

Plus en détail

Le Web2.0. Dans cette session, parlerons du Web 2.0 et de l automatisation de vos revenus sur internet.

Le Web2.0. Dans cette session, parlerons du Web 2.0 et de l automatisation de vos revenus sur internet. Le Web2.0 Dans cette session, parlerons du Web 2.0 et de l automatisation de vos revenus sur internet. Le Web 2.0 Le Web 2.0 concerne toutes les nouvelles plateformes qui arrivent et sont arrivées ces

Plus en détail

autres prestations page 5

autres prestations page 5 Nos prestations e-mailing page 2 La plus économique de toutes les solutions du marketing direct Particulièrement adapté aux mailings de masse pour démarcher une large clientèle. fax-mailing page 3 Un taux

Plus en détail

Se débarrasser des emails indésirables

Se débarrasser des emails indésirables Se débarrasser des emails indésirables Qui ne reçoit pas fréquemment par mail des offres d'achats de médicaments, cigarettes ou de logiciels, quand ce n'est pas pour vanter des sites Internet pour adultes?

Plus en détail

1- PRESENTATION D'INTERNET

1- PRESENTATION D'INTERNET TECHNOLOGIE 1- PRESENTATION D'INTERNET Dans les années 1960, l'arpa (U.S. Defense Departments Advanced Research Porjects Agency) crée le réseau ARPANET. Ce réseau reliait entre eux les sites informatiques

Plus en détail

L'emailing commercial. Scribness - Rédacteur Web

L'emailing commercial. Scribness - Rédacteur Web L'emailing commercial Scribness Des services 2.0 pour les entrepreneurs Création de contenus uniques pour site internet Rédaction et / ou vulgarisation de textes techniques Optimisation de fiches produits

Plus en détail

Etude EMA : Email Marketing Attitude BtoB 2015

Etude EMA : Email Marketing Attitude BtoB 2015 Etude EMA : Email Marketing Attitude BtoB 2015 SOMMAIRE I. Objectifs de l étude II. Méthodologie III. Répartition des répondants IV. Usage général de l email professionnel V. Leviers et freins de l email

Plus en détail

Le Marketing Direct et la relation client

Le Marketing Direct et la relation client Introduction au MD Le Marketing Direct et la relation client Définition du Marketing direct. Il consiste à gérer une offre et une transaction personnalisée à partir de l utilisation d informations individuelles

Plus en détail

Mode d'emploi de la newsletter

Mode d'emploi de la newsletter Mode d'emploi de la newsletter Votre module de newsletter va vous permettre d'envoyer régulièrement des courriers électroniques à une partie ou à tous vos abonnés, Votre outil se compose de deux interfaces

Plus en détail

LES 2 TYPES LES PLUS COURANTS DE MESSAGERIE SONT

LES 2 TYPES LES PLUS COURANTS DE MESSAGERIE SONT III LA MESSAGERIE 19 III. LA MESSAGERIE Elle va permettre d'échanger des messages et éventuellement des fichiers avec d'autres utilisateurs. LES 2 TYPES LES PLUS COURANTS DE MESSAGERIE SONT : POP3 : les

Plus en détail

E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux

E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux Un Pôle de ressources en Drôme Un Pôle de ressources et d'échanges pour :

Plus en détail

MOBILE MARKETING POURQUOI DEVEZ VOUS OFFRIR LE MOBILE A VOTRE SITE

MOBILE MARKETING POURQUOI DEVEZ VOUS OFFRIR LE MOBILE A VOTRE SITE MOBILE MARKETING POURQUOI DEVEZ VOUS OFFRIR LE MOBILE A VOTRE SITE Le simple fait de pouvoir consulter votre site Web sur un mobile ne signifie pas qu il est adapté aux mobiles. Les sites pour mobile doivent

Plus en détail

Novembre 2015. 1. Qu'attendez-vous de votre site? 1. Être visible 2. Prendre des contacts, constituer une base de données

Novembre 2015. 1. Qu'attendez-vous de votre site? 1. Être visible 2. Prendre des contacts, constituer une base de données Novembre 2015 Être présent sur la toile est devenu un véritable enjeu pour les entreprises. Le Web procure une vitrine, de la visibilité, mais pas seulement. En effet, Internet est aussi un espace où se

Plus en détail

Fidéliser sa clientèle par l e-mailing

Fidéliser sa clientèle par l e-mailing Fidéliser sa clientèle par l e-mailing DEFINITION DE L E-MAILING L E-mailing est une méthode de marketing direct qui utilise le courrier électronique comme moyen de communication commerciale pour envoyer

Plus en détail

Créer une Newsletter. Les étapes LE MARKETING PRAGMATIQUE DES ENTREPRISES HIGH TECH

Créer une Newsletter. Les étapes LE MARKETING PRAGMATIQUE DES ENTREPRISES HIGH TECH Créer une Newsletter Les étapes LE MARKETING PRAGMATIQUE DES ENTREPRISES HIGH TECH Les grandes étapes marketing rédactionnel web - Objectifs - Cibles - Messages - Gabarit html - Intégration web Best- practices

Plus en détail

UTILISER THUNDERBIRD

UTILISER THUNDERBIRD UTILISER THUNDERBIRD Sommaire 1. Les fonctions de la barre principale...1 2. Recevoir, écrire et envoyer des courriers et des pièces jointes...2 2.1. Recevoir du courrier...2 2.2. Enregistrer et ouvrir

Plus en détail

Mail Tracking Logiciel de traçabilité de messages électroniques et de suivi comportemental à usage multiple

Mail Tracking Logiciel de traçabilité de messages électroniques et de suivi comportemental à usage multiple Page 1 Mail Tracking Logiciel de traçabilité de messages électroniques et de suivi comportemental à usage multiple Mail Tracking est destiné à faire le suivi minutieux et la traçabilité de vos correspondances

Plus en détail

/Faits marquants. Quelques chiffres et faits marquants. Quels sont les professionnels de santé utilisateurs de DocCheck? Le concept de DocCheck

/Faits marquants. Quelques chiffres et faits marquants. Quels sont les professionnels de santé utilisateurs de DocCheck? Le concept de DocCheck /Faits marquants DocCheck/Études Quelques chiffres et faits marquants Le concept de DocCheck DocCheck est le leader Européen des portails internet pour les professionnels de santé. Il est présent dans

Plus en détail

Benchmark Email marketing. Second semestre 2011 Réalisé par Experian Marketing Services Avril 2012

Benchmark Email marketing. Second semestre 2011 Réalisé par Experian Marketing Services Avril 2012 Benchmark Email marketing Second semestre 2011 Réalisé par Experian Marketing Services Avril 2012 Mai 2012 Table des matières Méthodologie Définition des secteurs d activité Evolution des indicateurs clés

Plus en détail

MESSAGERIE SANTE-LORRAINE Documentation utilisateurs Gestion des spams V1.2

MESSAGERIE SANTE-LORRAINE Documentation utilisateurs Gestion des spams V1.2 MESSAGERIE SANTE-LORRAINE Documentation utilisateurs Gestion des spams V1.2 Date : 21/10/2014 GCS Télésanté Lorraine 6 Allée de Longchamp 54500 Villers-lès-Nancy Tél : 03 83 97 13 70 Fax : 03 83 97 13

Plus en détail

Créer et gérer une newsletter Comment créer et faire vivre une lettre d information au sein de votre entreprise?

Créer et gérer une newsletter Comment créer et faire vivre une lettre d information au sein de votre entreprise? 4 Créer et gérer une newsletter Comment créer et faire vivre une lettre d information au sein de votre entreprise? à quoi sert une newsletter? Objectifs et atouts Fabriquer sa newsletter Gérer vos envois

Plus en détail

Formation COMMUNITY MANAGER 10 jours

Formation COMMUNITY MANAGER 10 jours Formation COMMUNITY MANAGER 10 jours Dates : du 7 au 18 septembre 2015 LE METIER DE COMMUNITY MANAGER Le métier de «community manager» est né il y a environ cinq ans de la nécessité de communiquer sur

Plus en détail

Formation Marketing et communication web

Formation Marketing et communication web Formation Marketing et communication web Le but de cette formation est de connaître les différents outils qui permettent d'être visible sur internet. Sont abordés: les bases du référencement, les liens

Plus en détail

Les internautes dans les cinq pays européens Profil socio-démographique des personnes interrogées

Les internautes dans les cinq pays européens Profil socio-démographique des personnes interrogées Les internautes dans les cinq pays européens Profil socio-démographique des personnes interrogées Hommes 54% Femmes 46% 18-24 ans 18% 25-34 ans 25% 35-44 ans 23% 45-54 ans 18% 55+ ans 16% Faible fréquence

Plus en détail

Choisissez le meilleur partenaire pour vos réalisations Internet. Entreprises Associations Indépendants

Choisissez le meilleur partenaire pour vos réalisations Internet. Entreprises Associations Indépendants Choisissez le meilleur partenaire pour vos réalisations Internet Entreprises Associations Indépendants Site Internet vitrine Vous voulez avoir une identité sur Internet : vous faire connaître, vous mettre

Plus en détail

CHAPITRE 1 : CONCEPTS DE BASE

CHAPITRE 1 : CONCEPTS DE BASE CHAPITRE 1 : CONCEPTS DE BASE 1.1 C est quoi l INTERNET? C est le plus grand réseau télématique au monde, créé par les Américains et issu du réseau ARPANET (Advanced Research Projects Agency ). Ce dernier

Plus en détail

Tourisme : cap vers le Web 2.0

Tourisme : cap vers le Web 2.0 Tourisme : cap vers le Web 2.0 Aujourd hui et Demain Orléans 27 novembre 2007 www.detente.fr p.viceriat@detente.fr Qu est est-ce que le Web 1.0? Le Web 1.0 est une manière simple et économique de mettre

Plus en détail

Chapitre 1. Présentation générale de l Internet

Chapitre 1. Présentation générale de l Internet Chapitre 1. Présentation générale de l Internet Sommaire Chapitre 1. Présentation générale de l Internet... 1 1. Vue d ensemble d Internet... 2 1.1. Introduction... 2 1.2. Définition de l Internet... 2

Plus en détail

2015 : NOUVELLE STRATEGIE NUMERIQUE DE L OFFICE DE TOURISME

2015 : NOUVELLE STRATEGIE NUMERIQUE DE L OFFICE DE TOURISME CONSTATS Chaque année, les touristes sont de plus en plus nombreux à consulter Internet pour préparer leur séjour, à réserver en ligne, à utiliser leur smartphone avant, pendant et après le séjour. (baromètre

Plus en détail

CONFERENCE ESPACE MULTIMEDIA LE MULOT Maurepas, le 23 novembre 2010. Dominique DAMO, Avocat

CONFERENCE ESPACE MULTIMEDIA LE MULOT Maurepas, le 23 novembre 2010. Dominique DAMO, Avocat CONFERENCE ESPACE MULTIMEDIA LE MULOT Maurepas, le 23 novembre 2010 Dominique DAMO, Avocat Qui sommes-nous? 2 SOCIETE JURISDEMAT AVOCAT STRUCTURE DE LA SOCIETE JurisDemat Avocat est une Selarl en activité

Plus en détail