Sommaire. Bali, attrait d une implantation Approche du marché, Business Model et Business Plan...37

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sommaire. Bali, attrait d une implantation... 17. Approche du marché, Business Model et Business Plan...37"

Transcription

1 Sommaire Bali, attrait d une implantation Quelques données générales sur l Indonésie Organisation politique et administrative Environnement économique et financier Environnement géopolitique La province de Bali Population, culture et société Données économiques Le poids du tourisme Précisions sur les risques naturels, terroristes et sanitaires Les consommateurs à Bali La diversité des consommateurs et des modes de consommation à Bali L image des produits français Approche du marché, Business Model et Business Plan Dans quelle activité se lancer? L environnement concurrentiel Une règle générale : trouver le bon modèle

2 Zoom sur quelques secteurs d activités La restauration L hôtellerie Mobilier, mode, artisanat et décoration intérieure Spa, massages et centres de beautés Définition du Projet & Coûts De l importance capitale d un Business Plan solide Financer son projet Exemple d évaluation du capital nécessaire Quelques exemples de coûts pour les entreprises S installer à Bali : le coût de la vie Monter un commerce : les démarches nécessaires Le cadre juridique et réglementaire de l implantation à Bali Est-il possible d ouvrir un point de vente sans procéder à la constitution d une société? Les formes de société possibles Un organe administratif particulier : Le BKPM Choisir une structure juridique : les paramètres à prendre en compte Le cas particulier de la franchise Créer sa société : bilan sur la marche à suivre Formalités et procédures administratives : mode d emploi Combien de temps faut-il pour réaliser un projet? Quel budget prévoir? Enregistrer sa marque La législation relative au droit des marques Déposer une marque : comment s y prendre? Prendre conseil, éviter les pièges Bien choisir son partenaire S entourer d experts : les principaux consultants à Bali Principaux écueils à éviter Se retirer : les options

3 La dimension immobilière Le marché de l immobilier commercial à Bali Choisir son emplacement : dans quelle zone s implanter? Evaluation des prix et tendances actuelles du marché Eléments de droit immobilier Les différents titres de propriétés Location ou achat : quelle formule privilégier? Le contrat de bail Les principes directeurs Conseils et précautions à prendre Les travaux d agencement Travailler et recruter du personnel S entourer d une bonne équipe Les différents moyens pour recruter à Bali Personnel local ou expatrié, comment composer au mieux son équipe? Trouver du personnel qualifié Le droit du travail à Bali Règles d embauche et de licenciement Coûts salariaux et charges sociales Conditions de travail et obligations de l employeur La problématique de l étranger Le Volontariat international en entreprise (VIE) Les relations de travail Banques et assurances Les problématiques bancaires à Bali Banques et moyens de paiement Ouvrir un compte bancaire Obtenir un prêt

4 L assurance Cadre général de l assurance pour les sociétés en Indonésie S assurer «tout risque» Fiscalité et comptabilité Impôts et taxes L impôt sur le revenu pour les personnes morales L imposition indirecte : la TVA (PPN) Autres taxes Impôt sur les revenus des personnes physiques Normes et obligations comptables Se déclarer et payer ses impôts : mode d emploi Tenir une comptabilité saine et efficace Faire connaître et faire fonctionner son commerce Promouvoir son point de vente Principales techniques de communication Le réseau français S approvisionner Trouver des fournisseurs Les contraintes réglementaires à l importation Principaux circuits d importation Répertoire d adresses utiles

5 Bali, attrait d une implantation L image des produits français Les entrepreneurs français sont unanimes : les produits français bénéficient à Bali d une excellente image, associée dans les esprits au luxe et à la qualité. Jérôme et David : Un gage de professionnalisme Pour les clients occidentaux d un club de plongée, savoir que les patrons sont eux aussi occidentaux les met tout de suite beaucoup plus à l aise sur les questions de sécurité. Le fait que nous soyons français contribue clairement à rassurer nos clients, ils ne mettront pas en doute le professionnalisme et le sérieux du club. Claire et Ken : Le label français est vraiment un atout D une part, il est clair qu une marque dont le nom est en français, où dont le patron est francophone attire les clients français. Par ailleurs, certains clients asiatiques affectionnent particulièrement les produits avec une griffe française, car c est pour eux tout de suite une connotation de bon goût. Les asiatiques attachent beaucoup d importance aux marques. Enfin, pour les produits d ameublement par exemple, ou de décoration, une société tenue par des Français rassure beaucoup, c est souvent considéré comme un gage de qualité et de savoir-faire. Dans tous les cas, la «french touch» est indéniablement un atout. 36

6 Approche du marché, Business Model et Business Plan Travailler à définir un business plan solide, précis, qui s appuie sur une vraie réflexion stratégique et fixe des objectifs réalistes, c est déjà limiter considérablement les risques d un échec lié à un mauvais démarrage. Point clé : Les 4 facteurs clés de succès En simplifiant, on peut déceler quatre facteurs clés de succès à Bali : Prendre le temps de l analyse : il ne faut surtout pas bâcler cette phase préalable qui permet de bien appréhender l environnement dans lequel on va évoluer, ses besoins et ses objectifs ; Avoir une idée originale : c est un critère essentiel pour s insérer facilement dans le marché et se démarquer d une concurrence qu on ne doit pas sous-estimer. Etre professionnel : le cadre exotique de Bali ne doit pas occulter le fait qu il est illusoire de se lancer dans une activité si on ne maîtrise pas parfaitement les savoir-faire requis. Par exemple, on ne s improvise pas restaurateur. Avoir des fonds : on ne peut plus démarrer une activité à Bali sans un bon capital de départ (voir plus loin). Quand ils ne sont pas liés à une défaillance du partenaire indonésien (cf. le chapitre suivant), les exemples d échecs à Bali sont statistiquement tous dûs, d une façon ou d une autre, à une défaillance sérieuse de l un de ces quatre facteurs. Financer son projet A Bali, le financement se fait uniquement par capitaux propres. D où l importance de réunir un solide capital de départ. Dans tous les cas, il est fortement conseillé de bien veiller à toujours rester souple, c est-àdire limiter la part des immobilisations et garder une bonne marge de manœuvre. Socrate : Le financement par les banques est exclu Il est très difficile d avoir recours aux banques locales dans le cadre de son activité. Personne dans mon entourage n y a jamais eu recours, les taux d intérêts sont beaucoup trop élevés, c est dissuasif. Les Balinais se débrouillent entre eux, empruntent à leur famille ou à des structures de micro crédit dans les villages (LPD) Pour financer son projet, on ne peut compter que sur ses fonds propres ou bien trouver des partenaires. 51

7 La dimension immobilière Les zones actuellement prisées par les investisseurs européens Seminyak : le cœur du shopping haut de gamme Toute la zone qui s étend de Kuta à Seminyak ne vit plus que pour le tourisme. La zone de Seminyak ne commence vraiment qu à partir de Jalan Double-Six, là où Jalan Legian devient Jalan Raya Seminyak. La zone où sont installés les commerces se structure autour de cette grande artère, ainsi que plusieurs rues perpendiculaires qui rejoignent la plage : Jalan Double-Six d abord, au sud de Seminyak et qui subit de plein fouet le déclin de l activité à Legian; puis Jalan Abimanyu, surnommée «la rue de la soif»; et enfin, au nord, Jalan Laksmana (plus connue sous le nom de Jalan Oberoi), surnommée «la rue de la faim», avec au bout, face à la plage, le célèbre Ku De Ta, le restaurant/bar le plus «branché» de l île. Le surnom de ces rues ne correspond pas vraiment à une réalité : tous les bars et restaurants de Seminyak sont en fait disséminés un peu partout dans la zone. En réponse à la forte présence des Australiens à Kuta, les Européens sont majoritairement implantés à Seminyak, devenu le cœur de la vie des étrangers à Bali. Une part importante des entrepreneurs français de Bali sont ainsi actuellement installés à Seminyak. Symbole de l implantation française à Bali, l épicerie fine Bali Deli est le lieu de rendez-vous privilégié des Européens. Rodolphe : Seminyak concentre l activité moyen-haut de gamme de Bali L affirmation depuis plusieurs années de Seminyak comme le cœur des boutiques et des restaurants moyen-haut de gamme de Bali est liée à plusieurs phénomènes. D une part, comme Kuta est de plus en plus phagocyté par la clientèle australienne, on constate une migration progressive vers le Nord des commerces tenus par les Européens, traditionnellement plutôt positionnés sur le haut de gamme. A l origine quartier résidentiel d expatriés, Seminyak est devenu au fil du temps le quartier général des commerçants européens. En parallèle, la très nette montée en gamme du tourisme à Bali a clairement favorisé leur succès : la multiplication des boutiques de luxe, des bars lounge et des restaurants gastronomiques a été fulgurante à partir du noyau haut de gamme présent à Seminyak. Aujourd hui, l emplacement des commerces tenus par les Européens continue sa progression vers le nord et se recentre principalement sur Jalan Raya Seminyak et Jalan Oberoi. 98

8 Travailler et recruter du personnel Coûts salariaux et charges sociales Politique salariale Il existe en Indonésie un salaire minimum, fixé tous les ans dans chaque province par un décret du gouverneur. Il est fixé par des comités tripartites composés des pouvoirs publics régionaux, des représentants d employeurs et des syndicats de travailleurs au niveau des provinces, et varie donc selon les provinces et les districts. Cette disposition est appliquée depuis la mise en place de l autonomie régionale. Evolution du salaire mensuel minimum dans la province de Bali IDR IDR IDR IDR IDR Légalement, les entreprises ne sont pas autorisées à rémunérer leurs salariés à un niveau inférieur au salaire minimum fixé. Un treizième mois est habituellement versé. Pour les Balinais (hindous), il est versé en deux temps, au moment des deux fêtes annuelles de Galungan. Pour les salariés musulmans, il est versé à la fin du Ramadan (Lebaran). Par ailleurs, les employés attendent en général de la part des employeurs étrangers qu ils leur versent un salaire plus élevé. En général, la rémunération des employés se fait soit en liquide, soit par virement bancaire. Jérôme et David : Proposer des rémunérations attractives Les entrepreneurs occidentaux doivent jouer avec le faible coût de la main d œuvre à Bali pour proposer des salaires plus élevés que ceux qui sont pratiqués en général par le marché... Le commerce équitable n est pas simplement un concept et à Bali, il doit devenir une réalité pour que chacun bénéficie du tourisme Protection sociale Chaque employé et sa famille ont droit à la couverture sociale par l employeur, selon l article 99 de la Loi N 13/2003 qui renvoie aux dispositions inchangées de la Loi N 3/1992 du 17/02/92 (ASTEK : Asuransi Tenaga Kerja). Le bénéfice de l assurance sociale est étendu au conjoint de l employé, ainsi qu aux enfants à sa charge, âgés de moins de 18 ans, ou 21 ans si ces derniers poursuivent leurs études. 123

9 Faire connaître et faire fonctionner son commerce S approvisionner Trouver des fournisseurs On trouve à Bali une grande variété de produits importés, ainsi que des produits fabriqués localement ou à Java. Pour les produits alimentaires, les matériaux de construction, l ameublement, la décoration ou les équipements de cuisine, l offre à Bali est dans l ensemble satisfaisante. Toutefois, dans certains domaines, il est souvent intéressant, voire souhaitable, d aller se fournir à Java, une très grosse ville comme Surabaya n étant par exemple pas très distante. Pour certains produits comme le matériel électronique ou des matières premières, l offre y est beaucoup plus vaste. Le problème n est pas vraiment de trouver un fournisseur. Il faut surtout faire le tri parmi tous les prestataires présents pour trouver le bon, c est-à-dire celui qui délivrera de manière régulière des produits de qualité constante. En effet, on constate des variations de qualité relativement conséquentes d un fournisseur à l autre et des problèmes d approvisionnement récurrent, en particulier pour les matières premières de la restauration (cf. infra). Rodolphe : Les fournisseurs dans l ameublement Dans le secteur de l artisanat de luxe, il existe une myriade de petits fournisseurs, principalement à Java. Mais avant de démarrer mon activité, j ai fait un an complet de repérage à Java, afin de trouver les fournisseurs avec lesquels je travaille actuellement. Prospecter est une étape fondamentale, qui peut prendre beaucoup de temps. C est plus simple si vous avez un relais sur place pour vous guider et si vous parlez déjà bahasa indonesia! Pour les produits européens, on trouve de nombreux distributeurs à Bali, qui proposent même des produits spécialement pour les professionnels (cosmétiques, huiles de massages, etc.). Il existe également plusieurs sociétés d importations spécialisées (quatre à Bali, environ une vingtaine à Jakarta). Parmi celles-ci, citons notamment Lotus (alimentaire et cosmétique) et Classic Fine Foods (alimentaire). 165

Sommaire. La Hongrie, contexte général... 19. Remerciements...5 Information pratique...7 Synthèse...9

Sommaire. La Hongrie, contexte général... 19. Remerciements...5 Information pratique...7 Synthèse...9 Sommaire Remerciements............................................................................................5 Information pratique...................................................................................7

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 1 : Présentation de votre projet 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet

Plus en détail

Une économie en convergence avec l Europe des 27... 18 L attrait du pays pour les investisseurs français... 18 Les réformes attendues...

Une économie en convergence avec l Europe des 27... 18 L attrait du pays pour les investisseurs français... 18 Les réformes attendues... Sommaire Le cadre du pays................................................................................... 15 Présentation du pays.................................................................................

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU PROJET

PRESENTATION GENERALE DU PROJET PRESENTATION GENERALE DU PROJET Le Chef d entreprise L entreprise Nom : Adresse commerciale : Prénom : Activité : Adresse : Forme juridique : Tél : Fax : Date de création : Chiffre d affaires : AN 1 :

Plus en détail

Entreprendre en franchise

Entreprendre en franchise Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

ANALYSE «CONCURRENTS»

ANALYSE «CONCURRENTS» ANALYSE «CONCURRENTS» ANALYSE DES CONCURRENTS DEFINITION L analyse de la concurrence est un outil d évaluation de la compétitivité des entreprises sur un secteur d activité ou sur un domaine d activités

Plus en détail

Les 9 points-clé pour réussir votre activité de ecommerce

Les 9 points-clé pour réussir votre activité de ecommerce Les 9 points-clé pour réussir votre activité de ecommerce Ce document vous permettra de vous poser les bonnes questions avant de vous lancer dans une démarche de création d un site ou d une boutique de

Plus en détail

Agriculteurs, comptez sur votre expert-comptable

Agriculteurs, comptez sur votre expert-comptable Agriculteurs, comptez sur votre Analyser un prix de revient, établir un budget, un plan de financement permet d aider au choix et à la mise en place d un statut social, juridique, de conseiller sur le

Plus en détail

Mon expert-comptable, je peux compter sur lui! L entrepreneur

Mon expert-comptable, je peux compter sur lui! L entrepreneur Mon expert-comptable, je peux compter sur lui! L entrepreneur Quelques constats pour commencer! L entrepreneur en quelques chiffres Plus de 300.000 entreprises sont créées par an (hors auto-entrepreneurs)

Plus en détail

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»!

Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! 1 Aujourd hui vous franchissez un grand pas : vous êtes décidé, «vous créez votre entreprise»! La démarche rationnelle qui vise à élaborer un projet de création ou de reprise d entreprise doit se traduire

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE

FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION PROFESSIONNELLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 4 L'ACTIVITÉ DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE

Plus en détail

Passif à court terme : Tout compte, dette ou taxe payable dans l année.

Passif à court terme : Tout compte, dette ou taxe payable dans l année. Bilan Voici quelques points à retenir lorsque vous établissez votre bilan : Actifs à court terme : Les liquidités et les instruments qui seront convertis en espèces durant l année, dont les fonds en caisse,

Plus en détail

Pour bien démarrer et pour durer!

Pour bien démarrer et pour durer! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6522-04 Septembre 2009 Ce document est imprimé sur du papier fabriqué à 100 % à base de fibres provenant de forêts gérées de

Plus en détail

BUSINESS PLAN. Business Plan CBI 1

BUSINESS PLAN. Business Plan CBI 1 BUSINESS PLAN Business Plan CBI 1 PRESENTATION DU PORTEUR DE PROJET ET DE SES ASSOCIES ETAT CIVIL Nom :... Prénom :... Adresse :... Code Postal :... Ville :... Date de naissance :... Lieu de naissance

Plus en détail

Mission jeunes entreprises

Mission jeunes entreprises Mission jeunes entreprises proposée par les experts-comptables www.entreprisecreation.com Le site des experts-comptables dédié à la création d'entreprise Pourquoi une? En vue de contribuer au développement

Plus en détail

Capitale de l ouest chinois... 17 Un développement économique sans précédent... 18

Capitale de l ouest chinois... 17 Un développement économique sans précédent... 18 Sommaire Synthèse........................................................................................................5 Information pratique...................................................................................7

Plus en détail

Sommaire. La Bulgarie, contexte général... 19. Monter un commerce...37. Remerciements...5 Synthèse...7 Information pratique... 11

Sommaire. La Bulgarie, contexte général... 19. Monter un commerce...37. Remerciements...5 Synthèse...7 Information pratique... 11 Sommaire Remerciements............................................................................................5 Synthèse........................................................................................................7

Plus en détail

E-COMMERCE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 22/05/2015 1

E-COMMERCE SOMMAIRE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 22/05/2015 1 E-COMMERCE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU E-COMMERCE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU E-COMMERCE... 4 L'ACTIVITÉ DU E-COMMERCE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU E-COMMERCE... 9 EN SAVOIR PLUS SUR CE SECTEUR... 11 1 LE MARCHÉ

Plus en détail

COMMERCE AMBULANT SOMMAIRE

COMMERCE AMBULANT SOMMAIRE COMMERCE AMBULANT SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE AMBULANT... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE AMBULANT... 6 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE AMBULANT... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE AMBULANT... 11 EN SAVOIR

Plus en détail

Valider son idée d affaires

Valider son idée d affaires Valider son idée d affaires Avez-vous ce qu il faut pour être entrepreneur? Votre projet tient-il la route? Atelier de réflexion pour le démarrage d une entreprise offert par: Information CLD de Lotbinière

Plus en détail

APPROCHE DE LA BANQUE PAR LE CREATEUR / REPRENEUR

APPROCHE DE LA BANQUE PAR LE CREATEUR / REPRENEUR APPROCHE DE LA BANQUE PAR LE CREATEUR / REPRENEUR 1 PLAN 1 Faire valider son projet personnel Votre personnalité Vos compétences et votre savoir-faire Vos motivations 2 Faire valider son projet économique

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Des taux actualisés IR : barème 2014 Le coin de la TVA 1 & 2

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Des taux actualisés IR : barème 2014 Le coin de la TVA 1 & 2 EXTRAITS DU N 51 mars 20145 Gestion & Actualité La note d information du CGL SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page 4 Des taux actualisés IR : barème 2014 Le coin de la TVA 1 & 2 Parlons de révisions Autour du repas

Plus en détail

Code de déontologie de l auto-entrepreneur

Code de déontologie de l auto-entrepreneur Code de déontologie de l auto-entrepreneur Ce code a été rédigé par Monsieur HABI Hacène, créateur de Habi Consultant International (HCI), pour offrir aux entrepreneurs et aux organismes un support de

Plus en détail

Glossaire. Activité principale. Branche. Chiffre d affaires hors taxes (CA) Consommations intermédiaires. Effectifs salariés

Glossaire. Activité principale. Branche. Chiffre d affaires hors taxes (CA) Consommations intermédiaires. Effectifs salariés Glossaire Activité principale L activité principale exercée (APE) est déterminée en fonction de la ventilation des différentes activités de l unité légale. C est la ventilation du chiffre d affaires dans

Plus en détail

Créez. cadre d accompagnement. Reprenez. Vous. Vous. Les experts-comptables vous accompagnent pour vous aider à bien démarrer!

Créez. cadre d accompagnement. Reprenez. Vous. Vous. Les experts-comptables vous accompagnent pour vous aider à bien démarrer! Vous Créez Vous Reprenez Les experts-comptables vous accompagnent pour vous aider à bien démarrer! Offre spécifique auto-entrepreneur Consultation GRATUITE «valider votre statut» nombreux avantages partenaires

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1 : Administration et comptabilité

Table des matières. Chapitre 1 : Administration et comptabilité Table des matières Chapitre 1 : Administration et comptabilité Modes de financement des entreprises............................. 2 Règles de crédit aux entreprises... 4 Garanties demandées par les banques...

Plus en détail

CREER SON ENTREPRISE S INFORMER ET SE FORMER. 1 er semestre 2012

CREER SON ENTREPRISE S INFORMER ET SE FORMER. 1 er semestre 2012 CREER SON ENTREPRISE S INFORMER ET SE FORMER 1 er semestre 2012 La CCIP Val-de-Marne vous accueille Du lundi au jeudi de 9h à 17h et le vendredi de 9h à 16h. S informer et se former à la CCIP Val-de-Marne

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe L assurance de Groupe Un must, aussi pour les PME 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe Les pensions complémentaires ont le vent en poupe La pension légale d un travailleur salarié belge

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA

Plus en détail

LOCATION DE VOITURES. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

LOCATION DE VOITURES. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 LOCATION DE VOITURES SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA LOCATION DE VOITURES... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA LOCATION DE VOITURES... 4 L'ACTIVITÉ DE LA LOCATION DE VOITURES... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA LOCATION

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE

SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA SOCIÉTÉ DE GARDIENNAGE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA

Plus en détail

Votre Profil.. p.3. Présentation.. p.4. Les avantages... p.5. La rémunération. p.6. Un métier d avenir... p.7. Comment ca marche?... p.

Votre Profil.. p.3. Présentation.. p.4. Les avantages... p.5. La rémunération. p.6. Un métier d avenir... p.7. Comment ca marche?... p. 1 Sommaire : Votre Profil.. p.3 Présentation.. p.4 Les avantages... p.5 La rémunération. p.6 Un métier d avenir... p.7 Comment ca marche?... p.8 Charges et dépenses p.11 2 Passionné par l immobilier Vous

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

La Thaïlande, contexte général... 17. Monter un commerce...29. Synthèse...5 Remerciements...7 Information pratique...9

La Thaïlande, contexte général... 17. Monter un commerce...29. Synthèse...5 Remerciements...7 Information pratique...9 Synthèse........................................................................................................5 Remerciements............................................................................................7

Plus en détail

Créez. cadre d accompagnement. Reprenez. Vous. Vous. Les experts-comptables vous accompagnent pour vous aider à bien démarrer!

Créez. cadre d accompagnement. Reprenez. Vous. Vous. Les experts-comptables vous accompagnent pour vous aider à bien démarrer! Vous Créez Vous Reprenez Les experts-comptables vous accompagnent pour vous aider à bien démarrer! Détails des offres et liste des Experts-Comptables participants sur : www.creer-accompagner.fr ourquoi

Plus en détail

TRAVAIL TEMPORAIRE SOMMAIRE

TRAVAIL TEMPORAIRE SOMMAIRE TRAVAIL TEMPORAIRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU TRAVAIL TEMPORAIRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU TRAVAIL TEMPORAIRE... 5 L'ACTIVITÉ DU TRAVAIL TEMPORAIRE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU TRAVAIL TEMPORAIRE... 9 EN

Plus en détail

1 re partie. Introduction et définitions

1 re partie. Introduction et définitions 1 re partie Introduction et définitions 7 Fiche 1 : Définition et objectifs de la comptabilité analytique Définition de la comptabilité analytique La comptabilité analytique est un outil d aide à la prise

Plus en détail

UE 4 Droit fiscal Le programme

UE 4 Droit fiscal Le programme UE 4 Droit fiscal Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. Introduction générale au

Plus en détail

Sommaire. Synthèse...5 Information pratique...8 Dubai, ville internationale... 17. Monter un commerce...27

Sommaire. Synthèse...5 Information pratique...8 Dubai, ville internationale... 17. Monter un commerce...27 Sommaire Synthèse.........................................................................................................5 Information pratique...........................................................................8

Plus en détail

CONFERENCE des 3 et 4 FEVRIER REPRISE D ENTREPRISE SALON DES ENTREPRENEURS - LE 3 ET 4 FEVRIER 2010

CONFERENCE des 3 et 4 FEVRIER REPRISE D ENTREPRISE SALON DES ENTREPRENEURS - LE 3 ET 4 FEVRIER 2010 SALON DES ENTREPRENEURS - LE 3 ET 4 FEVRIER 2010 «REPRENDRE UN COMMERCE OU UNE AFFAIRE ARTISANALE : MODE D EMPLOI» EXTRAIT DE LA CONFERENCE D ARMELLE FINEZ - EXPERT COMPTABLE CONFERENCE des 3 et 4 FEVRIER

Plus en détail

Artisan Maçon. Sommaire détaillé. Editions MCBG 2004 ISBN 2-912929-04-0

Artisan Maçon. Sommaire détaillé. Editions MCBG 2004 ISBN 2-912929-04-0 Artisan Maçon G U I D E P R AT I Q U E D E L ' E N T R E P R I S E 2004 Editions MCBG 2004 ISBN 2-912929-04-0 Editions MCBG - BP 4171-34092 MONTPELLIER CEDEX 5 Tél : 04 67 10 38 99 - Fax : 04 67 10 38

Plus en détail

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012)

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012) PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE www.ffps.fr 2013 (données 2012) 1 SOMMAIRE Données économiques La Parfumerie Sélective p 3 Le marché de la Parfumerie Sélective p 3 L organisation du marché p 5

Plus en détail

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Attaché commercial commercial marketing www.cpnef.

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Attaché commercial commercial marketing www.cpnef. production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Attaché commercial commercial marketing www.cpnef.info CQP validé par la CPNE de la branche «Production d eaux embouteillées,

Plus en détail

INSTALLATION EN LIBERAL. 12 juin 2008

INSTALLATION EN LIBERAL. 12 juin 2008 INSTALLATION EN LIBERAL 12 juin 2008 Un secteur en pleine croissance, mais une profession souvent mal connue des banques en raison des tailles très diverses des cabinets d une organisation professionnelle

Plus en détail

Prêts hypothécaires résidentiels BSI. Solutions flexibles et avantageuses réservées à nos clients

Prêts hypothécaires résidentiels BSI. Solutions flexibles et avantageuses réservées à nos clients Prêts hypothécaires résidentiels BSI Solutions flexibles et avantageuses réservées à nos clients 3 BSI, VOTRE PARTENAIRE DE CONFIANCE Depuis plus d un siècle, BSI met un point d honneur à proposer à ses

Plus en détail

Secrets de la réussite des PME

Secrets de la réussite des PME Secrets de la réussite des PME Avril 2015 Si vous êtes l un des nombreux propriétaires de PME qui cherchent des façons d accroître leur profit, le moment est peut-être idéal pour croître. Un récent sondage

Plus en détail

L expert-conseil en action

L expert-conseil en action L expert-conseil en action c est Un cabinet d expertise comptable et de commissariat aux comptes créé par Maurice Soued et Ketty Soued il y a plus de 20 ans. Une vingtaine de collaborateurs expérimentés

Plus en détail

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir Dossier de presse Vendredi 23 novembre 2012 Contact presse : Cabinet de Sylvia PINEL Nadhéra BELETRECHE 01

Plus en détail

Tél : 02 98 46 24 14 www.bg-finistere.com

Tél : 02 98 46 24 14 www.bg-finistere.com GUIDE DE CREATION & REPRISE D ENTREPRISE BGE FINISTERE Brest Quimper Immeuble Kermeur Hôtel des entreprises 280 rue E. Hemingway 4 rue Kerogan 29200 Brest 29000 Quimper Mon identité Tél : 02 98 46 24 14

Plus en détail

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Intervention de Mohammed Laksaci Gouverneur de la Banque d Algérie 21 e Conférence des Gouverneurs

Plus en détail

RESTAURATION TRADITIONNELLE

RESTAURATION TRADITIONNELLE RESTAURATION TRADITIONNELLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA RESTAURATION TRADITIONNELLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA RESTAURATION TRADITIONNELLE... 4 L'ACTIVITÉ DE LA RESTAURATION TRADITIONNELLE... 7 LES POINTS

Plus en détail

Attrait du pays pour les investisseurs privés...22

Attrait du pays pour les investisseurs privés...22 Sommaire Synthèse.........................................................................................................5 Information pratique...........................................................................9

Plus en détail

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Diplôme de Comptabilité et de Gestion DCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é r e n t i e

Plus en détail

Synthèse 5. 1. Définition... 7. a. Définition de l activité d administrateur de biens... 7 b. Définition de l activité d agent immobilier...

Synthèse 5. 1. Définition... 7. a. Définition de l activité d administrateur de biens... 7 b. Définition de l activité d agent immobilier... 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession

Plus en détail

DEMANDE DE CREDITS PROFESSIONNELS

DEMANDE DE CREDITS PROFESSIONNELS DEMANDE DE CREDITS PROFESSIONNELS demandé (en euros) Objet Durée (en mois) L'ENTREPRISE Identité Nom ou raison sociale Enseigne commerciale Catégorie juridique : Personne Physique Personne Morale Forme

Plus en détail

DEUX-SEVRES INITIATIVES. DEMANDE de PRET D HONNEUR

DEUX-SEVRES INITIATIVES. DEMANDE de PRET D HONNEUR DEUX-SEVRES INITIATIVES DEMANDE de PRET D HONNEUR Dossier présenté par Madame, Monsieur : Nom de l'entreprise : Adresse : Coordonnées téléphoniques : Montant de la demande : P i è c e s c o m p l é m e

Plus en détail

CSOEC Février 2013 Comité Création d Entreprise. Comment financer mon projet? Les conseils de l expert-comptable

CSOEC Février 2013 Comité Création d Entreprise. Comment financer mon projet? Les conseils de l expert-comptable CSOEC Février 2013 Comité Création d Entreprise Comment financer mon projet? Les conseils de l expert-comptable Les 10 étapes de la création d entreprise L idée 1. Définition de l idée 2. Analyse du projet

Plus en détail

Accès au financement

Accès au financement Accès au financement Objectif de cette enquête L accès au financement est d une importance cruciale pour la réussite d une entreprise et un facteur important de la croissance économique en Europe suite

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du à

Le Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du à Le Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du à 1 Présentation générale Annoncé le 14 janvier 2014 par le Président de la République puis présenté par le Premier ministre lors de sa déclaration

Plus en détail

VOTRE NIVEAU DE FORMATION

VOTRE NIVEAU DE FORMATION DELEGATION Sud Ouest Atlantiue auitaine@adie.org DOSSIER DE DEMANDE DE PRET SPECIAL PARTENAIRES TECHNIQUES DATE DE DEPOT DE DOSSIER : Partenaire NOM du Conseiller: Mode d emploi : Ce dossier n est pas

Plus en détail

VOTRE PRODUIT ET SON MARCHÉ

VOTRE PRODUIT ET SON MARCHÉ VOTRE PRODUIT ET SON MARCHÉ 1 CRÉER REPRENDRE 50 à 1 le : Jeudi 9 avril Jeudi 4 juin Jeudi 9 juillet Jeudi 8 octobre Jeudi 12 novembre Savoir construire votre étude de marché Identifier les sources d information

Plus en détail

Les Journées Régionales de la Création d Entreprise 7 et 8 octobre 2004 - Rennes - Le Liberté

Les Journées Régionales de la Création d Entreprise 7 et 8 octobre 2004 - Rennes - Le Liberté Les Journées Régionales de la Création d Entreprise 7 et 8 octobre 2004 - Rennes - Le Liberté Animé par : Business Plan : Votre premier pas vers la réussite Sylvain COQUET - Technopole Rennes Atalante

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/24 NOTE COMMUNE N 15/2011

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/24 NOTE COMMUNE N 15/2011 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2011/26/06 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2011/24 NOTE COMMUNE N 15/2011 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Passer du statut de salarié ou demandeur d emploi à celui d entrepreneur

Passer du statut de salarié ou demandeur d emploi à celui d entrepreneur 13/11/14 1 Passer du statut de salarié ou demandeur d emploi à celui d entrepreneur Michel LAISNEY Christophe LEFEVRE Joël Le GOFF 13/11/14 2 Passer du statut de salarié ou demandeur d emploi à celui d

Plus en détail

Gestion des unités de transformation : réalisation de l activité

Gestion des unités de transformation : réalisation de l activité Gestion des unités de transformation : réalisation de l activité Guide des apprenants 1 Ce module a été conçu avec l appui financier de la Commission de l Union Européenne Guide des aprenants sur la gestion

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE DEMANDE DE PRÊT D HONNEUR PROJET DE CROISSANCE D ENTREPRISE ENTREPRISE :.. CREATEUR :.. NOTE D INFORMATION PREALABLE A LA REDACTION DU DOSSIER DE CANDIDATURE Vous envisagez

Plus en détail

2.2. Les impôts et taxes PARTIE 2

2.2. Les impôts et taxes PARTIE 2 2.2 Les impôts et taxes PARTIE 2 L avis de l expert-comptable La plupart des taxes sont dues à partir d un certain seuil d effectif (avec une période de franchise totale de 3 ans puis partielle : formation

Plus en détail

ENVIRONNEMENT JURIDIQUE ET FISCAL L ENVIRONNEMENT SOCIAL LES ORGANISMES ACCOMPAGNATEURS ET LES AIDES PROTEGER SA MARQUE

ENVIRONNEMENT JURIDIQUE ET FISCAL L ENVIRONNEMENT SOCIAL LES ORGANISMES ACCOMPAGNATEURS ET LES AIDES PROTEGER SA MARQUE L SOCIAL PROTEGER SA MARQUE Pour retenir l attention du consommateur et se distinguer des concurrents, une personne peut avoir intérêt à créer une marque. C est parfois un élément essentiel du fonds de

Plus en détail

ACADEMIE DE CAEN REFERENTIEL EXPERIMENTAL BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE PREMIERE BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE

ACADEMIE DE CAEN REFERENTIEL EXPERIMENTAL BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE PREMIERE BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE REFERENTIEL EXPERIMENTAL BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE PREMIERE BAC PRO 3 ANS COMPTABILITE LES OPERATIONS COURANTES CONNAISSANCES Les produits d exploitation les obligations relatives aux ventes La ventilation

Plus en détail

Les conséquences opérationnelles du choix d un statut pour votre entreprise

Les conséquences opérationnelles du choix d un statut pour votre entreprise Les conséquences opérationnelles du choix d un statut pour votre entreprise www.intencity.fr 1 Statuts : quels éléments de réflexion En sachant que : pour orienter son choix? -Votre projet va évoluer,

Plus en détail

S installer en Franchise. Mode d emploi

S installer en Franchise. Mode d emploi S installer en Franchise Mode d emploi Le principe de la franchise Le franchiseur Un concept franchisable qui s appuie sur 3 éléments de base : 1 / La propriété d une marque, d une enseigne, d une raison

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES. Adises Active 180, rue du Genevois Parc d Activités de Côte Rousse 73000 CHAMBERY : 04.79.69.11.01 : 04.79.69.27.

PLAN D AFFAIRES. Adises Active 180, rue du Genevois Parc d Activités de Côte Rousse 73000 CHAMBERY : 04.79.69.11.01 : 04.79.69.27. [ ] PLAN D AFFAIRES Adises Active 180, rue du Genevois Parc d Activités de Côte Rousse 73000 CHAMBERY : 04.79.69.11.01 : 04.79.69.27.07 www.adisesactive.fr ATTESTATION SUR L HONNEUR Gérance : Avez-vous

Plus en détail

Démarrer son activité déco

Démarrer son activité déco Karine Mazeau Démarrer son activité déco Devis Factures Assurances Appels d offres Suivi de chantier Descriptifs 2013, Groupe Eyrolles ISBN : 978-2-212-13605-0 CHAPITRE 1 LE STATUT FISCAL Dans ce chapitre,

Plus en détail

Conseils pour l'élaboration du plan d affaires "business plan"

Conseils pour l'élaboration du plan d affaires business plan Conseils pour l'élaboration du plan d affaires "business plan" Appelé également «étude de faisabilité» ou «business plan», le plan d affaires est un document qui reprend les éléments fondamentaux d un

Plus en détail

Business Plan. Justine Robin, Inès Puisset Qu est ce qu un business plan? Master 1 Management, spécialité PME PMI

Business Plan. Justine Robin, Inès Puisset Qu est ce qu un business plan? Master 1 Management, spécialité PME PMI Business Plan Justine Robin, Inès Puisset Qu est ce qu un business plan? Master 1 Management, spécialité PME PMI Sommaire : Introduction... 2 1. Présentation générale : le business plan... 3 1.1. Définition...

Plus en détail

Journée Valaisanne du Tourisme

Journée Valaisanne du Tourisme Journée Valaisanne du Tourisme Défis, Tendances et Innovations en matière d hébergement touristique Martigny - 5 Octobre 2015 Pierre Olivier TOUMIEUX - CEO Groupe LAGRANGE SOMMAIRE 2 1. Le Groupe LAGRANGE

Plus en détail

Le régime fiscal des Offices de Tourisme sous forme associative

Le régime fiscal des Offices de Tourisme sous forme associative Le régime fiscal des Offices de Tourisme sous forme associative Afin de déterminer le régime fiscal d un Office de Tourisme constitué sous forme associative, il est nécessaire de distinguer les différentes

Plus en détail

Mon expert comptable, je peux compter sur lui! Le fiscal

Mon expert comptable, je peux compter sur lui! Le fiscal Mon expert comptable, je peux compter sur lui! Le fiscal Quelques constats pour commencer La fiscalité est une matière complexe établir une déclaration de CVAE ou une liasse fiscale ne se résume pas à

Plus en détail

BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON

BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON... 6 L'ACTIVITÉ DE LA BOULANGERIE

Plus en détail

GUIDE POUR UN PROJET DE CREATION D ENTREPRISE

GUIDE POUR UN PROJET DE CREATION D ENTREPRISE GUIDE POUR UN PROJET DE CREATION D ENTREPRISE Nom :.. Prénom :. Date de naissance :. Adresse :.. Tél :.Mail :.. Activité principale : (description succincte de votre projet) : Nature de votre projet :

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION/REPRISE BGE LITTORAL OPALE. Votre projet de création : Présenté par :

DOSSIER DE CREATION/REPRISE BGE LITTORAL OPALE. Votre projet de création : Présenté par : Votre projet de création : Présenté par : PRESENTATION DU PORTEUR DE PROJET Identité Titre : Nom - Prénom : Adresse : Date de naissance : Lieu de naissance : Téléphone : Mail : Profil personnel Situation

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

RESTAURATION RAPIDE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

RESTAURATION RAPIDE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 RESTAURATION RAPIDE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA RESTAURATION RAPIDE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA RESTAURATION RAPIDE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA RESTAURATION RAPIDE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA RESTAURATION

Plus en détail

Mon expert-comptable, je peux compter sur lui! Les associations

Mon expert-comptable, je peux compter sur lui! Les associations Mon expert-comptable, je peux compter sur lui! Les associations Quelques constats pour commencer! Les associations, un acteur majeur de la vie sociétale Près de 1,1 million d associations en France 20

Plus en détail

Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances. Protégez vos employés tout en réalisant des économies

Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances. Protégez vos employés tout en réalisant des économies Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances Protégez vos employés tout en réalisant des économies Table des matières Protégez vos employés tout en réalisant des économies 1 Qu est-ce qu

Plus en détail

Fiche : Société à Responsabilité Limitée (SARL)

Fiche : Société à Responsabilité Limitée (SARL) Date de mise à jour : mars 2013 Fiche : Société à Responsabilité Limitée (SARL) La S.A.R.L est la forme de société la plus répandue en France. Elle a pour caractéristique essentielle de limiter la responsabilité

Plus en détail

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR RAPPORT D'ÉTUDE Septembre 2006 N 8 Cette étude a été réalisée dans

Plus en détail

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Canada Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

Liste pondérée du contenu (blueprint) Examen obligatoire LHR/GBB

Liste pondérée du contenu (blueprint) Examen obligatoire LHR/GBB Liste pondérée du contenu (blueprint) Examen obligatoire LHR/GBB Types de questions utilisés: vrai-faux, choix multiple, exercices (calculs) Nr. Matière Nombre L LOI SUR L HEBERGEMENT ET LA RESTAURATION

Plus en détail

FONDS D ÉCONOMIE SOCIALE DU CLD DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST

FONDS D ÉCONOMIE SOCIALE DU CLD DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST FONDS D ÉCONOMIE SOCIALE DU CLD DE LA MRC DE CHARLEVOIX-EST GUIDE DE RÉDACTION DU PLAN D AFFAIRES Nom de l organisme : Montant total du projet : Montant demandé au FES : Nombre d emplois créés ou maintenus

Plus en détail

Bienvenue dans l univers de We Group

Bienvenue dans l univers de We Group Bienvenue dans l univers de We Group Le 19 mai 2005 Laurent Jaquier fonde la société We Group SA avec son siège social à Bulle. We Group SA est une société indépendante soumise au secret professionnel

Plus en détail

[ ] u Une réponse du banquier sous 15 jours u Une motivation de refus de prêt. Dossier de financement modélisé

[ ] u Une réponse du banquier sous 15 jours u Une motivation de refus de prêt. Dossier de financement modélisé SPéCIAL TPE l SPéCIAL TPE l SPéCIAL TPE l SPéCIAL TPE l SPéCIAL TPE [ ] Crédits bancaires tpe de moins de 25 000 euros Les engagements : u Une réponse du banquier sous 15 jours u Une motivation de refus

Plus en détail

Rédaction d un Plan d affaires

Rédaction d un Plan d affaires Rédaction d un Plan d affaires Catherine Raymond 2001 INTRODUCTION Raisons qui ont motivé la rédaction du plan d affaires Personnes ou organismes qui ont collaboré à l élaboration du plan d affaires Sommaire

Plus en détail

Etablir son plan de financement

Etablir son plan de financement OCTOBRE 2015 ENTREPRENEURS N 9 lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES & aveclespme.fr Le nouveau site pratique de la Fédération Bancaire

Plus en détail

Etablir son plan de financement

Etablir son plan de financement OCTOBRE 2015 ENTREPRENEURS N 9 FINANCEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES Etablir son plan de financement 2 Ce mini-guide vous est offert par : Pour toute information complémentaire, nous contacter : info@lesclesdelabanque.com

Plus en détail

Optimisez vos chances de réussite avec un dossier bien élaboré. Animé par : Patrice LUCE, Associé au cabinet GEIREC

Optimisez vos chances de réussite avec un dossier bien élaboré. Animé par : Patrice LUCE, Associé au cabinet GEIREC Optimisez vos chances de réussite avec un dossier bien élaboré Animé par : Patrice LUCE, Associé au cabinet GEIREC SOMMAIRE Le dossier financier : Qu est ce que c est? Dans quel but? Les facteurs clés

Plus en détail

en10 points L entrepreneur individuel à responsabilité limitée

en10 points L entrepreneur individuel à responsabilité limitée L entrepreneur individuel à responsabilité limitée en10 points Frédéric LEFEBVRE, Secrétaire d État chargé du Commerce, de l Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Services, des

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES. Adises Active 180 rue du Genevois, bâtiment F, 73000 Chambéry 04 79 69 11 01 info@adises.com

PLAN D AFFAIRES. Adises Active 180 rue du Genevois, bâtiment F, 73000 Chambéry 04 79 69 11 01 info@adises.com PLAN D AFFAIRES Adises Active 180 rue du Genevois, bâtiment F, 73000 Chambéry 04 79 69 11 01 info@adises.com 6 rue de l Annexion, 74000 Annecy 04 50 67 16 86 info@adises.com FICHE D IDENTITE Comment avez-vous

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE

Fiche conseil. Nom du Document : LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE LES REGLES APPLICABLES A LA LOCATION EN MEUBLE Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de Gestion Réf.

Plus en détail