Un œil sur les chiffres et la tête dans l art P. 12

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un œil sur les chiffres et la tête dans l art P. 12"

Transcription

1 LE MONDE DES RETROUVEZ DANS CE NUMÉRO TOUTE L'INFORMATION DE VOTRE CMA rtisans ÉDITION Bouches-du-Rhône Éric Pintat, carrossier Un œil sur les chiffres et la tête dans l art P. 12 Bimestriel n 101 juillet-août VERS L URMA : UNE AVANCÉE MAJEURE P. 6 «ARTISAN», UNE QUALITÉ À METTRE EN AVANT P. 8 À 10

2

3 P ANORAMA Soirée de présentation des routes 2014 : un condensé de découvertes. P 5 ÉVÉNEMENT 4 ENTRE GOURMANDISE ET MÉTIERS D ART, découvrez la Provence autrement ACTUALITÉS 6 DE L UNIVERSITÉ RÉGIONALE DES MÉTIERS À L UNIVERSITÉ RÉGIONALE DES MÉTIERS ET DE L ARTISANAT : les apprentis et les artisans auront bientôt leur université 8 COMMUNICATION : «Artisan», une qualité à mettre en avant 10 LA SOIRÉE DE L EXCELLENCE ARTISANALE clôture la Semaine Nationale de l Artisanat S TRATÉGIES Éric Pintat, carrossier marseillais atypique, réconcilie savoir-faire artisanal et processus industriels. Rencontre avec un passionné d art qui place le client au centre de ses préoccupations. P 12 ÉCLAIRAGE 12 ÉRIC PINTAT, CARROSSIER : un œil sur les chiffres et la tête dans l art 14 BAROMÈTRE ART UR : l Artisanat des Bouches-du-Rhône en chiffres ÉCLAIRAGE 17 ÉVOLUTION DES MODES DE CONSOMMATION : le boom du «made in local» 21 EXTENSION DES IGP AUX PRODUITS MANUFACTURÉS : protéger et promouvoir le savoir-faire local 23 VERS L INDICATION GÉOGRAPHIQUE : l exemple de l AOC 1 JOUR AVEC 24 UN FABRICANT DE LIMONADE : Elixia, des bulles 100 % artisanales CAS D'ENTREPRISE 26 BOISSIÈRE ET FILS : l humain au cœur de l entreprise RÉUSSITE 28 JEAN-MARIE CONTRERAS : coiffeur à l avant-garde D OSSIER UNE LOI POUR LES ARTISANS Le projet de la loi Artisanat, commerce et très petites entreprises qui vient d être voté répond à certaines attentes des artisans, notamment sur la reconnaissance de leur statut, les liens avec les CMA, les règles d urbanisme commercial, mais aussi l unification des statuts de l entreprise individuelle. Les réactions du terrain. P. 29 P RATIQUE Les CMA de PACA placent les artisans au cœur de leur action et s attachent à vous présenter les meilleurs services au quotidien. P 34 PRATIQUE 34 LES CMA DE LA RÉGION S ENGAGENT : cultivons le meilleur accueil! 36 LA FCMB muscle son offre de formation 37 PARTICIPEZ À LA FÊTE DE LA GASTRONOMIE 2014 : l amour des gestes et des savoir-faire FORMATION 38 BREVET DE MAÎTRISE-ADEA : valorisez votre activité en devenant diplômé! FORUM 39 EUROSKILLS 2014 : les apprentis font œuvre de talent 40 PAROLES d élus R EGARDS PRESTIGE 42 BG INGÉNIERIE, fabricant de cartes à puce : la carte bretonne version US INITIATIVES 44 DISPOSITIF ARDAN : passez du souhait à la réalité! OPINION 46 JEAN-FRANÇOIS CLERVOY, astronaute de l Agence spatiale européenne et président de Novespace, filiale du Centre national d études spatiales É DITO André Bendano Maître artisan Président de la CMA des Bouches-du-Rhône» Le secteur de l artisanat est à un tournant. À l heure du dépassement de la mondialisation, il incarne un nouveau modèle économique et sociétal, où les individus comme les mots «petite entreprise», «local», «durable» occupent une vraie place. Pour y réussir, les artisans ont tout intérêt à s ouvrir à de nouveaux outils et de nouvelles méthodes de gestion au sens large. C est là que l Université des Métiers (lire page 6) entrera en jeu pour les entreprises du territoire. En plus de proposer aux jeunes des parcours depuis le CAP jusqu aux niveaux supérieurs et de vrais débouchés sur le marché de l emploi, elle donnera aux chefs d entreprise installés les clefs pour investir les nouveaux chemins de l innovation et de la croissance. Il y a quelques années, j ai fait le pari de rapprocher les mots «métiers» et «université». La rencontre de l économie du savoir et du savoir-faire va donner des ailes à notre secteur. Si ces deux mots se rapprochent, c est parce que deux volontés se sont conjuguées : celle du secteur des métiers et celle de Michel Vauzelle, Président du Conseil régional Provence-Alpes- Côte d Azur. Qu il soit ici une nouvelle fois remercié de son engagement et de ses actes en faveur de l économie de proximité. Si notre Université ouvrira matériellement ses portes dans quatre ans, celles de la Chambre de métiers vous sont grandes ouvertes pour, d ores et déjà, vous accompagner vers l excellence de bien des façons (lire en pages 8, 38, 44 ). Ce numéro comprend des pages spécifiques entre les pages 1 à 16 et 33 à 48 pour les abonnés du Bouches-du-Rhône. Le Monde des artisans n 101 Juillet-août 2014 Édition des Bouches-du-Rhône Rédactrice en chef : Marge Vandendries Rédaction : Augustin Aubert, Lucie Blanc, Céline De Stéfanis, Julien Dukmédjian, Laura Jeanton, Marge Vandendries, Noémie Voyazopoulos. Ont collaboré à ce numéro : Rachel Baron-Bertrem, Boris Caix, Marjorie Dangléant, Coralie Diaz, Hubert Noto Éditeur délégué : Stéphane Schmitt Rédaction : ATC, port. : , Secrétariat de rédaction : M. Anthony, J. Clessienne, J. Neisse Publicité : ATC, 137 quai de Valmy, Paris Chef de publicité : Philippe Saint Étienne, Tél , Publicité nationale : Directeur commercial Mathieu Tournier, Tél , fax , Publicités départementales sud-ouest : Thierry (Tél ) et Cédric Jonquières (Tél ), fax , Publicités départementales nord et est : François Bederstorfer, Tél , fax , Photographies : Laurent Theeten, responsable image Promotion diffusion : Shirley Elter, Tél. : Tarif d abonnement 1 an. France : 6 euros. Tarif au numéro : 1 euro. à l étranger : nous consulter Conception éditoriale et graphique : TEMA presse, Tél Fabrication : Pixel image, I. Marlin, J.-M. Tappert, Tél Éditeur : ATC, 23 rue Dupont des Loges, METZ, Tél , fax Directeur de la publication : François Grandidier N commission paritaire : 0316 T ISSN : Dépôt légal : juin 2014 Impression : Imprimerie Léonce Déprez - Zone industrielle Riutz Barlin. Le monde des artisans juillet-août

4 vénement Bouches-du-Rhône Organisées par la Chambre de métiers et de l artisanat des Bouchesdu-Rhône (CMA 13), la Route des métiers d art et la Route gourmande se révèlent chaque année, durant la saison estivale, et vous dévoilent les meilleurs artisans du département. ENTRE GOURMANDISE ET MÉTIERS D ART Découvrez la Provence autrement La Provence se distingue par la richesse de sa culture et la diversité de ses traditions locales. Au fil du temps, les professionnels des métiers d art et de la gourmandise ont su faire de leur talent et de leur créativité une véritable signature et se sont ainsi positionnés comme les ambassadeurs de l Artisanat local. La Route des métiers d art et des Entreprises du Patrimoine Vivant et la Route gourmande offrent aux habitants du département et à ses touristes l occasion de découvrir le territoire sous un angle original. Du chocolatier au styliste, de la confiserie à la savonnerie et du pâtissier au maître verrier, tous ces artisans aux savoir-faire inimitables, alliant tradition et modernité, perpétuent et enrichissent le patrimoine culturel et économique du département. Au travers de quatre itinéraires (Marseille, Pays d Aix, Pays d Aubagne, Étang-de-Berre - Alpilles-Pays d Arles), accédez à plus d une centaine d adresses de qualité réparties sur l ensemble du territoire. Découvrir de nouveaux métiers, rencontrer des passionnés, déceler des produits d exception ou tout simplement trouver sa voie et ses ambitions sont autant de raisons de parcourir ces Routes. Vous êtes artisan et souhaitez offrir à votre activité une visibilité importante? Inscrivez votre marque dans l histoire de l artisanat local en participant à la prochaine édition de la Route des métiers d art ou de la Route gourmande. 4 Le monde des artisans juillet-août 2014 CONTACT Service Promotion de l artisanat et des métiers d art au ou

5 Soirée de présentation des routes 2014 Un condensé de découvertes Jean-Louis Corsiglia (Maison Corsiglia Aubagne), Frédéric Hawecker (Hawecker Frères Chateaurenard), Nicolas Imbert (Le Four des navettes Marseille), Claude Krajner (Le Temps d un chocolat Marseill), Pierre Lilamand (Confiserie Lilamand Saint-Rémy de Provence), Tanguy Roelandts (Chocolat Puyricard Puyricard), Georges Testa (Le Moulin bleu Allauch), Jean-Paul Vanroy (Maison Zeppini Marseille) ont reçu la médaille de la reconnaissance artisanale. Photos : CMA 13 - B.Béchet Lancement de l édition 2014 des Routes gourmandes et des métiers d art le 24 avril dernier au Château Paradis (lire ci-contre). À celles-ci s ajoutent celles de soutenir l économie locale et de profiter des productions artisanales, véritables gages de qualité. À l heure où authenticité et produits originaux sont plébiscités au détriment de la production en masse et uniformisée, les Routes vous offrent une sélection d adresses de professionnels d excellence. Consommer local, consommer artisanal, c est soutenir les artisans qui permettent à notre département de se démarquer avec caractère et raffinement. Les partenaires Tout au long de cette aventure, la CMA 13 est accompagnée par ses partenaires : la Maison du pâtissier, la Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole, la Communauté du Pays d Aix, le Conseil Général des Bouches-du-Rhône, la Banque Populaire Provençale et Corse et MAAF Assurances. Les Routes gourmande et des métiers d art vous sont également dévoilées grâce à l appui de Bouches-du-Rhône Tourisme et Ateliers d art de France. Le 24 avril dernier, au Château Paradis, la Chambre de métiers et de l artisanat des Bouches-du-Rhône présentait à un public de partenaires, journalistes, artisans, l édition 2014 des Routes gourmande et des métiers d art. André Bendano, Président de la CMA 13, a introduit la soirée en remerciant les partenaires pour le soutien effectif qu ils apportent aux artisans et en saluant le dynamisme des plus de soixante artisans présents pour présenter leur travail. Représentant la Communauté du Pays d Aix, partenaire de l opération et en particulier de son lancement événementiel, Jean-Christophe Grossi, conseiller municipal d Aix-en-Provence et conseiller communautaire, s est réjoui de contribuer à la valorisation de ces acteurs précieux de l économie locale. Entouré de Patrick Bonnet, Vice-président de la Chambre de métiers et Président de l Organisation professionnelle des charcutiers traiteurs, et de Claude Léonard, Président du Syndicat des patrons pâtissiers, confiseurs, chocolatiers, glaciers et boulangerspâtissiers, André Bendano a ensuite remis la médaille de la reconnaissance artisanale à six artisans méritants, également participants à la Route gourmande. Les convives venus en masse jusqu au Puy-Sainte-Réparade ont ensuite profité d un aperçu unique des merveilles qui les attendent sur les Routes. Dans le cadre privilégié du vignoble aixois, ils ont découvert le talent des artisans d art au travers de pièces d exception, exposées parmi les délices présentés sur la Route gourmande. Restez informés Retrouvez les adresses des professionnels de la gourmandise et des ateliers d art sur Pour être au plus près de l actualité des Routes et des artisans participant, rejoignez la page Facebook de «La Route des Métiers d Art et la Route Gourmande des Bouches-du-Rhône». Le monde des artisans juillet-août

6 ctualités Bouches-du-Rhône DE L UNIVERSITÉ RÉGIONALE DES MÉTIERS À L UNIVERSITÉ RÉGIONALE DES MÉTIERS ET DE L ARTISANAT LES APPRENTIS ET LES ARTISANS AURONT BIENTÔT LEUR UNIVERSITÉ Le 13 juin dernier, le projet d Université Régionale des Métiers s est concrétisé par la signature de l ensemble des partenaires du protocole d engagement. Portée par le Conseil régional, la Chambre régionale de métiers et de l artisanat Provence-Alpes-Côte d Azur et la Chambre de métiers et de l artisanat des Bouches-du-Rhône, l Université Régionale des Métiers (URM) bouleverse les conventions en mobilisant toute la richesse de l Artisanat de la région. Elle a à ce titre été retenue par l État dans le Programme d Investissements d Avenir et rejointe par d autres partenaires. Ce projet d envergure vise à créer, au cœur du quartier Euroméditerranée, un pôle d excellence consacré à l orientation, à la formation, à l innovation, à l emploi et aux entreprises. L URM regroupera donc à Marseille : le siège de la CRMA et de la CMA 13 et leur pôle de services et de formation continue ; quatre centres de formation d apprentis : CFA de la Bourse du travail, CFA des Compagnons du devoir, CFA Coiffure et CFA de l Institut Régional de Formation à l Environnement et au Développement Durable (IRFEDD); un pôle ressources régional composé de l Observatoire Régional des Métiers, le Centre régional contre l illettrisme et le Carif Espaces Compétences ; une structure d hébergement et des équipements dédiés à la restauration et au sport. Une URM à Marseille, l URMA dans toute la région À partir de l initiative d URM, le réseau des Chambres de métiers a développé une Université Régionale des Métiers et de l Artisanat (URMA), centre de ressource d un genre nouveau proposant sur tout le territoire régional des parcours de formation initiale et continue individualisés. Les Chambres de métiers de la région, engagées dans un processus de fusion, développent désormais une offre de formation pensée à l échelle du territoire, en veillant à en garantir l accès pour tous les jeunes et pour tous les chefs d entreprise, selon la recette suivante : Proximité et accessibilité : avec huit implantations de Digne à Avignon et de Gap à Toulon, où sont formés près de apprentis et quinze lieux d accueil en formation continue par lesquels passent près de stagiaires chaque année. Filières et excellence : des Pôles de référence accompagnent une réflexion prospective sur les métiers, en partenariat avec les organisations professionnelles. En parallèle, des alliances avec l enseignement supérieur permettront de proposer à nos apprenants des parcours complets, du niveau V (CAP) au niveau I (diplôme d ingénieur). URM et URMA doivent permettre de renforcer l image du secteur des métiers et de porter un nouveau regard sur l artisanat. De quoi donner l envie aux jeunes de rejoindre le secteur, d y faire carrière et d être les acteurs de la réussite de notre territoire. ➊ ➋ ➌ Un investissement considérable pour le secteur des métiers Cette opération d envergure est évaluée à 105,50 M, dont 69,30 M engagés par la Région Provence-Alpes-Côte d Azur. La Chambre régionale de métiers et de l artisanat Provence- Alpes-Côte d Azur ainsi que la Chambre de métiers et de l artisanat des Bouches-du-Rhône financent elles aussi cette avancée pour le secteur des métiers de l artisanat. ➊ André Bendano, Président de la Chambre régionale de métiers et de l artisanat Provence-Alpes-Côte d Azur, est le premier à avoir cru au potentiel de l URMA. Il souhaite que l économie du savoirfaire enrichisse celle du savoir pour devenir la vitrine de la richesse des métiers de l artisanat. ➋ L emploi et la jeunesse sont les deux grandes priorités de Michel Vauzelle, Président du Conseil régional Provence-Alpes-Côte d Azur. ➌ Gilles Barsacq était présent pour représenter Michel Cadot, Préfet de la région Provence-Alpes- Côte d Azur, et a insisté sur la dimension innovante d un tel projet. 6 Le monde des artisans juillet-août 2014

7

8 ctualités Bouches-du-Rhône COMMUNICATION «ARTISAN», UNE QUALITÉ À METTRE EN AVANT Les dernières études le montrent : l image de l Artisanat a progressé. Les campagnes de communication y sont pour beaucoup, le contexte économique aussi. Quand tout change très vite à l échelle mondiale, beaucoup de Français regardent les artisans comme des repères rassurants. Ils nous disent travailleurs, compétents, libres et indépendants, dépositaires d un savoir-faire Ils nous trouvent plein de qualités! Et tous ont même une bonne raison de choisir l Artisanat, comme l affirme la dernière campagne de communication nationale. Mais au fait, êtes-vous sûr de profiter pleinement de cette bonne image des artisans? Avez-vous pensé à la Qualité Artisan? La Qualité Artisan est un label professionnel national qui n appartient qu à l Artisanat. C est un peu notre appellation d origine contrôlée Comme son nom l indique, la Qualité Artisan vous permet de qualifier ce que vous vendez, vos services et vos produits. Cela signifie qu aux yeux de vos clients et de vos partenaires, vous et votre activité appartenez sans l ombre d un doute à l Artisanat et à son image positive. Ça les rassure, montre votre différence, vous démarque des concurrents qui ne peuvent se prétendre artisans. Parce que n est pas artisan qui veut! Être artisan, c est avoir son nom dans le Répertoire des Métiers (RM), c est faire valoir un savoir-faire, c est travailler en toute indépendance, avec des qualifications précises Tout cela, c est la Qualité Artisan. Pour l obtenir, rien de plus simple : il faut être immatriculé au RM, donc, et puis être diplômé (BEP, CAP par exemple) ou avoir six ans d activité. Dans le premier cas, la Qualité souligne votre qualification professionnelle. Dans le second, elle reconnaît votre expérience. Dans tous les cas, vous l avez peut-être déjà! Si vous êtes diplômé, la Qualité vous a été attribuée automatiquement à la création/reprise de votre entreprise artisanale (après inscription au RM). Si vous n êtes pas diplômé, vous avez reçu - ou allez recevoir - la Qualité après six ans d activité (immatriculée au RM). Que faire de cette Qualité Artisan? L afficher en grand! Recevoir la Qualité vous donne le droit d utiliser son logo bleu dans votre communication. Vous disposez pour cela d un Pack Artisan de promotion (diplôme, vitrophanies et autocollants à placer dans vos locaux, en vitrine, sur votre voiture ) et du logo au format numérique (à placer sur vos devis, factures, cartes de visite, plaquettes, site Internet, etc.). Attention, le logo est protégé : l utiliser sans être Artisan et sans avoir reçu la Qualité, c est s exposer à des sanctions juridiques. Si vous avez reçu la Qualité lors de votre immatriculation au Répertoire des Métiers, le Pack de promotion vous a été offert. Vous vous en servez? Très bien! Vous ne vous en servez pas? Dommage, mais il n est jamais trop tard pour bien faire! Les artisans bénéficiaires de la Qualité après six ans d activité peuvent commander leur Pack de promotion à la Chambre des métiers au prix de 8 euros. Et pourquoi ne pas devenir Maître Artisan? Dans la tête des gens, le Maître Artisan est le meilleur des artisans. C est donc un très gros atout pour votre image et votre chiffre d affaires. Pour l obtenir, vous devez satisfaire plusieurs critères exigeants : votre expérience professionnelle, vos diplômes, la reconnaissance de votre savoir-faire, votre engagement dans la formation des jeunes Vous voulez savoir si vous pouvez y pré tendre? Appelez la CMA 13 au , un conseiller vous renseignera et peut vous accompagner dans vos démarches. Une fois votre titre attribué, vous recevrez le Pack de promotion et le droit d utiliser son précieux logo rouge, signe de la plus haute distinction artisanale, pour valoriser votre qualification et votre compétence. Sur votre vitrine, votre véhicule, dans votre boutique utilisez les outils mis à votre disposition pour faire savoir à vos clients que vous faites partie des meilleurs artisans. 8 Le monde des artisans juillet-août 2014

9 Témoignage Patrick Siccardi, Maître Artisan menuisier Siccardi menuiserie, Bouc Bel-Air CMA 13 - L. Ricciotti Le saviez-vous? Les titres Qualité Artisan et Maître Artisan sont toujours attribués à des personnes, jamais à l entreprise. La Qualité Artisan peut être demandée par le dirigeant de l entreprise artisanale, mais aussi par le conjoint collaborateur mentionné au Répertoire des Métiers. Par contre, le titre de Maître Artisan ne peut être demandé et porté que par le dirigeant de l entreprise artisanale. Pour aller plus loin Cultivez vos qualités en bénéficiant des prestations et formations de votre Chambre de métiers. Ce n est jamais du temps perdu, mais au contraire toujours des idées, des clients et de l argent gagnés. Le mieux pour cerner vos besoins, c est de solliciter un Diagnostic des entreprises artisanales régionales (Dear). Un conseiller CMA 13 vient vous voir, fait le point avec vous. Il vous aide à prendre conscience de vos points forts, mais aussi des points à améliorer. Pour piloter votre entreprise avec plus d efficacité, de confort et de facilité, il vous propose des actions concrètes à réaliser selon vos besoins et vos disponibilités. PLUS D INFOS Demandez dès maintenant le Dear CMA 13 - P. Terraz Patrick Siccardi (à droite) et son frère travaillent ensemble dans l entreprise familiale depuis plus de 30 ans. «Je dirige avec mon frère Thierry une entreprise artisanale et familiale, créée par notre père en Nous avons toujours cherché à faire un travail irréprochable, à fidéliser les clients. La priorité n a jamais été de chercher les titres, les honneurs Et puis récemment, à l occasion d une formation de la CMA 13 pour devenir maître d apprentissage confirmé, une conseillère m a dit que je répondais à tous les critères du Maître Artisan. Je me suis dit qu après 40 années de travail, c était une reconnaissance bienvenue, une fierté que je pouvais m offrir. J ai fait le dossier avec l aide de la CMA 13, et je suis donc Maître Artisan depuis le printemps dernier. Auprès de la clientèle, c est incontestablement un plus. Aujourd hui, avec Internet, les gens ont tellement le choix! Pouvoir afficher le logo Maître Artisan sur notre site et notre communication, ça leur donne un critère pour décider de nous faire travailler. C est une carte de visite qui rassure. Pour le reste, on continue comme avant, comme toujours, avec le maximum d exigence dans ce qu on fait. Simplement, ça se voit mieux, maintenant qu il y a le titre de Maître Artisan.» + Info En savoir plus Sur la Qualité Artisan : rendez-vous sur Sur le titre de Maître Artisan : rendez-vous sur cma13.fr, rubrique Formation/ Formations diplômantes/titre de Maître-artisan et Pack Maître-artisan. Le monde des artisans juillet-août

10 ctualités Bouches-du-Rhône LA SOIRÉE DE L EXCELLENCE ARTISANALE CLÔTURE LA SEMAINE NATIONALE DE L ARTISANAT Le jeudi 20 mars, près de 100 artisans du département ont été mis à l honneur au siège de la Chambre de métiers et de l artisanat des Bouches-du-Rhône (CMA 13). Au cours d une soirée conviviale qui leur était dédiée, le Président André Bendano et les élus de la CMA 13 ont remis titres, diplômes et médailles aux récipiendaires venus pour l occasion accompagnés de leurs proches. Une récompense à la hauteur de l investissement Obtenir un diplôme, se former et acquérir de nouvelles compétences, ce n est pas simple lorsque l on doit continuer à diriger une entreprise et assurer sa journée de travail. Les artisans récompensés n ont pas hésité à prendre de leur temps pour se donner les moyens de valoriser leur savoir-faire et développer leur activité. Diverses façons de se distinguer Les différentes récompenses remises ce soir-là valorisent l action et l investissement de femmes et d hommes qui font de l artisanat la Première Entreprise de France. Le Brevet de Maîtrise sanctionne une double qualification : la maîtrise technique et la qualification du chef d entreprise. Le diplôme d Assistant de Dirigeant d Entreprise Artisanale (ADEA) valide l acquisition de compétences liées au pilotage d entreprise. Le titre de Maître d apprentissage confirmé distingue les qualités pédagogiques indispensables à la bonne formation des jeunes. Le titre de Maître Artisan souligne l expérience et le professionnalisme (lire p. 8-9) et la Médaille de la reconnaissance artisanale est un hommage aux artisans ayant œuvré pour la défense de l Artisanat et la pérennité du secteur. Brevets de Maîtrise et Assistant de dirigeant d entreprise artisanale remis par Renée Fernandez, Présidente du jury de Brevet de Maîtrise. Médailles de la reconnaissance artisanale remises par Martine Jourdan, Patrick Bonnet et Philippe Nembi, vice-présidents de la CMA 13. Titres de Maître Artisan remis par André Bendano, Président de la CMA 13. Titres de Maître d apprentissage confirmé remis par Monique Cassar, Présidente de la commission formation. 10 Le monde des artisans juillet-août 2014

11

12 É clairage Bouches-du-Rhône Éric Pintat, carrossier marseillais atypique, réconcilie savoir-faire artisanal et processus industriels. Rencontre avec un passionné d art qui place le client au centre de ses préoccupations. ÉRIC PINTAT, CARROSSIER Un œil sur les chiffres et la tête dans l art Photos : CMA 13 - P.Terraz est ici, le nerf de la guerre!», savoure Éric Pintat, dirigeant de la carrosserie «Il Dubost-Pintat, en désignant le bâtiment neuf, en face de l atelier, dans lequel sont installés, sur 200 m 2, l accueil clientèle et les bureaux. Décoration et mobilier design, Vespa 50 s et vélos à assistance électrique en exposition, fauteuils moelleux, accès wifi : le lieu évoque davantage un showroom qu un accueil client. Ou plutôt «cliente» : les femmes représentant 60 % de sa clientèle. «C est elles qui gèrent le sinistre dans la majorité des cas. Elles sont plus sensibles à l accueil mais aussi plus exigeantes. Je cherchais, pour les recevoir, un lieu plus approprié que l atelier : un endroit propre, design à l opposé de l image masculine véhiculée par la carrosserie.» Voilà pour la forme. Sur le fond, sa carrosserie, située en plein centreville de Marseille, traite dossiers sinistres par an. «Parvenir à ce résultat implique une approche industrielle de la production et de la gestion des dossiers sinistres.» Dès la réception du client, un processus bien rodé s enclenche, afin de réduire le temps d immobilisation du véhicule. «Un dossier rapidement traité, c est un client satisfait et une rentabilité accrue. Et, dans 65 % des cas, il récupère son véhicule moins de 48 heures après son entrée dans la carrosserie», confirme Éric Pintat. Il apprend la carrosserie «sur le tas» Atypique dans son approche du métier d artisan carrossier, Éric Pintat l est aussi dans son parcours professionnel. Autodidacte, il arrive à Marseille en 1983, à l âge de 19 ans, et travaille dans différents domaines d activité, dont celui des pneus rechapés. «Je sélectionnais des lots de pneumatiques : je traitais 15 à pièces par semaine», se souvient-il. L entreprise prenant de l ampleur, son employeur lui confie le commercial et les achats. «Je lui ai proposé de prendre des parts dans la société. Il a refusé : j ai donné ma démission. J avais 27 ans et l envie de 12 Le monde des artisans juillet-août 2014

13 Éric Pintat et une partie de son équipe dans leurs locaux flambant neufs dédiés à l accueil client. créer mon activité! Le propriétaire de la carrosserie Dubost cherchait un repreneur : nous avons foncé, avec mon épouse.» Expert-comptable, elle prend en charge la comptabilité et la partie juridique de la carrosserie. Éric Pintat met, quant à lui, «les mains dans le cambouis» pour apprendre le métier de carrossier : «J ai travaillé à l atelier avec un de mes mécanos. Il m a beaucoup appris et est devenu mon formateur pendant 20 ans». De la transmission du savoir-faire à celui d une histoire, il n y a qu un pas. «En conservant le nom de Dubost dans la dénomination commerciale de l entreprise, je souhaitais prolonger une aventure née en 1865», se souvient Éric Pintat. À cette époque, l atelier abrite une charronnerie où sont fabriqués des carrosses, puis dans les années 1930 d élégants coupés sport, pour Panhard. Lorsqu il la rachète, en 1992, la carrosserie Dubost «est en fin de vie». Vingtdeux ans plus tard, il annonce un chiffre d affaires annuel de 1,80 M. Un des meilleurs ratios mètre carré/chiffre d affaires Éric Pintat a depuis longtemps remisé la combinaison au placard pour se glisser dans les habits de gestionnaire. Taux de rentabilité, chiffres d affaires, marges brutes : il passe au crible, analyse et compare chaque semaine toutes ces données, grâce à une série de tableaux de bord. Le même souci d optimisation est mis en œuvre au sein des m 2 d ateliers, où s active une équipe d une quinzaine de personnes. Éric Pintat y a investi «près de euros dans l outil de production» entre 2013 et cette année, «afin d améliorer la sécurité, la productivité et la fluidité de l atelier». Il montre avec fierté le rail technique, accroché sur toute la longueur du plafond de l atelier, où sont suspendues ponceuses aspirantes et lampes infrarouges. «Nous avons un des meilleurs ratios mètre carré/chiffre d affaires», souligne-t-il en passant devant la cabine de peinture, récemment équipée d une arche de séchage infrarouge. «Le séchage s effectue en 15 à 20 minutes, contre une heure auparavant. On divise ainsi par cinq le coût énergétique et on est en mesure de traiter une douzaine de véhicules par jour». Et l humain dans tout ça? «La réussite d une entreprise passe par le respect du client et celui de ses salariés», répond Éric Pintat en montrant les postes de travail, équipés de ponts élévateurs, «afin de travailler à hauteur d homme» et les filtres à charbons actifs «ils captent 100 % des émanations de solvants!» ou en évoquant sa politique de rémunération, proportionnée à l effort de productivité demandé. Plus de 20 ans après la reprise de la carrosserie, il se lance un nouveau défi : la commercialisation de vélos à assistance électrique et leur personnalisation pour les entreprises ou les particuliers. «C est un marché porteur, même s il représente une niche, s enthousiasme-t-il. Il nous permet d opérer une diversification, en lien direct avec notre cœur de métier.» Lancé en début d année, ce nouveau concept est également proposé, sous forme de prêt, pour les clients dont le véhicule est immobilisé une journée. Accompagné par la Chambre des métiers et de l artisanat des Bouches-du-Rhône, via le dispositif Ideoprojet, il ambitionne désormais de proposer un package de services incluant peinture personnalisée, assurance et prise en charge des réparations. CONTACT Carrosserie Dubost-Pintat 3 rue Commandant Imhaus Marseille Rapprocher artistes et artisans L homme a aussi son jardin secret : l art. Et un souhait : celui de rapprocher artistes et artisans. L envie se concrétise en 2007, lorsque les organisateurs de la CowParade le sollicitent pour vernir la centaine de vaches, décorées par des artistes et exposées dans le centre-ville de Marseille. «Certains artistes nous ont demandé de mettre également de la couleur sur leurs créations.» Suivront d autres collaborations : les mappemondes des Cool Globes, dans le cadre de Marseille-Provence 2013 et dernièrement les animaux du Funny Zoo, dont le dromadaire exposé devant le centre commercial des Terrasses du Port. «Nous mettons notre savoir-faire, en matière de peinture, à disposition des artistes, se félicite Éric Pintat. Nous partageons avec eux une valeur commune : la recherche du beau.» Le monde des artisans juillet-août

14 É clairage Bouches-du-Rhône Le 20 mars 2013, la Chambre de métiers et de l artisanat des Bouches-du-Rhône (CMA 13) et l Urssaf PACA ont signé une convention de partenariat confirmant leur volonté d accroître leur connaissance commune du tissu économique artisanal du département afin d accompagner au mieux les artisans dans leur quotidien d entrepreneur. BAROMÈTRE ART UR L Artisanat des Bouches-du-Rhône en chiffres Dans cette optique, Patrick Henry, Président de l Urssaf, et André Bendano, Président de la CMA 13, ont souhaité l engagement de leurs structures respectives dans la création d un document annuel répertoriant les chiffres clés de l artisanat dans le département. C est la première fois que des informations macro-économiques permettent de mettre en évidence le poids de l artisanat à l échelle du territoire. Les entreprises artisanales sur le territoire L artisanat regroupe 17,7 % des établissements cotisant à l Urssaf, soit établissements immatriculés au Répertoire des Métiers. Au cours des trois dernières années, le nombre d entreprises artisanales a augmenté de 4,5 %. À noter, en 2013, les artisans ont généré 638 millions d euros de cotisations, chiffre en hausse par rapport à 2012 (+ 15,7 %). Le bâtiment constitue la première filière de ce secteur avec 40 % des entreprises. La majorité de ces entreprises sont installées à Marseille ou sur le territoire de la Communauté urbaine Marseille Provence Métropole (voir figure 1). La CMA 13 est présente aux côtés des artisans sur tout le territoire. De Marseille à Arles en passant par Venelles et Salon-de-Provence, quatre agences les accueillent pour des formalités administratives, des FIG. 1 : POIDS DES ENTREPRISES ARTISANALES PAR COMMUNE (EN % DU NOMBRE TOTAL D ÉTABLISSEMENTS ARTISANAUX) 14 Le monde des artisans juillet-août 2014

15 FIG. 2 : RÉPARTITION DES SALARIÉS DE L ARTISANAT PAR SECTEUR D ACTIVITÉ 38 % 1 % 1 % 9 % 7 % 30 % 14 % Transport, réparation, autres services Alimentation Travail des métaux Autres fabrications Bois et ameublement Textile, habillement, cuir Bâtiment FIG. 3 : DÉLAIS DE PAIEMENT Nombre de demandes Évolution N-1 Taux de demandeurs Évolution N-1 Taux accord Évolution N-1 Bâtiment % 10,9 % + 9,2 pt 87,1 % + 0,5 pt Transport, réparation, ,8 % 9,6 % - 3,7 pt 88,4 % - 1,0 pt autres services Alimentation ,5 % 13,3 % - 1,9 pt 86,4 % - 0,4 pt Autres fabrications 175-2,2 % 8,6 % - 6,2 pt 92,6 % + 8,3 pt Travail des métaux ,8 % 12,1 % + 16,3 pt 88,7 % + 5,4 pt Bois et ameublement 44-24,1 % 8,4 % - 29,1 pt 86,4 % + 4,4 pt Textile, habillement, cuir 25-35,9 % 6,2 % - 38,5 pt 80,0 % - 8,2 pt formations ou du conseil personnalisé. Et pour faciliter l implantation d entreprises artisanales sur le territoire et permettre leur développement, les administrateurs de la CMA 13 participent à des commissions territoriales (Mission locale, Conseil de développement, Fisac ). L emploi et l apprentissage L artisanat emploie personnes, soit 4,3 % de plus qu en 2012 (pour la répartition, voir figure 2). Ce secteur occupe donc 10 % de la population active du département. Avec une proportion élevée d embauches en CDI (35 %), l artisanat confirme sa réputation d employeur durable. En 2013, 1,15 milliard d euros de salaires bruts ont d ailleurs été versés aux salariés de l artisanat entreprises artisanales accueillent des apprentis, soit une baisse de 7,6 % par rapport à Un constat préoccupant car l apprentissage joue un rôle primordial dans le renouvellement des entreprises et constitue la voie royale menant à l emploi, plus de 80 % des apprentis sont embauchés en CDI suite à leur formation. Des conseillers de la CMA 13 accompagnent les entrepreneurs pour l embauche de salariés et d apprentis, les renseignent sur les nouveaux types de contrats (emplois aidés, contrats de génération, CICE ) ou les aides et les épaulent pour l élaboration des contrats d apprentissage. Les entreprises en difficultés établissements artisanaux ont déposé au moins une demande de délai de paiement de leurs cotisations en 2013, soit une hausse de 6,7 % par rapport à L artisanat n est pas épargné par la crise économique, même s il reste un secteur dynamique. Le partenariat signé entre la CMA 13 et l Urssaf facilitera l octroi de délais de paiement et permettra la détection en amont de leurs difficultés. Il permet aux artisans d obtenir des échelonnements de parts patronales dès lors que leur entreprise s est acquittée des parts salariales. De plus, les contacts privilégiés entre la CMA 13 et le RSI aident à obtenir la révision du montant des cotisations provisionnelles des travailleurs non salariés en cas de baisse d activité ainsi que l assistance dans la demande d échéanciers lorsque le dossier n est pas encore en contentieux. Pour identifier leur besoin de développement ou leurs difficultés et se munir de clés pour dynamiser leur entreprise, les artisans peuvent bénéficier de nombreuses prestations proposées par la CMA 13. Ces prestations personnalisées et sur mesure s adaptent à leurs contraintes d emploi du temps. CONTACTS Emploi Apprentissage Entreprises en difficulté Conseil (juridique, développement) Formations dans divers domaines Suivi de formalités / Diagnostic des Entreprises Artisanales Régionales (DEAR) 2h30 d entretien avec un conseiller pour prendre du recul sur votre activité et établir un plan d actions personnalisé : Le monde des artisans juillet-août

16 Mutuelle soumise aux dispositions du livre II du Code de la mutualité, n Siren KG - 04/14 Un professionnel de la santé pour la santé des professionnels. Santé Prévoyance Retraite Harmonie Mutuelle, 1 re mutuelle santé de France. 1 er organisme mutualiste conventionné par le RSI avec ayants droit entreprises adhérentes 4,5 millions de personnes assurées en complémentaire santé Contact : harmonie-mutuelle.fr UN EXPERT COMPTABLE PROCHE DE VOUS UN COMPTABLE COMPÉTENT ANNONCE LA VEILLE CE QUE LES ÉCONOMISTES PRÉVOIENT LE JOUR MÊME POUR LE LENDEMAIN. MILES THOMAS 42 BOULEVARD MICHELET - F MARSEILLE TEL FAX COURRIEL : Pour passer votre publicité dans LE MONDE DES ARTISANS, contactez : THIERRY JONQUIÈRES DIRECTEUR DE PUBLICITÉ TÉL. : CÉDRIC JONQUIÈRES CHEF DE PUBLICITÉ TÉL. :

17 É clairage Les poteries de Pierre Siegfried Burger sont estampillées "Poteries d'alsace", notamment pour se distinguer des productions provenant de l'étranger. ÉVOLUTION DES MODES DE CONSOMMATION Le boom du «made in local» Alors que les consommateurs y sont de plus en plus sensibles, c est le moment où jamais pour les entreprises artisanales de miser sur la dimension locale des produits. Le réseau des chambres de métiers a déjà mis en place plusieurs opérations dans cette optique. En parallèle, un décret est attendu pour l élargissement de l IGP (Indication géographique protégée) aux produits manufacturés. Tout va donc dans le sens d une meilleure reconnaissance de l ancrage local des artisans, reste à parvenir à l utiliser comme argument de vente et communiquer de manière adéquate. Barbara Colas 17 Le monde des artisans juillet-août 2014

18 É clairage «Il y a un vrai intérêt, une vraie écoute pour tout ce qui est lié au local. 65 % des Français disent que la dimension fabrication locale est intégrée dans leur choix pour un produit. Si c est notamment lié à la période de crise que nous connaissons, cette tendance va perdurer», explique Franck Lehuédé, chef de projets senior du département Consommation du Credoc (Centre de recherche pour l étude et l observation des conditions de vie). «Ces nouvelles préoccupations sont liées à une dimension protectionniste, l idée que nos emplettes sont nos emplois, que consommer localement permet de maintenir une activité économique dans la région Mais pas seulement. Les consommateurs sont rassurés par l ancrage local, il est synonyme de meilleure qualité et traçabilité dans leurs esprits.» Pour Franck Lehuédé, on serait à un tournant. «Les consommateurs ne veulent plus consommer pour consommer, ils sont en quête de sens. Pendant longtemps, la société occidentale nous avait habitués à une façon d envisager le monde. Aujourd hui, avec la moindre importance de ces idéologies sur nos modes de vie, les gens remettent en cause la conception qu on leur donne, ils construisent eux-mêmes.» Cependant, il tempère : «le taux de transformation de ces idées en comportement est assez faible pour différentes raisons. Tout d abord, il faut trouver des produits locaux, ensuite, s assurer que c est vraiment du local. Enfin, le différentiel de prix ne doit pas être trop important». Résultat, seulement 16 % de la population sensible à la proximité a concrètement traduit ses convictions dans ses actes d achat. «Ce sont plutôt des personnes de plus de 50 ans, bien intégrés dans le tissu Rassurés par le local Plus de 500 affiches grand format ont été collées pour la campagne de communication «Consommez local, consommez artisanal» menée par les chambres départementales de la région Provence- Alpes-Côte d Azur ont développé, sous l égide de la CRMA Paca. 46 % des Français sont rassurés par le fait que le produit soit vendu directement par le producteur, l existence d un signe officiel de qualité (Label Rouge, AOP, IGP, STG), l origine du produit et la fabrication «locale» du produit. Enquête Ipsos pour Bienvenue à la ferme, les Français et le consommer local, février 2014 Credoc Franck Lehuédé, chef de projets senior du département Consommation du Credoc (Centre de recherche pour l étude et l observation des conditions de vie). local.» Si la dimension «proximité» n est pas toujours déterminante, c est sans aucun doute un argument supplémentaire pour les entreprises artisanales. Frédérique Dubots, à la tête d une entreprise de production de biscuits artisanaux dans l Eureet-Loir, l a bien ressenti et compris. «J ai remarqué l évolution de l intérêt de la clientèle pour les produits locaux, décrypte-t-elle. Les magasins viennent de plus en plus me chercher, j ai plus de points de vente que l année dernière. Pour mettre en avant l ancrage local de ma production, je liste mes producteurs euréliens sur l étiquette de mes produits. C est essentiel pour me différencier des gros producteurs qui revendiquent une fabrication soi-disant artisanale.» Communiquer Les artisans doivent donc utiliser leur ancrage local comme argument marketing. Pour instaurer la confiance vis-à-vis du consommateur, trois dimensions sont à mettre en avant. «Tout d abord, il faut montrer que l on maîtrise le savoirfaire du produit, éventuellement les spécificités locales de celui-ci, et prouver que l on en est capable avec un diplôme spécifique ou une tradition familiale... Ensuite, l ensemble de la chaîne de production doit être 18 Le monde des artisans juillet-août 2014

19 É clairage + Info Initiative en Ariège : des ateliers cuisine pour promouvoir les produits locaux Dans le cadre du réseau national des Cités du goût et des saveurs, la CMA de l Ariège a mis en place des ateliers de cuisine pour la promotion des produits locaux de qualité. «Une à deux fois par mois, un atelier est organisé à destination des professionnels et l on demande au chef de mettre l accent sur ce qu il utilise en local», détaille Jeanne-Marie Jugie, conseillère en développement économique à la CMA 09. Antoine Fontes, artisan charcutier, a ainsi vu ses produits mis en valeur lors d un atelier. Toute sa charcuterie est fabriquée à partir du porc lourd du pays issu de meilleurs animaux sélectionnés et élevés par les producteurs du département de l Ariège. L entreprise, qui existe depuis 1922, vient par ailleurs d obtenir le label EPV (Entreprise du patrimoine vivant). «Je suis ravi que mon produit ait été choisi par un chef. Nos clients savent que le local, c est notre credo. Mais ils viennent aussi pour la qualité et le savoir-faire», se félicite l artisan. Photos charcuterie Fontes «Acheter local, un acte citoyen permettant de préserver l économie locale», Marge Vandendries, CRMA Paca local. Enfin, l artisan doit prendre en compte le consommateur, on ne fait pas du local pour faire du local. Cela peut être pour redécouvrir des saveurs oubliées, utiliser une technique ancienne particulièrement adaptée...», précise Franck Lehuédé. «La notion d information et de communication est centrale», assure-t-il. Afin d aider les artisans sur l épineuse question de la communication, les chambres départementales de la région Provence- Alpes-Côte d Azur ont développé, sous l égide de la CRMA Paca, la campagne de communication «Consommez local, consommez artisanal». «Si les grands groupes disposent d importants moyens pour vanter leurs produits et leurs services, il n en va pas de même pour l artisanat. C est pourquoi nous avons cherché à pallier ce manque en incitant les consommateurs à se tourner vers les artisans, explique Marge Vandendries, directrice de la communication de la CRMA Paca. L objectif de cette campagne est clair : que les consommateurs favorisent les commerces locaux plutôt que les grandes enseignes. Le but est aussi de montrer qu acheter local est un acte citoyen permettant de préserver l économie locale.» Démarrée en 2013 pour les fêtes de fin d année avec plus de 500 affiches grand format, 150 annonces dans la presse régionale, ainsi que 300 spots radios, la campagne se poursuivra en 2014 et Structurer les circuits courts Du côté de l Eure-et-Loir, on cherche à créer des ponts entre agriculteurs, commerçants et artisans. Depuis deux ans, l opération «Du Terroir dans l assiette!» rassemble une trentaine d exposants avec l association «Terre d Eureet-Loir». «Ce label a été créé par la I L A DIT Benoît Hamon, ministre délégué à l économie sociale et solidaire, devant le Sénat «Je pense, d abord, à la création des indications géographiques pour les produits manufacturés. Avec Sylvia Pinel, nous avons voulu que les spécificités locales d un produit soient enfin reconnues, grâce, notamment, à la dénomination de l indication géographique, qui l associera au territoire dans lequel il est fabriqué : couteaux de Laguiole, porcelaine de Limoges, tissus du Pays basque, faïence de Quimper Lorsque nous avons lancé cette idée, nous avons reçu plus de quatre-vingts demandes d obtention d une indication géographique. Cette mesure correspond donc bien à un vœu des producteurs locaux, qui souhaitent voir l origine et la qualité de leurs produits clairement identifiées. Elle contribuera à justifier des prix parfois un peu plus élevés et à renseigner plus clairement le consommateur, qui fera son choix à l aide d une information loyale. Vous l aurez compris, mesdames, messieurs les sénateurs, je me réjouis de voir étendue aux produits manufacturés l indication géographique initialement réservée au domaine de l alimentaire et des produits agricoles». Lire aussi pages 21 à 23. Le monde des artisans juillet-août

20 É clairage chambre d Agriculture et regroupe aujourd hui des agriculteurs et des artisans», précise Nolwenn Le Mentec, chargée de développement de la CMA d Eureet-Loir. «Si depuis quelques années, émerge chez les consommateurs la devise " manger sain et manger local ", la filière courte est la source d un intérêt croissant notamment chez les artisans. Pour répondre à leurs attentes et favoriser la mise en place de circuits de proximité, il est nécessaire que les commerçants, les artisans, les professionnels de l alimentaire, les collectivités et les producteurs d Eure-et-Loir se connaissent. D où l intérêt de " Du terroir dans l assiette " qui permet à la filière courte de se structurer.» L idée? Permettre à la fois aux professionnels de découvrir la richesse des produits locaux, de nouer de nouveaux contacts commerciaux et CMA 28 Frédérique Dubots, sur son stand «Du Terroir dans l assiette». Une opération qui veut accompagner la structuration de la filière courte. de développer leurs approvisionnements de proximité. Frédérique Dubots a participé aux deux éditions déjà organisées. «Grâce au Salon, je me fais de nouveaux contacts : trois l an dernier et cinq l année d avant. Cela se concrétise toujours, parfois par ricochet. En tout cas, c est loin d être négligeable!» Un appel à projets en Rhône-Alpes «Trouver des nouveaux modes de consommation et de distribution» La CRMA Rhône-Alpes a lancé, en partenariat avec d autres réseaux, un appel à projets sur les circuits de proximité. «L idée était de faire émerger des projets sur le territoire, explique Yaël Boquet, conseiller en développement d entreprise à la CRMA Rhône-Alpes. «Les artisans sont un maillon essentiel de l économie de proximité. Nous voulions donner un coup de pouce aux projets plus avancés afin qu ils se concrétisent. Nous accompagnons ceux qui sont à l origine de l idée, qu il s agisse d une fédération de communes ou une organisation professionnelle, puis vient la phase de coaching des entreprises elles-mêmes pour que le projet vive». Quatre projets ont été sélectionnés et ils ont tous un point commun : «On essaie de réfléchir à des nouveaux modes de consommation et de distribution. Car si les artisans ont des arguments à faire valoir, encore faut-il que leurs produits soient facilement accessibles aux consommateurs.» Ainsi, l un des projets mise sur l installation de «drive» ruraux ; un autre, sur le développement d une plate-forme d e-commerce. Yaël Boquet, conseiller en développement d entreprise à la CRMA Rhône-Alpes croit à la nécessité de réinventer les modes de consommation et de distribution. Faire découvrir aux professionnels la richesse des produits locaux. Agence Prisme / Pierre Jayet T ROIS QUESTIONS À Aurélie Merle Docteur en sciences de gestion de l Université Aix-Marseille III (IAE Aixen-Provence) et professeur de marketing à Grenoble École de Management. Pourquoi les artisans ont intérêt à communiquer sur leur ancrage local? De manière générale, une entreprise artisanale cherche des arguments pour se différencier des autres. L ancrage local peut constituer un élément de différenciation en termes d impact direct et indirect sur l économie locale, d aspect environnemental, mais également sur la question de la qualité. C est une tendance qui va perdurer, on remarque de plus en plus de réflexion au niveau des collectivités locales et des attentes fortes des consommateurs même s il reste une différence entre le déclaratif et le comportemental. Quel est le point faible des entreprises artisanales sur cet aspect marketing? Parfois, elles ne se rendent pas compte de la plus-value de l argument local,et ont des difficultés à le valoriser clairement aux yeux des consommateurs. il faut leur faire réaliser que c est un axe de différenciation pertinent. Mais pour que ce soit une vraie force, il faut communiquer très clairement au niveau individuel, ou au niveau collectif, sur les bénéfices que peut procurer cet achat local, qu ils soient directs pour le consommateur ou indirects pour l économie locale ou l environnement. Comment aider les artisans à s approprier cette nouvelle tendance? Il faut les accompagner dans la compréhension de leurs spécificités et les aider à les valoriser aux yeux de la clientèle. 20 Le monde des artisans juillet-août 2014

DOSSIER DE PRESSE ÉLECTIONS RÉGIONALES. Les acteurs économiques de PACA interpellent les principaux candidats aux élections régionales

DOSSIER DE PRESSE ÉLECTIONS RÉGIONALES. Les acteurs économiques de PACA interpellent les principaux candidats aux élections régionales DOSSIER DE PRESSE ÉLECTIONS RÉGIONALES Les acteurs économiques de PACA interpellent les principaux candidats aux élections régionales COMMUNIQUÉ DE PRESSE Marseille, le 26 novembre 2015 ÉLECTIONS RÉGIONALES

Plus en détail

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015 La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée Dossier de presse Création graphique : Musiconair Pendant 9 jours, les Chefs d Alsace et les Maîtres Restaurateurs d Alsace vous font découvrir

Plus en détail

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2014 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

Discours d inauguration du Campus des métiers et de l artisanat Lot

Discours d inauguration du Campus des métiers et de l artisanat Lot Discours d inauguration du Campus des métiers et de l artisanat Lot - Vendredi 2014 - Merci Monsieur le Ministre, cher Martin, Monsieur le Sénateur, [Gérard Miquel], Mesdames et Messieurs les Parlementaires,

Plus en détail

Créer une entreprise, ça se prépare!

Créer une entreprise, ça se prépare! PARCOURS N 3 Créer son entreprise Les étapes de votre réussite Entretien orientation Entretien conseil Stage de Préparation à l'installation Entretiens spécialisés : étude de faisabilité ou montage des

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PLAN DE RELANCE DE L APPRENTISSAGE

DOSSIER DE PRESSE PLAN DE RELANCE DE L APPRENTISSAGE DOSSIER DE PRESSE PLAN DE RELANCE DE L APPRENTISSAGE Jeudi 25 juin 2015 Centre de Formation d Apprentis (CFA) d ANNONAY CONTACTS PRESSE : Cabinet du préfet Service Départemental de la Communication Interministérielle

Plus en détail

Michaël VIDEMENT m.videment@cma84.fr Tél : 04 90 80 65 43 35 rue Joseph Vernet BP 40208-84009 Avignon Cedex 1

Michaël VIDEMENT m.videment@cma84.fr Tél : 04 90 80 65 43 35 rue Joseph Vernet BP 40208-84009 Avignon Cedex 1 La Chambre de Métiers et de l Artisanat de Vaucluse (CMA 84) et le réseau des Chambres de Métiers de la Région Provence-Alpes-Côte d Azur se mobilisent en 2013. Afin de promouvoir, auprès des jeunes de

Plus en détail

www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ')

www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ') www.cma13.fr b[i iebkj_edi 9C7 ') Permettre à des jeunes de devenir apprentis, c est leur offrir une vraie chance de réussite professionnelle et c est apporter de la richesse à votre entreprise. La Chambre

Plus en détail

COMMUNIQUE PRESSE. Coordonnées des centres de formation :

COMMUNIQUE PRESSE. Coordonnées des centres de formation : COMMUNIQUE PRESSE Le 4 avril 2009, les centres de formation de la Chambre de Métiers et de l Artisanat et du Bâtiment ouvriront leurs portes aux jeunes et à leur famille. Coordonnées des centres de formation

Plus en détail

Jean-Emmanuel COSTEDOAT LAMARQUE Fondateur de DÉLICES LAMARQUE Président de DÉLICES LAMARQUE Développement

Jean-Emmanuel COSTEDOAT LAMARQUE Fondateur de DÉLICES LAMARQUE Président de DÉLICES LAMARQUE Développement «A la simple évocation des mots «bonbons», «biscuits», «chocolats», les papilles s emballent. Les bonbons font saliver toutes les générations et génèrent des souvenirs communs : on recherche des bonbons

Plus en détail

Projet de dossier FISAC transversal Territoire du SEGH

Projet de dossier FISAC transversal Territoire du SEGH Projet de dossier FISAC transversal Territoire du SEGH Partie II : «fiches-actions» Document annexé à la délibération du conseil communautaire de la Communauté de communes de l agglomération annemassienne

Plus en détail

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H

DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H DOSSIER PRESSE JOURNÈE PORTES OUVERTES DES CENTRES DE FORMATION SAMEDI 26 MARS 2011 9H - 17H Coordonnées des centres de formation : Centre de Formation Chambre de Métiers et de l Artisanat impasse Morère

Plus en détail

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015

Communiqué de presse Semaine nationale de l apprentissage du 18 au 22 mai 2015 Dossier de presse Mai 2015 Sommaire 1) Communiqué de presse 2) Présentation de l opération semaine nationale de l apprentissage 3) La formation en apprentissage : une priorité pour les CCI 4) Les développeurs

Plus en détail

Entreprise du Patrimoine Vivant. L excellence des savoir-faire français. Mars 2015 DOSSIER DE PRESSE

Entreprise du Patrimoine Vivant. L excellence des savoir-faire français. Mars 2015 DOSSIER DE PRESSE Entreprise du Patrimoine Vivant L excellence des savoir-faire français Mars 2015 DOSSIER DE PRESSE 2 UNIVERS : Équipements professionnels Un label original Le label «Entreprise du Patrimoine Vivant» (EPV)

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011 Dossier de presse Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales Du 18 au 25 novembre 2011 2 Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales - 18 au 25 novembre 2011

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013

Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Cahier des Clauses Techniques Particulières Formation Continue 2013 Objet du Marché Contenus formatifs des prestations Déroulement des actions de formation 1 I OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour

Plus en détail

anj u PRODUITen dossier de candidature

anj u PRODUITen dossier de candidature dossier de candidature Le dossier de candidature dûment rempli et signé, incluant les pièces demandées, doit être adressé à : GIP Produit en Anjou Département de Maine-et-Loire CS 94104 49941 Angers cedex

Plus en détail

LIFI LES. For QUA. cap formations ANTES. spécial. Numéro. Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme.

LIFI LES. For QUA. cap formations ANTES. spécial. Numéro. Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme. cap formations Numéro spécial LES 2 è semestre 2014 For ma tions QUA LIFI ANTES Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme Puy-de-Dôme LE TITRE D ASSISTANT(E) DE DIRIGEANT(E)

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours à l Université de Cergy-Pontoise Le guide pour votre orientation et votre insertion professionnelle Service commun universitaire d information,

Plus en détail

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise»

Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse Lancement des «Oséades de la création d entreprise» Mardi 9 octobre 2012 CONTACTS PRESSE : CG74 ALEXANDRA CARRAZ 04 50 33 50 02 CCI MAGALI SERRANO 04 50 33 71 30

Plus en détail

ACTION N 1 : Animer le FISAC et le réseau d'acteurs Développer des moyens de communication et d animation

ACTION N 1 : Animer le FISAC et le réseau d'acteurs Développer des moyens de communication et d animation PLAN D ACTIONS FISAC-CCIC (Tranche 1) Axe N 1 ACTION N 1 : Animer le FISAC et le réseau d'acteurs Développer des moyens de communication et d animation Animer le FISAC et le réseau d acteurs, soit : Animer

Plus en détail

Origine : site Internet de la Chambre de Métiers et de l'artisanat : cma-haute-marne.fr

Origine : site Internet de la Chambre de Métiers et de l'artisanat : cma-haute-marne.fr Origine : site Internet de la Chambre de Métiers et de l'artisanat : cma-haute-marne.fr OPÉRATION JEUNES-ARTISANAT Spécial entreprises POURQUOI CETTE OPÉRATION? La force économique d un pays, ce sont ses

Plus en détail

Charte d engagement. Filières alimentaires de proximité du Pays de Brest

Charte d engagement. Filières alimentaires de proximité du Pays de Brest Charte d engagement Filières alimentaires de proximité du Pays de Brest 2 un marché à fort potentiel DICIMEME.BZH, C EST QUOI QUELS PROFESSIONNELS SUR DICIMEME.BZH POURQUOI S ENGAGER SUR DICIMEME.BZH POURQUOI

Plus en détail

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours. Le guide

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours. Le guide Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours à l Université de Cergy-Pontoise Le guide du SCUIO-IP Service commun universitaire d information, d orientation et d insertion professionnelle

Plus en détail

#loipinel @ministere_act. Examen en Commission des afffaires économiques au Sénat : le 2 avril 2014 Séance publique au Sénat les 15 et 16 avril 2014

#loipinel @ministere_act. Examen en Commission des afffaires économiques au Sénat : le 2 avril 2014 Séance publique au Sénat les 15 et 16 avril 2014 Principales mesures du projet de loi Artisanat, Commerce et Très petites entreprises présenté par Sylvia Pinel, ministre de l Artisanat, du Commerce et du Tourisme Examen en Commission des afffaires économiques

Plus en détail

Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes

Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes Entrez dans la 1 ère entreprise des Alpes - Maritimes PRESENTATION Activités : Fabrication Transformation Réparation Prestation de service CMA 06 & VOUS Bâtiment - 10 salariés à la création Alimentation

Plus en détail

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale

Dossier de presse. Une carte d identité pour l entreprise artisanale Dossier de presse Une carte d identité pour l entreprise artisanale Contact presse Elisabeth de Dieuleveult, Responsable des relations avec la presse 01 44 43 10 96 et 06 61 25 98 00 dieuleveult@apcma.fr

Plus en détail

Rapport d activité 2012

Rapport d activité 2012 79% Hommes 53% Indépendants 5% Créer du lien, favoriser les échanges entre entrepreneurs, rompre la solitude des chefs d entreprise, tels sont les enjeux des Réseaux des créateurs BGE : Oxygène. entreprises

Plus en détail

Comité Départemental du Tourisme des Hautes-Alpes

Comité Départemental du Tourisme des Hautes-Alpes Annexe 1 2 Comité Départemental du Tourisme des Hautes-Alpes Renforcer la dynamique partenariale et opérationnelle engagée autour de la stratégie touristique 2013-2015 Qu il s agisse de la promotion, de

Plus en détail

cm- digne.fr CATALOGUE FORMATIONS 2015

cm- digne.fr CATALOGUE FORMATIONS 2015 cm- digne.fr REPRENEURS CATALOGUE FORMATIONS 2015 CHEFS D ENTREPRISE, ET EURS A SALARIÉS D EMPLOI CRÉAT ET DEMANDEURS CONJOINTS Édito Le contexte économique actuel a fait évoluer les modes de gestion de

Plus en détail

1 - Innovation technologique 2 - Stratégie globale d innovation 3 Management des ressources humaines 4 Dynamique commerciale

1 - Innovation technologique 2 - Stratégie globale d innovation 3 Management des ressources humaines 4 Dynamique commerciale Cochez la catégorie dans laquelle vous souhaitez concourir (une seule catégorie possible), complétez la partie relative à la la présentation de l entreprise («l entreprise», «les hommes dans l entreprise»,

Plus en détail

FORMATION CONTINUE. Année 2014. développer son chiffre d affaires, Vente en ligne. appel d offre, législation, gestion, anglais, manager, transmettre!

FORMATION CONTINUE. Année 2014. développer son chiffre d affaires, Vente en ligne. appel d offre, législation, gestion, anglais, manager, transmettre! FORMATION CONTINUE Année 2014 Artisans, salariés, conjoints collaborateurs Vente en ligne gestion, anglais, appel d offre, législation, développer son chiffre d affaires, manager, transmettre! Le contexte

Plus en détail

La propriété intellectuelle au service de l entreprise

La propriété intellectuelle au service de l entreprise La propriété intellectuelle au service de l entreprise les indications géographiques 12 juin 2015 Assemblée Générale PLAB INPI LORRAINE MP BOZONNET Qu est-ce que la propriété intellectuelle? Une définition

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le mardi 19 mai 2015 à Nantes. Les membres des Sup Porteurs de la création 44 :

DOSSIER DE PRESSE. Le mardi 19 mai 2015 à Nantes. Les membres des Sup Porteurs de la création 44 : DOSSIER DE PRESSE Le mardi 19 mai 2015 à Nantes 1 Les membres des Sup Porteurs de la création 44 : Le réseau des Sup'Porteurs de la Création 44 est soutenu par : Contact Presse : Marie Le Saint CCI Nantes

Plus en détail

Cahier des charges & Règlement

Cahier des charges & Règlement Concours Affiche Evènement «Le mois des Monts» Cahier des charges & Règlement A lire attentivement & à retourner signé Toute affiche ne respectant pas l un des points de ce règlement ne pourra être retenue.

Plus en détail

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises

SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises SOUTENIR LE COMMERCE ET L ARTISANAT EN LOIRE FOREZ : Visite d entreprises > Entreprise artisanale JUBAN, serrurerie-métallerie (Champdieu) > Restaurant Mise en scène (Montbrison) > Restaurant Apicius (Montbrison)

Plus en détail

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission

Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE. Les clés pour réussir votre mission Chambre de métiers et de l artisanat de la Haute-Garonne LIVRET DU MAITRE D APPRENTISSAGE Les clés pour réussir votre mission 2 L APPRENTISSAGE, UN PARCOURS «GAGNANT - GAGNANT» Côté entreprise : C est

Plus en détail

GT 2012 : PROPOSITIONS

GT 2012 : PROPOSITIONS GT 2012 : PROPOSITIONS 12 pages Couverture Pacte pour le développement du commerce «Ce qui est bon pour le commerce est bon pour le client» + de commerces + de proximité + de choix + d emplois 2 et 3 POURQUOI

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 1 er juillet 2013 ----------------------- Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Eure 8, boulevard Allende à EVREUX

DOSSIER DE PRESSE. 1 er juillet 2013 ----------------------- Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Eure 8, boulevard Allende à EVREUX DOSSIER DE PRESSE Hommage à Gaston LENÔTRE 1 er juillet 2013 ----------------------- Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Eure 8, boulevard Allende à EVREUX Communiqué de presse Qui était Gaston Lenôtre?

Plus en détail

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3

DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 2009 DÉVELOPPEUR D ENSEIGNE alternance ADMISSION Bac +2/3 NEGOCIA et PROCOS se sont engagés avec succès, depuis 9 ans, dans la formation de «Développeur d enseigne». Les chiffres parlent d eux-mêmes :

Plus en détail

DENKMAL 2012. Allemagne Leipzig. Bienvenue sur le Pavillon France. 22-24 novembre 2012 DENKMAL 2012. Le Pavillon France

DENKMAL 2012. Allemagne Leipzig. Bienvenue sur le Pavillon France. 22-24 novembre 2012 DENKMAL 2012. Le Pavillon France Bienvenue sur le Pavillon France DENKMAL 2012 Allemagne Leipzig 22-24 novembre 2012 Le Pavillon France Une formule économique, Un gain de temps, La rencontre de futurs partenaires. DENKMAL 2012 Salon européen

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL

DISCOURS de Sylvia PINEL Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Seul le prononcé fait foi Paris, le mardi 26 mai 2015 DISCOURS de Sylvia PINEL Lancement du nouveau cadre de référence

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

MIEUX GÉRER ET DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE, RENFORCER OU ACQUÉRIR DE NOUVELLES COMPÉTENCES.

MIEUX GÉRER ET DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE, RENFORCER OU ACQUÉRIR DE NOUVELLES COMPÉTENCES. MIEUX GÉRER ET DÉVELOPPER VOTRE ENTREPRISE, RENFORCER OU ACQUÉRIR DE NOUVELLES COMPÉTENCES. Dirigeants d entreprise artisanale, vos responsabilités vous imposent de faire preuve d une grande polyvalence

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette DOSSIER DE PRESSE FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette Contact Presse MNRA : Elisabeth MARZAT Tél. : 01 53 21 12 44 06 65 59 61 69 Mail : emarzat@mnra.fr

Plus en détail

9 ème Printemps de l Entreprise Artisanale

9 ème Printemps de l Entreprise Artisanale 9 ème Printemps de l Entreprise Artisanale Du 13 au 21 mars 2008 Sommaire 1. Programme du 9 ème Printemps de l Entreprise artisanale p. 2 2. «L artisanat, les métiers d une vie» p. 4 3. Le Centre d aide

Plus en détail

Dossier de presse. Le prix régional Met'Fem Le réflexe "Artisanat au Féminin" Sommaire. Communiqué de Presse P. 2. Met'fem, les métiers au féminin

Dossier de presse. Le prix régional Met'Fem Le réflexe Artisanat au Féminin Sommaire. Communiqué de Presse P. 2. Met'fem, les métiers au féminin Dossier de presse Le prix régional Met'Fem Le réflexe "Artisanat au Féminin" Sommaire Communiqué de Presse P. 2 Met'fem, les métiers au féminin P. 3 Les Prix Met'Fem P. 4 Les Partenaires P. 5 Les initiatives

Plus en détail

Réunion d information collective sur la création - reprise d entreprise PASS CREATION. En partenariat avec

Réunion d information collective sur la création - reprise d entreprise PASS CREATION. En partenariat avec Réunion d information collective sur la création - reprise d entreprise PASS CREATION En partenariat avec Objectifs de la réunion Vous donner les éléments pour décider si vous vous lancez dans votre projet

Plus en détail

Entretien orientation. Demi-journée d information. Stage de Préparation à l'installation Auto-Entreprise. Assistance aux formalités d'immatriculation

Entretien orientation. Demi-journée d information. Stage de Préparation à l'installation Auto-Entreprise. Assistance aux formalités d'immatriculation PARCOURS N 2 Devenir Auto Entrepreneur Prendre un bon départ! Entretien orientation Entretien conseil Demi-journée d information Entretien spécialisé : étude de faisabilité Stage de Préparation à l'installation

Plus en détail

REMISE DES PRIX STARS & METIERS des Bouches-du-Rhône

REMISE DES PRIX STARS & METIERS des Bouches-du-Rhône REMISE DES PRIX STARS & METIERS des Bouches-du-Rhône 2013 Jeudi 13 juin 2013 à 19h Château d Alphéran - Puyricard 675 Chemin du Château d'alpheran, 13540 Aix-en-Provence CONTACTS PRESSE Chambre de métiers

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. L ameublement : une filière qui a le vent en poupe PÔLE LORRAIN DE L AMEUBLEMENT BOIS

COMMUNIQUÉ. L ameublement : une filière qui a le vent en poupe PÔLE LORRAIN DE L AMEUBLEMENT BOIS COMMUNIQUÉ L ameublement : une filière qui a le vent en poupe PÔLE LORRAIN DE L AMEUBLEMENT BOIS L ameublement : une filière qui a LE VENT EN POUPE Riche en opportunités de carrière, le secteur de l ameublement

Plus en détail

Entretien professionnel Guide pratique. Employeurs. + métiers de l événement. + études + conseil. ingénierie + numérique

Entretien professionnel Guide pratique. Employeurs. + métiers de l événement. + études + conseil. ingénierie + numérique Entretien professionnel Guide pratique Employeurs ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement De quoi s agit-il?

Plus en détail

entreprendre pour soi, réussir ensemble

entreprendre pour soi, réussir ensemble entreprendre pour soi, réussir ensemble Une CAE rassemble des professionnels de métiers différents, qui souhaitent développer leur propre activité tout en évoluant dans un cadre collectif et en bénéficiant

Plus en détail

MERCREDI 16 NOVEMBRE 2011 à 19H

MERCREDI 16 NOVEMBRE 2011 à 19H 1 MERCREDI 16 NOVEMBRE 2011 à 19H Palais Royal Place de L Amirande - AVIGNON LES CONTACTS PRESSE Contacts Presse Banque Populaire Provençale et Corse : - Frédéric DELATTRE - Tel : 04 91 17 66 36 frederic.delattre@bppc.fr

Plus en détail

«Démarche collective de management environnemental des hébergements touristiques dans le PNR de Camargue»

«Démarche collective de management environnemental des hébergements touristiques dans le PNR de Camargue» «Démarche collective de management environnemental des hébergements touristiques dans le PNR de Camargue» Mission d expertises de management environnemental CAHIER DES CHARGES Maître d ouvrage : Syndicat

Plus en détail

INTERVIEW. YANN DE NANTEUIL, Directeur Général de la Société Générale de Banques Au Sénégal (SGBS)

INTERVIEW. YANN DE NANTEUIL, Directeur Général de la Société Générale de Banques Au Sénégal (SGBS) INTERVIEW YANN DE NANTEUIL, Directeur Général de la Société Générale de Banques Au Sénégal (SGBS) «Faire de la SGBS, la banque de référence dans la qualité de service clients» Arrivé fin Novembre à Dakar

Plus en détail

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS SOCIAL CLUB la rencontre des expertises le social club, partenaire des expertscomptables Votre ambition : fournir le meilleur conseil social et patrimonial à vos clients.

Plus en détail

Guide du Partenaire OFFICE DE TOURISME de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE

Guide du Partenaire OFFICE DE TOURISME de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE Nos valeurs Nos services Devenir partenaire Guide du Partenaire OFFICE DE TOURISME de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE année 2015 2 SOMMAIRE Nos valeurs... Nos missions p. 3-4 L équipe associative L équipe salariée

Plus en détail

Coiffure à domicile GUIDE PRATIQUE DE L'ENTREPRISE

Coiffure à domicile GUIDE PRATIQUE DE L'ENTREPRISE Coiffure à domicile GUIDE PRATIQUE DE L'ENTREPRISE 2005 Coiffure à domicile GUIDE PRATIQUE DE L'ENTREPRISE 2005 Editions MCBG 2004-2005 ISBN 2-912929-03-2 Editions MCBG - BP 4171-34092 MONTPELLIER CEDEX

Plus en détail

Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture

Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture Communiqué de presse Rennes, le 18 avril 2014 Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture En 2013, la Banque Populaire de l Ouest a injecté 1,5 milliard de nouveaux financements dans

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015]

DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015] DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015] Organisateur du salon 7 rue du Faubourg Poissonnière 75009 Paris www.restauco.fr Contacts presse : agence becom! T. 01 42 09 04 34 Mathilde Heidary

Plus en détail

Inter Réseau de l Economie Sociale Angevine le 06 03 2008. Rapport d Activité

Inter Réseau de l Economie Sociale Angevine le 06 03 2008. Rapport d Activité IRESA Inter Réseau de l Economie Sociale Angevine le 06 03 2008 Mardi 8 avril 2008 Rapport d Activité Depuis son Assemblée Générale du 23 janvier 2007, l IRESA a beaucoup travaillé, s est enrichie de nouveaux

Plus en détail

Laproximité. au service du. développement agricole

Laproximité. au service du. développement agricole Laproximité au service du développement agricole 2014/2015 Sommaire Circuits courts : communiquer et répondre aux demandes des consommateurs... p.4 Innovation : repérer et diffuser des pratiques novatrices...

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. le 24 Juin 2014 www.cducentre.com. www.cducentre.com

DOSSIER DE PRESSE. le 24 Juin 2014 www.cducentre.com. www.cducentre.com DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT OFFICIEL DU SITE INTERNET LANCEMENT OFFICIEL DU SITE INTERNET le 24 Juin 2014 www.cducentre.com www.cducentre.com Dossier de presse lancement site internet - Signature régionale

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10

DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10 UNE CAMPAGNE DE COMMUNICATION SUR LA LIBRAIRIE INDÉPENDANTE DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10 BIENVENUE Chez mon libraire, La librairie est un lieu essentiel de partage, qui valorise la richesse de notre

Plus en détail

LES CHOCOLATS Yves THURIES «Meilleur Ouvrier de France»

LES CHOCOLATS Yves THURIES «Meilleur Ouvrier de France» LES CHOCOLATS Yves THURIES «Meilleur Ouvrier de France» Yves THURIES ET LE CHOCOLAT En 1992, Yves THURIES crée la «Chocolaterie Excellence». Si très vite les «Chocolats Yves THURIES» ont su s imposer parmi

Plus en détail

N 3 EDITO. Madame, Mademoiselle, Monsieur,

N 3 EDITO. Madame, Mademoiselle, Monsieur, N 3 EDITO Madame, Mademoiselle, Monsieur, Depuis plusieurs années, la Communauté de Communes du Pays de Lamastre assure le portage de l Opération Rurale Collective (O.R.C) qui a pour but d aider les commerçants

Plus en détail

Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire

Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire Entreprendre Autrement avec l économie sociale et solidaire L conomie sociale et solidaire regroupe un ensemble d entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d. -Entreprise d insertion de menuiserie

Plus en détail

La FNPL lance une démarche fédératrice pour soutenir le lait des «Eleveurs Laitiers de France»

La FNPL lance une démarche fédératrice pour soutenir le lait des «Eleveurs Laitiers de France» La FNPL lance une démarche fédératrice pour soutenir le lait des «Eleveurs Laitiers de France» Depuis plusieurs années, le secteur laitier subit des crises de plus en plus profondes, conséquences, notamment,

Plus en détail

Insertion des personnes handicapées : La réponse novatrice et responsable des assureurs mutualistes

Insertion des personnes handicapées : La réponse novatrice et responsable des assureurs mutualistes Insertion des personnes handicapées : La réponse novatrice et responsable des assureurs mutualistes Une approche volontariste et ambitieuse Favoriser l intégration des personnes handicapées demandeuses

Plus en détail

Mutualia devient un Groupe

Mutualia devient un Groupe Mutualia devient un Groupe Dossier de presse 2013 Contact Presse Maider GAICOTCHEA Tél. 01 41 63 77 82 gaicotchea.maider@mutualia.fr Dossier de presse Naissance Dossier de du presse Groupe sponsoring Mutualia

Plus en détail

Développement durable et gouvernement d entreprise : un dialogue prometteur

Développement durable et gouvernement d entreprise : un dialogue prometteur Thierry WIEDEMANN-GOIRAN Frédéric PERIER François LÉPINEUX Développement durable et gouvernement d entreprise : un dialogue prometteur Préface de Frédéric Tiberghien Président de l ORSE (Observatoire sur

Plus en détail

INAUGURATION. Lundi 26 septembre 2011 Conseil général, Chaumont

INAUGURATION. Lundi 26 septembre 2011 Conseil général, Chaumont INAUGURATION Lundi 26 septembre 2011 Conseil général, Chaumont SOMMAIRE Qu est ce que l ENE?... 2 L engagement haut-marnais... 2 Enjeux et contexte... 3 Ils soutiennent l ENE... 4 Les missions de l ENE...

Plus en détail

LE CRÉDIT AGRICOLE DE LORRAINE

LE CRÉDIT AGRICOLE DE LORRAINE LE CRÉDIT AGRICOLE DE LORRAINE en 2013 SOMMAIRE Édito Nos 5 domaines d engagements : Excellence dans la relation avec nos clients et sociétaires Développement économique du territoire Responsabilité Sociétale

Plus en détail

Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013. Région Poitou-Charentes

Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013. Région Poitou-Charentes Observatoire de l Artisanat Les Artisans en Poitou-Charentes au 30 juin 2013 Région Poitou-Charentes Edito Comme chaque semestre, je tiens à vous présenter au travers de cette publication la synthèse des

Plus en détail

TAXE D APPRENTISSAGE COLLECTE 2015 DE LA TAXE D APPRENTISSAGE. 4, rue des Consuls - 13002 Marseille - Tél. 04 96 11 62 70 www.citedesmetiers.

TAXE D APPRENTISSAGE COLLECTE 2015 DE LA TAXE D APPRENTISSAGE. 4, rue des Consuls - 13002 Marseille - Tél. 04 96 11 62 70 www.citedesmetiers. COLLECTE 2015 DE LA TAXE D APPRENTISSAGE TAXE D APPRENTISSAGE 4, rue des Consuls - 13002 Marseille - Tél. 04 96 11 62 70 www.citedesmetiers.fr - & Un lieu labéllisé Avec le soutien de LA TAXE D APPRENTISSAGE,

Plus en détail

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions.

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. Paris, le 4 Février 2013 La Caisse d Epargne dispose depuis plus de vingt

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION. L ANFA a créé ce mode d emploi pour vous accompagner et vous guider tout au long de votre CQP.

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION. L ANFA a créé ce mode d emploi pour vous accompagner et vous guider tout au long de votre CQP. CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION L ANFA a créé ce mode d emploi pour vous accompagner et vous guider tout au long de votre CQP. Sommaire 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Qu est-ce que le CQP? 3 Quels sont les objectifs

Plus en détail

Dossier de presse. La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche. Synthèse page 2

Dossier de presse. La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche. Synthèse page 2 Dossier de presse La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche Synthèse page 2 Le contexte de la campagne page 5 Le déroulement de la campagne page 7 Faits

Plus en détail

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle Dirigeants et salariés de petites structures... Vous êtes déjà nombreux à nous

Plus en détail

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ]

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ] Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs [ pour un tourisme innovant et durable ] Sommaire Un véritable enjeu Construire un tourisme innovant et durable Engager une démarche participative

Plus en détail

REPRISE - CREATION D ENTREPRISE

REPRISE - CREATION D ENTREPRISE REPRISE - CREATION D ENTREPRISE Stage de préparation à l installation Une équipe de chargés de développement économique à votre écoute Vous souhaitez devenir chef d entreprise, la Chambre de Métiers et

Plus en détail

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

L'EXPERIENCE CAILLEAU PNEUS - PROFIL + Une démarche compétence qui s intègre dans la stratégie de l entreprise

L'EXPERIENCE CAILLEAU PNEUS - PROFIL + Une démarche compétence qui s intègre dans la stratégie de l entreprise L'EXPERIENCE CAILLEAU PNEUS - PROFIL + Une démarche compétence qui s intègre dans la stratégie de l entreprise ))))))) CAILLEAU PNEUS PROFIL + ))))))) Secteur : Equipements automobiles Activité : Pièces

Plus en détail

Syndicat Mixte du Pays de la Provence Verte ELABORATION DE LA CHARTE DU PAYS DE LA PROVENCE VERTE

Syndicat Mixte du Pays de la Provence Verte ELABORATION DE LA CHARTE DU PAYS DE LA PROVENCE VERTE Syndicat Mixte du Pays de la Provence Verte ELABORATION DE LA CHARTE DU PAYS DE LA PROVENCE VERTE Rapport de FAT Jean Accart Septembre 2004 CNFPT ENACT DE MONTPELLIER 1 INTRODUCTION Créé en 1997, le Syndicat

Plus en détail

Présentation du dispositif départemental FINANCEMENT PARTICIPATIF

Présentation du dispositif départemental FINANCEMENT PARTICIPATIF Présentation du dispositif départemental FINANCEMENT PARTICIPATIF 7 JUILLET 2015 Pascal COSTE Président du Conseil Départemental Programme cadre : "Pour une économie porteuse d'emplois" Volonté d'associer

Plus en détail

La stratégie du Groupe BPCE

La stratégie du Groupe BPCE La stratégie du Groupe BPCE 2 edito Groupe BPCE est né en juillet 2009 de la volonté des groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne de construire ensemble le deuxième groupe bancaire en France, un groupe

Plus en détail

EDITO. Les chiffres clés. L artisanat gersois

EDITO. Les chiffres clés. L artisanat gersois EDITO Les chiffres clés Niveau départemental (au 01.01.2012) : 11 273 entreprises* Alors que les indicateurs économiques se montrent toujours pessimistes, qu en est-il de la santé des entreprises artisanales?

Plus en détail

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet»

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet» 1 Thématique 2 «Je finance mon projet» 3 2 Thématique 2 «Je finance mon projet» Le réseau Créo Vaucluse c est qui c est quoi? 30 structures spécialistes de l accompagnement des entrepreneurs (création,

Plus en détail

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix!

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix! Communiqué de presse 21 novembre 2011 Une étude CEDRE/Ifop 1 propose le regard croisé des consommateurs et des chefs d entreprises français sur le «Made in France» 72% des Français prêts à payer plus cher

Plus en détail

IDENTIFICATION DES ACTEURS RÉGIONAUX DES MÉTIERS D ART

IDENTIFICATION DES ACTEURS RÉGIONAUX DES MÉTIERS D ART MIDI-PYRÉNÉES MIDI-P YRÉNÉES IDENTIFICATION DES ACTEURS RÉGIONAUX DES MÉTIERS D ART INSTITUTIONNELS Conseil Régional Président Martin MALVY (Président de l association Villes et Pays d Art et d Histoire)

Plus en détail

esi LA RÉFÉRENCE FORMATION POUR L IMMOBILIER UNIS www.groupe-esi.fr ÉCOLE SUPÉRIEURE DE L IMMOBILIER

esi LA RÉFÉRENCE FORMATION POUR L IMMOBILIER UNIS www.groupe-esi.fr ÉCOLE SUPÉRIEURE DE L IMMOBILIER esi ÉCOLE SUPÉRIEURE DE L IMMOBILIER UNIS LA RÉFÉRENCE FORMATION POUR L IMMOBILIER www.groupe-esi.fr PROFIL 1 RE ÉCOLE-ENTREPRISE SPÉCIALISÉE DANS L IMMOBILIER L École Supérieure de l Immobilier (ESI)

Plus en détail

EMPLOIS d AVENIR Dossier de presse

EMPLOIS d AVENIR Dossier de presse EMPLOIS d AVENIR Dossier de presse Contact > Florence Bailleul 01 53 02 13 87 fbailleul@uniformation.fr Uniformation, l Organisme paritaire collecteur agréé de l économie sociale Dossier de presse SOMMAIRE

Plus en détail

TROISIEME PARTIE : QUELLES ACTIONS POUR DEVELOPPER L ARTISANAT ET LE COMMERCE SUR LE PAYS DE CHAUMONT?

TROISIEME PARTIE : QUELLES ACTIONS POUR DEVELOPPER L ARTISANAT ET LE COMMERCE SUR LE PAYS DE CHAUMONT? TROISIEME PARTIE : QUELLES ACTIONS POUR DEVELOPPER L ARTISANAT ET LE COMMERCE SUR LE PAYS DE CHAUMONT? 3.1 Mettre en place une démarche qualité commerce : Pour fidéliser la clientèle outre la qualité des

Plus en détail

L apprentissage, une chance pour l emploi

L apprentissage, une chance pour l emploi Dossier de presse L apprentissage, une chance pour l emploi Aujourd hui, les entreprises recherchent des jeunes bien formés, diplômés avec une expérience professionnelle C est exactement ce qu apporte

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail