0BC&;D&' G.47'7HF$;' UMMARY LA GENEE DE PROJ" name="description"> 0BC&;D&' G.47'7HF$;' UMMARY LA GENEE DE PROJ">

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "8@&&;E$2I',;&'DJ?K;&'L&'M?00&M'L&'M%H@2"

Transcription

1 "#$%&'()' *+,--+./'+01&22&' 3.456*,78'9&:$;' /A4*+,8=78-'>0BC&;D&' G.47'7HF$;'

2 UMMARY LA GENEE DE PROJ ANALYE DU ENTREPRIE TRATEGIE MARKING TI ORGANIATI NO PARTIE PRENANTE PREVII 4P'Q>,/4G'-,<<+7R""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""# ANNEXE 44P'5+'8.-'3'.=/7'7=T/"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""$ 444P'.=/7'U,4"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""% 4GP'+.+5R-'3,'<+7>A""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""& 1. CIBLE""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""& 1.1. Notre marché""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""& 1.2 Notre cible"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""& 1.3. Etude de marché : une validation financière et terrain"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""'( 1.4 Une vraie opportunité"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""'' 2. CCURRENCE"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""') 2.1. La concurrence directe""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""') 2.2. La concurrence indirecte"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""'* 3. POITINE"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""'# GP'5V+>/4G4/'3'.=/7'./774-""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""'+ 1. ALLE DE PORT"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""' Notre offre sportive"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""' Ce que nous proposons en plus"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""'% 2. LE CCEPT DE ALLE PARTICULIER: OFFRE""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""'% 2.1. GreenFit en bref"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""'% 2.2. Notre valeur ajoutée"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""",( 2.3. Notre force de vente"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""",' 3. OURCE DE REVENU""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""",, 3.1 Nos revenus traditionnels """""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""",) 3.2 La revente de l électricité une source de revenus non négligeable""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""",) 4GP'.=/7'-/7+/W84'/'.=/7'5+.'3'3WG5=<./""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""",# 1. EXPLICATI DE NO CHOIX D IMPLANTATI""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""",# 1.1 A court terme"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""",# 1.2. A long terme : vers un réseau franchisé""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""",& 2. EN BREF"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""",& 3. LE DE PROPRE FDATI""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""")( 4. L ANALYE WOT DE PROJ?""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""")' G44P'.=/7'5+.'<+79/4.8'/'>=<<7>4+5"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""), 1. LA CLE DE TI? L ECO-REPABILITE ENTHOUIATE"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""), 2. TRATEGIE DE TI""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""), 2.1. Notre positionnement""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""), 2.2. Nos objectifs""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""")) 2.3. Nos Cibles"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""")) 2.4. Moyens de communication"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""")) "

3 UMMARY LA GENEE DE PROJ ANALYE DU ENTREPRIE TRATEGIE MARKING TI ORGANIATI NO PARTIE PRENANTE PREVII 2.5. Actions à effectuer""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""") Conclusion de notre stratégie de communication/marketing""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""")+ ANNEXE G444P'.=/7'U,4'/'-=.'= /4=."""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""")& 1. TATUT JURIDIQUE CALENDRIER DE REOURCE HUMAINE""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""")& 2.1. A la création : année n"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""*( 2.2. Par la suite""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""*( 4QP'.=-'+7/4-'7.+./-""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""*' 1. FOURNIEUR DE MACHINE ECOLOGIQUE"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""*' 2. FOURNIEUR DE MACHINE IMPLE """"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""*' 3. LE FOURNIEUR DE DALLE PIEZOELECTRIQUE""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""*' 4. LE FOURNIEUR DE MATERIAUX D IOLATI"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""*' 5. LE FOURNIEUR EN CE QUI CCERNE LA RECUPERATI D EAU""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""*, QP'7G4-4=.-'E4.+.>47-"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""*) 1. HYPOTHEE MOYENNE""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""** 2. HYPOTHEE BAE"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""*+ 3. HYPOTHEE HAUTE"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""*$ +..Q-"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""*& 1. LE ENTRIEN QUALITATIF : AN INTERVIEW BY THE GREENFIT TEAM Wednesday, April 2Nd Adam BOEEL manager of The Green Microgym, PORTLAND (http://www.thegreenmicrogym.com/contact/ )"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""#' 1.2 Compte rendu de l entretien avec monsieur VOLLAIRE : professeur à Centrale et chercheur dans le département électronique."""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""#, 1.3. Quelques notes sur l entretien avec la responsable de l unité sport de l EM Entretien avec Christophe RIDARCH"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""#* 1.5 Échange par mail avec Mr Regrigny spécialiste dans la construction de bâtiments écologiques"""""""""""""""""""""""""""""#* 1.6 Compte rendu de la visite de la nouvelle alle de port de Confluence (Avril 2012) DEVI D AURANCE NO MOYEN DE TI : Notre plaquette de communication (sous forme de dépliant)""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""#& 3.2 Des photos de notre site Internet""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""+( 4. GUIDE D ENTRIEN QUANTITATIF NO OURCE :"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""+) #

4 UMMARY LA GENEE DE PROJ ANALYE DU ENTREPRIE TRATEGIE MARKING TI 4P'Q>,/4G'-,<<+7R' ORGANIATI NO PARTIE PRENANTE PREVII ANNEXE L ORIGINALITE DU CCEPT Un jour de travail qui s achève, un de plus. Rangement de bureau, fermeture de mallette, soupir. La vie active n offre pas toujours son lot quotidien de satisfactions personnelles et d épanouissement physique et moral. Pourtant, n est-il pas fondamental de faire de chaque jour de nos vies, si rythmées et éprouvantes soient-elles, l occasion d une action gratifiante, et d une plénitude du corps et de l esprit? Il nous semble que si. C est précisément la mission que se donne notre chaîne de salles de sport écologiques GreenFit. En effet, GreenFit c est à la fois Equipée d'un parc diversifié d'appareils de fitness - rameurs, tapis de course, vélos elliptiques - nos salles mettent à votre disposition toutes les machines nécessaires à votre exercice physique. Des cours de step, de zumba, ou de pilâtes vous sont proposés par des professeurs expérimentés et soucieux de vous faire progresser dans votre pratique du sport. Un espace détente vous accueille en permanence pour passer un moment agréable après l'effort. Le caractère écologique est la spécificité de nos salles, au cœur du projet GreenFit. L énergie produite par l'utilisation de nos appareils de fitness lors de l effort physique ainsi que celle générée par les plaques piézoélectriques dans les différentes salles de cours est récupérée sous forme d'énergie électrique. Quant au surplus d électricité produite, il est par la suite revendu à EDF - qui est tenu de racheter cette énergie propre et verte. C est cette énergie qui permet aux salles GreenFit de fonctionner en circuit fermé, créant des salles à la fois autonomes et économes. Les économies réalisées grâce au système de récupération et revente d'énergie permettent le financement de projets d'aide au développement soutenus par GreenFit. Nos sportifs peuvent suivre au jour le jour sur un écran central l'avancement du projet en cours dans leur salle de sport GreenFit. $

5 UMMARY LA GENEE DE PROJ ANALYE DU ENTREPRIE TRATEGIE MARKING TI ORGANIATI NO PARTIE PRENANTE PREVII ANNEXE LA VALEUR AJOUTEE DE OFFRE Plus qu une salle de sport classique, GreenFit est une entreprise engagée pour le monde et l environnement. C est une expérience unique que nous invitons nos sportifs à vivre. 1 Dimension éducative : chaque adhérent sera informé sur les équivalences électriques entre l énergie produite par l effort physique et la consommation énergétique de biens quotidiens téléphones, ordinateurs Participatif pour une salle de sport. Educatif Notre concept GreenFit Ludique 2 - Dimension participative : le sportif contribue au financement de projets d aide au développement en utilisant les machines, mais aussi en dépensant dans notre espace détente - où sont proposés des produits éco-friendly uniquement - les EcoCoins gagnés au prorata de l électricité qu il a produit. 3 - Dimension ludique : le concept d EcoCoins et de participation à un projet commun pousse chaque sportif à se dépasser et à persister dans l effort, et ce dans un esprit d équipe unique.=/7'<+7>a' UNE REELLE «MARK OPPORTUNITY» " Un marché des salles de sport en pleine expansion : son taux de pénétration est encore très faible. " La revente de l électricité rendue possible en France grâce à EDF : elle nous permet de tirer un revenu non-négligeable destiné au financement de nos projets d aide au développement. %

6 UMMARY LA GENEE DE PROJ ANALYE DU ENTREPRIE TRATEGIE MARKING TI ORGANIATI NO PARTIE PRENANTE PREVII ANNEXE FORTE D UNE DOUBLE VALIDATI VALIDATI " Une validation financière du concept à l international : les deux salles principales ayant un concept similaire à l étranger - Green ystem à Portland et California Fitness à Hong- Kong - ont toutes deux eu un retour sur investissement dès la cinquième année. Ainsi, malgré des investissements de départ plus importants que pour une salle traditionnelle, nous avons pu calculer à l aide d un professeur de l école Centrale Lyon que nous pouvons amortir ces coûts supplémentaires en moins de trois ans. VALIDATI TERRAIN " Une validation terrain : l administration de 376 questionnaires auprès de différentes salles de sport à Paris, Lyon et Toulouse nous a permis de valider l existence de clients et d un marché, et de déterminer par ailleurs les points qui intéressaient le plus nos potentiels clients et les atouts de notre offre. =-4/4=..<./'/'-8<./'>4*5' Le marché de la remise en forme : celui-ci représente 4% du marché du sport français, soit 5 à 6 millions d adhérents dans des salles de fitness "#$%&'(( >=;?2CC 30&*-(405% &( 7017"**-16-$(( -./ :.;< 48A/B2 -=;5 >A82C; 9=.. 4=D:D56 -./ / ?>=; ( #(( '((( '#((,((( )*%+(,-($.#/ &(#11"-$( Les ans et de classe sociale moyenne plus ou supérieure. Nous avons choisi de viser une clientèle de catégorie sociale plutôt élevée car ce sont ces personnes qui ont la conscience écologique la plus poussée, et dont les revenus suffisent à payer un abonnement sportif. &

7 UMMARY LA GENEE DE PROJ ANALYE DU ENTREPRIE TRATEGIE MARKING TI ORGANIATI NO PARTIE PRENANTE PREVII ANNEXE 3=..-'E4.+.>47-'>5-. HYPOTHEE MOYENNE HYPOTHEE HAUTE HYPOTHEE HAUTE N+4 : Résultat Net d Exploitation N+2 : Résultat Net d Exploitation N+3 : Résultat Net d Exploitation euros euros euros i la somme à investir initialement pour créer une de nos salles est importante euros - le retour sur investissement est remarquable pour les hypothèses moyenne et haute de fréquentation de la salle. Le projet s avère donc viable sur un plan purement financier, et même très lucratif. E 95BA;<FC2 6A52??2G 8(9(:9;(<;=(>(( HIIJJ' HIIJJ, E 95BA;<FC2 6A52??2G E 95BA;<FC2 6A52??2G 8(?<(=;<(>( HIIJJ) D33EE(B( E 95BA;<FC2 6A52??2G<( Afin de devenir une vraie alternative aux salles de sport traditionnelles, nous voulons établir un réseau national par un système de franchise. Cette méthode permet l élaboration d un réseau rapide et plus résistant face à la concurrence. La fondation GreenFit fait également partie des projets qui nous tiennent à cœur : celle-ci sera l aboutissement d une période plus ou moins longue de mise en route de notre système fondé sur le versement des bénéfices tirés de la production d énergie à des organismes humanitaires. '

8 UMMARY LA GENEE DE PROJ ANALYE DU ENTREPRIE TRATEGIE MARKING TI ORGANIATI NO PARTIE PRENANTE PREVII ANNEXE 44P'5+'8.-'3'.=/7'7=T/'' Lors de nos premières rencontres dans le cadre du PCE, nous étions tous animés par le but commun de nous attaquer au gâchis alimentaire important que connaissent quotidiennement les ménages et établissements de restauration. Nous n avons alors trouvé que peu d idées passionnantes ou représentant une réelle opportunité dans ce secteur. Les nombreuses législations en vigueur dans ce domaine apparaissaient quant à elles comme une entrave trop importante à notre action. Nous avons ainsi cherché un projet différent qui s ancrerait malgré tout dans la tendance actuelle de protection de l environnement. ans perdre de vue notre idée initiale, nous avons alors échangé sur nos intérêts communs, afin de les intégrer à notre projet. Il s est avéré que nous partagions un goût prononcé pour le sport et possédions également tous une conscience environnementale prononcée, nous poussant à chercher une combinaison PCE qui se centrerait sur ces deux aspects à la fois. Or, nous avons pu constater que ces deux domaines étaient sujets à de fortes pertes énergétiques : en effet, lors de l effort physique, une importante énergie musculaire est fournie; or sans être récupérée puis stockée, cette énergie est définitivement perdue. D autre part, l électricité produite en France fait l objet d une consommation excessive et d un gâchis d énergie quotidien déplorable. Face à ce constat, nous avons alors eu l ambition de résoudre ces deux problèmes à la fois. Il s agissait pour nous de parvenir à stocker l énergie humaine créée lors de la pratique d un sport, et ce sous forme d énergie électrique, pour la réutiliser ensuite comme une véritable énergie propre. Les brainstormings qui ont suivi ont ainsi abouti à l idée de création d une salle de sport écologique, permettant de mettre en œuvre une énergie renouvelable. Ce projet lie ainsi plusieurs centres d intérêt communs à tous les membres de l équipe et nous soude, ce qui nous motive à rendre ce projet le plus vivant et abouti possible. (

9 UMMARY LA GENEE DE PROJ ANALYE DU ENTREPRIE TRATEGIE MARKING TI ORGANIATI NO PARTIE PRENANTE PREVII ANNEXE 444P'.=/7'U,4' Lorsque nous avons constitué notre équipe pour le PCE, nous connaissions déjà bien les personnalités et compétences de chacun de nos membres. Et pour cause : nous sortions tous les six d une campagne associative pour laquelle nous avions listé ensemble, unissant nos forces pour obtenir le mandat 2015 du ki Club d EMLY Business chool, but que nous avons atteint avec succès Il nous était donc d emblée naturel de travailler efficacement les uns avec les autres, et notre complicité a sans conteste favorisé la synergie qui s est mise en place tout au long de notre PCE. Ainsi, nous avons tous mis du cœur à l ouvrage, et l intérêt que nous portions aux thèmes centraux du projet sport et écologie a largement contribué à motiver notre travail. Chacun a eu l occasion de faire montre de ses qualités particulières dans ses domaines de prédilections respectifs. " Alyette BEAUANT a ainsi pris en charge le pendant plus scientifique et technique du projet, avec l aide de l Ecole Centrale de Lyon. " Kévin DENIEL - BURG s est quant à lui attelé à la partie financière du projet, dont il s est attaché à vérifier constamment la viabilité. " Clara MOTTI était responsable de déterminer précisément les perspectives de développement de l entreprise GreenFit, et de définir le fonctionnement en interne de nos salles. " Clémence THIEBAUGEORGE a établi une stratégie de communication et de marketing spécifique au projet. " Barbara TOROMANOF a passé au peigne fin le marché de la remise en forme pour optimiser notre positionnement et définir notre stratégie d implantation. " Robin VENIER a enfin chapeauté la phase terrain du projet et était en charge de mettre en place tous les éléments techniques nécessaires au caractère écologique de nos salles et de nos équipements. )

10 UMMARY LA GENEE DE PROJ ANALYE DU ENTREPRIE TRATEGIE MARKING TI ORGANIATI NO PARTIE PRENANTE PREVII ANNEXE 4GP'+.+5R-'3,'<+7>A' 1. CIBLE 1.1. Notre marché Intéressons-nous d abord au marché des salles de sport plus précisément. Il y a environ 3000 clubs en France avec en moyenne 500 adhérents par clubs. Ce dernier chiffre doit être relativisé car les salles dans les grandes villes ont dans la majorité des cas plus de 1500 adhérents, celle de Confluence compte par exemple 4000 abonnés et la nouvelle salle de Club Med Gym ouverte l année dernière à Paris visait 2000 abonnés dès la première année. Les différences entre les clubs sont très importantes selon leur taille, leur positionnement prix, leur location géographique etc Néanmoins les graphiques suivants montrent les grandes tendances parmi la clientèle de ces clubs. Les femmes représentent entre 58% et 61% de la clientèle et les ans sont la classe d âge la plus représentée. 1.2 Notre cible Ainsi nous visons comme segment de clientèle des personnes entre 25 et 40 ans et de classe sociale moyenne plus ou supérieure. Nous avons choisi de viser une clientèle de catégorie sociale plutôt élevée car ce sont ces personnes qui ont la conscience écologique la plus poussée, et dont les revenus suffisent à payer un abonnement sportif élevé. De plus, de nombreuses salles de sport low-cost se sont récemment développées un peu partout et se sont révélées peu résistantes sur la durée. Nous aimerions donc vraiment nous distinguer de ce mouvement. *

11 UMMARY LA GENEE DE PROJ ANALYE DU ENTREPRIE TRATEGIE MARKING TI ORGANIATI NO PARTIE PRENANTE PREVII ANNEXE 1.3. Etude de marché : une validation financière et terrain UDE DE ALLE A L RANGER: VALIDATI Bien que notre projet GreenFit nécessite un investissement supérieur à celui des salles de remise en forme normales et des coûts supplémentaires - machines plus coûteuses, matériaux écologiques, - et que la rentabilité puisse paraître plus compliquée, le succès connu par les salles écologiques déjà existantes à l étranger sont une bonne preuve de l opportunité que représente GreenFit. En effet, la salle California Fitness à Hong Kong ainsi que la salle Green ystem à Portland ont toutes deux remboursé leurs investissements de départ en cinq ans et ont ainsi eu un retour sur investissement. Nous avons pu faire des entretiens kype avec les deux gérants de ces salles de sport (Cf: retranscriptions des entretiens dans les annexes) et ils nous ont tous les deux confirmés la rentabilité de leur salle. Adam BOEEL, gérant du The Green Microgym Portland : To be honest the recycling of energy is profitable. Dans le but d avoir des chiffres plus précis, nous nous sommes intéressés à la rentabilité des machines puisque ce sont elles qui présentent des coûts supplémentaires par rapport aux salles traditionnelles. Par rapport à une machine traditionnelle, le coût supplémentaire est en moyenne de 300 Euros. Pour cela nous avons rencontré un professeur chercheur de Centrale (Cf : annexe) qui nous a démontré par les calculs que les coûts supplémentaires seraient amortis en trois ans. UDE TERRAIN Après la validation de la faisabilité de notre projet auprès des acteurs déjà présents sur le marché, nous nous sommes penchés sur l existence d un potentiel marché et donc sur la validation ou non de notre projet par le terrain c est à dire nos potentiels clients. Pour cela nous avons rédigé un questionnaire quantitatif (cf. Annexe) et nous sommes allés à la sortie de différentes salles de sport. En allant à la fois à Lyon (Confluence), à Paris (Whaou Club Med Gym de Bercy et de Grands Boulevards) et à Toulouse (Movida) nous avons pu recueillir un certain nombre d informations d après un panel de répondants assez vaste (échelles d âge et de catégorie socio-professionnelle larges). Nous avons pu récolter 376 réponses. Les résultats de ce questionnaire nous ont beaucoup aidés pour définir notre marché et ils nous ont surtout permis de voir qu il y avait une clientèle pour nos salles de sport. Les questions suscitées lors de l explication de notre concept nous ont aussi permis de déterminer les points qui intéressaient le plus les consommateurs et ainsi les atouts qui constitueront notre force de vente. Les mécanismes de choix et les critères de notre clientèle ur la base de notre étude terrain et d après l étude Xerfi, les critères de choix d une salle de sport sont les suivants : "+

12 UMMARY LA GENEE DE PROJ ANALYE DU ENTREPRIE TRATEGIE MARKING TI ORGANIATI NO PARTIE PRENANTE PREVII ANNEXE Possibilité de pratiquer différentes activités sportives : 44% Personnel d encadrement compétent et sympathique : 41% Une bonne ambiance : 41% Un bon niveau d équipement : 40% Un bon aménagement des horaires : 26% Une bonne hygiène des locaux : 26% Une structure favorisant des rencontres : 19% Des tarifs attractifs : 15% L une des principales conclusions que l on peut en tirer est que le prix n est pas un critère décisif dans le choix d une salle de sport. Ceci est plutôt positif pour nous puisque notre salle de sport aura un abonnement assez élevé. Il semble bien que les gens sont prêts à mettre le prix pour avoir une salle de sport haut de gamme. En ce qui concerne les abonnements, l échelle de prix est très large allant de 50 à 150 euros par mois. Néanmoins le prix moyen se situe autour de 80 euros et les variations sont surtout dues aux services parallèles. Par exemple chez Club Med Gym le supplément de 10 euros sur un abonnement à 80 euros permet à l abonné d avoir une serviette à chaque séance. Les attentes et les besoins Les clients des salles de sport sont à 84% motivés par leur bien-être et leur santé : - 51% des personnes veulent garder leur ligne - 50% veulent se muscler - 24% veulent perdre du poids. ur ce point notre salle de sport répond bien à ce besoin car nous apporterons toutes les machines et les équipements nécessaires, comme dans les salles traditionnelles. Deux autres motivations sont néanmoins plus intéressantes pour nous : 61% des abonnés viennent pour se relaxer. Ainsi nous pensons que fournir un cadre plus sain grâce à des matériaux écologiques et plus cosy (utilisation du bois pour recouvrir les murs, espace détente mis à disposition) serait un atout. Et troisièmement 38% des abonnés veulent se retrouver entre amis ou rencontrer des gens. Cette dernière motivation correspond totalement aux aspects participatifs et ludiques de nos salles GreenFit. Il n est plus seulement question de faire du sport seul, l aspect social devient une composante très importante dans la pratique du fitness. 1.4 Une vraie opportunité Plusieurs analyses de notre projet tendent à montrer que ce dernier constitue une réelle «market opportunity». Pierre 35 ans, J ai déménagé à Paris depuis 6 mois pour des raisons professionnelles et depuis je n ai pas pu trouver de salles de sport qui acceptent de nouveaux clients, celles proches de chez moi sont toutes pleines ""

13 UMMARY LA GENEE DE PROJ ANALYE DU ENTREPRIE TRATEGIE MARKING TI ORGANIATI NO PARTIE PRENANTE PREVII ANNEXE UN ECTEUR EN PLEINE EXPANI Tout d abord, notre projet GreenFit s inscrit dans la tendance globale du marché de la remise en forme : en effet, en s appuyant sur l étude Xerfi 700 La gestion privée d installations sportives, on constate que bien qu il existe une baisse globale du marché des installations sportives, les centres de remise en forme demeurent un segment affichant une bonne performance. En effet, le taux de pénétration du marché de ce marché est encore faible dans l hexagone et le chiffre d affaires du marché dynamique des centres de fitness augmente sur la dernière décennie, il y a donc un potentiel à exploiter. PLUIEUR ELE MOTEUR DU ECTEUR Il existe plusieurs éléments moteurs inhérents au secteur. Les transformations sociétales et démographiques sont un élément moteur du secteur de la remise en forme. Du fait de l augmentation de la population, de la part des femmes et jeunes retraités pratiquant le sport ainsi que de l augmentation du temps accordé aux loisirs, de la prise de conscience de l importance de l hygiène de vie et des bienfaits du sport, il existe un réel processus de rattrapage de la France sur le créneau du fitness. En somme, notre projet GreenFit s inscrit dans un environnement porteur, comme le souligne le graphique suivant, représentant la hausse de la consommation des ménages en activités marchandes liées au sport. LE DE GAMME DE CENTRE DE FITNE Il existe une tendance à la création de gammes de clubs - allant des low-cost aux premiums, en passant par certains plus cosy et bourgeois. Or, malgré une multiplication des clubs low-cost, ceux-ci s inscrivent moins dans la durée que les clubs davantage haut de gamme. C est pourquoi l ouverture d un centre de remise en forme premium et ayant une offre diversifiée et différenciée ainsi qu une valeur ajoutée écologique par rapport aux autres clubs préexistants - permettrait de concurrencer un des leaders français ayant ouvert en 2012 une gamme Premium Pure : le Club Med Gym. "#

14 UMMARY LA GENEE DE PROJ ANALYE DU ENTREPRIE TRATEGIE MARKING TI ORGANIATI NO PARTIE PRENANTE PREVII ANNEXE Pour résumer : Une réelle opportunité car un taux de pénétration du marché très faible et une demande insatisfaite. Notre cible : Les personnes ayant un niveau de vie élevé et une conscience écologique poussée F#&'G0*%-( 507%#$-( 20H-11-(4$"5( 0"('$-I'-( J40*6K(0"( 50"L#%&#1&( 5.-1&*-&-1%*( 30&*-( 7%/$-( )055',#1&( "1-( 70157%-17-( '70$0G%M"-( 2. CCURRENCE ' 2.1. La concurrence directe Les concurrents directs sont les salles de sport dites classiques. Aujourd hui deux grands intervenants se distinguent : - Club Med Gym (22 salles). La chaîne a ouvert récemment la gamme premium pure en 2012 offrant des services très haut de gamme. Leur stratégie est d ouvrir 1 à 2 clubs chaque année sous une de leurs trois enseignes : Club Med Gym, Waou, Pure. Leur salle récemment ouverte à La Bastille avait dès le second trimestre atteint adhérents sur les 2000 visés pour l année. En 2012 l entreprise a réalisé un chiffre d affaire de 56 millions d euros, un chiffre en constante croissance depuis Leur taux de croissance était donc de +4,6% en Enfin la chaîne totalise adhérents. - HealthCity France avec 14 salles en France et 62 salles dans le monde (c est une filiale du groupe HealthCity International). La chaîne a fait un chiffre d affaire de 240 millions d euros en "$

15 UMMARY LA GENEE DE PROJ ANALYE DU ENTREPRIE TRATEGIE MARKING TI ORGANIATI NO PARTIE PRENANTE PREVII ANNEXE Néanmoins 95% des acteurs du marché sont des indépendants ainsi ce marché des salles de sport est très concurrentiel et atomisé. De ce fait les barrières à l entrée sont relativement faibles La concurrence indirecte Nos concurrents indirects sont : " Les cours de sport outdoor qui sont en pleine croissance. Prenons l exemple d Urban Challenge qui propose des cours dans 11 lieux à Paris, 3 lieux à Lyon et 6 à Toulouse. Leurs prix sont très attractifs puisqu ils ne disposent pas d équipements coûteux et ils ont aussi l argument écologique puisque le sport se fait en plein air. Ce sont donc des concurrents très sérieux. Néanmoins leur part de marché reste faible et varie beaucoup selon les saisons et les lieux géographiques. " Les jeux vidéo et les simulations de cours sportifs virtuels tels que WII FIT. Avec la contraction du pouvoir d achat des ménages depuis 2008, beaucoup de personnes se sont tournées vers ces options qui sont aussi très pratiques puisqu aucun déplacement n est nécessaire. " Les vélos et les machines d appartement. La mise en place de notre projet suppose donc la prise en compte d une large concurrence, constituée par les salles de sport et de fitness déjà existantes et par de nombreuses autres alternatives en développement. Le dynamisme des acteurs et la rapidité de développement de nouveaux concepts sont très encourageants car ils montrent que le marché est très sensible aux nouveautés. 3. POITINE 30&*-(405% &(7017"**-16-$(( "#$%&'(( 92:.;<-=;5 4=D:D56 -./ A/B2>A82C;9= ?>=; -./ /82 (,(( *(( +(( %(( '((( ',(( '*(( '+(( '%((,((( )*%+(,-($.#/ &(#11"-$( "%

16 UMMARY LA GENEE DE PROJ ANALYE DU ENTREPRIE TRATEGIE MARKING TI ORGANIATI NO PARTIE PRENANTE PREVII ANNEXE Nos concurrents se répartissent selon deux grandes tendances: 1. Le low cost 2. Le très haut de gamme Avec la clientèle que nous ciblons nous nous situons clairement dans cette deuxième tendance. Le marché des salles haut de gamme est encore très atomisé malgré la présence de notre concurrent majeur Club Med Gym. Avec notre offre sportive flexible, diversifiée et notre valeur ajoutée écologique nous voulons vraiment saisir cette opportunité. Nous sommes plus chers que Club Med Gym car nous proposons des cours en groupe qu ils n ont pas, des machines plus modernes et nous avons plus de personnel (professeurs, coachs). Néanmoins nous sommes moins cher que Club Med Gym Pure car nous avons une superficie plus réduite ce qui fait que les machines sont un peu plus resserrées. "&

17 UMMARY LA GENEE DE PROJ ANALYE DU ENTREPRIE TRATEGIE MARKING TI ORGANIATI NO PARTIE PRENANTE PREVII ANNEXE GP'5V+>/4G4/'3'.=/7'./774-' 1. ALLE DE PORT 1.1. Notre offre sportive Nos clients vont venir avant tout dans notre salle GreenFit pour faire du sport. Nous proposons donc les mêmes activités qu une salle de sport haut de gamme : " Ateliers individuels : avec des machines qui récupèrent l électricité (vélo, vélos elliptiques, steps) ainsi que des machines de musculation traditionnelles " Cours de groupes : système de piézoélectricité au sol (alsa, Hip Hop, Body Pump, Body Combat, Fitness, Zumba...) " Assistance pour l établissement de programmes de musculation, fitness, remise en forme Nos clients se sentiront encadrés, le but étant pour nous d assurer une satisfaction chez une clientèle même peu initiée à l utilisation des appareils sportifs que nous mettrons à leur disposition. Nos clients auront le choix entre 18 types de cours différents (voir planning cidessous) avec pour certains un choix de niveau possible. Nous avons choisi de proposer une grande variété de cours à nos clients car nous voulons leur laisser la possibilité de trouver ce qui leur correspond le mieux. Grâce à nos formules illimitées très flexibles, les clients peuvent choisir leurs cours sans aucune contrainte. Par exemple si une semaine une cliente veut faire du fitness, la suivante elle peut faire de la salsa. Cette flexibilité est très importante à nos yeux car elle permet au client de venir quand il veut sans aucune contrainte de jours ni d horaires. Nous avons choisi de proposer pour certains cours différents niveaux : débutant et avancé. Ceci concerne les cours les plus connus et où les techniques peuvent varier très fortement selon le niveau. Nous voulons à tout prix éviter qu un client débutant se retrouve en situation d échec dans un cours où il ne sait rien faire mais nous ne voulons pas non plus pénaliser les personnes qui ont plus d expérience car ce sont pour nous des clients réguliers. Nous avons choisi des plages horaires très larges car nous sommes implantés en plein centre-ville et nous voulons donc capter une clientèle de proximité. Pendant la journée nos clients seront principalement des personnes inactives (avec néanmoins un pouvoir d achat élevé) et aux heures de repas, tôt le matin, le soir et le week-end nous aurons une clientèle composée de personnes actives qui viendront avant ou après leur travail. Ceci explique donc notre choix de proposer des cours de 45 min (en vert clair sur le planning) le midi et le matin afin de permettre à notre clientèle active de venir pendant leur pause (généralement de 1h). "'

18 UMMARY LA GENEE DE PROJ ANALYE DU ENTREPRIE TRATEGIE MARKING TI ORGANIATI NO PARTIE PRENANTE PREVII ANNEXE Marc, un sportif occasionnel (rencontré pendant les entretiens quantitatifs) : J ai bien envie d aller faire du sport pendant ma pause déjeuner, mais c est impossible si les cours durent 1 heure Même si la salle est toute proche, je dépasse mon temps de pause. 45 minutes seraient parfaites. ;L8 ;LB?( AL8 N"1,%( O#*,%( O-*7*-,%( P-",%( Q-1,*-,%( J#2-,%( R%2#17L-( Pilates débutant 99L( Pilates avancé 99L8 9<L( teps teps avancé teps débutant Gym douce 9<L9?8 9CL( 9CL8 9CLB?( 9BL8 9?L( 9?L8 9=L( Pilates avancé Pilates débutant Abdos express teps débuta nt teps avancé Abdos Abdos express express Abdos express teps débutant teps teps Yoga Danse Yoga Gym Pilates débutant Africaine douce teps avancé 9=L8 9:L( 9:L8 9;L( 9;L8 9AL( Abdos express K:.C: 3L0/;:?; Yoga Pilates Body Pump teps Abdos express K:.C: 3L0/;:?; Pilates débutant Pilates avancé Abdos express teps Abdos express K:.C: Body Pump Yoga Body Pump teps 9AL8 Abdos Pilates express teps <9L( débutant s <9L8 teps <<L( avancés <<L8 Abdos K:.C: <<LB?( express 3L0/;:?; K:.C: Body Pump "(

19 UMMARY LA GENEE DE PROJ ANALYE DU ENTREPRIE TRATEGIE MARKING TI ORGANIATI NO PARTIE PRENANTE PREVII ANNEXE 1.2. Ce que nous proposons en plus " Un espace détente avec des produits (boissons, nourriture, snacking) issus de l agriculture biologique ainsi que des objets et vêtements - de sport notamment - euxmêmes faits à partir de fibres naturelles, de matériaux biodégradables et éco-friendly. " Un partenariat entre chaque salle et une association humanitaire (La Fondation GOODPLAN, cf Nos partenaires) : l argent que nous récupérons de la revente de l électricité produite par les sportifs va être réinvestie dans un projet en lien avec les énergies renouvelables. Ainsi grâce à des panneaux électroniques ou écrans numériques actualisés tous les jours, les abonnés seront en mesure de constater l avancée du projet et de s y sentir impliqués. 2. LE CCEPT PARTICULIER DE ALLE: OFFRE 2.1. GreenFit en bref La salle de sport type que nous souhaitons créer est une salle de sport qui récupère l énergie produite par les machines (vélos, rameurs, etc.) et plaques piézoélectriques, pour ensuite en revendre une partie à EDF. Ce système va être complété par d autres dispositifs permettant de faire de notre salle une salle autonome et économe sur le plan énergétique avec notamment un système de récupération d eau. Le but est d abord de réutiliser une partie de l électricité produite par les sportifs pour tendre vers un fonctionnement en circuit fermé de la salle, et de revendre à EDF une autre partie de l électricité produite. Ceci permettra de faire alors des économies qui seront transformées en bons d achat pour les clients, rétribués au prorata de l énergie produite. Chaque sportif aura une carte comptabilisant donc sous forme de points l énergie qu il a créée, ces points pourront être échangés contre des aliments ou des produits écologiques dans notre espace détente: boissons, barres de céréales, articles de sport, etc. Les articles vendus seront toujours issus du commerce équitable, ou distribués par des organismes et sociétés à vocations écologiques. D autre part, cette salle doit être pensée comme un tout pour que l énergie et les ressources récupérées ne soient pas gâchées par ailleurs : par exemple l eau dans les salles de sport est une énorme source de gaspillage. Nous avons donc choisi d installer un système de récupération des eaux (douches, lavabos) et des détecteurs de mouvements plus performants (robinets, lumière) que ceux des salles de sports classiques. Chaque aspect de la conception de la salle de sport sera ainsi pensé systématiquement en termes écologiques, de manière à assurer la cohérence de notre projet. Enfin, afin de s imposer sur le marché des salles de sport, nous voulons établir plusieurs salles dans plusieurs villes françaises dans le but de créer une vraie marque. Notre salle de sport ne doit pas se limiter à une salle dans une ville spécifique. Nous voulons développer un réseau GreenFit qui devienne une vraie alternative aux salles de sport traditionnelles. ")

20 UMMARY LA GENEE DE PROJ ANALYE DU ENTREPRIE TRATEGIE MARKING TI ORGANIATI NO PARTIE PRENANTE PREVII ANNEXE chéma de notre salle «type» GreenFit 2.2. Notre valeur ajoutée Notre concept GreenFit est de récupérer l énergie des sportifs le tout dans une salle de sport écoresponsable. Nous apportons trois choses à notre clientèle auxquelles elle n a pas accès dans une salle de sport normale (en plus de notre offre sportive) : #+

Développement durable et restauration collective. Opportunités et risques, Cas du restaurant universitaire de la Cité Internationale de Paris

Développement durable et restauration collective. Opportunités et risques, Cas du restaurant universitaire de la Cité Internationale de Paris Master Economie du Développement Durable, de l Environnement et de l Energie Trophée Innovation & Développement Durable Développement durable et restauration collective Opportunités et risques, Cas du

Plus en détail

Formations 2012-2013

Formations 2012-2013 Formations 2012-2013 Coach Facelooking, un métier d avenir Professionnels de la beauté et du bien-être Particuliers et indépendants Vous souhaitez diversifier votre activité actuelle en proposant à vos

Plus en détail

Fiche Signalétique Générale Décembre 2010 contact : franchise.multifood@gmail.com

Fiche Signalétique Générale Décembre 2010 contact : franchise.multifood@gmail.com 1 PRESENTATION DE NOTRE PROJET DE DEVELOPPEMENT 2 NOTRE STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT : Lancement de la Franchise MultiFood 2-1 CARACTERISTIQUES Nous développons à la fois des implantations de restaurants

Plus en détail

PROPOSITION DE LOI SUR LA LOCATION DE LOGEMENT CHEZ L HABITANT EXPOSE DES MOTIFS

PROPOSITION DE LOI SUR LA LOCATION DE LOGEMENT CHEZ L HABITANT EXPOSE DES MOTIFS PROPOSITION DE LOI SUR LA LOCATION DE LOGEMENT CHEZ L HABITANT EXPOSE DES MOTIFS L hébergement chez l habitant existe depuis de nombreuses années sous différentes formes et son développement s est accentué

Plus en détail

1er réseau mondial de restauration rapide sur- mesure

1er réseau mondial de restauration rapide sur- mesure 1er réseau mondial de restauration rapide sur- mesure DOSSIER DE PRESSE Janvier 2013 2 SOMMAIRE Green is better : Un concept innovant La genèse L innovation Green is better Les valeurs Green is better

Plus en détail

CONCEPT Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux

CONCEPT Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux new 3 12 2014 CONCEPT Notre Temps - Vivre bien, Vivre mieux est la déclinaison suisse du célèbre magazine français lancé en 1968. Alors précurseur sur la cible des 50 ans et plus, il est aujourd hui le

Plus en détail

Société Électro inc. (SCI)

Société Électro inc. (SCI) Société Électro inc. (SCI) Cas comptabilité Ronde préliminaire Place à la jeunesse 2014 Instructions Vous avez 180 minutes de préparation et le tout devra être envoyé au courriel ronde.preliminaire@gmail.com

Plus en détail

VILLAS CONSTRUCTION DE SUPERBES MAISONS ET VILLAS EN CLT. 1. Une conception simple et une modularité dans le temps

VILLAS CONSTRUCTION DE SUPERBES MAISONS ET VILLAS EN CLT. 1. Une conception simple et une modularité dans le temps CONSTRUCTION DE SUPERBES MAISONS ET VILLAS EN CLT TimberTeam construit des superbes maisons et villas en panneaux bois massif contrecollés. Celles-ci peuvent avoir une architecture classique ou au contraire

Plus en détail

Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente. I. La fidélisation. A. Les enjeux de la fidélisation

Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente. I. La fidélisation. A. Les enjeux de la fidélisation Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente I. La fidélisation A. Les enjeux de la fidélisation B. La mesure de la satisfaction des clients dans les unités commerciales physiques

Plus en détail

Le plan de communication (démarche simplifiée)

Le plan de communication (démarche simplifiée) Le plan de communication (démarche simplifiée) Définition : Le plan de communication permet de mettre en œuvre des actions de communication à travers différents moyens ou supports de communication. Il

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement...

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement... Bonjour, Maintenant que vous avez compris que le principe d'unkube était de pouvoir vous créer le réseau virtuel le plus gros possible avant que la phase d'incubation ne soit terminée, voyons COMMENT ce

Plus en détail

Séminaire «AGIR Ensemble pour l énergie» 19 mai 2011. Compte-rendu de l Atelier n 1 Approche pédagogique ciblée

Séminaire «AGIR Ensemble pour l énergie» 19 mai 2011. Compte-rendu de l Atelier n 1 Approche pédagogique ciblée Séminaire «AGIR Ensemble pour l énergie» 19 mai 2011 Compte-rendu de l Atelier n 1 Approche pédagogique ciblée Présentation de 3 projets sur les changements de comportements auprès de différentes populations

Plus en détail

FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR)

FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR) FAST RETAILING WAY (Philosophie d entreprise du groupe FR) Profession de foi Changer la façon de s habiller, sortir des sentiers battus, et proposer une autre vision du monde. Notre mission Le groupe FAST

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

étudié pour les étudiants!

étudié pour les étudiants! étudié pour les étudiants! Réussir, c est une question de volonté, c est aussi être accompagné. Un concept étudié pour les étudiants On ne réussit jamais par hasard. Qu il s agisse de ses études ou de

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

La Coiffure à Domicile, un métier d avenir grâce au statut de l auto-entrepreneur. www.club-coiffure-domicile.fr

La Coiffure à Domicile, un métier d avenir grâce au statut de l auto-entrepreneur. www.club-coiffure-domicile.fr La Coiffure à Domicile, un métier d avenir grâce au statut de l auto-entrepreneur www.club-coiffure-domicile.fr Réalisation : Optima & Co Illustrations : Emmanuel Simmonet Visuels : Fotolia Edito Vincent

Plus en détail

Mesdames et messieurs, chers actionnaires,

Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Allocution de monsieur Réal Raymond président et chef de la direction de la Banque Nationale du Canada Fairmont Le Reine Elizabeth Montréal, le 8 mars 2006 Mesdames et messieurs, chers actionnaires, Permettez-moi

Plus en détail

Observatoires de la vie étudiante. Les conditions de vie des étudiants universitaires toulousains

Observatoires de la vie étudiante. Les conditions de vie des étudiants universitaires toulousains Observatoires de la vie étudiante Les conditions de vie des étudiants universitaires toulousains Enquête menée dans quatre grands établissements d enseignements supérieur de Midi-Pyrénées : Toulouse 1

Plus en détail

CENTRE MEREDITH Sommaire de gestion du plan d affaires

CENTRE MEREDITH Sommaire de gestion du plan d affaires CENTRE MEREDITH Sommaire de gestion du plan d affaires Déposé à la session ordinaire du conseil municipal le lundi 2 février 2009 Plan d affaires du Centre Meredith Version 5.3.1 Le 27 janvier 2009 Table

Plus en détail

COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants

COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants COMPETITIVITE ENERGETIQUE DES PMI AGRO ALIMENTAIRES Déclencher l action par la formation de 1000 dirigeants Okavango energy 18 rue Gounod 92210 Saint-Cloud contact@okavango-energy.com tel : 09 81 02 95

Plus en détail

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

Introduction. L école national de Paintball Grinders est donc là pour vous former comme jamais vous n avez pu l imaginer.

Introduction. L école national de Paintball Grinders est donc là pour vous former comme jamais vous n avez pu l imaginer. 1 Introduction Le Paintball de compétition est un Paintball pratiqué par un grand nombre de joueurs qui ont commencé à jouer seul ou en groupe, dans les bois ou sur un Speedball, et qui un jour ont voulu

Plus en détail

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1 Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 2 6/4/08 11:53 AM Page 2 LOG 8869 Residential

Plus en détail

Cette expertise est surtout utilisée dans les bâtiments accueillants du public : école, local commercial, bureaux.

Cette expertise est surtout utilisée dans les bâtiments accueillants du public : école, local commercial, bureaux. Experts en environnement Certains experts sont sollicités pour effectuer des analyses de la qualité de l air et des surfaces des bâtiments. Pour ce faire, il cherche à identifier diverses substances telles

Plus en détail

CONSTRUIRE VOTRE BUSINESS PLAN SOCIAL AU FORMAT GSVC PARTIE 1 : LA STRUCTURE DU BUSINESS PLAN POUR LA GSVC SELON BERKELEY

CONSTRUIRE VOTRE BUSINESS PLAN SOCIAL AU FORMAT GSVC PARTIE 1 : LA STRUCTURE DU BUSINESS PLAN POUR LA GSVC SELON BERKELEY CONSTRUIRE VOTRE BUSINESS PLAN SOCIAL AU FORMAT GSVC Selon les critères de la GSVC établis par la Haas School of Business de Berkeley, à la différence d un business plan classique, un business plan social

Plus en détail

ADMINISTRATION DE BIEN-ÊTRE!

ADMINISTRATION DE BIEN-ÊTRE! ADMINISTRATION DE BIEN-ÊTRE! Depuis près de 20 ans, l ensemble des métiers de Pure Gestion assure la gestion et le bon suivi de vos biens immobiliers. L implication, la maîtrise des enjeux liés aux investissements

Plus en détail

Charte One Heart Spots

Charte One Heart Spots Charte One Heart Spots Bienvenue sur les One Heart Spots Merci d avoir choisi notre application mobile. Ce service est fourni par la SAS One Heart Communication (OHC), implantée à Paris (75009), au 2 rue

Plus en détail

Groupe Alain Guiboud

Groupe Alain Guiboud Groupe Alain Guiboud A chacun ses objectifs, A chacun son opportunité. Frédéric M, Leader depuis 25 ans en vente directe dans le secteur des Produits de Beauté Naturels, du bien-être, des Parfums et des

Plus en détail

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique CONGRÈS DES ECO-TECHNOLOGIES POUR LE FUTUR 2012 Atelier énergies Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique 14 juin 2012 Lille

Plus en détail

Du benchmarking logistique au choix d une nouvelle stratégie d organisation

Du benchmarking logistique au choix d une nouvelle stratégie d organisation Du benchmarking logistique au choix d une nouvelle stratégie d organisation Thomas H. Abbot Vice President Operations Planning, LUCENT TECHNOLOGIES, États-Unis. Lucent Technologies, un des leaders des

Plus en détail

la presse parle de vous

la presse parle de vous la presse parle de vous Expert-Home, le secret de la réussite : Le concept d excellence en formule low-cost www.expert-home.fr 2009 - www.is-webdesign.com crédit photos : fotolia.fr, istockphoto.com Accompagnement

Plus en détail

Notre stratégie de développement porte ses fruits

Notre stratégie de développement porte ses fruits Newsletter 2009/1 Editorial Notre stratégie de développement porte ses fruits Une fois encore, les clients de Win se déclarent particulièrement satisfaits des services offerts par notre entreprise et de

Plus en détail

Enquête qualité séjours été 2010 Eléments d'analyse et pistes de développement

Enquête qualité séjours été 2010 Eléments d'analyse et pistes de développement Enquête qualité séjours été 2010 Eléments d'analyse et pistes de développement Introduction A l'issue des séjours d été, Wakanga a lancé une enquête qualité à destination des familles. Cette enquête avait

Plus en détail

Auto-Diagnostic. en Développement Durable

Auto-Diagnostic. en Développement Durable Auto-Diagnostic en Développement Durable GOUVERNANCE ET GESTION RESPONSABLE La gestion responsable implique d organiser les actions en intégrant tous les autres principes. Il s agit de Repenser avant d

Plus en détail

Le développement de la franchise dans le Groupe Casino

Le développement de la franchise dans le Groupe Casino Le développement de la franchise dans le Groupe Casino Dossier de presse 1 Communiqué de presse Le groupe Casino mise sur la franchise pour accélérer le développement de ses enseignes de proximité Mars

Plus en détail

Parties communes et services

Parties communes et services Parties communes et services Ergonomie pratique en 128 points CHECKPOINT 95 Mettre des vestiaires et des sanitaires à la disposition des employés pour garantir un bon niveau d'hygiène et de propreté. POURQUOI

Plus en détail

Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés

Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés COMMUNIQUE DE PRESSE Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés Sondage Harris Interactive pour Gecina Enquête réalisée en ligne du 5 au 11 mai 2011. Echantillon représentatif

Plus en détail

WAFASALAF. L innovation, la clé du leadership

WAFASALAF. L innovation, la clé du leadership WAFASALAF L innovation, la clé du leadership Conférence de presse Mardi 1 er avril 2008 Sommaire L événement Wafasalaf, un leadership confirmé sur tous ses marchés Une croissance pérenne L innovation au

Plus en détail

Enquête de satisfaction 2015

Enquête de satisfaction 2015 Direction de la Petite Enfance et des Familles Enquête de 2015 auprès des familles utilisatrices des crèches municipales Mairie de Bordeaux 28 mai 2015 Sommaire Cadre méthodologique Synthèse globale Présentation

Plus en détail

SOMMAIRE. AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

SOMMAIRE. AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES AVRIL 2013 TECHNOLOGIE ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Contexte et méthode de sondage 3 Profil des répondants 3 Investissements

Plus en détail

Noël. + de fréquentation. + de communication

Noël. + de fréquentation. + de communication GUIDE DE NOËL GROUPE PROGMAG - ZA de Clairac - 260 rue St-Exupéry - 26760 Beaumont les Valence Téléphone : +33 4 75 780 780 - Fax : +33 4 75 780 781 Email : progmag@progmag.com Site : www.progmag.com Les

Plus en détail

L article qui suit tente de mettre en lumière les erreurs les plus courantes en ce qui concerne la fidélité client et sa gestion.

L article qui suit tente de mettre en lumière les erreurs les plus courantes en ce qui concerne la fidélité client et sa gestion. www.julienrio.com Introduction: L article qui suit tente de mettre en lumière les erreurs les plus courantes en ce qui concerne la fidélité client et sa gestion. Cet article s est inspiré de l ouvrage

Plus en détail

L observatoire «Entreprise et Santé»

L observatoire «Entreprise et Santé» LA SOCIÉTÉ D ÉTUDES ET DE CONSEIL L observatoire «Entreprise et Santé» Viavoice Harmonie Mutuelle en partenariat avec Le Figaro et France Info Enquête auprès des salariés et des dirigeants d entreprise

Plus en détail

Le Guide de l Investissement en Résidence Services Seniors OVELIA

Le Guide de l Investissement en Résidence Services Seniors OVELIA Le Guide de l Investissement en Résidence Services Seniors OVELIA SOMMAIRE 1. Définition d une résidence services seniors OVELIA 2. Les atouts de cet investissement A / Un marché porteur B / Un investissement

Plus en détail

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014 L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS Juin 2014 Contacts BVA : Céline BRACQ Directrice BVA Opinion Lilas BRISAC Chargée d études 01 71 16 88 00

Plus en détail

Apprenez comment gagner un revenu avec votre passion!

Apprenez comment gagner un revenu avec votre passion! Apprenez comment gagner un revenu avec votre passion Il existe une économie, qu on appelle l immobilier du 21 e siècle, et très peu de gens sont conscient du potentiel ahurissant qu offre cette économie.

Plus en détail

Leader en entraînement 30 minutes et en nutrition

Leader en entraînement 30 minutes et en nutrition Leader en entraînement 30 minutes et en nutrition «Chez nous, s entraîner c est s amuser» Cardio Féminin Profil du franchiseur Issus d une belle région du Québec, la Beauce, reconnue pour son entreprenariat

Plus en détail

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 Réforme des rythmes scolaires Projet Educatif de territoire d Evecquemont Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 A Du PEDT au comité de suivi et d évaluation de la réforme

Plus en détail

Gestion de l entraînement en groupe

Gestion de l entraînement en groupe Gestion de l entraînement en groupe Concepts, Motivation, Embauche et Autres Sommaire de la Gestion de l entraînement en groupe Processus de Recrutement & motivation des super animateurs Structures justes

Plus en détail

Comment être reconnue comme la meilleure entreprise de votre région

Comment être reconnue comme la meilleure entreprise de votre région Comment être reconnue comme la meilleure entreprise de votre région SOYEZ LES LEADERS DE VOTRE RÉGION Après la période estivale, le retour à la vie normale est parfois difficile. Tout le monde aimerait

Plus en détail

Voici un extrait du guide de rédaction. Le guide complet est téléchargeable sur le lien suivant

Voici un extrait du guide de rédaction. Le guide complet est téléchargeable sur le lien suivant Voici un extrait du guide de rédaction. Le guide complet est téléchargeable sur le lien suivant Guide de rédaction d un BUSINESS PLAN dans la restauration Auteur : Amandine Prat Conseils en création et

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Editeur de logiciel pour centre de contacts CONTACT PRESSE

DOSSIER DE PRESSE. Editeur de logiciel pour centre de contacts CONTACT PRESSE Editeur de logiciel pour centre de contacts DOSSIER DE PRESSE CONTACT PRESSE Violaine BRENEZ : marketing executive Boulevard de la Woluwe, 62 1200 Bruxelles Tel : +32 (0)2.307.00.00 Email : v.brenez@nixxis.com

Plus en détail

Chapitre 1 Comprendre l évolution du marketing

Chapitre 1 Comprendre l évolution du marketing Chapitre 1 Comprendre l évolution du marketing Ce que vous allez apprendre Définir le marketing et comprendre son rôle Comprendre les différentes évolutions du marketing Comprendre les nouveaux enjeux

Plus en détail

SCPI URBAN PIERRE N 3

SCPI URBAN PIERRE N 3 SCPI URBAN PIERRE N 3 La note d information relative à la première augmentation de capital a reçu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-04 en date du 01/04/2015. Elle peut être obtenue

Plus en détail

Les Villas Sérès La Chapelle d Armentières/ 59. Maison ossature bois. Et si vous découvriez ses avantages

Les Villas Sérès La Chapelle d Armentières/ 59. Maison ossature bois. Et si vous découvriez ses avantages La Chapelle d Armentières/ 59 Maison ossature bois Et si vous découvriez ses avantages? Un confort de vie contemporain à 15 minutes de Lille Avec leurs bardages en bois, les Villas Sérès proposent une

Plus en détail

NOTICE DE L ANNONCEUR

NOTICE DE L ANNONCEUR NOTICE DE L ANNONCEUR La Marketplace Caradeals.com, c est la solution pour booster votre activité! SOMMAIRE Qu est-ce que Caradeals.com? 1) PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT... 2 2) LES AVANTAGES... 2 3) PREPARER

Plus en détail

AGIRFINANCES. Votre partenaire Budget. Son objectif est de vous permettre d établir votre budget.

AGIRFINANCES. Votre partenaire Budget. Son objectif est de vous permettre d établir votre budget. Votre partenaire Budget Ce guide vous est offert Son objectif est de vous permettre d établir votre budget. Pourquoi? Parce que sans cette étape, il n est pas possible de bien gérer son compte bancaire

Plus en détail

MÉMOIRE SUR LE PROJET DE PLAN D ACTION FAMILLE DE MONTRÉAL

MÉMOIRE SUR LE PROJET DE PLAN D ACTION FAMILLE DE MONTRÉAL MÉMOIRE SUR LE PROJET DE PLAN D ACTION FAMILLE DE MONTRÉAL NOVEMBRE 2007 Montréal, le 23 novembre 2007 À l attention de Madame Jocelyne Beaudet, Présidente Commission de l Office de consultation publique

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

Rédaction d un Plan d affaires

Rédaction d un Plan d affaires Rédaction d un Plan d affaires Catherine Raymond 2001 INTRODUCTION Raisons qui ont motivé la rédaction du plan d affaires Personnes ou organismes qui ont collaboré à l élaboration du plan d affaires Sommaire

Plus en détail

Retenir les meilleurs talents

Retenir les meilleurs talents Adecco Finance Focus Retenir les meilleurs talents Lundi matin, 9 h Vous vous réjouissez de commencer une nouvelle semaine de travail productif. Vous êtes en pleine forme. Alors que vous entamez votre

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Explo ra Sup : Echange Erasmus University of Dundee, ECOSSE

Rapport de fin de séjour Explo ra Sup : Echange Erasmus University of Dundee, ECOSSE Rapport de fin de séjour Explo ra Sup : Echange Erasmus University of Dundee, ECOSSE 1. Vie pratique Logement Lors de mon séjour à Dundee j ai choisi de résider dans les résidences universitaires de Dundee.

Plus en détail

Action vente !! " %& "'()*""'( +,#$ - .(/"( ( 1232425 0,0. Page 1

Action vente !!  %& '()*'( +,#$ - .(/( ( 1232425 0,0. Page 1 !! " #$ %& "'()*""'( %& "'()*""'( +,#$ -.(/"( *" 0,0 0 ( 1232425 25 0((*("(67( 8 0 0(*(* 0(*(6(7( 9 Page 1 I UN CONTEXTE COMMERCIAL TRES AGRESSIF I.1 Contexte général Mon entreprise Orwell située à Vitrolles

Plus en détail

13 rue Foch. www.helenis-must.fr

13 rue Foch. www.helenis-must.fr LE SHOWROOM HELENIS MUST, UNE NOUVELLE ADRESSE POUR CONFECTIONNER SUR-MESURE VOTRE APPARTEMENT... LE SHOWROOM HELENIS MUST, 13 rue Foch Montpellier. EN PARTENARIAT AVEC RBC MOBILIER ET SON DESIGN CENTER,

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

Bienvenue - Welcome. Parc de Nature et de Loisirs en Berry

Bienvenue - Welcome. Parc de Nature et de Loisirs en Berry Bienvenue - Welcome Parc de Nature et de Loisirs en Berry BROCHURE SÉMINAIRE - Saison 2012 - Madame, Monsieur, Tout d abord, je tiens à vous remercier de l intérêt que vous portez à notre site. Vous avez

Plus en détail

La diversification des publics à l Opéra national de Paris

La diversification des publics à l Opéra national de Paris La diversification des publics à l Opéra national de Paris Françoise ROUSSEL * Au moment de son projet, l Opéra Bastille correspondait à une volonté de démocratisation de l Opéra. Dix ans après son ouverture,

Plus en détail

HELMUT & RAOUL EST LE PREMIER CAFÉ-BUREAU AU NORD DE PARIS. Un lieu de travail alternatif innovant, réunissant le meilleur des solutions proposées

HELMUT & RAOUL EST LE PREMIER CAFÉ-BUREAU AU NORD DE PARIS. Un lieu de travail alternatif innovant, réunissant le meilleur des solutions proposées DOSSIER DE PRESSE 02 03 HELMUT & RAOUL EST LE PREMIER CAFÉ-BUREAU AU NORD DE PARIS. Un lieu de travail alternatif innovant, réunissant le meilleur des solutions proposées aux travailleurs nomades. Un lieu

Plus en détail

L analphabétisme: un frein

L analphabétisme: un frein Réseau de connaissances Consortium Néerlandais pour la Réhabilitation Note de recherche # 6 L analphabétisme: un frein à l évolution socio- économique des ménages? Influence du niveau d alphabétisme des

Plus en détail

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada

Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada Sondage 2013 des canaux de revente de Direction informatique aperçu et PrIorItéS d affaires des PartenaIreS des FabrIcantS au canada EN COLLABORATION AVEC : Sondage 2013 des canaux de revente de Direction

Plus en détail

4 étapes pour lancer et réussir

4 étapes pour lancer et réussir 4 étapes pour lancer et réussir votre E-business au Cameroun. Ce document vous est offert gratuitement par le Cabinet Ebusiness Consulting Inc. Offrez le librement à vos clients et prospects imprimez le

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION

OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION FORMATION METHODE HACCP TECHNIQUES DE BASE Uniformation Département Ressources

Plus en détail

Agence Thomas Marko & Associés. Du 3 au 8 septembre 2010.

Agence Thomas Marko & Associés. Du 3 au 8 septembre 2010. Octobre 00 Nobody s Unpredictable Sondage effectué pour : Agence Thomas Marko & Associés Echantillon : 000 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de

Plus en détail

RAPPORT SUR LE MARCHÉ IMMOBILIER

RAPPORT SUR LE MARCHÉ IMMOBILIER MAJ AÔUT 2015 PM405 - ME PREMIÈRE PARTIE RAPPORT SUR LE MARCHÉ IMMOBILIER DES MAISONS À ÉTAGES (ME) ET DES MAISONS PLAIN-PIED (PP) DE LA VILLE DE REPENTIGNY AU 31 JUILLET 2015 Si dans les mois qui viennent,

Plus en détail

PRIVATE EQUITY. La solidité et la prospérité du marché suisse. Un rendement stable et durable dans l immobilier locatif et hôtelier

PRIVATE EQUITY. La solidité et la prospérité du marché suisse. Un rendement stable et durable dans l immobilier locatif et hôtelier VIRGIN REAL ESTATE INVEST PRIVATE EQUITY La solidité et la prospérité du marché suisse Un rendement stable et durable dans l immobilier locatif et hôtelier L excellence de la place luxembourgeoise. ADEJE

Plus en détail

Étanchéité prévue d au moins 50 ans

Étanchéité prévue d au moins 50 ans CAOUTCHOUC EPDM Étanchéité prévue d au moins 50 ans 50 ans plus tard, aussi étanche qu au premier jour Pas de feu sur le toit. L EPDM s applique sans flamme Respectueuse de l environnement et recyclable

Plus en détail

b. Détermination du coût de Production------------------------------------------------14

b. Détermination du coût de Production------------------------------------------------14 I. INTRODUCTION ----------------------------------------------------------------------------------- 3 II. LA PAGE DE COUVERTURE ------------------------------------------------------------------ 5 III.

Plus en détail

La gestion des ressources humaines, un enjeu incontournable

La gestion des ressources humaines, un enjeu incontournable Petit-Matin RH Adecco : «Les défis d avenir de la gestion des ressources humaines» par Florent Francoeur, CRHA Le premier Petit-Matin RH 2013 organisé par Adecco s est déroulé le 21 février dernier au

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture Plan d action de développement durable 2009-2015 Le développement durable, une question de culture Révisé en mars 2013 Note importante Le gouvernement du Québec a autorisé le 29 février 2013 par décret

Plus en détail

Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer

Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer se noyer dans la masse sortir du lot Votre partenaire marketing et communication Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer Le monde de la communication a subi d importantes mutations ces dernières

Plus en détail

UNE NOUVELLE FORMATION POUR DE NOUVELLES CARRIÈRES

UNE NOUVELLE FORMATION POUR DE NOUVELLES CARRIÈRES UNE NOUVELLE FORMATION POUR DE NOUVELLES CARRIÈRES Plus qu une école, une référence. CAMPUS CNPC, des chiffres qui parlent d eux-mêmes : LE CNPC, LE COMMERCE DU SPORT A SON ÉCOLE. Le CNPC, c est quoi?

Plus en détail

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser, éduquer,

Plus en détail

Campus et hygiène de vie

Campus et hygiène de vie SEMINAIRE DE SENSIBILISATION Compte-rendu d atelier Campus et hygiène de vie Publié le 15/06/2015 Page 2 6 Introduction Qu est-ce que l hygiène de vie? Comment faire un retour d expérience utile? Comment

Plus en détail

Stratégie commerciale

Stratégie commerciale Stratégie commerciale Plan Le groupe Ferrero Présentation du produit Le marché de la pâte à tartiner Segmentation Cible Positionnement Marketing Mix : les 4P Conclusion Historique Ferrero 1946 : élaboration

Plus en détail

Test électoral 2014 de la RTBF

Test électoral 2014 de la RTBF ÉLECTIONS 2014 Test électoral 2014 de la RTBF L AVIS DES PRINCIPAUX PARTIS FRANCOPHONES EN MATIÈRE DE MOBILITÉ NIVEAU FÉDÉRAL Les voitures de société doivent être taxées plus fortement Il s agit avant

Plus en détail

VOUS AUSSI REJOIGNEZ LE RÉSEAU DES SÉLECTIONNEURS À SUCCÈS

VOUS AUSSI REJOIGNEZ LE RÉSEAU DES SÉLECTIONNEURS À SUCCÈS VOUS AUSSI REJOIGNEZ LE RÉSEAU DES SÉLECTIONNEURS À SUCCÈS UNE PASSION, LE SPORT UN MÉTIER, LE COMMERCE UNE FORCE, LA COOPÉRATIVE LA COOPÉRATIVE DE COMMERÇANTS : UN MODÈLE ÉCONOMIQUE À SUCCÈS Le regroupement

Plus en détail

Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec

Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET ÉQUITABLE Bonjour, je me présente, Louise Bourgeois, présidente de la Fédération des Mouvements Personne

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

BREST LILLE LYON NICE ROUEN

BREST LILLE LYON NICE ROUEN BORDE BREST AUX IS D PAR GRAN BLE GRENO LILLE LYON EILLE MARS ER PELLI T N O M ES NANT NICE ES RENN ROUEN BOURG STRAS USE TOULO COMMUNIQUÉ DE PRESSE SIMI 2014 L immobilier de bureaux et l attractivité

Plus en détail

Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise

Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise On ne peut concevoir l entreprise comme une entité isolée du milieu dans lequel elle agit. L entreprise

Plus en détail

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans FAIREBOUGERLES9-13.org 1 LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans TABLE DES MATIÈRES 3 4 5 DONNÉES SOCIO- DÉMOGRAPHIQUES HABITUDES MÉDIATIQUES ET DE CONSOMMATION EN MATIÈRE DE MODE DE VIE PHYSIQUEMENT

Plus en détail

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA Explo ra Sup IFSI Rockefeller, Lyon 1 Introduction J ai effectué un stage infirmier dans une maison de santé

Plus en détail

Les avantages extralégaux continuent de convaincre

Les avantages extralégaux continuent de convaincre Les avantages extralégaux continuent de convaincre Outre la compensation par le biais de la rémunération, le package salarial comprend d autres indemnités sous la forme d avantages extralégaux. Ces avantages

Plus en détail

SCPI URBAN PIERRE N 3

SCPI URBAN PIERRE N 3 SCPI URBAN PIERRE N 3 La note d information relative à la première augmentation de capital a reçu de l Autorité des Marchés Financiers le visa SCPI n 15-04 en date du 01/04/2015. Elle peut être obtenue

Plus en détail

Responsable mécénat/ partenariats entreprises

Responsable mécénat/ partenariats entreprises N 4 - RESPONSABLE MÉCÉNAT/ PARTENARIATS ENTREPRISES RESPONSABLE MÉCÉNAT (DÉNOMINATION DAVANTAGE UTILISÉE DANS LA CULTURE), RESPONSABLE PARTENARIATS ENTREPRISES Le responsable Mécénat/partenariats entreprises

Plus en détail

Une résidence exploitée par Euro Disney Associés S.C.A. Un référencement

Une résidence exploitée par Euro Disney Associés S.C.A. Un référencement Une résidence exploitée par Euro Disney Associés S.C.A. Un référencement Marne-la-Vallée, puissant pôle d'attraction 40 ans d aménagement novateur : territoire d expérimentation et véritable précurseur

Plus en détail

DEPOUILLEMENT DES QUESTIONNAIRES DES PARENTS NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES

DEPOUILLEMENT DES QUESTIONNAIRES DES PARENTS NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES DEPOUILLEMENT DES QUESTIONNAIRES DES PARENTS NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES NOMBRE DE QUESTIONNAIRES DISTRIBUES : NOMBRE DE RETOURS : 156 école élémentaire 108 école maternelle 85 école élémentaire 53 école

Plus en détail

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir contacté Activ Expertise Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir Vous allez comprendre à la lecture des pages suivantes pourquoi le métier formidable de diagnostiqueur immobilier

Plus en détail