Les comités d entreprises représentent,

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les comités d entreprises représentent,"

Transcription

1 dossier Comités d entreprises Spectacle de Noël, billetterie, co-production Quel soutien au Spectacle Vivant? Les comités d entreprises représentent, notamment aux périodes de Noël, un potentiel d activités non négligeable pour les compagnies, à travers l incontournable spectacle de Noël. De plus, au-delà de ces événements ponctuels, une grande majorité de Comités d entreprises propose un service de billetterie à travers des cartes de réduction, ou des avantages pour soutenir l accès au Spectacle Vivant pour les salariés. Un relais d informations auprès d une clientèle «captive» qui intéresse les lieux de diffusion quelles que soient leurs tailles. Petit tour d horizon au pays de l entreprise et du Spectacle Vivant. Petit rappel sur le rôle des Comités d Entreprise Institué par l'ordonnance du 22 février 1945 dans toutes les entreprises de plus de 50 salariés, le Comité d Entreprise détient des attributions à la fois sociales et économiques. Il a pour objet d assurer une expression collective des salariés, et de prendre en compte leurs intérêts mais il a également un rôle de développement des activités sociales et culturelles dans les entreprises. L objectif affiché est de développer du lien social. Le comité d'entreprise est remplacé, dans les entreprises possédant plusieurs établissements, par des comités d'établissement et un comité central d'entreprise. Dans les groupes, un comité de groupe supervise l'ensemble. Enfin, dans les entreprises à dimension communautaire, un comité central européen peut aussi "coiffer" les comités d'entreprises nationaux. Côté finance, l'employeur doit verser au C.E. une subvention de fonctionnement au moins égale à 0,2% de la masse salariale brute. Le C.E. détient le monopole de la gestion des activités sociales et culturelles au sein de l'entreprise. La subvention versée par l'employeur à ce titre n'a pas de plancher. En pratique, elle varie entre 0,5 et 5% de la masse salariale brute, pour une moyenne relativement stable de l ordre de 1 %, même si selon certains organismes, la moyenne réelle se situerait davantage autour de 0,5% et aurait tendance à diminuer. Elle est pourtant liée à l antériorité de la participation de l entreprise dans ce domaine. Le C.E. négocie des avantages auprès de partenaires commerciaux et peut luimême proposer des services (machines à café ou distributeurs de friandises, location de cassettes vidéo ou de DVD, etc.). Il prend également en charge des activités concernant la famille du salarié : arbres de Noël, colonies de vacances, ou d autres services comme les mutuelles. Le C.E. est le seul décideur des affectations du budget des ASC. Par conséquent, l'employeur, président du C.E., ne peut participer au vote d'une résolution concernant la gestion des activités sociales et culturelles. Source encyclopédie libre Wikipedia 13

2 Le poids des comités d entreprises en France et dans le Grand Sud Est En France : 11 milliards d euros de budget induit. Sur les quelque 3 millions d entreprises enregistrées en France, dont (25%) dans le grand Sud Est, on recense au total comités d entreprises et collectivités (administrations, collectivités, organismes publics), représentant plus de 11 millions de salariés, soit près de 50% de l ensemble des 23 millions de salariés en France. Le total du budget des C.E. communément admis, représente quelque 11 milliards d Euros, dont 7 milliards sont destinés aux Activités Socio-Culturelles (ASC). Attention, il est important de préciser ce que signifie ce budget : c est le budget induit des C.E.. C est-à-dire, quand un C.E. subventionne une place de spectacle, c est la totalité du prix du spectacle qui est comptabilisé, et pas seulement la part financée par le C.E. C est donc un budget qui prend en compte la part financée par le C.E., mais également celle dépensée par le salarié. En terme de marché, cela représente le volume total généré par la clientèle des C.E. et non le budget total dépensé par les C.E. France Grand Sud Est Nbre d'entreprises Nbre de C.E % Entreprise avec CE / Total Entreprises 1,07% 0,78% Nbre salariés C.E % Salariés C.E./ total Salariés 48% 43% Nbre salariés total Budget Induit C.E Budget induits ASC Budgets ASC induits par salariés Budget Festivité Budgets Festivité induit par salariés 95,45 96,36 Budget Spectacle Noel Budgets Spectacle Noël par salariés 9,55 9,64 Budget Spectacle Noel / C.E Population millions d euros pour un Joyeux Noël! Bien que les chiffres sur ces données divergent selon les sources et appellent des analyses différentes, on s accorde pour dire que la part du budget dédiée aux festivités (bons d'achats, cadeaux, chocolats, colis, goûters, location de salle, spectacles -arbres de Noël, soirées...-, traiteurs...) représente autour de 15% du budget des ASC, soit près de 1 milliard d euros, dont 10% en moyenne seraient dédiés à l achat d un spectacle de Noël, représentant autour de 100 millions d euros. Il est évident que les spectacles d envergure se concentrent sur les C.E. de plus de 500 salariés, et qu il est difficile de mesurer la part des «petits» spectacles, souvent très diffus. Même si tous les C.E. n offrent pas de spectacle pour Noël, la fête de fin d année représente souvent la très grande partie des budgets des petites structures. «C est parfois 90% des dépenses de ceux qui n ont pas les moyens de faire autre chose, nous confirme Eric Saboureau, directeur associé de Officiel CE, site portail sur internet. C est une fête et l événement permet de créer du lien social, qui fait partie des objectifs des comités d entreprises.» L arrivée du Père Noël est souvent intégrée dans les spectacles de fin d année.(les Spectacles Alizés) Pour Jean François Ball, directeur associé de w.direct, société spécialisée en Marketing Direct auprès des C.E., la part du Spectacle de Noël est en revanche anecdotique : «Les grands producteurs de spectacles, comme Grüss ou Pinder ne travaillent pas avec les C.E. en-dessous de 500 salariés. C est une toute petite part du marché, mais effectivement sur un gros gâteau!». 14

3 Dans le Grand Sud Est : davantage de comités d entreprises que de communes La Compagnie Cirque Autour (38) propose au-delà de ses spectacles de Noël des chapiteaux pour accueillir l événement. Sur l ensemble des 19 départements que couvre le grand Sud Est, il y a comités d entreprises et collectivités, dont 512 de plus de 500 salariés. Cela représente 18% du total des C.E. en France, pour un territoire hébergeant 20% de la population française. Compte tenu de la sur-représentativité de l Ile de France, c est un ratio au-dessus de bon nombre d autres régions en France. Pour rappel, il y a communes sur notre territoire, dont 178 de plus de habitants. Même si la comparaison s arrête là, il nous semblait important de mettre en relation ces deux chiffres. Voir Vivantmag n 8 d octobre 2006 Dossier sur les communes. En matière de budget, l évaluation que nous avons faite pour le spectacle de Noël, correspond à un budget d environ 20 millions d euros. Cela représente un budget moyen d achat de spectacle de euros par comité d entreprise, incluant souvent la location de la salle si besoin. Ces chiffres sont une moyenne qui comme toujours, gomme les grosses différences existant d un C.E. à l autre. Pour Thierry Bellais, de Tam Production en Isère, «le tarif moyen que nous avons mesuré auprès de notre clientèle de C.E. de petite et moyenne taille, se situe autour de euros.» Les C.E. de plus de 500 salariés pèsent moins de 10% du total, et l exemple d EDF (voir page 16) est loin d être représentatif du secteur. Ces chiffres nous semblent cependant significatifs du poids que cela pèse dans l économie du Spectacle Vivant, même s ils sont rarement pris en compte dans le calcul des budgets du Spectacle Vivant. A titre de rappel, le budget total dédié au Spectacle Vivant par les trois conseils régionaux (en fonctionnement) est de 45 millions d euros. Et il n est pas, loin de là, destiné uniquement à l achat de spectacles. Voir Vivantmag n 6 de novembre 2005 Dossier sur les Conseils Régionaux. Le Grand Cabaret de Noël, spectacle produit en 2006 par Les Spectacles Alizés, au Palais des Sports de Marseille 15

4 Temoignage Métier : producteur de spectacles de Noël Bernard Bourelly dirige Les Spectacles Alizés à Marseille depuis 22 ans. Il est spécialisé sur les gros spectacles de Noël. 80% de son chiffre d affaires sont réalisés en décembre, soit plus de euros, en louant le Palais des Sports de Marseille d une capacité de places. «Certains gros C.E. peuvent faire venir tous les salariés et leurs enfants sur un seul spectacle privatif. C est un spectacle qui tourne autour de euros. Mais nous proposons aussi sur certaines séances, un service de billetterie. Ainsi un petit C.E. peut faire bénéficier à ses salariés de places pour un gros spectacle, précise t-il. Et pour un prix de billet très modique Nous sommes producteur de nos spectacles et nous travaillons dans un esprit de co-production : en début d année, nous rassemblons nos principaux clients en petit comité afin de réfléchir sur un spectacle à réaliser en fin d année. Il y a ainsi un vrai échange et un renouvellement.» L exemple d EDF : des spectacles pour 4 à personnes Les spectacles des comités d entreprise d EDF sont de véritables événements. Découpés géographiquement sur toute la France, il n y a pas moins de douze comités d entreprise EDF régionaux sur le grand Sud Est, qui regroupent euxmêmes parfois plusieurs dizaines de sections locales. Isabelle Villena s occupe de la commission jeunesse du C.E. d EDF à Lyon, et nous précise que les critères sont étroits : «On ne retient que 5 à 10 spectacles sur l ensemble des nombreux dossiers reçus nous devons proposer un spectacle accessible à l ensemble de nos agents et à leurs enfants, soit personnes. Ça limite forcément les propositions.» La pré-réservation de la salle se fait plus d un an à l avance, car même à Lyon, elles sont rares. Il est vrai, que pour certains spectacles, il peut y avoir trois séances, ce qui fait quand même spectateurs à chaque fois! La sélection se fait en toute autonomie pour chaque région. Elle se fait essentiellement par dossier, sur support vidéo, et en rencontrant les personnes, avant d être présentée devant la commission jeunesse qui décide. Les thèmes retenus ces dernières années tournaient autour du cabaret en 2006 et de la magie en Spectacle musical, patinoire, magie, cirque les formes se renouvellent à chaque fois, et reviennent à peu près tous les cinq ans, afin de varier les propositions. Le comité d Avignon a même proposé l année dernière une animation ludique au lieu du traditionnel spectacle, afin de coller davantage aux attentes des enfants des agents entre 0 et 13 ans. Budget moyen du spectacle de Noël pour le CCAS de Lyon : entre 25 et euros, location de la salle comprise. Pour en savoir plus : Le site du comité d entreprise d EDF : sur lequel se trouve l ensemble des coordonnées des comités régionaux. Des expériences diverses et variées Pour le comité d entreprise de l Occitanne, 300 salariés dans les Alpes de Haute Provence, le budget du spectacle est de euros, soit un tiers de leur budget de Noël. «Nous accueillons 150 personnes, dont 60 à 70 enfants, nous précise Mme Ayala, trésorière du C.E., et nous travaillons avec un organisme spécialisé sur Avignon. Ils nous proposent un spectacle clés en main, avec une animation après. C est le seul spectacle que nous proposons à nos salariés.» Mais à travers son service billetterie, le C.E. a mis en place un dispositif particulier, que l on retrouve également, sur le même principe, dans d autres structures. «Nous remboursons 25 % du prix du billet, quel que soit le spectacle choisi, avec un plafond à 15 euros. Ce dispositif est limité à 5 places par spectacle et par foyer. Cela permet à chaque salarié d être libre dans ses choix et tous les genres de spectacles sont représentés.» Du côté des Compagnies Au même titre que les spectacles joués dans les salles communales dans les villages, les spectacles de Noël sont loin d être une activité négligeable pour les compagnies dont on connaît souvent les difficultés à intégrer les réseaux institutionnels. Il faut bien évidemment un spectacle adapté, et bien cadrer les conditions de représentation. Car jouer devant des enfants surexcités par l arrivée imminente du Père Noël, n est pas une gageure. Mais c est l occasion de mesurer la capacité d attraction du spectacle, et financièrement, ce sont des conditions souvent plutôt intéressantes. Pour Patrick Jumel, de la compagnie Salvini en Ardèche (07), cela représente 40% de son activité : «On travaille principalement avec des sociétés de production spécialisées, même s il nous arrive d être en direct avec quelques collectivités, nous précise t-il, mais on fait en sorte de penser nos spectacles au-delà du divertissement. On présente un vrai spectacle qui peut tourner en dehors de ce créneau-là. De plus, les parents sont également présents et il me semble que c est une vraie initiation au Spectacle Vivant. C est un moment de partage entre les parents et leurs enfants.» Un lézard dans la boîte aux lettres de la Compagnie Salvini 16

5

6 Billetterie et C.E. : un potentiel de 11 millions de spectateurs Le Spectacle Vivant soutenu tout au long de l année à travers les services de billetterie Un second volet important de l activité des comités d entreprises en matière de Spectacle Vivant est couvert par la billetterie. Avec plus de onze millions de salariés, dont près de deux millions sur le Grand Sud Est, le marché des C.E. représente un énorme chiffre d affaires induit auprès d une population «captive» : en effet, le comité d entreprise représente pour les salariés une source d informations forte, crédible et attractive. De plus, la tendance des C.E. est à la redistribution, et la billetterie en est une forme facile à gérer, et valorisante pour les C.E. C est pourquoi la quasi totalité des grandes scènes institutionnelles disposent d un service Relations Publiques, qui travaille auprès de ces populations spécifiques. Même si aucun chiffre fiable n existe dans ce domaine, tous les lieux et manifestations culturelles savent que cela représente un potentiel considérable. Un point commun : proposer un tarif réduit ou un service spécifique au salarié. Quelle que soit la forme - prise en charge d une partie du prix, remboursement direct au salarié ou tarif négocié-, l objectif est de faire bénéficier le salarié d un tarif préférentiel. Cela constitue un volant de spectateurs non négligeable. Seuls les C.E. importants disposent d un service billetterie intégré, ou travaillent avec les grands services de réservation. Dans un grand nombre de cas, ce sont directement les théâtres ou festivals qui gèrent les réservations, dont les tarifs préférentiels sont négociés au cas par cas ou par le biais de cartes accréditives. A elle seule, la carte de réduction CEZAM, de l Inter-CE UES Cezam (voir encadré page 18) a vendu billets sur 7.000, du dernier concert de Johnny. Mais il ne faut pas penser que seules les grosses machines «populaires» profitent de ce mécanisme : la Scène Nationale de Bonlieu à Annecy (74) réalise près de Bonlieu Scène Nationale compte abonnés dont issu des collectivités et comités d entreprises. 50% de ses abonnés auprès des C.E.. Et ces abonnés-là ne viennent pas voir uniquement les têtes d affiches. Au-delà de la billetterie, tisser une vraie relation avec les Comités d Entreprises L exemple de Bonlieu, la Scène Nationale d Annecy (74) n est pas isolé ni le fruit du hasard. «C est un travail de longue haleine initié il y a plus de dix ans par Salvador Garcia notre directeur, indique Marion Huygues-Despointes, responsable des relations publiques. Si aujourd hui nous avons abonnés issus des C.E. sur au total, c est aussi que notre programmation est ouverte et accessible. Nous travaillons également avec eux sur une pré-présentation de saison en mai, avant la présentation officielle de façon à laisser le temps à nos interlocuteurs d en parler aux salariés. Et nous sommes très attentif au placement, car il ne s agit pas de leur donner toujours les moins bonnes places Il nous arrive de pré-réserver la moitié de la salle à ces abonnés pour qu ils bénéficient d une bonne visibilité.» Avec 45 structures adhérentes à ses conventions, (C.E. et relais comme les Inter C.E.) Bonlieu a réussi à tisser une vraie passerelle entre le monde du travail et la culture. C est également la mission que s est donnée le Théâtre d O à Montpellier (34) qui, au-delà de la cible particulière des C.E., souhaite développer une politique de partage et d échange avec les publics. «C est un travail récent ici, mais nous privilégions un travail de proximité, nous précise Laurence Calmels, chargée des relations publiques. Je me déplace dans les structures une ou deux fois par an pour présenter les spectacles à venir, parfois jusqu à tard le soir. Et nous les invitons à voir l envers du décor, en rencontrant les compagnies et en proposant des visites du théâtre. Nous avons signé 7 conventions pour notre première année sur ce secteur et cela représente 5% de notre billetterie. Mais nous travaillons davantage sur la qualité de la relation que sur le volume.» 18

7 Les cartes accréditives l exemple de billet-reduc.com La plupart des services de réduction de billetterie dans les C.E. sont assez autonomes quant au choix des théâtres ou manifestations référencées. Cela passe souvent néanmoins, par des commissions et des procédures de référencement. Sur un terrain presque identique, de nombreux sites proposent un service en ligne de réservation à tarif préférentiel. Il suffit pour les lieux ou manifestations de s enregistrer et de proposer un certain nombre de places en réduction pour leurs spectacles. «C est entièrement gratuit puisque les frais sont payés par le spectateur quand il confirme sa réservation, nous précise Fabienne Rétif, directrice de billet-reduc.com. Mais nous proposons également un service destiné aux collectivités pour centraliser leurs demandes». Les chiffres de fréquentation annoncés sont importants : plus de visiteurs par mois, 7 millions de pages vues et places réservées, pour octobre 2006, qui est un bon mois comme tous les professionnels du spectacle le savent. Le développement de ces activités en région se fait petit à petit : sur le grand Sud Est, quelque 130 spectacles à tarifs réduits sont proposés par une quarantaine de théâtres de toutes tailles. Il semblerait que les résultats soient assez rapides : «Nous avons eu très rapidement des réservations suite à notre inscription, nous précise une directrice de salle, mais le regret c est que parfois, ils réservent sans venir Il faut le savoir et cela peut poser problème quand on a une petite jauge.» Bien implanté sur l Ile de France billetreduc.com développe son activité sur le Grand Sud Est. Ces nouveaux services indépendants de réservation peuvent permettre, sans frais pour les théâtres, de contribuer là encore à un élargissement des publics. Des relais pour les C.E. : les Inter C.E. Les Inter-C.E. sont des organismes qui regroupent des C.E. de toutes tailles en mutualisant leurs efforts pour faire bénéficier d offres préférentielles. Il existe deux principaux Inter-C.E. en France, l ANCAV Tourisme et Travail qui diffuse la carte Loisirs et l UES CEZAM qui diffuse la carte CEZAM. L ANCAV TT annonce quelque C.E. et collectivités, et diffuse son catalogue d offres de loisirs à exemplaires. Historiquement créée par la CGT autour de l accès aux vacances, l association souhaite également impulser une dynamique pour promouvoir le Spectacle Vivant et faire sortir les salariés. «La billetterie est une clé d entrée dans les C.E., nous confirme Jamaldine Oudni, secrétaire nationale de la coordination du réseau ANCAV TT. A travers notre réseau, 30 associations et 55 points d accueil, nous essayons de soutenir les événements culturels.» L UES Cezam annonce quant à lui, C.E. et collectivités avec une majorité de petites et moyennes structures. Pour Catherine Bouillard, directrice de l UES Cezam, ceci est très représentatif de la structure des C.E. en France. «Quelques gros, avec des moyens importants, pour un très grand nombre de petites structures. Toutes d ailleurs n ont pas de budget ASC et ne financent pas de spectacle de Noël, même si la billetterie est un service souvent présent.» Le réseau CEZAM, regroupe 30 Inter C.E. autour d une fédération et le chiffre d affaires de la billetterie (tous types de spectacles confondus, incluant les parcs à thèmes) représente 30 millions d euros. «Mais, l essentiel de la billetterie se réalise en direct avec les structures, lieux ou festivals et sur ces chiffres-là, nous n avons pas de retour.» Les Inter-C.E. des deux organismes sont relativement bien représentés sur le Grand Sud Est, et permettent de faire circuler l information rapidement. De plus, chaque association régionale travaille de façon autonome et reste très ouverte à l élargissement de ses offres dans le domaine culturel. «Notre rôle est de mettre les adhérents et donc les salariés en relation avec ce qui se passe dans leur région, nous confirme Mr Palma de l UES Cezam d Avignon, et nous travaillons avec des lieux connus mais également avec des petites salles ou des festivals moins connus.» Pour en savoir plus : et La co-production existe, mais reste rare Il est évident que le réseau important et influant que représentent les C.E. est un vivier de spectateurs considérable pour les théâtres, mais aussi pour les festivals avec lesquels certains partenariats se créent. Même si la co-production reste relativement rare dans ce domaine, elle existe au cas par cas, principalement avec les très gros C.E. Ils sont une petite vingtaine seulement à monter des opérations qui s apparentent à la de la co-production de spectacles. Les inter-c.e. co-produisent également certains spectacles. Comme nous le précise Monsieur Oudni de l ANCAV TT, «nous avons co-produit avec la compagnie Couleur d Orange de Marseille, un spectacle sur 1936, à l occasion des 70 ans des congés payés, qui a tourné dans nos villages de vacances.» Des initiatives qui méritent d être citées et qui pourraient contribuer à tisser le lien entre culture et entreprise. 19

OBSERVATOIRE TOURISME D AFFAIRES. Année 2012 CONTEXTE

OBSERVATOIRE TOURISME D AFFAIRES. Année 2012 CONTEXTE OBSERVATOIRE TOURISME D AFFAIRES Année 2012 CONTEXTE Depuis septembre 2012, le bassin de vie de Bourg-en-Bresse s est doté d un service congrès situé dans les bureaux de l office de tourisme de Bourg-en-Bresse

Plus en détail

Des espaces prestigieux pour des instants magiques

Des espaces prestigieux pour des instants magiques Des espaces prestigieux pour des instants magiques Vous recherchez un lieu d exception pour réunir vos collaborateurs ou vos partenaires, les Châteaux de la Drôme vous proposent le dépaysement et la richesse

Plus en détail

de l office de tourisme 1/12

de l office de tourisme 1/12 de l office de tourisme 1/12 Vous êtes acteur de la vie touristique? Ensemble, réalisons vos objectifs! Accroître votre notoriété Promouvoir votre activité Rejoindre un réseau fort de 215 adhérents Bénéficier

Plus en détail

Budget de fonctionnement et budget des ASC : Attention à la sortie de route

Budget de fonctionnement et budget des ASC : Attention à la sortie de route FORMATION ASSISTANCE EXPERTISE CONSEIL Budget de fonctionnement et budget des ASC : Attention à la sortie de route Siège social : 20, rue Martin Bernard 75647 Paris Cedex 13 Tel : 01 55 56 62 18 Fax :

Plus en détail

LES NOUVEAUX DISPOSITIFS POUR LE SPECTACLE VIVANT. Votés en avril 2015, en vigueur à partir de septembre 2015

LES NOUVEAUX DISPOSITIFS POUR LE SPECTACLE VIVANT. Votés en avril 2015, en vigueur à partir de septembre 2015 LES NOUVEAUX DISPOSITIFS POUR LE SPECTACLE VIVANT Votés en avril 2015, en vigueur à partir de septembre 2015 Les grands principes de la révision Renforcer les échanges avec le public sur les territoires

Plus en détail

Atelier : Le budget de fonctionnement des CE : anticiper les réformes

Atelier : Le budget de fonctionnement des CE : anticiper les réformes Atelier : Le budget de fonctionnement des CE : anticiper les réformes Transparence financière et nouvelles prérogatives économiques 28 MAI 2013 PALAIS DES CONGRÈS DU FUTUROSCOPE POITIERS - 5 E ÉDITION

Plus en détail

L aide au maintien et au développement des manifestations festives françaises

L aide au maintien et au développement des manifestations festives françaises e s s e e Pr d r e i oss D L aide au maintien et au développement des manifestations festives françaises CONTEXTE I./ L organisation des manifestations festives et culturelles en France Des manifestations

Plus en détail

Bilan 2014 et perspectives 2015

Bilan 2014 et perspectives 2015 Communiqué de presse - 9 janvier 2015 Bilan 2014 et perspectives 2015 Une année 2014 florissante et une année 2015 ambitieuse, marquée par la célébration du 60 e anniversaire de de France de France, leader

Plus en détail

La diversification des publics à l Opéra national de Paris

La diversification des publics à l Opéra national de Paris La diversification des publics à l Opéra national de Paris Françoise ROUSSEL * Au moment de son projet, l Opéra Bastille correspondait à une volonté de démocratisation de l Opéra. Dix ans après son ouverture,

Plus en détail

ÉTUDE SUR L EMPLOI DANS LES SCÈNES ADHÉRENTES DE LA FSJ Données portant sur l année civile 2004

ÉTUDE SUR L EMPLOI DANS LES SCÈNES ADHÉRENTES DE LA FSJ Données portant sur l année civile 2004 ÉTUDE SUR L EMPLOI DANS LES SCÈNES ADHÉRENTES DE LA FSJ Données portant sur l année civile 2004 Préambule La Fédération des scènes de jazz et de musiques improvisées (FSJ) regroupe depuis 1996, des lieux

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale et solidaire

Les salariés de l économie sociale et solidaire L'Économie sociale et solidaire Les salariés de l économie sociale et solidaire L'EMPLOI SALARIÉ L ESS, un employeur déterminant de l économie régionale 20 Relative précarité de l emploi dans l ESS 22

Plus en détail

affichez vos offres & générez des contacts

affichez vos offres & générez des contacts affichez vos offres & générez des contacts Vous travaillez en direction des C.E? Annuaire-CE.com est un service en ligne gratuit destiné : Aux élus de comités d entreprise & de collectivités et leurs salariés,

Plus en détail

LETTRE D'INFORMATION AU CE - Février 2008 -

LETTRE D'INFORMATION AU CE - Février 2008 - LETTRE D'INFORMATION AU CE - Février 2008 - Que peut demander le ce en février? Au mois de février le CE peut demander à être consulté sur plusieurs points : - communication du bilan du travail à temps

Plus en détail

Office de Tourisme d Orléans

Office de Tourisme d Orléans Office de Tourisme d Orléans Recommandation stratégie web Analyse 2 cibles prioritaires ont été privilégiées : développement de la fréquentation touristique des profils : - public local + public parisien

Plus en détail

DORDOGNE-PERIGORD. Le label d excellence

DORDOGNE-PERIGORD. Le label d excellence DORDOGNE-PERIGORD Le label d excellence Les Gîtes de France, c est la force d un réseau bien établi et bien structure, qui oeuvre depuis 55 ans au service des propriétaires et des clients : Premier réseau

Plus en détail

Guide du Partenaire OFFICE DE TOURISME de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE

Guide du Partenaire OFFICE DE TOURISME de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE Nos valeurs Nos services Devenir partenaire Guide du Partenaire OFFICE DE TOURISME de LANGEAIS & CASTELVALÉRIE année 2015 2 SOMMAIRE Nos valeurs... Nos missions p. 3-4 L équipe associative L équipe salariée

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com DOSSIER DE PRESSE La Ville d ANGERS, Angers Loire Métropole, Angers Loire Tourisme, Angers Expo Congrès et la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire ont décidé de créer à ANGERS un BUREAU

Plus en détail

Définition du tourisme d affaires

Définition du tourisme d affaires Décembre 2007 Définition du tourisme d affaires Activité économique générée par les congrès, séminaires, conventions, salons. Ces événements ne relèvent pas du tourisme mais contribuent puissamment à l

Plus en détail

La création d entreprise en milieu rural

La création d entreprise en milieu rural La création d entreprise en milieu rural Une définition du milieu rural Définir le monde rural à partir de la taille des communes nous paraît insuffisant. En effet, il est important de prendre en compte

Plus en détail

Appel à projets L Annexe pour les petits spectateurs

Appel à projets L Annexe pour les petits spectateurs Appel à projets L Annexe pour les petits spectateurs Vous avez un projet dans les domaines du spectacle vivant, des arts, des jeux, des sciences pour le jeune public de 0 à 12 ans et pour sa famille? La

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

Les métiers de l'administration culturelle

Les métiers de l'administration culturelle Les métiers de l'administration culturelle Sommaire : Entreprises de spectacles : p.1 Institutions et organismes de développement culturel : p.5 Guide des formations en Rhône-Alpes : administration et

Plus en détail

Résultats de l'enquête Activités Sociales et Culturelles 2012

Résultats de l'enquête Activités Sociales et Culturelles 2012 Résultats de l'enquête Activités Sociales et Culturelles 2012 Ce document détaille les réponses des 348 agents-es à l'enquête visant à connaître vos attentes en matière modalités de gestion et de versement

Plus en détail

Comment faire calculer votre QF? Tarifs. Quotient Familial 2011-2012. www.colombes.fr

Comment faire calculer votre QF? Tarifs. Quotient Familial 2011-2012. www.colombes.fr Comment faire calculer votre QF? Tarifs Quotient Familial 2011-2012 www.colombes.fr Edito Madame, monsieur, Vous avez entre les mains la plauette des tarifs municipaux pour l année scolaire 2011-20112.

Plus en détail

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Madame, Monsieur, «Territoires 2 vie, territoires d initiatives» est un projet de coopération lancé

Plus en détail

Orchies, nœud central

Orchies, nœud central Orchies, nœud central Véritable nœud central de communication au sud-est de la Métropole Lilloise, Orchies se trouve en bordure de l A23, reliant Lille à Valenciennes. La Ville, dont le sénateur-maire

Plus en détail

LE SALON DES SÉNIORS & GRAMOUNES

LE SALON DES SÉNIORS & GRAMOUNES 1 ère ÉDITION à la Réunion LE SALON DES SÉNIORS & GRAMOUNES Du 11 au 13 MARS 2016 Au PARC DES EXPOSITIONS ET DES CONGRÈS AUGUSTE LEGROS SAINT DENIS DE LA RÉUNION INFOS : contact@eventgo.fr / 0692 527 520

Plus en détail

1.2 AD Missions a pour vocation de prendre en charge la gestion du contrat de travail et des contrats commerciaux qu aura prospectés l Adhérent.

1.2 AD Missions a pour vocation de prendre en charge la gestion du contrat de travail et des contrats commerciaux qu aura prospectés l Adhérent. ENTRE LES SOUSSIGNES : La Société «AD Missions», SAS au capital de 150.000 Euros, RCS Paris 412 383 234 dont le siège social est situé 20 rue Brunel 75017 PARIS, représentée par Monsieur Sylvestre BLAVET,

Plus en détail

foiredegrenoble.com Votre rendez-vous incontournable en Rhône-Alpes

foiredegrenoble.com Votre rendez-vous incontournable en Rhône-Alpes foiredegrenoble.com Votre rendez-vous incontournable en Rhône-Alpes Maison & Environnement Ameublement & Literie Cuisine & Salle de bain Cheminées & Poêles Habitat Durable & Economies d Energie Habitat

Plus en détail

Culture. Type de subvention : Fonctionnement Aide au projet. Objectifs. Conditions de recevabilité de la demande. Critères d éligibilité de la demande

Culture. Type de subvention : Fonctionnement Aide au projet. Objectifs. Conditions de recevabilité de la demande. Critères d éligibilité de la demande Culture Politique : Arts plastiques et visuels : aide aux artistes professionnels ou en voie de professionnalisation pour la création et la diffusion de leurs oeuvres Type de subvention : Fonctionnement

Plus en détail

Séance du conseil municipal du 20 Novembre 2014

Séance du conseil municipal du 20 Novembre 2014 Séance du conseil municipal du 20 Novembre 2014 L an deux mil quatorze le vingt novembre à 20 H 30, le Conseil Municipal de la Commune, dûment convoqué s est réuni en session ordinaire, à la Mairie, sous

Plus en détail

PROJET DE SALLE PLURIDISCIPLINAIRE POUR LES CHERPINES.

PROJET DE SALLE PLURIDISCIPLINAIRE POUR LES CHERPINES. ! PROJET DE SALLE PLURIDISCIPLINAIRE POUR LES CHERPINES. Dossier de l Union des Espaces Culturels Autogérés Genève 2010 Introduction Le quartier des Cherpines est au coeur d'une vaste réflexion en matière

Plus en détail

Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein

Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein Présentation du stand de la CoVe à l occasion de la foire Saint-Siffrein Service Communication Samedi 24 novembre 2012 ! AGIR EN FAVEUR DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE L action en faveur du développement économique

Plus en détail

Un impact fort, mais contrasté

Un impact fort, mais contrasté 6 TOURISME Le tourisme en chiffres Un impact fort, mais contrasté 13,6 milliards de chiffre d affaires, 2,7 milliards de valeur ajoutée. Il est toujours difficile de mesurer le poids économique de l activité

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Juin 2008

DOSSIER DE PRESSE. Juin 2008 DOSSIER DE PRESSE Juin 2008 Contact Presse : Agence VALEUR D IMAGE 155 157, Cours Berriat 38028 GRENOBLE CEDEX 01 Virginie DEBUISSON 04.76.70.93.54 v.debuisson@valeurdimage.com Groupe Experia 5, Chemin

Plus en détail

Tennis de Table Insa Club. Dossier de subventions présenté à la Commission des Sections pour l année 2013-2014

Tennis de Table Insa Club. Dossier de subventions présenté à la Commission des Sections pour l année 2013-2014 Tennis de Table Insa Club Dossier de subventions présenté à la Commission des Sections pour l année 2013-2014 1 TTIC - Tennis de Table INSA Club 2013 2014 Table des matières : I) Présentation de l association

Plus en détail

BILLETTERIES ACHATS ET LOISIRS PLATEFORME DE BILLETTERIES ÉLECTRONIQUES OU PHYSIQUES

BILLETTERIES ACHATS ET LOISIRS PLATEFORME DE BILLETTERIES ÉLECTRONIQUES OU PHYSIQUES BILLETTERIES ACHATS ET LOISIRS PLATEFORME DE BILLETTERIES ÉLECTRONIQUES OU PHYSIQUES Bons d achat, chèques et cartes cadeaux, bons de réduction, cinémas, parcs de loisirs, spectacles, concerts, sports,

Plus en détail

Enquête commandée par le Jeune Théâtre National Réalisée par l institut de sondages ISL Analyse réalisée en collaboration avec le CESTA (EHESS-CNRS)

Enquête commandée par le Jeune Théâtre National Réalisée par l institut de sondages ISL Analyse réalisée en collaboration avec le CESTA (EHESS-CNRS) Analyse de l enquête sur le devenir professionnel des artistes issus des écoles supérieures d art dramatique signataires de la plateforme de l enseignement supérieur pour la formation du comédien Enquête

Plus en détail

Pour valoriser, motiver ses collaborateurs et fidéliser ses clients.

Pour valoriser, motiver ses collaborateurs et fidéliser ses clients. CA DO CHÈQUE Pour valoriser, motiver ses collaborateurs et fidéliser ses clients. EN BREF CA DO CHÈQUE est un chèque cadeau multi-enseigne accepté dans près de 500 enseignes nationales de qualité, représentant

Plus en détail

Coupe du Monde de Cascade de Glace. Vendredi 31 Janvier et Samedi 01 Février 2014 Champagny-en-Vanoise (73) Dossier de partenariat

Coupe du Monde de Cascade de Glace. Vendredi 31 Janvier et Samedi 01 Février 2014 Champagny-en-Vanoise (73) Dossier de partenariat Coupe du Monde de Cascade de Glace Vendredi 31 Janvier et Samedi 01 Février 2014 Champagny-en-Vanoise (73) Dossier de partenariat Bonjour et bienvenue! Un accueil chaleureux qui brise la glace Suite à

Plus en détail

NVCC n 3090. Annexe I : Exploitants de lieux, producteurs ou diffuseurs de spectacles dramatiques, lyriques, chorégraphiques et de musique classique.

NVCC n 3090. Annexe I : Exploitants de lieux, producteurs ou diffuseurs de spectacles dramatiques, lyriques, chorégraphiques et de musique classique. NVCC n 3090 Annexe Annexe VI : Producteurs, diffuseurs, organisateurs occasionnels (y compris les particuliers) de spectacles de bal avec ou sans orchestre Préambule A. Détermination des annexes par secteur

Plus en détail

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013

L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013 Février 2015 - N 15.004 L EMPLOI INTERMITTENT DANS LE SPECTACLE AU COURS DE L ANNÉE 2013 En résumé : En 2013, l emploi intermittent du spectacle concerne 254 000 salariés, 111 000 employeurs relevant du

Plus en détail

sqdfdfg Un outil de communication adapté aux campagnes de promotion visant un public famille!

sqdfdfg Un outil de communication adapté aux campagnes de promotion visant un public famille! sqdfdfg Le site des sorties pour enfants et des vacances en famille! Un outil de communication adapté aux campagnes de promotion visant un public famille! Contact : Anne de Miribel : ademiribel@familiscope.fr,

Plus en détail

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES ALPES DE HAUTE-PROVENCE ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE REFLEXION MARKETING ET ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet Campagne de Communication Prévisionnelle Web Intelligence & Réputation Internet 1 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Détail de la prestation de gestion de réputation online... 5 2.1 Sélection des mots, thématiques

Plus en détail

Atelier : Le budget de fonctionnement des CE : anticiper les réformes

Atelier : Le budget de fonctionnement des CE : anticiper les réformes Atelier : Le budget de fonctionnement des CE : anticiper les réformes Transparence financière et nouvelles prérogatives économiques 20 Septembre 2013 TOULOUSE -6 E ÉDITION Sommaire de l atelier Présentation

Plus en détail

KIT MEDIA 2013 Les medias de référence 100% assistante (depuis 1998)

KIT MEDIA 2013 Les medias de référence 100% assistante (depuis 1998) www.assistanteplus.fr PASSION D ASSISTANTE ON THE ROAD! MÉTIER AVOIR UNE BONNE E-RÉPUTATION CARRIÈRE VALIDER SES ACQUIS, C EST ÉVOLUER DÉVELOPPEMENT LE VERTRAPIDE & CLAIR 15 pages de conseils : Développenment

Plus en détail

Un week-end de Solidarité Au camping de l ASPTT en Ardèche

Un week-end de Solidarité Au camping de l ASPTT en Ardèche Accès aux vacances, à la culture et aux loisirs pour tous Un week-end de Solidarité Au camping de l ASPTT en Ardèche 20 et 21 juin 2015 ASSOCIATION POUR UNE MONTAGNE SOLIDAIRE 11 rue Auguste LACROIX 69003

Plus en détail

APPEL A PROJETS «ITINERAIRES DE DECOUVERTE DANS LE VIGNOBLE ALSACIEN»

APPEL A PROJETS «ITINERAIRES DE DECOUVERTE DANS LE VIGNOBLE ALSACIEN» APPEL A PROJETS «ITINERAIRES DE DECOUVERTE DANS LE VIGNOBLE ALSACIEN» La création d itinéraires thématiques qui permettent, sous une forme renouvelée, la découverte du vignoble alsacien et apportent une

Plus en détail

guide de référence 2014

guide de référence 2014 N hésitez pas à utiliser tous les outils auxquels vous avez droit pour développer votre activité et mieux conseiller vos clients. guide de référence 2014 pour agents de voyage Le SEUL guide de formation

Plus en détail

MAISON DES ASSOCIATIONS

MAISON DES ASSOCIATIONS MAISON DES ASSOCIATIONS ESPACE CLÉMENT-MAROT PLACE BESSIÈRES 2 Situé au cœur de la ville à l espace Clément- Marot, la Maison des associations a pour vocation de promouvoir et de faciliter la vie associative.

Plus en détail

PROGRAMME VITRINES DE ROANNE 2014-2015

PROGRAMME VITRINES DE ROANNE 2014-2015 PROGRAMME VITRINES DE ROANNE 2014-2015 LES PARTENAIRES Depuis 1996, fédératrice des commerces de la Ville de Roanne et ses quartiers Un ensemble d outils et services pour dynamiser le commerce de proximité

Plus en détail

LE CIRQUE DU SOLEIL EN BREF

LE CIRQUE DU SOLEIL EN BREF LE CIRQUE DU SOLEIL EN BREF De la vingtaine de saltimbanques qui le constituaient à ses débuts en 1984, le Cirque du Soleil est une entreprise québécoise de divertissement artistique de haute qualité qui

Plus en détail

Règles 2015-2016 - Programme de soutien à la distribution

Règles 2015-2016 - Programme de soutien à la distribution Strasbourg, le 02/04/2015 Règles 2015-2016 - Programme de soutien à la distribution Introduction Le programme de soutien à la distribution a pour objectif de renforcer la distribution des films européens

Plus en détail

Baromètre Affiliation

Baromètre Affiliation Collectif des Plateformes d Affiliation Baromètre Affiliation Bilan S1 2012 6 ème édition Présentation - Qui sommes-nous? - Notre rôle - Méthodologie Evolution du marché de l affiliation Evolution par

Plus en détail

Transparence des comptes du Comité D Entreprise

Transparence des comptes du Comité D Entreprise 77 Avenue Cyrille Besset 06800 Cagnes Sur Mer Tél : 04.92.13.33.00 Fax : 04.92.13.33.01 www.vision-expertises.fr contact@vision-expertises.fr Transparence des comptes du Comité D Entreprise Spécificités

Plus en détail

France : les attitudes envers l'interchange et la législation européenne sur les paiements par cartes

France : les attitudes envers l'interchange et la législation européenne sur les paiements par cartes Juin 2014 France : les attitudes envers l'interchange et la législation européenne sur les paiements par cartes Pour les commerçants français, American Express et Diners Club doivent être traités de la

Plus en détail

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE Renforcer l'autonomie des populations et la protection de leur environnement le partenariat continu pour apporter un

Plus en détail

cterrier.com 1/9 25/01/2011

cterrier.com 1/9 25/01/2011 cterrier.com 1/9 25/01/2011 Organisation et planification des activités administratives Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour

Plus en détail

Conseils en communication L AGENCE

Conseils en communication L AGENCE LEBOOKDE L AGENCE Conseils en communication S O M M A I R E CHAPITRE 1 Communication numérique CHAPITRE 2 Création / Design CHAPITRE 3 Communication événementielle CHAPITRE 4 Conseils en communication

Plus en détail

APPEL À PROJETS : ESPACES et USAGES NUMÉRIQUES

APPEL À PROJETS : ESPACES et USAGES NUMÉRIQUES LE CONSEIL GÉNÉRAL DE LA LOIRE présente APPEL À PROJETS : ESPACES et USAGES NUMÉRIQUES Pour tous les Espaces Publics Numériques de la Loire Règlement de l appel à projets Tous les documents relatifs à

Plus en détail

Les grands centres ressources nationaux du spectacle vivant

Les grands centres ressources nationaux du spectacle vivant Fiche Mémo Ressources juridiques dans Ressources le spectacle vivant Vous travaillez dans le spectacle vivant et vous avez besoin d une information juridique? Voici une liste de ressources disponibles

Plus en détail

GUIDE DU PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME

GUIDE DU PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME GUIDE DU PARTENAIRE DE L OFFICE DE TOURISME POURQUOI DEVENIR PARTENAIRE DE VOTRE OFFICE DE TOURISME? L Office de Tourisme est un outil de valorisation de notre destination, de votre activité. Au-delà

Plus en détail

QUI SOMMES NOUS? QUE FAISONS NOUS? Prestataire artistique, Eklabul est le spécialiste du spectacle et de l animation sur la Côte d Azur.

QUI SOMMES NOUS? QUE FAISONS NOUS? Prestataire artistique, Eklabul est le spécialiste du spectacle et de l animation sur la Côte d Azur. couverture QUI SOMMES NOUS? Prestataire artistique, Eklabul est le spécialiste du spectacle et de l animation sur la Côte d Azur. QUE FAISONS NOUS? «Le Cirque est Partout» : les créations et prestations

Plus en détail

Deux outils élaborés en concertation avec les professionnels du tourisme régional

Deux outils élaborés en concertation avec les professionnels du tourisme régional Avec, chaque année, 15 millions de touristes accueillis et près de 100 millions de nuitées enregistrées, le Languedoc-Roussillon est la 4 ème région touristique française en terme de fréquentation et d'emplois

Plus en détail

RAPPORT BIENNIAL DES MEMBRES pour la période 2008-2009

RAPPORT BIENNIAL DES MEMBRES pour la période 2008-2009 RAPPORT BIENNIAL DES MEMBRES pour la période 2008-2009 pour présentation à la 33 ème Assemblée générale du CIM Tunis, 21-22 octobre 2009 Prière de renvoyer ce rapport, dûment complété, au Secrétariat de

Plus en détail

Décembre 2011. Nord-du-Québec

Décembre 2011. Nord-du-Québec Enquête sur les besoins de main-d œuvre et de formation des entreprises du secteur de l industrie de l information, de l industrie culturelle, des finances, des assurances, des services immobiliers et

Plus en détail

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Contexte régional Créé en 2010 par l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire et la Chambre régionale

Plus en détail

Quelle doit être la durée de conservation des documents comptables par le trésorier?

Quelle doit être la durée de conservation des documents comptables par le trésorier? Extrait n 1 du Guide Pratique du Trésorier CE Quelle doit être la durée de conservation des documents comptables par le trésorier? Voir la réponse La miseenplaced unecomptabilité 3.1 À notre avis : cccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccccc

Plus en détail

Présentation du média salon

Présentation du média salon Présentation du média salon ll existe plusieurs type de salons : les salons professionnels, les salons grand public, les salons mixtes et les foires commerciales. Les salons professionnels sont des événements

Plus en détail

Tout sous le même toit dans un écrin de montagnes à l entrée du Valais.

Tout sous le même toit dans un écrin de montagnes à l entrée du Valais. Le Palladium de Champéry est un centre sportif et culturel de renommée internationale. Sa conception «Tout sous un même toit» est idéal pour les rencontres de fédérations, les clubs sportifs de tous niveaux,

Plus en détail

Cette année, Edmonton, la capital de l Alberta, sera l hôte du Chant Ouest et du Contact Ouest dans le cadre du Grand marché des arts.

Cette année, Edmonton, la capital de l Alberta, sera l hôte du Chant Ouest et du Contact Ouest dans le cadre du Grand marché des arts. Le Réseau des grands espaces et le Regroupement artistique francophone de l Alberta vous présentent le Chant Ouest et le Contact Ouest, deux événements culturels importants au développement et à la diffusion

Plus en détail

LE VIVAT & LES ENTREPRISES UN DIALOGUE QUI S INVENTE

LE VIVAT & LES ENTREPRISES UN DIALOGUE QUI S INVENTE UN ACTEUR CULTUREL IMPORTANT SUR VOTRE TERRITOIRE, UN PARTENAIRE POUR LES ENTREPRISES, DES ESPACES CONVIVIAUX À LOUER, DES SOIRÉES SPECTACLES LE VIVAT & LES ENTREPRISES UN DIALOGUE QUI S INVENTE CONTACTS

Plus en détail

Le comité d entreprise

Le comité d entreprise Le comité d entreprise En bref Dans les entreprises de 50 salariés et plus, le chef d entreprise est tenu d organiser la mise en place d un comité d entreprise (CE) composé de représentants élus du personnel

Plus en détail

EUROPE-INTERNATIONAL. Isabelle Compagnie Chef du Service International Union des Villes et Communes de Wallonie

EUROPE-INTERNATIONAL. Isabelle Compagnie Chef du Service International Union des Villes et Communes de Wallonie Les communes sur la scène européenne Après vous avoir présenté le programme citoyen "L Europe pour les citoyens" dans le Mouvement communal de mai 2007, nous vous présentons, ci-dessous, l ensemble des

Plus en détail

Rôle d un prestataire de domiciliation commerciale?

Rôle d un prestataire de domiciliation commerciale? Rôle d un prestataire de domiciliation commerciale? Que proposent les prestataires de domiciliation? La possibilité de louer une adresse avec automatiquement un loyer modeste et d obtenir des prestations

Plus en détail

événementiel communication web vidéo

événementiel communication web vidéo www.cottaz.com événementiel communication web vidéo ÉVÉNEMENTIEL résolument haut de gamme organisation d événements production & diffusion de spectacles conception de stands innovants V.I.P. à la carte

Plus en détail

Orientation 2 : Améliorer l animation et l organisation touristique des territoires girondins. Axe 2.1. L organisation institutionnelle

Orientation 2 : Améliorer l animation et l organisation touristique des territoires girondins. Axe 2.1. L organisation institutionnelle Axe 2.1. L organisation institutionnelle Action 2.1.1. Réorganisation des services du CDT et du service tourisme du CG 33 pour une meilleure coordination et une lisibilité des actions. Optimiser la coordination

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort Chiffres clés 1 207 emplois en moyenne sur l année 2011 dans le Territoire de Belfort*. Soit 850 emplois en équivalent temps plein (dont plus de 700 en zone urbaine). 2,4 % de l emploi total du département.

Plus en détail

Le Président, Bordeaux, le 14 octobre 2010

Le Président, Bordeaux, le 14 octobre 2010 Le Président, Bordeaux, le 14 octobre 2010 Références à rappeler : FP/033003555/ROD II Monsieur le Maire, Par lettre du 20 août 2009, vous avez été informé que la Chambre régionale des comptes d Aquitaine

Plus en détail

Le spectacle vivant en Angleterre

Le spectacle vivant en Angleterre Compte-rendu de la réunion organisée par le Bureau Export et le CNV 24 mai 2004 Le spectacle vivant en Angleterre Intervenants : Marie-Agnès Beau, Bureau Export de Londres Andy Wood, agence Comono Ordre

Plus en détail

2rien et compagnie : «Par une nuit étoilée...» Spectacle jeune public. Mine. Magie, Danse, Jonglerie, Découverte des constellations...

2rien et compagnie : «Par une nuit étoilée...» Spectacle jeune public. Mine. Magie, Danse, Jonglerie, Découverte des constellations... Mine 2rien et compagnie : «Par une nuit étoilée...» Spectacle jeune public Magie, Danse, Jonglerie, Découverte des constellations... C est l histoire d un enfant qui s endort la veille de Noël (ou de son

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? Lorraine Pour être efficace, un site web doit être réfléchi et en adéquation avec la stratégie de l entreprise. Cette notice présente les différentes possibilités

Plus en détail

Clévacances. Le partenaire indispensable!

Clévacances. Le partenaire indispensable! Clévacances Le partenaire indispensable! Sommaire I / Qui sommes-nous? II / La gamme Clévacances III / Un label de qualité IV / Que m apporte la marque Clévacances? V / Un réseau et une marque en mutation

Plus en détail

LES AINES RURAUX. 8677 adhérents. : 191 clubs. En Saône-et

LES AINES RURAUX. 8677 adhérents. : 191 clubs. En Saône-et LES AINES RURAUX Fédération Départementale de Saône-et-Loire 46 rue de Paris 71000 MACON Tél. : 03.85.39.51.34 e-mail : aines.ruraux71@orange.fr Site internet national : www.ainesruraux.org départemental

Plus en détail

1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs

1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs Dossier de Presse Février 2011 1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs Etude IFOP pour DIRECT ASSURANCE menée du 22 au 30 décembre 2010 auprès d un échantillon national de 1035 Français

Plus en détail

Projet de coproduction artistique portée par un lieu de diffusion

Projet de coproduction artistique portée par un lieu de diffusion DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Arts vivants Projet de coproduction artistique portée par un lieu de diffusion Année 2015 Le développement durable s impose aujourd hui à tous : il permet de concilier

Plus en détail

Trésorier du CE : de la construction du budget au compte-rendu de gestion

Trésorier du CE : de la construction du budget au compte-rendu de gestion Expertises économiques et sociales auprès des comités d entreprise Trésorier du CE : de la construction du budget au compte-rendu de gestion Rédacteur : Fayçal ABASSI, expert-comptable Bureaux de LYON

Plus en détail

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Revenus Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Marie-Émilie Clerc, Pierre Lamarche* Entre 2005 et 2011, l endettement des ménages a fortement augmenté, essentiellement du fait de la hausse

Plus en détail

La rémunération des concepteurs. en théâtre au Québec. de 2004 à 2006

La rémunération des concepteurs. en théâtre au Québec. de 2004 à 2006 La rémunération des concepteurs en théâtre au Québec de 2004 à 2006 Conseil québécois du théâtre - novembre 2007 Dans le cadre des travaux préparatoires des SECONDS ÉTATS GÉNÉRAUX DU THÉÂTRE PROFESSIONNEL

Plus en détail

AwoO en 2013. Partner Talent Colloque FF Voile 2013 19 Mars 2013

AwoO en 2013. Partner Talent Colloque FF Voile 2013 19 Mars 2013 AwoO en 2013 Partner Talent Colloque FF Voile 2013 19 Mars 2013 Un partenariat fort Entre les acteurs Par la Mutualisation Pour un but commun : développer l activité Un outil qui fonctionne Témoignages

Plus en détail

A chaque circonstance, nous avons le photographe qui convient! spotandshot@free.fr - www.spotandshot.fr

A chaque circonstance, nous avons le photographe qui convient! spotandshot@free.fr - www.spotandshot.fr Spot & Shot est un collectif de photographes chevronnés. La photographie n'est pas notre métier mais notre passion commune. Notre force photographique est la complémentarité de nos techniques, de nos expériences.

Plus en détail

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui Avec la Mutualité Française, la santé avance Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mutualité en matière

Plus en détail

SYNTHÈSE. Quelles sont les perspectives du marché des services en ligne?

SYNTHÈSE. Quelles sont les perspectives du marché des services en ligne? SYNTHÈSE Le marché des contenus et des services payants en ligne, historiquement fort en France sur la téléphonie fixe autour de Télétel puis d Audiotel s est développé autour de nouveaux canaux de diffusion

Plus en détail

Dossier de présentation

Dossier de présentation La différence, l exigence et l expérience au service de la gestion de résidences. Dossier de présentation C2A VOTRE GESTIONNAIRE OPERATEUR Spécialisé dans la gestion de Résidences de tourisme, d affaires

Plus en détail

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux

Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Communication Opérationnelle Franchises et Réseaux Matérialiser votre concept CONSTRUCTION DE L IMAGE ET DE LA COMMUNICATION Traduire votre concept en véritable projet d entreprise >> Confirmer votre offre

Plus en détail

APRÈS ART. 20 N 300 ASSEMBLÉE NATIONALE 27 novembre 2014 PLFR POUR 2014 - (N 2353) AMENDEMENT. présenté par M. Dufau et Mme Pires Beaune ----------

APRÈS ART. 20 N 300 ASSEMBLÉE NATIONALE 27 novembre 2014 PLFR POUR 2014 - (N 2353) AMENDEMENT. présenté par M. Dufau et Mme Pires Beaune ---------- ASSEMBLÉE NATIONALE 27 novembre 2014 PLFR POUR 2014 - (N 2353) Commission Gouvernement Adopté AMENDEMENT N o 300 présenté par M. Dufau et Mme Pires Beaune ---------- ARTICLE ADDITIONNEL APRÈS L'ARTICLE

Plus en détail

Médiathèque des Capucins Du neuf sous la nef

Médiathèque des Capucins Du neuf sous la nef Vendredi 27 février 2015 Médiathèque des Capucins Du neuf sous la nef Légende : Etablissement de recherche, de culture et de loisirs, elle proposera des collections renouvelées et des services innovants

Plus en détail