Les comités d entreprises représentent,

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les comités d entreprises représentent,"

Transcription

1 dossier Comités d entreprises Spectacle de Noël, billetterie, co-production Quel soutien au Spectacle Vivant? Les comités d entreprises représentent, notamment aux périodes de Noël, un potentiel d activités non négligeable pour les compagnies, à travers l incontournable spectacle de Noël. De plus, au-delà de ces événements ponctuels, une grande majorité de Comités d entreprises propose un service de billetterie à travers des cartes de réduction, ou des avantages pour soutenir l accès au Spectacle Vivant pour les salariés. Un relais d informations auprès d une clientèle «captive» qui intéresse les lieux de diffusion quelles que soient leurs tailles. Petit tour d horizon au pays de l entreprise et du Spectacle Vivant. Petit rappel sur le rôle des Comités d Entreprise Institué par l'ordonnance du 22 février 1945 dans toutes les entreprises de plus de 50 salariés, le Comité d Entreprise détient des attributions à la fois sociales et économiques. Il a pour objet d assurer une expression collective des salariés, et de prendre en compte leurs intérêts mais il a également un rôle de développement des activités sociales et culturelles dans les entreprises. L objectif affiché est de développer du lien social. Le comité d'entreprise est remplacé, dans les entreprises possédant plusieurs établissements, par des comités d'établissement et un comité central d'entreprise. Dans les groupes, un comité de groupe supervise l'ensemble. Enfin, dans les entreprises à dimension communautaire, un comité central européen peut aussi "coiffer" les comités d'entreprises nationaux. Côté finance, l'employeur doit verser au C.E. une subvention de fonctionnement au moins égale à 0,2% de la masse salariale brute. Le C.E. détient le monopole de la gestion des activités sociales et culturelles au sein de l'entreprise. La subvention versée par l'employeur à ce titre n'a pas de plancher. En pratique, elle varie entre 0,5 et 5% de la masse salariale brute, pour une moyenne relativement stable de l ordre de 1 %, même si selon certains organismes, la moyenne réelle se situerait davantage autour de 0,5% et aurait tendance à diminuer. Elle est pourtant liée à l antériorité de la participation de l entreprise dans ce domaine. Le C.E. négocie des avantages auprès de partenaires commerciaux et peut luimême proposer des services (machines à café ou distributeurs de friandises, location de cassettes vidéo ou de DVD, etc.). Il prend également en charge des activités concernant la famille du salarié : arbres de Noël, colonies de vacances, ou d autres services comme les mutuelles. Le C.E. est le seul décideur des affectations du budget des ASC. Par conséquent, l'employeur, président du C.E., ne peut participer au vote d'une résolution concernant la gestion des activités sociales et culturelles. Source encyclopédie libre Wikipedia 13

2 Le poids des comités d entreprises en France et dans le Grand Sud Est En France : 11 milliards d euros de budget induit. Sur les quelque 3 millions d entreprises enregistrées en France, dont (25%) dans le grand Sud Est, on recense au total comités d entreprises et collectivités (administrations, collectivités, organismes publics), représentant plus de 11 millions de salariés, soit près de 50% de l ensemble des 23 millions de salariés en France. Le total du budget des C.E. communément admis, représente quelque 11 milliards d Euros, dont 7 milliards sont destinés aux Activités Socio-Culturelles (ASC). Attention, il est important de préciser ce que signifie ce budget : c est le budget induit des C.E.. C est-à-dire, quand un C.E. subventionne une place de spectacle, c est la totalité du prix du spectacle qui est comptabilisé, et pas seulement la part financée par le C.E. C est donc un budget qui prend en compte la part financée par le C.E., mais également celle dépensée par le salarié. En terme de marché, cela représente le volume total généré par la clientèle des C.E. et non le budget total dépensé par les C.E. France Grand Sud Est Nbre d'entreprises Nbre de C.E % Entreprise avec CE / Total Entreprises 1,07% 0,78% Nbre salariés C.E % Salariés C.E./ total Salariés 48% 43% Nbre salariés total Budget Induit C.E Budget induits ASC Budgets ASC induits par salariés Budget Festivité Budgets Festivité induit par salariés 95,45 96,36 Budget Spectacle Noel Budgets Spectacle Noël par salariés 9,55 9,64 Budget Spectacle Noel / C.E Population millions d euros pour un Joyeux Noël! Bien que les chiffres sur ces données divergent selon les sources et appellent des analyses différentes, on s accorde pour dire que la part du budget dédiée aux festivités (bons d'achats, cadeaux, chocolats, colis, goûters, location de salle, spectacles -arbres de Noël, soirées...-, traiteurs...) représente autour de 15% du budget des ASC, soit près de 1 milliard d euros, dont 10% en moyenne seraient dédiés à l achat d un spectacle de Noël, représentant autour de 100 millions d euros. Il est évident que les spectacles d envergure se concentrent sur les C.E. de plus de 500 salariés, et qu il est difficile de mesurer la part des «petits» spectacles, souvent très diffus. Même si tous les C.E. n offrent pas de spectacle pour Noël, la fête de fin d année représente souvent la très grande partie des budgets des petites structures. «C est parfois 90% des dépenses de ceux qui n ont pas les moyens de faire autre chose, nous confirme Eric Saboureau, directeur associé de Officiel CE, site portail sur internet. C est une fête et l événement permet de créer du lien social, qui fait partie des objectifs des comités d entreprises.» L arrivée du Père Noël est souvent intégrée dans les spectacles de fin d année.(les Spectacles Alizés) Pour Jean François Ball, directeur associé de w.direct, société spécialisée en Marketing Direct auprès des C.E., la part du Spectacle de Noël est en revanche anecdotique : «Les grands producteurs de spectacles, comme Grüss ou Pinder ne travaillent pas avec les C.E. en-dessous de 500 salariés. C est une toute petite part du marché, mais effectivement sur un gros gâteau!». 14

3 Dans le Grand Sud Est : davantage de comités d entreprises que de communes La Compagnie Cirque Autour (38) propose au-delà de ses spectacles de Noël des chapiteaux pour accueillir l événement. Sur l ensemble des 19 départements que couvre le grand Sud Est, il y a comités d entreprises et collectivités, dont 512 de plus de 500 salariés. Cela représente 18% du total des C.E. en France, pour un territoire hébergeant 20% de la population française. Compte tenu de la sur-représentativité de l Ile de France, c est un ratio au-dessus de bon nombre d autres régions en France. Pour rappel, il y a communes sur notre territoire, dont 178 de plus de habitants. Même si la comparaison s arrête là, il nous semblait important de mettre en relation ces deux chiffres. Voir Vivantmag n 8 d octobre 2006 Dossier sur les communes. En matière de budget, l évaluation que nous avons faite pour le spectacle de Noël, correspond à un budget d environ 20 millions d euros. Cela représente un budget moyen d achat de spectacle de euros par comité d entreprise, incluant souvent la location de la salle si besoin. Ces chiffres sont une moyenne qui comme toujours, gomme les grosses différences existant d un C.E. à l autre. Pour Thierry Bellais, de Tam Production en Isère, «le tarif moyen que nous avons mesuré auprès de notre clientèle de C.E. de petite et moyenne taille, se situe autour de euros.» Les C.E. de plus de 500 salariés pèsent moins de 10% du total, et l exemple d EDF (voir page 16) est loin d être représentatif du secteur. Ces chiffres nous semblent cependant significatifs du poids que cela pèse dans l économie du Spectacle Vivant, même s ils sont rarement pris en compte dans le calcul des budgets du Spectacle Vivant. A titre de rappel, le budget total dédié au Spectacle Vivant par les trois conseils régionaux (en fonctionnement) est de 45 millions d euros. Et il n est pas, loin de là, destiné uniquement à l achat de spectacles. Voir Vivantmag n 6 de novembre 2005 Dossier sur les Conseils Régionaux. Le Grand Cabaret de Noël, spectacle produit en 2006 par Les Spectacles Alizés, au Palais des Sports de Marseille 15

4 Temoignage Métier : producteur de spectacles de Noël Bernard Bourelly dirige Les Spectacles Alizés à Marseille depuis 22 ans. Il est spécialisé sur les gros spectacles de Noël. 80% de son chiffre d affaires sont réalisés en décembre, soit plus de euros, en louant le Palais des Sports de Marseille d une capacité de places. «Certains gros C.E. peuvent faire venir tous les salariés et leurs enfants sur un seul spectacle privatif. C est un spectacle qui tourne autour de euros. Mais nous proposons aussi sur certaines séances, un service de billetterie. Ainsi un petit C.E. peut faire bénéficier à ses salariés de places pour un gros spectacle, précise t-il. Et pour un prix de billet très modique Nous sommes producteur de nos spectacles et nous travaillons dans un esprit de co-production : en début d année, nous rassemblons nos principaux clients en petit comité afin de réfléchir sur un spectacle à réaliser en fin d année. Il y a ainsi un vrai échange et un renouvellement.» L exemple d EDF : des spectacles pour 4 à personnes Les spectacles des comités d entreprise d EDF sont de véritables événements. Découpés géographiquement sur toute la France, il n y a pas moins de douze comités d entreprise EDF régionaux sur le grand Sud Est, qui regroupent euxmêmes parfois plusieurs dizaines de sections locales. Isabelle Villena s occupe de la commission jeunesse du C.E. d EDF à Lyon, et nous précise que les critères sont étroits : «On ne retient que 5 à 10 spectacles sur l ensemble des nombreux dossiers reçus nous devons proposer un spectacle accessible à l ensemble de nos agents et à leurs enfants, soit personnes. Ça limite forcément les propositions.» La pré-réservation de la salle se fait plus d un an à l avance, car même à Lyon, elles sont rares. Il est vrai, que pour certains spectacles, il peut y avoir trois séances, ce qui fait quand même spectateurs à chaque fois! La sélection se fait en toute autonomie pour chaque région. Elle se fait essentiellement par dossier, sur support vidéo, et en rencontrant les personnes, avant d être présentée devant la commission jeunesse qui décide. Les thèmes retenus ces dernières années tournaient autour du cabaret en 2006 et de la magie en Spectacle musical, patinoire, magie, cirque les formes se renouvellent à chaque fois, et reviennent à peu près tous les cinq ans, afin de varier les propositions. Le comité d Avignon a même proposé l année dernière une animation ludique au lieu du traditionnel spectacle, afin de coller davantage aux attentes des enfants des agents entre 0 et 13 ans. Budget moyen du spectacle de Noël pour le CCAS de Lyon : entre 25 et euros, location de la salle comprise. Pour en savoir plus : Le site du comité d entreprise d EDF : sur lequel se trouve l ensemble des coordonnées des comités régionaux. Des expériences diverses et variées Pour le comité d entreprise de l Occitanne, 300 salariés dans les Alpes de Haute Provence, le budget du spectacle est de euros, soit un tiers de leur budget de Noël. «Nous accueillons 150 personnes, dont 60 à 70 enfants, nous précise Mme Ayala, trésorière du C.E., et nous travaillons avec un organisme spécialisé sur Avignon. Ils nous proposent un spectacle clés en main, avec une animation après. C est le seul spectacle que nous proposons à nos salariés.» Mais à travers son service billetterie, le C.E. a mis en place un dispositif particulier, que l on retrouve également, sur le même principe, dans d autres structures. «Nous remboursons 25 % du prix du billet, quel que soit le spectacle choisi, avec un plafond à 15 euros. Ce dispositif est limité à 5 places par spectacle et par foyer. Cela permet à chaque salarié d être libre dans ses choix et tous les genres de spectacles sont représentés.» Du côté des Compagnies Au même titre que les spectacles joués dans les salles communales dans les villages, les spectacles de Noël sont loin d être une activité négligeable pour les compagnies dont on connaît souvent les difficultés à intégrer les réseaux institutionnels. Il faut bien évidemment un spectacle adapté, et bien cadrer les conditions de représentation. Car jouer devant des enfants surexcités par l arrivée imminente du Père Noël, n est pas une gageure. Mais c est l occasion de mesurer la capacité d attraction du spectacle, et financièrement, ce sont des conditions souvent plutôt intéressantes. Pour Patrick Jumel, de la compagnie Salvini en Ardèche (07), cela représente 40% de son activité : «On travaille principalement avec des sociétés de production spécialisées, même s il nous arrive d être en direct avec quelques collectivités, nous précise t-il, mais on fait en sorte de penser nos spectacles au-delà du divertissement. On présente un vrai spectacle qui peut tourner en dehors de ce créneau-là. De plus, les parents sont également présents et il me semble que c est une vraie initiation au Spectacle Vivant. C est un moment de partage entre les parents et leurs enfants.» Un lézard dans la boîte aux lettres de la Compagnie Salvini 16

5

6 Billetterie et C.E. : un potentiel de 11 millions de spectateurs Le Spectacle Vivant soutenu tout au long de l année à travers les services de billetterie Un second volet important de l activité des comités d entreprises en matière de Spectacle Vivant est couvert par la billetterie. Avec plus de onze millions de salariés, dont près de deux millions sur le Grand Sud Est, le marché des C.E. représente un énorme chiffre d affaires induit auprès d une population «captive» : en effet, le comité d entreprise représente pour les salariés une source d informations forte, crédible et attractive. De plus, la tendance des C.E. est à la redistribution, et la billetterie en est une forme facile à gérer, et valorisante pour les C.E. C est pourquoi la quasi totalité des grandes scènes institutionnelles disposent d un service Relations Publiques, qui travaille auprès de ces populations spécifiques. Même si aucun chiffre fiable n existe dans ce domaine, tous les lieux et manifestations culturelles savent que cela représente un potentiel considérable. Un point commun : proposer un tarif réduit ou un service spécifique au salarié. Quelle que soit la forme - prise en charge d une partie du prix, remboursement direct au salarié ou tarif négocié-, l objectif est de faire bénéficier le salarié d un tarif préférentiel. Cela constitue un volant de spectateurs non négligeable. Seuls les C.E. importants disposent d un service billetterie intégré, ou travaillent avec les grands services de réservation. Dans un grand nombre de cas, ce sont directement les théâtres ou festivals qui gèrent les réservations, dont les tarifs préférentiels sont négociés au cas par cas ou par le biais de cartes accréditives. A elle seule, la carte de réduction CEZAM, de l Inter-CE UES Cezam (voir encadré page 18) a vendu billets sur 7.000, du dernier concert de Johnny. Mais il ne faut pas penser que seules les grosses machines «populaires» profitent de ce mécanisme : la Scène Nationale de Bonlieu à Annecy (74) réalise près de Bonlieu Scène Nationale compte abonnés dont issu des collectivités et comités d entreprises. 50% de ses abonnés auprès des C.E.. Et ces abonnés-là ne viennent pas voir uniquement les têtes d affiches. Au-delà de la billetterie, tisser une vraie relation avec les Comités d Entreprises L exemple de Bonlieu, la Scène Nationale d Annecy (74) n est pas isolé ni le fruit du hasard. «C est un travail de longue haleine initié il y a plus de dix ans par Salvador Garcia notre directeur, indique Marion Huygues-Despointes, responsable des relations publiques. Si aujourd hui nous avons abonnés issus des C.E. sur au total, c est aussi que notre programmation est ouverte et accessible. Nous travaillons également avec eux sur une pré-présentation de saison en mai, avant la présentation officielle de façon à laisser le temps à nos interlocuteurs d en parler aux salariés. Et nous sommes très attentif au placement, car il ne s agit pas de leur donner toujours les moins bonnes places Il nous arrive de pré-réserver la moitié de la salle à ces abonnés pour qu ils bénéficient d une bonne visibilité.» Avec 45 structures adhérentes à ses conventions, (C.E. et relais comme les Inter C.E.) Bonlieu a réussi à tisser une vraie passerelle entre le monde du travail et la culture. C est également la mission que s est donnée le Théâtre d O à Montpellier (34) qui, au-delà de la cible particulière des C.E., souhaite développer une politique de partage et d échange avec les publics. «C est un travail récent ici, mais nous privilégions un travail de proximité, nous précise Laurence Calmels, chargée des relations publiques. Je me déplace dans les structures une ou deux fois par an pour présenter les spectacles à venir, parfois jusqu à tard le soir. Et nous les invitons à voir l envers du décor, en rencontrant les compagnies et en proposant des visites du théâtre. Nous avons signé 7 conventions pour notre première année sur ce secteur et cela représente 5% de notre billetterie. Mais nous travaillons davantage sur la qualité de la relation que sur le volume.» 18

7 Les cartes accréditives l exemple de billet-reduc.com La plupart des services de réduction de billetterie dans les C.E. sont assez autonomes quant au choix des théâtres ou manifestations référencées. Cela passe souvent néanmoins, par des commissions et des procédures de référencement. Sur un terrain presque identique, de nombreux sites proposent un service en ligne de réservation à tarif préférentiel. Il suffit pour les lieux ou manifestations de s enregistrer et de proposer un certain nombre de places en réduction pour leurs spectacles. «C est entièrement gratuit puisque les frais sont payés par le spectateur quand il confirme sa réservation, nous précise Fabienne Rétif, directrice de billet-reduc.com. Mais nous proposons également un service destiné aux collectivités pour centraliser leurs demandes». Les chiffres de fréquentation annoncés sont importants : plus de visiteurs par mois, 7 millions de pages vues et places réservées, pour octobre 2006, qui est un bon mois comme tous les professionnels du spectacle le savent. Le développement de ces activités en région se fait petit à petit : sur le grand Sud Est, quelque 130 spectacles à tarifs réduits sont proposés par une quarantaine de théâtres de toutes tailles. Il semblerait que les résultats soient assez rapides : «Nous avons eu très rapidement des réservations suite à notre inscription, nous précise une directrice de salle, mais le regret c est que parfois, ils réservent sans venir Il faut le savoir et cela peut poser problème quand on a une petite jauge.» Bien implanté sur l Ile de France billetreduc.com développe son activité sur le Grand Sud Est. Ces nouveaux services indépendants de réservation peuvent permettre, sans frais pour les théâtres, de contribuer là encore à un élargissement des publics. Des relais pour les C.E. : les Inter C.E. Les Inter-C.E. sont des organismes qui regroupent des C.E. de toutes tailles en mutualisant leurs efforts pour faire bénéficier d offres préférentielles. Il existe deux principaux Inter-C.E. en France, l ANCAV Tourisme et Travail qui diffuse la carte Loisirs et l UES CEZAM qui diffuse la carte CEZAM. L ANCAV TT annonce quelque C.E. et collectivités, et diffuse son catalogue d offres de loisirs à exemplaires. Historiquement créée par la CGT autour de l accès aux vacances, l association souhaite également impulser une dynamique pour promouvoir le Spectacle Vivant et faire sortir les salariés. «La billetterie est une clé d entrée dans les C.E., nous confirme Jamaldine Oudni, secrétaire nationale de la coordination du réseau ANCAV TT. A travers notre réseau, 30 associations et 55 points d accueil, nous essayons de soutenir les événements culturels.» L UES Cezam annonce quant à lui, C.E. et collectivités avec une majorité de petites et moyennes structures. Pour Catherine Bouillard, directrice de l UES Cezam, ceci est très représentatif de la structure des C.E. en France. «Quelques gros, avec des moyens importants, pour un très grand nombre de petites structures. Toutes d ailleurs n ont pas de budget ASC et ne financent pas de spectacle de Noël, même si la billetterie est un service souvent présent.» Le réseau CEZAM, regroupe 30 Inter C.E. autour d une fédération et le chiffre d affaires de la billetterie (tous types de spectacles confondus, incluant les parcs à thèmes) représente 30 millions d euros. «Mais, l essentiel de la billetterie se réalise en direct avec les structures, lieux ou festivals et sur ces chiffres-là, nous n avons pas de retour.» Les Inter-C.E. des deux organismes sont relativement bien représentés sur le Grand Sud Est, et permettent de faire circuler l information rapidement. De plus, chaque association régionale travaille de façon autonome et reste très ouverte à l élargissement de ses offres dans le domaine culturel. «Notre rôle est de mettre les adhérents et donc les salariés en relation avec ce qui se passe dans leur région, nous confirme Mr Palma de l UES Cezam d Avignon, et nous travaillons avec des lieux connus mais également avec des petites salles ou des festivals moins connus.» Pour en savoir plus : et La co-production existe, mais reste rare Il est évident que le réseau important et influant que représentent les C.E. est un vivier de spectateurs considérable pour les théâtres, mais aussi pour les festivals avec lesquels certains partenariats se créent. Même si la co-production reste relativement rare dans ce domaine, elle existe au cas par cas, principalement avec les très gros C.E. Ils sont une petite vingtaine seulement à monter des opérations qui s apparentent à la de la co-production de spectacles. Les inter-c.e. co-produisent également certains spectacles. Comme nous le précise Monsieur Oudni de l ANCAV TT, «nous avons co-produit avec la compagnie Couleur d Orange de Marseille, un spectacle sur 1936, à l occasion des 70 ans des congés payés, qui a tourné dans nos villages de vacances.» Des initiatives qui méritent d être citées et qui pourraient contribuer à tisser le lien entre culture et entreprise. 19

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com DOSSIER DE PRESSE La Ville d ANGERS, Angers Loire Métropole, Angers Loire Tourisme, Angers Expo Congrès et la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire ont décidé de créer à ANGERS un BUREAU

Plus en détail

Entreprises. Mécénat LOCATION D ESPACES SOIRÉES ÉVÉNEMENTIELLES

Entreprises. Mécénat LOCATION D ESPACES SOIRÉES ÉVÉNEMENTIELLES Entreprises Mécénat LOCATION D ESPACES SOIRÉES ÉVÉNEMENTIELLES chiffres clés 1 1 er millions 110 employeur du spectacle vivant opéra en Limousin budget annuel et 1 orchestre EMPLOIS en limousin équivalents

Plus en détail

Date limite de dépôt des candidatures : Lundi 2 novembre 2015, à 12 : 00

Date limite de dépôt des candidatures : Lundi 2 novembre 2015, à 12 : 00 Cahier des charges de l Appel à Projets communautaire 2015 «Actions d animations sportives» Le présent cahier des charges porte à la connaissance des porteurs de projets les conditions de sélection des

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 17 - Comité Local d Aide aux Projets Bisontins «CLAP» Aide Individuelle aux Loisirs par l Echange «A Tire d AILE» - Bilan 2014 et perspectives 2015

Plus en détail

SOUTENIR LA LUDOTHÈQUE ITINÉRANTE DE L EPTE-LÉVRIÈRE ET LE FESTIVAL «LES PORTES DU JEU» EN DEVENANT SPONSOR OU MÉCÈNE

SOUTENIR LA LUDOTHÈQUE ITINÉRANTE DE L EPTE-LÉVRIÈRE ET LE FESTIVAL «LES PORTES DU JEU» EN DEVENANT SPONSOR OU MÉCÈNE Ven i Vid Lud i i SOUTENIR LA LUDOTHÈQUE ITINÉRANTE DE L EPTE-LÉVRIÈRE ET LE FESTIVAL «LES PORTES DU JEU» EN DEVENANT SPONSOR OU MÉCÈNE Soutenir les activités d une association tout en mettant en œuvre

Plus en détail

Nos adhésions. Nos coordonnées. L adhésion collective. L adhésion collective régionale. L adhésion individuelle

Nos adhésions. Nos coordonnées. L adhésion collective. L adhésion collective régionale. L adhésion individuelle Nos adhésions Nos coordonnées Ain (01) TLRA - Tourisme Loisirs Rhône Alpes 33 Grande Rue - 01300 Belley Tél 04 79 81 23 07 Fax 04 79 81 16 64 tourisme-loisirs-belley@wanadoo.fr L adhésion est obligatoire

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement

P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t. Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement P r o t e c t i o n s o c i a l e & A c t u a r i a t Plus qu une protection sociale complémentaire : notre engagement L es entreprises opèrent aujourd hui dans un environnement mondialisé et compétitif

Plus en détail

DG EAC, Unité Jeunesse - PEJA

DG EAC, Unité Jeunesse - PEJA DG EAC, Unité Jeunesse - PEJA DRJSCS-MP Janvier 2012 ecdc.europa.eu L UNION EUROPEENNE (UE) et le CONSEIL DE L EUROPE (COE) UNION EUROPEENNE Supranational 27 Etats membres Bruxelles, Luxembourg Strasbourg

Plus en détail

1 Portage Salarial p 3. 2 Procédure p 4. 3 Contrat de travail p 5. 4 Complémentaire santé individuelle p 5. 5 Frais professionnels p 5.

1 Portage Salarial p 3. 2 Procédure p 4. 3 Contrat de travail p 5. 4 Complémentaire santé individuelle p 5. 5 Frais professionnels p 5. 1 Portage Salarial p 3 2 Procédure p 4 3 Contrat de travail p 5 4 Complémentaire santé individuelle p 5 5 Frais professionnels p 5 6 Extranet p 6 7 Responsabilité civile professionnelle p 6 8 Garantie

Plus en détail

LETTRE D'INFORMATION AU CE - Février 2008 -

LETTRE D'INFORMATION AU CE - Février 2008 - LETTRE D'INFORMATION AU CE - Février 2008 - Que peut demander le ce en février? Au mois de février le CE peut demander à être consulté sur plusieurs points : - communication du bilan du travail à temps

Plus en détail

Le contrat de licence

Le contrat de licence Le contrat de licence Check-list pour la négociation d un contrat de licence AVERTISSEMENT : Nos check-lists ont pour but de vous aider à formuler certaines questions à se poser lorsque vous négociez des

Plus en détail

www.tackwin.fr TackWin Lancement de la 1 ère plateforme web d achat mutualisé de formations professionnelles

www.tackwin.fr TackWin Lancement de la 1 ère plateforme web d achat mutualisé de formations professionnelles TackWin Dossier de Presse septembre 2012 Lancement de la 1 ère plateforme web d achat mutualisé de s professionnelles TackWin est la 1ère plateforme WEB d achat mutualisé de s professionnelles. Grâce à

Plus en détail

RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE

RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE I - DISPOSITIONS GÉNÉRALES (1 er janvier 2015) Depuis 1991 et la création du Centre Européen

Plus en détail

Programme pilote. Tisser des liens artistiques pour faire rayonner la Communauté métropolitaine de Montréal

Programme pilote. Tisser des liens artistiques pour faire rayonner la Communauté métropolitaine de Montréal Programme pilote Tisser des liens artistiques pour faire rayonner la Communauté métropolitaine de Montréal Une initiative du Conseil des arts de Montréal et de Culture Montréal en collaboration avec le

Plus en détail

Association!Cinéma!l Ecran!!!! lundi!8!septembre!2014! 14,!passage!de!l Aqueduc! 93200!SaintADenis! Tel!:!0149336688!!

Association!Cinéma!l Ecran!!!! lundi!8!septembre!2014! 14,!passage!de!l Aqueduc! 93200!SaintADenis! Tel!:!0149336688!! AssociationCinémal Ecran lundi8septembre2014 14,passagedel Aqueduc 93200SaintADenis Tel:0149336688 Introduction Projetd extensionducinémal ECRAN Le cinéma l Ecran dans le centreaville existe depuis 1991(sa

Plus en détail

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION Depuis quelques années, on constate une grande évolution de la fonction vente ; avec le passage de la notion de l acte de vente à

Plus en détail

Expert-comptable. Expert-comptable. Membre de la commission CE de l Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France

Expert-comptable. Expert-comptable. Membre de la commission CE de l Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France Expert-comptable Membre de la commission CE de l Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France Expert-comptable Vice Président de la commission CE de l Ordre des experts-comptables région Paris

Plus en détail

Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires. du Centre de réadaptation de Mulhouse

Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires. du Centre de réadaptation de Mulhouse Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires du Centre de réadaptation de Mulhouse Historique: Issu du milieu industriel, j ai entrepris une reconversion professionnelle en 1998

Plus en détail

Choisy-le-Roi, le 15 avril 2014

Choisy-le-Roi, le 15 avril 2014 Choisy-le-Roi, le 15 avril 2014 Espace d information et de conseil sur l emploi, l orientation, la formation et la création d entreprise, la Cité des métiers accueille depuis le 10 mars les Val-de- Marnais,

Plus en détail

Convention relative au fonctionnement du Point Information Jeunesse (PIJ)

Convention relative au fonctionnement du Point Information Jeunesse (PIJ) Convention relative au fonctionnement du Point Information Jeunesse (PIJ) Vu le décret n 94-169 du 25 février 1994, relatif à l organisation des services déconcentrés et des établissements publics relevant

Plus en détail

LES NOUVEAUX DISPOSITIFS POUR LE SPECTACLE VIVANT. Votés en avril 2015, en vigueur à partir de septembre 2015

LES NOUVEAUX DISPOSITIFS POUR LE SPECTACLE VIVANT. Votés en avril 2015, en vigueur à partir de septembre 2015 LES NOUVEAUX DISPOSITIFS POUR LE SPECTACLE VIVANT Votés en avril 2015, en vigueur à partir de septembre 2015 Les grands principes de la révision Renforcer les échanges avec le public sur les territoires

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

Pluralys. Le PASS petite couronne. Une réponse adaptée et sur mesure à votre action sociale. Famille - Vacances - Scolarité - Loisirs - Prêts

Pluralys. Le PASS petite couronne. Une réponse adaptée et sur mesure à votre action sociale. Famille - Vacances - Scolarité - Loisirs - Prêts Le PASS petite couronne Une réponse adaptée et sur mesure à votre action sociale Famille - Vacances - Scolarité - Loisirs - Prêts Pluralys ex-fnass L accompagnement social au quotidien Le PASS petite couronne

Plus en détail

L ANCV, un outil de promotion pour les professionnels du Tourisme

L ANCV, un outil de promotion pour les professionnels du Tourisme L ANCV, un outil de promotion pour les professionnels du Tourisme Vous êtes un professionnel du tourisme et des loisirs et souhaitez accepter les Chèques-Vacances et/ou les Coupons Sport ancv? En vous

Plus en détail

La visite d entreprise : outil de communication

La visite d entreprise : outil de communication La visite d entreprise : outil de communication au service de l économie et du territoire www.tistra.com www.visites-entreprises-rhone-alpes.fr Le réseau «TISTRA» Tourisme Industriel Scientifique et Technique

Plus en détail

Les 21 et 22 novembre 2014

Les 21 et 22 novembre 2014 Présentation du 1 er Salon virtuel des mobilités Contexte du projet Le Collectif Ville Campagne et Evid@nce (Marque Innov 3d) ont choisi d unir leurs compétences et ressources pour réaliser et animer le

Plus en détail

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions.

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. Paris, le 4 Février 2013 La Caisse d Epargne dispose depuis plus de vingt

Plus en détail

Tennis de Table Insa Club. Dossier de subventions présenté à la Commission des Sections pour l année 2013-2014

Tennis de Table Insa Club. Dossier de subventions présenté à la Commission des Sections pour l année 2013-2014 Tennis de Table Insa Club Dossier de subventions présenté à la Commission des Sections pour l année 2013-2014 1 TTIC - Tennis de Table INSA Club 2013 2014 Table des matières : I) Présentation de l association

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises

Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises ENTREPRISES ACHETEUSES Construisez des partenariats gagnants avec les jeunes entreprises lyonnaises Cécile Rioux, Responsable des achats, et Nicolas Pernet, Trésorier du CE d'apicil, ont fait appel à Nathalie

Plus en détail

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire

Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Dossier de presse Animation Numérique de Territoire Contact : Laure Dubois : contact@animateurnumeriquedeterritoire.com Site web : www.animateurnumeriquedeterritoire.com Offices de Tourisme de France Fédération

Plus en détail

Saint-Brieuc Agglomération

Saint-Brieuc Agglomération Dossier de presse Saint-Brieuc Agglomération destination tourisme d affaires Création du bureau des congrès : l Office de tourisme devient Office de tourisme et des congrès de la Baie de Saint-Brieuc Contact

Plus en détail

Boutique. Cinéma. Enfants. Parc Zoo. Spectacles & expos. Sports & Loisirs. Voyages & Vacances

Boutique. Cinéma. Enfants. Parc Zoo. Spectacles & expos. Sports & Loisirs. Voyages & Vacances Boutique Sports Voyages SOMMAIRE I. d EcoDay-CE I. entre l entreprise et les salariés II. Un service pour les Comités d Entreprise III. Une augmentation du pouvoir d achat pour les salariés IV. Une offre

Plus en détail

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier Etude réalisée par Médias sociaux L influence des médias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un

Plus en détail

Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance.

Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance. Gestion collective des déchets industriels de PLAINE ET SAONE cahier des charges pour une proposition d assistance. I-] Contexte général. Le contexte réglementaire français en matière d élimination des

Plus en détail

LUDIX 21-22. Festival National de création de jeux de société LA ROCHE BLANCHE (63) ESPACE LEO LAGRANGE. www.festival-ludix.fr Tél : 04.73.39.76.

LUDIX 21-22. Festival National de création de jeux de société LA ROCHE BLANCHE (63) ESPACE LEO LAGRANGE. www.festival-ludix.fr Tél : 04.73.39.76. Festival National de création de jeux de société LUDIX Partie 6 21-22 NOV 2015 LA ROCHE BLANCHE (63) ESPACE LEO LAGRANGE www.festival-ludix.fr Tél : 04.73.39.76.29 LUDIX, c est quoi?...p 3 Les objectifs

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE LA SOURCE

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE LA SOURCE PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE LA SOURCE 1- NOS INTENTIONS EDUCATIVES Nous souhaitons apprendre à l enfant à respecter lui-même, les autres enfants et les adultes, et l amener à trouver sa place

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

Culture. 1. Présentation de la mission et de ses objectifs

Culture. 1. Présentation de la mission et de ses objectifs MISSION Culture Autorisations d engagement : 2,77 milliards d euros Crédits de paiement : 2,69 milliards d euros 11 542 emplois (équivalents temps plein travaillé) 1. Présentation de la mission et de ses

Plus en détail

Idées reçues sur la Sécurité sociale

Idées reçues sur la Sécurité sociale Idées reçues sur la Sécurité sociale Idée reçue n 1 : «La Sécu, c est la carte Vitale» La carte Vitale est sans doute le symbole le plus connu de la Sécurité sociale, mais la Sécurité sociale ne se limite

Plus en détail

Quoi de neuf pour le tourisme à Fontainebleau?

Quoi de neuf pour le tourisme à Fontainebleau? Petit Déjeuner de Presse : Quoi de neuf pour le tourisme à Fontainebleau? Jeudi 30 Juin 2011 Fontainebleau Tourisme 4, rue Royale 77300 Fontainebleau Tél : 01 60 74 99 99 /06 73 54 03 99 remi.dourthe@fontainebleau-tourisme.com

Plus en détail

Festival du numéro de clown Seconde édition Du mercredi 13 au samedi 16 avril 2016 Sous chapiteau, au Parc Paul Mistral à Grenoble

Festival du numéro de clown Seconde édition Du mercredi 13 au samedi 16 avril 2016 Sous chapiteau, au Parc Paul Mistral à Grenoble Suite au succès de la première édition (38 numéros différents proposés, plus de 900 spectateurs sur 4 soirées, et un bonheur chaque fois renouvelé pour les clowns se produisant, ainsi que pour tous nos

Plus en détail

INSTITUT POUR L'ÉDUCATION FINANCIÈRE DU PUBLIC. Étude sur l'argent et les problématiques financières auprès des jeunes 15-20 ans

INSTITUT POUR L'ÉDUCATION FINANCIÈRE DU PUBLIC. Étude sur l'argent et les problématiques financières auprès des jeunes 15-20 ans INSTITUT POUR L'ÉDUCATION FINANCIÈRE DU PUBLIC Étude sur l'argent et les problématiques financières auprès des jeunes 15-20 ans - Présentation du 26 juin 2007 - une étude Données techniques Etude réalisée

Plus en détail

Support Client MyNOVASECUR Module de traitement, d analyse et de rapports automatisés

Support Client MyNOVASECUR Module de traitement, d analyse et de rapports automatisés Support Client MyNOVASECUR Module de traitement, d analyse et de rapports automatisés http://www.mynovasecur.com Mise à jour mai 2010 Table des matières Part 1. Introduction... 3 1.1. Le site MyNovasecur...

Plus en détail

Un nouvel espace de co-working Contact presse

Un nouvel espace de co-working Contact presse Un nouvel espace de co-working Contact presse Corine BUSSON BENHAMMOU Responsable des relations presse Ville d Angers/Angers Loire Métropole 02 41 05 40 33 / corine.busson benhammou@ville.angers.fr 1 Depuis

Plus en détail

SERVICE PANIERS FRAICHEUR EN RHONE-ALPES DEMARCHE ET RETOUR D EXPÉRIENCE

SERVICE PANIERS FRAICHEUR EN RHONE-ALPES DEMARCHE ET RETOUR D EXPÉRIENCE SERVICE PANIERS FRAICHEUR EN RHONE-ALPES DEMARCHE ET RETOUR D EXPÉRIENCE ATELIER CEREMA 21 MAI 2015 LYON DÉPARTEMENT MARKETING ET SERVICE / TER RA DIFFUSION LIMITÉE JEUDI 21 MAI 2015 SOMMAIRE 01. DÉFINITION

Plus en détail

La politique sportive municipale

La politique sportive municipale Quelques chiffres pour commencer : La politique sportive municipale La Ville consacre 7% de son budget aux Sports 22 salles de sports 7 stades - 20 terrains 1 piscine (Danielle Lesaffre) 150 agents municipaux

Plus en détail

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution Les secteurs qui recrutent Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution On trouve des diplômés des écoles de commerce dans tous les secteurs d activité. C est l avantage qu offrent

Plus en détail

Portage salarial immobilier

Portage salarial immobilier Portage salarial immobilier w w w. f c i - i m m o b i l i e r. c o m La relation avec les agences Optimisez votre force de vente LE PORTAGE SALARIAL EN IMMOBILIER, particulièrement adapté aux besoins

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. le 24 Juin 2014 www.cducentre.com. www.cducentre.com

DOSSIER DE PRESSE. le 24 Juin 2014 www.cducentre.com. www.cducentre.com DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT OFFICIEL DU SITE INTERNET LANCEMENT OFFICIEL DU SITE INTERNET le 24 Juin 2014 www.cducentre.com www.cducentre.com Dossier de presse lancement site internet - Signature régionale

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE Projet artistique participatif à l échelle européenne

APPEL A CANDIDATURE Projet artistique participatif à l échelle européenne APPEL A CANDIDATURE Projet artistique participatif à l échelle européenne La compagnie Zéotrope : Depuis 1999, la compagnie Zéotrope réinvente sans cesse le rapport spectateur(s) et comédiens(s), privilégiant

Plus en détail

Programme Concerté Pluri-acteurs. Algérie

Programme Concerté Pluri-acteurs. Algérie Programme Concerté Pluri-acteurs Algérie PHASE 2010-2012 PROPOSITION DE TERMES DE REFERENCE POUR LA REALISATION D UN PRODUIT AUDIO-VISUEL SUR JEUNESSE ET ENGAGEMENT CITOYEN I Rappel Le programme Joussour

Plus en détail

Recommandations pour MS event!

Recommandations pour MS event! Recommandations pour MS event! I) BILAN ET DIAGNOSTIC A- BILAN MS com!, agence de communication spécialisée dans l édition et la communication globale, souhaite mettre en place une stratégie de communication

Plus en détail

Rapport de transparence. Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR

Rapport de transparence. Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR Rapport de transparence Exercice clos le 30 juin 2014 Cabinet EXCO COTE D'AZUR Table des matières Préambule... 1 Présentation de Kreston International LTD... 2 Structure juridique et principaux chiffres...

Plus en détail

La séance photo à 8,50 Euros? Analyse du marché des séances photo des photographes professionnels

La séance photo à 8,50 Euros? Analyse du marché des séances photo des photographes professionnels La séance photo à 8,50 Euros? Analyse du marché des séances photo des photographes professionnels XXLPIX Mars 2013 Une séance photo à 8,50 Euro? À propos de cette étude de marché XXLPIX GmbH teste régulièrement

Plus en détail

La réduction du temps de travail

La réduction du temps de travail Activité pour la classe : CFTH La réduction du temps de travail Cette fiche contient : un texte informatif sur la «RTT» des questions ouvertes sur ce texte une activité de compréhension et d expression

Plus en détail

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui Avec la Mutualité Française, la santé avance Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mutualité en matière

Plus en détail

E.H.P.A.D. «Des Sources» 2 rue Foun Rouge CS 40134 09104 SAINT JEAN DU FALGA CEDEX

E.H.P.A.D. «Des Sources» 2 rue Foun Rouge CS 40134 09104 SAINT JEAN DU FALGA CEDEX E.H.P.A.D. «Des Sources» 2 rue Foun Rouge CS 40134 09104 SAINT JEAN DU FALGA CEDEX Tél. : 05 34 01 91 00 Fax : 05 34 01 57 40 ehpaddessources@orange.fr L ANIMATION AU CŒUR DU PROJET L animation Page 1

Plus en détail

Les Contrats éducatifs

Les Contrats éducatifs Les Contrats éducatifs locaux en 2010 31 CEL (39 en 2009) 110 500 de participation de l Etat 103 porteurs pour 270 actions 31 collectivités et 72 associations A - La subvention d Etat Dispositif 2010 -

Plus en détail

Septembre 2005. Quantification de la diversité et de la polyvalence des comptables des structures associatives

Septembre 2005. Quantification de la diversité et de la polyvalence des comptables des structures associatives Septembre 2005 Quantification de la diversité et de la polyvalence des comptables des structures associatives Cette étude permet de quantifier ce qui avait été mis en évidence par l étude qualitative

Plus en détail

GUIDE DES AIDES AUX ASSOCIATIONS

GUIDE DES AIDES AUX ASSOCIATIONS GUIDE DES AIDES AUX ASSOCIATIONS CULTURELLES ET DE LOISIRS La commune de Thorigné-Fouillard souhaite apporter son soutien à la vie associative et offre aux associations des aides sous différentes formes

Plus en détail

Audit de Protection Sociale

Audit de Protection Sociale Audit de Protection Sociale Réunion Créateurs Réunion cabinet Réunion CCI Grenoble Présentation du groupe Présentation du groupe SGAM (crée en 2008) 1 er groupe de protection sociale en France Une offre

Plus en détail

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs :

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : 2. Qu est-ce qu un projet commun? Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : le projet a un début et une fin et se structure en

Plus en détail

Lors d une grève, circule sur Internet toujours le même mail concernant la SNCF et son lot de contrevérités et d énormités.

Lors d une grève, circule sur Internet toujours le même mail concernant la SNCF et son lot de contrevérités et d énormités. Lors d une grève, circule sur Internet toujours le même mail concernant la SNCF et son lot de contrevérités et d énormités. Pour rétablir la vérité voici quelques points expliqués et réfutés, appuyés tout

Plus en détail

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR RAPPORT D'ÉTUDE Septembre 2006 N 8 Cette étude a été réalisée dans

Plus en détail

Article L. 432-1 du Code du travail

Article L. 432-1 du Code du travail Dans les entreprises de 50 salariés et plus, le chef d entreprise est tenu d organiser la mise en place d un comité d entreprise (CE) composé de représentants élus et syndicaux. Ce comité assume des attributions

Plus en détail

D P E L P AC A E C M E EN E T N ENTREPRISE

D P E L P AC A E C M E EN E T N ENTREPRISE PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE Récapitulatif de la démarche Cette démarche s inscrit dans le cadre de la Loi sur l Air et des mesures liées à la limitation de l usage de l automobile contenues dans la

Plus en détail

La Note. Mars 2015. Le CICE : quels enseignements en termes de réalité économique et de dialogue social?

La Note. Mars 2015. Le CICE : quels enseignements en termes de réalité économique et de dialogue social? 1 Sociale S La Note Sociale Mars 2015 Le CICE : quels enseignements en termes de réalité économique et de dialogue social? L objectif de cette note est de faire le point sur le CICE, notamment à partir

Plus en détail

La demande touristique et ses évolutions. 1. État actuel de la demande touristique

La demande touristique et ses évolutions. 1. État actuel de la demande touristique III. La demande touristique et ses évolutions 1. État actuel de la demande touristique Les statistiques internationales et européennes : Croissance du tourisme international de 5 à 6 % en 2005 Forte croissance

Plus en détail

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Corte Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2014 EN CORSE Depuis 3 ans le CPIE Corte Centre Corse, Pôle Territorial

Plus en détail

GOLF DE L YVETTE RÈGLEMENT INTÉRIEUR

GOLF DE L YVETTE RÈGLEMENT INTÉRIEUR GOLF DE L YVETTE Association Sportive Intercommunale RÈGLEMENT INTÉRIEUR Préambule : Le Golf de l Yvette est dirigé par un Comité Directeur, composé des membres élus par l Assemblée Générale. L adhésion

Plus en détail

dossier de presse par, président du conseil général de la Loire La prise en charge des enfants et adolescents : 2 La prise en charge des adultes : 3

dossier de presse par, président du conseil général de la Loire La prise en charge des enfants et adolescents : 2 La prise en charge des adultes : 3 s a m e d i 2 3 j u i n 2 0 0 7 dossier de presse par, président du conseil général de la Loire La prise en charge des enfants et adolescents : 2 La prise en charge des adultes : 3! Les activités financées

Plus en détail

Le Salon des Seniors en Languedoc Roussillon

Le Salon des Seniors en Languedoc Roussillon Le vieillissement de la population est en train de faire évoluer l âge médian des consommateurs. Les seniors deviennent majoritaires car chaque jour le nombre de seniors progresse alors que celui des moins

Plus en détail

«Enquête auprès d utilisateurs de réseaux d opticiens agréés par les mutuelles»

«Enquête auprès d utilisateurs de réseaux d opticiens agréés par les mutuelles» Dossier de presse 27 novembre 2012 «Enquête auprès d utilisateurs de réseaux d opticiens agréés par les mutuelles» Une enquête IPSOS pour la Mutualité Française Une satisfaction globalement élevée pour

Plus en détail

LePhysionomiste.fr, la nouvelle adresse web des lieux incontournables de la nuit parisienne

LePhysionomiste.fr, la nouvelle adresse web des lieux incontournables de la nuit parisienne LePhysionomiste.fr, la nouvelle adresse web des lieux incontournables de la nuit parisienne Difficile de trouver un outil qui répertorie à la fois les bars, clubs et autres établissements de nuit à Paris.

Plus en détail

Appel à projets L Annexe pour les petits spectateurs

Appel à projets L Annexe pour les petits spectateurs Appel à projets L Annexe pour les petits spectateurs Vous avez un projet dans les domaines du spectacle vivant, des arts, des jeux, des sciences pour le jeune public de 0 à 12 ans et pour sa famille? La

Plus en détail

PROJET «LA GAMINERIE» APPEL À PROJET ARTISTIQUE

PROJET «LA GAMINERIE» APPEL À PROJET ARTISTIQUE MUSIQUES EN STOCK MUSIQUES EN STOCK 2016 DU 29 JUIN AU 2 JUILLET 2016 - CLUSES (74) PROJET «LA GAMINERIE» APPEL À PROJET ARTISTIQUE PRÉSENTATION DU MUSIQUES EN STOCK Musiques en Stock : un festival atypique

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

Communiqué 8 novembre 2012

Communiqué 8 novembre 2012 Communiqué 8 novembre 2012 Les conditions du déploiement de l Internet à très haut débit en France et en Europe Coe-Rexecode mène depuis plusieurs années un programme de recherche approfondi sur l impact

Plus en détail

PROGRAMME POUR UN HÉBERGEMENT DURABLE A PARIS. Compte-rendu atelier n 30 Accessibilité des hôtels

PROGRAMME POUR UN HÉBERGEMENT DURABLE A PARIS. Compte-rendu atelier n 30 Accessibilité des hôtels PROGRAMME POUR UN HÉBERGEMENT DURABLE A PARIS Compte-rendu atelier n 30 Accessibilité des hôtels 24 avril 2014 ORDRE DU JOUR Mot de bienvenue Présentation de la politique de l OTCP en faveur d un tourisme

Plus en détail

Le documentaire d auteur sur abonnement

Le documentaire d auteur sur abonnement Le documentaire d auteur sur abonnement Tënk est la première plateforme européenne de vidéo à la demande sur abonnement (SVOD) entièrement dédiée au documentaire d auteur ou de création. Véritable diffuseur

Plus en détail

DOSSIER DE PRÉSENTATION DU PROGRAMME

DOSSIER DE PRÉSENTATION DU PROGRAMME DOSSIER DE PRÉSENTATION DU PROGRAMME Un programme multi-partenarial initié en Provence-Alpes-Côte d Azur pour promouvoir la Mixité professionnelle Femme/Homme et changer les stéréotypes sur les métiers

Plus en détail

LE SALON DES SENIORS

LE SALON DES SENIORS LE SALON DES SENIORS 4 ème édition Dossier de présentation Du lundi 12 octobre Au mercredi 14 octobre 2015 Organisé par le CCAS de Vienne 1 SOMMAIRE Introduction Les objectifs et le contexte L approche

Plus en détail

LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR

LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR DOSSIER DE PRESSE LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR PROXIMITE, SERVICE, TECHNOLOGIE Contacts Presse : Sophie ORIVEL : 06 32 10 69 71 Julie SORIEUL : 06 32 14 53 37 presse@asvoyages.fr

Plus en détail

Liste de l ensemble des actions proposées lors de l atelier 4, classées par thème :

Liste de l ensemble des actions proposées lors de l atelier 4, classées par thème : LES ATELIERS DU TOURISME DU TERRITOIRE DE BELFORT 12 avril 2012, l ATRIA, Belfort Atelier 4 La communication et la commercialisation du territoire Animateur : Emilie LUA MaHoC Rapporteur : xxx Thème de

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Rentrée 2014 Changer de vie, de région, de métier : le dispositif Soho Solo GERS sur le salon «Parcours France»

Rentrée 2014 Changer de vie, de région, de métier : le dispositif Soho Solo GERS sur le salon «Parcours France» Communiqué de presse Auch, le 22 septembre 2014 Rentrée 2014 Changer de vie, de région, de métier : le dispositif Soho Solo GERS sur le salon «Parcours France» Changer de vie, de région, de métier, de

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon

Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon Le nouveau a été mis en place en septembre 2012 pour remplacer les BTS : AGTL (Animation et gestion du tourisme local) et VPT

Plus en détail

Première édition du Prix Chorum «MUSIQUE ET HANDICAP»

Première édition du Prix Chorum «MUSIQUE ET HANDICAP» Appel à prix - Dépôt des candidatures jusqu au 25 février 2011 «Développer et favoriser des initiatives en vue de faciliter l ouverture des pratiques musicales aux personnes en situation de handicap» «Toute

Plus en détail

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires)

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) Mission Jeunesse FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) La Ville d Angers effectue un travail d aide aux projets des jeunes par l intermédiaire de la mission jeunesse. Cette mission

Plus en détail

I CHIFFRES ET TENDANCES DU SALON

I CHIFFRES ET TENDANCES DU SALON BILAN SALON INTERNATIONAL DE L AGRICULTURE Paris Du 22 février au 02 mars 2014 Le CRT Lorraine était invité par la Chambre Régionale d Agriculture à participer sur son stand au salon de l agriculture.

Plus en détail

/ SEPTEMBRE 2015. Charte de mobilisation des entreprises agroalimentaires à l international

/ SEPTEMBRE 2015. Charte de mobilisation des entreprises agroalimentaires à l international / SEPTEMBRE 2015 Charte de mobilisation des entreprises agroalimentaires à l international ENSEMBLE A L INTERNATIONAL Les industries agroalimentaires exportent 43,4 Milliards d euros soit 27% du chiffre

Plus en détail

Appel à projets innovants - Utopies réalistes PNR Haute Vallée de Chevreuse 21 novembre 2012 Page 1

Appel à projets innovants - Utopies réalistes PNR Haute Vallée de Chevreuse 21 novembre 2012 Page 1 Appel à projets innovants - Utopies réalistes PNR Haute Vallée de Chevreuse 21 novembre 2012 Page 1 L appel à projets «Utopies réalistes» correspond à une aide financière et technique du Parc naturel régional

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS 1 SECRETARIAT GENERAL S.G-04-70 Objet : Autoriser le maire de Paris à signer une convention relative à l attribution d une subvention à l association «F.F.G.L.P.» située 8 rue du Repos 75020 Paris, afin

Plus en détail

Responsable grands comptes / comptes clés

Responsable grands comptes / comptes clés Responsable grands comptes / comptes clés DEFINITION DE FONCTION ET ETUDE DE REMUNERATIONS Le responsable grands comptes assure le suivi commercial des comptes clients ayant une importance stratégique

Plus en détail

Fondation Objectif Grandes Ecoles Proposition de Partenariat

Fondation Objectif Grandes Ecoles Proposition de Partenariat Fondation Objectif Grandes Ecoles Proposition de Partenariat I Notre organisme a) Les Statuts juridiques La Fondation Objectif Grandes Ecoles ne dispose pas de statuts propres puisqu elle est sous égide

Plus en détail