Guide de description de l habitat Habitat principale ou habitat secondaire. Description :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide de description de l habitat Habitat principale ou habitat secondaire. Description :"

Transcription

1 Guide de description de l habitat Habitat principale ou habitat secondaire L habitat principal est l habitat qui est en surface le plus représenté dans la zone décrite. L habitat secondaire est décrit pour apporter une variable explicative en rapport avec la biologie des Chauve-souris. Ainsi des milieux sont à noter même s ils n ont pas le deuxième plus grand recouvrement sur la zone : - La présence d eau - Des pâturages La présence de lampadaire est aussi à référencé, nous vous rappelons que ceux-ci sont à noter dans une colonne qui leurs sont propre. Description : Nous allons passer en revue tout les différents types d habitat et les descriptions multi-niveau pour essayer d éviter les confusions. Catégorie A : Forêt et Catégorie B : Jeune forêt 1ère subdivision Taille de la forêt, cela nous renseigne sur son âge, dans le cas particulier des forêts méditerranéennes il faut considérer le critère de hauteur (et ne pas se focaliser sur l aspect âge, puisque bien souvent même âgées les forêts méditerranéennes ne sont pas très hautes!!). Nous ne faisons pas de distinction entre forêt et bois (au niveau de la superficie), l observateur doit juste évaluer la taille des arbres du massif. Petite astuce pour estimé la hauteur d un arbre : Thalès ça vous quelques chose? O œil de l observateur PM une règle tenu à bout de bras ou autre chose d longueur du bras 1mètre PM une règle tenu à bout de bras ou autre chose h mesure de la projection de l arbre sur la règle D distances à laquelle est l arbre que l on veut mesurer H taille de l arbre (attention il vous faudra lui rajouter la hauteur à laquelle se trouve votre œil par rapport au pied de l arbre) H vraies tailles de l arbre Monsieur Thalès nous dit que : H/h = D/d donc H = (D * h) / d Donc par simplification sur un terrain plat pur un observateur de 1,80 m on peut dire que : H D * h + 1,80 Merci Monsieur Thalès

2 2ème subdivision Description de la composition végétale On considérera plus de 75% d un type (feuillus ou conifère) comme dominant Et plus de 95 %comme exclusif donc ce n est pas un malheureux arbre qui doit faire basculer dans la catégorie mixte. 3ème subdivision Cette division correspond dans la majeure partie des cas à la question : Où êtes-vous dans cet habitat? Clairière et lisière (A B - 1) : C est deux type d habitat renseigne de la conjugaison dans zone que vous devez décrire vous trouver une zone boisé et une zone ouverte importante. Figure 1 : Clairière Figure 2 : Lisière Les voies forestières (AB - 2 ou 3): Voie forestière fermée (AB - 2) Une voie forestière fermée est une voie où les houppiers des arbres le bordant forment un plafond végétal. Figure 3 : Voie forestière fermé Voie forestière ouverte (AB - 3) Au contraire une voie forestière ouverte n a pas de «plafond végétal». Figure 4 : Voie forestière ouverte

3 En plein sous bois (AB - 4) Dans le cas de suivi pédestre vous pouvez choisir d être directement en sous bois et non pas dans une allée forestière ou en lisière de forêt. Pour être dans cette catégorie il faut dans ce cas se situé à plus de 50 mètre d une lisière ou d une allée forestière 4ème subdivision Description de la structure du sous-bois Figure 5 : En plein sous bois! Sous bois dense ou sous bois clair (A B 3-4). Attention la notion de clair ou dense ne fait pas référence à l éclairage! mais à l encombrement du sous bois Figure 6 : Sous bois dense Figure 7 : Sous bois clair

4 Ripisylve (A B - 5) La ripisylve est l'ensemble des formations boisées présentes sur les rives d'un cours d'eau. 5ème subdivision La présence ou l absence de gros arbres! Pour faire simple nous avons retenu une notion arbitraire de présence/absence donc si un seul gros arbre sur le site (rayon de 100 mètres) ça suffit pour tomber dans la catégorie présence de gros arbres. Ici est considéré comme gros, un arbre dont le diamètre est supérieur à 50 cm! Classiquement cela correspond à un arbre dont vous ne pouvez pas faire le tour avec vos bras!

5 Catégorie C : Buissons 2ème subdivision Idem que pour les forêts, mais en plus avec la rubrique friche. Attention il existe aussi une rubrique friche urbaine. Donc ne considérer dans cette rubrique que les friches en milieux rural! Lande arbustive (C - 4) Les landes arbustives sont typiquement les landes à ajonc d Europe ou à brande que l on peut trouver sur le littoral. Une lande arbustive peut atteindre 2 mètres de haut. Figure 6 : lande arbustive à fougère et ajoncs Garrigue & Maquis (C-5) La garrigue et le maquis sont des formations végétales méditerranéennes basses plus ou moins impénétrables, constituées principalement d'arbrisseaux résistant à la sécheresse, formant des fourrés épineux.

6 Catégorie D : Pelouses et landes Formation basse et qui ne sont pas à dominante agricole ATTENTION à ne pas confondre avec les prairies de fauche ou pâturées Figure 9 : Pelouse sèche Ici pour cette photo [D Pelouses et lande / D - 1 Pelouse sèche / D - 4 Avec buissons épars/ D G - 4 Végétation herbacée rase/dg 1 Dominante calcaire] 2ème subdivision Description du type de formation végétale Mégaphorbiais (D - 10) Formation végétale avec herbacées haute, souvent en bordure de marais composée souvent de grande ombellifères, Iris, roseaux épars, carex Figure 10 : exemples de Mégaphorbiais

7 Catégorie E : Eau ATTENTION en cas de description d habitat secondaire la section EAU est prioritaire 2ème subdivision Description du type d étendue d eau 3ème subdivision Description de la structure des rives 4ème subdivision Description de la nature de l eau ATTENTION Les choix suivants sont à utiliser pour les pièces d eau, E - 1 Eutrophique (eau verte) E - 2 Oligotrophique (eau claire, peu d algues) E - 3 Dystrophique (eau noire) E - 4 Bigarré(eau claire, beaucoup d algues) Les choix suivants sont à utiliser pour les courts d eau, E - 5 Courant faible / moyen E - 6 Courant fort Eutrophique (eau verte) (E - 1). Pièce d eau riche en éléments nutritifs, souvent l eau est particulièrement trouble et de couleur gris brun. Elles peuvent être recouvertes par des lentilles d eau ou des nénuphars. Figure 11 : Pièce d'eau eutrophe

8 Oligotrophique (eau claire, peu d algues) (E - 2) Les milieux oligotrophes ont en général une eau particulièrement translucide peu chargé en matière organiques et pauvres en éléments nutritifs. Figure 12 : Lac de montagne oligotrophe Dystrophique (eau noire) (E 3) La dystrophisation est l'état extrême de l'eutrophisation, ce sont en général des eaux acides caractérisées par une teneur en humus élevée, souvent colorée en orange. Bigarré (eau claire, beaucoup d algues) (E 4)

9 Catégorie F : Milieux agricoles 2ème subdivision Cette division correspond au grand type de paysage F-1 Prairie cultivé Prairie semée (ray gras) et retournée régulièrement. Souvent praire intensive pâturée. Il s agit en général de prairie régulièrement retournées et semées. Figure 13 : Prairie cultivée pâturée F-2 Prairies non cultivées Ces prairie peuvent être ou non pâturée. Elles montrent souvent des irrégularités et bien souvent des rejets de pâturage comme quelques touffes de joncs Figure 14 : Prairie non cultivée pâturée F-3 Prairie et culture : Paysage où on trouve différents types de culture et pâture F-4 Grande culture Monoculture intensive Figure 15 : Grande culture de Colza Figure 16 : Grande culture de Maïs

10 F-7 Bocage On appelle bocage des prairies et culture encloses de haies et/ou talus. Figure 17 : Bocage 3ème subdivision Description des types de délimitations entre les parcelles : la présence ou non d arbre et/ou buisson sur le site Haies avec arbre (1) Ici il peut s agir de lisère forestière en limite de relevé ou d une réelle haie d arbres Figure 18 : exemple "d'haie avec arbre" Ligne d arbre sans haie (3) Le meilleur exemple est la ligne de platane bordant les routes. 4ème subdivision Description des types de production agricole Figure 19 : Ligne d'arbres sans haie, ici des platanes

11 Catégorie G : Rochers Ici il s agit d un type d habitat, et non de quelques éléments rocailleux. 2ème subdivision Description du type de structure rupestre 3ème subdivision Description du paysage générale dans lequel se trouve cet habitat 4ème subdivision Description des dominantes végétale 5ème subdivision Type de sol : calcaire/non calcaire

12 Catégorie H : Habitation 2ème subdivision Description du degré d urbanisation Centre de ville importante : urbain Zone d habitation ou activité en périphérie de ville importante connectée par zone construite à la ville : sub-urbain 3ème subdivision Evaluation de la quantité d espace vert Figure 20 : Shéma d'une zone urbanisée Zone d habitation ou activité non connectée à une zone urbaine : rural (village) Figure 21 : exemple de friche urbaine 4ème subdivision Description des linéaires végétaux Soit présence de haie, 3 types : feuillus, conifères (pensez aux thuyas!!!), ou mixte Soit absence de haie Soit présence de buissons ou arbres épars 5ème subdivision Description des sources lumineuses 4 possibilités Avec lampadaire lumière blanche Avec lampadaire lumière blanche Avec lampadaire lumière inconnu Sans lampadaire

13 Comme les relevé habitats sont réalisé de jours il est bien souvent difficile de connaître le type de lumière, dans ce cas indiquez «Avec lampadaire lumière inconnu» et pensez lorsque vous faites votre suivi nocturne à dans ce cas relever la couleur de l éclairage.

2. Connaissez-vous la législation en matière de débroussaillement? 1 Non, pas du tout 2 Oui, un peu 1 Oui très bien 0

2. Connaissez-vous la législation en matière de débroussaillement? 1 Non, pas du tout 2 Oui, un peu 1 Oui très bien 0 Ce questionnaire a pour but de bien définir la position et les risques liés à l implantation de votre maison à proximité ou en massif forestier. Nous vous soumettons plusieurs propositions. Vous choisirez

Plus en détail

bords route, v. ferrées, chemins, canaux prairies plans d eau plages peupleraies pelouses calcaires mares marais, vasières jardins privatifs haies friches espaces verts, parcs/jardins publics dunes cours

Plus en détail

Inventaire par télédétection des pelouses sèches du Bas-Vivarais

Inventaire par télédétection des pelouses sèches du Bas-Vivarais Inventaire par télédétection des pelouses sèches du Bas-Vivarais Conservatoire d Espaces Naturels Rhône Alpes - Cermosem Gustave Coste - Stagiaire Montpellier SupAgro gustavecoste@gmail.com Nicolas Robinet

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme Intercommunal : PLUi Diagnostic environnemental. Annexe 5 : commune de Chazé Henry

Plan Local d Urbanisme Intercommunal : PLUi Diagnostic environnemental. Annexe 5 : commune de Chazé Henry Plan Local d Urbanisme Intercommunal : PLUi Diagnostic environnemental Annexe : commune de Chazé Henry COMMUNE : CHAZE-HENRY ZSB098 7 D D6 ZSB077 D22 ZSB076 D82 D80 ZSB072 ZSB043 ZSB07 ZSB073 ZSB044 ZSB07

Plus en détail

destination des constructions, la surface hors oeuvre nette...

destination des constructions, la surface hors oeuvre nette... Les pièces à joindre à un dossier de permis de construire NOTICE EXPLICATIVE Vous trouverez ci-dessous la nature et le détail d établissement des 8 pièces du formulaire nécessaire à l établissement du

Plus en détail

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Annexe 3 Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Cette annexe présente les enjeux environnementaux ayant été définis comme prioritaires en Poitou-Charentes. Une série de cartes

Plus en détail

EQUIPEMENT ET ENVIRONNEMENT

EQUIPEMENT ET ENVIRONNEMENT ASSAINISSEMENT COLLECTIF FICHE N 4 Favoriser l équipement en dispositif d assainissement des collectivités et maîtres d ouvrages publics Vauclusiens au travers du contrat Départemental d Assainissement.

Plus en détail

Avis aux paparazzis! 4 araignées font leur show en 2014

Avis aux paparazzis! 4 araignées font leur show en 2014 Avis aux paparazzis! 4 araignées font leur show en 2014 Le réseau Araignées de Picardie Nature et de l'adep (Association Des Entomologistes Picards) se lance en 2014 dans la recherche de 4 espèces d'araignées

Plus en détail

Document de travail susceptible de modifications suite à concertation. Formes urbaines : Maisons de village Nb 25 dont 13 locatifs sociaux

Document de travail susceptible de modifications suite à concertation. Formes urbaines : Maisons de village Nb 25 dont 13 locatifs sociaux Maisons de village Nb 25 dont 13 locatifs sociaux Espace agricole Nb 220 logements densité 40 log/ha Hauteur R+1 et attique Elément remarquable du site à préserver Canaux à maintenir Noues paysagères à

Plus en détail

Le Portrait Nature de Quartier du Fresnoy- Mackellerie à Roubaix

Le Portrait Nature de Quartier du Fresnoy- Mackellerie à Roubaix Le Portrait Nature de Quartier du Fresnoy- Mackellerie à Roubaix Ce projet a reçu le label régional Naturenville 1 Nos premiers arguments : pourquoi s intéresser à la nature en ville? Parce que la vie

Plus en détail

Conférence Euromontana 14 au 16 octobre 2009 Projet MAEt «Cœur du Parc National des Cévennes»

Conférence Euromontana 14 au 16 octobre 2009 Projet MAEt «Cœur du Parc National des Cévennes» Comment préserver la biodiversité et les paysages liés aux activités agricoles traditionnelles Expériences du Parc national des Cévennes Du contrat Mazenot aux MAEt Société rurale Composante agricole

Plus en détail

Dans «protocole» (on ne le voit pas sur la copie d écran), choisir «ODK Aggregate».

Dans «protocole» (on ne le voit pas sur la copie d écran), choisir «ODK Aggregate». Manuel d utilisation de l application de relevé d occupation des sols ODK Prérequis : Un téléphone avec système Android, doté d un bon GPS - Installation de l application ODK Collect, qu on trouve dans

Plus en détail

ERRATUM à la Notice explicative de la pré-demande Campagne 2015

ERRATUM à la Notice explicative de la pré-demande Campagne 2015 ERRATUM à la Notice explicative de la pré-demande Campagne 2015 Une correction doit être apportée au document ci-dessous. Au point 1.3., il faut lire : 1.1. Nouveaux engagements Les nouveaux engagements

Plus en détail

Contraintes administratives

Contraintes administratives L agroforesterie : aides et contraintes dans le cadre légal wallon Christian Mulders, Attaché, Direction du Développement rural, Namur Philippe Nihoul, Attaché, Direction du Développement et de la Vulgarisation,

Plus en détail

Cadre réglementaire NOTE COMPLEMENTAIRE. Direction Départementale de l Équipement et de l Agriculture de

Cadre réglementaire NOTE COMPLEMENTAIRE. Direction Départementale de l Équipement et de l Agriculture de Direction Départementale de l Équipement et de l Agriculture de l'aude Cadre réglementaire NOTE COMPLEMENTAIRE Service Urbanisme, Environnement et Développement durable des Territoires Unité Forêt, Biodiversité

Plus en détail

Olten 20 mars 2015. Canton de Neuchâtel : exploitation des données LIDAR pour les forêts

Olten 20 mars 2015. Canton de Neuchâtel : exploitation des données LIDAR pour les forêts Olten 20 mars 2015 Canton de Neuchâtel : exploitation des données LIDAR pour les forêts 1 Neuchâtel, un pays forestier Couverture boisée : 37% du Forêts territoire Propriété : 57% de forêts publiques et

Plus en détail

Le microscope simplifié. TP : Le microscope. Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope.

Le microscope simplifié. TP : Le microscope. Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope. Le microscope simplifié TP : Le microscope Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope. Description : Un microscope est constitué entre autres de

Plus en détail

V.1 - PREREQUIS. V.1.1 - De l importance du terrain. V.1.2 - Les éléments constitutifs du bocage. V.1.3 - Référentiel(s) Images de référence

V.1 - PREREQUIS. V.1.1 - De l importance du terrain. V.1.2 - Les éléments constitutifs du bocage. V.1.3 - Référentiel(s) Images de référence OBJECTIF : Les états des lieux bocagers passent, la plupart du temps, par une phase de saisie du bocage par photo-interprétation. La photo-interprétation, comme son nom l indique désigne l «art» d interpréter

Plus en détail

Placettes vers de terre. Protocole Fiche «Description spécifique» Fiche «Observations» www.observatoire-agricole-biodiversite.fr

Placettes vers de terre. Protocole Fiche «Description spécifique» Fiche «Observations» www.observatoire-agricole-biodiversite.fr Protocole Fiche «Description spécifique» Fiche «Observations» 13 PROTOCOLE 1/2 Les vers de terre sont de bons indicateurs de la qualité du sol. Ils sont également des acteurs indispensables de sa fertilité

Plus en détail

RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DE L AIDE Á LA PIERRE

RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DE L AIDE Á LA PIERRE RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DE L AIDE Á LA PIERRE OBJET : la charte de la garrigue, éditée en 1984 (1 ère édition), intègre comme objectif, la protection et la mise en valeur des paysages dans leur grande

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L'ENTRETIEN PERENNE

CAHIER DES CHARGES DE L'ENTRETIEN PERENNE CAHIER DES CHARGES DE L'ENTRETIEN PERENNE DES COURS D'EAU Opérations d'entretien de cours d'eau Le présent cahier des charges fixe les domaines de l'entretien des cours d'eau des équipes d'agents d'entretien

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE Schéma d Aménagement et de Gestion et de des Gestion Eaux de Eaux du bassin du bassin du Loir du Loir Demi-journée d information et d échange sur la thématique «zones Bureau humides la» CLE Le 25 avril

Plus en détail

Compte-rendu des discussions autour de la méthodologie du programme Forêts Anciennes, réunion téléphonique 19 juillet 2011

Compte-rendu des discussions autour de la méthodologie du programme Forêts Anciennes, réunion téléphonique 19 juillet 2011 Compte-rendu des discussions autour de la méthodologie du programme Forêts Anciennes, réunion téléphonique 19 juillet 2011 Participants Membre du comité scientifique et technique Nicolas Drapier DP Jean-Luc

Plus en détail

PARTIE III LE PLAN DE DESHERBAGE

PARTIE III LE PLAN DE DESHERBAGE PARTIE III LE PLAN DE DESHERBAGE III.1 / LES OBJECTIFS DU PLAN DE DESHERBAGE : La contamination des eaux par les pesticides s'effectue essentiellement par ruissellement. Les études menées dans le cadre

Plus en détail

DICTIONNAIRE DE LA BANQUE DE DONNEES CARTOGRAPHIQUES SOUS S.I.G.

DICTIONNAIRE DE LA BANQUE DE DONNEES CARTOGRAPHIQUES SOUS S.I.G. DICTIONNAIRE DE LA BANQUE DE DONNEES CARTOGRAPHIQUES SOUS S.I.G. ENTITE_PAYSAGERE SOUS_ENTITE LIMITE STRUCTURE PAYSAGERE LIEUX PARTICULIERS LIGNE_DE_FORCE_DU_PAYSAGE ENJEUX ROUTES_D_INTERET POINT_DE_VUE_REMARQUABLE

Plus en détail

MODIFICATION N 3 DU PLAN LOCAL D URBANISME DE L AGGLOMERATION DE CHATEAU-GONTIER

MODIFICATION N 3 DU PLAN LOCAL D URBANISME DE L AGGLOMERATION DE CHATEAU-GONTIER MODIFICATION N 3 DU PLAN LOCAL D URBANISME DE L AGGLOMERATION DE CHATEAU-GONTIER Syndicat de Gestion de l Eau de l Assainissement et de l Urbanisme (SGEAU) 23, place de la République BP 20402-53 204 CHATEAU-GONTIER

Plus en détail

Le bec de Vienne. La Trame Verte et Bleue. Localisation de l unité paysagère. Les paysages

Le bec de Vienne. La Trame Verte et Bleue. Localisation de l unité paysagère. Les paysages P a r c naturel régional Loire-Anjou-Touraine Localisation de l unité paysagère La Trame Verte et Bleue Avoine Beaumont-en-Véron Candes-Saint-Martin Chinon Huismes Saint-Germain-sur-Vienne Savigny-en-Véron

Plus en détail

Interactions forêt et eau : recommandations de gestion forestière pour la qualitéde l'eau

Interactions forêt et eau : recommandations de gestion forestière pour la qualitéde l'eau Interactions forêt et eau : recommandations de gestion forestière pour la qualitéde l'eau Julien Fiquepron, Centre national de la propriété forestière Olivier Picard, CNPF - Eric Toppan, FPF - Aurélien

Plus en détail

ROUBAIX CORRIDOR ÉCOLOGIQUE Cf. plan

ROUBAIX CORRIDOR ÉCOLOGIQUE Cf. plan ROUBAIX CORRIDOR ÉCOLOGIQUE Cf. plan L ensemble de ces orientations s applique sur le périmètre repris ci-dessous, défini selon une distance de 100 mètres de part et d autre de la voie ferrée (servitude

Plus en détail

Culture de l ananas : Multiplication et conditionnement des rejets

Culture de l ananas : Multiplication et conditionnement des rejets Culture de l ananas : Multiplication et conditionnement des rejets L approvisionnement en rejets d ananas n est pas toujours facile pour ceux qui veulent pratiquer la culture de l ananas dans de grandes

Plus en détail

Analyse paysagère VISUEL et PAYSAGE

Analyse paysagère VISUEL et PAYSAGE SAS ECS HF01 - Introduction INTRODUCTION VISUEL et PAYSAGE Le visuel et le paysage On peut appliquer à l analyse d un paysage la technique inverse de celle utilisée pour le camouflage du militaire sur

Plus en détail

Rapport de stage réalisé par Ophélie MONDON (Mars - Août 2012) sous la direction de Lydie DELAYEN

Rapport de stage réalisé par Ophélie MONDON (Mars - Août 2012) sous la direction de Lydie DELAYEN Résumé du rapport sur l analyse et l interprétation de photographies anciennes pour l étude d évolution des Espaces Naturels Sensibles littoraux du département du Pas-de-Calais. Rapport de stage réalisé

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Tableaux des Pressions de vent W50 applicables aux façades légères et déterminées selon l Annexe Nationale NF EN 1991-1-4/NA

FICHE TECHNIQUE. Tableaux des Pressions de vent W50 applicables aux façades légères et déterminées selon l Annexe Nationale NF EN 1991-1-4/NA FICHE TECHNIQUE CSTB CEBTP Bureau VERITAS CETEN APAVE Int. DEKRA SOCOTEC SNFA du COPREC N 45 - Indice : B Date : Octobre 2010 Nombre de pages : 8 Tableaux des Pressions de vent W50 applicables aux façades

Plus en détail

Figure 21 : Zone d étude située dans les Bouches du Rhône

Figure 21 : Zone d étude située dans les Bouches du Rhône 4. Application de la méthode sur deux zones d étude La méthode a été appliquée sur deux zones d étude, l une située dans les Bouches-du-Rhône et l autre dans le Var. Les cartes d interfaces habitat-forêt

Plus en détail

BipBatlula, monitoring autonome en haute fréquence

BipBatlula, monitoring autonome en haute fréquence BipBatlula, monitoring autonome en haute fréquence Premiers essais 2009 Observateurs : Fabien Berhault Arnaud Le Houédec Chloé Thomas Rédacteur : Arnaud Le Houédec Présentation du matériel Le matériel

Plus en détail

LIVRET de l Action N 2 Plantation d arbres

LIVRET de l Action N 2 Plantation d arbres ACTION 2 : Plantations d arbres bocagers LIVRET de l Action N 2 Plantation d arbres A vous de jouer! 1. Espèces et types de plantations Fiche technique Simulation de coût Cas spécifique des s associées

Plus en détail

Typologie de gestion et évaluation de l impact des pratiques de gestion des chasseurs aux abords des mares de huttes

Typologie de gestion et évaluation de l impact des pratiques de gestion des chasseurs aux abords des mares de huttes Ont participé : Typologie de gestion et évaluation de l impact des pratiques de gestion des chasseurs aux abords des mares de huttes Didier LE COEUR Agrocampus ouest INRA-SAD «paysages» Eric KERNEIS Inra

Plus en détail

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE Hervé LETHIER, EMC2I INTRODUCTION OBJECTIFS L INSTRUMENT LES INDICATEURS UN PREMIER BILAN INTRODUCTION OBJECTIF De simples inventaires spécialisés et ciblés Combler

Plus en détail

Table des matières. 23.1 champ d application. 23.2 bande tampon 23.2.1 obligation 23.2.2 aménagement de la bande tampon

Table des matières. 23.1 champ d application. 23.2 bande tampon 23.2.1 obligation 23.2.2 aménagement de la bande tampon Dispositions particulières aux usages industriels Table des matières 23.1 champ d application 23.2 bande tampon 23.2.1 obligation 23.2.2 aménagement de la bande tampon 23.3 sites d extraction 23.3.1 nouveaux

Plus en détail

PRESCRIPTIONS POUR LES CLOTURES DES RIVERAINS

PRESCRIPTIONS POUR LES CLOTURES DES RIVERAINS SEM AMIENS AMENAGEMENT - VILLE D AMIENS - PRESCRIPTIONS POUR LES CLOTURES DES RIVERAINS 1 1. CAS D UNE PARCELLE EN LONGUEUR LE LONG D UN CHEMINEMENT PIETON DE LA ZAC 2 1. Implantation d un mur sur un linéaire

Plus en détail

Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement

Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement i N N La gestion différenciée, une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement Votre commune s est engagée dans une démarche

Plus en détail

La forêt en Europe... 2. La forêt en France métropolitaine... 4. L évolution de la surface forestière... 5. Le taux de boisement...

La forêt en Europe... 2. La forêt en France métropolitaine... 4. L évolution de la surface forestière... 5. Le taux de boisement... Sommaire La forêt en Europe... 2 La forêt en France métropolitaine... 4 L évolution de la surface forestière... 5 Le taux de boisement... 6 par département... 6 par sylvoécorégion... 7 À qui la forêt appartient-elle?...

Plus en détail

Projet d aménagements paysagers

Projet d aménagements paysagers La note d intention 6. La note d intention Qu est-ce que la note d intention? La note d intention a pour but de présenter et argumenter les principaux choix de conception, ceci afin de justifier et valoriser

Plus en détail

Formulaire Base de données Expérience de gestion. Expérience clé

Formulaire Base de données Expérience de gestion. Expérience clé Formulaire Base de données Expérience de gestion Nom de l expérience : Superficie : Date de réalisation : Carte : Expérience clé Résumé de l expérience : Type de Milieu générique concerné par l action

Plus en détail

Plan Local. D Urbanisme. Pièce n 4 ORIENTATIONS PARTICULIERES D AMENAGEMENT COMMUNE DE LE GUA

Plan Local. D Urbanisme. Pièce n 4 ORIENTATIONS PARTICULIERES D AMENAGEMENT COMMUNE DE LE GUA Plan Local D Urbanisme Pièce n 4 ORIENTATIONS PARTICULIERES D AMENAGEMENT COMMUNE DE LE GUA SECTEUR «BELLES EZINES» - zones AU et 1AU Le parti d aménagement retenu : 1. Une composition urbaine assurant

Plus en détail

Référentiel photographique lié aux particularités topographiques dans le Département de Saône et Loire.

Référentiel photographique lié aux particularités topographiques dans le Département de Saône et Loire. Référentiel photographique lié aux particularités topographiques dans le Département de Saône et Loire. DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES SERVICE ECONOMIE AGRICOLE 37 Bd Henri Dunant BP 94029-71040

Plus en détail

Club Photo Fronton. Formation «Ouverture et profondeur de champ» Florent décembre 2013

Club Photo Fronton. Formation «Ouverture et profondeur de champ» Florent décembre 2013 Club Photo Fronton Formation «Ouverture et profondeur de champ» Florent décembre 2013 Objectif Focale Grandissement Diaphragme Ouverture Lumière Profondeur de champ Exemples Plan formation Objectif Un

Plus en détail

Compte-rendu Atelier de concertation : références Mardi 23 avril 2013 à 18h15 (BILLY-SUR-AISNE)

Compte-rendu Atelier de concertation : références Mardi 23 avril 2013 à 18h15 (BILLY-SUR-AISNE) Compte-rendu Atelier de concertation : références Mardi 23 avril 2013 à 18h15 (BILLY-SUR-AISNE) Intervenants : Jean-Benoît JOSÉPHINE, chargé de mission à la Communauté d'agglomération du Soissonnais :

Plus en détail

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère

Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois. Protection paysagère Carte Communale Saint-Rémy-au-Bois Protection paysagère Outil de protection du patrimoine paysager I. LA PROCEDURE Les communes non couvertes par un PLU ayant mis en place une carte communale ont la possibilité

Plus en détail

COMMUNE DE SENOZAN PLAN LOCAL D'URBANISME

COMMUNE DE SENOZAN PLAN LOCAL D'URBANISME COMMUNE DE SENOZAN PLAN LOCAL D'URBANISME 2.2. ORIENTATIONS D'AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION DOSSIER D'APPROBATION Vu pour être annexé à notre arrêté ou délibération en date de ce jour, Le, Révision P.L.U.

Plus en détail

ORIENTATION SYLVICOLE / Guide n 007

ORIENTATION SYLVICOLE / Guide n 007 ORIENTATION SYLVICOLE / Guide n 007 Peuplements mélangés, modalités, perspectives La diversité des exigences des essences pour la lumière, l eau et les éléments minéraux, nécessite toutefois de prendre

Plus en détail

Reliefs et climats du monde

Reliefs et climats du monde Reliefs et climats du monde Matière : Géographie Domaine : Regard sur le Monde Séance 1 Quels sont les reliefs mondiaux? CM2! Objectif(s) de la séance :! Connaître les caractéristiques des reliefs du monde

Plus en détail

La gestion différenciée des bords de routes et des chemins

La gestion différenciée des bords de routes et des chemins différenciée s et des chemins Les communes engagées en 2009 et 2010 Les étapes du projet Rencontre des élus et agent technique Inventaire des routes et chemins Mai-juillet Inventaire de la flore et des

Plus en détail

PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES

PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES Mise à jour le 9 mai 2011 (règl. (2008)-106-3) Mise à jour le 6 août 2012 (page de présentation) PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES Votre projet se situe dans une partie de notre

Plus en détail

Pièce E : Etude d impact

Pièce E : Etude d impact Pièce E : Etude d impact 130/357 E4.3. Environnement naturel E4.3.1. Grands ensembles naturels Dans l aire d étude, la matrice de cultures industrielles (céréales) ou spécialisées (tabac, houblon) domine

Plus en détail

VĐLLE DE NÎMES OPÉRATION «PIERRE SÈCHE» CAHIER DES CHARGES 2 ème MODIFICATION (2012)

VĐLLE DE NÎMES OPÉRATION «PIERRE SÈCHE» CAHIER DES CHARGES 2 ème MODIFICATION (2012) VĐLLE DE NÎMES OPÉRATION «PIERRE SÈCHE» CAHIER DES CHARGES 2 ème MODIFICATION (2012) CAPITELLES ET MURS DE CLÔTURE EN LIMITE DU DOMAINE PUBLIC SUBVENTION MUNICIPALE «AIDE Á LA PIERRE» RÈGLEMENT D ATTRIBUTION

Plus en détail

MAEC. Carrière des Pieds Grimaud Vallée de l Anglin Basse vallée de la Gartempe

MAEC. Carrière des Pieds Grimaud Vallée de l Anglin Basse vallée de la Gartempe MAEC Carrière des Pieds Grimaud Vallée de l Anglin Basse vallée de la Gartempe Conditions générales Pas de condition d âge, mais obligation de poursuivre le contrat sur 5 ans Mesures «Biodiversité» attention

Plus en détail

PRÉFECTURE DE LA RÉGION PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR

PRÉFECTURE DE LA RÉGION PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR PRÉFECTURE DE LA RÉGION PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA2000 Par qui? Ce formulaire est à remplir par le porteur du projet, en fonction des informations

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE POUR L ELABORATION D UN PLAN DE DEBROUSSAILLEMENT COMMUNAL

NOTICE EXPLICATIVE POUR L ELABORATION D UN PLAN DE DEBROUSSAILLEMENT COMMUNAL DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L AGRICULTURE ET DE LA FORET DES PYRENEES ORIENTALES NOTICE EXPLICATIVE POUR L ELABORATION D UN PLAN DE DEBROUSSAILLEMENT COMMUNAL DECEMBRE 2006 Préambule Le risque feux de

Plus en détail

biodiversité protection projets urbains de la dans les 44923 Nantes cedex 9 Tél : 02 40 99 48 48 Fax : 02 40 99 48 00 www.nantes-metropole.

biodiversité protection projets urbains de la dans les 44923 Nantes cedex 9 Tél : 02 40 99 48 48 Fax : 02 40 99 48 00 www.nantes-metropole. La protection de la biodiversité dans les projets urbains Eluère & Associés Crédits photos : Jardin botanique de Nantes - Guy Piton - Valéry Joncheray 44923 Nantes cedex 9 Tél : 02 40 99 48 48 Fax : 02

Plus en détail

Commune de Bernin. Ala. Avril 2013

Commune de Bernin. Ala. Avril 2013 Ala EXPERTISE ZONES HUMIDES ET MILIEUX NATURELS Commune de Bernin Avril 2013 SETIS - GROUPE DEGAUD 20, rue Paul Helbronner 38100 GRENOBLE : 04 76 23 31 36 : 04 76 23 03 63 Environnement@groupe-degaud.fr

Plus en détail

Les Plateaux du Centre et la Vallée de l Indre

Les Plateaux du Centre et la Vallée de l Indre P a r c naturel régional Loire-Anjou-Touraine Localisation de l unité paysagère La Trame Verte et Bleue Azay-le-Rideau Bréhémont Cheillé Lignières-de-Touraine Pont-de-Ruan Rivarennes Saché Thilouze Vallères

Plus en détail

Visite effectuée par Yohan Tison, écologue à la Direction des Parcs et Jardins de Lille.

Visite effectuée par Yohan Tison, écologue à la Direction des Parcs et Jardins de Lille. Visite des espaces verts de la ville de Lille Visite effectuée par Yohan Tison, écologue à la Direction des Parcs et Jardins de Lille. La gestion différenciée à Lille, définition : La gestion différenciée

Plus en détail

Parcelles agricoles le long des cours d eau: concilier protection de la nature et production

Parcelles agricoles le long des cours d eau: concilier protection de la nature et production Parcelles agricoles le long des cours d eau: concilier protection de la nature et production Philippe Nihoul, Attaché, Direction Développement et Vulgarisation Strée, 19 janvier 2011 1 Dois-je clôturer

Plus en détail

Gestion patrimoniale des massifs forestiers

Gestion patrimoniale des massifs forestiers MF 1 Objectif(s) concerné(s) III.2.3 Milieux forestiers Gestion patrimoniale des massifs forestiers Favoriser une gestion sylvicole intégrant les enjeux de biodiversité et assurant la pérennité des habitats

Plus en détail

106 Atlas des Paysages de Wallonie

106 Atlas des Paysages de Wallonie 106 Atlas des Paysages de Wallonie Terrasses mosanes Superficie totale de l aire (ha) 1 2090 Superficie agricole (ha) 1746 Terres arables (%) 52 Prairies (%) 36 Vergers productifs (%) 12 Superficie boisée

Plus en détail

Suivi des observations des effets de pratiques agricoles de gestion des bordures de champs

Suivi des observations des effets de pratiques agricoles de gestion des bordures de champs Méthodes et outils pour l observation et l évaluation des milieux forestiers, prairiaux et aquatiques Suivi des observations des effets de pratiques agricoles de gestion des bordures de champs 1 Christophe

Plus en détail

Conseil régional de l environnement du Centre-du-Québec CRECQ. Les milieux humides. des terres naturels et essentiels!

Conseil régional de l environnement du Centre-du-Québec CRECQ. Les milieux humides. des terres naturels et essentiels! Les milieux humides des terres naturels et essentiels! Plan de la présentation Répartition des milieux humides Introduction aux milieux humides Coûts des milieux humides Conserver ou limiter? Répartition

Plus en détail

S P 1 2 3 4 2.6 - CONTEXTE PAYSAGER LA COMMUNE DE MAZÉ DANS LE GRAND PAYSAGE

S P 1 2 3 4 2.6 - CONTEXTE PAYSAGER LA COMMUNE DE MAZÉ DANS LE GRAND PAYSAGE .6 - CONTEXTE AYSAGER LA COMMUNE DE MAZÉ DANS LE GRAND AYSAGE (Source : Atlas des aysages de Maine-et-Loire - 00) Le territoire de Mazé fait partie de l unité paysagère du Val d Anjou qui se caractérise

Plus en détail

ENTRETIEN DES ESPACES VERTS DE LA COMMUNE BORDEREAU DES PRIX FORFAITAIRES. LOT 3 Marché Réservé

ENTRETIEN DES ESPACES VERTS DE LA COMMUNE BORDEREAU DES PRIX FORFAITAIRES. LOT 3 Marché Réservé ENTRETIEN DES ESPACES VERTS DE LA COMMUNE BORDEREAU DES PRIX FORFAITAIRES LOT 3 Marché Réservé DÉSIGNATION DES OUVRAGES 1 Rue Joseph Fontaine TONTE : Tonte des pelouses et ébarbage des bordures, y 1 compris

Plus en détail

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS

LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS LE GUIDE DU COMPOSTAGE EN TAS Le compostage est un processus de dégradation biologique maîtrisé de matières organiques en présence d air. Il aboutit à la production d un produit stable : le compost, utilisable

Plus en détail

Schéma régional de cohérence écologique (SRCE) Pays de la Loire. - Résumé non technique - septembre 2015

Schéma régional de cohérence écologique (SRCE) Pays de la Loire. - Résumé non technique - septembre 2015 Schéma régional de cohérence écologique (SRCE) Pays de la Loire - Résumé non technique - septembre 2015 La trame verte et bleue : nationale et régionale Au plan national, l'etat définit des orientations

Plus en détail

ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS

ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS Référent Technique : Alain Alphonse Responsable bureaux d études Réunion du 12 Juillet Comité de suivi Agenda 21 La gestion

Plus en détail

L aménagement projeté s appuie sur les données de base suivantes :

L aménagement projeté s appuie sur les données de base suivantes : 1 INTRODUCTION Le plan de gestion de la Fondation des Grangettes pour la période 2010-2019 prévoit, outre les mesures courantes d entretien, un certain nombre d aménagements. Le présent document décrit

Plus en détail

«Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré»

«Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré» «Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré» Calendrier de taille : Pour les arbustes à floraison printanière : Taille juste après la floraison. Pour les arbustes à floraison estivale

Plus en détail

Gestion différenciée des espaces verts :

Gestion différenciée des espaces verts : Gestion différenciée des espaces verts : Une démarche environnementale et paysagère à coût maîtrisé pour les entreprises et parcs d activités www.econetwork.eu Sommaire de la présentation 1. Gestion traditionnelle

Plus en détail

QUATRIEME PARTIE - EVALUATION DES INCIDENCES DU PROJET SUR LES ESPECES D INTERET COMMUNAUTAIRE

QUATRIEME PARTIE - EVALUATION DES INCIDENCES DU PROJET SUR LES ESPECES D INTERET COMMUNAUTAIRE QUATRIEME PARTIE - EVALUATION DES INCIDENCES DU PROJET SUR LES ESPECES D INTERET COMMUNAUTAIRE Etude d incidence Natura 2000_V3 71/99 4.1 PREAMBULE Un projet peut présenter deux types d impacts : des impacts

Plus en détail

Les renouées asiatiques : Renouée du Japon Renouée de l Himalaya (renoué à nombreux épis) Renouée Sakhaline (renouée géante)

Les renouées asiatiques : Renouée du Japon Renouée de l Himalaya (renoué à nombreux épis) Renouée Sakhaline (renouée géante) Origine : Sud est de l Asie Les renouées asiatiques : Renouée du Japon Renouée de l Himalaya (renoué à nombreux épis) Renouée Sakhaline (renouée géante) Noms scientifiques Renouée du Japon Renouée du japon

Plus en détail

Dictionnaire de la Nomenclature. Occupation du sol 2011 du PNR de Camargue

Dictionnaire de la Nomenclature. Occupation du sol 2011 du PNR de Camargue 2011 Dictionnaire de la Nomenclature Occupation du sol 2011 du PNR de Camargue 2 27/10/2015 Dictionnaire de la nomenclature occupation du sol 2011 p.2 3 1.1 Zones urbanisées denses 1110 - Tissu urbain

Plus en détail

Analyse économique de la périurbanisation des villes. Jean Cavailhès A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T

Analyse économique de la périurbanisation des villes. Jean Cavailhès A L I M E N T A T I O N A G R I C U L T U R E E N V I R O N N E M E N T Analyse économique de la périurbanisation des villes Jean Cavailhès L espace périurbain : de quoi parle-t-on? La définition statistique Pôle urbain = commune centre + banlieue Couronne périurbaine = =

Plus en détail

Les accès pour l installation du bassin

Les accès pour l installation du bassin n 0 Les accès pour l installation du bassin Définir la dimension de l accès pour la réalisation du terrassement et de la dalle béton. Dans cet exemple la dimension est de 240cm. La mini pelle peut rentrer

Plus en détail

Notice spécifique de la mesure «Absence de fertilisation avec retard de fauche sur prairies et habitats remarquables» «RA_BEL2_PS02»

Notice spécifique de la mesure «Absence de fertilisation avec retard de fauche sur prairies et habitats remarquables» «RA_BEL2_PS02» Direction départementale des territoires de l Isère Mesure agroenvironnementale et climatique (MAEC) Notice spécifique de la mesure «Absence de fertilisation avec retard de fauche sur prairies et habitats

Plus en détail

ANNEXE 12 EVALUATION SIMPLIFIEE NATURA 2000

ANNEXE 12 EVALUATION SIMPLIFIEE NATURA 2000 PROJET DE CONSTRUCTION D UN ENTREPOT COUVERT Dossier de demande d enregistrement Rubrique 1510 Réf : 9B2297-N-15-0010 Indice : C Annexe 12 Page : 1/8 ANNEXE 12 EVALUATION SIMPLIFIEE NATURA 2000 SOMQ34A

Plus en détail

Le Coefficient de Biotope par Surface (CBS) à Berlin

Le Coefficient de Biotope par Surface (CBS) à Berlin Le Coefficient de Biotope par Surface (CBS) à Berlin Les plans de paysage Procédure d un Plan de Paysage Initiation Participation du public Consultation des organisations responsables d'intérêt public

Plus en détail

Environnement - Agriculture - Viticulture Evaluation environnementale des scénarios Ouest et Médian en région Centre Synthèse

Environnement - Agriculture - Viticulture Evaluation environnementale des scénarios Ouest et Médian en région Centre Synthèse Environnement - Agriculture - Viticulture Evaluation environnementale des scénarios Ouest et Médian en région Centre Synthèse Etape préliminaire aux études préalables à l enquête d utilité publique Rappel

Plus en détail

Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal)

Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal) Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal) L Île Bizard est située au nord-ouest de l archipel montréalais. Elle est reconnue pour sa qualité de vie, son magnifique

Plus en détail

Correction : la Vanoise : vers une gestion durable de la montagne? (étude de cas valoriser et ménager les milieux)

Correction : la Vanoise : vers une gestion durable de la montagne? (étude de cas valoriser et ménager les milieux) Correction : la Vanoise : vers une gestion durable de la montagne? (étude de cas valoriser et ménager les milieux) A-des contraintes fortes et des potentialités Les définitions seront développées dans

Plus en détail

Beaulieu-les-Fontaines. Plan Local d Urbanisme

Beaulieu-les-Fontaines. Plan Local d Urbanisme Beaulieu-les-Fontaines Plan Local d Urbanisme Orientation d aménagement et de programmation M.T. Projets 9 Rue du Château Mouzin 51420 Cernay-les-Reims www.mt-projets.com En application des articles L.

Plus en détail

Réunion PPA - Elaboration du PLU de la Cadière d Azur

Réunion PPA - Elaboration du PLU de la Cadière d Azur Réunion PPA - Elaboration du PLU de la Cadière d Azur «Evaluation Appropriée des Incidences Natura 2000» 03 juillet 2014 1 Evaluation appropriée des incidences Natura 2000 Notre bureau d étude est intervenu

Plus en détail

RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISMED

RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISMED COMMUNE DE CHARBONNIÈRES RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISMED RÉUNION PUBLIQUE Le 25 Février 2010 P. GAUDIN Paysagiste d.p.l.g. - R. BENOIT Architecte d.p.l.g. - D. GOUIN Architecte d intérieur Membres

Plus en détail

NEIGE MOUILLÉE, RAFALES DE VENT, VERGLAS

NEIGE MOUILLÉE, RAFALES DE VENT, VERGLAS NEIGE MOUILLÉE, RAFALES DE VENT, VERGLAS Un réseau électrique sous pression MAÎTRISER LA VÉGÉTATION POUR RÉDUIRE LA FRÉQUENCE ET LA DURÉE DES INTERRUPTIONS Près de 40 % des pannes d électricité sont causées

Plus en détail

AVP AVANT PROJET. Aménagement d un square à Gignac la Nerthe. Sommaire: -Etat des Lieux -Intention Urbaine -Espaces -Projet

AVP AVANT PROJET. Aménagement d un square à Gignac la Nerthe. Sommaire: -Etat des Lieux -Intention Urbaine -Espaces -Projet Comacac o AVANT PROJET d un square à Sommaire: -Etat des Lieux -Intention Urbaine -Espaces -Projet ESQ s un square Comacac o ADRESSE: Place de la maire 13180 MO : Gignac la Nerthe ARCHITECTES: Francois

Plus en détail

Cartographie des zones alluviales

Cartographie des zones alluviales Eidgenössisches Departement für Umwelt, Verkehr, Energie und Kommunikation UVEK Bundesamt für Umwelt BAFU Abteilung Artenmanagement Cartographie des zones alluviales Propriétaire des données: Bases : Traitement:

Plus en détail

Guide pratique. plantes invasives

Guide pratique. plantes invasives Guide pratique plantes tige glabre plantes Solidage Glabre origine : Amérique du Nord Le Solidage colonise une grande gamme de milieux rudéralisés (bords de route, friches, cultures abandonnées) mais aussi

Plus en détail

TOUFFLERS OPERATION D AMENAGEMENT A VOCATION D HABITAT RUE DES DEPORTES DOSSIER DE CONCERTATION 2015

TOUFFLERS OPERATION D AMENAGEMENT A VOCATION D HABITAT RUE DES DEPORTES DOSSIER DE CONCERTATION 2015 TOUFFLERS OPERATION D AMENAGEMENT A VOCATION D HABITAT RUE DES DEPORTES DOSSIER DE CONCERTATION 2015 SOMMAIRE I- Inscrire le projet dans les politiques de la MEL II- Enjeux du projet III- Diagnostic du

Plus en détail

Annemasse Agglo, Syndicat mixte et AFP du Mont Salève, Société d Economie Alpestre de la Haute Savoie

Annemasse Agglo, Syndicat mixte et AFP du Mont Salève, Société d Economie Alpestre de la Haute Savoie PROTECTION DE LA SOURCE DES EAUX BELLES : UN PARTENARIAT A L ECHELLE D UN MASSIF Annemasse Agglo, Syndicat mixte et AFP du Mont Salève, Société d Economie Alpestre de la Haute Savoie Une régie directe

Plus en détail

Je suis la haie. Un petit peu d histoire. Quelle est l origine des haies? En fait, il n y a pas une origine mais trois.

Je suis la haie. Un petit peu d histoire. Quelle est l origine des haies? En fait, il n y a pas une origine mais trois. Je suis faite d arbres, petits et grands, et je suis bien plus belle que les murs ou les clôtures que je remplace. Je suis un abri et un garde manger pour beaucoup d animaux et je possède encore bien d

Plus en détail

Lotissement Bastide Immobilier

Lotissement Bastide Immobilier Lotissement Bastide Immobilier Ville de VILLENEUVE D ASCQ REGLEMENT DE CONSTRUCTION PREAMBULE - OBJET DU LOTISSEMENT Le présent règlement a pour objet les règles et servitudes d intérêt général devant

Plus en détail

SEMER ET ENTRETENIR UNE PELOUSE. C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2. La création d une pelouse page 3. L entretien exceptionnel page 6

SEMER ET ENTRETENIR UNE PELOUSE. C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2. La création d une pelouse page 3. L entretien exceptionnel page 6 60.02 SEMER ET ENTRETENIR UNE PELOUSE C O N S E I L C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2 La création d une pelouse page 3 L entretien normal page 5 L entretien exceptionnel page 6 page 1/6 OUTILLAGE

Plus en détail

3. ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION

3. ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION 3. ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION 2 Secteur 1 AU a : Stade/Ecole I. Contexte et objectifs Contexte Installé en rive Est de la Commune de Gréasque, le périmètre proposé à l aménagement dessine,

Plus en détail