d établir des propositions d optimisation du dispositif actuel de surveillance de la qualité de l air sur la zone de l Ardoise ;

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "d établir des propositions d optimisation du dispositif actuel de surveillance de la qualité de l air sur la zone de l Ardoise ;"

Transcription

1 ZONE INDUSTRIELLE DE L ARDOISE (30) Environnement de FERROPEM Etudes préalables à la redéfinition du dispositif de surveillance de la qualité de l air I - CONTEXTE En 1997, les sociétés Ugine et FERROPEM 1, implantées dans la zone industrielle de l Ardoise, ont adhéré à AIR LR 2 et ont confié à l association la surveillance permanente dans leur environnement des particules en suspension inférieures à 10 µm (PM 10) et des poussières sédimentables (PSED). Le dispositif permanent de surveillance de la qualité de l air est actuellement constitué : d un réseau de surveillance des particules en suspension de diamètre inférieur à 10 µm (PM 10 3 ) mis en place en 1998 et constitué de deux stations (appelées Garnor01 et Garnor02 situées respectivement dans le hameau de l Ardoise et sur la commune de Saint Génièes de Comolas) qui mesurent en continu et en temps réel des concentrations massiques de PM 10 4 sans la fraction volatile 5. réseau de surveillance des retombées de poussières sédimentables (PSED) 6 mis en place en 1997 et composé de 14 points de mesures (voir carte en annexe 1). La redéfinition de ce dispositif est rendu nécessaire en raison de : l'évolution des techniques de surveillance (en particulier, le développement récent des outils de modélisation qui permet de compléter avantageusement les mesures faites sur le terrain), l'évolution de la réglementation et notamment la nécessité de tenir compte de la fraction volatile des particules en suspension PM 10, l évolution du site industriel de l Ardoise : la fermeture d UGINE s est traduite par une diminution de l empoussièrement générale de la zone (se reporter au résumé «Environnement de l Ardoise Bilan 2008 des mesures permanentes de poussières dans l air ambiant» disponible sur le site internet d AIR LR ; le souhait récent (juin 09) de la mairie de Saint Géniès de Comolas de récupérer le terrain sur lequel est implantée la station permanente GarNor02. 1 Le site de FERROPEM produit du ferrosilicium de haute pureté et spécial pour la sidérurgie, du silicium pour les alliages d aluminium dans l automobile, de la microsilice pour l élaboration de bétons haute performance et de fibrociments. Il conçoit et produit des alliages de traitement (inoculants) pour la fonderie de fonte. 2 Depuis l arrêt de son activité en juin 2004, UGINE n est plus adhérente d AIR LR. 3 Les particules en suspension de diamètre inférieur à 10 µm (soit 1 million de fois plus petit que le mètre) ont de nombreuses origines, tant naturelles qu humaines. Elles proviennent principalement de la combustion incomplète des combustibles fossiles, du transport automobile et d activités industrielles (sidérurgie, cimenterie, incinération ) et agricoles. Elles ont une très grande variété de formes et de composition. Elles sont souvent associées à d autres polluants (métaux, HAP ). 4 Les résultats des mesures de PM 10 effectuées de façon automatique et permanente sont disponibles en temps réel sur le site internet d AIR LR ( dans la rubrique «dispositif permanent». 5 Afin de prendre en compte cette fraction volatile, les mesures de PM 10 sont provisoirement corrigées à partir du site de référence de Nîmes Sud. 6 Les poussières sédimentables (PSED) se différencient des particules en suspension PM 10 par leur taille (de l ordre de la centaine de micromètres). D origine naturelle (volcans, érosion ) ou humaine (carrière, cimenteries, sidérurgie, travaux agricoles ), les poussières sédimentables sont émises dans l atmosphère essentiellement par des actions mécaniques et tombent sous l effet de leur poids. AIR Languedoc Roussillon, les Echelles de la Ville, Antigone, 3 place Paul bec, Montpellier Tél Fax /10/09 P1/6

2 II - OBJECTIFS Des études préalables (mesures dans l air ambiant à Saint-Laurent des Arbres et modélisation de la dispersion des émissions de poussières de FERROPEM) ont été réalisées afin : d établir des propositions d optimisation du dispositif actuel de surveillance de la qualité de l air sur la zone de l Ardoise ; de déterminer, lorsque les émissions de poussières ne sont pas filtrées, la contribution théorique de FERROPEM sur les concentrations de poussières PM 10 dans l'air ambiant à 1,5 mètre du sol et les dépôts secs de poussières PM 10 au niveau du sol et d étudier la décroissance de l influence de ces émissions sur son environnement ; de réaliser à Saint Laurent des Arbres, qui est le 1 er village au Sud de FERROPEM sous les vents dominants (Mistral), un état des lieux concernant les particules en suspension PM 10, les oxydes d azote et les métaux; de comparer les résultats des mesures aux seuils réglementaires et aux concentrations mesurées sur le site permanent de GarNor02, situé au Nord de Saint Géniès de Comolas. III - MOYENS MIS EN OEUVRE Modélisation de la dispersion des émissions canalisées et non filtrées de poussières de FERROPEM Le site de FERROPEM comporte 3 fours nommés Four 16, Four 24 et Four 39 qui ne fonctionnent pas durant l'hiver (arrêt variable entre 2 et 5 mois selon les années). Les rejets de poussières de ces fours sont captés par des filtres à manches. En raison de la forte température des émissions, il arrive que les émissions soient rejetées directement (c est-à-dire sans passage par les filtres à manches) par des cheminées d'évacuation, afin de ne pas endommager les filtres. La fréquence de ces rejets directs canalisés est connue : ils sont peu fréquents et se sont produits entre 7 et 122 heures selon les fours en Les scenarii étudiés dans les modélisations sont les suivants : rejets directs simultanés des 3 fours de FERROPEM (cas peu probable), rejets directs du four 16, rejets directs du four 24, rejets directs du four 39 Chaque scénario est décliné pour 2 situations météorologiques : la plus fréquente : vent de secteur Nord avec une vitesse moyenne de 2,1 m/s (50% du temps) ; la plus défavorable vis-à-vis de la dispersion des rejets : vent de secteur Nord avec une vitesse de 5 m/s, atmosphère légèrement instable (moins de 1% du temps) Mesures dans l air ambiant de Saint Laurent des Arbres station mobile d AIR LR installée sur le parking des services techniques de la ville de Saint Laurent des Arbres, situé à 3900 mètres au Sud de FERROPEM (voir carte page suivante) ; mesure en continu du 10 mars au 3 juin 2009 des PM 10 7 et des oxydes d azote (résolution temporelle de la mesure : quart d heure) mesure du 11 mars au 27 mai des métaux (arsenic, cadmium, chrome, nickel, plomb et zinc) : prélèvement hebdomadaire sur filtre des PM 10 8 présentes dans l air ambiant puis analyse à posteriori des métaux en laboratoire. 7 L analyseur de PM 10 utilisé est celui de la station GarNor01 ; les mesures de PM 10 ont donc été provisoirement suspendues sur cette station. Elles ont repris à la fin de l étude à Saint Laurent des Arbres. 8 Conformément aux réglementations européenne et française, les métaux dans l air ambiant sont recherchés dans les particules en suspension PM 10. AIR Languedoc Roussillon P2/6

3 Implantation de la station mobile à Saint Laurent des Arbres Rose des vents Nord FerroPEM Ouest Est Source : AIR LR Sud Saint Laurent des Arbres 3900 m IV - RESULTATS PM Modélisation de la dispersion des émissions canalisées et non filtrées de poussières de FERROPEM Rappel : le rejet direct des poussières (c est-à-dire sans passage par les filtres) ne se produit que quelques heures par an. situation météorologique la plus fréquente (50% du de l année) : - pour des émissions simultanées des 3 fours (cas peu probable), la contribution maximale théorique de PM 10 dans l air ambiant est de 1,5 µg/m 3 en moyenne horaire soit moins de 10% du niveau de fond régional (de l ordre de 15 à 20 µg/m 3 en moyenne annuelle) et environ 1% de la valeur maximale horaire enregistrée en 2008 à proximité du trafic routier nîmois (129 µg/m 3 ). - dans le cas des émissions d un seul four, cette contribution maximale ne dépasse pas 1 µg/m 3 en moyenne horaire. situation météorologique défavorable à la dispersion des émissions (moins de 1% du temps de l année) : - pour des émissions simultanées des 3 fours (cas peu probable), la contribution maximale théorique de PM 10 dans l air ambiant est de 4,4 µg/m 3 en moyenne horaire soit environ 25% du niveau de fond régional (de l ordre de 15 à 20 µg/m 3 en moyenne annuelle) et environ 3% de la valeur maximale horaire enregistrée en 2008 à proximité du trafic routier nîmois (129 µg/m 3 ). - dans le cas des émissions d un seul four, cette contribution maximale ne dépasse pas 2,4 µg/m 3. les contributions maximales de PM 10 se situent dans le 1 er kilomètre au Sud de FERROPEM. AIR Languedoc Roussillon P3/6

4 ces contributions diminuent très rapidement avec la distance : ainsi, les émissions directes de poussières de FERROPEM ont, d après les modélisations, très peu d influence sur la village Saint-Laurent des Arbres, situé à plus de 3 km au Sud de FERROPEM (les contributions horaires de PM 10 modélisées sont inférieures à 0,2 µg/m 3 sur le site de l école de Saint Laurent des Arbres où ont été réalisées les mesures dans l air ambiant voir paragraphe suivant). A titre d exemple, les annexes 3 et 4 présentent, sous forme de cartographie, les contributions des émissions directes du four 39 de FERROPEM sur les concentrations de PM 10 dans l air ambiant pour la situation météorologique la plus fréquente et celle la plus défavorable Mesures des PM 10 dans l air ambiant de Saint Laurent des Arbres Tableau de résultats GRANDEUR CARACTERISTIQUE PM 10 11/03 au 02/06/09 Site de Saint Laurent des Arbres Saint Géniès de Comolas (GarNor 02) REGLEMENTATION (Art R211-1 du Code de l Environnement) Type de norme Valeur Réglementaire 30 µg/m 3 Objectif de qualité en moyenne annuelle Moyenne en µg/m µg/m 3 Valeur limite en moyenne annuelle Nombre de moyennes journalières supérieures à 50 µg/m Valeur limite Pas plus de 35 dépassements par an Nombre de moyennes journalières supérieures à 80 µg/m Nombre de moyennes journalières supérieures à 125 µg/m Comparaison aux seuils réglementaires Seuils définis dans la circulaire ministérielle du 12 octobre 2007 à partir desquels le dispositif d information des populations peut être déclenché par le Préfet Compte tenu des niveaux observés, il n existe pas de risque de dépasser les seuils réglementaires. Comparaison avec les mesures permanentes réalisées à Saint Géniès de Comolas Saint Laurent des Arbres PM 10 en µg/m 3 mesurées entre le 11 mars et le 2 juin 2009 Comparaison des concentrations moyennes journalières Concentration journalière à Saint Laurent des Arbres supérieure à celles de Saint Géniès de Comolas Dépassement de la valeur limite journalière sur les 2 sites les 21, 22 et 23 mai valeur limite journalière Y = X Saint Géniès de Comolas Remarque sur le dépassement de la valeur limite journalière : les valeurs les plus élevées sur les 2 sites de mesures sont observées les 21, 22 et 23 mai. Cette hausse des concentrations de PM 10 n est pas spécifique au site de l Ardoise ; elle est la conséquence du transport et de l accumulation de particules sur une grande échelle géographique. AIR Languedoc Roussillon P4/6

5 dans la majorité des cas, les concentrations obtenues sur les 2 sites sont équivalentes ; les concentrations journalières à Saint Laurent des Arbres sont parfois supérieures à celles de Saint Génies de Comolas ; la réciproque n est pas vraie. ces concentrations plus élevées (qui restent néanmoins nettement inférieures à la valeur limite journalière) sont observées les jours avec un vent fort de secteur Nord ou Nord-Est. Compte tenu des résultats des modélisations, il semble peu probable que l activité de l usine FERROPEM soit à l origine de ces valeurs parfois plus élevées Il pourrait s agir : - du ré-envol de poussières d un ou plusieurs champs à proximité ; - du ré-envol de poussières des zones de travaux localisées au Nord/Nord-Est de la station de Saint Laurent des Arbres : nouvelle zone commerciale, plate-forme logistique, carrefour d accès à la plate forme logistique V - RESULTATS NO 2 NO 2 dans l air ambiant PERIODE DU 11/03 AU 02/06/09 Moyenne en µg/m 3 Maximum horaire µg/m 3 Saint Laurent des Arbres Nîmes Sud (site urbain) Nîmes Trafic (site de proximité trafic routier) Réglementation (Art R211-1 du Code de l Environnement) Valeur limite : 42 µg/m 3 en moyenne annuelle Les concentrations mesurées à Saint Laurent des Arbres sont : Seuil d information : 200 µg/m 3 en moyenne horaire - nettement plus faibles que celles enregistrées à Nîmes, tant en milieu urbain (station Nîmes Sud) qu à proximité du trafic routier (station Nîmes Trafic). Par exemple, la valeur moyenne à Saint Laurent des Arbres est presque 4 fois plus faible que celle obtenue à proximité du trafic routier. - typiques de sites périurbains, voire ruraux. L influence de FERROPEM sur les concentrations de NO 2 à Saint Laurent des Arbres est négligeable. VI - RESULTATS METAUX Métaux en ng/m 3 Saint Laurent des Arbres Valeurs réglementaires en Printemps 2009 moyenne annuelle (a) Moyenne des 10 semaines de mesures Arsenic 0,5 6 Cadmium 0,2 5 Chrome 1,8 - Nickel 2,1 20 Plomb 4,0 500 Zinc 17,6 - (a) article R211-1 du Code de l Environnement Compte tenu des concentrations mesurées, il n existe pas de risque de dépasser les seuils réglementaires. Les concentrations moyennes de métaux mesurées pendant 10 semaines à Saint Laurent des Arbres sont dans la gamme de celles généralement mesurées en France. L influence de FERROPEM sur les concentrations de métaux dans l air ambiant de Saint Laurent des Arbres est négligeable. AIR Languedoc Roussillon P5/6

6 VII - PROPOSITIONS DE REDEFINITION DU DISPOSITIF DE SURVEILLANCE Mesures des PSED Points de mesures supprimés : - plaquettes 1, 12, 9, 8, 7 et 10 implantées dans l environnement immédiat d UGINE dont l activité est arrêtée ; - plaquettes 5C, 5 qui, initialement, devaient servir de référence mais dont les résultats montrent qu elles sont influencées par une ou plusieurs sources locales de poussières. Points de mesures conservés : - plaquettes 11, 13, 3B, 3, 2 et 4 localisées dans l environnement de FERROPEM ; - plaquette 6 qui sert de référence au réseau depuis 1997 à défaut de résultats cohérents sur les plaquettes 5 et 5C Point de mesure ajouté : plaquette 14 au Sud de FERROPEM, entre les plaquettes 2 et 4, afin de mieux documenter la décroissance des retombées de poussières sédimentables sous le vent dominant. La carte en annexe 2 présente l évolution du dispositif de surveillance des poussières sédimentables Mesures des PM 10 dans l air ambiant Les stations GarNor01 et GarNor02, initialement implantées en 1998 pour évaluer l impact de FERROPEM et d UGINE, ne seront plus conformes en 2013 aux contraintes réglementaires sur la mesure des PM 10. Une seule station de mesures des PM 10 9 équipée d un mât météorologique et mise en conformité pourrait être conservée pour suivre les éventuels impacts de FERROPEM sur son environnement. Elle serait alors implantée à Saint Laurent des Arbres, c est-à-dire le 1 er village sous le vent dominant de FERROPEM. En complément des PM 10, des mesures permanentes de PM 2,5 et d oxydes d azote pourraient aussi être réalisées sur cette station, afin de disposer d un point de mesure en milieu périurbain peu influencé et ainsi compléter le dispositif régional permettant de répondre aux exigences de la directive européenne du 21 mai Cette nouvelle station serait intégrée au dispositif de surveillance de la qualité de l air - en cours de redéfinition - de la Zone Administrative de Surveillance (ZAS) «rurale régionale» du futur Programme de Surveillance de la Qualité de l Air (PSQA) 10 de la région Languedoc-Roussillon. Concrètement, en application de la directive européenne du 21 mai 2008, le dispositif régional PM 10 + PM 2,5 doit être constitué d au minimum de 15 points, dont 6 pour la ZAS «rurale régionale» 11 dont fait partie la zone de l Ardoise. Ces propositions seront présentées aux différents partenaires locaux. Elles supposent, pour être mises en application, un investissement compris entre et euros selon la configuration du dispositif co-finançables par les différents partenaires. 9 Avec prise en compte de la fraction volatile, conformément aux nouvelles obligations. 10 En application de l arrêté ministériel du 17 mai 2003, un PSQA avait été réalisé en 2004 dans chaque région pour la période Un nouveau PSQA est en cours de réalisation pour la période Il y a 2 autres ZAS en Languedoc-Roussillon : une ZAS «Montpellier» et une ZAS «urbanisée régionale» qui comprend les agglomérations de Nîmes, Perpignan, Alès, Sète, Béziers et Narbonne. AIR Languedoc Roussillon P6/6

7 ANNEXE 1 ENVIRONNEMENT DU SITE INDUSTRIEL DE L ARDOISE Dispositif actuel de surveillance des PM 10 et de PSED Le vent est majoritairement de secteur Nord (Mistral) La station de GarNor 02 est située à 2500 mètres au Sud-Est de FERROPEM. Elle est sous le vent de cette dernière environ 20% du temps. AIR Languedoc Roussillon, annexe 1

8 ANNEXE 2 ENVIRONNEMENT DU SITE INDUSTRIEL DE L ARDOISE Proposition de réorganisation du dispositif de surveillance des PM 10 et de PSED AIR Languedoc Roussillon, annexe 2

9 ANNEXE 3 Modélisation de la contribution des émissions directes du four 39 sur les concentrations de PM 10 dans l'air ambiant pour la situation météorologique la plus fréquente Cas le plus fréquent (quelques heures par an) $ Site FERROPEM Four 39 ( - $ Mètres Concentrations horaires de PS en µg/m3 $ Station de mesure de la qualité de l'air AIR LR ( Source d'émission! Site : FERROPEM - L'Ardoise - Laudun (Gard) - Localisation des retombées maximales pour ce scenario Contribution aux concentrations horaires de poussières lors des rejets directs du Four 39, dans l'air ambiant (à 1,5 mètres du sol), pour la situation météorologique la plus fréquente : - vitesse du vent : 2,1/ms (vent moyen en 2008) - atmosphère neutre (cette situation est la plus fréquente dans la journée et dans l'année). AIR LR / Réseau L'Ardoise

10 ANNEXE 4 Modélisation de la contribution des émissions directes du four 39 sur les concentrations de PM 10 dans l'air ambiant pour la situation météorologique la plus défavorable à la dispersion des polluants (moins de 1% du temps de l'année) $ Site FERROPEM ( - Four 39 $ Mètres 1 000! Site : FERROPEM - L'Ardoise - Laudun (Gard) Concentrations horaires de PS en µg/m $ Station de mesure de la qualité de l'air ( Source d'émission Contribution aux concentrations horaires de poussières lors des rejets directs du Four 39, dans l'air ambiant (à 1,5 mètres du sol), pour une situation météorologique défavorable : - vitesse du vent : 5/ms (vent moyen en 2008) - atmosphère légèrement instable (cette situation se rencontre l'été ou dans la journée, des courants ascendants chauds montent du sol et créent de la turbulence au sein de la basse atmosphère). - Localisation des retombées maximales pour ce scenario AIR LR / Réseau L'Ardoise

Proposer des améliorations au réseau permanent de surveillance de la qualité de l'air ;

Proposer des améliorations au réseau permanent de surveillance de la qualité de l'air ; ENVIRONNEMENT DE L UNITE DE VALORISATION ENERGETIQUE DES DECHETS (UVED) DE LUNEL-VIEL Campagne temporaire de mesures au Sud de l UVED Printemps 2010 Lexique Cd : cadmium Zn : zinc Cr : chrome, As : arsenic

Plus en détail

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante En résumé Évaluation de l impact sur la qualité de l air des évolutions de circulation mises en oeuvre par la Mairie de Paris entre 2002 et 2007 Ce document présente les résultats de l évolution entre

Plus en détail

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014»

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Projet d ensemble commercial Ametzondo Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Remarques : Aucune émission ne sera prise en compte sur le parking pour un fonctionnement dominical.

Plus en détail

SURVEILLANCE DES MÉTAUX DANS L AIR AUTOUR DE L USINE D INCINÉRATION D ORDURES MÉNAGÈRES À SAINT-OUEN. Septembre 2010

SURVEILLANCE DES MÉTAUX DANS L AIR AUTOUR DE L USINE D INCINÉRATION D ORDURES MÉNAGÈRES À SAINT-OUEN. Septembre 2010 SURVEILLANCE DES MÉTAUX DANS L AIR AUTOUR DE L USINE D INCINÉRATION D ORDURES MÉNAGÈRES À SAINT-OUEN Septembre 2010 Surveillance de la Qualité de l Air en Île-de-France Surveillance des métaux dans l air

Plus en détail

Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin

Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin Surveillance de la qualité de l air en région Limousin Mise en oeuvre et gestion des dispositifs techniques adaptés

Plus en détail

Surveillance des métaux dans l air autour de la raffinerie située à Grandpuits Airparif Décembre 2009 Page 1 sur 26

Surveillance des métaux dans l air autour de la raffinerie située à Grandpuits Airparif Décembre 2009 Page 1 sur 26 Page 1 sur 26 Surveillance de la Qualité de l Air en Île-de-France Surveillance des métaux dans l air autour de la raffinerie de Grandpuits Décembre 2009 Etude réalisée par : Airparif, association de surveillance

Plus en détail

Futures lignes de transport en commun en site propre dans l'agglomération de Nîmes. Etat initial de la qualité de l'air et simulations I CONTEXTE

Futures lignes de transport en commun en site propre dans l'agglomération de Nîmes. Etat initial de la qualité de l'air et simulations I CONTEXTE Futures lignes de transport en commun en site propre dans l'agglomération de Nîmes Etat initial de la qualité de l'air et simulations I CONTEXTE Nîmes Métropole, dans le cadre de son Plan de Déplacements

Plus en détail

COPIL Etude de zone du Pays Roussillonnais. 4 décembre 2014 Salaise sur Sanne

COPIL Etude de zone du Pays Roussillonnais. 4 décembre 2014 Salaise sur Sanne COPIL Etude de zone du Pays Roussillonnais 4 décembre 2014 Salaise sur Sanne Ordre du jour 2 1- Etat d'avancement 2- Point d'étape sur la phase 2 3- Perspectives pour la phase 3 4- Discussions 4 décembre

Plus en détail

DE MESURES TEMPORAIRES

DE MESURES TEMPORAIRES CAMPAGNE DE MESURES TEMPORAIRES Juin 23 PARTICULES ET METAUX LOURDS SUR LE SITE DE L ESCALETTE (MARSEILLE) Photographie du site 1 - Escalette Date de publication : novembre 23 Référence dossier : 2-6 -

Plus en détail

Impact de la circulation automobile de la rue Vieljeux et du Boulevard Joffre sur la qualité de l'air La Rochelle, Charente Maritime (17) 2014

Impact de la circulation automobile de la rue Vieljeux et du Boulevard Joffre sur la qualité de l'air La Rochelle, Charente Maritime (17) 2014 Impact de la circulation automobile de la rue Vieljeux et du Boulevard Joffre sur la qualité de l'air La Rochelle, Charente Maritime (17) 2014 Référence : Version : 29/01/2015 Auteur : Fabrice Caïni 2

Plus en détail

L air un capital commun

L air un capital commun L air un capital commun devenez partenaire page 3 Édito Édito page 4 Nos missions, nos moyens page 5 Nos champs d action page 6 Concertation et partenariat surveillance dispositifs et protocoles page 7

Plus en détail

Impact dela structure urbaine sur la consommation énergétique et la qualitéde l air - une approche par modélisation intégrée -

Impact dela structure urbaine sur la consommation énergétique et la qualitéde l air - une approche par modélisation intégrée - Impact dela structure urbaine sur la consommation énergétique et la qualitéde l air - une approche par modélisation intégrée - Laboratoires impliqués dans le projet et contacts LISA (Isabelle Coll) CIRED

Plus en détail

État de la qualité de l air aux abords de l autoroute sur la commune d Aucamville (périphérie nord de Toulouse)

État de la qualité de l air aux abords de l autoroute sur la commune d Aucamville (périphérie nord de Toulouse) État de la qualité de l air aux abords de l autoroute sur la commune d Aucamville (périphérie nord de Toulouse) Deux sites de mesures : 1. Mesures réalisées à Aucamville à l aide d une station fixe à proximité

Plus en détail

BILAN DE LA QUALITE DE L AIR SUR LA COMMUNE DE SAINT-PIERRE. 2007 à 2013

BILAN DE LA QUALITE DE L AIR SUR LA COMMUNE DE SAINT-PIERRE. 2007 à 2013 DOCUMENT PERIODE DE SURVEILLANCE 2007 à 2013 PLAN DE SITUATION Figure 1 : Localisation des stations fixes de l ORA sur la commune de Saint Pierre. (Source : ORA / IGN / Région Réunion - Scan25 autorisation

Plus en détail

Evaluation de la qualité de l air suite à l'incendie d'une usine de fabrication de matelas ZAC Chassagne - Commune de Ternay

Evaluation de la qualité de l air suite à l'incendie d'une usine de fabrication de matelas ZAC Chassagne - Commune de Ternay Bilan d'intervention Evaluation de la qualité de l air suite à l'incendie d'une usine de fabrication de matelas ZAC Chassagne - Commune de Ternay Novembre 2009 COPARLY 3, allée des Sorbiers 69500 BRON

Plus en détail

Comment les cartes annuelles de la qualité de l air sont-elles réalisées?

Comment les cartes annuelles de la qualité de l air sont-elles réalisées? Comment les cartes annuelles de la qualité de l air sont-elles réalisées? Les cartes «annual air quality» montrent le résultat du couplage de deux méthodes d évaluation de la qualité de l air : l interpolation

Plus en détail

Diagnostic de qualité de l air

Diagnostic de qualité de l air Diagnostic de qualité de l air Mesure de particules (PM10 - PM2,5) en air intérieur, chez un particulier, à proximité du chantier de travaux pour la rénovation du tunnel de la Croix-Rousse (Lyon 1 er )

Plus en détail

DIAGNOSTIC ANNUEL RAPPORT D ACTIVITÉ 2013. www.ra2013.air-rhonealpes.fr

DIAGNOSTIC ANNUEL RAPPORT D ACTIVITÉ 2013. www.ra2013.air-rhonealpes.fr DIAGNOSTIC ANNUEL RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 www.ra2013.air-rhonealpes.fr Préambule Grandes tendances Situation vis-à-vis de la réglementation Exposition des territoires et des populations Episodes de pollution

Plus en détail

«SQUALES» Surveillance de la Qualité de l Air de l Environnement Souterrain

«SQUALES» Surveillance de la Qualité de l Air de l Environnement Souterrain BILAN 212 «SQUALES» Surveillance de la Qualité de l Air de l Environnement Souterrain Mars 213 Unité Innovation et développement durable EVOLUTION DES PARAMETRES ENTRE 24 ET 212 1. Le dioxyde d azote (NO

Plus en détail

Evaluation de la qualité de l air Secteur Déchèterie Villeurbanne Nord

Evaluation de la qualité de l air Secteur Déchèterie Villeurbanne Nord Evaluation de la qualité de l air Secteur Déchèterie Villeurbanne Nord ANNEE 2014 www.air-rhonealpes.fr Diffusion : Octobre 2015 Siège social : 3 allée des Sorbiers 69500 BRON Tel : 09 72 26 48 90 - Fax

Plus en détail

Synthèse sur le bilan de la qualité de l air en Seine-et-Marne en 2007 Point à proximité du trafic

Synthèse sur le bilan de la qualité de l air en Seine-et-Marne en 2007 Point à proximité du trafic Synthèse sur le bilan de la qualité de l air en Seine-et-Marne en 2007 Point à proximité du trafic A la demande du Conseil Général de la Seine-et-Marne, AIRPARIF a établi un bilan de la qualité de l air

Plus en détail

III RESULTATS LE LONG DU TRACE PREFERENTIEL DE LA LIGNE 2

III RESULTATS LE LONG DU TRACE PREFERENTIEL DE LA LIGNE 2 FUTURE LIGNE 2 DE TRAMWAY DE L'AGGLOMERATION DE MONTPELLIER Etat initial des principaux traceurs de la pollution liée au trafic routier Résumé Rédacteur : AFM Date : 29/1/3 pages I CONTEXTE Etude réalisée

Plus en détail

Bilan des émissions atmosphériques du transport routier en Lorraine

Bilan des émissions atmosphériques du transport routier en Lorraine Bilan des émissions atmosphériques du transport routier en Lorraine Julien GALINEAU Air Lorraine 30/04/2012 1 Contexte et objectif du présent rapport... 2 2 Méthode de détermination des consommations de

Plus en détail

BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur l'agglomération de POITIERS

BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur l'agglomération de POITIERS 24h/24 @ indice en ligne www.atmo-poitou-charentes.org BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur l'agglomération de POITIERS Association Régionale pour la mesure de la Qualité de l'air en Poitou-Charentes Rue

Plus en détail

Mesure du dioxyde de soufre et du fluor autour d'ags Oriolles

Mesure du dioxyde de soufre et du fluor autour d'ags Oriolles Mesure du dioxyde de soufre et du fluor autour d'ags Oriolles Campagne 28 : Date : Novembre 28 Auteur : ATMO Poitou-Charentes (F. Caïni) Introduction Cette étude s inscrit dans le programme de surveillance

Plus en détail

Evaluation de la qualité de l air dans l agglomération d Oyonnax

Evaluation de la qualité de l air dans l agglomération d Oyonnax Evaluation de la qualité de l air dans l agglomération d Oyonnax www.air rhonealpes.fr TRAVAUX PRELIMINAIRES A L IMPLANTATION D UNE FUTURE STATION URBAINE DE FOND EN ZONE REGIONALE 2014 Siège social :

Plus en détail

Evaluation prospective des émissions et des concentrations de polluants atmosphériques à l horizon 2020 en Ile-de-France

Evaluation prospective des émissions et des concentrations de polluants atmosphériques à l horizon 2020 en Ile-de-France AIRPARIF Surveillance de la Qualité de l Air en Ile-de-France Evaluation prospective des émissions et des concentrations de polluants atmosphériques à l horizon 2020 en Ile-de-France Gain sur les émissions

Plus en détail

Les émissions de polluants par les transports causant la brume et les solutions à mettre en place

Les émissions de polluants par les transports causant la brume et les solutions à mettre en place Les émissions de polluants par les transports causant la brume et les solutions à mettre en place Dr. HUANG Cheng, ingénieur sénior, Académie des sciences de l'environnement de Shanghai Le brouillard de

Plus en détail

Table des matières. LIMAIR - Rapport de mesures et d'analyses

Table des matières. LIMAIR - Rapport de mesures et d'analyses Site : Plate-forme de broyage et stockage de déchets verts - SYDED 87 Localisation : commune de Saint Martin le Vieux Date : du 4 au 22 janvier 2013 Paramètres étudiés : particules en suspension PM 10

Plus en détail

2013, une année en demi-teinte. Bilan 2013 de la qualité de l air en Alsace

2013, une année en demi-teinte. Bilan 2013 de la qualité de l air en Alsace 2013, une année en demi-teinte la qualité de l air reste bonne mais certains indicateurs présentent une légère dégradation Les températures moyennes mensuelles ont été inférieures à la normale au cours

Plus en détail

Marseille - rue de Rome

Marseille - rue de Rome Campagne de mesures temporaire - rue de Rome Du 22 septembre au 2 octobre 2000 Date de publication : janvier 2001 Référence dossier : PGR/YCM/RA/ 09-1000.13 AIRMARAIX pour la surveillance de l air de l

Plus en détail

Observatoire PDU Grenoble 2006: Simulations NO 2 SIRANE Scénarii 2012

Observatoire PDU Grenoble 2006: Simulations NO 2 SIRANE Scénarii 2012 Observatoire PDU 2006: simulations SIRANE Observatoire PDU Grenoble 2006: Simulations NO 2 SIRANE Scénarii 2012 Rédacteurs Relecteur Diffusion Date N et Version IRi Cf fiche de relecture Interne Avril

Plus en détail

Impact sanitaire de la pollution atmosphérique en Rhône-Alpes

Impact sanitaire de la pollution atmosphérique en Rhône-Alpes Impact sanitaire de la pollution atmosphérique en Rhône-Alpes Jean-Marc YVON Cellule de l InVS en Région Rhône-Alpes 9 décembre 2014 1 Quelles sont les sources de données disponibles en région Rhône-Alpes?

Plus en détail

CAMPAGNES DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR EN SITES TRAFIC PARISIENS A FORTE FREQUENTATION PIETONNE

CAMPAGNES DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR EN SITES TRAFIC PARISIENS A FORTE FREQUENTATION PIETONNE CAMPAGNES DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR EN SITES TRAFIC PARISIENS A FORTE FREQUENTATION PIETONNE I. CONTEXTE ET OBJECTIF DE LA CAMPAGNE Si en situation de fond les concentrations de dioxyde d azote

Plus en détail

La qualité de l air près des autoroutes urbaines d Ile-de-France : Zoom sur la porte de Gentilly

La qualité de l air près des autoroutes urbaines d Ile-de-France : Zoom sur la porte de Gentilly La qualité de l air près des autoroutes urbaines d Ile-de-France : Zoom sur la porte de Gentilly Si les niveaux des différents polluants du trafic routier sont toujours plus importants à proximité du boulevard

Plus en détail

Plan de Protection de l Atmosphère de

Plan de Protection de l Atmosphère de Plan de Protection de l Atmosphère de l agglomération lyonnaise Contexte Révision en cours Zoom sur actions transports ZAPA Présentation DREAL - UT69 Jean-François BOSSUAT Direction régionale de l Environnement,

Plus en détail

Évaluation de la qualité de l air sur la commune de Rive de Gier (42) Plan de Surveillance de la Qualité de l Air.

Évaluation de la qualité de l air sur la commune de Rive de Gier (42) Plan de Surveillance de la Qualité de l Air. Évaluation de la qualité de l air sur la commune de Rive de Gier (42) Plan de Surveillance de la Qualité de l Air 2008-2009 Mars 2011 www.atmo-rhonealpes.org 1 AMPASEL fait partie du dispositif français

Plus en détail

OZONE ETE 2010 REGION DE MONTPELLIER-SETE BILAN DES MESURES PERMANENTES I - PRESENTATION. Sommaire Dispositif de surveillance de l ozone

OZONE ETE 2010 REGION DE MONTPELLIER-SETE BILAN DES MESURES PERMANENTES I - PRESENTATION. Sommaire Dispositif de surveillance de l ozone OZONE ETE 21 REGION DE MONTPELLIER-SETE BILAN DES MESURES PERMANENTES Sommaire I - PRESENTATION... 1 II - RESULTATS DE L ETE 21 (1 er avril au 3 septembre)... 2 III - HISTORIQUE DES MESURES... 2 IV - COMPARAISON

Plus en détail

RESUME DU PLAN REGIONAL POUR LA QUALITE DE L AIR

RESUME DU PLAN REGIONAL POUR LA QUALITE DE L AIR RESUME DU PLAN REGIONAL POUR LA QUALITE DE L AIR Février 2010 1. CONTEXTE La Loi sur l Air et l Utilisation Rationnelle de l Energie (LAURE) n 96-1236 du 30 décembre 1996 et son décret d application du

Plus en détail

Caractérisation de la pollution en particules fines autour de la zone industrielle de Rabion

Caractérisation de la pollution en particules fines autour de la zone industrielle de Rabion Caractérisation de la pollution en particules fines autour de la zone industrielle de Rabion Caractérisation de la pollution en particules fines autour de la zone industrielle de Rabion Référence : Date

Plus en détail

Premiers tests d intercomparaison des analyseurs de particules TEOM FDMS 1405F

Premiers tests d intercomparaison des analyseurs de particules TEOM FDMS 1405F NOTE DU LCSQA Métrologie Assurance Qualité : Intercomparaison des stations de mesures Premiers tests d intercomparaison des analyseurs de particules TEOM FDMS 1405F F. MARLIERE (LCSQA/INERIS) Personnes

Plus en détail

évaluation Commune du Robert 2014 à janvier 2015 mesures du dioxyde d azote novembre

évaluation Commune du Robert 2014 à janvier 2015 mesures du dioxyde d azote novembre ASSOCIATION RÉGIONALE DE SURVEILLANCE DE LA QUALITÉ DE L AIR évaluation de la qualité de l air mesures du dioxyde d azote par tubes passifs Commune du Robert novembre 2014 à janvier 2015 Parution : Avril

Plus en détail

Qualité de l air HAUTES-ALPES. Bilanannuel. www.airpaca.org

Qualité de l air HAUTES-ALPES. Bilanannuel. www.airpaca.org Qualité de l air HAUTES-ALPES Bilanannuel 2011 www.airpaca.org TABLE DES MATIERES 1. DESCRIPTIF DU TERRITOIRE... 4 2. STRATEGIE DE SURVEILLANCE... 5 3. LA POLLUTION PHOTOCHIMIQUE... 6 4. LE DIOXYDE D

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA MES URE DE LA POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE DE L AUVERGN E MEMBRE A GRÉÉ DE LA FÉDÉRATION ATMO FRANCE

ASSOCIATION POUR LA MES URE DE LA POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE DE L AUVERGN E MEMBRE A GRÉÉ DE LA FÉDÉRATION ATMO FRANCE ASSOCIATION POUR LA MES URE DE LA POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE DE L AUVERGN E A t mo Auvergne MEMBRE A GRÉÉ DE LA FÉDÉRATION ATMO FRANCE Campagne de mesure de la qualité de l air à l aide du moyen mobile et

Plus en détail

Caractérisation de la Qualité de l Air

Caractérisation de la Qualité de l Air Juin 28 Caractérisation de la Qualité de l Air à Saint-Gervais-les-Bains en 27 - Rapport Final -. L Air de l Ain et des Pays de Savoie 43, Rue de la Belle Eau - Z.I des Landiers Nord - 73 CHAMBERY Tél.

Plus en détail

Evaluation de la qualité de l air à Rive de Gier

Evaluation de la qualité de l air à Rive de Gier Evaluation de la qualité de l air à Rive de Gier Plan régional de Surveillance de la Qualité de l Air 2005-2010 Mesures réalisées en 2008-2009 AMPASEL Association de Mesures de la Pollution Atmosphérique

Plus en détail

Les polluants atmosphériques

Les polluants atmosphériques Les polluants atmosphériques * Les principaux polluants qui retentissent sur la santé (Particules Ozone - Oxydes d'azote -Benzène) p 2-5 * Durée de vie des polluants p 6 * Origine des émissions, devenir

Plus en détail

SÉMINAIRE LCSQA «ÉPISODES DE POLLUTION &

SÉMINAIRE LCSQA «ÉPISODES DE POLLUTION & SÉMINAIRE LCSQA «ÉPISODES DE POLLUTION & MESURES D URGENCE» JEUDI 22 MAI 2014 Episode de pollution en France Laurence Rouïl, Frédérik Meleux, Laure Malherbe, Laurent Letinois, Olivier Favez, Bertrand Bessagnet,

Plus en détail

AMPASEL. 2, rue Chanoine Ploton SAINT-ETIENNE. Tél : Fax :

AMPASEL. 2, rue Chanoine Ploton SAINT-ETIENNE. Tél : Fax : Plan régional de surveillance de la qualité de l'air 2008-2009 Surveillance dans la Loire en proximité industrielle à Roanne Port de roanne Usine Michelin Mars 2010 Moyen mobile AMPASEL 2, rue Chanoine

Plus en détail

PROJET SIMPYC QUALITÉ DE L AIR COMPARÉE ENTRE LES VILLES DE TOULON ET DE LA SEYNE-SUR-MER ET LEURS PORTS

PROJET SIMPYC QUALITÉ DE L AIR COMPARÉE ENTRE LES VILLES DE TOULON ET DE LA SEYNE-SUR-MER ET LEURS PORTS PROJET SIMPYC QUALITÉ DE L AIR COMPARÉE ENTRE LES VILLES DE TOULON ET DE LA SEYNE-SUR-MER ET LEURS PORTS Date de publication : 03/2007 Numéro de projet : MP02 SIMPYC campagne de mesure sur les ports de

Plus en détail

3 Caractéristiques de la vague de chaleur d août 2003

3 Caractéristiques de la vague de chaleur d août 2003 3 Caractéristiques de la vague de chaleur d août 2003 3.1 Caractéristiques météorologiques Les données de Météo France indiquent qu en 2003, la période de survenue des fortes chaleurs s'étend principalement

Plus en détail

Etude de la qualité de l air autour des accès de Stations de ski

Etude de la qualité de l air autour des accès de Stations de ski autour des accès de Stations de ski 2013 www.air-rhonealpes.fr Diffusion : Juillet 2014 Siège social : 3 allée des Sorbiers 69500 BRON Tel : 09 72 26 48 90 - Fax : 09 72 15 65 64 contact@air-rhonealpes.fr

Plus en détail

ASCOPARG. Membre agréé du réseau

ASCOPARG. Membre agréé du réseau La qualité de l air aux abords de l aéroport Lyon-Saint ASCOPARG Membre agréé du réseau Etude préliminaire de la qualité de l air Etude préliminaire de la qualité de l air Objectif de l étude de l étude

Plus en détail

Incendie Francin 27 au 29 Octobre 2014 Centre de compostage Axia

Incendie Francin 27 au 29 Octobre 2014 Centre de compostage Axia Incendie Francin 27 au 29 Octobre 2014 Centre de compostage Axia Radio France - Cédric Lieto Commune Francin EVALUATION QUALITE DE L AIR www.air-rhonealpes.fr Diffusion : Janvier 2015 Siège social : 3

Plus en détail

2014 : Qualité de l air meilleure qu en 2013 dans le Var mais encore des zones exposées aux dépassements

2014 : Qualité de l air meilleure qu en 2013 dans le Var mais encore des zones exposées aux dépassements 2014 : Qualité de l air meilleure qu en 2013 dans le Var mais encore des zones exposées aux dépassements 2014, des conditions propices à une meilleure qualité de l air Depuis les 10 dernières années, les

Plus en détail

Qualité de l air aux abords des voiries : l agglomération valentinoise à l horizon 2015

Qualité de l air aux abords des voiries : l agglomération valentinoise à l horizon 2015 Qualité de l air aux abords des voiries : l agglomération valentinoise à l horizon 2015 Rapport complémentaire à l évaluation de l exposition potentielle de la population de l agglomération de Valence

Plus en détail

Réduction de vitesse et qualité de l'air Etude relative à l'autoroute A9 au droit de Montpellier

Réduction de vitesse et qualité de l'air Etude relative à l'autoroute A9 au droit de Montpellier Réduction de vitesse et qualité de l'air ------- Etude relative à l'autoroute A9 au droit de Montpellier I CONTEXTE Depuis juin 25, la vitesse maximale autorisée sur l'a9 entre Vendargues et Saint-Jean

Plus en détail

1. Formaldéhyde et benzène 2. Confinement 3. Deux exemples de résultats d enquêtes 4. Comparaison au niveau national

1. Formaldéhyde et benzène 2. Confinement 3. Deux exemples de résultats d enquêtes 4. Comparaison au niveau national Bilan en Limousin I. La campagne pilote 1. Contexte et objectifs 2. Organisation en région 3. Méthodologie 4. Choix des sites 5. Gestion des résultats II. Résultats en Limousin 1. Formaldéhyde et benzène

Plus en détail

ÉTUDE DE LA QUALITÉ DE L AIR EN PROXIMITÉ DU TR AFIC ROUTIER AVENUE SARRAIL À SAINT-DIZIER ANNÉE 2011

ÉTUDE DE LA QUALITÉ DE L AIR EN PROXIMITÉ DU TR AFIC ROUTIER AVENUE SARRAIL À SAINT-DIZIER ANNÉE 2011 ÉTUDE DE LA QUALITÉ DE L AIR EN PROXIMITÉ DU TR AFIC ROUTIER AVENUE SARRAIL À SAINT-DIZIER ANNÉE 211 ATMO Champagne-Ardenne dispose en 211, sur la région de stations fixes de fond mesurant en continu les

Plus en détail

LES PARTICULES EN SUSPENSION SUR LE SITE DE LA MEDE

LES PARTICULES EN SUSPENSION SUR LE SITE DE LA MEDE FÉVRIER 2004 LES PARTICULES EN SUSPENSION SUR LE SITE DE LA MEDE 1 Table des matières MESURE DES PARTICULES PM10 SUR LE SITE DE LA MEDE 3 Les objectifs de l étude 3 Les moyens 3 Dispositif de prélèvement

Plus en détail

Mesure de la qualité de l air à proximité de deux grands axes routiers VDO et Route de la Baie des Dames Nouméa

Mesure de la qualité de l air à proximité de deux grands axes routiers VDO et Route de la Baie des Dames Nouméa Association Calédonienne de Surveillance de la Qualité de l Air Mesure de la qualité de l air à proximité de deux grands axes routiers VDO et Route de la Baie des Dames Nouméa Laboratoire mobile Bilan

Plus en détail

DARNETS. Mairie de SEPTEMBRE 2002. Corrèze A. UNE OBLIGATION B. ROLE DES ELUS C. LA GESTION DE L ASSAINISSEMENT D. LES RESPONSABILITES

DARNETS. Mairie de SEPTEMBRE 2002. Corrèze A. UNE OBLIGATION B. ROLE DES ELUS C. LA GESTION DE L ASSAINISSEMENT D. LES RESPONSABILITES Mairie de DARNETS Corrèze SEPTEMBRE 2002 19300 Darnets Tél. : 05.55.93.09.91 Fax. : 05.55.93.13.06 Email : mairiededarnets@wanadoo.fr A. UNE OBLIGATION B. ROLE DES ELUS C. LA GESTION DE L ASSAINISSEMENT

Plus en détail

Impact d un bus à haut niveau de service sur la qualité de l air de Cannes - Le Cannet - Mandelieu La Napoule

Impact d un bus à haut niveau de service sur la qualité de l air de Cannes - Le Cannet - Mandelieu La Napoule Impact d un bus à haut niveau de service sur la qualité de l air de Cannes - Le Cannet - Mandelieu La Napoule Résumé : Impact d un bus à haut niveau de service sur la qualité de l air de Cannes - Le Cannet

Plus en détail

CAMPAGNE DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR AUX ABORDS DE LA RN126 CASTRES-SOUAL

CAMPAGNE DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR AUX ABORDS DE LA RN126 CASTRES-SOUAL CAMPAGNE DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR AUX ABORDS DE LA RN126 CASTRES-SOUAL Dans le cadre du projet d aménagement de la liaison routière RN126 Castres-Soual, la Direction Départementale de l Equipement

Plus en détail

Club Environnement CCI Jura. La gestion des eaux usées issues de l industrie

Club Environnement CCI Jura. La gestion des eaux usées issues de l industrie Club Environnement CCI Jura La gestion des eaux usées issues de l industrie Bertrand DEVILLERS Le 1 er juin 2015 Les catégories d eaux usées Trois catégories d eaux usées : Les eaux usées domestiques (eaux

Plus en détail

Une représentation 3D et très haute définition de la Qualité de l Air Une approche des pollutions à une échelle micro pour une meilleure gestion de

Une représentation 3D et très haute définition de la Qualité de l Air Une approche des pollutions à une échelle micro pour une meilleure gestion de Une représentation 3D et très haute définition de la Qualité de l Air Une approche des pollutions à une échelle micro pour une meilleure La qualité de l air à différentes échelles La qualité de l air peut

Plus en détail

Quelle qualité de l air au volant? Premiers éléments de réponse en Ile-de-France

Quelle qualité de l air au volant? Premiers éléments de réponse en Ile-de-France Quelle qualité de l air au volant? ---------------------------- Les automobilistes sont nettement plus exposés à la pollution atmosphérique que les piétons, même à proximité des grands axes. Tel est le

Plus en détail

Evaluation des niveaux de pollution en proximité trafic dans la vallée de la Thur ASPA10040602-ID Avril 2010

Evaluation des niveaux de pollution en proximité trafic dans la vallée de la Thur ASPA10040602-ID Avril 2010 Evaluation des niveaux de pollution en proximité trafic dans la vallée de la Thur ASPA1462-ID Avril 21 Contrat 6-8 : Evaluation de la qualité de l air en proximité trafic sur Thann 1 Conditions de diffusion

Plus en détail

Fiche technique. Les oxydes d azote (NO x ) à la loupe. mercredi, 17. septembre 2008

Fiche technique. Les oxydes d azote (NO x ) à la loupe. mercredi, 17. septembre 2008 Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l'environnement OFEV Division Protection de l'air et RNI Fiche technique mercredi, 17.

Plus en détail

Synthèse/ Campagne de mesures de la qualité de l air à Château-Thierry FVEN001/003/2015/R/Version du 16 septembre À Château-Thierry (02)

Synthèse/ Campagne de mesures de la qualité de l air à Château-Thierry FVEN001/003/2015/R/Version du 16 septembre À Château-Thierry (02) n FVEN001/003/2015 À Château-Thierry (02) Synthèse de l étude Atmo Picardie (Association pour la Surveillance de la Qualité de l'air en Picardie) 1/8 PRESENTATION DE L ÉTUDE Afin de répondre aux obligations

Plus en détail

Atelier sur les carburants propres et la qualité de l air. Présentation sur le cadastre des émissions Atmosphériques

Atelier sur les carburants propres et la qualité de l air. Présentation sur le cadastre des émissions Atmosphériques Secrétariat d État auprès du Ministère de l Énergie, des Mines, de l'eau et de l Environnement chargé de l Eau et de l Environnement الدولة آتابة لدى وزارة الطاقة والمعادن والبيي ة المكلفة بالماء والبيي

Plus en détail

Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg

Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg Simulation état 2006 Avec le soutien de la Communauté Urbaine de Strasbourg Strasbourg Communauté Urbaine ASPA

Plus en détail

Polluants mesurés. Emissions de NOx en Champagne-Ardenne ATMO Champagne-Ardenne A2005-M2010-Secten-v1. Réf : ES-BAZ- 11/01-ED/EC.

Polluants mesurés. Emissions de NOx en Champagne-Ardenne ATMO Champagne-Ardenne A2005-M2010-Secten-v1. Réf : ES-BAZ- 11/01-ED/EC. Evaluation du dioxyde d azote et du benzène en proximité trafic à Bazancourt Synthèse des résultats des campagnes de mesures 2011 Récapitulatif 2010-2011 Réf : ES-BAZ- 11/01-ED/EC Nbr pages : 12 ATMO Champagne-Ardenne

Plus en détail

Surveillance des métaux à proximité de la verrerie O.I. à Vergèze (Gard) Année 2013

Surveillance des métaux à proximité de la verrerie O.I. à Vergèze (Gard) Année 2013 Surveillance des métaux à proximité de la verrerie O.I. à Vergèze (Gard) Année 213 I CONTEXTE La société OI Vergèze, adhérente d'air LR, exploite une usine de fabrication de bouteilles en verre au lieu-dit

Plus en détail

Aix-en-Provence Cours Sextius

Aix-en-Provence Cours Sextius Campagne de mesures temporaire Aix-en-Provence Cours Sextius Du 14 au 26 septembre 2 Date de publication : novembre 21 Référence dossier : PGR/YCM/RA/9.16 AIRMARAIX pour la surveillance de l air sur l

Plus en détail

10. OZONE TROPOSPHERIQUE (O3)

10. OZONE TROPOSPHERIQUE (O3) 1.Introduction 10. OZONE TROPOSPHERIQUE (O3) L ozone est un polluant secondaire, c est-à-dire qu il n est pas produit directement dans l air ambiant par les activités humaines. Il est formé suite à des

Plus en détail

Comment améliorer la qualité de l'air dans nos villes?

Comment améliorer la qualité de l'air dans nos villes? La qualité de l'air en ville Yves Richard Département de Géographie Centre de Recherches de Climatologie, UMR 6282 Biogéosciences, CNRS/uB yves.richard@u-bourgogne.fr 1/ La qualité de l'air en ville :

Plus en détail

LA QUALITÉ DE L AIR EN 2012 DANS LE VAL-DE-MARNE. Septembre 2013

LA QUALITÉ DE L AIR EN 2012 DANS LE VAL-DE-MARNE. Septembre 2013 LA QUALITÉ DE L AIR EN 2012 DANS LE VAL-DE-MARNE Septembre 2013 Station trafic Boulevard Haussmann SOMMAIRE 1 Généralités... 1 1.1 Bilan météorologique de 2012 en Ile-de-France... 1 1.2 Normes de qualité

Plus en détail

Bilan de qualité de l air Agglomération de Toulouse

Bilan de qualité de l air Agglomération de Toulouse 25- Bilan de qualité de l air Agglomération de Toulouse 25 DISPOSITIF DE SUIVI 25- Début 21, le réseau de suivi sur l agglomération toulousaine se compose de : 5 Stations de typologie «TRAFIC» 3 Stations

Plus en détail

Un point de récupération situé et équipé de façon adéquate est attractif pour ses utilisateurs et donc favorise le recyclage.

Un point de récupération situé et équipé de façon adéquate est attractif pour ses utilisateurs et donc favorise le recyclage. COLLECTES SELECTIVES FICHE D'INFORMATION GEDEC N 4 (août 2006) Un point de récupération situé et équipé de façon adéquate est attractif pour ses utilisateurs et donc favorise le recyclage. L aménagement

Plus en détail

Pollution - consommation : l amalgame à éviter

Pollution - consommation : l amalgame à éviter Pollution - consommation : l amalgame à éviter François Roby - UPPA - septembre 2007 Pour la grande majorité des automobilistes, un véhicule qui consomme peu est un véhicule qui pollue peu, car cette association

Plus en détail

Evolution du parc de véhicules du

Evolution du parc de véhicules du Étude de la gestion de la qualité de l air à Ouagadougou Ministère de l environnement et du cadre de vie BURKINA FASO Présenté par Dr Paul W. SAVADOGO Directeur Général de l'amélioration du Cadre de Vie

Plus en détail

Projet Akasaba Ouest. Ateliers thématiques Mars-avril 2015

Projet Akasaba Ouest. Ateliers thématiques Mars-avril 2015 Projet Akasaba Ouest Ateliers thématiques Mars-avril 2015 Pascal Rhéaume, ing., M.Sc.A., directeur de projets 2 Directeur de la modélisation de la dispersion atmosphérique chez WSP Projets miniers modélisés:

Plus en détail

Partie 1. Demande d autorisation d exploiter. Résumé non technique

Partie 1. Demande d autorisation d exploiter. Résumé non technique POWEO TOUL PRODUCTION Partie 1 Demande d autorisation d exploiter Résumé non technique DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER UNE NOUVELLE INSTALLATION DE PRODUCTION D ELECTRICITE 48-AO0102-APS/G.06/0001

Plus en détail

Campagne de mesure des métaux et des particules PM2.5 / PM10 autour de l UIOM d Ivry-sur-Seine entre le 16 septembre et le 27 octobre 2013

Campagne de mesure des métaux et des particules PM2.5 / PM10 autour de l UIOM d Ivry-sur-Seine entre le 16 septembre et le 27 octobre 2013 Campagne de mesure des métaux et des particules PM2.5 / PM10 autour de l UIOM d Ivry-sur-Seine entre le 16 septembre et le 27 octobre 2013 http://www.airparif.asso.fr 1 Plan d échantillonnage Plan d échantillonnage

Plus en détail

SÉLECTION D'UN SITE DE PROXIMITÉ TRAFIC AU SEIN DE LA ZONE URBAINE RÉGIONALE

SÉLECTION D'UN SITE DE PROXIMITÉ TRAFIC AU SEIN DE LA ZONE URBAINE RÉGIONALE SÉLECTION D'UN SITE DE PROXIMITÉ TRAFIC AU SEIN DE LA ZONE URBAINE RÉGIONALE Bilan des campagnes de mesures effectuées du 2 avril 2012 au 15 avril 2013 Rapport n 83 Mars 2015 Présentation d'atmosf'air

Plus en détail

CARACTÉRISATION DE LA QUALITÉ DE L'AIR À PROXIMITÉ DES VOIES À GRANDE CIRCULATION

CARACTÉRISATION DE LA QUALITÉ DE L'AIR À PROXIMITÉ DES VOIES À GRANDE CIRCULATION CARACTÉRISATION DE LA QUALITÉ DE L'AIR À PROXIMITÉ DES VOIES À GRANDE CIRCULATION Modélisation de la pollution atmosphérique à proximité des axes routiers les plus importants d Île-de-France : croisement

Plus en détail

Séminaire LCSQA "Épisodes de pollution et mesures d urgence"

Séminaire LCSQA Épisodes de pollution et mesures d urgence Séminaire LCSQA "Épisodes de pollution et mesures d urgence" Jeudi 22 mai 2014 Messages sanitaires Marie FIORI (chargée du dossier Qualité de l air extérieur) Sous-direction de la Prévention des risques

Plus en détail

Surveillance du formaldéhyde autour du site industriel de CFP à Saint-Loup-sur- Semouse (70) Campagne de mesures de l année 2014 composée de 3 séries

Surveillance du formaldéhyde autour du site industriel de CFP à Saint-Loup-sur- Semouse (70) Campagne de mesures de l année 2014 composée de 3 séries Surveillance régionale SURVEILLANCE QUALITE DE LA DE L AIR EN FRANCHE-COMTE Surveillance du formaldéhyde autour du site industriel de CFP à Saint-Loup-sur- Semouse (70) Campagne de mesures de l année 2014

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE PROPOSITION DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE PROPOSITION DE LOI N ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE PROPOSITION DE LOI visant à l automaticité du déclenchement de mesures d urgence en cas de pics de pollution Présentée par Mesdames

Plus en détail

PROJET DE CONTOURNEMENT ROUTIER OUEST DE SAINTE MAXIME - ST TROPEZ. Evaluation de la qualité de l air SCAN100 IGN

PROJET DE CONTOURNEMENT ROUTIER OUEST DE SAINTE MAXIME - ST TROPEZ. Evaluation de la qualité de l air SCAN100 IGN RAPPORT D ETUDE PROJET DE CONTOURNEMENT ROUTIER OUEST DE SAINTE MAXIME - ST TROPEZ Evaluation de la qualité de l air SCAN100 IGN Date de publication : février 2005 Référence dossier : DR/LP10 Surveillance

Plus en détail

EVALUATION DES IMPACTS

EVALUATION DES IMPACTS annexe n 8 EVALUATION DES IMPACTS liés aux rejets des établissements AREVA Tricastin CIGEET 19 décembre 2007 AREVA TRICASTIN Sommaire de la présentation Quels sont les fondements d une évaluation des impacts?

Plus en détail

LA QUALITÉ DE L AIR EN ÎLE-DE-FRANCE EN 2013. Mai 2014

LA QUALITÉ DE L AIR EN ÎLE-DE-FRANCE EN 2013. Mai 2014 LA QUALITÉ DE L AIR EN ÎLE-DE-FRANCE EN 213 Mai 214 LA QUALITE DE L'AIR EN ILE-DE-FRANCE EN 213 Mai 214 Le présent rapport décrit et commente les données de qualité de l'air de l'année 213 en Ile-de-France

Plus en détail

Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007)

Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007) Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007) AIRPARIF réalise des bilans annuels d émissions dans le cadre des missions qui lui sont confiées par son Conseil d Administration.

Plus en détail

Fiche méthodologique pour l étude des PLU. La prise en compte des canalisations de transport de matières dangereuses

Fiche méthodologique pour l étude des PLU. La prise en compte des canalisations de transport de matières dangereuses Fiche méthodologique pour l étude des PLU Dans le cadre de l évolution de l action de l État en Isère, une démarche a été entreprise en vue d élaborer des positions partagées en matière d urbanisme. Elle

Plus en détail

Actualité AIRP RIF. Quel impact sur la qualité de l air d un échangeur routier urbain? Le cas de l échangeur de Bagnolet

Actualité AIRP RIF. Quel impact sur la qualité de l air d un échangeur routier urbain? Le cas de l échangeur de Bagnolet Un impact sur l air 4m à la ronde p 2 p 3 p 5 Pollution maximale au sein même de l échangeur L impact du boulevard Périphérique w w w. a i r p a r i f. a s s o. f r IRP RIF N 25 - vril 25 ctualité S U

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

STATIONNEMENT MÉTHODOLOGIE CONSTAT 2002

STATIONNEMENT MÉTHODOLOGIE CONSTAT 2002 1 STATIONNEMENT MÉTHODOLOGIE Le stationnement constitue l un des leviers les plus importants pour le choix modal, il occupe donc une place privilégiée dans la politique des déplacements. Seul le stationnement

Plus en détail

B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION

B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION Un niveau de fécondité élevé Le recul démographique du bassin havrais ne s explique pas par un manque de vitalité de sa démographie «naturelle». En effet,

Plus en détail

Catégories d'environnement d'exploitation

Catégories d'environnement d'exploitation standard technique note technique Environnement d'exploitation du matériel Liste des mots-clés environnement industriel Objet Cette note donne la définition des catégories d'environnement à travers la

Plus en détail