Concepts Ostéopathiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Concepts Ostéopathiques"

Transcription

1 Concepts Ostéopathiques Cours 5 Pierre Le Naoures Ostéopathe D.O

2 Les successeurs de Still (Suite) 1. Beryl E. Arbuckle: Ostéopathie crânienne pour le nouveau né et l enfant Pédiatre de formation, ostéopathe américaine contemporaine de William Garner Sutherland. Assistante de Sutherland à partir de 1942, elle s est beaucoup impliquée dans l ostéopathie crânienne pédiatrique. Elle s est particulièrement intéressée à l application de l ostéopathie chez les enfants. Elle a mis l accent sut les spécificités de leur mécanisme crânien.

3 A quoi sont dues ces spécificités? Pendant la phase de travail, le volume crânien diminue, les os du crâne se rapprochent les uns des autres. - Lien vidéo: (http://www.youtube.com/watch?v=lo6bexvicqo) Après l accouchement, au moment ou l enfant pousse son premier cri, la pression intracrânienne redevient normale et les os reprennent leur place.

4 Si les contraintes sont trop fortes, la ré expansion du crâne peut ne pas se faire correctement, laissant certaines parties de la base du crâne en compression. Des symptômes peuvent alors apparaître, le plus souvent fonctionnels: Difficulté à têter (12 ème nerf cranien) Rotation cervicale préférentielle (XI) Régurgitations (IX) Coliques (X) Si ces contraintes ne sont pas libérées, les sutures une fois engrenées, garderont la trace de ces compressions.

5 Les successeurs de Still (Suite) 2. Rollin Becker: les empreintes laissées dans le corps «La vie en mouvement» Rollin Becker a mis au point des méthodes de diagnostic et de traitement, en s appuyant à la fois sur les enseignements de Still (Becker est diplômé en ostéopathie en 1934) et ceux de Sutherland (dont il a suivi les cours dès 1944)

6 Pour lui le rôle de l ostéopathe: est de découvrir les endroits ou la structure et la fonction sont entrées en déséquilibre et de les réharmoniser, de manière à leur rendre leur mobilité, surtout la mobilité involontaire.

7 Pour Becker, la motilité est donc: le mouvement rythmique involontaire du système nerveux, correspondant au MRP décrit par Sutherland. Cette motilité se distribue mécaniquement à toutes les structures du corps par l intermédiaire des liquides et des fascias.

8 Si une force perturbe ce mécanisme, elle laissera une empreinte au niveau du corps, et ce quelle que soit sa nature: Interne Externe Traumatique Psychologique Héréditaire

9 Si la personne est en bonne santé et que cette force est de faible intensité, l énergie (par exemple cinétique) sera assez vite dissoute; sinon l adaptation tissulaire subsistera. Ces empreintes laissées dans le corps sont détectables à la palpation: par exemple: fibrose ou perturbation de la mobilité involontaire

10 C est l énergie stockée dans ces empreintes qui est utilisée dans le traitement ostéopathique tel que le défini Rollin Becker, jusqu à ce que les tissus retrouvent leur liberté autour d un point d équilibre, que leur fonction se rétablisse et que les échanges avec les tissus avoisinant soient correctement rétablis Les régions ainsi libérées donnent l impression d avoir réintégré le fonctionnement global et coordonné de l organisme.

11 Les successeurs de Still (suite) Viola Frymann: le whiplash injury, mémoire d un traumatisme Pour Viola Frymann, le corps humain est conçu pour bouger de manière coordonnée, en harmonie, en synergie entre toutes ses parties pour maintenir l équilibre de l organisme, en relation avec l environnement. L ostéopathie est la reconnaissance, l utilisation et la restauration du mouvement dans chacun des aspects du vivant

12 Le mouvement est partout: dans chaque fluide, cellule, tissu, organe. A la base du mouvement se trouve le MRP, rythme inhérent du système nerveux central, transmis par le liquide céphalo-rachidien (LCR) à toutes les cellules de l organisme. La maladie apparaît lorsque ce mouvement est dérangé, dévié ou interrompu C est notamment ce que nous observons dans le whiplash injury

13 Whiplash injury Cette dysfonction est due à une accélération/décélération brutale et rapide, en «coup de fouet» Lien Video: +extension&id=u9cnrfj3rwe&backid=ycjhqe3wlym

14 Les effets au niveau du corps sont la conséquence de la différence de temps de réaction des tissus et de leur résistance à l application de cette force extérieure. Ces effets sont le plus visible au niveau des liquides du corps dans les zones ou l énergie cinétique a exercé une contrainte importante dans les tissus conjonctifs. Cette déformation sera enregistrée, mémorisée dans la direction du traumatisme

15 Le whiplash injury est donc: non-pas seulement un problème de sacrum encastré entre les iliaques, mais une dysfonction qui intéresse l ensemble des tissus du corps, avec une facilité des parties molles à s orienter dans la direction d ou provenait l impact.

16 Pour Viola Frymann, lorsque nous avons devant nous un patient, il ne faut pas perdre de vue qu il présente la résultante de toutes les compensations, adaptations et traumatismes auxquels il a dû faire face au cours de son existence. A nous de remonter le fil de cette histoire et de le dénouer pour retrouver les éléments significatifs qui ont perturbé ce mouvement. Chaque patient est un être unique pour lequel nous devons trouver une réponse spécifique et appropriée. La notion de Whiplash injury a été élargie à celle de whiplash émotionnel: un choc émotionnel peut induire les mêmes conséquences corporelles qu un traumatisme physique.

17 Les successeurs de Still (suite) 4. John Upledger et les ondes d interférences: mémorisation et libération somato-émotionnelle. Que deviennent les mouvements involontaires du corps lors d un traumatisme? Si le corps parvient à dissiper l énergie de l impact, le corps revient à la normale.

18 S il n y parvient pas, il se forme un kyste d énergie (résultat d un traumatisme physique, d une infection, d un dysfonctionnement physiologique, de problèmes émotionnels aussi bien que psychologiques). Quelle qu en soit la cause, à partir du moment ou il a été formé, le kyste aura les même effets. Le terme kyste désigne une zone tissulaire plus chaude, moins organisée et moins fonctionnelle que les tissus environnants.

19 Le corps peut s y adapter. Dans certains cas, il ne crée même pas de symptômes cliniques, tant l adaptation aura été facile. Dans d autres cas, les lésions ainsi formées créent des ondes d interférence qui se surimposent au mouvement naturel et physiologique du corps. Les tissus du corps, en particulier le tissus conjonctif, garderaient donc les empreintes des traumatismes qu ils n ont pu absorber ou dissiper.

20 Les successeurs de Still (suite) 5. Gordon J. Zink et la faillite des sytèmes de retour. Ces travaux ont été orientés vers les problèmes respiratoires et circulatoires. Il a étudié les relations entre les respirations crânienne, diaphragmatique et cellulaire. Il en a conclu que l homme tombait malade, non par manque d arrivée du sang mais par la faillite des systèmes de retour veineux et lymphatique. Il a mis au point des techniques de drainage qui, en jouant sur le système myofascial (par ex: les trois diaphragmes), permettent d éliminer les stases dues aux micro-traumatismes mais aussi d accélérer les mécanismes d autodéfense, en cas de pathologie avec fièvre.

21 Progressivement, de découvertes en découvertes, l ostéopathie s est enrichie de nouvelles explications des mécanismes dysfonctionnels et de nouvelles méthodes de traitement. Nous pouvons les classer selon trois types de vecteurs: Au niveau fluidique (LCR, sang, lymphe): œdème, ischémie, acidose, alcalose, toxémie,inflammation; Au niveau mécanique: contraction ou élongation musculaire, cicatrice, fibrose, énergie cinétique accumulée, sidération tissulaire; Au niveau neurologique, facilitation neurologique, perturbation neuro-hormonale.

22 L arrivée de l ostéopathie en Europe 1. En Angleterre En 1900, John Martin Littlejohn a été le premier ostéopathe à toucher le sol européen. Il a été suivi presque immédiatement par le Dr William Smith, qui fut le premier professeur d anatomie de l ASO. JML fonde la British School of Ostéopathy à Londres en 1917 le premier centre de formation en ostéopathie en Europe. Littlejohn a également fondé le journal de l ostéopathie, le premier forum scientifique officiel de l ostéopathie européenne. Il a également fait des efforts intensifs pour obtenir la reconnaissance professionnelle de l ostéopathie en Angleterre. Comme en Amérique, les associations médicales ont vivement résisté à ces efforts mais, contrairement à l Amérique, la reconnaissance de l ostéopathie n a pas pu être obtenue à cette époque. Ce n est qu en 1993 que fut promulgué l osteopath Act, et l accréditation des praticiens en exercice s est achevée en 2000.

23 2. En France La filière médicale: En 1913, le Dr Lucien Moutin, spécialiste de l hypnotisme et du magnétisme, publie en collaboration avec le Dr G.-A. Mann un «Manuel d ostéopathie pratique- Théorie et Procédés d après les ouvrages du Dr Andrew Taylor Still, Fondateur de l école de médecine ostéopathique et du Dr Wilfred L Riggs. A l usage des élèves de l école d ostéopathie». Ce manuel n eut que peu de retentissement et le développement de cette nouvelle discipline fut d abord confidentiel. On ne retrouve ensuite aucune trace de cette école de médecine ostéopathique.

24 Le Dr Robert Lavezzari ( ) a suivi l enseignement de Florence Gair, une des élèves de Still, et rentra à Paris en Poursuivant son idée, le Docteur Lavezzari, établi à Nice, créé la société francaise d ostéopathie (SFO) et donne le 7 novembre 1952 une conférence intitulée: «la lésion ostéopathique, mythe ou réalité?». La SFO a pour but: «de grouper les médecins désireux d étudier l ostéopathie d une façon scientifique en s entourant des garanties nécessaires. Plus que jamais nous pensons que l ostéopathie mérite l attention du corps médical et qu elle ne doit être pratiquée que par des médecins spécialisés»

25 La filière anglaise: En 1950, Paul Geny, formé à la British School of Osteopathy (BSO) de Londres par John Wernham, Denis Brookes, Thomas Dummer entre autres, ose créer ouvertement l école francaise d osteopathie (E.F.O.) à Paris, qui est la première école en France. Cet enseignement est privé et réservé aux médecins et kinésithérapeutes.

26 En 1960, face au succès rencontré par l ostéopathie auprès des kinésithérapeutes, l ordre des médecins, à l instigation du Syndicat National des Médecins Ostéopathes Français, incite les pouvoirs publiques à fermer l école française d ostéopathie (EFO) et à interdire aux non médecins l enseignement de l ostéopathie en France. Malgré la fermeture de l EFO, la structure mise en place par Paul Geny ne cessa d exister. Elle est transférée en Angleterre à Londres, dans un premier temps, dans les locaux du British London College of Naturopathy and Ostéopathy. En 1971, afin de conserver son éthique purement ostéopathique, l EFO, fusionne avec l institut ostéopathique de techniques appliquées par J. Wernham et se fixe à Maidstone pour devenir l école Européenne d Ostéopathie (EEO). Cette dernière est ouverte aux kinésithérapeute français qui vont y découvrir et y apprendre, à temps partiel, l ostéopathie. En 1973, la plupart des ostepathes français qui avaient choisi cette formation se sont organisés en association française des ostéopathes (AFDO devenue SFDO)

27 La filière franco-américaine En 1964, Harold Magoun, Viola Frymann et Thomas Schooley (tous ostéopathes américains) se rendent à Paris pour le premier séminaire d ostéopathie crânienne en France. Leurs étudiants sont 9 médecins et kinésithérapeutes. C était la première fois que des ostéopathes américains acceptaient d enseigner l ostéopathie à des non médecins. Deux de leur étudiants, René Quéguiner et Francis Peyralade, fondent en 1969 une société destinée à soutenir la diffusion de l ostéopathie crânienne en France: la SERETO en 1978 (société d études et de recherches en techniques ostéopathiques)

28 3. En route vers la réglementation Robert Perronneaud-Ferré rédige et dépose les statuts du registre des ostéopathes de France (ROF) le 23 avril Le ROF vient de naitre avec seulement 4 membres. Les conditions d acceptation sont: Être diplômé d un des collèges agréés par le registre; Avoir retiré son diplôme de masseur kinésithérapeute de la préfecture Se déclarer ostéopathe auprès des organismes sociaux et du trésor. Ce 23 avril 1981 correspond à la naissance des ostéopathes Français.

29 Le «coup de pouce» Européen Le 7 février 1997, la commission européenne des affaires juridiques et des droits des citoyens vote à l unanimité «pour» le rapport LANNOYE sur le statut des médecines non conventionnelles. Le 29 mai, le parlement Européen, réuni en session plénière, à Bruxelles a adopté la résolution sur le statut des médecines non conventionnelles du député Paul LANNOYE. Ce statut de médecine non conventionnelle existe donc et le fait que l ostéopathie en fasse partie montre qu elle est considérée comme une discipline originale qui ne peut être associée à aucune profession existante déjà structurée.

30 En France, le vide juridique qui entourait la profession d ostéopathe a été comblé par la loi «Droit des malades» du 5 mars 2002 qui dans son article 75 légalise le titre d ostéopathe et de chiropraticien et en fixe les conditions. Les décrets d application seront publiés le 25 mars 2007.

31 Conclusion Contrairement aux Etats-Unis, des ostéopathes hautement qualifiés tels que Littlejohn en Angleterre ou en France Paul Geny, n avaient pas la possibilité de pratiquer la chirurgie, prescrire des médicaments ou d aider à l accouchement. Cela a inévitablement conduit l ostéopathie à se développer dans des directions différentes: Les ostéopathes non-médicaux en Europe ont été contraints de se concentrer sur leurs techniques manuelles et d améliorer ces techniques en permanence Les ostéopathes américains ont entrepris des recherches scientifiques dans de larges domaines.

32 Les avancées ostéopathiques en France 1. Gabarel et Roques (1985) : la lésion ostéopathique et ses conséquences sur la substance fondamentale Roques et Gabarel définissent les qualités mécaniques et métaboliques des fascias; ils en déduisent leur intervention dans les mécanismes lésionnels ainsi que leur lien avec le liquide céphalo-rachidien et le MRP (continuum depuis la dure-mère jusqu aux fascias profonds), ce qui met en relation le LCR et la lymphe. Lien video:

33 Le rôle des fascias est avant tout un rôle «tampon»: face à un stress quelconque, ils essayent de «l absorber» de manière à préserver l homéostasie et l intégrité structurale, ce qui provoquera une activation des macrophages (état inflammatoire) et une modification du tissu fascial. En effet, la substance fondamentale a la possibilité de passer par deux états de «viscosité», d hydratation, de perméabilité intercellulaire: Un état «sol» ou elle est plus fluide; Un état «gel» ou elle est plus visqueuse et donc moins perméable. Gabarel et Roques font un rapprochement entre ces deux états de la substance fondamentale et les deux phases du MRP: la phase «sol» correspondant à l inspir, et la phase «gel» à l expir.

34 2. Bourdinaud: la lésion ostéopathique et ses conséquences sur les protéines: Dans son article publié en 1994, Philippe Bourdinaud nous démontre l influence de la pression de la main de l ostéopathe sur le tissu conjonctif, en particulier les membranes cellulaires. Dans un second article publié en 1997, Bourdinaud s appuie sur les travaux de Dan Urry, professeur de biochimie, pour poursuivre sa démonstration.

35 Dan Urry a démontré sur des organismes vivants: L eau est l agent principal de l organisation de la matière vivante; Certaines protéines (comme l élastine) ont la capacité de se transformer sous l effet d un apport d énergie (chimique, électrique ou mécanique) et d émettre des messages chimiques après une stimulation électrique. (transition). Ce phénomène est réversible («transition inverse») Tout stimulus énergétique produit une réponse mécanique

36 L ostéopathe, par la pression, qu il exerce sur les tissus qu il traite, va réaliser un apport d énergie. Cet apport va permettre le transition inverse et ainsi, le réajustement de l organisation cellulaire et tissulaire à ce niveau. La structure est alors modifiée, la fonction améliorée et l homéostasie peut se rétablir.

37 3. Jean-Pierre Barral et ses collaborateurs: les manipulations viscérales Jea-Pierre Barral décrit pour chaque organe et chaque viscère deux types de mouvements: La mobilité La motilité

38 La mobilité est la capacité de mouvement de l organe dans son environnement, guidé et limité par des plans de glissement et des ligements (notion d articulation viscérale); La motilité représente le mouvement inhérent de cet organe et est indicateur de sa vitalité. Son origine serait embryologique. Jean-Pierre Barral et ses collaborateurs ont mené plusieurs expériences qui ont permis d objectiver la mobilité des viscères et l incidence des techniques de manipulation.

39 4. E. Mossi, I. Furlan et F Peyralade: rôle du tissu conjonctif dans l adaptation corporelle (1999) Le mouvement, expression de vie tel que nous pouvons le définir en ostéopathie, est la résultante de micro-mouvements propres à chaque cellule, au liquide dans lequel elle est immergée, aux viscères et organes. L état de santé dépend de tous ces micro-mouvements Toute altération de mouvement (ralentissement, arrêt.) entraine une stase. L organisme doit donc s adapter, compenser, ce qui nécessite une quantité de travail supplémentaire pour le reste de l organisme, allant progressivement jusqu à la fatigue, l usure. La maladie s installera lorsque les possibilités de compensation seront épuisées.

40 Le rôle du système fascial (ou tissu conjonctif) est prépondérant dans ces mécanismes d adaptation. Il est le moyen de transmission de tous les types de mouvements. Il assure ainsi la protection de chaque partie de l organisme contre les déformations qui pourraient réduire, voire empêcher leur fonction (présence d élastine) En effet, en cas de traumatisme, le tissu conjonctif permet grâce à l important volume d eau qu il contient, de redistribuer l énergie accumulée sur une surface plus grande et d amortir ainsi le choc. S il ne l avait pas, il n y aurait aucun amortissement et la cellule pourrait être endommagée.

41 Le tissu conjonctif possède donc des fonctions aussi bien mécaniques que métaboliques. Cette diversité de fonctions est liée à la variété des tissus qui la composent: os, ligaments, aponévroses, fascias, tendons Mais ce n est en réalité qu un seul et même tissu dont les constituants sont identiques mais en proportions et combinaisons différentes.

42 Le fonctionnement correct du corps nécessite une harmonie, une synergie et une complémentarité entre toutes les fonctions et tous les différents systèmes qui sont interdépendants. Tant que tous les différents mouvements sont respectés, la maladie organique a du mal à s installer dans la mesure ou l organisme s adapte, l homéostasie est réalisée et la vie peut se manifester. Le but du travail en ostéopathie est de remettre en état de mobilité et par là, la vitalité. Une bonne circulation et un équilibre tensionnel correct permettent de garantir l état de santé par la rapidité d exécution de propagation des influx nerveux dans le système neurovégétatif.

43 5. Pierre Tricot: Approche tissulaire de l ostéopathie Formé à l ostéopathie par Viola Fryman, Tom Schooleyy, Francis Peyralade, Pierre Tricot est le traducteur des livres d Andrew Taylor Still. Confronté au moment de ses études à des difficultés de palpation, il a travaillé à une modélisation de la palpation tissulaire profonde, identifiant différents paramètres palpatoires. Ceci l a conduit à développer une approche spécifique dite tissulaire, qui s inscrit dans le prolongement des travaux de Rollin Becker sur la mobilité involontaire.

44 Le rôle de l ostéopathe sera d identifier les zones tissulaires ou cette mobilité involontaire est perturbée, et de les aider à se libérer à l aide de techniques s appuyant sur une utilisation appropriée des différents paramètres de palpation en permanence réajustés en fonction des réactions tissulaires. Cet échange permanent entre paramètre de palpation du praticien et réponses des tissus conduit à envisager la palpation comme une communication.

45 La spécificité de cette approche est donc non pas d enseigner ce qu il faut sentir, mais d enseigner comment faire pour affiner la précision de sa palpation, et solliciter une réponse des tissus.

46 Domaines d intervention de l ostéopathie L ostéopathie traite l origine des troubles fonctionnels. La liste des indications dont elle se préoccupe ne peut être exhaustive. Elle s intéresse aux systèmes suivant: Orthopédiques, neurologique, respiratoire, digestif, ORL, uro-gynécologique

47 Pour les adultes: Troubles fonctionnels orthopédiques: entorses, tendinites, dorsalgies, lumbagos, cervicalgies, lombalgies, douleurs articulaires Troubles neurologiques: sciatiques, névralgies, neuropathies diverses. Troubles respiratoires: problème respiratoire, anxiété Troubles digestifs: acidité gastrique, hernie hiatale, ballonements, constipations, diahrées Troubles ORL et céphaliques: rhinites, migraines, sinusites chroniques, pathologies asthmatiformes, vertiges, acouphènes, céphalées Troubles génito-urinaires: incontinence, cystite, énurésie, troubles de la ménopause. Troubles neuro-végétatif: stress, angoisse, états dépressifs, spasmophilie, troubles du sommeil, irritabilité Problème de concentration, baisse de la vitalité, fatigue chronique, dépression Troubles endocrinologiques Problèmes dentaires (séquelles post-opératoire) Séquelles de traumatismes

48 Pour les nourrissons: Cris, pleurs, irritabilité Régurgitations, constipations, coliques Sommeil perturbé Asymétrie du crâne, conjonctivite, strabisme Torticoli congénital Difficulté de succion

49 Pour les enfants: Hyperactivité Dyslexie Colique, constipation Sommeil perturbé Problèmes dentaires et complément de travail orthodontique

Rééducation Posturale Globale

Rééducation Posturale Globale Rééducation Posturale Globale R.P.G. Créateur de la méthode : Philippe E. SOUCHARD France Petit guide à l attention de nos patients La Rééducation Posturale Globale est apparue en 1980 à la suite de plus

Plus en détail

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE DESCRIPTION DU MÉTIER Le masseur-kinésithérapeute ou «kiné» dans le langage courant, effectue sur prescription médicale des actes de gymnastique médicale, de massage, de

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

Offre de massages. Ce massage se concentre sur les points douloureux, les tensions, les courbatures

Offre de massages. Ce massage se concentre sur les points douloureux, les tensions, les courbatures Offre de massages * Massage classique: Ce massage se concentre sur les points douloureux, les tensions, les courbatures 25 min. = 80 CHF 40 min. = 125 CHF 50 min. = 145 CHF Pour un massage plus énergique,

Plus en détail

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline (Valeur énergétique : 38 kcal/10 g) Composition nutritionnelle Composition pour 10 g Rôle Protéines (végétales) 55 à 70 % Construction

Plus en détail

1 LA FASCIATHERAPIE : UNE KINESITHERAPIE MANUELLE CURATIVE, EDUCATIVE ET DE SOUTIEN Il existe différentes méthodes de fasciathérapie

1 LA FASCIATHERAPIE : UNE KINESITHERAPIE MANUELLE CURATIVE, EDUCATIVE ET DE SOUTIEN Il existe différentes méthodes de fasciathérapie La Fasciathérapie : intérêts en kinésithérapie CHRISTIAN COURRAUD, NADINE QUERE KINESITHERAPEUTES, RESPONSABLES PEDAGOGIQUES DE L ECOLE DE FASCIATHÉRAPIE ASSISTANTS INVITES UNIVERSITE FERNANDO PESSOA ASSISTANTS

Plus en détail

Mieux reconnaître les poussées de sclérose en plaques

Mieux reconnaître les poussées de sclérose en plaques Mieux reconnaître les poussées de sclérose en plaques La Société canadienne de la sclérose en plaques est fière d être une source d information sur la SP. Les renseignements fournis dans la présente publication

Plus en détail

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 1 28/07/2011 08:28:01 & BONNES S TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES Le guide Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 2 28/07/2011 08:28:02 SOULEVER UN OBJET LOURD OU UNE PERSONNE

Plus en détail

Formation à la Méthode Mézières Paris

Formation à la Méthode Mézières Paris Formation à la Méthode Mézières Paris 2015-2016 Les organisateurs Présentation La Méthode Mézières est une méthode de rééducation globale et individuelle conçue et élaborée dès 1947 par Françoise Mézières,

Plus en détail

MON DOS AU QUOTIDIEN COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS

MON DOS AU QUOTIDIEN COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS MON DOS AU QUOTIDIEN COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS Le mal de dos? Nous sommes pratiquement tous concernés! En effet, plus de 80% de la population

Plus en détail

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER?

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? Il faut s'échauffer pour: être en sécurité dès le début : une activité physique progressivement plus intense est indispensable pour ne pas mettre son coeur, ses artères, ses

Plus en détail

Solva Thérapie traitement de la douleur, de la mobilité réduite et de la distorsion posturale

Solva Thérapie traitement de la douleur, de la mobilité réduite et de la distorsion posturale Solva Thérapie traitement de la douleur, de la mobilité réduite et de la distorsion posturale Cours de la formation continue dans les thérapies manuelles Pour ceux qui veulent ajouter des techniques efficaces,

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION Parfois sous estimées, les orthèses de compression contention augmentent le niveau de vigilance par leur mécanisme de «rappel à l ordre», préviennent les récidives

Plus en détail

DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES

DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES 327 Allaitement maternel inefficace (00104) 327 Allaitement maternel interrompu (00105) 328 Motivation à améliorer l allaitement maternel (00106) 329 Tension dans l exercice

Plus en détail

GYMNASTIQUE ABDOMINALE HYPOPRESSIVE Séminaire 1

GYMNASTIQUE ABDOMINALE HYPOPRESSIVE Séminaire 1 GYMNASTIQUE ABDOMINALE HYPOPRESSIVE Séminaire 1 LA GUADELOUPE 9, 10 et 11 septembre 2011 HISTORIQUE Les premières techniques hypopressives ont été créées en 1980 par Marcel Caufriez sous lʼintitulé «Aspiration

Plus en détail

Préfaces... 6. Introduction... 8

Préfaces... 6. Introduction... 8 Préfaces... 6 Introduction... 8 Comment aborder une problématique musculosquelettique chronique?... 10 Termes importants... 12 La douleur... 14 Repérage anatomique... 24 Les principaux syndromes musculosquelettiques...

Plus en détail

METHODE D APPLICATION DE L OSTÉOPATHIE. Liste des 155 modèles thérapeutiques du Référentiel RÉÉQUILIBRATION FONCTIONNELLE Méthode SOLÈRE

METHODE D APPLICATION DE L OSTÉOPATHIE. Liste des 155 modèles thérapeutiques du Référentiel RÉÉQUILIBRATION FONCTIONNELLE Méthode SOLÈRE METHODE D APPLICATION DE L OSTÉOPATHIE Liste des 155 modèles thérapeutiques du Référentiel RÉÉQUILIBRATION FONCTIONNELLE Méthode SOLÈRE Notre formation a pour objet la diffusion de connaissances dans le

Plus en détail

Quelques règles de description des mouvements

Quelques règles de description des mouvements Introduction 1 9 Quelques règles de description des mouvements Dans ce livre, tout autant que de voix, il sera souvent question de mouvement. Nommer et décrire les mouvements est une tâche complexe, car

Plus en détail

lu ~~ FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Angers, le 25 juin 2009 CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE Référence: DB

lu ~~ FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Angers, le 25 juin 2009 CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE Référence: DB FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Angers, le 25 juin 2009 CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE lu ~~ Référence: DB Objet: Nouvelles fiches de saisine du Comité Technique Paritaire Circulaire sur le stress

Plus en détail

EXEMPLES DE TROUBLES PROPRIOCEPTIFS

EXEMPLES DE TROUBLES PROPRIOCEPTIFS EXEMPLES DE TROUBLES PROPRIOCEPTIFS Les exemples montrés dans ce document ne sont qu un vague reflet de la complexité clinique des troubles proprioceptifs qui peuvent donner des dysfonctions partout où

Plus en détail

MacMut. Méthodes et Actes Curatifs chez les Mutualistes

MacMut. Méthodes et Actes Curatifs chez les Mutualistes MacMut Méthodes et Actes Curatifs chez les Mutualistes ANALYSE DES TERMES UTILISES PAR LES CHIROPRATICIENS POUR CARACTERISER LEURS DIAGNOSTICS SYNTHESE GRAPHIQUE DE L UTILISATION DE CES TERMES Groupe de

Plus en détail

INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIER DE TOULON/HYERES

INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIER DE TOULON/HYERES 7 INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIER DE TOULON/HYERES Module optionnel sur les médecines complémentaires LEBLANC Christelle, CLOGIER Cécile, THEOPHOLE Marc, BAYERON J Pierre, CHENIGUER Naguib, GILIS

Plus en détail

Orthodontie chirurgicale chez l adulte : Le pouvoir rajeunissant des mâchoires bien alignées

Orthodontie chirurgicale chez l adulte : Le pouvoir rajeunissant des mâchoires bien alignées Syndicat des Spécialistes Français en Orthopédie Dento Faciale COMMUNIQUE DE PRESSE Le 31 mai 2012 Orthodontie chirurgicale chez l adulte : Le pouvoir rajeunissant des mâchoires bien alignées Des lèvres

Plus en détail

Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme

Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme Les douleurs osseuses et articulaires La Lombalgie Douleur rachidienne

Plus en détail

Pratique de l'aïkido et douleurs physiques

Pratique de l'aïkido et douleurs physiques Pratique de l'aïkido et douleurs physiques Plan Généralités sur la douleur Les différents publics et leurs spécificités Prévention des douleurs et traumatismes La douleur Classification : 3 types de douleur

Plus en détail

Céphalées. 1- Mise au point sur la migraine 2- Quand s inquiéter face à une céphalée. APP du DENAISIS

Céphalées. 1- Mise au point sur la migraine 2- Quand s inquiéter face à une céphalée. APP du DENAISIS Céphalées 1- Mise au point sur la migraine 2- Quand s inquiéter face à une céphalée EPU DENAIN -14 novembre 2006 Dr Kubat-Majid14 novembre 2006 Dr KUBAT-MAJID Céphalées 1 Mise au point sur la migraine

Plus en détail

Syndrome de Déficience Posturale. Docteurs Jean BALAGUIER et Francis MIR Ophtalmologistes

Syndrome de Déficience Posturale. Docteurs Jean BALAGUIER et Francis MIR Ophtalmologistes Syndrome de Déficience Posturale Docteurs Jean BALAGUIER et Francis MIR Ophtalmologistes Définitions : Posture : position particulière du corps et son maintien (se tenir debout par exemple). Proprioception

Plus en détail

Appareil Thérapeutique pour le Soin du Dos

Appareil Thérapeutique pour le Soin du Dos Appareil Thérapeutique pour le Soin du Dos des instruments ayant une très faible efficacité. Le Nubax Trio est maintenant soutenu par de nombreux brevets et distributeurs à travers le monde. Cet appareil

Plus en détail

LE SPORT POUR CHACUN! Docteur CASCUA Stéphane Médecin du sport

LE SPORT POUR CHACUN! Docteur CASCUA Stéphane Médecin du sport LE SPORT POUR CHACUN! Docteur CASCUA Stéphane Médecin du sport LES FEMMES ET LE SPORT LES FEMMES ONT LE CŒUR MOINS SENSIBLE Moins de maladie cardiovasculaire protection hormonale sauf tabac + pilule LES

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

TRAITEMENT DES MAUX DE TÊTE PAR EMDR INTÉGRÉ

TRAITEMENT DES MAUX DE TÊTE PAR EMDR INTÉGRÉ TRAITEMENT DES MAUX DE TÊTE PAR EMDR INTÉGRÉ «Un atelier de deux jours en spécialité EMDR» Présenté par Dr Steven MARCUS,, Ph.D 30 AVRIL & 1er MAI 2011 A PARIS SAMEDI 30 AVRIL : 9H - 16H30 - DIMANCHE 1ER

Plus en détail

Séance 3 : Conduire une source de stress importante! Oui mais aussi

Séance 3 : Conduire une source de stress importante! Oui mais aussi Séance 3 : Conduire une source de stress importante! Oui mais aussi Divorcer ou conduire, il faut choisir Le risque de subir un accident de voiture est multiplié par quatre pendant les périodes de divorce

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES DOULEURS DU POST-PARTUM ET DES DOULEURS POST-CHIRURGICALES MARTINE CORNILLET-BERNARD

PRISE EN CHARGE DES DOULEURS DU POST-PARTUM ET DES DOULEURS POST-CHIRURGICALES MARTINE CORNILLET-BERNARD PRISE EN CHARGE DES DOULEURS DU POST-PARTUM ET DES DOULEURS POST-CHIRURGICALES MARTINE CORNILLET-BERNARD Douleurs du post-partum : Douleurs cicatricielles (déchirures ou épisio) Dyspareunies orificielles

Plus en détail

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT Fev 2013 New England Journal of Medecine Définition Courbure latérale de la colonne vertébrale d au moins 10 sur une radiographie du rachis dans le plan frontal en

Plus en détail

Théorie et pratique de l'échauffement

Théorie et pratique de l'échauffement Théorie et pratique de l'échauffement D'une manière générale, les élèves (non pratiquants dans les clubs sportifs et même certains d'entre eux pendant les cours d'eps) n aiment pas s'échauffer. En effet,

Plus en détail

Définition. remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial

Définition. remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial Arthrose Définition n Dégradation du cartilage associée à des remaniements de l os sous chondral, à la production d ostéophytes, et à des épisodes d inflammation du liquide synovial n Touche tous les éléments

Plus en détail

LES CHAÎNES PHYSIOLOGIQUES BÉBÉ

LES CHAÎNES PHYSIOLOGIQUES BÉBÉ Photo 1. MÉTHODE BUSQUET LES CHAÎNES PHYSIOLOGIQUES BÉBÉ Il peut être intéressant de pratiquer un traitement des chaînes physiologiques dès le plus jeune âge, pour libérer le nourrisson de ses tensions

Plus en détail

Le diagnostic de Spondylarthrite Ankylosante? Pr Erick Legrand, Service de Rhumatologie, CHU Angers

Le diagnostic de Spondylarthrite Ankylosante? Pr Erick Legrand, Service de Rhumatologie, CHU Angers Le diagnostic de Spondylarthrite Ankylosante? Pr Erick Legrand, Service de Rhumatologie, CHU Angers Les spondylarthopathies 0.2% de la population en France Arthrites Réactionnelles rares S. Ankylosante

Plus en détail

Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson. Comprendre la maladie de Parkinson

Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson. Comprendre la maladie de Parkinson Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson Comprendre la maladie de Parkinson La maladie de Parkinson se définit classiquement par des troubles moteurs. Néanmoins, de nombreux autres symptômes,

Plus en détail

DU TRAVAIL ET DE LA PUISSANCE MUSCULAIRE, PAR DYNAMOMÈTRE INFORMATISÉ ET MOTORISÉ

DU TRAVAIL ET DE LA PUISSANCE MUSCULAIRE, PAR DYNAMOMÈTRE INFORMATISÉ ET MOTORISÉ MESURE DE LA FORCE, DU TRAVAIL ET DE LA PUISSANCE MUSCULAIRE, PAR DYNAMOMÈTRE INFORMATISÉ ET MOTORISÉ Classement CCAM : 15.01.05 code : PEQP003 Classement CCAM : 15.01.05 code : PEQP001 NOVEMBRE 2006 Service

Plus en détail

Maladies neuromusculaires

Maladies neuromusculaires Ministère de la Santé et des Solidarités Direction Générale de la Santé Informations et conseils Maladies neuromusculaires Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec la carte de

Plus en détail

Pseudotumor cerebri. Anatomie Le cerveau et la moelle épinière baignent dans un liquide clair, appelé le liquide céphalo-rachidien (LCR).

Pseudotumor cerebri. Anatomie Le cerveau et la moelle épinière baignent dans un liquide clair, appelé le liquide céphalo-rachidien (LCR). Hypertension intracrânienne idiopathique Pseudotumor cerebri Votre médecin pense que vous pouvez souffrir d hypertension intracrânienne idiopathique connue aussi sous le nom de «pseudotumeur cérébrale».

Plus en détail

Programme de Formation

Programme de Formation Programme de Formation à la Yogathérapie 2015-2017 Application du yoga à la médecine Année 1: Yoga et Psychopathologie Année 2: Yoga et Médecine Formation sous la direction du Docteur Lionel Coudron à

Plus en détail

Le cœur est compliqué et il est aussi un organe que travaille très fort (Heart Attack,

Le cœur est compliqué et il est aussi un organe que travaille très fort (Heart Attack, Le cœur est compliqué et il est aussi un organe que travaille très fort (Heart Attack, 2003), et c est la seule sorte de muscle qui peut se contracter régulièrement sans fatigue; tandis que les autres

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé Dès que le sujet

Plus en détail

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 %

L eau dans le corps. Fig. 6 L eau dans le corps. Cerveau 85 % Dents 10 % Cœur 77 % Poumons 80 % Foie 73 % Reins 80 % Peau 71 % Muscles 73 % 24 L eau est le principal constituant du corps humain. La quantité moyenne d eau contenue dans un organisme adulte est de 65 %, ce qui correspond à environ 45 litres d eau pour une personne de 70 kilogrammes.

Plus en détail

Les tumeurs osseuses

Les tumeurs osseuses Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Les tumeurs osseuses LE SARCOME D EWING Auteurs L OSTEOSARCOME Dr Perrine MAREC-BERARD Tous droits réservés. Reproduction interdite.

Plus en détail

La migraine. Foramen ovale perméable. Infarctus cérébral (surtout chez la femme)

La migraine. Foramen ovale perméable. Infarctus cérébral (surtout chez la femme) La migraine 1/Introduction : Céphalée primaire (sans lésion sous-jacente). Deux variétés principales: Migraine sans aura (migraine commune). Migraine avec aura (migraine accompagnée). Diagnostic: interrogatoire

Plus en détail

Les lésions musculosquelettiques chez les éboueurs : des pistes de prévention à la gestion du retour au travail

Les lésions musculosquelettiques chez les éboueurs : des pistes de prévention à la gestion du retour au travail Les lésions musculosquelettiques chez les éboueurs : des pistes de prévention à la gestion du retour au travail Yvan Campbell, B.Éd. M.Sc. SRDC Kinésiologue Campbell, Y. (2015). Les lésions musculo-squelettiques

Plus en détail

Masseur Kinésithérapeute

Masseur Kinésithérapeute CP Concours Prépa Santé Optimum : 896 h/an Access : 700 h/an de septembre à mai Masseur Kinésithérapeute Le Métier de Masseur Kinésithérapeute Le kinésithérapeute assure la rééducation des personnes atteintes

Plus en détail

w w w. m e d i c u s. c a

w w w. m e d i c u s. c a www.medicus.ca En appelant la colonne vertébrale «arbre de vie» ou «fleuve sacré qui irrigue tout le corps», les Anciens voyaient juste. De tout temps considéré comme fragile, cet axe du corps se révèle

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 7 septembre 2015

DOSSIER DE PRESSE 7 septembre 2015 DOSSIER DE PRESSE 7 septembre 2015 La chiropraxie pour les seniors : Pathologies, prévention et traitement Avec une espérance de vie qui ne cesse de croître, les chiropracteurs sont de plus en plus confrontés

Plus en détail

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET Le médecin de prévention face aux RPS Docteur Isabelle THOMINET 1. Définition des RPS Les risques psychosociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de «stress». En réalité, ils recouvrent

Plus en détail

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Texte: Inkontinenscentrum i Västra Götaland Photographie: Kajsa Lundberg Layout: Svensk Information Avez-vous des difficultés à vous

Plus en détail

Ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport. *Lignes directrices relatives aux commotions cérébrales

Ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport. *Lignes directrices relatives aux commotions cérébrales Ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport *Lignes directrices relatives aux commotions cérébrales *Les présentes lignes directrices ont pour seul but de donner des renseignements généraux. Elles

Plus en détail

Pour un retour au jeu sans risque! L entorse de la cheville

Pour un retour au jeu sans risque! L entorse de la cheville Pour un retour au jeu sans risque! L entorse de la cheville Suzanne Leclerc MD, Ph.D., Diplômée Médecine du Sport (ACMS) et France Brunet Pht. Présenté dans le cadre de la conférence : Mise à jour annuelle

Plus en détail

Syndrome du piriforme ou syndrome de la traversée fessière. Place de la thérapie manuelle

Syndrome du piriforme ou syndrome de la traversée fessière. Place de la thérapie manuelle Syndrome du piriforme ou syndrome de la traversée fessière Place de la thérapie manuelle Définition Il est habituel de parler de syndrome du piriforme L étude anatomique de la région laisse penser que

Plus en détail

Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale

Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale Elle est composée du cotyle et de la tête fémorale. Le cotyle fait partie de l os iliaque, qui est l os du bassin. La tête fémorale est située à la partie

Plus en détail

Module digestif. II. Prévention du reflux gastro-œsophagien :

Module digestif. II. Prévention du reflux gastro-œsophagien : Module digestif Pathologie œsophagique I. Rappel anatomique : Etendu de 15 à 40 cm des arcades dentaires. D environ 25 cm de long. Constitué de 2 types de muscles. Recouvert par une muqueuse malpighienne

Plus en détail

Apport de la TDM dans les cellulites cervico-faciales

Apport de la TDM dans les cellulites cervico-faciales Apport de la TDM dans les cellulites cervico-faciales A propos de 35cas L.Derouich, N.El Benna, N.Moussali, A.Gharbi, A.Abdelouafi Service de Radiologie Hôpital 20 Aout CHU Ibn Roch Casablanca Maroc plan

Plus en détail

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Séquence maladie: insuffisance cardiaque Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Janvier 2012 Finalité de l atelier: Présentation de la séance Cette séance a pour buts de vous permettre

Plus en détail

Les anomalies du système respiratoire humain S B I 3 U

Les anomalies du système respiratoire humain S B I 3 U Les anomalies du système respiratoire humain S B I 3 U Les amygdales Les amygdales: 2 organes situés dans le pharynx à l arrière de la gorge qui ont pour fonctions d empêcher l intrusion bactérienne. Amygdalite:

Plus en détail

LES COURBURES DE LA COLONNE VERTEBRALE

LES COURBURES DE LA COLONNE VERTEBRALE LES COURBURES DE LA COLONNE VERTEBRALE La colonne vertébrale présente des courbures normales (physiologiques) : lordoses et cyphoses qu'il convient de différencier de courbures pathologiques (cyphose accentuée,

Plus en détail

APRES VOTRE CHIRURGIE THORACIQUE OU VOTRE PNEUMOTHORAX

APRES VOTRE CHIRURGIE THORACIQUE OU VOTRE PNEUMOTHORAX Hôpital Privé d Antony APRES VOTRE CHIRURGIE THORACIQUE OU VOTRE PNEUMOTHORAX Livret d information Hôpital Privé d Antony OPC/KINE/297 Page 1 sur 6 Intervenants Rédigé par : Nom Profession Le Visa C.DUPUY

Plus en détail

Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge

Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge 1. Données épidémiologiques du syndrome de loge chronique d effort de jambe - a. La prédominance masculine est très nette, allant

Plus en détail

Mieux informé sur la maladie de reflux

Mieux informé sur la maladie de reflux Information destinée aux patients Mieux informé sur la maladie de reflux Les médicaments à l arc-en-ciel Mise à jour de l'information: septembre 2013 «Maladie de reflux» Maladie de reflux La maladie de

Plus en détail

Les blessures communes au baseball. Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien

Les blessures communes au baseball. Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien Les blessures communes au baseball Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien Objectifs Présentation de 3 types de blessures fréquemment rencontrées au baseball Épaule Coude Dos Savoir reconnaître les signes

Plus en détail

Date: Avant de commencer, nous aimerions savoir à qui nous devons un immense MERCI! pour t avoir référé à nous

Date: Avant de commencer, nous aimerions savoir à qui nous devons un immense MERCI! pour t avoir référé à nous 1 457 route 105, unité 2 Chelsea (QC) J9B 1L2 (819) 827-4499 Fax : (819) 827-4459 Drmartine4kids@hotmail.com www.chelseachiro.com Formulaire pour les nouveaux Petits Date: Avant de commencer, nous aimerions

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1

PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1 PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1 Les Troubles Musculosquelettiques (TMS) constituent un enjeu en Santé au Travail. En France, les TMS sont la première cause de reconnaissance de Maladie

Plus en détail

LA SCLEROSE EN PLAQUES

LA SCLEROSE EN PLAQUES Fiche 4 LA SCLEROSE EN PLAQUES PRESENTATION Quelques généralités La sclérose en plaques (SEP) est une maladie qui se caractérise par l apparition dans le système nerveux central de petites lésions disséminées,

Plus en détail

Les traitements non médicamenteux de la douleur La Neurostimulation Electrique Transcutanée (TENS)

Les traitements non médicamenteux de la douleur La Neurostimulation Electrique Transcutanée (TENS) Les traitements non médicamenteux de la douleur La Neurostimulation Electrique Transcutanée (TENS) Définition La neurostimulation électrique transcutanée est une technique antalgique non médicamenteuse

Plus en détail

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture 148 l e x a m e n m u s c u l o s q u e l e t t i q u e I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE Faites les exercices suivants au moins 2 fois par jour, tous les jours. Faites l effort de maintenir une

Plus en détail

Quand le stress nous rend malade

Quand le stress nous rend malade Yuri Arcurs Quand le stress nous rend malade Tous concernés! De quoi s agit-il? Le stress stimule notre organisme pour qu'il s'adapte à une nouvelle situation, bonne ou mauvaise. Deux hormones sont alors

Plus en détail

DIRECTION QUÉBÉCOISE DE CANCÉROLOGIE. Programme de formation en ligne pour les infirmières pivots en oncologie. Devis pédagogique 2013-2014

DIRECTION QUÉBÉCOISE DE CANCÉROLOGIE. Programme de formation en ligne pour les infirmières pivots en oncologie. Devis pédagogique 2013-2014 DIRECTION QUÉBÉCOISE DE CANCÉROLOGIE Programme de formation pour les infirmières pivots en oncologie Devis pédagogique 2013-2014 Édition : La Direction des communications du ministère de la Santé et des

Plus en détail

Les soins des douleurs chroniques dans les TMS Les échecs thérapeutiques

Les soins des douleurs chroniques dans les TMS Les échecs thérapeutiques Les soins des douleurs chroniques dans les TMS Les échecs thérapeutiques France MARCHAND Nagi MIMASSI Psychologue clinicienne stagiaire doctorante Praticien hospitalier Consultation des douleurs chroniques

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

phase de destruction et d'élimination de débris

phase de destruction et d'élimination de débris LE POST PARTUM I ) Définition : c'est une période de 6 semaines allant de l'accouchement jusqu'au retour de couches (= règles). Pendant ce temps il est nécessaire d'effectuer une surveillance médicale

Plus en détail

L OSTEO-VERTEBROLOGIE. Par Marc Todesco

L OSTEO-VERTEBROLOGIE. Par Marc Todesco L OSTEO-VERTEBROLOGIE Par Marc Todesco Plan du travail INTRODUCTION 1 ère Partie : L ostéo-vertébrologie dans son ensemble - Chap. I : l étude : a) Les douleurs musculo-squelettiques b) L approche du traitement

Plus en détail

Fasciatherapie & sport

Fasciatherapie & sport Fasciatherapie & sport D o c to r at d e Philippe Rosier «la Fasciathérapie et l accompagnement du sportif, une étude de l impact de la Fasciathérapie sur la récupération du sportif de haut niveau». Fasciathérapie?

Plus en détail

La prise en charge non médicamenteuse Hypnoanalgésie dans le soin : comment faire en pratique?

La prise en charge non médicamenteuse Hypnoanalgésie dans le soin : comment faire en pratique? La prise en charge non médicamenteuse Hypnoanalgésie dans le soin : comment faire en pratique? Caterina REGIS IFH Infirmière Ressource Douleur CETD CHU Montpellier Déclaration publique d intérêts Je soussignée

Plus en détail

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Dr Solène de Gaalon Service de neurologie- CHU Nantes Société française des migraines et céphalées Céphalées de tension

Plus en détail

II.5. l inflammation protumorale

II.5. l inflammation protumorale II.5. l inflammation protumorale L une de ses missions est de favoriser la reconstruction des tissus lésés. Les macrophages sécrètent des : enzymes MMP Facteurs de croissance EGF Cet aspect de l inflammation

Plus en détail

LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER

LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER I : INTRODUCTION Dans le cadre de la Semaine Européenne de la Construction il est utile de se remémorer ou de prendre simplement conscience que notre

Plus en détail

INNOVATION De la rééducation au sport santé. LPG crée le Neuro

INNOVATION De la rééducation au sport santé. LPG crée le Neuro INNOVATION De la rééducation au sport santé LPG crée le Neuro Physical Training! Bouger pour sa santé, une évidence pour les français? Bien que Faire du sport soit, chaque année, une des résolutions prioritaires

Plus en détail

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées BON USAGE DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées Les systèmes de traitement des plaies par pression négative (TPN) sont des

Plus en détail

Conseils aux patients* Lutter activement. *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou

Conseils aux patients* Lutter activement. *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou Conseils aux patients* Lutter activement contre la thrombose *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou 2 Mentions légales Directeur de la publication : Bayer

Plus en détail

Incontinence urinaire : trop souvent taboue

Incontinence urinaire : trop souvent taboue Incontinence urinaire : trop souvent taboue Tous concernés! De quoi s agit-il? C est une perte accidentelle ou involontaire des urines, qu il s agisse de quelques gouttes à une fuite plus conséquente :

Plus en détail

De l huile de massage et une serviette de bain.

De l huile de massage et une serviette de bain. 1 er Séminaire / 29 et 30 Octobre 2011 Introduction théorique du Yin Yang et les 12 méridiens. Le concept viscéral les massages libération LE SACRUM : Les muscles fessiers méridien de Vessie Sacrum postérieur

Plus en détail

Prévention du syndrome d épuisement professionnel (ou syndrome de burn-out) Dr Agnès Martineau-Arbes Colloque du 26/09/2012

Prévention du syndrome d épuisement professionnel (ou syndrome de burn-out) Dr Agnès Martineau-Arbes Colloque du 26/09/2012 Prévention du syndrome d épuisement professionnel (ou syndrome de burn-out) Dr Agnès Martineau-Arbes Colloque du 26/09/2012 Syndrome d Epuisement Professionnel et Risques Psycho-Sociaux Le syndrome d épuisement

Plus en détail

Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients

Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients Retrouver une qualité de vie. Les implants dentaires : la meilleure solution naturelle. Education des patients Les implants dentaires : la meilleure option de traitement. Qu est-ce qu un implant dentaire?

Plus en détail

Événements de vie, pathologie réactionnelle et stress. Dr N. Lafay

Événements de vie, pathologie réactionnelle et stress. Dr N. Lafay Événements de vie, pathologie réactionnelle et stress Dr N. Lafay Introduction Stress = événements de vie Stress, bases physiologiques Événements de vie, bases épidémiologiques Adaptation du sujet à une

Plus en détail

Traumatologie en odontostomatologie du sport

Traumatologie en odontostomatologie du sport Bull. Acad. Natle Chir. Dent., 2002, 45-4 95 Traumatologie en odontostomatologie du sport Alain GARUET * Au XX e siècle le sport a été àla fois un facteur de paix, de distraction et de divertissement.

Plus en détail

La polyarthrite rhumatoïde est-elle une maladie courante parmi la patientèle d'un rhumatologue?

La polyarthrite rhumatoïde est-elle une maladie courante parmi la patientèle d'un rhumatologue? Association Française des Polyarthritiques & des Rhumatismes Inflammatoires Chroniques 9, rue de Nemours - 75011 Paris E-mail : afp@nerim.net - www.polyarthrite.org Tél. : 01 400 30 200 - Fax : 01 400

Plus en détail

Ce qu il faut savoir sur les voies respiratoires et le traitement

Ce qu il faut savoir sur les voies respiratoires et le traitement Ce qu il faut savoir sur les voies respiratoires et le traitement Comment fonctionne notre respiration? Toutes les cellules de notre corps ont besoin d oxygène. En inspirant, de l air rentre dans les voies

Plus en détail

Le Test d effort. A partir d un certain âge il est conseillé de faire un test tous les 3 ou quatre ans.

Le Test d effort. A partir d un certain âge il est conseillé de faire un test tous les 3 ou quatre ans. Le Test d effort L'épreuve du test d'effort est un examen effectué en général par un cardiologue ou un médecin du sport. Le test d'effort permet de mesurer le rythme cardiaque, la pression artérielle,

Plus en détail

Les barotraumatismes

Les barotraumatismes Les barotraumatismes Il y a différents types d accidents qui peuvent arriver en plongée, et il est important de savoir comment les éviter. En premier lieu, nous allons aborder les accidents barotraumatiques

Plus en détail

Evaluation de l efficacité de la pratique de l ostéopathie

Evaluation de l efficacité de la pratique de l ostéopathie Evaluation de l efficacité de la pratique de l ostéopathie Caroline Barry Bruno Falissard Avec l expertise critique de Joël Coste et Isabelle Boutron 30/04/2012 1 Evaluation de l efficacité de la pratique

Plus en détail

Angiœdème héréditaire (AOH)

Angiœdème héréditaire (AOH) Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports Direction Générale de la Santé Informations et conseils Angiœdème héréditaire (AOH) Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec

Plus en détail