Concepts Ostéopathiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Concepts Ostéopathiques"

Transcription

1 Concepts Ostéopathiques Cours 5 Pierre Le Naoures Ostéopathe D.O

2 Les successeurs de Still (Suite) 1. Beryl E. Arbuckle: Ostéopathie crânienne pour le nouveau né et l enfant Pédiatre de formation, ostéopathe américaine contemporaine de William Garner Sutherland. Assistante de Sutherland à partir de 1942, elle s est beaucoup impliquée dans l ostéopathie crânienne pédiatrique. Elle s est particulièrement intéressée à l application de l ostéopathie chez les enfants. Elle a mis l accent sut les spécificités de leur mécanisme crânien.

3 A quoi sont dues ces spécificités? Pendant la phase de travail, le volume crânien diminue, les os du crâne se rapprochent les uns des autres. - Lien vidéo: (http://www.youtube.com/watch?v=lo6bexvicqo) Après l accouchement, au moment ou l enfant pousse son premier cri, la pression intracrânienne redevient normale et les os reprennent leur place.

4 Si les contraintes sont trop fortes, la ré expansion du crâne peut ne pas se faire correctement, laissant certaines parties de la base du crâne en compression. Des symptômes peuvent alors apparaître, le plus souvent fonctionnels: Difficulté à têter (12 ème nerf cranien) Rotation cervicale préférentielle (XI) Régurgitations (IX) Coliques (X) Si ces contraintes ne sont pas libérées, les sutures une fois engrenées, garderont la trace de ces compressions.

5 Les successeurs de Still (Suite) 2. Rollin Becker: les empreintes laissées dans le corps «La vie en mouvement» Rollin Becker a mis au point des méthodes de diagnostic et de traitement, en s appuyant à la fois sur les enseignements de Still (Becker est diplômé en ostéopathie en 1934) et ceux de Sutherland (dont il a suivi les cours dès 1944)

6 Pour lui le rôle de l ostéopathe: est de découvrir les endroits ou la structure et la fonction sont entrées en déséquilibre et de les réharmoniser, de manière à leur rendre leur mobilité, surtout la mobilité involontaire.

7 Pour Becker, la motilité est donc: le mouvement rythmique involontaire du système nerveux, correspondant au MRP décrit par Sutherland. Cette motilité se distribue mécaniquement à toutes les structures du corps par l intermédiaire des liquides et des fascias.

8 Si une force perturbe ce mécanisme, elle laissera une empreinte au niveau du corps, et ce quelle que soit sa nature: Interne Externe Traumatique Psychologique Héréditaire

9 Si la personne est en bonne santé et que cette force est de faible intensité, l énergie (par exemple cinétique) sera assez vite dissoute; sinon l adaptation tissulaire subsistera. Ces empreintes laissées dans le corps sont détectables à la palpation: par exemple: fibrose ou perturbation de la mobilité involontaire

10 C est l énergie stockée dans ces empreintes qui est utilisée dans le traitement ostéopathique tel que le défini Rollin Becker, jusqu à ce que les tissus retrouvent leur liberté autour d un point d équilibre, que leur fonction se rétablisse et que les échanges avec les tissus avoisinant soient correctement rétablis Les régions ainsi libérées donnent l impression d avoir réintégré le fonctionnement global et coordonné de l organisme.

11 Les successeurs de Still (suite) Viola Frymann: le whiplash injury, mémoire d un traumatisme Pour Viola Frymann, le corps humain est conçu pour bouger de manière coordonnée, en harmonie, en synergie entre toutes ses parties pour maintenir l équilibre de l organisme, en relation avec l environnement. L ostéopathie est la reconnaissance, l utilisation et la restauration du mouvement dans chacun des aspects du vivant

12 Le mouvement est partout: dans chaque fluide, cellule, tissu, organe. A la base du mouvement se trouve le MRP, rythme inhérent du système nerveux central, transmis par le liquide céphalo-rachidien (LCR) à toutes les cellules de l organisme. La maladie apparaît lorsque ce mouvement est dérangé, dévié ou interrompu C est notamment ce que nous observons dans le whiplash injury

13 Whiplash injury Cette dysfonction est due à une accélération/décélération brutale et rapide, en «coup de fouet» Lien Video: +extension&id=u9cnrfj3rwe&backid=ycjhqe3wlym

14 Les effets au niveau du corps sont la conséquence de la différence de temps de réaction des tissus et de leur résistance à l application de cette force extérieure. Ces effets sont le plus visible au niveau des liquides du corps dans les zones ou l énergie cinétique a exercé une contrainte importante dans les tissus conjonctifs. Cette déformation sera enregistrée, mémorisée dans la direction du traumatisme

15 Le whiplash injury est donc: non-pas seulement un problème de sacrum encastré entre les iliaques, mais une dysfonction qui intéresse l ensemble des tissus du corps, avec une facilité des parties molles à s orienter dans la direction d ou provenait l impact.

16 Pour Viola Frymann, lorsque nous avons devant nous un patient, il ne faut pas perdre de vue qu il présente la résultante de toutes les compensations, adaptations et traumatismes auxquels il a dû faire face au cours de son existence. A nous de remonter le fil de cette histoire et de le dénouer pour retrouver les éléments significatifs qui ont perturbé ce mouvement. Chaque patient est un être unique pour lequel nous devons trouver une réponse spécifique et appropriée. La notion de Whiplash injury a été élargie à celle de whiplash émotionnel: un choc émotionnel peut induire les mêmes conséquences corporelles qu un traumatisme physique.

17 Les successeurs de Still (suite) 4. John Upledger et les ondes d interférences: mémorisation et libération somato-émotionnelle. Que deviennent les mouvements involontaires du corps lors d un traumatisme? Si le corps parvient à dissiper l énergie de l impact, le corps revient à la normale.

18 S il n y parvient pas, il se forme un kyste d énergie (résultat d un traumatisme physique, d une infection, d un dysfonctionnement physiologique, de problèmes émotionnels aussi bien que psychologiques). Quelle qu en soit la cause, à partir du moment ou il a été formé, le kyste aura les même effets. Le terme kyste désigne une zone tissulaire plus chaude, moins organisée et moins fonctionnelle que les tissus environnants.

19 Le corps peut s y adapter. Dans certains cas, il ne crée même pas de symptômes cliniques, tant l adaptation aura été facile. Dans d autres cas, les lésions ainsi formées créent des ondes d interférence qui se surimposent au mouvement naturel et physiologique du corps. Les tissus du corps, en particulier le tissus conjonctif, garderaient donc les empreintes des traumatismes qu ils n ont pu absorber ou dissiper.

20 Les successeurs de Still (suite) 5. Gordon J. Zink et la faillite des sytèmes de retour. Ces travaux ont été orientés vers les problèmes respiratoires et circulatoires. Il a étudié les relations entre les respirations crânienne, diaphragmatique et cellulaire. Il en a conclu que l homme tombait malade, non par manque d arrivée du sang mais par la faillite des systèmes de retour veineux et lymphatique. Il a mis au point des techniques de drainage qui, en jouant sur le système myofascial (par ex: les trois diaphragmes), permettent d éliminer les stases dues aux micro-traumatismes mais aussi d accélérer les mécanismes d autodéfense, en cas de pathologie avec fièvre.

21 Progressivement, de découvertes en découvertes, l ostéopathie s est enrichie de nouvelles explications des mécanismes dysfonctionnels et de nouvelles méthodes de traitement. Nous pouvons les classer selon trois types de vecteurs: Au niveau fluidique (LCR, sang, lymphe): œdème, ischémie, acidose, alcalose, toxémie,inflammation; Au niveau mécanique: contraction ou élongation musculaire, cicatrice, fibrose, énergie cinétique accumulée, sidération tissulaire; Au niveau neurologique, facilitation neurologique, perturbation neuro-hormonale.

22 L arrivée de l ostéopathie en Europe 1. En Angleterre En 1900, John Martin Littlejohn a été le premier ostéopathe à toucher le sol européen. Il a été suivi presque immédiatement par le Dr William Smith, qui fut le premier professeur d anatomie de l ASO. JML fonde la British School of Ostéopathy à Londres en 1917 le premier centre de formation en ostéopathie en Europe. Littlejohn a également fondé le journal de l ostéopathie, le premier forum scientifique officiel de l ostéopathie européenne. Il a également fait des efforts intensifs pour obtenir la reconnaissance professionnelle de l ostéopathie en Angleterre. Comme en Amérique, les associations médicales ont vivement résisté à ces efforts mais, contrairement à l Amérique, la reconnaissance de l ostéopathie n a pas pu être obtenue à cette époque. Ce n est qu en 1993 que fut promulgué l osteopath Act, et l accréditation des praticiens en exercice s est achevée en 2000.

23 2. En France La filière médicale: En 1913, le Dr Lucien Moutin, spécialiste de l hypnotisme et du magnétisme, publie en collaboration avec le Dr G.-A. Mann un «Manuel d ostéopathie pratique- Théorie et Procédés d après les ouvrages du Dr Andrew Taylor Still, Fondateur de l école de médecine ostéopathique et du Dr Wilfred L Riggs. A l usage des élèves de l école d ostéopathie». Ce manuel n eut que peu de retentissement et le développement de cette nouvelle discipline fut d abord confidentiel. On ne retrouve ensuite aucune trace de cette école de médecine ostéopathique.

24 Le Dr Robert Lavezzari ( ) a suivi l enseignement de Florence Gair, une des élèves de Still, et rentra à Paris en Poursuivant son idée, le Docteur Lavezzari, établi à Nice, créé la société francaise d ostéopathie (SFO) et donne le 7 novembre 1952 une conférence intitulée: «la lésion ostéopathique, mythe ou réalité?». La SFO a pour but: «de grouper les médecins désireux d étudier l ostéopathie d une façon scientifique en s entourant des garanties nécessaires. Plus que jamais nous pensons que l ostéopathie mérite l attention du corps médical et qu elle ne doit être pratiquée que par des médecins spécialisés»

25 La filière anglaise: En 1950, Paul Geny, formé à la British School of Osteopathy (BSO) de Londres par John Wernham, Denis Brookes, Thomas Dummer entre autres, ose créer ouvertement l école francaise d osteopathie (E.F.O.) à Paris, qui est la première école en France. Cet enseignement est privé et réservé aux médecins et kinésithérapeutes.

26 En 1960, face au succès rencontré par l ostéopathie auprès des kinésithérapeutes, l ordre des médecins, à l instigation du Syndicat National des Médecins Ostéopathes Français, incite les pouvoirs publiques à fermer l école française d ostéopathie (EFO) et à interdire aux non médecins l enseignement de l ostéopathie en France. Malgré la fermeture de l EFO, la structure mise en place par Paul Geny ne cessa d exister. Elle est transférée en Angleterre à Londres, dans un premier temps, dans les locaux du British London College of Naturopathy and Ostéopathy. En 1971, afin de conserver son éthique purement ostéopathique, l EFO, fusionne avec l institut ostéopathique de techniques appliquées par J. Wernham et se fixe à Maidstone pour devenir l école Européenne d Ostéopathie (EEO). Cette dernière est ouverte aux kinésithérapeute français qui vont y découvrir et y apprendre, à temps partiel, l ostéopathie. En 1973, la plupart des ostepathes français qui avaient choisi cette formation se sont organisés en association française des ostéopathes (AFDO devenue SFDO)

27 La filière franco-américaine En 1964, Harold Magoun, Viola Frymann et Thomas Schooley (tous ostéopathes américains) se rendent à Paris pour le premier séminaire d ostéopathie crânienne en France. Leurs étudiants sont 9 médecins et kinésithérapeutes. C était la première fois que des ostéopathes américains acceptaient d enseigner l ostéopathie à des non médecins. Deux de leur étudiants, René Quéguiner et Francis Peyralade, fondent en 1969 une société destinée à soutenir la diffusion de l ostéopathie crânienne en France: la SERETO en 1978 (société d études et de recherches en techniques ostéopathiques)

28 3. En route vers la réglementation Robert Perronneaud-Ferré rédige et dépose les statuts du registre des ostéopathes de France (ROF) le 23 avril Le ROF vient de naitre avec seulement 4 membres. Les conditions d acceptation sont: Être diplômé d un des collèges agréés par le registre; Avoir retiré son diplôme de masseur kinésithérapeute de la préfecture Se déclarer ostéopathe auprès des organismes sociaux et du trésor. Ce 23 avril 1981 correspond à la naissance des ostéopathes Français.

29 Le «coup de pouce» Européen Le 7 février 1997, la commission européenne des affaires juridiques et des droits des citoyens vote à l unanimité «pour» le rapport LANNOYE sur le statut des médecines non conventionnelles. Le 29 mai, le parlement Européen, réuni en session plénière, à Bruxelles a adopté la résolution sur le statut des médecines non conventionnelles du député Paul LANNOYE. Ce statut de médecine non conventionnelle existe donc et le fait que l ostéopathie en fasse partie montre qu elle est considérée comme une discipline originale qui ne peut être associée à aucune profession existante déjà structurée.

30 En France, le vide juridique qui entourait la profession d ostéopathe a été comblé par la loi «Droit des malades» du 5 mars 2002 qui dans son article 75 légalise le titre d ostéopathe et de chiropraticien et en fixe les conditions. Les décrets d application seront publiés le 25 mars 2007.

31 Conclusion Contrairement aux Etats-Unis, des ostéopathes hautement qualifiés tels que Littlejohn en Angleterre ou en France Paul Geny, n avaient pas la possibilité de pratiquer la chirurgie, prescrire des médicaments ou d aider à l accouchement. Cela a inévitablement conduit l ostéopathie à se développer dans des directions différentes: Les ostéopathes non-médicaux en Europe ont été contraints de se concentrer sur leurs techniques manuelles et d améliorer ces techniques en permanence Les ostéopathes américains ont entrepris des recherches scientifiques dans de larges domaines.

32 Les avancées ostéopathiques en France 1. Gabarel et Roques (1985) : la lésion ostéopathique et ses conséquences sur la substance fondamentale Roques et Gabarel définissent les qualités mécaniques et métaboliques des fascias; ils en déduisent leur intervention dans les mécanismes lésionnels ainsi que leur lien avec le liquide céphalo-rachidien et le MRP (continuum depuis la dure-mère jusqu aux fascias profonds), ce qui met en relation le LCR et la lymphe. Lien video:

33 Le rôle des fascias est avant tout un rôle «tampon»: face à un stress quelconque, ils essayent de «l absorber» de manière à préserver l homéostasie et l intégrité structurale, ce qui provoquera une activation des macrophages (état inflammatoire) et une modification du tissu fascial. En effet, la substance fondamentale a la possibilité de passer par deux états de «viscosité», d hydratation, de perméabilité intercellulaire: Un état «sol» ou elle est plus fluide; Un état «gel» ou elle est plus visqueuse et donc moins perméable. Gabarel et Roques font un rapprochement entre ces deux états de la substance fondamentale et les deux phases du MRP: la phase «sol» correspondant à l inspir, et la phase «gel» à l expir.

34 2. Bourdinaud: la lésion ostéopathique et ses conséquences sur les protéines: Dans son article publié en 1994, Philippe Bourdinaud nous démontre l influence de la pression de la main de l ostéopathe sur le tissu conjonctif, en particulier les membranes cellulaires. Dans un second article publié en 1997, Bourdinaud s appuie sur les travaux de Dan Urry, professeur de biochimie, pour poursuivre sa démonstration.

35 Dan Urry a démontré sur des organismes vivants: L eau est l agent principal de l organisation de la matière vivante; Certaines protéines (comme l élastine) ont la capacité de se transformer sous l effet d un apport d énergie (chimique, électrique ou mécanique) et d émettre des messages chimiques après une stimulation électrique. (transition). Ce phénomène est réversible («transition inverse») Tout stimulus énergétique produit une réponse mécanique

36 L ostéopathe, par la pression, qu il exerce sur les tissus qu il traite, va réaliser un apport d énergie. Cet apport va permettre le transition inverse et ainsi, le réajustement de l organisation cellulaire et tissulaire à ce niveau. La structure est alors modifiée, la fonction améliorée et l homéostasie peut se rétablir.

37 3. Jean-Pierre Barral et ses collaborateurs: les manipulations viscérales Jea-Pierre Barral décrit pour chaque organe et chaque viscère deux types de mouvements: La mobilité La motilité

38 La mobilité est la capacité de mouvement de l organe dans son environnement, guidé et limité par des plans de glissement et des ligements (notion d articulation viscérale); La motilité représente le mouvement inhérent de cet organe et est indicateur de sa vitalité. Son origine serait embryologique. Jean-Pierre Barral et ses collaborateurs ont mené plusieurs expériences qui ont permis d objectiver la mobilité des viscères et l incidence des techniques de manipulation.

39 4. E. Mossi, I. Furlan et F Peyralade: rôle du tissu conjonctif dans l adaptation corporelle (1999) Le mouvement, expression de vie tel que nous pouvons le définir en ostéopathie, est la résultante de micro-mouvements propres à chaque cellule, au liquide dans lequel elle est immergée, aux viscères et organes. L état de santé dépend de tous ces micro-mouvements Toute altération de mouvement (ralentissement, arrêt.) entraine une stase. L organisme doit donc s adapter, compenser, ce qui nécessite une quantité de travail supplémentaire pour le reste de l organisme, allant progressivement jusqu à la fatigue, l usure. La maladie s installera lorsque les possibilités de compensation seront épuisées.

40 Le rôle du système fascial (ou tissu conjonctif) est prépondérant dans ces mécanismes d adaptation. Il est le moyen de transmission de tous les types de mouvements. Il assure ainsi la protection de chaque partie de l organisme contre les déformations qui pourraient réduire, voire empêcher leur fonction (présence d élastine) En effet, en cas de traumatisme, le tissu conjonctif permet grâce à l important volume d eau qu il contient, de redistribuer l énergie accumulée sur une surface plus grande et d amortir ainsi le choc. S il ne l avait pas, il n y aurait aucun amortissement et la cellule pourrait être endommagée.

41 Le tissu conjonctif possède donc des fonctions aussi bien mécaniques que métaboliques. Cette diversité de fonctions est liée à la variété des tissus qui la composent: os, ligaments, aponévroses, fascias, tendons Mais ce n est en réalité qu un seul et même tissu dont les constituants sont identiques mais en proportions et combinaisons différentes.

42 Le fonctionnement correct du corps nécessite une harmonie, une synergie et une complémentarité entre toutes les fonctions et tous les différents systèmes qui sont interdépendants. Tant que tous les différents mouvements sont respectés, la maladie organique a du mal à s installer dans la mesure ou l organisme s adapte, l homéostasie est réalisée et la vie peut se manifester. Le but du travail en ostéopathie est de remettre en état de mobilité et par là, la vitalité. Une bonne circulation et un équilibre tensionnel correct permettent de garantir l état de santé par la rapidité d exécution de propagation des influx nerveux dans le système neurovégétatif.

43 5. Pierre Tricot: Approche tissulaire de l ostéopathie Formé à l ostéopathie par Viola Fryman, Tom Schooleyy, Francis Peyralade, Pierre Tricot est le traducteur des livres d Andrew Taylor Still. Confronté au moment de ses études à des difficultés de palpation, il a travaillé à une modélisation de la palpation tissulaire profonde, identifiant différents paramètres palpatoires. Ceci l a conduit à développer une approche spécifique dite tissulaire, qui s inscrit dans le prolongement des travaux de Rollin Becker sur la mobilité involontaire.

44 Le rôle de l ostéopathe sera d identifier les zones tissulaires ou cette mobilité involontaire est perturbée, et de les aider à se libérer à l aide de techniques s appuyant sur une utilisation appropriée des différents paramètres de palpation en permanence réajustés en fonction des réactions tissulaires. Cet échange permanent entre paramètre de palpation du praticien et réponses des tissus conduit à envisager la palpation comme une communication.

45 La spécificité de cette approche est donc non pas d enseigner ce qu il faut sentir, mais d enseigner comment faire pour affiner la précision de sa palpation, et solliciter une réponse des tissus.

46 Domaines d intervention de l ostéopathie L ostéopathie traite l origine des troubles fonctionnels. La liste des indications dont elle se préoccupe ne peut être exhaustive. Elle s intéresse aux systèmes suivant: Orthopédiques, neurologique, respiratoire, digestif, ORL, uro-gynécologique

47 Pour les adultes: Troubles fonctionnels orthopédiques: entorses, tendinites, dorsalgies, lumbagos, cervicalgies, lombalgies, douleurs articulaires Troubles neurologiques: sciatiques, névralgies, neuropathies diverses. Troubles respiratoires: problème respiratoire, anxiété Troubles digestifs: acidité gastrique, hernie hiatale, ballonements, constipations, diahrées Troubles ORL et céphaliques: rhinites, migraines, sinusites chroniques, pathologies asthmatiformes, vertiges, acouphènes, céphalées Troubles génito-urinaires: incontinence, cystite, énurésie, troubles de la ménopause. Troubles neuro-végétatif: stress, angoisse, états dépressifs, spasmophilie, troubles du sommeil, irritabilité Problème de concentration, baisse de la vitalité, fatigue chronique, dépression Troubles endocrinologiques Problèmes dentaires (séquelles post-opératoire) Séquelles de traumatismes

48 Pour les nourrissons: Cris, pleurs, irritabilité Régurgitations, constipations, coliques Sommeil perturbé Asymétrie du crâne, conjonctivite, strabisme Torticoli congénital Difficulté de succion

49 Pour les enfants: Hyperactivité Dyslexie Colique, constipation Sommeil perturbé Problèmes dentaires et complément de travail orthodontique

L ostéopathie. PRIVAS TEDDY Infirmier DE Ostéopathe DO. ISFI Bayonne Septembre 2012

L ostéopathie. PRIVAS TEDDY Infirmier DE Ostéopathe DO. ISFI Bayonne Septembre 2012 L ostéopathie PRIVAS TEDDY Infirmier DE Ostéopathe DO ISFI Bayonne Septembre 2012 1 PLAN Définition Un peu d histoire L ostéopathie aujourd hui Le cadre législatif Les différentes approches Pour qui, pour

Plus en détail

Soins palliatifs et Ostéopathie. Prise en charge alternative de la douleur

Soins palliatifs et Ostéopathie. Prise en charge alternative de la douleur Soins palliatifs et Ostéopathie Prise en charge alternative de la douleur DÉFINITION Méthode thérapeutique jeune qui consiste, «dans une compréhension globale du patient, à prévenir, diagnostiquer, et

Plus en détail

PLAN. 1. Présentation 2. Les Grandes dates 3. Formation 4. L exercice

PLAN. 1. Présentation 2. Les Grandes dates 3. Formation 4. L exercice PLAN 1. Présentation 2. Les Grandes dates 3. Formation 4. L exercice Version Juin 2010 1 1. PRESENTATION L ostéopathie est une médecine qui, grâce à ses principes et un savoir faire manuel, a pour objectif

Plus en détail

Médecine manuelle, Médecine orthopédique

Médecine manuelle, Médecine orthopédique Médecine manuelle, Médecine orthopédique Dr. R.Dardel Médecin consultant aux HUG Service de Rhumatologie Médecine générale FMH Médecine manuelle SAMM Médecine manuelle Rappel historique Indications Contre

Plus en détail

L'ostéopathie vétérinaire

L'ostéopathie vétérinaire Docteur Vétérinaire Sarah DEBIN Exercice exclusif de l ostéopathie stéopathie vétérinaire 19, rue du Vallespir 66680 CANOHES Tel : 06.64.97.18.81 Site : sarahdebin-osteovet.fr Courriel : contact@sarahdebin-osteovet.fr

Plus en détail

OSTEOPATHIE CRANIENNE CHEZ LE NOUVEAU-NE

OSTEOPATHIE CRANIENNE CHEZ LE NOUVEAU-NE OSTEOPATHIE CRANIENNE CHEZ LE NOUVEAU-NE NE Pour une évaluation sans a priori GEN mai 2009 OSTEOPATHIE Définition: méthode m thérapeutique manuelle s employant s à déterminer et traiter les restrictions

Plus en détail

Science de la santé, l ostéopathie appréhende le fonctionnement du corps dans sa globalité.

Science de la santé, l ostéopathie appréhende le fonctionnement du corps dans sa globalité. Pour un partenariat avec : 1 Qu est-ce que l ostéopathie? Science de la santé, l ostéopathie appréhende le fonctionnement du corps dans sa globalité. C est une méthode thérapeutique manuelle, qui s'emploie

Plus en détail

INSTITUT D OSTÉOPATHIE DE RENNES

INSTITUT D OSTÉOPATHIE DE RENNES INSTITUT D OSTÉOPATHIE DE RENNES IO - Rennes Dossier de Presse Septembre 2012 www.osteo-rennes.fr Contacts Presse: Marylène Bourgin et Peggy Gautrais Tél: 02 99 57 19 62 bourgin.m@io-rennes.fr gautrais.p@io-rennes.fr

Plus en détail

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE DESCRIPTION DU MÉTIER Le masseur-kinésithérapeute ou «kiné» dans le langage courant, effectue sur prescription médicale des actes de gymnastique médicale, de massage, de

Plus en détail

30 septembre 2003. Contribution

30 septembre 2003. Contribution 30 septembre 2003 Contribution Contribution de l Association Française d Ostéopathie aux rencontres ministérielles concernant l élaboration des décrets de la Loi 2002-303 Contribution du 30 septembre 2003

Plus en détail

CENTRE NATIONAL DE LA DANSE >Département Ressources professionnelles. > Ostéopathie. Thérapies manuelles

CENTRE NATIONAL DE LA DANSE >Département Ressources professionnelles. > Ostéopathie. Thérapies manuelles CENTRE NATIONAL DE LA DANSE >Département Ressources professionnelles > Ostéopathie Thérapies manuelles Mai 2009 La collection Santé reflète l intérêt particulier que porte le département Ressources professionnelles

Plus en détail

Institut Supérieur d Ostéopathie de Lille SÉMINAIRES PROFESSIONNALISANTS

Institut Supérieur d Ostéopathie de Lille SÉMINAIRES PROFESSIONNALISANTS SÉMINAIRES PROFESSIONNALISANTS Programme : Merci de cocher les séminaires auxquels vous souhaitez participer. APPROCHE TISSULAIRE «PIERRE TRICOT»* Dates : 19, 20, 21 et 22 septembre 2013 Intervenants :

Plus en détail

Déroulement d une séance de soins...

Déroulement d une séance de soins... Déroulement d une séance de soins... L ostéopathe commence sa consultation par un interrogatoire du patient et un examen approfondi de ses bilans radiologiques et biologiques. Grâce à des tests palpatoires

Plus en détail

1 er Congrès International d Ostéopathie - Lisbonne 2011

1 er Congrès International d Ostéopathie - Lisbonne 2011 1 er Congrès International d Ostéopathie - Lisbonne 2011 Elodie Pereira de Abreu, étudiante en 5 ème année au CEESO Paris Le Congrès Le 1 er Congrès International d Ostéopathie au Portugal a eu lieu les

Plus en détail

Table des matières. Introduction... 9. PREMIÈRE PARTIE : Histoire et principes de l'ostéopathie

Table des matières. Introduction... 9. PREMIÈRE PARTIE : Histoire et principes de l'ostéopathie Table des matières Introduction...... 9 PREMIÈRE PARTIE : Histoire et principes de l'ostéopathie CHAP. I : Bref historique...... 15 1. Les premières preuves...... 16 2. Le Moyen-Âge...... 17 3. Le XVIIIe

Plus en détail

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER?

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? Il faut s'échauffer pour: être en sécurité dès le début : une activité physique progressivement plus intense est indispensable pour ne pas mettre son coeur, ses artères, ses

Plus en détail

L étiopathie. Soins et santé UNE DISCIPLINE MÉDICALE EN PLEIN ESSOR

L étiopathie. Soins et santé UNE DISCIPLINE MÉDICALE EN PLEIN ESSOR Soins et santé UNE DISCIPLINE MÉDICALE EN PLEIN ESSOR L étiopathie Discipline médicale à part entière, l étiopathie, par sa méthode et ses gestes habiles, permet de soigner de façon naturelle de nombreux

Plus en détail

INTRODUCTION A L OSTEOPATHIE

INTRODUCTION A L OSTEOPATHIE INTRODUCTION A L OSTEOPATHIE OSTEON PATHOS en grec Ostéon= os Pathos=effets venant de L ostéopathie est l influence des os en relation avec la maladie la cause et le remède et non maladie de l os ou mal

Plus en détail

Référentiel d activités du métier d ostéopathe Version 2

Référentiel d activités du métier d ostéopathe Version 2 2009 Référentiel d activités du métier d ostéopathe Version 2 Projet conduit par : Sophie MARGUERITTE et Morgane PICARD Master professionnel Psychologie du Travail Sophie [Tapez le nom de la société] [Sélectionnez

Plus en détail

ostéopathe Le Métier d Ostéopathe Concours et Formation Concours Prépa Santé

ostéopathe Le Métier d Ostéopathe Concours et Formation Concours Prépa Santé CP Concours Prépa Santé Optimum : 896 h/an Access : 700 h/an de septembre à mai ostéopathe Le Métier d Ostéopathe L ostéopathe est un spécialiste de la médecine douce appelée ostéopathie. Elle est basée

Plus en détail

Crânien. Pathologies de croissance M. Peltier

Crânien. Pathologies de croissance M. Peltier Crânien Pathologies de croissance M. Peltier Nourrisson surveiller sacrum - C0-C1 C1 jusqu à 1 an il faut une symétrie l acquisition des mouvements asymétriques se fait vers 1 an (marche et mastication)

Plus en détail

EMA Académie. jan - mars. Massage Prénatal : Massage Suédois Avancée :

EMA Académie. jan - mars. Massage Prénatal : Massage Suédois Avancée : EMA Académie École de Massothérapie Adam Massage Prénatal : jan - mars Ce cours explique comment placer correctement la cliente, quelles zones du corps ne peuvent être massées et quelles huiles peuvent

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

LES ACCIDENTS DE SPORT

LES ACCIDENTS DE SPORT LES ACCIDENTS DE SPORT Service formation sport SDIS 86 / 2006 Fracture Fracture de fatigue Périostite LES ACCIDENTS DE SPORT OSSEUX TENDINEUX Tendinite Rupture tendineuse ARTICULAIRE Entorse Luxation trouble

Plus en détail

Destinée aux professionnels de la santé

Destinée aux professionnels de la santé Formation Professionnelle en Fasciathérapie Destinée aux professionnels de la santé Nouveau cursus: janvier 2015 Conférence d information le vendredi 10 octobre 2014 à 19h30 par le Professeur Danis Bois,

Plus en détail

LES PROFESSIONNELS TRAITANTS

LES PROFESSIONNELS TRAITANTS LES PROFESSIONNELS TRAITANTS SOMMAIRE 1. Médecin généraliste...1 2. Dentiste...1 3. Psychologue...1 4. Nutritionniste/Diététiste...1 5. Préparateur physique...1 6. Physiothérapeute...2 7. Thérapeute du

Plus en détail

Les épreuves portent sur le programme de Première et Terminale scientifique.

Les épreuves portent sur le programme de Première et Terminale scientifique. CP Concours Prépa Santé Optimum : 896 h/an Access : 700 h/an de septembre à mai ostéopathe Le Métier d Ostéopathe L ostéopathe soigne toutes sortes de dysfonctionnements : rhumatismes, mal de dos, troubles

Plus en détail

C u r r i c u l u m f o r m a t i o n m o d u l a i r e

C u r r i c u l u m f o r m a t i o n m o d u l a i r e C u r r i c u l u m f o r m a t i o n m o d u l a i r e 1. Répartition des thèmes Année Module 1 Module 2 Module 3 Module 4 1 L'articulation ilio-sacré Les organes pelviens Neurologie appliqué La colonne

Plus en détail

Thérapie anti-âge. Revitalisation cellulaire

Thérapie anti-âge. Revitalisation cellulaire Thérapie anti-âge Revitalisation cellulaire La qualité du fonctionnement de notre organisme diminue avec l âge, en particulier les systèmes physiologiques importants tels que : Le système immunitaire,

Plus en détail

Avant- propos. La physiologie en BTS diététique : les exigences du programme

Avant- propos. La physiologie en BTS diététique : les exigences du programme Avant- propos Le présent ouvrage a pour but de faciliter l enseignement de la physiologie dans le cadre du BTS diététique. Pour ce faire, nous avons respecté scrupuleusement le cadre du programme d enseignement

Plus en détail

Pascal Pilate avec la collaboration d Hélène Caure. L ostéopathie. Techniques et exercices pour tous

Pascal Pilate avec la collaboration d Hélène Caure. L ostéopathie. Techniques et exercices pour tous Pascal Pilate avec la collaboration d Hélène Caure L ostéopathie Techniques et exercices pour tous L ostéopathie Introduction... 7 Partie I L ostéopathie dévoilée Chapitre 1 : Quelles sont les origines

Plus en détail

Filière de formation Physiothérapeutes

Filière de formation Physiothérapeutes Thérapie manuelle Filière de formation Physiothérapeutes Jacques Guillermin Concept physio Réadaptation réhabilitation Thérapie Prévention Principes en TM Unité du corps (holisme) Autorégulation et équilibre

Plus en détail

Offre de massages. Ce massage se concentre sur les points douloureux, les tensions, les courbatures

Offre de massages. Ce massage se concentre sur les points douloureux, les tensions, les courbatures Offre de massages * Massage classique: Ce massage se concentre sur les points douloureux, les tensions, les courbatures 25 min. = 80 CHF 40 min. = 125 CHF 50 min. = 145 CHF Pour un massage plus énergique,

Plus en détail

Patricia Garel. Patricia Garel. Plan et objectifs

Patricia Garel. Patricia Garel. Plan et objectifs Plan et objectifs Synthèse de la conférence CAO2010 (l imparfait au présent) Les trois grandes raisons pour lesquelles un enfant semble ne pas apprendre De qui parle-t-on: Quelques histoires Que peut apporter

Plus en détail

TONG-REN-INSTITUT. Méthodes Traditionnelles Chinoises de santé

TONG-REN-INSTITUT. Méthodes Traditionnelles Chinoises de santé 1 Méthodes Traditionnelles Chinoises de santé Introduction : TONG REN INSTITUT un organisme : - qui propose une validation des acquis professionnels des Praticiens Experts des Méthodes Traditionnelles

Plus en détail

I. Contenu. II. Base juridique

I. Contenu. II. Base juridique Les modalités et les critères de qualification particulière permettant à la sage-femme de pratiquer la connaissance et la maîtrise du périnée: la formation de base I. Contenu Le (date à déterminer), le

Plus en détail

Plan de la présentation LE LYMPHOEDÈME ET LA THÉRAPIE DÉCONGESTIVE COMBINÉE. Différentes causes provoquant un lymphoedème secondaire.

Plan de la présentation LE LYMPHOEDÈME ET LA THÉRAPIE DÉCONGESTIVE COMBINÉE. Différentes causes provoquant un lymphoedème secondaire. LE LYMPHOEDÈME ET LA THÉRAPIE DÉCONGESTIVE COMBINÉE MICHEL EID, MASSOTHÉRAPEUTE CLINIQUE DU LYMPHOEDÈME DU QUÉBEC ET PHYSIO EXTRA Plan de la présentation Définition de différents types de lymphoedème.

Plus en détail

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION Parfois sous estimées, les orthèses de compression contention augmentent le niveau de vigilance par leur mécanisme de «rappel à l ordre», préviennent les récidives

Plus en détail

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 1 28/07/2011 08:28:01 & BONNES S TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES Le guide Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 2 28/07/2011 08:28:02 SOULEVER UN OBJET LOURD OU UNE PERSONNE

Plus en détail

Notes d'études secondaires. Sciences et technologie 316 Le système musculosquelettique

Notes d'études secondaires. Sciences et technologie 316 Le système musculosquelettique Notes d'études secondaires Sciences et technologie 316 Le système musculosquelettique Nom: Prénom: Groupe: Date: 2 Tête Elle comprend : le crâne composé d os plats, disposés en voûte et immobiles qui protègent

Plus en détail

FISTULA CARE. Les Complications Liées au Traitement de la Fistule : Directives Concernant les Rapports 12/12/12

FISTULA CARE. Les Complications Liées au Traitement de la Fistule : Directives Concernant les Rapports 12/12/12 FISTULA CARE Les Complications Liées au Traitement de la Fistule : Directives Concernant les Rapports 12/12/12 EngenderHealth, 440 Ninth Avenue, New York, NY 10001, USA Téléphone: 212-561-8000; Fax: 212-561-8067;

Plus en détail

Centre Thermal et de Santé Mondorf-les-Bains. Carlo Diederich Directeur Santé

Centre Thermal et de Santé Mondorf-les-Bains. Carlo Diederich Directeur Santé Centre Thermal et de Santé Mondorf-les-Bains Carlo Diederich Directeur Santé Cures thermales Cures thermales pour rhumatismes avec rééducation (94% des cures) des voies respiratoires inférieures des voies

Plus en détail

La beauté d un sourire en santé. Découvrez les options de dentisterie conçues pour restaurer votre sourire naturel.

La beauté d un sourire en santé. Découvrez les options de dentisterie conçues pour restaurer votre sourire naturel. La beauté d un sourire en santé Découvrez les options de dentisterie conçues pour restaurer votre sourire naturel. Pourquoi se préoccuper de la perte de dents? Lorsqu on s imagine perdre nos dents, la

Plus en détail

Une approche médicale naturelle

Une approche médicale naturelle Publications des chiropraticiens suisses: La chiropratique - une approche médicale naturelle La chiropratique et la hernie discale La chiropratique et la sciatique La chiropratique et le mal de tête La

Plus en détail

THERAPIE PAR ONDES DE CHOC

THERAPIE PAR ONDES DE CHOC THERAPIE PAR ONDES DE CHOC sales@btlnet.com www.btlnet.com Tous les droits sont réservés. Toutes les précautions pour offrir des informations précises et pour suivre les mises à jour ont été prises, nous

Plus en détail

Déséquilibres dynamiques de la posture dans la dysfonction temporomandibulaire...

Déséquilibres dynamiques de la posture dans la dysfonction temporomandibulaire... Dédicace... 5 Préambule... 7 Le déséquilibre de la mâchoire à l'origine de pathologies redoutables... 7 Terminologie... 8 Préface... 9 La santé... 10 L'ostéopathie et la maladie... 12 Le début de l'aventure...

Plus en détail

Risques communs à tous les secteurs professionnels

Risques communs à tous les secteurs professionnels 1 Nom : Prénom : Distribué le : Classe : Risques communs à tous les secteurs professionnels Plan du module : Risques liés à l activité physique Risques liés à la charge mentale Risques liés au bruit 2

Plus en détail

6 Sommes-nous (les malades) tous égaux face à cette pathologie?

6 Sommes-nous (les malades) tous égaux face à cette pathologie? 6 Sommes-nous (les malades) tous égaux face à cette pathologie? Sans doute NON car la chronicisation des symptômes n est pas vécue de façon identique selon que le malade a en lui les ressources nécessaires

Plus en détail

MON DOS AU QUOTIDIEN COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS

MON DOS AU QUOTIDIEN COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS MON DOS AU QUOTIDIEN COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS COMPRENDRE, ÉVITER ET SOULAGER LE MAL DE DOS Le mal de dos? Nous sommes pratiquement tous concernés! En effet, plus de 80% de la population

Plus en détail

Outil clinique de dépistage pour les bébés (0 à 12 mois) pour référence en ostéopathie. Projet préliminaire.

Outil clinique de dépistage pour les bébés (0 à 12 mois) pour référence en ostéopathie. Projet préliminaire. Outil clinique de dépistage pour les bébés (0 à 12 mois) pour référence en ostéopathie. Projet préliminaire. Par Patricia Reid D.O. Ostéopathe clinicienne, membre de l ADOQ Plan de l atelier Introduction

Plus en détail

Dérèglement thermique. Hypothermie Hyperthermie SEMINAIRES IRIS

Dérèglement thermique. Hypothermie Hyperthermie SEMINAIRES IRIS Dérèglement thermique Hypothermie Hyperthermie Hyperthermie Hyperthermie Production de chaleur corporelle Exercice intense Elimination de chaleur corporelle Vague de chaleur Cadre iatrogène (syndr malin

Plus en détail

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline (Valeur énergétique : 38 kcal/10 g) Composition nutritionnelle Composition pour 10 g Rôle Protéines (végétales) 55 à 70 % Construction

Plus en détail

da Vinci Pontage gastrique

da Vinci Pontage gastrique da Vinci Pontage gastrique Une nouvelle approche de la chirurgie bariatrique Êtes-vous intéressé par la dernière option de traitement de l'obésité? Votre docteur peut vous proposer une nouvelle procédure

Plus en détail

Le Modèle Conceptuel de Virginia Henderson. P. Bordieu (2007)

Le Modèle Conceptuel de Virginia Henderson. P. Bordieu (2007) Le Modèle Conceptuel de Virginia Henderson P. Bordieu (2007) Postulats qui l étayent (= fondements) Valeurs qui le justifient Éléments qui le composent: - But poursuivi - Cible - Rôle de l infirmière -

Plus en détail

LA THERMOREGULATION. IFSI 1ère année promotion 2008 2011

LA THERMOREGULATION. IFSI 1ère année promotion 2008 2011 IFSI 1ère année promotion 2008 2011 NP Plan du cours LA THERMOREGULATION Définition de l homéothermie Définition de la thermorégulation Les modes de transmission de la chaleur Régulation de la température

Plus en détail

Chiropratique en Entreprise. Situation actuelle des entreprises

Chiropratique en Entreprise. Situation actuelle des entreprises Chiropratique en Entreprise Exemple du CCM MASKA, St-Jean-sur-Richelieu Premier mandat en 1994 jusqu en 2002. Passé de 125 à 32 évènements en 3 ans de 70% des coûts de CSST et de 62% des cotisations en

Plus en détail

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES Le mal de dos OBJECTIFS Connaître les différentes pathologies liées aux accidents dorso-lombaires Déterminer les facteurs de risques Identifier et appliquer les techniques

Plus en détail

I- COMMENT L HOMME RESSENT LA DOULEUR?

I- COMMENT L HOMME RESSENT LA DOULEUR? LA DOULEUR DANS LA MEDECINE TRADITIONNELLE CHINOISE Miancheng ZHU Professeur de médecine traditionnelle chinoise, faculté de médecine, université Paris 13, Bobigny Aujourd hui, 21 janvier 2004, est le

Plus en détail

Centre Européen d Enseignement Supérieur de l Ostéopathie. Rapport de Stage. British School of Osteopathy les 7 et 8 novembre 2013 :

Centre Européen d Enseignement Supérieur de l Ostéopathie. Rapport de Stage. British School of Osteopathy les 7 et 8 novembre 2013 : Centre Européen d Enseignement Supérieur de l Ostéopathie Rapport de Stage British School of Osteopathy les 7 et 8 novembre 2013 : Etudiants : JACQUOT Erwann, LEPELLETIER Timothée. 1 Table des matières

Plus en détail

La posture, reflet des interférences d origine buccale

La posture, reflet des interférences d origine buccale Bull. Acad. Natle Chir. Dent., 2002, 45-4 101 La posture, reflet des interférences d origine buccale Thierry SANDRETTO * HISTORIQUE Des exemples anciens venant de l antiquité nous interpellent sur l influence

Plus en détail

Toujours. plus loin DOSSIER DE PRESSE

Toujours. plus loin DOSSIER DE PRESSE Toujours plus loin DOSSIER DE PRESSE 30 ans de science et d innovation Depuis 1983, INDIBA est une entreprise spécialisée dans la recherche, le développement et la commercialisation d équipements de radiofréquence

Plus en détail

Ouverture de la Clinique Ostéopathique IO-RENNES Dossier de Presse

Ouverture de la Clinique Ostéopathique IO-RENNES Dossier de Presse Ouverture de la Clinique Ostéopathique IO-RENNES Dossier de Presse Septembre 2013 Contact Presse: Marylène Bourgin : 02 99 57 19 62 / : bourgin.m@io-rennes.fr 1 Sommaire : L INSTITUT d OSTEOPATHIE de RENNES

Plus en détail

Institut Yang Ming. Cabinet de médecine traditionnelle chinoise CANCER, TRAITEMENTS ET EFFETS SECONDAIRES. Agrée par le C.S.NA.T.

Institut Yang Ming. Cabinet de médecine traditionnelle chinoise CANCER, TRAITEMENTS ET EFFETS SECONDAIRES. Agrée par le C.S.NA.T. CANCER, TRAITEMENTS ET EFFETS SECONDAIRES CANCER, TRAITEMENTS ET EFFETS SECONDAIRES La radiothérapie et la chimiothérapie font partie des traitements ayant des effets secondaires particulièrement difficiles

Plus en détail

DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES

DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES DOMAINE 7 RELATIONS ET RÔLES 327 Allaitement maternel inefficace (00104) 327 Allaitement maternel interrompu (00105) 328 Motivation à améliorer l allaitement maternel (00106) 329 Tension dans l exercice

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES COGESTEN 63 rue Castellion 01100 OYONNAX Mis à jour le 30/06/2012 1 / 13 FEUILLE D'EMARGEMENT NOM PRENOM FONCTION DATE SIGNATURE 2 / 13 LES NIVEAUX DE RISQUES Le

Plus en détail

Etirement musculaire Renforcement musculaire

Etirement musculaire Renforcement musculaire Etirement musculaire Renforcement musculaire Pourquoi? Quand un muscle est fortement sollicité, il a tendance à se raccourcir et à rester dans sa position courte. Cette rétraction entraîne un déséquilibre

Plus en détail

Préface : Etat d Esprit

Préface : Etat d Esprit Préface : Etat d Esprit Kinésithérapeute, mon Diplôme d Etat «en poche», j ai envisagé ma pratique thérapeutique dans le souhait d une harmonie. Une curiosité spontanée m a fait rechercher et découvrir

Plus en détail

FORMATION EN ALTERNANCE EN OSTÉOPATHIE 2015

FORMATION EN ALTERNANCE EN OSTÉOPATHIE 2015 L OSTÉOPATHIE UN MONDE DE PASSION FORMATION EN ALTERNANCE EN OSTÉOPATHIE 2015 Établissement d enseignement supérieur privée Formation en alternance destinée aux professionnels de la santé Masseur-Kinésithérapeute,

Plus en détail

L ostéopathie en Médecine du Sport (3e congres de la SOFMMOO ORLEANS 2008) Docteur Alain Frey Président de l UNMF

L ostéopathie en Médecine du Sport (3e congres de la SOFMMOO ORLEANS 2008) Docteur Alain Frey Président de l UNMF L ostéopathie en Médecine du Sport (3e congres de la SOFMMOO ORLEANS 2008) Docteur Alain Frey Président de l UNMF Sondage 108 médecins fédéraux interrogés 50 réponses environ Aucune fédération n utilise

Plus en détail

ostéopathe Le Métier d Ostéopathe Concours et Formation Concours Prépa Santé

ostéopathe Le Métier d Ostéopathe Concours et Formation Concours Prépa Santé CP Concours Prépa Santé Optimum : 896 h/an Access : 700 h/an de septembre à mai ostéopathe Le Métier d Ostéopathe L ostéopathie est une médecine douce. L originalité de cette méthode réside dans le fait

Plus en détail

FORMATION CERTIFIANTE 2015 «Intervention psycho-sociale pour les pairs» Certificat RNAPU (Réseau National d Aide Psychologique d Urgence)

FORMATION CERTIFIANTE 2015 «Intervention psycho-sociale pour les pairs» Certificat RNAPU (Réseau National d Aide Psychologique d Urgence) FORMATION CERTIFIANTE 2015 «Intervention psycho-sociale pour les pairs» Certificat RNAPU (Réseau National d Aide Psychologique d Urgence) Dans le présent document, les mots de genre masculin appliqués

Plus en détail

Séance 3 : Conduire une source de stress importante! Oui mais aussi

Séance 3 : Conduire une source de stress importante! Oui mais aussi Séance 3 : Conduire une source de stress importante! Oui mais aussi Divorcer ou conduire, il faut choisir Le risque de subir un accident de voiture est multiplié par quatre pendant les périodes de divorce

Plus en détail

Chapitre 2 : De la rétine au cerveau

Chapitre 2 : De la rétine au cerveau Chapitre 2 : De la rétine au cerveau Document illusions d optique Les illusions d'optique nous montrent que l'image que nous percevons ne correspond pas toujours à la réalité. En fait, l'œil reçoit les

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Rapport sommaire Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Buenos Aires, Argentine 1-3 décembre 2000 Au cours des dix dernières années, le Canada a joué un rôle

Plus en détail

OSTEOPATHIE NOVEMBRE 2014 COLLECTION SANTE. Département Ressources professionnelles

OSTEOPATHIE NOVEMBRE 2014 COLLECTION SANTE. Département Ressources professionnelles COLLECTION SANTE OSTEOPATHIE NOVEMBRE 2014 Département Ressources professionnelles Un centre d art pour la danse 1, rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex 01 41 839 839 ressources@cnd.fr CND.fr Dans le cadre

Plus en détail

: contre-indications majeures : contre-indications mineures : contre-indications temporaires

: contre-indications majeures : contre-indications mineures : contre-indications temporaires Dans le sommaire, cliquez sur les titres majeurs (exemple : Abdomen, Epaule, etc.) pour être amené à la page correspondante. Pour revenir au sommaire général, cliquez sur le titre majeur. : contre-indications

Plus en détail

Masseur Kinésithérapeute

Masseur Kinésithérapeute CP Concours Prépa Santé Optimum : 896 h/an Access : 700 h/an de septembre à mai Masseur Kinésithérapeute Le Métier de Masseur Kinésithérapeute Le kinésithérapeute assure la rééducation des personnes atteintes

Plus en détail

Formez-vous à l ostéopathie

Formez-vous à l ostéopathie IFBO Etablissement agréé par le ministère de la santé Arrêté du 19 juillet 2013, publié au J.O. le 24 juillet 2013 Formez-vous à l ostéopathie Formations : Diplôme d Ostéopathie Formations Post-Graduées

Plus en détail

Progression CBSV (2h30/semaine : une classe de 15 élèves)

Progression CBSV (2h30/semaine : une classe de 15 élèves) Progression CBSV (2h30/semaine : une classe de 15 élèves) dates Connaissances Capacités 1.1 Les organismes vivants présentent une unité et une diversité 7/9 L observation des organismes vivants témoigne

Plus en détail

Pédagogie du projet?

Pédagogie du projet? Pédagogie du projet? Toute pédagogie qui place l intérêt des apprenants comme levier des conduites éducatives est appelée «pédagogie fonctionnelle». Ainsi, la pédagogie du projet peut rentrer dans cette

Plus en détail

Concepts Ostéopathiques

Concepts Ostéopathiques Concepts Ostéopathiques Cours 4 Pierre Le Naoures Ostéopathe D.O William Garner Sutherland Présentation du concept crânien et des fascias Biographie de W.G Sutherland 1. De l imprimerie à l ostéopathie

Plus en détail

naturopathe - iridologue

naturopathe - iridologue Florence Demay-Nicaise naturopathe - iridologue Licenciée de la Faculté des Sciences de Poitiers en «physiologie et micronutriments» Bilan de vitalité - Soins de bien-être Conseils en alimentation saine

Plus en détail

Maladies neuromusculaires

Maladies neuromusculaires Ministère de la Santé et des Solidarités Direction Générale de la Santé Informations et conseils Maladies neuromusculaires Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec la carte de

Plus en détail

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales Rapport synthétique Une formation en communication de crise pour les autorités locales Ce rapport est la synthèse d une réflexion sur les sessions de formation en communication de crise qui ont été organisées

Plus en détail

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Texte: Inkontinenscentrum i Västra Götaland Photographie: Kajsa Lundberg Layout: Svensk Information Avez-vous des difficultés à vous

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. PARTIE 1 Histoire, études et bases anatomiques

TABLE DES MATIÈRES. PARTIE 1 Histoire, études et bases anatomiques TABLE DES MATIÈRES PARTIE 1 Histoire, études et bases anatomiques 1 Histoire de l ostéopathie viscérale......................................... 3 2 Études....................................................................

Plus en détail

PROBLEME DE DOS. I- Pourquoi souffre-t-on?

PROBLEME DE DOS. I- Pourquoi souffre-t-on? PROBLEME DE DOS I- Pourquoi souffre-t-on? Le rachis ou colonne vertébrale se compose de 24 vertèbres (7 cervicales, 12 dorsales et 5 lombaires) séparées entre elles par des joints articulés, les disques

Plus en détail

Différentes pathologies

Différentes pathologies PRATIQUES SPORTIVES PATHOLOGIES ET TRAUMATOLOGIES CESA Différentes pathologies Pathologies du rachis Lésions osseuses Lésions musculaires Lésions tendineuses Lésions ligamentaires Les lésions des articulations

Plus en détail

L examen clinique infirmier U.E. 3.1 S1 C1

L examen clinique infirmier U.E. 3.1 S1 C1 L examen clinique infirmier U.E. 3.1 S1 C1 Grégory GUILLAN Formateur I.F.S.I. Charles Foix Octobre 2011 1 Raisonnement et démarche clinique L infirmier(ère) comprend le problème de santé d un patient et

Plus en détail

OPTIMISATION SOMMEIL

OPTIMISATION SOMMEIL OPTIMISATION DU SOMMEIL Copyright 2009 Bio.Form.Gym Tout droits réservés pour tous pays Table des matières Introduction...3 Les 8 bénéfices du sommeil...3 Objectifs...3 Possibilités...4 Résultats...4 Explications...4

Plus en détail

Effets de quelques Asanas

Effets de quelques Asanas Effets de quelques Asanas Loïc Le Toumelin Sources: B.K.S Iyengar et Leslie Kaminoff Les effets des Asana Les effets des asanas sont d ordre anatomique (souplesse, musculation), d ordre psychologique (nervosité,

Plus en détail

Comment les composantes de SerEN contribuent aux effets thérapeutiques?

Comment les composantes de SerEN contribuent aux effets thérapeutiques? SerEN Qu est ce que SerEN? SerEN est un produit qui a été spécialement créé pour offrir un moyen sûr et efficace afin de profiter d un bien-être intellectuel pour les personnes qui vivent des situations

Plus en détail

Facilitateur du changement. une formation certifiante d excellence pour augmenter l efficacité de vos interventions

Facilitateur du changement. une formation certifiante d excellence pour augmenter l efficacité de vos interventions Facilitateur du changement une formation certifiante d excellence pour augmenter l efficacité de vos interventions 1 CHANGER La créativité n emprunte jamais des chemins connus, préparons-nous au changement

Plus en détail

Ostéopathie et lombalgie! en phase aigue" Xavier Dufour" Gilles Barette "

Ostéopathie et lombalgie! en phase aigue Xavier Dufour Gilles Barette Ostéopathie et lombalgie! en phase aigue" Xavier Dufour" Gilles Barette " Définition" # Société Française de Rhumatologie! # Douleur allant de la charnière dorsolombaire au bassin pouvant irradier jusqu$au

Plus en détail

Severine Acquisto Psychologue clinicienne, sexologue, psychothérapeute severineacquisto@gmail.com 0473/411.811

Severine Acquisto Psychologue clinicienne, sexologue, psychothérapeute severineacquisto@gmail.com 0473/411.811 Severine Acquisto Psychologue clinicienne, sexologue, psychothérapeute severineacquisto@gmail.com 0473/411.811 1)Quelques notions générales 2)La sexualité Masculine (celle de Monsieur tout le monde et

Plus en détail

A Lire : TRèS IMPORTANT. Cet E-book ne peut être utilisé que pour un usage privé uniquement.

A Lire : TRèS IMPORTANT. Cet E-book ne peut être utilisé que pour un usage privé uniquement. Paulette PIELQUIN A Lire : TRèS IMPORTANT Cet E-book ne peut être utilisé que pour un usage privé uniquement. Vous n avez pas le droit de l offrir ni de le revendre sans accord de l auteur. Toutes reproductions,

Plus en détail

Module : Cours de Anatomie-Physiologie-Pathologie.

Module : Cours de Anatomie-Physiologie-Pathologie. Module : Cours de Anatomie-Physiologie-Pathologie. Public cible Ce cours fait partie du tronc commun obligatoire à toutes les thérapies Aperçu de la formation (Définition) L anatomie est la connaissance

Plus en détail

mots pour maux burnout

mots pour maux burnout mots pour maux burnout burnout Définition Le terme de burnout était primairement utilisé pour définir le surchauffement d une fusée résultant de l épuisement de carburant. Puis H. Freudenberg, un psychanalyste

Plus en détail

LES PATHOLOGIES DU CYCLISTE

LES PATHOLOGIES DU CYCLISTE LES PATHOLOGIES DU CYCLISTE Présenté par : Axel HERSCHENDORFER Ostéopathe D.O MROF Diplômé du Centre Européen d Enseignement Supérieur de l Ostéopathie Membre du Registre des Ostéopathes de France. Sommaire

Plus en détail