GENÈVE AU CENTRE ÉLECTIONS FÉDÉRALES 2015

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GENÈVE AU CENTRE ÉLECTIONS FÉDÉRALES 2015"

Transcription

1 LE PBD AU CONSEIL NATIONAL: LISTE 23 LE PBD AU CONSEIL AUX ÉTATS: LISTE 6 GENÈVE AU CENTRE ÉLECTIONS FÉDÉRALES 2015

2 Le 18 octobre 2015, à vous de voter! Le 18 octobre prochain, les Genevois éliront leur représentants à Berne. De cette élection dépendra l avenir de notre canton et de notre pays. GENÈVE AU CENTRE En effet, Genève et la Suisse font face à d importants défis : les relations avec l UE sont au point mort, notre monnaie, trop forte, pénalise notre économie, la transition énergétique n est pas encore assurée alors qu elle est aussi indispensable qu inéluctable et notre société évolue sans que la législation ne parvienne à suivre le rythme. C est pourquoi le PBD s engage pour une Suisse forte, sûre de ses valeurs, mais également résolument tournée vers l avenir. Un avenir qui doit être prospère et sûr. Le PBD souhaite que la Suisse relève un à un les défis qui s annoncent. Ainsi, le 18 octobre sonnera comme une heure de vérité. Celle qui déterminera si, de manière globale, Genève et la Suisse s engagent pour l avenir ou s enfoncent dans le marasme du repli sur soi. Charles Piguet, Candidat au Conseil National

3 Le PBD a permis une sortie ordonnée du nucléaire Au printemps 2011, le PBD a été le premier parti bourgeois à l exiger et soutient depuis sans condition la transition énergétique. Le PBD a assuré la pérennité de l AVS et de l AI Le PBD a été le premier parti a demander un frein à l endettement pour l AVS et l AI et a soumis un paquet de mesures destinées à assurer la pérennité de l AVS en demandant notamment l indexation des rentes sur l espérance de vie. LES SUCCÈS DU PBD Le PBD a mis en place les bases d une vraie politique familiale En assurant la poursuite du financement de l accueil extra-familial des enfants au niveau national. Grâce au PBD, 140 millions de francs ont été sauvés dans ce but. Le PBD a œuvré pour mettre fin à la discrimination des familles En exigeant avec succès l étude d un projet pour supprimer les injustices fiscales des familles. La fiscalité doit être indépendante de l état civil. Le PBD a assuré la pérennité de la place financière En ayant le courage de demander, contre vents et marées, l échange automatique d information selon les normes de l OCDE, le PBD a ouvert la voie à un règlement définitif des conflits fiscaux qui entravaient notre secteur financier.

4 SAUVER LES BILATÉRALES Après le vote du 9 février 2014, la Suisse se trouve devant un choix difficile : appliquer strictement l initiative ou sauver les bilatérales? Le PBD a fait son choix. Mettre en œuvre l initiative contre l immigration de masse Le PBD a fait parvenir au Conseil fédéral un modèle concret de mise en œuvre qui permet de tenir compte de la volonté populaire sans enterrer les bilatérales et sans isoler Genève et la Suisse. Nous proposons que la Suisse accepte l immigration jusqu à un pourcentage correspondant à la moyenne des états membres de l UE ayant un solde migratoire positif, puis qu entrent en vigueur des contingents plafonnés. Cette proposition a été reprise par les associations économiques. Exiger un nouveau vote sur les bilatérales Les accords bilatéraux ont une importance économique primordiale pour Genève et pour la Suisse. 55 % de nos exportations sont à destination de l UE. Un isolement n est donc bon ni pour notre société, ni pour notre économie. De l autre côté une adhésion à l UE n est pas non plus envisageable. Nous proposons de soumettre au peuple l inscription dans la Constitution des relations contractuelles avec l UE. Les rapports avec l Europe pourront ainsi être clarifiés durablement et l incertitude afférente éliminée. Faciliter le travail des seniors Pour le PBD, il est nécessaire de promouvoir le potentiel de la main-d œuvre suisse. C est pourquoi nous avons déposé deux motions durant la session d automne chargeant le Conseil fédéral de prendre des mesures législatives à ce sujet. Outre des mesures pour maintenir les plus de 50 ans dans le circuit professionnel, le PBD veut rendre possible l activité professionnelle pour davantage de femmes.

5 AIDER LES ENTREPRISES FACE AU FRANC FORT Le PBD s est toujours engagé au profit d une économie forte, responsable et soutient les PME dans leur combat contre le franc fort. Mettre en place la 3ème réforme de l imposition des entreprises Les premières bénéficiaires de cette démarche seront les entreprises suisses qui verront leur taux d imposition sur le bénéfice pratiquement divisé par deux si le taux est fixé à 13% pour toutes les entreprises du canton. Prévoir un taux de TVA unique Pour alléger les charges administratives des entreprises et exempter temporairement de TVA les secteurs les plus touchés par le franc fort comme le tourisme ou la gastronomie. Supprimer le droit de timbre Un impôt du passé, qui ne se justifie plus. Réduire la charge administrative des entreprises et inciter les comportements responsables

6 ASSURER LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE Assurer la transition énergétique et en faire un tournant économique Le PBD s est toujours engagé fermement et activement pour une sortie ordonnée du nucléaire, ainsi que pour un encouragement conséquent du développement et de la mise en place d énergies renouvelables. Nous exigeons l efficience énergétique pour toutes les sources d énergie. Pérenniser la grande hydraulique Le PBD a donné des impulsions essentielles pour que l énergie hydraulique soit traitée comme les autres nouvelles énergies renouvelables. Ainsi, près de deux tiers des projets prêts à être construits pourront être réalisés rapidement. Faciliter le développement des énergies renouvelables Une réglementation trop rigide bloque le développement de nouvelles ressources. Nous voulons des mesures incitatives pour encourager le développement et l exploitation des énergies renouvelables. Accélérer les procédures L accès au Tribunal Fédéral et les droits de recours sont trop souvent utilisés pour des raisons de confort, dans le seul but de retarder les chantiers. Nous demandons à ce que les accès à ces organes soient motivés et validés par des expertises indépendantes. Payer le juste prix de l énergie On le sait, le prix de l énergie est sous-évalué et bloque l émergence de nombreux projets d énergies renouvelables. L instauration d un prix plancher au niveau de la RPC (Rétribution Prix Coûtant) serait bénéfique pour l aboutissement de milliers de projets, ne provoquerait pas de discrimination économique, tout en ayant un impact financier très mesuré pour la population et les entreprises.

7 PROMOUVOIR L EFFICACITÉ FÉMININE Pour le PBD, le chemin de l égalité des sexes passe par une égalité en droit, aujourd hui atteinte, ainsi qu une égalité en fait. Cette dernière doit être obtenue grâce à des mesures d encouragement et en évitant les quotas. Améliorer la conciliation de la vie de famille et de la vie professionnelle En encourageant le développement de places de crèches par le maintien du fonds d aide existant et alimenté à hauteur de 200 millions de francs, ce dernier étant menacé. En créant un fonds similaire pour financer les écoles à horaires continu. Faciliter le retour à la vie active Après une période d inactivité, il est souvent difficile pour les femmes et les hommes de retrouver un emploi. Un modèle fédéral sous la forme d une incitation à l embauche de ces personnes pour les entreprises est souhaité par le PBD. L égalité passe par les entreprises Le PBD entend offrir des facilités fiscales aux entreprises qui pratiquent une stricte politique d égalité salariale.

8 Thierry Vidonne Sandra Borgeaud Anthony Jaria Candidat au Conseil des Etats Candidate au Conseil National Candidat au Conseil National Candidat au Conseil National Secrétaire de direction Officier garde-frontière Adjoint au Maire d Hermance / Entrepreneur Ancienne députée au Grand-Conseil Membre du Comité Directeur du PBD Suisse Vice-président du PBD Genève Déléguée du PBD Genève Vice-président du PBD Genève

9 Laurent Thurnherr Annette Yasuka Fader Mark Kugel Candidat au Conseil National Candidate au Conseil National Candidat au Conseil National Avocat-stagiaire Guide touristique Ingénieur Membre du Comité du PBD Genève Membre du Comité du PBD Genève Alumni HEIG-VD Ville de Genève Ville de Genève Vernier

10 Charles Piguet Sophie Zagato Gilles Champoud Candidat au Conseil National Candidate au Conseil National Candidat au Conseil National Avocat-stagiaire Stagiaire académique au DFAE Agent artistique Président du PBD Genève Déléguée du PBD Genève Membre du Comité du PBD Genève Ville de Genève Chêne-Bougerie Ville de Genève

11 LE PBD AU CONSEIL NATIONAL: LISTE 23 LE PBD AU CONSEIL AUX ÉTATS: LISTE 6

12 RETROUVEZ NOTRE PROGRAMME COMPLET SUR PBD-GE.CH/EF2015 twitter.com/pbd_ge facebook.com/pbd_ge PBD-GE.CH Éditeur responsable M. Charles Piguet Quai du Cheval Blanc 21 CH-1227 Les Acacias Réalisation graphique Candy Factory Communication visuelle

CIRCULAIRE D INFORMATION No 3

CIRCULAIRE D INFORMATION No 3 27 mai 1998 Dr. Hermann Walser CIRCULAIRE D INFORMATION No 3 Le rapport IDA-FiSo2 et les thèmes principaux du Conseil fédéral concernant la 1ère révision de la LPP 1. Le Conseil fédéral est en train de

Plus en détail

Consultation pré-budgétaire. Préparé à l attention du ministre des Finances

Consultation pré-budgétaire. Préparé à l attention du ministre des Finances Consultation pré-budgétaire Préparé à l attention du ministre des Finances Saint-Antoine, Nouveau-Brunswick Octobre 2009 Les priorités du CÉNB : - le Plan d action pour l autosuffisance du nord du Nouveau-Brunswick;

Plus en détail

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis 1 Axes prioritaires d interventions économiques de la Chambre de commerce de Lévis Préambule Regroupant près de 140 000 habitants et plus de 65 000 travailleurs, le territoire de la Ville de Lévis profite

Plus en détail

«NON à la stratégie énergétique 2050 proposée OUI à plus d efficience et d économie du marché»

«NON à la stratégie énergétique 2050 proposée OUI à plus d efficience et d économie du marché» «NON à la stratégie énergétique 2050 proposée OUI à plus d efficience et d économie du marché» Position de Swissmem en rapport avec la stratégie énergétique 2050 Hans Hess, président Swissmem Conférence

Plus en détail

26 novembre 2000 Votation populaire cantonale Message du Grand Conseil du canton de Berne. Initiative sur la consommation de carburant

26 novembre 2000 Votation populaire cantonale Message du Grand Conseil du canton de Berne. Initiative sur la consommation de carburant 26 novembre 2000 Votation populaire cantonale Message du Grand Conseil du canton de Berne Initiative sur la consommation de carburant Initiative sur la consommation de carburant L initiative législative

Plus en détail

Vaste réforme de la fiscalité immobilière

Vaste réforme de la fiscalité immobilière Vaste réforme de la fiscalité immobilière 26 septembre 2012 Dépôt et mise en consultation de cinq projets de lois A. Estimation fiscale des immeubles Projet de loi sur les estimations fiscales de certains

Plus en détail

Politique européenne de la Suisse

Politique européenne de la Suisse Département fédéral des affaires étrangères DFAE Département fédéral de l économie DFE Bureau de l intégration DFAE/DFE Information Politique européenne de la Suisse 1/38 Plan de l exposé 1. La Suisse

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

Règlement pour l obtention d une bourse de Youth For Understanding (YFU) Suisse

Règlement pour l obtention d une bourse de Youth For Understanding (YFU) Suisse Règlement pour l obtention d une bourse de Youth For Understanding (YFU) Suisse 1 Idée générale Avec son fonds de bourse, Youth For Understanding (YFU) Suisse souhaite donner la possibilité à des jeunes

Plus en détail

Imposition sur la dépense («Imposition forfaitaire»)

Imposition sur la dépense («Imposition forfaitaire») Imposition sur la dépense («Imposition forfaitaire») Les ressortissants étrangers qui s installent en Suisse sont en principe soumis aux mêmes impôts sur le revenu et sur la fortune que les citoyens suisses.

Plus en détail

Chantiers dans la prévoyance vieillesse et les prestations complémentaires

Chantiers dans la prévoyance vieillesse et les prestations complémentaires Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral des assurances sociales OFAS Chantiers dans la prévoyance vieillesse et les prestations complémentaires Colloque Union des villes suisses, Bienne 6

Plus en détail

Réponse à la consultation sur la réforme de la prévoyance vieillesse

Réponse à la consultation sur la réforme de la prévoyance vieillesse Réponse à la consultation sur la réforme de la prévoyance vieillesse En tant que plus grande organisation spécialisée dans les prestations de services aux personnes âgées de Suisse, Pro Senectute prend

Plus en détail

Formation. Position. Les défis

Formation. Position. Les défis Position Formation Outre le partenariat social, la formation est l un des plus importants facteurs du succès de l économie suisse. Elle a aussi un rôle clé lorsqu il s agit de combattre la pénurie de main-d

Plus en détail

sortir l assurance invalidité du piège de la dette

sortir l assurance invalidité du piège de la dette 23 OCTOBRE 2011 FICHE THEMATIQUE : ASSURANCE INVALIDITE sortir l assurance invalidité du piège de la dette Au cours des 20 dernières années, l assurance invalidité suisse (AI) s est inexorablement enfoncée

Plus en détail

Versement du capital : quelle histoire

Versement du capital : quelle histoire Versement du capital : quelle histoire IST insight Cédric Regad 9 octobre 2014 Sommaire 1. Introduction 3 2. Histoire 4 3. Quelques chiffres 10 4. Histoires? 13 5. Rente ou capital? 23 6. Conclusion et

Plus en détail

CONSULTATION SUR L AVANT-PROJET DE CONSTITUTION

CONSULTATION SUR L AVANT-PROJET DE CONSTITUTION CONSULTATION SUR L AVANT-PROJET DE CONSTITUTION QUESTIONNAIRE ET PRISE DE POSITION Nom et prénom : Adresse : Date et signature : Si vous répondez pour le compte d une association ou d une organisation

Plus en détail

Objets de la prochaine session

Objets de la prochaine session Objets de la prochaine session de printemps 2016 29 février 2016 au 18 mars 2016 Conseil des Etats Recommandations 15.060 OCF. Loi fédérale sur l impôt anticipé. Modification Acceptation 14.451 Iv. pa.

Plus en détail

«L art d accompagner les dirigeants» COACHING CROISÉ ACCOMPAGNEMENT DE DIRIGEANTS ET MENTORAT. Le partenaire de votre réussite

«L art d accompagner les dirigeants» COACHING CROISÉ ACCOMPAGNEMENT DE DIRIGEANTS ET MENTORAT. Le partenaire de votre réussite «L art d accompagner les dirigeants» COACHING CROISÉ ACCOMPAGNEMENT DE DIRIGEANTS ET MENTORAT F A I S O N S CONNAISSANCE > VOUS ÊTES Dirigeant d une petite ou moyenne entreprise Repreneur d une entreprise

Plus en détail

s investir pour la relève

s investir pour la relève s investir pour la relève campagne majeure de financement 2009-2013 objectif : 2 000 000 $ S investir pour la relève Mot de la présidente de campagne En Estrie, les étudiants ont la chance de recevoir

Plus en détail

"Un regard sur la politique de formation en Suisse"

Un regard sur la politique de formation en Suisse "Un regard sur la politique de formation en Suisse" Jacques-André Maire Conseiller national, membre de la CSEC-WBK et de la CER-WAK Président du Groupe parlementaire pour la formation professionnelle Président

Plus en détail

CIRCULAIRE D INFORMATION No 26

CIRCULAIRE D INFORMATION No 26 15 mars 2001 Dr. Hermann Walser CIRCULAIRE D INFORMATION No 26 Mesures urgentes dans le domaine du droit de timbre de négociation : les institutions de prévoyance assimilées aux commerçants de titres 1.

Plus en détail

Ordonnance sur la formation continue: Audition Position de la Conférence romande de la formation continue (CRFC)

Ordonnance sur la formation continue: Audition Position de la Conférence romande de la formation continue (CRFC) CONFÉRENCE ROMANDE DE LA FORMATION CONTINUE Ordonnance sur la formation continue: Audition Position de la Conférence romande de la formation continue (CRFC) Nyon, le 1 er octobre 2015 Monsieur le Conseiller

Plus en détail

EXAMEN THÉMATIQUE DE L OCDE DE SUIVI DES POLITIQUES POUR AMÉLIORER LES PERSPECTIVES DES TRAVAILLEURS AGÉS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL

EXAMEN THÉMATIQUE DE L OCDE DE SUIVI DES POLITIQUES POUR AMÉLIORER LES PERSPECTIVES DES TRAVAILLEURS AGÉS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL EXAMEN THÉMATIQUE DE L OCDE DE SUIVI DES POLITIQUES POUR AMÉLIORER LES PERSPECTIVES DES TRAVAILLEURS AGÉS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL SUISSE (situation mi-2012) En 2011, le taux d emploi des travailleurs

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du date Ville 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national : début de reprise économique, mais chômage encore trop fort Dans notre région, une problématique

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Budget provincial 2015

Budget provincial 2015 Budget provincial 2015 Le 26 mars 2015, le gouvernement du Québec a déposé son budget 2015-2016. Parmi les nouvelles mesures annoncées, certaines pourraient avoir un impact sur les membres de l Association

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil M 1114-B

Secrétariat du Grand Conseil M 1114-B Secrétariat du Grand Conseil M 1114-B Date de dépôt: 19 janvier 2000 Messagerie Rapport du Conseil d Etat au Grand Conseil sur la motion de M mes et M. Chaïm Nissim, Fabienne Bugnon et Sylvia Leuenberger

Plus en détail

L'entretien est conduit par leur supérieur hiérarchique direct et donne lieu à l'établissement d'un compte rendu.

L'entretien est conduit par leur supérieur hiérarchique direct et donne lieu à l'établissement d'un compte rendu. RAPPORT AU CSFPT SUR L APPLICATION DE L ARTICLE 76-1 DE LA LOI N 86-54 DU 26 JANVIER 1984 PORTANT DISPOSITIONS STATUTAIRES RELATIVES A LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Bilan de l expérimentation de la

Plus en détail

Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France

Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France Paris, le 25 octobre 2012 Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France Volet 1 : Mythes et réalités en comparaison internationale Volet 2 : Comment mieux accompagner la prise de risque

Plus en détail

COMPLÉMENTARITÉ, ENGAGEMENT, PÉRENNITÉ

COMPLÉMENTARITÉ, ENGAGEMENT, PÉRENNITÉ COMPLÉMENTARITÉ, ENGAGEMENT, PÉRENNITÉ PLUS DE 40 PROFESSIONNELS SUR 4 SITES PROPOSANT 3 DOMAINES DE COMPÉTENCES, AUTANT DE RAISONS DE NOUS FAIRE CONFIANCE. NOUS SOMMES RAPIDES, DISPONIBLES ET COMPÉTENTS.

Plus en détail

ET VOTRE VILLE DEVIENT MOTEUR DE RÉUSSITE

ET VOTRE VILLE DEVIENT MOTEUR DE RÉUSSITE ACADOMIA RCS PARIS 349 367 557 ET VOTRE VILLE DEVIENT MOTEUR DE RÉUSSITE 810858_AcadomiaSalon_Broch_12p_148x210.indd 1 29/10/2015 11:48 DES ATELIERS DE SOUTIEN APRÈS L ÉCOLE UNE PLATEFORME NUMÉRIQUE DE

Plus en détail

Dès lors, les membres de notre association sont directement touchés par les avantprojets de loi dont il est question.

Dès lors, les membres de notre association sont directement touchés par les avantprojets de loi dont il est question. Conseil d Etat de la République et canton de Rue de l Hôtel de Ville 2 Case postale 3964 1211 3, le 28 novembre 2012 P1.3.4/CA Avant-projet de loi abrogeant les droits d enregistrement et de timbres Avant-projet

Plus en détail

Cette année, 546 questionnaires complétés nous ont été retournés. Ce succès a surpris.

Cette année, 546 questionnaires complétés nous ont été retournés. Ce succès a surpris. Présentation de Mme Rose-Marie Lüthi Kreibich, Dr phil., Déléguée au CSA, lors du Congrès d automne 2015 du Conseil Suisse des Aînés le 15 septembre 2015 au Palais des Congrès de Bienne. Cette année, 546

Plus en détail

Une transformation s impose : changeons d attitude

Une transformation s impose : changeons d attitude Une transformation s impose : changeons d attitude Colloque sur le marché des hôpitaux et du réseau de la santé au Québec 27 mai 2009 Aujourd hui, au Canada Le Canada dépense plus pour les soins de santé

Plus en détail

Les assurances sociales en Suisse: quel(s) impact(s) sur la vie des femmes?

Les assurances sociales en Suisse: quel(s) impact(s) sur la vie des femmes? Les assurances sociales en Suisse: quel(s) impact(s) sur la vie des femmes? Liliane Maury Pasquier La Chaux-de-Fonds, 22 novembre 2011 INTRODUCTION : Tout le monde a droit à une vie digne (art. 7 et 12

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

JOURNÉE DE FORMATION CONTINUE NOUVEAUTÉS EN DROIT FISCAL. Université de Neuchâtel - Faculté de droit 7 novembre 2014

JOURNÉE DE FORMATION CONTINUE NOUVEAUTÉS EN DROIT FISCAL. Université de Neuchâtel - Faculté de droit 7 novembre 2014 JOURNÉE DE FORMATION CONTINUE Université de Neuchâtel - Faculté de droit 7 novembre 2014 NOUVEAUTÉS EN DROIT FISCAL Thierry Obrist Professeur extraordinaire - Université de Neuchâtel Avocat - Walder Wyss

Plus en détail

PARLEMENT WALLON. Proposition de décret. visant à réduire et simplifier les droits de succession et de donation * déposée par

PARLEMENT WALLON. Proposition de décret. visant à réduire et simplifier les droits de succession et de donation * déposée par 14 (SE 2014) N 1 14 (SE 2014) N 1 PARLEMENT WALLON Session extraordinaire 2014 16 juillet 2014 Proposition de décret visant à réduire et simplifier les droits de succession et de donation * déposée par

Plus en détail

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Numéro du document : 0608-14 Adoptée par la résolution : 347 0608 En date du : 17 juin

Plus en détail

Session de printemps Compte rendu de la 1 ère semaine

Session de printemps Compte rendu de la 1 ère semaine Session de printemps Compte rendu de la 1 ère semaine 5 mars 2010 Au cours de la première semaine de la session, le Conseil national a débattu de la 11e révision de l AVS : il a renoncé à atténuer les

Plus en détail

Avant-propos. Chère lectrice, cher lecteur,

Avant-propos. Chère lectrice, cher lecteur, Avant-propos Chère lectrice, cher lecteur, En ces temps économiquement difficiles, il est important de savoir ce que je peux exiger comme salaire en tant qu entraîneur ou entraîneuse. En particulier, en

Plus en détail

Stock options et attribution gratuite d actions

Stock options et attribution gratuite d actions Stock options et attribution gratuite d actions 1 Christophe de Kalbermatten, Avocat Python & Peter 5 Octobre 2011 TABLE DES MATIÈRES 1. Stock options A. Définition B. Graphique C. Différentes stock options

Plus en détail

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial Entretien accordé par Monsieur Le Ministre du Commerce à l APS ( 31/01/2014) Points abordés : Protection du produit national, Crédit à la consommation, L accord commercial préférentiel "Algérie-Tunisie,

Plus en détail

MAISON KULTURA STATUTS

MAISON KULTURA STATUTS Route de Chêne 41b - CH 1208 Genève - Tél. 022/340 71 11 - Fax 022/344 71 92 - www.kultura.ch MAISON KULTURA STATUTS I. NOM, DURÉE, SIÈGE Dénomination Art. 1 L Association «Maison Kultura» est une fédération

Plus en détail

Rapport annuel 2014 FORMATION EN DEUX PHASES

Rapport annuel 2014 FORMATION EN DEUX PHASES Rapport annuel 214 FORMATION EN DEUX PHASES La formation en deux phases en 214 La décision du Conseil des États du 2 mars 214 de ne pas donner suite à la motion concernant la suppression de la formation

Plus en détail

Groupe Helvetia. Politique en matière de ressources humaines

Groupe Helvetia. Politique en matière de ressources humaines Groupe Helvetia Politique en matière de ressources humaines Chères collaboratrices, chers collaborateurs Notre politique en matière de ressources humaines est basée sur la charte d entreprise «Les meilleurs

Plus en détail

Plan d urgence pour l emploi. Propositions à débattre

Plan d urgence pour l emploi. Propositions à débattre Plan d urgence pour l emploi Propositions à débattre Avant propos : Ce document est un document de travail. Il vise à formuler un projet de plan d action structuré en faveur de la création d emplois. Il

Plus en détail

COFIDA. 1. La réforme de l'imposition des entreprises II et son impact dans l'agriculture et la viticulture

COFIDA. 1. La réforme de l'imposition des entreprises II et son impact dans l'agriculture et la viticulture 1. La réforme de l'imposition des entreprises II et son impact dans l'agriculture et la viticulture 1.1 Deux volets distincts Allégements pour les entreprises de personnes. Principe de l apport en capital.

Plus en détail

Politique européenne de la Suisse

Politique européenne de la Suisse Département fédéral des affaires étrangères DFAE Département fédéral de l économie DFE Bureau de l intégration DFAE/DFE Information Politique européenne de la Suisse Juin 2009 Plan de l exposé 1. La Suisse

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

Projet de loi n o 103 (2005, chapitre 17) Loi modifiant la Loi sur la justice administrative et d autres dispositions législatives

Projet de loi n o 103 (2005, chapitre 17) Loi modifiant la Loi sur la justice administrative et d autres dispositions législatives PREMIÈRE SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 103 (2005, chapitre 17) Loi modifiant la Loi sur la justice administrative et d autres dispositions législatives Présenté le 26 avril 2005

Plus en détail

Plan d action du PDC concernant le franc fort

Plan d action du PDC concernant le franc fort Plan d action du PDC concernant le franc fort Vendredi 20 février 2015, à 16 h 45 Renseignements : Filippo Lombardi, président du groupe et conseiller aux Etats (TI), mobile : 079 620 64 65 Pirmin Bischof,

Plus en détail

avs : la hausse de l espérance de vie impose des réformes

avs : la hausse de l espérance de vie impose des réformes 23 OCTOBRE 2011 FICHE THEMATIQUE: ASSURANCE VIEILLESSE ET SURVIVANTS avs : la hausse de l espérance de vie impose des réformes Le nombre croissant de retraités va placer l AVS face à un défi de taille

Plus en détail

"High Performance Workplace Event: People mean business"

High Performance Workplace Event: People mean business "High Performance Workplace Event: People mean business" (Cette conférence a été organisée par la Présidence britannique de l'union européenne, avec le soutien de la Commission européenne) Londres, le

Plus en détail

Nous vous remercions de nous donner la possibilité d exprimer notre avis sur ce projet et c est bien volontiers que nous vous le faisons parvenir.

Nous vous remercions de nous donner la possibilité d exprimer notre avis sur ce projet et c est bien volontiers que nous vous le faisons parvenir. Office fédéral de la justice A l attention de Mme Debora Gianinazzi Bundesrain 20 3003 Berne Berne, le 17 octobre 2012 Droit d entretien : Modification du code civil (entretien de l enfant), du code de

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 25 septembre 2012 Français Original: anglais ECE/AC.30/2012/3 Commission économique pour l Europe Groupe de travail sur le vieillissement Conférence

Plus en détail

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Veuillez prendre note que ce document est à titre de référence. Votre convention collective prévaut sur toutes les informations fournies dans ce document. Si vous

Plus en détail

L UE, la crise économique et le marché immobilier Quel projet d avenir?

L UE, la crise économique et le marché immobilier Quel projet d avenir? L UE, la crise économique et le marché immobilier Quel projet d avenir? Prise de position CEPI, le Conseil Européen des Professions Immobilières Contact Référence Janet K. Griffiths - janet.griffiths@cepi.eu

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014

Pacte de responsabilité et de solidarité. Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014 Pacte de responsabilité et de solidarité Observatoire de l économie de Seine-et-Marne Melun, le 16 juin 2014 1 2 Le Pacte : quels bénéficiaires? Les entreprises Toutes les entreprises, quelle que soit

Plus en détail

Session. L élaboration de la vision, de la mission. et du plan d action. Guide du participant. La Fédération provinciale des

Session. L élaboration de la vision, de la mission. et du plan d action. Guide du participant. La Fédération provinciale des Session L élaboration de la vision, de la mission et du plan d action Guide du participant Préparé par La Fédération provinciale des comités de parents du Manitoba Saint-Boniface Septembre 1996 Avant propos

Plus en détail

«Un emploi, un avenir» en Équateur Projet d aide à l insertion économique des jeunes

«Un emploi, un avenir» en Équateur Projet d aide à l insertion économique des jeunes «Un emploi, un avenir» en Équateur Projet d aide à l insertion économique des jeunes Proposition de projet Localisation: Début du projet : Durée du projet : Objectif : Nombre de bénéficiaires : San Carlos

Plus en détail

Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012

Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012 Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012 Reprise économique et croissance Le Bureau canadien de l éducation internationale

Plus en détail

Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait

Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait Stratégie énergétique 2050: Un bref portrait Daniel Büchel, Vice-directeur, directeur du programme SuisseEnergie Politique énergétique: de quoi s agit-il? Sécurité de l approvisionnement Sécurité technique

Plus en détail

Le Parlement jeunesse du Québec PARLEMENT JEUNESSE DU QUÉBEC 64 E LÉGISLATURE. Projet de loi n 1

Le Parlement jeunesse du Québec PARLEMENT JEUNESSE DU QUÉBEC 64 E LÉGISLATURE. Projet de loi n 1 Le Parlement jeunesse du Québec PARLEMENT JEUNESSE DU QUÉBEC 64 E LÉGISLATURE Projet de loi n 1 Loi sur la représentativité des sexes sur le marché du travail Présenté par Mme Jade Boivin Ministre du Travail

Plus en détail

13.3652 é Mo. Schwaller. Pénurie de main-d œuvre qualifiée. La libre circulation des personnes n est pas la panacée

13.3652 é Mo. Schwaller. Pénurie de main-d œuvre qualifiée. La libre circulation des personnes n est pas la panacée Ständerat Conseil des Etats Consiglio degli Stati Cussegl dals stadis 13.3652 é Mo. Schwaller. Pénurie de main-d œuvre qualifiée. La libre circulation des personnes n est pas la panacée 14.3009 é Mo. CSEC-CE

Plus en détail

Capital garanti à vie * Et demain, pourrez-vous protéger vos proches? Allianz Continuité

Capital garanti à vie * Et demain, pourrez-vous protéger vos proches? Allianz Continuité Et demain, pourrez-vous protéger vos proches? Capital garanti à vie * Allianz Continuité La garantie décès qui prend le relais de vos assurances professionnelles pour sécuriser l avenir de ceux que vous

Plus en détail

Responsabilité des sous-traitants

Responsabilité des sous-traitants Responsabilité des sous-traitants Jean-Pierre Grossmann SSE Zurich GV 2013 2. Politische Geschäfte 2 Responsabilité des sous-traitants (art. 5 Ldét) Sous-traitants 3 Situation actuelle La SSE s est opposée

Plus en détail

Position de la Fédération suisse pour la formation continue FSEA

Position de la Fédération suisse pour la formation continue FSEA Ordonnance sur la formation continue: Audition Position de la Fédération suisse pour la formation continue FSEA Zurich, le 7 septembre 2015 Monsieur le Conseiller fédéral Schneider-Ammann Nous vous vous

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente La prévoyance en France La prévoyance sociale obligatoire Les couvertures complémentaires Les prestations de base, complétées par

Plus en détail

PROPOSITIONS DE LA CGEM POUR LE PROJET DE LOI DE FINANCES 2016

PROPOSITIONS DE LA CGEM POUR LE PROJET DE LOI DE FINANCES 2016 PROPOSITIONS DE LA CGEM POUR LE PROJET DE LOI DE FINANCES 2016 1 NOS SOURCES Le Discours Royal du 20 août 2014 «l économie marocaine a enregistré un retard significatif en la matière, en raison de l éparpillement

Plus en détail

Forum de l Economie du Gros de Vaud

Forum de l Economie du Gros de Vaud Les multinationales et l arc lémanique, plus forts ensemble Forum de l Economie du Gros de Vaud 4 novembre 2015 Frédérique Reeb-Landry, Présidente Ordre du jour Groupement des Entreprises Multinationales

Plus en détail

Avantages de la troisième réforme de l imposition des entreprises (RIE III)

Avantages de la troisième réforme de l imposition des entreprises (RIE III) Avantages de la troisième réforme de l imposition des entreprises (RIE III) Une prise de position de PwC Suisse Mai 2015 LES EXIGENCES POSÉES À LA SUISSE : Conformité avec les normes de l OCDE et de l

Plus en détail

Encouragement à la propriété

Encouragement à la propriété Encouragement à la propriété Directives pour l encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle Valable dès le 1 er janvier 2015 Pour améliorer la lisibilité de ce texte,

Plus en détail

Politique Ressources Humaines

Politique Ressources Humaines Politique Ressources Humaines 1 Fondamentaux de la politique ressources humaines Une responsabilité partagée Egalité des chances et équité Un équilibre vie privée-vie le Des conditions favorables au maintien

Plus en détail

Quand les docteurs créent de la valeur Prix AEF «Docteurs Entrepreneurs»

Quand les docteurs créent de la valeur Prix AEF «Docteurs Entrepreneurs» Quand les docteurs créent de la valeur Prix AEF «Docteurs Entrepreneurs» Groupe AEF est un groupe d information professionnelle spécialisé notamment dans les domaines de l éducation, l enseignement supérieur,

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse KOF Konjunkturforschungsstelle KOF Swiss Economic Institute ETH Zurich LEE G 6 Leonhardstrasse 89 Zurich Tél.: + 6 9 kofcc@kof.ethz.ch Communiqué de presse Zurich, juin, 9h Prévisions d été : relance dans

Plus en détail

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance.

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Département XXX Note à l attention du président du Conseil Général

Plus en détail

Synthèse de l orientation générale de l argumentaire commun des candidats patriotes CAROLE, MARIE- JEANNE, NADEAU, NILOR

Synthèse de l orientation générale de l argumentaire commun des candidats patriotes CAROLE, MARIE- JEANNE, NADEAU, NILOR Elections législatives 2012 Synthèse de l orientation générale de l argumentaire commun des candidats patriotes CAROLE, MARIE- JEANNE, NADEAU, NILOR (Contribution du Camp Patriotique) Les candidats patriotes,

Plus en détail

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS

PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS PLAN D ACTION RELATIF A L EMPLOI DES SENIORS becret OGER INTERNATIONAL [Sélectionnez la date] Service Ressources Humaines OGER INTERNATIONAL Avril 2012 PREAMBULE Constatant que le taux d emploi des 55-64

Plus en détail

Responsable en ressources humaines

Responsable en ressources humaines Cours de préparation au diplôme fédéral Responsable en ressources humaines www.diplomerh.ch Cours de préparation à l examen fédéral pour responsable en ressources humaines Le diplôme fédéral pour responsable

Plus en détail

Transition énergétique: quels défis pour un service industriel? Smart energy 5 ème édition HES-SO Valais, Sion

Transition énergétique: quels défis pour un service industriel? Smart energy 5 ème édition HES-SO Valais, Sion Transition énergétique: quels défis pour un service industriel? Smart energy 5 ème édition HES-SO Valais, Sion 4 septembre 2015 Gilles Garazi Directeur Transition énergétique, SIG Nécessité de décorréler

Plus en détail

RETRAITES : ETAT DES LIEUX

RETRAITES : ETAT DES LIEUX RETRAITES : ETAT DES LIEUX IMPACT DES REFORMES LIBERALES LES ALTERNATIVES POUR DES RETRAITES SOLIDAIRES 1 Les retraites par répartition Principe : Une partie de la richesse produite par les travailleurs

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2007/25 NOTE COMMUNE N 14/2007 R E S U M E. Amélioration de la restitution du crédit de TVA

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2007/25 NOTE COMMUNE N 14/2007 R E S U M E. Amélioration de la restitution du crédit de TVA BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2007/03/09 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2007/25 NOTE COMMUNE N 14/2007 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Les défis de la formation professionnelle en Suisse

Les défis de la formation professionnelle en Suisse Les défis de la formation professionnelle en Suisse Josef Widmer, directeur suppléant du SEFRI Assemblée des délégués de l UPSV, 22.04.2015 Aperçu 1. Forces de la formation professionnelle en Suisse 2.

Plus en détail

Réforme de la Catégorie B Rédacteurs Territoriaux

Réforme de la Catégorie B Rédacteurs Territoriaux SNUCLIAS FSU 173 rue de Charenton 75012 Paris 01 3 7 53 95 01 9 88 06 17 snuclias-fsu@orange.fr www.snuclias-fsu.fr Réforme de la Catégorie B s Territoriaux Le 21 février 2008, organisations syndicales,

Plus en détail

Crédit d investissement online CBC

Crédit d investissement online CBC Crédit d investissement online CBC. La solution «online» pour une demande de crédit professionnel, avec signature du contrat de crédit en présence de votre Chargé de Relations CBC. Objet et caractéristiques

Plus en détail

CHARTE RSE FOURNISSEURS ET SOUS-TRAITANTS

CHARTE RSE FOURNISSEURS ET SOUS-TRAITANTS CHARTE RSE FOURNISSEURS ET SOUS-TRAITANTS Construire l avenir, c est notre plus belle aventure J e suis convaincu que la performance globale de Bouygues est intrinsèquement liée à celle de nos fournisseurs

Plus en détail

Tribunal de la protection des fonctionnaires divulgateurs Canada

Tribunal de la protection des fonctionnaires divulgateurs Canada Tribunal de la protection des fonctionnaires divulgateurs Canada 2008-2009 Rapport ministériel sur le rendement L'honorable James Moore Ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles Table

Plus en détail

Financement pour OSBL

Financement pour OSBL GUIDE Financement pour OSBL Sadia Groguhé // Députée de Saint-Lambert BUREAU DE CIRCONSCRIPTION 1150, boulevard Desaulniers Longueuil, QC J4K 1K7 Tél. : 450 646-2423 Téléc. : 450 646-3018 sadia.groguhe@parl.gc.ca

Plus en détail

«Paquet climat / énergie»

«Paquet climat / énergie» «Paquet climat / énergie» Atelier de travail du Ministère de l Environnement 28 février 2008 Contexte Conclusions du Conseil européen de mars 2007 Réduire les émissions de gaz à effet de serre de 20% d

Plus en détail

Contribution présentée par Madame Lise Thériault (Québec)

Contribution présentée par Madame Lise Thériault (Québec) La représentation des femmes dans les postes décisionnels; dans la haute direction des sociétés d État et de la fonction publique, et dans les entreprises privées Contribution présentée par Madame Lise

Plus en détail

Association des comptables généraux accrédités du Canada

Association des comptables généraux accrédités du Canada Association des comptables généraux accrédités du Canada Exposé présenté devant le Comité permanent de l industrie, des ressources naturelles, des sciences et de la technologie de la Chambre des communes

Plus en détail

Proposition de modification des statuts de l Association INTERPRET à l attention de l Assemblée générale du 11 juin 2015

Proposition de modification des statuts de l Association INTERPRET à l attention de l Assemblée générale du 11 juin 2015 Proposition de modification des statuts de l Association INTERPRET à l attention de l Assemblée générale du 11 juin 2015 Présentation synoptique des changements proposés Légende: Colonne de gauche: version

Plus en détail

R 513. Secrétariat du Grand Conseil

R 513. Secrétariat du Grand Conseil Secrétariat du Grand Conseil R 513 Proposition présentée par les députés: M me et MM. Pierre Weiss, Christophe Aumeunier, Jean- Michel Gros, Pierre Ducrest, Gabriel Barrillier, Michel Ducret, Guy Mettan,

Plus en détail

Le paiement du stationnement dans les villes permet d assurer une rotation sur les places de stationnement. C est l objectif premier de ce paiement.

Le paiement du stationnement dans les villes permet d assurer une rotation sur les places de stationnement. C est l objectif premier de ce paiement. Objet : Dépénalisation des procès verbaux de stationnement Madame le Député, Monsieur le Député, Le 6 juin dernier, Monsieur le Sénateur, Jean-Jacques FILLEUL, a déposé un amendement, relatif à la dépénalisation

Plus en détail

Le canton de Berne va de l avant!

Le canton de Berne va de l avant! Le canton de Berne va de l avant! Le canton de Berne un site d implantation et un cadre de vie compétitifs «stratégie de croissance version 2007» www.be.ch/croissance III Le canton de Berne va de l avant

Plus en détail

Formations Management

Formations Management Formations Management ICF Monaco 9 av président Kennedy 98000 Monaco 00 377 97 97 95 77 www.icfmonaco.com 1 Index 1. Optimiser les Entretiens Professionnels... 3 2. Les Soft- Skills au service d un recrutement

Plus en détail

RREGOP Notions de base

RREGOP Notions de base Document 2 RREGOP Notions de base Années de services Aux fins d admissibilité Toutes les années reconnues aux fins de calcul Tout le service ajouté depuis 1987 Aux fins de calcul Années cotisées Périodes

Plus en détail