Cuisiner pour plusieurs personnes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cuisiner pour plusieurs personnes"

Transcription

1 EOHU BSEO Cuisiner pour plusieurs personnes Guide du consommateur pour la salubrité des aliments These guidelines apply to religious organizations, service clubs and fraternal organizations where the religious organization, service club or fraternal organization, (i) prepare and serve meals for special event and (ii) conduct bake sales. (d) farmers market food vendors. R.R.O. 1990, Reg. 562, s.2(1); (Règlement disponible en anglais seulement) Pour plus de renseignements, appelez le Bureau de santé de l est de l Ontario au (613) ou au , et demandez Appel-santé. Visitez notre site Web au

2 Introduction L objectif de ce dossier est d aider toute personne ou bénévole qui prépare et sert des aliments pour une activité tels un repas de famille, une activité paroissiale ou un rassemblement scolaire ou de groupe communautaire. Il est essentiel de préserver la salubrité des aliments, surtout s ils sont préparés à la maison et transportés ailleurs, pour réduire le risque de maladie d origine alimentaire. L achat, l entreposage, la préparation et tous les autres aspects de la préparation des aliments doivent respecter des pratiques d innocuité pour assurer la sécurité des aliments dans le cadre d un repas collectif. La plupart des maladies d origine alimentaires causées par la préparation des aliments à domicile ne proviennent pas de la qualité des aliments au moment de leur achat, mais bien de la façon de les préparer (University of New Hampshire, 2001). Le non-respect des règles de sécurité alimentaire peut provoquer des maladies, en particulier chez les personnes âgées, les nourissons, les femmes enceintes et les personnes ayant un système immunitaire affaibli.

3 Votre cuisine La manipulation inappropriée des aliments peut avoir des conséquences très graves pour tous, surtout pour les nourrissons, les personnes âgées, les femmes enceintes et les personnes dont le système immunitaire est affaibli. Il est donc primordial que les bénévoles fassent très attention lorsqu ils préparent et servent de la nourriture à de grands groupes. Pensez toujours à écarter les animaux de la cuisine, et suivez les règles ci-dessous pour préparer et servir les aliments de façon sécuritaire. Faites vos achats avec soins Achetez des aliments frais de bonne qualité. C est une partie essentielle de la salubrité alimentaire. Achetez toujours les aliments auprès de fournisseurs approuvés. Achetez les aliments froids en dernier pour être sûr qu il ne soit pas dans la zone des températures dangereuses, qui va de 4 C (40 F) à 60 C (140 F), pendant plus de 2 heures. Cela comprend le temps nécessaire pour rentrer à la maison. Séparez les viandes crues des aliments prêts à consommer. Par exemple, placez les hamburgers ou les steaks sur l étagère inférieure du réfrigérateur pour que le sang ne coule pas sur les fruits ou les légumes crus. N achetez pas de conserves bosselées, fêlées ou bombées; ce sont des signes qui peuvent révéler la présence de bactéries ou de toxines nocives dans le produit alimentaire.

4 Entreposez les aliments convenablement Tous les aliments doivent être entreposés correctement pour éviter la prolifération des bactéries et toute contamination. Entreposage au froid (réfrigération) Toutes les viandes crues (la volaille, le bœuf, le porc et le poisson) doivent être séparées ou entreposées au-dessous des aliments prêts à consommer. La température de réfrigération doit être maintenue à 4 C (40 F) ou moins. Températures de congélation La température des congélateurs doit être maintenue au-dessous de 18 C (0 F). Préparation et cuisson Lorsque vous préparez des aliments, veillez à ce que les aliments cuits ou préparés n entrent pas en contact avec des aliments crus comme la viande ou le poisson. Tous les aliments doivent être cuits jusqu à ce qu ils atteignent la température interne appropriée pendant au moins 15 secondes (voir le tableau ci-dessous). Température de cuisson interne des aliments Utilisez un thermomètre à viande pour vérifier la température interne. Produit Viande hachée et mélanges de viandes Bœuf Veau Agneau / chèvre Porc Volaille Jambon Fruits de mer Variété Degrés Celsius Degrés Fahrenheit Dinde, poulet Veau, bœuf, agneau, porc Toutes les coupes Toutes les coupes Toutes les coupes Toutes les coupes Poulet, entier Dinde, entière Poitrines Farce, cuite seule ou dans la volaille Fais (cru) Précuit Poisson, crustacés et coquillages, autres fruits de mer

5 Lavez-vous les mains Plus de 25 % des flambées de maladies d origine alimentaires proviennent d une mauvaise hygiène, notamment parce qu on ne se lave pas les mains. Si on ne se lave pas les mains correctement, des bactéries nocives peuvent contaminer les aliments. Quand se laver les mains Après avoir été à la toilette Après avoir touché des produits chimiques Après avoir manipulé de l argent Après avoir éternué ou toussé Après avoir touché des viandes crues Après avoir touché des surfaces contaminées Avant de préparer et de servir des aliments Nettoyez, nettoyez, nettoyez Le sol, les murs et les surfaces de la cuisine doivent toujours être propres pour réduire le risque d apparition d organismes nuisibles. Nettoyez et désinfectez les surfaces de travail et les planches à découper après chaque emploi. Lavez vos mains, les ustensiles ainsi que les surfaces de travail avant et après la préparation des aliments, avec un détergent doux. Vous pouvez utiliser une solution d eau de Javel diluée (1 c. à table d eau de Javel pour 1 gallon d eau) pour désinfecter les ustensiles et les surfaces après les avoir lavés. Transportez les aliments Lorsque vous emportez des aliments à l extérieur de votre domicile, gardez les aliments froids au froid, et les aliments chauds au chaud : au plus 4 C (40 F) pour les aliments froids, et au moins 60 C (140 F) pour les aliments chauds. Afin que les aliments froids restent froids, utilisez des blocs réfrigérants et des glacières quand c est possible. Afin que les aliments chauds restent au chaud, isolez-les avec des couches de papier d aluminium ou de papier journal, ou encore, utilisez des contenants isothermes ou des sachets chauffants. Servez les aliments en toute sécurité Si les aliments doivent être réchauffés avant d être servis, réchauffez-les à 74 C (165 F). Ne laissez jamais d aliments à la température ambiante plus de 2 heures. Au moment de servir, il faut que les aliments chauds restent au chaud, et les aliments froids, au froid.

6 Points essentiels pour la préparation sécuritaire d un plat lors d un repas-partage (potluck) Rappelez-vous ces points essentiels lorsque vous préparez ou servez une nourriture saine et salubre afin d assurer la salubrité de vos aliments. Maintenez une propreté scrupuleuse Ayez les mains propres avant et après la préparation. Lavez les planches à découper et les ustensiles dans de l eau chaude savonneuse après avoir coupé du poulet, de la viande et du poisson crus. Laissez les aliments au réfrigérateur Laissez les denrées périssables au réfrigérateur, à moins de 4 C (40 F). Faites décongeler les aliments congelés dans le réfrigérateur. Cuisez complètement les aliments Faites toujours cuire toutes les viandes rouges jusqu à une température interne de 74 C (165 F). Faites cuire les œufs jusqu à ce qu ils soient fermes, et évitez les recettes nécessitant des œufs crus. Lorsque vous préparez une grande quantité de nourriture, divisez-la en petites portions et placez-les dans des plats peu profonds pour une meilleure réfrigération. Les aliments cuits qu il faut refroidir doivent être amenés à une température de réfrigération de 4 C (40 F) dans une période de 4 heures. Transportez les aliments de façon sécuritaire Utilisez des blocs réfrigérants pour garder les aliments au-dessous de 4 C (40 F). Une casserole entièrement cuite reste chaude pendant un court trajet si elle sort directement du four. Pour que les aliments chauds le restent, isolez-les avec des couches de papier d aluminium, de papier journal ou de linge, ou encore, utilisez des contenants isolés expressément conçus pour garder les aliments au chaud. Vous pouvez aussi utiliser des sachets chauffants. Servez les aliments en toute sécurité Quand vous arrivez, réchauffez les aliments chauds jusqu à 74 C (165 F). Ne laissez jamais d aliments sortis plus de 2 heures. Veillez à ce qu il n y ait pas d oiseaux et d animaux là où la nourriture est servie. Ce document est adapté avec la permission du Haldimand-Norfolk Health Unit

L hygiène alimentaire Réduisez le risque d intoxication alimentaire

L hygiène alimentaire Réduisez le risque d intoxication alimentaire Division de la santé publique L hygiène alimentaire Réduisez le risque d intoxication alimentaire Cette feuille de renseignements est publiée à titre d information seulement. Elle ne remplace en aucun

Plus en détail

LUTTER CONTRE LES BACTÉRIES DANS LA CUISINE

LUTTER CONTRE LES BACTÉRIES DANS LA CUISINE Être acteur aujourd hui LUTTER CONTRE LES BACTÉRIES DANS LA CUISINE Cultures Santé CS Réalisation : Cultures & Santé asbl Texte : Charlotte Sax Graphisme : Marina Le Floch Éditeur responsable : Claire

Plus en détail

SALUBRITÉ DANS LES STANDS OU LES KIOSQUES ALIMENTAIRES TEMPORAIRES

SALUBRITÉ DANS LES STANDS OU LES KIOSQUES ALIMENTAIRES TEMPORAIRES Service des Infrastructure, transport et environnement Direction de l environnement Inspection des aliments 827, boul. Crémazie Est, bureau 301 Montréal (Québec) H2M 2T8 Téléphone : (514) 280-4300 Télécopieur

Plus en détail

Bonnes pratiques d hygiènes alimentaires pour le poisson 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F)

Bonnes pratiques d hygiènes alimentaires pour le poisson 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) Bonnes pratiques d hygiènes alimentaires pour le poisson 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) Dès que le poisson entre dans votre usine, vous

Plus en détail

Procédure no : POL-PRO-DRHTA-486 Date d émission : 19-11-2007. Titre : Manipulation sécuritaire des aliments Date de révision : 2013-04-17

Procédure no : POL-PRO-DRHTA-486 Date d émission : 19-11-2007. Titre : Manipulation sécuritaire des aliments Date de révision : 2013-04-17 Procédure no : POL-PRO-DRHTA-486 Date d émission : 19-11-2007 Titre : Manipulation sécuritaire des aliments Date de révision : 2013-04-17 Source : Direction des ressources humaines, techniques et alimentaires

Plus en détail

0800 13 550 pointdecontact@afsca.be

0800 13 550 pointdecontact@afsca.be La sécurité alimentaire l affaire de tous! Editeur responsable : Gil Houins Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire D/2003/10413/3 Une question sur la sécurité alimentaire? Une plainte

Plus en détail

J en mange ou je le jette?

J en mange ou je le jette? J en mange ou je le jette? Comment incorporer la salubrité dans la sécurité alimentaire. Présenté par Caroline Plourde et Micheline Séguin Bernier Le 19 mars 2007 Tiré et adapté du document Votre guide

Plus en détail

La salubrité alimentaire au foyer

La salubrité alimentaire au foyer La salubrité alimentaire, une priorité pour nous tous - cette brochure vous est offerte par : leseleveursdedindonducanada.ca 1 888 44-BOEUF ou boeufinfo.org abaslesbac.org La salubrité alimentaire au foyer

Plus en détail

Sécurité et hygiène alimentaire. que devez-vous faire? 2006, JohnsonDiversey)

Sécurité et hygiène alimentaire. que devez-vous faire? 2006, JohnsonDiversey) Sécurité et hygiène alimentaire que devez-vous faire? 1st August 2006 Welcome to HotSpots (Copyright 2006, JohnsonDiversey) 1 Que devez-vous faire? Contrôler la réception des marchandises contrôler la

Plus en détail

La chaîne du froid des produits alimentaires

La chaîne du froid des produits alimentaires La chaîne du froid des produits alimentaires Le consommateur a aussi son rôle à jouer La chaîne du froid, qu est-ce que c est? C est maintenir les aliments réfrigérés à une température basse qui leur permet

Plus en détail

La salubrité des aliments, c est important

La salubrité des aliments, c est important La salubrité des aliments, c est important Prendre soin de ses proches est une tâche très importante. De plus, en prendre soin signifie d assurer leur sécurité. Dans le cadre de ce cours, vous vous familiariserez

Plus en détail

Français Exigences de sécurité alimentaire

Français Exigences de sécurité alimentaire Français Exigences de sécurité alimentaire Mars 2013 Ce document est organisé en chapitres du cours en ligne sur la sécurité alimentaire. Il indique les différences entre le contenu du cours et les exigences

Plus en détail

MISE À JOUR : NOVEMBRE 2015. La salubrité des aliments pour les femmes enceintes

MISE À JOUR : NOVEMBRE 2015. La salubrité des aliments pour les femmes enceintes MISE À JOUR : NOVEMBRE 2015 La salubrité des aliments pour les femmes enceintes QU EST-CE QUE L EMPOISONNEMENT ALIMENTAIRE? L empoisonnement alimentaire, aussi appelé «intoxication alimentaire» ou «maladie

Plus en détail

Transport sur la route

Transport sur la route Transport sur la route Dans un camion ou un fourgon, il faut garder le poisson et les produits du poisson au froid et éviter la contamination, pendant toute la période de la livraison aux clients. Suivez

Plus en détail

Type d aliments Conditions particulières Microbes potentiels ou altérations

Type d aliments Conditions particulières Microbes potentiels ou altérations ++ FA1 CHARCUTERIES RISQUES POTENTIELS Conditions particulières Microbes potentiels ou 1.1. Charcuteries fraîches - Pâtés - Jambons cuits - Saucisses Toutes charcuteries humides et peu salées : toutes

Plus en détail

LE CONTRÔLE DES TEMPÉRATURES ET DU TEMPS

LE CONTRÔLE DES TEMPÉRATURES ET DU TEMPS LE CONTRÔLE DES TEMPÉRATURES ET DU TEMPS 1 Résumé HOT PAT Contrôler ces deux T (temps-température) assure l innocuité des aliments. On peut empêcher le développement des microorganismes en : maîtrisant

Plus en détail

BONNES PRATIQUES D HYGIENE (BPH) :

BONNES PRATIQUES D HYGIENE (BPH) : BONNES PRATIQUES D HYGIENE (BPH) : PLAN DE MAÎTRISE DES TEMPERATURES A TOUTES LES ETAPES DU MACROPROCESSUS : Programme Pré-Requis Opérationnel (PRPo) et/ou des étapes cruciales à maîtriser (CCP). Maîtrise

Plus en détail

Préparation des poudres pour nourrissons pour une alimentation au. biberon à la maison

Préparation des poudres pour nourrissons pour une alimentation au. biberon à la maison Préparation des poudres pour nourrissons pour une alimentation au biberon à la maison Ce document est publié par le Département Sécurité sanitaire des aliments, zoonoses et maladies d origine alimentaire,

Plus en détail

FICHE D INFORMATION LA PRÉPARATION SÉCURITAIRE DES TARTARES, DES SUSHIS ET DES AUTRES METS CONSOMMÉS CRUS

FICHE D INFORMATION LA PRÉPARATION SÉCURITAIRE DES TARTARES, DES SUSHIS ET DES AUTRES METS CONSOMMÉS CRUS FICHE D INFORMATION LA PRÉPARATION SÉCURITAIRE DES TARTARES, DES SUSHIS ET DES AUTRES METS CONSOMMÉS CRUS Cette fiche s adresse tant aux exploitants d un établissement alimentaire qu aux consommateurs

Plus en détail

PREFET DE L YONNE NOTE D INFORMATION SUR L HYGIENE EN RESTAURATION. e-mail : ddcspp@yonne.gouv.fr

PREFET DE L YONNE NOTE D INFORMATION SUR L HYGIENE EN RESTAURATION. e-mail : ddcspp@yonne.gouv.fr PREFET DE L YONNE Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations Pôle Alimentation 3 rue Jehan Pinard B.P. 19 89010 Auxerre Cedex Tél. : 03 86 72 69 57 Fax : 03 86

Plus en détail

Manger en toute sécurité

Manger en toute sécurité Comptoir Alimentaire Drummond 1655, rue Corriveau Drummondville (Québec) J2C 1Y9 Manger en toute sécurité 819 478-4243 (aide alimentaire) 819 478-9070 (administration) 819 478-5044 (télécopieur) Dates

Plus en détail

INSTRUCTIONS CONCERNANT LA REMISE DE DENRÉES ALIMENTAIRES LORS DE MARCHÉS OU DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES

INSTRUCTIONS CONCERNANT LA REMISE DE DENRÉES ALIMENTAIRES LORS DE MARCHÉS OU DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES Service de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires SAAV Amt für Lebensmittelsicherheit und Veterinärwesen LSVW Chemin du Musée 15, 1700 Fribourg T +41 26 305 80 10, F +41 26 305 80 19 www.fr.ch/lsvw

Plus en détail

RECETTES ENRICHIES. Les protéines que nous trouvons dans nos aliments constituent notre masse musculaire.

RECETTES ENRICHIES. Les protéines que nous trouvons dans nos aliments constituent notre masse musculaire. Service Diététique Hôpital Saint Antoine 01.49.28.20.57 RECETTES ENRICHIES Les protéines que nous trouvons dans nos aliments constituent notre masse musculaire. Des traitements répétés et un manque d appétit

Plus en détail

La restauration en maison de repos

La restauration en maison de repos La restauration en maison de repos La restauration en maison de repos! Un métier spécifique de plus en plus pointu au niveau de:! La sécurité alimentaire.! La gestion de la qualité.! L Optimisation des

Plus en détail

3.3.5 Réception des marchandises et stockage

3.3.5 Réception des marchandises et stockage .. Réception des marchandises et stockage Danger s à observer Mesures correctives et autres mesures.. Livraison de marchandises de mauvaise qualité ou en quantités incorrectes Interruption de la chaîne

Plus en détail

Préparation de poudre pour nourrissons dans les établissements de soins

Préparation de poudre pour nourrissons dans les établissements de soins Préparation de poudre pour nourrissons dans les établissements de soins Cette brochure contient des informations visant à vous aider à réaliser des préparations à partir des préparations en poudre pour

Plus en détail

Règles d hygiène dans la gastronomie collective

Règles d hygiène dans la gastronomie collective INFORMATIONS Règles d hygiène dans la gastronomie collective Chaque année, en Allemagne, on signale plus de 100 000 cas de maladies qui peuvent avoir été causées par la présence dans les aliments de micro-organismes,

Plus en détail

Liste de contrôle interne - Evaluation du système d autocontrôle

Liste de contrôle interne - Evaluation du système d autocontrôle I. Exigences en matière de conformité des locaux et de l environnement de travail Environnement de travail et aménagement des locaux Chapitre O N NA 1 Un courant unidirectionnel est suivi par les denrées

Plus en détail

L eau et la santé sont indissociables

L eau et la santé sont indissociables L eau, indispensable à notre hygiène quotidienne L hygiène repose sur le respect de règles de conduites quotidiennes qui permettent de préserver sa santé. L être humain est porteur de nombreux micro-organismes

Plus en détail

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LA RESTAURATION SCOLAIRE GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014 Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LES OBJECTIFS Apporter aux enfants une alimentation de Qualité pour répondre à leurs

Plus en détail

FONCTIONNEMENT ET HYGIENE EN RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL. I F A S Promotion 2015/2016

FONCTIONNEMENT ET HYGIENE EN RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL. I F A S Promotion 2015/2016 FONCTIONNEMENT ET HYGIENE EN RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL I F A S Promotion 2015/2016 Définition de la fonction restauration d'un établissement de santé Nutritionnel (en liaison avec les

Plus en détail

L hygiène en restauration collective. Formation aux ouvriers de l épicerie Sociale des Capucines Morgane DANIEL-diététicienne RSD

L hygiène en restauration collective. Formation aux ouvriers de l épicerie Sociale des Capucines Morgane DANIEL-diététicienne RSD L hygiène en restauration collective Formation aux ouvriers de l épicerie Sociale des Capucines Morgane DANIEL-diététicienne RSD Qu est-ce que la sécurité alimentaire? Le principe de la sécurité alimentaire,

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE ET RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL

SECURITE SANITAIRE ET RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL SECURITE SANITAIRE ET RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL Références réglementaires : Règlement N 178/2002 établissant les principes généraux et les prescriptions générales de la législation alimentaire

Plus en détail

Opération foyers témoins SYVEDAC

Opération foyers témoins SYVEDAC Opération foyers témoins SYVEDAC EVITER LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE «ATELIER CUISINE AVEC LES RESTES» Quatre conseils pour manger durable Organisez vos achats Mettez les emballages au régime Apprenez à cuisiner

Plus en détail

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX Date: SITE: Heure: par: MENTION GLOBAL DE L'AUDIT: NOMBRE D'ECARTS CONSTATES: ECARTS CONSTATES: 1. RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION / DÉFINITION & CONTRÔLE DES RÈGLES D HYGIÈNE 1.1 Déclaration de l'établissement

Plus en détail

Protocole des repas et goûters

Protocole des repas et goûters MICRO-CRECHE «Les Loupiots» Place des Boutiques - La Joue du Loup - 05250 LE DEVOLUY Tél : 04 92 58 95 10 Le 07 novembre 2009 Protocole des repas et goûters Le présent protocole a pour but de participer

Plus en détail

Leçon 10. Je quitte la maison - par où commencer? Matériel : Niveaux : Buts : Vocabulaire : Temps requis :

Leçon 10. Je quitte la maison - par où commencer? Matériel : Niveaux : Buts : Vocabulaire : Temps requis : SECONDAIRE Leçon 10 Je quitte la maison - par où commencer? Niveaux : S1, S2 (9 e, 10 e ) Buts : Aider les élèves à se préparer lorsqu ils quittent l école pour vivre seul ou avec un locataire. Vocabulaire

Plus en détail

HACCP. HACCP : Hasard Analysis Critical Control Point Méthode d analyse des risques et maîtrise des points critiques (art. 5 de l A.M.

HACCP. HACCP : Hasard Analysis Critical Control Point Méthode d analyse des risques et maîtrise des points critiques (art. 5 de l A.M. HACCP HACCP : Hasard Analysis Critical Control Point Méthode d analyse des risques et maîtrise des points critiques (art. 5 de l A.M. du 29/09/97) Une méthode qui a pour but : - d identifier les dangers,

Plus en détail

Sécurité alimentaire

Sécurité alimentaire Sécurité alimentaire Document élaboré par La Cuisine Éducative Mapleton 2011 CONSEILS ET RESSOURCES À L INTENTION DES MENTORS COMMUNAUTAIRES EN ALIMENTATION SALUBRITÉ ET INTOXICATION ALIMENTAIRE L approvisionnement

Plus en détail

Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque

Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque Ce qu il faut savoir sur le VIH et le sida Soigner prudemment les personnes atteintes du VIH ou du sida dans la communauté est surtout

Plus en détail

table des matières LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET VOUS 2 BONNES PRATIQUES LORS DE L ACHAT 4 ÉTIQUETAGE ALIMENTAIRE 6 BONNES PRATIQUES D ENTREPOSAGE 8

table des matières LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET VOUS 2 BONNES PRATIQUES LORS DE L ACHAT 4 ÉTIQUETAGE ALIMENTAIRE 6 BONNES PRATIQUES D ENTREPOSAGE 8 table des matières LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET VOUS 2 BONNES PRATIQUES LORS DE L ACHAT 4 ÉTIQUETAGE ALIMENTAIRE 6 BONNES PRATIQUES D ENTREPOSAGE 8 BONNES PRATIQUES LORS DE LA PRÉPARATION DES ALIMENTS 12

Plus en détail

La restauration commerciale représente en Aquitaine, en termes d emplois, environ

La restauration commerciale représente en Aquitaine, en termes d emplois, environ Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi DIRECCTE Aquitaine PRÉFET DE LA RÉGION AQUITAINE Direction régionale de l alimentation, de l agriculture

Plus en détail

Documents du PMS. spécimen. Fiches des Bonnes Pratiques d Hygiène B.P.H. Appelées également prérequis. chalphil-docs de travail

Documents du PMS. spécimen. Fiches des Bonnes Pratiques d Hygiène B.P.H. Appelées également prérequis. chalphil-docs de travail 11 Documents du PMS Fiches des Bonnes Pratiques d Hygiène B.P.H Appelées également prérequis Tenue réglementaire exigée On n'entre pas sans sa tenue Toute personne travaillant dans une zone de manutention

Plus en détail

Le Bulletin. www.lindice.ca

Le Bulletin. www.lindice.ca Le Bulletin Le marché de l habitation pour aînés et retraités vol.1 n o 1 Le Bulletin Le marché de l habitation pour aînés et retraités Le Bulletin Le marché de l habitation pour aînés et retraités www.lindice.ca

Plus en détail

Allaitement maternel en structure d'accueil. Allaitement maternel et mode d accueil

Allaitement maternel en structure d'accueil. Allaitement maternel et mode d accueil Réf. : Date : 03/07/2012 Allaitement maternel en structure d'accueil Pôle : Pilotage et coordination Thème : Alimentation Allaitement maternel et mode d accueil L allaitement maternel en crèche ou chez

Plus en détail

La viande, le poisson et les œufs sont des éléments essentiels de notre alimentation. Il est conseillé d en consommer une à deux fois par jour.

La viande, le poisson et les œufs sont des éléments essentiels de notre alimentation. Il est conseillé d en consommer une à deux fois par jour. La viande, le poisson et les œufs sont des éléments essentiels de notre alimentation Il est conseillé d en consommer une à deux fois par jour La viande ou le poisson ou les œufs, c est une à deux fois

Plus en détail

Procédures d hygiène. Ces procédures nécessitent l achat de nouveau matériel et doivent être testées avant d être définitivement mises en œuvre.

Procédures d hygiène. Ces procédures nécessitent l achat de nouveau matériel et doivent être testées avant d être définitivement mises en œuvre. Note à Monsieur René HAMAITE, Directeur général, Direction générale du Sport. Via Monsieur Olivier DEGRYSE, Administrateur général de l Administration générale de l Aide à la Jeunesse, de la Santé et du

Plus en détail

GRANDS RASSEMBLEMENTS

GRANDS RASSEMBLEMENTS GRANDS RASSEMBLEMENTS SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS GUIDE A L USAGE DES MAIRES PREFECTURE DE L EURE Mission inter-services de sécurité sanitaire des aliments DIRECTION DEPARTEMENTALE DES SERVICES VETERINAIRES

Plus en détail

EVALUATION DE LA RESTAURATION DANS LES ESMS

EVALUATION DE LA RESTAURATION DANS LES ESMS EVALUATION DE LA RESTAURATION DANS LES ESMS Service Santé Environnement Alain BETHEMBOS ingénieur d études Patrick MAGNEZ technicien sanitaire 1 PLAN DE MAITRISE SANITAIRE Le PMS (Plan de Maîtrise Sanitaire)

Plus en détail

Quelques gestes simples pour éloigner les microbes Une maison saine en sept étapes

Quelques gestes simples pour éloigner les microbes Une maison saine en sept étapes Quelques gestes simples pour éloigner les microbes Une maison saine en sept étapes La santé, c est important pour vous et pour toute votre famille. Voici quelques gestes simples et peu coûteux qui vous

Plus en détail

l arrêté du 29 septembre 1997

l arrêté du 29 septembre 1997 FRANCAISE Texte de base : l arrêté du 29 septembre 1997 fixant les conditions d hygiène applicables dans les établissements de restauration collective à caractère social. Son contenu s articule autour

Plus en détail

AIDE SUR LES DOCUMENTS CONSTITUTIFS du dossier d agrément CUISINE CENTRALE

AIDE SUR LES DOCUMENTS CONSTITUTIFS du dossier d agrément CUISINE CENTRALE AIDE SUR LES DOCUMENTS CONSTITUTIFS du dossier d agrément CUISINE CENTRALE En premier lieu, faire le point sur la nature exacte de l activité de la cuisine centrale, à savoir un descriptif précis sur :

Plus en détail

L'autocontrôle dans une PME du secteur alimentaire

L'autocontrôle dans une PME du secteur alimentaire L'autocontrôle dans une PME du secteur alimentaire L'autocontrôle est un système de gestion de la qualité visant le respect des exigences légales en matière d'hygiène et une protection efficace du consommateur.

Plus en détail

Maitrise des dangers en restauration collective

Maitrise des dangers en restauration collective PREFECTURE DE LA LOIRE ATLANTIQUE Maitrise des dangers en restauration collective DDPP44 26 NOVEMBRE 2013 --- La DDSV n'existe plus! RGPP: Directions Départementales Interministérielles Depuis le 1er janvier

Plus en détail

Top 5 d'origine alimentaire Facteurs risque de maladie http://ocfoodinfo.com/risk

Top 5 d'origine alimentaire Facteurs risque de maladie http://ocfoodinfo.com/risk Top 5 Foodborne Illness Risk Factors- FRENCH Top 5 d'origine alimentaire Facteurs risque de maladie http://ocfoodinfo.com/risk "Bien que l'approvisionnement alimentaire aux États-Unis soit l'un des plus

Plus en détail

HACCP et sécurité sanitaire des aliments

HACCP et sécurité sanitaire des aliments HACCP et sécurité sanitaire des aliments 1. A votre avis, comment cet accident aurait-il pu être évité? En identifiant les risques alimentaires potentiels liés à l activité de conserverie artisanale et

Plus en détail

GUIDE D INFORMATION À L INTENTION DES EXPLOITANTS

GUIDE D INFORMATION À L INTENTION DES EXPLOITANTS GUIDE D INFORMATION À L INTENTION DES EXPLOITANTS SYSTÈME DE DIVULGATION D INFRACTIONS ALIMENTAIRES : GUIDE D INFORMATION À L INTENTION DES EXPLOITANTS TABLE DES MATIÈRES Message du Médecin hygiéniste....

Plus en détail

Produits locaux et réglementation sanitaire

Produits locaux et réglementation sanitaire cuisiniers Produits locaux et réglementation sanitaire Les questions que se posent les cuisiniers sans agrément CE p romoting Economic Development through Local Food Developpement Economique par l Alimentation

Plus en détail

MAISON DE L HABITAT DE L ARIEGE

MAISON DE L HABITAT DE L ARIEGE A MAISON DE L HABITAT DE L ARIEGE 7 Boulevard Alsace Lorraine 09000 FOIX Tél : 05 34 09 24 82 Mail : contact@maisonhabitat09.fr A Des Gestes Simples pour de Grandes Economies d Energie Des gestes rusés

Plus en détail

Astuces pour des collations saines..

Astuces pour des collations saines.. Astuces pour des collations saines.. Féculents La portion pour une collation est plus petite que celle habituellement consommée à un repas Préférer les produits à base de céréales complètes, ils rassasient

Plus en détail

L hygiène en restauration

L hygiène en restauration L hygiène en restauration Remise directe au consommateur Avertissement : les fiches présentées dans cette rubrique ont valeur de première information synthétique et ne tiennent pas compte des spécificités

Plus en détail

du manipulateur d aliments Centre québécois d inspection des aliments et de santé animale

du manipulateur d aliments Centre québécois d inspection des aliments et de santé animale GUIDE du manipulateur d aliments Centre québécois d inspection des aliments et de santé animale Table des matières Manipuler des aliments : une responsabilité importante.................. 3 L inspection

Plus en détail

PROTOCOLE ALLAITEMENT

PROTOCOLE ALLAITEMENT PROTOCOLE ALLAITEMENT Vous allaitez votre enfant, sachez que ce n est pas incompatible avec son accueil en crèche ; un lieu spécifique est aménagé pour l allaitement si vous le désirez. Si vous choisissez

Plus en détail

Le «Paquet hygiène» en élevage et tout au long de la chaîne alimentaire

Le «Paquet hygiène» en élevage et tout au long de la chaîne alimentaire L antibiorésistance chez l homme et l animal 12 novembre 2014 3 ème session : les mesures de gestion pour lutter contre l antibiorésistance Le «Paquet hygiène» en élevage et tout au long de la chaîne alimentaire

Plus en détail

Gouvernement du Canada. Government of Canada

Gouvernement du Canada. Government of Canada Qu est-ce qu un agent pathogène alimentaire? Les agents pathogènes alimentaires sont des microorganismes qui peuvent se retrouver dans les aliments et vous rendre malade. Ils comprennent : des bactéries

Plus en détail

CHEFS! THÈME 2 : Assurer la salubrité des aliments

CHEFS! THÈME 2 : Assurer la salubrité des aliments CHEFS! THÈME 2 : Assurer la salubrité des aliments CHEFS! THÈME 2 : Assurer la salubrité des aliments p.3 p.11 Séance no 1 Germes 101 Séance no 2 À bas les bactéries Séance no 1 : Germes 101 Plan de cours

Plus en détail

Prévention de la malnutrition par la promotion de bonnes pratiques d hygiène alimentaire

Prévention de la malnutrition par la promotion de bonnes pratiques d hygiène alimentaire Prévention de la malnutrition par la promotion de bonnes pratiques d hygiène alimentaire Securite sanitaire des aliments et nutrition Les maladies d'origine alimentaire constituent un problème majeur de

Plus en détail

105-0064b NUT-7731 (12) bébés faits maison

105-0064b NUT-7731 (12) bébés faits maison 105-0064b NUT-7731 (12) Aliments pour Aliments pour Aliments pour Introduction Les aliments solides sont introduits vers six mois pour fournir du fer et d autres nutriments, des saveurs et des textures.

Plus en détail

Quelques recommandations pour éviter des désagréments alimentaires. Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire

Quelques recommandations pour éviter des désagréments alimentaires. Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire POUR UN CAMP SANS SOUCI ALIMENTAIRE! Quelques recommandations pour éviter des désagréments alimentaires Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire POUR UN CAMP SANS SOUCI ALIMENTAIRE! ON

Plus en détail

Guide pratique pour un repas sain et économique

Guide pratique pour un repas sain et économique Guide pratique pour un repas sain et économique Avant de vous rendre à l épicerie Élaborez le menu de la semaine en fonction des rabais offerts et des aliments qui vous restent. Vous économiserez ainsi

Plus en détail

Bien Manger pour moins

Bien Manger pour moins Bien Manger pour moins Document élaboré par La Cuisine Éducative Mapleton 2011 CONSEILS ET RESSOURCES À L INTENTION DES MENTORS COMMUNAUTAIRES EN ALIMENTATION BIEN MANGER EN FONCTION D UN BUDGET La nourriture

Plus en détail

Guide du consommateur

Guide du consommateur Guide du consommateur de l épicerie à la maison Guide du consommateur de l épicerie à la maison TABLE DES MATIÈRES RÉDACTION ET COORDINATION Direction générale de la santé animale et de l inspection des

Plus en détail

Éviter le gaspillage en cuisinant les restes!

Éviter le gaspillage en cuisinant les restes! Éviter le gaspillage en cuisinant les restes! Trop de bonne nourriture se retrouve malheureusement dans les poubelles. Au Québec, chaque foyer gaspille en moyenne 95 à 115kg de nourriture par année. Ça

Plus en détail

Programme d amélioration de la salubrité des aliments (PASA)

Programme d amélioration de la salubrité des aliments (PASA) Le système HACCP Ce cours se base sur la présentation de Stéphane Vanoirbeck sur le Guide des Bonnes Pratiques d Hygiène (GBPH) et le Manuel de l Agence Canadienne d Inspection des Aliments sur le Programme

Plus en détail

BOITE A IMAGES POUR LA COMMUNICATION SUR LA PREVENTION ET LA LUTTE CONTRE LE CHOLERA

BOITE A IMAGES POUR LA COMMUNICATION SUR LA PREVENTION ET LA LUTTE CONTRE LE CHOLERA BOITE A IMAGES POUR LA COMMUNICATION SUR LA PREVENTION ET LA LUTTE CONTRE LE CHOLERA Qu est-ce la boite à images? Cette boite à images est un appui visuel pour les relais communautaires, agents de santé,

Plus en détail

Hygiène des Denrées et des Préparations Culinaires

Hygiène des Denrées et des Préparations Culinaires Hygiène des Denrées et des Préparations Culinaires Objectifs : Citer les traitements thermiques et de conservation, leurs caractéristiques et leurs effets sur la flore microbienne Justifier les modes de

Plus en détail

GESTION DE LA QUALITE JAVA + Date : 21/12/2014 Page : 1/8

GESTION DE LA QUALITE JAVA + Date : 21/12/2014 Page : 1/8 Page : 1/8 Cher client, En tant que distributeur, JAVA veut non seulement être l'interface entre le producteur et la cuisine industrielle, mais également un filtre de qualité, qui exerce un contrôle efficace

Plus en détail

BONNES PRATIQUES D HYGIENE (BPH) :

BONNES PRATIQUES D HYGIENE (BPH) : BONNES PRATIQUES D HYGIENE (BPH) : MAINTENANCE DES LOCAUX, EQUIPEMENTS, MATERIELS : Programme Pré-Requis (PRP) Curative : JOUR TRANCHES HORAIRES MOYENS D APPEL LUNDI AU VENDREDI 8 H - 12 H 13 H - 16 H

Plus en détail

La salubrité alimentaire

La salubrité alimentaire Produit par le Partenariat canadien pour la salubrité La salubrité alimentaire pour personnes âgées Pourquoi personnes âgées doivent combattre L expérience et la sagesse viennent avec l âge. Mais l âge

Plus en détail

HYGIENE DANS LES OFFICES ALIMENTAIRES : les pratiques de terrain

HYGIENE DANS LES OFFICES ALIMENTAIRES : les pratiques de terrain HYGIENE DANS LES OFFICES ALIMENTAIRES : les pratiques de terrain 10èmes Journées de l A.H.P. A.Vandeputte C. Pourrier RECEPTION DES CHARIOTS Contrôle des températures : Entre la remise en température et

Plus en détail

DEMANDE DE PERMIS D ÉTABLISSEMENT ALIMENTAIRE

DEMANDE DE PERMIS D ÉTABLISSEMENT ALIMENTAIRE DEMANDE DE PERMIS D ÉTABLISSEMENT ALIMENTAIRE Par la présente, je désire faire une demande de permis d établissement alimentaire. Pour appuyer cette demande, je fournis les renseignements suivants : (veuillez

Plus en détail

GANACHE AU CHOCOLAT BLANC. Lait Selection 33,5% Lait Caramel 34,5% Crème fraîche à 35% 250 250 250 250 250 250 250 250

GANACHE AU CHOCOLAT BLANC. Lait Selection 33,5% Lait Caramel 34,5% Crème fraîche à 35% 250 250 250 250 250 250 250 250 Ganac h e pour enrobage Préparation : Chauffer la crème et le sucre inverti à 80 C. Verser ensuite la crème chauffée directement sur le chocolat (+ beurre de cacao si nécessaire), et bien mélanger. Ajouter

Plus en détail

Modifié par : - Arrêté n 27 CM du 9 janvier 2013 ; JOPF du 17 janvier 2013, n 3, p. 788. Le Président de la Polynésie française,

Modifié par : - Arrêté n 27 CM du 9 janvier 2013 ; JOPF du 17 janvier 2013, n 3, p. 788. Le Président de la Polynésie française, ARRETE n 1750 CM du 14 octobre 2009 relatif aux normes d hygiène applicables dans les établissements mobiles ou provisoires qui proposent, à titre gratuit ou onéreux, des denrées alimentaires animales

Plus en détail

Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec (MAPAQ)

Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec (MAPAQ) Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec (MAPAQ) Le Centre québécois d inspection des aliments et de la santé animale (CQIASA) 1 Résumé L industrie de la restauration est

Plus en détail

Quelques recommandations pour une hygiène appropriée

Quelques recommandations pour une hygiène appropriée Quelques recommandations pour une hygiène appropriée Se laver les mains avant De manger; De manipuler des aliments; Se laver les mains après Avoir éternué ou toussé; S'être mouché; Être allé aux toilettes;

Plus en détail

Livret e t d Accuei e l i

Livret e t d Accuei e l i Livret d Accueil Les Bonnes Pratiques d Hygiène Livret de présentation (Version 2012) Avoir une tenue adéquate Toute tenue personnelle doit être rangée au vestiaire Au travail = Tenue SPECIFIQUE et PROPRE!

Plus en détail

De la naissance à 6 mois

De la naissance à 6 mois De la naissance à 6 mois L alimentation se compose du lait (maternel ou infantile). Seule l eau peut s y ajouter Privilégier l allaitement maternel Le lait maternel - est l alimentation idéale du nouveau-né

Plus en détail

HYGIÈNE À LA CUISINE ET HYGIÈNE DES ALIMENTS (Incluant Administration du lait maternel)

HYGIÈNE À LA CUISINE ET HYGIÈNE DES ALIMENTS (Incluant Administration du lait maternel) CHAPITRE 4 PRATIQUES DE BASE HYGIÈNE À LA CUISINE ET HYGIÈNE DES ALIMENTS (Incluant Administration du lait maternel) HYGIÈNE À LA CUISINE Accès à la cuisine En service de garde, l accès des enfants à la

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS EN RESTAURATION RAPIDE

SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS EN RESTAURATION RAPIDE SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS EN RESTAURATION RAPIDE DDPP85 La Roche sur Yon 1 La DDPP de la Vendée Direction Départementale de la Protection des Populations Regroupe les anciens services vétérinaires

Plus en détail

Camp accueillant des mineurs

Camp accueillant des mineurs FORMATION HYGIENE 2007 Camp accueillant des mineurs 1 Les référentiels Arrêté interministériel du 29 septembre 1997 fixant les conditions d'hygiène applicables dans les établissement de restauration collective

Plus en détail

La gestion de la propreté et de la manutention des produits

La gestion de la propreté et de la manutention des produits COLEACP: 40 ANNEES AU SERVICE DU DEVELOPPEMENT Principes généraux d hygiène La gestion de la propreté et de la manutention des produits 4 Le COLEACP met cette brochure à disposition des producteurs et

Plus en détail

Hygiène alimentaire :

Hygiène alimentaire : Service juridique, des affaires réglementaires et européennes 03/07/2015 Hygiène alimentaire : - Bilan des contrôles officiels pour l année 2014 - Opération alimentation vacances 2015 La Direction Générale

Plus en détail

STOCKAGE EN FROID POSITIF OU EN FROID NEGATIF

STOCKAGE EN FROID POSITIF OU EN FROID NEGATIF Référence : PT/RES/018-A Page :Page 1 sur 5 Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques durant la période de stockage des denrées alimentaires sous régime de froid. Mots clés : Chambre froide négative

Plus en détail

Directives à l attention des ambulants dans le cadre des marchés et événements. Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire

Directives à l attention des ambulants dans le cadre des marchés et événements. Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Directives à l attention des ambulants dans le cadre des marchés et événements Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire 2 Editeur responsable : Gil Houins Boulevard du Jardin Botanique,

Plus en détail

Manger sainement pour réduire son risque de cancer.

Manger sainement pour réduire son risque de cancer. Manger sainement pour réduire son risque de cancer. Ligue suisse contre le cancer Association suisse pour l alimentation Une publication de la Ligue suisse contre le cancer et de l Association suisse pour

Plus en détail

TIAC : TOXI-INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES

TIAC : TOXI-INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES TIAC : TOXI-INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES 17/09/09 Mlle Daumas Infectieux I. Définition II. Épidémiologie A. 26 maladies à déclaration obligatoire B. Lieu de survenue : III. Principaux agents des

Plus en détail

Viande ou poisson : Est-ce seulement une question de prix? Cécile Guillot Marion Fischer 28 février 2012 SIA - Paris

Viande ou poisson : Est-ce seulement une question de prix? Cécile Guillot Marion Fischer 28 février 2012 SIA - Paris Viande ou poisson : Est-ce seulement une question de prix? Cécile Guillot Marion Fischer 28 février 2012 SIA - Paris AGENDA - La consommation des Français de viande et de poisson - La perception des Français

Plus en détail

DÉGUSTEZ DE DÉLICIEUSES GLACES FAITES MAISON AVEC LE RÉFRIGÉRATEUR SORBETO DE BEKO

DÉGUSTEZ DE DÉLICIEUSES GLACES FAITES MAISON AVEC LE RÉFRIGÉRATEUR SORBETO DE BEKO DÉGUSTEZ DE DÉLICIEUSES GLACES FAITES MAISON AVEC LE RÉFRIGÉRATEUR SORBETO DE BEKO Préparez les ingrédients et Beko réalise votre glace maison. Rien de plus simple que de préparer des crèmes glacées et

Plus en détail

Chapitre 10. Cuisine et intendance

Chapitre 10. Cuisine et intendance Chapitre 10. Cuisine et intendance 175 1. Échéances 178 2. Alimentation variée et équilibrée 179 A. Le repas, un moment de plaisir et de détente 179 B. Habitudes alimentaires 179 C. Équilibrer les repas

Plus en détail

Qui est chargé de faire appliquer cette réglementation?

Qui est chargé de faire appliquer cette réglementation? Réglementation relative à l hygiène alimentaire des marchands ambulants, des vendeurs sur foires et marchés et des activités de remise directe aux consommateurs en locaux fixes (Activités de restauration,

Plus en détail