Lexique du cours de 1ère La représentation visuelle du monde

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lexique du cours de 1ère La représentation visuelle du monde"

Transcription

1 Lexique du cours de 1ère La représentation visuelle du monde Accommodation : déformation réflexe du cristallin grâce à la contraction des muscles ciliaires et permettant une vision nette pour les objets proches. Elle est nécessaire pour les objets situés entre le punctum proximum et le punctum remotum (au delà du punctum remotum commence l «infini» et le cristallin est au «repos». Le punctum proximum représente la limite de l accommodation et les objets plus proches seront vus flous. Accoutumance : état de l'organisme qui réagit de moins en moins à une substance (il faut augmenter les doses pour retrouver un même effet). Acuité visuelle : degré de finesse avec lequel sont perçus les objets. Elle se mesure en dixième. L acuité normale est de 10/10 mais peut atteindre 20/10. Elle est bien meilleure en vision centrale grâce aux cônes et leur câblage avec les neurones en aval. La vision périphérique est beaucoup plus approximative du fait du câblage de très nombreux bâtonnets avec un seul neurone ganglionnaire. Astigmatisme : trouble de la vision caractérisé par une baisse de l acuité visuelle de près comme de loin. Un même point d un objet donne deux images différentes sur la rétine. Du fait d une vision déformée des objets, les lettres proches sont confondues (exemple m et h). (Nb l astigmatisme est souvent associé à la myopie et à l hypermétropie). C est la cornée (parfois le cristallin) qui a une forme anormale, ceci est d origine congénitale ou suite à une affection cornéenne. Traitements : on corrige ce défaut par le port de verres correcteurs «cylindriques». Ainsi un point d un objet ne forme qu une image sur la rétine. On pratique aussi une opération chirurgicale (laser) sur la cornée. Axone : prolongement du neurone qui conduit l'information depuis le corps cellulaire vers d'autres cellules. Bâtonnets : photorécepteurs le plus abondant de la rétine (125 millions de neurones de type bâtonnet). Ils sont essentiellement 1

2 dans la rétine périphérique. Très sensibles, ils sont saturés et non fonctionnels sous de forts éclairages. Ils permettent par contre une vision nocturne correcte ou sous des éclairages modérés. Ils permettent de distinguer des mouvements au sein du champ visuel. Cataracte : se caractérise par une opacification du cristallin entraînant une baisse de vue. Traitement : l'intervention consiste à enlever le noyau du cristallin opacifié. L'absence de cristallin entraînant l'apparition d'un défaut optique (hypermétropie très forte), est corrigée en introduisant dans l'œil en fin d'intervention de cataracte une petite lentille optique à sa place. Cécité : absence ou perte de la vue, chez la personne aveugle. On parle de cécité quand l acuité visuelle est nulle ou inférieure à 1/20. Entre 1/20 et 3/20, on parle de malvoyance. La cécité peut être d origine oculaire ou d origine corticale. Champ visuel : ensemble des points de l espace visibles par l œil immobile. Le champ visuel est de l ordre de 160 pour chaque œil avec un recouvrement de 120. Le champ visuel avec les deux yeux ouverts est donc de Ŕ120 = 200. Rongeurs et chevaux ont une vision panoramique de 360. Le champ visuel pour le vert est restreint, celui du rouge intermédiaire et celui du bleu le plus grand, traduisant la répartition des différents types de cônes. Ce sont les bâtonnets qui permettent de voir jusqu à 200 de notre environnement. Chiasma : les deux nerfs optiques se croisent. Certaines fibres changent d hémisphère cérébral, d autres pas. Au final, la partie gauche du champ visuel sera projetée dans le cortex occipital droit et la partie droite du champ visuel sera projetée dans le cortex occipital gauche. Choroïde : enveloppe de l œil opaque située «derrière» la rétine qui stoppe les radiations n ayant pas été captées par celle-ci. Elle a aussi un rôle nourricier de la rétine. Cônes : photorécepteurs de la rétine (6 millions de neurones de type) présents en très grande densité au niveau de la fovéa ou 2

3 rétine centrale. Ils sont aussi présents dans la rétine périphérique mais en nombre réduit. Ils permettent la vision des couleurs. Trois types différents de pigments et de cônes (sensibles au rouge, au vert et au bleu) envoient des informations et permettent au cortex de générer une perception visuelle colorée. Les cônes sont aussi responsables de la grande acuité visuelle de la fovéa. Leur correspondance avec un nombre réduit de neurone ganglionnaire rend le pouvoir de discrimination très grand. Cornée : première enveloppe transparente traversée par les rayons lumineux. Elle a une épaisseur de 2 mm environ. Cortex : couche superficielle du cerveau. Cortex occipital : zone du cortex située à l arrière de l encéphale qui reçoit les informations en provenance de la rétine. Il contient les aires visuelles primaires. Couleurs primaires : il s agit du rouge, du bleu et du vert. La combinaison de ces trois couleurs en proportions variées permet par addition de reconstituer toutes les couleurs (vert + rouge = jaune) et la couleur blanche (rouge + blanc + vert). Cristallin : lentille située entre les deux humeurs de l œil. Elle fonctionne comme une lentille convergente. Ses déformations involontaires constituent l accommodation et permettent une vision nette. Daltonisme : c est un défaut dans la vision des couleurs. C est l absence ou la rareté d un des trois types de cônes qui altère la bonne perception de la couleur des objets. D origine génétique, le daltonisme est une maladie qui touche presque exclusivement les garçons. Les gènes sont en effet portés par le chromosome x possédé en un seul exemplaire par les garçons. Décollement de la rétine : affection oculaire grave. Il est dû à la séparation de la rétine des membranes plus externes du globe oculaire avec lesquelles elle est normalement en contact intime. Il peut être la conséquence directe d'un traumatisme du globe oculaire, avec ou sans plaie de ce dernier. Le plus souvent, il se 3

4 produit en l'absence de traumatisme, quel que soit l'âge; la myopie est un facteur aggravant, mais l'affection peut également atteindre les sujets non-myopes. Le décollement de la rétine est toujours entraîné par la présence d'une déchirure de la rétine. Dégénérescence maculaire : voir macula Dendrites : prolongements du neurone qui amènent l'information vers le corps cellulaire. Dépendance (addiction) : besoin, envie répétée de consommer un produit. Encéphale : centre nerveux situé dans la boite crânienne. Il contient le cerveau et le bulbe. Il est le lieu d'analyse et d'intégration des différentes informations sensorielles (par ex. Les messages en provenance des photorécepteurs). Il génère également différents messages moteurs qu'il envoie aux effecteurs (par ex. Mouvement des yeux pour fixer un objet). Il est composé de substance grise périphérique, le cortex, ainsi que de substance blanche fibreuse plus centrale. Fibre nerveuse : partie allongée d'un neurone qui propage l'influx nerveux. Soit du corps cellulaire vers la terminaison la synapse (lieu de contact avec un autre neurone) ;- c'est alors un axone. Soit vers le corps cellulaire ; c'est alors une dendrite. Fovéa : zone capitale située au centre de la macula, dans l axe optique. Son diamètre est de 0.3 mm. La fovéa est la zone regroupant la majeure partie des cônes (et quasiment dépourvue de bâtonnets) et permettant une vision très fine. Glaucome : maladie oculaire grave pouvant mener jusqu à la cécité ayant pour cause, une élévation quasi constante de la pression intra-oculaire. Hallucinogène : substance à l'origine de sensations qui ne sont pas dues à des perceptions réelles. 4

5 Humeurs : liquides. Dans l œil, les rayons traversent la cornée puis l humeur aqueuse puis le cristallin puis l humeur vitrée gélatineuse. Tous ces milieux sont normalement transparents. Hypermétropie : trouble de la vision caractérisé par une baisse de l acuité visuelle à toute distance mais c est surtout la vision de près qui est affectée. Le punctum proximum est repoussé au delà des 25 cm d un œil normal. L œil est n est pas assez convergent et l image se forme en arrière de la rétine. On corrige ce défaut par le port de verres ou de lentilles convergents ou par opération chirurgicale. Nb : l hypermétrope corrige parfois de lui-même la vision des objets lointains par un surcroît d accommodation mais ceci peut générer à la longue des migraines et ce défaut doit être détecté et corrigé. On pratique aussi une opération chirurgicale sur la cornée. Influx nerveux = message nerveux : message circulant le long de la fibre nerveuse. Il correspond à la succession des potentiels d'action. Chaque potentiel d action est une petite dépolarisation d amplitude proche de 100 mv. Le codage de l influx nerveux se fait par la fréquence avec laquelle les potentiels d action parcourent la fibre. Interneurone : neurone de petite dimension du système nerveux central situé entre deux neurones. Il permet le transfert d un neurone à l autre, c est alors un interneurone stimulateur. Il permet parfois de bloquer le passage du message nerveux entre ces deux neurones. C'est alors un neurone inhibiteur. Macula ou tache jaune : zone de 4 mm de diamètre au centre de la rétine, dans l axe optique. Sa dégénérescence est nommée DMLA ou dégénérescence maculaire liée à l âge. Moelle épinière : centre nerveux situé au cœur des vertèbres. Elle est composée d une substance grise centrale en forme de papillon et de substance blanche périphérique. Elle n intervient pas dans la vision mais est par contre capitale dans la réponse motrice décidée suite à la perception visuelle (ex. Appui sur la pédale de frein suite au passage du feu au rouge). 5

6 Myopie : trouble de la vision caractérisé par une bonne vision de près mais par une vision lointaine défaillante. Le punctum remotum n est pas à l infini comme dans le cas d un œil normal. L œil est trop convergent et l image se forme en avant de la rétine. Traitements : on corrige ce défaut par le port de verres ou de lentilles divergents devant l œil ou désormais par opération chirurgicale sur la cornée. Nerf : ensemble de fibres emballés dans un tissu de protection. Ils relient le système nerveux central aux récepteurs et aux organes effecteurs des différentes parties du corps. Certains nerfs sont uniquement sensitifs, d'autres uniquement moteurs, d'autres mixtes (ex : nerf rachidien). Le nerf optique contient de à de fibres issues des neurones ganglionnaires. Nerf sensitif : nerf conduisant des informations sensitives. Elles circulent des récepteurs aux centres nerveux. Nerf moteur : nerf conduisant des informations motrices. Elles circulent des centres nerveux aux effecteurs. Nerf optique : nerf véhiculant les informations sensitives depuis la rétine vers le cerveau. Neurone : cellule constituant l'unité de fonctionnement du système nerveux. Il est spécialisé dans la génération et la conduction de l'influx nerveux. Il possède un corps cellulaire contenant le noyau ; des dendrites recevant des messages d'autres neurones ; un axone qui conduit l'influx nerveux jusqu'à d'autres neurones ou à des cellules différentes (cellules musculaires, cellules endocrines). Neurone bipolaire : interneurone stimulateur situé entre les photorécepteurs et les cellules ganglionnaires au sein de la rétine. Ils constituent la seconde couche de neurone de la rétine. Neurone ganglionnaire : interneurone stimulateur constituant la troisième couche de neurones de la rétine. Ils reçoivent l information des neurones bipolaires et la transmettent jusqu au 6

7 corps genouillé au sein de l encéphale. Les axones des neurones ganglionnaires constituent le nerf optique. Neurotransmetteur ou neuromédiateur : petite molécule libérée par la terminaison de l'axone du neurone présynaptique dans la fente synaptique en réponse à l'arrivée d'un influx nerveux. Il se fixe à des récepteurs situés sur la membrane de la cellule postsynaptique pouvant induire un potentiel d'action dans cette cellule. (Ex de neuromédiateur : acétylcholine, dopamine, sérotonine, noradrénaline...). Œil : organe sensoriel globulaire d environ 23 mm de large, doté de milieux transparents et convergents, de membranes réceptrices, la rétine et la choroïde et d une membrane protectrice : la sclérotique. Des muscles oculomoteurs permettent des mouvements du globe et la fixation rapide d un objet dans l axe optique. Opsine : pigment photorécepteur des cônes (3 couleurs permettent une vision trichromatique). Photorécepteurs : ce sont des neurones très spécialisés chargés de réagir aux radiations lumineuses. Ils constituent la première couche de la rétine. Ils sont de deux types : cônes et bâtonnets (voir définitions). Pigments : molécules sensibles aux radiations lumineuses présentes dans les photorécepteurs. Les bâtonnets contiennent de la rhodopsine (généraliste), les cônes de l érythrolabe (sensible au rouge) du chlorolabe (sensible au vert) ou du cyanolabe (sensible au bleu) Point aveugle : petite zone de la rétine dépourvue de tout photorécepteur. Les fibres nerveuses de la rétine y convergent et constituent le nerf optique. Potentiel d'action : signal de nature électrique, il correspond à un changement de polarisation au niveau de la membrane de l'axone. L'amplitude des potentiels d'action est constante, l'intensité de la 7

8 stimulation est codée en fréquence des potentiels d'action. Voir influx nerveux. Presbytie : vieillissement naturel du cristallin qui perd de son élasticité et n est plus capable d accommoder de façon satisfaisante. Du coup, le punctum proximum s éloigne et l individu doit éloigner l objet pour le voir distinctement. La presbytie se corrige par des verres convergents pour la vision rapprochée (journal). Débutant souvent entre 40 et 50 ans, presque tous les individus plus âgés en sont atteints. Psychotrope : substance chimique qui agit sur le psychisme. Les drogues sont des psychotropes. Certaines modifient les perceptions visuelles (ex. Hallucinogènes...) Punctum proximum : point le plus proche que l'on peut observer distinctement. 25 cm pour un œil normal Punctum remotum : point le plus éloigné que l'on peut observer distinctement. Il est normalement, sauf défaut de l œil (myopie notamment) situé à l infini. Rétine : tissus composé des cônes et des bâtonnets, convertissant les stimuli lumineux en message nerveux. Rétinopathie diabétique : lésions progressives de la rétine qui provoque une baisse de la vision pouvant aller jusqu à la cécité. C est une des complications les plus graves et les plus répandues du diabète sucré. Elle est caractérisée par des lésions touchant essentiellement les capillaires rétiniens. Ceux-ci peuvent présenter des anomalies bien visibles à l'examen du fond d œil. Rhodopsine (ou pourpre rétinienne) : pigment photorécepteur des bâtonnets. Sclérotique : enveloppe périphérique de l œil, blanche, résistante, protectrice. Sensation de plaisir : elle est liée à une libération importante de dopamine au niveau du cerveau, dans le circuit de la récompense. 8

9 La plupart des psychotropes agissent en activant cette libération de dopamine. On peut aussi et surtout connaître cette sensation de plaisir de façon naturelle. (Ex. Lors d un exercice physique prolongée, lors de la vision d un être ou d une chose aimés...). Strabisme : les deux axes optiques de chaque œil ne sont pas parallèles. Deux images différentes vont se former. Doit être détecté et traité précocement sous risque de perte de l acuité visuelle d un des deux yeux. Substance blanche : elle est constituée de fibres nerveuses (axones de neurones). Elle est périphérique dans la moelle épinière et centrale dans l'encéphale. Substance grise : elle est constituée des parties des neurones contenant les corps cellulaires organisés en réseaux. Elle est périphérique dans l'encéphale et centrale dans la moelle épinière. Système nerveux périphérique : ensemble des nerfs qui partent du système nerveux central. On distingue les nerfs crâniens issus de l'encéphale et les nerfs rachidiens partants de la moelle épinière. Système nerveux central : l'encéphale et la moelle épinière. Synapse : zone de contact entre l'extrémité de l'axone d'un neurone présynaptique et une deuxième cellule postsynaptique (neurone ou autre). Au milieu se trouve un espace : la fente synaptique. Le message nerveux ne peut la franchir que dans un seul sens. Pour la franchir, il doit changer de nature, le signal électrique devient message chimique (libération du neurotransmetteur) et peut redevenir électrique dans la cellule postsynaptique. Selon la nature du neurotransmetteur libéré, la synapse est inhibitrice ou excitatrice. 9

LEXIQUE DU COURS DE 1ERE L SVT. THEME : La représentation visuelle du monde

LEXIQUE DU COURS DE 1ERE L SVT. THEME : La représentation visuelle du monde LEXIQUE DU COURS DE 1ERE L SVT THEME : La représentation visuelle du monde Remarque préliminaire : ce lexique n'a pas la prétention ni l'objectif d'être encyclopédique ou exhaustif sur le thème. Il est

Plus en détail

Chapitre 2 La rétine : les photorécepteurs rétiniens génèrent des messages sensoriels

Chapitre 2 La rétine : les photorécepteurs rétiniens génèrent des messages sensoriels Chapitre 2 La rétine : les photorécepteurs rétiniens génèrent des messages sensoriels La rétine constitue l organe sensitif de l œil : c est elle qui capte les signaux lumineux et les transmet au cerveau

Plus en détail

Thème: La représentation visuelle

Thème: La représentation visuelle Thème: La représentation visuelle Chapitre 3: Les voies visuelles : des photorécepteurs au cortex visuel I- Structure de l œil Œil = organe des sens spécialisé dans la perception des stimuli visuels. On

Plus en détail

THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE. Chapitre 1 : De l oeil au cerveau

THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE. Chapitre 1 : De l oeil au cerveau THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE Chapitre 1 : De l oeil au cerveau Introduction. I- L ORGANISATION DE L OEIL HUMAIN( TP1) 1) les milieux transparents de l oeil traversés par la lumière : Cornée Humeur

Plus en détail

L œil et ses défauts

L œil et ses défauts L œil et ses défauts 1 L œil 1.1 Description sommaire La rétine comporte des récepteurs, Les cônes sont essentiellement concentrés dans la zone centrale de la rétine, la macula et son centre, la fovéa.

Plus en détail

I Représentation et modélisation de l œil.

I Représentation et modélisation de l œil. I Représentation et modélisation de l œil. Doc 1 : voir livre p 202 Lorsque la lumière pénètre dans l oeil par la pupille, elle traverse des milieux transparents : la cornée, l humeur aqueuse, le cristallin

Plus en détail

obs.4 un Modèle pour l œil cours

obs.4 un Modèle pour l œil cours obs.4 un Modèle pour l œil cours 1) Modélisation optique de l œil : a) anatomie de l œil humain : L œil humain est un globe pratiquement sphérique qui est protégé de l extérieur par une membrane résistante,

Plus en détail

CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE. Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois :

CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE. Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois : CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois : De recueillir des informations en provenance de l environnement et des structures

Plus en détail

8/10/10. Schéma de l œil humain. Fonctionnement. Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain

8/10/10. Schéma de l œil humain. Fonctionnement. Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain L œil humain Points essentiels Fonctionnement de l œil humain: La vision éloignée La vision rapprochée Le pouvoir d'accommodation Les défauts de l œil humain L hypermétropie La myopie La presbytie Fonctionnement

Plus en détail

Œil réduit - Défauts et corrections

Œil réduit - Défauts et corrections Première L Œil réduit - Défauts et corrections I) La vision : Formation de l'image : Comment est l image sur la rétine? Existe-t-il plusieurs positions possibles de l objet permettant d obtenir une image

Plus en détail

MAQUETTE DE L OEIL PETIT MODELE DESCRIPTION DE LA MAQUETTE ET MISE EN SERVICE

MAQUETTE DE L OEIL PETIT MODELE DESCRIPTION DE LA MAQUETTE ET MISE EN SERVICE : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ : info@sordalab.com MAQUETTE DE L OEIL PETIT MODELE Ref: OEILP Cette maquette munie d un cristallin, lentille à focale variable (lentille remplie d eau), permet

Plus en détail

L oeil. Chapitre 2 : I. Description de l œil. II. L œil réduit

L oeil. Chapitre 2 : I. Description de l œil. II. L œil réduit Chapitre 2 : L oeil I. Description de l œil L œil est un système optique compliqué. Il comporte des milieux transparents qui permettent le passage de la lumière : la cornée transparente, l humeur aqueuse,

Plus en détail

Chapitre 10 : la vision : de l œil au cerveau

Chapitre 10 : la vision : de l œil au cerveau Chapitre 10 : la vision : de l œil au cerveau A projeter : œil dans le règne animal L œil est un organe sensoriel spécialisé dans la perception visuelle. C est un organe des sens essentiel dans la mise

Plus en détail

Sciences Physiques 1ES S. Zayyani. Fiche de Cours

Sciences Physiques 1ES S. Zayyani. Fiche de Cours Sciences Physiques 1ES S. Zayyani Fiche de Cours Unité : Représentation visuelle Chapitre: Chapitre 1 L œil Voir un objet Pour que l on puisse «voir un objet», il faut certaines conditions. Il faut surtout

Plus en détail

Partie sciences physiques

Partie sciences physiques I) L'ŒIL Partie sciences physiques Coupe de l'œil Muscle (corps ciliaire) Ligament (zonule) Cornée Sclérotique Rétine Humeur aqueuse Iris Cristallin Humeur vitrée Nerf optique Description Sclérotique :

Plus en détail

CHAPITRE N 1 : L ORGANISATION DE L ŒIL ET LE CRISTALLIN

CHAPITRE N 1 : L ORGANISATION DE L ŒIL ET LE CRISTALLIN CHAPITRE N 1 : L ORGANISATION DE L ŒIL ET LE CRISTALLIN I- ORGANISATION ANATOMIQUE DE L ŒIL TP n 1 Voici quelques légendes Bilans: - l'oeil est l'organe de la vue, il est composé de plusieurs structures

Plus en détail

TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections

TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections Plan: 1 Construction d'un œil réduit : 1.1Maquette de l œil : 1.2A retenir : 2. La vision : 2.1 Formation de l'image : 2.2 Accommodation du cristallin : 2.3

Plus en détail

Conclusion : L'œil réduit est constitué d'une lentille convergente (cristallin) et d'un écran (rétine).

Conclusion : L'œil réduit est constitué d'une lentille convergente (cristallin) et d'un écran (rétine). 1 ere L Chapitre P2 : L'œil 2008-2009 I) Modèle optique de l'œil : 1-1) Description de l'œil : Voir exercice 1 de la fiche d'activités 1 Les rayons lumineux reçus par l'œil traversent une succession de

Plus en détail

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 2 : L œil et ses défauts

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 2 : L œil et ses défauts 1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 2 : L œil et ses défauts Cours I. Modélisation d un œil : 1. Schéma de l œil et vision : L œil est un récepteur de lumière sensible aux radiations lumineuses

Plus en détail

LUMIERE, OPTIQUE ET IMAGES

LUMIERE, OPTIQUE ET IMAGES Licence Sciences et Technologies MISMI (Mathématiques, Informatique, Sciences de la Matière et de l Ingénieur) UE Physique et Ingénieries LUMIERE, OPTIQUE ET IMAGES Série B J.M. Huré 1 Série B Cours 10

Plus en détail

EXERCICE I SVT et Sciences Physiques (8 points)

EXERCICE I SVT et Sciences Physiques (8 points) EXERCICE I SVT et Sciences Physiques (8 points) L œil présente toutes les caractéristiques d un système optique complexe permettant la réception des rayons lumineux : des muscles assurant sa mobilité,

Plus en détail

Activité expérimentale N 3 : MODELISATION DE L ŒIL, DEFAUTS DE VISIONS.

Activité expérimentale N 3 : MODELISATION DE L ŒIL, DEFAUTS DE VISIONS. THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE CH 1.03 : Modélisation de l'œil, Lentilles. Activité expérimentale N 3 : MODELISATION DE L ŒIL, DEFAUTS DE VISIONS. Notion contenu - Etudier la vision d un œil normal.

Plus en détail

Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V

Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V Généralités sur les instruments d optiques : Classification : Les instruments d optiques sont de types différents

Plus en détail

Perception. Bases neurophysiologiques de la vision

Perception. Bases neurophysiologiques de la vision Perception Bases neurophysiologiques de la vision Anatomie de l œil Vaisseaux sanguins rétinaux Paupière Cornée Nerf optique Muscles extraocculaires Rétine Anatomie de l œil cornée Pupille Liquide aqueux

Plus en détail

Chapitre 1 : L œil et ses caractéristiques

Chapitre 1 : L œil et ses caractéristiques Chapitre 1 : L œil et ses caractéristiques Notre organisme est en relation avec le milieu extérieur par l intermédiaire des organes sensoriels. Ce sont des organes qui contiennent des cellules spécialisées

Plus en détail

MODELE DE L ŒIL HUMAIN COMPOSITION

MODELE DE L ŒIL HUMAIN COMPOSITION : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ :sordalab@wanadoo.fr MODELE DE L ŒIL HUMAIN Ref: OS-8477 COMPOSITION Adaptateur pupille Ecran rétine Lentilles Support Globe oculaire Compas optique - un modèle

Plus en détail

L USAGE DE LA CALCULATRICE N EST PAS AUTORISE

L USAGE DE LA CALCULATRICE N EST PAS AUTORISE NOM : CORRECTION 1 / 5 PRENOM :.. 1 ère ES Devoir d enseignement scientifique Vendredi 28 septembre 2012 Durée : 1h30 L USAGE DE LA CALCULATRICE N EST PAS AUTORISE Dans ce devoir, il est fortement conseillé

Plus en détail

Chapitre 2 : De la rétine au cerveau

Chapitre 2 : De la rétine au cerveau Chapitre 2 : De la rétine au cerveau Document illusions d optique Les illusions d'optique nous montrent que l'image que nous percevons ne correspond pas toujours à la réalité. En fait, l'œil reçoit les

Plus en détail

Etude d un réflexe à point de départ cutanée Objectifs spécifiques

Etude d un réflexe à point de départ cutanée Objectifs spécifiques Etude d un réflexe à point de départ cutanée Objectifs spécifiques Identification des éléments mis en jeu dans l acte réflexe Définir les potentiels de repos et d action Préciser l origine ionique de ces

Plus en détail

I] Les différents types de lentilles

I] Les différents types de lentilles Chapitre II Les lentilles et l œil I] Les différents types de lentilles 1) Quelles catégories de lentilles, les différents bords permettent-ils de distinguer? Comment est la matière constituant une lentille?

Plus en détail

Ch.I. L œil et la vision

Ch.I. L œil et la vision SAVOIR FAIRE SAVOIR Classes de 1 ère L et ES Thème 1 : Représentation visuelle Ch.I. L œil et la vision Grille d auto-évaluation des compétences Acquis En cours Non acquis S 1 : Connaître les conditions

Plus en détail

Module 3 La lumière et les systèmes optiques. Thème 4 Les lentilles et la vision

Module 3 La lumière et les systèmes optiques. Thème 4 Les lentilles et la vision Module 3 La lumière et les systèmes optiques Thème 4 Les lentilles et la vision Les types de lentilles Une lentille est un morceau incurvé de matière transparente comme le verre ou le plastique. La lumière

Plus en détail

MPS : La vision. 1. Le mécanisme de la vision. 2. Les défauts : Myopie et Hypermétropie. 3. Autres défauts : Presbytie

MPS : La vision. 1. Le mécanisme de la vision. 2. Les défauts : Myopie et Hypermétropie. 3. Autres défauts : Presbytie MPS : La vision 1. Le mécanisme de la vision 2. Les défauts : Myopie et Hypermétropie 3. Autres défauts : Presbytie 4. Étude statistique dans la population 5. Corrections Plan 1)Comment fonctionne le mécanisme

Plus en détail

LES PATHOLOGIES. (Document mis à jour le 26 septembre 2011)

LES PATHOLOGIES. (Document mis à jour le 26 septembre 2011) LES PATHOLOGIES (Document mis à jour le 26 septembre 2011) Page 1 sur 3 Table des matières Les pathologies... 3 Agnosie visuelle :... 3 Albinisme :... 3 Aniridie :... 3 Astigmatisme :... 3 Atrophie optique

Plus en détail

Le système visuel. Le système visuel. Le système visuel. Le système visuel. Anomalies de la réfraction oculaire. Anomalies de la réfraction oculaire

Le système visuel. Le système visuel. Le système visuel. Le système visuel. Anomalies de la réfraction oculaire. Anomalies de la réfraction oculaire Le système visuel Le système visuel Les récepteurs L organe périphérique Anatomie de l oeil Les bâtonnets: vision en noir et blanc. Les cônes: vision précise, vision diurne et vision des couleurs. Le système

Plus en détail

Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19)

Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19) THÈME 1 : REPRÉSENTATION VISUELLE Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19) Savoir-faire : Reconnaître la nature convergente ou divergente d une lentille. Représenter symboliquement une lentille

Plus en détail

TROUBLES DE LA REFRACTION. Dr.BENLARIBI.M

TROUBLES DE LA REFRACTION. Dr.BENLARIBI.M TROUBLES DE LA REFRACTION Dr.BENLARIBI.M Introduction - Définition La réfraction oculaire : _ l ensemble des déviations que subit un rayon lumineux lors de sa traversée du système dioptrique oculaire,

Plus en détail

Thème 3-B Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse Chapitre 1 : Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle

Thème 3-B Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse Chapitre 1 : Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle Thème 3-B Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse Chapitre 1 : Le réflexe myotatique, un exemple de commande réflexe du muscle La posture, ou position de notre corps dans l espace, est

Plus en détail

Points essentiels. Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain. L hypermétropie La myopie La presbytie

Points essentiels. Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain. L hypermétropie La myopie La presbytie L œil humain Points essentiels Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain L hypermétropie La myopie La presbytie Fonctionnement La lumière traverse la cornée et pénètre dans l œil par

Plus en détail

Vision. Plan du cours

Vision. Plan du cours Plan du cours La rétine...2 La rétine : un véritable tissu nerveux... 2 Les deux types de récepteurs et leurs rôles : rétines centrale et périphérique... 3 Rappel sur le mécanisme de phototransduction...

Plus en détail

Synapses non obligatoires :

Synapses non obligatoires : Synapses non obligatoires : Un seul PA arrivant en zone présynaptique ne peut déclencher un PA en zone post- synaptique - Un PA génère un potentiel post synaptique excitateur (PPSE) dure 15 msec; Si un

Plus en détail

Optique : applications Introduction

Optique : applications Introduction Optique : applications Introduction I. Introduction Au premier semestre nous avons abordés l'optique géométrique, nous avons vu les lois de Snell Descartes qui décrivent comment la lumière est réfléchie

Plus en détail

Optique géométrique. La lumière est à la fois une onde et un corpuscule!

Optique géométrique. La lumière est à la fois une onde et un corpuscule! Optique géométrique UE3 Voir est un phénomène complexe qui implique une succession d événement qui permettent de détecter, localiser et identifier un objet éclairé par une source de lumière. L œil est

Plus en détail

LA RÉFRACTION OBJECTIFS

LA RÉFRACTION OBJECTIFS CHU Dr Benbadis Constantine le 12/04/2011 Service d Ophtalmologie/Module d ophtalmologie. Dr Z.Berkani-Kitouni :Maître de conférences, Chef de Service. LA RÉFRACTION OBJECTIFS : 1- Savoir définir l œil

Plus en détail

TP1 La formation des images dans l'œil

TP1 La formation des images dans l'œil TP1 La formation des images dans l'œil Si d'un point de vue physique, l'œil se comporte comme une lentille convergente permettant la formation d'une image, la vision est un phénomène cellulaire. On se

Plus en détail

TP 2 Organisation structurale de la rétine

TP 2 Organisation structurale de la rétine TP 2 Organisation structurale de la rétine Problème : Quelles sont les caractéristiques des différentes régions de la rétine? Activité 1 : Observation microscopique d une coupe de rétine 1- A partir du

Plus en détail

La vision. Rigal Robert

La vision. Rigal Robert Chapitre 5 La vision Rigal Robert La vision et le mouvement La plupart des activités motrices font appel à la vision: attraper un objet lancer écrire dessiner travailler, etc. L information visuelle est

Plus en détail

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir 287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION troubles de la réfraction Ce qu il faut savoir 1. Savoir définir l acuité visuelle tant sur le plan optique que physiologique. Connaître les modalités et les conditions de

Plus en détail

C.A.P. Petite Enfance

C.A.P. Petite Enfance C.A.P. Petite Enfance Biologie Date :.. /.. /.... Cours n 6: LE SYSTEME NERVEUX ET L' ACTIVITE SENSORIELLE objectifs: définir le système nerveux- citer à partir d'un schéma le système nerveux cérébro-spinal-définir

Plus en détail

TP1 : L œil, système optique de formation d images PROBLEME : Quelles sont les caractéristiques de l œil et comment fonctionne-t-il?

TP1 : L œil, système optique de formation d images PROBLEME : Quelles sont les caractéristiques de l œil et comment fonctionne-t-il? TP1 : L œil, système optique de formation d images PROBLEME : Quelles sont les caractéristiques de l œil et comment fonctionne-t-il? Activité 6 : Expérience de Mariotte Activité 1 : Etude anatomique de

Plus en détail

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir 287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION troubles de la réfraction Ce qu il faut savoir 1. Savoir définir l acuité visuelle tant sur le plan optique que physiologique. Connaître les modalités et les conditions de

Plus en détail

TISSU NERVEUX. Sommaire : CELLULES - Histologie. CELLULES NERVEUSES - Anatomie - Physiologie. CELLULES GLIALES - Anatomie - Physiologie

TISSU NERVEUX. Sommaire : CELLULES - Histologie. CELLULES NERVEUSES - Anatomie - Physiologie. CELLULES GLIALES - Anatomie - Physiologie TISSU NERVEUX Sommaire : CELLULES - Histologie CELLULES NERVEUSES - Anatomie - Physiologie CELLULES GLIALES - Anatomie - Physiologie SUBSTANCE GRISE et BLANCHE - Anatomie - Physiologie NEURONES et NERFS

Plus en détail

L ŒIL. à la loupe... substance transparente et visqueuse qui remplit le globe oculaire et amortit les chocs éventuels

L ŒIL. à la loupe... substance transparente et visqueuse qui remplit le globe oculaire et amortit les chocs éventuels ACMS œil (def) 15/05/03 16:18 Page 3 L ŒIL à la loupe... Principales structures de l œil Cornée : coupole transparente par laquelle pénètrent les images de l environnement Humeur aqueuse : liquide transparent

Plus en détail

document 1 - indice de réfraction

document 1 - indice de réfraction chap 1 les mécanismes optiques de la vision document 1 - indice de réfraction La lumière est déviée lorsqu'elle passe d'un milieu transparent à un autre. C'est ce phénomène qu'on observe lorsque l'on regarde

Plus en détail

1 La représentation visuelle

1 La représentation visuelle 1 La représentation visuelle L ŒIL, SYSTÈME OPTIQUE ET FORMATION DES IMAGES (PHYSIQUE-CHIMIE) L œil, organe des sens détecte les variations des stimuli externes comme les variations de la lumière et transmet

Plus en détail

O4. Association de lentilles minces

O4. Association de lentilles minces NOM Prénom : O4. Association de lentilles minces Les propriétés des lentilles minces permettent de déterminer les images formées par les instruments d optique constitués de plusieurs lentilles associées,

Plus en détail

L œil et la vision C1 - DÉMARCHE D INVESTIGATION : L ŒIL, ORGANE DE LA VISION - DOCUMENT PROFESSEUR

L œil et la vision C1 - DÉMARCHE D INVESTIGATION : L ŒIL, ORGANE DE LA VISION - DOCUMENT PROFESSEUR C1 - DÉMARCHE D INVESTIGATION : L ŒIL, ORGANE DE LA VISION - DOCUMENT PROFESSEUR LA SITUATION DÉCLENCHANTE Pour amener la structure de l œil et son fonctionnement, en début de séance le professeur évoquera

Plus en détail

Chapitre 3 Chaîne de perception visuelle

Chapitre 3 Chaîne de perception visuelle Chapitre 3 Chaîne de perception visuelle PLAN 1. Anatomie 1.1 L œil 1.2 La rétine 1.3 Système nerveux central 2. Milieux transparents de l œil 2.1 Optique géométrique 2.2 Description dioptrique de l œil

Plus en détail

L œil et ses défauts

L œil et ses défauts L œil et ses défauts Objectif Modéliser l accommodation du cristallin. Reconnaître la nature du défaut d un œil à partir des domaines de vision et inversement. Associer à chaque défaut un ou plusieurs

Plus en détail

Cours réalisé par Benjamin Putois (2006). benjamin.putois@univ-lyon2.fr 16

Cours réalisé par Benjamin Putois (2006). benjamin.putois@univ-lyon2.fr 16 Transduction Potentiel d action Inhibition Excitation Antagonisme fonctionnel Inhibition latérale Condensation - compression Modélisation I.A. Intégration - calcul (2006). benjamin.putois@univ-lyon2.fr

Plus en détail

Thème 3C de l œil au cerveau: quelques aspects de la vision. Chapitre 2 : cerveau et vision: aires cérébrales et plasticité

Thème 3C de l œil au cerveau: quelques aspects de la vision. Chapitre 2 : cerveau et vision: aires cérébrales et plasticité Thème 3C de l œil au cerveau: quelques aspects de la vision Chapitre 2 : cerveau et vision: aires cérébrales et plasticité Le message nerveux généré au niveau de la rétine est conduit jusqu'au cerveau.

Plus en détail

1 ere ES/L Chapitre 2 : L œil, système optique Chapitre 2. I) L œil, du réél au modèle : I-1) L œil réel :

1 ere ES/L Chapitre 2 : L œil, système optique Chapitre 2. I) L œil, du réél au modèle : I-1) L œil réel : 1 ere ES/L Chapitre 2 : L œil, système optique Chapitre 2 I) L œil, du réél au modèle : I-1) L œil réel : L œil humain est un globe sphérique d'environ 25 mm de diamètre. Il est composé principalement:

Plus en détail

SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE

SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE Enseignement de sémiologie 2 ème année Pharmacie Pr. Jean-Pierre DUBOIS Département de médecine générale Université Claude Bernard LYON I SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE Mars 2008 Les troubles

Plus en détail

Une lentille est un milieu homogène, isotrope (gr. isos, égal, et tropos, direction) et transparent dont au moins l une des faces n est pas plane.

Une lentille est un milieu homogène, isotrope (gr. isos, égal, et tropos, direction) et transparent dont au moins l une des faces n est pas plane. Une lentille est un milieu homogène, isotrope (gr. isos, égal, et tropos, direction) et transparent dont au moins l une des faces n est pas plane. Selon la forme de ses faces d'entrée et de sortie, une

Plus en détail

OPTIQUE ET VISION. résumé de cours partie 2

OPTIQUE ET VISION. résumé de cours partie 2 OPTIQUE ET VISION résumé de cours partie 2 Image d un objet AB dans les conditions de Gauss objet petit, perpendiculaire à l axe, rayons peu inclinés exemple B A n 1 F S O n 2 lumière F A B rayon passant

Plus en détail

LA CHIRURGIE DE LA PRESBYTIE ; QU EN EST-IL EN 2009? Alors que la chirurgie réfractive dans le but de corriger une anomalie de la réfraction (myopie,

LA CHIRURGIE DE LA PRESBYTIE ; QU EN EST-IL EN 2009? Alors que la chirurgie réfractive dans le but de corriger une anomalie de la réfraction (myopie, LA CHIRURGIE DE LA PRESBYTIE ; QU EN EST-IL EN 2009? F. Malecaze, Professeur des Universités en Ophtalmologie, Service d Ophtalmologie, Hôpital Purpan, Place du Dr Baylac, 31059 TOULOUSE Cedex, Tél : 05

Plus en détail

THÈME 1 REPRÉSENTATION VISUELLE.

THÈME 1 REPRÉSENTATION VISUELLE. CHAPITRE 2 STRUCTURE RÉTINIENNE ET CARACTÉRISTIQUES DE LA VISION CHAPITRE 2 STRUCTURE RÉTINIENNE ET CARACTÉRISTIQUES DE LA VISION Problématique : Comment la rétine nous permet elle de percevoir les signaux

Plus en détail

TP oeil et lunette astronomique

TP oeil et lunette astronomique TP oeil et lunette astronomique 1 Description de l oeil L oeil est l organe de la vision ; il peut observer directement des objets ou bien examiner les images données par des systèmes optiques ; son rôle

Plus en détail

LA VUE. Sommaire : Les voies optiques Examens pratiqués en ophtalmologie Les traitements

LA VUE. Sommaire : Les voies optiques Examens pratiqués en ophtalmologie Les traitements LA VUE Sommaire : Anatomie de l œil Chemin de la lumière dans l œil Vocabulaire et définitions pour l œil Les muscles de l œil Les anomalies de l œil Les 3 amétropies ou vices de réfraction La presbytie,

Plus en détail

On appelle organes des sens : les yeux, les oreilles, les fosses nasales, la langue, la peau.

On appelle organes des sens : les yeux, les oreilles, les fosses nasales, la langue, la peau. Vue, ouïe, odorat, toucher et goût sont les 5 sens qui renseignent le cerveau sur ce qui se passe à l extérieur du corps. Les organes sensoriels renferment une multitude de cellules nerveuses motrices.

Plus en détail

Déficience visuelle. Claude Garrandes. Jeudi 9 janvier 2014, Formation des Auxiliaires de Vie Scolaire

Déficience visuelle. Claude Garrandes. Jeudi 9 janvier 2014, Formation des Auxiliaires de Vie Scolaire Déficience visuelle Claude Garrandes Jeudi 9 janvier 2014, Formation des Auxiliaires de Vie Scolaire «Les lunettes n ont pas changé grandchose à ma vie : je collais toujours mes livres contre mon nez,

Plus en détail

LES NEURONES : APPROCHES

LES NEURONES : APPROCHES LES NEURONES : APPROCHES STRUCTURELLE ET FONCTIONNELLE I Généralités Un neurone est une cellule dite «excitable» qui est la brique élémentaire du systèm nerveux. Ces cellules possèdent deux propriétés

Plus en détail

La lumière et l'oeil. La sclère est le blanc de l'oeil. Lumière forte : pupille contractée. Lumière faible : pupille dilatée

La lumière et l'oeil. La sclère est le blanc de l'oeil. Lumière forte : pupille contractée. Lumière faible : pupille dilatée L'oeil La lumière et l'oeil La lumière entre dans l'oeil à travers la pupille, une ouverture foncée au centre de l'oeil. L'iris, l'anneau coloré qui entoure la pupille est un ensemble de muscles qui contrôle

Plus en détail

Cours S7. Brèves notions sur l oeil

Cours S7. Brèves notions sur l oeil Cours S7 Brèves notions sur l oeil David Malka MPSI 2015-2016 Lycée Saint-Exupéry http://www.mpsi-lycee-saint-exupery.fr Table des matières 1 Anatomie de l oeil 1 2 Modélisation de l oeil 1 2.1 Modélisation

Plus en détail

CORRECTION BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2007 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SÉRIE L

CORRECTION BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2007 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SÉRIE L CORRECTION BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2007 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SÉRIE L 1 REPRÉSENTATION VISUELLE DU MONDE (20 POINTS) LES INCROYABLES AVANCÉES DE L OPHTALMOLOGIE. Il y a cinquante ans, personne

Plus en détail

http://vision-laser.info/la cornée.html

http://vision-laser.info/la cornée.html Chirurgie réfractive Anatomie de l œil : L'œil humain est l'organe des sens essentiel à la perception du monde qui nous entoure par l'acquisition constante des informations nouvelles que notre cerveau

Plus en détail

Biophysique de la vision

Biophysique de la vision Séminaires Pédagogiques de Biophysique Biophysique de la vision Les amétropies sphériques Dr Olivier LAIREZ Hôpitaux de Toulouse Université Paul Sabatier Lundi 27 juin 2011 0 Biophysique de la vision Les

Plus en détail

GFA : Le nouvel enseignement des SCIENCES en classes de premières littéraire et économique et sociale.

GFA : Le nouvel enseignement des SCIENCES en classes de premières littéraire et économique et sociale. GFA : Le nouvel enseignement des SCIENCES en classes de premières littéraire et économique et sociale. Proposition de progression commune SVT/SPC sur le thème commun «Représentation visuelle» (en 12 séances)

Plus en détail

TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections

TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections I. Construction d'un œil réduit : 1- Maquette de l œil : Après avoir observé la maquette de l œil, rechercher les éléments optiques la constituant. 2- A retenir

Plus en détail

LASER, SOURCE DE VUE. par Jean-Claude LEPORI

LASER, SOURCE DE VUE. par Jean-Claude LEPORI ALS Lumière, source de vie Séance exceptionnelle du 10 avril 2005 à l Hôtel de Ville de Nancy Laser, source de vue par Jean-Claude LEPORI LASER, SOURCE DE VUE par Jean-Claude LEPORI ALS (Nancy, 10 avril

Plus en détail

Les Voies et Centres Visuels

Les Voies et Centres Visuels Les Voies et Centres Visuels La rétine projette vers des régions sous corticales du cerveau Les axones des neurones ganglionnaires rétiniens convergent vers les disques optiques où ils se myélinisent et

Plus en détail

3 Défauts. Bien davantage pour votre vision

3 Défauts. Bien davantage pour votre vision 3 Défauts Visuels Bien davantage pour votre vision Une Vision sans défaut Un œil sans aucun défaut visuel, reçoit une image d objets proches ou lointains qui se forme parfaitement sur la rétine. Pour restituer

Plus en détail

Chapitre II: lentilles

Chapitre II: lentilles Chapitre II: lentilles II.1) Système optique idéal II.2) Les lentilles et les miroirs II.1) Système optique idéal Surface d onde (1) Surface d onde S: Tous les points de S sont en phase Dans ce cas, S

Plus en détail

Les sens. L anatomie de l œil

Les sens. L anatomie de l œil Les sens Sens Récepteur Perceptions perçues Goût langue Saveurs (salée, sucrée, acide et amer) chaud et froid Odorat nez Odeurs et la douleur Vue yeux couleurs, relief, lignes, luminosité, mouvements et

Plus en détail

L œil ; un système optique

L œil ; un système optique Première L/ES - AP SPC 1 L œil ; un système optique 1/ Des notions à avoir bien comprises Propagation de la lumière : dans un milieu homogène (même propriété en tous points), la lumière se propage en ligne

Plus en détail

OEIL et VISION. Le Système Visuel Confort Performance Agrément. Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière.

OEIL et VISION. Le Système Visuel Confort Performance Agrément. Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière. OEIL et VISION Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière." René Char Le Système Visuel Confort Performance Agrément Le système visuel Muscle ciliaire Cornée Rétine Nerf optique

Plus en détail

Deuxième partie : Optique

Deuxième partie : Optique Deuxième partie : Optique Introduction Exemples de questions Comment fonctionne un projecteur de dias? Qu est-ce que la mise au point d un appareil photo? Comment la lumière peut-elle être guidée dans

Plus en détail

Les amétropies oculaires: description et correction

Les amétropies oculaires: description et correction Les amétropies oculaires: description et correction Dr K CHATTI, 2010 Pré requis Notions de dioptriques géométriques anatomie-histologie de l'œil Population Cible Étudiants du premier cycle des études

Plus en détail

Couleur, vision et image

Couleur, vision et image 2 novembre 2012 Couleur, vision et image Table des matières 1 Œil réel et œil réduit 2 2 Lentille mince convergente 2 3 Grandeurs caractéristiques d une lentille convergente 2 4 Construction de l image

Plus en détail

7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision.

7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision. 7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision. 7.1 Pour la myopie (mauvaise vue de loin) : Test de vision de loin Sur le mur d un pièce, fixez l illustration ci-dessous que vous

Plus en détail

Enseignement scientifique, 1 ère L

Enseignement scientifique, 1 ère L Enseignement scientifique, 1 ère L La représentation visuelle que nous avons du monde extérieur est le fruit d'une construction cérébrale réalisée à partir des signaux lumineux captés par notre œil.

Plus en détail

1/15 1ES SVT représentation visuelle REPRESENTATION VISUELLE. Activité 1 : avec quoi voit-on exactement? Ou les organes impliqués dans la vision

1/15 1ES SVT représentation visuelle REPRESENTATION VISUELLE. Activité 1 : avec quoi voit-on exactement? Ou les organes impliqués dans la vision 1/15 1ES SVT représentation visuelle REPRESENTATION VISUELLE REPRESENTATION VISUELLE - SEANCE 1 La vue ou vision est un des 5 sens qui nous permette de connaître le monde dans lequel nous vivons et c est

Plus en détail

L'œil : capteur de lumière

L'œil : capteur de lumière THEME OBLIGATOIRE : REPRESENTATION VISUELLE DU MONDE L'œil : capteur de lumière Observation d'une coupe d'œil en inclusion. Présentation des structures sur une maquette, Coupe d'œil au microscope Le globe

Plus en détail

CHAPITRE 11 MODULATION DU MESSAGE NERVEUX PAR DES MOLÉCULES EXOGÈNES EXEMPLE DE LA MORPHINE

CHAPITRE 11 MODULATION DU MESSAGE NERVEUX PAR DES MOLÉCULES EXOGÈNES EXEMPLE DE LA MORPHINE CHAPITRE 11 MODULATION DU MESSAGE NERVEUX PAR DES MOLÉCULES EXOGÈNES EXEMPLE DE LA MORPHINE Introduction La transmission du message nociceptif peut être modulée par des molécules endogènes telles que les

Plus en détail

CAP Petite enfance / Biologie / Le système nerveux

CAP Petite enfance / Biologie / Le système nerveux L'OPEN CLASS REVISION GRATUIT EN LIGNE Informations Auteur : Philippe OLIVE Mis en ligne le 15 décembre 2014 Modifié le 15 décembre 2014 Catégorie : CAP Petite enfance CAP Petite enfance / Biologie / Le

Plus en détail

Thème 1 : La représentation visuelle

Thème 1 : La représentation visuelle Thème 1 : La représentation visuelle Chapitre 1 : l œil et la vision Page 2 : DOC1/ «L œil, système optique» Page 4 : DOC2 / «Les lentilles minces convergentes» Page 6 : DOC3 / «Les défauts de l œil» Page

Plus en détail

( livre ch11 p174-189 189 ) CH 3: L' ŒIL

( livre ch11 p174-189 189 ) CH 3: L' ŒIL CH 3: L' ŒIL ( livre ch11 p174-189 189 ) Les exercices Tests ou " Vérifie tes connaissances " de chaque chapitre sont à faire automatiquement sur le cahier de brouillon pendant toute l année. Tous les

Plus en détail

Révision sur l œil: CORRIGÉ

Révision sur l œil: CORRIGÉ Révision sur l œil: CORRIGÉ 1. Explique le chemin que doit suivre un rayon lumineux à travers l œil jusqu au cerveau. Cornée, humeur aqueuse, pupille, cristallin, humeur vitrée, rétine, nerf optique, cerveau.

Plus en détail

LE RÔLE DU CERVEAU DANS LA VISION

LE RÔLE DU CERVEAU DANS LA VISION 1 LE RÔLE DU CERVEAU DANS LA VISION 2 3 L œil est un organe sensoriel du corps humain qui reçoit 80% des informations extérieures. Il sert uniquement à voir. Il n interprète pas les images qu il voit.

Plus en détail

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir 287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION troubles de la réfraction Ce qu il faut savoir 1. Savoir définir l acuité visuelle tant sur le plan optique que physiologique. Connaître les modalités et les conditions de

Plus en détail