MAPA. Extension du contrôle d accès et gestion d alarme et sa maintenance pour les bâtiments municipaux de la ville de Chambly.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MAPA. Extension du contrôle d accès et gestion d alarme et sa maintenance pour les bâtiments municipaux de la ville de Chambly."

Transcription

1 MAPA Extension du contrôle d accès et gestion d alarme et sa maintenance pour les bâtiments municipaux de la ville de Chambly. Cahier des clauses techniques particulières (C.C.T.P.) Page 1 sur 42

2 SOMMAIRE 1 PREAMBULE DISPOSITIONS GENERALES OBJET DU MARCHE COMPOSITION DU MARCHE TRANCHES VARIANTES CONNAISSANCES DES LIEUX CONSULTATION RESPECT DU PROJET Prise de connaissance préalable Complétude de l offre Accord ou demande du Maître d Ouvrage QUANTITES DES EXISTANTS NORMES ET RÈGLEMENTS CARACTÉRISTIQUES COMMUNES A L ENSEMBLE DES TRANCHES DU MARCHE Description du système Fonctionnalités du logiciel Paramétrage des badges Commandes manuelles des sorties Contrôles Alarmes Spécifications techniques Logigramme de fonctionnement commun à l ensemble des bâtiments Description du logigramme Configuration souhaitée Documentation exigée Réception des travaux Généralités Réception des ouvrages Essais et contrôle des installations Essais Contrôle des installations Garanties générales, responsabilités, assurances et maintenance Garanties Responsabilités Assurances Période de garantie Caractéristiques de garantie Engagement de capacité Organisation générale de la maintenance Intervention sur site Garantie de temps de rétablissement (GTR) Type de contrat et durée de la maintenance annuelle CONDITIONS D EXÉCUTION DES TRAVAUX Occupation des locaux Continuité de service pendant les travaux et nuisances Sécurité contre les risques d incendie et de panique Faux plafonds DESCRIPTION DE CHAQUE TRANCHE DU MARCHE RAPPEL DES BESOINS Page 2 sur 42

3 3.1.1 Contexte Objectif TRANCHE FERME : EXTENSION DU CONTROLE D'ACCES ET GESTION D ALARME A L ESP, ET AU CENTRE TECHNIQUE MUNICIPAL (CTM) Extension du contrôle d accès et mise en place d une alarme d intrusion dans le bâtiment ESP Présentation générale du bâtiment ESP Câblage dans le bâtiment ESP Description des différentes zones d alarme anti-intrusion de l ESP Présentation des zones du rez-de-chaussée : Zones 1 et Présentation des zones du premier étage : les zones 2, 3 et Description du système de détection d intrusion Principe de fonctionnement Détecteur volumétrique d angle d intrusion Câblage Exploitation de l alarme d intrusion Armement et désarmement de zones d intrusion Les portes du contrôle d accès ESP : Synoptique de principe du contrôle d accès et gestion d alarme de l ESP Contrôle d accès et gestion d intrusions du bâtiment des services techniques Présentation générale du CTM Description des différentes zones d alarme anti-intrusion du CTM Principe de fonctionnement du système au CTM Les portes du contrôle d accès et gestion d alarme du CTM Tableau récapitulatif Synoptique de principe du contrôle d accès et gestion d alarme du CTM TRANCHE CONDITIONNELLE 1 : EXTENSION DU CONTROLE D ACCES ET GESTION DE L ALARME DE LA MAIRIE Présentation générale de la mairie : Description des différentes zones d alarme anti-intrusion de la mairie : Principe de fonctionnement du système de la mairie : Les portes du contrôle d accès de la mairie : Synoptique de principe du contrôle d accès et gestion d alarme de la mairie : TRANCHE CONDITIONNELLE 2 : EXTENSION DU CONTROLE D ACCES ET GESTION DE L ALARME DE L ANNEXE DE LA MAIRIE Présentation générale de l annexe de la mairie Description des différentes zones d alarme anti-intrusion de l annexe de la mairie Principe de fonctionnement du système de l annexe de la mairie Les portes du contrôle d accès de l annexe de la mairie Synoptique de principe du contrôle d accès et gestion d alarme de l annexe de la mairie TRANCHE CONDITIONNELLE 3 : EXTENSION DU CONTROLE D ACCES ET GESTION DE L ALARME DU PAVILLON CONTI (CLSH OU ALSH) : Présentation générale du Pavillon Conti (CLSH) : Description des différentes zones d alarme anti-intrusion du Pavillon Conti (CLSH) : Principe de fonctionnement du système du Pavillon Conti (CLSH) : Les portes du contrôle d accès du Pavillon Conti (CLSH) : Synoptique de principe du contrôle d accès et gestion d alarme du Pavillon Conti (CLSH) : TRANCHE CONDITIONNELLE 4 : EXTENSION DU CONTROLE D ACCES ET GESTION DE L ALARME DU GYMNASE ARISTIDE BRIAND Présentation générale du gymnase Aristide Briand : Description des différentes zones d alarme anti-intrusion du gymnase Aristide Briand : Principe de fonctionnement du système du gymnase Aristide Briand : Les portes du contrôle d accès du gymnase Aristide Briand : Synoptique de principe du contrôle d accès et gestion d alarme du gymnase Aristide Briand : CONTROLE D ACCES ET GESTION DE L ALARME ANTI-INTRUSION DE L ECOLE DE MUSIQUE : Présentation générale de l annexe de l école de musique : Description des différentes zones d alarme anti-intrusion de l école de musique : Principe de fonctionnement du système de l école de musique :...39 Page 3 sur 42

4 3.7.4 Les portes du contrôle d accès de l école de musique : Synoptique de principe du contrôle d accès et gestion d alarme de l école de musique :...39 Liste des annexes Annexe 1 : Règles générales à respecter pour le câblage intérieur Annexe 2 : Adresses des bâtiments à raccorder Annexe 3 : Zones prioritaires pour la tranche ferme et les tranches conditionnelles Liste des plans et figures du CCTP Plan 1 : zones alarme du rez-de-chaussée de l ESP: Zones 1 et Plan 2 : zones alarme du premier étage de l ESP : Zones 2, 3 et Plan 3 : Synoptique de principe du contrôle d accès et gestion d alarme de l ESP Plan 4 : présentation de la zone C du CTM Plan 5 : présentation des zones A et B du rez-de-chaussée du CTM Plan 6 : présentation des zones A et B du 1er étage du CTM Plan 7 : Emplacement et fonctionnement des lecteurs de badge de la zone A du CTM Plan 8 : Emplacement et fonctionnement des lecteurs de badge de la zone B du CTM Plan 9 : Emplacement et fonctionnement des lecteurs de badge de la zone C du CTM Plan 10 : Synoptique de principe du contrôle d accès et gestion d alarme du CTM Plan 11 : Synoptique de principe du contrôle d accès et gestion d alarme de la mairie Plan 12 : Synoptique de principe du contrôle d accès et gestion d alarme de l annexe de la mairie Plan 13 : Synoptique de principe du contrôle d accès et gestion d alarme du Pavillon Conti (CLSH) Plan 14 : Synoptique de principe du contrôle d accès et gestion d alarme du gymnase Aristide Briand Page 4 sur 42

5 1 Préambule Les chapitres du présent document décrivent les fournitures et prestations attendues du titulaire du marché. Le présent document est complété du mémoire technique de réponse du titulaire, au sein duquel celuici décrit son offre qualitative et quantitative. Dans la suite du document, les termes «la Ville» et «Maître d Ouvrage» désignent la Ville de CHAMBLY. 2 Dispositions générales 2.1 OBJET DU MARCHE Les stipulations du présent Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) ont pour objet l extension du système de contrôle d accès et gestion d alarme centralisé et sa maintenance dans le but de sécuriser les bâtiments municipaux de la ville. L extension du système de contrôle d accès et gestion d alarme devra être couplée, dans la mesure du possible, au système d alarme anti-intrusion EXISTANT des bâtiments et devra être : Soit, - Compatible avec le logiciel «Protecsys» développé par la société «HOROQUARTZ» (logiciel de contrôle d accès déjà en place à la maison de l enfance) Soit, - Devra prévoir une migration de la base de données sql du logiciel protecsys et ré-enrôler les cartes sans contact déjà utilisées pour l accès et gestion d alarme à la maison de l enfance. Les équipements de contrôles d accès et d alarme à la maison de l enfance devront, dans ce cas, être remplacés ou compatibles avec la solution à mettre en place, sans perte de services et sans que l esthétique du bâtiment ne soit modifiée. Les travaux seront réalisés dans les règles de l art. Les titulaires doivent l ensemble des prestations nécessaires au parfait achèvement des ouvrages et en particulier : - La fourniture d une documentation complète, - La fourniture, la mise en service et le paramétrage du système de contrôle d accès et gestion d alarme centralisée, - la fourniture de formation des agents municipaux au logiciel de gestion du contrôle d accès, - Et enfin, assurer la maintenance du système de contrôle d accès et gestion d alarme. 2.2 COMPOSITION DU MARCHE Le marché est composé d une tranche ferme et cinq tranches conditionnelles permettant la mise en service et la maintenance d'un dispositif de contrôle d'accès et de gestion d'intrusion dans les bâtiments municipaux de la ville à savoir : Le bâtiment ESP, le bâtiment des Services Techniques (CTM), l'hôtel de ville et son annexe, le Gymnase Aristide Briand, le Pavillon Conti (CLSH ou ALSH) et l'école de musique. Page 5 sur 42

6 2.3 TRANCHES Il comporte une tranche ferme et cinq tranches conditionnelles : Tranche ferme : Extension du contrôle d'accès et gestion d alarme à l ESP, et le bâtiment des services technique Tranche conditionnelle 1 : Extension du contrôle d'accès et gestion d alarme à la mairie Tranche conditionnelle 2 : Extension du contrôle d'accès et gestion d alarme à l annexe de la mairie Tranche conditionnelle 3 : Extension du contrôle d'accès et gestion d alarme au pavillon Conti (CLSH ou ALSH) Tranche conditionnelle 4 : Extension du contrôle d'accès et gestion d alarme au gymnase Aristide Briand Tranche conditionnelle 5 : Extension du contrôle d'accès et gestion d alarme à l école de musique Ces tranches conditionnelles pourront être affermies ou non, indépendamment les unes des autres. 2.4 VARIANTES Les variantes sont autorisées pour l ensemble des tranches du marché. 2.5 CONNAISSANCES DES LIEUX Les soumissionnaires sont tenus de prendre connaissance des plans et des descriptions des ouvrages et de s enquérir de toutes les informations qui leur sembleraient utiles pour répondre aux exigences du présent document. Les soumissionnaires ne sauraient se prévaloir, postérieurement à la remise de leur offre, d une connaissance insuffisante des sites et lieux des ouvrages, ainsi que de tous les éléments locaux tels que moyens d accès, de stockage, d occupation des bâtiments, des travaux réalisés dans un bâtiment avec toutes les gênes que cela peut occasionner. Une visite sur place est recommandée de manière à prendre connaissance : de toutes les conditions physiques et de toutes les sujétions relatives aux lieux des travaux, aux accès et aux abords des bâtiments, à apprécier exactement toutes les conditions d exécution et s être totalement rendu compte de leur importance et de leur particularité. 2.6 CONSULTATION Le CCTP émis par le Maître d ouvrage a une vocation informative non exhaustive, et ne prétend pas décrire et représenter dans le détail tous les matériels utiles au bon déroulement de la prestation objet du marché. Son rôle est essentiellement limitatif de ce qui peut être exigé de l entreprise dans le cadre d une bonne exécution. 2.7 RESPECT DU PROJET Prise de connaissance préalable Les soumissionnaires devront impérativement prendre connaissance de l ensemble des éléments exposés dans ce CCTP de manière à avoir une parfaite connaissance du projet. Toute erreur ou omission relevée par un soumissionnaire dans les pièces du projet remises à l appui du dossier de consultation devra être signalée au Maître d Ouvrage avant la remise des offres afin d être répercutée à l ensemble des concurrents. Page 6 sur 42

7 Une fois l offre de prix remise, les soumissionnaires ne pourront se prévaloir d une erreur ou d une omission dans les documents d appel à la concurrence pour réclamer un supplément au prix forfaitaire qu ils auront consenti Complétude de l offre Chaque soumissionnaire devra inclure dans sa proposition tous les travaux et prestations nécessaires pour assurer le parfait achèvement et le bon fonctionnement des ouvrages qui concernent sa prestation. Les prestations prévues devront assurer l ensemble des fonctions et le parfait achèvement des travaux Accord ou demande du Maître d Ouvrage Certaines prestations ne doivent être réalisées qu'après accord ou sur demande du Maître d Ouvrage. Tout accord ou demande du Maître d Ouvrage doit être formulé par écrit ; il est signé contradictoirement entre le Maître d Ouvrage et le titulaire. 2.8 QUANTITES DES EXISTANTS Les quantités indiquées dans le CCTP sont des quantités données à titre indicatif et non contractuelles. Les entreprises sont contractuellement réputées avoir, avant la remise de leur offre, procédé sur le site au contrôle des quantités d éléments équipant le site. En tout état de cause, l entreprise est tenue de posséder, au moment du commencement des travaux, et sous sa seule responsabilité, la totalité d informations qui lui sont nécessaires. 2.9 NORMES ET RÈGLEMENTS Outre les prescriptions techniques particulières contenues dans le présent CCTP, les prestations, les ouvrages et les équipements mise en place pour l opération devront être conformes : - aux clauses de l ensemble des lois, décrets, arrêtés, règlements normes et tous les textes européens, nationaux ou locaux applicables, - aux règlements sanitaires et de sécurité applicables aux bâtiments recevant du public sur le territoire français, - aux règles de l art, - aux normes en vigueur, telles que les normes AFNOR et DTU, - aux directives de la Ville. Lorsque l'interprétation du présent document et des textes officiels aboutit à une contradiction, le Maître d Ouvrage se réserve le droit de définir la solution jugée la plus appropriée sans modification de prix ou de délai. Toute dérogation ne faisant pas l objet d un article du présent C.C.T.P. devra impérativement recevoir l accord du Maître d Ouvrage. Le soumissionnaire devra tenir compte des décrets ou règlements qui pourraient être publiés postérieurement au présent document jusqu'à la date limite de remise des offres. Page 7 sur 42

8 2.10 CARACTÉRISTIQUES COMMUNES A L ENSEMBLE DES TRANCHES DU MARCHE Description du système Système de contrôle d accès par badges individuels devra être un système ouvert. Il sera conçu pour accepter le raccordement de plusieurs types de lecteur de badge et ne sera pas figer dans une seule technologie Fonctionnalités du logiciel Contrôle et gestion informatique des entrées et sorties des personnes pénétrant sur l ensemble du site. Les administrateurs du site devront être formés par le prestataire Paramétrage des badges - Possibilité de gérer les contrôles et les autorisations d accès et sortie par personne, par service, par groupes de services ou autres groupes en fonction des besoins ; filtres, tris et requêtes obligatoires. - Possibilité de gérer les contrôles et les autorisations par groupe de bâtiment, bâtiment, par pièce. Filtres, tris et requêtes obligatoires. - Possibilité de gérer les contrôles et les autorisations par créneau horaire, par jour, par semaine, par mois et par an ; filtres, tris et requêtes obligatoires. - Toutes ces fonctions doivent être interactives - Visualisation des accès corrects ou refusés, notamment par interface graphique Commandes manuelles des sorties - En dehors des salles laser qui seront équipées d un lecteur de badge en sortie, le franchissement en sortie de l ensemble des accès sera commandé par un bouton poussoir. - Les accès seront tous équipés d un déclencheur manuel vert pour évacuation en cas d urgence. Ces déclencheurs seront asservis au système de détection incendie Contrôles - Possibilité de visualisation de flux en instantané et en stockage des postes attribués. Filtres tris et requêtes obligatoires. - Possibilité de visualisation du bon fonctionnement du matériel (état des lecteurs de badges ) - Enregistrement des données au fil de l eau Alarmes - Gestion des alarmes de type «portes bloquées» et / ou «forcée» avec renvoi d alarme et sur le système de détection intrusion. - Gestions des autres alarmes (anomalie du système, d un lecteur de proximité, badges non autorisés ) avec renvoi d alarme Spécifications techniques - Le serveur d application du contrôle d accès sera implanté dans la salle informatique. - Les badges seront de types carte sans contact (format carte bancaire). - Possibilité de bloquer l accès momentané d une zone définie en bloquant les lecteurs de Proximités. - Les lecteurs de proximité des sites devront avoir une lecture avoisinant 5 cm - Les lecteurs de proximité devront être secourus pendant 2 heures Page 8 sur 42

9 - Les portes devront être équipées soit d un système à ventouses, soit d une serrure électrique, soit d une gâche électrique et devront pouvoir être déverrouillées en cas de panne. - Le matériel installé en extérieur sera dimensionné pour résister aux conditions météorologiques du site (Température et humidité). Les caractéristiques de chaque appareil devront être clairement décrites dans la proposition. - Le câblage sera à la charge du titulaire ou de la mairie en fonction du coût de mis en œuvre proposé dans la réponse technique et sera effectué selon les normes en vigueurs et les règles de l art. - Le câblage courant faible devra cheminer soit par les chemins de câbles appropriés existants soit à créer par titulaire. Il en est de même pour le câblage courant fort. Ils devront posséder tous deux leurs propres protections adaptées et signalées Logigramme de fonctionnement commun à l ensemble des bâtiments À titre indicatif, le soumissionnaire trouvera ci-dessous le logigramme de fonctionnement imaginé pour le contrôle des accès. Le candidat est invité à le prendre en compte, tout en gardant la latitude de l améliorer, suivant la solution proposée Description du logigramme Page 9 sur 42

10 ❶ PORTE L ouverture des portes s effectuera : Pour l entrée, par un simple passage de la carte sans contact sur le lecteur de badge situé à l extérieur du bâtiment et proche de la porte d accès qui, si les autorisations et droits d accès les permettent actionnera automatiquement par le mécanisme de gâche électrique ou de ventouses alimentées par une tension de 24 Volts (ou 12 Volts). Pour la sortie, par l utilisation d un système de bouton mécanique. Néanmoins, pour une mise sous alarme de(s) la zone(s), si les autorisations et les droits d accès relatif à la carte sans contact le permettent, l alarme pourra être activée par un passage de la carte sur le lecteur installé à l intérieur et proche de la porte de sortie du bâtiment. Un voyant lumineux devra avertir l utilisateur que le(s) zone(s) soi(en)t bien sous alarme. ❷ PRESENTATION DU BADGE. Le badge devra être présenté devant un lecteur sans contact. Le titulaire devra fournir des équipements compatibles avec des cartes de type MIFARE A ou B. Par ailleurs, il précisera les types de cartes avec lesquels ses lecteurs sont compatibles, par modification de partie active de lecture, sans remise en cause du boîtier et des périphériques. ❸ REQUETE DE DROIT D ACCÈS : L accès sera autorisé selon plusieurs critères qui doivent être au minimum : Droit d accès et contrôle de l alarme selon le nom de la personne (personne répertoriée ou non) Droit d accès à cette porte : la personne peut-elle accéder par cette porte ou non. Droit d accès selon la date : la personne est-elle autorisée à rentrer dans le bâtiment ce jourlà. Droit d accès selon l heure : la personne est-elle autorisée à renter à cette heure précise de présentation Le système devra permettre une évolution des requêtes afin de couvrir les éventuels besoins futurs. ❹❺ ACTIVATION ET DESACTIVATION DE L ALARME : L activation de l alarme se fera sur les lecteurs situés à l intérieur des zones à protéger La désactivation de l alarme se fera sur les lecteurs situés à l extérieur des zones à protéger Le système de contrôle d accès proposé devra être couplé aux l alarmes existantes. Le soumissionnaire devra prendre en compte l existant afin de sécuriser au mieux l ensemble des bâtiments et ainsi atteindre un degré optimal de protection. Une évolution du système devra permettre l activation et la désactivation de l alarme à d autre endroit des bâtiments, non défini aujourd hui. Page 10 sur 42

11 L activation /désactivation des alarmes pourra se faire uniquement si la personne est habilitée à le faire. Par exemple : Un responsable des services techniques devra pouvoir accéder aux bâtiments de la ville équipés du système de contrôle d accès (Ex : la maison de la petite enfance) en cas d incident 24H/24H à l aide d une unique carte sans contact. En outre, un agent d entretien pourra activer / désactiver les alarmes dans ces même bâtiments qu à certaines plages horaires prédéterminées. Les agents des services techniques (hors responsable) ne pourront quand-à eux qu accéder au bâtiment des services techniques que sur des plages horaires bien définies, si l alarme est activée l accès leur sera refusé. ❻ ACCÈS AUTORISE : Si la requête englobant tous les critères précisés précédemment est acceptée, l accès sera autorisé, sinon il sera refusé. L acceptation ou le refus de cet accès sera accompagné de signaux et devra être enregistré dans l application de gestion du contrôle d accès Par exemples : Signal sonore distinct (un bip) et voyant lumineux vert et enregistrement dans de la base de données. Signal sonore distinct (trois bips) et voyant lumineux rouge. ❼ OUVERTURE DE LA PORTE : Après acceptation de la requête, l ouverture, pour l entrée d une personne, se fera par l envoi d un signal électrique efficace sur la gâche de la porte ou sur les ventouses Configuration souhaitée La solution du titulaire devra s appuyer sur l infrastructure réseau des bâtiments et donc utiliser le protocole TCP/IP. Type d architecture souhaitée : Dans le cadre du système de contrôle d accès, la solution existante est une architecture de type client/serveur. Le serveur est déjà installé dans la salle informatique à la mairie et l application cliente pourra être déployée sur les postes informatiques (systèmes d exploitations possibles : Windows 2000 pro, Windows XP pro, vista ou seven 32 et 64 bits) des différents services de la mairie. Une interface de type «client léger» permettra de gérer le logiciel. Tous les flux data seront véhiculés par le réseau TCP/IP de la mairie de Chambly. Notons qu en cas de coupure réseau entre les bâtiments (équiper du système de contrôle d accès) et la mairie, le système local devra pouvoir fonctionner en mode autonome. Le système devra pouvoir enregistrer en temps réelle sur le serveur l ensemble des événements gérés par le système. Page 11 sur 42

12 Documentation exigée Le titulaire fournira les documents listés ci-dessous sur papier et sur support informatique (CDROM et dans des formats standard ouverts) en 2 exemplaires. Ces documents seront obligatoirement en langue française à l exception de certaines documentations techniques détaillées des constructeurs qui seront de préférences en Français. Outre les documents cités dans les paragraphes ci-dessous, le titulaire transmettra l ensemble des documents nécessaires à la mise en œuvre du marché et en particulier : le planning, les procédures de test et les documents de recettes contractuelles, les procédures de mise en œuvre de maintenance. La documentation fait partie intégrante de la prestation. Le titulaire fournira un dossier complet sur support papier et électronique (PDF) comprenant : Les documentations techniques relatives aux matériels mis en œuvre, Les plans de câblage à l intérieur des bâtiments installés, Le dossier de réception avec l indication des câbles en conformité avec les étiquettes apposées aux niveaux baies de brassage et des centrales d alarme anti-intrusion Les bons de livraison des matériaux (ou leur photocopie), Les schémas techniques des systèmes mises en place. Les certificats de conformités des matériels mis en œuvre Les plans et documents conformes à l exécution des travaux Les plans de câblage seront remis au plus tard trente (30) jours après la réception. Ils seront impérativement fournis sur support informatique (CD-Rom) au format Autocad ou le cas échéant au format PDF ou au format word Réception des travaux Généralités La recette technique est l'opération qui permet de garantir au Maître d Ouvrage que l'installation est conforme : Au Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.), Aux performances attendues, Aux règles de l'art, Aux normes en vigueur. Tel qu indiqué au C.C.A.P., le Maître d Ouvrage devra être averti des opérations de vérification et de test de façon à ce qu'elles puissent se dérouler en présence de son représentant technique. Les documents seront remis au Maître d Ouvrage sous les formes imprimées et numériques Réception des ouvrages Un exemplaire des plans surchargés à la main au cours des travaux sera remis au début de la réception et utilisé pour l établissement des plans définitifs. Il sera éventuellement complété par des annotations complémentaires le jour de la réception. À l issue de la réception et en l absence d anomalies, un procès verbal (pv) de réception sera établi par la le titulaire du marché qui prendra soin de se coordonner avec la mairie ou ses représentants technique. Si une anomalie nécessitait des travaux de reprise, il serait effectué une nouvelle réception complète sur la section concernée. La procédure de réception des travaux comprendra les mesures effectuées sur site en présence du technicien représentant du Maître d Ouvrage. Page 12 sur 42

13 Essais et contrôle des installations Essais Les essais sont à la charge de l entrepreneur. Ils ont pour but de vérifier le bon fonctionnement de l installation et devront être effectués en présence du maître d œuvre ou de son représentant Contrôle des installations Les contrôles effectués en cours ou à la fin des travaux, ont pour but de vérifier que l installation est bien celle prévue au descriptif et que son exécution ne présente pas de dispositions contraires aux prescriptions particulières du présent cahier, aux règles de l art, aux normes et règlements en vigueur Garanties générales, responsabilités, assurances et maintenance Garanties En plus de garanties réglementaires après réception, l entrepreneur s engage à maintenir l installation en parfait état de fonctionnement jusqu à la réception définitive de l ensemble des ouvrages, et au maximum pendant une année de fonctionnement Responsabilités L entrepreneur, en se chargeant d exécuter les travaux sur les bases qui lui sont soumises, prend la responsabilité de la conception et de l installation générale des équipements ; les descriptifs et quantitatifs ne lui étant donnés qu à titre indicatif. Dans la description qui précède, le service informatique s est efforcé de renseigner l entrepreneur sur la nature des travaux à effectuer, sur leur nombre, leurs dimensions et leur emplacement, mais il convient de signaler que cette description n a pas un caractère limitatif et que le soumissionnaire effectuera tous les travaux indispensables pour l achèvement complet de chacune des tranches du marché. En conséquence, l entrepreneur ne pourra jamais arguer que des omissions aux devis puissent le dispenser d exécuter tous les travaux de son corps d état ou fassent l objet d une demande de supplément sur les prix Assurances L entrepreneur devra enfin être titulaire d assurances couvrant ses responsabilités, telles qu elles sont définies par le code civil Période de garantie Le titulaire assurera la garantie sur une durée d un (1) an, cette période débutera à la signature du PV de réception de chacune des tranches du marché Caractéristiques de garantie La garantie recouvre l ensemble des équipements installés par le titulaire du marché. Les batteries de secours seront remplacées au minimum tous les trois ans par le titulaire du marché sans coût supplémentaire. Le titulaire devra disposer d un service client accessible aux heures ouvrées, 5j/7 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30). Page 13 sur 42

14 Engagement de capacité Le titulaire s engagera à être capable de fournir, au-delà de ce marché et sur demande de la Mairie de CHAMBLY, l ensemble des services de garantie qu il aura proposés dans son offre. De plus, Il devra faire figurer dans son offre le tarif horaire (TTC et HT) de la main d œuvre pour le dépannage et déplacement hors contrat dans un délai de 24 heures maximum Organisation générale de la maintenance Les soumissionnaires décriront dans leur mémoire technique de réponse les procédures mises en œuvre de la maintenance, et en particulier : La procédure d appel, La procédure d escalade. En période de résolution d incident, les représentants désignés par la Ville de CHAMBLY seront tenus au courant de l avancée des travaux au maximum toutes les 2 heures. Chaque demande d intervention donnera lieu à un rapport. Une vérification totale du système devra être effectuée 1 fois par an Intervention sur site Le titulaire s engagera à assurer, dans le cadre de la garantie ou de la maintenance, le dépannage sur site. Cette action correspond à l intervention sur site d équipes qualifiées et certifiées sur les installations et équipements concernés. Ces équipes devront être munies de tous les moyens techniques d analyse nécessaire Garantie de temps de rétablissement (GTR) Le titulaire s engagera sur une Garantie de Temps de Rétablissement (GTR) en cas de perte de service : 24 heures au maximum, en cas d intervention légère (incident sur la partie logiciel) 48 heures au maximum, en cas d intervention lourde (incident sur lecteur de badge ou d une manière générale sur l ensemble du matériel hardware) En cas de dépassement de la GTR, les pénalités indiquées au C.C.A.P. seront appliquées Type de contrat et durée de la maintenance annuelle Le contrat de maintenance sera conclu pour une durée de 1 an renouvelable trois fois par reconduction expresse CONDITIONS D EXÉCUTION DES TRAVAUX Occupation des locaux Une partie des travaux sera réalisée dans les enceintes d établissements en fonctionnement et recevant du public. Le titulaire devra s'organiser de manière à n'occasionner aucune gêne au personnel et au public. Le titulaire devra mettre en œuvre toutes les installations et protections nécessaires préalablement à ses interventions. Le titulaire aura à sa charge la manutention et le déplacement du mobilier nécessaire à ses interventions ainsi que leur remise en place ultérieure Continuité de service pendant les travaux et nuisances Page 14 sur 42

15 Les travaux étant réalisés au sein d établissements publics en activité, le titulaire devra apporter une attention toute particulière au respect et à l application des règles de sécurité et de nuisance, tant pour l aménagement du chantier, que pour l utilisation de ces différents aménagements. Le titulaire devra prendre en compte le fait que les sites ont tous une période ouvrable du lundi au vendredi de 8H30 à 17H30 et qu en conséquence toute intervention de nature à perturber le fonctionnement d un service devra se faire en dehors de ces plages d ouverture Sécurité contre les risques d incendie et de panique Les opérations sont assujetties à la réglementation en vigueur relative à la protection contre les risques d incendie et de panique dans les établissements recevant du public. En conséquence, le titulaire devra impérativement respecter les prescriptions minimales du règlement de sécurité applicable à ce type d établissement Faux plafonds Si le titulaire, par nécessité, se trouve dans l'obligation de déposer totalement ou partiellement les faux plafonds pour l'exécution de ses ouvrages, il devra assurer la dépose, le réajustement et la repose de ces faux plafonds. Ce travail devra être réalisé quel que soit le système de faux plafonds et dans les règles de l'art. Si des éléments de faux plafonds sont détériorés du fait d'une mauvaise manipulation du titulaire ou si la repose est mal exécutée ou non conforme aux règles de l'art, le remplacement des éléments ou la réfection des faux plafonds seront à la charge du titulaire et à ses frais. Page 15 sur 42

16 3 DESCRIPTION DE CHAQUE TRANCHE DU MARCHE 3.1 RAPPEL DES BESOINS Contexte La mairie souhaite équiper les bâtiments municipaux d un système de contrôle d accès couplé aux alarmes existantes. Ce système devra apporter une solution sécurisée tout en assurant l accès sélectif des personnes aux différentes zones des bâtiments. Le soumissionnaire devra proposer dans son mémoire technique une solution qui répondra au minimum aux différentes exigences décrites ci-dessous Objectif L objectif d un tel système est de contrôler les accès des personnes dans les bâtiments municipaux. Chaque utilisateur (agents ou autres) doit être en possession d un badge personnel (identifiant unique) et le présenter aux lecteurs de chaque accès contrôlé. Ce type de système est actuellement en production sur le site de la maison de la petite enfance de Chambly. Le titulaire du présent aura à charge : la fourniture et la mise en place des lecteurs de badge et des modules du contrôle d accès ainsi que le paramétrage et la mise en service du système qui devra être, dans la mesure du possible, couplé aux centrales d alarmes anti-intrusion déjà en place dans la plupart des bâtiments municipaux. En cas d incompatibilité démontrée, entre le système d alarme anti-intrusion en place et le système de contrôle d accès, le titulaire devra fournir et mettre en place un système d alarme compatible devant couvrir les mêmes zones couvertes des bâtiments. Dans ce cas, un transmetteur téléphonique vocal GSM sera nécessaire pour remonter les alertes en cas de coupure électrique ou de détection d'intrusion. La solution proposée devra être basée sur une technologie de lecteurs de proximité, c'est-à-dire sans contact. Une carte unique doit permettre l accès aux différents bâtiments équipés du système de contrôle d accès en toute transparence. L enrôlement des cartes sans contact de type mifare pourra se faire à travers le réseau informatique et l enregistrement des profils utilisateurs sera uniquement enregistré dans une base de données unique qui sera sauvegardée quotidiennement sur le serveur de sauvegarde. Une seule base de données centralisée devra gérer l ensemble des profils utilisateurs associés aux cartes multiservices. Les cartes des personnes accédants déjà aux services de la maison de la petite enfance pourront être utilisées sans pour autant être reprogrammées, il suffira d ajouter les nouveaux droits d accès à travers le logiciel de gestion des cartes sans contact. En plus de permettre l accès aux bâtiments, les cartes doivent permettre d activer ou de désactiver les alarmes anti-intrusions déjà en place dans la plupart des bâtiments municipaux. Page 16 sur 42

17 3.2 TRANCHE FERME : EXTENSION DU CONTROLE D'ACCES ET GESTION D ALARME A L ESP, ET AU CENTRE TECHNIQUE MUNICIPAL (CTM) Extension du contrôle d accès et mise en place d une alarme d intrusion dans le bâtiment ESP Présentation générale du bâtiment ESP Le nouvel Ensemble de Services à la Population (l ESP) se situe au 173, rue du 11 novembre Chambly. Ce bâtiment en cours de construction devra être équipé d une alarme anti-intrusion volumétrique qui couvrira les 4 zones du bâtiment Câblage dans le bâtiment ESP Aucun câblage n est prévu pour la mise en place du contrôle d accès et de l alarme anti-intrusion, celui-ci est à la charge du soumissionnaire Description des différentes zones d alarme anti-intrusion de l ESP Les 4 zones de détection d alarme anti-intrusion sont les suivantes : - Zone 1 : restaurant et cuisine - Zone 2 : Hall d entré au rez de chaussé + escalier accès étage + dégagement étage. - Zone 3 : Salle de Billard - Zone 4 : Salle d activité : Petite Enfance Présentation des zones du rez-de-chaussée : Zones 1 et 2 Plan 1 : zones alarme du rez-de-chaussée de l ESP: Zones 1 et 2 Page 17 sur 42

18 Présentation des zones du premier étage : les zones 2, 3 et 4 Plan 2 : zones alarme du premier étage de l ESP : Zones 2, 3 et Description du système de détection d intrusion Principe de fonctionnement Le système de détection Intrusion sera intégré au système de contrôle d accès pour centraliser la sécurité du bâtiment sur un seul et même superviseur afin d avoir une gestion plus simple pour l exploitant dans un souci d économie de matériel et de simplicité d utilisation Détecteur volumétrique d angle d intrusion Les détecteurs seront fournis et installer par le soumissionnaire, cependant afin de pouvoir assurer la compatibilité des matériels avec la centrale qui sera installée, le prestataire devra fournir une description détaillée des détecteur à mettre en place (Marque, Technologie, portée, angle). Page 18 sur 42

19 Plan 3 : Positionnement des détecteurs biométrique d alarme d intrusion Câblage Aucun câblage n est prévu pour la mise en place de système d intrusion, celui-ci est à la charge du soumissionnaire Exploitation de l alarme d intrusion De technologie adressable, la centrale d alarme anti-intrusion filaire sera équipée de 8 zones minimum de détection temporisable et sera auto protégée à l ouverture, à l arrachement et à la coupure d alimentation. Cette centrale sera positionnée en gaine technique courants faibles avec le transmetteur La surveillance se fera : - Par détecteurs double technologie pour l ensemble des bureaux et locaux spécifiques, - Par détecteur infrarouge pour la protection des lieux de passage obligés L avertissement d une intrusion se fera par : Page 19 sur 42

20 - 1 sirène intérieure auto alimentée, 115 db à 1 mètre - Un transmetteur téléphonique GSM devra être mis en place par le prestataire donnant l alerte par téléphone, en composant 4 numéros mini d appel, programmés par l utilisateur et transmettant des messages vocaux Armement et désarmement de zones d intrusion L armement et le désarmement se fera par le biais de la carte sans contact, le prestataire devra donc mettre en place un lecteur situé à l intérieur de chaque zone qui devra permettre d activer ou désactiver l alarme. Etant donné que la zone 2 est une zone commune aux trois autres, le système devra permettre Le principe suivant : lorsque les zones 1, 3 et 4 sont toutes armées, la zone 2 est automatiquement activée après temporisation laissant ainsi suffisamment de temps aux personnes d évacuer la zone et sortir du bâtiment sans déclencher l alarme Les portes du contrôle d accès ESP : Le nombre de portes à relier au système de contrôle à mettre en place est de cinq : - 2 portes extérieures (hall principal et réception cuisine), - 3 portes intérieures (restaurant, petite enfance et billard) et correspondent aux portes qui séparent les différentes zones. D une manière générale, on trouvera à proximité de toutes les portes sous contrôle d accès : 1/ un boîtier déclencheur manuel d ouverture qui permettra de déverrouiller manuellement les portes en cas de nécessité. 2/ un bouton poussoir de sortie libre. Ces éléments seront déjà en place et devront être reliés au dispositif de commande par relais par le prestataire. Porte intérieure principale du billard 1 er étage (en bois) : cette porte sera déjà équipée d une gâche électrique 24 V à rupture de courant avec une batterie de secours. Le prestataire devra fournir et installer deux lecteurs de proximités équipés de voyant lumineux permettant de lire les cartes sans contact. Le lecteur situé à l intérieur de la salle de billard devra permettre d armer la zone 3. Porte intérieure d accès aux salles d activités 1 er étage (en bois) : cette porte sera déjà équipée d un bandeau de ventouses 2 x 300Kg NFS à rupture de courant avec une batterie de secours. Le prestataire devra fournir et installer deux lecteurs de proximités équipés de voyant lumineux permettant de lire les cartes sans contact. Le lecteur situé à l intérieur des salles d activités devra permettre d armer la zone 4. Remarque : Cette porte devra pouvoir se déverrouiller en cas de déclenchement de l alarme incendie. Page 20 sur 42

BORDEREAU DE PRIX UNITAIRE

BORDEREAU DE PRIX UNITAIRE dule GPI, carte 2 relais, Lecteurs muraux Badge logiciel de gestion de contrôle d'accès & Formation Acquisition d'une nouvelle application Extension du logiciel "Protecsys" VILLE DE CHAMBLY Place de l'hôtel

Plus en détail

Remplacement du système de contrôle d accès de l Enssat

Remplacement du système de contrôle d accès de l Enssat Remplacement du système de contrôle d accès de l Enssat Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Dossier 0955 W ENSSAT 17 juin 2009 Page 1/8 Table des matières I. Présentation de l environnement...

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) SÉCURISATION DE DEUX BÂTIMENTS A USAGE SPORTIF: COSEC - CHEMIN SOUS LE FORT SALLE MARCEL RAMILLIER RUE ANDRE GELAS Marché n 14.025T LOT 2 : DISPOSITIF

Plus en détail

C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Contrôle d accès

C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Contrôle d accès «Contrôle d accès» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Maître d ouvrage : Maître d œuvre : Marché : Objet : Mode de consultation : Date et heure limites de remise des offres : Observatoire

Plus en détail

Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura

Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Entretien et maintenance des installations techniques Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Prestations Alarme intrusionalarme incendie et contrôle d accès Sommaire 1 OBJET ET ETENDUE... 02 1.1.

Plus en détail

EQUIPEMENT ANTI-INTRUSION

EQUIPEMENT ANTI-INTRUSION Le présent additif au CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES - C.C.T.P. - concerne l équipement anti-intrusion à prévoir pour la Médiathèque, la mise à jour de la légende des luminaires et de 2 types

Plus en détail

Entretien et maintenance des installations techniques de Numerica 1 et 2 ZAC des Portes du Jura

Entretien et maintenance des installations techniques de Numerica 1 et 2 ZAC des Portes du Jura Entretien et maintenance des installations techniques de Numerica 1 et 2 ZAC des Portes du Jura Prestations Alarme intrusionalarme incendie et contrôle d accès Sommaire 1. OBJET ET ÉTENDUE... 2 1.1 Nature

Plus en détail

Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité incendie (SSI) permettant de détecter le plus rapidement possible un début de sinistre.

Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité incendie (SSI) permettant de détecter le plus rapidement possible un début de sinistre. PAGE : 1 Situation : Les établissements doivent être protégés contre les incendies. Suivant leur catégorie, les systèmes de sécurité incendie (SSI) à mettre en place sont plus ou moins complexes. A l issue

Plus en détail

TRAVAUX D ELECTRICITE POUR LA LEVEE DES OBSERVATIONS DU RAPPORT DE CONTROLE DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES

TRAVAUX D ELECTRICITE POUR LA LEVEE DES OBSERVATIONS DU RAPPORT DE CONTROLE DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES TRAVAUX D ELECTRICITE POUR LA LEVEE DES OBSERVATIONS DU RAPPORT DE CONTROLE DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES RAPPORT DEKRA N 044688791201 R 001 (Vérifications réalisées du 26/12/2012 au 07/03/2013) C C T

Plus en détail

Alarme anti-intrusion

Alarme anti-intrusion A quoi ça sert? Alarme anti-intrusion Comment ça marche? 1 A B C R A + # B + # C + # D + # # # N N BOUCLE Libellé BOUCLE Libellé NF A ALARME VOL A quoi sa sert? Les alarmes anti-intrusion ont pour fonction

Plus en détail

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE Affaire n E2124 Page 1 CNRS HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE A 07/2010 Emission originale BL BL INDICE DATE OBJET REDIGE VERIFIE JJ/MM/AA REVISIONS DU DOCUMENT Affaire n

Plus en détail

MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES

MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES LOT 2 Fourniture et installation d un système de GED pour la Mairie de La Wantzenau. Fiche technique Cahier des Charges

Plus en détail

Département du Var VILLE DE GRIMAUD 1) PARKING DU VILLAGE 2) PARKING «LES TERRASSES DE PORT GRIMAUD» SYSTEME DE GESTION DES DEUX PARKINGS

Département du Var VILLE DE GRIMAUD 1) PARKING DU VILLAGE 2) PARKING «LES TERRASSES DE PORT GRIMAUD» SYSTEME DE GESTION DES DEUX PARKINGS Département du Var VILLE DE GRIMAUD 1) PARKING DU VILLAGE 2) PARKING «LES TERRASSES DE PORT GRIMAUD» SYSTEME DE GESTION DES DEUX PARKINGS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Chapitre 1 Description

Plus en détail

REGLES APSAD R81 DETECTION INTRUSION

REGLES APSAD R81 DETECTION INTRUSION REGLES APSAD R81 DETECTION INTRUSION La règle s applique à tous types de sites ou bâtiments quels qu en soit la surface totale et l usage. L avantage d un unique document est d harmoniser les méthodes

Plus en détail

Descriptif de Kelio Protect

Descriptif de Kelio Protect Descriptif de Kelio Protect Réf : 654070A Bodet France - Tél. : 08.25.81.44.00 - Fax : 08.25.81.44.01 - http : www.bodet.fr mail : commercial.gtp@bodet.com Bodet Export - Tel: +33(0)2.41.71.44.82 - Fax

Plus en détail

M A I T R E D O U V R A G E

M A I T R E D O U V R A G E M A I T R E D O U V R A G E VILLE DE SAINT-GALMIER Assistance et maintenance informatique et télécom CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES «Marché passé selon une procédure adaptée» Conclu en application

Plus en détail

BROCHURE INSTALLATEUR KIT VIDÉO COULEUR PROFESSIONS LIBÉRALES APPLICATION PROFESSIONNELS JURIDIQUES ET TECHNIQUES MAÎTRE DAVOUX URMET IS IN YOUR LIFE

BROCHURE INSTALLATEUR KIT VIDÉO COULEUR PROFESSIONS LIBÉRALES APPLICATION PROFESSIONNELS JURIDIQUES ET TECHNIQUES MAÎTRE DAVOUX URMET IS IN YOUR LIFE BROCHURE INSTALLATEUR KIT VIDÉO COULEUR PROFESSIONS LIBÉRALES APPLICATION PROFESSIONNELS JURIDIQUES ET TECHNIQUES URMET IS IN YOUR LIFE DE IDÉAL POUR LES PROFESSIONS JURIDIQUES ET TECHNIQUES Quelle que

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières COMMUNE DE CHATEAUFORT Marché de services pour le suivi de l environnement Informatique Systèmes et Réseaux Procédure adaptée en vertu des dispositions de l article 28 du Code des Marchés Publics Cahier

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE N 2015 07 Ville de Bergues Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Pouvoir adjudicateur Ville de Bergues, Hôtel de ville - Place de la République 59380

Plus en détail

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Le présent marché a pour objet la réhabilitation électrique. Une précédente consultation inclus les travaux peintures

Plus en détail

OUVERTURE D UN COMMERCE

OUVERTURE D UN COMMERCE OUVERTURE D UN COMMERCE Les règles de sécurité d un ERP : Etablissement Recevant du Public Création de la boutique Installation des systèmes de sécurité Ouverture du commerce Photo : La fausse boutique,

Plus en détail

OUVERTURE ET FERMETURE DES PORTES D ACCES DU PARC DES VOYETTES A CYSOING

OUVERTURE ET FERMETURE DES PORTES D ACCES DU PARC DES VOYETTES A CYSOING Ville de Cysoing Hôtel de Ville 2, place de la République BP 67 59830 CYSOING Tél : 03.20.79.44.70. Fax : 03.20.79.57.59. N Cys OUVERTURE ET FERMETURE DES PORTES D ACCES DU PARC DES VOYETTES A CYSOING

Plus en détail

Fiable et évolutif, il s adapte à tout moment àla croissance et aux nouveaux besoins des entreprises.

Fiable et évolutif, il s adapte à tout moment àla croissance et aux nouveaux besoins des entreprises. DESCRIPTION est un système de contrôle d accès multifonctions souple et économique, répondant à lʹensemble des besoins en matière de sécurité pour garantir une protection optimale des accès piétons et

Plus en détail

2012 > LES SYSTÈMES FILAIRES

2012 > LES SYSTÈMES FILAIRES 2012 > LES SYSTÈMES FILAIRES FILAIRE F > LES SYSTÈMES FILAIRES I-ON160 pour toutes les installations Un système pour toutes vos installations I-on160 est un système Bus destiné à la protection de sites

Plus en détail

INSTALLATION ET RACCORDEMENT DE LA CENTRALE HCEN12G

INSTALLATION ET RACCORDEMENT DE LA CENTRALE HCEN12G INSTALLATION ET RACCORDEMENT DE LA CENTRALE HCEN12G GENERALITES Cette centrale (réf : HCEN12G) permet de gérer l ensemble des produits Intratone tels que les platines Audio et Visio, les lecteurs de proximité,

Plus en détail

SERVICES DE TELECOMMUNICATION FIXE MOBILE INTERNET CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

SERVICES DE TELECOMMUNICATION FIXE MOBILE INTERNET CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP SERVICES DE TELECOMMUNICATION FIXE MOBILE INTERNET CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Etabli en application du Code des Marchés Publics et relatif au service de la téléphonie La procédure

Plus en détail

CCTP 07.TVX.02 Page N 1

CCTP 07.TVX.02 Page N 1 CCTP 07.TVX.02 Page N 1 SOMMAIRE A EXPOSE GENERAL DE L OPERATION A.01 OPERATION Page : 3 A.02 INTERVENANTS Page : 3 A.03 DOCUMENTS REMIS Page : 3 B GENERALITES TOUS CORPS D ETAT B.01 OBJET DU C.C.T.P.

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.) RENOVATION PLOMBERIE/SANITAIRE/CHAUFFAGE DES BATIMENTS COUR VAUTHIER.

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.) RENOVATION PLOMBERIE/SANITAIRE/CHAUFFAGE DES BATIMENTS COUR VAUTHIER. CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.) RENOVATION PLOMBERIE/SANITAIRE/CHAUFFAGE DES BATIMENTS COUR VAUTHIER. PERSONNE PUBLIQUE : MAIRIE D HAILLICOURT OBJET DU MARCHE : Rénovation Plomberie/Sanitaire/Chauffage

Plus en détail

B.C.S Technologies et Services 10 Quai de la borde 91130 RIS ORANGIS TEL: 01 69 12 20 90 FAX: 01 69 12 20 91 www.bcs-techno.com

B.C.S Technologies et Services 10 Quai de la borde 91130 RIS ORANGIS TEL: 01 69 12 20 90 FAX: 01 69 12 20 91 www.bcs-techno.com PRESENTATION GENERALE Nos solutions logicielles B.C.S Technologies propose trois logiciels correspondants à trois secteurs de marché différents. Toutes nos UTL sont compatibles avec ses trois solutions

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.) Commune de CAZERES/GARONNE MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon la procédure adaptée prévue par l article 28 du Code des Marchés Publics MAITRE DE L OUVRAGE : Commune de CAZERES CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES

Plus en détail

Réhabilitation de la Maison Colette et Annexe. DEVIS DESCRIPTIF et QUANTITATIF. des TRAVAUX (CCTP & DPGF)

Réhabilitation de la Maison Colette et Annexe. DEVIS DESCRIPTIF et QUANTITATIF. des TRAVAUX (CCTP & DPGF) Maître d Ouvrage LEGTA de MANCY 410, Montée Gauthier Villars 39015 LONS LE SAUNIER Réhabilitation de la Maison Colette et Annexe DEVIS DESCRIPTIF et QUANTITATIF des TRAVAUX (CCTP & DPGF) LOT N 5 REVETEMEMENTS

Plus en détail

La sécurité partagée. I-ON40 est un système d alarme destiné à la protection des sites résidentiels et tertiaires.

La sécurité partagée. I-ON40 est un système d alarme destiné à la protection des sites résidentiels et tertiaires. I-ON40 : la sécurité partagée La sécurité partagée I-ON40 est un système d alarme destiné à la protection des sites résidentiels et tertiaires. Le système gère de manière transparente 16 zones filaires

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE CENTRE DE LOISIRS 1 RUE DES BLEUETS Ville

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE DE LA FOURNITURE ET DE L INSTALLATION DE L EQUIPEMENT TELEPHONIQUE DU NOUVEAU SIEGE DE L OAPI

TERMES DE REFERENCE DE LA FOURNITURE ET DE L INSTALLATION DE L EQUIPEMENT TELEPHONIQUE DU NOUVEAU SIEGE DE L OAPI Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) TERMES DE REFERENCE DE LA FOURNITURE ET DE L INSTALLATION DE L EQUIPEMENT TELEPHONIQUE DU NOUVEAU SIEGE DE L OAPI Novembre 2013 1 1- Objectifs

Plus en détail

Serrure Motorisée Asservie - Mise en Applique

Serrure Motorisée Asservie - Mise en Applique ZD313357 Ve B MAJ le 21.03.13 Serrure Motorisée Asservie - Mise en Applique Notice d installation Verrouillage motorisé 1 / 2 point (s). Système à sécurité positive (rupture de courant) Conforme à la norme

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES MAINTENANCE DU SYSTEME DES ALARMES INTRUSION ET TECHNIQUES DU LYCEE SCHUMAN

CAHIER DES CHARGES MAINTENANCE DU SYSTEME DES ALARMES INTRUSION ET TECHNIQUES DU LYCEE SCHUMAN CAHIER DES CHARGES MAINTENANCE DU SYSTEME DES ALARMES INTRUSION ET TECHNIQUES DU LYCEE SCHUMAN Date de prise d effet du contrat : 1 er juillet 2015 Durée du contrat : un an reconductible cinq fois MP 15/03

Plus en détail

R41 REGLE DE PRESCRIPTION. Télésécurité. Habitations Risques «standard» Edition 12.2000.0 (décembre 2000)

R41 REGLE DE PRESCRIPTION. Télésécurité. Habitations Risques «standard» Edition 12.2000.0 (décembre 2000) R41 REGLE DE PRESCRIPTION Télésécurité Habitations Risques «standard» Edition 12.2000.0 (décembre 2000) Fédération Française des Sociétés d'assurances Cette règle a été élaborée au sein des instances de

Plus en détail

PACK SOLO-AI Lecteur Biométrique Autonome

PACK SOLO-AI Lecteur Biométrique Autonome Contrôle d accès PACK SOLO-AI Lecteur Biométrique Autonome Notice Technique p.2/24 Droits d auteur : Eden Innovations Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite, transmise, transcrite ni

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES _ MAIRIE DE BP 9 33611 CESTAS CEDEX www.mairie-cestas.fr Tel : 05 56 78 13 00 Fax : 05 57 83 59 64 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) MARCHE DE MAINTENANCE, VERIFICATION, RENOUVELLEMENT

Plus en détail

MAINTENANCE DES SYSTEMES INCENDIE ET DETECTION INTRUSION

MAINTENANCE DES SYSTEMES INCENDIE ET DETECTION INTRUSION REGLEMENT DE CONSULTATION CAHIER DES CHARGES N 10/2009 MAINTENANCE DES SYSTEMES INCENDIE ET DETECTION INTRUSION Art 1 : Organisme qui passe le marché: lycée de l Atlantique Service gestion- marchés publics

Plus en détail

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE MISE SOUS ALARMES DES PORTES EXTERIEURES CENTRE HOSPITALIER DE BEZIERS

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE MISE SOUS ALARMES DES PORTES EXTERIEURES CENTRE HOSPITALIER DE BEZIERS MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Pouvoir adjudicateur : Centre Hospitalier de Béziers 2 rue Valentin Haüy BP 740 34525 BEZIERS Libellé de la consultation* : MISE SOUS ALARMES DES PORTES EXTERIEURES CENTRE HOSPITALIER

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Convergence Voix - Données

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Convergence Voix - Données Cahier des Clauses Techniques Particulières Convergence Voix - Données SOMMAIRE - Objet du document et du marché - Contexte et périmètre du projet - Configurations existantes et besoins - Services attendus

Plus en détail

Guide. Prévention Habitat. libea.fr

Guide. Prévention Habitat. libea.fr libea.fr Guide Prévention Habitat libea.fr LIBEA - Société anonyme au capital de 0 000 000 - Entreprise régie par le code des assurances - Siège social : Cours du Triangle - 0 rue de Valmy - 9800 Puteaux

Plus en détail

protexial io Prop os ez vo tre exp e r ti s e da ns la s é c uri té de l ha b i ta t.

protexial io Prop os ez vo tre exp e r ti s e da ns la s é c uri té de l ha b i ta t. protexial io S Y S T ème D AL ARME S ANS FIL Prop os ez vo tre exp e r ti s e da ns la s é c uri té de l ha b i ta t. protexial io L al arme S ans fil somfy, une GrAnde MArque de l AlArMe acteur sur le

Plus en détail

Notice d installation et programmation de l alarme SECURYBOX

Notice d installation et programmation de l alarme SECURYBOX Notice d installation et programmation de l alarme SECURYBOX La présentation suivante est réalisée afin de proposer aux clients Securybox de procéder sans problèmes à l installation et au paramétrage de

Plus en détail

Système d alarme sans fil. guide SOMFY

Système d alarme sans fil. guide SOMFY Système d alarme sans fil guide SOMFY Le système d alarme sans fil Somfy veille sur votre tranquillité d esprit La motorisation et l automatisation des ouvertures de la maison (volets roulants, porte de

Plus en détail

Elle est donc mise en œuvre pour assurer la protection des biens et des personnes face aux risques d intrusion et d agression.

Elle est donc mise en œuvre pour assurer la protection des biens et des personnes face aux risques d intrusion et d agression. L'ANTI-INTRUSION Comment assurer la sécurité des biens et des personnes? 1. DÉFINITIONS : La détection intrusion a pour finalité principale la détection de personnes qui forcent ou tentent de forcer les

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONTROLE D ACCES SECURITAIRE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONTROLE D ACCES SECURITAIRE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1.1 Soumettre les dessins de chaque installation. 1.1.2 Les plans détaillés avec localisation de l équipement, des boîtes de jonctions, etc. devront être fournis après installation

Plus en détail

une centrale ou organe de commande des détecteurs des dispositifs de signalisation d alarme (sirène, alarme lumineuse)

une centrale ou organe de commande des détecteurs des dispositifs de signalisation d alarme (sirène, alarme lumineuse) L ANTI-INTRUSION Comment assurer la sécurité des biens et des personnes? Définitions La détection intrusion a pour finalité principale la détection de personnes qui forcent ou tentent de forcer les protections

Plus en détail

UGVL : HOMOLOGATION PS 200406-01. ZAC du bois Chaland 6 rue des Pyrénées LISES - 91056 EVRY Cedex FRANCE Tel. 01 69 11 46 00 Fax 01 69 11 46 10

UGVL : HOMOLOGATION PS 200406-01. ZAC du bois Chaland 6 rue des Pyrénées LISES - 91056 EVRY Cedex FRANCE Tel. 01 69 11 46 00 Fax 01 69 11 46 10 UGVL : HOMOLOGATION PS 200406-01 ZAC du bois Chaland 6 rue des Pyrénées LISES - 91056 EVRY Cedex FRANCE Tel. 01 69 11 46 00 Fax 01 69 11 46 10 www.aiphone.fr Crée-le : Mai 2005 Dernière modification le

Plus en détail

COMMUNE DE SALAISE SUR SANNE DEPARTEMENT DE L ISERE

COMMUNE DE SALAISE SUR SANNE DEPARTEMENT DE L ISERE COMMUNE DE SALAISE SUR SANNE DEPARTEMENT DE L ISERE Cahier des charges Télésurveillance des bâtiments communaux de la Commune de Salaise sur Sanne Services Techniques Salaise sur Sanne document établi

Plus en détail

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat B. P. 10021 14, Rue du Champ-Bossu 28402 NOGENT-le-ROTROU Cedex 02.37.52.15.28 - Fax. 02.37.52.85.50 E-mail : oph.direction@nogent-perche-habitat.fr MARCHE

Plus en détail

Système d alarme sans fil GSM / SMS / RFID. www.camshop.fr

Système d alarme sans fil GSM / SMS / RFID. www.camshop.fr Système d alarme sans fil GSM / SMS / RFID Caractéristiques Panneau de contrôle Reconnait jusqu à 10 télécommandes Peut être connectée jusqu à 50 capteurs sans fil (contacts porte / fenêtre, radars ) Peut

Plus en détail

Système d alarme radio

Système d alarme radio Système d alarme radio Vivez en toute tranquillité! Utilisation facile Technologie fiable Intégration parfaite Adaptabilité aux besoins de chacun Certifié NF A2P recommandé par les compagnies d assurance

Plus en détail

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE EXTENSION DU SIEGE ADMINISTRATIF (Modification de l existant et extension) CADRE DE BORDEREAU DE DECOMPOSITION

Plus en détail

ZX-WL. Cylindre électronique à profil européen. Cylindre électronique à profil européen. avec lecteur 13.56MHz Mifare intégré.

ZX-WL. Cylindre électronique à profil européen. Cylindre électronique à profil européen. avec lecteur 13.56MHz Mifare intégré. ZX-WL CYLINDRE ELECTRONIQUE AVEC LECTEUR MIFARE INTéGRé contrôle d'accès autonome Cylindre électronique à profil européen Système de contrôle d accès Facilité & rapidité d installation Aucun câblage DESCRIPTIF

Plus en détail

Notice d utilisation de l alarme EMATRONIC

Notice d utilisation de l alarme EMATRONIC Notice d utilisation de l alarme EMATRONIC Préface... 3 Fonctionnalités du système... 4 Présentation de la centrale d alarme... 5 Mise en fonctionnement... 6 1. Initialisation... 6 2. Réglage du système...

Plus en détail

DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE Bordereau de prix MARCHE PUBLIC N 13-042-00-MR

DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE Bordereau de prix MARCHE PUBLIC N 13-042-00-MR Département du Var C O M M U N E D E G R I M A U D DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE Bordereau de prix MARCHE PUBLIC N 13-042-00-MR Objet : ENTRETIEN et MAINTENANCE des ALARMES INCENDIE / VOL

Plus en détail

Somfy, parce que votre sécurité mérite une alarme sur-mesure

Somfy, parce que votre sécurité mérite une alarme sur-mesure Somfy, parce que votre sécurité mérite une alarme sur-mesure Prévention d intrusion Sécurité active simulation de présence Pilotag e à distance PROTEXIAL RTS : L alarme sans fil nouvelle génération Acteur

Plus en détail

DOMOTIQUE Les fonctions d'un système d'alarme

DOMOTIQUE Les fonctions d'un système d'alarme Page 1/4 1. Les principaux éléments d'un système d'alarme 1.1 La centrale d'alarme Elle reçoit les signaux en provenances des détecteurs qu'elle analyse. Elle déclenche l'alarme en mettant en fonctionnement

Plus en détail

Les Formalités concernant les. Etablissements Recevant du Public. Cahier Technique n 7

Les Formalités concernant les. Etablissements Recevant du Public. Cahier Technique n 7 Les Formalités concernant les Etablissements Recevant du Public Cahier Technique n 7 Vous êtes exploitant d un Etablissement Recevant du Public (E.R.P.) par exemple un restaurant, une salle de spectacles,

Plus en détail

Marché public de fournitures et service. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Lot n 2

Marché public de fournitures et service. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Lot n 2 Marché public de fournitures et service Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Lot n 2 Objet du marché Acquisition et maintenance de matériels informatiques et bureautiques Procédure Marché

Plus en détail

C.C.T.P CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES

C.C.T.P CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES MISE EN CONCURRENCE DU 25 OCTOBRE 2010 C.C.T.P CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES CONCERNANT UN MARCHÉ À PROCÉDURE ADAPTÉE Objet du marché : Marché à procédure adaptée pour l'acquisition d'extensions

Plus en détail

Cahier des clauses techniques particulières

Cahier des clauses techniques particulières Cahier des clauses techniques particulières Objet Equipement téléphonique du siège de l Inrap Titulaire Montant Société Désignation et adresse de la personne habilitée à donner les renseignements prévus

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION GSM / SMS Scannez ce QR code ou rendez vous à l adresse web : http://www.fujionkyo.fr/produit/ kit-alarme-sans-fil-gsm-f3/ pour accéder à la notice vidéo du kit d alarme NFO-480030-1307 NOTICE D UTILISATION

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. «PRESTATION DE SURVEILLANCE et GARDIENNAGE DES LOCAUX D AGROCAMPUS OUEST, CENTRE DE RENNES»

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. «PRESTATION DE SURVEILLANCE et GARDIENNAGE DES LOCAUX D AGROCAMPUS OUEST, CENTRE DE RENNES» MARCHE PUBLIC DE SERVICES «PRESTATION DE SURVEILLANCE et GARDIENNAGE DES LOCAUX D AGROCAMPUS OUEST, CENTRE DE RENNES» PROCEDURE ADAPTEE (Article 28 du Code des Marchés Publics) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE D'ACHEMINEMENT DE COMMUNICATIONS FIXES ET MOBILES NUMERO 05-2010 CDG 64 n 05-2010 CCTP Communications téléphoniques 2010 1 1. DEFINITION DES PRESTATIONS

Plus en détail

MARCHE RELATIF A L ACQUISITION D UNE SOLUTION D ARCHIVAGE DEMATERIALISE DE DOCUMENTS

MARCHE RELATIF A L ACQUISITION D UNE SOLUTION D ARCHIVAGE DEMATERIALISE DE DOCUMENTS MARCHE RELATIF A L ACQUISITION D UNE SOLUTION D ARCHIVAGE DEMATERIALISE DE DOCUMENTS QUESTIONNAIRE DE LA CONSULTATION MEMOIRE TECHNIQUE Par la signature finale de ce document par une personne habilitée

Plus en détail

systèmes d alarme logisty.serenity

systèmes d alarme logisty.serenity systèmes d alarme logisty.serenity logisty. serenity Pourquoi équiper votre habitation d une alarme? Outil de prévention et de dissuasion, l alarme est avant tout un moyen de gagner en confort et en sérénité.

Plus en détail

Sûr, Simple, Mhouse! GSM + RTC. Alarme Mhouse : la solution d alarme sans fil à installer soi même.

Sûr, Simple, Mhouse! GSM + RTC. Alarme Mhouse : la solution d alarme sans fil à installer soi même. Sûr, Simple, Mhouse! Alarme Mhouse : la solution d alarme sans fil à installer soi même. Un seul système pour protéger votre maison, commander vos automatismes ou vos éclairages! GSM + RTC Sûr Liberté

Plus en détail

DOMONIAL CRT 500 HF. Notice Utilisateur EKZ 0904 00C SECOM AUTOPROTECTION PILE A U SUPERVISION OUVERTURE ALARME INTRUSION ALARME TECHNIQUE

DOMONIAL CRT 500 HF. Notice Utilisateur EKZ 0904 00C SECOM AUTOPROTECTION PILE A U SUPERVISION OUVERTURE ALARME INTRUSION ALARME TECHNIQUE R Notice Utilisateur EKZ 0904 00C DOMONIAL CRT 500 HF D EF A U T M EM O IR E C O NT R O LE AUTOPROTECTION PILE SUPERVISION OUVERTURE ALARME INTRUSION ALARME TECHNIQUE LIAISON RADIO MARCHE PRESENCE SECTEUR

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Liberté Égalité Fraternité MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DEPARTEMENT PREVENTION COMMUNICATION. Cellule Sécurité du Secteur Economique

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Liberté Égalité Fraternité MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DEPARTEMENT PREVENTION COMMUNICATION. Cellule Sécurité du Secteur Economique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Égalité Fraternité MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DEPARTEMENT PREVENTION COMMUNICATION Cellule Sécurité du Secteur Economique FICHE CONSEILS A L ATTENTION DES DEBITANTS DE TABAC

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie 25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : mairie.braillans@orange.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION (simplifié) DE LA CENTRALE LS-30

MANUEL D UTILISATION (simplifié) DE LA CENTRALE LS-30 MANUEL D UTILISATION (simplifié) DE LA CENTRALE LS-30 6 rue Philogène Lalande DES JARDINS - Doniambo - Dock E10 Tel: 26.22.29 Fax: 26.22.39 e-mail: info@prosystems.nc SOMMAIRE I. CLAVIER ET PANNEAU D AFFICHAGE...

Plus en détail

Comment améliorer la sécurité de nos habitations?

Comment améliorer la sécurité de nos habitations? 1 4 octobre 2008 Comment améliorer la sécurité de nos habitations? A la fin de l année 2007, vous avez été nombreux à répondre à notre enquête concernant la sécurité. Nous vous avons communiqué les résultats

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES COMMUNE DE COLLONGES AU MONT D OR CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES Objet du Marché FOURNITURE DE MATERIEL INFORMATIQUE ET MAINTENANCE DU PARC INFORMATIQUE SOMMAIRE CHAPITRE 1 : DISPOSITIONS GENERALES

Plus en détail

PRESTATIONS DE NETTOYAGE DES LOCAUX COMMUNAUX DE COUPVRAY CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIÈRES (C.C.A.P)

PRESTATIONS DE NETTOYAGE DES LOCAUX COMMUNAUX DE COUPVRAY CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIÈRES (C.C.A.P) Mairie de COUPVRAY PRESTATIONS DE NETTOYAGE DES LOCAUX COMMUNAUX DE COUPVRAY CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIÈRES (C.C.A.P) DU MARCHÉ PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES n 04/MG/2015

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES. Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie EPREUVE E2

Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES. Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie EPREUVE E2 Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie EPREUVE E2 ANALYSE D UN SYSTÈME ÉLECTRONIQUE Durée 4 heures coefficient 5 Page 1/ 30 EXTRAIT

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES. Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie EPREUVE E2

Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES. Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie EPREUVE E2 Baccalauréat Professionnel SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES Champ professionnel : Alarme Sécurité Incendie EPREUVE E2 ANALYSE D UN SYSTÈME ÉLECTRONIQUE Durée 4 heures coefficient 5 Page 1/ 30 EXTRAIT

Plus en détail

BIGSUR VERROUILLAGES ÉLECTROMÉCANIQUES EN APPLIQUE SYSTÈMES DE VERROUILLAGE. Fonctionnalités

BIGSUR VERROUILLAGES ÉLECTROMÉCANIQUES EN APPLIQUE SYSTÈMES DE VERROUILLAGE. Fonctionnalités BIGSUR SERRURE MOTORISÉE MULTIPOINTS EN APPLIQUE Très haute protection et endurance aux usages les plus intensifs. Fonctionnalités Très haut niveau de sécurité Grâce à son pêne demi-tour, la serrure BIGSUR

Plus en détail

CYLINDRE ET BÉQUILLE ÉLECTRONIQUES À BADGE Aperio E100 & C100

CYLINDRE ET BÉQUILLE ÉLECTRONIQUES À BADGE Aperio E100 & C100 SYSTÈMES D IDENTIFICATION CYLINDRE ET BÉQUILLE ÉLECTRONIQUES À BADGE Aperio E100 & C100 CONTRÔLE D ACCÈS SANS FIL RFID Contrôle des portes en temps réel. Fonctionnalités Aperio : le chaînon manquant grâce

Plus en détail

COMMUNE DE BAZAINVILLE MP 2013-005 TABLE DES MATIERES 1 PRESENTATION DE LA COMMUNE... 3. 1.1 Le territoire communal en quelques lignes...

COMMUNE DE BAZAINVILLE MP 2013-005 TABLE DES MATIERES 1 PRESENTATION DE LA COMMUNE... 3. 1.1 Le territoire communal en quelques lignes... Département des Yvelines Arrondissement de Mantes-La-Jolie Canton de HOUDAN Commune de Bazainville République Française Liberté, égalité, Fraternité CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C. C. T.

Plus en détail

Ville de TEYRAN Hôtel de Ville 34820 TEYRAN Tél: 04 67 16 19 06 Fax : 04 67 87 98 50 Mail : services.population@ville-teyran.fr

Ville de TEYRAN Hôtel de Ville 34820 TEYRAN Tél: 04 67 16 19 06 Fax : 04 67 87 98 50 Mail : services.population@ville-teyran.fr Ville de TEYRAN Hôtel de Ville 34820 TEYRAN Tél: 04 67 16 19 06 Fax : 04 67 87 98 50 Mail : services.population@ville-teyran.fr MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET DE SERVICES REALISATION DU JOURNAL

Plus en détail

Les Alarmes. Présentation fonctionnelle d un d un système d alarme. Différents types d alarme. technologies. d alarme. Des Des informations

Les Alarmes. Présentation fonctionnelle d un d un système d alarme. Différents types d alarme. technologies. d alarme. Des Des informations Présentation fonctionnelle d un d un système d alarme Les Les deux technologies d alarme Les Alarmes Différents types d alarme Des Des informations sur sur l alarme intrusion Les Les différents éléments

Plus en détail

P R E M I E R M I N I S T R E MINISTERE DE LA DECENTRALISATION, DE LA REFORME DE L ETAT ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

P R E M I E R M I N I S T R E MINISTERE DE LA DECENTRALISATION, DE LA REFORME DE L ETAT ET DE LA FONCTION PUBLIQUE P R E M I E R M I N I S T R E MINISTERE DE LA DECENTRALISATION, DE LA REFORME DE L ETAT ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Institut Régional d Administration de Bastia Quai des Martyrs de la Libération BP 317

Plus en détail

Merci d'avoir choisi notre système d'alarme intelligent. Veuillez lire ce manuel avant l'installation afin de la faire fonctionner correctement.

Merci d'avoir choisi notre système d'alarme intelligent. Veuillez lire ce manuel avant l'installation afin de la faire fonctionner correctement. Chers utilisateurs, Merci d'avoir choisi notre système d'alarme intelligent. Veuillez lire ce manuel avant l'installation afin de la faire fonctionner correctement. Notre système d'alarme avec le réseau

Plus en détail

systèmes d alarme logisty.serenity

systèmes d alarme logisty.serenity systèmes d alarme logisty.serenity logisty serenity Pourquoi équiper votre habitation d une alarme? Outil de prévention et de dissuasion, l alarme est avant tout un moyen de gagner en confort et en sérénité.

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA LOMAGNE GERSOISE

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA LOMAGNE GERSOISE Maître d'ouvrage : COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA LOMAGNE GERSOISE - URBANISME - FOURNITURE ET DEPLOIEMENT D UN LOGICIEL D INSTRUCTION DES DOCUMENTS D URBANISME CAHIER DES CLAUSES techniques OCTOBRE 2012

Plus en détail

LYCEE ADAM DE CRAPONNE BP 55 13651 SALON DE PROVENCE CEDEX

LYCEE ADAM DE CRAPONNE BP 55 13651 SALON DE PROVENCE CEDEX LYCEE ADAM DE CRAPONNE BP 55 13651 SALON DE PROVENCE CEDEX MARCHE N 04 / 2010 Marché Public relatif à la fourniture et la pose d un système de vidéosurveillance CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES C.C.P.

Plus en détail

KIT 1600 CENTRALE NXW-1600 CENTRALE D ALARME MIXTE (FILAIRE ET RADIO) AVEC TRANSMETTEUR DIGITAL ET VOCAL (TON SIRENE) INTÉGRÉ

KIT 1600 CENTRALE NXW-1600 CENTRALE D ALARME MIXTE (FILAIRE ET RADIO) AVEC TRANSMETTEUR DIGITAL ET VOCAL (TON SIRENE) INTÉGRÉ KIT 1600 CENTRALE NXW-1600 CENTRALE D ALARME MIXTE (FILAIRE ET RADIO) AVEC TRANSMETTEUR DIGITAL ET VOCAL (TON SIRENE) INTÉGRÉ NOTICE D INSTALLATION ET DE PROGRAMMATION RAPIDE PAR LE CLAVIER LCD 1 SOMMAIRE

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR LES SYSTEMES DE CONTROLE D ACCES ELECTRONIQUES. (résidentiel, tertiaire / industriel) Guide réalisé par IGNES, GPMSE, SVDI

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR LES SYSTEMES DE CONTROLE D ACCES ELECTRONIQUES. (résidentiel, tertiaire / industriel) Guide réalisé par IGNES, GPMSE, SVDI GUIDE METHODOLOGIQUE POUR LES SYSTEMES DE CONTROLE D ACCES ELECTRONIQUES (résidentiel, tertiaire / industriel) Guide réalisé par IGNES, GPMSE, SVDI Ce guide donne les bonnes pratiques, définit les règles

Plus en détail

GalaXy G2 G2-20 G2-44. Guide de l Utilisateur

GalaXy G2 G2-20 G2-44. Guide de l Utilisateur GalaXy G2 G2-20 G2-44 Guide de l Utilisateur Révision Septembre 2006 Sommaire Sommaire... iii Introduction...1 La maîtrise de votre système d alarme...2 Utilisateurs... 2 Groupes...2 Claviers... 3 Badges

Plus en détail

Guide de mise en œuvre d un système de contrôle d accès pour les bâtiments. Tertiaire, Industriel, Résidentiel

Guide de mise en œuvre d un système de contrôle d accès pour les bâtiments. Tertiaire, Industriel, Résidentiel Guide de mise en œuvre d un système de contrôle d accès pour les bâtiments Tertiaire, Industriel, Résidentiel Introduction Ce guide a été élaboré par un groupe de travail du COFRAS, comité français de

Plus en détail

Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS

Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS REALISATION DE BUREAUX, REFECTION DE VESTIAIRES DE LA SALLE N 2. MISE EN SECURITE ET ACCESSIBILITE DE LA SALLE N 2, DE LA SALLE D EXPRESSION CORPORELLE ET DE LA SALLE DE COMBAT. Maître d ouvrage MAIRIE

Plus en détail

Système d alarme radio

Système d alarme radio Système d alarme radio Vivez en toute tranquillité! Utilisation facile Technologie fiable Intégration parfaite Adaptabilité aux besoins de chacun Système d alarme radio La centrale d alarme sans fil DIGILIA

Plus en détail

La solution de sécurité Easy Series La sécurité simplifiée avec la nouvelle technologie radio wlsn*

La solution de sécurité Easy Series La sécurité simplifiée avec la nouvelle technologie radio wlsn* «La protection est désactivée» La solution de sécurité Easy Series La sécurité simplifiée avec la nouvelle technologie radio wlsn* *réseau local de sécurité sans fil La sécurité avant tout Pour garantir

Plus en détail

un système complet Télécommande 4 touches Réf. 723R EUR-00

un système complet Télécommande 4 touches Réf. 723R EUR-00 un système complet Nouveau Barrière infrarouge extérieure à 90 C Une alarme est déclenchée lorsqu un intrus pénètre dans la zone protégée. Alimentation : 1 pile 3,6 Volts lithium fournie. Dimensions :

Plus en détail

Systeme d alarme intrusion mixte. i-on40. La Sécurité Partagée

Systeme d alarme intrusion mixte. i-on40. La Sécurité Partagée Systeme d alarme intrusion mixte i-on40 La Sécurité Partagée I-ON 40 est un sytème d alarme destiné à la protection des sites résidentiels et tertiaires. Le système gère de manière transparente 16 zones

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail