Pierre Bergeron, T.P. Directeur, développement et projets

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pierre Bergeron, T.P. Directeur, développement et projets"

Transcription

1 Pierre Bergeron, T.P. Directeur, développement et projets Biographie sommaire M. Bergeron est technologue professionnel en génie civil depuis Déterminé, il a décidé d allier son expertise d instructeur en techniques d accès avec cordes et sa formation en génie civil. En 1994, il crée ALTUS dont la mission est d offrir des services d inspection de ponts, d ouvrages d art, de bâtiments, et de la formation. ALTUS Expertise allie l efficacité, la sécurité et l économie des techniques d accès avec cordes à l expertise d une équipe multidisciplinaire de professionnels. M. Bergeron et son équipe ont joint exp en novembre Éducation D.E.C. en Technologie du génie civil, Collège Ahuntsic, Montréal, 1992 Formation complémentaire Évaluateur SPRAT, janvier 2010 Évaluation de la capacité portante des ponts acier-bois, École Polytechnique de Montréal, 2008 «Transition» Inspection de structure, École Polytechnique de Montréal, 2008 Structures de signalisation : inventaire, inspection et entretien, Université Laval, 2008 Formation en sauvetage, Bridge Rescue Technician, RescueRig, mai 2008 Technicien en accès avec cordes SPRAT (L3), août 2008 IRATA (L3) et SPRAT (L2), août 2005 Inspection de structure d acier, Université Laval, 2004 IRATA, «rope access technician level 1», juin 1999 Il a démontré sa capacité à diriger des équipes de plusieurs personnes et possède une connaissance remarquable de la logistique de projets spéciaux. Il a œuvré dans les domaines du contrôle des matériaux, de la surveillance de travaux, de l inspection et comme technicien en accès avec cordes. Ces dernières années, il a réalisé plusieurs mandats d inspection de structure d acier, de béton et de maçonnerie. Spécialiste en formation, il est instructeur de la Société québécoise de Spéléologie ainsi que pour la formation professionnelle en accès avec cordes, du personnel technique, appeler à œuvrer sur différents ouvrages ou bâtiments en hauteur. Son expérience et son expertise des techniques d accès avec cordes ont été acquises en grande partie grâce à de nombreux projets personnels à l étranger. Pierre Bergeron a été souvent responsable de la logistique et de la gestion d expéditions de montagne et de spéléologie dans des pays comme : Le Mexique, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, le Pakistan, le Népal, l Argentine, le Tibet et bien d autres. Ces expériences sont garantes d un niveau élevé d efficacité et de sécurité. Expérience de projet Inspection et évaluation Ministère des Transports du Québec Inspection et relevé de dommages, piles n os 2 à 14, pont Honoré- Mercier aval, Montréal / Kahnawake (DT Ouest-de-la-Montérégie) Inspecteur. L inspection fut réalisée à l aide des techniques d accès avec cordes, Inspection des suspentes et de la structure d acier du tablier, pont Pierre Laporte, Québec, Dessau, Ce projet consistait en l inspection détaillée de ces éléments selon le Manuel d inspection des structures du Ministère des Transports du Québec. M. Bergeron a agi comme inspecteur. L inspection fut réalisée à l aide des techniques d accès avec cordes, BERGERON PIERRE (OA).DOC 1

2 Pierre Bergeron, T.P. suite Directeur, développement et projets Inspection des structures (modules 1 et 2), Université Laval, 1998 Formation de secourisme en milieu de travail, à jour depuis avant 2000 Formation espaces clos, à jour depuis 2000 Initiateur, Fédération française de spéléologie, depuis 1983 Instructeur, Société québécoise de spéléologie, depuis 1987 Formation professionnelle en coopération internationale, CECI (Centre d étude et de coopération internationale) Initiateur, Société québécoise de spéléologie, depuis 1977 Pratique l alpinisme, l escalade de roche et de glace depuis 1979 Pratique la spéléologie, depuis 1975 Affiliations Membre de l Ordre des technologues professionnels du Québec (2926), depuis 1992 Membre de la Société québécoise de spéléologie depuis 1975 Membre de la National Speleological Society (É.U.) depuis 1977 Membre de la Fédération française de spéléologie depuis 1982 Langues parlées Français Anglais Espagnol Inspection des tours et câbles porteurs du pont Papineau-Leblanc, Montréal (DT Île-de-Montréal) Dessau Inspecteur. L inspection fut réalisée à l aide des techniques d accès avec cordes, Inspection d évaluation de structure d acier, pont Curé-Marchand, Drummondville (DT Mauricie Centre-du-Québec) Teknika HBA Ce projet consistait à effectuer un relevé détaillé des dommages de la structure d acier. M. Bergeron a réalisé un relevé complet des déficiences de l acier. Les défauts furent mesurés, localisés sur des plans et photographiés. L inspection a été réalisée à l aide des techniques d accès avec cordes, Inspection des poutres d acier du pont Yule (DT Est-de-la-Montérégie) Dessau-Soprin, Ce projet consistait en un relevé des dommages des poutres du pont Yule selon le Manuel d inspection des structures du MTQ. M. Bergeron a agi comme inspecteur, Inspection de la superstructure en acier du Vieux pont Lachapelle, Montréal (DT Île-de-Montréal) Dessau-Soprin Ce projet consistait en l inspection détaillée de la superstructure selon le Manuel d inspection des structures du MTQ. M. Bergeron a agi comme inspecteur. L inspection fut réalisée à l aide des techniques d accès avec cordes, Inspection des parois intérieures en béton des tours de ventilation du Tunnel Louis H. Lafontaine à Montréal (DT Île-de-Montréal) Les Consultants Géniplus MTQ (2002) / Dessau-Soprin MTQ (1999) Chargé de projet et inspecteur, M. Bergeron et son équipe ont réalisé un relevé complet des déficiences du béton armé et préfabriqué de l intérieur des tours de ventilation, d amenée et d évacuation d air. En plus d avoir effectuée le relevé selon le Manuel d inspection des structures du MTQ et à l aide des techniques d accès avec cordes, M. Bergeron, a préparé et s est assuré de la bonne mise en œuvre des procédures de sécurité et de cadenassage pour l accès aux tours, Inspection de structure d acier et de béton, Pont Turcotte, Sorel (DT Est-de-la-Montérégie) Groupe Teknika MTQ Ce projet consistait à effectuer l inspection des piles 8 et 9 ainsi que de la structure d acier de la partie levante du pont Turcotte. M. Bergeron a réalisé un relevé complet des déficiences du béton et de l acier. Les défauts furent mesurés, localisés sur des plans et photographiés. L inspection a été réalisée à l aide des techniques d accès avec cordes, BERGERON PIERRE (OA).DOC 2

3 Inspection et assistance technique au pont Honoré-Mercier à Kahnawake et Lasalle (DT Ouest-de-la-Montérégie) - Dessau-Soprin MTQ Ce projet consistait en l inspection détaillée du pont Honoré-Mercier selon le Manuel d inspection des structures du MTQ. M. Bergeron et son équipe ont effectué le relevé des dommages de certaines parties de la structure d acier, des piles en béton et la validation du dimensionnement d éléments de la structure d acier. De plus ils ont formé les inspecteurs de Dessau-Soprin aux techniques d accès avec cordes et assuré l assistance technique, Inspection du pont Laviolette, Trois-Rivières Consortium SABLV MTQ Ce projet consistait en l inspection détaillée du pont Laviolette selon le Manuel d inspection des structures MTQ et à l aide des techniques d accès avec cordes. M. Bergeron et son équipe ont effectué le relevé des dommages de la structure d acier, des piles en béton et la validation du dimensionnement des éléments de la structure d acier. En plus d avoir effectué le relevé sur les fiches appropriées, les défauts furent mesurés, localisés et photographiés. M. Bergeron était chargé de projet, Les Ponts Jacques-Cartier et Champlain inc. Relevé des dommages pour évaluation de capacité, travée 27, pont Honoré-Mercier, Montréal / Kahnawake Chargé de projet, M. Bergeron et son équipe ont effectué le relevé des dommages à l aide des techniques d accès avec cordes Structure d acier, Inspection et relevé des dommages du béton de 7 fûts au pont Champlain, Montréal Aecom Chargé de projet, M. Bergeron et son équipe ont effectué l inspection détaillée et le relevé des dommages du béton. L inspection fut réalisée à l aide des techniques d accès avec cordes, Relevé des dommages du béton de 13 piles, pont Honoré-Mercier amont, Montréal / Kahnawake Aecom Chargé de projet, M. Bergeron et son équipe ont effectué un relevé des dommages du béton. L inspection fut réalisée à l aide des techniques d accès avec cordes, Inspection détaillée de la structure d acier de 1E à 4W, pont Champlain, Montréal Tecsult Inspecteur. L inspection détaillée fut réalisée à l aide des techniques d accès avec cordes et selon le Manuel d inspection des structures du MTQ (nouveau système), Inspection détaillée de la structure d acier, pont Jacques-Cartier, Montréal Teknika-HBA Inspecteur. L inspection détaillée fut réalisée à l aide des techniques d accès avec cordes et selon le Manuel d inspection des structures du Ministère des Transports du Québec (nouveau système), Inspection de structure d acier, Pont Honoré-Mercier, Kahnawake Teknika HBA Ce projet consistait à effectuer l inspection détaillée des assemblages inférieurs des travées 14 à 23. M. Bergeron a réalisé un relevé complet des déficiences de l acier. Les défauts furent mesurés, localisés sur des plans et photographiés. L inspection a été réalisée à l aide des techniques d accès avec cordes, Inspection et relevé des dommages du béton de la pile 1W au pont Champlain, Montréal Tecsult, 2007 Chargé de projet, M. Bergeron et son équipe ont effectué l inspection détaillée et le relevé des dommages du béton. L inspection fut réalisée à l aide des techniques d accès avec cordes, Inspection de l intérieur des piles d ancrages du pont Jacques Cartier, acier et béton, Montréal Tecsult Chargé de projet, M. Bergeron et son équipe ont effectué l inspection détaillée et le relevé des dommages de la structure d acier. L inspection fut réalisée à l aide des techniques d accès avec cordes et selon le Manuel d inspection des structures du MTQ, Inspection de structure d acier de 1W à 1E, pont Champlain, Montréal Tecsult Chargé de projet, M. Bergeron et son équipe ont effectué l inspection détaillée et le relevé des dommages de la structure d acier. L inspection fut réalisée à l aide des techniques d accès avec cordes et selon le Manuel d inspection des structures du MTQ, Inspection de piles en béton et maçonnerie, Pont Jacques Cartier, Montréal Groupe Teknika Ce projet consistait à effectuer l inspection de piles (7) du pont Jacques Cartier. M. Bergeron a réalisé un relevé complet des déficiences du béton et de la maçonnerie. Les défauts furent mesurés, localisés sur des plans et photographiés. L inspection a été réalisée à l aide des techniques d accès avec cordes, BERGERON PIERRE (OA).DOC 3

4 Corporation de gestion de la Voie Maritime du Saint-Laurent Inspection de fatigue de la structure du tablier du pont de Valleyfield (Larocque) pont n 10, Valleyfield, Québec Inspecteur et responsable de l utilisation des techniques d accès avec cordes par l équipe d inspection, Inspection du pont Saint-Louis-de-Gonzague (pont n 9) Chargé de projet et inspecteur responsable pour l inspection détaillée des tours en acier du pont n 9 appartenant à la CGVMSL. Inspection selon le système du MTQ, Inspection des chaînes des contrepoids du pont n 3, écluse de Saint-Lambert Chargé de projet et inspecteur responsable pour l inspection spécifique des mailles en acier, Inspection du pont de Valleyfield (Larocque) pont n 10, Valleyfield, Québec Chargé de projet et inspecteur responsable pour l inspection détaillée des tours en acier du pont n 10 appartenant à la CGVMSL. Inspection selon le système du MTQ, Inspection détaillée des tours de communications et des supports des panneaux de navigation, écluse de Côte Sainte-Catherine Chargé de projet et inspecteur responsable de l inspection de ces structures appartenant à la CGVMSL. Inspection selon le système du MTQ, Inspection détaillée des tours des caméras et des supports des panneaux de navigation, écluse de Saint-Lambert et Centre d entretien de Brossard Chargé de projet et inspecteur responsable de l inspection de ces structures appartenant à la CGVMSL. Inspection selon le système du MTQ, Inspection des chaînes des contrepoids du pont n 10, pont de Valleyfield (Larocque) Chargé de projet pour l inspection spécifique des mailles en acier, Inspection de 11 structures de tours de télécommunication, de caméras et de support des panneaux de navigation, écluse d Iroquois Chargé de projet et inspecteur responsable pour l inspection détaillée de ces structures d acier appartenant à la CGVMSL. Inspection selon le système du MTQ, Inspection détaillée des tours du pont n 2, écluse de Saint-Lambert Chargé de projet et inspecteur responsable de l inspection des tours et de la poutre triangulée reliant les tours appartenant à la CGVMSL. Inspection selon le système du MTQ, Inspection des chaînes des contrepoids des ponts 7A et 7B Chargé de projet et inspecteur responsable pour l inspection spécifique des mailles en acier, Inspection du pont n 3, écluse de Saint-Lambert Chargé de projet et inspecteur responsable pour l inspection détaillée des tours et de la travée levante en acier du pont n 3 appartenant à la CGVMSL. Inspection selon le système du MTQ, Inspection de 14 structures de tours de caméras et d anémomètres, écluses de Saint-Lambert, Côte Sainte- Catherine, Beauharnois et Iroquois Chargé de projet et inspecteur responsable pour l inspection détaillée de ces structures en acier appartenant à la CGVMSL. Inspection selon le système du MTQ, Inspection de 12 structures de tours de télécommunication et de support des panneaux de navigation, écluses de Saint-Lambert, Côte Sainte-Catherine, Beauharnois et Iroquois Chargé de projet et inspecteur responsable pour l inspection détaillée de ces structures en acier appartenant à la CGVMSL. Inspection selon le système du MTQ, Hydro-Québec Inspection détaillée, à l aide des techniques d accès avec cordes, de la structure d acier du pont de la rivière Petit Opinaca, près de la centrale La Sarcelle, région Baie James, octobre Inspection détaillée, à l aide des techniques d accès avec cordes, de la structure d acier des pieux contreventés supportant la dalle de béton à l évacuateur de la centrale de Rivière des Prairies, Laval / Montréal, Inspection des parois intérieures en béton des quatre (4) passages de l évacuateur de crue, Centrale Beauharnois, Melocheville, Québec ALTUS Expertise (2010) Ce projet consistait à une inspection détaillée (système GOVB HQ) et un relevé de dommages pour travaux de réfection. Celui-ci a été réalisé à l aide des techniques d accès avec cordes. BERGERON PIERRE (OA).DOC 4

5 Inspection et relevé des dommages du béton des évacuateurs du barrage de La Tuque LVM Technisol et Hydro-Québec Ce projet consistait à un relevé de dommages pour travaux de réfection. Celui-ci a été réalisé à l aide des techniques d accès avec cordes selon le système de gestion des observations visuelles du béton d Hydro- Québec, Inspection des appareils d appui de l évacuateur, centrale Rivière Des Prairies Inspection visuelle et mesures diverse des appareils d appui à la structure d acier de l évacuateur. L inspection a été réalisée à l aide des techniques d accès avec cordes, Inspection des passages hydrauliques, centrale Chelsea Inspection du béton et relevé de dommages. L inspection a été réalisée à l aide des techniques d accès avec cordes, Inspection du puits en amont du groupe 3, centrale Hull 2 Inspection et sécurisation du béton. L inspection a été réalisée à l aide des techniques d accès avec cordes, Inspection de diverses parties en béton du barrage de La Tuque LVM Fondatec et Hydro-Québec Ce projet consistait à un relevé de dommages pour travaux de réfection. Celui-ci a été réalisé à l aide des techniques d accès avec cordes, Inspection de structure d acier, Pont Larocque, Valleyfield Labo SM H.Q. Inspection détaillée de la structure d acier sous la partie ferroviaire selon le Manuel d inspection des structures du Ministère des Transports du Québec. L inspection a été réalisée à l aide des techniques d accès avec cordes, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada Relevé dimensionnel des fermes de deux manèges militaire à Montréal, MLC Associés, Pont interprovincial J. C. Van-Horne Dessau-Soprin Inspection de structure d acier, relevé de défauts et validation des dimensions des éléments de la corde supérieure. Cette partie du mandat fut réalisée à l aide des techniques d accès avec cordes, 1999, 2001, 2004, 2005 et Pont interprovincial J. C. Van-Horne ALTUS Expertise Boissonneault McGraw Inspection de structure d acier et relevé de défauts des éléments supérieurs à 5 mètres au-dessus du tablier. Cette partie du mandat fut réalisée à l aide des techniques d accès avec cordes, Inspection de structure d acier, Pont de Québec Canadien National Inspection de structure d acier, relevé des pertes de matériau et des déficiences, montants latéraux et grandes diagonales, Pont de Québec. L inspection a été réalisée à l aide des techniques d accès avec cordes, International Inspection et assistance technique, trois ponts en Algérie Dessau-Soprin Ce projet consistait en l inspection détaillée d un pont en maçonnerie de pierre de taille, d un pont en béton et d un pont en acier à poutre triangulée à tablier supérieur. M. Bergeron a effectué l inspection et le relevé des dommages de certaines parties des structures. De plus il a formé un inspecteur de Dessau-Soprin aux techniques d accès avec cordes et assuré l assistance technique, Inspection de structure d acier au pont de la Paix (Peace bridge) à Fort Erie/Buffalo, Canada/États-Unis Dessau- Soprin, Burgess & Niples P.B.A. Ce projet consistait en l inspection détaillée du pont de la Paix selon le Manuel d inspection des structures de l état de New-York. M. Bergeron a effectué l inspection et le relevé des dommages de certaines parties de la structure d acier. De plus il a formé un inspecteur de Dessau-Soprin aux techniques d accès avec cordes et assuré l assistance technique, BERGERON PIERRE (OA).DOC 5

6 Bâtiments Inspections réalisées à l aide des techniques d accès avec cordes Fonderie Horne, Rouyn-Noranda Inspection et relevé de dommages du béton et de la maçonnerie, cheminées n os 2 et 4, Xstrata Cuivre Canada M. Bergeron a agi comme chargé de projet, inspecteur et à coordonner la réalisation du rapport d inspection, Bombardier Relevé dimensionnel de ferme de toit, 200 Côte Vertu Ouest, Montréal, Arcelor Mittal Inspection et relevé de dommages de deux silos en béton, usine Arcelor Mittal, Sept-Îles, STM Inspection parois intérieures en béton de 9 puits de ventilation du métro de Montréal. Relevé de dommages pour réfection, 2006 et Groupe BPR Inspection parois intérieures en béton de 15 puits de ventilation du métro de Montréal, Dessau-Soprin Relevé dimensionnel de fermes de toiture, aréna de Sainte-Agathe, Inspection détaillé et relevé dimensionnel de la structure du toit de l Ancien Pénitencier Saint-Vincent de Paul, Laval, Inspection du béton extérieur du Mat du stade Olympique, Montréal, Inspection du béton de certains silos de l Ancien terminal céréalier n 5, Ventilex Inspection des gaines isolantes de trois puits de ventilation, Hôpital Honoré-Mercier, Saint-Hyacinthe, Groupe Teknika Inspection des parois intérieures en béton de 25 puits de ventilation du métro de Montréal, Ingétec experts conseils en bâtiments Inspection du faîte et du bardage de la toiture de l ancienne église Saint-Eugène, Montréal, Québec, Inspection des toitures de cuivre de l hôpital Sacré-Cœur, Montréal, Inspection du dôme de cuivre de l Oratoire Saint-Joseph, Montréal, Abitibi Consolidated Inspection du dessous des dalles de béton du toit et de la structure d acier les supportant, audessus des machines 3 et 4, La Baie, Recommandations sur zones à intervention prioritaire, Régie intermunicipale d aqueduc de la Vallée de Chateauguay Inspection de la structure d acier intérieure du réservoir d eau potable, Ville de Mercier, Société du parc des Îles Inspection de la Tour Lévis, maçonnerie intérieure et extérieure, structure de l escalier et de la toiture, Île Sainte-Hélène, Montréal, Groupe Teknika Inspection des parois en béton projeté du réservoir d eau de Kingsey Falls, Beaupré, Michaud, architectes Inspection de la croix de la Cathédrale Marie-Reine-du-Monde, Montréal, Port de Montréal Inspection et évaluation de l état du béton du Terminal céréalier ( pi²). Recommandations sur les méthodes de réfection, Tecsult Énergie Inspection des passages hydrauliques de la centrale SM-2, Rivière Sainte-Marguerite, Sept-Îles, BERGERON PIERRE (OA).DOC 6

7 Emplois précédents ALTUS Expertise inc. Directeur général et technologue en génie civil Emploi : Gestion de l entreprise, développement du service d expertise/inspection d ouvrages de génie civil et développement des formations en techniques d accès avec cordes. Le Groupe S.M. inc. Technicien en génie civil Emploi : Enviroservices inc. Technicien en génie civil Emploi : 1991 Speltech inc. Chargé de projet et inspection d ouvrages de génie civil Technicien en techniques d accès avec cordes et instructeur de stages de formation technique Emploi : Autres renseignements Formation et consultation CEHQ (Centre d expertise hydrique du Québec) Formation de personnel (2010) Stage «Déplacement autonome» en techniques d accès avec cordes (certification niveau 1, SPRAT). Burgess & Niple Formation de personnel Stage «Déplacement autonome» et «Équipement des verticales» techniques d accès avec cordes, Certification SPRAT niveau 2, Teknika HBA Formation de personnel Stage «Déplacement autonome» en techniques d accès avec cordes (2007, certification niveau 1 SPRAT), 2007 et Tecsult inc. Formation de personnel Stage «Déplacement autonome» en techniques d accès avec cordes, certification niveau 1, 2005 et Hydro-Québec Secteur La Grande Rivière. Formation de personnel, 1998, 1999, 2000, 2002, 2003 et Stage «Déplacement autonome» en techniques d accès avec cordes, certification niveau 1 (niveau SPRAT), Stage avancé en techniques d accès avec cordes, certification niveau 2. Services professionnels d assistance technique pour la réalisation d inspections de conduites forcées (LG2, LG2A, LG3, LG4, LA1), 1998, 2001, 2002, 2003, 2004, 2006, 2007 et Secteur Corporatif Montréal, et Manicouagan. Stage «Déplacement autonome» en techniques d accès avec cordes (certifications niveau 1 SPRAT), Montréal - corporatif Membre du Comité de travail pour la préparation du document interne «Norme pour l utilisation des techniques d accès en appui sur cordes», 2001, 2002, 2003, Secteur Beauharnois-Gatineau Formation de personnel, 1998, 2000 et Stage «Déplacement autonome» en techniques d accès avec cordes, certification niveau 1. Assistance technique et inspection au barrage Cabonga, Parc de la Vérendrye, CSST (Commission de la santé et de la sécurité du travail). Membre actif du Comité sur les travaux en appui sur cordes, depuis Responsable de la mise en place du dispositif expérimental pour la réalisation d essais sur les méthodes de travail pour les travaux en appui sur cordes. Essais réalisés à l IREQ. BERGERON PIERRE (OA).DOC 7

8 Dessau Formation de personnel, 2000, 2003, 2004, 2007, 2008, 2009, 2010 et Stage «Déplacement autonome» en techniques d accès avec cordes, certification niveau 1 (certification niveau 1 SPRAT), Préparation des procédures de travail concernant l usage des techniques d accès avec cordes pour l inspection du pont Honoré-Mercier, Ministère des Transports Ouest-de-la-Montérégie Formation de personnel, 2004, 2009 et Stage «Déplacement autonome» en techniques d accès avec cordes, certification niveau 1. Développement d une procédure de progression horizontale par escalade, Assistance technique pour la réalisation de travaux d inspection de structures métalliques à l aide des techniques d accès avec cordes, 1999, 2002, 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008 et Ministère des Transports Île de Montréal Rédaction d une nouvelle procédure d inspection pour l inspection des structures de signalisation, Consultation et formation pour la procédure d inspection par escalade des structures de signalisation, 1999, LVM Fondatec Formation de personnel, Stage «Déplacement autonome» en techniques d accès avec cordes, certification niveau 1. Préparation des procédures de travail concernant l usage des techniques d accès avec cordes pour l inspection du barrage de La Tuque. Ministère des Transports Direction des structures Assistance technique pour la réalisation d une inspection d évaluation, pont Turcotte, Sorel, Collaboration pour la validation d une procédure concernant les techniques de progression des inspecteurs sur les portiques en treillis de signalisation, Envirotel inc. Formation de personnel Stage «Déplacement autonome» en techniques d accès avec cordes, certification niveau 1, Assistance technique pour le relevé de population de chauves-souris, Mine Bruneau, Chibougamau, 1999 et 2001, et mine Opémiska, Chapais, Société du Parc des Îles, La Ronde Développement d une procédure de progression pour la pose et l enlèvement de bâches sur certains Manèges, Formation et assistance technique pour l inspection de manèges, Développement d une procédure de progression pour le personnel d inspection du manège «Le Monstre», Expéditions internationales Son expertise de la logistique, du travail d équipe, des techniques d accès avec cordes et sa faculté d adaptation ont été acquises grâce à ses nombreux projets personnels à l étranger. Elles sont garantes d un niveau élevé de sécurité et d efficacité. BERGERON PIERRE (OA).DOC 8

9 Alaska Ascension de Dénali (mont McKinley, m) par la West Rib, Tournage vidéo au mont McKinley pour l'émission Montagnes Magazine, Argentine Ascensions de l Aconcagua (6 959 m) : Solo glacier polonais (1987), voie normale (1994 et 1995) et la Face sud (1995). Autriche Camp spéléologique avec le club des Vulcains (Lyon, France), Expédition spéléologique franco-québéco-polonaise au Lampechtrofen (+900 m), Canada Expédition spéléologique québécoise, Gold River, Île de Vancouver, Deux expéditions spéléologiques à Castleguard (+ 310 m), Alberta, 1979 et Chili Expéditions spéléologiques d exploration et de recherche, Île Madre de Dios, Expédition nationale française et franco-chilienne, 2000, 2006 et Équateur Responsable d un camp d entraînement de 23 jours pour six grimpeurs, Ascensions : Rucu Pichincha (4 680 m), El Corazón (4 788 m), Iliniza Norte (5 126 m), Iliniza Sur (5 263 m), Cayambe (5 790 m), Antisana (5 704 m) et Chimborazo (6 310 m). Cotopaxi (5 897 m), Cotacachi (4 900 m), Imbabura (4 600 m), Espagne Expédition spéléologique québécoise à la Torca de Uriello ( m), France (plusieurs séjours entre 1977 et 1992) pour pratiquer la spéléologie et l alpinisme dont, entre autres : Mont-Blanc (4 807 m), gouffre Berger ( m), camp spéléo dans les Pyrénées, etc. Encadrement de divers stages de spéléologie dont deux de formation moniteur en tant qu instructeur. Pratique régulière de la plongée spéléologique. Grèce Expédition spéléologique dans le sud du Péloponèse, Kenya Mont-Kenya, ascension du sommet Nelion (5 200 m) et autres escalades, Maroc Expédition spéléologique dans la Haut-Atlas (camp à m), Mexique Diverses expéditions de spéléologie et ascensions de volcans ( , et 1994) Ascensions : La Malinche (4 461 m), Nevado de Toluca (4 704 m), Popocatepetl (5 452 m), El Pico de Orizaba (5 700 m), l Iztaccihuatl (5 286 m) et le Nevado de Colima (4 450 m). Népal Expédition polonaise au Gangapurna (7 455 m), Ouganda Ascensions des pics Marguerita (5 100 m) et Edwards (4 900 m) dans les Ruwenzori, Pakistan Expédition Gasherbrum I (8 068 m), premier m québécois, Expédition internationale au K2 (Canada-Pologne-Grande-Bretagne), Première tentative hivernale, Papouasie-Nouvelle-Guinée Expédition spéléologique nationale française, Patagonie-Chilienne Expédition spéléologique nationale française, 2000, 2006 et Tanzanie Ascension du Meru (4 800 m) et du Kilimanjaro (5 896 m) par la voie du glacier Kersten, Tibet Première tentative hivernale du Shishapangma (8 027 m) par la face Sud, expédition à laquelle des polonais et un italien participaient, BERGERON PIERRE (OA).DOC 9

Inspection du pont de Québec. Jean-Pierre Blondin, ing., M.ing.

Inspection du pont de Québec. Jean-Pierre Blondin, ing., M.ing. Inspection du pont de Québec Jean-Pierre Blondin, ing., M.ing. Roche ltée, Groupe-conseil 33, rue Saint-Jacques, 2e étage Montréal (Québec) Canada H2Y 1K9 Introduction et historique Pour de nombreuses

Plus en détail

CHARLES-ETIENNE CYR Ingénieur en structure

CHARLES-ETIENNE CYR Ingénieur en structure CHARLES-ETIENNE CYR Ingénieur en structure Membre de l Ordre des Ingénieurs du Québec (#5002395) Co-fondateur de la firme, Charles-Etienne Cyr a gradué de l École Polytechnique de Montréal en 2008. Il

Plus en détail

Tableau synthèse des actions sur 24 structures

Tableau synthèse des actions sur 24 structures 81-3711 Passerelle Est de la rue Isabey / A-520 et voies de service 177 1 - Fermeture de certaines volées d escalier au public. - Élaboration d un projet de remplacement de la passerelle partagée avec

Plus en détail

ANALYSE ET TRAITEMENT DES DONNÉES PROVENANT DU MONITORING DES PONTS PAR LA TECHNOLOGIE OSMOS

ANALYSE ET TRAITEMENT DES DONNÉES PROVENANT DU MONITORING DES PONTS PAR LA TECHNOLOGIE OSMOS ANALYSE ET TRAITEMENT DES DONNÉES PROVENANT DU MONITORING DES PONTS PAR LA TECHNOLOGIE OSMOS Chakib Kassem 1, Louis Crépeau 2 1 OSMOS Canada inc., Montréal, Québec 2 OSMOS Canada inc., Montréal, Québec

Plus en détail

PARTIE V. Chapitre 9 : LES ÉQUIPEMENTS ET LES INFRASTRUCTURES

PARTIE V. Chapitre 9 : LES ÉQUIPEMENTS ET LES INFRASTRUCTURES PARTIE V. Chapitre 9 : LES ÉQUIPEMENTS ET LES INFRASTRUCTURES Les équipements et infrastructures importants Les équipements et infrastructures projetés Service de l'aménagement Les équipements et les infrastructures

Plus en détail

INSPECTION D UN BÂTIMENT

INSPECTION D UN BÂTIMENT 1, Chemin Premier, Québec INSPECTION D UN BÂTIMENT NICOLAS DÉRY, TECHNOLOGUE SPÉCIALISTE EN BÂTIMENTS OBJET DE L INSPECTION Cette inspection visuelle en bâtiment a pour but de donner à M. Tremblay et Madame

Plus en détail

LA ROBOTIQUE Formations et professions

LA ROBOTIQUE Formations et professions LA ROBOTIQUE Formations et s Ce document contient une panoplie d informations sur les formations et s du domaine de la. Ttes listes sont non exhaustives. Ce document doit servir à des fins d exploration

Plus en détail

Cadre financier des télécommunications. Juin 2015. Sylvain Perras, Service des technologies de l information Yves Courchesne, Service des finances

Cadre financier des télécommunications. Juin 2015. Sylvain Perras, Service des technologies de l information Yves Courchesne, Service des finances Juin 2015 Sylvain Perras, Service des technologies de l information Yves Courchesne, Service des finances 1 Sommaire Contexte des télécommunications à la Ville Cadre financier des télécommunications à

Plus en détail

Pour en savoir. Le marché. de l emploi en Côte-Nord. La Côte-Nord : une économie en pleine effervescence

Pour en savoir. Le marché. de l emploi en Côte-Nord. La Côte-Nord : une économie en pleine effervescence Le marché de l emploi en Côte-Nord La Côte-Nord : une économie en pleine effervescence Perspectives d emploi 2011-2015 : des métiers en demande Pour en savoir Trouver un emploi en Côte-Nord La Côte-Nord

Plus en détail

Liste des CD/DVD/VIDÉOS en orientation et information scolaire. Formation professionnelle

Liste des CD/DVD/VIDÉOS en orientation et information scolaire. Formation professionnelle Liste des CD/DVD/VIDÉOS en orientation et information scolaire Formation professionnelle Académie des pompiers 2012 Présentation powerpoint Voir vidéo promotionnel sur site www.academiedespompiers.ca Centre

Plus en détail

Assemblée générale 20 février 2014. Heures de libération pour les résidents de l ARM

Assemblée générale 20 février 2014. Heures de libération pour les résidents de l ARM Assemblée générale 20 février 2014 Heures de libération pour les résidents de l ARM Centre universitaire de santé McGill (CUSM) Hôpital de Montréal pour enfants Hôpital général de Montréal Hôpital neurologique

Plus en détail

AVIS D OUVERTURE ET DE FERMETURE D UN CHANTIER DE CONSTRUCTION

AVIS D OUVERTURE ET DE FERMETURE D UN CHANTIER DE CONSTRUCTION AVIS D OUVERTURE ET DE FERMETURE D UN CHANTIER DE CONSTRUCTION OBLIGATIONS DE LA LOI La Loi sur la santé et la sécurité travail Québec et les règlements afférents comportent, dans les cas d ouverture et

Plus en détail

2300, rue Michelin Laval (Québec) H7L 5C3. Dossier de présentation

2300, rue Michelin Laval (Québec) H7L 5C3. Dossier de présentation 2300, rue Michelin Laval (Québec) H7L 5C3 Dossier de présentation SOMMAIRE DES FAITS SAILLANTS Adresse de la propriété : Superficie du terrain Type de bâtiments Aire brute du bâtiment Bureaux Cadastre

Plus en détail

1981 Mise en opération d un central d alarme dans les locaux occupés par un service de relève téléphonique à Shawinigan.

1981 Mise en opération d un central d alarme dans les locaux occupés par un service de relève téléphonique à Shawinigan. Tout a commencé en 1973, au moment de la fondation d Alarme St-Cyr par son président unique, M. Pierre St-Cyr, qui est à l époque étudiant en électronique au CÉGEP de Shawinigan. L entreprise débute alors

Plus en détail

AVIS DE SOUMISSION DE CHANGEMENTS AUX PRATIQUES ET PROCÉDURES QUI SERONT EN VIGUEUR LE 31 MARS 2014

AVIS DE SOUMISSION DE CHANGEMENTS AUX PRATIQUES ET PROCÉDURES QUI SERONT EN VIGUEUR LE 31 MARS 2014 AVIS DE SOUMISSION DE CHANGEMENTS AUX PRATIQUES ET PROCÉDURES QUI SERONT EN VIGUEUR LE 31 MARS 2014 Interprétation L application «e-business» est disponible sur le site Internet de la Corporation de gestion

Plus en détail

CONSTRUCTION D UN NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT, D UN SITE DE TRAITEMEMENT DES EAUX USÉE

CONSTRUCTION D UN NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT, D UN SITE DE TRAITEMEMENT DES EAUX USÉE Projet N 105576.001 104858.002 Municipalité de Saint-Alphonse-Rodriguez CONSTRUCTION D UN NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT, D UN SITE DE TRAITEMEMENT DES EAUX USÉE ET RÉFECTION DES RUES DU VILLAGE (2014-2015)

Plus en détail

Art. 36 Montage d éléments de toiture

Art. 36 Montage d éléments de toiture OTConst Protection contre les chutes à travers le toit 1 Art. 36 Montage d éléments de toiture 1 Il est permis, pour le montage d éléments de toiture, de s engager sur les toitures de résistance limitée

Plus en détail

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Julien St-Laurent, M.Sc.Env. Spécialiste environnement Direction de l Aménagement, gestion et développement durable

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT DU NORD UN PROJET D AVENIR

LE DÉVELOPPEMENT DU NORD UN PROJET D AVENIR LE DÉVELOPPEMENT DU NORD UN PROJET D AVENIR QUI SOMMES NOUS Nous sommes une équipe qui crée et gère des projets de construction, démolition, démantèlement, décontamination et transport spécialisé Nos champs

Plus en détail

Récapitulation: Date de construction 1980 / conjointement avec A&S Écoles construites en 1980 et avant = feront partie de l évaluation.

Récapitulation: Date de construction 1980 / conjointement avec A&S Écoles construites en 1980 et avant = feront partie de l évaluation. Décembre 2011 Récapitulation: Moncton High Moncton / Roland Pépin - Campbellton Fermeture de deux écoles, qui a nécessité le transfert des élèves et des employés questionnement de la population. 3 février

Plus en détail

Montant à l'ouverture. Rang Soumissionnaire Estimation Écart

Montant à l'ouverture. Rang Soumissionnaire Estimation Écart dans la direction territoriale de Capitale-Nationale et Saguenay-Lac-Saint- (2005-2011)¹ 2006 3972-03-0905 2006 3972-03-0905 à l' Terrassement et autres Pavage Construction 2006-04-28 Appel public 13 490

Plus en détail

Conception parasismique des diaphragmes de toit selon la norme CSA-S16

Conception parasismique des diaphragmes de toit selon la norme CSA-S16 Conception parasismique des diaphragmes de toit selon la norme CSA-S16 Robert Tremblay École Polytechnique, Montréal, Canada SCGC - Québec Québec, 16 Avril 2009 Plan 1. Information générale 2. Exemple

Plus en détail

BAUX DE LOCATION D ESPACES OCCUPÉS PAR LA COMMISSION DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL

BAUX DE LOCATION D ESPACES OCCUPÉS PAR LA COMMISSION DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL Paragraphe 27 e de l'article 4 du Règlement sur la diffusion DIVULGATION DES RENSEIGNEMENTS RELATIFS AUX DÉPENSES BAUX DE LOCATION D ESPACES OCCUPÉS PAR LA COMMISSION DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL

Plus en détail

Gestion sécuritaire de l amiante. Dispositions réglementaires. www.csst.qc.ca/amiante

Gestion sécuritaire de l amiante. Dispositions réglementaires. www.csst.qc.ca/amiante Gestion sécuritaire de l amiante Dispositions réglementaires www.csst.qc.ca/amiante Afin de prévenir les expositions des travailleurs et de préserver leur santé, les dispositions sur la gestion sécuritaire

Plus en détail

liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ

liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ v.1/2015-03-23 Cette liste a été montée pour faciliter la mise en application du Guide technique sur les toitures

Plus en détail

www.csst.qc.ca À propos du remboursement de vos frais de déplacement et de séjour

www.csst.qc.ca À propos du remboursement de vos frais de déplacement et de séjour www.csst.qc.ca À propos du remboursement de vos frais de déplacement et de séjour Ce document est réalisé par la Direction de l indemnisation et de la réadaptation, en collaboration avec la Direction des

Plus en détail

Réalisation d un cintre métallique sur le pont de la Traversière.

Réalisation d un cintre métallique sur le pont de la Traversière. Page 1 / 11 Rapport technique / Domaine du génie-civil Contenu Lieu : Réalisation d un cintre métallique : Sion / A9 Rédaction : Alexandre Crettaz / étudiant ETC 3 / 3961 St-Jean Jérémie Zufferey / étudiant

Plus en détail

Pont routier de Condrieu

Pont routier de Condrieu Pont routier de Condrieu R.D. 28 R.D.4 69 Condrieu le Port les) Roches-de-Condrieu Condrieu Dossier IA69006627 réalisé en 2010 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine

Plus en détail

Échafaudage modulaire Allround

Échafaudage modulaire Allround Échafaudage modulaire Le système flexible par excellence pour la construction, l industrie et l événementiel Système universel pour les constructions ordinaires, compliquées ou temporaires En acier galvanisé

Plus en détail

RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 15/01/2015

RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 15/01/2015 RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 Sommaire Données générales et contraintes Caractéristiques de l'ouvrage Les études de projet Quelques photos du chantier 2 Données générales et contraintes

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ DES PONTS FÉDÉRAUX LIMITÉE RAPPORT D EXAMEN SPÉCIAL PRÉSENTÉ AU CONSEIL D ADMINISTRATION LE 25 JUIN 2003

LA SOCIÉTÉ DES PONTS FÉDÉRAUX LIMITÉE RAPPORT D EXAMEN SPÉCIAL PRÉSENTÉ AU CONSEIL D ADMINISTRATION LE 25 JUIN 2003 LA SOCIÉTÉ DES PONTS FÉDÉRAUX LIMITÉE RAPPORT D EXAMEN SPÉCIAL PRÉSENTÉ AU CONSEIL D ADMINISTRATION LE 25 JUIN 2003 LA SOCIÉTÉ DES PONTS FÉDÉRAUX LIMITÉE RAPPORT D EXAMEN SPÉCIAL TABLE DES MATIÈRES OBJET

Plus en détail

fientes dans votre lieu de travail? Méfiez-vous!

fientes dans votre lieu de travail? Méfiez-vous! fientes Des de pigeon dans votre lieu de travail? Méfiez-vous! Des cas de maladies ont déjà été rapportés chez des travailleurs dont les lieux de travail étaient souillés par des fientes de pigeon. Apprenez

Plus en détail

1155 Autoroute Chomedey, Laval, Québec

1155 Autoroute Chomedey, Laval, Québec UNE PROPRIÉTÉ UNIQUE À vendre ou à louer 1155 Autoroute Chomedey, Laval, Québec Hall d entrée Propriété industrielle flex Convenable pour : > > Espace commercial/vente au détail > > Importateur direct/détaillant

Plus en détail

BILAN ROUTIER AU QUÉBEC

BILAN ROUTIER AU QUÉBEC ABITIBI-TÉMISCAMINGUE CAPITALE-NATIONALE Amos 6.27 0.07 25.89 La Sarre 7.06 0.04 25.14 Rouyn-Noranda 7.77 0.17 23.35 Val-d Or 6.21 0.09 25.16 Baie-Saint-Paul 8.68 0.2 25.1 Boischatel 2.05 0.02 9.76 Donnaconna

Plus en détail

Les registres coupe-feu

Les registres coupe-feu Les registres coupe-feu Installez avec soin Comment assurer une installation conforme Pour obtenir des exemplaires de cette publication, adressez-vous à la Direction des communications de la Régie du bâtiment

Plus en détail

CAMPEMENT MINIER. brochure 2012. c est bien plus qu un simple campement minier...

CAMPEMENT MINIER. brochure 2012. c est bien plus qu un simple campement minier... CAMPEMENT MINIER 180, ave. Champlain, Val-d Or (Québec) J9P 2B6 T 819.825.5515 F 819.825.5514 E info@lemarquisconcept.com c est bien plus qu un simple campement minier... DES SALLES D ENTRAÎNEMENTS NOS

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE DRUMMOND MUNICIPALITÉ DE SAINT-FÉLIX-DE-KINGSEY

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE DRUMMOND MUNICIPALITÉ DE SAINT-FÉLIX-DE-KINGSEY PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ RÉGIONALE DE COMTÉ DE DRUMMOND MUNICIPALITÉ DE SAINT-FÉLIX-DE-KINGSEY PROCÈS-VERBAL de la séance ordinaire du conseil municipal tenue le 3 mai 2011 à 19 h 30 à la salle

Plus en détail

Maison (chalet) dit chalet Le Troll

Maison (chalet) dit chalet Le Troll Maison (chalet) dit chalet Le Troll rue des Chenus les Chenus Saint-Bon-Tarentaise Dossier IA73000014 réalisé en 1994 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine

Plus en détail

Technologie du génie électrique ORDINATEURS ET RÉSEAUX 243.BB

Technologie du génie électrique ORDINATEURS ET RÉSEAUX 243.BB Technologie du génie électrique ORDINATEURS ET RÉSEAUX 243.BB PRÉSENTATION Guy Roman, ing. Enseignant en TGÉ, Collège Ahuntsic. Chargé de cours, École de technologie supérieure. Gestionnaire de l académie

Plus en détail

Société d Expertise Conseil en Couverture, Etanchéité, Charpente-Structure et Façade. Bureau d études techniques spécialisé. www.secc-france.

Société d Expertise Conseil en Couverture, Etanchéité, Charpente-Structure et Façade. Bureau d études techniques spécialisé. www.secc-france. Société d Expertise Conseil en Couverture, Etanchéité, Charpente-Structure et Façade Bureau d études techniques spécialisé www.secc-france.com Présentation S.E.C.C., une équipe de spécialistes réactive

Plus en détail

DCC. DCC Section Montréal. Inspection des façades de maçonnerie 5 étages et plus. 15 octobre 2014 Paul Hébert ing.

DCC. DCC Section Montréal. Inspection des façades de maçonnerie 5 étages et plus. 15 octobre 2014 Paul Hébert ing. DCC DCC Section Montréal Inspection des façades de maçonnerie 5 étages et plus 15 octobre 2014 Paul Hébert ing. Programme de la soirée; Le décret; Le guide explicatif des exigences d entretien des façades

Plus en détail

Liste des établissements reconnus aux niveaux 1 et 2 du Programme ICI ON RECYCLE! au 31 décembre 2007. Niveau I Secteur d activité Ville Région

Liste des établissements reconnus aux niveaux 1 et 2 du Programme ICI ON RECYCLE! au 31 décembre 2007. Niveau I Secteur d activité Ville Région Liste des établissements reconnus aux niveaux 1 et 2 du Programme ICI ON RECYCLE! au 31 décembre 2007. Niveau I Secteur d activité Ville Région Caisse populaire Desjardins de - Finances et assurances -Nord

Plus en détail

ECC.16. Construction et rénovation de bâtiment

ECC.16. Construction et rénovation de bâtiment ECC.16 Construction et rénovation de bâtiment [Techniques physiques Technologie du génie civil] EEC.16 Les entreprises du secteur du bâtiment recherchent, en quantité et pour diverses fonctions techniques

Plus en détail

Conditions d'admission : Pour être admis à ce programme, il suffit de satisfaire à l'une des conditions suivantes :

Conditions d'admission : Pour être admis à ce programme, il suffit de satisfaire à l'une des conditions suivantes : Dessin de bâtiment Secteur de formation : Bâtiment et travaux publics Sanction des études : DEP Numéro du programme : 5250 Durée de la formation : 1 800 heures Nombre d'unités : 120 unités Objectifs du

Plus en détail

Venmar établit les normes de l industrie de la ventilation! Venmar. Vous avez des problèmes de ventilation? détient la solution!

Venmar établit les normes de l industrie de la ventilation! Venmar. Vous avez des problèmes de ventilation? détient la solution! Venmar établit les normes de l industrie de la ventilation! Venmar Ventilation inc. est le plus important manufacturier d équipements destinés au traitement de la qualité de l air dans le domaine résidentiel

Plus en détail

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe «Société Électrique de l Our» Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe Pour un meilleur équilibre entre production d électricité et pointes de consommation Afin d'augmenter

Plus en détail

Structures Système L-600

Structures Système L-600 Structures Système L-600 Introduction LIC compte avec une vaste trajectoire dans l exécution de grandes structures en béton. La quantité et la diversité d ouvrages réalisés, confèrent à LIC une vaste connaissance

Plus en détail

Pour bien démarrer votre entreprise en plomberie et chauffage

Pour bien démarrer votre entreprise en plomberie et chauffage Pour bien démarrer votre entreprise en plomberie et chauffage TABLE DES MATIÈRES Démarrer votre entreprise.................................................................................... 3 Choisir

Plus en détail

Le Système de construction coupe-feu parfaitement fiable. Coupe-feu

Le Système de construction coupe-feu parfaitement fiable. Coupe-feu Le Système de construction coupe-feu parfaitement fiable Coupe-feu Le système coupe-feu très apprécié des professionnels. Fabriqués à partir de matières premières minérales naturelles, tous les éléments

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

Bâtiment SHS - Université Paris Ouest Nanterre la Défense

Bâtiment SHS - Université Paris Ouest Nanterre la Défense 5 ème Forum International Bois Construction FBC 2015 Bâtiment SHS - Université Paris Ouest Nanterre la Défense P. Gontier 1 Bâtiment SHS - Université Paris Ouest Nanterre la Défense Pascal Gontier Architecte

Plus en détail

ETUDE DE SÉCURITÉ 1.RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 2 2.CARACTÉRISTIQUES DES UTILISATEURS PRINCIPAUX 4 3.CARACTÉRISTIQUES EXTÉRIEURES 4

ETUDE DE SÉCURITÉ 1.RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 2 2.CARACTÉRISTIQUES DES UTILISATEURS PRINCIPAUX 4 3.CARACTÉRISTIQUES EXTÉRIEURES 4 ETUDE RELATIVE À LA PRÉVENTION DES INCENDIES ET DES EXPLOSIONS À JOINDRE À TOUTE DEMANDE DE PERMIS D URBANISME OU UNIQUE RELATIVE AUX BÂTIMENTS VISÉS À L ARTICLE 1 DU RÈGLEMENT COMMUNAL DU 25/05/2010 ENTRÉ

Plus en détail

B Â T I M E N T S D A C I E R

B Â T I M E N T S D A C I E R BÂTIMENTS D ACIER EXPERTISE ET SOLUTIONS Chef de file dans la conception, la fabrication et l installation de bâtiments d acier, HONCO possède un savoir-faire qui résulte d une expertise cumulée depuis

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE 1. MAITRE DE L OUVRAGE (proposant et futur souscripteur du contrat) 1.1. Nom ou raison sociale : 1.2. Adresse précise : 1.3.

Plus en détail

Les opportunités pour l aluminium dans les ponts routiers du Nord-Est de l Amérique

Les opportunités pour l aluminium dans les ponts routiers du Nord-Est de l Amérique Les opportunités pour l aluminium dans les ponts routiers du Nord-Est de l Amérique Jean Simard, Président directeur-général Association de l Aluminium du Canada Martin Hartlieb, Viami International Inc.

Plus en détail

www.csst.qc.ca En cas d accident ou de maladie du travail... voici ce qu il faut savoir!

www.csst.qc.ca En cas d accident ou de maladie du travail... voici ce qu il faut savoir! www.csst.qc.ca En cas d accident ou de maladie du travail... voici ce qu il faut savoir! Qu arrive-t-il si je dois m absenter à la suite d un accident du travail? M on revenu Vous recevrez une indemnité

Plus en détail

Zone Industrielle. Kehlen... 1

Zone Industrielle. Kehlen... 1 Zone Industrielle Kehlen VALERES Konstruktioun SA 1 L o c a l i s a t i o n Le terrain se situe dans la zone industrielle de et à 8287 Kehlen Parcelle no 2946/5744 lot 1 La superficie du terrain sur lequel

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE ÎLE-DE-MONTRÉAL-1 ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN EMPLOYEUR AU 426, RUE GAGNÉ, LASALLE LE 7 JUILLET 2003

RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE ÎLE-DE-MONTRÉAL-1 ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN EMPLOYEUR AU 426, RUE GAGNÉ, LASALLE LE 7 JUILLET 2003 EN003429 RAPPORT D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE ÎLE-DE-MONTRÉAL-1 ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN EMPLOYEUR AU 426, RUE GAGNÉ, LASALLE LE 7 JUILLET 2003 PAUL LÉTOURNEAU, ING., INSPECTEUR TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

L expertise à l échelle humaine

L expertise à l échelle humaine L expertise à l échelle humaine Une approche sensée, des normes appliquées et la sécurité assurée Reconnue comme chef de file incontournable au Québec en matière de sécurité des bâtiments et d ingénierie

Plus en détail

Le bitume routier adapté aux applications non conventionnelles

Le bitume routier adapté aux applications non conventionnelles Le bitume routier adapté aux applications non conventionnelles Yvan Paquin, ing. Directeur technique Formation technique Bitume Québec 2012 ÉTS 5 décembre 2012 Introduction Propriétés du bitume Matériau

Plus en détail

Étude de marché sur les possibilités d utilisation de l aluminium dans les ponts routiers

Étude de marché sur les possibilités d utilisation de l aluminium dans les ponts routiers Étude de marché sur les possibilités d utilisation de l aluminium dans les ponts routiers SOMMAIRE Préparé pour: Étude réalisée par : Viami International Inc. et The Technology Strategies Group Le 24 mai

Plus en détail

Sécurité antichute Technique de levage Technique d arrimage Safety Management. permanents

Sécurité antichute Technique de levage Technique d arrimage Safety Management. permanents 01 Sécurité antichute Technique de levage Technique d arrimage Safety Management systèmes de sécurité permanents 2 SpanSet - Compétence et passion pour votre sécurité Des mesures de sécurité s imposent

Plus en détail

PAULINE DUPUIS, ÉCONOMISTE DIRECTION DE LA RECHERCHE ET DE LA DOCUMENTATION. Présentation à l ABQ Le 24 février 2015

PAULINE DUPUIS, ÉCONOMISTE DIRECTION DE LA RECHERCHE ET DE LA DOCUMENTATION. Présentation à l ABQ Le 24 février 2015 PAULINE DUPUIS, ÉCONOMISTE DIRECTION DE LA RECHERCHE ET DE LA DOCUMENTATION Présentation à l ABQ Le 24 février 215 Légère amélioration de la croissance prévue pour 215 Principaux indicateurs économiques

Plus en détail

Le mardi 25 mai à 19 heures Présentation de la problématique, actions mises en place, ce que vous pouvez faire et période de questions.

Le mardi 25 mai à 19 heures Présentation de la problématique, actions mises en place, ce que vous pouvez faire et période de questions. Merci de vous inscrire pour vos questions dans le registre à l entrée de la salle Le mardi 25 mai à 19 heures Présentation de la problématique, actions mises en place, ce que vous pouvez faire et période

Plus en détail

La gestion de la santé et de la sécurité du travail,

La gestion de la santé et de la sécurité du travail, La gestion de la santé et de la sécurité du travail, c est rentable! Un accident du travail, ça coûte cher! La gestion de la santé et de la sécurité du travail, c est rentable! L employeur inscrit à la

Plus en détail

Tablier. métallique. Une division du Groupe Canam

Tablier. métallique. Une division du Groupe Canam Tablier métallique Une division du Groupe Canam TABLE DES MATIÈRES PAGE NOS SERVICES... 4 NOTES SUR LES TABLEAUX DE CHARGE... 5 P-3615 & P-3606 DIMENSIONS & PROPRIÉTÉS PHYSIQUES... 6 TABLEAUX DES CHARGES

Plus en détail

Prix nationaux remis à la Super Expo-sciences Hydro-Québec, finale québécoise 2015

Prix nationaux remis à la Super Expo-sciences Hydro-Québec, finale québécoise 2015 1- Premier Prix Hydro-Québec Bourse en argent de 1 500 $, un trophée et un voyage à la Baie-James (22-23 août 2015) (doublée si duo) Classes : junior, intermédiaire, senior 1 et senior 2 Note : un fanion

Plus en détail

Aide de calculation en construction métallique

Aide de calculation en construction métallique Index Aide de calculation en construction métallique Index 1 Balustrade CAN (chap. articles principaux) 1.1 Balustrade avec barreaudage 334 800, 612 500 1.2 Balustrade avec traverse 334 800 1.3 Balustrade

Plus en détail

LE GÉNIE PARASISMIQUE

LE GÉNIE PARASISMIQUE LE GÉNIE PARASISMIQUE Concevoir et construire un bâtiment pour qu il résiste aux séismes 1 Présentation de l intervenant Activité : Implantation : B.E.T. structures : Ingénierie générale du bâtiment. Siège

Plus en détail

Immeuble dit résidence Sirius

Immeuble dit résidence Sirius Immeuble dit résidence Sirius Flaine Forêt Arâches-la-Frasse Dossier IA74000946 réalisé en 2006 Copyrights Copyrights Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; Ecole d'architecture

Plus en détail

EXPLOR - TIMMINS PORCUPINE WEST: MISE À JOUR

EXPLOR - TIMMINS PORCUPINE WEST: MISE À JOUR 15, rue Gamble Est, bureau 204 - Rouyn-Noranda (Québec) Canada J9X 3B6 Inscription (TSXV = EXS) (OTCQX= EXSFF) (FSE et BE = E1H1) EXPLOR - TIMMINS PORCUPINE WEST: MISE À JOUR Rouyn-Noranda, Canada, le

Plus en détail

Parc Valentine Vallée Verte

Parc Valentine Vallée Verte Le Bourbon 10.300 m² de bureaux neufs à louer Parc Valentine Vallée Verte un parc d affaires unique Au cœur d un parc d affaires unique Choisissez pour votre entreprise des bureaux dans un bâtiment historique

Plus en détail

Le CONSEIL en action TM

Le CONSEIL en action TM Le CONSEIL en action TM Biographie Lisane Dostie, LL.B., Médiateur Acc., ASC, Adm.A. Lisane est Présidente d ISALégal, un cabinet spécialisé en Gouvernance, Stratégies de carrière et Formation. Après avoir

Plus en détail

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Descriptif du support pédagogique Le banc d essais des structures permet de réaliser des essais et des études

Plus en détail

Ce que vous devez savoir...

Ce que vous devez savoir... Ce que vous devez savoir... Ce guide répond aux questions des employeurs qui prévoient se regrouper pour faire de la prévention. Rédaction Service des comptes majeurs et des mutuelles de prévention Infographie

Plus en détail

Construire des Ouvrages d'art en Béton Établissement des plans de contrôle Application à un cas concret : Le viaduc de Taulhac RN88

Construire des Ouvrages d'art en Béton Établissement des plans de contrôle Application à un cas concret : Le viaduc de Taulhac RN88 Construire des Ouvrages d'art en Béton Établissement des plans de contrôle Application à un cas concret : Le viaduc de Taulhac RN88 P.Dantec (consultant expert) Ch.Peyral (DIRMC) PLAN Enjeux et risques

Plus en détail

6150, 6166 Route 112, Ascot Corner, Qc., J0B 1A0

6150, 6166 Route 112, Ascot Corner, Qc., J0B 1A0 6150, 6166 Route 112, Ascot Corner, Qc., J0B 1A0 Les renseignements qui sont au dossier sont issus de documents appartenant au propriétaire vendeur. Le propriétaire vendeur atteste la conformité des données

Plus en détail

3 / Interventions à réaliser, à éviter

3 / Interventions à réaliser, à éviter 3 / Interventions à réaliser, à éviter dans le bâti ancien, hauts et bas Ils ont un rôle très semblable à celui des murs verticaux dans la gestion thermique et hydrique de la maison. Ensemble, ils déterminent

Plus en détail

8.5 Les murs coupe-feu en béton

8.5 Les murs coupe-feu en béton 8.5 Les murs coupe-feu en béton bâtiments d activité de commerce et de stockage Entrepôt de stockage de matières plastiques dans l Ain. Un mur séparatif coupe-feu aurait permis d arrêt de la propagation

Plus en détail

C0nstruire une mais0n. Sommaire

C0nstruire une mais0n. Sommaire Sommaire Page 2 : Le terrain Page 3 : Les raccordements Page 4 : Les fondations Page 5 : La chape Page 6 : Les murs Page 8 : Les planchers Page 9 : Le toit Page 10 : La charpente Page 12 : Les tuiles C0nstruire

Plus en détail

La construction en bois (1 ère partie) Congrès annuel de l OIFQ Pavillon Gene H. Kruger, Québec 23 septembre 2010

La construction en bois (1 ère partie) Congrès annuel de l OIFQ Pavillon Gene H. Kruger, Québec 23 septembre 2010 La construction en bois (1 ère partie) Congrès annuel de l OIFQ Pavillon Gene H. Kruger, Québec Christian Dagenais, ing., M.Sc. Conseiller technique Centre d expertise sur la construction commerciale en

Plus en détail

Liste des entités assujetties à la Loi sur le vérificateur général ayant produit des états financiers vérifiés

Liste des entités assujetties à la Loi sur le vérificateur général ayant produit des états financiers vérifiés Annexe 1 Liste des entités assujetties à la Loi sur le vérificateur général ayant produit des états financiers vérifiés Cette liste énumère les entités dont les états financiers ont été vérifiés par le

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Michel Perron 2014-10-25

CURRICULUM VITAE. Michel Perron 2014-10-25 CURRICULUM VITAE 2014-10-25 Renseignements généraux Conseils Télécommunications (CTMP) inc. Laval, Québec (514) 953-4764 Courriel : mperron@ctmp-inc.com Langues parlées et écrites : Français anglais Réalisation

Plus en détail

JEAN-PAUL JALBERT, A.V.C., Pl. Fin. jalbertjp@videotron.ca né le 10 juillet 1946

JEAN-PAUL JALBERT, A.V.C., Pl. Fin. jalbertjp@videotron.ca né le 10 juillet 1946 jalbertjp@videotron.ca né le 10 juillet 1946 546, Rue du Sous-bois Tél. domicile : (418) 836-2273 Lévis, Québec Cellulaire : (418) 657-0416 G7A 1C8 Télécopieur : (418) 836-3054 PROFIL DE CARRIÈRE Planificateur

Plus en détail

Arrêté Royal du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l incendie et l explosion : Notice explicative

Arrêté Royal du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l incendie et l explosion : Notice explicative Arrêté Royal du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l incendie et l explosion : Notice explicative A n n e x e 1 Annexe 1 1.2.1 hauteur d un bâtiment La hauteur h d'un

Plus en détail

AMT Larochelle - Calendrier 2015

AMT Larochelle - Calendrier 2015 AMT Larochelle - Calendrier 2015 Attention, le répondeur à priorité, aucune modification ne sera apportée sur ce document. Il est publié à titre de référence seulement. MAI 9 mai, samedi Cours Moto Pro

Plus en détail

ISOLATION TOITS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

ISOLATION TOITS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES La rénovation domiciliaire éconergétique ISOLATION DES TOITS CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES AVANT DE COMMENCER Vérifiez l état du recouvrement de la toiture ainsi que de ses composantes structurales. Si ceux-ci

Plus en détail

LE LAVOIR DE LA MONTAGNE - RAPPORT DE PRESENTATION - DOSSIER PHOTOGRAPHIQUE

LE LAVOIR DE LA MONTAGNE - RAPPORT DE PRESENTATION - DOSSIER PHOTOGRAPHIQUE LE LAVOIR DE LA MONTAGNE - RAPPORT DE PRESENTATION - DOSSIER PHOTOGRAPHIQUE 1 La mairie de Ressons-le-Long souhaite restaurer le lavoir de la Montagne. L opération fait l objet d une souscription «Fondation

Plus en détail

SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL DU 20 MAI 2014 À 19 H 30

SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL DU 20 MAI 2014 À 19 H 30 O R D R E D U J O U R Aucun ajout ne sera autorisé sur aucun ordre du jour d aucune séance ou commission, sauf avec l accord explicite de madame la mairesse; Je soussigné, responsable du présent ordre

Plus en détail

Installation d un poêle à bois. Préparé par la Sécurité incendie de Sept-Îles

Installation d un poêle à bois. Préparé par la Sécurité incendie de Sept-Îles Installation d un poêle à bois Préparé par la Sécurité incendie de Sept-Îles Novembre 2011 TABLE DES MATIÈRES 1. Avant l installation... 1 2. Pendant l installation... 1 3. Après l installation... 1 4.

Plus en détail

Ce que vous devez savoir... www.csst.qc.ca

Ce que vous devez savoir... www.csst.qc.ca Mutuelles de prévention Ce que vous devez savoir... www.csst.qc.ca Ce guide répond aux questions des employeurs qui prévoient se regrouper pour faire de la prévention. Ce document est réalisé par le Service

Plus en détail

Offre industrielle de maisons bois en kit. Fabricant structure bois

Offre industrielle de maisons bois en kit. Fabricant structure bois Offre industrielle de maisons bois en kit Fabricant structure bois Fabricant structure bois > Offre industrielle de maisons bois en kit RUSTICASA propose des composants industriels qui s adaptent à tous

Plus en détail

SECTI WWW.SECTI.FR CONSTRUCTIONS & RÉNOVATIONS DES BÂTIMENTS INDUSTRIELS. Société d Étude & de Construction Technique et Industrielle

SECTI WWW.SECTI.FR CONSTRUCTIONS & RÉNOVATIONS DES BÂTIMENTS INDUSTRIELS. Société d Étude & de Construction Technique et Industrielle CONSTRUCTIONS & RÉNOVATIONS DES BÂTIMENTS INDUSTRIELS Société d Étude & de Construction Technique et Industrielle Charpente métallique Couverture Bardage ÉtanchÉitÉ DÉsamiantage WWW.SECTI.FR Le bureau

Plus en détail

RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS. On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007.

RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS. On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007. RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007. Pour mieux comprendre les résultats ici une petit plan où il y a signalées les différentes

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

VILLE DE MIRABEL LOI ASSURANT L EXERCICE DES DROITS DES PERSONNES HANDICAPÉES EN VUE DE LEUR INTÉGRATION SCOLAIRE, PROFESSIONNELLE ET SOCIALE LOI 56

VILLE DE MIRABEL LOI ASSURANT L EXERCICE DES DROITS DES PERSONNES HANDICAPÉES EN VUE DE LEUR INTÉGRATION SCOLAIRE, PROFESSIONNELLE ET SOCIALE LOI 56 VILLE DE MIRABEL LOI ASSURANT L EXERCICE DES DROITS DES PERSONNES HANDICAPÉES EN VUE DE LEUR INTÉGRATION SCOLAIRE, PROFESSIONNELLE ET SOCIALE LOI 56 PLAN D ACTION 2012 VISANT À IDENTIFIER ET À RÉDUIRE

Plus en détail

BUNKER STOCKAGE RADIOACTIF A PREVESSIN BSRP 954. Utilisation des dipôles comme blindage. - Rapport -

BUNKER STOCKAGE RADIOACTIF A PREVESSIN BSRP 954. Utilisation des dipôles comme blindage. - Rapport - CERN ST-CE/MP BUNKER STOCKAGE RADIOACTIF A PREVESSIN Utilisation des dipôles comme blindage - Rapport - M. Poehler Version : 1.1 novembre 99 1. Etudes d avant-projet En août de cette année, le groupe de

Plus en détail

Photos n 1, 2, 3 : Plaines LeBreton (La Plaine et la Place des évènements) / Lebreton Flats (Event Square), Ottawa, Ontario

Photos n 1, 2, 3 : Plaines LeBreton (La Plaine et la Place des évènements) / Lebreton Flats (Event Square), Ottawa, Ontario 1 Photos n 1, 2, 3 : Plaines LeBreton (La Plaine et la Place des évènements) / Lebreton Flats (Event Square), Ottawa, Ontario Ré-aménagement des plaines LeBreton (Plaine LeBreton et place des évènements

Plus en détail

Pont ferroviaire dit viaduc de la Méditerranée, ou dit viaduc de Chasse ou dit viaduc de Givors, actuellement pont ferrovière en arc

Pont ferroviaire dit viaduc de la Méditerranée, ou dit viaduc de Chasse ou dit viaduc de Givors, actuellement pont ferrovière en arc Pont ferroviaire dit viaduc de la Méditerranée, ou dit viaduc de Chasse ou dit viaduc de Givors, actuellement pont ferrovière en arc 69 Grigny les Arboras 69 Ternay Grigny Dossier IA69006554 réalisé en

Plus en détail

Daniel Dion, maire. Bonjour,

Daniel Dion, maire. Bonjour, Jean-Luc Plamondon Bernard Ayotte Lorraine Linteau Guillaume Jobin Réjeanne Julien Fernand Lirette Daniel Dion, maire Bonjour, Je vous présente le document explicatif relatif au budget 2013, le tout conformément

Plus en détail