', '- ( E ' ' = $ > ' "), - = ' ' F G ;; B, - 7 * F > > C H $I'++ =F *" name="description"> ', '- ( E ' ' = $ > ' "), - = ' ' F G ;; B, - 7 * F > > C H $I'++ =F *">

! " %!,+-,..-/ !"#$ %% * 9! 7. 4$1,5:0-.0/;2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "! " %!,+-,..-/012345035!"#$ %% * 9! 7. 4$1,5:0-.0/;2011"

Transcription

1 " "$%&'$()*+ %,+-,..-/ "$ %% 6 76./// 8' * $1,5:0-.0/;2011 &%&'$&%

2 = ) % 32- B $ C '$, - '$ * $> ', '- ( E ' ' = $ > ' "), - = ' ' F G ;; B, - 7 * F > > C H $I'++ =F * G 8 K :/ L 9 B'; B" ' $I'++-

3 7 ; () ) " * I,- +,-. ; $ ; :, =- ;,- " -./ (012% I )(NN )(NN M " $%& & ' (% ) '*+ ", +' ; G = 4. 5 H C, -,-, ;-, - M " - ). + /01 +2 * - ) 6."7 012 I ' O

4 M? $ /, - I %$ 7" :. / 012% ; = > = G * P ), :- G Q* +RP 9 ;. 7 1 > >, -,- > $ S ). =>>/"12?7" > ) > ;, -* ; ' M $ U,- = ) =) F = V G ; P ; VP ; :

5 : : "8 $ 8 W W ( G 3- ),.:5- G ' = I ) (,.- = ) = = ) = W ( ) >, 0- S %, 5- ; ' > ) G, - ) S,S-, 4- && B )% 2 = * ( ' ' O ; ;

6 ,-,- > 2 > ) V > 8 > > 6, - ( ) C I G O M?;+ 7 " " $ %& '( " )%& " &) )20 $ '$ : I, 4-,.- I V = " I " % F $

7 6 CIRCULTION 4 7 MÉMOIRE CIBLGE selon la méthode CIBLE R NTICIPTION et Création de sens à partir d'informations fragmentaires et incertaines selon la méthode PUZZLE R 4 SÉLECTION selon la méthode SÉLECT IFFUSION TRQUE 9 7 CCÉS 11 1 UTILISTION pour L'CTION Responsables ( unités, services, etc.) écisions et/ou Opérations B

8 Processus LESC c Système INTELLI Formation Organisation Figure 2

9 Figure 3 : Formation et structure Modules de formation Mise en place Exploitation Sensibiliisation Création de sens Ciblage Comité de direction Comité de pilotage nimateur de l'is Comité de création de sens Création de sens Chefs de traque Formation à la traque Sélection traqueurs Traqueurs Experts Légende: Sujets recevant des cours épendance hiérarchique Intervenants dans l'ie

10 2 " 6 :/ "8$.// "8$ )* 3/ )* "8$ )* HT % % H 2 5/ :4 2/ :/ H T :4/ H 6 "8 :/ "8$ 5// "8$ )* "8$ :4 :// )*./ "X "8$ 5+ 0// * ' :/ "8$ 3// + "8$ ) 6 "8$ :4+ 3// + ( "8$ :4 "8$ 3// "8$ ) "8$ 0/ "8$ S + 6 "8$ 5 )

11 Nom de l'entreprise ates d'intervention urée av janv,fév,mars mois cira mars, avril, mai mois digig avril,mai,juin mois Mise en place ssistance aux séances Nb cadres du comité service de documentation Comité direction Comité de pilotage Nb de séances PUZZLE oui/non séances 1 et 2 Toutes 3 12 oui, pas concerné =Comité de pilotage Toutes 1 5 oui, refus de participer =Comité de pilotage Toutes 1 6 oui et concerné cuny beaune oct.,nov dec.1999, janv nov.,dec. 1999, janv.,fev mois 4 mois dorey avril,mai,juin mois nordia oross mai,juin,juillet,août mois oct.,nov.,décem mois roug mars,avril,mai mois darman Pliva fev,mars,avril,mai mois mars,avril,mai,juin mois Leme mars-juin mois =Comité de pilotage Toutes 3 3 puis 6 non séances 1 et 2 toutes 4 14 oui, pas concerné séances 1 et 2 toutes 2 15 oui, pas concerné séances 1 et 2 toutes 1 3 oui, récalcitrant séances 1 et 2 toutes 1 4 non aucune séance toutes 4 8 oui et concerné en partie séances 1 et 2 toutes 2 8 oui et concerné =Comité de pilotage toutes 2 12 oui pas concerné séances 1 et 2 toutes 2 12 oui, pas concerné Poleprod 1er semestre mois 0 séance toutes 2 15 oui, pas concerné Fla mai, juin mois =Comité de pilotage toutes 4 5 ne s'applique pas Tableau 2 : Mise en place de la veille

12 0B &,. B I * I U I " ;.2 :4 ", -, :/ 4 - :4 2, - :/ 0, -./ :0, - 5/ :5, - 3., :4 3.2 :4, S - ).2 :4,- 0/ :4, - ) :5 $ + Y 5 5 5S 041 B

13 2 "% = >& B 2 -C3 'C4 C6 $,; $,; - 4 $,; : I I 0 + $,; -. + : : I 0 $,; - 4 ) : : ) :

14 0 I $ ) =.E = I SV $ 4/// > H ) H ) + $ ) > K $ QSR 0:"

15 2 = 2 E >B /B? '? ; : S : ( : : S : ; : S : = :. : : : 7 : : :4 S : : S. : : S ) : : : = : ) : : S + : S S :

16 ctions type résultant d une séance de PUZZLER Moyenne d actions de ce type recueillies au cours de la séance mensuelle de création de sens Source éventuelle de ce type de résultat Exemple de ce type de résultat VÉRIFIER (une information, ) 7 Mémoire Création de sens En cours de réunion de création de sens, le directeur commercial signale qu il a entendu dire que leur concurrent asiatique va embaucher des ingénieurs avec une compétence en microélectronique spécialisée. Le directeur de la recherche considère cette information suffisamment importante pour demander qu on en vérifie immédiatement la véracité COMPLÉTER (lacune identifiée,..) 4 Création de sens En réunion de création de sens, le directeur des finances signale qu il a appris qu un important fournisseur est en mauvaise position financière. Par ailleurs, le directeur commercial indique que le principal concurrent a annoncé une politique d expansion par acquisitions. Ces deux nouvelles inquiètent suffisamment le comité pour demander au directeur des achats si ce concurrent ne serait pas un acheteur éventuel du fournisseur. ÉCOUVERTE (occasion d affaire, mauvaise surprise,..) 1 tous les 3 rencontres Création de sens (av sur la disquette) LERTER (un responsable,..) 5 Création de sens lerter le directeur régional de Bruxelles de la constitution d une commission pour établir une nouvelle norme dont il faudra surveiller les travaux INTERVENIR( auprès d un client, d un fournisseur..) 4 Création de sens Ordonner le directeur commercial de la succursale néo-zélandaise de formuler une offre dans les plus brefs délais sous peine de se faire devancer par le concurrent local

17 TERRIN EXPERT nimateur

18 Bibliographie $I'++,:Z15-;* [S " = :3,4-4:;.. $7 (MI,:ZZ3-; [ 7..,0-4/:;4:: ; =41,:-:4; 40 7$)(''$7,:ZZ1-& )* ";%) 7 4 \4.:;24 (I$I* ],:Z3.-; G S 3;:0 :Z0;4/2 +$"7];,:Z30-; $ G ; 3; :5:Z1;44/ %$ H,:ZZ.-; = 42,2-:/1;::. %7'7$ ^*,:Z32- ; H ; = 43,:- '$ 7 '7(" *,:ZZ3- & M G > ( ; ' %'%\4U:ZZ3P:5Z;:11 '$ 7 $"I *;,:ZZ5- & M G = >-? ; 53;23 * "7$I^;+,:ZZ3-& G [ =.:,0-532;5Z. )$_ $" H' '7$"$ ",:ZZ1- & =./,:-::/;:4: `$'$;$"^$I*I`' "*),:ZZ2-; G ; 04,4- :31;4/0

Intelligence d entreprise : retours d expériences. Business intelligence : results from experiments

Intelligence d entreprise : retours d expériences. Business intelligence : results from experiments Intelligence d entreprise : retours d expériences Business intelligence : results from experiments Résumé Cet article fait état d une recherche action pour un système d intelligence d entreprise. On y

Plus en détail

SIMESITEM 011 Le guide

SIMESITEM 011 Le guide Pleine page couleur 2e de couverture 1 400 euros HT 2 000 euros HT SIMESITEM 011 Le guide (page de titre) Pleine page couleur 3e de couverture (dernière page, justificatif) 1 400 euros HT 2 000 euros HT

Plus en détail

0.00 Janv. 1986 Janv. 1988 Janv. 1990 Janv. 1992 Janv. 1994 Janv. 1996 Janv. 1998 Janv. 2000 Janv. 2002 Janv. 2004 Janv. 2006 Janv. 2008 Janv.

0.00 Janv. 1986 Janv. 1988 Janv. 1990 Janv. 1992 Janv. 1994 Janv. 1996 Janv. 1998 Janv. 2000 Janv. 2002 Janv. 2004 Janv. 2006 Janv. 2008 Janv. COMPARAISON DES TAUX FIXES ET DES TAUX VARIABLES ET TAUX MOYEN DES PRÊTS HYPOTHÉCAIRES À L HABITATION À 5 ANS 2 Taux fixes Taux variables Réservé à l usage interne de. TAUX FIXES DES 25 DERNIÈRES ANNÉES

Plus en détail

ENQUETE CONJONCTURELLE 3SCI

ENQUETE CONJONCTURELLE 3SCI Syndicat des Sociétés de Services et des Conseils en Informatique ENQUETE CONJONCTURELLE 3SCI VOTRE SOCIETE 1. Quelle est la taille de votre entreprise? Taille de l'entreprise 0 ou 1 salarié 46 % 0 ou

Plus en détail

LESCA, H. (2003) - Veille stratégique : La méthode L.E.SCAnning, Editions EMS. 180 pgs.

LESCA, H. (2003) - Veille stratégique : La méthode L.E.SCAnning, Editions EMS. 180 pgs. LESCA, H. (2003) Veille stratégique : La méthode L.E.SCAnning, Editions EMS. 180 pgs. Chapitre-4-cible-texte 301005 LESCA CHAPITRE 4. CONSTRUCTION DE LA CIBLE DE VEILLE ANTICIPATIVE STRATEGIQUE POUR AMORCER

Plus en détail

Méthodologie d Accompagnement. de Projet de Certification ISO 9001

Méthodologie d Accompagnement. de Projet de Certification ISO 9001 Méthodologie d Accompagnement de Projet de Certification ISO 9001 Janvier 2011 Postulats ISO 9001, c est : Maîtriser ce que l on fait Savoir s améliorer On part du principe que : Le niveau de maîtrise

Plus en détail

PERSONNELS OUVRIERS ROULANTS Taux horaires à compter de la date de première revalorisation du SMIC intervenant après le 1 er février 2008

PERSONNELS OUVRIERS ROULANTS Taux horaires à compter de la date de première revalorisation du SMIC intervenant après le 1 er février 2008 Accord du 18 février 2008 portant revalorisation des rémunérations conventionnelles PERSONNELS OUVRIERS ROULANTS Coefficients A l embauche Après 2 ans Après 5 ans Après 10 ans 115 M 118 M 120 M 8,71 8,8842

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE Version 3.0 1/6 Semestre 1 Hygiène, sécurité au travail, protection de la santé et environnement 2 1.6 Sécurité, prévention, danger, dans l'entreprise OMA CREME Tome 1 C2 10 1.6 Hygiène, prescriptions

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS spécifique à l appel à projets Blanc 2013

FOIRE AUX QUESTIONS spécifique à l appel à projets Blanc 2013 FOIRE AUX QUESTIONS spécifique à l appel à projets Blanc 2013 Bienvenue dans la foire aux questions! La foire aux questions est une compilation de questions fréquemment posées par les chercheurs au sujet

Plus en détail

Diplôme Fédéral de Web Project Manager

Diplôme Fédéral de Web Project Manager 2015/2016 Diplôme Fédéral de Web Project Manager Formation supérieure 1 SAWI garantie d excellence Facteurs déterminants permettant de choisir une formation auprès du SAWI / Plus de 40 ans d expérience

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE Lundi 23 mars 2015 5 e NUIT DE L ENTREPRISE NUMERIQUE «Les technologies à travers la performance de l entreprise et l amélioration de la vie de ses collaborateurs» DOSSIER DE CANDIDATURE 1 Vos coordonnées

Plus en détail

Référence : ADH001 Date dernière mise à jour : 01/01/2013 CONTRAT D ADHESION. Contrat D adhésion. Portage Premium PAGE. 1 sur 6

Référence : ADH001 Date dernière mise à jour : 01/01/2013 CONTRAT D ADHESION. Contrat D adhésion. Portage Premium PAGE. 1 sur 6 Contrat D adhésion 1 sur 6 ENTRE LES SOUSSIGNES : 1. La société SARL, dont le siège est situé 35 Av. Pierre et Marie Curie 78360 MONTESSON représentée par Aurelien NKAM, ci-après dénommé ET 2 Mme, Mlle,

Plus en détail

Les outils de gestion

Les outils de gestion Beida Mohammed Ferhat Taleb mar Ingénieurs d état en informatique Option : Systèmes d Information (SI) Tel: +1 () 76 17 6 6 Fax: +1 () 1 58 Email: mohamed@mtoolkit.com bilal_ini@yahoo.fr Site Web: http://www.mtoolkit.com

Plus en détail

Le budget des ventes (présentation et structure)

Le budget des ventes (présentation et structure) ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES Niveau : 3 ème année MGT Groupe : 2 Année Académique : 2011/2012 Module : Gestion Budgétaire Enseignant : KHERRI Abdenacer Site web : www.gb-ehec.jimdo.com Plan du

Plus en détail

OUTILS DE VEILLE STRATEGIQUE

OUTILS DE VEILLE STRATEGIQUE OUTILS DE VEILLE STRATEGIQUE Présenté par : KOUAKOU RASOARILALA Josther Date : 16 Mars 2010 Lieu : BNETD Département des Etudes Economiques et Financières Plan de la présentation 1. Introduction 2. Veille,

Plus en détail

La veille d'information sur Internet

La veille d'information sur Internet 1 La veille d'information sur Internet Cours IV : I - Une introduction générale Peter Stockinger Séminaire de Maîtrise en Communication Interculturelle à l'institut National des Langues et Civilisations

Plus en détail

APS 4 : CREATION D'ENTREPRISE

APS 4 : CREATION D'ENTREPRISE APS 4 : CREATION D'ENTREPRISE ETABLISSEMENT LIMAYRAC DESCRIPTION Création d'une entreprise de service LOGICIELS NECESSAES Bureautique Internet NIVEAU Début 1 ère année pour des classes mixtes Bac généraux

Plus en détail

Sébastien Blanchet Michael Page

Sébastien Blanchet Michael Page Les nouvelles carrières d acheteurs Sébastien Blanchet Michael Page Intégration & montée en maturité Un fil conducteur commun quelque soit le secteur : Recherche de leviers de maitrise des coûts et augmentation

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE Lundi 23 mars 2015 5 e NUIT DE L ENTREPRISE NUMERIQUE «Les technologies à travers la performance de l entreprise et l amélioration de la vie de ses collaborateurs» DOSSIER DE CANDIDATURE 1 Vos coordonnées

Plus en détail

Organisation et qualité

Organisation et qualité 12 Organisation Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est d améliorer la qualité de service aux clients et l efficience de l entreprise, par la conduite de projets ou de démarches contribuant

Plus en détail

Licence professionnelle Intégration des systèmes voix-données

Licence professionnelle Intégration des systèmes voix-données Licence professionnelle Intégration des systèmes voix-données Enquête menée auprès des diplômés 2009, 30 mois après l obtention du diplôme En 2009, 26 étudiants ont obtenu une licence professionnelle «Intégration

Plus en détail

Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques?

Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques? Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques? Quel est le cadre législatif? Quelles réticences? Est-ce un frein à la mobilité?

Plus en détail

ANALYSE DES RÉPERCUSSIONS SUR LES ACTIVITÉS

ANALYSE DES RÉPERCUSSIONS SUR LES ACTIVITÉS Introduction Une analyse des répercussions sur les activités (ARA) est une évaluation faite par l'entreprise des conséquences financières et non financières potentielles à la suite d'un sinistre. Elle

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS spécifique à l appel à projets Blanc

FOIRE AUX QUESTIONS spécifique à l appel à projets Blanc FOIRE AUX QUESTIONS spécifique à l appel à projets Blanc Informations sur le programme Blanc sur le site de l ANR : http://www.agence-nationale-recherche.fr/blanc-2011 Bienvenue dans la foire aux questions!

Plus en détail

Extension de l accord du 24 juin 2010 relatif à l activité de portage salarial

Extension de l accord du 24 juin 2010 relatif à l activité de portage salarial CIRCULAIRE N 2013-15 DU 18 JUILLET 2013 Direction des Affaires Juridiques INSV0014-ACE Titre Portage salarial Objet Extension de l accord du 24 juin 2010 relatif à l activité de portage salarial Unédic

Plus en détail

DOCUMENT D'INFORMATION PRECONTRACTUEL n

DOCUMENT D'INFORMATION PRECONTRACTUEL n ETABLI ENTRE Madame Monsieur Domicilié(e) : ET DOCUMENT D'INFORMATION PRECONTRACTUEL n France La Société Domiciliée : FREECADRE Les portes d'uzès - 1 rue Vincent Faita 30000 Nîmes France Représentée par

Plus en détail

LE SALON DES NOUVELLES TECHNOLOGIES D AIDE À LA DÉCISION

LE SALON DES NOUVELLES TECHNOLOGIES D AIDE À LA DÉCISION E X P O S I T I O N & C O N F É R E N C E S LE SALON DES NOUVELLES TECHNOLOGIES D AIDE À LA DÉCISION 25/26/27 SEPTEMBRE 2002 CNIT - PARIS LA DÉFENSE B U S I N E S S I N T E L L I G E N C E LE SALON DES

Plus en détail

METHODOLOGIE DU TRAVAIL UNIVERSITAIRE (M.T.U.)

METHODOLOGIE DU TRAVAIL UNIVERSITAIRE (M.T.U.) Institut Galilée METHODOLOGIE DU TRAVAIL UNIVERSITAIRE (M.T.U.) guide-étudiant 2010-2011 Coordinateurs : Fabienne GREGORI : Enseignant- Chercheur Institut Galilée Alain ROUSSEAU : Enseignant Institut Galilée

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Master Sciences Technologies Santé, mention Sciences et Technologies de l Information et de la Communication, spécialité

Plus en détail

FORMATION MANAGEMENT ET ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL. Une formule innovante adaptée aux besoins actuels des managers et des entreprises

FORMATION MANAGEMENT ET ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL. Une formule innovante adaptée aux besoins actuels des managers et des entreprises FORMATION MANAGEMENT ET ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL Une formule innovante adaptée aux besoins actuels des managers et des entreprises Le public concerné et pré requis Cette formule concerne des managers

Plus en détail

CRÉDIT D'IMPÔT RECHERCHE ET JEUNES DOCTEURS

CRÉDIT D'IMPÔT RECHERCHE ET JEUNES DOCTEURS CRÉDIT D'IMPÔT RECHERCHE ET JEUNES DOCTEURS La réforme 28 est particulièrement incitative à l embauche de jeunes docteurs. Deux des nouvelles dispositions de la réforme 28 du crédit d impôt recherche (CIR)

Plus en détail

Licence professionnelle Développement d'applications Intranet/Internet

Licence professionnelle Développement d'applications Intranet/Internet Promotion 211/212 Enquête à 3 mois du diplôme Site : Clermont-Ferrand / Aubière Licence professionnelle Développement d'applications Intranet/Internet Objectif de cette licence professionnelle : Cette

Plus en détail

LE CREDIT INTER-ENTREPRISES Un mal nécessaire?

LE CREDIT INTER-ENTREPRISES Un mal nécessaire? COLLECTION 3FTe dirigée par Philippe Messager et Yves Simon LE CREDIT INTER-ENTREPRISES Un mal nécessaire? Bruno BLANCHET Didier VOYENNE Préface de Jean-Hervé LORENZI afte 20, rue d'athènes 75009 Paris

Plus en détail

Module Connaissance des installations classées pour la protection de l environnement (ICPE)

Module Connaissance des installations classées pour la protection de l environnement (ICPE) Module Connaissance des installations classées pour la protection de l environnement (ICPE) 1 Objectifs - former des personnes chargées d environnement au sein d un site industriel (prise de poste ou approfondissement)

Plus en détail

Paramètres de l'univers. Définition. Informations générales. Stratégies

Paramètres de l'univers. Définition. Informations générales. Stratégies Paramètres de l'univers Définition Nom : Description : Connexion : Compudistri Cas normalisé BO_OLTP Informations générales Créé : Modifié : Commentaires : Statistiques : 05/01/2010 par 07/01/2010 par

Plus en détail

POURQUOI UNE LABELLISATION?

POURQUOI UNE LABELLISATION? LABELLISATION - CPE POURQUOI UNE LABELLISATION? Pourquoi une labellisation? 2009 > besoin de sécurisation des CAE du réseau > pour rappel : les dépôts de bilan 2009 /2011. Impuissance du réseau face aux

Plus en détail

Microsoft Excel : tables de données

Microsoft Excel : tables de données UNIVERSITE DE LA SORBONNE NOUVELLE - PARIS 3 Année universitaire 2000-2001 2ème SESSION SLMD2 Informatique Les explications sur la réalisation des exercices seront fournies sous forme de fichiers informatiques.

Plus en détail

Etabli le : 26.02.15 Par : Andre Bourget Remplace la version du : 27.01.09

Etabli le : 26.02.15 Par : Andre Bourget Remplace la version du : 27.01.09 CAHIER DES CHARGES 1. Actualisation Etabli le : 26.02.15 Par : Andre Bourget Remplace la version du : 27.01.09 Motif d actualisation : mise au concours du poste. 2. Identification du poste Département

Plus en détail

Intitulé du stage. Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011

Intitulé du stage. Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011 Intitulé du stage Dates Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011 Recherche et réduction des rejets de Substances Dangereuses dans l'eau Mardi 20 septembre 2011 Mardi

Plus en détail

Module d'analyse des données

Module d'analyse des données *** Année 2007 *** Module d'analyse des données P.L. Toutain, A. Bousquet-Mélou UMR 181 de Physiopathologie et Toxicologie Expérimentales INRA/ENVT Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse 24/04/2007 Avant

Plus en détail

Informatique et Systèmes d'information

Informatique et Systèmes d'information Informatique et Systèmes d'information Concevoir, intégrer et optimiser des solutions informatiques pour la gestion de l'information dans l'entreprise Marc LEMERCIER marc.lemercier@utt.fr Twitter : @lemerciermarc

Plus en détail

DOCUMENT D'INFORMATION PRECONTRACTUEL n cb 2014-09-19

DOCUMENT D'INFORMATION PRECONTRACTUEL n cb 2014-09-19 ETABLI ENTRE DOCUMENT D'INFORMATION PRECONTRACTUEL n cb 2014-09-19 Monsieur ou MAdame Domicilié(e) : xxxxxxx 83000 Toulon France FRANCE ET La Société Domiciliée : FREECADRE IMMOBILIER Les portes d'uzès

Plus en détail

LA FICHE TECHNIQUE Comment établir une fiche technique à la fois concise et précise. Document à l'usage des régisseurs.

LA FICHE TECHNIQUE Comment établir une fiche technique à la fois concise et précise. Document à l'usage des régisseurs. LA FICHE TECHNIQUE Comment établir une fiche technique à la fois concise et précise. Document à l'usage des régisseurs. La fiche technique est souvent le premier contact que vous aurez avec les organisateurs,

Plus en détail

Groupe Sup de Co Montpellier Business School

Groupe Sup de Co Montpellier Business School - STRAT INNOV LR Présentation du projet pilote 2013-2014 aux institutionnels v1.01 (Juillet 2013) Groupe Sup de Co Montpellier Business School Note préliminaire : Cette présentation est destinée aux institutionnels

Plus en détail

Caisse nationale suisse d'assurance en cas d'accidents (CNA) Informations relatives à la formation de cariste

Caisse nationale suisse d'assurance en cas d'accidents (CNA) Informations relatives à la formation de cariste Informations relatives à la formation de cariste "L'essentiel en bref Pourquoi une formation? Objectif de sécurité: Les caristes doivent justifier d'une formation pratique et théorique leur permettant

Plus en détail

Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 4: Analyse stratégique - suite

Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 4: Analyse stratégique - suite Organisation et fonctionnement de l'entreprise Séance 4: Analyse stratégique - suite Introduction Objectif de la séance Présenter un deuxième modèle d aide à l analyse stratégique Appliquer ce modèle Plan

Plus en détail

Référence : CNRS/DSI/conduite-projet/definition/gestion-projet/guide-charte

Référence : CNRS/DSI/conduite-projet/definition/gestion-projet/guide-charte Centre national de la recherche scientifique Direction des systèmes d'information REFERENTIEL QUALITE Guide méthodologique Charte de projet Référence : CNRS/DSI/conduite-projet/definition/gestion-projet/guide-charte

Plus en détail

Contenu de l action de formation BTS Comptabilité et Gestion des Organisations

Contenu de l action de formation BTS Comptabilité et Gestion des Organisations Contenu de l action de formation BTS Comptabilité et Gestion des Organisations INTITULE DE L ACTION DE FORMATION PUBLIC Brevet de Technicien Supérieur en Comptabilité et Gestion des Organisations L action

Plus en détail

Collège international Noisy Le Grand. Construction du nouveau collège entre la rue des Bas Heurts et la rue des Aulnettes

Collège international Noisy Le Grand. Construction du nouveau collège entre la rue des Bas Heurts et la rue des Aulnettes Collège international Noisy Le Grand Construction du nouveau collège entre la rue des Bas Heurts et la rue des Aulnettes Bilan année 1 2012-2013 Avec la classe de 6 ème de Mme Canale 1. 20 déc. 12 Phasage

Plus en détail

GESTION DE PROJETS Coûts délais. 05/09/2007 V2.0 Gestion de Projets T. Fricheteau 1

GESTION DE PROJETS Coûts délais. 05/09/2007 V2.0 Gestion de Projets T. Fricheteau 1 GESTION DE PROJETS Coûts délais 05/09/2007 V2.0 Gestion de Projets T. Fricheteau 1 GESTION DE PROJETS Plan du cours: - Définitions, - Maîtrise des coûts et délais, - Gestion de l équipe projet, - Comité

Plus en détail

Leçon 1 Gestion de projet

Leçon 1 Gestion de projet Leçon 1 Gestion de projet Support Cas AMIVI L entreprise AMIVI a participé à un salon professionnel. Ce salon s est déroulé à Lyon Salon du tourisme de plein Air à Bron. Elle a dénombré sur 3 jours de

Plus en détail

Ecole Préparatoire en Sciences Economiques, Sciences Commerciales et Sciences de Gestion. Module : Comptabilité Analytique

Ecole Préparatoire en Sciences Economiques, Sciences Commerciales et Sciences de Gestion. Module : Comptabilité Analytique Ecole Préparatoire en Sciences Economiques, Sciences Commerciales et Sciences de Gestion Module : Comptabilité Analytique 2 ème Année Préparatoire Année Universitaire : 2011-2012 Examen 2 ème Semestre

Plus en détail

La préparation au partiel / concours DSCG

La préparation au partiel / concours DSCG La préparation au partiel / concours DSCG 1er niveau de préparation : l apprentissage des notions Acquisition des connaissances de base : définition et sens exact des termes Pas d approximation dans la

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale Présentation Générale moteur expert de simulation paramètres interactifs Comme dans la réalité, la chance existe mais elle n'a pas de rôle prépondérant. Si votre entreprise vend mal, c'est parce que vous

Plus en détail

Les 7 nouveaux outils

Les 7 nouveaux outils A la fin de ce module vous serez capable de: Connaître les noms des sept nouveaux outils ainsi que les liens qui existent entre eux. Savoir quand les utiliser. Réaliser un diagramme d affinité. D appliquer

Plus en détail

ENTREPRISES EN EXPANSION ET FABRICANTS : OCCASIONS ET BESOINS Sondage Points de vue BDC. Recherche et intelligence de marché de BDC Juin 2013

ENTREPRISES EN EXPANSION ET FABRICANTS : OCCASIONS ET BESOINS Sondage Points de vue BDC. Recherche et intelligence de marché de BDC Juin 2013 ENTREPRISES EN EXPANSION ET FABRICANTS : OCCASIONS ET BESOINS Sondage Points de vue BDC Recherche et intelligence de marché de BDC Juin 2013 Faits saillants MÉTHODOLOGIE 140 professionnels provenant d

Plus en détail

Formation et instruction en entreprise: des outils indispensables pour la sécurité

Formation et instruction en entreprise: des outils indispensables pour la sécurité Formation et instruction en entreprise: des outils indispensables pour la sécurité Travailler de façon sûre et sans nuire à sa santé nécessite certaines connaissances. La formation et l instruction de

Plus en détail

Communication externe

Communication externe Communication externe PLAN Introduction Générale. I - Fondements généraux Définition de la communication externe ; Buts et Cibles de la communication externe ; Les composantes de la communication externe,

Plus en détail

Réseau POLYTECH. Orientation PeiP2 2014

Réseau POLYTECH. Orientation PeiP2 2014 Réseau POLYTECH Orientation PeiP2 2014 1 Intégration en cycle ingénieur Interclassement Calendrier d'orientation Sommaire Vœux d'orientation Propositions d'orientation Première période d'orientation Deuxième

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT

DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT NOM Prénom Titre du projet Dossier monté en partenariat avec Avec le soutien : Ce projet est cofinancé par l Union Européenne et la Région Limousin 1 1. DEMANDE Ne compléter

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification 1 sur 5 19/09/2013 16:39 Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Intitulé Licence Professionnelle : Licence Professionnelle Gestion des ressources

Plus en détail

LA GESTION BUDGETAIRE LA DIVERSITÉ DES BUDGETS - LE BUDGET DE TRÉSORERIE

LA GESTION BUDGETAIRE LA DIVERSITÉ DES BUDGETS - LE BUDGET DE TRÉSORERIE LA GSTION BUDGTAI LA DIVSITÉ DS BUDGTS - L BUDGT D TÉSOI La comptabilité générale et la comptabilité analytique renseignent le gestionnaire sur une situation passée : - la comptabilité générale permet

Plus en détail

Fiche UE 3. Nom complet de l UE : Gestion d entreprise

Fiche UE 3. Nom complet de l UE : Gestion d entreprise Fiche UE 3 Nom complet de l UE : Gestion d entreprise Composante de rattachement : IUT de Moselle Est Semestre concerné éventuellement : Section CNU : Nom du responsable de l UE : LETULLIER Jean-Marc Volume

Plus en détail

Management des Systèmes d information (SI)

Management des Systèmes d information (SI) IAE Poitiers - Master 1 - Contrôle Comptabilité Audit 2015 - Semestre 1&2 Management des Systèmes d information (SI) S0 - Introduction Yves MEISTERMANN Présentation de l intervenant (1/3) Yves Meistermann

Plus en détail

Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l énergie

Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l énergie Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l énergie DIRECTION AIR BRUIT EFFICACITE ENERGETIQUE DEPARTEMENT INDUSTRIE ET AGRICULTURE SYLVIE RIOU Efficacité énergétique/air/procédé en PME Aide à la

Plus en détail

L ACCÈS AUX AIDES TECHNIQUES EN GUADELOUPE ANNEXE 5 : - AUTRES DOCUMENTS -

L ACCÈS AUX AIDES TECHNIQUES EN GUADELOUPE ANNEXE 5 : - AUTRES DOCUMENTS - L ACCÈS AUX AIDES TECHNIQUES EN GUADELOUPE ANNEXE 5 : - AUTRES DOCUMENTS - EXEMPLE DE FICHE DE CHOIX AIDE TECHNIQUE DEVIS TYPE AIDE TECHNIQUE DEVIS TYPES : AIDE A LA COMMUNICATION OU LA LOCOMOTION POUR

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 48 ème édition Juin 2015 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn & pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

Bases de données (Séance 2)

Bases de données (Séance 2) Access - Séance 2 - page 1 Bases de données (Séance 2) Cette séance sera une séance consacrée à la réalisation : - d'une base de données Contacts.mdb - d'une base de données Anniversaire.mdb. A) Base "Contacts.mdb"

Plus en détail

Résultats du premier semestre 2011. Paris - 21 juillet 2011

Résultats du premier semestre 2011. Paris - 21 juillet 2011 Résultats du premier semestre 2011 Paris - 21 juillet 2011 Données de gestion et indicateurs d activité Zoom sur le 1 er semestre 2011 Compte d exploitation Indicateurs de marché Croissance organique Bilan

Plus en détail

Ordonnance pour la rétribution de l'utilisation du réseau électrique

Ordonnance pour la rétribution de l'utilisation du réseau électrique Ordonnance pour la rétribution de l'utilisation du réseau électrique du 31 décembre 2012 (Etat le 1 er janvier 2015) Le Conseil municipal, sur la base du droit supérieur (Ordonnance sur l approvisionnement

Plus en détail

Chapitre 14 Le principe de prudence : Les dépréciations et les provisions

Chapitre 14 Le principe de prudence : Les dépréciations et les provisions Chapitre 14 Le principe de prudence : Les dépréciations et les provisions Introduction La mise en situation comprend 5 parties : I Les dépréciations d actif Dépréciation de l actif Dépréciations des terrains

Plus en détail

Questions les plus Fréquemment Posées

Questions les plus Fréquemment Posées Questions les plus Fréquemment Posées sur Winbike.plus et Packshop Pages : 1/31 Préambule A qui s adresse ce didacticiel? Aux utilisateurs formés à Winbike.plus et Packshop, au sein du réseau Maxxess Dans

Plus en détail

La veille informationnelle

La veille informationnelle La veille informationnelle Qu est-ce que c est? 1 Plan 1 Définition et objectifs 2 Exemples de veilles 3 Étapes de la veille 4 Éviter les écueils 5 Méthodes de veille 2 1 Définition et Objectifs «Activité

Plus en détail

Programme Accroissement de l emploi Aide au travail indépendant. Guide du requérant

Programme Accroissement de l emploi Aide au travail indépendant. Guide du requérant Programme Accroissement de l emploi Aide au travail indépendant Guide du requérant Janvier 2015 Introduction La composante d Aide au travail indépendant du programme d Accroissement de l emploi est un

Plus en détail

Circulaire Cnav. n 2013-52. Le Directeur de la CNAV

Circulaire Cnav. n 2013-52. Le Directeur de la CNAV CAISSE NATIONALE D ASSURANCE VIEILLESSE Direction Nationale de l Action Sociale Département Développement et Pilotage de l Action Sociale Dossier suivi par : Logan MARTINAGE Tél : 01.55.45.76.23 Document

Plus en détail

Les parents d élèves et L ENT

Les parents d élèves et L ENT MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ACADEMIE DE CRETEIL COLLEGE LE PARC Les parents d élèves et L ENT Collège Le Parc Aulnay sous bois Un établissement scolaire de centre ville réparti sur 3 sites accueillant

Plus en détail

Banque centrale du Luxembourg

Banque centrale du Luxembourg Définitions et concepts pour le reporting balance des paiements des établissements de crédit et des services financiers de l Entreprise des Postes et Télécommunications» Banque centrale du Luxembourg Sommaire

Plus en détail

Ministère de l intérieur --------

Ministère de l intérieur -------- Ministère de l intérieur -------- Examen professionnel d ingénieur principal des systèmes d information et de communication du ministère de l intérieur Session 2013 Meilleure copie Sujet n 1 - Réseaux

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE NON REMBOURSABLE POUR PETITS PROJETS LOCAUX. Libreville - GABON. Tel. : (241) 73-22-97/ Fax : (241) 73-60-60

FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE NON REMBOURSABLE POUR PETITS PROJETS LOCAUX. Libreville - GABON. Tel. : (241) 73-22-97/ Fax : (241) 73-60-60 FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE NON REMBOURSABLE POUR PETITS PROJETS LOCAUX FORMULAIRE DE DEMANDE AMBASSADE D AIDE NON DU REMBOURSABLE JAPON POUR PETITS PROJETS B.P. 2259 LOCAUX Libreville - GABON AMBASSADE

Plus en détail

Manuel de Démarrage qui va vous. guider pendant votre première. connexion et vous présenter. l environnement d apprentissage

Manuel de Démarrage qui va vous. guider pendant votre première. connexion et vous présenter. l environnement d apprentissage Centre d'information, de Formation, de Documentation et d'etudes en Technologies des communications Manuel de Démarrage qui va vous guider pendant votre première connexion et vous présenter l environnement

Plus en détail

SI LA PERSONNE RECEVANT LES SOINS N EST PAS L ASSURÉ(E) A REMPLIR PAR LE PRESCRIPTEUR

SI LA PERSONNE RECEVANT LES SOINS N EST PAS L ASSURÉ(E) A REMPLIR PAR LE PRESCRIPTEUR N 708*0 et Prénom OU DE PRODUITS ET PRESTATIONS D'EXCEPTION (art. R 63-, 3ème alinéa et R 65- dernier alinéa du Code S.S.) VOLET conserver par l assuré(e) S 336a OU DE PRODUITS ET PRESTATIONS D'EXCEPTION

Plus en détail

VILLE DE LESTREM PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES DOSSIER DE CANDIDATURE

VILLE DE LESTREM PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES DOSSIER DE CANDIDATURE PRIME A LA CREATION OU A LA REPRISE D ACTIVITES COMMERCIALES, ARTISANALES OU DE SERVICES VILLE DE LESTREM DOSSIER DE CANDIDATURE - Date de remise du dossier par la Ville :. - Date d accusé réception du

Plus en détail

ACTION SOCIALE/ AIDE INDIVIDUELLE/ PARTICIPATION HORAIRE NATIONALE/ BAREME/

ACTION SOCIALE/ AIDE INDIVIDUELLE/ PARTICIPATION HORAIRE NATIONALE/ BAREME/ CAISENATIONALED ASURANCEVIEILESE Direction Nationale de l Action Sociale Département Développement et Pilotage de l Action Sociale Dossier suivi par : Logan MARTINAGE Tél : 01.55.45.76.23 Document consultable

Plus en détail

RETOUR D EXPÉRIENCE 8 questions à M. Vola Responsable administratif et financier de la société cd-sud

RETOUR D EXPÉRIENCE 8 questions à M. Vola Responsable administratif et financier de la société cd-sud RETOUR D EXPÉRIENCE 8 questions à M. Vola Responsable administratif et financier de la société cd-sud «Pour changer les choses, il faut avant tout changer le regard sur les choses : c est une fonction

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL

RAPPORT DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL RAPPORT DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL 1. Objectifs Une période de stage obligatoire en milieu professionnel est organisée pour le candidat au brevet de technicien supérieur Travaux Publics. Ce stage

Plus en détail

Vœu(x) en formation(s) d ingénieur Indiquez votre vœu ou vos vœux par ordre de préférence. Pour cela, numérotez-les (1, 2, 3).

Vœu(x) en formation(s) d ingénieur Indiquez votre vœu ou vos vœux par ordre de préférence. Pour cela, numérotez-les (1, 2, 3). A RETOURNER DANS LES 15 JOURS QUI SUIVENT L ENVOI DU DOSSIER DOSSIER DE CANDIDATURE 2014 FORMATIONS PAR ALTERNANCE (apprentissage, contrat de professionnalisation) Vœu(x) en formation(s) d ingénieur Indiquez

Plus en détail

Le management des projets informatiques : quelle est la pratique des chefs de projets?

Le management des projets informatiques : quelle est la pratique des chefs de projets? Le management des projets informatiques : quelle est la pratique des chefs de projets? La commission informatique de l'afitep (ASSOCIATION FRANCOPHONE DE MANAGEMENT DE PROJET) étudie les pratiques mises

Plus en détail

Harmonisation ISO 20022 du trafic des paiements en Suisse Séance d'information pour les fournisseurs de logiciel business 17 septembre 2015

Harmonisation ISO 20022 du trafic des paiements en Suisse Séance d'information pour les fournisseurs de logiciel business 17 septembre 2015 Harmonisation ISO 20022 du trafic des paiements en Suisse Séance d'information pour les fournisseurs de logiciel business 17 septembre 2015 2 Programme Principales réflexions concernant la normalisation

Plus en détail

MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES

MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES ACTION COLLECTIVE REGIONAL DE PROMOTION DU MANAGEMENT DE L ENVIRONNEMENT PAR ETAPES CAHIER DES CHARGES DE LA CONSULTATION Avec le soutien de : Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Rhône-Alpes 75

Plus en détail

Le centre sera fermé du 20 au 31 juillet 2015

Le centre sera fermé du 20 au 31 juillet 2015 Calendrier officiel des 2015-2016 Date des 2 premières Cours de jour : Mercredi 26 août 2015 Mardi 8 septembre 2015 du 1 e juin au 8 juillet ET du 3 au 5 août 2015 Cours de soir : Inscriptions les lundis

Plus en détail

Demande d ouverture / étude de dossier

Demande d ouverture / étude de dossier Cautionnements de contrat Identification de l entreprise Nº Dossier Nom de l entreprise Date incorporation Téléphone bureau Télécopieur Ville Province Code postal Cellulaire Principal responsable Titre

Plus en détail

II ) Installation du logiciel antivirus à partir du cédérom de la mission Tice.

II ) Installation du logiciel antivirus à partir du cédérom de la mission Tice. INSTALLATION DE NORTON ANTIVIRUS I ) Présentation. L installation d un antivirus sur l ensemble des machines d un réseau permet d éviter de bien mauvaises surprises (modifications des paramètres systèmes,

Plus en détail

Le compte-rendu des questionnaires

Le compte-rendu des questionnaires Janvier 2014 Le compte-rendu des questionnaires Semaines de la Solidarité Internationale 2013 1/20 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 I. Le questionnaire... 3 II. Les résultats globaux... 4 A. L âge des répondants...

Plus en détail

1. Satisfaction Satisfaction Globale

1. Satisfaction Satisfaction Globale Evaluation de la Rencontre Régionale Appui à l émergence et la structuration d une dynamique associative de développement local et régional Quelles perspectives communes de travail? Le 28 février 09 -

Plus en détail

DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS**

DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS** PRESENTATION DE LA FORMATION DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS** * CAFERUIS : Certificat d aptitude aux fonctions d encadrement et de responsable d unité d intervention sociale **

Plus en détail

Code d'ethique des Métiers de la Sécurité des Systèmes d'information

Code d'ethique des Métiers de la Sécurité des Systèmes d'information Code d'ethique des Métiers de la Sécurité des Systèmes d'information CLUB DE LA SECURITE DES SYSTEMES D INFORMATION FRANCAIS 11 rue de Mogador 75009 Paris - Tél : 01 53 25 08 80 Fax : 01.53 25 08 88 email

Plus en détail

Ressources Humaines. Les différentes sous-familles et leurs missions. Administration des ressources humaines (14A)

Ressources Humaines. Les différentes sous-familles et leurs missions. Administration des ressources humaines (14A) 14 Ressources Humaines Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de permettre l'atteinte des objectifs de l'entreprise par la mobilisation des ressources et des compétences nécessaires,

Plus en détail

APS ANASTASIA. Leurs formations se déroulent dans leurs locaux et pour certaines formations dans un appartement témoin.

APS ANASTASIA. Leurs formations se déroulent dans leurs locaux et pour certaines formations dans un appartement témoin. APS ANASTASIA Contexte EURL ANATASIA-FORMATION Place du Général de Gaulle 75 001 PARIS Tel: 01 86 06 04 40 - info@anastasia.fr SIRET : 598 415 789 000 31 - RCS : Paris B 753 888 480 - Capital social 5.000,00

Plus en détail