LA VEILLE STRATEGIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA VEILLE STRATEGIQUE"

Transcription

1 LA VEILLE STRATEGIQUE Les Yeux et les Oreilles de Votre Entreprise? Etude 3IE Dernière mise à jour : 01/12/01 3IE c/o EPITA, Rue Voltaire Kremlin-Bicêtre Cedex Tel : Fax : URL : 3IE est une marque déposée. Les informations contenues dans les études 3IE sont la propriété de l'epita. Toutes reproductions des contenus diffusés dans cette étude sont interdites sans l'accord de 3IE. 3IE et les entreprises partenaires qui lui sont liées ne sont pas tenus responsables des dommages que pourraient causer son analyse. Copyright IE-EPITA.

2 SOMMAIRE SOMMAIRE p LES CONCEPTS D INTELLIGENCE ECONOMIQUE ET DE VEILLE p LA VEILLE p Bref historique p Les enjeux de la veille p Typologie des différents types de veille p La veille stratégique p La veille technologique p La veille concurrentielle p La veille commerciale p La veille brevet p La veille produit p La veille sociétale p.13 2

3 3 - LE PROCESSUS DE LA VEILLE, LE PROCESSUS DE SURVEILLANCE p La surveillance de l environnement p Recherche, axes de surveillance p La collecte des informations p L analyse et la validation des informations traitées p L exploitation des informations obtenues p Le traitement des informations collectées p La diffusion des informations p LES QUATRE TEMPS DE LA VEILLE p La veille ponctuelle p La veille occasionnelle p La veille périodique p La veille permanente p COMMENT METTRE EN PLACE UN SYSTEME DE VEILLE p BIBLIOGRAPHIE p

4 1 - LES CONCEPTS D INTELLIGENCE ECONOMIQUE ET DE VEILLE L Intelligence Economique se définit comme un ensemble d actions coordonnées de recherche, de traitement, de distribution et de protection de l information utile aux acteurs économiques, et obtenues en toute légalité. Elle implique donc de : S informer par tous les moyens ; Comprendre l environnement pour mieux agir ; Appréhender les stratégies des concurrents pour anticiper sur les marchés à venir et de prendre les meilleures décisions. Selon Philippe CLERC, Chargé de Mission auprès du Secrétariat Général à la Défense Nationale (1995), l Intelligence Economique est : «L ensemble des actions coordonnées de recherche, de traitement, de distribution et de protection de l information, en vue de son exploitation, utile aux acteurs économiques et obtenu légalement. Elle prolonge les différentes actions de la veille et de protection du patrimoine en intégrant précisément les stratégies d influence et les réalités culturelles liées à chaque entreprise, à chaque région.» (Source : Citation du Rapport Martre). Pour l AFDIE (Association Française pour le Développement de l Intelligence Economique 1996) l Intelligence Economique est : «Une dynamique de construction collective fondée sur la conviction et la responsabilité de tous, qui consiste en l appropriation de l information en vue d une action économique, immédiate ou ultérieure. Fondée sur le principe de coordination, elle s accompagne d une évolution profonde de la culture d entreprise et de la capacité de construire l avenir face à des évènements incertains. Enfin, elle permet de tirer parti des avantages stratégiques pour construire un avantage concurrentiel performant durable.» 4

5 L intelligence économique peut donc se définir comme : «La capacité dynamique d un ensemble d acteurs économiques au service d un intérêt communautaire à maîtriser collectivement l information utile à la pérennité et au développement de l entreprise, ainsi que de chacun de ses acteurs». D après LEVET et PATUREL, l Intelligence Economique se caractérise par quatre fonctions majeures : La maîtrise du patrimoine Scientifique et Technique ; La détection des menaces et des opportunités ; L élaboration des stratégies d influence au service de l entreprise ; La mise en œuvre de pratiques d influence. Cette activité constitue un outil d interprétation permanente de la réalité des marchés, de l environnement de l entreprise, des techniques et technologies, ainsi que des modes et courants de pensée des concurrents et des partenaires de l entreprise, de leur intention et de leurs capacités à les mettre en œuvre. 5

6 L Intelligence Economique est un Concept général regroupant toutes les activités de veille : L intelligence économique et les différents types de veille. 6

7 2 - LA VEILLE 2.1 BREF HISTORIQUE La veille est une discipline récente datant du début des années 80 environ. Elle découle d une prise de conscience, au sein des entreprises et des «Unités d Information», de la mise en place d une nouvelle forme de gestion de l information tournée avant tout sur des notions de qualité et non plus de quantité. Il faut alors apporter une plus value à l information : analyse, traitement intellectuel des informations en vue de l élaboration de produits stratégiques (dossiers, synthèses, rapports..). 2.2 LES ENJEUX DE LA VEILLE Submergées d'informations, les entreprises n arrivent plus à dégager les données dont elles ont besoin pour anticiper les marchés, c est à dire une information stratégique génératrice de décisions et d actions sur son environnement socio-économique. La Veille Stratégique est un processus informationnel par lequel l'entreprise recherche, en anticipant, ces signaux d'alerte dans le but de créer des opportunités de marché et de réduire ainsi les risques liés à l'incertitude. La mise en place d un processus de veille permet donc à l entreprise de : Prendre des décisions avec une meilleure sécurité. Prévoir, surveiller et anticiper les changements à venir sans se faire surprendre par les changements technologiques ou autres : l entreprise doit appréhender les menaces ou les opportunités de son marché. Evaluer objectivement sa position compétitive actuelle et future face à ses concurrents. 7

8 Augmenter son profit en vendant mieux et plus efficacement ses produits. Développer de nouveaux produits et se positionner sur de nouveaux marchés. Avoir une meilleure vision et perspective des actions actuelles et futures des concurrents, et prévoir ainsi leurs intentions. Améliorer, développer et élargir l ensemble des activités de l entreprise. Il faut donc bien comprendre que l information est un outil de développement économique et technologique pour l entreprise. L information s établit donc dans ce sens comme une ressource stratégique permettant à l entreprise d être plus compétitive sur son marché. Quelle que soit sa taille ou son secteur d'activité, l entreprise doit disposer au bon moment des informations utiles à la mise en oeuvre de sa stratégie de développement. Il lui faut donc chercher, trier, traiter, analyser et diffuser la masse d'informations qui gravite autour d elle. La veille stratégique possède plusieurs axes. Elle englobe ainsi : la veille technologique, la veille concurrentielle, la veille commerciale, 2.3 TYPOLOGIE DES DIFFERENTES VEILLE : LA VEILLE STRATEGIQUE C est l ensemble des activités de veille. La veille stratégique est le processus anticipatif d observation et d analyse de l'environnement, suivi de la diffusion (bien ciblée) des informations sélectionnées et traitées, utiles à la prise de décisions stratégiques. Ces informations peuvent être de nature : scientifiques, techniques, réglementaires, concurrentielles ou commerciales. 8

9 2.3.2 LA VEILLE TECHNOLOGIQUE Elle consiste à recueillir les informations permettant de devancer des innovations technologiques ou d investir en toute sécurité. La veille technologique est l activité par laquelle l entreprise identifie les techniques ou technologies mises en œuvre par ses clients, ses fournisseurs, ses partenaires et ses concurrents, dans le cadre de son domaine d activité, pour suivre les évolutions pouvant influencer non seulement son avenir mais aussi celui de ses clients, ses fournisseurs, ses partenaires, ses concurrents, et mettre en place des mesures de protection. Les forces qui commandent la concurrence au sein d'un secteur Source : C est le type de Veille que l entreprise consacre essentiellement au développement des technologies et techniques : Découvertes scientifiques, innovations technologiques (produits et services), évolutions de procédés de fabrication, apparitions de nouveaux matériaux. La Veille Technologique permet à l entreprise de répondre à : 9

10 Quels sont les programmes en cours ou achevés de vos concurrents? Qui sont les acteurs, les personnes ressources impliqués dans ces programmes (laboratoire, entreprises )? Qui a déjà publié sur le sujet? Quels sont les brevets déposés dans le domaine? Quelles sont les normes et les réglementations actuellement en vigueur? Quels sont les évènements survenus dans le domaine? Quels sont les nouveaux matériaux, les nouvelles technologies en devenir (leurs caractéristiques)? Quelles sont les entreprises qui se développent dans le secteur d activité : que font-elles, quels sont ses clients, ses partenaires? À quoi sert la veille technologique? Source : 10

11 2.3.3 LA VEILLE CONCURRENTIELLE : C est l activité par laquelle l entreprise identifie sa concurrence, actuelle ou potentielle, sous un angle économique et financier (effectifs, marques, investissements, projets en cours ). La veille concurrentielle s intéresse à la surveillance des forces et des faiblesses de l organisation de l entreprise, de la fabrication, et des coûts. Dans cette démarche l objectif est de connaître la stratégie de ses concurrents, de façon à anticiper les décisions susceptibles d influencer le devenir de l entreprise. Mettre en place une Veille Concurrentielle implique de se poser des questions pouvant être les suivantes : Quel est mon marché? Qui sont mes concurrents? Quels sont les produits qui émergent? Sont-ils performants? Quelles sont les perspectives et capacités de développement de vos concurrents? Quels sont les forces et faiblesses de vos concurrents? Quels sont vos capacités d anticipation face à vos concurrents? 11

12 2.3.4 LA VEILLE COMMERCIALE : C est l activité par laquelle l entreprise étudie les relations fournisseurs / clients, les nouvelles compétences sur le marché, les taux de croissance du marché... La veille commerciale porte essentiellement sur les clients, mais aussi sur les fournisseurs de l entreprise, ses sous-traitants, ses partenaires dans l élaboration des produits et services. Elle écoute donc en permanence le marché et répond aux questions suivantes : Quelles sont les capacités de mon client, mes fournisseurs, mes partenaires (parts de marché, localisation géographique..)? Quelles sont les caractéristiques des produits de mes concurrents (évaluer leur capacité d innovation)? Quelles matières et les procédés de fabrication utilisés pour leurs produits? Quel sont les prix des produits concurrents? Quelles sont les compétences de la main d œuvre concurrente? LA VEILLE BREVET (OU PROPRIETE INDUSTRIELLE) : C est l activité par laquelle l entreprise connaît les brevets, les marques, les modèles déposés d un domaine afin d éviter la copie involontaire. Elle nécessite de répondre à de nombreuses questions : Quels sont les brevets en vigueur? Quels sont les entreprises dépositaires des brevets? Quelle est la capacité de l entreprise à protéger son patrimoine contre les contrefaçons des concurrents, l espionnage? Quelles sont les stratégies de protection industrielle de vos concurrents? 12

13 2.3.6 LA VEILLE PRODUIT : C est l activité par laquelle l entreprise anticipe la sortie de nouveaux produits, détecte les produits ou techniques qui sont des contrefaçons, connaît les prix de revient des concurrents par l analyse de leur valeur, et compare les solutions techniques des concurrents avec les siennes pour s en inspirer auquel cas. Elle permet à l entreprise de répondre à : Quels sont les nouveaux produits? Quelles sont leurs performances? Comment améliorer un produit : nouvelle matière première? Quels sont les produits qui vont sortir dans l avenir? Quelles sont les normes applicables à chaque produit? LA VEILLE SOCIETALE : La veille sociétale est liée à l environnement d une société, souvent exportatrice : aspects économiques, géopolitiques, socioculturels, réglementaires, juridiques et législatifs Elle répond à : Quelle est la réglementation en vigueur dans les zones géographiques d exportation? Quelles est votre capacité de réaction face au processus d évolution des réglementations? Quelles sont les normes applicables à chaque produit et à chaque marché? 13

14 3 LA VEILLE : UN PROCESSUS DE SURVEILLANCE Le processus de la veille est composé de plusieurs étapes cycliques. Ce processus se décompose en deux grandes parties : 1 - La surveillance de l environnement : - La recherche, la définition des axes de surveillances... - La collecte des informations. - Validation de l information. 2 - L exploitation des informations : - Traitement / Analyse des informations - Diffusion - Prise de décision 14

15 15

16 3.1 LA SURVEILLANCE DE L ENVIRONNEMENT : La surveillance de l environnement nécessite : La recherche, les axes de surveillance ; La collecte de l information ; La validation de l information RECHERCHE / AXES DE SURVEILLANCE : Cibler le sujet et ses enjeux : quelles sources d information surveiller, lesquelles se procurer! Il faut mettre en place toute une stratégie de recherche d information LA COLLECTE DES INFORMATIONS : Il existe 3 niveaux d information : 1 - L Information Formelle ou Information Blanche (correspondant à l information trouvée sur Internet, dans les journaux, sur les bases de données, ). 2 - L Information Grise (correspondant aux rapports de congrès, de salons, ). 3 - L Information Informelle ou Information Noire (rapport d étonnement, ). Après avoir mis en place une stratégie de recherche d informations, il faut établir un plan de renseignement permettant de collecter efficacement l information qui nous est utile. Nous devons donc nous interroger : 16

17 - Où localiser les informations? - Quels sont les outils à utiliser pour la consultation des sources? - Quels sont les formats et supports de ces informations? - Comment obtenir les informations? - Quel est le budget alloué à l acquisition des informations? - Où stocker et archiver les informations recueillies? Moyens techniques nécessaires? Mettre en place, si besoin est, un système de sécurisation des données récoltées. Les différentes sources d'information disponibles Source : 17

18 L ANALYSE ET LA VALIDATION DES INFORMATIONS TRAITEES : Les informations recueillies doivent être analysées et validées selon plusieurs critères. La validation des données nécessite une prise en compte : La fraîcheur des informations ; La pertinence et le degré d intérêt ; L exhaustivité ; La fiabilité des données. ; La vision et l appui des experts ; Après validation des informations récoltées, il faut s attarder à leur analyse : donner une plus value à l information brute. Cette phase permet de donner du sens aux informations, d apporter de la connaissance, de dégager des problématiques et ainsi d appuyer toutes prises décisions dans la hiérarchie de l entreprise. 3.2 L EXPLOITATION DES INFORMATIONS OBTENUES Après avoir collecté les informations, l'entreprise doit savoir les utiliser à bon escient. Elle doit s attacher à leur : Traitement ; Diffusion ; Utilisation pour une prise de décision. 18

19 3.2.1 LE TRAITEMENT DES INFORMATIONS COLLECTEES : Traiter les informations recueillies est une phase importante permettant de retrouver à tout moment une information pertinente déjà validée. Il faut donc mettre en place un dispositif de stockage, d archivage des données : Support sélectionné pour leur conservation : papier, disquette, CD-Rom, disque dur ) Langage informatique sur lequel les données numériques s inscriront. Choix d un plan de classement et de tri des informations LA DIFFUSION DES INFORMATIONS : Par la suite, les informations sont diffusées en fonction de leur pertinence et de leur utilité aux personnes. Il faut donc se demander : - Qui a besoin de cette information, quels sont les projets en cours dans l entreprise, qui travaille sur quoi? - Mise en place d un système de diffusion interne des informations ou de leur stockage? - Possibilité de commercialiser les produits? L utilisation des informations diffusées en vue d une prise de décision dans l environnement socioéconomique de l entreprise. 19

20 4 LES QUATRE TEMPS DE LA VEILLE Les activités de veille peuvent se dérouler en plusieurs phases temporelles. 4.1 LA VEILLE PONCTUELLE Elle correspond à «un état de l art» ou une analyse de l existant à un moment donné, dans un contexte donné. Elle se rapproche d une étude de marché. 4.2 LA VEILLE OCCASIONNELLE Surveillance organisée sur des thèmes-cibles. Dans cette phase, l entreprise a déjà pris conscience de la cible à surveiller en permanence. 4.3 LA VEILLE PERIODIQUE Surveillance régulière de la cible selon la question et la périodicité des sources à surveiller. Elle s apparente aux : bilans de sociétés, rapports et études, articles de magazines, comptes-rendus de congrès, publications d organismes spécialisés, les banques de données, etc 20

21 4.4 LA VEILLE PERMANENTE Permet de capter les signaux faibles, les informations dites d alerte dans l ensemble de l environnement. Elle résulte à la fois du fonctionnement d un «radar de croisière» (information recherchée volontairement) et d un «radar d alerte» (qui la «trouve»). 21

22 5 - COMMENT METTRE EN PLACE UN SYSTEME DE VEILLE? Avant de mettre en place un système de Veille, il faut s interroger sur : Les enjeux d un système de veille pour votre entreprise? Son utilité? Le type d informations qu il va falloir prendre en compte dans ce système? Comment organiser votre système de surveillance? Cibler le domaine d activité à surveiller? Sélectionner les outils permettant de rechercher, de collecter, de trier et de diffuser l information? Comment sélectionner l information : fraîcheur, pertinence, exhaustivité Choix d une stratégie de diffusion rapide de ces informations? A combien ce système de Veille vous reviendra : coût actuel, gains futurs? Face à l implication stratégique de la Veille au sein les entreprises, l Association Française de Normalisation (AFNOR) à mis en place la norme X indiquant les étapes à suivre dans la «Mise en place d une Cellule de Veille» 22

23 23

24 24

25 25

26 BIBLIOGRAPHIE OUVRAGES : Du Renseignement à l'intelligence Économique / B. BESSON - J. C. POSSIN - Editions DUNOD p. Exemples commentés de veille technologique / F. JACOBIAK - Les Editions d'organisations - Paris p. La veille technologique concurrentielle et commerciale / B. MARTINET; - J. M. RIBAULT - Les Editions d'organisation - Paris p. La Veille Technologique et l'intelligence / D. ROUACH - Collection Que Sais-je - PUF 1996 L'audit d'intelligence économique / B. BESSON, J. C. POSSIN - DUNOD p. Le brevet, source d'information / F. JAKOBIAK - Editions DUNOD - Paris 1994 L'entreprise aux aguets : information, espionnage et contre espionnage industriel / J. VILAIN - Editions MASSON - Paris p. Les PME face au défi de l'intelligence Économique - le renseignement sans complexe / L. HASSID ; P. J. GUSTAVE ; N. MOINET -Éditions DUNOD p. L'intelligence économique : les yeux et les oreilles de l'entreprise / B. MARTINET, Y. M. MARTY p. 26

27 L'intelligence stratégique sur Internet / Carlo REVELLI 2ème 2d. ; Editions Dunod 2000 Maîtriser l'information critique / F. JAKOBIAK - Les Editions d'organisation : Paris, p. Pratique de la Veille Technologique / F. JAKOBIAK - Les Editions d'organisation - Paris p. Veille Technologique et Compétitivité / H. DOU - DUNOD p. REVUES PROFESSIONNELLES : E-stratégie Newletter - SESAME 176 rue du temple PARIS - 11 N /an ,00 F TTC - - Véronique Remande Tél Le Monde du Renseignement - Magazine d'informations stratégiques sur la politique internationale et l'intelligence économique - NETSOURCES - Connaître et bien utiliser l'internet profesionnel - Bases Publications, bimestriel, 795 FF TTC - Tél Revue d'intelligence Economique - AFDIE, semestriel, 334 fttc - Tél Fax Technologies Internationales - ADIT - 10 n /an ,00 F TTC - Tél Fax Veille Magazine - Mensuel - 900,00 F TTC/an - Jacqueline SALA Tél Fax

28 QUELQUES SITES INTERNET (Liste non exhaustive : portail acteurs outils ) : : La veille concurrentielle au moyen de la technologie Internet de diffusion personnalisée : explique comment la diffusion personnalisée peut faire économiser du temps au spécialiste de la veille concurrentielle en filtrant l'information au préalable. : Manuel de veille concurrentielle : Aperçu des méthodes de collectes de données et des sources. Comprend un aperçu des axiomes, une description des renseignements officiels et une documentation internationale. :Boîte à outils de l'enquêteur, ressources pour les chercheurs : fournit des titres d'études commerciales, des bases de données, des renseignements de veille concurrentielle sur la recherche d'entreprises, de copyright, de brevets et de marques de commerce. Portails : : Portail francophone sur la veille et l'intelligence économique. : Portail spécialisé dans les outils et sources de veille. Répertoire de consultants, bases de données payantes, groupe de discussion, sources internationales, sources gouvernementales, sites Web. Acteurs : : Prestataires d intelligence économique. : Acteurs de la veille. : Acteur des activités de formation à la veille. Le site contient une sélection de liens dans le domaine de la veille. : Annuaire électronique de l intelligence économique. : Liste de cabinets de consultants en veille. 28

29 Associations Professionnelles : :Site de l Association for Global Strategic Information (accès aux actes des colloques, tables des matières et sommaires des articles parus dans le Journal of AGSI, et sites connexes). : Society of Competitive Intelligence Professionals : offre des occasions de recevoir de la formation et de faire du maillage aux professionnels de la veille concurrentielle. Renseigne sur les activités à venir, les possibilités d'emploi et les publications. Outils : :Stratégies et outils de veille concurrentielle. Liens vers des sites Internet liés au renseignement (ressources commerciales, ressources sectorielles et ressources internationales). : Informations sur les agents intelligents : liens, téléchargements. Liste de diffusion : : Liste de diffusion spécialisée en veille et gérée par Cybion, société spécialisée dans la recherche d'informations et la veille sur Internet Bases de données en ligne : (URFIST). (INSA de Lyon). (Invisible web). 29

30 Salons professionnels : I.D.T. I.M.C. Basis Open Text Expo SEMO GEIDE PROGIFORUM INFOSEC 30

CIHEAM-IAMM - Janvier 2002 Synthèse documentaire - C. Adamolle. VEILLE STRATEGIQUE & RESEAU INTERNET des outils et méthodes à maîtriser

CIHEAM-IAMM - Janvier 2002 Synthèse documentaire - C. Adamolle. VEILLE STRATEGIQUE & RESEAU INTERNET des outils et méthodes à maîtriser CIHEAM-IAMM - Janvier 2002 Synthèse documentaire - C. Adamolle VEILLE STRATEGIQUE & RESEAU INTERNET des outils et méthodes à maîtriser 2 PLAN : 1 ère Partie : L information : un outil de gestion stratégique

Plus en détail

SERVICE du COMMERCE EXTERIEUR 1

SERVICE du COMMERCE EXTERIEUR 1 SERVICE du COMMERCE EXTERIEUR 1 PROGRAMME : L Intelligence Economique 1. Présentation de la veille et de l'intelligence économique 2. Les types de Veille 3. Le Cycle de décision 4. Les 10 commandements

Plus en détail

René Duringer. www.smartfutur.fr

René Duringer. www.smartfutur.fr La Veille Stratégique René Duringer www.smartfutur.fr Néo-Économie mondiale sans couture = guerre économique ouverte Compétition mondiale : low cost + déflation + agressivité facteur prix (cf. Chine) Des

Plus en détail

METTRE EN ŒUVRE LA VEILLE STRATEGIQUE AU SEIN D UNE PME DE HAUTE TECHNOLOGIE : RETOUR D'EXPERIENCE DE LA SOCIETE AUTOMA-TECH

METTRE EN ŒUVRE LA VEILLE STRATEGIQUE AU SEIN D UNE PME DE HAUTE TECHNOLOGIE : RETOUR D'EXPERIENCE DE LA SOCIETE AUTOMA-TECH METTRE EN ŒUVRE LA VEILLE STRATEGIQUE AU SEIN D UNE PME DE HAUTE TECHNOLOGIE : RETOUR D'EXPERIENCE DE LA SOCIETE AUTOMA-TECH Sonia Salès sonia.sales@automa-tech.com Automa-Tech, Parc d Affaires de Portes

Plus en détail

Dossier d intelligence économique. La veille. Enjeux et méthodes

Dossier d intelligence économique. La veille. Enjeux et méthodes Dossier d intelligence économique La veille Enjeux et méthodes Qui sommes nous? Cellie est la Cellule Intelligence Economique du Pôle Information Communication de l IAE de Poitiers. Composée de 14 étudiants,

Plus en détail

La veille d'information sur Internet

La veille d'information sur Internet 1 La veille d'information sur Internet Cours IV : I - Une introduction générale Peter Stockinger Séminaire de Maîtrise en Communication Interculturelle à l'institut National des Langues et Civilisations

Plus en détail

AUTODIAGNOSTIC INTELLIGENCE ECONOMIQUE

AUTODIAGNOSTIC INTELLIGENCE ECONOMIQUE AUTODIAGNOSTIC INTELLIGENCE ECONOMIQUE L'intelligence économique, dans son acception la plus classique, consiste à collecter, analyser, valoriser, diffuser et protéger l'information stratégique, afin

Plus en détail

Intelligence Economique et Innovation

Intelligence Economique et Innovation Intelligence Economique et Innovation Caroline Mothe Professeur des Universités IAE Savoie Mont-Blanc Sommaire 1. Constats 2. Le concept 3. Le paradoxe 4. Zoom sur Echelon et Frenchelon 5. Vision du marché

Plus en détail

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique.i. Les enjeux et domaines de la veille.ii. La mise en place d un processus de veille.iii. Illustration d une démarche

Plus en détail

Le concept de veille. Définitions. Définition de l AFNOR

Le concept de veille. Définitions. Définition de l AFNOR Le concept de veille OPERMIND Alain DELABY / UFR TOURS Ecole Doctorale 17-18 et 19 mars 2004 1 Définitions Définition du Commissariat du Plan : L intelligence économique est l ensemble des actions coordonnées

Plus en détail

Méthode d'organisation de la veille juridique

Méthode d'organisation de la veille juridique Méthode d'organisation de la veille juridique "Je vois de loin, j atteins de même", Jean de La Fontaine* * L'Oracle et l'impie Journée Juriconnexion 25 novembre 2014 1 Toute activité de veille, pour être

Plus en détail

INTELLIGENCE ECONOMIQUE : ENJEUX ET RETOUR D EXPERIENCE PILOTE DANS SEPT PMI DE BOURGOGNE

INTELLIGENCE ECONOMIQUE : ENJEUX ET RETOUR D EXPERIENCE PILOTE DANS SEPT PMI DE BOURGOGNE INTELLIGENCE ECONOMIQUE : ENJEUX ET RETOUR D EXPERIENCE PILOTE DANS SEPT PMI DE BOURGOGNE BUSINESS INTELLIGENCE : GOALS AND RESULTS OF A PILOT EXPERIMENT INVOLVING SEVEN SMEs FROM BOURGOGNE Ludovic DENOYELLE,

Plus en détail

Journée : Apport de l'intelligence Economique pour la gouvernance stratégique de l'entreprise

Journée : Apport de l'intelligence Economique pour la gouvernance stratégique de l'entreprise Journée : Apport de l'intelligence Economique pour la gouvernance stratégique de l'entreprise Evaluation de la veille au Maroc Présenté par: Saddik SOLBI 03 mars 2010 1 Contexte et Enjeux Mondialisation

Plus en détail

La mise en place d une cellule de veille

La mise en place d une cellule de veille La mise en place d une cellule de veille Floriane Giovannini IST - Antony 24 ème Rencontres OMER Lyon, les 29-30 mars 2007 Plan de la présentation Introduction à la veille Une cellule de veille : - Pourquoi?

Plus en détail

VEILLE STRATEGIQUE EN ENTREPRISE. ( communication, Gouvernance et Intelligence Economique) Colloque International UFC Alger 14-16 Juin 2008

VEILLE STRATEGIQUE EN ENTREPRISE. ( communication, Gouvernance et Intelligence Economique) Colloque International UFC Alger 14-16 Juin 2008 VEILLE STRATEGIQUE EN ENTREPRISE ( communication, Gouvernance et Intelligence Economique) Colloque International UFC Alger 14-16 Juin 2008 1 I- Introduction I- I Historique de la veille S informer est

Plus en détail

Alphonse Carlier, Intelligence Économique et Knowledge Management, AFNOR Éditions, 2012.

Alphonse Carlier, Intelligence Économique et Knowledge Management, AFNOR Éditions, 2012. 1 Du même auteur chez le même éditeur Alphonse Carlier, Intelligence Économique et Knowledge Management, AFNOR Éditions, 2012. AFNOR 2013 Couverture : création AFNOR Éditions Crédit photo 2011 Fotolia

Plus en détail

COMPTEZ AVEC LES NOUVEAUX DOCUMENTALISTES

COMPTEZ AVEC LES NOUVEAUX DOCUMENTALISTES PORTRAIT D UN NOUVEAU DOCUMENTALISTE NB : les réformes en cours (LMD) vont modifier la durée des études universitaires et l appellation des diplômes... Documentaliste Veilleur Gestionnaire de données ASSISTANT

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I. INTRODUCTION À LA VEILLE... 3

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I. INTRODUCTION À LA VEILLE... 3 Table des matières TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I. INTRODUCTION À LA VEILLE... 3 SECTION 1. POUR FAIRE UN BON VEILLEUR... 3 I. Les bases de la veille sur Internet... 3 SECTION 2. NOTION DE VEILLE : MÉCANISMES...

Plus en détail

Compétences transversales & E-learning coopératifs Pour les enseignants et doctorants Séminaire Settat (17-18 May 2012)

Compétences transversales & E-learning coopératifs Pour les enseignants et doctorants Séminaire Settat (17-18 May 2012) Compétences transversales & E-learning coopératifs Pour les enseignants et doctorants Séminaire Settat (17-18 May 2012) Afin de mener à bien leurs activités de recherche, les enseignants chargés de cours

Plus en détail

Cours n 2. UE706: Veille et intelligence économique EC3: Intelligence Économique et réseaux. Promo. Master : SIC. Documentation numérique

Cours n 2. UE706: Veille et intelligence économique EC3: Intelligence Économique et réseaux. Promo. Master : SIC. Documentation numérique UE706: Veille et intelligence économique EC3: Intelligence Économique et réseaux Cours n 2 Promo. Master : SIC. Documentation numérique Par : Sahbi SIDHOM MCF. Université de Lorraine Équipe de recherche

Plus en détail

Mise en œuvre d une activité de veille

Mise en œuvre d une activité de veille CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS INSTITUT NATIONAL DES TECHNIQUES DE LA DOCUMENTATION MEMOIRE pour obtenir le Titre professionnel "Chef de projet en ingénierie documentaire" INTD niveau I Présenté

Plus en détail

Veille Technologique & Marketing. Le radar de votre entreprise

Veille Technologique & Marketing. Le radar de votre entreprise Veille Technologique & Marketing Le radar de votre entreprise 23 septembre 2005 www.centredoc.ch 1 CENTREDOC Jaquet-Droz 1 2000 Neuchâtel +41 32 720 51 11 info@centredoc.ch www.centredoc.ch www.centredoc.ch

Plus en détail

L Intelligence Économique

L Intelligence Économique L Intelligence Économique : Un outil de Management pour décrypter un monde complexe L Intelligence Économique & le Knowledge Management L IE pour identifier les risques, anticiper les crises et saisir

Plus en détail

Veille Marketing. Le radar de votre entreprise

Veille Marketing. Le radar de votre entreprise Marketing Le radar de votre entreprise Octobre 2006 www.centredoc.ch 1 CENTREDOC Jaquet-Droz 1 2002 Neuchâtel +41 32 720 51 11 info@centredoc.ch www.centredoc.ch www.centredoc.ch 2 CENTREDOC Société coopérative

Plus en détail

AUTO-TEST D'INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

AUTO-TEST D'INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI AUTO-TEST D'INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE L intelligence économique, dans son acception la plus classique,

Plus en détail

Les réseaux du Top 100 de l Intelligence Economique en France

Les réseaux du Top 100 de l Intelligence Economique en France Les réseaux du Top 100 de l Intelligence Economique en France Luc Quoniam 1- Christophe Jorge 1- Rosana Barros Boani Pauluci 2 quoniam@univ-tln.fr - jorgechristophe@hotmail.com - rpauluci@cgee.org.br (1)

Plus en détail

Intelligence économique, territoriale. tendances en France

Intelligence économique, territoriale. tendances en France Intelligence économique, territoriale tendances en France «Business Intelligence» système de gestion de l information systématisée (planification, collecte, analyse et partage de l information produite)

Plus en détail

Université du Sud-Toulon Var IUT Toulon Var PROGRAMME DE LA FORMATION. Licence Professionnelle Management des Organisations

Université du Sud-Toulon Var IUT Toulon Var PROGRAMME DE LA FORMATION. Licence Professionnelle Management des Organisations Université du Sud-Toulon Var IUT Toulon Var PROGRAMME DE LA FORMATION Licence Professionnelle Management des Organisations Spécialité Ressources Humaines et Conduite de Projets Formation initiale/ Contrat

Plus en détail

Comment faire de la veille un avantage concurrentiel et un outil de gouvernance de l entreprise. février 2009

Comment faire de la veille un avantage concurrentiel et un outil de gouvernance de l entreprise. février 2009 Comment faire de la veille un avantage concurrentiel et un outil de gouvernance de l entreprise février 2009 Pour une définition Veille : Etat de quelqu un qui ne dort pas ; fait de ne pas dormir aux heures

Plus en détail

Intelligence economique Levier de competitivite

Intelligence economique Levier de competitivite Intelligence economique Levier de competitivite 1 Dispositifs offensifs Innovation Export Accompagnement au développement des entreprises. 2 Accompagnement au développement des entreprises ARI. (avance

Plus en détail

DOSSIER VEILLE. SOURCES - Bonne pratique en matière d intelligence économique. Lucie NAAOUTCHOUE Janvier 2015

DOSSIER VEILLE. SOURCES - Bonne pratique en matière d intelligence économique. Lucie NAAOUTCHOUE Janvier 2015 DOSSIER VEILLE SOURCES - Bonne pratique en matière d intelligence économique - Introduction à la veille - Guide du routard Lucie NAAOUTCHOUE Janvier 2015 SOMMAIRE I - Définition et objectifs de la «veille»

Plus en détail

COURS : INFORMATION SCIENTIFIQUE

COURS : INFORMATION SCIENTIFIQUE COURS : INFORMATION SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE EC 1 : Documentation scientifique et technique COURS N : 1 PAR : Sahbi SIDHOM MCF. Université de Lorraine & Lab. LORIA / KIWI CONTENU PÉDAGOGIQUE DE L UE EC

Plus en détail

Executive Master Class en Intelligence Stratégique

Executive Master Class en Intelligence Stratégique Executive Master Class en Intelligence Stratégique Managers et Consultants, donnez-vous les moyens de décider dans l incertitude Avec la collaboration de Donner du sens au désordre POUR QUI? VOUS ÊTES...

Plus en détail

"La démarche marketing, le système d information marketing et l étude de marché"

La démarche marketing, le système d information marketing et l étude de marché ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES Module : Marketing Fondamental Année Académique : 2014/2015 Niveau : 1 ère année Master (TC) Enseignant : KHERRI Abdenacer Groupes : 12, 13, 14, 15 et 16 Site web :

Plus en détail

Qu'est-ce que l'innovation?

Qu'est-ce que l'innovation? Qu'est-ce que l'innovation? Résumé : L innovation est avant tout un état d esprit. C est un processus vivant qui amène la direction à chercher à tous les niveaux la manière d être la plus performante pour

Plus en détail

LES SITES D INFORMATION

LES SITES D INFORMATION LES SITES D INFORMATION http://www.actinbusiness.com p. 2 http://www.actoria.fr p. 4 http://www.caravanedesentrepreneurs.com p. 6 http://www.coachinvest.com p. 8 http://www.mbcapital.com p. 10 http://www.netpme.fr

Plus en détail

SOMMAIRE ETUDE SERDALAB «VEILLE, MOTEURS DE RECHERCHE ET COLLABORATIF : LE MARCHE ET LES TENDANCES EN 2009»

SOMMAIRE ETUDE SERDALAB «VEILLE, MOTEURS DE RECHERCHE ET COLLABORATIF : LE MARCHE ET LES TENDANCES EN 2009» SOMMAIRE ETUDE SERDALAB «VEILLE, MOTEURS DE RECHERCHE ET COLLABORATIF : LE MARCHE ET LES TENDANCES EN 2009» Avant-propos Remerciements Introduction Synthèse de l étude Chap. 1 Les enjeux pour les acteurs

Plus en détail

Intelligence économique en PME/PMI Investissement de la sphère Web 2.0 Jacques Breillat Directeur du Master 2 «Intelligence économique et management

Intelligence économique en PME/PMI Investissement de la sphère Web 2.0 Jacques Breillat Directeur du Master 2 «Intelligence économique et management Intelligence économique en PME/PMI Investissement de la sphère Web 2.0 Jacques Breillat Directeur du Master 2 «Intelligence économique et management des organisations», IAE de Bordeaux, Université Montesquieu

Plus en détail

Cahier des charges. «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement numérique du Territoire

Cahier des charges. «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement numérique du Territoire Direction du Développement numérique du Territoire Cahier des charges «Application Internet pour le portail web i2n» Direction du Développement Numérique du Territoire Maître d Ouvrage : REGION BASSE-NORMANDIE

Plus en détail

Journée d'animation du réseau des professeurs documentalistes de l'académie de Rouen

Journée d'animation du réseau des professeurs documentalistes de l'académie de Rouen Journée d'animation du réseau des professeurs documentalistes de l'académie de Rouen BEF Fécamp Lillebonne- Yvetôt Jeudi 19 avril 2012 Collège Cuvier - Fécamp Programme de la journée 9h30 Accueil des participants

Plus en détail

Présentation Cellule opérationnelle d Intelligence Economique ADIT / CGPME Seine-Saint-Denis. 04 avril 2012

Présentation Cellule opérationnelle d Intelligence Economique ADIT / CGPME Seine-Saint-Denis. 04 avril 2012 Présentation Cellule opérationnelle d Intelligence Economique ADIT / CGPME Seine-Saint-Denis 04 avril 2012 1 Cellule opérationnelle d intelligence économique Les intervenants : Avec le soutien : En partenariat

Plus en détail

Ecole Préparatoire SNV Université d Oran Semestre 02 2014/2015 Matière : Travaux d Initiative Personnelle Encadrés (TIPE) Prof. M. Z.

Ecole Préparatoire SNV Université d Oran Semestre 02 2014/2015 Matière : Travaux d Initiative Personnelle Encadrés (TIPE) Prof. M. Z. Ecole Préparatoire SNV Université d Oran Semestre 02 2014/2015 Matière : Travaux d Initiative Personnelle Encadrés (TIPE) Prof. M. Z. TALEB Avec quel outil? Comment? Trouvez-vous facilement l information?

Plus en détail

Tableau de Bord. Clas 1.1 Conduite d'un projet de communication

Tableau de Bord. Clas 1.1 Conduite d'un projet de communication Bande de Com! Tableau de Bord Julien Pansier PROJET Clas 1.1 Conduite d'un projet de communication 1.1.1 Prise en charge du dossier de l annonceur C11.1. S approprier la demande de l annonceur - Comprendre

Plus en détail

Conférence OCP Facteurs-clés de succès d une veille scientifique et technique : Objectifs, Méthodologie, Organisation, Solutions

Conférence OCP Facteurs-clés de succès d une veille scientifique et technique : Objectifs, Méthodologie, Organisation, Solutions Conférence OCP Facteurs-clés de succès d une veille scientifique et technique : Objectifs, Méthodologie, Organisation, Solutions Qwam Content Intelligence Denis Guedez Consultant Qwam Content Intelligence

Plus en détail

Guide de la veille industrielle

Guide de la veille industrielle Guide de la veille industrielle Par Patrice Heyde - Arist Rhône-Alpes France Édition 1995 R H Ô N E A L P E S Arist Rhône-Alpes - 1 - Arist Rhône-Alpes 75 cours Albert Thomas 69447 Lyon Cedex 3 Tél : 72

Plus en détail

Premier colloque international sur la veille stratégique multilingue. Université de Genève (ETI, Suisse) 28-29 mai 2008

Premier colloque international sur la veille stratégique multilingue. Université de Genève (ETI, Suisse) 28-29 mai 2008 Premier colloque international sur la veille stratégique multilingue Université de Genève (ETI, Suisse) 28-29 mai 2008 La Veille multilingue : défense et illustration de la traduction stratégique Mathieu

Plus en détail

SMALL DATA DANS LA VEILLE

SMALL DATA DANS LA VEILLE SMALL DATA DANS LA VEILLE Collecte et valorisation de l information stratégique dans l entreprise OCP El Jadida 25 Septembre 2014 25 Septembre 2014 OCP - El Jadida 2 Ordre du jour Définitions Etat de la

Plus en détail

Conseils pratiques pour la gestion des risques fiscaux de l entreprise. Jean-Luc Wuidard Droit de rencontres 4 mai 2011 Liège Airport

Conseils pratiques pour la gestion des risques fiscaux de l entreprise. Jean-Luc Wuidard Droit de rencontres 4 mai 2011 Liège Airport Conseils pratiques pour la gestion des risques fiscaux de l entreprise Jean-Luc Wuidard Droit de rencontres 4 mai 2011 Liège Airport Le facteur fiscal = Un coût inhérent à l'activité de l'entreprise qu'il

Plus en détail

La veille stratégique

La veille stratégique La veille stratégique Du concept à la pratique «Nul vent n est favorable pour celui qui ne sait où il va» Sénèque, lettres à Lucilius, (livre 8, lettre 71) Philosophe stoïcien (vers 4-65 ap JC), «Attendre

Plus en détail

Master "Generating Eco Innovation"

Master Generating Eco Innovation International chair in "Generating Eco-innovation" Master "Generating Eco Innovation" Programme pédagogique 2009-2010 UE 1 : Prospective et compétitivité internationale (88 heures) UE 11 : Nature de l

Plus en détail

enssib Ecole Nationale Supérieure des Sciences de l'information et des Bibliothèques

enssib Ecole Nationale Supérieure des Sciences de l'information et des Bibliothèques enssib Ecole Nationale Supérieure des Sciences de l'information et des Bibliothèques Mémoire de DEA Sciences de l'information et de la Communication option : Systèmes d'information documentaire LE PROCESSUS

Plus en détail

sommaire L organisation et la gestion des archives d entreprise...7

sommaire L organisation et la gestion des archives d entreprise...7 sommaire La formation continue à l EBAD... 3 Niveau i... 4 La chaine de traitement archivistique... 4 Initiation aux techniques documentaires... 5 Organisation et gestion des bibliothèques... 6 Niveau

Plus en détail

L Intelligence Économique

L Intelligence Économique L Intelligence Économique : Un outil de Management pour décrypter un monde complexe L Intelligence Économique & le Knowledge Management L IE pour identifier les risques, anticiper les crises et saisir

Plus en détail

LIVRE BLANC AMÉLIOREZ VOS PERFORMANCES MARKETING ET COMMERCIALES GRÂCE À UNE GESTION DE LEADS OPTIMISÉE

LIVRE BLANC AMÉLIOREZ VOS PERFORMANCES MARKETING ET COMMERCIALES GRÂCE À UNE GESTION DE LEADS OPTIMISÉE AMÉLIOREZ VOS PERFORMANCES MARKETING ET COMMERCIALES GRÂCE À UNE GESTION DE LEADS OPTIMISÉE 2 A PROPOS Pourquoi la gestion des leads (lead management) est-elle devenue si importante de nos jours pour les

Plus en détail

A. RAPPEL DES OBJECTIFS ET DE LA DEMARCHE DU PROJET

A. RAPPEL DES OBJECTIFS ET DE LA DEMARCHE DU PROJET Cette étude est cofinancée par l Union européenne. L Europe s engage en Ile-de- France avec le Fonds européen de développement régional. Synthèse de l Etude «Innovation dans les entreprises de services

Plus en détail

EP LOIRE Plateau collaboratif d échange. Intranet / Internet. du plan Loire grandeur nature 2007-2013. Note de cadrage

EP LOIRE Plateau collaboratif d échange. Intranet / Internet. du plan Loire grandeur nature 2007-2013. Note de cadrage EP LOIRE Plateau collaboratif d échange Intranet / Internet du plan Loire grandeur nature 2007-2013 Note de cadrage est une SARL au capital de 15 244,90, N SIRET 410 711 626 00029, APE 721 Z 60, rue Benjamin

Plus en détail

Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data

Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data Webinar EBG Nouvelles perspectives d'exploitation des données clients avec le big data Approches & opportunités face aux enjeux de volume, variété et vélocité France, 2012-2014 28 mars 2013 Ce document

Plus en détail

«LA SÉCURITE ÉCONOMIQUE TERRITORIALE»

«LA SÉCURITE ÉCONOMIQUE TERRITORIALE» DOSSIER DE PRESSE «LA SÉCURITE ÉCONOMIQUE TERRITORIALE» Signature d une convention de partenariat entre le Groupement de Gendarmerie de l Ardèche et le MEDEF DrômeArdèche Vendredi 29 novembre 2013 Préfecture

Plus en détail

25 % EXPERTS PAR AN. + de 20. + de 35. près de 50 DE CROISSANCE DE L OPEN SOURCE ANNÉES D EXPERIENCE AU SERVICE DE L OPEN SOURCE

25 % EXPERTS PAR AN. + de 20. + de 35. près de 50 DE CROISSANCE DE L OPEN SOURCE ANNÉES D EXPERIENCE AU SERVICE DE L OPEN SOURCE PRESENTATION DE 700 25 % DE L OPEN SOURCE PAR AN DE CROISSANCE EXPERTS + de 20 ANNÉES D EXPERIENCE AU SERVICE DE L OPEN SOURCE + de 35 PARTENAIRES OPEN SOURCE près de 50 Smile Open Source Solutions - Toute

Plus en détail

Formation «Système de gestion des documents d activité (SGDA)»

Formation «Système de gestion des documents d activité (SGDA)» Formation «Système de gestion des documents d activité (SGDA)» **** Norme principale : - ISO 3030X : Système de gestion des documents d activité (SGDA) ; Normes Connexes : - ISO 15489 : Records Management

Plus en détail

L intelligence économique et la veille stratégique ou la valeur ajoutée de l information

L intelligence économique et la veille stratégique ou la valeur ajoutée de l information Dorothée LEVEUGLE Anne Laure SAUTREAU L intelligence économique et la veille stratégique ou la valeur ajoutée de l information MASTER 2 ICD mention GIDE Année universitaire 2007-2008 - 1 - Table des matières

Plus en détail

Avantages de l'archivage des e-mails

Avantages de l'archivage des e-mails Avantages de l'archivage des e-mails En plus d'être l'un des plus importants moyens de communication actuels, l'e-mail est aussi l'une des sources d'information les plus complètes et précieuses. Or, les

Plus en détail

La facture dématérialisée mes premiers pas...

La facture dématérialisée mes premiers pas... La facture dématérialisée mes premiers pas... liste des annonceurs sommaire @gp... page 16 Agena 3000... page 18 Atos worldline... page 12 Edicot... page 6 Gexedi... page 8 Seres... page 20 Les annonceurs

Plus en détail

C11.2 Identifier les solutions à mettre en œuvre C11.3 Préparer le cahier des charges

C11.2 Identifier les solutions à mettre en œuvre C11.3 Préparer le cahier des charges Classe de situation (3) Clas.1.1. Conduite d'un projet de F1 Mise en œuvre et suivi de projets de (3 classes de situations / 10 situations / 12 compétences) Situations (4+2+4) Compétences (6+2+4) Compétences

Plus en détail

Dossier d intelligence économique. La protection. Comment protéger votre patrimoine informationnel?

Dossier d intelligence économique. La protection. Comment protéger votre patrimoine informationnel? Dossier d intelligence économique La protection Comment protéger votre patrimoine informationnel? Qui sommes-nous? Cellie est la Cellule Intelligence Economique du Pôle Information Communication de l IAE

Plus en détail

Master Information Communication 2ème année Spé. Intelligence Economique et Territoriale

Master Information Communication 2ème année Spé. Intelligence Economique et Territoriale Formation Informations pédagogiques Modalités diverses Objectifs La formation Master Intelligence économique et territoriale s inscrit dans le domaine de formation des sciences de l information et de la

Plus en détail

LA DÉMARCHE DE VEILLE S.A. MARCHAND PREMIERE PARTIE : AUDIT SUR LA COMMUNICATION INTERNE

LA DÉMARCHE DE VEILLE S.A. MARCHAND PREMIERE PARTIE : AUDIT SUR LA COMMUNICATION INTERNE LA DÉMARCHE DE VEILLE S.A. MARCHAND PREMIERE PARTIE : AUDIT SUR LA COMMUNICATION INTERNE La question posée s inscrit dans une démarche d amélioration de la circulation de l information. questionnaire d

Plus en détail

Des ressources numériques en ligne

Des ressources numériques en ligne Des ressources numériques en ligne Maîtriser la veille informationnelle Capitaliser des " ressources en ligne " nouvelles 2. Sommaire Généralités Définitions Objectifs Intérêts Qui est concerné par la

Plus en détail

La démarche d intelligence économique

La démarche d intelligence économique PROGRAMME D APPUI AU COMMERCE ET À L INTÉGRATION RÉGIONALE Un programme financé par l Union européenne RENFORCEMENT DE LA COMPETITIVITE DES ENTREPRISES ET INTELLIGENCE ECONOMIQUE MARINA SAUZET CONSULTANTE

Plus en détail

Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique

Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique CMAIS - L intelligence au service de l informa on Veille Conseil Stratégie E-Réputaon Communicaon Geson des risques www.cmais-strat.com

Plus en détail

ASSISTANCE ET RENFORCEMENT DES CAPACITÉS OFFERTS DANS D AUTRES INSTANCES INTERNATIONALES. Document soumis par l Unité d appui à l application *

ASSISTANCE ET RENFORCEMENT DES CAPACITÉS OFFERTS DANS D AUTRES INSTANCES INTERNATIONALES. Document soumis par l Unité d appui à l application * RÉUNION DES ÉTATS PARTIES À LA CONVENTION SUR L INTERDICTION DE LA MISE AU POINT, DE LA FABRICATION ET DU STOCKAGE DES ARMES BACTÉRIOLOGIQUES (BIOLOGIQUES) OU À TOXINES ET SUR LEUR DESTRUCTION BWC/MSP/2009/MX/INF.4

Plus en détail

accueil Ecole Supérieure du Numérique de Normandie

accueil Ecole Supérieure du Numérique de Normandie accueil Ecole Supérieure du Numérique de Normandie Développement d'applications et de systèmes d'information Ecole supérieure du Numérique de Normandie juillet 2013 (*) La durée des cycles métiers est

Plus en détail

BEP métiers des services administratifs BREVET D'ÉTUDES PROFESSIONNELLES MÉTIERS DES SERVICES ADMINISTRATIFS

BEP métiers des services administratifs BREVET D'ÉTUDES PROFESSIONNELLES MÉTIERS DES SERVICES ADMINISTRATIFS BREVET D'ÉTUDES PROFESSIONNELLES MÉTIERS DES SERVICES ADMINISTRATIFS ANNEXE I a RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES I. APPELLATION DU DIPLÔME BEP métiers des services administratifs RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

Cours TD TP EC UE EC UE CC Mixte Introduction aux sciences de. 3 Environnement. 4 l'administration et de. Anglais 28 2

Cours TD TP EC UE EC UE CC Mixte Introduction aux sciences de. 3 Environnement. 4 l'administration et de. Anglais 28 2 Semestre 1 Code UF1 UF UF Epistémologie et sciences de l'information Document administratif et trace Environnement informationnel & administratif UET1 transversale 1 optionnelle UEO1 optionnelle 1 Crédits

Plus en détail

Recueil des règles de conservation des documents des établissements universitaires québécois LISTE DES RÈGLES

Recueil des règles de conservation des documents des établissements universitaires québécois LISTE DES RÈGLES LISTE DES RÈGLES 01 - ADMINISTRATION ADMINISTRATION - GÉNÉRALITÉS 01.01 Document définitif - Fichier informatique 01.02 Document mis à jour - Fichier informatique 01.03 Document préparatoire, document

Plus en détail

BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen

BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel commun européen Contenu de la formation Présentation générale Au Centre de Formation des Monts du Lyonnais, le BTS Assistant de Gestion PME-PMI à référentiel

Plus en détail

L intelligence économique

L intelligence économique C O L L E C T I O N D o s s i e r d E x p e r t s L intelligence économique au service du développement territorial Farida Benadid Doctorante CIFRE Laurence Colombel Directrice de la société.doc Céline

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET D ENGAGEMENTS

CODE D ÉTHIQUE ET D ENGAGEMENTS CODE D ÉTHIQUE ET D ENGAGEMENTS SOMMAIRE 01. 02. 03. 04. NOS PRINCIPES ÉTHIQUES DANS LA CONDUITE DES AFFAIRES NOS OBJECTIFS ET ENGAGEMENTS VIS-À-VIS DE NOS PRINCIPAUX PUBLICS PROMOTION ET APPLICATION DU

Plus en détail

Description normative des procédures de contrôle interne de la comptabilité financière

Description normative des procédures de contrôle interne de la comptabilité financière Description normative des procédures de contrôle interne de la comptabilité financière Les objectifs du contrôle interne. Les objectifs du contrôle interne consistent à : Assurer en permanence une bonne

Plus en détail

Résumé et conclusions

Résumé et conclusions Résumé et conclusions La première étude sur la performance de la prospection IKO System a réalisé, en septembre 2014, la première étude à grande échelle pour comprendre comment les entreprises françaises

Plus en détail

7 avril 2009 Le chiffrement des équipements nomades : les clefs du succès

7 avril 2009 Le chiffrement des équipements nomades : les clefs du succès Chiffrement s données locales s moyens nomas (ordinateurs portables et clés USB) 7 avril 2009 Le chiffrement s équipements nomas : les clefs du succès 7 avril 2009 Le chiffrement s équipements nomas :

Plus en détail

Phase ERP : Usages et effets. Problématiques technique et organisationnelle de la phase d'exploitation de l'erp

Phase ERP : Usages et effets. Problématiques technique et organisationnelle de la phase d'exploitation de l'erp Phase ERP : Usages et effets Problématiques technique et organisationnelle de la phase d'exploitation de l'erp Dominique Chabord Ingénieur Directeur de SISalp Conseil sur le logiciel libre OpenERP dominique.chabord@sisalp.org

Plus en détail

Test 300. Testez le potentiel Veille de votre entreprise. Ce document a été élaboré à partir du «Test 1000» de Bernard Besson,

Test 300. Testez le potentiel Veille de votre entreprise. Ce document a été élaboré à partir du «Test 1000» de Bernard Besson, Test 300 Testez le potentiel Veille de votre entreprise Ce document a été élaboré à partir du «Test 1000» de Bernard Besson, Membre de l Académie de l intelligence économique. Contact client SINDUP Tel

Plus en détail

Sommaire. Présentation de la société Doparchiv. Des constats des solutions. L archivage papier : traitements intellectuel et matériel

Sommaire. Présentation de la société Doparchiv. Des constats des solutions. L archivage papier : traitements intellectuel et matériel Sommaire Présentation de la société Doparchiv Des constats des solutions L archivage papier : traitements intellectuel et matériel L informatisation, progiciel, numérisation, accès Internet Photos Références

Plus en détail

LE CREDIT D IMPÔT RECHERCHE

LE CREDIT D IMPÔT RECHERCHE Mai 2014 LE CREDIT D IMPÔT RECHERCHE Déjà très incitatif et performant, le crédit d impôt recherche (CIR) vient d être à nouveau renforcé par la France. Depuis le 1 er janvier 2013, les dépenses d innovation

Plus en détail

POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE MISSIONS

POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE MISSIONS Direction des Ressources humaines Service : Archives Départementales management AVIS DE VACANCE CHARGÉ DES INTERVENTIONS DANS LES SERVICES ADMINISTRATIFS POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction

Plus en détail

Politique de gestion documentaire

Politique de gestion documentaire Politique de gestion documentaire Responsabilité de gestion : Secrétariat général Date d approbation : 24 avril 1979 C.A. C.E. Direction générale Direction Date d'entrée en vigueur : 24 avril 1995 Date

Plus en détail

Table des matières détaillée

Table des matières détaillée Michel Roberge. La gestion intégrée des documents (GID) en format papier et technologiques : documents administratifs, documents d'archives, documentation de référence. Québec : Éditions Michel Roberge,

Plus en détail

Le logiciel de gestion intégré conçu pour les Promoteurs Immobilier

Le logiciel de gestion intégré conçu pour les Promoteurs Immobilier Le logiciel de gestion intégré conçu pour les Promoteurs Immobilier Solution globale et intégrée qui couvre l'ensemble des principaux aspects de la gestion des projets immobiliers. Depuis l'étude d'une

Plus en détail

Etudes de marché. Approche méthodologique & cas pratiques. 25 janvier 2011. Yves DE FINA

Etudes de marché. Approche méthodologique & cas pratiques. 25 janvier 2011. Yves DE FINA Etudes de marché Approche méthodologique & cas pratiques 25 janvier 2011 Yves DE FINA Qu est-ce qu une étude de marché? Un étude de marché consiste en : la recherche, la collecte, l analyse, la synthèse,

Plus en détail

SONUMA : quel avenir pour les archives de la RTBF?

SONUMA : quel avenir pour les archives de la RTBF? SONUMA : quel avenir pour les archives de la RTBF? Thierry Dosimont - SONUMA La SONUMA Société anonyme, créée par la Région wallonne (50%), la RTBF (40%) et la Communauté française (10%) Mission : conserver,

Plus en détail

Aide à la gestion de votre encours clients. Aide à l amélioration de la productivité

Aide à la gestion de votre encours clients. Aide à l amélioration de la productivité PROJET Le module Projet de Microsoft Business Solutions Axapta est complet et facile à utiliser. Il vous aide à gérer de manière efficace la comptabilité d un projet à travers votre entreprise, en vous

Plus en détail

Invitation séminaire «sûreté entreprise» Sujets abordés: Axes des interventions : Approches Conséquences

Invitation séminaire «sûreté entreprise» Sujets abordés: Axes des interventions : Approches Conséquences Invitation séminaire «sûreté entreprise» Sujets abordés: Les pertes financières et/ou la fuite d'information stratégique ou à caractère secret. La lutte contre la cybercriminalité, la lutte contre la concurrence

Plus en détail

RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXERCICE SOCIAL 2008 2009

RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXERCICE SOCIAL 2008 2009 FIDUCIAL OFFICE SOLUTIONS SA au capital de 22 000 000 Siège social : 41, rue du Capitaine Guynemer 92400 COURBEVOIE RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXERCICE SOCIAL 2008 2009 Conformément

Plus en détail

Intitulé du stage. Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011

Intitulé du stage. Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011 Intitulé du stage Dates Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011 Recherche et réduction des rejets de Substances Dangereuses dans l'eau Mardi 20 septembre 2011 Mardi

Plus en détail

QUI SOMMES-NOUS? Cette solution s adresse aussi bien aux PME/PMI qu aux grands groupes, disposant ou non d une structure de veille dédiée.

QUI SOMMES-NOUS? Cette solution s adresse aussi bien aux PME/PMI qu aux grands groupes, disposant ou non d une structure de veille dédiée. PRESENTATION QUI SOMMES-NOUS? La société VIEDOC, formée d ingénieurs expérimentés, conseille depuis 2004 les entreprises dans les domaines de la veille, de l intelligence économique et de l innovation.

Plus en détail

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ Manuel Qualité 5 place du Rosoir 21000 DIJON Tél. : 03.80.59.65.20 Fax : 03.80.53.09.50 Mèl : contact@bfc.experts-comptables.fr www.bfc.experts-comptables.fr SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE

Plus en détail

Architecture de référence pour la protection des données. Mercredi 21 Mars 2007

Architecture de référence pour la protection des données. Mercredi 21 Mars 2007 Architecture de référence pour la protection des données Mercredi 21 Mars 2007 Intervenants Serge Richard CISSP /IBM France 2 Introduction Sécurité des données Cadres de référence Description d une méthodologie

Plus en détail

I partie : diagnostic et proposition de solutions

I partie : diagnostic et proposition de solutions Session 2011 BTS assistant de manager Cas Arméria: barème et corrigé Remarque: la 1 ère partie doit être cohérente avec les éléments déterminants du contexte décrit dans cet encadré, qui n est pas attendu

Plus en détail