Table des matières. Page 2/37

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Table des matières. Page 2/37"

Transcription

1 Page 1/37

2 Table des matières Introduction...3 Constat de l'accidentologie en 2011 en Morbihan...3 Caractéristiques générales du département du Morbihan...4 Caractéristiques démographiques...4 Données de circulation routière...4 Réseau routier, parc automobile et immatriculations des véhicules...4 Évolution des indices de trafic sur RN et RD dans le Morbihan...5 La Formation initiale du conducteur...5 Les infractions...6 Infractions à la vitesse en Morbihan entraînant un retrait de points :...6 Infractions à la vitesse en France entraînant un retrait de points :...7 Dépistages alcoolémie en Morbihan et en France :...7 Infractions locales et nationales traitées entrainant un retrait de points...8 Les sanctions...9 Activité répressive : Suspensions du permis de conduire...9 Retrait de points sur les permis de conduire - Répartition...10 Stages de récupération de points...11 Répartition des stages en Morbihan...11 Répartition des stages en Métropole...11 Accidentologie 2011 en Morbihan...12 Bilan mensuel...12 Évolution de l'accidentologie...13 Comparaison de l'accidentologie 2011 / Comparaison des cumuls d'accidents 2011 par rapport à Comparaison des cumuls des tués 2011 par rapport à Comparaison des cumuls des blessés 2011 par rapport à Répartition temporelle des accidents...15 Par jour (en pourcentage)...15 Par tranche horaire (en nombre)...15 Comparaison jours de semaine / week-ends et jours fériés...16 Répartition géographique des accidents...16 En agglomération et hors agglomération...16 Par type de voie...17 Les zones d'accumulation d'accidents...17 Répartition des accidents par type d'usagers...19 Zoom sur la cause «alcool et/ou stupéfiants» :...22 Répartition journalière des accidents «alcool et/ou stup» :...22 Répartition horaire des accidents «alcool et/ou stup» :...23 Âge des conducteurs ou piétons alcoolisés et/ou sous l'influence de stupéfiants victimes d'un accident de la circulation dans le Morbihan : Évolution sur 5 ans...23 Les Accidents mortels...24 Quelques caractéristiques des accidents mortels en Les causes :...24 Les âges des usagers :...24 Les catégories d'usagers :...24 Les auteurs présumés des accidents mortels en Par catégorie d'usager...25 Par tranche d'âge...25 Par gravité pour les APAM...26 Autres renseignements concernant les APAM...26 Évolution du nombre de tués à 30 jours en Morbihan Localisation des accidents mortels en Localisation des accidents mortels Annexes...30 Page 2/37

3 Introduction Constat de l'accidentologie en 2011 en Morbihan Le bilan de l'année 2011 voit une augmentation du nombre d'accidents, de tués et de blessés hospitalisés par rapport à celui de 2010, seul le nombre de blessés non hospitalisés diminue (-5,8% /2010). Global Évolution Accidents ,8 % Tués ,6% Blessés hospitalisés ,1% Blessés non hospitalisés ,8% Le mois de novembre 2011 a été particulièrement meurtrier (12 tués), il faut remonter à novembre 2001 pour retrouver des chiffres similaires. Les moins de 35 ans ( 28 tués en 2011 contre 23 en 2010) paient toujours un lourd tribut à l'insécurité routière : ils représentent plus de la moitié des tués dans les accidents de la circulation. On remarque, en 2011 par rapport à 2010, une augmentation des tués dans la tranche d'âge des ans : 14 tués contre 8 en 2010 et une amélioration chez les séniors (plus de 65 ans) : 8 tués contre 12 tués en Les usagers fragiles (piétons et deux-roues avec ou sans moteur) représentent 44% des tués contre 40% en Le nombre de tués "piéton" augmente fortement : 12 tués contre 5 en Il faut remarquer que la moitié des tués dans cette catégorie étaient alcoolisés (6 piétons alcoolisés ; taux moyen : 2,53 g/lsang). Le nombre de tués en moto (cylindrée supérieure à 125 cm 3 ) diminue, il passe de 8 tués en 2010 à 5 tués en Les accidents de fin de journée (16h-19h) restent les plus nombreux, ils représentent près de 24% des accidents, 18% des tués et 24% des blessés hospitalisés. Les tranches horaires (20h-07h) représentent 20% des accidents mais 42% des tués. Les accidents ont lieu majoritairement les jours de semaine, 433 contre 243 pour les week-ends et jours fériés. Ces accidents «semaine» représentent 31 tués et 205 blessés hospitalisés. Néanmoins, avec 24 tués, la gravité des accidents "week-ends" reste plus forte qu'en semaine. La gravité des accidents de la circulation reste forte hors agglomération, 40% des accidents représentent 85% des tués et 64% des blessés hospitalisés (pour mémoire, en 2010, ils représentaient 34% de l'ensemble des accidents, 75% des tués et 62 % des blessés hospitalisés). Le constat de l'année 2011 met en évidence le facteur alcool et/ou stupéfiants. Ils représentent 113 accidents soit 16,7% des accidents mais occasionnent 58% des tués dans les accidents de la circulation (pour mémoire : en 2010, 96 accidents occasionnaient 46% des tués). Page 3/37

4 Caractéristiques générales du département du Morbihan Caractéristiques démographiques POPULATION 2009(*) habitants Superficie km 2 Population : Lorient Vannes Pontivy Densité (hab / km 2 ) : Département...108,3 (*) : source INSEE (population totale) TRANCHES D AGES ET EVOLUTION ans 11,8 % 11,8 % ans 4,8 % 4,8 % ans 4,9 % 4,8 % ans 8,2 % 7,4 % ans 11,9% 10,9 % ans 13,9% 13,7 % ans 25,2 % 27,1 % ans 10,4% 9,6 % 75ans et + 8,9% 9,9 % source : INSEE Données de circulation routière Réseau routier, parc automobile et immatriculations des véhicules Réseau routier Parc automobile * RN RD Autres x2 voies 2x2 voies 2 voies km 44 km km km +4,89% +1,11% * voitures particulières de moins de 15 ans d'âge Immatriculations des véhicules dans le Morbihan Neuf Dont véhicules particuliers Occasion NC TOTAL NC Remarque : la prime à la casse a été instaurée à compter du 5 décembre Son montant s'élevait à 1000 jusqu'au 30 juin 2010 puis à 500 du 1er juillet 2010 au 31 décembre 2010, date à laquelle elle a été supprimée. Page 4/37

5 Évolution des indices de trafic sur RN et RD dans le Morbihan Avec un trafic routier moyen journalier de véh/jour sur les RN 24, 165 et 166 pour 2011, on constate une augmentation du trafic de 1,5% par rapport à Avec un trafic routier moyen journalier de véh/jour sur RD pour 2011, on constate une augmentation du trafic de 1,5% par rapport à indice de trafic sur R.N(*) indice de trafic sur R.D (*) L'indice de trafic =1 en 1980 La Formation initiale du conducteur PERMIS DE CONDUIRE (Morbihan) Permis A1 (Moto <125 cm3) Permis A (Moto >125 cm3) Permis B Dont AAC (*) Soit 34% 35,7% 36,2% 35,5% 35,9% 33,6% Taux reçus AAC en 1ère présent. 69,6% 68,7% 71,0% 69,9% 71,9% 74% Taux reçus non AAC en 1ère présent. 51,9% 50,3% 55,9% 55,3% 54,5% 58,5% Permis C, EC, D, ED et EB (**) Total de l'ensemble des permis délivrés (*) réussite AAC 1er passage : 79,5% en Page 5/37

6 PERMIS DE CONDUIRE (France) Permis A1 (Moto <125 cm3) Permis A (Moto >125 cm3) Permis B Dont AAC (*) Soit 29,4% 29,3% 27,9% 27,21% 26,76% 24,75% Taux reçus AAC en 1ère présent. 68,1% 69,2% 70,8% 71,09% 71,77% 72,72% Taux reçus non AAC en 1ère présent. 46,0% 48,7% 51,1% 52,4% 53,4% 53,7% Permis C, D, EB, EC et ED (**) Total de l'ensemble des permis délivrés (source : DSCR : sous-direction de l éducation routière) Constats : - L'ensemble des permis délivrés diminue légèrement en Morbihan (-2,7%/2010), en revanche, on constate une augmentation au niveau national : +3% / En Morbihan comme au niveau national, le taux de AAC diminue en 2011 ( -2,3%), il reste néanmoins supérieur de 9 points au taux national. (**) Permis C : véhicules automobiles isolés autres que ceux de la catégorie D dont le PTAC excède 3,5T. Aux véhicules de cette catégorie peut être attelée une remorque dont le PTAC n'excède pas 750 kg. Permis EC : ensemble de véhicules couplés dont le véhicule tracteur entre dans la catégorie C, attelé d'une remorque dont le PTAC excède 750 kg. Permis D : véhicules automobiles affectés au transport de personnes comportant plus de 8 places assises outre le siège du conducteur ou transportant plus de 8 personnes, non compris le conducteur. Aux véhicules de cette catégorie peut être attelée une remorque dont le PTAC n'excède pas 750 kg. Permis EB : véhicules relevant de la catégorie B attelés d'une remorque lorsque l'ensemble formé par le véhicule tracteur et la remorque ne relève pas de la catégorie B. Permis ED : véhicules attelés d'une remorque lorsque l'ensemble formé par le véhicule tracteur et la remorque ne relève pas de la catégorie D. Les infractions Infractions à la vitesse en Morbihan entraînant un retrait de points : Excès vitesse > ou = 50 km/h % 0.1% 0,1% 0,1% 0,1% Excès vitesse > ou = 40 km/h et < 50 km/h % 0.3% 0,3% 0,3% 0,3% Excès vitesse > ou = 30 km/h et < 40 km/h % 2% 1,9% 2% 1,7% Excès vitesse > ou = 20 km/h et < 30 km/h % 11.2% 10,9% 9,3% 8,5% Excès vitesse < 20 km/h % 86.3% 86,8% 88,2% 89,5% Total des infractions vitesses Page 6/37

7 Infractions à la vitesse en France entraînant un retrait de points : Excès vitesse > ou = 50 km/h % 0.2% 0,1% 0,2% 0,2% Excès vitesse > ou = 40 km/h et < 50 km/h % 0.5% 0,5% 0,5% 0,5% Excès vitesse > ou = 30 km/h et < 40 km/h % 2.9% 2,5% 2,7% 2,7% Excès vitesse > ou = 20 km/h et < 30 km/h % 11.7% 10,6% 9,7% 9,3% Excès vitesse < 20 km/h % 84.7% 86,3% 86,8% 87,3% Total des infractions vitesses Constat : Les infractions à la vitesse, tant au niveau local qu'au niveau national, augmentent : + 17,8 % en Morbihan et + 13,6 % en France. En 2011, cette progression est plus marquée pour les excès de vitesse inférieurs à 20 km/h : +19,5% pour le Morbihan et + 14,2% pour la métropole. Dans la tranche supérieure (entre 20 km/h et 30 km/h) la croissance est moins forte en Morbihan qu'au niveau national : +6,8 % contre + 9%. Dépistages alcoolémie en Morbihan et en France : Morbihan Contrôles d'alcoolémie : Dépistages Dépistages positifs sur la totalité ,2% 5% 4,6% 4,7% 5,1% 4,9% France Contrôles d'alcoolémie : Dépistages Dépistages positifs sur la totalité ,1% 3% 3,3% 3,25% 3,0% 2,8% Constat : Le pourcentage d'infractions en matière d'alcoolémie relevées dans le département du Morbihan reste toujours supérieur au pourcentage national (4,9% contre 2,8%). Page 7/37

8 Infractions locales et nationales traitées entrainant un retrait de points INFRACTIONS 2009 Morbihan 2009 France 2010 Morbihan 2010 France 2011 Morbihan Vitesse ,4% ,7% ,4% ,4% ,9% % Alcoolémie ,1% ,4% ,6% ,6% ,6% ,4% Règles de circulation... (Téléphone mobile, ligne continue, non respect distance de sécurité...) Règles de priorités (priorités, feux, dépassements,...) 2011 France ,3% % ,8% ,8% ,2% ,8% ,7% ,7% ,8% ,0% ,6% % Ceinture-casque ,8% ,8% ,6% ,7% ,9% ,3% Règles administratives 157 0,3% ,2% 170 0,3% ,1% 186 0,2% ,1% Délits autres sans dommages corporels 162 0,3% ,2% 264 0,4% ,3% 227 0,3% ,3% Dont usage de stupéfiants Dont délit de fuite, plaque, entrave, Délits autres avec dommages corporels 36 0,1% ,1% 79 0,1% ,1% Nombre d'infractions traitées ,9% ,2% ,7% ,9% ,7% ,6% (sources: Ministère de l'intérieur, de l'outre-mer, des Collectivités territoriales et de l'immigration - Direction de la Modernisation et de l'action Territoriale Sous-direction de la Circulation et de la Sécurité Routière Bureau de la Sécurité et de la Réglementation Routière) Constats : En 2011, le Morbihan comme au niveau national, voit le nombre de ses infractions croitre par rapport à 2010, parmi celles ci : la vitesse (+ 17,8% en Morbihan et + 13,6% en France), les règles de priorités ( +90,1% en Morbihan et +85,8% en France), Par contre, à l'inverse du national le Morbihan enregistre des baisses pour certaines infractions : l'alcoolémie (-6,5% en Morbihan et +6,6% en France), l'usage de stupéfiants (-11,6% en Morbihan et +17,3% en France) les règles de circulation (-5,4% en Morbihan et +3,4% en France). Page 8/37

9 Les sanctions Activité répressive : Suspensions du permis de conduire Morbihan Suspensions administratives du permis de conduire Suspensions alcoolémie Suspensions vitesse Suspensions stupéfiants Autres infractions France (*) Suspensions administratives du permis de conduire Suspensions alcoolémie Suspensions vitesse Suspensions stupéfiants Autres infractions (*) données non publiées Constat : En 2011, dans le département du Morbihan, les suspensions ont augmenté (+2,6%), cette augmentation est néanmoins moins prononcée qu'au niveau national (+9,1%). Les suspensions «alcoolémie» progressent de 2,9% contre 6,3% en France. A noter que la part des suspensions "alcoolémie" représente 94% de l'ensemble des suspensions en Morbihan contre 69,6% au niveau national. Les suspensions liées à la vitesse augmentent en Morbihan comme au niveau national (+35,1% et +18,9%). Celles liées aux stupéfiants augmentent en France (+7,3%) et diminuent en Morbihan (-35,3%). Page 9/37

10 Retrait de points sur les permis de conduire - Répartition Infractions ventilées par points retirés (source: Ministère de l'intérieur, de l'outre-mer, des Collectivités territoriales et de l'immigration - Direction de la Modernisation et de l'action Territoriale Sousdirection de la Circulation et de la Sécurité Routière Bureau de la Sécurité et de la Réglementation Routière) Morbihan % France % Morbihan % France % Morbihan 1 point , , , , ,3 2 points , , , , ,7 3 points , , , , ,3 4 points , , , , ,9 6 points , , , , ,9 7 points 3 8 points 150 Infractions traitées ,9%/ ,3%/ ,7%/ ,9%/ ,7%/ ,6%/10 Points retirés ,1%/ ,4%/ ,5%/ ,3%/ ,1%/ ,3%/10 Permis invalidés(**) 784-6,4%/ %/ ,6%/ %/ ,6%/ ,7%/10 Dossiers rétablis(*) ,6%/ %/ ,8%/ ,2%/ %/ ,5%/10 EN FRANCE : DELITS DE CONDUITE SANS PERMIS Conduite d un véhicule sans permis Conduite d un véhicule avec PC n autorisant pas sa conduite Conduite malgré suspension, interdiction, ou rétention PC Total Constat : En 2011, les points retirés augmentent fortement tant en France qu'en Morbihan (+ 19,3% / 2010 et +13,1%/ 2010). Les retraits d'un point représentent une part plus importante en Morbihan par rapport au niveau national : 72,5% contre 68,3%. C'est l'inverse pour les retraits à 6 points : 4,1% contre 2,9%. Les délits de conduite sans permis progressent de près de 5% en (*) dossiers rétablis : permis de conduire ayant recouvré l'intégralité de ses points, après un délai de 3 ans sans commission d'une nouvelle infraction. (**) permis invalidés : permis au solde nul pour défaut de points. % France % Page 10/37

11 Stages de récupération de points Répartition des stages en Morbihan Nombre de stages Nombre de stagiaires Stagiaires «volontaires» Stagiaires novices ou «obligatoires» (*) Stagiaires dans le cadre de «l'alternative» Stagiaires «justice» (**) (source : préfecture du Morbihan) permis à points à compter de 1992 permis probatoire à compter de 2003 Répartition des stages en Métropole Nombre de stages Nombre de stagiaires Stagiaires «volontaires» Stagiaires novices ou «obligatoires» (*) Stagiaires dans le cadre de «l'alternative» Stagiaires «justice» (**) (source : DSCR : mission du permis à points) Il convient d'observer la fulguration progressive des stages de récupération de points. (*) Les stages «novices» ou «obligatoires»: Instaurés par le décret du 24 octobre 2000, mis en application depuis le 1 er décembre 2000, ces stages sont obligatoires pour les conducteurs novices (moins de 2 ans de permis) responsables d infractions graves, perte de 4 points ou plus. (**) les stages «justice» : Il s agit des stages institués dans le cadre des peines complémentaires ou de l obligation imposée dans le cadre du sursis avec mise à l épreuve en application des articles et R du code pénal. Constat : En 2011, on note une augmentation des stages et des stagiaires en Morbihan comme en France (+8% et +16% en France et 9,7% et 5,3% en Morbihan). Page 11/37

12 Accidentologie 2011 en Morbihan Bilan mensuel Constat : Le mois de novembre a été particulièrement meurtrier : 12 tués. Il faut remonter à l'année 2001 pour retrouver un mois de novembre aussi catastrophique. Bilan 2011 : 676 Accidents ( +4,8 % par rapport à 2010) 55 Tués ( +14,6 % par rapport à 2010) 892 Blessés ( +1 % par rapport à 2010) 353 Blessés hospitalisés (+13,1 % par rapport à 2010) (*) Parmi les victimes on distingue depuis 2005 : Les tués : les personnes qui décèdent sur le coup ou dans les 30 jours qui suivent l accident, Les blessés hospitalisés (BH) : les victimes admises comme patients dans un hôpital plus de 24 heures, Les blessés non hospitalisés (BNH) : les victimes ayant fait l objet de soins médicaux mais n ayant pas été admis comme patients à l hôpital plus de 24 heures. Page 12/37

13 Évolution de l'accidentologie (*) Accidents Acc Blessés légers BNH Blessés graves BH Total Blessés Tot Bl Tués Tués Gravité (Tués/100 victimes)*100 Gravité: (T+BH/accis)*100 7,2 10,1 9,7 9,4 5,7 Gravité 7,7 5,9 5,2 5,6 4,9 5,2 5,8 69,9 71,1 62, ,3 Gravité 53,2 57,7 52, ,4 55,8 60,4 (*) A compter du 1 er janvier 2005, afin de pouvoir comparer facilement les données avec ses voisins et de mieux mesurer l impact de la sécurité routière, la France est passée a une nouvelle définition de la variable «gravité des blessures». Comparaison de l'accidentologie 2011 /2010 Comparaison des cumuls d'accidents 2011 par rapport à septem janvier février m ars avril m ai juin juillet août octobre novem b décem b bre re re Ecart* Constat : En 2011, l'écart entre le cumul d'accidents 2011 et celui de 2010 est toujours positif. Deux décrochages ont été observés en février et en mai. Page 13/37

14 Comparaison des cumuls des tués 2011 par rapport à janvier février m ars avril m ai juin juillet août septem bre octobre Ecart* novem b re décem b re Constat : Comme pour le graphique précédent, l'écart entre les cumuls des tués de 2011 et 2010, à part en janvier, est toujours positif. Néanmoins, le cumul du premier semestre reste proche de celui de 2010, la détérioration de la situation survenant en août et s'accentuant en novembre. Comparaison des cumuls des blessés 2011 par rapport à s eptem janvier février m ars avril m ai juin juillet août octobre novem b décem b bre re re Ecart* Constat : La courbe des cumuls 2011 reste toujours au dessus de celle de L'écart s'accroît continuellement pendant les cinq premiers mois de l'année puis reste stable jusqu'en juillet. Il s'accroit en août, puis diminue légèrement avant de se stabiliser en fin d'année. Page 14/37

15 Répartition temporelle des accidents Par jour (en pourcentage) % d'accidents % de tués % de BH % de BNH Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Sam edi Dim anche Veille de fête Fête Constat : En 2011, on remarque une diminution des accidents mais pas de leur gravité les week-ends. A noter, une poussée des accidents les mercredis et vendredis. Par tranche horaire (en nombre) h-01h 01h-02h Nb d'accidents Nb de tués Nb de BH 02h-03h 03h-04h 04h-05h 05h-06h 06h-07h 07h-08h 08h-09h 09h-10h 10h-11h 11h-12h 12h-13h 13h-14h 14h-15h 15h-16h 16h-17h 17h-18h 18h-19h 19h-20h 20h-21h 21h-22h 22h-23h 23h-00h Constats : Les accidents de fin de journée (16h-19h) sont les plus nombreux, ils représentent près de 24% des accidents, 18% des tués et 24% des blessés hospitalisés. Les tranches horaires (20h-07h) représentent 20% des accidents mais 42% des tués. A noter la tranche horaire 21h-22h qui totalise 6 accidents mortels occasionnant 6 tués, le facteur "alcool" étant présent dans 5 de ces accidents mortels (3 en semaine et 2 le week-end). Page 15/37

16 Comparaison jours de semaine / week-ends et jours fériés Accidents Tués BH BNH J semaine Week-ends et j fériés (*) (*) Les week-ends débutent à partir de 17h le vendredi et se terminent à 7h le lundi. Constat : La gravité des accidents les week-ends et jours fériés est plus forte qu'en semaine : 55 victimes graves pour 100 accidents en semaine (Ig=((31+205)/433)*100) 71 victimes graves pour 100 accidents les week-ends et jours fériés (Ig=((24+148)/243)*100) Ces indicateurs sont en hausse par rapport à ceux de Répartition géographique des accidents En agglomération et hors agglomération 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% 85% % accidents % tués 64% % BH 68% % BNH 60% 53% 40% 40% 36% 32% 20% 22% 11% 15% 13% 15% 4% Hors agglo Agglo<20 M Agglo>20 M Total agglo Constats : La gravité des accidents de la circulation reste forte hors agglomération, 40% des accidents qui représentent 85% des tués et 64% des blessés hospitalisés (pour mémoire, en 2010, ils représentaient 34% de l'ensemble des accidents, 75% des tués et 62 % des blessés hospitalisés). Page 16/37

17 Par type de voie Accidents** Tués Blessés hospitalisés Blessés non hospitalisés Indice de gravité*** Routes nationales ,1 Routes départementales Voies communales et autres* , ,6 Total ,1 *Hors réseaux, parcs de stationnement, autres routes ** C'est la voie principale où a eu lieu l'accident qui est prise en compte *** Indice de gravité = [(Nb de tués/ Nb d'accidents)*100] Constat : On constate une augmentation du nombre des tués sur les voies communales, l'indice de gravité passant de 2,5 en 2010 à 3,6 en Les routes départementales demeurent le réseau où l'on déplore le plus de tués : 37 contre 32 en 2010 : un peu plus de 2 tués sur 3. Les zones d'accumulation d'accidents Les zones d'accumulation d'accidents (Z.A.A) permettent de localiser les sections des réseaux les plus accidentogènes. La constitution des Z.A.A a été réalisée par le logiciel "Concerto" par la méthode statistique. Deux cartes de Z.A.A sont jointes en annexes 6 et 7 du présent document. Le classement des sections de voie doit ainsi permettre de cibler la nécessité de la présence des forces de l ordre et des contrôles sur ces secteurs. Z.A.A : sur la période ; méthode statistique (seuil minimum : 5 accidents) : (voir graphiques en annexes 1et 2) Les axes trouvés sont les suivants : Route Commune PR début PR fin Nb Acc Tués BH BNH Vict graves RD 1 PEAULE RD 152 LARMOR PLAGE RD 162 LORIENT RD 724 HENNEBONT RD 764 LANOUEE RD 764 CLEGUEREC RD 765 KERVIGNAC Page 17/37

18 RD 767 LOCMARIA GRAND-CHAMP RD 768 PLOEMEL RD 769 CLEGUER RD 776 MISSIRIAC RD 779 GRAND-CHAMP RD 779B SENE RD 781 HENNEBONT RN 24 AUGAN RN 165 VANNES RN 165 LANESTER RN 165 LANESTER RN 166 VANNES Commentaires : Lors de l'élaboration du plan de contrôles routiers de 2010, une même analyse sur les ZAA sur la période avait été menée. Elle avait recensé 22 ZAA contre 19 actuellement. En comparant les deux analyses, on peut en retirer les éléments suivants : 17 Z.A.A demeurent : il s'agit des Z.A.A marquées en jaune. Parmi celles-ci, trois voient leur linéaire augmenter (en orange). 5 Z.A.A disparaissent, elles sont répertoriées dans le tableau " Z.A.A " suivant : Route Commune PR début PR fin Nb Acc Tués BH BNH Vict graves RD 126 VANNES RD 163 PLOEMEUR RD 768 PLOUHARNEL RD 781 RIANTEC RN 24 MOREAC Ces cinq zones sont entourées d'un cercle bleu sur la carte jointe en annexe 1. Les routes nationales concentrent des Z.A.A aux abords des grandes agglomérations (Lorient et Vannes), seule la Z.A.A répertoriée sur la commune d'augan se situe hors agglomération. Deux nouvelles Z.A.A apparaissent, il s'agit de la Z.A.A de Lanouée, sur la RD 764, et de Séné sur la RD 779 Bis. A noter que la Z.A.A de Séné totalise le plus grand nombre de piétons impliqués. Page 18/37

19 Répartition des accidents par type d'usagers

20 ACCIDENTS IMPLIQUANT au moins 1 piéton (en %) % d'accidents corporels dont % accidents mortels 14.1% 12.6% 49.5% dont % accidents % de avec tué(s) ou BH victimes dont % tués dont % blessés 12.4% 21.8% 11.8% dont % BH 11.9% victimes piétons 11.1% 21.8% 10.4% 10.8% - % d'impliqués piétons par sexe - % d'impliqués piétons par âge 19.0% 40.0% 60.0% 2.9% 6.7% 3.8% 6.7% 7.6% 2.9% 7.6% 9.5% 15.2% 12.4% 5.7% H F >=80 ACCIDENTS IMPLIQUANT au moins 1 cycle (en %) % d'accidents corporels dont % accidents mortels 10.5% 4.2% 32.4% dont % accidents % de avec tué(s) ou BH victimes dont % tués dont % blessés 8.2% 5.5% 8.4% dont % BH 5.9% victimes cycles 7.4% 5.5% 7.5% 5.7% - % d'impliqués cycle par sexe - % d'impliqués cycle par âge 71.6% 23.0% 13.5% 28.4% 1.4% 8.1% 8.1% 4.1% 6.8% 10.8% 9.5% 4.1% 9.5% 1.4% H F >=80 ACCIDENTS IMPLIQUANT au moins un 2 roues motorisé < 50 cm3 % d'accidents corporels dont % accidents mortels (en %) 22.3% 2.6% 35.8% dont % accidents % de avec tué(s) ou BH victimes dont % tués dont % blessés 18.5% 7.3% 19.2% dont % BH 15.0% victimes 2R mot. < 50cm3 17.3% 7.3% 17.9% 14.7% - % d'impl. cyclo. par sexe - % d'impliqués cyclo. par âge 75.6% 21.6% 23.9% 24.4% 11.9% 13.6% 10.2% 8.0% 8.5% 0.0% 0.6% 1.1% 0.6% 0.0% H F >=80 Page 20/37

21 ACCIDENTS IMPLIQUANT au moins un 2 roues motorisé >= 50 cm3 % d'accidents corporels dont % accidents mortels (en %) 12.0% 6.2% 70.4% dont % accidents % de avec tué(s) ou BH victimes dont % tués dont % blessés 11.7% 9.1% 11.9% dont % BH 16.7% victimes 2R mot. >= 50cm3 9.4% 9.1% 9.4% 15.6% - % d'impliqués motos par sexe - % d'impliqués motos par âge 91.1% 24.4% 21.1% 28.9% 14.4% 8.9% 0.0% 1.1% 1.1% 1.1% 2.2% 4.4% 1.1% 0.0% H F >=80 ACCIDENTS IMPLIQUANT au moins un VL (en %) % d'accidents corporels dont % accidents mortels 75.7% 8.4% 48.2% dont % accidents % de avec tué(s) ou BH victimes dont % tués dont % blessés 78.4% 83.6% 78.0% dont % BH 77.3% victimes VL 51.4% 56.4% 51.1% 49.9% - % d'impliqués VL par sexe - % d'impliqués VL par âge 53.5% 46.5% 19.5% 16.9% 17.7% 9.4% 12.5% 9.7% 2.0% 2.5% 0.7% 1.9% 4.6% 2.5% H F >=80 ACCIDENTS IMPLIQUANT au moins un PL % d'accidents corporels dont % accidents mortels (en %) 2.7% 27.8% 88.9% dont % accidents % de avec tué(s) ou BH victimes dont % tués dont % blessés 3.2% 10.9% 2.7% dont % BH 4.0% victimes PL 0.8% 0.0% 0.9% 0.8% - % d'impliqués PL par sexe - % d'impliqués PL par âge 90.0% 50.0% 10.0% 5.0% 0.0% 0.0% 0.0% 0.0% 10.0% 20.0% 15.0% 0.0% 0.0% 0.0% H F >=80 Constats : On constate une forte augmentation des piétons impliqués dans les accidents mortels : 12,6% contre 5,6% en 2010.La moitié des tués dans cette catégorie était alcoolisés (6 piétons alcoolisés avec un taux moyen de 2,53 g/lsang). On remarque une augmentation des vélos et des scooters impliqués dans les accidents, respectivement 10,5% contre 9% en 2010 pour les vélos et 22,3% contre 20,6% pour les scooters. Les autres catégories voient leur pourcentage baisser ou se stabiliser. Les motards (2RM>= 50 cm3) enregistrent des progrès et particulièrement chez les ans puisqu'ils ne représentent plus que 16,6% des victimes "moto" en 2011 contre 30% en Page 21/37

22 Zoom sur la cause «alcool et/ou stupéfiants» : En 2011, on dénombre 113 accidents (16,7% du total) où au moins une des personnes impliquées dans l'accident était alcoolisée et/ou sous l'emprise de stupéfiants (taux >= 0,5g/lsang). En 2010, on en dénombrait 96 (14,9%). Ces accidents ont occasionné : 32 tués (58,2% des tués contre 45,8% en 2010), 91 BH (25,8% des BH contre 21,5% en 2010), 58 BNH (10,8% des BNH contre 11,5% en 2010). Répartition journalière des accidents «alcool et/ou stup» : J w eek-end et Fête J semaine Nb d'accidents Nb de tués Nb de blessés hospitalisés Nb de blessés non hospitalisés (*) Le comptage des accidents du week-end débute à partir de 17h le vendredi et se termine le lundi matin à 7h. Constat : La part des accidents "alcool et/ou stup" survenant les week-ends et des jours fériés augmente par rapport à 2010 (+22%), leur gravité augmente également, puisqu'on comptabilise 19 tués contre 12 en Les accidents "alcool et/ou stup" survenant les jours de semaine augmentent de 12%, passant de 41 en 2010 à 46 en 2011, les tués augmentant également 13 tués contre 10 en Page 22/37

23 Répartition horaire des accidents «alcool et/ou stup» : h 01-02h h 03-04h 04-05h h 06-07h 07-08h h 09-10h 10-11h 11-12h 12-13h Constat : Les accidents "alcool et/ou stup" des week-ends prédominent en début de soirée (17-22h => 24 accidents), on observe également 2 pics, un dans la tranche 00-01h et l'autre dans la tranche 06-07h. En semaine, ils sont plus nombreux en milieu d'après-midi et en début de soirée (19h-22h). Âge des conducteurs ou piétons alcoolisés et/ou sous l'influence de stupéfiants victimes d'un accident de la circulation dans le Morbihan : Évolution sur 5 ans h 14-15h 15-16h h 17-18h 18-19h Nb accidents J s em aine Nb accidents J week-end et férié h 20-21h 21-22h 22-23h 23-00h ans ans ans ans ans ans 75 ans et + Constat : En 2011, la dégradation la plus marquante s'observe pour les ans qui dépasse même les ans. Les ans voient également leur part croitre, ils passent de 20 à 27 en Page 23/37

24 Les Accidents mortels Quelques caractéristiques des accidents mortels en 2011 Les causes : La présence d'alcool et/ou de stupéfiants explose : 60% contre 43% en 2010, La vitesse* pour 15% contre 32% en 2010, Les refus de priorité* pour 17% contre 14% en 2010, Les autres causes* pour 8% contre 11% en (*) hors cause alcool et/ou stupéfiants Les âges des usagers : Constat : Le nombre de tués "18-24 ans" augmente par rapport à 2010 et reste sur-proportionné par rapport au pourcentage de cette tranche d'âge. Les tués chez les jeunes (0-34 ans) constituent la moitié des tués de l'année Les catégories d'usagers : Piéton Vélo Cyclomoteur Moto VL PL Autres Constat : Les piétons voient leur nombre de tués plus que doubler, il faut également remarquer que 6 tués dans cette catégorie étaient alcoolisés ( taux moyen : 2,53 g/lsang). Page 24/37

25 Les auteurs présumés des accidents mortels en auteurs présumés d'accidents mortels ont été identifiés en 2011, pour 52 accidents mortels (pour 3 accidents mortels, une double responsabilité a été dégagée). Par catégorie d'usager Conducteur VL 37 Conducteur moto 5 Conducteur cyclo 4 Conducteur vélo 2 Conducteur tracteur 1 Piéton 6 Total 55 Les conducteurs de VL représentent la majorité des APAM (67,3%). Par tranche d'âge Nombre d'auteurs présumés d'accidents mortels (APAM), par tranche d'âge, en 2011 dans le Morbihan 25 APAM ans ans ans ans ans ans 75 ans et + Les ans représentent une forte proportion des APAM (36,4%). A noter que la moyenne d'âge des APAM s'élève à 35,3 ans. Les APAM masculins sont majoritaires, 40 contre 15 APAM féminins. Page 25/37

26 Par gravité pour les APAM Gravité pour les APAM Gravité pour les APAM Tué BH BNH Indemne La majorité des APAM sont tués dans les accidents (67,3%), néanmoins on constate que 18 APAM ont tué 18 personnes non responsables. Autres renseignements concernant les APAM Nombre de points Nombre de Permis Permis définitif Total Permis probatoire Total Défaut de permis 12 Entre 11 et 7 Entre 6 et 1 6 Inférieur à des 42 APAM avaient un maximum de points sur leur permis (12), cela représente 47,6%. A noter, le nombre de permis probatoire, non négligeable, parmi les APAM : 8. La situation des permis de conduire des APAM est correcte dans la très grande majorité des cas, seuls 2 défauts de permis pour 40 APAM présentant un permis non erroné. Les types de condamnation les plus fréquentes des APAM entrainant un retrait de points et antérieures à l'accident mortel : Types de condamnation Nombre Alcool délictuel 5 Alcool contraventionnel 3 Excès de vitesse 11 Téléphone 4 Ceinture 3 Priorité 3 Autres 2 Les excès de vitesse arrive en tête suivi par les conduites sous l'emprise de l'alcool. Page 26/37

27 Évolution du nombre de tués à 30 jours en Morbihan : Courbe de Tendance Page 27/37

28 Localisation des accidents mortels en 2011 Page 28/37

29 Localisation des accidents mortels Page 29/37

30 Annexes Annexe 1 : zones d'accumulation d'accidents recensées pour les périodes et Page 30/37

31 Annexe 2 : zones d'accumulation d'accidents recensées sur la période et agrandissements des zones.

32 Accidents : Section ZAA : Annexe 2 page 2/7 Page 32/37

33 Accidents : Section ZAA : Annexe 2 page 3/7 Page 33/37

34 Accidents : Section ZAA : annexe 2 page 4/7 Page 34/37

35 Accidents : Section ZAA : Annexe 2 page 5/7 Page 35/37

36 Accidents : Section ZAA : annexe 2 page 6/7 Page 36/37

37 Annexe 2 page 7/7 Page 37/37

38 Page 38/37

Bilan sécurité routière 2014

Bilan sécurité routière 2014 CABINET DU PREFET BUREAU DE LA COMMUNICATION INTERMINISTERIELLE PREFECTURE DE L'AUDE Bilan sécurité routière 2014 Conférence de presse du 6 février 2015 Sommaire 1) L'accidentalité en 2014 2) Les actions

Plus en détail

Accidents de la route dans le département de la Marne. Bilan et évolution DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE 1/24

Accidents de la route dans le département de la Marne. Bilan et évolution DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE 1/24 Accidents de la route dans le département de la Marne Bilan et évolution 202 20 DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE /24 2/24 Quelques données sur les radars dans le département En 202,

Plus en détail

Bilan 2010 des accidents corporels en Alsace

Bilan 2010 des accidents corporels en Alsace RAPPORT Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Service Transports Février 22 Bilan 2 des accidents corporels en Avis aux lecteurs Définitions Accident corporel : accident

Plus en détail

PREFET DE LA HAUTE-LOIRE. Bilan de l accidentalité routière 2012

PREFET DE LA HAUTE-LOIRE. Bilan de l accidentalité routière 2012 PREFET DE LA HAUTE-LOIRE Bilan de l accidentalité routière 01 Bilan national France métropolitaine Accidents corporels Tués Blessés dont blessés hospitalisés 01 60 437 3 653 75 851 7 14 011 65 04 3 963

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE. Sommaire

SECURITE ROUTIERE. Sommaire SECURITE ROUTIERE Sommaire 1 BILAN DE L ACCIDENTOLOGIE 2 - ENGAGEMENT DES FORCES DE L ORDRE 3 LA PREVENTION ACCIDENTOLOGIE 30 tués (+2 par rapport à 2013) 119 accidents corporels 177 blessés dont 134 hospitalisés

Plus en détail

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 Hôtel de Roquelaure 18 juin 2008 Jean CHAPELON Secrétaire général de l Observatoire national interministériel de sécurité routière (ONISR) La sécurité

Plus en détail

PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE

PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE PRÉFET DE LA LOIRE PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE Année 2015 TABLE DES MATIERES INTRODUCTION...3 1. BILAN 2014...4 1.1. Accidentologie dans le département de la Loire

Plus en détail

Le bilan provisoire sécurité routière en Haute-Savoie en 2013

Le bilan provisoire sécurité routière en Haute-Savoie en 2013 Les chiffres clés de la sécurité en Haute-Savoie en 213 Le bilan provisoire sécurité routière en Haute-Savoie en 213 www.haute-savoie.gouv.fr Les chiffres clés de la sécurité en Haute-Savoie en 213 Bilan

Plus en détail

Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière

Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière Direction des Services du Cabinet de la Préfecture Direction Départementale de l Équipement et de l Agriculture Aveyron P Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière Bilan décembre

Plus en détail

Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière

Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière 1 Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière Introduction L Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR)

Plus en détail

Dossier de presse. Sécurité routière en Martinique Bilan 2014 et plan 2015. Conférence de presse Vendredi 13 février 2015 à 11h30

Dossier de presse. Sécurité routière en Martinique Bilan 2014 et plan 2015. Conférence de presse Vendredi 13 février 2015 à 11h30 Cabinet du préfet Bureau de la communication interministérielle Fort-de-France, le 2015 Dossier de presse Sécurité routière en Martinique Bilan 2014 et plan 2015 Conférence de presse Vendredi 13 février

Plus en détail

Janvier 2015 11 2 16 7

Janvier 2015 11 2 16 7 TABLEAU DE BORD DE LA SECURITE ROUTIERE DANS L YONNE - JANVIER Accidents Corporels Tués Blessés dont Hospitalisés Janvier 6 7 Janvier 4 6 6 Evolution Janvier / 4 YONNE - 4 % - 66,7 % % - 4,7 % Évolution

Plus en détail

BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012. Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau

BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012. Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012 Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau Paris, le 24 janvier 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Manuel VALLS, ministre de l'intérieur, annonce un bilan de l accidentalité routière

Plus en détail

ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance

ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance Définition Un accident corporel (mortel ou non mortel) de

Plus en détail

Découverte de l accident. Découverte de l accident

Découverte de l accident. Découverte de l accident Découverte de l accident 1 Découverte de l accident Découverte de l accident Pour vous, un accident de la route, c'est quoi? 2 Découverte de l accident Pour certain un accident c est : Un fait divers dans

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Opération de contrôles routiers alternatifs à la sanction. Lundi 20 octobre 2014 à 15h00 Sur la RD 1120 dans le sens Naves - Tulle

DOSSIER DE PRESSE. Opération de contrôles routiers alternatifs à la sanction. Lundi 20 octobre 2014 à 15h00 Sur la RD 1120 dans le sens Naves - Tulle Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 2 octobre 24 DOSSIER DE PRESSE Opération de contrôles routiers alternatifs à la sanction Lundi 2 octobre 24 à 5h Sur la RD

Plus en détail

Bilan et évolution 2014

Bilan et évolution 2014 Accidents de la route dans le département de la Marne Bilan et évolution 014 Direction départementale des territoires de la Marne Observatoire départemental de la sécurité routière Sommaire Note liminaire...5

Plus en détail

La sécurité routière en Ille-et-Vilaine Bilan 2014 et évolutions

La sécurité routière en Ille-et-Vilaine Bilan 2014 et évolutions La sécurité routière en Ille-et-Vilaine Bilan 201 et évolutions Observatoire Départemental de la Sécurité Routière d Ille-et-Vilaine Sommaire, indicateurs et définitions Sommaire Les définitions Page

Plus en détail

La sécurité routière dans le Bas-Rhin

La sécurité routière dans le Bas-Rhin La sécurité routière dans le Bas-Rhin Avril 2014 Le nombre d'accidents corporels survenus en avril 2014 ainsi que le nombre de personnes blessées ont baissé par rapport à la même période de l année 2013.

Plus en détail

Les grandes données de l accidentologie. Caractéristiques et causes des accidents de la route

Les grandes données de l accidentologie. Caractéristiques et causes des accidents de la route Les grandes données de l accidentologie Caractéristiques et causes des accidents de la route Mai 24 SÉCURITÉ ROUTIÈRE - LES GRANDES DONNÉES DE L ACCIDENTOLOGIE Préambule Ce document d information conçu

Plus en détail

Comité interministériel de la sécurité routière (CISR)

Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) 8 novembre 2006 Permis à points : Sur la base des conclusions de la mission d évaluation du Préfet Aribaud COMITÉ INTERMINISTÉRIEL DE LA SÉCURITÉ

Plus en détail

Avant-propos... 5 SYNTHÈSE GÉNÉRALE... 7 CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE... 15

Avant-propos... 5 SYNTHÈSE GÉNÉRALE... 7 CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE... 15 Avant-propos.................................... 5 SYNTHÈSE GÉNÉRALE......................................... 7 CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE......................... 15 QUELQUES DONNÉES SUR LES POIDS LOURDS

Plus en détail

I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels

I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels Les informations qui suivent sont extraites des bilans établis par : la Gendarmerie Nationale, Groupement de Nouvelle-Calédonie, la Police Nationale,

Plus en détail

DONNÉES DÉTAILLÉES DE L ACCIDENTALITÉ

DONNÉES DÉTAILLÉES DE L ACCIDENTALITÉ PARTIE 6 # DONNÉES DÉTAILLÉES DE L ACCIDENTALITÉ DONNÉES DÉTAILLÉES DE L ACCIDENTALITÉ / LES ACCIDENTS ET LES USAGERS Les accidents et les usagers Selon les modes de déplacement 161 DONNÉES GÉNÉRALES D

Plus en détail

Contribution du ministère de la Justice et des Libertés au bilan annuel de la sécurité routière

Contribution du ministère de la Justice et des Libertés au bilan annuel de la sécurité routière Contribution du ministère de la Justice et des Libertés au bilan annuel de la sécurité routière Condamnations et sanctions prononcées en matière de sécurité routière Année 2011 Les condamnations pour infraction

Plus en détail

Évolution de l accidentalité et futurs enjeux

Évolution de l accidentalité et futurs enjeux COTITA Centre Est 29 mai 2012 Évolution de l accidentalité et futurs enjeux Christian Machu Secrétaire général-adjoint Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) Sommaire 1.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière

DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière Le ministère de l Intérieur organise, du mercredi 8 au samedi 11 octobre 2014 inclus, les deuxièmes Rencontres de la sécurité sur l ensemble du territoire, en métropole

Plus en détail

C O M M U N I Q U É DE PRESSE

C O M M U N I Q U É DE PRESSE Bordeaux, le 5 juillet 2014 C O M M U N I Q U É DE PRESSE Sécurité Routière : bilan du 1er semestre 2014 en Gironde Le Préfet de la région Aquitaine, Préfet de la Gironde, Michel DELPUECH, a participé

Plus en détail

CLASSIFICATION PÉNALE RÉPARTITION DES INFRACTIONS LES RETRAITS DE POINTS

CLASSIFICATION PÉNALE RÉPARTITION DES INFRACTIONS LES RETRAITS DE POINTS Le permis à points en 2006 Le système du permis à points en France a été institué par la loi n 89-469 du 10 juillet 1989 relative à diverses dispositions en matière de sécurité routière et en matière de

Plus en détail

BEPECASER EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 16 mai 2001

BEPECASER EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 16 mai 2001 MINISTERE DE L EQUIPEMENT, J. 5242 DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT BEPECASER EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 16 mai 2001 Question n 1 Un automobiliste arrive à une intersection où est implanté

Plus en détail

Les grandes dates. de la sécurité routière. Annexes

Les grandes dates. de la sécurité routière. Annexes Les grandes dates de la sécurité routière 1893 Circulaire ministérielle du 14 août défi nissant le certifi cat de capacité valable pour la conduite des véhicules. 1899 Décret du 10 mars réglementant la

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE DOCUMENT GENERAL D ORIENTATION 2013-2017

SECURITE ROUTIERE DOCUMENT GENERAL D ORIENTATION 2013-2017 SECURITE ROUTIERE DOCUMENT GENERAL D ORIENTATION 2013-2017 18 avril 2013 2 SOMMAIRE INTRODUCTION...4 DEMARCHE...5 LES CARACTERISTIQUES GENERALES DE L ACCIDENTALITE...6 LES ENJEUX...7 LES JEUNES... 7 LES

Plus en détail

bilan routier 2012 Département de police de laval

bilan routier 2012 Département de police de laval bilan routier 2012 Département de police de laval 1 2 2012 : UN BILAN ROUTIER STABLE Le volume de la circulation routière est en constante croissance à Laval. Le Département de police de Laval est soucieux

Plus en détail

PLAN DÉPARTEMENTAL DE CONTRÔLES ROUTIERS DU CANTAL

PLAN DÉPARTEMENTAL DE CONTRÔLES ROUTIERS DU CANTAL PRÉFET DU CANTAL PLAN DÉPARTEMENTAL DE CONTRÔLES ROUTIERS DU CANTAL ANNÉE 2012 Le préfet du Cantal Marc-René BAYLE SOMMAIRE Préambule 1 - La situation départementale 1.1 Rappel des objectifs antérieurs

Plus en détail

Maîtriser sa vitesse : Premier enjeu. de la Sécurité Routière

Maîtriser sa vitesse : Premier enjeu. de la Sécurité Routière Sécurité routière Maîtriser sa vitesse : Premier enjeu de la Sécurité Routière ETE 2003 Sécurité routière Sommaire Communiqué d actualité A l occasion du second chassé croisé de l été 2003, la Sécurité

Plus en détail

Moins d accidents et moins de victimes en 2009

Moins d accidents et moins de victimes en 2009 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUE DE PRESSE 12 avril 2011 Moins d accidents et moins de victimes en 2009 Les chiffres des accidents de la route portant sur 2009 viennent

Plus en détail

RESPONSABILITÉ, SANCTION Introduction: Être responsable de ses actes ET ASSURANCE. Il existe deux types de responsabilité

RESPONSABILITÉ, SANCTION Introduction: Être responsable de ses actes ET ASSURANCE. Il existe deux types de responsabilité Introduction: Être responsable de ses actes Vivre en société exige l existence et le respect de règles visant à garantir la liberté des individus qui la composent, 2 mais aussi à les protéger sur les plans

Plus en détail

Suspension 3 ans (sans sursis) Annulation 3 ans. 6 Suspension 3 ans - Annulation 3 ans. 6 Suspension 3 ans. 6 Suspension 3 ans - Annulation 3 ans

Suspension 3 ans (sans sursis) Annulation 3 ans. 6 Suspension 3 ans - Annulation 3 ans. 6 Suspension 3 ans. 6 Suspension 3 ans - Annulation 3 ans Conduite en état d'ivresse ou sous l'emprise d'un état alcoolique (de 0,8 g/l de sang ou 0,4 mg/l d'air expiré Refus de se soumettre au contrôle d'alcoolémie ou de produits stupéfiants. Conduite sous l'influence

Plus en détail

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière.

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière. J u i n2 0 1 2 Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière. Vice-présidente : Directrice : Coordonnatrice

Plus en détail

Les accidents de la route en lien avec le travail. Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1

Les accidents de la route en lien avec le travail. Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1 Les accidents de la route en lien avec le travail Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1 Sources de données pour l étude des accidents de la route liés au travail Régimes

Plus en détail

Liste des délits et infractions au code de la route.

Liste des délits et infractions au code de la route. Liste des délits et infractions au code de la route. Délits Conduite en état d'ivresse manifeste ou sous l'empire d'un état alcoolique (>= 0.8 g/l de sang ou 0.4 mg/l d'air expiré) CR: code de la route,

Plus en détail

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE ROUTIERE ACCIDENTOLOGIE Selon les statistiques de la prévention routière, 3645 personnes ont été tuées sur les routes en 2012 contre 3963 en 2011 L année 2012 marque le

Plus en détail

La sécurité routière dans le Bas-Rhin

La sécurité routière dans le Bas-Rhin La sécurité routière dans le Bas-Rhin Juin 2015 Dans le Bas-Rhin, le nombre de personnes décédées et le nombre de personnes blessées dans un accident de la route en juin 2015 ont baissé, par rapport à

Plus en détail

LE PERMIS DE CONDUIRE

LE PERMIS DE CONDUIRE Fiche 19 LE PERMIS DE CONDUIRE I les différentes catégories de permis de conduire A :moto, puissance limitée à 75,6 kw soit 100 ch A1 : motocyclettes légères jusqu'à 125 cm2 inférieur ou égal à 25 kw B

Plus en détail

BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS

BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS C-4052 DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS Service des

Plus en détail

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx Projet d action de prévention routière À l attention de: Le aa/aa/ 2013 la société xxxxxx Comité du VAL D OISE CATALOGUE DES ACTIONS EN ENTREPRISE Association Prévention Routière (APR) Crée en 1949 loi

Plus en détail

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions les principales infractions au code de la route et leurs sanctions Les infractions liées à l alcoolémie En 2009, 1 200 vies auraient pu être sauvées si tous les conducteurs avaient respecté la limite légale

Plus en détail

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route L ASSR L'ASSR de premier niveau est obligatoire pour pouvoir conduire un cyclomoteur. Pour conduire un cyclomoteur, il faut en effet avoir quatorze ans et posséder le brevet de sécurité routière (BSR).

Plus en détail

EN 2005, 248 845 condamnations ont été prononcées pour infraction à la sécurité routière, soit 40,2% de

EN 2005, 248 845 condamnations ont été prononcées pour infraction à la sécurité routière, soit 40,2% de INFOSTAT JUSTICE Juin 2007 Numéro 95 Bulletin d information statistique Les condamnations pour infraction à la sécurité routière en 2005 Odile Timbart *, Tiaray Razafindranovona ** EN 2005, 248 845 condamnations

Plus en détail

Contrôle routier du 26 juin 2015. Rond point des 4 Vents à Villeneuve les Maguelone

Contrôle routier du 26 juin 2015. Rond point des 4 Vents à Villeneuve les Maguelone Contrôle routier du 26 juin 2015 Rond point des 4 Vents à Villeneuve les Maguelone Contacts presse : Préfecture de région : 04 67 61 61 25 pref-communication@herault.gouv.fr Facebook : facebook.com/prefet34lr

Plus en détail

Le stage de récupération de points se déroule sur 2 journées consécutives de 7H30 chacune.

Le stage de récupération de points se déroule sur 2 journées consécutives de 7H30 chacune. Déroulement du stage Durée Le stage de récupération de points se déroule sur 2 journées consécutives de 7H30 chacune. Le respect des horaires est impératif. En cas de non-respect des horaires, le stagiaire

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 Le nombre de victimes d accidents de la route en Belgique a diminué en 2012 La Direction générale Statistique et Information économique publie aujourd hui

Plus en détail

Dossier de presse... Petit déjeuner - sécurité routière

Dossier de presse... Petit déjeuner - sécurité routière Dossier de presse... Petit déjeuner - sécurité routière Mercredi 1er juillet 2015 Bilan de l accidentologie en Saône-et-Loire Évolution des ATBH 2015/2014 pour la période du 1er janvier au 28 juin Période

Plus en détail

Bilan des actions août 2015

Bilan des actions août 2015 Ministère de l Intérieur Le 13 août 2015 Sécurité routière : 26 mesures pour une nouvelle mobilisation Présentées le 26 janvier 2015 par Bernard CAZENEUVE, ministre de l Intérieur. Bilan des actions août

Plus en détail

Sécurité publique et sécurité routière :

Sécurité publique et sécurité routière : Sécurité publique et sécurité routière : le Préfet dresse le bilan 2011 et présente les perspectives 2012 Dossier de presse le vendredi 27 janvier 2012 Contacts presse : Préfecture : Service Départemental

Plus en détail

Sommaire 1. LE PERMIS A POINTS 2 2. REGLEMENTATION DU PERMIS A POINTS 5 3. STAGE PERMIS A POINTS 7

Sommaire 1. LE PERMIS A POINTS 2 2. REGLEMENTATION DU PERMIS A POINTS 5 3. STAGE PERMIS A POINTS 7 Sommaire 1. LE PERMIS A POINTS 2 2. REGLEMENTATION DU PERMIS A POINTS 5 3. STAGE PERMIS A POINTS 7 4. LES INFRACTIONS ET LE NOMBRE DE POINTS RETIRES 9 5. LE PERMIS A POINTS PROBATOIRE 11 6. IMPACT DE LA

Plus en détail

TABLEAU DES INFRACTIONS ROUTIÈRES ET DE LEURS SANCTIONS. Délits

TABLEAU DES INFRACTIONS ROUTIÈRES ET DE LEURS SANCTIONS. Délits TABLEAU DES INFRACTIONS ROUTIÈRES ET DE LEURS SANCTIONS Délits Délits Article code CR: code de la route CP: code pénal maxi en Retrait de permis Perte de Conduite en état d'ivresse manifeste ou sous l'empire

Plus en détail

DIRECTION DES ÉTUDES ET DES STRATÉGIES EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE

DIRECTION DES ÉTUDES ET DES STRATÉGIES EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE DIRECTION DES ÉTUDES ET DES STRATÉGIES EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE NOTE DESTINATAIRE : Lyne Vézina EXPÉDITEUR : François Tardif DATE : Le 22 janvier 2009 OBJET : Analyse et commentaires de l article paru dans

Plus en détail

DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2012

DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2012 DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2012 Accidents Parc automobile Permis de conduire DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2012 ACCIDENTS PARC AUTOMOBILE PERMIS DE CONDUIRE Direction des études et des stratégies en sécurité

Plus en détail

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions Pour connaître le nombre de points sur votre permis, connectez-vous sur le site : www.interieur.gouv.fr les principales infractions au code de la route et leurs sanctions En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr

Plus en détail

Evolution de la fréquence des sinistres 2002-2011 en assurance RC automobile

Evolution de la fréquence des sinistres 2002-2011 en assurance RC automobile Evolution de la fréquence des sinistres 2002-2011 en assurance RC automobile Contenu 1. Nombre de sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence des sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence

Plus en détail

Les sanctions relatives au permis de conduire

Les sanctions relatives au permis de conduire Les sanctions relatives au permis de conduire 1- Présentation des sanctions relatives au permis de conduire : Les sanctions relatives au permis de conduire peuvent être de deux ordres : Administratives

Plus en détail

Quel permis de conduire pour quel véhicule?

Quel permis de conduire pour quel véhicule? Centre de Gestion du Haut-Rhin Fonction Publique Territoriale 22 rue Wilson - 68027 COLMAR Cedex Tél. : 03 89 20 36 00 - Fax : 03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net - www.cdg68.fr Circulaire n 14/2013 Cl.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INSTALLATION DU «VILLAGE SÉCURITE ROUTIÈRE» A PRIVAS. Du 8 au 12 juin 2015 CONTACTS PRESSE :

DOSSIER DE PRESSE INSTALLATION DU «VILLAGE SÉCURITE ROUTIÈRE» A PRIVAS. Du 8 au 12 juin 2015 CONTACTS PRESSE : DOSSIER DE PRESSE INSTALLATION DU «VILLAGE SÉCURITE ROUTIÈRE» A PRIVAS Du 8 au 12 juin 2015 CONTACTS PRESSE : Préfecture de l Ardèche : Cabinet - Service départemental de la communication interministérielle

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER 2013 SOMMAIRE Depuis 1978,... le nombre de décès a chuté de 77,4 %. Il y a eu 399 décès sur les routes en 2013, soit 22 de moins qu en 2012, ce

Plus en détail

«Je roule cyclo, je roule réglo!»

«Je roule cyclo, je roule réglo!» Communiqué de presse Dunkerque, le mercredi 4 juin 2003 «Je roule cyclo, je roule réglo!» Du lundi 2 juin au vendredi 6 juin 2003, se déroule à Dunkerque et dans toute la communauté urbaine, une grande

Plus en détail

Marion Maestracci Alain Boulanger

Marion Maestracci Alain Boulanger Marion Maestracci Alain Boulanger La marche des seniors en milieu urbain dense : le cas de Paris Les éléments à connaître afin de promouvoir et sécuriser la marche Direction de la Voirie et des Déplacements

Plus en détail

Entrée en vigueur du nouveau permis de conduire européen le 19 janvier 2013

Entrée en vigueur du nouveau permis de conduire européen le 19 janvier 2013 Entrée en vigueur du nouveau permis de conduire européen le 19 janvier 2013 La 3e directive du conseil européen du 20 décembre 2006, directive 2006/126/CE, relative au permis de conduire prescrit la mise

Plus en détail

Conférence de presse «les chiffres clés de la sécurité en Haute-Savoie 2012»

Conférence de presse «les chiffres clés de la sécurité en Haute-Savoie 2012» Conférence de presse «les chiffres clés de la sécurité en Haute-Savoie 2012» Contact : Service interministériel de la communication (SICOM) Hélène FOREAU : 04 50 33 61 82 ou 06 78 05 98 53 pref-communication@haute-savoie.gouv.fr

Plus en détail

Evolution de la fréquence des sinistres 2003-2012 en assurance RC automobile

Evolution de la fréquence des sinistres 2003-2012 en assurance RC automobile Evolution de la fréquence des sinistres 2003-2012 en assurance RC automobile Contenu 1. Nombre de sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence des sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence

Plus en détail

Liste des délits et infractions Les plus importants : A apprendre!!

Liste des délits et infractions Les plus importants : A apprendre!! Liste des délits et infractions Les plus importants : A apprendre!! Les délits : Conduite en état d'ivresse manifeste ou sous l'empire d'un état alcoolique (>= 0.8 g/l de sang ou 0.4 mg/l d'air expiré)

Plus en détail

Les nouveaux permis lourds

Les nouveaux permis lourds Les nouveaux permis lourds au 19 janvier 2013 Sommaire de la présentation Contexte réglementaire Calendrier Avant, après le 19 janvier 2013 Permis B, formation de 7 heures et permis BE Permis C1, C et

Plus en détail

La sécurité routière en france

La sécurité routière en france o bservatoire national interministériel de sécurité routière 2010 La sécurité routière en france Bilan de l année 2010 La documentation Française La sécurité routière en France Bilan de l année 2010 La

Plus en détail

La lettre de l Ét@t en Dordogne

La lettre de l Ét@t en Dordogne N 1 - Janvier - Février 2013 La lettre de l Ét@t en Dordogne LE DOSSIER DU MOIS LE BILAN DE LA DELINQUANCE 2012 Sommaire L'éditorial Je vous présente le premier numéro de l année 2013 de la lettre des

Plus en détail

Problèmes judiciaires. Problèmes judiciaires

Problèmes judiciaires. Problèmes judiciaires Problèmes judiciaires 61 62 63 Contrôles et délits routiers À partir de 0,5 g/l d alcool dans le sang, la conduite est interdite en France [Voir : Cadre légal en matière d alcool]. Par ailleurs, depuis

Plus en détail

Le nombre de morts sur la route. en fonction des évolutions de la réglementation. Rapport adressé à AutoPlus. par la

Le nombre de morts sur la route. en fonction des évolutions de la réglementation. Rapport adressé à AutoPlus. par la Société de Calcul Mathématique, S. A. Algorithmes et Optimisation Le nombre de morts sur la route en fonction des évolutions de la réglementation Rapport adressé à AutoPlus par la Société de Calcul Mathématique

Plus en détail

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière à la Vice-présidence à la sécurité routière.

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière à la Vice-présidence à la sécurité routière. Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière à la Vice-présidence à la sécurité routière. Vice-présidente : Directrice : Coordonnateur et rédacteur

Plus en détail

PRESENTATION DU BILAN DE L EVOLUTION DE LA DELINQUANCE EN 2011 EN LOIRE-ATLANTIQUE

PRESENTATION DU BILAN DE L EVOLUTION DE LA DELINQUANCE EN 2011 EN LOIRE-ATLANTIQUE PREFECTURE DE LA LOIRE-ATLANTIQUE Le 17 janvier 2011 PRESENTATION DU BILAN DE L EVOLUTION DE LA DELINQUANCE EN 2011 EN LOIRE-ATLANTIQUE par Monsieur Jean DAUBIGNY, préfet de la région Pays de la Loire,

Plus en détail

BILAN 2013 DE L ACTIVITE DES SERVICES DANS LES YVELINES DANS LA LUTTE CONTRE LA DELINQUANCE ET L INSECURITE ROUTIERE

BILAN 2013 DE L ACTIVITE DES SERVICES DANS LES YVELINES DANS LA LUTTE CONTRE LA DELINQUANCE ET L INSECURITE ROUTIERE BILAN 2013 DE L ACTIVITE DES SERVICES DANS LES YVELINES DANS LA LUTTE 1 CONTRE LA DELINQUANCE ET L INSECURITE ROUTIERE SOMMAIRE 2 Pages 3-7 Les atteintes aux biens Pages 8-10 Les atteintes volontaires

Plus en détail

Petit déjeuner presse. Bilan 2013

Petit déjeuner presse. Bilan 2013 Petit déjeuner presse Bilan 2013 28 janvier 2014 Sécurité publique Rappels Les zones de compétence Gendarmerie/Police Les indicateurs de la délinquance AVIP Atteintes volontaires à l'intégrité physique

Plus en détail

EPREUVE DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 7 septembre 2011

EPREUVE DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 7 septembre 2011 J. 11 1203 MINISTERE DE L INTERIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION BEPECASER EPREUVE DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 7 septembre 2011 Question 1 Dans le cadre de l apprentissage

Plus en détail

Dossier de presse. La non-assurance routière en France en 2013

Dossier de presse. La non-assurance routière en France en 2013 Dossier de presse La non-assurance routière en France en 2013 Dossier de presse Sommaire Le communiqué de presse Page 3 Quelle ampleur et quelle évolution? Page 5 Quel est le profil des non-assurés? Page

Plus en détail

Evolution de la fréquence des sinistres 2004-2013 en assurance RC automobile

Evolution de la fréquence des sinistres 2004-2013 en assurance RC automobile Evolution de la fréquence des sinistres 2004-2013 en assurance RC automobile Contenu 1. Nombre de sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence des sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence

Plus en détail

Dossier de presse. Création de l observatoire sanef 1 ère étude scientifique des comportements au volant sur autoroute JUILLET 2012

Dossier de presse. Création de l observatoire sanef 1 ère étude scientifique des comportements au volant sur autoroute JUILLET 2012 Dossier de presse SOMMAIRE Présentation...3 Une étude scientifique pour dresser un état des lieux des comportements sur autoroute...4 L occupation des voies : des résultats venant confirmer l importance

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. specimen factice

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. specimen factice RÉPUBLIQUE FRANÇAISE F le permis à specimen factice Qu est-ce que le permis à? Le permis de conduire est un certificat de capacités, obtenu après une formation et un examen, attestant qu une personne est

Plus en détail

PERMIS A POINTS. Faisons le point

PERMIS A POINTS. Faisons le point PERMIS A POINTS Faisons le point Capital de départ 12 POINTS (6 points pendant la période probatoire de 3 ans) 1, 2, 3, 4 ou 6 points sont retirés à chaque infraction. Quand il ne reste plus aucun point,

Plus en détail

L'exemple français : permis à points et comportement routier

L'exemple français : permis à points et comportement routier NATIONS UNIES ОБЪЕДИНЕННЬІЕ НАЦИИ UNITED NATIONS COMMISSION ECONOMIQUE POUR L EUROPE ЕВРОПЕЙСКАЯ ЭКОНОМИЧЕСКАЯ КОМИССИЯ ECONOMIC COMMISSION FOR EUROPE SEMINAIRE СЕМИНАР SEMINAR COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS

Plus en détail

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière.

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière. Jui l l et2014 Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière. Vice-présidente : Directrice : Coordonnatrice

Plus en détail

Mercredi 26 janvier 2010

Mercredi 26 janvier 2010 [ Bilan de la sécurité en 2010 ] Mercredi 26 janvier 2010 D é l i n q u a n c e S é c u r i t é r o u t i è r e L u t t e c o n t r e l a c l a n d e s t i n i t é Délinquance générale Délinquance Activité

Plus en détail

TEST D'ACCÈS AU DALF CO. SESSION DE JANVIER 2004. Sécurité routière : les Français amorcent un virage

TEST D'ACCÈS AU DALF CO. SESSION DE JANVIER 2004. Sécurité routière : les Français amorcent un virage TEST D'ACCÈS AU DALF CO. ÉPREUVE ÉCRITE 1 : COMPRÉHENSION ÉCRITE Lisez attentivement le document ci-dessous, puis répondez aux questions : Sécurité routière : les Français amorcent un virage Systématisation

Plus en détail

Bilan des accidents de la route 2013

Bilan des accidents de la route 2013 1. Accidents corporels et victimes - principales tendances Comparaison 2012 / 2013 2012 2013 Diff. en % Accidents corporels 1019 949-7 dont mortels 34 41 +21 Victimes tuées 34 45 +32 Blessés graves 339

Plus en détail

Dossier de presse Bilan de la lutte contre la délinquance et l insécurité routière dans le département de l Aisne

Dossier de presse Bilan de la lutte contre la délinquance et l insécurité routière dans le département de l Aisne PREFET DE L AISNE Laon, le 24 janvier 2014 Dossier de presse Bilan de la lutte contre la délinquance et l insécurité routière dans le département de l Aisne Contact presse : Service départemental de la

Plus en détail

Nouveau permis de conduire européen

Nouveau permis de conduire européen Nouveau permis de conduire européen Nouvelles catégories de permis entrant en vigueur le 19 janvier 2013 - dossier de presse - SOMMAIRE Le nouveau permis européen Nouvelle carte sécurisée Les nouvelles

Plus en détail

Première problématique. Quel programme de prévention et de gestion des risques pour l équilibre de la branche automobile?

Première problématique. Quel programme de prévention et de gestion des risques pour l équilibre de la branche automobile? Première problématique Quel programme de prévention et de gestion des risques pour l équilibre de la branche automobile? Introduction Problématique Méthodologie : Plan de communication - Recueil des textes

Plus en détail

LE PERMIS A POINTS BILAN D'EXECUTION ANNEE 2005

LE PERMIS A POINTS BILAN D'EXECUTION ANNEE 2005 LE PERMIS A POINTS BILAN D'EXECUTION ANNEE 25 Direction des Libertés Publiques et des Affaires Juridiques Sous-Direction de la Circulation et de la Sécurité Routières Bureau des Usagers de la Route et

Plus en détail

PREFECTURE DE VAUCLUSE

PREFECTURE DE VAUCLUSE 1 PREFECTURE DE VAUCLUSE DGO rédigé en décembre 2008 par la coordination sécurité routière de Vaucluse 2 Page 3 : Préambule Page 5 : Les caractéristiques de l'insécurité routière du département de Vaucluse

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 378 rectifié bis SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2007-2008 Annexe au procès-verbal de la séance du 10 juin 2008 PROPOSITION DE LOI tendant à assurer une plus grande équité dans notre politique de sécurité

Plus en détail

LE DEPISTAGE DE L'IMPREGNATION ALCOOLIQUE

LE DEPISTAGE DE L'IMPREGNATION ALCOOLIQUE LE DEPISTAGE DE L'IMPREGNATION ALCOOLIQUE PLAN DU COURS 1. Définitions. Le DIA La CEA La CEI 2. Quels sont les personnes et les véhicules concernés? 3. Quand effectue - ton un DIA? Le DIA est obligatoire

Plus en détail

Conseil national de la sécurité routière. Mardi 27 novembre 2012 Hôtel de Beauvau

Conseil national de la sécurité routière. Mardi 27 novembre 2012 Hôtel de Beauvau Conseil national de la sécurité routière Mardi 27 novembre 2012 Hôtel de Beauvau Sommaire 27 novembre 2012 : Manuel Valls, ministre de l Intérieur, relance le Conseil national de la sécurité routière (CNSR)

Plus en détail