LIQUIDES, GAZ, SOLUTIONS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LIQUIDES, GAZ, SOLUTIONS"

Transcription

1 LIQUIDES, GAZ, SOLUTIONS UE3 I) Niveaux d organisation de la matière A. Caractéristiques des 3 états de la matière 1 er niveau = atome. 2 ème niveau = molécule (H2O ; Buthane ; ADN). 3 ème niveau = état d agrégation de la matière (liquide solide et gaz). Toutes les espèces chimiques peuvent exister sous 3 états (solide, liquide, gaz). Les états de la matière sont définis par un aspect macroscopique : présentant des propriétés physiques communes. et stable dans un environnement physique déterminé (avec des limites : température et pression). 3 paramètres à la classification : - degré d ordre interne : Etat ordonné (solide (état cristallisé)) Ex : solides amorphes utilisés notamment en cristallographie. Etat désordonné (liquide, gaz). - densité : Etat condensé (solide (état cristallisé), liquide). Etat non condensé (gaz). - mouvement : Sans mouvement (solide). Avec mouvement (liquide, gaz). Dans la matière, les molécules sont soumises à deux tendances antagonistes : a) tendance au désordre et à l extension : due à l agitation moléculaire (origine thermique). b) tendance à la cohésion : grâce aux forces d interactions de la matière. B. Agitation moléculaire Il existe différents mouvements moléculaires : translation rotation vibration Si on augmente la température, on augmente l énergie cinétique des molécules (du fait de l agitation thermique ou moléculaire) et donc les états désordonnés de la matière. 1 sur 6

2 EAM= Etrans + Erot + Evib C. Forces d interactions : Force d attraction (électrostatique) Il y a 2 types de forces de liaison : a) Forces intramoléculaires Force de répulsion (encombrement stérique) Fortes : 1) Liaisons ioniques correspondent à la condition limite (transfert d électron) de la liaison covalente polarisée. Les 2 ions restent dans un environnement très proche. 2) Liaisons covalentes (doublet d électron mis en commun). 3) Liaisons métalliques : les électrons sont dits porteurs de charge (conductivités électriques et thermiques élevées). Cette liaison assure la cohésion d un agrégat contenant des milliards d atomes. Faibles : (ex : espèces radicalaires X ). b) Forces intermoléculaires (=liaisons faibles) ( , prix nobel 1910) Liaisons de Van der Waals : (forces d attraction d origine électrostatique) a) Interactions entre 2 molécules polaires (ex : saccharose) : le «pole positif» de l une attire le «pole négatif» de l autre. b) Interaction entre molécule polaire et molécules apolaire (ex : hydrate d argon) : la molécule polaire créée un champ électrique qui peut induire la polarisation d une molécule apolaire. c) Interaction molécule apolaire-molécule apolaire (liaison H) ex : H2 gaz rare liquide ou solide à basse température. Liaison Hydrogène, un cas particulier de liaison intermoléculaire : Concerne principalement les molécules contenant l élément oxygène comme par exemple H2O. 2 sur 6

3 L Oxygène étant très électronégatif, il existe des forces d attraction électrostatique (force de 5-20% des forces intramoleculaires) et donc, en présence de ces liaisons hydrogène, les températures de fusion et de vaporisation sont très hautes (ex : Tfusion (eau) réelle = 0 C sous 1 atmosphère (atm) au lieu de -65 C en théorie). Plus ces forces sont grandes, plus l énergie cinétique nécessaire pour s en libérer est grande. Etotale = Etrans + Erot + Evib (dispersion) + Eliaison (cohésion) II) Notion de quantité de matière 1) Définition : L unité de la quantité de matière est la MOLE (n) = autant d atome dans 0,012 kg de Carbone-12. n= N /NA (Constante d Avogadro = NA = 6, mol -1 ) n ne dépend pas de la nature de la substance. 2) Masse molaire : Masse molaire d une substance, notée M : M =m/n m dépend de la nature de la substance. 3) Concentration molaire massique : La dissolution d un solide, d un liquide ou d un gaz dans un liquide donne une solution notion de solvant et de soluté : o Concentration molaire : concentration en moles rapportée à un volume : Molarité : c = nsoluté/vtotal o Concentration molale : concentration en moles rapportée a une masse : Molalité : m = nsoluté/msolvant III) Etats gazeux Pas de volume défini occupe toujours la totalité du volume offert Expansible à l infini et spontanée Nécessite de définir les conditions d étude : température et pression 2 points d étude : gaz parfaits et gaz réels 3 sur 6

4 1) Gaz parfaits : A l échelle macroscopique, un gaz parfait satisfait 5 lois : 1) Loi de Boyle Mariotte : A Température constante, P.V = constante. (quand P est faible!) 2) Loi d Avogadro : A Température et Pression constante, les Volume molaires sont identiques. (a T=0 C, et P=1atm : VM=22,414 L.mol -1 ) 3) Loi de Charles : A Pression constante : V = kt. 4) Loi de Gay-Lussac A Volume constant : P = kt. 5) Loi de Dalton Ptotal = Somme des pressions partielles. A l échelle microscopique on utilise l approximation des gaz parfaits : Pas d interaction entre les molécules Volume des molécules négligeables La Pression P d un gaz se calcule : P (N.m -2 )= Ces unités sont celles utilisées dans le système international de mesures physiques. L équivalence dans le système MKSA (mètre, kelvin, seconde, ampère) est : 1 N.m -2 = 1 Pa Hauteur de colonne de liquide (mercure, Hg) ou atmosphère : P = h (760 mm de Hg à 0 C) x ρ (Masse volumique kg/m 3 pour Hg) x g (Accélération de la pesanteur 9,81 m/s²). 1 atm = 1, Pa = 1, N.m -2 Equation d état des gaz parfaits : P.V = n.r.t R= constante molaire des gaz parfaits, 8,314 J.mol -1.K -1 1 J = 1 Pa.m 3 Traduit un travail qui peut être récupéré : W = - P.V (ex : le piston) 4 sur 6

5 Le Volume molaire s exprime : Vm = M (Masse molaire en kg.mol -1 ) / ρ (Masse volumique en kg.m -3 ) Loi d Avogadro : 2 volumes égaux de gaz différents, se trouvant dans les mêmes conditions de Température et de Pression, contiennent la même quantité de gaz. À T = 0 C et P = 1 atm : Vm = 22,414 mol.m -3 2) Gaz réels : Equation d état des gaz réels (proposé par Van der Waals) : (P + a.n² / V²). (V - n.b) = n.r.t a et b sont deux constantes caractéristiques de chaque gaz (b ou covolume = volume propre des molécules). Conditions d application de la loi de Van der Waals : 1) Faible masse molaire, molécule non polaire et faible polarisabilité 2) Grande volume offert au gaz et pression faible 3) Température éloignée de température de condensation 3) Base de la théorie cinétique des gaz : Un gaz est un milieu constitué de particules : Très éloignées les unes des autres Se déplaçant continuellement, à très grande vitesse et en ligne droite (jusqu à collision) Entrant en collision S il y a un mouvement Energie cinétique moyenne : Ē = ½ m.v² L agitation moléculaire dépend de la température Ē = 3/2 k.t k= constante de Boltzmann, 1, J.K -1 Conséquences directes : - Au zéro absolu (T = 0 K) : pas de mouvement (Loi de Charles) - À T > 0 K : v = (2 Ē/m) 1/2 = (3 kt/m) 1/2 Plus une molécule est lourde, plus elle se déplace lentement. 4) Solubilité d un gaz dans un liquide Loi de Henry : A température constante et à saturation, la quantité de gaz dissous dans un liquide est proportionnelle à la pression partielle qu exerce ce gaz sur le liquide. 5 sur 6

6 La quantité de gaz dissout dépend donc de : La nature du liquide et du gaz considérés. La surface de contact gaz/liquide. La pression exercée par le gaz sur le liquide. Le temps (durée pendant laquelle s exerce la pression). La température (si T augmente, la dissolution diminue). La tension : à T = constante, 3 situations : Avec la tension qui est la pression appliquée par le gaz dissous dans le liquide. La saturation : tension du gaz dissous = P du gaz libre (pas d échange gazeux). Ex : Modèle de l oxygène dissout dans l eau d un étang. La sous-saturation : augmentation de la P du gaz libre augmentation de la dissolution jusqu à équilibre des tensions (échange gazeux). Ex : Modèle de l absorption de l O2 lors de la respiration. La sur-saturation : baisse de la P du gaz libre augmentation de l élimination jusqu à équilibre des tensions (échange gazeux). Ex : Modèle d une bouteille de champagne. Volume dissout : V = α. v. P / 760 α = coefficient d absorption v = volume du liquide P = pression partielle en mm de Hg 6 sur 6

UE 3 LIQUIDE, GAZ ET SOLUTIONS ETAT DE LA MATIÈRE ET LEUR CARACTÉRISATION THÈME : CHAPITRE 1

UE 3 LIQUIDE, GAZ ET SOLUTIONS ETAT DE LA MATIÈRE ET LEUR CARACTÉRISATION THÈME : CHAPITRE 1 UE 3 THÈME : ETAT DE LA MATIÈRE ET LEUR CARACTÉRISATION CHAPITRE 1 LIQUIDE, GAZ ET SOLUTIONS SOMMAIRE I NIVEAU D ORGANISATION DE LA MATIERE II LES GAZ PARFAITS III LES GAZ REELS I NIVEAU D ORGANISATION

Plus en détail

4 THÉORIE CINÉTIQUE DES GAZ. 4.1 Échelles d observations et fluctuations

4 THÉORIE CINÉTIQUE DES GAZ. 4.1 Échelles d observations et fluctuations 4 THÉORIE CINÉTIQUE DES GAZ 4.1 Échelles d observations et fluctuations On s intéresse à un volume V de gaz très grand : qq m 3 dans les conditions normales de température et de pression. Au sein de ce

Plus en détail

1. Les états de la matière et la théorie cinétique des gaz. 4. Les calculs mettant en application la loi générale des gaz

1. Les états de la matière et la théorie cinétique des gaz. 4. Les calculs mettant en application la loi générale des gaz Chapitre 11 Le comportement des gaz 1. Les états de la matière et la théorie cinétique des gaz 2. La pression et le volume des gaz 3. Les gaz et les variations de température 4. Les calculs mettant en

Plus en détail

Les gaz: caractéristiques

Les gaz: caractéristiques Les gaz Les gaz: caractéristiques les gaz épousent le volume et la forme de leurs contenants les gaz sont compressibles alors que les liquides et les solides le sont très peu des gaz déversés dans un même

Plus en détail

A l échelle macroscopique, une phase est une quantité de matière homogène, on distingue la phase gazeuse, liquide et solide.

A l échelle macroscopique, une phase est une quantité de matière homogène, on distingue la phase gazeuse, liquide et solide. : Constitution de la matière: Différentes phases de la matière: A l échelle macroscopique, une phase est une quantité de matière homogène, on distingue la phase gazeuse, liquide et solide. o Phase gazeuse:

Plus en détail

Thermodynamique des gaz parfaits

Thermodynamique des gaz parfaits Chapitre 24 Sciences Physiques - BTS Thermodynamique des gaz parfaits 1 Le modèle du gaz parfait 1.1 Définition On appelle gaz parfait un ensemble de molécules sans interaction entre elles en dehors des

Plus en détail

PACES - UE3 Physique/Biophysique - ETATS DE LA MATIERE 2013/2014. Chapitre 1 : Liquides, gaz et solutions

PACES - UE3 Physique/Biophysique - ETATS DE LA MATIERE 2013/2014. Chapitre 1 : Liquides, gaz et solutions PACES - UE3 Physique/Biophysique - ETATS DE LA MATIERE 2013/2014 I - Niveau d'organisation de la matière A - Caractéristiques des trois états de la matière Chapitre 1 : Liquides, gaz et solutions 1er niveau

Plus en détail

Chapitre n 3 : LE GAZ PARFAIT

Chapitre n 3 : LE GAZ PARFAIT Chimie - 6 ème année - Ecole Européenne Chapitre n 3 : LE GAZ PARFAIT I) Modèle du gaz parfait : 1) L'état gazeux : Dans l'état gazeux, les atomes sont généralement associés en molécules déformables, très

Plus en détail

D U G A Z P A R F A I T M O N O A T O M I Q U E A U X F L U I D E S R E E L S E T A U X P H A S E S C O N D E N S E E S

D U G A Z P A R F A I T M O N O A T O M I Q U E A U X F L U I D E S R E E L S E T A U X P H A S E S C O N D E N S E E S THERMODYNAMIQUE Lycée F.BUISSON PTSI D U G A Z P A R F A I T M O N O A T O M I Q U E A U X F L U I D E S R E E L S E T A U X P H A S E S C O N D E N S E E S Ce chapitre pourrait s appeler du monde moléculaire

Plus en détail

Le rôle d un thermomètre est d assurer la liaison entre la grandeur thermométrique et la matière dont on veut repérer la température.

Le rôle d un thermomètre est d assurer la liaison entre la grandeur thermométrique et la matière dont on veut repérer la température. COURS DE THERMODYNAMIQUE de Mme F. Lemmini, Professeur STU-SVI CHAPITRE I : TEMPERATURE ET CHALEUR I.1 Température I.1.1 Notion de température La température est liée à la sensation physiologique du chaud

Plus en détail

Thermodynamique. Plan du cours 3. Théorie cinétique des gaz : Calcul de la pression. Température et Energie. Dégrés de liberté d'une molécule

Thermodynamique. Plan du cours 3. Théorie cinétique des gaz : Calcul de la pression. Température et Energie. Dégrés de liberté d'une molécule Thermodynamique Plan du cours 3. Théorie cinétique des gaz : Calcul de la pression Ludwig Boltzmann (1844-1906), Température et Energie Dégrés de liberté d'une molécule Equation d'état du gaz parfait Théorie

Plus en détail

2. L eau Structure et propriétés

2. L eau Structure et propriétés 2. L eau Structure et propriétés Structure simple aux propriétés complexes Comportement physico-chimique anormal comparé à H 2 S (structure voisine) Abondance des liaisons hydrogène Constante des milieux

Plus en détail

Introduction à la description des systèmes thermodynamiques

Introduction à la description des systèmes thermodynamiques Introduction à la description des systèmes thermodynamiques 1. Définitions et généralités : La Thermodynamique est l étude des échanges d énergie ou de matière. La thermodynamique ne délimite a priori

Plus en détail

Le modèle du gaz parfait

Le modèle du gaz parfait Table des matières 1 : énergie interne, équation d état 1.1 Hypothèses........................................... 1. Énergie interne d un GPM................................... 1.3 Équation d état du GPM....................................

Plus en détail

Chapitre IX: Propriétés des gaz IX.1 Etats de la matière

Chapitre IX: Propriétés des gaz IX.1 Etats de la matière Nature des gaz IX.1 Etats de la matière Solide : - volume et forme déterminée - empilements denses de molécules qui ne se déplacent pas Interactions décroissantes entre molécules Liquide : -volume déterminé

Plus en détail

Thermodynamique et gaz parfaits

Thermodynamique et gaz parfaits Université Paris 7 PCEM 1 Cours de Physique Thermodynamique et gaz parfaits Étienne Parizot (APC Université Paris 7) É. Parizot Physique PCEM 1 ère année page 1 Résumé du cours précédent : travail énergie

Plus en détail

Thermodynamique de l atmosphère

Thermodynamique de l atmosphère Thermodynamique de l atmosphère 1 Introduction Notion de parcelle d air L atmosphère est composée d un ensemble de molécules. Pour la description de la plupart des phénomènes étudiés, le suivi des comportements

Plus en détail

Thermodynamique : les fondamentaux

Thermodynamique : les fondamentaux Thermodynamique : les fondamentaux Extrait du programme Thermodynamique : fondamentaux Notions et contenus Capacités exigibles Énergie interne U d un système Vocabulaire et définitions : système, état

Plus en détail

Cours CH4. Description d un système physico-chimique Transformation chimique

Cours CH4. Description d un système physico-chimique Transformation chimique Cours CH4 Description d un système physico-chimique Transformation chimique David Malka MPSI 2014-2015 Lycée Saint-Exupéry http://www.mpsi-lycee-saint-exupery.fr Table des matières 1 Description d un système

Plus en détail

SOMMAIRE. Tronc commun scientifique. Première année du baccalauréat (sciences expérimentales et sciences mathématiques)

SOMMAIRE. Tronc commun scientifique. Première année du baccalauréat (sciences expérimentales et sciences mathématiques) SOMMAIRE Tronc commun scientifique Physique.....2 Mécanique....2 Electricité.. 3 Chimie La chimie autours de nous. 4 Constitution de la matière.4 Transformations de la matière......5 Liste des travaux

Plus en détail

Chapitre 5.2 La pression d un gaz

Chapitre 5.2 La pression d un gaz Chapitre 5.2 La pression d un La pression d un Lorsqu on emprisonne un dans un ballon, le applique une force sur la du ballon, car celle-ci se déforme à mesure que le entre dans le ballon. Ainsi, un comprimé

Plus en détail

PRESSION. Rq2 : L HYDROSTATIQUE étudie les propriétés des fluides en équilibres, toutes les parties étant parfaitement immobiles (Archimède, Pascal)

PRESSION. Rq2 : L HYDROSTATIQUE étudie les propriétés des fluides en équilibres, toutes les parties étant parfaitement immobiles (Archimède, Pascal) PRESSION 1 1. GENERALITES 1.1. Définition : pression exercée par une force r F agissant uniformément et perpendiculairement à une surface de grandeur S UNITE SI : le Pascal [ Pa ] ou [ N.m -2 ] p = F S

Plus en détail

BILANS THERMIQUES 1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE 2. ENERGIE INTERNE

BILANS THERMIQUES 1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE 2. ENERGIE INTERNE 1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE BILANS THERMIQUES La description de la matière peut être faite au niveau microscopique ou au niveau macroscopique: L approche microscopique décrit le comportement individuel

Plus en détail

Dissolution des gaz Loi Henry

Dissolution des gaz Loi Henry Dissolution des gaz Loi Henry William HENRY ( 1775 1836) En 1803, William Henry, physicien et chimiste Anglais, présente la loi qui porte désormais son nom. Selon cette loi, en l absence de réaction chimique

Plus en détail

12 Mélanges de gaz. m = m 1 + m 2 +... + m ns = m i. n = n 1 + n 2 +... + n ns = n i. 20 mars 2003 Généralités et mélanges de gaz parfaits 320

12 Mélanges de gaz. m = m 1 + m 2 +... + m ns = m i. n = n 1 + n 2 +... + n ns = n i. 20 mars 2003 Généralités et mélanges de gaz parfaits 320 20 mars 2003 Généralités et mélanges de gaz parfaits 320 12 On s est principalement limité jusqu à présent à l étude des substances pures. Or, bon nombre de problèmes thermodynamiques font intervenir des

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1- Atomistique... 17. Chapitre 2- Liaisons chimiques... 47

Table des matières. Chapitre 1- Atomistique... 17. Chapitre 2- Liaisons chimiques... 47 Table des matières Chapitre 1- Atomistique... 17 1. Structure de l atome... 17 2. Modèle corpusculaire : cas de l atome H... 19 2.1 Objectif... 19 2.2 Modèle de Rutherford... 19 2.3 Modèle de Bohr... 20

Plus en détail

Chapitre B3a. Spectroscopie infrarouge (IR)

Chapitre B3a. Spectroscopie infrarouge (IR) Chapitre B3a. Spectroscopie infrarouge (IR) 1 Chapitre B3a. Spectroscopie infrarouge (IR) Pour déterminer la formule développée d une molécule, on peut utiliser diverses méthodes : Des méthodes chimiques

Plus en détail

Cours de thermodynamique

Cours de thermodynamique Cours de thermodynamique Semestre 1 S. Poncet IUT de Marseille, département Génie Thermique et Énergie Année 2012-13 Table des matières 1 Introduction 6 1.1 Historique......................................

Plus en détail

PLAN 1ère partie. Chapitre 3 Les forces de liaisons Structure de l eau. Propriétés particulières. 1ère Partie : chapitre2 :Changement d'état

PLAN 1ère partie. Chapitre 3 Les forces de liaisons Structure de l eau. Propriétés particulières. 1ère Partie : chapitre2 :Changement d'état PLAN 1ère partie Chapitre 2 Changements d état 1 Généralités 1.1 Notion de phase 1.2 Passages d un état à l autre 1.3 Equilibre entre les phases 1.4 Chaleur latente de changement d état 2 Fusion-solidification

Plus en détail

TD Thermodynamique. Diffusion de particules

TD Thermodynamique. Diffusion de particules TPC2 TD Thermodynamique Diffusion de particules Exercice n o 1 : Diffusion du CO 2 On observe la diffusion du CO 2 dans l air, en régime stationnaire, à l intérieur d un tube de longueur L = 0, 25 m et

Plus en détail

COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices. Savoir son cours QCM :

COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices. Savoir son cours QCM : COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices Savoir son cours QCM : Paires d ions : Trouver la proportion d anions et de cations dans les solides constitués des paires d ions suivantes : [K + ]

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section i-prépa LS1-1 Olivier CAUDRELIER oc.polyprepas@orange.fr Chapitre 1 Gaz, approche Thermodynamique I. Notions de base : Mécanique Thermodynamique

Plus en détail

TD 1. On considère une mole de gaz (CO 2 ) qui obéit à l'équation de Van der Waals. (p + a/v 2 ) (v-b) = RT.

TD 1. On considère une mole de gaz (CO 2 ) qui obéit à l'équation de Van der Waals. (p + a/v 2 ) (v-b) = RT. TD 1 1: On considère une mole de gaz (CO 2 ) qui obéit à l'équation de Van der Waals. (p + a/v 2 ) (v-b) = RT. 1) Etablir l'expression du travail reçu par le gaz, au cours d'une compression isotherme réversible

Plus en détail

UE3-S1 : Organisation des appareils et des systèmes Bases physiques des méthodes d exploration **********

UE3-S1 : Organisation des appareils et des systèmes Bases physiques des méthodes d exploration ********** tutorat@carabin.fr carabin.fr Année universitaire 2012-2013 UE3-S1 : Organisation des appareils et des systèmes Bases physiques des méthodes d exploration DUREE : 60 mn CETTE EPREUVE COMPREND : **********

Plus en détail

Cours N2 : Dissolution des gaz

Cours N2 : Dissolution des gaz Sommaire Cours N2 : Dissolution des gaz Justification ADD et tables de décompression Rappels Physique : la pression Composition de l air Mise en évidence Ennoncé de la loi de Henri Application à la plongée

Plus en détail

I Les différents états de l eau II Deux modes de vaporisation de l eau, III Echanges d énergie et changements d états

I Les différents états de l eau II Deux modes de vaporisation de l eau, III Echanges d énergie et changements d états I Les différents états de l eau II Deux modes de vaporisation de l eau, III Echanges d énergie et changements d états I Les différents états de l eau a- Les trois états de l eau. Quels sont les différents

Plus en détail

Clemenceau. Du gaz parfait monoatomique aux fluides réels et aux phases condensées. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O.

Clemenceau. Du gaz parfait monoatomique aux fluides réels et aux phases condensées. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O. Lycée Clemenceau CSI (O.Granier) Du gaz parfait monoatomique aux fluides réels et aux phases condensées La thermodynamique? La thermodynamique? La thermodynamique est fondamentalement la science des transformations

Plus en détail

I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40

I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40 DS S THÈME OBSERVER/COHÉSION DE LA MATIÈRE/ Page / NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... I. LE POISON D HERCULE POIROT 7 40 a) Établir la formule de Lewis du cyanure d hydrogène Configurations électroniques

Plus en détail

Partie II TEMPERATURES DANS LE REACTEUR

Partie II TEMPERATURES DANS LE REACTEUR Spé y 2001-2002 Devoir n 2 THERMODYNAMIQUE Ce problème étudie quelques aspects des phénomènes intervenants dans une centrale nucléaire de type Réacteur à Eau Pressurisée (ou PWR en anglais) qui est le

Plus en détail

Daniel Bernoulli 1700 1782

Daniel Bernoulli 1700 1782 Capacités C1 mesurer la pression à l aide d un manomètre ; C2 calculer une pression et la convertir en bar ou en pascal ; C3 vérifier expérimentalement la loi de Boyle-Mariotte (pv = n RT ); C4 calculer

Plus en détail

LES PROPRIETES THERMIQUES DE LA MATIERE

LES PROPRIETES THERMIQUES DE LA MATIERE LES PROPRIETES THERMIQUES DE LA MATIERE On va maintenant aborder un nouveau sujet, la thermodynamique, qui traite de l énergie interne emmagasinée par le mouvement et l interaction des atomes d un système.

Plus en détail

Organisation des enseignements Chimie en S3 et S4

Organisation des enseignements Chimie en S3 et S4 Organisation des enseignements Chimie en S3 et S4 Modules d'enseignements de Chimie M3303 : Techniques Spectroscopiques (Johan Alauzun S3) M4104 : Analyses Électrochimiques (Olivier Fontaine fin S3) et

Plus en détail

Quantité de matière et concentration

Quantité de matière et concentration Quantité de matière et concentration Les échantillons de matière que nous manipulons contiennent un nombre gigantesque d entités chimiques ; ainsi, une simple goutte d eau contient environ 1 500 milliards

Plus en détail

T1 THERMODYNAMIQUE : INTRODUCTION ET THÉORIE CINÉTIQUE DU GAZ PARFAIT

T1 THERMODYNAMIQUE : INTRODUCTION ET THÉORIE CINÉTIQUE DU GAZ PARFAIT T1 THERMODYNAMIQUE : INTRODUCTION ET THÉORIE CINÉTIQUE DU GAZ PARFAIT «Sauterelles, étincelles jaillies du sol en feu ; du sol sec qui par endroits se craquelle déjà. Herbes couleur de paille, légères,

Plus en détail

Pr. Hatem BOULAHDOUR Biophysique et Médecine Nucléaire hatem.boulahdour@univ-fcomte.fr

Pr. Hatem BOULAHDOUR Biophysique et Médecine Nucléaire hatem.boulahdour@univ-fcomte.fr Pr. Hatem BOULAHDOUR Biophysique et Médecine Nucléaire hatem.boulahdour@univ-fcomte.fr Ouvrages de base : 1- Eléments de biophysique tome 1 et tome 2 GREMY F. et LETERRIER F. FLAMMARION 2- BIOPHYSIQUE

Plus en détail

Définition La thermodynamique est la description macroscopique des propriétés de la matière en termes de grandeurs physiques spécifiques

Définition La thermodynamique est la description macroscopique des propriétés de la matière en termes de grandeurs physiques spécifiques Thermodynamique du grec Thermos: chaud du grec Dunamis: puissance Pr. Alfonso San Miguel Laboratoire de Physique de la Matière Condensée et Nanostructures Bât L. Brillouin Définition La thermodynamique

Plus en détail

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES

U-31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Session 200 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE E-3 SCIENCES PHYSIQUES U-3 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Durée : 2 heures Coefficient : 2,5 Durée conseillée Chimie

Plus en détail

CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE U31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES

CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE U31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Session 2016 BREVET de TECHNICIEN SUPÉRIEUR CONTRÔLE INDUSTRIEL et RÉGULATION AUTOMATIQUE E3 SCIENCES PHYSIQUES U31 CHIMIE-PHYSIQUE INDUSTRIELLES Durée : 2 heures coefficient : 2,5 Durée conseillée Chimie

Plus en détail

Chromatographie liquide haute performance (CHLP)

Chromatographie liquide haute performance (CHLP) Chromatographie liquide haute performance (CHLP) La chromatographie liquide haute performance (CHLP en français, HPLC en anglais) est une technique analytique très générale d emploi. Elle correspond à

Plus en détail

UE 303 - Thermodynamique - 2010/2011

UE 303 - Thermodynamique - 2010/2011 UE 303 - Thermodynamique - 2010/2011 Contrôle Continu du 03/11/2010. Durée: 2h00mn Exercice 1 : On suppose que l atmosphère est un gaz réel en équilibre dans le champ de pesanteur. L équation d état de

Plus en détail

Chaleur, température, pression, gaz parfait, diffusion,... v 7

Chaleur, température, pression, gaz parfait, diffusion,... v 7 9 Chaleur, température, pression, gaz parfait, diffusion,... v 7 1 La Température T Instrument de mesure type: le thermomètre à Hg. Calibration: échelle Celsius de température: 0 C l'eau gèle 100 C l'eau

Plus en détail

Volume et température d un gaz

Volume et température d un gaz Volume et température d un gaz Par Pascal Rebetez Janvier 7 Introduction Après avoir étudié expérimentalement la relation entre le volume et la température d un gaz (de l air), nous comparons les données

Plus en détail

Conductivité conductimétrie

Conductivité conductimétrie Conductivité conductimétrie I. Généralités sur les milieux conducteurs Le courant électrique est dû à un mouvement d'ensemble des porteurs de charges sous l'action d'un champ électrique. Ils sont de trois

Plus en détail

PERMEABILITE DES POLYMERES

PERMEABILITE DES POLYMERES ANVAR PERMEABILITE DES POLYMERES I. NOTIONS SUR LE TRANSPORT GAZEUX DANS LES POLYMERES Il est généralement admis que les gaz traversent les films polymères denses par un processus de "dissolution-diffusion".

Plus en détail

GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008. EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ème ANNEE OPTION SPECIFIQUE BIOLOGIE - CHIMIE EPREUVE DE CHIMIE

GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008. EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ème ANNEE OPTION SPECIFIQUE BIOLOGIE - CHIMIE EPREUVE DE CHIMIE GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008 EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ème ANNEE OPTION SPECIFIQUE BIOLOGIE - CHIMIE EPREUVE DE CHIMIE Date : mai 2008 Durée : 3 heures Matériel mis à disposition

Plus en détail

Les interactions de faible énergie Pierre-Alexis GAUCHARD

Les interactions de faible énergie Pierre-Alexis GAUCHARD Chapitre 5 : Les interactions de faible énergie Pierre-Alexis GAUCHARD UE1 : Chimie Chimie physique Agrégé de chimie, Docteur ès sciences Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP CHIMIE. Durée : 2 heures. Les calculatrices sont autorisées * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP CHIMIE. Durée : 2 heures. Les calculatrices sont autorisées * * * SESSION 2006 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP CHIMIE Durée : 2 heures Les calculatrices sont autorisées * * * NB : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision

Plus en détail

SOMMAIRE. CHIMIE GENERALE ET MINERALE... p.47

SOMMAIRE. CHIMIE GENERALE ET MINERALE... p.47 SOMMAIRE REMISE A NIVEAU-NOTIONS NOTIONS DE BASE... p.7 REMISE A NIVEAU PHYSIQUE-CHIMIE-N 1 : STRUCTURE DE LA MATIERE. p.8 I. Structure atomique... p.8 II. La répartition électronique et représentation

Plus en détail

ρ = d = (sans unité) eau Un fluide est en équilibre dans le champ de pesanteur. Dans un repère O, i, j, k avec l'axe des z orienté vers le haut,

ρ = d = (sans unité) eau Un fluide est en équilibre dans le champ de pesanteur. Dans un repère O, i, j, k avec l'axe des z orienté vers le haut, Pour mettre en mouvement un objet, déformer un objet, modifier le mouvement d'un objet ; il est nécessaire de faire subir à celui-ci une action mécanique (avec ou sans contact). Pour décrire cette action

Plus en détail

Science et technologie de l'environnement CHAPITRE 2 LES MOLÉCULES ET LES SOLUTIONS

Science et technologie de l'environnement CHAPITRE 2 LES MOLÉCULES ET LES SOLUTIONS Science et technologie de l'environnement CHAPITRE 2 LES MOLÉCULES ET LES SOLUTIONS 1 LES MOLÉCULES: UNE MOLÉCULE, C'EST UN ENSEMBLE DE PLUSIEURS ATOMES LIÉS CHIMIQUEMENT. UNE LIAISON CHIMIQUE, C'EST LE

Plus en détail

1. Etats de la matière 1. Etats de la matière 2. Etats de la matière 3. Les états de la matière 4. Etats de la matière

1. Etats de la matière 1. Etats de la matière 2. Etats de la matière 3. Les états de la matière 4. Etats de la matière 1. Etats de la matière 1. Etats de la matière A. Il existe sept unités de base dans le système international. B. Les interactions intermoléculaires sont plus importantes à l état gazeux qu à l état solide.

Plus en détail

Formation MF1. Éléments de physique dans l enseignement de la plongée. FFESSM comité Inter Régional LRMP

Formation MF1. Éléments de physique dans l enseignement de la plongée. FFESSM comité Inter Régional LRMP Formation MF1 Éléments de physique dans l enseignement de la plongée Enseigner de la physique...pourquoi? Pour comprendre et prévenir des accidents : Barotraumatismes, ADD, toxicités de gaz. Pour comprendre

Plus en détail

I.M.A Institut de Maintenance Aéronautique Rue Marcel Issartier 33700 MERIGNAC. Propriétés de l atmosphère et aéronautique

I.M.A Institut de Maintenance Aéronautique Rue Marcel Issartier 33700 MERIGNAC. Propriétés de l atmosphère et aéronautique I.M.A Institut de Maintenance Aéronautique Rue Marcel Issartier 33700 MERIGNAC Propriétés de l atmosphère et aéronautique Janvier 2007 O.LOSEILLE Plan du cours I. Atmosphère réelle I.1 Chimiquement I.2

Plus en détail

SESSION 2013 SECOND CONCOURS ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PHYSIQUE CHIMIE. Durée : 4 heures

SESSION 2013 SECOND CONCOURS ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PHYSIQUE CHIMIE. Durée : 4 heures SESSION 2013 SECOND CONCOURS ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PHYSIQUE CHIMIE Durée : 4 heures L usage des calculatrices électroniques de poche à alimentation autonome, sans imprimante et sans document d accompagnement,

Plus en détail

Chromatographie Liquide de Haute Performance (CLHP-HPLC) Introduction

Chromatographie Liquide de Haute Performance (CLHP-HPLC) Introduction Chromatographie Liquide de Haute Performance (CLHP-HPLC) Introduction Principe de la CLHP Séparation de constituants dans un mélange complexe Mise en solution dans un solvant ou un mélange de solvant (éluant)

Plus en détail

Feuille d'exercices : Diusion thermique

Feuille d'exercices : Diusion thermique Feuille d'exercices : Diusion thermique P Colin 2014/2015 1 Diusion thermique dans une barre * On considère une barre cylindrique de longueur l et de section S constituée d un matériau de conductivité

Plus en détail

PHYSIQUE. 1re année. VISA pour la 1 re année Santé. Santé. 2 e édition. Salah Belazreg. Préparer et réussir son entrée en PACES/L1 Santé 100%

PHYSIQUE. 1re année. VISA pour la 1 re année Santé. Santé. 2 e édition. Salah Belazreg. Préparer et réussir son entrée en PACES/L1 Santé 100% 100% 1re année Santé Médecine harmacie Dentaire Sage-Femme Salah Belazreg HYSIQUE ISA pour la 1 re année Santé réparer et réussir son entrée en ACES/L1 Santé Toutes les notions du Lycée requises Des QCM

Plus en détail

PHYSIQUE. Durée : 3 h 30

PHYSIQUE. Durée : 3 h 30 Banque «Agro - Véto» A 0306 PHYSIQUE Durée : 3 h 30 L usage d une calculatrice est autorisé pour cette épreuve L usage d abaques et de tables est interdit pour cette épreuve Si, au cours de l épreuve,

Plus en détail

Principes généraux de la biochimie

Principes généraux de la biochimie Principes généraux de la biochimie «La biochimie a pour but de décrire, expliquer et exploiter les structures et le comportement des molécules biologiques en se servant de la chimie, de la physique et

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT DES EVENTS VIS-A-VIS DU PHENOMENE DE PRESSURISATION D'UN BAC PRIS DANS UN INCENDIE

DIMENSIONNEMENT DES EVENTS VIS-A-VIS DU PHENOMENE DE PRESSURISATION D'UN BAC PRIS DANS UN INCENDIE DIMENSIONNEMENT DES EVENTS VIS-A-VIS DU PHENOMENE DE PRESSURISATION D'UN BAC PRIS DANS UN INCENDIE Le dimensionnement des évents vis-à-vis du phénomène de pressurisation d un bac dans un incendie a été

Plus en détail

COURS et EXERCICES de CHIMIE

COURS et EXERCICES de CHIMIE Collège de Saussure ============== COURS et EXERCICES de CHIMIE 2 ème année OS Août 2008 CHAPITRE 1 : LA MOLE ET LE VOLUME MOLAIRE DES GAZ Où l on apprend comment déterminer le nombre de moles d'un échantillon

Plus en détail

Cours N4 - Saison 2011/2012. La dissolution des gaz : Mécanismes et facteurs favorisants.

Cours N4 - Saison 2011/2012. La dissolution des gaz : Mécanismes et facteurs favorisants. Cours N4 - Saison 2011/2012. 1 Plan du cours 1. Objectif / But 2. Rappels 3. La dissolution des gaz et les facteurs favorisants / La loi de Henry 4. Application à la saturation / désaturation 5. Conclusions

Plus en détail

ch Forces intermoléculaires: entre : particules chargées, molécules polaires et molécules non polaires

ch Forces intermoléculaires: entre : particules chargées, molécules polaires et molécules non polaires 11. Le comportement des gaz 11.1 Les états de la matière et la théorie cinétique des gaz Comparaison des caractéristiques des états: volume, forme, désordre, mouvement,... Solide Liquide Gaz Forces intermoléculaires:

Plus en détail

T.P. COMPRESSEUR. T.P. Machines Thermiques : Compresseur / Page : 1/8

T.P. COMPRESSEUR. T.P. Machines Thermiques : Compresseur / Page : 1/8 T.P. COMPRESSEUR T.P. Machines Thermiques : Compresseur / Page : /8 But du T.P. : Tester les performances d un compresseur à piston bi-étagé à refroidissement intermédiaire. Introduction : Les compresseurs

Plus en détail

TD 4 : Systèmes, paramètres d'état et transformations

TD 4 : Systèmes, paramètres d'état et transformations TD 4 : Systèmes, paramètres d'état et transformations Applications de cours Thermodynamique Application 1 : échelles de température Le physicien allemand D.G. Fahrenheit établit en 1724 son échelle de

Plus en détail

CONCOURS D ADMISSION 2011

CONCOURS D ADMISSION 2011 A 2011 Chimie MP ECOLE DES PONTS PARISTECH, SUPAERO (ISAE), ENSTA PARISTECH, TELECOM PARISTECH, MINES PARISTECH, MINES DE SAINTETIENNE, MINES DE NANCY, TELECOM BRETAGNE, ENSAE PARISTECH (FILIERE MP) ECOLE

Plus en détail

Rappel : La Mole. Grandeur Molaire. Fiche de Cours. Unité : Thermodynamique Chapitre: L état gazeux et la pression d un gaz

Rappel : La Mole. Grandeur Molaire. Fiche de Cours. Unité : Thermodynamique Chapitre: L état gazeux et la pression d un gaz Sciences Physiques Unité : Thermodynamique Chapitre: L état gazeux et la pression d un gaz Rappel : La Mole Fiche de Cours S. Zayyani Définition : La Quantité de matière, notée n, est une grandeur physico-chimique

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UN THERMOMETRE

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UN THERMOMETRE ECHANGES THERMIQUES 1. GENERALITES : 1.1. Notion de température : Cette notion est liée à la sensation de chaud et de froid (sensation subjective). Par contre elle est directement liée à l état thermique

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL spécialité SPCL Épreuve de physique chimie Proposition de correction Session de juin 2015 Antilles Guyane

Baccalauréat STI2D et STL spécialité SPCL Épreuve de physique chimie Proposition de correction Session de juin 2015 Antilles Guyane Baccalauréat STI2D et STL spécialité SPCL Épreuve de physique chimie Proposition de correction Session de juin 2015 Antilles Guyane 16/10/2015 www.udppc.asso.fr Si vous repérez une erreur, merci d envoyer

Plus en détail

Leçon n 4 : Loi d Ohm et de Joule

Leçon n 4 : Loi d Ohm et de Joule ELECTROMAGNETSME Electrocinétique Page sur Leçon n 4 : Loi d Ohm et de Joule. ntroduction Le terme courant électrique plus communément désigné par "courant" permet de décrire le déplacement de toute charge

Plus en détail

CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES

CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES la liaison étant supposée parfaite. Le rouleau n est entraîné en rotation par un moteur extérieur non figuré, sa vitesse de rotation est ω > constante au cours du temps.

Plus en détail

PROPRIETES DES MATERIAUX THERMIQUE, MECANIQUE, ELECTRIQUE TRANSFERTS THERMIQUES MISE EN OEUVRE DES BASSES TEMPERATURES Séquence : Cryogénie Argon H1

PROPRIETES DES MATERIAUX THERMIQUE, MECANIQUE, ELECTRIQUE TRANSFERTS THERMIQUES MISE EN OEUVRE DES BASSES TEMPERATURES Séquence : Cryogénie Argon H1 INTRODUCTION A LA CRYOGENIE ET LA SUPRACONDUCTIVITE FLUIDES CRYOGENIQUES DIAGRAMME DE PHASE PROPRIETES USUELLES SUPRACONDUCTIVITE DOMAINE SUPRACONDUCTEUR EXEMPLES TECHNIQUES DU VIDE NOTIONS GENERALES OBTENTION

Plus en détail

Module 1.1 Les différentes formes galéniques I Les mélanges homogènes

Module 1.1 Les différentes formes galéniques I Les mélanges homogènes Module 1.1 Les différentes formes galéniques I Les différents états de la matière LES PRINCIPAUX ETATS DE LA MATIERE ETAT SOLIDE ETAT LIQUIDE ETAT PÂTEUX ETAT GAZEUX Les différents états de la matière

Plus en détail

mini INTERROS de Prépas & Deug SUP-SPÉ Thermodynamique Roland Bouffanais Collection dirigée par Éric MAURETTE Nassim MOKRANE

mini INTERROS de Prépas & Deug SUP-SPÉ Thermodynamique Roland Bouffanais Collection dirigée par Éric MAURETTE Nassim MOKRANE mini INTERROS de Prépas & Deug MPSI-PCSI-PTSI SUP-SPÉ Thermodynamique MP-MP*-PC-PC*-PT-PT* Roland Bouffanais Collection dirigée par Éric MAURETTE Nassim MOKRANE pages 1. Introduction à la thermodynamique.......................

Plus en détail

Corrigé examen de chimie physique 2BBM janvier 2008.

Corrigé examen de chimie physique 2BBM janvier 2008. Corrigé examen de chimie physique 2BBM janvier 2008. Note : la dispense est fixée à 12. Problème 1. On s intéresse à la combustion du gaz naturel, assimilé à du méthane dans le dioxygène : CH 4(g) + 2

Plus en détail

COURS THERMODYNAMIQUE FILIÈRE : SMIA & SMP SEMESTRE 1 FACULTÉ POLYDISCIPLINAIRE LARACHE ANNÉE UNIVERSITAIRE 2014/2015. Pr.

COURS THERMODYNAMIQUE FILIÈRE : SMIA & SMP SEMESTRE 1 FACULTÉ POLYDISCIPLINAIRE LARACHE ANNÉE UNIVERSITAIRE 2014/2015. Pr. COURS THERMODYNAMIQUE FILIÈRE : SMIA & SMP SEMESTRE 1 FACULTÉ POLYDISCIPLINAIRE LARACHE ANNÉE UNIVERSITAIRE 2014/2015 Pr. Aziz OUADOUD Table des matières 1 Introduction 3 1.1 Définitions générales.......................

Plus en détail

Conséquences des deux principes Machines thermiques Potentiels thermodynamiques

Conséquences des deux principes Machines thermiques Potentiels thermodynamiques S3 PMCP 2015/2016 D de thermodynamique n 5 Conséquences des deux principes Machines thermiques Potentiels thermodynamiques 1 Cycle avec une seule source de chaleur. Soit un système pouvant, pendant un

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

CHAPITRE 10 LES GAZ PARFAITS

CHAPITRE 10 LES GAZ PARFAITS 1 CHAPIRE 10 LES GAZ PARFAIS I PROPRIEES HERMODYNAMIQUES DES GAZ PARFAIS 1 Définition Dans un gaz parfait il n'y a aucune interaction entre les molécules. 2 Equation d'état L'équation d'état permet d'écrire

Plus en détail

I) Approche documentaire : notion de mécanisme d une réaction

I) Approche documentaire : notion de mécanisme d une réaction A faire pour la rentrée de toussaint ( en vous groupant à deux si vous voulez) I) Approche documentaire : notion de mécanisme d une réaction n cherche dans un premier temps à identifier quel mécanisme

Plus en détail

Phys. N 11 La Pression. Exercices.

Phys. N 11 La Pression. Exercices. Phys. N 11 La Pression. Exercices. Moteur de Recherche sur le site Rechercher Recherche personnalisée Mode d'emploi Recherche générale Entrez les termes que vous recherchez. Envoyer un formulaire de recherche

Plus en détail

Cours SGE «Modélisation de la pollution atmosphérique» Dynamique

Cours SGE «Modélisation de la pollution atmosphérique» Dynamique Cours SGE «Modélisation de la pollution atmosphérique» Dynamique Christian Seigneur Cerea Plan Structure verticale de l atmosphère Atmosphère libre et couche limite atmosphérique Transport et dispersion

Plus en détail

Ondes élastiques & Acoustique. Fabrice Sincère (version 4.0.5) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere

Ondes élastiques & Acoustique. Fabrice Sincère (version 4.0.5) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere Ondes élastiques & Acoustique Fabrice Sincère (version 4.0.5) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere 1 1-1- Introduction : classification des ondes acoustiques Sons audibles : 20 < f < 16 000 Hz (bande

Plus en détail

REACTIONS CHIMIQUES. 100 % Kiné C. Aubry-Cyr. Exemples : CO + H 2 0 = CO 2 + H 2 MnO e - + 8H + =Mn H 2 0

REACTIONS CHIMIQUES. 100 % Kiné C. Aubry-Cyr. Exemples : CO + H 2 0 = CO 2 + H 2 MnO e - + 8H + =Mn H 2 0 REACTIONS CHIMIQUES 1- Equation bilan Une équation bilan modélise la réaction chimique : réacti A + réacti B = produit C + produit D Pour équilibrer une telle équation chimique, on utilise deux principes

Plus en détail

obs.4 Couleur et quantité de matière exercices

obs.4 Couleur et quantité de matière exercices obs.4 Couleur et quantité de matière exercices Savoir son cours Mots manquants Une solution colorée se comporte comme un filtre coloré. La grandeur permettant d évaluer l intensité de la lumière absorbée

Plus en détail

Le premier principe de la thermodynamique. Marie Paule Bassez http://chemphys.u strasbg.fr/mpb

Le premier principe de la thermodynamique. Marie Paule Bassez http://chemphys.u strasbg.fr/mpb Le premier principe de la thermodynamique Marie Paule Bassez http://chemphys.u strasbg.fr/mpb PLAN 1. Notion de système 2. Réversibilité 3. Travail d'un fluide en dilatation ou en compression 4. Détente

Plus en détail

PROBLÈME 1 : Étude de l'eau en physique

PROBLÈME 1 : Étude de l'eau en physique Banque «Agro» A - 0304 PHYSIQUE Durée : 3 h 30 L usage d une calculatrice est autorisé pour cette épreuve L usage d abaques et de tables est interdit pour cette épreuve Les trois problèmes sont indépendants

Plus en détail

Physique Composition de l air, l dissolution des gaz et appareil respiratoire

Physique Composition de l air, l dissolution des gaz et appareil respiratoire Physique Composition de l air, l dissolution des gaz et appareil respiratoire Club du CSA de Ruelle Cours niveau 2 et 3 PSM - CSA Ruelle 2009 1 / 16 Introduction Sujets : la composition de l air et la

Plus en détail

LEÇONS DE PHYSIQUE 2004

LEÇONS DE PHYSIQUE 2004 LEÇONS DE PHYSIQUE 2004 1. Utilisation des intégrales premières du mouvement en mécanique. Exemples et applications. 2. Contact entre deux solides. Frottement de glissement. Exemples. (PC ou 1 er CU) 3.

Plus en détail