Le poids de la dépense contrainte en France et les adeptes de la dépense intelligente

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le poids de la dépense contrainte en France et les adeptes de la dépense intelligente"

Transcription

1 Le poids de la dépense contrainte en France et les adeptes de la dépense intelligente Etude réalisée par pour

2 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par Internet du 7 au 16 octobre 2015 Echantillon Echantillon de personnes représentatif de la population française âgée de 18 ansetplus. La représentativité de l échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge etprofession de l interviewé après stratification par région et catégorie d agglomération.

3 Précisions sur les marges d erreur Chaque sondage présente une incertitude statistique que l on appelle marge d erreur. Cette marge d erreur signifie que le résultat d un sondage se situe, avec un niveau de confiance de 95%, de part et d autre de la valeur observée. La marge d erreur dépend de la taille de l échantillon ainsi que du pourcentage observé. Si le pourcentage observé est de Taille de l Echantillon 5% ou 95% 10% ou 90% 20% ou 80% 30% ou 70% 40% ou 60% 50% 800 1,5 2,5 2,8 3,2 3,5 3, ,4 2,0 2,6 3,0 3,2 3, ,4 1,8 2,5 2,8 3,0 3, ,0 1,3 1,8 2,1 2,2 2,2 Lecture du tableau : Dans un échantillon de 1000 personnes, si le pourcentage observé est de 20%, la marge d erreur est égale à 2,5%. Le pourcentage réel est donc compris dans l intervalle [17,5 ; 22,5].

4 OBJECTIFS DE L ETUDE ODOXA et LesFurets.com ont mené cette étude dans le but de : 1 Mesurer le poids de la dépense contrainte pour les Français Mesurer le poids de la dépense contrainte pour les Français, revient à identifier la part de la dépense qui pèse de manière quasiment obligatoire et mécanique sur leur pouvoir d achat, l objectif étant de mesurer quelle somme est déjà bloquée pour des engagements pris par les Français en début de mois, c est- à- dire celle qui grève leurs marges de manœuvres. Dans notre définition, nous avons retenu comme «dépense contrainte» toutes les dépenses des Français qui étaient «contraintes ou pré- engagées» c est- à- dire celles pour lesquelles ils disposent d un abonnement ou d un contrat et qu ils peuvent prévoir à l avance, contrairement aux dépenses du quotidien pour la nourriture, les loisirs,l habillement, l épargne,etc. Cette thématique de la dépense contrainte est évidemment centrale sur la problématique «pouvoir d achat» des Français et pourtant, elle est remarquablement peu présente dans le débat public. Ainsi, si elle est bien abordée par l INSEE dans l une de ses enquêtes de référence, l acception retenue par l INSEE pour cette notion et la manière de l appréhender diffèrent sensiblement de celle, à lafois plus englobante et plus subjective que nous avons retenue pour notre enquête, même si, finalement les niveaux observés sont tout à fait comparables Comprendre si,dans les faits, le montant de la dépense contrainte estincompressible, ou non Isoler (par traitement statistique avancé) les Français qui cherchent à dépenser moins/dépenser mieux, appelés ici les «consommateurs futés» ou, en français, les adeptes de la dépense intelligente ou rationnelle (la façon dont ils ont été identifiés statistiquement est présentée en détail sur le slide ci- après) Mesurer les écarts de leurs dépenses avec celles de la moyenne des Français afin de déterminer si cette habitude de «challenger» les prix est pour l essentiel une perte de temps ousi ces Français parviennent ainsi à réaliser de vraies économies.

5 DEFINITION STATISTIQUE DES CONSOMMATEURS FUTÉS Pour définir qui sont les consommateurs futés, nous avons procédé comme suit : 1 Typologie (méthode statistique) des individus à travers l ensemble des comportements étudiés dans l enquête. Cette typologie a permis d isoler un groupe d individus présentant des comportements en commun. Elle a enfin permis de définir les variables qui discriminent le mieux ce groupe d individu. 2 A l épreuve des faits, un enseignement émerge : les comportements caractérisant les consommateurs futés sont différents selon leur âge, c est- à- dire selon qu ils aient moins ou plus de 50 ans. 3 Définition des consommateurs futés : une fois les variables discriminantes isolées, nous avons établi une règle permettant de définir précisément cegroupe à partir d un certainement nombrede comportements réalisé parmi la liste de comportements retenus. Moins de 50 ans - Au moins 8 comportements parmi (Systématiquement ou Souvent) - Utiliser des plateformes communautaires de location comme Airbnb - Acheter en groupe sur des sites comme Groupon - Parrainer votre entourage pour bénéficier de remises - Utiliser des plateformes communautaires de covoiturage comme BlaBlaCar - Faire du troc d objets et de services entre proches ou en ligne - Privilégier les achats sur des sites de ventes privées - Privilégier des marques Low Cost en matière de voyage - Négociez les prix - Privilégier le e- commerce pour faire des économies - Achetez d occasion - Utiliser des comparateurs de prix en ligne comme les comparateurs de d hôtels, vol, d assurance. 50 ans plus - Au moins 9 comportements parmi : (Systématiquement ou Souvent) - Privilégier les produits en promotion - Comparer les prix - Regarder les avis et notes de consommateurs avant d acheter - Utiliser des comparateurs de prix en ligne comme les comparateurs de d hôtels, vol, d assurance - Privilégier le e- commerce pour faire des économies - Rechercher des «codes Promo» en ligne avant d effectuer un achat - Utiliser des sites comme «Le Boncoin.fr» pour faire de bonnes affaires (achats ou ventes) - Privilégier les achats«en gros» ou en «pack»pour faire des économies - Vous rendre dans des brocantes ou des vides- greniers - Faire le point sur tous vos contrats et comparer avec les prix du marché - Négocier les prix

6 C est leur comportement qui distingue les consommateurs futés - Les «consommateurs futés» représentent 13% des Français - Etre un «consommateur futé» dépend bien davantage des comportements que des caractéristiquessociodémographiques ou même encore du revenu. Son profil sociologique est en effet très semblable à celui de l ensemble de la population : Ensemble des Français Consom- mateurs futés Sexe Un homme 48% 49% Une femme 52% 51% Age ans 11% 16% ans 16% 16% ans 26% 24% ans 25% 26% 65 ans et plus 22% 18% Profession Agriculteur, indépendant, chef d'entreprise 5% 5% Cadre et profession intellectuelle supérieure 10% 9% Profession intermédiaire 14% 11% Employé 16% 17% Ouvrier 13% 14% Retraité 28% 26% Elève étudiant 5% 9% Autre Inactif 9% 9% Ensemble des Français Consom- mateurs futés Catégorie d'agglomération Rural 24% 18% Moins de hab 17% 18% De à hab 12% 15% hab et + 31% 32% Agglomération parisienne 16% 17% Région Région Parisienne 18% 20% Nord- Est 23% 24% Nord- Ouest 23% 19% Sud- Ouest 11% 11% Sud Est 25% 26% Revenus nets mensuels du foyer Moins de euros 20% 29% De à euros 24% 24% De à euros 22% 21% euros et + 23% 18% Ne se prononce pas 11% 8%

7 Le poids de la dépense contrainte pour les Français Nous allons maintenant évoquer vos dépenses «contraintes ou pré- engagées» c est- à- dire celles pour lesquelles vous disposez d un abonnement ou d un contrat. En somme, il s agit de toutes les dépenses (hors nourriture, loisir, habillement, épargne ) que vous pouvez prévoir (au moins approximativement) en amont. 7

8 Le poids élevé de la dépense contrainte Quelle est le montant mensuel de vos dépenses «contraintes ou pré- engagées»? Moyenne 908 /mois Soit près de 30% du revenu moyen disponible 8

9 Une dépense contrainte en augmentation Et diriez- vous que la part des dépenses «contraintes ou pré- engagées» a augmenté, diminué ou est restée stable dans votre budget par rapport à il y a 5 ans? Est restée stable 25% A diminué 10% A augmenté 65% 9

10 Et un pouvoir d achat en diminution Et diriez- vous que votre pouvoir d achat a augmenté, a diminué ou est resté stable par rapport à il y a 5 ans? Est restée stable 23% A augmenté 12% A diminué 65% 10

11 Les consommateurs futés s en sortent- ils mieux? 11

12 Eux aussi relèvent des dépenses contraintes en hausse Et diriez- vous que la part des dépenses «contraintes ou pré- engagées» a augmenté, diminué ou est restée stable dans votre budget par rapport à il y a 5 ans? Consommateurs futés Est restée stable 20% A diminué 16% A augmenté 64% 12

13 et un pouvoir d achat en baisse Et diriez- vous que votre pouvoir d achat a augmenté, a diminué ou est resté stable par rapport à il y a 5 ans? Consommateurs futés Est restée stable 18% A augmenté 19% A diminué 63% 13

14 Mais ils s en sortent mieux que la moyenne des Français à 16% des consommateurs futés sont parvenus à diminuer la part de leurs dépenses contraintes contre 10% de l ensemble de la population (60% de plus) à 19% des consommateurs futés déclarent que leur pouvoir d achat a augmenté contre 12% chez l ensemble de la population (58% de plus) à Et surtout les consommateurs futés économisent 10% sur leurs dépenses contraintes (85 par mois en moyenne) Moyenne 908 /mois Consommateurs futés Moyenne 823 /mois 14

15 Où les consommateurs futés font- ils leurs économies? 15

16 Difficile apparemment de faire des économies en matière de logement S agissant de votre logement principal, quel est le montant mensuel de votre loyer de votre facture d électricité et/ou de gaz de vos charges (ordures, entretien de parties communes, eau collective, chauffage collectif ) de votre facture d eau

17 et sur les télécommunications Concernantvos abonnements de télécommunication, quel estle montantmensuel des abonnements TV auxquels vous avez souscrit (Canal+, BeInSport, bouquets ) de votre forfait Internet ou Box de votre forfait téléphone fixe de votre forfait mobile

18 D autres frais engendrent une différence minime Et quel est le montant mensuel de vos remboursements de crédits à la consommation des frais liés à votre véhicule (carburant, entretien, carte grise, contrôle technique) de vos frais bancaires

19 Mais les consommateurs futés parviennent à faire des économies notables en matière d assurances S agissant de vos assurances, quel est le montant mensuel de votre complémentaire santé de votre assurance Auto de votre assurance habitation des autres assurances auxquelles vous avez souscrit

20 et sur leurs abonnements de transports et de prêts immobiliers quel est le montant mensuel du remboursement de votre emprunt immobilier de vos abonnements ou tickets de transport

21 21 Les consommateurs futés mais qui sont- ils? Ou comment refuser la fatalité en matière de dépenses

22 Les consommateurs futés ne semblent pas vraiment plus économes que l ensemble de la population Et vous définiriez- vous plutôt comme quelqu un d économe ou de dépensier? Consommateurs futés S/T Dépensier 18% S/T Econome 82% S/T Dépensier 13% S/T Econome 87% Plutôt dépensier 17% Très dépensier 1% Très économe 9% Plutôt dépensier 13% Très économe 17% Plutôt économe 73% Plutôt économe 70% 22

23 Ils ne suivent pas davantage leurs comptes Et suivez- vous vos comptes, c est- à- dire vos entrées et sorties d argent? Oui, tous les jours ou presque (par exemple avec des outils informatiques ou un carnet de comptes) 34% 39% Oui, de manière régulière (en consultant mes comptes en ligne, par téléphone ou à la banque) 54% 53% Oui, vaguement (en vérifiant mon solde à la fin de mois) Non, jamais 10% 5% 2% 3% 23

24 En revanche, ils sont à l affût du bon plan Vous définiriez- vous commeun consommateur toujours à l affûtdu «bon plan»? Consommateurs futés S/T Non 32% S/T Oui 68% S/T Non 6% S/T Oui 94% Non, plutôt pas 30% Non, pas du tout 2% Oui, tout à fait 12% Non, plutôt pas 6% Oui, tout à fait 33% Oui, plutôt 56% Oui, plutôt 61% 24

25 Ils comparent plus souvent les prix avant d acheter Diriez- vous que vous comparez les prix avant d acheter systématiquement, souvent, rarement ou jamais sur vos achats de manière générale ST Systématiquement/souvent 29% 55% 14% 2% 84% 51% 48% 1% 99% sur vos achats d une valeur supérieure à 50 47% 45% 7% 1% 92% 61% 37% 2% 98% Systématiquement Souvent Rarement Jamais 25

26 Ils privilégient plus souvent l occasion au neuf Diriez- vous que vous achetez (lorsque c est possible) d occasion plutôt que du neuf systématiquement, souvent, rarementou jamais sur vos achats de manière générale ST Systématiquement/souvent 8% 25% 47% 20% 33% 23% 48% 24% 5% 71% sur vos achats d une valeur supérieure à 50 8% 25% 46% 21% 33% 25% 47% 23% 5% 72% Systématiquement Souvent Rarement Jamais 26

27 Ils fréquentent davantage les brocantes et font du trocs d objets et de services Et pour chacune des attitudes suivantes, dîtes- moi si c est quelque chose que vous faites régulièrement, souvent, rarement ou jamais Vous rendre dans des brocantes ou des vides- greniers ST Régulièrement /souvent 12% 27% 43% 18% 39% 28% 48% 20% 4% 76% Faire du troc d objets et de services entre proches ou en ligne 5% 13% 37% 45% 18% 21% 35% 34% 10% 56% Régulièrement Souvent Rarement Jamais 27

28 Ils utilisent davantage les sites ou applications de partage ou d échange Pour chacune des attitudes suivantes, dîtes- moi si c est quelque chose que vous faites systématiquement, souvent, rarementou jamais Utiliser des sites comme «Le Boncoin.fr» pour faire de bonnes affaires (achats ou ventes) ST Systématiquement/souvent 11% 38% 38% 13% 49% 32% 59% 8% 1% 91% Privilégier les achats sur des sites de ventes privées 6% 29% 25% 50% 42% 23% 20% 5% 35% 75% Acheter en groupe sur des sites comme Groupon 5% 15% 24% 32% 42% 48% 19% 15% 20% 66% Utiliser des plateformes communautaires de covoiturage comme BlaBlaCar 5% 12% 19% 21% 35% 64% 17% 27% 17% 56% Utiliser des plateformes communautaires de location comme Airbnb 3% 10% 21% 19% 33% 66% 20% 28% 13% 52% Systématiquement Souvent Rarement Jamais 28

29 Ils utilisent différents «bon plans» pour faire des économies Pour chacune des attitudes suivantes, dîtes- moi si c est quelque chose que vous faites systématiquement, souvent, rarementou jamais Privilégier les produits en promotion ST Systématiquement/souvent 26% 60% 12% 2% 86% 46% 51% 3% 97% Rechercher des «codes Promo» en ligne avant d effectuer un achat 18% 37% 41% 29% 49% 16% 8% 2% 55% 90% Privilégier le e- commerce pour faire des économies 9% 29% 44% 64% 33% 14% 7% 53% 93% Privilégier les achats «en gros» ou en «pack» pour faire des économies 8% 38% 26% 56% 38% 16% 15% 3% 46% 82% Parrainer votre entourage pour bénéficier de remises 6% 22% 24% 45% 49% 27% 23% 4% 28% 73% Systématiquement Souvent Rarement Jamais 29

30 Ils utilisent toutes les possibilités du «Low Cost». Comme les Français dans leur ensemble, ils ont intégré les économies en matière d énergie Pour chacune des attitudes suivantes, dîtes- moi si c est quelque chose que vous faites systématiquement, souvent, rarementou jamais Eteindre la lumière en sortant s une pièce ST Systématiquement/souvent 69% 67% 26% 30% 4% 1% 3% 95% 97% Acheter des ampoules basse consommation 45% 53% 38% 37% 12% 5% 9% 1% 83% 90% Privilégier des marques Low Cost en matière d habillement 5% 29% 19% 47% 40% 26% 26% 8% 34% 66% Privilégier des marques Low Cost en matière d alimentation 5% 27% 20% 45% 41% 27% 27% 8% 32% 65% Privilégier des marques Low Cost en matière de voyage 7% 25% 23% 34% 48% 34% 19% 10% 32% 71% Systématiquement Souvent Rarement Jamais 30

31 Enfin, les consommateurs futés comparent davantage les prix et les produits Pour chacune des attitudes suivantes, dîtes- moi si c est quelque chose que vous faites systématiquement, souvent, rarementou jamais Regarder les avis et notes de consommateurs avant d acheter 15% 49% 27% 39% 54% ST Systématiquement/souvent 9% 64% 6% 1% 93% Utiliser des comparateurs de prix en ligne comme les comparateurs d hôtels, vols, d assurances 16% 38% 28% 41% 51% 18% 7% 1% 54% 92% Faire le point sur tous vos contrats et comparer avec les prix du marché 7% 32% 28% 46% 58% 15% 12% 2% 39% 86% 31 Systématiquement Souvent Rarement Jamais Lorsque vous souscrivez un contratd assurance avez- vous tendance à : 32% 68% 43% 57% Comparer différentes offres ou faire appel à un courtier pour trouver la meilleure offre Faire appel à l assureur chez qui vous avez déjà vos habitudes

L emploi, les sites Internet et les réseaux sociaux

L emploi, les sites Internet et les réseaux sociaux L emploi, les sites Internet et les réseaux sociaux Phase 2 de l étude : analyse approfondie auprès des entreprises qui embauchent et des actifs en recherche Sondage réalisé par pour Publié le mardi 9

Plus en détail

Les Français, l épargne et la retraite

Les Français, l épargne et la retraite CECOP Centre d études et de connaissances sur l opinion publique Les Français, l épargne et la retraite Printemps 2016 FD/EP N 113837 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion

Plus en détail

Les salariés et leur fiche de paie. Ifop pour Securex

Les salariés et leur fiche de paie. Ifop pour Securex Les salariés et leur fiche de paie ASV N 113357 Contact Ifop : Anne-Sophie Vautrey Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com OCTOBRE 2015 Sommaire - 1 - La

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les résultats de l'étude... 4

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les résultats de l'étude... 4 FM N 111528 Contact Ifop : Frédéric Micheau Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les Français

Plus en détail

Notoriété de l'obligation de s'équiper d'un détecteur autonome avertisseur de fumée. Ifop pour Axa Prévention

Notoriété de l'obligation de s'équiper d'un détecteur autonome avertisseur de fumée. Ifop pour Axa Prévention Notoriété de l'obligation de s'équiper d'un détecteur autonome avertisseur de fumée RB/TS N 112743 Contacts Ifop : Romain Bendavid / Thomas Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01

Plus en détail

BAROMETRE SOFINCO LES FRANCAIS ET LEUR BUDGET «SANTE»

BAROMETRE SOFINCO LES FRANCAIS ET LEUR BUDGET «SANTE» BAROMETRE SOFINCO LES FRANCAIS ET LEUR BUDGET «SANTE» VAGUE 5 Janvier 2016 15 place de la République 75003 Paris Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel: 01 78 94 90

Plus en détail

Les Français et le Big Data. Ifop pour L Observatoire B2V des mémoires

Les Français et le Big Data. Ifop pour L Observatoire B2V des mémoires Les Français et le Big Data DECEMBRE 2015 Sommaire - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les résultats de l'étude... 4 L adhésion à différentes opinions relatives au Big Data... 5 - 1 - La méthodologie 1 Méthodologie

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 2-2 - Les résultats de l'étude... 5

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 2-2 - Les résultats de l'étude... 5 FM N 112057 Contacts Ifop : Frédéric Micheau - Directeur Adjoint Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45

Plus en détail

Tableau 2. Ratios de la dette à la consommation pour les sujets ayant rapporté au moins une dette. Dette à la consommation moyenne

Tableau 2. Ratios de la dette à la consommation pour les sujets ayant rapporté au moins une dette. Dette à la consommation moyenne LES JEUNES ADULTES QUÉBÉCOIS ET LE CRÉDIT Résultats préliminaires 1 Présentés en conférence de presse, à Montréal, le 22 novembre 2004 à l occasion du lancement de la campagne «Je suis dans la marge jusqu

Plus en détail

Observatoire des Services Clients 2012

Observatoire des Services Clients 2012 Observatoire des Services Clients 2012 Septembre 2012 Contact BVA Marie Laure SOUBILS marie-laure.soubils@bva.fr 06.20.26.22.50 Contact Viséo Conseil : 01 71 19 46 30 Sommaire Méthodologie Principaux enseignements

Plus en détail

La consommation de cannabis et les risques qui y sont liés

La consommation de cannabis et les risques qui y sont liés La consommation de cannabis les risques qui y sont liés Enquête miroir auprès des jeunes de 15 à 18 ans de l ensemble de la population Ifop pour la Mission interministérielle de lutte contre les drogues

Plus en détail

Comment les Français gèrent l eau dans leurs foyers?

Comment les Français gèrent l eau dans leurs foyers? Comment les Français gèrent l eau dans leurs foyers? Mai 2015 Sondage réalisé par pour et publié samedi 23 mai 2015 dans la presse régionale LEVEE D EMBARGO : SAMEDI 23 MAI A 4H Fiche technique Recueil

Plus en détail

Les Français et les retraites Volet 6 : le logement

Les Français et les retraites Volet 6 : le logement Les Français et les retraites Volet 6 : le logement Sondage réalisé par pour et Publié le mardi 23 décembre 2014 Levée d embargo le lundi 22 décembre 23H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès

Plus en détail

Autisme, clichés et préjugés RAPPORT

Autisme, clichés et préjugés RAPPORT Autisme, clichés et préjugés RAPPORT Version n 2 De: Nadia AUZANNEAU et Stéphanie CHARDRON A : Aurélie CAMM-CHAPEL OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 OpinionWay pour

Plus en détail

Baromètre de l innovation

Baromètre de l innovation Baromètre de l innovation Un baromètre BVA Syntec numérique Ce sondage est réalisé par pour le Publié dans, et le 17 juillet, et diffusé sur Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

Le vin bio en France : consommation et profil des consommateurs

Le vin bio en France : consommation et profil des consommateurs Le vin bio en France : consommation et profil des consommateurs Le vin bio en France : consommation et profil des consommateurs Une étude Ipsos-CGI pour Sud de France /SudVinBio Conférence de presse 15

Plus en détail

Enquête auprès des parents sur les risques routiers pour les enfants LA PREVENTION ROUTIERE ET LA FEDERATION FRANÇAISE DES SOCIETES D ASSURANCES

Enquête auprès des parents sur les risques routiers pour les enfants LA PREVENTION ROUTIERE ET LA FEDERATION FRANÇAISE DES SOCIETES D ASSURANCES Enquête auprès des parents sur les risques routiers pour les enfants LA PREVENTION ROUTIERE ET LA FEDERATION FRANÇAISE DES SOCIETES D ASSURANCES Septembre 2006 Sommaire I - Introduction 3 Le contexte et

Plus en détail

Les Français et la «multi- assurance»

Les Français et la «multi- assurance» Les Français et la «multi- assurance» Etude réalisée par pour Publiée le 7 décembre 2015 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par Internet les 12 et 13 novembre

Plus en détail

Le voyage de Manuel Valls à Berlin

Le voyage de Manuel Valls à Berlin Le voyage de Manuel Valls à Berlin Sondage réalisé par pour CQFD sur et Publié le 12 juin 2015 Levée d embargo le vendredi 12 juin 2015 21H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

Etude Ipsos / LSA : le pouvoir d achat vu par les Français à l approche de 2012

Etude Ipsos / LSA : le pouvoir d achat vu par les Français à l approche de 2012 Etude Ipsos / LSA : le pouvoir d achat vu par les Français à l approche de 2012 Déc. 8, 2011 Nobody s Unpredictable Le pouvoir d achat est pour beaucoup, ce qu il reste pour vivre et se faire plaisir après

Plus en détail

Les Français et la situation financière de leur commune. Ifop pour Sud Ouest Dimanche

Les Français et la situation financière de leur commune. Ifop pour Sud Ouest Dimanche Les Français et la situation financière de leur commune JF/JPD N 113333 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Jean-Philippe Dubrulle Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

Les Français et le froid

Les Français et le froid Les Français et le froid Février 2016 15 place de la République 75003 Paris Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel: 01 78 94 90 00 Fax : 01 78 94 90 19 fmicheau@opinion-way.com

Plus en détail

Les sympathisants de l UMP et le changement de nom du mouvement. Ifop pour Sud Ouest Dimanche

Les sympathisants de l UMP et le changement de nom du mouvement. Ifop pour Sud Ouest Dimanche Les sympathisants de l UMP et le changement de nom du mouvement JF/EP N 113078 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

ETUDE PROFIL. Acheteurs. Cyber - acheteurs. sommaire. Pénétration de la vente à distance et du e-commerce. Comportement des acheteurs.

ETUDE PROFIL. Acheteurs. Cyber - acheteurs. sommaire. Pénétration de la vente à distance et du e-commerce. Comportement des acheteurs. ETUDE PROFIL Acheteurs à distance Cyber - acheteurs sommaire Pénétration de la vente à distance et du e-commerce Comportement des acheteurs à distance Zoom sur le comportement des Profil des et des Pénétration

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite CECOP Centre d études et de connaissances sur l opinion publique Les Français, leur épargne et leur retraite FD/EP N 113015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies

Plus en détail

Les Français et les droits des enfants nés de mères porteuses à l étranger. Ifop pour l ADFH

Les Français et les droits des enfants nés de mères porteuses à l étranger. Ifop pour l ADFH Les Français et les droits des enfants nés de mères porteuses à l étranger FK/JPD N 113172 Contacts Ifop : François Kraus / Jean-Philippe Dubrulle Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01

Plus en détail

Les Français et leur «chère voiture»

Les Français et leur «chère voiture» Les Français et leur «chère voiture» Novembre 2012 Sondage réalisé par pour Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français recrutés par téléphone et interrogés par Internet*

Plus en détail

Les entreprises du CAC 40 et les entrepreneurs

Les entreprises du CAC 40 et les entrepreneurs Les entreprises du CAC 40 et les entrepreneurs Sondage réalisé par pour en partenariat avec Publié le 23 juin 2016 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par

Plus en détail

Rapport - Relation de la clientèle résidentielle avec la facture d électricité. Mars 2015

Rapport - Relation de la clientèle résidentielle avec la facture d électricité. Mars 2015 Rapport - Relation de la clientèle résidentielle avec la facture d électricité Mars 2015 Table des matières CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 MÉTHODOLOGIE 4 RÉSULTATS DÉTAILLÉS Section A : Clients D sans puissance

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les résultats de l'étude... 4

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les résultats de l'étude... 4 FD/EP N 111316 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies d'entreprise Tél : 01 45 84 14 44 frederic.dabi@ifop.com pour Les Français et les manifestations sur le

Plus en détail

Le baromètre des intentions d achat immobilier Vague 3

Le baromètre des intentions d achat immobilier Vague 3 Le baromètre des intentions d achat immobilier Vague 3 N 110582 Vos contacts Ifop : Fabienne Gomant fabienne.gomant@ifop.com Laure Bonneval laure.bonneval@ifop.com Octobre 2012 1 La méthodologie 1 Note

Plus en détail

Télérama. Les Français et la télévision. Média

Télérama. Les Français et la télévision. Média Télérama Les Français et la télévision Média 1. Contexte et objectifs Le magazine Télérama publie chaque année à l occasion de la rentrée télévision de septembre un sondage exclusif sur la perception par

Plus en détail

Sondage OBEA/INFRAFORCES

Sondage OBEA/INFRAFORCES 21, rue Viète 75017 Paris Tel : +33 (0)1 40 53 47 47 Internet : www.infraforces.com Sondage OBEA/INFRAFORCES LES ARRETS MALADIE Paris, le 8 décembre 2011 Votre contact Delphine MIRANDE Directrice d Etudes

Plus en détail

pour Les Français et la suppression des notes à l école Résultats détaillés Août 2012

pour Les Français et la suppression des notes à l école Résultats détaillés Août 2012 pour Les Français et la suppression des notes à l école Résultats détaillés Août 2012 Sommaire - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les résultats de l'étude... 4 L'adhésion à la suppression des notes à l'école...

Plus en détail

Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006

Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006 La Note de l Observatoire de l Habitat N 11 Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006 Introduction 1 Entre 1996 et 2006, le coût des logements s est

Plus en détail

DEXIA. Actionaria 2004. 15 novembre 2004. Département Communication & Finance DEXIA

DEXIA. Actionaria 2004. 15 novembre 2004. Département Communication & Finance DEXIA DEXIA Actionaria 2004 15 novembre 2004 DEXIA Contacts TNS Sofres Communication et Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT 01.40.92. 45.7. / 1.17. 15EW60 Département Communication & Finance FICHE

Plus en détail

Les Jeux olympiques de 2024

Les Jeux olympiques de 2024 Les Jeux olympiques de 2024 Sondage réalisé par pour Publié le dimanche 12 avril 2015 Levée d embargo le samedi 11 avril 23H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français

Plus en détail

LesFurets.com. Levée d embargo immédiate. Etude réalisée par. pour. Publiée le 13 octobre 2015

LesFurets.com. Levée d embargo immédiate. Etude réalisée par. pour. Publiée le 13 octobre 2015 LesFurets.com Etude réalisée par pour Publiée le 13 octobre 2015 Levée d embargo immédiate Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par Internet les 10 et 11

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 24 - Sondage Ifop pour KPMG et CGPME Contact Ifop : Flore Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

Négociations et marchandages, les Français discutent les prix Et les riches négocient plus et mieux que les autres

Négociations et marchandages, les Français discutent les prix Et les riches négocient plus et mieux que les autres Négociations et marchandages, les Français discutent les prix Et les riches négocient plus et mieux que les autres 87% des Français négocient les prix surtout les plus riches (90 %) 13 à 15 % des moins

Plus en détail

FD/AM N 1-18325 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com. pour

FD/AM N 1-18325 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com. pour FD/AM N 1-18325 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com pour Les Français et leur de santé Résultats détaillés Février 2010 Sommaire - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

N 482 - Mai 2013 Les Français face à la baisse de leur pouvoir d achat

N 482 - Mai 2013 Les Français face à la baisse de leur pouvoir d achat 1 N 482 - Mai 2013 Les Français face à la baisse de leur pouvoir d achat Les résultats présentés dans ce document sont issus d un échantillon de 1 332 individus, représentatif de la population française

Plus en détail

QUESTIONNAIRE TELEPHONE CATI Recrutement AudiPresse Premium. Cible: Individus non cadres appartenant à des foyers aisés

QUESTIONNAIRE TELEPHONE CATI Recrutement AudiPresse Premium. Cible: Individus non cadres appartenant à des foyers aisés QUESTIONNAIRE TELEPHONE CATI Recrutement AudiPresse Premium Cible: Individus non cadres appartenant à des foyers aisés INTRODUCTION A0 Bonjour, Madame/Monsieur, je suis...de l'institut NOM INSTITUT. Je

Plus en détail

Les Français et la crise. Ifop pour Atlantico

Les Français et la crise. Ifop pour Atlantico Les Français et la crise JF/MCP N 112890 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Marion Chasles-Parot Département Opinion et Stratégies d'entreprise TÉL : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com MARS 2015 Sommaire

Plus en détail

Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC

Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC Près d un quart des Français a un projet immobilier dans les mois à venir - 1 Paris, le 18 février 2010 : Depuis 4 ans, le baromètre Orpi-

Plus en détail

Les expatriés français et l immobilier. Photo Syda Productions. Enquête 2016. http://www.myexpat.fr/

Les expatriés français et l immobilier. Photo Syda Productions. Enquête 2016. http://www.myexpat.fr/ Photo Syda Productions Les expatriés français et l immobilier Enquête 2016 http://www.myexpat.fr/ My expat p.3 Résumé de l étude Qui sont les Français de l étranger? Les expatriés français dans le monde.

Plus en détail

FA/JF N 1-5548 Contacts IFOP : Frédéric Albert / Jérôme Fourquet. Pour

FA/JF N 1-5548 Contacts IFOP : Frédéric Albert / Jérôme Fourquet. Pour FA/JF N 1-5548 Contacts IFOP : Frédéric Albert / Jérôme Fourquet Pour Les et le microcrédit Résultats détaillés Le 29 mars 2006 Sommaire Pages 1 - La méthodologie... 1 2 - Les résultats de l étude... 3

Plus en détail

L ouverture des magasins le dimanche

L ouverture des magasins le dimanche L ouverture des magasins le dimanche Sondage réalisé par pour Publié le dimanche 6 décembre 2015 Levée d embargo le samedi 5 décembre 23H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Baromètre Direct Assurance des cyberconsommateurs. 2 ème vague. Baromètre Direct Assurance des Cyberconsommateurs Décembre 2011

DIRECT ASSURANCE. Baromètre Direct Assurance des cyberconsommateurs. 2 ème vague. Baromètre Direct Assurance des Cyberconsommateurs Décembre 2011 Baromètre Direct Assurance des Cyberconsommateurs Décembre 2011 Mars 2012 DIRECT ASSURANCE Baromètre Direct Assurance des cyberconsommateurs 2 ème vague Paris Toronto Shanghaï Buenos Aires Connection creates

Plus en détail

Les Français et le marché du gaz

Les Français et le marché du gaz Les Français et le marché du gaz Sondage Ifop pour ENI Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Alexandre Bourgine Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com Octobre 2015

Plus en détail

La perception des Français à l égard de l investissement locatif et des dispositifs de défiscalisation associés

La perception des Français à l égard de l investissement locatif et des dispositifs de défiscalisation associés La perception des Français à l égard de l investissement locatif et des dispositifs de défiscalisation associés Mai 205 Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion

Plus en détail

BAROMETRE SOFINCO LES FRANCAIS ET LEUR BUDGET «TECHNOLOGIES»

BAROMETRE SOFINCO LES FRANCAIS ET LEUR BUDGET «TECHNOLOGIES» BAROMETRE SOFINCO LES FRANCAIS ET LEUR BUDGET «TECHNOLOGIES» VAGUE 4 Novembre 2015 15 place de la République 75003 Paris Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel: 01

Plus en détail

Les Français et l Hôpital

Les Français et l Hôpital Les Français et l Hôpital Fédération Hospitalière de France / TNS Sofres Avril 2013 En préambule Les objectifs de l enquête : le regard des Français sur l hôpital public en profonde évolution La précédente

Plus en détail

Collectif Interassociatif sur la Santé. Le baromètre des droits des malades. Rapport de résultats complets Février 2015. Une marque du groupe

Collectif Interassociatif sur la Santé. Le baromètre des droits des malades. Rapport de résultats complets Février 2015. Une marque du groupe Collectif Interassociatif sur la Santé Une marque du groupe Le baromètre des droits des malades Anne-Laure GALLAY Directrice d activité 01.71.16.90.88 Anne-Laure.gallay@lh2.fr Rapport de résultats complets

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ Conclusion Dans le cadre de ses missions, le CCSF a confié au CRÉDOC une étude portant sur l accès aux services bancaires des ménages en situation de pauvreté. Cette étude s inscrit en continuité de celle

Plus en détail

FD N 110892 Contacts Ifop : Frédéric Dabi Département Opinion et Stratégies d'entreprise Tél : 01 45 84 14 44 frederic.dabi@ifop.com.

FD N 110892 Contacts Ifop : Frédéric Dabi Département Opinion et Stratégies d'entreprise Tél : 01 45 84 14 44 frederic.dabi@ifop.com. FD N 110892 Contacts Ifop : Frédéric Dabi Département Opinion et Stratégies d'entreprise Tél : 01 45 84 14 44 frederic.dabi@ifop.com pour Les Français et la situation économique actuelle Résultats détaillés

Plus en détail

Etude SOFRES France. Point presse du 2 février 2006. Groupement des Cartes Bancaires «CB»

Etude SOFRES France. Point presse du 2 février 2006. Groupement des Cartes Bancaires «CB» Etude SOFRES France Point presse du 2 février 2006 1 Image de la carte bancaire auprès des porteurs - France Rapport d étude Finance & Services Taux de détention des cartes 9 français sur 10 sont équipés

Plus en détail

RESULTATS. VAGUE N 9 Février 2010

RESULTATS. VAGUE N 9 Février 2010 RESULTATS VAGUE N 9 Février 2010 Objectifs Développer un baromètre afin de prendre le pouls de l opinion des français sur les problématiques liées à la maison en particulier et à l habitat de façon générale.

Plus en détail

ETUDE EMPRUNTIS SUR LE CREDIT

ETUDE EMPRUNTIS SUR LE CREDIT ETUDE EMPRUNTIS SUR LE CREDIT A l'attention de Mael Rasch et Alain Cornu MARKET AUDIT 78 bd Leclerc Les Paraboles II BP 30515-59059 ROUBAIX cedex 1 Tél : 03 595 695 00 - Fax : 03 595 695 09 E-mail : Contact@Marketaudit.fr

Plus en détail

Les Français et les sites et applications de rencontres

Les Français et les sites et applications de rencontres Les Français et les sites et applications de rencontres Février 2016 Sondage réalisé par pour LEVEE D EMBARGO : JEUDI 4 FEVRIER A 19H La méthodologie Fiche technique Recueil Echantillon Enquête réalisée

Plus en détail

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Avril 2013 TNS

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Avril 2013 TNS La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les Résultats d étude Avril 01 Rappel méthodologique Enquête réalisée pour April Echantillon Volets Echantillon de 00 dirigeants

Plus en détail

FD/JF N 110979 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Laure Bonneval Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour

FD/JF N 110979 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Laure Bonneval Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour FD/JF N 110979 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Laure Bonneval Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Les Français et les écrans numériques Résultats détaillés Décembre 2012 Sommaire - 1 -

Plus en détail

L épargne réglementée, grande gagnante de la crise?

L épargne réglementée, grande gagnante de la crise? L épargne réglementée, grande gagnante de la crise? Critères de choix et perception des produits d épargne 17 novembre 2009 Contacts BVA Xavier PACILLY xavier.pacilly@bva.fr 01 71 16 88 55 Juliette PETROU

Plus en détail

Impact du prix du carburant sur l'usage de la voiture. - Vague 2, Janvier 2010 -

Impact du prix du carburant sur l'usage de la voiture. - Vague 2, Janvier 2010 - Contacts Ifop : Marie Laurence GUENA / Isabelle MANDERON tél 01 45 84 14 44 fax 01 45 85 59 39 Services Impact du prix du carburant sur l'usage de la voiture - Vague 2, Janvier 2010 - Contexte et objectifs

Plus en détail

Les Français et la généralisation du tiers payant

Les Français et la généralisation du tiers payant Les Français et la généralisation du tiers payant JF N 112343 JUIN 2014 Contact Ifop : Jérôme Fourquet Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com Sommaire Pages

Plus en détail

... ... ... intermédiaires, consommation finale socialisée (ou collective), consommation finale individuelle.

... ... ... intermédiaires, consommation finale socialisée (ou collective), consommation finale individuelle. 10 La consommation Vivre, c est manger, se vêtir, se déplacer Chacun de nous consomme des biens ou des services pour satisfaire des besoins primaires et secondaires. Au fil des temps, le budget consacré

Plus en détail

Les Français et l ostéopathie

Les Français et l ostéopathie Les Français et l ostéopathie Sondage réalisé par pour le Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par Internet les 4 et 5 septembre 2015 Echantillon Echantillon

Plus en détail

Baromètre sur l actualité des entreprises du BTP Vague 4

Baromètre sur l actualité des entreprises du BTP Vague 4 Baromètre sur l actualité des entreprises du BTP Vague 4 Sondage Ifop pour KPMG Septembre 2014 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l étude A La situation des entreprises du BTP sur le plan

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 25 - Sondage Ifop pour KPMG et CGPME Mai 2015 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l étude A B C - L impact du contexte économique

Plus en détail

Savez-vous vraiment combien vous coûte votre téléphone mobile?

Savez-vous vraiment combien vous coûte votre téléphone mobile? Media Media - Numérique Savez-vous vraiment combien vous coûte votre téléphone mobile? Mars 2010 Contexte Media est une offre innovante et unique, permettant de téléphoner sans contrainte de forfait, d

Plus en détail

Un autre regard sur l emprunteur 2015. Achat de la résidence principale : qui sont les primo-accédants et les secundo-accédants, qu achètent-ils?

Un autre regard sur l emprunteur 2015. Achat de la résidence principale : qui sont les primo-accédants et les secundo-accédants, qu achètent-ils? Un autre regard sur l emprunteur 2015. Achat de la résidence principale : qui sont les primo-accédants et les secundo-accédants, qu achètent-ils? 1 Introduction L emprunteur immobilier «type» n existe

Plus en détail

Résultats Post test signalétique Info-Tri Point Vert. OpinionWay imprime sur papier recyclé

Résultats Post test signalétique Info-Tri Point Vert. OpinionWay imprime sur papier recyclé Résultats Post test signalétique Info-Tri Point Vert OpinionWay imprime sur papier recyclé Contexte et Méthodologie Objectifs Eco-Emballages a souhaité post-tester à nouveau L Info-Tri Point Vert, dans

Plus en détail

Sommaire. «LES FRANÇAIS ET LE VIOL CONJUGAL» Novembre 2013. - 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les résultats de l'étude... 4

Sommaire. «LES FRANÇAIS ET LE VIOL CONJUGAL» Novembre 2013. - 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les résultats de l'étude... 4 FK/JPD N 111759 Contact Ifop : François Kraus / Jean-Philippe Dubrulle Département Opinion et Stratégies d'entreprise Tél : 01 72 34 4 / 06 61 00 37 76 francois.kraus@ifop.com pour Les Français et le viol

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

INDICE AUTORITÉ RAPPORT D ANALYSE OCTOBRE 2012 Sylvain Gauthier, vice-président CROP. de la vie aux idées

INDICE AUTORITÉ RAPPORT D ANALYSE OCTOBRE 2012 Sylvain Gauthier, vice-président CROP. de la vie aux idées INDICE AUTORITÉ RAPPORT D ANALYSE OCTOBRE 2012 Sylvain Gauthier, vice-président CROP de la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 MÉTHODOLOGIE 5 FAITS SAILLANTS 9 RÉSULTATS DÉTAILLÉS

Plus en détail

Méthodologie. Enquête on-line du 16 au 26 avril 2010. Échantillon. Mode de recueil. Interrogation de 809 jeunes âgés de 16 à 25 ans

Méthodologie. Enquête on-line du 16 au 26 avril 2010. Échantillon. Mode de recueil. Interrogation de 809 jeunes âgés de 16 à 25 ans 21 juin 2010 Les jeunes, le logement et la colocation Conférence de presse Résultats de l étude TNS Sofres / Présentation Frédéric Chassagne Méthodologie Interrogation de 809 jeunes âgés de 16 à 25 ans

Plus en détail

Sondage sur l endettement des propriétaires Résultats du printemps 2016

Sondage sur l endettement des propriétaires Résultats du printemps 2016 Sondage sur l endettement des propriétaires Résultats du printemps 2016 Document préparé par : Banque Manuvie Printemps 2016 1 Sommaire Résultats du printemps 2016 du sondage sur l endettement des propriétaires

Plus en détail

Les femmes et l éducation des enfants à l argent. 7 mars 2006

Les femmes et l éducation des enfants à l argent. 7 mars 2006 7 mars 2006 Sommaire Introduction Résultats détaillés 1. Les mères donnent de l argent à leurs enfants, via différents moyens 2. Des enfants déjà assez connaisseurs et équipés 3. Un sujet important dans

Plus en détail

Les Français et les détecteurs de fumée

Les Français et les détecteurs de fumée Les Français et les détecteurs de fumée Sondage réalisé par pour Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par Internet les 15 et 16 octobre 2015. Echantillon

Plus en détail

Etude auprès des Français sur les «arnaques» sur les «arnaques» à l investissement

Etude auprès des Français sur les «arnaques» sur les «arnaques» à l investissement Etude auprès des Français à l investissement sur les «arnaques» à l investissement Etude auprès des Français sur les «arnaques» Novembre 2015 Novembre 2015 N 1501058 1 FICHE TECHNIQUE de l étude Echantillon

Plus en détail

Les Français et les déserts médicaux

Les Français et les déserts médicaux Collectif Inter-associatif Sur la Santé Les Français et les déserts médicaux Octobre 2015 Résultats complets Anne-Laure GALLAY Directrice des études institutionnelles BVA Opinion Thomas Genty Chargé d

Plus en détail

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas FERT / Chargé d études sénior 01 44 94 59 62 2 Sondage

Plus en détail

Observatoire du Consom acteur

Observatoire du Consom acteur Observatoire du Consom acteur Les Français et la maison Présentation du 25 juin 2009 BJ : 5655 Contact OpinionWay : Philippe Le Magueresse / 01 78 94 89 96 Méthodologie Méthodologie Présentation de la

Plus en détail

MERCEDES BENZ FINANCIAL SERVICES: VOTRE PARTENAIRE FINANCIER

MERCEDES BENZ FINANCIAL SERVICES: VOTRE PARTENAIRE FINANCIER MERCEDES BENZ FINANCIAL SERVICES: VOTRE PARTENAIRE FINANCIER Ce prospectus est rédigé au nom du vendeur dont le cachet figure ci-dessous et agissant comme intermédiaire de crédit. Cachet de l intermédiaire

Plus en détail

Marine Le Pen et l Europe

Marine Le Pen et l Europe Marine Le Pen et l Europe Sondage réalisé par CQFD sur et Publié le 9 octobre 2015 Levée d embargo le vendredi 9 octobre 2015 21H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français

Plus en détail

SYNTHESE ENQUETE DE CONJONCTURE 2014

SYNTHESE ENQUETE DE CONJONCTURE 2014 CINOV SYNTHESE ENQUETE DE CONJONCTURE 2014 L'enquête, dont l'analyse est présentée ci-dessous, a été réalisée par la Fédération CINOV auprès d un panel de ressortissants (adhérents CINOV ou non), en janvier

Plus en détail

Le rendez-vous de l innovation Le télétravail Mars 2015

Le rendez-vous de l innovation Le télétravail Mars 2015 Le rendez-vous de l innovation Le télétravail Mars 2015 Sondage réalisé par pour le publié et diffusé par et Publié le 27 mars 2015 Levée d embargo le 27 Mars 2015 06H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

Résultats d Etude. L étude de marché. Résultats d Etude N 1749 : Box réservée aux femmes. Testez la fiabilité de votre projet.

Résultats d Etude. L étude de marché. Résultats d Etude N 1749 : Box réservée aux femmes. Testez la fiabilité de votre projet. Résultats d Etude L étude de marché Testez la fiabilité de votre projet 1 Sommaire : Introduction...4 Avez-vous déjà effectué des achats sur Internet?...5 PAGE 1 :...6 Question 2/11...7 Quel est votre

Plus en détail

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants :

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants : 7 ème baromètre annuel Energie-Info sur l ouverture des marchés, réalisé par le médiateur national de l énergie et la Commission de régulation de l énergie. Enquête réalisée par l institut CSA du 5 au

Plus en détail

Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens.

Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens. Image et attachement des Français à la profession de pharmacien Enquête quantitative réalisée pour l Ordre national des pharmaciens 10 Novembre 2009 1 Sommaire Dispositif méthodologique p3 Résultats détaillées

Plus en détail

Février 2015. 2015 Harris Interactive Inc. All rights reserved.

Février 2015. 2015 Harris Interactive Inc. All rights reserved. Les Français et l achat de produits de santé sur Internet Que pensent les Français des achats sur Internet de médicaments sans ordonnance? Savent-ils qu ils peuvent effectuer leurs achats en ligne? Sont-ils

Plus en détail

Les Français et l arrêt cardiaque

Les Français et l arrêt cardiaque pour Les Français et l arrêt cardiaque Novembre 2010 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Fédération Française de Cardiologie Echantillon : Echantillon de 1007 personnes, représentatif

Plus en détail

LE GUIDE DU FUTUR PROPRIETAIRE

LE GUIDE DU FUTUR PROPRIETAIRE LE GUIDE DU FUTUR PROPRIETAIRE Vous Conseiller Le Financement L Accompagnement Le Marché Un contexte économique et sociale fragile Le constat actuel pour les primo accédant, et notamment les jeunes ménages

Plus en détail