PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE"

Transcription

1 Multi-Accueil Municipal l'espelidou 9 Boulevard du Général de Gaulle Carmaux Tèl : PROJET EDUCATIF ET PROJET PEDAGOGIQUE

2 Année SOMMAIRE INTRODUCTION I/ Un accueil des familles individualisé a) L'inscription, premier lien avec la crèche b) L'adaptation : fondation d'une relation de confiance c) Un accueil quotidien individualisé par une prise en charge adaptée -L'accueil du matin -Les retrouvailles du soir -Des outils de communication d) Un accueil adapté II/ Un accompagnement quotidien adapté au rythme de chaque enfant a) Le repas b) Le sommeil c) Le change III/ Un espace de jeu aménagé selon l'âge IV/ Une ouverture vers l'extérieur V/ Un travail en équipe avec les partenaires extérieurs VI/ Le conseil de crèche VII/ Les projets à venir VII/ Conclusion

3 un projet pédagogique : dans quel but? Ce projet pédagogique résulte de réflexions menées depuis plusieurs mois, au cours de réunions organisées en équipe, en secteurs et en petits groupes avec le soutien d'agnès LOISILLON psychologue au CNFPT. Le déroulement d une journée au sein d une structure d accueil, rythmée par les temps forts de la vie quotidienne (les repas, les siestes, les activités, ), peut à long terme constituer un obstacle à l accueil de l enfant et de sa famille, si les pratiques ne sont jamais réfléchies et remises en question. L intérêt de ce projet pédagogique réside donc dans la réflexion, la prise de recul et les observations suscitées autour de son élaboration. Il permet en effet à l ensemble de l équipe de prendre de la distance dans ses gestes et dans ses actions et favorise une meilleure cohérence dans les réponses que chaque professionnel peut fournir à l enfant. L équipe de «L Espelidou» est composée de 13 professionnelles : - 1 infirmière-puéricultrice, directrice de la structure. - 1 éducatrice de jeunes enfants, adjointe de direction - 4 auxiliaires de puériculture - 3 animatrices titulaires du CAP petite enfance - 1 animatrice titulaire du BAFA - 1 assistante maternelle - 1 agent technique principal - 1 personne chargée de l entretien des locaux La mission principale de notre équipe est de veiller au bon développement et à l éveil de l ensemble des enfants que nous accueillons. Afin de favoriser l accueil individuel de l enfant et de sa famille, l équipe a organisé l espace de la crèche en deux secteurs distincts : les bébés-moyens (2 mois et demi-18 mois) et les grands (18 mois-3 ans). L aménagement de ces secteurs doit répondre aux besoins et à l âge des enfants qui y sont accueillis. L équipe a donc réfléchi, durant plusieurs mois, à l organisation de l espace et au déroulement des journées au sein de chaque secteur. Ce projet pédagogique constitue l aboutissement de ces temps de travail en équipe. Il reflète la cohérence de nos pratiques, les objectifs pédagogiques et éducatifs que nous nous sommes fixés, et les moyens mis en œuvre pour les atteindre. Il permet aussi aux parents arrivant à la crèche de prendre connaissance des objectifs principaux qui guident les pratiques quotidiennes de l équipe. Cet écrit favorise ainsi la création d un premier lien, et constitue la base de la relation de confiance qui s établira peu à peu entre l équipe et les familles, nécessaire à un accueil sécurisant pour l enfant. Un axe de travail a guidé nos réflexions dans l élaboration de ce projet pédagogique : «Comment favoriser l'accompagnement individuel de l'enfant dans notre structure d'accueil collective?» En effet, un accueil de qualité passe nécessairement par une prise en charge individuelle de l enfant, pour pouvoir construire avec lui une relation sécurisante. L enfant ainsi mis en confiance pourra à son rythme partir à la découverte de sa propre personne, des autres et s intégrer aux différents temps de vie qui composent une journée à la crèche.

4 I. Un accueil des familles réfléchi en équipe et individualisé a) L inscription, un premier lien avec la crèche Dans un premier temps, il y a un premier contact pour une pré-inscription, car toute demande est notée sur une liste d'attente et les places sont attribuées au fur et à mesure des départs. Lors de cet entretien nous pouvons échanger avec la famille sur leurs réels besoins en matière de garde. Ce premier contact est très important et nécessaire, afin de répondre au mieux aux attentes des familles et de pouvoir les orienter si besoin. Lorsque la place est attribuée, un rendez-vous est pris avec la famille et l'enfant afin de monter le dossier administratif, d'échanger d'avantage sur le rythme de l'enfant, son environnement, et de planifier ensemble, suivant les disponibilités de la famille, le planning pour que l'adaptation se déroule au mieux. b) L adaptation : les fondations d une relation de confiance - L'entrée en collectivité : Pour accepter de se séparer, l enfant et sa famille doivent accorder leur confiance à la structure et à l équipe qui les accueille. Durant le temps d adaptation, l enfant sera accueilli à la crèche sur des périodes de plus en plus longues. Chaque enfant, chaque famille peut ainsi prendre ses marques à son rythme, rencontrer les membres de l équipe et s intégrer au fonctionnement de la crèche en douceur. Durant deux semaines, une professionnelle de référence est chargée de la période d adaptation. C est elle qui accueille, écoute et rassure l enfant et sa famille. Elle répond aux interrogations des parents et présente le fonctionnement de la crèche. Elle apprend à connaître l enfant, ses habitudes de vie et entre en relation progressivement avec lui. Elle sera en tandem avec un autre membre de l'équipe, afin d'éviter que l'enfant ne s'attache trop à elle et pour permettre un relais plus en douceur. Lorsque les professionnelles auront toute la confiance de l'enfant, elles l encourageront à s aventurer loin d elles, pour qu il parte sereinement à la rencontre des autres et du reste de l équipe. Cette personne de référence programme, avec la famille, les horaires d adaptation de l enfant. Bien entendu, ces horaires sont flexibles et peuvent être changés en accord avec la famille, pour s adapter à l évolution de l enfant au fil des jours.

5 Les deux professionnelles de référence sont toujours disponibles, attentives aux besoins et à l évolution de l'enfant. De par leurs attitudes non intrusives mais sécurisantes, elles encouragent l'enfant à mettre en œuvre ses facultés d exploration. Progressivement, elles passent le relais aux autres membres de l équipe. Pour cela, elles présentent leurs collègues à l enfant et l incitent à aller à leur rencontre. Pendant cette période, les transmissions avec les familles sont essentielles. Les informations du matin permettent aux personnes de référence d affiner leur connaissance de l enfant pour proposer un accueil adapté. Les transmissions du soir entre l équipe et la famille permettent de visualiser l évolution quotidienne de l adaptation de l enfant. Au premier rendez-vous, la professionnelle de référence remplit avec la famille, une fiche sur les habitudes de vie de l'enfant (sommeil, alimentation,...). Cette fiche de renseignements reste à la crèche pour être lue par l'ensemble de l'équipe. La professionnelle transmet par écrit et oralement, les informations concernant les habitudes, les rythmes, le développement du nouvel arrivant, aux autres professionnelles du secteur. Ces deux semaines d'adaptation représentent donc une période cruciale dans les premiers pas de l'enfant à la crèche. Leur bon déroulement s'appuie sur la triade que constituent l'enfant, sa famille et le tandem de professionnelles de référence. L'adaptation permet à chacun d'apprendre à se connaître progressivement pour pouvoir se faire confiance. Elle laisse l'enfant se séparer de ses parents à son rythme pour s'aventurer dans le collectif quand il s'y sent prêt. -Le passage des bébés-moyens chez les grands : Vers 18 mois, les moyens intègrent le groupe des grands. Bien entendu, ce passage n'est jamais décidé par une professionnelle isolée. Il repose sur les observations quotidiennes de l'enfant par l'ensemble de l'équipe et n'intervient que quand l'enfant nous semble prêt. Il est toujours discuté en équipe et proposé aux parents. Lorsqu'il est approuvé par tous, le passage se met alors en place en douceur à travers un temps d'adaptation : l'enfant est accompagné par une professionnelle du groupe des bébés-moyens dans le secteur des grands. Au départ sur des temps courts, durant une activité, en petit groupe pour qu'il soit sécurisé, et progressivement sur des temps plus longs, repas, sieste. Il peut ainsi observer ses camarades de jeux, les professionnelles du secteur et s'intégrer à son rythme au quotidien du groupe. La professionnelle qui accompagne ce passage représente, pour l'enfant, un repère sécurisant auquel il peut se raccrocher quand il le souhaite. Elle le rassure, lui explique ce qui se passe, le présente et petit à petit le confie à une professionnelle qui sera à son tour un tiers référent pour l'enfant. Elle passe donc le relais et transmet à l'ensemble des professionnelles les informations permettant une meilleure connaissance et prise en charge de l'enfant. Ainsi, elle informe l'équipe des habitudes de vie et des rythmes de l'enfant, de ses centres d'intérêt, de ses appréhensions, de son mode de relation à autrui...ainsi il pourra se sentir sécurisé pour s'ouvrir au reste du groupe. Elle l'encouragera à s'éloigner d'elle peu à peu, pour découvrir l'espace qui lui est offert et les autres membres de l'équipe. Quand elle le sent suffisamment en confiance, elle se détache petit à petit tout en lui expliquant qu'elle n'est pas loin et qu'elle reste disponible pour lui. Elle peut retourner un temps chez les grands si l'enfant éprouve le besoin d'être rassuré.

6 Lorsque le temps d'adaptation est terminé, la professionnelle se tient informée par l'équipe des grands du comportement et de l'évolution de l'enfant au sein du secteur. Elle accompagne aussi la rencontre entre l'équipe des grands et la famille et veille à tenir les parents informés du déroulement de cette transition pour l'enfant. Cette petite adaptation permet donc à l'enfant d'intégrer sereinement, à sa manière et à son rythme le groupe des grands pour y construire peu à peu ses repères. c) Un accueil quotidien individualisé par une prise en charge adaptée Un accueil de qualité passe nécessairement par des échanges quotidiens entre les professionnelles et les familles. Les accueils du matin et du soir ont donc été réfléchis en équipe afin d'individualiser la prise en charge de chacun des enfants au sein du collectif. - L'accueil du matin : Lorsqu'ils arrivent à la crèche, l'enfant et sa famille posent leurs affaires dans les casiers du hall d'entrée avant de se diriger vers l'un des deux secteurs. Cet espace, individualisé, permet à chacun d'arriver à son rythme et favorise pour l'enfant un passage en douceur entre son espace familial et la salle de jeux de la crèche. L'enfant peut ainsi anticiper la séparation, s'y préparer, pour la vivre sereinement. L'enfant et sa famille sont ensuite accueillis par une professionnelle qui prend note des informations que les parents lui transmettent (sommeil, repas, problèmes particuliers, déroulement du week-end,...). Lorsque l'enfant paraît prêt, elle l'invite à investir la salle de jeux. De par son attitude sécurisante mais non intrusive, elle laisse à l'enfant le temps qui lui est nécessaire pour se séparer de son parent. S'il sait marcher, elle lui propose d'entrer seul, afin de le rendre acteur de la séparation. Elle le prend dans ses bras s'il en exprime le besoin. La professionnelle laisse toujours à chacun le temps de dire au revoir à ses parents, avant de l'inviter à la rejoindre. Elle veille garde à toujours verbaliser à l'enfant le départ du parent. L'accueil de l'enfant s'adapte donc aux rythmes de chacun : certains enfants souhaitent rester dans les bras de la professionnelle qui les a accueillis, tandis que d'autres s'installent dans le coin calme pour un temps d'observation avant de se diriger vers le jeu de leur choix. La professionnelle observe et entend la demande de l'enfant et y répond dans la mesure du possible. Les transmissions des familles à l'accueil du matin sont déterminantes pour la journée que l'enfant passera à la crèche. Elles permettent à l'équipe de comprendre le comportement de l'enfant dans la journée pour lui proposer des réponses adaptées. Les transmissions concernant l'état physique (sommeil, repas,...) et psychologique (déroulement du week-end, changements dans la famille, déménagement,...) de l'enfant représentent donc pour l'équipe une mine précieuse d'informations.

7 Les enfants arrivent souvent avec leur doudou quand ils rejoignent l'espace de jeux. Cet objet dit «transitionnel», symbolise pour eux le passage entre l'intérieur (la famille) et l'extérieur (la crèche). Par son odeur, son contact, le doudou rassure l'enfant, le sécurise et l'aide à accepter la séparation. En amenant son doudou à la crèche, chacun apporte un «petit bout» de son foyer, de ses repères et de son histoire familiale. Il permet à l'enfant de passer en douceur de son foyer à la crèche. Il est donc nécessaire que l'enfant puisse garder son doudou avec lui lors de l'accueil du matin, le temps d'arriver à la crèche. La professionnelle lui propose par la suite d'aller le ranger dans le meuble à doudous, quand il y paraît prêt. Elle n'impose jamais à l'enfant de se séparer de son doudou et accepte son refus pour renouveler sa proposition ultérieurement. Par ce libre choix, l'enfant est rendu acteur de la séparation et peut la traverser à sa manière et à son rythme. - Les retrouvailles du soir : Chaque enfant retrouve sa famille à sa manière et à son rythme. Si certains courent vers leurs parents, d'autres prennent le temps de terminer leur jeu, certains amènent à leurs parents un objet de leur choix, d'autres font mine de ne pas les avoir vu rentrer. La professionnelle accueille verbalement la famille et raconte la journée de l'enfant, afin de préserver la continuité entre la crèche et la maison. Cela permet de laisser du temps pour les retrouvailles. Le doudou joue là encore un rôle important. Il est parfois réclamé par l'enfant à la fin de la journée, quand l'heure des retrouvailles se rapproche. Le souhait de l'enfant d'aller chercher son doudou est entendu et respecté. Il symbolise pour lui le passage de la crèche vers la maison et l'aide à passer cette étape. - Des outils qui facilitent la communication entre l'équipe et la famille : Les feuilles de transmissions : Elles sont quotidiennes et contiennent les informations relatives à chaque enfant. Pour les professionnelles, elles favorisent le lien entre l'équipe du matin et l'équipe du soir, ce qui permet de penser une prise en charge globale de l'enfant sur l'ensemble de la journée. Elles constituent un soutien aux transmissions orales du soir et permettent de relater à la famille le déroulement de la journée de l'enfant. Les cahiers : Un cahier individuel est fourni à chaque famille lors de l'arrivée de l'enfant à la crèche. Il est demandé aux parents d'y noter, sur les premières pages, certaines informations (numéros d'urgence, médecin traitant,...) et d'y décrire le déroulement d'une journée type de l'enfant à la maison. Il permet aussi à l'équipe de détailler certains événements concernant la journée de l'enfant à la crèche. Afin de préserver ce lien écrit, de par la continuité qu'il symbolise entre la crèche et la maison, ce cahier est obligatoire chez les bébés-moyens. Quand l'enfant passe dans le secteur des grands, il est proposé aux parents de faire le choix de poursuivre ou pas son utilisation.

8 La communication orale : Les échanges verbaux entre l'équipe et les familles sont essentiels pour que l'enfant se sente en confiance à la crèche. Les feuilles de transmissions, les cahiers, soutiennent mais ne remplacent pas ce lien oral qui se tisse au quotidien avec l'équipe accueillante. Les transmissions orales permettent à l'équipe de détailler le comportement, les attitudes, l'évolution de l'enfant à la crèche. Elles encouragent les parents à partager avec la professionnelle qui les accueille leurs interrogations, leurs observations. Les échanges oraux permettent à chacun des acteurs de mieux comprendre l'enfant à travers ce qu'il exprime et ce qu'il laisse voir à la maison et à la crèche. Elles nous aident parfois à trouver ensemble des réponses à des incompréhensions, à des réactions qui nous interrogent. Ces transmissions encouragent les parents et les professionnels à évoluer avec l'enfant pour envisager ensemble son accompagnement. Les propositions des professionnelles de la crèche peuvent ainsi s'adapter à chaque enfant, à son histoire, son vécu et accompagner le long cheminement qu'il emprunte vers l'adulte qu'il deviendra. d) Un accueil de qualité a) L'accueil d'urgence : L'accueil d'urgence : Certaines familles peuvent être en difficulté (maladie, séparation, chômage, isolement...), et se retrouver démunies face à cet événement. La prise en charge de leur enfant dans l'urgence peut atténuer leur désarroi. La famille peut se présenter spontanément ou être orientée par la PMI(Protection Maternelle et Infantile).La direction est disponible, écoute leur besoin et propose une solution adaptée. Elle donne les informations nécessaires à l'équipe pour la bonne prise en charge rapide de l'enfant. Le temps de l'adaptation peut être modifié. L'accueil d'un enfant déficient : Le décret de février 2007 prévoit, en collaboration avec le médecin, l'intégration des enfants porteurs d'un handicap, d'une affection chronique ou de tout problème de santé nécessitant un traitement ou une attention particulière et, le cas échéant, met en place un PAI (protocole d'accueil individualisé). La direction peut aussi orienter la famille si besoin vers des organismes extérieurs (centre d'action Médico Social, PMI, kiné, orthophoniste...) et peut participer aux synthèses.

9 II. Un accompagnement quotidien adapté au rythme de chaque enfant. a) Le repas : un temps riche d échanges et de découvertes Il est essentiel pour nous que le temps du repas soit un moment convivial où nous prenons plaisir à être ensemble. C est un moment de relation et d échanges entre enfants et adultes où chacun peut parler de la matinée qu il vient de passer, de temps vécus à la maison, où tout simplement profiter de ce moment de calme dans la journée pour se reposer et reprendre des forces. Afin de favoriser une ambiance apaisante, l organisation des repas a été pensée par l ensemble de l équipe. Elle diffère d un secteur à l autre, afin de s adapter au mieux aux rythmes et aux besoins de chaque tranche d âge : - dans le secteur des grands : Les repas sont organisés en deux services, l un vers 11h et l autre vers 11h40 (lorsque le premier groupe a terminé). Chaque service comprend deux groupes de repas composés chacun de 5 ou 6 enfants maximum. La mise en place de ces petits groupes favorise une prise de repas dans le calme, permet à un adulte référent, d accompagner chaque groupe d'enfant selon ses capacités et ses besoins et encourage chacun à s exprimer s il le souhaite pour participer et s intégrer aux discussions du groupe. Plusieurs éléments sont pris en compte pour déterminer si l enfant mangera au premier ou au second service : son heure d arrivée à la crèche (et de petit-déjeuner), son âge, et son heure d endormissement à la sieste. Les éventuelles affinités entre enfants sont aussi prises en compte. En fonction de ces informations, les groupes de repas sont constitués et restent les mêmes d un repas sur l autre. Bien entendu, ils peuvent être modifiés dans l année, pour s adapter à l évolution des rythmes et des besoins de chacun. Une professionnelle est assise sur un tabouret à roulettes et accompagne son groupe durant le temps de repas. Elle peut ainsi les accompagner et participer activement à ce temps de partage et d échange. Dans la mesure du possible elle accompagnera son groupe pendant toute la semaine : lavage des mains, repas, temps de jeu après le repas et préparation au coucher. Ainsi l'enfant pourra anticiper son accompagnement. Cette continuité favorise le suivi de chaque enfant, et renforce sa sécurité affective.

10 Durant le repas, la professionnelle s'adapte au rythme de l'enfant. Elle l'accompagne et lui propose de goûter sans imposer. Elle entend et accepte le refus de l enfant, tout en lui signifiant qu il peut changer d avis tout au long du repas pour goûter ce qui lui est proposé. Les verres d eau sont servis à la demande, et proposés tout au long du repas. Le temps du repas permet aussi à chaque enfant d expérimenter ses capacités autonomes pour les faire évoluer au fil des jours. La professionnelle apprend aux enfants à se servir seul dans le plat, chacun son tour : cet apprentissage, au-delà de la motricité fine qu il stimule (se servir dans un plat avec une grande cuillère), permet à l enfant de faire l expérience de la quantité. Chacun apprendra ainsi à gérer peu à peu son appétit pour se servir des quantités en conséquence. Elle les encourage aussi à manger seuls avec leurs couverts. Elle adaptera donc son accompagnement à l évolution des capacités de chacun tout au long de l année. Ce soutien et suivi encouragent chacun dans ses évolutions autonomes. Nous souhaitons par ailleurs profiter de ces temps de repas pour encourager la découverte de nouvelles saveurs, de textures, d odeurs parfois encore inconnues pour l enfant. Afin de soutenir cette découverte, nous prêtons une attention particulière à l esthétique des plats proposés. Les repas de la crèche sont livrés par la cuisine centrale municipale, dans des barquettes en plastique. L agent responsable de la mise en température des plats veille à toujours les transvaser dans des récipients visuellement plus esthétiques lorsqu il les présente aux enfants (saladiers, plats à gratins, ). Car pour l enfant comme pour l adulte, un aliment sera appétissant de par l odeur qu il dégage, mais aussi par ses couleurs, par sa présentation. Ainsi, l aspect visuel du repas influence l envie et l appétit de l enfant pour le goûter. L esthétique des repas a donc été réfléchie et travaillée en équipe. Tout au long du repas, la professionnelle nomme les aliments qu elle propose aux enfants, pour soutenir la découverte des plats que l enfant n a parfois encore jamais goûté. Le temps du repas représente aussi, pour l enfant de 2 à 3 ans, un lieu privilégié d apprentissage des règles de vie en collectivité. Ces règles ne peuvent être toutes intégrées, comprises et respectées en même temps. Elles doivent être signifiées clairement à l enfant qui les transgresse, et répétées régulièrement. Ces règles ne doivent pas être trop multiples mais nécessitent d être les mêmes à chaque repas et d un adulte à l autre, pour que l enfant puisse les accepter. Après réflexion, certaines règles ont été posées par l'équipe, comme l interdiction de jouer avec la nourriture ou avec l eau, de se lever de table en cours de repas, respecter les camarades lorsqu ils mangent, attendre les autres pour le dessert. Elles restent flexibles et adaptées à l évolution de chacun des enfants. Ainsi, un enfant arrivé récemment à la crèche et n ayant pas encore tous ses repères dans la salle de repas, pourra, dans un premier temps se lever de table avant ses camarades s il semble en éprouver le besoin. Peu à peu, il apprivoisera cet espace et acceptera de rester avec nous sur toute la durée du repas. Les régimes alimentaires propres à chaque enfant seront pris en compte en concertation avec la famille et la directrice.

11 Le goûter : C'est un moment aussi convivial que le repas de midi. Les enfants ayant dormi à la crèche se retrouvent entre 15 heures et 16 heures. Partagé en 2 groupes avec l'équipe de professionnelles de l'après-midi, ce moment est rempli d'échange, de bonne humeur et de convivialité. Le goûter est fourni par la cuisine centrale, il comporte différents aliments comme : laitages, fruits crus ou cuits, pâtes de fruits, fromage, pain, chocolat ou biscuits. Le choix se fait en fonction du repas de midi pour que cela reste équilibré sur la journée Dans le secteur des bébés-moyens : L organisation des repas varie selon l âge et les capacités de chacun : ainsi, le temps de repas d un bébé de quelques mois ne se déroulera pas comme pour un enfant de 18 mois. Le biberon : Le temps du biberon est un moment relationnel privilégié entre l adulte et le bébé qu il fait manger. Il intervient après une tension physique provoquée par la faim, que le bébé signifie souvent à l adulte par des pleurs. Le biberon est donné à la demande et en fonction du rythme et de l âge de l enfant. La température du biberon sera adaptée en fonction de chaque enfant. Avant chaque biberon, la professionnelle vérifie la couche du bébé qu elle va faire téter, l'enfant tête avec la couche propre, confortable. Il sera dévêtu si ses habits sont encombrants, et si besoin pour qu'il n'ait ni trop chaud, ni trop froid. Le cadre dans lequel le biberon est proposé au bébé est toujours anticipé et réfléchi : la tétée ne doit pas se dérouler dans le bruit, au milieu de l agitation des autres enfants mais dans un espace protégé, calme, pour que l adulte accorde au bébé toute l attention dont il a besoin durant la tétée. La professionnelle veille à s installer dans une position où elle se sente à son aise, pour que le bébé puisse se détendre à son tour et se laisser aller. La professionnelle qui donne le biberon entre alors en relation privilégiée avec l enfant qu elle nourrit et lui accorde une attention particulière par son regard, son portage et sa voix. Pour cela, elle est attentive au comportement du bébé durant tout le temps que dure le biberon et verbalise ses réactions, pour y répondre de manière adaptée et sécurisante. L'enfant doit être porté dans les bras de la professionnelle, qui par son regard, lui permettra de se sentir en sécurité et de pouvoir téter en toute sérénité. La professionnelle s adapte au rythme de tétée du bébé dont elle s occupe, ainsi la vitesse du biberon est positionnée en fonction du bébé. Elle aménage aussi parfois des temps de pause en cours de tétée si l enfant semble en éprouver le besoin. A la fin de la tétée l'adulte garde le bébé dans ses bras le temps qu il fasse le rot. L adulte est toujours avec lui, lui parle, le regarde. L'allaitement maternel : Certaines mères ont fait le choix d'allaiter leur enfant dés la naissance et veulent le poursuivre malgré l'entrée en collectivité. Il est important que la crèche puisse permettre à ces mères de continuer dans leur choix, aussi longtemps qu'elles le désirent. Elles pourront nous fournir leur lait maternel, qui aura

12 été tiré à la maison, dans un ou des biberons qui seront mis au réfrigérateur et réchauffés au moment voulu dans le chauffe-biberon. Lorsque l enfant passe du biberon à l alimentation diversifiée à la maison, les parents nous le font savoir. Nous installons alors l enfant dans un transat ou une petite chaise à tablette s'il a acquis la position assise. L adulte s assoit à sa hauteur, et l'échange se fait face à face. Le repas se déroule dans le coin repas, au calme, à l abri des autres enfants. Un adulte fait manger un enfant. L adulte est présent par sa voix, son regard. Il verbalise ce qu il fait, explique à l enfant ce qu il lui donne. Il s adapte au rythme de l enfant pour le faire manger. Lorsque l enfant n en veut plus, il n insiste jamais. Le repas est amené par les parents dans un premier temps puis fourni par la cuisine centrale, lorsque la transition biberon-mixé se passe bien. A table : Afin de préserver le calme durant ce temps de repas, les moyens qui peuvent patienter avant de manger sont accompagnés par un adulte référent dans une salle d activité. Ils mangeront un peu plus tard, lorsque les repas des bébés seront terminés. Ainsi chacun, selon son âge et son rythme, mange à tour de rôle et dans le calme. Le passage du repas mixé au repas en morceaux n est jamais initié à la crèche. Les professionnelles du secteur bébés s informent régulièrement de l évolution du régime alimentaire de chaque enfant. Lorsque la famille commence les morceaux à la maison, elle en informe l équipe qui proposera à son tour à l enfant concerné, des repas avec de petits morceaux. Dans les débuts, il pourra donc être proposé à l enfant une assiette composée à la fois de nourriture mixée et de petits morceaux. Progressivement, l alimentation mixée laissera la place aux morceaux. Lorsqu ils commencent à manger à table, certains enfants mangent donc déjà les morceaux alors que d autres en sont toujours à des repas mixés. L eau est servie à la demande et proposée aux enfants tout au long du repas, au biberon, au verre à bec ou au verre, selon les capacités de chacun. Les repas sont toujours organisés en petits groupes (2 ou 3 enfants par table), afin de pouvoir accompagner chaque enfant selon son âge et son degré d autonomie. La professionnelle qui accompagne le groupe peut ainsi encourager les enfants qui le souhaitent à manger seuls, aide ceux qui en ont encore besoin et soutient la découverte de nouvelles saveurs sans forcer. Lorsqu un enfant commence à manger par lui-même, il manipule parfois la nourriture avec ses doigts. La professionnelle n empêche jamais l enfant de faire seul, même lorsqu il se «salit» un peu. Elle lui rappelle simplement qu il a une cuillère près de lui qu il doit normalement l'utiliser pour manger. Progressivement, il apprendra à s en servir et l utilisera de plus en plus régulièrement. Durant le repas, la professionnelle crée une atmosphère chaleureuse et rend chaque enfant acteur de ce moment de vie au sein du groupe. Bien entendu, certaines règles encadrent ce temps de repas : rester à table jusqu à la fin du repas, ne pas renverser son verre d eau sur la table Ces règles, bien que plus flexibles et moins nombreuses que chez les grands, sont nécessaires dans ces premiers temps de vie en collectivité. Elles posent ainsi les bases de la notion du «vivre ensemble», des premiers pas en collectivité.

13 Quelques rituels commencent aussi à rythmer le repas : avec l aide de l adulte, les enfants sont invités, à la fin du repas, à se nettoyer à l aide du gant qui leur est distribué. Ils vont ensuite déposer ce gant dans la corbeille de linge sale. Les enfants auront donc intégré certains repères qu ils retrouveront lorsqu ils passeront chez les grands. Ce temps de repas en petits groupes prépare le passage dans le secteur des grands, où les groupes de repas seront bien plus conséquents (5 ou 6 enfants par table). Ils permettent de mettre en place une transition entre les repas individuels pris sur la chaise haute et ceux organisés en plus grand groupe. Le goûter : Il se prend en fonction du rythme de chaque enfant. Plusieurs critères rentrent en compte : l'heure de la prise et du déroulement du repas de midi, l'heure du dernier biberon, le lever de sieste, l'heure du départ du soir... Ainsi il peut très bien démarrer à 15 heures pour les premiers et se terminer à 17 heures pour les derniers. Mis à part les biberons de lait, le reste est fourni par la cuisine centrale, laitages, compotes, biscuits. b) Le sommeil : l aménagement d une ambiance apaisante et sécurisante Le sommeil joue un rôle primordial dans la construction physique et psychique du toutpetit. Il lui permet de récupérer, de reprendre des forces, après une journée pleine de découvertes et d explorations. A la crèche, les temps de sommeil sont pensés dans le respect des rythmes et des besoins de chacun. Ils sont organisés pour s adapter à l âge des enfants de chaque secteur. Le lien avec les familles est essentiel pour pouvoir respecter au mieux les rythmes et les besoins de chacun. Lors de l accueil du matin, l équipe note sur les feuilles de transmissions les informations relatives au sommeil de l enfant à la maison. Ces informations permettent d adapter l accompagnement de l enfant dans son sommeil, ainsi que d affiner nos observations afin de comprendre certaines de ses attitudes sur la journée. Cela permet d'adapter nos propositions. L équipe veille à noter les heures d endormissement et de réveil de chacun, ainsi que les conditions de sommeil (endormissement long ou difficile, toux pendant la sieste, cauchemars, pleurs ). Toutes ces informations sont relatées aux familles lors des transmissions du soir. Dans le secteur des grands :

14 Les enfants sont accompagnés à la sieste entre 12h20 et 13h. Les enfants qui mangent au premier service sont couchés plus tôt (entre 12h20 et 12h40) que ceux du second service (entre 12h40 et 13h). Les services de repas sont pensés selon le rythme de sommeil de chacun. La composition de ces groupes est flexible. Après le premier service de repas, les enfants vont chercher leur doudou, sucette et partent s installer sur le tapis de la salle de jeu, dans le coin calme, pendant que le second service passe à table. Une des deux professionnelles s installe auprès des enfants pour le temps calme, afin de les préparer à se rendre à la sieste. Elle raconte des histoires, chante des chansons ou s'installe tout simplement sur le tapis avec eux, afin de créer les conditions pour une transition en douceur du temps de repas vers le temps de sommeil. Pour cela, elle diminue la luminosité de la pièce en baissant les volets, encourage les enfants à ôter leurs chaussures seul et prend garde à parler doucement en signifiant à chacun qu il se rendra bientôt à la sieste. Chacun peut ainsi se préparer à cette transition pour se laisser aller vers ce temps de repos. Pendant ce temps, la seconde professionnelle accompagne individuellement et à tour de rôle les enfants qu'elle a fait manger vers la salle de change. Selon la saison, elle met les enfants en pyjamas ou en tenue confortable (body, turbulette, collants...) Elle enlève les chouchous, les barrettes, les bijoux ou colliers de dentition... ou autre objet dangereux. Elle propose à ceux qui le souhaitent d aller sur le pot. Elle veille aussi au bon confort physique de l'enfant dont elle s occupe (couche propre, lavage de nez si besoin, nettoyage du visage, ). Par sa présence, par l attention individuelle portée à chacun, elle prépare, elle aussi, le passage du temps de jeu au sommeil. Grâce à cette organisation, la continuité des soins à l enfant est assurée : la professionnelle qui fait manger l enfant s occupe de lui à la salle de change et l accompagne ensuite à la sieste. Cette continuité crée les repères nécessaires pour que chacun puisse se sentir sécurisé lorsqu il passe d un temps à l autre. Il permet à l enfant d anticiper les soins qui lui seront apportés pour en devenir acteur peu à peu. Lorsque tous les enfants du premier service sont prêts, vers 12h20, les deux professionnelles les accompagnent à la sieste. L aménagement du dortoir a été réfléchi et travaillé en équipe. Il vise à créer les conditions favorables au sommeil et sécurisantes (calme, ambiance apaisante, lumière tamisée) pour que l enfant puisse sereinement se laisser aller au sommeil. Les éléments de décoration du dortoir sont, de par leurs couleurs et leur répartition dans l espace, agréables visuellement, apaisants, peu nombreux. Le dortoir est installé au préalable (vers 11h), afin que chacun puisse se diriger vers son lit au moment de la sieste. Un plan de dortoir permet à chaque enfant de retrouver son lit toujours à la même place lorsqu il va se coucher. Ce repère dans l espace renforce le sentiment de sécurité et la confiance de l enfant lorsqu il se rend à la sieste. Il permet aussi de préserver des espaces individuels au sein du collectif pour que chaque enfant puisse s approprier son espace de sommeil.

15 Quand ils entrent dans le dortoir, les enfants se dirigent donc vers leur lit et se couchent. Une musique douce est allumée, les volets sont baissés et la température du dortoir est propice au sommeil. L ambiance, apaisante et sécurisante, permet à chacun de fermer les yeux, de se relâcher pour s endormir doucement. Les professionnelles s installent auprès des enfants qui nécessitent la présence d un adulte à leur côté. Elles adaptent leurs réponses aux besoins exprimés par chacun. Ainsi, certains enfants demanderont qu on leur tienne la main pour parvenir à s endormir, d autres auront besoin d être bercés, tandis que d autres encore ne nécessiteront qu une présence réconfortante à leur côté. Pendant ce temps, les enfants du second service terminent leur repas et passent, à leur tour, dans la salle de jeu. La même organisation est suivie. Durant tout le temps de sieste, une professionnelle reste dans le dortoir. Elle veille au confort de chacun durant son sommeil (recouvre les enfants si besoin, monte ou baisse le chauffage, ) et accompagne en douceur le réveil de chacun. Elle réconforte les enfants qui se réveillent en sursaut (cauchemar, angoisse au réveil) et laisse la possibilité à ceux qui le souhaitent de se rendormir s ils ont besoin d un peu plus de sommeil. Lorsqu un enfant se réveille, elle s installe auprès de lui, lui signifie qu il se trouve à la crèche et lui propose de se lever lorsqu il y semble prêt. Elle ne brusque jamais le réveil de l enfant et laisse à chacun le temps de s éveiller à son rythme. Quand il est prêt à se lever, chaque enfant est accompagné dans la salle de jeu. La professionnelle qui l accueille le laisse finir de se réveiller doucement puis lui propose d aller ranger son doudou et sa sucette dans le meuble prévu à cet effet. Les réveils sont donc échelonnés (entre 14h et 16h) et permettent à chacun de se réveiller en douceur et à son rythme. La professionnelle propose alors à chacun de venir se changer et s habiller dans la salle de change, avant d aller goûter. Dans le secteur des bébés-moyens : Les temps de sieste sont répartis sur la journée. Ils sont échelonnés en fonction des rythmes et des besoins spécifiques à l âge et au stade de développement de chacun. En effet, le rythme de sommeil variera entre un enfant de 3 mois et un enfant de 18 mois. La professionnelle verbalise à l enfant le moment où celui-ci manifeste sa fatigue. Elle veille à le mettre à l aise, afin qu il dorme dans les meilleures conditions. Et lorsqu il est prêt, elle donne à l enfant son doudou, sa sucette et l accompagne au dortoir. Chaque enfant retrouve son lit toujours à la même place. Les lits sont à barreaux, pour garantir à chacun un sommeil en toute sécurité. Ces lits se trouvent à hauteur de l adulte, pour permettre à l enfant un passage en douceur des bras de l adulte vers son lit. Pour des raisons de sécurité et de confort, chacun est couché dans une turbulette adaptée à la saison. L endormissement se fait alors en fonction des habitudes de chacun. Certains nécessitent une présence sécurisante à leurs côtés, d autres préfèrent s endormir seuls, d autres encore recherchent un contact sécurisant à l adulte (par le regard, une main dans les cheveux, une berceuse, ). Les mots, les paroles de l adulte permettront à l enfant de se détendre progressivement. La professionnelle adapte donc son accompagnement à ce qu elle connaît et à ce qu elle observe de l enfant dont elle s est occupée.

16 Lorsque l enfant est endormi, la professionnelle sort du dortoir, après avoir veillé à son bon confort et à sa sécurité (température moyenne, barreaux relevés, ), pour retourner dans la salle de jeux. Les réveils, comme les couchers, sont échelonnés selon les rythmes de sommeil de chacun. Afin de garantir un sommeil adapté et sécurisant pour l enfant, un hamac a été installé dans le coin calme de la salle de jeux. Certains enfants, lorsqu ils arrivent à la crèche, ne peuvent s endormir dans le dortoir. La professionnelle peut alors décider de coucher l enfant dans le hamac, pour qu il s y sente contenu, bercé et qu il puisse se laisser aller sereinement au sommeil. Une fois sécurisé, il pourra ultérieurement être couché dans le dortoir. Des temps de repos sont aussi aménagés pour ceux qui en éprouvent le besoin. Ainsi, en milieu de matinée, certains enfants ne nécessitent pas d aller à la sieste mais souhaitent seulement se reposer au calme, avant de repartir en activité. Il peut alors leur être proposé de s allonger sur le tapis ou dans un transat, dans le coin calme, avec la sucette et le doudou, pour se reposer le temps nécessaire. L équipe veille à préserver une continuité dans les soins apportés à l enfant : ainsi, la professionnelle qui a fait manger un enfant et qui s est occupé de lui dans la salle de change l accompagnera par la suite à la sieste. Ce repère humain sécurise l enfant et permet de le prendre en charge dans sa globalité. c) Le change : une relation privilégiée entre l adulte et l enfant. Les professionnelles répondent au bien-être et au confort de l'enfant en assurant les soins d'hygiène et de santé. Les soins ne se résument pas à changer la couche mais à vérifier l'état général de l'enfant (lavage de nez, visage, mains...). La couche est vérifiée toutes les deux heures et changée en fonction. Un protocole de soin est établi, avec des règles d'hygiène bien strictes. L'enfant doit être averti des soins que l'on va lui procurer, et tout cela dans une ambiance calme et détendu. L'équipe assure la continuité des soins sur la journée. Tous ces moments doivent être accompagnée de parole et d'un regard attentif de la professionnelle envers l'enfant, une stimulation se fait au niveau moteur, découverte et prise de conscience de son corps. Ce sont des moments privilégiés, source de repères, d'échanges au niveau sensoriel, affectif et langagier. Chez les grands :

17 L'adulte ne prendra que deux enfants maximum par change, pour permettre de prendre du temps avec chacun d'eux, respecter leur intimité ainsi que par mesure de sécurité (escalier pour les plus grands pour accéder à la table de change). C'est le moment d'apprendre les règles d'hygiène (se laver les mains après chaque passage aux toilettes). La porte sera aussi fermée. L'apprentissage de la propreté ne peut se concevoir que s'il y a un dialogue avec les parents et un respect du développement de l'enfant. L'acquisition de la propreté dépend de plusieurs paramètres: une maturation musculaire (maîtrise des sphincters, capable de monter les escaliers en alternant les pieds: environ 2ans), une maturation neurologique (comprendre ce qu'on lui demande), et aussi une maturation psycho-affective (il a besoin de se sentir aimé et d'être encouragé pour qu'il puisse grandir, se détacher et s'identifier). Se maîtriser, faire tout seul, faire plaisir, autant de pas vers l'autonomie. C'est une période marquée par des moments d'évolution, de régression aussi, qu'il faut savoir accepter, parler et reconnaître. Le change reste un moment de soin mais aussi de prévention, car les professionnelles peuvent être amenées à constater diverses anomalies, comme les érythèmes fessiers, boutons, selles anormales, température. Après en avoir référé à l'éducatrice et à la puéricultrice, seules celles-ci et les auxiliaires de puériculture peuvent être amenées à utiliser des crèmes ou des antipyrétiques ainsi que conseiller les parents.

18 III. Un espace de jeu aménagé selon l âge, les compétences et les besoins de chacun. Selon les âges des enfants, l'aménagement de l'espace sera différent. L'équipe doit évaluer les besoins des enfants sur le plan moteur, sensoriel et psycho-affectif. L'enfant doit s'y sentir en sécurité, autant par l'atmosphère du lieu que par la posture et l'accompagnement de l'adulte pour pouvoir s'autoriser à jouer et entrer en relation autant avec l'adulte que les autres enfants. Il est important que l'enfant puisse s'exprimer sous toutes ses formes, du «jeu libre» à «l'activité dirigée», pour que, au gré de ses acquisitions, l'enfant puisse trouver ce dont il a besoin précisément.

19 Le jeu est impulsé par l'adulte dans un cadre sécurisant sur le plan physique et affectif. L'adulte se rend disponible pour l'enfant. Jouer permet à l'enfant d'apprivoiser petit à petit son environnement, de se nourrir d'informations sensorielles au contact des objets, de ressentir différentes émotions et sentiments. Il va progresser dans son développement. L'activité est synonyme d'action, de mouvement, de vie. Elle s'organise, se pense, mais peut aussi être spontanée. Il y a les activités motrices, les activités d'éveil, les activités «libres»...ce qui reviendrait à dire que tout est activité! L'activité peut être proposée à l'enfant de manière organisée, ce qui se repère comme une activité «dirigée». Dans les deux cas l'enfant est invité a manipuler, jouer, se déplacer pour acquérir et découvrir sa propre autonomie. L'enfant est acteur, pour lui le sens propre de l'activité se trouve dans sa vie quotidienne. L'activité est souvent reliée au faire faire, le tout est de travailler aussi sur ces moments où l'enfant rêve, observe... Par ses règles et ses rituels, le jeu permet à l'enfant de se construire et de se structurer. Il a aussi une fonction de communication et de socialisation. Chez les bébés(3/9mois): D'abord centré sur lui-même, l'enfant va s'ouvrir progressivement aux autres. Tous les sens sont en éveil, le bébé va prendre petit à petit conscience de son corps, il va découvrir le monde environnant en touchant, suçant les objets qui sont autour de lui. Les premières relations vont s'installer avec l'adulte autre que ses parents. La professionnelle lui apporte de l attention, de l'intérêt, par son regard et son attitude sécurisante. L'observation est primordiale pour pouvoir répondre au mieux à ses besoins. Par un aménagement adéquat, des objets tels que des hochets, livres de textures variées, anneaux de dentition, objets à grelots, petits contenants, balles, cubes sont mis à portés de l'enfant sur des tapis pour qu'il puisse se mouvoir en toute tranquillité et commencer à se déplacer pour attraper les objets. Les portiques sont utilisés mais sans laisser l'enfant trop longtemps «dessous». Le transat procure une contenance mais il doit être utilisé sur un temps limité, car l'enfant ne peut y trouver ses appuis, son dos est un peu tassé et ne peut pas progresser dans sa motricité.

20 Chez les moyens(9/15mois): Sur le plan psychomoteur l'enfant a beaucoup évolué, chacun a son rythme. La position assise est acquise et pour certains c'est le début de la marche. L'aménagement de l 'espace doit être adapté à ses nouveaux besoins. L'espace est plus grand pour qu'il se déplace en toute liberté, avec des tapis, du mobilier à sa hauteur pour jouer dans la position debout, du mobilier de psychomotricité de différentes hauteur pour pouvoir ramper, grimper, monter, descendre(escalier en mousse, toboggan). L'enfant manipule, encastre, transvase beaucoup, jette, tire, pousse. Tous les jouets nécessitant ces capacités sont mis à disposition: jeux à tirer, à pousser, des boîtes gigognes, des anneaux à enfiler, des boîtes à formes, des balles, des cubes, dînettes... Il ne faut pas mettre trop de jeux à la fois, il faut ranger et sortir d'autres jeux pour renouveler l'intérêt de l'enfant. Il aime jouer à cacher-trouver, mordre, émettre des sons, jouer avec les sons, commencer à dire des mots. Il aime taper dans ses mains, faire bravo, au revoir. Les comptines, les livres prennent de plus en plus d'intérêt pour lui. Il commence à jouer à faire semblant. C'est aussi le début des activités «dirigées» mais qui restent très souples, comme la peinture, les jeux d'eaux, les transvasements... La professionnelle continue par son observation, son regard bienveillant et son attitude sécurisante, d'accompagner l'enfant dans tous ses apprentissages; sans pour autant faire les choses à sa place. Chez les grands(16-36mois) : De vrais échanges se créent, des «amitiés» naissent. L'enfant apprend aussi à partager et à respecter l'autre. Il sait jouer seul et aime être avec les autres. Les jeux symboliques font partie de son univers : dînette, cuisine, poupées, voitures, établi...ils sont intégrés dans l'espace et l'enfant peut y aller librement, au grè de ses envies. La professionnelle est là pour l'accompagner, et met des mots sur les situations. Sa présence est rassurante et permet à l'enfant de développer ses compétences. Le plaisir et l'intérêt de l'enfant face au jeu sont les éléments moteurs. L'enfant sait écouter l'adulte et obéit aux demandes adéquates de celui-ci. Il exprime ses besoins, son besoin de réconfort à certains moments, il apprend à s'exprimer! L'enfant affine son développement moteur, la marche est acquise, il a besoin d'avoir un temps, un espace pour continuer à explorer ses capacités. Toute les structures de psychomotricité vont l'aider à être de plus en plus à l'aise dans son corps, et d'exploiter ses limites, tels que les toboggans, les tunnels, les ballons, les vélos... C'est aussi la phase de l'apprentissage de la propreté : les jeux de manipulation vont l'aider à passer ce cap parfois éprouvant pour l'enfant, comme, l'argile, la pâte à modeler, la pâte à sel, le bac à riz, la peinture..., ce sont plus des activités structurées, l'adulte fait une proposition à l enfant et celui-ci choisit d'y participer ou non. Ces activités se font par petits groupes d'enfant, ce qui favorise les échanges enfant/professionnel et enfants entre eux.

Le Jardin de la Colline

Le Jardin de la Colline Le Jardin de la Colline * * * Crèche associative * * * Projet pédagogique Projet pédagogique Jardin de la colline 1 SOMMAIRE A) Qu est-ce qu un projet pédagogique? p.4 B) Notions importantes de notre pédagogie

Plus en détail

Notre démarche éducative privilégie le respect de l enfant, en cohérence avec son développement psychoaffectif et psychomoteur.

Notre démarche éducative privilégie le respect de l enfant, en cohérence avec son développement psychoaffectif et psychomoteur. Association au Service de l Enfance CRECHE FAMILIALE 14 rue Pasteur Cadier 64000 PAU Le projet éducatif et le projet pédagogique ont été élaborés en collaboration avec l équipe d encadrement et les assistantes

Plus en détail

PROJET EDUCATIF. Eco Maison de la Petite Enfance de Mauvezin. CCBL ZA Route d Auch 32120 MAUVEZIN

PROJET EDUCATIF. Eco Maison de la Petite Enfance de Mauvezin. CCBL ZA Route d Auch 32120 MAUVEZIN PROJET EDUCATIF Eco Maison de la Petite Enfance de Mauvezin CCBL ZA Route d Auch 32120 MAUVEZIN Révisé en décembre 2013 Le projet éducatif est un outil nécessaire au travail d équipe. Il permet d élaborer

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE DE LA CRECHE FAMILIALE DE CHANTILLY

PROJET PEDAGOGIQUE DE LA CRECHE FAMILIALE DE CHANTILLY PROJET PEDAGOGIQUE DE LA CRECHE FAMILIALE DE CHANTILLY «Les Cantilous» Notre principal objectif est la perception de l enfant comme un être unique en soulignant l importance de sa prise en charge individuelle.

Plus en détail

d'éveil Couleurs Projet éducatif - Crèche de Colomiers Le jardin des premiers pas...

d'éveil Couleurs Projet éducatif - Crèche de Colomiers Le jardin des premiers pas... d'éveil Couleurs Le jardin des premiers pas... Création et gestion de crèches au service des entreprises et des collectivités Projet éducatif - Crèche de Colomiers Contact : Le directeur : Frédéric Alibert

Plus en détail

Le développement de l enfant & le jeu de 0 à 3 ans

Le développement de l enfant & le jeu de 0 à 3 ans Le développement de l enfant & le jeu de 0 à 3 ans Le Service de Protection Maternelle & Infantile accompagne les parents Quel bonheur de voir un enfant s ouvrir petit à petit à la vie et aux autres, ses

Plus en détail

1- «Favoriser la socialisation avec un apprentissage de la vie en collectivité»

1- «Favoriser la socialisation avec un apprentissage de la vie en collectivité» Projet Pédagogique 3-5 ans LE MIX CUBE Ce nouvel équipement public de proximité, animé par des professionnels est destiné pour renforcer la solidarité, contribuer à l'éducation de tous, investir le temps

Plus en détail

Livret d accueil CRÈCHE FAMILIALE. des Bergères. Crèche familiale des Bergères - 01 69 33 11 96 Groupe scolaire des Bergères - 91940 LES ULIS

Livret d accueil CRÈCHE FAMILIALE. des Bergères. Crèche familiale des Bergères - 01 69 33 11 96 Groupe scolaire des Bergères - 91940 LES ULIS Livret d accueil CRÈCHE FAMILIALE des Bergères Crèche familiale des Bergères - 01 69 33 11 96 Groupe scolaire des Bergères - 91940 LES ULIS BIENVENUE à la crèche familiale Votre enfant va être accueilli

Plus en détail

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 2 ans à 3 ans

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 2 ans à 3 ans Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 2 ans à 3 ans Juin 2010 TABLE DES MATIÈRES CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES 3 OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT ENFANTS DE 2 ANS A 3 ANS 5 1. DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

L assistante maternelle fait visiter à l employeur les pièces auxquelles l enfant aura accès.

L assistante maternelle fait visiter à l employeur les pièces auxquelles l enfant aura accès. Document réalisé par le Conseil Général et les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin Mis à jour en NOVEMBRE 2006 CONTRAT D ACCUEIL Le contrat doit être rédigé en 2 exemplaires datés, paraphés et

Plus en détail

Projet pédagogique de la crèche

Projet pédagogique de la crèche Projet pédagogique de la crèche MISSION L équipe éducative de la structure d accueil le Scoubidou veille à accueillir chaque enfant dans un contexte social et sécurisant tant au niveau affectif que matériel.

Plus en détail

Table des matières. Le développement psychomoteur de l enfant, de la naissance à trois ans

Table des matières. Le développement psychomoteur de l enfant, de la naissance à trois ans 2013-2014 Table des matières Devenir référent psychomoteur de sa structure : Développement Psychomoteur : Le développement psychomoteur de l enfant, de la naissance à trois ans La motricité libre et ses

Plus en détail

Séminaire École maternelle Séminaire Les temps éducatifs, temps d apprentissages La sieste

Séminaire École maternelle Séminaire Les temps éducatifs, temps d apprentissages La sieste Séminaire École maternelle Séminaire Les temps éducatifs, temps d apprentissages La sieste I) Les besoins physiologiques de l enfant Le BOEN Hors série n 1 du 14 février 2002 indique : «L organisation

Plus en détail

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base.

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base. AIDE-MÉMOIRE Définitions Consommer une variété d aliments nutritifs en quantité adéquate pour répondre à ses besoins. Alimentation équilibrée en termes de quantité et de qualité. Consommation d une variété

Plus en détail

L enfant peut intégrer la MAM à partir de deux mois et demi.

L enfant peut intégrer la MAM à partir de deux mois et demi. 1 : L adaptation : L enfant peut intégrer la MAM à partir de deux mois et demi. Une période d adaptation d environ une semaine (qui pourra être plus longue si l enfant en ressent le besoin) sera donc instaurée

Plus en détail

Projet pédagogique. Accueil innovant. Initiative innovante en matière d accueil des jeunes enfants dans les territoires de la ville.

Projet pédagogique. Accueil innovant. Initiative innovante en matière d accueil des jeunes enfants dans les territoires de la ville. Projet pédagogique Accueil innovant Initiative innovante en matière d accueil des jeunes enfants dans les territoires de la ville. GP IntenCité Centre Social et Culturel du Grand Parc - Place de L Europe

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ET EDUCATIF

PROJET PEDAGOGIQUE ET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE ET EDUCATIF lapetitebulle@yahoo.fr 04.78.73.74.27 SOMMAIRE Introduction page 3 L accueil des enfants et des familles page 4 Le jeu libre / les activités proposées page 7 Les repas page

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA SIESTE ET LE SOMMEIL CPE DU PIC

POLITIQUE SUR LA SIESTE ET LE SOMMEIL CPE DU PIC POLITIQUE SUR LA SIESTE ET LE SOMMEIL CPE DU PIC Adopté au conseil d administration du 5 février 2013 Le CPE du PIC s est dotée d une politique sur la sieste et le sommeil. Il nous semble important d être

Plus en détail

L'acquisition de la propreté

L'acquisition de la propreté L'acquisition de la propreté La maîtrise des sphincters ou apprentissage de la propreté chez l enfant C est une étape majeure du développement corporel et social des jeunes enfants. Cette acquisition au

Plus en détail

CONTRAT D ACCUEIL. Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin

CONTRAT D ACCUEIL. Parents Assistant(e)s Maternel(le)s. Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin CONTRAT D ACCUEIL Parents Assistant(e)s Maternel(le)s Proposé par les Relais Assistantes Maternelles du Haut-Rhin Parents, assistant(e) maternel(le), L enfant est au cœur de vos préoccupations, la qualité

Plus en détail

Règlement de fonctionnement des ateliers collectifs: Relais Assistantes Maternelles d Ardentes

Règlement de fonctionnement des ateliers collectifs: Relais Assistantes Maternelles d Ardentes Lucie MALARD Animatrice du RAM Jours et horaires d ouverture -Lundi de 13h30 à 18h30 -Mercredi de 8h30 à 17h00 -Jeudi de 13h30 à 18h30 Les ateliers collectifs d Ardentes se déroulent Les mercredis, en

Plus en détail

L organisation d une journée dans une classe de maternelle 4 ans à temps plein. Entrée en classe Accueil

L organisation d une journée dans une classe de maternelle 4 ans à temps plein. Entrée en classe Accueil L organisation d une journée dans une classe de maternelle 4 ans à temps plein Ouverture de l école Service de garde Entrée en classe Accueil Routine du matin Ateliers Dîner Récréation Histoire Jeux libres

Plus en détail

ECOLE MATERNELLE GRANGE BRUYERE 39 avenue Maréchal Foch 69110 Sainte-Foy-lès-Lyon

ECOLE MATERNELLE GRANGE BRUYERE 39 avenue Maréchal Foch 69110 Sainte-Foy-lès-Lyon ECOLE MATERNELLE GRANGE BRUYERE 39 avenue Maréchal Foch 69110 Sainte-Foy-lès-Lyon tel : 04 78 25 28 11 (entre 11h30 et 13h30 ou après 16h30) Sommaire : *Les horaires *Les programmes *L école au quotidien

Plus en détail

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT L enfant de deux, trois ans, a besoin de bouger pour développer ses capacités motrices. Aménagement des lieux dans l école et dans la classe La cour de

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS PERISCOLAIRE DE LA DEYMARDE PROJET PEDAGOGIQUE

ACCUEIL DE LOISIRS PERISCOLAIRE DE LA DEYMARDE PROJET PEDAGOGIQUE MAIRIE D'ORANGE DIRECTION AFFAIRES SCOLAIRES/ANIMATION SPORT LOISIRS ACCUEIL DE LOISIRS PERISCOLAIRE DE LA DEYMARDE PROJET PEDAGOGIQUE Année 2012/2013 SOMMAIRE I) PRESENTATION DE LA STRUCTURE L'organisateur

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF DE LA CRECHE FAMILIALE

LE PROJET EDUCATIF DE LA CRECHE FAMILIALE LE PROJET EDUCATIF DE LA CRECHE FAMILIALE Dernière mise à jour janvier 2015 Le projet éducatif est un travail collectif réalisé par l ensemble des assistantes maternelles de la crèche familiale, et animé

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION L'association à pour objectifs Aider les parents d'élèves dans la recherche d'organismes de séjours de vacances à l'étranger Aider les jeunes à voyager en proposant des

Plus en détail

Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE. Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans)

Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE. Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans) Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans) Introduction Depuis plus de 50 ans, le «Camp du Tom» propose aux ados, âgés de 12 à 17 ans, de partir

Plus en détail

Le multi accueil est situé à l adresse suivante : Centre Social 31 place des écoles 01320 CHALAMONT Ses coordonnées sont : Téléphone : 04 74 61 73 35

Le multi accueil est situé à l adresse suivante : Centre Social 31 place des écoles 01320 CHALAMONT Ses coordonnées sont : Téléphone : 04 74 61 73 35 «Une association pour les habitants de la Communauté de Communes du Canton de Chalamont» Chalamont Châtenay Châtillon La Palud Crans Le Plantay -St Nizier Le Désert - Versailleux Villette/Ain Centre Social

Plus en détail

Guide à l usage des enseignants pour accueillir les élèves et leurs parents à l'école maternelle

Guide à l usage des enseignants pour accueillir les élèves et leurs parents à l'école maternelle Guide à l usage des enseignants pour accueillir les élèves et leurs parents à l'école maternelle Bien accueillir les enfants et leurs parents est une des clefs essentielle, pour qu à l école maternelle,

Plus en détail

Le portage «Comment me porter, me consoler et me regarder?»

Le portage «Comment me porter, me consoler et me regarder?» Le portage «Comment me porter, me consoler et me regarder?» Définition Le portage c est : - Un maintien physique et psychique - Un savoir-faire de l adulte, à la fois corporel et psychique - Une manière

Plus en détail

Les inscriptions se font directement à la crèche ou par mail sur creche-sigean@orange.fr

Les inscriptions se font directement à la crèche ou par mail sur creche-sigean@orange.fr «LA MARELLE» Contact : Mme Laurence SANTANAC, directrice tél. 04 68 45 04 08 Située derrière l école maternelle, rue des Pichons, la crèche halte-garderie «La Marelle» accueille depuis le 16 octobre 2006

Plus en détail

Livret d accueil MICRO-CRECHE DE CHAMPAGNAT CAP GRANDIR. Pour les enfants de 0 à 6 ans

Livret d accueil MICRO-CRECHE DE CHAMPAGNAT CAP GRANDIR. Pour les enfants de 0 à 6 ans MICRO-CRECHE DE CHAMPAGNAT Pour les enfants de 0 à 6 ans CAP GRANDIR Livret d accueil Association Cap Grandir 7 Rue de la Marche 23190 CHAMPAGNAT Tel : 05 55 67 20 86 Mail : capgrandir@orange.fr Historique

Plus en détail

EVEIL AU MOUVEMENT CRÉATIF CHEZ LE PETIT ENFANT DE 6 MOIS À 3 ANS

EVEIL AU MOUVEMENT CRÉATIF CHEZ LE PETIT ENFANT DE 6 MOIS À 3 ANS EVEIL AU MOUVEMENT CRÉATIF CHEZ LE PETIT ENFANT DE 6 MOIS À 3 ANS FORMATION POUR LES PROFESSIONNELS DE LA PETITE ENFANCE L'ART ET LE TOUT-PETIT 1 EVEIL AU MOUVEMENT CRÉATIF CHEZ LE PETIT ENFANT DE 6 MOIS

Plus en détail

SOMMAIRE 1/LA STRUCTURE. 1.1 Type d équipement 1.2 Modalités d accueil 2/ LE PROJET SOCIAL

SOMMAIRE 1/LA STRUCTURE. 1.1 Type d équipement 1.2 Modalités d accueil 2/ LE PROJET SOCIAL SOMMAIRE 1/LA STRUCTURE 1.1 Type d équipement 1.2 Modalités d accueil 2/ LE PROJET SOCIAL 2.1. L environnement 2.2 Le positionnement de la halte-garderie 3/LE PROJET EDUCATIF 3.1 L objectif de la halte-garderie

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT DE BOUJAILLES-COURVIERES. Année 2015 Vacances scolaires d'hiver, d été et d automne 2015.

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT DE BOUJAILLES-COURVIERES. Année 2015 Vacances scolaires d'hiver, d été et d automne 2015. PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT DE BOUJAILLES-COURVIERES Année 2015 Vacances scolaires d'hiver, d été et d automne 2015. Projet écrit par Elizabeth BOULAIN 1 LE CONTEXTE : Depuis

Plus en détail

Temps d Accueil Collectif CHARTE D ACCUEIL

Temps d Accueil Collectif CHARTE D ACCUEIL Temps d Accueil Collectif CHARTE D ACCUEIL L un des objectifs du Relais Assistantes Maternelles est de favoriser les rencontres entre assistantes maternelles et les enfants qu elles accueillent. Ces temps

Plus en détail

LE SOMMEIL ET LES TROUBLES DU SOMMEIL Conférence de 2005

LE SOMMEIL ET LES TROUBLES DU SOMMEIL Conférence de 2005 LE SOMMEIL ET LES TROUBLES DU SOMMEIL Conférence de 2005 LE SOMMEIL DE 3 A 6 MOIS Bébé va apprendre à dormir des nuits complètes de 8-9 heures. Il s endort en sommeil lent et diminue le pourcentage de

Plus en détail

Accueil de loisirs du «P tit Val» 3-5 ans Projet Pédagogique Été 2013

Accueil de loisirs du «P tit Val» 3-5 ans Projet Pédagogique Été 2013 Accueil de loisirs du «P tit Val» 3-5 ans Projet Pédagogique Été 2013 Ce projet comprend un volet particulier concernant la tranche d âge des enfants de 3 ans (et moins) non scolarisés et inscrits à l

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE CENTRE COMMUNAL ENFANCE JEUNESSE PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE PREAMBULE L Accueil Périscolaire est un lieu d accueil qui fait l objet d une déclaration à la Direction Régionale et Départementale

Plus en détail

Conditions particulières et adaptées à la scolarisation des enfants de deux ans évoluant dans une classe multi niveaux GUIDE DEPARTEMENTAL

Conditions particulières et adaptées à la scolarisation des enfants de deux ans évoluant dans une classe multi niveaux GUIDE DEPARTEMENTAL Conditions particulières et adaptées à la scolarisation des enfants de deux ans évoluant dans une classe multi niveaux GUIDE DEPARTEMENTAL Direction des services départementaux de l Education nationale

Plus en détail

Accueil de loisirs 4-11 ans

Accueil de loisirs 4-11 ans Accueil de loisirs 4-11 ans 2014/2015 4-5 ans:les petits loups 6-8 ans: les p'tits filous 9-11 ans:les zigotos Directrice: Christelle Brunel Equipe d animation: Karine Farges, Manon Chaduc, Aurélie Gagnoux,

Plus en détail

Maison d'assistantes Maternelles JE MAM USE A MERVILLE. Projet pédagogique

Maison d'assistantes Maternelles JE MAM USE A MERVILLE. Projet pédagogique Maison d'assistantes Maternelles JE MAM USE A MERVILLE Projet pédagogique SOMMAIRE I/ L ADAPTATION 3 II/ L ACCUEIL ET LES TRANSMISSIONS 3/4 III/ LE DEVELOPPEMENT DE L ENFANT 4 IV/ LA VIE EN COMMUNAUTE

Plus en détail

Les. Les enfants sont accueillis sur réservation, de préférence une semaine à l avance, Halte-garderie : un système à la carte

Les. Les enfants sont accueillis sur réservation, de préférence une semaine à l avance, Halte-garderie : un système à la carte Sommaire Le mot du maire... 4 Le mot de l élue... 5 Le mot de l équipe... 7 1. L adaptation : apprenons à faire connaissance... 8 2. Doudou : l incontournable!...10 3. La parentalité... 12 4. La propreté...

Plus en détail

Livret d accueil Halte Garderie parentale Les Petit Mousses

Livret d accueil Halte Garderie parentale Les Petit Mousses Livret d accueil Halte Garderie parentale Les Petit Mousses 1 2 Bienvenue à bord! Bienvenue à bord page 3 Présentation générale page 4 L entrée dans la structure page 9 La journée à la crèche page 10 Prendre

Plus en détail

ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES VILLE DE VALOGNES

ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES VILLE DE VALOGNES ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES VILLE DE VALOGNES PROJET PEDAGOGIQUE Accueil des matins, midis et soirs, Temps d Activités Périscolaires (T.A.P.) - 1 - INDEX 1 Les objectifs permanents 1-1 Bien-être,

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE LA SOURCE

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE LA SOURCE PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE LA SOURCE 1- NOS INTENTIONS EDUCATIVES Nous souhaitons apprendre à l enfant à respecter lui-même, les autres enfants et les adultes, et l amener à trouver sa place

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE JULES MUSSO

PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE JULES MUSSO PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE JULES MUSSO 2009.2010 SOMMAIRE I) Présentation des accueils. II) Le fonctionnement. III) 1-L alimentation 2-Les relations 3-Le rythme de vie 4-Santé et hygiène 5-Les activités

Plus en détail

Mairie d Orange Direction AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS. Accueil de Loisirs Périscolaire de Camus. Rue Joachim du Bellay 84100 ORANGE

Mairie d Orange Direction AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS. Accueil de Loisirs Périscolaire de Camus. Rue Joachim du Bellay 84100 ORANGE Mairie d Orange Direction AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS Accueil de Loisirs Périscolaire de Camus Rue Joachim du Bellay 84100 ORANGE PROJET PEDAGOGIQUE Année 2012-2013 Autour du livre Présentation

Plus en détail

LE SOMMEIL DE L ENFANT

LE SOMMEIL DE L ENFANT LE SOMMEIL DE L ENFANT Généralités Le sommeil est constructif, il permet au corps de récupérer et de «recharger ses batteries». Dormir aide à grandir, à mémoriser les apprentissages de la journée et à

Plus en détail

MAIRIE D'ORANGE DIRECTION AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS

MAIRIE D'ORANGE DIRECTION AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS MAIRIE D'ORANGE DIRECTION AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL DE LOISIRS PERISCOLAIRE DE LA CROIX ROUGE ANNEE 2012 2013 LIEU : École Croix Rouge Quartier Comtadine Rue

Plus en détail

SOMMAIRE. 1) Introduction, présentation de la MAM p 2

SOMMAIRE. 1) Introduction, présentation de la MAM p 2 SOMMAIRE 1) Introduction, présentation de la MAM p 2 1.1) Ce que dit la loi p 3 1.2) Avantages pour les enfants p 4 1.3) Avantages pour les parents p 4 1.4) Avantages pour les assistantes maternelles p

Plus en détail

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen 2010 VILLE D ARGENTAN PROJET PEDAGOGIQUE L enfant est le centre d intérêt d un projet pédagogique qui tient compte de : - Sa vie quotidienne

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

1- LES OBJECTIFS EDUCATIFS

1- LES OBJECTIFS EDUCATIFS PROJET PEDAGOGIQUE PROVISOIRE DU MULTI ACCUEIL DE CAMPBON - COMMUNAUTE DE COMMUNES LOIRE ET SILLON - 1- LES OBJECTIFS EDUCATIFS L'enfant est considéré comme un individu à part entière qui va vers son plein

Plus en détail

PROJET EDUCATIF VELS 2013

PROJET EDUCATIF VELS 2013 PROJET EDUCATIF VELS 2013 SOMMAIRE OBJECTIFS DU SEJOUR p 2 LES INTENTIONS EDUCATIVES DE L EQUIPE D ENCADREMENT Notre projet p 3 Les règles de vie commune..p 4 LE ROLE DE CHACUN Directeur p 4 Animateurs

Plus en détail

Règlement Intérieur. Restauration scolaire Centres de loisirs et d accueil périscolaire

Règlement Intérieur. Restauration scolaire Centres de loisirs et d accueil périscolaire Règlement Intérieur Restauration scolaire Centres de loisirs et d accueil périscolaire Service de la Restauration Scolaire Tél : 02 96 71 05 20 Restaurant Scolaire Règlement intérieur Pour la plupart des

Plus en détail

Projet pédagogique. Association des Centres de Loisirs Centre de Loisirs le Clos d'espiès 11, avenue Dr Valois 38610 Gières

Projet pédagogique. Association des Centres de Loisirs Centre de Loisirs le Clos d'espiès 11, avenue Dr Valois 38610 Gières Association des Centres de Loisirs Centre de Loisirs le Clos d'espiès 11, avenue Dr Valois 38610 Gières Projet pédagogique Rappel: définition du Ministère de la jeunesse et des Sports du Centre de Loisirs.

Plus en détail

Projet pédagogique. Toussaint 2010. Projet Pédagogique Hugues COULON Directeur ACM TOUSSAINT 2010

Projet pédagogique. Toussaint 2010. Projet Pédagogique Hugues COULON Directeur ACM TOUSSAINT 2010 ACCUEIL DE LOISIRS DU SIVOM 11 rue de l hôtel de ville 89 690 CHEROY Projet pédagogique Toussaint 2010 1 I OBJECTIFS : Nous souhaitons permettre à chaque enfant de vivre pleinement ses vacances, en répondant

Plus en détail

PROJET PETITE ENFANCE 2012 PROJET PEDAGOGIQUE ACM MATERNEL

PROJET PETITE ENFANCE 2012 PROJET PEDAGOGIQUE ACM MATERNEL PROJET PEDAGOGIQUE ACM MATERNEL L éveil des sens chez les petits ANNEE 2012 1 1. PREAMBULE 1.1 Historique 1.2 Finalité du projet 2. INTENTIONS EDUCATIVES 2.1 Objectifs pédagogiques 3. MODE D ORGANISATION

Plus en détail

CRÈCHE FAMILIALE DE LA MAISON PETITE ENFANCE PROJET DE VIE

CRÈCHE FAMILIALE DE LA MAISON PETITE ENFANCE PROJET DE VIE 1 CRÈCHE FAMILIALE DE LA MAISON PETITE ENFANCE PROJET DE VIE Ce document résulte de la réflexion menée par l équipe sur le sens de sa pratique au quotidien. C est pour chaque professionnel, un support

Plus en détail

DIPLOME PREPARE. CARNET de LIAISON NOM : Prénom : ANNEE DE PRESENTATION A L'EXAMEN :

DIPLOME PREPARE. CARNET de LIAISON NOM : Prénom : ANNEE DE PRESENTATION A L'EXAMEN : DIPLOME PREPARE CARNET de LIAISON NOM : Prénom : ANNEE DE PRESENTATION A L'EXAMEN : SOMMAIRE du Carnet de Liaison Fiche signalétique du stagiaire Relevé des vaccinations Présentation aux tuteurs de la

Plus en détail

Comment présenter le livret de compétences aux familles?

Comment présenter le livret de compétences aux familles? Séminaire Évaluation Comment présenter le livret de compétences aux familles? Introduction Dans la perspective d une acquisition effective des compétences attendues à la fin de l école maternelle relatives

Plus en détail

PROJET DE SCOLARISATION DES ENFANTS DE MOINS DE TROIS ANS

PROJET DE SCOLARISATION DES ENFANTS DE MOINS DE TROIS ANS PROJET DE SCOLARISATION DES ENFANTS DE MOINS DE TROIS ANS Ecole maternelle (Nom Commune ou RPI) REP Zone revitalisation rurale Politique la Ville Autre Adresse :. Tel : Courriel : Nom la directrice, du

Plus en détail

Penser l aménagement de ma maison. La sécurité affective ou l assistant maternel vu comme un phare!

Penser l aménagement de ma maison. La sécurité affective ou l assistant maternel vu comme un phare! Penser l aménagement de ma maison L aménagement des espaces réservés aux enfants est le premier regard que le parent porte sur l accueil chez un assistant maternel. Lorsqu il est réfléchi, il constitue

Plus en détail

LE DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT DE LA NAISSANCE A 3 ANS. I - Le développement sensoriel du bébé II - Le développement moteur de l enfant

LE DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT DE LA NAISSANCE A 3 ANS. I - Le développement sensoriel du bébé II - Le développement moteur de l enfant LE DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT DE LA NAISSANCE A 3 ANS I - Le développement sensoriel du bébé II - Le développement moteur de l enfant Le développement psychomoteur de l enfant de 1 mois à 3

Plus en détail

Tour de garde. des parents. à Badaboum

Tour de garde. des parents. à Badaboum Tour de garde des parents à Badaboum Chers parents membre de l association Badaboum, Votre enfant fréquente la crèche, et il vous est demandé de participer à la vie de cette dernière de différentes manières

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

eveil et jeux de l enfant de 0 à 12 mois

eveil et jeux de l enfant de 0 à 12 mois eveil et jeux de l enfant de 0 à 12 mois SOMMAIRE 3 4 5 6 7 8 9 10 votre rôle dès la naissance vers 2-3 mois vers 3-4 mois vers 5-6 mois vers 6-9 mois vers 9-12 mois recommandations 2 Dès la naissance,

Plus en détail

L alimentation dans les crèches : fonctionnement et pratique du self-service

L alimentation dans les crèches : fonctionnement et pratique du self-service L alimentation dans les crèches : fonctionnement et pratique du self-service Par Annick Faniel La sociabilité est une composante du processus de socialisation. A défaut d aborder ce thème sous l angle

Plus en détail

POLITIQUE ALIMENTAIRE

POLITIQUE ALIMENTAIRE POLITIQUE ALIMENTAIRE MODIFIÉ ET ADOPTÉ LE 1 AVRIL 2014 L alimentation est un besoin essentiel à la vie et va bien au-delà du simple fait de se nourrir. Elle touche toutes les dimensions du développement

Plus en détail

Le Programme de formation. Le premier cycle du primaire. Information aux parents

Le Programme de formation. Le premier cycle du primaire. Information aux parents Le Programme de formation Le premier cycle du primaire Information aux parents Septembre 2000 En septembre prochain, votre enfant sera au premier cycle du primaire, c'est-à-dire qu'il ou elle entrera en

Plus en détail

1/ Ce projet découle du Projet éducatif de territoire «du Pays du Royans».

1/ Ce projet découle du Projet éducatif de territoire «du Pays du Royans». Projet éducatif et pédagogique CLSH et périscolaire de la commune de Sainte Eulalie en Royans. 1/ Ce projet découle du Projet éducatif de territoire «du Pays du Royans». Il s appuie essentiellement sur

Plus en détail

Livret d accueil pour les futurs parents, les parents et les assistant(e)s maternel(le)s

Livret d accueil pour les futurs parents, les parents et les assistant(e)s maternel(le)s Livret d accueil pour les futurs parents, les parents et les assistant(e)s maternel(le)s Un livret, pour qui? Ce livret est destiné aux parents et futurs parents qui souhaitent trouver un mode de garde

Plus en détail

PRECONISATIONS POUR LA MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES A L ECOLE MATERNELLE

PRECONISATIONS POUR LA MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES A L ECOLE MATERNELLE Mission Maternelle 971 PRECONISATIONS POUR LA MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES A L ECOLE MATERNELLE - Protocole de mise en place des nouvelles activités périscolaires (NAP) en maternelle - Fiche

Plus en détail

Mairie de Bertangles. Accueil de loisirs sans hébergement PROJET PEDAGOGIQUE. Établi par EMELINE BOUBAAYA

Mairie de Bertangles. Accueil de loisirs sans hébergement PROJET PEDAGOGIQUE. Établi par EMELINE BOUBAAYA Mairie de Bertangles Accueil de loisirs sans hébergement PROJET PEDAGOGIQUE Établi par EMELINE BOUBAAYA I/ LE DESCRIPTIF ORGANISATEUR : Mairie 5, Rue du château 80260 Bertangles ACCUEIL DE LOISIRS : École

Plus en détail

3 - PROJET EDUCATIF (Présentation)

3 - PROJET EDUCATIF (Présentation) 3 - PROJET EDUCATIF (Présentation) Objectifs vis-à-vis de l enfant La microcrèche peut accueillir un maximum de 10 enfants de 2 mois 1/2 à 4 ans, simultanément à temps plein ou à temps partiel, encadrés

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE. MICRO-CRECHE, JARDIN D'EVEIL et GARDERIE PERISCOLAIRE

PROJET PEDAGOGIQUE. MICRO-CRECHE, JARDIN D'EVEIL et GARDERIE PERISCOLAIRE Mise à jour : le mercredi 9 avril 2014 PROJET PEDAGOGIQUE MICRO-CRECHE, JARDIN D'EVEIL et GARDERIE PERISCOLAIRE 1. BREF HISTORIQUE DES STRUCTURES Le projet de créer un lieu multi-accueil a ouvert ses portes

Plus en détail

Sommaire Page 4. Le mot de Monsieur le Maire. Page 5. Présentation de la structure. Page 7. Missions et valeurs du personnel de la petite enfance

Sommaire Page 4. Le mot de Monsieur le Maire. Page 5. Présentation de la structure. Page 7. Missions et valeurs du personnel de la petite enfance Sommaire Page 4 Page 5 Page 7 Page 10 Page 12 Page 13 Page 14 Page 16 Le mot de Monsieur le Maire Présentation de la structure Missions et valeurs du personnel de la petite enfance Présentation des professionnels

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ALSH Maison de l Enfant

PROJET PEDAGOGIQUE ALSH Maison de l Enfant PROJET PEDAGOGIQUE ALSH Maison de l Enfant SAINT GEORGES SUR BAULCHE Service Enfance / Jeunesse Maison de l enfant 320, Rue du stade 89000 SAINT GEORGES/BAULCHE 03.86.94.20.77 Fax 03.86.49.05.56 Mail :

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF L ACCUEIL QUOTIDIEN DU JEUNE ENFANT A LA MAISON DE LA PETITE ENFANCE. Sommaire. 1 - Les principes... 2

LE PROJET EDUCATIF L ACCUEIL QUOTIDIEN DU JEUNE ENFANT A LA MAISON DE LA PETITE ENFANCE. Sommaire. 1 - Les principes... 2 LE PROJET EDUCATIF L ACCUEIL QUOTIDIEN DU JEUNE ENFANT A LA MAISON DE LA PETITE ENFANCE Sommaire 1 - Les principes... 2 2 - Les objectifs... 3 A - Favoriser la conciliation Vie familiale Vie professionnelle...

Plus en détail

Ateliers - stages d éveil artistique Ateliers adaptés art-thérapie Conférences rencontres sensibilisation Pratiques artistiques & liens culturels

Ateliers - stages d éveil artistique Ateliers adaptés art-thérapie Conférences rencontres sensibilisation Pratiques artistiques & liens culturels Ateliers - stages d éveil artistique Ateliers adaptés art-thérapie Conférences rencontres sensibilisation Pratiques artistiques & liens culturels www.terredesarts.asso.fr Démarche L'association Terre des

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE INTRODUCTION FICHES DE POSTE

PROJET PEDAGOGIQUE INTRODUCTION FICHES DE POSTE PROJET PEDAGOGIQUE INTRODUCTION FICHES DE POSTE 1- ADAPTATION 2- JOURNEE TYPE 3- ACCUEIL Rôles et places des professionnels Rôles et places des parents 4- JEU LIBREMENT CHOISI PAR L ENFANT Les postures

Plus en détail

Prolongation!!! A chacun son rythme!!!!! FEVRIER 2013. Vacances de. Le fonctionnement d un club de vacances dans votre accueil de loisirs

Prolongation!!! A chacun son rythme!!!!! FEVRIER 2013. Vacances de. Le fonctionnement d un club de vacances dans votre accueil de loisirs Prolongation!!! Vacances de FEVRIER 2013 A chacun son rythme!!!!! Le fonctionnement d un club de vacances dans votre accueil de loisirs 1 SOMMAIRE I. L organisateur 1) Intentions 2) Lieu d accueil 3) Jours

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE AU MULTI-ACCUEIL

LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE AU MULTI-ACCUEIL LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE AU MULTI-ACCUEIL Vous allez effectuer un stage dans notre structure. Ce livret d accueil a été rédigé pour vous souhaiter la bienvenue et vous donner quelques informations

Plus en détail

CONGRES DES KINES PREVENTEURS

CONGRES DES KINES PREVENTEURS CONGRES DES KINES PREVENTEURS 2010-Santé du dos et Métiers de la Petite Enfance Exemple d une action de prévention auprès des assistantes maternelles CONGRES 2010 / PLAN DE L INTERVENTION Les métiers de

Plus en détail

Charte d accueil Relais Assistants Maternels

Charte d accueil Relais Assistants Maternels Charte d accueil Relais Assistants Maternels Relais assistants maternels 1065 route d Orléans, 45160 St Hilaire St Mesmin ram@mairie-st-hilaire-st-mesmin 06 12 83 20 90 Cette charte de vie a pour idée

Plus en détail

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 18 mois à 2 ans

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 18 mois à 2 ans Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 18 mois à 2 ans Mai 2010 TABLE DES MATIÈRES CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES 3 OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT ENFANTS DE 18 MOIS À 2 ANS 5 1.

Plus en détail

L animateur doit être ponctuel.

L animateur doit être ponctuel. L accueil de matin Que fait l'enfant Que fait l'animateur L animateur : - Aménage l accueil de loisirs, les coins jeux, cf plan du centre - Renouveler les jeux de société - Réfléchit aux activités minutes

Plus en détail

AEC en Techniques d éducation à l enfance

AEC en Techniques d éducation à l enfance (JEE.0K) 322-101-MV Introduction à la profession Ce cours permet à l étudiant d explorer la profession d éducatrice à l enfance dans son ensemble et de bien cerner le contexte des services de garde au

Plus en détail

L intérêt de l activité pour l enfant se trouve-t-il dans le plaisir de faire ou dans le résultat?

L intérêt de l activité pour l enfant se trouve-t-il dans le plaisir de faire ou dans le résultat? Compte-rendu de la soirée-débat du RAM du 25 juin 2015 Thème: «La distance professionnelle entre professionnelles de la petite enfance» Pour cette ultime soirée-débat de l'année, il a été fait le choix

Plus en détail

Projet pédagogique pour les enfants de maternelle fréquentant la Plaine de Jeux communale d Uccle

Projet pédagogique pour les enfants de maternelle fréquentant la Plaine de Jeux communale d Uccle Projet pédagogique pour les enfants de maternelle fréquentant la Plaine de Jeux communale d Uccle Type d accueil La Plaine de vacances d Uccle est un service d accueil non résidentiel d enfants organisé

Plus en détail

DOSSIER DE PROPOSITION DE NOTATION DU CANDIDAT

DOSSIER DE PROPOSITION DE NOTATION DU CANDIDAT CAP PETITE ENFANCE Arrêté du 22 novembre 2007 CONTROLE EN COURS DE FORMATION DOSSIER DE PROPOSITION DE NOTATION DU CANDIDAT Nom : Prénom : Centre de formation: Adresse : Tél. : Ce dossier comporte les

Plus en détail

Le journal du Relais Petite Enfance «La Semène des 4 Jeux-Dits»

Le journal du Relais Petite Enfance «La Semène des 4 Jeux-Dits» h Le journal du Relais Petite Enfance «La Semène des 4 Jeux-Dits» Communauté de Communes Loire Semène - Service Famille/Jeunesse - Secteur Petite Enfance Relais Petite Enfance - 06 71 66 04 50 - ram@loire-semene.fr

Plus en détail

Assistante Maternelle : un métier garant d un accueil de qualité pour votre enfant

Assistante Maternelle : un métier garant d un accueil de qualité pour votre enfant Assistante Maternelle : un métier garant d un accueil de qualité pour votre enfant Qu est-ce qu une assistante maternelle? Comment participer ensemble, parents et «nounou» au bien-être de l enfant? Quelles

Plus en détail

votre enfant et son sommeil

votre enfant et son sommeil votre enfant et son Avant-propos Le temps de n est pas du temps perdu, car dormir est une activité aussi importante que manger et respirer. Le bon s apprend et cela n est pas toujours de tout repos pour

Plus en détail

La paralysie cérébrale 8 - L hygiène. livret informatif destiné aux familles du. programme Enfants et adolescents

La paralysie cérébrale 8 - L hygiène. livret informatif destiné aux familles du. programme Enfants et adolescents La paralysie cérébrale 8 - L hygiène livret informatif destiné aux familles du programme Enfants et adolescents Centre de réadaptation Estrie, 2008 Et splash à l eau! L heure du bain... Pour votre enfant,

Plus en détail

ATELIER DE STIMULATION BÉBÉ 6 À 12 MOIS

ATELIER DE STIMULATION BÉBÉ 6 À 12 MOIS ATELIER DE STIMULATION BÉBÉ 6 À 12 MOIS Stimulation globale à travers différentes activités: exercices moteurs, chansons, jeux d'éveil, de découverte, de manipulation... Plusieurs aspects du développement

Plus en détail

2012-2013 SECTEUR PRÉSCOLAIRE. Informations GPI-Internet

2012-2013 SECTEUR PRÉSCOLAIRE. Informations GPI-Internet SECTEUR PRÉSCOLAIRE 2012-2013 Informations GPI-Internet Ce document vous informe des nouveautés du logiciel GPI-Internet. De plus, on retrouve les modalités d utilisation établies par la Commission scolaire

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail