Copy Stratégie. Marseille Provence Métropole 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Copy Stratégie. Marseille Provence Métropole 2014"

Transcription

1 Copy Stratégie Marseille Provence Métropole

2 Bilan interne Points forts Points de progrès L annonceur - MPM est composée de 18 communes, ce qui permet une forte entraide et un budget global conséquent. Elle est 3e dans le classement des EPCI en France. - MPM est partenaire avec divers organismes éco-citoyens tels que ADEME et éco-emballage. Ce partenariat est un réel gage de qualité et de confiance pour les citoyens. - Le site internet est doté d un très bon référencement. Celui-ci est facilement trouvable, il suffit de taper certains mots clefs tels que «trions» sur Google pour trouver l information recherchée. - Le site internet propose des informations pertinentes qui ne nécessitent pas de recherches complémentaires. Ainsi les internautes trouveront toutes les informations sur le réseau de tri des déchets par MPM. - MPM est une institution qui n est pas centrée que sur la gestion des déchets. Elle doit également s occuper du réseau des transports en commun, de l aménagement du territoire, etc. Contrairement à certains organismes, la diversité de ses actions ne lui permet pas de disposer d une notoriété centrée sur les déchets. - Le manque de communication de la part de MPM fait que le site Internet manque de notoriété. - Les implications de MPM lors d événements divers n ont pas été utilisées à des fins de communication (ex : Marsatac 2011). MPM a souvent manqué de visibilité lors de ces occasions. - Le site internet propose une arborescence variée et limpide. L internaute n aura donc aucune difficulté à trouver rapidement l information dont il a besoin. 2

3 L activité - MPM dispose d un centre de tri conséquent. En effet, celui-ci réceptionne tonnes de déchets recyclables par an et n est pas utilisé à sa capacité maximale. Par conséquent, la métropole peut recueillir plus de déchets, triés par ses citoyens. - La métropole a équipé les quartiers de nombreux conteneurs spécifiques au tri sélectif. Ainsi, chaque citoyen dispose d un centre de tri à proximité de chez lui. - MPM dispose d'une grande base de données regroupant les différents points de tri accessibles par leur site internet. Cette base de donnée permet aux citoyens de trouver plus facilement les points de recyclages à proximité des habitations. - MPM ne communique pas sur les déchets récoltés. Bien que le tri soit effectué à l usine Suez aux Pennes Mirabeau, certains marseillais restent septiques quant à leurs efforts. MPM manque de transparence en ce qui concerne l action du recyclage en lui-même. - La géolocalisation des points de tri n est pas disponible sur les Smartphones, ce qui rend moins pratique la recherche de points de tri. Il faut se connecter au site internet pour trouver les points de recyclage. Par conséquent, seuls les personnes ayant envie de trier leurs déchets vont se renseigner. - MPM dispose d un site relié avec leurs réseaux sociaux (Facebook, twitter ). L avantage de cette liaison constante est que les internautes vont être attirés par des visuels familiers (logo Facebook ) et donc se rendre sur les pages «annexes» de la MPM. - Le site de MPM «Trions nos déchets» est facile d utilisation par son agencement. En effet, les internautes trouvent les informations clés au premier plan, le site fait aussi appel à un système d onglet pratique et efficace. Cette facilité d utilisation fait que les internautes sont attirés par les Le site internet - A la vue du site, sa seule faiblesse est son manque d originalité. Quand on arrive sur le site on peut voir les affiches de la campagne en cours mais elles ne défilent pas toutes seules, c est à l internaute de cliquer sur chacune d entres elles pour les visualiser. On peut constater que le site manque de «mouvement», il faudrait renouveler les images et les faire défiler automatiquement. informations proposées par MPM. 3

4 - La métropole a réussi à créer un site complet. En effet, ce dernier nous apporte des informations et des chiffres pertinents et intéressants ainsi qu une application de géolocalisation ludique et pratique. Cela attire les internautes en éveillant leur curiosité. La présence de l annonceur sur les réseaux sociaux - MPM est présent sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Foursquare). L annonceur a d ores et déjà les outils indispensables pour communiquer auprès des jeunes de 16 à 25 ans. - Facebook, Twitter et Foursquare sont en relation avec le site internet. Cela permet une bonne accessibilité auprès de la cible. - Le site internet a été mis en valeur par le biais d une campagne de communication. Ce site dispose d une relative visibilité grâce à sa présence sur les affiches. - Le site de MPM a développé un système de géolocalisation performant. Ce système permet aux utilisateurs du site internet d être renseignés au mieux sur les différents dispositifs de tri des déchets. - L activité réduite de MPM rend sa présence peu dynamique et attractive sur les réseaux sociaux. - Les informations manquent de pertinence : la cible n est pas intéressée par les diffusions mises en ligne sur les réseaux sociaux. - Le site internet manque de notoriété. En effet, bien que disposant d un très bon référencement sur Google, le site n est pas suffisamment connu au sein de la métropole. - Les pages déjà mises en place par l annonceur sur les réseaux sociaux manquent elles aussi de notoriété. Qu il s agisse de Twitter ou de Facebook, les réseaux sociaux ne sont pas utilisés à leur capacité maximale. - Les pages MPM présentes sur les réseaux sociaux manquent d interactions avec les usagers. Les discours sont trop institutionnels et n incite pas au partage. Les ans ne sont donc pas forcément intéressés par la présence de MPM sur ces réseaux. 4

5 Campagne de communication actuelle - Le slogan «les déchets nous prennent la tête» est innovant, en rupture avec les précédentes campagnes de communication de MPM. Cette campagne moins institutionnelle permet de toucher une cible pour qui le problème des déchets reste un sujet éloigné de leurs préoccupations. - La diversité des visuels qui mettent en scène des classes sociales, des lieux et des types de déchets différents, permet de cibler au mieux l ensemble de la population de MPM. Chaque individu peut ainsi s identifier à une affiche. - Le slogan est associé à une information concernant les déchets en rapport avec le visuel, ce qui permet une large diffusion de l information. - Bien que les affiches mettent en évidence la présence d un site internet, les logos Facebook, Twitter ou Foursquare ne sont pas présents. Par conséquent, ces moyens sont souvent méconnus du public. - La campagne d affichage se veut plus informationnelle que comportementale, notamment en ce qui concerne les conseils concernant les déchets. - Les affiches comportent quelques incohérences. En effet, certaines informations n incitent pas au tri tel que «sortons nos poubelles à l heure! Après 19h». - Cette campagne a été diffusée à l échelle de MPM grâce à un large réseau d affichage, ce qui a permis une grande visibilité dans la métropole. - L affiche nous informe de l existence d un site internet mis à disposition des citoyens de MPM. Ainsi, le site dispose d une grande visibilité. - Les périodes de communication (avant les grandes vacances et à la rentrée scolaire) permettent de cibler les citoyens de MPM et non les touristes de la métropole, présents durant l été. 5

6 - La mise en place des éléments fard de l affiche (le personnage, le slogan et l information) crée un cheminement logique qui permet une bonne lecture du visuel. - La campagne de MPM met en avant une «prise de tête» associé au tri des déchets. MPM ne donne pas un ton moralisateur à la campagne contrairement aux campagnes de communication parallèles. - Le slogan «les déchets nous prennent la tête» est repris au premier degré dans les visuels. Cette campagne d affichage utilise un ton décalé et humoristique c est à dire en rupture avec les campagnes de tri antérieures. Les communications antérieures - La campagne de 2007 a bien été diffusée. En effet, elle est présente sur des panneaux d'affichages, dans les transports en communs, dans les rues, sur les places, de façon à ce qu'elle puisse être bien connue par les habitants de MPM. - L'utilisation des pronoms personnels "je" et "nous" sur les panneaux d'affichages, permet aux habitants de se sentir concernés par la propreté de leur ville. - Un problème de logistique en 2009 a causé une perte de confiance des habitants en ce qui concerne le tri sélectif. - Le ton de la campagne est un peu trop directif pour des habitants qui se sentent trop peu concernés par la gestion des déchets ("ensemble, respectons les règles", "je ne jette rien par terre") - Il existe une évolution entre les différentes campagnes entreprises par MPM afin de sensibiliser les citoyens de MPM. En 2007, le but de la campagne était de rendre la ville plus propre alors que celle lancée en 2011 est plus tournée sur la sensibilisation des habitants au tri des déchets et la réduction à la source. 6

7 - Les 4 règles de bases (campagne 2007) étaient présentes sur les affiches et étaient simples et claires afin de toucher au mieux toute la communauté. Bilan externe Opportunités Menaces L annonceur - MPM est ancrée dans le territoire local depuis 12 ans, ce qui lui confère une bonne notoriété auprès des habitants des communes concernées. - Depuis le début des années 2000, les problèmes environnementaux sont au centre des préoccupations. La plupart des ont déjà été sensibilisés à ce problème. - Les différentes actions de MPM sont en grande partie méconnue du grand public. MPM n'est connu que pour ses activités concernant les transports et la gestion des déchets par la présence de leur logo sur la plupart des équipements. - Les habitants de MPM ont un comportement peu citoyen face aux problèmes environnementaux. La mentalité «méditerranéenne» ne prend peu en considération les problèmes environnementaux. L activité - Les habitants ont un comportement peu citoyen face aux problèmes environnementaux. En effet, la mentalité «méditerranéenne» ne prend pas en considération les problèmes environnementaux. - Les différentes actions de MPM sont en grandes parti trop méconnues du grand public. En effet, hormis leur logo présent sur la plupart des équipements, les habitants ne connaissent MPM que pour ses actions dans le cadre des transports et la gestion des déchets. La présence de l annonceur sur les réseaux sociaux - Le cœur de cible utilise beaucoup les réseaux sociaux. MPM est donc légitimement présent sur ces réseaux. Ils sont un moyen de communication pertinent. - Foursquare est un réseau social peu utilisé, qui manque de notoriété. Bien que ce réseau soit souvent utilisé à des fins commerciales, il est méconnu par 7

8 - Les applications sont toutes disponibles sur Smartphone. Cela permet un accès rapide et permanent auprès du cœur de cible (les ans) souvent équipé d un Smartphone. un grand nombre de personnes. - Depuis le début des années 2000, les problèmes environnementaux sont au centre des préoccupations, comme une «tendance». En 2012, l écologie est devenue bien plus qu une philosophie : c est un produit marketing. Campagne de communication actuelle Les communications antérieures - En 2012, l écologie est devenue bien plus qu une philosophie : c est un produit marketing. - La connaissance du tri auprès des ans résidents de MPM est très faible (étude du CSA menée en 2011). Par conséquent, le public visé manque d informations sur le tri des déchets. - Les campagnes antérieures n'ont pas eu l'impact souhaité et ne sont pas restées dans les mémoires des habitants de MPM. Diagnostic Fin 2011, Marseille Provence Métropole, qui rassemble 18 communes aux alentours de Marseille, s est engagée dans une politique de réduction des déchets de 7% sur 5 ans. MPM a souhaité sensibiliser les habitants de son territoire au tri sélectif. C est pourquoi, en mars 2012, a débuté une campagne de communication prévue pour une durée de deux ans. Le but est de sensibiliser les citoyens au tri sélectif, sans pour autant tenir un discours trop moralisateurs. Lors de la campagne actuelle, MPM a voulu interpeller les habitants des communes à propos des moyens mis en place pour faciliter le tri sélectif (site internet, colonnes de tri, etc.). Le message se différencie des messages moralisateurs souvent utilisés dans les campagnes de déchets institutionnelles (cf : campagne du ministère du Développement Durable : «Réduisons nos déchets, ça déborde»). Les moyens déployés lors de la campagne «Les déchets nous prennent la tête» sont conséquents. Une campagne d affichage couvrant toutes les communes du territoire au 8

9 travers de trois réseaux (Clear Channel, CBS Outdoor, Decaux) a également été reportée sur internet (site internet et réseaux sociaux). Donc cette campagne a déjà permis de sensibiliser un grand nombre de citoyens. D après une étude conduite par l institut CSA auprès d environ 1000 habitants de la communauté urbaine de Marseille, la complexité de l action est l un des freins majeurs à l engagement du citoyen. En effet, le tri est considéré comme ardu par les habitants, elle est une contrainte de temps et d espace. De plus, les marseillais n ont pas forcément conscience qu ils ont la possibilité de trier à leur niveau. Le tri sélectif signifie pour un grand nombre un acte conséquent puisque tous les déchets se trient. Or, chaque pierre apportée à l édifice est importante. Problématique Comment encourager les citoyens de MPM à faire leur possible en matière de tri alors que le tri semble leur être contraignant et qu ils ont tendance à renoncer? Positionnement MPM c est le geste de chacun qui compte. Attractif : les citoyens de MPM se sentent concernés par le fait que leur geste, quel qu il soit, compte et permet de former un ensemble. Crédible : le geste de chacun mis bout à bout devient un ensemble qui comptera et aura un impact sur l'avis des citoyens concernant le tri et à la gestion des déchets. Durable : le geste peut être renouvelé à l infini, il peut devenir une habitude et même être amélioré. Distinctif : nous n'incitons pas les citoyens à tout trier, mais plutôt à trier dans la mesure du possible. Il ne s agit pas d un message moralisateur, mais d un message encourageant au tri sélectif. Objectifs Notoriété : Faire connaître les éléments du dispositif. Informer et sensibiliser sur le tri sélectif. Image : Conserver le message de rupture adopté par la campagne en cours. Valoriser le geste du citoyen. Comportement : Inciter au tri sélectif. Encourager au tri sélectif. 9

10 Cible Cible principale : les citoyens de MPM (18 communes touchées par la campagne 2014) qui pourrait être sensible au tri non réfractaires au tri ou faiblement trieurs. Cœur de cible : les ans qui pourrait être sensible au tri non réfractaires au tri ou faiblement trieurs. Cible secondaire : Pour toucher la cible, nous allons être recommandés par des prescripteurs présents sur les réseaux sociaux : des usagers satisfaits ou bien des «amis» ou «abonnés». Freins la paresse est un frein majeur au tri sélectif ; l image du tri sélectif est souvent considérée comme «ringard» par les jeunes ; l insouciance qui caractérise la jeunesse peut amener les à ne pas trier, faute d être capable de se projeter dans le futur. Motivations la conscience citoyenne dont le cœur de cible est en cours d acquisition à cet âge ; la peur de l avenir peut amener les jeunes à se soucier du tri sélectif ; l effet de mode est souvent une caractéristique des ans, ce qui peut devenir une motivation à trier ; la sensibilisation dont ils ont été témoin dans le cadre scolaire peut les avoir rendu sensible au tri sélectif. Promesse L addition qui va porter un résultat. Cette promesse va permettre aux habitants de MPM de prendre conscience que chacun de leur geste est utile au tri et à la gestion des déchets de la métropole. Ainsi nous valoriserons le geste du citoyen même si celui-ci peut lui paraitre insignifiant. Par ce discours, nous encourageons les citoyens de MPM à faire se qu'ils peuvent en matière de tri sélectif. Les déchets ne seront donc plus une prise de tête. Ton Encourageant, valorisant. 10

La communication des associations!

La communication des associations! La communication des associations! 2012 Matinale associative Versailles! «Les principes fondamentaux pour mettre les pieds dans le plat» 1 Au menu... Partie 1 : Etat des lieux Partie 2 : Bâtir son plan

Plus en détail

Question 1 : Quelle mode de fonctionnement pour l EcoTeam?

Question 1 : Quelle mode de fonctionnement pour l EcoTeam? EcoTeams dans les structures publiques Compte rendu de l atelier «Ruche» Rencontre du réseau de coaches internes - Mons Jeudi 12 novembre 2015 Synthèse de l exercice de production en sous-groupes autour

Plus en détail

Prix Innovation 2015. Congrès des milieux documentaires

Prix Innovation 2015. Congrès des milieux documentaires Prix Innovation 2015 Congrès des milieux documentaires Quand je veux où je veux est la nouvelle image de marque conçue pour mettre en valeur le haut niveau de qualité des bibliothèques membres du Réseau

Plus en détail

P r é s e n t a t i o n d e l E s p a c e P r o m o t e u r d e P a r u V e n d u. f r. et Guide d utilisation 2008. www.paruvendu.

P r é s e n t a t i o n d e l E s p a c e P r o m o t e u r d e P a r u V e n d u. f r. et Guide d utilisation 2008. www.paruvendu. P r é s e n t a t i o n d e l E s p a c e P r o m o t e u r d e P a r u V e n d u. f r et Guide d utilisation 008 www.paruvendu.fr Bienvenu sur l Espace Promoteur A travers ce guide de l utilisateur, nous

Plus en détail

les ateliers vélo mode d emploi

les ateliers vélo mode d emploi les ateliers vélo mode d emploi un service à la mobilité et à l autonomie, des lieux participatifs et solidaires pour encourager la pratique individuelle Comment ça marche? Comment s y prendre? Qui contacter?

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

La fidélisation client

La fidélisation client La fidélisation client Auteur : Jean-Marc Lehu - Universitaire français conseil en marketing et communication Volume : 480 pages Date de parution : octobre 1999 Editeur : éditions d organisation INTERET(S)

Plus en détail

Lignes directrices sur la promotion de la campagne à l usage des pays membres

Lignes directrices sur la promotion de la campagne à l usage des pays membres Lignes directrices sur la promotion de la campagne à l usage des pays membres 1 INTRODUCTION... 2 2 POURQUOI UNE CAMPAGNE DE COMMUNICATION?... 2 3 THEMES DE LA CAMPAGNE... 2 4 PUBLICS CIBLES... 3 5 SITE

Plus en détail

PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE

PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE VERSION FINALE COMITÉ LOCAL DE REVITALISATION INTÉGRÉE DU QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY (RUI 2) 1 TABLE DES MATIÈRE

Plus en détail

Accompagnement des établissements scolaires vers des actions de prévention

Accompagnement des établissements scolaires vers des actions de prévention Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr R4 Accompagnement des établissements scolaires vers des actions de prévention Pour rappel, les collèges sont de la compétence des conseils généraux,

Plus en détail

NOTIONS DE COMMUNICATION destinées aux associations

NOTIONS DE COMMUNICATION destinées aux associations NOTIONS DE COMMUNICATION destinées aux associations DEFINITIONS La communication n'est pas un gros mot Un acte inconscient et propre à tout individu, ou structure composée d individus Une action verbale,

Plus en détail

La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes

La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes Synthèse du sondage réalisé entre juin et septembre 2014 Septembre 2014 Les collectivités en

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Un évènement mémorable d accueil, de joie, de partage

DOSSIER DE PRESSE. Un évènement mémorable d accueil, de joie, de partage DOSSIER DE PRESSE Un évènement mémorable d accueil, de joie, de partage Spectacles Concerts Ateliers Rencontres Marches Célébration de la Parole pour découvrir, écouter, danser, goûter, rencontrer, jouer,

Plus en détail

Première Matinale de la CDFA Fidéliser Conquérir de nouveaux clients

Première Matinale de la CDFA Fidéliser Conquérir de nouveaux clients Première Matinale de la CDFA Fidéliser Conquérir de nouveaux clients Michèle GUIGNARD 7 MAI 2009 Développement & Moyens Commerciaux 16 Chemin du Bougeng 31 Les objectifs Prendre conscience et trouver une

Plus en détail

Le blog Un blog est un type de site web ou une partie d'un site web utilisé pour la publication périodique et régulière d'articles.

Le blog Un blog est un type de site web ou une partie d'un site web utilisé pour la publication périodique et régulière d'articles. Les réseaux sociaux à ne pas confondre avec : Un site ou site web est un ensemble de pages web hyper liées (par un menu) entre elles et accessible à une adresse web. Le blog Un blog est un type de site

Plus en détail

PÉDAGOGIQUE. Rouletaboule. Ça composte chez nous. Produits dangereux. programme

PÉDAGOGIQUE. Rouletaboule. Ça composte chez nous. Produits dangereux. programme programme PÉDAGOGIQUE année scolaire 2015 / 2016 Rouletaboule Ça composte chez nous Produits dangereux SICTOM Nord Allier - RD 779 «Prends-y garde - 03230 Chézy - Tél : 04 70 46 77 19 - www.sictomnordallier.fr

Plus en détail

Dossier de presse Pontivy, le 21 avril 2015. Nouvelles consignes. tri des emballages. plastiques. et installation de bacs jaunes!

Dossier de presse Pontivy, le 21 avril 2015. Nouvelles consignes. tri des emballages. plastiques. et installation de bacs jaunes! Dossier de presse Pontivy, le 21 avril 2015 Nouvelles consignes tri des emballages plastiques et installation de bacs jaunes! SOMMAIRE 1- Extension de la collecte en bacs jaunes pour les emballages ménagers

Plus en détail

AVIS DU CONSEIL DE LA JEUNESSE Vers un Conseil fédéral de la publicité

AVIS DU CONSEIL DE LA JEUNESSE Vers un Conseil fédéral de la publicité AVIS DU CONSEIL DE LA JEUNESSE Vers un Conseil fédéral de la publicité INTRODUCTION Dans le débat sur la publicité qui oppose adversaires et partisans, il est une question essentielle, celle de son contrôle.

Plus en détail

Réussissez vos collectes de dons sur MyGaloo.fr

Réussissez vos collectes de dons sur MyGaloo.fr Au service des associations et des clubs Réussissez vos collectes de dons sur MyGaloo.fr Les bons conseils pour lancer et réussir vos collectes de dons Au service des associations et des clubs Sommaire

Plus en détail

Directeur(trice) de la communication

Directeur(trice) de la communication Directeur(trice) de la communication Famille métier : Domaine d intervention : Communication externe Communication interne Relations publics Relations presse En entreprise / organisation Autres appelations

Plus en détail

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE Adopté par le conseil associatif de l Agence universitaire de la Francophonie

Plus en détail

MISE EN SERVICE DES CONTENEURS ENTERRES Trans en Provence Vendredi 11 juin 2010

MISE EN SERVICE DES CONTENEURS ENTERRES Trans en Provence Vendredi 11 juin 2010 MISE EN SERVICE DES CONTENEURS ENTERRES Trans en Provence Vendredi 11 juin 2010 Direction de l Environnement Jean-Marc BORGHI : 04 94 50 07 02 sandrine.pierini@dracenie.com Direction de la Communication

Plus en détail

Direction de l Environnement Service Ecocitoyenneté. Note d information sur un appel à projets en cours de préparation

Direction de l Environnement Service Ecocitoyenneté. Note d information sur un appel à projets en cours de préparation Direction de l Environnement Service Ecocitoyenneté Note d information sur un appel à projets en cours de préparation «(r)évolutions des pratiques des associations environnementales pour accompagner l

Plus en détail

Conférence de citoyens sur l hôpital Charte de recommandations des citoyens

Conférence de citoyens sur l hôpital Charte de recommandations des citoyens Conférence de citoyens sur l hôpital Charte de recommandations des citoyens Nous constatons des problèmes ou des insuffisances dans le fonctionnement actuel de l hôpital. Sur l information et la communication

Plus en détail

Réussir sa Stratégie Digitale

Réussir sa Stratégie Digitale whiteopia.com Réussir sa Stratégie Digitale 1. 1.1 1.2. 2 2.1 2.2 3. Introduction Devenez visible sur Internet Qu est-ce que l Internet? Quelles en sont les principales composantes? Le changement apporté

Plus en détail

Plan de communication stratégique de l Union Maghrébine des Agriculteurs (UMAGRI) 2013-2016

Plan de communication stratégique de l Union Maghrébine des Agriculteurs (UMAGRI) 2013-2016 Plan de communication stratégique de l Union Maghrébine des Agriculteurs (UMAGRI) 2013-2016 Consultante : jihène Ferjani Table des matières Présentation générale... 3 I. Diagnostic de la situation communicationnelle

Plus en détail

François CUILLANDRE Président de Brest métropole océane

François CUILLANDRE Président de Brest métropole océane Brest métropole océane se mobilise pour la promotion des déplacements sûrs et non polluants en proposant une alternative à l utilisation croissante de la voiture particulière, notamment sur les courts

Plus en détail

AUTONOMIS NOUVELLE GÉNÉRATION Une réponse plus efficace pour les personnes dépendantes et leur entourage

AUTONOMIS NOUVELLE GÉNÉRATION Une réponse plus efficace pour les personnes dépendantes et leur entourage AUTONOMIS NOUVELLE GÉNÉRATION Une réponse plus efficace pour les personnes dépendantes et leur entourage PARTENARIAT NATIXIS ASSURANCES, FRANCE DOMICILE ET UNA Contacts presse Karine BRIAND Responsable

Plus en détail

mouvement, mais il constitue aussi un outil pédagogique privilégié, qui, de manière transversale, contribue à la mise en œuvre des priorités

mouvement, mais il constitue aussi un outil pédagogique privilégié, qui, de manière transversale, contribue à la mise en œuvre des priorités Le numérique, permet de mettre en phase l École avec un monde en perpétuel mouvement, mais il constitue aussi un outil pédagogique privilégié, qui, de manière transversale, contribue à la mise en œuvre

Plus en détail

L opération Eco-été 2014 :

L opération Eco-été 2014 : L opération Eco-été 2014 : «Vacanciers, triez!» Dossier de presse Point presse du jeudi 3 juillet 2014 Contact Presse Christelle GUILHAUMON - Relations Presse Declik Communication 06.03.29.41.80 - christelle.guilhaumon@declik.com

Plus en détail

Recommandations pour MS event!

Recommandations pour MS event! Recommandations pour MS event! I) BILAN ET DIAGNOSTIC A- BILAN MS com!, agence de communication spécialisée dans l édition et la communication globale, souhaite mettre en place une stratégie de communication

Plus en détail

Votre campagne de financement participatif. Guide aux porteurs de projets

Votre campagne de financement participatif. Guide aux porteurs de projets Votre campagne de financement participatif Guide aux porteurs de projets Les 10 commandements pour une campagne réussie Les 10 commandements 1 Ne visez pas trop haut! ü Définissez un objectif temps/montant

Plus en détail

Rejoignez-nous! WWW.KESKISPASS.BE

Rejoignez-nous! WWW.KESKISPASS.BE Rejoignez-nous! WWW.KESKISPASS.BE Introduction La région de Charleroi Sud Hainaut est actuellement en pleine expansion mais elle reste encore trop méconnue du public belge. Pourtant cette région est devenue

Plus en détail

Bilan de la 4ème édition

Bilan de la 4ème édition Bilan de la 4ème édition Save the date 5ème édition : du 9 au 15 mai 2012 SOMMAIRE 4 EME EDITION : Maintien du succès!... 3 1070 MANIFESTATIONS EN FRANCE... 4 DES PARTENARIATS EFFICACES... 5 LES SPONSORS...

Plus en détail

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Ouest secteur collège Jean Moulin

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Ouest secteur collège Jean Moulin Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Ouest secteur collège Jean Moulin Document 8 : Concertations synthèse des ateliers 1. Perspectives pédagogiques et

Plus en détail

Notre Projet Associatif

Notre Projet Associatif Notre Projet Associatif Mobil'Emploi 73 a choisi de réviser son projet associatif : le projet de l association, détenu par la mémoire collective des administrateurs historiques, devait être traduit par

Plus en détail

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE Ce programme de formation prépare à l obtention du CP FFP (Certificat Professionnel de la Fédération de la Formation Professionnelle) de Tuteur d entreprise. INTITULÉ

Plus en détail

Quelle stratégie numérique pour l industrie pharmaceutique. Inspiré d un article article paru sur We Think Content

Quelle stratégie numérique pour l industrie pharmaceutique. Inspiré d un article article paru sur We Think Content Quelle stratégie numérique pour l industrie pharmaceutique Inspiré d un article article paru sur We Think Content Stratégie numérique L industrie pharmaceutique a longtemps été réticente Dans un

Plus en détail

Sensibilisation aux économies d'énergie et affichage de la consommation de l'école

Sensibilisation aux économies d'énergie et affichage de la consommation de l'école ACTION 1 Sensibilisation aux économies d'énergie et affichage de la consommation de l'école La consommation d énergie (électricité et gaz) à l école n est pas connue par les enfants, les enseignants, le

Plus en détail

Éléments de langage et messages clés

Éléments de langage et messages clés Éléments de langage et messages clés 14 Comment orchestrer le discours?......................................................................... 16 Les outils pour communiquer.................................................................................

Plus en détail

Forum Panafricain de Haut niveau AIDE MEMOIRE. Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Forum Panafricain de Haut niveau AIDE MEMOIRE. Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Original : français Évaluation des réformes des cours et

Plus en détail

PRESENTATION DES ACTIVITES PROPOSEES - LYCEE-

PRESENTATION DES ACTIVITES PROPOSEES - LYCEE- PRESENTATION DES ACTIVITES PROPOSEES - LYCEE- N phase Titres 1 questionnement Vidéo «Le lendemain de fête» 2 questionnement Vidéo «La tri Attitude» 3 Enquêtes 4 Exposition sur le thème des déchets 5 6

Plus en détail

Affichage dynamique. Screen Light Data Solution - Ch. de la Bourgade 8A 1967 Bramois / Sion+41 79 220 75 02

Affichage dynamique. Screen Light Data Solution - Ch. de la Bourgade 8A 1967 Bramois / Sion+41 79 220 75 02 Affichage dynamique Table des matières 1. CONCEPT... 3 1.1 L'IMPACT DU CONTENU EST LA CLÉ DU SUCCÈS... 4 1.2 GÉRER VOTRE PROPRE RÉGIE PUBLICITAIRE... 4 1.3 CRÉER VOTRE PROPRE GRILLE DE PROGRAMMATION TV...

Plus en détail

Deux salons, deux univers complémentaires

Deux salons, deux univers complémentaires DEVENIR PARTENAIRE Associez votre image à un double événement innovant Is This Art et l association l Esprit Fantasy s associent pour proposer un double événement ambitieux les 24 et 25 mai 2014 au Parc

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

de facebook comment utiliser les plugins sociaux www.kontestapp.com

de facebook comment utiliser les plugins sociaux www.kontestapp.com comment utiliser les plugins sociaux de facebook www.kontestapp.com MAJ : Août 2012 Proposé par Kontest, créez votre concours sur Facebook, web et mobile - www.kontestapp.com Introduction Aujourd hui,

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ Conclusion Dans le cadre de ses missions, le CCSF a confié au CRÉDOC une étude portant sur l accès aux services bancaires des ménages en situation de pauvreté. Cette étude s inscrit en continuité de celle

Plus en détail

Lors de la visite, la classe est partagée en deux groupes et travaille sur la même thématique. Chaque groupe est pris en charge par un animateur.

Lors de la visite, la classe est partagée en deux groupes et travaille sur la même thématique. Chaque groupe est pris en charge par un animateur. CyCle 2 ProPosition de déroulé de visite (1 h 30) Lors de la visite, la classe est partagée en deux groupes et travaille sur la même thématique. Chaque groupe est pris en charge par un animateur. Nous

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

Consultation publique. Sur le projet de PGMR 2015-2020 de La Communauté métropolitaine de Montréal. Mémoire de la compagnie Second Cycle Inc.

Consultation publique. Sur le projet de PGMR 2015-2020 de La Communauté métropolitaine de Montréal. Mémoire de la compagnie Second Cycle Inc. Consultation publique Sur le projet de PGMR 2015-2020 de La Communauté métropolitaine de Montréal Mémoire de la compagnie Second Cycle Inc. Rédigé par Fernanda Medina Révisé par Frédéric Bouchard Ing.

Plus en détail

Comprendre et expliquer la politique documentaire. à l heure des ENT

Comprendre et expliquer la politique documentaire. à l heure des ENT Comprendre et expliquer la politique documentaire à l heure des ENT Sommaire 1. Introduction (diapositives 3 à 5) 2. Historique (diapositives 6 à 17) 3. Enjeux et caractéristiques d une politique documentaire

Plus en détail

DOMOTIQUE et CONFORT. 4Ci1- Comment le contexte historique et géographique influe-t-il sur la conception?

DOMOTIQUE et CONFORT. 4Ci1- Comment le contexte historique et géographique influe-t-il sur la conception? CONNAISSANCES / Historique et géographie des solutions techniques (doc.1/3) 4EVOT-Ci1 / Associer l utilisation d un objet technique à une époque, à une région du globe. Les évolutions des objets techniques

Plus en détail

IAE LILLE. Com en or day. 8 mars 2016 Halls de la filature, Saint-André Synthèse LIVE

IAE LILLE. Com en or day. 8 mars 2016 Halls de la filature, Saint-André Synthèse LIVE IAE LILLE Com en or day 8 mars 2016 Halls de la filature, Saint-André Synthèse LIVE Quand l événement fait la meilleure pub Animation :, Président d IAEvent La publicité dans les médias traditionnels est

Plus en détail

des idées pour Nantes? Venez les partager.

des idées pour Nantes? Venez les partager. Vous avez des idées pour Nantes? Venez les partager. 5 objectifs objectifs règles du jeu Nantaises, Nantais, jouez collectif! La Ville de Nantes invite toutes les Nantaises et tous les Nantais à s investir

Plus en détail

Projet Strategicom. Directeur de communication, charge de communication interne et charge de communication externe : Roles et Missions

Projet Strategicom. Directeur de communication, charge de communication interne et charge de communication externe : Roles et Missions U Projet Strategicom Directeur de communication, charge de communication interne et charge de communication externe : Roles et Missions 12 septembre 2013 Sylvie Pividori-Maurutto Université de Haute-Alsace

Plus en détail

CHARTEOK.COM. CHARTE OK : Une charte d engagement

CHARTEOK.COM. CHARTE OK : Une charte d engagement k CHARTEOK.COM CHARTE OK : Une charte d engagement ACRONYMES HARSAH : Hommes ayant des relations sexuelles avec d autres hommes ITSS : Infection transmissible sexuellement et par le sang Édition 2015 TABLE

Plus en détail

Deuxième rencontre de l Atelier 2 «La diversité des techniques et des agencements humains»

Deuxième rencontre de l Atelier 2 «La diversité des techniques et des agencements humains» Deuxième rencontre de l Atelier 2 «La diversité des techniques et des agencements humains» PV de la réunion du 28 juillet 2011 (Ancienne librairie UOPC : 216, chaussée de Wavre 1050 Ixelles) Responsable

Plus en détail

Commercialisation. Relation-client. Multimédia. E-visibilité

Commercialisation. Relation-client. Multimédia. E-visibilité Commercialisation Relation-client Multimédia E-visibilité Programme Numérique Internet et vous Comment rester «connecté»? Aujourd hui, la majorité des touristes préparent leurs vacances sur Internet. Suivre

Plus en détail

Barcelone «Durabilité et innovation économique à tous les niveaux»

Barcelone «Durabilité et innovation économique à tous les niveaux» Barcelone «Durabilité et innovation économique à tous les niveaux» 1 600 000 habitants - Capitale de la Catalogne La ville de Barcelone a démontré la capacité à mettre en œuvre des stratégies de rénovation

Plus en détail

Sécurité des patients Suisse

Sécurité des patients Suisse Elle est organisée par la fondation Sécurité des patients Suisse Semaine d action la sécurité des patients Dialogue avec les patientes et les patients Présentation De quoi s agit-il? 3 Public cible et

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Le 19 novembre 2015, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) piloté par le ministère, outil de financement d actions de formation

Plus en détail

La Communication de votre projet

La Communication de votre projet Unité d Enseignement Initiation à la Conduite de Projet Année 2005 2006 La Communication de votre projet Plan du cours Pourquoi communiquer? Élaborer son plan de communication Les différents moyens de

Plus en détail

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié Chapitre 1 Définition et enjeux De tout temps, l homme a tenté de se protéger collectivement contre les maladies et les décès prématurés, notamment en luttant contre les épidémies et les agressions de

Plus en détail

La lettre des Associations du Pays Plaine de Saône Vingeanne. -N 16 Novembre 2007-

La lettre des Associations du Pays Plaine de Saône Vingeanne. -N 16 Novembre 2007- PAYS PLAINE DE SAONE VINGEANNE (Communautés de Communes du Val de Vingeanne, Mirebellois, Canton de Pontailler/S, Auxonne Val de Saône) La lettre des Associations du Pays Plaine de Saône Vingeanne. -N

Plus en détail

Certains points clefs sont à vérifier pour que la PLV soit efficace :

Certains points clefs sont à vérifier pour que la PLV soit efficace : La PLV est un élément incontournable de notre vie quotidienne, elle regroupe tout le matériel publicitaire présent sur le lieu de vente. Elle a comme objectif principal de mettre en avant un produit sur

Plus en détail

MOIS de l ECONOMIE SOCIALE et SOLIDAIRE

MOIS de l ECONOMIE SOCIALE et SOLIDAIRE Un évènement : MOIS de l ECONOMIE SOCIALE et SOLIDAIRE Provence Alpes Côte d Azur Novembre 2012 DOSSIER DE PRESENTATION CONTACT : CRESS PACA 19 rue Roux de Brignoles, 13006 Marseille caroline.courrieu@cresspaca.org

Plus en détail

Créer et développer une fanpage facebook 1

Créer et développer une fanpage facebook 1 Créer et développer une fanpage facebook 1 La mise en place d une «page de fan» Facebook est un procédé rapide, simple et efficace de transmettre l identité d une association. En effet aujourd hui les

Plus en détail

Présentation. Dailystream Site de référencement. Site internet www.dailystream.fr. Adresse de contact contact@dailystream.fr

Présentation. Dailystream Site de référencement. Site internet www.dailystream.fr. Adresse de contact contact@dailystream.fr Présentation Dailystream Site de référencement Adresse de contact contact@dailystream.fr Site internet www.dailystream.fr Réseaux sociaux @DailystreamFr 1 Table des matières I. Présentation... 3 II. Fonctionnalités

Plus en détail

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis 1 Axes prioritaires d interventions économiques de la Chambre de commerce de Lévis Préambule Regroupant près de 140 000 habitants et plus de 65 000 travailleurs, le territoire de la Ville de Lévis profite

Plus en détail

POLITIQUE D ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES

POLITIQUE D ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES POLITIQUE D ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES Juin 2013 TABLE DES MATIÈRES CADRE DE RÉFÉRENCE PAGE 3 OBJECTIFS DE LA POLITIQUE PAGE 4 Objectif général Objectifs spécifiques NIVEAUX EXIGÉS PAR LA VILLE DE MAGOG

Plus en détail

Guide des premiers jours

Guide des premiers jours Accueillir un enfant du voyage dans une classe ordinaire : Guide des premiers jours Quatre facteurs entravent sensiblement la réussite scolaire des enfants itinérants : «- changement de maître, et partant

Plus en détail

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement Compte rendu de la deuxième réunion de travail - 3 octobre 2012 L atelier se déroule dans la salle du conseil municipal ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre Habitat - logement Madame Salfati, adjointe

Plus en détail

Réseaux et médias sociaux dans le tourisme. Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne?

Réseaux et médias sociaux dans le tourisme. Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne? Réseaux et médias sociaux dans le tourisme Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne? Préface La popularité grandissante des réseaux sociaux sur le Web bouscule le modèle traditionnel

Plus en détail

Référencement Naturel SEO Campagnes Publicitaires SEA Médias Sociaux SMO Retargeting Web Analytics

Référencement Naturel SEO Campagnes Publicitaires SEA Médias Sociaux SMO Retargeting Web Analytics Référencement Naturel SEO Campagnes Publicitaires SEA Médias Sociaux SMO Retargeting Web Analytics Referenceur.be sprl +32(0)87 84 40 10 info@referenceur.be www.referenceur.be Belgique Suisse Luxembourg

Plus en détail

effet buzz Les enjeux de l éducation aux médias Effet Buzz www.effetbuzz.be Note d intention Le film Le livret pédagogique Les partenaires

effet buzz Les enjeux de l éducation aux médias Effet Buzz www.effetbuzz.be Note d intention Le film Le livret pédagogique Les partenaires aux de l information L impact des sur la vie des jeunes n est plus à démontrer. Presse écrite, télévision, radio et surtout internet font aujourd hui partie intégrante de leur vie quotidienne. Présents

Plus en détail

Sommaire. 1. Gérer la publicité : 1. Gérer la publicité : 2. La promotion des ventes : 3. la communication événementielle et le parrainage :

Sommaire. 1. Gérer la publicité : 1. Gérer la publicité : 2. La promotion des ventes : 3. la communication événementielle et le parrainage : Sommaire 1. Gérer la publicité : 1.1 Les acteurs de la publicité : 1.2. Les objectifs publicitaires : 1.3 La détermination du budget : 1.4 L élaboration du message : 1.5 Le choix des médias et des supports

Plus en détail

MOIS de l ECONOMIE SOCIALE et SOLIDAIRE

MOIS de l ECONOMIE SOCIALE et SOLIDAIRE Un évènement : MOIS de l ECONOMIE SOCIALE et SOLIDAIRE Provence Alpes Côte d Azur Novembre 2013 DOSSIER DE PRESENTATION CONTACT : CRESS PACA Caroline COURRIEU 19 rue Roux de Brignoles, 13006 Marseille

Plus en détail

ÉVALUEZ VOS ACTIONS DE COMMUNICATION

ÉVALUEZ VOS ACTIONS DE COMMUNICATION Avant-propos Ce livre est destiné à tous les communicants qui ont déjà entendu les phrases suivantes de leur hiérarchie, de leurs collègues ou d autres fonctions : «Alors, ce séminaire, ça a marché?» «Et

Plus en détail

LA GESTION DE L INQUIÉTUDE

LA GESTION DE L INQUIÉTUDE LA GESTION DE L INQUIÉTUDE RESSENTIE FACE À UNE ÉVALUATION Révision : 2008-09, NN GESTION DE L INQUIÉTUDE RESSENTIE FACE À UNE ÉVALUATION 1. EXPLICATION DE CETTE INQUIÉTUDE C est décidé, l officiel en

Plus en détail

La maison communicante

La maison communicante La maison communicante François-Xavier JEULAND avec la contribution de Olivier Salvatori Groupe Eyrolles, 2005, ISBN 2-212-11429-X Avant-propos Le développement du télétravail et l arrivée des 35 heures,

Plus en détail

internet : 9 points clés

internet : 9 points clés POUR TOUS Par filière Restaurateurs Débits de boissons Hébergeurs Activités de pleine nature Lieux de visite et sites culturels 1. Référencement internet : 9 points clés Version janvier 2015: le web est

Plus en détail

ÉLECTIONS SCOLAIRES 2 NOVEMBRE 2014 L ABC D UNE CAMPAGNE. electionsscolaires2014.com

ÉLECTIONS SCOLAIRES 2 NOVEMBRE 2014 L ABC D UNE CAMPAGNE. electionsscolaires2014.com ÉLECTIONS SCOLAIRES 2 NOVEMBRE 2014 L ABC D UNE CAMPAGNE É L E C T O R A L E electionsscolaires2014.com Quoi faire pour réussir une campagne électorale? Connaître le rôle d un élu scolaire. Connaître le

Plus en détail

1. Présentation du projet

1. Présentation du projet SONDAGE RAPPROCHER L ÉCOLE DES FAMILLES 1. Présentation du projet Le 31 mars dernier, une soirée d échanges à l intention des parents a été organisée par l Organisme de participation des parents de l école

Plus en détail

École de technologie supérieure. Plan d action de développement durable

École de technologie supérieure. Plan d action de développement durable École de technologie supérieure Plan d action de développement durable 2009-2012 Enseignement et recherche Favoriser l intégration du concept de développement durable dans les activités d enseignement

Plus en détail

Présentation et Ordre du jour

Présentation et Ordre du jour TOGETHER France TOGETHER international Immeuble Gironde Praça da Republica Esplanade Charles de Gaulle 7630-139 Odemira 33074 Bordeaux cedex Portugal QUATRIEME SEMINAIRE-FORMATION DES DYNAMISEURS SPIRAL

Plus en détail

Fiche Informative sur l action

Fiche Informative sur l action Fiche Informative sur l action Titre de l action : Bienvenue au collège,accueil des 6èmes par les 4èmes Académie de Poitiers Collège Isaac de Razilly 2, Rue Albert Renaud 86330 Saint-Jean de Sauves tel

Plus en détail

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en Le guide des bonnes pratiques à l intégration en entreprise La réussite d intégration dans une entreprise dépend essentiellement de deux acteurs : le nouvel embauché et son attitude pour réussir son intégration,

Plus en détail

business center mode d emploi

business center mode d emploi business center mode d emploi p.03 Mon audience mesurée p.20 Ma mise à jour p.30 Ma gestion Je pilote mon audience depuis mon tableau de bord J actualise mon site Internet Je consulte ma commande en détail

Plus en détail

QUAND LA POPULATION S APPROPRIE UN MUSEE. Thérèse Baribeau, consultante en éducation, Projet Biosphère, Environnement Canada

QUAND LA POPULATION S APPROPRIE UN MUSEE. Thérèse Baribeau, consultante en éducation, Projet Biosphère, Environnement Canada LA VEILLE ENVIRONNEMENTALE: QUAND LA POPULATION S APPROPRIE UN MUSEE Thérèse Baribeau, consultante en éducation, Projet Biosphère, Environnement Canada LA VEILLE ENVIRONNEMENTALE La veille est une activité

Plus en détail

Gestion centralisée des utilisateurs locaux. (Compatible avec Magret 6.4x, Magret 7 et Magret 8)

Gestion centralisée des utilisateurs locaux. (Compatible avec Magret 6.4x, Magret 7 et Magret 8) Gestion centralisée des utilisateurs locaux. (Compatible avec Magret 6.4x, Magret 7 et Magret 8) Cet outil permet de créer des utilisateurs locaux. modifier les mots de passe des utilisateurs locaux. Cet

Plus en détail

CréaJeunes, le programme jeunes de l Adie

CréaJeunes, le programme jeunes de l Adie CréaJeunes, le programme jeunes de l Adie Contact : Adie CréaJeunes Nice Aude Pozzo di Borgo 8 rue de Russie 06000 NICE 06 74 89 58 38 apozzodiborgo@adie.org Le programme CréaJeunes : une réponse adaptée

Plus en détail

Diagnostic Numérique du Territoire

Diagnostic Numérique du Territoire Diagnostic Numérique du Territoire Introduction Dans le cadre d une d é m a r c h e d accompagnement de ses prestataires touristiques par rapport aux outils numériques, l Office de Tourisme de la Vallée

Plus en détail

Semaine européenne de la démocratie locale

Semaine européenne de la démocratie locale Semaine européenne de la démocratie locale TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LA SEDL 8 Vos contacts 1 Le contexte général et les objectifs de la SEDL 2 Participer à la SEDL Qui et comment? 7 Les formulaires

Plus en détail

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service AGBF 1 Préambule L élaboration du présent projet de service est le fruit d un travail collaboratif et de concertation

Plus en détail

mai 2014 Présentation générale de la démarche environnementale

mai 2014 Présentation générale de la démarche environnementale L agence de développement et d urbanisme du pays de Montbéliard www.adu-montbeliard.fr Système Management Environnemental Manuel Environnemental mai 2014 Présentation générale de la démarche environnementale

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Chaudière-Appalaches Établissement : Centre de santé et de services sociaux

Plus en détail

PROJET FÉDÉRATEUR PLURIDISCIPLINAIRE 3ème prépa-professionnelle

PROJET FÉDÉRATEUR PLURIDISCIPLINAIRE 3ème prépa-professionnelle PROJET FÉDÉRATEUR PLURIDISCIPLINAIRE 3ème prépa-professionnelle Année scolaire 2015 / 2016 Intitulé du projet : comment trie-t-on les déchets? Durée : toute l année scolaire Professeurs concernés (Noms,

Plus en détail

ASSISES DE L EDUCATION PRIORITAIRE

ASSISES DE L EDUCATION PRIORITAIRE ACADÉMIE DE LYON ASSISES DE L EDUCATION PRIORITAIRE RECUEIL DES COMMENTAIRES ET COMPLÉMENTS DES ÉQUIPES DES RÉSEAUX Première partie Réactions au diagnostic WWW.AC-LYON.FR Quels sont les éléments du diagnostic

Plus en détail

NOUVEAUTÉS DE LA VERSION

NOUVEAUTÉS DE LA VERSION 5.8 NOUVEAUTÉS DE LA VERSION 5. Deux axes d orientation Ergonomie Richesse fonctionnelle Installation Une nouvelle procédure d installation du logiciel est mise en service. Elle distingue deux fichiers

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE CAMPAGNE PLAGES ET RIVIERES PROPRES 10 ANS DEJA 15 juillet 15 août 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE CAMPAGNE PLAGES ET RIVIERES PROPRES 10 ANS DEJA 15 juillet 15 août 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE CAMPAGNE PLAGES ET RIVIERES PROPRES 10 ANS DEJA 15 juillet 15 août 2014 Plages et Rivières Propres Programme du 09 août au 15 août 2014 La campagne 2014 : Renforçons notre mobilisation!

Plus en détail