LES ELMINTHIDAE (COLEOPTERA) DE LA SUISSE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES ELMINTHIDAE (COLEOPTERA) DE LA SUISSE"

Transcription

1 - - I Trav. Mus. Hisr. rrat. cc Grigore Aniipam / Vol. XXXIl 1 pp i I LES ELMINTHIDAE (COLEOPTERA) DE LA SUISSE MIRCEA-ALEXANDRU IENISTE;\ Author lists 21 species, basing mainly an csiating materials in the main museums of Switzerland: Basle, Bern, Geneva, Lugano and Zurich. Elmis rietscheli Steff. and Riolus illissi Steff. are new to thc swiss fauna. Dans les quelques travaux concernant la faune de la Suisse, ce groupe apparait toujonrs (B e r t h 6 1 e m y, 0 1 m i, 1978) comme accessoire, sinon totalement ignor6. K i 11 i n s ( ) Bcrit, par exemple (p. 51): u Die ganze Familic (Elmis, Riolus, Esolus) ist im Gebietc auffallencl sparlich vertreten,. Dans les travaux de Linder ( ) et de I-I a n d- s c h i n (1963), cette famille n'est mdme pas mentionn6e. Les donn6es dont on disposait sur ce groupe 6taient non seulement trks lacunaires, mais aussi incertaines, i cause des nombreuses confusions, li6es h l'identit6 des esphces en question. Ce groupe jouant, B c6t6 des autres torrenticoles, parmi lcsqucls les Hyclraenoidea, un r61e dc tout premier ordre. I1 est i remarquer quc le nornbre d'exemplaircs qu'on trouvr mdme dans lcs mushes importants du pays est vraiment rnodique et insuffisant pour illustrer l'aspect faunistiquebioc6notique des endroits de capture. Afin de combler cette lacune, j'ai v6rifi6, en parallele aux Hydraenoides du pays, les Elminthidae existant dans les principaux musbes, pouvant Bliminer ainsi pas ma1 d'indications errodes des auteurs ant6rieurs. Pour chaque espcce sont indiquces les donn6es des auteurs antbrieurs, suivies par les endroits de capture du mat6rie1, examine par nous, group6s par cantons. MusGes: MBA (Basel), MBE (Bern), MGE (Geneve), MLU (Lugano), ETH (Entomologisches Institut der Eidgenbssischen Technischen Hochschule, Ziirich). Collectionneurs et collections : Bes. (Cl. Besuchet); Bugn. (E. Bugnion); Font. (P. Fontana); Gassm. (M. Gassmann); Gaud (A. Gaud); Hand. (E. Handschin); Hug. (E. Hugucnin); Htr. (H. Hugentobler); Jacq. (&I. Jacquet) ; Jorg. (J. B. J6rger) ; Kien. (S. Kiener) ; Ltn. (J. Lautner) ; Lind. (A. Linder); Mrk. (Ch. Maerky); Mrg. ('W. Marggi); Math. (A. Mathey); Mel. (A. Melly).

2 68 ALEXANDRU M. IENISTEA Ordre des cantons: JU (Jura), NE (Neuchitel), SO (Solothurn), BS (Blle ville), BL (Bile), GE (Genhe), VD (Vaud), FR (Fribourg), BE (Berne), AG (Aargau), ZH (Ziirich), SH (Schaffhausen), TG (Thurgau), LU (Lucern), SG (St. Gallen), VS (Valais), TI (Ticino), GR (Graubiinden). FAM. ELMINTHIDAE Potamophilus acuminatus Fabricius Refkrences. (( Gistel, am Silvaplaner See )) (selon Gredler) (K i 1 1 i a s, ). MatEriaux absents dans les collections. Stenelmis canaliculata Gyllenhal Re'fe'rences. Diva San Vitalc (B o 1 1 o lv, 1941; F o n t a n a, 1947 ; Olmi, 1976; Stefan, 1979). Materiel. GE : Chancy, GenBve, Allondon, Veyrier (Mrk./MGE) ; BE : Jura, Bienne, Nidau (Mrk./MGE) ; VS : Sicrre, Unterstaldcn (Mrk./MGE) ; TI: (( Tessin )) (coll. Ghidini/MGE); Locarno (Mrk./MGE). Sous la forme stoeckl~ini Bolloxv (contestke comme espbce): TI: (( Tessin N (Math./l\PIBE), Riva San Vitale (Rcs. MGE, Lind./ETH, Font./MLU, Dirinella (Bes./MGE). Stenelmis consobrina Dufour Rkfkrences. (( Schweiz a (I3 o 11 o w, ; H o r i o n, 1955 ; S t e f- fa n, 1961). Matkriaux absents clans, les collections. Elmis lntreillei Bedel Re'firences. (( Elmis maugetii Miill. - Latreillzi Beddl. TrBs rare. Chksikres, Ormonts (Jacq.) )) (F a v r e, 1890). Genf, Aarau, Grabs, Base1 (11 o r i o n, 1955). Mate'riel. BS (sous aenea): Base1 (Jorg., coll. Killias/MBA); GE: (sous rnaugettii) : Genbve (Math./NGE); La Plaine (Mrk./MGE); ZH (sous aenea ct maugetii) : Ziirich (Hug./ETH); VS: Simplon (Lind./ETH); (sous maugetii) : OrsiEres, Alpes (Mrk./MGE) ; TI (sous maugetii) : Fusio (Font./MLU) GR: Mcsocco (Lind./ETH). Elm's rietscheli Steffan Matbriel. BL: Riiserbach (MBA); BE: Env. de Kemmeriboden, 1200 m, Napf 1300 rn (Kien.) ; Schwarzencgg (Mrg.) ; Weideli (Hand.) ; Bienne (Math./ MBE); Saicourt (Math./MBE); LU: Gettnau (Kobel). EspBce nouvelle pour la Suisse. Cette esphce, bien difficile A cl&terrnincr, dont le vrai arkal reste encore forternent ma1 connu, doit dtrc assez largement repandue en Suisse. Elmis maugetii Latreille Re'fbrences. Genbve, Aarau, Basel, Grabs (S t i e r 1 i n, 1900) ; (( Commun elms les eaux courantes dc la plaine fi. Sion, Vouvry, Port-Valais (Favre) ;

3 ELnlINTHlDAE (COLEOPTERA) DE LA SUISSE 69 Aigle, Ormonts, Boiron (Jacq.) (F a v r e, 1890). Fusio, Chiasso ( F o n t a n a, 1947). Felben, Frauenfeld, Miillheim ( H u g e n t o b 1 e r, 1959). u Im ganxen Gebiet in klaren Bachen verbrcittt und nicht selten )) ( H u g e n t o- b 1 e r, 1966). Mate'riel. GE : Allondon, Vcrsoix ; (sous aenea) : Carouge (Mrk./MGE) ; BE: Berne, Jura ; Bienne (sous aenea) (Il.lath./MGE) ; Weideli (Hand./MBA) ; ZH: Wiesendangen (Jiirg./MBA) ; SH : Schaffhouse (Seiler) ; VS : Alpes (hiath./mge); TI: Chiasso (Font./MLU). Elmis aenca Ph. Miiller Re'fe're'nces. u E. aeneus RIiill. - Maugei Latr. 4 Commun dans les eaux courantts de la plaine. Sion, Vouvry, Port-Valais (Favre), Aigle, Ormonts, Boiron (Jacq.) (F a v r e, 1890). (( Commun )) ( S t i e r 1 i n, 1900). Chiasso (F o n t a n a, 1947). Mate'riel. BS (sous aenea et latreillei): Base1 (MBA); BL: Blauenbach (MBA); Gliitschl~uch (M HA, Mrg.) ; R6sc*rnbach, Miinxach (RIBA); GE (sous maugei) : Aire-la-Ville (VitlRIGE); (sous Latelmis opaca) : Bernex, Chancy, Onex, Sionne (Mrk./MGE); VD : Colombier, Gimel (Mrk./MGE) ; (sous Latelmis opaca) : Plan Bex, Le Vaud (Mrk./MGE); Cossonay (Bugn.1 MGE) ; BE : (sous maugetii) : Berne-Grossburg (Lind./ETH); Schwarzenegg 1000 m (Mrg.) ; Emmenthal (sous maugetii) (Hug./ETH; coll. Kiener) ; Honegg-Bucchschachen (Kien.). Bienne (sous Latelmis opaca et maugetii) (Math./WBE, MGE) ; Niclau (sons maugetii) (Math./NGE); ZH: Wieeendangen (J6rg./MBA); (sous maugetii) Zurich (Hug./ETH, Bugn./MGE) ; (sous obscura) Feldmeilen (Lind./ETH); Kloten (Gassm./ETH) ; SH : Schaffhouse (Bugn./MGE); VS: (sous Latelmis opaca) : Alpes, Sierre, Saxon (Mrk.1 BZGE) ; TI : Arogno (MBA); Chiasso, Fusio, Riva San Vitale (Font./MLU). Elmis obscura Ph. Miiller Re'fe'rences. Vaucl. Schaffhouse (S t i e r 1 i n, 1900) ; I-I o r i o n, 1955). Chiasso, Fusio ( F o n t n n a, 1947) (Faux!). cc Schweiz o (S t e f- fa n, 1961). ~llate'riel. ZH : Gattikon (Lind.!ETFT). O~dimnius tuberculat us Miillar Re'firences. Bile, Winterthur, Schaffhouse (S t i e r I i n, 1900). Poiana, Riva San Vitale ( F o n t a n a, 1947). Mate'riel. GE : Allondon, Plan les Ouates, Sionnet, Versoix (Mrk./MGE); FR: Sugiez (Lind./ETH); BE : Aarwangen (Lind./ETH); Nidau (Math./MBE); ZH: Zurich (Bugn./MGE); AG: Aarau (Mrk./MGE); TI: Agno (Lind./ETH); Chiasso, Fusio, Poiana, Riva San Vitalc (Font./MLU); Dirinella (Bes./MGE). Esolus angustatus Miiller Re'fBrences. Schaffhouse, Mendrisio (S t i e r 1 i n, 1900). (( Nicht selten an See- und Flussufern * (H o r i o n, 1955). Nesslau, Schiltmoos-Bilchenriet (SG) (H u g e n t o b 1 e r, 1959). St. Gallen (coll. Toumayeff), Sambtisersce (A. Spalti) (AI) (H u g e n t o b 1 e r, 1966).

4 70 ALEXANDRU M. IENISTEA Mathriel. JU : Bassccourt (Lind./ETH) ; ZH : Zurich (Hug./ETH) ; LU : Gettnau (Kobel) ; SH: Schaffhouse (Hug./ETH) ; TI : Muggio (Lind.1 ETH, Mrk./MGE). Esolus parallelepipedus Miiller R6f4rences. u Nicht seltcn fi (S t i e r 1 i n, 1900; H o r i o n, 1955). Poiana, Riva San Vitale ( F' o n t a n a, 1947). St. Gallen, Hagenbuchwald (ex coll. Taschler) (H u g e n t o b 1 e r, 1966). Matkriel. GE : Peney (Lind./ETH) ; Genhve (Mel./M GE), Poncy (MGE, Hug./ETH); Allondon, Veyrier (Mrk./MGE); Aire-la Ville (Vit/MGE); VD : Pomy (Lind./ETH) ; JU : Bassecourt, Soubey (Lind./ETH) ; BE : Aarberg (Mrk./MGE); Bienne (Math./MGE); AG (sous pygmaeus): Aarau (Mrk./MGE) ; ZH : Zurich (Hug./ETH) ; TI : Alpes, Stabio (Mrk./MGE) ; Dirinella (Bes./MGE); Poiana, Chiasso (Font./MLU). Esolus pygmaeus Miiller Rdfe'rences. Schaffhouse (S t i e r 1 i n, 1900; H o r i o n, 1955),Schweiz (S t e f f a n, 1961). Matkriel. Suisse (Mel., Poncy/RfGE) ; GE : Carouge (Mrk./MGE) ; SH: Schnffhouse (coll. Taschler, Lind./ETH); VS: Untcrstalden (Mrk./MGE). Limnius perrisi Dufour Rkferences. Ruisseau de la route de Pic di hfalera i Domodossola, rare (Bugn.) (F a v r c, 1890). GenBve, Vaud ( S t i e r 1 i n, 1900; H o r i o n, 1955). Genbve (Ste C 1 a i r e D e v i 1 1 e, 1935). Chiasso ( F o n t a n a 1947). S. Gallen, Notkersegg (H u g e n t o b 1 c r, 1966). Matkriel. JU: Ajoie (sous volckmari) (Math./MBE); SO: Burgaschi (Lind./ETH) ; BL : Miinzach, RBsernbach (sous volckmnri) (IIand./MBA) ; BE : Grasburg (JBrg./MBA) ; Bienne (Math./MGE) ; Emmenthal (sous volckmari) (Hug./ETH); Burgdorf, Emmmufer (coll. Kiener); Schwarzenegg (Mrg.) ; Ruegsau (Kobcl) ; Gliitschbach (Mrg.) ; LU: Gettnau (Kobel) ; TI : Agno (Lind./ETH) ; Chiasso (Hug./ETH) ; Font./MLU) ; Fusio (sous volckmari) (Font./MLU); GR: Mesocco (Lind./ETH). Limnius volckmari Panzer Rdfhrences. Vouvry (Favrc), St. Prex (Jacq.), Lausanne (Bugn.) (F a v r e, 1890). GenBve, Tessin, Vaud, Bernc, Aarau, Bhle, Schaffhouse, Grabs (S t i c r 1 i n, 1900). Fusio, Chiasso (F o n t a n a, 1947). Gaiserlvald, St. Joscphen (SG) (H u g e n t o b 1 e r, 1966). Mathriel. BL: Rasertal (Jorg./MBA) ; source de Miinzach (Hand./MBA) ; GE: Genkve (Mcl./MGE); Chancy, Jussy, La Plaine, Sierne, Th6nex, Vernier (sous opacus) (Mrk./MGE); VD: Bikrc, Jura (Mrk./MGE); FR: Heiternried (Lind./ETH) ; BE : Berne (coll. P. LouislMBE) ; Biiren a.a. (Lind./ETH) ; Emmenthal (Hug./ETH) ; Bienne (Math./MBE, MGE) ; Aarberg (Mrk./ RIGE); AG: Biinzen (Mrk./RIGE); ZH: Ziirich (sous germari) (Hug./ETH); Kloten (Gassm./ETH) ; SH: Schaffhouse (MBE) ; TG: Kesslcril (Hand./RilBA) ; LU: Rothen (Mrk./MGE); TI: Chiasso (Font./MLU).

5 ELMINTHIDAE (COLEOPTERA) DE LA SUISSE 71 Limnius opacus Muller Rkfdrences. GenBve (S t i e r 1 i n, 1900) ; Chiasso (F o n t a n a, 1947). Matkriel. GE : Allondon (Mrk./MGE) ; GenBve (Math./MGE) ; TI : Chiasso (Font./MLU). Limnius miilleri Erichson Rkfkrcnces. Vaud, Burgdorf, Blle, Schaffhouse ( S t i c r 1 i n, 1900). Matkriel absent clans les collections. Normandia nitens Muller Rkfdrences. Pomy, Schaffhouse (S t i e r 1 i n, 1900; H o r i o n, 1955). Miillheim (TG) (leg. Miiller-Rutz, ex coll. Taschler) (H u g e n t o b 1 e r, 1959). I MatBrie1 absent dans les collection. Normandia sodalis Erichson Rdfkrences. a TrBs rare. Petit ruisseau au-dessus de Besnex (Savoie), pied dc la Dent d'oche, non loin de la frontiere valaisienne (Bugn.) u (Favre, 1890). Genbve, Blle, (Stierlin, 1900; Horion, 1955). Scl~affhousc (G a n g 1 b a u e r, 1904). a Schweiz s ( S t e f f u n, 1961). MLtkriel. GE: Genthe, Vessy (Bes./MGE). Berne (Lind./ETH). Riolus cupreus Miiller Rqdrences. <tziemlich haufig in der ncrdlichen und wcstlichen Schweizn (S t i c r 1 i n, 1900). Mullheim (TG)(leg. Muller - Rutz) (H u g e n t o b 1 e r, 1959). Grabs (leg. Dr. Kubli), S. Gallen, Martinstobel (ex coll. Taschler) (Hugentobl er, 1966). Matdriel. GE : Genkve (Hug./ETH) ; JU : Soubey (Lind./ETH) ; BE : Grasburg (Lind./ETH); Bienne (Math./MBE, Lind./ETH); ZH: Kloten (Gassm./ETH) ; Zurich (Hug./ETH) ; SH : Schaffhouse (Hug./ETH). Riolus subviolaceus Muller Rkfkrences. Aiglc, LoBche-les-Bainu 1430 m, Boiron (Jacq.), rare (I? a v r e, 1980). Tessin, Genhve, Vaud, Burgdorf, Aarau, Blle, Schaffhouse- Nurcnstorf ( S t i e r 1 i n, 1900). Chiasso, Poiana, Riva San Vitale ( F o n- t a n a, 1947). Matkriel. GE : Genhve (Hug./ETH); VD : Cossonay (Bugn./MGE) ; BE : Grasburg (Lind./ETH); Bienne (Math./MBE); Emmenthal (Hug./ETH); Glutschbach (Mrg., MBA); ZH: Zfirich (Hug./ETH); Kloten (Gassm./ETH); Wiesendangen (MBA); SH: Schaffhouse (Bugn./MGE); TI : Rluggio (Lind.1 ETH, coll. Kiener); Chiasso, Riva San Vitale (Font. MLU). Riolus illiesi Steffan Matkriel. SG: S. Gallen, Sitter (Toumayeff). Espbce nouvelle pour la Suisse.

6 72 ALEXANDRU M. IENISTEA CONCLUSIONS Compte tenant du fait que les esphces Stenelmis consobrina Duf.,. Limnius miilleri Er. et Normandia nitens Miill. manquent de reprksentants dans toutes les collections examinees, la nhcessit6 de captures rhcentes s'impose pour confirmer leur presence en Suisse. Elmis rietscheli Steff. et Riolus illiesi Steff. sont nouveaux pour la Suisse. ELMINTIDELE (COLEOPTERA) DIN ELVETIA REZUMAT Autorul a verificat ~i determinat colectiile de elmintide existene de la fnceputul acestui secol, ping in 1979, fn muzeele din Basel, Berna, Geneva, Lugano?i Ziirich. Cele 21 specii identificate sint jnregistrate pe cantoane. Speciile Elmis rietsceli Steffan ~i Riolus illiesi Steffan sint somnalate pentru prima dat5 in fauna Elveiiei. BIBLIOGRAPHIE BERTHBLEMY (C.), OLMI (M.) Elminthidae. Irr : Limnofauna europaea, 2 ed. : Stuttgart. BOLLOW (H.), Monographie der paiaarktischen Dryopidae. Mitt. Miinch. ent. Ger. 31, 1: FAVRE (E.), Fame des ColCoptbres du Valais et des rcgions limitrophes. Zurich. FONTANA (P.), Contribuzione alla fauna coleotterologica ticinese. Boll. Soc. Ticin. Sc. Nat., GANGLBAUER (L), Die Kafer von Mitteleuropa. 411 : 121. Wien. HANDSCHIN (E.), Die Coleopteren der schweizerischen National-parks und seiner Umgebung. Liestal. HORION (A.), Faunistik der mitteleuropaischen Kafer. 4: Tutzing. HUCENTOBLER (H.), Beitrag zur Kenntnis der Kaferfauna des Thurgnus. Mitt. l'hurgau. Narurforsch. Ges., 38. HUGENTOBLER (H.), Die Kafer der Nordostschweiz. St. Gallen : 35. KILLIAS (F.), Kafer Graubiindens. Jahresber. Narurforsch. Ges. Graubiinden, 33, 34, 36, 37. I.INDER (A.), Beitrag z~u Coleopteren - Fauna der 'Schweiz. Mitt. schweiz. ent. Ges., 41: OLMI (M.), Dryopidae - Elminthidae. In : Fauna d91talia Bologna. SAINTE-CLAIRE DEVILLE (J.), Catalogue raisonnd des ColCoptbres de France. L'Abeille, 36, 2 : Paris. STEFFAN (A.W.), Dryopidae. In : FREUUE (H.), HARDE (K.W.), LOHSE (K.W.), Die Kafer Mitteleuropas, 6: Krefeld. STIERLIN (G.), Die Kaferfauna der Schrveiz. 1. Schaffhausen. Recu : Avril 1990 Str. Caraiman 108 RO Bucurepi 2 Roumanie

6.06 Prévoyance professionnelle (PP) Obligation de s affilier à une institution de prévoyance conformément à la LPP

6.06 Prévoyance professionnelle (PP) Obligation de s affilier à une institution de prévoyance conformément à la LPP 6.06 Prévoyance professionnelle (PP) Obligation de s affilier à une institution de prévoyance conformément à la LPP Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref La prévoyance professionnelle constitue le 2 e pilier

Plus en détail

Bisnode. EN Juillet 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 30.8.2013. Hausse des faillites de cinq pour cent

Bisnode. EN Juillet 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 30.8.2013. Hausse des faillites de cinq pour cent Bisnode Faillites et créations d Entreprise EN Juillet Étude sur les faillites et créations d entreprises.8. Hausse des faillites de cinq pour cent 8 faillites et 888 créations d entreprise en juillet

Plus en détail

Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014

Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014 Les primes d assurance-maladie 2015 Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014 25 20 Prime moyenne

Plus en détail

Faillites et créations d entreprise. Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites et créations d entreprises au 31 mai 2010

Faillites et créations d entreprise. Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites et créations d entreprises au 31 mai 2010 Chiffres par 31 mai 2010 22. 6. 2010 Editeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 8902 Urdorf Téléphone 044 735 61 11 www.dnb.ch/presse Les faillites d entreprises continuent d augmenter Faillites

Plus en détail

6.07 Assurance-maladie Assurance-maladie obligatoire Réduction individuelle des primes

6.07 Assurance-maladie Assurance-maladie obligatoire Réduction individuelle des primes 6.07 Assurance-maladie Assurance-maladie obligatoire Réduction individuelle des primes Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref En vertu de la loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal), l assurancemaladie

Plus en détail

Banques actives au niveau suisse

Banques actives au niveau suisse La version allemande fait foi. ABS Alternative Bank Schweiz Lebergasse 17, 4601 Olten Tél. 062 206 16 16 www.abs.ch Chez ABS chaque crédit est un écocrédit (crédits d entreprise, d investissement et hypothèques).

Plus en détail

Enquête nationale de la FSAGA Question 2 consolidée

Enquête nationale de la FSAGA Question 2 consolidée Question 2 consolidée Votre âge options de < 35 3.2% 5 2.4% 2 2.9% 7 35-49 44.2% 69 52.9% 45 47.3% 114 > 50 52.6% 82 44.7% 38 49.8% 120 questions répondues pas de réponse 156 85 241 0 1 1 60.0% 50.0% 40.0%

Plus en détail

Pourquoi les coûts et les primes sont-ils différents en fonction du canton?

Pourquoi les coûts et les primes sont-ils différents en fonction du canton? Pourquoi les coûts et les primes sont-ils différents en fonction du canton? L OFSP a annoncé une hausse moyenne des primes de 15%, soit entre 3 et 20% d augmentation selon le canton concerné Pourquoi le

Plus en détail

Sondage SEMO 2011/2012 : Résultats

Sondage SEMO 2011/2012 : Résultats Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d'etat à l'économie SECO Marché du travail / Assurance-chômage Mesures du marché du travail Markus Weber 07.06.2013

Plus en détail

Bisnode. au mois de Mai 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 25.6.2013

Bisnode. au mois de Mai 2013. Étude sur les faillites et créations d entreprises 25.6.2013 Bisnode Faillites et créations arrêtées au mois de Mai 2013 Étude sur les faillites et créations d entreprises 25.6.2013 731b du CO: dissolutions d entreprises aux dépens de la collectivité. Entre janvier

Plus en détail

L espace à caractère urbain en Suisse en 2012

L espace à caractère urbain en Suisse en 2012 Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Actualités OFS Embargo: 18.12.2014, 11:00 21 Disparités régionales et internationales Neuchâtel, 12.2014 L espace à caractère

Plus en détail

Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses:

Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses: Nouvelle structure des tarifs médicaux suisses: Le TarMed Etude valaisanne Département de la santé, des affaires sociales et de l'énergie février 2000 TABLE DES MATIERES 1) RESUME 2) QU EST-CE LE TARMED?

Plus en détail

1. HAUPTARTIKEL/ ARTICLE PRINCIPALE/ ARTICOLO PRINCIPALE

1. HAUPTARTIKEL/ ARTICLE PRINCIPALE/ ARTICOLO PRINCIPALE Eidgenössisches Volkswirtschaftsdepartement EVD Preisüberwachung PUE Newsletter Datum 16.11.2010 Sperrfrist 16.11.2010, 09.00 Uhr Nr. 6/10 INHALTSÜBERSICHT/ CONTENU/ CONTENUTO 1. HAUPTARTIKEL/ ARTICLE

Plus en détail

Convention du 29 mai 1993 sur la protection des enfants et la coopération en matière d adoption internationale

Convention du 29 mai 1993 sur la protection des enfants et la coopération en matière d adoption internationale Convention du 29 mai 1993 sur la protection des enfants et la coopération en matière d adoption internationale RS 0.211.221.311; RO 2003 415 I Liste des autorités centrales et autorités compétentes chargées

Plus en détail

Les entreprises paient avec un retard de 19,3 jours la morale de paiement en berne à cause de l effet domino

Les entreprises paient avec un retard de 19,3 jours la morale de paiement en berne à cause de l effet domino Statistiques des comportements de paiement: le comporte Statistiques des comportements ment de paiement: de paiement le comportement des de entreprises en Suisse 4 ème trimestre et perspectives 2009 Editeur:

Plus en détail

Le crédit fournisseur est plus populaire que jamais Les entreprises paient leurs factures avec un retard moyen de 19,5 jours

Le crédit fournisseur est plus populaire que jamais Les entreprises paient leurs factures avec un retard moyen de 19,5 jours Statistiques relatives aux pratiques de paiement: Statistiques relatives aux pratiques Les de paiement: performances Les performances des des Éditeur: Dun & Bradstreet (Schweiz) AG Grossmattstrasse 9 892

Plus en détail

Documentation pour les médias

Documentation pour les médias DEPARTEMENT DE LA SANTE, DES AFFAIRES SOCIALES ET DE L'ENERGIE SERVICE DE LA SANTE PUBLIQUE Documentation pour les médias LES PRIMES D ASSURANCE-MALADIE 2004 EN VALAIS Les primes d assurance-maladie pour

Plus en détail

Projet de loi modifiant de la loi sur l imposition des personnes morales (LIPM) (D 3 15)

Projet de loi modifiant de la loi sur l imposition des personnes morales (LIPM) (D 3 15) Secrétariat du Grand Conseil PL 11163 Projet présenté par les députés : M me et MM. Roger Golay, Pascal Spuhler, Dominique Rolle Date de dépôt : 15 avril 2013 Projet de loi modifiant de la loi sur l imposition

Plus en détail

Réforme de la fiscalité des entreprises III: faire d un défi une chance

Réforme de la fiscalité des entreprises III: faire d un défi une chance SUPSI Lugano, 12 mai 2014 Réforme de la fiscalité des entreprises III: faire d un défi une chance Vincent Simon Responsable de projets La Suisse est attractive pour les groupes étrangers Quartiers-généraux

Plus en détail

MILLIONS POUR FINANCER NOTRE AVS (RÉFORME DE LA FISCALITÉ SUCCESSORALE)»

MILLIONS POUR FINANCER NOTRE AVS (RÉFORME DE LA FISCALITÉ SUCCESSORALE)» INITIATIVE POPULAIRE FÉDÉRALE «IMPOSER LES SUCCESSIONS DE PLUSIEURS MILLIONS POUR FINANCER NOTRE AVS (RÉFORME DE LA FISCALITÉ SUCCESSORALE)» DENIS BOIVIN Partner Avocat Expert fiscal diplômé Responsable

Plus en détail

Rapport rendant compte des résultats de la consultation

Rapport rendant compte des résultats de la consultation Commission fédérale des maisons de jeu CFMJ Secrétariat Rapport rendant compte des résultats de la consultation Auditions relatives à la modification de l art. 69 de l ordonnance du 24 septembre 2004 sur

Plus en détail

Bâtiments, logements et conditions d habitation

Bâtiments, logements et conditions d habitation Neuchâtel, septembre 2004 Recensement fédéral de la population 2000 Bâtiments, logements et conditions d habitation RECENSEMENT FÉDÉRAL DE LA POPULATION 2000 BÂTIMENTS, LOGEMENTS ET CONDITIONS D HABITATION

Plus en détail

3 e fiche d'informations sur l'initiative relative à la caisse unique

3 e fiche d'informations sur l'initiative relative à la caisse unique 3 e fiche d'informations sur l'initiative relative à la caisse unique Financement du système de santé, aujourd'hui et en cas d'acceptation de l'initiative sur la caisse unique: exemple d'une famille avec

Plus en détail

Cantons et villes dans le système statistique suisse

Cantons et villes dans le système statistique suisse Gian Antonio Paravicini Bagliani Président de la conférence des offices régionaux de statistique de la Suisse CORSTAT Cantons et villes dans le système statistique suisse La fonction statistique s'est

Plus en détail

Des chances égales contre la pauvreté. Une analyse de l encouragement précoce dans les cantons

Des chances égales contre la pauvreté. Une analyse de l encouragement précoce dans les cantons Des chances égales contre la pauvreté Une analyse de l encouragement précoce dans les cantons Observations de Caritas concernant la politique de prévention de la pauvreté 2013 Des chances égales contre

Plus en détail

Le vélo dans les villes petites et moyennes

Le vélo dans les villes petites et moyennes Citec Ingénieurs Conseils SA 26e journée Rue de l'avenir Mobilités douces: le grand potentiel des villes petites et moyennes Le vélo dans les villes petites et moyennes Emmanuel Fankhauser Sommaire Introduction

Plus en détail

Le monitoring cannabis 2004-2008 et les recommandations pour la prévention

Le monitoring cannabis 2004-2008 et les recommandations pour la prévention Le monitoring cannabis 2004-2008 et les recommandations pour la prévention Présentation lors du congrès «Pour un bon développement! Nouvelles approches en prévention pour enfants, jeunes et familles» 30

Plus en détail

MOBILITE ERASMUS SUISSE STATISTIQUES 2011-2012. Fondation ch

MOBILITE ERASMUS SUISSE STATISTIQUES 2011-2012. Fondation ch MOBILITE ERASMUS SUISSE STATISTIQUES 2011-2012 Fondation ch Avril 2013 INDEX 1. Mobilité étudiante... 3 a. Données générales... 3 b. Étudiants partant à l étranger... 5 i. Établissements d enseignement

Plus en détail

Assurance militaire Personnes assurées à titre professionnel

Assurance militaire Personnes assurées à titre professionnel Assurance militaire Personnes assurées à titre professionnel Vos agences régionales Suva Assurance militaire Suva Genève Assurance militaire Rue Ami-Lullin 12, case postale 3949, 1211 Genève 3, tél. 022

Plus en détail

Parkings 2014 Publicité extérieure rapide, efficace, simple

Parkings 2014 Publicité extérieure rapide, efficace, simple Extrait agenda de poche Parkings 2014 Publicité extérieure rapide, efficace, simple www.apgsga.ch Etat: 04.09.2013, sous réserve de modifications Les parkings selon REMP/OFS Les listes suivantes vous montrent

Plus en détail

Travail de vacances Quelques informations pour les jeunes gens et les employeurs

Travail de vacances Quelques informations pour les jeunes gens et les employeurs Travail de vacances Quelques informations pour les jeunes gens et les employeurs Sécurité d abord Les accidents se produisent le plus souvent les premiers jours de travail Jeunes gens Les jobs de vacances

Plus en détail

Aussi pétillante que vos idées. Faits et chiffres. Les atouts en un clin d œil. Réseaux internationaux et nationaux. Situation géographique centrale

Aussi pétillante que vos idées. Faits et chiffres. Les atouts en un clin d œil. Réseaux internationaux et nationaux. Situation géographique centrale Aussi pétillante que vos idées Faits et chiffres Les atouts en un clin d œil x internationaux et nationaux Situation géographique centrale Services et personnes de contact Bienvenue dans le canton de Berne!

Plus en détail

kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 05/09/2013

kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 05/09/2013 kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de jour de l enfant Statuts du 0/09/0 Fondements Nom et forme juridique Principe But Tâches Art. Sous le nom de kibesuisse Fédération suisse pour l accueil de

Plus en détail

Statistique suisse de la construction et des logements vacants, 2008/2009

Statistique suisse de la construction et des logements vacants, 2008/2009 09 Construction et logement 909-0900 Statistique suisse de la construction et des logements vacants, 2008/2009 Données sur CD-ROM Neuchâtel, 2010 La série «Statistique de la Suisse» publiée par l Office

Plus en détail

Protection des données lors de l utilisation de l infrastructure électronique de la Confédération

Protection des données lors de l utilisation de l infrastructure électronique de la Confédération Département fédéral de justice et police (DFJP) Office fédéral de la justice (OFJ) Domaine de direction Droit public Unité Projets et méthode législatifs Mai 2009 / BD / NAH Protection des données lors

Plus en détail

1. Situation de départ. 2. Objet de la consultation. Berne, le 28 juillet 2005

1. Situation de départ. 2. Objet de la consultation. Berne, le 28 juillet 2005 EIDGENÖSSISCHES JUSTIZ- UND POLIZEIDEPARTEMENT DÉPARTEMENT FÉDÉRAL DE JUSTICE ET POLICE DIPARTIMENTO FEDERALE DI GIUSTIZIA E POLIZIA DEPARTEMENT FEDERAL DA GIUSTIA ET POLIZIA Bundesamt für Justiz Office

Plus en détail

swisstlm 3D Version 1.3 Publication 2015 Généralités sur swisstlm 3D

swisstlm 3D Version 1.3 Publication 2015 Généralités sur swisstlm 3D Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS Office fédéral de topographie swisstopo swisstlm 3D Version 1.3 Publication 2015 Généralités sur swisstlm 3D Le modèle

Plus en détail

LE CONSORTIUM DES BIBLIOTHÈQUES UNIVERSITAIRES SUISSES. Pascalia Boutsiouci, 21 janvier 2010

LE CONSORTIUM DES BIBLIOTHÈQUES UNIVERSITAIRES SUISSES. Pascalia Boutsiouci, 21 janvier 2010 LE CONSORTIUM DES BIBLIOTHÈQUES UNIVERSITAIRES SUISSES Pascalia Boutsiouci, 21 janvier 2010 Konsortium der Schweizer Hochschulbibliotheken 2010 WEINBERGSTRASSE 74 8006 ZÜRICH Consortium des bibliothèques

Plus en détail

N ISIN CH0039415010 / SYMBOLE SIX RSPF AU 30 SEPTEMBRE 2014 NON AUDITÉ

N ISIN CH0039415010 / SYMBOLE SIX RSPF AU 30 SEPTEMBRE 2014 NON AUDITÉ N ISIN CH0039415010 / SYMBOLE SIX RSPF RAPPORT SEMESTRIEL AU 30 SEPTEMBRE 2014 NON AUDITÉ Sommaire Organisation 2 Compte de fortune 3 Compte de résultat 4 Engagements hypothécaires 5 Taux de rémunération

Plus en détail

2012 BVA Logistique SA - Allmedia.13

2012 BVA Logistique SA - Allmedia.13 les canaux du marketing direct distribution d imprimés publicitaires et d échantillons envois adressés @ -mailing CONSEIL > Stratégie orientée aux objectifs > Segmentation clientèle & potentiel de marché

Plus en détail

L'AOST est l'organisation faîtière suisse des autorités du marché du travail des cantons. Son but est

L'AOST est l'organisation faîtière suisse des autorités du marché du travail des cantons. Son but est STATUTS DE L ASSOCIATION DES OFFICES SUISSES DU TRAVAIL (AOST) 1. Nom, siège et but Art. 1 L'association des offices suisses du travail (AOST) est une association constituée au sens des articles 60 et

Plus en détail

RSULTATS DES LIMINATOIRES

RSULTATS DES LIMINATOIRES RSULTATS DES LIMINATOIRES Cette année, 114 classes issues de toute la Suisse romande ont répondu positivement à notre invitation. Voici les résultats obtenus lors des éliminatoires! CANTON DE FRIBOURG

Plus en détail

7.1 Un exemple en guise d introduction : Gérer les incompatibilités

7.1 Un exemple en guise d introduction : Gérer les incompatibilités CHAPITRE 7 COLORATION DE GRAPHES 51 Chapitre 7: Coloration de graphes 7.1 Un exemple en guise d introduction : Gérer les incompatibilités Problème : Une entreprise qui fabrique six sortes de produits chimiques

Plus en détail

Monitoring socioculturel des forêts (WaMos) 2 Principaux résultats

Monitoring socioculturel des forêts (WaMos) 2 Principaux résultats Monitoring socioculturel des forêts (WaMos) 2 Principaux résultats Christoph Hegg Nicole Bauer, Jacqueline Frick, Eike von Lindern, Marcel Hunziker Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige

Plus en détail

Espaces de services, points de restauration. de détail. CFF Immobilier.

Espaces de services, points de restauration. de détail. CFF Immobilier. Espaces de services, points de restauration et commerces de détail. CFF. 2 CFF compte parmi les principaux prestataires de services et de biens immobiliers en Suisse. Elle est également propriétaire de

Plus en détail

««TOUT-EN-UN»» 2013 BVA marketing direct SA - Allmedia.14

««TOUT-EN-UN»» 2013 BVA marketing direct SA - Allmedia.14 Votre Votre partenaire partenaire 2014 2014 ««TOUT-EN-UN»» les canaux du marketing direct distribution d imprimés publicitaires et d échantillons envois adressés e-solutions vos avantages & objectifs AVANTAGES

Plus en détail

Swiss Issues Régions Le revenu disponible en Suisse: Où la vie est-elle la moins chère?

Swiss Issues Régions Le revenu disponible en Suisse: Où la vie est-elle la moins chère? Swiss Issues Régions Le revenu disponible en Suisse: Où la vie est-elle la moins chère? Novembre 2008 Impressum Editeur Credit Suisse Economic Research Uetlibergstrasse 231, CH-8070 Zurich Contacts regionen.economicresearch@credit-suisse.com

Plus en détail

Club Suisse des utilisateurs Display. 19 mai 2014 à Lausanne

Club Suisse des utilisateurs Display. 19 mai 2014 à Lausanne Club Suisse des utilisateurs Display 19 mai 2014 à Lausanne Outil Display : état de la situation, adaptation aux systèmes nationaux de performance énergétique et évolutions techniques de l outil Gaëtan

Plus en détail

Période de recensement 2002 - Répartition par âge des cas. Hôpital test <100 lits. Hôpital test 100 à 499 lits. Hôpital test >= 500 lits

Période de recensement 2002 - Répartition par âge des cas. Hôpital test <100 lits. Hôpital test 100 à 499 lits. Hôpital test >= 500 lits Période de recensement 2002 - Répartition par âge des cas Classe d'âge Nombre de cas 0-9 683 10-19 143 20-29 635 30-39 923 40-49 592 50-59 716 60-69 626 70-79 454 80-89 156 90-99 9 Classe d'âge Nombre

Plus en détail

Grow your own way. Tes possibilités de carrière. www.pwc.ch/careers. The opportunity of a lifetime:

Grow your own way. Tes possibilités de carrière. www.pwc.ch/careers. The opportunity of a lifetime: www.pwc.ch/careers Grow your own way Tes possibilités de carrière The opportunity of a lifetime: Audit Conseil juridique et fiscal Conseil économique Services internes Une mine d expériences: éditorial

Plus en détail

Équilibres, déséquilibres et «santé» économique

Équilibres, déséquilibres et «santé» économique Équilibres, déséquilibres et «santé» économique Fribourgissima 21 juin 2012 Prof. Paul H. Dembinski Université de Fribourg & Observatoire de la Finance(Genève) (dembinski@obsfin.ch) 1. Un monde fait de

Plus en détail

STANDARDS NATIONAUX DE FORMATION POUR QUATRE DOMAINES DISCIPLINAIRES: DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES COMMUNES POUR NOS ÉLÈVES

STANDARDS NATIONAUX DE FORMATION POUR QUATRE DOMAINES DISCIPLINAIRES: DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES COMMUNES POUR NOS ÉLÈVES STANDARDS NATIONAUX DE FORMATION POUR QUATRE DOMAINES DISCIPLINAIRES: DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES COMMUNES POUR NOS ÉLÈVES Résumé des résultats de la procédure d audition (25 janvier 2010 31 juillet

Plus en détail

Assuré dans le monde entier. Bon voyage avec la couverture d assurance de la Suva en cas d accidents non professionnels survenant à l étranger

Assuré dans le monde entier. Bon voyage avec la couverture d assurance de la Suva en cas d accidents non professionnels survenant à l étranger Assuré dans le monde entier. Bon voyage avec la couverture d assurance de la Suva en cas d accidents non professionnels survenant à l étranger L assurance contre les accidents non professionnels survenant

Plus en détail

Business Census (BC) Survey three times per decade. Codebook, Description of Microdata

Business Census (BC) Survey three times per decade. Codebook, Description of Microdata Survey three times per decade Federal Department of Hom Affairs FDHA Swiss Federal Statistical Office SFO Codebook, Description of Microdata December 2, 2010 Impressum Concept and production Production

Plus en détail

ÉVALUATION DE LA TAXE SUR LA DÉPENDANCE AU JEU RÉSUMÉ

ÉVALUATION DE LA TAXE SUR LA DÉPENDANCE AU JEU RÉSUMÉ CONFÉRENCE SPÉCIALISÉE DES MEMBRES DE GOUVERNEMENTS CONCERNÉS PAR LA LOI SUR LES LOTERIES ET LE MARCHÉ DES LOTERIES (CDCM) ÉVALUATION DE LA TAXE SUR LA DÉPENDANCE AU JEU RÉSUMÉ Zurich, 8 mai 2013 Thomas

Plus en détail

Modèle de rabais pour la taxe cantonale sur les véhicules automobiles pour la promotion de voitures efficientes en matière d énergie et d

Modèle de rabais pour la taxe cantonale sur les véhicules automobiles pour la promotion de voitures efficientes en matière d énergie et d Modèle de rabais pour la taxe cantonale sur les véhicules automobiles pour la promotion de voitures efficientes en matière d énergie et d environnement. Recommandation de l Association des services des

Plus en détail

MERCI PATRON! Le pressing au bureau par LE PRIVILEGE DES GRANDES ENTREPRISES POUR VOUS AUSSI.

MERCI PATRON! Le pressing au bureau par LE PRIVILEGE DES GRANDES ENTREPRISES POUR VOUS AUSSI. Le pressing au bureau par MERCI PATRON! LE PRIVILEGE DES GRANDES ENTREPRISES POUR VOUS AUSSI. Sans coûts, ni frais pour l entreprise. Opération clé en main. Livraison dès demain. Le pressing au bureau

Plus en détail

Prévoyance professionnelle des personnes au chômage. Complément d information à l Info-Service «Etre au chômage» selon la LACI et la LPP

Prévoyance professionnelle des personnes au chômage. Complément d information à l Info-Service «Etre au chômage» selon la LACI et la LPP EDITION 2014 Complément d information à l Info-Service «Etre au chômage» Une brochure pour les chômeurs Prévoyance professionnelle des personnes au chômage selon la LACI et la LPP REMARQUES Le présent

Plus en détail

Social Media Benchmark: KPI des organisations touristiques en Suisse et à l international. Mai 2015

Social Media Benchmark: KPI des organisations touristiques en Suisse et à l international. Mai 2015 Social Media Benchmark: KPI des organisations touristiques en Suisse et à l international Mai 2015 Contenu 1. Résumé 2. Contexte 3. Méthodologie 4. Résultats 02.06.2015 2 1. Résumé : Objectifs et méthodologie

Plus en détail

La Suisse en chiffres.

La Suisse en chiffres. ab Edition 2014 / 2015 Emplois selon la division économique en 20 8 La Suisse en chiffres. Emplois par secteur Emplois dans l industrie en % UBS Partenaire de Suisse Tourisme Primaire Agriculture 12 Secondaire

Plus en détail

Prévoyance professionnelle obligatoire pour les personnes au chômage

Prévoyance professionnelle obligatoire pour les personnes au chômage Prévoyance professionnelle obligatoire pour les personnes au chômage (Valable à partir du 01.01.2013) 1 Personnes assurées (plan de prévoyance AL) La prévoyance professionnelle obligatoire des personnes

Plus en détail

ÉDITORIAL. Adriano Censi, président de la FSC

ÉDITORIAL. Adriano Censi, président de la FSC RAPPORT ANNUEL 2002 ÉDITORIAL Avec l ouverture de ses premières maisons de jeu en 2002, la Suisse a rejoint la famille des nations européennes capables d accueillir dignement les amateurs de jeux de hasard.

Plus en détail

Réforme III de la fiscalité des entreprises. Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes

Réforme III de la fiscalité des entreprises. Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes Réforme III de la fiscalité des entreprises Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes Pascal Broulis, chef du DFIRE Présentation à l UCV 25 septembre 2014 Articulation de la présentation

Plus en détail

Tout sous un même toit Proximité, solutions personnalisées et compétence. Services bancaires

Tout sous un même toit Proximité, solutions personnalisées et compétence. Services bancaires Tout sous un même toit Proximité, solutions personnalisées et compétence Services bancaires Sous un même toit Pour toutes vos opérations bancaires L ancrage régional est l un de nos atouts. Nous replaçons

Plus en détail

Offre jours fériés 2014: Cargo Rail, Cargo Express, Cargo Train, TC

Offre jours fériés 2014: Cargo Rail, Cargo Express, Cargo Train, TC Offre jours fériés 2014: Cargo Rail, Cargo Express, Cargo Train, TC Groupe de produits Valable à partir du 01.01.2014 Trafic marchandises Trafic par wagons complets Contenu 1. Domaine de validité de l'offre

Plus en détail

Flux migratoires en Suisse romande Scénarios démographiques

Flux migratoires en Suisse romande Scénarios démographiques Flux migratoires en Suisse romande Scénarios démographiques Philippe Wanner Institut d études démographiques Université de Genève 45e Journées romandes des arts et métiers 25-26 juin, Champéry Plan L impact

Plus en détail

PISA 2009 Résultats régionaux et cantonaux

PISA 2009 Résultats régionaux et cantonaux PISA 2009 Résultats régionaux et cantonaux OCDE - PISA Programme International pour le Suivi des Acquis des élèves PISA 2009 Résultats régionaux et cantonaux Rapport réalisé par le Consortium PISA.ch

Plus en détail

Informations actuelles de votre caisse maladie. www.mykolping.ch

Informations actuelles de votre caisse maladie. www.mykolping.ch 01 2015 Informations actuelles de votre caisse maladie www.mykolping.ch Correction des primes de 2015 à 2017 Au printemps dernier, le Parlement a décidé que certains déséquilibres cantonaux relatifs au

Plus en détail

Je suis au chômage. Que faire?

Je suis au chômage. Que faire? Je suis au chômage. Que faire? Sommaire Introduction 4 Je suis membre d Unia et au chômage 4 J ai reçu ma lettre de licenciement. Que dois-je faire? 5 Choisissez la caisse de chômage Unia 5 Inscription

Plus en détail

Effets et durée de l assurance-accidents obligatoire Assurance par convention

Effets et durée de l assurance-accidents obligatoire Assurance par convention Effets et durée de l assurance-accidents obligatoire Assurance par convention Sommaire 1. Assurance contre les accidents professionnels (AAP) 3 2. Assurance contre les accidents non professionnels (AANP)

Plus en détail

82% qualifient l'effet de serre et le réchauffement climatique comme le plus grand danger. Toujours des idées d'avance.

82% qualifient l'effet de serre et le réchauffement climatique comme le plus grand danger. Toujours des idées d'avance. 82% qualifient l'effet de serre et le réchauffement climatique comme le plus grand danger. Le fait est, qu'en Suisse, les bâtiments consomment aujourd'hui 50% de l'énergie fossile. Avec les émissions de

Plus en détail

Correspondances internationales de train avec transport de vélos par les voyageurs

Correspondances internationales de train avec transport de vélos par les voyageurs Suisse Italie Suisse c 35 q dp 05.42 Genève 12.18 ar c 32 q A 24 ar 8.17 Domodossola 09.48 dp ar 09.38 Milano Centrale 08.28 dp 4 EPR c 39 q dp 13.42 Genève 16.18 ar c 34 q A 24 ar 16.12 Domodossola 13.48

Plus en détail

Demo CrediNet AG c/o Mode CrediNet Peter und Paul Strasse 19

Demo CrediNet AG c/o Mode CrediNet Peter und Paul Strasse 19 CrediPLUS Business 11.01.2013 / 12:07:17 Union Suisse Creditreform USC Martin Hugelshofer Bureau régional St. Gallen Renseignement sur: Outdate: Demo CrediNet AG c/o Mode CrediNet Peter und Paul Strasse

Plus en détail

Fact sheet pour les expatriés. Les avantages d habiter dans le canton de Berne. Marché du logement et recherche immobilière. Impôts et coût de la vie

Fact sheet pour les expatriés. Les avantages d habiter dans le canton de Berne. Marché du logement et recherche immobilière. Impôts et coût de la vie Fact sheet pour les expatriés Les avantages d habiter dans le canton de Berne Marché du logement et recherche immobilière Impôts et coût de la vie Infrastructure, loisirs et famille Prestations et personnes

Plus en détail

Rapport semestriel (non révisé) au 30 septembre 2013

Rapport semestriel (non révisé) au 30 septembre 2013 2013 Rapport semestriel (non révisé) au 30 septembre 2013 FORTUNA INVEST Long Term Bond Fund CHF FORTUNA Investment AG, Adliswil Rapport semestriel non révisé au 30 septembre 2013 Table des matières Page

Plus en détail

5.01 Prestations complémentaires Prestations complémentaires à l AVS et à l AI

5.01 Prestations complémentaires Prestations complémentaires à l AVS et à l AI 5.01 Prestations complémentaires Prestations complémentaires à l AVS et à l AI Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Les prestations complémentaires à l AVS et à l AI sont accordées lorsque les rentes et

Plus en détail

Assurances sociales en Suisse. Statistique de poche

Assurances sociales en Suisse. Statistique de poche 2015 Assurances sociales en Suisse Statistique de poche La statistique de poche «Assurances sociales en Suisse» offre une vue d ensemble des différentes assurances sociales et de leur compte global. Les

Plus en détail

Il est temps, d économiser des primes!

Il est temps, d économiser des primes! Il est temps, d économiser des primes! NOUVEAU: Profitez des conditions avantageuses pour les membres. Offert par le plus grand assureur direct de Suisse. Calculez maintenant votre prime et demandez une

Plus en détail

ANNEXE 1 - ORGANIGRAMME. Introduction et explication

ANNEXE 1 - ORGANIGRAMME. Introduction et explication ANNEXE 1 - ORGANIGRAMME Introduction et explication En réponse à la recommandation de la Commission spéciale de 2000 1, le Bureau Permanent a préparé une formule type destinée à apporter des renseignements

Plus en détail

Assurances sociales en Suisse. Statistique de poche

Assurances sociales en Suisse. Statistique de poche 2014 Assurances sociales en Suisse Statistique de poche La statistique de poche «Assurances sociales en Suisse» offre une vue d ensemble des différentes assurances sociales et de leur compte global. Les

Plus en détail

Un enfant, une allocation: De la nécessité d allocations familiales à l échelle suisse pour les personnes exerçant une activité indépendante

Un enfant, une allocation: De la nécessité d allocations familiales à l échelle suisse pour les personnes exerçant une activité indépendante Berne, août 2007 Un enfant, une allocation: De la nécessité d allocations familiales à l échelle suisse pour les personnes exerçant une activité indépendante Document de fond sur l initiative parlementaire

Plus en détail

013-014 RAPPORT SEMESTRIEL NON RÉVISÉ

013-014 RAPPORT SEMESTRIEL NON RÉVISÉ RAPPORT SEMESTRIEL NON RÉVISÉ 013-014 Fonds à compartiments multiples Patrimonium Real Estate Funds de droit suisse de la catégorie fonds immobiliers, ouvert au public, créé pour Patrimonium Property Advisors

Plus en détail

ÉCOLE SUPÉRIEURE SPÉCIALISÉE EN BANQUE ET FINANCE ESBF LES ATOUTS DE L ESBF DU POINT DE VUE DES ANCIENS ÉLÈVES

ÉCOLE SUPÉRIEURE SPÉCIALISÉE EN BANQUE ET FINANCE ESBF LES ATOUTS DE L ESBF DU POINT DE VUE DES ANCIENS ÉLÈVES AKAD École Supérieure spécialisée en Banque et Finance SA École supérieure reconnue par la Confédération ÉCOLE SUPÉRIEURE SPÉCIALISÉE EN BANQUE ET FINANCE ESBF LES ATOUTS DE L ESBF DU POINT DE VUE DES

Plus en détail

7. Immobilier. 7.1 Recherche de la propriété adéquate.

7. Immobilier. 7.1 Recherche de la propriété adéquate. 7. Immobilier. Si l offre d immeubles commerciaux est importante en Suisse, les logements sont, comme dans d autres pays, une denrée rare, surtout dans les grands centres internationaux. L Internet et

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION FAÎTIÈRE

STATUTS DE L ASSOCIATION FAÎTIÈRE STATUTS DE L ASSOCIATION FAÎTIÈRE Valables à partir du 1 er janvier 2008 Légende des abréviations ASMP ASD AGC ARD CC CCA CR FFMP WS NOS NWS RFJM ZS Association Suisse de la musique populaire (Association

Plus en détail

PRIVIT assurance vie Couverture des risques et avantages fiscaux. Prévoyance

PRIVIT assurance vie Couverture des risques et avantages fiscaux. Prévoyance PRIVIT assurance vie Couverture des risques et avantages fiscaux Prévoyance 2 Avantages fiscaux et potentiel de rendement Quiconque exploite les possibilités de la prévoyance privée pourra conserver, le

Plus en détail

Portrait de l entreprise Bedag Informatique SA

Portrait de l entreprise Bedag Informatique SA Portrait de l entreprise Bedag Informatique SA Qui est Bedag Informatique SA? Affichant un chiffre d affaires dépassant les 100 millions de francs, Bedag est une entreprise de prestations informatiques

Plus en détail

HETEROGENEITE DU RISQUE DE CANCER DE L'ESTOMAC EN SUISSE : A SSOCIATION AVEC LES DIFFERENCES CULTURELLES ALIMENTAIRES REGIONALES

HETEROGENEITE DU RISQUE DE CANCER DE L'ESTOMAC EN SUISSE : A SSOCIATION AVEC LES DIFFERENCES CULTURELLES ALIMENTAIRES REGIONALES HETEROITE DU RISQUE DE CANCER DE L'ESTOMAC EN SUISSE : A SSOCIAON AVEC LES DIFFERENCES CULTURELLES ALIMENTAIRES REGIONALES Jean-Michel Lutz 1,2, Pierre Pury 1,Andrea Bordoni 3, Julian Gree 1 1 Association

Plus en détail

Physiothérapeutes. La situation en Suisse

Physiothérapeutes. La situation en Suisse Physiothérapeutes La situation en Suisse Survol et tendances évolutives La durée de la formation en physiothérapie est de 4 ans. En Suisse romande, elle est offerte uniquement au niveau des HES-S2, en

Plus en détail

4.11 Etat au 1 er janvier 2013

4.11 Etat au 1 er janvier 2013 4.11 Etat au 1 er janvier 2013 Couverture d assurance en cas de mesures de réadaptation de l AI Couverture d assurance en cas de maladie 1 Toute personne domiciliée en Suisse est couverte par l assurance-maladie

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Rapport annuel 2013 Fédération Suisse des Casinos

Rapport annuel 2013 Fédération Suisse des Casinos Rapport annuel 2013 Fédération Suisse des Casinos Fédération Suisse des Casinos Tel. 031 332 40 22 Effingerstr. 1 info@switzerlandcasinos.ch Boîte postale 593 www.switzerlandcasinos.ch 3000 Berne 7 - 2-1.

Plus en détail

LA FONCTION PUBLIQUE EN SUISSE : ANALYSE GÉOPOLITIQUE D UN FÉDÉRALISME A GÉOMÈTRIE VARIABLE

LA FONCTION PUBLIQUE EN SUISSE : ANALYSE GÉOPOLITIQUE D UN FÉDÉRALISME A GÉOMÈTRIE VARIABLE LA FONCTION PUBLIQUE EN SUISSE : ANALYSE GÉOPOLITIQUE D UN FÉDÉRALISME A GÉOMÈTRIE VARIABLE Christophe Koller 1 Résumé Bien que présenté comme un modèle de stabilité, le fédéralisme est constamment remis

Plus en détail

À vendre appartements en PPE Résidences de Carrare avenue du Cimetière 2-2A À lancy

À vendre appartements en PPE Résidences de Carrare avenue du Cimetière 2-2A À lancy villas appartements immeubles forum de ventes & de promotions immobilières vd Georges-avon 2 1204 Genève T 022 735 74 82 022 322 55 01 ventes@fvpi.ch www.fvpi.ch À vendre appartements en PPE Résidences

Plus en détail

Rapport final. Fonds pour les recherches forestières et l utilisation du bois. Avenir de la forêt privée suisse. Juin 2014

Rapport final. Fonds pour les recherches forestières et l utilisation du bois. Avenir de la forêt privée suisse. Juin 2014 Fonds pour les recherches forestières et l utilisation du bois Avenir de la forêt privée suisse Rapport final Juin 2014 Pan Bern AG Hirschengraben 24 Postfach 7511 3001 Bern Telefon 031 381 89 45 pan@panbern.ch

Plus en détail

Étude sur la compétitivité des administrations cantonales

Étude sur la compétitivité des administrations cantonales Étude sur la compétitivité des administrations cantonales réalisée pour les Chambres de commerce latines Avril 2015 2 1. Descriptif de la recherche Contexte et méthodologie 3 La 7 ème vague de l étude

Plus en détail

Journée nationale du don d organes. Conférence de presse vendredi 11 septembre 2009

Journée nationale du don d organes. Conférence de presse vendredi 11 septembre 2009 Journée nationale du don d organes Conférence de presse vendredi 11 septembre 2009 Programme de la conférence Accueil et présentation des intervenants Muriel Desaulles, secrétaire générale HNE Cadre général

Plus en détail

15.030. du 6 mars 2015. Messieurs les Présidents, Mesdames, Messieurs,

15.030. du 6 mars 2015. Messieurs les Présidents, Mesdames, Messieurs, 15.030 Message concernant la ratification du protocole n o 15 portant amendement à la convention de sauvegarde des droits de l homme et des libertés fondamentales (CEDH) du 6 mars 2015 Messieurs les Présidents,

Plus en détail

Best practice. Rapport de Thomas Eigenmann, ERR Raumplaner, St-Gall. pour la fondation assurer l avenir des gens du voyage.

Best practice. Rapport de Thomas Eigenmann, ERR Raumplaner, St-Gall. pour la fondation assurer l avenir des gens du voyage. Best practice Rapport de Thomas Eigenmann, ERR Raumplaner, St-Gall pour la fondation assurer l avenir des gens du voyage Sommaire 1 Quelques aires exemplaires 2 Procédure pour la création de nouvelles

Plus en détail

Dispositions générales. Nom et siège. But

Dispositions générales. Nom et siège. But Statuts Schweizerische Vereinigung der Pflegedienstleiterinnen und -leiter Association Suisse des Directrices et Directeurs des Services Infirmiers Associazione Svizzera dei Capi Servizio Cure Infermieristiche

Plus en détail