Club Suisse des utilisateurs Display. 19 mai 2014 à Lausanne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Club Suisse des utilisateurs Display. 19 mai 2014 à Lausanne"

Transcription

1 Club Suisse des utilisateurs Display 19 mai 2014 à Lausanne

2 Outil Display : état de la situation, adaptation aux systèmes nationaux de performance énergétique et évolutions techniques de l outil Gaëtan Cherix Directeur CREM

3 Objectifs du projet DISPLAY Lancer une campagne d affichage volontaire des performances énergie climat des bâtiments municipaux Rendre compréhensible l énergie et le climat aux non spécialistes Encourager l action de la population Encourager l action interne de la municipalité Être pensé avec et par des villes Pouvoir être utilisé partout en Europe

4 Le poster DISPLAY Étiquette Énergie Progression des performances Faire progresser le bâtiment vers la classe A Énergies Utilisées

5 Le poster DISPLAY Réalisé sur la base de toutes les consommations d énergie mesurées (chauffage, électricité, eau chaude, refroidissement), ramenées en énergie primaire

6 Rappel, types d énergie Energie finale Energie facturée (essence, gaz naturel, etc.) Energie utilisable (sortie du collecteur solaire) Energie primaire Energie finale et énergie utilisée pour transformer la ressource énergétique en énergie finale (extraction, raffinage, transport, etc.) Energie grise Energie utilisée pour la fabrication / conditionnement /transport de biens et de matériaux (production de ciment, habits, nourriture, 6 etc.)

7 Le poster DISPLAY

8 Affectations DISPLAY

9 Relever toutes les données de l année de référence. (factures, consommations) Rechercher les paramètres de calcul Lancer un calcul DISPLAY Méthodologie d actions Permet l évaluation de la consommation énergétique actuelle du bâtiment Expertiser le bâtiment Solutions techniques Impression du Poster DISPLAY Campagne de communication

10 DISPLAY, état actuel en EU

11 DISPLAY, état actuel en CH 106 Partenaires du projet Display - 95 collectivités publiques participent au projet - 90 communes - 1 District - 2 cantons - 2 Offices fédéraux - 11 entreprises privées participent au projet - 2 services industriels - 4 bureaux techniques - 1 régie immobilière - 3 associations - 1 école

12 DISPLAY, état actuel et évolution DISPLAY en Suisse Un total de 2177 bâtiments pour la Suisse Nombre de bâtiments par type (2012) Crèches Enseignemen Enseignemen Administratif Piscines Salle de gym Dépôts Sociaux - Centres Centres de Logements

13 Etat État actuel en en Suisse Collectivités suisses signataires Aigle Ardon Avry Ayent Baar Bienne Bubikon Bulle Burgdorf Bussigny Châble Charmey Chaux-de-Fonds Châtel-St-Denis Chêne-Bourg Parc régional Chasseral Chermignon Coldrerio Confignon Cossonay Crissier Delémont Dietikon Domdidier Ecublens Unesco biosphäre Entlebuch Farvagny Freienbach Fribourg Fully Genève Gland Gletterens Grand-Saconnex Grenchen Hünenberg Icogne Küssnacht Lausanne Lancy La Chaux Le Flon Le Locle Lens Leysin Lucerne Lumino Lyss Martigny Martigny District Mendrisio Meyrin Mollens Montana Monthey Montreux Mont sur Lausanne Morges Moutier Neuchâtel Onex Opfikon Orbe Oftringen Parc régional Chasseral Plan-les-Ouates Porrentruy Prilly Pully Randogne Renens Risch Rochefort Romont Saxon Sion Sierre Sachseln Saint-Imier Schaffouse Tramelan Triengen Trubschachen Val-de-Travers Vernier Vevey Villars-sur-Glâne Yverdon-les-Bains Zurich Zuchwill Winterthur Canton du Valais Canton de Neuchâtel Office fédéral de l énergie Office fédéral des constructions et de la logistique

14 Etat actuel en Suisse DISPLAY continue son avancée, en Suisse et en Europe 6 nouvelles communes DISPLAY est inscrit au côté du CECB dans la Loi Neuchâtel sur l énergie, comme outil de réalisation d étiquette énergie des bâtiments

15 DISPLAY et le CECB Le CECB et DISPLAY utilisent le cahier technique 2031 de la SIA comme base de calcul commune Le CECB a pour objectif d amener plus de transparence sur le marché de l immobilier et de promouvoir la rénovation des bâtiments DISPLAY a pour but de diminuer les consommations d énergie et l impact environnemental des bâtiments DISPLAY utilise: Les facteurs de conversion nationaux, tels que définis par l OFEN et l EnDK Les facteurs européens définis dans DISPLAY (BD GEMIS)

16 DISPLAY Sélection facteurs

17 «Normalisation suisse» DISPLAY et le CECB DISPLAY utilise : Les facteurs de conversion nationaux, tels que définis par l OFEN et l EnDK Les facteurs SIA définis dans le CT 2031.

18 DISPLAY et le CECB Le CECB et DISPLAY sont complémentaires Le CECB a pour priorité les logements, voire les bâtiments d administration simples DISPLAY, se basant sur la méthode de calcul du cahier technique 2031, permet de faire des étiquettes pour quasi tous les types de bâtiments publics, dont les affectations mixtes! En fonction des discussions entre la Confédération, les cantons et la SIA, adaptation à des facteurs d énergie primaire uniformisés?

19 DISPLAY et CECB Mise à jour pour le cahier technique SIA ème séance de révision du CT Objectif: l accent est porté sur Ensemble des catégories de bâtiments Électricité Nouveau benchmark des classes «Ordre du jour» Les travaux de préparation de la révision du cahier technique SIA 2031 sur le certificat énergétique ont bien avancé, il faut une séance de commission. En effet, après plusieurs rencontres avec l'équipe du CECB, nous avons je pense trouvé une voie pour préparer une version en harmonie avec le certificat CECB+ des cantons. Une nouvelle version du cahier technique est quasi prête pour la consultation. Il manque quelques données quantitatives et une coordination avec la SIA 380/1, SIA 380/4, SIA 416 et SIA 2024.

20 CECB La suite Site : : réalisé par le SEFH pour le salon Prim Vert :

21 Evolutions techniques DISPLAY Affiche Evolution Menu et sélection du bâtiment

22 Evolutions techniques Affiche Evolution Choix des années à comparer

23 Evolutions techniques Affiche Evolution - Poster Contextualisation des mesures entreprises Comparaison des étiquettes de performance Contextualisation des coûts Comparaison des consommations

24 Mise en application de la Loi NE Evolutions structurelles de l outil (facteurs, etc.) Facteurs SIA, marquage, etc Marquage électrique : en saisissant le mix électrique du fournisseur, il est donc possible d obtenir les facteurs primaires/coefficients CO2 locaux.

25 Mise en application de la Loi NE Evolutions techniques sur la plateforme - Edition

26 Mise en application de la Loi NE Evolutions techniques sur la plateforme Posters certifiés Descriptions et recommandations Authentification de l expert

27 Mise en application de la Loi NE Processus de mise en application Prérequis identiques à celle du CECB Formation : 1 journée de cours : Utilisation de Display Check-list lors de la visite sur site, pièges à éviter, etc..

28 Mise en application de la Loi NE Comparaison de la valeur ajoutée CECB est «cher» pour quelqu un qui ne veut pas de rénovation DISPLAY doit être l alternative, une première photo (Simplicité) Comparaison des méthodes et tarifs (visites, etc.) Type Prix CECB PrixCECB Plus Maison familiale Habitation collective Bâtiment Admin Selon moyens investis

29 Certification des experts DISPLAY Organisation d une formation (1/2 1 jour) Seules les personnes disposant des connaissances requises seront certifiées (idem CECB) Prévoir des clauses d exclusion? L expérience a montré que des cas de tricherie sont possibles Affichage de la liste d experts formés sur le site de DISPLAY, dans une «rubrique» suisse

30 Conformité des documents Ajout d une checkbox : apple certificat officiel Le nom exact de l expert apparaît sur l affiche Une localisation officielle de chacun des bâtiment est nécessaire (vérification des objectifs et relances) EGID, Adresse, etc. Procédure pour la vérification de la qualité des documents (scan des documents à uploader?) Création d un compte «administrateur» qui permet de consulter les données uniquement pour les bâtiments marqués : apple certificat officiel

31 Valeur ajoutée DISPLAY Simplicité Information «factuelle», - pas d interprétation Objectif de communication (Affiche DISPLAY) Outils de communication associés: Campagne Plateforme Web de création/ gestion des affiches

32 Objectifs du projet DISPLAY Lancer une campagne d affichage volontaire des performances énergie climat des bâtiments municipaux Rendre compréhensible l énergie et le climat aux non spécialistes Encourager l action de la population Encourager l action interne de la municipalité Être pensé avec et par des villes Pouvoir être utilisé partout en Europe

33 Références et échanges d expérience

34 Merci de votre attention

MEU Une plateforme web et cartographique pour le management et la planification énergétique de zones urbaines

MEU Une plateforme web et cartographique pour le management et la planification énergétique de zones urbaines MEU Une plateforme web et cartographique pour le management et la planification énergétique de zones urbaines Massimiliano Capezzali 1, Gaëtan Cherix 2, 1 Energy Center, Ecole Polytechnique Fédérale de

Plus en détail

013-014 RAPPORT SEMESTRIEL NON RÉVISÉ

013-014 RAPPORT SEMESTRIEL NON RÉVISÉ RAPPORT SEMESTRIEL NON RÉVISÉ 013-014 Fonds à compartiments multiples Patrimonium Real Estate Funds de droit suisse de la catégorie fonds immobiliers, ouvert au public, créé pour Patrimonium Property Advisors

Plus en détail

Flux migratoires en Suisse romande Scénarios démographiques

Flux migratoires en Suisse romande Scénarios démographiques Flux migratoires en Suisse romande Scénarios démographiques Philippe Wanner Institut d études démographiques Université de Genève 45e Journées romandes des arts et métiers 25-26 juin, Champéry Plan L impact

Plus en détail

Enquête nationale de la FSAGA Question 2 consolidée

Enquête nationale de la FSAGA Question 2 consolidée Question 2 consolidée Votre âge options de < 35 3.2% 5 2.4% 2 2.9% 7 35-49 44.2% 69 52.9% 45 47.3% 114 > 50 52.6% 82 44.7% 38 49.8% 120 questions répondues pas de réponse 156 85 241 0 1 1 60.0% 50.0% 40.0%

Plus en détail

Rencontre OCEN Grands consommateurs 18 avril 2013 Démarche energo pour une utilisation rationnelle de l énergie. Joël Lazarus

Rencontre OCEN Grands consommateurs 18 avril 2013 Démarche energo pour une utilisation rationnelle de l énergie. Joël Lazarus Rencontre OCEN Grands consommateurs 18 avril 2013 Démarche energo pour une utilisation rationnelle de l énergie Joël Lazarus L association energo Les grandes lignes Association des institutions publiques

Plus en détail

CHAUDIÈRES À GAZ À CONDENSATION 3 À 114 KW

CHAUDIÈRES À GAZ À CONDENSATION 3 À 114 KW CHAUDIÈRES À GAZ À CONDENSATION 3 À 114 KW Rendement énergétique maximal et très faibles émissions grâce à une technologie de pointe à condenseur et à modulation ANS 2 CHAUDIÈRES À GAZ À CONDENSATION:

Plus en détail

Rénover son bâtiment Mode d emploi

Rénover son bâtiment Mode d emploi Un Article de presse de Fribourg, le 31 mai 2010 Rénovation, énergie solaire : comment bien faire et quel financement? Rénover son bâtiment Mode d emploi En Suisse, près de deux millions de bâtiments,

Plus en détail

Permis concernant la durée du travail octroyés

Permis concernant la durée du travail octroyés Permis concernant la durée du travail octroyés Permis de travail pour les jours fériés (art. 19 et 20a LTr) 14-000412 / 62062547 Planzer Transports SA, 1964 Conthey Dépôt logistique/marchandise: déchargement

Plus en détail

RSULTATS DES LIMINATOIRES

RSULTATS DES LIMINATOIRES RSULTATS DES LIMINATOIRES Cette année, 114 classes issues de toute la Suisse romande ont répondu positivement à notre invitation. Voici les résultats obtenus lors des éliminatoires! CANTON DE FRIBOURG

Plus en détail

Plateforme mobilité inter-entreprises

Plateforme mobilité inter-entreprises Plateforme mobilité inter-entreprises Résultats de la géolocalisation inter-entreprises 2012 9 octobre 2013 P.1 Contexte Historique de la gestion de la mobilité dans les entreprises de la Riviera: 2005

Plus en détail

L espace à caractère urbain en Suisse en 2012

L espace à caractère urbain en Suisse en 2012 Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Actualités OFS Embargo: 18.12.2014, 11:00 21 Disparités régionales et internationales Neuchâtel, 12.2014 L espace à caractère

Plus en détail

Demandes d octroi de permis concernant la durée du travail

Demandes d octroi de permis concernant la durée du travail Demandes d octroi de permis concernant la durée du travail Permis de travail de nuit (art. 17 LTr) 08-11612 / 111184 Tobler Technique du Bâtiment SA, 1023 Crissier expédition et service de nuit 36 H, 6

Plus en détail

Journée nationale du don d organes. Conférence de presse vendredi 11 septembre 2009

Journée nationale du don d organes. Conférence de presse vendredi 11 septembre 2009 Journée nationale du don d organes Conférence de presse vendredi 11 septembre 2009 Programme de la conférence Accueil et présentation des intervenants Muriel Desaulles, secrétaire générale HNE Cadre général

Plus en détail

Présentation du programme d automatisation du bâtiment

Présentation du programme d automatisation du bâtiment Présentation du programme d automatisation du bâtiment Conditions de participation Programme Office fédéral de l énergie OFEN Conditions de participation >= une période de chauffage >=80% mazout / gaz-naturel

Plus en détail

Containers M-Box. Infrastructures

Containers M-Box. Infrastructures Containers M-Box Infrastructures Structures modulaires Idéal pour des locaux provisoires permettant l exploitation continue durant la rénovation de bâtiments. Gétaz-Miauton propose des solutions efficaces

Plus en détail

Espaces de services, points de restauration. de détail. CFF Immobilier.

Espaces de services, points de restauration. de détail. CFF Immobilier. Espaces de services, points de restauration et commerces de détail. CFF. 2 CFF compte parmi les principaux prestataires de services et de biens immobiliers en Suisse. Elle est également propriétaire de

Plus en détail

Il est temps, d économiser des primes!

Il est temps, d économiser des primes! Il est temps, d économiser des primes! NOUVEAU: Profitez des conditions avantageuses pour les membres. Offert par le plus grand assureur direct de Suisse. Calculez maintenant votre prime et demandez une

Plus en détail

Rénovation de bâtiments publics

Rénovation de bâtiments publics Rénovation de bâtiments publics Conrad Lutz architecte Ecohome 7.10.2013 Yann Arthus-Bertrand / La terre Vue du ciel Consommation suisse d énergie Electricité Gaz 10% nucléaire 13% Carburants 34% 70% Énergies

Plus en détail

Le vélo dans les villes petites et moyennes

Le vélo dans les villes petites et moyennes Citec Ingénieurs Conseils SA 26e journée Rue de l'avenir Mobilités douces: le grand potentiel des villes petites et moyennes Le vélo dans les villes petites et moyennes Emmanuel Fankhauser Sommaire Introduction

Plus en détail

Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne EPFL Plan Directeur des Energies 2015-2045

Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne EPFL Plan Directeur des Energies 2015-2045 Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne EPFL Plan Directeur des Energies 2015-2045 1 Conditions cadres Cadre politique: Stratégie énergétique 2050 du Conseil Fédéral et engagements internationaux Groupe

Plus en détail

Bâtir la qualité 4 Nos valeurs 6 La différence Pierre Étoile 8 En quelques chiffres 10 + de 600 logements réalisés 12 Services

Bâtir la qualité 4 Nos valeurs 6 La différence Pierre Étoile 8 En quelques chiffres 10 + de 600 logements réalisés 12 Services www.pierreetoile.ch SOMMAIRE Bâtir la qualité 4 Nos valeurs 6 La différence Pierre Étoile 8 En quelques chiffres 10 + de 600 logements réalisés 12 Services Achetez votre habitation principale 14 Achetez

Plus en détail

COLLIERS INT. SUISSE ROMANDE GENÈ VE ILBColliers Indicateur des Loyers de Bureaux

COLLIERS INT. SUISSE ROMANDE GENÈ VE ILBColliers Indicateur des Loyers de Bureaux COLLIERS INT. SUISSE ROMANDE GENÈ VE N 17, été 2013 7 2 ème semestre 2012 1 er semestre 2013 2 ème semestre 2013 Qualité Standard Supérieure Standard Supérieure Standard Supérieure Zone Loyer Min Max Min

Plus en détail

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance P RO - enfance Plateforme Romande pour l accueil de l enfance Rapport de la phase d analyse 1. Résumé Le présent document contient la description du déroulement et des résultats de la phase d analyse des

Plus en détail

Genève La Praille. SOVALP - Société simple de valorisation de terrains à Genève La Praille

Genève La Praille. SOVALP - Société simple de valorisation de terrains à Genève La Praille SOVALP - Société simple de valorisation de terrains à Genève La Praille Genève La Praille Gestion de projets et de travaux Grand-Portes 2 1213 Onex Tel. +41 (0)22 792 12 63 Fax +41 (0)22 792 12 94 geneve@techdata.net

Plus en détail

UBS (CH) Property Fund Léman Residential «Foncipars»

UBS (CH) Property Fund Léman Residential «Foncipars» Real Estate investment management Pour l'utilisation général UBS (CH) Property Fund Léman Residential «Foncipars» Elvire Massacand Fund Manager, Global Real Estate Switzerland 22 janvier 2015 Global Real

Plus en détail

CHARLES MENGE Rétrospective

CHARLES MENGE Rétrospective DOSSIER DE PRESSE E X P O S I T I O N La Grenette, galerie de la Ville de Sion Galerie Grande Fontaine Galerie de la Treille Galerie du Musée de l Evêché CHARLES MENGE Rétrospective 21 mars > 19 avril

Plus en détail

curriculum vitae _ philippe meier

curriculum vitae _ philippe meier meier + associés architectes rue du môle 38bis ch-1201 genève t.022 715 48 48 f.022 715 48 49 www.maa.ch curriculum vitae _ philippe meier Né à Genève le 30 juillet 1962 Nationalité suisse et française

Plus en détail

LE PROJET D AGGLOMERATION LAUSANNE- MORGES ET SES IMPLICATIONS POUR LA REGION LAUSANNOISE

LE PROJET D AGGLOMERATION LAUSANNE- MORGES ET SES IMPLICATIONS POUR LA REGION LAUSANNOISE PROJETS D AGGLOMERATION SEMINAIRE DU 29.09.2011 Fédération vaudoise des entrepreneurs LE PROJET D AGGLOMERATION LAUSANNE- MORGES ET SES IMPLICATIONS POUR LA REGION LAUSANNOISE M. Olivier Français Directeur

Plus en détail

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES?

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DOSSIER N 5 MARS 2013 DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFERENCES? POURQUOI RÉALISER UN DPE? Qui réalise un DPE? Le Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

Economiste d entreprise BACHELOR OF SCIENCE

Economiste d entreprise BACHELOR OF SCIENCE Economiste d entreprise BACHELOR OF SCIENCE LES HAUTES ÉCOLES SPÉCIALISÉES Les Hautes écoles spécialisées (HES), dénommées aussi University of Applied Sciences, constituent un élément majeur du système

Plus en détail

Réforme III de la fiscalité des entreprises

Réforme III de la fiscalité des entreprises Réforme III de la fiscalité des entreprises Impact pour le Canton de Vaud et négociations Canton-Communes Union des Villes Suisses 9 janvier 2015 Claudine Wyssa, syndique de Bussigny Présidente de l UCV

Plus en détail

«Facile la vie à la maison!» www.myesmart.com. Un écran tactile mural vous permet de gérer la maison d un simple clic, de chez vous ou à distance.

«Facile la vie à la maison!» www.myesmart.com. Un écran tactile mural vous permet de gérer la maison d un simple clic, de chez vous ou à distance. www.myesmart.com Un écran tactile mural vous permet de gérer la maison d un simple clic, de chez vous ou à distance. «Facile la vie à la maison!» Pour un habitat durable et connecté Et si votre habitat

Plus en détail

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment La certification énergétique de votre habitation se déroulera en 2 étapes : 1) la visite de votre habitation et le relevé de ses caractéristiques ;

Plus en détail

Banques actives au niveau suisse

Banques actives au niveau suisse La version allemande fait foi. ABS Alternative Bank Schweiz Lebergasse 17, 4601 Olten Tél. 062 206 16 16 www.abs.ch Chez ABS chaque crédit est un écocrédit (crédits d entreprise, d investissement et hypothèques).

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

Demandes d octroi de permis concernant la durée du travail

Demandes d octroi de permis concernant la durée du travail Demandes d octroi de permis concernant la durée du travail Permis de travail pour les jours fériés (art. 19 et 20a LTr) 14-002508 / 64954607 Spontis SA, 1580 Avenches Dpt approvisionnement / gestion logistique:

Plus en détail

Résumé et comparaison des coûts

Résumé et comparaison des coûts Salon Greentech Fribourg Energies de chauffage Etat des lieux et perspectives Résumé et comparaison des coûts des différents systèmes de chauffage Jeudi 22 octobre 29 1 Comparaison des vecteurs énergétiques

Plus en détail

Marketing Partner/Direct. Zurich Connect. Case postale ZDGM/T411. 8085 Zurich. votre chance! Gagnez un. iphone 3G! Saisissez

Marketing Partner/Direct. Zurich Connect. Case postale ZDGM/T411. 8085 Zurich. votre chance! Gagnez un. iphone 3G! Saisissez Saisissez votre chance! Gagnez un iphone 3G! Zurich Connect Marketing Partner/Direct ZDGM/T411 Case postale 8085 Zurich Payer moins, ça en vaut la peine! Calculez maintenant votre prime et demandez une

Plus en détail

Commerce d électricité en Suisse

Commerce d électricité en Suisse . Commerce d électricité en Suisse Conditions-cadres et évolution des prix sur le marché libéralisé Jeudi 3 décembre 2009, 13h30 à 17h15 Site de la Saidef, Posieux (Fribourg) Co organisateur : Energy Center

Plus en détail

Indépendance énergétique totale. Quartier entièrement labelisé Minergie A, P et ECO.

Indépendance énergétique totale. Quartier entièrement labelisé Minergie A, P et ECO. Indépendance énergétique totale. Quartier entièrement labelisé Minergie A, P et ECO. Genèse Ce projet immobilier est une aventure familiale. Marc et Martine Ponzio, propriétaires d un terrain à Thierrens

Plus en détail

Permis concernant la durée du travail octroyés

Permis concernant la durée du travail octroyés Permis concernant la durée du travail octroyés Permis de travail de nuit (art. 17 LTr) 11-17859 / 100749 SFM SA (Société pour la Fabrication du Magnésieum), 1920 Martigny raffinage du magnésuim et fabrication

Plus en détail

Liste indicative des lieux d'hébergement en Suisse romande (Travail de recherche d'une étudiante en travail social, juin 2008)

Liste indicative des lieux d'hébergement en Suisse romande (Travail de recherche d'une étudiante en travail social, juin 2008) 1 Liste indicative des lieux d'hébergement en Suisse romande (Travail de recherche d'une étudiante en travail social, juin 2008) FRIBOURG L'appartement le Belvédère Rue Jean-Marie-Musy 18 1700 Fribourg

Plus en détail

Géothermie et stockage: quo vadis? Pascal Vinard

Géothermie et stockage: quo vadis? Pascal Vinard Géothermie et stockage: quo vadis? Pascal Vinard Contenu 1. Définitions et leur évolution 2. Cadre énergétique global, européen et Suisse 3. Evolution du marché des PAC géothermiques et projets de stockage

Plus en détail

l encoche Protection civile du Haut-Plateau revue d information de la commune de Montana Décembre 1998 - N 2

l encoche Protection civile du Haut-Plateau revue d information de la commune de Montana Décembre 1998 - N 2 revue d information de la commune de Montana Décembre 1998 - N 2 1999 Commune de Montana, sauf mention spéciale en fin d article. Reproduction autorisée avec mention de la source et envoi d une copie à

Plus en détail

Delémont, capitale solaire. Conférence de presse du 21 août 2012 Hôtel de ville - Delémont

Delémont, capitale solaire. Conférence de presse du 21 août 2012 Hôtel de ville - Delémont Delémont, capitale solaire Conférence de presse du 21 août 2012 Hôtel de ville - Delémont SOMMAIRE Produire son énergie solaire 1) Introduction Pierre Brulhart, Conseiller communal 2) Les projets Michel

Plus en détail

Conseiller financier diplômé IAF

Conseiller financier diplômé IAF ACADEMY FOR FINANCE & INSURANCE SERVICES Préparation aux examens de Conseiller financier diplômé IAF Votre partenaire pour votre formation professionnelle Quel sont les objectifs de IAF dans le domaine

Plus en détail

Certificat d études avancées (CAS)

Certificat d études avancées (CAS) Certificat d études avancées (CAS) Education à l environnement par la nature (EEN) Rencontre entre les réseaux FREE HEP et REE, 2 novembre 2011, HEP VAUD, Lausanne Déroulement I. Les organismes de formation

Plus en détail

MERCI PATRON! Le pressing au bureau par LE PRIVILEGE DES GRANDES ENTREPRISES POUR VOUS AUSSI.

MERCI PATRON! Le pressing au bureau par LE PRIVILEGE DES GRANDES ENTREPRISES POUR VOUS AUSSI. Le pressing au bureau par MERCI PATRON! LE PRIVILEGE DES GRANDES ENTREPRISES POUR VOUS AUSSI. Sans coûts, ni frais pour l entreprise. Opération clé en main. Livraison dès demain. Le pressing au bureau

Plus en détail

Loterie Romande. financier

Loterie Romande. financier 2011 Rapport financier Société de la Loterie de la Suisse Romande 13, rue Marterey Case postale 6744 1002 Lausanne CH Tél. + 41 21 348 13 13 Fax + 41 21 348 13 14 info@loro.ch www.loro.ch Sommaire Bilan

Plus en détail

Halte de Prilly-Malley (HPM): demande de crédit d ouvrage

Halte de Prilly-Malley (HPM): demande de crédit d ouvrage Halte de Prilly-Malley (HPM): demande de crédit d ouvrage Conférence de presse du 3 juillet 2008 Présentation du conseiller d'etat François Marthaler, chef du Département des infrastructures Flash-back...

Plus en détail

Avantages concurrentiels grâce à la durabilité, espoir ou réalité?

Avantages concurrentiels grâce à la durabilité, espoir ou réalité? G21 - Swisstainability Forum Avantages concurrentiels grâce à la durabilité, espoir ou réalité? 5 juin 2014 Cédric Jeanneret Qui sommes-nous? Entreprise publique multifluide 1700 collaborateurs 1GCHF ch.affaire

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Nouvel internat Lumière livré en 214 : Alexa Brunet Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année

Plus en détail

ÉNERGIE-CHAUFFAGE. Référentiel. des supports de communication existants. énergie

ÉNERGIE-CHAUFFAGE. Référentiel. des supports de communication existants. énergie ÉNERGIE-CHAUFFAGE Référentiel des supports de communication existants énergie Le présent document recense l ensemble des outils de communication existants et disponibles, ainsi que les matériels disponibles

Plus en détail

Effets et durée de l assurance-accidents obligatoire Assurance par convention

Effets et durée de l assurance-accidents obligatoire Assurance par convention Effets et durée de l assurance-accidents obligatoire Assurance par convention Sommaire 1. Assurance contre les accidents professionnels (AAP) 3 2. Assurance contre les accidents non professionnels (AANP)

Plus en détail

Certificate of Advanced Studies en investigation numérique [CAS IN] 6 formations de haut niveau pour les spécialistes de l investigation numérique

Certificate of Advanced Studies en investigation numérique [CAS IN] 6 formations de haut niveau pour les spécialistes de l investigation numérique Certificate of Advanced Studies en investigation numérique [CAS IN] 6 formations de haut niveau pour les spécialistes de l investigation numérique Les Hautes écoles spécialisées Les Hautes écoles spécialisées

Plus en détail

Transactions immobilières / Evolution des prix du foncier et des loyers

Transactions immobilières / Evolution des prix du foncier et des loyers Transactions immobilières / Evolution des prix du foncier et des loyers Fiche 7/8 6 Il existe de grandes différences entre les marchés immobiliers de part et d autre de la frontière : importance respective

Plus en détail

Rénovation de bâtiments tertiaires économes en énergie

Rénovation de bâtiments tertiaires économes en énergie Rénovation de bâtiments tertiaires économes en énergie Rappel du contenu de l appel l à projets BFM, 3 octobre 2012 Carine LASBRUGNAS, Chargée de mission Conseil Régional du Limousin Contexte du bâtiment

Plus en détail

Construction durable: un défi global

Construction durable: un défi global Construction durable: un défi global Stefan Cadosch Arch. dipl. EPF/SIA Président de la SIA 1 En 1987, la Commission mondiale sur l environnement et le développement (commission Brundtland) définit la

Plus en détail

B.A.-BA de la garde d enfants

B.A.-BA de la garde d enfants B.A.-BA de la garde d enfants pour la Suisse romande Vue d ensemble des variantes de garde les plus fréquentes pour les petits enfants - Crèche - Accueil familial de jour - Nounou - Babysitter, Au Pair

Plus en détail

DES CONCEPTS ÉNERGÉTIQUES RÉFÉRENCES INTERNET POUR LES COMMUNES VAUDOISES

DES CONCEPTS ÉNERGÉTIQUES RÉFÉRENCES INTERNET POUR LES COMMUNES VAUDOISES DES CONCEPTS ÉNERGÉTIQUES POUR LES COMMUNES VAUDOISES RÉFÉRENCES INTERNET Service de l environnement et de l énergie (SEVEN) Division énergie www.vd.ch/energie T 41 21 316 95 50 F 41 21 316 95 51 info.energie@vd.ch

Plus en détail

EXPRIMEZ-VOUS LORS DU CHOIX DE VOS PNEUS : EXIGEZ DES PNEUS SÛRS, ÉNERGÉTIQUEMENT EFFICACES ET SILENCIEUX! WWW.ETIQUETTE-PNEUS.CH

EXPRIMEZ-VOUS LORS DU CHOIX DE VOS PNEUS : EXIGEZ DES PNEUS SÛRS, ÉNERGÉTIQUEMENT EFFICACES ET SILENCIEUX! WWW.ETIQUETTE-PNEUS.CH EXPRIMEZ-VOUS LORS DU CHOIX DE VOS PNEUS : EXIGEZ DES PNEUS SÛRS, ÉNERGÉTIQUEMENT EFFICACES ET SILENCIEUX! POUR DE MEILLEURS PNEUS SUR LES ROUTES SUISSES S exprimer lors du choix des pneus? Donner son

Plus en détail

Intégration de l Energie Solaire en Milieu Urbain

Intégration de l Energie Solaire en Milieu Urbain Intégration de l Energie Solaire en Milieu Urbain Séminaire CREM EPF - Lausanne, 25 Janvier 2012 Prof. Dr Jean-Louis Scartezzini Laboratoire d Energie Solaire et de Physique du Bâtiment Ecole Polytechnique

Plus en détail

Département de la santé et de l action sociale

Département de la santé et de l action sociale Département de la santé et de l action sociale Comment payer moins cher votre prime d assurance-maladie? PRIMES D ASSURANCE-MALADIE 205 . prime de référence En cas de dépassement de la prime de référence

Plus en détail

certificat de performance énergétique d un logement?

certificat de performance énergétique d un logement? Quelles informations dans le certificat de performance énergétique d un logement? 1. Introduction Les bâtiments représentent plus de 40% de la consommation d énergie de la Communauté européenne. Il est

Plus en détail

THERMORÉSEAU DE SATOM SA, MONTHEY Comparaison de prix de chauffage

THERMORÉSEAU DE SATOM SA, MONTHEY Comparaison de prix de chauffage THERMORÉSEAU DE SATOM SA, MONTHEY Rapport établi pour : SATOM SA à l att. de MM. Blatter et Ilazi Z.I. Boeufferant - Nord CH 1870 Monthey 1 T 024 472 77 77 23 février 2015 2 SOMMAIRE 1. Introduction...

Plus en détail

GESTION DE FORTUNE. Tarification de nos prestations financières Valable à partir du 01.01.2015

GESTION DE FORTUNE. Tarification de nos prestations financières Valable à partir du 01.01.2015 GESTION DE FORTUNE Tarification de nos prestations financières Valable à partir du 01.01.2015 SOMMAIRE PAGE Achats et ventes de titres 3 Achats et ventes de titres par e-banking 4 Opération Futures et

Plus en détail

1. INTRODUCTION 2. DESCRIPTION DE L ETUDE

1. INTRODUCTION 2. DESCRIPTION DE L ETUDE 1. INTRODUCTION Il existe en Suisse de nombreuses installations de récupération de chaleur sur les eaux usées dont le taux de récupération varie entre 30 et 80%. La plupart de ces installations se trouvent

Plus en détail

Logement tout confort Chauffage et aération

Logement tout confort Chauffage et aération Office fédéral de l énergie SuisseEnergie Logement tout confort Chauffage et aération Conférence Romande des Délégués à l Energie www.crde.ch 2 La chaleur est un bien précieux Tout savoir sur la chaleur

Plus en détail

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs 1. Bases 1.1. Fonctionnement du chauffe-eau à pompe à chaleur (CEPAC) Comme son nom l indique, un chauffe-eau pompe à chaleur

Plus en détail

Participation à un projet européen de Smart Cities

Participation à un projet européen de Smart Cities Participation à un projet européen de Smart Cities DESTINATION Gaëtan Cherix Directeur Centre de Recherches Energétiques et Municipales, Martigny Georges Ohana Délégué à l énergie Services Industriels

Plus en détail

Etude de rénovation et d'amélioration des performances énergétiques. Copropriété du SENS UNIQUE. Exploitation Télégestion

Etude de rénovation et d'amélioration des performances énergétiques. Copropriété du SENS UNIQUE. Exploitation Télégestion Etude de rénovation et d'amélioration des performances énergétiques Copropriété du SENS UNIQUE Maintenance Exploitation Télégestion Etat des lieux : LE SENS UNIQUE 10 bâtiments - 137 logements Années de

Plus en détail

Attestations, mesures, DPE, études réglementaires : de nouvelles prestations obligatoires s imposent aux maitres d ouvrage

Attestations, mesures, DPE, études réglementaires : de nouvelles prestations obligatoires s imposent aux maitres d ouvrage Attestations, mesures, DPE, études réglementaires : de nouvelles prestations obligatoires s imposent aux maitres d ouvrage Jean-Michel Desoutter 18 juin 2014 Les prestations connexes au contrôle technique

Plus en détail

Assuré dans le monde entier. Bon voyage avec la couverture d assurance de la Suva en cas d accidents non professionnels survenant à l étranger

Assuré dans le monde entier. Bon voyage avec la couverture d assurance de la Suva en cas d accidents non professionnels survenant à l étranger Assuré dans le monde entier. Bon voyage avec la couverture d assurance de la Suva en cas d accidents non professionnels survenant à l étranger L assurance contre les accidents non professionnels survenant

Plus en détail

Master en Travail social. Nouveau programme avec deux options!

Master en Travail social. Nouveau programme avec deux options! Master en Travail social 2015 Nouveau programme avec deux options! HES-SO Fabrice Nobs HES-SO Thierry Parel 2 Le travail social vise à prévenir et à combattre les problèmes sociaux tels que l exclusion,

Plus en détail

Fariba Moghaddam Bützberger fariba.moghaddam@hes-so.ch

Fariba Moghaddam Bützberger fariba.moghaddam@hes-so.ch Fariba Moghaddam Bützberger fariba.moghaddam@hes-so.ch 1 Formation master MSE existe depuis 2008 Formation accréditée et reconnue par la confédération depuis 2012 2 Développement des compétences scientifiques

Plus en détail

www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com

www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com www.infociments.fr www.mamaisondurable-beton.com CARNET de la construction durable en béton Preuves à l appui 1 2 La maison en béton : un impact maîtrisé sur l environnement, page 5 La maison en béton

Plus en détail

Calcul de la puissance de chauffe Informations générales

Calcul de la puissance de chauffe Informations générales Informations générales 1 Marche à suivre Un dimensionnement correct des installations de chauffage central est essentiel pour l utilisation rationnelle de l énergie dans les bâtiments. Le schéma montre

Plus en détail

citrap-vaud.ch communauté d'intérêts pour les transports publics, section vaud

citrap-vaud.ch communauté d'intérêts pour les transports publics, section vaud citrap-vaud.ch communauté d'intérêts pour les transports publics, section vaud Desserte nocturne vaudoise: pour un réseau efficace de transports publics de nuit Résumé du rapport La citrap-vaud.ch: qui

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION 2 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ÉMISSION DE GAZ À EFFET DE SERRE 4 LA CONSOMMATION D ÉNERGIE

Plus en détail

MAS Master of Advanced Studies HES-SO MARKETING MANAGEMENT

MAS Master of Advanced Studies HES-SO MARKETING MANAGEMENT MAS Master of Advanced Studies HES-SO MARKETING MANAGEMENT UNIQUE EN SUISSE ROMANDE En partenariat avec : En collaboration avec : LE MOT DES DIRECTEURS LES VOIES DE L EXCELLENCE L envol : vers un titre

Plus en détail

neotower Principe de fonctionnement

neotower Principe de fonctionnement Le neotower de RMB/Energie La petite centrale de couplage-chaleur-force de l'avenir Silencieux Robuste Efficace Compact La fascination est contagieuse Allumez le feu neotower Principe de fonctionnement

Plus en détail

Les travailleurs frontaliers franc-comtois dans l Arc jurassien suisse

Les travailleurs frontaliers franc-comtois dans l Arc jurassien suisse Les travailleurs frontaliers franc-comtois dans l Arc jurassien suisse A nalysé à travers les chiffres du recensement de la population de 2007, le travailleur frontalier comtois réside principalement dans

Plus en détail

PRIME ÉNERGIE A4 COMPTABILITÉ ÉNERGÉTIQUE

PRIME ÉNERGIE A4 COMPTABILITÉ ÉNERGÉTIQUE PRIME ÉNERGIE A4 COMPTABILITÉ ÉNERGÉTIQUE Décision du 11 décembre 2014 du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale d approbation du programme d exécution relatif à l octroi d aides financières en

Plus en détail

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne Chauffage et PEB en Région wallonne Exigences, enjeux, solutions techniques ir. Nicolas SPIES Conseiller énergie à la CCW Le 13 mai 2009 Sommaire 1. La conjoncture énergétique 2. Nouvelle réglementation

Plus en détail

Fiche de recommandations. Panneaux solaires et préservation des sites bâtis

Fiche de recommandations. Panneaux solaires et préservation des sites bâtis Fiche de recommandations et préservation des sites bâtis mars 2013 Introduction Notre société, très attachée à la valeur de son patrimoine naturel et culturel, se trouve confrontée à la problématique de

Plus en détail

Les maisons à énergie positive

Les maisons à énergie positive Conférence dans le cadre du projet VallEnergie Les maisons à énergie positive Attert, le 11 mars 2014 VallEnergie Atteindre l autonomie énergétique de la Vallée de l Attert belgo-luxembourgeoise gérée

Plus en détail

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants PARCOURS COMPLET DE PROFESSIONNALISATION Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants proposer un ensemble de prestations liées à l amélioration de la performance thermique

Plus en détail

VILLE D'YVERDON-LES-BAINS MUNICIPALITE

VILLE D'YVERDON-LES-BAINS MUNICIPALITE VILLE D'YVERDON-LES-BAINS MUNICIPALITE MW Préavis no 10 le 16 mars 2001 RAPPORT AU CONSEIL COMMUNAL D'YVERDON-LES-BAINS concernant l'octroi à la Romande des jeux SA d'un droit de superficie (DDP) à détacher

Plus en détail

Une formation dans la branche automobile a de l avenir. Nous avons besoin de toi.

Une formation dans la branche automobile a de l avenir. Nous avons besoin de toi. Une formation dans la branche automobile a de l avenir. Nous avons besoin de toi. Dans l une des 4000 entreprises UPSA qui comptent 31 000 collaborateurs au total. Toutes les marques automobiles illustres

Plus en détail

La gestion optimale de l énergie, un atout communication à ne pas négliger

La gestion optimale de l énergie, un atout communication à ne pas négliger La gestion optimale de l énergie, un atout communication à ne pas négliger Les questions à se poser pour lancer une campagne de communication SuisseEnergie pour les communes a développé un check-up pour

Plus en détail

4. Enseignement. Sommaire

4. Enseignement. Sommaire Unil, (canton of Vaud) 4. Enseignement Sommaire 4.1 Le système éducatif 4.2 Les études universitaires 4.3 L enseignement universitaire supérieur 4.4 La formation pour adultes 4.5 Les écoles internationales

Plus en détail

Investissements socialement responsables à Retraites Populaires, un axe majeur de la politique de développement durable de l entreprise

Investissements socialement responsables à Retraites Populaires, un axe majeur de la politique de développement durable de l entreprise Investissements socialement responsables à Retraites Populaires, un axe majeur de la politique de développement durable de l entreprise Perry Fleury, responsable RH et DD Forum durable Suisse romande 2

Plus en détail

Bern. Biel/Bienne. Neuchâtel. Neuchâtel-Serrières. Auvernier. Lac de Morat

Bern. Biel/Bienne. Neuchâtel. Neuchâtel-Serrières. Auvernier. Lac de Morat Frontaliers, avec le train, vos trajets France-Suisse sont facilités! Pontarlier Val-de-Travers (Neuchâtel). Pontarlier Frasne Vallorbe (Vallée de Joux/Lausanne). 15.12.2013 13.12.2014. Nouveau! Vers le

Plus en détail

MISE A JOUR SCHEMA DE COHERENCE LEMANIQUE DES TRANSPORTS. 1. Bilan des réalisations depuis 2010

MISE A JOUR SCHEMA DE COHERENCE LEMANIQUE DES TRANSPORTS. 1. Bilan des réalisations depuis 2010 MISE A JOUR SCHEMA DE COHERENCE LEMANIQUE EMETTEUR DESTINATAIRES COPIES Rémy Lacroix Conseil du Léman - Commission transports et communication 1. Bilan des réalisations depuis 2010 Depuis 2010 de nombreux

Plus en détail

Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014

Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014 Les primes d assurance-maladie 2015 Esther Waeber-Kalbermatten, cheffe du DSSC Département de la santé, des affaires sociales et de la culture Conférence de presse du 25 septembre 2014 25 20 Prime moyenne

Plus en détail

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève CONSEIL EXÉCUTIF EB136/39 Cent trente-sixième session 12 décembre 2014 Point 13.2 de l ordre du jour provisoire Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève Rapport du Directeur

Plus en détail

Forum Scientifique: Bâtir Eco-SMART

Forum Scientifique: Bâtir Eco-SMART Chambre de Commerce et d Industrie de Sfax Forum Scientifique: Bâtir Eco-SMART Sfax, 06 mars 2015 Bâtiment Eco-Smart : DEFIS TECHNOLOGIQUES ET REGLEMENTAIRES HASSEN BEN HASSINE EXPERT EN EFFICACITE ENERGETIQUE

Plus en détail