Les Pathologies Tendineuses. chez. Le Sportif 12/04/11 LES FONCTIONS DU TENDON CONSTITUTION DU TENDON

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Pathologies Tendineuses. chez. Le Sportif 12/04/11 LES FONCTIONS DU TENDON CONSTITUTION DU TENDON"

Transcription

1 Les Pathologies Tendineuses chez Le Sportif LES FONCTIONS DU TENDON! Lien muscle-os donc rôle essentiel dans la transmission des forces musculaires aux pièces osseuses (application sur une surface restreinte, application musculaire à distance).! Permet au muscle d avoir une position optimale / axe articulaire bras de levier influence sur le moment de la force.! Stabilisation des articulations.! Muscle + tendon = unité à part entière, composante dynamique complexe musculo-tendineux.! Agent de renseignement sur le degré de tension musculaire (organe de Golgi CONSTITUTION DU TENDON! Tissu conjonctif dense, «très» vascularisé important pour la cicatrisation! Constitution: 20 % = cellules (fibroblastes). 80 % = matrice extracellulaire. Eau = 50 à 70 % du poids total Eléments figurés: Collagène (75 % du poids sec total). Elastine (2 % du poids sec total). Les fibres de collagène sont organisées parallèlement à l axe longitudinal matériau précontraint. 1

2 ORGANISATION DU TENDON Représentation des différents niveaux qui constituent le tendon depuis le tropocollagène jusqu aux faisceaux «ondulés». JONCTION MYOTENDINEUSE Met en présence les myofibrilles et les fibres tendineuses. Aspect de la jonction permet de définir différents types de muscles: fusiforme, penniforme, semi-penniforme... Répartition des fibres tendineuses ± étendue suivant typologie musculaire. Le ratio est directement lié à la finesse,à la précision,et à la puissance du mouvement ou du geste développé. JONCTION MYOTENDINEUSE 2

3 LES PROPRIETES DU TENDON Etude de résistance tendineuse. Déformation en 3 temps: Charge appliquée : allongement 4%. zone physiologique = élasticité parfaite. Charge appliquée : 4% allong. 8%. libération contrainte = persistance d une déformation en élongation lésions. Charge appliquée : allongement 8%. zone de rupture. Courbe tension déformation depuis la zone ondulée rupture totale. Les zones physiologiques et utilisation intense concernent la pratique sportive. LES PROPRIETES DU TENDON Les quatre états du collagène en fonction du % de déformation (modifié d après Butler et coll. 1978). CICATRISATION TENDINEUSE Evolution en trois phases:! Phase précoce, avec afflux des éléments sanguins et inflammatoires. Apparition dès le 3ème jour de fibroblastes qui élaborent une nouvelle matrice.! Phase de remodelage, entre le 15ème et le 28ème jour avec formation de fibres de collagène, qui s orienteront suivant le sens de traction. Parallèlement à ces deux phases, il existe une prolifération vasculaire durant 4 à 6 semaines qui provient des berges de la lésion mais aussi des tissus avoisinants.! Phase tardive qui correspond au renforcement et à la récupération des propriétés conjonctives (son organisation se prolonge pendant plus de 40 s). 3

4 TENDINOPATHIES FACTEURS ETIOLOGIQUES! Liés à l entraînement.! Technopathies.! Facteurs individuels.! Diététique.! Biologiques.! Environnementaux. FACTEURS ETIOLOGIQUES Entraînement Technopathies Echauffement: type,durée, progressivité Individuels Récupération: insuffisante, inadaptée... Diététiques Biologiques Environnement Planification: manque de progressivité et déséquilibre entre PPG et PPS, non respect des phases d entraînement (filières énergétiques), musculation mal conduite FACTEURS ETIOLOGIQUES Entraînement Mauvaise gestuelle induisant des compensations. Technopathies Individuels Diététiques Biologiques Matériel inadapté Environnement 4

5 FACTEURS ETIOLOGIQUES Entraînement Balance musculaire perturbée: ex. épaule instable (recherche des ratios ago/antago en isocinétisme). Technopathies Individuels Diététiques Rétractions musculo-tendineuses. Troubles morphostatiques prédisposants: pieds creux, genu valgum Biologiques Foyers infectieux ORL : sinusite, caries dentaires Environnement Facteurs psy FACTEURS ETIOLOGIQUES Entraînement Technopathies Individuels Diététiques Insuffisance d hydratation pré-, per- et post compétition. Déséquilibre alimentaire notamment ration protidique excessive. Biologiques Environnement FACTEURS ETIOLOGIQUES Entraînement Technopathies Individuels Absence de suivi et de correction de certains troubles biologiques comme hyperuricémie Diététiques Biologiques Environnement 5

6 FACTEURS ETIOLOGIQUES Entraînement Technopathies Facteurs climatiques avec absence d adaptation au climat: froid et humidité, chaleur excessive Individuels Diététiques Biologiques Absence de prise en compte de la chronobiologie (décalage horaire). Facteurs psy liés au contexte Environnement CLINIQUE DES TENDINOPATHIES Les données de l interrogatoire devront préciser: Le mode d apparition des douleurs. L ancienneté des douleurs. L horaire, le rythme et l intensité des douleurs. Le retentissement fonctionnel. L évolution de la symptomatologie douloureuse et fonctionnelle. L influence du repos et des traitements. La recherche de facteurs favorisants et de causes étiologiques. L examen clinique, comparatif, est fondé sur: L inspection (volume tendon, aspect du muscle, relief parties molles). La triade tendineuse: Etude de la contraction résistée. Mise en tension passive. Palpation. Tests spécifiques diagnostic différentiel (ex: épicondylalgie..) CLINIQUE DES TENDINOPATHIES A l issue de l examen clinique, on peut classer la tendinopathie dans une catégorie relativement bien définie:! D après le site: tendinopathies d insertion et tendinopathies corporéales.! D après l aspect du tendon: On peut différencier les péri- ou paratendinites, les tendinopathies simples et les tendinopathies nodulaires.! D après l étiologie: On peut différencier les tendinopathies par hypersollicitation observées en pratique sportive et les formes étiologiques: métaboliques caractérisées par l infiltration du tendon par des dépôts microcristallins ou lipidiques.. 6

7 CLINIQUE DES TENDINOPATHIES 1 : jonction myotendineuse. (myotendinite) 2 : corps du tendon. (tendinite simple ou nodulaire) 3 : gaine synoviale (ténosynovite simple,crépitante) 4 : bourses séreuses (bursite, ténobursite) 5 : jonction téno-périostée (enthésite, ténopériostite) CLINIQUE DES TENDINOPATHIES Classification de BLAZINA Stade 1 : Douleur survenant après l effort sans répercussion sur l activité sportive. Stade 2 : Douleur en début d activité disparaissant après échauffement et réapparaissant après l exercice. Stade 3 : Douleur pendant et après l activité avec altération progressive des performances sportives. Stade 4 : Rupture tendineuse. CLINIQUE DES TENDINOPATHIES Classification de LEADBETTER Stade 1 : Douleur apparaissant après l activité et régressant spontanément en quelques heures, évoluant depuis moins de 2 semaines avec maintien de la capacité fonctionnelle. Stade 2 : Douleur pendant et après l activité sans réduction notable de celle-ci, évoluant depuis 2 à 6 semaines, avec douleurs localisées à l examen mais peu ou pas de signes inflammatoires. Stade 3 : Douleur persistant plusieurs jours après l arrêt de l activité, réapparaissant rapidement à la reprise, limitant nettement les capacités et évoluant depuis plus de 6 semaines avec signes nets à l examen. Stade 4 : Douleur permanente gênant les activités quotidiennes courantes et empêchant toute activité sportive. 7

8 PRINCIPALES TENDINOPATHIES et SPORTS en CAUSE D après Chanussot et Danowski CLINIQUE DES TENDINOPATHIES Imagerie: Radio standart. Echographie. Arthroscanner. I.R.M. CLINIQUE DES TENDINOPATHIES Image par Raisonnance Magnétique 8

9 ! Repos relatif Traitement médical.! Thérapie manuelle! Electrophysiothérapie! Massage - MTP! Etirement! Relance musculaire! Correction du geste sportif! Adaptation du matériel! Planification adaptée! Diététique! Repos relatif : Durée = 3 semaines. Contention élastique, semi-rigide, orthèse...! Traitement Médical : A.I.N.S.(dès les premiers jours?) Pansement occlusif. Myorelaxant (pas d action directe sur le tendon). Mésothérapie. Infiltration?? Thérapie manuelle: vise à corriger les dérapages, les DIM Travail sur les fascias pour le relâchement des aponévroses 9

10 Electrophysiothérapie:! Cryothérapie! Ultrasons! Ondes de choc radiales! Ondes courtes! Iontophorèse! Courant bidirectionnel! Laser! Magnétothérapie Cryothérapie Pour être réellement efficace, il faut arriver à créer un «choc thermique» (M.Nirascou: cinétique des T cutanées et musculaires et froid) Effets de la cryothérapie:! Analgésique: par ralentissement de la conduction nerveuse (T cutanée 15 ). par diminution de l excitabilité des nocicepteurs.! Anti-inflammatoire: production des médiateurs chimiques de l inflammation. d environ 70 à 80% quantité de substances algogènes.! Vasomoteur: le refroidissement tissulaire provoque une rapide vasoconstriction artérillaire et capillaire obtenue par voie réflexe (thermorégulation).! Neurologique: le froid la spasticité musculaire. Cryothérapie 10

11 Ultrasonothérapie Effet mécanique = micromassage des variations de volume des cellules des variations de perméabilité tissulaire accélération des échanges métaboliques Effet thermique : micromassage tissulaire dégage de la chaleur par friction. La quantité de chaleur dégagée varie selon les tissus. Effets biologiques activation de la circulation sanguine relaxation musculaire accroissement de perméabilité membranaire action régénératrice sur les tissus action sur les nerfs périphériques action antalgique Electrothérapie: Utilisation du courant sous toutes ses formes pour traiter la douleur! phénomène local: courant galvanique (ionisations).! phénomène électrique: courant bidirectionnel basse fréquence (théorie du Gate Control ).! phénomène chimique ( humoral ): courant bidirectionnel très basse fréquence (libération substances morphinomimétiques ). Ondes de choc radiales D origine pneumatique (pression entre 1.5 et 2.5 bars),elles sont délivrées au contact de la peau et pénètrent dans les tissus mous 3 à 4 cm de profondeur. Les ondes de choc radiales créent des microlésions susceptibles de mieux cicatriser dans un 2ème temps. Leur action s apparente à des techniques de kiné (MTP, massages défibrosants, ultrasons). Les ondes de choc radiales ont probablement un triple mode d action: Chimique - libération locale d endorphines. Gate control stimulation des grosses fibres nerveuses sensitives Mécanique inflammation locale avec activation de la circulation et des processus de réparation tissulaire. 11

12 Ondes de choc radiales Etirement Favorise le relâchement musculaire. Lutte contre les rétractions musculotendineuses. Augmente la tolérance à l étirement. Relance musculo-tendineuse! Concept général: Travail statique en course interne, moyenne, externe. Travail excentrique (freinateur). Travail concentrique. Travail pliométrique.! Application: Protocole de STANISH. 12

13 PROTOCOLE DE STANISH La cicatrisation tendineuse se fonde sur une triple nécessité bien identifiée depuis Tripton 1975:! Une sollicitation mécanique du tendon,! Un apport vasculaire,! Une innervation. Rq: Effets délétères de l immobilisation = déconditionnement mécanique, neuronal et métabolique. PROTOCOLE DE STANISH But du traitement: la longueur et l élasticité de l unité muscle-tendon par des étirements. progressivement la charge pour faire progresser les limites de résistance du tendon. - Travailler la vitesse de contraction donc les amortissements pour les possibilités de résistance aux contraintes des tendons. Chaque séance est précédée d exercices d échauffement, de massages et d étirements. Le glaçage est systématique en fin de séance. PRINCIPES 3 PARAMETRES 3 TYPES D EXERCICES! Longueur! Étirements pré-post! Charge! Travail statique! Vitesse! Travail excentrique 13

14 PROTOCOLE DE STANISH 2 phases principales:! Phase statique l étirement est maintenu 15 à 30! Phase excentrique on préconise 3 séries de 10 répts. Les ennemis du tendon sont:! Surpoids par effets mécaniques, Diététique! Déshydratation,! Hypoxie par manque de fer,! Surcharge en éléments toxiques ( acide urique, acide lactique, hypercalcémie ),! Les troubles métaboliques et les carences,! Au cours des activités sportives, le non respect de la rythmologie au niveau nutritionnel et hydrique. Ce sont les excès et les manques qui sont pathogènes. Les aliments sont tous nécessaires à l équilibre alimentaire. Diététique La sauvegarde du tendon réside dans : Un bon équilibre alimentaire (15% P, 35% L, 55% G) respectant le bon équilibre acide/base des aliments. Une hydratation stimulant la microcirculation: boisson alcaline: Vichy célestin, St Yorre, Badoit... 14

15 En collaboration avec équipe pluridisciplinaire! Correction du geste sportif.! Adaptation du matériel.! Planification adaptée de l entraînement. 15

GENERALITES TENDINOPATHIES cadre nosologique

GENERALITES TENDINOPATHIES cadre nosologique GENERALITES TENDINOPATHIES cadre nosologique Tendinopathies microtraumatiques (sport) rhumatismales (inflammatoires, infectieuses) métaboliques (microcristalline) dégénératives médicamenteuses Tendinopathie

Plus en détail

La cicatrisation après lésion du tendon et de la fibre musculaire. Déductions thérapeutiques. Dr C.J.Arnal CRF Pasteur 10 000 TROYES

La cicatrisation après lésion du tendon et de la fibre musculaire. Déductions thérapeutiques. Dr C.J.Arnal CRF Pasteur 10 000 TROYES La cicatrisation après lésion du tendon et de la fibre musculaire Déductions thérapeutiques Dr C.J.Arnal CRF Pasteur 10 000 TROYES PLAN Les collagènes Le tendon, la jonction musculo-tendineuse et ostéotendineuse

Plus en détail

TENDINITES BURSITES. Docteur Patrick POPPE

TENDINITES BURSITES. Docteur Patrick POPPE TENDINITES ET BURSITES Docteur Patrick POPPE ANATOMIE DU TENDON PATHOGENIE DES TENDINITES FACTEURS MICROTRAUMATIQUES FACTEURS EXTRINSEQUES FACTEURS INTRINSEQUES CRITERES DIAGNOSTICS STADES EVOLUTIFS TYPES

Plus en détail

TENDINITES DU GENOU. François PRIGENT. Clinique Saint Louis Poissy

TENDINITES DU GENOU. François PRIGENT. Clinique Saint Louis Poissy TENDINITES DU GENOU François PRIGENT Clinique Saint Louis Poissy Tendinites La cause la plus fréquente de douleur du genou Tendon : 60 à 70 % d eau. Peut s allonger de 5%. Ne croit plus à l âge adulte.

Plus en détail

Les tendinopathies du membre supérieur. Dr Streit Gérald Service de rhumatologie CHU Minjoz

Les tendinopathies du membre supérieur. Dr Streit Gérald Service de rhumatologie CHU Minjoz Les tendinopathies du membre supérieur Dr Streit Gérald Service de rhumatologie CHU Minjoz Définition Tendinite : atteinte du tendon Ténosynovite: gaine synoviale, et modification des trajets tendineux.

Plus en détail

Dr Y. Guillodo Cabinet de médecine du Sport du Questel

Dr Y. Guillodo Cabinet de médecine du Sport du Questel Dr Y. Guillodo Cabinet de médecine du Sport du Questel Inadaptation du tendon aux contraintes répétitives d étirements ou de frictions Traumatisme ou pas (fracture poignet, entorse cheville, )? Contexte

Plus en détail

Différentes pathologies

Différentes pathologies PRATIQUES SPORTIVES PATHOLOGIES ET TRAUMATOLOGIES CESA Différentes pathologies Pathologies du rachis Lésions osseuses Lésions musculaires Lésions tendineuses Lésions ligamentaires Les lésions des articulations

Plus en détail

Blessures courantes du membre inférieur chez le sportif. Prévention et traitement

Blessures courantes du membre inférieur chez le sportif. Prévention et traitement Blessures courantes du membre inférieur chez le sportif Prévention et traitement Presentation générale Les bienfaits du sport Blessures Facteurs favorisants Les accidents musculaires 7 catégories Dus à

Plus en détail

PATHOLOGIES MUSCULAIRES Dr Gérard Johann van Miltenburg, Paris, octobre 2006 Médecin Spécialiste Médecine Physique Ostéopathe Médecin du Sport

PATHOLOGIES MUSCULAIRES Dr Gérard Johann van Miltenburg, Paris, octobre 2006 Médecin Spécialiste Médecine Physique Ostéopathe Médecin du Sport PATHOLOGIES MUSCULAIRES Dr Gérard Johann van Miltenburg, Paris, octobre 2006 Médecin Spécialiste Médecine Physique Ostéopathe Médecin du Sport 1 INTRODUCTION Le sport demande au muscle : FORCE ENDURANCE

Plus en détail

la tendinite est une inflammation du tendon

la tendinite est une inflammation du tendon Les causes et les préventions des tendinites du genou et du tendon d Achille Tendinite de la patte d oie Syndrome de l essuie glace Périostite tibiale Colloque 6 décembre 2014 1 Définition la tendinite

Plus en détail

Les muscles. Transforme de l énergie chimique en énergie mécanique. Il faut distinguer les muscles squelettiques des muscles blancs.

Les muscles. Transforme de l énergie chimique en énergie mécanique. Il faut distinguer les muscles squelettiques des muscles blancs. I) Définition sous son aspect mécanique Les muscles Transforme de l énergie chimique en énergie mécanique. Il faut distinguer les muscles squelettiques des muscles blancs. II) Structure et morphologie

Plus en détail

APPLICATIONS PRATIQUES DES ETIREMENTS

APPLICATIONS PRATIQUES DES ETIREMENTS Auteurs de l article : - Popineau Christophe, médecin du sport au C.R.E.P.S de Wattignies (I.R.B.M.S). - Paulo Fernandes Carlos, médecin généraliste. Article extrait de la thèse de médecine, «présentation

Plus en détail

Le Masseur-kinésithérapeute et le suivi du sportif

Le Masseur-kinésithérapeute et le suivi du sportif Le Masseur-kinésithérapeute et le suivi du sportif Il participe à l évaluation physique Il participe au suivi de la pratique sportive Il participe à la réhabilitation thérapeutique GN PICHARD IFMK REIMS

Plus en détail

LE COUDE DU SPORTIF. G Saillant. Saint Tropez- 2005

LE COUDE DU SPORTIF. G Saillant. Saint Tropez- 2005 LE COUDE DU SPORTIF G Saillant Saint Tropez- 2005 Le coude du sportif! Sports spécifiques (force, mobilité, stabilité du coude)! Gestes stéréotypés et répétés (amplitude, vitesse, force)! Facteurs extrinsèques

Plus en détail

LES ACCIDENTS DE SPORT

LES ACCIDENTS DE SPORT LES ACCIDENTS DE SPORT Service formation sport SDIS 86 / 2006 Fracture Fracture de fatigue Périostite LES ACCIDENTS DE SPORT OSSEUX TENDINEUX Tendinite Rupture tendineuse ARTICULAIRE Entorse Luxation trouble

Plus en détail

RAPPEL PHYSIOPATHOLOGIQUE

RAPPEL PHYSIOPATHOLOGIQUE INTRODUCTION Les tendinopathies englobent toutes les souffrances du tendon: atteinte de l enveloppe du tendon (ténosynovite), souffrance du tendon luimeme (tendinite),pathologie d insertion (enthésopathies)

Plus en détail

1- Les muscles. Le petit dictionnaire médical du coureur à pied par Fabrice BEDIN, Ostéopathe DO

1- Les muscles. Le petit dictionnaire médical du coureur à pied par Fabrice BEDIN, Ostéopathe DO Le petit dictionnaire médical du coureur à pied par Fabrice BEDIN, Ostéopathe DO Nous allons traiter aujourd hui des différents termes médicaux utilisés à tort ou à raison par tout coureur. En effet, certains

Plus en détail

Préparation à l épreuve d EPS Concours CRPE - 2012

Préparation à l épreuve d EPS Concours CRPE - 2012 Préparation à l épreuve d EPS Concours CRPE - 2012 S étirer : Pourquoi? Les étirements ont un rôle préventif important : ils préparent la musculature, favorisent la récupération et permettent d'éviter

Plus en détail

La déchirure musculaire :

La déchirure musculaire : La déchirure musculaire : Cet accident très fréquent peut laisser des séquelles parfois définitives préjudiciables au sportif. C'est pourquoi il est important de porter rapidement un diagnostic précis

Plus en détail

L appareil locomoteur

L appareil locomoteur L appareil locomoteur Plan Introduction Anatomie physiologie Orthopédie - Traumatologie Rhumatologie Pathologies infectieuses Pathologies tumorales Pathologies neuro- dégénératives Répercussions de ces

Plus en détail

Thomas Lenoir. Centre de Biologie et Médecine du Sport de Pau.

Thomas Lenoir. Centre de Biologie et Médecine du Sport de Pau. Thomas Lenoir. Centre de Biologie et Médecine du Sport de Pau. A) La machine La machine utilisée pour cette étude est celle du Centre de Biologie et Médecine du Sport de Pau. Elle nous a été fournie par

Plus en détail

Modeler Remplir. Redessiner Raffermir

Modeler Remplir. Redessiner Raffermir Décontracter Drainer Réduire Détoxiner Modeler Remplir Redessiner Raffermir Câliner Combler Le but n a pas changé. Les objectifs sont toujours les mêmes. Arrêter le vieillissement, lisser les traits du

Plus en détail

PROPHYLAXIE DES TENDINOPATHIES CHEZ LE VIOLONISTE

PROPHYLAXIE DES TENDINOPATHIES CHEZ LE VIOLONISTE PROPHYLAXIE DES TENDINOPATHIES CHEZ LE VIOLONISTE Analyse ostéopathique positionnelle et conseils pratiques PLAN Les tendinopathies : définitions (tableau) Posture et mobilité du violoniste - Analyse des

Plus en détail

Table des matières. CHAPITRE 1 Développement biologique de l enfant et de l adolescent... 1

Table des matières. CHAPITRE 1 Développement biologique de l enfant et de l adolescent... 1 PHYSIOLOGIE DU SPORT. ENFANT ET ADOLESCENT. Table Chapitre des matières 12 Table des matières Préface... 7 CHAPITRE 1 Développement biologique de l enfant et de l adolescent... 1 EMMANUEL VAN PRAAGH ET

Plus en détail

REEDUCATION APRES REPARATION COIFFE DES ROTATEURS B. MONDE, D. ANDREU

REEDUCATION APRES REPARATION COIFFE DES ROTATEURS B. MONDE, D. ANDREU REEDUCATION APRES REPARATION COIFFE DES ROTATEURS B. MONDE, D. ANDREU 1 Rééducation adaptée aux tendons réparés 2 3 4 Pressions dans l éspace sous acromial en fonction des actions musculaires lors de l

Plus en détail

APPROCHE BIOMECANIQUE DU MEMBRE SUPERIEUR CHEZ LE TENNISMAN. Jean-Luc Royer

APPROCHE BIOMECANIQUE DU MEMBRE SUPERIEUR CHEZ LE TENNISMAN. Jean-Luc Royer APPROCHE BIOMECANIQUE DU MEMBRE SUPERIEUR CHEZ LE TENNISMAN Jean-Luc Royer Etudier le tennis en terme d exigences C est évoquer : vitesse - puissance - force - endurance Préparation - technique - mental

Plus en détail

TENDINOPATHIES CALCANEENNES

TENDINOPATHIES CALCANEENNES TENDINOPATHIES CALCANEENNES B.Thoribé,, C.Baudot, F. Genson, C.Labanère,, F.Merle, Centre de Médecine et Traumatologie du Sport- Clinique du sport de Bordeaux-Mérignac 1 Rappel anatomique Réunion du soléaire

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES EPICONDYLITES. R. Legré -Sébastien Parratte Service de Chirurgie de la Main Hopital de la Conception

PRISE EN CHARGE DES EPICONDYLITES. R. Legré -Sébastien Parratte Service de Chirurgie de la Main Hopital de la Conception PRISE EN CHARGE DES EPICONDYLITES R. Legré -Sébastien Parratte Service de Chirurgie de la Main Hopital de la Conception DEFINITIONS «TENNIS ELBOW» / «EPICONDYLITE latérale» Enthésopathie = tendinopathie

Plus en détail

LES MICROLESIONS MUSCULAIRES

LES MICROLESIONS MUSCULAIRES LES MICROLESIONS MUSCULAIRES PHYSIOPATHOLOGIE DIAGNOSTIC PRISE EN CHARGE Docteur CASCUA Stéphane Hôpital national de Saint Maurice Les microlésions musculaires CONTRACTURES COURBATURES crampes «brûlures

Plus en détail

Les différents cycles de la périodisation

Les différents cycles de la périodisation PLANIFICATION CULTURISTE EQUIPE DE France Cette planification pyramidale permet d améliorer les facteurs de la performance culturisme grâce à une variation régulière des paramètres d entrainement suivants

Plus en détail

Rétraction Q et IJ +++ Les douleurs de pointe de rotule. Tout n est pas une tendinopathie d insertion! Les diagnostics. Les facteurs de risque

Rétraction Q et IJ +++ Les douleurs de pointe de rotule. Tout n est pas une tendinopathie d insertion! Les diagnostics. Les facteurs de risque 24 Journée de Bichat. Le Genou mécanique et sportif Prise en charge des douleurs de pointe de rotule Khiami F, Rolland E, CatonnéY Pitié-Salpêtrière Les douleurs de pointe de rotule Épidémiologie Sportifs

Plus en détail

PREVENTION DES BLESSURES CHEZ LE SPORTIF. Dr Frédéric MATON

PREVENTION DES BLESSURES CHEZ LE SPORTIF. Dr Frédéric MATON PREVENTION DES BLESSURES CHEZ LE SPORTIF Dr Frédéric MATON SUIVI MEDICAL SE CONNAÎTRE! MODE D ENTRAINEMENT EQUIPEMENT FACTEURS ENVIRONNEMENTAUX ETIREMENTS REGLES DIETETIQUES Visite d aptitude: Quel intérêt?

Plus en détail

LES ETIREMENTS DU SPORTIF Facteur de Performance!

LES ETIREMENTS DU SPORTIF Facteur de Performance! LES ETIREMENTS DU SPORTIF Facteur de Performance! Institut Régional de Biologie et Médecine du Sport www.irbms.com Acteur par Passion dans le Sport et la Santé Dr Frédéric MATON Mme Brigitte KOTWICA M.

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION POUR LE PATIENT SUR LES CONFLITS DE LA CHEVILLE

DOCUMENT D INFORMATION POUR LE PATIENT SUR LES CONFLITS DE LA CHEVILLE QU EST-CE QUE C EST? Il existe de nombreux types de «conflits» au niveau de la cheville : un tissu (os ou «parties molles») vient «se coincer» dans l articulation. La localisation peut être en avant de

Plus en détail

Pratique de l'aïkido et douleurs physiques

Pratique de l'aïkido et douleurs physiques Pratique de l'aïkido et douleurs physiques Plan Généralités sur la douleur Les différents publics et leurs spécificités Prévention des douleurs et traumatismes La douleur Classification : 3 types de douleur

Plus en détail

D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer.

D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer. en 18 diapos! 1 D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer. C'est assez désagréable de commencer à bouger après 1 heure d'immobilité en salle de classe. C est une activité où on se sent

Plus en détail

Etude d un réflexe à point de départ cutanée Objectifs spécifiques

Etude d un réflexe à point de départ cutanée Objectifs spécifiques Etude d un réflexe à point de départ cutanée Objectifs spécifiques Identification des éléments mis en jeu dans l acte réflexe Définir les potentiels de repos et d action Préciser l origine ionique de ces

Plus en détail

les classifications intermédiaires comptent 340 types d'humains alors pour simplifier

les classifications intermédiaires comptent 340 types d'humains alors pour simplifier Les humains tous constitués de la même façon et tous les mêmes muscles mais pas tous le même métabolisme et la même ossature. les classifications intermédiaires comptent 340 types d'humains alors pour

Plus en détail

Traumatologie du sport: quelles particularités?

Traumatologie du sport: quelles particularités? Traumatologie du sport: quelles particularités? TRAUMATOLOGIE DU SPORT: QUELLE S PARTICULARITES de l accident de sport au retour sur le terrain, une prise en charge spécifique Les spécificités de la traumatologie

Plus en détail

Calcul de forces de réaction

Calcul de forces de réaction Calcul de forces de réaction Calculer la force musculaire, F M, du biceps brachii pour maintenir la charge et calculer la force de réaction articulaire, F C, au niveau du coude. L avant-bras et la main

Plus en détail

Le processus traumatique. 2012/2015 Sg

Le processus traumatique. 2012/2015 Sg Le processus traumatique 2012/2015 Sg 1 définitions Définitions processus Processus enchainement d étapes en lien les une avec les autres Peut être déclenché par des facteurs favorisants et / ou un contexte

Plus en détail

EPAULE DOULOUREUSE. 1 - Instable

EPAULE DOULOUREUSE. 1 - Instable EPAULE DOULOUREUSE Une épaule douloureuse peut se rencontrer dans au moins 5 tableaux : douloureuse et instable, douloureuse avec diminution de la force, douloureuse et raide, arthrose douloureuse, douloureuse

Plus en détail

Les étirements. Il existe différents types d étirements, exécutés avec des méthodes différentes : statiques, dynamiques, passifs,

Les étirements. Il existe différents types d étirements, exécutés avec des méthodes différentes : statiques, dynamiques, passifs, Les étirements Introduction : Il existe différents types d étirements, exécutés avec des méthodes différentes : statiques, dynamiques, passifs, Le choix des méthodes doit être en liaison avec l objectif

Plus en détail

Tendinites et ténosynovites du poignet et des doigts

Tendinites et ténosynovites du poignet et des doigts Tendinites et ténosynovites du poignet et des doigts En pratiques sportives (et autres) Dr Durand-Bailloud Rééducation Fonctionnelle Centre Albert Trillat Lyon 28 03 2014 Ce dont je ne vous parlerai pas

Plus en détail

Physiologie du Muscle Strié Squelettique

Physiologie du Muscle Strié Squelettique Module Appareil Locomoteur DFGSM S4 Physiologie du Muscle Strié Squelettique «Notions de Physiologie Appliquée» Docteur Fabien PILLARD, MCU-PH Service d Exploration de la Fonction Respiratoire et de Médecine

Plus en détail

BILANS ANALYTIQUES MUSCULO-TENDINEUX

BILANS ANALYTIQUES MUSCULO-TENDINEUX BILANS ANALYTIQUES MUSCULO-TENDINEUX I) INTRODUCTION 1. Le muscle Le muscle est un organe excitable-contractile, extensible visco-élastique, Motricité : - Automatique (marche) - Réflexe (activité stéréotypée,

Plus en détail

Easy Mood est la nouvelle technologie MBE pour traiter le visage et le corps, de manière efficace et extrêmement simple, pour les professionnel de l

Easy Mood est la nouvelle technologie MBE pour traiter le visage et le corps, de manière efficace et extrêmement simple, pour les professionnel de l Easy Mood est la nouvelle technologie MBE pour traiter le visage et le corps, de manière efficace et extrêmement simple, pour les professionnel de l Esthétique. Grâce à l utilisation d un innovante synergie

Plus en détail

récurent, un marché en progression!

récurent, un marché en progression! En 2013,1 Français sur 3 a + de 50 ans En 2025,1 français sur 2 aura + de 50 ans L anti-âge un besoin récurent, un marché en progression! 2 LES APPLICATIONS ESTHETIQUES DES ONDES DE CHOC STORZ MEDICAL

Plus en détail

LES METHODES EN MUSCULATION.

LES METHODES EN MUSCULATION. LES METHODES EN MUSCULATION. la méthodes concentriques la méthodes isométriques Les méthodes combinées Pour une musculation complète et performante : * Alterner les régimes de contractions musculaires.

Plus en détail

SOMMAIRE. 1/ Définition. Définition Facteurs de risque Prévention du risque infectieux Matériels Technique: détersion et pansement Recommandations

SOMMAIRE. 1/ Définition. Définition Facteurs de risque Prévention du risque infectieux Matériels Technique: détersion et pansement Recommandations Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 SOMMAIRE Définition Facteurs de risque Prévention du risque infectieux Matériels Technique: détersion et pansement Recommandations MAI 2013 2 1/ Définition o o Zone

Plus en détail

Lesblessuresdu trailer. MAROUD Gwendoline WE entraînement 8 et 9 mai 2015

Lesblessuresdu trailer. MAROUD Gwendoline WE entraînement 8 et 9 mai 2015 Lesblessuresdu trailer MAROUD Gwendoline WE entraînement 8 et 9 mai 2015 Les BLESSURES du TRAILER Problèmes AIGUS (survenue BRUTALE) Lésions musculaires Entorses de cheville Problèmes CHRONIQUES (début

Plus en détail

DYNAMIQUE DE LA CICATRISATION NORMALE. O DEREURE Service de Dermatologie CHRU Montpellier

DYNAMIQUE DE LA CICATRISATION NORMALE. O DEREURE Service de Dermatologie CHRU Montpellier DYNAMIQUE DE LA CICATRISATION NORMALE O DEREURE Service de Dermatologie CHRU Montpellier INTRODUCTION Processus à la fois bien et trés incomplétement connu! ensemble des phénomènes de détersion, prolifération,

Plus en détail

repscanada Normes professionnelles et objectifs d apprentissage pour entraîneurs personnels

repscanada Normes professionnelles et objectifs d apprentissage pour entraîneurs personnels Connaissances principales (Ce qu on enseigne à une personne) A. Les principes du conditionnement physique et les concepts de santé et bien-être Normes professionnelles et objectifs d apprentissage pour

Plus en détail

traitement de la SEP *

traitement de la SEP * 4 Le traitement de la SEP * * Sclérose en plaques Cette brochure fait partie d'une série de brochures sur la Sclérose En Plaques (SEP). Bien qu'il n'existe pas à l'heure actuelle de traitement capable

Plus en détail

BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT

BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT BESOINS ENERGETIQUES DE L'EFFORT Sommaire Introduction A. La molécule d ATP 1. L ATP comme source d énergie 2. Les besoins en ATP lors de l effort B. Les filières de resynthèse de l ATP 1. La filière anaérobie

Plus en détail

Echographie et Traitements Locaux des Tendinopathies du Genou du cycliste. Dr Gwenaelle Madouas Medecin du Sport Brest

Echographie et Traitements Locaux des Tendinopathies du Genou du cycliste. Dr Gwenaelle Madouas Medecin du Sport Brest Echographie et Traitements Locaux des Tendinopathies du Genou du cycliste Dr Gwenaelle Madouas Medecin du Sport Brest Rappels et généralités sur l échographie et le doppler Examen non ionisant, faible

Plus en détail

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION Parfois sous estimées, les orthèses de compression contention augmentent le niveau de vigilance par leur mécanisme de «rappel à l ordre», préviennent les récidives

Plus en détail

Que penser des Ondes de Choc pour le traitement des lésions tendinomusculaires en 2011? Thomas Lenoir Stephane Caléstrémé

Que penser des Ondes de Choc pour le traitement des lésions tendinomusculaires en 2011? Thomas Lenoir Stephane Caléstrémé Que penser des Ondes de Choc pour le traitement des lésions tendinomusculaires en 2011? Thomas Lenoir Stephane Caléstrémé Centre de Biologie et Médecine du Sport de Pau Ondes Radiales ou focales? Mécanisme:

Plus en détail

Conseils généraux avant de réaliser une infiltration

Conseils généraux avant de réaliser une infiltration Conseils généraux avant de réaliser une infiltration Références Ayral X. Les infiltrations. Les techniques. Ed JBH santé, 001. Baron D. Les gestes en rhumatologie. Montpellier, Sauramps Médical, 00. Bardin

Plus en détail

Item 182 : Accidents des anticoagulants

Item 182 : Accidents des anticoagulants Item 182 : Accidents des anticoagulants Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Cruralgie par hématome du psoas...1 1. 1 Signes évocateurs d un hématome du psoas devant une cruralgie...

Plus en détail

la prévention de l escarre 300 000 escarres en France (1) Urgo Medical s engage dans

la prévention de l escarre 300 000 escarres en France (1) Urgo Medical s engage dans 300 000 escarres en France (1) Urgo Medical s engage dans la prévention de l escarre Mobiliser les professionnels de santé Informer le grand public Réduire le coût de la prévention Urgo Medical s engage

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE THERAPIE CELLULAIRE ACTIVE. Toujours plus loin pour soulager la douleur et accélérer la cicatrisation

DOSSIER DE PRESSE THERAPIE CELLULAIRE ACTIVE. Toujours plus loin pour soulager la douleur et accélérer la cicatrisation DOSSIER DE PRESSE THERAPIE CELLULAIRE ACTIVE Toujours plus loin pour soulager la douleur et accélérer la cicatrisation 30 ans de science et d innovation Créée en 1983 à Barcelone, INDIBA SA est une entreprise

Plus en détail

Les Qualités Physiques

Les Qualités Physiques Les Qualités Physiques Introduction : Tantôt qualifiées de capacités motrices ou physiques, d aptitudes ou de potentialités, les qualités physiques, de par leurs interrelations internes mais aussi de par

Plus en détail

Table des matières. Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire

Table des matières. Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire Table des matières Liste des tableaux... XIII I Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire 1 Les glucides... 3 Les différents types de glucides... 3 Classification biochimique (3). Classification

Plus en détail

Colloque Entraînement Samedi 03 Mars 2012

Colloque Entraînement Samedi 03 Mars 2012 Colloque Entraînement Samedi 03 Mars 2012 1 Quelques idées reçues concernant l entraînement chez les jeunes -Trop s entraîner en cadet va user le jeune coureur - Les bons cadets d aujourd hui ne seront

Plus en détail

EMA Académie. jan - mars. Massage Prénatal : Massage Suédois Avancée :

EMA Académie. jan - mars. Massage Prénatal : Massage Suédois Avancée : EMA Académie École de Massothérapie Adam Massage Prénatal : jan - mars Ce cours explique comment placer correctement la cliente, quelles zones du corps ne peuvent être massées et quelles huiles peuvent

Plus en détail

Intervention essentielle n 4 Prise en charge et amélioration des cicatrices PRINCIPAUX OBJECTIFS

Intervention essentielle n 4 Prise en charge et amélioration des cicatrices PRINCIPAUX OBJECTIFS Intervention essentielle n 4 Prise en charge et amélioration des cicatrices PRINCIPAUX OBJECTIFS Connaître les caractéristiques des tissus cicatriciels en phase de remodelage. Connaître la différence entre

Plus en détail

Douleur = perception pénible d une stimulation sensitive. Nociception = processus sensoriel à l'origine du message nerveux qui provoque la douleur

Douleur = perception pénible d une stimulation sensitive. Nociception = processus sensoriel à l'origine du message nerveux qui provoque la douleur Page1 Dr CAILLOCE Prépa IADE 2009 Les voies de la douleur La douleur est une impression anormale et pénible reçue par une partie vivante et perçue par le cerveau. C'est une expérience sensorielle et émotionnelle

Plus en détail

La préparation physique. Jean-François COGNEZ Janvier 2015

La préparation physique. Jean-François COGNEZ Janvier 2015 La préparation physique du plongeur Jean-François COGNEZ Janvier 2015 Objectifs Bases physiologiques Principes généraux de la préparation physique du plongeur L entraînement dans les différentes filières

Plus en détail

LES ETIREMENTS. Une approche de l amélioration de la Mobilité, la souplesse par les étirements.

LES ETIREMENTS. Une approche de l amélioration de la Mobilité, la souplesse par les étirements. LES ETIREMENTS Une approche de l amélioration de la Mobilité, la souplesse par les étirements. Ph. MAQUAIRE Master 2 recherche STAPS Laboratoire Recherche Littoral en Activités Corporelles & Sportives,

Plus en détail

Le paracétamol. Antalgique

Le paracétamol. Antalgique Le paracétamol Antalgique La douleur Présentation La douleur est un mécanisme physiologique ayant pour fonction principale l alerte. Elle informe le cerveau de l existence d une menace. La peau, les muscles

Plus en détail

Dans ce chapitre : Production d énergie pour la contraction musculaire 96

Dans ce chapitre : Production d énergie pour la contraction musculaire 96 Dans ce chapitre : Production d énergie pour la contraction musculaire 96 Les trois systèmes énergétiques 97 Énergie immédiate : le système du phosphate à haute énergie 99 Énergie à court terme : le système

Plus en détail

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER?

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? Il faut s'échauffer pour: être en sécurité dès le début : une activité physique progressivement plus intense est indispensable pour ne pas mettre son coeur, ses artères, ses

Plus en détail

CAT devant métatarsalgies du sportif Dr. ROUCHY René-Christopher *

CAT devant métatarsalgies du sportif Dr. ROUCHY René-Christopher * CAT devant métatarsalgies du sportif Dr. ROUCHY René-Christopher * *Clinique Universitaire de chirurgie orthopédique et de traumatologie du sport CHU de Grenoble, Hôpital Sud Avenue de Kimberley, BP 338,

Plus en détail

MASSAGE ET CYCLISME. De la théorie... à la pratique

MASSAGE ET CYCLISME. De la théorie... à la pratique MASSAGE ET CYCLISME De la théorie...... à la pratique PLAN I.Préambule sur le massage sportif II.Théorie du massage - Anatomie - Physiologie - Installation et précautions III.Techniques de base du massage

Plus en détail

METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS. Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin

METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS. Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin METASTASES OSSEUSES : DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS Dr Marie-Ange Mouret-Reynier Oncologie Médicale M Centre Jean Perrin QU EST CE QU UNE UNE METASTASE OSSEUSE? Foyer tumoral dans les structures osseuses Multiplication

Plus en détail

L ALGODYSTROPHIE. Item 221. I Laffont, E Galano, C Hérisson, J Pélissier. Fédération de MPR Montpellier-Nîmes

L ALGODYSTROPHIE. Item 221. I Laffont, E Galano, C Hérisson, J Pélissier. Fédération de MPR Montpellier-Nîmes L ALGODYSTROPHIE Item 221 Fédération de MPR Montpellier-Nîmes Algodystrophie ou «Syndrome Douloureux Régional Complexe» Syndrome douloureux articulaire et péri-articulaire, Caractérisé par des modifications

Plus en détail

J ai mal à la main, j en parle INFORMER

J ai mal à la main, j en parle INFORMER j en parle INFORMER Les maux de mains Qu elle soit d origine tendineuse, osseuse ou musculaire, artérielle ou veineuse, la douleur de la main chez l adulte doit être médicalement suivie afin d en déterminer

Plus en détail

La Musculation, à quoi ça sert?

La Musculation, à quoi ça sert? La Musculation, à quoi ça sert? Pour l entretien physique et le bien-être La musculation «pour se sentir bien», pour être en forme, en bonne santé, diminuer la perception des douleurs Pour être plus efficace

Plus en détail

Processus de réparation des tendons, ligaments et muscles: conséquences sur les délais de mise en contrainte

Processus de réparation des tendons, ligaments et muscles: conséquences sur les délais de mise en contrainte Processus de réparation des tendons, ligaments et muscles: conséquences sur les délais de mise en contrainte Dr Marie-Eve Isner-Horobeti Praticien Hospitalier Service de Médecine Physique et de Réadaptation

Plus en détail

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire.

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire. L'atteinte des gencives et de l'os et est une affection qui évolue à bas bruits et ne se manifeste pour le patient que lorsque le mal est déjà fait. Ces pathologies proviennent de la prolifération bactérienne.

Plus en détail

L enfant et le sport

L enfant et le sport Spécificités de l enfant L enfant et le sport Croissance L enfant n est pas un adulte en miniature Petite enfance : première année de vie Enfance: de une année à l adolescence Adolescence: correspond au

Plus en détail

PROTOCOLE D ÉVALUATION POUR PRODUIRE UNE SÉQUENCE EFFECTIVE : IL S AGIT DE MAÎTRISER LES CONNAISSANCES SUIVANTES.

PROTOCOLE D ÉVALUATION POUR PRODUIRE UNE SÉQUENCE EFFECTIVE : IL S AGIT DE MAÎTRISER LES CONNAISSANCES SUIVANTES. PROTOCOLE D ÉVALUATION Produire une séquence Concevoir un entraînement Analyser sa prestation 10 points 7points 3 points POUR PRODUIRE UNE SÉQUENCE EFFECTIVE : IL S AGIT DE MAÎTRISER LES CONNAISSANCES

Plus en détail

Titre 1. Introduction. Titre 2. Physiologie de l effort

Titre 1. Introduction. Titre 2. Physiologie de l effort Titre 1 Introduction Introduction Chapitre 1 : Est-ce que je sais m entraîner? 1. Dix idées reçues sur l entraînement sportif 2. Tester sa manière de s entraîner Titre 2 Physiologie de l effort Chapitre

Plus en détail

Les conseils et connaissances physio utiles pour le step

Les conseils et connaissances physio utiles pour le step Les conseils et connaissances physio utiles pour le step I. S entraîner pour quoi faire? II. Le carburant du muscle et sa production III. IV. La fréquence cardiaque comme repère en Step Les différentes

Plus en détail

ADIPOCYTE ET LASER. Dominique Boineau Bordeaux

ADIPOCYTE ET LASER. Dominique Boineau Bordeaux ADIPOCYTE ET LASER Dominique Boineau Bordeaux L adipocyte Cellule vivante Contient plus de 80% d eau Lieu de stockage des triglycérides Principale réserve d énergie Véritable glande endocrine capable de

Plus en détail

IFSI de Versailles : 1 ère année Promotion 2001-2004. La thermorégulation

IFSI de Versailles : 1 ère année Promotion 2001-2004. La thermorégulation La thermorégulation L homme est un homéotherme : capable de maintenir sa T centrale constante malgré les variations de T ambiante : 37 C Seuls les viscères profonds (foie, cerveau, sont a T constante.

Plus en détail

Echographie de l épaule

Echographie de l épaule Echographie de l épaule GH JL Brasseur Pitié-Salpêtrière Journées de Bichat; l épaule du sportif Paris 12 Mars 2015 But d une imagerie de l épaule Prévalence +++ des images anormales asymptomatiques rupture

Plus en détail

Le genou de l enfant sportif Dr J. Knörr Chirurgie Orthopédique Pédiatrique. Hôpital des Enfants. CHU-Toulouse

Le genou de l enfant sportif Dr J. Knörr Chirurgie Orthopédique Pédiatrique. Hôpital des Enfants. CHU-Toulouse Le genou de l enfant sportif Dr J. Knörr Chirurgie Orthopédique Pédiatrique. Hôpital des Enfants. CHU-Toulouse Différences enfant-adulte Croissance, développement, physiologie Les variables physiologiques

Plus en détail

Galaxy. Elles associent Courant de radio-fréquence bipolaire et deux Energies optiques lumineuses disponibles : lumière pulsée ou laser

Galaxy. Elles associent Courant de radio-fréquence bipolaire et deux Energies optiques lumineuses disponibles : lumière pulsée ou laser 1 Galaxy Galaxy (elōs) possède plusieurs outils de traitement spécifiques : a) Aurora qui associe la radio-fréquence bipolaire et la lumière pulsée, b) Polaris qui allie la radio-fréquence bipolaire à

Plus en détail

Thérapie par Ondes de Choc

Thérapie par Ondes de Choc V 0 0 6 A S 2 0 1 3 / 0 9 / 1 3 Thérapie par Ondes de Choc BTL ENCYCLOPEDIE THERAPEUTIQUE V 1 1 1 A S 2 0 1 3 / 0 9 / 1 3 1 achillodynie... 3 2 arthrose du genou... 4 3 blessure musculaire... 6 4 calcification

Plus en détail

NE VOUS JETEZ PAS SUR L ICONOGRAPHIE

NE VOUS JETEZ PAS SUR L ICONOGRAPHIE NCB OU TENDINITE? Causes les plus fréquentes de douleur récente de l épaule et du MS PRISE EN CHARGE D UNE NCB ET D UNE TENDINOPATHIE D ÉPAULE? Emmanuel Hoppé Service de Rhumatologie 17 janvier 2013 De

Plus en détail

Le tendon calcanéen ou tendon d Achille est un épais tendon d environ 15 cm de long tendu entre le triceps sural et le calcanéum.

Le tendon calcanéen ou tendon d Achille est un épais tendon d environ 15 cm de long tendu entre le triceps sural et le calcanéum. Garch abdelhak Introduction: Le tendon calcanéen ou tendon d Achille est un épais tendon d environ 15 cm de long tendu entre le triceps sural et le calcanéum. Il est hyper sollicité lors des mouvements

Plus en détail

Didier BLANQUART Patrick LEBRUN LES PATHOLOGIES DE L EPAULE

Didier BLANQUART Patrick LEBRUN LES PATHOLOGIES DE L EPAULE Didier BLANQUART Patrick LEBRUN LES PATHOLOGIES DE L EPAULE Maizières - 19 mars 2005 DEMARCHE DIAGNOSTIQUE CONTEXTE EXAMEN CLINIQUE STANDARDISE RADIOGRAPHIES ANORMALES - Tendinopathie calcifiante - Omarthrose,

Plus en détail

Version 2.0. Clinique TAGMED, 1200 boul. Chomedey, suite 220, Laval, Québec, H7V 3Z3, Tél.: (450) 934-4747

Version 2.0. Clinique TAGMED, 1200 boul. Chomedey, suite 220, Laval, Québec, H7V 3Z3, Tél.: (450) 934-4747 Version 2.0 FR Ondes de choc radiales Une technologie innovante efficace, compact, puissant Plus moderne sans compresseur! Générateur électromagnétique Balistique moderne Une technologie moderne Front

Plus en détail

Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et "le guide de l'enseignant" 1

Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et le guide de l'enseignant 1 Courir longtemps Animation pédagogique du mercredi 5 décembre 2007 Fabrice Chapel, CPC EPS D'après G. Maitrot CPD EPS et "le guide de l'enseignant" 1 Courir pour l enfant c est : Dans le domaine moteur

Plus en détail

Les tendinopathies trochantériennes. le traitement chirurgical. L ANATOMIE de la région TROCHANTERIENNE ANATOMIE. Le trochanter Vue latérale

Les tendinopathies trochantériennes. le traitement chirurgical. L ANATOMIE de la région TROCHANTERIENNE ANATOMIE. Le trochanter Vue latérale Les tendinopathies trochantériennes L ANATOMIE de la région TROCHANTERIENNE le traitement chirurgical A. Wajsfisz ; P. Djian Clinique Nollet - Cabinet Goethe - Paris ANATOMIE Vue antérieure Le trochanter

Plus en détail

S entraîner à VMA en ski de fond

S entraîner à VMA en ski de fond S entraîner à VMA en ski de fond Qu est ce que la VMA? La Vitesse Maximale Aérobie correspond à la vitesse associée à la consommation maximale d oxygène, c'est-à-dire à VO2max. On entend parler aussi de

Plus en détail

Les douleurs du rachis chez l enfant et l adolescent

Les douleurs du rachis chez l enfant et l adolescent Les douleurs du rachis chez l enfant et l adolescent Pierre MARY Service de chirurgie orthopédique et réparatrice de l enfant Pr G. Filipe Hôpital d enfants A. Trousseau 100 enfants lombalgiques 1/3 =

Plus en détail

Dysfonctions et douleurs myofasciales. Par Dre Patricia Ringuette Anesthésiologiste

Dysfonctions et douleurs myofasciales. Par Dre Patricia Ringuette Anesthésiologiste Dysfonctions et douleurs myofasciales Par Dre Patricia Ringuette Anesthésiologiste Conflits d intérêt Conférencière pour Purdue et Pfizer Objectifs Définir le syndrome myofascial et ses principales causes.

Plus en détail