Géographie 3ème. I. Introduction : Lycée Mater Dei N. Carpentier

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Géographie 3ème. I. Introduction : Lycée Mater Dei N. Carpentier"

Transcription

1 Chapitre 1 Les métropoles européennes et américaines Organisation spatiale et répartition de la population Lycée Mater Dei N. Carpentier 1

2 [PARIS-METROPOLE EUROPEENNE - NEW YORK-METROPOLE NORD-AMERICAINE] Géographie 3ème I. Introduction : Lycée Mater Dei N. Carpentier 2

3 [PARIS-METROPOLE EUROPEENNE - NEW YORK-METROPOLE NORD-AMERICAINE] Géographie 3ème Lycée Mater Dei N. Carpentier 3

4 Lycée Mater Dei N. Carpentier 4

5 Lycée Mater Dei N. Carpentier 5

6 A. A partir de l article «Urbanisation : le grand tournant», réponds aux questions suivantes : 1) Quel est le taux d urbanisation de la population mondiale actuellement?.. 2) Où cela se fait-il le plus rapidement?. 3) Quels sont les 3 facteurs de la migration vers la ville? 4) Quelle est la ville la plus peuplée en 1995 (+estimation pour 2015)?.. 5) Quelles sont les villes qui dépasseront celles de la réponse 4 à la fin de la décennie? B. Mettons nous d accord sur quelques termes : Mégapole Mégalopole Métropole Ville Population urbaine Taux d urbanisation Lycée Mater Dei N. Carpentier 6

7 II. SCHEMA CARTOGRAPHIQUE DE NOS 2 CAS D ETUDE : Paris et New York Lycée Mater Dei N. Carpentier 7

8 THEME A : problématiques 1. Vue d ensemble a) Mes représentations b) Quelques problématiques RAPPEL La métropole européenne se subdivise en trois couronnes successives : du centre à la périphérie, on trouve le centre-ville, la banlieue et l espace périurbain. Ces trois couronnes correspondent aux trois phases principales de développement de la ville : Le centre-ville inclus le centre historique (époque traditionnelle) La banlieue proche du centre-ville s est mise en place durant l époque industrielle La grande banlieue et l espace périurbain sont des créations des 20 e et 21 e siècles Aujourd hui, chacune de ces couronnes jouent par les fonctions qu elle assume un rôle spécifique dans la métropole. Le centre-ville concentre les fonctions supérieures ; la périphérie les fonctions grandes consommatrices d espace comme l industrie où les transports. Lycée Mater Dei N. Carpentier 8

9 La métropole : un espace polyfonctionnel en mutation (problématiques urbaines) L essor des services (secteur tertiaire) dans les centres-villes et la concentration des résidences en banlieue et dans l espace périurbain renforcent la spécialisation des territoires urbains. 1. Partout dans le centre des agglomérations, se sont développés des quartiers spécialisés groupant les fonctions de haut niveau (administratives et financières) et les activités directionnelles. Ces centres d affaires privilégient les immeubles tours, seule réponse au manque de place et au prix exorbitant des terrains. La convergence des flux piétonniers et automobiles en fait des espaces d animation par excellence, du moins le jour. On donne le nom de (en référence à la City de Londres) à ce phénomène d émergence d un quartier d affaires dans la métropole. Ce quartier est venu s établir à proximité du centre historique, là où un bâti dégradé voire d anciennes friches industrielles, ferroviaires ou militaires (anciennes casernes ou plaines de manœuvre) ont permis des opérations immobilières d envergure. 2. Beaucoup d immeubles du centre-ville se sont transformés en bureaux ou en commerces car les prix élevés de l immobilier chassent logements et activités peu rentables vers la périphérie. Il y a donc spécialisation du centre-ville dans le secteur tertiaire : Le développement en périphérie des grandes surfaces et de complexes commerciaux facilement accessible en automobile a provoqué le recul du commerce banal dans les centres. Seuls les commerces spécialisés (équipement de la personne, loisirs) et souvent de luxe (boutiques de prêt à porter, bijouterie, épiceries spécialisées, ) ou les activités culturelles et de détente (cinémas, restaurants) s y développent, notamment dans les rues piétonnes qui connaissent un spectaculaire renouveau. De même, les activités grandes consommatrices d espace et exigeant une bonne accessibilité comme les centres hospitaliers, les campus universitaires ou encore les complexes de salles de spectacle et de loisirs sont expulsées vers la banlieue ou de plus en plus vers l espace périurbain. 3. Dans le même temps, les constructions modernes uniformisent le bâti urbain faisant perdre à la ville son originalité architecturale. La tendance est donc au développement d agglomérations ressemblant à des machines efficaces, organisées de la manière la plus rationnelle possible et se ressemblant un partout sur la planète. Dès les années 1930, l architecte Le Corbusier anticipait d ailleurs ce mouvement en concevant les plans de la «ville idéale» selon des divisions purement fonctionnelles. = Lycée Mater Dei N. Carpentier 9

10 4. Les banlieues industrielles, héritées du XIX e siècle, subissent une causée par le recul de l emploi industriel depuis trente ans (accès de plus en plus difficile avec la généralisation de l approvisionnement par camions le système du «juste-à-temps» réduit les stocks de l entreprise mais exige un approvisionnement régulier en fonction des besoins tensions avec le voisinage à propos des nuisances, manque d espace pour se développer, inadaptation des anciens bâtiments industriels que la montée des prix du sol interdit d agrandir, etc.). Les activités industrielles migrent donc dans des parcs industriels périphériques à proximité des axes de circulation rapide (échangeurs autoroutiers et les aéroports, situés aux portes de la ville). À ces parcs d activité, se greffent de plus en plus des complexes de bureaux et des hôtels surtout quand les entreprises sont spécialisées dans la haute technologie (technopôles). Dans la banlieue proche, les friches industrielles résultant de la migration des entreprises vers la périphérie intéressent les promoteurs immobiliers par leur proximité avec le centre-ville, mais aussi les pouvoirs publics pour la création d équipements collectifs, d espaces verts, voire d activités pour lutter contre le chômage. D après : BOUVET C. et MARTIN J. (sous la direction de), Géographie Seconde, Paris, Hachette Éducation, HAGNERELLE M. (sous la direction de), Les hommes et la Terre, Paris, Magnard, MATHIEU J.-L. (sous la direction de), Les hommes et la Terre : Géographie Seconde, Paris, Bordas, Lycée Mater Dei N. Carpentier 10

11 2. La ségrégation socio-économique a) Introduction Analyse de «Auteuil, Neuilly, Passy» - Les Inconnus 1) Où est-on? (ville, type de quartier, etc.) 2) De quel type de chant s agit-il? 3) Sur quoi font-ils de l humour? 4) Que dénoncent-ils? Analyse de «Gangs de Saint-Louis» 5) Qu est-ce qu un gang? 6) Quelles sont les règles d un gang? 7) Pourquoi ce phénomène de gang existe-t-il? Lycée Mater Dei N. Carpentier 11

12 b) Définissons quelques termes Ségrégation : Gentrification : c) Identification des facteurs à l origine de ces problèmes. Afin d identifier les causes possibles de la ségrégation socio-économique de Paris et New York, nous allons observer ces deux problématiques sur carte. Tâches à réaliser (dans l ordre) à l aide des documents des pages.. à.: 1. A la page suivante, réalise deux cartes schématiques : localise les quartiers aisés, les quartiers à faible revenu économique, le phénomène de gentrification et les rivalités entre bandes urbaines de Paris et New York. Veille à bien respecter les conventions d usage et n oublie pas d indiquer des repères géographiques afin de faciliter la lecture de ta carte. 2. Décris, ensuite, ce que tu observes. 3. Enfin, interprète tes résultats. Lycée Mater Dei N. Carpentier 12

13 Lycée Mater Dei N. Carpentier 13

14 Observations Interprétation Lycée Mater Dei N. Carpentier 14

15 DOCUMENTS SUR PARIS Lycée Mater Dei N. Carpentier 15

[PARIS-METROPOLE EUROPEENNE - NEW YORK-METROPOLE NORD-AMERICAINE] Géographie 3ème. Lycée Mater Dei N. Carpentier 45

[PARIS-METROPOLE EUROPEENNE - NEW YORK-METROPOLE NORD-AMERICAINE] Géographie 3ème. Lycée Mater Dei N. Carpentier 45 Lycée Mater Dei N. Carpentier 45 Observations Interprétation Lycée Mater Dei N. Carpentier 46 PARIS Lycée Mater Dei N. Carpentier 47 NEW YORK (tous ces documents sont sur le site, en couleurs) Lycée Mater

Plus en détail

Chapitre 4 : l organisation de l espace par les villes (chap 6,7,10 livre)

Chapitre 4 : l organisation de l espace par les villes (chap 6,7,10 livre) Chapitre 4 : l organisation de l espace par les villes (chap 6,7,10 livre) Le phénomène urbain est un phénomène ancien : Antiquité, MA et Révolution industrielle. A chacune de ces périodes, il y a un phénomène

Plus en détail

Les Ateliers de la Fabrique. Mercredi 20 novembre 2013

Les Ateliers de la Fabrique. Mercredi 20 novembre 2013 Les Ateliers de la Fabrique Mercredi 20 novembre 2013 Les projets urbains comparés LILLE TURIN MARSEILLE LILLE EURALILLE Population Ville 226 000 habitants (Toulouse : 440 000) Agglomération 1 016 000

Plus en détail

DUBLIN. Annuaire: Résumé des résultats 168

DUBLIN. Annuaire: Résumé des résultats 168 DUBLIN Dublin est la capitale de la République d'irlande et le principal centre d'affaires, commercial, financier, administratif et social du pays. On dénombrait en 1996 un peu plus de 480 000 habitants

Plus en détail

M me Françoise Sorieul Secrétaire M. Jacques Joli-Cœur Conseiller municipal et maire suppléant

M me Françoise Sorieul Secrétaire M. Jacques Joli-Cœur Conseiller municipal et maire suppléant PROCÈS-VERBAL de la huitième assemblée du Conseil de quartier du Vieux-Québec Cap- Blanc colline Parlementaire tenue le 24 septembre 2008, au Palais Montcalm, 995, Place d Youville, salle Café-spectacles,

Plus en détail

FICHE DE PRÉSENTATION DE LA LEÇON

FICHE DE PRÉSENTATION DE LA LEÇON PARTIE III (GEO) : HABITER LA VILLE FICHE DE PRÉSENTATION DE LA LEÇON Comment les hommes vivent-ils en ville? PLAN DU COURS : I/ UNE PLANÈTE DE PLUS EN PLUS URBAINE II/ HABITER LES VILLES DU MONDE RICHE

Plus en détail

Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France

Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France Colloque Ile-de-France Libérer du foncier : un geste solidaire en faveur du logement au Conseil Régional d Ile-de-France

Plus en détail

INTRODUCTION. Arrêté no. 24 1/20

INTRODUCTION. Arrêté no. 24 1/20 INTRODUCTION Le plan d aménagement municipal se veut l'outil de travail de premier ordre qui permettra au village de Maisonnette de mieux planifier la façon dont va s'orienter le développement au cours

Plus en détail

Pour la première fois, depuis 2008, Il y a plus d urbains que de ruraux. Mais la croissance urbaine a surtout lieu dans le Sud.

Pour la première fois, depuis 2008, Il y a plus d urbains que de ruraux. Mais la croissance urbaine a surtout lieu dans le Sud. Pour la première fois, depuis 2008, Il y a plus d urbains que de ruraux. Mais la croissance urbaine a surtout lieu dans le Sud. A gauche, une ville. A droite, une ville. Pourquoi autant de différences?

Plus en détail

Réunion de restitution. Paris Nord Est 4 décembre 2013

Réunion de restitution. Paris Nord Est 4 décembre 2013 Réunion de restitution Paris Nord Est 4 décembre 2013 Ordre du jour SOMMAIRE 1. Ouverture par la Garante 2. Eléments d actualité 3. Retour sur la démarche engagée 4. Restitution de la concertation 5. Echanges

Plus en détail

Schéma de Structure communal de NAMUR. Auteur de l étude : ICEDD, Namur, en partenariat avec VIA, TRAME et CIFoP

Schéma de Structure communal de NAMUR. Auteur de l étude : ICEDD, Namur, en partenariat avec VIA, TRAME et CIFoP AVIS Réf. : CWEDD/11/AV.1462 Date : Schéma de Structure communal de NAMUR 1. DONNEES DE BASE Projet : Projet de schéma de structure communal (SSC) de Namur Demandeur : Ville de Namur Auteur de l étude

Plus en détail

Communauté de l Agglomération Belfortaine Quartier des Résidences Bellevue à Belfort Le «morceau de ville Baudin»

Communauté de l Agglomération Belfortaine Quartier des Résidences Bellevue à Belfort Le «morceau de ville Baudin» Communauté de l Agglomération Belfortaine Quartier des Résidences Bellevue à Belfort Le «morceau de ville Baudin» Le «morceau de ville Baudin», une recomposition urbaine réussie qui conjugue humain et

Plus en détail

CONFERENCE SUR L ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME

CONFERENCE SUR L ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME CONFERENCE SUR L ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME MERCREDI 6 OCTOBRE 2010 Compte-rendu de la conférence qui s est tenue en public, en salle des fêtes de l Hôtel de Ville, le 6 octobre en présence

Plus en détail

PONTARLIER. Stratégie Globale. d Aménagement. Urbain

PONTARLIER. Stratégie Globale. d Aménagement. Urbain PONTARLIER Stratégie Globale d Aménagement Urbain Édito de Christian POURNY, Adjoint au Maire en charge de l Urbanisme La définition et la mise en œuvre d une Stratégie Globale d Aménagement Urbain visent

Plus en détail

Délibération au Conseil Municipal du lundi 11 avril 2011

Délibération au Conseil Municipal du lundi 11 avril 2011 17 Délibération au Conseil Municipal du lundi 11 avril 2011 Ilot Wollek : vente de terrain au profit de Vauban conseil pour la réalisation d'un programme immobilier mixte logements-bureaux-commerces de

Plus en détail

ETUDE SUR LA FISCALITE IMMOBILIERE EN EUROPE

ETUDE SUR LA FISCALITE IMMOBILIERE EN EUROPE FEDERATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE ETUDE SUR LA FISCALITE IMMOBILIERE EN EUROPE 20 octobre 2014 Ce rapport contient 7 pages Exposé préalable Méthologie de l étude Cette étude vise à comparer

Plus en détail

2.4 Des secteurs d emplois dynamiques, accessibles

2.4 Des secteurs d emplois dynamiques, accessibles 2.4 page 95 2.4 Des secteurs d emplois dynamiques, accessibles et diversifiés La Ville se dote d un positionnement et des leviers nécessaires pour soutenir l adaptation de l économie montréalaise en vue

Plus en détail

Economie, emploi, services à la population

Economie, emploi, services à la population Elaboration de la charte fondatrice du PNR du Doubs Horloger Economie, emploi, services à la population Partage du diagnostic 9 juillet 2015 LE CADRE DE TRAVAIL Objectifs : Partager / compléter et spatialiser

Plus en détail

CHAPITRE 3 / HABITER LA VILLE. Comment s organise l espace des grandes villes des pays développés?

CHAPITRE 3 / HABITER LA VILLE. Comment s organise l espace des grandes villes des pays développés? Activité 1 : situation du paysage de l île de la Cité. Livre p 260/261 EN COURS DIALOGUE 1 / où se situe Paris ( continent, pays)? 3 / Dans quel grands domaine bioclimatique? - températures - précipitations

Plus en détail

Habiter la ville. Schéma de l organisation d une ville d un pays développé : des espaces aux diverses fonctions

Habiter la ville. Schéma de l organisation d une ville d un pays développé : des espaces aux diverses fonctions Habiter la ville Comparaison des deux photographies page 218-219 : nature des documents? Villes représentées? Premier plan? Second plan? Niveaux de richesses des villes? Comment vit-on en ville au XXIème

Plus en détail

ETAT DES LIEUX ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL

ETAT DES LIEUX ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL ETAT DES LIEUX ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL GARE DE CHAMPIGNY CENTRE - Périmètre de 400m ÉLÉMENTS CLÉS > LES ETABLISSEMENTS La gare Champigny Centre est localisée avenue Roger Salengro, axe à double sens qui

Plus en détail

RAPPORT D ETUDE HABITAT. Obore er su 12/08. en collaboration avec l Observatoire de l Habitat du Haut-Rhin

RAPPORT D ETUDE HABITAT. Obore er su 12/08. en collaboration avec l Observatoire de l Habitat du Haut-Rhin HABITAT Obore er su RAPPORT D ETUDE 12/08 en collaboration avec l Observatoire de l Habitat du Haut-Rhin Loyers de mise en location dans le parc privé de la région Mulhousienne en 2008 Ce document constitue

Plus en détail

Attrait du pays pour les investisseurs privés...22

Attrait du pays pour les investisseurs privés...22 Sommaire Synthèse.........................................................................................................5 Information pratique...........................................................................9

Plus en détail

La Timonière. Acigné 19. 18 logements intermédiaires au cœur d une extension urbaine

La Timonière. Acigné 19. 18 logements intermédiaires au cœur d une extension urbaine 19 La Timonière 19 18 logements intermédiaires au cœur d une extension urbaine 87 165 La Timonière 5 932 habitants Carte d identité de l opération Zac de la Timonière Localisation : - Ille-et-Vilaine (35)

Plus en détail

Effets du développement résidentiel ou des contraintes au développement

Effets du développement résidentiel ou des contraintes au développement Le 3 juin 2009 Présentation d un mémoire à la MRC de La Jacques-Cartier à l occasion de la consultation sur le projet de règlement 01-P-2009 visant à modifier le schéma d aménagement révisé numéro 02-2004

Plus en détail

Table des matières. Les sigles et acronymes...7 Introduction Jean Soumagne...9

Table des matières. Les sigles et acronymes...7 Introduction Jean Soumagne...9 Table des matières Les sigles et acronymes...7 Introduction Jean Soumagne...9 1 Le temps : action publique et objet scientifique...19 Charlotte Pujol Les politiques temporelles locales en Europe et en

Plus en détail

SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON D OULCHY-LE-CHATEAU

SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON D OULCHY-LE-CHATEAU SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON D OULCHY-LE-CHATEAU Diagnostic préalable au Document d Aménagement Commercial Décembre 2012 1 SOMMAIRE INTRODUCTION.........3 1. ENJEUX

Plus en détail

Lachine Est. Un enjeu intersectoriel du développement social de l arrondissement. 05/12/13 Lachine Est

Lachine Est. Un enjeu intersectoriel du développement social de l arrondissement. 05/12/13 Lachine Est Lachine Est Un enjeu intersectoriel du développement social de l arrondissement Localisation : parcelles M-346 - M-347 Quelques chiffres Superficie : ± 50,7 hectares ( 94 terrains de football) Superficie

Plus en détail

mobilité et accessibilité dans les zones d'activités

mobilité et accessibilité dans les zones d'activités DE L ADEUS mobilité et accessibilité dans les zones d'activités 83 NOVEMBRE 2012 DéPLACEMENT De par leurs aménagements initiaux, les zones d activités restent souvent mal desservies en transport en commun

Plus en détail

Barcelone «Durabilité et innovation économique à tous les niveaux»

Barcelone «Durabilité et innovation économique à tous les niveaux» Barcelone «Durabilité et innovation économique à tous les niveaux» 1 600 000 habitants - Capitale de la Catalogne La ville de Barcelone a démontré la capacité à mettre en œuvre des stratégies de rénovation

Plus en détail

Parc d affaires Gérard-Filion

Parc d affaires Gérard-Filion Parc d affaires Gérard-Filion Découvrir la ville de Saint-Bruno-de-Montarville Porte ouverte sur le monde Saint-Bruno-de-Montarville offre, à quelques minutes de Montréal, au cœur d un bassin démographique

Plus en détail

II- ETUDE DE CAS 1) Habiter une ville de pays riche : Paris

II- ETUDE DE CAS 1) Habiter une ville de pays riche : Paris II- ETUDE DE CAS 1) Habiter une ville de pays riche : Paris Je situe Paris : continent, pays, richesse PARIS SITUER (continent/ pays/ type de société) TYPE DE VILLE HABITAT DECRIRE MOBILITES ACTIVITES

Plus en détail

SITUATION GÉOGRAPHIQUE : MÉRIGNAC, PARTIE INTÉGRANTE DE BORDEAUX MÉTROPOLE

SITUATION GÉOGRAPHIQUE : MÉRIGNAC, PARTIE INTÉGRANTE DE BORDEAUX MÉTROPOLE vous présente SITUATION GÉOGRAPHIQUE : MÉRIGNAC, PARTIE INTÉGRANTE DE BORDEAUX MÉTROPOLE La Résidence LES PORTES OCEANES se trouve à 5 minutes du centre-ville de Mérignac, une situation stratégique : A

Plus en détail

RÈGLEMENT NO 1612. le conseil désire favoriser la relocalisation du centre-ville dans les environs du centre sportif et du secteur Fatima ;

RÈGLEMENT NO 1612. le conseil désire favoriser la relocalisation du centre-ville dans les environs du centre sportif et du secteur Fatima ; CANADA PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE LAC-MÉGANTIC RÈGLEMENT NO 1612 RÈGLEMENT NO 1612 ÉTABLISSANT UNE RÉSERVE FINANCIÈRE ET UN PROGRAMME D AIDE POUR LA RELOCALISATION DES PERSONNES SINISTRÉES SUITE À L ACCIDENT

Plus en détail

Vieux-Patriotes La Chaux-de-Fonds

Vieux-Patriotes La Chaux-de-Fonds Vieux-Patriotes La Chaux-de-Fonds Localisation Rue des Vieux-Patriotes 64-66 2300 La Chaux-de-Fonds Maître d ouvrage Les Vieux-Patriotes SA Architecte Bauart Architectes et Urbanistes SA Berne Neuchâtel

Plus en détail

AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE

AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ET ENVIRONNEMENTALE CONTEXTE DANS UN MONDE EN PROFONDE MUTATION DES SOLUTIONS ADAPTÉES AUX ENJEUX SPÉCIFIQUES DE CHAQUE CLIENT L engagement vers la transition énergétique

Plus en détail

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision.

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision. Les enjeux du territoire Le développement de Pau, de son agglomération et maintenant du Grand Pau rappelle celui de villes, d agglomérations et d aires urbaines sensiblement comparables, avec des logiques

Plus en détail

République et Canton de Genève Département de l Intérieur, de l Agriculture et de l Environnement

République et Canton de Genève Département de l Intérieur, de l Agriculture et de l Environnement République et Canton de Genève Département de l Intérieur, de l Agriculture et de l Environnement Cadre et objectifs La stratégie de la gestion du stationnement est un des éléments clé de la problématique

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

3641-3653, chemin de Chambly, Longueuil Bâtiment commercial à usage multiples à vendre

3641-3653, chemin de Chambly, Longueuil Bâtiment commercial à usage multiples à vendre Bâtiment commercial à usage multiples à vendre Détails de la propriété Superficie de l immeuble 30 107 pi 2 (9 176,6 m 2 ) Superficie locative brute 29 040 pi 2 (8 851,4 m 2 ) Superficie du terrain 57

Plus en détail

Enjeu. Caractériser sa commune. Et ailleurs dans le département, c est comment? L eau dans ma commune. Pourquoi aller en ville?

Enjeu. Caractériser sa commune. Et ailleurs dans le département, c est comment? L eau dans ma commune. Pourquoi aller en ville? Entrées du programme 2008 Idée géographique Compétences notionnelles des Programmes 2008 Concepts, notions Enjeu Supports et capacités 1 2 vivent les vivent les Regarde, c est chez nous! Les paysages de

Plus en détail

Commune de Lys-Saint-Georges (36)

Commune de Lys-Saint-Georges (36) PLAN LOCAL D URBANISME Commune de Lys-Saint-Georges (36) 2 Projet d Aménagement et de Développement Durables (PADD) Version provisoire n 4 : octobre 2013 Elaboration du PLU prescrite le : Étude lancée

Plus en détail

Arrondissement d Ahuntsic-Cartierville. Le 27 novembre 2012, de 19 h à 21 h 30 Bureau d arrondissement COMPTE RENDU

Arrondissement d Ahuntsic-Cartierville. Le 27 novembre 2012, de 19 h à 21 h 30 Bureau d arrondissement COMPTE RENDU Arrondissement d Ahuntsic-Cartierville Le 27 novembre 2012, de 19 h à 21 h 30 Bureau d arrondissement COMPTE RENDU Plus d une centaine de personnes ont pris part à la soirée Demain Montréal de l arrondissement

Plus en détail

3.11.1 UTILISATION FUTURE GÉNÉRALE DES SOLS 3.11.2 UTILISATION DES SOLS À DES FINS COMMERCIALES

3.11.1 UTILISATION FUTURE GÉNÉRALE DES SOLS 3.11.2 UTILISATION DES SOLS À DES FINS COMMERCIALES 3.11 SECTEUR DE LA RUE MAIN 3.11.1 UTILISATION FUTURE GÉNÉRALE DES SOLS Le conseil municipal veille à la croissance et à l essor du secteur d aménagement de la rue Main conformément à la figure 3.11.1,

Plus en détail

LANDES (40) MONT-DE-MARSAN Le Peyrouat (ZRU, liste supplémentaire ANRU) CENTRE COMMERCIAL HELENE BOUCHER

LANDES (40) MONT-DE-MARSAN Le Peyrouat (ZRU, liste supplémentaire ANRU) CENTRE COMMERCIAL HELENE BOUCHER LANDES (40) MONT-DE-MARSAN (ZRU, liste supplémentaire ANRU) Le dispositif commercial existant Nature et composition Un ensemble immobilier sur deux niveaux, accueillant 7 commerces (dont 1 vacant), face

Plus en détail

Forum Annuel PPP 2011

Forum Annuel PPP 2011 10 ème Anniversaire Forum Annuel PPP 2011 Paris, les 5, 6 et 7 octobre 2011 Projets d urbanisme : benchmark des bonnes pratiques France & Pays-Bas Président Directeur Général MAB Development France 164,

Plus en détail

Schéma de Développement Commercial - aire urbaine de Toulouse

Schéma de Développement Commercial - aire urbaine de Toulouse Observatoire Départemental de l'équipement Commercial de la Haute-Garonne Schéma de Développement Commercial aire urbaine de Toulouse Pour un commerce durable dans la Ville Un document de référence pour

Plus en détail

Le développement social durable des centres-villes historiques en Europe Centrale et Orientale

Le développement social durable des centres-villes historiques en Europe Centrale et Orientale Le développement social durable des centres-villes historiques en Europe Centrale et Orientale - résultats préliminaires d un projet international Dr. Krisztina Keresztély Académie des Sciences Hongroise

Plus en détail

Document d Aménagement Commercial. Approuvé par le Comité Syndical du 6 janvier 2014

Document d Aménagement Commercial. Approuvé par le Comité Syndical du 6 janvier 2014 Document d Aménagement Commercial Approuvé par le Comité Syndical du 6 janvier 2014 1. GRANDS ENJEUX DE L AMENAGEMENT COMMERCIAL DU PAYS DU CALAISIS. > A l échelle de l ensemble du territoire du Pays,

Plus en détail

Zones de développement à commercialiser

Zones de développement à commercialiser Zones de développement à commercialiser Secteur 1 : une nouvelle dynamique en entrée de Ville. Les Quartiers Est de la Ville de Montauban connaissent depuis 2004 une réelle transformation aboutissant à

Plus en détail

La réhabilitation du quartier, une histoire en cours

La réhabilitation du quartier, une histoire en cours ROCHAMBEAU 1 La réhabilitation du quartier, une histoire en cours L opération de reconquête urbaine qui doit être conduite dans le quartier Rochambeau succédera, dans le temps, à la construction du nouveau

Plus en détail

REUNION D INFORMATION

REUNION D INFORMATION 1 REUNION D INFORMATION OBJET : PROJET IMMOBILIER RUE GASTON DOUMERGUE MERCREDI 26 FÉVRIER Association de Quartier du Vieux Pigeonnier Association de Quartier Porte de Tournefeuille ORDRE DU JOUR 2 Présentation

Plus en détail

L'organisation du territoire français.

L'organisation du territoire français. L'organisation du territoire français. 2 ème partie : AMÉNAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE FRANÇAIS. Thème 2 : L organisation du territoire français. Introduction. Depuis les trente dernières années,

Plus en détail

La prospection foncière pour les nuls

La prospection foncière pour les nuls La prospection foncière pour les nuls Cette étape est cruciale et peut prendre beaucoup de temps. Même si parfois, les collectivités mettent à disposition un terrain pour ce genre de projet, cela reste

Plus en détail

de qualité de Serrières!

de qualité de Serrières! Plan directeur sectoriel de Serrières Pour un développement de qualité de Serrières! Soirée participative i i 19 mars 2013 Plan directeur sectoriel de Serrières - Atelier participatif du 19 mars 2013 Mot

Plus en détail

Synthèse de l enquête sur Aix en Bus

Synthèse de l enquête sur Aix en Bus Section PCF du Pays d Aix 28 août 2013 35 rue Granet 13 100 Aix-en-Provence pcf.aix@sfr.fr 04.42.23.30.91. Synthèse de l enquête sur Aix en Bus Table des matières Synthèse de l enquête sur Aix en Bus...

Plus en détail

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux 4 L évaluation des incidences du projet sur l environnement 2. Un outil plus adapté à la mise en valeur du patrimoine 3. Une constructibilité

Plus en détail

20 ème arrondissement quartier Belleville Amandiers

20 ème arrondissement quartier Belleville Amandiers 20 ème arrondissement quartier Belleville Amandiers Présentation 37 000 habitants 86 hectares 36% de logements sociaux SRU Quartier reconduit (en partie ZUS) Situé au nord-ouest du 20è arrondissement,

Plus en détail

RENOVATION URBAINE ET CONSERVATION DES SITES HISTORIQUES AU TOGO: OUTILS LEGISLATIFS ET PRATIQUES DE TERRAINS

RENOVATION URBAINE ET CONSERVATION DES SITES HISTORIQUES AU TOGO: OUTILS LEGISLATIFS ET PRATIQUES DE TERRAINS Titre de la communication : RENOVATION URBAINE ET CONSERVATION DES SITES HISTORIQUES AU TOGO: OUTILS LEGISLATIFS ET PRATIQUES DE TERRAINS Par TUBLU Komi N kégbé Fogâ Gestionnaire de Patrimoine Culturel

Plus en détail

Pole de Santé du Segréen. (Segré) Vendredi 12 septembre 2014. Dossier de Presse / Pôle de Santé du Segréen

Pole de Santé du Segréen. (Segré) Vendredi 12 septembre 2014. Dossier de Presse / Pôle de Santé du Segréen Crédit photo : Architectes Rocheteau-Saillard Pole de Santé du Segréen, (Segré), Vendredi 12 septembre 2014 Préambule Afi n de conforter son rôle stratégique et fédérateur à l échelle du segréen, le pôle

Plus en détail

Projet de redéveloppement du site de la gare-hôtel Viger

Projet de redéveloppement du site de la gare-hôtel Viger Projet de la gare Viger Doc. 5.1 Projet de redéveloppement du site de la gare-hôtel Viger Présenté à la commission chargée de mener la consultation publique Par : Marc Breton Contexte Vente du site par

Plus en détail

NOS ENGAGEMENTS DURABLES POUR UNE VILLE ET UNE MOBILITÉ INTELLIGENTES ET RESPONSABLES

NOS ENGAGEMENTS DURABLES POUR UNE VILLE ET UNE MOBILITÉ INTELLIGENTES ET RESPONSABLES NOS ENGAGEMENTS DURABLES POUR UNE VILLE ET UNE MOBILITÉ INTELLIGENTES ET RESPONSABLES AU CŒUR DE NOTRE MODÈLE 2813,3 millions d euros de chiffre d affaires* 11 937 collaborateurs dans plus de 60 pays (94,4

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

LES SOCIÉTÉS DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL, DES ACTEURS DE PREMIER PLAN DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL

LES SOCIÉTÉS DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL, DES ACTEURS DE PREMIER PLAN DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL LES SOCIÉTÉS DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL, DES ACTEURS DE PREMIER PLAN DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL Mémoire présenté à la Commission permanente sur le développement économique et urbain et l habitation

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU LOGEMENT, DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DE LA RURALITÉ Arrêté du 11 décembre 2014 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences de

Plus en détail

Chapitre 2 : mise à jour du diagnostic urbain et architectural

Chapitre 2 : mise à jour du diagnostic urbain et architectural Chapitre 2 : mise à jour du diagnostic urbain et architectural 59 2. Analyse urbaine à l échelle globale : 2.1. Analyse des morphologies urbaines : mise à jour de l analyse urbaine Immeubles Maison de

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

CONSULTATION SUR LA RÉDUCTION DE LA DÉPENDANCE AUX ÉNERGIES FOSSILES DE MONTRÉAL

CONSULTATION SUR LA RÉDUCTION DE LA DÉPENDANCE AUX ÉNERGIES FOSSILES DE MONTRÉAL 1550, rue Metcalfe Bureau 1414 Montréal (Québec) H3A 1X6 Téléphone : (514) 872-3568 Télécopieur : (514) 872-2556 ocpm.qc.ca CONSULTATION SUR LA RÉDUCTION DE LA DÉPENDANCE AUX ÉNERGIES FOSSILES DE MONTRÉAL

Plus en détail

Programme municipal habitations urbaines pour familles Formulaire de demande d aide financière Novembre 2014

Programme municipal habitations urbaines pour familles Formulaire de demande d aide financière Novembre 2014 Programme municipal habitations urbaines pour familles Formulaire de demande d aide financière Novembre 2014 www.ville.montreal.qc.ca/habitation Vous songez à développer un projet résidentiel qui répond

Plus en détail

Dynamiques économiques et spatiales

Dynamiques économiques et spatiales [ Marchés de l immobilier de bureaux Nantes - Métropole ] Dynamiques économiques et spatiales Nantes Métropole - communauté urbaine CINA - Club immobilier Nantes Atlantique AURAN - Agence d urbanisme de

Plus en détail

La politique locale de l habitat de Brest métropole océane

La politique locale de l habitat de Brest métropole océane La politique locale de l habitat de Brest métropole océane Pôle développement économique et urbain / Habitat Suivi de la politique locale de l habitat Le contexte: le projet métropolitain de l agglomération

Plus en détail

B.O.I. N 14 du 19 janvier 1991 [BOI 6M-1-91]

B.O.I. N 14 du 19 janvier 1991 [BOI 6M-1-91] B.O.I. N 14 du 19 janvier 1991 [BOI 6M-1-91] Références du document 6M-1-91 Date du document 19/01/91 III - LES NOUVELLES REGLES D'EVALUATION (voir articles 4 à 7 de la loi n 90-669 du 30 juillet 1990)

Plus en détail

Direction de la communication Tél. : 05 59 46 60 40 Courriel : communication@bayonne.fr Le 10 juin 2010 DOSSIER DE PRESSE

Direction de la communication Tél. : 05 59 46 60 40 Courriel : communication@bayonne.fr Le 10 juin 2010 DOSSIER DE PRESSE Direction de la communication Tél. : 05 59 46 60 40 Courriel : communication@bayonne.fr Le 10 juin 2010 DOSSIER DE PRESSE Dispositions pour la réduction des nuisances en centre-ville Depuis près de 25

Plus en détail

Nouveaux regards sur la ville

Nouveaux regards sur la ville Nouveaux regards sur la ville «Réponse aux particuliers» 1 Grand colloque Bimby 17 & 18 SEPTEMBRE 2012 www.bimby.fr Grand colloque Bimby / 17 & 18 SEPTEMBRE 2012 / Nouveaux regards sur la ville 1 BIMBY

Plus en détail

La vacance commerciale s emballe dans les centres commerciaux

La vacance commerciale s emballe dans les centres commerciaux FÉDÉRATION POUR L URBANISME ET LE DÉVELOPPEMENT DU COMMERCE SPÉCIALISÉ Paris - 5 novembre 2014 La vacance commerciale s emballe dans les centres commerciaux La vacance commerciale a augmenté de 50 % dans

Plus en détail

Dominique FIGEAT. Directeur le Direction du Renouvellement Urbain. Caisse des Dépôts et Consignations. Paris, FRANCE

Dominique FIGEAT. Directeur le Direction du Renouvellement Urbain. Caisse des Dépôts et Consignations. Paris, FRANCE 23 26 JUNE 202 Dominique FIGEAT Directeur le Direction du Renouvellement Urbain Caisse des Dépôts et Consignations Paris, FRANCE Le financement du renouvellement urbain en France 1 Le financement du renouvellement

Plus en détail

L analyse des revenus des ménages

L analyse des revenus des ménages À, la précarité se cantonne à l est de la ville Nicole GICQUAUD (Insee) Avec près de 44 000 emplois salariés en 2008, la ville de et sa première couronne disposent d un important bassin d emplois. Au-delà

Plus en détail

Résidence EHPAD. Book Commercial Le Home la Tour. Talence (33) Talence (33) La plate-forme dédiée à l investissement immobilier

Résidence EHPAD. Book Commercial Le Home la Tour. Talence (33) Talence (33) La plate-forme dédiée à l investissement immobilier Résidence EHPAD Book Commercial Le Home la Tour Talence (33) Talence (33) La plate-forme dédiée à l investissement immobilier La Résidence Un quartier calme et résidentiel Un emplacement en centre-ville

Plus en détail

FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS. Programme d aide aux collectes de fonds

FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS. Programme d aide aux collectes de fonds Ville de Montréal Service de la culture Division des quartiers culturels 2014 FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS Programme d aide aux collectes de fonds Conditions et exigences pour les projets de collecte

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

Bien-être au travail : comment implémenter concrètement une démarche QVT? Quelles sont les conditions de succès?

Bien-être au travail : comment implémenter concrètement une démarche QVT? Quelles sont les conditions de succès? Bien-être au travail : comment implémenter concrètement une démarche QVT? Quelles sont les conditions de succès? Cycle Innovation & Connaissance 81 petit déjeuner Stéphanie CHASSERIO, Professeure SKEMA

Plus en détail

Le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du secteur sauvegardé de Perpignan Révision n 1

Le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du secteur sauvegardé de Perpignan Révision n 1 Le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du secteur sauvegardé de Perpignan Révision n 1 Qu est-ce qu un secteur sauvegardé? Un secteur sauvegardé est un document d urbanisme, outil de protection portant

Plus en détail

ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION. TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale.

ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION. TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale. ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale. AUTEUR Yamina Lamrani CERTU (Centre d Etudes sur les Réseaux,

Plus en détail

ETUDE PROSPECTIVE DU PAYS DE CHATEAUBRIIANT FONCIER ET CONSTRUCTION

ETUDE PROSPECTIVE DU PAYS DE CHATEAUBRIIANT FONCIER ET CONSTRUCTION ETUDE PROSPECTIVE DU PAYS DE CHATEAUBRIIANT FONCIER ET CONSTRUCTION Construction neuve consommation d espace Analyse sur la période 1996 2003 Situation du Pays de Châteaubriant par rapport au département

Plus en détail

Le schéma d aménagement et de développement Deuxième génération MRC d Arthabaska. Le résumé

Le schéma d aménagement et de développement Deuxième génération MRC d Arthabaska. Le résumé Le schéma d aménagement et de développement Deuxième génération MRC d Arthabaska Le résumé Dernière mise à jour 23 mars 2009 INTRODUCTION Le 19 mai 2004, le Conseil de la MRC d Arthabaska adoptait le règlement

Plus en détail

Requalification du bâtiment Euclide à Tourcoing Collection images 5

Requalification du bâtiment Euclide à Tourcoing Collection images 5 Requalification du bâtiment Euclide à Tourcoing Collection images 5 Collection images Requalification du bâtiment Euclide à Tourcoing Mai 2014 Ministère de l'ecologie, du Développement durable et de l

Plus en détail

VILLE DE MENNECY RAPPORT ANALYSANT LA SITUATION DU COMMERCE ET DE L ARTISANAT DE PROXIMITE Juin 2013 1 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 I. L ACTUELLE DIVERSIFICATION DU TISSU COMMERCIAL LOCAL MENACEE PAR L EVOLUTION

Plus en détail

BORDEAUX, PORT DE LA LUNE, UN GRAND ENSEMBLE URBAIN DU PATRIMOINE MONDIAL

BORDEAUX, PORT DE LA LUNE, UN GRAND ENSEMBLE URBAIN DU PATRIMOINE MONDIAL BORDEAUX, PORT DE LA LUNE, UN GRAND ENSEMBLE URBAIN DU PATRIMOINE MONDIAL Anne-Laure Moniot, Chef de Projet Patrimoine mondial, Direction générale de l aménagement, Mairie de Bordeaux. Bordeaux, port de

Plus en détail

Le parc immobilier de l Ile-de-France

Le parc immobilier de l Ile-de-France Le parc immobilier de l Ile-de-France Contrainte Énergétique et adaptations urbaines Atelier 8 décembre 2006 Habitat et bâtiments tertiaires Pascale Leroi- Lucile Mettetal- IAURIF L énergie dans l habitat

Plus en détail

Plan marche de Plaine Commune

Plan marche de Plaine Commune 1 Plan marche de Plaine Commune 7 e séminaire DUEE / RSTT du CEREMA & du CNFPT Mobilité / Aménagement / Qualité de l air : Comment les articuler au service de la santé? 26 novembre 2015, Lyon Espascaf

Plus en détail

Mairie de Paris Agenda 21 Diagnostic technique Document de travail présenté à la concertation publique mars 2007 1

Mairie de Paris Agenda 21 Diagnostic technique Document de travail présenté à la concertation publique mars 2007 1 Mairie de Paris Agenda 21 Diagnostic technique Document de travail présenté à la concertation publique mars 2007 1 Huit fiches de synthèse pour un diagnostic partagé La Ville de Paris a lancé son Agenda

Plus en détail

LES TRANSFORMATIONS DE LOCAUX EN REZ-DE-CHAUSSÉE À PARIS

LES TRANSFORMATIONS DE LOCAUX EN REZ-DE-CHAUSSÉE À PARIS ATELIER PARISIEN D URBANISME - 17, BD MORLAND 75004 PARIS TÉL : 01 42 71 28 14 FAX : 01 42 76 24 05 http://www.apur.org LES TRANSFORMATIONS DE LOCAUX EN REZ-DE-CHAUSSÉE À PARIS Synthèse Janvier 2008 LES

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LE PROJET MUNICIPAL DE VÉHICULES EN LIBRE-SERVICE (VLS) MÉMOIRE SOUMIS PAR BLUE SOLUTIONS, GROUPE BOLLORÉ 2 OCTOBRE, 2014

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LE PROJET MUNICIPAL DE VÉHICULES EN LIBRE-SERVICE (VLS) MÉMOIRE SOUMIS PAR BLUE SOLUTIONS, GROUPE BOLLORÉ 2 OCTOBRE, 2014 COMMISSION SUR LE TRANSPORT ET LES TRAVAUX PUBLICS CONSULTATION PUBLIQUE SUR LE PROJET MUNICIPAL DE VÉHICULES EN LIBRE-SERVICE (VLS) MÉMOIRE SOUMIS PAR BLUE SOLUTIONS, GROUPE BOLLORÉ 2 OCTOBRE, 2014 «Bénéfices

Plus en détail

la politique commerciale régionale

la politique commerciale régionale la politique commerciale régionale Quelle place pour les centres commerciaux à Bruxelles et en périphérie? 05 mai 2011 contenu 1. commerce et centres commerciaux 2. bruxelles et sa périphérie 3. orientations

Plus en détail

Les villages, les villes

Les villages, les villes p28-29 Les villages, les villes Notre commune compte-t-elle plus ou moins de 2 000 habitants? Si elle compte plus de 2 000 habitants, c est une ville. Si elle compte moins de 2 000 habitants, c est un

Plus en détail

Bâtir un environnement alimentaire sain et durable dans nos collectivités - 24 novembre 2014

Bâtir un environnement alimentaire sain et durable dans nos collectivités - 24 novembre 2014 Cette présentation a été effectuée le 24 novembre 2014 au cours de la journée «Bâtir un environnement alimentaire sain et durable dans nos collectivités» dans le cadre des 18 es Journées annuelles de santé

Plus en détail

Elaboration du schéma directeur d aménagement durable du Sud-Est de l agglomération de Namur

Elaboration du schéma directeur d aménagement durable du Sud-Est de l agglomération de Namur Elaboration du schéma directeur d aménagement durable du Sud-Est de l agglomération de Namur PRESENTATION DU SCENARIO D AMENAGEMENT RETENU pour le compte de la Ville de Namur INSTITUT DE CONSEIL ET D'ETUDES

Plus en détail

COMPTE RENDU DE L ATELIER «LE DEVELOPPEMENT DES ENSEIGNES : STRATEGIE ET POLITIQUE D IMPLANTATION»

COMPTE RENDU DE L ATELIER «LE DEVELOPPEMENT DES ENSEIGNES : STRATEGIE ET POLITIQUE D IMPLANTATION» COMPTE RENDU DE L ATELIER «LE DEVELOPPEMENT DES ENSEIGNES : STRATEGIE ET POLITIQUE D IMPLANTATION» Comment faire venir des enseignes nationales en préservant la diversité commerciale et artisanale? Participent

Plus en détail

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE La région Haute-Normandie présente des atouts multiples et variés, qu ils soient d ordre sociodémographique, économique, géographique ou environnemental.

Plus en détail

Comment procéder pour délimiter la zone de chalandise?

Comment procéder pour délimiter la zone de chalandise? Zone de chalandise & Estimation du chiffre d'affaires Pour illustrer les différents aspects théoriques de ce billet, j ai délimité la zone de chalandise d un local commercial choisi au hasard dans une

Plus en détail